<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02391
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 21, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02391

Full Text

386*ne,.ANNER R N
'Af1w JJ 4
... . Jb 4 ,** W 4 ,:- --- f.,,_i *- r



L'AFFAIRE JOHN Ht. RUSSELL


URBANISME.




( Unir iteO. id'#hir)


it. Le 5 Avnil. on avail contirmu
*;:Us opprmiition sh promrnkon com-
n.: Majo r (,ner:-I eit Commancdntr

' .\ \
\\ .SlilNGTO(r N.. .. 1 :- 'i ,..-
l hh:iL iI vengtr u' m, n 'lq., it'-
a-;t 's' ata. i.i Oj i i' .n .{'(uX j.-^ iiii nt
'(^ioupatl(; ,,;n :,::'; ,':, t':i n .' f"Il.ti. a-
a 1 f2 .'.- -- C '.> .". :
(in:n -$ (n ZI g;. I: 1 n r t

(Y r.t (: 8 1i }L. .I


[..... G i rr '-z t, pr: a,.l'.; ..

TiNGTO N : .::. -. I S I.', S- aL, t : .',.: :' -, i .,
eur dc rAlaba ... Black, a ir. t.,ndu nu tnqu. d'<,1a'dn-<* S nm -
| 1 qu't ec"t i0 C-t A letter tour King, de 'Utah, adt "' 'a-
h bloquer la c-. rf nation de ia vait pas i'nt (tion f- fain- (t.at d?.
nation d u Mar 'r Gnrald John la chose, nmia. qnu Us c.:trgues -
Russ-e! commr .U'iuor G&enral Font pr1- dv dirr ce u.. &tLlt ar
manent di Mzar' Corps. Son rv.
nest har LgfemQenmt sur X I,: Si..4t., .r .in- a x,, 'il
f g S .'u.fiautnct du G6- -v' it 4,.i. :"s !. p:tcifCIF.-., .. a ,r-
ali Rusle, .UmmiSsion do i: n.n Gn can -
,motion de Mar'i:, Corps avait -:. 1Haiti, c.ns ia d Rp:,. i Drn i-u
giis de. irrcg;1itV a Ioc-a- ri;inne t ac Nicas i qu .t --
-de ravancVm.rn.t ,ts officers. vatt frkquemment duh-nc-' a ', tr+- |
I Certain office' : d1 Marine du Sh: t. a t .l ,,ivil i
psetqaeluteti .T-urs qui out xu
i oniek accu:. a 0 prt. ees con ] :i'n: riln,, nt cn- ,w[\,?
il Russel r :r. dit que ets ata- :.ir nos actl ttis dans ce pays., et ya
continues ^,t hs~phies lar- f!t: envcy, par Ie Stnat rour y rr-
flit ptr Y'hostiiit: des femmes ; ctKillir d&es informations d- pre
deux officer> ,a Marine Corps, mnire main.
iont expose leru's griefs, wune Le S&.intUur dit qu(il vii4 an -
I.Preaident Ro.sevelt, 1'autre a t Domingo et se pr4parait A se
Sinateurs. I rundre en aitAi, quan'd i" fut avisd
Vuxepartie d Ip4-s:ition au Gau. I q'i prsit o non gta
l est fond- aiiusi, parait-il. clans ce pays.
ie refuse du h) .-Kdent d'Haiti de 11 recut en.sulte copies d'un orcire,
-.lttre~ un S. Wtur dto 'Ouest .sIgn du Pridment d'tlafti Borno
Sdebarquer dans ce pays. alors e, du Gal. Russel. 'exciuant de cc
k lGal.Rusel .kit Haut Corn- t'.ys, -t-il dIclarr.
sinaire ih-ba Le President L, Smatur Counlly a dit qu'iI
eIt satait opp.;se a son d6bar- Itait outrapgant qu'in it, tt autoa
Uent arce qu'il avait fait -9 crate mi'iitaire A galon tfrov, exclt
't4KRico de nomLt-rtuses d6clarai d: n'imtl.r qcu.i p ,ays un S-nzt'ur I
adisagreables aux Ha'itien. di- Etats-..'n'
..A ette poqu, populace hai- P our dc'ftndre liT C(i. I.i Sli, Ie:-
' bliti tris agiu1, et ie Goul. Smteur.q Trammd t:t Johnson in-
Pent craignait que la prtsen- c'q'rnt que l'officier ne fai.ait
de Skauteur ne chauffat au qu'ixkuter dea ordres..
tel Ie radicalisme des HaTiticns. Lts Sgnateurs Shipstead ft Ban-
I Seknateur en uppela aun Gau. ulheld ont tenu U savoir qui avait
qui eonsulta Ie Depart,- ,:_on i':ittive ide 'ortilre excluant
d'Etat, et fut avixS, que tle 'lialti Le S&nateur King.
^t CommisNa;r1 nWavait aucnme
t. en rnati m re et devait x x
Star de to intervention. \I ASHINGTON. 5 Mars.---- Lg.
..t fit-; ot n cit s par les &t:M a confirmed JuhnL H. Ru._il,
te du1 Marino Corps commT c r1 ..,mnndant du Marine Co rps.
Se tO:;eu la Lontroverse tti c:auls S0i g-rade de Major C6ebrl. '
sdra devnt Ie :r'mat lundi pro- ;. conin-mation, dispute1 prndnti
.1 (On, s'atterd 6 ce quo le S-S- dOux joutirie d4 contrOvrerse. ba-
etur t, la Caii ,rni-, Johnson, .'cs .ir 1'accusation que N, Gai.
edn.e-Ru. so, It ,uligne que '~s RuSel& mdain ait iP -rne d +
t Joi ut a.L;, fondement et :p re!um dans le Marine Corps,
i IO n'A pr(,luit rien centre Ia gnrice son intflu:ne n tc ke comi-
ke cet ofticiy qui justiie_ le tt:-; do section on vm. d-: promo-
Sdsa nomination au grade tin.s, n's laiss6 A son champion, Ie
dnt. dSrateur Black, qu'un seti u .jec-

di t quIe t'accusation qui a Le S nathur d6mocrutt' de Ala-
Iaction du comit e d 1- bfmu a d6clare qu'il i'ppof ritf
,t strap niaie pour mni-- A u\ project de loi r&tdig par le
e 0mofentaires:. C,. RusseU, et pr6sentementr>sou-
e : itnembrs-- du comite a mi A P'cxamen de 'o.wemit.. '. j
-. et-- I. accuatsion rejai-it -mndoe la radiation de tout of-
^ ^.. dars son ensemble,' ficier qul a &hou6 deux fois dey.
^S1 i .la fiche de service de/ L. us: a.. a ou.i confirmic 1i


rP us et rejetro. rmiation de Richard P. Williams ,
: a auasi a ffirr qt e omm, b.r ,d gnial des ma-
f^It nle peut avoiren J rines.
-,:dnier dnix moi.: qui D.ns sa canpane o S nateur
..itation et justifle: E.hse a. it .6t : de Phistoire, ra i
1 ominatim.lparle. S. contl par to Gal. Butler, qto le!
* **11:1


SENATE
SESSION
EX TRAORD)INA IRE


EPASA C NFlANC





4n an-
a* ia c
(C ; urx, ">
i.- tC L .. -o U_ 5..: L, PM-





C e (IunI d I'r i


I A I .Z 1 -Y







I At i i 1 1
-. -t f.'f i I t t
.4 4144 ( ,, 41








'11 I i L 1 1i i "
Ia o t and .;4 4 0-1f I' Ii') 1 11








Aie- cn ampe un
,- j 't : "n














o nebrn h~'ib d:anst a 8 -
Pr4+ien + 4 n u 'i
i,, \tpourt' o aut s, iAc
': 4..' 'i .r" : )'- .





cuk-^t :- ;u.n.* ^. trh |)r('o .
l ., e / t [

IE....nouvele d troh i -it,


-,n \ ctrUt,
o u ia d, .4'-4e4 un e i

.i i'- b..1 lb l d an to l; pu -
p ceC ('i:n ( '-1ute fcoi''OnW d


a t,. : u on









| 4 ou 1o (IH [avo r, lue, pin.
.4' ce &.sal 'a .

4, pom' abo u i" -C'U












tout ie Pay' les reo crdi sAntU



Sto urne vers anab terrdans su-pr-



. t c reO 'ource coat,, Ia mi t re.


(Sic#awe du Jeudi 21 .Mr9)

]15 Senateurs so t prett:.. ,;,
et le Preident axwonuce You-
P'rtu- de .Ja 'anc-. L. S.-
cretaire-Redacteu.:'r dionne ]4_:-
t ure d'un proce-verb al donIt
Ia redaction est adopted. La
correspondence ne comporte
pz"s de matiere. 11 en est do
meme du troiesiIme point d(I
i'erdre du jour.
Aux questions d(interet g,-
neral, aucun Senateur ne mar
nifeste le desir d'cntretenir
I'Assemble, Ie Pnrsident I-
ve la sFance, et les P'res Cons-
c 'its reprennent immrnEdiate-
ment, en commission, F'etude
,t examenen deP pi',jets Ce 'il-
YI'utif.


LV(EUVRE
DE LA SAINTE FAMILLE

Sous le haut patronnago de
S. Mrv. I 1e Gr eaze. se don-
wIe I: dimanehe 31 Mars-, l k
Broe, do I'apre-midi, uu q'u:ar-
tier de St. Antoine u.ne mati-
nee rt'erative aveO tonmboIla,
l;-urrmny,, attractions divel--

Entri'e Gale: G. O.5o.


Caat. Russel aurait preOsqie capi .-
Ie, avec son bataillon, deva:nt un
sa'ul m-xic.ain tapparn devant 1ui.
danT: unt entrepripct de construe-'
tbon de pompe~. plseo Aous s'a gar-
dc, lors do ta prise de Vera-Cruz
on 1915. Le Pr6sident du Comitb
N.val Trammel 'a d6mentie com-
m-n non fondue.
Le Stnateur Blatk a anyzi rn-
cort6 comme-nt le- Gal Russell en
quality de commandant des mari-
ie\Kk-W avaient pri(" en main eo
Gouvenwent d'H'tai, arvrit refu-
g;6, dit-on, le p rmettre au SlAnl -
-eur King; 9 & 'Utah. d'Wntrcr en
M*ti.
M. Tammne a dtit qune Iordro
d'exdusion eontre le b6nateur
King avamit 6t prit par Ie Prsi-
dent d'Haiti Bomo, malgWr6 tea.
potOtations du Gal.B Rusell, bien
que ce*luii fat o.ligf. de I ,i-

.4 v 4-


S.irrp D)n
corntre lt frippe


irttdi de nos O tcofrires
kt faitf l'ho de rumeura
V stteS au sujet de la rati.
Sn-de la nomination du
. John ltutwel tonfl e Ma-
i'.ral ,rmanent du
ine Corps n. us re produt-
p our ftis treeurs trois
-rM- d: <, W "York Ti-
rw [proiten! s"ur iat-
[r trte la Ivhnmi're ponsi
e, que nous aons a fPex-
ew obigcantr d'un ameri-
n trsi disti i:/ uqui reside
Haiti depm dc/ nombreu-


Quant ,aux rin:aion de cetto
cite, je croi qu'il no sied pa1
qv'eJles s'edilient selon un Ly-
p1 unique, car P!uniformuitk de
styie no saurant qu'engendrer
tune monotoni1 inutile. S'id
doit y avoir un point de res-
semblance entire elles qu'on
%'en tienne a5 a sobriele des
Slignes ainsi qu'a Ia salubrite
nt la commodity. de, loge-
ments, siuls impcrati-.. qui
aient leur raison d'etrc.
Ne vus en ddplai&s, Mes-
11 eurs, je ne .puis m'emp-
cher au risque de rcndre
ma confrenceo trop longule A
votre gre "-- de saisir I'occu.
sion qui m'est- offerte d'atti-
Ser I'attentioni sur importan-

S (oir wiUe n ffe page)


nt amre project out
ansi inmeret+ant et penbetrt
mnine plu- ut ik qu'e 12'('-
dent 1 v2 r c'iIi e.nvN. b a:t
uo ue la IiaisSP puptut:cs,-
|bln (, V (t iunnfUrft+ hyprui
i t'. (Ar i n':d coni,:ster t a
|tilizer, pour t i~tittn ddu-

n r; u .L-:t ]. l I to "
te Uni j) USS:" Zn
it.a O I. -l VtU 7' pt ti de


T l m. lh c ',. .i 1 ., t jit, r L4
__b ,( c i.i.o 1 ? i H ut
al-o t :t vuir tl sur u

,ie ctt:tte "lU D0x1'C i e1 tr"-
Soup-t t-n bi-wau pur' for-
mer, avwce la iRue El.pagnoie eL
Ia 1Ru- Roya prolhn^ge, d1.
nouvBcaux iloCs :iD4 qu'un
JaC(I'un ectr et ct deni rLn-
vl.;:L T...t i' e l o rn d li ri-
\',.re :.- :ti' uv&t lnt, rue -tabl
2.

S.t e .. s:B. : PL.Or, i.



natoI I v, v .S Idoa raI de
41> cI; Ct r cvi> vnt s a 0- "
-,l+ g h."e+ 1) autr( part +"
i ie q(u1 cqntrbICpui rn t pil-

% Li *' i p" ( f-.' .'_at24 do

sCn cou Vs et diA i .e ,'rs un
actre poi tie laI rin'Ce.
D)'ailleurs, au board de cellt-ci,
u:ne rangee d'eucavlyptus, tOut
1 relevant laSIeet de Ia r?-
gion, ai.eC U a.n s. .iin'.e-

JI e j;.r.: d( f .m- e tr:Z;piz'oi-
I daic. a tr-ois parterres trian-

ne .ts et urn.s rpar des bhr-
diu50es on bctoin I.C plus Cpeti
cIt une pelouse au rniif u du
I .uelce I e drres.sora sir un sU,-
c: olevv une statute du Roi
(' hrist o phe. I4es deu x aurtm
( gailes d'imens.ions, ont tnt.
anentouv, dls plates-bande-I
v'- spa;ie'uses uii. thtnt des-
t :m es a sr'vin de .r:+oico' ,.
s-'ront sulenmenrt -_,d,_e on
'Rprtie de u:is cC r'vtue- dn
ros sable dic ter iPs out tWL
T tust d(te lur surface. Entrv
12a 1)I1arterC-es, i! y a dieux ul-
i IOe ob liques, >P ien aIsti. t in
i: no sou le tr'r:- 1 -2 : t:i rtir
S(ie la Yme(diaV d:u t-I, ':,;.
j1' 8 de-s somn0t5s O, : ,, ie.
agus,, deix petit., jets-d'au
11aisseprnt jaillir leur; gerbes
dan( des hassins [OIu Prof.nd)1
(Ie former hexaauae.


LE MINISTER ARMOUR


arti a gourd'hui 6 2 heures ar le Jd aitiY>.


(g~4~4~4~44~ -- ---- --- u~--


I


" .


~-. ~...,-.


All SENATE AMERICAIN




~'~:~'
W


.,-." ..,',,, %. .: : .. .": .












'incorpor le premier cont 'in
ient d ficitaire, correspon-
dant aux n. tislo.e4 de 1915.
Pour obtehir de eft eticfs
suffisants en IT6, Ii faut no-
Cessireen avritl 19ppl6 quer aux


ontingent iorporemiers cntin
195 ugmeficitaireon drre la dponti-
dante aux service: dx-huet mo 1915,
pour bleo ti ent d'aveil,
deux m; n pour le contingent
ioctokre 1935.
iaft ,n-e(tation du service
J-qu Ia une cure e de deux ans
pout'rI nip'e ltre utemporaire.
L r't~tir -deOs classes pleines,
certaifev dispositions telles
quPe fhbligation de la prepa-
ration' miitaire. lameliora-
r)n reu fortifle au nord de
?Jo1tmivly, i'volution de la
SitIUatio0n a lfmande et de la
Sn O uoe ,enerale. peuvent
a.tris -r, verv 1940, une au-
'- solution .
Pw le moment, cest a par-
ti0 (thr''itemnps de 1935 que
v mt ,6re. l60 not re redres-
'e rnt militaire.
t.tpe date est fixee par les
";;-negz de notre s6curit6.
rL, s: n la situation
"e telle rapidi-
S 'le; sont ren-
SrAllema-
i. cst la
*;ti fcher a
:i it6 de for-'


VONVBNTWON SPECIALS

*

En vertu d'une obligation
hypothcaire rapport par le
notaire Louis Vilmenay et son
Colt&gue en date du vingt-cinq
Septembre mil neuf cent tren-
t-trole, d'un commandement
en date du vingt et un Jan-
Svier de cette ann&e, enregis-
trO et demeur6 infructueux.
II sera proc&d6 le samedi que,
Yon comptera vingt tvois
Mars courant, d&a dix. heures
du matin en I'etude et par le
minister du dit Me. Louis
Vilmenay, Rue du Centre, A
la vente au plua offrant et
dernier enc}eirisseur d'une
proprie6t fonds et batisses,
sise A MiragoAne, A 1'encoi-
gnure de la Grand' Rue et du
March de l'endroit, de la con-
tenance de trente sept pieds
six pouces de Pleneoignure du
dit Marche allant au Sud jus-
qu'a joindre un reste de douze
pieds de terre du menme em-
placement touchant ia pro-
priete de Madame Vve. Tur-
geau Roc et de trente deux
pieds dans la facade du mar-
ch6 ea toucher la propriety des
autres h6ritiers de Dorvillier
Olivier, ainli d'ailleur que
cette propri6te est d6signte
dans facte de vente don't il
&era ci-aprbs parl4, tel que cet
immeuble se pursuit, corn-
porte et s'etend avee sec ap-
partenances, circonstances et
dependances sans en rien ex-
cepter ni rnsiver.
La dite vente aura lieu sur
la mise h prix de Deux ndlle
quatre cent soixante dix-sept
Gourdes montant en principal
int6rets de retard, honoraires


4 W "-. : :1 \
' .:.:'^/:^ T^^


t* WOP ~'tLL[8ttEw


C.


U


$


ASluftinium,
i4 comprimts, trMs pratique pour la poche et le sac


is L ee~_~w&I -


Dev net vote promre Comptable en ouvrant un
Co'spte de gheque ia Ia Banque Nationale de la
R6publiqo d'Hlaatt


LE COLLEGE MODERN E
Externat-Internat Directeur : Ernst Alcindor
Avenue John Brown Licencie eit ihroit
Phone : 2087 A local .


Est fEcole S&eordaire idlale d'enseigneuri:-
of Vous devez env, veJ vos enrants si vous uu' :.
ner une instruction solide et efficient vec tus-
tages voulus.
Les petites c>a.-seI sunt I'objet de soins mir,-ut
part du Directeur. car eies constituent ikvi:"ir .
Discipline se'riPue, pensio c a p.,;c
traction rapid,
telles sont les garan:ties que v.-s ortre Ie
Coiege Moderne
Avenue i- n B on


a2-~tI~ut*
:eur (I(:U-
Iv.5 avwi-

cix Cit d
u
'a. or, IL>"


.-.4 1 emoUnt er par le d(avocats. sans nul prejudice Phone: _T7, Port-au-Princn
: e- .. avec Ia loi de des inter ts a hoir et outre
I LA us n'atteindrons les charges de l'enchere. C y ... ......- '
I ) parite des ef- .........S 2.477.00.
< tand? Addition- ; Aux requkte poursuite et
Sj-I, 1C QS or lQ1' trres- cdiligences de la demoiselle I
CleIo Homere proprintaire, de-
>_ -m00 h emn': j escomp- meurant et domiciliee a Le
& i .c ...Li. Port-au-Prince, ayant pour
M11 mflitaires de carri avocat constitute Me. Lebrun desa tyrant dieal
1re 9C!vamt en France, Cuvilly, avec e election de do- L l Lc A:o
1 .0 indigenes deo I'Afri- micile en son cabinet, sis en
rin ; u Nord, normalement cette ville Rue da la Revolu- r 1
sautiv nes Cn France (a sup- tion. -i t1vr ue II
poser qu is soicnt entire-
ent diu-ponibles sur le terri- CONTRE
toire contIinental au moment L ,
d'unCbonhflit ourn(peen), le ieur Edgard Jacob Fran- I T ?
1a.000 gardes, cis, debiteur hypothecaire .A
Nis n obtcnons Lu qun ef- Pour plus amples rensiigne- n ,. ?
fcetif to e de 40"1000 homr- ments, 'adrsser au notaire o
-ne(s pehune GOU.iOC) homes depositaire du cashier e ..........
max..Re cI' -x'c' hr et d la Io- charges,
S "i ct pet-el CO-1 Lebrwn C1 VIiLY.
K :- 0-, % w v oi1, 4 at suite
d n, ;;a .M^ o an tibseureie par a. 4
,1-t o j-u de facteuis e
tg'f-t3 a $ 5ecurite, conaa- est a nouveau question, qu u- --- -
vi ut cri.talitser danrs un ua ne tell convention de garan-
:n&fa e.ont, international e tie serait la plus dangereuse i
vaentf] ion i 'qferiorite pri duperie pour les peuIles pa-_ .-
C t. iut-.elie courier ris- cifiques.
u' edi't.to obligee de se plier ...Pour eviter la guerre, une
,nt intihnidations hit4erien- &eule solution: 6tre fort>.
,no Notre pays est Ie soul de
( 'eK alo-sque pourrait etre grands Etats du continent qui
ir^"e ia profit notre faiblesse applique le service militaire *
pour .uo E venture ou pour d'un an; il est aussi le seul a Ne foie -
une politique de chantage. ifavoir pas organise Finstruc-. .
--A e!ux qui esperent que Ie tion premilitaire obligatoire. dOuCit
project de, pace airien d'as La Tchecoslovaquie vient imb elliP
i:tawneo.eraitd de nature a de porter la duree du service e
nous .preserver desormals de de quatorze a vingt-quatre 4 rip n = *
tout risque, on rep ndra qu'un mois.
tel accord, appreciable qu'i A 1'exemple de cette nation do I' ile d'olive
soit, 40o1 soulement est d une dUioerate, la France, qui ne A
app1) timon difficile- dans la veut pas couritr le risque d u- d AL JVE
prahi(ue; '~n~ais encore: rest ne nouvelle invasion, saura Vous avez un teintmoven ni beau
arrumi4 1ux) fluctuations du consentir avec courage un ac- ni ltid. Et vous vous' d#csrez-
climat diplomatique. Au sur- croiasement do ses obligations satisftsict Soez plus exigcante
plu, iJ ne nous- apporte pas mitaires. bi. E tla Pdproltr Vour vores-i s -
un appoint d4cisif au profit La loi de deux- an& seule go un renouveau de fraiche r I
des 'forces te'rtres. i peut assurer au people fran- Unt quantiti Importante d'huile
1 nesaturait nous- dispenser cais la qui4tude, donner Pcon- eoli aca 'fl fe$t'p--
daLssuro-er nous~mmea mnotre fance a nos allies, dcoura- tq ~. n'a jamait pu itremnrwa .r ,
pr mre .-cuitt I-ge-adversaire et procurer ia rlet d'olhve pour emibelrtr le d',v mbl
rOpre.ceUte. e VadvP peur teint Prouvez sur'vous-mem ceC: "$
S2i1Ut t en remettre a une la paix europeenne les plus e 4.; mllmeuesasnt
fart htie" bate sur e _I c ro- grande chances de stabilzt6. adi& Pa-iv e y ae e t at .tr .
Ic des armemnnts, ni'heM(ton .trastement de beastie -...
ps pro0lamer, puisqu'il ;en. .i Mtrthal PETAIN. :: :
a ;r \ : '' : .:,: -..-. .- . .. -: ; "" ID IM I~ ii lliiiiii^ W M U U II S W


.. -~bs~;ii~t~'\:--~,~p;c$rrpy:-;Cj;/Vi~


S ,
SLe. -,Coll
fonde en Janvier
Seu vingi succ .a
du lftccalaurial, e
remarquable ,si '1o4
les difficult ded to
que ,confr'onte e,
,'Enseignernent Pri
ces sont.'dfis an sriee
tablisaenient. et ji
tence des professeur&
Dans les diffTrentes
la preparation des j
Iobjet d'un Soin mhi
A [.ssi le r tesu tats '-
Js- de plus en pIus
sn Cs et Ils parent'i
q r'it s'en ]ouer, .'
{ Lqoa partcu Is
Ires, de Se cesC et de
or'es vivantes.
Cours speciaux de
Dactylopraphie et de (
labililU.
Les inscriptions se.
vernt. to es jours ouv9
Pour tous aures rense
ments, s'adresser ap C,
Simon Bolivar, TeL 501

A Y'ENDR "w
(Occas'oi fv.eeptionjS4
in ,,.. .Iong anQd'S
1 m'e. > r. a..., eneralEW .:
Ftr '.. 1

K' ; i h .:.


MI: L
,('(Vt li ,' v ile Epicerk.

ina lCx. ,aiuverte daMn li
(hruncf Jue (\ncienne Maisj
son Dereix), offre iC seselleu,
( .. ,roduits frais et de 0ehoi.
%,i )vr fn (i, pa.fulu-eri&F ',


et n'"
v,\r'es, dUp l: fino patisrtj
dcs vin ti'm,. (Bordeaut)jW
iti des hcnlbons qui flattentlsp|
lais et tous tes articIOsAIh
ot Eic. i e .
N'oulie>, jimais de pan|
c Stil tuA jots -har
S.- li.V DI COIFU. 1

'i ;t ou.vert ,n S1tf i |
* ,Cifrtu '(, (ta H iu ItRu 'de&B
r]es en face dte a Na|
- .'n o ". .c 1


(io mme t tujousr, coupe l
; wcr'a tb I "de.
I )i, ANI)I/N LA POMMJ A :
L,a-Ern-Strait "
a in Corduonserie M1ofntCa 'A
fIiyppolite Jeuldi
cd6,bre pr6paration

AVIS MEDICAI..
Clinique du P)r, LouI N[14
Ancieone maison F. 0L
(Rue des Casernes)
ConsullatiO.i.',S ;
i 22 4 h,4

(0 pores en
S a 0crire, d cat,


specialist En d


S X
Maehlnes credreB
SMachines A ealediP
Rubans, paper
Fafta yo aeh at .


. et Se
'Internaet e
Toutsi. hr
de la 12e a a 4
iue Ma .J

Di recteur
I'rflet des EtudM:
Administrate.r: r.




ai hl" '?1': .... .. : ., .- .: f ."

: .. : : .. "







$sNNE. Les medecins
Id que le Dr. Rintelen,
ministre d'Autriche h
est en measure de pur.
A condarnnation 1 Iem-
9onnement h vie comnme
lice de haute trahison.
telen est encore a I hop0-

'Ile&6tait inigC0 son ar-
0tiofn 3j)t le
Mdet s: ,en essayant
e tuer.

ERLlN.f-'epondant aux
tions de 'plauteuI s mil-
bosdepersolnne'S, Vo n Blonm-
.rg Ministre cle a Defense,
Igare clans Ie obac hter, 'Ue Ile service
.litaire universe et obliga-
re sera organize en Alle-
re con)forinieme nt aux
laeipes doe -tat national
ial ste Un te doit Bpas
P he que 1e systuie dIo dee
se sera urne i ifple resur-
ion de ceuA d'avant-guer-
Se4 nation vrainient pro-
essietes aV cent toujoursu
tnereculent >i si1. 10 sfr-
obligatoirlc cs.tend a tout
rmonde et n. -nnait pau de
ileges. L.- :- raute cul-.
re nattori.--.C t r linne a
rvir moins ps qu'u
tre itoyen .. rces de
fense sont a. : ,." i- c '-
al al p t. v e ..


I l'ceuvre de l'Allemagne fu-
ture..
xxx
SBRIXELLES., Tous les
'rorts du nouveau cabinet
sent orientes vers la politi-
que .a adopter pour rester fi-
dele a 'eFtalon d'or et mainte.
nir la stability du belga. Dans
le. milieux parlementaires,
on declare que ]a vraie raison
de la admission du cabinet
Theunis est le resultat nega- 'I
tif des negociations de Paris,
bien qu'* son retour Theunis
.it decdans bruyarnment que
u. bloc-or etait au-dessus de
tout eti qtue a France vien-
d(ait au secours de la Belgi-
(ute en Jui fournissant de plus
'..stes mar'chds pour lYexpor-
tuion de s;.e produitI indus-
triels. Le Gouver'nement fran
cais a en some repondu par
.as hrases ([ui e ienga-
geaient it rien, et la Belgique
X ste livv"-e ses t -,ope1s for-
Aco- IjALr Ia defense de sa mou-
naie, I' :i:ett'e extreme-
rJint unport_ it u iE L a situa-
tion actuelle e-t 1'attitlude du ,
i PoOp)e catholitjLie e la Claun
bre, qui a vote a I'unanimiit
moino 2 voix le mnaintien de
L'&Aawon 'or. .Ju-qu p'D-
onft, on croyait !e pauti ca-
tholfuie en favcux do i'infl-
tim. En p1'oence do la ncrise,
It'1)!in oi f)nW iqte rhfan, hi -


ENFVN .- D(s IIque >/r
Une c'fnvoc:taifn i (mmeditek
PI? (en cI I OaI 'InfIII Le
t, ai obsei, de la Iteoe ];:oeie
Examiner la situation reee
'ar la conscription alIenIU-,
,e, on te ]graphicra au Pre-
,.dent de 1 In ig e, !e J ,ini-
tre des Affaires Etranrgeres
ture Pushtu Aras, qui s'en-
*tendra avee les ualtres mem-
Sbores du Conseil et choisira u-
|.e date pour la r'uniO... I]


tie
11>-
















I












I/rN




mu

I


t.
4
r -. -. *


'formaiton d'un Gouverne.
ment national pr4pare a d&-
fendre le belga..'Le Gouver-
nement prendra; probable-
rnent, pour empecher la spe-
culation, des moeures analo-
gues a celIes employees avec
success en Italie etten Allema-
gne,.

( PARIS.- Le texte de la no-
; to franqaise protestant con-
Stre tablissement-de la cons-
cription en Allenmagne a ett3
*i'ete au course dune dance
de cabinet, mercredi, sulvantI
i 'n communique official qui
, declare aussi me les negoeta-
' nons entmno.s avrec I'Angie-
terre et 'Italie ent vue d'une
i'. .me' 'tce oat et approtu-
v\eS. Le Cabinet a en outre
d6eid& de eommuniquer imr.-
S,&diatemeut ia la S. D. N. aI
' note allemande du 1' la a-.-
et a anotirs6 Lavyt] : c aceepts
I invitation de I'U niouI Sui4-
i ique a se rendre a Moscou.
.u c.ouii .- l' de.s d Xe (x (e.ni :i
- ."urnec "do lttInD IuCse: C 1
QVttsations tie,.phoni)i(Es en1-
:re Paris, Londres et Rome,
(ot about ii un r uitat dti-
nitif. On announce u'u ne
copnfeTrence preliiminaire le
Iva(, d'ittlen et de Suvich,
uura lieu samedi p])ochain.
avant Ip rd6part Ule Sinmoi
pour Berlin. La secoindtf .-
it lieu imnimediaternent pry
f nV g.c.iatIons de Berlin, d,
.h',-cou et de Varsovite, Cpou
,*uo (3 .i-u.s (li 5eu1te" los .e.-
-Itats de ctS difftere tesf vi-
T- -


" P4I


res Nouvelles du .Monde reues ce martin
r e'l .1 -
ll4.
I


( Por


'est peu probable. qu'ele all
lieu avant une semaine, la
proposition Livitnoff a doptke
rn Janvier prevoyant un prt-
avis de 5 jours au moins pour
les sessions extraordinaire.

COLOGNE.- On a liHb6r
Ic Dr. Seheffer, 4diteur du
S::KoeJner Stadtanzeigerv, ar-
r t6 pour publication de faus-
,es nouvelles. Les deux jour-
naux ont fait paraitre une d&
ciaration expliquant qu'ila a-
va ent reproduit des rapports
de Berlin don't its cherchent
i 6tablir I'auteur.-
xx>'
PARIS.-- Flandin a fait au
>enat la declaration qu'on at-
tendait de lui au sujet de la
conscription alleminande. < itude dI la France, a expo-
-l- e Pr)sident du Conseil, a
ctu eOneoer, augmentee par It.
i:lation die l'arIt. 5 du trait$
de Versailles par i'Alemagne.
Celle-cl a essay de represenr-
s- on initiative comme une
,01)on.:e iu Livre Blane aun-
:.,.i, et a l'aiigrnmentation du
0,Ve.viee ,iiitaire frangais.
n i enI f ait, tlle avait deja
2 co-rps dIarnme,. La note al-
j'-*mu8de comI)or'te des- point-s
d e vue (tjl si !opinion mon-
i22 1eP l)pprlouve, detrui-
':lient tciOu ei.uve- pacitiea-
r'. de i1 i S \N., FIandin
Ct ,c qo:t.ues unes d( so
!';. ses qui sent inconciliu -

,a Q_ Pi.' : 1 i i tta'il faux
.. i 'Alla~ne nanit pas vo-
S c I.o:c :' en 1914, et qu'clle
4 p:- les ann s volontai-
mn t en I1eS. I! est faux quoe
la 1rPnc n'ait paS rempli .
'n obli aion de desarinr, a-
,*. que ses efect-ifu out ot,
,etuits de 50 oo, At sa flotte
-iminu6e de 218.000 tonnes,
D1'uitre part, 'Allemagne, en
:,ariant du materiel de gruer-
: dltr'uit. oublie de parler de
celui qu'elle a construit seer&T
tcnent. Aprbs avoir qualifi6
: explieations allennndcs


I OM1 r ILISTES, A TEN ION


' ci SM SS


F$T A

START


Vol-
It


Lvec les batt.rie-:
Ctifnement., ues
leur utilisaL ,:.>.


THOR z, on n'a jamnais de pannd
(1ue sowent Pendroit et les condition


STATION CENTRALAE AUTOMOBILES

Dominique-Baker

Tel. 3754

Grand' Rue No, 1536.


AU


PRIX


* Le prsotet ib a w



et dur comm Isla vit vanis promse
cc conot cse vodn o*@
Un eseat von$ oa cs sers.


BLEUES" et fakesenV rcupfa&


fr ILA .
: .:' f tS^^ 6a"i 3' <-


."..: .. .', .
Aprt N p ar;Nsd & Reiatr
R &3kn^A-IA?
3P6n-twa-JP~ftC@


de. Flandin a annorc que Ie
Gouvernement eat d&cid6 &
porter la question devant 1a
S. D. N, et a ajoutf que la
1 1rancr ne peut toirer aucu-
ne situation injuste et into.
I 4rable.

j ]&ME.--.Le Goirmale div
: tatlia de Magodiscio rapper
te qu'A Agable, au sud de l
Srivire Uebi Scelibi, de3 ban-
des armnts se sont jetk, s ur
Ieo regions d'VE BetI et de
Korogoi, occup&s pr64entU
ment par des gardes-frouti-
.es italiens, ont attaqut de
indigenes de nationality ita
ePnne et se sont enfuis avec
une centaine de chamfoaux.
Les troupes lances & lteur
poursuite ont du renoneer a
les rattrapper, apres qu'eles
eurent traverse la frontikre
abyssine. La L6gation italien-
nie 1 Addis Abeba a t';u pour
instructions de protester of-
ficiellement aupr.-s du Gouver
nrment abvyssin Qt d'annoncer
que des compensation sromt
rclamres di que Ie rnontani
des dommages aura t tltabli.
Le journal italien souligni
uue malr la zon neutr- et
les protestations d'ami ti it-
thtes, [opinion publiqe .
by.ssne n'a jarnia et6 Au >4
n t.i-italiem ,.

WASHINGT'NONW.- -W i"i
Green,, president de Lia Id&
ratdion Am(nricaih. < i' T:z-
vail, a dfclurC qu, 1- hi L SWi
Ies salairt- 'est pi s tua. pte-
305 ourMri2nV r;ont :84$W) t
Zairte la grtve.

WASHINGTON. LAd-
Minist-)-atCur' tic d 'Ochtn-r.4b-
tion d'As-istance idiera. a
ue.u Ie drni t dvxprnpriv)
tous les biens necess-ires au
programme do rorganisa-
!ion agricvi dIu Gouvr;me
.nt,
WASHIINGTON.-. Pr 4
v',ix conu't 10, Ie S nat a r-
:eti un amendment aLu pIro-
,'t d' *- nilhiaris 4k- R. se.-
,t, sQunts pa:r Io Sra1,ur
Schar!, Kt ,rdonnarlt la liqui-
"atin n 90 jourws de la plu-
,) ,t des cor n .Tme.1 f.u N. R.
A., &ecuv t de ,o uvi

DETROIT. La F'rd Mo-


tcrs Company announce qu'eIle
va construire a Rivibre Rou-
v une veerie de 3 million
de dollars.

WASHIN(GTON,. ODpr i.
le President Roowvelt, la
:neilleure rvpouse A fainre a la
cris e politiquu europenie: est
de rftclamer avec plus. d'nsi-
Ii Ai -
,,- t .,, en dehors d(4. dis-

.;&tuernnt tic le rCl tu

SAN FRANCISCO.- Au
,Jourd'hui expire. 1p dlai ac-
cordv par le0 r:i.wterc dr
i'i nwgtwur ani, .u.in ".r:,
FPower et ,d Louis Vremack
potir le payment dm 1a nn-
,(on q'ils exig ent ou hs !U-
n-rer. ies truupo! n.-W\ ncfe.-
It" potu-stuvent.

h .



r,#ssetd'-Nva f.u:.E 0i 3SCi'teQ I'-
.- 4 0.- I ,,
\to^ -!Pu.,c mi t oyri-e-Pak.
..


Coble. Rodio et Correspondunce Airienne


L'ordonnance par excellence
g suivre au coucher du soleil
Au coucher du soleil, apres une journey do
travail assidu ou d'excrcic violent, 'ordona-
nafoce Ia plu refraichissante eat un grand
verre de White Horse Whisky IPeau do
cda frappte.
i e White Horse Whisky mupprime la fatigue
*t rcesuscite lUnergic ianguissante. Sea quaLt
lt6s r6paratrices et as valeur digestive sat
bien connuco des sporttsmen dans son pay
Q'oigi* ami6 qu11 t'#tranger.



WHIS

/ ;.* -.'- .' : "
-*- . *,


- M W---- ...... .


- -. -- -- -... .. .


bb,


*V B:*i~ ikatL.c4t OW J4.rV


DRER9f-MM





' "...* "" '.f'' .4 ..* ": . .



..KquD..N .ONDE x.-
C UT AU-D AD OUSS ODIJ A


Dirntpr :
DV L e..4,I"C
*- ; .Aft t -ir VET.

** nrr^ 'Ar-rrW uekr :

: :


:J$SR VIC AS TIONAL
A EfT ASSISTANCE .E
PUBLIQUE

Section de FEnsiignement et
de Ia Propagande d'Hygite


LA RATION
DE CROISSANCE

II faut r appeler a tous
les parents, notamment a
ceux qui sont dissipateurs ou
insoucieux que les ecoliers ont
besom d'une nourriture a"
bondante, substantielle et sai-
n&. UIs doivent manger plus
e les grades personnel.
eles-ci, parvenues a leur
':umpl:et developpement phy-
-:cue peuvent se contender
'wand elles n'ont pas de
:4rands efforts musculaires A
de ]a simple ration
ti',.l2ttien. sans gain ni per-
,' pur ele.es- suffisante au
S,,intien de leurs forces.
,r "
Ja dO e les ecoliert sont
(.S et- in,.complets qui crois-
4en : .t r.T.disscdt, qui doi-
vent 8jouter continuellement
a *.ur pids, lou v taille, au
S-tun;, dte IurS corp&. II leur
f':ut, f chacun des trois repas
du jour, une double ration,
celle d'entretien Ot celle de
crowssance.
Mais voici que la construc-
tio 2i dlec(t&sIeC de la naisulo
1t'o0010 ui s. i I iU lapprpi.)p ia-
t ion. jt.-I1 Iobilier iinadt-
qual, LI pr) n i ti es ,1114 iL'
eCAru ges 1'(.-- ,.-c .'s inmtt.i '.s
les plu- n t>ail e.nsoignets a
diL' hu!lu''-. nai choisies, qute
IK'k ki d-co\" m t d(0s Ie-
<,n?^ ie> tOlur-seS au soleil a
liid i, l >i i npt-.ature 1020ltlC
' i f .,ii ~ uce .:in C:attaire
-,p pOu'i ale cari fait qu
,'UA.z nout IPage scolaire est
particuliremntu sous la me-
n.ce des plus graves manla-
dies.
Les pauvLres petits de nos
&tt*cs ~UTI4IYO7 C~DO1 (h-


i-les primAuire, espoir eh,-
tif de l'Avenir!


A 1h4 MEMOIRE DU'
PERE SCHNEIDER

Les anceius elves de Rhe-
torique du Petit Stminaire
CollLge St. Martial, annee
1914-1915, ont I'honpeur dWin-
viter Ies amis et les 6:ives quo
le re.rette Pere Schneider a
f..rnm, a une serie de sept
ov,.(ies u'ils front chanter
diG 26 Mars au ler Avril, en la
... ape du Petit Seminaire,
pour repo( de 1ame du d6-
tf:nt. II sera dit une messe
basse chaque matin h 6 heu-
vrs preises, et le vendredi 29
une messe solennelle sera
chantee a 8 heures a. m, -
Nous serions.. heureux que
to.,s e x. et ils sont nom-
brneux. quii ont tant aim6 le
R1evurend Pere Schneider,
proiteint de cette nouvelle oc-
casion pour honorer la memoi-
re d'un saint homme, qui s est
tant devou6 pour le pay.
Nous comptons fortement
sur leur presencee et suir leurs
prirc, eon ces iours de reeueilb
ment Gcet avis tiendra lieu
d'invitation...
Port-au-Prince, e .201 Mars
... 1935, ..


MISN A PRIX


;*;*


0


En vertu: Io. d'une obliga-
tion hypotheealre souserite &
;a veuve Thbophile Br6a nee
Celimbne Th6venin par le
sieur Stephen Duroseau le
trente Avnrl 1929; 2o. d'un ju-
gement du tribunal civil de
Port-auPrince en date du
huit Mars 1934 pass en for-
ce do ehoge jugie; So. de deux
conmmandements en date des
Svingt Novembre 1933 et neuf
SMars 1935r2demeures infruc-
Steux; 40o/d'un proces-verbal
Se carence dressed le 20 Mars
1935 par le notaire Hermnann
Pasquier, il sera procede en
l'Etude et par le ministkre du
Snotaire Hermann Pasquier re
sidant A Port-au-Prince, rue
Roux ou Bonne foi No. 414, le
samedi trente Mars mil neuf
cent trente cinq dts dix heu-
:re du matin a la vente au
plus off rant et dernier enche-
risseur de la moiti4 eotd Ouest
d'une propriety fonds et bai-
I tisses sise a Port-au-Prince,
rue du Bel Air ou Macajoux,
laquelle moitie comprend 'ap
partement cote Ouest d'une
mason a 'tage et un terrain
mesurant quinze pieds de fa-
cade sur cent pieds de profon-
deur. bornee au Nord par la
rue du Bel Air, au sud par un
nmur de separation, a Fst par
I'appartement c6te Est ap-
pirtenant a Mr. Exilum St.
Joan et I l'Ouest par qui de
droit.
Tetle d'ailicurs que cette
moitic, de propri6tCe so corn-
poi-te et s_'tend sans aucune
exception ni reserve au-des-
srmi de la mise A prix (qui &1
tait de huit cent deux dollars
outre les honoraire: -uels dt
lavocat poursuivant et <'t It's
trails g i.ralemnent qaeleon-

A la requete de la veuve
Tr-dopile Brea, nee (Yelimene
Th6eonin propriktaire, de-
incurant et domieilie#e a Port-
nu-Prince ayanti pour avocat
Me. Louis B. Vllgrain avec &-
lection de domicile au cabinet
du dit avtocat en cette viUle,
Contre Ie sieur Stephen Du.
o.,anU proprietaire, demeu-
,:nt et domicili6 & Port-au-
Prince.
S Pour plus amples rensei-
i ,nements prendre communi-
cation des pieces dtpos6es au
cabinet du notaire sus-dit d&-
positsire du cahier des char-


Port-au-Prince, 10 21 Mars
i 1935.


Louis B. VILGRAIN, av.




OLO IAN


Le Vapeur HAITI Voy. 39
N. B. de retour des ports Co-
lombiens, de Cristobal C. 2.,
de Kingston Ja, est attend
A Port au Prince le 21 Mars
S1935, en route le meme jour A
2 hrs, de raprMs-midi pour
New-York, pregnant fret, pas-
| sagers etmialle.

Le Vapeur COLOMBIA Voy
41 S. B. partira de New York
]e 21 Mars 1935 directement
pour Port-au-Prtnce .ot ii est
attendu le 25 M rs 1935, en
route le meme jou & 4 hs. de
l'apros-mnidi pour Kingston
Ja., Puerto Colombia, arta'
gena et Cristobal. C: 4, pre-
nant frAt, passagers et nmalle.


4 Agwat Ghn6ra)


cagi OGRAPHISr
hi GEOGRAPHIC


hvM*k.* 44A4 .,0-AK


I*A
4t~1'C


imastee,.24 Mars pro-
ti', dix' heure d'u martin,


au local de la Bibliothbque de
VAmicale du Lye'e, Monsieur
Frank Legoendre prononeera
sous les auspices de la Societe
d'Histoire et de Geographie
U'ne intbressame conference :
Le" dranmes de Inpenste nb
yr. a Sa .t-Domingue.
Le june eonferencier etu-
diera los premlers sentiment"
de l'esclave d6barque a Saint
Domingue; 1'esclave dans ses
relations avec le sens et
P'eslave dans ses relations a-
vec les blanes.
Que perseonn ne manque ee
r6gal.


AVIS nIP'OKTA NT


E m-e. Jeanne Ueaufrand,
Fnmcenne propriekaire ce rHo-
SIe! du Quai, announce a sa bien-
Sveillante clientele, tant de la
Capital, que de IA Province,
que l'H6tel d-u Qua est trans-
f6r 4 a 'HbteJ Espana (bas rue
des Miracles).
Toujours meme soin irre-
prochable, mrnme comfort re-
commandable, au prix modi-
que d'un dollar par jour.


ADMINISTRA TION

GENERAL DES -POS'TES

Avis de DLpart

LIes doches pour N:v-7
York et I'Eure. (via New-
York direct par i c /. Sta.
venant serowf *nn ^ w It nt- r-
credi 20,et pa S..HA Ti.
1 ijeudi 21 di ('1ui rnt
Port-au-Prince., e 19 -Si-
1935


Zr


.16 3 7 .. L.n.r.. .d. ... .
Institute Ti

S9n A4insswna cus BACCALAUBS
Rhi oriqe tj Phif phit.- -
Annte 1t7 4 fit :

'L ets;:sAt nt tfIoit ses aucct6 a ma disclplEtnin
llere nueut+2 d'enseigwnuwment, sa sbonneait
aniatin. -.on.-t incomparable, Pensi- '
Zt deL 5 a, A CoLurs classique genMral, Legons:: .
r Cor. a iteno-Dactyio, ComptAbilite, Ang4
$ a.? A\i,:uandI, ?repranaon i t'Ecole de GentiJ
n ^L)insEmeft, garantit Stou ses course et :Sm
I e:ue fortj et congSCeisi, iompktents et eou
n.m...-! S.-.. -a.......v_._.-


~ 8


.M a i.a C o r c : d a. ..:. .
FESHIA I Entree 0.50

V 1F NREDI .
N .:-:. 1 .:
S,.4' '.TA1 DE L'AMOU.R ? -;_
oo4 A .:- ...
i h .t a t -1 Si-Co. kaudrv rdana s .
LA ('tIT ID LA I VAI.'IE :


C 1) K;11


Entrie 040


I)? (liii /1 fu U .1 iu-iu t'S
V C j ),.., ~ ~i(2 :1 r~8 00 0 C, .~4 a: K -
.A.Y I' HILLEl
7 C
..'~>.


Entree 0.50

Mi L.SALI AE
Entr6e 0.50


*ira-s'MW- A. -OK


. -.


N'achetez


If


1-11,
TANT QUE VOUS N'AUR:Z P'AS EXAMINE
Le pneu le pius cclbbre jfntis fabrique par
OODYEAR.


lilt


r U I


LE MhRJEJLLELV x
...... .- ::-.:..

S .. .... .. ... _. -.
;::i :ii: ; l):i~i~i', 21i


u ..
donwrnt 4? n/o hr PLUS 1E StKVWICKA NT'rn;114r xr --
,.e plant eo tant pea davantage!
1i vous 1as la raction aeerue 'arri3t rapide la sura plus gn.ndE
- pour router wur Ies routes isses do nos jousts .. ....:....
.- C '\'o


rc~c~i91~1~p;a*-~ ~CB*r~C* ~B~B~,~nCI~CIBP~C~Y~kBr4"P~~i~ mp~~:);;p~sEQ~B~~


cocamcola
3 pt a il~
LOC- LOW'S s^yr


P eus


de


Ppas


rCr~n




.. .. ..... .. .


r


B^ : '-".-.^; ":.. : :- !! *;;* :- .^ ^ :,: ,:: ^' ..: -(I.8j" ....-.



maa d Line a.lvaotage I
K ies& d6parts sUiV torkte. ok pour Port-au.
Haiti, directemeunt":', :q Maidi. except le as,
A IIJ qui laserattnadi,. le 24 D6eembre, 194;
BAP, le Me i'Jarier, 1935, et S.S. .AN-
Siercredi, 183 frterp 1985.
les teamers sont pourvus de Chambre, frigori.

7$ DRS NEW.YORK ARRIVAGtS A P.AV-PCR.
erf le 4 De., 1984, le 9 Be.a 184


Lmtentura, le 11. Dc.,


jefat ural,
ventura,




CristoM ,
vadviura,

Gwayaquil,


le. 18
le24.
le .2


le 29
]e 5
le 13
le 19
le 26
Ie 6
le 12
le 19
le 26


Dec.:
D&.I
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan,,
Fev.,
Fev.,
Fev.,
Fev.y
Mars
Mars
Mars
Mars


1934,
1934,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,

19s5,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
19)85,


17
2i
30
7
14
20
28$
3I
11
18
25
3
1J
17
25
31


Db
D6c.,
Dec.,.
Jan.,
Jan.,
Jan.,

Fev.,
Fev.,
Fev.,
IMars,
Mars,
Mars,
Mars,
Mars,


1c,
Id
lb


P4yAJIA RAILROAD STEAMSHIP LINE,


-'4
S


JAS, H. C. VAN REED,

Gtnreal Agwn


.t,#va ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ L pILw..~fbSWUWI~~~ -tbflL 1- r


4'34


35
)35

)35 I
)35
)35
)35
)35
)35
) .5 1
"35




' ;
I 1


o


LOTERIE NATIONAL t'HAITI-


Connaissezrvous exactement
la place que laLolerie Natio-
nale d'Haiti occupy dans 1' .
ceonomne national?
Vous imaginez-vous qu'elle
est un bastion avanced centre
le ch6mage qui s'6tend de fa-
con alarrnante?
Avez-vous calcule que le1
D)ouze Mille Gourdis do .Aon
ler Gros Lot repr6setntent le
pr)ix (d'un pign}n su'r rue?
Savezwous que Deux Cents
peres ou soutiens dse famille
gagnent leur vie A vendre seg
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle rdpartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui.
vantes: Creche de Port-au-
Prince, Damesade St-Frangoei
de Sales, Portaau-Prinee, Pu-
Mille de St-Antoine, Port-~-.
Prince. Association Corps En
eignant, Port-au-Prince, o.
ci6t' Histoire et GOogranhie
d'Haiti, Port-au-Prince, pMu.
:uMiite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Geuvre Jacmei. College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de I'Instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de ia Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-Goa-
ve.
Que six eantines scolaires
lonctionnent A Port-au-Prin-
ce, sur son compete: qu' eces


eantinea deux cents petiteso
bouches y trouvent Quotlidlean
nement un repas riecolifortant
et que bien desfamilies vodii-
nes pauvres y envoient, di.s-
cretement, chercher ui) pcu de
nourriture?
Qu'une septieme cantinle est
entretenue aux fCayes?
Aviezvous pense aussi qu'cl
le plie un Service de Piublici.
t, un Service de Rleclmne, un
Service de Propagand,: au-
tait d'entreprises haitiennit
at Ja marche desquelies eie:
tintribue?
Up4putillez-vous de tout es..-
prit de parti pria et vous co n-
prendrez qu'eile constitute
une force et un prestige na-
tional.
Grice 5 tout cela, pourquul
ne lui accordezvous pas la
prference stur les loterieg exo
Uques? Surtout que pas un de
*se coupons nle sc ven(I Iti.'
i'Haiti. Eile we eurle, al
leurs, au rnep:is systema>l
quement organis.e, Notre or-
gueil patriotique nlinous Iom:
mande-t-ii pas de fire le in&-
me geste en sa faveur?
Haitiens et Etrangers amis,
ayons une pe see du coeur
pour la Loterie Natlinale
d'lMaii.


Moncey GOURGUE.


Directeur.


____________________A,.~h~tnnuv~ww~~rk ~ -*A A4aP Vq;, .-, --


CONSTRUCTION


SOLID


Pierre par pierre, 6toge par atoge, s'elvoe
sur ;e roce to solidae difice. La Banqus
Royale a mont6 ain, ld'eot6a on ann6e.
Sa stablHI6 eprouv6e explique la position
qu'elle occupy parmi leI plus g9rqdes
institutionrs bancoires du monde etier.


ZA
B


ANQUE


LOYAL


C U CANADA


Rue Courbe et Rue du Magasin de FEW't

ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
MANTS. PERLES'ET PIERRES PRECIEUSES, VIEII-
LS PinEFAR TWAPNT WTO, MVONNATEF n' TOT.-
TEr NATTONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX.
aAMa Uaa _A _t .


r" ^


t AtS&4 de CODEINE, TlH, Ui EUUtLY!"ot .

TOUX, RHUMEBRONCHTES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS ,ei
SPOPT-A'PRINCK. Ff ET LS PROVINCES
s-anna -ss n.


U ~ r~r r--- -----L -I --------'----


.. '

Rhum ai Rq




SiiIee l bouteile 2 (de.
LaoG d'Or 4 "
La,M wrve Spiciale 7 w

La Matise, pregnant ees frs de iUvrawson d sa echape,
o rhum 4dot it re mndu as nrEm prik en proving.


M.AISO. A. C. Mlc v 'FtitE
I.a MA is.n A. ( : iuttl .
6tah(ie sur cete pi ne ne
fiiisl i dp iQc .t x, .. K in-}; -
vite US 0,flIa'l s tic \ \V ,P -i-.
guster txc n_ c t pXrf.,i,
UtV la lfttion S-ze tfrer-c.'.
Eli,, ieU,'vP oict-td, dtt
I. ( it ;i I.A.fi tt" i. Tct' l t p11
(1. Sa ,ternes, ds m:<-oxjpa-
ae 'hlvs BJII gghnu& t WiUS I&
pCr e 'dIu int. hu -t t, i
0,('C SWi S' h 4U S I t A n a
ble.
.A c' Lk i ttfttj(Liur- aLi.:.:t. e.


., Vis


I ii I\~ ~1
'3V1 :-.
U V !UtII
ldO9 V82
*1k''! ;Q{;j


-;p


Pierre ColEf


Angh dhs RusIs du CAentre ,t
lhnne-Foi.


Le f l


est incontes tale


c'es


la


nqr m tasak INV 49 des
SXEO S 9S Sfa' 8 ^f V~ V sy y m l op 9~ ^V~
Ulmo 1 I I1 7 J^St -^- Xv


leures varieties de


-cAta .i nes


d'un


'^r i d innornbrablcs families qui svent que gso
. |'- ernploi joursllcr prorkgc la.twnt6 du mfnaga
SSAVON CAILROIC



5Hiwiuk rnt & $-"** Ltmitvd. LUvre w't. Anrtutenc
1 F lufter Cur4s o Trnhw 4u p.. rt-A-P *4


wastee tertoire reuni ssan les
meidteun.rs,.terro..rs.
.. ._.. .
':' : ::" ::" '! .. : ':'" : ' ':: ' : : ': : .i:7.. i..... .....".
.' . .... . ..'. . ....
.- .. . . .... . ....- : -. .. :: . .: -.-. ... .
I I : ":: -- I m m i i .. ... ;. .. m ... i::.. . m M i m ." m m .". .
Set| ce| quitai son, ro ne

......:ez et Com arez
......" .'......".".:.'........... .". .:
.... -..-..?.'... ... ................. ... .............._............... ........-. ...........

. . . . . .. . ....- ..-..:. .. ..: ". ... .. i.:-... i. .. ..:. ..:. ..... i i : i .: .. ... .. .
... .! i : ". . .. ; :2 :. -? .... ", ." .? ,, : .. .... ..... .............:. ..................................


~BKr*+4*?'r~.~~C~r~Yl~?s~e~~~~PC~e~f


:.<


$


Usine oGLte ri-
?ort'auttWrizwe


* :


-1,


Fabrication do g I u a e de
mnclleure quality.
Livraison rapid etfectute
Sqotidiennemenit par an ea
.mions points en blancl danas
toutes les directions de Pprt.
au-Prince et de PEtion-.Vi.
GLACIERS
Nous avons toujuur en
main les derniers me&dlesa e
glacieires en acierA A )mi i-
$ 25.00 et au-dessus, vedsues
avec faeilitfs de paiem&e,
d.1AS. glacieres les plus .. es
et les plus economiques.b
C(tE11 F LAC S
,SUPERLA TIVVe
I 1 produit n)ouveau. qui. ne
le cdt. t.1n rien atux mqftlgree
t n wu desf?.. P y(: }l,)' d!',Bir'ope
on d.,n' irilu, (,st offe"t. au
public a:,tit'n psor PI' 4iQE
C -Sice de Peoklt-u- Pri.gct .rh i-
t| : c tt, (t al d l.iC1u.Me (rffnVE. .t
n, -1 t sev.Z ;tvaitlutS.
( "tit:. une agre ,bl, st ,pri-
SC. :I votUt' l'a:niIle en tppot'
t:itit d t &r'rimte Glaeit Su-
pertlaHtice pour to dese,,r...,,
I 'o.s en raffollentl
SIXTAIREPOT
Nos, ehambres froIdes ant
ete recemment mises th point
et peuvent recevoir n'irnporte
quelle quantity de viande, de
poisons, de i 4 g u rn f dmC
fruits, etc.
Ie Public (:t ucordgia mn
invite ih visiter nt-i, u',w .
a insspectvr -ns m1f'(i,_t dr
glacieres et d: s nr'rltv iVre
dans note .-alie de vt\V:t.
Consommei r Jo Ka $.Cae
(' est fairc de o1 (. r ,mi,


t


4"6 b&mmm&
Lmtlow-'a a









.;.C I AURA tINX-->s.--


isA

A
A.


: :,. ,

:ce capitate que revet pour les
wi';t&a tItknnOS la erbation
de.. tsunVri.res. Vous n'i.
gnoriet pas'n effect, que la po-.
pulace ide nos villes, plus que
pa 'Iout: 'ileurs, croupit g.-
n6Valeirent dans un 6tat oPt
n'entre nulle hygkine, encore
moins du confo i. Entuat e
tries. souvent dw|;. dt. iudij
ot irte Cu_. piX.is YU.e O :
ruaptrice,tl'e tniat t ne exi- :
tence Jaimentabie iqui a pour
effect d'atrophier ou de vicier
1 se1'factiteC morAles et intel-.
lectuelles e s'impue de la
sorte a son' voluticn. Aulssi
e t.harn.Jment rapide de ce
mode de vie est-il une ques-
tion vitale pour la n tion,
D'allceuriS, (oinposee en gran-
de parties, non d'ouvriers de
tout c sortt aini que datns
l.a tILPtres p,,, in is plutSt
dte m aise>aG ls dGs;,t q qui ne
tc'94 OUo J10 O.> wuffii l
i <11 t


0 pef"t On I I;f If Lir I i
iCsignation pi)\A1\'. iLIe O S
U D WinI usW 'o un veri-
table plaie pour H aiti; et 2I:1
erT. en ra.on meme de do Ie-
dbgne dc pilie ,ns conteeIte
ri( 1 .pup:htion de-" han-
e:us .] Pari.. p ur laqguelle
n't p2s e(itc 6ounnt Ct Mi
conl:, uir, de l n::dgnii e:. ei-
.. r1 .. .. .. 1) U (1 L ft ..


c,'" editions tri '- p ire ii

.. ait Lte..ndaC ,, bon-
4ur notre plebv, Ce-t pour-
(ruoiL pour declare. iU ii 'est
nas de sacrifices quc no mer-
to le sort de celle-ci, guere
S-est/hesoin que je m'eaye et.
dJssette sur Jes consequences
fiacheuses qui peuvent rdsul-
toe d un si triste uOat de cho-
cs. 1] nest point do doute
{ue tout project visant a l'a-
mnelior'ation de cette situation
(ioit avoir la priorite sur les
tt'reo._ Et .1i pour l'ereetion
tde la cite ouvriere du L ap II
fiiltle, demoliE quelque mai-
sons des habitants< actuols do
I; J .ossttte, qu e e ie soift nul-
rement une 81(isn i0) ii QIU'Onl
nette doi coit& 1i project, tnu-
tant plu, qfil (; qui cdiparent 1 entf'e de la
2 1e.


Jr:


(a suivre).


LES PAtILFUMS IFORVIL &
DENTIt-'CBI DiU Dr PIER-t
RE sont tt njours l.- meitl
leu'rs,
*Poflu Ls, ( onimandes. vuyez
aoorges lin stant de Prat.ditK,
A.ent ,our Haiti.


...' 'j ': : ;"' : : *.*.K.Y'i::~f (. c U. ':


V ALVARI4Z,

r.N ";v


''" : e : "


lai -i.br
: bame


-U--


* q w ', r w '-- ,-' . .: '.

1532 RUUE L/I j.CA-I

'PORT-A U-ilkACE

T iL.I.II"*.t: 20.

Li RES SUR LE P iS YCI'SM,.M1Af
., !L SM E, etc...ie


t


Dans la dernifre livfnisonm
de 'intbressante publication
mensuelle de la Paroisse du
Saer6-Cceur, il est signal que
la Croix Monumentale en
train d'etre erigde sur la col-
line de Desprez (Belle-Vue),
.era grande de 10 metres de
hauteur. Et ce serait dejai
beau !... Cependant, nous som-
nme. en -nesure- d'annoncer a:',.
notre tour que, selon lea mo- j
difications apportees au pro-
jet initial, la eroix aura 20
:metres de hauteur.
Nous reviendrons sur la
question avee les moindres de-
tails capables-d'int4resser le
public. En attendant, nous ne
saurions trop'eneourager tou-
te la population a participer
a !a realisation d'un si splen-
dide project.



CABINET PARTICULIER
DU PRESIDENT

be Cabinet du PrLsident de la
RHpublique communique la
tV ui(vanIe : f t
En raison des mnulti4lts Ic-
.'prations de Son Excellence
IPre sident de la Rlepblique,
Ducune lettre de demand
t.'entrevue no sera prise en
consideration, s'i] n'y est men-
vionne 1'objet de I'entrevue.
. .. .. .' .. .... : .... a. ... .

COCKTAIL RE8 VO1'E

monsieur E. J. O'Dell. Di-
:ecteur de la ItR. C A. Corn-
munications, en s'en excusant
nres de ses invites. les prie de
noter que le cocktail party
mui devait avoir lieu chez lui
samedi prochain, 23 mars cou-
rant, a et6 renvoye a une da-
te ulterieure.


C' C MMEN OLIVIBR

Noui avons regu aujour-
d'h! la visite de Mlle. Car-
men Ollivier, qui s'est decla-
ree fort 6tonn&e de voir citer
ron nom dans I'affaire du nom-
Sm Otto Deslandes, dit John-
son, entendue recncmment par
la Cour d'Assise-.
La victimne sappelle en rea-
lit M-Carmen Alvarez, et nous
prOsenitons routes nos excuses
t1 Mile. Carmen Ollivier pour
cette regrettable confusion de
noms.


MOTEUR WAITTE
Force-metnrice pjur t ut us.a

Equipemeni idL d pour
la maison et puln ;i c ,:nlpa1 n1

Mettre 1n MiAteur WITTE IC
travay ller, L',t : .,,niser
de l'argent


cataloguc ct p-rix,
adrpsse7-v\- ti

F, M. AITiERIk

Rue du (IQul
Port-au-'rincer


.~6Xc



47:1:
4444 11
.4
'4'-


;IN4. ,1. L1.i.I'EQI'EE DE LOCATION,


On emp oie da van age


Enray Se ddbut
/- / sjFriczIenr^c v '.
". Jpo tT : _-a ;-4V1i k-

V ic r hurnc rrpi re.


Pour Tout Retro/dissemenfl


9


.1 A?,


Qe equee atre marque





as Wifff t


\ i1


.,< 4.. a t


: : ?.;,. ,, r.;inar qnni veulie
P: : tLUS :dcculmuat1ettu

,. J c nationn dans lo
.- ..L :-!., tio.n .i Ie>: chlemins de
S ', in:ort elle Autr0
.., I,. n -; f d m m pour
...: ::. .: .m nies t l6
. 4 .. ii-, i' c : gifrtphe ct loL mru


-' flYIWYVVWW*W~pr r-* -- ~ hAw#8fl#d


-- ;
- I..


v q


. ta Cure au


LA SECUiRITE
La pr ': hrzi;ne' rin a 2a un EXIDE,
L.('((, ( -LAT:E' DE, LONG'CE VI


VOlLA


_* s %: t:.
:H.:-, !.....-.. :...
4: ?" "- 4 :


- ILI

4--

auvak ~ ......w. .t.t.a.;.r.w...sc o. .... : .


lustribuitcur np)ur Hiaiti:
Exide Suorag c Bailer;, Service
(G; ,rw l Rut ,' f( 'rw r i.: Sepw


Statia


Ph

'-r"n ane-- -V',V i w


A M SS de CODWfNE, TOL6 t Efft
'fLi AGCRatf4.-cON&S ryomv PAR
TOUX, R-'UMi $iRONCHITES, ENRC
INFLUENZA, AFFECTIONS DS POl
m .POR--A1-FPRINC; Hn.a'S ETt SS lt$


I. ODurrillc -- Cor :rd'inflwunce prsonnmelle .
Magntlisnme persw::cIl ........ ...
Atkinson Le secret die la mnnore .....
Michaud Pour vitre vie x. ................. ., .
Delattre Comment oblenir beau/e. force, santej
H II. Durville L' fn;ctitdmW on juslice,
Allen La puinsmnec lu tse .(..Il.... s,.
Flambarl -. .l'cirtor" ,ur ltatlot/ic scientfiq^
J. D)urtils- I.t matladius di tin tolonic .......;
--. Le i ,!Ird m nitJlILt. t;U..
-- i,...ch'I.A.' ........
!,:- L wctiuins .pschiw,,; diLincew
Dricaud '-, :'.A i( ('f.n!f:, U',cuti sine .
:laa u. /i ;; -. ih .' ,u' p hi ;i fn fu t:l: ,
br. Farientoi --- /';r co."riq'ur ;;uIanl dv ,fs d/eautia
H. iur ilh -- La SU.. oQ Sil tin ;tfla i'd t..'ion ..... ,:


Its
V2~




A"0


R~$a"fe~;:~Z~YX"~P~.":xa~`~C~II~.~Y~~~L~


i Aim,


141 k1I44;;>" ;;'


1;.lu i iam --- fl/b f!~ :1 i /re ,, Jrncu,

d- P1f ur1u'I'il' -- .1- 'I9. rt i .1e- r l
luslihrt L~ I hr,; sau.'. /;;.i: W- i .2u" l,



1 m a;r -: Iit' rIyC,f(iXA:
^/l f ---- 1^ s.. .. dia. // i e,-

}'ro,'r/!! --- /n l .",cc.;;,:' rA. .r;az. !.!.
(,'c. e/l.


:::~~


IVE"ISTM


Pourquoii