UFDC Home  

Le Nouvelliste ( October 15, 1936 )

Le Nouvelliste Digital Library of the Caribbean
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02688

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 15, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02688

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02688

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 15, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02688

Full Text
. A "' .. r *. .. w


4. *.. 4.


QUOTIDIEN FONDE EN 1896


V, --, I .-.-p-


NW... ANNEE
.~w
'-"'4.


PORT-AU-PRINCE, HIAITI


JEUDI 15 OCTOBRE 1936


Ni. 13:999


IW IT NOUVEAU
S A BENOS-AYRES



SGod save President Roo-
get!s Au seuil de la conf6-
.e Be Buenos-Ayres ou A
upepl de Iillustre President
Stats-Unis, toutes les Na-
ans du Nouveau Continert,
nmme un seul homme, vonrt
Irunir sous le vocable de la
oei#t6 des Nations Americai-
s, pour discuter et etablir
So des assises slides une
Slitique de paix base suw'
en"ornique qui seule parait
*Wner et conditioner le
movementt social internatirk
ul du rnonde, il nous est a-
#gtable d'avoir une pensee
qmpathique pour son Inspi-
rateur don't le mandate doit
prendre fin dans quelque~s
wrs. 1 est un faith aver'
qu'un esprit nouveau va pre-
ider cette conference.- (Cn
'est plus le vieil esprit impe-
tialiste de 1'Oncle Sam arme
desa grosse canne (big stick).
ieposant sa volonte aux peu-
pies de ce continent. Ce n'e.
plus le vieil esprit de ce sp-
ateur imperial iste,observant
iree humour: < BiSud a Ia forme d'un jam.
teQO0ncle Sam est une bonne
ah ette.>> Ce n'est plus la
'e de Monroe deformeP,
liquee par la diploma-
ldollar aux fins de sus3-
4it&au gre des int6rets dae
Npwwts financiers, des mou-
.ts revolutionnaires qui
wtenaient, pour r6tablir la
iX;une intervention armee.
oant Plus maintenant. C'est
l'sprit nouveau, c'est l'esprit
eiliant et gen6reux de Roo-
tvdt, IInspirateur de la con-
4r!ee. L'ambition incessan-
flde ce Chef d'Etat est d'ar-
.erpromptement au but par
.l tid; son moindre souc:
ile faire ceuvre durable et
pofnde. II salt, ar exp6-
-nce, que V'on ne bAtit rien
wla force et la brutalit&.--
J.ettant de c6t6 et canons
itednoughts,il aime mieux
il.oyer la politique de rap-

S9r suite en 2&me page)


N., _-


PARAMOUNT


SJEUDI 15 OCTOBRE
SsoAiree, l 8:15 heures
DX GRANDS FILMS
-.. LE TOMBEUR
:..- te production
.*Bros. First National
in de Roy de Ruth
ames Cagney, Mae
Margaret Linday,
O'neill, Leslie Fenton.
LA PUILE
Henri Duvernois
i". lParamount
de Rene Guissart
a4nom, Andr6 Luguet,
Marshal, Marguerite


DI 17 OCTOBRE1

RICE CHEVALIER
TTE COLBERT
dans
NDE MARS.
~.^:' T_ ,T T V Tl


LES ADMINISTRATIONS

LOCALES
AU iMONITEUR)f

Le <> du R Oct.-
bre public 99 arret6s du Pr.-
sident de la Republique desi-
gnant, conform6ment hI ,I ,
comnstution, les magistrate. I
communaux appele& a pr6i-
der autant d'administrations
locales elues le 7 SeptembUe
aernier par les Assemnbble ,
primaires speciales. Un 1.00.;.
arret6 nomme des commi,--
.iions communales a Ranui-
t', Grand-Bassin, Carac i
Mble St. Nicolas, Bomnbard.-
polis, Baie de Henne, AI'c-:-
Veau, Irois, Tiburon et l.i
Cahouanne, o r l'onn 'a pa
proceder aux elections des a.
ministrations locales- f,.:
de candidates detclr6s.
Un esprit superfci:l .'.
prFvenu peut s'etonner ."1 ie
complication de procedure "., "
confie au President de la R-
publique la designation kw .
roagistrats communaux. Ei,
rApond, selon nous, a un dd."
do centralisation tri:s f':
at justifier en droit et en fai.I
en th6orie et en pratique: .'
droit, puisque le President. i.
la Republique est .mnainIterai.
I'emanation directed du sufift-
ge populaire, apte par cons-
quent a. completer l'ceuvre l,:.
v.ssembl6es primaires; en .i..
puisque l'expkrience a- iV.
le danger, de livrer i ell-:-
mremes le plus grand noembs
des communes.
C'est a ce souci de turil;t,.
oue repond le contrble prefifo
toral; que repondait celui de-
officiers-conseils (si humni-
liant pourtant pour l'orgueii
national); et que repond en-
core la perception des recee:-
tes communales par le Bu-
reau des Contributions. Cai
on ne doit pas se fair d'i-
lusion : l'autonomie cormmu-
. nale n'est encore en Hairi
(u'un mot. 11i n'en saurau
Ltre autrement quand on .->
iappelle 'histoire de l'insti-
tution eommunale dans cec--
tains pays europeens, et son
histoire chez nous, oiu elIl) en:
n6e,- Edmond Paul dixit -
c}a tate en bas.
La nouvelle disposition
constitutionnelle est done,


i! n'y a pas de quoi s'tntnT.
- plus conforme i la reality'
1des faits, plus sincere, n(IU
toutes celles, relatives au mi'
me sujet, qu'il lont prced&e,.

COLSON DELEGUE
DU NEGUS A GENEVE
Nous avions deja, au debut
de la guerre italo-ethiopien-
re, signal la presence a Ad-
disAbeba de notre ancien Ru-
ceveur General Adjoint Eve-
r-et A. Colson, devenu Conseil-
ler Financier du N6gus. Pen-
dant la guerre, son role s'6
largit, et-il devint une sort
de Conselller general de tou-
te la politique du Monarquc
abyssin,
Co!scn n'a pas abandoned Ic
N Negus dans le malheur, et ala
derriere session de la S.D.N.,
laquelle Haile SWlassi6 par-
ticipa personnellement, il ii-
giygit parmi les delegues de
I 'Abysmnie.
C'est un de plus, parmileos
,mericias .ayant passe ici,
qui nt une dette inter-
t national '


PANIFICATION
DE LA
iJARfINE DR MILLET


Nous avon, re.u bier la vi-
0ito dc I. L6lio LJ.aville, don't
'etabiWsscmnent (La Guinan-
teu- CUt son hiure de celeb:i-
.. Commne on recommence :i
-arl'r dcos pains fabriques a-
acc "inomilang'e do marine c
6 et de marinee provenant dlos
,"-e,-.s i-ndicnes, nous a-i -
i1 Lxup:u, il tent a rapp--
'j::': ; 41 do panii` nation de
S-ne do millet ou de peti
*,il et qu'en association av e
E ,Gu'budY a ait bar--
-.r c .l 4 arine c puciAle 1 ).A
il' -ous Ie nom dt-o n rH :ti-Thk.ioP C. I 1 .-1
naI.L cureuserent don-
-o n I;iont .
II x:sti-, lnour a-s -il int,.
.iis vari Ces de pe tit-nil; la
"S 24;panlue en iai:i e.
o r'(1 C1 donne Ia noi2l'.au
-- n .:-
!.&ctioe en a tire unr tarm
(;. me"anes ia cello dt bl,
''.n la proportion dCe )0 )o i
.nne un pain irentiqule a':,
j.nain ordinaire. Quant au.:
( ux aunI'cs, particulieremnL
,? fieLerita, cultlv e .. i'to.
Pci'erto-Rieu', (oil s peuve t i
uire u.t ilsis dans une pro-
r(BoCn e oi'e ,opls elievt "T

e .
nie s n t0,.1 o o1 0 C.'te derniS -
nr i c" trz E Ier On f.Velt r,^
t-,a[I slluln!neaden-t parce qu'e
(,: p ysans ne savent pas ni,
t.&oU Lauer convenablemont.
O.tLs a' ,on dan:-' le ter 's,

1^ u.esion f pain d its s.CLr-c'e', dnt i1 consommr -
uLIn ehez nouf ]ermoietrait C.
ecduire nos importations de
cr ..C la voir r'evenir siur le tapis,
:.1'ec s 'eap)oii II' cette fois-i,
.n ne s'en tt.indra pas a dcl-
',nsidi'tions purernent pDt:i-
_onique- et uc'ademique".. -
i n'ec m.c la main a la pat..
c'e.t le cas de Ic dire.


R! X
'endredi IJ Octobr', i 8 hs. 36
A,',.4 CHASO. DE L'ADIEU
S Remanrouablement inter-
i -r p Tr, Jean Scrvais, j L..
ienne Lemarchand, Jeanine
r2rispin, Daniel Lecourtois et
.'! "reCol V ttllUe.
Dinanche 18 :-l.:c 1936
.\ 3 heures :,0
Malhin& En":1 ::
Pathe-Journal
Dc,:,:in An in6
Golf Fantai.i3te
et
.I"n Comique
LAUREL CIIEZ HARDY
S6 heures.
Wallace BerTry dans
VIVA VILLA
A 8 hleu res 30
Line Noro et Jean Servais
aD.ERNIEREW IBURE-
Mise en scene et scenario do
e. can Bernard-Dc..rone
Dialogue de Henri Duver-
noi 0
Musique de Jean Trancha:: t
,v ec Ginette Gaubert ct 2L u-.
r:ceRemy.,


Molovement Diplomatiquew
Hier matin, a dix heures,
trcnte, les membres des Corp.s
Diplomatique et Consulaire
accredites 't Port-au-Prince.,
.,nt fait visit au nouveau Se-
cr6taire d'Etat des Relations
i.xt6ricures, M. Georges Le-
:.C.r. La r6eeption a 6 ete de
lus cordiales.
Conference Panamnricainc
A cause des changement.s-
(ai y ont t.et apport6s, 1nol-'
donnons unue nuu,'elle fois -'t
iiste des men-bres de la del1
ta tion haitionne la 1conf re.,
. -, panamiericaine de Bueno:-
.:ires: Palius Sannon. (..'
..ille Lion, fKlie Lescot. Eil-
. Jani'at, Pierr'e E go:,
ce Lespin.:Sse,. C6,1' t C-
Ieoiie, Jeo .n I (oc'; c, r e
IPire et Ml'. .iEdith WVool'.;

aectylo.
La fcle de Saint Gerard
Dema ain 16] Octo'oro ct 1,
'te de Saint GCrarcd. A cctt.
occasi0Onl, i l y "ura nl'-% :e :
:'Eglise (ic'S1 Pi''res Recdenmp;,-
istes-, au quarter dclu Peu-de-C-h se>.s
Le Litige Franco-Hailienc
M. Leon Vidal, publicist.
i'rnecais, apporte. aussi s?:
Inot sur le diffitend cornme-
cia an : h i i n. Rela i i ,.
nxnt psiit--i2Aet dIe Ie(it~


pynt
P 'tiu

A. CC
C-n (:h
- ,, le
"I ravj
:2; 1e
1'8\ t,'


-I ':y Ij


t118 Pt a Q'E I U
'est JO Li~-


.'t ("'is C -,:ntirA
:-n!pa( i' d e '[ln; n'iA '
f, i. (..arlecs .COui -

x Pv'. c:. Alxfrt


_ovai. at '. i' h' r n1 i,
c- di..'('Y ,nvW rs d ,: t
D. G. '. P,
Lc,; Terras es de la
(|C!,lhidtrale
A 1 suite de notre note re-
i;tive .x t erasses do la I(.; C
Lihed':ikn. 1e Sc-Yvice c:mf'4L-
tvnt I s a .fat nettoyer.
(C onpIil.i n, ..
Le ( i;:Hic-re dc Ste. Annc
1 M al .,rr6 ..-7 su restions, (.'
I 1:ise ,,c'Core .)1, us les hall iers,
Sia tombs? dle Charlotin larc-a-
dieu. Nousl demanderions on-
core une fois (dI la faire nettli-
.- r. L'anniversaire de sa mort
vlrive sameldi 17 Oetohre.

Nous apprenonl que do,
,personnages et des ieun:;
;ens de ia CrI a '.d.-1- Bouqu (-I:
: vunt, ce jour, y d6poser utie
crhe, le he'ros etant no d" .
Settle communl e.
| p /rochain D.;rlt
I Notre lidelcgati(,on au C(',-
^ *: (, B .OiH, -A ii-. !:. *,
|I imanche.---- La .eaneo in:uu--
i >:r ale du Congres est fixe ,u
I C. rdi ler d,1eon-ibre. II E.st
probable que nos congress,. -
tc "emcront de retour d'ici 'a
r duv jLanvitr 1937..
0. Les Examens
tExiranrninaires et les
S::rtccux licenci's en Dr:!i!
Lcs exanmcns ont p.ri Iii a
1'Fcole Nationale de Droii.--
17 6tudiant. sont. admis 9,,
ceuxieme ar: e.3 8:)0-.en troisic-
me, et 15 .;u.: :':s d(ont nois
r.tnnons Ics noms ont rtcu
Sieur-.licence on droit; Eric At-
eindor, Lef'vra Ba:lais, Ar-
Chim. Beatuvir, Morel Berna-
d.nbEl e CI,. ..,Dell lne cy, 'aorel Dr#AnaudQ Altcs


G u n (d,( han p,,Joeph Lulots,
lolib'e Lemaire, Adrien
J1oanty, H{ugard Nicolas, Roch
aynmond, Luei Samuel, lNi-
d(ilin Turnior.

L(s eciludiant. de &meo Ai-
6be Alfred BIlaise. Hubert
('arre. I'blix (;'areocher, Paul
iziih'. :.uflirront le lundi !1
OcWto'bre, St-lon uit.ne ob.hLe'rv -
.i1n d(k !a Diirec(.tion do 1'Ec .
".;. 1.s tp),,ouero urales (e (Idroit
comm rciPIal c:t nua-itime.
Les KI'nIfSwni. d'E.spgne
A prnpios de 1El Uflfll.'.n tin e'ri ain *L-
'IEurope .nYourdeh, ii ci .
SIi"n tsiJL 1, '1 t pa ;'& c-ntii Lt ,L
-.. .' ii t ,utj ri ., d ( -

i "" '" ;

S '' i 1n L i" n, :i t -
'i '< i n 4 i-L L- F'

I... .' .t ; l' i -
'n i It' Con vcrncmenl
I j/ij" y' l ;.; i t' .iO "
( U 1' vtw.', ,. IVi i t' "




I''sr M ". ,: ,.
hiftn ft h, (;'uernrmeni



iiit i, T. \ ",, It_.;. : '-





1., i .


,, "j ir "" : ( 'C
) 4 ecine. IE .' iI
I t } C "
'f L i U ; ei, t i. t, l ll 'i: >-

.t pr ,r rou-n t i ." s p" -


U /n 2i EinVouulli st
I .v:p- t i n r.t in" f: dt i ,
I 'It i h -'tii'.,- ,. I, 15 tih'-
t I .$ 'i.




./'annonce aux in)tJresi
qu'a parlfr de celle dub" it
^.-squn' noud fn\,e, .i'asu-
;ne pror is-oir' nent la comply -
/, dirr'eeiotn du \f ou'ellis >e.,
Administration tl Re!action,.
Parlia-w'rinc'i le' 15 Oril.
r! /'t' 1935.
iE^. Ho.171.11JE,


A.d;ninfstrat/ur (-ncrau,

A VIS OFFICIAL
i.a i4a.ion do C(uta en CCl-.
t" resinten qc l ,lt-te 0 t l cI on-
, eit.Fant(' (EII .ti' il' n .'g e-
':v i, (c ilt, ieon ..- : n' tLr 's int cO il-
liem E lu spi- (|tel(iles Jou's
. rir uW, possible m odiiicatic'n
nes.S L..is d'imnmiration en vi-
i L, I- All.af
Sgiueur, manquent totalemenr
(o 0londoetent et (e L u' ;eune a.-
t'.tisation n'a ct, accord(ce
U :ur trunportor (ites travail-
II ar's a Cuba.
Iort-au-i'rincet. 1 Octobre
1930.

La pI)lu grande &vle laique
L'lisiilut Tippeniauer
eonsiln Scolair'e irreprocha-
bte.

A.ehetez les
P neus ed batteries
I Federal^


W41-J


~9i~st~pl~


~ Ic~~* r~rm~cr*~ r r c.uarr~~ sm~.~rv::


Ilk


a I rffai f 04 "hffMrhWMs44 a -m nmu maissemib

A PAGES

A A D3PRCHES
ASSOCIATED PRESS
.. .
^ "" "(K ... .. '-*


Fir


PROPOSE E-1 FAITS DI VERS





dlA ~ -' tt ~ ttWUYR gA~~j~L4Wh~~


?A4E 2


" L'f/ESPRIT NOU VKA U
A BUENOS-A YRES
-: !- (: : :::!S:: te)


prochement et de persuation
ptr des voyages de Good Will.
Les premieres conferences
panamericines etaient gui-
cides par une soif d'expansion,
tandis que celle-ci semble a-a
voir un ideal plus eleve. En
effet, c'6tait pour realiser leur t
plan d'expansion dans l'he
nisphere Sud qu. le s Etats-
Unis avaient convoque en
1889, a Washington, la pre-
mibre conference p inameri-
caine et install en cette vil-
Ie uin bureau (des RtpubliqLus
.maericaines dvestin6 & pfiepa-
rer les futures conferences.-
Coe bu rea u est d eve n u ni o n
am6ricaine qui si&ge i WVu -
hington dand un palais donn6
par Carnegie. La conference~
diplomatique qui s'v reunir
(tait plaee jusq'len 1i922.sous
]a presidency du Secretaire
o'Etat ameicain Apres 192'2,
II fut decide( Ie Ie President
sera elu. Pour la sixieme fo(s,
12 conference panaumericaiin,.
s'etait reunie a ("uba, du 1 6
Janvier au 20 Ftvrier 1i28.--
Le 'President. de' Etats-
lmnis, Monsieur Coolidge, 6-
tait venu assisted 4 ia s anc-.
s.olennelle d'(inauuration. li
y avait pirnonc'e ( n l ranK .
dscour,. ex: poant We beaux
principes. S~elon Jul. a mi-
sion sacree du rme> a ete, et elle est encore
I 't abl iss en t et ex panson
(1 1 'esprit de d emoc rat ie....

c dans ia sagesse inale (Idu
people, ai est nmiliieur poan'
les peuples de faire leurs pro-
p _es taut>es \ ix-mes -'i ne
( PaX' (i r iq '- ', an re o ;.
.w chaur' de 'ai d, e faun .
p:; euxC NI~ f. ce' beau d :e-
co1'0 on pouVa0 prev or nI
la sixinme Iconflt nee n'a44I) |'
:ueune chance de s ievihr ia
cause do 'irunpediaiisr'e .nEJ
(ait battue en [ec e.
] ovation enthousia.-i fai
la premieree sancL pini en ,
lAX ("u }ame, du Nd i>' .
du Mexique. Zn. };n
i position du D legi& d u Perou,
Monsieur Vicwtor \:{ .u
ron-interi\'ention "n ets:
dans les aHai'ai'es in:"u
1'vn autre. 3So. par celle d,
i)6l6gu6 de l'Argentine, Mon
sieur Pueyrredn. a ('an rai'"
-u droit e.5 ,ens, t, ute K 1'-


ticrvention 1n:e1(_ ou :diploPn a-
tIc, temporaI 'e out perma-
ri nte. Ces tt'i ses:t'( e. -s
ouents qui se passentY de cor!-
mentaires, faits en -prese-
dce M. Hughes. Ministre d'V-
tat, constitudaent un se renr

Claration fori'mele et public
Clue du ( 1 inistre d(I'tat qiui
proclamIa que les Etats-UI u
no renonceraient jamais a.
troit de protdger leurs n-..
tionaux. D6ja la septiieme c01n-
ference tenue a Montevideo
en 1933 avait depouille le vieil
home imperialiste et senm-
2.ait preparer l'esprit nou-
veau de la buitieme conferen-
ce qui va s'ouvri'r tBuenos-
Ayres. D1jah, i Ia a septieme
conference de Montevideo,Ies
Dd6gue6s des divers Ptats de
I'Amerique avaient denonce
les dangers de 1'imperialisme
don't seule profitait une mino-
rite de capital istes et don't les
masses etaient necessair %-
ment victims. Aujourd'hui,
par. sa politique d'abnegation
de la force brutale, Monsieur
Franklin ). Roosevelt pr'ec,
uise que, cormme principles di-
xecteurs, les Nations ne penu-
vent plus, come autrefois,,se
ronfermer dans les padres
pree6tabli3 et affirme que l'c
de' legoisme des individus,.et.
des groups a bien vecu. Elt
oiue, dans P14vdlution des col-
leetivit6s iuiternationales, il


1


Ecole S1peciale

de Steno-Dacdylog lie

: CONNUE DVUTI1TE PUBLIC UI
ANGLE DES RUES FEROU ET CENTRE,
TELEPHONE, 2620
PORT-A U-PRINCE.


Enseignement commercial g6n6ral : Stenographie, Dac-
tylographie, Comptabilit,, Langues, etc.
La seule institution commereiale a Port-au-Prince ou
lep prescriptions techniques indiapensables sont rigoureu-
sement observes dans f'inti~t bien comprise des erudiants
eux-memes et de leurs futurs employers.
La Direction signal egalemnent aux interess6s qe, pour
la simple raison que le programme, descours st-.,o-dac-
tyiographiques, le mode d'organisation des examenf, le
programme de ces examens, voire meme les bare...es ie
correction des epreuves, sont entikrement different dans
ies divers etablissements d'enseignement commercial, il n'y
a aucune equivalence entire les diplomes d6cernes par 'L-
ccle Speciale de Steno-Dactyl)graphie et d'autres dipl6-
nies auxquels certaines institutiQns peuvent avoir donned
les mmes denominations.


iaut computer maintenant a-
SEec les Gouvernements, de fa-
con a consolider avec la bon-
:,e volonte des peuples et de
ccs gouvernements un pana-
i:ericanisme economique. Cet-
te huitieme conference qui,
synth6tisant la lutte engage
L'ntre la politique et l'&cono-
inique, prouvera que c'est au
Irofit de 1'economique que de-
Sra desormais s'exercer 'in-
tervention et la poussee des
peuples, parce que les masses
6, onomiques representent des
forces d'interet, qui tout en
t ant la negation des fronti&-
-s ne doivent pas, cependant.
, Aoir pour effet de paralyser
l, vie politique de ces collec-
uvites suivant 1'esprit impe-
, ialiste d'hier. Cette conferen
j-c, en preconisant la poli-
tique d'entente et de con-I
cor'de entire les 6tats de
continent, etablira la
._lidarite des forces econc.-
iques intereontinentales atu
service reciproque des etats
:e ce continent et fera abais-
5. a leur profit toutes les
arribres douanieres. Ce serai
.e forme nouvelle et utilitai-
de la Doctrine dle Monroe.
Iidte, a dtit Fouilele, est une
:,cee chez les peuples com-
e chez les ind0ividus.A> Une
', nouvelle qui parait bizar-
Sou absurd de prime a board,
nit par s'inscruster dans les
cerveaux.- Elle devient une i
force qui tend a se realiser.--
I'uisse-t-elle se r-aliser avec
6. reflection souhaitee de son
i nspirateur. Est-pour-
ol.., au seuIil de cette
cin6erence qui coincide avec
a fi:n du mandate du Pr6si-
dent des Etats-Unis, nous for-
it-ulons ce vaeu a 'adresse de
c.t home d'Etat qui, par ses
ueureuses dispositions a P e-
ard(l de notre race, a tranche
2-ur ses predecesseurs.- Son
piasse done garantit I'avenic.
Iod save the President Roo-
se ve t.

Emmanuel PIERRE-CHARLES.

Projessear d'Histcire et de Gtographie.


ce quil foauit ire,
lorsque vous tes
pris par un reroi.




t p .OCUUlT E CON fANCE -


SOCIETY D'HISTOIRE ET
DE GEOGRAPHIC

Dimanche prochain, le 18
Octobre, il y aura a l'Amicale
du Lycee Petion une interes-
sante conference du Dr. Catts
Pressoir sur la Geologie hai-
lienne.
Nous esperons que touns
les habitues de ces ins-
tructives reunions de la Socie-
t4 viendront ecouter la paro-
le autorisle de I'eminent con-
ferencier.


A VIS

La Compagnie d'Eclairage
Electrique des Villes de Port-
ru-Prince et du Cap-Haitien
'vise le public et notammemn
les commergants, industries,
(tablissements de spectacles,
6tablissements scolaires et au-
tres qu'il leur est absolument
interdit d'utiliser les poteaux
dn reseau de la Compagnie,
sans y etre autoris's, specia-
lement pour y adapter des an-1
tennes de radio, ou apposer
des pancartes, affiches ou a-u-
tres encombrements.
Elle fait d'ores et deja se.-,
rdserves expresses et formel-
les centre toutes personnel.
tous etablissements, ou admi-
nistrations qui, en depit de
cet avertissement, croiraient,
devoir se servir de ses po-
teaux pour les fins ci-dessus.
Port-au-Prince, le 12 Octo-
lre 1936.


CLINIQUE
DU
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry
Tdlcphone 2287

Une association de plu.
ieurs medecins. La clinique
mnet a la disposition des mala-
ies un medeein pour chaque
Slcialit4.
Traitement des maladies
par l'6ectricit4.
Pour un cas pressant n'h&.
itez pas a teliphoner 2287 a
imported quelle heure du jour
oudela niit.- 11 yatou-w
sours un mzudeein i la disposi.
tion des malades.
Consultations gratuiteult
mardi et jeudi. Le sameWi
est exelusivemient rsenrv4


aux consultations gratutes
pour les femmes enceintes et'
les enfant&.


PORT-AU.PRINCIENNE

and aswertiment de verrew
t de montu'es pour lunettes,
de la mefleure quality.
.Grand'Rue, .n Ace de
John i. WM ey.


, --




Ix Vapeur MARTINIQUE
>. BI VOY. .156 tenant de New
York via les ports du Nord
ert attend le 15 Octobre 1936,
en route pour tous les ports
{I! Sud.

Le Vape,,r COLOMBIA S.
i. VOY. 68 partira de New-
York le 15 (Octobre 1936, dirnc-
tement pour tor-au-Prince
ocU il est attend le 19 Ocw-
bre 1936, en route le mmrnc
jour a 4 heures P. M. pour
Kingston Ja., Puerto Colorr-
Hia, Cartagena et Cristobal C.
Z., pregnant fret, passagers eI
mnalle.
Port-au-Prince, le 9 Ocobi e
1936.

Win., BLEO,
Agent-G neral


LA CORDONNERIE
donne rendez-vou aux pLres
At meres de famille pour la
entree des classes.
Vos enfants seront chaus-
Ses solidement a tris ban
march.
D'autre part, le prmprietaire,
Hermann Gautier, qui tait
malade, a recouvre sa santtl
Vos commands seront execu-
tees avec promptitude comme
par Ie pass. Le patron Gapn-
tier a toujours un mot alma-
ble et reconfortant pour les
clients.
Cordonnerie La Pesn6vhrance
Angle Rue des Miracles
et Avenue Trujillo.
S a ---t -


FLEURY FEQUIJI
(ANCIENNE l I
S. M. PIERRE &
RHUM
DEPUIS 33 ANS'|


A VENDPRB
1.152 hectares duig_.'-
xieme section ruraf:
lot, dependant des
Borde, Baubert, Petl&
Baubert Caf6iere
'nel, formant un vast.
ne bien arros6 et p..
culture de Ia figure .i
S'adresser a Me.V&l
court au Cap-Haitdint"
A : j-yv :2 :


AUTOMOBILES... -
AUTOMOBILES

A LOUER Additioie
Additi:io
iour voyages et excursions Are. ffd
automobiles a letat de neuf Sel minar
offrant toutes garanties de s&e::.:i: : a
eurite aux passagers. Chauf,- tute % ES
furs competent. .b! :d -i
-Pour informations et con-:' 4.. :e
editions s'adresser & Mme.. C. ......
A. POWELL, Telephone 2VW
et 2500. :


, J.:.. --': ::kuY *::::::Z:::: 2 ZL :Z:::2::::::.:.-:Z5---------------.:-


-- ----------- -- -- -1 "ktft &% -


'- "'~_





Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.
This page
is not available.
Esta pagina
no esta disponible.





Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.
This page
is not available.
Esta pagina
no esta disponible.





Stit ,t4 Va,4la


aPAGE:


yfInase de
:v (

S Pellion-Ville
(Maison Auguste Gabriel)
804, A venue H, 804
Cours Priparatoires
Le on Particulieres
r.NAT ..DEM1PENSIONNAT EXTERNAL T
J reewteur w CHRISTIAN BEAULIEU
Teachers Cellge, Ceuirbia University (1928-29)
SProfcsseurs:
VILFORT BEAUV@IR
Docteur en Dreit
MARC BAUDUY
Licencid en Droit
AYMON CHARLIER
Docteur en Medecine
ETIENNE D. CHARLIER
Docteur ,n Droit
PHILIPPE-THOBY MARCELIN
t Dipl6mrn de tEcole Pigcier (Paris)
ALAIN TURNER
Bachelier (s-Lettres
ETC., ETC..
SPour tous renseignementsi rire au Directeur du Gym-
nase de Pition- Ville :
72, Rue Bonne-Foi, Port-au-Prince, Telephone: 3461.


4


F
I jr iiiiiiir- --


U ine i GC ace de
Part-aa-Prince
Fabrication tde gIlace de
meilleure quality. t
Livraison rapide effectuee
quotidiennement par nos ca-
miens points en blanc dans
toutes les directions de Port-
aw-Prince et de Petion-Viil.
GLACIERS
N.us avons toujours en
main les dernies modules de
glecieres en acier a partir de
$S .00et au-dessus, vendables
avec facilities de paiement.-
et les plus economiquesA>
itg ME GLACEE
aSUPERLATIVEN
Um produit nouveau, qui n1e
le cede en rien aux meilleures
nmarques des Pays d'Europe
oaU dAmerique est offert au
public haitien par I'Usine a
013ce de Port-au-Prince. Gcfu-
cLz cette delicieuse Crmrne, et
vous serez convaincus.
Faites uine agreable surpri-
se a vote f amiile en appor
ant de la d Creme Glac& Su,
perlativen pour le dessert.....
Teus en raffollent.
2NTREPOT
FRIGORIFIQUE
Nos chambres froides it
1c riecen1nmeln rucS au pot i
et peuvent reeevoir n'imrpor- y
Le quelle quantity de viande,
d,- poissons, de legumes. de|
,-'uits etc.
Le Public est cordialcnmint
1"vite a visitor notre usine et
:i inspector nos modt.es ie
gaeier.es et d sorbetierts
uans notre salle de vwnte.
Comncmmer de la glace,
c est fire de 'cenensmie.


ConIge Simon Bolivar

Enscignement Primaire ei Secoodairt
Enseignement Classique el Jloderne (Stecions A,H,C)
Inflernai et External
8, Rue Mgayny, 8
Laureat de l'Alliance Frataibe ( ?n p:itinn frayn.ise
aux 'Examens du Baccalaunr e iiil J et 1J I et Conours
de Diction .tranyaise de J uin i.:> (: JAh 1I1"
41 success aux Examons du ;c, aut aL e 2um.
parties).
Le College Simon Bolicar obi.c ) : ;, 44i 4.'t s dh f,-
rnille que le. inscriptions pH,' I' i ;x c l,;k ; ;i7 ,M c A~'- ui-
vent tous lcs jours ouvrables UU.n i,' u-.t A. :i.
Les exasnens de reprise soni !x--. au Iundi 26 Septemnobe
e.t la rantree Ndus classes a u 1. : ndi (I)c tobr,'e
La Direction,



fA4
1 't / af '1


En face du


lanne cui in

,ane Aiche
j cr Ae Fra& ,,
e- 'vioie A ud. ( :'1


Bureau < Port ,
O L \' ,. i+ i .- ..
C i i .. ', ; ...
I ,, .t A[_ ; ;. .:. -
t.C o *> 4.
P. I


(4444 4 44


fbi 4S La Ban gnu)

4 K t. Cs


k 2'
4)4


U K) 7
7L2 U 2.


4)

..4~


tQUIPEMENT El
Avont de pouvoir pren
qu'un novire sot bien gr
aquiiibrk. Des dOp6ts a
mnt 6 un compete d' c
constituer un fonds pouvc
les jeunes gens pour teur


QUE
DU CA,


T EQUILIBRE
,dre tl mer, il faut
ee et porfoitement
FFectvks r tgulire-
argneflnlssent por
antservir d equiper
voyage dnar I via.



NADA
K \J T/\ I-


~-t Ak~r ~ ~ -.'tr~' ''Z~r*rIT


-L A~l
Ele urel
estI


DEMANDEZ LA POMMADM
La-Em-Strait
6 la (aqO neie mat-CarmeA
HTVV ITt; JEUDY
eflibre preparation




AVI? M iL
ILINIQE
du
Dr. LOUIS IHIPPOLYTE
Ancienne maison
F. Duvigneaud
*Rue des Casernes)
Consultation :
2 4 hs. b p. .


Viachines a 6erire Rsemigton
V machine a calculer Dalton
uibans, paper earbon
"sites vos achats chel
G. G-LG,,


TtX~. A
.1
-. 44.*444
) .4. .4. 4
4 ~ 2>
K ~ 4 F
C


,17 I


Rae C ct t Rue ftV6aaslta de rstwai


ACHAT JIECAILLES DE UALET, V
'ERLES ET' PIERRES PRECIEI;S:S,.
CENT ET OR, MONNAIE DE, TOUTES
'?.LX ABSOLUMENT AVANTACEUX.



IEIL OR,. IAMANTI
VIEILLES PFIE ES AR
NATIONALITIES, A DU


INANDE LIQUIDATION kE 1 UNETTES ET VERRES9
Lanett ePt Verrs d?? 0 us nwmnros
Montures en nickel inoxy able A
vcrres ovales au prix dt y J .00 ia paire.
La llquldtha dwatr Jtiu 'a 15 Novembre indtuh'e
A. DE MATTERS &


,,.... L.. .. .'A nn.e e..

L'Annexe


Iklocal princi-
ama
I.e t.mar.eu


Rue Capois
L e Pavilion


af.


Sud


Rue Lamarre


UQUC S CO ,MERCIAUX
SACTYLOGRAPHI "- STENOGRAP1i
:tMPTA m iE- .CORRgSPONDAIVCE
VCOMMERCIALE,- LANGUE VIVANTES
COURS CLASSIQUES 12e A PMILOQOPHIB
PPus grande cole laique d'Haiti avee soii r r' .*
ension Scolaire. Celle qtii donne- satisfy ion.tain, a
Sdpuis x a .
9 '.


BAN
BAN


I. ..~ 44


Lefa'w e s icoestbl


LE


' estl

[eures

vaste


les

d u


ca-Tines


meilleurs


terroirs.


C'este qui i son aro


: A
.-d.,e co


e


pkm do in Faix


SARTI'IE


IRH UM


quintessence des


dee


varieites


reunsrissai .


Aff I ine




-------------


NOUVELLES

ETRANGERES
. : .. .. :. . i. .. .




NOUVELLE fORMULE
D'OBJECTION DE D
CONSCIENCE
CArNAVON., Pay' dAe Ge-
le1- Arrete pour destrue-
tion malveillante d'une pro-
priete royale, un pasteur gal-
ois. et 2 autres nationalists
ont avouc avoir, bri.le des e-
Cifices dunei cole cle bombar-
dement britannique, parce
q'une institution de ce gen-
re est une manifest at ion de
I'Antechrist en Europe. i

LE COLONEL DE LA
ROCQUE C(ACHfE-T-IL
DES ARMES?
PARIS-- < le journal du Premier Leon
Blunm. accuse le (. onei de Ila
)ocqlue, Ie cef c de Croix d c


cai, d(e c ,,cher au moinS
1.000 n uils automatiques
dce stinTs -a crme0 une brigade'
de choc. L.e cabinet s'e-
11uni hion au milieu des ac-
u sationU: ,C c drone q (ue l -

d(e prnvoqunor u (nf tit tfran-
co-aleiand.

i.x ULT/MATF' l RUSSE
1 ())N ] ,: T}. r.. -f ff.
LONiRES. I)s une no

L (i (n eT
t rnat ,t:' nut i. -

,'*- i r "/ . \ S. i l -

; r




I)E )d
: T I_ '
S'iC '. (

.1 L' Id.n '-,,mme prlCsi




it7vr dU'/-/ JI.s

SEV I -A A -. .- -- ,


|1 4 r k- ,i
3an, i- pro vin f'R *: U .0F 'I


' id' r I ZS 0 |L-t* 1 j




f TI.
co 'u|') die t i(":-l (o < c.'-
L,'uA ]e p t.0 -1 .'Yt} 10 "ute 1''.
jMug'es. Ia population il-
.'i'(-' (V;"I 'l- 's fl;ion;i"a es n'


{ie S 0 n',~ 'eCai ns tuaient
. le

laharta, lotnt lese plu } a
vres, axaient e t( pitleee. [.,
eune prettc u'riLte par -S
commune t0 el oblige. .e decoi
b:uttre dan.s is r'angs, f fit
lc r .cit tde leu at rocites. t n
june ctu-iant eut Ies oreiI-
les coupes, puis fut. achieve a
coups (:e aU1 0. 70 personneOS
ouIt te6 a-' ro de la fayon la plus revol-
tante. Les chiefs volaient tou-
lt Ia paye des milices.-. Tous ,
Ies garden civils combattant
avec les rouges sur le front
de Cordoue ont 6t& tues, beau-
coup d'entre eux ayant essa-
ye de passer a l'ennemi. Les
fascistes ont realise une nou-
velle advance de 3 miles pris
de San Martin de Valdegle-
slas, apres une retraite stra-
0Lgique.

LES ROUGES AVANCENT
SUR TOLEDE
MADRID.----- Les.forces gcu
vernementales se pr parent A
lancer une attaque terrestre


NOUVELLES
DOMINICAINMS



Le ColonePlH. B. Trujillo a
bte nomme clief de 'Etat-Ma-:
39r de PlArmine dominicaine, -

La < d'appr6ciations tres flatteu-
tes la nouvelle de Il'4ection,
comme Sgnateur ide la KRpu-
blique, de M. Adalbert Le-
corps,qui represent pendant'
quelque temps notre pays a
Ciudad Trujillo.

En function, probablement,
de l'aceord international de
evaluation, le Receveur Ge-
neral des Douanes Dominicai-
ose a etabli un course official
Iu change pour les principa-
.es monnaies etrangeres.
"* ;
L'Ingenieur W. A. Rogers a
t4e nomme admministrateur dtt
Service Hydraulique de Santo
Domingo.

Un nouvel annuaire social,
cfficiel et commercial de la ca-
pitate voisine vient de para-
tre.

On signaIe le passage A
(iudad Trujiilo du boxeui
Carlos Mercado, alias Papa-
>;to.

L'anniver saire de la decou-
verte du Nouveau Monde a ete
pompeusement celebre dan-s
Ii Republique Dominicaine.-
Lc President Trujillo a pro-
r.nce un grand discours a
cttte occasion.

Une grande manifestation
pour la reelection du Presi-
dent Trujillo est projetee
< ur Ie 24 Octobre.


L


SOIREE THEATRALE


DE JEH4ANRYKO


01<1 ItO (11't toiirant mar-


,II
n> ~cy-..N o us


E.1 [iLA TION


E1eau public et routes Ue,-
acKyios se sont mlses a mes
::ousses, en me menagant de
hire Ia greve si je ne recti-
lius pas.
-. < :a-bles que nos colleagues die
I' nspection! 11 faut le dire ou
t" 8 VOUS,
(ettait si gentil que j'ai ca-
iutie et franchement, ii faut
rte foncie ement et totale-
:-ent imbecile pour ne pas i-
vouer que tout le personnel
cTminin de nos services pu-
bies a droit h nos plus since-
res compliments.
Aussi me suis eeri en par-s
tant:
comme mes cigarettes,< codes !>



Visitez la maisrn
Vve. El Safeh et Nonitn
-:S.-- -' -- .. ,% 44----

et aerienne qui sera d6finiti-
vc centre San Martin de Val-
deglesias. Leurs avant-gardes
sont a 500 metres environ de
V6glise, qui.commande la rouw
te de Pelayos. On signal uine
reprise d'activite dans le sec.
teur, de :Tolede, oP les fascis-
tes ont.dfi reculer de 5 milt
le .


I e. NENRIQEZ
MR i


WOND PA


l.aJ. .Alph4-: se:Henrique.
nous demanue d'annoneer
qu.il repondra remain la
Declaration de M. Ay St. Cloud
So iiU est question de lui.

-: '...... ..--. -


Que REX pescente a son
gala de Dimanche prochain,
est un film qui ,parte de:
sentiers battus. C'eq- une etu-
de reelle de la vie d';'e fern-
nme qui aime et qui e:. en but-
te a un maria brutal-
II y a dans cette oeuvre ex-
cellente de quoi satisfaire
chacun... Les fervent du pu-
1l1ic de P eran seront stu)ri,-s
par le denouement. Les e-
prits inquiets ou qui se pi-
ouent d'etre psychnoogues o
tyueront mieux des image.
,oue d'aucun texte precis. -
film revele I'etat d'5ime a 1ai-
de de faits menus. Ceux qu-
tire le voyage, aimeront i
parcourir les ehemins dc,l
niontagnes ou ces planes c..-c
soleillees, a lia suite d'un co -
ple promise de 'i ip br&ve1 a-
n-ou rs...
Allez. Dimanche R tR.'
p.our admirer une ,ur', a -'
le dans se aspicaion>
rageuse dans -a :concept: .n
parfaite dan s-a rc-ai a:iot.
Un film ofi jouent Line -or '
Jean Servais...
Une piece qui dil Mon-
sieur Henri Durernois
dialogue qui es:t n den pI -
jolis ornements iu fnir
La Chanson de 'Adieu, I
production qi. H-i s fau
symbolise Iart. ", ..-
i'ecran de RiFEX, domain U',-
dredi 8S heures 3f0 du soir.
...Le oheb .- '- Wi' 'u d--
actz urs' de .,ia cnk-. ,e -. ?_ -
passen:...


tLES' DEUX MIASQ!'ESF

A Li RADIO...

Attention.. Attention
:eTS'i. .a .Th... M0500inw ;i.
Aese tEn. t Dornn vI-r-

ienembren: de 'A s.cia n
tbatra:e nIes, cnrtpreteront a lta
tion HH2S et h ]'intention r-
t7u& crcx OUT sinteresnt c n
ciose do 'e esprit, dI -eriCf
W-orceaux, poemes, monoli-
gues et sayntes qui charn'
. r.nt an nI l doute e. Ur.'OI
Sles le ] plus dedicates.
SNotez done bien Ie jot
ilheure et le poste : dematn
Svendredi 7 h. 30 du soir. Sta-
tion HH2S. I1 ne faut pos
rnanquer cette audition ur -
que ou seront fetes I'esprit, I:t
faiete, ie eccur et I'harmonie,
"- --- ----- ............. "-


Le
LES


JEUDI
grand Film Parlant
AMIANTS FUGITIFS
Entree 0.50


Dimanehe & 8 heures 15
Jeanne Cheirel et Arma-nd
Bernard dans une foll come-
die pleine d'entrain et de fi-
nesse
TOUCgONS DU BOIS
avec Lily Zevacoet Suzy Pier-
sonI
Un grand film parlant fran-
9ais.



MAISON A LOUER

ARuelle Duiembe, Bois Ver-
"a..
yatryesser ai Mme Jacqpies
-. f.her. .
: .f


kt4X -MOYVXkai~~9~P~IJ rjM'C rm


LES MEILLEURS LIVRES


-------.----..
LES CLASSIQUES POUR TOUS (HATi..

CLASSIQUES LAROUSSE ...

FOURNITURES CLASSIQUES


COLLEGE MODERNE
)irecteur: Ernst Alcindor
Rue Lainarre
Angle: Avenue John Brown-
Phone: 2087
Externut-/nlernat : Conditions modiq .iS
unscricez vosg infants au :
COLLEGE MODERNE,
I c gn e -- portee e toutes .--:-.. _


eco, i; .:,e: l en selgnement a portee de toutesli
ece 0 :- ur n p ise pas Ie c, ,. i jfev une tte uniquement < t...: ^i^:n aitZ' ,
attache a solliciter et a developer I
-:ent e 'eve.

C e wrouve recrute Ite corps de profess



urtout, d'entrainer, par i t
.. *. -_ '. l e Zeconstructr ice,.
S ... ... ... .... .' ........ .. ... ..... .................. -.


LE Mei rLLEUR
ksi le Meillcur larchi a'


S &


la Lonr


.. .. ....
:9


LA-ccumulaleur de Longue vi e
OIIn : ii:, -( dar, ie mvnde enty er COfMIM .::..
. iU., .: ti.. i-:rI't'U t.t id'economnit. '


TtB Ltrc'IuC aRACODG aATrrntY W0,b.dP Wi- _, A.


DI ta r' FrankTV W. WILSON
Gito ['Pomale 161
FP.,--a -PrHiwe, Iaiti,
E: -.' 'z Exided de votre Distributeur.


'-I~k


r'


.. ... ....
.. .1. 8 .. ...





km" qmeVMSavuel
'.4' H -' 4 j 'W f S R'.


..- -..
I t :f '. :. :..... . -.. ..-. .


S . .: .: ... .. .. ... ... ..' ... .. .. .
. .. -......."......



.. ...... .. .. .. .. .... ... ..... .. _. _
.. ...... .. .


P.O. Isf
6wwsawt


u4 I


g//x


- ---------


I~Ysc~as~$ee~e


lk


q


-


Hisioleinna


i


?
I
t

I


II-In r 1 11 iw ',wiilllas iiwl'


........ ....... ...
. .. .. .. ......... ........ ................ ....................... ..... ................


.... .. ... ..:.. .. ..... .. ... :.....: .-,...:. .









QUOTDIENS ... PAPETIE : ..
,RANDlRIILIOTUEQU,-I A L 4s



FO URN) T URES CLASSIQUES
APINZVC. C...ASIUE-bN

APPRENEZ VOS CLASSIQUES DANS ..


tefe




  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved