<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02352
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 2, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02352

Full Text






'* ... ..... .: .
=.^ ?' :: >i.& '!*% r ~ <.- ;, .i ^; "'" "' -". *: ,*.- '^ il -



.. ;.. ."w:* ; ** A ... .. .
.......... .. ......... ........
........ ... .:.....


[ ... : .... .. .. ..
-........
:: ... ... .. ..... ... ... .. ... .. .. .
.. .. .... ... . .. . . .. .. .
... . ... .. . .. .. . .-- .-
..: .. .:. .. . .. .. .... *
)? -i,!-) !; ..... .--). .-......-.- ( ..--.-...... .. -. --.:.... ..
,: ^'i:: : .:.:. :. '. '. 7 : .. .. ... .. ... : .. : .: "
.i '' .. . . ', .. .. ... .
........... ~~


~'A~ t6r ~ .'-- '4
4~-'~
re'~ wj*,~


.. .... v* .. .. .... ...... ---.. ... : **. *. ; ."<" l 11 ll i -( .lJI "ll .f -..,ffl llm ..:.':Il~iiW M~ ^ W ^^ "<*.
. . .... ..... .. .. .. ...... w. | ...
ss*-. -- --- -an -----1- W wn
.. ........ ....... .. ..
... .r z....-... -.:........ --S AM.
... .... ...... ...... . . .
man lvd AW- ---.------ -------- --------- --- -


*iu w s M: i i-Ak.*1 *nj l .. W W -


2 FERI~E R 19: l~~~35


No. ISSItO


~~~r'-.~~~LP ~ m :ia -.,-'4-


" "'. .L..-. w J -'" >

LE POT. VICENT
l)NDE UNEi NOUI I VE


CITE OUVRIERE
*- a- u

Hier aprs.-midi, enprtence dr
*a f(al nomhbriene, on ExcellenI-
P le President incen, proeda.a A
:la: pe de la prermi&e piprr de la
nmavetle CiH OutriOre du Faubourg


Void ic beau discours quo pro.
rn0ga, iaette occasionsnotre distin-
gua MagistTt Cemmunal, M. Fre&
diric DUvignelaud :

:Monsieur le President,
C'tzit flier i peine qu'au
milieu d'une affluence of totU-
tes les classes de lI oeidte
.prtau-princitennI e s trou-
m_ ent meles, come un ym.-
Woe de I'linion de la Nation
que aus aetZ realisee autour
ide ous, vous recevCe du Mai.
re de la ViUc les clefs de la
Cite Ouvricrc Vincent que
vous veniez de construire.
Et ce tour de force digne
tune baguette magique su-
eitait l'nmercillement gene*
rl. C'est que vous aviez, a-
opt mnme gque 'oan puit een
reridre compete, change ent un
coin riant et clair, une des
~ries les plus malsaines de
ille qui la dpamait omme
me verrue.
La baguette qui. vus a per.
is e rtftiser cette snrpr
ewil transformation est ce
roffond amour de cotre pea-
p qui rous fait vous peneher
m r so r.dsrc et que ne vous
aissera de cesse que vous ne
fayicz soutagee.
Aujourd'hui, votre soUie-
Pte s'exerce a 'endroit d'up
aire quarter de la Vlle.
Non loin d'ici, une coquette
hapelUe s'eiete. Vouas me par-
nnerez de blesser otre ma-
itestife, mais vous l'difezde
Jo deniers propres et vaouns
|e encore celii a qui ce sev
i ice apporle te plus de bon-


LA QUESTION DUI JOUR


j.


- t, vous posez la premiere
pirre d'une nouvelle cite ou-
ri. re C('el le progress, desl
civilisation que vous infun-
teI ~ loues no agglomerau-
ons proletaires, ou quielles
itrount.
Cestn quc wus save bien
toutt le temps qu'eUes
QWronft pris trne nette cnas-
fnce de la personality hu-
fine; que croupir dansl'ab-
iion ne leur fera point
reur, Ies masses seront
csibtides tout sentiment
Evolution et qu'en definitive,
rineipal artisan du bo n-
des peuples, e'es encore
Wnes. -
:ous sabe mieux encore
k, people, est la masse et
._e.t n'est que la leur
te don't se couronne la
e bien nourrie, rmros-
dans un, terror appro-


les problems que 4s

ivit. Relcvenmnt de (a
ftlife ertairike de conidi
"nouvele d'hegine et
...fo rtveoppewnt ".
Quo due pays, produefter
renonresat u perset-
iett itaire a rs con
to -. I
: inte r ent io ne


On a juge convenable de
prescrire, apres les de6clara-
tions au sujet du Referen
da n, des d6marches indirec-
tes aupres du, Peuple sous
forme d'une plaquette, intitu-
16: cSaine Doctrine,.
Sans doute, s'est-on rendu
corppte que le Gouvernement
a acquis plus de force, et ins-
pire encore une plus grande
confiance, depuis que ses amis
out, ouvertement, fait connai-
tre a la Masse, de quelle ma-
niere on a empech6 de Presi-
dent Vincent de re"liser son
programme de Libt action fi-
nanciere, afin de career du tra-
vail pour tous.
Si nous ne reproduisons pas
partie, ce n'est pas que notre
intention soit de fairemyst&4-
re A nos lecteurs du caractere
de cette plaquette, qui, d'ail-
leurs, ne vient qu'envenimer
)a polemique entire les Parle-
mentaires.
Mais, comme tout Ie monde
devine I'objet de sa publica-
tion et le vrai mobile, de ceux
qui, aujourd'hui, ne parent
que de la Constitution, nous
irons tout simplemnent que
les garanties constitutionnel-
les r4clamees par le Gendral
Emmanuel Thezan n'ont ja-
mais eit plus respectees, mais
que cependant, la Letire invo-
quee n'existe pas!
Or, la these soutenue par
cet honorable compatriot n'a
aucune force et ne retiendra
pas attention du Peuple, qui
salt qu'il n'y a de vrai dans la
question actuelle que I'opi-
nion de M. Lyon, un grand
constitutionnaliste, qui a dit,
a propos de I'Appel direct de
Ia Nation par vole de Refe-
rendum:

Initiative dun appel au
people ne doit pas etre confi&e
a une majority parlementaire,
car cela quivaut a une exten-
sion illtgale de ses prerogati-
ves. Elle ne doit pas l'ttre
non plus it une minority du
corps tpleeoral qui peut l'ex-
ploiter afin de perpttuer 'a-
giltation dans le pays. Elle de-
era nmaner exclusivement du
Pouvoir Executif. En can de
conflit entire ee dernier et les
Chambres, il appartient au
Pouvoir Exenutif de 8e rtfe-
rer sans avoir recours aux
nowuvelles elections au seul


arbitre don't la competence ne
peat atre discutte meme par
le dictateurs: nous avons
nonune le Peuple.g


tain ne veulent le croire, le
people comprend que vous
etes le dieenscur de sea vrai.
intrtes. i a choisi. Et -I*
conffance qu'il a place ena
vows, U sera heureux de vous
en donner tes preaves, toutes
les preuves que vou- lui de-
-manderez, parce .que vous la
jusitiex


StProp Ba
eonnre la t rie
r in,'

A l" .
'5- m>.. ,-S k -;. :m-.


E. .. .. "' ". '. '






LA F-LE ..E



Fine et grist, i pluie torn-
be, toinbe du l ,sombre et
bas.
11 pleut depuis bier, soir,
depuis hier soir il pieut, et no-
tre activity s'st eldorrmie au
bruit monotodf dei la pluie.
Au bruit monotone de la
pluie, nous nous r6veillerons
demain matin, ear cette pluie
fine qui tombe ne cetssera pas
demain matin.
De ma chambre ou j'ecris,
j'entends des oisetux crier:
jls sont gais d'etre monilles,
et leur gaite -. en long vol --
sillonne Ie ciel sombre et bas.
Les toits lav4s des mnaisons,
les feuilles bien propres des
arbres resplendiesent de jeu-
nesse.
La nature heureuse se don-
ne, toute, A la pluie.
Nous autres, maussades,
nous la fuyons et cherehons
un abri.
La boue eclaboussant notre
flHnerie. A la mason ofa Pon
se refugie, la lecture s'eterni-
se, accompagmne de lennui,-
l'ennui de lire un peu trop,
malgre soi, -- et d'entendre
tonjours la pluiesur ies toits,
la pluie fine et grise qui tomn-
be du ciel sombre et bas.

Leon LAHENBS.
SFOOT-BALL-- W,
FOOT-EtA LL


Rendez-vous en foule de-
main apri-mnidi au Pare Le-
conte pour assisted au match
Dra gon-Louverture.
Vu les modifications appor-
tees dans la composition des
deux equipes, nous sommes en
measure d'affirmer que Ia par-
tie sera disputee avee ardeur.
Entr6e ge6nrale
Pelouse d'honneur: G. 0,Q50
Pelouse Est ......0...a. 0,25
Voitures .. ......... 0,50

^ ~ .4* ^- r^ --- .- >- ..vw^f~fil S
QUEL EST bE DOYEN DE
NOS PROFESSEURS?

Nous aurions voulu savoir
Sequel est, actuellement, le do-
yen militant des professeurs
de la Ville de Port-au-Prince.
C'est avec plaisir que noun;
recevrons h ce sujet des com-
munications.


NOMINA TION

Me. Hermann Lucien est
nomm Juge de Paix de Grand
GoAve en replacement de M.
Joseph Domersow 4transf6ir
au meme titre a Bainet. K
Nos compliments.



Nous apprenons, aveY plair
.si.r, les fiangaies de :Made-
moiselle
Mark Antoinette Audant
avee
M. Lucwen Augte
Nos Mncires o:npliments
aux -heureux ftane.


LES PROCHAINS

MEETINGS EN FAVEUR

DU REFERENDUM
-.

Le public est invite as$als-
ter au meeting qui aura lieu
au Fort Saint-Clair, sous la
direction de Monsieur Pr6vi-
lon Louissaint, le mereredi
qui sera 6 Fevrcir courant a
4 heures precYises de 1'prIs-
midi, t occasionn du Referen-
dum du 10 FIvrier,
S Pusieurs Orateurs pren-
dront la parole a cette occa-
sion.
xxx
11 eta egalement rappele au.
' bnm souvenir du public le ren,
dez-vous ixe pour le 4 Fe-
vrier, chez Monsieur' P1 ix
Dejoie Lal.ue>,.
Plusienus orateurs entr.e-
t tiendront l'assistance sur Ic
Referendum dti 1.0 F6vrier.
xxx
tn group dAdImnirateur'
du President Vincent, habi-
tant le Bel-Air, organise. a
I'occasion du Plebiscite un
grand Meeting poQur le mer-
credi 6 lievrier courant. a "
he ur_ a angle des Rues.
SDr. Aubry et Boulevard des
Veuves.
Le public y est cordiale-
ment invite.


xxx
Lundi apres-midi, a 4 heu-
res, des amis du Gouverne-
ment ovganisent, un grand
meeting au less, pour expliquer l'urg-ente
necesite du Referendum.
Le public y ecs invite.
xxx
Les amis qui eintere.ent a
la Politique du Gouverne-
ment, sont invitfs a un mee-
ting, qui aura licu et1 Mercre-
ui 6I evrier courant, a la Rue
du Champ de Mars, prolon-
gee, chez M. Henry Roche. Ii
y aura en la circonstance d'in-
teressants (o'ateurs, qui, tour
a tour pretndront a parole et
en fran, ais Ct dan- no.r, o I,-
Sgue matert 'i., poiur miksZX
expiAquer i a a imasse le but
que pourn suit 10 (ouve 'm-
ment: le rlecvcment leeonnm
que du pays et sa lihib'ati.h
Sfinanciere.
Tous doivent. p rexidre parn
4 cette miani festat ion qui :
de tout I l' portance Jui i
son but essential est rie ', i--
v uincV e It up! e mch
,p(Tu-r lesquels it devra aller:-
I'urne le 10 F vrier priochaii


REX -C(AFE

I1 s'ouivri'ra prochainement.
tout press du ('inc-Rex, un
grand cfz6.
Notre ami Blanchard
en etant le propriwtaire, ii
n est pas de doute que 'on y
trouvera un service irreprtc
cable et 1'aceueil te-plus cor
dial,
v
.&J ... .r.^ ,- .. .. .. 4 4 A.,. .. ... .. ......W -

lL'nsftift Tippenhner
demeurt une excellence Acol.
rter son irrdprerhabl
rsMn mentairv

Lire en Re page ntita e Su& i-.
I pre 9e tq t lbirrie Nouvea.i


L'ANNUAIRE
DE L AI W IIDOCESE OR
: PORT-A U-PRINCE



Le RWv. Pere A. Nio, Pro-
fesseur de lEcole Apo.tolV-
que, le grand animateur de la
fait le plaisir do nous envoyer
un exemplaire de Ianniare
de I'archidioc'rie de Port-au-
Prince pour 195:, sdi) .'t :iu.
sa direction. C'est une i t-
ressante et copieuse brochure
d'une quatrevingtaitne Ae p -
gres, bien jrbsentle t ga n-
reusement illu tree, r'- umant
toutes les ;ctivites rcl ;,ieu.
de notctr ar'chi(iocQ-v*, quq
touSls le. catlioiqus ( dc Port-
au-IP'inee voudront .vi vir he
eux.
Nos ccnhplirin.nt> ut noc. r-
merciemeient an (idvxu Pure
Nio.



DE LA .:lOTOC YCLE TTE

Vendrudi arrivee :a Port-au-
Prince, pour d huter ih di-
manche snuivant, *t tenant en
dIroite ligher de I'Expocition
Universelie (. Chic;iC,, As
Handley, I'as des as d ti ns
tocyclette. 11 s'instllera au
Champ de Mars, presqu'en
face du Cine Paramount, et
avec son ecuipe, donnera au
public port-au-princien des
exhibitions qui front frisson-
ner Jes spectateurs., ls roule-
va notamment Cn motocyclet-
te sur une paroi tout--fai
verticale, a 'int ieur d'un
tonneau en bois de 3U pieds de
diametre, et a une vitese de
&S5 kilomitres F l' heure.
A plus tard details.


vient de faire' (e '
i'{}rdeA N t iuntt ivi, vAti

y"Ic -yt> (y : Il. ( & D it y 3t A1'.
I I rib: l)u vix'iE-


dicS '(t i45 0. t >ii v -

UXe .nouvtl Qh*atesal4iKr-> ..
ct



aisx nouveau^ eh valH1


PETE RENVOT EE

On nous diemande d'a*pnon-
cer que Ia flta du Club>' qui devait avoir ict
hier a t ret 'VOVye ta cause, de
Ia pluie, et q(ju e aura li(h
dujourd'hui-..


NAISSA. NCE

M. et Mime. Lue D0. ijhjv
ont eu le plaisir de voir lour
famille s'augmenter, Je mar-
di 29 Janvior, d'une fille, prw.
nomm&e
Edithi.
La mere et Vlenfant so por-
tent bien.
Not meillours compliments.


::I -i


R-MIW 4 6iK~~WsY.I.M-1'w


S_ --'- ,m--* - -. -- -_ ... ..- -


._...I .......


* ~ .yvn. nfviv wy.. r --WW^M _.~s T7_~^*--- .y------b-'~~~~~:IL-----------4 ---------- mv-,v- 1 ---"A ;-a,%B .* ^. 0


w


f .. ,. .. ... .. ., .
(IP".: :.-'
, :.^:-.- :-.--- ...- .
:! ... .












u le Decret et VArfitrdn
P/ dnt &ae- 1f.lftitque,
Sen date des 12 et 14 janvier
con ae ft ....... .
Arrte ccquiatt:
Art. ler.- ha population
de la Commune de oAreahale
est onvopq6e, au Bourg de
'Arcahaiie, le dimanehe 10 fe-&
vrier prochajn d2 s sept heu-
res du martin, poyur e pronon-
cer "ur lt question suivante:
dVouleavous lune soient adop.
tees par vos representants les
mesu.rei preonisees par le
President de la Rbpublique,
dans Ie diseours du Cap-Hai-
tien du 27 novembre 1934, en-
vue notamment de liihrer le
pays tie tout control finan-
cier.etranger et d'assurer, a-
voe:.sa complete Ind6pendan-
ce, -4'amelioration de sa situa-
tion economiqu'e>
.Art. 2.-- Les locaux oif se
t.i.ndront les operations 5lec-
torales ia cette fin, sont desi-
gnes-comme el-aprts:
ler Bureau de vote: Hotel
Communal.
2e. Bureau de vote : H6tel
Ctomm.un ~,
.:, Bureau de vote: Bureau
des Contributions,
4e. -Bureau de vote -: Local
du Tribunal tie Paix.
Fait ai i'H6tel Communal de
IArcahaie, en.eance extraor-
dinaire dti Conseil, ce 23 Jan-
vier 1935, an 132eme de fI'ndd-
pen dance.
Le "Magistr.at Communal
: Augustin AVI N.
UN Pt ttppituve:
Lt Sec-rtafrlI (Etat de

Jh. TITUS.


xxx


LEJ C('NSEiL C'OMM ,31 UNAL
DE G-ANTH!ERR

A PIRETE


Vu) le flret et F'Arrt4 du El
President de Ia R6jublique1 TOWJQURS
on date des .12 et. .. janiei VOUS
-co. rat, .... '




Anrritoemce qui sat:
Art. lr.- La pulhtiotk
de la Commune do Gand-Bois
etat convoqibe au Bourg de
I:*A:' : -a h -AAn _te h q o .I
ornc n J ^lA dimach 1 4 w ., trs pratiAe Upour la poche el 1 c


res du matin, pour se pronon-
Scer ur la question srivante :
SVouiezvous que solent atop
, ies par vos.representants les
Smesures proniea :r par le.
PrFisident de la R6publique,
'dans le discourse du Cap-Hai-
A tien du 27 novembre 1934, en
vue notamment de liberer le
pays de tout controle finam
cier stranger et d'assurer, a-
vec sa complete Ind6pendamn-
ce I'amelioration de sa situa-
tion economique.,
Art. 2.- Les locaux o'i se
tiendront los operations elec-
torales a cette fin, sont desi-
gnes comme ei-apres:
ler Bureau de vote: Hotel
Communal.
2e. Bureau de vote: Tribu-
nal de Paix.
3e. Bureau de vote: Le lo-
cal de l'Ecole Nationale de
garqons.
Fait i I'H6tel Communal de
Grand-Bois, en seance extra-
ordinaire de la Commission,
ce 23 janvier 1935, an 132eme
de l'Jndpendanee.
Les Membres:
(S) R. Cyrille, S.
Sanon,.
Le ICe sident de la Commis
sion:
-(S): Dieudonn4 B. Du-
perval.
SVu et approve:
Le Secretaire d'Etat de I'in
terieur:
J. TITUS.

xxx


COMMISSION


ivenes votre provpre GCotptable en ouvrant un
cmpt e de Ghque 1a Ba,.que Nationals de la
Republique d'Hatia


-s


LE CONSEIL COMMUNAL
DE PORT-A U -PRINCE

Rapplelle qu'en vertu de
i'\rretk presideit.e du 12
Janvier courant, ie Peuple
est coriVoqu6 dans -e corices
Ie 10 Fevrier de cette annee.
puur se prononcer .lu la ques-
titan suivante:
:Voulez-vcus Ju+ 'nic" ,-
doptees par v.. repre&en-
tants, les measures preconisees
par le President de la Repu-
bl'que dans le Diiscours duc
Crp-Haitien (d: 27 N e.vre
IP4c, en vue notan-irn1 dc i
b l'er le Pays IV U t .. .. -
le financier 6tr..:',c (, "ta-
$urer avec sa complete in.e-
pond,ance, 'amelioration dr
sa situation economiuue?
t. -. *' ., r


in r (f;l ce dx e
Oft rPr"


Fabrication d i
miller quaIitt
Livraisofl rapid Aeffe,
quetidiennement par no
mions peinta e, ;
toutee les dir"'
gu-Prinee et d '-


(4-


GLAC1Fi2uo.
,-in1^drnl modele dr
--: .:.o e n ,. cier a r de
.-.- -s u-d nua, vends-


- -. .
LieyJ '
I^4 ^^; ihUZ 00*^1^


VNLe Decret et]'Arrete du COMMUNALE DE te scrutiny aura : -..I e
ALsiilrht de la Rpublique, ,CABAET hcures du martin a .W $
en date des 1' et 14 janvier soL
courant .i ARRETE i Les bureaux de vote cro d, pw.oi,
Ar ist6tablis dans les e.ndroi: c e ecide en rien
A Arr ,te ce qui suit: d1 dessous dsignes rarque des I
Art. ler-U Lh population Vule Deeret et I'Arr&e tdu dessous dsign .s. : mrues
e !a Co u de G hb ; Tribunal de Paix C, oU dtmeriqui
de la Commune de Ganthier President de la Republique, NoTribunal de P public hiti
est colvocuFOe au Fourg de en date des 12'et 14 janvier HNte de Vi Glce dPori
Gant he:, Iw dimanche 10 f4- eourant. Mosue deez cette diii
vrier prochain tes sept heo- Arrftonscequi suit: Miosque Vaduie. e-voAi Betez cou
Ure.S (? ';u ).I, pur' so nonll- Art. ler.- La population Maioh Ie aiet. Faites uma
cer s.ur 'a u '.istlil uivan te de la Commune de Cabaret est d riosque nd .a St.:ti. ivotre n
tGes.'pa v t- .nf.!v>.-orL; ntsg le ret, le dimanche 10 fevrier .
mnesures m~ -.es par I p-rochain des sept heures (iu Bureau ls, Auh -t rT ro
P'sidCicnit e Y i lu I tbiqume, martin, ponr s.e prononeer ut. I al es c rfeto
(lullSiis E ti (dLi 27 mVUnril,> 1934. on -z-vou; 'ue -oeinft adopted A4 > u i)eh i r 7 f T
''i. nc, atinu.!iu i? i i.;' 'b er f 'e OUr VOS renresentants I,:< me- V S e t 1
!5a\1r dJ tn ?.,,e.'o) finan- esure s precontees panr I, P're- r, ib'lT iud \ ... r 2c '' "it eU *fn
Cier t(tiI'_p t'assurtier, a- sident de la Repubique, dans ,,
Xo, Si comT l teC I1nd pendan- le discourse du Cap-Haitien xdi Service deo I ul'uri'u r, pe0uvtW!l reitt
(ec q m Tribunal de Pai x e ,uetlle quantity
(e, l'r+1-liiov1tio t(,i Ao fitua- 27 novembre 1934, en vue o- Tibunal e quadt
tinn cononiqjue:>. tamment de liblrer le pays d er n
Ar.t. .. ",c- oenux ou se tout control financier 6tran. Ferme E.oc tie krekie. I fruits, ett
"P-au-Pr icT i' 2f4 'T, Lo Pubile et
tiondrlvi mc.' < ( iprations te e- get ot d'assurer, avee sa co- rt ubl
toraes. a cet.e in, sont dssi- plte Independance 'amelio- \"-O' w 19. .vit. k jisite
?n-6 co$fmme <{1-aApr ,: i ration de sa situation econo- ILe M fstat Comunal, inpectE n
"]te Sectn de vot. m i mue. 6, rd DUVIGNEAIUD. glacier et
,-r. Bureau de vote: Hotel Art. 2.- Les locaux ou sOe e- c- ont mr
(Communal;- tiendront les operations elec- r Co -omr
Z.. RiuQLeau de vote; Tribu- torales a cette fin, qont d i-
nal de Pa, I gn6s comme ci-apres: R EMER( CIMENTS
3U,(,. Bureau .del Vote : Eeole ler. Bureau de vote: H6teI
Naiot.Iei' deo .r.on;,j Communial. Monsieur et Madame a-
4 ieu ig' vote: Aneien 2e. Bureau e vote: Trib&u- blus Thrasybule et .enfants, A VS CO
loeal'de' Ecole pvrimaire de nal de Paix. M. et Mme. Florestal D.F.il
garrots," 'e- "" : Bureau de -vote: Ecole Fet enfatit, Ies famille r Thtar- .e public e
: Bureau 'de vote Le 0o- Nationale de Gargons. -sybule et tous cal' de I'Ecole dui soir ". F.ait& I1'Htel-Communal de ients 6t allies reme ci nt -bin avi.. u e.
2e.-'Seeia deavat6 'Cbart -en-sdae extraordi-- Miireement tour 6c ': t ..rO fP. tE:
Fofis-VWeirettes: Le local nairl de la Gommission, ee z2t leur ont donne des preuves de Co., de cette
du Tribunakd. Pa m, I ianvier 1935,. an 132me de symnathie 4 occasion de la 0onforiv.s en
Fait A 'I Hoel Co"mmunal 'Ind6pendanee mort do la.petite .a raion soC" u
r- 61nthier, en seance extra- LRs Membres : isfle Thraybule, 'i Sitir
nydisyfire vdu- ConseU,. ce.. (S): T6rts Bien-AimS, Ce. leurille, scour, nice. petite- et qu'a paroi
Iianvier 1985, ni' 26me do Lahes. : niec, .parenteet alhee, enl- a nvee
I 'nd6pndace; : Le Prsidhent de la Conmis" We ar6maturement a leiur at. rend la suite
Le 'Magistrat Commnunal: .sion : fection.le 21 janker ourant. maions H. Si
(8): Lavaud .CELESTIN. I (S): Alphonse Supplice. IlS les print de-eroCre en re- C & .
Vuet appronv4:" Vue et approuv6: tour. a leur.,plu. prmnde gra- Port-au-i
0L L i-ecrtaire d'Etat de. Le Secr&ta're d'Etat del in .titude.... -vit' 1~5..
.- Vl-Intricur:- t6rieur: I Port-au.Pr"ee, Je.;2f Jan. -
.. ITS. J S. vie 985.. '
.T. T I U S 4.... .


...;. 4-M.'
| *' *"*A .N .
I-C U "1.t



'*Is feoa

i ;tw

'ic


'~6~:r~,~.~l~:~::::~.~.-- --*-^~tr~;.""l~""m" ..I.WCCU~U-I ~_~~~ ~_yWr~Wll~


POMMAJWE 29 .
( attelle. DTrnangeais
Eczmra. rches.
Phie. St P-Franiol
Df) M ATHURIN
G P,.d'i uPe l
I SI) M iSE E +:--:-,
M ESDEMOISAELES. '
?JES M ESV




2 .... ..-..
vant n Pl1i si. lu rs


Jtont Carmerit J.
GranfRue N.t u17I S
HYPPOLiT JEU





Otc In Ion ixc-.p ;, iiat
$gence ewc iv ',"
Sde boucle ftats sz.ft.- '
:mP nhest t~U.-A

i missions cash pay^n 4'1

S. t: i... ... ......
nrrit ran.& M ch... .
w fleana, CubAs
-wqIHjffiwwwflpaa" r ^-l'W li(IlKS^


cs<


aux rne neur-
Pays d'Eu-rop.
e ent oterz- -u
par iUsiuc i
au-Prince, Goti-
vainca
gr6tabl e urprt
mille en app.ar.
-e Ciactehe Ih



i'*VOI I p





lt mie lt pou.
Sde viance, de
J1E1m1l deA

st eoralalement
r notre ineal et





particuier sn dt
dma orbetisrena










urn---Ab~dt
le de ven ,
de iot glace, e
,m. -


MMEHcIAL

n general et Ie
partisonule sont
maiions de con



Iera & Ab tdf'&
place, se 19 Jant-
une seule .sous
ILe: SILVE .




Ura &O &o.
de Cette date,
raison social
des affaires de?
vera & Aboudi


H. SILYEEA.
\BOUDI & Co,


ikrniwl et
ToWu tea
le La tts a fa




4' .







aim Co/br Simon
PondA en Janvir 01
en ct1nt 0 ci wc uux
du arcalatriae chiltr
rernarquable ai Pn
les difficult&s de toV. .
que confr'nte adue
PEnseignemet Priv
e&i Bont duWi au srieutd
tablissernent et a
tenee des profe#sseurs-...
DTins Is diff entes&'r
la preparation des Od
t'objet d'un soin it
Aussi les resultatA s'av
i1s de plus en pluf
sants et les parents a..

Sre-, de- Sciencen et.
qucs ivucunies.
Course speciaux d
auctylographie ec de
/id i -""
h l ns.. nr:
vent tou> i S n a
PiY r touI antre h
mnnts, s'a4iresser C'
sim on Boi vr, T- T

'aparea e s ctir#r
et dcrk, an soe mij


ande pusea en pIrlu



AVIS MEDICAL JL
C:iniquc du Dr. Louis Hi
SAncienne maison F. Dte
: tfue des Caserne--
Consulitations :
24hs. p. m.

Mad es A -ecia a
achines ia ca1auer DI
^ .:--;^*-:--?^^











tubsau, paper arhoaSn
,Fait- ,vas achstv ehe-, S
imo ohar Td! ":
:.: p





. -- .- .--:-"-





S.". L
. Au ours de cette saison, tertaining atory ever brought I
nous vous avons pr-sent, to the talking motion picture M
quelques su perproductions screen alie
. qui ont fait sensation i IT HAPPENED ONE moni
pous vous reerwvons une N6rIe NIGHT Vail
de films encore plus brillants (New-York, Miami) ...
qu'interpr.tent oeg randes a Columbia Picture vedet
Sedettes internaton anes from the story .by Samuel ...
CAVALCADE, MATRICU. H1pkins Adans directed by ryaet
"L ,% UNA SOIR DR RE. Frank Kapra.. m61
VEILLON, CIIERCItEUSES ...a richly human story of ecour
D'OR, Thme -RUE, MATA two warm young lives, conn
HARI, G RA N D HOTELi thrown by chance, on a Bus,
: ESURP'RISES l U SLEE of all places, and caught in
PING, COIFFEUR P O U R the swift current of youthful
DA ME S, L'ECOLE DES It!!' DIM
.CONTRIBUABLES, L'AU-v action intrigues... YOU'LL Enl
TRE, LES DBUX CA- LOVE IT !!! R
NARDS, L AMAZONE. E7T
SSON MA RI, MISS DYNA- .___
MITEM LE CHAMPION, Lt-
LE DU Dr. MOREAU, DIRI- JEUDI 7 FEVRIER War
GEABLE, L" A N GE GAR- En soirie populaire, &" 8:15 hs. 'eali
DIEN, MADAME BUTTER- Marie Bell dans Well
FLY et d'autres productions FEDORA avec
don't les tires vous seront d'apres la piece de Victorien Murr
bientt. communiques. i Sanvri lam


DIM-ANCHE 10 FEVRIER
UN VRAND GALA-
&} 9i 9 heures, p. m.
L'OLuve grandiose de
Cetcil B. de Mille
quim it e(poque dans les anna-
les du Cinima ,moderne.
Une fresque puissante et
coloree.
Toute }i splendeur de la Ro-
me Imperiale au temps de
Neron.
La p)erse. tyr des premiers chretiens
LE SIGNED DE LA CROIX
une super production
Paramount
(en version franCaise)
avee Friidric March, Clau-
dev ( 'bei't, Eilssa Landi,
Charles Laughton et 7.500 Fi-
gurants.



L[UNDIJ 4 FEBRIER
En soirie populaire, a 8:15 hs.
Un Grand Film Franqais
Un Grand Film Anglais
MISTRIGI
un flym PPramtouMnt
&i'.e int ,. feonaud, NoUl-
Noel1
rIalisaiton de 1HL Lachman.
..J'histoire d'un grand a-
mour que ne peuvent abattre
les rmes wineries et les petites
vilenies doe Ia vie quoti-
dienne ..



THE EAGLE AND THE
HA WK
a Paramount picture
directed by Stuart Walker
with Frdt.rie March, Gary
Cooper, C r o 1 e Lombard,
Jack Oaulie.
S ...Gladiators in the arena
of the sky...
...Laughing at danger,.. fir-
ting with feath.-,
: ^ _-..... ..


mise en scene de Jouis Gas-
nier
avee Ernest Ferny, Henry
Bosc, J. de Feraudy. Paul A-
miot, Jean Toulout, Edith Me-
ra.
..une mouvre de grande
puissance emotive et--'6reelle
force dramatique, beneficiant
d'une distribution etincelan-
te, comprenant des artistes de
classe...
.Marie Bell, pr-tant son
visage emouvant et son grand
talent au role admirable que
erea jadis Sarah Bernhardt,
et qui la tentait par-dessus
tout-..


VENDREDI 8 FEVRIER
En soiree populaire, a 8:15 has.
Ia femme (ui est toutes les
femmes Marlene Dietrich
dans
ANTIQUE D'AMOUR
tue superproduction
Paramount
realisation de Rouben Mamou
lian
avec Brian Aherne, Lionel At-
will, Alison Skipworth.
...Murline Dietrich !'une
de.i idoleS dIU InoJnde, aujour-
('hui I'apogee de isa fabuleu-
.e carriere...
...une oeuvre magistrale...
nM inteirtrntactiotn1 h-ors inn


pair..
,..un film qui laiss
tous les eoeurs une i1
sion saisissante...


SAMEDI 9 FEVRIJ
LEr sibIvL populaire, (t 8
Dcu;x Grainds Film
BELLE NUITl
un film Paramout
realisation de Frank
avee Lily Damita, (
Ruggles, Roland Young
Grant, Thelma Todd.
..un filM. charmani
I'ironie et I'humour s'al
ulit'v 3AitIt'ifmntalite' lepT


don't le denouement es
M"A RDT 5 FEVRIER charmant qu'ingenieux
En .3OU t poplaire, & 8:15 hs. I UNE FAIBLE FE
JE SUIS UN EVADE un film Paramount
par Robert Elliott Burns avec realisation de Max de V
PAUL MUNI e lbeil
realisation doeMervyn--Le Ry avec Meg -Lemonier,
Sune superprodutwion Luguet, Pierre de Gui
Warner Bros First National ...une comedie d'u
-un drame douloureuxn... psychologie.., une sat
une creation sensationnelle de yeuse qui provoque ir
Mrdl Muni... une histoire blement le rie...
Vraie..


MERCREDI 6 FEVRIER
.a swirze nwglaise, & 8:15 hIs.
blereeh an
in the wit refreshing and en'


DIMANCHE 10 FEV
En matinke, i 10:30 h
La Grande Vedette Dr
que Joan Crawford d
drame emouvant
-LA PENTE.


sur I
terne

ner c
mere
pluto
ident


aI, I.pcrs~ ei~~ r -


4e . _,, .. .o C
e Ce-Parainount


une superproduction
MtroGoldwyntMar ,
station de H-arry Beawu
L avec Clark Gable, Lester
Cliff Edwards.
le film des irresistibles *.
ttes..
ddeeh6ances, relevements,
ions violentes, et dans la i
e des vices, d'honnes
,s predestines qui re- T
aissent...


[ANCHE 10 FEVRIER
matinee, a 3:30 heures
UTIH CHATTERTON
dans
JENNY FRISCO
un film
ner Bros. First National
station de William A.
man
Donald Cook, James
ray, Louis Calhern, Hal-
Cooley.
an drame emouvant base
e thbme de l'amour ma-
.l ,
un fils faisant condam-
ielle qu'il ignore etre sa
et qui pr6fere mourir"
t que de lui devoiler son
ite..


1 DIMANCHE 10 FEVRIER1
En soirde. a 6 et 9 heures
Frederic March. Claudette
Colbert, Elissa Landi, Char-
les Langhton dans
LE SIGNE DE LA CROIX
une superproduction
Paramount
(en version franchise)
rali.sation doe (cil B. de
Mille
avee Ian Keith, Vivian Tobin,
Joyzelle, Har'ry Beresford,
Arthur Hohl, TPhomry Conlon
(et 7,500 Figurants.
.un film d'une grandeur
surhumaine...
...un chef-d'ckuvre que, set-
I e, la Foi pouvait inspirer....
i .le spectacle le plus prodi-
ieux que feeran C it i:'n":
mutontre

un Film Geant .


L'interpretation est de tout
premier plan et en tous points
digne d'une couvre de cette va-
leur et. de cette importance.
Elle reunit Frederic March,
splendid Prefet de RomP;
Charles Laughton, hallici-
nant de fourberie cauteleuse
et de eruaute sadique tom les
traits de Neron; Claudette
Colbert, prestigieuse et ihau-
taine Imporatrice;Elisa Lan
di, lumineuse figure de vier-
ge d'une ideJale beauty. Et la
foule immense des autres ar-
tistes, des sept mille figurants
qui completent une distribu-
tion in6galee jusqu'h ce jour,
fait revivre, mouvante, ar
dente, hurlante, la popula-
tion meme de Rome, achaiarne
A poursuivre do esa hainrie le'
sectateu'rs du Christ.
Jamais e Cinema ne nou.s
avait offert un spectacle d(u-
ne tell quality, d'une aussi
rare beauty. Le Signe de la
Croix, chef-d'muvre de I'ecran
moderne, marque une date
dans la production cinemato-
graphique: une fire, Para-
mount, un homme. Cecil B. ide
Mille, out ous sortir fdes sen-
tiers battus et aborde-r de
front une ceuvrue -formidahble
Le sucees sanS precedent q"ui
a fait aecuoil au Signe de la
Croix, partout ou ii a etc pro-
jete est Ia lgitime consecr:-
tion d'un s'uperbe effort.


Le Signe de la Croix, oue
e dans Cecil B. de Mitle a realise
mpres- pour IParamount, est de 1 1 li-
genee de c. e ( chefs-" (ruvre out
ont nom: Lc Roi des Roti ec
Les Dix Commandtmient, 4.
On y trouve la1 sutrprenaante
ER maitrise du grand metteur eln,
:15 hta. s e1ne qui exc le I ces recuns-
t ittitutions l 1', 1!i(4*1 es. NuL.
m icux que lii, ne )-)os-de 'art
t de resusciter le.s sieles abo-
Tuttle lis et d'en Iei1i'dre le. aspect-
.harlie les.plus tvpiques ; ii sait ani- -
, Cary mer les foules, fire evoluer
les masses populaires en un
dont (decor gigantesque. Et nul su-
lient a jet, mieux que celui du Signe
re...... de la Croix ne se pretait une
t aussi pareille tentative.
--. C'est Ia Rome Imperjale,
IME |sous |e regne de Neron, que le
it film Le Signe de la Croix Cvo-
7aucor- que A nos yeux: Ia splendeur
de la Cour Imperiale, incen-
-Andre die de- Rome, ee -martyre: d
rand. chretiens 'ivre6 aux. fauves
ne fine I dans le Cirque sont les pres-
ire jo tigieu-x tableaux que le .rea-
resisti- lisateur a su browser de main
de maitre.
Une intrigue captjvante
une idylle don't la fraicheur
S' et: la deli.catesse .fontcontras-
rRIER te avec le luxe effr6n6 aou re-
eures j gne dans l'entourage de Ne-
tamati- ron,:aioutent un trait do plus
ans i-'':. a ee.film, eaptivant qui laifse
S a, auspectateur ti-ne impres-
sinm d'.motion grandiose.
:i : .





'ti~ass~mtf~crvwipmm'tpymi''i-''''w~wfi'''mv'


P













T 4 .4
: .-... ........ .. .... ,. '.: .. '** ..***,' ...i. ...
.; . .. ... L. t::.. --y












. fai ............ P..ene ...ardt q.
.. . .. .... . .: .
















.urprnnent en t....tre.
. 7. . . ... == = = = = = =f .== = = = = = = = = "= = = r i















vez pas do Torees abmnd
S votre p.trine et vo.'s poi
qulque fible s Pre


morLorrque vouge puream
fprotbg Prene arde lqulo
tondnc qui .nt ontagit
bercutose, par exempie
%urprenneA nt nen ttre
encore, prot6gez-vaog si
vez Pa. de farces abond
vote poitrine et .vo po
quelque peu faibles, Pre
L'Emalsi d Scott rdhuile
mora-e nolle enne pure
prot6gem pare qu*.etle
abondac( Je: pp.Uantf
np~s A qi de:.nt tree


vitality parce qutdile posW
merits !es plus nutri:ifs
fC'rtifiknts qui enrI;hijj c
ot fortifient Forganism(
tier. et et particulier I
Do pus, lVs bicnfaits ret

diae ,t, ,,, irc qui c
mV it-f .'.ditctr !ii( t (-ip i .
d t r tL q-ui S' A imL n

cl i(' .itc' nl u.. dir S

sotl:cr to,:, Oailblesse
trint.: ft
mnusion Scott min te n
tez pas doe -. uOtituts .
toni0jour-s la veritable
Scott et veilez A ce que
qiuLt pi.<1rk' 1.va famelsze 1
taboriu. .i; homnme a
poison sur e dos.


.. .. ..j ...... .. ... 1.
.- .. d..- --.l .. '. ..6 .. D...el. ;. .. ... .. .. ... ........ ..... .. '.. ... .^ .. .........
-- r e -........ ., :. t-ll.-< < M: .... ....-. . .. ..... .... . . .. ...... .............. .. .... .. ... ...... ....... .. ....... .



s t.. ..... .. ..t.te .s o..%.........o ....zur.....
.. ... .. .. a .. f. m a- he r .i .. .......... ... .. i r,. i. n- l -f .i-, -.- ..--:
... .. + .. .. '- a tsra .: '. j. te A i c q.. 4p .-........... f..... I ,-




. ..a.' B. t d '"I .st-i.re : t- ..' ..' .... . : c sta.. n. .r.. ._ d. -'t"1..
..d o Q.ofr..hie d JI a itI, a u i......d...m nu ..........d.....
tKR mie al d ii 4oth- que de PA- u nit .. uejre 4etwni1rnd& agr-'u & t s 6.... i
:>" ........... :m ...:. : :: : :*:": : :':':-: : : : : : ... ..... aisg ,os t :,pioj t:,d4 +y ^ ^ p ^ ^ ^ ^ ...... .:






sur :,: c: .:onf..en e.. domert Iir izn* pe 0q. .. ......t

.. ....... Les m enb.... re le.s .a is de la |e Z... m.. "- ; | ...pr. :- ..'ons- ainco tg tion -.- :
.Soi4 et d eof4&e..teier sot (Iu Con et Domninical 3 Ai a Shsipr rnrevenl J pni* travsdlor
niiner invits A y1 asih ter en grand n er. U.3.& de .la Muique du .A beuQcL> ik .;. p mwntit6 ts : .
U JJ uo i..bre ......... ........ ais o direc on r o nai .
..i ... Leutenant I.. J.n-Bapt.e L.. KAL..i. a V fffpar
............... ... ....... ..... ..... ... ...... ...C....... .... . .. .........




D R EC su r Ia p la ce d un C h a m p -d e- et5;f l Xoo r vt^m *::::,rric
.. .....toir.s "l(ALIU A2 i o, UP .I 6n., t.
... .. M... n. .n ..er ia brswh. t t e t.ii.iv$ .rahI e tla
.. .. 1. "i Cap s .LA, m ar' r.,n r <- r .K r^....W..Pd... : ... :.
...... a ... ...I 1* ,+ T ,,,, 1" : ,- ; m io l ag '-m- ^ -.. -: -:SS:


dstanee eat
e de% infec-
uIes, la tu-
i, ne VOus
Ou,. mieux
i vous n's-
:antcs et si
umons sont
nez de yE-
de foie de
. EIle vous
content en
es Vitami-
r sistance

onnet de la
Nede les 6ke-
et les plus
int le sang
e tout en-
a poitrine.
ir6s de PE-
Tv&s immn-
e:st -Lm ah-
st facile aI
bion dans
ose (est I t.

aire est de
de la poi-
out au d&
nez doe 'E-
it, n'accep-
De iundde '
Emulsion
chaqu e pa-
murque d e
e:, un rroe
LIC tll ff~fl


OCCA SIONNELLE CA SH

Chaussette fil mercerise
J douzaine Gourdes 15; fil dW'E
cosse douzaine 18; Bretelles
2; Drill Tussor Blanc Extra-
Paune 2; Faux cols mous
blanc douzaine 8; mouchoirs
de Poche Extra douzaine 8;
Parfums de luxe pour cadeau
piece 3; Eau de fleurs d'oran-
ger, Cologne 2,50; Baptiste fil
Tchecoslovaque ]'aune 2; 3
Draps Metisses Extra piece
25,30; 4 taies d'oreillers me-
tisses piece 5; Taies en beau
coton a jours paire 5, Nap-
pes etamines Extra 130, 6;
Couvertures de lit Jacquard
10; Tapis de table Jacquard
130, 6; Couteaux de luxe dou-
zaine 18 1 2; Argenterie
'84 gram.
84 gram. Ciseaux acier de
SNogent pour couturieres, et
coiffeurs 2, 3 G.
Demandez : Instruments
Chirurgicaux. Seringues hy-
pod, Aiguilles en nickel pur.
Bazar Surprise, Angle
Rues des Miracles et Egalite.
-stw;. A .,.w r ,- A : ....


DEMANDE D'EMPLOI

Comptable parlant Frangais et
Anglais et ayant de bonnes R16fO.
rences demand I travailler.
S'adres.qr au bureau du Journal.


che dle Franvois J. Villard dt-
Sdie a St6nio Vincent, Presi-
dent d'Haiti.
2,- Marche solennelle de
3 Baudonek.
Sp p Lustpiele --- overture
par Keled-Bela.
4..-" Dominique lHyppolitec
ringue d'O. Jeanty.
..-- Les deux pinson ...
polka solo pour 2 cornets par
Launay.
60--- Didine -- valse de J.
i Chassaing, Orch. d6die A Fit
Pasquier (Hermann Pa>&
quier) par 0, Jeantv.
7.-- Allah's Holiday .-- fox
I trot, par Friml.
8-.- La gouttes d'or de Bar-
L:mncourt, pour Paul Gardere
mringue-par A. Blruno
Dessalinienne.


A VIS MATRIMONIAL
Je soussign6e, declare au
public et au commerce n'etre


plus responsible des actes et
actions de monr epoux, IAonce
Desrouleaux, pour abandon
du toit marital et injures
graves.
En consequence, une action
en divorce doit 3lui etre inten-
tee prochainement.
Port-au-Prince, le 31 Jan-
vier 19358
Mme. Lonee fesrouleaux,
Nee Marie M1ill i


LE
Exiernat Internal
venue John Brown
Phone : 087


COLLEGE MO.
Direct


Est I'Ecolc Secohdaire ideatle


teur : rn A : dI
Licenid on t roit
Awm. J


(ot vous devez envoyer vos enfants si vous voulez leur d4
ner une instruction slide et efficient avec tous let ava~
tages voulus.
Les petite clause ) stnt 1'objt- do soin; minutieux de ti
part du Directeur, car elles constituent l'avenir du Co d }
Discipline serieuse. pension scolaire irreproehable, uin
truction rapid,
teles sont les garanties que vus iffre It i
College Moderne
Avenue John Brown
Phone: 2087. Port-au-Prince.

--fw^^vn~--h/*^*- +*""***^ +^-/i-^i---- ^*-i/ T-'A~~r~i+-r-s^ ^ ^f.*,t^ -h ,*,^^' *- -}^.f.t.. .^-*wMs-a


Dimanche
a 4 heures
Lil Dagover danrts le beau fim snore
RHAPSODIE HONGROISE
avec Willy Fritsch.
Entree 0.50
0 heuren 1i
Aileen Pringle dans
AMOUR 1DE REINE
avec Conrad Nagel


SANS FA-VlILLEf
SChapitre 4 Parti).


Par Cable. Role et Correspondnce Adrienne


BATON-RO(GE. I'en-
quete riadiudiitusde commen-
cee par ic Snateur Huey
Long' sur 'Fattentat don't il au-
rait failli etre victim a don-
n6 penu l r.esultat.s jusqu a
present. Les temoins, emplo-
yes pour Ja plupart de la
Standard Oil, ont dit qu'ils ne
nourr'is.aient aucun dessein
contre la vie d(e Long; cer-
tainsk n'6talent venus a l'aero-
port oua, parait-il, devait se
eommettre 1e crime, qu'appe-
iles j)ar dIe coups de t&lepho-
nfls (lorigine inconnue; d'au-
tres no faisaiont que passer.
Le riictateur de la LouiMsane a
prom_1 que la journOe de de-
main oera plus sensationnel-


'xxx


RICHMOND. .- Di)main a
I'aube doivent &etre 6lectrocu-
tes deux fameux bandits, Ro-
bert Mais et Walter Ibagenza,
qui avalent terrorism pen-
dant longtemps la Pcnnsylva-
nie, Ia Virginie et le Mary-
land ot avaient ete pris finale-
ment apre:s avoir tue le con-
ducteur d'un caminon postal.
Walter Lagenza, qui s'etait
rompu les jambes en essayant
de prendre la fulte, sera trans
port au fauteuil ectrique
en chaise roulante.
XXX --- ,+,
LONDRES.-Un grand pas
a et6 fait vers un accord sur
la legalisation du' rearme-
ment allemand dea; le debut
des conversations franco-bri-
tanniques arrangees en vue


PECS., HIongr.ie.- Les quel- d'assurer Ia paix eropeonne,
cues 1.000 cuvriers qui font Le plus grand secret entoure
line grve souterraine de Ia les pourparlers engages entire
faim dans une mine d'ic, ont le Premier franigis Pierre E.
relich6; apres 32 heures de tienne Flandin, le Ministre,
squest-raion-, .t. o-eialistes .-.es Afftr&Etrangits Pier-
chretiens qufils avaient em- re Laval, le Premier anglais
wenes avcec eux come ota. Ramsay, Mc Donald, le Minis-
ges, pare quo ceux-:i' nia-i tre des Affaires Etrangere- e
vaient pas collabore avec eux Sir John Simon, et Stanley
dans leur lutte pour obtenir Baldwin, Mais on croit;qu'il
deos augmntations Leos socia. oe t -abouti un protocole fi -
listes talent fort deprimes en xanfc une politique.mternato-
sortant de la mine. Les pro- na.e-trta significative. Les
pritaires. de celle-ci, qmu est pr-ncipaux points tur lek
Sexploite sous Ie control di quels Piitente s est faite 'ssont
Gouvernemoent, ouit delav .Ia garantie deola seeurit4 fran
Squll .sent: toujour:s disposes. Case:par la Grande lretagne,
Snocie : :. .. en change de lIa reconnais-
-....... .. .! : .! .. .. : .. '


s~anee par In France de ]a 1e-
galit4 du riarmement alle-
mand; des co:icessions fran-
gaises a Aa Grande Bretagne
en ce qui concern sa notion
de security; des offres a FAl-
lemagne, au sujet du r6arme-
ment, qui donnont I'esp6rance
qu'elle reviendra A Gen&ve; et
un pacte europecn gdeI6ral,
roulant sur les armements, la
securite, et les nombreux pac-
tes regionaux,

ROME.-- Parlant A 10.000
chemises noires, le Premier
Mussolini a invite le people
italien a etre A la fois un peu-
pie de soldats et d'ouvriers, en
declarant qu'en Europe a
l'heure actuelle, e'e ]a for-
ce seule qui compete reelle-
ment. II a ete bUruyamment
aeclam6 a son entree dans les
jardins Borgh5se, ou i1l devait
recovoir le segment d'all&
geance deo, 000 instructvurs
dcbfa JeUne armee fasciste. II
a ajoute en terminant: sVous
repr6sentez notre f0ort volo. n
t6 de traduire dans nos acted
note determination de ron-
dre la patrie fort et grande.
Des repr&6entants des diver-
ses forces arm6es itallennes
asbistaient A & la..: manifesta-


tio n; : :

HONGKOW. .- Aujourm
d'hui .4t arrive& ii le steaimer:
vTungchow., capture pair t1f


pirates tandis qju'il ranipor- vaient demanded des augn
.ai a Chefoo 40 ecolieis an- stations de salaires et la r-
glais et amn6riains. 11 et es- 6gration de 114 ouvrierg
i 4 jours entire leurs mains, wedies. Des negotiation
Un m embre de equipagee a- commence autour de leur
-,it 'tP grivement bles,s et cdamatJons.
Uin garrte tu p|)ar les handits. v,
x ...x ELIN.. Pour la pre
RIVE'f.A, Iuguayu.... Un reI fois depuis 18 ans, un
,nouveau .soulvecment a 6elate pareii de ha ligno Mon
S1an0 Ne N Art, ut une armee ide Berhn a eu un grave accid
.0 rebelle4 e,.st en march V avion W est- ecrae" p
vers cette ville. Les troupes Stettin, etl Ponmeranime. 8
loyaltes s esont retranchees, e tsagers et 3 Pmembrnies (
attendant lattaque -pour cc page ont ete tus, Tous:
asir. On dit que les rebelled passagers ttaient allemn
sont hien armes. I :iji
1 C4+ xxx .
( ITE VATICANEL-A
FLEMINGTON. Le t- vant une adIenneN.
min Peter Sommers a depo- eatholique, des oxirge& n
se qu'il a vu une femme qu1l to jour de la Purfileatio
a pr1ie pour Miss Violet de > :!
Sharp, intendante des Lind- lprisentesen grandeeWpaon
bergl, monster dans un tram- Pape Pie Xt t-.
way de New York la nuit de ..
'enlevement. Cependant, l'Ac PARIS.- Pen
tat,, tot a nlIA PARIS.++- Peu -b la .
Lexqtmd. M iLavoir Ia preup-.-ve-faite-a rdarrsftucrmtsp
l'e querMiss Sharpe etait chez marquer leur xenophobiW
ci c soifr-. Fji ward Reilly,, arsenaux, d tout 1 te-.it
principal bdfenseur deoHaupt- franqais ont du smp'l
avinn, n obtenu une uspen ti t route ativit pCedh i
sion des travaux pou aller here, les employee
:eonfdrer New York avee tes miOs en greve pour pAot0
timoins qu i compete produl" contre une .r6dution &
re bientt. .es 11 n'y a:eu u-n a
F'Xx. R do vioietce, maisIoes.atr
'614 UinFtOurs hoENgroi ont on ; ; : :......
fin a leur o- or r de loor-aS
fain n 1m or gi eie d a >EIPIN D apr A...........
l:aun en: .sortant do ie t mine ; : :: < :::: 3
Saprs 48 .heuare de jen nl en ..
. ..:::. :: ::. :.:... : : :i:. .: : ::.. .:. .t .t


Dernieres tNouvelles du Monde reues ne matin


)


It

a

0I


ii
it



It
I
;.f.:l?

.:::; :-. .
:2::;


g~g~q~g~gqqg~q~


~C~k~~~h.~aauWWlb;slP~s~BgWIYlt~~;~is.


~k~asQs~?8t~wbadbg~s~


4~4~P~Pl~g~i~P~B~~ ;4~~ `~L~b4Ydb~BL~Baa~. L~Pli~C~s~B~j~~


( enseignetmenit clasg


- ,


j


.., . .. .. .. . ^


I -- I: 1 I




. ... .. .- . .... . .:. .: ..U :. ... v
M i .. ................. .. .. .... .. ..n arr vera t



o-s les d -.Mi f l. :.i.... .. ...f ... *.' .i. .: .. -. t i ...
S... ... .. ... .. ....... ....... .. .... ..... ......... . .... .. .. .... .... ... ..... .. .... ...... . ..... .. .. . : .. .
.: ,... ........ .. :-.-,, .. -,*. .. .. ... ............^ .. *. _. .... :- .. --.-. .. -. .,





... ..aX.n Sp.Evate? partlrale m.me

f ARTS D /ORE ARRAGA A PaAIJ f )M N .t e nrewnad Mo fruit de livraieon A sa churn,. hant frt asulement.
^ cnfssoM4 Je 4 Dte., 1834, Je 9 D6&, 1934 Is rth dlt it vendu a mime prix en province ,
.......... ........... ... i. .. .. ... .../ :, ... .. .






s. con le* 8 DIc& 1984, le 2 D.e., 1934 U N.. 1 ,T..
tG ay< wVt4 e24 D&. 1984, e 80 D&x, 1984 5.BULLETIN No. 116
g$Jr1 le 2 Jan., 1935, le 7 Jan., 1986 AIL I lI '* R
,IInavenitur le 8 J 198, le 14 an., 195 CRISTOBA
s,& anton, le 15 Jan., 1936, Ie 20 Jau., 19S6 Connassez-vowta exactement canutines deux cents petites tendu & Port-au-Prince, I
".Gaub le. 22 Jan., 1985, le 28 Jan.,. 1936 lala.e que la Loftere Nati bonches y trouvent Qu.tidlen venant de New-York I
71 rle 29 Jat, W$6, le 3 F.v, 19 $e d'Hati euen. dans '4 nem nt un repas reeonforthnt nancheb F6vrier 1935 a
IA Sknlfnturai, le 5 Vv., 198, le 11 Fev., 1936 conomAe national? et que d hiei des families viti-, 17 Sac~ de correspond
Sle 18 F 18 F1v., 193 Vous imnage-vous qu'elle ne pauvres y envoient, di- 3 Paage
'g,pagi qic, le 19 F&v., 1985, e25 Fev., 198& est un bastion avanee contre crtemenit, chercher un pen de e t partira le mrme jour
$,- CrtosWbal, le 26 1Pv., 1935, le 3 Mars, 1936 le ch&mage qui tend de fa- neurriture? tement pour Cristobal
`gtaena entura,.e 5 Mars 198 lell Mars, 198& ton airmante? Q'une septieme cntine est pregnant fr&t, male et p
s A eo1n, le 12 Mars 193&, Je1y7 Mars, 19 Avez-vous caleuti que le entretenue aux Cayes? gers.
S. uaaquil, le 19 Mars 1985,, leJS M rs. 1935 ,IYoe MItl e Gozrdn de swn Avez-vuus pense aussi qu'tel-
a8. Crwstobol, Ie e Mars 1986, e81 Mars, 1r6 D er Qgos Lot reprdsentent le le paic un Service de Pubhide ia. -. C. AN
prnx d'un pignon sur rue? t un Service de Reclamne, n
PANAMA RAILOAD STEAMSHIP LINE, Savez-vous que Deux Cents Service de Propagande: au-
le N al1M on Autiens de famille ant entremrisesa haitienness


.T .4 .4. '-:


CONSTRUCTION


JAS. H, C. VAN REED,


SLIDE


ganent leur vie? vendie ses
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des menquels aux Oeuvrags sui-
vante-: Creche de Port-au-
Prinee, Dame9 de St-Francois
de Sales, Port-au.Prince, Pu.
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Pritnce So-
ei6t6 Histoire et G&ographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualitU Seolairh du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre ,
Jacmel, College N. D. du P.,
,l Cap-Haitien, Ecole des
Fteres de I'Tnstruction Chre-
tib4el. Cap.Haitien, Oeuvres
PalroissiaPl de la Cure det
PlAisaicet, Fanfare Petit-Goi-
ve,
Que six cantIes scolaires
tonetionnent & P'rtbau-Pi'in-
ee, sur son compete: qu'a ces.


Pierre par pierre, 6tago par -tag0 u'61l&vs
sur la roe It solids 4difice. La Banque
RoyeIo a mont6 ainil, d'annb. on annM.
So ftabilit 6prouv6 explique to position
qu'"lte occupy parmi les plus grandbs
Institutions beoncoalres du mond entsr.


i la march desquelles elle
contribue?
Depouillez-vous de tout es-
prit4ie parti-pris et vous com-
prendrez qeu'olle constitute


une forces


et Li pE estige na-


tional.
Grace a tout cela, pui1tu.i
ne lui accordea-vou3 pas la
preference sur le, ioteries exo
tiques? Sutour t qtue pas un 'de
ses coupons n 'i e vend horse
d'iHaiti. EIe es heurte,allI
eur's. au mtp:t15 Aystefmati-
quemenw organic, Notre ov-
gueil pmio rLi1tique ne i nE'u: omT:
mande-t-il pas Ide faie ie me.
mre geste en sa faveur':
Haitiens. et Etr;e -rs amis,
ayons une pen:ee idu crdur
pour la Loterie AationMlc
d'laiai.


w ........
.. . ... .. -. ...
.. ...


de lI



pre-






eDi-
ii ret-
12.1


. .


I.4 Vjte IA11n-


'AS'TrorEi'


,o> 87 NT R. P.rtira d, New
York !e 33 Jamviv, 19%3, di-
rectement poun Port-au-Pv-
:e ou iI eCt atttendu le- %-
Zner klV en route It Tn^^r
jour h 4 heures tt PupreYe-mi-
di pou- Kingrton Ja., Puertr
Colombia, Cartagena et (Vi
tobal C. Z., prenant frtt: p-s-
sagers et illR.


...4~.4
.:1~ I


Moncey GOUIRGUE,


Direeteur.


AOL t


P~N de la pai


Ge qtO perS et a Pi rrec
n -daiwer tuve si gratrde cl
S6tanee p faite.


cav
ic-
frie


Ikrrv (Clt
Taffleur,


. ; 4


LBA
BAN


QUE


ROYAL


EU CANADA


-~ ~. s t ~ n ~erw*


IIQP PRSONNE NE 1 1hNORE


Rue Courbe et Rue du Magasin die IEtat


4,,


ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA,
MANTg, PERLES ET PIE.RRES PRECIE U'SES. VINrIl,.
L-ES PIECES ARGENT PT OR. MONNAl l' DE TOV-
TES NATIONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX.


r


Avex-vi~-Urntendu que la MAtikon ANTON I. SABA & Co
PIt IrYin eree I'ancienne Maison KAWAS HE'RMANOS
no. '173K um du Magasin de IEtat, et que ANTON I. SA-
BA & Cr,, -o casion de leur installation a ce nouveau LO-
CAL vont nettre un PRIX INDISCUTABLE sur leur t TO
STOCK Dt FINESSES les pius rareset de provenance Eu- *e i
To rn- & Americaine,
clltt ient, leurs prix ont au d delit de touted discussions,
vui1 a superimoite des articles et leur fraicheur, tel que: -". MII-,
Crrepr de Chine imprimue -- Parisette de soie irn-
ptmo Crtpe chiffon imprimee -- Crepe de chi- e I 1
ne uni- -.. Crepe Bamboo Organdy gauftfre '-- Or-
P -.0"
gandy uni et imprime Pon unt et imprime
S raiij tulle Poplin Tolle a Drap pur fil, mi-fil et
,oton Nappe couleur et blanco -- Damass pour
Matelas -- Drill fil blanc Drill cotton -- ami-
mirs-- Bas de soieo-Chaussettes de soie et fil
Parfumerie Chapeaux, etc., etc.,
et &0oubliez pas d'cheter letrssu Pearlisca pour lingerie.
::etla Toile Drap h lwell.-
O -- Oh, Oui! Peutttre vouw sereZ surpri ,si ji vou d is v |
: r dme avoir appris 14 oA se trouve actuellement la maI- I
s1 ANTON. I. SABA & Co; cells me fait deonomiser eo i A
vian d fire trop Vde reherehe, surtout que je is V
Vefie sp~ciltement pour on achat de quelques articles .de
1/te mason, tel que eburon"n, tulle illus1iow de goie, *
Linge.p; see, et autes, et our mn Fiance: Cas[ T
mir, drill pur fil, hausst chaussettem, chaise, etc.
S- Eh bien ma Chore, n'oubliez pas Padresge:


'ANToN'L SABA & CO
eaneime WiN Kanwa tler ot
P78 Rue du Meofliu e rftat
4 :Tphrneto 28. :
-'-* --,-,-- .. ,, .. .^ :, ... ... .. : :. .-. : ,:. < .


A iedt~a !2tuetk J 'u t~ -
g~ ne-1,


te,^ rhtueia t1 piur
Itr- mfnius (Ic c tt et l t r uNI-
.- :A m a t t
TONIOTE ET LAXAT F
mCg4,LUENT


it esi ticot esta )le


LE


Il


-.4>ssne te


it '1 1


SvRlartes e cat i
--1
-va&~ ...... d^1. .... e es f ^ :S 1 iP^ .........
CT J v "'l;l .^ ^ ^ ^ g ^y ^^ Ij ** m % ^^ '" "1 LI 'ij H


t erritoire


01irs


wre o-m?,i


lerroirs.


Rst ce qui fail


SOn arO all


Goutez et


a 2~~-
I


Aft *&$~ anns.mr ~-., 1 V -t-MaAwa


igral Age1
J


. ass i d COAMeNe, ToLU Vt E CA ,YPTOb
cOtrr aAffL.-cotfACTCMS o eI.N PA FAIT r
(, RHUMES *RONCHltES. ENROUEMENTS
FPtUENZA, AFFECTIONS bES POUMONS ,*
PO VT-AU.PRlNC!, HAAITI. VT LP-1 PROVINCeS


-44


~'~-~~ pC~PPT--sa~s~~P~mrunw~ a-Jps~8~pca~ r


~II


B~W~O~i~O~d ~~i~pi4rp~CB~a~B~L11Illlll;lli~;;.*l~--


RIAN


~~I~~;ft, ata


i


i


1


-


19


CC 0


p~ ~3 ~6~


31-&RTHE


les


k a I. I


ComPa..














d i; aha;, Jatvent en t$ ridfr
vf"r Iet centre dii payts. m-
Quartier Gen6ral Japonais dui
Manchoukouo sgnate que les
officers envoys' pour entrer,
en contact avec los irr4gUliers
et ne6okier une treve avee et ,
n'ont pu d6couvrir de traces
des forces qui leur avaient
dispute auparavant la posr-
session de Hahar.
L ONDRES.- D'apres le ti-
rage au sort, e'est la Chine
qui matchera centre les Etats,
Unis- dana-les premiresr rena-
contres de la Coupe Davis. ,Le
Mexique jouera ensuite con-
tre Cuba dans le second match
de -a zone de PAmerique du
Nord,
S XXX-
BELGRADE.-- La Idice' a
expulse par ]a force es etu-
diants en greve qui s'etaient
barricades dans les batiments
de -U-nive-tite. Un etudiant a
4t6 tue, e il y a de nombreux<
blesses de part et d'autre. Les
etudiants protestaient centre (
l'internement de 26 de leurs
camarades a* Vishegard, on
Bosm e, pour activit&e commu-
nistes.


... :::....:: ,'I -




LA FIRM qu S'SET. SPECAUn iDANS LES
HPRODUITS.DI LAITERIUBET ZEMETIE DE L'EN-
FANCE A LA VIETLLESSE, MALADE' OU VALIDE,
L'ROMME. A TOUJOURtS ONNtISA PREDILECTION
A ALIMENT COMPLETE p QU';ET.LE LAIT NATU-
RELLE. LES PROGRESS DE LA TECHNIQUE MO-
DERNE REALISES DANS LINDUSTRIE DE LA LAI-
TtRXE PAR LA STERILISAYIOS PERMETTENT LE
TRANSPORT DU LAIT DE LA PfRME A L'USINE THT
E L'USINE JUSQU'AU DELA DS MERS, DANS
LES MEMES CONDITIONS DE SALUBRITE ET DE
CONSERVATION QU'AUJ MOMENT DE LA TRAITE.
BUVEZ DAVANTAGE LE LAIT ESBENSEN. LA
MARQUE QUI A TOUJOURS D)ONNE SATISFACTION,
SOUS SES TROIS FORMER
CONDENSE SUCRT RICHE EN CREME
EVAPORE NON-SUCRE RICHICE EN CREME
EN POUDRE NON-UCRE RICHE EN CREME

EN VENTE DANS TOUTES LES EPICERIES DE LA
CAPITAL ET DE LA PROVINCE.


++ r .crise
Tmm mi ^w mwfS W ~ it~s Sw_ H ..~~W. w sttM


rO.,sperit
I% jo ^ IS

It O-joi


SPar te


- .


SOCIETY D'HISTOIRE ET
DE GEOGRAPHIC
M. Candelon Rigaud pro-
noincera 'aDimanche, 3 fevrier
prochain, a dhx heures du ma-
tmin, a la Societe d'Histoire et
de Geog'raphie dHaiti, au lo-
cal de la Bibliotheque de 'A-
micale ,du Lycee, une interes-
sante conference sur
La femme creole dans la So-
ciete de Saint-Domingue.
1is. rnembrvs, les amis de la
Socift'et de colnf6rencier sont
invites ;'i y ao.iste-' en grani
nombre.


vmil6IIIpME9 4 ,A hel .m...... ... "..II


4 M I W '* ; < ^ w, -..- ,H ,, .. *{--.1 I

P Ofi2 l T P A*U-t*0

Of1VRAGOS SCIONTI

Dr. Apert La croia e ...... .... .. .. .
Le Dantec- "L'A thd,..... .C...1 ..4.0.
I. ute n.es ance ra s.... ....
nl w wimi ,.^ ,. .., ^ :...:


Science et consience,... .
Dr, .[ lon -,- Paeolge des temp nquveau
S aydcholok de Vidacatio n
Evolution de la inatiereT
Evolution des forces ...,.
Berge Les problImes de I'Ocan ....
La ie I mort du yobe ....... ......
Dr. Hohn -- La naiwwwre de 1'intwelligenc
B rtwlric La viedes me ........... ......... .
La c a ur e le fr d ..... .. .
Iu Le wUdes hcerizieh: e.l T, ..,
ha- lumire et ls radiation i visimA
Chaviny -- P yhologi c de 'hyI ............... .
Dewey Ln ho ole de derm in ..n ..... ....... .
Dr. Herelle La ielenst. de l'ogansiuw .i...
Pr. Ilesnawd indiridt el e sex .........
Er. Heri aliu -- L'hygie 11erP...... ...
--- Les- maladies du' ; odet e .... .... ......... ...
L Jam Ph ilsophir d I beuin ..... ..... ,l
r. LeBehn La' olnuion d( la chirnhrgie. ....... ,,,
Lhfmbroso HIypnotome et spiriti"me .................


fair reuve d eme aie
Voci an pneu qui se passe de presentation en 0
Les grosses sculptures massive et sailtnits deaso e
de roulement, tenant fermemenit la roule sont des snbo-
les de meurite depuis les debuts de automobile .
Y.me au cours des anaes d'adversite qui viennent de
l'ecouler, ses venues ont de'pa. cells de out s uire pne.
quelqden fit le prix,


L'utablissement doit U 1' Ll L 'ia.pie son a
cellente method d'enselgnemr.l jT 1 a bonn e t larg
ganisation. Pensionnat inc -"r :;.r; Pension pour |
tits de 5 a 12, Cours classique ,n-. Le-on. part
rea, Cours de Steno-Daetyio, ..cr d.pil., A nglai ,
pagno), Allemand, Prdpe'a.i G, .:, dte Gnia ,i
L'etablissement garantit t i,, u p e orrome
haommes forts elt conw-iez ,. .V ,.,v;.,. :-;gx

^v -" .."-, .- > ..T^.. .... ........... .. : ", ..... .....H(


~B~B~kr~s~i~~ ""L"""~B~a


ve Vapeurs. Arraiial
.[ '. -

8Li RhIn"w
Cs and ealoat -vaerr
lid Ppearyent atteWdre le rh;
mes dirwtemet Ve.t ....
died Vicfks sonlan" as ag#
' loraqw'ul est frctionn6 an
somemti de so coacher, it est


the t lea do* d
VIS. ip.tr CkeHa d.
l.,pd rut ... +


V icis
VAPOR~t -


..





178:T HAITI WA N-R IAU TOMto$1y S8:
MAIXERRANGHE, C^ROGAT' Cle.
... .a. .- rine. ::Hat


. . . . ..E-.... :' : ....
'? .

: 7 : ^ i : i i : ^ : i i i ; T ; .. :. .. :, : -. .- .' :: ,- _. .


I


. .. . .


de


ou


ce plieu