<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02381
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 9, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02381

Full Text
/
4 C.
A.
)


A


2


4'


.4.4. -

6 .4 .4-


lNWp-


. ..... ..i. '.


iN 186W~S~


'', -- '. f % 471! k J -A --- a-m-*- va.0 ..x .4.4 .-- r


a 6e: ANNEB


PO ttAU.PMRINC RAir


SAMEDI 9 MARS 1935


if


-ae -'w "4I"J- IV ..-.....hi r I--^-- .W # 'i--r Av -*'v --, "----..'. .. ^


No. 13539


I DU PASSE


iPgPl HAITIEN.
I CONCORDAT


- D4D --wit /


docteurt De-pestr a pu-
ans le N touvellite des
k int6ere.a nt. a propose
;bile d, M. L. C. Lhris-
ICs notes sci.t relatives
b passage a Sdnat et a
pocque critique. Jadres-
es feliitations au distin-
itocteur et mes meilleurs
?au jubilaire.
mon tour. je viens rap-
deux faits:
1914, dans une belle sean
8inat, M. Lherisson de-
I-'tat du pays par le fait
is luttes intestines qui
Jnt les families. Tout ce-
wonstitue un Pril.
ril laitien est plus gra-
aile peril etranger... Ce
ilaitien amonera des ca-
phes... M. L Lherisson
i ce peril (eI termed ex-
fs qui firent impression
l'Assemblee et I'audi-

fci une autre interven-
avec quelques details. En
:sous Dar'Liguenave, au
du budget -des Cultes,
tre des sopplerments de
ments des prdtres des
isses pucwro., i y a eu un
,ssant incident. Le re-
e et remar,.-uable Sena-
E, Pouget demand le re-"
es credits. Le ministry '
frval protest. 11 est ap-
virilement par le Sena -
lLhensson qti explique
Uepuis longtemips cette
option est au budget.
In..ateur Pouget insis-
voyant que son Colljgue
:Ministre 1llaient fair
les valenu invoque la
titution qui dit: < pension, aucune gratiti-
.,aueune subvention, au-
alloeation quelconque a
rge du tresor .pube ne ..
&tre accord qu'en vertu

atoujours oublie de fai-'
-ter une loI pour r4gula-
*-cette inscription des
elements de traitements
trtres, au budget.
Pr&ident du Senat, qui
Ettendait pas a ctd ar -
It deeisif du Senateur
et, demeue indecia.s.. II
.un grave danger. Le S4-
rLh6risson, tres adroit,
t la parole, et demand
elat I'ajournement de la
qsion du budget des Cul-
a motion est admise. II


banc de l'Ex&6utif et con
au Ministry de prepa-
iverment la 10i prescri-
r la Constitution, laquel-
t etre d'abord vote par
lambre.
ant quarante huit heu-
Ile est au Sinat. Elle et
Le Miristre demand'
Ia continuation du vote
4get des Cultes. Tout est
,enateur Lherisson dit
on cher CollIgue Pou-
totre intervention a 6t6
se Elle n'a fait que
S le droit de nos in-
nts Pasteurs des Pa-
Pauvres pour avoir des
Miets, de traitements.
ision, ils seront de4
Svot4s, mgme par
".,* C'eat une bonne av-


CHANTIERS DES T. P.
FERMES

DANS LE NORD



On:.nous informed que ven-
dredidernier, on a ferml duns
le Nord tous les chanLtiers k.
Travaux Publics, "excep-
tion de celui de i'urt-AnluIrL.
I] parait que les fonds alloues
sout. epuises, parce que trop
faibles, avant achievementt
des travaux. Ainsi, la cons-
truction de la nouvelle route
du Bas-du-Limoe, pour la-
quelle on avait prevu t.000
gourdes, a du tre arretee a
mi-chemin. A noter que i an-
nee derniere, faute ae route
voiturable, des milliers de re-
gines de hgues-bananes se
soLt gates ctanxis a region,
La question, en general,
soiiicite done a prompted at-
tention dies pouviurs publics,
qui ne doivent point se passer
anss leur Jutte contre le eho-
mage.


NOU VEA U PREFET

AUX CA YES

Nous avions announce qu'en
emplacement de M. Dar-
bouze, elu Senateur, le Com-
ni'ssaire du Gouvernement de
la Ciroon-seription avait -t&-
charg6 provisoirement de fad
ministration de la Prefeetu-
re des Cayes.
Le poste a 6t6 pourvu d'un
titulaire definitif, M. Ber-
trand Bourjolly, ancien direc-
teur de la doumtne des Gonai-
ves, ancien inspecteur de& E-
coles, aneien President de la
Commission communale des
Cayes, uncien profes:;ur de
rhbtoriquo au Lyee Philippe
Guerrier.
Tous nos compliments au
nouveau prefet. u.



tion qui ne sera pas perdue...>
Le Senateur Pouget, avec sa
vivacite habituelle, riposte : "
denonciation du Concordat.


Cest neceAsaire...
Le .Senateur Lherisson re-
pond: (Le Concordat est un
arbre trbs ferme, fertile et vi-
vace. On a deja et vainement
essay de le secouer... II ne
sera jamais denounce malgre
votre tknacite, votre brillante
intelligence... y a parmi
nous des hommes de raison...
Vous, anleaen profroe.:ur de
Sciences.- vous c;nnaisse le e
mot de Pascal: nous commniande bien plus im-
perieusement qu'un maitre...>>
< teur du Nord...
La clochette du President a
mis fin ia cette conversation
qui pourrait devenir bruyan-
te ......
J'6tais non loin des interlo-
cuteurs. C'est ainsi que j'ai
not6 ces paroles.


' NOUVELLES' BIEVES


Demain dimanche at 8 heu-
i res du matin aura lieu Pins-
tallation du R. P, L'Eeupyer
come Cure de Ca(ritefour. De
nombreuses invitations ornI
e4te lanees, ta ette oecasi.,n.
xxx :
M. Louis Arthur Allen, 't.-;L
porce canldaiac a n.iatput-
i Oin nationate aux. tCecLtons
compl6mentaires do- I'Arion-
dissement de la Grand'Anse,
en vue de remplacer M. Louis
D. Gilles, Olu Senat*ur.
t ^-^wA-^^'V^ -^..,. --a! ---WUV^^"^^ --.- -

LIONS A VENDRE

11 y a quelque temps, etait
de passage dans I1 Sud un
cirque qui fit de mauvaises af-,
faires. Finalement, des crean-
ciers impatients Saisirent,
suivant toutes les formes le-
gales, ce qu'ils purett de son
materiel, et notamment des
lions....
Mais ces derniers son t des
pensionnaires encombrants,
qui content gross a nourrir, et
ne sont pas par ailleurs d'un
6eoulement facile. Leur pro-
prietaire ne manifestant au-
cune velleite de les degager,
ils viennent d'etre mis en
vente, et comme personnel en-
,core ne s'en est port& acque-
reur, il est question de les en-
Tvoyer -a P6rt-au-Prince, oi
peut-etre on trouvera plus
lacilement des amateurs.
Qui veut acheter des lions?


LES TRA VA UX VON'T
REPRENDRE
A LA CATHEDRALE
DES CA YES

Apres Ia Cath6edale dtW
Cap-Haitien, e'est a celle des
Cayes que les travaux vont
etre repris bientt-. O-u plutt;,
on I'espere, ear un ae nos con-
freres du Sud a vu devant l'e-
difice une grande conference
de techniciens des Travaux
Publics, largement pourvus
de plans.
Pourvu que les chores n'en
restent pas Ia, en plan!


DEMAIN A MIRAGOANE


UN DON DU
PD. VINCENT


Notre confIrere < des Cayes, annonce que )E eo-
le de la Sainte FaTmi'le fn-
dee par Mile. ThFn,,s Dne .
ry, vient d'oLuvri un- ;; .. '
sale a la rue i i n';niu:. :
ce Ii un don g6n^I'eux (i cen
dollars olfert par ]-e 6.i ::,n
l\ intent.
Noui summn-; heurni-::' (a .
feliciter le Plresident d. la1: i -
publique pour so largesse (t
sausollicitude vis.&-vis de on-..
se ign emen't t-


LE CHARANC(ON

MEXICAIN A


SAINT LOUIS DU SUD.

De source autonisee. ouM
tenons quOe l, chnra.on ni.-
xicain a fait son app:arit:in
dans Ies e1ttn'er- Cr S..
Louis (dui SudL
En signalant e if it I leu':
que la chose int -o(.r n"nl
nous demandonf s s'i] dl ; : a -.
des fuites daios 1c service de
controle.et (1de quarantine Ir-
ganise par le DIlp.enteme;t. de
i'Agricuiltui'e.
" --r cz ..... ..

LA.4 FABRIQUE DE LA
(A THEDRALE


UN CONGRESS SUR
LiEDUCATION



Un Congress aura lieu en
Aoft prochain a Oxford, en
Angleter ve
Les principnk- .,-,jt..
lordre du j.iur; : ,:-n :
. 1 o. M tlhod ,'es : t-
eimplio[yds pour le perfect:inttmrncI t l ,.
la culture general et pr:ufe-
sionnenle des I ns.titUtUu-C.
2o. Possibiiites de 1'organi-
sation de PTEnseignemen t de
la Paix dans les es oles.
M. L. C. Lherison, diree-
teur du Coii&ge i.uvut'ttrul,
President de Associatiul dei
niembres dui Co(rps Ensei-
gnant, a ete invit a, prendre
part au Congree.
En cas d;'Tc pehement, lea
. ,n 'ute1rs 1on Congris le
S L'_ d,. S. faki:e kprlisenter
p^a z. roalittlCi de =on



e.. centrefl ci .ises.


4i(( IDE:.T



4d._ u t ) l l t pri..e i ns
les TI -n re -na.., d'un U m.pui in, 1
v\i)e0." appUvtenant 8 .]. Ia-
n'ie0 Zatr^m,', (..'i a pu i wter-
vol.2? a teurox- '^ Qv}\ ^ i';i' I


Des elections ,nt (7 t petit ibprudent dn n grand
ia Fabrique de la C:h l- a:: ur-. n i-- i! 2 :a n r
pour remp acer ie c're t? poerd Ic ] OUc.-.
Me. Constantin e t., w -
de. 11 a etc ro nplac o a .
F6lix Soray, et a cunm o-.; i;T
actuelle dcul hi r17i"ueB.- I V E
luiv antt
P i sic ent, \L Ei t . in, ) n trove
SPierre-Li: Sca't ra.in du iOulin d
iontresier D jwn: T2 1 / Pr1end(C. l. dWeA pa-
ier,. e 1 %(n k--" I t u -w- n -
C- :- M : s- b on n
(. Ow el neV$l I : _. -- ..- .,: .2. }- '
.' ''. < .. ,--.- ... .........:.:. : :-..... ": ( I% -- r .,..- -v l'


-.~:


4. 4 4,' 44.'> 4.44..
- F -
c~}; t~i~ .4


C'est demain qu'auront lieu
a Miragoane les ceremonies
d'inauguration de la nouvelle
ecole communale, don't nous
avons d6jA par]6.
Le President de la Republi-
que voyagera a cette occasion.
et beaucoup de port-au-prir.-
ciens l'imiteront, car les f&tesM
qui seront tris brilantes, du-
reront toute :ia journee.


TIOCADPERO

Samedit ir, deermtire vfr4 -
SPorehestte Pr toeeoniot- ;Po ch.. ,e
"L" ... .f -d, e I^ti i


La Seance level les. deux J
Senateurs sont descendus en. deex. : : : :- :
semble. Ils s'entretenaient : .. ::.'.. .. A A L A V I E
coidialenment..... s 1 hab. .. ..t Shushni...g: l:s. .di Chneir d'A:l. ehe, bo:.
talent le mgme .uartio.>.,; -^,l:di C 'e
S, : ..........r..p......- -..violnite pour son ge, d. alents n ba c
.t h -~ d &.. .....a. ... ...


a- ;~~y!; pa~C;r Cy 9~5~~


g~p?3B*b~f-iP~Pl~trgr~ ~ ~i~n~4~pj~pi~SP~i~8~ %


...... ........ .. ..





I} '^ : *. ."'. .*. *"*.;=a-:d;a'--"- ; '.i'nf ,d.re;...t .-: eey.'



...: .. rges que ut.ili er
: i ": ': I" . .. .


S d I:t





Monsieur le Pr&fet recent conourir asseo yt la

.on.ieur le .P .et. politique g6n6rale sur des ba-
M rn., sew eirleuses et: in6branlables.
Mesdanes, Larosp6rite collective est en
Messieurs, fonetion des nobles egoismes
Messieurs,
locaux.
ie Pt de ]a R6publi- .Voila, Messieurs, la vraie
Le Pr. ident de la R6publi- signification de la distinction
ione M. (lnte vincent vientl ue vient de me confrer le
de me donner une noauvelle Psident de la Republique.
preuve de sa haute soliHeitu- Nous avas luttI pour le bien-
de--n :rne conf4rafnt:JeJ tftre atdl
i me donf il de titre doe n tre de rbtre commune; nous
Chevalier de lOrdre ,on.oavens incessamment pousse a
neur et M6rite&. J.+ remercie son avaneement. moal Intel -
pabliquement Son Excellence lectuel et &onomique. Nous a-
de cette grande distinction yo f tout cela dans For
qume comble d'honneur e dre et la paix. Chaque jour
fortifie davantage mon de davantage, nous initions nos
vottemet a sa personnel et a enfants au respect des Lois et
son gouvernement. e l'autorite. Nous avons im
Vousvoudrez bien, M. e pos os collaborateurs Ie
Pr4fet transmettre an pre- ollaboraeurs le
P trasMettre n p respect le plus absolu des de-
mier Magistrat de la R6publi- niers pub e a o s
niers ptbbes, 'a nos adminii
que Phumble expression de tris Je culte du travail et Ie
ma gratitude et Ia nouvelle gofit du comfort, en essayant
assurance Cde mon ind6fectible p possible ou gid ,
fid1liti, le plus possible sons l1'gide
ic peaias. du Gouvernement d'intensi- I
J n perdrai pas de vue es ier leurs moyens de produe-
elogieu:es paroles que vous a tion.- Ils puiseront plus su-
inspires ceremonies de ce recent dans tout cela le res-
our coMcrIe tla Irenmse de
SI aee peet de soi et I amour de a
Sdorathmn qui m'oe dicer- Patrie. Et il nous a semble
,I -pn r&nant do Son Excel- que c'&tait le moyen le plus
lone J Prsident de laon uxce- sur d'epauler dans le people
Sd la politique de sagesse, de con
blique. yous avez tenu, Corume corde et de progrhs entrepri-
pour soulijner limpc.rtance o et Go eentpc
e Nt tt se par le Gouvernement de
C. W : atw Son Excellence le Pr&sident
S"- --:r.i, a Stenio Vincent, au concourse
I: '' cl patriotique de qui nous de-
dr:,&.f',O.,.. ,-2't, f.: ; vons en un tries court space
a ... ;1 A''t'1':'S de. temps la plus grande som-
+ }-flu r %fls 1Sr..- 1Iralisations.
Je nm vous surprend" -me denosxreidos.
+, n v ., '"--'+", '" ,,"" Notre fermete et notre ar-
.emrnt. i. c Pr-eet, si je vous dent d;sir de ben fire vien-
., QP& tns ,;r aid& nent de recevoir une mention
d'actn. tre .sphor t m z tdg ege I
Satin s n avez aideui que nous regardons pour etre
c: e d'etr "ob'et +le plus bel eloge et le plus
tot nt, et de n 'objet. beau titre d'encouragement
In '": tote. &eut>- dcerne a notre actiitP, ( Test
).'... e '. r pourquoi je vous invite tous ai
c'v .- urs L *laire, crier avec moi:
4C.-U Ka, volf dignes Vive le Pr-sident Stenio


'10 V> '4 QQ a V 0 t
. .Vive Ia Paix!
Iuta!ige1,e collaboration que Vive le Progris!


u,,s t it. u .s p u
conc .u) pour Ie }ion etre
Id n oa (cort '1
;, 1 1
c ;,ur je l 'C i en'iiI tIouY


nit'. ("'est n nouveau tmol-

f;rh "Y- .' I .'it : eL i ce trou-
vae un rdconfort et de nouvel-
1--. ar8P1ers pour1 container les
Jut;t -.s c g'g. poue r I.e triom-
phE rd:' imee d'ordi'e, de Paix
at di pe, r9Ats, ].lreconiisees par
10 ouvorner trt <. Son Ex-"
r(ael enc Ie Pu;.iodent Sten io
Virncen.- fort de votre ap-
pui: Mi.csi-ur, jeo ne desertfe-
rali janiais; !e terrain. Vous
u-vi, conmme joe e disais tout
Sp'heure de M. te Prifet, vous
pouver a just titre revendi-
ouen vote part de mon succps
ct de ma joice d.aujourd'hui.
.... .Comment en effect oublier 4
cetta. hore tous rmes collabo-
rateurs qui m'ont aid6 soit de
!eurs conueils soit de leur ac-
,ion nergique et desintres-
..6 dtans I'euvre de reorgani-
action comnunale que je
C ho e .aeI6Mes'i. .' re
poursuis depuis une dizanme
S -annees .. .
LA delicate attention que
:,n Excellence a daiyn nous
accorder nous dit eloquem-
vw.d que nous n'avons point
ai1li a la tache.- Sans doute
Vi nous reste encore beaucoup
a fire pour atteindre le but
vi4; mais les resultats que1
noti, avons deja obtenus nous
tot un gage suffisant pour
J'venir.- La stability gou-
: 'veriidmentale, Messieurs, re-


G LO SIAN

Le Vapeur HAITI Voy 39
S. B. partiva de New York le 7
Mars 1935, directement pour
Port-au-Prince oui il est ar-
tendu le 11 Mars 1935, en rou-
te Ie m6me jour A 4 heures de
I'aprfs-midi pour Kingston
,Jamaique, Puerto Colombia,
Cartagena ot Cristobal C. Z.,
-'6icnt fr'c, pas",ages oet
malle.
Le Vapour MARTINIQUE
Voy. 135 S. B. venant de Newv
York. est attcndu a Port a:
Prince le 9 Murs 1935, via les
ports du Nord, en route le me-
me jour pomu Petit-GoAve et
les autres ports du Sud.

W:* BLEO,



.AVIS
: hawn.emrnnt d'adresse_ :
Cabinet de Maitre Christiar,
..Ltnrtue. Avocat;:.
Y0tage de la Baifque Natio:
nh le. "" : :":.
Phone No. 3746.
M*


r ..... W. W.IPPOLYTE
"Dentisfae.
Turgeau -non loin de IH6teAl
Sans SouciL
IIeures de Consultations
Matin .6 a8
Soir 2 5.


.4tSe NowuvcLItJs$rVF*


------,- --........-.. ..
.r


-'II


-+.


fle~~a -~i-.r%~wflPffkI~ f am*rs 'qak7 fl .... -, *~,l- -.~m~*~,rr


4'
ii





41


Devene vote propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cbeque la BE;anque Nat;onalo dt Ia
Republ'quf d'U:uli


LEC ('A.LE(;E MODERNE
Ex1erntt.nternnt tDircct ur ; i'rns; A.j'incIo
Avenue Jolu rown Licencie e v rouit
Phone : 2.) A ocal,.

E st !'E col S.--.. i.-' e e se.Iae, \' [- e1 cIa s IW1-,,
ou vous deve; -,- an
n o r un e in s: ; s,, ; e et ef ,; c A :1t jt.. t'S -
tages youTls.
L es petite- .. : ... bje r, i, "i i'
part du Direu'l -: .. e : n2 .
Discipline .. "
truction rai.,
teles sont Le-, -- -. ,,,
C :i ,. .. . .
A v e ; ..,-, ., :i '. .
P h ( : ,,' -.. "G


,--IO- -w o J # i- I W --


REME 'E.1FE.A\ 7'

Le President K: (. S .
Madame Louis 5. Zu.';. '-;
leurs enfants, lis f:nm.i--
Paul, Z4phirin, Baya.. 1.
Damier, ThiLesfeid, L- :.,
remercient bien sin f ,, ...'
Son Excellence Ie Prj -i:'.
de Ia Republique, esP.-
les Secr6taire: ('Et-, '
Corps Diplomati;;le U.t :-
laire, Ie Corps Judiciai-e, I
Commandant et lc..s (iOtiv ..
de ia Garde d'H iIti, i ',-.
ge, !a tresse. Uug t,. .:'Vli
Plant e 'ort-au- :'inc 1: ,
des autres, villes (te la IR,')u-
blique, et notammr nt ceux cLi4
DIpartement duI NoI2 LIt. ,'4:
leur ont dune (des preuv( rt;,
sympathie Ilt'CGCon mort de


1adame Vrc v. Zephirin A >',

leur rngrettee mere, belie-r1,
re, parent T allidee, enlev6e.
leur affection ;e 17 "". 'vri,,
courant et. 1O. o;-i., 't ,i, ,
re a eUr vive r 'm a:.i: < ..

AVIS IMPORT A 7'

Mmn. Jeanne Beanfrund,
mcienne proprietaire dieI llo-
tel du Quai. announce ih sa bin-
veillante cliontle, tant dce C
Capital, lue de la Provinco,
nie I'1Tto du QuaiUAt tran-
f6re l'Hotel Espana (bhas rut'
deg Miracles).
Toujours meme soin 'irr-
prochable, mtme comfort re-
commandable, au prix modi-
que d'un dollar par jour.

A VENDRER
Occasion Rxceptionnell
Uin Radio Waveb marque < trie.
Conditions excessivement a-
vai tageuses.
S'adresser au Buieau du


[ Journal.


.i.. '. .i .-



I, u :n


,; "- .. ;, ,.i..^,, : p .Li'L, ^ .. T ro 'i =
' .. i. '. A, ". L i 1 1 t '
* ', ;, .4'. : ', I ', i-; K t.l ,'
:' ',' ', .,. ; ,,." 1 ;P u
: : 1
t A. *X u L j


$it;A.tj.SI-!I!r ;i\L


dv 'i -
I'n'p~iu rri'-i -\.ii- cnt
-'I,
-n, -. .1r w ,' "


xxx\
RII.LETIrN No. 1179

Ie'sl cImnl.irs sannt ories d,
not:"- Je !o S. R. '
'ii -: c,. t it i, o' ,- 1m ..i ('-

Matv 192-
LO.R poe1n"". ', ,, -.-
mnent se-ront 0'" '-. ir
O'v t :'. (iestitnation i' e "f-,v.
York et des Ports Euiropnm:
SIl' deinande faite a ce 1u-
reau,
Ce Steanimer partira lo me-
me jour directemnentI pi-.
New-York pregnant fret, mal-
le et passages.

Jas8 H. C. VAN REED


Agetw G6tar I,


I. In.ts

Rue-


Direcleaur
Prifet de 1I
Administrat


fondd en Jan
eu vingt su c
du Ifaeealan
remarquabjle i
les difhicult6s-i
que confront
I'Euseigremenege
Ces sent 1dfs au",
tablissement 4
tence des proe-t ,
Dans les difft
la preparation d
I'objet d'un so
Aussi les rdsul
ils de plus en 1.
saints et les par.
qu'a s'en louer, .
Le9ons partieuli
tres, de ScLences w
gues vivante ...
Cours speciaur
Dactylographie et
ability". .
Les inscription..
vent tous les joura.;
Pour tous autres
Scents, s'adresser ai
Simon Bolivar, T .

A VISj:
Sirop Dayi
Con for'n-menteauta
ion. teKflnenntalres.t
i&,,' le I)harmaeietwu
nuel Day dcd6, Ied a
ni Pectoral Day -
,: .' i t.par' selon]M
:.. !es itthuodes '"
i 7-. :t :1nf e.s d'expM..

,f.boraloinr duSid

iLI .VI LLELUR
( eite 'wvelle
f liihcneI propri .J
ua'rienu, oIuverte
(;ranrI lue iAncie*MI
sn I ') e :i:<,, ;fFre a. l
k's 'orrluLits f'rais $t
un itayon de parfUo
vear.;es, doe Ia fine':'
,te.s vins fins, (Borai
ajoj)s etd-rangeres
(It'- bonbons qul fla
1ai, 01 Ltull to. arite|.
i(ornne Epierii. .45,
N'ouhliez j anaiS.:
,Au Meillcur Mar4c,
inHil toujour1s chit

SALON 1W COW
Monsieur Mauri
anyone ~a ses auinabIl
oI 'it a ouvert sbInI4
coiffure de;nae la tiC1
racltes en Kaee de I|


('Co rdasco. -.
C(vnmne tou blurs,..
p ^ ( ,lRe .c.a. ,, l


f)IKMAN!'7.Z I.\A PO
i -,a- Era .t ; tn -
i a C;rondfinetne iNO
HypwHlitei J
C ctIbre preparat4w
Iio.R+o-C4 :p..
..
AVIS. MEDIA
SClinique du Dr. Lo .
Ancienne mason P.
(Rue desmCs?
* onmultBI 0$at
A" ""
2 4 h9.


Phonographe .c
Ches Rodolphei ..
Kso? taliste ."


I:




...... ...



.AG4 WtT $ '


N~ AUVB A Cg$SRAQWPT? A :PRENI)tNDS hi
fln .r .# St A m i 'f-
.: Nu. .u'-E .VILS

k':::a'"CJ 4 d ? '" '" ""4 al&
,.MAEQE$ O.S I N .-.. .. .

i,:= *' cl,^ t?'*, V U$4".S. ii... a

A- : ni,,;,. b, -et 4teritance est
ftible tjue .de ti- *05.
e-e e* o i"t4 '.eus: w 1 A ,
-:.. -- --. ... tt be .on .,pi..e v u


.i.e. e n traitre. Ohi, mfeux z
SIC^HIS088. vez js de toces ^ ^abcndai4t L at si
CIETE ISTO votre vs pmi
SET LDE GEOURAH I queIue peu faibte. Prene du I'E- H..
S. mulaIon Scott de foie' 4 more
:Au local de la Bibliothneque nor-vienme pure Ell vois p rnt- p aih
famicale di .Lycee et sous .ra parea que cont en abo- n, u
-s auspice't de la Socithie dane les pumissantes Vitamines A iemo
Hi:toi t dqui dressent une resistance contri c .
t4Hail, N. le professeur Luc l maladie.
orsanmiiie prononcera Di- i L'Emulsion Scott redonnde de a De
rmanche, 10 Mars prochain, a & vitality parce qu'elle possiOe les & et de,
dix hours du matin, une con- lemeAts les pius nutitifs et les plus family
fence qui interessera vive- fortifants qui enrichisent le sang Le
inent: et fortifienft oranisme toat en- de fai
fAndre Kfgaud it Jean Pier- tier, et en particulier la poitrlne. De Pofi
e BIokyr ou Guy Joseph Bo plus, les bienfaits retires die IFE 1935.
net et c, epoque. mulion Scott sont oberv6s im-
Les vemnoreS et les amis de m6diatement paree que c'est un a- ".
r Society sont pries dy as- .liment-mdicament qui est facile A M
-ister ezi grand nombre- digrer et qui s'assimule bien dans MA .


ELIXIR RENO VA TEUR

iSouverain centre linpuis-
.sance de tousles ges.
Meilleuv fortifiant pour to-
nifier les nerfs et pour gu&e-
ri la faibiesse, ia fatigue, le
.:u rmonage, I' puisernfit, la
lassitude ieL a etuurasthenie.
" 11 suppi-ime t'impuli .anfee
et don,,c aX persununs qui en
.sont atictS..., quelune soit
leur Iag :ivanc la vitaiite nd-
essaire p.u: devenir fortes,
robustFr eK vcsistantes common
celes .ui -pirent la sat&.,
An un in.r ce'st le viatiqu>
des nc.in ies s.rs, ees,

:PhIarm i, hmmacu, Con-
eeptiu .i Roue des F)onts-
VFort.' '4


I organismm. La tuberculose est fa
cile & viter, mais difficile a gu6-
rr. La chose raisonnable A fire
est de soigner toute faiblesse de la
Spoitrine et des pounonbs tout au
d6but. Ne tardez pas, prenez de Y'E-
mulsion Scott maintenant, n'ac-
| ceptez pas de substituts. Deman-
dez toujours Ia veritable Emntision
Scott cti vailiez l ce que chaque pa-
quet porte la famt-use marque ede
fabrique, un homme avee un gros
poison sur le dos.


A VIS IMPORTANT
11 a 6t6 trouve sur la route
Gonaives-Marehand une pla-
que No. 2442 C 35 par M. Geor-
ges Jean. Priere au propri&-
i taire de'la rihicamr an bu-
;reau de la Police.
Port-au-Prince ie -4 M as
A tD.,


La
4tabi




aCbat
dies S
rabtle

prese:
, be.
' Ace



CI
G
Arr


Tf


f I


~b~"i~;- ~~~g'~EE ~ .A'~ *y~a~ wnrn..,


.aC.de Pe14i,
me, cA ronre centre
nirmn d Racing Club








?Trg. ,re we J iri.,
%'I IacIta64;
L ttCAb i oh,& td








stthra".dnt6 cii PEglise
~A nrt le lundi 18 Manrs
I ai m'heubres du ma-
. setde Ra equiem en
)ire 4e0










$aiso A. C. Meuffie
l e... Sur. c t' fe A ne
asi dAe. r1 Fta.ils

la part de leeurnts p'enfant
prscnt avid tent lieu

t-au Prince ntle 71 Mars1










-66
ie un dcne Rqino ne
OTTas de rSPOUR. NEZ
r rs aU mars di a venjours.
r les exents prod uiats
Matsont Size fr res.
e recevra a ient lieu
eau batfte Cvntooup,
auternes, Ies 7eompa-
SBour gogne et tns1 les

rtatin iune bn. tw -

'ueil tujours aixnut<.



DE TALETrnEs. ONGouENT



su te te t f fe nevraigile*
en Jftn^.s
)NIQIK, T LAXATIY
O ?XCEI'LENT


"""


Ore
WP


W4KiV


h Ki rique e PhophsoA*
188 Adastai ewR BACC LAVb ',! P



L'btablissement doit sea eBuce, a ra ua-di Acp;., .-.i
cellente methode d'enseignemment, A sa ban.e et 'a;a'-.nr
ganisatSon. Penaionnat incomparable, Persioi p::r p:-
tits de 5 a 12, Cours classique general, LeSons prtihui. .
res, Coura de St6no-Daetylo, Comptabilit-, Ang- It, rE
pagnol, Allemand, Preparation A !'Eccle de G(nit
L'4tablissement garantit tous course et fon-r m -
hommea forts et eoniients, *:owpat qt eLn c.CrW'_,.






Dinmau ie it heures
Hiiguette I)Duf"o dans
KOELG ,.A-I ARK
aces .Ia(iue (ti2,u iEn.
Enftrt^ 0,5


Siteures 15
Lee IUnwv


d4ans

I ':iru { a Al i4*\


OT/)


' an tinC.vr?4fS l1 S -ppa, n ;'s *;* i -, ; .. *
,Fiivrfe. Ortsppa. f~aratyr~f-u
^h ittic~ re ,.. -.s: -,
Uu~pf3 L4 U,. >;'1,: :2 :. ,:';r;,
En1 twfltJ,,S .hsu. c blon--tA i'['1
taiioral da it(ia ftr (;;RAL' tt,
iYOfU OClLuN$.r';
; i k i


Par C8ble. Rnrio et Correspondance Arienrne


WASIUNGTON. Le S3-
i:ater mHv Long a reproche
U ..t. i s:::Ps ,eS duf S
at d'avoi interrog6 les per-
sonnes nentionnies dans sa
Painted avant (C commencer
def poursu Ites, contre I'Admi-
ristrateur Gne'ral des Postes
Parley. Dans un discours ra-
diodffutS, defendant le Gou-
yiemennt. le Senateur Clark
: |ppe:6 L~1ong < Itp d : daemagogiealCe
liPii i !u S6nat une copie
iPh nc ,pnic d'une lettre qui
ab.it L.tpi-.. lui, que Farley
faut rvoquer un Procureur
kt ..,ct pour arreter des
P0ou'uites commencees centre
mue banque coupable d'escro-
Sarie et de fraud. 11 a par-
.l.an dIe documents eta-
d fant que Farley a demanzm
eitiqL fonds de champagne po
itue a des fonvtionnaires,
a violation des lois f6dera-
1 i a dit cependant qu'il ne
Xylera paM les noms des em-
'uyes de qui il tient ces ren-
gnmentp, our qu'ils ne
oient pas revoques.

THENES. Toute l'artil
left disponible a ete hissee
r le3 renmparts du -Piree, le
Plt Athenes, po'1 rVeouLS-
une attaque (les rebelled
UiPut piduire d'un mo-
tin t'autre. Dans la eain-
un bomhlardement, les
Witants d'AtLines .so sont


refugies A la champagne. D'a beaueoup ont et6 tues ou gra-
pre se digeche de Kulata, vement blessss. Au point d.,
stir la frontiere bulgare, tes vue gouvernemental, Ia situa-
rebelles et les forces gouver- tion ne &'est nullement ame-
nementales se disputent la liree jusqu a present. L'offen
possession du pont de chemin sive de Kondylis en Macedoi-
de fer de la riviere Strunma. ne est toujours bloquee par le
xxx manque de munitions, et les
BERLIN.- Adolf Hitler. insi~uges se sont empares des
un soldat commne tous les au- miles de Chio et de Samos. Les
tres a Ia fin de la Grande banques de ces deux miles ont
Guerre, et presentement Chan ettu:::temps d'executer les ins-
celier et Fuehrer du Reich trutions du Ministere de I'E-
doit 5tre ausgi millionaire, conomie et de bruler des bil-
a en croire Max Amann, Pre- lets de banquet rcpresentant
sident de Ia Chambre de la une;valeur de 100 millions de
Presse du Reich et chef de ia drachmes pour e m p 6 c h e C '
society nationalist d'edition, qu'jls ne tombent entire les6
- .. Le livre de mains des rebelles.
Hitler, < vendu a 1.890,000.exemplaires, LA PAZ.- Les troupes bor
et a e6t traduit en 14 langues. liviennes ont repousse l'as-
A la moyenne de 6 marks les sapt des paraguayens centre
2 volumes, on voitdquel pro- lesad6fenses:de Villa Montes,
fit P1auteur doit en avoittirw. aprs 50 minutes d'un combat
que le Mihistere deJa Guerre
ATHENES.-.- D .es meutes appelle une veritable bouchet-
communistes sent venues aug vie.' ....
center leg complications dan. : .
lesquelles se troupe le Goui- M NOGADISHE, Somalie-It
vernement grec, LOes :rougest: Iiei -- Le GEneral Ga iani
ont ete surprise en effect distri- a pris possesSion de sts nou-
buant des tracts invitant, le; velle portions .de Gou er-
ouvriers athniens acontnstui eut de la Sonalie itahenne
re des barricades et i s'einpi et dle 'Commndafit en Chef
rerl du pouvoir. Malgr la lot des tr.oupes.qui sy :t1ouvent,
martiale, des combats de rue : ....
ont commence depuis .juIi TQKIO.- Le lMinistere de
soirLa police dui ti er bea- Affaires Etrangeres a annon.
coup de salvia pour diSper- c6 que l'aceord pour le trans--
soer des manifestants. 6n- frt de i"t" t:t.. sovi.eiqlites


.......'.. ..... ... .' ". i :..... .m i : i :" : : .. .m. : : : : -m : .... .
..... ... .
.. ... .a
.~~ ~~~~~~~~~ .:. .. : .: : : :.! : : : . : : . ............ ..... ..... . ..... ".........".... ..... ... ". .. .. . .... .. .. .. ... "... .. .. .. .. . : ... ..... ..-.". -... .. ...... .. .. :... ... ..... ... -.. .. ..... .. ... .:..... ... ......


dans !e Che in d o
.ta.l .hinois au...
ern sign par i :c O'cl
u 8Ii diplomatiqiue i > t. S.
nat )1: a" I cour ((I. V in K'pi iin
moiS.

BALBOA. On Conu eL
des troupes si' ur coi t: >c-
lique pour les ;nmaiwuve an --
nuelles de la Zone IU: 'nn a
qui sero ,t cete> 1i ci t:;:.
rees du pl.us grranl -.i. 1.,
Major G(,nra" iis.',. e -
mandant du departeniC.
litaire, est Ia saule pron::'
qui sache of et quand au.iol
lieu lles d if ien ts u' : '
inents.


.... t---; ; I :: .... ( 1 *" -' ... : ; --T ; i h I, i" "'^ ^
:-. ,- 't ,, "." -,- i:" .ic' -. -
: : t I ^ ^', (; 2^" :: ; ..* ;, ll
<' r.i{ :-.:.; ',:::.< -- icii;;i-.in
i.
S. -' .. .. ., .i



-a
": ',.< :: (^, ,:i,- .,> de 2 0 m ililon ,
I" .. 9)15:: :. .. :.. '
: :, (;'".-. p v ^':" .- .- L ,.,.I.


uistr ; "V t :" '.

ec' sent L 2 V V>: N
--'H Sn lK iS : '8


SHANGHAI.- L. e Mi-i-
tre des Finances chino. al dit T' .a i d
que le- rumeurs dcafiYi Ie Q eU a pt y- -Ixf. k ke
quePes la Chine'1ompterait a- 15-,. qui anut '_e -e< plus
bandonner !6.a! on, 8' argentt f.,n .- ds'n :' m-iitaf..* et
pour. adopter AIW imnlnCai 'i- cav s Me 88uto i'btuit ja-
rigee sont preIn)ture, e i pui:e. tur P total de (,00
inexacteuO C Ol ionb ,;We 1 1) ) t re-

SMEXI CO. ---L : .L f(l ;St. en Ge. pr)
Pascal Diaz., arehcveujue y ; :r -
Al x w - :r" -
dcernire avec t2 oiS -Uli,,1- A IS
gnons eraignent qu"il n'ait "tI
arrete ou depo:rte. L.a Ipol*.e, II N {ii wan Te.stament s,- -.
t1 .le autoitu goJuvernomen. t: vo- ratuitment, s ur
IV. s dti) o p)'v r 1114j a uh l vs{) D
S.: .o : .1
4 D'J .i ... :: Y.), 1 on-....... .:- : ...... p ... P, ". .... 0
c h e l .I ) ; ........ Le., .. ..t., t x u "... :, I. .. a ,I .. .; e i.. .. ......;.. ::
.. A .. 47: : 1 .: i{ : C ( ..{ : .:....) ..T ... ....


ra~g~t~s~s~~*8.M~L~Is~)~ leb~BCPL~~ ~b~PBB~M


.i .M 6 W: A 6 & 4. -


b...
at

1935


<)^


'lrj -s


~81~d~


M.4*fft 1: iPVA


Derni res Nouve les du Monde retues


ce ica








w s ,,S^ .-.Si *:... H .. i.. .- -.* : *.. .,
^ ^' :,.:'. ^ *" ".: '" "' "".- '.'" ^



WOLNT rainuic
ruN provoqw
%88 c.Ae vi
Is persona.
s4K ?pergonnf


6merveille par sa grandeur,
par sa beauty at par ses sen-
lments qui evoque toute la
poesie nipponne, qui arrache
des larmes et oa la grande ar-
tiste


SYLVIA SIDNEY
gracieuse et tendre, d'une hu-
manitk admirable, met it nu
tout ce que peut contenir le
eceur d'une femme simple
d'une ageishat qui saura se
poignarder devant 1'autel des
anetres en murmurant son
amour, passera sur notre e-
cran DIMANCHE 17 MARS
en grand gala, a 6 et 9 hs. p.m.


LUNDI 11 MARS
En Roir&e populaire, a 8:15 As.
Un Grand Film Francais
Un Grand Film Anglais
A MI-CHEAI IN D1U CIEL
(un film nt amount)
rdalisation de Alberto Caval-
canti
avec Thomy Bourdelle, Jani-
ne Merrey. IFnrique Rivero,
Marguerite iort-no.
...un dramr. du cirque... un
film brutal, anmiissant. joud
avec emotion, p-tr une troupe
discipline, '1 i.-san:, d'ae-
cent humrtin...
BELLE OF THE NINETIES
(Ce n'4t pan un p&he))
a Pararnouil Pictlure
dirnctedr hy ...,r M'vlac ( rey
with Ma:ac \\'e... RoJg,.r Prior,
John MIac B i: ..n and the hfa-
ifotius Dokcv :l.'~: wn O()'The--


..e fil M rn .c i. fen;tenc qui
bouleverse les conceptions
modernes... de IA maitn'&se-
lemrne qui st. uout d'une pit-
ce et qui dl i c' ( ':le p.k-eB
k't le lit verten'. '

Mi A RDI M A S
En soiree populaire, a 8:l ha
I' a Suprproduttion
Ernems Lubi.thch
en er&ion Aitjlaise
LA, VEUVE JOYEUSE
(The Merry Widow)
un film
Metro.Gaodwyn-Mayer
inusique de Franz' Lehar
avec Maurice Chevalier, Jea-
nette Mac-Donald, Edward
Everett Horton, Una Merkel,
George Barbier, Minna Gomn-
bell. ,
...Ia romance musical la
plus populaire du monde....
...de la musique viennoise...
des clairs de lune... des val-
ses... une page d'amour...
...une association extraor-
dinaire: Ernst Lubitsch, Mau
rice Chevalier, Jeanette Mac-
Donald...
...Le Chef-d'Oeuvre de
Frantz Lehar!,....

MERCREDI 13 MARS
En soirde anglaise, 8:15 has.
Wallace Beery, Jackie Cooper
in Robert Louis Stevenson's
TREASURE ISLAND
a MetroeGoldwyfr-Mauer
Picture
directed by. Victor Fleming
Lionel Barrymore, Otto Kru-
ger, Lewis Stone.
...the most widely read pi-
rate store y ever written,
brought to the screen with vi-
vid retlity...
...He had killed a thousand
men... pirates trembled when
he spoke... but the love of a
smill boy was the only thing
.that ever reached the heart
of Long John Silver...


'4~t


VENDREDI 15 MARS
En soiree populaire, d 8:15 hs.
des artistes divins, un sujet
palpitant, de la beauty plasti-
que, des frissons, de l'horreur,
des larme-
un nom de splendeur et d'ef-
i oi, evocateur des annees ter-
iiihles, at;uro!4 toujours de sa
,loire s.anglante.
MA TA HARI
wie superproduction
.e!t ro-Goldcwyn-Mdayer
\VOc Greta (.arbo, Ramon No-
varro t', Iionel Barrymore,
Lewis Stone.
..ui drame v4cu don't re-
tentit .enct, re 'l'elico des tosses
d(i Vincenne:- .
,. tUi diniP tde U'trtet1u, de vo-
upt'i et d'enijoleuses traitri-

la danseuse aux suavit&s
mortolles: le eharrne de la
femme, la fascination du ser-
pfent l
le masque de 1'Arnour sur
io visage de la Mort..
.. les perfides sourires d'u-
We exterminatrice..

SAMEDI 16 MARS
En soiree populaire, a 8:15 ha.
LE DRAME DE LOURDES
ou


LA VIERGE DU ROCHER
une production des
Producteurs AssoiCes
scenario et realisation de
Georges Pallu avec Colette
Darfeuil, Madeleine Guitty,
Gaby Basset, Georges Mel-
chior, Marc Dantzer, Jean Ga-
rat, Max Lerel, Le petit Jean
Bara, La petite Micheline
Masson et Simone Vaudry.
...la merveilleuse histoire
de Bernadette...
...une guerison de la Vier-
ge miraculeuse...
...)a procession nocturme
aux flambeaux sur la Grande
Esplanade...
..le p61erinage de Lour-
des... des milliers de voix en-
tonnant les chceurs reli*
gieux...

DIMANCHE 17 MARS
En mdtinie, & 10:30 heures
BACH le meilleur comi-
que frangais de I'eeran dans
t EN BORDER
un film Alex Nalpas
-d'a prs le vaudeville de Pier-
re Weber et Andre HOeuz6
adaptation cin4matographi-
que de H. Wulachleger et Joe
Franeys
musique de Geo Sundy.
....une farandole d'6clats de
ries...
S...un film qui chasse'les pail-
Ions norso. -
. ...BAch, le soul vrai comi-


?abricaa ~


. .. .... .. ...."


"aIque humu i- maitri-e.. Dea t s:nes deh4 for.
Se'rt~a.' .e rates dmotidn .f
.. : ? -. .." .. .." ::. .. x ..: .. .


!


d dnt r- wwexiev o
.la vraie gaiet6e.:
it trtomphe "de la
lit du plus grand
tdu rire.-.


'.: :-radedl. d To-
USa essid par Rkome
G&rard.
et une sSlection de
RIGOLETTO
we production HiswFilm
d'apr#s l'Op6ra de Giuseppe
Verdi
avec le contours des Artistes
de la Scala de Milan et de FOr
chestre Philharmonique de
Berlin, dirig6 par le Maestro
Arturo Lucon.
Airs Interpritis
La Ballade du Due de Man-
toue. i
Malidiction de Monterone.
Rigoletto et le bandit Spa-
rafucile.
Le Grand Air de Gilda.
Supplication de Rigoletto.
Le chant de la vengeance.
Comme la plume au vent.
Le Quatuor. :


DIMANCHE 17 MARS
en Grand Gala, & et 9 hs. p.m.
SYLVIA SIDNEY
dan.s
MADAME XL'TERFL IY
nt superprod tio
Paramount
d'apres l'ceuvre cdcrt d,_
Puccini avec ('..: ( raI& "'6
C(harlie Ruggle.
ne histoie d 'amour, ten
dic, mrnouvan'.r- et col ...
duans 1 (adre pitt.Cre'--i 1
pays des mousrn6s, dits ,:t:-
ades et des cerisiers...
... tne idylle delicate .t. at.,-
loureuse dans File du rb'..
...quand le maria quitt- .-.
femme, le divorce devient au-
tomatiquement effectif ,''-
le est la loi defs 'geisha-...
...les saisons passent. '.
rouge-gorges ont l.fait ti.,
fois leurs nids.. et Madame
Buterfly attend d pes rt
ment..

Erna a quelqu'un. C'1.I e
s;on amant de ccur..
S 'en ai assez de cette viv-
M1! J'en ai par-dessus ta tt:,t
tu entends1!..
Tiens, ca te prend commN.'
ga! Pendant 3 ans, t'as 4tk a
mes croites, et, mnainteuant,
Monsieur laisse timber! Joe
veux savoir le nom de la pou-
le! ., i
-- Tu peux etre tranquilly,
on parlera de toi dans le quai
tier! Ordure'! Salet!...
-. Si vous me dites qui a se::
clefs, je vous dirai qui est Pas.
sassin...
Monsieur le Juge, regar-
dez done ce que j'ai trouv6
chez Paul Bernt..
Au secours! A l'assas-
sin! Ils ont tu6 Erna!...
--- Alors, Pail, oti en es-tu?
.. --Elle ne'veut pas me h1.
cher, elle ne veut tienpnten.
dre, elle menace.., '
C'est Betnt, tu eritends!
Ce ne peut itre que Bernt!.
Je vous demand pardon,
mais jee itinuie k etre de mon
avis! Ce n'est pas Paul Bei-nt
l'assassin... ..
Mais ce n"et pa "ioi,
Mella, je te jure que ce'n'es
pas inoi! .' .
t-- Soyeiz. prudent, Mon'
.ieur le Juge, II est capahX
d'avoir un revolver.. .
Un dialogue imcisif; b~r-.
tal, human. a plus angwk
sante dbs affairs judiciaires.
Une oeuvre palpitanto, Une I


AUVTOUBVA 0lN

#ricA Powher de 4et UA
" 4Apras lexposx di~ a i suse
oni est je6 en plein drame.ju-
dicialre. Avec Autour d'ne
Knqte, le eiinema a trouve
une intensity insoupgorinee,,
grace a une science te 'effet
dramatique et' grace auissi &
une savante technique. M.
Jean PNrier, qui a connu a
I'Opera-Comique et au theatrb
les plus flatteurs success, .a
fait lA une creation qui de-
mwurera come un module,
;ant elle est humaine et vraie.
M. Richard Wililm ne lui cede
en rien, et support avec vail-
lance le poids kcrasant de lac-
cuse. -


DIMMANC i7t MARS
En matinee, A 3:30 heures
Le Miracle du Cin6ma
La Prodigieuae Evocation de
!a Kome Impfriale
L 1AtGNM DBN LA CROIX
une superproduction C(cil B.
tie Mile: -
d'apras la pi6ee de Wilson
.-arret
avec Claudiette Colbert, Elissa
Landi, Fridkric March, Char-
ies Laughton et 7.500 Figu-
rants
un Atin Paramowd
...Vapoth6ose du cinema
parlant...
...seule, l'id&e de Dieu pou-
vait inspire un tel chef-d'oeu-
vre.,.
...la splendeur de la Cour
Imperiaie, l'incendie de Ro-
me, le martyre des chritiens
livres aux fauves dan:s le Cir-
que...
...un film don't ,,ucce.s est
sar.v precedent et qui est la
legitime consecration d'un
superbe effort...


Quand on pense la puis-
sance, on evoque immediate-
ment Wallace Beery. Avant
tout, c'est 'hommn des r6Ius
i'e force. Pourtant, avant
d'interpreter les brutes a 1'6-
nran, it fut remarque au thftA-
tre comme baryton. C'est peut
,4tre a cause de cette influen-
ce adoucissante de-la musique
,iu'il sait apporter la pointe
d'attendrissement qui r end d
h tinaine ehacunie e se$ ercen-
tions. II marque tous .se -
les.de sa forte personnalit6 et
poMe, I~ieux ne quiCetIque,
*rt' de se: rendre odtix oui
sympatbiique selon les neces-
sit du.u moment,

N'Prenez uin de ces journaux,
n 'mporte lequel:i
LL du Filml Le Matin,
d Ie PrownC$, La Giron,
de Temps, La Veine, Le
Jt a r al, 4Intrans^
eant, La V.olntt.4 du


I


.On sait que la
maine a fait l'objet
remarquables du
Carrell, don't les tvi
Fondation Carn6gie
lutionne le monde
scientifique. .
C'est un problemeit
re qu'aborde L'LED1
TEUR MOREAU,
d'une extraordinaire'i
scientifique, inspired,
man e6lebre de H. tV
l'auteur de la eGu*aiM
Mondes>, < ,'Hommni:e
ble> et de plorer le Temp.. :'

Un strange savant2, bN
teur Moreau, a trouvf"lt
yen de transformer de't
maux en homes monstA
dou6s d'une- certainr.liw
gence et anxquels il a.
a donner le Idon dde la ps
Le chef-d'auvre du 4aee
est, sans contredit, Loti
femme-panthre, don't, ti
son allure feline etses
anormaux peuventdee
rigine animal.
L'VILE D Dr. MOJWA
une ile mysterieuse,
d'etres fantastiques, n.
rnes, ni betes courb6st
lui d'un monstre g4nia4W
nimee d'une interpri4
marquable, d'of se
Charles Laugldon,
centers creations /(Li
du SousMarin et Lo
la Croix) ont mis et"
vedette et Kathleen
femme-panthere.
Encore une autre
tion sensationnelle d
aurez la primer Eat
cette saison"

Nous ne devons Pat
de citer, parmi les f
souleveront votre ent
me


LE DIRIGEAq
un spectacle unique"
revivre a vos you.*
tragiques episodes
quete de 1 Air.
Un Drame de l'MA
I'Amour, un Monui
Gloire des Heros de4:
Precisions tout A
, Le Dlrigeable n
film de guerre. LesI
riennes ne comp.*
de'combats, mavs
tie. extraordinai.t
SCifons .dece, ofi
passages les .pl..I r
nels: le meeting
ou !'bn.assiste a
de. ptusiet's dld
loiss et avionsdt
tes; le dirigable.
* template, prieii
Sflots en fu
I'avioi; en 0

resource :if p
cex solituded gi
.ii :+ -:.K:


, (Excelsior).
Autour d'une Enquite tien-
dra I'affiche avant la Saison
d'E&.

Le divorce nest pas etran-
ge par sa cause; il ne V'est
que par ses consequences, en
ce qui a trait a I'enfant.
Presque toujours, l'enfant
est la victim du divorce, ma-
tsnriellement, moralement,
parfois les deux. D'aboi'd,
quoiqu'il soit le principal in-
Sterese. on ne lui done )pas
:, ehoisir ceiuide ses parents
qui IV gardera. Ici. c'est le
pDre it qui -.st contfie 'enfant,
un garqon de 10 a 12 anis.
Or, le pbre ne tarde pa> a
atr, un dlevoy-; la ruine s'in-
ai! ae ;tu foyer, I'enfan.t ]-. a,';
plus en clause et r'Od avec le'
va-ru-pied..
LI t -rr 'ilchii lc i '-i',;C:
n'i6-., ayant ciS dant f ,l 1it'-
nuement se trouvait s(,n tii...
-,)btient du pere qut, l'cnfant
S Vi1nnc. \'. iv'e avoc elle samnte,
6ilucation, bie'n-5tre, \\i se-
ri!n t ainsi a:$urP&-.
lMaui voila i'fmuuvaat de
i':iait I 'enfant r efus. II
ai,. mnieux Ia pauvrete, les
privations Cl un tLudis aveO
.sc pere, (ttuL i'uuulence et ses
agrumen'i avec celle qu'il ne
co-?idere plus cornme ,, mb-

C'est ee eas, pris dans Lia
r-alit4, qui a faith le success du1
tii!m
LE CHA.IMPION.
C 2eme Prix de l'annw e 1932
q(ue nous nou.s preparuns a
vous offrir ])rochainement.
Les protagonists en sont
Wallace Beery, le colosse aux
coleres foudroyantes, et le pe-
tit Jackie Cooper, I'enfant-
prodige.
Un drame poignant qui faith
6poque!


dl, Ld.




Gringoire.. i
Vous y trout
titre en vedetteg
te-rendu qui vog
mddiatement ~
traordinaire de!
CAVA
V. ou4 verretaS
Critiques les
de la.Presse Fr
ce Chef-d'ceuvre
l. et qui rentre dane.
grammation. pda
son,




VI : .. ., -. .



avisu emerce' Rh lix Royi G
.La Panama RaIfroad Steamship Line a PavantageL o & Port-a
Aoncer s d6parts s ianeYork Por au. a Ma Alix y a nce sa bnveiante cli
Prince, Haiti, d.iret.ent. chaqe Mardi, excepts le a. tile telle trbuvera, dans outes lea bones maisotns de com- Fabricatiof d
oUAYAQUILi, qui laisseraLundi, le 24 Ddeem bre, 1934; merce de la place, son rhum aux prix suivants: meileure quality
LPC: STOBAL., le Mercredi,2 Janvier, 1935, etS.S. AN- vrion a
le Mercredi, 18 F6vrir, 19385,. 3 toeu la boutille 2 Gdea. quotidiennement
Tous les steamers sont pouus de Chambre frigori. La Culde d'Or mons points en
fque:C La Rkserve SpeLiale 7 toutes les direct
Sau-Prince et de
rsPARTS DE NEW.YORK ARRIVAGES A P-AU-pPCE, La Maisan, pregnant Its frais de livravmn ie sn charUe, GLACIERES
sCristobal, Ae 4 Duc., 1934, ]e 9 Dec., 1934 le rhaum doit ,tre vendu au meme prix en province. Nous avons
$navewntura, le 11 D6c., 1934, ie 17 D6c., 1934 ain les (terti
..SA4ne, le 18 Dec., 1934, le 23 Dc., 1934 .S,,G aquiL, e 2- 'Dc. 1934, e 30 D., $ 19E I k Mft5 NtI HA iI S 25.00 et au-dess
A 'av t'acilit&. te
,S. tna eltM fra, le 8 Jan., 1935, le 14 Jan., 1935 x is.4w .S. Guayaqtil, le 22 Jan., 1935, le 28 Jan., 1935 ia place af te 1 Lolerte Nai9 tbotcbe& y trouvuitt uotide C M E GLACi
SCritob, 29 Jan. 1935, le Fev. 135 ale d'Haiti occupe dans F- nement un repas reconfortant lSUP
S.CBuenaventourale F,I 1925, le 11 Fv. 1935. cnomie natiohale? et que hien des families vAsi- ui product no
g.S A.Acon, le 13 1F9ev., 358 le 18 Fiv. 1935 Vous imaginez-vous qu'elie ne pauvres y envoient, di le c]de en .en a
SGuaauil e 19 5 v., 1935 est un bastion avance oitre crteiment, chercher un peu dei arques (.e Pi
S. aCrisbaql, le 1926 ev, 1935;, le Mars, 195 e chbmnage qui s tend de fa- nourrture? uu d'AUmrique
.sCruentobaltura5,e l Mars 1935, le 11 Mars 1935 on alarmante? Qu Quune septi-me cantine est ;pubi haitien i
S.S. A.fon, le 12 Mars. 195,I ie 17 Mars, 1935 Avez-vous calcul le entr'eteiue aux Cayos! Gia.e de Port-au
s.S. Guayaquil, le 19 Mars935; le 25 Mars, 1935 oue Mille Gourdes de son AvZ-vuus pense aussi qu ei- K eete d&licie-
S. Critobal, le 26 MarsQ, 1ie 31 Mars 1935 ler Gros Lot (epresentent te Ie pale un Service ue t public t See. t conva
prix-d'un pignon sur rue; te. u1n Service de Reieaine, un t ailte-' une agi
PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE Savez-vous que Deux Cents Service le Propagande: au- se vote fa
A- A SH LI ntres ou soutiens -de famille taPt e euises hait ienne t i


PAGE 5


ce Od
u-Pro nce
e gIlace de

dde effectuef
par nos ca
a blanc dbns
lons de Port-
Petion- Ville.
toujour eon
s modeles de
r ta partly de
iu.s, vendables;
paiemen t.
les plus sfires
miques. +
ERLA TI Ves
uveau, qui ne
ux meilleures
ays d'Europe
est offert au
)ar I'Usine i*
-Prince. G(ou-
use CerbmeU et
incu..
'Jab>e surpri.
Lie 0t appor-
&.aW


JAS. H. C. VAN REED,
General Agent
oo.^m~~~~~~~~~~w"'~rtd *A''""~ ^ w i~nziftawbd iiii. w^ i....1.h


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par pierre, 6rage per watge, si'&lve
sur ie roc is solide edifice Lo Banqurn
Royale a mont6 aonsl, d'arn6e en annee.
So stabi6"e 6prouvee explique a! position
qu'elle occupe parmi les plus grandes
institutiorr boncoires du monde enter,


/A
BAN


QU


OYALE


-U CANADA


t


gtgnent leur vie a vendre ses
Billets?
Que huit families du Per-
i sonnel dependent de sron sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Criech de Port-au-
Prince. Dames de St-Frangois
de Sale,. Port-au-Prince. Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince. Association Corps En
seignant, Port-au-Prince. So-
ciete Histoire et G6ographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
:tualite Scolaire du Bel-Air,
tPort-au-l>rinc Creche de
Port-de-Paix, deuvre oSiloe>,
.Jacmei. College N. D). du F.
S., Cap-lHaitien, Kcole des
IFrreres de 'Instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
I'aroissiaies de la Cure de
Plaisance, Fanlai'e P'etit-Go-,
ve.
SQute six cantiues s&colaires
f mnetionneut a. Port-au-Prin-
ce, sur son conmpte: qu'ai ces


la lmarche desquelles elle
onltribue?
UDpouiliez-vous de tout es-
prit de )arti pris et vjous corm-
prendrez qu'eile constitute
une force et uin prestige ra-
tional.
Grace 2 tou t cela, pourqu:i
ne lui accordezvous pas la
prOeterenee stQ r les ioteries exoL
tique-s? Surtout que pas n die
SO c(upuj;l n s8 vCId ihorS
Sd'Haiti. tile so heurte, ai
ieur&., au m6pris sy slt8af i
queunent *organise. Notre or,
g*ueil patricuique f, nous ci's
inande-t-ii pas de fire ie me-
rne geste en Sa faveur?
"iui e et iL irau iger 's am.i,
a Wyons Cte put:ce du caeur
pou r3 lo L4terie Nationale
d'aitUi.

Muncey G.;OURGUE,
iDirecleur.


.- -a n- ei- --- .


Place de la Naix
Rue Courbe et Rue di Mlagasin de I'ETat


ACHAT D'ECAI LLES DE) ,A RT, V'IE. OR1)1 A
MANTS, PFSRLES ET PIER.EB PuF IK' i v S \; I .:I
LES PIECES ARGENT ET ,,. f.E )\NATE 1)E T-O-
TES NATIONALITIES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX. -
I_-- -


A.i TBAS ue COWEINm, TOLf ct hCAhLYtWIe. S
C')&T AQRCABL&.-CO"NSC jATCY PA FA/YTE
TOUX. RiUME. 8RONCHMjES. ENROUEMENTS
INFLUENZA, AVECTIONS DEs POUMONS ,*
POPT-AU-PRIt- ", Htt. ET L.s PrOV .,c .S .
- /_- -+( err e -,._ \ _, ak a a a ,


v arioles
(eri loi re
:


aC4 *jt lsa ne/frff rsuvc r aSu
perlatie> pour le dessert ......
ous en raftfllent.
i-ITWREQPOT
FRIGOtIt FtlW
Nus chainbres froides ut
e6te 7icenm&ent ntie4 1 t P pt t
)'t pfeuvent recevoir n'imnpl te
quielie (quantite ,Ie viande, d
poissons, d(? i u M 4 s, dr
fruits, etc.
Le Public est coi iaiIeo nt
'-vite a vi ,ioriL r,, uSince et
B inspectet-r s,; modie.s de
giacieres et ue sorbetiri-a'
dlans noltn -s]l do v\ene.
Consoninmur t lU t!Ir1
c'est faie de 'uunuio-

I VED)REf
L.'ne grande bibliatji uce, tO
acajou, vitre, j ne'tU Vuc cU1o -
0tion Illustratio n ; AS. t

mes ia petite IItsttatin tWu
hien ielis; ;insi ,ue" tA d'
tires ivres t difft;ren, lt m u-
t'ie. Sadr..scMr a .r. Jo sph
SafdiJ1, cht, ..-p Twi a
it Ruee (3 our.b
A VIS


0 nzacheter \.,. ,on si:u itjuuo
S-Eitre Vos c ,muiuIs, ,t f au
:.4s-si aVuir ii U< A a.ilt ur


Pi'rre (dt- i


0 1.4 irand' EI
S1 6 fat'- d I i i
S;uires+,- it 1a- ma
. C( Pr "e S0 (- v n,'ln u-.
T61-6phone 2567


o t
ai ltS Co hS i


I~a


Sleiures

'vaste
.




01 liIISStIII


t les


ie
--- ---- --- -- -
S.eillo .rs tero.jrs.

C'el. quie. fai::.son! are we..: (i;fil i


:....


ti esse CV1des


,- ||---,,--, -- U ,- ,
.I .. ... .... .

UI PER SONNENEL' NORE

Ave-vout en.endu que Ia Maison ANTON 1. SABA & Co
Stranrf ,re a l ,:uen;te Maison KAWAS HERMANOS
. 1724 Luea i Magasin de 'Etat, et que ANTON 1. SA-
. Co., C I'ces-ion de leur installation a ce nouveau LO-
i *vnt meutre un PRIX INDISCUTABLE sur leur
.-TOC DE FINESSES lea plus rares et de provenance Eu-
enn A& Ameriaine-
eimeIt, leujrs prix sont au detl"a do touted di"scu.sions.
la Supej.iorite des articles et let- I'iichet.eur, tl lue:
a:-; Crepe de Chine imprimde. Parisette de sole im-
prirme --- Crepe chiffon i i prihee Crepe de chi-
ne unie Crxpe Bamboo -- Organdy gauffr0 Or-
gandy uni et imprime -- Pongee .uni et imprime -
Simili tulle Poplin ToileiID)rap putrl, mi-fil et
... ton Nappe couleur et'brfhc Damasse pour
Matelas -- Drill filblanc Drill coton Cai-
mirs --- Bas de soie,-Chaussettes de soie et fiQ.
Parfumnerie Chapeaux, etc., etc.,
f'Nbliez pas d'acheter letissu Pearlisca tour lingerie,
Soil~ A Drap ChisweA.-
y, Oui! Peut-tre vous serez surprise si ie vous ia
ibientot je vais me maridr! en outre je dois vous remer-
avoir appris la oilse trouve actuellement la mai-
NT ON. I. SABA & Co; cela me fait economiser en
"tit de fair trop de recherches, surtout que je suii
ialtement pour un aehat de quelques articles de
mason, tells que cournne, tulle illusion de sote,
r so$ierie, Bas et antres, et pour man Fiance: Casi-
Sdri ur fill, c haussettes, chemises, etc.
Sben ma Chere, n'oubliez pas l'adresse:

ANTON 1 SABA & CO
S eaInelenne Maion.Kawas Hermannos
1724 Rue du Mauasin de I'Etatl
.* "~ TT h6lne l783. :278 .. .


'i
\


0


, I ,,, 'I f u r


LE


c'esl




N ..... ..... .. ... .. .p" ..'.':.;..:'
1.. ... .. .. o
-:. .. .. ..... 4. QVyN 1. .SJ.4 ;K! f l "'I"...



%C (to l..s&44t:n q mal io p4 vu llon vi. K" I F A alt It

QB.14 aune manie twse segi millions. R
I'",aiMe^i "" 't ."n "- PnVen evi-


...a...ltt ;. n ea J .. e L E..N : 7
rinktin Vi rain; 2o. a0 aeux DETROIT.- Dans uwe let- COPn HAGUE John
S commlitneuinents.en daes uas tre a William. Green, Pr'si- tr i +,a e+, ,, e,,td ,,eord Jh tV o.!: ('I'. "IS.K MAGE,
S ht Oietbore mit neut cent dent de la Pfdetation Amt6- r du mona) des sauts een parao ocCLISMA
trente quiatre et. sept Mars caine du Travail, I'Associar, ^ ,
mu neut cent trente cnmq ae. tion des Fabricants d'automo- hut t i ot d'un arr eii .DuC r'infuen onnele .
nieur6s tinructueux et d'un biles lu$ declare qu'ayant re- eclur. a uers une indisposition Hi urillenZordinuenrsonnnl e
jueient diau triounal ev e as pouss6 la decision d prs- 8.l eu altitude ti kiufbon Le q egt gw l n ie
.rUai-au-rInce en-aate au six dent Rbosevelt dans tour dit- ihS OL Ope d 8,A rPecav
iecemore nm neut cent tren- .frond, la Fdration a .. elatre Crom me
,te quatre pasieen torce e plus, le droit de parler au norm A 'mnn t a,
e ote jugee, i i i era procet a ie dos ouvriers de automobile duMon e-MENTn A n -- L. pula de l ieS ,e,,, li.
Lundis Mx Muit njtare mit en general. E le -L arpui du c I p s
ne ut cent. ente einq deL ns D M. et nMme. e u neDebro s-i
H. Durirille Leu maladi e: aIn ujontt
beure de J'preso-mut iai rc L A HAVAE.- Les em- se, lers enfant et tous ls L d nwntqc
tuet parje minstexre e no- poyes des-. tranway s ont a- autres ni e la a. .............
tairw kiermann rasq a ,Ie there a la greve anti-gouver- mnulle remerient bien sincere- U -/ .-, d.a
i&,e ant au- ort au Princea rue nementas Le %ebinet s est ment tos ls ami.des Gona .
o u oiu ponne r o No 44i, declare decide a toutes les me- ves et det autrrs localites du f rit .
a ia vente au plus oltranti et sres iricessaires pour la d& Pays qti ler oht donna& de --
aernier enenerisseur ctune fen e a society, menace temoignages de sympathia .oi r se
Y II, Durrille L. my+geti,,, dn. ....
propriete lons et baisse si- par es ennemis du regime, 1oceasion de. la inort do i
wuee a. port-au-Prince, rue du A endieta. F r n W L I. 1 'L .....
Eeservoir, cote Fst, laquee Frnk Debronse, o iM L .AG .
prqpriete dument inposse, LONDRES.- Le nom de iadcn r
measure virgt et un pieds neue John.Howeson, la plus impor- letr fils, fr re, beaewfrre, on- L ia r qin- r ucDor ctw la France.i
pouces et sa\ gnes ue iaqIde, tante figure de I'industrie bri- ele, neveu et parent. enieve a, LA i .. ..ire ..
a i tuest; seize pieds iieut tannique de l'etain, a ete cite leur affection Ie 16 Fevrier Pourourr A.9. agent eret
pouces, a VEst, sur une pro- a la Chambre des Communes dernier, lrtael LVro :iers fe n :lo'r du eme bureau
loncteau te i uuests 4 rast au sujet des r6centes specula- Et les prient en retour da'a- tt o tuairh en mission
don't ie eot Nord mesurc en tions sur le poivre, Igreer 'hoinmage dI lear on- ',, pit ier e
igne aroite trente huit pied tire gratitude. L" erio : diurre rodsr
nei pouce, et cote s co t uo e- WASHINGTON.- On de- Conaives, le 4 Mars son u di'nr ruse
sure en O gne bnsee de ioUuest E O1811 e l nwoe
a IEst dix neui prie-s vers e I r De la mtocil'... lax (az!!
Nord, trols pieaS sIX pouces c ...
vers s'tst bept pieds neui a rs r .
poue e a tve le ,un pied 1 AMA TIT I hQ E LOCAA
rI* Pou vets I Lst, et vers kntrliAkUiW p e en no .. .i m-,.............-- 4---- -. --
1tst Uouze pied;s et est bor-. ..a.n. d un ar
onee.eU: a iou parl Doa avant de contracter aucune affaire passes en no oureau-..
nieutel'n u oNd par les h e-ou tleuphoner-nous pour avoir une demonstration a duoin- -i ..
Heui vteieu t auul ou 1pit les he L r,.
ure.s ige ru aitnazar buexr-. e \s entZ te a;KntS ter
Sryancdenneneiment p erlo 10 RADIO ET -4DWOPHONQS ... .....e.r -3LANCEUR NATUREI
'loussaint, a I t st par le res- -I ,, nutn. att...
te; a 1Ouest par la ruedu LAFAuVTTE ,. ->*; r .-
Rese vOir, Suiv am ptir u piYa I JR ..., ![ a' Lr iuO
ces-verbal tI arperntage et t ve d t u etl2a ubssA tnn4nI hlauh ern t juc-s
division ie heie baintonge e-10 eto 2 tub tes d a di a h .._naur... ,.
en date du trois Septembre vndes longueshetocourtes I ..t a ts t:;
,mir neut cent treize, sur ,a i avephono. n j ::- : l T
mise a prix de Quatre Lent it ava nt agx -** ol : .urn Soixante t ueit DoUars y eom- r aanageux,
pris ler honoraires de Iavo- Conditions dt pavement exceptionnell j
cat poursuivant outre les N t hitez pas a demander ane demonaTtion qui ne vous ME, DN IFR E
charges de i'enehire et es e ngge A rin, .


frais generalement quelcon- A
-ques. by..... 468. A. DE MATTEIS & Co. _
A la equte du ieur Her- our Hiti
mannI Vigrain propriectaire, Distriturws pour Bitt.
demeurant et domieiie 4 Port
au lrincee ayanIt pour avocat Til. 22D.
(Me. Louis B. Vugrain avec

binet, en ette vile. J- '


Port-au-Prince ('lhor).
PouL pinus amnlpies tVenei-
gnements j endre c(mmun- m
cation des pieces deposees au I
cali u it dtu flotail us-(it (e- -a 1m
positun- du cashier des char- v .
ge .g. -.
. w .. i. "f-


Vo~tau.tuneeri'~' k" _i rs-


OFFRE A SA NOMIREUSE CLIENTEkLE DI) AISOGA\S I l!;, / ,


.11.1.' T2IufgsAAspRJx'LtpUN


;.,~~S~~t'L~l~b~iP~. :.~I~l~~~P:"'""i~ ""~- _~P ~.~C'~r-~ C--4 4


(Sign. .VJLG RA I, LL SE PROPOSE D&I 'AiORE LES A IPOULES S I ,i,; .; i;.l u, J'S )'0. L .1 "I I
PRIVFES AU PRIX MODIQU( DE C 00 CtrNTIMES 0 (fAI'.\

-.COMMUNICATION A% OULES SPECIALS POkTEAtA MARQ 7 7> t Re. I ..1 N"4
DU DEPARTMENT .' (. SA NS F
DU/ COMMERCE .ou t LESCLIENTS SAS FRAIS ,.t U ET A MfEStt 2 1 1 <; L, L, : OT .RAP.W:ES I
D.h revue 44 AUX BUREAUX DE LA COMPAG VIE- .
D'apris.depeche reque du .! .: : .: :. ".
delgue des Finances du Cap-
}Haitie,- ,toe D&prtementO du" .VOUS AV4Z DOiNC l'A ANTAGE AIa GR A L LTR
Comm rce a: c avi6 equ l ^PROCUREZVYOUS DONC SANsi RETARD VOS PREM IRRA* .' .urs /t
S-s. a char-. : --... AN.. ... .. ..'+ A.-T 0. [...... N O T S* ,
l6 : ge e -port, le 7 Mars cou- : ... :. .

R.448ginos to.g $017 EPUSE .
... 4Bawnns ri Fis ':. POUR D PLUS AMPEMS A ..SI GNEAIENTS TADRtSSE zO,.S L.
.. ..4....... ..... .. m ...... ..... M.. :...
.. . .l. ... ...l.l .l.. .Il 1l 1 1 l l 1


"f.


Sf.
- ,

S .. /..


: ...w
..::^
. .


* DrW. HIPPOL ITB
Denticte.
Turgeau non loin de FH6teO
Sans So0uci.
Heares de Coe 0rniatione
Martin 6 8
Soir 2 a 5.


Coinpalpate IrEetauraje Elecirique.|
(J"Oln~lit er .41"
Pu PP I ..e..E-a i p l. fl .j ..
.: .. .. : : .. : : :: .: : : : " ..+...
.. .... .-... ... .. .. ...... .: .. : ; : ..... : .. ." : :

.,orti^ ^^^ :; ap H l
: : .. .. .. .. .


.+












rioy




rt
.. .. .: 3 S



.4?.













ki, rapt.^
:'














r7 Kofr :'B4
fl 4tis?^.:

*4
.... ;:
.^ ^. '*''"S

:W ":'"
:..ui: j!


-44
: ... .
::::4




:4 .: