UFDC Home  

Le Nouvelliste ( October 21, 1936 )

Le Nouvelliste Digital Library of the Caribbean
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02692

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 21, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02692

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02692

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 21, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02692

Full Text





^^anu#c~lAi4CmN E -
x" W.. :r:, : |. *.
.2 IRI( D'NAY:t .....



:: .':*.:: : : '4
^ .. \ :''. : t .
...: )'


4..


QUOTIDIAN FONDE EN 1896


- .l-PAG .'ES.. ES
It PAGES


"EXCLUSIVITIS .


ASSOCIATED PRESS


PORT-AU-PRINE., HAITI


M ERCREDI


21 OCTOBRE lIEti


No. 1 .,100,3I


r A


COIWISNE
NI FASCISME
.. ....
:Z[ principles que la Fran-
la Rvolution avait pro-
A^ avec enthousiasme, a
d'&tre mutiles, ont fini
Kdevenir aux yeux de ia
ce actuelle, de vains
qul font taxer de demza-
S. les orateurs qui sl'n
at. C'est que le people
iMs, instruit par les.
ia pu mesurer tout le
':* nge que cache la facade
Sconvient d'appeler : tie. Et il se decide a

.Tardieu, sans ouloir la
-&Wre, r6clame la reform
l'Etat qui est d'apres lui,
qe moyen de sauver 1t.
9ton frangaise dIu desordr e,
&ranarchie. Tout en corn-
ibt le system constitu-
'I'de Gouvernement do
- 7a, il lutte avec une ia-
ardeur centre Ia domi-
tio du Communisme en

.Vattitude intransigeante
M. Tardieu, et centre la
#Lature parlementaire, et
Ae l]a dictature rouge, en
otmn leader qu'on ne petit
i* m a droite ni a gauche.
|t d'un gouvernement oil
#voir executif soit aUs
frt pour assumer' leA
.responsabilits *- ui
.iiombent, pour n'etr ,
*Mtonne par un parlemen-
accapareur; ou les
.d s contr6lent sans gou-
MS; ofh le people dise son
otidans toutes les questions

tce Gouvernement que
nbleinstaurer chez nous Ia
MUitution de 1935 et que le
is me du grand home
W reclame en faveur de
lrsqu'un politique de ]en-
ede M. Andre Tardieu,
mime qui a &te treize fois
deux fois President
ioleil dans un grand
omme la France, parle,
ude voix jette du dis-
sur un mode de gou
ent ou le revit d'mun
prestige selon qu'elle
our le denoncer, le


ttre, ou lee recomman-


Lulio H. CAJOU.

.r trJw 'Jr3


TRIBUNAL DE PAIX
-E GRESSIER
0ous sMignale qu'a tla
de Paix de Gressier,
-une situation bizar-
INquelle it convient de
r au plus t&t: A la
le altercation entire
-Titulaire Xavier Che-
Son supplant, M, $S'
.QICy, par une sorte
6ion tacite, ce der-
plus. Le titulai-
$iie les affairs
4a1e soient les dissen-
pfPriva de ces mes-
.lous eroyons qulds
'fntetndre pour four-
.le travail pour le-
,Pae. L'intUrO t des
.. le r4clame, et le
e1t de la Justice
leur rappeler au,be-
S2.,".


PETIT.TROUI

DE NIPPES


SE PLAINT


Nous avons recu de Petit-
Trou de Nippes une lettre i-
i gnee de M. Charles R. Basile,
nous signalant ce que notre
correspondent eroit etre une-
mauvaise interpretation du
Decret Loi interdisant le
transport du caf6 des villes '-i
bourgs de la Republique ver.
les autres points du pays onu
ii n'y a pas d'administration
douani&re.
L'administration locale dos
Baraderes, expose-t-il, d'ac-
cord avec .I Garde d'llHtil in-
terdit aux habitants de la viere Sale sectionn rural de
cette commune, de vendre leur
cafe en coques ou en cerise:s
au Petit-Trou, oil pourtant',
fonctionne une usine. Depui-
Splus d'un quart de siecle a-
vant les suggestions de M..
Springett, les paysans ont
contract I'excellente habitu-
de de laisser aux usines le' sonp
de preparer leur cafe. Au-
jourd'hui que 'on semble por-
t6 'a ge6nraliser cette prati-
que, voici qu'on 6loigne le pro-
ducteur de cet 6tablissement.
Et pourtant, ii est douteux
que le decortiqueur instai16
aux Baraderes soit en mesu-
re de machine toute la pro-
duction de la region.
Nous connaissons limpor-
tance de Plusine de Petit-Trou
de Nippes, et le cas nous pa-
rait assez particulier pour
meriter un examen special.-
Nous le signalons a PIatten-
tion de l'autorite competent'.
aaM ~~l- tfl .-- ".


MOVEMENT

MARITIME


Par le < arrives : Hugo Zenner, Jo-
hannes Petersen. Wanda Pe-
tersen, Lucien Castelain, Er-
na Kahl, Hetwig Buttoher,
Berta Berthold, Carl Mu-
lertz, Lucienne Buch, Marie-
Claire Stark, Theo. Flohr,
Margaret Schmidt, Bettlie
Schmidt, Elisabeth Schmidt.
Lilas Nemours, Hans Ritter,
Helene Schwarz.
Par le fred Joseph, Consul d'Haiti it
Panama, et sa famille: Mm,1
Carolyn Joseph, Mile Joyce.
Patton et ille Hortensia dC
Freytas.
Par le Pastores parent
aujourd'hui les d6el6gui9
d'Haiti a la Conference d,(
Buenos-Ayres, et le Ministre
d'Haiti a Paris, M. Yrech
Chatelain,' accompagne do
sa famille.
E.st aussi passe en notre .ra-
de, dans la journee, le char-
geur eSorvangen,, de l' minum Line,


La plus grande cole laique
d'Haiti:
L'Intitut Tippenhauer
Pension Seolaire Irreprocha-
ble.
Se. tl o .
Achete les
Pneus et Ibtteries
*Pidwi4e '


HISTORIQUE



Lundi dernier, nous avoUs
annonc6 la mort de Madamt
Veuve Robert Geffrard rl-t
par erreur, nous avons ujou-
te < notre Hymne National,. -.
Nous rectifions. Car ce n'e.-t
point Robert Geffrard, le
compositeur de I'Hymne, mani bien son t'frre Nicolas.
Robert Geffrard avait pre--
.c'nter an eCncours, lui ausl
< 1j-. ;,, tiun chant national ,
rnais qui no fut pus adopt,
pour raisons d'Etat.


AFFAIRE )PE
CA-SQETTET

Nous --ignalions la del.a-
greab!e situation de la -oc:
te philharmoniquc se,, (-;8 CaeCs, qui, ayant corn
mniancd. un ,t.ock de casqucttc:s
potur i membre:'&, -o trCio;-
vait dans l'impossibilive h-
1es d6douaner, fate de fontfs.
Le < eu le beau g-este de donner u-
ne representation slpeciale a:
benenice dcos musicians. Ceu:x-
ci pourront done... casquer.'
pour les ca:.quetot..
--- .- --. .- .

PRESTA TION DE
SERMENT
ET INSTALL TION

Me. George Nicolas a pr5-
te soelment comme Commizs-
saire du Gouvernement pr&-.
le Tribunal Civil de Je6rmni!,
MM. Fritz Allen, Joseph Hen..
ri et Joseph Lherisson ont e-
to installs dans cette mentA
ville come membres de Ir"
nouvelle Administration lo-
cale,


LA FOX TA INE
JEAN CISEA UJ
DI)EPLACEE
En vue d'un meilleur ame-
nagement de la circulation, Ia
fontaine publiquu e6rigee, il y
a quelques annees, a lentre&
dce la premiere Avenue de Bo-
losse at qui obstrue quelquie
peu Ia voie. va etrc placeeo tI
po lu J)iu.. 'Fl ,ans lesj.-
ce comprise entire la route dI.?
Bizotona et lIa dite Avenpe.


LE MAR HE SA. LO.MO
II serait bon de procdder a
la dl6sinfection des abords diu
Marh.6 Salomon. C est sui'-
tout durant la nuit que eette
ndcessit6 soe fait sentir, sans
jeu de mots.

PA RA MOUNT

MERCREDI 21 OCTOBRE
En aore anfflaise, it 8:15 hA.
SGLADYS SWARTiOUT
Prima Donna du Metropoli-


tan Opera de New-York et
John Bules cdans
ROSE OF THE RANCHO.
un film Paramount
realisation. de Marion Geringc
avee.Charles Bickford, WilUiQ
Howard.


ILA DELEGATION
DE BUENOSA41RES
AU PALAIS

Ce 'matin, a ete recue en au-
dience solennelle au Palaia.
National la Delegation Hai-
tienne t] la Conference pan-
am ricaine de Buenos-Airt-s.
dont nous annonclons par ail-
leurs le depart.
Nous renouvelons nos soii-
haits do bon voyage et d(1
fructihese-besogne it nos l,
legu"s.


S LE WHARF DE
SABOTAGEE REPARE
Notre harf de cao4t:) .
:fi) u 'n.Yt [\ii ceth yroi ),': '
b'oruette; u-Jti e urlic'iemunt.
vait tinti jar ereuser (les nm,
tryls d(l;?.pOU.x, su ',nt ,,:
nuit, vient. d'etre re panI ('
joLu'-:-ui, e.L ki' o icq u e:' 'he t'
chess s.urat jouQc6s no soi nt pa,,
(OnCOVt' r l:in''ncc.-' ;it ni ', f< 1t'::
litl-0 C, 0 .1 J V sflDe (t'-- -
tains Inconvnllents, nmous t
nons a marqucr un hn P;n)i>
au service competent, piur
travail si utile.


GRELE DE PIERRES

A la rue fies C'sars. p
tion L tm.rli.e ,Yn' l t :s L' '
clu (l,! et. du Diocteur A\-
i'M ... IT .' .-

S Uab).: .A.l r l1 tt)it ',s m ai.U onl-,.
et Ct 'a i.re, ch(. nue .oir, yj
sCpt =L onze heures.
N .U siQgfnaloidns I fait it la
pMlice.
-nm ."- *. ............. ...... -r.

TRA VA'X 'IlVLI(CS

On p11Vict$e a la irdfctit.n
de la iut;, u, Cihanp d, Mlars.
Nou. w ;' ';., ,,- vu, hier, une v-

quipr. bui2:Unin la teri1e U:
rvythn at aiLion do cmk' p pt-
se ...
C'est quand m6me mcuel 1q,.
cho.,o.
-k N^ r^ fl-warw


Mercredi 21 Octobre, 6i 8 s. SA
En Soiree Anglaise
Hoion Twelvl- ro'I Vic.- JL>-
ry in
My Woman
.vith W\:l ace .rd', ('aitn
Dodd.
El!0 vault (.:;UC.ir q. ( lC viok;.ln .

Vendredi t2 Octobre, d 8 hs8 :i0
Wallace Berry dans IiL
Fresque etonnante dcle Vie -t
de Couleur
VIVA VILLA
Amian...
B r i g and.,.
Sauvour :.une nation...
It pranait les villes comuno
il prenait les femmes.
.. -.... .... ... .........

Danas 3 Jours Encore
AU REX
S L'evnemenwt
einematographdque
HARRY BAUR
dans
LES. MISERA BLES


PROPOS LIBRES

ELOGE DE LA ROUTINE


S! mv i ,i..' d'(iP'0 t<'!<,' t.n.t e'lu i .ui, Unfl^"
I -. ciTln i u'r. vont ,.hs plus Krand te he-
S.attamit'.- (ut' P'on pui..t imagiint-r dft
M ,un, 'Routin. Tou.- eeux ciui eopi-
mnncenr 'ann'fe sla re nu judiciai-,1,
'a',s as:in.nti judici,.u.':rment, au point ,.u
'rin prti-rrait eroire que la roulo rout
qn ; s .i.te .',it co-'ne qui m onsitc i "-
I trr'.r IIa rutirne
.*,.'.a -',.il.t, plu.. inenikiu e qune l.a-
:?Or(-, iL- r,.su.stb -i u- c f i 'ri.n 1 i de .;;v*L it-
r,..:: .; '.'-: ... .,ntei .. to jn nes.j p us ;ivan-
*-. >.i,- .ii; t iri.'- naihte que ijamais.
S 16-; V.. .;,1' hn i '] ir' iv i+ pa... m e tr.t.'-
3i3' '::8;'i t v" d .;' fiUt' 1',tpri'uve du temgn
1..6'. 4 1 pi ,., i fviinlTt'r.t', J' t its., 'I-u-i
,* l ,-,' ;.'"Ie-.: ;i.-ft 14,144 ,; pt j&'r-tonmu r''i
:.;'."....' .-,', i 'i, V '\ 4. -afl 2" y f11re np^"A
26" ; ; : (inf ; stt Vi' .
\ 1: < ..,n :,.ftn. ..; dis (iut lat routine
.';t s. 'lI -O .i :T., ] v rI i.
i .",.;; : .: cr n -I:f t a ) rM t9.

,,; :,; .p : .

'( p ..4- ( T i .. j7u



2 .tl v l *. ,,* < I ,. :t 6 i. 't i 1 r p. it '


:;6 ,"-' a;. ; V, ;.^ ; ,i t i -f ... :,.
SI1V (',t "4.i. til .i ,"''. A 0t: L6 il 1ni'; .'c"

.- .'. ; 4f (', .. 1;... .. n. s



I j "fl.jl .',* i. ;, 4- '. : > -."' .-. ,; < ', ;tn'i l
'3 -. '.* a (
'* :. J 6 ;' *\: p .- i

n; o lt: : ii', ,, ;. : 6,4, .-* ; 1. p"r Vi.g r ['
1 n ;% 'llj ', fir i:, c:* ,^" ;': .1 ,- pro-r' ',

1 '4'..: 1i'{ 1 ( 't"s / h -' ;" ',K .v':,' :,'.. ,'LuJS nfl ii',


tn n tvant 1


-' r"' ;;- ., 1 r ri. i :. Vl':i ; ,
! i.,..n ., ,.-L.t Wi, -.i .- ,. ;i t-ic if .


int T .n. C i .;', n. tr 4ri,.! ,-! r ,.t ct qui i.Y-

ernr;t13lnt plus 6;r;,- :i Lran6 i' parlti u61
I fitt p ''i.. l. ii.i ,[ .' i 61.3 t. '1! 'V Ii-
n ,Tir lit .'' .' r,'; I.. (itl.
I on C i,. it (u,. '. 1., '.aiLt X t'xenCimltl'..
rI' kir>,ciu fit' 166 p s, ,r'l itI form' s0t1;
426', r1 i v St]' mntiKc l ZI, 'i.t ,41 i"lf lt I' 'utLitiI-t'.
ti in )} rl.sfl'v 'i L-, n 'et- lSt-f t tii ':p t
};t. LEij" iii p1 us j.tt'ilan' i i'i!.s n(* .
,\ C'l !; i 1n p 3pp i' le psi!-
ji 12 ; '*t 646 i ltf4,3 I' ldI

l 11. }I, -,.,i frop granted dame pour citu:r
dsi.' emximphls, mais ,on fiI.i prfr6, .Mcn-
-"i1,u To de 1t 7t! 'hfur',' et iau fond leo nmai
tre dlo hit torr(. Qu;4i qliU'n -mese, il cvon
servcra, A sa minorr i6nmort'llo. un atnt.a
choment int6res6 hiilon i.l-connaissant.


4,"


MANO.


LE 29 OCTOBRE

C'est le 29 Octobre, ne l'ou-
blions pas, qu'aura lieu au
trois comedies do M. Jehan
Ryko. Les cartes se-
ront bientot mises on verite.-
Qu'on n'oublie pas la date: 29
SOctobre.


Jr~


f'~rrr --*---rrrrrr flwrrfI rt^^... <^^ ^ -- ----------- -


- -: :




PAGEI *fl.$? AV3**MTZ. e
LAFFAIRE DES L I0 S IJJET AU) L
O SOY-SCOUTS irJYHAIT! nCOil peeiale
deSteno-Da cybogr ap be AYE^ ^ ^P-S
Mon cher Direeteur, de St On o-D ctyogr apieY
RECONNUA L'UTILITE PUBLIQUE TOUJOU RS '
.: ::: ^Un heureux hi sard fit toni ANGLE DES RUES FEROU ET CENTRE, SUR VOUS
: ber sous mes ye x, un article TELEPHONE, Z6UZO
:; : public dans vote journal, h PORT-AUtPRINCE. :
la date du 6 Octobre courant, ...
: par un certain comity d'Ad- Enseignement commercial gin&ral : Stinographie, Dae- son iube s
ministration des Boys-Scouts tylographie, Comptabilit, 1angues, etc. u in
d'Haiti, sous inmtitul e: Boys- La seule institution commercial & Port-au-Prince o i a aluminium h
Scouts Nationaux d'Haiti. II es prescription techniqus inipensables s nt rigouren- de 4 comprims, trees pratique pour a poce et
convient, a mon avis d'y fai- segment observes danrs finirst bien comprise des tudiants j niIi f
re une response, et c'est pour- eux-mimes et de leurs futures employers. "
quoi je solicite A. cet effet, La Direction signal 6galement aux interessea qua pour : .... "
1'hospitalite de vos colonnes. la simple raison que le progranmme des course st::o-dac- i
L'intention avouee d'ail- tylogrnphiques, le mode d'eransuton des examens, le
leurs des signataires de cet pregrame de ces exwmens.oire mme le bar&;:,es i |f
article a et e de < tous ceux a qui ii appartien- les divers 6tablissements d'enseignement commercial, il n'y "
dra-etxde repondre A ue note- a aueune quivalence entrelesdipi dmes dierns par F IE-
parue au < Septembre 1936, sous la ru- mes auxquels certaines instituntions peuent avoir donu i---
brique Propos et Faits di- les m^mes denominations.
vers>, note dans laquelle, pa-
rait-il, di] est question de Ia L. L __-_s-----
demission de Monsieur Al- vos sentiments pour les jeu- Cloud, au has de laquelle s e-
phonse St. Cloud a l'A~socia- nes, que satisfaction sera don- tale Ia griffe de ce dernier, a- u
Stion -des RBys-Scouts Nati.- ne A note demand. Nous griment&e come paraphe, Deve re propre Gomptabl rrt
naux d'Haiti et de la designa- vous envoyons sous ce cou- d'uine magnifique queue de co DeveCeomp votr e p re Comptablqe n onto
tion, d'un common accord, d vert, A titre d'information, co. mete. Pour I'edification du l{i d e phb qno d'Hu at
Me. Ahphonse Henncquez, et pie de I'acte de emission de public, je reproduis in exten- H
qui est de source suspecte. I 'ex-Administrateur, M. A,- so ee document ainsi que 'ap- ...- ----.-..* .. --..--
Je ne cache pas mon mecon- phonse St. Cloud. Veuillez a- probatur qui y est inclus
tentement de voir mon nora greer avec nos remerciements et qu'a egalement signT M. P i A
ainsi mele a des querelles de anticipes, nos respectueuses Alphonse St. Cloud, en qua- pre-;. r.-vKn;e. A :n Ju5n A
families, auxquelie.s je suis salutations. Pour le Bureau: lite de Chef fondateur des B. C- 1o., ('t Ar cu.' D orr. br vux
tranger et entends demurci (Sign6) Jacques Rosemond. S. N. d'H. Voici Ie document. Clou:- :.ia;. C- remercien cur
etranger, di autant que j"vai G g ) G Michaud. .*. l & emxce -'urc
prides precautions pour efl-. Avant de repondre a eet. e DECLARATION cnt(>,. .i." : It- ...si,' a p; ".r'
pecher qu'il en fut autrement. bettre, j'eus une entrevue pre 1- L'Arlni .-.:na.,.tn iechnique., ,sse 5 -
Mais on avait, parait-il, jure liminaire avec les dirigeants Monsieur Alphonse Saint .Tac:: P' cr1: le Secr,-: dexcez- -'
de me mettre mnalgre moi mal- sus-dits et au seuil meme de Cloud, chef fondateur et Ad- tame. ,h Tres- sont un f ac
gre la logique, mnalgre la v'- lentretien que nous eumes A. ministrateur Technique de tier. IC.'e K.r:seoff ;I'Avocal- dans un F-..:
rite, sur ]a selettt. (Ceux qui cette occasion, je reclamal I'Association des Boys-Scouts Conshi: eg G A... TouAes p ,-,-...;
ont ou cette enmmine pen-c d'eux la preuve que M. Al- Nationaux d'Haiti done sa- Chaeif Pe .-.r:,.,r. C rur-ac 1.;
s1e ne setonnent done 0. phonse St. Cloud 4tait bien drmission on cette deuxih;e Ae "vn He s ,-
de me voir. non pas me e(- ; d(emissionnaire, come Bis quality et ntonme en son lieu A 'an r visu qce | =f f.__c
fendre -- on noe e fait r : 'avangaient et qu'ils avaient et place Mon.i Jacques Ch. M. Ai t. (loudm cni e
quand on est coupnable mas eux-memes, qualitH d'agir en Rosemond ." ,ui il eonfhie Y .A...... A ,israteiur t i
n.e,4raner d'etre leur son lieu et place, comme chefs tousles droite : prerogatives '1 i A.Nociationa
cible. ": t des B. S. N. d'H. Us me com- attaches au dit ;rade, des -- Nationa(ux> ..,fi
-Jf'en vul> essayer de rn- :nuniquerent alori une decla- Fait et pas-> au Quartier
mener les eho.ses a leurs jus- actionn de M. Alphonse Saint General de ia oeiete, Bolosse (col suite on .;e poage.)
tes p roportion s et les ex pose : 1 \... ___ ,_ _
rnnrlscue USJS ainoM lhneSitGna eI Soci~tk,% t% Bov mm~losse % mr (ui :niit LU ikn---page)(
dans toute leur verite. ..-
Messieurs les Boys-Se-ut:s
Nationaux d'Haiti etaient
comme les batraciens de la fa- "
ble, en qu.te /,un roi lotr.- '
,qu'au moiS d'Aout dernier../ -
mon hon ami. Ie notuia r < t *,',^^ ,C
sostOme Roservnid, vint cn -"'i -^ 4%gw.


eieux des dits t ovs-Scouts,ne ":.. .." .
trouver, pour me pier d ac- ,-...
copter ia lourde charge lde S.." .. ""; ....




ie L ~ e u v a n~ e u n x- \ o ^^i c ..:,; ..:**.. ..**.:*.-\. :*^*'***,'*** *".*** *-/** 7*/ ;' ...... .. .. ..: ,' esf .. /^ .'. '' .:i' .... ,. ^^''-
rorganiser I 'Association des .. ,,. .
Boys-Scouts Nationaux dH ai CO,-,^.






En. .ile V"; ,,.,' 4. : -' <
ti, en compe desarro, .me, .. k .:
disait-il Ja refusai net. M a .s ... .... ...... .. t' --"-







qu9 H 1 }OD] S ''". ;, f' '^
qu nme'arracha a promec .
d'6tudier a qu~e' ion et ...: .c
surseoir A toute re jonse di- -" .. 'sI

je ne donnas pas signe de vie, :: i..:. .::;. :_:,:: ::. ',, ..J
dan....stat-quo.Et coulie

los dirigeants des B. S. N. a < h.e s t j e t




.. ..ti ;. A l h o s S a i t ....... :.:... ... .. /'K X : .,ue i e s I t% p or
f~" l 1 2 t i -t *" F <^ *.* &
d'H. d cfd rent de d m'crire ta ........ . .






alette suovnt deontau voi s coe :.IISn amh. etbc otcmeI
pie:
Port-au-Prince, le 16 Sep S' l e
tembre 1936. r-c t v
Me. Alphonse Henriquez, .. o e ce quif cone 4 <
Mon hor Maitre, ?d'ge convenable de ses tabacs 'N
Nous sommes infiniment
heureux de vous faie savor On ne pent (hire ure bonne 1tte v
qu'h Ia suite de Ia d6mission dt es Ctg C
de ancientn Administrateur p V .. c'est come si on mettait le
des Boys-Scouts Nationaux vi nouveau lan c vieit sj bouteiles f
d'Haiti, M. Alphonse Saint ..t.c urrait
Cloud, le Comitr Technique 0oir belle mine, mais le goat n) st'rait certes pas.
Central de cette Association It vcfssement amdliore Ic tabac tout Comne le
a jet4 son d~volu sur vou,s,
comme 1'homme capable de win. Ls tab s Chesterfield sont vicillis pendant trots
rialiser les idiaux de l'Asso-
ciation dtes Boys-Scouts Na- an 2... u l r donne du moeeux, de la douceur
tionaux d'Haiti. Nous sorn- tu, U
mes d'ores et deja certain que
vous ne nous refuserez point. :.-., .. 5 .:..i.. -I $ {; L ,
vente patenelle adminis~trt- jl n trsompner
tion pour 1'evotution definiti- .
ye du sc autism e si m al co rn. wik:.... .. .. N,' e .> ,a' .
.....: .... ** ".. .' ...!... ''". ... .... :. .. : .:_.....::....: ... .. .'.-: ... ... :.. .. .. ..... ... .. .'.f .^ (t. j^ .fy .,B. A^* **U U t ~ t f ~ ~ si ..t pris de certains.Noussomme ,. ..... ..... .: r :: NoMehr
'done convaincus, connaissrt :... : ..: :: :. R:::eg.:j onFoietiu Centre
: .: .. : :. : :. ... : :. ,





rqq~*~~WUUEIIUIUE!


ipuummnmi.m- _~mu_MwBIWB:siErv LMS


Derni6res Nouvelles du Monde re;ues ce math


Per Cble. Rodio et Correspondence Airiene


(STATIONS tHI2S, iBHH etc.)


VICTOIRES
DES TROUPES
GOUVERNBMENTALES
MADRID.- Le Ministere
de la Guerre du Gouverne-
ment de Madrid a public, hier"
soir, un bulletin militairn
trrs optimiste: Sur le front
Nord. les troupes gouverne-
mentales ont oper -l'encercio-
ment complete de la ville d'0-
viedo. Toute infiltration, es:
impossible pour les forces re-
belles qui tenteraient de vi-
nir au secours des assi6ges
don't la redditiorn est immi-
nente. Sur les autres secteurs
du front, les forces loyalistet
ont renforce leurs positions
et conquis de nouvelles. Unt-
attaque des insurges vers A-
nover, pres de Madrid. a e6t
repoussee. Un combat violent
pres de Siguenza qui a dure
plusieurs heures s'est term1-
nee par une ecrasante victoi-
re des troupes gouvernemner-
tales.- Dans le voisinage d'1
Las Navas un bataillon sur-
nomme
s'est acquittee de sa tache 8--
vec honneur et courage, enr
remportant une victoire deci-
sive sur les forces enemies,
MOU VEMEN T DE LA
FLOTTE AERIJNNE
FRAN(:ASE
RIS.- Une fois de nlu-,.
<< 'Action Franqaise> infor-
m que 5 bimateurs franC.cai


* du type cPotez* Nos. 4220 a
4224, repeints et remis a neuf
don't les couleurs frangaises
se laissaient encore facile.
ment distinguer, sont arrives,
dimanche, a Bordeaux ofi leo
ouvriers de la aPotezm les remi
plirent d'essence avec un zble
et un empressement inaccoum
tum6. 11s sont aux ordres du
Ministre de 'Air. L'un d'eux
prit son vol dimanche soir, et
les autres lundi matin,- Le
journal demand si le Minis-
tre Pierre Cot a ordonn6 a ceh
avions pilots par des avia-
teurs de I'Air-France et de la
Maison Potez de faire route
pour 1'Espagne.- 7 avions di
bombardment, marque Po-
tez, ont laisse les usines Po-
tez a Meaulte pour une desti-
nation inconnue, 7 autres n-
vions de la meme marque vont
les rejoindre pour le mImee
voyage. Le journal >
qui donne ces informations a-
joute: avions out et6, d'ordre du gou-
vernement frangais, equipes
pour la defense. Le mystere
qui a entoure leur identity,
leur nombre et leur destina-
tion laisse raisonnablement
supposed qu'ils ont 6te expe-
di6s au gouvernement de Ma-
drid.. -


LES CRIMES
CONTINENT
PARIS,- Les postes de ra-


il les...
Milkes...



Vlille s...
Des milliers de miles en security, sans crainte de panne,
voila ce que vous achetez en achetant les pneus Federal.
Scurrl, un pneu construit pour prendre la route et la
tenir, une trame slide et qui dure jusqu% la fin. Federal
vous'donne sfirete et longue duree. Compared et vous ver-
retila difference.-


20
V39iI^SRI!lfm,-


Introduit t, rwmnm nt ev

Haiti, lee pneus Federal awt
dej aoblenu toI conee dit

marele.

AcheteW leas eaus Federal

pour voitures et camions, et
vous realiserez 1&onomie la

plus appreciable.

Aehete le Aftteries rde

-r14 elles sont les. mfeillere


. : .. . : .. ... .... ..... ......... .. .. : .... ... . .. i. ..
. ... : .+ : + ":... ...
.. .. : . . : .. . . : . : . . . : : .


VICTOR J, HARARY,

LA STATION ROVES

EL. RUE PAV'EE


dio fascistes espagnols man-
dent que la situation est tres
grave a Valence. Beaucoup
d'Eglises ont e6t d6truites et
des executions en masse de
pretres et de religieuses qui
sympathisent avec les forces
de la reaction out eu lieu. -
Le journal de d'Oslo qu'un cargo norve-
gien a ted affr6te par la Rus-
sie Sovietique et a fait route
pour Barcelone.- Le mxmen
journal a d4elare qu'une mu]-
titude d'officiers sovietiques
en uniform se prominent ou-
I vertement dans les rues de
.Barcelone.7

FANTAISIE SINGULIERE
YDUN GENERAL
ESPAGNOL
LONDRES.- De Seville on
made cette histoire: Le gi--
neral nationalist Vareln, a-
pres I'occupation du -village
de Yuncos par ses troupes,
donne un coup de t6e6phone
au ministry de la guerre mcu-
drilene et lui announce, en se
moquant de lui, la di-
faite des troupes gouverne-
mentales et ]a situation d6-
sespiree de la vile. Ce der-
nier de repondre que la Capi-
tale resistera jiusi u .de -
nier souffle,


FESTIVAL MUSIC AL
DANS LA VILLE DE'
WAGNER
BAYREUTH.- Le festi-
val-Franz Liszt sous ]e patro-
nage de Winifred Wagner hat
son plein. La Ste. Elisabeth,
a $te execute par des artiste-s
hongrois venus de Budape.-
'et de l'Opera Royal. Ce festi.
val est l'expression vivantec
de la convention cultureiE,
germano-hongrois. Pendant
5 jours les musiciens epuise-
ront la production de Listz
dans la ville de Wagner.-- Le
Ministre hongrois 'a Berlin
Stogay ainsi que le Ministre
autrichien Tauschitz sont
parmi les hoLes qui seront re-
gus dans I'ancien chateau de
la Margravine de Bayreuthi
sceur de Frederic le Grand.

LES RELATIONS
ITALO-GERMANIQUES
SE RESSERRENT
MILAN.-Le secretaire-ge-
neral a i'Aeronautique alRc-
mande, ]e general Milch a 6t5
recu a P'A6rodrome de Turin,
hier apr&s-midi, venant df-
Rome, par les autorites de Ia
ville et les representants dui
part fasciste. Une compagnie-
d'honneur etait alignee sur le
camp d'aviation. Accompagnp
Su Secretaire d'Etat de PAir
t talien, il visit les usineg
Lingotti et entreprit un vol-
circuit 2 -dessus de la ville
dans un bimoteur. 11 s'est ren-
du ensuite, en automobile, 'a
Milan, accompagne du Gen&-
ral Christiansen et du Colo-
nel Udet. Us furent values
par le Commandant do la 4e,
brigade de bombardment de
Milan. Aujourd'hui, ils se
'sont rendus a4 Desenzano pourn
visitor la division des avia-
'teurs qui y sejournent.Ils ren-
treront, ce soir, a Munich en
'-avon.


s'attendre a.ce que l'amitin
entire le Reich et l'Italie se
resserre davantage,et a ce que'
4 points essentiels soient etu-
dies, 1) Conference des 5
puissances de l'Ouest, 2) Pos.
sibilite d'un accord germano-
italien concernant l'Autriche,
3) Attitude future de Berlin
et de Rome vis-i-vis de la S.D.
N. et du problem espagnol.--
Le representant remain du
s'attend a co
que soit constitute un from
commun en vue d'6tudier lit
procedds de Ia S.D.N., le pru-
uleme de I'Espagne et de I'7.
R.S.S.

CIA SSE A UX
ME.NDIANTS
BUDAPEST.-A partir iv
premier Novembre, il sera s-
verement d6fendu par delcr-
special de mendier en Ho.-
grie. Un camp de concentro-
tion sera ouvert pits do S ..-
ged pour les contrevenant.:.


LE RAPPROCHEMEN7T
ITALO-G ERI.A .IQUE
FAIT L'OBJET DES
(7COMME'vTA.IRES DfE
LA PRESS FRAN('A IS
PARIS.- Do .on ebte, I
presse Lr-aneaijo est lin (K'
cdedainer -ova-re du (Cor:-
te Ciano 5 Be:4n. Piour ese 021
a tr- it U.' or'dre du jour de:'
prochaincs conversations, I>s
opinion.- / Ynt extrmememrn
varlees fdana la press fra' -
caise, surtout parisienne. -
Tandis qcue, cl'"n cote. (::
credit ai (es co.on-rsations g -
nerales, de 1'autre, on ,caint >
que PItalie o i- Reich ne -,
fassent des pro.nesss- cl.,
les resultats soient fort ge-
nant p 1'-tr t:; ique fl 'a;-
a ,,e '.. "ou i u 50i t V
gnent ha >:ception cordihale
don't ( aiuo sera lubjet do lua
part c P 'Allenmagne.Dans e
Journ-l,, Saint-Brice croit
voir u ie relation entire ee V .-
yage ut les evenement-s poi-
tiques europ6eas., souligna:i.
que ce voyage est ]e r:';slit: t
de lon;,'ues pr6pa rations. L'o'--
dre dol voyage it Berlin eslt
donne just au moment ou.
les incidents genevois ont ire-
tardte la reconstruction (lu
Front de Stresa. Le drame e.-
pagnol a contribute a consoli-
der la solidarity de ces na-
tions. Les evenements de ce-
jours deIrniers ne sont pas di:
nature a dirninuer 1'impor-
tance des conversations ber-i-
noises. Au contraire, le ma-
laise dans le bassin -edditer-
ran6en continues... > rot relive << un parallelismne
des positions allemandes et
italiennes. Les 2 gouverne-
ments sont decideIs a s'appu-
ye- mutuellement dans 1:-.,
points essentiels de la politE..
que europeenne. Le gouverne-.
ment italien maintiendra it's
protocoles dc Rome, c'eSt-it-di-
re, la reorganisation du bu:-d
ain danubien avec l'a;ppui 6:j -
nomique du Reich, mais en
complete ind4pendance polti-
que et sous la direction mora-
le de Italie>,


iL'AiDE EFFECTIVE
SDE LA FRA NC.A A r


I GOUVERNEMENT
L'AMITIE ITALO-GERMA- MADRILENE
NIQUE PREOCCUPE BARCELONE, (Espagqw).
LR GOUVERNEMENT Deux avions de bombarwe-
ANGLAIS ment franeais type Potez
LONDRES.- :Lbe Presse uieints en brun clair, et sans
:.-anglatse a t suMv avec interet misgnes ont survole lund;
la visitte:du Comte Ciano,. m- Barcalone. Us arrivent de
nistrei talien des Affaires E. Frnce..- Le d(ehargement
Strangles a Belin. Le corres- dematre dro gure de o-
S pondant. rinois du Daily: .:venanee russe dans les nrt
;Telegraplh, parlant te 1'im. catalans a augent ces jours
-, I ^pression gnrale dit1 ; faut derniersdans d
. . . . . . . . .. . . .


portions, Une grand
t6 de canons nouvell
riv6s ont ete transport
la easerne d'artilje
nandres), faubourg de
lone. Des cargos out d
aussi plusieurs centai
motocyclettes venues de
co aingi que des mitrailg
et des munitions, :


IMPORTANTES
CON VERSA?
PARIS.- M. Yvon
rdinistre francais des
re. Etrangeres a visit -:
i roche, Ambassadeur &
x xles, qui lui a parl6 d&e
a:nti ties avec M. Spaak,
.t-r trbeige des Affaires -
Strangres. M. Delbos sest
tretenu aussi avec le Mib
tre de: Pays-Bas. De |
G(d ticu.l usc, M. Vinfcent
V'IoI s'es:t entretenu avee
I.um. 11s ont parl des
ietLs Inunciers a soumett .
i. Dispositions budgtai"y
)0lour -7, 2) R6formes fig
5os, 3) Reformes des finagi .
d-i;:tLcmentales, 4) Orgam
.at"on du Credit et protejie
doe lEpa:ge.-- Le ConS'
,* CS Ministres qui devait'a
voir liei tout au debut deet
to, sOnem ne, et se pronoter
, &sur les propositions du Mi-
inistre des Finances concer-
nant Ic prochain budget, nfa
donne a..cun sigrne d vie .


L'!T. LIE REPOND A LA
-, 7.3. BRITANNIQV g
.NI)tRES.- Le Forei..
0..:eeL a confirm aujour
(nue la response italienneW
note britannicque du 18'i
tr nre. relative ii la no 0
'e Conference des 5 puE
0(5s :e I'Ouet a et6 remiss;
Sir r: "ic Drurmmmond, Aml
.-'a.u.l'.r britannique a Rome
L.. note soa envoyee.a Lo-
(d:es pai avio[n, et sera tradeh-.
to et 6tudiec. Par consequent'
i c-st impossible de fournir:
lc.s retail quant it pr6sent-:.
Le Reich, la France et lit,
lie ont repondu. 1 ne manque,
plus que la response de la Bel!:'.
gique. On nest pas encore
xe sur la date de sa rce(r
dUAn. II est a souligner.qune1
discourPs du roi des Belge|
rendra pas celle-ci supe
Aussitat que la response.
geo sera reque, on etudieor
I notes, et ]'Angleterre.i
de-ra de son attitude.

LES GOUVERNEMEN
S (iCHI LIEN, RELGE RTI
I SUISSE REMERCIRE
I BERLIN.- A l'occasion
I sauvetage des fugitifs 6t'
g ors cdz'Espagne, par P'en
mise 6nergique et habflei
l'Ambassade du Reich 4
d-,id, du Consul General
lemand q Barcelone et d:ea
trcs representations coniaS
res allemandes, les gou A..
ment.s chilien, belge et i
qnt exprime officielle -
lours remerciements aul ,.
vernement d. .iah .

(Voir suite en Ge. arfi
S" ::. .
** -, .^ '. "..

Le Nouveau Testament ::
ra enveye gratuitement,:i
d-;mande, i toute personflI
posedant pas lena s Wl
S dresser a M. J Af#
Pearce. & Port-de.PaiX : C




Vv& 1 *.' s'Wk:t


.._i,- ... _, ,"- ->--- 1 1 !


~- ~ ~ uP~yl^~~~lrersr*raaaL'~ -I


1


or"


I


ea meavmlwwf *


. 1711111GRill


a




sS'-------------




" uo 1N yONPDI U


t. cu AVZT
gswt.r n Cw t:
tAXCEAU pESINOI

I ifT BONHOMME


L'AFFAIRE DES
BoYS.SCOUTS D'HAITI
(Suite)


,Haiti avait demissionne en
cette deuxieme quality, et que
M Jacques Ch. Rosemond a-
it ete revetu des pouvoirs
deed ancient Administrateur,
:ntre autres de celui de se de-
ps ne- un successeur avec la-
" rmMent--du Comite d'Admi-..
i: tration, j'ai agree done en
iPnncipe 1'offre qui m avait
Sfaite mais sous certaines
r.serves cependant, et je re-
Poui'sA la lettre de MM. Ro-
semond et Michaud, par la
: uivante "
Port-au-Prince, le 20 Sep-
t.mbre 1936.
A Messieurs les Membres du
Comite Central Techni-
que des Boys-Scouts Na-
tionaux d'Haiti, En Ville
Messieurs,


CONGRESS ADVENTISnT '
w414*-

Un ev6nement assez impor-
tant s'est passe dernimrement
en Haiti, et, c'est sans doute
parce qu'il ne s'est pas d6rou-
16 a la capital qu'il n'a pas
ete connu du public en gene.
ral.
Il s'agit du congress des Ad-
ventistes en Haiti. Ce Con-
gres a eu lieu sur la magni-
fique propriete du Seminaire
Adventiste, situee a Vau-
dreuil, a huit kilometres di:
Cap-Haitien sur la route de
Port-au-Prince.
Toutes les eglises adventis-
tes avaient envoy a ce con-I
gres des de61gues officials, et,
durant dix jours, du 11 au 21 1
septembre, il y eut reunions
des six heures du matin jus-
qu'a neuf heures du soir. Au
eours de ces reunions, Ie diree-
teur de la Mission Adventiste,
Monsieur le Pasteur Andre
Roth, avec les membres de son
comit6 et tous les pasteurs et
missionnaires adventistes en
Haiti, ont mis les delegues au
courant de leurs activities de-
puis la derniere assemble ge-
nerale. Ils ont aussi, et c'est
A cela que s'est consacre le
plus de temps, discute avec
les de61gues presents et adop-
t4 par vote de l'assemblee, les
dispositions necessaires pour
assurer a leur ceuvre mission-
naire et ducatrice en Haiti,
une organisation toujours
plus solide et un developpe-
ment normal. II y eut aussi
des predications presentant
quelques points fondamen-
taux des doctrines adventi'-
i I_


Rhum Sanus Pareil
d'Haiti
FLEURY EQUIERE
(ANCIENNEMENT
S. M. PIERRE & Co.)
RHUM
DEPUIS 33 ANS D'AGE


LA CORDONNERI1


aLA PERSEVERANCE&

donne reudez-vou- aiux peres
et meres de famil.e pour la
entree des classes.
Ves enfants seron'. chaus-
ase solidement a Les bar,
march.
D'autre part, le proprietaire,
Hermann Gautier, qui etait
malade, a recouvre sa sant#.
Vos commander seront exieu-
tees avec promptitude come
par le passe. Le patron Gau-
tier a toujours un mot aima-
bie et reconfortant pour les
dWents.
Cordonnerie La Persverance
Angle Rue des Miracles
et Avenue Trujillo.


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry
Telephone 2287


MILiis


NOURRItfURB
tORTIFIANTE

TONIQUA
NMSThE :
Indique uour :
Neurastihenie, D6serdrea
nerveux, An6mie, D&'ill-


te, Insoihnr e,


Cenvale-


cence, eta., etc.
Direction d'usage:


Une association de plu-
sieurs medeeins. La clinique
met a la disposition des mala-
des un meneein pour chaquc
sp6cialit4.
Traitement des maladies
par I'f1 ctricit&.
T i ^ ^- -. "


Jevou's accuse reception dll tes et, chaque jour, des ceause-o rour r eas pressaatit n e-
votre lettre du 16 courant que ries encourageant ]a mise en sitez pas if 'dIphoner 22.87 a
jti ue et reht avec la plus pratique dans la vie quoti- it imorte qu heure du joui
srnpuleuse a attention. J'ai dienne, des principles du chris- on e la nui.-- 1 y a tou-
not6tout ce oui on falit lobjet. tianisme. ours iun rn i.;n a la dispose
Jne vous le cache pas, mon Pour la circonstance unc tion de male r.q
barras es: grand car je grande tente trois mats a- Consultatih4,,' gratuite"
a is pris comm d(ans un di- vait et dress& pour les reu- mardi et jeudi. Le samedi
tmne. Com meant en effect, re- onions pl6nieres et une autre, est exclusivement r4serv4
kser mon c.rcurs A Ia jeu- plus petite, pour les runiofns I aux consultations gratuites
t 'severs ila Htle je me sens peciales des enfants et de a our les femmes enceintes et
irr i -stiblemert p o u s s e eunesse. le enfants.
Mais, d'autre part, comment II V iait sur place environ ,.o
aepter dc a t- ommettre en- 950 personnes representait "E
wNe, ave ct:tt. eme jeunes-. routes les glises adventiste OT
s ui m'a p.ay. d'une si mau- de la Republique. Ce fut, el PORTWA U PRNCRNNE
vase mna lots desmo :omme, pour les adventistes, rand assorti;nent do verre
p 'age x Ia oition dqe i- ne belle fte spirituelle et
fion des R.idt6 2portives mm occasion de renouveleR et do montures poun 'unette
aitiennes? .ivais pris 'en- e ur z~le en mme temps que I a meilleure qu ai.
aetimenne. v--vis moi, de assurer, nem ftis d e ptu, Grand'Rue, en face de DES SOULIERS IN TOILE _VEC SEMELLE SPECIA.
Element iOis de moi, de de sEassurer, une fois de plus, ITS
a plus me rwier a de pareil- l'unification de l'effort mis- ohn H.Woey.
les activity'. ais votre ap- sionnaire et uniformisation L P pr t ma en
Pel est si p' e,-ant queo je n'o des mthodes d'activit4e. I- ,, t//,i/e
1 m'y soy>u,.,aire brutale- SOINTRS 3- de Gd
ment. Que f:i-e done? Tout Un Observateur. IPoennis NUlanS :,- .. G
ian pese, ie me dPcide a vous Sandaette ba t rouge 4.
I*e la reprnse suivante : Je 2:*s 1JJtt-I Cenug"eo..- -
-1'epterai d'(assumer la A VENDRE I loita, ou& le
I perde responsbilite que vous POINTUIEZ 92 .
fuez deposer sur mes 6pau- 112 hectares dans a de-Tennis Blanc 4.
1,152 hectares dans la def- _5
k.qu'aux conditions que vo- xi me section rural d Mi/ sandalette le e ouge 6 --
*:C'est que, dune part, vous lot, dtdant des habitations/ ce aqd faut fire, inJOes Couleuris Tn.
:* Iaissiez 1esamain.enti.:re-.lontant, p01ur1 export 6.--
laissez la main enti re- Borde, Baubert, Petite Place, orsque veus Btes T f rt 6.
*t libre -- je n'entends pas Saubert Cafiire dite Colo- lorsqueousts
ge ne dans mes entournu- INer r un Ate doSa UN SERVItE PARFAIT SERA RESERVE A VOS
Pour administrer corm- el, formant un vaste domai- pris pe un reftri- ENFATS
Je I fnt s I.As orn-no bien arrose et propre pla/ i nt
je contends, l'Association culture de la figue-banane. dissement:
al oysScot NationauXr qi drteser Me. Volvi k Ri-
tt lt q n court au Cap-Haitien.
permits de m'adjoindre a rmaennim r
.t ffet, tout collaborateur -- ... o
Stme indispensable a t*L PZODUJI DE CONFIANC
0re que je vais entrepren- SERVICE NATIONAL
t que je vous indiquerai, D'HYGIENE
etas o mes conditions se- rT D'ASSISTANCE Aldn i s Reins
lt agr66es. Si done vous PUn LIQU Ea gS i
vez a ces deux proposi. SECTION DE LA amirner le acies nodfu
que je vous soumets, et PROPAGANDEIt nU9,oo .oeW Tt Go MIm.
M uHYGIEN nuse u ane tAon tres paS A BASC C blEti Al,. TOLJU c't IfAL ;Ta 1
AI vainerai rnes scrupules CINEMA POPULAIRE ebl at *rtlntt.1 cour aAs .-coNaVA f, tA T
S c co T 21 Octobre, 193. u Aa OUXp RatUME-. BRONCHITEtS, NROUEMEN
.Ee ... .. ., a .. pmsi. INV LUENZA, AFFECTIONS -s POJ .MON
.o Slttez do mo1, pour Mercredi prochain, it 6 heu- et1P -aO d teA*wt; nlowN
h solution nouvelle et d6- res du soir,il y aura une gra n-l n,..wi t 'Mit CAYS= Vopl'
S e. Boys.Scouts Na-" de seance de oCjnhna Edca' g.u rert son -
Taux d'Haitit. Veuillei a-. tif, A Jone (Plaine du Cul-de- sn t do en ct vets. c h Mn
avec mes salutations, Sac" -vanOltS en eTremturs' h s rce ticti 'an
*.ressiomn (e mon entior Nous demandons a tous leur ets*, ,n,,-* C-nK- as oabour.i- *antln6vraltique
4:.ueent l '...::Association : oncours ponur *le plus grand. .s .ae ps ^ '- : ... ..:. i.p': ... :-: o$ n 'q s "u / ... .a;.. .. :. ..... : .. .. bvr t'a- graiua t,
f, s..!s-couts Nationaux suc-.s de eatte propad:e: ne ; ,^, .mo.,... Pv.rorp Ma.: ,
Riti. -' vore f., rmGCwrsf tr >, _. eAt a .
Come touJours, los r n dow.e.. tcri- ez ree t..l ot r vtstie

..( suree, Th. Salnave. .. .... P Ir t .UQI
7 : :::ii ::/ :/:" : '= ::% :: ::=:% :::: := :::i( : :% ::: : V : 117 ,: :2 : :: :! ? : i : ::::!:: ?i 7 :: :: = :i : i : I- : :: :! :- : -?


I _~~~~i~


)



)

I























i


.. ... n t-.. ....... .0------------------- -- -----1 9 3


% I *V


23-10-193~


A7-;a_


Chaud ou Froid Versez un peu d'eau chaude on de
Hit chaud dans une tasse en y ajoutant 2-3 cuillers de M.-
LO. Remuez pour Ie dissoudre et ensuite remplissez Is
tasse ou le verre avec du l'aftou de Feau chaude ou froide,
-,uivant Ia boisson que vous vwulez.-- Priere de ne pas user
de -eau bouillante ni du lait coillant
Ce nouveau Tonique Foi-tik"int sera & partir d'aujqux-
di'hui en vente dans toutes les btcnnes epicerie de la place
--t des autres villes de la Republique.
Pour commances) ou 6chantilons gratuits s'adresser a
L. PREETZ.M1ANN-AGGERHOLM & Co.
A gents Generaux.
-" ------ ----- ---- -"s


~LI ~l~d1~9~4a~~L~~




l l N*1WVVM'JFS


r= COLLEGE MODERNE
Sprecteur: nlmst Alcinde
.: Rue Laarre
Angle: Avenue John Brown
Phone: 2087
:. xrntIlnternat : Conditions modique
Jinerivez vos enfants an :
COLLEGE AODERNE,
Squi met l'enseignement port de touted lea bourase,
p n rod se pas le cbourrage do crine,
qui pr.-fre a une tete uniquement tplainw une t&-e
to bienfaite",
' qUi s'attahe solliciter at A developper toujours le
jement do J'61eve.
ue se trouve recrutu Ie lorps de profwsumr le plus
6mo16e,
coaimp tent,
lu capable, surtout, di eitriainer, par l'esmple,
honnetye et construct'ice.
REVELATIONS SENSATIOINELLES
d ^ j, Viya:s s r .t 1 sOauC OW LTEs
l a v rsok- n.C nc.tes s w4m
D ont ntion deu valonten arr-
i^&dift'r t-uranl A tows RJ'tY. ur ex c
s m FK'IT.:N Phlttru retrJrra ur
d'amour. Secrets ta gu6r lsBeUB
...... .u. .-.. ... ..... g &rKtc g'rtuit. 1iritc
SOCI0I"t PFRANQAISE
|.5- d .Ru t o lnb... ni PARIS
:F .u
." .


EQUIPMENT ET LQUILIBRE
Avant do pouvoir prendre la mar, it fout
qu'un nov;re solt bien grhiet parfaitemeMt
6quilibr6. Des d6p6ts effectu6s r6guliire-
ment 6 un compete d'6pargnefiniasont p r
ionstituer un fonds pouvont servir & quiper
lt joiunes gens pour eur voyage $ans Is vw.


Usine a Glace de
Port-aua-Prince
Fabrication de gl a e e de
meilleure quallt.
Livraison rapid effectuee
quotidiennement par nos ca-
mions points en blanc dans
ttutes los directions de Port-
a-P.rince et de Pation-Villc.
GLACIERES
Neus avons toujours en
main les derniers modules de
glacieres en acier a partir de
$ 25.00 et au-dessus, vendables
avec facilities do pavement.
rLes glacieres les plus suiles
et les plus economiques.>
CRIME GLAC GEE
cSUPERLATIVEn
Un produit nouveau, qui ne
le cede en rien aux meilleures
narques des Pays d'Eu'rope
ou d'Amdrique est offert au
public haitien par I'Usine a
Gl~ee de Port-au-Prinee. Gtu-
-tz cette ddlicieuse creine, et
veus serez convaincus.
Faites Cne agreable surpri-
so a vote famille en appeQc-
tant de la ((Creme Glacee Su-
perlative pour le dessert......
TauS en raffollent.
rNTREPOT
FRIGORIFIQLE
Nes chamnbres froides (Jit
(f-e recernement mises a point
et peuvenr recevoir n'impor-
te quelle quantity de viande,
ide poisson.S', de legumes. de
i'uits etc.
Le Public est cordialement
irNite a visiter notre usine et
inspector nos modiles ue
4giacie'es et de surbetidr.s
dans notre sale de vente.
Consomnmer de la giace,
e est fair de l'fconomie.
"^~~ -- Nvat,,)-e' -M-C-- = K ,






DEMANDED LA POMMIADf
La-Em-Strait
& la Ccrdgpnene Mont-Carnui
HYPPOLITE JEUDY
edIbre preparation d
Ho-Ro-C.

.-sdrt aAj.-% r (


College Simon Boaivar
Ijla


Enacignement Pritwure et Sucondaire
Enseignement C(assique a4 Moderne (Sectlins AI,B,C)
Internal ct External
8, Iue Maginy, 8
Laureal de l'Alliance Fira(iq4LSe (( inyosition fran aux Examens du Baccalaurie;. de J uLI(?et 194 et Concours
ue Dictiun franuaise de Juin i;: t d'. Juin 19;5).
41 succts aux Examens du .ecca;uuriat (lere et Zenie.
parties).
Le Colitge Simon Bolivar v1''so lei )'Ltres et mirne; de fa-
Inille qtul les inscriptions pour l'.xercice 19.-37 se re<,,i-
vent tous les. jours ouvrables : part in rio 8 tires. A. M.
Les examens de reprise sent bixCs au Lundi '24 Sptemubra
et la rentree des classes au 1.undLi 5 ctobre.
La Direction.


NeUv-Lai an Io
.iesh ur; i


En face du

B, nne cuiine4
: 1'lats Chinois
:'jandvr ichos


\ :ervi'ee Ace ce.


Mureau r .VouzTzlis/le/ ( is la Mganque)
()u I erI 1,- .
,ei,, i K I'. ro .et&
('wui" Lutit:
PLt.s A -i L' uisin e Francais'-
Ch U ,: i ins,, G ltcaux,


Si *.J.o 'ir 1 I.' vnue.


a dt49mwfz~.a Xi.- S 2


A. de ates& Co


AVIS MEPIJAL
CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Ancienne mason
F. Duvigneaud
Rue des Casernes)
Consultation :
2 4 hs. / p. m.

,Machibes a 6eriro Remingtonm
Vlachine a calculer Dalton
'ubans, paper carbon
?aites vos achats chez
G. GILG.


'* /,* *Y.


Pta hstI Paix


I r .


%uA Courbe et HRe u Magaala w e frtal


ACHAT AYECAILLNIS DE LAIET, V
EERLES ET PIERRES PREC1r;S- 1S,
GENT ET OR,. MONNAITE DF .lTES
'IX .BSOJUMENT AVANTAGatX,


IEIL OR, L IAMAMNW
VIRNAL.J PA^I, AA.
NATIONALTS, A IMO


.RANDE LIQUIDATION DE .UNETTEB BT V BRS
Lunettes et Verrse de tos numirem
Nontmes en nickel bimoydable A
verres ovales au prix de .; .00 la pairem.
La liqusiatis dwra es U'ana 15 Novembre Inte a o
A. DE MATTEIS & O


L -- --fai es i-n contestableb 1

Is ea.l est incontestable


LE


RHUM


SARTIIE


c'est


I


COURSE COM.,MERCIAUX
OTYYLOGRAPHIEE STENOGRAPHIIE
CiOMPTABILITE CORRESPONDENCE
SOiMERCIALE LANGUES VIVANTBS
%OR$s CLASSIQUES 1Me A PHILOSOPHIE
grande ecole laique rl'Haiti avec son irraproha-
Scolaire. Celle 4ui-donne satisfaction aux fa-
'GPISdix a.ns
:. '..


leures

vaste


la


varieties

territoire-


meilleurs


de


d'un

t les


terroirs.


- B*


*st ce qul lail son aromIDe
... .. .. ... -

loutez et compare.z.
: : : .. : : : .. : : .: : . .. . .. .


4 IIIlj4 I I ....................


PAGE &


quintessence des


ca nnes


reunissan


I


C9f





A:- *..-.. ,. .. : .. ....... :7 1 1111-.. i l .. i l H i.


Nouvelles,
Etrangeres
.. ........... (suite)



VOYAGE IMMINENT DUI
RO! DE DANEMARK
VIENNE.- La visit du
roi Christian du Danemark &
Brunau pres de Mund (Autri-,
che) est imminent; son on-
cle, le prince Waldemar du
Danemark qui est A Grunmu
l'h6te du due de Brunswick
est mourant. Le malade est
fig de 78 arts.

UN VAPE(R HOLLAN-
DAIS A SOMBRE
AMSTERDA M.- Le Va-
pour hollandaise
jaulgeant 2.600 tonnes au-
rait sombre ent-re Soereba-
ya et. Semarang avec 250 pas-
sagers A son board selon uneI
information non encore con-
firm&e. Le vapeur a lance des
signaux de dLtresse qui ces-
serent vers Iles 3 heures du
martin. Des hvdravions et des
barques cde pkehes se sont por-
tes A son secours. mais n'ont
pas trouv& sa trace. De nom-
Sureux cadavres flottaient; 11
faut croire que le bateau cou-
la brusquement. Les hydra-
vion. repecherent -13 naufra-
ges ipassager. et. 6quipage).
Le capitaine et tous les oft-
ciers se trouvailent parmi le-
rescapes. Les dernimres nonu-
velles ort est.iim3 le nombre
des victimeS it 7. dcont 60 iil-
diig-fnel. Dans tute la Hol-
lande, o'n attend fievreuse-
ment les nouvelles, car cle norn
breux hOcllandaiC t se. trou-
vaientr b' .'rd lu i ateau qui a;
et0 lanc(6 en 1921 it Rotter-
(dani. Er. der,'icce heure, on
a ptir.endi 1, Ii' i aiv,,-in et plu-
Si.e r.-- Ln,,vir-e >ont sur I Cn
lieux ,: rcherchent les nau-
fra'gs. Les navir'es de la flot-
te (les Indes Nnerlandaises
ont re\.- T'ord re d se joindre '
iat 'action d(es .- N[ V\Ol'VEAl
RE('ORD)
1S( '01. Piloate n y\

viet ique. And rev To umnachr,'
a bauttii r r t ]ecr-r1 nmend(ial titirie cr. ',Ievant rs ns iec
airs it 2.700 mnetres, avec a


bu'(rd une chi.g, do 11.800 ki-
l (ogram rine>.

LE PL. i.\ F 'RHER .l r
FAITI' SEL .SA TION
VIENNE. .- Le fait (jue I&
prei ident (duI Conaeil te Prus-
so, Hernmann, G(eYNng, a etc
charge ode execution du
plan d(. 4 an. annoneC par 1:?
Further ai Nureprihlerg> a cau-
se de la se,..-iation a Vienne. -
Scion le
l'etendue (l-' .)ouvoirS def
Goering se manifestera en ce
qu'il n'aura pas A acouter les
hautes autoritfs du Reich, et
qu'il leur donnera des diree-
tives. II aura la possibility
d'exercer la pression pour
trouver des inoyens econonmi-
ques pour financier le plan.--
Mais le plus interessant a sa-
voir, ce sent leo measures que
le Haut-Commissaire adopte-.
ra pour financier ce plan de
quatre ans.

LE <(STAR>) COMMENT
LE DISCOURS DU ROI
DES BELGES
LONDRES- Commentant
le discours du roi des Belges,
le s'exprime en ces ter-
mes: < c6de d' changes de vues en.
tre la Belgique et les Pays-,
Basa On doit s'attendre a une
collaboration entire la Belgio
que et les Pays-Bas*>.

SCONSPIRA TION
A UX PHILIPPINES
MANILLE.- L'arresta-


tion de 5 sakdalistes a fait
d&couvrir un complot trndant
A renverser le Gouvernement,
iristaure depuis le depart des
amdricains, 'ann e dernikre.
Une s4rie d'incendies aurait
dopn6 le signal de assassinatet '
de tous les hauts fonetionnai-
res, y comprise le haut-com-
missaire americain.
LA SITUATION
POLITIQUE JAPONAISE
TOKIO.- Les chefs de I'ar-
rnme et de la marine qui
avaient demand la re-
organisation complete du Gou
vernement, ont consent a at-
tendre une reforme graduelle
qui commencera aprbs la ses-
sion parlementaire de cet au-
tomne. Le cabinet Hirota ne
tombera done pas tout de sui-
te.

LES SOVIETS
ETONNERONT LE MONDE
MOSCOU.- On rapporte
que I'Union Sovietique a pr6-
pare un plan d'aide aux loya-
listes espagnols qui jouera
mnme si Madrid tombe, et qui
etonnera le monde.

OTAGES A MADRID
VALENCE.- 2.000 fem-
mes de droite ont et6 arretees
a Madrid, surtout dans le
quarter de Salamanque, et
conduites ici pour y servir d'o-
tages. Le President Azana re-
side en permanence a Valen-
ce.
Qt^S -WS~ *' M^


UNE
SOUS


TEMPETE
UN CRANE


Inaugurera au Rex, diman-
che a 8 hres. 30, la sensation-
nelle serie des aMisirables>,
qui va se derouler sur 'ecran
du grand cine, durant trois
seances.
L'imperissable chef-d'oeu-
vre de l'immortel Hugo, s'ins-
crit, sans faute, comme le plus
magnifique effort tented jus-
qu'a present dans I'industrie
dui cine parlant franqais: rea-
lisation d'une inrliseutable va-
leu, ripartition des plus ha-
biles, des role-s.
('Cee pre)ni('re parties g< tempete sousn un cranes sit ae
l'epoque comprise de la fin du
iaLCne, de Jean VIaljean a lI
mort de Fantine. De ]'emotion
empoignera le spectateur,
planss cet episode ouf sont con-
tenues des scenes troublantes,
tell l'arriv6e du format chez
Mgr. Myriel don't 1'ancien ba-
gnard n'oubliera jamais I'ae-
cueillante charity" telle, aus-
si, I'arrestation lamentable de
Fantine; tel, enfin, le reten-
tissant process de Champmra-
thieu, aux Assises d'Arras...
Les Miserables don't 'an-
nonce de la prochaine pro-
jection a ete acclamee, diman-
che dernier, par l'immense
salle du Rex, va ajouter une
nouvelle et flatteuse citation
au palmares combien fleuri
deja, du prestigieux cine...


Quand le foie est bon, tout
est bon. L'ENTEROBYL est.
la sauvegarde du foie. L'EN-
TEROBYL soulageant votre
foie vous conservera ou vousi
rendra tous vos moyens.



Haitiana
MERCREDI
Romuald Joube dans
MANDARIN
(edtte)
Entree: GM


JEUDI
Jeanne Harlow et Carl
ble dans
DANS SES BRAS
Grand Film Parlant.
I Entree


Ga-


0.50


.i..m .i.oNNS -C S..E.


o, ,, a Librairie Ni


Un savant. americain, je
crois (Ia natonalita n'y fait
rien) est arrive a prouver que
la musique exerce une influen-
ce bienifaisante sur la quanti-
ti et la quality du lait des va-
ches. 11 parait qu'elles don-
nent 20 o/o de plus et de meW-
leur lait quand elles sont trai-
tes en musique.
Un humoriste philanthrope
s'est imm6diatement empres-
se, par voie d'analogie, de 'ai-
re cadeau d'un orthophonic a-
vec une bonne provision do
disques a une niaternite,
l'homme puisant sa force et
ses vertus dans le '.1it mater-
nel.
Mais je doute que ce traite-
ment convienne a toutes les
vaches. Celles que V'on rencon-
tre dans une redaction ne pro-
duisent'jamais rien de boun
qu'en fumant des ,.
4 1 < -- V- ms"i -qw- -- !

CONFERENCE
D'I YGIENE
ET CINEMA EDUCATIF
Mardi prochain, 27 Octobre
a 5 heures 15 tries exactement
il v aura conference mensuel-
le d'Hygiene avec cinema 6du-
catif a la Salle d'Anatomie de,
I'Ecole de Medecine.
Ces reunions sont a l'adres-
se des Instituteurs, des pa-
rents, des eleves des grande
classes de nos ecoles et de tou:
ceux qul s'int6ressent A la san
te et a Plducation du people
haitien.

DIRECTION GENERAL
DES TRAVAUX PUBLICS
AVIS
I; Ct por': a a connaissan-
ee des voya e'.rs et des excur-
9ionnistes :, la Directio;:
Grnerale (e- avaux Publi
n'a pas de Ci-,ot de gazolinc
a Fonds-Verrettes. Les Au-
tomobilistes devront, en cor.-
s&quence, voyager avec urE
rsee've d'essence suffisante
quand i s voudront traverser
cette region.

SERVICE HYDI'AULIQI E
AVIS
Les usagers de i'eau, de 1a
Fontaine de Bolosec au Pont
de Bizoton, sont .'i.ze- cu.:-
tout autant que dureront ir-
travaux d'am6lioration de 1.
1Pre Section de la Route Port-


au-Prince-Leogane, is n.
pourront etre desservis q.
par intermittence.
I 4y


i Le Vapeur HAITI S. B.
Voy. 67 partira de New-York
le 22 Octobre 1936, directe-
ment pour Port-au-Prince ou
il est attend le 26 Octobrt.
1936, en route le meme jour i
4 heures de I'apres-midi pour
Kingston Ja., Puerto Colom
bia, Cartagena et Cristobal C
Z. pregnant fret, passagers et
malle.
Port-au-Prince, le 20 Octc-
bre 1936.

Wa. E. BLEO,
Agunt-Ggndral

MAISON A LOUER
Ruelle Duncombe, Bois Ver-
na.
S'adresser t Mine. Jacques
Durocher.

AUTOMOBILES...
AUTOMOBILES
A LOUER
Pour voyages et excursions
automobiles A. 'etat de neuf
offrant toutes garanties de se-
curiti aux passagers. Chauf.
fSurs competents.
Pour informations et con-
ditions s'adresser & Mine. C
A. FOWELL, T61e6poneu 2?
et 25OO. '.


:.. .y
': s .:^
:/*' iB


TELEPHONE 3077


qUOTIDIlENS
GRANDE


PAPETRIE
BIRLIOTIEQUE DE LOCA4


FOURNITURES CLASSIQUES I"'M


MONTHERLANT Les jeunes filles .......
S. FAUGIER Ceylan, 'lle aux tr6sors ....
Geo. LEBLOND Journal d'un imprudent ...
E. HENRIOT Tout va finir .....................
Ed. PEISSON Le courier de la mer Blanehe..
G. CHEVALLIER Clochemerle ............
ABEGGLEN Le football association .........
(Champion de France) '
DORGELES Quand j'dtais montmartrois ..
FARRERE -.Sillages.....................i,
FRICFHET L'homme et ses pouvoirs secrets..
Geo. LONDON -- Quand la Justice s'occupe da I
momur ...........................*.
LUDENDORF La guerre total .........
MAURIAC.- Vie de Jsus................
VERLAINE -- La bonne chanson ........ ....
Les ftes lane .................
Jadis et naguire ..... ...
.Po.mes satunien..
Romances sans paroles .. ...........
Sagesse .......... .............. .. .............. ..
ies prisons ........... .. .............
Le-. po&tes maudits............... ..... .......
L'ANGLAIS, L'ALLEMAND, L'ITALIEN '.
an.- professeur, methode SANDERSON ch,


e~r --- r ,.-n jur~Si .Yt




RENDEZ


1


I

I
I
0
I
jug


V05 DINTS


VOUS pouvez avoir de
charmantes dents blanches:.
Mtme si vos dents se tachent
facilement, Colgate saura les
nettoyer et leur donnrmer une
blancheur superb.
Le Colgate nettoie lcs
dents parfaitement-chaquo
fissure. chaquc crevasse. I1
les embellit parce qui 'ii
content la m7me poudre de
polissage que les dentistes


COLGATE

emploient. La saveur .'.
Colgate est d licieus
rafratchissante-elle lai


bouche pure et pard
Achetez-en-un tube a
'hui. Emplqyezle
Colgate soir et
matin fidlement,
pendant 5 jours.
Vcyez ensuite la


bo.autd nouv
de vos dents!


wrn~t -=


el le
VD 354
Ntnfm.--FI iw


De lVfaion s
PA LM LIOVE


#Punt votre
IS nettoi adoucit.
Que faunt lpour obtvnircettepeau
jeune et Fraiche cue les horimes
adorentetquelesfemmesenvient?
Une Droorete cxtrem, lka douceur
de I'epiderme 'clat du temt.C'est
ce que vous accord Palmolive.
Grace la quantitE genereuse
d'huile d'olive qui entire dans sa
fabrication, Palmolive donne une
'mousse .penetrante qul nettoie
profondement les pores et adou-
cit la J eau. L'6piderrne embellit, .
rajeunit I Votre visage retrouve.
I'ecat de la premiere jeunesse!


pbelli
embellit!


I ~......:':1iK;i~ l;~I


hfti- tt Oll" **' *^


,,


w- ain Vl* ss :


.~C~~g~~


.u


r*~4~Pd~h


A.f ',1A


CHARM


AVEC LE




  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved