<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02405
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 6, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02405

Full Text
I


......i.:..;;.. .


-. -i--irk.


s"*- '+* ", -. it.z tt. I "
QUOTWISH PONDS SN18K
18496


V -


"'t. ANNES


- h1 (.%7r3m'u t 7r j~ ~. *t" iFW--rI4.iiIt~


-P'QLAD. lCaR BAMAW


I.


SAMEDII 6 AVRIL 1935


S .-ir ^ ts-*- r- --- -- ----


No. 13503


S" '--) :, -f :' r -- "- --- l',.l -; '._ ._.n..s..:....- .........


132 me ANNIVERSAIRE DE IA MORT
DE TOUS3AINT LOUVERTURE


A'~~


trateur, en iun mot, un I
me de genie.
Lamartine a dit de lui:
hoimme fut une nation.>> B
* champ _appe le: homess les plus extract
, naires d'un temps ouI
d'hommes extraordinaire
paru.>>
Wendell Philips placid
rm .a rtyr Tou ssai nt-Louver
au dessus de Phocion, de d
tus, de Hampdien, de L
yette, de Napoleon, de V
hingtc.,,. Fait prisonni
Saint Domingue, en Juin I
par Leclerc, Tfussaint-I
verture fut exp6die en F
ce on iI mouruc, an For
Joux, apr;s.i dix mnInis de ec
vit6 et do 'cruelle4 siuff
Sre.s, >c 7 Avril 180}.
Litle ntire iet d a'(
ontoure ,a noble figu-e h
rique..


SES PAROLES


Ap )'s la conquCte de lah
tie (ie P'Est, Toussaint I
venture s'est ecrid, dan.-
iha:uteurs d'Enne'rv: nun vol damns Ia region de
gles, i tfaut qu:. jo sei
dent en regagnant la ut
Jo ne puis plu. eLtre plac6
sur mu rocher, et ce roi
doit tr- 1'Institut;ion col
tutionnelle qui :me gar'
ra le Pouvoir Lant que j
rai parmi les homrnmes.:<'

En a)pprenant lo pVr6p
tifs de F'expedition Lee
Toussaint Louvert.,re a
< liberty d(I ma couleur, qu
France a seule proclame.
le n'a pas le droit de nous
dre eselaves. Notre liberty
lui appartient pas. Ce bier
ha utis; nous saurons le
fendre ou perir,>>
xxX
Dan.s une lettre de T
saint Louverture It Bona
te du 5 Novembre 1797,.on
< France et la reconnaiss;
de toius les miens me for
devoir de ne pas vous lai
ignore ni les attentats q


iy aura die'ma:p cent tren-
x ans d- uis que mou-
an Fort de Joux, en Fran-
Je Pricurseu' do notre In-
iance, .Tou-staint Lou-
e, surno1rn-6e 1 Le Pre-
des Noir.>
los publion-, a eette oe-
son po't-ait et sa si-
itie authentiques, sa bio-
- Me, et quesL:nes-unes des
les profon-ies qu il a pro-
s anu eor--. dle s6 on exis-
d'hommne action,
ant a son uve, qui no
muannit?


SA VIE'


1I petit fits ( Gaou-Gui-
U, roi des Ar udai (Afr i-
e),s t ne sm l'h;iabit ,ti,'n
ta, pres du Cap-HaitLin,
alai 1746.
Itat6 succe. iv.menti gar-
d'eturie, lpitre et cocher.
dmelura plus de 40 ans
Sleselavage, mais il avait
de la nature, disait-il,
ed'un home libre...
blaint.Converture debu--
as hls hs bande.- de Jear'
f~ois et de Biassou, avec
ttre de m6decin. Aprds s'-e
em(1 it beaucoup d'1vene-
0timportanTs, i1 parvint,
-%, au grade de general
tdade, et en 1796, celui
ral de division,
4aux le proclama: tLe
bur des autorites consti-
i tO Spartacus noir, le
eprdit par Raynal pour
les outrages faits a sa
17,7, la Commission ci-
Rnomma commandant en
Aa'rmee colonial, et,
'Assemblee Centra-
~tWua gouverneur a vie
t Domingue. A ce pos-
lant, Toussaint-Lou-
fut .au comble de la
OetOde la roire... Son
bientai.ante s'6ten-.
SAlr 'lle entire. Notre
flteCtre fut a la fois,
lent PrI'e de famille,
d.ucateur, un homn-
qu, un puissant
ur, n brilliant di-
1 1 habile adminis-





"LE NOUVELLISTE"

EN DEUIL


LA LEGATION

DOMINICAINE

NOUS ECRIT'


(TIRADUCTION)

Port-au-I'rince, le 6 Avril


LES DISCOURS SERONT

RADIODIFFUSES

Les radiophiles it 'oit qut
se mettre aux ecoutes, lundi
Imatin, a part.ir de 10 heurem ,
pour pouvoir entef(,lIrv les dis-
cours ui seront jro nnces
par Son 4xc t.' I i l 'c P I i-
( ent V in ceIt ft (0 F>(,':i. In


- -k
. S') ", 415. *.$ '~g_.


t t935 e. Z phi. in. I.r..i..n. dt .Af-.
t not avoune appricv a mort :,1H Monsieur le Dii'ecteu r du semble Nati, ona.
SdiivCnue ce matin 4 V'H6pital En ille. ^s e L I)s. Y. T. P. c p,si. .l,,
0G6nral, de notre Chef dle Mo V ie r les esur 'ct pon
p'prese MonsIi' ( firectei, assu'r uc t rHnsfi ile Si par-
Hermamn Dujour. Cette Lgation ayant zap- faite.
Ii a succombe At a suite d'u- pris quo dans certain ceiteles
Sn nmaladie don't il souff-ait, poitiques de eette capital, in -.........- ......
Iepuiis de longues ann6es. rumeulr a eiul I dans
( ,,pendant, malgre l'etat Rpubliue Dominic ne, il n4 I ,"
est arrive tles evenements -u::- P'I.I :V7TERt
precaire de sa sant1, il n'a ja- ceptibles de troublev t JIAISA ir .
mais manque d'etre i son pos. p ds .
te, dans eette Maison, on i se public, je dsire utilher rs' II Fnons st revu t' i 1 It-
,i;n1)lait parr de heles quai- colonnes de important jour- g St,. Ane un .
ts. nal confie i votre direction a- petit .-- -
,e.\Voutigitpe> J)Crd enlui vis.ee, po'ur fair les declara- por.t ; .
tions suivantes: jir ,.
un uv'ier mod-ee, soucieux tis s ffa'tes i iu.l .
do n cevoir, emploant tnou- .e t puis affirmeri categori- tre he .
..- facu tes i donner' sa- qu"inent que Ia tranquil it, ..... .
ti -facti.'rn i ses Chefs. p)us absolute gne a ]'int- sitler 1,. \- '. ..- .. '.. -
'riet fr eo routes les frontirc suit
., il fun6dailles auvont lieu de l t es ntier, g, i..it -. ..
,H: ap.,-cs-midi. a heu 2Re., nlie la Repuei u oe r i l Dop-n [".ups ,.,.
I u eonvoi partira de 1'H6- n
piCtal General, pour se rendr i e .. .
a I'Eglise Ste. Anne. nicains se livrent cluvre e AuL nu.t t i ,..
om- LeNouvelliste envoie a sa rehabilitation natioale que tion de Ii- .,-. :i..-
Veuve, a ses enfants, a se conduit avee une merveilleu- ,emn )ts pour 1 fucP pIn
Veuve, 'a ses enfants, a ses -" ".
t et a tos atrse habilete le Generalissme does iireS c e c-
Ceau rents et allies ses acondu pan- Dr. Rafael L. Trujillo Mol- ands>> en germe.
eaum- rents et allies sos econdolean-
rd ces mues et .part sincere a, President de. la R6publi-
d Os ce, em-ues.et .parita-ge`incr e-.:; e ienfier de la Pa-1 .. --
)rdi- ment cette perte eruelle qu'ils t ie et Chef de Ia Nouvele
tant viennent d'4pronver,. Ere nationalChef 3OA lIa Noelle m 'E,
Sont rationale E L l
Je puis vous assure, RE.NVOYEE
Sle e u aussi qu'ia au c un moment
medite. nile serment que nous de I'histoire dominicaine le L'Associati --
u re nouvelons de nous ensevelir pays n'a joui d'une paix aussi nivsh ;
rall- sOu s lesruines dun pays ra- reelle et au RIi constructive (itR1t4cci. i- 2' , vive par la liberty, plutbt que que celle don't elle jouit pr i le t .1_O ,I i 1. -
a-dy souffrir le retour do I'ex ntement. A auun autr m1- vait rou -;;
er aI clavage.> ment non plus le G(jouverne- dt, ;'enti I'Kt *t .1 ...
L802, xxx ment de la Nation n'a 6t6 en- oNux and est1 \A.e1\Vcs sinw dit
Lou- Dans la meme lettre, on lit tre Ies mains d'homme-s si pour cats e 1fv- ju,1.
ran- eCcore: maitres de le-s propres sre ElS U' ONC>OT' i> I t
t de e pti- v,'us declare que ce serait ten- en train de realiser nile ceu-
rn"- tr limpossibilitI: nous avons vre de vitality permanentto -
-.'1 aUfronetr les ianogers pour pour la 1g'ueo, aux -'nItra- A
jit o btL'nir note li ,erte, nous tions fuitnrs, A L li l.( i i
i:t ,,-auromns braver la nort pour } yv a plus ol t moins o fun .uSou6 1 p n'. ni -
]1 c 01onserver. moi; s quie la Police de la villl-(, i '
cVoiT la moral- du peuphe de Santo Domrningo a ddcouvert P n
'- Saint Doming-ue. Voil soes un complot politique, a ia s ui- re1cI 5
Pirincipes qu'il vous transmret to de quoi on pursuit une in- aOstwald flurand ( it VsfhIfi-
a-. par' mon organe.b vestigation et on a livr a la que nourelte>-,
tl- ex' Justice, qui aurn A divr e A ->"' "'
S,. Le 20 Decembre 1801, i! de- dernier mot,. les personne, cn MNluSique et t' ;r 1,2-,.5
pri. clarait P son armee siderees comme imnplioue -., tes S p e en (' -, ,
ai- < pru- pas les homes, je ne crains La discipline avec laquelle El>l s' .leL a 4(J o" -
re, que Dieu, S'il faut mourir, je on se conform dans mon p1V "' '4'a .., .e
que mourral comme un soldat aux methodes appliquees par e "
cher d'honneur qui n'a rien a se re- le Gouvernemnt actuel est mail
sti- p~roheer. Toujours au che- telle, que je ne trouve aucun .DI. ..ES
niti. imn cd lHonneur, je vous inconvenient a assurer que si, Co matin est 'IVd,i,
NP. rnontrerai la route que vous h aucun moment, ii surgit AIle iUC !IO U/
devez suivr'e.> 4 ventuetllment un fait capa i do mAtre mi t- -ten
xxx hle de trouble la paix tub)l- i .e

a"a- Enfin, q ql haiten a que, un t faith dure-ait -- rtr t y.
lrve, te avee ferte les roots prohe- : element le temps n-cessaire i jentier1ctent. ai1 n iu rIe
lit : utiques qu'il pronon9 en seUh- l)pour quIen soil informn.e I pr ma
r la barquant sur le o I un exil don't il ne devait pas chargerait de 1 eiminer avee eCatedale Salnte !n'i .
* :. revenir: -a ral idite et Fefficacit la Le convo patina de ; ma-
fen- c En m'arretant, les Fran- pls definitive. n moruau se Verna.
o no cais croient avoir abattu ar- 11 en est amini, pacre qte la No condolane
Sest bre de la Liberte aSt. Domin- force publique, dans la R4pu-- ml No ndoace.
d- gue. Mais il repoussera, ear blique Dominicaine. a -un mle pouve
ses racines sont vivaces et pro- tel esprit de loyaut6 et, do .
fonde. discipline qu'elle est .un-. i
u: : facteu de prem i.e r i- o exprm er me;P sentiment d
par- ,-^ dtre pour accompsement coidration
lit: .- .. des hates destinees auxquel- tingue,.
S vla opn* IniW-.. Ies sest:appel e (iGouverne- -
ance m... nient dominicain actuel. -
It le --- -- En vous demandant Ae don- di : R : a. V .
.sser Hunz le Rhtum ner publicity aes lignes, je E E. eMinis tr .
u'on Alx Roy : profit doe occasion pur vous I PlInipotentiaire.:
E)
.. . .. . :.. :: .. .. . .. :: . .. .. . :. + .. .;:.. :. :+ .. .. ..:. :. : :, ,:...:. < .. :. .:.. i :. :: :. :: 4 :. .. ..:. :: .:. .. :. .. .. :. :. .:.. L .: .: .: ....E E -,E


- 1$
.* ", 4..4;, '

- .- 1
< #. '* ",, :
" : t ..

* i g" >
4
: ;
"" : .':.



9 4 -"






4;
.. "p' 4
.- '. '







4' 4.<

-* '4
*- < .

4, 5 .
.Jt ..' -:.





















,;: ,,; 4
.- .f
-; .. *. .::
*);" ." :.7: ,* -f_

^* 'S t
.-_ t..._ .. ?
.: .- ? ? .
?;. *"i.;;,'
.';"_ -. ^ :.,
1.:; ), A; ; ..'


,'* ,!- 4, :' .:.*

'" ..:. ;
-.-y. -.

: ..^ ./f:
t. '** ^^

... : ; ,
}:i ;) .

., ... .. -


{ .: .. ;; -
i < : ,' :
;:- ./ _. -;

...: ..^
{- .. ..*'. t : ,
S. .. .I ,I 5 ]


4


n


..,. .. -
^ .. ^ ,i,- ^


A












Deptinsquelkue temps *us
some heureux de o-.ustat.r
que e sport pratique de
lus: en u dans lea c1 f.olea.
6eci vt:un grand pas dans le
donriahe de l'6volution. Ndus
Aurons des jeunes ens .bien.
equilibr6s, dveloppeswau phy.
sique, an moial avec un eaprit
de corpy et d'association dou
nous viendra la vraie union.
Aussi nous ne sauriopns ja-
mals assez encourager le mou-
vement qui so dessine et qui
rentre dans le domaine des
reaiisations tel que celui du
Lycee Petion o u M. Henri-
quez est professeur de Sport
et s'acquitte de sa tAche, celui
de lInstitut Tippenhauer ou
les leves viennent de s. grou-
per en association avec Ray-
mond Pierre-Louis pour pre-
sident, M. Sada, W. Me. In-
tosh, J. Bouchereau, A. Etien-
ne. membres du comite. UIs
ont deji sur les vastes ter-
rains de Petablissement, eta-
bli des Courts de Tennis, de
Volley-Ball, de Basket Ball,
d&s tables de Ping-Pong et so
proposent d'avoir bientot des
sales de gymnase et de Cul-
ture Physique.
Nous ne souhaltons que de
vo ir ce miouvemenit so repan-
dre dan les autres ecoles pour
le plus grand bion lie note
neu esse.


n. 4disputera e match d& "
f du ipionRat ene
LOmpp eit R acing
C' ..' pei' deux clubs avec Ie
Club desjeunes sqnt en the
de Hlaste dans Ie championnat.
Que le public ille en foule
au Pare LUconte assister ia
cette formidable joute sporti-
ve.
Entree general:
Grandes personnel: G. 0,50
Enfants ................... 0,25
Tribunes .................. 0,50


SOCIETY 1YHISTOIRE
ET DE GEOGRAPHIC

A ]a Bibliotheque de 'Ami-
cale du Lycee et sous les aus-
pices de la Societe d'Histoire
et de Geographie d'Haiti, Me.
Michel Fieve, de Saint-Marc,
parlera Dimanche prochain, 7
Avril, h dix heures du matra
du General Luberisse Barth'.
lemy devt His t o i r e,
1809-1865.
Le rble qu'il a joue dans les
evenements de 1865 dans le
Nord sera expose, grace a des
lettres inedites de Geffrard.
de Madame et du Comit4 Re-
volutionnaire du Cap lui of-
frant la presidency.
Les inembres ef les amis;
sont pries d'y assister.
SECRET POUR DEVENIR


PCISSANT


LI(' E FE.I1IVNE

'A ACTION SO( IA LE


M. Rayvnond Doret, licen-
ciC s-l)ettros de la Facultk de
* rl--s, ilesseuir rde philoso-
phi at I eee (Ie Port-au-
PFince. pronmnuicea rnmardi, 9
avril, 6 ht .res de 'apres-
midi, uie conference avee pro
sections sur Raphael et ses
trois styles.
M. Dort, qui est un fervent
de 1 art, s est particuli re-
ment interessC & la peinture
dt a pu, au ours de ses voya-
ges en Italie, etudier tout spe-
cialement celui qui a merit
d'ktre appelie e ( tre>
Par une curieouse coinciden-
ce, la memoire du grand ar-
tiste sera evoquee presqu'a la
(late du 415e anniversaire de
sa mort, survenue a Rome le
Vendredi-Saint, 6 avril 1520.
La conference aura lieu
comme d'habitude au Centre
d'Etudes Universitaires de
Mme. Bourand, Bois-Verna.
*-- ,-- fi 11iiifj u


A VENDRE


Une belle chambre A cou-
cher en acajou, 7 pieces, Lits
en fer Simmons, armoire "I
glace, table pour salle h man-
ger, verrerie, une collection
V Illustration, IQ an en 43
volumes bien relief de 1925
1935 et different autres ob-
jets
S'adresser a Mine. Vve. Da-,
vid SAFDIEHI a Turgeau en
face de:Caprice Villa.

,P .. t .. .4
*A VIS

Le Cafe Eldoradow prd
vient sa ctla'mante clienteld
tu'il a decide de mettre se,
comnntes a jour dans le plus
bref d'lai posusiblo.
En consequence. il est don-
110 ,lVi. aux dehiteurs de I'-.
tahblissnent que faute ar
,ihx de regler-dans uin d4lai deo
15 jours au plus tard, il sera.
pyried6 juiciieairement au re-
qouvremenft de leurs crvances.


lo.-.. Pour combattre 'a fai-
liesse et I'anenie chez les
vieillauls et les personnel d e-
bils.
2o.- Poiur avoir raison des
symt mes de dspepie.
S3o.- Pour maintenir la sau-
to des hebes, aug-menter leu
poids et faciliter leur denti-
tion. D'apres le diagnostic
des plus grands medecims
rien n'est plus efficace que de
so mettre a l'usage de la fleur
de farine de Banane Grand
Vincent d6riomm6e QUIS-
QU1YA que l'on trouvera en
vente dans les grandes eptiee
ries i 75 centimes le. paquet
('une livre.
I -' _,..pw...m r _.'mt "r S-,


PEAUX DE B(EUFS
A VENDRE


La Boucherie <
de Port-de-Paix, a le plaisir
d'informer les tanneurs et le
public, qu'elle a en stock une
'grande quantity de peaux de
bceufs sales. Prix defiant
toute concurrence.
Pour plus amples renseti
gnements s'adresser a Mon-
sieur Laurius Louidor, Port-
Sde-Paix.
Propriktaire de la Bouche-
rie <>.
,-

O.LOi IAN

Le Vapeur PASTORES
Voy, 40 -S. partira de New
Y wk le 4 Avril 1935, directe-
ment pour Port au Prince ou
il est attondu le Avtril 1N35,
en route le mxSe jour a 4 hrs.
de laprbesmidi pour -Kingston
Ja. Puerto Colombia, Carta-
rena ei Cristobal C. ,pre
nant fret, passagers et mall .
Le Vapeur MARTINIQUEJ
Voy. 136 SI 8. vnant de New
Yqrk viga le ports du Nord eAt-
attenda i Port-au-Prince 1W A
Avril 1936, en route poir Pe-
tit rGojve et tous les autre;
ports u Sud.
W. E IlRf..
AtiRt. Genorti


...
::. ... ... .: ..
,a. .. ..:: '* ; :
.":, .: : m m..
- - - - -
:'. Awl


~r srnnw


Devenez votre pro'pre Comptable en ouvrant un
Compete de Gheque A la Banque Nationale de l&
ERepublique d'HaitA-


nStitut ppennauer
1637 Rwe Lmrr tlthoiw 3891
16i Atsmnision BACCALAUREATE
thfttoriue e Phiosopki
AnninsiI7 & IP.tU


L'tabita!errew n doit t' a-ce P. sa discipline, a owa
oellente methode ,er. :- ment, a sa bonne et largp
ganisation Pi:na ,n r, irparable Pensimn pour
tit de 5 a 12; C,,; !:.-sue general/ Legons partix.
res, CourA di tkno-Dacti.vlo, onmptiabiito, Anlis,
pagnol, Allemand. Preparation a I'Ecoic de Geni-
L'etabiiFsement garantit tous ses court; et forms
hommneu t,.a at eonelents, :om p)teUtL ft cour'ageux


ex*
or"
p8-
.10
Ea


LE COLLEGE MODERNE
Ex'r rwtl- nterntt I)irecth'ur : Ernst A.4riador
Avenue Johnt Brown Licencie en Droil
Phone : 2087 AIrocat.

Est FEcole Secondi : -. *',ni classique
,A, vou (ld vez d n ,t;- e.lt !eu r (don-
ner une i.st'ruI -,. i ;. ; v" .,'.s los. avan-
tages vou us.
Les petites e, i'- s t I' i ,t :-,is 'Iinutieux (de la
part du Directi ':-. c:r e tL ,s et ntiturEnt. I'avenir (lu C(ollege.
Discipline v' use, )e nS a sraire irrIprech.able, ins-
truction rapidoe,
telles sont les tuvaeties gue (,s O ntff'e le

A vnue Jo.hn u iOwn
i'ione: 2087. Port-au tPrince.



Hai-iaii:-
Dimanche 41 hears
Henri Batudin et Penise l.-,i 4 (Id. s
ANS F. I111LE
1Lnt r;e 0.50)


$ heures 15
Ar'let t MartchaI d anI
LA CHA TEL, IiI: 1D /.l, l.
avec Ivan Petrovich et Simoe Mlarenil.
rIiI tree O.15)


dl


.. ..I
: ; .: .: ::: : ..


Cachtill MIa
flttfnl6vraxglquo
prlmo t qjnQa q uto.quri nlllteq
luf tfLbvre Grlppe, Miipaai~n .
R hum"SAsI e. Ai,<.veuf1g,,(g
g| ho;, to wjortr ect(iCfCc et cSnN
U r:yPer itt, de I -f.t1 uc',.i.tt
SPert-auprmice : Pharmtariciai UCH


nnn -a


I


SPiDUITuFRANAIS ..
0.ot lag rapildom nt
toaute .o u I eU.uP
Purei
$sania g*at a ide
2ana as mIaertue I
N'irrite pas I'stomac
No fatigue pas o rein
C.mprlm6as & 0 gr. 50 Tube de 20 ComprlmIs
Etu i aluminium ide 4 comprlm6a


Le Colltoe St
fond6 en Janvier.
euingt vi uc es
du Raceatauratq
remarquable si P
les difficulties de
que confront
l'Enseignement
es sent dus au
tablissernent et &
. tence des professes
I Dans les diff~reni
la preparation des
Vobjet d'un spin
Aussi les r6sultati-
ils de plus en pl'
saints et les parents
qu'a s'en louer.
Legons particulihr
, tres, ..de Sciences et.
gupes vivantes.
Cours speciaux ..
Daetylographie et d,
Jahili. i
Les inscriptic- .
Iint tou:- los jours
Pour, tous autres
ments, s'ad resser au
Simon Bolicnr, T I.

A U MEILLEUR M,

Cette nouvelle
nIitic.inne, prapriet

Gr'nnd' RL:e (Ancien
son Dereix, oiffre a ..
d.s produilts fraisetd
un rayon de parfu
verses, de ia fine
des vis li's, (Burde
boissons et randreset:
des b wnbonbons qui flatte'st
:lis et tous les artidtei.
bonne Epicerie.
N'oubliez jamais de.
SAu Meilleur Marebo4"1
cti cil toujours chartuaii

SALON DE COM1fU
Monsieur MauriceV::
announce a sos aimnablei
qu'il a ouvert son Wl
coiffure dans la Rue".
ieles en face de la 10
Lordasco. 4,'.
Comme toujours, P.
peccable.'-
SDEMANDEZ LA PO.
Ia.Em.Strait .
Sa la Corthdonnerie ..
lHyppolite .Jeu&
clebre preparatiW
I I{o-Ro-Co.. : :
; AVISMEDI
Chlnique du DI)r. Loutl
Aneienne maison F. 0,1


' (tue des c a eg.,:"
S(:,ConsuntatioDS%
I 4 h".a t I


- -. .
A VEND .I
Oc'wioti Exce$f.,
-Un Radio dilong..:
Wave>> marque tri :
Conditions excess
van tageiusaes .'
S'adreiser aut:


Journal.

LES PARFUMS
DENTIFRICS-
IE. sont tjoij
ie )ur l" "iun
SPounr 1 Co. n
ieorgds Jlinshtan"
., ent pour H".Iai
" -W^~k- -^f .,--" :

Machines .A'.
Rtbane, papilPCSJ
F4 C
: s -....



Ir"..


de
1, :,^.W



Admin' ^ifraowt .-:i.%
Diret~e^,|u


,,


^^i


iff-':
@


r r


I a







S...... ... T N
dK_:_::_:: _AW


towc hW- $ 5$79-1 COMME.VALEUR NUTRITIVE LE hAlT ESLEN

v t M, ca- A En.-vertut ,: d'Une wg. ou( re. les charges de l'enchere.
i r n. hypotheatre en date du A.A reqliath, poursuite et
.. .. CHAUVST P remierAai 9$,.Te au diligenhedu ~eur Paul abok SEN EST RECOMMANDEA TOUS, ENFANTS ET A-
a.dC.ut.. % C rapport de Maif re Herman lon propriftalre, demeurant
; ,ui nBmon Pies0qe, notMre j Port au- et dotmiliri i6at Poau.- rince DULTES, ET SPECIALEMENT AUX FEMMES EN E-
A. i~nitr e, Prin ee obligat onVcfuengt $f- aant pour &Vcat, Maitre
g &SsT BONIIaoMM registree; Christian Latortue avec 6lec-
:. 2o dun Commandement en ton de domicile en son Cabi- fAT DE GESTATION, AUX MERES QUI ALUAITENT
V,* 1 "f date du Ouinze -Sente.mhre net, sis en cette ville. Rue du


Augmentezt votre

assistance centre
la Maladie

: danger de eontrnetel de. in-
tions particuliLrement de la
rine et de: ptumons se pro-
te partout t h l'oii va. Pour cela,
..i dfene foli'Inie par la Nature est
rgwulsion Scott d'huile de foie ide
lwrue q~ti content en grande abon-
n.oe les Vitamines A et D qui pro-
,ent et dcveloppplnt lasant&.
huile de ftied o nomi ue emplo-
q-"dans 'Emuksiun Scot: e.-,t faite
:44 r nn proe dl: -*.ie-,ntifique exclusif
a4ns ies -lg'Vlti m(Ome sur il -1 CO-
te de Norv.<'. i'Ee crntient p.as
t'devitamini-- A .t i quo tott, oai-
t: ,huife d. i>e :' mrivm2. Toutzs
-.e propriCt .-L nvdicolo- de l'huil'
*;: flt conis(-rt-'', t.., qcti rend 'FT-
* l ision Scot: bi-n mcilieui:' u:
,,toute autre i-r''pration ita huih' doe
faie do m-rti-. 'our pronver coci.
:.prenez reg l r-men. de I'Emu!siin
:Sott et Vtv; ,,' \ vous-ml-mc cim-
rnment ellte i' .ii tiL- la farmete dc
M.i cha ir, ';ic et la resistance ai
Sianialadie. C-..mmn ncez par prcndre-
...de l'Emul .-i cot: auju.ird'huL,
. mais ne v- ...:os pas trumpcr-
par les :nmi. :.'s ihon mach'.
Rien ne }I.,t pre-ndre la place de
Ia marqu.- St:,t. N'acceptez q<,,
1'Emrision S vt \6ritable, it- rem&-
de de famni y i a res Ory,
- plus de 60 s )..- V i i c, i ;- =
" famleUse n--,tP(|ni'e d{ f "briiL. n'o
home av( s '' p 5.cj s. :-
"dos, -e trot:'.- .-ir, clu:'qu u1 i)a--, t.


1934 demeure infructueux,du-
ment enregistr4; So. d'un ju.
gement rendu par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince, 4. la
date du Trente et an Janvier
mil neuf cent trente cinq pas-
s6 en force de chose jugee; 4o.
d'un Certificat en date du
Quatre Avril 1935 du .Notai-
re Hermann Pasquier attes-
tant qu'aucun adjudicataire
ne s'etait pr&sente i la vente
du Trente Mars dernier.
II1 sera procedd le Mereredi
que l'on comptera Dix Sept
Avril mil neuf cent trente
cinc, des Neut Heures du ma-
tin en l'Etude et par Ie mi-
nistbre de Maitre Hermann
Pasquier, notaire A Port-au-
Prince h la Vente au plus of-
frant et dernier encherisseur:
D'une propriety fondcs et
batisses, siee a Petion Ville,
]Thue Rigaud et 1designee sous
le No. 24, impose pour I'E-
xercice en course au No. 30,
rnmeurant. Trente Sept pieds
lde Facade sur Cent Vingt
SPied- doe profondeur et bornee
sAvoir: au NORD par la Rue
Rigaud; au. Sud par les heri-
tieia Blanchard; a l'Est par
Camille Cane et Demosthenes
Loiseau, ct a I'Ouest par El-
lien Reserve suivant plan et
proeds-verbal d'arpentage de
Loui> Osselin en date du
Vingt Neuf Septembre mril
-tcuf cent, enregistre.
Telle d'ailleurs que cette
pIr oprietL se pursuit, se corn-
purte et s'etend sans aucune
exception ni reserve.


Magasin de 'Etat, Etage de
la Banque Nationale de la RC&
publique d'Haiti.
CONTRE
Madame veuve Edgard Des-
landes, proprietaire, deimeu-
rant et domicili"e a Port-au-
Prince, d6bitrice hypothecai-
re.
Pour plus ampies rensei-
gnements, s'adresser i Mai-
tre Hermann Pasquier, depo-
sitaire du cashier des charges
ou a l'avocat pour&uivant.
Port-au-Pri ce, le 5 Avril
1935. -

Christiatl LATORTUE.


A UX PELERINS DE
SAUT fEA U

La Briqueterie < dryi> porte a la connaisqance
deg interess4s que pour faci-

liter ]a r6alisation du prc.jet
du Comite de reconstruct'axi
de l'Eglise de Saut d'Eau (No-
tre Dame du Mont Carmel) il
est mis en vente des lots de dix
briques au prix de soixante
centimes de gourdes (G. 0.60)
jusqu'au quinze Juillet pro-
chain.
Les g6nereu: donateurs
pourront en trouver a n'im-
porte quelle heurv des jours
ouvrables I la dite briquete-
rie situde ia la Croix des Bos-
sales (Gare Mac-Donald).
Port-au-Prince, Ie ler Avril
1935.
Le ComitO de reconstruction.


LEURS BEBES, AUX EN ANTS SOUS.ALIMENTES,

AUX CONVALESCENTS LT AUX PER-SONNES POST-

OPEREES. BUVEZ AON)NDAMMENT I4E LAIT ES-

BENSEN POUR(J ACCROITRE 1VZOTE ,NEPIE IKET

APFERMIR VOTRE VI PAITl'-. I I \'V Z I N PI.t-

SIEURS FOl S PAR JOUR LPO' RP AlGM I.NT'ER VO-

TRE POIDS. DEMANDED A V OTR 1 P 2 'IR 1

LAIT CONDENSE SUTCR.T:E S p E: N F 'CN. Tl' rI


BIEN CO)NSEhVE ET


RICH:E EN "CRFKM


a M YntSIh


rp*a4P~


Derni6res Nouvelles du Monde rues ce atn


i Per Cible. Radio et Correspondonce Aerienne


ATHENES,- On a ex~cu-
. t"vendredi martin le comman-
dant Volanis, chef des rebel-
les de McTe6doine, condamne
a. Inort py1-r une cour martial,
- Salont u e.

ATHENES.-- En raison
de sa soudaine maladie, le
Premier Tsaldaris a 6t6 obli-
g6 de priendre un conge. Kon-
dyli, asuic l'interimin de ses
fonction.s. L'ancien premier
iinistre M.Iximos represen-
teraa ]a (;kce l a secSion eix-
traordinuai-r de la Ligue des
Nations (li comlntencerltt le 15
Avril.


xxx
PARIS. le Con-eil Su- I
:. m l'eme de (.Gue. e s'est reuni 1
I vedredi pour discuter le
Imaintien sous les drapeaux,
SPOUr une yiouvelle period de
Plusieors mzois, des recrues
QUi finiront le 30 Avril leur'
service rilitaire d'un an. Le
President du Conseil Flandin,
Se Ministre des Affaires E.-
t:rangres Laval et le Minis-,
tv e do la Guerre Maurin ont
odpmi que leg recrues doivent
;e g'ardees plans les caser-
r, mnais on n'a pas encore
:dcie d6finitivement combien
de temps elles y resteront, et
Ion les gardera jusqu'en juil-
e.t OU jusqu'en d4cembre. La
tMxiwme proposition a tou-
tes les chances de triompher.
Skque le Conseil Suprame
Sucrro aura donna s1on a-,
le ctnbinet laprouvera.

A Un communique.


du Ministare de la Guerre a
imis fin aux rumeurs suseitees
-p)air 'allusion faite par Flan-
din, au course de son dernier
dis,,ours it la Chambre, Li etr-
tains movements de troupes.
Les measures prises concernent
surtout la 'arnison dces for-
tification ( de 'Est, qui a ett
reniorc6e dans une certain
nesure. Par example, un 1ba-
taillon du Sieme de tirailleurs
mni1rocains, a 6tet transf6trV
dI'Aueh aux Vosge-, et deux
,Iataillons du 18eme d'infan-
Steriim ont 6et d6places do Nar-
homnlu a Met'z


xxx
AMOSCOU.--. Litvinoff a in-
vit6 WBjAs it visitor Moscou,
annonco sur un ton semi-offi-
ciel le journal dIzvesgtia>, qui
s-e porte fort que le minis-
tre tche3coslovaiue ,a acceptQ
invitation.
xxx
VIENNE. --- D'ordro du
Prefet de Police,. la ceWlbre
statue de Walter von der Vo-
gelweide, c6lebre poete lyri-
que du Moyen Age, mort en
1230, a 6te transf4re, de la
principal place publique de
Bozen, au pare Rosdgger, dani.
la ville moderne. On croit que
cette statue, ouvre du sculpt
teur! tyrolien Natter, sera
remplac&e par celle de N4ron
Claudius Drusus, gtn6ral ro-
main ce61bre par ses victoires.
sur les tribus. germaines du
Rhin, remport6es peu avant
lere chritienne. Cette mesu-
re est. l'une de cells, tres
nombreuses, qui.ont 6t6 prises


depuis que le trait de Ver-
sailes a oblig P'Autriche A
renoncer au Tyrol. Elles ont
pour but de rendre moins ap-
parente la physionomie e-sen-
tiellement allemande de Bo-
zen,

ROME.--Les envois de trou
pes italiennes en Afrique 0-
rientale continent. I'e .:. i, n
eamano> et part dei M3e.1si.nA
avee une parties de la division
florentine !Gavinana.,, et e,
grand bateau h passagers.
< troupes et du materiel it Na-
ples.

COLO(N -- l'ouverture
officielle des nouveaux bAti-
ments de I'universit6 de Co-
logne a 6t-d 'occasion d'une
impressionnante cr6monie.
Le Ministre de l'Education,
M. Rust, dans un discours
sensationnel, a soulignd la ttA-
cihe qui income h l'universite6
de Cologne, crempart spiri..
tuel du Reich iI l'Est*. Rappe-
lant que la voie des recherches
scientifiques ne sera jamais,
fermie .par des measures dic-
tatoriales; le Ministre a dit
que la rapidity tumultueuse
de la reconstruction politique
no s'6tend pas aux spheres in-
tllectuelles. La constitution
de la science national-socia-
liste demand un ajustement
mental. graduel, mais indis-
pensable. La. base de5 recher-
ches scientiftques dolt 6tre
l'idologie racial. Le rem-
part spiritual dans la zone


Sneutre ne doit pas etre neu-
tre, mais a lemand ot nation
socialiste.

T BRUX ELLES. L-.- d-- i
Seatholique de Mons, 'in/ot, t.,
l'ancien minister Jaspar, n8l-
v versaires obstines de lahi poli-
tique dit' Van ZeielandL ,;it dit-
f mandb la fonrmatin {t u\ o,
pitouVilr ne' rssai't: jo), li'i t-li-
'iUete r iLi l n l ilJ Vl'.e :2 f(ile
Tont about at la {16e is. ti V dte -It'-
valoriser le hig.a. Sinzut a
j.1ji solum.)'i ln usseVl]e une
piro position die loi sur la in; -
tie'e e, ('!eant L ll omite dt 10 5
inembros.

ESSEN.- Le Commissairt,-
Gouverneur de la p province du
Rhin, le oontsoiller dletat Tor-
boven, a pris un decret puni
sant de 150 mnarkcs d('a1nend,
Son de 3 semali ~le1mprionit'
mont tout individu qui, ,so.-lS
pretexte de d6fendre des ppin
cipes dogmatiques ou ecclesias
tiques. attaquera indirecte-
ment, et en public, les princi-
pes du mnouvement national-
Focialiste ou, de nimporte
quelle maniere. on fera I'ob-
jot d'appreciations diffama-
toires ou de critiques irrespec
tueuses.s Cette decision seve-
re a 6t6 prise parce que de
plus e plu!, on profit des dis
cussionis doigmatiques pour at-
taque le movement national
seoeiliste.
KXX
txx
VARSOVIE,- La carriare
de Pancien premier polonais


t >i'f


.n t. n ub



I I nj.I; na: t, tI i s4f -
Iy p :.i i.. I uI I 4' n n u1


mtit,-;, {1 a:, i:, f aua ty d,:oit
Pt:re ou1 ai.44 d po r. IC ptle-
m H'1! t;;- tl I'-l^'i K' Ui> i itkt.t.




flit i ',, l :tf Li: ei\;t:- I l, ei nl qu( Til


i'.; pt'. I ;ti, i,.-. t r nt i v t(-






l t11 oMt b LW>. IX
Sn ir s ite CC Xra c:.17gt0
tit tuntu- Ut PL C tie't., pitt i'r

anittirn fil L l l I .t*-:--n esie}l




I'lhtonoini.1e ie(, I]uit, te->ile-

'(g'0jr .s /i'/' 1'91 C; pai.c)


I 1n N.nveni 'o tamorent se-
ra env,','E e y' tittudement. sur
lcnm I'n II, e '. por'.cnne nt

:otitune.r.
S' ed. Pea eh M'ort-n Pa
\lfired.PPearcv,n iPort-do- Paik.


'1
C>
a--




4C


-.4
.4.
* 4.~4
* 44.-.
4,
-.4,
.71





.9



I,.
V..
14.























44
a


9' C;
4.44
14

A
p.
C. 21

.4 414',
V
4; 4
4%
I


A
1%
4. .. 4.

44.
41:


7d I App- A










,a:!..: .
". 7 "V'
y :=::.-.-r .-. .z< .:. : .


4L ....



LaPapidoOne-Paramount
: .L a: '.


Nou devona ajouter i no-
tre programmation triompha-
le de eette ann6e doia surgira
avee encore plus d'tclat le
nom de
CINE-PARAMOUNT
cinq aUtres productions qui
marquent dAlns Phistoire du.
cinema franaiis.


LES TROIS
MOUSQUETAIRES
et
MILADY
ofi
HARRY BAUR
fait une creation puissante
xxx
LA TLANTIDE

BRIGITTE HELM
entouree de Pierre Blanchar,
Jean Angelo et Tela Tchai
atteint Ie maximunt de beaut&.

LA PETITE
CHOCOLA TIERE
maglstralement interpreted
par
RAIMU
1 qci Pierre Bertin et Jacque-
line Francell donnent Ia re6-
plique.
xxx
BACH MILLIONN'AIIRE
avoc l'ininarrahle
BACH

II y a des-1 guns pour nieur
encore les bic:fai:s de la R&-
volution, Nagubr're, un des
meitleurs cerivains frangyis
n'ecrivait-il p .:: *<,J'au rais
,ieni doi:ne toils les immortels
principles pour (ique Marie-
Antoinett, et A ndr6 Chnier
nf ,ient pas i., guillotinej s!
Boutade d'artiste, sans doute.
i est cepoenant admiiraLe
qu'a notro ep- quo des grand
hoinines p" .,nt sortir du
people. Sar.- V.os loi. dtmnr
cra iq ues, i : -e t re t- de
vis roturiei,:. 'yant pas in
po: ib1itt d,. so-ever ; eo
I-c'' e j dS e
tour. (. et une des pen-
s5es quctvoilkl on nous le beau
film
LA FA UTE
DE
MADELEINE CLAUDET
que nous presentons
DIMANCI: 14 AVRIL
dt 6 et hs. p. |m.

Ce film no faith pan d'ail-
lcur; que su;girer de rfle-"
^' ,i t ^ *?t i fl^;i i f ;t < i -r ,. i 1


2.~:.


enmot, 1 iP.tere., 11i toucht, TAKE A CHANCE
C est a la flis une tendre idyl- a Paramount picture
1J t4 un dame passionnant. with
xxx James Dunn, C(has. Rogers
Avez-vous jamais vu pa.sl r V June Knight, Lilian Roth, Lro
en promenade, ie< peniuonnai- la Andre, Cliff Edwards, LIi-
res d'un orpheiiuat? C'et un lian Bond, Dorothy Lee.
spectacle qui, malgre l'eois- ...every Player a Star!...
me moderne, serre toujour.s every Star an Entertainer!...
un peu le cemur. On se souvient any way you bet... you win!...
inalgre soi des vers mus du ...romance... story.. come-
poste: dy... music...
Oh! l'amour d'une mere A-
mour que nul n'oublie! HELENE HAYES -
Pain merveilleux, qu'un la splendide ktoile des constel-
Dieu portage et multiple! lations d'Hollywood dans un
Table toujours service au drame de ]'amour maternel
paternal foyer. LA FAUTE DE
Chacun en a sa part et tous MADELEINE C(LA UDET
I'ont en entier, --
Que deviennent ces enfants MARDI 9 AVRItL
]ivr6s A la charity publique? En soire populaire-, e 8:15 iw.
Si 1'un.deux devient une ceA- Un Documentairoe eniation-
l4brite, un jour, combien nel
grand aura du etre son. fnri- Les Merveilles
te! Comme notre admiration de l'Extrrme-Orient
et notre sympathie vont vers et
lui! C'est un des plus beaux CARIOCA
sentiments qu'on eprouve de, (Flying Down To Rio)
vant L:a Faute de Madeteine en version anglise
Claudet*. musique de Vinent Thomas
Lorsque les circonrstances a- realisation de Thornton Free.
menent .a Ias6istance:.pub and :
que enfant d'unell-mr avee ne Raymond, Paul
cet enfant est desormais mort Roulien, Fred Astaire, Gin-
pour la fle. Pourquoi? D'tr- gers Rogers et 200 Girls choi '
dinaRie, c.'est a pauvet6 qui o- sales entire 10.000,.
blige a l'abandsn maternel, ou .. des girls ensorcelantes.
S une condamiation parfois im- une -musique langoureuse et


mritie. N'eet-il pas cruel de
rendre cet abandon dfinitift?
Car enfin, la mere infortunOe
p*t: arriver a se faire une si-
tuation ou it se r6habliter. Et
alots, qui aimerait mieux
qu'elle cet enfant? Qui se d&
vouerait davantage a son 6du.
cation? Ce ne sont pas A coup
stur les mercenaires officials.
Ce film de toute beauty, TaL
Faute de Madeleine Claudeft,
a cette triste eventuality comrn-
me pivot d'une passiuinante
Intrigue. C'est one tendre a-
venture qui tourne au tragi-
que; et c'est aussi comme tn
poeme et une exaltation deo
i'amour maternel. On y est
sollicite par un desire de lar-
mes don't les &tres sensible
connaissent bien la douceur.
Travaillant et peinant dans
I'ombre, Madeleine Claudet,
fille mere, a fait clever son
fils qui la croit more; et elle
a la satisfaction de le voir au-
jourd'hui une de:- gloires de1
la Science et de la Medecine,"
C'est sa vie cu'on c nous montre
et qui ei(1 donnee n example
a la fenmme de ce savant par-
ce g(']h2, se I& l unit d'etre d-
laissee pour Ia Science.- De-
vant cette grandeur d'iAme,;
elle finit par apprecier son t
bonheur, apres avoir recueilli
la more admirable don't elle a
revecu existence.
Madeleine Claudet, e'est
IHeltne Hayles. I1 n y a pas d'ar
tiste plus humane qu'elle:
c'est une tAIe vibrant. Une
autre comledienne ln'aurait pas
pu personnitier 'amour ma-
ternel de facon si intense. El-
Ae done a e filrn une, am-
pleur attendrissante qu'on n'a
;amais vue ailleurs.

LUNDI 8 A VRIL
En oiree populaire, 8:15 hs.
Cn Grand Film Francais
,'n Grand Film Anglais

LA FOULE HURLE
une production
Warner Bros. First National
avec Jean Gabin, R61&ne Per-
driere, Frank O'Neill, Helhne
Fr6derique, Francine Mussey,
Serjius.
,..une production halluci-
nante... des courses d'automo-
mobiles... (des catastrophes,
des telescopages... une intri-
gue sentimentale heureue-
ment conduite...


I7LNE ENQt!ETE
ralisaUioln de Robert Siod-
inak
avc Annabetdla. Colette Dar-
Leoiu Flovctle, IRobert Ance-
lin. Bill Bockett, Jacques
Maury., (a.ston Modot, Paul
01 ivier et Pierre Richard-
W illm ,
...les de-ous d'une affaire
cri -ine le,,. .
.'instruction d'umn crime
my,.terieu,,..
..,]e spectre de 'erreur ju-
diciaire...
conscience de magistrat...
...un film qui fait vibrer d'6e-
motion...

Fabnegation dune mere pour
le hbnheur de son fils
LA FAUTE DE
MADELEINE CLA lUIET


enervahte., des danses sug-
gestives.... des vedettes hors
de pair,..

MERCREDI 10 A VRIL
En soire anglale', & 8:15 As.
A Iwle s'Mlleston
Production
TOR CAPTAIN
S HAATES THE SEA
a Columbia picture
, with
Victor Me-Laglen, John Gil-
' bert, Alison Skipworth, Wyn-
ne Gibson, Helen Vinson,
Walter Conoly, Walter Cat-
lett, Leon Errol, Fred Keatin,
Tala Birell'
-..the greatest all-star of
fun-markers and heart-brea-t
kers !,,.
.the Rogue's Galley! A shi-
; pload of intrigue, uproarius
mix-ups, romance and stag-
gering surprises buffeted
by gales of laughter !...
...Hurricanes of hilarity!
High jinks on the high seas ....

pour assurer le bonheur de
son fils, une femme tombe
dans le ruisseau
LA FATE DE
MADELEINE CLA UDET

JEUDI 1II ARIL
En soiree populaire, & 8:15 hs.
SYLVIA SIDN EY
dans
MADAME BUTTERFLY
une superproduction
Paramount
realization de "ari:on Goring
avec Cary G(r Ut :t Charliie
Ruggiles.
.t.un film rnuiS>l a)' ,P LOI-
dresse...
.,un en chant erAen do in
premiere imag, ,, Ia derni>-
re. ..
...une histoire d'amour, e-
mouvante oft Clr:or6e, c(a3 e
cadre pittoresoue du pays de
mousmes, de; pagodes et de
cerisiers..
,..une idvile (Lli at, t- (idou
loureuse d:ans 'ie du reve...

un film trait de main de mail
tre
LA FAUTE DE
MADELEINE CLAUDET

VENDREDI 12 AVRIIL
En soiree ptopulaire, i 8:15 hA.
JEAN PIERIER d(Vnn.S on. .'-
perpriduc;tion Erich Pommer
de la IT. V A.
AUTOUR


I DMANCHE 1- AiVRL L
En oir&e, a 6 et 9 here.
la plus eniouva FtL (les artiste.
HELENE HAYES danrs 'E
drurne poignant do toujcur'<
LA FA 'TE DE
MADELEINE (CLAJUDE I "
une superproduction
Met ro-Goldwyn-tMayer
realisation de Edgard Selwyni
L.vee LeXX is Stone.
S..le douloureux calvair't
d'une mire..
...toute la nmierable vie d'u-
ne femme...
.-un example d'abn6gation
peu commun...
...une fille-mere pour qui la
vie fut mauvaiso et qui se sa-
crifie pour l'avenir de son en-
fant,.

La Faute de Madeleine
Claude ft t certnainomnct la


-.- -. drame le plus elmouvant d
SAMIED] 14 AVRIL ces temps-ci, celui qui con-
En soiruepoputaire.8:15 hs., tient le plus d'idees g6enreu-

Deux Grands Films ses. C'est, apr&s une chute
LA PENTE don't la confiance et amour
utne production naif sont souls la cause, la vie
Metro-Goldwgw Ma#er toute de d6vouement d'une
rMalisation de Harry Beau- mere pour I'enfant de son pe-
mont f ehe,. Le circonstances otu on
avee Joan Crawford, Lester c mur chaliureux so s4aerifie
Vail, Cliff Edwards.: ans cese sont d' ne gra-
...un film qu plaitpaion deur effae qui confine att u-
ne, fait fr6mir, attire, n, biene. Les hesureuxdo m onde
thousiasme et attendrit.. : armi 'teBquel elle pas~e ne
SFILS D AERAJA Pattristent pas an son
une prodtion i:::. re.e.:.Les suc Il'6vation, la


.Metro-GoldwynMayer
avec Ramon Novarro, Madge
Evans et Conrad Nagel.
|.. ..un conflict de races... une
histoire d'amour...
S...'Inde myst6rieuse...

t un sujet de premier ordre
LA FA UTE DE
MADELEINE CLA UDET

D)IMANCHFE 14 AVRIL
En matinee, 4 10:30 heures
LE MILLION
Slue production
des Films Sonores Tobis
d'apres la com6die de Georges
Berr et M. Guillemaud
realisation de Rene Clair
avec Rene Lefevre, Annabvlla,
Louis Alibert, Paul Olivier,
Odette Talazac, Constantin
Stroesco et Vanda Greville,
.un film etourdissant don't
le nom seul du realisateur est
la meifleure des garanties
..une ceuvre tour a tour sen-
timentail, desopilante, pim-
pante, avec des rebondisso-
ments impr6vus qu'une trou-
pe de brillants artistes con-
duit avec unre ravissante fan-
taisie.,.

Ie sublime sacrifice d'une m(e-
re
LA FAUTE DE
MADELEINE CLA UDET

DiMANACHE 14 AVII.
En matinee, i6 :30 twures
La< Sen.sation Musical-i
L;a (h'ande Feerie en Coul.-ur i
KING OF JAZZ
(Lt Rol du Jazz)
une production
S'niversal Film
a:vc P'aul Whiteman e, .-,r
Orcelstre
Bing Crosby, John B,,e-
Stanley Smith, Jeanie LanT ,
Jeanette Loff, Harry BaR:-I>.
Billy Kent,The Rhythm, By,.
(Grace Haves. Brox Sist c,
Nell O'Day. Sisters (,. Gor-
ge while Jack Fulton, Ma
rion Statler,. Russell Mar'ket..
Dancers.,
S .des giris ensoreelanti,
S .des veddttes mondiale.-
,,un spectacle 6blouis" ant..
Ide airs magiques
..du rythme trepidant.
_. ds bcautes flambo'na
te.s.
,,Italent on parade dllni
un' rmonde de m.nlodie....


N s.in .mw ,


'r~8~5~i~Q~







a. n MW
.. .a .Railroad S .... i., s. 1avantq.
les departs iPv*aUte d4 ew-York pour Portwaua
lafti, ditectemeift.-- ":. te
.:. .. m^er
*t.Jo steamers sont pourvus de Chambre, frigori.-


IS DF NIW*.YOAl ARRIVAGES A PAV.*PCB,


enuura,Ie
rael, le


rstobad le
ventura,le

glfn Ile
G oaqui, leI

. wnaventutra,le

L.Ancon, Ie
^Crislobalt le
e A.ton, le


2 Avril,
9 Avril,
16 Avril,
23 Avril,
30 AvrtIl,
7Mai,
14 Mai,
21 Mai,
28 Mai,
4 Juin,
11Juin,.
18 Juin,
25 Juin,
2 JuilL.,
9 Juill.,
16 Juill.,
23 Juill.
30 Juill.,


1935,
1935,
1935;
1935,
1985,
1985,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935.


le
le
le
le
le
le
le
le

I e
le
le


8
14
22
28
6
12
20
26
3
9
17
23
1
7
15
21
29
'4


Avril, 1935
Avril, 1935
Avril, 1985
Avril, 1935
Mai, 1935
Mai, 1935
Mai, 1935
Mai, 1935
Juin, 1935
Juin, 1935
Juin, 1935
Juin, 1935
Juillet, 1935
Juillet, 1935
Juillet, 1935
Juillet. 1935
Aofit, 1935


PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,
JAS. H. C. VAN REED


- *


" f
- 4 '


4~ -.


Qnral Agent


t I


Connaissez-vous exactement
la place que la Loterie Natio..-
nate d'Haiti occupe dans I'e&


conomie national?
Vous imaginez-vous
est un bastion advance
it chdomage qui s'etend
(on alartante?
Avez-vous calcule
Douze Mille Gourdes


ler Gros Lot representent te
prix d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
pares ou soutiens do famille
gagnent leur vie a vendre ses
Billets?i
Que h it families du Per-
sonnel dependent de oon sort?
Qu'elle repartit das subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Creche de Port-au.
Prince, Dames de St-Franrois
de Sales. Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En :
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et Gcogranhme
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Purt-au Prince, L'r cIe tide
Port-de-Paix, Oeuvre Sitle>,
Jacmnel, College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de l'tnytruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-Goa-
ve.
Que six cantines scolaires
tfonetionnent r Port-:;-I:'ifln-
ce, sur son compete: qu'u ces


I't4CUVttI4Zfl3'N~t~w w ~arr ~Zu-ai~#~i ___________


t Usine i Glace de
I Port-au-Prioce
I


u AUx K Roy
La Matson Alix Roy awownce &a bipeiltunte dcien ,
t gelle tIeveffa, 4ea. toutes Jlee bones masons de cartm
r dee la pcek son rhum. aux prix sulvant.:
r <
Siteti lea tabouteille 2 Gdes.
La Coue.dOr ". 4 "
La Reaerve Speciale 7

La Afaison, prenant les frais de livratson 'sa charge,
rhum dolt re vendu aumime prix en province


Nos, chambre- frcoido-, tint
et ricemranent mie [) point
et penovert re-covir n'in orte


qu'elle
coll tre
de fa-
que les.
deit on


earitines deux -cents -petite I
bouches y trouvent Quotidien \
nement u'u repas reconfortant :
et que hien des families voisi-
nes pauvres y envoient, di.;-
critement, chercher un pen dtie
nourriture?
Qu'unhe septibme cantine ,st
entretenue aux Cayes?
Avez-vuus pense aus.si quf el
le paie un Service de EPublici
te, uin Service de Rleclame, un
Service de Prupagande: au-
tarit d'entreprises haitieni';.,
a a m niche desquelleus ele
contribue?
.Uepouillez-vous de tout es-
prit de parti rris et vous com-
prendrez qu'elle cunstitue
une force et an prestige na,
tional.
Grace b toui cela, pourquai
no lui accordez-vous pas la
preference sur les loteries exoo
tiques? Surtout que pas un dte
SeS (Ioupons n(W se vend hours
(1d'H iti. Elle se iLeurte, aiu.
leu rs, an mep is sylsewi 1.
quein e n i organise. No,,A t, r-
Muel1l Ani titiqur ;i' hnunW (Qui
lnatite-t-ii p)LI. de faire !1 in&-e
iLn gczle ei a iaveUr'
Ilaitiens et Ltrangers amis,
ayons une pensee du eneur
pour la Loterie NaaiuUcit
d'Jaili.

Mincey GOURGUE,
Direcieur.


i % ,1 ("I


t-. ti F~i i S


de


Sr I -1


Is"


S..'


.'." 1 '., '.


u t a bI ison 4 z ire s



vt 's~U I Wt w~cc


loin
I 4tit'%.-s4~ F-
0(5 ~j'
(S
I 5


41 'vi

lfl ~ A1I


Pierre (olh's
TailiI.ur


Angle de.s RI s
Bonne- FoL


(1i* ( I It e II ?t


ouielle i n;tWI it' i

Iru :t ti.


." t' i t' .: d' o '
.q\ 'h[. ^ i i'. : .
C it.'. l ;lti t eie i ,


a-ina
-Ae d.; ML~ei- to


CONSTRUCTION


SOLID


Pierre par pierre, etage poar trage, s'Alive
sur ,e roc ie solide edifice, La Banque
Roy6le a mon6 ains;, d'ann6a en ann&e.
So stobilite6 prouve& explique la position
qvtellt ocuvpe porml es pluss qrgildes
institutiOnis bancoires du monde enter.


LA
BANQUET


ROYALE


cU CANADA


Plae dela Pal


4


Rue Courbe et Rue du Magasin de FEtal

ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
MANTS, PERLES ET PIERRES PRECIEISES, V IEL-
LES PIECES ARGENT ET OR, MONNAIE DE TOUI
TES NATIONALITES, A DEfS PRX ABSOLUMENT
AVANTAGEUtX.


I k'1tl"' ~E~b.~?Sgm A~ewf~w4w~W W


. ASSREZ-VOUS un charge'
veritable. Gardez vos dents,
uibapnhcs et propres. votre
haline, douce ct parfumn'c.
Pour y arriver, employee: Ie


Colgate martin et soir, regu-
- ierement,
Le Colgite nettoie les
dents parfaitcmcnt-chnaquc
fisure, chance crevasse,. i1
.le tinbellit paree qui 'il
-/ tOntient 1a mrne poudte de
POlissage quo les dentists


emploient. La saveur du
Colgate eCt dlticieusement
rafra'ichissantc-elc taisse la
bouche pure et parfume&.
Achctez--c un tube aujourd-
'hui. Employezle I
Colsate soir et S


S- I.

Voycz
beaut'
Sde vo


Le fait est incontestable


e'esl


LE


la


let:ores vai


vaste fer

tiel I4 )leirs


rifltes


r1 'i1nes


ritoire r eunissant

.


FYe s.i.wquifails
...... ee, .-q u-tIt
-- sutitc i :4: :: :: : :;. : :: :
Snouvellea
dents! (tR
: 5 ''" f" : : : ^ S ^ .: .. .".'. ' '. .. . ." ".' ". '"/ : .. ...: ':. .., ... .; ",. .... : ..;. :' '.. ;* : .. '. "/ .. :;


. .. .. . .. . .. .. .. m m m . .. .. .
.. .. .. .. .. .... .. .. .. .. .. .. . .. ... .. .. . .. .. .. .. . . . ... ... . .. .. .. .. ... .. .. .. .
... .... ...
. .. .. .. .. .. .. .. .. . ... .
. .. .. .. . .. . . . .. .. . .. .. .. . .. . .. . .. .. . .. .. .. .. M .:


i


LOTfi'E NATIONAL D'HAITI


-,i 9 > t.MM4M I -00


I-


AK -



GARDEZ VOS DENTS BLANCHES,
VOTRE HALEINE DOUCE
a I'acide de Colgate


, 9n~ S~


quiintesei.e des..


1."


tes


Y-vowwwwoomm MMMPMR N OP" - albonamat -,& -A^- -.W


m----~-U~g~p ILLIIII~I~I~LIILL~~(I*;L;~II~-~iigy) .~s~gp~lW1~*b(lij~l~p~l~~P&l~ltbB$C~S ~p(BPi~~~B~B~~~1**~~~,~r


..... .. '~- -" "7.,:.-- -- :V..::^.~ w. w- "'r


. I


Fabrication de ga I c e d
meilkeure quality .
Livraison rapid uffectude
quotidiennement par nos ca
mions points en blane dans
toutes les directions de Port-
au-Prince et de P6tion-Ville.
GLACIERES
Nous avons toujours en
thin les dernier&s modules de
glaeiere en acier a ,partir' de
$ 25.00 et au-dessus, vendablea
avec facilitL; doe paiement.
dLes glacieres les plus smres
et leo pils nomiiqijIes.
('CI:ME GLACEE
S1JPRP LA NATIVE,
\ p10 roduit nouveau, qui ne
i ci ( en ri'n anlx nmelleures

,'n f .r.n iqu.e ,..st ,fert an
,p i cti, hailien par I'Usine a
; i:F d it I'or-( t v -I'- ri c I(c-
tez. cette delicien.:e emer.nu, et
S .( voreI conVaticuL.
U" itt I. l 1'. ugn)U 1 uble strprni-
so .ote, [': inille n tippar-
t'n ~di' lt (t riamC (;lac; e Su-
perlat' ie)) p(o r le (s r't......
i u es on ratfollent.
St .\NTtE!OT
S^ PL'tD i L"FI fI.'f v'


----urn.


....... ...
. .. .......... .


VOL ArVK W' AW
r M- E H, FA


a Nfaw M


('I





,AS.. -"". :: *")- ..
Fo "' -

PRAGUE.- On craint i
que le. allemands de i'arm
Tebooslovaque. ne trahisqen1
le gouvernement au etas d'une
guerre avec le Reich, et on a
pris lea precautions necessai.
res pour con'urer ce danger
declare une d6p*che adressk
d'ici par sans fil au York Time>.t
X t
BERLIN,... e source offl-
cielle, on tient que I'Allema-
gne est prAte i prendre l'en-
gagement de ne plus fire la
guerre, en signant une serie
de pactes de non-agressions
avec ses voisins europeens. Le
Reich est aussi dispose, dit-
on, a accepter ses frontieres
actuelles pour une duree d'au
moins 10 ans, ce qui Climine-
ra les sources imm6diates de
frictions.
v V
LA HAVANE.- Le bateau
garde-cotes <> est arrive
en cette rade avec 12 homes
du schooner <, un
des concurrents de la course
St. Petersbourg-La Havane.
L'dquipage etait harassed d'a-
voir passe 136 heures en mer,
en danger de mourir d'inani-
tion.
ROME.- ----On announce la mo-
bilisation (de plusieurs dizai-
ies de milliers de volontaires
fascistes, qui vont servir en
Afrique. Us seront incorpores
h 5 divisions, representant un
tLotAi de 40.000 homes.
VIENNE.- La tension se
maintient dans plusieurs re-
gions de I'Autriche, les orga-
nisations armies des divers
parties politiques continuant
beurs disputes sur la question
de savoir ce qu'on fera d'eux
en cas de conscription.
XXX
PHILADELPHIE. Le
>, le plus r6eent
des croiseurs de 10.000 tonnes
des Etats-Unis, est parti au-
jourd'hui pour la premiere
lois en service commander& II
va rejoindre la flotte ameri'-
caine a San Pedro.


txy
JAMESTOWN. -- Deman-
dant une augmentation de
Jeur allocation alimentaire,
environ 800 personnel benefi-
ciant de I'assistance publique
ont ete en faveur d'une g-ive
gnerale. Elle.s retireront aus-
s' tous leuirs enfants des ecou-
les municipales.
xxx
GALLUP.- On a procede
A de nombreu.ise arrestations,
a la suite doe la bagarre de ch6
nmeurs qui a provoque hier la
mort de deux hommes,
xxx
CHICAGO. -. Depuis oIe
derniEres elections pr6siden-
tielles, le part republican a
graduellement amorti son de-
ficit, d'environ 125,000 dollars.
II ne dolt plus que 6.617 dol-
lars, alors que le parti d4mo-
crate a uin pasif de 520.670
dollars.


.: -a:. :.. ..
I : l It'. 0:.


PARIS.- Jules Cambon, le
dernier ambassadeur de Fran
ce A Berlin avant' la Guerre
mondiale, vient de fiter ses
90 ans, etant nd sous Louis
Philippe. Le 22 Novembre
1913, ii avait demanded au
Gouvernement frangais de se
preparer a une guerre qu'il
considerait comme inevitable.
En outre, il sut eviter tout ce
qui aurait pu empecher I'An-
gleterre de devenir pendant )a
guerre l'alliee de la France.

ROME.- Dans un trimo-
teur qu'il pilotait lui-meime,
Mussolini a traverse les A-
pennins et a atterri a l'aero-
drome de Forli, d'ot il a ga-
gne Rocca Della Camminate.
Suivant sa coutume, avant tou
tes les grandes conferences, il
veut prendre quelques jours
de repos avant d'aller a Stres-
sa. Pendant ce temps, les pre- '
paratifs se poursuivent acti- 9
vement a Isola Bella. Des jar- L
diniers et de nombreux ou-
vriers travaillent activement -
au Palais Borromaco. Musso-
lini compete occuper le salon
de Napoleon Bonaparte ou les
appartements de Josephine.


MARRIAGE

' Mercredi dernier, eut lieu le
marriage civil de
Mlle. s1mAlibe Jean-Baptiste
avec
M. L6on Claude.
Ils ont eu pour temoins: t'e
.pouse Me. F. A. Deverson, av.,
Juge de Paix, et Constant
Janvier, av., iepoux, Mil. Luc
Jean Michel et Edmond DC-
jean.
Tous nos vceux de bonheur
aux epoux.


F AMICALE DU
PETIT SEMINAIRE

Les Membres de l'Asstcia-
lion sont avises que la retrai-
te. annuelle en vue &e la com-
munion pascale commencera
le mercredi 10 Avril courant.
Un sermon de circonstance,
iar un professeur du College,
sera prononce, mercredi, jeu-
di et vendredi respectivement
10, 11 et 12 avril & six heures
et demie (6 H. I/b p. m.) en la
Chapelle de Saint Martial.
La Messe de cloture de la
retraite sera c61.br6e Ie aa-
medi 13 avril Six heures du


-' -matin (6 H. A. M.)
MEXICO.- D'apres un cA-
ble special au < mes;, un communique du e" Lo ALEXIS.
partement de la Guerre an -
nonce que des soldats ont tue --6 ,- 4* 4
2 pretres, 17 hommes et S ferm- '
mes arr&t6s come compli-, DECo S
ces du complot qum avait a sa
tete Manuel Ocampo. EsItwd6id a Proey, hier a-
xxx presvipidi; -
WASHINGTON4- La lut- Satnt-lma Innont
to aatour de la lol d'assuran- une ds grandes rotabilit4 de
ces sociales'est devenue enco- l'endroit".
-re plu ardent depuis qu'une Lep t.funirailles: ront lieu
( ommiOgn d'experts du:eo- deman::mathi :
imite des'voies et moyens aAan- Tbutes nos condolianees A*
none6 q1 elle r nicessftera:d .d es: parents::notamment :son
rn3pveaux imp6ts eTSim#& 6 pnse,1 Vv. Saint-Ismainino-
%00.000 (e. pour 197 et cent :


P-. ; -- -.t .1.* -t S- s_-A


SA VIS


Compagnie- des Chemins de
Per de la P. C. S.

MM. les Actionnaires. de la
Compagnie sont convoques onr
Assemble GOe6rale ordinaire
au bureau de.la Compagnie, ii
Port-au-Prince. (Haiti),Ie jeu-
di 30 Mai 1935. 9 h. du ma-
tin.
Ordre du jdfur:
1.-- Lecture du proces-ver-
bal de l'Assembl(e priecden
teo
2.- Rapport du Conseil
d'Administration et presenta-
tion des competes;
3.- Election du (Conseil
d'Administration;
4.- Affaires courantes.
Port-au-Prince, le 5 Avril


1935.


Le Conseil dA dAministration.





:X'x. .f:g ': ... .... .. .- -.. .. 4:. f . .- .. ... '.....

%> .:t
.. 4 .



triqueo, dU tfaiL d'une grve eialement au enAploy6s de
Squi m gne conuidtrablement bureau pptibla c et des ma.ga-
le raffineries de p6trole. sins, qui veUlent profter des
i u deux jours de cong6 18 et
Sm HONG KONG.- Malgr& 19 AvrUl, quef M. David Loi-
t see ddelarations, lb Gal. 'seau organic, du. Jeudi au
Chiang Kai Chek est en train vendredi SaWit, une nouvelle
k de lever 100.000 soldats dans excursion A. Ia Citadelle, tou-
la province, pour pouvoir d& jours dans son superbe ca *
, fendre, diet une 'semaine, mion Dieu Partoutx.
Kwei Wang. La population Que tous cIux qui ne con-
7 de Kweichow, la. capital, a naissent pas encore cette hui-
6t6 saisie de panique, A In nou time merveille du monde se
velle que les communists se hatent do s'inmcrire au Garage
sont empai6s de Hisfing, A 45 Chrysler, Place Geffrard, 'e-
Smilles au noerd de Kwei Wang. 1 i4one No. 3341.
xxx 1I


La


Lux Puberte (Journal. d'une ecol"
Frondaie Isabelle et les prejuy6e s.
Maurois Edouard VII et son temps .:


Georges Ohnet Divers rmnans. ..........
Robert Boucard-Les desous de I'espionnage
..L- L e m ie e ......... ...... .. ..... .
U Lea dtesoun! den archives secretes .
Le FCme/P.
.- L e m 'm e ........... ..... ... .... .. .. :K:
Les dessous de espionagee Ifrangails,
Collection uHier el Aujourd'hu t ,
Octave Aubry La trahison de Marie-Louis ....
Barthou Vie ardenle de Wagner
Heraud Dietateurs d'aujourd'hui
Hertrand Louis XI V inlime
Dumenil Poinear6
Farrkre et Chack Deux a mbats naovals
Funck-Brentano Les derniers jours de MarieeA i
Le -masque de fer
Ilousaye Le retour de Naapolton
Masson Honaparle el les femmes
Xapoleon et l'amrnur
Maurois Byron et les femmes
Reboux :Uadame Tallien
Tina/re Madame de Pomrpaidour
OUVRAGES DE I GOT ............,,
Lalimiditi raincue .
Psychologic de amourr
Education de la parole
Pouroir de In rolonl
CULTI'RE P'LP YSIQUE :.
Muller-Mon sstim e (hormr:cs. femmes, enfants) ch1
SAVOlR VIV.RE :".
Bernage Lv sovomr-r'irc c!t e u,:svs du monde.."


r


LOTERIE NA TIONALE
D'IIAlTI


Le Hasard a fait deux heu-
reux au Cap-Haitien en re-
partissant les Dix Mille Gour-
des entire MM. Belony Char-
les, employee de commerce chez
. M. Carbonel ]t H. Wallace,
planteur de figues-bananes.
Quant au 2me gros lot, c'e-
tait M. Emmanuel Brisson,

La Direction.


DEPARTS POUR
Le voilier a: moteur Ther&se a partir de cette da.
te, est mis a 14 disposition du
public, prenamit fret et passa-
gers pour tou_ le t ports du I
Sud.
Le voilier laisse tous les sa,
media pour J&r6mie et fait 1- .
traverAee en 20 heu'es.
Pour tous ensgneimeints,
s'adrnsser Ia fBlanchisserie
E1gante et au Tailleur Pier-
re Coles, rues du Centre 9t
Bonrne-PFoi.

SLe Capitaine,
Mcise NICOLAS.

PANAMA RAILROAD i
STRAMSHrP iaxE

BULLETIN No. 1186
Les charger sent pries de
noter que le $,S. CRISTO-
BAL eat atteridu. A Port-au-
Prince, Haiti, yeniant de Cris-
tobal C, Z. le ~ercredi 10 A-
vril 1935.
Los permi.. d'embarque-
ment seront dhlivr4s pour le
fret a destination de New-.
York et des Pbrt Europeent
sur demand faite .a ce bu
reau,'
SCe Steamer rUra le me
4 me joUr dir etemnnt pour
SNew-York preoiantfret, Mal
le et Passag r eM


.. ~.X VAN M DR .
A .. O.. .. ... :.


L'ordonnance
k suivre au


'29

2:,

K


par excellence
cou,. -er du soleil


Au coucher du aoleil, "t2..,s une journey de
trnvail assidu ou d'excrcice violent, Pordon-
nnce la plus refraichissante eat un grand
verre de White Horse Whisky h I'eau de
.;,a f-,nr&-c..
ie White H(,rae Whisky supprime la fatigue
er rean.cite I'&nergie languissante. See qual.
:rta reparatrice et sa valeur digestive sont
bien connues des sportsmen dans son pays
'ortigine ainri qu' I Vtranger.


2 ~


~IY~-SIIPBB-t ~ bPBgBdc8~p~-.~ ~ ".. ~'xr;(il~a~


|u. BlS hagne fiqu es vezent
BanSches Mous Avez!


hRndez-vcius comipt par pavr
L't fnion I'r-O ot fCac0n
(:'tL(u prtuvo I'ti ite, juiMi Ov.i.
'na *tr', I plus recrmurs I aNU ttek.
,n *'" .i a not;..tifi
uwun autre produi e oflflh
{ !tit;t, trt"rfltr., e.jt zaun tftri1 AU$.
k. r i 't T uii' rS.
.. tij urdfh'u t, -: ,

.....C


ut-n-rn.


" .'*


~ult~


WHISKY
r- w


I~a~p~4n~E~a~~~*s~~


IMM&I


L ibrairine K

S1533I tUR BAIW LWI

PORT-A U-PRINC&

TELEPHONE: 207
it I ,


Maria
Pierre
Andri


y&
**ss.


.


-:e


-
di
it


P