<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03039
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 2, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03039

Downloads

This item has the following downloads:

19370602 ( PDF )


Full Text

I*: m pV5 t
.. .' **k'. ",- r sulo




Vf#uoslnlsw D'n'AtIT
E


<- I
a ,


,. .... ..r- ^ S. S -.; :' I 1 .. '- --i -^



QUOTIDIEN FONDE; EN .1O
I -'k ,
Ta ta
-r i


42me. AJNNEE PORT-AU.PRINCE,



NOS FINANCES


I6tNe~i1 0. CHAUVfl
I bar~eeeuAr-Pvacditii( r


MPiCRIRT. 2 JIITNI 1937


PROPOSE ET FAITS


it


N i1..1 79


L'AMOUR DU PROCHAIN


DIVERS.


Qg la dernie livralson
t bdtfin mensuel du reprd.
itdant fiscal nous puisonPt
k renseinements guvant.h
Semanw queront ps d'inti.
nos lecteurs-

Sution du Trrsor.-- Le- re-
It fiscales d'avril se chif-
frant & Gdes. 2.803.000 et les
dpelses fiscales, A Gde.-.
i.000, il en est result. uln
excedent de d4penses sur I.le
recettes fiscales s'elevant a
Odes. 78.000. Cependant, le
retettes fnon fiscale.s excdel-
ent de Gdes, 27.000 les paic-
pents non-fi~aux- Dans P'en.
se rble, con-equemment, les
operations du gouvernement
enrent pou d'influence pen,
jintle mois stir la situation
en especes du tresol'- Si l'ex-
cedent non affected du tresor
es t 4lev& de Gdes- 3.378000
an commencement du mois i
Gdes. 33886000 A a l fin du
Mols, le fait est dfii d'autres
facteurs influengant le bilan-
Pour des raisons similaires,
les balances en especes des
eomptes du gouvernement, di-
minues du montant des ch&-
as impay&s, s'accrurent de
Ode. 208.000 pendant le mois.
ln' a eu aucun changement
pendant le mois dans le3 pos-
tesdubilan relatifs aux tires
de la R4puhllque d(tflnu i
:mmtne placements du trisor
Deffte Publiue.- Le mort ant
brut de la dette de la R1pu-
blique s'est lev6, au 30 avri.l
1937, i Gdes. 46.447.0000. C(
chiffre se compare a Gdes
51.872.000 h lta irme date de
l'annee lernibrrp et A5 t(h'.
57-054000 au 30 avril 1935.

Commerce .Exrlieur

Les valeurs du commerce
ext&ieur s'l6everent pour le
ois d'avril 1937, A Gdes.
&926000 centre G- 8.731.000
in avril 1936, soit une aug-
mentation tdI Odes. 19r5.(' ono
de 2p. I00.
Les valeurs des importa-
tfons du mois d'avril 1937 at-
tegnirent Gdes 4-513.000 con-
ht Gdes. 3.169.000 en avril
196, Lej exportations d'a-
ril 1937 ont &t4 evalu6es it
Cd. 4418.000 tandis qu'en
"ri11936 elles avaient atteint
Gdea. 5.562.o000Q
En avril 1937, les valeurs
des importations exc6derent
eeles des exportations de


OMMISSION.t
ADMINISTRATIVE
Sur la demand de 1'Admi-
histration Locale de Port-au-
Pince an D6partement de
l'Intier en date du 25 mai
4thier, le department des
Flancles, conform6ment a la
Shl vlentt de former une Coim.
1iBsion fomlponi de MM.
M~rntosier D, jeun, M. Dau-
Phm et P- D. Plaisir pour pro-
4er a la liquidation de.
Stmptes de la Commune pour
l& esxeroiee 1934-36, et quel-
q 9a mois de 1937-


Achetes lea
Pneus et batteries
rFoignto


Gdes. 100-000. En .avril 1936,
lis valeur dces exportation.
avaient exc6d6 colles des im-
Jiortations de Odes. 2.39:.000
D1u ler octobre 1936 au 30
avril 1987, Irs valoLrti du com-
mere(- extCrieuir atteyignent
Gdes-. 61,7S9,00io. Pendant 1;l
:inrne periode du dernier exer
ice, elles s'etaient elevelS :t
O(des. 5?,7I8,o000, soit ulne ang-
Inentation de GOdes. 4,111,000)
u do 7 p- 11.),


Les sept prelnier, mois di
vi et exercice accused nt un.
1lalance favorable du corn-
merce se chiffrant A Odes.
.i,550).00-0, tandis que pendan:
Ai pnrioie c'or'respondfl, anto d
ltdelnt'l' ex- rcCice, a ;valeur rtl.i
,xpoi'rtations avait excudc eel-
le des imnportations de Gdo1e.
12,325,000- t
c'aft;. PC.11(,1
( 'an.- Pendant le nl I'..r
d'avril 1987, 11 a &te expedite
6t98.748 kilos de cafe, evalu6 i
Ai Odes. 661.725. Les ex)del- i
tions de caf6 d'avril 1936 a-
vaient atteint 3.190.944 kilo.,
| values GOdes. 2I,-57,025. 11 y
a eu done une diminution de
78 p. 100 en quantity et de 73
p. 100 en valeur.
Pour la period octobre-a-
vril de I'exercice 1936-1937, les
S:xp I'ltions de caft s'&iev-
rent. A 20,0o75,35 kilos, 6va-
. Alud Odes. 1SS75,4 control
S29,016, IS kilos, evaluc-s a.
-des- 3.-190,6S9, exports pen-
diant la p4riode cor'respor,-
(anle dlu dernier exercice--
SLa diminution se chiffre, en
qltu.:ni t', : 31 p. 100, et, en va'-
IlCuiD, a liU p. 100.
fa c;',?- ,Le* expdiltion,-
dedo can':, d'avril1 1987 uttei-
p- i-rent 1,ll,. kilos W I, t ,
a L ,dc.- Ut.7, tandis qu'en
ai1vil 193, ii avait etc expe-
die 143,9[-S kilos, kvalu26s 1
Gdes. 17,144, soit une augmen-
tatriin de 159 p. 100 en quan-
titg et de 466 p- 100 en valour.
Pour la period octobre-a-
-,'ril du present exereiee, les
Sfxpe-ditions do ctactiu o chif-
.frrent a 1,099,451 kilos, Iva-
lus a Gdes. 787,400. Pour la
p6riode correspondante d,
exercisee 1935-1936, il avait
kte exptdie 1,387,949 kilos (de
cacao, evalute a Gdes. 45,381.
11 y' a cu (one une diminution
de 21 p. 100 en iuatntit, Ce-
pendant, il a 6t enregistr
une augmentation de 69 p. 100
en valeur.
(a suivre)'


REGAL EN
PERSPECTIVE

Nous avons appris avece
grand plaisir qtue ltouvir
des Pupilles de oStAntoine,
reprenalt une habitude q4ue
d'aucuns regrettaient, compete
oftrir atl Ipuhlie do Port-au,
rinlce, une Conference, qui
si'a sOulvie de tiloli'C i, le sA
media 5 uin .15 J ::7
C'est I\L Jf,:,in Magloir. Cr'-
P 'ct ur t- d Maintenantt ,
qui ent.rt icndri a audit.o.ur.:
du -,Sese faible '. cote de I'au-
tU-x';, ce qui est, aSsurkt'flll ,
une forme nouvello do parler
de I'Amour, cet inepuisable

(Voir suite en f"mw pau).


I it d ll:iogalln .
|i. <
S (' tte aprCt-midi (2 h'45.
le feu a cilat8 & la main lo-
areant rlo Stnulio AArtista, rfi
idu Dr.lLi Aubry- 1ill dVleanturti
tit li mnaison a bruil-. Les po6m-
i arrive it tem ps C inot
r'ndus mait'tre dul tu- -
C.lomplimnltl- .


D'apres les nouvellen reoues
dest Gonaives, la Maison Rein. I
hold & Co. a entreprie-stir i
,-eiwe crreaux de terre bi,- .
::L'roSe une plantation' de' o-
. otier. C'est M. I'lngnieur,
ilussenius qui i la haute di-
:ection de cette entreprise.

La fkte Dieu a &tC cltebre,
.t.ee pomlpeic aux Cion:iv\'e.-
ies reposoirs out t-e dret':hs
,hez Mmie. Vve. Talleyrarnd,
l- e(t .Mine. Saint-LO., Min '
Vve. Pktion Jacqute en collia-
. .ir .,i n i'ttec M1ltie. Rita P In-
thicu.

La :cv.pr-sentatlin thltra- r
!e t'etfte p.ur les Frtrer d& G..onmtiv, ii I'occasion dea .!
Ft'tl' de_- M?-4'. etut du succfi-
Totus nos compliments.-

Hier soir A Jacmel cut lieu
I marriage de Mile- Elza Poux
avec M. Ulrick Ciaiafin. Mine
Lylian Mare- '-:VoleI et M.
l'ingenieur Eih.'Ambroise ac-
compagnaient les epoux ai
I'Autel. Tous nos veux audis-
tingtuC couple.

L'etude du docteur Lois
Mars sur ' tienne et la Psychiatriev w e
pubi ie aussi dans l1e ~ Sud-
O et.,t t di Jacmlne]

Les Annales Capoises?
soulignent en -terme sincfres",
cl geste paternel du Pr&sident
de la R6pukblique, SS. E_ S io'
Vincent (ui, cn compagnif'de'
seo Ministres et quelques au-.
tres autorites civiles et mlil -
taires, a visited les quarters
in'onde. de Port-au-Prince du
fait des dernieres averses-

Le 30 mai dernier PAsso-
ciation Catholique des Scouts
du Cap-Haitien a fte ton pre-
nuer anniverstaire. Belle cr-r&
monie en eeccurrence- Noun '
Ipresenton'tousy nos vatux aux
scouts capois.

455 enfants, files ot gargons,
ont recu la premiere commu.-
nion dimanche 23 mai pass4..
en ia Capitale du Nord. La
Cathedrale CLait comble, et
les ceremonies nmouvantes.

Le recent numu ro de int&i .
reasdant org'ano iVralparusors
eost eonsacr 5 la grade tour-
iee iu I Pr-suIent de la Repu-
bliiqu dianr ie Nord-Ouat-,
Co nwulttro '0st t reeomntllan-
de ,- "-

Par le steat'miLt ,:-PuAir ;-
soot arrivnt avant-hier M.
Charlbe:o do Delva, Directedir-
General des Contributiow, u
M. le Capitaine Constant Poi.
tevi'n,
Par cle mtme batoenilost ra
i ti h detination de Kinga-
'toM, i\l. Jule.1 t's Moscosso, tdeiu-'


junmiiii illinmunf euontcin-
ce, entin ? tous cutx que la
Jdilefir iecablt houlS o 0i
>oids lord; tear lun' main
tenrdu, a ptiopos. ulne' ,Pa-l.l"'
prononcee avec doiiui'ecul' 1)ii'.
eviter lun ltnutfr'nag o ,t appr 'i
tAe' a imen des ccrurs. lia pnix ":t
la tranquillity. Pen:er a t'
rielnt c'et prI e-bh r :i- 1l'5)l
pganiation i ,ocit lI, iA ;*'i'"'
ochoianco, e 'e.t (d tr1 i 1 -
grands sentiments alt ;i:.!
SquiLhonorent la IpcsI o Hii:t:!'
i n 1, '5flvept Jv-i 1111


AimeI -Voiuls Ist. '- ll1 e ICS tt.
r4es, disait le Christ Ii ses dis-
-iples'..Et le pl.uhs el excmipl,
jile. Chr ( t.ist nouls ;tit Ij' ..ei
pour Lapuyer ce prCceIptef dta-
lOl'001 (si. e 1t BIcon 'i. an'.. la 1
'Pua'rabolt diu ,in S;tiinuri .L1ii
i]U 'e lotu -: tolll ti-, in .-; llt:-.
1l I 't drI o.a t io.-ai. vI'Lri.:
1o0i- insi-.tion.; trop lait- --
u1s. Jain-m -. (l dog'rlen d 1
fraternity hinu aiii e n' a etc $i-,
seigne aussi cloqufenuni' nt- :tpStj eet. iml:le et touchan-
teIc paritbole- la utmorale fVan.
l liUne Celatc ic i aLins tout'
.a divine nounvaute" elie I'-
pudie hardlnient le. tradi-
tionP du mnndle ancipn. cctti
legislation bh rbal f (itl 't:1 -
blishu.it des detres infran-
chissables entie le' diftr'lrn-
tes.classes (t eitoyons, et i ,11v
rappelly au mIlnll' titre d',-loin
me, de proehain, tiu. lic i(--
shrilt&.4 de in na:,(alCe. E ll t
relive aussi tous ccux oQi ont
vecu jusque-la coiurDe s u>
d'orgueilleux prejupgs, en
proclapiant I'cgalite pout
tous,
Voila la plus belle et la p lu-a
noble dei6ocratie que le mon-
de palen ait jamais connue
Mais un nouvel Evangu ile
fatit son apparition da ri- 1
-m i de, it l'heure ac'tueit li ei-- :
saya it de e e substituer to:
les-principes d'amour t lo
eharit, pre.onlses par I1
Christianisme pjilr Ie p'. :
grand bonheur dc l'iium::nt
II se pr6sente a Jtnos so:S ctcl
te rubrique: . ger auX autre4, pensions a
nrius tout d'abordt Telie est
IA niovelle formnile qui a v:'
Ie' jour sou Ila pous te det
l'6go'isme humnain ia tiravei '
Ie 1montde, (tsit le nouveau
Credo du Sans-bDinismen, di-
gne succes,eur de I'ancien Pu-
ganisme aulup ii semb l I'-
mer le pion ('ette doLctrin
nouvelle est soigneuSemen t
cach6o sound (es apparence:l
trompeusts co(nitI It .cs*el. ',
s8out la flut:'-
(Ce ne0.t .autre cliIos, gii' n :i
retour Ila barbaric et au pa-
ganisme come 1'ont claie a.
vOc tant di, courage et de for-
c deis voix l~ plus auturits'
d, I'au ve -c6t dIe 'Ocean La
rai on? Parcte qu elle tm:an"
de Dieu, l'Etre Siuirnl': i:
source do toutte vriteC et tdi
ioute justice. l i> lhutmaine
doctr.inr Icei p, l\ :i' a It .-
gioni Cr'irti lnn: 1'amour des
uns et Ider alutres, apportotra
a tous tle- peulpies de Ia t rri',
.g lx'ndXnou pet its. puiii aflnt -1 uu
[aibic, Ie vrii bonhTur- A-
rt 1nttous songerons noin pa
a tnous, a noit intcnts ltIyeison-
i- -fl-,tt-i LOU cut i x l donlt Lt
soule penste est de sav(>ia
;conmien.t ila vivronti dlainl.
ce domain pltin d'inc'Ertitude:
a ceux don't aucune clartf n':a


I elate iUel noul poUrsuivonlau
1milOut do mnultipleS diffictu-
u s lie ('-sI-c e ,I T;li.-.sLantL s.
1 .istt pI 1it' .ailiI r il falut
,,a])) ne dr 3 connuar',, n
S.e ltitsant culStlit;lmm ltnlt dcL':
t I i'o,''( I-'iI'ti 1- 1l' ti,'l i ,
I1'.J, iL N II '.L


Sirv en 6'. pag la liae de8 I-
orer de la Iaibraitrie 'ouve.le,


---------- --------------- ----- --- ------- ---------- --- ...... ------- -- ------------ ----: -::: i:-
~~-::-: ----------- ----------------- -------- ----- ------- -:I :,ii- l~i.ti~ii ~ :-''-',- i~i ~li];::.
----- ----- :-:~-.:::;~:.:.:-::::::- ------.


rri rtr~glglllr~l~v~~~R0o*Cnp*p~&a~~~t~,~~~ I*~tnrrl 'Z rl- .I am~rmrrPuslPgs~pg


~LII U
X-C~~


IN A t


h iute vwe tu:.; ehrL!iiet'ins;- --
0SouL% ntlt-nfuLs tLuj ursjDt)' qub'

jP 1.!'ii l h Ii t'n n11 fI'r-
nr u I Ih' i : i
i tl -- t: t ,' -it' 1 ,.i : i i't





~in lIILs 'utt a m
.' 0 I r 'i
t r i i 1 Y. \ I, t i W i it L i' :i
, .', *' f, [ *,' r, i ; r i f 'J ii .l t! 1'S '-


i. ,l i-. ien.' P : qu 'i




t nir d i i plith aun I' ter ie
quo': a bhi : ,t tL: ,'n iti .l ;i,.,

i'r il L'.- t ,t l u i d :' -"
i ... % ,' i v '.!ul ,- I e.' unip tri t

I v'. t', : ')' ( L's" r lt[ .*| '.[l -' -<
i i,,v < ; ;- i', ;- lI't, n n I a in t -
illieir:i el iiL e n iien d i'anl-


eligion chrltienne qu'il faut
caller puie lt est ellments deI
*a charity vang1i -, uc. LA se
ell. i. p"I re'servoir int-
:P (],m ui(ii W 'ii !W n.i]e

S1}il~Ii l ime- ) ieii, 1$ pnius
Irad iliosophqe (d Ia ter-
,_ ai r nai: pnss d. Et, si
: .tlg v '.n- t ct, n ouloir, is i
l- iioUS erS, tn< don e de res
SmbleCr en tous points a ces
e m flinentfs fva ptes de la char -
U, tIuiP no s k Plon el iI iteC
fnais du moinio s tAhun- lnIs
iittil dVQ e 1t d Ic i tt on e per It
L .'Vi-r8(1le ou r,- ; i n'11 .I v,1 !ant,..
,n i,- i ;i|ut r c--n m nIe la r-
be 1)u1 l l (itUSon j S n:LS t(rop
souvent l'infte,\ t 'I U' 1divise,
en cr(:ant purni nus titue at-
mzphitre LIP haine i t d'env jie.
R-. ret tUnS-le.
I6,'sor, ais-, 8pJti ', nIo ns a
nout1 aifmeC flavaunt.age, Et)
SrenItlM1 I'InIur in fins clile
moitille, ftuj aifuet' r < de mIres
diffdrentes ct diviss d'opi.
Dnio0 n, C".t d u 'arri' o, soit
Hllg tunnmnins lin1 pa itile COl-
muna tit illc I 5:1joni t1 lt iom.
I t tortoit |t r la n ei n i'^os it6 dte
d[t 'ondi c et dy 1 I -nsi rvUri Iet
patrimuihu de IHurS unctlre.
}i}' ('llnflfji W'ft lt,1ne idtktignot.u
Spas ce beau til; (lteg ntl) PO"M
res nout on(t rait A toui : :nion ifait la FUor(eI>.
Ia Belgiqtiue de 18,l n'a-t-
1 ol pa:s adopt', Elle tuissi,
|Htur (1ou15r)nn?1r sin indVpen-
tw eie, cotUi 1 111l, devise; I'I-
1nitio fait la !i'orE' iunt Eilt
Ssc nionit1 si liTre Institn ia nil

oni t it ii1?
j au.si l honhonur. Pin luoU
i )rLn- uniS. p])l 4 o18 .'4 s.mI nf
Y Itou u *tn mliix .s'ucco.pl"
ra I'euvre dc rest ration so-




4$ NQUV$LLJ-- -' n-n- rv----r r--wl-----


VOIES URINAIRES

999
Tel est le ch'iffre des attes-
tations revues A ce jour. Spon.
tandment, sans 6tre sollicrt4s,
les maladies delivrs6 nous &-
crivent lhur gratitude-- La
Statistiqtie demontre qu'il s'a.
git de 554 affections r6centes
(BLENNORRAGIE) 346 4-
tats chroniques (PROSTA.
TITE) et 99 cas consid&rds
come incurables. Si vous
souffrez, ayant recourse it
cBLENYLs>, m6dicament dis-
eret qui so boit et supprime
grand lavages ct injections.
Demandez notice oP. Labo-
ratiires Blenyl, 14 Boulevard
PouissonmilrL', Puari.
)6pot: Pharmacie chill Ne y I 'avenue orte
Montmartre, 1Paris..
Pharmacie de I'Etoile, Lau-
sanne-- Pharmacie Dandoy,
Bruxelles.- Pharmacie Kai
moun, 45 .Avenue de la Bon-
zareah, Algr eot Pharma.cie
Sosthene Geffra'rd, 1,3 Rue
Ferou, Port-au-Prince. Htaiti.
Phone 2296.


Vuus somnolez aprjt- le.' re.
pas, vote sang 'epaissit --
Prenez chaque rinain urne cuil-
le'ree a cafe d'ESNTEROYL
et vou- 1 d6tle barrat erez des
rbsidus qui I'encrmbrfnt


LA 'VIE LITTRAIRE


.SOVSN
Sous le ruissellement des refets chatoyants
De ton beau collier d'or, de ta robe opaline,
De tes cheveux coups et noirs et o aoynts,
Tu m'apparus, ma belle, ensoleille et fine,
.:t je me confondais en ce dtcor troublant.
Ss yeux, si purs, si doux, luisnts de cornaline,
Rallumrrent fes feux de mes vint-deus printemps,
C&pendant que ta voix fiaiit la mandeline.
Je me ra ppelle cncor tea vifs pressentiments
De cette heure de deuil que tu diaBkl fatale...
(J'ainaimai tes souliers fins, tN d6marche oriental)
Helas! 1ls ont vecu, tous cehoeureux momentA...
Loin de ce pays bleu, de ce divin parterre,
Tu potre-sW ton amour sur la terre etrangere.
(Posle retrouve )
Kl6ber Georges-JACOB.


CIRQUE IV ALIAS 0
gMSe?


a Gabriel Camille.


Et par deld ma faibleSW, ma fatigue
Par delay I'infini,
J'entendis par treize fois
Une voix m'appeller,
Une voix lointaine re douce ainsi qu'
Une plainte infinie...
Telose dans Ia sylve inunea-se des anginses-


-- I --


Alors je me levai aveeque mon ombre.
Et par treize fois je tressaillia d'all6grese.
Puis je fais une gerbe blunche et vio ette-
De toutes mes douleursn
Que je brule aux lueurs des minuits.
Et la flamme blanche et sacrbe!
S Je veux encor la nourrir,
De mes larmes lourdes
De mes larmes phlo3gistiqut-s
Comme en mon caur
Un 6ternel ianctuave-t
-II -
Et lors, la fort s'illuminera de mille feux
De mille cierges.
Et moi, comme un hymrne blane,
Et moi, comme un hymne pur,
.Je m leverai, je mw'envaoral
Pir delA les tristetse froids,
Lo; Ombres Violetteai,
Et les Cr6puscules frugiles et irreljs.

Jean CORADIN-
.IVX*%of!


GCLOMEIAN
Le Vapeir HAITI N. B
Voy. 77 de retour des port
Colombiens, de Cristobal C.
Z., de Kingston Ja., est atten.
du le 2 Juin 1937, en route Ie
meme jour a 2 heure3 do I'a-
pres-midi pour New-York via
Saint-Marc et Cap-Haitien
pregnant fruit, pasuag~rs et
malle.
f V'apour MARTINI UE
S. B. Voy. 164 venant do Now-
York vi' .10 porLts du Nord
s t atte(ndu le Ju in 1937, en
route lt: IrnlC joLLr pour Pe-
tit-GCc':,v et los autres port.s
du Suc.
Port-au-Prince, le 2 Mali
1937.


Wmn. E. BLEO,
A gent Gndrald.


Loterie Nationale
d'Haiti


116, Rue BDonne Foi,
Phone 3358
GROS LOT :
DI MILLE GOURDES
L' (COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX (,des. SELLEM.ENT
NA'Iji: z pas ( risrquer, cho
que moi;, etfte modique zra-
leur. (%rt un genre d'epar-
gne. El puis .n'oubliez pae
qu'l faut soutenir Nolre Lo-
terier rationale, car elle vieni
en aide, de son crtb 6 beau-
coup d'Oeuvre d'Utiliit et de
Bie/faisance Publiques i itra.
rers toule la Republique.
Pour loutes ces raisons
Hadliens ou Elraingers, ache-
tez done voire coupon on vo-
Ire billet,


OPTIQUL
PO IT-A lU-PRINC7It'NNA
;rano assortment de varrea
.et de nminttures pour iunette.
de ia nt ;'n t.i-e qualitA.
Grs:, 'e, en face de
Jn: A. Woolley.,
t


?BI**t,~"""""""".Iralrrauau--r~ar~lkll49 NOUM"LIST Qg~1~Xfi lk~


DEMANDED
LA POMMIADE
LarEm-Strail
d la Cordonnerie
Mont-(armel
HYPPOLITE JEUDY
celtbre jrparation de
BHo.-n-Co.
139, A Trujiltl.
Phone 2182


Million


Ine


de


Per


peuvent


pas se tromper


DOUBLE EAGLE
Est le meilleur pneu du mode et auss le plus beau
2,0 MILLS DR SERVICE
INCROYABLE... CEPENDANT C'EST TOUT CE QUJ
A DE PLUS VBAl

GAGNEZ $ 500.00 en 6quipast votre voiture avee des pneuw
*GOODYEAR DOUBLE EAGLE&

SEULS DISTRIBUTEURR POUR HAITI :
SOCIETE HAITIBNNSE AAVTOMOBILES
Mallebranche, GewWS Bin"t & Co.


fperterdei EIt


aL -- .


Un


vsure c.
....!. l r !
VENTE A v ,ii:. $
It est farl savoirr4
a qui it appartlen a i
requete du Service Naisi:
de la Production AttA :&
de lEnseignceme ntR
sera, par le miniatjie
sign, procedc, a DamT'-
jeudi quti ron computer r a.o
juin mil neuf ceht trint
a dix heures tu rmaten,
vente h la criude pulisude
lo) Une vo iture Ci de
module Sedan 198i, q 6
dres, srie No, DAli
moteur no. 4 25940; ui ait
Ie i prix de Trols C.ei r nli
lars (S 300);
2o) U1n figidalre, hora d'
sage, sur Ia mise rtx. d
Vingt Dollaras (. 9 J,
Port-au-Prjiwe, ce 2 MIa
1937. a
Molibre A. BORDER
Enceaileur Publio


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Euie du Dr. Aibry
No. 154
Consultations tous les joura
de hres. a 6hres. p.m.
*- fv~ 'w
.4 LOVER
Une Halle de 1. m- enViroc
, itue ru1e Dantes Destouches,
Ancieons all le, ael dlu (Nouvel.
('ette Halle :itu~ dians la
court co nviendrait a tout usa.
S'tadres.er Madame Chi-
raquit mnme adrcss~ ou.de 13
it 15 h. sonnez le no. 2731.


sonnes


1


1~

'ii
4
'4









5,




- --* :


MPUARMACIE..
I CAS'TRA
ai ow 77


r( PAGE 0


rruWrie yr *f t rt'FWWUahi4t .LE O UI
.. .. "'"",.,LE NOt-UVHALLI3TB


i



3
Y

I








i
~


ie amateurs de bonnes
Lasons qui d6sirent faire un
dols de veritables liqueurs
fines n'ont qu'& r aclamer
Iarqued'lie: Edouard J.
BeaDmin.-
Edouard J. Benjamin, quant
ison assortment de Cacao,
nisette, Kummel, Nectar,
Cherry-brandy, Pkches Bran-
dy et surtout son fameux
ktai X.3 laisse toujours
on got agr6able et merveil-
REclamez done, chers ama-
tra, la marque: Edouard J.
ajamin chez ses d4positai-
,a: Stmon Vieux, Epicerie
~d Centre, L6lio Bailly et
iao serez nettement satis-
Jait~s


a


machine & rire Remington
Nseime cakuler Dalton
ObWn, paper carbon
l rs athatas he:
G. GILG.


".


CABINET
de
Mi. MAURICE R. ELIE
et,
MARCEAU DESINOR
Iue du Centre No, 98,


i


Connaissez-vous



d ja la Citronnade



COURONNE?


VoilA une nouvelle boisson qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA CUOURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et dglicieux. En vente a la Brasserioe
de la Couronne en grande ct petites bouteilles h par.
ticr dI ('cinj (lZaine. --
Les autres boissocs COUJRO.XNE dejh trhs connues et
appr6ci4es I Port-au-Pjince t en province sent :


) APl sY clAonimftrue


) Ans~ 8 dsieuirea r
41) Analy'w4 afrl^l1'P

t. .bcatoire eat d'entb? une ti-
S at ra dirttion als e, par
~~yiel complete, par -a post
u M4J* et par I'esprit notveau
q'U tmInplante en Haitil
ptrIcetr-.Profe ur :
Antonio Chevallir.
Ex.Privat Docent ,e Bonn
Cmovdldrs Techniqus :
Dr. Georges Castera,
p .-1ve InstJtut Pr')-
phylactique de Pans,
Dr. CIlment Lanier,
Ex-Eleve Institut Posteur
de Pari.,

Y A UJQUEURS
ET LIQUEURS..&


grandeos et


petiteP tomu-


toiles
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Burez lens Boissons Couruont et i voui ave: assurance
de boire line blwissen extriemement hygienique vu la
methode effiecce qu'emploie la Brasserie avec l'aide
.-5. itaeChin:.s. pour le lavage ie ses bofut lpld ..



I.STITUL' TIPJ'E.IIAUER
Reconnu d'Utilit6 Publique pjar Arrete Pr6sidentiel
Est la plus grande Ecol: ].iiiue de Port-au-Prince.
C'est la mieiux organisee, ou I'on trouve: la meilleure pen-
sion scolaire avoc i sa base : c disc ipline, 'hygiene, le
spoi-t, 'ordfi' et le travail; ,Maternell pour touut ptvits de
4 i 7 an.; Pension pour enf;nts die 5 h 12 ans M- thode ex-
cellentc pi, ur lEs ('tburs 'lssiques de if 12e a la Philoso.
phie.
MeIhode rapidcl 'l surf, polur' 1'tude tis l~iniues vivan-
tes et des course Commerciuux de Bactylo, Steno, Correspon-
dance Comniierciaie, Comptabilite.
Les acuheliers dipl6mia tde l'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions libt4rales et dans touts les
branches d'acti\'itf.
Les 10 nmes d'existence et de success sont la garantie des
families. Cette kannee encore 85 pour cent des eleves r6us.
sissaient avec brio atx examens officials du Baccalaurat
et 99 pour cent de StGno-Daetylo et de Comptabilit&
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
Annexe Rue Capots. Telephone 3296.


A,#t... .U-t,- --


-Y S -q,'.-syl~P~Y~~;~


Le fait est incontestable


-.-- .---.. ,.. -.. -- .. ..... -... .... .- .:-- ,*
4


SgCURITE, COMMODITY
i est imprudent de gorcr r i l : : i n:; ,
OU i' f U e! l''r v .rI.. t .. ", '-iu:a.r
Cis iC-, ts I .'? -
F ,lr(., hl a ft c ,9tni 0l '. t.I ', t r,, ru.'r, I Fl '
coffit do s, rcrt a l. a I 'n i.qu- Ro. le .
coOt pou fr vfitt tout uie je inquietude ;
LA
BANQUET ROYALE
DU CAN ADA

S- .-. .. .-_- -i


COLLEGE MUI'.UE
Directeur: Ern"t Arcindor
A twnue JohrhBrotrn
txternat-Internat : ( afidionwisiodiques
Inacri-ez rma senints anU
COLLEGE (!:!): VE,
.t'cole qui met I'enseignem i :I 'Ie t tnute. les. bourses,
l'4cole qui ne professe p'u e : i Cl -.,
I'F cole qui pr 'fere ;i un e t te ;! inet t spleine>. une ti.
Le bien faitea,
I'tcole qui s'attache A solliciter et a developper toujours le
jugement de l' 16ve.


ear,
C'est 1& que se trouve reerute !e corps de
homogene,
le plus zMi1,
le plus competent,
et le plus capable, surtout, d'entrainer,
I'action honnatye et conetructriee.


professeurs le plus


par examplee, A


A. de' Mlatteis & Lo
I
P'lare d lr a Pia

ute ('our be et uc du lMaguasin de i'EUt

ACHaT 'IECA4LLSE DE CARET, VIE1IL OR, DIA-
(iS, PURl S ET iPI JPUR; KS iPRECIEISES, VIEIL-
t:CES ARDENT ET OR,Mt)NNAIt\ E IDE TOUTES
.s,'ALiTJS, A DES PRIX ARSOLUMENT AVAN
vu&UX.


SARTHE


c'est la quintessence

DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire

r unissant les meilleurs terroirs.


C est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE
.-.. --


r---~.. ~ 1 II sal-r L~CIR 4~1B I ~~r ~y6~r~p as~s


GRANDE LIQUIDA TIOr DE LUA'ETTES ET
Lunettes et Ver eHs de to'ui trnetron
Mfonlurs en nickel inop.dllible'
Verres ovair~ au prixa d d. 3 1.00 la pair.
La liqiddation durer a jusru1' 15 .'Vorctnhrr
nqnL,


VERR88


inracusii -


College Simon Boivar

Kaedlsew ment Primaire ei Sevondaire
aflynemrg J ]t,.LoeLo ei Moderne (Sections Af')
Internalt Externat
8, R w AMqpny, A
L ur~~i 4t 'Allince Frrakatcc (L.inp,,poitiun fran.ie
aux Eaamens du Ra;c'a'ilau' .1 1t.l J ,iilst ]19P et Concour.
de Dietion frtLntaie (dc J tm t e: ido .Juin v:.16),
d'l gucw aux i Exarnf.it i iai -:&a:at'a (, ri. e t 2v~u
parties).
SLe Coltge Simon flltirar ....:, i.. r, pt rn bros d ft
.atl e qua lea Inaeripir.g i.. r! -t'c ,, 1?,-,7 st rec ro l-
vlOt ttOus 1w jourr otVuri itci b piartir de 8 fires, A. M.

L~a Oflrtfcon,


KOLA COURONNE en


i


11


LE RHUM


aft


S~a ...


---F--Fqwq


- -


,, .n o;al-,


I 0-- 4w


~a'


...


-


I


rninnar~a ifl


i


i


A, 1) F AIA 7, l'b"Is & ro.




a. 4PA VWi Wn v prmwn-


*LE NOUVELLIfES'E.


KLE NOUVELLISTED
Rue r6roru3 4f8t
BoIts Postal@ No. 185. Tl16phono -M
QUO'IDIEN FOIODE EN 1f8
Par
SENEli CHIAUtVT & CHERAQUIT
D rotnrt-Pnri ttir>ntai
E&NEST G. CHAUVET

MAX DUVAL
S AdminiKLEBER GE
EKL1EBE GEORGES-JACOB



REGAL EN PERSPECTIVE

(suite)



sujet dent on ne se lasse ja-
mais.
Qu'on n'oublie pas surtout
que tout en s'anmusant, c'est
une bonne action que 'on fe-
ra, car le product de cette con-
ference (1 gde. seulement pour
l'entree) servira a soulager
de nombreux petits malheu-
reux.
Qu'on aille done en foule, le
samedi 5 Juin 1937, a 7.15 heu-
res du soir, au local de F'an-
cien Club Union (Maison Oe-
cenad)!


RECITAL ED. WOOLLEY

Le po'0.Xnmrm1e du recital,
Ed. Woolley, que nous avon=-
pubiie vous a donned une idee
de 'ee que oera cette soiree que
le mainvais temps de Samedi
dernier a oblige de renvoyer A
Sn ieii ])prochain 5 Juin.
Nus eitpe'rons qJu'un public
tres nibrolux ira applaudir
Ed. Woolley et MM. Charles
die Ciataiognc et Marcel Fom-
lIr ;i Th6Atre des Sceurs
(K '"1 nl

DEL1L


Nous avons appri aVC c
une dWJuMoureu-'e surpriU 1
dbcsy, survenu hier soir It
Louis itl Nord, de I'anc,;
Sten,(t.ur Silencieux W ilia 1 ..
Le tdfunt qui est tres r.
grettre parmi ses nombr amis a la capital, tut le per,
des syvnmithiques Depute Al-
fred William et cx-Snuti ur
LoU -nce William.
N,..- vives condoleance. ii la
Vi 'uv du disparu, A ses en-
fuantL et aux families William
et Vincent.



A VIS

La Baniuev Royale du Ca-
nada et la Banque Nationale
de la Republique d'Haiti on'
Ilonmnour de porter a la con-
nais-ance du Commerce et du
Public qIue (ts le Jeudi 3 Jiun
cout-ant leurs guichets reste-
rent ouverts de 9 heures dul
martin it I heure de l'apres-mi-
di, sans interruption, tous leo
jo3011 ouvrables, except le
Samedi out ils seront ouverts
de 9 heureo du martin g midi
seulenment.
Cette measure qui sera effec-
tive du 3 Juin au ler Octobre
1937, e,4t prise en rue d'accor-
der leurs heures de bureau a-
vec cells des Douanes et d'ap-
porter h l'activite de leur em-
ploys t les temperaments n"-
cessites par leg mois de forte
chale ur

Port-au-Prine, ce ler Juin
1987-

Rodat k "aOfCanada
J. W THOMSEN,
Manager'

Banque Nationale de la
Ripublique d'Hai'tl,
W. H- WILLIAMS,
vce-Prrtident et Maw1wr-


DES tOLRS A ACMHTER

On demand de3 tables en bor;
6tat.
Priere de s'adresser au bu-
reau dui journal.


CONFESSION

Je n'aime pas les confiten-
Cee. Quand elles sont interna-
ti .a.les, elles preparent des
ennuis pour des gens tries in-
nocents. Quand elles ne sont
que publiques on est libre d'e&
tre absent. On ne s prive pas
d'etre absent a moms que... A
mons que la conference n'ait
du sex-appeal.
C'est, je crois ce qui arr:-
vera dimanche, car a enten-
dre un poete parler de poetes
on assisted A des rev6lations
L'on aura beau dire les reve6
nations ne nous laissent ja-
mais indifferent. Quand done
Dominique Hippolyte fera sa
conference, il y aura un l-&
ment troublant, une solidari-
t& dans les revelations, une
confession...
J'aime bien les eonfeasion:s
des Ames passionnees, c'est
pourquoi j'irai dimanehe 6-
couter Dominique Hippolyte,
entire deux (Splendid).


REX


e soir A 8 h- 15- En Version
Anglaise The Bride Walk
Out, avec Barbara Stanwick,
Gene Raymond,Robert Young
et Helen Broderic. Cinq etoi-
les de premiere grandeur ani-
ment ce drame d'amour et d'ar
gen t...
Vend-rdi- Le plus emou-
vants de4 conflits:LA FLAM.
ME jcue par Line Noro, Ch.
Vanel," Signoret, Bernard
Lancret. L'Amour maternal
cause souvent des drames,
sitrtout lorsque la mnre a sa-
,rifi( son infant I'amour
l'un home, et que I'Age ai-
dant ele veut Ic reprendre-
i"'st ce conflict sentimental
(l r jo)leront pour You3 Ven.
di'ri u 8 h.- I de grands a.r-
ti-ezu frangais.
Samedi a 8 h- 15.- Gaby
Milay et H. Rollan dans la
pibce de H. Bataille Le Scan.
dale- Ce film puissant, since--
irc ,t Gaby est si pathetique,
si liumaine, que son personna.
ge nous touche infiniment...
1, grand dramaturge H. Ba-
taille avait le don de parler au
ccnur, de toucher les ames...


REX

MERCRE)DI 2 JUIN 1937
en version angtlae
a 8 hewres 15
Barbara Standwyck dans
THEP BRIDE WALKS OUT
un film RKO Radio
avee Gene Raymond, Robert
Young, Ned Sparks, Helen
Broderick.
...un homme lui offrait ur
million et tout le luxe d6sira*
hle... un autre in amour sin-
eCre et loyal dans un modest
a)partenlent...
..ce film, admirablement
interpret par cinq grands
artistes, est I'histoire d'une
jeune fille romanesque qui
suivit ses penchants et devait,
plus tard, amrrement le re-
gr~ter...
VENDREDI 4 JUIN A 8 H 16
LE plus 4mouvant des conflict'
LA FLAMME
d('apres la piee de Ch. Mere
Interpr6t6 par Line Noro, Si-
gnoret V, Charle Vail.
Un drame qui se deroule rea
pide, sans faiblesse, tantet
dans le cadre de grand luxe,
tantot dans les bars clandes.
tins, tanhtt sur la cdte d'a-,
zur, tantb t en Angleterre--
Ce film est un des plus beaux
suecs du Rex.


PA',AA"JOUNT

MERCREDI 2 JUIN 197
en solire a 8 heures 15
DEUX GRANDS FILMS
L'HOMME-LION
(Buster CrabbeI
et Frances Dee dans
KASPA
FILS DE LA BROUSSE
..bien loin de nos soucts e
de nos cieux gris, un homm
sauvage, beau come un Die
nous conduit a sa suite an
quatre coins du monde,-


* rAGE 6 .


II
N


PAQUEBOT DR LUXE
avee Georges Brent, Zita Jo-
hann, Frank ,organ, Veree
Teasdale, Vivienne Osbornw,
Alice White-
..la vie d'un PAQUEBOT
DE LUXE dMfile sous nos
yeux, r6velant jusqu'aux pilu-
etits details l'existence
ord, au course d'une bien e-
trange traversee...

JEUDI 3 JUIN 1937
en soiree d 8 heures 15
Une Glorieuse Page de
'Histoire de France
vue par
BENITO MUSSOLINI
LES CENT JOURS
...Meurtri dans ses afIec-
tions...
...Trahi par le Destin
.La chute de I'Aigie .
...La dtchirantr h-ataille I.-
Waterloo..
NAPOLEON
vu par
MUSS 0 .OL IN I
Ce film a obtenu :t Ipremi&-
Sre mendai-le dcu lCorm7 ite de D
fusion Aritistique er Littiri-
re par le Cinema.


THE TEXAS Co.

(CARIBBEAN) LTI).

A le plaisir T'annonce~ .
tous ses amis et au public e!.
general quoe -s bureau nr.
6t& tranaf(r's Ia l iRue Id
Miracles No. 63, en face de I
Banquo Nationale doe n U] -
publique id'Haiti.
* Bureau: T6lephone N'-
2690 et 34(4.
Bizoton : Telephone N.
3196-
---"-"


BONNE OCCASION

A vendre une guitar en
tres bon 6tat-
S'adresser a Monsieur Mar-
cel Bafquiat au Bur4eau dui
Jonrn.al.
,.- -- --






n'rtourdit pas

i/rIug


~--




mouaeno a lua de lea sr.x Bienta,
*l rmouavent tUlu ailes. PPour
troW seaIte, iVn FJLIT. FLIT
rue 'rtiat lea inoctaes ..i ut
pow tajoura~t N. tche pas. Nouw
daiJ a A badon uoei' cUt ldat.
cUlm NOUVeAUTEI
UlapetslueictdaucFLIT
f4t uarnlia tOlato Pa-
tialan. Cmfardn Fouait
AaAnuait I* ct 4*
fbaSl 1
VI *MMI


A Thibaudet -- Histoire de la litterature francaise-G
H. Montherlant Les Jeunes filles ........
A ViolliS -- indochine .O.S-.......".. ..
Com(teu Sforza Synthbe e Ie 'Europe
yS alaz.at Iem rn'iVflU, t.ioln d:a.n. la paix .. ...
K, S. (.'tndl ; Conflits oRurop6ens ... .....,
M a. Ala..rr -.' Lf Chemin du paradis.....
('C .Mairn as L'aveni' de1 1Intelligence .. ...
S't- .auri'as. .. --- Les am;n.L:ts die Venigse .
C(h. Ma:i r. Napoleon avec ou contre la F'rance?
' ii ivill i Hktoire lde France -........
Bai w i i N apili6on .
ti livi\l -- Hist.oire de 2 p,;uples continuee jus-
I H iller .
i' I 's tic iateurs .........
'./ I,. tc I e .. ... ... ... c ... .
/,., iiio Antoinette... ,
. --- : e .
,.'.. i i.'. --- (f ',,It- aect ; Ift, demfr1 O qn ........ .. .. ... .
t I . o n . .
M i n . . . .

I, .. 1_I ( ln t.ire' Rievolitiion j u (, Is la revolution
-,t,: Fr nce dI D iectoire .. .......



V [a iix t.n ?vanyii.e
A i, o.nit chi Fc'anc ise 1 \ olui. .. .
ic eli .. .. ... .. ...... ..
j. t, ..,
SI. po -.-itio.n 1 7 ............

Lt Li !/>our.: Cuarrel... .L'homme o 't Inu'onn, ..

(('L' (:1i LES .MERES DOII'ENT SA VOIR).


%.y ; EPIN VOYAGE?
'Wo e N' pas Ia





Elie combat lei doultur tnattendue ett persistante





| A BASt e IKI Ih I'TOu pL f Er I.UALWt OL t
A A. 7s
't7- o'T ESjw 2 CustflL'A 'lO.v P.aJI AIT

INFLUENZA, AFFECTIONS Dms OUiMONS
) RTHA'J PRtNCH, HNOIE, s Ls -

QUA ND ON JOUE AUX DES
N YE RISQUE QUE DE L'ARG.+YT,
'.4ND O JOUE AVEC LA S -TE
ON RISQUE SA VIE.

a fpa.t a ., i p!ir*L 3" 't de -, ,1r6l t
a(I W.' .t ( F 1.- IC if .' 'k c iu, ,:-cxloi tlj
'nlr et : e "'A npprto. Pour cetto
un Aad. f .uL un i:ox
qu'on j,.- .r,. tl S de 'ruiYe PICOT, qui,
pour rr a ;w-t-abl,vb qu-e1'eflcace. ".- it la-
xatif qu, ., 't ,. pl w cn Am rniquv.
Le S,,t : .rut S..:1'I(OT et nuw, .iavoureux
qu -t 'V ,:. it ..,,. ., purce qu'Jl i t Ir s ul
pst-udui i tt .h tsc les acide: nn r.la d -
r iv6s dr; r1.: i t ,'"t pug, i ritant pare, qu'th
09t setif it nt p, dutt jamais: de cothq(u',: pnrt
quo son lcnt.,, 1. ;.. t aturelle
Quari ... c r'.andrct I Sel de Fruits PI- l
CUT, f'a. t. i, n a :, .T co n'U u i e ti l
Sot o ut.- ..i n', t lI dc F'rui-ty P1-
(COT, .t c t Lt) V-.3 ( inut. N a vi,-a
qu4C pas ",u"rt stitL cn prenant des q instiPf
inconnlus C0 LetUL ItP viritble SEL D E
FRUITS,;I PICOT.


*pri r pour A 1"1
Diatrib"eur pour 'guL


"'. ... .-..- -.. --.. -- .-,--
I- -




.u se rra" rrser l ,ilr Wn ",4" .
P ,I.I2 t,31".9la9LL Ili-
NA ,4i o Mi#t wo"#A .0('b atai ~


S 4 --------- .'~ "" ..- ...... ... i



La Librairie Nouvele

TELEPHONE ~MjWP :

QUOTIDIMENS PAPETERIE E- ER VURS

CABINET DR LECTURE

e COLLECTIONS A BON MARCH .


4


7,50

4.50
3,7f
1)




4.0


4,1

3,04
4W



1p)s

7,50




4,15

,3;0
3,75.
3,75
12,00
2.75
I5,00


1

r


i
f