UFDC Home  

Le Nouvelliste ( October 6, 1936 )

Le Nouvelliste Digital Library of the Caribbean
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02680

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 6, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02680

Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02680

Material Information

Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 6, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular

Subjects

Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
Classification:
System ID: UF00000081:02680

Full Text



V
'" J~t. Af.t.


L LUS ANCISN


QUOTIfDIE FONDE EN 1896


aer ANNER PORT-AU-PRINCE, HAITI 'MARDI 6 (KCTORE 1936i


MELLE RESIA


VINCENT


COMMANDER DE L'ORDRE NATIONAL
"I ONNEUR ET MERITE "


otre excellent confrere
,orti Journal) a public en
W id'ition d'hier, l'inttres-
id itorial qu'on lira ci-a-

Ce just homage rendu ia
demoifselle Resia Vineent,
Sstinguee Swur du Presi-
a de la Republique, qui se
MWe avee an incomparable
je d son oeuvre, : Enfants Assist6s, tra-
j1, certes, incompletemenl.
g faut en convenir le sen-
lsent d'admiration et de vt-
gdation de tous ceux qui ap-
pkient la charity, mais il ne
jeWure Js moins un echo
pOtWd et sincere de la re-
wiassance du pays entier,
p tout le blen di&a realise
Fr Mademoiselle Vincent, si
jOement appelee: iidence des Enfants Pau-
iress.
Nolai renouvelons nos res-
pdecux compliments pour
k tlate distinction don't elite
gt d'ftre l'objet, et qu'elle
titak depuis bien long-


fir, vers 11 heures, tandis
pI fete battait son plein
iThorl a n d, Mademoiselle
a. Vincent a ete decoree
Sson oeuvre, au milieu
amthousiasme general.
JanMais c6remonie n'a et(
emouvante. La Provi-
de l'Enfance pauvre; la
p'eollaboratrice du Bien-
rtur des humbles vaquait
estement a ses occupa-
s 4erasantes d'organisa-
Slorsque arriva Son Ex-
ce le Ministre dies Re-
ons Exterieures accompa-
de. Monsieur Turenne
6e, Chef du Protocole,
tile. Vincent, visiblement,
sait rien de ce qui va se,
ler, ignore la conspira--
E de reconnaissance et d'ad-
mtion que les deux person-
-t1s qui l'entourent d.hji
eent contre sa modestie.--
ne comprend exactement
i.uand le Ministre lui a-
la parole. Improvisa-
.magnifique pleine d'un
Spuissant et d'une large
nt4 qui trouble profon-
iilt. Tout le public est 6-
it regarded avec une belle
athie les yeux humides
ademoiselle Vincent. Et
P ,'admiration de la fou-


tiate en bravos et on hour-
enthousiastes lorsque le
re Ch telain remit les
eset le diplome de Comn-
deur de l'Ordre National
neur et Mpite a Made-
le ViAient, au nom du
rnfment Sur le dipl&-
e de thus les Secretai-
to On peut lire ce jug.
If'age: <(En temoignaje
a haute consideration du
ernement pofir les eu-
de bienfaisance et d'as-
Ce sociales,.'
ie magnifique gerbe de.
offerte par le Conseil
Otaires d'Etat accom-
li dipl6me et les in-

erWmonie ne pou-


vait manquer d'inspirer do
belles paroles a une femnue
c-omme Madame Garoute, e-
]prise de beauties morales. ie
distinguee femme de lettres
Sfelicita vivement Mademoi-
t ele Vincent ( i premiere, mais l'une des ra-
res femmes de co pays a s'in-
teresser de famon si active ia
.. classes n6cessiteuse>.
Decoration ne saurait ti1e
plus merit6e. Point i'est be-
soin de dire ce que tout le
monde sait et voit surtout :
i'importance considerable d(W
Ilmuvre de relevement et d'as-
sistance entreprise et menee
:i bien, avec tant de large hu-
Siianite par le Chef de I'Etuat
Iavec Ie contours de sa smcei
admirable que la reconnais-
sance populaire a appelie&
tes>. Point n'est besoin d'evo-
quer encore les maisons sa i
res, les ecoles et les dispen-
stires qui ont surgi de I'ombruv
douloureuse des quarters,
pa;uvres jusqu'h l'emouvante
lumiere de la justice et de IL,
charity. On sait, on voit com-
bien de petits etres ont ri-
ie, de 1'abjection morale ut
Iphysiques les mains chariti-
oides du President et de s
scsur.
Ce n'est pas une decorations
pculement que merite cette
sWeur de Chef d'Etat qui, au
lieu de s'occuper de parures
et de fetes, consacre sa vie "i
se pencher sur les douleur.s
obscures des taudis de fau-
bourgs. Elle m6rite que cha-
c-An fasse ia elle et a son frzer
une place bien large dans son
coeur.
En f6licitant respectueuse-
ment le Gouvernement d'a-
voir honore6 a Protectrice de
i enfance pauvre, d'avoir fait
ce grand plaisir aux humbles
et a tous ceux qui admirent
les belles oeuvres, nous souhai-
Stns, pour le bien de la nation,
que l'exemple de Mademoisel-
le Vincent soit suivi, que tou-
jours plus de ewurs se pen-
chent sur les pauvres petits
de nos faubourgs, que tou-
jours plus de mains come
celles du President et de sa
soeur se tendent verts ees etres
cui ont besoin d'un peu d'aC-
fection et d'hygiene pour de-
venir des cltoyens utiles et
honndtes.


, R

Mardi 6 Octobre, a 8 hs, 30.
ATLANTIS
avec Constant Remy, Leon Bd-
li&res, Madme Kerwich et
1 Marcel Vibert;
ierc redi 7 Octobre. 1991
En grand gala -0
En Version Anglaise
AIMEZ MOI TOUJOURS
interpreted. par Grace Moore.
1" Entrte general 2 Gdes.
Loges et Balcon 3 Gdes.
-Vendredi 9 Octobre, & 8 hs. 80
SLE MAITRE DE. FORGES
uvec Gaby Mor ay, Paul An-
dral et Jacques'*umesnl,


PROPOS ET
FAITS DIVERS



Un Suicide
M. Astrel Alexandre, 60c ii/
notre confh'reP Iaiti-Journal.
a 't6 trouvt pendu sur l'hal'i-
tation Pasquet a Jacmel.
L'Ordre dea A vocals dc
Jacmel
L'Ordre des Avocats d'i
JaLcmel a renouvele son bi-
it-au. Voici la composition du
nouveau Conseil de disciphi-
ne: Maitre Andre Frtederilu..
BiAtonnier: Maitres Cameiin
Louis, (Cat ilac St. Jean, And -
Rathjen, JuAtin Rathjcr.
Georges Br&thon. mein'res:
Daniel Can:'rarrl, secOtati-
'e.t
Nous p-resentons nos cowi-
Aliments alux membre ri,
Conseil de discipline, parti-
c librement a notre cii-tin l ,
c; > laborateur a it re Ancl' .'(
FPreddrique qui vient de in6i i-
tcO une nouvelle fois, la cn-
fi'.ne do ,n.e pairs.
MouIement diplomatique
Nous avons apprise a\,'
plaisir, le rero'ur t PortL--
Prince, de Son Exceilonce-.
Envoye Extraordinaire ct
Ministry Plernipotentiaire d,,
La Grande RtI'publiiue des L-
Lats-Unis d'Amerique pres dci
Gouvernement haitien, M.
George A. Gordon.
Nous (inlnes persuad('.-
tine leS sentiments die syntu-i
chic de AM. Govdon pour Ha>i-
ti se fortitievont de plus en
plus, et qu'il travaillera ari
maintien des bones 'relaion
entire les deux pays.
Nous pre.entons a Mon-
sieur Gordon nos meilleurs
Oceux et nos souhaitS do fruc-
teieuse besogne.
Sur nos Fronti&res
Nous sommes au mois d'Oc-
tobre et la r'colte du cafe bat
-'on plein. I)es individus, re-.
tour de la Republique don.;-
nicaine, nous ont dit beaucoup
concernant la vente en con.
trebande de notre cafe. Le>
fi ontieres, disent-ils, consti-
tuent pour notre economic des


fissures
Et la
n:algrd
prter
:;'ents
im puiss
iareils
* f4otif.


trcs pnjudiciables.---
Garde ajoutent-ils
son d6vouement (if'
main forte aux a-.
de contributions e.t
ante a empecher duc
abuse, a cause de s-on
En m.unteo foi;, no'i.<


-vons Cev6 i t voix en faveurI
e l'elargisscment (u cadre
Oe notre force armee, en veT .
surtout d'assurer la surtveil-
lance dies rontirs A, contre lia
contrebande d(u catle.
UInr lettre auw Jlatinm
Monsieur Raymlond Louis,
Roy, BtchIelier en Droit,
(ans tine Iettre adressee :u
journal bieie dans son edition d'au-
icurd'hui, demanded l'applic.-
tion de la loi sur le travail.-
Apres avoir appelec que eette
loi est d'initiative gouverne-
nentale il fait ressortir toul
la blen qui doit en deouller.- -
Cedte loi, en effet, est de hau-
L4 portee social et, mnrite d'e-
tre applique serupuleuse-
nuent.
La Conf&rewne de
Ruenos-A ires
La delegation haitienneo i
ia conference de Buenos-Ai.
r s .serz' composee, dit-gn, de


REOUVERTURE i
DES ECOLES ET
DES TRIBUNAUX i


I)puilS hir, IS couIr on(i
.'epri.s danI:s niOS difT (irentes' ,. '
c(., les, Aprs '"-. vacances hie:;
Sim iplies, no..f (Acjliers dotiv\(!n:
con 'rageusemnte roga g'
C:inurs classes r.'espectives. Do- -
* r:, satisf;.tion t Cleur1s mai-
"-'s et AC ti rs par.nJ t.s C t, C bit -
:j quotiietnnIIen1t.r aux trib'i-
S ..tions ( la vie ]our .sub1 e-
r.Ir a lours beoins tant maltu-
; els u ilt ii.)t'aux, c'est '. .-
(c but (quLe (tjort tendre tod
i rt/'s e'fo. 1..-.
Ccs tem'rn dO'nie' paSfli ,:.i
*.e q .uesL]a.uns nerlag{giqu,.
Snt t6 :.sou S ev s cdaglns l ]l i
1- aitiU]cIno. Quant h c, : )
..umuch'.ant .-s .u 1ani-. 1tLes ;'r, .. -
"tin'c, Ia1 a tailt verIs ier .- -
L t' t nu t n a '

t i, ..d LET nu pr'T _.
'. e a' ,pti' '.
.(1 1 s .i:' .<. i l c an, s 1' .
m p'.rnli li "..- rc.n: c lecur devo .

E n,'_ !>ui!'. d('ekisions, c ]'e -
wi ti e !t j ju.t-.ice qcui faith (1-p}('.-
O e (1 leurs 111 d isions, e re, t
,cct (deS droits, de la fortune,
vt de ihoinnour des just lie.
i ':,e: c-' i la Ia issiion sacIr -
K-inte qi.ui leur est confiee.
Qu']s no s'en ecartent ,-j


LA S. RtE DES
"RANDS GALAS
DE RE.X
'Oiul' :a 5 nt1, in9f, {('Anniv ,-

1errc ,"di SOir ( 8 h. 30 p. im.
;.vee (-^t' t Moore'
k.anrs A:u 1)u.l t .'iIlante dte o :.

AIJIE-10.V1 TOUJOULRS>
( iV i''t: f l'or ove'r)
.oe g.r:.nd Du Jo 1 a <-iBO()Il''-
31E>> sera r.idiudditiuse A:A'-
ii. 7 p -n. ot iA e'cvrocli
!2 h. t".


d'IM. Coustantin Mayar i,
Paul.us Sainnon. EIie Lfscsnr.
Jean Fouchard. rce sont d choix t res hemreli
Nos coiDnI-OnLns aux CoI:-'
1s-issiale's, tL nos 1 \'i0S VU x t.
t'rnetuouse besog'nv.
.: !'attcrudhn de curlt d D.rit

,i attiror I'attention doe qui "e
drnit suIr l't Iat dl'n t (.'1 iii
\ide, situ' d(1 s 11 vo(i.iC>h,.i',
(r! la ';e c,;4es ( 'Iv rs I'n i.
( Ia t, (II'('I : <1 I
I ital.ile { n|j t. n i'.
Au Trtbana, de Cassittin
A ]oo(a1sion do1 I'o(uvertO',
s'llennelle des tribunaux o i'
rIj.s avon, s ,lannonefle hier, J,
p resident du Tribunal d Cs
,.tion, Ernest Doftyon, y I
Ct{mnmissaire du tGouvorn o-
ment pr'es co tribunal Me. .
.t.hon Ie teprsenta ntt (ie d '
are des Avocats, Me. Fl61ix 2.:-
ray, ont prononct de bectUtx
(iiscou'rs,-- .L.. o premier a n-
t.r'etenu l'Assemnhlee de la
c')nmptencc des Juges de Paix
en nmath're (o cnwtat-, et eon-
clu idans le. sens de la derni&-
re decision du tribunal do
Casation.

(wir suite en Zame par)


STEPHEN ALEXIS


Chevalier
uItnileur


dc
f.t


I'Ordre
Jh rlilt


I: F


E AlETOlR

4 L y ; i te t4-

p Lan-' ii e- in i
\ ;4.. .' '. ,;,- \ '^ \\ \, : '.. ..,









.. nVi tER t f*: 2n an-


S* : *t-r- '(
ii 4 4i 14 11K.
i,2''f 0 I 1 -'S.t)~ l


DeIpart


7n -
F ',": SS. ( oh.. bi;. flu :
'i''. I.rt on e 4n' .' 'i41 S]x
-.. ..., -
l' c ,i h- 0):. >2. [H -"..st 1' .
(1 ,,. B
\ ~ v i"1 .l ^ !!']. t1; ; '' ) ^-
o "1 aire
I Q qu92-ji 44 4. (
U 11 'K'P')^ ci. >Q<';" '"i (St
, ^ ,< )ppe'.l i:' ',A .,: s nlu-
' Hu n : i-


PAPAU1J'XM T



iEn ,,oire & 8:15 !uhres
vPAuiL 3I Mi

SLE .MIONDE C'i.A.1rGE
U.I'f su .rprodt2uctnii
J r,.. trwn. f'irs 'Natliot I

S\ in Iac 1.1-on Ma -
3 '' A.K 2", I),Q":2 ', (t',,.h, AI~ii
ino, hba It.-8 M zri 't I.. misa,

MK, i'lRIEI) 7 OC"TOBRI"
li'I soIi'e, t S: 15 heCres
i. I fX (R.ANDsS H1 LMS
Ti7t.-1t GA HARNER
,,w .:,i per production
Fox-Filn
,6-ali: nation dIe William KI
FHowa'rd avec ('('lin oioA, 0
Ralph MAIorgan.

COG NAS 3 :v
un film Para::wu t
4 nlisation de LT.uis orean-
ton avee Tracnei, n Th5iste Do;'o
"ny, Paul Faivu.. AnIcirQ .-
anne. Christiane Virido, Mar-
guerite Moreno.

-- -"-'0

i -La plus grande ,."" <, lan':
I d'Ha ti: ,
i L hInsii.:: Tipan ,!;
Session Scolaire Ir',ro,
b) e


- - - - - - - - --
r niilll *'A~ f """"Mffly'u:' S ,,, ,. ,, .. .. .. .
iKii.ii. ..." .....ll *i:ir i1'" "*-T ......:.*. i^ .; .. .. : w fi fi f~iw ../.fj f~i>,iieieiir i-nni1


1
$400,


-I;~~~rr rrr~.:l(xrrrr~u~ mh ,, :~CI.--.`C ~ ~-~T,,,,,, ~ -1...~...,~.~ ~II..~. ........,........ ..,.......... ......~~,-~:-:- --,~.., ~.~.~.~:.~. ................"" .. ::::-:-~;:


No, 1:;.,,W


i






IAG 2 -- 2 ---

PROPOS ET-

.ITS D RS

: : : ... ... .

Plantatin de
Figuet-Banans a Jatmel
II est signaled un trbs beau
inouvement en faveur de la
plantation des figues-bana-
nes, la recolte prochaine est
des plus prometteuses., 1 est
a souhaiter que pour le trans-
port de cette denree qui est a
]a veille de prendre une place
important dans I'economie
national, les exportateurs,
trouvent des navires appro-
pries t leur disposition.
Emondage
Sur nos places publiques les
arbres etendent. leurs bran-
ches verdloyantes comrne pour
transmetue a la terre la nour- 1
riture ra(cu nous pI_,n-o,. u-' :O N. u 0 -
dant la Plac e la Cathedra-
1.( quIi Cr1i0 se It preIuue loli-
m'nt. niC teint ditre emon-
(ies,
Les A ssis-s
'fTs p r'chai nenent, .
tiendr;nt au Tribunal Ci( "i
de Iort-au-ne l Asise.
( rimine-lln 1, 1... n'an e, a-

S 'nnoncent an'" !.V ;
p uar I' j o:i ,' 4.' -




c U
4i,- L_ I '" -'. ,. b sj(il'4





Syndical e4,s ( h1 iufurs
u c a 1,. i r



.4 ,-i ,v -_. l r .. t

Ot ( 'V t

L' in (1 n '. u Eauf. (

Dr( u..: x. l ui't-n o
,, '


L'HO()_TI 1 0 DOiT SA VOIR



t 1 .' v.
.Zon n. : ,i'a -
(K '-' ill?
v"< .i P
aent cians e f I certaine s'
clt s aIIon i e Hormn IS.
ID hon a]t on"'" .. ic

lao ,t L-4i p-Horm e'
permde r e-. -

lite pant ...- par ---a+
Hormones.--- La fatiegu. a
vieil s .se dcoe r par eance, resulent de l'ab .-,
des Hormones. Se basant
cette theorioe. le Profesecur
Voronoff a :ppliiqu une nue-
thode chirufricale de rajeu-
nissement remplactant le
vieitles glandes par des je.>
nes, donnant ainsi vitality et
puissance au Qorp.) humain.--
Ces opratrions cute uses ne
sont pas aussi universelle-
ment accepts que le traite.
ment interne par Ie moyen des
Hormones landultaires appe-
lees OKASA, d6couvert par
le ( lemand, LAHUSIN, de l'Uni-
versite de Berlin.
Longevite accrue, rajeunis-
sement sexuel, augmentation
de la vitally, des forces phy-
siques, de la inmemoire, de 'in. -
teligence, ne peuvent atre
obtenus qu'en maintenant
tQujours en parfait etat ces
'landes productrices d'Hor-
mon. II n'est as de m4tho-
de plus agreable, plus rapide,
plus fire, poir atteindre ee


cit nouvtj~3isTh S .-.._It


COLLEGE POLYMATHIQUE

Ave4. PW TruiYkt, M-: Tieiphens, .i15

Port.oaPrince.-

.Les parents qui desirent metire leurs eafant-i. cet eta-
blissement sont pries de les inserire au plus t6t pour evi-
ter l'encombrement de la derriere heure: les inscriptions
sont renues tous les jour-s de la semaine, except le same-
di, de 8 H. a midi et de 2 H. a 4 H. P. M.
Fonde, il y a a peine deux ans, le College Polvymathiuec
s'est deja impose a la confiance des families. Le brillan'
success que viennent d'obtenic ses eI"ves de 7eme. aux exa-
mens officials de fin d'etudes primaires, tant sous le rap-
port de la proportion des laer'ats (DOUZE ADMIS sur
une classes de quinze eleves), que par la quality de leur tra-
vail, est un temoignage eloquent de 1'efficacite de ensei-
gnement qui se donne ;a eet 4tablissement.-- Steno-Dacty-
to-Comptabilite-Solfge, etc., sans paiement supplementai-
taire.- Demander prospectus.-
DISCIPLINE METHOD EMULATION.


LA MORT CERIAifNI-'
POUR LESINSECTES
L'irn~ctiri4. 't* rk FIag- r*s
Fnrctat 4 afllrcn \ -

BLACK FIAGV


"'- ,

ECOLE SPECIAL DE
STENO-
DACTYLOGRAPH/IE

Reconnue d'Ltilite PubliquN
Angle des Rues Ferou
et du Centre,
iTe'lephone, 2620
Port-au-Prince.

Enseignement commercial
Senral: Stenographie, Dac-
Slo Loraphie, Comptabilit
..angues, etc.
Le seul etablissement conm-
::ercial a Port-au-Prince or, A
ies prescriptions techniques
indispensable sont rigowreu-
S.ement observes dans inte-
et bien compris des etudiants
-ux-memes et de leurs futur s
mployeurs.
ILa Direction signale egalf-
. :. ax ,ntf. rel ; e quC -"]
.....on que t l-e pn.-
:rrnmme des courY stno-dac-
S'raphique" Ie mlme d'or- o
anisationw des examens, let
rrqiram-me de ces cxamens,
inc mme les bar'mes de
norrection des preures, sont
intierement different dar.-
'- divers etablissements d'en-
lnemenT ar.:nerciai, ny
\: ucune equivalence entYre
( ipl 6me de'ern es par '-
.Specie de Steno-Dactv-
.raphie et d'autre dipl-)
e< auxquels certaines Insti-
t:tions peuvent avoir donnie
ikn. mmes denominations.


: u- 'iripmloi d'OKASA.--
ASA nMnne force surpr(e-
'-t:e aux muscles, Ovite Lou-
de depression physique ou mm-
i.-e. assure 1'6quilibre du sys-
tume nerveux et autant com-
'at vietorieusement I'impuis-
,.;.nce et la frigidity.
Le Corps Medical d'Allema.
gne, de nombreux specialists
eminents du monde entier,
confirment les r6sultats mer.
veilleux obtenus par OKASA;
pour bien marquer la valeur
de cette d6couverte, les plus
hautes distinctions honorifi-
cues ont 6t6 attributes a
ORASA : Grand Prix avec
Medaille d'Or, Paris 1928;
Croix du M6rite et M&daille
u'Or, Florence 1929; Diplrme
d'Honneur et Medaille d'Or,
Londres 1932.


Ce merveilleux product des
Laboratoires Okasa, 9 fau-
bourg St-Honore, Paris, est
en vente dans routes pharma-


S. GEFFRAAW, Pharmacien,
740, Rue Frou, 740,
Porta-Pre,

(?howe:32296)


CLINIQUE
DU
DOCTEJR DUCHE1NE

Rue du Dr. Aubry
Telephone 2387

Une association de plu-
sieurs m6decns. La clinique
met a la disposition des mala-
des un medecin pour ehaqu(
specialite6.
Traitement d?:s taladie?
par l'electricitu .
Pour un eas pra: n'h -
sit-ez pas a. t.phr':-nr 2237 a
importede queIe hC .- uf joui
ou de la nut. v a tou
ojurs un mr&cixn la disposi-
tion des malad&-.
Consultati"- gr tuite
mardi et jeudu Le samedi
est exclusive:.r 6 resrQv
aux consulitat i-j gatuitL
pour les fernmmns enceintes et
vts enfants.


LA CORD9 .\ ERIE
QLA PERSE VElfENCE,

dnnre -: .:- us a. x pere
ae n : U Ani] pour ie
; snt es -.- .-. asses.



.D TC M, n" r itaire
Hlrrnunt ir qu( etail

to ornrl.:an.u.c serot exec.
tees av'c promrplTicu(]e comnrr
-ay le d a Le patron Gay

e et r Tcon fortant pour le.
e n
1ients.
Cordonewrit, La Percveranru~
An l Rue Les Miracles
,1 An Truji.o,







FLEURY YFEQUIERE
(ANCIENNEM'ENT
S. M. PIERRE & Co.e
RHUM
DEPUIS 33 ANS D'AGE


A LUER

A la 2-me Imp.ase Lavaud
une grande nmaison en parfai
dtat, cumportant de nombreu
ses chambres, a-vec tout le con
fort moderne, une vaste court
douehe, bassin, garage, un jo
li part@rive t dea arbros frui
tiers. Prix avantageux. Pou
tous renseignements, telepho
ner au No. 5232 ou au No
2".


~~jr -, ~ ~te-&..tL-~




A
,1'~
r
I
~3


Deveres votre protpre Czmptable en ovvTant n
Compta do Cbtque A 1a Banque National do 1I
RepnbuhLve d1'H1iu
'"^"I^S-.A "-K- - ----------- -*AyBrfw^lWlw lB ^<>^Ai y R^ ld+, s~
.ll[ .S?.


71"----. < : -


"T~ T stCt
^.:' .-= + -.- -.r- ~-
: ::"--- r : ;^ : --:-

lu "if^S]0
r? A- / "' ^


NESTLE :

(iui our :

Neurasthenie, De,


Wr *-.. nervoux, An4mie, D44"

N .t1ov 500 t, Insoimnia, Cunvalt
S -- cence, etc., ete.

:. _.e D/retion d'usage:

S <'haud o F1" rod V...c 4n ), u deau chaute sir
, ..t chaud dan.s une asse en y ajoutant 2-3 cuillersdi
- O. Reuiez pour ee dis- c.ir et ensuite remplis l
a.sse ou Ie verre avec du i j o, de i au chauds ou E
-j-ivant la boisson que vous v.. ez.-- Priere de ne pe-.i
' le e'au bouilIlanlte n du ait L. lan. .._-.
c. .e n touve.u TIon0lutue l.ti~ at sera a partir d's
| h.u en ven uan, _ates aIs I.Z. nnte picerii de l
i dces autres viL ;i: la eopu que.

: u->r comu-anu. .u :echaU"tiong gratuits s'adre

L. PREETZI ANNAGGERHOLM&

SAgents Gindraux. :






itrra, Oripp. M :- ..'a
.in": imearA
.. ... .. . . e. t it
+--







Prolongation e la vie sainacetactive
I -":1 .-3
1 P olongationde lavie $.e e-.6^:


r
-
}.


OPTIQUE
PORT.A U-PRINCIENNE

3rand assortment de verrea
bt de montures pour lunettes
yd la meilleure quality.
- I John I. Wool ey,
Grand'Rue, en f ce de


Traitemeni des maladies *
11 rs' prciuvx p^ar its pUs utIebrvs savantt
qt;e .-.F-Fvt>5,''l<+,t1 ie Sorgc>rrink htfilmzalt,
,.n O-. t'-i.t. n p;sr V aCrf unrque, ainsi qw .
lel ?t,,,',.is | > ,{<4, pricocc v mane I,
-ri 4.,4 d c s.- i ;iTa h:,A. .,,n r ces M.iv ndIs qt;e tes Iortees v'timn Otu ph -
squ e t>414fli (i me'iae la sanit petaent art
r .(vs 5 ~a i4n-unsri epar 'nmtroductiTnf danr,
3 eiCrtii.!< 1 ite4SJtIt do crandn virnies

,melsln cairps btnin. end ta Sate eCt
torcete pcstfrCs, at'?vc Ia nutrition. dn ekt
t e mmie I itt- uriqu2. e urpamM lnsatfates.
A pr~ilai cure toe KALfEI.UIto v~s mrafaisct
V6A rlodife-s < 'sroit.I p4ptlB r*
Neuse dispaaiirIr, Vous devienditm dispose t
gud. et ojuirci de la vi jeune tt ,aRt.
daOies -tar parm LUilres,~ts
Ft re'ce, itoit. Eg -t- t A ..
ltharInaeie.. im.oratoiredouAtl-pLDI;61
1 h rI"f-S.PAilS. LDmandea reaitwicn
Is broeNtr0 e)t5nivaltve et Jtlitesffulyiii .
mu U _p6tx Pott-Pi iao V. W.haa.


NOURRIT URE.

I ORTIFIANTH

TON1QUE


Indi


4+


... ...... / ii .. .. -i -. .... ........... .... '1 i
- -.- -. .-. .- -.


- -


Lr


f





Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.
This page
is not available.
Esta pagina
no esta disponible.





Uouuelliste

Cette page
n'est pas disponible.
This page
is not available.
Esta pagina
no esta disponible.








GhUase (lde


Pelioii-Ville
(Maison Auguste Gabriel)
801, A venue H, 801
Course Preparatoires
Lefons Particulitres
-S DEMI-PEN SIONNA T EXTERNAL T
Difreur : CHRISTIAN BEAULIEU
eftoehs OslliUe, CMumbia University (1928-29)
VILFORT BEAUVOIR
Doeteur en Droit
MARC BAUDUY
Licencie en Droit
AYMON CHARLIER
Docteur en Medecine
ETIENNE D. CHARLIEI
Docteur en Droit
pi..LIPPE-THOBY MARCELIN
Dipiome de 'rEcole Pig er (Paris)
ALAIN TURNER
Pachelier s-Letirtr
ETC.. ETC.
ur ious renseignmenft tcrire au Directeur dui Gy;m-
- de Pftion- Vlle ::
, It Bonne-Fmo, Porl-au-Prince, T(elphone: 3161.



6L.
r '*
/ *
t'sI .iryriaBi~y fit^W'v^"" f **-iBBi~~tiHiiiirgwil


- --~IIIL. ~s~~ ~


... ... .. .. ... .. ... ... ... ... .. ... ... ... ... ... .. ... ...." -


* PAGE 5


Ui ne & Glace dek
Part-a a-Prince
Fabrication tde glace de
mneilleure quality.
Livraison rapide effectuee
quotidiennement par nos ca-
mions points en blanc dans
toutes les directions de Port-
au-Prince et de PItien-Villc.
GLACIERS
Nous avons toujours en
main les derniers modeles de
glacieres en acier a partir de
$ 25.00 et au-dessus, vendables
I 4vec facilities de pavement.
et les plus economiques&>
CREME GLACEE
Un product nouveau, qui rve
Ie e4de en rmien aux meilleuies
,nrques des Pays d'EBurope
SUa dAmerquVe est offer ap
public La tien par 1'Usine a
';!ce de Pi t-au-Prince. GGU-
tI c&tte ueiceieuse creme et
,OU 5Serez Convaincus.
F rates une sgreable surpvi-
S a eo-e ~aini1e en api.. -
.' Q de iua (iMme (Glcer Su
ptrlatiu ',n u _our Ie dessert ....
Wi" u c- i" kai:, ent.
FRIGORIFPLCE

A n.i. l i1
.... .f'i-,' .. ,- : iti ( d e f-a ; ,,iffr
!.<. r .' o :-n;, de ]egumes. -ie
-'iG iV' A
i :-. i fU,'a .rf', ',ife if'



-e A" ::l ^c ]iic


New fq;I I on3i


En face du


it:> A H


Bureau Vc // i'ish (/;:is la Banque)

...Pori. Pr i..i ...
^iivert ~ ~ ~ X,^rE^* .


if' if* if'''~~
if. if
if.
~tif,


4;?
if)''


1 IAND-Z IA OMiMAIDI
La-Em-ltrah
a LCo (rdiomnet.s Mont-Car ra
HYPPOLITE JEUDY
cetbre pr¶tio n d
HoRK-Re-


Allt


AV!VS ME AL
A Iu
LOUIS HIPPOLYTE
Anrcienne Pmai0on
F. Dutgneaud
Rue des CQwernes)
Consultation :
2 a 4hs. p. a,


t achines a 4crire Remingto
machine a calculer Dalton
;bans, paper carbon
sitess vos achats chez
G. ILG.*


des Matei Co


ACHAT IXECAILLES DE L. IET, V
PERLE-S T Pll-KRES PRLECl.E-SES,
GENT LT OR, MONNAIE DV OUTES
PRIX A3SOLUMENT AVANTA( )UX.


IEIL OR, DLE .ANil
VIEILLI ESvtwn4
NATIONALWES, AD


1RANDS LIQUIDATION DE LUNETTES T VERRES
Lnettes et Verres de tous numbron
Mozatures en nickel inoxydahle A
verres ovales au prix de $ .o0 la pair.
La IquidatiU dzra jsqu'au 15 Novembre ina c
A DE MA TTEIS &-


* ^ C'4 <":t ..... ........ ^.- "..

L. r R 'Annep

Rue Capo


Le faV -* e 9s Cnte sable


.4


deilS


9'esl


RHUM SARTHI

0 -
qunesec e


eures

vaste


terroirs.


COURS CO "'MEICIAUX
4TYLOGRAPHIE STENOGRAPHIE
iOMPTAILITE CORRESPONDENCE
iMMERCIALE LANGUES VIVANTES,
CLASSIQUES 12e A PIILOSOPHIE

ade o laique d'Haiti avec son irrwproLha-
fmilaire. Cell qui dorine satisfaction ux fa-
...-:-. ..:. ..:: a l
:'::.. ;:'' :.' :' ; .'.... vo


College Simon Bolivar

Enscignemeni Primaire et Secondaire
Enseignement Classique et Moderne (Sections A,f,C)
Internal et External
8, Rue M11apny, 8
Laureat de l'Alliance Franlaise (Con position frangaise
aux Examens du Baccalaur'&t. de Juillet 1934 et Concmur
de Diction frangaise de JuLin et d Juin 1936)
41 swc's aux Examens du Bdecaiaure'at (lre et 2emAe.
parties).
Le College Simon Boliuar aLise les p|res et meres de fa-
mille que les inscriptions pour I'Exerciee 1936-37 se reqoi-
vent tous les jours ouvrables : partir de 8 Hres. A. M.
Les examens de reprise sont fixes au Lundi 28 Septembre
et ]a rentree de5 clares an iwn di 5 Octobre
La Direction.


NNG.11110111Aa 1iou nILIIII ffdm vw ;r aM AM07- I I8~4


i,


-I~e~~bcF~~sa~om P~


~$~r~E;PC~2~j~eW~


-44 m~--P~~
-.3


LE:


D


varieles


cane j


0 'Ieurs


Gest ce ai ti


SOl on aro me, ..~


G-OUtez el com- arraz.oz






1.0-1936 -am ....= n_ u m m _

Nouvelles

Etrangeres

Suite) .

UN CROIX-DE-eFEU :
MARTYRISE EN FRANCE
PARIS.- Un journal pu,
blie une lettre adressee au
President Lebrun par la fein-
re d'un des partisans du Co-
lonel de la Rocque. Son marl
a subi un martyre qui rappel-
Ie legs atrocities espagnoles 11i
jut attaque par une bande de
communists aux environs de
Scissons, traduit devant un
tribunal r6volutionnaire dans
une usine solitaire, et con-
damne a mort, Pour ex4cuter
la sentence, Ie; communists
.. mi-re-t- -A- le- rapper, -et- de -
coups portes en pleine figure
firent sauter. ses yeux hours dci
leurs orbites. Le Minstre de
hI Justice Rucart et le Minis-
tre de 'Intterieur Salengro fi-
rent relkcher les agresseurs,
arretes ent retempr-

LA LIRE DE"VALLUEE
ROME.- Le Conreil des Mi
nS"tre a dv-u la lire de 41
pour cent. en iaissant une
Marge uitrieur de d1.0 )poQur
cent.

HERS LA SUPPRESSION Y
DES BARRIERS
)DO:AXIERES
G ENEVE.- L'Assemblt'
vinerale commence a1jour i
'" ui une cmpa'ne po"r u -
duct. i on nnra e le es barri -
is ed ouanirnues, S e ru. i
.n Eu}'(,pe., -i .:.s ext" t re:i :t .
ssnt miP P a a ISon n U rP W
e t 1 t I 1reSIden1 t R(.x
\eit est ret.u :ux Etats-tUrni
aec une .'ajori>t au (n -

vouvemon: abiuKhSea la
.:ppre sio.n V-l- visques do
uer,6e -t CIe la cri se mondia-
I .

LA G ERRRK E\ ESPAGNE I
LISBONNE l. comma-
Cant du croise:r Ain i---
fMrvEraIU a hnnfnlP K-ilt
lt.I i (.IoI tt',. uti. \W f.yI .; -


fu ont r tI abatUi" mU >( U>. |

t s _tran rs. t "o, ,


Queip L i 1u a d ion :
iutre version u 'et apen -
0 Cordnue nu en- pr

p'rand .vant.a. i\; th {: ;i-
\.i. e Li n ag 4 dra
pnieaux blancs, pn; attir 1
famcistes. puis is avaient
sbrusquemenet d(-VatCu u'.-
mitraillouse qui ouvrit Ie feu
sur le14! aI3 .... \fl -i
Mais eeux-cl veylunent des ren- ;
torts et rep)out,-enlt leS rOU-
teS. Le general a declare qU''
tient L la di(position des rc-
presentants de la prese et ran,
gere les balle> du12-dum U ont
Se fervent le: communiste, -
Apres une preparation d- -
tillerie de 800 obus, suivie du
jet de 400 bombe: d'avions
les rouges ont attaqu6 Oviero
avec touted lears reserves di6-
ponibles. Ils ont ete repousses
avec de grades pertes. Ia
8$me division a pris le mas-
sif de Cuebo et le col de Pe-
nafior. Les avions nationaux I
Gnt d6truit les chantiers do
Luskalduna et !Pisine de dy-
namite de Bilbao. Sous la pre- ;
skdence de Unamuno, les rec-
tcure de rUniversite de Sa-
lamanque ont invite touted
les universities du monde a
protester centre les crimes
communistes. La radio de T&-
nbriffe annonCe que les mines
posees dans le port de San-
tander ont fait couler piu-
iieurs bateaux de ptehe. L'* '
valuation de Madrid conti-
ikue, et le ravitaillement de la
population so fait maintew.
mant par eartes de vivres1 :


'.. ll NOrOUrJ~.ST .
.. .. ~ .... ...: .. .. ...:::


REMERCIEMENTS


REX


Mademoiselle R6sia Vin- Viva Villa
cent, Prisidente de L'CEuvre Viva Villa
des Enfants Assists" sem-: :Viva Pancho Vi /
press d'adresser ses: plus vis bimanehe 11 Octobre 16t, I
lremerciements A la Presse, a Un Film rempli d'actions
la Garde d'Hati, au group demotions, de bravoure. Ve-
de dames et de demoiselles nez voir les scenes d'amour
ebargees des comptoirs et a sous le crepitement des Mi-
fous ceux qui ont contribu6 5i trailleuses, PArmee Fe6draie
largement au succes de la essaye en vain de mettre en
grande journee anniversaire routee Ia Horde de Pancho
de Thorland don't les b4n6fice;. Villa, petite en nombre, mais
o- chiffrent a Sinq Cents dol- formidable, invincible, grace
lars, la bravoure de son Capitau-
rne. La prise de Santa Rosa-
*^ ---- lia, aux accents du fameux
Chant -Revolutionnaire Me-
REMERCIEMENTS x:cain, <. Vous
S a os. Mademoiselle Rsia Vi1. les prises au Mexique merpe,
cent remercie bien cordiale- vcus verrez des milliers de
ment- Gouvernment d ......1 cGau chos don't plusieurs-eont
R4publique, les nombreuses les amis de Pancho Villa mon-
associations, la Presse hai- i r A 'assaut se battle et mou
tienne et toutes les peirsonnss i dans leshamps de cae-
eui ont si aimablement solix- us, pour 'amour et la Liber-
itte en sa faveur la distinc- r"
tion don't elle vient d'&tre ho- No manDui I as ceoe soi-
noree et qu'elle consider corn e. PeLuv 'e serons-nos
nte un reconfortant et pri- -ns itobligaion de retour
cieux encouragement a lac- tion social de Enfants AssiOt-s>.


dVIVA VILLAha
Dimanche, le REX aura en-
core une soir6e de triompnhe.
uir son ecran passera le to-
neux film
Viva Villa,
api relate 1.histoire prod>
ieuse du h4ros Mexicair
ancho Villa. Ce film est d'u
-e grandeur, d'une envole0
,i font qu'outre mner. on ()
aenomme le second <


LE COMPETE Y EST..
Au taux ouf vont les execu-
tions des non-combat.tants en
vspagne, on se demand s il
ec sera pas bient.t indispen-
.able d'enr6ler les militair a'
P- p aio11n civile,
.n initi4 di:<.it ee miatLin
MiU .. ex-tan exactenenr. $


. car i n ai atuun m(yen (,

.Mais s'il "agit Minisa'e
: 'pul.s it coup -ur \avoir com-



archand d(1 cigar, co
ei.n i I a vendu a crIeit (e i .
'rIes de

MARtAGE

stNou. f- V ic
;> it du r-.rx a .::


it
ii -


a-, n' MeC
Nori


Yes tX.. .


alt
;4
S- .
4.- -V
4: -.4


LA CORD t\'.AERIE
.LA PERSEVERANCE

donne .end_-vous aux peres
--- e- "... families pour la
^mr:: de" classes,
o (n:i seront thaws-
n- P-. l t a tries bo,

n'aut ".. le pr.'oprietaire,
H. rrn:n- .auutieCr, qui et^t
ala-, a r 'ecouvr- sa santv.
': o- ..orn a ..e. eront exe ;-
r ..ec ;"n;o)titude eomnr
., r ie .a_.. Le patron Ga:u-
tie a touous un mot aira-
-p P-,t r4mfortant pour les
.-hierts.
LOrronitrie La Persv iramrn
A '- RuP des Miracles
Avenue Trujilio


.....-....... ...


La LibIrarrie Nou


QTuo


,APPR


TE LEPHONE 377



'IDIE.VS PAPETIRIE '
GRAA'DE BIBLIOTIEQUE B DELOCA0



FOURNITURES CLASSIQUES



EENEZ VOS CLASSIQUES DANS :

LES ,MEILLEURS LIVRES

OU 3 POUR

LES CLA SSIQVES POUR TOUS (HATIE).

CLASSIQLES LAROUSSE ...........,,.,

FOL'ItNITERAS CLASSIQUES ,


f L* 1 c on T "L et eUc .' fS
,i R^""^ o Rimrf arn^, .^:Isa
SbOrUAX, R- :ME2% BRONCH7I.S, ZNROU
INFLUENZA. AFFECTIONS ; POUM
PORT.AU.PRINC2 HAii. S iT cS PkOvin;g


COLLEGE MODERNE
Ihirccleur: Ernit Alcindor
Rue Lunmarre
ingle: Acvenue John Hrown
Phone: 2087
Exite:rnt-Internat : Condilions rdiq .::.
Inrcrilcez vos infant an':
COLLEGE .-ODERNE,
S. :"eigneient portee de toutes les i
.C' xOe qu< ~Jorcrwe pas !e :bourrage de er.nes, KI
i01cole (|1i 1r(' rY a une tite uniquement <)pleine> ma1


juge2: (l I --l-ve. t:
S .. ........
et ,, -_. .- ,. e, t crps do professeurs1ie

.. .. ... ...I

]e --. N pa ,uFout, trainerine, par -exa :-
.tion hr n te et constructr"ice"i
-- -----
z p: ar Fe x.iS ~ ; ;[0Y ::::@:7:
o r ,' c o .....n._-


XII- E45 T iNS 2"aE.LSIT*I0 CU ELfL S

r ~ ar~4 Prtki


-rn- .


2,


-:' 4


DES DEPENS CONSTANTS

MIUNISSEZ-VOUS DE
ILa
4,y~ /


1:ACcuMLA. ATEUR
DE TONGUE VIE


rOn remri.p-it a es rn t million d'automobiles dans
ie mronde trntier. Son service sar et de longue
ULr,4 'ignrifie uhe &onmril f middranbe.


VOUS pouvez avoir dec
haermantes dents blanches .
MAne si vos dents se tachent
facilemenit, Colgate saura les
nettoyer et leur donner une
blanchcur superb.
Le Colgate nettoic Ies
dents parfaitement-..chaque4
fiesure, chaque crevasse" 11
les embellit parce qui 'it
conticat-la mnme poudre deo
: oi;-. i que Its dentistea
,,,.,4,, A ut,, en ca,,,


emploient, La saveur tdu
Colgate est d4licieusement
rafratchisiantc-dll laisse la
bouche pure et. parfumie.
Achetez-en un tube aujourd-
'hui. Employee le
Colgate soir et
matin fidelment,
pendant 5 JOTOS
VoyeS ensilte i
beauty nouvelle R


- -7 //


ifJXIGEZ xE

Di4rdbzvou: Frank W. WILSON
Rote Poatta .10
Por-a-Pri'ln, Haiti.
TUE ELECTRIC STORAGE
BATTERYT Co, Philad1lphi Fl^


... : :.2.... &.
.. ..... .......: :i S: :: :

..- : :
..... -_. -.
...:::: :::.-.
.. 44 .
. ::".^ :.:^ ::
:. ...:::' .,-: .;. ,:...._ +<_ ,._


DE VOfRE i
DISTRIBUTEUKR'


-~-- .""Y"d~~P~d"~~


gglgll~


..........
AWY


. . .
. .. .. .. .. .. . .
.. .. ..............
.. ...............


j


I


;


i


NO-:


RENDER VOS DENTS (HARMANTESE




  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved