<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02387
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 16, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02387

Full Text




...... . .- --. ... .. .. -- .-. 'I. .. .
.. ..... ..... ,, .





p wf.l "' M ""t ": -'" -' : :"'"" '" .F:*..n '


1:" "'' ':' ". ""QUO IDIEN FON'fk EN I'


owm e, ANNBE



LA QUESTION

ACTUELLE


ir le No. d'avant


-. :
.. *


h i ) ...... :.


.At comme bjectif une
.uct I ntensive e exten-
$te de la figue-baitttm, nous
rons, en notre dernier arti-
Ie, pfIwon n la formation
funwe rig due gricole.
En pensant a ette nouvelle
arg&nisatio'.nous avons cher-
ct et ana!ts', les causes qui
nt jusqu'ici paralyse. chez
Ul 'extensiot a g r ic 0 1 e.
[jr des faues, involontai
ye, des premiers dirigeants
d Dam ie ns a etc la me-
eonnaissance du milieu hal.
ien en gerwral et des ru-
rtmx en particulier. Le Dr.
Freeman, son premier Direc-
tew, atwit peise que Phabi-
tent n'aurait qu'& entendre
ase conference de l'Agent A -
grieole pour devenir bon et
gnd produetcur! L'expe
dnee a prove L'inefficacitet
iA system, pulsque nos den-
res exportables nant en une
Mte dicroissanre que nous
ommce actuellemrent en pre'-
se e d'un deficit budgetaire.
iDone si nous roulons des re-
alats positif.1, nous nm de-
.vw pas perpetuer un syste-
m difectueux, car augmen-
arite dre drc Agents Agri-
8ies est non-sed1ement une en
:iereprise inuidle mais encore
as fate, Nous toulons, an
.coiramre, preconiser une or-
uimtion ratihomnelle, en luii
fnpri wnt une rigoureuse dis
dPhine de prcitMon et de stan-
dair, vu qu'il ne fauw p"a que
\tat soilt Leternel pourvo -
Pur de chtques mensuels,
ms obtenir, en retour, des
rdiutals qui justlfient ses gsa

xxx

4t rise agricole eut iekle,
qu'tele impose le dtieloppe.
Men imm hdiat de la culture
de tIiyue-barnane. La minse en
uore de reltt nouvelle cultu-
e &Pfoomtpuc vuent que des
%ant soviet ditMributs aux
roiducur:i. I'l pour avoir
rl pJI1PN, il frtdra suit les
unUorthr ou fire des plpi-
ites. \Nou net pouvons pas
le imtor, er, pour la bone
ltson quw cc strait &exnoster
Sintroduire., avce lea plants.


ne-banane...f, audra, alors,
fa"re nos pepinieres. Nous sa-
ons men ee que ces ppinie--
rt touteront, si nous derwns
Smir par les wins d'un
Wmice t sustf'me difectueux,
A Watis nous leg avons!
_es t PourQuoi nous propo-
WLoN la brigade qu aurait
tr miion d'organiser, se-
to 'a technique voulue,. les
Pi ires que ntcessite son
w ILes agents ben retri.
hit`goureuement e tlo a-
contrQl, seraient dt.
PWng pays, avec salaires
Msssablesy et seraieni
S'obligation d organiser,
'dtretenir et de distribuer a
Seras le plants saints et
_eu gratuatement aux
,[ant( Cette Brigade se.
r4 zte dans tout le
i'atnt tun Agent on
Oe ntre de chaque e&


.4 .


Ah .


rs


jJSk, AMiiti ~ 7t4 t .4TtDiAAiiel f, ____ ** r4 r '
4--- ^ ^ ^ ^ ,--r- "- ^ ^ ^ i i^ ^ r ^


wPORT AU- PRNC dHArM


SAMED


~";~A'~?ikn'- ~Lrt-lA A ~rnm'4m nn44 -t4- zk4 'fitto4*t0l~rr


Uberit Egualit Fraternlte


Rpublique d'tlHaiti



StInio Vincent,


rdsweal de h Rpubalqae


Vu l'article 79 de la Cons-
Situti ton
Considerant que par; suite
de'la admission de Monsieur
Lucien IHibbert, Secrtaire
d'Etat des Relaxions Exte-
rieure et des Cultes, il y a
lieu de complete le Conseil
deA Sec u-w::re d'Etat,

ARRETE :

Art4. lr.-- Le citoyen Yreck
" Chhtelain est nommer Secr&
taire d'Etat des Relations Ex-
teri ures et des Cultes. i
Le citoyen Leroy Chassaing
est nomme Secretaire d'Etat
des Finances et du Commerce.
Art. 2.-- Le present Arr&te
sera public au journal official.
Donne au Palais National, a
Port-au-Prince, Ie 16 Mars
1935, An 132eme de Finde-
i pendance.
S.tenio VINCENT.


UN FUTURE

Ai VIA TEYR HAITIEN

Par un bateau de la lignt
I.yke, part aujourd'hui a des-
tination do Dallas (Texas) le
jeune Raymond Nazon, ori-
ginaire du Cap-Haitien, qui
va suivri des course d'aviation,
SL'ide est excellent; nous
Si'1ieitons MI. Nazon de 1'avoir
Sralis6e, au lieu de penser a
aller grossir le nombve colos-
sal des etudiants a I'Ecole de
Droit, ou a I'Ecole de M6deci-
Sne, ou a U eole dte; Sciences
Appliques.
Nous souhaitons beaucoup
de success notre jUelie comn-
pat iute.
S- 4' 4 = a' --a' s>s-,

lion rural, chaquei .1gent at-
rail so p'piniwre c son petit >
laboratoire de products chimi-
quC's pour luiles entomologi-
ques et phgtopffthologiques.
S'haque ptpinitre devra eire
str ane superficie d'un car
reau de terre, et aprs un an,
chaquw Agent devra aroir fail ,
plander au moinm Dix ear,
reaux de terre dans soa section.


! lui serait laisse la factullt
d'utilisr la bonne pratique
rurtale e secours mwtuels I
(conumblte), en ba sf sur
la tieille facon d'agir ths ha'
bitants.
Un systime d'inspection
mnintiendrait la Brigade en
itre 64 ?a hauteur de sa m ia
s/on Fatriotique, et frtait la
sttiatistquie agricole, .
SEnfin, ta nouvelle orpanisam
lion serall soeu le hlWn con-
tr$le du Ministre de 'PAyr~i
culture,- : :.
..,4'f. C ." <;

HuveL ie Rhum
AlixRou
A- fix,. Rou .... ........ ....

Rirop Dai
eontre ..a grippe


LE PDT. DE A .REP.
ARGENTINE FE ITE

LE PDT. VCI CNT


PPZ38 Buenosaires 7-'75 I
15 th Ghr 703pm
Exemo Senor Presidente de la
Republica do Haiti
M. Stenio Vincent
Port-au-Prince Haiti.
En eonoeianiento de la au&-
piciosa solution definitive de
las divergeneias frontrizas
largo tiempo existentas entire
la Republican de Haiti y la Re-
publica Dominicanra nte conm-
plazco en hacer llegar a vue-
ce!encia en nombre del pue-
blo y Gobierno Argintmios
mis congratulaciones mas sin-
ceras por tan hermoso acto
demuestra una cordial com-
prension entire los dos ,ueblos.
veeinos.

Agustin P. JUSTO,


President de la
Argentina.
xxx
TRADUCTION


Buenos-Aires, le


lp


I
Nacion



Mars
i Ma)^


1935.
Son Excellence
Le President de la
Republique d'Haiti,
Mr. Stenio Vincent,
Port-au-Prince, Haiti.
En apprenant l'heureuse so-
lution definitive du diff4rend
des frontieres qui existait de--
puis longtemps entire la R -
publique d'Haiti et la Rfpu-
blique Dominicaine, je me
plais A envoyer a Votre Ex.
cellence, au nom du Peuple et
du Gouvernement Argentin.s,
mes plus sincires felicitations
pour un si bel acte qui detmon-
tre une cordial eompr6hen-
sion entire les deux peuples
voisins,


s) Agustin


P. JtSTO,


President de la Nation
Argentine,
XXx
Poi t-au-Prince, le 16 Mars
1935,
A Son Excellence
M. Agustin P. Justo
President de la Nation
Argentine 4
.Bueno Aire-.
II n'a t e particulierement
agreeable de reeevoir les fli-"
citations que Votre Excellen-
ce a blen vouli m'adresser au
nom du people et du Gouver-
nement Argentlns A Poccasion
de la solution definitive de -
difficult&s qui out exist entire
la R4publique Dominicaine et
la Republique d'Haiti au su-
jet. des frontieres des deux
pays. Je suis heureux que eet
acte de haute et cordial com.
,pr6hension entire deux pewe
pies voisins ait -eu la faveur
d'une 6logieuie appreciation_.
de la part de Votre Excellen-
ce,- mon vae le plui cher: est.
qu'il contrbue, par ia vertu,
do. empl, A la paix ,-.dse
"Nations amerieatnes. .
.Stnio ViNCENT.

President de la R4pu..Mi.
que d'Haiti.
Life eo en g0 .t1slate des ti.
vres de la ,rairiteNouetl.


I 16 MAILS 1934
2 "V".


No. 13545


4.&c~..ZA-~ :r41-~ 4


A ST MARC ET
A L'ARCAHAIE


Demain dimanche,I la ville
de St Marc va recevoir la vi-
site des membres du Comit
du Cinquantenaire doe M. L.
C. Lhrisson.
Nos amis vont remercier la
Philhairmonique de la Cite de
Nissage Saget de son noble
geste du 17 fevrier,
On n'oublie pas ici son bril-
lant concert.
M. Lh6risson accompagne-
ra ces Messieurs dans leur vo-
yage de bonne confraternit4.
La Philharmonique, en re-
tour de la belle reception dui
17 f&vrier, offre un dejeuner
A M. Lherisson et au Comite
qui se compose aussi des da-
mes et de demoiselles. Plu-
sieurs de ces dernieres voya-
gent. Les Anciens Eleves du
Directeur du College Louver-
ture prendront part Ai la r&-
ception de St. Mare.
Le Cornite de 'Alliance fge.
de J'Arcahaie offre une seance
litteraire M. Lbeirisson,
dans i'apres-midi de ce jour.
Ce Comit6, fondf par M.
Lherisson, est preside par
le di6voue M. P. Agnant don't
on lobe la genereuse activit.-,


LE JOURNAL DE NOTRE
CONFRERE
DANMASE PIERKE-LOUIS
REPARAIT

11 noul rovient quo notre es-
timable ami Damase Pierre-
Louis va fire reparaitre son
journal don't on se plaisait a
admirer le ton mesur& et la
bonne tenue des articles.
Nous nous en rtejouissons
d a utan t plus que nouns
s o m in e s convaineus qu'il
mcttra sa clairvoyance et
sa bolle method au service dun
pay.s que le Gouvernemrent do
S.E. le President Vincent veut
d6cierment lancer dans la voie
du travail par l'ordre ot la
discipline. ,


REMAIN A 8 H t.'

INAUGURATION DR LA
NOUVELLE CITE
QU.VR1E1


C'est domain matin, & hult
heures preises, que .commmen
cera la ctremonie d'inUagur-
tion de la nouvelle CitA Ou-
vrir ie delay Croix des Mar-
tyrs.
Depuis plusieurs joutr ute
brigade de la. D. G. T. P. aidt
les preparatifs n cesnmairea,
pour rendre ce petit coin de
aa Capital digno de la rsoli-
citude de Ia part de Son Ex-
cellence le PriAident Vincent.
Nous sonWmS d'cores tt dejA
convaincus que toute la popu-
lation tiendra a emur a appor-
ter 'h I'int6ressante clause n&
cessiteuse habitant cet en-
droit transform. as.aini, et44
bell, un temoiinage doe hi-
daritk social 4,n assistant a la
FYte de remain organisee par
Ie Gouvernement et par 'FAi-
lite de la Capitale.


COMMUNIQUE

Eu rainson dns tdWrmmmfi
qu' lies conpotent, les fetet
qui doivent se de rouler, de
main, 5. la Croix-ds-5Martyrs
comrneneront 8 henres du
martin au lieu de 10 htures.
Les parrains et marrainec.
les invites et je pubile soac
pries de bien vouloir en tenir
compete.


COUPE

OVORJMAN A.1MOU1R

Ch amiplwonn A nmti de
Tennis d'IHait

be prenmier c4ampionnat an-
nuel de Tennis pour V'attribu-
tion do la CuupOe Norman Ar-
moiur 'ouvrira e 20) Avril


( oir suilt vfn t ptia.)


~. ~ ~f~J 4t 1 4 ;~t ~.. St4.4


.- .
DEUX PRINCESSES FON..T Dv CINEMA.4 :

Deux tares princesses, dorigine russe, qui viemwet tre engages a HoilUwod, M rlna Golilzint Katia Bagridw
zo meretinsku.
11. iV' *' 'a




: VQ.Q,~~"~~: j%: ~i-~ l ":k. ~ ;;~ -:..Q*C>*4i I i~i ':. :;


p. nation de !a Ct -
..tion de .la tte- paroissial
K .; n'entcle e e, 4d'tj
. elat particuher
Invith par seaami Alexi
Belancourt, Magistrat Con
munalt. e.:.Raoul.Cq Cpt
Sub tut du Commissire di
Gourn pet Brd1e 0Tribv
nal vfFd'A.tin, ofu ep
tune une remarquable nc
tabilt e~~ i'Arrondissemen
d'Aquin, A- otee :dvou6 e
symiathiqud fnV Beauvil Fc
railleur, arrivait dans la soi
're du mercredi 6, accompa
gne de quelques amis de Port
au Pihce, at nombre des
quei) a trouvait: Me.: Lu
ParfMt; Chef de Service:d
Cont-i -l des Parquets et de,
Tribin'aux.de Paix de la Re
publique.
Une aimable reception euW
lieu;, en 1'honneur. 'des visi-
teut," dans -les salons des e
poitx Raoul Coqman.
V i -L a VI*


Le jendemain on se-revenl-
la, frAis" et dispos, aux caril-
lons joyeux des cloches de St.
Thomas, appelant lIa popula-
tioni-au Temple du Prince des
theologiens ofi la messe est di-
te agrxmentee de chants reli-
gieuk du choral de Ia parois-

D~ -i I. .. so .. Ie epoux...............
IaIoul CUqman tenant h clo-
turet -.lafe-te, donnerent A lai
pophfration., et aux invites,
rendez-vous dans leuir salon
ou un bal de g-la flut or:mLTise
en Ihonhieur du PrYsident
Vincent. Et l'on s'amusa juIs-
qu'au matin..
Proiitant d uln Sejour si a-
graleaibrent passe en cornpa-
gn e diT Magi st rat communal,
de bUe.Nept- ne, de Ji. Apol-
lonI,'d t do(t -nt d'autres a
mi s;qtiekfaes a mi S cmn current
fnd-,-P. vup de v[siteA le,; tra-
vaux d' cap{tiont de ource |
lDordre ct C (or.aille, h abi-
tSniCn f nt pasit S.i cunfiU.
Une heiiurt- de ch1vanche, et
i'ouiceedtla 1iC mont.Oe sur une
altitude de 1500 metres envi-
ron,
La fraichur de fteu ot sa
limpidi e a1paiserent nos fati-
gues et notre soif. I
C'est" ACastera; habitation
situee a 2500 mitres, environ,
de Boisrond que sont prati-1
qu6`e~is fouiles pour la pose
de lVA-tatyauteric. ,ur une Ion-
gueur de 3450 'mTtres.
EnR-cet endroit, la d6olivitel
du sol facilitera '6ecoulement
de l'eau -d'nn debit constant.
Un. fait important a rete-
nu fdtrfe'attention: La cons-
truction. d'un barrage defini-
tif fait .4e4tt. A peine com-
mences, nou-s dit-on, les tra-
vaux sont arriths, depuis un
mois, faute de fonds. La moin-
dre averse peut tout empor-
- ter avec-la.saison extreme des
1luies. ,
tLa Ville d'Aquin a vu, avec
le youx eearquilles, entamner
.on Service hydraulique, gr&-
ce ah la ollicitude paternelle
du President Vincent envers
4eguel I population est dou-
lIement reconnaissante de,
l)uiS Ia restauration de son
Tribunal Civil; mais elle ne
lout s'empeher d'etre per-
plcxe A4'approche de la sai-
:tu p}hvieu. "
!! cat t souhaiter que le
(iuuvu\L'emenLt aide de sa I


.grrande auxiliatrice, la D. G.
t. P., pense au parachMve-,
ment deo -travaux si impor-
tants pour une Ville,
n vuitweur-and.
--.. -- -- -ll-
b aume TnIe-ler Mir

r "T'*i r' r' kta3*? i r
Soo v/amir f'f. >t^" ''S '
Io .'i4a i si'Btl


. Hier, une int1remsante et
Sh iernante rtnion s'est to
a nue A I'Amphith6ittre de FE-'
. cole de Mf6ecine, W'l'oecasion
des Conf4rences Mensuelles
" de l'Asaoelation des Etu_-
diants.
. De nombreuses permonnalf-
, t6s m6dicales et ittiraires y
t assistant, .entr' autres les
t Drs. Dominique, Salomon pb-&
2 re, Civil, Petrus et Garnier.
i Apris l'expose d'un Rap-
. port Clinique par M. Roger
. St Vietor, le jeune Lucien
: Pierre No -fi-, dans une cau-
Sserie magistile, une incur-
SBion. a travers la Pathologie
s gdn4rale. Sa langue scientifi-
* que et chatibe lui valut d'etre
longuement ..applaudpi.


PANAMA RAILROAD

STEAMSHIP LINE

BULLETIN No. 1180
SS. <> est attend
a Port au Prince, Haiti, ve-
nant de New-York le Diman-
che 17 Mars 1935 avec:
1 Passager
21 S-acs de correspon dance
et partira le meme jour di-
rectement pour Cristobal C,
Z. pregnant fret, malle et pas-
sage rs.

xxx

BULLETIN No. 1181
S.S. < de Ia Panama Railroad Steam
ship Line arrivera de Cristo-
bal C. Z. Ie Mercredi 20 Mars
1935 et partira le mnme jour
directement pour New-York
pregnant fret seulement.
Iel permit d'embarque-
ment seront d6livr& pour le
frett f destination de New-
York et des Ports-Europeenm
sur demand faite ct hu-
re L'. C. .

Jas. C. VAN REED,


ArsW G#nerui


- .- r "T "T-


POUR LE PA YS


Produits B2asile
Produits de Confiance
Dipl6me et M&daille de Parts

Sedolor.- Liniment centre
'el"ment douleur, Rhumatis-
me, Entorses, Tumefactions,
N4vralgie intercostale, Pyra-
lysies. Effets inmmddtat. G.
1.75.
Eau de Cologne Salvatrice.
Composee de plants cephali-
ques des plus actives, centre
nevralgies,synecopes,Fati gues,
Piqflres de moustiques, etc.
En frictions rdp6t&es. Elle est
a 90 o, et indispensable dans
chaque famille.
Ea --tde Col6gne Salvatrice
Russe. Elle est & 85o. C'est une
precieuse Eau de toilette.
Gri et dt#flale.
Basostyl Basile.- Est la
viande de cheval, renforcee
d'extraits polyglandulaires.
Le plus puissant reconati-
tuant biologique general. Co-
tre: AnmL5es.O Fdiblesse gene.
role. Le f. Gdeist
Neo Quinium Basile,- Con-
tre le paludisme, Anemie Pa-
lustre, le fl. &5 Gdas.
.iomo-Toni Dpur.ati .
Dix foia plus actif que lhuile
de fe de more, ou Emul-
sion, contre la debilite gene
rale&Maladies du sangoet de la
peau 4.50.

"AngO R rguerie B adict.
Angie Runs Firun e4 lffttalii.


.U i i 1|VS .M4, U *: i N 6 ",..
v ol PAVfllT FRANN'AiS N.I-' I
Sot *effb acit6 contra toutes les
.POUSS ES FEBRILES.
Sa v riuJs calmantes vontre la
*DOULEUR
sont un:iersellement reconnues.
Comnpfimrns 0 gr. SO Tube do 20 comprlhms
Etul alutinium do 4 conwprims. -


14
U.


~y7ees vote propre Comptable en ouvrant vn
fO mpts de QChque 4 la Banque Nationals de Ila
REpublique d'Haitt


a-

LE COLLEGE MODERNE
Externad-Internal Direcieur : Ernst Alcindor
Avenue John Brown Licencie en Droit
Phone : 2087 A vocal.

Est I'Ecole Secondaire ideale d'enseignement classique
ou veus 4 z enrvoyer vus er'ants si vous vouleZ !cur don-
ner une i uctiun soklde ,t efliciente avec tout. les avan-
tages VDulu 2.
Les petites cas.-es sunt I'objet de soins min-utieux de la
part du Directeut a;rile's constituent I'avenir du Collge.
DigcipIine sbriiuse, p.-et-:o colaire irr:p. chab>, ins-
trwatio:n rapid,
telIi% Sont leC garUnVtie que vous offre le
Coaege 'U.Jdri cI
Ainee Join B o n
Ph6ne: 207. Port-a n-I'rin,'e.


0*~D-W- B 441W *ryp~ng9flwRFlW4WjtaU ~f


AA TEURS DE RADIO
avant de coutractij' aiieuune aflire passe ..- buLraLuL
oe t61ephon&z-nous pour avoir u in derionetra i lodiiri-
Sle de nes


RADIO ET R-lDIOPHUQ\OS


LAFAY VETTE


7-I0 el 12 tubec.
O.des iongues et CouLiies
avec phono.,


Tl':ix avantageux,
Conditions de paiemenL exceptionnel]es.
N'h6sitez. par a demander uno deiffr.- ition at i ne vuus
engage a Tritn. .


A. DE MIA TTEIS & Co.

Distributeurs pour Haiti.

Tl, 2229.


ii e'wPew r Vt


La guerison miraculeuse
* par Is KALKFLUID
La fcrmer dit GicniaIt KAZANOViTCH bien
zonnu-rn Yon: osnlavie crit; J'ai commcnc6
A mat voir de I'o il gauche, et J'it ressonti de
vielantes dowleurs n eelt cil. Je ne pouvals ni
Wre ni travailler ni dormir sur le cot gnu-
che ,A la clnimque, aRpi s nm'avoir radlographie,
un constata une tumieur dans la titc qui pesait
otr Ia nerf optique t me menanait de C cit6.
UR oaulstle tfrs conn i n'a nottement doclard
ane J deviendrais aveugle dans 6 i R mois. Ce
diagnostic me plongea dans le (dsespoir. Afin
de oe rttabltr un pea ct stimulecr le syst1me
a v ux,on me rccommanda Ie KALEFLUID.
Apr6s le premjr Qflaon non scIlentent je mni
sentis beauveup mnuux maigje onstataisavec
otse et.etonnement que moan eil 6tai en voie
de uArtson et aprts 3 flacons in congestion et
la doulcur disparurenit et je puis travnilier
commeawvnt. J'airecommandd cKALEFLUID
A besucoup ic-personjnes qui m'ont 416 trts
rdconnalsssantes m
I KALBFI.UIl) u 616 r6vompens6 par 6
grans prix el 5 mnddaihfe, il'or aar rosgtion..
a Parts, Londrcas Bruxclhes. I romn. et Florence
lno vte datns tontes sle Pharnaetes. Labors.
tolres "K'ALETFXUID". 660, d Exelmans, Pari:,
Demander la-hroctinry-Qpuien:tive gratuitcau
,d6p6t :& Port-au.Prince Pharmacio W, Buch.


coca-cola


' ., Tfl ^pko1^..rw t:





Direeteur : Maur.
Prefet des Etudes :
Administrateur : C.. di


Aw, wsatfw,, .s a, A- v 1 t t.


Cord o. .. f!
S Commine toujours, cOOUPt

*I) EEMANDZ LA POMMAA .
La-Ern-Straii |
a in Cordoonnerie Mont.ca
Hfyppolite Jeud TI
celebre prrparatin i de. .l :
Iho-co.
-- .... ....
AVIS MEDICAL
Clinique du Dr. Louis
Ancienne naison F. Dud
(Rue des .Casernes
Consultations :
2 A 4 ha. '/ 0n. |

"' pares v ms
d ecrire, d
AhemourapheesfeWk

eiclaliste en ta1
Aulanaee texi
1 .. Pa .M. .IE

Maiines & ca


MQVVSZ.Lnrrflc)


4


. .. .. I- ---. .. -------lalmilma.mn _


Le Celfl Sime
fond en Janvier 1 '
eu vingt succs. aux
du Raccalauriea, chif"t
remarquable si l'on
les difficulties de tou.
que confront actuei
i E nseignement Priv4.d
*ceas sont dfis au sarieu
tablissement et & "a1j'
tence des professeura&s.
Dans les difftrentesg
la preparation des 41ea.
1'objet d'un soin minfs l
Aussi les resultats s'a
ils de plus en plus a
saints et les parents '
qu'a s'en louer. '.:
Legons particulieresd A
ires, de Sciences et de L#
gues vivantes.
Cours speciaux de S(
SDactylographie et de
tabilit .... .."'
Les inscriptions se
vont tous les jours ouvrat.
Mir tous autres ren o
Inents, s'adresser au C
Simon Bolivar, Tel. a350I'

A 'ENDRE
SOccasion Lxetplionnelj .
i n !ri::o -l.ong and Ste
W aU.e J.tik SUL lul t I aln cixcessiveme1t
1. *ita-dse4. 'a
i c', 'er ;il BLIreau. :

I VElI.El R MARCei
S l h1 nAfIlE Ep
tion: in. proprip taire
".U rijcsuK, OLi\ ertP1E d:an :
UflW N't t ( .\neienn.
l)(. ix il a ai e 'NCl
,'.. i ,i :- ,: ii et de eh
m! r,,c.(on do peu, menr.|
-v'stsd. doe la line patisse
th-A vins fins, (BordeauxY;
K'nssuns etrang'res et I /
'les benbons qui flattenft tl
laiz et tous les articles d'?M:
honuw Epicerie.
.N oubliez jamais de passat
cued] toujours charmant. .
S* .* ..
SA LOY DE COIFrUr
Monsieur Maurice yV
;innonce ; ses aimablesciS
"u'il a onvert son Saot.
coiffure dans Ia fue des
Sracles en face de la Ma




~flftg


:A : : *. : .: '. ::::
~ ~ ~ ~ ~~ -w ..: r: :w"' '!'..:..":-
~~~ ~ T "''a :.S :.d.J:'.A .


jJANCHE 24 MARS
JEANPERIER *
tne parties difficile
Suune euVre magistrate
force dramatique sa-
U AVTOUR
frVNE ENQUETE
dot 11 triomphera en y dc-
pengant une 6tonnante valeur
tumaine et lea repliques.de
piore Richrd Witm qui so-
:r a o principal partenaire
:yous prendront a la gorge, ar-
1s z.t .;..AIx IIE larues,
vous .ieme, ; ft iet entrailles
et .ouis inu; ,ronL le dernier
'deg' de ia deCresse humaine.
LUNDI 18 MARS
nsoirie populaire, a 8:15 As.
Un Grand Film Fra.cais
Un grand Film Anglais.
DELPHINE
n film Paramount
rialisation de Roger Capelta-

avee Alice Cocea, Henry Ga-
r:at, Drean, Clara Tambour,
1Qwigiiy.
...toute la tendre delicates-
sed'une waeu c-n du 1Snme si&-
de allie a t'eprcit le plus pa-
sie .........
IT HAPPENED ONE
NIGHT
(NewrYork Miami)
a Colombia Picture
directed by Fr'ank Kapra i
with Claudette (\Cbert, Clark
[Gable.
'.,the most refreshing and
ntertaining 5 t o r y ever
brought to the talking motion
'pieture screen,


:MARDI 20 MARS
Enofire populaire, a 8:15 hs.
ime nouve!!e reprise du
Grand Suc: dramatique
LE PROCESS DE MARY
DUGAN
ite super production
Metro-Golduwyn-Mayer
fapr6s la ce'bbre pikce de
B.yard Veiller
Ralisation de Marcel de Sa-
._avec une interpretation de
rdmier ordre
harles Boyer, Huguette ex-
flos, Andri Burgere, Mar.
Andrt, Franvoise Rosay,
rges Mauloy,i
..tableaux sensationnels...
.,remarquable mise en sce-

..-.ju puissant et subtti...
i.aeits patlutiques..,
o..up.de theatre...

MECIuREDI 20 MARS
tiree anglaise, a 8:15 he.
IRENE DUNNE
SRICHARD DIX
the love story of Austra-
V ga and 'e-cikless bad
Swho delied death and
devil for his taming love
STING, REE
ItK. 0. Radio Pictlure
reted by Witiain A. WlAI

alWry Boland, Conway
ele, Andy Devine, Henry
phenson, Una O'Connor.
"4 great romancea,.., with
e!i the arm l of danger!...
,.ith a price on his head,
Atnees \Wer- one in a thou
S..hbt fhe girl who wai-
With throbbing. heart ,wa
a mnillion!...

SJUDI 21 MARS
.* popuWaire, a 8:15 .
U.ll comique francais
n: RACH dan
WNBORDEE
SAmft Alex Nalpan
Svaudeville de Pier-
r et Andrd .Heuze
on Cinimatographi-
*, Wulachlsheger e Joe
C.r 1


Lie Sundy.
?ion du rire dans
ns d'un comique


*tt. rage de Ui', NOVVJSWSl.vt., AA,.n t

ara mou


desopilant.,.
S,...un ouragan de blagues
d une extraordinaire drolerie
et de trouviilles irresisti-

s...4e quoi rire, 'a gorge d-&
ployee'..

VENDREDI 22 MARS
En woirie populaire, c, 8:15 he.
des artistes divins, un sujet
palpitant, de la beauty plas-
tique des frissons, de l'hor-
reur, des larmes
un nom de splencdur et d'ef-
froi evoeateur des annies ter-
ribles aureole toujours de sal
gloire sanglante
MATA HARI
une superproduction
Metro-Goldwyn-Mayer
avee Greta Garbo, Ramon
Novar.ro et Lionel larrvmo-
te, Lewis Stone.
...un drame vecu don't reten-
tit encore 1techo des fosses de
Vineennes,,.
...un film de terreur, de vo-
lupti' et d'enjoleuses traitri-

-. d.a ida seits aus' x sluavit, s
mortellus: le charge de la
ton-HI:u. 1:2 I1aZYnatltU du se -
pent ..
Sa.... SIaque de i'FAiou- stur
se visage de la Mort...
es perl'fides sourires d'une
ex termiinat rie.,,

SAM EDI 23 MARS
E n soifre populaire. 4 8:15 hIs.
Ge'imaine Dermoz. Jacques
(hetillat, Franyceis Ri set, Si-
none tBoui'.day, Sanmson Fain-
-si]ber, iA na (oya, Fcernandeli

LA, PORTEUSE DE PAIN
une production des
Films A lbaros
d'ap'Q V'ceuvre de Xavier de
Montepin et Jules Dorn ay
realisation de Rene Sti
dialogues de Georges Berr
avec Madeleine Guitty, Da-
nie] Mendaille, Jeanne-Marie
Laurent, Paul Clerget, Roger
DI)ann. Paula>, Dr6an,.

,..une des plus belles et sen- A
sationnelles band, du rihone
v4perto ire de Paramount.
Lorsqu'elle so dtrouie sur 1'e-
cran, t'on vit des minutes pal-
pitantes d'angoisse; un fris-
son vouas court dans Ie (los, en
voyant les inille incidents tra-
giques qui torment la trame
de cette p :nde et blle tven-
ture,


Le Malin (de Port-au-Prince)

...est certainement une pro-
duction sensationnelle, aussi
emouvantc quoe dramatique,
appelee a un success extraordi-
naire. C'est un hilm don't on
pale; il vaut la pine qu'on
pn parle.
Le Noun elis e.


DIMANCHE 24 MARS
En matinee, a 10:30 heures
La Grande Feerie en couleur
KING OF .IA ZZ
1 LE ROI DU JAZZ
une mprodu- ion ..........-..-..
Vniversrd FtUm
0valisation de John Murray
Anderson avee -^
PAUL WHITEMA.
et son Orchestre
et
Birig Crosby, John Boles, Jeh-
nie Lang, Stanley Smith,
Jeanette iLoff, Harry Bar is,
The Rhythmv Boyis, BillyI
KXnt, Nell Oday, itter ,
George Chites': Jack Pulton,
Marion Statler, Russell M1a'-w
kert Dancers., Grace Hayes,
BroSisters.. :
.. dos te s ...... .. .. ... .
::des edettes mondiales...
:.:.un spectacle ebouissant...
... des airs magiques...


, DIMANCHE 24 MARS
En matinee, & 3:30 there
La Rejane Amerikcaine
IRENE DUNNE
dans une superproductioni
Carl Laemmle Jr,
BACK STREET
j (en mawge de la vie)
un film Unitversal
eialisation de John i4. Stahl
avee John Boles.
...une 1cuvre belle, humaine,
qui enchante les yeux et ver-
se dens los eceurs un trouble
emouvant...
...une ceuvre qui paipiue
d'un souffle si human, si quo-
tidien, si proportionne La la pe-
tite minhre de ehacun de nous,
(u'elle evoque de grande corn-
paraisons..

DIMANCHE 2-1 M"RS
En soiree, i 6 ct 9 houres
JEAN PERIET
dans
AUTOUR
DULNE ENQUETE
une superproduclion
Erich Pommer de la U. F. A.
sfenai io de Robert Liebman
S'aU)ps la piece de Max Als-
berg et Otto. E. Hesse
Uculi.-ation de IRobert Siod-

avec Anabella Filorerle, Co-
lette Darfeuil, Robert Ance-
lin, Jacques Maurv, Gaston
Modot, Bill-Bockett et.Pierre
Riehard-Wilnm.
..la plus angoissarite des
alfaires iudiciaires....
...un film don't on parlerai
longt'r p s; et qui est une belle
page de. la vie... ou Jean Pe-
ri-r et Pierre Richard Willm
vttelignent au paroxvsme de
I'emotion.

SCENARIO
de
AUTOUR
D'UNE ENQUETE


truction qui eat charge de P'en-
quete. On entend de nombreux
t6moins, co-locataires de la
victim, et le filet se resserre
autour de Paul, gui refuse de-
sesp6rement de dire A qui il a
confie les clefs de l'apparte-
ment d'Erna. Les interroga-
toires se succedent nuit et
jour pour forcer I'accuse a a-
vouer son crime, mais Paul
se renferme dans un farouche
mutisme. Et voili queo L)( i
peu, les reticeics.deo &.rmn
s'ajoUtanit it d-'uatres i iicer
materiels obligent lo ju*g.
d'instruction a suspecter son
propre fils, don't ii n'ignore
pas les relations amicates a-
vec Bernt. Des lors, ce ma-
gistrat integre est place dans
le plus cruel des dilemmas, de-
chire entire son amour pater-
nel et la haute conscience des
devoirs de sa charge. Toutes
les preuves qu'il jugeait acca-
blantes pour Paul, il cherche
ti les reftuter, puisqu'il s'agit
maintenant de mettre son pro
preo ils en cause.
Et le pauvre homnme s'ef-
fionldre, accable, Olrsqu'il ap-
prond cque Walter a etd a':-
te anu moment oi 11 penitrait
dans la maison du crime. Le
juge cherche a nier 1'eviden-
ce; il ne peut et ne vent eroi-
re a la culpability d(e son en-
fant et il convoque it nouveau
leos tzmois.
M ais qel est done le meiur-
trier? Qui dechireQa le voile?
Qui fournira les preuves de
Ia cuipal)ilite c1assassin?

(e que pense la Pressc de
AUTOUR
ID'UNE ENQUETE

Auitot d 'ine efltjUltef e.st
admirablement fait pourr for-
tifier I'atte:.tion, Ia retonir
jusqu'au bout.... L'angoisse est
oitygr t drn rlr dL'/an rl'iit tr-ii* f !\


~: '~awt~


A Berin.-- Dans un im- fautre et faction ne manqi e
meuble d'apparence douteuse, pas... Tous jes acteurs vivent
aux environs de la gare, ha- leurs roles beaucoup plus
bitent deux femmes de morurs qu'ils ne les jouent. Et ce i
faciles; demeurant porte A constitute fun des meiliceur.
porte, elles savent tout ce qui attraits de ce film.
rse passe dans la chambre voi. (Comwwcda)
sine, de sorte que lorsque Me-
aIn a des visited, Erna est au Ce film est in drae sobre,
courant et reciproquemnent-. intelligent, r6tcent, passion-
Un apre.s-midi, comme tant. nant pour Ies puNies, taut par
di'autres, un brave bourgeois s a quality technique que pour
vient passer une here agrea- sa beauty d'iages, et e plu
ble et clan(e-ti:e chez Mella, pi toresquo de e s pe-sonna- .
don't il est &c'ienflA assidu. Le es tous adniirablement ca:n-
t&te--a-tte est trouble bientot pes... t'intcrrogatoire din: a
par e bruiit d('une violent al- nuit tari-de autant Ic .'-
tercation, provenant de la yvea de: spectatec t.Is (ue colin
chambre d'Erna. Celle-ci re- A it prevent .. Chaqut mot. un ,
proche vivement aL son ami de geste, n b'uit sont necessai-
vouloir la quitter. En effect, Ie I res, bien places, interro(r. pus'
june, home, Paul Bernt, fa- it tomps poutr thl subIsit I'
tigue d'une liaison avilissan- mnystele.
te, eK-t decide a ron'pre avec sa (inhmatographie Frarvuise)
ai nu esse et s'onfuitU, malgro ( OLIVER
les : testations d'Erna. La a,' t ie i ,iftu irt eCi-
I1 V.. trouver son ami d'en- ninelle ag-it inperieusement
Iance. Vialter Bienerr, le fis sur nou,, 'ect~Ute"i, qui vi-
dun juge dinstrction. et lu brons des reactions mome .
von I'a diticult, quil a des personnages, de 'inculpe,
rompre avec sa maitresse. du magistrate qi redoute d a-
1I/autr prend dautant plus voir A condamner son hfit
part :ux ennuis de Paul quo .Un ulm re na-guable Ie -
coecui--est fiance. depui- pen.%ctio t ditreti ma.-
do temps it sa jeune sceur Gre- tique.
ta. C"st pourquoi iI s'offre a (Cinm nd).
faire, anpre d'Erna, une de- ns, to tes les scnes u
marehe dlitfiitive, et dans ce dieroulent clans oe cabinet
but Bernt li remet les clefs u uge dinstruetion ont e- .
de Ia chambre deo a fille. 1s et de sin
se donnentr endez- ous a mi- emarit- l.. ,-terpretation es .O *
nuit le meme t ir, maiu s res tout simplement remnarquable. 0 l|
heuref -p S'0n. tet Paul, ron. H d.: O "r i.r -:
2 heures du matin sans avoir Je ne pense pas qu'un pec .
v4>on ami. Quelle:n 'et. pas tateur quell qu'il sofit, pusse. .,..i
sa saipeur j lorsqu'au martinn .pendant 10 second s, so d6in-
des poliieres viennr t l'arr& teresser de Pintrigue I n'v .I ..- .
ter:.il est inculp edu meurtre a pas de grands mots don't il: :
diErna, que Mella, een remr suit utile d'inonder cefilmtn.
trait au petit jour, a trouv4 sul qui convienne cest Ie mot ,,
assassin e. Tous les soup ons reuss:.:.. .... .... :
se portent sur .e malheureux., (Critiq Uinina.topraphi
Bernt, et 'est le juge d'ins-. .. .
17E d' n 0 C 11 .


------- .--
,. .

:'i-


/ : : .- :....




S J.,


R "AO #'o .-u nit I:.a W' .
' '* a aa-. L .`. ennrin I ..
''. ,n c '"'t r
u! tt eft ,eknt re I d
oIaKAt XOZIAQW? V'erd* Limper Ms




er d cevoit r Ia taxe drac
!l dernipret
lir l New-York.--i lLa seaine
Sles collecteurs des
d. D&partement tie Ia freso-
... -. rerie tie percevoir .a taxe d'ac-


:


1 i *zu a'1 rnt sUJ f5 i.Jtes o v n 5l-UJljua
alcooliques importies dans ce
pays par des voyageurs. A
cause d'une recent decision
jdu Tribunal des Douanes, il a
mite permits d'importer des bois
sons alcooliques jusqu'-d con-
.0currence de I 00, suivant des
instructions ..xplicites pas-'
sees aux collecteurs.
Le Tribunal a decide 3gale-
ment que la perception de la
taxe interne etait illegal,
mais le'Gouvernement a an-
nonce la semaine dernidre
qu'il fera appel A ]a ddeision,
et entretemp lIa taxe sera
perque.


De iEirgie p ar deux
Peiitant a period


- - - - .- .- .- .- .- .- .- .- .- -. - - --. . ... .. .. ... . ._ .
A s :t". inent


Lorq: latn mere ndurrit son en-
fant selon 3es lois de la Nature. eile
a hesoirt d'Emulsion Scott pour en-
trotenir sa vitalitA, readre son lait
plus riche, et' assurer la crissance
sainc de son enfant, .sans dangers
do rachitsme on <'autres forces
ad'ai mentation imparfaite.
Ii' mur.ilon Scott a Pavantage.
d'etre agr-able v pren cWtontr_ v 1d tant d'autres produits-a-
v-c d< I'huile, dce n'occasionne pas
dt nauit-,s tt sc digare facitement.
men,,- :iv,'c dc's stomacs delicat,
m-in-fl aVoet des e.stomacs dcticats,
pr c ,_c qiU',. est emuls:onnee.
tL'huuL cle foie de more nory.rgien-
....- p.., q' contioent iE-nutsion .
'. it' icho n Vitanine, A et
S: .surcnt la sunt4. Sians ces
CL. tX r-nments, iu est imipossi-
S'4. i --i-o rtur. L ab' rt-:ancc
-.4an.. 1Emu on
c f :':' a vI\' ilt (It dunned
,24.4.: vY';r o ': fore' -. ant a

nKlr-s q alait fa Irn*. cixfa ct: dt-j

-- 4) ttqc juir. Aycz sown


I.: m h.'h: t K :ms vu!eur. De-
ri't ez oijoitrs lEmunl on Scott,.
Vc za ee iL 0u frc-u' mar-
qi;t' rio :'la ic, -.n h. -_.. avec
t ,n :- S' p .i-_ r :" 4l e trou-
-- .4t. 4 V .oiS
4 u. :.4


! Xi. WI/WR

. .MiAV Vv;onae Labidou,
i M. et MmeFernand Edouard
et leurs enfants, M. et Mme
Ren4 Lavelanet et leurs en-
fants, M. et Mme. Eugbne D0-
catrel et leurs enfants, M. et
Mme. Charles Bouchereau et
leurs enfants, M. le Docteur
et Mme. L6on Moise et leurs
enfants, Mr. et Mme. Henri
Labidou et leurs enfants, M.
et Mme. Charles Fequiere et
leurs infants, Monsieur et
Mine. Emmanuel Fouchard
et leurs enfants, Mr. et Mme.
Labidou Dicatrel et leurs en-
fants, M. et Mine. Scherer
Crane, Mr. et Mine. Leon De-
catrel et leurs enfants, M. et
Mine. Lion Godar et leur en-
fant, les families Labidou,
Bordes, Corvington, Lemoine,
Badou et tous les autres pa-
rents et allies remercient bien
sincerement, I'lng&nieur onf
Chef et le personnel de la D.
G. T. P., les amis tant de la
Capital que de la Province
qui leur out temoigne de la
sympathie A I'occasion de la
mort de leur regretted
ULonce Labidou,
Ingenieur
epoux, pere, grand pere, frere.
oncle, beau-frMre, parer.t e(
allied, enleve A lea: a:Tection
le 22 F6vrier dernicr.
Ils les prient do e' :. a
leur affection le l22 .-re
dernir.
Port-au-Prince, > 114 \ars
1935.

*' -h is s, J. -r


AVIS IMPORT NT


Mme. Jearn., '...o.. ant,.
incenne proprie: t..-e e 'Ho-
tel du Quai, annor.ie l sa bien-
veillante client;e. tant de la
Capital, que de t.i Province,
que 'H6tel du Quai est trans-
fer6 &a l'Hbtel Espana (bas rme
des Miracles).
Toujours meme soin'irr-
prochable, minme confort re-
commandable, au prix modi-
que d'un dollar par jour.


-. I '~~'~'*-~-'


tQV>"'- A.(: U ~ .2W 2 &.-..~
.~* ~.4.44.4.4.4.43 -:
..:>.4$tC m22s~
.4..:::.- .4...... XX4..4~:........
[4 .4: s t4.*t4~ r:~:K~ 22.2, '> A t~~qj ~ nrtwnwta..
45n~~ nvvvzna4wrrc~w


-'. "t ".':


'in


'1


stitut Tippenhau
1537 Rie Learre- #lMphos 3891
I* Admiwions aux BACCALAURBATf
WMtorique i Phi"o0ol
a. u... us li t


L'etabllsaeimnt-t doit peas ut e#s & aI diselpline, a a
celiente methoue d'enseigne inent, a ad bonne et lar.
ganisation. Pcnsionnat inwcf mpparable, Pension pour
tits de 5 a 12, Cours classique general, Levons part
res, Cours de Steno-Dactyio, Comptabilit6, Anglai"
pagnol, Ailemand, Pr6paration & l'Ecole de G6nme.
'&etablissement garanut tours sea course et fornaig
hommes forts ec conwcienti, ,ompetanta et courageuT
-ny ,_- > .|nllll l .- -<- --.. -a *,_ 1 '


; 1S l It g .
)imanniw. a 1- hcuresi
Mavrcelle Albani dans
L.A FE11MM ELA (' ROIA
v\'ec Hans Sc-,iettown
Itree 0.50.
8 heures 15
Louis, Lagu'uie flns
LA DAI.SEUSE ORCHIDEE
avec .ic irdo Certez.
Entr6e 0.50


- FAtELcSSE
DtBiluTE


*8s@


IE i


tAr-bderf,!sivtH165, o iaud#P8
-JLr


C


Derni6res Nouvelles du onde reues ce martin


Por COble. Radio et Correspondonce Arienne


LTA. i' 1 deput-&
Paiui Eiflw > p 'ii un lkil-au-
. (.id'hui. ,- aites (i'un coup
do poin ia n gre que lui
avail pol, ( uM n .picier, tandis
qu'il pr :-n itl un discours
pti tquoe en ax'ur d'un autre
candidate%


Ile partly paysan, qui C it ux
deux ont la majority au par-
lement, eurent refuse un vote
de confiance au Gouvernement
a I'occasion de sa politique fi-
nanciere. On s'attend g6nera-
lement h ce que le chef du par-
ui ouvrier, Nygaardsvold El-
t *i -L .... -" I. I -...... .. + i


x 4. be, sOll charge e ia consLtuL.
PARIS.- Des re6vlations tion du nouveau cabinet.
intcressantes concernant les y,
source don't le parlement LONDRES.--. Mrs. Barba-
francais tient ses informa- ra Hutton Mdivani a r6ve14
tions concernant PAllemagne que personnel element, elle con
onut et faites au cotrs de la sacre 50,000 dollars par an
derniere s&ance de la Commis aux oauvres de charity des E-
sion de l'Armiee de la Cham- tats-Unis.
bre. Le --PetitParisiens- rap- .........
porte qu'au course d'un ardent LONDRES.-- Par 158 voix
debat, le rapporteur de la centre 57, la Chambre des
`-Commission, M, Archimbaud, Communes a adopted le plan-du
a divulge quoe des precisions. Gouvernement britannique de
de son sensationnel rapport d6penser environ 16.60.000 i-
sur les demands d'armement vres sterling cette annee pour
allemandes, talent basees ses constructions navales.
lour la liuis grande parties sur L'ensemble du programme
-des ren eignements re-us par naval couitera 286.000.000.
I'intirmediaire de, lFambassa-. r .
(IdeC )aMitfl Tres surpis de MOSCOU.-On announce of.
cette 'velatioxi, le depute so- ficiellement que Joseph Stall-
cialiste Dormoy s'est eerie : ne, Seeretaire general du Bu-
On peut don dire que la Rus- reau Politique, accuejilera
SieSoviti nue est Iapprincipa- personnelleoent le capitaine
le responikile du project d'aug Anthony Eden, lord du sceau
-- entation de I? pride de privA, quand celui-ci viendra
servicemilitaire en France!i Moseou discuter les condi-'
xxx tions du maintien de la paix
:OSLO.- Comme on s'y fat- i:en Eurpe.
t"nait, MIowininkel,. ehef du .-
cabi liberal, a dem`rssionie, LAUSANNE.- On annon
:a;s que le.parti ouvrier et ce que le Prince Ananda,- Ago


de 11 anM, recemment procla-
me voi de Siam, continutra
ses etudes dans tn college p"i-
ve, en Suisse, pendant dtt:i-
nouvelles ann6es, avant de s'
rendre.dans son pays natal
pour y &tre couronne. Un group
pe d'officiers siamois est ve-
nu de Londres a Lausannek
pour lui rendre hommagev.

ROME.----- Les milieux rdi-
ploniatiques declarent que la
tension italo-ethiopienne n'sa
nullement diminu6, surtout a-
pres la nouvelle qu'un bateau
d'origine russe eat part dI lat
cete du Yemen avec 20.000 fu-
silh a la destination d thiopic.

NEW YORK.-- Prinm Car-
nera a battu Ray .mnpelletiere
par knock-out technique au
9eme round d'un match qui a
eu lieu au Madison-'Square
Garden. C'est Ie manager
d'Impelletiere qui a demanded
la suspension du combat.

WASHINGTON.-- Apirb,
deux mois de lutte, Ie Presi-
dent Roosevelt a eu gain de
cause en ce qui concern e
droit de fixer les salaireta
I'oceasion de son programme
de 4.880.000.000 de dollars. Le
Senat a rejet6 I'amendement
Me Carran par 40 voix contre
38, puis a adopt l'amende-
ment Russel par 83 voix con-


S1v 2-.


PA RIS.. i, ,a" r ant at-

SOen-ie Pmilimlr do 2 tw1 ai n1-1
T; "Ii ;C d9 fSC wII t\
li ii anpU 1.)il t r in 10 1
vI r- t Ira: evad6 Qln-1
$I(on. 1T 'outc's l10 IpltIL s 6vltient
)occidfl ,t' diIa-' d a i. l(. dU,'
.,,Lnc s. <-iT a .,' ..l-nd '.-
1u e 1i a n et. -de'S ,la q .uesii ,
"ioll "CC ,te' t .d< -( 10 Ce.e I' erleie
d, caon ian.ce. Lt, Premier'
Han,.iin ou vert la diScuL.sion
p'e, la lecture d'uine lung-ue
dec arat ion de {i0uvernemont,
Souii'nanut qu'eu r'aion ide la
(liminution des naissances
a}enrlant les annees de fuerro,
mn s attcnld e (tue lo nombtre
dos rocrues pendant les an-
nie. de 1986 a .1940 paese (e laI
inoyenne e d230100 n cnlle d(o
l .V000. I1 nest pas question
d'augmenter les effectifs,
mais de combier un vide par
une prolongation temporairl
du service nilitaire. Comme
on s'y attendait., Ie r6arme-
ment allem'arid a ete la pierce
oangulaire de I'argumentatlon
Kdio-Flandin. II a estime a
',480.000 le nomlrc des soldat.
allemands cantonnt. g dans les
casernes et immediatement
utilisables, sans computer le.
organizations semi-miliitaires,
contre lesquels la France te
pourrait dresser pro.ente-
ment que 278.000 hommines sur
le continent. D'apres des


i.lan. conni .s do tous, I'Alle
inatiune aurn ti mins 600.
I Mime.f-S af .a 1 imposition D
,.,r?' n :en c'cmren de 196t, alo
,,e ,'r lne franiale, avecft
.
20(S'.(I \,_ m-lto r2 l'insltintuth
clu ,'.r,,ice de :2 ann^. Uriels
U1 in gialit6 ..st inadlmil
m si IiuilibiO Ire a iI
etr, partilement rdtabiN
72.00U hoinnes q oi.':i
tiondlrair dans la mere-P"t
au lieu de lesaffecter eI
fense ode ]'empire ^}
En raison de ces eircot..
ce';, le Cabinet Flandinl
cid6 d'appliquer l'artitle
la loi de 1928, et d'lit
I augmentation du se6
litaire aux classes qu.mi
appelees sous les dr
jusqu'h 1939. Le s.
augmented de 6 moi
homes qui aurot.'C
(!U1nT le; easernes en
Le Ministre de la Gu

(roir suite en ..


A VIS

Un Nouyeau T .t.a
ra envbye gratuitt
demande, h toute pb
possedant pas le
eritu res. -
S'adresser A
SI fred PearceM t t
._. ,v


.4.
W$MWC~A1rrV .i~.


".4 ,
":.4
A


, I --


.- -t w In


~~ ~CY ~-~~II





AUX AMIS DE ST. JOSEPH

Le Ptre Sauveur remercie
les Paroissiens et amis de St.
Joseph qui ont fait des dons
pour -a kerme-se. Pour ter-
miner cotte belle journ&e de
fete patronale, iI les invite cor
dialement a se rend re h 6 heu-
res du soir an Pensionnat N.
D. du S. C. P la seance cine-
matographique; le film est duf
a la generosity de Taldy.
Pendant les intermedes,
consommations. rafraicbi'se-
ment s.
Entree 1 Gourde.
La Messe solennelle aura
lieu a 7 heures 1 -_ precise.

LES PARFUMS FORVIL &
DENTIFRICE DU Dr PTER-
RE sont toujours les meil-
leurs.
Pour les Comrmandes, voyez
;eorges Linstant de Pradines,
Agent pour Haiti.


:$


S r"- -,




Th;;~'i5;~; A1AI%~,l~4h~b M'~nk~W11 r~~Yr~\ jrzzzzz~i K JU 1<~;;~


SE NEW-OQRK,
'u I le 24 D&.,
le 2 Jan.,

venLura, le 8 Jan.,
le 15 Jan.,
oil, le 22 Jan.,
1, Te 29 Jan.,
enurat/le 5 Fev.,
le 13 Fev.,
fs auil, le 19 FWv.,
ab1, le e26 Fev.,
0ventutra, 5 Mars
le 12 Mars
aquiI, il e I19 Mars
tL.n lIe 26 Mars


LA
BAN


QUE


ARW VAGES A
1984, le 9
1984, le 17
1934, le 23
1934, le 30
19,6, le 7
1935, le 14
1935, le 20
1931 Ie 28
1935, le 3
1935, le 11
1935, le 18
1935, le 25.
1935, le 3
1935, le 11
1935, le 17
1935, le 25
19835, e 31


P-AU-PCE.


Dc.,
D6.,
Dbe.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev.,
Fev.,

Mars,
Mars,
Mars,
Mars,


19
lu






19.
19
19:


INAMA RAILROAD STEAMSHIp LINE,


JAS. H. C. VAN REED


3d4
)34
'$4
)85
;i:4


pI Line r avatage
y w-Y ork pour Port-au.
1 Mkndi, except6s le Ia.
di, le 4*ericembre, 1934;
Ahvier -1985, et S.S. zAN-

rt de Chismbre frigori.


M Connaissez-vous'exactement
Ma5l la place que la Loterie Natio-
)35; nale d'Haiti occupe dans 1Fe-
)85 conomie national?
iy\ Vous imaginez-vous qu'elle
.35 est un bastion avaigqe cotre
)35 le chtmag'e oui s'6ttid dte fa-
35 .on alarmante?.. .
035 Avez-vous ealcule que hm.
)3 IDoumse Mille Gourdes (d. Soun
o135 ler lros Lut. represenututa le
prix d(un pig.non'sIur rue'
SSavez-vous que D)eu: Cents
ptures ou soutlenA de faraile
gagnent leur vie at vendie ses
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
nl des mensuels auxfOeuvres sui-
vantes: Creche de Port-au-
Prince. DIamesi de St-Francgis
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoirf ct G4ograyhi
Sd'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tuaiite Scolaire.: du Bel-Air,
I Purt-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuv'te ,Jac, ei. C(..ollge N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecle dees
1Frres de !'IstructiMn Ch..-
teen nie. Cuap-H aitie n. (n ) :'x
}Pawi-.i:ia i. (. l. a Cure dic
Plaisa .un Fainfair: .vh i.--
ve.
Que six CUatiL.es- sculai.re.
I i rt n 1et^ ai Po't-a. Prin-
ce-, sul sun urnpte; qu'i ces


La. M"ahi'n 41x .y "omwnei a bit
tWle qu' etre roivemra n dans goutes les bpnes
merce de a place son rhm aux prix sui
e ,tolest la houteie 2 Gdes.
Lca, oue dOr 4 '
La tsebrve Spciale "
La Maison, prenant lea frais de livrai
le rhum doit O& wendu aumrne prix ei


LOTERIE NATIONAL


cantines deux cents petite
bouches y trouvent Quotidl n,
nement Un repas reconfortant
et que bien des families voisl-
nes pauvres y envoient, dis-
re temient, chercher un peu de
rnou rintu re?
Quciune septicine cantlie est
ct rjtenme aux t.Cayes?
Avz-vous pend auSSi quI C
e pai un Service de Publici-
tf ui Service dc leeilan, un
Ser icej deo Propagrnde: au-
a.in.t entreprise. hai iennes,
a la marche desquehles elle
contribue?
iP6pouiltle-vouJ de tout es-
prit de part pris et vous corn-
prendrez qu'elle constitute
une force et ujn prestige na-
tional.
Grace ) buut cela. pournluji
ne ii aecordf4vJus pas la
piret'c-ieue sur les. l}oterieLt exo
tiqucT? ZSurtou. ;:ie p.as un de
,es coupon, n1 r vnit? c vf hors
U it' L, .ic s: i -ucii adi
i UiV JU. : i.. sIuLMII i
.-queine:t u n n re L .
luia2 i'-t.-ii |: i- e A(laite !t- aini-

l jiatcLI ut *i .t titA. u-Rifhl
&our i1 ,itri. \a io l-
dHu Hiti


iiirt~74,ni1%


- a.-~~~a.~~'c pm- ..4."

d att-et


Plc de f'a Pa f


Rue Courbe et Rue du M agaQin de 'Elat


ACHAT D'ECAILLES DECARET, VIEIL OR, 1DIA,
MANTS, PERLERS T PIERIES PRECII RSE.. VI5-J]l
LES PIECES ARGENT ET OR. MONNAI F DTE TOt-
TES N>"TTn, lL'JITES, A DE1 PRIX ABSOLU.MENT
AVANTAGEUX.


: < sgl acu re s I" p uO aores
et les plus deonomiquef.qn
i IWME GLACSM
c SUPS*LATIVR*
1 U-n product nouveau, qui no
le cide en rien aux meilleurtm
wnrrqueI des Pays d'Europe
ou d Amerique est offert au
public haitiet par IlTsAe A
G bact de Port-au-Prin.t Ois'.
Ste ecttte deliceuse evr.me. et
x a..s .erez convainLs.
Faitet une agr&able swrpni-
be p votre famille en appo.r-
tant de Ia Creime Gladee Sn-
perlative. pour le aesserat.....
Tous en raffollent.
ENTREPOT
FIIGORiFIQU#
Nos chambres fraides ont
(et recemment mises A point
e t pvtuvent recevoir n'impot
rquelle qua'titt de viande, d
poisons, de I g u m e de
fruits, etc.
I e Public est cordialcemrnt
- iuvit6 A visiter iotre usijw at
a inspector nos modtlels de
glacieres et dce &rbetinres
dans note salle de vente.
Consommer de la give..
c'est fire ide eonourie.


MAISO.' A. (C C1ciGCFFIE5

StablLie -uLr cet te place ye
faIt p. de Crch.Mes. li in-
vite b :Jnatieur5 s t \vit- a
g'ustev ic-s vxeeiliets pYouivs
die a ,1Maison Si z, frires,
Elie recevra oienttit du
Shattau Laflite e.'a.ntelo-p,
dte Saucere4 d.te i nc.mipa-
rablies Rt'oo-es et tous Ies
presentation dule hb nia ta-
Ae,
AtNI.- le il ou jours aiIablo.


A VIS
Un o s el0sIll pIur vOui
Messieurs Li no stfitt pas
faire vias_ -osL:-n .,, ii {iaut
aussi A-voir 'ni bon tai e.r
Pierre t'ol's

Tailleur

Xkngle des Ruies du (i cnrTe t
Bonne-Foi


[ la


L*r4Y;IL--'" 4- ~ -4--- n&.q-l-&ssafttt&.wJD..AU i~M1tawgw*~he~w~wqmt "--ttt'L.l4Er -"--* ---


i es i


- e esi

)enrl.


VIIl


SAVON CAIP ()UC


It ltlthuM- a s t' a Lmd ,s4t, L4v t p i 6IstCtn lC
.:. A.n s : p ts. w Tr4adw Co. SA., Pu au.uPTl .. -. :
0-


il4
I
I.

I

I ,,


-tde (err to




C'est ce qul I
e ou te


"- : : "-." ": : e t


s


reunissan


.SOH 1. .....1 c
irs.

fai son a romhe


V ine i Gace i

enveilanle dies
mnaifts de com. Fabrication de g l a ea de
vants: ... milleure quality.
Livraison rapid effeetuke
qtwotidiennement par nos ca
mions points en blane daMw
toutes les directions de Port-
au-Prince et de P6tIon-Ville.
'son a sa charge, GLACIERES
?n province. Nous avons toujoura en
main les derniers modules 4e
lacieres en aeier a partir de
DUftIT| l 2s 5.o00 et atllesusvealdabiW.
DIlHAlT I avee faeit'es de payment.
m ,m ,m ': .. n I na


'i^


4 I/oflqtwrw-


4 ~ ~ 1rr


CONSTRUCTION SOLID
Pierfa pr pierre, etage paot egea, 616Ave
>ur ;e roc e Isolide edifice. La Bagout)
Royale a mont6 oansi, d'aowie en anftle.
So stcbiliU6 prouvee explique to position
qu'ehi occupy pormi lie plus grande
*ititutiont bancairas du monde enter.


RO YALE


fCU CANADA


I if. e se s .e

S variC e: .qatines


t les


lomparez-


--~~ -~~~~ ~~-~~~~~-- ~-~~~~~~~~~~~-~~~~~~~---~~~~~~~--~~~~~~~ ~


I--r


~p\r-rrr~---rmrp~C~c~p~glgg~g~s~~


I


nlun.l"""~nrr


~1~


--- -


Tw --





: i;


...........
m M
..............
.............
. ............ .............
.. ........................
......... .
.......... ......... .. .....


.. . .. ... ..


--- -----------


-- -- .. .. .. .


B









t*iloaSlm fportw fleet do m
gasoolh pour parcourir 2400 Paluse
o I' .: .: ::. : : :" :, ::,: :.:::. V : : : ;V .i ..


opoi, ne .lo, permettant de
re,&Atr gradillement IP ge-
du service militairte jpqu &
20 asIs, t augmentant le noma
bre des soldats professionnels.
En i'tIanibre. de conclusion,
Plandin a dit quo les:mesu.%
elp,.pojetees ont pour unique
1 At' do maintenir pendant les
m2nees' preuses> les forces
do'0ines par le service dMun an.
II a ijout6 qu'fl n'a jamais
con'fondu la question des ef-
fectifs avec celle de la ddfen-
: se rationale.

A. I Deux ameriamins,
.% t -Mme. Robert Gordon
Switk, seront juges anu com-
mentcement d'Avril, avec 30
autres individus pour espion-
nage aiu profit des Soviets.
S o C xxx
LONDRES.- Le < Exp r s> rapporte que Steve
Hamnas -a regu une lesion de
I'epine dorsale au course deo
son mItch h Hambourg avee
Max Schmelling.
P EftLIN.-- Commentant le
dernier discourse de Flandin,
les- agencies de press semi-of-
fiie6Hes allemandes d6clarent
qfe m&me si le premier minis-
t'e franclis modere son lan-
g.age en justifiant. le nouveau
rar-mement frangais, cette
.juficatir,,n, base unique-
nr-nt iln: les initiatives de
l'A2Ieiiagne, ne peut etre ac-
(eptceo-ssns quelques rectifica-
ti- disant que les me-
,, Ilteaution de nature
1 mi ie p1.ises par l'AlIema-
nrie -:t des actes unilate6-
'taiuxt contraire@ aux dispo-
sit, ions du trait' de Versail-
les. Flandini ne revele pas les
vraies causes qui ont conduit
fatalemient I'Allemague a
prendre position en faveur du I
dedasmement unilateral, Ces
causes plus importantes, ajou
tent-eles, sent cue des etats
fo':temewnt armin6s, au lieu de
remplii'- leur obligation de
desarmer actuellement, ont
augment les forces de eom-
bat.de leurs armees outre me-
suie, specialement en ee qui
concern I'6equipement tech-
nique. Si done le Premier
Franiais )parle dos ancient
espoirs qu'avant la pdrinode de
diminution du contingent an-
nuel des rec r'ues, la limitation


ou .la reduction des arme-
nIehnti auraint pu se fair
pa> eie gnanisations interna-
titnaoe, 11 oublie de mention- f
,ntr A cette occasion les points
faibles de son' argumentation,
en cc qui concern les troupes
que la France a ia sa disposi-.
tion. En redant l'Allemgne
responsible des measures mi-
litaires franwaises, et en di-
.aht que son pays ne saurait
jouer le rile de P'agresseur, le
Premier Flandirtn ne fait au-
oune a suion aux armies' d.
allies de la France, ni des si-
gcht aires du traits de Locar-
no. Pour des raison simiiairss,
il c'apas dit mot de I'augmen-
tation de Farmee russe, evi-
tant par ainsi de presenter a
:so iiauditoire la vraie propor-
.....- tion numteriquede l a France
et doses .dversaires en cas de
conflict. Devant cette interpre-
tation unilat rale des choses,
on It' e t.nuI quand Flandin
pare cle-s 4 invasions subieS
par la Frace, au course do dor-:
dier ile. e- rema s iues
dtc'cc gen:, ne '.,ort jat; :de
indices d'objectivite encoura.
giants. de la part de la Fran-
Sce, aU seull .de (dliSUSSionI
qui. .apres tout, sont censees
devoir attdnuer Ia tenisibonai-

.OA -LAND,I4.-: Lo e avais
tmps a fait ri'nvore.r -1e vol
': d e&sai de I aeroplane a con-


i imle et arriver jusqu'A Ho-. lieuntet
Wrftlll toAla


I


xxx
PARIS.- Le leader social.
liste LAon Blupn s'est oppose
6nergiquement aux projects
militaires du cabinet. I a
rappelS que le Gouvernement,
pour justifier le credit de 7
milliards necessaire aux for-
tifications de la frontibre, a-
vait dit qu'ils eviteraient la
necessity de prolonger le sera
vice militaire. Prisentement,
on reclame des homes pour
garnir ces memes fortitieca-
tions. I] a dit que la dImrinu- I
tion du nombre des fecrues
pendant les"tannees creusess
ne sera pas/de 50, mais de 25
o/o. II a termin en declarant
que Ie but de PEtat-Major est
de plans napoleoniens d'a-
gression>, de er6er une arm6e
de professionnels a long ser-
vice.

GENEVE.- De-sesperant
de donner une solution au dif-
f&rend entire la Bolivie et le
Paraguay, Ie Comite du Cha-
co de la S. D. N. a accepted
vendredi la recommendation
que Ie Conseil convoque le 20
Mai une reunion de 'assem-
blee gendrale, qui tranchera
le diff&'end.. |
.


COUPE






prochain sur les courts du
Tennis Club de Port-au-Prin-
ce.
Les inscriptions seront re-
ques au local du Tennis Club
jusqu'au 12 Avril prochain de
4 A 6 hs. p. m. Et te tirage au
sort sera fait le Dimanche sui-
vant, A a PHtel Communal par
le Magistrat.
Le cout de l'inscription est
de deux dollars pour les mem-
bres des Clubs organises et de
trois dollars pour tout autre
participant. Cette valeur doit
'tre versme au moment de l'ins
cription.
Les Balles <(Slazengers* se-
ront employees cette annee.
Tous les participants rece-
vront une copie des regle-
ments econditionnant le tour-
noi.
Port-au-Prince, le 15 Mars
1985.


Le Comite du Tennis
de Port-aitPrince.


Club


ROGIAIMM
^.^M ll" a *


PI fte lh


1.- 1984 -. arche militai-
re dedi6e iA S;. Stenio Vin-
cent, Preside d'Haiti par
Luc Jn-Bapti e.
2.- La blon doree mor.
ceau 616gant pi r R. Eilenbert.
3.- Barbie' de Sville --
ouverture par ossini.L
4.- Referendum merin-
gue earnavalesque par A. Val-
Cin.
5-'- Hylda Polka olo
pour cornet do Reynaud -
execut6ee par. le soliste Hu-
bert Francois,
6.- Cherisson la vie val-
se par Jos. Strauss.
7.- Gracieuse -- twos step
par 0. Jeanty.
8.- Doubl6 qa... nicesst?
meringue par Louui C. Mai-
gnan.
Dessalinienne.


U.S.S.-FdF.A .
Charapionnat de football

Samedi, match de 2it.m Ca-
tegorie.
[ Entree general G. 020 ('t.
F Dimanche 16,Imatch de l .e
Categorie.
Pelouse Est... G. 0.25
Pelouse d'Honn- rn .. 0.50
Voitures ............. .. 050
Ces deux jours. i! v aura
belle lutte entire le Fertiere et
le Club Sportif des Jeunes.
Doc Pasquel p :, t en Core
de triompher (e cou nc-
rent.





Le Vapeur PASTORES
Voy. 39 S. B. partira de New
York le 14 Mars 1935, directe-
ment pour Port au Prince oti
il est attend le 18 Mars 1935,
en route le mr-4 e jour & 4 hs.
de Papres-midi pour Kings-
ton Ja., Puerto Colombia,
Cartagena et Cristobal C. Z.,
pregnant fret,' passagers et
malle.
W. S. BLEO.,
Agnt. G6neras
ON D0MANDE?


iun bon gareon de cafe, avec
les meilleures r6ftrences, par-
lant anglais et'frangais.
S'adresser au restaurant.
' Mars, A M. Fritz Rosenber.


A0


'"'1


/V



~'~1

'-I


182R 8UN8 W'IRLIW

*, ~- PRTA -A"NC "i-


LIVRES SUR LE PSYCHlISME, MA
OCCULTISM?, etc...

H. Durville -- Cours d'influence personnelle.:
Magntisme per el .... ......
Atkinson Le secret de la memoire *..... ,
Michaud Pour vivre vieux ....... .......
Delattre Commnent obtenir beauty, force,
H. Durville Le magnytistre en justice... ,.,
Alien La putssance de la pensee ....... ..
Flambart .kmoire sur l'astrologie scienti
H. Durville As maladies de a volont....
Le: r-egard mafneique .........
Le psychisme .. .......... ... .......
Les actions psyichiues a distance.,,.
IBricaud Preniers helments d'occultisme .
Cclantl Pour wdevemr phsiosnomiste ..'...
Dr. Faremnwn Pour corriger l'enfant de ses d i
H. Durrille La suggestion dans l'education

LIVES SI'R L'ESPIONNAGE .

Bardanne Mile. Doklor entire la France.
Le lgiwonaire es;ion
de Pourourville A-29. age-7 t secret
Gusthal Les hKro, sons gir ire du 2erme bureau .
Mortune Douaniers en mi sion
Au poleau
Un hiros: Pierre Godart
Migot L'espionne an dian ant rose
Elsa Nile de Prus e
Yrondy De la cocaine.. aux gaz!!!
etc. etc. ..

GRANVDE BIBLIOTHEQUE DE LOCATION




.4










*)% 4' ,d. & f j;;.',3


L'ordonnance par excellence
h suivre au voucher du soleil
Au coucher du soleil, wprbs une journ&h d
trt.vail asidu ou d'exercice violent, I'ordon-
nonce la plus refraichissante eat in grand
verre de White Hforse Whisky h I'eau de
soda fruppee.
Le White Hlorse Whiky oupprime la fatigue
ae ressu"cite I'Energie ianguissante. Sea quaIl
its r6paratricrs er sa valer ditgestive son.
bien connues des ;pOrtsmen dane 0on pay,
d'arigiae ainsi qut l'f6tranger.



M HISE
,W '- I


i*W'~A-St.wc~4t ~ ~ ~'7' -. %2. .' -- '.
A-"-. ~


I Moy rapide'avr des denets t
S ancheur elatante, un sourire
c d 2nt v Kolynos. V
1 Oile rapidity ti9teCKtnuA.
-blancheur et cet cee0 t t ..
n ~ta niroz tant chi leS au
:. vorrnz quo Kolynf l _E W
dents cornmne aucutnt
trez qu'en un r3t l
dentR doviendront 40
n nancea plus b .nvche
C< L YNOS
-: ---------------- "*i.f m


4


"A j


Ma.IPI"Bd"l(%f( isRiww^'il


/ : :.. 4':: .
----------.-.. / .
--- ....- 00 -


is~uva~L~,~,;~"'et''J4r~"L~


I


S-f .:


S. : : : :