<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02355
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 6, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02355

Full Text

AIR
-.5 .-... .0 .. ,
L._ ..._ .... .


..... 4 : .... .. 0



........ .... .



L i ...
.. . . . .. .. ... .. .. .. .. .... . . .


....... I t:; : 1M _W"* fl ._as'hr P"e. -r uy.W firw :ww e


IER 1935


MCA., A op .. t 4 :::/ .. ... ...--- ---- -- A I *1- ^ 'V-, *.--- "Al. F_


LA ESTION D JOUR


NOs FIGE 'ANAES
AUX ETATS"-UNIS


BOITE AUX LETTRE3


No, 13513



LA JEnNESSE
A L'ETUDE


-- t--


I u~r~...


Trois jours nous parent
ad 10 Fevrier, ou le people
evra se prononcer sur e RE-
ERENDUML. Lrs de son
pinement a la premiere Ma-
istrature de l'EtWt, Monsieur
t#.ini Vincent arait catego-
'quement ddelar que. son
wwernenent devait flre an
uvernemefnt de LiMration:
ionale. C'itat son ambi-
-n qu'il fut ainst quelific
rwfistoire.
Cette LibUration Comper.-
Sdeux Stadest: 1o. e e6dt
ilitaire; 2o. Ie c6tt economi-
t et financier, Le premier
int est acquis depuis le 15-
olt 1931 quand le dernier
frine des Etatl-Unis laisa
sol national.
Reste le cote economique et
uwnieer, p lus important
ut-ire, que I'autre, paree
la domhmiaton conomique
ur itre moins apparente,est
us effectirae, et pour moism
urfer les sensibilites, pe
pendant davantage sur rUn-
ipemanucc reeile d'Haiti.
xxx
A metire tfin a cette deuxi&
domination, le Prisident
? Jt M.puique,-n cfonsecr1
ide Pardeur de s-on patri
me, toutes sus forces, n'e
irpnant Oueun effort,
Mais tout celfa et venu se
iaer cntre l'opposiion sys-,
matique, que nous savon,
dent le plus grand tort est
revetir un carectre abso-
ment negatif. Les efforts
t President Vincent ne se '
Spas bornis a des paroles:
se sont coacretiss en des
jets utiles. On pouirai,l
mdoute ne pa tles trouver
its. Mais aors? 11 fauait,
les amitiorer, ou leur en
oser d'autres, meilleurs,
pour tout dire, agant at-
nt la perfection absolute, se-
iddologie bureaueratique
QUtlques attards du Pas-


'eat d'ailleurs ce que, dans
grand dicours pronone cle
Janvicr dernier au BHan-
Et de ('Alliance Dimoecrw
U, M. P. E. Flandin, 'ac-
i Premier Ministre de
tte, a excellemmenf t affiP-
dAa cette forme Rigaide
Suiest pro re :.
Vous avez pu egalement cMnsia -
que d putbliation dui Pro-
.A critiques s. snt 4levn .
M lnl' plains pas. De la discus.
Sjifit 1 ltumroe, a-t-on pour
utme de dire. Sa-n doute, maAi
stondition'dne disusn conms-
tiv : :- : ... i .... ..
f' nte Saurait A la fois dbnoncer
ravit du pnril dc-la crist, et Me
Ser la critique de. proijetZ- J
imabattt,t'Qun'u oppose AW s
t d'autr projects. Rien de
Q (u'on seo borne & les riti-
rwn de pi.,! Cest upn jeu fa-
de regagne"r li bataille de Wa-
,'n alignant den allumette"
L tab du Caf6 du Commerce:
des eh6meur soa dd&eaprent
thfants souffrent de rester
Imentis. :. -
Itre cux qui, au risue de se
pru, (euent agir, et Ceux qu,
des e tromnper, prlfrenat, t
Itk Pays choisaina
F*


I On ne saurait mieux dire.
Et nous offrons es fortes pa-
roles & la meditation de tous
ceux que tnaveuglent point
des interfts aetuels ou l'es-
poirld'ambitions futures, pour
le triomphe desquels its sont
hantis du disir de fire ehee
a tout, me eee qui peut a-
mIl orer la situation de ce
Pauvre peupk qui en a assez
Sde fire le jeu des priviligide
de la Fortune.

xxy

C'est dohe pour sortir de la
situation ainsi creee par Ile
heurt d'une vilontt construe-
i tie, centre des attituderkn.w
Sgtives Que s'imposuit Ie RE-
FER'ENDUMJ.
Nous ne reviendrons plus
sur le earaetire de cetle Con-
sultation Nationale la
question ayant iti dji4 suf.
fisamment elucidde, si bien
qu'd cette here, le plus me-
deste citMoen en comprend le
senl et la portie, qu'essaient
encore de diseuter desespere-
menrit des eternels ergoteurs.
It ya pourtant un point sur
lequel ilStied de arriter un
ita. Les : ritqueurs im-
pinitents ont invoque dars un
recent A ppel l' ignorance du
Peuple, pour Ie delarer inca-
pable d'avoir une opinion sur
la Question pose dans le RE-
FERENDUM.
Ce pauvre vieuix reproche
a eit dejit faith a d'autres peu.
pies, voire au grand people
amtricain. Mais dans son ou-
vrage classique: .La Republi-
que Am6ricaine>, James Bry-
ce a victorieusemeni r6pondu
& cette objection. Ecodez-le :
tLes Ambricains ss rabattcnt 'iur
Ie vote popuiaire direct, qu'i!s con-
siderent come Ie meilleur moyen
A leur portie dans les circonstances
actuelles et dadns un monde comme
te nbtre, Is dissent, Ir s juwtement,
que la masse dupeup'e e.4 gale en
inteligence et en hoennete h la mt-
yenne des Igislateurs, et qu'elfe i
est expojte h moins de tentations. n


Voilh done la rponse fUaite
a Obligation specieuse don't
it eat plwu haul question.
Et d'ailleurs, quand en Oc-
Stobre 1930, les Grands Leaders
d u iour demalndrent au peu-
|pe, 4 la mase aujourd'hui
dicare trop ignorantc, mime
pour demander du travail -
de voter pour eux, its ne Ve -
timaient pw, cettei masse du
peupte, inWapable de compren-
dre les Grands Programmes.
tlectoraux qu'ils lui soumet-


WASHINGTON. Dans laI
I:f6publique d'Haiti on donne
line impulsion considerable :i
la culture d a 1 fitune banatne
suivant les informations que
vient de recevoir tfB ministry
du commerce des -tafts-Unis
d'apres lesquelles i apparait
au course de lIatine fiseale
1933-.4 que la production 6-
tait de:; 272,820 r gimes au
lieu de 33A014 1Fanie prtc6-
dente et de 26,453 ei 1931-32 et
A peine de 2,130 e4 1930-31.
Pour complete ettte aug-
mentation, le gotivenement a
engage en 1933 unlingenieur
agronome qui a eu f fire une
etude minutieuse d(v la ques-
tion de cette culture..
Le sy-stime comztercial de
ce produit est toujourrs primi-
tif. 11 n'y a pas de camps de
bananes comme dabs le- au-
tres pays.mais los ndtifs plan-
tent une certain quantity au-
tour de leurs cases et vendent
le fruit aux trafiquants qui le
vendent aux compag'nies d'ex-
portations. Mais on a faith voir
aux habitants les convenan-
ces d'une augmentation de
leurs plantations et une des
companies a lance des ex-
perts dans le.pay afm-d'en-
yeigner les methodeg moder-
nes de plantation, d(e culture
et de coupe.
Le gouvernement haitieen
vient de mettre A la disposi-
tion de son ministry de Pa-
griculture une certain som-
me d'argent destinee "a Ia pro-
duction et i a distribution de
..plants et a d'pense )irs do 80
'nille dollars pour P'irrigaw ion
le la valide de I'Artikbonito,
,avail q i, t.mIinie, rendrU
eultivTljes 2,400 hectares ude
terre qui pourn'ti setvir i &a Ia
plantation de lIa ianane et du
coton.


LES PROCHAINS
1IEETJINGS


L'abondance des matib'es
nrus- in mp & c h e d'annoncer'
P'heure et los lieux des nom-
br)Peux ineetings qui nous sonL
signal s.
Mais cepOndant, nous espe-
ron qut Ie le public qui s'y int-
ress. d'une fta;on gen6rai,
saura toujou.rs o Li eost invi-
te a aler entendre e1s ora-
teur.- expliquant ia l ee..-ite
du Referendum et les avanta-
ges que le Pays va certaine-
ment en tirer.


o-- p
. I .r
Aotre pro


. e. -- ..y
chain feuileton


Au
Directeur du Journal
(Le Nouvelliste,


Mr. le Directeul',


Nous nv)oi\s lu dan(.s ; Nouveliste, dOe saam i, 2 FII
vrier en course, on entrtelfilet
ayant pour but de connaitre 1
Doyen des Pm'ofesseurs mili-
tant dans la Ville de Port-au-
Prince.
Cependant, nous aurions
voulu bien etre renseign6 sur
Pobjet de cette information.
aux fins de savoir ce qui est
reserve a ce Professeur-l,. a-
vant de le designer.
Sincerement v6tre.


Un Abon-wn.


xx ..--.


N.D.L.R. .. Le Professeur
qui a sans doute ecrit cette
lettre peut etre tranquille; il
pout prodlItiire ses etats dce se,-
vice, on ne le mangeria pas.
(Cest plutot, a l'occasion du
jubile d'un autre grand p6da-
gogue, M. L. C. Lh 'isson, et
pour rendre ho{nmmage au Do-
yen du Corps Enseignant do
Port-au-Prince, que nouns vou-
drions te connaitre.
A quelles tribulations 'Enii
seignenment nest-il pas en but-
te en Htaiti, pour que le.s pro'
fesseurs soient devenus si
sotip:onneux, et dcrig'nont des
pierres quand on voudrait
leur offrir des fleurs!


LE Dr. CATTS PRESSOIR


PROFESS RR,


D)1 PHILO.OPvHtI


L'on soe irjouit dtans tLous let
ceeles d'a pprend. que M. lI
Doctteur Pressoir, 'Profogseu v
de Philo)ophie au lycee Na.
tional. continue, ceont 'aiK.- -
mentit a Certaines i'umersi's, 8
oceuper la mnmtne chaise ()f piar
sa grande conmpptenee i1 a sT-
s'attirer le respect et f 'admiyj
ration de tous o.- elbves.
Nous lui renouvolon.-' ,
comlpliments Jes mieileur's,
. 4 .$ t } "i T /g

WIHURE (1 CARNA VAL
DIMANCHE PROCHAIN

Le Carnaval s'annonce trti
brillant, Cette anne.I La joic-
dieliranto des masques, durari
la joumrnte de dimanche der
nier, en est la plus sitre indi-
cation.
Natuveilement. dimanche
St W '-


tfaot, et lee miets do lt s d Iproe a an,ai a u teren-
prestnieu es personnaihMs, UN ROM10A r ARLES di. i y n amxa pas dan.u
Ehbien! cest encore a :. -. f .AN! PIWSSOR le's rues, pendant touto 1 a
peu equenousallo deman-. journee, mais, tr;s probabIt
der de voter fe 10 Fvrier,: Avant is fin du mois, nous ment un avis de Ia Police indi
non pub dana les inrdrets de commencerbns la publication quera Pheure a laquelie c_
quelg,,lm, ma# plutft das oen fouilleton d'un roman du bon people, aptr les opira-
idit de la Patre la verve dlu june chroni- ion1, devra se' livrer a tQ2
queur .::bats e.aravalesques agre-
-"9-- t'r ". -h -, -^ Le titre? La verieuse pms:ment6s de lajoie d'fien-our-
saMore du Pomari l: d:ie devoir patriotique bier
S1rop Day Vertueuse? Hum! Nouis on rempli.
contre la grippe doutons. dautant plus que cc
I. livre gai, a 6t6 -m:---,---!. ---- machine a e rire de Carlito, ;... :... ..... :.. :;.:.:....
Rubes le Rhum quoiqae signed de Charles Per- Lire tke p..e ta tWe tes Ihi
Alix toyo/ nazud ressoir, .i .: re de q: Librairie Nouve! t,


I


Une belle auvre! Plus de
cent vingt jeunetm gens reru-
t6s pearmi les neilleurs 61&4
rent (ldes chl,'its hurnanital-
es do nos grandth (Uit L^
ments e so stj rtnlis drinmm-
che dernier au local lu Ctcntre
d 'Etudes Universitaires et
out decide de lover la rmarche
ver Lne culture purement
haitienne, dte travailler dans
1eurs petite sphbrem d action
au relevemont de Jeur P:.trie,
de career une forte solldarit6
interseolaire et de, ainsi mon-
ter la gar&d, autour d(o i'idd6a,
qu'ils veulent, tout en te pro-
pageant main tenir tlou(jur
vivant.
M. Mes iin Gahbi tL. prof?-
sour de elles lettres dant
i'Enseignement secondaire,
est le promoter dc cettte
(euvre interessante. La Man
ce inaugtrale a tteh presid&
par M. Sarmlul Devieux. Le
comite provisoire ilu par ac-
clamation est compos6 come
suit: Auguste lk'niz6. prA i-
dent; Jean Bourand, ser&tai-
re, Lucien rJe:,n[i v, -if+ rier;i"
Max Duviviwr, JiAn llinnm,
Martial Day. con sti.1 e
Nous ftomons des ~: ux de
tongue durbe et de fIructvou,
hesogne pour cette belle eIite
de notre jeunesse estudianti-
ne et son ceuvre qui mvri
tant d'encouragement


TROCADERO


Samedi soir la direction du
Trocadero pvrsentera :/ W .
mablhes clients, en phrfimre
d( gala:
Simo Da(niron et son orches-
tre,
,iw orchlestre fuAdni"l:i-. uf
,uie h) musici !. i :r!i-
rcnt au j'blic de i a mulue
rubaine, argent iia I- mri-
caine.
Reservez v, tables.
;Entreo gUniraP: 5)tw cni-

Dimanche, t uart i dIt P hr'?-
res, giand th t-dansaut ;v-ev
Forohestroe )Daniron,.
Enftre deyux gourde,'
La direction du T'roIcade' o
rappelle a soes clients quc 1'or-
chemstre Simo LDI)aniron. jo*te-
ra eutliement pendant 1i stmai-
nes, tous os joudis, -. sa dis 't.
di nalchles.

UINCROYABLE..


disent les unr et les autre4.
Une motoeyelette qui route
horizontalement -- CONTRE
UN MUR vertical -- sp.-
due littralement su lIe video
S.-.---T .l.icehPeiv k:.r lt, e-
re?


On le verra pourtant DI-
MANCHE au Chamn do
Mars, AS HANDLEA Y h1
c h am p o n notrcyclistt dun
monde, qui: arrive tout droft
de Fexpositioln uhiverzelle de
Chicago, vous o prouvera mn
course d'un spectacle tomOre-
nant des tour mericiax
quil vous front dryesr 1004
chereux sur la tete.
A. Dimanche, alu Chiip '
Mars, alle, voir Ile MUR D .
LA MORT.


.1

;'
'; ,


..~.~--- --


- -.w". 0- -h-


'^ i


,c. ~A


4


It




"v h : !h!L ::!l!!q ,hT': :: 'i!:~ i :!L ". : !. !'!'q:x"A : : ' .. : .


: .: ^ s < .. *. i ^:s ^:T : ,: .....\ .. ..
:. ..; :;.. .' .. :\.^l '' o ^ ^ -
i :" .:" :. ^ u ': : : t e:. : :': : :.
: :: '. .* r.

Itnonvel Ernpiredu dan
cho~huoa Nat olr
mo1adale ham Aair Pou
Vt, le symboic die tat manid
oe eriatre : 1 Ma in ....es J.---

ponais on gouverne ,il atellE
meat? Sei sujets o443wl woo
ha tie Iui on ne doittil won tr6
Autant tie ques :ons vivemen
debattues darts les jou maui
des~ diverse nation;.


Sc et organisnem .
It Courernemnent.


La premiere period de.rea-
justement violent et de ri-
construction, eommencee en
septembre 1931. est i present
Terminee et la Mandehou-
rie pjut dejie proceder a un
premier inventaire. Le pays a
mnu vo.w mn couvernemrnent a
leuvre, il a une nouvelle mon-
nale. de nouvelile- line; de
chemin 4e teo, de nouvelles
lois. etc. I
Le uvernement du Mand-
choukoneu est dhsormais orga-
nise et diXvis en trois see-




cnei priv- repr isente le
courair executif couronnant
tout '6de le administratif.
Qua.ue con s(,Cl lui sont direc-
trce. n u-Y, e.t : le Conseil
u'eita. le CoWmil legislatif.
]e Contere fenral et le Con-
eil dK 1"e .-c Pu b as, sur
iechcfe cozstitui onneie, on
troin'e les nministiere Du pre
nmief nunistre ui renresente
1EmLC c%:- Pou-Yi jusqu'au
nY-indr e inemire cu Cabinet,
tons Vs di-nhaires sont des
Chinois ou des Mandchous. La
QIupaIt p rmni eux sont des
savants nu des hommes poli-
tiques de l'ancien regime, con
nus de la population civil.


Le role des Japonais.


Mais le pouvoir reel est de-
tenu non p;s par ces Chinois,
mais par un eComit6 general
de aTffaires>. Cet organism,
que la charge constitutionnel-
le place officiellement au-des-
so s du Conseil d'Etat, est
compose ipresqu exclusive-
ment (Ic J!i ,poai,- et 'et lui
sui exc l1 pouvoir verita-
lIle Se at tr-but.OlMs sont noml
breuse-C. i- public les lois, il
6tabli ia h;'a Pne des salaires,
i nomme.-et revoque les fone-
tionnuifes et eofleiIlerS d'E-
tat, m1'ne lor(sque ce sont des
conseillers ibgislatifs (il n'y
a pas de( suffrage universe au
Mandeoukouo). II gere ega-
leni t bs finances de l'Etat
et ii conclut tous les contracts
au Iom de ce! uici, ce tui re-
pjesente parfois des &ommes
con iderables. Ainsi, ren
qu':i tu's du n printermps
1935, es travaux entrepris a
Hsinhing, eapitale du Mand-
choukoo, u::t. port sur 9 mil-
l ions te dollars (environ 135
millions de fr.) Ce comite
S: tout-puissant coopere> aveeC
I::A : IAtnbassade .du Japon;: et
S: -'blions pas qne.liaambasam
.- i-:- '.-d :r Japon &'Hsinking eat
':...i .. : neral du .service actif.
r::: re..conomique de
IC::.. tiio urie avait depus
C : meme (Ju celle
:. : .ne, un caractkre:net-
-::: .. ...sJ. "r..- -, :aponais
: :: : '":--.. : ..i : se:-substituer
: : .:eieurs dela guerre
r .,. pcndre en mansm le on-
C -onoBntique du pays.
::::. I" t vident : -- ceette is-
:"::i:-: itie .clniJiipinehimntse
l :..e .u Jiipon Lea chemina


aote d Is fna t4
-**"::::: :::::; "^ ^ ..
eda dcIa


. .. .. .. .. ...... ...: ... .. ... ........: :. ... ... : .. .' ....
he 'Pnefurdede -::







7 5. :meatt vdiller de :qans. :e': Jplan
co : nia .: o fficieI~e dties




-:::dolt voillor it:. c:qe quo c-plan..
Sdu: developpement econonu- i
..que du Mandehoukouo soit
rialis5 honnetement.


- Poitique Ceonomique.


I


i


Le Japrn eherche 4 amnlio- i
rer les conditions de vie des
masses populaires, afin que
leur puissance d'achat augt.
mente, ce don't le commerce
et I'industrie japonais ne man
queront pas de profiter. Ainsi,
le Japon est interesse au bien- i
&tre Peonomique du Mand-
choukouo.
Mais est-ce, du point de vue
chinois, une justification sub |
fisante de P'occupation de la
Mandchourie? Et le people
est-il content?
Jadis, le percepteur encai.-
sait Ie plus possible et rever-
sait le moins possible a FE-
tat. A present, les impets sent
tixes par la loi, et les pereep- I
teurs doivent rendre compete
de chaque sou pertu. En ou-
tre, il n'y a plus en circula-
tion de different types de
monnaie, il n'y a qu'une devi-
se oflicielle et unique.
Les paysans apprennent A
planter non seulement le soja
qui n- saurait e&re vendu en
quantites suffisantes, mais
aussi le coton et d'autres gral-
nes. Du betail de race est iin-
porte de I'&tranger. dans le
Sbut de creer des centres d'&-
levage au Mandchoukouo.
Des lignes de chemin de fer
'sont en construction qui re-
lieront la Mandehourie a la
Mongolie, a la Siberie et a la
Coree. Ainsi, le Mandchou-
kouo aura un ae s a la mer.
Une ligne particulitrement
difficile a tracer doit penxtrer
dans la region montagneuse
du Jehol. Les paysans mand-
chous ne s'opposent pas a tou-
, teos ees innovations qui leur
seront profitable, d'autant
plus que jusqu'iei, ils souf-
fraient d'exactions sans rien
obtenir en Schange.


Diliculiut de l'tmigration
japonamie.
II n'y a eu qu' une tentative
Squi a meconteni leos Mandt-
ehou:s au point dte provoquer
une tevolte d'environ 5(,0(00)
p)aysars: on avait essay d(ins
Stalled au Mandchoukouo 1
Million de familesiaponai-
se;. On eut pu so procurer fa-
' clement des terres vacantes.
SMais on eut tort d do nombreuses expulsions le
long de la higne du chemin de
fer, Pluseurs .... eentaines de
soldats nippons et quelques
officers, don't un colonel, fu-
rent tuhs par les:Insurgds. La
repression fut. sanglafite, et
cette rgionriteheet .fertile..
nourit depuis une haine ter-
rible centre les intrus.
S::Le: asses moyennes et su-
perieMe$ doe Mandehourie
sont en opposition avec le nof
veau regime, ainsi que les in-
: :tellectuels, les politiciens (an-
ciennement bandits) et les
commerqants.t
Le nombre des ecoles pri-
maires a augment sous le
:nouveau gouvernement, mas:
hks, etudes dans les : hautes;
Ecoles sent considertes, ptr


A : : : : .y : i !?. !l:^: .-.: "^
T .. ..\ ...... .. ..
.. ... .. ^ ^ g


:". ...: ... /.'.: ',.... ... i ... : ... : .. '. ...... J /
it . : .: :: :: ? !' i y
'* .- '* .- .' **;- *- :. .:; .

:... ... ...... ... ... ...... ......... '...' .. -.. .. .. ,


La marque "I ODINW s
=== ========== === == -:.::.::
. . .


I i i


::: w ^ ^ r ~ wfi~ .- --::r. .... .. ..... x .2. .
. ,
.. .l .. J : .- . .. :.


4 Detni vote jpronre Comptable en oavran w
00mp14 de behque t Ia Baique Nationak &h
SRe4pubiique d'Haia
" 1 -7 ". .. .. .


&MESSE DE REQUIEM A
ST. LOUIS DE TURGEA U


EN LVHONNEUR DU
REVEREND PERE

SCHNEIDER,


I


!
4.


LE 8 FEVRIER COURANTf

Le Vendredi 8 ivrier cou-
rtnt a six heures et demie du
mntin, a la chapelle de Saint
L-uis de Turga. 11 2ea
chants i la mnmoir m. RI e-
rcud Pere Schneider, ancien
aumonier die iL C C'- -
grand mesFe so r
quiem, a laqjuelle ies .
res, les amis et adm81T .I0
tdu Grand Defunu ;nt > ,. t ,-
lement invites,.
Cette manifestation orga-
nis e par un group de fideles
de St. Ttuis, (apres qu'unec
autre group a deja pris l'ini-
tiative d'un Trentain g.rego-
rien pour la delivraiem de
I'&me de Iantien chaplain ,
est un pieux humnuage dt re-
connaissance des Ouailies de
St. Louis de Turgeau A celui
qui fut, si longteinmp, leur
| Psteur devotee.
L ia present tient lieu d'in-
vitation.
g~~mi^fc, fl---BM- ^>fa^


- les autorits japonalais., con-
me treIs ndsirabh-s. -
j Les politicians de I'anei:n
A regime qui n'ont pa. )u fuin
se soont joints au no I(eau go -
j vernement tout en le maudis-
sant dans leur for intenrieur,
LLeos richS marciiandls chi
nois se sont en nmajrite re-
fugise a P5kin et ne soncgnt,
pasa .r ptpointdre favorableene
aux avances des Japonais.
Les Japonais eombattent a-
vee energies le handitisme,
LMrs de I'invasion nit)pponUe
etde la dubandade des armnees
chinoises, on estimait
3Q.000( te nombre des bandits
infestant le pays. A present,
les Japonais declarent qu'il
n'en reste que 60.0P0, mais on
cr-oit uge Tuir nombre est...an
reality, plus eleve. Cependant,-
peu a peu, le bandit.me de-
viendra moins lucratif et plus
Sdangereux. II disparaitra
Done, Au~sid, nest-ee pas la
question du bandit isme qui
Sintfrease le plus ales Japinmais.
Ce qu'ila voulent avant: tout,
c'est gagner leos sympathies
des paysans pour s'installer
-definitivement et stirement en
: Mandehourie. :: : :

M" York T.nw;....


Of. 4g* C ji a


Fabrication de g lace de
meilleure quality.
Livraison rapide effectuee
uotidiennementr par nos ca-
ni10ons p)eints en blanc dans
touted les directions de I or-
au-Prince et de Petion-V ille.

GLACIERS
Nous avons toujours en
main les derniers modes de
gaciCeves en ace"r t partir de
$ 25.00 et au-desSus. venbdaie-
avec facilites de paiemenit.
< Ct les plus economiques.,>


CRELME GLACEE
aSUPERLA TIVEL>
Un produit nouveau, qui ne
le ced&eI en rien aux meilleunres
marques des Pays d'Europe
ou d'Amerique est oier t au
public haltien par PUsine a
Solace de Port-au-Prince. Goui-
tez cette delicieuse cremnie, et
N ous serez conva incus,
Faites uine uagrable surpri-
se z vote fIamille en app(f-
tant dle la C(reme Glactr Su-
perlatiuen pour le dessert......
STous en ratfllent.


EN TREPOT
FRIGORHIFIQUE
No; Tarnbi'o froides ont
le veeCicnfeft mises h point
et p)OUv \nt r1ievo.Y n'ir nIportof
quelle quanhtitO d viande. d.
poisson.-. df' 1 e ^' umesc (ie
,-uits, etc.
Le Puhbic est cordialement
invite k visitor notre usmine et
a inmspeetoer nos modules de
glacin es et do sorbetibres
dan s not re aile de v t.
Ctfonani r de 1a e i ae.
e est faire de leconomie.


AV IS (COMMfERC- IAL


Le public en general et le
! eommerco en partielier sont

mereu If. Sit era et Aboudi &
SCo., de cette place.. o sent
e frinfonu" n uine seul sou
Sh raiP on solale: .. ..i...
.: II. Sihera & C(o. :. :
*.t quh partir do cette date,
a: nouvelle : reason social
prend la suite des affaire-:de:s
maison.s f. Silvera & AbuOdi
& tCo.
Port-au-! rine, le 19.Jan.,
: vier : : : : : :-: : : :-:H -S H : : i'
I. O-UH. SILVH A A.1
i1;D : o


Ifrettewr M r e
***+ ^ ~ ~-,. f :. .*** -' ... ^^
........ : r..: .: ti;..
.... '. .... ..*...". "^- ..*J'


t'rMet de4 Etude%.
AdmiNr. tateur d :-(::
: : : ":: :: '.::.= .:if : :::^


'^~ '~~~ "t..''?j
:: .. .: : : ":..:::::^:^:e/.


Lt Galltge Simt
ond6 on Janvier I
../r/- .* f ~ .^* ^ ^ *~ .fl... ....... ...... .;... ... -
renu |iang # i:uc :it i a
do ftaceataurkat, eh)
remrnarqaahe id Ion
es diffieuIlt& -de: t:f
qne eonfronte a
I'Enseignemeuit Pdiv
ces sont dtis an *1
ta}ylissement ti i/
tence des p.rotfesse-ur .
Dans les diff~reut
la preparation des l:
t'objet d'un soin::n
Aussi les resultat s
is de plus en plus
sants et les parents.
quia Leuoos jartitculibrej
res, de Swnces et
gu viveutes. ".."
I Cours speciaux d..e
Dhetylographie et deg(
tabili e....
Les inscription.s :
vent tous les jourt o("
Pour tous autres rem
ments. s'adresser aii
Simon Bolivar, T' AX


? ;r>e, dt
-" f 4 / S tI.......
opni^ ^^ te'i^re

SerriNr 0eaflet

AVIS MEDICAL
Cnique du Dr, Louis I.
Aacienne nmauson F. .tv
(.Iuedes CaserJ
Consultations:
2 l b Ms. VI
( t| tO1-..':_^'::.^


Machines a ealeuer I
Ruba s, paper e --'-.
bFaite og achate ces
G.


- r -':
POMMADE 2
GrattelIe, D6nmang
Eczema, Tahe.
Phie. St..Fral
Dr. V. MATlTlT
Gd'Rue PI.ayaP
<<~~ T~r?>H -~H -. :,.^.-...:. ::':::~
M1 lSDE MOIS L2WI
AMES PA MRS
MESS
Avant d'aller nillew
vos ehausidar
une visit sta1
A la Cordonuer

GrandRut N ::NA ..
EYPPOLITWE JZ
Propridtair&






agence oxclusivt PSH
: |.:m:- : n..c. iret..- t s:' :.W
i. :': N !y..N. .. -s. ::
:| : : *+.im mi t.I :::
: : : i^ l ,a : e :
'.' .:t sai .on e m c **
::|: :| : a^is ^ :
d sans coprUyttl
:t : :. w n (ts- n:::
:.:.a i 4: -:. :;
ututMftsls! tcritP Ot
M i : Mhtr[.er :i
Xa!".;:mn C ,:.i-abaz ;.


gGhe d




&r Y#~YT~Kt~ ~.A~AyZ>~.4
>. *.~\ *x*
'. ,Yccc~.


ray r mPrmrws mA+'M l .


Botte. PoLaftUe 4oI A*nwpnwm
SQOTIDISN FONfP EN. IB
par
HENRI CHAUVIE 7& C UERAQI
D. D ireet *

^T ':'jM4ftctt ESINOft
Adn '" d nsEtra wr :



ent de paritr:.
LE DOCUMEA'T No.


S;pi-3ons, sur l'Admi- on Gneerale des Postes, les I ,n-lemnen et avoir des os droits.r
straining Pontificale, par Rv.. Peres du Seminaire, les forts t des deIts saines sans un
e e .e- La Cour Romaine,. Fr.res de Pinstruction Chr6- i rve abondante do chaux tc do
av st dignitaires, ses sol-. tietnne, les Membres de la Vitamines A et 1), Ttes ,s fern-
,.; mes te, lOuS 4- Presse, et tous les autres amiS nm ceintc-sa t-, 1, mwrie qui ai -
ji feenii me ces.grandio- qui leur ont donni des preu- hinint leir entfnt devraint prim-
t njetuee c ermo- .ves de sympathie a l'occasrion dre- de EmuVE ion Scott d'huiw) de
Cit Iyccasion des Annees de la mort de leur regrettee fti& e mor0,10 parce q u' doit
Sain. t... E t Ies pelerinages! Mme Vve. Ji nec Dorsinville, fournir .hhaux it !'enant i an
la jeunesse du monde entier, ne Merce6ds Leon, rnime temps en comseiver une
flux enorme, venant bat-tre enlevee a leur affection ]e 25 quantity sufflsante pmur lproter.
devotieusement la basilique janvier 193Th. -e p .. s p dent-...c"ret4- '-
de Sa Iint- @ u..eetr- Cl IAtlimnt toniqltbopniu dain le
e architecture nouvelle, ces 1935. u de enter assure la pm(nd pro-
Siblitheques, ces colleges, cet .. te n pour 1s dents des m-rrnv ,,
observatoire, ce post de T, A LOUER : a: : pr-m-: dg dnts sainies 't
F qu'a fCit edifier PTxBXI,: Entreo du. Bos Veria : ::: drits e fortsput rerant,
essentiellement le Pape du: Grandes clambinr ave :euiO i X:A.re.-vei ie vous acheotez
.gr ... et le Prinee do l.a net de toilett, meinublees oi:. a vbritablc EmmukioM.Sott, VeiIez-
x, juL a condamne les ex, oM, grant! h alcon; Invi.n- xtno chdule paquet patm- fa .
es uti racism et travaille d rent pour 2 ou 8 .Umis. Un, 'marqW defIGbWiq un :
POur le 'approcheinent Uni- Prix raisonnable.. m. vec an po okn r dos,
vesel- Petite Chambre noi. meu_ *. 0..,- i 1efUit est nourri au
I DI) ma no vexu e pas uin blee, 4 dol]]ars au moios. i t.run, me6angor &E4rsI(t, a .un
Ut! .ou rage ; on te le ; A VENDRE. ::,-... ... *.
peut pa, 11 faut l'avoir lu, .Que......u m ub. ...les o .
e:n avoir aim6 la bonne'foi et pour machine Chevrolet. .. v..


Haitiaina


S ..
.


LA FIRE 4UI S'EST SPECIALISEE DANS LES
PODUITS DFi LAITERIE ET t RIMERIE DE L'EN
FANCE A LAVIEILLESSE,MALADE" OU VALIDE,
L'HOMME A TOUJOURS DONE SA PREDILECTION
A VLALIMENT COMPLETE QUEST LE LAIT NATJU-
SRELLE. LES PROGRESS DE LA TECHNIQUE MO
DERNE REALISES DANS L'IN.DUTRIE DE LA LAI.
TERIE PAR LA STERILIZATION PERMETTENT bLE
2 TRANSPORT DU LAIT DE LA it'ERME A L'ISINE ET
DE L'USINE JUSQU'AU DELA. DES MELR, DANS
I ES~ M i~~-rrr~~' ~i O&tVW? f0 ~ Tw


vendredi
ate de Nagy dans
LES FUGITIIFS


etta Goudal dans
SOUS LE SOLEIL MAROCAIN
c Joseph Schildkraut.
Entree 0.50

7 :-. .













Voici un pneu qui se pusse de presentation en tnus pas.,
Les grosses sculptures maSSvie's ct saitldnie dx sap band
e roulement, tenant fereenla route, sont de symbo-
en de &ecurit deputi h's dehbus de i'aud/mobih.
Mome au ours des annresp d'adc'r si/ie qui rienn'nt de
'ecouler, stS vents teon dtpw r''litis d tout autire pnu,
uelqu'en fult e prix.


L J L J VI 1'4 IVI.*iL k k4-' NIt) I 'IVAI L k "Ak1UiilU ; I, i jIA t .
n Le Pap ondeCotemporn CONSERVATION QU'AU MOMENT DE LA TRAITE.
daUnde CtVEZ ADVANTAGE LE L.IT ESBENSEN. LA K
Pa JbsepW A. GEORGES MARQUE QUI A TOUJOURS DONE SATISFACTION,
0a. .. SOUS_.SES.TROIS FORMES .: .
.. :'. C :ONDENSE, SUCRE ICHE EN.CREME
EVAPORE NON-SUCRE RICHE EN CREME av
'" -n a- EN POUDRE -NON-SUCRE RICHE EN CREME r
dih. c ertes Line admira,
I e 'bussite! Satisfaireacu,- .- .. .
Sripsit.e t, lecteur.et rester EN VENTE DANS TOUTES LES EPICERIES DE LA
dans le vrai, affirmer et prou-, CAPITALE ET DE LA PROVINCE.
ver I'intense actualit4 de PiE--
glise, montrer le ,puissant ..: ----. .---- -- ... ..
essor du .Catholicisme sous LE COLLEGE MODERNE
l'impulsion..d-'un Pape nova-, ExternaH-Interi Dircteur : Ernrmt Alcindor
teur, qui a su perpetuer l'en-i Avenue John Brocn Licencie en Droll
seignement du passe sans me- Pwne : 2087 Avocat.
co(nnaitre les lourdes n6eessi-
t6s prsentes, peindrecero- Est l'Ecole Secondaire ideale dcenseignement classique
digieux foyer de vie pirituel- o vous devez envoyer vos enfant,- si vous voulez leur don-
e qu est la Rome atiane, ner une instruction solide-et efficinte avec tous les avan-
telle est la tache difficile que tages voulus.
Iles diteurs du Documnn Les. petites classes sont O t de sulns minutifux de la
\ont. propee a" M. Jo.eph A- part u Directeur, car ele consttuent 'aveni (i:ollege. 1

lide et trs etendue 6tait ni- traction rapid,
dispensable, mais l'auteur de- teller sont les garanties qwe U- e l
vait encore etre peintre, con- Colge Moder'n
teur, anecdotier et savoir al- Avenue ,hn B
Her au ldtail pittoresque les A nue"w 2087. ion t-aBv -Poiv. e.
hauites vues de historien. P11hl
fallait r(Inner au public un ta .. -:,--, ,
Sble nplt et fidele Ci .-
Pppa elt etd de son -rayonne- tre sa nouveaut6 singulibre et RC V
nent dun le Ino.de )con.te- son utilite... Lecture d'autant
ii) +-'ah 't "ulus agr6able Iue te Dou- E
LEtnie de M. Ageorges ne u offre t set lectes ur
deeevra pas attente dulee- illustration photographique
teur. $uns cesser d'etre obec- de premier urdFr 'O. qi-
tif, M. Ageorges a conte ce tableaux, sculptures. mldail-
qu i a lu, en une languein- es, scenes d'actualit6, toute lai
pie, une Ireeieuse exactitu- splendeur romaine eKt evo-
de. tuvrage documentaire ii en images saisisaw
soit- nis quelle vie dans ces tes. Un admirable portrait e0n
pages qu e de tails (mou .cou. os--du-So-uvein onti ."
-vants---tqulle atmosphereII fe orne la couverture de la -- 'JLmbon'al. ', d.form.
ne s'agit pas d'une nomencla- Vie et en indique i la fois la niY1au tses dents. So.t. cauS par
ture. Non. Rien de sec ni de portHe et la sianification. le nnqe do ubaux (phosphates
scolair&" D'un'chapitre.a 'au- d ea cion) v sag{ant vant
tre, ilinteret grandit, le.:su- ZLe Documentn, No. 2 10 fr. qu'apres ia nais.anCe. Lorsqu.e
jet preid toute son ampleu'.. Les Editions DeImul el Steele s wg mnque d c'haux, le rachitis-
-Le &lRoman de z PapautP 19, Rue Am6lie, PARIS-VIIe.. m, e s velopp t se manifest pa:
a travels les ages, le Pontifi- retat a dentit o, is
cat de Pie ,I, la vie du Pape U............r d t plus tar1,. s'ii
dans -on decor -le Vatican .et nest ;as c 1 Il atorm-
les gouvernements, autant IEME ;CJEME TS tion "s ja rn et do mtuvises
lories et rev&latrices d'une Max et Roger Dorsinvile le. iefo.' oe mori'_ cunientI. non seule-i
force milltnaire.et d'une vi- families Dorsinviile, Civil ct ment Vcs phosi-haes du calcium
racite uniQue dans Phistoire. Lkon remercient bien sineore- mais encore uto- grrandt, quantity
:ais, ausi, avec quel 4tpnne- meant 8,-E. Mr. le Preident de d- VitaminX- A -t D .ui .,nt i n<-
nient'et 'uelle attention nous la R6publique, M. le Secr6tai- irs,. Des \iFlamines t--
pemntron daiw ce'palais du re d'Etat des Reatin s Ext- torment r1'ninet'-t o un &!c&ent
atlienit o. rpegne une annma- rieures, M. le Commadant d issa nt pour formation ch.s o,
tion hnroyible,' et qui con- la Garde et les Officiers du Le, Vitamint, A donnent ia force
tient Ctn do ce6fs-d'wuvre et Corps, Mgr. IArcheveqnue de et la r'sisnce aux malady. Au-
taunt C.nuh>s! Que. de chose Port-au-Prince, l'Administra- cn infant ne put randir monve-


" OCIETE HAITIE PNE PA ( TO O71BILE
MALLEBRANCHE, GiENTI. 'WA T & i.
Port-au-Prince. ihfili
... .


. . : . . . .
" ...: Y .. .: : .:.: ... .:. :.4 4 .


Mereredi
Gaston Jacquet dans
4LEBOSSU
5&rme et 6She Episodes.
Entr6e 0.50
Jeudi
Aileen Pringle dans
AMOiR IPE REINE
avee- Conrad Nagel
j. T
Henri Baulin
d. ns
I. he; u .film
4ANS FA MIL JE
5e Ch)pitr'e '4 Parties),
Ent tri O,50.


'i.


mfIgapmsm


it




2. ..f .nr r a......,t...,

......... .. ...... .. .
.-.



forde ..a capital fd dront environ u o par Paey a onner de s aux de
.... ..... : : ................................................................................. .. .. ..... ................... ................... ....................................... .................................. ...... ... .... .. ....f... ............ ........ ......


I. s.e trove ette semain:i Raek procureur ndB eomtet,: euiles1 in:petit: nom re &t b : offi eusem*et d' y d : adi
Ia question die Vintensifieation rsumera Eaccu'sation pornie mis, et eertains. ont LP F
........ ........ ........... .... ......






tate-Unit be Sinateur Elan- COIWS tne prendra pas plus Wul brt dea Repr&ient tant4 a cldani na rLdt Is Chamlw :des D6 inM 6 Ftv:ie .
. ..... ....... . ........ E... .... ... .. . .. r .. ... .. ....:




khead,] .de Alabama dit:an be Reilu.-ly lui donea s .-.: e motion ouvrant :ne pAtes mr iqu.: a ..rnc:m lt .e .
omit -: des Affaires Etrang& Ia r plique et partera proba- enqute :sutr le. dons, mas .-a rane gt. -- da to




v1kager l'abrogation te la fa- audienee, 1 Procureur G ne n dItai. nIesieet& d'remptneher ca d'une guerre. 4Noun- Pa ri et 1. Cen nt
nwse mli Johnson interdisant ril Wiltentz fermera len d4- d Yavenir do tels suppoSie vonf prtvu une assistance r& r r e prsn&Ei
aux banquiers iuaerieains de bats pari (u disAcourn d'tni-i tions, uueoles NYiCnt fondues eiproque et eoiph8,*e ntr1eI k donte par
v.::;ndre ou d'aeheter les titres run 2. linares '.. Pa i.s jugc on .cenon. Fra nce et a Grande Bret- Verdier, -
de ...... atio... e..ra...g re qui t Trench rd onultera .e jury. g A i d..lar.... Croyat ... .
refu. d p.ay.r leurs dttes. de t 8 ptersonnes, home et ,WASHINGTON. Au li.ai u l. e autres nation po. JERUSALE .
:Dans Je mmen e ordre d'ides, fermes, ti doit en deinit di-. fe la belle unite qphn escomp- aient sintereaser e assi e. o.. d.. .
l:s sp.. ialistes td Diparte.- ve se prononeer sor Ie sort dn tait, une gcision s'est produi- carter Ie danger d'agression, ados d#ta- dan...
S.ment dtat travaillent aeti charpentier lemand 11 est Ie parmi les dmocrates di nous avons deid d er i d J! em Q
vement aux accords commer- done probable que l'affaire ne Comite des Allocations diu Se- tous les signataires do trait s .onnfll nQt Tmoes
ejux qui doivent tre con- sera pas ter.inee avant Ie nat, h Poceasion tdu erdit de ie Locarno A y participerw.4i et l dnw pluiet
clus bient6t entire les Etats- milieu de Ia semaine prochai- 4.80.t0.00h de dollars4 Les a- a expliqu tes accords, quii vrgions. 90 f
Units et heaucoup de pays de ne. mendements n'ont .t. rejetPs eontiennentl'offre de la F ran- sana abri, et i. p
l'Amerique dui Sud et de FEu- Aujourd'hui, Je judge Tren- qu'a une faible majority, et ee de l6galiser le r armement rielS sont est
rope.| chard a faith remarquer que comme les dissidents ne se allemand et de supprimer les 17600. dollar.
xxx^ e'6tait la deuxieme fois qu'on sont pas laisses rebuter, iI est restrictions d'armemenfts diiu w
NEW YORK.- La Ward etait oblige de nuspendre les possible que les republicains, traits de Versailles, et a a- WASHINGTON,
Line a demanded h un tribunal travaux parce raue la defense profitant de la division d(mo- joute qu'ils posent simple, ces Perkins uisr
federal de limiter a 10.000 dol- manquait de temoins. Reilly crate, aient en definitive tou- meant des principes, en ue de du Travail, a dbm
lars sa respqnsabiit6 dans la continue Aiie _u'i" a un coup te latitude d'imposer leur conversations ultrieures. ie ait Pintention
collision du bateau norvegien -, promise, a un certain moment, 'tance. Parmi les nombreux a- PARIS.- Le Conseil Gen& devenir president
qui a coit(6 la vie a 45 person- de fire d6poser 20 temoins mendements proposes, ii en ral de la Ftderation A#ronau- ley College.
nes, et pour la.uelle on lui a favorable a 1'accuse. est un qui voudrait faire at- tique Internationale a decid4 a
pr6sentt des reclamations s'- k- fecter 1.880.000 de la valeur d'organiser en 1937 une cour- MONTEVIDEO.
levant A un rnmi!in de dollars. : WASHINGTON.- Le De total a I'assistance publique se aerienne autour du mon- roplanes dE Gow
La Ward LineCtient que le partement des Postes a (eci- directed. De toute facon te- de. Les details seront fixes A ont bombards et d
et responsible de de ne plus preparer, avec conomi4du--projet est main- une reunion qui doit avoir campement de m
du desastre, tout. en ireconnais ie-s nouveles emissions de tenant'en danger, lieu en Yougoslavie en Sep- blessant le chef r
sant que son gouvernail etait timbres, de feuiltes non per- (xx tembre. naire Bazilio Muo
horse d'usage. i'aprs elle, le forces, si elle nWest pas en me- WASHINGTON. Le Gou- toriths ont r6quisit
cargo nous eg &n marchait A sure de >e fire en assez vernement a d .cidi d'adopter BUDAPEST. --. Mardi a I.s aeroplanes pri
une vite-ne -( c-sive, et n'a- } and nomh_-& pour r3pondre une politique d'expec:ative a pris fin le jugementde 13 hon- le materiel d'aviati
vait pas nmis a i au ses ha- aux demands de tous les cot- Vgard du nouveau pact de- grois des deux sexes accuses ltate centre te so
teaux de sauv eae, malgreP lectionneurs.Tout rcemment fensif franco-anglai.. Le De- d'avoir tu un certain nombre que combat e Pr
les S. O. S. du Wteau ameri- D 'occasion d'unt emission. partement d'Etat consider de leurs parents pour hriter hriel Terra.
cain. Dli. dan- tPaffaire du Itadministrateur des posters que ]e pacte est une affaire de eurs terres. Mme. Jullian-| xx
eMorro Castle>>, la Ward a- Parley fit preparer 5 feuille. purement europbenne, et que ne Nagy, ighe de 73 ans, a 6t SHREVEPORT.
vait demand que sa respon- non perforees, dont i1 offrit e. Etats-Unis ne daxv'nt v condamnne A mort, Mine. Va- i e a arr6t4 sau A
sabilit4 fut lintee a 20.000 une au Prbsident Roosevelt, prendre aucune part, au ierie Nagy a 15 ans de prison, ii montait dans un
dollars. une autre ai Secretaire d'E- n ins quant a present. Les et Mine. Ludwig Kiss A 'emr- oil, Floyd Hanilt
:*e tat ckes., uine autr i un per- mbn.sades americaines de prisonnement vie. Les au- ineux bandit du Te
FLEMINGTO,.- -Le prinm sonnage priv, etc. Or I'une de '.ndres t (v 'aris r ont en- trees accuses ont ett acquit- de Raymond Hami
cipal difcnseur de Haupt- ce.s feuilies vicnt Xtre mis. quoe des rapports fra.- tvs nomm. J'Ennemi pi
mann, I'avocat Reilly, a dit 2n vente pour 2.t000 dola, ta> .ir u les circonrtan- .x du Sud. Il n'tait pl
qu'il no lui reste plus que S: qui a indigne tous les c- : accord, et la l connais PLY MOUTH.- Mardi est est rendu sanl ri
S-deux temoins a eiter. Aprs lectionneurs. its ont protes- c du DGpartment d'Etat, decd 'amiral Sir Georges i


"F?


9-


.. ... ... ... .. ....... . .. .. .
r....

.. . .. .. . .
: ...... .. *'"-" .. ....
..... : ...... te [ "c

u p. .( I. tS. A.
. .. ..... . ... L & .- M.. .
-- I ^ |1II . . .. .. -.. .. .... . ... .. ... .
*: ,,\,.:-. :/,U<.-:-i:>: ":.:a^ fe ^ T t .: :,-.:-. :. *:


Erwin Patey, Age de 76 ans,
ancien commandant de la di-
vision britannique de I'Ami&
rique du Nord.

SAMSTERJ)AM.- On a ax-
SL r1t mti.ardi 20 cornnunistes
allemands, don't un an'ien
mernbre du Reichstag, sons
accusation de eomplot eon-
tre les gouvernements alle-
mand et hollandais.

ROSARIO, Argentine.
Les pompiers iuttent depuis
Sheures centre un incendie
originie inconnue qui a "elI-
tti danis les bittiments de lPin-
-ernational Harvest Corpora-
tion. On value les riegats i
, 0.000 dollars
xxK
SPARIS. L.......e Gouverne
aIn Op"


-Vjg
ati




t..:. ..i:_ ..:-:-.-.._..


- '-""










Trust
ebelluve


ionn4- W
4t s t to
ns ijSti 'i3


;i-deut C



on, JNf rii


Ilton, -M
iblic Nd
kin


AVIS

Se soussign e avise eIt t
r gintral et le commer:.
ta rticulier que Mr. No
!Dauphin a eess, A partly
cette date d'tre emp1o04 4
s~ mason de commer e.
Port-au-Prince, le 68 -F


SAltfred VIEI
I --- n

Sl)EMAANDEZ LA IP'OMlAA
, IS -m.8 trait ""
1N n CIrdoona&* moat-C


S" '"^ -**,.- ............. -;.. :-
w,,,tre pnpr,, on dNM
Ho-G n. ,,t
.. .. .


Lvant de contracted aucu;ne aire passed n nos burnu
(l t..plionez-not p(,lI :oi uIe demonstration A don...
le de nos

RADIO ET AtnWfqONOS A '

LAFAYETTE:

1-10 et 12 tubes

avec phono, .: :
Prix avantaeux, .
Conditions de payment exceptionnee......
P 4 10 m en t e x et p tio n. . ... ..... ... "..".-.-.-.-.-.-..
N'hisitez pAs a demander tine d-fmonfttrattoa.


Di .t ura *our f .. .. f.f
S .. .. ....... 4
. .. . . .. ... .. ..


------- --


_____ _r_ ~r\~P1C~P~P~-~WIIP;1~


L


I~




... .. o...t '.... m....."r...7"X.r..
..... .. .. ...:.'.. .: ''.......... .....'.... '...-........ ........... .'. : .:... :. '". I.. : "


l. .....l.. ... q.. (.... p.. sp ..u pr x s nat : .. .... m u.s de .leur. bordereau
...... .. .. VAla I.. . .. C. .
........ .. .. .. ......... .... .............. .. .. ......... ....... .. ...... .. ..... ..:. .. .. .. ....... .
ti e . .. -.... .:... ^. .:...... ....., ,.-. .:.^. : + ... .. .... ........ ...... .. . ..-.:... -..::..:. .-* . ..

....... .. ..u..... -..- ..........m... .d e e r a der


:at ie h ierwl edie toue res



hitR J .. F D'r MEV# tt1 g ifs vdaU m~me Srix en p'i:ce. sabdift-poer errenn pr
weto. : tfr1sbs be2 .k..Ges.*p-r pe.:nt:: r:e:idn -: '. .ii.. ,, domie au more
... n..U ..O.n..bnN#r.n..





.r aae ...... 8 Jan., 1., e 714 Jan., 19 ..TR.. NATO I 1 I A 1. .. AI I I .
let le 16 Ja,. 186, Ie 2 an, 18- ".nna e ous exatement eantines deux cents petite7 ... .
ps f Ui, leW JQZM, A9RW AUe 28 Jan., 1986 la plaegque pla retire Nate- e bouclnes y trouvent Quotid en. Ln DireSti
^1r b, let: J :.a Je 3 :F.:v, 1986 n.e tf4ami oceupe dans fe- nement un repas reconfortant w, ,^^ar^^
S.a..ra, e .Fv., 1I., .. 11 Fev., 196 conomte nationuale? et que hien des families vo.si-t pr r
aAea, le 18 6v,, 18w, se 18 Fnvn, 1a5 Vous imaginez-vous qu'elle nes pauvres y envoient, di as- ia
fill.l, l.e .9 195,. le 25 .v., 1.9. e t. bastion ava___ contre retenent, chercher un pedn de ean xnontt A

,.ri In I i, Fev., 193, ie 3 M'rs, 18 le homage qmI Dtend d} fa- nour' iture? e net
lenenturale -5 Mars 185; ie 11 Mars, 19885 (i axarmanute? zu'une sepatieme cantin enst t i -tttpi
Ip A c, e 12 Mars 1a5, I 17 Manrs, 19i5 Avezquos calcule que leN enrtetenue aux Cayes?
I-S. i, le. 1Mars 19085, hle 25 FMars, 1986 )ae Maille Gourds de son Avez- vous pense aussi quie Le Vapeur COLOM
tg. Cristabal, le26 Mars 183.5, te .i Mars, 1T9 I Gros- Lot representent ie I le paie un Service de Public- Voy. 39 S. .. partira de


Gnd-ral


Aget
J


SOtLDE


Pitrre par plerre, ftge par 4tvge, *'4&v.
srt le roc Ise solid dIrc. La Bonque
Royal a rnt at oini, d'onn6 sn anne.
So stability iprouv6vo esplqce to poition
qu'oite eccupe parmt les plus gromnde
institutions boncaires du merdoe center.


ROYALE


CU CANADA


". ....2 ,, .. -- ^ r, ,w \_a ^ + ^ '. .I _=; -fri : '

iQUE PERSONNEL NE L'IGNORE

Averzvoius entendu que la Maison ANTON 1. SASA & Co
est tr.,fr 'a lJ'ancienne Maison KAWAS ilHERMANOS
In. 1 ue72 U- u IMagasin de l'Etat, et que ANT)ON, SA-
BA & Co., a 'Voccasion de leur installation A cet nouveu LO-
CAL vnt mettre un PRIX INDISCUTABLE su leur
$T$OCK LfE FINESESS les plus i-ares et de provenance Eu-
POPrmcne & Americaine.
R llitment, leurt prix,sont au ltieh do toutes discussions
vu Ia stJ(r'iorript dtes articles e t leur fraicheur, tel Cuet
CI`rAp de Chine imprime -' Parisette do (e in
i .... Crpe chiffon imprimee C- do e th-
l.{,, u1e ) Crepe Bamboo .-. Organdy gauffre&;.- O-
+4au4 uni et imprint Pongee uni et imprime
S. Sipii tulle Poplin Toile i Drap pur fil, mi-til et
t on Na:ppe couletur et blane -- Dnmas 4 pour
Matelas Drill fil blanc -- Drill cotton Casi-
rm -- Bas de soie.CThaussetteo de soie et fill -.
P4rf4umerie: Chapeaux, ete,, e.,
et n'0bli pas d'aeheteo :.tissu Pear.lisca pout lingerie,
et a Toile Drap ChiweU.-- .
o ':" .. .. .. d 1
--_Oh, Qu!, Peut~treyo ser surprise. si je vous d
1 be ibt te vYiUmeynarier! en outre is doing vous remer,
'i--e toi r aps I ou-pd se trouve actueinent la mia. -
*aA4NTONWI. SABA & CGo; cla e.fait 6nomi.ser
dtov tire ttp' do rearebs, sutout, qe je su
vIte spkietpnur uu4.hat do ue jt articis go
^tIi :n t tltelr O nt3 tle ilui de I. t
t i,. ieve, B o as-et.. utreg, et pur morn Piane: Ca-:
wir, drill pur fil, chauase ,tteSChmI: :et.
:: Eh blen ma :: re, n'oubliezspas m 'ad.resse:


ANTON I SARA & CO
72 : : : .u 4a4-: f : .
mp/hw !tss


. .9 .. .


prix d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
;D, gagnent leur vie $ vendre ses
Bletes? .
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
-,= Qu'elle r4partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Crkche de Port-au-
PHvie, Dames de St-Frangois
d8 Sales, Port-au-Prince, Pu-
-, Nille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seigiant, Port-au-Prince, So-
citte Histoire et G6ographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
SPort-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvve >,
racmew.i College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole des
i V&e.t de instruction Chre-&
Stiene, Cap-Haitien, Oeuvres
P-roissialos- de la Cure de-
Plaisance, Fanfare Petit-Goa-
ve,
Que six eantmes scolaires
oI fnutiowmewt a Port-au-Prin-
ce, sur son compete: qu'iA ces


te, un Service de ieclaine, ui
Service de Propagande: au-
tant d'entreprises haitiennes
A la march desquelles elle
contribue?
Depouillez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous con-
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige nmi-
tional.
Giace :a tout cela, pourqui:,
ne lui accordet-vous pas la
preQIlernee su" les ioteres eCxo
tiques? Sur out qum a n de
sezs coupons eGI -IG vtUId hora
d'Haiti. Elle se heurte, ail
leurs, au mepris systemati-
quement organise. Notre or-
gueil patriotique ne nous coin-
niancde-t-il )pas de faire ie inc
me geste en sa faveur?
liaiLioens eL Ft ra:,gers arni-,


aycons une pensee
pour la Louerie
d'HaitiL


du ceut
Natiowlat


Money GOURGUEI,
Directeur.


Place de la t'aix
Rue Courbe et Rue du Magasin de 'Elata
ACHAT D'ECAILLES BE CARET, VIEIL OR. DIA-
MANTS.PERLES ET PIER ,ES 1PKE'CIKEiS, ViEi.,IL-
E$S PIECES ARG&fNT ET OR, MONNAIP DE T1OI
TES NATTONALITES, AD BS PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX. -
wo"tA$fAWIoa 4 -Aw- -i 'a Tflt\' r 4......

_^^fA & P \e C(O lf e P N I. V7 _. .t EU-t t L w) A s0 $


TOUX, RHUME'",BRONCHITES. ENROUEMENTSJ
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS **
POATVPAUPRINCW. kt siL T LS L PROVMCSs


Le fail esit iconteslh Ile


LE


.. '.. .... ..... .. ..





ie ..... *.
S. :: : :.: :"::.:.. .. .
.. ....: : : : :.... :



o v ..........


ion-


rtier

. n





BIA
New


OVRK io 7 "Yevller 1t$, aiee-
tf'menf pour Port-au-Primne
ou il est attend le 11 Fivrier
19-;5, en route It' mrme jour a
4 heures de P'apres-midi pour
Kingston Ja., Puerto Colom-
bia, Cartagena et Cristobal C.
Z., pregnant frt, passigers et

LPe Vapwur M ARTINIQUE
Voy. 134 S. B. 'vcnant dt Now
York via io- p,-rts dlu Nori


e t. attordu a Pcrt-lau-Prince
verse le 7 Fevrier 195, en rou-
te pour lIs port.s dtu ikt


W. E. BLEO.,
Agvnt. General


A T77T^TtOX0
Messieurs. reprenez eouira-
ge, void IEHxir 2Rninateur.
I'impuisance de toau nT tet,,
il donne au-si une vig cur n;.
turelle & P'homin, tffarili par
la fatigue. Ie ,unn n ,. ...
etc.


I} ()t-f


T Pharnmaci


Imnomeulc ( lctitn
IRut des Front I t N :
lm. -T o e p i

AVIS
Ce qui perptel. Pierre 0eC
Ti-r
tele. ceest (iu sa coupe a 1in1
Pl1ancv ptrfnit&
Pi1rr1 lfUT
Tailtur,


Anitle des Rute
Boh YT-


di centrer e et
Voi,


PHUM OATI E


c'est la ijuintessence< des meil-

eJuresvariees ae 4a JIUCs (I1n


vaste territoire retunissant I

meilleurs le..rroirs..

C'estce qul fail sO. aromne


Goutez et


Ibs


Compare
.U l j u _


S .. ... :. i... .. ....
. . . .... .. ..


PANAMA RAILROAD STEAMSlHIP LINE,


JAS. H. C. VAN REE


~ ..
i* "


- - -- -


r


CONSTRUCTION


BAN
BANO


UE


P


70


. ... .....


. . . .


Ali


--














A .!:: .. .M .
mom't nenvi r ln Investiture
de la Magt4traitrdti do Irtdr. des
Avocata de sa Vile nataIe, Cap-tal-
tien, le 17 TMembre 1934, 10.50
AM :

. Monsieur Ie Juge, ..


Monsieur le Commisahre
(Gouvernement,


du


Monsieur le Batonnier de
..... .. :- .. 'Ordre des Avocats,


Ce i que cen qui etplW ep e ;
.. Aci.ntteer. Olet .avir
.LES BATTERIES T'OaTH $ON.PECIALMENT
ETABLIES ET TIRES 80IGNEUSVtg$NT VERIFIEES
DANS LE BUT DYASSURER LEUR:. FONCTIONNE.
MENT IMPECCABLE EN I. UTES CONDITIONS.
PRESENTEES TANT SUR LES MARCHES DES
ETATS.UNIS QUE SUR CEUX D'OUTREE-MER, LkES
BATTERIES THORM ONT PARTOUT ACQUIS UNE
REPUTATION EXTRAORDINAIRE. LEUR. QUALI-
TE ET LES SERVICES QU'ELLES ONT RENDU ONT
FAIT QUE LES AUTOMOBILISTES ET LES INGE,
NIEURS DE 1./AUTOMOB1LE LES ONT ENDOSSEES.
A VIC LES BATTERIES< THOR> ON N'A JAMAIS
DE PANNES QUELS Q..E SOIENTN L'ENDROIT EI
LEES CONDITIONS DE LEt.R UTILISATION

SStat ioN ae d'Automobiles


S....... .onf es, DOMINIQUE BAKER
oConune t' vous marquer la
profonde emotion don't je me V._ Tendeurs -lxclusils
suis senti penetr6 en fran-
chi*sant Ie seuil de Ce pretoi- Angle Grand'Rue No. 136 el Rue des Miracles
re. pour venir m'arreter a I'ae
te ombien grand cel ui Teldphone 3754.
de ma prestation de serment. -- a -
A wussi javoue,qune si la tra- -*-7 iii"^ -i-"** *'., 1 -'
edition 1ne voulait pas que le
r6cfpiendaire prit la parole,
j'etu.sse garc6 un silence reli *
gieux. Mais je ede volon-
tiers at devoir de vous t6moi-
gner to ute ma gratitude pour t
le bienveillant acccueil et la
cordial confraternite don't je
viens d'68tre objet de votre
part. ce martin, au moment de
recevoir mMn investiture de )a
nmagistrature' et de I'Ordre
des Avocats de ma Ville.
Je sauvai garden, je vous en
done 'assurance, les bons et
salutaires conseils que vous
avez bien vOduu me donner en
cette occurence.
Dans une tell atmosph'Yre
do sympathie.,-je,peux preten-.
dIre I la perfection qui me
manque, assure de marcher
sans cesse dans Ie rayonne-
ment d'un regard don't Phon- L'ordonnance par excellence
n&te home aura toujours suivre au coucher da solei
besoin.Suivre u COUCer uSOlel
it n'en saurait dtre autre- Au voucher du soleil, apr-s une jourh6e do
ment, d'ailleurs, lorsqu'au travail assidu ou d'exercice violent, P'ordon.
tout premier plan pour me nac le la plus refraichissante es un rand
guide dans la carriere oiu verre de White Horse Whisky b 'Feau de
j'entre les yeux ouverts et a- soda frappe.
vee la miileutre bonne volon- Le White Horse Whisky supprime la fatigue
t, vousI pauaissez e'abord et ressuscite I&nergie ianguissante. $4s quab
Monsieur le Ic)oyei, vous quiI it6s r6paratrices et sa valeur digesdve mont
ailliez si parfaitemenwt une ai- bien connues des sportsmen datt- f, paysv
unable t"idition of une poi- d'origieC ainsi qu'k 'ttranger.
teae si vaffin&c b Iaautorit5
Imposa!.t- i et ha ]nol.e poi-iM .
tinction avec Ie.qUetles vouso
pr4es)(ez le tribunal oil vous
aS.surez I'observance des lois
et 'des reglenients en accord
avec vyl multiples attribu-

-lntt1 ne pas devenir avocat

Etre avocatce 'est paspeu ~- """"""'""- """'.t..
dire. Ce mot que le vulgaire malgame du desordie de leurs AVIS IMPORTANT
r6pete sans en approfondir le r6clamations.
sens renferme pourtant tout Pour accomplir dignement < un tres.)r de beauty morale cette sainte mission, il suffi- fleurets, avee mnasques eL
et de science, d'intelligence et ra de me rappeler les bones gants en bun 6tat pour eCsc.,.
d'activit6 qui' fair de ceulu notions que mes chefs profes- me.
qu'iI d&signe le chevalier sans sours de l'Ecole Nationale de S'adresser, an bureau dit
peur et sans reproche qui a&- Droit so sont everttUj&y .'in,- Journal.>
sume Ie devoir de d&fendre cuiquer, :


poeur force la justice .ase 11 me faudra opener surtout
rendre. Iaux beaux examples quune .
En lffet, ceot luil avocat, longue et honnete pratique en ......
qui, de son action) facility 1ce palais offre A I'admiration -, .
mceuvxe du.niagistrat, 6cli-. publique.
Ve sa religion,-prepare ses 6e- Vous conviendrez avec moi .
cisions. Associ6 aux trauxux Magistrat, cers Confreres,
(du Juge, il est 6galement as- que gi en theorie il est possi, LES MOUCHES
socj4o es ,devoirs. I ,eat le ble d'atteindre la perfection, REPANPENT
premip. eonsolatexar'de .af- mais dans la vie j-uridique, LA TYPolpB
flige, cdu pauvre, Ie premier cette pf fection-est .mndition- IT
ppui. d( 'opprjn. nee par la science. at la mora LES TUE
PUisqu'il a pour devoir de .lit mis dans la pratique u
faciliter k'ruvre du magitrat, service du droit et de la jus- .
sa porte et son coeur doiven tie, e.
Sou.vrir A ces infortunes. Eh bien !a pratique, coest.ave-
S Sans jamais humilier leur Vous que je la ferai, Lesf s -..
malheur par. es didains, ne Jutaires conseils, Cest de voua
doit-il pas .chercher avec psa- que je les attends pour igno.
tience et honn8tete i fire re a jamais ,a honte d'encou- / .
S ..: ..luire la v6rit6 au travers de rir des echec. ......: .. ..... ....... .... .. .
::leurs rcits pdur que le bon :.
droit soit demele dan cet a-, (Fin 4demain) :.-. i:. ..A. M
.. .::S. : 5 :. . . . : : . . .


W.nona4MJraii -Ia -


\- ". z..


15 Rue L sman eltphoinl 891
U Adn .issi on auxR BA CCA LA URKEAT .
Rhilorique t Philosop .iq

L'etabliamment dolt ese Suve a ea discipllna, & :
cellente rmethode d'enseignernment, A sa bonne et 1
gfanisatin., Pensionnat incomparable, Pension prou
tits de 5 a 12, Cours classique general, Lejons part
Lies, iour2Z ten">Da" 'to, Comptabilit, Anglap .
pagnol, AAlemandc, reparationn i'&Ecole de Genie .i
L'4tab;issement garantit tous ses course et form&.
hommes fort et conscient, l-ompetents St couraga.T
*^t ~.+.^^.,,..^. ^ M^ w^M .^r^. ^ yr.
IWfl^ tff^tMm W fff


Si vOUs
recu de


fV'oveZ pos
Snvure Pun
la nature un


system nerveuf |
rIsistant.s
c tause premiere de
succes dons 1'impitO
able lutte pour la
i prenez du

Knoll


en comprimes,
C Ce, un, pr6portIonf do v -014
,ione renorchb 0 .-cen
scemeiwnof r"que You
ourrel vOu pro Ver mo Yef
toMn we u sn ripttt*;
*t ube do 0 ~20 coafu
chrsi taus a sp


UWW"W


r .
153RUt RPUMLIt

TELEuPH ONE; 27f.

OU VRAGES SCIENTIFIC
Dr. A pert -- to ero.is.we ...., ..
[Le DLrdec LAthiesme... .. .,,.
Stute universtel ... ...,
Influences acestra es .......,
Science conscience ........... ...

-1sychologiedef education ...
-- Evolution de a mir ...d..e...
Solution rden farces ........
Bert i 1es problkmens de ('Orcn .. ,.,
La vie et la mort d l .. ,.,..,,,
Dr. ohn La noissanee u ldUiuience
Houtaric La vie den alime. ........
La c leur c le fr ..... .....
Les // s I^ lihietrkt ct la 1. F v .
... La lumire l Ctoe radietliom inviaibl
Chavigun; Pyc.holoti. de h iCh '...........
Dewey --- Lev oles tid de ma .......
Dr. HIerelle La defense de 'orunisne .if
Dr. Ilesnard -Lindivida l sxe .e .
rr. Hfericourt Lhugiltee moderne.............. i
Lea maladiest dle societcs .......
Di, James -- Philosophic dtr i'xinrl ee ..
P. Leceun -- f,/evoluetio dtie las vhir.urgie ..

Le crime e! la ciet .
H. Po..car -cd Science he mhc .......
.. Rostand Lea chromosomes ..
L vie des crap uds .....................
D. Zolla uayricultture moderne ..........
Zulliger Psychanalyse a fi'ccole ... ,.....

GRANDE BIILIOTBEQlI ,l E LOCATION