<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02367
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 20, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02367

Full Text
............................... ........... ..... ..... ....
..' """ ..: c'.. ...:. .. ". : .
.. ....... .......... .... .
= .: = : .., = i. i .7 1 r i : .... .. .. : i . ....... ... .. .... ... . ....... ....... .. ... ,.. ... .... .. .. .. ... .... .. .. ... .... .. -. ... ... .. .. . .. ....
--Iz. M ., ..... ........ ... ............... ... ......
C .... ................ .. .
.. ..... .. .. .. . . . ..... .. .. .... ...... .... .. .. .. .." . .. .
.. ;1 i .. : ...... ...... C :" : ] : : ::: .:. --:: .: :- ..---. ..-.-.-.-.-.-.-.-.., .. ...:....-..... .: ..: :.:. : i .
:-(:- > -.............. ..... .: ..;.... ... .: .... ;... ...... ........ ... .. . .. ..
.. ..... .... ....
" : i >,.' '""- --
:" -- ; -i i i :. [ ............... .... .. ... ".............'.... ......... .. ... .. .... . .
... .... ... .. .......-.. .. .......... ... .. .. .. : ...... ... .. . . . .
....-.......... .....i,. .. ...... ..... ........ .. . ..

.. ... .... ... ...........,... .. . "
.... ... ... ... .... i :. ... . . .. ....
...... ...... .:.-.:.: : .. ; i. :. : : . : : : : ,.. ............... ... ... . . .. .. .. ....


I: ':"t ....' ....:...... .. ..-

... .. .. .;. ... ...;..... .. .. :
7 ...... ... ... .].... ...
............ ..... ..] .L
,,. ... .......

.. .. .. ..... .. : :- .. .... ....
-. ... ......
.- ........................' ..... ..-...... $:. ...., %..
S ^ ^ .... .. .. .. .. .. ........ ...... ..... .. ... .
' ':. ...... .. .. ". .. ." ." ." .'. v.." ".." v..'.".''" v.v.v.. v v... "


^ -^ --.- N N.. U R.... ............. .. .
..-. .. ..-. ..:


. ..... ... .--. .. ; ,
t :. ..: .. . .
................ ... ..Q VO,.T,,ID::.,-:t ..N PO N .. ,~
F,, -- g_ -L2_-- . .. . .. .. ..( v .. .. : .. .. .. .


i-; &.. .. ; .-.; ..'..'.''. . -. ..j..H. ". ... .. sa!.


MWRUREDI


20 FEVRiER 1935


1.


*""BqBT 4I?- if sj-S'ifw:. v-- r^f^wwr^'?r -* ^.^tlt&l "&yys wtn #wrr ^ '^ L I '-; "'a~ ^ w.vtr, jy A 4,.' 3rr


POPULI,
SUPREME LF

Pu iMe. Camille asre.


I


,taun' touts les constitu-
sis des tats civilises i est
maximne du droit public
inul qui, sans etre inserite
1le part, les doming, toutes
se retrouve entire les lignes:
de opill supreme lex es-
^ que le salut du people soit
supreme loi!

Cette maxime qu'un danger
eminent: (ie re tour des
anesais) avait fait inscrire
s. une forme non moins e-
rpgique dans la Constitu-
>n de 1805: up de canon d'alarme, les
lies dispartissent et la na-
,n est debut, cette maxi-
e est aussi la pierre fonda-
tntale de notre Constitution
1932. Elle en est t'essenee.
est Aa lumjere de eette
xime que se revele toute
nMportance de 1Particle 28 :
tsouverainetl national re-
edans 'univewsalit6 des ci-
Seas. C'est par elle aussi
e se justifient d'avanee tou-
lesJ measure( que le Gouver-
ment pourra prendre afin
esaUver le pay qui, apres
4Rwmiesde discussions by* J
tines, se trouve mainte-
at au board du precipice.
xxx
Quoi! la mizsre et la faim
it il nos portes, et vous en
s encore aux arguties, mes- I
Wurs les Senateurs! Non!
ie de discussionss et de dis-
itWI Le pays se meurt, il
at le sauver: voila la su-
ime loi! voila la realitLf!
,ut le rest nest que pala-
s inutiles.


xxx
4u .premier coup de canon'
larme la nation est debout.
coup de canon d'alarm, le
isident VINCENT, cons-
nt de s es i-ponwabilites,
it de le tirer. La nation en-
re debout comme un seul
mne doit rqp}id re A son
p, i1 test de r&gle que,
ndla teml) te menace d'en-
Utir le navi'e, toute I'auto-
se concentu-e entire les
IIS du C(apit.uaine qui peut
Spreudre des measures
exceptionn pour le sauver. De I
ete President VINCENT
auj, (puisque en d6pit de
efforts, le pays rotile verse
meJ) s volit oblige, par
Silence et par patriotisme,
re .toutes Ies measures
ie A le sauver. 11 faith
lta i peuple. M als de quel
It droit.que lui lalse
2. de la Constitution!
ni m dl danger auquel
.is do chicanes par-
t. aesnt expose ce
, drot. consacre eter
ment par lmaxime du
itfUlhc remain: Sacus 1
pSurema lex esto:
le solut people it Ia

. X X X t ..,
hms l'Btat vrai-
Snds ont tooujurs t4
{i nt jamais hesit4'*
d les measures qu'exi-1
alut de leur ta. Louis
ornwel, Ri iee N
I4"T;4' nen eau surnoie.
6t us computer les


9


NOUVILLES DU

S ND.EST


Po rt-Libertk.- Les activi-
tes diiu Capitaine Lue Desman-
gles sont a louer. 11 s'est rive-
k1 un officer de bon goit en
aidant puissamment a retire
la ville de son 4tat de malpro-
prete. Le Lieutenant Bernar-
din y a prete aussi un bon
coup de martin.
Le port a e6te visited par les
bateaux suivants:
S.S. Martinique, 10 Janvier,
a pris 100 tonnes de pies, 'a
destination de New YoJk.
Le meme S.S. a prisJle 19
Janvier 25 ton. dest, New-
York.
S.S. Fargosten a pris, le '2
Janvier, 100) ton. destination
New Orleans.
SS. Marg. Lykes a pris l 36
Janvier, 10) ton. destination
Houston.
S.S. Martinique a pris le 5
Fevrier 105 ton, destination
New-York.
S.S. Martinique a prit, le 15
Fevrier, 25 ton. destination
New York.


xxx
Ouanaminthe.- La encore,
le Capitaine Desmangles a
prouve qu'il est un veritable
amant du beau. La ville est,
comme dirait- I a ang I a.i s-,
<, Cette population at-
tire attention de la D. G. T.
P. sur la necessity de recons-
truire le pont <.
xxx
Perches.---Cette population
se plaint de ce qu'elle est obli-
gee de payer des droits de fer-
mage tries eleves quand sa con
edition n'est pas la meme qui..
celle des autres villes de la Re
pub] ique.
Acul-Samedi, sa scour, se
trouve dans le inme etat.
xxx
Monsieur Arnold Fabre a
ete nomm6 AXent cnsulaire.
d'Haiti a Dajabon, R. 1D.


PETITFAITSl


Au Cap, la." Commune n'a-
yant pas les.mmyens d'organi-
ser le Carnavl, on suggere
qu'ee passe pas unain, a cette
Occasion, h un -omite de conm-
merqants, finnieP par une
souscription pfblique.

11 y a, parait4il, du nouveau
dans la fametse affaire du
puits dk Berth& le cheval do
bataille di Dr,. Jeannot. A-t-
on reellement trouve quelque
chose, ou njest-de qu'un truee>
pour appAter de nouveaux ac-
tionnaires a la grande society
anonyme?
xxx
L'Ingenieur Angelucci, des
T.P., doit comtnencer inces-
samment A former un nouveau
puits artesien au Champ-de-
Mars du Cap-Haitien.

A occasion des activities
re < a
public' une sorte de palmares
des amis di Gouvernenment au
Cap.
xtx
On announce que pendant
leur s6jour 1 I'etranger, les
Dr. Desmangles, Leveque et
Nicolas, de 1'Hospice Justi-
nien (Cap-Haitiei), seront
rmplaees par 16s Trs. Ren&-
lique, Miot et Beaubceuf.
AXX
Dans ses Nord-Est>, l< nale>> fait d'Ernest Renan un
acteur de la Com6die Fran-
caise. Tout de mfme!
xXX
Les materiaux dus ancien-
nes casernes des marine:-, t
Cap-Haitien, vont etre repar-
tis entire les Travaux Publies,
le Service d'Hygiene, et 1'L.-
v&che. Ce dernier lot servi-
ra la construction d'une cha-
pelle au Carenage( et d'un
iheitre a.u Collge Notre-D)a-
me.


LE DR LEO 3. ROWE


Ce matin, en audience spe-
ciale, Son Excellence le Pr&-
sident de la Republique a re-
v'u an Palais National, Ie Dr.
Leo S. Rowe, Directeur Genie-
ral du Bureau de I'Union Pan
Aminrieaine, it Washington.
Nous croyons savor qu'il y
a un grand banquet en ;,on
honneur, a la residence du(
syrnpathique Ministre des E-
tats-Uis AM. Norman Ar-

Le Dr. Rowe est une person-
nalit6 dle premier plan d:nnr
la politique Pan Amerieaie.
Nous lui souhaitons la bien-
venue et un heureux :-ejour en
1iuiti.


SLE MU11 DE LA ---MORT

qui, depjuis le formidable sue-
ccs de Dimanche, defraie tou-
tes les conversations, ne puas-
Sse que quclque iuS Port
Sau-Prince, d(evant partir im-
h mdiatement pour (.'ua.
- Qu'on ne perde done pas
S'occasion (de voir ce spectacle
1: reellement extraordinaire.
. Demain soir JEUDI, a par-
1,ir de 5:30, iE MVR DE LA
SMORT rouvrira ses portes etl
I travail]lera jusqu'A 9 heures.



conference do jeudi a appor-
ter chacun G. 0.50 pour payer
I 'eciairage de ia salle, mise
Sgracieusernent leaur disposi-
tion par Taldy. a le y met. I I'tout i n', il
s'agit d'eclaier -une ep)qu(e
-troubee.

p Nous rvecevons aujuurd'hui
rl e inu:ero des ler-15 D'ee )
" 'de Ia. ,1Pe(tite Revue-. di.
ir etti FrQ ]n, D:It O 'et. 0 0 :-
Lsi, au: dire des ;istronoinos, le:


CHRONIQUE SPORTIVE

Nos Matches de Champi a

, Samedi apres-midi au Pare
Leconte, le Petit Racing Club
Sa battu l'Aigle Noir (Verti
res) par 4 buts A deux, Le v-
sultat, comnme on le volt, tia-
duit bien la physionomie de
la parties. Nos jemues ga
jouerent avec Cn enrfl ai.n., un
alliant qui ne raleuti:t-el pa;
durant 1M 70 miuUt1 i.
President de tla tFd&ration,
M. Andre Chevallier, Tnmie-
veille de la jtquait(e 1d1 foot-
ball qui fut exhib) eit up.-
nmidi-lt, noe manqua pa-.-I de ni.-
nifester ses :'ens li enl d'atd-
miration et de prezsenter '>
compliments aux dirigeants
des Deux Clubs.
Le endemnain Dimanche,. e
futt le tour du Club Sportif
f des Jeunes d( >e mesi revv en
premiere eategorie, A l'Etoi-
le Rouge. Ce dernier encai&

arriver a en marquer. Ses &-
quipiers s. ccr,.du sirirnt comn-
me des spr-rtifs ot accc.!pt-c-
rent sans :,I in e ",. r, -ci-
sions de l'Arbitrc. Au point
de vue de la technique du jou,
le match lasaisat beaucoup .
Sdsirer. Le C(ub Spo.tif des
Jeunes, ceu regard A la valour
des 6ltments Cqui compos.ent
eson iquipe et a a bn-ilante ex-
hibition qu'ils avaient ofTert,
au public, en leur match do
d64but de saison, Plt duI mieux
se comporter. Quoique vain-
queurs, ils ont jout cette fois-
ei avec nonchalance, perdant
ainsi des avantages conI.d&e
rabies de rGalise sl2tout en
premiere mi-temnp,-. (, nest
point une raison pour le, au-
* trees Clubs de prendre cette
mauvaise disposition des
joueurs pour une faiblesse.
ie, Racing Club ne s'est-il
]6as trouve dans ce cans dans
son match contre Vertire.s"?
Neanmoins, le Club des Jeo.
neS deneure redoutabl- dtw
le chanmpionnat.
l, Etoile lRougi a p nVLKnto


0 x ravens cer(taines 1 ties un jou Ibje- t nae-. .1
n- ,.,-. ,. Notcc confrere L., DIor i::- 0nous epa 'v-nnent longt-nemp.-
LETTRE PASTORALE ET ville invite los audit urs de sa iapres (it e les oe(Jt disparu. (unir suite en W pe)
MANDEMENT iDE
CAREME .

Nous avons revu avec plai- PR.O r
ir la ,E. Monseigneur F'Archeveique | .... ... : ..
det Port-au-Prince, aur les teOs, de la veritable eglise, et i
le r andement de careme 'de- : ..- -. -. ...
FIan do grace 1935.
i Tout on remerciant du gra- I M y .7.. ...
cieux envoi, nous recomman- .. .
dons i tow s le fid les la le-e- -': .
ture decet interessant docu- ,,:
Iment religieux.


---nombreux dictateurs d'aw
jourd'hui:. Mussolini, Hitler,
porul: ne citerque ceux-la. Ma- ..:
chiavel lui-meme n'a-t-fl pas "
dit: Un esprit sage ne con ".
damnera jamais un homrme
pour les actes extraordinaires
auxquels il a du recouri dans'
I'inthtt sup8rieur de sia pa Ae: -.
triex .Satlus populi, supremaI .
lex edo. Voilk )a vraiP Cons VM
titution dc a.s les temps *diftf-
ciles que nous vivons.. Tout ... .. .... ....
le reste nWest que chimroes.
C.T LABOSSIEREa, Wa EN E TRE LH ORIENTT

(txtrait e La. Gard es ~,: Le Gal. Takashi Hish ikari,iWvient rietre rcempla$ corAine commandant en cef d e
Care -dv iarm& du Marichoukouo, a;'e Tokio pour y &tro Vc'u par 1ampereur Harohito.


1'0


No. 13526


" --"" _. 'L-Y- __=- _LY .:&-.I_-IYU tLT; 2 12 -~--


-': : -, d^ J= ,- --. : -. :-y "-": :j:i y P~ iw 9 jw ^ T ? t^ L' rW".Tr


. F r -fll wl rit W W. W r P --w


" '-- . 'I iJ Mn 'M&WbU- 'm k '-k h *'i u.i-l


U~1~ II~U-i~-I~UL~U~~L~irl~U~~b~~i~t~i~it*I


- ~I


MW1


S .. . . .

... -.. ..- ...




.. .. .. 7


:I::


^t


I




*. 2..~~~.. &a~~as ~ ............... .aae..~ e .. ..... ...-.. ----.... .


SIIFIA F.

u i. .. .. : -- -







d.a.eentuer Is..pous.6e gau ta d te nse fournie par .I Nature es .
h -:::,... ......du fas......im e. n .d...l e do f e do I
= .. -:.:;..i D ""i i .............. .".







*,act r ": .i p.......... .. d.if L'h.le :. .ni de I "

S... ....... ......n........t p ... p ro c d ... ......... u if...... ......
::. .: : .: . . ...... ^ : '. : ", ., ... ... .. ....... ... ^ -* ..... ". :




sens. Mais, pur M Rossoni, d. V.t.amin. A et ... qu toute a -










i" esu. incon testable qhia po it hie- e- Lod.e ..e rne. Tn.utes

p.......... d'organisateur ou rier ............snt cns s, c u rend 1...
d:"""' vant Iie fascism nten. y out mulsion Scott bier meilleure que :
S: tenp.e.ula m, ou se ten- tof.ite aitre preparation M i'hui et






dance u fasc x e mist e.s on fait do oi e monta. Pour prouver i e. "
c v rporativismU et d. syndica- prenez requirement te .tmuls on
.:: :::: : :. .. : ::'.-. re' .e.. :V te m i .- o- qut :.. -: ..



Slis. n e r me : orend es pi. Sott et voyez par vous-m.me com
: ......... : }(. m .^awh^ ou droite ^ a FEmul tt t Hute:
.-:.... --.q.i decoU .. a..rm ttt- .r .m..-rA do ..ni,, r .-des -in -




S.nionde: rae aogvient dmirai: d a mnt le chres titue ra f te t'










.lui 1adversaire et fopposant 'La chair. Pttersrie *4t l rvsist-anee at
direct d- iinistrepl beau p deCorpo I t ddie. C meneez part prendre
rations d poque, M. Bo. de a.muion A eSt qr tauoutd' ati




ten $ne .i doito. M. Ros- par es imitations bn m rch
i1 est Incon testble eql per-l tRien ne put prendre lt place t e
te toufouurs l'mpreinte de ani tes prxori~t mm aiot+ de I'huite
paite d'or anseateur ouvrier marque Sco:. Nac qi reti quE-











: ti viil e. 11 a &t6 en 'Emulsion Scott vtit.ahle.ile remo -
d' v lan qt ne fsascrs e. II y e.ut t S t ie m.le q.e
un ten, ane, on Angles t- o tote fate pr nation ri'hul depuis
crvait d.on ati e et de sndica prhmez rac uli cement pde oisson st
tisme, du moina suivant !'opi- Scott et ^vyez tmr vois-meme corn-
nion~ t g rale, anaien ai nt pari dos se tuve sitr chaue puer .
.lui lave6m saire et alie'oposant nsir, I'ner et L rlt-nce -
direct do mtiunlre des Corp- m die. Commencez pu-pre
rvIion d itl ieuen, dM Bot I :e on co aujrdhu
ir-, en, d' tre Il chef de t a i tn vous lnisRsez P tromer
tn e e te> M Ro- r la Paitate : b Sop Da h
S ier a beaucou voyagt- marq Sc. Napt q
,.-. iev kganiesto en Angle- tins tetamie i a ru.s depui
ieore-t anx Etats-Unis. Dnija, r^ @ 6 s Vml^ a ce qu, la
en 1910), Jn Amerique, il ri- ^Uameu marque di, fabique, un


dae, : I.t ot oanisaiLt parmi, d, se 1uve sur aciuen Emma.
ies amigtes aliens unee dF e-








: sn nuelsDa decadCe, t Sirop dpe
derato nauti onale des tra- e ... ~- *
vaile Ur' it'atiens don't toa Da ontuer




avait 6t6 appeal it mdevenir s
(41, et Slr.t ia eu s edev st :t ui b s c
secr taire iEpa la Parie : o D
lT eneuiern 'ei Ancien coute Laboratoires du Sirop Da.
ant, Atut aa la tde des pminie- Cmrorrn-r d posi
t-iie o is atjgions syndica- tmn, tetmenti- de Mon-
1.-. ci~tcw et fondaele pre- sleu lr vprn eiEmma-

lien, dujoudhui devenu Jl ni Pectoral Day continued
La ro -gealeia. En f9ai2, id a etre pr0 ari selon la formu-

des col'abovrateuets les plus in- pa.r 1, anenes d eperience At
tirne: du Duee, edumme SoUK- de sA-cc-,s (
secre-taire I'Etat ,a la presi- au
tiene u ,Cc-(e il. Nucheofte Lab]raloireu du Strop Der
eje, rlace a I8 tIte du ,ninu.d-m^ R_ __ ... ^--- ___
yt)r'I den l'A4rieu!ttme, el an-


cien .yndicalite n'emploie PANAMA RAILROAD
touted son energies i resoudre
dtis problem. s particuliere- STEAMSHItP LINE
ment gi)4v,. cUlhne eelui du
deOJpp t de 1B petite ulletin No. 1172
prop &et g ,,ricole par lie mor-
celle*ent de vastes poprie- S. B HUENAVNT RA
te. en partic inrculle., qu P al oa
existed /coe danLs ce e ka anama cailrioad
xSe 'io!1 d'itali Steamship Line arrivera dt
nvI rI)iont d I alie pt r exem CRISTOfBAL C Z. le MER.-
) 1 igin viric, le aus- CREDI 220 FEVRPER 19-5 et

i, est Ie nouveau ministry des p mt oui NEW-YORK pre
Conununications, M. Stefano ment .p
Benni, qui. apres avoir tra-
vai come mcaniien dan J. H. C VAN REED
les u.sine dune grande fire J H C VAN REED t
industrielle d'ltalie, devint A
-ensuite .I'un (de principaux A tsen GU, a #
dirigeants de cette meme so- A DMfNST RAT ION
cite eot un des magnats de t NERALE DES POSTES
i'ndustre,. Deputy depuis ENERALE ES POSTES
19:), i est consider come Ais de Dpar rl
FIun des techniciens.de l'orga-
nisation syndicale et corpora- Les D6pic es pour New-
tive, car 1i a preside, jusqu'a York et PEurope (Via New-"
la fin de 193,, la Conferation York direct) par le S. S. ROT-
generale de industries. TERDAM seront fermies le
Nommi- au ministZre des Mereredi 20 et par le S. S. CO-
Travaux .publics, M, Luigi LOMBIA lo Jeudi 21 du cou.:
Razza4 un-des plus jeunes par- rant,.
mi le. nouveaux ministres Port-aff-Prinee, Ie 19: F:
puiisqu'l est ne en 1892 vient vrier 1935.
du j urnaliame. u;:: .iaus .
. fut, avant. e. 'facisme, FUn AVIS : -
des .pemiers propagandistes
.du n.yndicalihme national, ce Un Uours d,'AWutaiu Gcw
(ui. l'amonnaA rn.prenidre son. mercia Pratique est offert-
activite d'organisatetir lors. a domicile, ou au Qwurtier
que l f ascisme fi.t do P:orga- Gtn6ral d'un Protesseur de6
nisation syndicate et corpora- earrtnre, aux Jeunes rm
t.... a lase :du :6gme. M: des dens sexes, employs .on.
Razza peut se vanter davoir non dans le Comnerce, tous
S dirig la premiere c..orpora tes ours, :sauf:le Dimanehes
." : tion qui a pu fonctioiner e et ls Joune rifs;o 7A 9 p.
i::.taieo, voeI du theatre, don't m. S adresser :at: BurIeau d
S ...a l;. ... .. : ... ..'......... ..-.... ..... .. ........ .............. ... .. .. oU rn -a t; p ou r le s con d itio n s -
..-. ..: -. (oir wuite en page) d'admi. .on ... *..... .


: 7 ........ :.. : : : .... *f y : w ."'~: : : r..^^ : : : :SK/ f
. . ,g ,, .... ,,, + .. .: .
'fV .VV!S .W m v x.......f... ... "" ~ ..... "^ ''. ..;. ...'. ..... f.. *.-.-- r. -f. *. -. rr............ '.... ..<*. *............ .
., ^ S... ~ ~ ,. ., 4 ,.f:. ...f..,.. -... ... ..^.- +* '* *** '** ** *". ** . .
.. ..... .. .




Ki


Devenes
Compete


votre pro'pre Con;ptable en o.vnrant t
de Cheque a a Bnr,.que Ntialvu ut) 1A
R6pub1:qne ( H'i'


LE COLLEGE MODERNEt
Externat-Internal Dirccieur : Ern: ni
Avenue John Brown Licenci e; Iroil
Phone : 2087 A c'.


Est 1'Ecole S&ec:'lait I i ..e d rn:
of yous deveo eCn'v: .' a- i
ner une instruct .
tages voulus.
Les petites c< >u"t t.,3et teC
part du Directeu-, ca en, stoitku
Discipline 1oi u :. i i
traction rapid .
telles sont A1' ,-
Culli te s'Itdt:' "'
Pl,.;;-:- ;'", -;'. l'. .^-... .-r:c-,.


SCfIUflL *
~I tfl/.
ci
'A.. -t.
I.
"I) i i S., B" A A '
flt I Ut t'Ki. I'


j, .., .#. 4,. W ., ...-.
,, ; . ..-

S.. .. . ..














1" Rue' Lamarre Teipho -e 28 I
fS Admissions auxr VACCALAIhR ItT
Rhiorique a1 Philosophk
Anne.e ;fl.7 Au I,

L'6tablfe2iement doit es succ h sa- discipline, a so
eellente m6thode d'enseignerniment, a sa bone c( i r
ganisation. Pensionnat incomparable, Pen.io2 ,.'.
tits de 5 A 12, Cours classique tneral. Leyoni ;
'res, Cours de St6no-Daetylo, ,mp tabilit', A n .I.
pag.ol, Allemand, Preparation at REcole de G ek .
I'tablissement garantit tous ses course et formst
I /ommes fort. et onscients, omp6fents -et -- .rgm


IAgl~fVIIANii#If~ggupjq WAA4IAIiaww;guh1~hfll14rfir~~uu.=ld~a;


.1


..: ...... .... .....: .... ............... : .... .............
.. ...: . .. .... ............ ... .. .. . . .


Matchbes 6 erire ue

RubanA, paper earbot
EFaitn los aehat. .th..

.. .......
AVIS

C-e qui permit aPk
.es d avoni u(Ie sI grandec
tC:le. I'est qut ta cs!a
eiu;nce parfaite. '.
SCA' Pierre Coren
Tailleur,
'" ; ;..............
S Angle des Rues dinC
Bonne-Foi
R t ,- n ......... ...... .
ltl):MANt)F7 LA P0
L.-En-S trna-SiW
4 la ('onloonnerie M.I
flyppoidul te







S Occasin e ...ep.ti r.


A d temblBoC et -6
d n .. '.. .
0 .. ... .... .1

.. o . r....

.tib .. .. ..'...


... .. .. . . .. ...... ... .. .. . ..". .. ....... . . ...... . .
... . .... .. .. .
. . .. . . . . . . .....: .. .. ..... .. ... .. ... .. .... .... .... .... .. .. .+ ..... + ... .. . ... .... .. .. . . i
: . . . . . .. ... . ....:...:......:.. .... . .. ... .. .. % .. .. . . . . . . .. .


. .. ... :
.:: ... .. .... --. i Pk.... -. i.









dW I evi ne
: ". .'. .... ..... -.. .::::
... "... -.t..i .. .. i .i. i...











Irdeat drqtje
.... .... ..... .. -













Le C ll ..g....rn.e .
f ordt' Pont J!unv a ,
Sp, hl --meint. :

remarquae s i Prof r
tes difficultitc e:s'.
0qu eonfronte a..












W d e'. .......
Enseignenmen P4
ces sont tiio s au ursiU
t, tablissement et-.:
tence dtes prote r-
bans les difftrety j
lain prparation ti.s
l'objet d'un soin
. Aussi les resultatss
its de plus en plu.'
du sants et les parents
Simon Bqu' s'en uer ........
Leorns partiatcuiP .
,tres, de Sciences et
ues rivCmte iv "
- Cours speciau\ d.:
S"- DacyUlographie et dm:.t
tabilite.
: Les inscriptions :s..
vent tous les joursotIj
: Pour tous autres rs
ments, s' dresser a :
Simon Bolivar, Tih li

&parez o
& cerire, d eaet
Chez Rodol phe MIC
.ptcialiete en ta.c
-. an"4v d'exerr


.- AVIS MEDICAL
Cinique du Dr. Louis:
*-"': A Aritiennv naiason F. Had
A4". t (Rue des Casern .:-
Consultations
i a l: s. p .w.


3




.1 .i ..... .......... ..............I.... .................. ...... ....
... .. .. .. .. .. .. ... .. .. . . . ..".. ...... .".; ... . . . .


r......ce t.atin




1IJRDANX CaL n: MAN LE. Au moment dan6 enW&remen Duet a coratlon A tous les boficiers ^ mois de Juin Pexbcution
i}, plus Wile ? & d igne project de ons- apprn de set dires, a monw qui t particip6 au prodi- condamrn fix4e tout d'ab
uv une contrarit f4n* titution des Philippines qui tr6 au juge un petit moreeau gieux raid transitlantique pour le 18 Mars. Cepend
tentative d'6twblir tn non- dolt &tre envoy au Pr"skent de batiate que ceiubci a re- d'il y a deux ans. e'est Ie a8 de ce msne r
record transcontinental Roosevelt, Ic 4l1gu4 Gregow gard4 sans souffler mot. Puis a qu'une decision sera reA
son a pareil stratosplI& rio :Prfecto, member de la l'audition de l'affaire a 6t4 REIMS.- Le contingent str la demande d'ajou
^, le ( innie Mae*. II a constituante, a retrouss6 ses renvoyee A ure autre audien- britannique de Iarine inter- ment. L'avocat Reilly rna
commander une nouvelle ranches, s'est fait piquer a- ce. On se demande si IAM- national de la Sarre a 6t6 aueune part a la nou'
jee, et compete partir dans vee une seringue par un m" sociation Nationale pour la l'objet d'une reeption de ga- procedure, et 11 a traitA
senaine on tne dizaine de decin qu'il avait wmen6, et, a repopulation maintiendra sa lade Ia part d(s u.torit6s el- suPitfantftour on conf0
S .......gne I. document de son .plainte... vile.et ml..itaires de I Cham- P iher, qui la mtne. mou
S ..... sang. Un tonnerre d'applau- x pagne. Les soldats visiteront bandonnera laffaire, ou
ONDRE.S. -. Bie.n que la diis.emeints 6clata dans la sal- WASHINGTON Non eu d..... main le champs. do batail- quitterai, a-t-il ajout
Eaice tt Ia Grande Breta- ie. I lernent Ie comite naval du S6- Ie historiques do la region. her accuse Reilly d'avoir
eient demanded conjoin" n.at amri.....caina approve un xxx u. renvoy.er appel, alor...
ment i'Almag-ne d' adh- r project de loi dcernant la TRENTON.- A la suite de tout retard en cette mat
a ur pa cte d'assistance PARIS. Auourhu croix de v l distingu au Ma- la deiande prodite par un pouvait metre en ne
rien-ne, 1 Reich, dans sa r- u compare devant un magistrat rbehal Italo Balbo et an ge- (.s avocats de Hauptmann vie de Hauptmann.
s "e, n.' exprim Ie d6sir de f ranais am.ricaine Joan n6ral Albo Peliegtini, mais ii pour cause d'indigence, Ie ju- Hauptmann est aallr ren
-,uter la proposition qu'a- Warner, centre qui PAssocia- est question d'accorder la de- g Trenchard a renvoye au visit h son marl en prim
e Angleterre. L'ambassa- tion Nationale po la rep tos ss f rts pour
er de France t Londres, M. pulation avail depose une btt-e.-a u-t---f, Wu4yea.....red1 mener Paecord paremi l. "
robin a fait savoir au Fo- plinte pour outrage aux ard sans soufflr mot. vocas.
ign Office, en la personnel murs. Elle est accuse da- t IA tlL1Au I rl
Sministre des Affaires E. voir dans6 sans voices dans un oyA unaERLIN.- Le edavr
ageres Simon, que son cabaret public. Elle a it pon iquer qui este plus formidable ennemi des Moustiques, capital de la baronne Be
, e vo0t aurctun aonsve. du energiquement et un peu rtvolutionne actuellembent le monde. Va n Berg, I'une des deua
te ace qu e la Grande BreI sareastiquement qu'ele n'a F est l seul product qui combat avec acharnemnt pionnes exlutee s (lundi
gne d6pche des envoys a fait qu lansedor aussi rtiste-s le terrible ftlau'de Malaria a Colombo (Ceylan), &tre enterre mercredi uL
rhon pour v commence lC s meant qu'elle a pu, et qu'appat! oI le paludisme, sous une forme jusqu'ici incun- mnetiire du quarticr orne
goi..u" .sg. un tNnnai 11 met erti dapec pagne. Les soldats viteb















lNDEiat S. Nan .moins, uel rdiemments certaitns inde ses spec Ne, djh fauchS plus de 12.000 victims dei Berlin, sans aucune p
faura un Gchange de.rvues tateur etaint ncapables -a Malaria bu le paludisme, est I'rnnemi le plus redon p, re en ptcence scule
iplet ent~t la France oet ljoi dapprcier a beaut et 'art table genre Humain, i affaiblit tout organisme et y d et proebtc parents
grande Brotalne avant toute lorsqu'ils la rencontraient. donate o d tous les microbe. aNTON.-it
6isio dehiitve. der dE le a mn e ensurlte qu'ele-i t an nal Albo Peegrini, as il pour cause ein.igenee .,
uter la poiti n qu a-i Warner, contre quil 'Assoeia-t s votre famille. L AD t
rbi- a fait savoir au Fo- plainte pour o. '.-trage auxr1L Ca. ..




,, ~1- 11 + ,,, r .. .. .... Q p ,


AMATEURS DERADIO


flaw


vant de contratter aucune affaire pasez en nos bureau
u tklphonez-nous< p-our avoir une demonstratiorQ a dn'mici-
Sde nos


Hf 411 ET RADIOPWHOANS


LAFA YETTE


7-10 eL12 tubes
nde}s longues et courts
avee phono.

ris avantageuxu, ..
Conditions de pavement except tsEa I$.
N'h4sitez pas demanded une demonstrate
ngge a rien.


A. DE MATTERS& U ,

Dlistributeurs pour Haiti.


Til. 2229.


-4
2/


qui ne vous


1''~


* *


FLIX
FL IX'


rrotegez votre vie en aaoptant ie FrLI-x, Ui ou-
verain destructeur des Moustiques, et de routes les
autres vermi-nes de ee genre: Ravet- Mouches
Fourmis, etc.,
- est un produit nippon et nouvelr-ment lance, han-
dicapant tous les autres. I
-seo vend par gallon raison de 1 gourdIs vt an de-
tail jusqu'h concurrence de cinquanfe centimes dr
gourde chez le seul Agent pis ributourl pour Haiti.


HUGO MEVS, Rue du Quai.

THREE IN ONE FULX.

Le Three in One FLIX, rend d'innombrubies services aIu
famnilles.-
Votre sommeil, reparateur de vos forces est-il
trouble par les punaises?-
Voulez-vous faire reluire vos vieux meubles, et en-
lever les teaches de graisse de votre linge?
Des canaux qui desservent votre mason, se dega-
ge-t-il des emanations qui exposent la sante det
votre famille?
Ayez recours au THREE IN ONE FLIX, qui vous ga-
rantittoujours un resultat merveilleux.
II se vend aussi, chez HugoMevs, rue du Quai.
Seul Agent de ce product nippon, pour Haiti.


- U %oil -L;; -


UNE


GRANDE


tflw-w '


El ect que


Companies


du
ord
ant,
nois
idue
rne-
pris
elle
S de

e la
Fis-
you.

' la
M rs.
(Itre
i, et
ra-



nita
doit

ntal
nent

[Vy-


sans ont ee tub et i. b es.s.
a S bin j, des gendarmes yvant
ouvrt l. e feu suIr un, fluloulc de
eampagnards qui cssayaient
de firee lib *,rer t rois dits lvurxs,
rIcTmmenIt arr Ft, p(vS i ,1.
station anti-g)uvrnemwntule.
PARIS. Les amricui ns
Harry Plotz et Aug-ustini l.u-
;sinchi ont tk faits offieiees
de la l6gion d'honneur.
xxx
ALBANY.-- Ie Comite des
SFinances du S&nat A approu-
f te un project d'namendement
h aa constitution autorisant
les paris nmutuels aux courses
de chevaux. Si le project pas-
se, it sera soumis au vote p(>-
pulaire en Novermbre.
PARIS.-- Des centaines d'a
mericains vivant a I'iltranger
se demandent A'il n'y a pas
moyen pour eux, en se basant
sur la decision du Snat ren-
due au sujet de la clause or,
d'obtenir du Gouvernement
leur paye en monnaie non
dtpreciee l:s titres d'etat
CueC tion sOit contrVni. .-,'1 .
S'rtains avocats stimnent
qU L111((u'n 1 an(de pari ll e n'A
aucune chance de ucce5. .La
(Cour Stulryle, tout eu criti-


( vir site en fr. pafe)


OFFRE A SA NOMBREUSE CLIENTELE

ELLE SE PROPOSE DE VENDRE DES


DES MAISONS PRIVEES UN A VANTAGE SANS I'REI('EDENT':

AMPOULES SPECIALS DE 50 WATTS POfK LES M A I S 0 N S


PRIVEES A U PRIX MODIQUE DE $ 0.20 CENTIMES OR CHACUNE.,

CES AMPOULES SPECIALS PORTENT LA MARQUE AELECTRIQUE, ET SERONT E C 11 A N
POUR LES CLIENTS SANS FRAIS AU FUR i A MEASURE Q U' .L E SES SERONT RAPPORTEES


(G 1 E S


A VIS

U O NouVeat Ttostamcn t st
ra envoy' gratuitemieut, t'ir
dmrnande, a touted perscone ne
poss4ddant pa; Ies Saintes E-
( tifu res.
S'adretivr a Monsijur J,
\fed PaE, Parc Portd-Pai.


AUlX UvAAX DE LA COMPANIES. .. ,

VOUS AVEZ DONC L'AVANTAGK D'AVOIR GRATUITEMENT yES AMPOU
PROCUREZ-VOUS DONC SANS RETARD VOS PREMIERES AMPOUFAS A
: P ll ^*w '" -
I A -- .

POUR DE PLUS A* PL SEIGNEMINTS ADSaIfO A LA


LEOS pLWCTRbIQKS.


VAWlT QUi. NOTRE STO('


K- i
[


Compagitqe d'Eclairage EteCrhiue


........-................. .......". P .:"... ... ..

P o t. ..-..at.ri c :.-..- ..ap..H a it.ieo
l'-a~t P rn: ..." ......... ."n ...........
...... ..... . .-. .. .......... .... .... .. ... ... .............................. ... ..... .
[.:.. .. .. .. ...:." ..-....:.". .. ..... ..... ...:........... I .. .:. ........:.: .-..:.. ..... ......
...:. .. .. .-- .. .".. ... ........ : ... .. . .: .. :.. .. .. ..:. .. : ... :. : i ..:. .:.. ......:. ......... .. ....... ... .... ... .... ... : .. ..:. .. .. .. .. ... .... :.... .. ;. ... .. .... i. ...:... ........:.. : .. .. :.. ... : ..


SX IET I)'IJSTOFIR
ET DE GlOGRAPHIE
t._


Dimanche, 21 Fevrier pro-
chain, a dix heures du martin,
au local de I'Amicale du Ly-
e(! et sounI leos auspices de Ia
Soiet d.(l'Histoire et de G'v-
Craphie, .M. le Docteur C16-
mont Lanier prononcera une
Conf6rtonce sur


C'est un sujet de tris gran-
de importance historique qui
attirera, 1 lemembres .- s,
noabvtux :ami de 1a Socift4.


La


r


-Vt


. ....................


,-!c\ 1*11.


1


d'E~laiwan




..... ...... ... ........... . ..... .. ..... . .. ...... . . ... .......... ... ...
AL ..... .. ..
Sm. ... ..... : ......, q (..ite ...........
[^ ?W:.A W A J .. -- a- .. ........... ............. ....... .... i .. ............. : .g.'..., ........ W
.......... .. . ... .. ... ... .. ..J ... . ....... ... ..... ..........
.........~ ..,,,, i.... I 44 f ......t:t ............. .. .......
..... ... ... ... .. ..... -^,^y ., : .. :. .... ................... .. ... ... ..... ... .. .... ... ... .. .......... ...... ..... ... .... .......... -- "--"

: : :Univ ry H ::.t C t..t .tt.te ... d. .:
...... .. tie f n f.a..tion po.. ta 1$. .et.ob... .... a. an MJFFALQ..ILL...
1: ..:; : :. :" :;." .' :....: ... : : .! : : : : :: : : : : t ": : :-
l:', : :. ~~: : .' .~.~'. ''"' ... ...' : : .. .. ..'" . .. . ..:"....... ... ....... .. :



R; U .NCHANGME insider. t i.a qu( .l a occu tu d o...te Yftas r d I'Eo e- Wrwik W ...d... .... {1










MARGpR Ace Pposte ae la periode.e tat m vl de Grand-Goeve, ur Louisei Lre tredb t Li)Or IN at ELda M ?
: *:NI:TE: : S::N:FI:ATIr.p::::::::::::: :::::. .iff : 1.t= tegi:da- t CharltS Occie Juadty, appert i : DANfB&MBK:WMI/AREMV.
a t nivcr At& tie PA........S .t a ht .......f ie...... .. .. .. ier 193C i .i i g .
..(SuE.....t ) po : rpo tif, alo.r qmal al..it en.pr&e. cee....... ... I i n pro- 8 h a









..... la legislation e nonee la di sou on du ma-v Ria Rina dm I..e beau. fi .
^isHrjateunesfutposaeblesmme-oaiation !yndipalens el l age exestant entre 1e titoR SEDeICTIDN t
.. ant la lotu ve de............ ..'it a e abore a labora yen Exan il orm. .............. Nor. .. --




autre.. or..n.me. xrpora ton ides t oer fondaentalea de mil enotit i cdoierJe Marie E h 4 i hrc.
ie t an lo eia ilte de la 19i ba es du d oit sp ndale Gi ..i.. i EtR atabeth Badoo.t :: J-:
.Conftrationtnatio.ale.destra-(en et a la Charte du m Porn-au-Pdisnue, 2 Janvier --i-ri. -. ..... .. ..
..... SF11! CTION........, `410' 60ur J w

Ran tit de- cstitutiv de qu'x a eollab 1labnra-y





au.es.. ogantsmes corpora- .tiondesloisfoudamentalesde mu et la ciwveune Marie E- rntra Ojsop
lift Tt a &6 ... .a t.te de Ia 192(, baes du droit syndicalt isabeth Radio.
...nationale destra enitalie, e a Charte d. Portau-'rincr, .anvier ." nrxr fertrw #n---de


~~i


vailleurs agricoles, et tout
dernibremrent it avait tte nom
m4 uice-prekident de la, Cor-
poration de zootechnie et de la
pe&chc, I a etk delegue du gou-
vernoment italien a Geneve,
Mria ta :ache la plus delica-
te qu'il aeu it remplir fut cel-
I ic f "prwQ.Ident du Cornmissa-
iat po) r 1'emigration inte-
rieure. est ce commissariat
qui a entrepris de reglemen-
ter 1'afflux des colons sur les


t&')ita


ire, nouvellement as-


saini de -e iler a ce qu'il n'y
*,. pas tadm-ent dans I'e6mi-
farisn de'. la champagne A la
t. ce, favoriser, par con-
S1retour a7 lt]a terre>, que
ic 4:,., -;4. c.on(i. re eomme
S-rcii [lifede it 'hypertro-
Sr- t rands centres ur-


temps que ies I
mninisttrielg,


-, ais-.- iutatio0 dans les
l.. chakges ,etle i'Etat a eth
.'cLuc par I) Duee: celle du
,'n(ur de ome, On salt
pua p f.s ie podestat
,. n H. l u]itaie italienne qui
,.-.,:'.J, 11 r- t tell. une ad-
, mi,, '.; ;a U iferente de


S t' < ;d t. .s villes du ri o-
;a l.-n (~-t regie par tin
/ .(z. n t. rat8 at la tete dtu-
' ---: 'ouv,( j gn fl 4OuVQtUve
-iii ._-i, ii'~util sin, une ortft
. 'It Cr-i :hc tituon (dt Iancien
-- ..S(,n .:L f1- 1 ?i4 r %tin-ait f ad-
0uiri ation lelcale au tmoyern
(' i.. t n tradition que
Q j f. coni'O it un? per-(
a -'nI lall e ia noblesse tv-
tU ine. n fait, It dernier gou-
verneur' L taIL un p 'i 1 C f
Omi7oJ)paigvi Ludoviti. (O,
VUek q I l)tice a appele aI
Ctes functions I'ancien minim-
tve des Corporations, M. Botf
tai, c Iqui constitute une nou-
ve au car, I 'eteontreo (It
ce r "i> eft'dccsscurs, M, Bittai
tie l' ori rne t'i s modeste.,
I )a us un (IdeS (quar tieirs les plus
,j)1l81 ite (ic Rome, son pore
tinL encore la nmodeste bou-
tique de nmarchand de vins oOt
Ieh future .ministre et gouver-
neur fit ses premieres pas.
(C'est peut-et re encore le de-'
sir d ,M, MNussolinji verTs Ie peoples qui t'a pousse
a donner cette haute distinc-
tinm Ch un homme qui vient du


peut pl et


orjgitnes
tat, qui


qui ne renie pas ses
D'ailleurs M. Bot,


n'est pas inconnu


Palki ofril compete de nom-
breusvs; aamTIteS et of i fit
plusieurs sejours come mn-


Stravail.


(Exlrait bde Je Susb Parlouz).


DECLARATION

Vu la Depeche du Secretai-
re d'Etat de 1'Interieur en da-
te du 5 Mars 1934 accordant
au soussign& seul ]'autorisa-
tion de faire paraitre un jour-
nal hebdomadaire ayant pour
titre .
Attendu que ce journal a
manifestement device du but
pour sequel il a etP fonde, a la
suite de d6saccords survenus
entire ses diverse directions.
le sou.ssigne declare retire a
M. Alcide Edouard le droit de
continue la parution de ce
journal, sc reservant a lui


seu d'en
Ort 1'ulisOfl.


fair~e teI usage que~


'e 20 FNvrier 1935.

Arthur E. ADRIEN, ar.


ON DEMAND
Un manuel de conversation
creole-ang ais,
S'advreser a < Nouvelle>.
Telephone 2077.


TRIX'A DEhA

test a partir de j-eudi &ir
que l'orchestre < ron c!hoiira les candidates
pairii Tlequelles elira sa Ie ne
un jour qui sera indiqul pro-
chainement.
Entrie: deux gourdes.
Samedi, grand bal avec 'or-
chestre < Entr6e gen6rale: 50 cts, or.
Dimanche, i partir de 6 hau


re,, grand hal travesti


les enfants.
Les dames et
paieront pas 4


pout


m u r S ~ 1 r r w q-' W ~ r; t zF a W f l t lr~ g ~ f l~9'~ c F l -


demoiselles Se
rentr&,.


IJOTERIE NATIONAL WTHAm

4 coupons du 3o-gfo lot du
49e. tirage nous ont 6tV pr&-
senths, aujourd'hui, par Mr.
Christian Aime, pour compete
de M. Octave Desmangles,
caissier de la Banque Natio-
nale a St. Marc.

La Direction.
^Wzt:-,:W:.= TM=:t::.weB-:: :::-:


nistre- et toutt dernierement v
pour y faire, a la Sorbo.lne- LOTERI,
uno< conference : rg applau-
P sc .r-o. .t' Ia Ia evolution
francaiae,mr'iteo par sornias" A pro
al .ebI dot 1 laQ f T&b-: 1.013, do I
jet. Anelen combatt'tait i::d demeure
joilde guerire ; ancien ftitu: tvendra
ite, i n d.y pr.mn r si.ur d'i
range r 'a.ux t c6tsi du u ue, tWe tout
hetf d'unee des gcolonnen fas- nous pay
i ces:cqui ceupuront Romeau teur. /:
2: : ctlobre I;932, et qUl cut A


NATIONMALE WIAITI

via timportant

os du billet, su No.
Mr. Paul Baztais, 11
enterna: qfli] :appar-
uiquemoent au dit
tablir son droit cton
atgnant rventuel, Ca
ons toujours au por-.
:, :. \ if ~ i .


donnant 4t e pobs PL1S PD SER VIT/F VT -."-.?..*.
.el pourtant t cod/ant pus darlaqe4J.. ..
don, OntJP ^ :.3\^ .:. :: /* '* f'.:. .... .: ....; ^ .:.:... .
11 ous f(oat La traction Irue -'larr$I rapide' r r p gq
pour ro.u :er w :r:. :s rou.teslines ie o.r). .. Ft.... .
.. .. .. .. . .. .. . .. .. .. .. .. ... .*.. .. .. .. .


f
i




.. ..... .............. .:. .. .m. s m ..... .. . I I. .. . .. . .. .

:.. ....".- .... ....... .. ........... S..... A
....' .. ..... .... ...... ....... .. ...... ..... ... ..... ... . ... .... ... .



q::n d, :::exo ept s i lt lt ewra dun. to*,te bw wamason. de n Fabrication doe g1a
.....S .. A .Livraiso.n rapid
Leos, ALAr t 824 P- m 1E4; 1 ... W.... u pux. rix...-..... : mequotienneuient .r
T.. uts teb-m...g.. .. &.. .e S l::e:. ..: ::" a... nr s einte en -a
lltel: i::r-pae touted 1ed directions d.

Crl-g.stbal, le 4 ."a ., -" : De 9 Dc,, 1984 rth dotl.tdire vendu au tne prix en province Nous avons toujo
g &8Rue^nWtnuraft, t e, 3.4. te 17 Die., 1 ri84 r ... main les derniers mnodi
Ane, I 1$8- Due, 1984, e- 8 Dee. 1934 4 -- jglaeieres en acier a pa
i.. z le23uil,.. .`1.80tDeD--. 19"4 L IT T IA I P fl. lTjf -- 25.00 ei ideu,dea
e-.ca2& .2 Ja, 198, ie 7 JanL, .1985 'TRIi AItJ .ALL. UU II I avec a dtus-e, pai
s.,siunaendura, le. 8Jan., 1985, e 14 Jan., A1985 es g lacirei les plu:
: :.Anton, le.1 J., 1935, le 20 Jan,, 1935 Connaissez-vous ekactement cantles deux centI potite, et les plus cvnomiques
3, Guayaquil, le 22 Jan., 1935, le b8 Jan., 1985 la place que la L terie Natio- bouches ytrouvent Quotidlerr CREME GLACEE
aS .Crits bal, e 29 Jan., 1935,. e 3 Fav., 1935 nale d'Haiti oCcupe dans 1'& nement tn repas reconfortant SUtPELA
;SBuenawentura,te Fev., i93, .lell Fev., 1935 conomie national? et que ien des families voisi- U produit nouveau,
S. S A4^on, 1o 13 F`ev, 1435, le 18 Fev., 1935 Vous inmaginez-vous qu'elie ines pauvres y eivoient, dis- le e:d en ien aux rei
IS Guagaquit, ole19 F6v., 1935, e 25 Fv., 1936 eat n baon avane centre ctement, cherche pe de arque des Pays d'
S,. C.rist bal, o1 26 F~v., 1935, le 3 Mars, 1936 le chbmag. qui s'6tend de fa- nourriture? Ou (I'Amerique et off
;8suenawentura, IV 5 Mars 1986, le 11 Mars, 1934 6 on alarmante? Qu'une septime cantuie est public haitien par IU
:S. Aneon, ee 12 Mars 1936, 1e 17 Mars, 1935 Avezvous calcule que les entretenue aux Cayes? Glace de Port-au-Princ
&;S. Guayaquil, te 19 Mars 1935, le 25 Mars, 1935 Douze Mille Gourdes de son Avez-vuus pense aussi qu'el tez cette delicieuse cr&
8.S. Critobal, le26 Mars 1935, leSi Mars, 1935 ler Gros Lot representent le le Ie paie un Service de Publici- vuS serez convaincue.
prix d'un pignon sur rue? te, un Service de Reclame, un Faitvs une agriable s
PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE, Savez-vous que Deux Cents Service de Propagande au- se a vote famiaIe sn
Spires ou soutiens de famille tant d'entreprises haitienneu Lant de la tCrbmu Gla
JAS. H. C. VAN REED gagnent leur vie A vendre sea it a march desquelies elie perlativt> pour Je dess
Ri D, Billets? contribute? Tous en raffollent,
Sfl n A "n Que huit families du Per- Depouillez-vous de tout es- ENTREPOT


-. .' *wwrrv. WV *anufn


, --


CONSTRUCTION


SOLID, r


Pierre par pierre, 6toge par stage s'J1hve
sor e roc to solideo dific La Banquv
Royal* a mont6 ainasL, d'ann6o en ann6e.
So utobiit6 6;prouvre expliquq ta position
qu'e4t occupy pormf ks plus grande
instfutions bancaures du monde enter.


ROYALE


CU CANADA


- .. i.. Mi- n .- a. .- ..k.. .... -.. .

QUE PERSONNEL NE L'IGNORE

Avez vos ntenidu uie Ia Maison ANTON I. SABA & Co
st traieh fanclenne Maison KAWAS H ERMA NOS
o. 1724 Rue diu Magain de l'Etat, et que ANTON I. SA-
3lA & Co.. Pouccasion de Jeur installation & ce nouveau LO-
CAL volit mettre un PRIX INDISCUTABLE sur leur
8TOCK DE FINESSES leS plus rare et de provenance Eu-
ropfenn & Americaine.
S -iomn it. Jeurs prix sont au delay de touted discussions,
v lia suprriuvil` des articles et leur fraicheur, tel que:
Cripe de Chine imprim6e -- Parisette de soie im-
prme Crpe chiffon imprime Crepe de chbi
e une Cepe Bamboo Organdy gaffe
g. Iandy uni et imprime Pongee uni et imprime -
--- il i tulle Poplin Toile a Drap pur fil, nmi-fi et
Ceton Nappe couleur et blanc Damas6e pour
Matelas -- Drill filblane Drill coton asi-
Smi9 .- Bas de soie -Chaussettes de soe et fil --
-. afumerie Chapeaux, etc., etc., .........
---t Ouflez pas dachelter leti-su -earlisca pour lingerie
a ToileAh Drap hiselt.- : :
Oi h Oul! Peut4tre vows serez surprise si je vous dis
M ie beorkf vaj m mnriei! on outre je dois vous remer- j
'ie d-rneIvoi- appris la ou se trouve actuellement la mat-
T ATON. L SABA & Co; celai me fait e6conomiser en
nit evGt de fire trop de echerhes, surtout.que. jo suis-
V,,ec^j 6ialement pour un achat -de quelques articles te ::,
;.t 'naison, tells que couronne, tulle illusion de sole,. .
- fe, $oier s e, asset attres,, et pour on VIiance: Cai-
t d111 flur fil, chaussettes, chemises, etc.
h bhien ma Chere, n'oubliez pas .adresse::


ANTON L SABA &CO
anwient Maison Kazpas Hermanos
.1720R e- A uT& in. .e t tal


t:


Ssonnel dependent de son sort?
Qu'elle r6partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres suii
vantes: Creche de Port-au-
Prince, Dames de St-Frangois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ci6t6 Histoire et Geographie
d'Haiti. Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre .Siloeo>,
JArcmel, College N. D. du F.
,S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de I'Instruction Chre-
Lieunne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paxroissiales de la Cure de
Plauusnce, Fanfare Pfetit-Gona-
Ve.
Que six cantines scolaires
tonctionnent a Port-au-Prin-
, ce, tur son compte: qu'a ces


prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'eile constitute
une force et u.n prestige na-
tionaaL
Grace a tout cela, pourqu.;,
ne Jui accorde6.vous pas la
prelder e eur lI' 5.lAerie.s exo
Liqufes-Y Su Out jUe"iqule pas un de
4seC coupons ne zve vend hor>
dtfaiLi. Si'i so htiuite, ait
leunrs, au nmepris sysLena i'
quemeILt urganise. Notre or
gueil paltrictique noe nous con,
mande-t-ii pas de faikre te i e-
me geste eln la fav ,ur-
haitiens et sltrangers amiP,
ayvos utnic pen ve ULIu eua'
pour la Lolerie .atilionat
d'Haiti.

Moncey (GJURGUE,
Directeur.


Sij l~f *'< ..AyB|T~f-J -..<1UtU<..l'ii1 lllll lijlX *- "" "^ **'w.jdt'i' iM^ t'l aaw >~. -.^-^,4j.


Plae de la Faix


Rue Cow be et Rue du Magasin de I'Etal


ACHAT D"ECAILLES DE CARET.,
MANTS, PERLES ET PIERJRES PRE(
LES PIECES ARGENT ETOR, MON
TES NATIONALITIES, A DES PlUXX
AVAN'TAGEUX.


VIEIL,
C I El UI
NA .(
ADS


OR. DIA-
ED VU IIE1.
iDE TO>-
)LUM ENT


~~rs~~-gr- Yiq;C;4)%r~~P g~~23


i


c'esl la Iuif.tesseI ..ce d


. .. .. . . ................."
. .. . .. ... ..- ...- .

. ... ...........]



s . .


v dans
Port1

ir ent



; sites



iclures
'urope
vrt aut
sine 4
me, et
Irprti-
appov-
e& Su-
ert.,,.


FRIGORIFtQI" E
Nos chambres froides ost
6te r6cemment miss i point
et peuve4t recevoir n'imprvte
ruedle quantity de viande, de
poisons, de 1 P1 1u:m e s de
fruits, etc.
Le Public est cordialement
invite a visit-r notre ucine et
i inspector nw r: mxI es de
glacieres et re s-rhetiK-es
dans notrc salle d(I voute.
Consommer dor i. "I.c
c'est faire de lOecononlie,

DISTILLERIE
HAITIE.YE
S YL VIO MENTOR
Gd. Rue 2011, en facr dir
Philippe BLaudin.
Les liqueurs deo Mentor,
don't les dermieres marques
sont , ecssa}i-
nienne>, xNoix de Vanile>,
AM iIrabetle II St> Ilierre>,
~ tiennent Ie re ord (de a place.
Fabriquees avoc Ies planted
du pay~s, elles ont sup6riot6
qs 'oni uppr&ie -rien qu'en
les gouft:ant.
Eln vUnte dans toutes leo
g':ndes nimaLsons de la capi-
le etl d it la |rovine.
Distillcrie Hailiennt
Silto MJlIn/or,
(Gd. Ru" f20H/, cH uatc
de Philfppe Baudin.


Co a-CoSa


leures var ie s de c.aine


fvase terrntc

uxilleiirs te

....C'estce qi


Goutez
... .. C O.: .. (. ..
8 "Z


)ire


re uni issan


t Ils


rTOirs.

ui ailt son arome


et


LANE
BAN QUE


..." .. .. .
".^^:,."
:^": iE .: ^: ... '
.k ...


Comparez


-V -tL-- .-- -%ff .-M Ik


~"'~""~~"" ~~~ l~ls* 'I L IYIILI-IIIIII-~I~I- I*L 11I -_~I)_.JAl~.l;;1))1(1)~1~~11~.~1~) _III1III__


. . rS S


]
=


-. .... ... .. .. .. .


: :


j


. . . . ... .. ... ... ': : ... .
. . . . . . . . '.. .. '


... .. _


es




.'' '.'. :.* ... 1. ... .... M.. . . .. .... ,I
. : :... '.. .. : . ? .: .. . .. .. . ...~.. -.- .*.~. .-. .. . .. ........ .. .. .



...... d...notre U.rnique. nous a. 4 a de..... a. ...... 1 .. . .




dn6 a re deq no. e.. ...... ................ ...
pi er plu prt do second Pdrtn do Iot al 4luatlon d es obllgat l*n&s ptiblV
:rdYO .leetnus- n IN ::pen leu b s .ynmm sed :Cub .. A...... ...:I ...:W
partout la veille dii wateh, no eaine rencontre ne pourra &tre rbvtait auuni p$i$aidice subi fSlIER ET AUJ/OUJKIJWt
S........ ......... .. ...... ......... ..*....... .... ... ... .... ... .. ... ... ........ ...... . .. ..... ... ...... ............... ... ... ... ... ..... ... ..... : ... ......











: s connassent pas Chacun s enu cham-p l portent, los amerieains Collection hhttorique captitmnte it w rx
.d...mena come. .i put t poat age mure idant n rae expos ..
diffrent de se devouer pour quelle toes ceux qui suiventfe qnu'ls en oext subi ih iux, du IAIfR y Len dernitres t'Ifmpe d ratrn
:-: .CChl A la -fondation du- reneuveau fu sport ont vive- ?aa qu'lI habitat tin pays res I -Vlmpitnrice Enuinie et sa corn :
qu.:- l it. pas concouru, so men.t applaud, notammeznt ...... .d. e A Ialon dor. On N.apolon Ill (La eonqu'i e d.i pou"
mantra n6gligenit Cette equt- Comite:National des Srports peut lemw r^pandrw quo:d'a- 'AIN VILL ----- Louis II de Hvitre
pCpe merite: Ue pVofonide retou- pr~a la Cow: Supme,. le fA X *
c hg, .si lle venUt &tre .de force : DilanrAcadtmna p-pte dovert exSuptere en ..ne .ORKA UX -L.ort de 7Yau-FT
a figurer. ho-n.rablement en :--.e"":". : .lav..ir int .eure du H A.MP.ON !. ....n.i,=e=Reni====
:eatgorie superieure. C'eat la Aead6mia a demand Dia. donar, t..nonv ji :. .: .e d en... r,,e
in conseil salutaire que nous ne des Cayes de vouloir bien nonnaies Irahg&Yes. FruxcK-IRENTANO Ut mnonrcldr frantaae
donnons au devoud et actif renvoyer au 17 Mars la ren dlo di cel der -iJneann Wr
Capitaine, e june Emile centre au volleyball, AqR d S PAUL.- tks de La n t noW aw in
Pierre Louis. vait avoir lieu Dimanche pro- bhtail out $pri danR IQes r'- ( vN Vol Jours dr hi Marn r
Le ACCe clvel deux mour- chain aux -Cayes, cause do kions du Minnesota d5J e- u&e l E Tag o D .. --
:nees-revient a M. Doc Pas- Ja journey Lhersson. Disons proves par la sechereCSe, LVNP TIlE Len qrandn jru du tribunal arch
quiet, manag-er u Petit Ra- que beaucoup d'am.is s pro' ft dernier. L...... a...ret... du ......r
-cing et d(1 Club Sportif de, posent facco npager f Equi- fourrage fait eraindre des per i [ a prisoU a Uttwefuud :
Jeunes II n s avait assure pe Port-.au-IPrinenne au re- teS encore plus considArables ooe doli n li tre.
de ss deux victoires. En horn- teour dt sa visitau Club f le ete de 'hiver t .cn n
me avi. i le. a eue. Cor- .mnin Ca.en. le com i e-n.emient di pOnr A.LO -. o.ires F lhustiersi
pmetemps. ..O. L/a jo:rn: de Imui l...:


En Mhonmeur de
Monsieur L. Lhrisson

Ven-redi apres-midi notre
club femiinn. Academia, or-
ganise au Pare Chevallier,
une belle manifestation spor-
tive en l'honneur cle M. Lhe-
nisson, Membr e Protecteur de
cette Aw-beiation. Volley-
ball, tirs i 'are, courses et
sauts, Basket-balL Tennis,
tels solnt les principaux nu-
m6Iros du programme.
L'U. S. I H.. de son cote,
I' pa1 s oublie le Grand Apo6-
tLe do i'E::~-ei ement. Elle Ie
f&ter" avec Liat Dimnanche 24
!F:-vijer. La manifestation de
c -* .jciur v s. p1 nc'e sous la
Prudence ie Monsieur CIe-
ment Magloire. Membre Pro-
teeteur de I'U. S. S. H. et Ed.
Esteve, M'ifembire d'Honneur de
ITnion. -Deux grands Clubs
se preparent p)our la rencon-
re: P7ti t, Club Sportif Hai-
tien et Ulympique. ie Club
Sport if Louverture qui porte
-e nrne vocable que l'Etablis-
soeent nue dirige M. Lh&ris-
son, remettra une gerbe de
fleurs au Heios du jour.

Le Comitce Natiolud
des Sports

En sa seance tenue la se-
Maine dernibre, le Comite
National des Sports a envisa-
ge le possibilities de fair ve-
nir d'A'ngleterre un Manager
pour la preparation de nog
Equipe. Ixe Colonel Calixte,
Chef de in Garde et Membre
du C. N. S., ainsi que M. Hen-
*'v Iargc, Chef de Division au
iDepartu nent de Ilinstruction
IbJq 1qiue, ont promlis tout

])menf ot du rt dans 1
'Payvs. ;

Au Tennis Club

Belle apres-midi tportive
Dimnanche dernier. En det
parties de tennis chaleureu-
semront applaudies, nous vi-
mues voluer Ies vedettes du
tennis. Coroneos, Fritz Roy,
Daniel Hourtelou, Hirsch Jr.,
Widmaier, Vitzthum, Sylvio
Cator, Robert Nadal, Wa-
terschoot,' -R. Baussan, Rein-
bold, Moise; Deux .eharmana-.
te. "oueuses. les demoiselles


Mevs et Le BoSe firent uno
maIiique exhibition Elles
jou............. j rent avec free s:. ret-6,
maitrise et beaucoup de -grce
et d'adresOe.: Dan:le pavillon
qui vvient d'etre amenage, as&.
sistait a la reception que. fi
rlent les membres du Cercle,
Son Exc. Mr. le -Ministre
Amb : &icain, donateur deo a
SCope lunch, et on prit un vn d'hon


e e auveties


Jobl nor. Joli cadre. Assis-
tance jolie et choisie dans le
jardin de notre Doyen et de
Mme, Rodolphe Barrau pour
Sassister hi Pinauguration du
terrain de volley-ball des
. Bel example que
devraient suivre non eule-
ment nos 4Svres Magistrats,
mais tout Pere de famille,
soucieux dCu amens sana in
corpore sano& en notre Jeu-
nesse. Meilleurs vceux de suic-
ces auix racieuses Fauvet-
Stes.

Marc BONCY.


COMMUNIQUE

Par suite de maladie, Mon-
sieur Andre Louis qui offrait
a. I'Administration Commu-
nale fun des Chars des Reines
du Carnaval n'a pu en entre-
prendre la confection a temps.
Vu le peu de temps qui nous
spare des prochains jours
gras, il est douteux que ma.-
gre ses efforts et sa bonne vo-
Ionte, le ge6neeux commez-
cant arrive a s'acquitter de sa
promesse.
Cette malheureuse circovs-
* tance a oblige I'Administra-
tion Communale, a faire sur-
seoir jusqu'it present la dla
signation de la troisieme Rei-
ne du Carnaval.
Port-au-Prince, le 20 iF"
vrier 1935.
-.* ..... __ ', .* _

COMITE
D1U CINQ!ANTENVAIKRE

Mr. L. C. LHERISSON

,es Institutours et Institu-
trices, t( Professeurs, les
Colleges des AsLoeiaions et
les ancient ElIves do Mr. L.
C, Lherisson qui desirent
prendre part au Banquet qui
sera offer auJubilaire A -H6
tel de France, Ie Oimanche 24
Fievrier a midi precis, sont
prit de s'adyesser a M. Ctl-
menrit Pothe, Secretaire G0
neral du Comit&, Vendredi h
Midi au plus tard.
S Port-au-Prhce, te 19 P6-
vrierV9S5.


SCHImsN PERDU
Gr:nd eMhen policies. repon.
diant au nom de o.Pedro-,
perti* depuis la. nuit de d1i-
nanche. .
Bonne r4compense a qui le
ramnera A, M. Carl :Breuerr,
Coneulat m4ricain.:: ::
.........: .:: .:: ...::. .: .:: .:: .: .. . :: : ..


SKxx
POTTSVILLE..-. horn-
me qui allait eftr pris( om me
jur6 dans I'affaire dlu mwur-
tre commis a Kelayre- la veil-
le du jour des elections, a tLe
surprise offrant de iFargent 2
ses colleagues pour qu'ils ic-
quittassent. 1paccuse Ie politi-
eien Joseph Bruno. 1$ a &t6 ar-
re.t
^---'-
\i


CONFERENCE


1fHYGIENX


Mardi prochain, 26 fevrierl
tA 5 heures 15 de laprts-midi,
il y aura, a lamphitheAtre
d'anatomie de1'Ecule de MU-
decine, une Confdrence d'Hy-
giene, suivie d'une seance de
cinema 6ducatif,
Les instituteurs, les insti-
tutrices et le public en gn&6-
ral sont:specialement invife. ;
car dans ces reunions, il est
toujours quest ion, des grand:
problems de i'Educaticn et
de la Sante publique.
1 K JWliW W w _,, K ..e /-

EXPOSI TIOY DES PRIX

Dimanche prochain, 24 fe-
v vrier, d"s 10 heures du na-
tin, sera ouverte au public,
I'Exposition des prix offers a
l'occasion du carnival de cet-
te annee. Comme pour loe an-
netes- precedentes, )es magni-
fiques cadeaux seront presen-
'tes dans la grande Salle des
Maires de I'Hotel de Ville de
Port-au-Prince,
Comme on Ie volt par cos
r(6paratifs, on a dejh une jus-
te idee do ee queser'a not re
carnaval.


I


m ^ .ifffp ^ ^
= :' ::.' L *' : .. -,._. ; -.; ; .-* ......
.... *_
'r^- .L-'-."- r1!^^'^ 4t-*"41 -vss,1 .* .
tateines Aern tRnii ncr
tschinn fa ealMsr flalr


waift.es io


1 '4.


It
i




-. _- -. _-



;_hi):


.:.#
-i


La journey de Napoln. ......
IMA UROIN En Am rique
MORAND )- 'wu-York, le jour et la nuit
NOLHAC Louis X/V t Versailles
iiorir-Antoietlte 4 Versailles
PHA VI1EL lii/oire trair des trois morwlqueljair
L- ,e YIdelau de la Miduse
IPf'tI(ESS$ .IJLURA T La reine Chrismine de SUA
LAs errants de la gloirc e
RElBOU Madame du llarry
SLes dernif&ec amours du Marechal, Du A


,h(Eieu
SOREL .naImpar leen ltalie
TilHA RAI La fin d('s Iaosbontrg.


1* 'CC u u.4~x.


At
tWA


L'ordonnance par excellence
h suivre au coucher du soleil
Au coucher du oleil, aprcs une journ&t di'
travail assidu ou d'exercice violent, Pordon'-
aabce& la plua refraichissante egt un grand.
verre de White Htore Whisky h I'eau do i
soda frdppec. .:-
Le White Horse Whisky supprime la fadtgue
et ressuscite '&nergie ianguissamne. ts5 quake
4it6 rfparatriceC et a valour digestive sont'i
bien connues des sportsmen dans son pays
d'origitle aindi qu'k lVkranger.
.. .. .
.. .. .



ii:i


_-. .. ......
.. .. ..... .. ..
.. S k .; '; .: .. ... :. : ::. : ... ....
DtB LIT :.. : .
w. .:. :.'. .-----


AL


L . .. .. ... S.
tpiev ftarbflV ... U. *'jI..........

.. .. . . . .
. : ,:::": :. ... ". .............................. .... .. .. .. .-


rWBTW rT -^-- ^ LJ ir --^'-'^ ^ ^


I


~r+~rn


I1U* rrr r......


I


. :. .. far. ...


.:...:::.-..


I