<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03043
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 7, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03043

Downloads

This item has the following downloads:

19370607 ( PDF )


Full Text


' i):::: : .'.'




OtjDEN oy'ATr
::.. ... .,
. ...~z~~t N TXQ


4% 'Rip


44 ittp04
.05


t rt rerPcntP'r


pRBO UI*VL 1


QUOTIDIEN FONDE EN 1896

S. 4me. ANNEE PORT-AU-PRINCE. HAITI "lINi ? JL'7 Il!: h N
_.. ... .... ...... = = = = :.... ... ... ....L: f


0 Sprtif.


VIOLETTE-RACING


LA CONFERENCE

DE ME DOMINIQU


(1 A I)


La Violette enle e la Coupe


a parc-Leconte, hier a-
Midi, s'est dispute entire
deux habituels finalists
et Violette, le match
pour ]a Coupe d:c
ioonnat.Nombre deper:
itks et un pubic d,,
de 7.000 plersonnes t,..
tfermentent a ne 'Ia ; r:
echoc annual, c'est -in-
dis 3 heures les portec
ttes etaient littelalc
tassaillies par un flot d'
Rn plus grossissant.
wres '/i-Le public tri I
ed'impatience, mais i'a
" des deux 6euipes salute
les applaudlssementv
'ymettre fin et la part :
mence. Le coupJ de pie.
voi est a la Violette, cel
par Pasquet Ie ballon r i
dit jusque dans e cartr
Racing, mais l'arriir
hdegage, et le jeu est d t
passionnant. II semrbl,
le ballon n'est pas fa i
r se confiner dans un seui
' tduterrain, car c'est d'u
aile A l'autre un inces-san
eret retour, lorsque bott -
CamarB (R) avec sc-
s bas et directs, ou part
na (V) avec des dribbles
d shoots rapides, il do |
tir aux pieds d'un-cama-

omme il atait a' prevoir, le
nag, quipe plus stable, oil
4ames elements se retrou-
,oUi pas un changement
ite oper6 (sauf l'arriere
I, le Racing devait s'im-
Sau d6but et en profiter
ouvrir le score. Sur une
attaques vertigineuse.;,
y realise un shoot ma-
.ueque G)bara allait die-
alais le ballon heurte la
transversale et rebon-
U le terrain trouvant.
iBiamby qui envahissait
La foulee, il double d'un
*ecet le goal est acquis.
I foot-ball alors! Pen-
!Jngtemps, c'est-h-dire
r'une eure, c'est un com-
eharne entire deux equi-
fui se connaissent trop,
que joueuri est au co011
d8es facility onL des d6-
de eelui qui le marque,
tOt cela qui a contribu6
Inmer le foot-ball hor..
auquel nous avons as-
inler.
ue l'arbitre Dauphin
la suspension (le cing1
s lIa Victoire semblait
definitivement nu
quand on se ran-
les erreurs d'Inno-
ies tatonnements de
-fI Pasquet du trio
et les ie acc'.n-
Serrouet. Mais le der-
: t n'ttat pas dit: Vio-
att y outer le sien.
StDt cet intermide j'ai
I~opo d'un suppor-
Ire du Racing;. Re.
: t-la crt du Morne de


l 71aqQUe par un nua-
lat rever tout ins.
i PlUt nott foper-
I*t, La Violelte Joue
Son, osur terrain
4 Et il avait juge
i .iUpporter, A peine.
i... ts depuis la re-


; prise que des goutteleLLte
commrlencent A se fire sentii
et come coincidence, l -
joueurs de In Violette sene.
blent sur Je terrain avoir riF
pris assurance: ius dominer'
Sde haute main.
Puis c'est !'averse c la ,:
iiquc, tnais Ie .r'.O d (i p1'l !
reste la hipasH-ik. pet:U ,
la fin soit dut Lion sti:t i e ,
V'iolette. Verna esr un darn
:er :.S tflint ]i(,';r I. :,.
*Jd'E.',r It c ',t );ient j ;ni -
1 i 1 inii -iFll ie (s.'c ia]p;tiion :.
S2ahalt do1 .-Gus Guill ia
rme>. Mais c'Xitait l'a 1'emeIu
tandis qnu'on faisait di <-:u 1ci:i
pour Li1n.> Pa:i lu t aiUl c'.nI.
devenait et p i. i t ,. l ;
prerni i.re occasion -t,, tn,
passe de' Gibara I, i! ',': ;-
un -ret mahl'i. i'
efforts d'Es :,. le ha i:all,n ,i.7
gouffre dans les ;I ,'.
re est dgalie. t.)n s '; ouir,.
,I:inutes dle lia frt .
E l ic ji'J el;an :, L I ;
Le aeing da *
i "II P i '
nL.LinS, ca: ii ': -- .-,r 0T
match con cr 8. Ladi a:.
di^ f ur la u ili^..t : ..:;;is .L.
r i i ]: I t'i" lu' -
] II IC''S fr''i'ts i ..' L i > 4'
ne Biambi -,' ntl e rt, t iTirt.
suihuintiuniln, ]ii Ymt vaills, c'a
Sadt a i ui f.. .u' -r- r t EI pr?
ani rnlt ut.r Inl dIfen;c- u t t;i
'ic Oi c'tt 1 Sa.. (t-I' "
fin ; retrd .t Le. lIttr, t '-
acharl~e' e- t ni 0t .'l r'
sait jl'iit n :n' :i ant: atu.
ina:x -. i\l ~.:: pi,,int -du lti: "
I1e match ] -'e--t f:it' 1til4 dPan-
une atlnostphLre- dt tn ranch,
Cta arall-t' ri.tC- S un 'a .Cu C ':-
t'isio, nIf- la cu, et;icO d"e
l'arhitl'- Dauphin qui ;-i'ait
vculu qu'i] en ftut :inli- 'en-
dlant In corner on a \uL KRalh
et Pasquct soe mrttre Ies brace:
sur les epaules 1'un de I'autre
Edouard Baker perdant 1.'
control de la balle airi'-s une
charge et un Shoot de Sada
Jui taper la joue eu rnaniorer


Belie matinc, higii' a. ;--
tit S minairo ( .- .. i '
Martial! La Muse h.tt
r;r-antait avee ui .




e'cinfcrtnci ipr- a, n. ,i.
: e Probli me V1 in.Pi,
. '0 "l7 Vi t'. I.
I tV I
I "n ; it-: i -f t "


;; ;! i ,'.'I T A:, I '
1 :* .: 1 ; 3 '. i' .,' C
S '
ii t : i L :'. I
c u1' :: vr ii^:l: ', s deir a t l' ::* i. '



.''.: } ....'i1.Ft X '" f .- .i ',

't i t'- ] I.r : 1.,l"-.


'I



I/. "'... . .. .

i ,.i F


I ,


e!i'edr':ui.


:e ':c m p J i e. l!'.- '
i i i ie : .. i .t .
d u P' 're I. '. :1' :-'. ,' i'- ,
:g .. riu't i i t' t ('" i p .;- ,' i'". -
Ea V ifj ,-' i' r.'. '
." ",L' ik ,,;;' ^ ** ... "
:po irtn ir:: at:. a .' ,'.
graoe au ('on~vil (!iip!ip ,:-
to-Dus- A: a p:-:";'. '' it-
Nos cotpliE'?nw:- U '.'

u-. I! i


LA,. JLUNE FILLE

CHEZ RACINE


: ,':.". ;-}'',, ^de not.re ur.i
{ *.. <' ut i plu.s v '

*.....n "(iad; o,- ;i r An-
',,'.' ... '.n, undelon 1{i-


I ;- I' "-inie-

: ... .t rl: g ra i
,I i:u ] 1 'a rIll', Itn
: i: .-ie, l'id al,
r -
,', : 2 ,,'' '1ix ine confeL
" t s'-'rut Ci'innee s.tr 1i

-': t r'. l( un tri
S -.. .. 'ii'. Na 'us lui p61 Sen-t
*. ^r i~t.lllc'ures fibelctr-


1 -

,.. ,-

I/


i' -


. ', 'AUTJIER
1": i.i_." HtDACTIOnV


. ?',t .'*
" .
:
a


S Iu av.L' pl:;-
* J J M I.L r .'

S aprC- un
it -';-- i. :;\ ( : l
*'- ir-. c. n i dou

,,- ." .., .1 a ca :
.. .


1 --- -



T- I


,..' *. d .,'i '*" J i; I t.l -

1 I \ it l''l
: T))Dat,.., i'ni fai
-** M M D n .v in .
! ;.... .c' ''. ," rf'p. -i -o .':(
,- !'. .' C r i,'
:. ".- i- 'c .- n* : 1 ta i-

; .... :',. n i ,'
n ,


- ..,I


i*:: l~'rer, flowi


-. (c' arctis


f T i*]'l


-: -, *
~----:~-~---.


..., .* oi
-',..
. '.. :,, /,


','/' ,i-'u' {,..i }
": .! ,:i,')N .:, "':
. ... t'a.'. COit t a2i .


ECHOS DU CAP
Lu St-Y'YVf au ('a l/latten.

C(ctte annnte, lv; a\vocat.- t5-
Snaient ? i'f6ter leur Saint Pa-
tron d'un, faion "randios,,.
I.e diinanche 80 Mai, tous : .
avoat.-. ; end:u' t h I' at hI'(d ra]le assi i:-
a t-r I la (rand'MeSe.I l.a p1-
ce ,i'honneur liur 'fuL rs.r-r-
.L-e.- Au prime, I; Reverc,-rl
i I't I.'niir CurIe fi :I Ci': -
ci r i l'tle !('L I afri't.-;:t la :,..
' ,:1it t,..rr;Nt,'', *t$i, '.v. [I i,_.t-',
t ra'.;L un Cuq elqu:s rii 'it l; vie
tninute "aite d'e droiturn ,- q.l-


tr
\L tj'ij:. ie Ia r ivi~ 1i t
A 1'issu..o do t" g,',ntd1' mi.-.-"',
S.l ,:-ndit it n fott l'l I'U union
(1t i'n la f6'.I.- cl'.e ait axoir
Sli .. L..i .ilu ioiti 'Iei hi (i;;'l*L

i':ufl. lI'nt'a.nn; le hO lin i'bri''u\
nmorceanix. Puis, le Batonnin.:"
'r, li' ( 'infr I- di avoc.': ats. Ml- En'-
: :.:'l auld prit la pardol*
: : r'im Ie 1'OUrdr II reme"-
ti les I R ielgiftinx tit Pays I.'


it .-'.s fai. ont ir' -po id a
: a',, in nitati L:.! 1] Ir t .,r-:;.;



ai..r a t tcett fL.te de i 'e.sprit -
I'rniin in vitla se- confrerc3
.L"' c in sn: Ii.jp' lict. l. '.la ,r -
';!: Fl a -; t'cn., in -u; t e K? '.
iulpr Saint tutr-in et. termr lin
t. P:hin",'.; it' t en t-,rri s t h'-'t .
con It-iencier' n joutR
I, .Le .i rimar.I1
'., ,.nfvncier .ue tout lo
,;.,)i' f connait pour 3(5s belle.
;ii lit',s Cd'i3tonI'.S, S1. tt'in r
in :aleine l 'as. i:-t:i;c c'hot-
.i' vlnu pour I'enttn.lrr pr.:-
a r;t 1;.'?..' ]', po b1 -.., ,,ir L :I.'. "
'. iJi p rs c -i ie h e fr ci n-
I n ht :' I i' .ll) (1l'j- t I I, 5I i e --
.i; rn vlileItc- r dans l' It. -


C{ ti- ]i e- wii t], a nltii t'ai-
tin -; :fdi,'.ilcs, ])troit g6's ,.
I \ F'.
l. ", ,::. 5-,l r, "1. s lu'i l? i

( athliqru 01 (it-S Scout (ILu, Cap-
.'h itCn don ai it'l.r 'rani
i .-'senta ai on th-aitrat l soui
.-L a:Lil ,n.ces (! ., E. ,lgr. Jan

L e.,lie .saIe Ut. th Aitre cIc-
Siu vrs cide Saint-Joseph ,!.
('uny, L MioUx :ptpr ',:pri, a .
Sr nstn.'-.t ate1
(". 't in dran.' e*n 4 ote,;
opar M. A. Matcgal"i.
I.( k-Vtv )" (in rird caui .cut It'n
1 t,' ,,s !,,6ci<,,,-. Lt. '"co
,I n ;: gr:t ifniiel. (}n c flu l ?rti-
an eint''innut I'fl inna* Na-
; ri,, .,,t Ne:; c'4 ,'l 'tt.-. (< th oliq ti

'. a;h-',, 7'l" '6 rt, l icl., n ,'e 1 -
11, o cht,.. i'. ',t atVv< tleac'f iu .
Sai'i :ranc'' le-n rci a I 'a-sistan.-


I 't' t. !'t.' V tnuv i" -ran nL i tn .-
Otr lii appirtt.lr 'n pj utt J'*4n-
( r t-TICTlt 11 M 11911 itn Lto0
: l apprcit ]t, l e .sI itt,.- f'j il-
: 1J 1 Ifi I IIt LI-
S ,-l talp.i .-.r '. ( .1 i l il oI tt .la l.

1 'IL1it n tali clt o fiant Ipillrr i.en-
fants.
SLa piecc it inteP'rp'ru6z ,-
r- t,, beaucoup) de tact. r'V ..t
paus .i de repritiches AI fain' W;.
"I tIrCU tIS tis (it'0i t11ot1l;ic :, v"
tL nt. 1I y ellft i:t. ;iup -''*2.
train cU t(U i' iaits k. coir (lir1
I pai) iblcs re!i igicuT'sd Sic .inS.
1 Joseph.
, Mliit quIand on sePa'.


o. 1u.1.M i


C clice/ ,'eprtiente t, fBuildinri de In J')ftC (..-- : ,
tion qii fot honwur a i 'architeeure na/ionah" ic dwi: ;s' (/ h
nesa qui ont cr' cetfe important orlganiw wti" '4 ; 4;: .
la in thode.- Nous recolmrnndons l (nos I.i.'twl"'L :.. 1'? '; ..
statement de ce et Pharmacle, do t. .'o t- .I ., ," t'
'I-nauguration cde Rcx et de Thorland, utne tire FoW ..lUC
Pro gr}, Cfrilisation,


c~YI~~


I, W
I





" -liz. P r-

LA VIE LITTERAIRE

BOLOSSE.


SLE MOUIJN A VENT
Pour Kliber G. Jacob.


Le clair de lune estjbleu... Je mai.dite et conteniple!
Au loin le cimetiere est commn un vaste temple
OPu se dressent partout d'inno brables autels
Qui semblent a prier inviter les mortels!..
Le clair de lune est bleu.., Le soir, ple'n dIe InystLre,
Comme un voile s'etend convrant toiit lia terre ;
Et le zephir leger qui passe et puis revient
Murmure quelques mots que je n'entends pas bien...
Le clair de lune est bleu... Dans I'Eglise voisinoe
J'ecoute I'Angelus tinter! Heure divine
Qui convie au pieux et doux recueillercenti
Un paysan s'arrite et se signed, humblement.
Le clair de'lune est bleu... L'air est pui, tout est morne!
Et seul, dominant tout, a-bas, au haut du imorne,
Majestueusement, se dresse dans le soir,
Le gross moulin a vent tel un large Ostensoir!


Gc' a;i. JASTRAM.


RYTHME NEGRE


L'air est lourd de langueurs,
de desirs provoques'
Tel un typhon
aux flans des mornes,
le lambi, les coniques,
les basques, les voix devinees
roulent, roulent
tout aux fiancs des mornes...


Dans Pair, nagent


des sen-
[teurs!


Au fond des hailiers,
Les nocturnes tremoussent.
(I,. insects stridulent,
(Cu, sup erbement chamarr,
s.lJ e, danse,
tut lonIg (des halliers...


L'ir est charge r e dm yst(
Le 1Ii (oub(u danlse,
Les males, les Ga'nzas
soutiennent la cadence.
IHs dansent, des pied-,
des reins, des hanches,-
en measure, ils dansent.
le goubnu les miles eet


[ga'n/da,


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. FRANCOIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 154
Consultations tous les jours
de 3 hres. h 6 hres, p. m.


BONNE OCCASION
A vendre une guitare en
tres ben tat.
S'adresser i Monsieur Mar-
eel Basquiat au Bureau du
Journal.

(LA SCIENCE
NOUS DIT
que I'Huile de Foic de Morue
dans l'EMULSION SCOTT est
de 4 & 5 fois plus facile a digcrer
que I'huil de fuiede more ordi-
naire. C'est puurquoi I'EMUL-
SION SCOTTLonne de1 mcil-
leurs r sultats quLe n'importc
ti ttLellc autre forme .'huile dt
foie de more.
Exigez la 1&rime !
L'EMULSIONI
SCOTT
REFUSEZ TOUTE IMITATION
Toute I'huile Jc ,.- c c orue quei
inou crploon, s ,i:rL I'EMULSiON
SCOTT e.St prcparTe dans rc..s La~c<-
tatuotre_, en Norvcege rn... on-'. i pc A
son est peche sous eI plus trmtce con-
trlc sdcentifique et santraire, et ctate
buile content le plus grand nombre
Snaturel de vtammnes qu'il est possible
('obtenir. EUc cat ans comparison.


Donne-vous un sortire Irresi
des dents resplendissantes


Compagniecairage Eectriqe

La Compapie d'Eclairage Electrique vient de recevoir un wu de Refrigerateurs electriques qu'elle met en yven
Sa des conditions reellement. advantages


L'6loge des appareils de la GENEEAL ELECTRIC) n' t p faire-
la nouveaut= et la meilleure quality des apparels. Pendan
cheteur d'un


res:,


Chaque ann6e le confort augment pa
]a Compagnie offre a tout


REFRIGERATEUR i)E LA GE.ERA.L ELECTRIC

une prime consistent: soit on un petit Ventilateur de 8 ponces, en provision des grandes chaleurs de I'te prochain
ioit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur,
Ne laissez pas passer le moil d'Avril.
N'oublAiez pas non plus 1,; quatre annes de gar ntti que vous f-fre la


Ie


11s dansent! Le rythme brule,
gronde, tourne indefinirnent,
les glissements anneles,
les girations
insidieusies, serpentines, -
Sc propagent comrnmc des :id:.
d'eau sous I'haleine du vent,
du rythme qui brule,
tourne, tourne indefiniment,.
Ils dansent! La foule poly-
[chrome,
le tabac, la mlIasse,
I'odeur forte, ouhouou!
les rites, les chants,les juron-,
le roi Coyo sous .-on bo liva>.
parmi la foule mosaique!.-.
Ils dansent! ouhouou!
le fauve roucoulement!
c'est le Rarah millionaire,
le chant des dacpas, des barn-
[barras I
l'invocation a Roulougoulou!
Courbez vous, prosternez-
[vous, freres?
il passe, Ih-bas, le long des
S [halliers,
tout aux planes des mornes,
I'Ime angoissee des deg6ne-
[rees
en une sarabande folle, frene-
[tique,
cent fois millenaire!...
Climent BENOIT.
Petion-ville, Mars 1937.


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Anderpe mason
F. Duvigneaud
(Rue des Casera)
)oumultstlo :n;


GENERAL ELECTRIC>


Et faites un tour immediatement a la




PORT.A U-PRINCE C(IP-.4 ITIEN


liil


SOn nes



pas


ion


Vrug


no


se Itroiper


Un


DOUBLE EAGLE

Est le meilleur pneu du monde et aussi Ie plus beau
20,000 MILES DE SERVICE
INCROYABLE... CEPENDANT C'EST TOUT CE QUI
A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $ 500.00 en 6quipant vptre voiture avec des pneus
4

SEULS DISTRIBUTEURS POUR HAITI :
SOCIETY IAITIENNE D'AUTOMOBILES


Mallebranche, Gentil, Bogat & Co.


. ort a'u-Prace, Hagiti


I -


~~~(~~~IPl?~ml~;R~Qh~4sF~iP~B~`~~axnr~ *Y~l~riRAs~pa$l~;PPg~


----l.l~-~arrr*a*~~~.~*U~*vsrriu~~~


a


9,~m


p~euven,







A PHARIMACI
SCASTEIRA
flhtphone 77"


ft- de nttre tlm dernthe main
GRAND LABORATOIRE
:ii. ade pl eurs sero n tech

}) Analyses chiniqueD
11 ) Il~ADAIMbtiuhimunil
:. 8) AnSlyse-' indpstnplIes
4) Analyswc agrflolci
i) Inrtitut de rehcchces.
C, laboratoire e.t d'embl6e une r,'-
tkiflon par Ia direction avisje, pat
t materiel complete, par Ra posi
SIdae et par 1'esprit nouveau
al irmplante en Ila'ti.
Directeur-Profesaeur :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent d Bonn
Coisellers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-El&ve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr, Cl6ment Lanier,
Ex-Elhve Institut Pasteur
de Paris

J 7 A LIQUEURS
ET LIQUEURS...
Iea amateurs de bones
boissons qui d6sirent faire un
hoix de veritables liqueurs
srfines n'ont qu'& reclamer
lamarque d'elite: Edouard J.
Benjamin.
douard J. Benjamin, quant
i son assortment de Cacao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran.
4y et surtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujours
un gout agreable et merveil-
RElamez done, chers ama-
tears, la marque: Edouard J.
Benjamin chez ses d6positai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, L61io Bailly et
vous serez nettement satis-
faits.


Machine a kerire Remington
Machine i calculer Dalton
lubans, paper carbon
Faies vos aechats che
G. GILG.


CABINET
de
\ Mes. MAURICE R. ELIE
et
MARCEAU DESINOR
S Rue du Centre No. 98.


', [ 42eE NO UVsELUSils


Connaissez-vous



dj& la Citronnade



COURONNE?



Voiltl une nouvelle boissun qui vient d'etre lance e par
LA BIRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et you., adopterez cette boisson
avec son arome fin et d6licieux. En vente A ia Brasserie
de la Couronne en grain tes. ,. petites bouteilell ir pa*,-
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COURON,'E d6ja tris connues et
apprcies aL Port-au-Prince .-t en province sont


KOLA COURONNE en grades et petites


bou-


teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buvez les Boissons Couronne et vous avez I'assuranee
de boire une boisson extrimement hygi6nique vu la
m6thode efficace qu'emploie la j'kasserie avec I'aide
de ses machines pour Ie lavage de ses bouteilles.


INSTITUTE TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilit6 Publique par ArrEt(e Presidentiei
Est la plus grande Ecole' laque de 't'-au-Princ'e
C'est la mieux organisee, oiu 'on trouve: la meilleure pen.
sion scolaire a~ec a sa base: Ia discipline, hygiene, le
sport, F1ordre et eI travail; Maternelle pour tout petits de
4 h 7 ans; Pension pour enfants de 5 i 12 ans Mithode ex-
cellente pour los (Cours Classiques te la I2e a la Philoso-
phie.
Mlfthodc rapide el sire pour lEtude des langues vivan-
tes et des course Commerciaux de Dactylo, Steno, Correspon-
dance Commerciale, Comptabilite.
Les Bacheliers diplomas de l'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions liberales et dans toutes les
branches d'activit.
Les 10 annhes d'existence et de succis sont la garantie de"
families. Cette annee encore 85 pour cent des bleves reus-
sissaient avec brio aux examens officials du Baccalaur&t
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilit6.
F S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
Annexe Rue Capois. Telephone 3296.


Le faith est incontestable


LE


c'est la quintessence
DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


Ireunissant les meilleurs terrors.

C'est ce qui fait son arome


S GOUTEZ ET COMPARE
"V_, 1 r :f


tm'i ^ JPAQE5


I I [ f o v
Eg r

















i S CURT COMMODITY J
II 1 aSt imprudenl di aordar co nino;)on,
i l o (be L .i 1 rriv -,t r 'p t ~ ,o.i s ca user
!i : ce dorroi g eU s r .I ,:j.rr.j'h In ., po i;COe
I(.'J o UurCi ch. )F^y(ii'hi .li )'. (. CO"-


LA
B


I'oi e' CiJLrs, roL').zr:t rs r'eci k,. Ur
conlet dJ s irels u tu .i. e ,it .io le
coOtl pau 1t6vit tout suikt d'lnqui4tude.

ANQUE ROYA
DU CANADA


,
I I
i i
i i


i
i1


COLLEGE MODERN.
Dlrecteur: trntf Alcindor
A cenue John Brown
Externat-Internat : conditionss modiques
lascrivez voa infants au :
COLLEGE ODERNE,


I'cole qui met lenseignement poitee de touted les bourses,
colee qu i c tLne 11 c i>.... a t'~ cl irf ,
l'cole qui pr6fire a une tete 'niinPient ,ieine,> tine tce
te bien faite?,
I'ecole qui s'attache a solliciter et a developer toujours le
jugement de I'e61ve.


car,
C'est IA que se trouve recrut6 ie corps de
homogene,
le plus zi t,
'e plus competent,
et le plus capable, surtout, d'entrainer,
'action bonnEtye et. construct2'ie.


professeurs le plus


par i'exemple,


A. de Matteis & Co

Place de to Pa t

Rue Courbe el Rue du .Maguain de F'E'tit

ACHAT D'i'CAljLL_'S DE CARET, VIEIL OR, DIA-
I 1 iS, PEkLESET PIERCES PRECIEUSES, VIEIL,
S.CES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
.uNALITES, A DES P,RIX ABSOLUMENT AVAN
j4~, IoJ K. t


t;RANDE LIQUID TION E LI'NETTES ET
Linettes et Verrea de lous numerous
MonIures en nickel inoxydable it
Verme ovraes au prix dde de $ .0 la paire.
La liquidation durera jus u'au 15 Novembre
ment


VEic ES


inclusive.


A. PE MATTEIS & Co.


College Simon Bolivar
irnseignement Primaire vt Secondaire
$nedfnters t'lttasnQue eu )Itaderne (eetdoa A St')
fnternut et External
8, Rue Magny, 8
Laurat de tAUliance Frannaise (Composition franaiae
aux Eysamens du Baccalaur6at de Juillet 1934 et Coneoura
de Diction frangaise de Juin 1935 et de Juin 1936).
41 s-eEs aux Exanens du Baccaiaurtat (Plre et 2ine.
parties).
Le ColUlge Simon Bolitar a vie es p)res et inmres de fa.
mille que les inscriptions pour I'Exerciee 1936-37 se revoi-
vent tous les jourr ouvrabiles partir de 8 Hres, A. M.
l^W Drediotp


~PUp~Baa*Il~pO*WYYII -~~ ........._ ~~ .b~JY~;~i~*i~e~nr~l~,


. Am ------------- ----------- -- ----- -------- 101111P m = 1 ............ Y *Y~Y


- I --


~-~13I~-~-~*CC IlhC*
-Iltiri a


r
I















I



i


ML rin
VOL
att I= HE


usuftlm i
all

IiH Uim









QU(

ENR




Kr


TENUE D'ETE

Le 21 Juin, 1'4t aura rem-
place officiellement le prinz
temps. A voir comment on
suait hier en plein air au
Pare Leconte on se rendait
compete que la date officielle
de changement de saison n'a-
vait pas plus d'importanee
mnatkrielle que la celebration
d'un marriage entire jeunee
gens a la page. Pour les vieux;
il y a belle lurette que nous
savons ce que sont leurs ma-
riages: des r6gularisations
de situation-
Cependant official ou pas,
le changement de saison nous
oblige a des changements de
costumes qui vont jusqu'au
nudisme integral. C'est celui
que j'aurai adopted sans 1in-
convenient de l'absence de
porches, car ou catcher alors
centre la convoitise des amis,
son paquet de

RECEPTION


NNous avous retcu en trots
exemplaires: editions fran-
Qaise, anglaise, espagnole, 1,i
brochurette de M. Jean Ma-
gloire, Co-directeur de Main-
tenant intitul e: Son Ex-
cellecre Stenio Vincent T ue
par Jeun Magloire.
Nous le remercions vive-
meit de son gracieux envoi.


LETTRE RETROUVEE

Monsieur Falliere Salomorn
nous a price d'annoneer qu';]
a trouv6 la rue St. Honor,
une lettre cachetee a i'adres-.-
de Monsieur Odilon Gilles,Do-
yen du Tribunal Civil ('
Fort-Libertd. Le destinataii-
de la lettrc peut la reclame -
chez Monsieur Salomon.


PARAMOUNT

MARDI 8 JUIN 1937
en soiree a 8 heures 15
MAE WEST


dans
LADY LOU
avee Gary Grant, Owen Moo-
re, Noah Berry et Gilbert
Rolland.
.,.trop d'hommes s'affolent
de cete femme, trop d'amours
se heurtent pour la pos-4dor,
pour que le drame n'&clat-
soudain violent, implacable,
et funeste pour tous ceux qui
n'ont pas su emouvoir son
coeur...

MERCREDI 9 JUIN 1937
en soiree u 8 hIures 15
DEUX GRANDS FILMS
TERREUR A BOARD
avec John Halliday, Neil Ha-
milton et Charlie Ilugglcs

JAMES CAGNEY
dans
LE TOMBEUR
avec Mae Clarke, Margaret,
Lindsay, Henry O'Neil, Les-
lie Frenton.

., J.,.ET)J 10 JUI 1937
en saire 4 8 ieures 1.S
Andr6 -Berley, Larquey, Line
Clevers dans
LA MARIEE
fDU REGIMENT
avec Jean Dunot, Gaby Bas.
set, Suzanne 'Dehelly et An-
dr4 Roanne-


M. Lklio Laville, publicis-
te, industrial, globe trotter,
est passe en nos bureaux ee
matin, nous annoncer son in-
tention d'entreprendre un 2e-
voyage a pied t travers Haiti
et la Republique Dominicai-.
ne pour, nous dit-il, une 2eme
edition en langue espagnole
de son ouvrage don't nos con-
fr4eres se osnt djai fait Pi'eho-
M. Leio Laville pour l j
reussite de son entreprise dif-
ficile, perilleuse mime, vu la
saison des pluie" sollicite Ie
concour-s bienveillant de se-;
compatriotes, particuliere-
ment, do ses colleagues, les pu-
blicistes, et des directeurs d
Quotidien.
Tenant pour verite cet ada-
ge < svremnentz>, et voulant rester
cans notre bonne tradition
d'encourager touted noble ini-
tiative, nous lui faisons no-
veuix Ie: meilleurs et lui di
Sons: v((as)>.


REX

LUNDI 7 JUIN A 8 H- 15
PIERtE RICHAR WILMM
et
POLA NEGRI
cldans
FA NA TISIME

iR ED I A II IRES. 15
n- \trv>iio Anglaise
.inp: Rogoers et Georges
1 .tOdans (
PERSON
aveec A'ln Mowbray, Grant
lMitc helt et Samuel S. Hinds.
.. l'istlie d'une actrice de
Cin!Uma cho6' die tous, qui
d(daipgna 'adoration de tout
on Ip public pour timber amou-
reuse du seul ho.mme qui nu
l'aimait pas..
VEINDREDI A 8 H. 15
le stiuc(ts dul jour
LES DEUX GAMINES
Mis:i on .cone de Rene Her-
*vi
l'apres le sednario de L.
1'euilade
joue par
auri ce Escande, Jacqueline
Daix, Sinoel, Madeleine Guit-
ty, A le Tissot et Fanely Re-
voil.


ICOMPARAISON..
PASCHOQUANTE!

l.- deux: choses qui, dan;
la vie moderne, sont le plus
indispens ahles at I'homme: la
femme et I'auto presentent de
hien curieuses analogies. La
feimme est capricieuse; au-
jourdhui ellie vous prodiglic
toute sc.<; caresses avec ar.
tdeur; demain vous la fati-
guez. Ioulr 'auto, e'est la me-
me chose; aujourd'hui, elle
marclbe bien; remain, bichi I
Les autos publiques, telle-
ment tetues, s'arretent au mi-
lieu de la chaussee et ne mar-
chent plus; il n'y a rien afai-
re; les femmes publiques ega-
lement!
Je ne vois qu'une different
ce: alors que I auto privee est
inmensible A la violence, quand
elle ne veut pas marcher, la
femme privee march, meme
Si on ne lui plait pas, car son
proprio ne plaisante pas lors-
Squ'une exquise cigarette Rex
l'a rendtu (tout choseI et lui
a donn46 1envie de fire une...
petite bllade I


et Georges Brent dans une ii-
ne com6die tn Personm> C'est
I'histoire d'une etoile de hi
scene qui est I'enfant gfcit'
du public. C'kt Gingers 'ar-
tiste adorable qui joue ce r6.
le plein de charge et de Sex
Appeal,
Vendredi. Reprise duI
grand success drarmatique aLe;
Deux Gamines) ai Jacqueline
Daix et Maurice Escande.---
Les Deux Gamines c'est u,'
film qui emout qui vous 6-
treint...
Et pr6parez-vous a venir'
voir Diranche It S heures ,3
(MAYERLING > la tra ptlid
des Habsbourg, film oiu Char-
les Boyer et Danielle Dar-
rieux deploient tout leurS t.a-
flonts.. n Evcn'menti.-



I ADA


? t, ,
t< "
_.- --'^y


IH. Montherlant Les .leunes filles.. ......
iA Viollia --- Ilndochine S.O.S. ............ .. .....r....* 37
'Corite St'orza Synth dse de 1'Europe ........ ... 416
S i a r... -- r o lutio. dansl pai ... ............ 4,
1E, 8 Cihndan -Conflits europeens ................... 7,
Ch Maurras -- Le Chemin du paradise ........ 3.
Ch. Maurras --- L'avenir de l'Intelligence ..,.......... 3,0
Ch. Maurras Les amants de Venise .................. 3,
('Ch Maurras Napolon avec ot centre la France? 2,,
Btainville Histoire de France ........... ........... 41,
Bainville Napoleon ..................... ............ 4,15
Bainville -.- Histoire de 2 puiples continuee jus4
qu'i H itler) ...................... ...... ........ 3
Bainville -- Les dictateurs. ..................
Zweig Foueh&e .....................................
Zweig Marie Antoinette. ......................
weig -- 1Erasme ....... ......... ........ ..... 5,00
Zweig Combat avee le d mon...... ................ 5,25
Madeiin Fouche (2 volumes).............. ...... 18Ui
Madelin Napoleon ........ ................. ..... 3,
M idtin La Contre Revolution sous ia revolution .,
M ;ilin -- La France du Directoire ........... ,,
I1ein La France de I'Empire .................. ,
Au. Ste- H lene (2 volumes).................. *U
Au v -.. Ie Roi de Rome.............. ............. 4,
;nax ,i -. Hittoire de Louis XV ....... ............ 4,b)
(G :, tto --- La Revolution frangaise .............-...... 4,-.
Ch. Binoist -- Monarchie Frangaise (2 volumes..... 6,>
Ste- Ai aire -. Richelieu .. ......... .................... 3,75
Lec t .t -. Th iers ......... .... ......... ..... .. 3, 7
i )ictionn:ii re an,-logique ......... .......,.,...... .. 2,00
ie rveiles. de I'exposition 1937 ......,......... 2J75
Le it ir ae Jiouor: Carrel ... L'homme C'et nconnu... 5,00

('E QUE LES MERES DOIVENT SAVORR,
-.' .


4I



U


Vous gagaez a acheter

uin BUN Accumulateur


N, p:,ar z pas attire par ur. prix bas Je,
S accumulateurs de prix has devicennent touiours
ispenadieux. Munissez-vous ('un EXIDD? e-
briqu y-ar les plus grand fabricants td'ac.
miluateuvr du monde, et jouissez d'un demaI.
SI ra4ge iniahntBnd, des 1;nmieres brillantes, at d'ur,
t anlumag lectrique sur lequdl vous poutt;e
curnpler. L'accumulateur est le cteur de votre
voiture, at vous gagQnc. acheter le mneillur

Intil ZeV stoneeiaT c.
T111: PLI 4TORAonRaok1 trrrT" cf., CO.. p6LI., I. t. .-A



mi, t -xi 4


01
mIl


:1
i


t ACCUMULATEI'U
DE LONGUE VIEP


--PS~~s~I.s8sa


ld;?- I'.Oatnle zi;
I/ > a' P nt /',fnr J1 .,..
TIl} EICTRIC STORAGE
BATTERY Co., Philadelphia, Pa.
Pg.;fs 4 a4, dte otvre flsk.s>-ze*i*


aux de Gorge
S --, utaCe 5 rapidcmcnt par
firisti on
40V "jtSO
Ia


EN VOYAGE?

4' 'oubtlxe pas Is





Elie combat les doulturs Inattendues et peurslantes
L W .nw *

IPAIBLES Z SE



,VIM et saci

u Deschieins
SP i n d rieUrura du Banf, prVind.-. S1nlptr rmeitdofite
Ganeriour & la vianad uon a o, et rutaousI.L dapias ;Lc .difh; d4 tart


.. .. A 'w -.u .:r ---.NAP.'Wkg" ..' 6. -9 .r.. "--.-.r-w-
PACE1 ...2 -t E NOITVEEJ1ISTE$ N,--a' 4- t*'.-" .1-t--
5 NOUVVELLISTIE FIANCIAILLES .REX I
Ru 14trU ~xN. .".
Pottw No 6. Tpbone 2 M Nous avons requ la carte Le Chevalier de Londres La Lb ralrie Na v
mUiSN Poe aN isFQ de fianqailles de film d'aventure extraordinai-
P A MI C I'mmannuel P. Craig re a eu hier soir au REX uln 1
a CHAUVET a CHERAQUI avec tris grand success. Leslie Hn- TELEPHiONE 1077
Diraur-Popur t Mile. Renie &, Germain. ward a conquis le public Port-
ERNEST 0. CHAUVET Nos plus vives f6licitations au-Princien. Ne manquez pa-; QUOTIDIENS PAPiETERIE ItVUCS
f8i4n,: G*a.oiS : aux heureux fiances. la reprise...
MAX DUVAL Ce soir.- Pola Neg'i .,t CABINET DE LECTURE
Admr~i oSrEA : Pierre Richard-Willm dfan:n
.EBRXa OORGESJAACOB f. L. [ fA VILLE, un film f la amise en seeno Il COLLECTIONS A BON MARCH
EN NOS RUREAUX xueuse CFanatihnme>>.
--'_ ....... Mprp Mercedi- linger PRoCer A. Thibaudet -- Histoire de ]a litLtrature franeaise ( 7G ,


k ,


m