<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02404
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 5, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02404

Full Text

............ i..
:. .i.
g. .:.wS. :4*@
md,., i)
-c
",.. .!.


--- - ---.----
:c .^ J: : ..
,?-" ..
..: ": _- ," _: .'| "


I ..d5'A-445wwns. n
ii'' j~~le


0


.ti- % / 1 4' MAt I I I


game. ANN EB


~t'


PWRtt.UPrtMcs. SAt


ENt Nl.,t 5 AVRtL 1935


No. 13562


'F


5 VRAI VISAGE

AYS APRES
ILE REFERENDUM

'Lundi dernier, a occasion
I la constitution du Bureau
S. Chambre des Deputs,
Sla present session lgis-
'e, le doyen d'Age, P'hono-
e 06pute Etienne Morail-
ut"kt prononcer de for-
atroles sur la situation
zptionnelle qui est faite au
ys" a Ia suite de la consul-
j{on populaire du 10 F&
dier dernier.
De son important discours,
pasoulignons, pour nos lee-
burs, ces suggestifs passa-


Wependant, a des situa-
-s politiques nouvelles, it
t des status nouveaux. II
certain,- car tousw les hai-
de bonne foi le recon.-
tat, que la Constitution
oW nous regit actuellemnt
rite d'etre totalement revi-
si das Ile pl:.s haut inturct
fAvenir National. Elle ne
riond pas. auv realitis tna-
ilendes; elle doit etre rem-
$cde,. C'est le coeu du pays,
4t aussi notre vatoide pro-
pe de contribuer encore une
tote sauvegardcr demain ...
...essieurs et chers colle-
ue., cette session ordindire,
kderniere de notre legislatu-
t, dolt marquer...>
-Cette question de revision
constitution n e le, avant que
fitre soulevke officiellement
ila tribune de la Chambre,
'avait 6t deid dans la Pres-
, Notre confrere L rnw s'en 6tai fait I'echo, et
aee un rare bonheur.
IAujourd'hui, avee beaucoup
amplTr, Le Flambeau, ce
Ial que dirige si intelli-
ment notre ami, Me. Vil-
Beauvoir, Docteur en
frit, parole en ees terms du
I' urs du D6pute Morail-

VNous aldhrons Crune ff
orme.lle.. .cette d4c .aram
tM de P'honorable dipute des
Csu (I) et nous ajoutons
#e eest aussi notre coloittd
Wtenir treis prochainement
larision de notre consitu-
Ron...
Et plus loin. le m eme con-
Utre contiinwi;: < Wque la fastitution doit
refer cetl, volonte popu-O

Nous sommes absolument
'accord avee nos confr6res.
lepuis le 10 fevrier, la situa-
*| politique reflete un nou-
TiU visage et cela d coule de
tte verite immuable, que
Shistoire est un eternel re-
lomencement
,e Pouvoir Executif actuel
[or tsent6 par S. E. le Pr&-
n eat Stenio Vincent, a pour
oIr de jeter par dessus
c ommne il a si bien
mfeen.e routes nos d&-
frues du pass, et de brser
.0b~taces susceptibles d'ar-
r la nation dans sa mar-
v^r les hautes destin6es


1' .^ule pet lui garantir
)TheltOique nouvelle. base
$'heureux resultat du RE-
1'h UMi(' dli 10 Fdvrier
:' er ".
question qui est
19M fr w7ille ed. phtOt Dpuw indes


GARDEN PARTY
EN L'HONNEUR

DU PJT.YiENCNT

11 se confirm que lundi, de
5 a 7 hres. p. m. Ie Corps Le
gislatif organise une Garden
Party en l'honneur de Son.
Excellence !e President Vin-
cent.
Les Corps Diplomatique et
Consulaire et beaucoup dec
personnalits y eront nvi'
tis.
Nous enregistrons cette in.
formation avec d'autant plus
de satisfaction. qu'elle est
une indication de la nouvelle
poltique d' n," 'i. tionale,
la seule qui puise vraiment
pernetere a chux q) i 01 pour
devoir de travailler al lancer
le Pays dcfinitivement dans la
voie du Progres, et d'assurer
son avenir, de s'y liver avec
toutes les chances de succs.
--- -t.


C'EST SACRIFICE
ET NON VERIFIER


Notre confrere <(Le Matin,>
reproduisant un passage de
notre edituoial d. me re 're.
dernier, nous a fait dire: :,.jn
no peut ipas denma ie ;-. e.
homnrne e conscients d, rrifier
les intbrcts de aIn Cullt-i ',vi
etc., e'est plutit aerilfer qu:-
lluus avons erlit,
Nous tenions a reliever ect-
te erreur certainement invo-
lontaire de notre confrere, e:
pour cause.
^.,-- i -,, .N -_ ...^ i z


LA REUNION..
SDU PARILMENT

EN ASSKM"IBLEE
NATIONAL


Lundi prochAin, la Cham-
bre des Repi6ientants t le!
Sonat d It. l Yp iqu e 'Utbl
niront oen A sse'. e Ntifna.
le. .
S Cette cerendnie. selon les
irenseignements. que "nous a-
vons, revetira ihi caract re"
grandiose. Son excellence le
President Vincent, accompa-
gne des membres du Cabinet
et de sa Maison Nilitaire, y
assistera.
Tres probablement des- di'-
cours de circonstance eront
prononets a cette occasion.
Le Pays tout enter se -6-
jouira d'apprendre qu'est re-
prise cette tradition qui, dans
le Passte, cons titUtait la pi-cuv&'
.vidente dt l'entente, de I1hav-
monie, en un mot de la pj.u
f ranch collaboration ent o-
Ki11' deux C(raInds Pouv.Jirs dv
l'E tat.
-- -*


l'.N EN VOYE Dl'
JAPOX.


l.st arrive ici hier MmF:d'ax
I TO, Envoy5 jS.pcial du J:L-
poen pr s lie Lt 'u-; -:.L.'-.< :
haitien, accumpagnM de son
Chancelier, M. Nakayamna.
Le voyage de ce pe~sonriage,
trees probablement, a quelque
Srapport avec lu palpitante
question actuelle de ]'impor-
s t-in ALd ,. i i Ibns ja-


F z l U S S E i I 1 O.V:YA I E *' r. 1 L Lt J L Lf c ) J L ^ t '1 ^ .-
FALSSE MONNAIE ponaises en Haitiou a
11 nous revient que depuis project de Trat Comm
quelques jours, il circule dan haitiano-nippon don't e
la ville une certain quantity ses oit &te poses sous l
de fausses piC"es de monna:e nist.&re de notre ami L&o
haitiennes, gros i-rement f- eau
briquees avec du p,!om1 I
falsification est, parait-i. ,, -
I'ceuvre de quelque, g*auin-
vicieux., qui choisissent sr DEPECHE FUNEB
tout les paysans pour les d...
per avec cette monnaie do miH Une d6Diche recue de
go. balais nnus a anp,)orte la
NouI- signalons la I )olie" vel]e de ia mo-rt de
cezs faux monnafyLn'. pl'YcS. .j. Prudent ( Gtion
ces. Ancien Ma .imt'nt Comm
Ancien Prep,.'. ci'Adr
trat ion.
PRO J ~,I 'survenue mcrcredi soir..
PROCHA.LVEL" Los fun6rnilles ont rt

Miss Helena Hill Weed do- Nous envovons no. c
nera mardi prochain. A 5 he 1ances .h sa faamille, pa
res p; m., une con(enc e au lijrement a son tfrre, M
( NT .v. rionGasn.


Elle a invite les Membri,,
du Parti Travaillist(' A y as
si ster.


lOM! NA TIONS
MMI Marcel Antohin of Rti-
chard Salmna-e out permutpl .
Le premier passe au Parquet


Butirceun a Dpartemdu nt lur,
'I'nt'rinut,.
('.oifnpi i'mtlft...,


enC:,rC i I 'ordre du Jur,. il
n'v a pa. de dissidence pos.ti-
ble; et il ne viendra, e'est ai
notre conviction, dans la pen-
see d'aueun patriot since re
d'en dtablir.


NO! VEA U CLUB SPOI

I s'est fond6. Petude
ise, un club mite de v
ball don't leceomit. est co
se conmme suit:
Pre ident. Rodolbheo i
Vicc-PresidOnts: M; Lc
don et Mile. Mmta.s; Se
G. nrard Monttv 4t
nanid Itrpolito: Tr{.xi
Frnka Montas
STtitS I nIO comAli hvtet
1notuv;.le ansociuat oe-t

-- ---, ,,

Iu rz ft I
S.lp li o
Aux-. eROum


,c.a j -
vec le
ercial
,s ba-
le mi-
in La-



RFK





finio

I k


LA SE AINE SAINTE
A LA CATHEDRAL

Dimmanche de:; Rameaux.--


SBenediction solennelle de:- ;1
n meaux a hres. par Mon-::e
gneur i'Arch;verUt. .'lvi,' "
lance pontifie t,.,. 1.' c&:,'-,' "7..
la Passion sra e x..vt,' 'b
la chorale de 'Lo; p.'.-.
lique.
Lundi 15, mardi 16, mercrt -
tdi IT, A 6 bhures 45 du soiv, rv'-
traite pacale des homnes.
Les sermons seront t I.-
par M. le chanoine Ii,
1p rieur dc i'Ec'^- ,\',. :,.
quo.
Slercredi I, a ; -
soir: Office de triVUb,..
Jeudi 18 :;h. :;
tion de la Sainte C(nmuni n.
Jeudi 1. 7 n .
t d .'in-. 3,'
en I JiFid S:^inLL' 7J : h

piJ:d.i ISl' a"tfh. ] ';. 1. .



\'endr.-dti 7 2. : ( c.. ,.
lineal et ', s' ": .: "
t Croix.
Sau,,ed '; L;. '


A.p u;'. iiC:'. .6I '.i :i ,
r6servIe aux cois: :
homes. C.ux,'i t;:
leiur dispo. L .-iii-n u:;
ZZoInbr e cdoe rsstu i.


COMMUNICAIY TOY
DU DEPA RTEMENT
DU COMMERCE


} D'aprcs une dp.?' '.'':
du D4le d.i- n
Port i'Paix, 1, .pa -, "
Sdu Corinerc' t a^ :5:_
eI S.S. . A
!ch}: 5r.yt. t.: c ]). t, le 3 Iv'i4


Z I !ane iS:.


NO VE IIES


I ..i


C -i .MUNALES


Nous avio a)nn,, tou
recel ni t n lA r-'. ^v
Cayes dtI "'

citoyens Jo7' "
Diogene Th wi L'-
veuille Simon.
Les co)mmune dic Thi ilor
de, du Trou, ( St. Mi4ch c
de Port Margo ant Al lt &2"-
ment pourv-ies {1.' : ._ K.
adm inistr,, ,nr (: : .. :<; :-
peetive m.nt 2 po,. .y('. .
de, M. B,.ubru
pour I I on, ler .
sais Auustin.
vant et Jo.eph A .:.
St. Mihel c 'A :: ,. ;
Lue Bris:t. e- ,-d.....-
gham etl .
pour Pne t : .. --
mollndJ ',s
chel :; Dun


P :2~tJ5.~. -


(L. C

'I,,,..
I







\%cuK.
-4 ,c .
4.'. '5 5-
<45 K


~:4!


'., .



A 4 .
t.:;
I
4. S
Sw'"'' 4 St
4.


..4'V.. .sh-a4C~.- 1 I4,,.


rticu







)m0po-





i : .. :. :, .
.









.r' :UrIc photographer imhnpresonanie d'uue I or n
merhe, prlse dan" t, Kcusas (E.: (1


ade


en


I*~:- r:-- r~i, ~~~~!~-'*s~hEl:l'l~"~"c~.. k~l~tlt~rn.L~MC Ci7db~-~ :;IA~V*.a--


f


"a


:~:-.1.. : I, :: :::I




~_n


0 c


le beige. i ure livre.
L'achevement des Grands i
Palais, don't le hall principal : "==r "r'm---r m"m- -- '
est la plus audadieuse cons-
truction en beton armed concue PEAUX DE BWEUFS
et realisee a ce jour, a et sou- A VENDRE j
ligne par une ceremonies offi-
cielle, de meme que la pose La Boucherie d'une pierre..commmorative a de Port-de-Paix, a le plaisir
celebre 1'edification du pitto- td'informer les tanneurs et le
resque Vieux-Bruxelles, si d- public, qu'elle a en stock une I
licieusement evocateur d'au- grande quantity de peaux de
trefois... boufs sales. Prix defiant
Des f&tes de tous genres a- toute concurrence.
nimeront les vastes arteries, i Pour plus amples rensei-
les places et les carrefours. Le gnements s'adresser a Mon-
Pare des Attractions, reunis- sieur Laurius Louidor, Port-
sant les emetiers>> les plus mo- de-Paix.
dernes; le Stade des Sports, Propridtaire de la Bouche.
contenant 75.000 spectateurs; rie 4Ste. Rose>%.
la Salle des Fetes, avec ses i
3.200 places; le Palais deo Art
Ancien, qui abritera les chefs- 8
d'oeuvre de Cinqg Sibeles d'Art LO,
Bruxellois, complteront ce
diorama du monde, qui, ds l Le eVapur PASTORES
fy? -^. ,/-n^.^ i< Le Vapeur PASToRES U
27 avril 1935,:aceueile vn les Voy. 40 8. B. partial de New
fouls, venues d partou York l Avril 935, direte
dans son atmosphere d opti Yo t 4 Avoril 169& Pdirecte0
-- ment our Pro au tPrince ou .
misme, de bone entente et pu Pt an Pn
i. est attentdu le S Avrii 1935,
d' emulation pacifique. en route le m'ie jour & 4 hrs.
A .VIS .apr'-idi pour Kingston a
SI Ja.,I Puerto Colombia. Cart&
Le Caf eEldorade )pr6o glna et Qrstobal C. Z., pe-r
vient s&a charmante clieautle nant frCt, pasaagers et mnalie.
qu'il a decide de mettre ses I apeur MARTINIQUE
competes i jour dans le plus Voy. 186 S. B. venant de New
brief dlai posible.York via es port du Ndod estI
En consequence, il est don* atteodu & Port-att-Prinbe T le
n6 avis aux d6biteurs do I'J- A9ri 1995; o route pour Pe.
lt.1issement que faute par Ut sAve t tous.les autres
eu. 15 jours au plus tard, il enra
prodeid judiciairement au re- W. E. ItbSO.,
couvrement de leurs cr-6nees .; A Gnt. G xfirg)


WFI


.... .... ...
i..7:y: R::: .:: .,. .... : M .. : i-. .- : ;-...




V aBpositlon ~umiveoee C'ost proehaht
.ternatlonale d BreL.i.llea queIm dlsputema se match d.
1985, qri marquer le-courm% C6if du championnat entire
naet ei*a ecl6bration.A du Lolvagmpwa t -e at R vI no
-Centienae national, consti. Cl. Ces deu: tlube avec e'
tue on Pa dit la synth.se de Club des Jeunes sxt en tote
PIEnergie belge. Les homes de liste dans I champoihnat.
initiative, qu oserent I'en- Quo le public aille en foule
treprendre dans une ptriode au Pare Lecont6 assister A
dificile, violent leur conflance eette formidable joute sport
-confirmnee et leurs espoirs d6- ve
passes. Entr6& g6nerale:
Vin t-sept pi;ys, panni les- Grandes personnel: G. 0,6
quels es plus puissan tes na- Enfants .............. 0
tions europeerins, partici- Tribunes ................ 0,50
pent officiellement h PlExpo- -
sition et rivalisent dans la 'v
presentation de leurs cresa- SOCIETEr 'HISTOIRE
ions en tous domaines. A quell ET E GEOGRAPHI r
ques minutes du centre d la do...OGRAP.
Capital belge, au sein du A I .a Biblioth.que d. "I'A -
-splendide decor qui avoisine A la Biblyothsoiue de s Ami-
le Chateau royal de Laken eale du nLye et sous led H us-
une cit6 merveilleuse se cons pieces de la Soeigtp d'Histoire
truit,os'afflrnnt le style et de Goaphe d'Haiti,
esprit, le signed vAnt y ie no Michel F1ive, de Saint-Marc.
I'esprit, e signe zti v1t 40 le0 parlera Dim-ancho p-rvxhain. 7
tre epoque. Les Grands Pa- Avril. h dixmnhepros dumatin
lais dominant esr.-n1 l ,q. in- uri rLadr o bdrkise umarth.
finiment varied et cependant kn eled l1' Ht i s1t i r e,
homogkne, des Pavil ons bel- 18 t H .
ges et strangers, mertropoli- Le rb'e quil a jou daim es,
tains et coloniaux. Le plan g6- Lnements l a 1865 dtans le
n6ral a su tirer le plu ton- evenements de 1865 gdans le es
nant parti du mi je pifigu ter- Nord sera expose", grniee des
nant parti du nmgnmfique to- lettres inedites de Geffrard,
rain, qui descend en pente dou de Madame et du Comit6 Re-
c et dont ls voie rbani e, volutionnaire du Cap lui of-
sous l'ombrage des planta- frant a prsidene.
tions, d&ploient il plus ais e't Las membres id les amisnce.
le plus agrdable reseau. Un Lesn membres et les amis
Pare Forestier do 1 7 hectare sont pries d'y assister-
y respire a l'aise. Do1; assins- --.
des fontaines, au tnles I- -
mineuses, une pi&ek d'(ean que SECRET POUR DEVENIR
sillonneront les :nts,; des PPUISSANT'
pelouses, des patei--si, une ro-
seraie de 1 e t hectare; un ys- .... Pour ombnattre hi fai-
time d'6clairage et d'iliumi- le w sd I'A!fnmie che-' ILe

couleu:, des veyth rfes, tout le hile.
fr mi.s(-nent de la vie et du 2o.--, Pot:. avoir raisolt des,
}ttgre.s ctues-ous les pro- sympton s d tystpepti.

science, l t. ]a tecntque, in t des bebte, td wrnnItei.r 1eur
dustrie, le commerce, I'agri- poidc ot tailiter lour donti-
culture: tel sont les caracte- tion. D'apr& I dciagTostic
res generaux de Bruxelles ties plus grands m6decins
l-i"V. r,, ur 'est pius efltietce que de i
L objet yv sea present6i dans se inettre A l'usage de la fleur
son cadre: princeipe nouveau, de farine de Banane Grand i
qui inspire la decoration des Vincent denommee QUIS-
Pavilions collectifs confine a CU YA que !on trouvera en
plus de cent artistes choisis v.nte dans lea grandes epice-
parmi les meilleurs de P'Eco- vi'es a 75 centimes le naauet


r4~tt4~4& *U V a ---a ---------rn-----------MW


-- - -


t~.%Sr.S.t4ic~V A; tat


Demv..es vote prdpre Comptable en ouvrant un
Coipte de Ghbque a la Banque Nationale de aIs
Republique d'Ha.it


.4 t.~7tj~ -


Le Collage &
fond en JanvIer
eu vingip succl&
du Bareauinurifa,
remarquable sii'
les difficulties de'
que confrorate at
I'Enseignement Pri
ces sont daf au stir
tabliss.-ment et Ai
tence des professe0S
Dans les different
i prejFpa ration des&
Soijet d'un sin
Aussi les resultats 3?
ita do plus en plnt
sants et les parents
qu'a s'en louer. .:,
Legons partieuli'
tres, de Scie4ces et
guts c'nintea.
3 Cours speciaux
2 Doctlographie et dj

Les inseripticrj .
vent tous les jours
Pour tous autres r
Sments, s'adresser 4u
Stmon Bolivar, Tel

AU MEILLEgUR AJi.
4 .


nstitut ppenhauer
an7 tm LLYJ4 Pe /'614kton 3891
n18 Adus1kim ax BACCALAUREATE
^tasri;ut 'i Pkillo&phie
tantee /4' & ten4

L6tablimsement doit a jtrces & ea dlclpltnea, a n sx -
elfente m@.hode d'er ';..: ment, a sa bone et large or.
aRnfeation. Per:-:,;:-. :.l. parable, Pension pouZ jt-
ts deo 5 A 2, :CIG c ai. general, .Degons particu.,
r's, Coura dte .s .:.>~.r'.I. ... Gomptabdite, Againa, b,
4glnoal, Allemai.. -Preparation i 1lEcoli de Gnife
L'eibtab V1-; tartntit ious eea court et formal t.
hommeu fhr'-s rt cnnsient. (mPeAec^t el couyrageuz.


LE COLLEGE/ lMODERNE
Externat- uternat Directeur : Ernslt Alindor
A venue John Brown Licencii en Droil
Phone : 2087 Avocat.

Est I'Ecole See-. .:.r- c;.: .,Utjue
ol votis devez er v ''e, v- ; *'p .' ( 4: (' n
nor une instructi, n soil : i t .r f: v,.c u 1' s av;tn.
tages voulus.
Les petites c: -rso I ,n. min utipu x dc ie
part du Direet-n:' * Discpline0 p6vius,, petU n uII el*).'ultIe, iis-
truction rapide.
tells sort '. ',,g-nf ties \oS, o('Ire le
Cobit'ge Mode'ne
A',CLue "hr'-n Bin,,
Phorne S7. o t-n. i'irc.

.--- . ... -M" ... ...M.

Flail ian
o "' R i


e beau ftil

ivot Gaston Modot.

Lee PaIry daws


V ENDIt 13;

GIrA.~ Nra. ~1


VIf


lrmnhe A 40i heAres F
itrtai 3Bailin.et Penise I iryIs dans
i. .sANS PA ILE


' f F .


Kntrie 050


ShevrtR h"
Arlette Marchal dans
LA CHA TELAIN A' D L latN
vee Ivan Petrovich et Simone Mareuil.
.. .- ..... Entrie 0,50


, Lt V.W*;U


i






f.
. -.















".* : .
,{:






V.
:..
_.l. .. .
Jl l.. v :.
^ .. .. .. .. ..
,. .;. .. : ... *






















S" *'." .*: : "
_ .. . .


r!... I-m llini ii mn m4 t.>- Jl l bfm ll


II


.. .I I .


!111


- - - - -


.- 4- .-j -. 9 .QP --Stv mm


.. f. '.


I



~


HODINE+.
"USINES DU RHONE..
S-- PRODUCT FRAN9AJS -
soulaIOe rapidement.
At"te douleur
La marqte "RHODINE" est la
w garantio stune preparation parfait
at dain dosage rigoureux.
Comprim 6s h 0 r. 50 Tube do 20 Comprim6s
Etut aluminium de 4 comprlmds


do! /i 12ecah
.- ue t a



Directeur : M
'rdtet d Et i-
Adamialsat ateur


Iell














i Le-' d6rut6 Tait-
a qu4 e Pvemier Mi-
Flans"..t ayait Mergi
..t re .che.- se. indi '
S cone; --nait les d6h1-
tions du = Umite dela.D&
S o.:....e ,d e Ia Chanm
2 dicare, ujoi rd'hufi.qoe
din avail 'v-ele, non seu:
:t que :.. F imce comp-
|| .; etc son rearme,
ma x q'il existe entrO
jgnce, Ia Russie et la
lovlaque une entente
ant-iaqi-uele ces deux dcer-
:paySL au eaS d'une-guer-
raI'co-alleiande, prtc-
ftaleur a'liie Ie seco tis do
r lotte aerienne. Flandin
rait ajouite, d'apres le1 de-
4tits de 1aittinger,
Scas d. guerre'la t ,rance
tra dux divisions a la
gfiquepour la defense de
telrrito .,
Pre ieH a 6clare que si
olles indi-cr-tions se repe-
le memuXOreVS du cabinet
DmI pavaitront plus devant
to uite de la Defense Na-
ale- On a; constate avec
rise qu ie rapport uU
jitdes Finances pour cet-
session ne prte aucun
uti par .ci resident cdu
il des t K-iegations de
singer, quc 1 on consider
cons-que. e mnTme, admni-
o.n n'a pl ii.e moins eton-
d'apprend aienne Flandin a
intention d ier pair de-
t,pendant s \ ucances par
iptaireN, edits sup-
entaire~ -ront neces-
tres a pa'.. entation des


nements.
F.IENNE.-.
iision du Ce


.\ a suite de Ian
.-t autrichien


idemandeir ,'., p)lissanees
reconnais.i...,i de sa pleine
gpite, et a -.o iLaure d'un
ard rEtaoI.. .o;;I la 0onI-
nption, on a ..i..L de sour-
iautorisee, q.: i projette d c
intituer unc,,i n. o pernma

"No" fl .


.:.. ? :: : A '. .. .




4rfels i:ndu 1M nde re ues c


SPar Cdb)le. Radio et Corresp n donc Airlenne


nente de 12000 homes, retn
fore i de de ,000 jeunes gens
passant 2 ans sous les dra-
'peaux. alarniee eomprendra
ueux corps de 4 divisions, corn
pregnantt 400. officers, 7.000 sol
dats de la Heimwehr et d'au-
tres organizations semi-mil-i
tirese, formant le corps de
dbfensem. On ne sait pas en-
coae quel sevan le tourt dic
-ces organizations, le cabinet
n aVyanL pa)f dedfCe Si el us si-
ront licenciees ou non.
ANVERS.- La Bin qu.
Central de Cre'dit a decide de
former ses portes tout le
temps que l'agitation causee
dans le public par la crise'
monetaire ine se sera pas ap-
* see. On pretend que d'autrc>
banquet comptent imitoer cot
example.
GENEVE. Le Conseil mu
nicipal, oft les so.cialistes ont
Ia majority, a adopted un cer-
tain normbie e r.c.ur'(es tem-n-
poraires pour la protection
dies rdE<'.t T'if T1 a vote
notamment une lo qui parait
dinire6e centre Jeux iourinaux
* t i--sten1ite, %,a ijiuiliile (ie
Droite, et <(La Reactionx>, et
qui intordit fe- attaques de
jprc's.e con1re ]es juif. Les
conservateurs et. a press ca-
tholiq(ue citi uent beaucoup
la decision du conseil, decla-
Sr'nt qu'ele pr1'te atteinte
S I 1, t ibdert de 1. presse. et quo
Si les juifs se sentent blessed.
par des articles dce jurnaux.
its n'ont qu'a s'adresser aux'
tr'ibunaux.
PARIS.--. Lc Ministre des
financess Germain Martin 1't
e P-resident du Conseil Flan-1
din ont faith rau Comite tinan-
'ier (dI palrleo ent cles4 dela-
rations anu ujet des finances
P ,arcaise !.- o0.t rev 6 iluet'
I polititqu de devalorisation
u' franc a e' -.cr do: parti-
sans acharnas. Le deput6 na-
ti:ionliste P:aidI iHynau(d : de-

--- ,- -a t-


mande A Flandin si au cA oil
Ia devaluation belge s'av&w'e
un suee's, la France ne sera
,pas fortement portee A ten-
ter une experience analogue,
Flandin n'a fait aucune re-
ponse claire, declarant qu'on
doit d'abord attendre lei' re.6
.ultats de la pplitique belge.
Germain Martin a dit ensuitQe
que la decision du Goutverne-
ment de remettre en circult:
tion les pieces d'or prauve
incontestab!emenot Ra ddeiion
de rester fidele I'e6talon-or.
11 a ajoute que la valour to-
tale des pikees d'or rmises. at-
teindra deux milliards de
frianes, et qu'eiles s-rI'ont ini-
:IQ; en cireuhlation dIs le d6but
de 1'ann6e prochaine. On 'es-
p)re que cette nouvello ren-
forcera la confiance publique
en la monnaie franchise. Ger-
main Martin a ajout6 que I'&e
tat des finances est Ratisfai-
sant. Les besoins du tresor'
pour I'annee courante sont es-
6,inds A 7 nmilliards de francs,
,iol's que 1'on dispose de 10
milliards d'obligations de tr6-
sorerie. Finalement. Flandin
a affirm avec force (qLIe main
ten,.ant plus que jamai, le
Gouvernement preconise l'e-
talon-cr, et Germain Martin
-( dit en terminant qu'il n'y a
pd ro blemes francais et ceux de
Belgique.
1..:E31BOURG.--- Li( jus
'.. i prl'sent. i la Be! ique al'
une union 6conomique qui
donnait cour-s leg-al au belga
:1r'. .-:n territoire. It Luxenm-
o 1ur,1 a d'16idc f t'rl' pter une
nCuvlle devi',se. It. franc lu-
xtir:l U1 ,. (geoi.., don't 22 mil-
..,!s vOent etr't mis en circula-
'ion. EnI erfet, taIilndis que Ja
Belgique a cdi valri'6 s: L,: .,
naie de 28 o o, Ie Luxembourg
. ne veut diminucr la sienne
que de 10 o o.
COLOGNE-- Arrive hier

*1I$


Sw!'ev (11Tu n ;Lt(:,it I'c.." jitc
fsi(lH- "Jel tis a Z pr-.A ii Jr
SIetrie,'u .-( -s ,nt ,.i1Jil '.s (:tl
[ piJ d I ii ]l t '.(, 'otC 's' I C, '
Sletur inc'i.i'e e'ratir r' O' l ) iit
j le 'r :It t it' Utlu plar }t: t'or
.BOSt Le :tt' 'im, O i'tc, ime l 't-
I BOSTON.- Lt oe nomd i-la '-


I


T QUE VOUS A ,LI S ,t P :. .111. t
..te I. plug"clbre. jan.tla fatriQf a par
^ .ODY9AR,
us::i r" - -.-. _


o, 0 A


4,


t/ Q/o DR PLUS ESKRI(;ch'EK A NTI)ERAPAAT.
M!''t ne co~ttan .p r doranhape!
Ut tof trieti6n a'cte arr.t rapide la s.rwiiU plus grande de ePl
otuler er rLea role tti es de wms ours.


"y V\ainnallen, ;tr ( de 35 an0..
specuIlatituiL en tires. s est
prcicipitt dans ie vide dui
I lM-me 6ta.ge de olhttel Statler.
On a trouve danm la piece d'on}
Sil s'etait jot dehl rs tiune jei-
1ne feintne en proie p t l'hyste-
i ie. Elle a dit qu'elle availt per
du son collier au moment ((de se
lu(r elle aus)si, coufli rte--
ment au pact de double suici-
de qu'elle avait apparent ment
conclu avec Vannallen.
b CHICAGO.-. Ernest PT.
Weir, president du Comit de i
Ia Corporation Nationale de
I'Acier, a critique la politique
du New Deal et a demanded
aux homes d'affaires de s'u-
mir pour combattre le pro-
gramme du Gonvernemont ,
qui paralysera les activities au
moyen desquelles tout un peu-
ple .agne sa vie.,
WASHINGTON.. Le Co-
mite des Munitions du Senat
a entendu un temoignage da-
pres lequel un ami dle Jamme
s Roosevelt avait &eit laa Nai-
son Blanche pour essa;r.'


de Prague.a 17 heures, le Ca-
pitaine Anthony Eden a deci-
d6 de passer la nuit a (ologne
en raison des mauvaihejs con-
ditions atrnosph6riques. 11 a
e6t requ ia IaCrodrome par le
Consul G6neral Britannique.
Le Gouvernement allemand 6-
tait reprojente par son Comn-
mrnissaire A Cologne et le Ch el
de la Police. Eden doit repren-
dre son vol vers Londres au-
jourd'hui.
MIAMI. Le Prdsideni
Roosevelt est en train de pe-
cher au large de V'ile Concep-
tion, dans les Bahamas.
MEXICO.- Le Gouverne-
ment a charge les agents mi-
litaires de rechercher plu-
sieu'rs hommes d'aitaires et
membres du elerg6 compro-
mis dans un Lnouvement revo-)
lutionnaire qui a emulate simul
tan6ment, eette semaine, dan.-
tr'lus grande villes.
NEW YORK.- La police at
fait une delecente dans une
maison de jeu clandestine si-
tu.e A l'appartement 565 dIe
Park Avenue. Elle a arr6te 4
personnel, et a expuls6 e L I'-
tabiis oenent une vingta nu
daindividus des detlx sees, .r'N
tenue de soir'e.
DANTZIG. -- Le Minist're
aiieniandi de la ILropazande a
announce qt 'il eni'ierra .f s or'a-
tonu s ls plus pertisuasif- (''
cette ville. eii pr'vi.-Kei,' iil
elections parlementaire' dIv
. tJin talnche. L'1l, cti n dC1s c'm:-
. dida t nazis pro'.,' a ,lue 'aUc t
* toe ancienne ville .l'mnanh
demeure toujour.S Liel.. ;iu
reich.
BERN E- Our'r- dif 1 'en-
lcwvt-ment sur smn to .'riT'ui'
j 'in joilrnDalis e altenuD ^, H ,
de .-on t a1811 p t prtar h I (',itA
n fi Allem tagne, Ia S. uis e l a
dos measures j.pourn eimpjeiJt'
toute activity nationai-sUlci
listed i 1'int6r'ieur t, s. fi'r. -'
t l 'ret.
ne, ASHINCGTN. Ap..'.
S Ls'etlC l)i'e n i 'l:lt iNl' i"jcn -i-
_ tl uC t poIlrloIICt' Olt" de 't('I2
.AU aVjet du pi.sji dui loti
LcJnti e le ciit nlaLz,', ics IC'lt' s
d(It o110 e.t s (,i .1 1,} 'ri \ QC\\,, (iL.
e'])t i4 ) q Ut' i 'L Alilt\i'reiice dte'-
Soetric.-eutaJn (in V'ongi.- t.
dii ci.. x fi *S l ... < :'I ; i'. t .--
( il 'f _
1T itS'V'( I. 'ni\-a.:. v:.m'


*-; n'n~ 7'. A



rii~ Ii \'a
Zev'lur:04
uUeVCO'- i's'
flU 1Us4'ii. I


A *7 ;~ ~ I,
'jIlt. t '
A.' ~tt*~- .
.
.1 A '. : .


t'II ; AM M' 1 E, -
L -'

t. [ i l.


S, L I -
t i I: '

)c ; : "- u M














v a .J I k
1 E l i' : i i i
.n, ?l ,Al.- ,i t.,1.i 1e- ,; l:... -



P A LL A i' h i. :.

p'ts Ae *i '- I' i :
.. .a.n-n l i A ',"


NI c, i..r d P :e ,. -e : I. I t .- -
d, ia n "i :: ii. "la .'t, A tuo" "t




WoASnde. A t'n -
"'8cl2 ( ,LU ,,',Ji Al' i". i,,.

Ic't e t N ) ii!-( :. .i1.',' A, I (" ,.


-f Ioc iti e :"" .- i';t:., A, 't.< '




(jii dtuo ..drt i\Il,'"' j;.:iAt)'



)issantr line ~t;t En l,.' .. i .,





11rt pNaoim.s v ay 11< j ;t C---
'ra env' ve gtr,:a i f. ..'u ioi soli'

posgedant pa; Ie" Suintes F>

S'adniesser a\ M ,i .ltn', -,
\ lfrd IParce.;i Pur 'de-Paix.


Coca-Cola
'


e matin




d'influencer IFadjudication de
certaines constructions ntava-
les. I1 a 6t&'aussi raeonti- corl-
inont uJn :Incien membre dul
Congress avait offert Ae. servi-
ces A une maison de construe-
tions navales, alors (qu'il 6tait
en functions.
.LONDRE ;. A (It ciur
d'un d(ebat (Ide la (Chaum'r d(e
Lo rfds qui a re(tit6 toutu ia
confusion deo la politique bri-
tannique en Extremne O.rient,
le Comte Stanihope a (d6clard
inacceptai)ltb la St?-%u.--tiLji
(qu'une conft'ence (' .-9 tl p is-
SanteC di..tit I.- 1 '.' p diJler,(:-
(di lPacitique,
BE)1 IIN. -Via, apetlCee dl.
nouvelle& all -etiM i s.mi-o'-
SfiAii.il a nli.e iti 'l ir,:i-
son bi' n (' nX 'n11 t St, t ifl-
Rhalsite ait eivny, ,. A.\ irs
Ah.hi-ni, ains:i uvE Ic ruipport.'st


cons. truir ( ,( 1(1 ;l'' ] s!
p:ur 25 niuct: iy-

sin.
LOND ': .. n ) i-m( :
i'oim l F 4 ;'iI '>
.en .i i -' i ', it 2. ii1 i .*

Vi. l -'>l '; t hIL.>'1
i i i
L AI1 t t :'S "". :)i' ;". ....



IA .
.


1,E .i v "E'lij,E tU,


*.4


tA'



+ 1

r
4 *54
er' A
I

4 4
4







S







I



A.


de


N' ah etez


pas








C Q (U1Tainst he les Al-nttuA
Q.',A .dt.eteo, Mais .a.


.|..,e: llt.., .-n :.'.es' 4p..ues. M en des,
| "".U. e' :: Alemanda out 46t indits ena
.MaAU'. : DaQ3A erreur. LaA mission doe a loi
AmMtarer: que je propose est precis6
ERNEST soNOMMxa ient d'ineulquer A nouveau &'
no& compatriots le respect
: .. i ~_, _.d des canons vitaux de la race.>
? Frankfurter Zeitwun, Franc-
UN PROJECT DE LOI POUR fort
SA UVEGA ORDER LA
PU/RETE -...........;
DU SANG ALLEMAND
SA VIS IMPORTANT
D SA ALLEMAD Minemc. Jeanne Beaufi'and,
Le juriscun.l]te r- Fitz Hart'- enne propraire de -
inann, puble dane Ie Shes Rechti orane de la F6- t veilnte clientele, tant (de la
ration nationalc-socialist Captal, que de la Province,
Sides juristes allemands, une se ue I'Hted du Quai est trans-
,.ie de sugge.lions en vue t E bas
Sdune Ia purete du sanrc allemand>. Touijour e soin irre
Voici. entrc utres, les prm- prochablc. mAme comfort re-
cipales dispositions de ce pro- cnmmandable, au prix modi-
jet de o: ie d'un dollar par xour.
lo. Interdiction de toute e n dolar par jour.
union entire cito vens alle- -i wA, A-,' T---,sar
mands d'origine aryenne et ci- X mp
toyens (ou citoyennes) alle- AU IIMI I ;
mands, expect lyement tran- UTOMO L
gers, rdoriginit non-aryenne.


Pour la consttaation des origi
nFa aryoen e., le docteur Fritz
IHatma.tnn invoq(ue la loi lite
(u cReich-erbhof, qui exige
(ldes ccrtificats raciux remon-
tant an minimum siqui 1"00
( C(OULe [(tD 'ieuIe I teman-
cipation )politiqlue des Juifs).
Cetre interdiction basee sur
des do(lunnefl iologiques trou-
verait son complement cultu-
rel danrs ce sens qu'on interdi-
v'alt mlvmek 1'union de person-
es l(friginle ary/enne, au cas
on ia femme aurait dejh un
enfatnt cloig-ine non-aryenne,
issu (1'un premier lit.
2o. Interdiction en vue
d'eviter i. nai sanc(e de ba-
tardt- -. .. de tout accouplement
cnt re un ciltoyn (ou citoyen-
no) aI inand, ct toute person-
no don't le premier (ou la pre-
miere) n'igno'erait pas I'or-
gine non-aryenne. Les sanc-
tions con tro toute infraction
it cet article consisteraient en
I'incarceration.pour un temps
determine, du citoyen alle-
mand delinquent, en la perte
temporaire deo e5- droits civi-
ques, et en la publication,
dans je [htletin Officiel, de sa
cvnd u ii-tu ,,.x fins d'e-
;iemple. CettIe disposition est
-- !)ivtt(e 78t1 n jt-paragraphe
pr)i' 0vfynt la toldlalnnuation de
la perso)inne d'origine non-
aryenrne qui n avouerait pas
5e, antoucd{ents raeiaux A son
(omn sa:') pa;rten aile avant la
jon.lunniat 11 l d e I a cte
Enfnie, ,ne autre disposi-
tion preconisee par le doe-
teur Fritz Hartmann a trait
uix n',t-,amment a attitude que
les Allemands aryens de-
vraient observer a l'~gard de
stujets appartenant a des ra-
cos 6trangeres. suggere M, Hartmann, aurait,
ma1gr4 1 s origines aryennes,
des relations d'amitie avec dea
personnes d'origine non-a-
ryoenne, et les afficherait pu-
bliquement (ou meme dans la
vie prive) d'une maniMre qul
puisse offusquer Ie sent im
ethnique (coelkiselw /Em
finden), se verrait appliquer 1
.u n e .,sa n ctio n) .: .-: .: .:. ..... : ::...... :.
En ralt ,conclut le doe-
teur Hartmann, des disposi-
tions comme celles-ci seraient.
lout a faith superflUes elhez des
peuples-oi la conservation de
la puret6 racial est .un de-


o:ir general, respocti et pra-
i iqu6 comme une coutume que
person ne ne pense trans-
gesor. Chez ces peuples, les.
nesures tendant la sauve-


* :' :. ....*
4 .U : t$VV l r




BULLETIN No 1186
Letehat0gur sont pride
.nor que e SS. CRITO
BAL est attend & Port-au.
Prince, Haiti, venant de Cris-
tobal 6. Z. le Mercredi 10 A-
vril. 19.
Les permis d'embarque-
ment seront d6livrbs pour le
fret a* destination de New-
York et des Port Europ6ena
sur demand faite A ce bu-
reau.
SCe Steamer partira le me-
me jour directement pour
' New-York pregnant fret, Mal-
' le et Passagers.
xxx
BULLETIN No. 1187
S.S. BUENAVENTURA
est attend i Port-au-Prince,
Haiti, venant de New-York le
Lundi 8 Avril 1985.
et partira le mame jour direc-
tement pour Cristobal C. Z.
pregnant fret ,tulement.


Ja. LC. VAN KEEtID
At'tf GOnreai


S ATTENTION :
ta IKr III
5,AI'FEslvi 0


Pm,1O A

-fl --


I.LAIT.. LhjU


I


/T
COMME .VALEUR NITRITIVE LWEj |

3EN EST RECOMMANDEA TOUS,:. W4P4x

DULTES, ET SPECIALEMENT AUX

FAT DE GESTATION, AUX MERES QUI A

LEURS BEBES, AUX ENFANTS SOUS-ALI.

AUX CONVALESCENTS LT AUX PERSON'

OPEREES. BUVEZ ABONDAMMENT LE 14
"- -
..:


BENSEN POUR ACCROITRE VOTRE ENER

AFFERMIR VOTRE Vi PALITE. BUV E Z- .

SIEURS FOIS PAR JOUR POUR AUGMENTED

TRE POIDS. DEMANDED A VOTRE EPICiZA

IAIT CONDENSE SUCRE E S B E N S E N TOUJOrq

BIEN CONSERVE ET RICHE EN CREME.


AMATEURS DE RADIO.
avant de contractor aueune affaire passez en nos "
uu t.lephonez-nous pour avoir une demonstration i
le de n'os


.A NDIO ET R 4DFOPHONOS


LAFA YTrFTE


7-10 et 12 tubes
Ondec ongues et courses
avec phono.


Avee les batteries THOR o, on na jamais de panmR e (U
fonctionnement quels que scint i'endroit et les conditiri
he leur utHisatiun.

SliATION CENTRAL D'AUTOMOBILES
Dominique'Baker
Tel. 37;1
Grand' Ru No. 1536.
ttI- 0 -


UNE


La


Compagnie


Priy avantageux.
Co'nditioMs de paiement exceptio nwejl1es
N'~sitez pas a demander ue demffstrition
engage h rien.
A. DE MATITEIS & Co.
Distributeura pour Haiti.


f T 1.2229.


'- -


a'; .s.t W-'t 44 -.


GRANDE


d'&iia-


OPFRETA SA NOMBREUS CLAENTELE DS /AIAISONS PRIVEES U'X A V..YI.4G(E SANS PIRE(EIIs

ELLE SE PROPOSE DE VENDR% DES AiMPOULES SP&CIALES DEK o *AT 7" TS XISO( l1,S M A IS
PRIVFES AJ PRIX MODIQU DrF $ 900, CNIVTIMKS OR CHACUNE.

CES AMPOULES SPECIALS PORTENT LA MAR QUE .ELECTRtQU:, T ,ERO.rT EC ItA N.
POUR LES CLIENTS SANS FRAIS AU PA fBY A MRVSURE Q U' I, LLS SEIrONT .rPFORTErS
A1UX BUREAUX DE LA COMPAGNIWE.

VOlS AVEZ DONC L'AVANTAGEi DAVOIRGRATUITEMENT DES AMIPOULES ELECTRIQUX$;
r ^ PROCUREZ-VOUS DONC SAN' RETARD VOS PRRMIERES AMPOULES A VAAT QUVR NOTRe


POUR DE PLUS AMPLE RRNSOGNEBMRNTS ARgESRZ.VOUS A LA
......... .. e . .

C..'E om.pag.i.i ira eElecri

S.. ... ... .. ...- .... .. .. . ..

....:. ........: .:..: : :.: .: .:.. : :. : .........: .* : m :. ..:.. .: ..
-" i .:'Cai Hal ,'-


.4e


I~j


quif tW


Electrique


*1





I

I'



t
I

41
'S
.4

.1
*1
.1

CI
*1U~*
Iii


:,. "1


*I f


*


SURPII ISE




P St : ~ '> 4%Tht%

ls les steamers solut pourv4.de Cbambre, frigorta

S DE NEW*yONK ASXSiVAGE8 A P-AU.lPCE.


t:p F-- --r ax- ---.- aC~-~~~ a


d~J~~~


935 Connaissez-vous exactement
935 la place qu6 la Lolihe Natio
D 35 (le d'Haiti wrupte dans V'e-
935. monomie national?
935 Vaus imaginez-vous qu'Ilte
935 est on h;stion avan co(, htre
.35 e ch6rnmae qni ss'tend de fa-
935 ';rn alarmant.e?
)35 .XV,-voIIs canicuib que les
,35 liouze Mil, Gqurdes de son
9 3. V ibf Y4'- st rep 's.p.ntent ie
)35 iJ "11Y u n l pig'non su" U-?
Savtz-vous ,ue Dluix (.enrts
pe1rs on .uwtiens d, fumill'
gagnent ineur vie a vendre ises
Billets?
Que huit' families du Per-
sonnel dependent (de Pon4 sort?
Qu'elle repartit des subi-.
des mensulIs aux Oeuvres sui-
a vnntei: Creche de Port-au-
Prince, Dames de St-Frarnois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pilfe de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prinee, So.
,riti Iisttoire et Gograh'ia
dHaiti, Port-aut-Prince, Afi-
t1}itP Stoiaire 4l [el-Air,
Port-au-Prince. Cr;cl^e de
Port-de-'Paix, Oeu\vrt Jacmei, (Olgtige N. ., du P.
S., Cap-Haitien, EcolI des
Frires dLe ti -,tru'tion Chr&
Uio(' ?e, C.aip H- i t.e,), )envr,'.,
I ,i.-,siale.< dO ia Curt: dc

ve.
%ue, six camit' s ..'o .i:ul s-

ce, M4Vr Sol Con^ljAe qU4u cg8


eantines deux cents petite::
bouche yv trouwvnt Quotid e'r
cement un repas reconfortau'
et que hien des families vois.
?nc," pauvres y envoient, ,is
e tt'mexntt, chlrcher Liun pel .!'
t',u rituret
Qurune su.pti~ne cant inm .'
en trtilenue aux {.tyes?
Ave-vuits pense au, ,i (lu't
le laile un Service '. id'ubli;
t;. ,ini S.erxice d lite at l e, tn
Service vIe 'ropagarde: au-
.iu t in (Iep is es hailt. nne l
t oa ui t uJe drx ueie! ltl

Depouiliie-vous de tout elc-
prit de parti Tris et vous coin-
prendrez qu'eiie constitue
une force et anu prestige na-
tional.
Grace b tou cvela, pourqu..)i
ne lui accordevous pa.s ia
preference sur les loteries exu
tiques? Surtout que pas un de
es cAuponxs no se ve nd horse
d'laiti. El e se Peurte, aidl
ite rs. au ra tu :;4 syS i .' a I
quelneLI iorgamnise. Nu tA -
gueil patriotique ic Vouns uoi
maid+-t-il pas de fainre li tiWe-
ime ge-l e tn sa favor ur7
Halitwn et It nyLs admis
UJn Q i p ;t. c < .u e:t'i

d'Huit.




Direcieur.


'1 fl V ',4r-Ct h- l' 4.4,' '-t ** --^ *.

A.de MatteI M


PLe e de I Paix

Rue Courbe eit Rue du MAagasin de 1Etat


ACHAT D'ECAILLESDECARET, VIEILI
MANTS. PERLES ET PIERRES PRECIEI S
LES PIECES APCFRNT FTOR. fPMONNAIE
TES NATIONAIITES, A DiS PlIX Af .S<
AVANTAGJEUX.


OR
" ). 1
i/) ,5;
)LI.!


VIII


na~a

. 4
a,
1

._, t -


SMum Ak iRo

ie qu e twera, &hi tutis ea bonn l ina dv com-"
wmere de la. pace, on rhum n uux prix.asu nts:

S.SM t titp( J tnut4e Z ZGdea.

La :&Jrve Spiciale 7

La Muaieon, pregnant les fraisn drj!vratmon a so char gt,
ft rha/u doii ftre vendu aum ine prix en province.
- lw.TER-n IE. -NA IONALE*, --HAI.... T .

LOTERIE NATIONAL D'HAITI


Al
4111 .4~ 4 j,
A'
,~ I
gusIct U..-' ''~.4..c AL" 44).
ii te~Sb1I \,~ I /) n
A ... ~, .4
A. C Vt .., ~ ~t2r4z ~A~e
.4~1 IA~#''i .i4Ai'A.'~ 4. ... .4
UtM SitU [CYMK'S 1)QS
1~ILIcS I*&t6r5oK;AV> 4/j VALV' .,..
?Q (':4~ :4 :4 1.4; 4 ~uIn. t:L-
a>.
IrA t


~l I/.N'


T1


A I RSE de CODPFNE. T i, et EUCAlY t'Ol ,
.. {_r7 t." ACr<, f Bj. -CONS i.",R" t(ATfi. *FA1 AG "
TOUX, RHUMEtJ'BRONCHTES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS ,
POrT-rA'j-PRicEr, H T. .T LPS p'Rpvik.N.


s n es --*

Le Fail esi incontestahIe


LE


.4,. 4 14.
.44' 41 .4A.4Z't'ki
.4. 1
.4.1 1*' .4~i$
~.4.4.i.4
4)' '
.4 (~ i:~.i 4 .4
4 .44 .,.4 ~..4 .4.4*4


.4 .


Pu-rn'-t C nlt s~


'us Or~-
.4 .
.ne4.Troi.


.4*4 *~~tt~~ ~


c est


Ie ires


vasteI


Ia


SAUM SA

q tulnIlesseIIce


les


I]


varieties

erritoire retinissani



teiil-


d'lii


les


seiliieurs


teirroir s.


--..... .-... : s !..i..

: "- .: -: :: :; : : :: : : : [ : "* :, [ :i -r' /: ; ,. : : :: "[ :1 : : -: .. : + ,[ 1 : : :[ [ [x
.. ... ... .. ............ ........:.. ;, ; ... :; : : ...... ..ty ^; ....... ..^ : .* .. ... .. ... . .


[ACE ~;


I siri i Cace de

Eort-au-triurt

Fabrication (it' g I a c e dr
meilleure qualiHt.
Livraison rapid otI'kctute
Squotidiennetnent par ns ca
| onions points en blanc (ans
toutes les directions de Port-
au-Prince et'de Peftion-Ville.
(GLACIERES
J Nous aviOns toujours oen
main les derniers modeleg. de
SiAaci rer (, IC ," I' pax tir t(1
$ 25.;00 et 4t--dessus, vendabtes
avee t1 0l .-t 1( I t pil Is e- i ,n ; )iqu,1 ..'s
('U11:' ; .CEE
N.FUPERLA TfIl"V,
V b!; l It nOuvtu)L, qJu II
;, i\ ,,' ,v ;! vli.,; ;t .-; n' l':fl l're1

S .' ;. t i.;; p. 't it I si te a

,I'c ; :, ine.
v. i i.',, t ; iiK -


: h CF d(2 .;. I' c c. -SI -
Z r uftiu .n >/ u:i le (les.-e t'......
Tous 0,t itrolent,
.VTREPOa
R F lGOI.FU Q UE
Niis czhauni.- fnroidos (nt
e< r wn'n^ent mises a pt;4nt
& pt S't I rf-cvoir n'iMp4rte

W ci st \.i .e g u nt t" s de
r)ifits, e1c.

I'.i e H1 't
i ; .' -:: < : Fi

i # K ...
{. 1":t 4-' tI? ;,.t I t. ic


VA.
.4.. 1


.0 4'
44., ~
.4--A
* I
4
44
446
44
.444*



~.4
4/:
A'
14
~.4
4)1


C~IIC~I~LYIYWr*~a.~u~~a~e~Q~ua.*u


llill>Miow


4
dl
t
~ ~

4.444*
#4.4

.s i
* S
* 4.'~
p
~: 4




'.4 ;~

*44
#4 ~


# ~4.4


.it

.4/








i-c







It



* 4 '4
'4.






4.44


....... .... :.. a...'..t;...L .......


t.


a~L~R~~ I8~-~pse~c~e~a


. ....... ... ..~I C C t~I IP L Li~~


THE






: I". : *. :- ..- .- ... .. . ... . .. ...: .. .. .. : . .




18 r .8Q.4 conplloo "nt N 'EM T S P ERE D! "
S...-M ies JU. aux sont:.rem ,.Ilk
.. de lettregs individuel le aou,
m & -e.art des eo ablesLes fl ,Cf..fr. _ti ...&
sanctions du Co P6nal sont r,,, a s m te tl la o nr
trop douces pour ces crimi- qc mcommf- wLamnw i coi2t.at
nelsx, declare utin de ces docu- I :
K'ment a c"ft&t
l u la iarneos "LAME BLEUE*
Le President Trujillo a inau- A h AM. B4EUE.
gur6 le 80 Mavs l'Exposition AE BUE
National de Santiag'o de los ro-s p von nasera-ef(Ae-a
Caballeros. a taem voitade j vra Emnb


xxxX
Voulant probablement jeunir les cadres>>, on opere
dans la R6publique voisine un
grand movement adminis-
tratif. 30 fonetionnaires ont
et6 remplac&s le 29 Mars.

Aux terms dune circulaire
du Secretaire d'Etat de la
Presidence aux comrnmergants,
industries et patrons en ge-
neral, ii ne suffit pas que ceux
qui leur demandent des em-
plois soient affilies au part
dominicain. Les employers
doivent soumettre leurs acti-
vites politiques a un contr6le
vigilant et constant, car its en
sont responsables.
xxx
A Mao, Ie jeune Lilito Ta-
vera, irrite d'une reprimanded
de son pere, Pa tue a coups de
machetete>.

< mes 6iogieux du traite de corn
merce haitiano dominicain,
qui n'a pas encore ete public
ci.
te .. SLj


Hier o:it en lieu, a Ia Croix-
.de-Bougus. e-! :funerailkl.s
do
Geffrard Pierre,
deced4 la veiile, H I'PAge de 74

Nos condoleances aux fa-
milies 6prouvees par ce deuil,
particulierement a notre ami,
M. Charles Mothersil, gendre
du defunt.


AUX PELERINS DE
SAUT D'EA U

La Briqueterie <(La Bau-
dry>> porte a la connaissance
des interesses que pour faci-
liter la realisation du project
du Comite de reconstruction
de l'Eglise de Saut d'Eau (No-
tre Dame du Mont Carmel) il
est mis en vente des lots de dix
briques au prix de soixante
centimes de gourdes (G. 0.60)
jusqu'au quinze Juillet pro-
chain.
Les g6enreux donateurs
pourront en trouver A 'In'im-
porte quelle heure des jour, l
ouvrables a la dite briquete-
rie situee A la Croix des Bos-
sales (Gare Mac-Donald ).
Port-au-Prince, le ler Avril
1935.
rt Ci^... *z ^ ..


-- ----- ------ --- ----- ---------
"TONS PAlfWOJ -itLAMES
MLBUES-ClUxrrL-,%"'* sead,
Pw )e Partrail de Kirg c
"etle $CFO repuli rewreldt,


c
Carfnsntn 7JtCr Compa-J, flsws, AZI.A.


R prdsent: par: Naude & Reihte
P. 0. Box A- 147
Port-au-Prince


bUihlU4II11b~YW"flfl t d4tI2WflX~f`AflIA 4U4S2.AflS


* l P. _.. 3 l..X t *.. : C V ... *,..t4J,.-4, 4 ,',r StSI


Sa '


/ .



S0us
pN' nt r
.'jV A 4, 0-, kw


Tr~s WflJQnflZ 14 3


/~~~ SF4V
4<44-1/ ?d~ar& s T)t


&Ali
IAa


~C4
:2122
- ..
-p
-WV'


r'- --.-~
/ '--.4
-r ~ 4; S.
A

.4'


Agent; -CA4-.4, A.*


-C


Nettffoyer-

adoucir -

*mbe lir!


Voild les


actions$ i;

PALMOL V


Il





041


Le Comilwe a reco~nsructon. Comme Palmolive est d'une douw e
coultur vert olive! Quelle odeur ..
S.......... .... re, d licate L. C ttr sn pon t o ..
.. .. +"p"ur -o ys C j taProuv 0 ue P i ; + "' *
DEPARTS POUR base sa fabrication sur rhuie d 7 ....... .
JEREMIE exclusion de toute raise \ -
mate, de tout parfum vd*aire "- ... +' "'
. -. .. Ne faites pas courir votrt v i; :- ". ,. ,, ,"
Wefai t% st t p at c t S votre- b i ,. .
Therese>>, A partir de cette da omoisMtent pourratre rmeaSienn .
WCtcoattomis.Matntencz 1i jeunesse n.a
te, eAt mis a la disposition du turellede votrPupeea par dcs m ;,C,
public, pregnant fret et passa...4- : "imp '""ature ,Empioyez pYh :v! '
gers potu touis les ports du ....



traversee en 20 heures. I.. .. ..... ..
Pour tons venseiwnement ...:
s adresser la Blanchiter-e 9 10 -
E16gantp et au Taillour Pier-
ro CoeIs. rueas d Centro et "SO
-.G:1nef.i. .- fl '. ,oP
.,.,%. Aft


Lo Capitaine. f -
SMo'ise NICOLAS.-. .
M o i s e N I C O L A S.ID U>A4 2y.3 I P1n g ." ... "


31--raA
- P n t tern~ICp


*La Linbr1 ie

163*, S2 cut flcfm j
..:(. : x '.


CR ME' ., N IC .


CREME D!N rILRICE


p 4


flu


A C


'N

'4-.
-a
NA
I


EtSW*M~BDflOp*.'W004w4C4ftdin. SL`~Pnne~J~dae(s..a ~r *~pr-'*a~~'ea uaaU-


\nM .


.31


".3


i.^_4 '


t'~44~7'~ %.a- .


. . .


L'ordonnance par excellence ,
b suivre au coucher du soleVCP
Au coucher du soleil, aprs '"ne journ* d'
trnvail aasidu ou d'exercice violent, i'or.d&
rnnce la plus refraichissante ect un gV
verre de White Horse Whisky l I'ea ,
soda frnppe. ".,":
Le White Horse Whisky supprime la fa
et reasuscite I'fncrgie ianguissante. Sea.
it& ripararrice c-t sia valeur digeadv4t
bien cotnues dc spaortsmacn danJ sonwK
d'origlki afinui qu' i'6t'ranger.::






--I


~s~c~i~


r~ __~ ~ ~~~?~P"~L~a~!C~B~;~B~C~B~~I,~~


Ir


OFAmkdaw


IPaagsha~P,~J~b,-ra~.,,~;;MII~U;12~Pr ~L~~sffarry


- .--C -


W

i;- .5-


POkRT-AUVPRINCf.-.. .:A

TELEPHONE.. 2077 ..

Maria Lux Pubert (Journal d'une
Pierre Frondaie Isabelle et tes prjues a.,
Andre Maurois Edouard VII et son temp..
Georges Ohet Divers romans,, ........,
Robert Boucard-LetSe dessous de l'espionnage

.... dessous des archives ecrtites
Le m lm e n ......e....... ......... ....... ;
tse desson de lespionnage fran .
Collection aHier et Aujourd'huhi.
Ocarve Aubry La trahison de Marie-Loula
Barthou Vie cirdenie de Wagner
Beramud Dictateurs d'aujourd'hui :
Berirand Louis XIV inFime
Dumenil- Poincare -
Farr'rc el ChUck De!ux crmbabs naval .
SFunckBreniano Les derniers jours de Marie.i
Le masque de for
Housaye Le relour de Napoleon
.,ri;on, f1onaparte ct les femmes
S- Aapoleon et l'ar," ur
Maurois Byron eit le fen rues
Reboux Madame Tallien
Tinayre Madame de Pomr radour .
SOUVRAGES D / JA GOT ......AT
rLa tipmidrliie (urc.C' ..u
Ps.cwhologie de l'a.nor .
Education de la parole "
Pa/'wor de hla olonii .
CULT':R PH YSIQUE
.1uiler-Von jysftme (honm'es, femmeK, enfants) eVj
.' V1i'OIR VIv.R.;
Iernuiar L '.'iro'-tivre cl es utwgjes du monde,:




I: ESDAMES, i vous vauez avcoir rapidement
dents d'tutne bfcncheur ocaante *
,_4. .: .,