<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02844
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: May 2, 1957
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02844

Full Text


... ......
." V . '1 : '.. .
B...... o.ce. .. '






...P... O ... O X .1.1 ...... .. .




ir
----. ------- -. . .............
Aug..........a..


< de son
L U Directeur dHitj Miratr
;M Albert Ore&mnd et notre RK-
Sdacteur en Chef out pu, ce martin
obtenir uan entretn de Son Ex
e :llTce Mgr Rkmy Augustin qui
a bieze voolu, pour YbhiNtre nouR
partner du rie qu'il a Jo6 att
ftYlaine dans It grave rise Iae-
tuelte dans Iaquelk we dhbat te
pays. Mgr Augustin nous a fail
le rbeit suivant ;
uQuatre offwiers de FArm&e
sOnt venus me trouver lundi ma-
tin vert 7 hreA pour me de amder
do bei,. vouloir servir de madia-
leurYai eu ausaL das la jour-
nie, des. viitea de nombreux fi[
diles, me demandant d'wser e
mon rdte d'Ev4que.


Apres avoir bien rfl46cht, If
soir verse sept heurea, j'adressai
des carted, rune au Dr. F. UDuv
lier' pour I'5viter A venir m<
. voir le amndi a 8 heures du soir,
it 'ex-ShiSateur D6joie en lii fi-
xant un rerndesvoue pour le len
demair martin vern 7 heures et h
M. Daniel Fignli, pour 8 hbu-
reP.
Le Dr DuvA ier est venn aprs
la pluio de ulndi verse heurf-'.
Je lut ai demand6 de proVoquer
utre r'euntio avee les deux autrez
candidat. 11 esi parti datua le
nmelitures disjmlttaws. M. L-Lui.
IDbjoir me fit sarvoir quitl availt
vu In veille .", Figunot' et qu'il)
allait fire de son mieux et qu'il
allait le Jour m4me prtvoqtuer la.
reunion. Vero 8 heares arrive "0
Flgrb pil me declare qu'il est
dispose k fair tous los serifi-
Ceo pour le bien gin6ral.
Jo da1i noter que tou iea tIroi
e seont mothr's trys bieW dispo-
Rki 1e mardi. je n'ai reu aucu -
ne rpine et hier A midi. j'ap-




Lettre des Evues
Nous soummer on 0U)sure d'in-
former que tous les Eviequn-
d'Hait.i se oant runis i l'Arch,-
vachs dte Port-au-Prnte et ,,t
xsamltw eatr autres la grave
crime pie traverste la nation. A
I'iUssi(e L e otte rvtunio,-, il out
rsdigd un important document
q a4 Sra d~s defnain re&dn pu-
blic..
Mgr Augusti a oues a rev iA&
que ceLte ddlaratiow va dtans Ie
sens de Ia lettre d'Aviil dervier'
de Mr. Poiriero



Le Dfpt Fiscal Wtest
pas en gr ve
Des employes .dc D6partement
Fitcal sent venus snou anponcer
ce matin iqu ce service do gou
vernement n'at pas en grkvc'
raelques fonetionnairea onr
fiaap leur breau mardi i.pr4# a
volt esay6 vtnemoent ,de porter
j personnel a dbcriter ute grib
n. g$ntrata-


L'OEA saisi


(par *e
WASHINGTON 2 (APP
Le COnG do VOEA a prim
WennrnlsmaVm mercredi de Il no-.
te dii }Jonda itnniwc-uwt te
trait iter anmrieain d'ats-.
Lance mutaele centre Ie Nicara-
ua tp lee Hoduras accuse d'a
voir vIo06 ia frontire entire T
deax ySPr


role de media

prenals que Utt &tait giit6.
Mar Anguaatin uo fit rear
qr qusos 1eme e 1r. Dualier,
'e ti to runmH a
git he Coianell pour I dkeimios


ce p1ttiqae, c't la lot de la ma
Ce politique, cst Ia 1* di o I& i
jorit quai prbvaut. M. Fignol
fault rimarquer que e simple bon
saes dit que la Omaorit6 auffit.
bEmettnt on opinion de eitoyen,


- Im


IIQ


J Q lN L.E :J :LU A ANGlENl
FONDE EN 1896


Ernest G. CHAUVET

Directeur Proprifta


RE iDE


VASSOCtATION OT AOTMCAINDB D


i. .. .....






Ire


PRESS


MERCREDI lecr JBUDI 2 MAIX 135
4


rOct Ad t MAX CRA
akF


SHier martin sest rendu aux E-
taats Unis yAmenique le Sere-
taire d'Etat de 'Economie Natia
nale Ernest Danache., Sa mie -
ston a pour objet nots informe-
ot on de me procurer le stock
d'encre Ind616bile en vue do. ga-
l.. li I f itA


Le People


Une messe d'Aetion de Grace
suivie de Te Deum a th eChan-
the hier martin A la Cathldrale
de Port au Prince I 1'oca-
sion du ler Mal fte du Travail'
et de 'Agriculture. Les dix
membres du Conseil Executif
Ade t(nuFamrna o nn-,4 ; w-im 1?


Le G6ne ral Cantave sountme t le litige


au Tribunal de Cassation


2kme. Bureau N. 12
R-
Le ler Mal 1957.

HBnorables Magistrats,


par voie do conciliation.. Mait,
jusqu%' cette date, touted lea d6
marches tenties, dana ce sens,
sent restkes sans r6sultat post-


a pratidre. M. fD6oeu se ap Mr As R u" on sortir Pa ct
pr)r M inel it quo ar quoe'eest ila majorii que di- I'hointt6 des t prochaines 4ler. !esplanade de la Cath&drae fu que,
pre Monve r d t e re' vet e p ea t i ret salus dfaut d'un btal Devant I crise existent au impasse, tout en ayant do son
S r d la do IArmde d'aIaitt i ar use Consell Ex4cutif de Gonamo- ct4 le met du Droit, l'Arme Dans
\........... ,= foule dense qii leur firent des meant du faith du litige qui oppose dgHaiti price lea embres du Tr to r4pons
-- .... .. .* ovations nourrie3. leo Ministres reprxsentant le bunal e Cassation de bten von- Honorab?
Candidate a la Pr6sidence Fran- ;oir se proroncer sur .e conflict ee de ma
S'Des plates leur 6taient r4ser- cois Diivater cex d4sins ,.et fixer, devant opinion nato- tion.
A T 1 .es dans le choeur et dans Jes par les autres Candidat signa- nale et international, si lea
... 4& ADIO P T raP qnefs de Ia Cath6drale des fidtes, taires de la Charte du dit Con Membres restants du Conseil Ex GAndral d
8 brs 46 RADIO PORT reau Poltiqiue de Lool D1 rJtusql no eot rre la #A dr fonctionnaires, des partiou- seil, -d'Armee d' aiti a pense cautif de Gouvernement ont qua Major .de
AU PRINCE 6tat de Vinvitation quvait s ion radiophoniq s liors avalent envahi les sieges, qu'elle devait se garder de po-Gq .
e PR revue la vStle Mr. LoWuis oi:e en son honneur par sea amis et LA e6rlnonie religieue se d6- ser auen act susceptible ds tre
ortea de a Sttn en vOe de enontrer e admitateus r6ula dans le came ie plus com interppr4t comm, prise de d T e
diePort Pc M A. $4 tep e rsonn rIese, r ir sutie quA plet, position en favour de Fune on
rard faith tn compete renda d e Augustin, qwii voulait ed ee clr Ott profeseur soutitue quA p,-t.
t srer on avis les ses alalent tell Qu ques officierde PA'd' autre part en cause. Souleu s poliiq
se drouler ux abords de a Ca s e e tr ment n tra qu tait certain tenure d serviceassurent le de former da son r la de te le u
tddraule Ax abc r dn d T o 4 esayer o e 'unef s lque le eo-ge hier au g Ad ice d'or. issue-du Te degardienne dea ct orAr- 1 Tribunal e Casatn d. la ler
thkdrale ?'occasten dn ToI luton de sage se hase d'une .........e.r
um soulgne e VArm e ompet urt as x furent encore dan n esprit de sagesse, Rpubiqu.e eat epnls dx ti on
s'est gard~e de part~elper te taetr etre 1 chant Cdit par z de son devoir.d.nvi d'. jours gard4 ar d. forces do pa ,ona la .
manifestations, Qu'Wi D'y eut hi Le Bureau olitique Ie Fex-- vaat la Cath4drae qui entonna bd tos s Canddat aant lvo. II eat matlelent se s nt d.
on, fanfare de ouplet doe i Dessa te.- des reprisentants:au Conseit. en l vee
bataiijon6, m f famre V iateur D o rep n a v .. ... .:: ..6 .. .. i o a. ::. .
Que lo membres du Consti speaker de Radio Port-au-Prin nom6 s.uiv "une salve 'applaundis sut te. ) prIn.: ip'ux Can ns n
Excutif de Gouvernimaeut Pex cea'avo.ir ni laa .vrW en o M.. RAPHAEL OLY seent. .... ..dat, Messieurs Daniel F.ig o. .on salt quc Geput at l Jour,: ns
tion des M tre ttanT e at que es meme PRO E16 Lou .....e .....ran.oi ntre pays confronte...ne ntres i..
tent le Dr. Prannois Duvalter importants du Bureatl Pojitliqwu m, t G o r va f a m. e : : :... : i : :. .
t T D h 4 p Raphael Hoty, diient A ave er ta dnoment de rs provoq par t sot des M i
oit asstt au Te Deum.ehant du Dr. Duvaer aen'entrepris l4mmbre de Common COm. ha. foam.t n......stres d Candid.t D. "ran.oi do J"tic
S a Cathbrple. certainesd.marbe' auprbsd' uiae d Port au Prine ,, a :::: :: : aler d. Cn Ex tif ihte
Abordant I question a I'orde lu. on apel n t4moignsg itee t Rau -i o 1 prince miftmt' s.le .o.es sa e. Go.ernement Pnont nou I que le ..
eu jon) estt W dirre, IP crise po -ean D vid i. -meMrot..... ...............Cata h... ..........i..ai..........i...ai.nt.t..,avou
Sjour eet AM dire, 1a crd i litique, Mr. Antoine R,,oolpho rret : sr" -t::- t:s l a n do A'nrnte t par lettre ttInd ahn e 6tt :(lr
'rard crut de son devoir de d Candid Daniel Fiagnofr 11 ... tdi 'tribunal d anat d. dir. qui. no : :
mentir Ocertaine runDeurD Unnn .... moment. Li e la dnr& .ar. d'enror .ement .t t tard v.... s .son met dans 1affaif a .. ....e rpio
lesqueles lfingnieur [Agronome COMMUN ICATIONDU lu et ling nieur agron ome Jean tthm t. u dt matn, brut a r qr de
Jean P. David aurait, entrepris P-dpFESSEUR .. FIGNOL, p.. David 'ont entrep ris .. ... ddf r ,eiu .... .-e mai ......b.ru.t. ...u..u ..o..
dans Ina Journ e de mardi., des pourparers ma nom du Dr. Fran .C .. motions owt pro .
arches au pr6s du Bureau Io. 2. h. 30 Toujours a Radio ~is Duvaler .i ... oti. so s r MATIN ET L' N .
'itique de Mr. Louis Djoiol. en Caraibe le Professeur Fignold,au xIx u .. .it.- .re .ures ;.S
vue (di detour des repr.sentants cou rs d'une premiere community m A..i.i.. hu. ............. de.LtiSe
du Dr Duvalier an sein :di Con tion fait de son cote W tat des d6 ::DEUXIEME e ......... une gramuj .ibu, :iet a inPrue cofdeuTn :
.eil Excutif de Gouvernenmet. marches qui oat out faiths an- COMMUNWATION DU ...... --tm;-:::. nt e.. Do :
Que plit"t le Bureau Poluitiu.% prts de lui par les deux miP- CANDTDAT PD. FIGNOIt: : : :Ab::.: ...W.Ab : t
du Dr. Duvalier consider enco- bres du.Bureau Politique du Dr. Da|. FI:gn. :o.: .au .r I wua .a a....e...pr.r
rcp.t F.n.1h.4 ."..: au....r. ..
re 10 Crn.5 fl Jaom rae ine iStA nt 0 m'$. 2itM Jost flAs4d c.... ta us u ... .. ....... .i.
mapbaei HoiLy. msgistrat Holly -0 --d .w- WA .hcrtk
Sa l U ol deo fausser a vrit. 1 fait ap prendre n d sea ent es. i M 1957 ......... tt
SIt a d6clar& avoir envisa6, et & Pesprit d 6qn it do V rAr- est retourp ber :p i.t... i.... ... In e. re ...n. .
RADIO CARAITE moins pour ce qui Ie concern e e d' ai di qm dit stisfa re ital : ;: ; i ahu : : : : : :: : : : : : :
i h. 45 Au coura du Festi- dana an emprit de patriotismer I vojot populaire. dil t e q : Directeur Adminihtratur .o n aVs: navott: au e DO h ci:me c
vaT Radiophonique organids par sincr tutes les poasibilUt6 I Coneil Ex4cutif de Gouverno urnlo rdre
le outreu a Politique de Louis ei d'un Accord, (Ui Viendrait uutp- tdi de S rnNoembrs ;di i. atin, prin 'a dlare ltoe Tntbu-: p Inant
j.l.'.. .-ea t'p.Or t -e r-un e o t o a s.nd"t.i p.d-...wu- e he. .x.. .. .. . . . .. . . . . . . i T 1 .y.a
j CeC, ecture est ulonne d'un porter une solution la ran sidents demeure le Governe- : : o erM :t galement omi rendions
Communiqu. affirmant que MM. Cris que conait acitueemeat dmnt du peupe pui .i :mnifes d : Ta d :::. i: :: : n "s -"ce dt .en .in :ae .a :our le
Jeaai P. Dav et tRphael Holy pays. II a admis oe prinip te son adhesion et sa coutianc e AS tC.t.. : .. : : ..:i C dantnraondo quIe cbre Pr ut

la Journ6e de Mardi an Bureau t6gnss des Candidft Tjoi DU s sionantes. Que. Arrmne .A ne .doit ti en r e polae ti qu
Politique du Sinateur Louis D6 vawer, Fignol6 chez Jean Did en aue ne on& soutemnr lee in-: Avrl 17 ace-et en : prt die. ne he:nu con acr a:igiatimt p, dpeulnset dtu Coqn
joic et avaient pos6 la question h Fr P es, II sonuigne qu'il a mey tfts dtune mino t inecapabe t pur t ia tin exe l cunatif, quit a quality ave Cement.
d< retour entuel des Minstr me favri le d arch e e 'ffirmer a detriment A ser S re d' riomhe coin t 10 nume resta ant
representant le Dr. Duvalier an iue d6gifs, aupr& u BuL- it era sante; u a ta tA 1e us Aine g tons, ave .n najor e :oeo .peAvento
seiD du Conseil txjcdftif de Gou reau po:itique de Louis Dje,. cn moment do l dur6 1 n. P is d.s Mini4st rn, no..e.u.. 'tn .......e......a. i .... ... o.:e. ev:it
vernement. Qu'aprs d6libkra- en sotlieitant pour eux n n r est attagu& l'lArme qti a Monsieur le SerMtaire d'Etat, ;de la vrnaie fmrtterte, celotui Lea. membres dui Conelt dse; seo: cne
tions entire its slumrs David et des l'appai de sa seela yeux reprizente une astiti Nos nous, empressota de por s ,taio sur la LbertO pour nus re aassi le Tribunal cent es : Nous:
HoiLy d'une part, Louis Dkjolo ration, le Professuear IF1gne 1 tioninaonale respeetabla ae dP ter A vote omaisacequeno r a Justice dans PPa d'tre le reprsentants d cx age p
et quelques membres de son Be fatit tat de la visite q'ue li fi- Ie faith it estime que cette institui tre college le Jugt Yroh: Chate : quit s: on :digus et :ne d:pn ire u i
a Politique datre part, i rent en sa idenc priv qua ion ne manquez-jas de so met ain: president par interim de 1 m'est particul.trnem at den ps dpeax pour les dkt: Chaf df
convinrent d'une prochaine ru tre dtr 1gurs dLe l'Alianee Dimo tre A t. hauteur de son devo: otre premiere ections'est vu grable, ..; ne m.ment;trag. u jofs,. qpi 0n penpvent 6tre' ob: eraire
union it ?6hele de a&tI gues de eratique qul'eorent a assister A qui est d dfendre lea intt .h bier .imdl .21 Avrcl IA edire l'e "t Ce.. traverse. .. patie coiattne. jet d veto d'ancune personne 6- :<.i do
andidats Duvaliers, Fignol DB- ue parties doe on enretten ie d Peupe. 11 rltre r a dterwi s de la :Court Cdssation par mut e at en proie A :ne: 4ita- trangre an ConseM :: exerce:
joe, Meeting fix6 n la r6sden e sieurr Holy. Le PoraYsmmur Fi-: nation de dfendre juqu'a' d sodats pea etr de ble crises doe croissaAte fdon I h Ot sign 4. ( in6aa, Fliz rous,
e do Mr. David a Prie. gnole Jli aibsti avait dft J'in bout 3e Gouverneme.t C.olligalA cette Con. : 6 : : : ments c nsti.tifs s: ,px6isent Carri6' Y. Chttelain Joseph Be die h Hi
a 2 3 station de Mgr. Augustin et a- i formation dt quel U a luli nir Commeno iprotesatei centre chaque jour dautagn.e, de ceons oit Franek Boney eft ihgne N ags
NTAVNO vail q faith comps ndre a Celu d i me travatll at demanded au pe cet adre, indiquat qu'i:i voulatit tater que Ifqacte aet'elte co;fl- Krby: Ch e
RINTEVENTION DE we de son cot6 iI tt dtspo i e, A ses partisans, & sea amis pn^4trer an lien do so.n travail, P0e (d1 reprrmntants avanc4 Deux des Juges, Ludovic Ma- Montas
m GR AUU I accepted tons les sacrifices et admiratears de suiy 5m6 a7 it a 6t4 n ae6 ?dtre rappd o de a Jeune $ rattin ,. est tnu- goireo et Adrie PDonyon, i'ont f6llcitat
Ce mntme Cotmmnwue diu Bo me d'attleurs itLen a cta emp le. revixie fInaJet Ca~ e oca macaqtue par es dmfts Joffrs 6vet de rniplir. s. mis pa sccept6 do signer cette let- plus sit
pour rer e pays de ctt m- interdict slon leuel lea group. dat ston d' W irn sd c.:onsence a" tre, I heure
a*-ss p e. L'orateur dit OUI'I eOvO meats unit devralent so garden A 'tente du Tribunat Clvii tC1Ie VObJOCtWi% r i attiso Le Coe ge, par siljeurs, fait doyen,
e 1 d ya deux d6M us I.t Is r i de l p. .nlon do ee o:t o ra :-;.e :o ; so-:.. .o"-"" ::":" ......" '............ ."U ;" rne en vile cet a t mi et ferm
du d f re Pres ebs David, mais ne don nir le Gouvirnement olI*saI (V1 salts ea drst te ar ( t Ut :;! v d6) di A 5 heure.s,
ne pan des d itaia stur ce t : : : ::: :::-::: : :::: : : : :: :::: : : :: :: : :
n^IfnA ,t fait e t dit, I 11. it -.&. ., a,,, I L. 1i... m,, ,,.Mw w, .... ............ .... ,. r.o. ,
4I~l ttVACE ?40 $4* JflQ ANVRAR l


M, An dref a propose de sowmet
trae Coifltt & ia, Commtseion
Interam6ri:aine de paix, et de
charger veill ci dLitudiec lea ar
numents avaneks par les deux
parties en cause.
SEIon le tetmaet es deux expo-
&. hondurien et nlearaguayen,
It problWme se pr&eente de la ma
nitre s lvante:


.-Apr avatr entendi des ex
p o L.d~tilii sur la sItaation Tandis qute. e gouvemnment
;. ta f paJr le reprnsentantts dU Hodurien reconnait la senten
Hondiras- "t du Nicaragua, le ee arbitrate de 1906 du rot Al-
oS dioe rOEA: a ajourn ai phone 13 d'Espage l finA le
rufntt "juiu* .. vendredi vro- frantiores entire le Nicaragua et
S1cham poar donnetraux retsen lte Honduras, e Nkearagua en
:ats to tet. s de. coiitter ledtas contest la vslidit,.
S t i.'.nmtsa respectifs au s- Ia situation s'aggrave d*accu
jet doe a. procedure & sulvre. nations tanekes de part et d'au-
d~b Sio.n d'ajourern }ua san tre aa sojet 6e violations territc
cc tefut pra I la Is pite d'une mo riates et d'aete" raenagaftst de
t" -:en son t .P:ientAe par: l to part es armies des doeix
:pretaut ;d; *extmueanbas p.ys en eaduai. "
ndei r Lutie Qit tanil:.
*:;:-:::::: :.:.: ::: :L ::..., ^ ::, :: :La rfuneo n. extraordinalre do
--.. ao-tna t: Pr 64 : Cons i doe rOEA a at ajoura6e
: in:ft.en4t.4::L&: :e pa & en par'r s. pr sent,
..+a A Ov. a s rdu Br4st .le .de
== ik==O=RA==i=t 3: : cot- te: d : 4 :: s ton0: l W nvati -
a d $ p u n m n :. l itt-c d` a e : A & ,


.: ..:: tt .t I---------,-n,- -,,-,-,, ,, n :
.. . . . .. . .


S'excusant de n'avoir aa ;pnr :
tt la parole depuis de,4x jourT
le Profeaseur dit qu'il avait juOg
mt6firabfe de a pas'bruiter c
qti ae faflaaimt t den attencrs :Ie.o::
denouement avant touted publiefi
t,. A eat 6gard II avalt intordit


Gr.ve du:




SIMBTACCMtWUE :I

Ion pout dire qu nsdans ue
certa nawr .a sitatn qu
nor s n rotos par suite de la
gave da Commaert a 6vola: du
rant t dem reu 48 heuros

Eneftet 'at i dernier plus
dfun. ento do ae maisonsi de
Commeare &vawt overt leurs
pords ... n"thi Vttaxu sent
res:er6 t teas ons- qi n
talent reprifs laurs activit6s out
.fern. auatas.. centuant de
ouvefla 4i tis., Comment, tou t

. .: ::.. .. .:... ::... ... .... ... ...: :.I....:.
S : .: : : : : ..::. : :.... .... :...: :. ... ... :. .


Moment desauver le patie


commun ...


Sons le titre ,Crlse Poatique
en iaiti,, le journal iaro Las
Anerieia paraisaut A MiaM,
pable l'&titoiaI emiant retMtft
a la grave crises que eofronte
Ia nation haitienne. fDiaro L a
Americ ass rit ;

aCon ame ur preuve iTideaut
d'instahblit* piitique et de sLen-
gibiliti rpuWbabtre, t people
haittien tgfromte, depuis pbi-
smrs mois, use dangeree et$4-
ae politique qui, on dolt le mssuhai-
Icr, trouver a ur& promote sets-
tied, avant que 4d terribles acon-
s4quaeftc n soleoat A dplbrer .

Les pantsb poltttques seat sea
phlee aetivtt. et tes dril seot
engage dasn )a rechercher da -
ne formule adequate pour r6orga
iser le Gouverement Toute
fois, ces organismes elvils, divl-
P4. et saub-tvias, av re ept can
dfa.te l x Prs id'e s 1 iB,
publiqae, atnan a'yaypt s &of
imq anon4 afatre.s itilq n pour
n'ipser d'3 (4 i
tlq. w a t P, a'oet p:.semo


re treoai le ctemia '6aniti
pour sna er les inttutions rep u
hlicainee,


metiitles fcesdaONt & s-


Autant qu'an peut de oii ai-* aqueme.t m4lter tar h .cl&oSi-
re des observations au sujet de t- de crier Ue ematt propie au
1roluatat' des dvnements en tarliieutwo .t n .goumverne-
Haiti, tout semble indiquer que meat ton0ttttAoifla d unAt
rArme a juaintena une relative vete populaire patent qi Joui-
sce nest adequate r' ttraIt i u reU d t alt ca ul
Ma*, eea g fait q-r ro rahi ]T vie itque et admirls-
pubc' tt mtmn pa lew trait l la tia'nn verf deas ob-
tes amSt&, qeuaIt In lea Jeeittf te prwog*g s te dlbertt.

an dbt 4ass atai (Quand eeace. wamo I n
6 cap n .'anrivr I a'e- dign. t de 1 a.. M hE $.1es a
c0M pour 0aawr Is pays A l danger, stow 1* scWyuW ut No
-tere 't-at-- igatan, pi .s d qua poll-
tq4te, do taVter $effort dunlit
:. .. :.. :- t. -
La Sittuatin a t ds ease psat.i"ale t : tte quo
4 textr&Moe, psrie quo, &. l -e pays. no #abeom n raisin
Pinrt. q eo, mom*, ,oa prs.. dambitionw. a *o
d e".l'Arm..e ,t .de d.spe d t .mo ra'
ouat, qaUeqe mi aeft t, ..e tque eanite. L ttoellles ve-
eonatiter :tsa d:o ha ua-. nat de Port..-Pri reintros
tie, mgttaat de Ce wes trai- ft la criR petK>^Te pYEtfl*.
hM po.t.. a pays t or-.. ai. atdnt i.qWr qu: 10 ta .
e t. U. n: t ini t c : c -a a.mrarrf .r. f-l tO. .

aso :Us: iwtutIOs stluveru- 1. 4* D#IW 1* l$"


litk, h Pexciusion de iautre par-
tie, pour exercer ?autoritk excu
tive.
En consequence, toute dcisiot
ran ilan nosititn de la Forta PT


attente de votre promp
e, je vous prie d'asrier,
es 'Magistrate, 1'assuran
trbs haute considera-

L6on CANTAVE
te Brigade, Chef d'Etat
I'Arm6e d'Haiti


ion et


de la Cour avaient don
%utason,,. At des staW
Radiodiffusion ont an-
nouve'le savor qu'ir
&elar6s incomp4teonts.En
neWigner A bon erdient
reux Wecteurs at dbon'-
ayoas d6peh i'un deos
a Court Sprbme,
t6 tW dlc ar6 au Palais
ia.Conr dc Casatent
uges do: cco Tribunn $Fy. .-
xavainant jusaqui t-
stait s do mi) et
.t pas ebnc e e:n:vtOy (
nse au C(he? YEtat lita
Armbe d'Hatti. ,: :


IVERSAM
p .. .. . *. ... ..... .. .... .

AlOiivLerair1f do notre -
LLe :N uvelistoi, di ..Ic:..
Corpo action.
femOent important :tAsi :
ileb ;xt.. ljt e ... ..ias: .. p .o .... : .. ..... .
S'xprk 'ion :E: t -lit ihe :

ana ces dironatances, '
rrgane niwd rt6 ctx idd
et cionsid&tabl e. .
troie xemahnes, nous pui : i
tin homage n61t1k
information &e prem"i
publHs 1'occasion dies
ns de la: Confrence ..Poi
a aboxiti & Ia ftantan
eMl Hx&utif d sGouver,

srd'hui. te infornmations
sir pour. expliquer .
enI les reasons de .a e-ri

vouleons rendre on h6m-
artichltr ith notra eoftr, .
in Montas, Rkdtiateur en
i.N N ve lwats, qui, Se-
GM4nral assti de .'D-
journaliste.. s Ilai ttle
s tonfetons avee A- IA
ine omptenece do leader
bert6 d'enpreasion.
pxibns. no awis Ernest
^, Maz 0Iavet et LXfaen
ions et nos vocux le
acres I occasion dice
ix aniversaire doe niotrr
q-u porte ave 6~6gane '"
etE seS iolxante on ans.
""a"


VANNIVERSAIRE DU
Dhmesun- a tf arrkk de midl,
-En E ln r & la grave craf;
amad l Coe ul go; ot confrcante la nation nous n'V
gvos pti feter tomme de coutl)-i
Mardi apris-midi .l. Police a me l'anniverssire du Nou-velti-I
proc&l6 i Parrestation de M. te. Cependant durant toute in{
Martial B, Coulanges, Officier matinde d'hier et encore aujonr-
Exiecutif du Com it4 National d'hui, nous recevonu des. vjiste.k
d'Action -Eletorale- 1957, grou- d'amis, de eolIaborateurs, d'abcfi
pement politique pro-dLmoern- n6s et de tectenra qul sont ventuq
tie cRue de Ia R6volution No nous presenter des compliments .
14. M. Coulrages gne. habituiel et dea voeux, Noun avons 6t,
lenient les bulleotis nquotidiena sensible aI ses innombrables
que publie ce grcropementr marnausa d'attentict et ne po -
L'Association des JouTrnalistes v'nt 6iter les nonms de touua eux
West 6mue de Ia situation qui ea lA qui so sent dplack pour nous
faite & M. Coulanges et le Seert apporter leous hommnag'e, uous
taire G6n6ral, notre redaetur leur adressans a insf qu'& iio
en Chef Lucie Montas en com- ecafrires et A ces amis qui o.nt
pagnie de notre "-onfrhre Albert fleari notre mason do belles tro
Ocenad,. Direeteur d'Haiti Mi- ses, notis adressons nos Yri-mS-
roir, stot renda au Burean de. elements, en rafftrmant que Le-
Ta Police en vue d'avoir des ren, Nouvelliste continera sur la ehe
seignmetints pr6s -Sur cette af- mi lumktenax t3E6 par sea fon-
faire. a dateurs et cent qu oant falt la
..: lieutenant Octave Cayard grandeur dotte M waison i 0 ra
nous a inform que ?M. Cotani vallier pwa sy r yonneent. die
ges at arrM4t por diffama- la.petse hbatete, oyr Ppa-
tion et qu'n a &tre f&h6 Is la n nesoent de aI d&'6mocrat
Justice pour c a.u 6 &r. w.i- l ..n 4A-fte d. tent.e into
dans kle bulet. No .8 l en : r nme; .t. par plus gra.....d

Scomplct ctow I peo Maple bt-4 Nons publfrorw tam ^iet t..


"- ...
.:y >.^.^ ; .. ;:. --..-. : -: .- :: .. : : : : .: -. -.::=: -.: -:-::- -


:::::


r




^^ ,.., .. s ss '^ ----- ------------- ------------ --. ...... ... .. ....... ...... .- *-- -- "" ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ "
.. ... . .... .. .. ..

......NOS..MO..C R 01...

.|.. ........ IP.O-L.M N o 1 91..... .....




:^ ;:;*:; : ; i? ii ii i !;iii :*;*;' .; i i i ^ i:" 'i i 'i~ i :i:~ 7 i"/ > : h .
.....:............... ..... ...... ..... : .-, .* ..S -









:- -: -;: -: :- --: -..: : : : L. r: . a


.. ., r..ma .i dm.










...... ... .E



Ian

NOIUZONTALEMENT Ro


I. A La i t da er Assexn ,b'_
2 Fit effet -. G&ntiAs.<
3 K-ssouroe d'es pottrtris \t
5 e r-enta-iste
4 Parfoia mort tel
5 etltres de creanceo V
Couhe en Trlande


( Famiste ""
7 Lie totstiique Fin
participe
i Court d Ins les bois -
Int du Jour
S'-- Nourrissent les plants
Orientation


;RTIGALEMEN^I

[ Femt du foin en travail-
at
n1 Plus u moins draite-
matancier
Ii Missives
IV -- Port Epoque
V Souffrit beaueoup- Car

VI Particule Orifices
VII Animaux
111 .-- N'admit pas -.- Ginisse
IX En France Animal


SOLUTION DU PROBLEM PR]ECEDENT


HORIZONTALEMENT


1, L-iaaPrives 2.... r Emoi; Mal
Ge-tde; N ..... 4. Lutmigzoe -
Noises; EN.P. t EE; Tasse
7 Airs; En' 8 s; Araire
Rpamrois 1T Erodent; Ra
SL. Set; ed


VERTICALEMENT


1. Lgewndaires -- 11. Ume; [ls
-e .-- j.HI. (;ollier; Pot IV.
ietieu;e: Ad V. E ME; Ares-
VI, Sisteron VIE. Im; Amants
-... VIII. Vansnes; is IX Elions;
Pu X, EEne'; Egal


Bft hEft piCmb a ft S


1IsaS 8 43815 e asl n e
queafra the wbo?&wofld. by Its 0Oa-
ant sttIng,. of course, but also tby
fts pyr&V&MW pReeetn'
Wfty b It me ecawratte than
other aateatle watchest BS-
causit s camponinr parts have
en ohlannadsft aawhea by theMo-
uido enfotnns who have $uceeO
Gdelo n rnaAft ttbaltACe and barrel
sacepilft p targe (patted system
encreaaha oreBttet tali more).
aocm aefatf.t TTh paivoting
cOntre oft tie paaistn weight to
protected gaiNt" shocas by the
tamoruso eaftitc eS bearing (patBO-
tod).'Th tIs usuaiy thi most vre
etablel point f atamftic watched.


MhOVADO
OW iN 04 04 W *- rn-Gcff


grienas ::ou -


" -: : O "" '""" ,- '
A 'a

-.Fr9


draient ai6goeir un Cessez le
Few avec le gegniral de Gaulle "
-Les d putk.t 'suspendent Ta
stance en guise de proteotani.
syant 6t6 tenu a 1'6cart des ro -
ceptions en ih'mhneur de: In Reitn
d'Angleterre Aprks hi seis -
sion du part radical La cons
truzteur des aviors ':Mstbret'
Oin etnateur.

Vere un proesain Cessei -
le Feu. en Algtrie, seos I'auto
rit4 du ghnbral de Gaulle?.

tLa Tribur-e des Natioitws e~:
wi hebdomadaire peu: rnpandu,
mais don't les informationx;ont
toujoars prises trb-s aiu serieux,
car on ,ait que generalement, ei-
les sont puis6es a bonno :source
Or danA son dernier numejro
il est dit que des initiatives &pe
taculaires pourraient avoir Liet
,prochainement et qu'elles met
traient en presence d'ut4. par
des homes politiques tunision
et marocains; d'aatre part un
haute personality franalse.
Notre conrrro e o so croys
pas autorist H en dire plus, ma'
d'aprts certaiwt bruits, i:: sa
rait d'une demand die tCesse
1P Feu, prdsentke par represe
tants du Mlaroc et de iat Tunis
au nom I4e chefs de la rr6belic
.algrin ne, main R un e seul cc
dition, c'est qu Tle Gtivernem ei
francais accepted que :cett off
soit adress6e au ggn.ral; de Ga
le. .
Cette nouvelle est :ait appro
cher de celles coioCe-roarmt ce '6
cent voyage du gn.a!.(i de Ga
le on AfrilKue,
Les dirigeants d- Mac'<, (
Ia Tunisie et de iAlgvtie reb
n'ont phiS, en effet, anuce fiance dans les promesses
Gouvernemennt Guy tMoetI -
conto, surtout dopuis I'arre.sta
ti0on ot plutlt let Icidnapping-
Ben Belhl et d'autres chefs m
siltmans dans l'avion qui I
transportait de Ribat at Tunis
Le general de Gaulle- contain
h b6n ficier du respect. de to
les Francais, mais s'il pinrv- n;
h rtablirh la paix on Ahle brie


rotrouverait tout A coup 'immaen
se popularity qui se manifest

quand, apr&s armistice, i] des-
cendit es Champs Elys&.s.

Va-t-on supprimer lk
Elections partieJies ?.

Apres chaque dices d'un d6pu
t1, les dlecteurs 4taient convoy -
qnbs pour -lire son qw ccesseur.
Or le plus souvent, ces elections
ont constitAu une deception pour
la majority de l'AssemblUe Na -
tionaje.
Aisdi, plutft que d'affronter
le verdict populaire, les d6put&^
ont its d4cid6 de supprimer
purement ces Ileations. Cela se
, passait Ie 26 Juin 1956 of cette
proposition fut vote par 317
voix centre 236, Mais le CoE -
seil de la R4publiqte la rejota
c par 197 voix centre 32 et 5 abK s
u tentions.
D'apres la Constitution, si 0une
1t loi eat repousse par le Conosel
s de la Rlpublique deux fois con
e s6cutives, le dernier mot appar-
tient l'Assemblke Nationale de
it vant qui elle revient en troisi&
is me lecturi.
gi Les rlnd6pendants,> qui out
z- triomph6 lors des dernibres elec
n tions 14gislatives partielles s'kp-
ie posaient naturellement A leur
Fj suppression, demanded par la-s
c AMP etC les comnunisteo qul
it avaialt tonis deuxr appui du
re rapporteur de la CoThmission M,
ul Lussy, chef dt group parlemen
taire da part socialist
Les partisans du maintain d(o
'es efectdons qui permettent d
ul ltit'r le pouls do 'opinfdo, w-
r-n.i ;i fare rtimettre To< vot
de i plus tard, c'est i dre aprb.s L
(1 vaciaices lde Pgquts,.
C- C't accord a 6t. ralis6 tciht
du mEnt. rice .,. A ha Rine d'A.
a-- rltetrre En efft, la Souvervi
Snoe devait piaser- devant ite Pa
do lais Bourbon, IL Ls d&rit4s ii
u- th'rent tous la salle des stance
c, pour regaTder lc cortUge depul
les marches qui hordent la fan
usl' de,
us Ainsi que l'ait proclaim& Pu
ait d'eux M1. Tixier -'Vignncourt,
ii ia tribuwe la suspension dSI e a


A



I




I


ce decide pour ce motif, signi- bh
fiait, en r6alitA une protestation 61
de I'Assemble Nationale centre m!
le fait que le deput6s avalent
6te tetus a t'cart de toutes les ti
manife s t ation s officielles en p
1'honeaur- de la Reine Elizabeth.-
ci
Scission definitive du part .
radical ..
t
Le parti radical socialiste tof
ficieb si I'on pout employer cette
expression, celui qui 6tait presi-
d6 par Edouard Herriot et don't
M,. Mendes France est le Vice-
Pr4sident, a exclu nombre de par U
lementaires considtres come m
trop tides. Ceux-ci, auxquels s'
talent joints des d6missionnaires,
ont constitu6 un autre parti du
mrme nom et avaient klu' comrane
President M. Henri Quenille.
Pour bion sitmer leur position
sur t'ventail des parties, ils ont
pr6par Ile retour A la politique
militaute do M. Martinaud De-
plat, ancient ministry de l'nttrieur
considtr6 comme le plus droi-
teo du parti et qui avait 44 battu
aux dernieres elections .
Appel a la. tribune Iors du"
recent Congris des dissidents, il
a 64t P'objet d'acclamnations una
nimes de assistance.
Un jugement du Tribunal a in--
terdit max dissidents de prendre
l e uom de patti radical, mais ils
vxulent conserver ce titre (on (,e
paravent) jusqu'a la decision d6fi
native de la Justice, l a Cour de
Cas.sation jugeant n deer res
sort, ce qui pout durer ipusieumr

t Tout ce quo leo dissidents. d4si
rent C'eat quoe edit Jugement n'in
s terviw.ne pu avant is; prs hn-
ties 1lctionrx gimtndes e qui
, leur permettrait de bVnfkier d Sa confutsion dos noae.

Beprtse.ntauts miltiardxires ,wur
1 aa f at-ss It -. .
L. Le lDpartement de POise situ6
s moirts de 100 km de Paria pos-
a sZdo une fori t magnifique, la fo-
rit de Compidgne, im superb cha'
n teau hisAorique dans cet*t ville,
A nais en pius, seo habitants out la
n vantage d'tre comblts d noem-
2


L-a Compignic nu it'i Cubfa-

ties aines porter a la ctrns'issol
e di tao. l.- pr to)piotir$ dN
canmiosi; qu'vie ihi ai'tr-it: prnm.
dIr euonta, t nV e- 'IX: :ie-
m -nt uo t tanit p A. pirt i :d ps &avi ka n

direct mant A lIs itratie Dbeas
line, Aux Cayes, tou. lea iOurn-
ouvrables d4 10 hpures A 1 M I
Midi-
Les -aye is 26 Avril 1957
Camille .CASTERA
Dirocteur
Chef du S 'rvie Bancair:


. . .

iin m .in i -- -----.--- .- .. .. .. .... '


~5"J~Pi~ ~---


eiox advantages lors de chaqug ra
ectih par lea candidates multi- p
iltionairesl

Aux dernibreg elections 1gisla $:
ves, M. Robert Hersants riche ,
ropridtaire d'un journal d'auto-
tobiles, er6a des colonies de va-1 p
ances et toutesf- ses r6unios e6
taiemt agrdmcnttes pa'r la pr&- d
ence de vedettes tells que Mari-
ine Carol, Bourvil et autres ar-
istes connus.

juvalidt, il fut r.l1u avee une'
najoritt accrue.
Cette fois, f s'agissait d'eire i
un s6nateur, Auetee MleeMon n%6-
tvit eai vue avant longtemps, mais I"
M. Marcel Dassault, propriftaire
des plus importantes usines d'a-
viation de France qui venait de]
perdre son sige de d4ut dans [
les Alpes Marithnes acheta -le
journal -Oise Matinu A son pro-
priktaire M. Robert Sin4, S na-
tour du department.
Aussit6t M. S6n6 demission-
na 4t present. & asa place M,- Das
sauIt. Comme' ii 'y a que 1350
61ecteurs aSnatorlaux, la campa-
gne fat facile. D'ailleurs aucuns
candidate strieux sl'tit oppose
atw clbbre constiructer qui fut"
6lu haut l& main; m
Un autre d6putt de POise eat
M, dLegendre, connu pour etre le
reprtsentant ,des betteraviers,
c'e at dire des aucrerles au :Par-
lemont. b s-nt chMcun d'epinfion

Heureux d6palrtement, he-
reux &leteurs 1
Alain D'ORSAY.


./-

V..i.
-;t


for the right start in life





..the b t milk!..



reo-m .eded by doctors for in- VTAMN DE
ft feein:r :. tn y the hbst fresh ADDiED
. .- ^: 3i k:.J,-( ited-:-for KftiM,.:.:



to digest, tool.. .....
KLXM isa wonderly convenient
Sbecase you use'only what you..

Today- buys K Um-t e bestMilk ...
eor your baby nd every faily





6 W.4 i T rd t wb* 140r44.n Ce Y I., 0r2 4 Aw"-"cwMw R*^
Ma.M ii P.


m-Um

. .. .. .. . .


LemS
-Ples lei
blu


@ 9


I


.. ...
. . . . . .: . . . . . .. .. .-
........ ... 1 mA
.... mmm. . .. u
*. '. '.* '. '. .% .. .f:i B y w l i r .t f t 9 .;
: : : : : : : : : : : : '** *.: : : .. : '' : **;* :;. :. f.:. .* .* .,,. ,. .........:.
. ".. . .. . ...... .m. .. .. m m m m. m m .
..... ..... .m...m.mm. mmm.......m..m...m...mmm mmmm r mm mmm mmm ... m

KO 1- "46 ..
S.*.. .. .... ..... .... .. . . . ..... ..... ..

.. ... . . . . .
:.--.;.-.. ..... ......... ....m m :: l :.. ..~l ". r W .' T 'B I .' S .f~j .^ >"~ ... .. .
.. . . .. .. ..' .. ..". .
.::::Z : :. ::: ....... .. " . . ... :" ...: .: .; :
..-:- --............. ....-,--. : .:. Z :. .: -. :.. -. :.. : ..... : : : . ." .. .... ......... .....
.. ........ ... ... . . .. .-
;-..:. -!. .. ................. ... . ..


9 ~Z9'--.-'--------'--- ----"----.' -'--9-


AVEC ENTOMACME ST
EXCIUSIF Df GOODYEAR
Pour lea- transports-actuels ultra *pides, toujours
plus loin,,avee des charges 'toujours plus lourdes,
vous avez'besoln de pneus qui savent encaiser, de
e pneus r6ellement solides. Des pneus h entoilage
-ordinaire en Nylon ou en Rayonne peuvent
fire d4faut pr4matur6ment et vous frustrer d'uh
pr&fieux kilom6trage inutilis4.
Voil- pourquol Goodyear a traits P'entoilage en
Nylon ou en -Rayonne dans de gigantesques
machines, et a fix& ainsi r'Entoilage ST A son point
inaximut de resistance et 'de durability.
II en r4sulte que ,le,robpste Traction Hi-Miler
4limine pratiquement les brisures -de la carcasse
r6sultant des rhocs, les 6olatemients dus A
Ichaiuffement, l'allongement extceslf :des cordes,
le. maique de flexiblitCet- la-paratfon des plis.
Grace A cette carease A entoilage ST .qui dure plus
"loigtemps que touteautre, le sensationnel Traction
Hi-Mler vous permit un kilomntrage accru, des
rechapages plus nombreux, moins de pertes de
temps sur la route et plus d' onomies. Obtenez
done ces avantagespur les pneus de vos camions;
voyez votre Goodye dealer -
ra Ttw tOe aftMr f a Rubber ompanavAkron, Ow%. C.S.A






S "'. .- .: -.


'- : " .. ..:' : .'' : .':' ': :.-' ..--'f : ": ':: .-'- -: :::": ::


Sa.,a1111 Jordeaard-jl^S~^Iiwow


uaM a.a tdf m
sftndwa =a 4020 &9kwwas
MOSSSISL.


-5


QU Ei LArU-i- L


. ... ... ... ... .... ... .... ..... .. ... .. ...


~"C~IT~c~lp~p~pa~p~C~ I I


- .-,,.> ti: wnaaai
.: .f:.M
*;: / L


nea
pe ..y


(

]

1
h
|


~F~B~IP~8~7Wllll~".' -r


AM


pAEI~I;P~W~9~;~9nAMI~Nii~-?~UI"' ~~nl~i~b""Yl%(~i--~~


- 1


-P


eeeefeeeee


i


vovs opras n




b1t6\ Utus etpratpiqti
wa touted Set cireonitan-




-.. ._. .. ... .
. t .. . ... .. .. .. .. .. .-. -. -.- ..


: ..t .. w .% W -P.


. . ... . . .
.... ..... .... ...... U m
.............. ..... .. ....
... .... ..... ...... ..... ... ..... .... ... .. ... .. m
-------- --
------- -------
............. m. M.. M..
... ...................................... ....................... .
... . . . . ... . . ... . ... . . .
........................... .. .
------------ ----
.. .................................................. ... .. ............
--- --- -- ---
.................. ...... ............
...... ....
...................................................
........................
. . . . . . . . . . . . . .
....................
..........................
........................................
. . . . .
.............................
... ........
.... ..... ...
.. . .
........................ ...... ....
................... .. ..
..................... .
. . . . .
......... ..




A4, F4
AbL Iia


Is


0.


00


..s~r ~ __ta aa. a %B I, a en-y


mu s essenneumm hamm mmiS


4

60


So


A*


Fe


Fe


A"


CS


00


00


Fe


..D'ACHUSS -ex C M. A&UM A ..
PR ZDWTN


*a.


LA '5WAMMAC g- DV, PWPLB-


LA FOARMACB i A BO# MARCHED


*.<'-" 8 ftt ~IAl i-* Btemwv -


+ na p--*A -


mrp----- -- bD~~w\th~Wfl.&O4trwsn.


A W 6 ,, ,ff. .. i. A"*U< 4l )- F L .

a. I_.O< s'tif'$K ,R{ O t : ^
; t .t..

r .
- - -
.-:: .


Ue;fatldes ule dt;anstraeton a


- -- --- --- ----


iemureusement son impresario
ii "i stuivait i't plusieurs km de


Si vous save te14phoner,
vous save aussi vous servir de la
PFAFF-AUTOMATIC
car vous choisissez vos dessins de
broderie de la meme faqon que vous
composer un numero de telephone.


PLUS DE 1.000 DESSINS DIFFE-
RENTS, : SANS AVOIR DE DISQUE
:I: A CHANGER


La PFAFT-AUTOMATIC eat la ma-
chine i coudre la plus facile manner.
Tus le points smt raisamabls: pornt
dr olt, point zig-zag. boutonirres, ap-
plikations nervures, etc.. sans pieces
spieiales.


AVEC LA PFAFF-AUTOMATIC.
VOUS POUVEZ BRODER SUR
LE CUIR, SUR LA PAILLE,


SROBERT KRAEMER+W 1/ HM'
PFAFT .AUTOMATC
In-' da Mai^sa do rTEta3 -s PPA FF -AXlt lC
S En vnts i 2atemet aIxs **sops ssmiaues la plus f(stile a manner
: S.....A, e Pavie P rat*.G-UPIGAe -- rOTr SCmHTr. CapRant
". :... .ESNEL: :. CI, U A S t.M ,r. In t s 4tGaSte a m-Necamemen-,




.. .. ............ -- .......... -........ ... .n.. .... .


)ERE DE P- RjIS


I


r ~essm" do pay


% inag voiture- paserent devnt
le rorps inanimn de Franose
Sagan sans s'arreter..- Refle -
xiow's war son aeeideA

Le poMte marquis Lanza del
Vasto ia-t-il ftre i ewlpl pour
avoir fait la greve de Ia faim??
Aoprbs 'accident de FranGoise
Saga,. Quelques constatations..
La press mondiale aait con-
i -
sacre des articles plus ou moins
S longs A 'accident de Piautetur det
B njotur Tristesse>. Maint te
naoit (que Franoise Saganw a quit
ti la cinque et va 1;ient6t en
trer etn convalescence, qu'il nous
soit permit sde fire quelquet '-
flexions sur sen cats
11 'est nullement question I'i
de juger se mnirites litt-raires.
Son premier volume a 6tk; tir '
un million d'exemnplaires en ittn
tes langutes et qui a rapport, a-
vee tous es h caSts plus de 200
millions (.M .franc' franqai).
11 est evident que ctt te june
file a et1 grisie par cette fort
no subit, conmme ellte I'a ,tO en-
suite par la vitesse ik tel point,
qu'au volant d'une de sos pubtn
sante's voitures, elle 4tait devw
Me tin danger public.
Elle se vantait de conduire ii
200 km i aVheure sur les routes
Set i 100 h lPheure eon plain Paris,
Ia nuit pour jouer auX stockss
earas dans son quarter. Ce jiu
consiistfatt s'arreter net a cour
t ^ dstan^e d'une autre voltul-e
lan eo cntre lit Rien"nT h la rm
me vitesse.
Toute atutire q'ele e srait
Sv It rtetio'in piei i (tiis do ton -
duirke.
EKp(ron, qiue son accident
'uiIrn fait rI-fl6ch au-v dangers
e ina vitetvae, surtout s'i est ,
vrai. ainsi qu'on Ie dit, queO sa
viiture a ,teras une mere de
trois etnfnnts, i y a pe(i do
temnpa, non loin de l'endroit 0i6 el
le mwme a tk- victim de l'acti
dent doet otn a tant pirl6 taidis
I ue l'autre avait Ai )aR-.t- sous
t silence
S Not,'e druxidme <,ist tdtattion
concert se u'ement les o.aires i -
mateurs v' vitesse.
Quanud Prtnnvoise Safgan, gi -
s-'it sous i voiture aiti rd de
In route., t crtA des passagers
blesass, elle dut attendre assez
ongtemps les inpremiers secours.
plus de vingt voitures passe -
rnt deviant eux, leurs condue .
toiurs se <'ontentant de turner
In tlte, en .continuant a rouler...


ditance arriva un quart r'heurt-
apr&,
Sinon Fran9oise Saga .aurait
succomrb, par suite de I'6goisme
des autres chauffeurs..
Un quotidien du soir douta:t
qu'une pareite mfentalite fu.l pos
ihb e, prit initiative 48 heures
plus tard, de reconstituer un acci
dent a pen prbs similaire: lne
voiture centre un a rbre, une jeu
ne file itendche sur le taius.
Qutrante voiturlv; ( as une
de maoins) pasasrent sans s'arre
ter ?

I.4 prtliner (u~a stoppa Lut on
vieilard conduiisarnt uo vautU deh
mode&,
.Evidemment, ij est impossible
de savoir I'Age des amateurs deo
vitesse qui ontd pr46fer mainte -
nir .eur moyenne plut5,f que de
venir au secours r'un bless&,
mais il est i, presume., qu'il
sont d'une g6n6ratioa pI;s r6een
to que ee d'vol t brave h'mme (en
question.
Enfin, troisimrne constatation:
c'est qu'on ignorait que Frantil
se Sagun eut un impresario, El
le n'est pas te seul Perivain. dans
(ce ca. Ce sont e nMouvelle.s
1nocurs ltraie.
Son prochain volume sera in-
titul& aPaupiKres mortes(. Si el-
*e profit de sa convalescence
pour en crire un quatri'me. vro
ci un titre tout trouv$. Apr?,s
sBonjour tris-tesse.,, que ce .wit
sBonsoi- vit.esst,

Ie polite Lanza de] Vasto,
diaeiple de Gandhi et .a
trve de Ia faimT
De hautes personnaIitt- so'
sourt -ivs n m FtTmce contrd


- -w-mOamwanl.nJMJmljA., *'utW-


in exces de a is ep region et les
Irtures inhigesA u nu.'pes en Alg6ene.
L'opinomr est divjs'e ha ce su
L-, crtzis afirmanmt que c'esst
in seivc repoule pqss1ible aux at
tnt'att i'Iflcommis par les ircbei.es
coutie de. ifnnouents. v
1,1.- j ; n :.-,(: -.' '.puiean', qu.e
c tic (u:,,epit ia de i justt'e hut
ievvrse i c-fscieu ew des run -
,iu-. l'arima cux gnnmeral de
iBuiairdtoe, M,. (.apirnt Profe-
:(:ur ia ]i FacuJe de dr ht, an -
Prix No,be. ie oayvn dt li Facul
E. d'Algetr A,. Peyrega, Jean -
Louis ur Bl--e, Prix Goncourt,
iJean Cuvteau, de i'Academie
Franngaiste, Claude Roy, &crivain,
an.:ien clone: d'aviation etc.
Vidis Lattza del \ V'astu a voouu
"}rotester centre les excs com-
,ati.- des deuIx c 6t, s. Partisata
comme Gandhi,de la non violence
it a taeW t n appel tact Iaux
Fran(aias nt'aux M Ausimunans,
pourqu'ils ceent de d6truire
des vies humaines. E1 mrnme
temps ,il commenqait 'avec deux
dee se. disciples, u ne. grbve de- la
fainm de vingt jour.,
1U7 peu pa-rtut an France, des
cr'yankts de tntes confessions
out observe un on plusieurs journs
de Jefine par sympathie.
Lanza del Vasto est. tn mar
quis italion, appa'rentk aux plus
stciear es famnille princitres dfe
hi )i,''ibns1et. Pofte lln lanIues
Lrahnciu.c (,4 it'Uititnel o fl t citn
verti at cornceptiions do (la idhi.
loi< dri, voyaFre en inhd en
198W ii expose ses idde dam;
son cQIr.t'e Plerinano auw x .muI


Lanza del Vasto decide de r4nm
trer it pied de 'llnde jasqu'en
France. A J4rusalem, it vit des
- tanks patroniller dans les lieux
sainta. trn Tehe&oslovacjuie, it hs
.i.?ta h l'invasion de ce pays p..1
Ion troupe. t Hitler.

'vut tcia ine fit que raffhennir
se-'" <,'on'victio.. Pendant a guer
-. it; prtpara le_ fondements
d'nlt ordr- :-.;uveau ouvert a tou; les croyants., i'
riC'nit de nmbroux diseiplte
dans u.it v ieiv mali-o ethoisie
pri. de in Bastille, pui, ses re's
sources dinin.uant, aMla s'instal-
9er A Clichy (aux ports de Pa-
ris )dans rine demeior .sordide.
Chest li, qu'avec deux de se-;
admnirateuws don'tt un medecin)
i pratiqui cette grove de. In
faim, au course die aInquelle. i
n'absorbha que de eau
On pouvait eroire que pareifl
sacrifice aurait valu A Lanza del
Vasto ct h sesdeux compagnons
un respect grcndral.

Or le k kdemain mname du jouri
nrt il cess.a de Jeoner, Lanza del
Vasto fut convoqu itt la paokce
judi iaitre poIur ftre interr-oge sur
sa <.tentative de d&moralisation,
de Varmre et de la nation,.

Oi Etc o sait pas encore si va
etre kwup .

Ajostons que Lanza del -Vas-
to, dmont notobre danthoiogkos
potiQue$ reproduiscnt de:- ex -
traits_ de sne (tuvres, est pluE
ue ~,ptm ndEairTAL

Fermnd BERTAL


EQUIPE:EN TLOU ,D -

a) Spt (7) tyges de TRACTSUS .-

ulHe a2a8nt de 33 a 161 (Drawbw

P isace .ce r.tifi@ e.: Univ alt: de Neb



b) .__m-.-es de ldze s SBa lta

der--.T.tdozers

.0 4 6 09l es ite Sa c RA T WB A r en 8

). PAY WAGON Bs ,....a..2..U

P) ..',:W 40.1P:706C A o










Soltion, d o probti me

a l: :t .. e || 1








Ave nu-r suns a e (l B e B as



Te


""-a.,,. ---'"-.----,c. pIag4Mofhwt9ab r- .,.w~r'


. . .


- =IlL


SJeudi c:..:h .t
LILI (Tecnmiolwr)
Entr&e G 125. et 2.5f




Jeudi it 5 h 7 h et 9 I.h
CA VA BARDER
Entree G, 2,00, 2,50, 3.00, 3,50
4-7&4% V.%-'% %l%.%%1 47%


Jeudi a G h et 8 bh,
PACTF AVEC LE DIABLE
EntrAe G. .t1,0 et 1.50


STAR-CINE
Jeadi hi 6 h. 10 et 8 h. 30
LA COURONNE NOIRE
EntFie (. 0.75. 1.00 et 1.50




Jeudi it 6 h 15 et 8 15
LES REBELLES
Entree 0 2.00 et 3.00


mm.


dLLWL,-.OAWM-AA, -- _VAMW.I. Z *. L %*W- *'"I-


~ir~nr:~,-,l-ll~ra;as~rr;~.~i~n~-


Jvudi a 6 h 30 et 8 h. S
LA RUEE SAUVAGE
Entree G. L,00 et 1,O0


ISAAC SHOP
Visited cfsac Shop, ptu;f -e
reparations de vuoturs, jnm -ars.
freins? gknkrateura, st% teter',
travaux de sudurc. drv snti

Fabrication du .ad4na **n t .
de tous genres poor hb.,,.r
de Uames.
iSAAC SHOP A..gf lt'f:,'
do L6og&ne et as Ru, (,' aid

oPru'ridtfire :- Mircft isnrt


Des do bras hddm mant cham Jeer
la MUM do b produced



Ao- Fe le Ce 0.
un MIMM Wes de Sfw as gamin a In Notion


Use Endutde Hationate an se rdee de Is Naftu


Haltiomm


~NK.NATIONAL


Le : loins srand assordment de &acftars

a IMM dans le monft


.TRACTSURS otFAIRMALL-a Ift 19o,50 -A 43o"

HP (DRAWBAR)


Tracteurs SPECIAUX pw la cultm, de

ta -CAMM et do ML


E





........................ ...... .............. .... ... ... ..... .. ...... ... .......7 i .)i i. :. : .:. ... : i ... .
..~i~ ': i .: .1i :.. i.... ..... ... ...'i..'.. ..'.'. :.. ... .... :.... '.... ... :... :


Y .: .. .......... .. ..

...BI....... e..
(s tf ::

^i^^^'lntinue bt mankntir Men
Saut tudefus des p&ssoni ht-
.... maies e flambeau re.u dtea e.
vandiers qui furent, -a ptUp$rt,
d.e. ph.re. .u journ am... h..ai-
tie. .
thinse ce ajor A O m
lient ..amiti.6 .ie %.r. ptr9 Er-
Snest et it sOuvetN heretiK do
nonhreuses aunns de co lab;ia*-
tion dana le respect et la con-
sideratiotn rfciprqiuet conserver
e-s nobles traditions de courage
et d'honneur :~gues par SeC ftnr
daturt! Qu'il demeure A ja-
mais an service rde ia Patrie
dent nmus revendiquons aujour-
d'hui Ie privilbe de diriger, en
patriote convaincu et en haitien
eons ient, est hautes destinCess
Tel est, mon cher Max, e voeu
oincre qnue Je former pour votre
journal et qve je vous prie. a-
vec nme mieileurs compliment-s,
dc patrtiver aver va collabora-
tours de '.a redaction et d.os ate-
liers.
lrord i lement votre,
Dr Franuis^ DPVATLIERT


IMPORTANTTE EMISSION
RA4MOPHONIQUE


Port-au-Purine, iee mnembres du
rUn grand ft N liornat orga, vi
.s'ln une importatsto etnsiaion ta
iiophonique--
bo nvndbtrett Oilawxrs se fe-
mat entendre.
Lea radimphicet so"t prik d& h
re a ieoucto.




tnanche ^^ h, 7 ix., 9 b.
,Un grand tfilme d'acton, vie-
.eznt, draniatiqut et cruel.
O 'CANUACEIROr ou
Sans peu-r sans Piti,
Prix internutviiad du film d'a
ventures avec men Lion sp&eiale
p.mur oi musique au Festival de
S:annes.
Cet excellent film d'acti!u via
At, Alt-amnatique et cruel est
cans ni doute un des plus.
vra iids films que ,Rex aura pro'
etI, si coiompte une belle et tra
gique histoire d'amuour au mni-
i n de piiages, de t~ r:ure et
'iassassnit-s. C, film beniCfi( 1
sai letter d'utne photog"aphie re
marquabe.. La terrible emnbu:-
rede aver li v-iiot { jle hoirntrn
agmOiiaflt, sec-ou par La re rafae de' sa nuitradilette, la
march i iita mort du h6ros, sent
.s scxees d'une grande pu-issan
e draniatique. Iiapplicati n dx:
for rouge ;ir e jost 9 wo de fern-
mre, st d'uwne cruaut#. are. La
mus-iqtue tient usn grn.id place
et la chanson aeit-motiv, anci-
ianme et rn 'ucc's.
Une irntertprtat-n dt choix"
Alberto Ruiche], dk E rts grin
de classes est in jeune premier
ade c rart-re h a fal. i'.r.c er et
vonultire.
Marian0 Pro; joue avec i'rlo
eirm et sobrikte.
Milton Ribeiro- fait tone corn
p'oition extrmrnement marquan-
te rendant admirablement toutes
Ie, nuances de won personnage
de- Chef Bruta'l anguinaire,
mais non d6pourvu doa finessb et
capa.be d'amiti4.
SCENARIO: Des horse a loi,
lea Canganceieos, pl'ian, tuant,
viodant marquant les femmesea U
fe rouge.
Leur chef est l'impitoyabke Gal-
din., son june lieutenant. plus
fin, plus cutive. s' prcnad d'une
jeune fille et s'kchappe aver ele,
Sur le point d'etre rejoint, il
met ia Jeune fille sur f chemnir
de la scuritt et affrornte suol
Galdino et s:-s horires. Galdino
mi propose un march, le jcJ-
ne lieutenant partira sas coou.
rir, puis i quatre cents rmo-tres..
ses homes ouvriront }I icu sur
lui I prison d'une balle par ti-
retur, S'i en r.fhappe, il serra
libre,.
Mais en rhcbappera t-2)7
SO'CANGACEIRO. Wn drame
d'acdion violent
O'CANGACEIRO oue muM-
que lancinante.
O'CANGACEIRO tr chaf.
d'ouvre-
.Toujours aux prior a-ppnrer


de 2,00, 3.50, 3,6e fet 3,50
Powr eviter 'daffluen c la di-
rection d REX prie se aima-
bles e ents do prendre eaur car-
t $A partir de Vendredi au gui
hebt di" Rex et vuas en remervie
Sd'avnf~c.


Kr-vs. VItLLIAftD


S : i .ffl :..: .fr .. J.i _.. ...........


Special au Nouvelliste par T4lt
|jiw^MJM~~~~~~~~ .w mm.~ /xk~^ eJ a.^%%yj1


DOTEES D'OBU
ATOMIQUES --

AWASHINGTON 2 (AFP) -
Le Pentagon a conlirmi offi
cielemient mercredi que les for-
c-s terrestres. des Etats Unis
innt desormais adothes d'obns) a-
tomiques de huit po-uer (200
mm.)


ARICHI MOORE, SERA
ECHIU SI..

NEW YORK 2 (AFp) -
Floyd Stevens, president de la
National. Boxing Association a
padres& un tlk6gramme A Ar-
chie Moore, actue-lement en Alle
mliatn(e, rimformant qu'il strait
d'chuo du titre mondial des poids
ini lourds, 4'il ne rencontrait
pas, Tony Arthony co-mme pr-vot
7 juin t DPtroit

xxa

ROmINSON BAT PULLMER
ET DEVIENT CHASIPOW
DES POIDS MOYESNS


CHICAGO 2 AFP) -
Fait unique dans les annaies
ce la boxe, Ray Stugarn Robin-
son est devenu mercredi solr au
Stadti dvk Chicago champion du
moiale d(s poidi moyens. I1 a-
v-ail perdu snm titre en janvier
dt-rnier dievant Padversaire me-
vmte u'il' a 5battu par knock .
not as cinqci&me ronnd apr&s


une combinaison de deux droites
et un magnifique crochet gau-
che au mention qui rappelait ;e
Robinson des imeilleures| annes-
11 a rTeusi en mgme temps eiT
ploit d'infiger & Gine:o Fulmer
]'unique K. 0. de sa carrier.
Au moment ou comraengait l e
'combat la cote de Fujimer 6tait
pourtant remontde a trois con--
tre un Robinson avait: tE bat-
tu aux points en quinze rounds
au mois de janvier par Fullmer
et a respect. la regle qui veut.
que le chanhpion noir n'ait Ia-
maris 6t batto 2 fois par le me
me homme,


NOMBRE ACCRU DI)E
SOtJS MARINS RUSSESI
SYDNEY (AFP) ---.
Le nombre des sour marines
Soviktiques operant danB le
caux thi Pacifique s'est accru -
a dcilare PAmiral FElix B.
Stump, commandant en chef de
la flotte du Paedfigue:

s i II


AMBASSADEUR
AMERICAIN EN ( -
DOMINICANIE
WASHINGTON 2 (APP) -
- T PrTsident Eisenhower a
nomme M. YTOep)F-. ?arland Am
bassadeur en Rtpublique DomW-
niciaine.
AgE de S's an M. Parland a
appartent au bureau Fmdbral


Ouvert deux fot par Semaea, jusu'& nwael ordre.




le-SHANGO








Mar et hd
.::



SA TRIIUPSFOLRLORI 8

Sous direction LAVIA WI AMS


Covercharl^e, $ 1.00


Consomimations A prin mid a.


d'enquete P. B, 1) de 1942 &
1944, dAte a laquelle 11 est entr6
dans la marine amiricaine. De
puis un an, i] 6tait eonseiller
technique au department d'E-
tat pour lea affairs de S4ecrit4
mutuilet-


LES ENTRETIENS
ADENAUER DULLES
BONN AFp) -
De source alleanade autori-
se, on dec-are que 'entrevue en
tre le chef a gouvernement Ft
d6deal et le Secretaire d'Etat Dul
les a 4t6 consacrie & un tour
d'horizon de la situation po'iti-
que mondiale, comnpte tenu de la
position de la RKpublique Federa
Ih.
Les deux intersocutears ont ex
pose chacun, pendant .une ving-
taine de minutes environ, leurs
points &d vue sur la situation in
ternationale. Ils ont prcEdE en ..
suite A un change de vues gen6
ral avec ieurs collaborateurs.


LA LIGUE DES PAWtRIOTES .
HAITIENS ENVO E SES
VOEUX AU NOUVELLISTEs.

Le Comite Executif de la GUE DES PATRIOTS HAl-
TIENS, prEsente ses compli-
ments au grand quotidien iLe
Nouvellistes qui a c6elbr6, hier,
'Ie 62mre Anniversaire de sa foon
nation.
La fete du- .Nouvellistea est
SAgalement cell de d lnxtellectuali
t Haitienne, puisque c'est dans
S 'cette MAISON, notanmment, que
) les Idees out toujoutrs trouvek la
Protection qui a favoris6 leur
S'f-ayos*ement. Dars -p6anouisse
mrent des idRaaux d6moeratiqueo,
,4LE NOUVELLISTE- salt qu'il
ai une large part. Et son action
effective dans ce domain a faith
accroitre son prestige autaint que
sia permonnalitd.
A occasion done dce ette ,;:-
lenoitA,, la LIGUE envoie, aver.
plaisir, sts sine res voeux dc
bonheor awux Directeor, Rfidac-
teur en chef, collaborateurs t
aux membres du personnel tech
unique du grand Rue du C(Gtre qui fa(itM honepr
i Ia Pi F'en Haititenm. -
Pour E (:tomit- ErK-utift

Arsie MEHU
President de la Ligue
des Patriotes 1-aitienas


wd


Dc s du Jour


henry Jn Baptiste adults
Jomine Bevaubruo 27 ant
Oxwne Decius adults
Richard Lafortt 30 ant
Lixcien Tlit-ctor lCU an-
Pierre Br6mus 38 tan,
<;eorges Be-auvais 31 ani
Philom-uc PiNrre 38 afn
Marie Carole Coicou S moi-




Ecole Nationate
S'Agorca ture
Avis
Lev etudiants en agronoimn;
sent advises, qu'en raison des dif
f cultA d'approvis.onnnmeont, t(
rentr se fera sI- nudi 13 Ma
coarant au lieu du 6, come pr(
cedemment fL.
L'autobus sera A Is disposal
tton de 4tudianta pour leun
transport A Damien. ce lundi 1i
Mait Ax hres 30 a. m.
Port-iu-Pritnce. e 2 Mai 1961


.... -, "--. -. ,

4- -
i. \ .-. :


heu Itunui-Pt


wrA#*flqMiwffuW^ MwM

pes grand laboratoires iWest
minster,. Laxatif agrdable, PTr
gattt incomparables, dt6pratsf
Indgalable.
Prenez Brooklax en tablett s
do ehocolat, mOilleur et ntifeur
march puisque %4 tablette sof-
lit au lieu d'une tablette antiAt.
Uttlisez cBrooklan pour vous
(l4eongestionner Ie fofe, pour 6-
purer le sang, pour un ben fone
tUonnement de votre estomac h
de voys Intesthi
Pour avoir un beau tent et u
ne Pereitaeu asEandt.


- rrrrr((;,,; C ____________________________________________________


Communique

Le Docteur Franjois Duvailer
nforme que, sur lea interven-
tions successive de Mensieur
Raphael Holly, membre de I'Ad
ministration Communale de Port
au-Prince, parlant au Nom d'un
group de citoyens, et d'une hau
te autorit4 ecel6siastique qui ma
fitestait ses Apostoliques inquiCl
tudes quaint & )'impasse A laquel
ie :.embiaient avoir about les
travaux du ConseUl Ex&cutif, il
a autoris6 Mr. Jean P. David,
membre de son Bureau politique
qu'accompagnait Mr, Raphael
-Jolly A rechercher avee Mss. Da
riel Figunoe et Louis Dejoie et
avec d'autros secteurs politiques,
si besoin etait, une base de tra-
vail qui permette au pays de sor
tir de la prdsente vacance gou-
vernementale.
C'est en vertu de ce mandate
que M. Jean P. David a eu des
conversations avec les deux can-
didats a la Prcsidence ci-dessus
duoumnmes, et qu'une conference
i Vedchelle des deleguis des can-
didats Jut tenue a Frere, chez
Mr. Jean David le mardi 30 A-
vril dans fapres-nidi, suivie d'u
ne autre consultation au manme
endroit dans la matin6e di ler
Mai. Y prenaient part pour Ie
candidate D joie: Mes Emile Cau
vin, Alix Mathon, oet Mr. Geor-
ges Heraux, pour le candidate Fi-
gnolt : Mes Seymour Lamothe
et Gregoire Eugene, pour le can
didat Duvalier, Mss. Jean P. Da-
vid, Thomas DdsulmA, et Arthur
bonhomme.
Ces conversations tenues it I' -
tcheUe des bureau pulitiques de
valent demeurer secrEtes jusqu'i
ce que, ayant fourni une base
d'Entente, elles permissent une
reprise de contact direct et rap
denwent effectif entire lea candi-
dais eux-mimes.e'est i dire qu'eW
dehors des Bureaux politiqunes
trxis peu de partfi.,ans en talnieni
informs.
SMr ces entrefaites et. pour r(
pdrei a. de's rumertnn savamn
inent or'ehestr(es que moo part
S pr;tpa'atit i csune rdition?, m
do rnes amis fHidtle e.t zl1(*s, f
h in radio des dkl-aratiuns quI
ie riponndaient pat; h In. vtritE di
la iituatiKm. Sans ha 1 b tiaoc
maladive fpi gouvfrne 1}t rarl
ports eit-re les qect-euni politi
gqutes, :mfiane quli est Ina hea
des avat.ark de rct deernixrt
mixi it ou t 6t1 faitv de rectilie
h, maItn'-eindu, Mats on a ,prfl'
Ar 1mous atuWser de toIutes le pe
fidies,
C'est pour repondre h ces a
cusations et laver de tout injx
rieux aoupron Mr. Jean P. Davi
et lea autres moemobre do mu
Bureatu pohit-ique qui oat -tA m<
mandataires autorisA et fde<
que j'ai tenu fare ctte miti
au poriL, rduffirmant. A nouveau
nrt'e position traditionnelle
e tonjours anQu trouver dens
s chemin de la coopEration,.
e
s Pert-au-Prine, le 2 Mai 1957.

s Dr. Frsswois DUVALIER
S Candidat L la Prsideince
a deo l ltepubtlQue


CANDIDATE A LA
DEPUTATION
Nons avrns reu ]a visit,
matin, on notre rddaction, de
Cemonyille L. B. Oslas qui,
> course d'un bref entretien q
S rious avons en nvoc lui nous
Sfai part do am: candidature po
I la 2em C.reonserption idu Cs
S}alt.leu (AMu i Nord Plai
diu Nord et"Milot),
Noes souhaitons a M. Os0
d ci suecs aux proehaines corn
titioni Electorales.


garnet Social

Le sa&medi 11 Mai sera e14-
br6 te mriage de la gradeuse
Mile Olympe Francois avec no-
tre ami, M. Abel Apollon.
: La b&irhdiction auptiale letur
sere donn&e Ie samedi 11 Mai
8 heares 30 PM. en ta .Basilique
Notre Dame.
Nous formons de4 voeux pour
leur plus parfait bonheur.




La Maison L1lio Bailly avise
ses clients, en particulier le corn
meree, que M. Fritz CourtoLs no
fait plus parties de son personmiel
depuis le 24 Avril 1967.
Mason L6ilo Bal2y-


Le Patti UnitE Nationale qui
n'a jamais reconnu j'osistence
du Conseil Ex4cutf: ota Conseit
Collegial, 4tabi it la favour de
la confusion actuelle, souligne la
transaction des menires d du
Conseil avee les colonies etrangi-
res qui r&lamaierit avant 1915,
I'occupation Franaise otr Ama-
ricine de la WRpublfFue d'Haiti
et rkpudie les Haitianophilea qui
oet sollieit6 et continent de sol
liciter 'ingdrence des commer-
gants strangers dana les affai-
res nationals pour s'accrocher
A un pouvoir escamotk en pleine
d6sagregation et reposant sur
P'assassinat de la R solution do
1956.
Emu des cireoanstances anor-
males dans lesquelles 6volue la
situation et de la menace d'anar
chief qui guette le pays, ag'gra-
vdes par les d6marchea des Colo-
nies Atrangdres at des apatrides
pour Vintervention dee Nattl5i
Unies ou la nouvelle occupation
de Ia R4publique d'Haftt par les
Etats Unis, te Patti tUnitA Na
tionale 'leve centre toute for-
mule de compromise, toute tran-
saction dOcidfe anti democrati-
quement par lee seuls andidats
l la IPrsidence.
Le Parti Unit Rhationale pro-
teste centre cette diciature des
"foules de Pert an Prince, eon
tre cette usurpation au dtrmi
ment du veritable titulaire de i
souverainetW national et soe
exercise par des pseudo mandi
Stairs ou des auto dI.6geis e
contra diction politique'et consti
tutionnelle de la R6publiqu
Sd'IHaiti.
Le Parti Uinit6 Nattonala c r
sidre touutgouverneoTt part
san ou compos6 de rnpresentanti
de canddiat it ai Prksidene'
onmme unu mnystification et- i
prVface it e n uventurisme dang,
reux. La reprsivaentation de
cancidats au gouvernemnt, a
vant lea jections eat un acteo in
moral et qui tWmoigne de la co
t eruption des moeurs. politiques
i .Le Pati Uit.d Nationale ni
. put que stigmatiser le, candi
Sdat'i qti flrmeint A 'oitte repre
santation t t interpjrte cftte to
i dance come la manifestation
de I'eap.rit matlfasant qui a nr
t5 rn.i du 11) Mil 1950 .ta 13 Di
r combre, 1.9r0 ave ITa euoopratli
Sjoyeuae des .bt5.fchu es des
r lection-s mtlitalrement offi-elae
d'Octobre 1950.


authentiquement d6moeratiques
pour la d4faite des d6mqCrates
d'occasion et la constitution d'un
gouvernemetit provisoire non
partisan, compose d'hommes de
premier plan, pour nous changer
des compares qui encombrent
la seine politique et compromet-
tent, par leur impuissance, les
ititrts vitaux et permanent de
la R6publique n4gre VrHali et
ramener, par leur action cons-
tructive, lw conditions durables
.et favorables & la tenue des a--
semblhes primaires.

PARTI UNITE NATIONAL


HENRI JEAN BAPT*STE
EST MORT


Nous avcns appris avet -beau-
coup de peine is triste nouvelle
de la mort, survenue hier apre-
midi, i 6 heures p.m., de Mr.
-henri Jean Baptiste.
Lea fundraitles du regrettk d6
funt ont 6t4 ehantkes eet apres-
midi iA 4 heures en rErIse Ste
Anse
Le Nouvelliste, on cette dou-
loureuse circonstance, prisente
ses sine6res condoloances parti-
culibrement m Asa veAve nee
Starek h ses fits Antoae Rit-
chard, Franek, Henri, Wiener et
A tous les parents qu'afflige ce
deul.,


DEpart de Montrial
Depart do Three Rivers
DBpart do Qusae
DEpart de Halifax


Date approximativ
d'arriv6e & portbau-Primn

M. V. .BSNNYz (a)

Depart de Mantr&al

D6pere de Halio a

Date approximatiln
d'arriv60 hPort-au-Pri


La testa i e. ...


conmassoe upar" usLti matIonal


MARDI, V1tWDRDI, SAMVPI & Mintait et dni

Un Grand show PolIoaqueB itutrpvt par as nouvelle trom
pe aon la Ireti de MN* XLan Mathon BLANCHET

LUNDI, JVUDI, BT DIMANCHE, A MINUIT ET DEMI:
Un Show iPoD oilL titorpr4t4 par Q o atUste do A TrOu-
re, so) Ia lrW 4t Me Lina Mathon B LANCEET

VROIIBDID. Lt $ Ti Hafttiw LO G CRACHACHITOS.


Avee Guy, Har, Mario


--4
A-
54


Le Patti Unite Nationale t-
plore ha i6gkretk et I'inconscien-
ce des haitiens qui ont pactis'
avec. le commerce 6Vrutger pour
affamer Il people des banlieues
et les petites bourseo et t:onti-
nuer le dpp6eement d d Ia R pu-
hbique d'Haiti sons e tire go-
guenard de- nations avec leasqiel
les -eli entr-oient des rolotions.
11 ne peut que regretter cette con
lotion rep6tEo bien des 1oi o2 ns
le Passe sOURs Florvil Uyppolite,
sous Nord Alexis et plus pros de
inous sus os Ciincinhat-s .Leconti
avec come denouement Pexplo
sion du Palais National le 12
Aoft 1912 et la disposition du
President Leconte et quia repa
rait sons Lescot avec le march
noir et sous Magloire avec lea
franchises douanikres scandaleam
ses; la pattle aprks les intrft?


Le Parti Unit& Nationale, par
son Bureau pPoltique provisoire6
par ses Comits r.glonaux et.
par sea. sections. de province, re
nouvelle sa decision de luatter
&ane a la gaait4 centre tout m-ar
promnis qul ne sauvegarde pae
dans sa totalit Ia philosoplhi de
la Rivolition de 1956 at itge la
partisanirie en pratique de kn
vernement pour uno politique
sans grandent do partage des 44
pouiehs.

A cette minute oC leas i-
seaux de proiede d l politique
haitienne oet ac&r6 leura griff
pour leur oeuvre de n6eropha-
ges, il s'attache plus que Jamaels
A a declaration de 'princips
pour ne pas sombrer dans la eU-
Ade & laquelle a dt rxduit le
corps C corps porttique. 11
sonne ie ralliement des forces





Maison &. cotd de V Ambassade
du Libiria (Boil Patate). S'a-
dresser au Dr. Maxaime Roumain
(elinique en face de ta pharma*4
cie SWjournO), entire 8 et 6 h. ix


L
*
*
4
4
*
9


1957
1957
1967
10S1


1957
1957
1957


'" AWU
2AvriU
28 Aril1
20 Avril
$Mai
,, ,, i- af *


S" M Mai
2D Iaid


[:


1 9"..


M. V. INDIANAb

Dmprt dte Movtual
D6art de Three flvahn
DEpart d Halifax


Date approximate
d'ar*rivp & Por-a-PBi

M. V.
D6part do PortAfed


Dpart doQud
Dparrt d HaUbi t
Date appftEbauamT
d'arriv~e & Portifss-Prince


~I1. r


ik.


'2 I


9 Mat 1961




S Jt 1951


11 Jubta
8 IJte
17Sub4t


19061
1057

195'


27 JZua 1957


LIMITED MME OF O CNLLENT PASSENGER
AGOOMMODATIONS AVAILJ5Ats

I (a) friatd space amalaiAW


ATMD LA
aAGmSA7 T ILALS LTEL


'uwB~Z~PNsr~PT iiiN .~l;~tPO~


Cut iAst plus un pwobi~vo
: 'w" 1" & ;-' l
.... e m A



w~La. plteus


. : .. .. .. .. .tu S
. ... . .
tnt jueq'u ltir n et~ Its tB TO^
tai:' :.&koutu cajon.
;Z."i t tja ttai~ ii ww. "

I. eusn n, ti lout ey
-- ----- tv---~ta c a
!n-:"::: L'Nah, .yt lat -. 8.e

:.. ... ... ... .. ... .. . .. . .
1.. .. .. ... . ... .. .. . .
,.. *- .. .. .... ..... ..: .. ..... . .. . .. . .


1:1


Saguenay Tere mals


Ilmited


W'A M|


PBocAVIN DPABRT ;

M'. V.

111~1~ 1


. .. .." .." .." ..'"..


*_ .
. ......... .- 1111T ^ i M i~ n m ir ri~ ~~rrnr !!^ -!!' -'' "* '* *


~plp~P*pP~l~-iaAICII~~


.: ."-. : ... ...... .... .........." v


j


I


Ad


--1


-P,


S(S it .

DU an ami a conduit et o il a
it6 sulvi par les soldats* ie 1 :
ton lev6, un officier li u brata
cement enlev6 sa serviette at Ft
IoutlIIe pour so rendre a comte p .
qu'elle ne contenait pas d'armt .
Le fait d'interdlre l'aecb. d
Ia Cbur de Cassation & an Jae "
do cette Cour, ceui de le m Tnea-
cer de le rapper et cell de
fouler .sa serviette constituent
autaxt d'atteintes h la dignity de
Ia Magistrature centre lesquel-
lea nous levonsa I plus 6nergi-
que protestation.

Dana le niufrage gnu6rm, il
reste encore, quol qu'on dise, u-
ne Institution judlelaire, un Pou
voir Judicialre, et des Juges qui
m6ritent le respect de tous. 11s
rtclament cee respect et vous de-
mandent de prendre les measures
n'&essairee pour -e leur assurer.
Agr6er, Monsieur le SecrEtaire
d'Etat. Passurance de notre eon
sid6ration.
$ignA :
J. B, Cin&as, FALMx Carrie, Y.
Chftelain, Joseph Be n o i t ,
Frank Boney, Eugene Kerby,
Ladovie Maloire, Adrien Dou-


P. S. Une lettre de Is mfme te
neur a U6t adreas4e au Chef d'E
tat Major de PArm. o
Pour couple conformne


1Casino International


Sawe d$ MvS0


a~t~Cr~'~P;I~U>i~3*P1E~~


LYA UN MATERIAU ETERNIT POUR CIIAQUE USAE

Les Matrux ETERNIT ne s'oxydent pvs, ne sntpas attaquis par le nseetes,

I ne pourrissent pas et n'absorbent pas la Chaleu'


DARBOUCO S.Ao. Rue du QuaO, T61phone 2310 DARB S, ...
^~h JK B."8 "~~tJ^L^T^f S^ yk jfft & ^flfh J 11 fk R "W~i a" ^6 -ft l c ...... "^ "f^ 0^ "* fij '3 ^H B-J'-B % i. 3 ^ w "~s' '-
.. Sv ,: ss fS^, Ss & B&-. st v... ....... E "s -f ^ if^&"H---. :; "- ".:-: JL- v"s: ..... .fc"fc "-f j n *f u ... .... ....... ... SS ^ ^B. "vy i ^ .^ss -s~ & -s -S E ~'"A ^ 1 P B