<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02369
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 22, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02369

Full Text


im o . .' .. '................. ..^U ^.,..,. ... -...*-.; ** ** '.. "^ v : ^, ..... ..... .- .. .. .-
. i.. ... .. .. ... ...--... .. .. .... ... .. ... .. . . .
........ ... '.":'. '."...... ...... .....'...... .'.:*. .: .."..;. ..

S" . .......
............ ,..-.-.........i-- .- .i--.- .... ......... ....

qp .... ... ...........

... .. : ... .......-. ..... ." .."...-.....N, ,i -0 lop =:= : .- ; ,= = : .. ... ,: ; = v : --, m l ;' l ,Ii *. ?.- ...:.... ....:..:.::


.......


....R.m.. .......... ....
........ ...... ..... ...... ......... .. ............. .... ......... ..... .......
: : ." : ', .. .,: ,, ... . .... .. : ..: ... ... .... : : ..... ..
---:.."......... ..---. ...... ..................... ... ..... ......... ..-. ....--.-..-. ,...... ..,,..........-.. ..,-...,,. .,,
% -. . . ....... .. .... ....... ....... ... ......-... ., .- ....... ......... ....... ... ... ... ..... .. .- .. . .. . . ........ .. .. ..... . .. .... .. ... ............... .. . .
...... .. .... .... ..... ..... : .... .............. .. .... .... .. .. .... ... :.... ,. ... ...:...... ... .... .. ..... '.... .. :.... .... .. ......... .. ...... .. . ....... ... .. ..... .. . . .. . . .. .. . .
. ........ ".. ...-. .. . .....'.'.-..'".. .. ... --. . . . . ..--.. ..-"--.. . .. .:. .. . .. . . . ..h .' 2 -. Z . . . .. . . .


- -- -

. .. .


No A 18527


-i-lkjjrjvw4 .1 or -g4,' bn& jie; : v ;n i*4i i l .LJ Ii W ..2 'T piv;I J i (viicK' # ,MtI t0W7 yr


i/ ....... ... .. .. .......... ... -...... ......... .... ....... ............ .. ... ...... ... .. ... ..... .. ... .. .. .. .... : .. ... .

EAIJX ii mprNi i I.



r'

t des o.e no ave x -... En. con.or..it. de Ar. B. .
, dt.n note Nret e r pr.sidentie! convoquant le Hier apre.s-m i le Majo
a. sner, lea .s.urs a -. parlement I'Extraordinai- Boyden, commandant de I 'e
a B 6 .t pronenfS p. Me.a re, le S.nat de la R6publique cadri le amricuine d. p)a
Ts lSiuiwn6te Charl. Fom. aprs constatation de la ma-, ge Port-au-Prin '1e, et ( .
at Edg. Fafan : o* oritd ouvre ses travaux sous ses officers, aecompagns d
S::provisoS. E le inistre Amour o
asco -. lhorable : Snateur Por rendu visit au Palais Nat
S$sArTEU "c. F .O.SU brun, assist e ses colleagues nal au President de la Rept
Pa.s povilAs "" *El". e et '"aphael No re- blique. L'entrevue, trls com
P,,tSENV PRu.So l~ EizBey et Raphail NoeI, proe diale, a dure prns d'une demr
: Puis, le message de la Chain- ,
seurs les Sonateurs, j bre des Deputes est lu not Nos hte nen sont sot
-e n'ai pas A rap eler ici, fiant au Grand Corps l e'le- que'a poi asp rendre, pre l
d Mr.. -n-- .n des, nouveau S ateurs -
oare momsn a ana yser ..le.s h II d-- nou Ux litaire, ot ste donnait un io
t qui ont d4coulI de oesa- I a Rpub ique. U ne comn- en leur honneur. Is y passD
tmme de 'article 28 dea mission et forme, charge rent des instants tres agr
nstitution par une d6ter- ie verifier les pouvoirs des bles, berets par la Musiquc d
nation p6remptoire de lainuveaux us. La seance est Palais en grande tenue.
lonut du Souverain. Ces suspendue. L'escadrille a repris les air
t puvent paraitre, apres Apres vngt cinq minuTh,? ce matin, et fera probable
se vt pa ire, ar Ia Commission revient et con- n ese- dat l
s. se son accomplish, em- m e "uape.ne -

tints d'une n6cessite relati- clut a la validation dep pou- courant de la journ'e, avan
ui nest aure que la force voirs des Snateurs elus par de se rendre en Floride.
i circon,:ta,'. ls date- la Chamb d Dputs Le Tous nos vux accorn
it d'aillu: s duans 'Histi-. President Fombrun invite les ghento


nouveaux peres conscrits a
Iest evident, Messieurs les p rter srment conform ment
iateurs, qu'il n'y a pas de la loi.
titution idAale et que la Apr s cette formalit 16ga-
a encore, dan.4sea po t9 le president de I'Assem-
Mbs des resources pdoe blee adresse aux nouveaux S-
itli permettre de reouren- nateurs le discours qu'on lira
;toute a Majt4tr ailleurs, ainsi que la response
oute ion? apeut e --d Sm:teur ?Faanftt Les -ra-
irvu qu'elje soit gen6reut teurs sont chaleureusement
nt entreprise dans un es- applauds. travaux
.libNral, parce que 16giti- Poursiivant es travaux il.
dans son but, just dans e..t pass6 election du 111u
principles, mod6r6e dans reau deinitif don't void a
effects, durable dans son composition:
e. President: Louis Z6phyrin;:
u nom du Bureau du Svoix; Premit Secretaire,
je ous done ate devo- Charles Fombrun; 17 voix;
prestation de serment. Et Deuxinmne Secr6taire, Ra-
isez-moi vous fliciter d'a- phael Noel: 19 voix.
rmirit Iles suffrages de la Aux fins dattendre ls com-
inbre des Depute. Aucun munications de 1Executif, Ia
ite qu' ce poste d'honneur seance est suspendue. Elle est
de confiance vous ne met- reprise, ap.s tun quart d'heu-
cMoute votre energie aun er- re avec la pr6senee du Cabi-
e.du Pa A ...... net.


i..w- ro. / c t ounLii t ,
1nous sommes de la Vie la-
nale, en ce moment ouf tous
1Uples confrontent les
bre.s les plus ardus, et
e e ls plus tr~;iques, i im
qUi chaoln de nous se re
ille, se retrempe aux sour-
ViveI die la Foi, afin que,
8 Utne action commune,
..pulisions travailler a la
nstrilction d'une Haiti
p re, libre enfin de toutd
rave economique et finan-
S.Difenseurs des v6rita-.
I-ntiretsdu people, les Se-


Le Ministre de I'nterieur
informed le Grand Corps que
le President de la Republi-
que voyageant incessamment
pour la Republique Domini-
caine, ce nest qu'a son retour
que seront faites, des cm-
munications importantes au
Corps Legislatif.
Le President de l'AsAembcMe
Ilui en donne acte et lIve la
seance.

S.... ... t. *-


. E .


it





S-


PAS DE CONCERT


HIER SOIR


Hier solr, les pronaeneur's
rrssembs ] au Champ de
Mars ont et6 doublement d6-
qus. Non seulement le con-
cours des meringues n'a ,as
eu lieu, ce que nous avions de("
ja annoc6, mais meme le
concert habitual du jeudi a 6te
renvoye, probablement a cau-
se du 5 a 7 du Club Militaire,
d'une part, et du concert qui
dolt avoir lieu aujo;rd'hui, a
occasion de Panniversaire lu
President de la Republique.
On ,put mi' e vc <, sur le
tard, quelques mnu.-iens en
grande tenue se pmro.,J eneQr 0.ur
Ia place, jouissant du riarec
plaisir-de so trouve: un jeudi
soir au Champ-de :iar.s en


promen ade, comm.
monde, et sans Otre o.
commande.


tout 'e
>e Vk'e


L'ESPRIT NOUVEAU

*. ". ." . .. .

tier, a unte here de I'apres
nidi, le sympathique Deputte
Estime, elu President de la
Chlambre, reeevait grandio-,
senent ses.collegues et les Se-
nateurs, a Ansonia. Etaicnt
presents le. Ministre Tituts.et
d'autres amis.
Le champagne coula a flot.


XXx


Ce midi, apres la seance (du
Senat, le Senateur Louis Gil-
les, I 'occasion de son 'lee-
tion recevait ses colleagues, at
Eldorado>, oil il leur a offer
un lunch.
A la' m&nae heure, l'honora-
ble Sdnateur Zephyrin, o ffrait
une coupe de champagne a ses
colleagues, a Excelsior, t Foe-
casion de son election cornme
It'rsident du Senat de la ti6-
publique. ,---
Ces reunions furent ernm-
preintes d'un caractere de cor-
dialite qui indique vraiment
qu'un esprit nouveau d'enten-
te et d'harmonie regne centre
les memn'bre- de la Chanb'e et
du Grand Corps.
--

POUR LES ENFANTS

l e Mir.de la Mort ouvre ses
Iorte-s samecli et dimanche ii
:)ari]r de 4 heures p. m.
A partir de Dimanche, le
tem niraire As Handley aug-
mentera son 'programme deI
no-ve'au tours plus auda-
cleux les uns n(ue les autres.
Ne ratez pa, cette occasion
de voir ce spectacle inoui, car
le temneraire As tIandlesy tw
pass-e iCi que quelque jour.s.


Sirop )uDay
con/re l / grippe


Ljrecen 6c )Zi (0 talsle UV$ ti-'
#'rzde Voffrnri \nrvllt
tJ'C It? $ UI' (C f ---------- YK


itons 4tft


dnime. page.


I %' -*. VW PA%*OW* IA ~ lA7 MM*1 fl* W V


L' ARRETE

SUR LE COTON


D'une lettre de M. P. P.
A gnant au Prhddl de k
Rdpublique, wnoe extrayour
les passages sui'ants :

Portau-Prince, le 21 F1-
vrier 1935.
Au President St&nio Vini4pt
Palais National
President,
Les Habitants de I'Area-
hale, par mon organe, se r
clamant d'etre tous de8 agri-
culteurs attaches et d6r&ou h
votre personnel et a votro Gou-
vernement, vionnent resp't
tueusement Solliciter de votrt
Excellence. I'application do la
measure adoptee en faveur du
c6ton de la Gonave, et qil
constitute une restriction m
I'Arrete du 11 FIvrier con-
rant prescrivant dcs mryr!s
de protection et ai quara1 ai.
n1 pour emp'cher la propag-
toi dnu chliifn(fn nc;\IIain.
En consequence, jIp Vous
prient de bhin vouloir c xami-
ner les motifs de la leL re col-
lective qu'ils Vous ont dkjA -
dressee -a ee sujet et les ra&
sons d'un autre ordre qui font
l'objet de la prbsente.
Ie cotton de I'Arcahale no
pouvant Ctre exp4die h Port-
au-Prince, va forcement aug-
menter les livraisons (d6jA con
siderabl0s que regoit Saint-
Marc qui est un center* pro-
ducteur de cette denree. lftt
acheteurs de cette ville exploit(
tent la situation, ce qui est na-
ture, en r'aison de la lot de
1'offre et de la demand. Le
Speculateur du i'Arcahbie
n'ayad t d'alutre debouche, est
oblige de vendtre a St. Mare ou
unie troup gracuine diuantiti de
cotoi envahitf ant la pltae,
)}rovoque une diminutiou du
Sprix momentanement. De tlr&s
graves inconvnients resu-
tL'l t dune pour le sptculateur


r. 1.hi suite en r Po#o-)


*" :' : .' i.. .... .- .- -. .. *- ,, ,; ;* ,*-. .'C^ -^ .%e ",',
: \.. o '- .: .. : ,. .. .., :* -
*...... ". .... :.:.f.

e '- : :..,: ;;"
.p.. 4"-.; .'
1 A


uO e la RWpublique ne Extcutif et le.Senat, nous af- ..-
ront,pas a la tiche qui firmons le plus solennelle- ... : '
.,-devolue. ment notre volont- de: faive ::
die cette reconciliation une 1:1. "J
xxx reality, propre A: assure *a -I
iPo.. ; solution des. grands probl-
gU E ot-v ymes economiques et financiers .
ir ,: 'a^. int ressaant I'avenir du. Pays "v.
..... .r et a consolider definitivement
eurle Prsident, notre -.:Seconde :lindependance...:
7-. ..Permettez-nous d'ajouter .le.
et.-moi de.. r6pon-.. veu que,. d.som .ais les rape
Pi us simplemennt pQ)SSiF *f-orts des Grands .Corps de
A .t en: .mon nom: qu'au Etat: oient marquis : :de. a:..:....:.
md nes Coligues aux nIus forte empreinte doe loya
Wlantes paroles de blew I et franche collaboration ett
w w ......................
eollectivitk, chacun d'eux soft
S "' "B .. . p . '. ... . ... :. . .. ".

S Au i, s autre, r pou note part.: : :-.:-.. : : :.::- : :. : : : : :: : :
:1S. ldas de .recevoi.en- .r.e nous voyns aucUne at:. .
t n r us co il a t, tein e :. nat ............. .. A nuire a. ... ......... ..... .. ....... .
S S l. i~n t~.~r i budes u .. cua t en


~A ~ 4;
Pj
p AU ~ ~ tj
t'.1v 949 -


I'hon:xur tou Put de C> 1P


.... . .. .


Jw -jp "- -,w -, vwwr!p- T


. -. -- ko


- 41* 449--A k


^
1
I


i


a
a
i


1


tj









. 4..

Une filiale de la Ligue F 4
m A'A tio Sociale ayant
ete cret Iaort-de*Paix soua
l a Pprsidence de Mme. Col-
tr:t Se-:Cyr, uxne dbidgation.de
................ a s Mmr
a soci6t-inmre, compose dev
Mile. Maideleine Sylvain, pr&.
sidente, Mme. Auguste Ga-
rimite, vice-presidente, Thr.r&
se Hudicourt, tr6soriere, Fer-
nande Bellegadle, seerdtaire-
erendrale, partait de Port-au-
Prince de. bonne here same-
~d,.16 frier, pour aller as-
.4 X.atYit 1'inaugu ration de la
nouvelle association qui de-
vait avoir lieu le soir du me-
me jour.
Le voyage de Port-'w-Prin-
ee A Port de Paix se fit sans
incident fiteheux. La route -
tait en excellent 6tat. La file
des p ysans et paysannes se
rendant au march 6gayait le
vY.,. Ye et ajoutait a son pit-
tUOreS~~Q un i(hrme tout par-
ticulier.- La region de Gros-
Moimn1 an chef-liea du depar-
tement du Nord-Ouest, riche
.en Oaux et eclatante de ver-
(dure, e-t vraiment grandiose.
A unv demi-heure de Port-
0( i. hi la delegation port-
; -p'ii,'..e trouva Madame
(i'! (.A r (-('v- et le; autres
i.e h}.. (,'.' d (..n'iite de direc-
tion S( !i 'iliie venies a set
I LeIonI. ,' ,t it cortege i L'oLrL- (
mL, lcs, invitLIts ayant prims
iace-t-':: it.. T msu er'be Par'E-
k r. d :i:. t: i I' Ir itSposition. l
i..! .iLe ;t't e$ftih. 'e tit aux \
., c :' ', S: t i t .i. t 1 U t i
S..j.t t 'It 1 -
{ .i^P r ... ; 1 ': i t (
.2 1 i '%UL 11


S i' i" -
...' i .;~" t' ti .

; .-i." .- :- ^.' .. It ", n lu -. t
;.;i~i i'. i (L fu rvLid eus& :
i .. t : 2.':- "aj( nt '


i I.., '. ILJ av LL ,io.. ...


cL i.-c1i fu'nt qu(elCque peu (


,f "rt aututlt. elles n s'atten-
Idji'ont pi. La nourriture
;.l1ur y ptVd- t .xquie, et le ser-
-vie, excdellernment fait.
.X Anre!s e r1.us. leos voila
,p:Cte- *}p)1r Ule piromenade it
8t-L(ouis dI Nord organis-e
oar MIne. Stecker, tresoriere
.de Ia Li'gue de Port de Paix.
LJa jiJ1ie, promenade! Et quel-
le admiral plage que celle
Ciu A Citli :i kv! .Le.s connais-
s(our1,- 1'Ul (dunt ..- et il senm-
hlc rn.i1: :T i. a t j'raion qu'a
Port d'k Paix et clans seS en-
viron QS tr ,louvent Ilcs moil-
jleul.s i r.: (1(d la ilt'Jpub ique.
Surl fla roulte qui mneo St-
.ouis on c tolie, pendant un
ci'tain tLeT.pjS. un talng" sur
!e- bords fIuquel viennent so
n.r d,'ek icontaines et des cen-
'. n ,(., .l d 11intades sativage..
Loiis done' l'impres-
lin d'une potite villo tres an-
ctinne, avec ,es rues bien tra-
odes et son eglise particulie-
rement original.
Ret fir a Port de Paix h-5
hoeu 1 .- Etbientft Oti fut la
fite inaugurale. Plus de 150
ter ,e,.s -etaient r6uniea
d1a n laI. salle principaleh do
1h4tel .de yille. Les autorit4.
tt notatilitis dde ha ville a.
vaiemnti ;enu h apporter, par
Iteur ptefncele Iur approba-
tion 4, fituvre entreprise par
TMme. St ,Cyr et ses eomina-
gncs. :y .4
SMme,.tKyI' oyvrit li 6an
Ice par mi .1Ts couiL' deIfcat et
pLein dc SCntiments bleves
Elle r:appela Je, rcion.dtantcc,


(voir saile en dc page)


... t A partir4 je ..udi soi
qui hteheetre tSio t IrtI
-- -------




n holaira les en ites
putielles 61ira ste
tan jou I sera Indiqu4 pf i
chainemeMit..
tntrte: dea gotrdts.
Samedi, grai odbal avec 'or-
ehestre rSimo Damtniron-. .
Entr6e gga6rale: 50 eta. or.
Dimanche, i partir de 6 hem
res, grand bal travesti pour,
les enfant& j
Lee dames et demoiselles ne
paleront pas 'Cenir&e.
'^- c -- r,- .

SOCIETY D'HISTOIRE
ET DE GEOGRAPHIC

Dimanche, 24 Fevrier pro-
chain, A dix heures du matin,
au local de J'Amicale du Ly-
cee et sous les auspices de la
Soci6te d'Histoire et de Geo-
graphie, M. le Docteur C16-
ment Lanier prononcera une
Conference sur
La Pologne, Dessallnep ei les
Polonais.
C'est un sujet de trds fran-
cle importance historique qui
attirera les membres et les
nombreux amis de ,. Soci6te.


A VIS TRES IMPORTANT

Tou.s cVux diont les Radios
Ut Radios-Phonos, achetPe de
n Sociktu Ha1itinne d'Auto-
nobiles, no tfoctionnent paI
it tulr clticire satisfaction;
0ont priUS do .,'adri V ei a Mr.
,'i-antz (.jLraige, q(ui si chtar
Y 'C le t 'aiire ; t:-parer (1:1)>s
,. pls hi r' (dl di. n pvrenant

' 1 i i : L- lit' I :t- .Lhil' : LiCl!i r' "
Ua d i i unTiLuL. M\. Uouitiali'
tM- :.,li -i u _tlte-' c .s dcem1 ui
Y r \-o 1 jp)Ut'i-iL ec,'inrfe il
.mf>n\~'iot elin'tve s r~pixUt-

tit. Juu dui:e i p1, a'lu.-:IU

Nous proitons le CtiLLe O'
.asic:In poui' iemerCiej'r totIS
Mos amis d'avoir pense a nous
)pouI ileurs aehlats et les prier
de eCoiiLe Lu'ii. trouveront
.oujours chez ncus le memo
lmlprtesement et le meine ac-

I. F. Gouraige: Tel4phone
No. 2115 de 8 hs. it la 12 a. m.
et de 2 hs. a 5 p. m. tous les
ours, les dimanches excep-
re-.


-- 2...
- ..-.---- -


LE COLLEGE MODERNE
External-lIarntat Directur : 'rn,;t Alciudor
Amenue John !Womn Licvni6 it )Droil
Phomn : 205; A rocl.

Est 1'E s-, >, ..'nK. i: r !.;:v l i
O( t V O U S '. .
.le 1..e. .
ner tiine vi 4;. ,, '. 0 ...... ............. '. i J 4' c''
ages vouin1
L es peti i ; : '
part'td .L .' ,
S D iscip i .. i.-: -,. : n ..l. iC i .. ", i ..i .
truetio ,i :: i.


A; '.I L i ; i 'i




.-.
,1, -- .-.. .
S, -





4i : .t* '. ...'. w -

,.,
:t,. '


Mallebranche, Gentil, Bogat
& Co.

rn nAaAf-l


AVIS

Sirop Day


Conformement aux disposi-
tions testamentaires de Mon-
sieLr Ie pharmacien Emma-
nuel Day deced6, le Sirop To-
ni Poctoral Day continuera
5a ktre pr6par6 selon la formu-
Il et les methodes c-nmacr6os
par 27 ann6es d'experience et
de success. -

Laboraloires du Sirop l/y.

ON DEMAND

Un manuel de conversation
e orol-anglais.
S'adresser h clca Librairit'
Nouvelleo.
T414phone 2077.


666
LIQUID, TASBLITT', ONSUENgT,
cGOUTTFA POUR Lg NEt
Anr4te la malaria enf; Jours.
leg rhum neM on I ioumr
e'is rnax de itc eI t le ltr:!triox
o .30 jiiftotl
'tNIQIUE vET LAXATI,
EXCELLENT


L'6tablisaement doit Oe su.e .,,, ..,
cellente m6rthode d'enseignem,,,n. :. ,., :...w, y. .
ganisation. Pensionnat ine'o 'no ;.' e. ',,, O ,.
titan de 5 12, Cours classiqaejc -I.n-, I .,,. I tT,,
rea, Cours de StOno-Dactxiylo, ";:-.. :- .;- 3
pagnol, Allemand, Prdpa t'i t K,.:
L'6tablissement garantil t .. ,,
.hommen forts et conaei *
_Z:-*7- llllllll I I..: --.=..-22. ..:2.: : ----i-NI .!__ll l 'lll* 1tKwa;l.,,-.|. ir w,^ r" I *-- tji ..


I


(

1

1







.... ,.. ... ....... .. .. .. ........ ... ... : .. ........ .... .. .. .... .. .. . : : ': : : .:n -i -.-..... ....... . :..:t ..":. :...: ............. .... .... ............. .................
": :" : :" :" ... :' :: .::. "' .: :: .* :o


....". ...... ..... ... ......... .I
t.t0TWRWi S aS t8 bne huaaz i rds Ta mes- a) Alouth PrsdL quet1 plus formdabl enen den 10 vc Mou s
jy
....... .. ...... ..:-/..* :. -,.-. ..- ...... .... ., .,............................................................ ...... .


w. ..- .. .. .o e. as. e Rapport d. Trorier. le terrible lt .au d. Malaria A Columbo ( y
d) Election d c m le pud is u fine squi i




t ) nkter: Profohdeurs. L'exploitRion ) Allocutinc i. i u .. .. ...I... tout.

..... .pas tin S.ure do revenue. t To Le .di 2 ..vvie. .... n .. r ..s I..
.... Sauve. .....




..-. les pheur :d. 7 heures nss& de rr Prote gez vo-te vie en aduptant Ie FLX, ie





,..t..^izw .:gion? En unob beurediitt qum, en la chapelle du Col-> verain destructeur dei Moustiques, et dIc toutt
SAtait 4 met e St: Matial,:a la imoi- autres verinies de co enre: Raves. Mouch
.. MNNt ed r ivag on r mmbr Aociaurni, .






JYACT ION SOCIALE tout. o s tt saisi par Ia beau- tion d& 6is depuis In derniP- FldI 3t mun product nippoU 4t nouvelIemeln tin6,
A P0RT DA PAIA tC d I'ieIt-4Ai cdt6, ln met it Assernbl^t Genbrale, sa- dicapant tous les antrea.

l ) d'un bleu fonce. moir6, on voir : Lton F iquiere, Arniba! FI/A se vend par gillon a mi->ij de .10 gcHa des et ai
^ .... veot et nauve, et do 1autte, Bolt6, Auguste Roumain, Dr. tail jusquA. concurrence dIe Cin(uxintx (titmc
S.. ..... ... d s arbres tou ffu s d.ou .ix. C henet, d.E nnerv D. go u n e c iez e s u l A gent Db istnibu t iir p our H
...e vol d. .es oseaux do. ..oco, Fi .re Lague..... rre, ........ O ...... R e du u

...ui ea mi en contact avec -aUssi le vol on diait.aux sou- P. Schuieider, F.der.ic Doret,
a Ligne l6inine d'Aetion ...r.s historiques dont ce coin Emmanuel Day, Astrl Lafo. T EE XI .... F.; ..
behie; an moment ou eelle ned terre es IrempliAu fur et rest.
-:.-. gu.ait. P-t a. P-in nesux'e qu'on monte, la vue 2o. Banquet de cloture. Le Th in One FL...IX. rend (ilnno Ibia blCS service
ele pronooait elle-meme, devjent plus grandiose. Leto faile"

'.n>.-e de. plus heureu ses plateau. On y cultive la bana-. A.. pa: r es pu na.se.
:1 conf... che si. ii ne f,!m qui est la prencipale pro- Leo ALEXIS. Doue- cvou fire reluie v es vieux inouble e
isnie danu. laquelle elle dfi- auction de Iile. Au lieu dit ...c .v. .. t..s .. .nia e dE .ore 1i...
jissait les devoirs de la fern- Los Palmisteg :l y a un del- .i Dts xrmx (ul desser ent voel maiKns : .:
me, haitienne dans note so. cieux petit village c. side .d ..... ition. n t euenS ie.. ..n.
cite Ee montra les r.alis.- e cur., P. Joseph.- rencon- N. B. Les parents des otre famille?
-ti6ons ea ncourageantes de tria loes excursionnis4s sur la mnmbres defunts ent prie Aez re; o c au THIREE IN NE L1 X qui vru
IAT'iliale une Poole du soir route ete fut tellement eton- d'assister a la messe du 26 fF- ..neut toujou-s in' roultat merveilleux.
'actnelemoent fr6quent.e par nie et radi de trouver des da- vrier, ai se vend anui, chez iugoMce, rue (u Quni.
41 fe"l2eCS Pu people; une bit mes de Port au Prince dans Pr ieent (1 e- c orcduit ni <)O7t i oi ,uri 'aiti.
blioth-iue; fne enqu6te en lie qu'l renonIa a son A --
trin snt L station social p ojet d'aller A l St-Louis et fit
de ha fenine en Haiti. Elle ful dem-tour pour conduidrahez A VIS C ... ... -.., ... -.
vivement applaudie. A son Jlu ss visiteurs inattendus..
-t.u,- Mile. Slain pr6cisa, 11 leur montra sa jolie cha- Dans la nuit de sarnedi t amlt
Sn rrle bonhaour d'expres pel et avec uine particulire in n ie 1 Ligue ef fioete A a mason d'ecole que on a perdu au 1'rtail Saint
numeMra egalement les result lEtat lent de construire a Joseph (A entreee de la conr V ENDREDI
41at -ille deuja obtenus et cote du presbytre: Pricole est de laGaredu Nord),une rnn-v Alphcm I 'Jmn dans
le projet quelie prepare: preue a recevoir ses elves tre bracelet en or avec chain S. 0 S.
deux ^ .u oi1 l'une au mais elle attend encore I'ins- en argent et tune bague en ua- ^ave ILia-nu HW eot (ina Alans.
otuartier St-Antoine, 'autre ttouteur. Avant de quitter Les ants. Une bonne r)eomnn- LEnir( &.Y
slir k p18cc Ste-Annefrequen Palminstes, on se rendit a La se sera accord1e a cecli ;ui Dmanu he h 1 eurcs
tees par 'n grand romibre de Visite, d'ou a.on dtcouvre tou- rapportera ces objets or qui Louise Lag 'g et L6n Mathot dans
femnw<' ( peupie.; confrenon to Ia e6t nord d'Haiti, du les, fera retrouve Secret gi n x bs o I"Iuw DU HAREPM
ce henonadaires sur des MIle St-Nicoas la poe Na du ranti. S'adressser I M. H. W. .Entree Uqau
uetions seneales. et particu Picolet. Bazet, la Hasco. urcs ..
Iittement d'edueation; An em- La mer 6tant plus dure anu Rii, ,a beau I ..n
bryon do bibioth que pour retour, la traverse fuct un peu n ---' SED' ION
se nmembres; cinema opu- plus longue. Le moment de se Jo H ant r ei
lare pour It vulgarisation preparer etait m aintenant ve- li o 0 I
des nm nS d'hygiene; etude ,nu: ce tt douloureux die partC| A(tx lg I- 1i-
d la legislation civil con- et d'autre Ls voyageuses de-
cernant i foenue haitienne; valent rentrer a pPort-au- r


formation d'uIne equipe de Prince apres cdetux jours dWen-
girls scout. Pu, Mme. Ga- cl.hantement, trouvant quoe le
route, avec son eloquence ha- temps s'Ptait 4coul6 trop vite,.
bituefle, adrema tuT vibrant UTne dernihre r eeption les at-
appel aux fei -es haitiennes tendait chez Mime. St-Cyrv ou
et leur ~noutra les grand de- les membres de la Ligue de
virs qu'e ls ount a remplir Port de Paix s'etaient rmnies
pour Ia cCnoervation des for- pour souhaiter bon voyage a
tes vertul. 4 la famille hai- leums collIgues de la Capita-
tienne et omur le saiuti de la le. Une coupede champagne
patrie. ii ful Ciouvtentinter-, VIut vid6e en fhonneur t au ,
ro fiwu our les. applautdisse- suces des deux asaociaions
muMt tnlei ennx de asistan tar's, et mie.Garoute, Miles
ee. n.t de graiu.e jeu Sylvain, Hudicourt et Belle-
new il l vinvent_ dire, avec garde reprirent la .route do
tttlyit, .- -i 'e'x Port au Prince apr.s avoir ex.
qni charmrrent 1'auditoire. prime letur gratitude a la po-
bans l s intervalles, une fan- population de Port de Paix pour
fare t un o'ehestre philhat r- inoubliable accuel qu'elt le
1montique tous les deux vrai- leur a faith.
mezit exce lent4 d agir6men. Rien ne peut mieux resser-
tient, la 2icl on jouant al- rer les liens d'amiti entire
ternahtivement des morceaux Po't uu Prince et le. autres
vaij- b.-Il. ex ct6s. villes de Ia R16publique que de
. V.)..omai i .~e. -Philip' tells voyages de <,.
1), ree i.qdente de Ja E puIde s ilia.Ies de 1a.
-iae lo--, f-, ,c -, Ligue constitueront biend
ftd cu mt ." 1 0n (.e sance t dans tnot au Cap-Ha:ti:n, aux Gu-
n.. ( e tot t
t"qe- el le remercia de lout. natives, St-Mare, (Petit-
prepsenge', Ia Dfgation de Goave, Leoogane, Mirago i ne,
POtaiu-Pri.nce et te" public Anse-h-Veau, Jacmel, les. Ca-
enthous>
r&e' l' Ge agd .lle' ue s renevorus scaurs d au TANT QUE VOUS NAUIEZ PAS EXAMINE LE MERVEILLEUX NOUVI
StCyr. offrit chezele & Province et Jur apporter le ur GODY R.
.cept1i8n {nj ju d'ung grs sadut fraternel, U pneu le plus
paPlaite par Ia rualif6
the:: ,rill 1. li. .t MAIM=
"'i ji it hmx i vit s. C ux- ....
etour nret. Ph..el de. vil.
IA h,. 'ndansa fort avant AMICALE DU SEIMINAIRE
dans Ia nuit. SESSION ....ANNUELLE
n ,.-i n. dimanche.e,
.t un plaisir .dautre sorte Les. membres de 'Amicale ..,
na tout aUsSi vif que les h&- du Sminaire sont pri6s de ..
o PPort de Paix reser-. prendreht part a Ia SessionAn- ......
4a.t leuns inviteesde Prt. nuelle de l'Association :11 :S :d::n.. 4$ o/o DE PLUS OD RYVICE ANTIDERAPAAI'.
u Prine; Une excursion w-:a, 1 tiendra lee 24 et Z. vrle r .... po! rtant -e -o ant pa- d 'wantaye!
?tt Un haloupo avait 19435, comportant les points '... "- ':- r" d, -rit 1 rnd dev ?
-... discg d.. . Dima h 24 .. pour : router sur let ruute s.lisses de nos jours.
-w." "" 0.b r t :" .. .. ... ..It'"' M .! .n. . ..'..., ..: : ... .. :.. .. ..: : : '.', ,.. ..i .. ..:.. ... ,.;.,...'.


.. .... ..






neat
an ) :.....
o u : ................







Sou-. ..
s let


e-I
h a n : :.* -.* :








anux





.4-
la de


I .X
... d
: dl-


i~.S 1 E3


SAt!

4




r"it



.. .... .


.. . . .. . ...

. ..: : : : ...





\ .. ..... .. ...... : .. . .. .............. ............ ............ .... .. ........... ... .. .. .. ..... ... .... ................. ..... ............... .. .. ... ... .. .... .. ... ..... .. ... *. : : -: .:
.. . ..." :';""'; "" ... ...: "T"' " .. ... : .. .. .. ... .. ... .. ....... .. ... .. ........ ... ....... .... ....... .............. .





SWASWNGTONP :-- Des aviation survena en Sicile, A- tnt un autre group de w0o mie de nmal aux yeuxfl. tM:: ttaitP
-. .. i -: B..t..w it-7 -. ....i- .. .. ... .. .... }-:;;7 ...... ....... .; -. .. 7 ; ..:...^ ,i?.. .. ...... ........ .......;.: ::.: ..:.- .... :-......,






: ,vents violent b.alayent u yant o. toutes.... ...l.... .. .. Yem tV
v a.te .te n...d e terra in.. a. .a.r.opian e de s av. ea.. A. .-. ... A N TZ... .- J eu d a tra.
L.. ant d.. Texas aNebraka mand au pilot de frmer ls VIENNE. De Zagreb, on dancee de la diete la vIUe .New :York !
en: .::::soulevantthnt de poussi.re petites fentrcs Sparent. an:noncme que :22-paysans croa librmede Dantig a dii ter. 8tixplati :Ltrt.
Sque le service postal na pu carlimguc des cabi ns. (.est tes oat 6t6 tu6s et un grand pendue A ia suite d'un corpQ tinnie Maeav
i fonctionner en certain en- seulement aprs- avoir traver nombre bless6a dans un soultd- a-corps entire nazis et commu- .complir en he...
A... M... ..... .lu .rand sw I ""he ".'iI



i-di:-droitt tMais p plus grand s Ila Manche qu'il s'aOercut vement qui a eu lieu cette se niates. Le leader communiste 9u jeudi sa noUv
S dommage eat surtout suM par de Ier diparition. i: revint maine, dans la region de Brod, Plenikovski, tait a la tribune vee le maeai6ale
S: les agriculteurs, lesa:vents emn- en arriere. A son atternrissa- en Yougoslavie. Protestant et combattait une motion de- pour: quelle puiu
::: portant touite a terre v6g&- ge, il apprit que des mamons contre les perception d'im- mandant la dissolution de laan horzontaemrent .
S tale avee les semences qui et deR ouvriers d'Unminster, pots, is avaient arrache l.es semblke, quand les partisans en effet jeter se
S.nt ....: ..posesce qui dans. V Essex. avaient vu les emblems ougoslaves tes eco de celle-cl I'attaquerent et le terrissage imm
........menace de changer de vas- deux ieunes files ouvrir la les et des &difices publics, Les rourent de coups. I1 s'ensui- prs: avoir dkcoli
tes 6tendues cultivies en d4- porte de cabinet et se jeter gendarmea ont proced6 i 800 vit une melIe g6nrale, Quand dra se poser A Nei
sert. Le Secretaire d'Etat Ic- dans Ie vide, en se tenant par arrestations. la stance fut reprise, la disso- une sorte de pathi
kes a dit que cette erosion d6- [a main. On a retrouve leurs v. v lution de la didte fut vote r4,
sastreuse est, 'un des plus gra cadavres mutiles cte a c.te. ROM, -. Prs de 1.400 ou- par 41 voix contre 22. Les rxxx
ves problemes que confront d-ans un champ de choux. vriers experiments, don't prochaines 6ieetions auront WASHINGTON
Iet Gouvernement. ."' .urni tpd me aniciens, par lieu le 17 Avrii. tant le project d


xy < "
LONDRES. Desesperees
de la mort de deux officers
anglais tues dans un accident
d'aviation, deux jeunes ameri-
caines so sont jetees dans P'es-
pace au course d'une promena-
de aerienne. Elles s'appe-
laient Jane cL Elizabeth Du
Bois, et ttaien:, illes de Doert
Dubois,4Consul Gineral des
Etats-Unis a Naples. Elles 6-
taient intimes des lieutenants
Henry Beatty et John Forbes,.
qui se trouvaient parmi les 9
personnes tues In 5emaine
dernibre dLan- n n eeilent c a


NAPLES Mie. Doert
)Dubois. femme du consul des
,Etats-unis i Naples, a recu
une telle commotion rOnP ap-
]p.ienat ]j mo't tragique de
ses ti-es, du'elle est encore
dn- tn eat tde prostration,
et qu on n'a pu prendre jus-
qu'a pr ::,-- ucune disposi-
Sionn e e vu ..n .i doi : "pa ir aujour-
1 bui pcur Londres
\ ..


*Jeul


ate
N'employez que ceite pdae aenti-
frice special qui supprme
les vilaines teaches jaunes 3
L- SZ


",:: qui nii- ;:n*'ez :J^, .-'o rh-' :^i-
pr.--(- 4qu% le lae d',ntA tern''s it s.tr '
d, jaunt' st t1ii.flormPAFt r tNph1-
rnw-it en dtnt-i a tt-itun- ir dr :tr :.
'hour, c'n vurit !s pe 'r *-:.*, ;'< '*:r
Let reultat, sont rapidea
1 n ~.tA bro}Fgat 4,u KolF-bC o.I fIf'.tF',
LAl) vanf !y proni-, V't i- Koyn,-.
V.us envrtii'a dt t iruortri ,'.
n'rniployer qvu'ano, crmne dentiffrip-,
arntkepti-uF. iEolvnoG n'tuti ise qquo


nsommsw"manawm


t i '-. n te.'ntun au'cun cownpte d
,'jI) -p Uevcnt couter.
AVe(' un rap;id}it4t ;urprenMvd', vo.'
.t ^"idon u rIOUV. F 1t unC
Tbuchour, un }i:b iztnt .:'Ar pI *tt6 '1L)yprfli&uri do 1K. :>lno.o. Ihs au-
urchui Elirn iE NCue


CREM-^ ?Et ?* & i^' CE ?. *


tirunt aujourd'hui de Naples
pour I'Afrique Orientale. Re-
cr'utEs dans toutes les regions
de l'italie, is vont preparer
ries campements pour les trou-
pes, ainsi que de( casernes
pour les armees italiennes de
ia Sonmalie, o 'on eraint a(eU
ir'oublen P la suite des diff&-
rends de frontibre avec 'A-
ry. sinie.


i e t ar- LIONDRES... De wurce au-
nting-ent tu,'isee, on a appn- udi ,ti
i .ues en- ie Gouvernemen- sov(,'-e--
e. pr3.ece- ecUvrait avee pai a v si-
d'un. menmbre (dI cu'inet bri
.- rt.fnnque, charge( d-e i" expo-
-.r Ies regents p,..tes franco-
n 1 ~ is. Si 1e I o vc rnement
S| d',c, ;uite ha ve demande,
I,. le)a Ia pren: rp f1 is, r -
r| p. ]' I'enverSKu'2tn d.i regi-
.e 1,-ar .te, CQjI na v(;m:tCnd


ie

F 2,.-. ]; (. pi de y m o-c; u
v vc bueIup de sympathie.
o.141Im .,


t] NIC. Mrs. Consuelu
Vntnde: hilt Smith, A qui on at
Si-i.:e .ua ra enu annual d'un
millionn dCe Idollar, a divorce
i .e_ Earl Smith. un socia-
0ti de New-York, pour,
c:-ua~n LeF. debate. du pro, C
Sa-nt tu lieu a huis-clos.
\VASHINGTON. ..- Le Se-
eitaire d'Etat Cordell Hull
_t'5 parti jeudi soir pour aller
passer en F ride 10 jours dle
xFacarees.
PA i.. IUned Press
Sai;!oncite qe la Fnt nee comp-
(te cnC1t)ie deux ert)iseur.s
Qd I5.000 tonnes, L, premier,
don't les Iravaux commence-
Ssmit inm ldiatemert, est pre-
u dans Ie tonnage allou' h ]a
France par le U'ait d e Was-
,i,,ton. Lee second excede les
limited, du traite, mnais il sra
mi- en chantier en 1937, a une
)epquC oin 'abrogation idu
traits sera chose faite, puis-
qo'il a e6t d ,jia d ononce par le
Sap an. Fr: nVois'Cadoret, pr1-
-.ident du Comit& de Ia Mari-
o de la Chambre des Depu-
tes, a ilt qut Ia construction
cdl ces navires est imposee a
l Francqe par le'roarmement
i,.val allemand.,

PARIS.-- .Le duel don't i
tait question entire le jour-
nalist- Bertrand de Jouvenel
St I .lireteeur de eipm.a Jiw
en lDuvivier ni.aurn pas lieu.
\x dc Duyivie:r oait ddclar6
.. .n. 1 e-ui .ci nu1l refu*
... .(Ie iObattre 1: duel rtant
S ;F ,91is dnode .et primee,

S.DURHAM. Deux ecoles
irs t du feiner leurs portes
Saujou iod'hui, leurs.}0.06 elves
S iv ant dfi &tre envoye$ en trail
Swoet ei- raA ion diuef id&-
Q ; t 4 0 i.. .. .-. -. .


BUDAPEST.- ...... Jeudi, le
Prince de Galles a d6jefine a-
vec l'archidue Frangois Jo-
seph. On croit savoir qu'it est
venu a Bud4pest sur I'invita-
tion de eelui-ci, reque alors
qu'il se livrait aux sportAd'hi-
ver en Autriche.
x\x X
DOORN.- L'entourage im-
mediat de l'ex-kaiser a di-
menti que celui-ci compete fi-
xer dorcnavant sa residence
en Suisse ou en Allemagne, a
Bade ou A Hambourg. La ru-
meur aurait pour point de de-
part un voyage secret fait par
i*I Kronprinz en Suisse,
XXX
LOS ANGEL ES.1 Le fa-
mFux aviatoeur \Wilev Post


Ft


4.880.000,0, I!e S4n
te, par 44 voix
motion 6ablissant
salaires, malgri i.
tion de certain I
cet amendment .
credit du Gouvern
posera tout le projet-
du President hooawe j
groupements ouvrieh :
derent ce vote comrns w'
tire pour eux.

AVIS
Un Nouveau Tesa
ra envoy6 gratui .t
dermasde, k touteo Np rii
poss6dant pas les Saf14g
eri tures.
S'adreser Ma .l
\Ifred Pearce.a Port ak


.....-.. .

AATEURSPv..
avant de contracer auci, u t faire paasz en nos
ou tvIfphuon-noTuu puw at vi Lne dmonstraticna & l
i- de rno>


RADIO ET R4DIOPRONO

LAFAY BTTE

7-10 et 12 tubes
Ondes longLes et courts
avec phono.
'Prix aUantagotux,
Conditions de paiemen excepti&nneIes.
N'hitez paa iP demander one d^mensration qi
enCag.e a r1on.

A. E .} ATTEIS & t
Distributvur? pour Haiti
TY 229. "'-


.. .:...........
.. ... ........



...: .: : .'.. .
, .. -. ... ...... .
. ..... .. .
.. . .




.. .......



--' -'. -----
.... .. .......


Ce que ceux qai employment des

Accumu teurs veulent say

LES BATTERIES <(TH()R-, 8ONT SPECIAL:
ETArLIES ET TRES SOIGNETUSEMENT VEBRI|
DANS LE BUT D'ASSURLR LEUR PON0WTI
MENT IMPECCABLE _EN OUTES CONDITIONif
TRIESENTEES TANT S R MILES MARCH I $
ETATS-UNIS QJE RUI l EUX DWOUTRE-MIt
BATTERIIs REFUTATION EXTA0 DINAIRE. LU..
TE E7 IES, SERVICES Q'ELLUS. ONT RZND
WAIT QUE LES ALTOMOBILISTES I -EIN,
NIEURS DE L'AUTOMOBILE LES ONT EN S
AV'EC LES BATTr DF PANNES QUELS F N QSUOWN? L WPWt
IEs CONDITIONS TfE i jTR UTTILJtATION

& 1Station Cente d AutomobhS
^ \ f ^ l < 8k r ~ ^-k .. .... :. ............ .. .;... :. ;...:
DOMINiQUEb-4AKER 1
L............. ...:.. .._.. .. -.:._: _
Vendenrs mxeluejfes
n Qran'gu No.!. o An .. 1............ i
... 7. T. i p. .
..: ,' : '* :" / ".. "-f ^ *^ : ^r .o I : ... ..."... ... ...... : .. ...........
-. .. .t > -..... :; -. -:: -- : --:-:".. -. ..-.:: -:-..:-:..:.:-.-...


jY i


i~f'K.
C
'<'1
11;


Contre


les


et


la


rippe


prenez de quite







Les products BAYER sont les meileu
LesM n iI N 1 i ii -prodiul. iM iiii -m,^111111Hiiii


I 1111" I'l -- 11111llj 1111111i


*, l ll. M lOl "


de tet


moux




..... .. .. .... : ." .." .: : .. :. .. :.. ., : ,..... Wf t ..... i .. ..... .. . ... -,--- '. ...... ?-:-i.. .--.. .... K .... ...... ...... .. ........ ....
...........'....'.. ..:...... .'.......... .. .
:.* .. ... .. .:....


.. .PertauP


,iet lHlf tr4& Mardt, ,xcepts eo trouvera, lans tes ne ais de ew. Fabrication de g1 I
i i iiAYAQUi q iDrtn qLmc prtx'"'siiahiiiiiiil lda: iA illeire quaitv.
.......:. .. ....... .... ... . .A -. ... .....' .... .. .. .... ,. .. .




...Tu.. Je.s sa..r$ m P.u..vu.da Chamkre frigo-- ---............ .mwm peins en bhn
L '- -- ....* .--.- "- *--;:" -- : --: .:-. ..*._..-..........-... .... ............... .- -. ................. ........................'-.

.............. ....... ... --.--.1 ^ .. ..... ... ................. .... ..Ii ""." "'.. .. .- .. .- ":" : .


..'...Re.erve Spice "' ..t.ute $ dii'c.tions d

Crislabat t4 01l 9 4c. 1 ... ......... ...... ...... ... .. r t re e u p n Lu it in t : d .tiln
.*,.10 4 -.,- .. .... .2... :. r -.. : ...*. ...... ..... .. "....-,. .:. -.: .. ..- : .. ...o ... ... .. . .. ... i,. tlo t ad*




fpARIWuwa E OK A V sA A P L : aidson, prenqnt tie (rn; de JwmY n Jidsa m char (ThAVWtJS.
.S. Brideb,.;934; Diel 1984 t rham doit &res tnu o min prx on propS **Nos avous toujow
$.. uen e...ra.~ .. 1D ~ 1934; 17 e, 1934 rt ... i .. derni.. mod.
....o: 18 ........ .le. 23 ... c., 19.4 .cic es .. ac er p
(ti..a( l,:: t: : : : :$:25 -P .. :. !dr eetDfi o A I h 1"I) et." au-dessu., ver
^^"g iCst Je a Jrlit., 1935, : 1o 7 JarL 1> I8I facilities de paiern
..f:....e..rha..8 Jan. :.85,e le 14. Jau i8,<,5 :& .r b gl i r.......-.p.Nu



S$. An non, Ic 15 Jan., 1935, Ie 20 Jan,, 1935 ; Connaissez-vous exactement ran Liies deux cents pu;tts gla eir eIs nomiquep
S. Guagquil, le 22 Janw 1935, .le 28 Jan., 1935 Ila place que !a Lolerie Natioy- touches y trouvenu Q{wlidien- RELME GA(AC(E
S;. Crisiobal, Ie 29 Jan., 1935, Ie 3 VFv., 1935 nate d'Haiti occupy dans '6- nement un repas reconfortant eSUPJRLA
S .luena.entura, Ie 5 v... 1935, e. ; F.v., 1935 Eonomic national? et (Ie hien des f.amile. voi : Un profit nr urveau,
S.. A1,won, Jo 13 Fev., 1935, to 18 Fev., 19Si Vous imagiinevcus qu'elle ne; paIvreve y envoixnt, diS- [e eeI en rien aux mel
S$S. Guyaqui, le 19 Fev., 335, Ie 25 F6v., 1935 OSt on bastion advance centre cretcnmct, chcrclier uin pen do imarqurs (IC Pays (d
-$,$. Crist bul, Ie26 1Fev, 19$5, 'le 3 Mars, 1935 Ic chrmage qui s'tend de fa- nourritureY ou (d'AmnriIue cst off

SS. An'on, t e12 Matrs 1935, I7 Mars, 19365. Avez-vous calcule que les enLretenue -aux Cyes? G e d. Port-au-Princ
$;,. Guagaquil,: 1c19 Mara "85, I: 25 Mars, 1936 Ioze Mille Gourdes de son Avetv:us pend ,us.i qutl2.. te. c otte d(li.ieuse er
.:8. Cristobat, le 26 Max's 1935, Ie 31 Mars, 1935 Ir Gros Lot representent Is e- paie un Service do Publii- s serez convaincus.
Sprix d'un pigeon sur rue? te, un Service de Relame, un Faite; ine argable"


JAS. H. C. VAN REED,


Giniral Aient
in~~~~~~~~~~ ~~ ~ ~ ~ ll*ll^ *^^fi"^^r^^T-tfi1f^ iiiiii*i


1-
.r,


CONSTRUCTION


SOLIOCi


Piorre par pierreC 6tage par n toge, s weve
sur ;e roc le solid &difice. La Banque
Royale a monte oinsi, d'cnn6s en ann6e.
So stability 6prouvc e explique to position
qu'elle occupe parmi des plus grades
in.ilutior, bancoires du monde entfier.


ROYAL


A vc; ey n iteilt uI. Jt a M.a:n A. Ni'ON
est tr. .r&,e t r anVk(,n( Pai;'.n A WASW
noS 172 Rue du Mnamsin de i:Et.t, et quo A
BA z (t" i I 'o{e:ct-. do lour I-install ion a c
CA', it r;:,n ilre n P I X IN ffSt'UTA
STr i) i) INS-ES ,c" plun, ran'e- et de
ro *: r ':- "" .


L. SABA Co
HERI:IMANOS
NTON I., A-
o noIuveoau LO-
LII sur leur
ro V n. II iCt Ku-.


... i.. u t le t. M.:u r t t{.eu r, ; i .ie :
"' d ,e Chi- mple I riI3 .- ]ParLi:ett, e o.e im-


i n,(A uni et irnpim6 1- 11 ong1e uni ct utprimer i -
S Simi0i tuI Poplnin Toile a Dr)ap pur fil, mi-fl ed t
C'ftOWn .). pe coulee (u blrc Dl p.......r
Mt.c!s Dril fl hbU.n. Drill coton Cast-
Sni -..- Bas d( e :i- --- Chau;settI 'n xirf'rot' -- Chetpeaux, etc., etc.,
et noSli pim il ach eteI l-tissu Pearlisca pour.lingerie.
et a' .. a. 1)P..Chirwll.
Oih, 0uiT P it-^t .. vons:{.!SSrox. surprise si je vous dis
1 'i, at N ?.1isme. OLriI:r! Gn outre jI dtis vous oi m .et-

.".ir di'.m'.aVi, U.ap 'I," il S' Irouv: actlellement la mai-.*
aaON. .BA & Co;cea ln .fit r ciuon'omis en

c i f N ic m o:ontx pour unte : etat do qil tea i : a i)Ut:ileg. do1
O. Oti, iY) qut COtrome e tulle ilSupiSI J t oie d

NF A. SAA & .C
c utt tt ,tItI41 l r i .l, l .,




E- 4Pe' ieflpma n ouiawra Herminor i l
,. -. .u.. e .. t f.l.i. ...1 t.t . .. .. .t .:
nn. ., as .....t... a tye ,- ltt P, o!} F. Ca.i-
>.: El.. b. ma ( ere., ";u}l) -z :!u Ia(I t :: ....





S .. . . .. .. .. . .. .. . .
.. .p.. ... .. .. . .. .


Savez-vous que Deux Cents
peres ou aoutiens de famille
.gagnent leur vie a vendre ses
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Cr&che de Port-au-
Prince, Darnmes de St-Frangois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Anteine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciite Histuire et (.deocraph-
Id'Haiti, Port-au-Prince,. .u-
tualiL6 SCoIire dII el-Ai8r,

Plort-le-P'aix, (.)evre ,i e ,
lac !Jt, (.' oi) 'ge N. 1). diu .
S. C"ip-HI iti-in, Ic dcS
-.reres dIe a Instruction Chre-
tienne, Cup-Ilaitin., sduiv r:i:
Paruissiales de iN Cure de
SPilai sance, ua .ii a c 1' :i.-G(u.-


onetionnet a LPortl-au-Prin-
ee, sur son colipte: qu'a ces
2r


ve.
Que


six cantihes


scolaire


Service do Propjg de: au-
tant d'entreprises haitiennes
i la a arche desquelies eile
Sconlrribue?
SDepouilez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous co1n-
I prendrez qu'eile constitute


une force et ui prestige
tional.
i tace a tout cela, po;urI


na-


~sAtrjsuJLs.j ej.L.eS


14 sc e iOcJ{.ti',


au i-


S. u rCQ~


-F F F
V3 3 3.-Cl (j'} ~(
Xii Wit


ulioncoF.; (it~}V UK I


I





I


.u


. . ..:. ........


. .. . .. ..... .........

. -. .... -..-.:.. :.-.:.:.:. :
.. iJ{*T t .

dcede



e. d..
'Port-


u .5 en

rtir de ..

teint,.
s s6res




Em ropwi
sine i
e. Gou-

surpri-


,-e a Votre famnille n-a iT,-
Lant de la

pcrlativei pour Ie
Tous en raffollent.
ENTREPOT


FRIGORJFIQUE
Nos chambres froides oit
6t6 recemment miss a point
et peuve nt recevoir a'impotte
que]le quantity de viande. de


p&~S~i~fled


I1 g U ? me s ,


fruits, etc.
Le Public est cardii,'_eeout
invit, a visitor notre usine et
a inpecte. H.- mnodnaes de
glici6 es e' r ti.r/

(is...) i 1: t; U'

DISTILLERIE


SYLJ QO MELT E


(d. Rii 0i1, en fac-e
Philippe Baudin.


t24cc/cu r..


A &


Place de a t-aix

Rue Courbe et Rue .u ,Ia in ae dEta Ua


ACHAT D'ECAILLES
MANTS, PERLES ET P
LES PIECES AR: ENT
TES NA TIONALI ES,
AVANTAGETUX.


DE CA RI :T. \VTP.T
I1ERRE; S RI- 'IEK IS
ETO,. MONNA.IE
A I)DS PRIX ABS(


C)


P.
ifs
It N


Dxlr'


:3
K;


Uu~i 1c;45 let dorv
IN3


dr


KDessaIii-
V an illiet,
Pierrti>,


Snment Ie record de i p.ace,.
i' ,briqui5es avee Ie 5 plants
n }iay.., 0!Ie( osunt .uptrioto


'U 0 in ll)
Ii got an


riin qu en


I:n vt'n -an. t un^i las
grandes mai.sons dt la capita-
ie et dc la ISprovincc.


Dishilluril Haiticmne

sylvn 11} cl113-!r,

(i. I' lL wi Au;
nt Philitpp tHtudn.


Coll a-Cola


a di t i o n


I9
I
A


A~H.


e e.sl li..


leures4 vari-es ;e


v .istIe


er r ito te..


S... iSS la


lits


Ces e a
eeAl


.. ... .


"" -- .. -i .. .. ..:.. : : !.. ..
.. . .._: ::... .. .....
. ..... . . . ..- = = = = == = == == = == == === =
.......... ...... .....

. . . .. . . .
.. .. o : : -~ ~ ~~~~... . ... .. ..... :..... ....... ..:. ..... :... i.... ... ... ... -......... ... :.... :.... ... .... .... :.... .... ... L.:... :.... .... :.... :..... .


jF.


PANAMAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,


A


BAN
BAN


QU E


tU CANADA


-E l..-,,, .N-. NF w ....i... -l-. .a-
QUEPES


d~SMCt't


I


[; A A (. i


.. unm^


. ......................


4 ellserB














i vants: *
.......... .....le pri. minimum -
ngociant dtant str d'acheter,
attend le peculateut de 1'Ar-
cahaie qui, ayant besoin de
vendre, accepted un prix quel-
conque.
2o. Les frais de deplace-
ment sont plus elev6s, alors
que le benefice est diminue
quand i n'y a pas de perte.
S ..o. Le resultat .du pesage
it Saint Marc n'est jamais sa-
tisfaisant. L'experienee a de&
montre que le poids trouve i
Port-au-Prince est toujours
meilleur et accuse parfois une
difference favorable.
4o, Le sejour prolong a St.
Marc constitute le plus grave
prejudice. En effect "Habitant
de I'Arcahaie est oblige de
perdre trois longs jours a St.
Mare. 11 n'y a que deux vo-
yages par semaine, le merere-
di et le samedi qui sont deux
jours d'achat. Celu qui voya-
ge le mercredi ne peut peserl
que les jeudi apres le depart
duii trafn et il est oblige de se-
journer jusqu'a Vendredi ma-
tin. Or il est agriculteur, sM
presence est require chaque
jour au jardin, c'est done un
vet. a suppliee pour l.ui que
(I'aller venfre CA Saint Mare
alors (ue cdlns une seule ma-
tinee son coton est vendu "A
Port au Prince, ou, depuis de*
annees ir a son client qui lui
fait des advances do fonds, ce
qu'iI ne peut trouver ailleurs.
MD'autre part le cotton de
IArcahaie ntant pas atteint
du charanoon ne peut consti-
tuer un danger Port au Prin
ee ou ii n'y a pas de coton a
prot4ger. La question se ra-
mene plutet a envisager les
moyens propres A proteger le
cotorn e lArtcahaie et celui de
la Gonave. Les auitorites a-
yant reconou et admits e ce
point de 'vue dnt dejh envisa-
ge los muyons necessaires en


exigeant i'empoi de Sacs ist-
rilles. C'est ee que j'ai Phon-
neur de soliciter pour cette
vaillante population qui a et&
fortement frappee dans ses
eultu res Fannee dIerniere par
les coups de vent, par deux
invasions de cheniiles et pari
le. pluies abondantes de jan-
vier qui ont effeet6 le e reide-
ment du coton. Si tout cela
i1 faut ajouteir le grand ma-
Iaise resultant de la trop for-
te taxation de PalTeool, le cho-
mage de plus de cinquante gul
mage de J)lus de cinquante
guildive, il est ais' de com-
prendre combien cette popula-
tion a besoin de la protection
de votre Gouvernoment.
L'Arrte6 du 11 F6vrier et
louable et a rceu i'approba-
tion des gens senses, mais
dauns la measure out son appli-
cation cree prejudice aux a-
griculteurs, ceux-ci peyvent
et doiveut le signaler a votre
haute attention,
Modesto interpreted de cette
population A laquelle j'appar-
tiens, je vous prie d'agr6er,
President, avee mon admira-
tiuo, Passurance de ma pro-
foatde sympathie d6ja 6prou-
..... e, etde rues invariables et.
respectueux sentiments..

P. P. AGNANT, AV.



.. . . : .
CEACLE BELLEVUE

Le Cerele Bellevwue rappel
le aux Membres et aux 1tvi-
I; s habituels que le hal trave&-
Sti des enfants aura lieu de-
main samedi de 5 h. a 9 h, p# m.
.'- . .


ur $*AtRUR osswos

. .ier .aprt-midi et pendant
une bonne parties de .n it, a f
notre R4daeteur en Cbef-Mar4 ter
Seau D&sinor a tW6 grandiose- d'u
ment fgt6 A l'Etablissement ve
oVirginia Bar*, diripar M. lre
Henri Roche, dit Tinte. Pai
Un ....fole. d'au..mons dor
personnel y a festoy6 jusqu'h chi
une here tres avancee de la TL-
nuit. bre
Tiroehe offrit tout ce que san
contenait son 6tablissement,
en fait de boissons, aux nom- Th
breux amis qui accompa- a L
J gnaient le nouveau S6nateur, ron
et tout le monde u bu au sue-
ces de notre Redacteur en
Chef, en criant: < nateur Marceau D6sinor!-..,>
A ..W- *... L-

Lv unrcinvirA/ LW IA,


REPUBLIQUE
PART LUNDI

Nous ne trompions point en
annongant hier que le Pyesi-
dent de la Republique pour-
rait employer la voie aerien-
ne pour se rendre a Santo-Do-
mingo.
Nous avons appris aujour-
d'hui, de source officielle, qu'il
partira lundi, ,a 6 heures, par
un des appareils de la Pan-
american Airways, avee les
hauts personnages de sa sui-
te.
Nous donnerons bientot de
Snouveaux details sur le vova-
ge presidential, d o n t nous
ignorons encore Ia duree.


L'AFFAIRE DU PUITS

DE BERTHE.

FINIT EN QUEUE DE

POISSON

Les fouilles du puits colo-
1 nial de Berthe, qui avaient eu
ces jours-ci un regain d'actua-
lit6, ont fini une fois de plus
en queue de poisson. Le servi-
ce de control du coton a con-
fisqul, a 1'entr6e du D)parte-
ment du Sud, les nombreux
sacs don't s'etaient arms les
nouveaux <>, avec
i la certitude qu'ils allaient les
remplir de <. Soit
qu'ils aient requ des conseils
(damis ou que le retard Jeur
ait desill6 les yeux, its sont
revenues t Port-au-Prince, tout
' penauds, et jurant qu'on ne
les y reprendrait plus. On pre-
tend meme que certain, plus
simple d'esprit peut-6tre que
les autres, en font une mala-
die.


Tout le
pourtant A4
some.


monde 'en tire
bon compete, en


TOUJOURS
L'EMIGRATION


De Thomazea on nous si-
gnale que des indivdue, don't
nous pourrions sans peine ci-
ter les noms, se rendent jut-
que lh-bas, pour proc6der aui
racolage de travailleurs qu'ils
veulent exportere dans la
R6publique Dominicaine.
Nous signalons ces activi-
t6s illieites auiautorites com-
petentes.
4A / a- .il! .A r r t wr

.. A BU AU DES ....
CONTRIBUTIONS

Nous venons d'apprendre
que e'est Me Ullio Joseph qui
a t46 nomm6 contentieux au
Bureau des Contributions.
11 remplaco Me. Edgard
Fanfan.
Son installation a eu lieu
e. cnatin. .
Nos complimented : ......


4jLm.wuu NOYU~r ^


piTHM ODRA HOLLY

te. Thd ora Holly nous
!it le plWiir de nous invi-
A eitendre lei conclusion
te 6ti*de qu'elle compete d&
opper le 27 de ce mois, au
i-de-ehauss&e de 1'Eglise St.
UI (Place Ste. Anne), et
it le ...jet, portant sur les
ffres arabes, est eelui-ci :
a connaissancw des tnom-
s conduit-etle i la conmais
ice de l'espi'it?
Nous remercions Mine.
eodora de cette invitation,
aquelle -nous ne inmanque-
s pits de faire honneur.
c- A --- --- -

UN GRAND ) ANGER

es Vera e hez lu Enfantn.


,3 enfanst r 4 ,.it. d,.:- v r,-
et les vers sent ie 0nn111i1
des enfants. Pour rpondr' ant
vceu de milliers do mAri'. d
famille, nous vfous con s.-ilikt-
un remide qui :'eus.i totu-
jours, e'est le v6reitable V r-
mifuge Vermifuge Lmunn, c'est !a
sante e voi s ene1!-. cC ('1
trois jours, ils .- ri ::, a-
ses de tous leur., :'>.'".
Le Vermifug' .- ..-.:
gout, sans odeui'. -L- p1ri) : '.:,
I'enfant sans'( qil 'cn nut,
dans un peu (e0 a at
un peu de pota:... .--.y;:
le et pal recon*ai..: L
le eonseillerez ;i i':"'s. I.
Vtfiniifuge <0Lu:t. ,.1-L p .,i
puissant des Ve-t:. i" I.i
plus doux des I L'.' .
C'est une rIc:.: '. .
te qui a permits i c.nev:;- ,.
les products i t .l" 1 : i
dans une poudc t,on l i: u:-
mule est unique .; ..: 'c.c
kau Contr6le des ,,,lni)Lnt.>
de Paris, Aucut; .:. ; \ Ver-n
fuge ne pent It,' i,' acei .
A Ia pvreni -,
premier mua.otiit, ..'u. i" O':
pas, achetez vi ,C N
mituge, car:
Une cure an VerImli'uL,:
1 <(Lune> cou'Le moins cher qu l
la mnaladie.
Le )roIduit Lest on vente lad

Pharmacie S. Geffrard

740, Rue FProu, 740

Distribuleur pour Haiti


[B iAN


Le Vapour PASTOrIS
Voy. 38 S. B. partira de New-
York le 21 F evrier 198f, di-
rectement 01our Port-au-Prin-
ce ou it est attend le 25 F'-'
vrier 1935, eD route e In memeP
jour a 4 huies de l'1prbs-nmi-
di pour Kiinstoi Jza., Pu.irto
Colombia, ("irtagellt 't (CrI -
tobal C, Z. prenant frvi, p., s
sagers et nmIlle,

VI. EL BLFO.,

Agvnt p.6n6rat


PANAMA RAILROAD

STRAMSHiP LINE

S BU.LLTIKIN. No, 1 f7I

: SS. tendu A Port-au-Prince. Hai-
ti, venant de New York le lun-
di 25 F{}vrier 1935
et partira le mcIme jour divee-
temen-t pour Cristobal C. Z.
pronunt fret roeulemnent.

Ju H. r. VAN REEP

Apent G dn.eratl


La Libraiie N


1l 3 RU Ik PUBPlUCAIN

PORT-AVPINC* .

TELEPHtON$f f l? .
d "....... ......... X


II. D. Lawrewce L'amant de Lady Chatterte!
AnIhologie de la Nouvelle Posite F ram "Ot...
Zischka La guerre secrete pour le petrole,.
La guerre seeru'e pour le eoton..
Le Japon dana le Monde, ....... ..
Dr. V. Pauchet e chemindu bonheur ..
Restez j n ......... ...,
n U Enf- ten .... ......... ,! .. ..... .... .... ,.^
Anqutiil Satan conduit le batl ,,,,,,,
La matitresse lgtme .. ......
L'amant lf jitinw..............
d'A nnuzio -- L enfant d f.... vo
For se chke 8w, for e chie no.......
Les rierfges aux rod;er ..... ......,.... ..
La ontremplahomn dte ,ta mort ...........
tiraibant -- L(,' roi dirt (P'rix Th. Renaudot 93
C(ami -- -,es chevalierdu a ..........
Francis Louifm --- Iane (Prix 7Th. Renaudol 193).
Fratcis Ron rt -- Le hateau-ref ufe (Prix Fmi
. . . . .. . . .


.Maeterlinck -- Sagef se et desiine, ................
I'a In I I ....... .. ..... .. ., ... ., ,. "":
L trilrcor des humbles ............... ......

A.lant Jt Randnd flence ............. ....
La v,2c (tes a eilles. .. ... ....... ... ..
La '.e des fourmi .....
La ric des termites..
Le grand ceret .... ................ ...
SeaRbrook L'ie Itiaqique ......
_ .Pwa _Nn;R A ...V. Ruve -.Ve :
PROIR,.AMME tunez i Rhk..


Alix Rou


d( Grand ( oncert du 22 FP-
uricr fde La uniquee du Palais
sous la dire ctlion du .)Iaiero -
1.cu .fn-Haplisle anu iosque
Occitde Jeai /l. Place Champn r
dc-.Mlars, en I'h7:neur de I'an- A
ni ,rsaire d[ AI nfi,'rvce de
Son Excellence -e Presidtnt
Vincen, a 7 h(our1 s .0u 1 : soir'f

S Sai lt IPn .'-.i.ctic .
1. I p't it. rni -i-









ntny 'r i" tii'in! dt (+ r Ben-; Lrjlantes avec It
*,B l -t '. \
n. a. 1.0; -JV COLGATE
tus irs datr
-.. c brlat r.-s. ..ct I
I .' ...nr lt-n ....i l-t ..est 'i
x' .,-.,Le Colgate netfole ksdent.

1: tAorsei lnpiol et:] PO
.f, s .I: s, ,,, '.. :.. -- ..ps Is l cnGtit
S- .,~ .vo l rue r'.S denzu t
: i t ,8' ,'- /V.: a 'l --, Lat baver ur duCIo
m y pTetl>no c- a.semtse nrt ra-
nc j. (s (i.:r' .iSante- e le d
i --- ----- --- ._ ... .. __ y i're et p ;rfurncc



i flmicil, i]' n' QuarWi'r nW. I. n>. tem o t

,I :''. v u'. tt;5- g \ tin
EUJ *4n4 .s t .t I ,fll1tItP ( ln s
lI jours, :1(CI(t, l..l ntt, oche- .


journal ) powr 10 conditions
I ;'; ,,U u ooy i

"- a ,

J A k (< (,;t.


"S*


fIR.
a]
A
.ct
-I


I.:.-
4


Su
eaa

f
t4
ism


Is
4t
(Ot 10
r^
i


Q~~~rth.~:i~UIY-*IW~ 4'V fl,'tnaumnr ~ 9


M S--- --
@* FAt8LESSE
D8JUTrj


sa DeschI
s"DA^I~uA~urnsuaenhbr-sfl


WITIq


I --


i!


~


Ap=k:,
Qwco
0