<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02385
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 14, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02385

Full Text






lVT'E ;N R EN': "8..

S. QUOTIDIE.N rFNei m


2:% _T ,,**< **.* *",*--.T 'w* w <4t i,
' :'.. .* '- I: 'w i~

. n ANNEgl
*/~: v *
.:.....,.m* n

VAG-


Ii


'efl a, ^.= 3 ,,_.o.--*,- .S4-4n,-- m ,-,f K.f .... *t*A- '" ,I" A"tr S* t 4, -. r f.pa-, z -- 4


POll~MT~. AtJ.PR1N~C ~ t


BAITO


I


JEUDI 14 MARS 1935


No. 13543


4A.IA b-iA IP .-f r --


IA QUESTION
ACffELLE

( .rWeir no. d'hier)
II --


.-Cncernant i. figue-banane,
as disions, o notre f&dito-
n de mercredi 13 et., que la
-stion se Iose pour nous
',voir recourse a cette nou-
rlle denr.e pour diversifier
tugmenter notre produc-
o deportation, en vue de
tirer a insutfisance calami-
eu:e de r.os revenues, du fait
Siadimrinution de notre eaf6.
IN.ous al'ins aujourd'hui
i- qNuels sont les moyens pra
iques a employer pour obte-
r, immrdiaiemeni, des re-
rg:tsF efficaces capable de
gittliner I'n arret dans la
isse con'ti..te do nos reve-
La premier: chose a rendre
sbible est, non seulement
evisager la mraise en valeur
ks grandes proprietes, mais
nsi Putilisation de toutes
e proprietes rurates, quel-
!i que soit leur surperficie,
oyennant que ces proprietes
ient de bones terres ara-
e u O- amendables. Les
rands proprietaires, oU-
at avoir eertame faSilites>
e Ila: Standard Fruit Cy
mur la mise en valeur de
mrt domnains;, sauront tou-
urs s'arrany er pour tirer
iWfit de leur nouvelle situa-
.es paysans, uu contraire,
vront avoir toute la sollici-
~de de PEtat, afin que les
nhfaits de cte nouvelle ere
Ie0omique pui.ssent pfnitrer
Stous les foyers ruraux.
Quelle devra 5tre cette sol-
idiude?
oijmment devra agir FEtat
our arriver i des rfsultatsa
ati ues?
StLe Gouvernement dispose
rn du S. N. P. A., mais I'&
tnajor du Service de V Ex-
..ion Agricole est insuffi-
t pour quae .on action a'"-
e toute la R6publique.
iA son lumineux rapport,
^lAgronome en Chef a su
~ter Pattention g6nerale
.u la grande etendue de ter-
itoire quo doit desservir un
gen~t Agricole. Cet 4tat-ma-
0r est done insuffisant, sur-
Mqu'il ne ^nir, en vllesse, une sec-
iOn rural qu nd lea dimons.
tIOflj% vueat que les A-
ts s'arrittent pour instrui-
,,e paysan producteur.


' flaudra ailors une bonne
de de Monidtorss com-
6 d'honnIes intelligent
de bone foi qui, loyale-
t, honntement iitieront
h tant l'art de produire
t nte Standard de digywe
nisation de cette bri-
'est pas chose impossi-
ti difficile. Un Agronome
Se un court space de
Pa avec des demonstra-
ang les champs, initier
O fnes aux secrets de
ture tropical en g&e
S a ceui de la culture
dea figue-banane,
g$ cours sommaires
iNes. eOS Agents sup-.
^. aelseraient envoys


SENATE


SESSION
EXTRAORDINAIRE
(SMnce du Jeudi 14 Mars)


Le Senateur Louis S. Zephi-
rin preside la seance.
Les Secretaires d'Etat Chai-
telain et Liautaud sont au
bane de FEx6eutif. Le pre-
mier Secretaire Redacteur
donne lecture d'un proces-
verbal qui est sanctionn6. Les
diff6rentes uieces de la cor-
respondance sont blues. Le
ministry de l'Agriculture, a-
pres un expose clair et precis
des circonstances qui ont mo-
tiv6 la passation du contract
de la figue-bannae, en depose
la loi de sanction, pour la-
quelle il obtient I'urgence et
le vote immediat. Le public
manifesto sa satisfaction de
voir le S"nat considered avec
tant d'empressement cette so-
lution de la cruise 6conomique
qui &treint le Pays.
Le Ministre remereie l'As-
semblee et demand, ensulte,
la permission de se retire,
Aucun rapport n'6tant pret,
i'ordre du jour de la prochai-
ne sance est arrete, et la pre-
sente, levee.
xxx
Dans ie compete rendu de la
s danee du 13 Mars de la Charm
bre des Deputes public, hier,
dams nos colonnes, et, relati-
vement au passage (4mrne. pa-
ragraphe) oU le D6pute
Edounad Piou souligne la (dif-
ference exist.an entire i'atti-
tude du Chef de i'Etat et cell
du Miniist'e, lire: it qui 411 ne
manque que le fouet et la bet-
Le...>; au lieu d&: auquel, ete.


A L'ATTETION
DES JUGES DE PAIX

Nous avon&s u derniere-
ment a signaler une sort
d'exploitation ishagin&e par
certain individips, dans le
but de se faire d6dommager
par des pretendug agresseurs,
meme quand ceux-ci sont les
gens les plus fraisib!es du
monde.--- L'honufable Juge
Deverson, du Tribunal de
IPix de Ia Sectidn Nord, eut
tout r6cemment A decouvrir
caLtt mnaTneuvre ibhdelicate, et
iL deoouter tout implement
de ses pr6tentions injustifiees
'un ,oi-disant victim de voices
de fait:z, magr4 l es t6moins
stipendies qu'il traina apres
lui
Nous venons encore aujour-
d'hui mettre nos honorables
Juges de Paix en garde con-
tre cette honteu4 exploita-
tion d'une categorie de faux-
plaignants- Certes, i nest pas
permits d'exercer des acts de
violence inutiles centre le
plus humble citoyen. Mais
lorsqu'un coquin, sans mo-
tif aucun, essaye de surpren-
dre la bonne foi d'un Juge,
en se faisant passer fausse-
ment comnme victim, il im-
portEt tout d'abord, de veri-
tier i'exactitude de ses allhga-
tion4, avant de statuer sur sa
plaints
L al > ant nombreux o0
d'audacioux voleurs prennent
une attitude de victim.


LE CONTRACT DE LA
BANQUE DEVANT
LE SENATE


La Commission Speciale du
Snuat, charge d'examriner le
(Contrat de rachat de la Ban-
que Nationale de la R6publi-
ul d'Hiti Cs'est reunie hier


I


A PROPO


IS NOUVELES BREVES
DI'EENDIES it


.-M-- v^H

Notre confrr"e dHaiti-Jouw^
nals a public, avant hier, au
sujet des incendies de la veil-
le, des informations qui eon-
tiennent quelques inexactitu.
des.
Nous nous empresions de
les reliever, car elis sont de
nature a dprecier 1'activite I
et la diligence de nos pom-
piers,
Tout d'abord, ceux-ci ne
sont pas arrives aL Petionville
avee une demi-heure de re-
tard, Evidemment, its ne se
sent pas transports sur les
Heux aussi rapidement que si
le sinistre avait clate a
Port-au-Prince. Mais cela
s'explique par la distance
d'abord, et ensuite par le fait
qu'en cas d'incendie en dehors
de la ville, les Pompiers doi.
vent obtenir 'autorisation du
D4pt. de PIntvrieur avant de
se dbplacer.
En ce qui concern le deu-
xieme sinistre, commence 10
minutes apres le premier, les
flames n ont pas te .teintes
avant I'arrivee des pompiers,
mais bien par ces derniers
eux-memes, en presence du
Sous-Chef de la Police, arri-i
[v6 I'Avenue des Palmiste6I
Sen mvme temps qu'eux.
Ces rectifications peuvent i
paraitre minutieuses, mais
oin n'est petit dans un servi-
ce bien organism, et on corn-
prend que nos pompiers, m& -
ticuleux dans Vexercice de
leurs fonctions, le soient auRsi
quand iI s'agit en iomme de
ie ur reputat ion.
*


-- -.-,-.--- i- apres-midi au local du Grand LE LEADER xxx
Corps, et a constitute son bu- PORTO-RICAIN" Un bateau japonai, a em-
M. SAMSON MOMPOINT reau, avec pour Prsident, le PEREDA j barqu4 hier 1 Port-au-Prince
Senateur Florian Alfred et 1.000 seas de coton.
Prfet du NoardEst pour Rapporteur, kl Senateur Nous avons requ hier apr&3- xxx
Marceau Desinor. midi la visit du Professeur Contrairement i notre re
Nous avons recu la visited, Irnmediatement Ia Commis- Pereda, le grand leader poi- center information, fiffaire
ce matin, do notre honorbtie si. en rr sence du Ministre I tique porto-ricain, don't la fa- i.gros n'a pas encore reu do
ani Samgon Mompoint, qui des Finances. entama I'tude m.eue greve de Ia fair pour solution dinntive.
vient d'etre nommn Prefet does de ce project de rachat, qui empecher que son pays no de-
Arrondissements de Valliere, nest autre que celui soumis vint un tat de tUnion Etoi-
Fort-Liberte et Trou. Nous au mois d'Aout de I 'annee der- 6Ie et pour obtenir indepen-
avons fet tres touch de cette niure a la sanction legislative, dance porto-ricamine a eu, iI UN JOURNALISTE
visit et nous souhaitons A et qui fut d'abord vot6 par Ia y a quelque temps, un reten- AL tLMA NDSNOUS VISTE
notre ami un agriable sejour Chambre des IDdputs avee tissement mondial.
a Port-au-Prince et une frue- de modification, et t ueus hsoge. au at. eutions, le Prof. Pereda, qu r nidi la visit d un ju' -nate
jouit d'une popularity immen- allemnnd, M, Rudo1 .Aeobs,
----.M-.-i----- ..dans le voisine, a du 'ex-. representant du Volkischer
en diff6rentes directions o 0u tioP pour ne pas avoir re- atrier. II a dejh visit Sto. Beobachterx, de BBerin, qui
ils rSepteraient 11a ruraux aeour, a des eMonitors) etran- Iomugo ou,- a en juger par est en tran de fair. n wya-
ce qu'ils auront appris.I gers. L'emploi de ces derniers des deoupures de journaux ge professionne datn, note
SempeCherait I'enr&lement de que nous avons sous les yeux. pnays Arn, en Haiti depuis
Programme des ous beaujcop d 'units sociales i a regiu un aceueil enthou- iune huita'ne. il a dja fait
smmaires : haietw" nes de bonne volont6 siaste de elite intellectuelle plusieurs Pexurysions, notam-
1...-- Choix des terrains qui souffrent faute d'emploi et du people tout entier. ment celle de Kenscoff, qui a
2 Comment rover' utrter- et qui ne demanderaient pas Nowu sommes certain enchant&. II compete vo-ager
rain fatig i mieux que de contribuer au qu'Haiti aussi s'honorera er dans F int.riour du pys pen-
.- Labour f dlveloppement des nomvelles accueillant come il le meri- dant environ trow moi. et
4, Choix des dragons richesses. to ce champion et ec martyr s'iintresse beaucoup A nos lies
5.- Plantation Nous continuarons en d'au- d'une noble cause. | adjacentes.,
6.- Drainage tries articles apporter notre Nous ouhdtcms b mne be-
6..-- Drainage b tres ate --eme-e M. Jacob's,( u nous a
7- Irrigation fail ntribution pour la so- ''-"r |ogne a AL Jacobs, Tous a
deo 1 n Poand problp -U etepresent4 par notre ami
8.- Soins culturaux d'une ba- jution de ce grand problem Srop Day Jean Fouchard
naneraic de production national et .ntre la ip ea ouchard.
naneraie "*- k^<. d ^^ A*^I < <& iA tre M sIa. t K O .M.....-.*,
9.- Recolte flAous donnerons, s'il y a lieu le fESS s DR- REQUI-f
10.- Soins pour le transfer. developpement :comptet du. .MES SE |.. F .
Ce petit programme ne prI- cour5 sommaire pour la Bri. ..... .
Une messe Mora ehartite I
sente aucune difficult et un gae agricole ,aT rO Mr 8e ; Rh vendrodi 22 Mars 6J 8heure'
home do moyenne intelligen- Cla S'impOSe en ce mo A du martin, e n mmoi dA- .
ce peut facilement se l'assi- omnt toutes.ls acti es ::: : :: : : ...: : i2 tu -" c.mm .... ...
Miler. sot d ir i..s vers ia culture d n S*w t, rocommant--i. par
TTm r s -ns d *- : I n M *-.- .*'. *.' ...... p.pr.... ... ... .. .- .....t .... .. s-... *t .i ... ...... .: ..M .... ::
aimvnltuiI do os produit f tout pa- M. Fr.denque Carrenard.
itionr et notes ln trrouvon U tulee aree.e a ue- Fir' r nrs t i. fimille et les amis y sont
O.SSb,.que cette seple solu a. ucn.o.:tn.denre-al.vatrice.. .. u.E... res.....ETh.rdt.te.Nou...t....v s..-


%LAI OhmSW AMN"
Lao

Les lions dont noux avions
annonc6 la prochaine miae en
vente 4 Port-au-Prince ont dQ
etre abattus 4t L4&gino.
Dans to Nord, ihabit.ation
Bayeux ai eit mise 5Ous se-
questre sur la demand d'un
actionnaire de la ti Sugar Co-'
Les ares en ciment cute-
nant la couple principal de
Pabside de la Cathedrale du
Cap-Haitien out ete coulCs en
19 heures de travail ininter-
rompu. 300 homes distribu6s
en equipes se relayant routes
les 6 heures out travaill6 sur
60 metres cubes de beton ia 60
pieds de hauteur.
Un champpionnat de tennis
a 4te org:unise au Cap--Hai-
tien.
Ne pouvant s'acheter un ca-
mion a detritu la (Cotmw-
n d'Aquin ezt fort embarram
see dopuis que Ic S. d'HJ lui
remis & soin de la tuilette de'
rues.
Le mauvais temps, n empe-
che urn bateau de la: Standard
Fruit d'embarquer aux Cayes
un chargement de !ig-ueba-
nanes qui 'attendait chez
Bonnetil Frbres. Perte sche
pour la Compagnie, les bana-
nes ayant du eire vendues a
vii prix ou donuce aux pau-
vres.

On a arr-t& au Car6nage du
Cap-Haitien huit mnttclots am-
tlaia et un rinomme Waita qui
dbarqudr in: en contrebande
du sl et des lanmibis provenant
des lies Turques.


I



1








N, .



.L Nouvel1ste.> d6 s~medi'
a annon 'altarisnite istro.
du/,tion du charangon mext.'
c in.,h Saint-Louis. W....., .d.. I
Sl le fait est vral, i n est

charanpon rAeut a'y transpor.
t \+; ..A_ e n .. que.A e-:
piL Nioques mofiste dcharahh-.
on vt t rd harane Jaon mel.x




es secoi faires en Haiti-' s

affam ci de g-ageiqu de nou-
chaux rahamps:ut simple mtranpi-
fpstation deque instin e chaon i




on rvation Linsec rte, en Jaeme d
pQuandit, terrible puverceur phi
consomr a diest ruction upas



e Li onna it q pu! ah reas le'
ftes secp ondaires en Haitie-il







-est obTigo. sor s pei od'utes


f--estation dit I crtoincte cau-


a on. Lineete, en ......

picnt, pe nt C ( Cuba pi-
sicurs km.: i1 nest done pas














ifi "in '" :c.> ,. "" n i ~ a.l ctr e J ,c-
o ;u^ p uad6 quo Ic cha-










I
--e L'< '- x 0 1 AsPOqul aJ
ir in dL4 Q'aIno-



nts (9 A s"nia nAs
-v, : 't'-. int 0, ub a
Ks4true K i t Clj ti o d'en




' ; L BD i
p c;]j ... ,j l It: id

oT st .1, ~ T. .110




lnstruite des q.ueS.ions l'en-
to1Io .IgeO p2- i, qu- II fau-


drail, tout :utuo cen trees.
occupy p- i c ..ameo: un
0i0012j)0; w' aC (r, cfjO, UT" a
long' C, loni .i. e.- 1ch-ni-
e10ns, J- cro-s a .. ne. les
mesi'eu .c Q a taine qui
op-t ,n prine pe .pophylc-
'piw r on; p 'us i aplca'
tin u fu1. un 1 iSecte. nuisi-
bl a ,non-scuierrtn putnetr
dans.un pay.; mai y a dtja
caus4 des pertes consridea-
Iles. II fa, .p: ut, attaquer
(de front l'in'iac s.o oin leni-Te-
poisoniant, soiLt Ln lfarnant
par la destruction iL ch1mp1
Iln tQtd.ictialI co'i- a h]v dp nou-
les, p! tatio SCtc. _J :aei. :
ja cSa dfo pT r'h O dans
uni .-cIc ( { IY.r 'ties qu_ jc pn-
111i0" (Il.S (1.., i on,: ti:flnc


tlrOfloiDiL$ -- 1e poison;'s (qrl
cVutlt tnY' eeht cher.Li
lt!hok .cu"atove qui con.-
vien- e .mieiux Haiti est 14,
- destruction momentanee des-
champs .par Fincineration:
Cette methode a et6 employee
avc 'suces darns des pays plus
avance6set eplu riches que I'
notre,"aoPU !'on fabrique. ces,
p&isons "i se vondent"i meilk.
t e1 lcm r-i 6. "
1i -on.-tiet fort fa la'pro-
hyIaxie ellel doi"t :eonsister,
da ns la- destruction d-td
champs non 'encore infest" s
mais qui sont de belles proies
et d'excellents milieuiut ppa-
gateurs. Si Ie eharangon m ,
xicain j'est .pas tnu n ,te'
p -t pr-l 'appliea4ton i le e- ,
-sures drastiqies, r6volutib -
nairesl- tf'utU ddse&pi6to: dWt
sdrt-'du i6toh s6leetionn&" 4or
bes-Barker NottP)i lf dej
productionranfiai t1etrZu


* : .


.dM P~r'fbA ..l~j*~d~~TS~C1r'urrrr ~" t .*.


plae6 par le caf6 des colonies:..
frangaises. II rest la figue-"
a.#nu equi. a: 3 grands eanne-
mis egntrIlant sa production:
les ftcrts vents, le.osmopoiU-
tea saedidus German et le mal
deo .Manama qui :n!existe pas
encore cliezs nous. a.'tat viru-
lent et qui n'attaque :que 19
dPoban.. ou grosse bo6te>e. Le
$rnaPiW'A disease> a caus6 de
e 4'roin a-ges ai la Jamai-
que qui nest pas tres loin de
nous...
Vite, au, secours du coton
Sieationk! !
: -
: R. Ch,.LASSEGUE,

..... Agronome (41')E.C.A.
e- -' -- ---- a


Le Vapeur COLOMBIA
Voy. 40 N. B. de retour des
ports Colombiens, de Cristo-
bal C. Z., de Kingston Ja,, est
attend a Port au Prince le
14 Mars 1935, en route te m&-
me jotir 2 hrs. de I'aprs-mi-
-di pour New Yor'k, pregnant
ftrt issage.rs et male.
SL- Vapeur PASTORES
Voy,.,S. 1,. paftira de New
Youh Iei4 3Ati rs 1935, diredtce-
ment pour Port au Princee oft
il est attend le 18 Mars 1935,
en ruute L m&:nme- jour a0 4 hs.
de 'ap.rAs-idi pour Kings-
ton ,Ja., Puerto Colombia,
Car a:ena ,. Cisto.bal C( Z.,

BA TEAt TO'P()CRIST t
L'E Lan ,C TIine,
venant de Miami aLtendu le 1
Mlars I o,e5, e roule pom-
Kin}2>to0 ;: di:rnfi I.30 p.m.

s.1 ntI.


A VIS IMPORTANT

Mme. Jeanne Beaufrand,
mnciennmeproprietaire de 'PH6-
tel du Quai, announce sa bien-
veillante clientele, tant de la
Capitale que-de Ia Province,
que I'H6teI du Quai est trans-
f6re6 a l'H6tel Espana (bas rue
des Miracles)..
Toujours meme soin irr6-
prochable, meme comfort re-
commandable, au, prix modi-
que d'ua dollar par jour.

Dr .'. HIPPOLYTE
SDeLntiste.
Turgeau non loin doe lH6tel
S.Sans Souei.
Icures tde Cowultalions
N1 Mutin .6a8
SPir 2a ,


tI~E NOUVMAMIStW*


4 HPA I


HODI NE .
S "USINES DU RHONE"
SPRODUIT FRAN4AIS -
soulage rapldoment
" /'^V ,tout s douleur


Lb4


COmprlm6b
Etul


Pure,
sans goat aside
sans amertume,
N'irrite pas I'estomacv
Ne fatigue pas. le.rin
S0 gr, 50 Toe do 20 comprim6s
aluminium de 4 emp m! "


i


* 44


-urt1.,nc s.trtt2a llJAl.#l(


jl


Devebez votre pro~re Cmrptable en ouvrant ua
Obmptle de Gbque a at Banque Nationale di la
R6publ',us d'Haiti


= - "- - -- ..- -

LE COLLEGE MODERNE
Exterwna-intcrnat Directeur : Ernst Alcirmlor
Avenue John Brown Licencie en Droit
P whone : 20 Avocal.

Est I'Ecole S. v.i-i;' :i, ale d'erseignement classique
ou vous de:z r ,. tenants si vous voulez eulr don-
ner une irin ..: r .iilc t Ce.iciente nvee tou. les avan-
tages voulue.
Les petit-: .;-.-. o:>t objet de Loins xnisutie-ux dfe la
part du Di-ect- iles ctnstituent Yav.nir tu Colg.
Disc"pli ... p : i-' sculaIrjC ir ep ociab e, ins-
trtction rap I i.
teJIes sonLt ]. t ^;&,..US U; ie Vt


c. 20)-@.7. Port-au-Prince,.


-
4.^ w 'n ~ ^ a w ~ ~ ~ w ls v >v w ^ ^ ^ ~ -r -tn irri~ ii i .-:( i]i i~ ii_ iifiu j i sn 11
^f~


7T*t paqie dde 'LAME5
Bf "t ,'r'.CifLL .1,F.TTL2' q,-4 i1
pot le por-ri.t de King C.
d/eft" sJeri rrpw cotrl" rfJi.


SEna premier lieu, bier supcrieura
aux lames ordirmirs, ec fait de
trnch2nt, la "LAME BLEUE"
colainue A satisfaire aprsa que lea
sltres la-mA sont mnies de c0tt.
Ce qui veut dire que vous vaz mn
meileur service pour le mame
prix. Rendea-vouoa i ikvidence.
Rasez-vous avec ta "LAME
BLrlUE" et conomisez.





SwSrnr lkry Lc4r COs=AA, basa, F -U- A,


- 'a~ -~b,..eqnp44~fle *'-jg~~ -'~


eprt-set par., Naude & RReit
P. 0. Box A-147
Port-au-Prince


PAGNIE.. GENERAL ." T- NN .





S CS "RCARIMARE t
4. ..


PLUS DU PAQUEO ANExE ST. DIfC E ATTEND LE ler A-
VRIL, NORE .LIGNX "LYAITI SERA DESSEIvi f. N AVRIL PAR LE PAQUK-
BOT CAR/MARE D. PRE'NAAT' PASSAGE hR"ET FRiL T,


JERE-
.LE 1.i


fn'PARTIRA DS P ERTO PLA TA LE 16 AVRIL mDRECTEPENT PO fl
HA VRE OUtl ARRIVERA LE ler. MAl .


it--. *.**.*
44,


.~.....~.1~ ......-...P.--...~-.---~i-Qi__~l~


dces bonbons qui flattent1
lais ct tours les articles
borne Epicene;
N'ouldiez jamais de pa
< .c.ei toIto, irS charwant I
..... .. ...o.- -
S LOX DE COIFFVRf
SMonsieur Maurice- V
S nH o n..' :L i ai mabies
,u'iI a ouvert ,on sat."
.oifftur c dans !a Rue de
racies en face de ua ed
( ,rdase,.
Coinmme toujour.lS, .
peccable.
DEMANDED LA P0lLi
L.a -E m -S t ,t, i
A la Cordoonneric -
llyppolite Jeu"di
c6e]bre preparation e "
Ho-Ro-Co :

AVIS MEDICAL
Clinique du Dr. LoUls
SAncienne maisoo F. .D
~f (Rue des.C
S, .Consuifatiof
...
a* .

Ibare, zp.er







*$ w-e L *a?*^ ^^


CE NAV- TOUCH1RA4 JACMEL LE S AVRIL, LS CAIYES LE ,D
MIE L ,.; PORT- AU-PRINACE U 13 GONAIVES LE U4 CAP -. AITIEN
AVRIL. 4>


.J, B. VTA, Agent


I~-I.. "'- ..."l'tr*$'~~~C ~y 'll PIP


[


s


S' d 1Enseim

et Se
SInternat

de ul12ea

(Pdi
Tt#phat
Directeur:'.
f Prtfet des Etudeaqs.
,Administrateur
"--
Le CollWke e
fond6 en Janvier,
eun vinut ueev a
du Baccaclaunriag,
rernarquable si ip
les difficuhtesXede B
que confront
1 Enseignement Pr
ces sont dus au sai
tablissement et A
tence des profesS r-
Dans les different.
Ia preparation degi'
l'objet d'un soin f
Aussi les rEsuitat s, 3
ils de plus en plgU.
sants et Ies parentI
qu' s'en louer.
Legons particutlri
tres, de Sciences t d.
, guess virvanes.
Cours speciaux d
Dtacl!lographie et d (
Les ins(:criptions .
vent toi s jours ou
Pour tous anutres re
Smen l-, ,-,.s r a .
Sion/ BLuiar, TOi 'l


Sirop D
( 163.nt auxdr
S?.z Jr.:*. iresN dei[
v K- pi' Macien 2
.i : .,i,, C any
0' 't .. : I ey CQD

!, .., ,.';i .. \y peoniaQO
i" .' "


j '-1, n 1.. A en e
D","" "' ren dit .

oilil;"' ]:112 Aneienne
.SO, Deri.:x. S. ,-otre !a..Ss
es j)Vodh.lts t'ra etfi
I IH -avon. de parfume
vr,-es. de la fine'tg
des vins fins, (Bord ei
bozsstns etranrg}'esetatI


-----U ....i........Vi.^S .l-WV'tV^- ^t'




''.." :..!'^ E'..OVV.L.'. :' "

,. r 1 1 d e
Serni6res Nouvelles du Monde reues ce martin
o rS "R.ie:. ..... ; 1
|i:; "7. Por Cfble. Radio en Correspondoir.e A rlnr

N ^.'-). .. ,, ..


cAREST.- Les garaes-
s roumailns ont regu
S trvs striets pour no
tie aucun revolution-
ee de pen6trer sur
territoire pjr terre ou
ner.
.2, xxx
ATHENES.-- Plus de 300
lies courent le risque de fi-
leurs jours devant le pe-
n d'execution, le Gouver-
neft aant institute un
nd nombre e co.eC s mar-
es pour ur toll ls les
dividusimpliqtes dans la der-
*.re r6volte, q.ui a cdure onze
ours. On croit g6neralement
que le dernier chapitre du
nmouvement r.volutionnaire
osistera en une serie d'exe-
ctions, la precedent revolt
ecqu De ne 'tant pas termi-
eautrement. A la foule qui
j'ftait rassembe& devant sa
Irhidence pour 1'acclamer, le
Premier Ministre Panayoti
tsaidaris a donned un avant-
at des inesures severe qui
arqueront probablement Pa-
gee du trioniphe gouverne-
ntal, xLe people de Grece,
Uildit, pent Etre assure qu,
,loi sera excutee de tell
ire que Ia generation
nte n'as:i-tera jamais ha
'spectacle comparable a ce-


lui do ces jours derniers%.
STAMBOUL.- line parties
de la 4eme arm4e greeque en
rebellion, battant en retraite
devant les forces gouverne-
mentales, essaye ,de chereher
refuge en territoire ture. Un
train militaire de 5 wagons
remplis d'officiers et do sol-
dats, stationne sur la ligne de
I'Orient, dans le voisinage de
la frontiere turque et de la
station de Pythion Usumn Ku--
prue. Les insurges negocient
avec les autorit6s turques
pour obtenir la permission de
traverser ]a frontiere, mais
de petits dt.achements ont
passe la riviere Marinza et soe
sont rdfugi6s en Turlquie. oif
on les a de arine's irnrnmdiate-
ment.
xy.
HERLIN.- U'ne delegation
turque presidee par le Minis-
trie des Affaire.s Etr ui 'ereve
Numan Rifat, et arrive ici
mereredi pour commencer des
negotiations commerciales a-
vee Ie (Gouvernernent alle-
mand.

.MAI)RID.- -.La Gazette of-
ficielle a public le programme
naval qui se-ra prochaioment
sounds aux (Cortes. II prevoit


.I SIJWY 1,,,aj_~Jh~cr~haagrl A&'-I~aIB~~l~~ut~ .4Yflw*. IC~ B -


la construction de 12 sous-ma.
rins de 400 tonnes, de 12 tor.
pilleurs de 800 tonnes, de 8 a
9 dragueurs de mines, de 2
mouilleurs de mines et de 12
canonnieres a moteur. 11 corn-
porte aussi Pamelioration des
fortifications cotieres. Il re-
pr6sente une d6pense total
de 447 millions de pesetas 6-
chelonnee sur 5 ans.
SOFIA.-- Le tribunal mili-
tai-e de Gorma Duimaya a
rendu sa sentence cdans l'af-
faire des 27 revolutionnaires
macedoniens accuses de meur-
tres commis sur la personnel
de leurs advezsaires politi-
cue... 4 inculpe6s ont 6te con-
(1.mnets i mort, 6 i I 'empri-
si, nement pepeetuel et les
autres hi des peines qui vont
jusqu'a 15 ans de prison. Par-
n-i le. condamnis se trouve Ie
contumax Evan Misailof, chef
doe ]'organisation revolution-
naire >.
xxx
BERLIN.-D'apits un corn
mlnique official public mer-
credi, ole Ministre des Affai-
res Etrangeres Von Neurath
a avise 'Fambassacleur britan-
nique, samedi dernier, que la
visited du Ministre des Affai-
res Et'ranf res britannique,
recemrnent projetee, puis ren-
voyee a cause de la maladie
dIu Chancelier Hitler, pourra
avoir lieu d'ici une ouinzaine.
S'an uaraIdeur britannique a
co,-g(rd que la date de la visi-
to o1 finxee au 25 ou au 26
Mari, e: a t;tc avise que le ili-
ni.t'e sersit le bienvenu a cet-
tO date. Des telegrammes de
prese e Locndres annoncent
que Sir John Simon sera ac-
cmjhpagnge de Sir Anthony E-
dn. lord du Sceau Prive, et
qu'ils resteront trois jours aU
Berlin. Eden se rendra de Ber
lin a Moscou directement,
bien cue 'Fon soit encore en
train de diseuter les arrange-
ments relatrfs P son voyage en
l{us:ie.

TRENTON.- Le Proeu-
reur de district estime que
fafaire Lindbergh a coute
1.8t.000 dollars a l'6tat d&


New Jersey.


PARIS.-- Au course d'exer-
eices do vol de nuit, 7 avia-
teurs militaires frangais ont
etd blesses, don't 3 griwvementt,
Deux appareils ont fait colli-
sion dans l'obseurit6 au-des-
sus du champ d'aviation de
Tours, et Fun d'eux a presque
Iitt6ralement atterri sur lPau-
tre.
TRIPOLI,.- .Grace a 'ef-
forl fasciste pour le d6velopj-
pement de la Tripolitaine, la
colonies possede 105 ecoles 616-
mentaires de 473 classes, soit
un effectif de 15.413 61eves et
de 271 professeurs. En Cyre-&
naique, il y a 48 6coles ave-c
6.263 &lIves.
LOS ANGELES.-- Hier, au
campus de l'Universite de Ca-
lifornie, il y a eu une bagar-
re entire &tudiants paciti.Les
et ttudiants patriots. Ces
derniers out attaqu6 le quar-
tier general des premiers, et
ont brill6 les brochures de pro
pagande centre la guerre
qu'ils y ont trouves.
LOS ANGELES.- La poli-
ce est en train d'enqueter sur
I'etrange disparition de Juan
Basques, agent de la Natio-
nal Railway of Mexico>>, dis-
paru mysterieusement depuis-
9e 21 Fevrier. Les vetements
qu'i! portait lorsqu'on l'a vu
pour la derniere ifos ont etc
trouve. soig-neusement plies,.
avec sa montre, ses bijoux.
.es pieces officielles et son
passport. La c14 de la piece
quil habitat etait mise a la
skrlu e intfrieure de celle-ci.
vjxK
NEW YORK.- Oni a ac-
quitte John Doorley, un ch6-
meur pere de 3 enfants, qui
avait brisk. une devanture de
magasin et avait vole 9 Coufs,
2 paquets do th6, un bocal de
jaumbon et un savor. Ie Pro-
1 cureur de district lui a donnl
j un billet de 10 dollars et lui a
promise un travail pour ven-
dredi,
i DUBLIN.- La vile est tou


-'I,- r--'- -Lr.r L--.*-C ----'4


* I j


,jours ans mrnoyens de trans-
port, la grive des conducteurs
de tramways et d'autobus rdu-
rant depuis le 2 M.ars. Pro-
testant centre .la wdteftion de
Fun des leurs, is unt refuse'
un arrangetnwtt propose par
Ie Ministre du Comrnwere.
BROOKLYN.-- Le ,Przsi-
dent Cleveland>, de la ligne
Dollar, s'est &ehouu, sana dum
mage, t 'File GrevernVor. 11 a
etQ6 renflo6e par deb rernor-
queur. .

SL.A YV tE:N. -. n ngre
noznime Yungig a (t6 PIenClu par
un group dt'uilL cintiuantaine
d'h.inne.S, nr ,n id.ent ii '.. I1 &
tait i('(t.'il d't via\ ir tuL un
bianc, ct la tou il i 'av t falit
prison:nier i Ito:sv i1le, dclAnf, le

NEWARK.-. Le juge fId6-
ral t'aki d -].art let N., R. A.
inconst itut;uionnel vn e qin
concer.ne les bccanv s entire
tkats.

(CLE ELA ND. -- 7000 fa-
rmilies qiui allaiont anmigrer
sont immobilisO.-s par la igrt-
vy dos tratSports de Cleve.

CHI CA: (. vi\'lyn John
St, Loe Sti ac'ev, ecriv:ain bri
tannique i:l con, :, unnon
ee qu'il va t tajuir I :i
sion t (Iu d .. en.. n i m-
Smigral, i xpu a: .I "



na (ipod t caution dt :'0
dolar t cnti touarn
de confe -e .. UN ; ,udap


,INGSTO(N. ... \V'et eIi,
SIt. 1i l tinuj0C Sr v ; dt t n;u Ic -,.
(1C hj i ]f-' k' 1t,.;.lt .' d L.' 8 K'.'-,


rAnglelt' rre on a n ij j:-
Atust ru :ii .'

1.L)ND!;ES,.- r.. ^ .-
(^'emi, .M f iunisc- A: 1 ri ,: td

[ cra lt, L L :i j it!.- :i i> t:- 10)-c
te' 5i nb8B:^tz'2l -- iVl^


la Companies


OfPitE .4 SA NOMBREUSE CLIENTELE


Ecaira


IES .MAISONS PRIFVEES UN AVANTAGE SANS PR6EWHA ':


ELLE S' PROPOSE DE VENDRE DES AMPOULES SPE(CIALES DE 50 WATTS POUR LAE M A It S 0 s
1IVEES A U PRIX MODIQUE DE $ 0.20 CENTIMES OR CH ACUNE.

:' QS AMPOULES SPECIALS PORTENT LA MAR }UE ^POtR S CLIENTS SANS FRAIS AU FUR ET A MEASURE Q U' U LL S SERONT RAPPORTEKS USEES
'4x BUREAUX DE LA COMPANIES.

VOS AVEZ DONC L'A VANTAGE IYAVOIR GRATUIlTEMENT DES AMPOULES ELECTRIQUES.


RoCOPREZ-VOUs ONC SANS RETARD VOS PR MIJERES AMPOULES AVANT QUE NwTRE


oT801 EP E.


t 4-.At~ *. 4


4%'


POVR DE PLUS AMPhLS IRNS IGNKMENTS ADRKSSEZ-VOUS A LA
i ">


:Af
4 '4


-t .


(Comipagnie d'Erlairage Aleerique


STOCK


3 *<.-- -m


-C ape atiei


SA X
X E, ENVK.- .. uin p,
i ri'e lois dan 1s 4hi fo 1
O experts en lt r:l ir ItIihat ij
nal ( aru swI oiIi dt"ii f 'a8r0
plaie mllital .i. 42Uic{ que .Sit
) 1a c-unstruItioa I apparel dke
geruerVe tst vcluii est 1nuni
Sde supports pour bombes, ar-
ivres a feu, turpilles, {.:i d'un
M mechanism de jet de b-c.mb0,d.
Ces aceosmoires ne pourront
ePtre ventdus qu'aux tUX IVrne"
m rents, mais les appareils eux-
Smemes pourront Iil)rement a-
chetd par rlde individus ou des
6tats,

FIDALGO, Wa.hington. -
Dans une ferme d'ici, uine
true a mis au monde une por-
the de 17 petits.

NEW YORK-.. Parlant A
I 'Association des Correspon-


(N tr suite en 6e. page


AVIS
PVn Nouveau rTestament s-
ra envoys gratuitemont, sur
dcmsnde, ia touted personnel ne
po~sdant pas les Saintei E-
critures.
S'adresser A Monateur J.
Alfred Pearce,h Port-de-Paix,


,Gk a


-'vh


.. . .- .:


SUP It I S E


GRANI')E


Electr que


BPI-~g~Pril~e






S'-U gtoe a pas. attend que son mu
:- ... 4-: .' devq. f t indiqu. Eli le ql i
:k" <:a fit tot simplemlentm. me
QUI I. .StOND? .M : Quandala-ionflance de S E. de
l: e Pr6sident de la R6publique I
RNm' m cHAUVfT & Ct.AQuJTI nous appela le 10 Mait 1933 ven
-r -"nr : ; former la ,ommnission Corn- qua
S. O.a.oaUVBT i munale actuelle, i-l ny avait I av
.Oe ,, on cho pas dans cette ville une bonne un
MARCEAU DESISOR cole de gargons.' C'est pour- cOte
.Adm..i. ur : qupi le premier point de no., per
XRNEST BONROMMS tr6 programme avait envisa- ble
6g la reprise d'unie id66 cares- des
e 'e auparavant par 1'adminis- .seie
.--...m..... -.- .ro ... ---. rr tration de feu Castillon Rin- cre
:: i:"-":". : "" i : : : : :- : chere,:ielative a la construe- pra
::....... .. .: ..t'on d'une maison.:dTeole con- arri
G...NDIOSES g ganiste de garqons. Mais, titu
MAN-.. ., _. arrive le, moist de Juillet 1933 eapi
A N.,IESTATJQN aeave 'e 6poque des grandes va- tudt
A MIRAGOANE { chances. La Maison principa- leur
SA MtAGOANE I ledes Filles de la Sagesse eta- noti
S .blie a St. Laurent en France, pou
(suite t fin). fait part d sa decision irr.e A
vocable de comprendre 1'6ta- devo
(voir le no. d'Fher) blissement des Scours de Mi- peet
ragoane da.ns e nombre des Pr&
-- quatre maisons d'Haiti a fer- teur
mer. Notez bien que '6ecole des d'ad
Ce nest pas uniquement Soeurs de Miragoane etait a ce men
dans cette seule entreprise, moment la seule cole de files sion
mais (lanfS d'autres branches don't le programme scolaire qui,
ton' aosIi. remarquables de etit attteint le degrt du Bre- aide
ses activities que ia D. G. T. vet elementaire. II fallait fer- side
P. v faith cvnvre utile a Mira. mer cet etablissement paree 1 A
go:rne. A present, l'etranger que, par sa vetuste, son lo- don't
qui nous visite est agreable- eal menagait a tous instants a v
ment imprl)essionne par la re- d'ensevelir nos bonnes Sceurs tous
gularit6 do nos rues ut For- avec leurs 250 61eeves. Pleurs, 2 tanl
donnancernent de notre mi- mortelles angoisses, d6tresses inud
IuSCcu;e 1 j (rdini-t. Toutes ces des families, il me serait trop Mu
ame iorations ont ete conmme long de vous en faire le ta- E. I
LUS: un enchn:.ement reali- bleau. Perdre cette ecole des des
See -:' la DI-. (. T. P. sous Sours qui rvaient fourni 53 Cle3
lintelli'ento direction duj eu- ans consecutifs d'enseigne- de t
mne inmenie'ur Ltoon Dalencour ment et etaient pretes a en nou
qui no manque jamais d'>tre fournfr c'autres encore quand mor
dig ,ni 10 post est dif dans le meme instant la Com- senc
iCle: actu:lerien-t les tra- mission s'entendait renvoyer cord
'vsx .o r 0i5es die la sour- a 1939 avant d'avoir les Fre- M
Y .hr. pwns-uix it a- res a Miragoane, eut 6te un
a direction. de(astre i rdrparable. 11 n'y a- -
.... ,:"- tre se qtui vait pas a hdesiter. En 1'absen-
......... "' .; ..t. e atten- ce de S. E. Mgr. I'Ev que des
.:2 -. n pro- Caves a6 ce moment sur son
; de retour d'un voyage de France, en
S '-; c-:. pi~e s >.i c 1le>e et sans consulter ses forces, la S
ou '.iet _e ouvre qui Commission animee de la foi tre.
i' era 1.uni'S trop grande si qui soulove les montagnes, ne son.
Le 1'0 u Fa fait sortir de se demand pas si elle pou- ^-
t,, i.u :nc1 t -:.- n cette mai- bonnes Soeurs de leur cons-
"n dP' c: I. nu- abrite en truire ce nouveau local. C'est o
(:0 m ,i:.1-.; ainsi que i'actuel batiment a-
En 1])IQ:

t. .e : dout~0e pas, C'est ainsi egalement que j'- ,Wa
!. ,nn ( nrnnzsion
.h:nn ., do omimion prove a cette here, Mr. Ie tri'
(cmnmu:'e de Miragoaine de Miristre de 1'Instruction Pu- C
tou(her du i t, un mal pro- hlique, une immense satisfac- van
fw nd, Cit-e n o falsant, tion a vous transmettre au S'
aonne"r do n '' t.n.ant corn- nom de la Commission Conm i Jou


]e pay .
Les u_ vincs : d6peu-

'- in i'<: t x i .t f 1d n e du

fantL, por)e it e fnlts dne fa-
Sii ie a emigr1 eI rnuu1'ws.,e vers
Port-au-Prince. Qu.ique fu-
neste c (te migration devient
necessaire. Autrefois, quand
il y avPit de bonnes 6eoles de
filled dans nos provides, c 'e-
tait plutot les jeunes garqons
qu'on c n v o y a i t completer
leurs etudes a Ia Capitale
sous la garde paternelle d'un
correspondent ami. Mais de
nos jours surtout I education
de la jeune flle rmoderne exi-
fre 10e soins attentifs de la
mere. Faute d'6eoles convena-
.leis a present dans les pro-
vinces, voici done la mere de
famille contrainte a suivre
sea filles a Port-au-Pdince
tandis que le pere reste au fo-
yer pour pourvoir a 'exsten"
ce des sioins loin de lui. R6sul-
tat la- d6sagr6gation de la
faM ille.
Or, Messieurs, quel est cew
Jui qui -ignore que la base de
la Cite et de 'Etat et par con-
sequent de la society, c'est la
cellule familial qu'il faut
fortifier?
Devant le danger qui mon-
to, Ie devoir de chaque EdilIte.
est de se d6voueret d'agir..
Po.wr sa part, la-:Commit-
sion Communale.. de Mra


et ,ovvswsvI TTI*"


nale cette mason, pour
6lle. sarve d6sormais com-
.mason d'k6le des Fillei
la Sagesse.
je Gouvernement nous est
u en aide; nous avons
nt. A nous, accompli pour
enir de cette population,
4puisant effort. De leur
b les bonnes Sweurs, je Fes-
e, front tout leur possi.
pour que la bonne ten ue
etudes dans leur 6tablis-
0ent, avec au besoin de la
nation de quelques course
tiques complementaires
ivent a faire de cette ins .
tion prvilegiee une ecole
able, par les garanties d'&-
es offertes, de retenir dans
sa foyers les families don't
re society a tant besoin
r son evolution.
vant de finir, il m'est un
oir de renouveler rnes res-
.ueux hommagese a S. E. le
sident Vincent, bienfai-
* vnere de Miragoane, et
Iresser mes vifs remerei-
its au nom) de la Commis-
i Communale A tous ceux
de preis ou de loin, ont
a la r6alisation de ses de-
rata.
I'ex-Senateur T6 1maque
t un don de 50 dollars nous
ivelnent tochems; a vous
s, Messieuvs, r'epresen-
ts du Pariemen:, du Cor( s
iciaire, de i Pr e, des
nicipalites vsic.e: a S.
Mgr. l'ArchvC' .i EvLque
Cayes, aux ,nenirces du
rgt et aux p~ .onaitis
ous ordre i > \einU
s apporte :nfort
al de votre i l re-
e a cette fe arse iun
ial et vif r.n lcinu .t,
iragoane, i Mars 1:3,.
e -.- ^ ... ,

A VENDRE j
n grand piar,.I Pleyel-Lyon
)on 4etat.
'adresser a la Rue du Cen-
au No. 1122, apres la "ri-


A VENDa E
ccasio Exceptionnelie
n Radio vea mar que i@eneral Elec-

)nditions exeessivement a-


taeuses.
adr#eer au Bureau du
rnal.


___ __ __ ___ ir. -:... --- .. .. ~


L'OXYGENE


SA NCHI I



LES DENTS


La popdre Dcptifrice CALOX ren-
fcrme Ic piu. grand purificateur nafurei,
LIOXYGENE! De. milliers de petite
bullet d'oxyghne moussent dans la bou-
che etles den ts reprennent alors rapide-
ment leur blancheur naturelle. L es re-
sidus d'ali.ments sont chassis des in-
terstices, les gencives sont stimulIes et
Phaleine est purifiee.. En meme temps,
Peau calcaire continue dans CALOX
neutratise Vacidit6 de la bouche et pro-
tege T'7mail de Ia destruction par les
acids. Lea enfants aiment la CALOX-
les bullets les amusent et le gofit en est a-
greable. CALOX est excessivement 6co-
nomique elle dure Deux fois plus
longtemps que la pate dentifrice:. -


Poudre

Dentifrice
CI.d
) / .._... .


Plus tfiaee, Plus en wantue.
MeKesson & Robbins Ice. New York, .
de Prodults Chimie dpus 101 anl
: ; : .. ,


us-


lAh l itW ,mrW ,fl t". 1rJl ~ 'fK^ '^ r.r. .4n4N:" r AW~- r- -nc- ..fi. -i% .V^
S-0--0,- -W :Oki,


Instit ar- phaw





L'6tablissement dolt ges success a ma discipiti a
cellente method d'enseignemaient, a ca bonne- et
ganisation. Vi'nsionnat mco.npartaui, Pension
tits de 5 a 12, Cours classique general, Le'ons pa
res, Cours d'e Steno-Dactylo, uomnp.hbiiie, Angl
pagnol, Allemand, Preparation ti I E',oe dte G(ee'.:
L'tablissement garantit tru au coura et tfoo
hommer forts et eonscienut, fompe.or A ur



J a iafud
Jeudi


Sandra Milowanoff dans
I1MAQUILLAGE
avec Charles Vanel et Wernir KKrauss.
bENn t1re6e Ue0.5o-
VEND l D
L'ODYSSEE D'I U, INFANT DE
(Peau de Piche)


avxe >imone n a reoruiI.

Dimanche h a' heures
,arce Me Aibani dans
LA FE31. 1E 1E CR ( 1
-vCoo Hans Schlettown


PAJgS
. : .


:.tre0e 0 .50


Entrde 0.30.
8 heures 1 .
Louise Lagrange d-r
LsA DA XSEC FCHIDE
avee RiPcardo Cortez.
Entr6e 0.50

^^^~* m^- -.--
ESMl ILL!SNUSSG SDFISEL

.- 2
.


~St~


] /.i.- .= WI 0v .R.i i t, do monde. Ifs: -
A I -.' j- r ne c .r .
o .';-:. ; .... A:.- v mO uJrIs in. t
1 UE T 'IT'GER





,r du .L. qui rodonoe du !a vigueur
- -',-3,- Tnhis -ur, 1'.l aceumuh taursf <;:.
* (t'WC -L- > n. lt \l. tl tpas donner 11:
0. --rv;,.,; ;:ire q ':s ni' renfermeait
-f ti-;; V p.,nnes dangeetises L t <, de .
a -., r<.,n coUteusesC P-rotfls (de tex":-:.
I- muilions d gcrs d'eeU ......
i--i\ LxiJt... installez un EAIDE,


Distributvir p-mr Hlaiti:
Exide Storage t1 tlery, Service Station
Gait Rnue n/ J* dr 1,'. S' o

CCU WTLSN DE G





L'ACCUMULATElR DE LONGUE VIE


-I


AVEC UN EXIDE VOUS PARTEgZ!


S.. MIL.eS


i-,


U- A. iabwianta


6 H- ,t, r 4. na Q*-- R ,stat,- da S np. prectid t Oar
suDevr :. .... 2 o :. -e Ajmrn ; e5 e 0f 0


:..- ,; ~~~a;l~c-----c-~'" ---------~- --uggrs~--lrrir~p C-Pi~a*rrarmur~l


,-








s an Commerce
tPanama Railroad Steamship Line a I'avantage
peer les d6parta.suvantsa de .ew-.York pour Port-au.
SHaiti, direteimen it eaque Mardi, excepts le as,
AQUILo, qui laissera.Ludi, le 24 Db6embre, 1934;
TOBAL,, le Ierreredi 2Janvier, 1935, et S.S. AN-
te Mercredi, 13 Fivrier, 1985.
ius les steamers sont pourvus de Chambre frigori.


snASTS DS V


Critabal,
uiaWvenIura,
AAncon,
Gualaquil,
CriWobal,
Buenaventura,


S. Anon,
O, uayaqui,
S Crstobal,

S.S. A aeon,
G. Guayaquil, I
SJ, Cristobal, J
S.Buenaventura,
&S..Ancon,
S.S, Guayaquil, I
34.8, Cristobd,
.. ANAMA RAl




--------- .....








._


NEW-YORK


le 4
le 11
le 18
le24
le 2
le 8
le 15
le 22
le 29
le 5
le 13
le19
le 26
le 5
le 12
le 19
le 26


Die.,
Dee.,
D4e.,
D6c.,
Jan.,
Jan,,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev..
Fev.,
Fev.,
Fev.,
Mars
Mars
Mars
Mars


ARRIVAGES A
19W, le 9
1984, le 17
1984, le 23
1934, le 30
1935, le 7
1936, le 14
1935, Ie 20
1935, le 28
1935, le 3
1935, le 11
1935, le 18
1935, le 25
1935, le 3
1935, le 1l
1935, le 17
1936, le 25
1935, le 31


P-AUiPCE.


Dec.,
D6c.,
Dae.,
Dec.,

Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
FJanv.,
Fev.,
Fev.,

Mars,
Mars,
Mars,
Mars,
Mars,


1984
1934
19341
1945
1935
1935

j1935
1935
1935
1935
1935
1935
1935
1935
1935
1935
1936
1935


BROAD STEAMSHIP LINE,

JAS. H. C. VAN REED,

Giniral Agent


CONSTRUCTION


SOLID


.Lh.OmSV VEL T ,,, ."
..... .. *:' ........ .. .... "='= j|,L N O t) E IJL ESTJT E .... ... a ^ : .... .... :.... ." .... ..'- ... --...


Rhum Alix Ro
.O ,
La Maitso Alix Roy, ahtcAce i sa bienveillante clien-
tele qu'elle trouvera, dans totes les hbonnes maimons de com-
merce de la place. son rhum aux prix suivanis:


3 eloiles la bouttille 2 Gdea
La Coulie d'Or 4 "
La Reserve Spieiale 7 "
La Maison, pregnant lea frais de livran wn ni ai charge,
rhum doilt tre vendu Wa mlme. prix en province.


lie


I


Pierre por pierre, 6toge par otaose, 'Lbv
wr ;e roc le solid tdmce. Lat BQgqurv
Royale a mntrd oinsi, d'ann6ae n ofa.
So stubitliA 6prouvve explique I position
qu'e1i6 occupe fprcmi ls plus grandes
;nstitutron b-oncoires du monde enlier,


BAN


QU


ROYAL


de


cafntines deux cents petite
houclies y trouven, L Quotidien
nsement un reps r6confortant
et qu- ien: des families voisi-
nces pauvt rs y enivoient, dis.
c .,cLte',,, chercher un pen de

tult' u :i1 S.4'ti ,n.t.. cLI;Ao:;e E:st
AL v:. L- :lA ns" aii i '
ie pi,:it U!i ervic e le Publici'
t-, u. Service de .loelame, un
Service de Propagande: au-
aint n ( r tep hait"e'ines
la rnarece desquelles elle
contributev
i p .i uiez-vousi de tout U5s-
prt (I e pa i p rI' Set vou 8 coN- 1
pr-?dreA: qu. elle constitute
uni. 'ore ,et Un prestige na-

,race Lo, t cein, pourqu,,
n-' v:u :s.* ...lc>^vuu pas la

t-i K-: .e ,--<" ..i,- p- s un de
..... ;.F ; I vend hors
C u c urte, ail
1 161 je tre or
; r. V -: F F e; 0 I, Ve i'u S co-

| U ',:. t, : -' .' ii I. ,: .i"


Connaissez-vous exactement
la place que la Lolerie Natio-
nale d'Haiti occupe dans e'&
:c0onomie national?
V ou. imaginez-vous qu'elie
iezt un bastion avanc' eo:rtre
'ie chumage q(Ii s'eteud tie fa-
(;on a:.;r anii Y t
Ave.-vlous cacil qut u,
IDouzc Mille G(ourd<, dt. st;~n
ler ( ic(. Luot .rep r4'sentiLret t L e
prix d'un pig'noin sur rue?'
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens d1 famuile
gagnent leur vie A vendie ses.
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de on sort?
Qu'elle repartit des sabssi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vn tes: Creche de Port-au-
Princen, Danime de St-Franqis
d Sales, Vort-au- Price, Pu"
pil:e de St-Antoinu, Port-au-
P"inLco, Association Corpi In} an
uiziant, Port-au-Prince, So"
ii.'te stK ir, et (Ago'r ti.,l
f if i r L:- flin-',f-
-[... ti. Scolaii'e d!u Bei-A ir,
C t-aPrince. C he







c., ur 011acolptie: qu ac


Place de in Pauix


SRue Courbe R Rue du lurinrs de t'iEtaI


,: ANADA


-'a. -'-- ...... .. .... ..


lop
4<
s


Da.Zon1


II ntt0o _adoucit embehfit!
Quf aut il potDr obcrnircettc peou
S tute et fraich:e Que ics homnmes
drent et que les fetmme'envient?
de fro-rete extrdme fa douceur
: del'Pidcrrne.l'cclatdutemtnC'est
Sce que vous accord Palmolive.
. Cce h Ia qan tit$ qen^euse lJ1
,::.: ,,hg $'olviy ci entre dan; .a
v::r.:'. clnoP Uvl don )i t une

mouse .'f^r je u nett7 (j lRC
:.:.:.: i- ._-... ,,r;, 4lit..C "-.. -.

StFAILESSE

DLkY UTE


'p StROP

* Vs.. .~~~ .w .........14 A r r* 1&~~Ca~4;P n ,
MC


ACI-AT DECAILLFVS D1) CA\ VIIL OR, DIA-
,IANTs, PERL ETI -FIR'L:: PTI'S:KT VI I r-
1U. L : E1 S1 AR "ENT FVT N\ I DF TO{!
, VAT^tT O.' LTTES, A I)B PRiX2 ABSOLUMENT
A 'ANTAGEUX.


I
I


A !Q1kSi .IfrC"A H!A) 10 1et t't'( "1/)J' l S
.- AC. fAD: ON. A N PAf AITF
-TOUK. RHUMYJ, "aRONCHlTES. ENROUEMENTS
iNFLUENZA, A7FFCT ONS Us PO.UMONS ,
POP .T-A '-PR .. RT L,. < ., ov:N, 3.
ad l~hd 3550 mea cosuen.et


Un bon conmsil pour TOUs
1Mas.ieurs : J] r"? suffit p,
d aciheter Ljn hon tlvsu rwur
. !airS, fvfi r ,,r CLoc i e i'r;.t

i Pierre C (te


Bonne.Poi.


C>rntre t4


L [ .4a
a. : -. .]J.. .. ,.. .. ... .. .. .. ...- .. -.. .. .... .... -- '' ... -- "e" .. -'-. ', -Sa .


.LE





ea ure v

vas tei S rs


m
[,.


ts &1y 1 % -; N 1 a 1


-U SAR H


Sfeil-


*etli~~ t


r so


Ces-t e _1 A ftC l lsoil arO II



x.3


^ii nTi.iiirifffl "*"^^-rrmsiSiusiK.iS^


b~g~gC~CC~p~PIR~J~8W6~C


..lrrrurrururraur~llaan*nY~r~luruu.r.


9


fwtet?


LUI"ERE NATIONAL DHAIin


I


aUL


A : ; : :. ..


.. .. ..
Usinu iGiace-de
SPort-auArtuc

Fabrication de glaceI a:cA
meilleure quality .
Livraiaon rapid effeetu6e
quotidiennement par uos ca
mions rpints en blanc dan.
toutes les directions de Port*
au-Prince et de Ptlon-VUil
GLACIERES
Nous avols toujoura on
main les derniers modles 4e
glacibres en acier & partrir de
S$ 5.00 et au-dessus, vendgblkn
i avee facilitsa de pavement.
Les glacibres lea plus 4res
et lea plus conomiquea.
CREME GIACRE
cfSUPERLATIVEs
Un product nouveau, qai ne
le cde on rien aux meilleures
Uiarques des Paya d'Europ*
oUt d'Amenrique eat offert au
public hbaitien par I'Usine A
G!;ac de Port-au-Prince. Qul-
Stoe c,'tte d6licieuse crnew ,et
o 'Hw.3 erez convaincu&a
Vaites une agr6able surpri-
bee a votre famille en appor-
tant de la Crnme Gilcee Sw
perlative. pour le dessert...
Tous en raffollent.
ENTREPOT
FRIGORIFIQUS
Nos chambres froklea oat
Setk r6cemment misez point
Set peuvent recevoir n'importe
quelle quantity de viane, de
poissons, de I ge u m r de
fruits, etc.
Le Public est cordnialensnnm
invite a visiter notre unigo et
a inspector nos moddes tjde
glacieres et de sor-tbis
dans notre s &U dv rice
Consonumer d a L ~we.
cest faire de l'.ontni


SMAJSOA' AC. Cc t! rITE
Lt I ah .,), A A. Tv'u, !
6tablie -ur cew tt, jacc re
faith pas de riJc!zmei:. Kite in-
vite los amrnateurs do vins 2 d&
ga-uster les e.,ctleta produits
de Ia Mfaiin Seze frtrer&
Elleo tcevra nientdt du
C(_Uhteau Lafihte CanteJoup,
{es Sauternes, dcts inemwpa-
rabIes BourgogIes et tuas e.
'cLeCCsouros n 6c^essa ir-s !3A
presentation dutw bhomnt ta-
rle.
Auturil toujou rs aiabla.


tkirccte~ur.

p K~' '~t
A. p1


~i


I"


j n e s.


reinuissat




kZJ~NQUVklarLJ~~~t~r1'.fl'


SU' C'URSE DE MOTOCYCLETTES A SYONEY, AUSTRALIS


Nouve&e 'r;E sert






1_- -.
( uttite)






I' I et InU es f, .... '.n
-t

U ht 1 'l. 0 : 1a,<
!oric e Sl York.-

.. c e
;' .1 es ij-.6i K' -po
au,.rai, 11n jees, dont un de









(ure
S n :.E ,( cpa-
j. ltCu u.. ,- :.; e ,.-' Vi. jury


t er leu ,;- ^ nat"r.' appo-
-seeso leC r Lo" ot





.i'de. p a_ :^ t ic v-





fl Li it IIillco
01' l u *S E1









du zi nU C;I i'S-0
aucooa ijenti 7--i- nc ancu-
satfin, et 50 i: r .. 'a )-




-
[ e 's* Y'I.-



iutxe nutteroel

Nevo'-"York. LAi .<.maine
dernhive, Ia eollectul's des
e-T)Ja iTI 9,"t arecu Ic. urdres
"du D1pai'tc" nn d, 12. Ireso
S'rerie d(1e p Ie p ta: e a c-
cise initersne iu es bosa ons
alcooliqu&a ipintleC d(ans ce
pays par" des vo, agc.ue vs. A
cause d'ane roceco dcisionf
dr1 Tribanai oes l)oi.n;, ii a
ete pe1 iemis 1' impo des boeis
-sans Keouliq,...U jUtqtia con-
Scrone-ece do $ 1 'uivant des

sees aux coi1cUvrie
Le Tribunal a (cCe IC egale-
nwent quo ia n.o cepuion de la
taxes anterne c:auL ifl6gale,
mais I. (to r -.'t. ent a an,
...-. l 1 <:a z dcr.im re
qu'it fo.ti ;:[.'. 1a decision,

PC l-t
i, t "> :*.at *" "- "> 4. '* *;' ,' -.. : ::. '


4JSS NA [WN-IVERSAIRE
.* ,
Monsieur Antenor Samson
fera.. chapter P .1a Basilique
N oft-Da-me, l- 26:. Mars cou,-
rant, j.. heures du matin,
un, moessesolennelle A l'oe-
casion de I'anniversaire de la
mort de Son Excelleice le
Geeral. L o U is 'Mondestin I
Florvil Hyppiolite 'ancien
Pi 6sideiLt de la R6publique.
Lc parents et atnis-du re-i
+rette defunt sont pries d'y
assisted.


A UX A MIS DE ST. JOSEPH

Le Pere Sauveur remercie
els Paroissiens et amis de St.
Joseph qui out fait dez dons
nour la kerme-se. Pour ter-
rniner cette belle journee de
fI^te patronnale il les invite cor
,-..lement A se rendre a 6 henu-
e u .,uir n., Pengionnat N.
D. dnI 2. C. t la seance cine-
mnatograpnique; :e film est d( I
a Ia genhrositP de Taldy.
Pendant les intermedes,
con'-omnitions, rafraicl-:sse-

Entree: 1 Gofurde.
La Messe solennelle aura
lieu a 7 heures 1, precise.


VENTE PAR
VOAVENTION SPECIAL


En vertu d'une obligation
hypothbeaire rapportee par le
not aire' Lous Vilmenay et son
(Cotlegue en date du vingt-cinq
Septembr'e rmil neuf cent tren-
t-t,' d'un commandement
en date du vingt et in Jan-
ViO' de cettee annee, enregis-
:re et denemeure infruetueux. II
>era precede Ie samedi que
Fun comptera vingt trois
Mal courant, aes dix heures
du matin en I'etude et par le
ministare di; dit Me. Louis
Vilmenay. Rue du Centre, a
]a vente au plus offrant et
dernier encherisseur d'une
propriety fonds et batisses,
sise a Miragoane, a i'encoi-
gmure de la Grand' Rue et du
March de 1'endroit, de la con-
tenance de trente sept pieds
six pouces de l'encoignure du
dit Marche allant au Sud jus-
qu'a joindre un reste de douze
pieds de terre du meme em-
placement touchant la pro-
priete de Madame Vve. Tur-
geau Roe et de trente deux
pieds dans la facade du mar-
chl a toucher la propriety des
autres heritiers de Dorvillier
Olivier, ainsi d'ailieurs que
cette propriety est designee
dans F'acte de vente don't il
sera ci-apres parole, tel que eat
immeuble se pursuit, comn
porte et s'6tend avee ses ap-
partenances, circonstances et
d6pendances sans en rien ex-
cepter ni reserver. ,
La dite vente aura lieu sur
la mise 'a prix de Deux mile
quatre cent soixante dix-sept
Gourdes montanten principal
interets de retard, honoraires
d'avocats, sans nul prejudice
des interests A echoir et outre
les charges de I'enchere. Cy...
.,.4,,$ 2.477.00,
Aux require poursuite et
diligences de la demtioiselle
Cl.do Homere propri6taire,
demeurant et domicili&e a


Port-au-PrineL. r,.: ur
avocat constitu ,. Lc..:-'Tn
Cuvilly, avece d -. i< 'i (In-
micile en son .k .N
cette ville Ri, .1
tion.
CON'I
le sieur Edga i.. in
cis, d6biteur :.
Pour plus anm .., .: .-.- '.i.-
ments, s'adre--.
depositaire < .'' -'
enarges.


LaLibrairie Nou..

1532 RUE REPUBLICAINk:

PORT-A LCPRINCE

TELEPHONE: 2077 .

LI VRES SUR LE PSYCIJISAME, MAGNTVfB
OCCU LT ISME, etc...

H. Durvilk Courn d'influ rce peronanele....
Magnqtisme pers-t,;el ................
A. kinon Le secret de la mimoire .........
Michaud Pour viTre vieux ........ ..........
I)eahcire -- ('C men t obleir beauue, force, sant&
fl, Durville Le magnfisn:e en justice........
Allen -- La puissance de Ia pensee ...............
Flambart :li moire sur tastrologie seleutiflt.e
H. )urrille L- s maladies de la voloite ..l.... .. ,
L. refjard magnetique .... ............
Le psychisme .............. .
-- LQes actions psychioues it distance....... f:,
/rin I'remiers lamentss d'occultime d.... ne
(Ccelant Pour devenir phl sionomiste....
Dr. Farmont Pour corrigcr tenfant de sea dilagj
H. Durrille La suggestion dams 'Idzwation ...

LIVRES SUR L'ESPIONNAGE ........... .
Iarrdnnnr 'lle. Doctor crcntre la France.
..L- L e fiionn.irC es. ion
de Poinurrll"e A-49, ag t secret
Gus/ha.l Leb !rwro, s nas? ft,' ire du 2mne bureau
NVor lane Dnuanriers en rri:.sion
A poteau
I'h heros: Pierre Godart
.iolt L'cr'onje au diarnant rose
--. Elsr [Ule de Pr:v'e
Yrorndi )e la cocaintw...(aux gz!!
ec.. etc..

Gr!A .D)E I' BLIOTHrIQT'E DE LOCATION,
a^^i~aaiaM.4"l8ft-NaOW


Lebrur.' ( Y.
( ,,I ,A


Gripe
Enrayee des
Sle dIbut
-. <$, Friction;z r ,ot r
fty* avant que vo'r
Srhume cni p:;R


Pour Tout Retroidissement


LA-i Jt"EI.L I.'' CROI.V
l2,lF "e 0J.50,


' i LA LASEL S' .


ORCHIDEE
i it, 1'e 0.50


'1i~~~s~


TANT QUE VOUS N'AUREZ PAS EXAMINE LE MERVEILLEUX
Le pneu le pius 'elCbre jaainis fabrique par
;OODYEAR.







.. .
donnant 43 o/o DE PLVS DE SERVICE ANTIDERAPAT.,
...et ~urlant e coaiant pcs davantage!
lI stjfaot la traction acerue 'arret rapide In situritU plus grande
- our ruler sur les. routes tsses de nos Jours.


,.K


- -- Pd~r


-m .............


~&~kQ~f~B~g~t~


Ig;ai2i;~pr:s


Pneus


de


N'achetez


pas