<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02394
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 25, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02394

Full Text
R. .............'.
. : : : L : d . ; . .] ... .. ......... .. ... .. . ....... .. ..... ... ..
:'" -4 *-I . ...... . ..... ..
............ .........................
,...............,......
% -: .. .. ........... ...... ....-........ ......-- ..... .....
.... .'.........................................:..'..;
... .. ........................ ...:................:........... ......'. ... .



.. .. .. .... t
.. .. ......N o.........
... ..... .. .. .....
.... .....-..--..... -.............-...
< = ii ... i. ..... ... ... .......... I. ....-.... .. ... ..,... .....
: -!-- .--- .. --- 1. ... .. :---- -;-"..1 ..I..... : : .. .. :.....#M .....:: -.... i : Ilk, .. ,. -- -.....--....... ..------- .---:---. --.-..-.-: . ..
,- ... .. ..- .. .. -. ... ,_ ............. .. ...... ... ... .... .. .. ..... .. .. ... ... . .. . . .. .. ... ..
:: : ~.. ......... ... ....... ...... -AW .. .: : ... .
:;..:. .. .. .. . . ; .. .. .. . : ... :.. .. .. ...... :...; .... ............. ...i. .... . . . ... .. .. ... ..... .. .. .. ..... .. .. .... .. .. .. .. .. i .. .. ...... .. .. ......... .... .... . .. .. .
, ., ... ... . .. .. . ,-'. . ........ ...... .... .. '. .... .. '. .. ....... . .... -. '


ENHAIEIENi wsu E!DE

urEDUCATION DEPUTIES
S e Cnfirence -
SESSION
.I .I EXTRAORDINA.
.' (Srance du Lundi 25

Confrec dde M. L. C -
jLon, Directeur du Colb
Louverture, prononcee 11 heures moins 15.
auspicC le e Association pel nominal accuse la r
fembres du. Corps En- te. Un proeWs-verbal es
antsur le Probl&mea?- tioune. 11 est lu un M
4 tEduc.ition, a eu lieu"h' -. accuse de reception
piche Hvitiana. I nat de la Republique.
salle ttait comble. On 1 Le troisieme point cd
'quait M. le Chanoine dre du jour comport
nj Vieaire Gen6ral, le lecture des Rapports d
.... Christ Super.i.eur du mission Ie. 8'., :,-:
4geSt. Martial, des Pro- rIe.
esurs du mmne Etablisse- Auxquestiohs d'inte:
it, des IPres de la Oathe. neral aucun Deputc le
le et du Secretariat de festant le desir d'enti
&ievche. r,- Religieuses ses colleagues, le Preside
toutes no.0 congregations marsais Estim6 ]it les
e des di: fl.tiulns cd'e6ves rents points de t'ord]
Freres d- lI'Instruction jour de la prochaine s
retienne, Inspecteurs puis lAve la present.
taires, le Chef de Division
iDiparteme-t l e I'Instrvc- ---
hPublique. de Magistrats,
iAvoCat, dce- Professeurs, te question vitale: U'
IInstituteuri. et Institutri- tion. Des oeuvres nomb
,ibeaucoup (. meres de fa- d'Education son, creee
lie et de !e.niseles, etc., CGongres Etudient ees


Sihune natiaio vout-prospe-
retgrandir, -Alle doit met-


RE
RE


Mars)


Lrap-
najori-
t ,sane-
[essage
du Se-

lo l'or-
ant -a
t? Conm
mati&-

ret g- -
mani-
retenir
nt Du-
diff e-
re du
ieante,



Educa-
reuseS.
s, des
5 ques-


tions importantes qui sont en-
couragees par I'Admini.stra-
tioni.


LE LTS EIRVS

"'4 A CQLJ11T


Le bruit avait coutu, il y a
quelques jours, pour &tre de-
menti presqu .ausitot, qu une
enquete avait dIclaret le Lt.
Franck Legros, de la Garde,
d'Haiti, innocent des charges
portees contre lui a -'oce,.-in
de la regrettable, a-lfuirtid fdu
Wharf. que nous0 avions iap-'
poree a ups ietaeurte
Nous.sommnes- measure
d'annoncer que le. L 1e gro.4
a passe en Jugement a11 cours
de la semaine derni&e.e, e ,i.'il
a et" acquitt6, fatfir'e'tayant,
ete raiameni.e, par ie-s deposi-
tions des. ..t.nmoins,- aux pru-
portions ci'un simple accident
survenu en: cout'ls (te service, et
en parties imputable h la vie-
time, qui etait, parait-il,.ma-
nifestemen;t en contravet ion.
Noous somime tires Ieureux
de voir les cho-es se ts.rrnine:
ainsi.


TERRACE-GARDE.1
Jeudi 28 e.t Samedi ) ma-s
A C Scca fion d!e (Ia .i-C. '...r,
gr:-.nd bIn! ch': KAHI., P Pc'-
tion-V ilTe. av c le a:: .::.
ORCHESTRA
DI)AN1IEL 1-L/.1 ZI-i:
oui rnuera le; clernieros crea-
ti,:z.li dt, ,t., m ';, Blues. Hot-


NOUVtLLES LE 3EME CONGRESS

S. DOMINICAINES INTERNATIONAL DE
S ...: PATHOLO IE


Une fabrique dIalluinetti
de Puerto-Plata ayant dA snu.s-
pendre se-s op0rat ions, Ie. PrE-
sident TrujilIo 'a fai t ,n.
vrir. II a declared .ct-L occa-
isioln quI. le Gouvrni'o t'ui, 0-,
permettra la erdnuetu.e d'au-
.cune entreprise idustielle,
et prendra meme a sn a charge
celles don't les proprietaires
ne peuvent assure leitone-
tionnement. -

Dupuis- quclquc tin|)s, la
Republique IDo)inicaineh, d. nt
la production de cafe a deja
augmented, dans de notables
proportion", parait s interes-
ser de plus en plus a cette den-
r6e. Les Ljorii'.aul : parlent.
:.ouvent dI., r:! tnst .i.l- {,n

I culture.
xyx
Le tarif (les ti.legrainmes et
entretiens tkl'p oniques a t0:
reduit de 5 .A)uro en ce CU i con-
cetiir les in'l riiai ..nti' n, d-,
prey... POUi quOi n.u pas ado>-
ter l ei e kgaukment, cn..!f', pl:.\-
Stout, le tarif spleial 'V !ri-
. x
zt '.


COMPARE


Lie Se.n(e. Comnss Itrrn-
tional dte Pttt',ui,.' C:.ipa
r1e tiendra so s .--Ac> :t. li
Faculte dt Mdt'ci u d'Ath,--
nes, sous le haut ])at A,"ron:age' d
Son Exc. M. I.- Pr6sident dI-
la Republique Hell unique, de
MM. les Memhbres du Gouver-
nement Gree .t SI.ti.-, la p. ki-
dence effective de SM. -L Pro-
fesseur WV.- lhen sis. rmetnbre-
corespoj)lant dt lI'Acad\mlni
de Medeein de P1JriP.
I/initiaIive de ee (.Congrs a
et, conBiLoe t1, DI'.ct,,,r Char-
ls Cat tve. JIci ; Profes-
sour 5 1 'Lo< (10 '.jie it2 et
un C inm d's D1X-ct nr J 1)-or-

J ,eanty, pour !es .rui> e'cLion5
diiu Congrb:s.
' N(U- pu-1 litiO 5 .' plasir

S rps I n' 1 -

"t1 PC tholo' 110i2e e
M 'I t o jr ';, i. .- 'I
M M le4 N.i: .b 'o--A


a lei, rna' (eo ses preoe- ...Dans beaucoup do centres, ,00z. di al e,Tan, Rmba caraua- M ic. :
Ons quutirlionnes, tf- 'enfance pauvre et abandop-, et de Meringues., qU.S .ot TreIt V l'r ju .,l tiv0- u (,- :. ,i ti
ion de la Jeuwesse. J. J. ne ecst recueillie et redressee. Entree Generae : g dets. ge du i arc C,(,, c I Cun> aux .-.l617-I -A. i_
auecri : M. Lherisson desire qu'i] en encera le r.. .\vi. Athnes.
-faeonn. 's plants par soit ain.si parmi nous. I -, x-x.-- r XXx Ce Con.g'r s ,nt I
iture, et -. Hommes par xxx Le Gouvernementa ann.ln-- : -t exc!ushY:.ut s>,tit
auction,> C'est le debut ..II Ioue les oeuvres de nos dues au devoueinent acti in- ce, C tans ue cireuain, qu. s.ccuer no, .u.e t
- Lheris-'on. sectes protestantes: Ecoles, telligent de S. rE, Mgr. Le des mosures Serit ]riNs con- I,:;lauiS- comnunE a 1it
sont des v-rites indiscu- Orphelinats, Ateliers, etc., n Gouaze. dit M. Lberisson. Et tre 1s commci untu s lomniLi- DI, Vt tLX ai 'r.:.' doR.;
lea. tamment cells de 1'Eglie E- e'est sa belle Ame d apotre qui Cv UIS, u pro(qent .- a S 1ie. VaiU ,(,. rpp
KLhrisson dit que la si- piscopale. a a id hi ouvrir ee, .jr-c: b ausses dt iinix i"ju- J -ie po,,uar: xist-r cLrc le-
ion economnique est 'axe 11 donne des d&tailv sur les une Ecule des deux sexes la Quant aux tra.ngers (u.i .-. iadi, d, (lifftI..:ent,. .sp)
rlequel tut repose, et Oeuvres Sociales et Educa- Rue Bourjolly, voiSine .1o la trouver'nt d(.S Ie nI)-tIli ca(-. ji &oe.u])pr' t"i.en
'elleest, chez nous, tres tionnelles fondje.E en grande Chapelle et-de I(,rph'ilinat. de ils se(oht expU.'. I..',il, Vgt, (,
vaise. Le ('ongre~ de I'e- parties ces jours-ci par S. E. la. Mi.adeeine qui s t encore i",'.iyns pp.-bls ent
intion de 1922 du C. H. H. Mgr. Le Couaze. I rappelle deux belles euvres.d Ces eHn- Quativ, mo)1!omanes. ,e't t.i m, ,na i:ii.s f.- ):-1 lt
:-nt il etait le rapporteur celles cree. depuis, Mi:r. Tes- fants seront transfortumts. 1M. t6 i are S, aS ,lia)a et rt. ,. "i, > Inin-:-ux.
ftal, avait tout privu et trdu (Cosquer jusqu'en 12. Lherisson a visit, ces -\r- j nu.au ede i itain pro- te., .uj i ,, 10mn
ctildes vceux pour son ame- II sfa-ete sOur les 'i5oles Dioes- ei cot Etablis.->einnt ni co:- vinc- al pour Crt' triaitcs. I ne ,,, e tpp-rt p ,ionn, est cette amelio- byterales qui sont aujouv- te deja cinqua ute cinq.I ei':L-v.L. \ caLIunpalu count leu- teu l tt I ., ,
S('till' ,ilt .:* .U hf fn,.1
iqui doit faciliter 'l-. d('hui au nombre de .150.
'litsemlent de tous nos Pozr le alimenter en di'ree- (4 suivre) (oir suit e e ge) r it
,s ociCuWV. C'est utine tiir'e.C- et professeurs. nos _
.tion. dit I. cnferencier, t-,. t iours a s.'.nt ont .
iloit ie nce avee vi- 0'. e (1e8)J .; t ee.ok NoQ'Jm:- ""-
e, m tho e, sagacit6 et -. ~-IVe(I ae 1I,.1-A.r j ,1P L.
ct)d dAeouv at U- Iince) a KerahI. (Cap-...
'A.nd (...I e"i ', "- .' ...r" '" """ "'B"


Nlent, tI:av : .-e it ce la. Qu il : -- :, "
evr 1t14 1(-iu i' L4 G Oeuvr:s ctxvs ces
sCitc. : 1. IlCI'isson dit jou$-ci sent Thcore t- our
ii falk1 !boier la Soci&- bleet Co fltion; d 1 K'
fl "n' ris.Aes consti ani-e note in
dt f hfectuusit.s4 de FE- et larCmtO crisC !flflj .
-lerrp' d .la cons 1J L. frisson a don luj
.otre cri 'e morale ac- o ult w. Beauoup V ignorant
Nke( ]t.e, en grande par- Los voici: 1) Jeuuneise Catho-
Smnisre t I'izsuffi- Iique, Port-a,-Prince, Ja-
d1e ,Education dans la e, Jraie, Port de Paix,
e... Li.ns leas foyers, aSaintLou, s "n Nd;u,,. 2) N
rI Lrson, d'uacord ave listed, i Port-u-P
.logues et des mora. Pupillc de Steo. T IrP i 1'i
., ., s s-remere' .ott ,t4n); 6 P u i .e ,
',a pas assezt de flria- dAntone Pline: 1St -
Ya -pas assez de mars- an onh(e ( Po a l10J. -, tor
tImectti taay e a caiii- .,mi4P BeiAiou ade ia rot-e
tneEcoles r e T tgenu) du Sariceuv, I -
parle:du manque de vor du Wharf aux Herbes c Sreli, Jparmi nous. Prince; 6) Ies Xh xls DAL H T
.....re.gjoe et IlEcole, oh1 -I Ruche do SteTh6r&AC (Pkrt
prevenir les miss a Prine Y; 7 Ls Boy-.... .r HA NTTSENGRO
-les, assurer Pquil- Scouts, .groupements de 160.


:! ua e d0 qni -Tout cage- S.ine dp ider p? g peu dressat die crx qn"in dcine aux exploits ct crque. On ivo
i:jety P at s F:rchidio e n d ts 'camp#B tlenatr aintrmntnbn".
e:%V~e Eeole: ..... i~e TtfrmeM):, duSacv7.C. ,hu,,1 ff


tini
M 'l.-
it~) *ct
nb a

but
\\}W
des
lon-
t.'u-
ort-


t d,
res
cer-
~- LI

lob-
P.i'


S


- -. -I- 1 ,. .. --- -,


1R_:k


.. .. .. '
... .. "....'....'.'.'.'.'.'..'..'
.. .. ... .. .

.......... .....
.. ... . ...


i


i





-. :: I. ,*. .. .. p ...... .... ..


.e iV;.- :..s t ,o SPc. ....

itntre 4* aek Unizntd


.[111..111111....,~~,1,~:1 S:


B


tion international. Dans nos Pour plus ample renseigne
cont inents americains ee mou- ments, s'adresser a Maitre,
vernent se faith par F'interme- Hermann Pasquier, deposi-
diaire dle 'Union Pan Ame-C taire du Cahier des charges
ricaine tandis que, s'agissant ou ii 'avocat poursuivant.
f'interets mondiaux, la Ligue Port-au-Prince, le 19 Mars '
des Nations se charge du mou- 1935.
vement
I3 est d'une importance ca- Christian LATORTUE.
pitale que les d6legue' a cette
conference international as- ,c2=-- ---- .--J--Z
sument une responsabilite di- A VIS
recte vis-a-vis des femmes de
leurs pays, etant donn6 quc la Le partage des bins d6pen-
vie de toutes les femmes atra- dant de la succession de Mme.,
vers le monde entier se trouve i Vve. Beaubrun Roux n'ayant
toujours affected par les acti- pau encore 6t6 fait conformn6-
vites des delegues a ces conf& M ment la la i, .
rences. C'est pour cette ral- II est fait d4nse formelle
son que les delegues a la Con- aux notaires dla Jurhdiction
f6rence Pan Am6ricaine de de P.-au-Pee. d4'passer vente
1923 addpftrent a lunanimi- d'aecun immevble dependant
t6 une Resolution demandant de )a dite succession avant la
tunee 6tude juridique soit fin de ce partag; a mois que
faite sur le statut civil et po- lea tros h6rities interess4s
litique des femmes des 21 re- au partage des biens de cette
publiques de l'union Pan A- succession coneourrent a* eette
me-'icaine en, vuedes atende- vente, -
mnents a aire aux lois pour Port-au-Prince, le 22 Mars
que le femmes des Am6enri 19 5
ques jouissent des m&mes
droits civil et politiques que! 'W -.
ceux aceordes iauxhoimmes A LES PARFUIMS' RVIL &
Ia Conference Pan Americai- DENTIFRICE DUrU PIER.
ne de 1928, on 46cida defor- RE- ont tjou rs Ies meil-_
mer la:Commission Interam6 1 .:
Sr ica Inc des- Femmes .our Pour les CommOads.ivoyez
suit en e ^ .it~ rges Linstant de Praines,
(rimr suitepen ge )' 1 Agent pour Haiti. \
j Vl SH


cif


, --V-L.L-- $ mw-.-9 -l"a" wm .


J


. ... .. .. .... .. .

HOD INSEE.
"US4RS lOhoNS"
--- PRODUCT FRANCAIS -
soulage rapidemeint
"90te douleur
La marcuay 'RHODINE" est la,
garantie d une preparation parfaite8
et d'iun dosage rigoureux.
Comprim6s &0 gr. 50 Tuba de-20 complmttM
tui alumiwnturm (ia 4 compftmir


g---.."/. r u.Ma s,11.i. *.,. Z".vertu lo, d'une Obliga-
|tion .ypotheaire en date du
'. .^., ., prxer.Aoflt l98 passe au
rap t de Maitre Hermann
Pasqgter ot duzrqt enregia-
tr:e; So. d'un Commandement
Mesdames, on date du Quinze Septembre
Messieurs, 194 demeur6 infruetueux,
dument enregistre; So. d'un
Je i'ai pas besomn de vous Jugement rendu par le Tribu-
diire.combien je suis houreuse nal Civil de Port-au-Prince A
de mie retrouver une nouvelte date du Trente et. un Jan-
fois en Haidt. et surtout, de vier mil neuf cent Trentoe cinq,
revoir Haiti libre et souve-: pass& en force do chose jugee,
rajie`. IIe y d ej 29 ans de- IR sra proc6d6 Ie Samedi
puis quje e visitai votre beau que 'on comptera trente Mars
pays pour la premiere foil. 1935 dbs neuf heures du ma-
Je voyage I alors a travers tin, en 'Etude et par leo mi-
toute l publiquecl dans Ie nisthre de Maitre Hermann
Nord come dans le Sud. Mon Pasquier, notaire A Port-au-
mari et moi 6tions venus ici Prince, A la Vante au plus of
cbitme g6ologistes pour &u- frant et dernier ench6risseur: s
dier le; richesses du pays en D'une proprietk fonds et ba-
cuivre et pendant tout le tisses, sise A P4tion-Ville,
temps que dura cette etude Rue Rigaud et d6sign6e sous
nous 4tablimes notre quar- le No.24, impose pour l'Exer-
tier--general a Terre Neuve, cice en course au No. 30, mresv-
Notre travail une fois ache- rant Trente Sept pieds de fa-
vi nous rentrames i Port-au- gade sur Cent Vingt pieds de
Prince ou nou-s restames pen- profondeur et bornee savoir:
flant quelque; semaines, Du-, au Nord par la Rue Rigaud;
aif notre sejour dans le au Sud par les heritiers Blan-
pay-, nous eumes F'occasion chard; a YEst par Camille Ca-
'end e contact tant avec ne et Demosthenes Loiseau et
Ie pavsn des mornes qu'avec ..JOuest par Ellien Reserve
Ito des villes et je puis suivant plan et proces-verbal
.uqs aSsurer qu au momen, c arpentage de Louis Osselin
H aiUr Haiti je connais- en date du Vingt neuf Sep-
S aInd sn peuple, son tembre mil neuf cent, enregis*
1.ietoa 'e. .'x sr. aspirations tre.
t1nt a (.e1tc-s que futures. Telle d'ailleurs que eette
'nn' t, t Haiti come propriety se pursuit, se corn-
a oCna.saiW' je ne pou- ; porte et s'etend sans aucune
vA one jamai accepted une exception ni rIserve.
i: )t, Inon ou une occupa- La dite Vente aura lieu sur
it )', 1n chose neces- a mise a prix de Cinq Cent
a ist,. c nrnmme vous Soixanle Dix Neuf dollars,
jmpluyai tou- soixante centimes... 579.60
,w ,.e influence a letter, A y comprise les hohoraires de
ct 0 d'utves Amnricajns, I avocat poursuivant, outre
pour nett, e fin a ia situation les charges de 'enchere.
mn h ueuse faite a Haiti et Aux requete, poursuite et
ii r i .dnner toute sa liberty. diligence du sieur Paul Fabol-
S:\-i t.-core aujourd'hu i Ion proprietaire, demeurant
-n ^ d: ;: une lutte sans et domicili6 a Port-au-Prince,
S eon travers ]c mon- a Iant pour avocat constitute,
:. p.;uti la liberty nais cet. Maitre Christian Latortue a-
te, tos-ei ia lutte et :fenec- vec election de domicile en son )
pour ia ivecrte de la femme et Cabinet sis en cette ville, Rue
la justice A laquelle elle a du Magasin de 1'Etat, Etage
dr.it. de la Banque Nationale de la
La;. mi.erth dle la femme hai- Republique d'Haiti.
tienne n'interesse pas seule- CONTRE
meant Haiti, A I'heure actuel- Madame veuve Edgard Des- :
le, tous les grands mouve- landes, propribtaire, demeu-
ments on faveur de la paix, de rant et domicilie a-Port-au- *
la justice et de Fevolution so- Prinee, debitrice hypothecai-
ci'ale se font a 1'aide d'une ac- re.


I


st.) ~ in


, -. .,
i~Dyet votro prdpre Comptable en ouvrant n
2ompte do Chiqve la Banque Nationale de la
,Rkepubliquo d'Ha-iti.


AWrroMoL' -IS .--f'--

'vasr y


FOR A

START


Avec les batteries a
fonctionnement quels
de leur utilisation,


que sU !


* *. L. l8!rtal.-: ~le canoe do
p 4
di .1: et W~s cundirrns


STATION CENTR.4LE /7' Ai'TOMO ILES



Tal. :u.;
r Dominiqu l\ ."kr
ttGraltId, "tuou \ [..t.


^eNa^w^^a,= 3t =~ ?3 .s
LE COLLEGE MODbERNE)
Extermnalntermna D)ircc-ru r Ernr s Alcindor
Avenue John Brown Lircnci en I)roil
Phone : 2087 A rocal.

Est PEcole Secondaire ifde^ i,.jt ne-t i:c~ssique
ot vous devez envover vos fn -7 S.i. vo i z !veuv 2on-
ner une instruction solid et cf ie-n ::' eT lou s 1..avain-
taeea voulus.
Les petites classes sont I'obje't dte sins minutiOux do ha
part du Direeteur, car elles constituent 'avenir du CollAge.
Di&ciplir sarieuse, pn?,ion cur -i, ,rrcpi chiable inls-
truetion raoide,
cells sont les garanties que vou.- ;'lfre le
Caii6ge Moderne
Av~enuo John Ri own
Phone: 2087. Port-au-Prince.




Marcli
VLARCHIDUC ET LA DA NS',USE


..LA CHASTE SUZA.NNE

Mercred i
*. *VINTRePwaE CANAIDIENNFL
I.'; trEe (Jh'
Jeu4.
UN PATIE JOURNAL SONORE.
LA FRMME AU X YE1' r

VENDREDI
LE ROMAN D'N JEUNE IO.IVE PAUVRE

SCAMPOLO


S. .
t -. : .: .:. .. . .


Entrie 0.50


4.


de la 124:
Rue

IDirlteur ;*
swtfet des Etwr
aminiit trateur 3


fond@ en Janv
ez tingt suetc
du BIacealauriaL
remarquablet :
les difficltN 48
que confront
ItEnseignement
C(' s)nt dts au s
tablissenent et
tence des profe
Dans les diff--
la preparation
I'objet d'un sin
Aussi les r6suitta
ils de plus en pI-B5
sants et les parenfr
qu'ia 'en louer, .
Legons par:cutli
Fires, de Scza e
9Ces vivantes.
Sours speciaux&
Dabcylographie et 4
tabilit "*^.
Les inscriptions:"
vent tous !es joutlsot
Pour tot> autres "
ments, s ,essoer a.i
Simon Bolivar, Tel,


.I iKNDR


(Occasion, Exceplti
Un Radio < Wave:.> ,1E: utie I!ie.
C(I n II ,i S excess

u'i-n -'n au Ln
Jo.':rn.

A L .ILEILLEbURM
Cette :nouvelle
haitienni., propriety
Larrmnux, ouverte .
Grand' Rue (Ancienn
son Dereix oire ~Vs
Ies I prtdui.< fraitet, &
,Mn riay\'n de parfume
d.s vi',s Ui -, (Bor;t i.
boiisso.S r-angereaet:
Sde h(n botns qui f itteth
SlaPs te tons les arUclesi
bone Epicerie. .
N'uub ioz jamnais
SAtl Meillour Marwch&
cueil toujours chatn.

SALON DEWF
Monsieur MaurCr
announce a ses aimrobdfl
qutil a. ouvert :;SOW
coif l'ire dans Ia Rue'
racues en face de I:
Cordasco. .
Comme toujou0r,
peccable.
DEMANDED LA
~ La.Em.i..'.
A a ('Cordoonnerit Ma.
Ifyppoli(e JbO ,,
,ceilbre pr6p0f1r .'
Ilo-Ro :: :i

AVIS MEPI
Clinique du Dr. 1I-l:
Ancienne xnaison F.
(Rue.desIO
Consals
2 k 4 ha., #'
.~~~

A 6rrie, a

ep#eBWWUa ust




Msteb in es &ca
Ruabn,.:papleot '

." ,


"""1


--- --- ---- ----------ll


~'~'~i~;'iE~ii~;s~rrPnr?~*-*E~4L'L~~ Il~i~vj~i;ppp~l~8 ~-hVm~rr-~--s~rr~ --


- - rf~dP;aae~l~~P n~;


- aI~~r-~~


I .


. f -4"


. *


* h l, uf


12 Mm I 61




-... :- .. .-, --.. ... ,. .



eledu Moide reue ce martin


Per Cdble, Itadio eLt Correspondence Arenno


voilles 4e- a nature*.. On y
yoit' entire autrea un home
de" verre de grandeur n4tu-
relle, don't tous les organes,
sont visiles, ayant chceun
une. couleur difftrente. Tou-
tes les merveilles des infini-
ment petits sont aussi mihes a
la port6e du public au moycn
de microscopes grossiasant
t 10.000 fois, et ainsi de suite.

BRUXELLES.- Le vice-
gouverneur de la Banque Na-
tionale, M. Van Zeeland, a ne-
.cepte de constituer u.n nou-
veau cabinet. Plusieurs mem-
bres de l'ancien cabinet Theu-
nis pr6tent leur concotirs au
nouveau minisstere, qui com-
prendra des membres des
trois grands parties, liberal et
socialiste.
xxx
WASHINGTON.- Le Pre-
sident Roosevelt a approve
aujourd'hui la cumstitution
des Philippines recemment e-
labor'e. Les miles auront done
)eur autonomie ai partir du 15
Novembre.
xxx
SOUTHAMPTON. Ac-
compamree de poilciers char-
ges d'eloigner les curieux, la
Princess Barbara Huttont
Mdivani, qui doit bientlt di-
vorcer d'avec son maria, s'.,t.
embarqu&e i b'Lrd du alre-


AMOSCOLU. Pour iciehC'1e
une important augmenta-
tion vnregistree dans la pro-
duction d'or sovietique, Ie Gou
vernement a grAei6 3 ing&-
Snieurs condamnues aux tra-
vaux forces pour sabotage, et
I a rendu leurs droits civil a
14 autres qui avaient dvjit
purge leurs eondamrnations.

TOKIO.-- La police a ar-
ret6 le nomme Daisachi Ki-
kuchi, membre de I'associa-
tion patriotique Kokusuitais-
huto, au moment ou, armed duu-
Sne dague, ii entrait chez le bL-
ron Kitokuro Iki, president
i du Conseil prive, probable-
Sment pour le tuer.

MEXICO:- DIevant les pro-
testations des ouvriers et des
organizations faseistes, on a
du renvoyer une parade des
marines et fusiliers marines du
I croiseur allemand < mruhe, qui devait avoir lieu


Sauourd hui.
XXX
SACRAMENTO. --Aprs
s'6tre abstenu pendant 2 ans
Sde .toute activity politique,
ex-president Hoover a lance&
un appel a. la jeunesse du par-
ti republican en vue de la re-
; constitution de celui-ci. 11 lai
J demand de sauver le pays


d'un Gvt. anti-ambericain, en-
r6gimenteur- et bureauerati.
que, qui a fait du mont.de&
pi6t6 le pivot de PEtat.

WASHINGTON. -Le S&
nat a vote d(finitivement par
69 voix contre 4t6, le project de
lutte contrei le chmutage de
4,.880'0.00.(0 de dollars du
President RooScvelt.

WASHINGTON. Hier, le
Secretaire d'Etat Hull et to
Prdsidcent do la Commission
de.s 'Tarifs O'Brien o ,t expo-
s a Ia radliu combien il est
imnHportLiUt )powur I." Etat-
ltitiV d'alUmlente'r 14ur comn-
mrrce international. l1 ont
cxpliqiu( pJiiuJIrqu i ::> tbarrit -
..s douanibets (divt-nt., tre a-
hai's.'cs, et onIt dlit qu@ 'aug-
:nnt.ait ioni i e e*,.xporatitons
eni'ce.ist(.,*,f dt:pui. 2 arTis n'a
pas dt funlat.idon- U:,lides.


NE W KY(.K... T'ut Har-
en; nartl(1 111n i tii.-'1rioux ap-
part'l i- : t, qit'n d(it hante,
iu'd en 1' J pour 12 ans par
u ntm.1 J.ams (Culhan, qui
(: [ t,.,dt>l'rs paCy 1 regul ire-
InLt': It-'s ; t.'r<,. mi.'l ne l'a
nt


DL N "I '. 1.N .:,.nire
tfnm ]^'; *I" ^". i- f qui K

io auiw1i t:r .clt. t'," r la ne
)t S Ltiti ( 'l -t! (- r r vne
Ico' ltt'e d( 1l du com t d Bu a.

L OS A1NGkUeLt'S. s cen:-
hit d fxp:rrt n -ac I ir
tne 1I'{rd IoMi. ;Vibv.d eu-
jOurd'hui ;i I.os An;kgeits, avc
leos archives >cientiritqucs et ci-
nln6matgt drjpijilue. de- l'\xp1-
dituion.
xxx
WASH ING TON. Le defi-
cit dio la t iU-reit diiminue
rapitiLnF4 EtLlpuiS I. 1: i.lars,
irec tt- prtCennt'i iem-
pots

W \\IH1T'l: PLAINS.. Albert
iselil, c;ndtkmin a mort pour
I -' Viul t-l If' rn'ti,-iu n .t ; (ytrace
Bludd, 8get' di 1(f ans, a d4-
clare qu i! itroivukit -palpi-

(coir mu^t. o n 6* pce>)


A8 VIS

I.' NoIut au T s I to m nogi (..t--
'/u enVoyt .iV ': ltuttnttllfnt, -Lur
dtoin:n e, :\ 1 1l1e pJers_ tiO uie
po3$.danit. ..: Saintes E-
n'iturefs.
S'adi'escr ;8 3.oieur J.
\ fred I h aVvvi i',)ort-de-P'aix.


S4NT (fVOUS 'AURIkkZ PAS EXAMINE L MltRVEILLEU NOUVEAU
l Pneu le plush dlre anuis fabriquet par
.. .-.. ..A .
..- . .


tiI M II.hju P...'...7....




SANT. V/o0 U' PLUS iDE SERVICE A NTII)EICA RAN T. ,RVI ,V 2 .:
... 0lour e ne ne o dtant. s r u 4 ar .tag
6 faul a trcOtion a ere' /rrriI rapidef slfurite pluswade de pt
a ........# ite,.- r les routes lish s de ias jours. -- --


MATERS DE RA' O
avant de eontracter aucune affaire passed en nos biureaux
ou t6lephonez-nous pour avoir une demonstration :i doinici-
le de nos

RADIO ET RADIOPHONOS

LAFAYETTE


7-10 et 12 tubes
Ondes iongnes et eourtes
avee phono.


Prix avantageux;
Conditions de paiement ex>eeptionnelles..
N'hsite ,nas A demanded une dembstration
'ngAj PAfA T rIS&nri.


.

: istmributeurb pr r r ai.
4: t, t '. --
-Al.


Iflti


tie VuU$t~


.-
,d'i




I .



4. tO t ....e.. .. .. BULL.........TIN....No ....1182.


r w- -femie au point de V*ue 4cono- 'tendu tX Posrau rince: Hal-
^ .. 6. CUAvVST miqd A I'bnr. gtuefle, tiavenant di New-York le IuTI-


i:.:iaistratnr et datn: :ertains cas inme tement pour URISTOBAL C. C
Si::O....... .....q. oe..ul t nt m a e and re at.... ..... t s........lement.
::::: meuestri e :ses. : l xxx N
drit vls plu s .. ... ... ... oc .BULLETIN No 1183
:-: :.sn. .:::' ... -idontelS pouriat pxst- p ehagrturs sont prl6s de o ....
fiter pour gagner sa vie Jui I noter que he 8. -AANCONt
DISCOURS L9 Snt et ir4e surtoit darn la nest atteddti &tnI1t-au-Prinee,
I.:..:. ........carriSre proession elle I. est. Haiti, yenantt a Cristobal C.e .and rnt 4 r utit VI.ipp en
(wsuie) done absolument injuste de. Ze Mercredi 27 Mars 19385.
Sretirer a ia femnme IoeeaSwn Les permit d'embarqueme~t .
__ de montrer se talents quand eront bivs pour le fru n- I 7/ LasuTrr-Tldtphs *
surtout son foyer de m4~tne destination- de New-York et if Ansinon awax BACCA IAURi
ou'ele joue le role de Comnit6 que son pays pourraient en des Ports Europeens sur de- Rhitorique t Philoph is
Consultatif Officiel attaeli & profiter. mandAe ffae A ce bureau. 4na.eI P 7 h 19 "
mJnion Pan Amricaine et el-. Le movement f6ministe Ce Steamer partira le m&-,
e out pour mission de pr6pa- demand que les femmes me jour directemrent pour L'etablisement dolt ses au a m diselpl
_mr 1&,tude uridique et de re- Jouissent de tous les droits et New-York pregnant fret, mal- collente methode d'enseigner ment, & sa bon


commander toutes measures
propres ( aider a 1'etablisse-
ment defnnuif travers tout
c- cont.ineOit Am- ricain de J'e-
I it (oi deoux sexes.
A la C(oi'oence de Monte,
v\idcu. I Corn mission so2mit
son rapport, et apres en avoir
]p.ris connai^sance, tous los
deh'gues pei'sents signrient le
: ra i t e reconnaissant des
rvoits egaux dans la nationa-
Iit leentre l'homme et la femrn-


,I A, -,kt -1I


Conference de


Montevideo seulement quatre
payz aceordaient les mnmes
droits aux hoIImmes et :ax
feuines, Ls piays -ont: 'Ar-
geonutino, je Chili, J_ Parivguay
et VIl'Pruguy. Mais depuis la
conteven)' ura.re nouveaux
payD unt L'connu PugalitC :
les Eta"s' i i le M xt, l u> e, le
Bre il 't, mioent ia ena
II dUrni luraV Le.
n =,g1 d s ]a
l'onS i.]i im! (-tnri Iaine
soL. t c'tu l V,-nem e Haiti
pour encoura. e" h1 mOuIve-
1ment I C '-> ha~i nti1'Cation dn ce
ratet.
L'egalit clans Ia national
te est le premier pas vers Pl-
maniC)atioD t) la femme
puiSquc touL i5 autres droits
en cdpcndiit. La consecration
d. 4 'igalit&e des dr -ist elvils et
politiques coiont.itue ledeu-
xiCeni pa.. L'accom Il)ise-
ment' de cos deux objectifs
constitute Ic movement femi-


niste. Rien
moins. .


do plus, ion de


privileges attaches a la qua-
Iitie de citoyen et que les me-
mes occasions leur soient of-
fertes pour donner leur ma-
ximum de rendement. L'hu-
manite en general,]la famille
et PEtat deviendront plus ri-
ches du fait de la contribution
de la femme dans les affaires
une foisqpu'elle aura recouvre
tous ses droits.
Liberte ,,st un besoin fonda-
mental de I'homme. La femme
d'aujourd'hui revendique, en
tant qu'etre humain,sa liberty
come Font toujours fait les
hommes, afin que son esprit
devienne libre.
Le premier pas (lans la lut-
te pour la liberte consiste ia
gagner le droit de nationali-
te, la premiere bataille sera
gagnee et Von sera prit alors
pour continue la lutte. Nous
de la Commission, nous vous
souhaitons beaucoup tie suc-
ces dans votre thche et nous
vouw garantissons notre con-
C course le plus large.
Owdup t lt i >.i mllir l l m Mf


I.UQ[I)E. TABLETTES. ONG{FEN I
c(OUTTES EPOn u: Lf E
Arrite la malaria en 3joaurs
leo rhomes en I jour
tes maux de tate et lesa ntatrates
en 30 minutes
TONIQUE ET LAXATIF
EXCELLENT


le et passage

Jaia u. VAN RE

4i GdiMrarl


XED,


ILO EIAN
*aj ,,,tt


Le Vapeur COLOMBIA Voy
41 S. B. partira de New Yorkl
le 21 Mars 1935 directement
. pour Port-au-Princo, 01; 1i est
attend le 25 Mar-s 5. en
I route le m memo our a i h- do
I'aprbs-midi pour Kin '_ on
Ja., Puerto Col uni .arta
gena et Cristobal C. Z., prP
nant fret, passages etr malle.


W. E. BLEO.,

Agrnt. GnAral


A VIS IMPORTANT


Me. Jeanne Beau fraud,
inmdenne ptopriktaire ued IHo-
tel du Quai anonce a s bie-
veillante clientele, tant de la
Capital, que de la Province,
que 'Hotel du Qual est tiraas-
f fr6 al'H6tel Espana (hau rue
des Miracles).
Toujour& m&me soin irri-
prochable, mmme comfort re-
Scommandable, au prix modi-
que d'un dollar par jour. I


ganisation. Pensionnat ine
tit de 5 A 12, (uars 4lassi-qu.
res, Cours de St6no-Dacrylo
pagnol, Allemand, Pr4paral
L'tablissement garantit
bommes forts et eonucientt.

Ixtaea< -<~


i1e, &i
xe et i I


parable, Pension p |
g4ndral, Legona pa l
Comptabilit6, Angli 1
on A IEcole de Gni:"
ous sea course et for:
,omp6tenta et coura& put
.. .......... .


oIerpts
Ecz&mas
Psoriasis
Constipation
B outcns
F aroncles
Varices


. ... '. .:........ -
.... .. L....



6,,
..............
....v. .....:

.


.... .. ..
.. ... ....
.....::-.-..-: y





........... ..
.. ..... .
:...-. !..] ..

,: .- *

": '" :I :


.: ... .

....... .....


t pI w 'u '&


'I
~' *4 6' ~':
.1. .

tt".gi
:4 I
1'
4 'U'
.4.''..4'64 1u6"..'. '
1~ .;a '' '
I'"' ~'P* 6.
.


WI
JAR




Vt At.





~ 6... ~


he 1VIOIIV&ITThITt


feminist


n'est pa t- un miouverment diri-
ge centre ies hOIrnmes, au con-
traire,. i] i' appui des deux
sexes: et on but ,est do mettre
fin a Ies-clavage camoufle de
la femne, afin que dans la vie
'hommernc et la femme vivent
plutot en camarades.
(Quoid i:nX loMmes stas-
;ocient uJn. nr ontreprue


C11t'C I'C I alP
tCIIIU ~I 1 J(11


il est bien en-
deux 'associes


,In:n t un1 responsabilite
6Hgal'e j e1 oxv,''nt des droits -
;::ux. iDans leur's discussion
comtnf dans losI decisions a
_dreo a1ucun1e voix ne doit
Ap, valolr. Pe'ntente doit etre
mutuelle et dans i'interet me-
me de leurs affaires. Le foyer
C>st association 'la plus im-
portante dans le monde, car
I'avcnir de la nation depend
de son suees. Nous autros fe-
ministes, nous pensions que les
deux -associes dans le foyer
doivent se trouver dans la mra,
me situation que deux asso-'
cies en affaire. Le maria et ila
femme n'ont pas les mnmes '
obligations et l'un ne sautait
supplier lPautre, cependant
leu role dans la vwe est d'une
Pxgalo importance. Le prmineci
pal devoir de Ia femme est d
donner naisanee au x enfants
.. -.qu'elledoit-elever enviarx^!
faiie de bons cit-oyens d'emoul.
Mais si P'Eta d4nie la qual-1
t: do'citoyenne A la femmn n.
.la jueant pas suff!iammnn t
obmptente, comment. :pett
: :ei exercer sur :enfaant


OFFRE A


Am As a gt


'Eclairae


SA NOMBREUSE CLIENTELE DES MAISONS PRIVEES


UN


A VANTAGE SANS PRECELEND

WATTS POUR LES MAIS.O.


PRIVEES AU PRIX MODIQUE DE $ 02i0 CENTIMES OR CHACUNE.


POl
AUI






' '


I


.6


CES:AMPOULES SPECIALES PORTENT LA MARQUE ET SERONT K Cf H A NG $7'
RI LES CLIENTS SANS FRAIS AU FUR ET A MISURE Q U Et LLS SERONT, RAPPORTEKS ,US--
X BUREAU .,DE LA COMPAGNIE.
.. ... .... .. ,

VOUS AVEZ DONC LVAVANTAGE D'A VOIR GRATUITEMEN1T IES AM.POVLES ELECTRIQVES.
PnOCUREZ-VOUS DONC SANS rETAtRD VOS PRRMNIERS AMPOULES A VAN1T QU'K NOTR' STO.
T EPUISE.
T VI *eu s .. Z -:

POUR DB PLuS AMPLE RENSEIGNEMENTS ADniSS- rVO. -.4 LA *'.iSi
. .. ... c......


inpagnq ie d'Eerait i. Elec ri i ue .
:__, 7'.i"- ....:',.C,, +:'


ort-a Priunee : -H
o. I" :*


ELLS SE PROPOSE DR VENDOR


DES AMPOULES SPECIALS DE W


a .lI


....... .. ...
........ ... .......... ..... ............. ..... ... ..... ....... .. ............. .. ........ ... . ... ......... .. .. .. .
..........
............
Y'Kp


~P~bCa~sbl~Bns~?~~SI~9488~4~t~g~lv*r~l~


f


As


~"c~,~'n~~ t~ ~n~ ~;~_'Ls-~L~~t~ L~I_~L_*~C;_*C~f.


~rng


. ...........


''+, *


666


arPI'E


SUltP


GRAMfDE


i "




.............. .......





r| 44pa t.. ,a..Thrk pur.a...S..yt x., j -.nae bi-te ...
Z*WIi, q anti, excepts le sa,: 9:41tte:nwera dann toe s buniu d cn abrictiut i de g1 ace da
.~...... -.... ... .......... .. .J n .:. : . .



I quit ;aIandie ly 24 P;cembre, sai4, La piact, s honrlwen ausxpA wieantu soileura.jtq iiue.
......le Me 4tZ.... Soviet, $98i.. et S S. tAN t.... v ....... .ltectuee

'Tus le. steaurs .nt ur. Chambre. trigori. .a Gosdt.e .Or ......... .ri. printed en bla.e dan
La & st c.Sp.ciate ..... utee.s dre.o.s.de Port-
)SrVAGmSaA P.AU.PCS.L Matson, p remnant r.e trtsd. e Iit.:ra on d nfelms ge /..ACIHI.Si: .: .
ri.l. :: ::i 4 D .. e 9 D 1934 rhm doi t i, enduia ifW pri. en proince. N av ... uiin. touj.ur. en
.t ... .. .. .^ g AV -M .... ... :A ** .* ^ ^ ^ > ivw 0,^S a! W, i ... 7 ...... :

%pnventfura, le !DPe.O, 19S4: ein 17 DL., :19a4 ,:u~. ~ f14- ,:,:. t muain les dtrniers modeles de
hiam, 18 D&. 194,8 241^ D&., 1934 rnrrnw UIAI'EA&TLIX IaciTres eait acVer a partir ie
gyaful i qL:Q4:,l24 D&.,. I te:: 30 D&e, t1934 I I S 25300 et au-dessus, vendables
Sitab :le :2:: : e7 Jan., i93..... ac aciits de pavement
:i6mvenidura, le 8 Jas., 1935,: le 14 Jan.,:: 9la5 Connaissezwvous exactement eantines deux cents peUtites !L: l.es glacires les plus sfires
Acon, le t15 :Jan.: 1935,: Ie 0 Jan., 1935 la:.place que la Loterie Natio bouches y trcnvenl Quotidien- et Iy plus &conomiqes.,
wo yaquil e28 Jan., 4935, le 28 Jan., 1935 onale d'Haiti occupe dans 1'- nement un repas reconfortant C(.IEMIE GLACEN
rstob e29t Jan, 1935,: Ie 3 Fev., 1985 conomr nationate? et que hien des famifles voisi- SUPEtLATIVEa
Jlugnaitura, Ie 5 Fiv., 1935, Ie 11 Fev., 19> Vous imaginez-vous qu'elle nes p>auvre; y envojent, dis- Ii: produit nouveau, qui ne
Acon, ie 13 Ftev., 1935, le 18 Fev., 1935 est un bastion avanem centre cretemnent, (ihrche"r un pen de Ie en rien aux nteilleures
Guayaquil, le 19 Fev., 1K, le 25 fev., 135 Ie chomage ui s'etend do f a- nourriture? .. ii.t'qujt4. d1es Pays d 'Eurupe
(4'robal, le 26 Fev,, 1935, Ie 3 Mars, 1935 uon alarmante? .uoUIWe septicme cantine est (ou (I'Arnwriqupe ttt otert au
Sunacentura, le 5 Mars 1935, Ie Mars, 135 Avez-vous calcule que l entr.enttcnue aux (Caty.s? ,lic haiti.n par rsiine a
.A:so, ite 12 Mars 1936, Ie i7 Mars, 13> I)onze Mille Gourdes de son Avez-vuus pens aussi qu'eWI (Wire ht- iort-au-Princur, GoD-
G uagaquil, Ie 19 Mars 1935, le 25 Mars, 1j5 h ler Gros Lot represented e Ie puie un Service te Publici tO? ucetti delt Ekuse ciine, Ct
Cristobal, Ie 26 Marx 1935, Ie 31 Mars. 19% prix d'un pignon sur rue? te, un Service d& R.eclanu., un )i.ts Sure! (oIniVacu.-.


Savaz-vous que Deux Cents
peres ou soutiens d famille
gagnent leur vie a vendie ses
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel d pendent de son sort?
Qu'elle r6partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Creche de Port-au-
Prince, Dames de St-Frangois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Anteine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et Gpograp hie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre <,
Jacmel. College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de. 'Instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de Ia (ure de
Plaisance, Fanfare Petuit-Goai-
ve ... .. :
Que six cantines scolaires
fonctionnent a Purt-au-Prin-
cer Sur son coljpte: qu'a ces


Service de Propagande: au-
tant Ld'entreprises haitiennes
h la marche dcsq'uedie etl
conttrbue?
Depouiliez-vous de tout es-
prit de parti pris et vous comn
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional.
Grace P tout, cela, pourquoi
ne lui accordervous pas la
preference sur les loteries exo
tiques? Surtout que pas un de.
$ett coupons le $C vend hours
d'tlaiti. Ele soe hourte, ailI
leurs, au mrnepis systernmav
quement organ ise. Not t or'-
gueil patriotique nle .ous omU
mande-t-il pas de fire le me-
me geste en sa faveur?
' -laitiens et Ilr-ngers aniii
auyoun une pens:e du cceur
pour la Lolerie Nat, incle
d'Haiii.

Moncy (GOUR(GUJ,
Directeur.


Plae de la aix

Rue Courbe et Rue du Magasin de I Etia

ACHAT D'ECAILLES DECARET, VIEIL OR, DIA
MANTS, PERLES ET PIERRES PRECIJEUS'YS, VI!IL-
LES PIECES ARCFNT ET OR, MONNAIE E TOlT-
TERS NATTONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX.
l .



A flSK d COUW A"N. Tifdl cti 11r- roA.rT SE
UT GRAGEABiS. -CON.VJR^KATNO.V rA PA/T7
TOUX- RUME-BRONCHItES ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POLUMONS' ,*
_PT-AU-PRINC!$. ....t,.FT LES rovlNCES,


Faisi tint ugreable am pri-
se a vote tiftmiilloe n apptor-
tu t dIc la WCrim'er Glacte Su
perlativeo pour le dessert .....
STous en ratfollent.
; ETREPOT
FRIGORJI1QI*k
Nos chamnbres froides aoit
SetL r&eeinnent miss a point
et peuvent recevoir n'importe
quelle quantity de viante, dc
JpiUsons, de I ume de
fruits, etc.
I e Public est cordiaimenTim
invite viiter notre usim et
a inspector nos motldeihs de
glaceieres et -di sorbvtire
darns iiotre sile do xente.
e eonsonmicr de l]: o'ice.
C ceat fire ic e Lcon.oinie.
t"'


MAISO .' A


. ... ..
. ... ...... ...... .. .
.. .. ..... ... ;...... ... S
. .... ............!
... ....: ... .
. ...... .. .......... ...:..
. .. ...... ........
. .. .-- .-.-.-.-...
. . ...- .-.-.-...

. . .. ..........
.. . -...-.-.-.-.....



. . ... .. -.-..
.. .. .. -..







.
..y



-..


(C. 1McGT;' iFFI


La Mai sun A, <. MfIt*(n;tle
fait pas de rtdcl ane. Ele in-
vite Ves amateriA. d ,te i, p d-
guster es >exctoilet j prdufuitsd


di,


~d 11 muSoti NtZc lFtt*S.


j rc[cL v -Li i o.inftt dui
-U CI> 'ia. p II
rables HIinrugnes et tous les
icIt i0 flT2essai s I ]a
prjkEntaittt; ihlune bunice ta-
A-eu(-il leujours aLnabla


.1 VS


n hcut
11 ~>s.;~ en I'S


- 11 ~nle suflit Pu


Ia;cb tO' I a rn t i.-su poUrt
j'4 i Vc vXi {*St{ iJfljis, Hi i'ut

Pierre CohIs

:" u '1ir '
Angle de- u-n It ('7entre et
Bormne-Foi.


Sue -kh-hN- &JRW IWif men galh MhinFURMlrPmn kn -. 1W -


Le ll est i]neOtcon'stab e


IM
LE y


.. .' T rapid.. cla m nuss
aboudante du Savon Carbolic
Margold $pttrc dans toust les
*inOures er dans ous Tles coins, d'ot
X:::^ ^ ~elkv chassc Ia -poussire, cIIXIamO
-:..-.. .. .ain toutc tieace de sate nuisible,
-.-. .. Voil'ipoirquoi, deptis de tongues anfees,
S: : : le Saon: Marigold est- : san pr
....... d'innombrab iis. ui savr:qe soe
: emploi journlier proage."aa n 4dui mtnaga.

AVON CAUJCL IC



,... .. .... .. .... ......
.. ........... .. .. S L t... ..... .f.l.r.. M.t.u.... . . ... .
...............C t..s.s ... ...... S... .... ...:...... ... ..


r'est


ia


lures


~1
a


quintessence tdes


vari etes e


meil-

iI'nii


Svaste ter ritoire reuiiissan I

neit.,iirS lerroirs.

C'esi .ce qti [fitl soi aroite

S:Ife 't m arez

... . . . .. . .... . .. .. . .. . . . . . .


"-'C)


: '.. . . : . . .
:. .:. . . ... .. .. .... .... .......... ... ... ... -.- .. .. .. .. . .. . .. ... .. ..-. .. ... ... .. . .. .
... .. .............. ...................................................................
q : .5 .. .. . .. . .-. . . . . . . . . . .


j


4


SA I FE


ca I nes




........... .. .. .. ..3 RUK.
*'.:. .-.. .- .. ... .. ... ........ .... .... .. .'... ... . ..- *9
sut ~~s'..o b ... ...... ....:...^l...
A.. 7 ... ..........e...&... .. ... .. ...
.... ..... ....... ...... ..... .. .. .............. . .. ........... .. .. .. ....... . :" : : ., ..



:-:. ... ai t.... .d.1:.. E at u: o ...n. e...






Bstito do:on.:ans preenttd ses membres, LIVRES S/C LEFSYCISMILMA t
:. ;" +;.".",. .. .;. ......... *W.. *' ... -. ." ;.. ..... ..... '







).. ...Siro o mei ? .etun .e i Wn t :: grat uitei e.t I p;in d: P Madeli n Napol .on. ..
: = . . ... > ... .. . . & .. .. .. .. ,.. ... .. ...... ... ... ..... ...o

















I WASHINGTON.- Le But Pho is sAll a dtos de Vedet tes tic ChaiiEmi
.. d. Stan d. a. i rtrn e,. .a. .. ...
Stin, f ruri nqsohb i n Lives de Mess pour ?e Pr..
Mtd:e::: Vtrrnaie ....nau x.. 4. .. .. .. eBo he urSvn.ie one .....:
.... ... -. . ........... ..l. ...... mo u 3' .i t ^., ,t ^ .... t.., .... ..-.....N .. ... ..:.










e~t; et.,., d'i r"* A 1 -1,14 .. .+


1) LOs Echinococcoses chez
fes- animaux domniestiques.
2)5 L .s pirochetoses anima-

3) Les infections anacrobies
&hez les animaux domesti-
-ru es.
1)- Ls Leishmnanioses anima-


.. Section de
Pathologic Vegitale

1) 'Immunite chez les veg'e-
Staux.
Leos MIedecins qui comp-
tent presenter un travail
scientifique doivent le faire a-
vant Ie premier Aoft 1935.
Leur Rapport doit etre adres-
e at Comite Haitien pour
etre imprime et expedite a-
vant T'ouverture du Congres.,
D'autre part, Ie Comit6 Hai-
tien arnonce au Corps medi-
cal quwk l, Comite organisa-
ur ". hnes ,(I desireux de
nermelte i MM. les Congres-
,istes de visitor les plus c6le-
bres parmi 'les antiquities de
la Gr&ce K ce dans les condi-
tions d'un confort absolu, etu-
die I'organisation d'une croi-
sie di 12 jours qui permet-
trait a MM. les Congressistes,
a partir dU samedi 11 Avril de
s'embarquer A board d'un
grand paquebot transatlanti-
que et suivre le programme
qui sera fix6 ulterieurement.
.La seance de cloture du
Congress aura lieu le samedi
18 Ayril a I'ancien amphitheM-
tre d'Epidaure. A partir de ce
moment une series d'excur-
sions aux sites archeologiques
de la Grbee sera organisee
permettant i ceux parmi MM.
les Congressistes qui le desi-
reraient de visitor en une se-
maine les plus celebres anti-
quites de a Grbee.
Poci r tous renseignements,
s'adresser au Comnite Haitien


le siege est au nuntiro
plcee Patit Four, Port-


On a arret6 ce martin un
nomnn Andr6 Jean, qui s'est


dans 'atmosphere, d'un vpla-
fond> radioelectrique qui ten-
voie vers la terre les signaux
qui la rencontrent.

WASHINGTON.-Au course
d'une conference interparle-
mentaire, les comitks de In
Chambre et du Senat ont ap-
prouv6 un project augmentant
de 40 o/o les effectifs et le ma-
teriel de Farmee americaine.
xxx
BERLIN.- Souriant d'un
air heureux, Sir John Simon
et le Capt. Anthony Eden sont
arrives a Berlin pour y con-
firer avec le Chancelier Hi-
tier. Ils ont atterri a Tem-
pelhof, ou une centaine de
personnel les ont applaudis a
lteur debarquement. Le Mi-
nistre des Affaires Etrang&-
res Constantin Von Neurath
a et6 le premier A prendre la
main de Sir John Simon au
moment out il descendait du
grand quadrimoteur de la
< Us ont
change des paroles tres cor-
diales.

PARIS.- En attendant les


resultats des pourparlers de
Berlin, la France s'occupe ac-
tivement du pacte oriental
d'assistance mutuelle. Laval
n'a pas encore decide s'il ira
a Moscou avant ou apres la
conference de Stresa.
xxx
TOKIO.- On announce que
le Japon desire ardemment a-
cheter de la Russie la parties
septentrionnale de File Sa-
khaline- qui content de riches
terrains petroliferes.


NOUVELLES
DOMINICAINES


(suide)


oues a 6t6 aussi commence
rans la mnme ville.
xxx
La Chambre de Commerce
de Santo Domingo a decide de
participer aux frais d'entre'
tien de I'Asile cree par le President Trujuil-
lo dans sa champagne contrsa
la mendicit6.


pr6sent4 au P6nitencier Na- xxx
tional avec un requ de ia cons- Le Pdt. Trujillo,annongant
ciergerie, dress au nom de qu'lI ne veut pas creer de nou-
Joyelius Josem6, pour se fai- veaux impWts et essays plu-w
re -delivrer une valeur- consi- tot de diminmuer ceux :exis-
gnee au nom de celui-ci. Aprts tants, a oppose son veto uine
avoir declare tout d'abord que lot frappant d'une taxes de 10
r.eamtent l1ib&re, il venait o/0 routes les exportatioits de
sifnp-lement: chercher son p- .capitaux. -
cule, il .finit par avouer, an xxx
Parquet ouf it ut :conduit -Sto. Domingo attend pro-
qu un nomm6 Vilbrun Il a- chainement la visit du grand
vait remis la fiche en question chirurgien franwais Marion,
(probablement aprbs l'avoir qui voyage sur. invitation et
volee) et 1'avait envoy < cher a>> la Prison. iprononcera plusieurs conf4e
On a arrete cet imprudent, :poees dans la capital voisi
qui n'avait pas craint de met- ne".
t re li main dans la gueule du nx
ioup. et on recherche en ce mo-.. Eviron 500 homes seront
meant le sieur Vilbrun don't it : e|ploy&saux travaux du port
a donn le signalement, 'q e- Santo Domingo.
.. . .. .. .. . .. . +g z.: :: :.. .. . . .. ..: : -


oI4MAIJ* 'jUtf|us 1 p f itsI> tL fiuj .s
aucune subvention d'aucunf-
administration pu-bliqtue, Le,
Membres de Ia < echoue trois lfos deja dans
des demanded de subventions
aux Chambres des Represen-
tants, C'est la seule (Euvre
priv&e que nous sachions qui
aide le plus Ie Gouvernement.
de la Republique ia la diffa
sion de l'Instruetion a t ra-
vers ]a classes prol tarienne.
Aussi, nous sonmmes porte
a croire que 1'omission de 'ho-
norable Directeur I.herisson
est tout a fait invc.ontaire.

A assistant.
4- -

LE PRESIDENT VINCENT
A BOARD DL .
Hier est rest pres;a- toute
la journ6e das ntire r:l.e le
bateau-touriste Reliance ,.
don't les nombrux paswiers
ont passe d'ap'. ,hIes heures
a terre. Vers rvnii, le P resi-
lent Vincent est monte a bord,
et y est rest assez longtemp,..
On nous rapporte m'i-e quil
y a dine, et a 6_ oIva'tinnc,
par les tourists amnaricins


au moment de son debaniue-
ment.
Le <> a lev Fan-
cre vers les 4 heures de l'a-
pres-midi.


ACCIDENT A LA HASCO

On nous informed que hier,
un ouvrier de la Hasco est
mort des suites d'un grave ac-
cident sur sequel nous n'avons
pas de precisions.
Comme la recoltee cannes
bat son pleinm on ce moment,
nous supposons qu'il s'agit
(un de ces accidents de mou-
lins auxquels la moindre im-
prudence expose ceux qui trai-
vaillent meme dans les guil-
dives les plus rudimentaires.i
Nous deplorons beancoup ce
malheur.
v.- -- .--..- -- -- -


UNE CONFERENCE
LEADER NA TIONA L
PORT-AU-RICAIN
PEREDA


Du
STI


Ce soir, a 6 heures, le lea
der porto-ricain Pereda, pro
fesseur A I'Universit6 db
Puerto-Rico, presentement er
exile, donnera, au Centre d'E
tudes Universitaires, une can
serie don't le theme sera
re, ses souffrances et ses lut
te s.> : : ::...
Nous invitons le publiE
port-au-pnincien A ne oa
manquer cette occasion d'en
tendre M. Pereda.qui es:t 'mu
des representant ls:: -eu
authentiques deo I'ite i inte
lectuelle porto-ricaine.:
.. ..' . .. .

Coca-Coa


tommir n.o

ALMANACHS VERMOT


.w .m.r- --f' f l -PiWW s.Iar frt#lffllMkPld WY*Jr -'I -tlS--


Sa


mousse


prot~ge votte

01t sante


W %/Z M/', "/" Trs rapidmnflt 14 s.
abodante du Sav
Marigold pitre daam
rainures et dans tou lesI ci
el ie chasse la poussUite i.
ainsi route trace de salet nd*
Voil pourquoi, depuis de longues a..
S le Saon Marigold est le savO
d'Unombrables families qui savent qe I
emploit ournalier protege la santd du. .._

SAVON CARIOI



Hazkht: t 5. %-'n LimntU -d, i-.tv rrool A lreprl t .. :-t :

.. .- a_ :
w e ,o.,e.....


UN CHEF DE SECTION

BLESSE <.V I1OMME


A (CtZEA U


I-ir ( 'L:: a u,t nous irfp-
Porte.-01.1, Il suite t unI
queirel t- do jou, un chef de dsec-
tion, injuri6 par un contra-
dieteur, lui a puremento et.
simplemeItt tire un coup de
feo. L'individu atteint a eu
Ia chance de n'etre pas blessed
gravement. 11 a ete transppor-


MARIA.


(Cest le samedi_
6 heurs du soir, q|
letbr au Saert-C.
geau, le mariagel
Mile Fernande
ave i
M. Rodolphe
fitl de M. et Mmre:
D.dje an.e ",n
N6us pr6sentonA
conrplimentset.
cores vieux d hsoi
dvistingue eouple. |


e i.t I topitat, et on a ecroue, .. ......
en attendant jugement, ce .. _... ....
chef de section qui se sert des .
Pa Imes Que liu a edCihees l'Etat I a
pour ,r'er C.. affairs pri- Nous avon ...
. vees. finiment de pe..A
venue A New~Y.d
---.. maladie relativP
de Madame k
REMERCIEMENTS n6e Mayottee D
: :. .La d .funt ...
S M. et Mine. Clment Darti- meant don e
. guenave ,4t 1nr enfants, les cet tt.a -il
famillos Pailli r et Malebran renne ti ID ll4
: che remercient vivemen ttous-:n'y a pas -- --
s les amis oui ont ..bien: voulu L...:; a7c....
. leur. t6moigner de a sympa- par cale-..it. i
a thiee i: Poccasion du: d6c&s de teain, sera 4
l Jour netite C laudette lV thdtile Pirt
Sfile; scer. :niece: et coisine. et. Ies a :r$A
Mairs en course. Nou. prti
Uls Is print de croire a leut i Des$r&e a
profonde gratitude. :parents -K
. ... .. ^ . . . ...........: .............
P. ortrau-Prmine, 25 Mars fs
.... .....1935 .d ::n :::e.;t::::. .


(1011 tl


r-r- ~ W 'L -- P1tv


LA MAIN

GUEULE...


DANS LA

DU LOUP.


.. . .. :....... .-. -
. . . .. . .
.. ... ...


:--+?:::.i
. .__
.... _.....


.._


~t Zt c ~~J 3.'~ ~ C~,


r v


.': i +t