<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02383
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 12, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02383

Full Text




:S.SUS = -'..m."' -"uIU. ..... :.... .


...... 4 i t
: i; .. ". ,: : '': *= ": -. *^ ^ <


.,:,- .... ,: ,. .~-......... ..---,--....--. ..
41.. -,..= .]g,,.. ,, *,_ ,-- ... ..


$Mine. ANNEK
V ** *' '


. ... .. .' s ",.^. .*". 4 4 *- "e-*'.*,. ." *' ** t'"m m K 44 ... .A-
,. ;. re* n* ,tw i .
'444 -+ 4g .... 4 F ,a ." Ar.tn

'! IC Q "...m (-. l.
..


W4 1112
qtJorIps$A(F4?
4' 4' 5'
fV-'~K ~?Tt-*T'. .r w~~t V :)~r $flV4flt.C( "fl?,~ T I


S .AU R .SA -


1. -


ONSE
;REPOS DU SENATE
i.:
y .
Si oi la reponuse fate par
SSi t au Message du Prt'
ea de 1a RIpublique l'avi
:t des motifs de s conVO-
4iojnai l'extraordinaire :
80ASon Excellence le Pr6sident
de Ia R6publique
Monsieur le Pr6sident,

be Sfnat de la Republique
.' pas manque d'apprecier.le
fait q vous avez voulu ap-!
porter vous-meme a notre As-
Selmblee le Message par lequel
vou? inform-z Ie Corps Legis-
latif des motifs de sa convo-
eation A extraordinaire. Une
telle demarche de votre part:
Igmoigne de la haute confian-
eeque vous place dans le S&-
ngt et de Festl me que vous a-
vez pour ses membres. Ces
sentiments trouvent dans no-
tre ein une pariaite recipro-
cit-, et nous somnmes heureux
-devous exprimer notre enter
divouement aux idCes pure-
menet patriot iues qui vous a-
:iment, devouement qui repo-
se sur notre confiance en vo-
tre probity politique et en vo-
.tre:dAsir sine ',r de promou-
voir le progrbs de notre pa-
tne dans fiord e materiel corn
medan& Io-ur& moral. La.
i biance en lus, le' jeuple
haitien, dmns tr's grande'
majoritye, viont de la manifes-
ter d'une fagct: &catante et
pEremptoire, c-. e Referen-
Admndu 10 F e6vi'er dernier in-
dique elairemn:,t aux Repra-
Ssentants de Ia Nation leur de-
vtOlr tapporter 9t lExecutif
une cooperate ion loyale, une
participation teidae aux ceu-
::vres de progress et de preser-
vatien social entreprises par
le GOuvernenient. Soit qu'il
sagisse de ih.re'r Ie pays ne
ee qui ret, du contr6le iinan-
eer ou de trouver une solu-
dion aux angoissants proble-
'eseconomiques que confron-
ts la nation, soiL quiI faile
prendre do; measures legisla-
tives en vue de faciliter le de-
VIloppement de 1'agrieulture,
de findustrie et du commerce,
douvrir des debouches a nos


Pioduits, d'encou rager des ac-
eivites nouvelles, le Senat etu-
tera les projects de loi qui lui |
e... front present's dans le cal-1
me qui convient "a ses delibe-
rations, dans un esprit dega-
g6 de toutes passions mesqui-
nes, avec le desire d'aider le
Chef de lEtat dans son (Pu-
Vre patriotique, de s'associer'
a Ses nobles efforts qui ne
tendent qu'au bien-etre de la
R6publique.
le Shnat s'est r e ou
r rticuli&rement d'apprendre
eureuse conclusion des n6-
geation a (qui ont eeu lieu en-
t., notre Gouvernement et ce-
I le la Re6publique Domini-
ine au sujet de a amise en
"Plcation du truite des fron-
$treg et du trace definitif de
m4a l gnet sachant la part
SPortantoe que vous avez pri-
od ans la conduite de ces ne-
Roeiations, e Senat vous f4e-
..ite du grand success auquel
forta outi vos patriotiques ef-

; or suite en Ge.,page)


D. PART DE
M. NORMAN ARMOUR


Depuis quelques jours, le
bruit courait avec persistan-
ce que l'6minent et sympathi-
que Ministre Ple"ipetentiaire
des Etats-Unis en Haiti, Mon-
sieur Norman Armour, de-
vait nous quitter pour un au-
tre poste.
La nouvelle s'est confirmee,
M. Armour nous laissera bien-
tot, pour devenir chef de mis-
sion dans un des 6tats du
Nord de !Europe.
' Tous ceux qui ont suivi le
distingue diplomat au course
de sa delicate mission en Hai-
ti, sent unanimes a rendre
homage ai son esprit de sa-
gesse, a sa discretion et a cet-
te Sympathies sincere qu'il a
constamment marquee au peu
pie haitien.
11 laisse le souvenir d'un
diplomat avise.
Nous lui renouvelons, ain-
si qu'a Ia distinguee Madame
Armour, I'expression de no-
tre respectueuse admiration.


QU'ON RESPECT
LES SA FLIERS!


A plusieurs reprises, cer-
tains de nos confreres ont de-
nande6 P'Administration de
fare cmupwr quelques-uns des
sabliers de la Rue Capois, en
vue de degager Ia facade,
fort belle, it la verite, du nou-
veau cin,-tuhatre cRexo. .
Cette suggestion proeWde
d 'une et hetique trLs contes-*
table. Pr'Vsoenteent, la faa-
de du o u0 *e pric s, ne perd rien, vue
de loin, emerge, dans sa
t-,ncheu r at sa moderne so-
briete de lines, de la sombre
verdure de ces grands arbres.
Les abattre defigureralt tou-
te cette ;i: ir n de l it.e ('a -
pois et toute la facade Est du
Champ-de-MarS auquel ih
donnent une physionomie si
particuliere et une si repo-
sante fraicheur. Le kRex)) lui-
meme n'aurat rien a y ga-
gner.
Qu'on respect done les sa-
bliers!


LA PLACE DE LA
I CROIX-DES-MARTYRS

Lundi prochain, 18 Mars en
course, aura lieu 'inaugura-
tion de la nouvelle place a-
menagte aP Quartier du Fau-
bourg" Salomon, ou 1'on a cree
un gentil petit Pare, on- face
de la Chapelle St. Algxandre,
reconstruite grace a la gene-
rosite de Son Excellence le
President Vincent -
Notre autif Magistrat Corn- I
munal, M. Fr6d. Duigneaud.
y a contribute par seg intelli-
gentes initiatives, et mlime un
stranger, M. J. Karam, pro- ]
priftaire du t Palace Hoteb,<
s6hilt par la beauty de ce pe-
tit coin de Ia Capita1le :et d-
sirant montrer son attache-
mont a notre pays, a fait don
de quatre banes en granite qui
serviront a corner le pare, ee
don't il convient de le fliciter.
Puisse cet example d'un 4tran
ger etre suivi par d'Autres.


V


SEAT
.


Session titriordinaire

Siance du Mardi 12 Mars


I 4 .- I


PROCHAINE VISIT CHRONIQUE MUSICAL
FEMINIST Arthur Coupe!


-AMERICAINE.

L' U n i o n Panasmtriculte
nous communique les notes
tuuU fl ft -


1874-1902


h C f c .s-. a a, rt.ln.t) t


'i


Mgr. Le Gouaze,-a la chapelle mj f ly"I'e1. c '- a e e n -
de I'Archevechela messe inau- ratified par le Chili, 1e Mexique : tout. natu'e.mu it execu-
gurale des -Scouts- Catholi- et les Etats-Umns. garantit tai av.c :Wen (con animo) une
ques. L'harmonium etait tenu aux femme les mnmes droits. pKe musicaJ!. .'.ide ti-t .
par un scout, et 'plus de 160 de nationallte qu aux hommra elle et Ia reproduisait fidele-
de ses compagnons, en unifh?- et quand ee trait sera ratieff ment.
me, .o sent..approchea de a par tous l-es pays de Amhri-t Cet advantage, i l'oubtenait
Sainte Table ::. ue, leshommes et les femme d'une bonne granimaire. car il
Apr's un entretien lde Mg'r.'auront egalit dns a loi fut loin d'etre de ces pians-
ichev.que, un dia^ours-de et la pratiu de ce point --. tes de remonire etdes .oigts,
SClinier de. Ia- troupe, Pab- les dmoits de nationalt6te de ces executants pene dis-
b ouillaguet; et une priere e grande parties du monde. tiicts .-d cek or-gues automa-
pour le pays, les scouts se Mile Winsor a atui prs tiques des brasseries ollan-
ar e-nt, l eeur j veux et une part active au mouvemnent daises ou Ie contre,- senao-
-iJ.a I ii :.. .. J ; ,- '-1 ., : .. ..
-aw. otifice. polur observer pour le Controle de Ia Nais;- r elet moteurs sent rempla-
la 4 v.e- dl- troupe, Etre fsan~ce en--collaboration .aee ces par des roua&es en meta_!.t
pret ot .ervir h -a" : Madame *Margaret Sanger. Coupet S. erdv va composi-
S a I -- -- ..-- ...... .. .
o/ .^ :i. ^ :-Elle:est tune.ionniere hon .4 tu vers 18 t.
-: -- ,- :.. -: rie tee cd eemou c erit ayant II aimait. Le clavier devint::'
S... ..... -" organis6:his daux premiere s on coiinfident, i:: ii.:ieta,

'. centre ta gripped voi ir iuite en G page) (voirsuten e page)


* -- .. -


4- -, '.7


No, 13541


guest 10 Sstenaur l romrun F1u *, (, e/ Art tU op .,.top ,1 '*p-
qui preside itia. lace du titu- a cette epoque par trop (o-
laire, le Siat. Lois Z'.w Mile. Mary Winsor, de Phi- gn6e o& un movement mu-
phirin, absent. S.nateurs ladelphie, Pennsy"vanie, it. sical 6tait assez intensc dans
Notil et Gilles tinel'nt Pollice U. A. a et6 pendant toute sa le pays. En ce temp-la, i'hai-
de premier et deuxieme Se- vie adult une leader active tien dveloppait de plus en
cr6taires. de movements avanc6s quiik plus son gout innle pour la mu-
Un proes-verbal est lu et soient nationaux ou interna- sique. Celbe-ei marchai de pair
sanetionn6e II est donned lee- tionaux. A la poursuite de son avec 'Finstruction et presen-
ture d'un message de Son Ex- idal, edle a vlsite et- etudiO les tait le character de compl6-
cellence le President de la conditions existent au Mexi- ment de I'education. Dans les
R6publique et d'une lettre du que, dans quelques-unes des p- incipales ecoles, on rivali-
Ministre de lInterieur it 'As-. Antilles, aux Philippines. en s it d'6mulatio. Dan les fa-
sembl6e. Le Senateur Charles Chine, aux Indes, en Ru:;ie, miles, d'exc1.-e ianistS
Moravia lit le rapport de la en France, en AleIae, e patients d e ar) d ensei-
Commission charge de r6di- Autriche, en Grande Bretgmne nmer teis quoe I)uosenu pere,
ger le project de response au et en.Irlande. Julien ('ourt0is, IJan Z&phyr,
Message du President Vin. Mile. Winsor est 11ne leader Iern rmine F'aublrt pour ne
cent notifiant aux membres frniniste distingte. EBile either qut ceux-ci. d s six
du Grand Corps les motifs occupy des postes o-fkcie ls en -5 un mminm, attelaient
de Ia Convocation a I'Ex- nombreux dans I muvemten i~ h <.ne.
traordinaire. Sur la proposi- organism des Etau-nis. Pen- ren tu:r, inon rede,
tion du Senateur St.-Aude, ] danlt la champagne pJu" i- 1_, u project est. mis on d6libera- frage national des i- .' {'- D Aron I n u -.. d:t I> -
tion. 11 est agreE a l'unanimi- aux E.tats-Unis, .]e u.- ni.n.-u nsi tiennt bon -
t6 des voix. Puis, i est decid mi les femmes qui furent 1 en- .n n"c dan' n' -nn rhp m.
de suspendre la seance, pour Prisonnees pour avoir p D et:.. p> >w Ar-
tionne prbs ]e tdt W O-. t ( .u -
attendre I arrive du Secretai- t prs e Wi!
re d'Etat des Finances. ann qu'il accord Je dv';. (j y l nat ~nce. o' -au-
._LIvote aux femmes et &-; l fu4 _-Ie I Septeniro 1874.
xxxparmi celles qui firent ]a gr- : n mi -.. du fyver fa-
ye de la faim pendant qu'e!i-.o n j Lenfant trn;:U: coudt
{ onei ,. tti. T etaient en prison, pour f ,w1- c.ue une numa. dIn, l A
La sonne rie retentit. Ltai
seance est reprise, cette fo i, n ..
st. f. -T, gl ,. v
sous :a presicdenee du titulai- cu suffl e 5i Ia (tt Un+ti i, i t l4:, t *;' ... C
.r .le: I p os des E. s !. A. Eli : su tt X ,;, v r, en ct t :,,. a, .rn -
re, -'-8 na. i U tepn .y i-Prof it deI64i0 d".-la (i ,v.t id: m p
rint Les Ministres htelain y :gea profit ie legalitde'. e i: c ::
et Titus sont au bane tie 'Ex- fe e A To ie a a y (,, ha t
1 4 dEtat (t- nonce Lne adresse devant "-1-c L:n '*"' 't proximtit du
cutif. Le Sac. d'Etat Chhte-
SRoeit6 Japonan-t- poit r Jo h'- I ,1 <-- a -tiat(t tle-tue Siaint
lain e 1kve et sollioite la p a
role: II de pose snur les t- Irage et devA u ..i .. .. Itatul,. t-
role 11 dit kura IPiz ,S tu u 1 It/sinn a u 1
reaux du S inat e project aoC oi1i dI e{K, '.)i .. ,. F -- '
Contract de Rachbat de la Ban- ea d .. .. A ....
S e. \ .... e. ,n- a n ..t.- ue -. a < : --.. P .. -n', a .
que. 11 demande s'Assemblea
d'en soumn ettre Ie xamen A a l.. fl...., 14t (D. ;,- .... ..
Commission Sp'ciale ou a Ila 0, .
o et d 'Adh'rencce de 1a Comi.- '.1 Un,-, u, ch-
son IntFe naamnrieeine .es tam mn ,a vo lV : '" ku-
L Assemblee. epar Iorgane de nt- e et ',.I le ..
son Pra.'sident, en vUe d'exa-
miner I" le dt Contrat. ajote voyage a Pananmd, HaFIitzi .t la i..-. 0,--; ev-'.". {- ta.
a omiio des inn- pubique Dmi ni cain. ant Ki r oi t ut ili er
ES- La Commission Internmc i-, s ni' s ale
cesn les merbes suivants I des FcT qui t Q.' \nA_-ur Ceupet
Franc lv lragois, Charles'CiY -
par Ia Sixiebe Coniencc,- p su e e 'o stiu lr tta-
Ren6 T. Auguste. sssis e h HtaI, ]i-t 8 1 .- C,

tant Ia pa-role aux questions cssons de atmnHPi. t IV- -(1
dtnteret general, Porxdurestio proudv6e par In Septi,. e (-,,
jour d( Ia prochaine s6ance tarere ou SOSi scebTe Hiei. L3 < Aou, jZt in .. p u n
est arrete et ea present, le6e. E n I)eembRe.-,u 1 dtvu m,- '" n}i,;-,, I"'epn
e Conference de Montevideo a- a face a, e I (evoir ap-
...... -. dopta Ie Trait6 des Droits 1- portait Vaimi 1n -.nt ,-- ,art
F A gaux de Nationalite6 t'ccw- de contuihut io maiL; -fip" be
MESSE INAUGuRAL mand Conftvence n- p !bhau POr.. du Petit fnina-
DES. Commission Inter-nwercaine re
SCOUTS CA THOL~t/UES des Femmes et qui fur ,aine Pianiste dtune technique
Spar 19 RJpubliques Amon-WI. .sir ,, improviS.att1ur h -ereux,

Samedi a. 6 henres du ma--nes, parrotfl celi Hec I i -, necoixiait ..,rg-e place a
tin, a 6t6 chant6e> par S.- E, Panama la..epubiiu,. I hI ,- mouit...... -ut report.,




--- ---- .... ... -.. .


.. '' "




Veio I 4'uneo bligaw bArtn $ CMr et tons les aw,
wu hypt aire iserite & tre. prenta et alli%6
Ve!N Thophile Br& n6e Remereent Inspection Scot
Ci i c Th venin, par le lai....... de .......Port-a. Prle, laa
i'x ,lemu St.hen Duraosau le Direction G6n6raflIde-lEnsei'.
Cire A.r 129; `2o. n ijtu- gneiment, le' ..ole St. Vin-
gement ut. tribnatl civil doe ent de Paul, Thomaa Madirou,
Pu anu Prince en date du Finelon Duplessis, Isidore
u.it. Mars pass en force de Bolarond, .IEcole Normale
chosjuwe: 36. do deux corn- des Institutrices et son An,
mghdcrnents en date desrvdIgtt nexe, ies $ours.de'litgSw ,
N4IerThre 198$ et. netif Mars les Sceirhde W 1'Pat*6 -Salf .
1935 dexonur in.! ructueux, il Anne, lea Scours: 4 Sacr&
seia procede.en 1'Etudo etpar Cour de Turgea<, le'Diree-
le minnistere du notaire Her- teur du Lye6TePtion, le Su-
mann Pasquier, resident & pbrieut -Au Petit Seminaire
Port au Prince, rue Roux ou Collge St. Martial, la Ligue
Bonne-Foi, No. 414, le Mer- de lEnseignement, 1'Associa-
credi vingt Mars mil neuf tion des Ancinnes Eleves de"
cent treate cinq d.s onze hen- 'Eeole: Ar hftine Bellegarde,
res du matin a la vented au le Chef de Division au Depar-
plusoffrant et dernier ench- ternett -de la Jstiee; le iTri-
risseur de Ia m.oiti c6te Ouest bunal Civil, les Tribunaux de
dune propriety fonds et ba- Paix, Je Parquet, le Tribunal
tissues sise a Port au Prinee, Civil de St. Mare, le Prefet de
rue du Bel-Air ou Macajoux, St. Marc, la Direction et le
laquelle moitie comprend Pap- personnel de 'iImprimerie dt
partement c6te Ouest d'une PEtat, le Directeur du Moni-
maison a 6tage ot un terrain tour, le Personnel et les ElS-
mesurant quinze pieds de fa- ves de Ecole Argentine Bel-
ade sur cent pieds de profon- legarde ainsi quo les nom-
dour, bornee: au Nord par la breux amis tant de la Capita-
rue du Bel-Air, au Sud par le que de la Province des te-
un.miur de separation, a 1Est imoignages de sy m p a t h ie
par 'appartement cote Est -qu'ife leur ot donnes A Poc-
appartenant a M. Exilum casion de la mort de lent re-
St. Jean et a 1Ouest par qui grettee
de droit; telle d'ailleurs que Arthlmise Beaubrun
cette lmotie6 de Irqprine se Et les priet de t rover ici
comporte et setend sans aucu- expression Tmue de leur re-
ne exception ni reserve suri la connaissance ,
mise a prix de huit cent deux


ment queleonques......... 4 e ME De tn. Da-
S....... ... Or 02. 00. A et Mme Destine Dam
,A la requte de la veuve breville et leurs enfants, M.
Theophi- e Brea, nec Climtne Gedeus Fontame, Mme. Es-
ThLvcni proprietaire, de- tella Cantave, M. et Mme. Le
meurant et domieilie a Port- grand Jeudi etleurs enfants,-
au-Prirce avant pour avocat Mme. Vve. Fri d eric Civil et
Me. Louis B. Vilgrain avec enfants, la famille Edmb re-
eetion e domici te au cabi- miercient bien sincerement lbs
: t du die avocat en cette vil- amis ,ui leur ont temoigne
er, de la sympathie a l'occasion


centre le sieur Stephen Du-
roseau .popr*&t-ire, demeun
Plant '.ci. a Port au
Pour plus a.mpies rensei-
.InementI prendre communi-
eation des pieces d&poseos au
cabinet du notaire sus-dit de-
positaire du cahier des char-
ges.
Port-au-Prince, le 12 Mars
1935.

Louis B. VILGRAIN, av.


REMERCIEMENTS

M. et Mme. Eugime Debros-
se, leurs enfants et tous les
autres membres de la Fa-
mille remercient hien sincere-
ment tou.s les amis des Gonai-
ves et des autres localit&s du;
Plays qui leur ont donned des
temoignages de: sympathie i
'occasion de la mort de
Franck Dibrosse,
leur i fil, re, beau-frere, on-
cle, neveu et parent, enlevet i
leur affection le 16 F6vrier
dernie,
Et les prient en retour d'a-.
grefYT'honmmage de leur en--
tir-e gratitude,.
Gonaives, e 4 Mars. 19385.
v. = : i. +. -+ : ** 1..'.e J r

A VRNDfE .
.UPn grnr.d piano Pleyel-Lyon
n -bnIm4tat... -' -
S're.sser & la Rue du COn-
rp, air No. i122, aprea la Pri.
on,''; .

* iiw.. .IPPOLYTE
Dentiate. *
:tti non loin de PHHSt1 l
Sans Soud.
-rreg -de ConltWit.faf
Matin68 .
Soir- 24 ,-


ae la mort ae leur regrettee
Marie Julie Edmt
enlev6e 'a leur affection le 2
Mars courant, munie des sa-
crements de V'6glise.
Ils les prient de croire a
leur plus profondc gratitude.
Port-au-Prince, le 11 Mars.
1935.,
\
AVIS
Le Service Hydraulique
s'empresse de rappeler at ses
abonnes que le -dernier delai
pour le pavement de l'abonne-
ment des mois de Fevrier-
Mars 34-35 dolt expire le:15
du mois en cours, -


s avez mi fd ro)d \ .
.* .po r ltoer'. ...h
t I rhume
pour 6viter ia pipe,
.....pron..r quetques comprim6s de


RHODINE
."USINES DU RHONE"
K --- PRODUCT FRANCAIS -.
Comprimris 0 gr. 50 Tube do 20 comprimts
Sttw i aluminum do 4 comptrim .
'~~~~~~.- M iiiiiiini ---


S- V h *"
lk







D 'etin vote prdpre Comptable em ouvrant un
S- Cdapt de que o la Banquo Natioale dfi lj
SIRepublique d'Hait-


LE COLLEGE MODERNE
Externa4-nternat Direeeur : Ernst Alcindor
Aveilke John Brown Licencie en Droit
Phone : 2#87 A cocal.

Est PEcole Secondaire ideale d'enseignement ciassijIue
o6 Vous dev envoyer vos eni'u l s si vouS vOulz le'ur eIdon-
ner une iMtructi.'. solide et ficifhce Ve C taSs I v;U--
tages voulus. ,
Les petites classes sOnt Yobjet de soins mirnutieux de ia
part du Direeteur, car elies constituent 'avenir dui Coillbge
Discipline serieuse, pension scoaie irreproehalre, ins-
tructioti rapide,
telles sont les garanties que vous +o1' Ie
Coliige Moderne
Avenue John Biown
Phone: 2087. Port-au-Prince.
y.w-, Wrr- (-- ... m -- l -----. a .- .


REMERCIEMEN TS


Le President -du Senat et
.Madame Louis S. Zkphirin et
leurs enfants, les families
Paul, Z4phirin, Bayas, J. B.
Damier, Thiesfeld, Leconte,
remercient bien sincerementc
Son Excellence le President
de la R6publique, Messieurs
les Seeretaires d'Etat, les
Corps Diplomatique et Consu'
laire, le Corps Judiciaire, le
Comiiandant et les Otl'iBrs
de Ia Garde d'Haiti, le Cler-
g&, la Presse, tous les amis
tant de Port-au-Prince que
des autres villes de la Repu-
blique, et notamment ceux du
Department dus Nord, qui
leur ant donned de4 preuves de
sympathie a I'occasion de la
mort de


En consequence, tous les a-.
bonns retardataires do&nt les. Madam Vve. Zphirin A::,t
prises auralent ete suppri-
mines i cette date serOnt obli- leurregrett e mere, belle-me-
ges d payer Pamende e ON- rete et allie eneve
ZE GOURDES ptevue par. les leg~ parente et I n F evriee
reglemrents pour le retablsse- courant et les prient de croli-
inent de la connmexion, lout vive rcto5naissance.
Poi-au-Prinace. le 10 Mars.
1935.- : AVIS IMPORTAN"T

St Direction. Mttr. Jeanise Beaufrand,
SELIXIR R N OATUR incie-nne proPrietaire de I'H
........ E A.tel du Qual, annonee Asa bien-
veflmlnte clientele tant de la
Souverain ontre Pmpuis Capitale,u de a Provce
sance de tos lea- Ages. : ptHate du Quai e tran
Me lleur fortifiant pour to- rAi'KU1 el Qupania t t-aens
n=ffle.1 .-.nerTl~t.eI:,Espana ,(bsasrti
nifi te nrs etmour gur ds Mirie"les)
rnr a faiblesse, la fatigue, le : ,, ou rs: 4 Mi solu irre-
-surmenage epuIsement, a icha m : -
lassitude et la neurasth6ni ; cocmmandable, am rx i e
11 supprnmo 1'impuissanca qu e d"ti. dollar Av fj li -
et done aux personnel quim en .
eont atteintes. quelque -soit 4 V~yp ..
leur age advance, la vatalitne n"e
tessaire pour devenir fortes, Occasion i xepflonnele
robustes et resistantes comme -
eelles qui respirent la sant... Urn Radio 4 En un mot, c'est le viatique' ^Wave* marque des affiiblis, d-es -surmeneS, tiAcl.
des neurasthmniques. .-- C/ odiftions exeessivement a-
-... Phgrmaeie Immacule Con- Vant Ws.
ception,. Rue des Fronts. S' rester au 3BureMu du


AVIS IMPORTANT


Le soussign&, Bonnet Le-
veille, domicilie it Trouin, si-
gnale au public et au com-
merce que pendant une grave
maladie, on lui a volc une
forte some d'argent et di-
verses pieces de propri6.te re-
latives a des biens situ6s pour'
a plus grande parties a TI in'
et a la Grande (Colline. Ii met
done les aeheteurs en garde.
Port-au-Prince, ie 7 Mars 1935


Bonnet LtVEILLfrt


PA&VAMA RAILROAD


STEAMSHP LINE


BULLETIN No. 1178
S.S. BlBUENAVENTURA5.
est attend A P'ot-au-Princ-e,
Htaiti, venant de New-York Ie
lundi I1 Ma rs 19,.
et partiria !e rmntn ju1 d11 irc--
tement pout Cristohal (. Z.
pregnant firt M.tIAlCnntl01.


xxx


BULLETIN No, 1179


Les chargers sont pries deo
noter que le S. S, < BAUL est attend a Port.-au-
Prince, Haiti, .enant de Cris-
tobal C. Z. 1a Mercredi 13
M ars 193?. : I
Les' p-ermis d'embarque-
-ment seront dtelvr(.ies pour leI
ft d4tination de New-
York i dtes Ports Europeens
sur denmande, faite ~ ce Ohu.
:i-Ceo Steamer partira le m&-
me -johr directement polui
kNew-York pregnant fr1t, wmal-
le et passagess.

L Hfl. C. VAN REED.
[ : :.."i ..+ ': "1.: *. .... = < f : _


.. To er

Rudela 1ea
Rue Makyn,

Direcmur : Mauri4o
Prf et zdes Etudes:
Administrateur : c..ii

Le College Shin'
fond en Janvier '
eu vinyt suect a'"
du Raccalaureat, eCl
remarquable si yon
les difficultls de toi
que confront actu
I'Enseignement PrIv-
es sont dfi au s&rieuz
tablissernent et lah
tence des pi'ofesseursi
Dans les differentes ;
la preparation des 6 -1'
S'objet d'un soin inti
Aussi les resultats .
ils ne plus en plus sa
s*ants et ls parents '
qu'a t s'n loer,.
Legons particulieres de4
tres, de Sciences et de
0. gues vivantes.
Cours speciaux de 8i^
Dactylographie et de Co
tabilite.
Les inscriptions se ro$o
vent tous les jours ouvrabl-:
Pour tois autres rense .
ments, s'adresser au Co1.
Simon Bolivar, Tit. 3501
1 1 LI


iA VIS
Sirop Day
,(,()o i'>rti t aux ( disps.
vws tEpta iintair-es dte Mo
sieur Je ph-ut.rnacien EMn
nuel Day decedd, le Sirop T.
ni Pectoral Day contains".
{ ,e p: &.jar ,-t.lfon Ia form 4
,' ("i ).+ i.,'tA..,r s consac s e ..
iH'' 27 "'&" .- 'txp"en
[I, sikc'cn ..n *
Laboratoir dc Sirop
A L .MEILLEUR t IARl$C ,
Cetle nouvele Epie"i&
haitienne, pro.i ie6taire .
L ;ariex, .overte dIIaI ;la"
('ran suln Dereix l, nfi'? : : eiie
doe produit.s fr5i ec de ehow
n rayon de priueries.
vases, Jo in iP,. pa.siiter. "
<+S viis K ins. (B Tideaux)Ae"
.bo..ons Gtran, .'n.s et b es
r 1 bonobus qu flifItent leP
iS (et tom.s les articles d'un'
bonne Epieerie.
N'oubliez jamais die pase--r.
((Au Mleilienr M.arch&..--Ae".:
cueil touioi'1rs charn:ant.

1SA1LO. DE COIFFl! .
lin -u.' M-ii ic-cU Vernu
; i' a ] Rue des '

rl'ace.s ei face nde la Man f
Cont .e. '
o('Orine tou jours, coupe 1m
: ,LL. 'i. .-.'t
I. .UANE;Z A POMMADI!..
Ia-Em-Strait ;:
ia a Cordaunnerie Mont-Carmi 4d
IHyppolite Judi "; "
SCi.clbrc .p'r'wration di : ,;
11o-Ro-Co. ";:
AVIS-MEDICAi
Clinique du Dr. Louis .HiWips$
Ancienne annison F. Duv rii4'd 4 .
(Rue des Caserne) a ':-
Conultatibns- "'
2 4 hs Vi p.' M

Mpar t..es mtacoid I.,tv


d .re, .." ,i "

-4, + g -


M stxsA t*ti lhr'fla
ubani, paper earbn B


111




..-. ...,............ ... .... .. .. . ..... ..... ....... ..... .. .





SPr or ble Radio at Correspehdunce A efin)
:. .( ....... ~~ ~~~~~Po r... ~l i R d o -C r ~ e d n A l na..ii,. ................... ............. ..............." .." .o'


LE 3


HENES. D'aprs les
ares dpeches offi cielles,
1surgas battent en retrai
r toute la line en Ma-
e, devalnt i'irresistible
des troupes gouverne-
t.es qui, sous le comman-
0t personnel du Minis-
,i Ia Guerre, le Gal. Kon-
ont repris Dramas Ser-
ainli que I'important port
kmrde Karalla, oui 3,000 re-
gls, don't beaucoup d'offi-
,r,.se sont retidus sans con-.
on. D'apres le Ministbre
bela Guerre, Ia deroute des
~olutiQnnaires degenere ra-
Mment en fuite eperdue,
raucouP d'officiers abandon-
nant leurs homes pour es-
yer d'atteindre la frontier
irque ou bulgare. On espere
quemardi soir, toute la Thra-
*t .toute la Macedoine se-


-:


ront purgees de rebelles. Des
scenes dramatiques ont eu
lieu A bord du croiseur ,
don't les marines loyaux se sont
revolts et ont jetk par des-
sus bord les officers revolt6s,
Les officers fideles au Gou-
vernement en ont pris posses-
sion et ont demanded des ins-
tructions aux autorites nava-
les par sans-fil. Le navire a
reou l'ordre do se rendre de
Karalla a Salonique. La si-
tuation des insurges a Crete
et les autres iles qu'ils occu-
pent est inchangee, mais on
croit que le Gouvernement
commencera une offensive na-
vale et aerienne centre eux
d&s qu'il aura fini avec sa cam
pagne dans le Nord.
SOFIA.-- Le Gal. Kameros,
commandant en chef des in-


COLGATE BLANCHIT LES DENTS...
PARFUME V LHALEINE


ASSUREZ-VOUS de la pro-
prete et de la biancheur de
v0s dents, voyez h ce que
vote haleine sit parfumie
enemployant le Colgate
chaque jour.
Le Colgate nettoie les
dents parfaitement-chaque
fasure, chaque crevasse. II
.les embellit parce qui 'il
content la mtme poudre de
polissage que les dentistes


emploient. La saveur du
Colgate est dtlicieusetment
rafratchissante-elle laisse la
bouche pure et parfum&e.
Achctez-en un tube aujourd-
'hui. Employez le
Colgate soir et
martin fidelement,
pendant S jours.
Voycz ensuite la OLA
beauty nouvelle NI o
de vos dents! ENl
Pum _"^_


surges grecs de la .Mac6doine,
et tout son etat-major.4e deux
colonels, 6 capitaines, 6 lieu-
tenants, ainsi. que le Gouver-
nement de la province de
Thrace, ont traverse la fron-
tiere bulgare pres de Mastan-
ly, et se sont rendus aux gar-
de, bulgares.
INSBRUCK.- Les passa-
gers d'un train express qui
voyageait dans la region
d'lnsbruck ont 6te rudiment
secones, la voie, a un endroit
oul elle n'dtait pas visible de
loin, par suite d'une courbe,
avant 6t6 bloquie par tne a-
valanche. La locomotiv& et les
deux premiers wagons L'enga-
-irent dans une masse de 12
pieds de neige, mais sans de'-
railler, et le convoy put conti-
nuer sa route peu d'instants
apres. Le m canicien, le chauf
feur, et trois passagers qui di-
naient ont requ de legeres
blessures.

MOSCOU.- Le comite de
Novoburack du parti commu-
niste a decide de faire juger
pour ckoulakisme)> le paysan
Shirnova, qui, 'autre jour,
tomba 'a bras racecourcis sur
sa femme, parce que celle-ci
venait lui annoneer, toute jo-
yeuse, son election comme de-
leguee de ia ferme collective.
xxx
BALES.-- La Banque des
lteglemonts Internationaux a
choi i le Gouverneur de la
Bikimue de Hollande, le Dr.
Trip, cnumime Prdsident, en
re1 Lc)placement de M. Fraser
(uii a de&ms.sinne pour se
ein 'e aux Etats-Unis. Trip
a 01 enmplac..co.mc vice prI'
s;dent par Beijn, une grande
ligiir e (i 1'iIuIistrie minibre
hollandai:e. Le d6legue ale-
mand Vocke a announce que la
Banque est en train d'6cehan-
grer en marks 240 millions de
francs qui circulaient sur le
teriltoire sarrois. Les francse
serunt remis A la Banque de
France cumme accompte du
Spayement des 900 millions re-
pr6sentant le prix d'achat des
mines sarroises.


. BEYROUTH, personnes ont e4t tuees et'
deux serieusement blesses
par des soldats s6n6galais de
la garnison coloniale fran.
tise, Les. senegalais se sont
tout .d'un- coup souleves-dans
leur caserne, ont tue cinq de
leurs camarades, puis sont
sorts dcns les rues, ont tu4 4,
passants et en ont blesset deux
avant qu'on put les maitriser.

CAMBRIDGE.- Au coufs
d'une conference de I'Institut
Technologies du Massachus-
sets, on a change de Fargent
en cadmium, puis on a d6ve-
loppe un courant 61ectrique de
1.200.000 volts, et enfin on a
project un film montrant lte
phenomene de I'attraction d'a-
tomes se d6plagant a une vi-
tesse de 20.000 miller par se-
conde.
XXX X
' PARIS.- Le ler Mars est
mort a Papeete I'ancienne
reine de Tahiti Joanna, ce4e-
bre par seQ ventures et ses
intrigues politiques.
TOKIO.-- Lundi, a ete si-
gne provisoirement par le Mi
nistre des Affaires Etrang.-
res Hirota, 1'ambassadeur so-
vietique Yireneff et le Minis-
tre Mandchou Ting I'accord
vendant nu Manchoukouo 1I4
chemin de for oriental chinois<.
C'onclu apres 21 mois de nie-
goceiations, 11 prevoit le paye-
ment a I'Union Sovieti(que de
170 millions de yen. don't I0k
millions representent los re-
traites, des employs russeS.
Un tiers de la valeur est pa-
yable imm6diatement, une
'in)iti dt cette sornne devant
etre v.rso.e avant Ia sitnattn-
i't Les deux tiers dolvent trei
paye-s en machandises. pen-
dant une p6riode (10e 3 an. Les
signatures efinitivesv seront
echangees le 22 Mars.
V-


operations de Macedoine &-
tant considerees comme ter-
minees, a part quelques ac-
tions d'uiportance locale.
Dans un telegramrne a Pre.-
mier Tsaldaris, il a accuse lea
officers rebelles d'avoir vole
plus de 20 millions de drach-
mnes en especes ai la banque de
Karalla.
HAMBURG.-..Dans son r6-
quisitoire centre le leader
communist Schuize, accus.
d'avoir colmmisn a mrurtres,
d'avoir participe h1 15 et d'ejn
avoir pr(.ojJete le p)roceurow
a dlemnndo qu'iJ soit condam-
nd 3 fois i riit t, e 1 a un en-
semble de 2 ) al. de ( :.-.e' vitu.
de p6nale pour 1se aut:tn in-
fractions.
XXX
PARIS.- La police recher-
che dans toute la France le
Sd6put6 Philiiert Besson, don't
les immunities out et1 lev-es,
et qui est pirsentement en
fuite. Les techetrces iont
compliquecs par ie iut que
Besson poJ(.idEe un sosie qui
lui resse.mble etonnamment et
qu'il emIployait pendant sa
Scaimpag-te e ectora le.
S ,< x
LONDRES,-. A course des
debats anxieu Em It attuin-
dus sur lU < Livre lanco, le
Major A ftloe a demanded a [ .
Sen lee tN iU nt er% (1\ 't ni1
ce (d()U-lu te t "phf't, (C l SIO'40. N \ !uhvkn
HUT) (1S0}uYS. .\iMjn ( aint'ei
l ia u .ino -p {; 1 l !





tograin do CIi)Uhhl.


LA.
1UIL. (1


ATHENES.--. Le Ministi- ""
re de la Guerre Kondviis, corn I) A
mandant en chef des troupes (.-
gouvernementales, est amrri-
v 6a Karalla lundi soir, y a *, i
passe la nuit, et est reparti l'K>
pour la capital ce matin, les 5ce>.


I'
~1.I


tV Vii. t.-; Cc,"- 8 t~ (4 i,- "
. u



ne 1 p rcvt li 1t ITi
ce.:i :c." t ui .bi iiltf -
{n':, sLr^'V"L1 f^t.-Oi.' t!O, 1^;


UNE


Compagnie


SUR PIIS


d'Eclairage


0FPR A SA NOMBREUSE CLIENTELE DES MAISONS I'RIVEES UN. A VANTAGE SANS-PRECEDENT:

ELLS SE PROPOSE DE VENDRE DES AMBOULES SPECIALES DE 60 WATTS POUk L.AS M A I S 0 N 8
PRIVGES AU PRIX MODIQUE DE $ 020 CENTIMES OR CHACUNE.

CES AMPOULES SPECIALES PORTENT LA MARQUE f0I LES CLIENTS SANS FRAIS A U FUR ET A MEASURE Q U' E L U F S SCRONT IRAPPORTEPRS USEE9
AuX BUREAU DE LA COMPAGNIE.

VOUS A VEZ DONC VA VANTAGE D'A VOIR GRATUITEMENT- IES AMPOULES 4AWXCJQU$KS.
PROCUREZ-VOUS DONC SANS RETARD VOSB PR JMIERES AMPOULRS{ AyVANT E :NOrE STOCK
4SIT EPUISE.


MAISO, ,. t McGCFFIE

ts Z
-ait p} tr (., 1'.ec ,n ,l --. lilvt i,-
vite les amateur d vid n i di
guster les exce(lents products
de In asow Stze freres.
Elle rocevru oieitut (Iu
lChateau Laftite Canteloup,
de(ls Sauternes, des incompa-
) rabies Bsurgognes et tous les
acftcesnires presentation U-One bWne ta-
t?!e.
SAleurtil toujours ai.aable.




utsQUiDE. TA LETTERS. ONUtC;NT
IOUTTES POIr LEE NEZ
Arrn6te ia malaria en 3 jours,
tIe rhumes en I jour
tes mauix e tdee et les ne6ragUies
lnl 30 minut--
ToIUI^ !E E LAXAIT
EXCELLENT


POUR DE PLUS SAMPLES RENSEIGNI MENTS AWIESSEZ-VOUS A LA


A VIS


Co mInla ie d'Eclairage 1tee1trique


.. .....
-31i-Priiiice -


tn Nm-veau iestarwnt S:G-
'ri tfnvX)ytt ,ratinement, .ur
denmind, A tutct persflnne lt'
possbdant pas les Sainits E-
erittres,
S'adresser ia Monisieur ..
Xlfred Pearce,a Port-dePaix.


Lta


N


- -- --........II~LC~C~I h-----------r~ r r~_mrmrrr~prFlrWHI);~l~lrB~


?-.


..". : :.." :... ..'.: "
.. ..:. .... ..". .". .. .. .
. . -. .:. . .. .. < -. : : .+ :.-..... .. .i~ .. '..;:.. .. I .: ..'', .... .... ..... ... ... .........


GR/INDE


e

ElecInue :


Y


ap;l"izfjlilr~,




w N. ........'

". .4 "'-.. .uJ c# :mourut le e d1wefuser I'offre que ymt
maQr $o t: ie& f & 4 fitM Emmanuel Day, de
wo:.;.us A:, .8,; te journal magonnique regrett6e memoir, envoye
j '.. L A FRATERNITEz qui a'6- par le docteur Paul Salomon,
ma CHAUVIT & CHMRAQUXT taft impoS la t4whe. -e don-...ad'ller occuper une chaire de
Ste r r ........... ... e.er.ela...rplqleneyeld 'proesseur supply int it i Eco-
S.. ... UA canvUT :que du pape r6gnant alors, le de M'decine,- Votre esti-
!. C, laqitelle am la rupture de me pour moi fut t(ujours en-
MARCKAU aRSINO l-a franc-magonnerie avee la titme, et votre amitie agissan-
Adr ini reur; papaut, avait cess6 de- pa- te trouvera plus tune occa-
ERNEST BONNOMRM raitre; et le Priiident Salo- sion de se manifester et de
mon qui.avait dit dans une de m"en donner la preuve.
S-.,..... .-.,,- ... 1 i ses audiences dominicales En repondant I'instruction
qu'on voulait le fire passer vous avez dissipe hien des te-
pour.un ennemi de la:religio'n, n~bres; et du m6nu. coup con-
BOITE AUX LETTRES avait, je pense, mieux A fire tribune a d(htruire certanines
:que de s meettre I clerg6 dinis in0galits socialesi; autant du
...vir e n& d'hier)) -,les jambes. : oins que cLla fut )po.SilR!O.
(S:uite : Fin) : |-Lara doat ia primejeimnsse Mon cher LhIt isson, un rap
(Sutte et Fin). no fut pas sans p abj pirce (uew \olta.ir. nourut de6
S'- aavant lagtemps sonl-paste suices de '"ntiun qu'il 6prou
.. deplorable _Pouralbesor jeter va uan d, aprL. unc represen-
dans les.b-as de 1'eglise; exace- station ld'lrne.-, son buWte fut.
C'est ce meme Joseph, un tement ce que venait de fire couronne, et J .u vit acca-
tres interessant petit mula- Pauteur des Petites Biogra- hl6 dI'olges. Q I poids do
tre que Monsieur Manigat af- phies Contemporaines>, eelt cux cue vu. :: recus ne
fectionnait, qui lui servait de Eug'ne Jacquot dit EugZn, 'v:s accL '. t op. S'i
groom. Etant inonte, une a- de MIrecourt qui, apres avoir sont ltexpv:--.,'- i senti-
pres-midi, sur un cirouellier agite la press patiiSnne, et ments qu A-.s ualitOs
charge de fruits murs, il se essay de denaturer les inno- unt inlir.DI, ei 1.c,.iiis ,ont
laissa choir de l'arbre, ce qui centers relations de Aurore au1si un pct cw mme ce'r-
mit tout le Lycee en emoi. Dupin avec Lamennais,-etait taine liqu:.; t:iab-le au
Monsieur Manigat qui aimait venu chercher un refuge a go:O.t, grisent. '.I : .. plus ..- -
les fruits voulait en regaler I Port-au-Prince,I pour mouC'ir :.emn Qeux nt manque
quelques visiteurs. Cet homme enfin, a 1'archeveehP, dnts Jes de sobiete.
curieux s'embusquait souvent bras du clergy ,is:.iez-v.."- ;.-.'r votre \
d(errir'e e-s eriennes pour Vous, Monsieur Lherissmon, b:ie et o" .-. : -ie, :n0n
-.bse:.vcr O.e eleves jouant votre vie mieu xordonne Vi.s Cher L" .. .. r,' .-
dlani. la court. lne mangue tor conduira au port, non san !S: o a.ijourd 1. .. '- ;-.- de
bit-eile -u o-s manguier quelques seco %ses,. FolCm c.nt Z,. t ii
is .quel l (lvs .jouaient Le...ardent --et --viueux vo onior' cn d,
_... ..... -- ------------- ..... "4 --- (4o P110 N a IC YL> 01 7 :
b.u,<.;uv.n: i apparaisait, romprez plus d'une lace an s:' a Ce"- v' .
et un psit suivi d'un geste, les uns et4 avec les autres, no -- ., I
indiqualt a 1'e, ie qui s'etait tamment a.vec Ie faineux :. E .i e ..
jete d-us qu1it devait sallor teur Love, Vous porterez C- '' t
Ia dEpoer 0 sun la table de la coups et vous en reeevrez. Veuile, on ,'h
direction. Avec Pericles 'Tessiu cu! ami. .a.u.. .a cous
fut non seulement un pmda- c.rdiale synQ
xxx gogue averti, come vou, ,
mais en outre un humaniste IAlfred JEAN.
Vous ii'esC M. Lherisson, de de Ia bonne lignee, come
la 2e. srie d'amis qui fre- Yous,- formiez tous les ceu. i
4 ,lenL ;:'-i 2 Dr. Mahotibre une paire de beaux specK.ens ASS, 4 _,<'-J7 T>
rn.'::\ _.-,,cie, incen- d'Haitiens fai_:ant honour a DES A if l ELEVES
l'e .r ......'e 1ssa, fut note XUnivers- X .ou ""ouD L's I,.UTI '
.--.':" -e N_.-O. de la brouillates. T .sier (t<. <- ST.L. IS DE "GO E
rue n PuPepLe et de la rue pour vous ;reconeiicr, n.atu-
Bonn.-f,_i. C'e.t Ia peut-etre rellement, tant de points d. e.. d2 c
.i :t', r ?'cPCfLntre L ra.a contact vous attachaient i


li peou _lu, t vd tun nuage
(bcurci'1a tvs, relations avec
Mahuti"e. D1)rant plis d'une I xxx
d e"d(1e on nu sJ o saluera pas.
Mais un jour Uon s-e rencontre- Sourent norre psyTcl)o
r a, et on sentira quoe: en defaut nous fait conar .d
Li'a*,it! i cette Utoile d'or, Fhonnete homme av.oc N in.,
Dans 'ime humnaine luit en- gant, ee qui peut etre' 1 cIu-
--cor.> se de regrettable ,m-pri:se..
Vous deviendrez le collabo- Avee vous, M. Lheris o, au-
rateur de Lara a II vous avait devaned dans Vous dtes un impulsif; on
la carritre de 1'enseignement. pr6ferera toujourg mieu x vo-
En 1876, il venait a peine d'e-& tre franchise brutale a P'hy-
changer sa culotte d'6colier pocrisie de ces jesuites de 1:o-
contre un pantalon d'homme be court qui font cornmoe les.
(qU'il fut nomme rep'titeur au rats ils sucent vote sang,
Lycee Petion et charge du mais ce n'est qu'au riveil quo
course de mythologie dans ma vous sentez la morsure du sa-
classe de 6e. Ce fut lui le pre- le animal.
mier qutme fit connaitro Ve- Mon cher Lh6risson, vous,
nus, Junon et Mi ner ve e; tes dou6, d'un temperament
et C'est sans doute de son combattif et vous save voi
commerce avec ces trois loir; voila tout le secret du
deesses que lui vint Ie gofit suces du College Louverture.
d'aller sacrifier tot sur v'au- Contrairement a inte asaem-
tel d'Aphrodite; ce qgli le con- tion qui veut que I'erprit de(
duira un peu plus tard, en si- suite fait defaut a I'Haitien.
gne de repentance, au pied votre entreprise a dnure,'et le
d'un autre autel. College a v6cu des jours heu.
tI fondera bientot < RITE, journal catholique, c'est a. verit6, les 1tonnes col-
dit-on, au vrai journal politi- laborations ne vous otrt pas
que, car, ce no furent pas ses manque. Horace Ethart qui
articles en faveur du clergy ne se deroba jamais quand il
qui le conduisirent dans le ca-- s'agissait de donner son con-
chot infect de la prison de la course aux initiatives du gen-
rue du Centre, ou sa santO de- re de la votre, vous 1l dnna
jA dbranlee rebut le coup de pleinement. Vous eate ceui
grace.Et Ion verra que, quand. des meilleurs maittre- de no-
Jadqiles Lourdemain, alias, tre enseignement public; et
Jacques Nicolas. Leger, Jui votre Institution occupe une
suecdera h la direction de La place honorable parmi ses de-
Vritd, en 1888, ce ne sera pas vancibres: l'Ecole polymathi-
pour defendre les interests du que et eelle de Mme. Vve. Bel-
clerg. D'ailleurs, le peril mour Lepine.
pour .e clergy na fuit iamais Vou s aviez desire avoir ma
serieux. Le ddputd Polanco c.llaoration, et. deux fois
* Cui avait d6nonc6 le Concer vous fites appel A 6 m6in con-
dat mourut peu do temps a- cours. Cela noe ft pas )ss. i-
pres; Monsieur Louis Prost, ble ines occupations dlans ma
directeur du journal LEBILa pharmacie et mes course au
qul semblaitzvoir une querel- Lyee P4tion on fv rent les
.I personnelle a r4gler avec seules causes. Pour les minmes


S501L invk-3 a L- e .
S t'.io .I.n. titu ,. 5o
(K- GunHi^e cn u la
a courant a 10 e eu ei prS i
ce s du :natin cn yu de la re-
c7ti uiin dte C':.Assciaiinfl
dCu A-tics Elcvec de i'Th 6i-
to U aJ, Saint-Lvuis de Gonza-
guet.

S PumI le comit -ro, oire"

Ernest DOUY ON.
"- '-- a-- "A
.MEzSS; DE REQIJIEUJ

S11 -e. cante en rtElise
Saint, Anne e lundi 18 Mars
Sprocha n, 6 here du ma-
ti:., n- M,-.-e de Requiem en

*V. c Mime. Jn. Francoims
Thrasybule.
oDe la pant de leurs infants
'etde(1 autre membres Ie Ia
, family e.
1e .'6soent avis tient lieu
Ie faire part.
-Vort-au-Prince, Ie 7 Mars
195.e
'f94 V:{" SWd* '4


Institute Tippenhl.
l.S7 hue Lamaw -
158 Adminions amx JBACCALAU ,bA
RBatorique et Philosophi
Amneui"107 ) IM .
L'Utablissement doit ses stUcea t ta ditaipnu l ai i
eelIente method d'enseigneaiment, a sa bonne et
ganisatiun. 1i ,siontnat Imprab i, P1ensjon
tits de 5 A 12, Cours clatskI'uO general, Legona pa
res, Coura ua bttno-Daectyo, Compitabiite Angi
pagnol, Allemand, Pruparation a 't Ecoe de G6aij.-
L'tauiizsmnent gar.antit tou s s-a course et tort
homme fortii t eanai.., .':n.itet,,, t couragi,
9.1



1ardi
(tn ::; Von; dans
A SL SERVICE DU TZAR

FL:',ree 0.50

LE FILS D L .Y'IT
(uiKc et fin). ::
Entrte 0,50. :
Jeu ':.
Sandra YiJI ano' T darCR dc


2100 ('Ku


.A Q' L..i-GE
es \anei et erne.' : Kr":is.s.
Entree 0.56


--4.


L'ordonnance par excellence
Ssuivre au coucher di soleil
Au couchcr du sonletl. orpcs tine journke do
travail arlidu ou d'exercice violent, fordon-
nance Ia plus retraichissante est ui grand
verre de White I lorse Whisky w I'eau dt
soda frappee.
Le White Horse Whisky supprime la fatigue
et resauscite l'energie ianguissante,. Ses qual'
dtes r6paratrics et sa valcur digestive ony
bien connues des sportsman dans son pRaY
d'origifie ainai qu'k I' stranger.


IaVapes r 77 77' -

RenIw tiun pea 4 Vi i p" .
vpeapr m'. av i f* FAISLESSE
eondro danAs Pd l au Ia. u DEBILIT
Lea vapeurs In4ilcit sias h
tagnenat le .yet" r .apn .ir n. .
Pour d. atrue retldt'im
Aet, freon a go re : 1

" .- V6C pa 0: V -kso ......'...1...7"
.-- ............ r-...... .'&.. ..r ,- u: rescrrt pVC


4'~
4/


'4

- f


4$,


4,
-t


~44
* -. 444.' -


4'.-S Y


IS


.....-. ..... -. -. --.


was


kORSE






"
.1 RhumnAII Zi Rnsn Ga
AMU.0IaroadLl a vantage V Ps--
lmte ^,*MW ^ PNteweYo~ria pour Port-au a ison Alix Ro announce a sa benveUl ante elien-
iil, tement, ehaque Mardi exeeptoa le sa. tlte qu'elle trouvera, dans toules les bones marions de cont Fabrication d
M rcr; qui la4 lanei, le 24 Icebre, 1934; merce de la place. son rhum aux prix suiunta: meilleire quaiit
SAL le MerrIso Juanvier, 1938 et S. raS
i Mercredi, 18 i rier, 193. .3 loies la bouteille 2 Gdea. uotidiennemeni
.le8 steamer soilt poftus de Chambre frigori. La Coulee d'Or 4 tiions points e
La R&esrve Spciate 7 toutes les direct
au-Prince et de
rS DE NEW-YORK ARRIVAGES A P.AWUPCs. La Maison, pregnant les frias de litraLton i sa8 charge, GLACIERES
toba, lt 4 Dec., 1984, le 9 Dec., 1934 ec rham dolt ire vendu aunmime prix en province. Nous avns
eIn tA lD I4 D A 1MIA1 7I .". I rI .


,co le 18 D&.,
gya#4 u e 24 D6c.,
etob, Jle 2 Jan.,
nareutura, le 8 Jan.,
eon,. le 15 Jan.,
aqtui le 22 Jan.,
rItOMalo le 29 Jan.,
wna.ventura, le 5 Fev.,
aon, le 13 Fev.,
6(wuaquil, Ie 19 Fev.,
Crtonbal, le 26 Fev.,
bwnaventura, Ic 5 Mars
A ncon, ie 12 Mars
a uil, le 19 Mars
Cristobl, le 26 Mars


sec., IU64
Dec., 1934
Dec., 1934
Jan., 1937)
Jan., 1935
Jan., 1935
Jan., 1935
F6v., 1935
Fev,, 1935
F&v., 1935
Fev., 1935
Mars, 1935
Mars, 1,98
Ma-ts, 1435
M riu l*--


-rOTER IErr NAONALE D'HAI
LOTERIE NATIONAL D)'IAITI


18,
1934,

1935,
1985,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,3
1935.


Connaisjsezvous exactemrent
la place que la Lolerie Nalto.
nale d'Haiti occupe dans l'&-


conomie national?
Vous. imaginez-vous
est 1un bastion avane.c
le ch6'na" e ni s'"e tI
.on a ljaJnaiIftOe?
Avez-v-'n.s cabc'ul6
Dotuze Mitlle Gou'rd.s


qu'elle
coJIAtre
die fa-

uie Sles
~e. 8.,5 ]


CONSTRUCTION SOLID
Pierre per pierre, Jfoge por etage, s'6Sve
svr ;e roc e solid Mdifice. La &onqun
Royal. a mOnt6 onsi, d'arvneo en anne.
So stabitif6 6prouv6e exptique to position
S qdele occupy parmi let plus grande
insuttutior boneaires dv monde entier..


BANQUE ROYALE
C:.U CANADA



PERSONNE NE L' IGNOR

.e,,rl.u quo la Matisn ANTON 1L BA IBA & Co
ree a c anienne Maison KAWAS HEIMANO
R.%ue du Mtagain de PEtat, et que ANTON 1. S.A-
.; i occasion de leur installation a ce nouveau LO-
ent Tettre un PRIX INDISCUTABLE sur leutr
De FI IESSES leS plus rareset de provenance Eut
l Aeni jcaine
fleent, .ur.S prix sont au delay de touttte,& dis.ton
P6norioriti :s article et enur frauebhu v, tol qtuo:
Pm. pe de Chine inpl.mee1 Parisette de Soie ir
Pirn& .. Crepe chiffoi imprimne Crp d cQl4-
dy -U- Crepe Bamboo Organdy gauffre O -"
ity uni et imprime -- Pong6e uni et imprimi6
mlli tulle -.- Poplin Toile A Trap pur fil, mi-fil et
tt-- Nappe eouleur et blanc -- Damasse pour
iaas Drill fil blanco -- Drill coton CaMi-
irs B3s de rOie- -Chaussettes de soie et fil
e "C" hapeaux, etc., etc.,
bi Pas d'acheter l tiss Pearlisc pour llinerne
h, Petitlt-e evous serez snrtpros s Je vouS 1i<
4Jevais mhe marier! en outre je dois vousi emer-
WoI r aPpris 1 U h ,,e trouve actuellement la mai-
SAMBA & Go; ela men fait ecoronmiser en
,0_a ^ trop de recherches, surtout pie je guii
Iranent pour un achat de quelques articles di
Stels ue couronne, tulle illusion dce sol
Sis et autres, et pour mon Fiane6: ( 'sa-
P4 it tIaussettes, ehemises, etc.
bla ChMe, n'oubliez pas l'adresse:

ATiON i SABA & CO

duhotuae ya 8aa* ..... t.
.- ? .TthoneS .783 ......
{i.,!. ,........, ra t -~~,... -,+:; :


ve.


Scolaires

qu'a ces


-- --- '* i.-. 1 -- --




Place I'e a ix
Rue Courbe et Rue du Magasin de l'Etit
ACTIAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
MANTS, PERLES ?1T PIEPvRES PRECIRUSES, VI !1.-
LES PIECES AGENT ETOR, MONNATE DE TOfI-
TES NATIONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT
A VA NTAGEUX.


t"nom r ar,,,.. -twt- M W .- .- P- ei i. & -M!by.IA& -WWU


/1 misS QYAVA7L; W/ i ACILIfuf 4
!I IN mmil-+.:^. .->iorm,-c-.v ,m,+r A "|
T TOUX. RtUM -RONCHITES, ENROUEMENTS1
INFLUENZA', AFFECTIONS Ofs POUMONS
PO R. RT-'S--PR r'2.H; C' ElT L F P:Nez S r F
W a A-7a 470asuesoepos


*4~WI


$
I


I T


PAWE 5


etc de
lu-Prince

e g ltuce de
L.
uide t:f'ectu6e
t par nos ca
n blanc dans
ions de Port-
Petion-Ville.

toujours en
i -* i i


mane ies ernrers mouew..s ue
glacieres en acier u partir de
$ 25.00 ea au-deas, vendab hs
avee facilities de paier,,Qnt.
< et les plus -eonomiques:.
CREME GLACEE
U: product nouveau, qui no
le ceded en Ien aux mnilleures
marques des 'Payvs ld'urop
ou d'Amrri/jue e^t ,ffc-rt au
public haitien lpar l'Usine a
(G.ace e P-ort- a Princne. Gou-
tU cute 4 lic>ieutlse ereint, et
V(us sOI'A ccnviinVeu.i
i'aitez: it-c, ag-yable sinl-pri-
s8 vore fa:nle en appoi'-

.perwlie pJ'utP r J dessert......
TIou <* raffient.
LE TIUPOT


le
le
le
le
le
le
le
ie
le
Ie
le
le


Pierr Coles

oalleuwr
Anpie 'uP, [t Il dii ( 'OTt 2,' ,-:
If: inoe- Poi.


t4
i


-1

t

U.


S~as-r r uYsyL .- l( Lj ICl- ..rLz--'------ /-


S. -
. .. ..
m W A < ?K~t 1 Id


31A4/SO A LOA 'Ft
1:142 ,ad hu,
(\n face deI .t rert,
SsinS'g r i' a o In'-rmacie
"'am nie 1:.)0 CG rn.'Rue.
T6elphone 2567
^"-("iwarenW^^.&w^^Uspt


Le ;i eso ii.o.i.est..n.i.





c'esi a qintessen ce des weil-




:Vate' errnioire reu-isi a nIiI
S. .. ....... .. .-....


+ :;,:; S/:H ;:


23E
30
7
14
20
28
3
11
18
25
3
11
17
t


eantines deux cents petite
bouches y trouvent Quolidien.
nernent un repas r6colfortant
et que bien des families voisi-
nes pauvres y envoient, dis-
cr6tement, chercher un pen de
nfuLir'iture?
(u une sept itw ca' tine es
Av.tvz vuus, penfSt a .- i qu el-
le pai i un Servi' e e i'ublici-
."c ,i icr Ic It'rfoiapafnl do: au-

P Ia marche desqueles cite
con tribune?
De pouillez-vous de tout es-
prit de part pris et vous comn^
prenurez qu'ele constiue
une m force et ut prestige na-
tionatl.
(GI L I e tout eela, p>ru r
nlO lui accordIt %-votis p)._ 'io
rlbierence Slur ie. ilaene ie, {<-
SItJue:O SeI cIl. qu.I e pi- un dt i
.w l { U 4) 53 t ,.c, ii
es CvtupuniS no se vend hLO,
S(ii' iiLi. Ille si iIurte, aill
ieurs, anu mnep:,is sy-ysiu..
quenient organize. Notre or"
guei patriotiqule 11o luts t:> ;
n.ande-t-ii pa- do laire W, -
m ie goseil eni t ihvetLIL
i- it k'i, s it L r'Ua gztrs Zai.:.
ayV-ns ulne pen c.e !h c', r.u
ptur a LWlerie *itiiinifc
d'itUit +

Airtce-y (itJCU U ",,

Direchur.


FRIG(ORIFIQUE
,s c}h 'i.n )bre frouide. out
Ste rc, r ,emnt i-ss a. point
-:ct pcumtnt .t,''iO nI importede

ii ts V c < l
f-uit nL C-
l K ViPu t v-liteint (
3i H pi"'. e r i e: ni^. .'ii'. k t*
gl ci tes (. t K
C'cs! \ u- -ii ;, P .
dan nut Vi sail t inx



i l 1.4i- tU-t.1 Li1 "ii'. .. :
cnann cu'-






avolun. 1, t ou p tu, ic A 22 'il-
Ie* flciitci u

Safdick, chez Joseph P:i!i a
fa Rue KHiqrb1
aca.t. 1 .... .








AVIS
At In rlon -on p


I t VJ
es i av ,i 1; n o "
fabya s .t,, o ..a


1i


PANAMA RAILROAD STE


..........lp '


if


'1


Ix


I
C
'-3
'4,
tj.



N
'K
'4


"' t'[' t. I U", j t fjlC ti'lt2C2 t. eI

AM S r L L \ oIPA;.. t; Du.7b,,"-: t. .~c
3 1lN:,-rI... tiC ,:2-.
gfra s g n ou vien i < :I,' VIC
JAS. H. C. VAN REEI nenD, t eur vie a a \0 U
Billets?
Que hit families du PerU-
GQndral A gent i
SA sonnel dependent de ,n sort?
SQu'ele repartit t.ds subsi-
-- des menUls aux Oeuvvres si-
.van.L.es: ( :&che jd PE..
Prince, I" nes d' S.tFrVtruois
de Sa is. I0t-tD- viC r Pu-'
Prince. Associ& tfi Co ps En
sgna:,nt, Por;t-u-Prunce, So-
c }Ht Ki toe e wg ,a phiie.
if-luit i, h'rt-u-Prince. Mnu-
ali-b tIinie du lke-Air
ft a C t (."he de
,J rn' ( N \ .. 1) cu 1
., ,'-('. t -li: I. t i Q r d s

..iiancV, i au ai Qi, vr-uo -




"~~~ -------- ----- -----,.: ., -''- "--"- : ; T
?AQZ 4 Lt NOUYKILUMrtT*
ka;' oczwv# w Nctornt MUSICALS A' n RvPONSv DU S NAT
: f.. (suitelftin)
2 conaidrant Ieuvre d-
S.. .. j acco. .. ...mplie par votre gou-
ransconferences_,pour -Jo V-jernD ent: la liberation ..du
ontl e laNaisUx q W 0 Espoi dne 4dedicaice erritoire, 1affranchissement
out e? l.eu. PiAl dih celle qu" devait& tre sa dit- presque complete de notre pays
futtne des fondatrices Ia g et bien-aime compagne, et vos planhs,maiheureusement
P e- m ue fo" nique pour e. Lili Lizaire. La Maur-t tens en souffrance, pour em-
Prbls k ani sane d s l ka 6tant parmi les danses a porter le dernier bastion de la
Co l N ance dans la mode A cette 6poque, &Doux tutelle 6trangere, les travaux
cetteville Centr e Mater i Espoirx reut Vaccueil des sa- d'irrigation de la plaine de
Sel dtaygente. ons et co.nut cette vogue qul I'.Artionite, 1imulsion vi-
S$ep talentsMonp aussi t at- encourage. goureuse donnee a, la culture
A ls paix. le etPresident Peu de temps apr.s, i pu- d a figue-banan, les d6a-
L. .. .blia, ala ns du Ciurs, valse ches personnellement tent es
Peslie u Darme d'envergure fivreuse, (Sou. par vous A letranger dtans le
Pnenytlepolm haits heureux^, quadrille trqsQ but d'ouvrir des marheb4s au
ent Totle eornit6 qr a orga- entrainante.. ,,Pax.. Patrie, rhuim haitien et aux prodihts
nisdo deers etdes r&nions Marial, orchestr6s,-et execu- de notre sol, I'important trai-y
nt ou. l res. iu despair tis pa at anfare du Semi- te de commerce avec le Gou-
tre naire mttipliaient de plus evernement deWdahinsgton.a
Anglais et par la femme doL- eanunem tofr e oueI
ig iiuDa mank a en plus les success de 1'artiste. restauration de nos ti onu-
Cit s a see Mais une p6nible preuve ments historiqlre sns par-
g se6 ne enmqufte surIc d6 vent assomnibrir le foyer. Ier de tant d w.or:-s i reS.
Sal6 reen- Qutle e e ade- Arthur Coupet eut la dou- telles que la crt:-.i n u Lye e
ed 1nt Total 6evat l..
utl S e lelur de perdre sa compagne, de Saint Marc, 1.: ciul
tires, arlemunnt1930 cell qui fut I inspiratrice, I'a- de beaucoup I d1ma-
Fe Y e (I .o e a e de t1outes les heures, et coles etr aune c; I' t, ;
ment. e. i u deux mo s apres, sa petite Ma- vres d, qui ( mand aru
etsvai eile. Wunisor a Maria.t importance, p t ipas

ioyn M 2t ide Hrvap au A i n insi frappe dans ses plus mo s votrie e o
ry ev W e re du Pardement i- chores affections, le musician faveur des g
't, et a .e1 par t1 e eut un moment d darlaiss&ment du pays, ve .;: .
g.,Q% -du an r .. qui se legitimate. On dirait d ameliorer n :- Cu
S it i ema que ce vide avait eveil- iU tat et i e. .
cinLt 'i fut ne tieee plus vive ment clan. son levation du ,,
pi.,niie. des Etats-Unis. coeur le presentiment de sa pagation dc :. -.
Qu e. -e du Ses nombreux ais le con- blique en
cte ete oon pere vin ur ie solaitnt sans cosse iC lst vrai, que votroe g .... .: ,
Mayifovor ct du ctte de s mais a tristesse avait com- accomplir r:-
mbre elc e.t descendant esple deteenet envahi son aime, 11 cults natu; '! -
p)FemieI cuop. aie 1gini, e e0 se mettait au piano que auisi des e ;
et di Qui:er.s oi(uivn- P raconteIr en airs melan- plaisir, ..le
rent n i o .nsv vanie a fin- lques S vivantes blessures do sentir-
it 'in P du un Ceu1,'r. IrIIament
1 in a- e1 i 1e 1eAn'Ae- Enfin iuis ou moins resi- tants e d e
riu. (n- t Le l o aider gnh, le gouft des voyages I en- hauteur cie -
L ..rl et u. ,te train durant les grandes va- cient de ..
tn -c t ..i f- canes au Mole-Saint-Nicolas et cest poh.
Y. j. .,. or m a futn hot e ide a f a il -e i geste s. v -
...I I.. ... Dumerv II prolta de son se Deputies, m:'.. .
I'ur, htenir ifr a i cat ion du jour au Mole pour connaitre clan.e d .an .... :. ..,.--.
.ie ... ,ia "u cieu~rt~o de 1PaixR, Santn-Louis du unanimn u ,. -"
Nationai-e. Miss Win.sor an- No n' oax'esa. maunte dc a i:.-. .. ,
rive .-ra *i .."t- au-itPrinr d a Ce deplacement lit assez C est a;,. d-. ,.
bord du e S. < ,AITI-> l1e Iuctucux, car l criviz i son destime t t ..,
mars et littleu Hai I ie 8 retour Soir d'te, vaise bil- appreciate ion .- ,...-
v 'L ,,PI le N uv Yor l' n i late dont les motifs preoSen- tiuns heureuse- ....
P eP -STO e. tent Iallure du la KCasca- pIiis et 1o d(tii' t ..
MN VN'^ ^ rgide-> de Robert aGefrard, ensui- as vote o ;. c I.-
Eile -} a probv isuvni .n pu Dtdicawe. pece riche on tnon natiornale .. a.
Cumlt g:n ( }sic,.. ,- 'iat.e ..Ci LI ()ffYOt Mansion :
m pc dme pjp umbinaisn Hs.
na nill Weed, Ln com..f.. ie Arthu l Coupet poursuivait dent, les as ur:
i,,", -i "". ,", ", vec f oi sa carri6 re, lor'sqa ue plus l haute cond iu ... ,.


iic i..1Yi. t i i I.t ., ;I..N t L
(_ommn lion 1 olb .,, et avait
ecrit pu Sieurs art icles en >a
favour dans~ i' e Nation>.
Vol-id son curmiculum; :
Madame Helena Hill Weed,
ost nee t Norwalk, Connecti-
cut. E. U. A.; Maitre 'arts et
cs letures doe 1U university de
Va-,ar a.eiennement geolo-
iste professionnelle, ex.Vice-
1Ir esidente Gen"rale des < tles do In Revolution Am6ri-
ca ,.> ; m i n i n i q t e s ; eri-
V i; oratrice; expert en af-
4a; es Latino Aineicaines;
rapporteur du Comitd Inter-
continental de Ratification et
c'Adher.,nce de la Commis-
sion in teramerit:aine des
Femmes; une des fondatrices
du me->, '. U. A.; organisatrice
t oratrice de la champagne
pour le Suffrage National E-
gal aux Etats-Unis, 1913-1920,
Cpoque a laquelle elt fut. emr-
prisonnee quatre fois pour a-
voir petitionne le President
Wilson afm de hater le droit
de suffrige des femmes; mem-,
bre du Club; Frminin de lae
Presse, de l'Association des
Fe-mmes Universitaires.. Ma-
dame 4 a ete correspon-
dante pour des syndicate im-
portants dejournaux et de re,
vues W etatnger; elle .a fai. t
une Otude approfondie de laI
position de la femme dans les
pays Mediterraneens et en A-
sie Mineure. Durant shiver
elle a habit Washington de-
puis 1892. Elle est la fille fde
feu Ebenezer-J.' I-ill qui fut.
pendant 22 ans depute de.-*&
tat de Connecticut aU Con-
grts des Etats-Unis, .


a tteint par une fievre que la
science fut impuissanfte a
domnpter, il mourut le 10 avril
1902 -t l'age de vingt huit anrs.
Son agonie, je m'en sou-
viens, ful called un musician;
ii fredonnait des airs qui ar-
rachaient des larmes. Comme
Mozart mourant, son regard
un peu voile semblait tradai-
re le regret de quitter la vie
sans avoir dona6 au pays et a.
Part haitien, tout ce qu'il se
sentait d'inspiration.
La oCompagnie des Pom-
piers librest>, don't ii etait le
vice-commandant, se joignant
aux manifestations de regrets
du Seminaire &t des amis, ses
funerailles furent une apo-
theose. La voiture de sauveta-
ge de Ia compagnie tent6e
de noir et encadree de la pho-
tographie du cher disparu
portait se, d4pouilles mor
tells.
Aux a-cords de Ia Marche
fun&bre de Beethoven, la fan-
fare du Colklge conduisit le
professeur au Champ du Re-
p os .
Coupet eut 'V6toffe d'un ar-
tiate sincere et son ideal per-
sonnel se resumait en ces
mots: le ieau et prs le
beau, le plus beauW.
; e Constantin DUMERVt.



LES PARFUMS FORVIL &
DENTIFRICEDU Dr PIER-
RE sont toujours lea meil-
leurs.
Pour les Commandes, voyea
reorges Linstant de Pradines,
Agent pour Haiti..


La ibrairi


13 iuVE REPUtLtCAIN
. -- ...... :. "** ".-'. .'- ^y ^


J


ORT-AL-PI"W0NCE ,

TELEPHONE: 2077 .


LI VRES SUR LE PSYCHISME, MAGNET
OCCULTISMR, etc ...
,,,
II. Durville Cours d'in/lue c petsonnelle
Mlagnelisme pers e el ................
A tkinson Le secret de la umimir .o......
Miclutud Pour vivre vieux ............... '...-,
Delaltre Comment oblenir beaut, force, ,qt
II. Durvilte Le magntlisne en justice....
Allen La puissance de lapense e..........
Flambart 11emoire ur l'cslrologie scientfil
II. Durrille Les maladies de la volonidte.. :... .
,' regard .:agntn&ique .......... ....'.. v;
he ptchi m .. .........................
Le.3 c!ions psychiques i' distance ...
Itricaud Prc.iers elemen d'occullisme ...
C'asla nt y- our dei.t'ir phi, sionomnise .......... ..
D)r. Farnmornt Pour corrigtr 'enfant de sesM de
11, Durrillk La uggystlfion dans i Peducation .
./.IRS S L'ESP!ONNA GE .........

Bardainne .1/. DoIklor n utre la France.


i L io l.onnaire .es; on
de Pourourrill' A-29. ag/e; t secret
(;,fshal lxr I('*rol sants r/aire du 2eme
.lior!ant IPouauie r en mi sion
-. poIteau
Ln htIros: Pierre Godart
Mirnt L'espionne au diarrant rose
Kln rt fi!l de Prus: e
)'rondy De la cocaine...aux gaz!!.
etc., etc....

N.1A\l) 1JBIBLIOTHEQUE DE


mflmzwa .0"At" fal4"fwas


w"al


LE LT. L.EG,;
HOURS DE ('-t St;
Orn nous infon i c '
te ouv rtt au <.; a. : -
dent Legreos LA '-
cluant a la m is_ N ,. ....:.
de l'interes&e. ,Ui L: ,,.
trouve coupab .i-t .:.., i;
fraction aux rzg.,negi,,ts e la
Garde d'Haiti.
Nous nous rejouirsoni de
voir se terminer ain. 'a-
vantage d'un jeune c, int l.e-
sant ofticier, .'tti + ',c. table
affaire-


OLO AN

Le Vapeur COLOMBIA
Voy. 40 N. B. de retour des
ports Colombiens, de Cristo-
bal C. Z., de Kingston Ja., et
attend A:Port an Prince le
14 Mars 1935, en route le me-
Tme jour a 2 hrs. de 1'apres-mi-
di pour New York prenant !
fret, passagers ,etialle.
Le Vapeur PASTURES
Voy. 39 S.:B. partivra d New
York le 14 Mars 1 , ment. pour Port al Prince oP I
il eat attend le 18 Mars l-v$
,en route le meme jour a 4 h1e
de l'apr s-midi pour Kings-
ton Ja, Puerto Colombia,
Cartagena. et Cristobal4Th Z.,
pregnant fr&t, passagers et
malle.
BATEAU TOURIST
- : :
venant de Miami attend le .13
Mars 19835, en route pour
Kingston et Miami : 4.30 p.m.
W E. BLEO.,
Aruti G466ral,


bureau





&.'' ', :.
,-

t "c, '.

*. .



: .I ....
a .,..
.: I .!


- "- ' '::'.1. ...; : r: '. '- -':: ..