<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02350
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 31, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02350

Full Text
.: .. :.. : .. .. ..'..' : 'i ." .. .'' ... .' : '.. .. :.. '. .......
.... ... ...... ,. .
, .: : : .. .. ..... .:... : :. .. .-. ..
.... .... '; . .. .. . k .. .. . . .. . .. .. .. ."* = . +
... ,.,..o -:-i.... : :F: ..... .............:' ..... ..... .......... ............... . ... .... .................... : .. ........ .......
.................
.. .. . .. .. ... :- :-.... . .- -- . . .. . .
.. ... ... ........ ...... ... ..

.. .. .... .. . ..". .
.. .. . ...... .... ....... .. . .......
a,,ic : --..- _- .. $ : :." c-x. -... ". .. .. .. ... ..,.m ..... . '... ........ .. .. ...
4 R-
---- ----------


..... ila ... .... .. .. .+ .. .- ; :
'.:.a"'....'.= ,.... .:.; .:. ... ... : ........ .. ... .. % ...= ....... .......
.. i .+.... ... ......,....= .......... ....... . i :.... ..... .,........... .......
.. .. ... ....... ... ... .. ... ...........'? .....2 : ?;.
-:i :. W .+.. .. ...... ... .... .. ....:. ..: ..... :. .... .%.-...- + ... :=
I 7::e
L0 -A... .. ...... 41
.. .. ..


.. .. .- .. .. ... .. .. .
.... .. .. ...... ..... .... .......... .. .......... .... ...... ... ........ : ..... ....... .. .. .. ... .. ... .. .. ..."...- :,.-: w m"w, >. ^ ir ^ ^m -.ww m..i.^ W w.-ww
........ .... ....... r r, .f.. tb .a .s nmAm..~. w s
., .......... ..... .3 ANVIER .9. No. ISS
..."..........."..... .. ..". .. "......'.-......."..... .". ...... ....... . .. .....
. --. ...... : .. -....- ...... . ... . .. .. ... ... .. .
-.. -.... . ... ..... '-Y._i .- -. -.'. . .



A ACTION ONT LE PDT. VCENT POUR (QUE NUI

.r M. T w. .. O B CLE ATIONNE N'EN. .... ..


ET LE :PSITTACI3R S 1 9P3IDN
IT -l PSITC N PN S y- ot hier, A Hfl61 de.i Hier martin, S. E. le Presi-
SCLASSES SECONDAIRM Vill, un: important r dent Vincent, aecompagn4 du LAS Q.UST
.I Maon.m Etalent pr6sents MM. Chef et de quelques Otficiers PLEBISCIT
S.( L, 6 a Lon Liatitud, Ministe de, de sa Maison Militaire et du
.(Pir lIt no. de tun/f), Il'Agriculture et dN Tvail, Magistrate Duvigneaud, a faith (Suite et Fi
; Yreek ChMtelain, Ministie des une grande tournee en ville,
---- Finance et du Comtderce, et a visit les different chan- (oitr Ce no. d'
wt p n de hw ce d i a une. vingtaie d'export4teurs tiers de la D. G. T. P. Par tou-
Pzisque nous pron de danO cette direction a rjt de cotaf, Yes Propri6tires te la ville et particulierement
philosophie et comme IIagit dnse' a queg ins psees a dUsines Brandt, Bigto et dans les quarters populeux
du cournnement des ludes d6ctht. 4 Reinbold, et quelques sajtfia- ou note Chef de 'Etat est ai-
aecondares, sinaln s e Etant donnas lee buts quese listes de Damien. me et veinri de tous, i1 a ete
point particulibrement im- propose 'enseignepent secon- It sagissait de mesureS a- ]'objet de reconfortantes ova- Question des Fro
prtant les beaux efforts ten- daire tous jugeros naturel- dopter contre un insects le tions,
tes par uin certain nombre de element eet enseigtement par .Charan{gnx, qui vient dc fai- Arrive au Faubourg Salo- Si je ne craiLnai
prolesseurs pour reagir coner la measure dans ltaquelle ce., re son apparition dans lfs co- man, ie President Vincent de votre amicale e:
Itaramnt centre, le verbltis- buts se trouvent atteints. Pri tonneries, en attaquant les 'est an'rt& un instant et a an- geante indulgence, j
me, tabus de grants mota et paration ft la vie par ce qu'el' gousses de coton et on leo fai- j none a i population qui l'ac- pliqueraK, dans ess
des phwares creuses, les renferment d' J'en connais qui interdent fe; ces etudes bien aompri- On a d6cid6, apres des & jours, pout-cte domain, 5 actuelle de la sem
a curt clever, dans leurs dis- se devraient fournr7ia fado- changes de vues, de mettre en part la coquette chapelle don't question ties front
.seriations aussi bien psycho' lescent une premiere connais quarantine les regions infes- i1 prend la construction a sa vous verriez alors
logiques que philosophiqu~s, sance des hommes et de la vie, t6es de , en inter- charge, il va lui donner encore nTCs espoirs sont
I'u.te de oute formule abs- partout et toujours leas m.i- distant le placement des co- une nouvelle peu'e de sa sol- commeC nous cmrne
trade ei ganvrale, a moifns mes au fond malgrt les diver- \tons oui y ont Lt rcaltus, licitude. do nous attendtre 5a
qu'ete ne vienheW en conclu- sifs apparentes. Elles doi- puis i a t6 convenu que d -' Ces paroles furent couver- tion heureuse de cet
sion d'we br&ve analyse con- vent surtout lui permettre de sormais ceux products dans tes d'un tonner re dapplaudis- to question r'e
cre e, emprunte autant que se constituer graduellement les regions non contaminees, segments. enormne poi : c'in:e
po:ts 6 riexpkrience per- une experience personnelle, ne pourront &tre transports, ( devant les eux D
sonnell de chacun. cette experience qui ne peui se qu'au moyen de sacs st6riti- --... ...... -- mnt depuis preh
On comprend la sukpriori- remplacer par aueune autre, ses A la vapeur, et datis des quarts de siecle.
tJ dc Ce procedd: tlhve ne en I'habituant a ljuger sane- endroits nettement deetermi- N RECOR ) Des gens, -- ce
pal aars ae horner dtmar meant, e'est-a-dire objectives nes. a L t Jours B le rmes et o
quer, ure que lsues mo. ....-.me^ o approuvons absyOu- Le p-', toier erer-- ve toujours aux ne
ions rtuclerses de ci de i, N'oublions pas d'autre part moent ces measures qui tendent rancet qui assure Ie tratic rvefours de la ;nlit o
de cupu-ux paragrarphes de1 que le Baccalaurtat sert pour A sauver d'une d6ebcle cer- Port-e Taix. loe, Port au tinuant Icurs std
anues, se dispensant par la quelques priviltgits d'intro- taine, cette denree appel6e Prince viort ( r(aliser une neFuvre anti-nat >I
de t o veritabie effort men- duction & Pl'enseignement su- parer au deficit de notre r&- trave'see qui mernte d'etre si- eu Pair dc s. ,atroa
ta. t doll s'exercer la ri* ptrieur. Celui-ci ne diffkre colte de cafe, en attendant que inVae indijgner, paree que
texiU, d'Lintrospectioni d'ailleurs qu'en degrp du pre- viennent d6finitivement nou D'ordinaire, les v:iers ef- Logrono, Secret.
co:are on dit, s'attaquer dte mier; les questions studies sauver, les figues-bananes. fet'n:t ]e voy:a'e Mole-Port dees Relations Ex rc
fro:t .x grands problmes, sent les mtmes: seuerrent au Pr in e e x j u et de- la Ripublie Do
quite a reconnaitre souvent I'on s'efforce de les creuser ---a. r-, n a e mi, troli joi avat hier aurit parle au
qu'is assent notre raison. davantage. mai a P rane a rap port (u'il et' a f
Des jeunes gers ainsi pr pa- La modestie intelleetuelle, GRANDE quic Le \ ix hours du cogIes, d1 i'irn
rt& seront a mime de compl- ceci soit dit en passant, sera IMANIFESTATION DE n:atin et hier ,oir vers les Six critre dom inic;in
ter plus tard leurs itudes sur le signe auquel nous pourronsm SYMPATHIE heures, el le jeCt I'i'ancre dans revision du Trait' d
les sujies les plus varies, de- discerner & occasion les e- a d I -:i.c.. ee. fPa- v-er 1929. Ji eu ,
pJit Ies hautes questions de prints appelts & ce degrd supe- Hier, en vue du prochain vo- vorisee pr un vent qui n'a jb ici., I I&- l
rnmitaphysique jusqu'aux mille rieur de culture: fatuiti et te du Referendum,Fes notables point di canit. ,t' tu, .u'". .i. y 'e
petits problems que nous j ottise se donnent la main. tde la Saline revenue aujour- De e..,.- yen:-al, c'est un ai di Viqu Vj .j:::
pose qt!otidinea menti la vie Une intelligence clairvoyante d'hui, grace a sa belle tran- record, car e'est bien le temp Hlaitian,-D.n'inicai
ratique, pro mes qi t measure chaque jour tendu formation, Citeformation Vincent, se que n:ettent ls baLteaux to- 'i est c(n:plet p


pellent souvent une solution de ce qu'eRe ignore, c'est sont spontanement reunis et te:uS lC0' une pa.n:ile tra- pe et bone raise
originate pare quils consti- pourquoi jamais elle n'est ten- ont decided de preter tout leur 'ier'.. g'nc par le: deux (.
tuent eux memes des cas ori- tee de croire qu'elle ait fini concours au Gouvernement Puiss, cK I. e o veinO to- nrts, i t ra lee
ginuux. d'apprendre. pour qu'il atteigne le but qu'il ni riNjours! sotie p a du"
: que bien pleinen, diwuit Mon- done a tous les degrees le r6le La signification de ce te itv
aigne, avant le fameux Dis- du professeur. Ce role a sa moignage de devouement Au c,>urs de I' x t
Course oht Demeartes devai inde im rtan te t grande importance de respectueuse sympa- N iRSIDEN ERRA C Trait, e
sitter en termed devenus clas- rieur des societdi, peut &tre thie pour le Chef de I'E- : -:so r t I' It
slques sur i'importance pri. meme n'est-il ddpasse en im- tat ne peut 6chapper a perC- On nm.d.e P rnue m' ro due a laIniuto
mordihdc de la Mithode.-c porlance que par la mission sonne. Aussi nous presentons Iex-pre ident de (Lubna, (elran jce ou I I 'ignrance (
Saoir aconduire par ordre parallile de tiedwateur pro- tous nos compliments a ces (do-1 Mc 'j^ til na i';nne son oNous avon.; alors, A
sea pensies, divider les diffi- present dit qui entreprend, dignes et pais-bes eitoycns itenment :nt c c0 r % nh i1, I'inoul)liahble t t
cl/his pour lea mieux r.sou- lui, de former des eturs et qui comprennent que le tPr6d *nm, a8uHl 1eit sounit entrevue do Ouan
dren, savoir observer, inftrer, des volonts. Quoiqu'il en sit, sident Vincent ne r&ve que depuis quniZe jours ra-. dt lb Octobre 19q3,
dest ce qui importe a pre- it suppose une preparation la- : leur bienietre et tient y r- zenbad, Tchecustovaqum, so. vOs, e President T
mier chef. borieuse et de tongue haleine. river en depit de tout. le faux nom 0 Joseph i-. moi, convenu de los 1
Sa'oagit done nmin d'em- On ne peut donner que e char. tier, en toutn., bonr
efWgasiner des eOwyclopedies que on epoentde. Les gluves, "- -cc- m.. -w-a- Machado a Iaisse cette vil en toute &quit.. A
ie de s'Waimiler des method plus malinq qu'on ne le sup- sans dire o ii allait, declav' come tout le mond
ne de i'ask c mi Plus mt sp d .elin t
des, puiqu'au ben ls a pose, ne consentent gnrale PROCHAIN CONGRcES& une de6pche .Berlin dat9, unecommison i 8t5
iaitions sans cease crots- ment & fire effort que at le DES INCENIEURS 1du 24 JanviIer ea. par chacun des deux
Wntee de noasceneea ne noua maitre teur en done le pre- II est done plus errant qu nementr aux bins dia
Prmettent gtffre d'espker mier vexemple. Mai, e yera -m-Letsong Ann. .e. -. itrouver- gnearonrT!e
eoiutaire toutes dana Fe de reagir centre la formmida- IgnrZe t --- < .. La igefrotire
-. enieurs se reunira e* 1ii
T puiance dne rte ,m 16 Mars prochain. petite Rpubliques
Non qe lt methode qui nomme routine (sans poured. Beaucoup de questions inte- TROCADERO du thalweg de Porm
f eureAh e fimpitoyahtement la pretendre bouleverr le ssantes y sero Massacre pour
.rto et le aita- ages traditions) n'et-ce pnt ascelu r Saredi. rand bad a er thalweg de !3'oboru
ee qua en eat insv$pabte, ds& fire preuve de courage, lant ur Uranrme cher < SCOTT dan ar la riviere des P derr
$6 rYl&e en mnme temp la :e. te Professeurs hanties Nous souhaitons pleins suc- o uau repertoire1 d'une etendue de 276
pIus ivante1, plus miAenes rontils audessou de t a no g6nieurs; Le consommafions sero' tres. La demarcation
W. e. Un ftat eat certain ~ effort? .. as mtme prix qu'en ville. ji realisee, en vertu d
S44a vi/t a des ci Mt.. Raymond DRUET, E- -.--. Entrke: ..e o.rre. de 1929, sur une lon|
r eSSat d'autre eannaeu- Lecenie Eletierense E :e Sirop Day Prochainement w qracwd 184 kilometres, et sa
S- I il nmurr scant.a anic.- de IUnjveritt de aontr !at rI rtippe tonement au Trocaddro. incident. Les difffiu
t. differente dent le. m ies P ... --- -- intervinrent au mome
il tflc c^ t:' en: eig .es. ,ur ; :: : ....m Lire en e n ta life des li
rt &(re faudrait-il chehir lix. A I rew de la Librai re Noelle. i (vor suite en e p


- .----------





L

IGNORE

SCOURS
"iEL '

WE8


n).
'0Th






s d'abuser
t encou ra-
je VOu0 ex-
Srnolndres
exact et
piternelle
icres. Et
'conbien
fondes et,
s en droit
une solu-
te irritan-
-lin i e u4
;r o tion
Ueuverne.
de troi.

sont tou-
n les trou.
em'es car-
-Ki con-
id 1,7 ma-
n':d out

M. Arturo

' IeTe"r le

ourS d'un
aire a ses
"tractable
te la non-
.u 21 Jan-
dire *J.2
C' i Pro-


n d 1,29,
r la sim-


ique, si-

ment 6ftf
M Assem-
I u -

?ution de
i's mat,
i. d es er-
nB i .san-
ie lieux.
la suite
'rIlcrnel1
naminthe
HU01t5 d-1
rujillo et
fire ree-
ve foi, et
cYt eTofet
o le sait,
d-. ;';n ec
GCouver-
irriver a
itett.
des doux
qui part
bouchbure
fini Hu

tales, oast
Skilomr-
a et6 d"
u TraitC;
Kuenur de
is aucun
tItes qui
nt do Ie-




.. ... .'.:.
..-.:...,......... .. ...
:. 10. .R


S*Tavem.ia:ai .in.I








Wb1* rb toest, itari let
W9 let.Ttei t -le abmt des, grn-
me soAire d'an grand' mfre deui et autour de moi leai |

Str gntin la xtremblante-
je strte avee dlices le mer- Sur la tomabe de la nuit, A
veilleux maf vn. enamne, ca- PEy, on a siste i n. specta-
0f fait avec du jus de eantie eld eharmant. Celul-ci pousse
sucre et il est accompagnk non devant lui un taureau aux cor-
pas d'un insipide biscuit, lines menagantes; celui-lk, une
mais d'une cassave succulente jument aux veines brflantes
eomme un rayon de mie. de passion; un troisieme, sur
Entretemps on respire avec un coussinet de feuilles et de
bonheur ar firais ou matin, lines entrelacees, pos sur la
eet air charge des parfums du t&te, porte une grosse ceale-
cafmier en fleurs, de l'oranger basse d'ean; ce dernier enfin.
et du cironnier. Dieu! qu'il est charge d'un .paquet -
est imnpressionnant a la cam- d'herbe de guinee pour sa .


page le reveil de la nature!: monture....
Une large Sve recommence Quel beau tableau que celui
cireuler dars les vaisseaux de toute Ia famille rkunie le
des plant e. Sos feuilles se soir autour du fen!: Ah! Ce
redressent et sourienL Dans tableau, ce n'est jamais sans
le gosier de la cigale se tait le emotion que je me le rappel-
cri stridnt et :interminable e Ie. Assis en round sur des car-
qui avait remrni toute la nuit. res ou des eylindres de bois
C'est Ie chaI t des oCseaux qui massif, appeles cehouquet-
m ttenan t 'eanee dans Fes- test, en attendant que le re-
pace cmmm. uwne divine sym- pas soft pret, on faith griller
phonie. IEt de mon eceur aus- le mais succulent pour le man-
si en u:ni-sson avee Ie eceur de ger avee des trenches d'avo-
Ia naure. m onte Inhymne de cat, notre dflicieux beurre v6-
reconnaisar.ce et d'adoration getaL. On plaisante, on rit, on
a egar Od u cre teur. est de bonne humeur. Les con-
Un peu plus tard, vers les tes de Bouqui, de Ti-Malice,
ieu: hteures, ('est Ie dtjeu- de Mcaaque donnent delay n .-
ner, m~as. un dejeuner fait tire 'a !a gait'. Le met pr'pa-
pe4ciaernent pour moi: tout re, on le mange, sans trop
le monde est au -champ et Pon s'embarrasser, sur des tapis
ne seta de tour que stur Ie de feuilles de bananier, pos6s
So0. {.ou 1:tomae, crease par a meme le sol. On continue
fair p.ir,(trant de la eampa- quelque temps encore a se ra-
gne, ne 'vanui, pas d'y fire center des histoires, puis, vers
bon aceiL Puu r dessert, on les neuf heures, apres s'etre
a de- orange a profusion et souhaite reciproquement bon-
du lait de Tchvre, breuvage ne nuit, Pon se retire pour se
qui em~prte de >eaucoup sur mettre au lit.
le ,ncux 'e a trant vante Et parfois la voix lointaine
(i- djeux d- E'Oiympe. d'un plaintiff As"etor confie
Bien restaur'e, je pense doucement au silence de la
maintelant 5 fire un petit nuit la grande mdlancolie de
tour au: c.n.ps.. JTenfourche son ame nostalgique. Alors,
u cheval et m'y vmoila. Ah! V'eprit inonde de souvenirs,
L^e br : pajy-ans. Uls me je m'endors, cruellement her-
recavent par un couplet im- Ce par cette confidence a re-
provise en mon honneur et sonnance de sanglots.
sont visiblhment -atisfaits de R
ma visit. Qu'o aimerait le Ren CARRE.
paysan, si seulement on se-tait
done la .pine de le mieux _- --- .~#w --
connaitre' DEPARTMENTS DE
Un ain e mainn ne ferait L'AGRICULTURE
pas mauvais. En route done ET DU COMMERCE
pour la rivire Chauffard>. COMMUNIQUE
Platon, dans son Phidre, pour JusWA fla date du 28 Fe.
parlor duti Beau, a choisi les vrier 1935, au lieu de 15 jan-
S boards' de l'lliisu comme ca- vier date primitivement fix6e,
dre de son dialogue. Mais s'il importation des esp&ees v&-
etait Haitien ct qu'il v6cfit a g6tales dies ornementales et
notre 4poq-ue, je crois bien des fruits frats destinis a la
Squ'il conduirait ses person- coptsmmation, non munis de
nages plutut sur les boards de certificate d'origine ou sani-
la1 r1ivire Chauffard>>. Quel- taire privu aux articles 2 et
le beauty repandue en ce lieu! 3 de l'Arreth du 23 novembre
Un dome jpais de feuillage y 1934, pourra Stre toliree a la
laisse filtrer un jour tamis6 condition express q u 'i 1 a
et glauque. L'eaui coule en sP, soient reconnus indemnes d'in
lence mu r un lit de sable et des sector nuisibles et de maladies
deux: cots, c'est un large ta- infectieuses par Un a g e n t
Jpis dti-baume. et de gazon. Les de la Production Agricole et
I&le'!ules, de Teur arni're- de lEnseignement Rural.
train gracile et flexible, ef- Ies frais de deplacement seO-
fleuient sans cease la surfar rdnti la charge des inmteres-
ce de la riviere; els oiseaux ass,;s. : : : ..::: :


LE COLLEGE MODERNE
xernat Internat Directeur : Ernst Alcindor
A venue John Brown Liceneit en Droit
SPIhwe A2087 .. ..... vocat.
P' -IT I a ae
Et l'Ecole Secondaire ideale d'enseignement classique
ou vous devez envoyer vos enfants si vous Youlez leur don-
nor une instruction solid etefflciente avee tous. les avan-
.. :tagea voulus,
Le.; petites classes sont 1'objet do soins minutieuxde la
part du Dircteur, earelles constituent I avenir du Collge.
Discipline serieuse, pension scolaire irr6proable, ins-
truction rapide,
telles sont lee garanties que voua offre le
: College Moderne
Avenue John Brown.
...... Phone: 2087, Porttai-Price.


I..lfaml Uami e doumw


LAt marqu "RHODINE" wR 01
garantie d'une preparation partaiW
et d'un dosage rigourtux.
Camprim hgO pr. 50 Tube do 20 Wcompdm
alt s(lminftum de 4 comprlMt


- ,Vt--1:.- .g ... ab v. 4A.4r-lmK w ,MP -.g .f-K-.


Dew ez votre prdpre Comptable en owvrant un
Compete do Qteque a la Banque Nationale deoja
Republique d'Haatl.
'


CINE-PARAMOUNT


AVISE....


La Direction de (Cin-Para-
mount prie .es aimables
Clients de mmodirfitir c mrne
su smrprogramme. de sar^ -
di 2 Fevrier do cat -rtne:
..u lieu de WiLI CARGO
'c t le Film Ie d .hne Die-
tr -h, Blonde V ", 0i scmra
p isente. Le : I. ::T D
D(:CTEUR r"eL.t nc a
1'e.ran pour ce iM. .. -.it a fla
premiere part:- '. :-, ,,'

cur la (clen' Ie IuI pu0L .it.
reproduite par la i'-.,.., a-
rar- mount d -frant ; .. ."-
quete passera Din.~;,L.t .i:t -
tin 'i 10 heures 30, C('niqsue
d'Amour, aver Marli:r.1 D)ie-
trich.


La Direction.


SOCIETY D'HISTOiRE ET


DE GEOGRA.PHIE


M. Candelon Rigaurd l.pro-
noneera Dimanche, 3 ferler
prochain, a dix heures du ma-
tin, a la Socie:e d'Histoire et
dc Geographic d'Haiti. au lo-
cal de Fa Bibliotheque de I'A-
micale du Lycee, une inteves-
sante conf6rerece sur
La femme crdole dtins la So-
reit' de Saint-Domingue.
Les membres, los amis de lai
Soci6tk et de conferencier. s(.t
invit's a y assister on grand
nombre.


REMERCIEMEN TS

Profondement touches par
les marques de sympathie re-
ques a l'occasion de lia mort
de leur regrett6 p6re et beau-
pre

Freduric Doret,

M. et Mmine. Just in Viard et M.
Raymond Doret remercient
bien sincrement tous les-pa-
rents et amis de la cai6itale gt
de la province, les RR. PP. du
St. Esprit, la Direction Ge6n&
rale des Travaux Publics, 'E-
cole dds Sciences Appliqu6es,
----- en leurts noms et en ceux de
Mm e. P rdrie Doret, M. et
Mme. Maurice Doret, M. et
Mmie. Adolphe Cabon, Mile.
Thertbse Doret, en religion
Soeur Anne-Miirie.
SPort-.:niPrince, le 30 Jan-
vier 1986.


'Usini


B Glace de

Port- iu-Price


F'abricastlon dt gio c d
meilleure qu&lite.
Livraison rapid i fectt-
ut'uciLpnnernet par nos ca-
mions peiuts en biane 'a
toutes lea directions de Port-
.u-Prin'e t de P tion.Vi.ll


Nou a.vu)n w;ujutn
Lnairn le, iarnir?, mad:.-- U.
r aIr..p et a ner a naprde
or 25.00 et au-dpswisa vt'i
bles ave ftcUii t4 da t .
ment.,
CLeA gitaeie& lc ,. p .i .
rea et le plus conrni"?


CRM&f' GLACEE
JUPER.LLA TI VS'.
Un product nouvea&, qui w.
iv eide en rien au: mne:il e .;ii:'
marques dea Pays ,' 'ro '
au d'Amerique c t os&', 2.
public haitien par 'Uai ', i
Glace de Port-au-Prince. Goui-
tez cette deiicieuse crime, ,t
';ous serez convaineLuM.
Faies unse rgreable surpri.
se;,i votre famille en appar-
ant'., dh la Cr tme Glacide S
perlattlc3 pour le deauert...
U'ous vn raffollenL


i ENTEPOT

: N' ri ., e'InO t n t' H t i 1t

tt pouvent receVtr nimport*
q aelle' quantit de vianile, de
pisnas, dio legrume., do
Sxruits, etc.
I e publicc eat cordialement
Invite a vsaiter notre usine et
,a :n.'pftr, Mob /nodlebe de
glaoitarea tt dce orbeti6re
Soana notre alle de vente.
UiontLwunnr tde Is ga*m ei'Pa
raar. do Imonomh.


AVIS COMMERCIAL


Le public en general et le
commerce en particulier sont
avis&s que les masons de corn
.mer0E H:Silveta et Aboudi &
Co., de cette place, se sont
confondues en une seule sous
1a reason sociale:...
II, Silvera & Co.
et qu'h partir de cette date,
la nouvelle raison, social
prend'la sriite des affaires des
masons H. Silver & Aboudi
& Co..
Port-au-Prince, le 19 Joun-
vier ?93,.
H. SILVER
ABQUDI & Co.


: t

I



4
i


Le CoII.ge Simon.
fond6 en Janvler 1
eu vingt wese aux
du Paccalaurtat, chi
remarquable si 1kon
les difficultis de tout."
que confronte actuel)
l'Enseignement Priv&6
ces sont dfis au serieux'
tablissement et a la
tence des professeurs
Dans les differences.'
Ia preparation dez 61
l'objet d'un soin min
Aussi les resultdts qa'
ils de plus en p!u.1 sa
sants et les parenLS n'
qu-a s'en louer.
Leqons particuli.eves
trees, de Scwences et dei
gues vivantes.
Cours spkciaux de
Dacdylographie et de
labilit.
Les inscriptions se
vent tons les jour ouv.
IlOur tous autres ren
rents, 'adrletsser .u C
Simon oirt0 TwI. 3tI

e rr:re, it c"itera
/; w; Q pfiwA^c-n2;e reg
/^ a. 5rIko&ph "'1fl4
t;""iatiste ena aj
M1 annete d'exri '
Service e0 r '
472 Raw Par&e i
AVIS MEDICAL
Chinique du Dr. Loui., Iis
Ancienne maion F. Du
(flue des Casernes) .:
(onsultations I iI
Z k 4 4ht- p.m-.

Machines & ~&rre Re
Machines a caculer I
Ruban4, paper carbon
Faitai voy ~h.haa ches

POMMAnD iv
Grattelle, Denimangeoi.
Eczema. Teaches..:,
Phie. St.-Froa:kgo
Dr. V. MATHURI
i Gd'Rue P.-au-Pe.|
t-
SMESDE MOISELL ES,

SAvant d'aller ailleurs
vos chaussureO
une visit s'impJ
a la Cordonuerae


Mont-Carmet.
Grand'Rue No..7
T4I. 2182 .
HYPPOLITE JE~
Propri{taire; i


ON DEMAND
DESYEND
Occasion .xcenpti..".ft.
ltsmen dire tsix
de baties faiths sut
4, avec initiapa..
ele sast d

W0e4. P 4fatfta l
. n e. ..".m .M

alsabain Calm14'


_* _, ':. ... : :.....'. ?. ..: ::' .. -:. : ^ :: :


* ...'. :.." .... 'i '

lateroa







":'"i- "': .. i
.o *=*. ^
tPeri







,.: : v..
.Wte r ...
Praeldad..







t -. ch t (8);i B. e 4 Ri.K R. V. ............. : : ... ......ow
::. :. .. ::..:.: :: :, ii i t ^ .. ...." "t: : .. ^ ^ N t :^ : : :^ .. .. ....': ..... ::. .: : ...: .-.. ....... ...,...,..:.. ... .. .^ : .'. .'* ...* *. '... .. *...*. ... '. .. .. ... ... : .' ::. :.' .t :* .











.:. ".. .. .. .... .. .. . ... .. .. .. .: ::. ... :':: .- .' "'. .. ... .. : :..: n.j.,: .. .. : ::. .":.. .. : :-'* '. :. .:: .. :". : :.. .:. :.. ': :.. i :' '.. :. ..::: .:.: :. '. '........ .". ."''. .; ....".. ..... .. .. ........ ... .... ............ ... .. .. .....-..-. ... ....... .. .
~ ~ ~ ~ ~ ~ QaI .::..:.y.> t*--e: **.* @#ta----.*-***.: (^-^liire*--*------- d'ta de ;t CU pHiieu X/a f 1%) I.i Il
!;.:..;:.. .. .:; .......:,=.: .. ..,,"- ..' -- .. ..... ...... ... ...... ^ ...... ...... ... .... ... ...... ...... ... ... ... ..: ..... ............ .. ...... .. .... .. ... ... ............................... ... ... .:................ ....... ... .. .. .. .. .... .. . .. ..'.." V m W r m 7 & J m- J .
... ." : . .... .. .... .. ; ". . .. .. i .. .. .. . . . . ... ." ". "" .". .. .. .. .. . .; . .. ..... ".. .. "- ... ... ..... ... .. . .. .. .. .. .. .. .. .


M, e.Alvaret,,.oli.fl.... f.... O An
" ....^... .-:- y** ww!:!tj^ ...*- :. ... ... ... ...... .... .... .. .. .. "- --*-- 1 *:I: :":*I :: "* ..... ,... "- ""m ''" """. '". ....... "."......... ... '. ..'." .... ".......* :" "su. .. .


RNBTHOHOSqu: ,




ACQM SN'.LACM SIN.LQ d ,n pnet gl a. paw de i ....n...eS n to .i..
COMMISSOLeen gorsses sculptures mnassives at saitlantes deMK
.. COMM .UNAL ... C S COMMUNAL..rMWUNALE LW de r e. : nent. tenant fermer:t l: r.die sont :de
...-R. .EE0$A.SCA. 04.:....$,--WLW:-:.:.:.:.: R :: e d crite r de l ea dbhus tie :automobile
Mfime au tours den anndee' d'udttroitt qui view
':: :. ...... .::: .::-.:: : :. i ~ w : .:":"^ : ^ ::. ] :. "*:. : : :" ..... ;-I ...: .: :t :: : ^ :" : *: :|. ; : .. :. ": .. : ..-... ...:. ... ... f w w n ^ f w w r ii q i
.....: "ARl:." .. ,E A.,R.TE s',t .e4 e w tes nt k nan cee: :: : :. :: : :. :..:. : '. de tout it
c:. et O et 1-Arr&~ du :V erez & :Arrth::::.:e-:: "ig'n 1- -.:- '- ..nr prix
PrOhIdent de !a ;puhique, Vu le DIeret et I'Arrete du Pr&i[dent de la Republique.
en date des 12 et 14 janvier President de la Rdpublique, en date des 12 et 14 janvier
copnVft. c ,qui sd.:... date des 12 et 14 janvier .. cau ranL a ,
S to: : : qui suit: : : .' "courant, Arr't" : .." .i..:
Art 1&r. La population Antde cc gl suit: Art lest- La popunnl Ion
... .- .... :. ....- .- ...:...-..:.:...-.:....:^. -... :-:.... .: .:. .:.. .. ... ....-... :..:.,. .:.. :...:.D.. .:..b S A O B ... :* .: :::"- L : -:...,...:.-*** Aiy .i^^ d e e rl et* leai^ U UH d]~t ^8i H:j!^ri aM H uHno



cide ta Commune de la Gonave' Art. ler.- La population. de I C:omanune de Bell adbtre,
est tdn'voquieefl .I'Anse-&-Ga- de la Commune de Lasqaho- est convoque au Bourg, 0le Di
leto hefiieu de :Ile, le Di-. bas est convoqu4e au Bourg, manche 10; .fvrier prochainu
manche 10 fivrier prochain, ". Dimanche 10 f6vrier pro' des sept: heures du matin, i
des-sept heures du matin,: chain drs sept heures du ma" pour se prononcer sur Ia ques-
ponr se prononcer sur la qoes tin, pour se prononcer sur la tion suivante: tioi suivante: question suivante : xVoulez-:' que soient adoptes par vos
,Voulez-Vous que soient a- vous que soient adoptees par repr6sentants les measures pre i
doptes par vos representants vos representants les measures coni a4es par le President de
les measures preconisees par preconisies par Ie President 5 la R4publique, dans le dis- f L
Ie President de la Republique, de la Repubique, ans le ds- course du Cap-Haitien du 27
dan; Ie discours du CapHai. course du Cap-Haitien du 27 Novembre 1934, en vue notam /ii
tian du 27 Novembre 1934, en Novembre 1934, en vue notam ment de liberer Ie pays de tout /4
vme notamment de libhrer le ment de lib4rer e :-pa tde: tout eontrle financier 6trangr 1 V
Pays de tout control finan- control financieir etranger et et d'assurer, avec sa corn- m..-i
cer e:ranger et d'assurer, d'assurer, avee sa complete In pIate. Independance I'am&* /.
avec sa complete Independan- dependance Pamliorttion de |I.ation de sa situation e-
c zrrneiisration de sa situa- sa situation economique>. n. 'ique/
1c -nomiques. Art 2.- Le beaux oi so Art. 2.- Les ocaux out so .,....
At. 2.-- Les locaux oui se tiendront les operations elec- tiendront les operations elec-
tUucvont !es operations 61ec- torales a cette fin, sent dis1- torales ? cette fin, sont d6si- -H,..K ,
t-o les a cette fin; sont d6si- genes comme evi-apres: .,gn.s comme.ci-apres: ,,.BB.l,.


gnus come ci-apr"s:
ler. Bureau de vote: 1'Htel
(cnimunal,
-:. BurEau de vote: lEco-
le Nationale de Garcons.
3,' Bureau de vote: Le Tri-
bunal !, Paix.
Faith a J'H6tel Communal de
la Gon:ive, en stance extra-
ordinairo de la Commission,
ee 19 janvier 1935, an 132eme
de l'ndupelndanee,
Le: Memnbres:
(Ss) Mexius Georges, Dus-
seck Saintus.
Le President dela Commis.
sion:
(S): Mathieu C. Louverture.

x.::
LA COMMISSION
COMMUNAyLE DI
THIOMAZEAU ....

ARRETE .
Vu he Decret et I'Arr'et du
Prsicdcnt de la Republique,
tous les deux en date du 1.
janvier 1935, convoquant te
Peuple Haitien en ses comi-


ler. Bureau de vote: Hotel
Communal.
2e. Bureau de vote: Justice
de Paix.
3e. Bureau de Vote: Bureau
Postal. ..
S4e. Bureau de vote: Ecole
National tde: Gargons,
5e. Bureau de vote: Dispen-
saire du Service.d'Hygibne,
Fait h l'rH6tel Communal de
Lascahobas, en seance extra-
ordinaire du Conseil, ce 21'
Janvier 1935, an 132Pme de
VInd6pendance.
Le Magistrate Communal:
S (S): Th6agene REtyn
SVu et approuv;:
Le Seer6taire d'Etat de
FIInterieur:
Jh. TITUS.


lor. Bureau de vote: Hotel I
de Ville.
2. Bureau de vote: Ecole
Nationale dea Demoiselles. !
te. Bureau'devote: J~tuce i
de- aix. t
Fait & l'H6tel Comutunal
de Belladtre, en stance ex-
traordinaire de la Commrs-
sion, ca 21 janvier 1985, :an
132emedte IIndependance.
SLes Membres:
j (S): Ren SUPPLICE.
Mondestin JOLY.
Le President de la Corn-!


mission:
(8):


Sa-mur


V et t approve:


Le Sectr
ltnt4rieur:


?taire
STIT>U


ixx


LA COMMISSION
COMA!UNAI3 BE' D
KENSCOFF
ARRETE
Vu le Decret et 'Arirete du


cos, en vue 4e ae prononcer President de la R@publique,
1ur la question suivante: ei date des 12 et 14 Janvier
tees par vos reprisentants le Arrltons ee qui silt:
Tesures pr4econises par le Art ler.-- La population
resident de la Republique. de la Commune de Kenscoff
dans le di ecours du Cap-Hai- est convoquie au Bourg, le Di
tie d4u 27 novembre 1934,en manche 10 fevrier prochain
vue notaament de libWer le d1s s5cpt heures du matin,
Pays do tout control finan- pour so prononcer sur laquest
ter Ptranger t d'assurer, a- tHan suivante: Voulezwvous
vee sa complete -Indclependan- otie soient adoptees par vo.
e, 1 amelioration de sa sjtua- representants les meaures pre
tih-,economiquen?:t-i conis&ea par le Pr6sident de
.: ARRETE.. la R4publique, dans ie dis-
SArt. ler.- La population course du Cap-Haitien du 27
de la Cornmmne-- de Thoma- novembre 1934, en vue notam-
,ean est convoquee, le diman- ment de librer le pays de tout
elf0ievrre de cette annte, contrdle financier stranger et
.e7 heures du Inaffin A 5 heu d'a~surer, avee sa comspIlte
res. du soirfour .se:- mron:- Indpendance. :Tl .il .ration.
1-r stir la question ecid4 us d3 sa situation 6conomique.
transerite; Ar-:--: .. t. A 2- Lea locaux oti se
Art. 2..- 1es sections doe :vo- tiendront les operations .le.:
e sonft ainsi deslgnes.::. : torales a cette fin sont. d6si-
:Premier Burau: -L'HsteI gnb6s come i-apr4 ;:: : :::
GoR-unaL..du' Bourg : ler. Bureau do vote: HAtel
1 eQxieme Bureau: Le Tri" Comthunal :.:::
Ufal.d, Paix du Bourz. :-.:e. Bureau de vote: Tribu-
.tr imo e ruteau: .Bu -nl de Pad aix. :: : :
fu (des Contributions du 3e. Bureau do vote: Dipen-
.rg. -..ale.u-er : .vie d Hygiene:
Art. 3..8 Le .prsin:: ar :4 Fait. :lH6tel. ~Coimmunal :.
.P.Pro : ion St- 4 :,d -Kci 6encoff, n stance :extra-
.....fat>de tInterieu 0o- ordmaire de a.- Commsson,:.


AVIS MA TRIM


}
el RAVIX.
d'Etat de
S.

SWONIALbr.
fON1A I


Je soussignie, declare au
public et au commerce nttre
plus responsible des actes et
actions de mon 6poux, LUonce
Desroui aux, pout abandon
du toit marital et injures
graves.
En ..consequence une action
en divorce doit lI ltre inten-
t1e prochainement.
Port-au-Princee, le 31 Jan-
vier 1935.
Mmine. tonee Dearouldeaux,


Nee Marie


e




ja

a
... ." ..... .... -.L' j









m' y







'ent de
. .. -. : ..
..... ..... :. ....... t~'; :,

... .., ... ... :. .:. ;
l ^ : : : ^::::: :: .:.: .^:::::::::::::::
s:; .i:s i: : :T ZZZ: :::



llsl : :::





meit de
.^ .n.










\I


/


QCIF':TE HAITIEtK
#?ALLHE RA N'CHE.


Porl-au- prince.


Jeudi
Rudolf \
I.,
I
' -,



Mills.


S-


AE IAiL
tGhYT7/L


UTOMOH.ES
, ROGAT & Cie.
Haiti


(alentino dans
L'AIGLE NOIR
S..ET.
H-Ienri Baudin
dans
Le beau film
SANS FAMItLE
4Pme Chapitre (4 Parties)
Entree &U50


Vendredl
Arlette Marchal dans
LA CHATELAINE DU LIBAN
avee Ivan Pe.trov.h, ....
.:- : *- : t-^ .\


TA i >~rt't var;-


Dimanche


-.....- V p urs So: t a gs.
Lea Rlmew ne Cerveanu
~: "tl t: bHe: td voira talt

: 1. .L :vapu "i m_ dtudda at.
. .
n: :. :. 1 4,^' :d

!o m S:: :

:". '- ": :..V.:A ,O R :. I :


I Lil
avee


A4 heures .
Dagover dans le beau film sonore
,RHAPSODIE IfONGROISE
Willy Fritsch,


IntrOe O.W)


S msdae 1%
:; ^ n ^ .. _: t. :.
Aileen Pringle dans
S*: :A.: : MOIR D: 4IEy
avee GConrad Nagel- :


5e: C(hanithrne. (- t ies)
Entrh 0&Q,.


r;.


~I~L~ll(rsBsslB~C~(I~A~~


I--


~kf~aieaaiia




3. .. ... .... .- ..... .....,','* ,,*. '.. ...... ..................












sidais sonrk, 1'ue.quet: m element des quarterr paus voter ilI Chamnbre
:: ...... ., ,.. ... ...... .' .: :. '... . ....:. :. ... ..... ... . .. ..... .. .. .. .
. . ; ~.. ... .. .... .......- '. ;* .. .. .. . .. : . -.. .. ..-. . . . . ..... .
; ;. :. ... *. .; ,. .. : ..:... : .. ... .. .... .. .. f. .. : . ... ........ .. : .. .. .. .. . .... ....... ... ... : .... . .'. .. .. ... .. .. .. .

. .. .: ..... . . .. .. .. .. . .. .... .. . .. ...... ....... ........ ... .. ... . .. .... . .. . .. .. ... .. v '








S.ibrer lanniversaire, et i. Nord, et u. bata.ie est in& ai e.
et it entendre le t enre s rebel LONDRES A a suite at onti nt r front vermnt C
.tes dans n discourse radiodi.. 1e. et 3.00 5oldats di Gouier suicide tide 1administrateur ....e Mongolie, ii a (4. ca "voir .a situation e..
... ..... .. : '. : ... . .... . . .'.. . . ... ..+ '. .. .. -. .. . . '










.ie New York. "brsilienne, .ans .a rgion d. son .e grains .e Londres, M. tants du Japon que x. diff- FONTAINEBL .
FLM: INGTON.- e tr- qu ls volutionnaires snt Str s et Co.entreprise a s r a frontire n Mandhou;. ent e Jen Chr









hunai qui judge Paffaire Haupt bien arrns&, et approvisionn4; &- misc sob s sIquestre. La kono et die Ia Siberiae 4peuvent j petit-Ills di chitr
......... .. ..:'" :.?.. ... ..... ... ...... "










.....mannLindbergh a entendu pour n eaine, e telle or choe a e es repercussions cause ti de troubles graves. e Paul Eugne Ca
Saujourd'hui 1 position du o qu ls pertes seront sre s march Liverpool Des depches de Jnkig dp.. ise montnartrois









charpentier suedois Albert nwnt tEiIs 6levtes des deux et tie Londremt A es par lAgeoge Rengio ant. alcienne fre, M
Gar troen. Gehui-ci &tetait cotes. Di : c idere paser lea ano- Ia noncen t que Is troupes di Jw- pour I'une des pin
offer spontandment pour t&m itvement, le Gouvernement a LONDRESG- Une victire pon et du Manchoukono ont eseroqueries artist
Bronx.. o.~. trav..ai le M e. via ion, avec epoir i e r. .. .-ancs C. .n cou. --:: an .
H pmann Id-ut m& e ut ea .. .. ... .. e adasps&







res dintcVrrogatoire, ar Pa a. Jmir vee iS rlvoltes avant otrcs pints par Caxzna





mene a se contredire, t Je qu'ils ajent Ie temps de inena- tenant, pour Jeur
ait It fire mettre en accusa- -t 6te arr4t dans ott der- tale authe aique-

parjur l. dolt ..mparaitre er da4s le- reste. de Ure- j was h i.. ...nise o m r
.protest contre ed project d.e v t. e aose uni f ica.n ti.....
4e auontation dornt if LONDRES.- e- D2e ouvemaine aOrm- I .Do DHt l a.dle so u at .x yn o ej R. a ti. ..-
it oue ruin. n essayl a-ut- vent Lo:dres loe Prquesident i n iera i de r et






11 dli, ciefczaev touteleIs per du Codeseil Pierre Etienne 11a* re er ati pvoire p
ronn u. ....nl-Wdent e vdaUa- i. n ON ei-tt ttiit de d i A.r "i .- E .. -. p: lec ..nouvir de














d.p cte Zn n^ ur de mon fares EtrangWres Pierre La- vipuiv s..zncc






ceiet a ann.nce qu'il d6- vat qui y v'ont discuter ie pro- ea you s les ou tie moaintru
Smont. le Daytge, A ia a. nIAme d c isole Amenvltes PAl- ,a etnes a e I u e s r m t
Con it que mentor mag.ne .n Europe L .Ange- 1 0 d -eo ayn
mers~nes afe nt :rasem etsIe hairen Ie Premsden G ela t mS. e .1 q a .. .. -- p -



















pendrnt tout 'e cours de sau terre pense erme rent .uc j reI de gue le regime
tNua uxe dtermoaiiage et etr viSat du enirnuve r- tie, homm alt e









dpos~i co i t ere a Haupt- movement Ieres de r tsoudre ea h| aAMS me
I. r hor, aurnir des s ee.re renai ssanle h c mmenc



















mania n principaux probe L esi eut- g dustrie, ia la eloya
toutd.h paye dtoitlperxxn drop nse, et erte demartdera! s uar demvro isant etroir -
NOUVELLE ORLEANS.- proeabnement i Flandin et bt rnane
Apor avoir faith a navette Lavae er faire d'importantes r t e m, ans a
aenn/ 1ans ame uM gerie deleux pre's die r etie 'it- )a i is p!us d.un c

deut Ne Yrk. mruU q mee d con)rite d a tttem dde sol de-. d^ merdaen |t des da Jp que

Conti./ pt toe.do Id0 rem pe e b qmis SU Seq ee eettdenN Se ep
depoe fairn cn-tre Hn ar us- ont t st dans te eo r- b arm e-97n et appr S t uered u Lemm
mann- pourgh a tmi eg pot nreserainelp, de enironles r hos- a .. e ri cavriet r la trouulble

rotet A rt ent et eeent des pderj et d-e- p Ianeqa RL A pa
fe LL ORLon dent iut& L D .--emeni l Famnt arrE-

47 Pd et. _e .it .,are dsu A i r _


pendant toute la somaine pai- c
see entire cette derriere ville d
et Washin'gton, Huey Long, le r
dictatour de la Louisiane, est I
parti pour Baton Rouge, out r
Ii va comnnencer son enquete -
fI-tt-ftt w-T


concessions A Hitler pour ai-
ler au maintien de la paix en
opeenne. D'apr&s des nouvel-
es tries sures de Paris, Ies Mi-
aistres frangais reclameront
adhesion de l'Aliemagne au


, e ..i .. ...


per; Nupdo2


"Eclairage


des Viltle de Port-au.-Prinee et du 0".aibtke
UN NOU VA(V SUCCESS :
k noes modtket deoReftriwverateuW ri


4'N


S" aver tout ce qu'il peut y avoir de plus perfeciomna :

Moteur h-rmetiquemnent form', t'abri de la pousasire.


Solide instruction on acter.


UEtagres adjustable a naut~er vouhIa


SChambre-.er- b rt$ 4ouflle et prmettant tr .. ... .

ontre u oiatiquede te.ra. re .. f ?a 7


S. . .. ...


.. . .
Lal4.
Osm.wm*.


S:,lairae lntf rt NPvte lie-mftt~zement Ce-m sewnrsit Paide tn pe t doa on 1.ia. e :o ped. -
Toutez ~~c qualitis vous mettent dna limp thilit do nepas avlr rak S SdBuTSUR T-f au prix mndiQue de

$ Z$50 avee Sa eonsomimation Itisignit ate et la garantle e quatre an au.n par
..... '. ... .. .. ..... .. .. .. ... :... .... ... .. . i .. ..... ... -.... .


ntr tnut df te General El.ctric ..
. $CO. E .i.n et d .. .. .... .
i. .. : . .. .. .. . '. .... .........


. ... . .. : : I
..... .... .......... .t C.
ttpsc **ftfcU AM
t :..--:. a n-c"'',:'"^^f^B^BC^-fB.^W-^


..















mt



l dern
Fs dgr














....nt -:f:
3t. il ;l:
(40






or a-a

rae.
s gr@
tique
:^'iB;
million
vee 4"S


TI


I~lecllr~c C


~PdPI~BPPlgp~s~g~pg~.~


4&***1-40wo as"~ p~~a


4`4


Compalgnie


%,a


El e$ctriqu


-7dlo la


::




. :. .. ., .. .. ..... ................... : : : :. :
. . . . . . . . . ..... ..... .. ...... .. .................
6r..
,Ip~CM


.- ue.-;-.-.;.---.. .-..-..----T, :: :m t.:ue i :":'bl 2.: 1934":-
I.TI. t:AYAQU q...:te 3... Dee. 194 ..
MISTOBAN.a l Janei......., .. 193

CON* lS W e ., :1 P:: ,;:- .-r:: :te 1 J 195
S.. ..........-.... .. ...- --- u G. bam bro tflgo..t

flAS 0NflTQK ACIVAQA P-A U-PCE.
....... .......... 4 D &... 184, .. 9 D mc., 1934
loiS P6c, 1934 le 28 Dde., 1934
ls ,AG nr I $4 l )&n:1984, 1: : 23 De., 1934

54B oenavetr o $ Jan .85, ke 14 Jan., 1935
8,$, Aiwon, te 1$ Jane 1985, 1e 20 Jun. 19$&
"nS. Guaagi,. le 2. J4ani 1935, le 28 Jan., 1935
&s. Crioat, le 29 Jan, 1985, ie 3 F6v., 1935
Sfluewnaventura, Ie 5 Fv., 1986, e 11 Fev., 1935
g. Aearn, le 18 F6v., 1936, Je 18 Fev., 1935
,S. GUagaqul,. le 19 Fdv., 1985, le z2 FIv.,, 1930
g.. CristoMa le 26 Fe&, 193:, le 3 Mars, 1935
S8.BuenaveCtura, te 5 Mars 19385, le 11 Mars, 1935
&,- Apton, 11 :l Mars 1935, le 17 Mars. 193
S. Gua ga ..lei 19 Mars 1935, le 25 Mars, 1935
S.S. Critbal, le 26 Mars 18 le 31 Mars, 195


PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,
JAS. H, C. VAN
Gn*Ul AI
.. *. r, -. w


CONSTRUCTION


RE!
7"


SOLID


Pierre par pierre, 6tage par 6toga, '*6A6v
siur Ie roe Jw solid. 6difice. La Banque
A Roya i a mont6 oinsi, d'ann6o on ann6e.
So stabilitfi prouvYe explique to position
qtu'Wt o:ccupe parmd let plus grandas
hsoitutlons bhancares du monde enter.


ANQUE
BANQUET


ROYALE


EU CANADA


Q UE PERSONINE NE L'IGNORE

Avez-vous entendu que la Maison ANTON 1. SABA. & Co
st trantfer'e 1'andienne Maison KAWAS HERMANOS
to. 1724 Rue du Magasin de l'Etat, et que ANTON 1. SA-
MA & Co., A P'occasion de leur installation a ce nouveau LO-
.AL vont mettre tin PRIX INDISCUTABLE sur leur
ITOCK DE FINESSES les plus rare ot de provenance Eu-
rene & Americaine.
|e meionet, leurs prix sent au delat do touted discussions,
t la superioritt des articles ot leur fraicheur, tel q(te:
Crepe de Chine imprimie Parisette de soie im-
primee Cr0pe chiffon imprime Crepe de chi-
ne uni Crepe Bamboo Organdy gauffre Or-
randy uni et imprime Pongee uni et imprime -
Simii 1ilIe Poplin Toile A Drap pur fil, mi-fil et
...... Nappe couleur et blane -: Damasse pour
Matela Drill fil blane. Drill .coton Casi-
in.is :-- Bas de soie-Chaussette~de. sie et fil
S Parf-merie Chapeaux,. etc., etc., ..-.
'ouli par: d'aeriter :le tisu Pearlisca pour lingerie,
-a Toip. aDrap Chiwell- -. ....
....Oh, Oui! Peut4tre vousserez surprise i j.e vous dis
te bieitot je vais me marier! en outre je dois vous remer-
--n..av.ir--pp -s-Tau s e rouve actuellement la mai-
A ANTON. L SABA & Co; cela me faith 6conomiser en
ytant de fair trop de rezherches, surtout que je suis
ue specialement pour uan ahat de quelques articles de
te ?laison, toAs quo couronne, tulle illusion, de sole,
it14, oierie, Bas et autres, et pour mon Fiance: Casi-
Sh pur fil, chaussettes, cheaia~es, etc.
SEh bien ma Chere, n'oubliez pas l'adresse:


ANTON I. SABA & CO
Sanienne MaionmKawa m Hermanw
1724 Rue d Magtisn ie riBat
. .. TiUp nefl .l.


N c 4


o waes '.n bienpe*#Ce chens
t'elkImwaera, chtoutest44 bones matrons de Uorn
V y ta.4so wnurlanmuvr truivanate:
.. alk 1a boideie Gdes.
La.souled'Or 4
La ol e Spiciae 7
La Matsoni pregnant lesa fIra de Uiramson a charge,
ke rham doilt ire vendu au meme prix en province.
n .

LOTERIE NATIONAL D'HAITI


Conniaissez-vous exactement
la place que lit Loterie Natio-,
hale d'Haiti occupy dans l'6-&
conomie national?
Vous imaginez-vous qu'elle
est un basti o avance centre
le-ch6mage qUi s'4tend de fa-
uon :larmante?
Avez-vous calcule que leo
Douze Mille Gourdes de son
ler Gros .Lot repr6sentent le
*prix d'un pignon, sur rue?
Savez-vous.que Deux Cents
Peres ou soutiens de famille


ED, gagnent leur vie a vendre ses
SBillets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
-W Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantee: Creche de Port-au.
Prince, Damel de St-Frangois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete IHistoire et Geographie
(dIHaiti., ort-au-Prince, Mu-
4 tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix. Oeuvre ,
Jacnmel College N. D. du P.
S., Cap-Haitien, Ecole de0
Freres dle i'Instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisance,. anfare Peit-Go&-


ye.
Que six cantines scolaires
fonctionument A Port-au-Prin-
co, su r son compete: qu'a ces


cantines doux cents petites
bouches y trouven t Quoiidien
nement un repas reconfortant
et que bien dos families voisi-
nei pauvres y envoient, di*-
cretement, chercher un peu de
nournture?
Qu'une septieme cantine est
entretenue aux Cayes?
Avez-vuus pense aussi qu'el.
le paie un Service de Publici-
t4, un Service de Reclame, un
Service de Propagande: au-
tant d'entreprises haitiennes
a la march desquelles elle
contribute?
Depouillez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'elle constitute


une force et
tional.


un prestige na-


race a tout ceia, pourquoi
ne lui accordea-vous pas Ja
preference Eur leos loteries etxo
tiquea? Surtou.que-pas un de
ses coupons ne se vend hours
d'iaiti. hile se heurte, ail
iour:S, au mf.,:Vis systdnemati-
quement organism. Notre or-
gueil patiiotji(ue ne nous com-
mande-t-il pas de fai' e ie me-
ime geste cii sa ifaveur'.
Huit ieltt e rL tangetr amis,
ayuci s o e L p).( n ) -C e du -ec u '
pour la Lo/erie Nulionale
i)flaiti.0

Moiicey GOURGtIUE,
Directeur.


A Me. &a teis&Co

Place de la aix ..
Rue Courbe et ue du Magasin de 'Etat
ACHAT D'ECAILLES DE CARET. VIEI1 OR, DIA-
MANTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES. VIEIL.
LES PIECES ARGENT ET OR, MONNAtE DE TOU-
TES NATIONALITIES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX. "


BULLETIN No. 1168
S.S. cGUAYAQUI deja
Panama Railroad Steamship
Line arrivera de Cristobal C.
Z. le Mereredi 6 F6vrter 1936
et partira le Inme jour direct.
tement pour New-York pre-
-nant fre t--eulement.
xxx
BULLETIN No. 1169
S.S. tCRISTOBALx est at-
tendu t Port-au-Prince, Haiti,
venant de New-York le D)4
Smanche 3 Fevrier 1935 avec:
S17 Sacs de correspondanee
3 Pamsagers
.et partira le mme jour direc-
tement pour Cristohal C, Z.
pregnant fret, malle et passa-
gers.
Ja H. A vAN REED,


A esn Gdneril


wfli. W. -. --- 1. A J.i


Le Vapeur COLOMBIA Voy
38.. N. B de retour des ports
Colomnbiens, (de Cristoal C,
Z., de Kingston Ja., ect atten-
du a Port-au-Prince le 31 Jan.
vier 1935, en route le m&me
jour a 2 heures de I'aprs-reni-
di pour New York, pregnant
fret, passagers et male.
Le Vapeur PASTORES
Voy 37 N. B. Partira de New
York le 31 Janvier 1935, di-
rectement pour Port-au-Prin-
ce ou il est attandu lo 4 F6-
vrier 1935, ea route le meime
jour ?a 4 heures de I'Fprensmi-
di pour Kingston Ju,, Puerto
Colombia, Cartagena et Cris
tobal C. Z., pregnant flrt, pa>
sagers et malle.


W. BLEU.,
Artm. G6n6ral


AVIS
Ce qui permit 4 Pierre Co-
es d'avoir une si grande clieut-
teWe, ceest que sa coupe a rne
elegance parfait.
Pierre Coles
Tait/ ir.
An ke .Ih K u- i (n n et

-* .-.-. .. T .I. 3

CocI -Co'a


LeWi fai. o n.. ... t S
IcLef est, 16(!otestabl~l


c'est la| quintessence es

eures varies decane


s..e, d-


vaste territ oire reui kss(.t Il.s

mi...illetirs le ro ....i l: .i

SC'es qui fail son. a.ro.e
-e s ,- e:._: .: "


i : : .: : : :i .".!.: .. :" ... .. .. .".:.:.. :... :" "i" :
.. .... . ': : .. . . : :. .. .. : :. . .
......::::.-:::..:..
..... ..:...... ...... ... .
. ....:..:... ..:..


F L
.ROA


.LE


Abgkmik.. *= am
Iwmr"Jmk
IWLl lim
or Im
H-E


P HU[


O t OfTfIAf rip
...: .. -. ... .. a ..
.. .. ... . .. .. .




`4x :.:. ;...; : i t .. t i; :11 ... :. .. .. .;. n :. ........





.r. .P.in.t A. .. .......: '. .W, ...2
Sre. .. .:..-,j... ...... ... d u a ie. .. f l .. .. ....-.. ......ut . .... ..
eitree i .4....i% r. e Ae .. '. .." a A ESW N ...TI
4. :.. :.. .............. : ..;-... ... .. :.. '.. ... '. : -:). :*.:.. i -:: :: .. : :: :> ..:::":': *' :
.e s ..s ..A .t -. ..o.. -.....nI...... ..e ris. A. d e la .
.. ....o. ta ito. A. .t e . ..- .. .. ........ .. .. .....E...o .. .

.'a .:o. .e.r..e.s... .....b ent .ii .sC .om it. d. N atCona. de M 64e&ine d'
ios wotioenoie:le ra. ql Ciiquantatenrodise ?btPAUPIoiAtr estnommh0 r A3rr ae/a
.... .... .. ..... ... ............ .. v .. :..



Alnat rn a ce4ti4 d e, Monsieur e* Pr6M dent, CAe Ntkptsfe p nte. ..s..pr La er 'lerelCO -of
common aidqu ilD apartment Je voues suis exurznt cement rneilietures f6llitatiens a s I c es anei T ra h lt
des Relatkas Exttrieures, reconnaissant du fire part den inembres dhatingu& tle Infelences an oniestrcdes .5..
..t'f fi -. ..... .... ... .. ... .. .. f i :.e e n r H...r"-.5 .l.e ..Ie s'x" ....... .





ihclutenig.S d'un o&ns auT fates envisgpeir Iour le note corps mpdieab D- Le Bor Psychologie de temp. nn
Par.ti.es. I. President Truj aio n h el e M. C. L er.. sontN .... ............ ... td a
6tudie personnellement la pro Jlauiais it heur-ux d'assif- r* EvolutIon sa molires ..,


Dn proi lee et qinturcoides Mien jCappr6cie a syinpathie mian Dernosthenes Toussanth Lnanhe de int e n
deux Pays, sauvegardo itt-tqu'il Saa toujours t&noignbe -au; fonetions de: Directeu r ar La nie ds ancelintelu


Squemeit m a certitude, et Maiheureusement les .e lK doute ..Ue R. Tousaint o -- P hie d. I aa t -giInt .
on t qu n me ss ja- ques sent rarement libres. Du saa ever a au- yol e i

........... u ctte der.. ..........re tite tourney d confirmations faisant hoeur en ca a H L n de .
..portantes. .parmi les six, sera chapelles: Petit-Bourg, Mo- ul.' Dr H erio mlahyiee moerne-

tion des ront s Domica- ....
/TSt (L-rI -0"I Ast MttLW4tJ------------------
-r c n a i n ..... .............. p a rt..... ... .. .... ... ... . . ... .-. r ,.. .. .. .. ............. .....
................ .... ... ........... ....... .::::., : : L L h n ... ,. ... :<: : : : .. .. ..... t: ;;.1i re...:. ..v ...p-.

:-..-:..'......v....-..-. .. v. v...-...vv.----.: -..... -.-.e :- .--.-.-u.n.-..-..:.-. .-. ....--...... .v .. s -, .. ._,_.' -:-- --.v-m-- 6 .. _* r ... -:E ] -d#j O s ; .. ...:~ .. ..


no-Hai iennes, sera definiti-
vemen close, (de fagon a assu-
rer enfin I accomplissement
paeifioue et harmonieux des
destim es des dcux peuples qui
se partagent la souverainete
politique de 'Ile.


rx:y


N. D. L. R. Nous achevons ici
la reprdue i.n dos parties essen-
tiel es du Discours pronounce le 27
Novnmbrc 1934, par Son Excellen.
ce le Pr ;ident Vincent au Cap-
HaYtien.
Fort de 'a cvnfiance du people
haitien. il a faith a*pel hi !ui, pour,
par le REFERENDUM du 10 F&
xrier prochain, obtenir les pou-
voirs nucesaires A I'excution du
Programme qiti en c,,' le fond.
Nous avons la certitude qu'il au-
ra Iadh~sicn de VI'niversalite des
(Citoyens.


A L'ECOLE


DE MEDECI NE,


DE PHARMACIE ET

IfART DENTAIRE


Jeudi dernier, dans une at-
msphre tout de cordialite'
s'est tenure i l'amphithLatre
de FEcole de Medeeino, sous la
presidency d'honnour des Doc-
teurs J. Dominique et J. The-
baud, :la seance inaugurale de
la nouvelle Association des
Ettudi:.ts en Medecine. en
Pharmacie et en Art Den-
taire.
Apreis une brillante impro-
visation de M. Gaston Jumel-
le, lPr6sident de .1'Assoocia-
tion, le Directeur de I'Ecole,
avee i'loquence qu'on lui con-
nait, prononca une elegant
allocution pleine d'encoura-
geantes paroles et de sages
con:eils a I'adresse de ses etl'
V CS.


A la vuite de nom'breuses
suggestions du Dr. J. Th&e-
baud, relatives A la bonne
marched de I'Association, on
s seo.para- econfort de la
grande sollieitude et la fran-
che symnpathie qui existent
entire professeurs et tudiants
,de ce interessant Etablisse"
i.,entI qi.a pour devise 4abor
u ia vincit.improbuse."! !
u, u-os c compliments. au
.Docteur Dominique, Direc|
. tcr ide l'Ecole, 'et h Vactif
r, dentt de 1Association,
IM. Gaston Jumelle..
4' -. .. .. fU: >-. I-


. .. .l .l

..... ... C o..o a ........


Mais par la pensee et le
etnur je serai present aux f&-
tes celebrees sous le patrona-
ge de votre Comite et mes
vceux et mes prieres ainsi que
mnes petites fatigues pastora-
les monteront vers le ciel en
faveur de mon grand ami.
Agreez, Monsieur I? PvIri-
dent, mon meilleur merci,


J. M. JAN, Ev.


xxx


L'interessante Philharmo-
nique, de St. Marc, qui va
computer IFann&e prochaine
cinquante annees, s'offre pour
venir participer aux fetes du
cinquantenaire de M. 14. C.
Lhrensson.
Le directeur de Ia musicue,
M. D, Alexis, avocat et M. Mo-
laire, notaire, president du
conseil d'organisation de la
Musique, sont d'anciens leves
apprecies de M. Lh6risson. -
Voilia un bel acte.-
xxx
Le Gouvernement vient de
faire deux nominations dans
]'Ordre National Honneur et
Merite.
Le Dr. J. C, Dorsinville, an-
cien professeur au lycee Pe&
tion et a l'Ecole de Medecine,
ancien Chef de Division i
l'Instruction Publique, Ins-;
pecteur General de I'Ensei-
gnement, ecrivain appr(oei,
e;t nomme Officier.
Le Dr. Camille Lhfrisson,


I


Le Departement dee Agri-
culture avise le public et Ie
commerce tout particuliere-
mint que, selon la lettre de
Monsieur Watanabe, Minis-
tre du Japon a la Havtme.
Thuit companies de fabri-
cants et d'exportateurs du Ja-
pen ont charge E les C;mpa- I
gtfes, Chuu Ito et Nippon
Seuka de 1achat du cotor.
hbitien jusfa concurrenc
, n 3000 sac> don't 2, 0, a 12
Chuu Ito et. 10() a Nippon
Meuka.


CONVOCA TION


Les Membres du Comite du
1inquantenaire- dans 'En-
seignement de M. L. C. Lhe-
1 .sonm> sent pries de se S eO -
nit le Samedi 2 FIvrier e:
cours, A 4 beures precise G,
lapres-midi, chez Me. Felix
Suray, Rue des Miracles, No.
737, aux fins de prendre cer-
taines decisions en vue de-"
manifestations qui doivent a-
i v\ir lieu les 16, 17, 18, 23 et
24 Fevrier 1935.
Port-au-Prince, le 31 Jan-
vir 1925, -
Le Secretaire ge6nral:
Cl6ment POTHEL..

DEMANDi DEMPLOI
Comptable parlant Fran-
yais et Anglais et ayant de
bones R6fernces demand o


travailler,
S'adresser; au
Journal.


Ce qzte ceux qui employment des


bureau du


I
*4 *

4


Accumulateurs veulent savoir


LE.S BATTERIES ETABLIES ET TRES SOIGNEUSEMENT VERIFIEES
DANS ,LE BUTJD'ASSURER LEUR FONCTIONNE-
MENT IMPECCABLtE EN TOUTES CONDITIONS.


PRESENTEES TANT SUR LES M A RC H E S DES
ETATS-UNIS QUE SUR CEUX D'OUTRE-MER, LES
BATTERIES REPUTATION EXTRAORDINAIRE. LEUR QUALI-
TE ET LES SERVICES QU'ELLES ONT RENDU ONT
FAIT QU.IE.LES AUTOMOBILISTES ET LES INGE-.
NIEURS DE L'AUTOMOBILE LES ONTI&NDPOSSEES.
AVEC LES BATTERIES- cTHOR Ot1N'A JAMAIS
DE PANNES QUELS QUE SOIENT L'---ND-OET
LES CONDITIONS DE LUTR MUTILATION,

StUation Gintrale d'Automobiles.

DOMNIQUE-BAKER'


a. -. .. .. .. ....
--.- Le crime et la society .......
HII Poincar& Science et methode ..
J.. Rostand Les chromosomes .. -
a cvie dea crapaids


D. Zolla L'agriculture moderne
Zulliger Psychanalyse I'ecole


q.. .,, ,.. ,. ,
.:.
.-


GRA NDE BIBLIOTkEQUE DE LOCATE

---..FfirwI*j ..


LA POUDRE
est la seule forme de
dentifrice qui neltoie
convenablement


Vore dentiste conf rm-.-r ccla.
L eOmtio, de Ia pl,:ahVe Irsqu'ii
n,,:ie ves adntI !Er i -ieur
..a -c CALOX...le ,.--
- d. 'ox: yngr qui mou--", dans
ia bouche en miiliers de patitos buit-
>uI p nU re:^ unnt m nin?
i-orstic Uei. ct chase- .-n le. sidc
(* -':;]( t^, rn t ]'. ot on-


Lovnt ie-


tdrlV r):hpc:.4 I


P .e p rem iet 1ur bhnchcur
l.'; ca'.c ijre ai 1e t ... cc -I
ct proteg:. I 6mii! d acides nui-
(.; -. n CALO s X 1 ,-,t d K-Cu 1 x un
gout a.r.i ,- ,.t x m at
ocnom :q .-! ]oie ch ,e of
plus 'lonfrtemrp nt'.' Ui p te denti-
frice,


(ta


*t^ .


Poudre


Dentjfrice


PIu Ef icact .


ad&


PFlis Kconomnque.


csmn & Robbin, Inc. New York,
de lProdui Cl.himiques depuia 101 ana,


I


E.


U A.:.
-.. ...-.-|


~s~OPP IC~P~IIIBD9ll~-~ t9JbL;~~bI=:l~~IVM*!P% -II


ii


4 s Ve rs Ilxotrssis 4
~~~~. ..... .... : : :

Angl Gr. 'i- / Sue "e M ........e.

ST M h* $75. .. .. .1. .


(? TEUSE'N
LU- fguepSteuse nit tq tl, I...k. dtn c .tc.tei..
Iun muvaisurt. PN'attendez pns l asattonu
SWe fn Inisc pur prcnedre ENO'a s iFruitSal-ti:-
: pIrTVea des mg(see if e la con pf n l :'I
uiIecc A caf6 dars un verre Yeau matitt st. *
E N O S.............

AFRUITSALTt
SAchte2 betne ,ou U a.t. --..
ia cduhui-tj

aurdhutm. ,- ..f- Q
n,.g .' k' m.,,ftodr .. a Yc,4H -
tBhL S!>_ /:-* ^S~-a


N. 1TIONALE


-L -- --I -----;ll;~llllilll;111;;11111111111111;


. .. ........
. .......... ..
. ............
..................
. ...........


. .............






r ir A


k


" : ,, ,,