<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02390
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 20, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02390

Full Text


t AGM I



,,,.--'-----"


i..


,:"r r


case


SQUOTIDIEN FONDI KN ig!


p --fle A.. P 4M W46514.. ^.:r.4-IA -r'


PRT-AU-PRINWCZ BAFA


*1


MAERM ID[ a20 MARS 1935


No. 1340


-4 Wfliw- -i i- 01 ,1 ,' :L S 1,. 5 p^ .1rW 7 -


iL CAP-HAITIEN

S(oir e no. d'uhler)


Maintenant que par cette
fription sommnire j'ai don
Messieurs,-t- avec aide de
arte ci-jointe -,une idee
kaCapitale du Nord a ceux
Sn'y sent jlmais allies, j:>
isme permettre de vous di-
le qu'il conviendrait de fai-
Ieur en ameliorer le con-
et Rietlapect, et la rendre
ie de son importan-
et 'des multiples sou-
Irs hitoriques q ui sy
ttachent. Cependant, a-
pt d'emettre aucune consi-
I~tion d'hygicne ou de com-
litie, je commnencerai par
miller qu'on sauvegarde
t qu'epn quielque sorte je,
zrrais appele]'r "l coins du
at, e'est-a-dire tout ce qui,
Irun air vieiillot, donne a la
t1e cette originAlite savou-
wee et cett, uggestivite
p'onest unanir a lui recon-
sitre. Qu'il s agi se de vesti-
e datant do :a colonie ou
I'Mfices brig urhnt 'po-
de reconst- :ihOU d'apres
E, Etat dI .it d'ne fa-
.4 ou d'une autre emp/cher
r demolition et les preser-
trieme de la mine. 1
Puisque par eette .sugges.-
Iotjiabord, l1 domaine de
'thttique, jc p)reifcre vous
~aerune iois pour touted de
tmbellissement de la ville et
leson agrandis3ement, risel-
at pour la fin cc qui a trait,
Pl'assainissement
Tout compete fait, il ne s'en
autpasdebeaucoup pour qut i
I Cap atteigne avnnt long-
anps au ptiu haut degree die
auti auquel pour Ie moment
At en droit de ( attendre le
.apo Ie plus passion& de sa
l|e- et Dieu sait combien
is1 ent! En effect, it moins
b fair des d6penses toilets
le budget du pays ne per-
{t pas d'envisager mnime
s1un avenir lointain, on no
tiV apporter aucun change-.
tttau trace actuel de la vil-
Lchangement don't d'ailleurs
incessite immediate ne seo
t point sent ir. I! ne serait
oatre guere pratique de
.,r a cons trire des trot-
dans 1e,1 rues don't &-
tOest d'etnprise ne s'y pr-
Trmienrif. Aucun elargis- j
t nWest non plus a re-
,tander, vu que, faute de
Jet utiliser dans ce but,
Ifudrait dtmolir toute une
rlde maisons, En r6alit4,


faible larger des. rues '
tSnitrespour la plupart)
Sfltitue pas un inconve-
t puisque d'une part elle
virton gale a la hauteur
S alson( qui n'ont qu'un I
.e: l'aeration et I'ensoleil-
mnt sont done assures;
tr. part, elle nest pas
ne pour la circulation
Ireste a srement peu in-
p ]'dmant ongtemps en-
I i slit-il tout au
I' projet.er pour tlo ruS
cipales n a:phaltage su3
Ce! aprs qtie des cani-
l et Irdures on b4ton ar"-
Int pa tout 4tablis.
Sa quoi iU imported do
suite en I page,)


A SaANISA .M


RECENSEMENT DAN3

LA REPUBLIQUE
DOMINICAINE

r e P0 Sident Trujillo ayant
ordonne un recensement gen&-
rM1 dans la Republique Domi-
nicaine, a fixe au 8 Avril la
drte des premieres opera-
tions, qui porteront sur les
hibitations et les montures et
vehicules qui y sont attaches.
En consequence, aucune des
personnel qui devront r6pon-
d.re A l'enquete du recenseur
n'a )e droit do sortir de sa
mason, a la dite date, avant
de l'avoir faith, L.
Urne date ult6rieur9 scra fi.
xee pour le recensement des
personnel,
'..

Strop Dy
Mfntre to griapp
g _. .:- .. I

1x


InAMBR-E DES
DEPUTIES
SE TRA INA
EXTRAORDINAIRE


LA SAINT JOSEPH


Hier mardi, 19 Mars, a 6t4
t-616bree, avec un eclat inae-
coutumr, la fete anniversaire
du Grand Protecteur des Ou-
vriers, St. Joseph, Patron de
]'Eglise Universelle.
L'Eglise revetait ce jour,
un air splendid, sous ses pa-
rnres nouvelles et la peintu-
rI: luisante de sa facade ex-
tirieure.
M. le Chanoine Sauvet,',
Cure de la paroisse, a tout
mis en ceuvre pour obtenir ce
sucCes.
La Mesce fut dite avec dia-
ere et sou--diacre, et toute la
pompe du rite remain; une
grande affluence do fidlst:;
emplissaient le lieu saint,
montrant par la leur v6nera-
tion a 'Elu du ciel.
La Musique du Palais., pen-
dant t o u t e la ceremonies,
jouait alternativement les
meilleurs morceau.'i de son
brillant repertoire.
Le I'resident de la Republi-
oue s'etait faith represented, et
( 'autrei personalities du
(;ouvernement, du Parlement
du Barreau et du Commerce
a-sistaient aussi aux ceremo-
n es reIigieus~es,
Pendant toute la journee, ce
Bfirent, dans les different
quartiers ,de ia paroisse, des
fites et des r6jouisstances pu-
biiques
La comlm6moration prit fin
dans l'apres-midi, par une
grande procession au course
d(e laquelle la statue de St,
Joseph fui porter triomphale-
ment par les rues, suivite de la
foul des fiddles, suppliant le
:atron des ouvriers d'etendre
&s bienfaits sur eux.
Dans ia soin'e, la sance
cinenuatiographique, donnee
Cans la court dtes Soeurs; inal-
Lrre la pluie Out UIeatueoup de
succe -.
En onune, ee fuit une belle
j mrnie, g(i prouvi coimbien
t cutlte de Saint Joseph est
profondement et pieusement
gard6 p&" la grande masse de
Catholiques formant la popu-
Intion port-au-princienne.


NOVE LtMt S DU D i n- ARN iUR
-.. NOUS REND VISITE
^ -


Le, travaux de drainage et
de refection des routes gont
toujours suspendus, faute de
fonds,
..w.
Le Tribunal Correctionnel
.. d4bout de sa plainte, M.
Elie Andre, juge au Tribu,
nal de Fort-LibertY, qui acacu-
ait M. Andr4 Vincent, dirue-
teur des < I'avoir outrage dans l'exeri-
ce de ses functions.
4 t
Le Prifet Leconte, apr&s un
internement de pres d'un
mois, a quitter f'hospice Justi-
nien completement retabli.

Le syrien Joseph Chemaly,
qui avait heurte un fil tele&-
phonique tandis qu'il se trotu
vait sur la capote d'un camion
en march, a succombl a ses
blessures, apris deux jours de
souffrances.
> <'
Le Barreau du Cap-Haitien
inaugure le 31 Mars, au Pa-
lais de Justice, une galerie de
so. ancient batonniors.
Y'
Le garde Achille EugK'ne,
qvi avait arr-te Ie sujet bri-
tannique Walter Forbes, con-
rtebandier en sel brut et en
lambisz, a eth fait caporal.
Surprise en flagrant dcelit, Fan-
glais. lui avait offert 100 dol-
Jars pour prix de son silence.

Lt Cap a maintenant une
librairie. Elle appnrtient a
Me., Marie Mass.ac

Jouant. avec des canaradtes.
un enfant, Maurice Mom-
point, heurtant los balustres
d'un bacon, les a fait ceder
S-,os son poid8, et et tombP
dlans la rue en se faisant une
corntusion au front et une
fracture i In jamlr.


(Siance du Meerredl 20 Mars)
i- \

I/'appel nominal accuse une
InrjoI'it6 de 22 D.puts.' Le.
Pdt. Estimer declare la seance
ouverte. Au premier point de
1'ordre du jour, le proees-ver-
bal de la seance du Vendredi
15 Mars est lu et sanctionne.
SLA Ministre Leroy Chassaing
obtient l'ntervertissement de
Yordre du jour, 11 est a la tri-
bune. Apres quelques paroles
dc franche cordialit a 1'a-
d'esse des imembres de I'As-
s .nblee, Ie distingu6 Secrtai"-
ir d'Etat des Finances dtpo- 4
s; sur les bureaux de la Cham-
".re un project de credit sup-*
pCnmentaire en vue de parer,
i .insuffisance du budget de
1'Exercice en course. Sur sa die- d
Snunde, le dit project b6n6ficie
d- ]'urgence. Acte est donn.
S;u Ministre du dupot des pi&-
ce-. Puis il sze retir de d 'As-
s emblee.
Api's uvoir annonce que ie
project sera imprimb et dis-
L tribune pour sa discussion, a
une seance ulterieure, le Pri-
I Silent Dumarsais Estims re-
p.-c-nd 1'ordre du jour. Mais
.oun rapport n'eot pr*t, et
personnel n'est i ka tribune
8t,'x questions d'inttret gene-
Sr. L'ordre du jour de in pro-
chaine seance est arrote, la
Sprosente est lev(e.,


IP P.PC.

Le distingut Ministre Nor-
man Armour demanded A ses
I ominbreux amis de I'excuser
(do navoir pu leur renouveler
le vive voix sa svmpathie, au
:olunent de tier le py's
Neunmoins, 11 los prior de
c 6'oire qu'il gardcra toiJ ou1S
I!- meilieutr .ouVenir de leur
Iordialit6.


KXX
nouveaux proiesseurs
installed au Lyec, du
M. IPaul Arteaud et
Francois.


Ce matin, M. Norman Ar-
mour nouw a fait le grand
plaisir de visitor notre ridac-
tion, et. nous a annonm son
prochain depart,-- sa n .1sion
e;C Haiti ayant pris fint.-
Nous croyons pouvoir af-
t r-mer que Itl sympathique mi-
nistre de. s Etats-V"nk- en e Ui-
ti a bentficiei d'une promo-
tion et ira occuper un posted
diplomatique en Europe.
Monsieur Armour est in
diplomat de carrier, qui
jtaisse dans notre pays, betau
coup de regrfetS, ayunt prin
une part active i. evacuation
des forces de.s Etats-Unis en
Haiti.
S Nouts 1uI dL irons le plus
Randd succes ai son nouveau
DORIe, et mui s.c.haitons. ainsi
qu'a sa distimguce Opouse, an
hcureux voyage.
S COMMUNICATIONS
V J DEPARTMENT
WD1 COMMERCE


laprts di
d_ I'aix, Ie 1)

S.S. MA TA(
4 e-n ee port,
rant }.266 -
4-nucy-Bananes.


pozd- re u Ju
inane de Port
utf teWtnt du
SiV-i Sequo 1
ALPA> A char-
to 18 Mar8 cou-
&ailnu dCe Fi-


Danzs i r-gin- d quar-
tier Morin, dC* L. i lmado d&4d
Milot ot do la PLailnl--dvvNsrd,
rap~ipom., m!or' cu r

.L I nfioriatfion;t le Chanip;
dot g-ues-ha,: n&s '.endent a
j)Lrit- (It tic.
I.a I>tp puiatin i etP t? ort-Li-
trti aeouSte 3a Comnpagngi dei
Piut. de I'expou~- l \ s nn so'n project (.': caIptte l
r-iviert, ( oiettt. 1, l1itig II -t
devant ie P['rI it et 'Ie Com-
missaire dui (ouveuremnont de
Ia locaiit2.


tie. ANNEfI


~err


DJOUBATS AU REPOSE.


e gdoutbatso snot les gardes-fronlirte de a Somalie Ittaie1 m, des indigrnes q u i
combattes le plus sout* nt dos ode ch au. On tks volt til buvant du tM dns um
oasi du diwset.


e F fA


.4-i


:


La WNW AdalW


Deux
out 6tc
(ap, M
Jacques





t.. .. .. n o' :**


MX s^ fakne do ootu d'w e.



n a-, de .me qu'Oin jo i .


de


'4,


>i$.s- ]ibre.< seraient des pe-
}ouses enton CWs de grand uv-
bti do itT vadi.tet ni i
donnu rru'cliet teur ombre 3a do e
t ottoiv betonnis, trs spa-
cioux, opou0fant les ContoutiS
vXjent de-s rolneneiurs. Au sorm i
net dlt diagonales seraient.
place.. <.quatre statues sym-
hboisant les saisons de Pan-
nic. Les enmplacements limi-'
... rophes seraient tout indiqus
pour '6reat~in dPun Hotel de
Ville, d'une Pr6fecture. d'un
Palais de Justice, d'un Th6i-
tre MunieiailMautLant d'edifi-
c.&publics:qui manquent jus
qu'a present au Cap. Dansa 1es
-poe comprise entire le pare et
le pied du-. orn.e, on formeA
rait la logue quelque s lots
-do grande surface don't Ie lo-.
tissement strait faith de- ma-
nibre A obtenir de vastes pro-
prietis o. a dtdresseraient en-
"Ttre cour et jardin des villas.
toutes modernes. Cet agranj-
.issement, pourrait. d'abord
s.:;:tendre jusqu'au: reservoir I
-'alinfentation d'eauT puis
plus .tard' traverser les daux.,
',rn: eaux et, par des rues sui-
vant h. peu pres les chang, -
-i,:ts' de dfli' o df mnre:, I
-c; dre, .-dPU l Sbf 1'tabIibse&


rent aune wtemperature plub
douce et d'un panorama plus
6tendu du fait de las position
plus 6levie de cette region. 11
va sanse dire quo toutes lea
nouvelles rues devaient etre
as phaltkes, avoir au moins 6
trees. de40 ehausae et d'&tre
Finqties doe trottoirs de 2 mb6
tree de large chaeun.


t donner toute son, attention,
c'est ausx places publiqu'es No
constituent-elles pas un fa$-
teur de premier t'rdre au
point de vue tant esthetique
ue sa n tiaire? Or, bien que le
Cap 4t a4yaptage, compara"
tived e-.xtaiutres viles de
province,, d'eA posseder aun
grand gPtihtno qui, par keuti
superfiele tootle Lt hIur posi-
tion ration nete, satisfot: Ans
la rigueur au besoi d'al "pulr
ete, hie.it des 25.000

d 'eldl h Tat inbins n'offre Uic
tendueY suffisante pour t u-
ne f-oi:e'yonse'puisse evoetier
h iai4 e- nfit !Q cl aA t d ie c ii
P aiD e ca de concentra-
tion de la population & Pocca
S .ion fiun )vInemrnt quelcon-
i.. ~.. m pourquoi, outre
V -il .t necessaire d'amelio-
r(r The/enagement cles places
Uc t (ellrs dont 1on pet/ sansI
k1) de r'ais ni grand exc6s i
."ar fa.ie dans Ityde lnatu-
S olis coins de verdure
P ,ci j:-r. iniS de fleeurs nuan- i
._'e ii convirndrai t do choiasi-
'n e-rplacement tir0 vaste
1L n agr-mentevit en

-..ubciY "e...
Su con trefort
Y c^Trn; (hI (ip^ plenetre
SSc~tQ d p[1laine plus in-
"' e1 ^ te 1de la ville
'0 -:- 'e deux rui- ;
SK d Etv (Aior et de 3a Fos-
'"( i' i o e Ie pro onge-
'*U 1 Uue Espagnole
u- W arI&n om de < Me se trou-

n Ameri

ablies, on
un ter-
S' mena-
"< i,:,: t f^ ; phi:.c, p ,uiique
^. ;.. c-- ixten*on '
^. t'.. Ii P -.t'X tC)IsI )n



o_ L l-n .f-atluvhe. on y aurait
&,c e pa plsieurs voles par-
t n roteC, dc }a Rue Espa-
Ujosi. De la'go avenues en-
can eraient Ie rectangle oc-
c'::?p ia'.-la place. Au centre
,--'i it .i kiosque circu- <
lai'e de 6nm. de diametre en be .
ton armin autour duquel un
0ond-pomnt a;phaltei servirait
d.boutisaant i des allies tra-
e@es sel.&n it; diagonales du
:cctanulo, Dans les esoaces<


ON DEMAND


:.~.
~nstfl


hl -I


'.5 '. 4 .
~'i /r ,vtr -- *' -~ f .. ._~ .^ *?"rv r .^.-----.--- -,. -- -



f 1

10

Orr


"t#es- ~ tre proprei Comptable en ouvrant tn
Cornpte.4 e iQhque I Banque Nationale de la
' .1 .-_ .... %evpubliqto d':Iuu.


(C satire))






_t.e itderne
LES ETA TS-UNIS
FBRONDT APPEL DE LA
UAIE.
Les conleleargws ou recu
roedre d'imposer I&f
to"xe Wterne

New-York.,- La semaine
derniere, les collecteui's cdes
Douanes ont requ des ordres
du Department de-la Vreso"
rerie de pereevoir la taxes d'ac-
ciee interne sur les boissonQ
-alcooliques importees dans ce
pays par des voyageurs. A
cause d'une recent decision
du Tribunal des Douanes, il a
ete permits fdinmporter des bois
sons alcooliques jusqu'ia con-
currence de $ 100. suivant des
instructions explicites pas-
seeo aux collecteurs.
Le Tribunal a decide eale-
ment que la perception de la
taxes interne etait illegal,
mais le Gouvernement a an-
none6 la semaine derniere
qu'il fera appel a la decision,
et entretemps la taxe sera
per'ue.


un bon garcon do cafe, a-eC
les meille1ures refIrences, par-
lant anglaii et flranyaim.
S'adressor au restaurant
<, Champ de
Mars, a M,. Vritz Rosenberg.


1y a dan ei bouquet a
Farsine d'une -Ccstcrheld
... .,.e


S.."


Les COestcrfieds snt plus douces
:ie Ccsterfields .ot meilleur goiut
^tA.


C'niu e Oi i u.l's, couIpeA 1 -:

::\ \' J .: i AO m- O
I.rn-lt;n >Strait
:* ,:! t(C rd \, erie ,uni-a-.(4 I .
1f3Ippoiite .J, udi
tI; c r"t' Pr ;paratiofn le
Siflo-Ro-Co. : I

AVIS MEDICAL
uniqueue du Dr. Louis Ifippoti-
. Ancienne maisun F. Duvigntla.
(Rue dle Casernes) ,
Consultations '
2A4 hs. 2 p.ai. *

Rpere Poe machine :
a Acrire, 6c eatcnler .
"honooraphes,acash reti#
Chere Rodolphe MICUNtI4.!
sP*cialiste en la ralMr':

Service ac&1Ar
WIs Ra Peds rail. I?
-' ? --
Machines Aetri troi....
Machines & calculer Da .
Rubuns, paper carbon
titaR yoT slati


LE COLLEGE MODERNE
Externat;ternat Directeur : Ernst Aicindor
Avenue Jorn Brown Liccucid en l 'uril
Phone : 82 A0UCU

Est P'Ecole Secow 4 "e '(-ensei2ThnC ^s^ ":t ,'"
ou vous deves envoyve a nts Lvosl voniez n .
ner une instruction >\\. : ti uinte JV(c O, : > .;'&< iv:...
tages voulus.
Les petites clas's -e -
part du Directeur, f'r nou ,-(,slint r-: '
Discipline atrieu- vaI] :
traction rapide,
tells sont les gara:OI,- 'e
College Mt .
Avenue J .
Phone: 2U ince


- Zm


-**iWwf- --im **siwiow ass" -


SimtN.

elt ecos

de t t12 teanp
Rue MaynyN
(Petit F
ST6eponet
Dironteur: Maunt p
IPr.fet des Ette; |
I Adaainistrateur : C.
'" ** *


Le Collage Simon
fond6 en J-anviert..
eu vinyt sUaCri. a.w
du Raccalural, chi
remarquable si Von
les difficultes tde tou
que confront t, actuel
I'Rnseignement Py
ces gont d'g au strieuxnIa
tablissement et t Ia
tone des professeur& i
D an; les diffrenteesi
la preparation Cd3i el v&
objet d'un soin rointi :
Aussi les r ultats savef
Hs de plus on pluS sat'
salts et les parents n'ong
cqu'a s'en inuer. :
Leqons part4culieres dej-
resa. de ScAres et do. .
ctu.es viranites. ". ,.,
Cours sp ecjaux de Sti
Dacdylographie et de Cft
a b .tl ., ...<:
I.es infs icriiptins .sereeo.
ve:it tou les .jours ouvrablt
PF;i.r to.us autre iensg
ments, s'adresser &u Cl.:
Sinon Bolivar, 7"t. 3501

1 'ED rE FIE
(cca' io, cpio, l. "

13,, 1 d .ralEI


*cac; d
'' ; I' f


':,. :, .> :: ; .. ,, ..; l'a r iFI e ih "


.! P
S" '+'- ":' : .' R E['e "e
n v :i p. r 1*
4 ':. ) \. '2dan
.. ...- ., ,'.'Ti m l.
I ) I \ e ), ofl ;; clients
.* )uiud its r;i: b ti de choix,
.' ., i"
.. I 1 '0 8tisser"l e
: ,t, f- i \ ( B" "auX) de 'l.s
n 'o res et locaIes:
5.-1, I "*" ;,n tent ne pa-1
; -
S i Kj j in i pa ses. ..


* N 1)\ K CO(tFF I'E
An I-mr 31u ;.tirice Verna

S a \'\\ :t1 1on salon do1
0.... In it"c c li Alai s" "
+i > 7 7 l 1 ,.


3~11~6 ~C~ I


~a,()ca~cut;a








e r *. . ... .. -. ... : .:+
tDemrurs Nouvelles du


SPer Cable. Radio et Coi
WASHINGTON,- Le dia- nes avee les forces de terre ex- GENEVE.- L
yrnement des Etats-U a pediees enRAfrique Orientale. de la S. D. N. pu
dcid6 d'adopter ue attitude Enfin, declare-t-il, les rap- reque du Gouverin
j eitSme prudence ence qui ports consulaires mnontrent sin, demandant 1
oncerne mtiative praise par que l'Abyssinie mobilise de- ent a Part. 15 d
Tvllemagne d'abroger le tral- .i'is longtemp contre la So- S. D. N. le Cons
g de Versailles, le Prsident male italienne, et que tout gue prenne. en
Roosevelt d4sirant accorder reremment, le movement a rend italo-abyssi
tout le temps n6cessaire a F1& (t6 eftendu a 'Abyssinie du mette A une enque
tude de la question et des con- Nord. die.
pications qu'elle peut soule-. De sources bien informies, ax
vr, du fait du trait de paix on tient queo Ptalie a ddji en- BRUXELLES.
&pavre conclu entire les Etats voye a Addis Ababa sa repon- gion du cabinet T
Unis at I'Allemagne. Le Pr4- a la proposition abyssinne ine grave quest
:idIent et -s ollaborateurs ne lde designation d'une commis-- concern Vaptitu
paraissenf pas accorder beau- sion d'arbitrage. Elle y pre- vernement belge
clip d'interd t aux evenements tend, parait-il, que les pos- I stability du bh
ts Vdrtre-ngr. Mais un fone- sibilites de negotiations direc- wi a 6tt le souc
tionnairoe e la Maison Blan- tes ne sent pas Ppuisres, et tal des anciens r
che a d.menti que Roosevelt croit qu'une tell force ne pnis plusieurs se
il:t a:apt" und politique de peut acclngrer la solution des demissionnant, T
daise2iceir.>/ personnel no dtfficults. Elle ne repousse tiiou au Parler
l s a aylnlt donne ni demand pas 'arbitrage, mani le croit Belgique ne peut
d conseils sur la question. Le t'op long et trop complique. Ntalon d'or qu
President a djetine avec Wil. Fe faith done la contre-propo- parties joignent I
liam C. Bullit, ambassadeur sition que le Ministre des Af- -n vue de la rec
des Etats-Unis en Russie, sui- fires Etrangeres d'Abys- eonomique. Mais
vant un arrangement arrLte Pr- e ot !e Ministre italien part, a-t-il ajouti
depuis plusieurs jours. K Adei 1 'b a echangent Irlle emprise sur


WASHINGTON.- Le Pre-
sident Rooseuelt a ordonn
que les pensions des veuve. et-
:des orphelin: c-as mBorts de Ia
IGrande Gue;:s soiont aug-
lmentees de 1I 0..(W0 dollars
| par an,
ROME,---L.e ouvernement
alien a (eeC, (u e le fre-
quent usage f-u ar I'Abyssi-
nie de la p ettrang.re
dour forma n si- plaintes
centre ui :4' 1 une vi-
GUreife ,,- ...:'^.ni. des
breuses ac i .- '; s ont 11
,t 1'objet. I; minenti cate-
goriquemen: 'Juie t
rejete la cpri ,."on r -byhssine
tendant a 1 1 ;-ation d'une
commission av-itrage, et
slUle ait L .. repo s
plusieurs nc' a inLs. PEn
,atre, P'envoi .- ,r-ups it a-
liennes en -ry'ne 't U ds la
Sonmalie est utn measure de ca-
retere pureitent defensif.
qni n'a 6t6 entoure" d'aucun
cret Le nomh're daviateurs
aliens envoy aux coloniec-
%t dipasse pas la proportion
hbituelle des forces aerien--


Lia


t:Us' les documents utiles
relativemnent 8P[ incidents, t
(.s examine e:n vue d'arri-
ver tier Ia chose au elair.
I 'Italie pU ,se que(C cete t& ld-
tLit(ud ,ui a e ( utrie lavan-
ge dIavUor etc recommended
Sar la L), N., n 'rietra une
s(i ton pins pique, plus
,'Ipide t- ltu- eti'eivcti du ditf

SL. 1 .-:' ,ca-i pre-
;".'is \ (L, mem re
ii,-; o ,-,


F: I' if IN-


un it"s-


d In pro-e, -. Ministry
1 Corn en 11ih(e
(et.'- avc i. rec tant de let-
i l< Ia {dIcision du Gouverne-
jnIelt de rUl i1 la conscrip-
t ion. (qu'll nOe pent repondre
pnn'&ronnellemen, a clles tou-
4e. 11 demanded done a ses
corretponcdans en Allemagne
.t a I'trangcr de recevoir ses
.nmerciements par ltinterm&
diaire de Ia press.


eCompa


.


Monde' rue. ce matini.
d .e, -. .


rrespomoance AtriB.)at


e Secretariat
blie une note
cement abys-
ue conformr-

u pacte de la
eil de la Li-
ainr le diff6-
n et le sou*
te.approfon-

L- a demins-
'heunis pose
n en ce qui
de du Gou-
a maintenir
elga, tache
i fondamen-
ainistres de-
maines. En
heuais a ex-
mentf que la
rester fiddle
e si tous les
leurs efforts
constructionn
I'esprit de
, exerce uine
le pays et le


parlement que les buts
importance national sent
conside'res c o m me secon-
(taires. Le Gouvernement a
pris routes les measures provi-
i ,ires possibles pour prot&-
g.r le belga centre ceux qui
es-ayent de 1'ebranler, et es-
-'.re que le nouveau cabinet
e tr'ouver:a adequates.
La Chambre a renu la -la
declaration de Theunis dans un
silence de mort. On se rappel-
:e que ue peril uouru par la
Iunnaie lbege avait oblig'e,
1eK mem.i:bs due cabinet a s,
r-ndre a 1 'ais f i Cn de la
emaune dlerniere. Apkpr's la
S I':Ietrence, le M1inistie des
:x. aires Etrant4 res Hymans
,vait declare que le belga 6-
tait save, mais Ni semble que
'appui ofiert par Ia France
a e6t touta-fait insutlffisant.
Deux deerets royaux ont mis
-sous surveillance toutes les
i-ansact ions portant sur les
devises, pour empbcher les
p6eculations. Bien qu'ils de-
clarent que la parite-or duu
retga n'en est pas affected, la
c:mfiance publique a recu tun
sude coup, et partout, on to&


pr"iplte dans les banquet
pour obtenir de or sous n'im-
porte quelle forme. Cellekci
aurcont blentbt 4puis loeurs
r&erves. La, Banque Nationa-
Sle-de belgique a d.elard qu'el-
le .aassez de devises pour fai-
re face 4 toutes-l es 6ventuali-
t& normales.
BERLIN.-- La ville a iti
plongte damns obscuritye mar-
di entire 10,hres. et minuit, aui
cure des manaeuvres de .de
fense- anti-atrienne, Seule-
meat L590 limpadaires je-
,tant seulement un petit cercle
de eolart4 sur le sol sont res-
t6 allumrs, tandis qu'une es-
cadrille de 24 appareilt de
combat et de quelques avions
dt bombardment survolait la
espitale.
x)xX
GENEVE.-- La note de I'A
byssinie publiee hier aprar-
midi expose qu'en raison de
I I'envoi des troupes italiennes
en Afrique dans 1'etat ao-
tuel des hoses, une ruptu-
re des negotiations diploma-
tiqcues est imminent. Parlant
de la procedure adoptee par
Geneve le 19 Janvier, pour des
ngociations directed, elle a-
joute que l'Italie n'a manifes-
tt aucune inclination a nIgo-
cier et a refuse la mediation
iroJpos.e. iEle a repondu a la
demand d'arbitrage par la
mohilisation et I'envoi de
t-'cupes en Afrique. La note
invoque entuite Part. 10 du
pacte de la Ligue invitant
tou ses. mte.mbres a respectt:r
'interite territorial des au-
t'es sig.nataires. EL ile -ouLi-
--f*:
trettnir' des relations amica-
ies avec 1'italie et les autres
etats, mais convaincuet de s( n
droit, suivant P'artiele 15 du
pacte, de faire enoueter sur lr
ciff4rend, elle demand la
reunion immediate du con-
s-il de la Ligue.
WASHINGTON.-- Le Co-
mite des Munitions du S6nat.
a announce qu'une loi destinee
P supprimer les profits do
guerre sera soumise au Con-

{-
"""w '^ *
i


gres vers tle le Avril, mais a
peu de chance d'etre mise en
viwumeur.avant la fin de eette
session. Une taxe absorbera
tous le- bn6efices d4passant
4 o/o.
x xx
ALBANY.- Le S6nat de
New York a adopt une loi
supprimant toute action pour
rupture de promesse et ali&-
nation d'affection dans le dit
C{tat.
WASHINGTON.- Aux ter
Sores d'un contract sign avec le
Department du Commerce,
In United States Lines Co. va
r etirer du service actif le 4 viathan>, et va construire un
i cuveau bateau parell au
S.tManhattans et au Wvashing-
toni. Ellle paye des domm,-
Ses intirett de 5WX000 dollars
pour le retrait premature du
, et versera un
million si la construction du
nouveau bateau n'est pas cotm-
m encee dans les 6 moil.
MEXICO.... -Les bandits qui
ont enleve F'ingenieur ameri-
cain Premsak de la mine de
ILeona, pres de Jacalpa Zaca-
eteas, r'eclament. une rangon
de 2.683 dollars. 1e Gouver-
nemnent a envoyc des troupes
Scontre eu:C.
xu\
iLYNCHIBUI UG. per-on-
ST ,"s. iont. 4 (tudianits d'unIi-
v-'iv- 1z, out -t'1t tu e- d eins
lun0 coiioSIUln enitre un<- auto-
.,bi-e un camion.

|2 R n v t- m.ili-
1 to'ire heige a decouviert It4 d.-
brit de appareili dann. lequeJ
Sv' ageaient ie G(.fuivernevur de
AfViuue Equ"oril 'rn
S:uise Edouaz'd Henard et 6
compagnons. Tois unt *' tu&s
dans Iet r chute .ur les bords
d (.'ing:'O.
Sx
S5OSCO(). L.e> authorities
..-.vittiques ount a1 )none lar-
reStatliun d(e 1074 individus aZL
pairtenant a iancienne aristo-
cUlie et aux classed privil-
s- pour !eurs activity. eon-
tr; 1 Etat, au service des pays
rangers. Les autres eront
euivOyes en Siberie. A tuni
"Wl }IIa et. i11du public.


E lairag*


OFRE A SA NOM!BREUSE CLIENTELE DES LIAISONS Pi'RV'EES UN ADVANTAGE SANS P&t'Ei EXT:

ELLE SE PROPOSE DE VENDRn DES AMPOULE 3 SPECIALS DE $0 WATTS POIR LES 1 1 8 O A .S
pkEES AU PRIX MODIQUE DE $ 0.20 CENTIMES OR CHACUNE.

CS; AMPOULES SPECIALS PORTENT LA MAR UEK ELECTRlQUs ET SERONT SCfG.4KGt E S


OUR iLS CLIENTS SANS FRAIS AU FUR ET A MRjUKRE Q U E L L ItS SERKOT IrAPiARTWES SEES
AU BUREAU DE LA COMPANIES.

VOUS AVEZ DONC L'A VANTAGE D'AVOIR GRATUIT'EMEN-T DES AMPOULEKS EL8UCTR#QISS.


PROCUREZ-VOUSDONC SANS RETARD VOS PR 'MIERRS AMPOULES A VANT QUE NOTRE STIOC


SXOT rPUISE.


4-


PO!R DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS ADRIVkZ- VOf 1:S 4 14


Comupaquie d'Elairage leterique,


Iort-a -_-P ilr e


Cape ftaiieii


REVUE MIUTAIRE


Cet apres-midi, tura lieu su
Champ-de-Mars uone revue
militaire special, en 'hon-
neur du Lieutenant Colonel
Lombard, Attache Militaire h
lAmbassade de F r a n c e
Washington, prbsentminnt
dans nos murs.
Le Lieut. Col. Lombard fait
une tournde dans les Trois
Am6riquccs. I)epmui- hir, il
visit certain Oc; organi--
tions de la Garde d'Haiti, et
parait fort bien impress.ionn6e
de leur fonetionnement.



A VIS
Lr NNouvwtt Testament !t-
ra en-voyo grttuit emfnt ent
domode. i touto persHnne nt
po da4dant pap Ve: Saintr F-
erituJE
.T Monsinu. *,
i 'fred Pparc,At P1r rt-de-Paix.



Coca-Cola.


I


AV


[


I


SUR PIIISE


(iRANt)E


U E


Electrique








asewsinianu~


I W~"4~ Z~,IjNOUVXVLLI$TIt
Ag^NifN WVti
'>: ; : *? .; :.> ^ ^- ./'^" **." :"
[.::"." lt fl l t: i '' ?1" ". "' ",.'^ ^' ?*,-': T -,f"
"' """ : "' '"' -?: ... AI# ; :


9NPONDS EN -106 &
i .Si i p t nnino du tam Stas-
A par gt.f,
UNA RAl CALVt*T *.CHERAQUW do
S, ec, oU 2904000 omme&
E.G. CHAUVET .4s Se k nn c de x
A tAted f sa Chi V an permit, d'assirer .vrita-
S *- 4.JAU' DS LCv os blement le redressement .:de
notre arm6e.oet de r4soudre let
S S M probl6me des effetifs. aetifs nC
celui de I'instruction et celui
de I'amelioration des reser-,
S-- .a aa ves, la.question de. quantity
Sin que la question. de qua-,
W A URITE i Du point de vue des effe v
:A LRSANCE tifs, plappel des deux contin-
gents annuels. moyens de
X .ASSES REUSUS i120, 00 homes nous done. te
arle arha Mai 4n.- A,00 recrues. .11 siffit de..
par Ie Macha itain.* fire jouer .'etilement jus-
-"' "! qu'a concurrence d'un appoint co
de 20.000 homes par an, Tn
Tout monde sapour obtenir les 280.000 horn- .S
...Tout Je monde accord nies.demand6s. II y a lieu de ,p
it reconnaitre la n6cessite d'a- remarquer que l'artifice de m
meiiorer la valeur combative i'etalement itant utilise seu- [a
d-. nos- -unimts de formation, Jement en parties, l'abaisse- q
teehercher un meilleur ren- ment de 'Aige d'incorporation A
decent de Farmee active sans ,s trouve reduit en propor- A
.pr6occutper des formations tion, et les recrues les plus tr
n shiliseees, ce serait escamo- ieunes aurunt dcpass.e l age u
te, la-mnoitid lu problem e. vngt ans. I en ruesu. un e
En resume, h1inferioriue ac- cd-uble advantage: meilleure g
tuelle de nos divisions doe r- valeur pbyvique du contin- '
serve tient: :rnt et uonservation d'unle
a la faibletse des noyaux classes de 5iIunes homes en -
d'encadrement actifs en ofti- reserve. :
cIers, sous-offihcers et soldats .Reste la question d date. ri
:.delles reqoivent a la mobili- A partir de quand convient-
sation. Il est indispensable d'6 il (tappliquer le service de ,
t"ifer d aboard I armee active deux ans? 1:
( in que Ies noyaux d'enea- 4
'Grement pui1sent etre plus i ( suivre)
portants; ,
au defaut (e l'instruction
d('s cadres et des troupes, -- ---
I'out ndcesite d'envisager la I
r- olong-aton de Ia durt-e du SOCIETE YDHISTOIRE ET
S~cvice, tout au moins tant C
UI ,t ,ipparation prmili- DE GEOGRAPHIE
ie n au-a pas et organisee.
Ainhi Ie enforcement des, Dimanche, 24 Mars pro-
forrmations de reserve, commO chain, a dix heures du matin
J1 enforcement de l'armee ac- au local de la Bibliotheque dc I
tive, est. 6troitement li6 a I'Amicale du Lyeee, Monsieur l
Saugmentation de la dur6e du Franck Legendre prononcera c
service. Cette derni'eC mesu- sous les auspices de la Socith I c
re seramit a prevoir, meme si d'Hlstoire et de Geographie I
>es contingents prochains e- une intressante conference :
talent normaux. Avoc les con- Les dramaes de la pense in> 1
tingents des classes creuses, gre d SaifDonmingue.
elle-devient inevitable. Le jeune confereneier etu-
On remarquera que cet ar- diera les premierns stiments
titice ne pouvait en aucun cas de l'es lave d4barque a Saint
cnstitue:r autre chose quun Domingue; l'esclave dans ses
Laible appoint et non une so- relations avec les siens et
.ution a Ia OcriSe. puisque le d- l'eseclave dans ses relations a-
teit moyen annuel do chaque vec les blanes.
c (a ce'ase, est. de 120.)00 .Que personnel ne manque cc


IULInes tInvI'on, tf presence i~gL
-e es ort d.S aurtlmo nts 2l-
lemunnLs n cours de FanneeI ---^--=- --=
1934, ce procede 'est rvele&I6
inapplicable, car i1 falsait A' VIS IIMPORTA.NT
tson:er notre armee metropo-
iitaine A 200.000 hommes (1) Mine. Jeannc Beaufrand,
et creait ainsi a l'aube de 1985 mcienne propri6caire de IHo-
unOe stuatirn pleine de perils. tel du Quai, announce A sa bien-
TUn autre artifice consisted veillante clientrie, tant de la
A abaisser au course des annes Capitale, que de la Province,
crous.s [Age d'incorporation que l'H6tel du Quai est trans-
de virmgT et un a vingt ans, Dbs fere & I'Hbtel Espana (bas rue
rs, on fait entrer dans la doe Miracles).
mas.s susceptible d'etre in- Toujours meme soin irrT-
corporee pendant les anneoa, prochable, mme comfort re-
dnfiitaires les hommes qui commendable, au prix modi-
sont nes dans les neuf pro- que d'un dollar par jour.
njiers mois de 1920, soit en-
viron.4Z00XOO hommes, et '& w~ %w --r- -- L
talement de cet effettif pur les
iihhii6es creuses assure une res- .. APPOINTMENT
f'ource supplemen.taire an-
nuelle cde 40.000 hommes. Enw: .A youne reliable and Ex-
core faut-il noter que I'appli- perienced Planter, 7 years ser-
cation int4grale du procede de vice with the United Fruit
lt6talement conduit, par le Company,. HaS knowledge of
jeu de "'incorporation de class Irrigatio and Hilside culti-
ses inegales entire 1986 et 1940, ovation Bananas, Canes,
A incdrporer, a certaines da- Citrus and Coconuts. Has .
tes, des jeunes gens ages seu-. knowledge of Secretarial
element d1 dixtneuf anS et six Work. Holder of Cambridge
mois..aar suite, en cas de con- Certificates, London Matri-
flit au.cours de cette p6riode,s eulatlons. Testimonials can
notre reserve de tjzws gens tbe furnished upon request.
serait depensee primatur&-
ment.. Apply: ,R Aston Foreitan,
rar.. gette 4nthode,ies res
sources du reWutenment nous 43 Langston Road,
donene tfinl4emenfot, de-K98 n, : c. a ,
3940, au maximum 600 ... .i giton," Jamal0 0
homes anniqelemet :
Mais les effectifs actues e British Wet Indi
:" -" -: ... ..- .' ... .. : ... ... .. i ... .. ... ... ." . : .. "


f4 5DANGEREUSE

ORTIFIEZ-VOUS
SANS READ

Si vouas ave perdu dau pridds a
-tfalennt, c'esti un signo qu
. &v6uds" affaubtiez. peut-etr.
:r auite dt surmenage, d'ennuis
alimeitation imparfaire ou d'ex-

Si'. a. perte dc *poK.s c,,otinflU.
Jus pde-d' votre re.ist-nci', vous,
us cnrhiumz facilrmcnt tt v,,u1.
'Us expCoe e cAtre Ia prt.-ivc I, tou-
, sortoesi dne ma)iad'es, mrn-. '- t-
-re.loese.
NE:' coul'ez pas (C:- Fsqic--., rfna.S
Tps'eiUncez de S.ui.e r.t't:Li v:t V
uscl e et ,tre chair L.'Em iun
ott ont t r m in : :,.. _-E *
Dse de la pli ,". re- '
rorue i "or; T.n .. ..
U course pies .. ': .:'.
U : i. : [ C.. i;. . .. .
-i i ;.- a } ,. ... .
v. 1 ". .r da';t -. : .
t:ifs t r' a-. n ..- .: -

UlVicit ; toULS ite 2. -
u et t e d:t-:rc .. :. -
.:,z lf .. 4 -
..-ion SCOLt for,: .
I ... ml 1 r4 :1.' : .'
.- ar, Ir pa r .:. .-
: chc In. t.,.-:
4Urq1. Scot, .'. .
: ....\ rn" ruin. ; .. '
c0os, 5so trOu-, ..
I:,* \t \\4 ac Fn .".-..
;: t r:a:a-.


stit tTippenhau


1i7 Rue Lamarwre- f n S891
n admissions wax BACCALAURKAT.
MAtorique It IPhelsophi


L'6tablissement doit pea sucef6a a disciplIne, is
cellente method d'enseignemnment, A sa bonne et large
ganisation. Pensionnat incomparable, Pension pon.
tits de 5 a 12, Cours classique general, Lepons p
res, Cours de Stdno-Dactyio, Comotabilite, Angl4&i;
pagnol, Allrnand, Preparation r rPEcole de G6nie
L'etabliasemenrt garantit utus sea course et form= (:
home/ forts et -onjcienta, ;omp6tanta et eourageut,

i7 w -..
.ft


'-4.4.1-v.
t-4.~ 14, .


ADMIYISTR TOh-t
GE'ERALE DJL OS) TE

A vis de ID part

Les depecheC L \-u \'
YOrk et iLurjpL,
itor]< u e' .: ;'par 1-'.. !2 S"_
Se1mnI s S2
redi 20,Ket \- N -
e jeudi 2 i U 'V .
P ort-a u -P,,. -; u -- '
t935.

S'A i"A


achetez


4$s


TANT QUE VQUS N'AlUEZ PAS EXAMINE
- Le pneu le phus el tbre janrais fabrique par
:OODf A lR.


I 'l., TUEP! VADIENNE
.. nLre U.50


FFS11 _!- I).1)- ,'H SE RUSSEz
Entr6e 0.50


'Lt LTSL' L'AMIOUR



I .'7e 0..50
U^hr 0.50


,.


**.S. ".. ..

*< ::. -.



!(::ft^:.'


~-- --r~L-~U mr ~.~X "l--Y~lr~g~P~~pp ~ *1.~


"I


a~UO~e~~


e


LE MER VEILLEUX


donnant 43i o/oDE PLUS DESERVICE ANTIDERAPA NT.
:e l pourtant ne coItant tas dwvantage!
SI1 vous fauntla traction accrue -- larrat rapide to sefu-it plus
- pour routlr str les routes losses de nos ours.
"- :-... i .


-'A
.4
-


NOC?~:


.4.


qUWdL dir


P'


': '* -.7 ,
]'


Pneus


!IjL





Om gh AW


Sv 4
.ura, le.
,ARTS a t tWea

,ial le 24 D.,
Sal, le 2 Jan.,
enlura, le 8.Jan.*
M le 15 Jan.,-
&G uil, le 22 Jan.,
r ba 'le Jan.,
getqtura, le 5 iev.,
A n," le 13 Fev.,
Gu .uil, le 19 Fiv.,
at bal, e 26 Fev.,
lies Centura, le 5 Maris
tA le 12 Mars
S. Gur& uil, 1019 Mars
Cfdfdaa, le 26 Mars


3 toiles la bouteille 2 Gdes.
La Coulhe d'Or 4 "
La IUserve. Spiciale 7 "


'IYAGES A
194, le 9
194., le 17
198, le 23

193 le 14
1935, le 20
1935, le 28
1935, le 3
1935, Ie 181
1935, 1e 5
1935, le 253
1935, le l
1935, I 17
1935, le25
1935, 1e 31


P-A U-PCB.


DJan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev.,
PFv.,
Fev.,
Fev.,
Mars,
Mars,
Mars,
M arl,


1934
1934
1934,
i e3
1935
1935
19385
1935
1.49.


1
ili
11
11
I
12
1,
IS
1.t


FpNaIAM RAILROAD STEAMSHIP LINE,

,JAS. H. C. VAN REED


V.
~1


4.


.-.arW nnr-rv V -______ 4- -. t-


~* P~"~


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par pierre, 6toge por 6tage, sw'6&va
sur ;e roc le solid edifice. La Bonquc
Royale a mont6 ainsi, d'arn6e on onn*e.
5o stobilif6 6prouv4e explique la position
qu'elle ocoup6. permi les plus grqndes
insfttieufon banccires 'du monde ioler.
iA
BAN QU E .RO YALE
.U CANADA
CU CANADA


- aaan- sn, =


La Matlson, pregnant les frais de liratson a as charge,
te rhum, doit itre vendu an mmn prtx en proving .


I


Connaissez-vous exacterent
la place que la Loterie Natio.
nale d'Haiti occupe dans l'e-


935 cLnon :e national?
935 Vous inag.inez -vous quI'elIe
95 Lest un bliAtion avalilce conitre
935 I icI,~hi mage (uoi '6teod d e fa-
[935 0 (in Ji''.ante
935 Avt-z-vo)us calcul que le,
Ieze a l Miihe (VGonFrds de Sio
9le I'r (ros .Lot )represi ILen( t le
1 1p1. i t'urn pign .ii r CU' :
: i Savez-vous quoe }eux Cents
'I pfreA ou soutiins dti famille
-. gagnent Leur vie a vendk+e ses
4 Billets.
Que huit families d(u Per-
sonnel dependent de ,Frn sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvrpg sui-
vantes: Creche de Port-au-
'Prince, Dames de St-Fran.ois -
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pi e de St-Antoine, Port-au*
PrinmLe. Association (Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et GThgraphie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Geuvre ,iIoe?,
Jacmti. College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole des
Frires de l'Instruction Chre
tienne, Cap-Haitien Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-GoiP
ve,
Que six cantines scolaires
fonetionnent a Port-au-Prin-


cantines deux cents petite
bouicles y trouvent Quolidien
nemeni uu rcpas rdeonfortant
et quie lin des fanilles voiAi-
t'ne.S pautvres y envoitlt, dih-
cretement. chereher un pel de
nourriture?
Qu.ue septicmne cantife est
entiretentue aux (iacyes?
Avez-vous pense aussiu Il
Ie paie an Servuie de Iubiici-
t. ln Service dL Reclaiue, un
Service .dte Propagando: au-
tant I entrepris .es hbuitieun
U ia niarci;e desquelies ,i
cun true ?
6potuiileZ-vous de tout es-
prit de part pris et vous coua-
prendrez qu'eile ecnstil ue
une force et uu prestige na-
tional.
Grace t tout ceta, pourqui
ne lui accornie>vous pa.; la
preferences sur 1ks ioLlerls eQ.
tiques7 S "urtout que p.as un :t
ses coupons nO, s d'H-aiti ElIle s heurle, ail-
leurs, au mepri: system'
quement organism Notre tor-
gueil pjtriouque ne t ous Ceos
mande-t-ii pas de 'faune ie I e-
wie geste en sa faveur?
Haitiens et Jraigers amis,
ayoun nmU pensie du cuw-;
pour a Laterie Auinwanul
d'Haiti.


Moncey GOURGUE,

Direcleur.


A. deoMattne.i & o


Rue Courbe et Rue du Magasin de I'Eat
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
MANTS, PERLES ET P1EIRES PRECIEl SES, VtIElL-
LES PIECES A RENT T O, MONNA E DE TOU-
TES NATIONALITIES, A DYES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX.


tkwtaM.A.d&u.-wtr z9h*t~7 ~ 4Dt*.dM4WAtAWAPWN.#'r tL -W ,- ~.fl .2.
~


ittt:de C0TWA\:. o s-t fff4 i YJ;4.
.lriv t,.rv .& 4sACC;(tIT ~TiXrN'Drfl v&rAtvTv


INFLUENZA, APFECTIONS DES POUMONS ,,
POVT.AUJ-PR;NCC, l f. 7r LRs rRovj.NcE


VAGL $S


Rhum AIix Rey
La Maisn Alix o0y am9ngce i a bienveilant clien
tfl qcelle trouve a, dons towes les bonnes maisons de com-O
mervc de la $.ace, son rhUrn aux prix suivants:


esieurs l r sutf 1 piu
(iacbett' uIn, hurt Utssr puou
faire VI's co._ t i, faut

Pierre Co/les


Angle des Rues du Centre et
BPonne-Foi.


-gp~~b e p --~.~ Z'>.Z.A'~7 4 t0.~ zzit. n


Sa

S-_mousse

.,'n ptnetrante

protege vote

sant6


Le ai est inconas


c'est


i/W ^T', Tr rapi~annt ]a mue
". aboudante du Savon Carbolic
Marigold pntre dam routs Ics
rainures et dans rous Its coins, d' o
" clit ct hassc ta poussit0 e, limnant
ainsi to-itc trace d c salet6 nuisible-
c VoilA pou.rquoi, depuis de longSU, anlmes
le Savon Marigold et le savon prf6rtt
d'innombrables famille qui sav it quc ~te
cmploi journlier protege a santc du mdnagu

oCN CAIouLIC



.** Cur=3ae6$ '44t1i CO. d iA.. Pat- s-P -r


lli ou:tez et sComparez


-i


-zi- sr -w lu -~: 1


w, w ,, ,,


LOTERIE NATIONAL D'HAITI


'-S


la


I
I


leures- varies de


territoi re


C b 0-i ne


rv
FOH1iSS0 ill


Sles-


~-I


r" '~; i


kw


- .. ... ... ... ..... .. .... ..


I



IVD-WI


I


IJ siei A Glace ci4
S .Port-au Frince

Fabrication de glace de
W i llfeure quality.
Livraison t'apide tffectute
quotidionnement par nos ca
mions points ern blanc dans
toutes les directions de Port-
au-Prince et de P etion-Ville.
GLACIERES
Noun avons toujours en
main les derniers models de
glaci6res en acier it partir de
$ 2S.O et au-dossus, veudal&es
Save facilities de pavement.
lte glacieres les plus gtures
et les plus cronomiques.>o
CIREME GLACEL
cSUPERLA TI VIk
I': predlit nouveau, qui ae
le c Pit 3n tien aux meillutres
"marques deM Pays d'Europe
lu d'rAmerique est offeit an
public haitien par YlUsine a
Siace (ie Port-au-Prinee. Go*-
t ez cot te de1liciuse crerne, et
Puittv: tine agretblc &tu Q'-i-
a h vote' fLamillY en appor-
Lant de w (Crerme (tGlae' Su-
priautirve pour le des.ert....
Tous eIn raffoilent,
I.ATtEJPOT
FRIGORIFI4Ulk
Nos chambres frtides ent
&te recemment mines a point
et peuvent recevoir n'importe
quelle quantite dte viande, dt
poissons, de t ^ u m cs de
fruits, etc.
Le Public est cordiemntn
invite a visited rotrl in' e,
& inspeeter nor ,-,'- (-
Sglacitres e ; ..-r. s ..rk* 'e-
dans note s 1i.- ie N -
Consumme .2 a
c'est faire dt t er


MAISO A .4, th irl'l
La 5 ais,,i u < t ; i'-;:
etablie iur rcule h!8Q C faith pas dv *"i .ie&, 1';- :;. ,
vite Ie. amae.int -.< do w,;. i t ,a -
Jguster los cxclid[ z :ty ;tJt
Sde Ia M.aison Sze irz ri.
i( 'iateau La: 'n "'E
des Sauternes. dos in-on.p,-
rabies Bt~,f nes e t U j>
(e aCessoijrs' ii Ut-ir" a
Sble.
Accuril louj I it -A


f


I


I


F


WHk4


A gent


LE


4k *01%


SARTHE,


q-uintessence tless








fl LAWN TENI'. S '


14) L Chair onnat d'HaitS
de lawn-Tennis est insti-
tu :: .-
$) LeYCha7mionnat dMHaIti
ed ... -m ni. est. .. u
de lawn-Tennis est annual
et est overt a tout ama-
teur (qialith requise).
3) L'enjeu do ce tourno! eat
uno coupe en argent tra-
vaille denommee Coupe
Norman Armourn du nom
du donateur.
4) La moir> est une coupe ier-
manenfe.
5) Le Tennis-Club de Portt-
auPrinceest garden de la
et est chvr de de org 'anisa-
tion de ceite competition.
6) Le 'Championnat d'Haiti
de lawn-.ennis Se jouera
sous I'emjpire .Ide rigle-
ments internationaux du
lawn-Tennis.
7) Les Matches scront gag.ns
var deux inanches str
ifri pour les eliminatoi-
rVs eU trais mnCITehs Sur

nalo>, d(mi-rinales et fina-

2) ChaONe Ynnde YCprc- la I-
nale ii sea remiss une pe-
tite coupe, synbole de la
au champion-dont le nom
era grave, avee le millesiA
me, sur la grande Coupe.
,\ut juuqvur i aura 'ti
chanion ( rp" d'Ha?-
tU en trois hois dexiendra
p (Ailit a e (0 i1 ,-Cou pe
N 'I m A rmou ..
lI{ -- ArYlO6r de>ir v Ut a-
VimC LL, .jt&S l.< 'fi (te lUt
k*uupe cdevient hi p;-,prif -
6 dun j ueur.


NECtROLOGIE

Les nombreux amis hai-
nie, et a.er ~eain- de Ri-
-'rid Hrnin.z appreCn-
( Qont avee regret sa mort,
"-venue 'n-, lan matinee du
lundi 18 Mus.
No a St. Ann (Jamaique),
le 16 Juillet 1870, M. Hoieming


^^k~f-i~s~f^^ii~jiii. ... .......


vmnt eh Haiti le 10 Avril 1910.
11 fut employee i la construe-
tion du wharf, puis travailla
h la Chambre de Commerce
Amnricaine avee M. H. PI. Da-
V's. Depu;s J nv ur 192' i

iitair'.i C tU]t un h jii l
SI',es aimah iA, ,u I viit sU S L-
Alitr beacuoup d'ahections.
Ien dant dt1 no -mbrcuses an-
A~ '
onss. H a participe active ement
Swu.vire de tIEjise de 4i
S cinto STrinit. SeC loVyax
c-i vices v ont 6t( fort appre-
cie, -
{ 'n 5rvicQ a tt c-r1: .)e .;i
mt-- oire H IEglise fle in S -.
Trinity e mardi matin. .,
grand nornbrc de ;es amis :
out assisted, pavmi lesquels K
Ministle'Ameicain, M. Nor-
man Armour, et leo Ministri
Anglais, M. F. M. Shepherd.


& SER VICE NA TIONAL
D'H YGItAEE
ET D'ASSISTANCE
PUBILIQUE

Section de l'Enseignement el
de la Propagande d'Hygibmn

Conferanee d!Hygiene et
Cinema Educatif

Mardi, 26 Mars 1935, a l
heures 15 exactement aura
lieu a la Salle d'Anatomie d,
PEcole do Medecine. la confe6
rence mensuelle d'Hygiene
aecompagn6e do projection:
cinematographiques.
L~U Elves et leuna parents
p!; Tr-titteurs, la Presse ain
s$ .lue lp Public en general ;
snt- cordialemO.nt invites.


."QUI ES? CER,
-MQVRCAZ&L 2


'Nou avons signal le cas
d'un 6trmnger, porter, de
faux papers, et r6sidant en
province, a la Petite Riviere
de I'Artibonite, jusqu'ici, 1 ne
s'est pas bonform6 A la loi sur
le s6jour des strangers.
Nous attirons attention
du Departement de 'Int&"
rieur sur ce recalcitrant,
qu'on dit r6pondre au nomr de
Mourcazel qui n'est certaine-
rnent pas le sien.
MARRIAGE
Nous avon.m requ le faire-
part du marriage de
Mlle. Hildegard Bondel,
fille de M t Mmine.
Carl Bondel,
avee
M. Maurice Vital
fils de M. et Mme. Louis Vital.
La benddiction nuptiale leur
sera donnee le 6 Avril pro-
chain, a 6 heures du soir, en
I'Eglise paroissiale de Jacmel.
Toius Inos. vCIIux de thonheur
a' x futures epoux.
^ i_ >"'~-- ** -


At L CITAT,DELLE

OCCASION

EXCEPTIOVNELLE


Les Vapeurs Soulagenl
les Rhumes de Cerveau
Renlflez un peu de Vicks par
ki nez ou blen inhalet-enzzlee
vapeursa prAs en avoir fWif
Eondre dana de I'eau chauda.
Lea vapeura midicinales at,-
bnegnet iWs voies respiratoLrs
r6ctem ,vnt
Pour d'p.utres refrotdldas
ants, frictlormez Is gorge e
poltrine avec Is Vick


S VA- O u.


II eet announce an ,.
le samedi 30 M ar -..' *"-
a :si i une excur':. ; .. '
taldelel par M1. Da i.
SavCe son supeI1 : .S'. *
S O'e tous ceu:x *. -
unnsent l3) c (
(H3:tiimo Merv"o -. .. -
de( I e h:ient de -*,.., en
noiLr'e des olace- t. :;'-.


S'..( aP k -


FI _tar. 1Irippe. MUPlIpne.
RthummtismU, Afokc';,wrrr; io
cfi x fouDous; #4J^hcch a sui-0
rantpn. t, dt at Isc.-.
En tate das tilet boaut FbArmaz .
Laborat. tdo Ocleur CGIRAUD. Ph -
SLYON-OULLINS (Ftancei ,
' ',' e P iim:acIe U1 bL


WII


a il
^1--fBB^^f^^^l^^g^


..


La Librafrie Non

I532 RUE IWPUVBLIAINB


Le Vapeur HAITI Voy. 39
N. B. de retour des ports Co-
lombiens, de Cristobal C. Z.,
de Kingston Ja, est attend
a Port au Prince le 21 Mars
1935, en route le mnme jour a
2 hrs, de Vapres-midi pour
New-York, pregnant fret, pas-
sagers et male.
Le Vapeur COLOMBIA Voy
41 S. B. partira do New YorK
le 21 Mars 1935 directenwnt
pour Port-au-Prince oAu il est
attendLIu Iv 25 Mair 1935, enr
route le- mine jour a -1 hs, deC
apr,-.-mkidli pour Kiuig\sLCO
Ja., 1'Puerto v. olombia, (Carta-
gena et Cristobal '. Z., pre-
nant l';6t, passaget.- et : ial ie.

W. E. BLEO.,

Agency G(nerai


LIVES SURt LE PSYCIISME, MAN N
OCCULTISMCt, etc...

. Durville -mCours d'influente mm ... lk ,
Magnetisme pers wl ...................
,t/kinson --- Le secret de laminsire .............,
Michaud Pour vivre vieux .......-..........-. --..
IDelatre Comment obtenir beaut, force, wim ...
11. Durville Le magutlisme en Jue.,..., ..
Allen La puissance de lapense ...............
Ftambart Memoire sur 'astrologle aentifigw.,.
H. Dur)ille T&s maladie& dela vol un....
Le regard magnitique ............. .. 1
L, psichisme
L pshism e .. .. .................... .. ., I
Lea lions psychi es t distne .......
ricaud -Prwiers laments d'occuism 4e .........
( calant Pour decenir physionomide ..............
ji;r. Farermonl -- Pour corriger Ienfant de se defa-:.
II. IFurt'ile La suggestion dios IPduatlon ........
LIt RES Si'R L'ESPIONNAGE .......... ,:


!f,,rdann Mile. Doklor conlre to France.
Le legionnaire es on
dr/ Pou-roirrille A-g9, agent &Wret
(Gusthal Le hiro':i san gloire du 2me buremi
iorlanne Douaniers en mission
-- Au poteau
[n heros: Pierre Godart
.inotf L'espionne au diamrdm rw
Elsa fille de Prusse
Yrondy Def la cocaine...aux .u!!!
etc. etc....


GRA DE BIBLIO'THEQUE DE LOCATION.
..* -- ----- _- --- -r .ss ..s.>. -



.. contracter aneune Fairee pasez a Np.
uO. IiUD;hoLez-nous pour avoir nne dim nstratilan ". I

RADIO ET R4DIOP?@N S
LAFA YE'fE


7-1~ et 12 tubes
Ondes long\Es et wourtei
avec phono.


P -i x avanltageux,
( n,]iLrti^ fItk pavement ,xceptim.Qidlg.
N'bi-itcz pya A demandQ une d& na o
en e... a ien.


A4. DE MATTMIS & .&,

Distribuieur par MHaiL

M. 221.1?2 .


-" *.f-f. f". 9s t-..am.tt


Holne "rfume...


- 444.


quand vous eml

LES dents blanches et bril.
lantes Vhaleine pure et
parfume voici des
---d armes inestimables de la
beaut !
Le Colgate nettofe les
dents parfaitement-chaque
fissure, 'chaque crevasse. 11
ls embellit parcel qui 'ii
continent la mtme poudre de
polissage que les dentists


emploient. La savetUt:
Colgate eat dEIlickus
rfratrahissante-ell
bouche pure et palf,.
Achetez-enun mtubei
'hu, Emnpoyezle
Colgate aoir et
matin fidflemect,
pendant 5 j ours
Voyez ensumite I
beauty nouvete


devos dentaC
- s.I'.Q1 fsmr ^n


--C.


'4
S ~


5-,


~>



4;.
4~4


L'ordonnance par excellence
S suivre au coucher du soleil
dL
Au coucher du oleil. apres une journ&e do
travail assidu ou d'exercice violent, I'ordon-
n-nce la plui refraichissante eat un grand
verre de White Horse Whisky b I'eau de
oda frappeC.
Le White Horse Whisky supprime la fatigue
et ressuscite 'nacrgie langubisante. See qua-
it6e r6paratrices et sa valeur digestive son%
bien connues des sportsmen dane son pays
d'orighie aint qu't I'&tranger.


now-t .I, .OUV 4UJt..Tf;' & r (u td


amto II


I;~pa~8~s~arsC~sps~B~ gg~g~q~8xgr~BP~B~kB~.


~rr~sabia4bp~b~~i~8~2~~ r8~6~~~ ''


-~.::~


PO T-A U-P.PIfC

TEL BPitON: I 7


EXCUJ~z, W.


ployez I Cowt*t