<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03041
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 4, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03041

Downloads

This item has the following downloads:

19370604 ( PDF )


Full Text



PAGES


v =guxWN yAITI


QUOTIDIEN FONDE EN 1896

42me.ANNEE p OnT-AU-PRINCE. HAin VENDRE 4 JUIN 1 No. -14.1-81
42jme. ANNEE PORT-AU-PRINCE, HAITI VENDREDI 4 1jUIN 1J37 No. 14,tl
-.. .. .- .


MS LA PAROISSE
DO SACRE-COEUR



Ainsi que nous le laissions.
pjvoir, ia celebration de la
s~leanite du Sacr&-Cceur a
done lieu en la paroisse de
Ttrgeau A des manifestations
r~gieuses, kclatantes a tout
point de vue. La coquette ez.
vste glise, trop petite pour'
ctenir les fid ees s'y renou-
Velant sans cesse, a ett, a cet-
e occasion plus que jamais,
toin de la foi la plus ar-
tb te ui se puisse rencon-
t~r, distinguant unanime-
mit des assemblBes humai-
mst Devant le Saint-Sacre-
mIet expose, hier de 7 hres.
J soir a minuit; aux messes
d communion de ce matin,
an haures d'adoration de It
journey, Pon ne sut quoi trop
admirer, de la pit&4 des fenm-
as on de la conviction des i
homes, accourus pour d6po-
er ax pieds de 1 Ostensoir. I
IAmwee Honortabe, fige&
8s l'difiante humility de i
premiers communiants. Et,
tndis que de centaines de poi-
trines lanqaient les louanges
atTres Haut, notre Bicolore,
\ui aussi, semblait offrir au
Tabernacle A P'ombre protee-
ete duquel il trone, thom-
mage de la gloire qu'il recele
dns sos plis majestueux, et
sur laquelle veille le Roi des
lois...
La messe solennelle pr6si-
de par S. E. Mgr. Le Gouaze,
s tWdite par le R4v6rend Pe-
re L Bellec, avec come dia-
eret sous-diacre les RR. PP'
Paul de Lanshire et Dor6lien.
: sermon de circonstance fut
p rononc6 par le R. P. De Voos.
AD chceur, avaient pris place
avecles autorites religieuses,
iM. Odilon Charles, Secretai-
e d'Etat des Cultes, M. le Ca-
itaine Merceron, Chef de an
Maion Militaire du Presi-
det de a Republique qu'il re-
Sprsentait, accompagn6 de 4
Pfficiers. Au course de la mes-
se qui prit fin, vers les 9 heu-
s 80 la Musique du Palais,
mOs (a direction du Capi-
a: ne Jn-Baptiste, s'etait fait
l~tendre.
SIa fete qui sera cloturee, ce
i tr, par le salut du Saint Sa-
Srement, aura 6t4 digne de
inmense culte du 3 acre-
StOur...

i"-"
CALA DU SPORT
HAITIEN

Comme nous I'avions an-
Sone,lagrande journey Pier-
; 1 de Coubertin aura lie;


SO0S le haut patronage de
.Dn Excellence M. le Pr&si-
i nt Vincent le dimanche 27
Kin sur la pelouse du Joc-
ky Club Haitien.
| e Programme sera un
SW- sans pr6cedent. Athl&-
tIe, Football, Hippique,
Vdley.ball, Baskette, etc.


4oERIE NA TIONALE
LYHAITI
Cotryairement i ce que
; ..avons announce, les Dix
S dule Gourdes du 77e. tirage
t plut6t gagnas A Port-
La Direction.


LA FETE DE L'OCTAVE
DU T. ST. SACREMENT

('ontrairement a Pannld once
de quelques confreres, la pe-
tite FPte-Dieu n'a ite celibhre i
hier que1 darns les paroisses
de Ste. Anne, de la Cath6dra-
le et de Saint-Joseph- De tout
temps, c'est toujours le di-
manche dans l'Octave de la
F'te du Sacr6-Cceur qu'a lieu.
cette solennite a Turgeau.
A Ste. Anne, la procession
est parties de 'Eglise a 4 h. 30
p. m., a gagne successive-
mient les rues de la Revolu-
tion, Avenue Trujillo et la
Rue Carbonne pour s'ar-
Ieter au seul reposoir eri-
ge chez Mile. Suzanne Jose-
Ihen. Cette ceremonies a te6
Sehauss6e par la fanfare de o
la Maison Centrale.
A St. Joseph, la procession I
est parties de iEglise a 3 h. 30
pour se rendre a I'Asile Conm-
mnunal oui la b6ntdiction de-
\:Lit .tre donnde d in la Cha-
pelle du B. Louis de Monfort i
Au retour, un deuxibme arrkt I
a eu lieu au reposoir Crigei
par les soins des bonne.;
Sceurs de Ia Sag-esse au loc;:
de leur ttablissement.
A la Cathedrale, la proces-
sion a laiss6 I'Eglise 4 h- 30
a suivi les rues du Dr. Au ry,
Dantes Deatouches, Enterre-
ment pour s'arreter au repo-
soir erig-e par Mile- Chapo-
teau a Pangle des rues Caser-
nes et Enterrement, puis re-
prit sa inarche par la rue des
Casernes, Place Louverture,
l$enit la foule Iu lreposeir eri-
g ali College St. Justinien,
rentra a tfegiisi par les Rues
DantIs Destouches, Lamarri'
et Mgrr Guilloux
*
Aujourd'ilui est la ftoe du
Sacr&-Cnur de Jesus. I yv eut
ce martin messes solennelles
dans touted no: gI ises et cha-
pelles- Au Saer6-Cceur dei
Turgeau, les heures des dif-
firentes messes out et& cells
du dimanche, 4 h. 6 h. 7. h.
(la messe des Homnmes) A 8
heures, messe solennelle-
Hier soir, 11 y cut heure
saint et exposition du T. S-
Sacrement de 7 h-. minuit,
La Fite du Sacre-Celur dv
Jesus coincidant avec Ie ler
vendredi du mois a rendu
vraiment important le nom-
bre des communions danm
nos 6glises et chapelle:; un
nombre considerable de jeu-
nes gens et d'hommes a saisi
'Poccasion pour remplir leur
devoir pascal.
Vu, cette annee, l'empecho
ment materiel des fanfares
du Lyee et du Snminaire qui,
d'ordinaire, pritent leur con-
cours aux e4remonies de la
FIte-Dieu de la paroisse du


Sacre-Caur, un grand nom-
bre d'amis de Turgeau et
Bois-Verna nous experiment
le desir de voir la musique de
la Maison Centrale a la pro-
cession de dimanche prochain
an Sacre-CCiur. Auront-ils
satisfaction, M. Crepsac?
A. M.


DES TOLES A ACHETE
On demand des tables en boo
6tat.
Pribre de s'adresset auobu-1
reau du journal-


Lte t IULtl e UUta.- o rat vt* -
aux Maisons de la Place, elle
est assez va;te et bien amina-
La fabrique emploie une
moyenne de 60 jeunes flles,
et fournit une cigarette su-
perieure. MLise en circulation
aujourd'hui, la cigarette Lu-
kIy est prepare uniquement
avec du tabac jaune import6e
de la Turquie et de la Virgi-
nie (E. U). La saveur est d&-
licieuse, et I'arome exquis. --
--- A I- --


A


.-iavies d enqu'ite o t eite fai-
tes par le Magistrat qui, n'a-


La Hasco a mis fin jeudi 27 yant releve aucune blessure
Mai a s;a coupe de canne al su- sur le cadavre, a conclu que
cre en plain. I i ltia de txa ron a 6te 6lectr,-
It a plu abondamminnt toln- ct patr i pondre,
te la semaine derniPre. Le
temps fait mine grise tou-
jours. Pa~ de chemins vici- Nous enregistrons les d'ces
lnoniu tC r.Vtite qTct nic uSb uivllt tt n1o l 1 m' dlfl ,.


Cette Cigarette n a rien a J, A, ; ,- ,, .. ,-. ,. .. --...
envier a la Chesterfield. LUs sont revenues mauvaises- La Mai et Juin: M. Maitre, Mine
amateur. au gofit sf et deli- D. G. T. P. vient de refaire Justin Lavache, Papilius Lo
cat en rafolent, la preferent un pont ordinaire sur la rou- chard, un patriarche don't 'Pa
l toutes:autres cigarettes 6-.te Departementa entae droil, vis 6tait tH s ecoute.
t!. appele6 Cassagne. L actiffo- Condoleannces aux parents
In trouvera des poches de; remain Jourdan est a. 'antito atteints par ces pertes
20 Cigarettes Gdes 0,60 *
3 Cigarettes Gdes. 0.10
5 Cigarettes Gdes. 0,15 Dans la soiree dui samedi Le Service de la Productior
La Cigarette Lutky? Oh! dernier la foudre est tombee Agricole a fait une distribu
quel delice Elle vous grise sur un manguier a Mitton tion de plants de cocotier:
de joe, voul eimpoirte dsns es (Section Petite Rivieire) et a aux priprintaires de bien
volutes ingales et bleue6: tUe le nolmmn Milt.iade Suir' S fonciers.
!)INANCOV 6 JUIN, 84N) t)MA TC It S-----AA T"IONNK RAClNG -V-O RTT

pI4TANCHC 6 WINCUANV MAT^I SCVSATIOX v/YE (?iC/NG-VJOLETT$


J



:1

s
-
s

s


I AI I :. -," .


LE MARRIAGE DU DUC

DE WINDSOR
TIRE DES DEPECHIE
(Hl2S)


Hieri Monts, au Chateau
de Cande, a etk clhbr6 le ma-
Siage de I'ancien Roi Edouard
VIII, aujourd'hui connu sous
ie nom de Due de Windsor.--
La premiere phase des cere-
!:onites fut execute selon leo
'ois franCiises par le Maire
'e Months, M. Mercier.--- Le
Duc de Windsor portait le
pantalon raye, la veste et le
,ilet noirs. Mrs Wally War-
lield portait une tongue robe
i'un bleu sombre. Et e'est
dans cette atmosphere douce-
et souriante cue le Maire de
Monts, aprs les c&remonials
exiges en la cireonstance et
les paroles sacramentelles,
prononga une breve allocu-
tion, present ses vceux de
bonheur au couple bienhen-
reux. Cer6mnonies brillantes,
emouvaTtes s'il en fut, au
course desquelles un silence e-
loquent r4gna dans I'assis-
tance, composee seulement, de
12 personnel.
Mlaintenant, c'est la phase
religieuse des ceremonies
dans le salon de musiqUe a-
menage en chapelle. Les 6-
Tpoux s'agenouili&rent, hum-
his et sereins sur deux cous-
sins de (vatin blanc devant le
iove rind Jardine-. Seion los
rites de 1'Eglise Anglicane, le
pasteur unit pour toujours
dans Ie liens (du marriage re-
ligieux le cl et la Duchess
de Windsori Le bonheur tri-
omphe. Le roman s'acheve. I1
etait exactement 11 heures 47
a. m.>


UNE IMPORTANT
REALISATION

11 s'agit de la nouvelle fa-
brique, La Cigarette Luky.-
Ayant pour proprietaire M.
Georges Jaboul Kawley, elle
constitute une des plus heu-
reuses et importantes reali-
sations commercials et no-
i. il,, i n f^ rClri rf trivfam'Kfat"


ECHOS E LEOGANE LA POESIE LYRIQUI
HAITIENNE

Jeudi 27 Mai dernier, lt
monde Catholique ec6lbrait la
Fite-Diu. A cette occasion, i II fait bon de se reposer
y eut chez nous trois repo- I esprit le dimanche lorsqu'on
*..irsi-;. IIs talent respective- a t ravaill touted t a remain .
merit erigvs par la famille Ju- e'st i'un des advantages qtu,
les Mos.coso sur la place du 'on retire des matinees do-
marche, Madame Maurice minicales, litteraires ou hi!-
Maitre Ia rue la hrCroix, t toriques. ('est ainsi que nou-
par les bones Sceurs sur pouvons, aprbl-demain Di-
place Anacaona, dans leur co- manche, nous oc-cuper agrai-
quet etablissement. element 'esprit en allant en-
En depit du mauvais temps tendre la Conference tqe tdn-
qu'il fatisait la veille, la plute ner a, ri Th6itre tdu Petit-S-
n'ayant cess de tomber jneu mJ i ire (Culige St-Martial,
di qu'k six heures du martin, Ie pole e 0 Dominique Hlyppoli-
les organisateurs, organisa- te. 1 y sera dit des pofies de
trices etaient arrives a ache- Louis Borno, Etzer Vilaire,
ver leur besogne. 11s mon-- Tuc G(rimard, CG Werleigh,
traient un devouement au-des- F Y')ix iMailoire, I)amoel&-;
sus de tout 6loge. Vi x I'Probus Blot, etc., etc.,
L'on dse'speait do pou.- t rt)reApentl quelques scine,
voir assisted L la procession de ANACAONA, de Burr-
et & la b4nd&iction des repo- i ivnaud, L'EMPEREUR
soirs, mais par un bienfait de i 1)E l's LINES, d Massillon
ta Providence tout so passa I ,0: LA C(' TE-A-PIER-
en bien. i ti', de Charles Moravia-
La messe fut dite a huit :A SO sro-mmes certain que,
heures du martin par le sn-ym- a ule te la Proces-ion dit
pathique Cure de la Plaroiss, |::(-Screment qui sora fuaite
le Reverend Pere Luc.a. L,'E- I)iranchc mati au Petit-S.;
glise etait richement arran- Ininaire St. Martial, Ion se-
gee. II y eut procession a Pis- i; nombrenx au Thaftre de ce
sue de ta Sainte Messe. Lte Cliige pour t6moigner de
Tris Saint Sacrement fut por- I 'inlterc qu'inspirent les Ctu-
to sous le dais par le 'Pere Lu- i des d'ordre Ebeve du genre de
cas- Et dans un beau recueil- la poesie lyrique Imiiemnne.
element lon parcourait le. A Dimanche done A St-
rues la ,, une parties de Martial.
la place, Grand' Rue oil le
TrBs Saint Sacrill;nnt devai: ................ .--"--.
s'arruter chez fiMe. Maurice, PARA 31OI'T
Maitre, les Su-urs et MIme
Jules Moscoso pour la b6n. D)imanhe d 6 e 9 Ieures
diction des reposoirs. De m- TRIOMPNE
nifiques antiques, hymnes 1E LA IEUNESSE
(e la lithurgie romaine fu- ..
rent ehantes av c brio par le.s
'chorales. 4 R E.y '
Le -repn:;-l r-errniga par ..
Madame Maurice Maitre, les Dm' n he h 8 I. 30
bonnes a(rurs represemaient D a CvnEVALIER
de magnifiqui autels entou- : E L
res de verdure. Et celui de'
Mme. Jules Moscoso etait du-
ne simplicity, viwlt to('- Funwz les Cigarettes
chante. 11 repr'(.entait les ta\ LUKY
bleaux du (t'vaire et de !a pr-parres arer des fines
Resurrection/de Jesus. II fai- f[uilles de Tabacs Turque
sait beau dtvoir, de contem- et Virginie
pler la Grnhde Croix symbo-
lique et P iia t radieuse du --
Ressuscit .e't t cote dtc tout I
ce -l cpetut autel dress a- I'nfiorination <, In la police. -' i
-vee art destine k recevoir !i Juge tie P'aix, :.SViFreycinct,
Tres Saint Sacfement pros aI ccoIPpagn6 e!tl son Greffier.
duquel etait plaee une Bible | asiste idu Sergent de ta Gar-
ouverte no contrihuait pa- I die M' rendit .sur it's lieu x.
moins a cdiier I'as sistanct. i'. constatations d'nsagv





J| i;": ^..: .[: ****JrbulS
..


lL A VIE

'CIR

,..


LITTERAIRE



:QUE VIII


t Rene Charlmers et Max Martinez-
HALTE

Et dedj l'aube glissait kentement
Sur le front fauve des mn :i agnes,
Quand Aristide de Sab
Rentra dans la grande ville naambenne.
1 prit alors la parole et dit *
Je suis le grand sacrificateur
Des vengeances lentes et implacables.
A mon arrivee sur la terre,
Toutes les villes s'agenouillerent
Ainsi que de muettes pri6res.
Je suis venu; dans von. contrees,
Ce fut aux temps des balls
Aux temps des mitrailles et des lambis.
J'ai entendu vos chants de mort.
Et alors je combattis :"i v\ cot6-s
Maintenant je vous le iis,
Rentrez dans le sein
Des magnificences intiines
Le temps n'est plus aux b:dles
Ni aux paroles scandaleuses.
Faites, j'ai dit.
CIRQUE IX

Magnificence

Mais avant je vous di ai:
J'ai eoute vos plaintes
Aux barages des cirqi es,
Et alors je pris
La trompette sacree,
Je vous ai souffle
Le courage des antiques guerriers.
Mais un jour j'ai voulu y enter.
Helas! je n'ai trouvc
Que des clowns stupikes
Et des bates sauvages-
Je vous le dis- Croyez-m'en-
Ce fut pour moi une grande douleur.
Un jour, en merchant,
L'ombre de mes epau!is chancelantes
Frola les grades latitudes-
Je vis, vous dirai-je, y jatirt
La gloire des cites disparueo.,
Et la magnificence des blanches mosquees
En v6rit6, partez, je vou le dis
Allez m'attendre la-bas
En amount des immense Pyramides.
Vous en mangerez la mousse revivifiante.
Vous en boirez Ia sueu'r ruisselante.
Jean CORADIN.
S-- --.---


les umelles Dionne n',


Suele PALMOLIVE

le savon faith de

Douce Hluile d Olive!
C E qullks soen adorra,:'e.s avec lears grand; veu
noiri, franges de long Ci coburbe ces petites
touches vtrreiles
Nul portrait ne saurair fire justice aux jumelles Dionne.
Cat une si grande parties de leur beaur vient de leur exquise
peau de bibi qui csr gardce douce et veloute, en hiver
come en &te, par le doux scin pro.rc:eur du Palmolve !
Pourquol on ne faft usage que de Palmolive,
le savon fait 6 l'kuile d'olive
Ces fameuses petites fills tant nies p;s;naturment, etur
peau a toujours ite extraordinairementr sens:be. C'et pour
cela que, pendant que!que temps apr; IeT naissance, teles
furent baignies dans 'Huiile d'OLivc.
Comme les mbdecins de partout, le Dr. Dafoe sa.vair qu'il
n'y a rien de plus soulagean: quec a'Hu!e d'Ose douce pour
une peau delicate,
Puis, quand vim le temps des btai: a-: ;avon ei a 'ea.
quelle ne fut pa l'importance du d I .:i ..r tn con-
tenant Is ingredients les plus dous et le, p l: soulageanris
Et c'est ainsi que le Dr. Dafoe c(. .: P.n.i.:v;, le
savon fairly Ihuile d'olive, pour usage s--;;if dans te bain
des jumeilees qui ont !a peau si cendu :
Queue lecon pour toui riemme!
MNre i Detriez-vous risquer de ba:.' pr-riCeu bLbC,
ou n'importe lequel de vo-s enfanrts .,1.: .n savon moins
doux que ceCui qu'on a choUi pour ih apm--:: Dionne '.
Et VOus aussi, belle dare vo-. U. qu desirez gardcr
au course dei annmes le charrne enchan'.: : Jc vorc peau I
Pourquoi pas donner a vo'.e ptau Ic :,o;::: beauI que
seul e m lange secret d'huic; d'o:ve er de ; d!mc du Palnm
olive puisse donner ? Pourquoi pa;s faire usag d:; sawn
Palmolive pur, dous e; infensif sur v<':r iure c dans
votre bain.
POUR HARDER VOTE PEAU TOUJOURS BELE... EM-
PLOYEZ CE SAVON DE BEAUTY CHOISI POUR LU5 JUMELIES


REGAL EN
PERSPECTIVE

Nous avons appris avcc
grand plaisir que l'ceuvie
des Pupilles de St-Antoin2e,
reprenant une habitude qut,
d'aucuns regrettaient, compete
offrir au public de Port-au-
Prince, une Conforence, que
sera suivie de sauterie, le va
medi 5 Juin 1937.
C'est M. Jean Magloire, Co-
Directeur de Maintenantv.
qui entretiendra nci audituuv
du <(Sexe faible it ct' ite ijau-
trek, ce qui est, assuremnent,
une forme nouvelle de parltr
de l'Amour, cet inepuisable
sujet don't on ne se lasse j.a-
mals.
Qu'on n'oublie pas surtout
que tout en s'amusant, c'esc
une bonne action que o'on fe-
ra, car le produit de cette con-
ference (1 gde+ seulement pour
I'entrie) servira a soulager
de nombreux petits malheu-
reux.
Qu'on aille done en foule, le
samedi 5 Juin 1937, a 7.15 hen-
res du soir, au local de I'an-
cien Club Union (Maison Oc-
cenad) !


A LOUER

Une Halle de 12 m. environs
., itp6e rue Dant&s Destouches,
Anciens atleirs du li ste*>
Cette Hallo situ6e dans la
cour conviendrait A tout usa-
ge.,
S'adresser a Madame Ch&-
raquit mrme adresse on de 13
a 15 h. sonnez le no. 2781.


Loterie Nationale
d'Haiti

116, Rue Bonne Fol,
Phone 3358

GROS LOT :
DIX MILLE GOURDES

LE COUPON :
DEUX MILLE

LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT

N'h~sitez pas d risquer, hea
que mois, cette modique var
teur. C'est un genre C rpar-
gne. Et puts Wn'oubltez pa
qu'il faut souvenir Notre Lo.
lerie Nationale, car tie vient
en aide, de son c6tM a beau.
coup d'Oeuvre d'UtUtlt et de
tienfaisance Pub liquws tra
vers toute la R~publique.
Pour toute t ese rasons
flaitiens ou Elranyers, qhe.
tez done otre coupon oi vo.
ire billet.


THE TEXAS Co.
(CARIBBEAN) LTD.

A le plaisir d'annoncer A
tous Aes amis et au public en
g6n6ral que ses bureaux oat
dte transf6res A la Rue des
Miracles No. 63, en face de la
Banque Nationale de la R4.
publ ique.d'Haiti.


Bureau:
.2690 et 3404.
Bizoton
3196.


TeBlphone Nos.


T16lphone


No.


AVIS


La Banque Royale du Ca-
nada et la Banque Nationale
de la Republique d'Haiti ont
1'honneur de porter Ia lcon-
nai&sance du Commerce et du
Public que d&s le Jeudi 3 Juin
courant leurs guichets reste-
ront ouverts de 9 heures du(
matin A i here de 'apres-mi-
di, sans interruption, tous les
ours ouvrables, except le
Sanedi ot ils seront ouverts
de 9 heures du matin ai midi
seulement,
Cette measure qui sera effec-
tive du 3 Juin au ler Octobre
1937, est prise en vue d'accor-
der leurs heures de bureau a-
vec elles des Douanes et d'ap-
porter I'sctivit6 de leurs em-
p19oys les temperaments n&-
cess1t5 par les mois de forte
chaleur.

Port-au-Prince ee ler Juin


Royal Bank Of Canada
J. W THOMSEN,
Manager.

Vanwft Nationale de la
dUubiqe d SHati,
W. H, WILLIAMS,
Vkfe-Prsident et Manager,


OPTIQUS

O -RTAAUJPRINCIENNA

3Sct UNIorUment de verr, ,
t dIt am atures pour lunett'
e sla ailleure quality.
Otj qiRue en face de
p a Heaie, i


* Baume Tue-Nerf !lMrfi&
n AUXEa ... aSS
DUSAUMC tnn'l S;i\lf115K-St Ba
-nt it waftt I(s ban-fis PhaRmasci
@Is': Iti- ba- si.. lomaurga iaU-l


*-


rsw'.Cnm dbntrP~rn~b~tw~wflh rw' i.I.U


4uJ NotMJVELLISTEK* 30


ft --

mmak,,

r ANNETTE

MAW


Le Or Dafe cdit:
"itorl d t toliot cOm Oetd P" nt
gvkewIu tfpl 4na 1s nto;fi. s 14.
wailt &Dennae iaeri boign'gs t4 4
.Hvit d'Ol;v... ,,trt. (n> 1
lnmpt des bt oif t ou Ovtn I& t'4U,
0no05 tbheiimt i SwanB Pattosif
excdlninnnef poun flt* quittit
dons la biin dt cln btei tctibtWn."






324FL
V :.~ ~ p'y~


*K*~XP~P.U~~ .f~W~P1~:~I~~I"C~:~I~B~ga~s~ar.g~~~~ ~yn;*


CI(ZZ ----- ..~..~~ L~*


~hrAE~Wr~a~pr~~~cps~Y





Al. -- ----- ----------------- -l
.:..L A p54' _HA etiCIE .


CASTERA
T:EP! ne 3I77


yj4d msettre la deranAre main
: G MRANID LABORATOIRE
i e pluaieure seetwun tech-

1) Anlyses clldiqueO
S. 2) An'Yes bJlo1himiqtucs
^ 1 ) Anayses irnltatnrllea
? 4) Anatlys agrcTlO"
5 E) Inatitut de rechechEews.
S, .,.nIrt &t d'emlbet une r-


foire1 e-4C, 6" ur. -w- -
lotion pr sa direction avi)te, pai
mmfaroiel complete, par 'a pofi
a idtle et par I'esprft nouvEau
tRl Implante .ni HML.
ircteur.Professeur ;
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent d Bonn
aeillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex.El6ve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Clbment Lani,?,
Ex.E ~ve Institut POsteur
de Paris
f;- --- 4-
', ,/S


rA L


WUEURS[ .

ET LIQUEURS..


Les amateurs de bonnes
bossons qui ddsirent fire un
hoix de v6ritables liqueurs
rfianes n'ont qu'& r6ciamer
a marque d'4lite: Edouard J.
Bgejamin,
Efouard J. Benjamin, quant
Sson assortimeBt de Cacao,
Anisette Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
Set surtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujours
Sgofit agreable et merveil-

Rdf mez done, cheras ama-
els, 1a marque: Edouard J.
Benjamin chez ses dipositai-
re: Simon Vieux, Epicerie
do Centre, Llio Bailly et
oi serez nettement satis-
fait&.


~iosl
Brd


~
d

P








t:




't


I
s
r
1
c




:


.;
:::


:::


:
Ii
:r;.'
.:r
:e::
s .: 1.
i.:i
: I
I:
:: r:r::


thine a ecrire Remington
Ehine a calculer Dalton
bans, paper carbon
fies vos achats chez
G. GILG.
,"2"---

CABINET
de
tes. M4URICE R. ELIE
et
MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 98.


na- taB NOUVISL,,LUS.





Connaissez-vous



deja la Citronnade



COURONNE?



VoilT une nouvelle boisson ui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez uine bouteille et y'ou a;dupterez celte buissor
avec son arome fin et d6eHiciu. En vente A la Brasserie
de la Couronne en granders t petites bouteilles ii ar-
tir de cinq douzaines.

Les autres bolisouls COURO. ,'E dejh tris connues ct
Sappr6cieesa h ort-au,-Ptin t en province sont


* iw
'S


it









IS~


Ie fait est incontestable


'0"JIAMtW-9- "*aAm' --wwvw It Ys wn '# -" 4w C 14fA


.r4~~ r r r r


S CUPRIT, ( COM MtODIT
I f34 I i I", pf fI t L t L : &..: t.: r cn,
SOj ti IbfU i: I '1l vvii.F) COIIJSf
deo dorm oages ;rrt. O c,. t iLi':i, ,:l porli- :.-
Sd'oa'rri nce hys, oh qti'ip. itt:c, cor:-
Itrae r t oiTre'i 5 "c c-t'-nt -rt? i-,i n"
c.off'et de s.,rerA c ,' L','-t .c-q* Royalu L
c oute pU e tl t:e r ou t O .UI! drl'ilu I t e.
LA

BANQUET ROYA
DU; CANADA
I_ .. . ... .. ..*


I i
LE s
ij
i


COLLEGE MODERYE


Dtrecteur: Er,' Ahlcindor *
A venue John Fiown
Externat-Internal : t Cndilttis nodiques
fnacrivez vos eniants au :
COLLEGE .MODERNE,

t'4cole qui met 1'enseignement u p rte-o dc, touto, ica bour za.
P'Ccole qul ne professe pas ic boturragedee cranes,
1wcole qui pr6fere a une thte inoiuement epleine une (at-
te Nien faiter,
I'tcole qui s'attache A solliciter et a d6veiopper toujours ea
jugement de IS61eve.
car,
C'est 1t que se trouve recrut6 le cnrps de professeurs le plus
homogene,
le plus z414,
.e plus competent,
et Ie plus capable, surtout, d'entrainer, par I'exemple, I
I'Vetlon bonnxtye et constructrice.

x ca are -


teilles

COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER

BuRez les Boissons Couronne et vous avez 1'assurance
de boire une boissen extrimement hygifnique vu 1.
mnthode efficace qu'emploie la.Basserie avec 'aide
de ses machines pour Ie savage de ses bouteilles.




INSTITUTE TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilitf Pnbiique par Arret3 -Presidentiel
EsL la plus grande Ecor lif iu de I rt-atu-rliree,
C'est aI mienx organise, o~ I'uii tiruav: la tt'illeure penw
sion scolaire avee a sa base : a discipline, I'bygiene, IP.
sport, !ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 i 7 ans; Pension pour enf nts de 5 a 12 ans Methode ex-
cellente pour les COurs C lassique de la 12e at la Philoso-
phic.
.Methode rapide el sure, pour I'Etude des langues vivan-
tes et des ours 'omrnmerciauxide Dactylo, Steno, Correspon-
dance C.'nmi ;eriaie, (.U mptabiIit6.
Les liachehiers diplunms de l'Ecole font bonne figure
dans touutc0s Ie. profes ;iruns lib6rales et dans touties les
branches d'acciviti.
Lei 10 annies d'existence et de suceis sont la garantie des
families. Cette annee e!ncore85 pour cent des eleves reus-
sissaient avec br)io aux c rxlamens officials du BaccalaurE.tt
ct 99 ii cent.i de St6 no-DIactylo et de Co mptabilite.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
Annexe Rue Capois, Ttlephone 3296.


SA:THE


c'est la quintessence

SDES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


ireunissant les meilleurs terrors.


C'est ce quifait son arome


GOUTEZ ET COMPARE
S- a .z .. p wI P- A .J f lr


GRANDE LIQUIDATION DR LUNETTES ET
Lurnettes et Verres de tous nmumrs
Montures en nickel iowxdahble i
Vere ~ ales au prix de de $1.00 la paire.
La liquiation durea jisqu 'au 15 Novembre
menat


inclusive


.1. 1, MATTEIS & Co,.


College Simon Bolivar

iaseignement Primaair et Secondaire
t arlnemln ta m Cnlaiqueet 1tderne (Sections ABC)
Interrnat eit xternal
S 8. Rue Mogny, 8
Lnureat de rlAiliane Francti/ e (C in positionn francaise
anx Eamens du Racealaureat de Juillet 1934 et Coneoura
de Diction frainais e e Juin 1935 et de Juin 1936).
4 suee~ aux Exani;ns du. fBacalat:Iat (lere et 2&ime.
parties).
Le Colloue Simon toliryr 'te It,: n're's ett rnpres de fo .
mille que le-s inscriptions ouur i'Ex ice l.,rkf7 se regol.
vent tous lea jour? ouviua:ibe. b partir de 8 Hris. A. M.

uI Dlire iUon,


A de Mat eis & Co

Pncr tde la Puix

ICue Courbe el t u du aayasin de 'Eilat

ACHAT DI)'.CAILLES DE CARE, VIEIL OR, DIA.
: 'S, PEILES ET PIERRE.ES PELtCIEUSES, VIEIL.
aCES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
-,oNALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
f,'UX.


LE


RHUAM


----


-


I


*! ^


P
~


mw;- -,9 1--m mowxmpw I- .- -r


lifown -%


L


KOLA COURONNE en


,grandes et petitor ~s


. ~


r.

ji .
~r;~c~rak~rrq
':'' ~'
ii





PACE ,B
KLE NOUVELLISTAE
Rue Ferou No. 09
DBolt Postal No. 135. T66phone 222g-
QUOTIIEN FONDE -EN 1896
Par
HENRI O AUVET |& CGERAQUIT

ERNEST G. CHAUVIET
S9wrtasir GnSsral :
MAX DIVAL
AdinartiraEUtnr :
KLEBER GEORQGESJACOB


REX

Samedi a 8 h. 30 en soir&e
populaire avec l'entree A 0,60
Le Scandale d'apres la piece
c61ebre de H. Bataille avec
Gaby Morlay et H. Rolan---
Le sujet de 'ceuvre de Ba-
taille dramatique confiit
entire la passion et le devoir
- est trop emouvant pour
que 'on en devoile I'intrigu ,
Le grand dramaturge avait
le don de parler au coeur, de
toucher les ames. Marcel i'Her
bier a fidelement reproduit en
images cette histoire d'une
femmre un instant emportl'e
par un amour coupable...
Dimanche a 3.30-- Normon
Schearer, R. Montgommery et
H- Marchall dans le film se-
d(uisan t: Quand Une Femme
Aime..
A r5 I. 30.--- POLICHE ra -
lisut:n (d'Abel Gance avec
Marie Belle et Constant Re-
my. II so de giag'e de cc film
une cmo.lion et uneo poesit
d'un charime infini
A 8 h. 30.- Lt slie How-ar: I
et Merle Obieron une des plu.
S1088 li ts tlse u rimone dan-
Le Chevalier de Lonres. -
C'e un m action et (dv
1ou'eme' ol Iu ,e (Chevale i
de Londres. Les situations so
succeOent we unm tau nueatvc.
pnir nutre constant agrl'-
mnent, et. j.-i'au dernier nmo-
me':t i'sue n de cette prodi
gi-ns venture rest eincer-
taine... Un fi!m qui vous tient
bh letants ..


RECITAL ED. WOOLLEY

(Cestt domain qu'au ra lieu
le recital Ed- Woolley. I.e pro-
gramme que nous avons pv--
blie, vous done une id4e de C
que sera, cette soiree.
Personne, nous en sommen
sur, ne voudra manquer l ce
spectacle d'art qui n'a jamais
eu de pareil jusqu'ici.
Cartes: 2 Gdes. 20.


%yn I _~r~m ~..~wr ..Y
--O 'Fd- -_ dw ticl*r~ll- CI*W~q
--,-:YLI r~l/nlr~~?l4Y.I I ~' oKL~eE NOUVELIASTR#,~~ .~----7


p


ApTr-
< 'LEOPA1
et
L. >NIGNE DE I
PA:RAMOi
Je uweilleur spe
J'ort-au-P


\ et 9 here
LCa IPemibre Gra
7ion MuderT

TRIOMP
DE LA JEU.
'.: p.c ace ie ]
nr nt des t'er;
(ha'" '. P,(


PARAMOUNT


SAMEDI 5 JUIN 1937
en soire popduaire & 8 h. 15
Margaret Sullavan et John
Boles dans
UNE NUIT SEULEMENT
avec Billie Burke et Reginald
Denny.
Toute la puissance du dra-
m e intime, toute la psycholo-
gie realiste, tout le caractAre
6mouvant des personnages
ont 6et conserves dans ce film
merveilleux. Le grand dra-
maturge H. Bataille avait le
don de parler au ccrur de ton-
cher les Ames...

DIMANCHE 6 JUIN 1937
en matinee e 6 3 heures 30
Joan Crawford et Clark
Gable dans
FASCINA TION
...des adversaires font grief
a un home entrant dans
!a carriere poiitique d'avoiir
vecu jusque I!a avec une mai-
tresse qu'il a Ceonmue -ans ta-
the et qui fut toujours hon-
nete et fidele..
... un d ram e magnificue-
maent human: une des rea-
lisations e.,: plus marquan-
tes... t:raiteo avec un tact et
un sens de me.-ire qui arra-
chent des larmes ,.


*-. .- a. .urs ais -, du public.
une belle histoic, ',mou,, .
'a'e -cuv're l '(nU .1, dant s sa.
S1"HE >> c* .n ee p ion...
A C5 iEUK.RES ;. i
,A\ CIOIX Le, cIcbre drname 'aitpr la
UN.T picee HenrI i Ha:ille
cctacle de Mis en scene d'Abei Gance
ine POLI(CHE
e Interpret( \r :* Marik
CUIN 1937 Beci, Conrstant itR:,, Edith
s P. M. M'ra, Romain Bouquet, Ca-
nde Produe- therine Fontenav, Betty
ne de Dausmont tt Alexandre Dar-
M ILLE cy.


iHE
VESSE
plus entrai-
OdernesD
K FORD


Judith ALLEN
et
,3-E ~i' i nterpre'tes
ldo noin, do Vingt A4ns.
.iune action menee dans un
n u CvWrfn t priodigieux par
.Sr. 4) C fnit:cs actPur1*s de moins
de vinct ans... des mouve-
ieonts de foules impression-
natr:s... une ;aitrise eclatan-
t, une CEuvre aridente, soli-
:do, saine et d'un optimism
conf firie (ln tous points aux
Louts de la junesse actuelle.


U.S.S.H.-F.F.A.


RACING-VIOLET T I

Formidable rV: cOntre. Di-
manche 6 Juin 1937.
Tout le monde, i ce Greal
Even!
Adultes ............... G. 1,00
Enfants .............. .. 0,50
Tribunes .. ........ 0,50
Pelouses ................ 0,50
V oitures ............ ... 0,50)
On trouvera des cartes 5i
acheter, tds ce soir, chez lV
Tr6sorier, chez le Secretaire
et chez le Conseiller Dr. Aug
R. Bastien. Elles seront aussi
en vente au Pare Leconte
vendredi et samedi aprts-mi-
di et dimanche matin.


CONVOCATION


Les membres actifs du
<) sont pries de fse
reinir le diimahche 6 Juin, au
local de la rue des Cesars
pour s'occuper des questions
interessant la bonnee march
de PlAssociation. Ils eonten-
dront M. Philidor Germain,
dans une conference: cL'homn-
me et influencedu milieu.
Le- Secretaire,
Gustave BELLANTON.


RECTIFICA TION

Danr nitre note d'hier an-
nonrint I1, match de 2reme ca-
tegorice (ren-t. la Violette e"
i'Etoiie Haitienne, nous a-
vions crit que lIa \Violette a
battu le Racing. 11 n'en est
rien. D'autre part, il n'y aura
|us match de 2eme- categories
samedi. 11 est renvoye a une
date ul: riotlure.


DECES


Hier apres-midi, est morto
t Gressier Mine. Louis Al-
phonse. La defunte 6tait la
scour de M. Sauveur V6ricain,
Membre de I'Administration
Locale de Gressier.
Nous adressons nos since-
-res condolhances a la famille
eprouvee-


Nous avons appris avec peit
ne Ie d.ces, survenu lundi der-
nier A Petit-GoAve, de Mon-
sieur Achille Fr6mont.
Nos vives condol6ances ia la
mere. du disparu Mme. Phile-
mont. Fremont et aux famil-
les que ce deuil affected.


POLICHE .. ce'et 1'histoi-
re dei eaueoup d'entr1e nous,
cachant nos pensees, nos cha-
grins, ns d6si/iusions, no'
douleurs sous in masque tie
gaiet&e factict.- on d'inditffile rn-
C C)OU.11 1
A 8 IEUI'tRES 30
Leslie Howard et Merle Ofe-
ron un>
LE CHEVALIER
DE LONDRES
d'aprbs le roman de la Baron-
n e de Orezv
Mis.e en scene de Haroldi
Young.
Production d'Alexandre Kor-
da.
Une histoire prenante et co-
loree sur laquelle se projette
I'ombre dle dKMadame Guillo-
tinem, Un roman captivant onu
notus suivons haletants le
2imvstCrieux Chevalier de Lon-
: dress qUi ne craint pIas de fri-
Itcr dun:s i'ombre les corps dei-
Scapit s ...


COME CA

Mardi dernier je.ohbon-
trai chlu Simon Vie N, Saint
Robert et le Chevalier de Pe-
ri gny,,. Dans ce pcadis do
la gourmandise nou. not11
comp)ortions tous les tro-:
comrnme des gains dans 1~
Sverger d'un voisin.
Nous goutions et regoni:-
Stion- a tout- Mais voici (qu' n-
tre une dame, jeune, jolie, 615l
gante et appetissante it so!-
halt: Nous avonsla pomme et
voici Eve, fis-je.
De la tenue, nom d'un chien'
s'ecria St. Robert qui se sou-
vient qu'il pratique avee ele-
gance l'art d'etre un grand pti-
re a grandes fortunes.
Hunn han, hein; hen hi,
ha! Comment fire? begaye
le fils de preux qu'6touffaient
les p6pins de toute une grap-
pe de raisins.
Comme pa! rectifia St.
Robert qui tira -'un riche
itui, la cigarette de la cor-
Srection, une Splendid>.


REX

VENDREDI 4 JUIN A 8 H. 15
Le plus emouvant des eonflits
LA FLAMME
d'apres la piece de Ch. Mre6
Interpritd par Line Noro, Si-
gnoret V. Charle Vanel.
Un dame qui se ddroule ra-
Spide, sans faiblesse, tantot
dans le cadre de grand luxe,
tantot dans s les bars clandes-
tins, tantot sur la cete d'a-
Szur, tant6t en Angleterre.--
Ce film est un des plus beaux
suceOs du Rex.

SAMEDI 5 JWt1N A 8 H. 15
En Soiree Populidre
Gaby Morlay et Henri Rol-
Ian dans
LE SCANDAL
d'apres la piece d'Henri Ba-
taille.
avec Jean Galland, Larquey,
Maddy Berry, George C(olin.
Ce film puissant et sincere, et
Gaby Morlay est si pathctil-
que, si humaine, que son per-
sonnage nous toouche et .nou.
6mout.

T)DIMANCHE A 3 H. 30
I QAND UNE
FEUriE A IME
Interpreit- par
Normaa Schearer, Robert
SMontg~ mmery et -. Mars-
gc}: i.


La Librairie Nouvell

TELEPHONE W077

QUOTIDINS PAPETERIE REVUES

CABINET DR LECTURE

COLLECTIONS A BON MARCH

A. Thibaudet Histoire de la literature frangaine G,
H. Montherlant Les Jeunes fille. ..................
A Viollis Indochine S8.......................
Come Sforza Synthese de 'Europe ...........
Salazar ---- Une revolution dans la paix .........,
K. S. Chandan --- Conflits europens .................. .......
Ch. Maurras Le Chemin du paradise ........
Ch. Maurras L'avenir de intelligence ........
Ch. Maurras -- Ls amants de Venise ..............
'h, Maurras -- Napoleon avee ou centre la France?
Bainville -- Histoire de France ...............
Bainville --- Napoleon .. ......... .......... .......
Painville Histoire de 2 peuples continuee jus-
qu'a Hitler) ............ ..... .... ...
ilainville --- Les dictateurB,. ....... .....................


Zweig Fouche ..5
..Zweig. ---- och .......... ..................... 25
veig -- Marie Antoinette .......... .... 750
S ei Erasm e ........................ ........... .... .... 500
iZweig -- Combat avec le demon........ ..... 525
Madeiin -- Fouch6 (2 volumes)...................... 18.00
: ade in Napolon .............. .......375
la;liin --- La Contre Revolution sous la revolution 7,50
a lini La France du Directoire ............... 3,75
SM l:eln --- La France de I'Empire ......... ...............
AI Ste. H6lene (2 volumes)........... .... 7,5
Aubry ie Roi de Rome.............. ........... 4,15
S;axo. -His itoire de Louis XV .. ....... ....... ,15
a:< e La Revolution frangaie ........... 4,15
I fin::i.n -t Monarchie Franqaise (2 volumes. 6,25
.te- e ui --e Richelieu .... .... ....... ..... .... 3,75
Leco t- Thiers .................... .......... .... 3,75
iJictionnaire analogique ..................... .. 12,0
iervc ills de l'exposition 1937 ......... ... 2.75
Le Lirre du Jour: Carrel...... L'homme Cet Ionnu... 5,00

(Cr': E LES MERES DOIVENT SAVOIR)


PA I LESS E
al~rtI


vimf ssa i

oes-ions


IH6mo W oblmt f9lg6n6atetardu Sang, peserit par P'6Uitoa mklt
Suptriour A la vlando osru et aux o-rrugineux, Admis danales H9fpitaux doe P


('OM.11UN!QUE

l.a :-i t.tfair 1rie d'Etat rdi


a ,t,
na 'y 'L:-




.n Ci







C-b. .
t O .d .:
<~Tru...





< a i'. ..





Sr;


r c e in forme au'il
Sl:barque par le.
I i'ivanTs, du 2i
a i. n. 'I q,.anti-
.'ine-s de Ogues-
i'-"ie 'f-Ianln suit:


:..-. S-1arc
(.'ap-Haitien
i'ort-de-Paix
*.Tacmlde ..
a.-c d'Ilai-

't iraugcano.
, .-. M are .
',. Port-cle-

I' i t-au-Priniee
I':.t-de-Paix...
Ctp-tHaitien ....


5,701
74?
790

66S
193
7.02.

4 020
1.368
3,174
5,328


T ,.::i.... .. ... 43,03I


-- --z_ .-

A VENDRE
Grande maison bass sise
Avenue d(u '6Prsident Trujil-
lo, No. 411.


PI- :.\ANDEZ
LA 'OMMADE
La,-Em-Strait
r 1,i ('ordonnerie
Mont-Carmel
HYPIPOIITE JEUDY
cdlbbrc prdmparation de(
Ilo.Ro-Co.
139, Ac. Trujillo. .
PhAone 2182


A VIS MEDICAL

CLINIQUE
di -
Dr. FRANCOIS DUVALIE
4ue clu Dr. Aubry
No. 154
Consultations tous les jours
de 3 hres. t Lr6eb p.m.


BON..E OCCA .SION

A vc-ndre un guitar e
tris bon ,vtat.
S'adresser' Monsieur Mar ;
eel Basquiat ;uI Bureau ti
Journal.




iPenrda-nt

SLa

Crossanoe.. :
le, enfants ont besoin d'un .
grande quantity de vitaminsA
et D pour former des o dro t
et de h r&istance contre Ii;
rhumes et aures msladics .
affigentlajeunesse. Ccelttt.
quoi les mdecinadans leos
enter recommandent
,I EM ULSIONI
SCOTT
dl'ude de Foie dC MonrU lb
savent qu'elle cotient le~
mines A et D en aborl :
RnFUSEZ TOUTED IMITA IO
Touwct ,lnl0er dte aid'mrus
noua enmployons dIl .i
SCOTT cc pripttr c oe LebO, '
1raclttes,cnfNclrv'j : ; 0
On b, Wah..p. pt1,11 P
Sirel cient.ibt V sat[it C- o L' 6 r
huile conricut rF ptus mpa. I
nature:l t vlt .toa $if l d'i f :e.
i:


A-.


a.


M


i
j


7,59
4A13
3375
4,15
41,50

3;00
3"00
3,00
2A7
4,15
4,15
8,00