<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02392
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 22, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02392

Full Text






'lls$ 09'


'r~~a


aawa~Tha fmmYAsh-sfi iY*MMt.Aae.-o..


F' I
4tdea I

wsUdIe. t'Uutx I


QUOTIDIEN rOnrD EN 1896


No. 13550


.,^-W A Tw -..L=- -4SAP _________________


IASCOURS


'fU MASISTRAT

SJYIGNEAIt "


: : ti

Sn'et pas trop tard pour d
us reproduisions le d
.discours- prononce par le d
athique Magistrat Comrn-
|i Frederic Duvigneaud,
casion de inauguration s
Ia nouvelle Cit Ouvriere d
Faubourg Salomon. d
' est vrai de reconnaitre d
cette belle realisation la d
te du President Vincent he
fihorer t- tat moral de
-humbles, ii est tout aussi r,
tide rendir' a I'Adminis- C
tion de ,. Duvigneaud, '
mage q'il inrite d'y a- N
reontribue. d

isieur le Pr&-ident d
Dsigneur,
sdames, -
sier5. i
ipi
:'ai tou juJ soupqonne, ii
nsieur le President, et i
is ne m'en -ou(.reZ certes je
dene Vou iavouer qu'au- ce
rd'hui,, el .ubliquement, si'
Vous enmprtiez, de cha- ('
edes vi-Sit'c iue Voous fai- 6t
i-aux ehamiai.' de la Citn
ent, un vaYne regret, qui au
raduisit dcs lois par le dt
e de Votre' cane pointed dr,
sun terrain proche, et cos ce
Rques mots que \ou:s lais- ">
timber, avc tune appa- i:
:e indiff6rencel : n'est-ce g"
que c'est unI emplacement .,u
indique pour une chapel- d3
nIt
et jacquics;aci, F'air pas or
Sceonvaineu, et pourtt eau- ch
Stine chap. :? Ou(, on s'i

he fois Inene, ee jour-la li
re Exceil-e (ait ac"om-

garpde, ,." Mi.nu5 co
haiti a Wasi. gtton, qui ne sa
sit 1 pas d'eloges pour as
Utre que Vous accomplis- lo:
Z La Saline. je Vous en- le
is hli coiifer, a voix si qu
cque penrono d'autre n'a ba
ou entendre. tque Vous ya
gnez gagnor Ie gros lot m,
Pegrance L.terie,.. Vous mi
tiez, tout renipli deja du na
tur quo Vous nprouvez en


R2t a une g6nerosit ao-
pir, Qt vec une simplici- :2
traduisible: touted la zone !&
9cit ainsi cre reconstrui El
Saint-Joseph, et \
ae .n ure vraie petite tle
oduine, avee un hospice- cr
niteet., unecbapelle..
tt Oe, sans en avoir ch
ous teniez a la chapel-
je ecrois que Vous y te- pe
.V# La meilleure prew a
aInportance social que biW
reeonnaipgsez la mai- na
-e a rieire, qu'elle soit' de
.u le patronage d'un
a.titable ou d'une ma- di
Mirauleuse, e&est qu'auR no0
14e V0oLs Vous tes tour. le
iun tautr uartier pau- vli
41jt avant mine queo V
Ryaz alert& les collabo- .n
Sdot c'e la joie et t
etre associes a Vos pc
en faveur des hum- VC
Yu" ez romplaRe6 pa ch
atrution coquette,
:-! harmonieuses,;la I


SENATE


La atance s'ouvre au S6nat
pros la fermeture des delibe-
ations A la Chambre des De-
utes.
Un proces-verbal est sane-
ionne. 11 est donn6 lecture
'un Message de la Chambre
es Deputks notifiant le vote
u credit suppl6mentaire de
rdes. 1.089.8-1.47.
Le Ministre Chassaing, pre-
ert au bane de 1'Ex6eutif, en
emande l'urgence et le vote
nmediat, ce qui lui est accor-
6 par IAssemblee. L'ordre
u jour epuise, la seance est

Le President de I'Assembl]e
appelle aux membres de la
commission Sp6eciale charge
examiner le Projet de Con-
'at de Rachat de la Banque
ationale de la Republique
'Haiti qu'iis auront. a tra-
ailler cet apres-midi, en vue
parfaire leurs travaux.


toyable mature ,nffeette ja-
s ici au cute de Dieu.
A ce propose, la facon don't
fus inform- quoe Votre Ex-
llence allait fire une offen-
ve eontre les taudli de aIa
1oix des Martyrs vaut peut-
)e la peinie d'etre contee:
Un -matin, je fais coHison,
tournant dl'un des couloirs
SPalais, avee un familiar
l* a I'Pridence, i jqui une
rtaine deformation profes--
o.',fltele n': p.v'-met pas alSe-
ent de concevoir les actes
rn.reux qutandl its doivent
Grtout se tIraduire ar des
' t"penses d'argent, e(t qu>, ve-
int :ans dtoute d'apprendre
e V ous construisiez Lune
apel!e de Vos propres fonds.
txcusa du choe (itle m'a-
Iient. donnt ses a: l"rs )pau-
s par ces niots my\sterieux:
Yap dtvorb }'eb sident!
'Cormie I Lais:>1 nuil' dp
ntintufl en 'IeS~'e. estimant
ns doate qutii s'etait ainsi
sez excuse de m'avoir invo-
ntairement bouscule, je dus
retenir, !e maintonir eln
elque sorte sur place en lui
rrant la route, ot, )pr6vo-
1,nt une histoire pour le
oins amusante. je pris uine
ine d'effar'e et ie question-
1i 2
- Qui est-ce qui fait cela?
Toute son indignation, tou-
sa reprobation, toute sa co-
re tomberent brusquement.
t sans repondre direetement
ma question, il me confia, en
vant les bras au eiel, dans ce
6ole savoureux auquel il
attache trop, ou qui s'atta-
e trop A lui :
--- Vous savez mieux qi
rsonne ce que le Presidfntit
d6pens4 a la Saline? Eh!
en, ii va construire mainte-
int une chapelle A la Croix-
s-Martyrs...
J'avais compris... A cette
fference press que personnel
- Vous (d6dvorait), Monsieur
President, et que Vous a-
ez simplement d6eidd de
'u\1 d6pouillerVous-ncme a
wveau, en favour dea quar-
ers pauvres. Mais, cette fots,
ur ne pas avoir de regret,
ous commeneiez par une
-apel3.
(votr suite en Ce page)


CE MBr 'DES


SESSION
EXTRAORDINA IRE

(Siance du Vendredi 22 Mars)


11 est donned leture du pro-
c&s-verbal de Ia ance du
Lundi 18 Mars. La-trdaction
est agrye sans modification.
Apres le depouillerent de la
correspondence, le President
Dumarsais Estime announce la
discussion du project de loi de
credit supplementaire, en vue
de parer a. insufAsance de
certaines allocations budg6-
tdires. Comnme le Ministre
interesse v'4y est pas, et que
sa presence est jugee neces-
sahre, ii est decide de suspen-
dre les travaux.
Une demi-heure tpres, les
Secrtaires d'Etat Lero y
Chassaing, Chatelain, Etien-
ne sont au bane de I'Execu-
tif.
La seance est reprise. Ie
premier Secretaire lit le pro-
jet de credit. Dans l'interval-
eI, le Ministre Liautaud arri-
ve et prend place a c6te de seos
coltegues de I'Exbeutif.
Le principle de la loi mis eni
discussion et aux voix est vo-

Le credit demand est de anu
million quare vingt neuf mil-
le huit cent quaranWe et une
gourdes quaranie sept ceni-t
mes (Gdes. 1.089,841,7). Les
different article; et chapi-
tres sont votes. Au vote de
'ensemble, le Deput6 Descar-
tes Albert demrnande des expi-
cations. C'est de bonne rtac
que le Ministre Chassain ig les
lui fournit.L Le Dputel Aibe:rt-
:,'est pas satisfait. C'est alorb
tique sun college Ch. Laportc
monte a la tribune pour ex-
(i .o r .....: I v :: '"
imeu pne.tI, iepour avoir (tt
S)inie d- OLncu:- :in oV
to du I:udget S-5. Et awv-c
t cajrte il retablit les faits.
L'ensemblc de Ia loi mis aux
voix est vote.
Aucun rapport n'est pret et
personnel ne solicited la paro-
kie ,Uux questions d'intclrt g'e-
ncral. lIordire du jour de la
p prochaine seance et arr6te, et
I pl|rxentoe, eveer.
- -

i OU SONT LES
PEPINIERES?


D1)ans le public on rtelame
avec insistence des. exPlica-
tions de M. Monnis, ,u )r'm-
ploi des valours qui ont (u
accordecs pour nla preptara-
tion des pepiniV.r.' de plant,
de figue-banan:, au course de
I'annee deernibrL.
11 impor'te que la cedtion
de p4oinit'res ait ine. soutioi,
car il ne faudra pas attendre-
que les trgvaux do la compa-
gnie or en plein dIvlopre-
ment pour que le Service Na-
tyinal doe la Production Agri-
cole pense, lui, a a'iCftaniser.
Nous poisons la q.otion:
On a-t-il etabli Mc: epinie-
res?
_ ..

e 1iro ttap Dy
contre ta gripped -.


i LOI DE CREDIT

C,'matin a 6t6 vote par la
Chambre et le Sfenat de ta Re-
publique, en vue de pourvoir
a & Finsuffisance des credits
ouverts au budget de I'Exer-
eices M4-35, pour les diff6rents
Sdpartements minist&riels,
une loi de credit don't voici les
textes essentials :

de pourvoir i l'insuffisanc,:
dument consttee de certain;
credits ouverts au Budget de
1'Exercice 1934-195, en vue de
faire face aux obligations re-
sultant des contracts stipiu-
lant les clauses et conditions
des emprunts des Series A. B
et C et des diverse lo1.:. su5-
mentionnees, ainsi qu' I'ag-
mentation des valeurs u ver-
ser aux institutions intenpm-
tionales, par suite de la haus-
'se de certain changes inter-
nationaux, et au p)aleine t :
effectuer de l'inttgra!it det6
appointements d:)n fnci..vin-
naires et employee public>, dC'
frais de circulation et de re-
presentation et de_< -ub n-
tions, en c. fornf itde dt .\v-
(1t6 1 du4 28 Se1pten'bre 1 1,
Sur Ie ,rapport des S1cre-
taires d'Etat des Finances.des
SRelations Extenieures, 'u
Commerce, d( II'ntericur, de.
Travaux Publics, de A;r'i-
culture, du Travail, de l'I Ins-
truction Publique, des Cultes
et de la Justice;
Jl1 est ouvelrt un credit uLI-j)
plementaire de Un Million
Quair Vingyl Neuf Mile Hflint
Cent Quarante el Unr Gour-
des QuOrante Sept Cent ims,
((des. ,089,8417) aux arti-
Scles suivants du ,ud1't -(I
I ,Klerciee 19:f-t,19,5:.>
(Suit le detail des articles cn
qut tRion.)

AU TRIBUNAL URIMINEL
S Aujourd'hui, he tribunal
criminal siegeant sans assis-
tance du jury. doit nt.-ndrve
S' 'faire du nomnu id Lexirui
prevenu de voI avcc -scalilu-.
L'accus& scra tdefend(u par I e
staginire Ernst Sevre,x et !e
parquet tipresentC par ie
Substitute Richard Satnave,.


CARNA VAt A NICE

Sa Ma]esk le Rai Carnavtd, -paWnt a
so uajtoa, an uours des dernUres fWtes.


LE CONTRACT D'ACHAT


Nous croyons pouvoir affir-
mer que la Commis.sion (du 8e-
nat charge d'4tudier et d'e-
xaminer le Contrat d'Achat
de la Banqu. National do la
R4publique d'tlaiti, deja vo-
te par la Chambre d_ Depu
tes, donier'a 1les c..iilusion
de son rapport an co'i Uri de at.
semaine p)roch Avec le Contrat di laa figue-
bancane qui est un fai accom
pli, lacqinisit.lon l e t .' B-an"
que va ouvrir, v (ienitivvrrmnt,
pour Haiti, utine re tde pro3-
perite.


UN U VOILIER FAIT
SNA LFTIAGE
H-iP a 1 hu re o in, 11
voilier < a faith
nau1 'a.e u ;i{ fe 1o Ch'ar-
ler, e tr M !ae
PIetite R viN r de N I t:.
p "nger mu el ;i'i
Inais touted < I ":n U"N <:'1P ''
olnt dispurui d ; i\. fl ,l H,
chateau 8app.iritLnK a 1. ;-\
d(li' ayat, dets tardV'>.
11n de puC1N : '1 i
C fAlt (|uent. dc, p'ni^ ,,U .. :^ i' -,
nous rev0i\ u .3 il<. < control du ni :: : a

vtemp]s, ) et qu't n de \ [ .t 'n
prendre ln l nC.e --i:d -'.

(V)P'OA"
FORE -H.' A lU ,R
.1- (GRON .UO /' 1)E




S",p il' ,i i, ?_ 'it i/ A i: 't)
iVr .: ; --



si-cftn 'a i i! t" otn. c:..
paragi sb-a. i ui-;i lciu LI. t -' it'c.
non cdu tiv&1' S. I H' < d t ,t m' -
it d den>ux ('tf-teK,


cheW oI revue &i


.4


a n4
< n,---i ,jr .- .. .." ."' t -. .... .... ..... ... ..............
? ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ *,>*"' ^--*. .l,>J-,m3R fl ieM- -:ll...- ...,.____..- -


~FZ~swsP~a~8a~a~8~s~s~a~a~a~a~a~a~a~a~a~


-i











(voir no. ie ) urd porte.
iong m il est ce


---4-omw


firable quon
bl~e en faven:
pouvant tre
,'_ .an


Pour clore le.. chapitre de Iunique et su
l>sthutique, ce n'est pas, je d'approvisionn
pense trop pr6sumer dea reas de a partiese b
sourcess du pays que de pro- quite a r6serv
'poqer Ia construction 'un actuelie, en f
qiua.trts large en b4ton ar- tion des puts,
mI qgi pou.V rait si' tendre en tation des hau
lilne droite de PIextr6mdt de 3A construitas
Ia rue bouchure de ia Rivibre du ienne ayant
Haut-du-Cap sur une Ion- dans ee sens
giueur de pr6s d'un kilomitre. excelents, mor
Outre Paspect grandiose qui' nera a&-hoisir
('uIe terait pour l Cap de i'e- paraite plus
execution d'un pareil project, i preciser les
est Qc rtain que ce dernier prd- tants, D apr6
ete une ri grande utilit tons de 1 exp
Qn cSi td, ,ctio n A d diffie" "John S. Browi
,s U ,no du Nord est
ts d'abordae dont patissent neduNordest
ntu]lement mm e les petits terramne qui, ri
voiiers. Et c'est sans hesita- nage de la tries
t"n que je soubaite que Fidke des montagne'
en Soit realisee le plus tbt pos- Sud, peut foui
11 ki, en d6pit de toute contin- sion illimiee
cnct., d4favorable; les d6pen- d'excellente qi
se tfaites a cette fin seraient commander de
n-piement compensees par le I4 kms, de Ia vi
Ohfit qui decoulerait du de- signage de h
vopement subsequent du che. Trois pui
o.un se. Ce quai ne peut-il, mitre pourraic
n erfet, contribuer a provo- Et I'eau serait
muer l'invasion, par les tou- de puissantes
":-tos-, de cE Departement du foulde vers un
-ord, on se trouve accumu- de 1600 metre(
o./ 4 curio-it&s les plus re- metres dral
.quables.l de Ile, ces ruines sur l'dperon di
Sou' uCes don't la valeur | qui se trouve
v. ,t re re haussec grace la ville. La pro
Ssue revovy.nce d'un pa- ge de3s pompe
*i to sinere'. telle que chactu
Envisagean-: n'tai.ttenant no un debit r
i ban> oe du point de vue trees par seco
,. t Au. -i .apprcgols ains par jour
p.ob ":n I .1 a solution lite de 2.600.00
,e pCut pa3 trop attendre: Je joutant les 4(
veux parler de l'alimentation presentant le
Onc, ou du'Cap-Haiti n. Celle- des source d i
ci di end en effect d'uin certain de secberezsse,
.o:n uI,, de petites sources l Ia population
.. ,..W j, t an t p ou r
I,, eit present te ine trs tants pour
S..:,: v nation. II en resul- I extension pr.
to iu'en i:'iodedee s6chere- le, on obtient
I k, volume d'eau fourni par tion journalii
l les, dja insuffisant en 110 litres par
temps normal, devient si res- je pense, une
trernt que presque la moitie
de ia population a recours a (tir suite
d:.; puts peu profonds, don't
Pc-u no. peut etre qu'extreme-
mcnt mal saine A cause de sa SOCIETE It
ipolution par les liquides des
forces d'aisances. Or ce n'est DE GEO
pas trop oser que de preten-
dre que extension de la vil- Dimanhe,
le ne tarders pas a se realiser chain, ix v
dans Ie.s limites prevues par au lo l de a
les recommendations que 'ai l1 almcI du I
faites a ce sujet. Si done 'on Franek egn
pense ec- outrve it dtroite dte- r c :


pendance do certain projts d'Hiatoire et
ral ainis:ement par rapport
I t .. une int6ressax
S!a q.i. antit5 damt ti: Do, on Cieduit (qufl test indisP gr i6 ScnI-J
rensa-l-c que (elle-ci soit dou- e jeune cc
e p(rV que Ia consomma- s pr
tion )ie tre normal dL diera vesrve d
ne rac:on constant. Auassi Domingue; I
mon opinion estoIo que doi- relations av
vent etre ecartes les divers 1esclave dans
palliatifs d6ja propuws et qui bla
consistent a-augmenter le d"- Q ue person
bit des sources actuelles, soit rcgl.
par Vadjonction des quatre
source: qui se trouvent ia = -,-. 0 a
I'Ouest du Fort-Belair, soit
pat une nouvelle usino d'ex- AVIS IM
traction au moyen de pompes
installees sur 2 ou S puts creu M oine Jea
sis dans la region de ]a Fo&- ncienneprop
sette. Ce sont Ia des ameliora- }tel du Quai, at
tions qui no seraient que pro veillknte clie
visoirement utiles. Aucune Capitate. que
d'elles ne ferait *disparaitre oue IrH6tel du
inconvenient prinexpal, e'est f4r & l'Hf6tel
I dire la grande variation du dea Miracles)
debit selon leas saionsk de me- Toujours r
me Pemplolde tout puitt fe- prochable, me
r. dans :1'enceinte de 1a vill commandable,
I1 instar de ceux qu'on utili: ;qu# d'un doll
se depuis qudque temps, n, -.
.aurait donner qu'une eauidm .r- --
tamin6. Et. bient:o on sver-
rait oblig den arriver a une. .
J ution- dfiWnitive.et comple- C...


B .'.'


*qdpL


rtainement pr
se decide d'em-
r d'un systkme
en tout temps
:ffisante source
cement en. eau
asse de la ville,
er Installation
aisant abstrac-
pour 1alimen-
ts quarters d6-
et i~ venir. Des
toris4es que la a
Sd6jA soumis
deux plans
i role se bor.
Scelui qui me
pratique et i& en I
details impor-
s lea deelara-
)ert americain,
n, don't la Plai.
une nappe sou-
ecevant le drain -
grande surface
s s'"tendant au
rnir une provi-
d'eau de puits
ualite qu'if re-
prendre, a 3 ou
lle, dans le voi-
abitation Laro-
ts de 6" de dia.
ent y etre fords.
puis4e a 'aide
pompes et re-
vaste reservoir *
s cubes, plac6 h
titudes au plus
0 Morne du Cap
aux portes de
)portion de tira-
s devrait etre
n. des puitt don
minimum de 10
nde. 11 y aurait.
Sune disponibi-
0 litres. En y a-
X)0.000 litres re-
d&bit quotidien
rant la periood i
et en 6valuant
a 27.500 habi
enir comrpte do
obable de la vii-
une consomma-
re minimum deo
tete; et e'est la, !
Samelioration


en 4e page)


HISTOIRE ET


GRAPHIEl


24 Mars pro-
cures du martin,
Bibliotheque de
Lycee, Monsieur
idre prononcera
ces de la SocietP
de G&ographie
ce conference :
de h pensee uk-
omingue.
mnferencier etu-
li,,r^ sentimentnf
Te.arqu A Saint
,sciave dans ses
,c le sien:p et
se3 relations -

ie ne manque ce

P--- *S.,s*.. -4W

PORTANT

mte Beaufrand,
ri6taire de I'H6-
monce k.*a bief-
it*le, -tant de la
de Is Provinee,
Qual est trans-
Espana (bas rue

nlme soin irr6-
kme comfort re-
Sa prix moti
ar par jour.
. .
*taa~ittiir'^* v^;-;


.~44LE NOUt)VEIXtLJfl'k


U0


-?;ll~na~~ae*'-~85~!a~8~g~pl,~qp~~p:;j~


*fa--7, nw,~:h. ,f A --.. -~r -.--. ~ .- r. -, --A


=ovne


votre propre Comptable en ouvrant un
do Obqne a la Banque Nationalt d la&
Repi,.bliu. d HaU


LE COLLEGEE MODERIAE
Externatnfernat Directoeur: Ernst Alcindor
Avenue Jo/hn Bhrowti Licta n en I)ro(t
Phou : 2u7 A ocaud.

Fat I'EAc .- .A :& e tfclsinegrwr nt (1asSique
oi vots dw:i;., : .- ee ,, r. -n v: S ou.V 0;, Aur I on-
ner une iu Lt In u:. .,i'e y. > f x' t ""'s A 's avan-
tages vou ,
Le2 pe)t- %c>so Ss.. \ t t c Suoh min~ninx t le ]ia
part du cI .' i, a o .. .r tiUt., -.. 'avon i: C oleI ,'
D isciplin. u ieu t pen .is >c -. :,. e v tp ac, ui ie, ins-
truetiom rapii(e
telles sont Ces garantie- que ,:" '"
Collge Moderne
Avenue John HBntLn
Phone: 2087. Port-au-Prince.
--- -*-r--- l....i.. k rfl


Le ColI.23
fonde en
eu vingt
du Baccalacue
remarquable it
tes difficuJtes d
que confronted.:
ltEnseignement.
ces sont dusa au
tablissement
tence des pro
Dans les diff6
la preparatii o
l'objet d'un souf
i Aussi les resultt
its de plus.en p
sants et lea.pa
qu'a s'en louer.:.'r
Lecons pa rPj
tres, de Se&iee
guess vivantes, 4
Cours special,,,
Dactylographi eet&
tabilit, :
Les inseriptiong
vent tous les 3ours4
Pour to.is autres.ng
ments, s'adressez
Simon Bolivar, &7

A VENDjA"


Occasimn Exeept
S .I-iu ,Longand
Wa'Vt inai quote Gena
L 4
t rni r ses .

S. ourna ,-


I AU L ~ 5LLE flfR


FOrn A

START


Avec le batter-ei-
!netionnemenit iueLs
de !eur utiiisationv.


STA T!O.


7T!
0qu


OIL' n it a~ti ~ui
so~eft I~~Urot ct ~ cuditi


CEjTI. ri )i I(TU03!OHILS

lonitni, u i Ifiker

Td ^


Grand" Rue No. 1436.


- t-wwrrr-nn*-.q-.win,+, ,,,,,,&~, -


Quelles Magnifiques Dents
" Blanches Vous Avez !
IIIIBIIIIIII!!I^^ IIBS VOZ l^^ fiittfi^


S !LYI


I


i&'ndez-vouts c&onptc- p;r votAin_-mrme
de hi fac1' rApids at offiaet, donl
SCctte prnuv:t ci iamaix vous"
.. f,.. le,.,wlr' d% t tu'cn:i N vr
nt m-ehodcs anti.mcn rifitc- c
.^^^^c~a' zicta ia -.ihit et fnit Iwilkr s1.
c (entl ate I -s i1t .lucxa4" agal rapiT a
;7" t? ,mnwt qupeKoIynqf, EDssayea. Koy-.
CREME
OLYNOS DEN RICE
-^ ~ ~~~~~ k "1 11 ~ ^ .^n -^ ^ ^ ^ 1


.'~ A ~r


... .. .. ..


cY'.te, nouvele .
haiuti,,n;':. propriV
La-viLux, ouverte i
Grnnd' Rue (An.
son Deteix),offreti-
.a2 produits frais I
4- 'Iy.ou de parfr
veres,- de la fine .1
{Ie- vi.j; tin-, (Bora
bo'.sons 4trangeres
des bc-nbons qui flatte
lais i t tous les artides
bonn Epicenre.
N'oul-iez janmdis
NA .M1ilIlur March1.
cueii tounjors cha1b

SSALONV DECOF?
aifonW.uur. ,Maurie
a ',,.oni ,c i, s s aimabhi5
S i quil 11 ouvoit son
e'i-tin-u dinis lta E
race ('n "ee 40
Cordaseco. ":.
Commc toujourst
peccable. '
( --- --- --f11-"'
DEMANDPEZ LA F

A Ia Cordoonaertl-
HyppoltteJ
cILibre prtp4

AVISM
CIinique d. r.
Aneieftme maRs6ftV
[(Rue d'




r,hexw

Patia t t
.- IS

:.


Ruban., p
-------


ar


: r,


AUTONIOBJ.Ll.,. ATTE,,,,Av ?ION


TnO


w.~~......~., ~.~~...I.------------ ----------- -~~.. I~~-~~'~~I~~~~~~~~~-------------


wmmo


'NC
H
~1


Iesu- '-u g t $ pHONIE
flfl~f5 p .nrww-r-----

paioft.r'I 'PRANqAIS --
son eOfficact6 contre touted les
POUSSlES FisBRILES
See vertus almantes centre laU
\ *DOULEBUR
B sent universellement reconnUftS.
Comprlm6s & 0 gr. 50 Tuba do 20 compromise
i Etul aluminium do 4 comprim6t. ,


C-b.I


ywde

de la 12e,
Riue Ma
s -
Direcsre
i r.fet des E(A
Admainistraten


'v' .
::&.


t .' "





414
De. rniires N.. ou el d. ii Mo. re i ce matin-
?^ :^ L .' .' I *J *

r..e
^ .. I !, .-. o .'.- o ,*- < *. *
,z ": -... .: '


Por Cdble. Radio et Corres ondi.e irteAr e


DRIES.- Av.cours du
sur les credits de la.d&.
A.tionale & la Chambre
munes, il a 4t r6v4I4
T5, 000 livres sterling
d d6ja consacr6es aux,
nations de Singapour,
mt on veut faire la base na-
e ta Pplus pissante du moin-
SL achievement des tra-
prendra encore trois,
j.et couterv. autant, si les"
fnses n'excedehit pas les
visions.:Cette dernigre hy-
rthb se p ut. s.. ialiser sans
mirac e. les projects a-
ant ete grand is plu-
ieurs foi0s a course des tra-
tax,.' Mais on espere qu'ils
e,d6pas-;erint pas 15 mil-
Wins de lines.
VIENNE.-- Le Ministre de
Ilaiterieur, le Major Fey, par-
tot a des journalists, a dit
I'Autriche ne peut orga-
jser sa d.fen-e sans adopter
service militaire obligatoi-
ret universe, qui a P'appro-
bation de la grande majority


du: people autriehien.

BERLIN.- Le Gouverne-
meat allemand a regu jeudi a.
pr&s-midi la note italienne
protestant eontre I'introduc.
tlon de la oonseription dans le
Reich. En l'acceptant, le ba-
ron Von Neurath a avis6 Pam.
bassadeur Certuti que l'Alle-
magne ne pouvait admettre
les arguments soumis pour
sa justification.
xxx
GENEVE.-Le telkgramme
franqais demandant la convo-
cation de la S. D. N. commen-
ce par rappeler que le 16
Mars, V'Allemagne publia une
loi etablissant Je service mi-
litaire obligatoire,. et fixant
it 12 le nombre des corps d'ar-
mee, apres avoir announce
quelque' jours auparavant la
creation d'une aviation mili-
taire. Dans les deux cas. dit ie
telegramme, F'Alemagne a
sciemment desavoue des obli-
gation; mtr ctuelces conte-
nues dans un trait qui porter


'....... faATEJRS f E -"wA


I.ant de contr'acei aucune affaire passez en nuo bureau.
SuseLepionez- .us pour avoir une demonstration & domici-
ledeaosa
"RADIO RT N iDfIOPHON8o

ILAFATETTE

7-10 et 12 tubes
Undee i on gut et cuur .e;
avee phno,.

Prix avanit:ux,,
Conddioni ie paiement exteptionnel is.
:N'hsitez pa i- demander une detrnS nttionn qui ne vous
gage a rien. ... .


It:.


A. DE MATTERS & Co.

Diatributvurs pour Haiti.

m4.1.20.


sa signature. Itsouligne que
IAllemagne est encore mem-
bre de la S. D. NiAjusqu'au 21
Octobre de cette Unnie, et est
lie par consequent par Ie
preambioe du -pacte prescri-
vant Je respect 4b toutes les.
obligations impoees par des,
traits conclus et:tre tat. or-
ganis&s. En raison de ces cir-
constances, et du fait que sui-
vant Particle 11, paragraphe
2, tout membre de la Ligue a
le droit de convoquer le con-
seil pour toute cireonstance
de nature a affected les rela-
tions international, mona-
qant la paix ou la bonnie en-
tente entire les nations, le t&-
I6gra:nme attire attention
de !a Ligue sur La situation
creee par I'attitupe du Gou-
vernement allemtnd en rai-
son de la gravity ds questions
souleves par hla procedure
qu'il a adoptee, et demand
que le Conseil suit convoque
en SSeSsion extraordinary
pour les examiner.

BERLIN.- Le Chef de VOr
ganisation du Travail Volon-
taire Hierl a declare que V'eta-
blissement du service mili-
taire obli-atoire n'affectera
pas le fonctionnement de soni
service. Tous les engagements i
pris jusqu'au ler Avril de-
Smeurent valables.
Sxxx
SBERLIN.-- L'amnibassadeur
Sfrancais Frangois-Poncet a
remiss au Ministre des ATlai-
res Etrangeres Von Neurath
jcudi ia midi, au nomr du Gou-,
vernemenpt franqais. une note
protestant entire 1't.ablisse-
nent du service militaire.
'Von Nveurath a repondu que
Ies motifs fournis a I'appui de
1a note nie correspondent pas
aux faits, et doivent par con-
sequent etLre rejetes.


xxx
BER!.IN.- Le Chancelier
du Reich a requ, L 1'occas:ion
du retablissement du service


s~alrwrlrs --~- ------ -' ~


*e Signe de bonne amitie:





COURONNE

I)evant la mouse glac&e
d'un doux verre de Cou- a
ronne, le souvenir des
jours heureux, d'amiti5s
oublites, revient pour ren-
dre la vie betll a nouveau.

Quand de vieux anmis- e
r6uniasent, quelle m ail-
leure favon de se rappehr
Ic pass et de & luer l -
-futur que dans la douceur
onde de la Bire Cow"r.e. -

Et dans It foyer assi b6eo la fi&re Couronne
trouve un salut de sincere bienvenue. Car aui.
eeun autre brevaie n'et mnilleur pour touted
la famille que cette boison pure et saine. Com*n
mandez.n uie nouvelle quantity aujourd'hut i

UAkRE. a


CO UR ONNE,


"it
** 4.4~


Smilitai reobligatoire, d'innom
brables msages. de toutes les
parties de .lAtemagne, ainsi
que d'allemands vivant darts
tous les pays, lui: envoyant
Sl.'expression deleur loyalisme
et de.la soaid4rit6 do tous le1
-allemands du .monde enter.
Dana an communique official,
le Chancelier, dans I'impossi-
bilit6.de r6pondre pers.onnel-
lement A co nombre formida-
ble de lettres et de telegram-
mies, demand A tous ses cor-
respondants d'accepter I'ex-
pression do sa gratitude pour
heur inagnifique et joyeuse af-
firmation de loyalisme.
-
GENEVE.--.. Le MinistIre
des Affaires Etrangbres Bri-
tannique a announce jeudi dans
la nuit que la tourne.c de Sir
Anthony Eden 'a Berlin, 'a
Moscou et a& Varsovie sota a-
chevee le 3 Avril. Eden parti-
ra de Pologne par le train de
Prague, ayant d6ja accepts
l'invitation du Gouvernement
Tchecoslovaque. II passer
une matinee Pa Prague et par-
tira dans l'apres-midi pour
Londres par aeroplane.
xxx
L.ONDRES.-- Le roi Guor-
ges tiendra vendredi 29 Mars-
un conseil d'etat royal.
BRtUXELLES.--- Malgre
des conferences ininterrom-
pues oui ont durie tomte la
journee presque sans inter-
* eruption, la cruise beige nest
pas encore d6nouce. Le I-oi a
eonfere6 avec Jaspar, Van (iai-
velaert, le ministry de la (16-
f, ense Devise, les Presidents
des Chnambre, de Commere
de Bruxelles et d'Anvers.
Theunis a 'efusie Ce consti-
tuer un nouveau cabinet, ct a
iannonet, qu'1il complt aban-
donner la politique. L-e desire
general semble orientG vers la
constitution oi'un cabinet *d'ati-
torite. L'opinion publique pa-
rait apprecier 1e faith que Io
Roi, devant la situation cri-
i tique du belga, ne s'eat pa'
Shorne consul P tAtr des person-
I nages politiqjttUes, inais a auf --
t si con tfr-( avec 'Is Lc,,:.uir4-
t.O et des coSmIri)r'Ianits

X -ENNE. Ivan Loevz,,
n PCion cret2i're de Ianiba.
>Qt{te luSse, noII'.I N inistre it
& l2htx, ( Li-eml e U I oX t .1
.; Avrin.


Xyx
D bLIN.. Le premier
Cons-iB des Ministres te u
jtiedi a decide que ( lo 10no v-
les 'leetions auront lieu i Ia
fin dte Mai. En mme temp.
in plebicite a etc decrete
SP'effet de sanetionner le m0e-
su:'es extraordinaire V punie
par Ie (.uouve rn nent. April .
sa dissolution, le Stnat sera
replace par une sorte do
ch) mbre corporative o'mpo
Cee de reprsentantf du com-
merce at do touted lse p-,'-Uo
MOSor


DUBLIN. -bLe part unfi ir-
landais a elu comme president
le leader de 'opposition Cos-
grave, en replacement du
k.l. O'Duffy, qui a demission-
no- menmmer, m ddnt et nmornv
brc (u part i.


*\F QstaLrt
[.'r


WASHINGTON.--Les sta-
tistiques du Departemeat du
Travail 6tablissent que 200.-
000 homes out trouvc du
travail d(ans l'industrie privee
de Janvier ii F'vrier 19:15.


PALO ALTO. Cal.-
IPresident Hoover doit
dro dans P'Est le mo
chain.
xNY:


SpL'ex-
me ren-
is pro-


CHICAGO..... Plidnt d e-
vant ie jury qui dolit statuer
sur sa dtportationl, 'Evelyn
Strachy, cel'bre crivain bri-
t.uniiue, ai dit q(u'e e .st corn
muniste, fn, qlf i 'il n';, a au-
Clne raison pour qu',l I .-sit
&oXfllsee rles it'tats-.'nis.

WASH IN G(TON. B tien
il'e Ie P'r ,sident t' ,,,,.-.,.,,it :we
tienne c11 'i A lt ll l -itut-
tion eurol' neliiO et ; k2t C.r.-
f- a .VeCL I'. sIt,.e'ialistes
des a Tair'.s O'n LaL i-V<.-, +,,i af-
hirme qu8 wa L M osii lanche
ne- prepare uufl. cVfonuinVTtl-
que a ee sauje.

NEW YORK,.- 12 Ide.z 120
personnel arr etoe- u c ur-
des rixes d- T, ni .r -tc
d(I.ei'e a i .-tie7 p&ou i
coupS et e, rt; .,. ('-., t'i -0 -
to e: retunion 4:ii ::l. -. o n ( a t
tribune ltb t ri !_ub ;i cl- ."._'
Tfffnistet .


(..'ITE VA TICAN
ape, iann -, -n.
ine i di ra'LUn 11''
titjn n;?ntlialf


FI. k
.4 ..._ ,
4:t *14t


4if
DE I IT. r. o n. : c



f,('. On .'\i it t x '
>; vrx. AJnnU tiYupimsann
e4 he4i4- 4t4 i'e4 4 -i:, 184. 4
i ':r c -l i 'r
non signee, (ldG i};! *rai ;^.
'i innocent (ie !'i^H. i.-in du^
beb Li''rI i '1' e
cad9,avr-e i ,n-' >ti n I i-a -
!ne- oit -el i 4' e!u1 mf1 (ill cimen n t i' I>'-";\, e+
.Y e 1 < --i .. .i i

\"KI;W .J ^SlY. N.. au-
^> i ':-" ipt tlk ii '-i ,, m i v: 'nt

St i

ce 'i: i.ef ?^ i' i ip "} i
in
(' ft { ( t '' .. ,_, fi t
a 0


4.71 ~ 4..
.4- 4.
4 '4. 4 4.

4- 4.


* .7


Enrayee des
le debut
./ "" Frictionnez vot f
poitrine avcc Virk
\ avanqt que votir
rhumn emp iire.


uVAP RO Re uB
Pour Tbut Retrcvidemwmert


.4




4444


" .s.i"E "t.B ..iopi,
.. ~D.-ii.. ..schip"ns
............... .. .. - -.. .. ..-. .- ---------------- -------- ., ..."
..........a.......... ..... ,.- f- i .pr iscr*t Qm 6rt Silitw, rr it*,
S a oA. .rn a a at a., ferr Aa.i. as I 's M.6p. t x 4* PVr


--- ------ --- -~,~s~p-r~JB~ss~*~*8srm~BIC(IB~BPbPYt


~ : ... .............. ........ ..
.. i...:.:. :..... .... .. .".: .- .. .
. .. .. : ': . .:. ........ ..
.. .. .. ... . ... .. . .
......- : ..:- u : -" :





A:i..40 fat r6 I

te pw Pas No. -n sis$ i '.'is
QUOTIDISN roN4 e ee 1 l tosses, de mSme que
OD E les lxmyenO W, or p *ur 0
E aNeRi CHAUVECT A CMrmAQvI obtenir une ventilation wi'Y Ma
fliretwar enablel? I est temps par ail- Fli
E. a CHAUVPT I leura que ia vidange,.qui en for
M + ca.t .. ..Haiti W'effectue selon une.m6 Co:
MAXEAU DESINOR thode t.8 rudimentaire, soit TA
Administer; confi6e A des entrepreneurs a- poi
SERNST BHouOMME yant un. personnel bien dres- u
8s6 et.surveillD de prs, al'us i


LE' CAP'-HA TIEN

(suite) .


tr:& snsibl a 'alimentation
actuefle qui ne fournit que 80
litres au maximum.
Pour pen que i'on consider,
Messieurs, que la plupart des
lots du Cap sont divis6s en
quatre emplacements n'ayant
que 60 pi&ds sur 70 en moyen-
ne, on se rend imm6diatement
comt~ dce 1'exiguite des
court Or, c'est dans celles-ei
que se rouvent les fosses d'ai-
ance, qui sont ainsi placees
trbs p:ris des maisons d'habi-
tations. Je crois n'avoir pas-
be in Ldinsister sur la nui-
tanhce qui en decoule, surtout
pa.r n tem]ps bien came. Aus-
.les4ue par surcroit, j'ai
ei.age r operation -re-
nanto de a vidange des
'' : 'pencdant laquelle des
& tCeres infectent Pat-
; re. lo premier project
Luque j'ai _pense, en vue d'un
eii eur assa1inisrement dce la
i.1e, .urt, L Ita -sement im
lv~dit run ctau igouts.
ai4 ui on w rnbat-
f I. n -, pi'n 'ur-
i?,, t : c (2 i a tL. ut i l urgen-
ce de 'e execution. In effet, le
facteur principal du s1stme i
In que otin est 'eaL: il nie
f aut a uas quotidiennement
] inS (I 1d litres pari' tete
d'haI:itant pour le service des
water-clvots. Or,, nous ve-
o s do \'fi-.1 cf'mI ien I'eau est
rare an Cp. I est do::n nO-
cossair'f cuo 1 j1r' vision dis-
ponibLL i .ot irealablement
c'umment. ct alor puis-



u 1 m u c n de i ceux ui
SOint 4(tunii )n12t on 5eevice
iur l t, tVe tutiltYie pour IIe

., (a. 11t ^ti (IUU(s unr phl-
o u iA lu2ivte eI t c entra-
F l ii lnf: iure a 1 o, o. Les
F *,oi a r ,ent par conse-
quent une pente assez faibI!
pour c..nit tier un obstacle
elieux.t<'et que le diametre
(de: conDuites n ayant pas a
K t u It LcS rrand, 11 le ri fau-
dri.t une ponte '. au loinf'
lnm) p):it p mi.tre pour que 1
cha .c C it la _r'ce n c ._ss ire C
a I '.itrainemenet r'apido deg
miotireus e-t s, oposat a tout
enr-ablement. Assurement, il
nost p,, impossible d'obvier a
paroeil inconvenient. Nean-


,:oins, les depenses excessive
qt'occasionnerait Pun quel-
conque des precedes en usa-
go en F1occurence seront pen-
d-ant longtemps encore un em-
pechement ala realisation du
c, En attendant
que le systeme barbare des
fosses fixes puisse etre rem-
plac&, 11 imported qu'on tienne
la main haute a I'application
d"un reglement severe. Pour- (
iui,. par example, tant nu'on
c.ntlnuerait a se servir de
puits. ne pas imposer, pour
ie.fosses- des parements de
maqonnerie enduite au mor-
tier de imenit et fire obli-
gation.Aun employ su servi.
CP sanitaire d'effectuer aprds
chaque vidangi: une inspeof
tion des lieux pour, en cas de
.- fires, les signatler au pro~
.prietaire en Penjoignant .a..:le l4


- -


.EE. et Min. Plenipotentiaire.
1

PAN4M.I RAILROAD
9TEAMSH/IP LINE

BULLETIN No. 1182
S.S. < est at-
tendu it Port-au-Prince, Hai-
ti, venant de New-York le lun.
di 25 Mars 1935,
et partira le mnme jour direc-
tement pour CRISTOBAL C. j
Z. prenant fret seulement.
XXX
BULLETIN No. 1183
Les cbargeurs sont pri&e de
noter que le S. S. est attend a Port-Au-Prinice,
Haiti, venant de Cristobal C.
Z. le Mercredi 27 Mars 1935.
Les permits d'embarquement
esront dclivr6 pour le fret A
destination de New-York et
des Ports Europeens sur de-
mande fate a ce bureau, j
Ce Steamer partira le me'.
me jour directement pour
New-York pregnant fret, mal-
le et pa:ssagers.

Jla. XL C. VAN REE1

Aneat Gfltral





Le Vapeur COLOMBIA Voy
41 S, B. partira de New Yori
le. 21 Mars 1985 directemes
pour Port-au-Prince ou il A .
atti du le 25 Mars 19.5, er
route le meme Jour a 4 hs. de
l'aprts-midi pour Kingston
Ja., Puerto Colombia, Carta-
gena tt Cristobal C. Z.,pre-
an1, frt, passers et maUe,.

W. E BLEO.;,

Agent. Gi4n4ra-


I- -


4 ..* v nas-
UNICWA TION
P AT*
Uvo k tkC%


Par d^4pche en date du 19
iA eourant, le D61 gu6 des
nances du Cap-Haitien a in-
*m6 le. Department du
mmereeque le S. S. < LGALPAV a charge, en cc
rt: 4745 Rkgimes de Fi-
es-Bananes.

DEPARTMENT DU
COMMERCE


AVIS
Les Contriblables 1relarda-
taires sent invites ai dresser
dans-le plus bref dflai pos.:i-
ble, leurs demands de licence
au D6partement du Cominer-
ce, 6ous pine d(e snction.

CON V(W'A TIO.1
Les MembIres de !'AUci-a-
tion tLe (Ctub des .rAmis du
President Vinrcent> .' c'n-
voques en Assembt'c wIfner-a-
le, e Dimanche 2.I du c.u'ant,
a dix heures tu nmatin, aux
status et a ('let !oDi, 'i
Membres du (cnni. :, [j, c-


i.


.qu'un outillage' perfectionn6;
de plus, aucune riegligence ne
,duit *tre apportie l2a d6sif-
Sfctinon des :fosses: par es
Smoyens Mourtant mmilea on
arrivera a attnuer de beau-
Scoup les desavantages iinhe&
rents au system. .

fa suivre)
... .


LEGATION
DE LA REPUBLIQUE
DOMINICAINE


A Foceasion d'une exposi
tion agricole qui aura lieu '
Santiago de los Caballeros le
30 mars courant, anniversaire
d'une fete consacree par 1'His-
toire, et d'autres fetes en cele-
bration de cette date histori-
que, j'ai et charge par le Co.
mite d'organisation de ces fe-
tes de dire publiquement la a
pre.sse et au people haitien
immense satisfaction qu'au-
rait la soeiete de Santiago en;
recevant P ]a date d ite I'a-
greable visit des represen-
tants de la press, du com-
merce, de i'industrie et de 1
toute autre activity haitienne.
Je peux ajouter, pour ma
part que toute personnel qui
voudrait rdaliser ce voyage,
jouira de la noble hospitality
traditionnelle et de 'amabili. -
t6 de la socie6t de Santiago
de los Caballeros.

Rafael VID)AL,


4. I
* .1

Ft
F '4';
4! 2"
A. .FA LAA .1 F'


Le President : P ,e:"p'e,
Malbranchi Furarrmd.

MOTEl'R I!TTE
Force motricoe oor rt'it u1a..ce

Eouipemen: 'a,- + pour
a maison et por 1 I .


Mettre un Moteur WITTE a
travailler, J-es t conomi-er
de 1'argent

Potur tn u- I'FJynt'i ein il
cat i L e ~ t i.,
ad V'-.ec-v.u- i- ;
M. AL A LTE IR
Rue du Quai
Port au- Prince.

Sa -


4) r


ititut Tippenh
M1V Rew Lamarre, flpseamly.p l
IU Admissions aux BACCALAJRsfA
ahttoriue t Philomopkh
fane.s 1 tA 1$j:


Lttablissement dolt es sauc6e b ia ditlplitmn
eellente method d'enseignemment, A sa bonne et
ganisation., iensionnat incomparable, Pension ,.
:its de 5 a 12, Cours classique general, LeIona
rea, Courns u Ste&no-Dactyio, Comptabilit6, Angi
pagnol, Aliemand, Preparation Ah 'Eeole de G6aid ng
Letaoikliement garantit tous ses eoura et fonrm.
hommeai fortAI et eonscients, B.mp6tent, et eoura ':





Jeudi
' Maria Ctorda dan _.-:-'
FESIJA DANSEUSESE RUSSE
entree 0Q..M..

V'ENDREDI
< rn(c- ,I .Ia Fn s t :s
LA SULTAE DE L'AMOUIR

et '
_,: oMa!t Ai Sinonre Vaudry dans
LA NVIlT DE) LA REVA('YCHE

Erdree 0.50


.tli I eisuei Loy *'AXS FAMILLE
.4 c. L'pi'n ,5 est.
Entr6e 0.50


/ /u P (.8 Ia
s K ;'{; Ut1 i._, iro( t k;},^
MESSA LINE
Entree 0.F


N'aceez


:


....* ..:



...


.. .:.. .


N
1*44


TANT QUE VOUS 'A,4 URKEZ PAS EXAMINE
Le Pneu le p2us ekbre jan ie fabriquea par
S. 7OODYEAR.


LEb MErVEIL
rr .


I-i6.Io


.*0 w ... ... ..

UiVrX yQfLT*$t

.

: .. is
,"S. i
:~ "&:.; :
... 4' .> '
A .
._ '.. -4


donnant 43W/o D PLUS .DSt VICE ANTIEIAPAA ^
-4 vourtant n en4tant pat advantage, ..
II vous faot In traction accrue 'arratraapide -- to seurite plus qrac de de
- pour router sur ies routes issues de nos oura,
+. .. ..^ .. .. .;. = =.**{


"'4.
I'..


liii) I (JUt Ut U
I 1&114'i ]l3ai


^^mS^WW2^2 M^Wir{VS


'p^ww^Mss l~q~irtflc~qaatfwp ao "GjLQC^iff ft W! .m .40Mtassassssa


I


tion.
La reunion :
Mademoiselle
te, a 'etage di.
son Templier,
veau Garage,
Rues PaWe el


ik


de


I kneui


pas





IIVPARTS A NEW rOJRK
84 Crlatobal, le 4 Dee.
Sgj jEwnaventura, le 11 Dbc.
S .Ancon, le 18 Df
$.S. Guauyguil, le 24 Dec.
&s. Criotbal, le 2 Jan.j
g$Jyuenaventura, le 8 Jan.,
g3. Aneon, le 15 Jan.,
$8, Guayaquit, le 22 Jan.,
,S. Critalubu, le 29 Jan.,
sS.Buenitventura, le 5 Fev.,
$iS. AIool, i 18 Fev.,
8,S. Guauaquil, le 19 Fev.,
SS$ Crisfobal, le26 Fev.,
s.S.uewtaventura, le 5 Marn
&,Anfcu, le 12 Man
S. Guuyaquil, le 19 Mars
S, i Critobbl, le 26 Mars


p
3
p
p.







S
S
a


ARRIVAGES
1934, le
1934, ie
1934, le
1934, le
1935, le
1935, le
1935, le
1935, le
1935, le
193Z, le J
1935, le J
1935, 1 |
1935, le t
1985, le i
1985, le 1
1935, le 2
1935, 1


A P-AU-PI


D6e.,
Dec.,
D6c.,
Die.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev.,
Fev.,
FEV.,
Fev.,
Mar',
Mars,
Mars,
Mars,
Mars,


j
J
Ii
I
11
I
I
I
I
-I
'I
I
I
I
I


9
17
23
30
7
14
20
28
3
1

3
t
7
ii
1


PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINVE,


- 4-


'--. -


JAS. H. C. VAN REEL

GMnral Aget -


- rAL


CE. La Maisoe, pregnant le fh
L934 le rhum-dott &tre vendu u I
1934 M' M ..

19| LOTERIE NATI
[935 Connaissez-vous exactement
L9n5 la place que la Loterie Natlki
1935 n hae d'Haiti occupe dans I*e-
.93 5 conomie national?
1935 Vous imnigihez-vous qu'elte
930 j iIt un bastion avan' thtrel
;i J le chbmage aui t935 ~ n alarmante?
,93 Av.:-vous calenle quo les
93; iVosMe Mille Gourden de sont
935 Jer Gros Lot.repr intent Ie
$3.5 prix d'un pignon sur rue?
Savez-vLus ique Deux Cents
peres ou sutiens d* famil!e
Igtagnefit Ktur vie a ver)die scsi
) i Billets?
Que hbii fanmllie- du Per-
S sonnel d.ep5ndent de d n sort!
S Qu'elle tpartit des subsi.
des mena: i aux oeuvres sui-
< vantes: Creche de Port-anu-
Prince, Daimes de St-Frangois
de Salc, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine. Port-au-
Prince. A association Corps En
S.eignant, Port-au-Prince, S0-
cidte Hii.toire et ("eogronohn
d'Haiti, Por-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, CrIche de
Port-de-Paix, Oeuvre Siietw,
Jacmel, Collge, N. D. du F.,
S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de I'Instruction Chr&-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-GoA-
ye.
Que six cantines seolaires
'fonctionnent a Port-au-Prin-
ca, sur son compete: qu' eces


rai ti& livraiwan n chrge,
fl~me prix en pn*$nce.


eantines deux tents petite
bouchea y trouyent Quotide1m
nemenf un repas r6confortant
et que -bien des families voisi-
nei pauvres y envoient, dis-
crktement, chercher un peu de
rourriture?
Q u'une scptibne caantine est
entretenue aux (Cayes?
Avez-vus pensfe ausi qu'ul-
le paie un Service de Publii-
St, un Service de Reclame, un
Service tie '.ropagande: au-
tanut d'entrepriset hait.ienne
A la marche desque!les elsP
contribue?
D1)puatilice-voAs de tout es -
prit de parti pris et vous coen-
prendrez qu'elte constitue
une foreo et .in prestige na.
tio)aLi
Gr(aee tout cela, pourqu.i
ne iui accordeA-vous pas lia
preference sur les loteries e-xo
tiques? Surtout que pas u deie
e- VUlipointw ne se vend horse
dHaiti. Elle se heurte, aiL.
Jeurs, au tn:pris system.
quement organism & Nottre or-
guell patriotique ne nous corn
mande-t-il pas de faire le me--
me geste en sa faveur?
haitiens et Etrangers amia,
ayons une pVen.sce du ou
pour ]a Loterie Nauiw ilec
d'HaiiL

Muncey GOURGUl,


Directeur.


'ft-4 ,, -0-- .=
op-ora


A.de Matteis &


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par pierre, toge par :toge, s*616y
sur ;e roc it solid 6dfica. La Banqrue
Royoio a mont6 oinsi, d'ore ean onnlt-
So stobilit6 4proYv6d explique Ia potilion
qu'slle tcupe pormi les pius grp~cfes
initNtion, bancotres dv monde efHar.


tLA
BAN


QU


L U


RO YAL


CANADA


Rue Coure e Rue d Magasin de l'EH


ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
MA NTS. PERLES ET PIERRES PRECIEUSES. VIEIL-
LES PIECE' ARGCFNT FTIT O MONNAIF DE TOU-
TF;S NATIONALITES, A DES PRIX ABSOTLUMENT
AVANTAGEUX.





GRES. t' COVS CT entrAiHit
TOUX, RMUME, 'BRONCHtES. ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS rxs POUMONS ,


" ':: *.' y .', f tf -,,,' ':, "-- ." .. . -- --.. --



Av.is an Commerce
;iLaPaxnama Railroad Steamship Line a ra'ntag-
cstoncer les departssuivants de New-York pour Port-au.
, Haiti, directement, cheque Mardi, excepts le sa.
is yAUQU AQUIL ', qut .1ff Luwdi, le 24 Dbeembre, 1934;
TOBAL, le Me ie h t2 Jhanvier, 1935, et S.S. %AN'
l, le > ercredi, 1. Fr 3ier, 1935.
Tous e:. steamers s6nt pourvus de Chambre frigori-


MAiSO.N A. C. HJe!'FFJE


La M\aisnn .. ('
6tablie ur aet,_
faith pas de reciur
\ite it's natm.'iic i
guste;- u's ex.t i:(_,l
Lie la 'Von ,Si-^
de il Isi ceSr
tliutaLt.... l i-2rL, ,A


2.. 'Vistu t
2. : t a tn
lace nir-
e- K lt in-
fr- dr -
:- 1- Okil
I ttr(-..s.
f ... "
/^^~ l


irnfl)tY ]B .) T ilI A AuI
a~cCQ'>-' ;,ys I, ."- iK-- 1 t- a1 lfi
pacesetant >i: J /K .it La
ble.
Bki ?OUjJt. -





Ii ie VuS.n 2 n -. ilunG> U LoU


Pierre (Co-en


AnlI de; iues dI Gent re 't
tRBene- cF o.


- -r - :w4~~ri. ;m~M024


Le faj"- (-,,-*1',1 i c ilte~te l


SM SARTHE


F


nes


tel sow
. .


J'es ee qui fai4


- ttJONl & 1 tit*AiI4.t& CntkfLEC
I~t i-r tgrs ns~ek ~fl flw.t. R ehmC-


%** kfNhUitLL3* T?'~ts


RbRhuvAlix Roy
La Matlon Alix Ry arfotnce Wf sa bnveianre clijst
t#. qu'elle trouvera, dan m to es Les bonnet maisons de cum-
meree de la place, son rhAm aux prix saints:
3 ilt eO a bouteLle 2 Gde.
La Coule d'Or -
La keWerve SpJiale 7 "


-


i


9 &


vaste


K>


mei-


e~~i~llelirs


.xoutez.:et 'Omparez


~a~hh~PIk~;~;nt~c~aA~u;~~C~;~.'~6)~


*ru~


i... .


Usine ar Gla e k
l .Portu irr. -ct

| Fabriation de' g I ace de
mAfiUetOre quality.
Liv raison rapid effect ue
quotidiennemnent par no? ea
umions points en blanc dans
b totes les directions de Port-
uau-Prince et de P4tion-Ville.
GLACIERS
Nous avorn toujours en
main les derniers .modles de
glacirtes en acier i partir de
$ 25,00 et.au-dessus, ver dables
avee facilitis de pavement.
%Les glaci6res les plus suirea
et les plus iconomiques.,
CREME GLACEE
Sl VPERLA TIVEs
U1 n produit nouveau. qui ne
|e I dt 4o43 V rict 8ix ineilleures
-narqueu des Iay.^s d'Europe
on (t'rAmIt'riue j e.At utffit au
b: public lition par 1'. sine h
( a- de i Port-l- Princ:. (ou-
tI z ctte dS1iciIU.4e Crime, et
Ir wi l t i. a it'tU t i u ri-
ye a votre f::ili. (,n app,,r.
tant de it remrn Glacet Su
fp rlatir' p t:r 1] de'Ss..rt...
S'on- en ic .'I' li
NTIR4JPOT
FRNIGu Ritq
> Nus ch(mr rf lrIides oat
ete rCeininen ::i.,-; a point
et peur int recover n nipurte
quelled quanti da' vinde. de
poison Is de r n .
StJ.uiv-. (. .e.
invite a i visiftr ;;'.-<- .;" .
ta inspector E.,. H;,,-, d,-
glacieres eti t l 'es
Sedans notre -alte (. A,-c.
S.ConsomOr tdv p;jce
| c' t faire do Iecoi^1^


,,


m .X .
[ON- A-LE- `D HAIT


LE


I-etiiioe~s varie- tesSa


t~mritoipae


r ritkun isf sir at




:1 '4% 1 '. .. ... : ...

1* DWCOVAW\. .. F.s Ms "OUR LBS EMPLOY ES

SDV. ':VI.. "NSA --ORN". ...G"",...z AT IX PUBLICS : Li
. ..:,. NSAGNANT .On %t pri6 de bien se rap-
eler que e'est du samnedi 30


S'il est beau de parler anux
pauvres gens. de leurs droits
et i.aurs revendications, iI
xint aussi longer aux cruau.
tes de la vie miserable de
chaque jour, tenter de retr&*
cir, sinon de eomble-, I'a-
bime& entire a villa luxueuse
et le taudias nti&able: et se6-
.,.vertuera h doner .ela Tfanmillo .
prol .taire un humble loge..:
ment ow il y ait au ;t oins de
Ia.ir et de 1'hygiine.
Elle est de Vous, Monsieur
e: Presidec, catte pens4e plei-
ne de chauie sympathie pour
cux que lan vie n'a pas favo-
rises, et a laquelle s'attache
une valeur inappreciable, cel-
I, que procure aux mots, aux
phrases, .aux eloquences, la
p.rodigieuse efficacite de I'ac-
tion, la merveilleuse illustra-
tion .de l'exemple: La Saine
hier, aujourd'hui la Croix des
M art yrs, ou, en un moio press
cinq m i.on. ouvrieres ont e6t
construites.
Et ce trest, certainement,
que lia premiere phase de 1'e-
%\cution dun programme d'u-
ne grande envergure. Yen au-
'-ini par le symbolism
S ions choisies. Une
inp vo et deux maisons ou-
-i- iIa Croix dles Mart-
k,,'^ t ]is maisons bien loin
deo ia au Faubourg Salomon,
n 'et-ce pas la promesse d'u-
ne itran -formation total de
ttnr un qtuad-tier que vient
raant i contie, I iisolement
uIe rotte nOutIe Vcni ]e re-
1.e ([eo t p o:lus riches,

vuu, vou< otes nx'tiilireO-
ment interest e.
Vous avez eu, en ces jours
qui vicnnent de s'eeooler, de
ien grand., et de bien legi.-
uimes sat ifaetion.-. En une oe-
casion tule uceente Vous a-
vo. vu S 'uS ]es balcon:s de la
Pr .i{.ince,, Yous aeutamant
I]e sCe1 mil e et une voix, le
lPeupV do iPut an Prince,
content de 1 e(Wo u.. ve-
nait .1 ini fttre doe nee do
Vou-l nuirtIo' son attache-
ont Int 0oa reconnaissanct. De
to les i unniage quil \ous j
ont (-u rendu>, 0t de tou- ecux
qte Vus betes appeles a rece-
voir (encore, je rest persuade
quo ceux de ces humbles gens
Vous sent of Vous resteront
ie. plus chens parce qu'iis tra-,


duisent, de queIque mani&re
qu 'is sIlent exprimns, la ma-
gnifiqueL attraction que Votre
Syma)Ut iOe aLissunte ne eesse
(d'exceri r sur les masses I abo-
rti e l .l s ct- pait ible;s.
Le ConuSeil Commuinal de
Port-au(-Prince, qui se flatte
d'avoir des attaches profon-
dces dan.- s ce couches tranquil-
ie\ et humbles vers iesquelles
Vut ,, bitnvueilance nm cee .e
de s1 p)ncher, ne proneonce&
po1 it oCe parole vaine en
tr.nsnmettant a VoUtr Excel-
UUnc lose remerciements de ce
,artler, et en lui renouvelant
ls-lur.nle quo tous lea gens
_._yaux et honn&tes se re:dent
bien conpte que le but qu'El-
le -poursuit n'est pas seule-
menc de construire des main
sonnettes rprores et gies per
-netiant que le front de far-
tisan des villes se Ieve, desor-
mais, plus assure, plus con- t
fiant, mais eneore, msais sur-
tout, ainsi que vous lI vez
vous-meme dejh dit, de fair
que Je legs republican soit
enrichi d'une notion dc s:olida-
rite' citoynle, plus. 0wrtalio
et plus large. '



(o.ca-Co


Dimanehe matin, 24 Mars,
A 10 heures, M. L. C. Lh6ris-
;on, Directeur du Collge Lou"
overture, Pr6esident de la So-
ci6te, fera une Conf6rence t

Sufet: Le Problame fla.
tien deT'Educatlon.
lo. Apervu sur notre 6tat
.conomique; -..: .... ..
.:Les principaux facteura
de l'Education,- Statistique;
So. L'activit6 des oeuvres de
PIEdueation dans les centres
strangers; ....-
4o. -Notre /Dbpartement de
I'Instruction' Publique;
5o. Appel A tous, pour la
propagation de la beauty mo-
rale et de I'Influence Civilisa-
trice de la Religion et des-
bienfaits de 'Ecole qui est un
agent de discipline et tn fo-
yer d'Education et de patrio-
tisme;
60. Vers 'Ideal.
Les Pasteurs des Ames, les
members du Corps Ensei-
gnant et tous ceux qui s'inte-
ressent a la question sont
prits de bien vouloir assister
a la Conf6rence.
Port-au-Prince. Ie 19 Mars


L '--

LI VRES St
I '


prairiee i

1562 RUE REPlJLLICAINR

PORT-Al-URINCE

TELEPHONE: 2077

UR LE PSYCIIISME, MAGNy
OCCULTISME, etc...


Jau dimanoee 31 Mars que M.
David LoiSeau organisera son
excursions la Citadelle, ce qui
permnettra done facilement
aux employes des bureaux pu-
blirs d'y prendre part sans
pour cela, cause prejudi-
ca a leurs occupations quoti
diennes,
Pour les rn.seignmnents,
S ad ressor au, Garage Chrys-
ler, Place Geffrard. Telepho-
no N.o, 3341.
'-: .

A VIS
Le partage des biens depen-
dant de la sucees)ion de ?iMme.
. Vve. Beau'brun W, x n' avAu,
pas encore 4et fait confoume-
ment h Ia lol,
II est fait def.oe: f ' aux not aires de ;: Juridi'tion
de P.-au-Pce. de pa r (c10te
d'aucun imnmoublo dUndant
de la dite suAce::cin am-nt la
fin de ce partage ; it ,inosii que
les trois h6ritiers in:.re.sweQ
au partage des biens de cette
succession concourren, t a ctte
vente.
Port-au-Prince, ie 22 Mar-
1935.


LIVRES SCR L'ESPIONNAGE

Fiardanne .111/'. Doklor ctfntre la France.
Le (',tionnairrc Ce ion
de Pounourrtille a1-29. rg.( t secret
Gusthal Le h..ro: sr an.rs gtre die 2nwme bureau
Ifortane -- Douamnicrs en mission


Au poteau
Un hro s: Pierre Godart
.liigoi L'efpionne aut dialrant rose
r'yut JIG/ s? ... -


<7


4

4.'


a--- -- e e ru .. e
1935. .. Yrondy De la comine aux gaz!! !
S'--et :c. Vp'...:
... }g:5.
ARRETES DE GRACE GRANDDELOCATION

Par arrests en date du 16
Mars, le President de la R&- I.--- -..m....
)ublique a gracie le sieur Min-
cius Bazin, condamne a 3 ans
de prison par le tribunal cor-j .CE.
rectionnel du Cap-Ha etlien, et L Vap ar L VOLLE IODERE -NE
1e sieur Luc Delerme, con- L Rhumes trna ernnt Direcicur: Ernst Ald.
damned a 6 mois de prison par nue John ou Licei en Droit
05od pr n wt que 1% ap Phone -287 Avoctl..
une Cour Martiale. at \ rhp he 2e A c :
n diretesat. CCe pt-pur.
e .- -of]ari ck s w rar F Esc:-.i wcc. nd: "e d-:i d'enscigneienet class
a s i s di? ( *itW: '. .'n.t i 02 CONVOCATION t friion r 'n. instruction 'uiL :..i c "nte .vec tous les a%*r
Suchcr, i| ., s t...
s AAn d F par l Chaleur du h Q.l
LesAnciens EIeves des Fre"- a t.... la i & Les eIts ca-:e- s.'t E bj.,: do soin minutieux m.h
res de I'Instruction Chretien- ( Du t.: pa it ( Dir .:-, cct o' ,:.. L..t, -: ai' ,nL. i'avenir du Coftlt
noe, snt convoques DimanohDe N phlu 1 ,at wa m, Drciu Lino Au z'. 1'" >, aire ir'dpochable, i
24 Mars a 10 heures precises tapam1 %t lea dou t FucLi.i ile, .:
Sm. n, a l'Institution Saint C e ,t -',t ies ~~ ,:-_ites xou. :re e .
I ouis de Gonzague en vue de CoI denf-l.
la organisation do e Soci Avenue ..;i', ", ..y: o 0
t6 des Ancions EIlve s. Phone: 207. P.rt- -'.rinc.
,a .9* *,. -. i, -':











OFFER! A SA NOMBHREUSE CLIYTEN E DEh S MAIONS Prm EEts 1[ ,j VA WIJE N.' ,S PREV4NEx[

EC.LE SE PROPOSE DE VENDRt DES AMPOULE SPNEC/ALES DK 50 WATTS POL'R LI'S V A SoI
PRIVEES AU PRIX MODIQUE DR O 920 CENTIMES tIR cZf.-4 C.UNE.

CES AMPOULES SPECIALES PORTENT LA MARQcUK EYIECTRIQU )> FT SEIONT ECHA NGZ&G
POUR LES CLIENTS SANS FRAIS AU FUR ET A MEASURE Q.' & t', LLS SERONT R APP) PORTEES US
AUX BUREAU DE LA COMPAGNIE.

VOUS AVEZ DONC W ADVANTAGE D'AVOIRGRATHITEAENT DES AMPOULiS ELECTRIQUES
PROCUREZ-VOUS ONC SANS ETARD VOS PEMIRES AMPOULES ADYA T Q'F E.OTR S

SOIT EPUISB.

POUR bE PLIS AMPNES RENSEAIGNEMENTS AfUREbLSEZ-VOPS A LA
1,

.AU9aUREUXcDrLA OePANE .
"- ;'
1$ '


P oitns~inPte


w


1f, Durville Cours influence personnelle
IaI nc'tlism pc r c ................
Atkimnso Le secret de lammowire ,,..,,
Michaud Pour vivre vieux ....................
Slelatire Comment oblenir bemasl force, sant
11, Durvitlle Le maneptliasme en justice...
SAlen La puissance de la pensee .......... *
* Flambari Memoire sur I'eetrologie scientifl
* 9L. Durville /I's maladies de la volonte .......
S..... regard manirqjique...........
L psychisme j.... ..... ..... ..................
-- Lea actions psyckicues ai distance.
htrivcud -- lr; ie('rs) i'menit d'occultisme ..
r tIani -- Puur derenir phyJsionomiale .... ..
Dr. Yartmont -- Pour (orriyer l'enlant de ses dea*
II. Durrill' La suggesyiow danas education ..
f .


.::i


a [p ai