<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02380
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: March 8, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02380

Full Text

.... .. .


I-





.... ... -
;. : ..: .:. : : :. ... : .-: ... ... .: . .. .


4 4


.4. .~ *rr .9. ,4 t .a*~ 4 r~

a- *. > 2;fl ~. *j (4*~


PAGER


SQmttU.om 4 t4Ua


,ANNSS


,O rMJ.PRWc. HBAITI
/ .


0 No. 135SS


E MESSAGE

PRESIDENTIAL



fut un Veritable townnr-
pplaudissements, quand,
Scoix male, le Prisident
nt donna tenure de ce
e de son Message, rela-
son programme de deve-
teconomique et a.


ous voudrez bien donner,
UJ lus brief d6lai possi-
;vaI urgence, votre appro-
ion a ee dernier contract,
s les dispositions etant
e pour que son execution
nmence inm6diatement.
s sommes extremement
s~ d'aboutir. La recolte
-iZ-ire du caf'6, Ia grave a-
-tire laquee!I notre cotton
seure expos par suite do
paladie que combattent a-
acharnement les techni-
is du Service de la Produc-
agricole, et Je ch6mage
augmente de jour en jour
Iantage ont singulierement
}ique6 notre situation 6co-
ique et nou obligent ai
lentrer nos efforts pour y
porter dans le plus proche
irW, indispensablee amelio
in qu'atteni-ent toutes les
Altiona do ce pays qui
ment vers > pouvoirs pu-,
ides rega ,: pleins.d'an-
set d'esp alances.
lest facile c, crmprendre
eteole itt .tion, qu'il 'a
d'ameliorei :m)porte corn
it, nous eIoigne te la rigi-
:des plans ou des doctri-
pour nous mener, par la
Sdes hoses a une sorte
portunisme economique
utSevoluens selon les cir-
tances. D'aicuns peuvent
|ir de l'incoherence. Cette
|&ence n'est qu'apparen-
lt e'est en some que de:
&ctique. Dans la grande
ilIle que livrent tous ls
ples du mondIe la cruise
pngee et corn.me stabilisbe
Senfenne dans un cercle
ral de privations et de
frances, le sectetr haitien i
rte eviclemmnent des obs-
-. speiaux qu'on ne peuti
r ou supprimer qu'au i


ta mesare pour obtenir
rvatages qtue nous vou-
?Vendre sur Jes nom-
bastions de la detresse
ale, en y plantant, cha-
foi, le drapeau du tra-
$ouj sequel, seul, le peu-
aitien peut retrouver son
vital ot marcher, d'un
ke;rvers de plus heu-
destinees'.


'I PORTANTE
STRR LANDAISE
*R~nts seieux, actiis
satetuts pour affai-
ole. pas de caution.
Gros beenfices pour &
t capable. Srieuae&
tnes 3exlgees, Eer. Mr.
en2 ( tle du Pont, Roo-
ail (Pays Basj)




4fi Roan


or-U

SENATE


SESSION
EXTRAORDINAIRE

Siance du Vendredi
8 Mars 1935 .6"


SI est 10 hro., L, La major!-
t6 etant constat'e, le Presi-
dent declare la seanee ouver-
to. IS est dormne lecture du
proces-verbal de la derniere
seance et d'une lettre de la
population des Perches, de.
mandant au S6nat de repon-
dtire au vcmu du Peuple qui re-
clame de M. Vincent, Presi-
dent de la Republique,le sacri-
ce de continue a gerer les in-
terets du Pays.
Puis le Senateur Louis Gil-
les, president de la d6lega-
tion charge de transmettre
au Chefi de i'Eat ie Message
accompagnant 12a Resolution
du Senat qui a proclame que le
eitoyen Stenio Vincent a bien
merit de la >atnie, faith rap-
)port (de sa mission a 'Assem-
blee.
Le President Zephirin le fe-
licite, ainsi que ses collogues,
de s'etre bien acquitted de sa
nission.
La seance est ensuite sus-
pendue, pour etre reprise a
farrivee du President de Pa
It6publique et des Ministres.
Apres une demi-heure d'at-
tente, le President de la Re-
publique, accompagne de ses
Ministres, fait son entree
dans I'enceinte du Senat ou
ii est salue, debout, par les
Membres doe 1Assemblee, 1
done lecture du message de
convocation a V'extraordinai-
re. Le President Z4phirin sou-
higne la politique ofharmonie
qui doit ex.ister entire les
Urands Pouvoirs de i'Etat.
Puiis !es Membres de I'Execu-
tif se retirent. Une Commis-
sion Spkciale evt charge de
reponctre au Message aepose
par le President. Ele est conm-
posee des Senateurs Moravia,
'anfan, Elize. Ensuite, it est
done lecture de la liste des
differences Commissions for-
mees commne suit:

Finances, Comewrre,
Travaux Publics.
Florian Alfred, President,
Nanfan, Rapporteur, RL Noil,
DI). St. Aude et EliH6e, Mem-
bres,

Inhdrieur, Police Ginerale
et Justice:
J. B. V. Leconte, Prdesident,
Marceau D'Lsinor, Rappor-
teur, Louis D, Gilles, Stenio
Alerte, Franceley F'ranmois,
Membres.


Instruction Publique,
Agriculture et Travail:
Normil Laurent. President,
A. V. Carre, Ropporteur, Hiec-
tor Charles Pierre, Rene' T.
Auguste, MembroIs;

Relatio'ns xtrieures
etu dtn :


LA SITUATION LA SITUATION DES UN RADIOGRAMME
INAtCIF1E GUILDIViERS HAMIENS i DE LA PRESS


une autre pe"iode df forte di-
minution de recet.teg Le com-
merce d'importation a comn-
menc6 a refl6fer la diminution
du pouvoir d'achat Ti sulitant
d'une recolte dle caf ixt.n:'-
ment faible; et A fet.et de la
diminution des e xpw't-tioln
s'est ajoutee la rcnte baii:se
des prix du caf6. Les quota-
tions du caf&, F. 0. B. ports
haitiens, ont subi nne'diminu-:
tion de 9 p. 100 dans le cours
du moist.
ILe rendement eCn ]'eveiU- ..
tarif aL I'exportaticn a 6t6
moindre d'un million de gour-
Ides pour le mois qui vient de
finir qu'en janvier de l'ann6e
'derniere. Le rendement du
tarif A i'importation a skubi
4galement une diminution de
5 p. 100, et les revenhus pro-
venant des taxes interest, de
pres de 30 p. 100.
La valeup du con-n.merce
d exportation de janvier 1935
2 etL inf6rieure a Ia moitie
cle eelui de Janvier de Pannee
derniere. Si lon compare les
Scbiffres de cePS deux moi, on
constatera que le commerce
Sdimportation a baiss6 en va-
leur cette annee de 14 p. 100.
14 avait #te es&rit qifmue
recolie-record de coton vien-
drait neutraliser en parties les
effects de ]a mauvaise re6olte.
de cafe. La 6ecouverte que le
charancon du cotonnier s'est
I etabli fermement dan- quel-
ques regions cotonnibres de la
Republique indique mainte-
nant que cette anne- pvrodi-
ra moins de coton qu'il 'a ai c
&t6 esper6. Les expe(ii, ns do
coton n'approchernr- pra ,-
chiffres ies estiTmat i.s faites
an trieurement et or s'attend
a ce que, F'an ne pmroeaino, los
effects sur la production du co-
ton solent encore nlus rieu11x.
11 reste maintenant la pers-
pectivo (iue des urra:gIemenlt:
pourront bientOt Otr, faits ct
vue d'un rapide dtvelopp,-
ment de Ia nouveie irdustrie
de figues-bananes. Si une aup-
mentation des exped it Lions de
figue.-bananes ne supplpe a la
l deIicience dus auttre articles
d expoitation, ii semle in6vi-
table qu'un d6fiencit considera-
ble sera enregistr( a !a fin dr
I'exercico,
En ce qui concern ; les reve-
nus et le commerce general, la
situation 'est "as encoura


geante. On doit remarquer ea
meme temps que les3 mauvai;
resultats obtenus jusqu'a lat
presunte epoque do cet exer-
ele ont 6mt6 uniquement attri"
bualIes aux conditions atmo%-
piheriraues d6favorables qui
ont affected le rendement des
eafiers. 11 n'y a rien qui inmdi-
ane quela capacity annu.ee
rle production du caf6 du'pays
de 832000.000 .kilos ou d- plus
*a ete affaiblie oi que ,e, pre-
sent d6eroissement des expert.
editions de caf6 a te caus4 par
un facteur autre qu'une recol-


Charles Fombrun, .Presi- te exceptinnellemnt. mau-
dent, Charles Moravia. Rap--. vaise. Sous ce ranDort -
porteur, Dr. William Theard,: conditions sont ...bien..diff6-
L4onee William,.Membres. : reptes de cells de t... I-9 1 2
LI_'ordre' du jour etant epui- ofu la baisse du commev.a a--.
se, celui de la prochaine sean- t'rieur et Ia diminu hit (- ;
ce arret6, le President de& recettes furent attribu:ble.I :
clare lev&t la seance en course, des condition mnondia'c d- ,


DOMINICAINE


De partout, dans les dcpar-
tements diu Nord, de POuest,
du Sud, du Nord-Ouest et de
I'Artibonite, nous recevons
des comniutueuions que le.
n1ombreux dCi titi at.C L:'I .Li
plunteu's d1 c ean e a .ue..2
Cgui vivalent .ai. nemt ave'*
leurs families, dc ]industrie
die lAlcool, chomnent, La cau-
so priicipale du alaiLse qui
pri-ve de nombreux travail-
leun' haitiens de moyen de-
xistence est CLnt -danI R taL':,
sur IA, lco oi ians t d ran-
de )}production qui (c -..
de b eaucoup la cn:uoI..j;
mat-ion loale, I0 Q0ouvcr'
nement cui Co-'irsluit, swTns re-
liche, l'ex6cutioin o son p'(c-
gramnme (ie re u'atin. .
I economic Lationat trrlr a
nous eP :Dnn.: co' vaii; "
trouvtr nte s" ltion Ori-
b!e de ceULe ue st_, e. pU
mean autx. Guil.d viers stc
Planteiavs de ca,-ine it sU ,oc:
C-oulcr l- produ( I (e'-
]nix vcmur6r atvi's.


favorable, dn _ite srestal- -
nal no pttouv-i t l I r'U. .Pe-

'ialU 'U e .tnif t l ai Os. L.s
S!>: ies "rtliesO. sont! aKsez
stabtue aujotud'hui. La ]roe
seilte duninulti on pL'ut (lone
erIc cCnIitdr.Ck com'rnme temp,-
raire .t Cde at -Ire pur Iwn '
locale. Une aut e annie. or a-
v e clie i'expetative raisonf-
n1n1 d'un.. bonne r ct-
ca.f.. amenr ont on Lji-uf-
ni.nt prosque natureL.,

(Bul.tin du lrr;si-Un, n/ ut!
F e ),e
..,. "'0
,~I L.c,


1 ,r :, ie r i. -
t i r.'.re/u .re c>in n
ruii .
Pi!r -tC!t.& n, tr! ,:1 i
J/.a#nirm'> oiT'rin. d- joa^, der:ux.


Sirop I){Dy
rcntre la yrippe


Num > rn ru VCtt k tillt
de 'anto Domrningo le 'i, 1A -
'Tanune .ulivai, iL vi i 1, :-'t.-
Lion.s HIA et HHi]:
IHaiti-J ournai, *, N! .v. *
liste>, <,Le Matin, l'a1-6 us?,
l' Port-au-Prince.
Les Representants de la
Presse de la R&publique Duo-
miniCaine, runis a l 1: son de Ia IRe)puhlique Od'Haitiv,
grAlce 4a l'an.mabi de >n Ex-
cellence le Major ,(er:,, Jo-
se Garcia, Secrtaire d'Etat

ha Guja at e la Ma irine, du
licr.tniei Viet,. G(urido, Seer-

i.n-C t i, TrCvJu PN i
di., D'n kC .r TCkn iu,, S-
cretatire ('Etal Fn Travail,
d I'A uic tK urf de l' :dus-
trie ot du ((ninu eme d& Die
SVi'gilio Alva'rez Fina, Prr.si-
ci ent dlu Counsei AdKm:nistra-
I A.
tif du district ntionnl ence
U '-!'s eanmaradcs d la
1- 4-4l f1e la RepWiblique '(IHai
..n fraternel message dh
YS

rf' i. leur's vCO lix cor-
C( i Ef Tirulo, vdirec-
rte' i- o ;L T'J iunas>, CeI ar,'
SR. Toleniino. DirecLtor do*
I 1 jI ~If 1:r:i) J)iO !I'ran i-
; Jo fSana ;a :JK, I ii'ictour au
<-N?.;evo, .)i ]-ia,, } ,iamcii Blan
S., irfon'tb,_na, Directeur de
j ah-o lii.., J'n1,I A ,uituara,
ve taur a:: -I2tin DiariuA.-
I)'im Acost; lils, r)d' actlour a
uL-a pinion K. I !A Rtii.s o
nn n. toueetuer I u <)Diario
del Cornercio, Malx Iainldo,
Itedacteur <(:Cornom po Iit 0a->
Nous >.#nWOt' tVs -t 5


S'i j i 1" i


I.ien 6 iw paet lta is is !-
rer da lIa ifibrairti \,'irell


Lire la suit tfdet no informal,
(1r- can f*6mte. ,*age,


""*)~~ II444.t~dQ*.....lnwmtuup4'3 --~mlPI~A~s~~~OC~I-- -Ib .vBhD~6~~aSM~u$4ua


.'. ..,. 1'". ..
: .- N "



UN-VAUTBHOS, ENCl -Il ,W


, : 3,.. .. ......... .. .. ......... ..


Y ~~~~~ ~~ 11-3~~~~~~~r?-1_Pl~~-~r-tll~~l ~1~1


:


A '- s 7 E


0 I -*!40i


~L~.;-'-l* ------~'-~~. ~~ .~~1.- ~Y ----:~r~s~V~-a*l*


TR OCDER


@',:


.k










S:| .: . ... V.ix. f la
'n'' e Uf st~' ~. attopt: dan le
Vtro.. 4l1*nsre, an ee$1 rapid.
Les snt des form dennt Les recettes
oti rm irr6uli&re t bat tel point, que l'en-
aa" ngtr"inale:" er t"uif"i .i':" ..4e est devenu
constituent 4e qt'on pornit une charge imposible W saup
appeler des b6kdes i de portersans des secours 4tran-
Ia frt(iatre. ers. Cette aide, 'empereur
-organisation mil:.ta% lasMi6 a cherch6e, et troun
e 4rudj&& et .rPalisee par De ve, non pis ehez lea voi0ins
Vecchi, en Somalle, leJs bande europeens (qui ont. tous des
arWes de 1a fronfc&re avalent possessions dana cette parties
luur placQ et Wiei tonctIon de I'Afrique) mais an Japon
precise. Elles 6taient nfes lointain, et par consequent
d'une institution locale celle moins dangereux.
dcessaqa on des gqk, qui Depuis les accords nigocies
constituaint une espece d a- il y a deuxans par le ministry
gents suppleants et executifs des Affaies etrangres abyr
de leurs chefs. Les premiers sin au c rs 'une visit To-
gouverneurs organiserent ces kio, 'Abyssinie est inondee
gogles -en.-bjndes de la fron- par des products nippons; des
ire ou goglIs de police. Mais concessions en vue de l'exploi-
leur Iformation, soit par Pas- station indlustrieile du pays,
peta ;oit par I'esprit, ni'tait ont eVt accordees A des social
gure- rassurante en 1923: car tes japonaises (concessions
les eiemnts qui les consti- que le Negus avait toujours
t uaent n' talent ni lesg meil- refugees aux Europeens), eti
leurs, ni les plus capable, ni 'organisation et m'aquipement
lesplus forts, bien qu'on les de Farmee ont ete entrepris
Cut ominmis I a garden de la avee un Plan nouveau.
cfontiere de Belet-Ouen A Do- Cependant, come les Ja-
e. Les commandants indige- ponais ne se laisseront proba-
us recruitnent gngralemnent blement pas entrainer volon.
eus ~GitS prnmi les deseu- tiers clans des complications
vre. Dins e? dlomaine election en Afrique orientaTe, les Ita-
leT D Vecachi ftut ener ique. liens esperent imposer leur
t>e:- t-a- a f ronuitr tel- volontt n au -Neguis sans de troep
CLs qul u- ieunt tunt di- grands sacnificeso.-
SLos t>ee* qin- i iqu ?naqsui- uasler Nachrichten, BIule.
e t -nt dot.ct, in ,l nation

ienL fo b .u'ontrtaire

n mi Kas LO BsAN

.l bai 0
I 0 Ti-- .X Vapeur HAITI VT 89
tdO d. & s. ;B. partira de New York Ie 7
'A-- e, quI salt Mar;s 1985, directement pour.
;urip Ioz'sdltenI're ds on Port-au-Prince oip i est at-
ignes 1u Gouv ernnen eni a- tendu le 11 Mars 1935, en rou
non conmie e deimontro a'- te le mns me jour 4 houres deo
gisicn Aul iou. -- Gir ar Faprs-midi pour Kingston
I_ d'Itic. home. Jamaique, Puerto Colombia,
SCartagena .t Cristobal C Z., "
ne a :t -- ,e-s e ,


-.-. ..... .:.--..


Instr:trc uS Beles
et Suildois, Ar.: et. Argent
&ftpoLUiS.

L'ihstrucztion de farnme du
N6cus -et conf6e h I ne com-
mlnTion nnlit ir helge, com-
nose d'une v;-:. -taine d'ins-
truteturs rO-aleinent ret.ri-
hu.. En .k.Ii 1923, un second
gr.oupe Udioffieio- be;get est.
arrive i Addis-Abiba, pour
entreprendr la r6eorganlisa-
tilon d'lue troupe dle police
asoz.. iP ortant?. Enfin, en
1janvier derner une commi1s-
.on composer de cinq ins-
t uetcrs suiddois, sorties de
l'Academie militaire de Stoc-
ll :Ini. e t installed dans la
capitate ab)yss-e et y.a pris
en mainus.la 1)vp-aation tech-
niquo et. strait gique de.s fu-
turs oflekiers Indigenes.
Le conIsciller militaire de
I'empevlreu est le general su&-
dois Virjin qui prepare aussi
]organisation d(une flotte ae-
rienne. apb A present, des dP.
p6ts de- munitions et de pro-
.... visions de touted sortes opt
et6 6tablis dans plusieurs
points clu territoire, pour etre
utilises en cas de mobilisa-
tion. Los armes -- materiel de
guerre moderne sont-four-
1nie par le Japon. Les'milieux
mi litaires competents 6va.
In ent le ,forces de 1'armie a-
'.ine a 100.000 homes en ,
,on, "300 mitrailleasea, 160
canons .'de divers oeibrea, uPi
petit nobmbre d'avions, et plu:
gIeurs chars d'assaut: : ::::
Sfin anementd ette an.
r Cdo ne vprisdntnit pour le gou-
vernement abyssin aucune dif
ficult sp6ceiale & l'6poque de
-la bonne conjoncture 6con
S mique. Les recettes'lmportan-
.tes .ralisees grace a 'expor-


F I .tUJ1C 1 1.,L Jtb 1 Lt.t&,btl k L t L.
male.
STe Vapeur MARTINIQUE
Voy. 135 S. B. venant de New
York, est attend a Port au
Prince Ie 9 Mars 1935, via les
ports dti Nord, en route le me-
me jour pouii Petit-GoAve et
Ie, autres ports du Sud.


W. E. BL31EO,,


Aarnt. 6nrralr


AVIS

Un bon conseil pour vous
Messieurs : II ne sufiit pas
d'acheter un bon tissu p.ourI
faire vas costumes, il faut
aussi avoir un bon tailleur


Pierre Coles


Tailleur


Angle des Rues du Centre et
Ronne-Foi.

4- -a. ,4_.d :-r ,_4 ,+.-. < '_- .t k- S -^ I

A VENDRE

Occasion vKxeptionnele

Un Radio TLong and Shottt
Wwve, marque < :trtp.
editionss excessivetnent a-
$ 4.dreser.. au lBurn a du
Jogra. .. .
:: ^ ': ,:- i:A : : : : :.,: :

Chang ent d'iudireo
Cabinet d Ie aitre Christian
Ltortue, Avocat,
Vage a ie la Banque Natio-
n a le :: ;::::::. :". .
Ihone No. 3746, ...:. .::.


lWhSWnypa.n y,"~~----'- sr: Tir~ ~ -...--- -


Devemnes
Compete


vote pro'pre Coraptable en ouvrant un
doe cbque a la Banque Natiouale do li
Repubhlque d'Haitt


LE ( U h .IGE 3uIflV,',
Externat-4nternai 'Dir'cl'ur : ir Alcind or
Avenue John Brown ,iccm1ic en Prolt
Phone : 2t7 A.1 'cat.


Est lEeole -c id. 1." g c g nel nt
Ou vo uS des ,:. ; n. : t \ V k ts.-
n e ne r u e i i t i *. .'.... i. ", ;. ,' ,
tages voutus.
L es peti. te .' t. r. < .. iia. 1 -
part d Ii' '* ,
Dis ipline .. 4
truction rapid,
te&I a&s ont I ;: I-', ."- -
coW


, ,: -.- ; \ : n t l -

;tt.. U.. ; .
S. I, iA


1 1 46 11'* 1~~~. 1-,III% q


'I


avec Gabriel Gabrio,

Dimanche iU I Iheurps
Huguette Duflos dans
aces Jaue aai.
aces Jaque Catelain.


Sheures 1.5
Lee Parry danm


w 1 1ED1

>I ) -i.Y;oiss E

Kn ct r,.e L.)


SENIGS.MA RK


Enfret, 0..50


L'EAUi DU NIL
avec Jean Murat et M1a-:uan.

..Si, w.. ..a.~. .-A .=l r ..7 .- -

AMATEURS E SDlO
avant de contracted Aic n. all.,ire pA ,; i i ins ) ti< i.U
vu teleiphonez-noui pou ,'' it uol denis' i 8:. n, .i.
le de nos

RADIO ET R %I)IOPI,.NOS


tAF~t)KTTI


7-10 et 12 ttlU.e
Onlidt.- .ngu.. et vourtt-.


Prix avantageux,
Conditions de paicnienit .excpliuntiilhos.
N'hhsitez pas it d1lman.r u:-. denoi:strat.i, uii no V'.us
engitge A rtlen.


A-tE MA T''I/S & Co.

Distribhul.,n pour Haiti.


,.,.,


TlE. 322s.


D. .tfUTl t ..
S*ots/gMr
aarnliE/


. ..... '-- -- -.
,-,, ** 4


"Mtop
Deschiens!
, $e,. -g proterit e rei .i t m dlas,,


I. *t


Directeur ; .,
'r6fet. ea Et
Adminintra tv

Je CoItt4.e0
fonde et Janvt
eu vings s|teti

remrquiable'
lee difficuJtia
que confront
I'Enseignement
ces sonr dos aus"4
tabliasement et
tence des profe"
Dans les diff6rY
la preparation 4
f'objet d'un ..soi
Aussi les result
ils de plus en p
sants et les parq"
Squ'it Wen iouer,.
Leqons particiat
tres, de Sciences
gues vivantes. :
Cours sp6eiaux
Dactylographie et
lablitie. .
Les inscriptiong'l.
vent tois les jofiri
Pour tous autres
mental, s'adres Sitron Bolivar, Tfl,

.4 VlSI
rop t
tii It a



.. (" v Fi esF.i;'' selonta
l., ,-'.- '.' .- texp "

Lbrat oir du Srii


. U .$ZEiLLJA[ TI
1.ete :...avelle
Lalrrieu, ouverte. I
(. rand: Hui. ) o*nJ)c. ix 4.ffre a |
4 1 r0 l Duit. r'ais et
v: r-yor do parf
Vorse;, do ne
Sldes vins fins. (tBor .
}ci.-lSos et iangeresp
ColU. hIonbons qui flatt0g
ilais et tons les artie
bonne Epicerie. ,
N"oubliez ,aniais tio
, cueii toujours charpft

SALONX JDE,(-.Ol
Monsieur Mauric..|
aninonce a es airnlwb
qu'll a ouvo 't oll
coiffure dans la Pit"
racles en face de
Cordasco.,
Comme toutjours,
peccable. :..|
DEMANDED/,. LA
Ii-E ntNSraft.
A la Cordoonneriwcrk /f
flyppoliile Jed
et-fre prCeparitdo
iot Ro.-C.


-r -**^S
AVIS iiltlC,
Clinique du Dr. Lo s
Ancienne maiaso "V t.
(Rue desCI
ConsultatiloP
2 A 4 ha14 ,
,- ., ..

&aicrit009
"tonfogranhna
Chew kodoipha
upfcialttste en 1
ISerniea
#46 Raer*

Machies a : ca..
Rubans, paper,
talti yo o I a


rh,~-pr~-sdr~~-~B~k~~~p~~ b~t*L~P~i~Pis~9 BLA


1.~


fIn
'' t!,/ ..<.'
p:..7.l


K *. .*/
*i:.,^


Maria Jac',:i,'i i


I


S I .






Vperni'ia




j.o E.- Plus de 100.000 es pot
v 1ontaires ont offer leurs ment d
his es a rm6e itailenne en lie mo0
rtvision dune campagne son dif
.ans I'Afrique Orienta e. Le et tout
Minlstere de la Guerre a pu- rope I
bli6 un communique annon* jetant
cant qu'ils seront enY*Me en memen
.formations fasciates po u r kans. p
etre envoyes aux colonies. ticulie'
LA HAVANE.- Le Gou. ATH
V-mement Mendieta parait britanr
certain qu'il pourra, en emplo- .ynt la mar.iere forte, et mat- ee mati
gre les divisions existant dans d'Athbe
son sein, mettre fin aux gre- Le Gou
ves suscitees par ses adversai- paratif
"res. II semble d6termine6 attaque
donner a la situation une so- pourrai
lution drastique, et a fait oc- nes ou
cuper par des soldats I'Uni- loyales
ver it6 de la Havane, centre prendre
Adu movement grgviste. ve en N
XXus i
LONDRES.- La Grande NEW
.Brtagne a implicitement mis associat
PAllemagne en demeure de de malfaiti
cider si elle veut rester en de- ciers de
hours du systeme de security ne pas
europeenne actuellement a vdcat d
lretat de project. Sir John Si- vavoir '
mon, Secretaire d'Etat des vWle qu
Affaires Etrangeres, a annon- tuels at
la Ia Chambre des Commu- surpren
es-tque le Capitaine Anthony dollars.
Eden, lord du seeau prive, et voye plu
.esprincipaux experts britan- de mena
-niqes en dearmement, se fire as
rejdront bient't a Varsovie 'i Albar
#et2a Moscou, qaelle que soft police, I
i attitude du Reich en ce qui garder
nacerne les rigoeiations qui fer, et d
evaient s'engager a Berlin. rent P'a
t, rain. 0
tGENEVE.- Une nouvelle occupan
rise a eciate dans les Bal- tomobile
irans, et on craiut, at Geneve, sont par
que la lVoiLution grecque ne gare en
s.it Ioccasion uine guerre cautions
entre ht TurqLe et 5a Bulga- represer
ie. Ceile-ei a doaone& la si- poser de
tuation h la Ligue des Na- latif un
tions,-ei dis -nt quc. les tures une enq
ciflentrent (ies fo:'rces sur la de la po]
frontibre Vulg-re. La Tur- n
guiea repondu ~u'eile ne pou- WAS!
vt$4ester indif'reente aux Richber


mesu lniiLaires prices par gres un
ta Bulgarie sur la frontiere N. R. A
peeque. Avcc les n6gociations aux bra]
o securitR aniglo-allemandes de I'indi
brasquemcnt interrompues, tes s'ete
--. ---- --e ,-


UI WU


s r~rr, tr ,. .- t :.. ; ...... ., "
1, 1 ,
/l -. -.*.*;.; -.*> .:* ,*.> t .Ht ,, .:y!- i 1 t .l ^ *v .A ** *- ** .'-..-H* *:.""*.
t~ u
N : 4 W* *: '* ee '.v a .t.,, <
Ninuvelles tv .nd revues martin
.. .. .& : "' ** .


(i Por COtb. Raldo t CotreSpodec AerftInr


rparlers du d6sarme-
ans une impasse, PIta-
bilitant a a uitRe de
trend avee 'Ethiopie,
es lea nations de i'Eu-
augmentant ou pro-
d'augmenter leurs ar-
ts, la crise des Bal-
rend une gravity par-
re.
VXX
[ENES.- Le croiseur
ique de 29.000 tonnes
Sovereign>> est arrive
in au Piree, le port
nes, et y a jet6 1'ancre.
vernement fait ses pr&
s pour repousser les
?s que la flotte rebelle
it tenter centre Athe-
Salonique. Les troupes
s'appretent a entre-
iune nouvelle offensi-
Iacedoine.
YORK.- La grande
tion qui reunissait des
eurs et certain poli-
New-York ne pardon-
J. Richard Davis, a-
e Dutch Schultz, de
lenonc6e et d'avoir re-
ie ses profits habi-,
fteignaient le chiffre
ant dc 10.000.000 de
Apres Iuii avoir en-
isieurs fois des lettres
Ices, elle a essay de le
sassiner a son arrive
iy. Heureuisement, la
revenue a temps, fit
la gare de chernin doe
es detectives entoure-
vocat a sa descent de
n a remarqu6 que les I
ts d'une grosse au-
Sedan,peinte en noir,
tis en toute hate de la
remarquant ces pr6-
On announce que le
itant Schanzer va de-
wvant le Corps Legi~-
e motion demandant ?
uite sur les activities
lice new-yorkaise.
xxx
INGTON.-- Donald ;
g a presentC au Con-
projet de reforme du
. linmitant les codes
inches du commerce et -
istrie don't les activi-
Fndent a plusieurs e-


tats. Cependant, cette .modi- MADRID.- Dana 4 loclt-
fiction .ne parait pV encore t6# diff6rentes, on signal que
suffisante aux adversaires de let employs des trains pos-
1 P'Aigle Bleu-, et aprks que taux ont syst6matiquement
Richberg eut fait un expose sabot la malle qu'ils 6taient
de 2 heures, le Comit4 des Fi- chtrg'e de transporter, pour
nances dti Senat lui a demand: protester contre la recent dis
di dee soumettre une listed di*- solution de leur syndicat.
taller de ses propositions. xxx
S. PARIS.- L'agilit4 du De-
xxx put BResson lui a permis une
BULAWAYO, Afrique du nouvelle fois de glisser entire
Sud.- Lady Young, femme les mains de la police. Con-
du gouverneur de la Rhod&, dame & Iemprisonnement, iI
sie du Noid, et le Dr. J. Ker' j y a 6 mois, pour soustraction
by, sont arrives aujourd'hui de documents, coups et vio-
'a Bokwe, apres avoir 6t6 per- lences aux agents de la force
Sdus pendant une semaine pubhique, il ne pouvait jus-
dans les deserts de la Rhode- qu'i present -etre mis en ar-
Isie dn Sud, a la suite d'un ac- restption en raison de se im-
i cident d'aviation. muties. Sa popularity Ctant
r BANGKOK.- Le Prince cription, il avait tenu il v a
I Ananda, Age de 11 ans, neveu quelques jours un grand nee-
de I'ancien roi Prahadhipok, ting a Epuy, (Haute Loire),
a e6t proclame officiellement et tant qu'il parla, on ne put
roi de Siam, a la suite de I'ab- l'apprehender, sa tribune n'e-
dication de son onele. tant rien moins qu'un mat de


. tK


IS mi&V s BACCALAUREATE


Laltsitmernut doit Nes guees ft as dblpliln, & Am *s,
cellente m6thode d'enseignemment, & sa bonne et large or.
ganiaation. Pensionnat .meaparable, Pension pour peo
tits de 5 & 12, Cours classque gn6ral, Loina particuli.
res, Cours de St6no-Dactylo, Comptabilit, Anglas&, E-
pagnol, Allemand, Preparation & I cole de Gate.
L'etabltisment garantit Etns es course et forms d
ahommes forts at eoned to, .4omp6tent at ouraoux.


4-f- l r -4%W r4 .w


I


La Com pagn ie Eca age ectr que
.-. ^ ^ __ ._- .



OFFRE A SA NOMBRSVSE CLIENTELE DES MAISONS PRIVEES UN ADVANTAGE SANS PRECEDENT:

ELLS SE PROPOSE DO VHNDRE DES AMPOULES SPtCIALESS Oi 8O WATTS POUR LES M A I S 0 V S
PRIVEES AU PRIX MODIQ DR $ 0o20 CENTIMES OkR CMACUNEB.

CES AMPOULES SPECIAL$$ PORTENT LA MARQUE :ELECTRIQTUEY ET S.RONT E C CHANGE ES
POUR LES CLIENTS SANS FRAIS AU FUR KT A MBSURE Q U 'f EL ES SERONT RAPPORTEES USEES
AUX BUREAUX DR LA COMPAGNIE.


STOCK


s VOUSArnP&ONC VA VANTAGE D'A VOIR GRA TUITEMENT DESS AMPOULES LIECTRIQUES.
PROCURE ZVOUS DONC SANS RETARD VOS PREMI9R$S A*O AMOES A VANTQUE NOTRE


"POURl DE N' SAMPLES RENSEIGNRMENTS AlW 2SEZYV .! .
,,.... I "'


'of


NEW YORK.- -
yons d'ascenseurs de
les autres employ's
eons de rapport se
nouvelle fois mis en
refusant d'attendre
diation ou un ordre
de leurs chefs.


Les gar-
Bronx et
des mrai-
sont une
grove, en
une me-
de grwve


MOSCO.-. Le pilot Kai-
tanoff, de Paeronautique mi-
litaire, a 6tabli le record de
sauter en parachute d'une
hauteur de 22l100 pieds, sans
apparel a oxyghne. 11 a ren-
contre une temperature de 41
deg'res au-det sous de ziro en
(d::scendant. 11 declare avoir
Saute au moment ouh appa-
roll avail atteint sun plafond
ab tS01ou de vol.
WASHINGTON.- A pr-
puos tde la doctrine dt la redis-
tribution des- richesses, Mar-
Sriner S. Eccls, ouvr.ei. r
diu < a declare qu'il 1'aprouv ,
mais qu'il preconiis eIa rdis-
tribution des revenues, et non
du capital.
WASHINUTON... Le Sd-
i nateur Huey Long a ano:idt
qj 'ii parlera ce sair, dni s une
Salocution radidifa ff e, de
| to los 1 brigands en ginral,
et qu'll repondra nI particu-
ei- aux attuques clu Gal.
Juohnson centre lui ut le PIere
Coughlin.
PBERLIN. Mnlagi I8s tel:
pLteQs do nei0 4 ui he ayeni
*1< u d< (" e r '[! i.e. t ; -



e, A 4 ,
SenvoyaI gra t qui t et, fnrt
teposs dant pas C Saithd o d-
tntb.'didgil A.pr' s lo,, vr14












Ylfred Pearcedigts Prtsic ( iix.
ue dan.s la cTp4oiit du p-





I NNutat 'iUcst t rr si & en
Vta envoy& gratuites4-i Lur
possedant p~as Iv Sivi-Aei FE




A IJS I!PORTA:VT


Lv, sfuss.-ig-, Bonfhet Le-
veill&, domicilihe Trouln, ai-
gnale au public et an com-
merce que pendant unm grave
maladie, on ilii a vod une
forte some d&argent et di-
Y veres pieces do propriet. re-
lativ ,eq dos bicn situ&s pour
a pus grand pavtie a Trouin
Sett la Grande Colline. 11 met
j done 'les acheteurs en garden
Pott-auPrince, le 7 Mars 2I9

Bonn. et VEILLI.


0oi npag ie d Eclaiage led riq Iie



*tau-Prin.ce ap-NIIatieu


~Ps~i~~sg~g-i~-"~4~~=. ,~:lrr~Li~siil*(QPYac-,~ig;,l~.Yrry$~n8~ ~kPI*~lrrur~WPI1SWa~;L~-og~r~iL-~L~B~L~ p'" ~-;~~~ILt~PQI~~I*( ~m~hl


- -


~a-~~us~


a043


30 pieds, don it ne descendit
5 que stur: ls 4paula de ses e-
lecteurs, pour se perdre im-
mediatement dans la foule.
Hier, la Chambre des Delputea
le d6pouilla de ase immunitks,
mais en sortant de la a ance,
i d4i.hka aux gei4armei qui
devaient l'arreter que le vote
n'ttait pas ent'ar acquis. IN
n'oserent mettre Ia main sur
lui; Bessen monta en taxi a-
vec quelques amis, et on le re-
cherche encore.
LONDRES.- Le Gouver-
nenment Britannique a annon-
ce qu'il compte depenser envi-
ron 462.000 livres pour pr&-
parer la population civil aux
attaques aMriennes.
iY .


"os


tGR z]ND E


SURPI ISE




:<" :V. :. : . .' .:: ... .
y':,-...- Am -. .:.1.-M._,:O.4 "' .f
.........


. ...... ........... .


m m-- kit .4.#-rwWtst*mr.444


*:" 5 v .*

* 2; : $ Wf -* X

:. ...:-, -. -

f. .q'.r"' ""r u' roft, n. "
..'' : J /A IrSMO QO5uCO M

'. CONFERENCE D& LA

..LIGUER FMININE

D'ACTION SOCIAL
an> i~it-f


. bes conferences de la Ligue
Feminine d'Action Sociale si
.bri.llamment -inaugurbes le
,mrpis dernier se poursuivent
heureu.sement.
Voici ,a liste des confkren-
ciers inscrits pour le mois de
NMars.
'- La Femme dans la vie
Sagricole, Pierre G. Sylvain,
S2.---. La Femme et les confer
ienes, internationales, Her-
Smarnp Corvington.
-Wd,-.L education feminine
en Haiti, Esther Dartigue.
4.- Raphael, Raymond Do-
.
La series s'ouvrira le mar-
di I2 Mars prochain i6 heu-
res flu soir toujours au Cen-
t' d'Etudes Universitaires
gracleu&sement mis ia la dispo-
Ation de, la Ligue par M. et
ime. Bourand,
Carte de serie: G. 1.50,
SPour une conference: 0.50.
*'' 4' "': -- i-

A UIS IMPORTANT

Je, soussigne, Luxembourg
1incde6sir,'declare que je suis
hi>"entihier inventeur des ceoqs
i/C nC i~vwl> On ne doit pas
ujn.fondrc le group -r u ec, poussins, perroquet et
mant, avec le group qCoq
( 8 .,C8n t B1ianne>, qui n'est
Ou .: ifliadion. C'est 'anne
7Vrniic quc j'ai fait mon pre-
i :C cuq, et p.'Oonne n'y a-
Uit eCice pense avant moi.
Quoe Ie coq et le canard blanco
Ienoncent a reparaitre sur le
theAtre carnavalesque, car jea!
cornpte, prochainemen C, re-.
presenter tou s-, autreS vo-
Satiles, -
Je profite de occasionn pourt
presenter rhes ieiltleurs re-
mereie merits aux --ad-m irat4-t.r-.
die mon group. ;
Por"t-au-Pri1ne, e Ma rs
1935:

Luxembourg Mondidr.


,I fEMEKCIEMENTS


Le, President du S6nat et
Madame Louis S. Z7Aphirin et
ledfiri enfants, les Tamilles
Paul, Z6phirin, Bayas, J. B.
Dainier, Thiesfeld, Leconte,
reme'.iiAnt' bien sincerement
Sen Excellence le Pr6sident
de -la' Republiqub, Messieurs
iTes' Serdtaires d'Etat, lea
Corps Diplomatique et Consu-
laire; -le Corps Judieiaire, Ie
CoTrandaanIt et les Offiie.rs
de a Garde d'Haiti, Ie ler-
ge la Preise, fous les amis
tant de Port-au-Prince que
des auties villes de la R] pu.-
blique, et notamment ceux du.
Department du MNrd, qui
leur out donn6 des preuves de
syniiathie a l'oceasion de la
mort'de

Madwn Ve phirin A ine

leur regretted mxne, belle-m&b
reqpWgrWits et alli"e, enlev6e &
Jleti aflfec ion le 17 F6vtie
.eoyiit'et les print de cromi
rei' tiur vive reconnaissance,


k-


- 4?


II CG' 9MEE VS, Rue du iuat.

THlREE 1" O.VE FLIX.


N'employez que cette p te denti-
frice special qui supprame
les nilaines teaches jaznes-a -
in ii m ....


voUS quii craise-. de sourire, r p-
prene que le dent torne' ,t rri.-c
dc jaun so trauaformnnt rap idc-
ment en dents &atante de Ld:i"-
cheu, a vrtri&e perikv, :i
Kolynou.
Lea rultats sont rapides
Un sul bronage zu Kclynos eGertu
sulvant Ie proce, zpr:iaI Koin-nr
voUs cnrmincra de l'inortanea de
employerr (u'ueco er.ie dontifrhr
antiseptirue. Kolnos n'u:iliss que
des ingredients de toute r,-eemjnke


a. ................


.;im-litm n tenant ttu-uun t c-,op' d
(v qu'ils pouvent codtw.r,
Avc u ne r.npidit- ftnu-T1rr.rr t 'Ai,
dnta prendront unn nou-:i .';2. ,.,.
bManchcur, ta bril!.n: cr. r: ,... ..
Constat,-. pzr v, t-+rr,',-k .' ::a-
cit4 sunericure de Reol nr:. n, u-
jourd'hii n'emjplcyezs iue

KOMLYNOS
CROME DENTIFRICE


bo


COMMUNICATION
DU DEPARTMENT
DU COMMERCE


D'apres depeche reque du
Delegue des Finances de Porc
de Paix, le Departement du
Commerce a ete avise que le
S.S. tMATAGALPAo a char-
ge en ce port, le 6 Mars cou-
rant:
1897 Regimes de Figues-
Bananes.-
.. ,-- -----

PANAMA RAILROAD

STRAMSMUi LINE

BULLETIN No. 1178


S.S. cBUENAVENTURA>
est attend A Port-au-Prince.
Haiti, venant de New-York le
lundi 11 Mars 1935,
et partira Ie m& me jour direct
tement pour Cristobal C. Z.
pregnant firt seulement.


xxx


BULLETIN No. 1179


Les chargers ont prids de
noter que le S. S. yCRISTO-
BALZ est attend I Port-.u-
Prince, Haiti, enaint de Cri-i
tobal C. Z. ]e Mercredi 13
Mars 1935.
Les permis d'embarque.
ment seront delivries pour le
fret 6 destination de New-
York et des Ports Europeens
sur demand fpite 'A ce bu-
reau.
Ce Steamer partira ei m&n
me jour directement pour
New-York pregnant -fret, mai-
le et passages.

JsM 8.. C. VAN REEf)

A-M GtnuI
-- ...
AVIS IMPORTANT

Mae. Jeanne Beaufrand,
incienne proprietaire do l'H6-
tel du Quai. announce sa bien-
veiltante clientele. tant de la
Capitale, aue de lo Province.
ou..II'Hitel du Qual est train ,
f4rM k l'Hotel Espana (baa rue
des Miracles).
Touiours meme soin irre-
prochable. mxme confort re-
cofpandh'le, au prix modi-
q4 d'4un dollar par jour.


SOCIETY D'HISTOIRE

ET DE GEOGRAPHIC

Au local de la P;i2c:.l.- P
de I'amicale du Lyv.,c1 et 7,:'IL-
les auspices do a Soc'
d'Histoire et de ( w. r'., ..
d'Haiti, M. le profe&s5,"-r II,-
Dorsainvihie pron~:nr.c. 1'i-
manche, 10 Maar> .- "
dix heures du ma.., ..:. ,.,-
Sfrence tLqui int, .
ment:
1 YAndr6 igaud :/ ., /'"
re Boyer ou Guy Jost-pt i.na-
net et son epoque.
Les reiembr-. !,. ami.' d-
la Socite s ont i'ie, .I .m. --
Ssister en grand nombre.


o" .e palud is.e, sous use fn* .*r j




L'... ..Malariu a te..ajudisn e; est Vexuwtid I
table dX genre tiurinplus iaurmdable ennemitto
Prvoltge vonne atueie ent adopIae iond
FL est leseu product quip embat ouvellemert
lie terrible u au de Malaria res C.01m
FL o lsee paludir gae, ous 'aefon rm 10 goud
?tail juqu a coauche e de CIquane d" centt.
LMaagourde a e. e i Agent est l ibuteur pq
table du- genre. tiumain, iI alfaiblit''t "'110org
P otege v1otre vie et adoptant Ie '

verain deStructeur (ea Mpustiques# et.edo
i auttes vermines de ct genre:; Ravets M'

FLIX e3t un produit nippon et nouvellement }an<
.ticapant toum les autreg ..::i
FL.i- se vend par g1al1o0 a j7aison dle 1 0 gourdes et
s tai! jusfui co"curr/-nee &e nquante cent,
j gourde hcz Ie seui Agent Distributeur p-U^
I o u r : ,


L.e Three in.One FLIX, rei-c innonmbrables servi
farniilies..
\'ot e i'mmeli! ripa~-ateur de VOS forces
tr'.nultd pu l}a punaliEs?-.
<\,,-x.e1.'- s faire irei .iv- ,.'vo vieux meubles, a
'!fi. .. ',t ( ,:C gra-ise dc votre linge?
Si.u. x i Li e T rven L v;otre aison, se
". -i L:. an ation- at |LXui ) exposent la sint.
v')Lre Ianiiilc '--..
Ay& ic,.( a', 'i'll-E. IN ON E FILIX, qui voU.
** 1ta. *l m rveill )ux.
S., .*' i ;". CiX f1ugoIev.s, rue du Quai. i
SouJ Agent de ce product miE'v.n, pour Haiti. -


A VENDRE 7MAISOI; A. C. McGJrIPJFY


1.'ne granlec bib:iothih i::
C] 'ou. nvtreit e veI un'e collee-
iufl Illustration 10 ans, d(I
1 .. h.'.. 'i-i. _, "out 26
"*. .. ," ",,- ':'v, [: .. .. :' ','r lu.


1 ''... .- :- r h
.afd,. c Jr,,. .hIoc ju'.,:9h" '


Y'u ,
1 '.^J .iL \' tt -, }. r;b.L
( iwn, le Marchh, K :.. -._ ,:.-

..t a. -. ;i-
12Si.i i ';d 1l;.-. iiL K T u I1 -
riu-,u it' Vo fo uice
Io:rt-au-PricLt iu tar.-
1 ,.I-,)


La Maison A. C.4 MG
..ablie -ur ette tplU
.iL 4 ,s de rIc'Lmes..Ell.:f
vie i amateurs de vinu~
;V]tvl' Je.s excellent profd
- a!iiso ni Stze fre
CilW 'ecevra bient.i.lkc
.'ha:cau La fite ,at-,i
._t. S e,:ur.'ses, td ine.
- ..;:e.:S BoLigognteset tto
t'.ceCCiIres n6essaire .k
-,. c.ttin d'une bonn t

.u ciwi tuujours juhv

MAISON A LOUSE
1342 Grand'Rue.
en face des Freres
S'adreSer la PharmA&
I.. Camille 1300 Gran,,a
Telephone 2567


:. .


4.-.- m ---.t saintm-mPfB


n toast a


la Biere COURONNE-


la meilleure que e


vous ayez


jama s
*f


goutde!


Un toast a la Biere Cou-
ronne pour sa saveur ex.
quise, sa purete, son prix
honnete et modern!

Un toast au maitre-brasseur
habileti it preparer une bieire
sa saveur sous notre climat.


Et finalerfent, un toast aux buveurs de
Couronne, pour se montrer si connais-
m oW dan la s election de leur biere.


I


_ N ... .. I ....... --- -,


- A >~


As


..




% .. : : .,..:, .. : ,. : ,c;
S B 4a "f 'i. ... .... I.- -. '. .j "..


SPanama Railroad S mSh Line l avan ag Lx 4 X bn a eelcn
|oncer les d4partsmea rate pourew* Ye ChouPortrau- La MaiCon AUlX R0 annuat 4 sa 4enveillante lien-
pCt R h ijnjAix Roy Prt a


fati drtvnthY s qe a dke ths le *d t q e toua, dans todex les bones malsons de com-Facion d
YAQUIJ quti la, E, Oni le 94 Dembr, 194; mree de la place, n rhum au prix apunipivants:
BAf I le .... r, 1984, Ie.. 17 .... 1...4......ineilleure q.uaiti
leMSTO r, e p Li, a8i4 S. raiso ra- -
....... -- ..a ......... I r,' 6.. -. ,.*' ........ f a ilit ra.
TOBle Ser, e Mr.f rl 3 Jawlve la boe neill 2 Gdes quotidiennement
Fi rfrr, 3a., 19o6., Ie 0 ,Oae.e
Sfous les Iteamers 2 nt J a rvls de Chambre* frigori- La Couife d'Or "' mions points er
Tue; st e La Rd erve $ as.te7 toutes los direct

ARTS DE NEW*jD&- ACRIVAGESA P-AV-PCS. La Maiotn, prenant les fra de lirae.on c an charge e, GL ACIEReS
,.Cri entoba, le 4 Dec., 1984, le 9 D&e., 1934 rhum dott ete vendu au mme prix en province. Nous av n
00.AlOt, to 18 N)o, 1964, le 23 DWc., 1984 r glnciZrEs en ae
S:,m ,, ,o,0o:qu:o. LOTERIE NATIONAL D'HAIT! o
S wuaQUib Jl 2 v., 1934, I 30 Dec, 1934 JatUD IL' MATIcR T ATE! fl'ldJ- J 's 25..0 et audcss
Critbat, le 2 Jan., 1935, le 7 Jan., 1935 L iI ilf I IfL u aVee faeilit6s deI
.juenavenIura, le 8 Jan., 1935, le 14 Jan., 1985 es gla.ie.r'.
;s. AncolC, le 15 Jan., 193, le 20 Jan., 1936 Connissez-vous exactement cantines deux cents petites et le plus &on(,o
lS.Gwfaaquil, le22 Jan., 1935, le 28 Jan., 1935 la lace que la Loferie Natio- bouches y trouvent Quotlidle ( REJIE GLA
rs.Cristobal lJe 29 Jan., 1985, Jo 3 F6v., 193 n d'Haiti occu e dans l'& itemernt un repas reconforraut
,ueoiacera, ta e 5 Fa., 19M3, le 11 F!v., 1935 conomie national et qe ubie des families voisi- (,, ro.tuit n(
Ls,uei"ntura, le 5 Fv., 1935, 11 Fiv., 195 Vous imaginez-vous qufelle nes pauvres y envoient, di le e en
*S. Awon, le 13 F6v., 195, le 18 Fev,, 1935


S. Guayaquil, le 19 Fev., 1935, 1e 25 Fev., 1935 est un bastion avanc contre c& tement, cShercher un peu i ,e ne Ie t',
)s9Cristobal le 246 Fe', 1985, le 3 Mars, 1935 le ch~ nage qut s etend do ta- nourriture? ou WAmbYiquv
[L$cunJenttrail, le 5 FMars 19365, Je 1 Mars, 1935 ton alarmante? Qu une scpdirme cantuie est public haition p
L&i Ancon, le 12 Mars 1935, le 17 Mars, 1935 Avez-vous calcul que le. entretenue ;mx (cayes? rt-
SGuayaqu l, le 19 Mars 1935, e 25 Mars, 1935 Douze Mille Gourdes de son Avezvous pens6 auL, i p etc te: ette d61icie
,. Criatobal, le 29 Mars 1935, te 1 Mars, 1935 ler Gros Lot reprsentent le ]e paie un Service de iubiic v s serez cnva
prix d'un pignon sur rue? t~., n Service d& Reclame un i aites une ad
PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE, Savez-vous que Deux Cents S:ervice de 'ropagande au- se a votre family
res s u tli In d r ri llp t o n t tst t i 1 itx i


JAS. H. C. VAN REED,
Gineral Agent


- r 9 'mainffUb% rsar


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par pierre, ttoge por 6togo, s''l6ve
st 't roe ti oilde edifice, to Banque
Royale a mont6 a insi, d'a c6o en annme.
So stabitlAt6 prouv4 e xplique to poiihon
qu'eO.i occupy parmi les plus grande
institution& bancares du monde enter.


CU CANADA


.iQUE PERSONNEL NEt L'I NOE*

Avezvous entenduI que la Maison ANTON SABA & Co
lttransf6ere i lancienne Maison KAWAS HERMANOS
,. 1724 Rue du Magasin de FEtat, et que ANTON. I, SA-
A & Co., 4 l'occasion de leur installation a ce nouveau LO-
AL vont mettreun PRIX INDISCUTABLE sur leur
OCK DE FINESSES lea plus rare et de provenance Eu-
Venne & Americaine.
1idelement, leurs prix sont au delay de toutes discussions,
a. supe6riorit4 des articleset leur fraicheur, tol que:
Crtpe de Chine imprimee Parisette de sole im-
primee Crepe chiffon imprimbe Crepe de chi-
ne unie -Cr(pe Bamboo Organdy gauffre Or-
gandy uni et imprime -- Pongee uni et imprime -
Smmili tulle Poplin Toile a Drap pur fil, mi-fil et
oton Nappe couleur et blanc Damasse pour
Matelas -. Drill fil blanc Drill coton Casi
tirs -- BRs de soie--Chaussettes de sole et fit -
erie -- Chapeaux, etc.,, etc.,-. -
lubihez pas d'aeheter letissu Pearlisca pour lingerie,
aoe a Drap Chitswel.-
Oh, Ou! Peut-Mtre vousserez surprise si je vous d!is
Itblot je vai8 me marier! en outre je dois vous reml,-
.' d mavoir appris ltou so trouve actuellement in man1
SANw,. I. SABA & Co; cela me faith economiser en
.6tant de faire trop de recherches, surtout que je suis
e'"e Pezalement pour un achat de quolques articles de
ti, 8on1 toa que couronne, tulle illusion de )tie,
i soierie, Bas et autres, et pour mon Fiane4: Cas-
Sbpur fil, chaussettes, chemises, etc.
Sbien ma Ch&re, nioublies pas i'adresse:

ANTON I. SABA & CO
S., Rue du Magatmn de rEtat


gagnent leur vie a vendie ses
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel-d6pendent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Criche de Port-au-
Prince, Dames de St-FranQois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
il e de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et Qeographte
dtlaiti, Port-au-Prince, Mu-
tualiti Scolire du Bel-Air,
Port-au-PriWce, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre <,
Jacmel, College N. D. du tP.
S., Cap-Haitien, Ecole des
FrIres do i Instruction Chre-
tienne, GCap-ititien, Oeuvres
Puroissiaies de la Cure dte
Pl aisancu, Fanfare I'etit-GoA-
ve.
que six cantlnes scolaires
tonetSionnent a Pnurt-au-Prin-
cc, sur son compete: qu'a ces


a la march desqueles el ie
contribue?
Jepouiliez-vous de tout es-
prit de part pris et vous corn-
prendrez qu'eile constitute
une force et un prestige na.
t i o n a l. ..................... -..-..-.-...
Grace 3 tout coela, pourqu.ti
ne lui accordeYCvous pas la
prf'eference sur it:S iote ies e;xo
iiques? Surtout que pas un dec
ses coupntS' nCe Me vend hors
d']l ili. EUe we in u'le. ai
0! N uL t
que nI 't iri .i9 Ue1 Nu1ru orIiS
1,ande- tt- pas de faire le n -
me gesle e bi avtirl
lia enit e E jai,-,- Lis
uyun-' us C .'l ktM uii CUri'
pJ-iir I. Lla'rie i a!ionw ie
d'iaili.


Directcur.


A. de at .te-- .
W~itilH ^^ifV~f WMI --l^^'i Un il-K^''IIO'UIII^. "ifUMI-r "A t f ^i.-M~ltt f*--/r

Plm e dela aiL


Rue Courbe et Rue nu Magasin de EiNal
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA.
MANTS, PFi LES ET PIERRES PREiIE SES, VIVIL-
LES PIECES ARGENT ETRIl, MONNAIE DE TOIY-
TES NATTONALITES,A DVS PRITX ABSOLIUMENT
AVANTAGEUX.


.I nn~e de CODEINE, TilL ei LUw AtL s
COUT AGRC A EE. -"COvfl2-' ATIT.V \ 'A M'tA;T"
TOUX, RHUMESU 4RONCHItES. ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFrECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRtN- :. C 'i T s P V s
BBB^iitlli^ j^g^^^^g^^^


tant ie la Crer
perlativer pour
Tous en ratfoller
ENTREPOT
FRI
Nos chamhbre
S6t recemment ri
(It p-e Ivcnt erecexv
H uUilve quantite6
)p.Aissons, dop i e
fruiit.., etc.
e ublic oe '
iA : it f viite o i.
giacie-res o: ec
d(ans nute Ut'-sal -
(C'osufmmer d
ce st faire tIc I K-


S PAGE 5

ice e de


Iu g14ce dl
)ide effeetuke
t par nos ca
i blanc dans
ions de Port-
Petion-Ville,
toujoul', en
*s modules de
rv C partir de
us, vendables
paierrent.
les plus sires
iniqu)AEs.
IRLA: TI VE
uveau, qui ne
ix meilleures
iys l'Europe
Lest offert an
ar Pisine h
-Prince. Goe -
u*e CrRne. et
incus.
eable surpri-
ile en appor-
it G(lacee Su-
le desi rt..
t.
GORIFIQtE
tfridie trnt
nis:-es poirat
dI viande. de
0(4"n o i e e



* Ir
d c- ^'4 1 i'


Gold L'Acio s 0 h
vNt 6n K nen l tin N i
and ort-,au-PIif r t-- :.
er ,sf U ,{. 1;]S f) >
lA. ? L l. I... an ni Line ,
Sunday, -arch 3, P 5. RPe-
vawnrd will be gLiv.n U te ,n-
de)o
,..1 ifS 0

fu I'iflci. paf runl Vp 'ru^ p4
:ateau i',fnal a L ,m i 1 l:ii ?
pense sern a oriA t t a u- (.U
ra ..'.!. ([.t | i!
na.ma LnD,.

IIr. I'. III t'POLI* / :'


/lie r(, d.< {I on u,-:
\j i
-'U ft


r, a.Co'a


-AIV i e st ifa-lcolsll: .ti -

Le fait est ino itesliahde


c'est


LE


la (qiHlesses-e i des


leures


c6t 'I l&es


ineiIjl


vtfste territoire IreIIssaiit Ics

V eille irs" l

oCsI l cqi Sole ar Ioliue

/ ,: !/ ...: i i : : :: 0 1 8 ... f eZ :i! :: : 7 : :: ):.


ANQUE
BANQUE


ROYAL


. .. ... ... . .


... .... ... .....:


4Mw%2m6 0
SHRLNIL
"IWA
V A R-- HI I ,..A


v r.




K" : ... : : :. "t" : -". ."


4:L. IA..... ..



Seance imposante au S.nat
Swndte& l mars: out doe a R6p bli.e et. A la.
ieu .A Santo-Domingo, pen Chainbre des. 'puts. En
*dan:tat le ifour du Pr6saident presence d'une foule nomhreu
SVi..n.t .en ette Capitale, un le Prdent de la R publi-
rand- banquet qoffert par los que p6n&tre dans PAssembl eO
Ournalihstes -Dominieains & I est accompagne des memw
lenirs conftbres Haitens. bres du Cabinet. Fait unique
Autour d'une table admi- dans histoire, Ie Chef de 'En
blement fleurie avaient pri tat done lecture du Message
plaee: MM- Charles Moravia, de convocation.
Directeur de 4Haiti-Journal* xxx X
et de la Revue don Ren6 Lepervanche, Fon- selon notre coutume parle-
da ter de: Jose lovet, Redacteur. d tat lit ce document oOn oun
: Magloire, Directeur du tin don Alvaro Alvarez, Di- Comme il le couligne lul-me-
reeteur de ., 1a me, e'est ne veritable surpri-
Licencie Pedro R, Batista C., se fate aux membres de no-
Redacteur du , tre parlement.
Charles F. ;Pressoir, Repre- Avec son eloquencee habituelle
sentant d1 nrale>. Juan B3atista Lamar- D6putes l'heureuse solution
the et Aquiles Nnier, Direc- de la question des frontieres,
teur et RIdacteur de Ia <-Re- et indique les divers proble-
vue d'Education.-, Francisco mes tant economiques que fi-
Sanabia fils, Directeur dui nanciers qui seront soumis au
SNOuevo Diarico, Leopold Pin- Corps L6gislatif au course de
chinat, Directoer (ie pyrflu. Juan Antonio VicioSo, dinaire. Le Chef de I'Etat en-
deeto",ur du Franck Magloire, Horacio le pays dans une voie nouvel-
ilanc, P ommoona. Directeur le de progress et de prosperi-
de bah.ovuco., E4_und To- tf+ Les paroles du President
va. ,-epreont.tiu vejste,,.. Meisei's. Moillo, applaud ssemnents, et a Ia mi
Chef de i)vi:io, h Ia Secr&- nute oti tombent des l&vres
tanerie da t de enfaisan- pr6sidentielles leo dernihres
ce e Oeuv ewubli(ueiset exx- Qvllables, ce sont des vivats
Cha JDomingo Lopez, Administra- les fortes idees 6mises par
tour de I, I>P Li- Son Excellence.
cencie ifanuel A Amiatia, RP Le Depute Estime, Presi-
aeu, .- c d L la Opi- dent de la Chambre des Depu-
niob, -. :! Antoine, Chef tes. dans un language bien
c uA :. a J)departancent tourney, et avee beaucoup d'a
de [-tf'ieur, Journaliste et propos, repond au discours
Avoccat aneisco Prates Ra- presidential. Et il est, a son
mnrez, I cdaieu- de ni.:, Car Titfrado, Diree- par Pauditoire.
teur de < La "ib 1n a et Leo-' Le Ministre de lInteieur
nai Perez J.daeteur de < Opinions. L_ Ienu de ch)ix Chambre la permission de se
ca : ea 'o patai- des distn- retired, ce qui lui est accord.
gue. r'.jn-i,, De beaux dis- Les membres du Cabinet ac-
u ..3 t c .J W)u0nnces a. Cee compagnent le President Vin-
Banquet. ; +nt les deux cent au S6nat de la Republi-
Ches d 1 Lt:... :.our e Re- que. La, comme a la Cham-
gleme.n-v ,,initif de la ques- bre des Deputes, le Chef de


Aton (es r .'-tieres. P'Etat communique les gran-
A ,ce ieme banquet. plu- des lignes de sa politique re-
Sies pro(Js itns furneAt e generatrice. Le President Ze-
chang6es. Entre utres cell phirin lui repond avec science
qu'une rue de d: viile de San- et intelligence, souligne la vo-
to I)Doming-o Msoit denommee utt du Grand Corps d'epau-
Rue Sftem i ment et que les ler Ia politique du Gouverne-
journaliste haitiens suggere- ment. Des applaudissements
Iuient au Conseil Communal prolonges accuei lent les deIux
Squ'ne ttU -ortzau:1 I UPrin Le di cours
"oit (.e afnueo: Rue Prhdi Le President de la Republi-
dert Trujftlo. ue et les metmbres de son ca-
IF n &y cut (qu'un regret, ce binet prennent conge de d As-
fat lor'.ut s-onna tPheure de semblee et la seance continue.
s FUar}i':, I Quelques senateurs donnent
En Soml 1, m.agnifique Ban- lecturo des conelusiO S de
Et c'est danls une atmos-
.. '. phere d'entente et de calme
PETITS FORCA TS que la seance prend fin.
_ous c au.x qui ont viiue le le.e...-
IP"nitencier National y ont
remarque, avec etonnement et UN HOMMAGE HIEN
pitie, un certain nombre d'en- MERITE
Cfant&u, parfoes aggs de moinqs
de 1 uin., qui portent le cos- Toun ceux. environ 500, qui
,tulme de.- foq,_ats, et parta- ont participe aux deux soi-
gent ieeur vie quotidienne. r6es dansantes organisees par I
Nou& croyons que la place les fr"res DUROSEAU a 'A-j
de ces petits delinquants, qui venue John Brown a F'oeca-
d'ailleurs n'ont' souvent subi zion du Carnaval ont 4th una-
aucune condemnation judi- 'nimes A reconnaitre la supe-
ciaire, est plut-t dans :une riorit4 du novel. Orchestra.
maison de correction, en. loe- UP-TO-DATE:... .GHISLAINE.
curence la :Maison Centrale, JAZZ ORCHESTRA> qu'i.
quia la -PritBn. Ii ne parais- vienent de montaer sous la di
sent pas plus malheureux quae reaction du maestro L.,:Duro:
cela au Penitencier NAtiona', aeau. Cet Orchestre secompo :
mais il est certain que !e con.- s6 e 3 violons, 1 violoncele.:
tact do tant: de criminals en- b'anjo-mandoline, 1fite, .i


,durcis est d&ea4treux nour
eux, alors qu'il leur faudrait
surtout, non pas seulement
des habitudes de travail et.de
SIdiscipline, rnais aussi de bons
examples.:::
.......No attirons sur la que&s
..i on 'attention de.s autorites,


ou pianos, 2 eastagnottes, 1
tambourine et 1 jazz. c'est-a.
'dire grosse caisse, tambour,
cymbales, etc. Ces messieurls
ont execute les morceaux do
leur repertoire entierement
nq4veau avec une chaleur et
un entrain tells que jusqu'au


.4Ss nouvv WJTCie s t

ItouvetIs Etrangeres


-. -~ It J I
-.4.. ~4)


9.


WASHIN(:T1: ".
voix control
Voies et : ilc: :
bre des Re> ve.
de sounS tto] L
la 1oi V in._n :.'.-
soldat.,

WASHING. ".
milieux gjot'c: .
declare que (1 "
des leaders I.-c.
gramme d
President C 1
plu) s cin p1 V'1 -'
des dou.x ".

of'nei e tu '
la co'.:eeY t V ':,:.
faite s .. .: .
gari o .. ..
Iresse d- o siLe.


SOFIA-.


I -


v


0 .,4- a r.'_. x C r44.wA ~ v n-* 4TQ.S.AA-flj '.. .'A _.-


s:: P Ila


.. i REDI

JAA :_,.; ,.N.GOISSE
.... c i.>. ; ,;'k'i C" .


-.4;.
* V 'F'~ ~


4'
LA I~uH Hit'


pris touted :se pr7 .. in.-
pour ,lp de. (! 'i.
sur Ia :'on; i' '
grecquc. Los rci'& n.
nuent iH .ut JV
ticre. DapiLs I sI0L'
nouveCll i .L, C

momenSLI t u L;iI Q.',;:' ..

note n ius -I. c '. .,
t charn .' ...
gaie, hne, ..::n t.n tt' .. 2
surpama, L a; .1 r" ":

court int i Ilk .

S qO -l t 1 : 11 ..


rees qui v o, nt c..uC I:-L." w1.
tes aient 10 piius d' Y 0 ain u.1F:
iblIe.


Assistants,


Lea Vapeurs. Soulagent
tle Rhumes de Cerveau
Boniflez un peu da Vicks par
lis nez ou bien inhalesen lea
rapeurs apr6a on avoir fait
tondre dtna de I'eau chaude.
LeD vapunra m&iicinal0s at
tofwnent lea votes resplratoiree
l irctemeynt.
SPour d'autres refroldiss-
Smenis, frictionnet )a gorgt oo
S:Vpo itrine avc to VickSL

"V A io 0 RUm
a..g....Hg*** ...waa es-ea^..


'4








1,.


I)~Ci&'1b he 1' 4!,, latin


Entree 0.50

GS. A RK
,#'4 -4 '.U O It


Le Pan","
1+e.- I/ '"


A1


)rdonnancc par -c:cellence
k suivre au coucher du soled.'
Au couchcr du o!il ;;rs t.ie journf4 4 ,|
travail assidu ou d'ex rcice violent, .'ordonw :
nanct la pht1 r cahiisaie.est .un grand'.,
verre de White- ,(;:,.. VV;ikU 'ej*u d .
m'da fripp t'. A".
Le White H1ore VWhisk, ,upprime la fagi!
et rceZssu 'c.'Art r e iaigt::;. '.e. es $ ua
it6s rp r -.A v''cur td 'csdve lo -.:
bien consit-r ,pcn an .
d'origine ainc quA lrdgr; .




S" .. .
. ..4 ...41_.. '+ :


--


~C~.~~~8~8~8;38~I~I


s~(*ABW46~8WW"""":~";~i~l~jlj~C~~


'4%r ., .. : ..::.


lais episcopal, le cortege s'est
rendu & la cath6drale en pas-
sant par .Pavenue Unter den
Linden, quii tait bordee 6d'-
collers et d'ecolibres catholi"
ques. Le cercueil etait suivi
u Nonce, l'Archov&que Orse-
nogo, et de nombreux digni-
taires ecelesiastiques, d'un re-
presentaht de Hitler, des amn
bassadeurs britannique, ifran
Vais, italien, des Miu stre
d'Autriche et d'Arg-entine, du
Maire de Berlin, M. Hauhm,
etc.
xxx
-DAYTONA LEA( H. -
L'automobiliste nla-l:s u i'
Malcolm CamphlA4 ui
nouveau record ,i o tc .. i;
pareourant uin >'.";i 13 -'
condes 5, so :"
de 276 ml e: 1e
a fait tn milu l l t nau
Nord ". i v ..
les 727, et on :-
direction du ,. .
arriore, a i:n, d'
281 m ille 0 '. ;-:. .
eedent etnit ..-..


...' 1." .j .* i.: ..
R V: A: 1, W, P







LIVRLSSi. LI.3.HISME. MAN


H. Iurvilte'- Cours d'influenfee personae ,
"nt:e personwi ....
Slkite e secrt d l, mairc ''.':.
Michaud Pour vitre viux .
IDeldire -- (tConm:ent oblenir beaul" ,force ,
I. Durrille Le magnitisne en justice....-
..,en --. La .S 1;U c de la pe :...... | .2
Flamnbart JJ1moire sar I'astrologie selentifi
IH. Durrille Les mealdies de la C o nn ...,
e regard fftadiqnel '...'.......,,'.
.... L m e .. ... .. .......







-- Les a f .ic ; 1syciques it distance.
IHt~'i~'raat -- t Ur 3i Imeni s d'ocCultisme
Mi ,:an! .- Ptr deruir u -sionnniste....te'
D1. FcrKKoni houm r ('Uri9r l'enf Cn de nn d(
I.. Durville L ::qyage.ti an dans l'educaion

LI VRES S it 'g PIONNAGE ....

faTrdannri --- Wie. oak/or centre la France.
I..eU!2f/?DWU. irC5'07o
(, Po;urour!c .A- S. a:?!e t 8ecrct
11t, Le. kr;s vs oire di 2&nme bureau
i -a ... ..







I> os: ..rre ;Godi..rt
L'':4 Honn' ;2v diainant rose

rurvdy -- orC e/ (cnfl. : c alwx ga! ,.,
r.-- l HEQUE. DE LOCA.TI.......
-LRt r'! dT ta laEWn DE LO..TI.......C..


En rie