<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02473
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 24, 1936
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02473

Full Text
.;';.$ *....
:..". .. .
-I

.:.-



AV
.* .. .
.,.
......
:...: : .. .
:-: ; )-.! -
a .*,
; *


.-._... .. .
. . .. .." . ..' .-..' .". . . . ..... .... ..' .'... .. ... .. .... . .: i .. . . .... . . . . . . .. .... ... [ .- : .. . . . .. .... .. ...


9-


PAGESS


QUOTIDIEN FONUE WN 1896


S- w -A.
Urr 4 ~ ~ IA ,-~,-


r39Rme. ANNIE


PORT-AU-PRINCE, HAITI


VENDREDI 24 JANVIER 1926


No. 1387-


L'ECOLE DES ARTS

ET METIERS

La Maison Centrale ou E-
cole des Arts et M6tiers subit,
un ce moment, une heureuse
transformation,
Son directeur actuel, Mon-
sieur Crepsac, est un progres-
siste, un homme de grand de-
vouement actif.
Nous avons eu le plaisir de
visitor, ces jours-ci, cet im-
portant Etablissement, qui
compete aujourd'hui 250 6leves
de 6 Ci 18 ans.
D'abord, la court est trans-
formee. Elle est tres propre.
D'un cote, ii y a des appazeils
de gymnase, de I'autre un gros
rat avec notre beau drapeau
salud deux fois par jour, par
les Eleves. Le soir, elle est
eclairee &a electricitye.
Les enfants font de la cui-
tare physique tous les jours.,
L'Ecole est divis&e en.,einq
groups : Infanterie, Police,
Eclaireurs, Pompiers et Croix
Rouge,
D'autre part, il y a les ate-
Lers suivants : Ebenisterie, I
travaux d'caille, cordonne-
ie, forge, ferblanterie, cou-
pe, vannerie, chemiserie, tra-
vaux artistiques.
Pour 1'Enseignement clas-
sique, il y a six course faits |
par six professeurs. II y a
encore, outre les contre-mai-
tres, un chef aui surveille tous
les ateliers,qan surveillant gie-
neral, un secretaire et 4 sur-
veillants.
Dans la cour 0., on fait un
peu d'agriculture. De nos
jours, aucun eleve ne se sauve.
Les grands 6leves de bonne
conduite, sont des majors. Ils
sont dix qui surveillent les pe-
tits. Ils se conduisent en bons
freres aines.
Les 6leves se baignent tous
Ies matins. II y asaans I'Eco-
le dix huit doucht, f.
Depuis deux mois, les ca.-
ch1ts,sont fermins. Les Ele-
"c-s ont une excdllente condui-
'tei.
IF

Lda lurltU I LU't est aoUULtIua-
to et substantielle.
Les Eleves ont lo. un cos-
tume pour l'atelier, 2o. un
costume de petite sortie, 3o.
tn costume pour la grande
isortie.
L'Infirmerie est bien te-
MlUe.
Le dortoir a aujourd'hui
dsa matelas. 11 est bien pro-
pre. II en est de mneme des Sai-
le de Classe.
L Etablissement subit ac-
tuellement des reparations. 11
a-une fanfare.
La chapelle est bien tenue.
L'aumonier est Monsieur le
Chanoine T. Corno qui s'occu-
pe serieusement de 1'educa-
tion religieuse de ces chers en-
fants.
Il y a messe le mercredi et
le dimanche.
Ce simple resume donne a-
ne id4e du travail bienfaisant
entrepris dans cette mason,
par le d6voue Monsieur Crep-
sac qui m6rite de sinceres fe-
licitations.
Qu'il continue'sa belle ceu-
re.

!W. !W. .' ..

.. ..... .........


CHAMBRE

DES DEPUTES

(Seance du vendredi 21 Janw.)



Elle est ouverte ia 10 heures
15 avec une presence de 23 De--
putes sous la pr6sidence de
Me. Estime, assist& des Sece0e-
taires du Bureau : lEouaw'd
Piou et Alton Nelson.
Le proces-verbal de la sfan-
dC du Mercredi 22 2Janvir:r -st
1,: et sa r6daction i st uidoptde
Plans modificatioL,,
Les ler et 3rnie points s de
'ordre du jour sont sans obn-
jet.


Le S3me point compore ot e-t
election des Men;breo- de la
Commission des (Comptes Ge-
nbraux.
Les DDputes St{plhen La-
guer'e et Meresse Woolley
sent choisis comrne scruta-
teurs.
V oici le r v ..ai de Iu :!
(..ssiani _1 '_ -' on-, a-
guerre, Miresse < uo)ey, V 1:-
isent Lesuinasse. Lorn I)vo t,
Justin Anr.lzade, D)ci:a d,
Brizard, Lgiondc.
En consequence, les D)&.u-
tes ci-dessus (eit.-' s ,il.t (its
membres d(e la Comnmissiwn
des Comptes Generaux.
Le 4eme point de lo'dire du
jour amene la lecture rhts
Rapports de Commis:-ions.
D'apros lecture des conclu-
sions des Rapports faite par
1e$ Deputes Albert, Belizaire
et Leroy, les Deputes Beau-
voir et Albeit sornt respecti-
xement President et Jappo'-
teur du Comite de 1'Interieur
et de la Justice; les Deput"s
Loubeau et Belizaire, Presi-
dent et Rapporteur du Comi-
tV des Relations Exterieures
et des Cultes; Leroy et Piu,
President et Rapporteur Iu
Comite de I'Agriculture, e0
I'Instruction Publique et dui
T ravail.
Aux questions d'interet g6-
n6ral,le Depute de Fort Liber-
to, Me. Descartes Albert, sol-
lieite la parole. 11 soumet a
I'Assembl6e une resolution lie-
mandant au Pouvoir Executif
u!e prendire des measures en vue
de I'augmentation de I'effecufi
de la Garde d'Haiti et d'ad-
joindre a ecelle-ci une force ae-
rtenne.
La resolution beneficie de
t'urgence et du vote imme-
diat. Elle sera envoyee au Se"
hat de la Republique.
Plus rien n'etant a Pordre
du jour, la s ance est levee.


A LA STATION HH2V

Mardi soir, nous avons on-
tendu Papa Youte dans une
poesie <> de Me.
Leger Cauvin; cela a 6et une
revelation.
Mercredi soir, a 8 h. 30, Pa-
pa Youte a dit un nouveau
monologue creole d'actualite
qui a plu beaucoup.
SNous renouvelons nos corn
pliments it Youte et ia la Sta-
tion HHZV.
On demand une nouvelle
audition du dernier, monolo
gu0 .


SENATE

' (Sewe du avenredi 21 Janv.)

^

L'appel nominal accusant le
ao:0rum, la s&eace est ouverte.
II est 10 heures 30,
Au premier point de l'ordvre
r- jour relatif a Inla santi,)n
(i procs-ve'rhnux, ii o st
1 proces-verbai de la soan,
ordin'ire du ven-b'(,ti 20 jii
let 19i II dem11 e e adopt.-.
.n inmodilcation. 2o. poi n
i.ect.ure de la corr on dan-
ce; 3o. point.- Ra-.pport dL s
(C missions.

Lecture du rapport do 1a Com-
mission de 'FInAtn'uction Pu-
ique, de I'Ag _icilt LI et u in
T ravail, Informn~at i'A. so-
lee de Ia-composition de son
.i.ureau, savor : Lau ant, p -
.-ident, A. V. Can'e, rappor-
u,,. etc.
Les autre.- pIint) d1 1 'or0 re
Hiur tut 5n.ViJ'tV a1 '0-


nc'al, aucun senaur 'a tant
j"I i(1 l. a p rtib: o UI, U It -1i e I
SJOur d e la proch- int .1
;.Lmt. )-'"Uc}lami el c le-d b\v ,
... m wama ra .


ERRA- TA


Dans notre :eitorial a' hie:
intituid :l Auour du Discours
fPresident-eal, i "'esLt i-;se u-
rnt, petite e'reur que le hcLteur
{st price de corriger a la Iin
t. la 4lme ligne du 2eme pa-
ragraphe, lire vote au lieu ole
irotx.


xxx


Dans is r r1es n de tS
numero- d'.ier .almenL, l
s'st glisse un ve'o cabice
I~astic uns n otre note consa-
Cece au retour de ]Ingenieur
J cannot.
Nous retablissons la phra-
z- pour les collectionneurs :
Nous esperons, connaissant
,on energie. qu'il mettra ses
: iuvelle- acqIisitions au pro-
AIt du pays, dans 'important
-'vice do(nt ii assume la D)i-
.-uction avec rautant de devoue-
m-ent que do cornpettentc.

-


LA PROCHAINE

CONFERENCE DE

MARTHE OU/IE

4 URA LIEU MARDI


Mardi soir, it 6 heures, au
Rex, Mile. Marthe Oulie pro-
noncera, sous les auspices ,de
l'Alliance Frangaise et au
profit partial de I'Oeuvre dres
Pupilles de Saint Antoine une
conference intitulee : (7000
Im. parmi les tribes du Sahaa
ra.j
Vu le retentissant suce6s
iun Mlle, Oulie vient d'avoir
& Port-au-Princien, il est& se
demander si le Rex sera assez
spacieux pour contenir ess
inimbreux admirateurs.
Etl raison de la grandeur de
la salle, Mile. Oulie parlera
levant un microphone.


to utL lit ':
. sCnmci)
Snucoun ..
toute {. tr",-






to,.


i 1 t ,

Sep.ingle I: ,
professeul:


coI (aire I1 n'y
i" sonner Unee
cdeh chefs
L', i. i ( It -
- .'/L t I_, iii l 00 do






6t que de pro-
. p '_ : t a -vC
: ''" ," _; -: 1 C .C 1 '.

(;*.S % ;* ^ ~ t -


ILl Th 1310 (AT


V EN Di: .) 2.1 JANVIERi
E.n sn lae. ,' A:'1$ heu res
CLAn t ""' T BE T
A RL'' I IAM
HENRI WiLCOXON
(-- TIE '." l 8VIW11,} ll(C;O().N
danns 11n- s}uer product ion
(evil B. de ( lille
('LEOPA TRI
to Sfrin" du 7ilt
un fiim Paramount
(en version jmltaise)
avec lan Keith, Joseph Shid-
Fratt, (". A -brey Smith, Ger-
truvde lichat I PIus de S.0CO
Figura ntIs

SA.MED ';,a NVIER
En soide pt '.a-irc, q 8:15 As.
TDES IN ANIMlES
COUNTY H, HOSPITAL
ave LAUIr.- ET HARIt
et "' t
DE RE 1
4PE S O 't:- LE DELUGE
utne sur. production -
Mdero-Cotd yn-Mayer
r al station de Howard Hawks
Evee Joan Crawford et Gary
Cooper a


A UR ATAIER


SSOURCRES LATAN -


',(c,'redi apr s-midi, notre
(,ianAi'a'ur Arthur Isidore,
iIvi i.. le Docteur Gustave
S v-it.er une parties
S -. ; e drainage du
S.-;.,,, Erh aired Sources-
I.At.4-. nOu. primes passage
'-. n auto o ae trouvaient
ur ni- Normil Ulys-
{- ; .:i, et Pierre Proph'-
54.
Ni.- ,41urf;(; arrives vers
1'S' 'rs'4f fur iu fir, au mo-
rL nt-:" v:.'.,,.i des travail-
I(-[1i..


.4n'IM iD^II i I t a Ii-
P I N I







hca 1 Y 16 i vde dri !a e .it
1 u c Il. I I (
4, _.. '
^( .it '' : "'.' rE i (' t i (-7 i' ,'4 1 L.
';it 1' tfl* t"i-- '. f 1 (Ii }i ( .ij<5
S''" i d len s


S t(s. U 0I: il- : ei'-ulent l pas
"" cah aer co_ eetivernent de
... Irnal du Ico men-
ct :nt L t de la fin des course,
a.... ,n, e les re ,lerneni,
ji.- o Jatnvi'er un'r e Minis-
t1: do, 1l'Insti- u tio] Pu l ique
& 1.i '-7e d'un pe i f' den(I t in-
( .;et',, con e.t exrt X eSScment
. :- i V i i ,rect.



* S ,



15o


dirige par
Ingfn ieurs


6 ( .natiin et Roger Has-
: ,. a i ). T. P., 11s out
_" rateur' Mea r
A+itomine Samson,
nef Raoul Ri
S adjoint, et
SC icou, controleur.
'- "r les lieux
u rdiale at-
a des nom-
t nous y avons
L qui travaillent
n c'h ant tio.
.. u e reception nous
S, 1- Ame. Salomon
tI'- F:tis, arriva notre ami
:' thersy, President
S ..nasjon Communa-
S xA-des-Bouquets
ccC.,,.gn( de ses collIegs,
m ie"-.r.es. Salomon Pierre
,L Atlus .Ralan.
K- uses du soir,
nous ,nimes conge de nos a-.
ins r. ".mre berceur d'une
C cian.son I )opulaire, dIediee au
1 President Vincent, par M. Ce.
[,- ".., '1mmini intitule :
1; "'-- .'.,indent Carioc',,
:1.'.-' ).reJt0 admiration al -
,raves travailleurs,
S'-. e de famille, aux
.... ariieux, chantant a-
Stntousi.smre, Ia chanson
14 travail et (de la paix.
y r.i pa frappe surtout no-
tro esprit, e'est la belle attitu-
dt- des vab.ureux pionniers de
P. di,. d i, l'ndre et du tra-
v.a il, i-. nt cent fois le
nuIm )4' prestigieux

Done, i _I'resident Vincent
avait bien raison de dire dans
so dd niep diicours a la
hai, : Pa ix, i d qsire qu'on Ie laisse
travel Pr dans la tranquilli-
tL ne- ire au soulagement
do stS .,ui .a-ncQes et sous I'e-
id ~ dj.: e direction de
p is t, i 40 conscients de ses
boinsos. II otre, a l'heure
nipme ona nous parlons, le plus
rccon iortant spectacle, -eeai
d'un ._iple qui- conipread
d'instinct qu'il ya des obsta.
cles 5 cuirncmter pour lui as-
surer n.: mieuiux4tre, qui a
confi a ce danrts I a sinctritY.et
la bone i oi du Gouvernement
q'l a'e.;t done, et qui oWpO
se la force de son -ealme-'max
ridicules velleittsde quelqpes
agitateurs aussi. imp6itenta
cue demodes.>, -- ,'
A.. ->_


o*n 11111111111- a nba
"
Unvez Ie1*., .'
AX .
/ ---_-- : .--4 f,
** .; -% : .. .^ ^ : .
'..- : .(% .,-.


(UtIlt j&[ ott
54.1 '5f4(


. .


,:~"~;~,~,~,~,~,~,"P-~~)~U)~-~WCL~e~lC~Y


i :


CA A f_ A -f_


ii
'1

4
A
4


w


01
b .^ !! ^
........ .. .......




tAGS 3 'LY~ NOUVPUSTE S Zt[ 1%c


SI TL'ITALI


LiBFANT LA S. D. N.
NtW 1. l-No. d'hier)


AC ( j ... i ,
M. (Vamaeeland (Belgique)
a declare: < se laissent\,kpas rebuter par
vucunc w nbleo tAche, 1i gran-
dcuvont'p swoent les difficul-
tUs, les deux declarations que
nous venons d'entendre appa-
raitront comme un encoura-
gnment.
*Dan-s l'une comine dans
1'autre, nous avons retrouv6
l'Vffirmation nette d'idees et
dr volpntes qui sont justes et
4cessaires. Les dirigeants du
Roy~uae-Uni comme de la
France entendent appliquer
L,:yiv Kt ; ., t.utes les dispoi-
tions du Pacte et de recher-
cher en meme temps tous les
moyens propires a hater Ie ri-
t: blimsonint de la paix.
.Nous ne pouvons que ie-
liciter les hommes d'Etat res-
pcnsables des efforts qu'ils
cnt faits et qu'ils continent
i 's' imposer. Mais tous deux
ent souligne, avec raison
qu'ils ne pourraient aboutLir
que sur la base du Pacte, d.,ns
kncadre de la Societe des Na-
tions. Des 17;rs, ne voudrait-
Ri pas mieux eviter de perdre,
un seuI jour?
vient de donner des preuves,
iclatantes a la fois de sa vi-
Keur et de sa modtration.--
s measures destinees a don-
ner effet a P'article 16 ont etie
approuvees et definies avec
fermete et avec measure. Cer-
taines d'entre ellies, particu-
Ifrtement graves, entreront
automatiquement en applica-
tion 'apres un d&lai don't on
petit esp6rer que toutes les
parties en cause retireront le
maximum d'ttilit;.
tait-il pas indique que les ei-
forts de conciliation se trou-
Vept eac6s dAs d present sous
lt' auspeices et dans le cadre
de la Societ6 des Nations cie-


inpme? Puisque les dirigeants
d4 cl aUx grands pays ont de-
j;tpnsacr= & qette tAche une
gXa te part dc leur temps et
,de'lTr talent, pourquoi la
Socitei des Nations ne leur
doin "rait-elle pas mandat de
rechercher, sous son egide et
sous sor control, dans l'es-
prit du Pate, .t'une solution que les trois
parties& en cause: la Socie6f
,e4- Nations, 'Italie et I'E-
Vh4oie, pourraient accepted?
S%$Si cette suggestion rencon-
trait I 'approbation des mem-n
i:bres de cette assemble, je
roia. que la position morale
delaa Soci6lt des Nations se
:,rquverait renforcee encore et
il Jes ..chances de paix se
tuyeraafnt augmentees.

<,' X 4temkine (Union des
R_ b4 ybeues soviktiques socia-
air lav I portee po-
Pff0orrts qui ont ete
e4s"_!4 cadre de la
l nations afin de re-
niflit surgi entire
;M ais non pas la

.4 rAe s ,T n Anftie -

sang. cou e.e

IA 7s sentence aun
elation du Pact4.
je esat mis ex
"queIques Joura,
s re de la Soci4t& des.
N Wt proc6der i&
IMmesures doe-
tp lI ceatioob

.::: v.-


des hostilit6s et an r6tablisse.
mnent de la paix sur la base do
la securit6 general. Etant
do4n6 toutefois que la Soci-
ti des Nations procede a une
premiere experience de ap-
, plication des sanctions,'cer-
taines lacunes peuvent encore
subsister. Neanmoins, si cette
. application est grn&rale, corn-
plete et loyal, elle peut pro-
Ouire un resultat certain.
do I'ensemble de ces measure ,
i: y a eu parfois des hesita-
..ons et merne des cas iso5ks
Ile defection, mais I'enornie
I pajorite des Membres de lu
Society des Nations a accej>
ttL les sanctions d'une fac.on
tesolue et imrledite. L'a,-
plication de ces measures ex,-
(:era des sacrifices mais q' {
S-ix peut etre considered coinr-
rme trop eleven, lorsqu'il s'a1t1
C de la defense des interest. W
l a paix?.
XCest pour sauvegarder i:
cause de la paix dans Ie pr.-
sent et danrs I'avunir c ue .
dressent les Etats meinbv-
de la Societe des Nations-.- t
dian est spontane; ii revet a:,
Scaractere universe. Les pe:-
pies qui y sont entraines sont
times d'un sentiment de so-
lidarite pour faire face au pc-
1 i1 common. Le monde, parvit-
Al commence a cornprendr-e
(.1ie Ia paix est indivisibi,. AI
dcevient evident pour I'opinion
ptiLlique international qu'iI
n'y a pas de difference fonda-
mr4entale entire un conflict pro-
c.he et un conflict dloign& avant
lieu en Afrique ou en Europe.
L'idee de localiser et d'isoler
los conflicts mene fatalement
Ki la 1iberte d'agir it son aise.
La necessity s'impose impc-
rieusement de prevenir tine
e;tastrophe mondiale en I'en-
ra yant lorsqu'elle est K i'etat
embryonnaire. La meilleure
methode d'y cboutir est .ne,.
action collective, ferme. reso-
lue et unanime. Peut-etre la
gravity des measures que nous
venons de deereter eontribue-
r2-t-elle au enforcement des
tendances favorables au ri-
Sglement pacifique du conflict
I italo-ithiopien. Peut-tre fa-
; :ilitera-t-elle le couronnemen e
des efforts deploys ia eett
fin.
riable, dans le cadre de la


Society des Nations et con-
forme aux principles d'inde-
pendance, de souverainet6 e
('egalite entire ses Membra
intervenait, la delegation so-
vietique serait la premiere :
sen feliciter. Ce serait I'is
a-ue la plus desirable. Dans e '
cas, la mobilisation actueile
de ]a Societe des Nation.>
pourrait etre consider e coni-
me une experience precieuste
pour I'avenir. Cette mobilisa-
tion servirait d'exemple et
d'avertissement h tous et mon- ]
trerait que tous les peupics.
mnembres de la Societe des Na-
tions sont toujours prAts a
resister unanimement et Cfi,
ficacement aux tentatives'det
quiconque de violer laiaiNi
generale> i

M. de Madariaga (Espa'r
gne) a constate le grand hom"-
Lre de reponses aux proposi-
tions, regues de la part des E*
tats membres de la Societi des
Nations, et a tir4 cette coa-
clusion:
d rite de ces -reponses sont por
sitives, nous sommes en prq.
sence d'une manifestation ini.'
posante de la solidarity qu'im.
phiqpe le principle de la Scici
-t.does Nations et die T'ffi'
cite# de son travail? jajout
oue je suis absolument ceP-
tain d'interpr6ter le sentt-
went d.e opinion publique de
towus l pays en questions

(vor isae en 4ene pagie)


r.,


SDEMAAN)EZ LA POMMADE
La-tmn strai *. '. l
i la Cordooncrie Mont-Carmelr
I tYPPOLITE JEUDY
S cit1bre preparation de
Io-Ro-Co.


x~i


:114RiTFORD HA TTER I

STA fT! O

Crand'RveV No. 12'

Phone 90 .,8

Hartford ( :-

Batterie Gr(k; ti( '



Ce, vouPlez-v Iu.- .e v e 1-
tore soit toi >in 4.- p ,,. a T;, -
tiSr?
ommes W'affaires, Vous
'.ivez pas Jt- tempo a penhe.
VcDi ca-vous clone vodus 1viter
rille ennuis c'u4espar iMe
r~aunva se ...'. "' t "iee
S une vointIl
elep o e i is li.

2t 11 vo prk. ntera la
Sbatte V:e 1',r t-ord GoldE 'i-
E sy>. o. rY-dhure l :

ilLit. EN & C o t. a la ,,I -
l.ie. .. 125 .
Deux annees de service conr
.n us soent aranties Lout
;.e battene t ,H rtford Gold -
inpc: dont ia relame n 'est
)}u5 K fire on Heati, o l le

une artford U t uoldstrifesr
<,eted, rla i Grand'u1 e, nA
?BS1 ( de I Epmei e di' n-
rIl<, N o Gsoeny (Blce ntiIe
1- 1 s des Caseanes et Iu
r n d'e-Ma rs; et vous vous
ucou:s I a lIMUn s lnomye
'oV'utiJS as tue a m-
o, ma GrsandRue oaNer1e. ,
Les batteries slartforn d
(r'ld:;tripes, vendues par A.
]. HARTHELEMY & R.
AlILLIEN & Co. sont lesmeil-
eures existent en Haiti. Elles
eint 1e-. soules qui sont fanr-
1nes avec dies plaques de
plumb et qui ne suifatent pas
au coursade longs voyages
N'oubliez pas que la mat-
son, a la Grand'Rue No. 1256,
charge des batteries sans aide
d'ilectricite.- Livraison im-
mediate. -
Venez-vous en con vain cre,
in bon accueil vous est resor-
ve.
Location d'Ortophonic a
Mason de deux dollars par sot-
rae.


- eMrT ~


SA VIS I

Jockey <


IPORTANT

Club d'Haili


k:A
\' y_ tiA.K .~t'i ifi ..M 5. .

: d ..++" ".:_


'~1


I







*1

4
ii
..1
I


Devsme zvotre prctpre Oomptable en onaunt us
ComptU do Chbque la Banque NtioInae dk he
Republique d'Hajta


I'


1'




*17 'U
4 4


44j.
- 4C'&~,4~ ~44


o7-t, ut ..


-.rrrmrrfi 4

/. -,. .t+ .L:"'



4. 1 4~
-4 ^ ^ "" ^ ^ l
.:. -,-.. t... .-.r .,. .. .
--.o'^ : '.'2f-^- st *^ V ^ m s
"+- ..-x^ ^
...^ ,.
;:.: .\, ^. ^,U ^ ..* *',,.
*!* ~ ~ ~ .=; *. .,:-'' ,i ; ,f K vF y lu *
< *'* ^ ~-' \ :-~' ly J. x AB',2- t* ^' } ':
.-. .-.-^ ~... \ ,, ; ^ ''.,'r

. _-, ./ -.'{ ,*i/ 'i ^ ,
*'* .. *'....* ,? ^ ."- .v :* ..;y i <

-* i .-. ,^ "w '- "'- ,; ,"* Y CA '** -;-y^
. \ ; -,. .. :.., ., ." .-


nP e phne 289 a
,4L,, 4 e ilcpwone 2891


-4 4;.'- '4


L et b-a .n t ^ s4. a iCLp' ; Iti- -\1 <;iit\tJ I i
.hode U .e, .;.... >. t, a a u m -nufc U r'ge orgtKsaat,,u1 PensiorT.J
'-co -. ( t..: a .12, Cours cassique general
.e on [.arLi.-i -..., (.-cur s -. 5CLe c-Dactylo. Comptabilit4, Anglai
' 4^.'. r .. ,... :
,--.( 4 .:..-


* x-.


tF1 lati.cni de gi a C e
n-i euae qa ite.
L i n apeh' eqTietueC
(t'U IK Lit.4iCK vnti put {\{}. ea-'
InioUri. peiietsn en bnluie ans
toutes -es directions de Port-

GLACLER' L
Nouts av3.i to1 jou.I's l
v:aindts dernier's mo1d7les ic.
l aeieries en 2 es a pa .L d(t
3 25.00p upeau~s, vendambp
.vec facilities de paiement,
et les plus economiquesa.
- 'REnM GLACEE
-. ~ ~~ .;


4.


Messieurs les inte-res Un produit nouveau, qui ne
so.nt avises oue le tickets da e ecede, en r n atx meiileures
ar-i Mutue! ou S' eepstake marques de I>ays d'Europe
a Gourdcs 2,00 im p a v s ou d'Amerique est offer au
snr, 1e CfhaTlp de Cour-. tubiie haiten par I'Usine eD
s2, peun v on etrte preo .. 3 .ace de Port-au-Prince. Go.,
tes au Burean duJa c ey cl l tez cette dsliciepse crme, et
d'7a-ti, "Place Gef""ard,.o -ousse"ez convancus. u O
les sept. jours maximum .are Faites une ag.reable surpri-
la course. Pas4s ce d61ai, p e a. votre famille en appar-
ticket.s non prksentees saj t tant de la (.Crme Glacee Su-w
considdes &wmme aMnuIli' 4:Urat ~- pqur le dessert: ...
Port-au-Prmce, le 4 Janvier I Tous en raffollent.
196. ........ TREPOT
Port-au-Piince, le 4 Janvier FRIGORIFIQOFI
96. Ns ehambres froides int
-...6-.. .'.- "-"i. ^--.r.) ..i n n. ,. i f c i f ises point
focev t10 d'HaY1i. tPe-uvt -reeev6ir iinport
-- 4- -. .. ....: i ...-.." .


elle quantie. ue viande,
poisons, de 1 6 g u m e-s 0e
.i uits, etc.
Le Public est eordialemrnt
invite a visitor notre usine et
i inspector nos modules de
glacieres et de sorbetieres
a'.ns notre salle de vent.e
Consomminr dt. la t,gla
est fire de l4conomie".


TIMBRES-POST,4,
Demand d ucheter a0ds0i
5'.e habitiens *de- to-teSA^iCs
(- nie.e que los xJubilee des
Xwlonies Angai ses., C,4er-*
liers se distinguent par le.-
filie du roi d'Angleterre- pr*
(ee sous les dates 1910-1935.
IA/offre uquel petite.-qt'l
le soit sera considered.
S'adresser ...
Karl Gaetgens, Rue au
repas dit (RuelleDuncpmtb),
Bois-Verna, le Dimancle a-
pres-midL. Phone. 2918. .
Rent Lilavois, aiite.
(Bois Verna).
Mardi martin et Mercredi a.
pres-midi. 1916 GrAndRue.,.

A VENDRE ...
1 Voiture Ford CQop6 Mo-
de e19356. ,,,
I. Camion Ford Mod4
1982. -
S'adresser a:
Taw..


-.. .. ... .. .... .. ..


Expalm"N"


....,~~


omakkimm amma


i~


21-1.1,,-


us mmemp


. -I no
rt .-. -- -.. .


-, -0 parwt
^ -+ ::-. *.... .-.. -.:.. : "-re u x, ::; .
Co-vmpnfrn o 0 p -g, 50 Tube di 20 co:r-0
tui aluminium d4 4 comprrm :i


c


PAGE 2








Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.








Cette page
n'est pas disponible.

This page
is not available.

Esta pagina
no esta disponible.




M m .
24100fA______


me


I t EICA L TOL
R V A.. RIA IjV PARFAIffAT
i0'iDIJX titM W 8RONCHITES. ENROUEMENLTS
INFLUENZAA. AJfECTIONS DIES POUMONS
PORT-A'JU PRINf?, '-.iOl, WT LES PROVINCES&


Angle Avena&Jott fBrown

Externatinternat : _ml4itjM"s modeiqum
lnscrivez vos eafus au
I r"-'".. -. -_ ..C O IL..._ .. ...... -,
CQLLEOE NiUDERtNE,
A 4.1 e qui met Penieignmtz4 a por-ee de toutLs les bourse
?io 4 pn pSrtifesse pas:ps&uurarago de crino ,
rtle qai ptarrew A ine tite4 Iuquemwn' 'plWiaoe uae dtote beW

l" iI i w qui Aa'tache ~ i 4enr et developer toujoura 1* I*
e(ment: do t'4Iv,
^^pfe f[ f : -
?m. I ufttst'tt que oe ioue rai.u t corps de urofesseurs le plus
fY11 p' homogene,
i ie plus zi,
e plus competent,
et le plus capable, ,srtou truer, par '.xe-mre, & I' action


dtue tmsaet lie O 4Ma Isto te

CiAl DiCAiiLL,:.:> 1, ADL0 V i V.
t jtLjg jjj Pij i'. dLX<4rt, Vdt >
GEINT T OE MOtNALK iA'4 12 'i'i i
i'RiX ABSBOLUMLT AVAN'LACGUX.

r(RANDb UtUiA flO P; L.;UNTrE. l-
Lunlilti et Verrt : & umeV.
Mon du: es vn adkek iLrxy dale a
verret sales au prix d&: ^ 1-00 la p,
La L.ixd&uox I vra juqu'au 1 N


'K ..-. :


tnKt_


A. DI .ATTlElIS &


.94* tit li'tPA


2
4r~ {v ~*j~r~


POUR VOS EN FANTS
Quels tfo g h -e iS qu. no ruve -' p.-
Se 0dornc r 5 Ar e -ta To rmaho.o !a
.. plus .corrpi'ea ? Qucis que soernt sei
moyens, on p.eut toufours c :;t'CCer un
compete di'pargne 6 '6duc S:oLn. A irnt6r-,
compos, 11 prend vito des proportions.

LA

8. BAN Q U E ROYALE
'.U CANADA
: .. ... D U C A N A D A





COLLEGE SiMON BOLIVAR
asWignement Primiatre, becondaire et. Spcial
internaLt et Lxtetuat
:11 43,p ulagny, 1143
.f.pbone: N. 351
.'.."JEAr tour. Nuumc CL- UM. T
: jet des Eu es: RenA CIHAMEthL
AAfmnistrnteur: Charles de CATALOGUS

Fondi en Janvier 1983, t Ctbege Simon Bolivar a dejA m6rite o
_- lA e I tlUUA dte Luue.td i laue, s tucCiiu*e to u8e ia tillat lot-
Ri*-AUn Crlique, nuwidt tCL Ujtri Ateti at etarn t.ai ULS.
i.. A eja cunnLu V ingt Lrtl SulAt coflqtfl at Ai4uAia uu bd4fx
Urflt tiere eat erem parte-s. L5tI-L, anl" e'coeue, it conuaalssatL CaU
-WCS 4'trit gen SeCLlolS A. I LL t u I ArOnS zuccE ConipU$M tlph eten S*-
104Mh A et C. ('eat d'auilura in ttuw t4oAu btewiuAutre de k'rL-a&-
c a preseteitr ctie eleves rtux 4UJ& b .tecutiO uu ItaccaiatUreat et
WAt cUinu truta anneea se i tsie de, ubucces & 10 lows en becuon A
Lwi Clausique) et en Sectioid 0 Qecutan i Mlerne).
Vorgiamation solid de i'EccK Qetm C e ptevwu at mdleurs oac-
Sas en sapi p4a4a&ag veiij.l L (Mrp acLuil: (eI Vrottfents,
Sentt et ap6cialise& *suraf Juhtr einrIn t, LveR M'adN des pa-
SM ( rin W AidtuM d4 )'A; 4C i iUo ,tunwce a ia t-
It d'i Ohivu des ktudea.s On 4leo conte au & oidge bimon Boail-
t: r t.mu 61ve quli fnera CertainetLu CLe Lborne S etUd.
SJAB ClasweasefaPmfuires aont oiugautiel tIs aue uuvslei bulAes a,
-' prelUitI4d Aeaver .tant tA bats tmmn t beconiairt .qua ia N o
Suafiledtdont tes conditions oti eLt enuv gees Pour tdi4 sion
p wlat p boermet a ban nxa et t.ieM&.. rvr taul IWt ia LOiuec.

lj' s lasm. Enfantines osot acdulas par une camp entrants
an i OU particuler de cMacun des enfaits confia aun tJoJ

b.M "W" 'M Leetttt, $ et Laaguee Viv)n, e-
iAds "B o-D We tapT& 0'. CeMPam-

Ul-: :'u snim i r .... ... .
.i..ll .. -. . .. ... .. .... .. .: __ .-
,' tio ~~~~~~~.>a4 jee evsg tr l tteto


Lu buidc t t ULtt'i* ist
nouveau pneu s ul trc& tleat

leniwn ei offre ue duri -



adolitt il O epi Seu 4U1 el ,


UnI T O .tUS., ".


in t i at art iIn iv W&S




7re +- liarce (e pacu 6-ovi

I ear G- ci vua reu aliret S 4&

&cononTies les p ,s cpprecia-




SOC/:2'TA ft.fTJIN,7 4.IL
D'A AUTOMOBILES



Ma ebranche, Ge-




Republique d'fluitH


41?' 4'

K


4 4., r



4 4


oG. -s


nP~wnanzwnams~


f au


I
4';


K


2i"


4'J9:


A .lw's


va.slte


....tes


M : : i


'4


"- f^ ^ ^ ^ditili i~ ^l
-+ ( ._+ + i : -._. + -;f +,'p l l .. ....... +
?".-:- : : "-.. -.. .. ../,- .. .. .'-: .." +.-. ,..... :" ...>... '+ ^b- ; j_^^ ":I
&" .." : 4 9

., +< i: .


4.
_
$. ~,j.
?.


. ... k, ,


,-. : ..


2



yr 4.
4,


44.


4
r *
44''
4 4'. ~ 4:I~' "03's"

4-' [1 .4
41
~ r~4'r~
-t




41 4 ., .4
4,4
'4.


~(
'4

4. v"~2~


--.144


.J


rt~urap


" "


I


4

t
.4
2

.c~ I


~a~r;ascf~*a*~P~Pn~' ~-~~IQ ~QiQCGd~*SWruuWr~gwrv'


;~.~~~~;r;~s~ird~B~c~4~l~a~ac~E8s~~a~


'''-


:::


1. ",4


,o" t (


Fi' ibtc.-- ASi.pi..p
4 4- 11ad hot1 Utwns
e n u r6ggi dtvufa-
;po am Gtand V"i-

; bAaJ-XoT Jfanat
Q ui ya jJ t* t paw
'ule kiud i'truaver)As Qiair
el m._ no_ re foart .808

The~ L'n 2urqueteOtt*u-
U u, u4f ueya-l.art

s tpi .tie iLajoiegt ">
tJ Ij)p dae Mars, A Y^piilt ^
r I O e A u igau, fla



I it 4l-4: 't4 I a41 Iie
4 / 1 &
c 14 P-i hiarte i ^


vs e Ic


ti'O




* i


?AG#


;.SL..PLL SOIREE
tflA TRALS
.-PJESPECTIVE

ipblie apprendra avec
pl air la reprise des f6tes
thbtra.les de la: Missiou Pfa
triotique des Jeunes',La trou
p u.teera cette ann6e au
&tn.de 'Eglise St. Paul le
ler Fi4vrier A 8 h. du soir et
, e epr4,in#era uLe Poignmrdo
de Theodore Botrel, une co-u
nmi4ie de Courteline et une d&-
sopilAnte comedie locale aUne
Ssifnle Ffaire.
SJ.produit de ces fetes, corn-
met on le sait deja, sera af-
feet6 A t'entretien des coles
d4 soir de l'Association qui,
dqppis sept annees d'existen-
ce, na pu encore beneficier
d'une subvention.
;Le Comite prie le public de
seo rappeler que le theAtre de
St. Paul, bien que ce soit une
dipendance de l'Eglise du me-
me nom, n'a rien de commnun
avec celle-ci, et que les fetes
theAtrales qui y sont donnees
par la <(Mission)) ont un ca-
ractere exclusivement mon-
dain.
.o--
.-w- ^^'^ aw.a w ^s- M

PRIMEROSE

Primerose... Une intii e
tragedie d'amour dans une ti-
ne combdie legere.
Primerose... Un film aristo-
cratique et sentimental.
Primerose... Plaira i tous
ceux (et ils sont nombreu x)
qui cachent dans leur a-me une
toute petite fleur blue.
Primerose... Vous enchan-
tcra Dimanche pir au Rex.
w,# 7 7_ .1~'4 .m -' -,-'-

CONCERT

'Musique du Palais Nation. il
Garde d'Haiti. Dimanche 26
Janvier 1936, i 7:30 h. p. m.
KXiosque du Champ-de-Mari.

1.- Blankenburg Fid&-
liit, march.
2.- Boieldieu Le calife
de Bagdad, ouverture.
''3.-- Braga Serenade des
ages.
4.- O'F. Savaille -- Bana-
na, meringue.
5.- Verdi Miserere de
(II Trovator>x


6.- F. Manigat -- Valsons
Lyane.
7.- Jose Padilla Qa.
c'est Paris!, one step.
S8.- R. St. Yague Zaffe
yo, meringue.

'A t f lt*i0 Jsst frowL -
LES FUNERAILLES
DU ROI GEORGE V.

A Occasion de P'enterre-
ment' du feu Roi George V
d'Angleterre, une Messe de
Requiem sera chantee a la Ca-
th6drale Episcopale,Rue Dan-
te. Destouches, a 8:30 a. m.
(Mardi le 28 Janvier.


SERVICE NATIONAL
D'HYGIENE
ET D'ASSISTANCE
PUBLIQUE

SSection de l'Enseignement
et de la Propagande
dHiygiene.

Coaf6 rente d'Hygine
et Clnima Educatif.


Mardi, 28 Janvier 1936, ia
5 heures exactement aura lieu
x la Salle d'Anatomie de PE:
coede .-M6deeine la.conf6ren-
ce m onsuelle d-iygiene, a6 ,
compagpne de projections oci
nmtatographiques.
I ats, les 6e1yes, les
.-"le public en g"
.... .. .. I
S '.'... qu lapresse y
K *frixtnt initbs.


w sWa1-ij I A I I A rKwwvw i;


DE CUBA:

(Notes et tradictim


I
vi


PARAMOUNT

le meUleur spectacle de
Portoau-Prinee



DIMANCHE 26 JANVIER
en matinde, & 3:30 heures
COGNASSE
un film Paramount
avec
TRAMEL

en soirte, & 6 et 9 heures
MARIE BELL
Societaire de la
Comndie Franyaise
JEAN MURAT
dans
L'HOMME A L'IHSPANO
de PIERRE FRONDAIE
une superproduction
Vandal-Delaec
iditie par P. J. de Venloo
iealisation de Jean Epstein
avec
George Grossmith
le roman celebre de Pierre
Yirondaie, avee sa grisante at-
rmosphere de poesie et d'a-
mour, enchanteresse et capti-
vante, qu'interprete un cou-
ple ardent, idtalement assor-
tl, don't convaincante la force de leur
amour.>
% Y. '-- -.r .--4




DIMANCHE
: 4 heures 30.
Liane Haid et Charles Va-
nel dans
L'ESCLAVE BLANCHE
Entree: 0.50

8 heures 15
Camille Bert et Elmire Vau-
SlcE' dans
LE REFUGE.
c(r Gabriel Gabrio dlans
JOURS ID'ANGOISSE
rvec Maria Jacobini.
ntree 0.5C


xique offre cet exemplaire a
Cuba dans le but en cas de
succes--que I'intelligente ter-
Se des iMarinello, des Manach,
des Emilio Roig Leushering,
des Enrique Gay Calbo, des
Antonio Bustamente y Mon-
toro, des Jose Maria Chacon
,y Calvo, des Massip, des Ro-1
berto Agramonte, des Alfre- I
do T. Quilez (de WCarteles9),
de Miguel A. Quevedo (de
cBohemia)) pour citer quel-
ques actuelles illustrations de
la R4publique cubaine, fassee
lnedficier de cette invention
interessante, lenfance eveil-
16e de Vile voisine.

Pierre M. MORPEAU.


1
pa
I
1






a.
,! ]


.. .. ........ .......... .... .....- ....- ..- .....- .....- ....-. .-...- -



N. A T ... .... .. .. :. : --.. :.. :::.:. --.::::::-::: ;. -





" .: -



NOUV UAUTES


-rt Curbin et Tobac Cubain.

Sept etuis artistiques conte-
:ant des tabacs cubains ont
i't offers par la commission
rationale de propaganda et
defense du tabac cubain, aux
sept rernarntuables arttisLesB
qui prirent part dans ie film
a success intitule: eQuiereme
siempre) (aime-moi toujours)
dans lequel on fait grand lio-
ge du tabac cutbain. Ces ob-
jets d'art sent exposes au de-
partement d'Agriculture. Ces
etuis en bois p:ecieux du pays
cubain ont et' remis avec une
cddicace expressive a chacun
(des artistes: Senora Grace
Moore, Senores Joe Leidel-
mau, Lea Carillo, Victor
Schertzniger, J. Cohn, eomme
presents,- jolis souvenirs
(ies maisons a. Lxcepcion *ie
Gener <(Partagas>, < da>, >, < mnon Allones>,. lieta> et <

SAffaires postales cubaines.

Le Deparirtnent de Commu-
ilcations vient d'achever la h-
c uidation de- competes avee -es
diverse nations qui ont sigrne
ra, traite postui avec Ia Rep>u-
biique de I'Aphtre Marti.

Jouet Mcxieain pour
exereices menlaux
N.es enfanis, offers a" Cuba

Par le batke,:u *Yucatam --
en excursion d^v es pirofes-
.eurs mexici .-- arriva a la
Havane, Sen." 'rDon Hipolito
-alazar, Clh.- -e division de
t Secretaiv-oie d'Education
Publique du Mexique,1e grand
pays aztequo.
Senor Htipolito Salazar a
russi pour mission, de la part
au doeartement si important,
si conscient de son role enmi-
nent sous I'actuel regime pro-
g.essiste, vimil et human Ju
C. President General Don La-
zaro Cardenas, glorieux fils
c'unme terre glorieuse de re-
mIettre an Ministtre d'Educa-
zion Publique de Cuba un
jouet mexicain adopt deja
par tous les centres d'ensei-
gnement du Mexique et qui
m:rt aux enfants pour les
exercise mentaux.
&Educacion Publiea> du Me-


CARCO La deanike chane .....u.w

B r iu m es ...... ... ........ ... ........ ........... 4 ....

Tene .resg ....4 It4 4441... .. 4 *4...4444.... ..444 44* *

DABIT La zone vert ......... ..........................

LUVERNOIS La mason Camille ......................

EHRENBOURG Ilya Sam reprendre haleine......

KESSEL Une balte perdu ..... ................

MAUROIS Magicienm etl toiciens ..................

DUPLAY & BONARDI-- H iioqabale (orgie roe-

m a lines) ........ ... .......... .. ....... ........... .....

CHERA U --Le mulet deiPhiias ........................

DUHAMEL La nuit de ta aint-Jean ................

H1UC Hommes et doctrines, .,..............................

;IDE Lea nouvelles nourriures ...........................

ENFIN, LE LIVRE D1U JIOUR
LES ANTILLES, FILLin DE FRANCE
par
4ARTHE OULIE.


JOCKEY CLL4 D'B 1HAITI


Courses de Chevaux


Dimanches 2 vi 9 F"c'rier 1936


A l'Hippodrom" fe Cimncerelle.


Prolongation de ia vie sane et active
Traitement des maladies e
11 eps pTV ovt irav If, p~us ceiebrets savants
son io .t"::i,; r ci 'S tl i l.,', t,, S, rIthe prccot e i mt n 1 ta
der.t:, t ,\:;h'.s I rsi a -_- ,ntent prouve,
p",r Cet- --- --q i I.. tcv wilijes ou phs'-
StI tes pit I a ci 'ictitt i S.nte peasant o 1re
renclacs. m,,i!t :i:c p3' a :r-.rodtuchon .dans
ta etretsi i tts W giandes vities
c ic !c K \ I Lt l,
KALnFLt[; aD ;eti t forlific tols I tf&-
cmens 01s 11 tnt Pi htintnon, entd i5 s;.'iM et Ics
forces prrEltcs', '. nvc ti riutritionc. dbssout et
ehmime Iacide J'IqM.,tUrts et les toxines,
Aprsa cure Wte KAL- 1 vl os makiaesset
von mafadizs .ccsseront, la de.presston ner-
vtense disp.A-aitra. Vaous dcviendre dispos
gat, cl ltouirvz (te la v-re iune el sainc.
- KALL.FLUID a obfcno 5 ;rands prix. i m&
d:ilites Wor a Pa rs LitLtdres, lBruxeller,
laeniencc. hotie. nI ve'ur .'trns toisutes e
p ai 'f ticis, LiaboraIoaresdu KAI.EFLUIIDe6
Wd LExrtrmns, PA M-S. t)crmaindez yratuileetei
la brochure ex)icn ve i h t lisle des. iurisons
a9 dep6t s Portu.-Prite .Pharmacie ., Baich.


DAN S LA VI E
DEH AQU E
ENFANT
ii y a une #poque pendant la-
quelle 'EMULSION SCOTT
'huile de foie de more est
vaiement necessaire pour la
santd.
Elle aide A renouveller le sang
et A crier del a resistance contre
I'ankmie, la scrofule, la tuber-
culose et d'autres maladies.
8 mmNOaa M 8u 0 O & OmIa


A VENDRE


1 Chambre a coucher -
Salle a manger,
Pour tons renseignl
s'adresser a la resident
ve, du Tres Rev6rye
EIroll, a Turgeau.


LEM ULSION NMachines a 6erire Retm
A VENDRE SCOTT Machine a calculer DAi
-> nOlbans, paper carbon
A vendre pour cause de d6- dHuile Fe t de Morue st aites vos achats chb-
it I : alimenat-tomnique recommande t es vos acht ehz
rt:C ouc par lea m4decins dans le monde' :
I Chambre a coucher et Di- | r. Refuse ourwe Imitation 1
rs articles de menage /

W K. HORTON, Jr. 4 Lo T. ..t._--n
S'adreser-:* a" -~ T*a rTtpa & d-.wS oLab*. :: : .... i
Ha ut Pen de Chose 1 t i atolTs, eenNorvegmemeooleapoi :
.. .. .. .. .. .1 -4 QU$.. ls .............
TWiphone No. 3521. Plus Eflcte como
ures de visite : I ule coik entiet e plus grand nomb re
Toua les.. ours ie 9.. heures 'Z .4t EBII eat ti tompar--son 1
'm a 6 heures p n :. ... : ..- ..i% .....*
.. . ../. . . .. . .. . . . .


. ... .-.. ...
..-.. -...
_ ..-0
5 ..-0.70:f:
4,3.5 ::


Le vapeur PASTORES b.
B. Voy. 54 part de New-York
, 22 Janvier 1936, directe-
ment pour Port-au-Prince, est
u-ttendu le 27 Janvier 1936, en
route le mume jour a 4 heures
de l'apres-midi pour -Iings-
t:n (Ja.), Puerto Colombia,
Cartagena et Cristobal C. Z.
prenant fret., passages et
nmalle.

Le vapeur HAITI N. B. Voy
24 de retour des ports Colom-
biens, de Cristobal, C. Z. ct
Kingston (Ja.) est attend 'a
Port-au-Prince, le 29 Jakvier
1936, et continuera at 6 heures
P. M. le meme jour pour New
Y ork, pregnant fret, passagegrs
et malle (via Cap-Haitien et
Port-de- Paix).


Le vapeur COLOMBIA S.
B. Voy. 56 partira de New-
lork le 30 Janvier 1936, di-
rectement pour Port-au-Prin-
ce ou il est attend le 3 Fe6-
vrier 1936, en route le meme
jour a 4 heures de l'apr6s-mi-
di pour Kingston (Ja.), Puer-
to Colombia, Cartagena et
Cristobal C. Z. pregnant fret,
passagers et malle.

W. E. BLEO,
General Agent.
..a. .'wwitt *

: PQR.TAU:.nIN mf B
3rand assortment de verre et &
Eoflmtfs pour tlunettes 4 la meU
teure qdaitt. '
G, aen, fae de
Lo. I. WoolUy.


9

)
I
A-

I


4 1

A
-7-, 1
I
I


JR


.........:- :
M.M.
...............
.. .. .. ..


m


~c~


~m,