<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02349
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 30, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02349

Full Text
...... .
.....r............. ... .. ..........
..... ...... u
... ......a'. .A.i...... .-......... ..' ....... ...... .....
... .. .. ........t.......t.k...... ....
.. .. .... .. .. .... .... ..I...... .. V .k.....a.....r...........


.... .... .. ..... ...L....
.. ...... ........ .. ....... ... ...... .. ...... ...... .. ....... .. ..
.... ... ... .. ....
"...'.... .. .a' ". .... .
a d- ... .. ...... ..... ... ...... .... . .... ......
v .'. . . . ...-. . ..- -. .- -. ... .. . ..-. ... . ....' : .'% : :... . .
... .... .. ... ........ nC
....._ ......_......._.........._ _.._ _......_._._._......_._.. .-.t.-. ..... .............
.. . . ..... ......
.. .. ... .. ... ....... ..
A M C ..........
~~... ... .. ... ......... .. ...... ...', ai : ..,-. ;..... .. .. .. ....'.. . ..... .. .. .
= : .. . ..... .. . .... .. .. ... .
------------
... .......
.. .. ..~~~~~~~~~~..".. .. ..... .. .. w .. .... .... ....... ..... '-
.. . . . . . . .'. . ... . . .. . ... ... . ... . .. .. -. . ..... .. . .. .- --... .. ...
........................
IV MiWA?:: ow
.,. .- . .. -. . .. -- -. -. ': -. ...- .-.. -...-..- .;- . .v -. .. -:. -- .- '. .- .. . . .. . -. .. .. ... .. .. .- ... -. .. -. ----. -.- '- .-
::~~~~~~~" ... ." .- . .. .. . ._ .. .. .. .. ......


:A QUESTION DU JOUR
-


K REFERENDUMqui a m
Ie tpeler e cone aea cormi-
es e dimuwht 10 FIirier '
prochin, e Un .ivinemewnt
d;Ue extreme, importance
pour la vie ration, car il I
en rtsuitera dest hi notre,
enviction d'ineatculables
ien faits pour le people hai-
tien, si, come nouw 'esept-
rons, du rest, tuMniwrsmlite
des citoyens accord au Chef
de rEtat les pouvoirr apt
ecmhx qu'd lui demude.-
II s'agit, d'apr s la question
pote au peupCe, cette ques-
tion qui est une sort e seyn
thkse du discours-programme,
prononed au Cap-H aitien le 27
Novembre 193d, par Ie Presi-
dent Vincent, il dagit, disons-
naus, de la liberation fnan-
circ de notre Pays, retar-
dee q r 4 c e b ostentation
anti.urtcrnementale ou pluw
t6t uninaa'nale, e c eux x
qui vnt rcpeoute o clasC
se, avant tout examen, e pro-
jet de achkt du Co rat de
aht anque, qui mettrait fint f
l'autre occupation que conati-
tue c Service de l'Agence Fis.
catf, ptI so.:s Ie Contr6le
des .Ara( ifins.-
Les consquencewatfrlSto V
tes de ceite attitude s'vidn- I
tent chaque jour par l'impos-
4bilite pwur le Gouvernement
Nattiwoal d'arriver a des ope-
rations W .r.:ncieres lui per-
met :1 d'c :rfreprendre, sur
decs basen dtfinitives, lee tra-
vaux publics, a travers le
Pays; d'ittirer des Capitalis-
tes ctrrngcrs honnetes, qui
auraient invest des millions
de doll.as dani lea grades
entreprites agricoles et in
dutrietle; de promouoir '
chez nou3 le tourism don't le
di&eloppement contribute f(
augmenter si nwnslblement lea
revenues de certain autres
pays, qui, cependant, sont loin
d'offrir aux voyageurs etran-
gers hIs incomparables beau-
te d'.Haiti,',nfim, de conelre
uain TraitU Commercial qui
nous ausurerail, ave les E-
tats ini4i d'Am riquw, les
Traitements de la nation ai
plus favorisee.
Quelqu'effort que ftase le
President Vincernt, il ne par
viendra jamrsei a tttnuer
I'atroce misere dans laqu let
se ddbattent la nmasse et ben


nombre de geQt apparemment
Ais, s'il n'a pas les pouvoirs
gpeciaux qu'itl demand au
Peuple Souverain.-
C'est d'aillewurs opinion de
tous les citoyens qui pemnent,
et qui wavent, par consquent,
que l'Economique dott, au
tournant oft n.ous anommeS,
'emi)rter our La Potitique.
-RtmlesfnJ$wer ne pensent
Sw.autrcmet.
&t, iour ten conpmaint, it
atdfisit de voir tenthousina
W dtlirant des centines- de
lttiteurs, de gent du pew-
Ple, de femmes des quarters
PWvre, en entendant, after td
Pr-midi, te.expiUeatlons de
Orateurs du meeting popidain
.e,-sur .-- vrai motife dui
REFERENDUM *duV 10 reF
vrler prachin. .
A le entendre en exprimer


1 ISPUPLE PARIE



Milot, le 18 Janvier 1935.
La population de la commune
de Milot


Son Excellence le
President St6nio
Palais National,
Port-au-Prince.-
-i4


Vincent,


President,


Nous avons eu I'honneur
de consulter le Moniteur du
14 Janvier de cette ann6e dans
lequel, le nom de n tre Man-
dataire de la Deuuieme Cir-
conscription du Cap nest
pas port dans le D cret du 12
Janvier de cette ann6e.
Comme nous devons cer-
tainement pactiser a l'acte du
12 Decembre expire adresse
A Votre Excellence, par les
Deputes de la Nation, nous
venons par ces presentes nous
associer d'une maniere parti-
cuHere au nombre des 27 De-
putes s'autorisant de leur ca-
ractkre de repr6sentants di-
rects de la Nation, en appor-
tant notre quote-part dans le
referendum sur Ia demand
produite par les dits D6putes.
Aussi, a cette occasion, nous
croyons devoir adresser a Vo-
tre Excellence nos souhaits
les plus sinceres-et les plus
cordiaux a 1'occasion de la
nouvelle ann6e.
Nous vous saluons, Excel-
lence, bien respectueusement,
?xx
N. D. L. R.- L'original de
ce document qui nous a 6t6
communique est couvert d'en--
viron six cents signatures,
pour une population de moins
de mille individus sachant li-
re et ecrire.


CONFERENCE
M. ANDRE LIA Ul
MARDI 5 FEVR


DE
rAUD
IER


Comme nous f'avons dejh
announce c'est M. Andre Liau-
taud qui va ouvrir la premie-
re series de conference de la
Ligue Fiminne d'Action So-
ciale. II parlera de la Ptda-
gogle Nouvelle.
Monsieur Liautaud est,
comme on le sait, un des plus
chauds partisans de I'Educa-
tion Nouvelle, il est done tout
qualified pour nous presenter
les principles et les theories
sur lesquels se base la P6da-
gogie Moderne.
Los instituteurs et institu-
trices, tous ceux qui sinteres-
sent aux questions d'enseigne-
ment ne manqueront pas de
venir assister a cette conferen
ce ou seront agit6es des ques-
tions d'un interet primordial.
La conference sera suivie
_de discussion. --
Rendez-vous done Mardi"'5
Ftvrier t 6 hours du sOir au
local .du Centre dEtudes Uni.
versaltares (Bois-Verna) grar
cieusement mis i la disposi-
tion de la Ligue par Mme. E.
Bourand.


lear saisfactfon, on peuwa if
sans erantle de se tromper, di-
dare comme l'antre:
iLE PLER IS CITE EST
"FAITI ":':...: :


!


POUR COMBLER LE
SIEGE VACANT

Une parties de la note inti-
tulee : Poaur combler le si:e-
ge vacant z etant restee sur
les gal6es, nous la reprodui-
sons integralement:
<11 nous est revenue Tque le
mois prochain, I'Exe urif., n
vertu de la Constitution en vi-
gueur, pren.dra un Deret,
convoquant les Electeurs de
la douxieme circonscription
6lectorale de Jacmel-Bainet,
en vue de remplacer le sym-
pathique et reg.rette Dcpute
Ferere Laguerre.
41 se dit que c'est le free
du de cujus qui vunira les
sufLrageS des Eleciour. d n;,
la deuximrne circonscription
dlectora!e dUc Jacnel-Bainet,
ou, lui, aussi, jouit d'une grain
die populIariL tt..


a -~IC~C


ac


NOUVEAU PREFET
DE NIPPES


qu
le
de
pe:


Stico
pu
m<

ce

tu


-.-: - -


SLE Dl 'C ET LA )VCH ESSE'
at ait' 1 ;V HAITI


(Cest M. Andr#3 Alcegairc
i vient d'etrc nommrne. w-"rs ,. i o. a 3.tron.:
President Vincent, Prefet a Porl-aui-Prince
I'Arrondissement de Nip- t flicr prochain.
S,
M. Alcegaire a eu d'jai o0- '! n revient qu'l a tt
per cette important fone( mnoncem ofticiellem int au ,Go
m a la satisfaction des po- -i IT n 1
ilations do cet Arronadsse- tion Br tan i ue a Port-au-
ent. Prince, que Leurs Altesse
I.,e nouveau Prefet est part Royales.Ie Due et Ia Duches
martin, pour son pose; nous de Kent visiteront cette ville,
Lsonuhaitons. bnnei..et fruc- } lesiarriven -par vie" d.
euse besogneEpa Voied
euse besogeair, le 14 fevrier prochain, ,
._ ..... ... 9 heures du matin.
nTO I OURS On croit qu'elles passeronm
LA RTOUJOUR ORT deux join Port-au-Prince.
LA RUELLE DUFORT L

La refection de la Rue La-


marre 6tant achieve, nous es-
p6rons que la Direction Gen6-
rale des.Travaux Publics jet-
tera un coup d'ceil sur la dite
Ruelle pour empecher ]a Zone
.du Bois -Verna d'6tre enva-
hie par le Paludibme.


Sirop Dny
contr hia n/rippef


e- r -r-h^ -- WWWff^~^^

Buvez ie Rhum
Alix Rog


I-


i-I


I


COMMISSION DI




C'est dimanche trochain
que se reunira aux tonaives
la Commission de Recense
ment des votes devat procla-
mer Ie candidate 61tl]:ors des
elections complemei aires du
27 Janvier 1935.
D'apr&s la loi eleeorale du
4 Juillet 1930, cette Commis-
sion est compose de l'Inspec-
teur des Ecoles, du Prh'fet et
du Doyen dn Tribunal Civil
des Gonaives.
Comme nous l'avions dlejiu
announce, c est notre charmant
ami, Me. Christian Laporte,
qui a et A lu depute, a une
ecrasante majority.
Nous felicitons, Me. Lapor-
te pour Ie success eelatant qu'il
vient de remporter, convain-
cu qu' la Chambre des Depu-
tes, iI apportera au Gou-
vernement, come il la fait &
la Direction du Ministere des
Finances, le preieux con-
cours de son intelligence et de
son patriotisme, pour la rea-
liationc des divers problems
que confront le Gouverne-
ment.


S. .11 ...... ". .... . -


.. .. --,' "-- -r -_ -I -


POUR QUE NUL
'EN IGNORE

EXTRAIT DU DISCOURSE
PRESIDENTIAL

LES QUESTIONS
PLEBISCITEES

( ,vir It, tW. d'hir)


TRAITE DE COMMERCE
AUX ETA TS-UNIS

Au moment ou je vous par-
le, les pourparlers q(ue Inous
avons en,, gs, il y a queiques
mois, avec le Gouvernement
des Etats-Unis, en vue d'un
trait de commerce entire les
deux pays.. -- continent dans
un ep)-it do comprehension
mutuele qui permet d'espe&-
rer que nos ne~ ciions about
tiront bienot- (ipro'uement avantageu x.
(Ce er'a P n de Ce(L accords
c*
bit ..ux pec.o-nles opar I
GoutiVesnc'Pn'WA (1 Etat-U-'
nlu-, e "n cofi rLi' de- sn nou-
vede ):?.iti q. ie Lendant a a-
baiser par ce mocn les bar--
rie-es qui entravent 0e 0om-
mneree international.
Depuis long'temips, !es Etats
niS nous ve.denI )eaucouu )
plus qu'ils n'ae ,tNt de nous.
Cettce situation 'xaplique par
Ie faith one nrs prin.,ipaux pro
&buits ('exportntion ont jus-
qu'ici trouve un march plus
favorable aillours ou'aux El"

e :
tats-Unis.
II ne s wFii. p,^urtant pa,-
de r i. e cat sur le
march in nc,: i. miais p.u-
tot d"' mulipnlierh ,. venter
autant q(J1 pl)Ui' 0' cO uu
a rnent r{ voir hi a
chat .X t- nis, {t_ pfar
une ( _'Ui'cQ 'P'.t-:;ne, m ello,:
tpourra u ,nt'ir t e volu 1n0
de Ieu v'._ -.. 'La o tions ehcz
nous.
De ih no\ F int rt bien1
(1idont. : ('1 i to'1;',- s nos t .c-
forts I{'U 1W{- ;ratrc et v:\A'Irc
notr" 7 {ip ^ti.. g n ,. ,,
d(ans o but LJ'cdC"itre,) pro --

titb.noh ;x I-4tts-l s15.

(I suiire)t

r .. 7 .----." --


-.. . .. . ..


""PORVO


A PROPOSE

DELA CONTREBANDE
DUi CAFE



Nou& lisons clans un article
paru dans Ic journal Le Noun-
tvelliste de lundli, 28 Janvier
en course, sous la rubrique idIa
contrebande du cafe&>, portent
la signature de I'lnspecteur,
M axi Jean Joseph, ce qui suit:
. faite personnellement, a peu
I)res Ie tiers du cafe r6cotth
dans l. ecornmmunes de Grand-
Gosier, Saltrou et Anses-A-
Pitres traverse la frontier
wpour &tre vendu dans la Repu-
blique Dominicaine sans ac-
quitter -u IDroit de Douane.
PlluIs loin;: :n nmarche rural
se tient a < Misionb dans Ie
q(uartier doe ,ond.-Verrettes
cle la Commune de Ganthier.
Ce march tre&s frequent par
les dominicains attire, en
c{uantitce considerable, le cafe
prnvenant de Saltrou. de
Grand-Gosie:. do-: ses-a.
Pitres et memo- e Marigot,
,tc. Cette declaration tie Mon-
sieur Maxi Jean Joseph faite
en sa quality d'Ins;cectenr,
c est-a-dire de fonctionnairo
du Gouvenrumment, n'a pas
I nanqut d eveiller note atten-
tention, en raison de 'intLrit
tout particulier que nous por-
tons a la question fiscal. Le
fait est bien prouve qu'une
.vaste contrehande du cafe de
differences proveinance, se
pratique dans pluniour e re-
grions cafeeres entrc. -Vs pro-

n e T (. U u n h .i t C a-
h n2&i i; ; t i. < ...Jikt "
.: n --t..f l_ pr i la fS rontic -
-,. dorminic -, .i.;nal par
.1)W COul1nQ 1Ma0 J2tn C0;iiiC
,' n i it.t1 n n \'r: niO" pour

(ie iO ('}ph u,,. ~(o q( i e(- fort
f tnst .


S Et nous aimon.s a espcrur
,qu lc- partisans do hibe4t
. ..I Q 14... 1_:s,

. (. q.ir'i lb pu ont
1n li:-,ir, i y I a dV 1 'intbrul
iut o ue GO ( ;UvcLIernmetI"
)rene do Tnesureus neeissai-
1e CAI'OtLr O 1'ter ce fini rpn-
tant. Car, tolerer plus long-
Ite p; ce, e0sordre 4liiscaIY',
chest mnettre en peri! les lit
rets los plus chers dte la com-
rnunaut II faut former les
ecluses, en vue d'ecmpecher un
debordement plus grand, do
nature a tnvahir toutes les r6-
gions productive du pays A
part les faits ignales lar
Pinspecteur Maxi Jean 0-
seph, don't Imunportance no-
toire suflit amr'uplement pour
Sdeterminer le Pouvoir public
a envisager la Question eou,
S a -g le le plus pratique,
i y a encore les precision
donnees par Monsieur Gi;4,
danu une conference qu'il fit,
ces jours derniers, a mPH6te
de Ville, sur la situation de
notro caf4 sur le march du
IHIavre. De sa voix autoris6ee,
ce repr&sentant des hommes
d'affaires du march havrais,
le plus important d6bouche
pour notre principle denr4e,
a fait judicieusement ressor.
(vtr suite en Ome pae )


!


i




.. .. ........ . .. ... . ... .... .. ...... .. .. .. ... .... . ... .. .. ...... .... .... ..... ... .... ..... ..... ........ .. ..... ...... .. ...... ........ ....... ....... . . .. ..





C O M ML.N IQV. ........ m.r.. O. ... .E.. P D F"
iedmalne f...l:r 1..:au ts dei garan- d'ane p epara snt I m







SSecr4taire d'Etat an cownemwunafion, non nmnis de I cit d'un dosagrloouWxU U(ige
art en t d lt6ie cel rtifie t d'origine on san ... ...... ... ........ '
:' :-" .... '... ...... .". .. ." ..... '. 'p. ... ................ ...... --. ... .. . .












A :mtaire pr^v'a %g artiele et Kse 0 :r.lummtu 0T 4 0omprlm h
Monsieur J. P. Geffrard g de lArrt du 23 novembre ..... .umu d* ...mi.rtepr Ms
Portaw.-Prmee. j 934, pourra .re tol.r6e a. la. ........ .
Mon Chor Coneitoyen, I condition expressed q u' is -- .. -- .. t ...e .i
....- .... ...... : *. : .... : '" V"* "......... .. .... : !.. .... . .. . .. ...(. -' .... .'" ..... .... ... ... ..' "' "..X "S ..' '





SVotre letre d 15 Janvier olent reconnu indemnes d' in.. .:...






cora::nt n rponse A ma d& sotes nuisiBles et de maladies A, tr
peche du doi mamen moih No. infectienses par un agent t -
m'eat e parvenue. quaiI du Service National
Je ne manquerai pas de de la Production Agrieole et /,.
soumettre votre demande d'ae de I'Enseignement Rural, Ig i s Colltge
qui.ition aux Chambres, des Les frais de d placement ..- .. rm en .e J
..... .. .. -. -... .. ..-. re 4 "Mi ....... .. 4 ..m....i y .






leur overture. ront a la charge des intUres- a' a ond6e Janvi
En attendant, des ordres se- ss. WI 'nt do 4


rent donnes a qui de droit
pour que vous soyez autorise
a arpenter 'habitation Gres-
sier et a en prendre posses-
sion provisoirement.
Recevez, mon cher Concito-
yen, l'assurance de ma consi-
deration distinguee.
(Signe): Petion P. ANDRE
xxx
Liberty jEgalite Fraternitt
R44blique d'Haiti
Section
des domaines
No. 252
P-au-Pee.. le 20 Fevrier
1S07 an 110Qme de l'Indepen-
dance-. -


Le Secretaire d'Etat
au
DIparle/menl de finrt ieur
,onsiesur J, F. GeffT ald,
1-,rt-a u-Prince. "/
Mon cher Cooncitoyen,
En Leponse a votre lettre (de
Ce jour, jo vous informed que
reiterant le- r.rdr.es passes aun
Pr&-lpo: I'A administration des
Finance- de Leogane par
AiAdnmini-it'teIur des Finan-
ees de Pelit-( evc j'ai invit#6
cet a',:nt administratif vous
perrmettre (d'arpenter l'habi-
tation (Grteier et d'en pren-
(dro pos,)ses0 ment.
Recevcz, non cher Concito-
yen, assurance de ma consi-
deration distinguee.
(Sign6) : Petion P. ANDRE


Pori-ulu-Pmlinc. 25 Fevrier
19(7.
Monsieur l'Administrateur
pr'ineipI;i (T-eA FinnfirLces de
Petit-Gon \e
Petit-GoAve,
Mli. I*Administrateur,
Le Secretaire d'Etat de Fin
terieur. par sa depoche du 15
courant au Num)'o 188 mfa
announce que vous avez ete in-
vite i me deliver l'autorisa-
tion d'arpent er 'habitation
Gressier Commune de Leogia-
ne qui e;t du (domaine de l'E-
tat et d'en prendre possession
provisoirement, ou je vais 6ta-
blir conjointement avee S. Ex
collence lo General Nord-
Alexis, President de la Repu-
blique, une plantation mod&-
le de cocotiers et de bananiers
pour l'exportation.
- J'ai fait choix de Monsieur
Phamphile ,Noisette Arpen*
teur geonmetre des domames,
-ponri cette operation.
Dans I'attente de votre r6
-.ponse,-recevez, Monsieur PAd-
ministrateur, mes salutations


- j if .ft. ll i f it.._
PANAMA RAILROAD

STRAPS r, LINE

BULLETIN No. 1167

Les chargers sent pries de
noter que le S. S. ~
est attend an Port-au-Prinee.
Haiti, venant de Cristobhl C.
Z. le Mercredi 730 Janvier
19.35.
Les perm-is d'embarque-
ment seront delivres pour le
fret .-'destination de New-
Yorf et des Ports Europ-ens
--ur demand faite a ce bu-
reau.
Ce Steamer partira Ie me-
me jour directement pour
New-York pregnant frt, mal-
le et passages.

Ja. H. C. VAN REED,




cier, madame Little et moi,
pour ce superbe et exception-
nellement gros regime doe i-
gues-bananes, ce delicieux pro
dwit du pays venant surtout
de votre belle plantation de
(MOMANCE>> que vous avez
eu la gracieusete de nous of-
frir.
Ce geste part d'un ccur i
gran dcomme Je votre, nouI a
fvtit tries grand plaisir, et
nous vous prions de croire
que nous garderons pendant
longtemps en memoire, les
bonnes et solides relations
qui ont exist tees entire nous
durant tout le temps qu'il
nous a ete donned de passer en
Haiti.
Esperant que vous arrive-
rez i produire un si riche spe-
cimen sur une vaste eechoelle,
-- augmentant en cela les re-
venus de votre beau pays et
surtout votre bien-etre per-
sonnel,- nous tenons a vous
renouveler, mon cher GeneraJ
Geffrard, I'assurance de no-
tre grande consideration et
do notre invariable estime.
(Sign6):
L. McCarty LITTLE,
Brigadier-G6n6ral,
U. S. Marines
Commanding First
Brigade, U. S. M. C.


Deve&r" votre propre Comptable en ouvrant aun
Cmite de Gheque a la Banquse Nationale de la
.- Rkpubliqu d "'Hatt

- -


SERVICE NATIONAL
DE LA PRODUCTION
AGRICOLE ET DE
LVENSEIGNEMEA T
RURAL


a


t] y aura au Cap-Haitien, ie
7 :'wrier piochai., a 10 a. m.,
un, contours en vue du reCru-
tement d'institutrices rurate:;
p: ur le district (u Nord.
Les personnel: Kli dledrenW
p -.ndre pa.'t ;. (concourS
d ivent tr mt :. nu cer: -
fi at de fin i' i; -
e. drun ce; ti2 K< ->anne
r. i-urs sign 1 iizuistrat
C. mmunal et du Juge de Paix
d. leur commune.
Pour tous renseig nemevts
supplementaires, sIdresser
M. Emmanuel Gatrioi, :upe.-
viseur du District du Nor,.
(Plaisance) ou au l)Kavte-
ment de rEnseigneme nt Ru-
ral & Damien.


QUARTER GENERAL DCI
DISTRICT D1E
PETION.VILLE,
GARDE 'IHAITI,

SPtion-Ville, RKp. d'Haiti,
h Le 28 Junvier 1935,

SAVI

<(II a &ttI trouve rdans le
Sous-Mistrict do cArcahaie.
sur la route de Cnlaret, (Car-
refour Vig y) un porte-fouil
le contenant la sommineo de
vingt dollars (Or R 20.00).
Le proprietaire peut venir
le reclamer au Quartier Ge-
nerral du District de Petion-
f Vill.e

Georges DUPUY,

Capitaine Garde d'Haiti.
Commandant du District
de Ption-Ville,


SLE COLLEGE MODE


Vi~reote&


RNE
ir : Ernt Aklindor
'eneih en Drolt


les plus empress. Phone : 2087 Avocal.
(Signe): J,. F-GEFFRARD .
-- -.- Pi Est lfcole Secondaire idcale d'enseignement clas.ique
ofu vous devez envoyer vos erfants Si vous voulez leur don-
:, x net une instruction solid etefficiente avec tous lesavan-
~ < ." .i ... I tages voulus, :
United States Martw Corp Les petitess classes aont l'objet de soins mimutieux de laI
Port-awPxince, Haiti, ~ part tdun irecteur, car elles constituent 'avenir td Coilge.
.- : .P ort-au'P rine ,H .._.t ,-..p it.
:4.: 1. -.. Aoit~ 19.34. ..:: Diiplie asrieuse, pension scolaire irreprochable, 'ms
S:Au -.- action rapid, .
S neral: J. F. Geffrard, : teller sent le g arantes que vous offre le
lanteur. -.:CollgeModerne .
SMon che G ral, Avenue -ohn Bown .. .
:: Nous tenons :a.vous remer-: P Phone: 2087.:Porttau-Pnnc. .: ..:::
m.44~~4


Uf* smi Glace del
L -



rabricattoo t, gtaa e
meilleure quality
Livrnisor rapid effeetusf
a t~,tidifnnemfent par ceg e
ions pointss en blane dan#
.out. les directions de Port,
nPu-Pricce et dr P4tinr,-VtIA


S-. im t v'oct.& t,-

de1rniera midIea -.
; s"ou acier a p rtir d
";, ,- ^t u.-dr > s, voey a




.alt Paya 1
.cJJPERLAT'; V
2n pronUf oouveuM, 44 1
Scoe e;s riun zui meilieurc
marques des Pays d'EuropL
(:u d'Amnrique eat -eorii z
public haiticn par Uin.e i
Glace de Port-au-Prince. Go(I-
tez ette deilicie'use crtmc, Pt
: voug aerer convaineua.
SFaitea une agriable aurpri-
Se votre famille n auopr-
tant de la cCriw GfeS
perlalim pour le dear*..
Souen en raffollant

iN PR RPOT
e FGOflOit)0UAi
lNts t a tAUlb tri aeoi oiuk
&t6k receimnent mins a point
O:t peuvertt recvvoir n'hmporte
quele quantity de viande, de
poissona, de 14games, d4
Stmite, ett.
IA Pbite est erdltalement
L v0e l viqitpr noura uiae et
s s iact(r non iuodetes asi
giaierei td: oe (1,6 d
aana notre aali s de vent.
ConAsommer d ila glace, c
Aalri rd atonowmta


..... *< ^K ^ f Aj
Le public en general et le
commerce en particulier sont
avises que les maisons de corn
mere H. Silver t Aboudi. &
Co., de cette place, s sont
confondues en une seule sous
a:la raison: social:
S 'HF. Silver & :Co. :
Set qu'h partir 'de .eette date,
la nouvelle ralson social
-proed ,1a suite des affaire: des
mi sons H. Silver & A&o.udi
& Co.
Port-au-Prine, -le 19 Jan-
vier 19S5.
. : v ie .. "I .. ... .:." .. ...." .. : :.:..-

:: ..:..:..::i.. A BOUDI
.. ....L.n.A.
.....AI.3OTJDL &ACe


i



i





II



i





i


'1


Propri4t ai. re




d i .... _. .. ... .. .... .



I ,. ate~ ei a.
i :: E.*.


. .: .. .. . . ..: -. .
:.!:i : #1 ::&Y::4 IS
-t reflts np-lde ot N' -

J'fimain & $ikb At:
. ... M et--po ls-n--
Ihbto Cub


Externma-nternal
Avenue John Brown


-s





.. .. .





tera
sntux
4 2 < -^"' 5 ^ ^ ^
A *^^^
/^


Iu Iaeealaureat, cim
remarquable si :on a
les difficult6s d.e touti
que confront ...
I 'Enseignement Prr
e6i sont dtes ao-n sri
tablissement et kI
tence des professeurt'
Dans les differentes
la preparation des &R
f'objet d'un soin
Aussi Ies resultats g-t"
ils de plus en plus
ants et les parents p'
qu'ai s'en louer.
Legons partieuliirreao-
tres, de Sctences et d
guess viv antes. -
Cours sp1eiaux de:
Dactylographie et de C
tabilitd. ,
Les inscriptions sei
vent tous les joutrs onv1
Pour tous autres r s
rrents, sadresser Tu.
Simon RBoivar, TOJ

Rfeprep ez uc ^h
SAcrirv, f trdet
nhf -gPraphc9,qreg
A" Rido" Wph, )
A-i': iso en F 4D
( Reides k^ss
*; Service cr4-rt

-..2
AVIS MEDICAL-!


(Rue des Caiserner
F Consultatioitns: :
I 2 a 4 hs. p, m :

|RMaebies a enrie nemU
SMahines ia eakuler .l
SRubans, paper arniboni
faIte woe achat. thea|

-s 1---------
POMf4MA DE z9s
Grattelle, Demangea
Fczema, Tcesh:.
IPhie. St.-Franoli
Dr. V. MAT.IURI$
Gd'Rue J'.-au-Pe.

MESOfMqos ELLES,
A MIRSDAMES,>

Avant d'anler ailieursi
vos chauss-uriA
utne visit s'inpo$U
A Ila Cordonnerie,
Mont-Cnrme.l
Grand'Rue Not 17M
THY P OJT :J 2 i














1Aeoion, soUs 1* P14 $ b gialati d la Lowtisiane Je ront bientdt um commissalire tre16, le 86nat a a
sidene de Lord Lyt pour WASINGT L .............nateur ey Long du Reihpourie territoire .... ... portentt 15..... .....
ctio Londres th teu wheeler president tout iple t d... odifie eup platon..d d'ission
Ai.tre. i::a n noire do Sha :...Commissioidrale a on.titution course d'un .... .i ons jouverneni
pe:.e,: qu ouvrf-s $08 portes radiobenie^ a &elarditpr& session &peiale. On eraint MIAMI- Un appareil am- d'abord a un millia
po "- cI.... ..:. ration du "l6 heni le .la: p:ratique suivie'. : seuleent qu les :adversaires phibie dans lequel Us e .- ure fait parties du
du .... Gorges. Le .om.t P.. certaines stati d ... vn.- d Long n'attaquent les reM yaient d'6tahbir un record d(in de lute centre
:de.souscriftiof a d~JA reni dye ou Pebangetours fr& prbsentants quand its so rmu- d'altitule ayant perdu une nomique par l'au
e000 dollars 5 OO :qu e :: nirontd roue on plein vol, Harry It des faeilit- de c
qu'. : s e propose de:Hr. : .: -. :.v : Broadway et Clarence Cham adopt par la C
x I WASHINGTON. Aprbs RIO-DE-JANEIRO. La beriain ont amerri sans en- LD6putd.
KANSAS CITY.- Un bar- d'6nergiques discotirs dea S&- Chambre des deputes a reje- combre, et tn canot a moteur
bier de Kansas City, Jesse nateurs Borah, Hiram John-> t# 111 fhis de plus une pro- lea a recueillis. PARISc- Prena
Vernard, a Wi tutpar un pie- son et Reynoldeie Stnat a re- position,. presentee cette fois- xx cautions particuliP
ge guil avait install dana son jete, par 38 voix contre 52, ei par le depute Mario Ra- GENEVE.- Les dignitai- viter de nouveaux
r tablissement pour so protet le project d'adh6sion des E- mos, pour le retour du Br6sil res de la S. D. N. sont tries af- Poccasion du G Fevx
ger des voleurs. Ayant oublid tats&Uni a a S, D. N. 11 s'en A la S. D. N. fectis de la decision du Senat vernament a inte
sans doute la chose, Ii a ou- est fallu de 7 voix qu'on I xxx ambricain, qui les a aussi for- manifestations dan
.....vert par mg... s porte n'at.eignit .a majority des PESARO Le pianiste i tenent surprise. Il comp- malgre les demand
celle-ei a faxt partir un fusl, 2/8 require pour I'adoption talien Adriano Ariani, sous talent sur I'adh6sion des E- ganisations nation
tidotrl a balle Pa mortellement de 2a measure. Les orateura directeur du Conservatoire tats-Unis, mais s'&taient gar- voulaient organise
blessS. ont invoqu6 jusqu'aux ma- Rossini, est mort mardi A l'f- tdes de faire des declarations rnemoration sur la
nes de Georges Washington ge de 54 ans. pr6maturnes a ce sujet, pour I Concorde.
BERLINY- Richard Roide- pour soulever i'opinion publi- xxx ne pas avoir fair d'influencer I
rer, citoyen am dricain, a ett que centre le project. Les s4- J BERLIN.- Le Chancelier : le vote. Is crolent que les corn SHANGHAI.- "L
conduit a Berlin pour y re& nateurs ont etd aussi impres- du Reith et Fuhrer de FAlle- plications qui ont suivi Pen- japonaises se sont
pondre de [accusation d'es- sionnes par les milliers de magne Adolf Hitler a ce6l- tree des Etats-Unis au Bu- de Chisochiaweitzc,
pionnagfe. II sera jug6 A huis telkgramrmes de [rotestation bre aujourd'hui le second an- .reau International du Trwa chen, villages situn
dos, en F6vrier, par le Tri- qu'ils oGt re9us, et par la cam- niversaire de son arrivee au vail sont pour beaucoup dans Kayuan, dans la p
bunal du Peuple. II a &t6 ar- pagne radiodiffus6e du Pere pouvoir en promulguant une sla decision du Senat. Chahar. Les japon
rete depuis le 22 Juin sur la Coughlin. loi unifiant d4finitivement x bandonne Tenchatz
frontiere germano-suisse. xxx ['Allemagne. Les etats qui WASHINGTON.- On an- forcert les non co
I :FLEMINGTON. -- La do-' formaient I'ancienne fcdera- nonce qu'i la fin du mois pro- chiois a construir
WASHINGTON. A la position de Hauptmann, avec tion allemande deviennent chain, ie President Roosevelt tes pour automobile
Commission des Voies et Mo- ses nombreuses contradic- simplement des provinces, fera une croisiere de plu- Sanchichutze et d

tre-amiral Peoples, auteur du mis a plusieurs reprises qu'il trail, preside par Hitler. Les XKX i MONTEVIDEO,.
project d'allocation de 5 nil- avait. menti, puis a mainte- Gouverneurs ne sont plus quo PARI-.- Le dlpute GCor- element sest rassem
Boards. I lui a demanded s'il nu ce qu'i] avait dit tout d'a- des representants du Reich, ges Bonnet, ancien ininistr: Lrafrdinire ourt-
ne vaudrait pan mieux accor- hord, ses declarations for- nommCo par Hitler person- ({'? Finance, a demand la au P1't!Sint GaU
dier Oes credits pour des ob- ment un vrai fouillis, et il nel ement. eLe Gouverneur stabi isation im.andial te do Ja 0 pafvoir nI'dcis o
jets bien specifies, mais Peo- ost possible qu'il solt soumis eat Ie representant du Gou- livre sterling et du dollar sOnt IIOCCSSJrC j-'
pies a dit que dans ce cas, il n un nouvel interrogatoire. vernement dans son resovt; comme premier pas vers Jo ret- tiP a Iivcution, i
3erai; impossible pour le Pro- Peu avant la fin de I'audience, sa tache est d'assurer i'obser- tablissmeont du commerce in- IVInent a coMuInePI dc
sident Roosevelt d'atteindre Hauptmann a accuse la poli- vance de la politique adoptee I ternational. D'apres Iui, l'ins partements' du :ort
.... .u h re r .... a.. .. .. .. .





































.le but quil so propose. ce d'avoir detourn6 une par-tie .e l.Fuhrer et Chancel.es r. t. ili. .e d certain. moUnaieo nid..ou 4 .e .r
xxx de sa correspondance avec Desormai;, les maires et oat liune des ceases essentiel- LU ttuces t bm uwou
GEENWOOD. II semble Isadore Fish, et celle-ci a pro- bourynestres ne seront plus les de la prolongation de 1 vn o un combatL ave
que le danger d'inondation mi d soumettre routes leas .. lus par les citoycens, us crises. I w l a y .es. L*coas au c
n'est plus aussi grand dans lettres au tribunaL. On an- nomme" s pa le parti nazi en ba meurent rnustre. se
la portion Nord Est du del- nonce pour apres-demain la ualit. de representants tdu :MEXICO. Le Ministore tuation danms VEst t
*.tadu dMi.issip. it estproba- d.position de Mme Haupt- Reich. o ple Asuanr Erraneeeis an-i On a protS, Peah


















ble qut les eaux commence- mrann. Hitler et son ministre de nonce cue Ia Colombie a a c coametaions. La
front bienstt a baisser, mais Interieur Wilhelm Frick proulv nodfa inalion doe an a commoner dua
1"LEEN'TON --La e'-'ljo~maien I'ncinne e'd, 'afindu


on eram-t surtout, mainte- BATON ROUGE.--- Les tri ont promulgu6 une loi nom- Paima Quillon come Mini- \vaoa et sst ;p u
nant, en raison de la raret6 bunaux: fderaux manifes- rImnt 8 nouveaux deput6s au tre du Mexique dans ce Pas daans les provinces
des medicaments, le mal que tant une certain tendance a Reichstag pour chacun des Cest V. proenire diloinat st et doe ines;
peuvent cause les epidemies annuler pour inconstitution- 60.000 votes deposes par la mexie:ine qui appartionhu au8
d'infiuenza et d'autres infec- nalite certaines des lois qu'il Sarre en faveur de l'Allema- sexe dit faible.
ONE- -fl ". '.s.- I/NE PRESSE
--- -- -----VAPEUR A
"-w..... LI LA NCHISSCRI


I ,:o s. osn Haiti la Prta
pear, qui remet A n
qu'instantanement,
des Villes de Port-au-Prince et cdu Cap-Haitien pr6sente plets de casimir et Ie,
Ssooie. Plus de luisar
UN NOUVEAU SUCCES : quest de repassage !
est litt.ralement i
le nouveau modele de Refrigerateur dietrique neuf, of les pliu obt
Sune dure{e pratiquem
:ftin iet

T m7 dil lf 1r1 (v f Eilm lasz Ine 'OUR> I\
7et totis les autres
i-'- \'ous degofu teront.

avec tout ce qu'il peut y avoirde plus periectionne :

. Moteur hermntiquement ferme, 4 I'abri de la Ioussiere.

Slide construction en acier.

Etagires ajustables 4 auteur voutlue. -
Le1 Vapa Ar
Chambre rtfrigerante 'A 'abri de la rouille et permettantun nettoyage facile. .............- ......:

: Cont6te utcomatique de temperature. i peuveat ttelade
aelairage int&rieur. Porte hermthiuement fermee s'ouvrant ..aide du petit dotgt ou A 'aidt; du pied. "L
I: : I Iii I I" I : I I ll .L orsquI l e t fricti
T>outes ae; oaiWft vous mettent dans Plmpo sibilit do nepas avolr un IKFRIGERATEUR T-7 au pri modique den e h
at n .1at ais par ta aii
$ 297.50 ave sa consummation i igmniiante fi la garantiee quatre annes dnnbee par la at Inrhal


tou .. .futd -. onfe. ... Geral' E

..... :. .... .... ..... .. ... . ..


s.7.






3 voix con--
p;j prouv6 la

des.obiiga' .
nIales, fix .
rdt La me- -
plan Fan- .
Ia crise 6O
rmentation
r6dit, d6jA
anmibre des.

ntdesprir
res pour 6- '
troubles A
rier, le Gou
rdit toutes
Es lei rues,
les des or-
alistes, qui
r une corn-
place de la

es troupes
emparees
et de Y io-
, a Iest du
province de
ais ont a-
e, mais ils
mbattants
e des rou-
es pr s de
e Pis.chi-

-. Le Par-
b6 a 1'ex-
sncurder
rici TIrra
ux qui lui
i" com(lnt-

mns lea d^-
iano et de
LnnECs r.t.
p blesse -s.,
c les trou-
torit6s de-
; d(e la si-
t Je Nord
beaucoup
evolution
nche & !a


.4 LA
L.4
E LUX
,UX vient
pre inierP
se la Va
euf, pre-
les corn-
s robes de
Sites mar-
Le'6toffe
premise 81
.enus ont
ient inde-


lesning.









-





rt, il
esu Men

tHBn do




. 4i: y..'. : ...- : : '- '. : .' : .: : : : : r": 's.. ';.'..- .' :r"jm'.. J...:. .'.. . . . ." .. .i r .t .r w: : :. ri: :
j I..... .. .. .... . '. .








W .fant ... I.. .. dela N at.r. e.. ... ... ..... .:: .. .... .... ..
... C... ... .... :.:... ....l .:..... :....... .... : : . : ...................................... ..... .. ...*..... .k .': ... .. 1. 1 (fl







r PN Profondbment touehi par sain tk soa enfa -s cg I'i' l | r e | | V ur a
:. '.. .... .... .. .. .. . ....... "- .--- ... ....... .. ... ... .. ... ........ ........ ... .














snNA ea t regrette jwrc et beau- d- e agrtdle A preirh .o Lea grastes sent Ptren mu: ewes et wadlanin
..D. .. *.. 4M .A.N.VERSAR .e t tat 4 r ,. sit !. de roulement, tre nt term.e ent ta rault, .v
..r r.rit Deret .en r n ..... .. ..4 de si rn dea lea d ~e d- ------e6-e







...(Sal.. F ). .ben sinc.rement tou. I.s' pa-. .t.a L .L. M h 4 a .
dpre qt ele et -hTc nn. gtdqhn hit e prix.
let wpatl


Comment Se fait aUn
Grand Journal

...Vers 18 heures, lomrque
le0 employes commencent a
quitter leurs bureaux, les horn
nes qui publient le journal
arrivent a 1'immeuble du Ti-
mes. Ce sont les r&dacteurs et
les chefs de rubrique qui eeri-
vent et pre"p rent la copie->.
Ie0 t" availle r de 'imprime-
rie .inotypistes, metteurs en
page. correcteurs. etc.), enfin,
Ie service de li'ra son gqui ere
verria 1 journal, al course de
la nuit. vers tou-s les coins du

Lct x-: vil de publication
come Ie Times
S.ee. En void
Su represen-
Scommodite com-
encore que
S;- e e-les, soient

S"-- cabinet du direc-
tableau ou
:-ife rubrique por-
,+ .' _-


* f .. ;. S A 4 ..

C'est d'ap1
qu'on decide
des articles a
patient aux
uo d cooper" -


grcnSraux ce qui
4e numnero.
,: c tableau
de la longueur
publier; il ap-
chefs de rubri-
Ia cope.


Par de.s tubes pneumati-*
quet, ia copie est envoyee de
toutes -e aille- de r6daction
vers La composition.
On ne compose plus a la
main, comme jadis, au moven
de compjsteur-, mnais avec des
machines.. Le Times emploie
troiL sUotes de machines: la
linotype, I'intertype et la mo-
notype. Un ouvruer tape sur
le clavier Cde Ja machine. Cha-
que coup faIit (dLcendre une
metric(. Lu;iQuc U line est
complit, un jou de matibL '
en fusion est projete dans le
moule en face duquel est I'aP-
semblage des matrices. d
40 operateurns prennent ha
copie trhie par trois. rieep-
teurs et d6cident en quels ca-
ractezres clle era imprimee.
LOes pruves obtenues wont
Lives et corrigeeL.
,..Les premierefs pages ter-
mine; seont celles qui se trou-
vent, en general, au milieu du
journal: petites annonceOs
Cla~Qe1t, tribunaux, s p o r t,
Bou'rso. coresponidance, ain1
si que la page des photogra- '
phies, le cilchage pregnant un
certain temps, Vers 23 h. 20,
ii rested encore ax donner le bon
i tirer pour 5 pages. A 23 h.
29 mr., tout est termin6, et lea
rotatives .ount mises en mar-
che. Chague rotative du Ti.
mnes put i..primerar 'Wmne
heure 26.00 cxempTaires du
journal. Les rotatives mar-
chent toute, -ia 1 lleetritC,.
I/operatginm^ finale ni 'a:it
plus duM. domain de la mn&a-
niquo, on pI)e Is JOUra1Uix I
n en. fai d6 paquets .et on
les expedie en camionP von
les gares de Londres ;
Entire temps7 pn .disshee,
Schez W direcieur lai prn ,re.n '
ceditjoin et 'o. y c.se,.il: y w
li. eu ls toutes derni.res .nou. :


rents et amis ue ia capitae etn
doi la province. les RR. PP. du
St. Esprit, la Direction GPn&-
rate des Travaux Publics, 'E-
cole des Sciences Appliquees,
- en leurs nons et en eeux de
Mime. Frid&ric Doret. M. et
Mme. Maurice Doret, 1.tt
SMie. Adolphe Cabon. Mlle.
Therese Doret, en religion
S.eur Anne-Marie.
Port-au-Prince, le 30 -!an-
'ler 1935.



RUparezcos machines
& icrire, & calenler
hMonographea,acash registers
hez Rodolphe IKCEL,
picialiste en la maliere
13 annes d' expirienre
Service acc'ildr
19 Rue m Pa*d A T 1# ur


Ihu .. de foie de moru nor.t i r-
ne I .:re que cntr : mfu :daon
Set: ht richer ti Vi 'n- A ;t
) ,. assurent la .it '. (
prei- ..x edIments .
o l '-e bia en lLr. n
de co Vitamnin.: s 5"
Sce't t fav.'rist ia ,:. ". 4, .
dre y' ierg'e et des ...
la rnm .re qu'h lrtnf5L ";" !"
more k qui allaitrnt .f;nr dr-
S.raie: t prendre tc- Ia: .. i --
tonicr'e chaque jo- A-.- -ir:
d'ackc.ter la marqi:e .- .;,,. Nc
rintLquz pas votre .'
votr enfant ave,-.
brm march et i :r-
man ez toujour. "'. :
,e, ,z a ce qu : ';:,,:-
quie !e fabriquv. .
in g: .-as o son .. '
- .:'r chaqtue pw>. .. -:-
acr i z.


I





p


k [ ~ r... c. b...O .
II.. +A

-- -- -
2
/-"


S, *.J' i.....ls4#ll;l;l, 6-;it" "_;....


JEANNE APPREN
' COMMENT D'AUTRES J
FILLES T'Y PRE TNET

pmr rendre A leurs dents leur Blancheur Naturelle


S..'


L!.Ei;R A HE I ; TJ ;, ;BOGATJ & UCW
I$.rt'auu-Irincv, ai~ti f



.>--....






M cr t. ...


m3 C t .i.ne ..... ..es..
nOree (0.50






da ti s
Le beau film .






LA CHATELAINE? fD LIu BA N
avec Ivan Petrovich, . ..
..... ..... ... .. . -.. .. _. M -
SEnt._-rflf
n, tr 1 1 ...s :.. ..
. . .. .. .. .. ... .. .. .


N. -


...-.-.-.-.-.. :. -

*::;:@:]^
. ..-.-.-..-..
....--.--.. '-




. .. .......




. ....... .-.
.......
... ... -..
.. ......




...... ......
... ..:"^*
.:-..s;;d..-f
.. .- t!"-i.:


".:."...',..
..- .....^*i
.. '
"""V '







....p...
:<.):



. .':3


,~q~s~'~~dbb~3a~kbbf~;F~F~E~C~ ~.~Pdta~F~8~P~i3~~i~;c~~F~~F~e~PP~jS~n~i


. . . . . . .









ir


DEPARTS DE NEW-YORK
.gS. Crfliobua, Ie" 4 De6.,
....S.enaventura, le 11 De.,,
g. A nwonf, le 18 D1e8 ,
8B. Guasaquil, Ile 24 D&c.
$ Cristobal, I 2 Jan.,
SDBuenImentura, le 8 Jan.,
gj, Anctm, le 15 Jan.,
3.. Guayaquil, -22 Jan.,
8,. Critebal, 10e 29 Jan.,
SS.wuenMveniura, Ic 5 Fev.,
8.$ A,won, le 1 Fyv.,
SC ue ,Ic 19) IFv,
S., Crifalkl, le26 Fev,,
S.SWuewnarenturU, le 5 Mars
S.. Ancon, le 12 Mars
S.S. Guayaquil, le 19 Mars
S,. Cristobal, le 26 Mars


ARRIVAGES


1934,
1984,
1934,
19835,
1935,
1935,
1935,
1935,
1985,
19%,
1935,
1935,
1985,
1935,

1985,


Ie

le
le I
Ie
ie
Ie
Ie
le
le.
Ie
Ie
Ie


4.

9'
1,~

I
11
4)

1.
1-
2
3


A P,-A VUPC
9 Dee., 1934
17 D&x, 1934
W0 Dde:, 1984
7 Jan., 1935
14 Jan., 19%4
0 Jan., 1935
28 Jan., 1985
3 Fev., 1935
1 F6v., 1935
8 F&v., 1935
5 Frv., 1935
3 Mars, 1935
1 Mars, 1935
7 Mars, t195
5 Mars, 1985
1 Mars, 1935


PANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,
JAS. H. C. VAN

Gn ral Aj
- -_ ._ ._ ....r -a. .-*4 *- w -BP # .


REED,

ge


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par pierre,6tage par atoge, s'6i6ve
sur le roc la solid 6diflce. La Banque
Royale a mont6 oinsi, d'ann6e on annbe.
So stabiit6 6prouvte explique Io position
qu'elle occupe parmi les plus grondes
institutions bancalres du monde enter.


LA
B


AN


c U


UE


LOYAL


CANADA


. -... -.-- f ".. .


QUE P IRSO'NE M E NORE
Avez-vos entendu que la Maison ANTON 1. SABA & 0C
Stran',re ti'ancienne Maison KAWAS HERMANOS
0. 724 rue It Magagin de l'Etat, ft que ANTON 1. SA-
A & Cr., i I'occasion de leur installation a ce nouveau 1-..
AL vent ftltrte un PRIX INDISCUTABLE sur lJeur
TOCK DE FINESSES les plus rare et de provenance Eu-
eenne & Americaine.
Relercent, leurs pix s nt au rIelh de toutes discussions,
Sa pup6riorit6 des a vticles ot Jour fraicher,, tfel -ueU
Crop, de Chine imprim6e Parisette de soie im-
prim6e -- Crepe chiffon imprim6e Cr&pe de chi-
ne unie -- Crepe Bamboo ...- Organdy gauffre -- Or-
gandy uni et imprime -- Pongee uni et imprime
S... Simili tule -- Poplin Toile a Drap pur fil, mi-fil et
cotton Nappe couleur et blanc -.- fDamass6 pour
Matelas ........ Drill fil blanc Drill coton -- Casi-
mirts Bas de soie--Chaussettes de soie et fil
Parfumerie Chapeaux, etc., etc.,
n'oubliez pas dacheter le tissue Pealisca pour lingerie,
la Toile at Drap Chiswell.-
-Oh, Oui! Peut-6tre vousserez surprise si je vous dis
le bientt .j.e..ais.me-maijer4en-outre -je dots vousreme j
r de m'av6ir appri l'a oi~u setrouve actuellement la mai-
SANTON. 1 SABA & Co; cela me fait ec6nomiser en
evitant de faire trop de recherches, surtout que je suis
ue sp6cialr;omnt pour un achat de quelques articles de
Snlaison; els que couronne, tulle illusion de soie,
e, oiri Baet autres, et pour mon Fiance: Casi-
t, drill mr Ci, chaussettes.uchemiep, etc,.
-" Eh ben ma Ch'&re, 'oubliez pas 1adresse:


ANTON I. SABA' & CO
ancienne MaiM n. Kawas Hermano
1724 Rue du Magasin de 'Etat .


V .. (
La Panama Railroad Steamr ip Lineb. a Pavntage
fdannoncer les depart s.aivants de New-York pour Port-au.
Prince, Haiti, dire3tement, "ahque -lardi; excepts le s$.
,GUAYAQUXIL, qui laissera Lundi, le 24 Decembre, 1934;
sCRISTOBAL, le Mercredi,2 Janvier, 1935, et S.S. %AN-
CON., le Mercredi, 18 F6vrier, 1935.
Tous les steamers sont pourvus de Chambre frigori-.
Aque:


aJtJ %tr a as : ....s a Va a a


de Mattes-'1a4 .


Pluce de la Paix
Rue Courbe et Rue du Magasin de rEtat


>9 .-4...~ 4


ACHAT D'ECAILLES DECARET, VIE-IL OR. DIA-
MANTS. PERLES ET PIERCES PREC'ItlSS, VIEWL-
LES PIECES ARGENT ETORI. MONNAIE DE TOU-
TER NATIONALITIES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX.


SOCIsTs DNHUSTO IRE fl


WIn Ai)XiRo
U ,Main Aix Rogy asuonce sa obienmveUl e client
le qu'ele trvera, dans toutes les bones maions de com-
merce de la pLace, son rhum aux prix suivants:
3 toiles. la bouteille 2 Gdes,
LaCoule d'Or 4 "
La Reserve Sp&iale 7 "
La Mataion, pregnant le s rain de livracson fi sa charge,
te rhum dolt Are vendu a umeme prix en province.

.. :0- I RS. T'N '


M. Candelon Rigaud pro-
noncera Dimanche, 3 f6vrier
proehain, A dix heures du man
tin, i la Soci&6.4 d'Hliastire
de G6ographie d'Haiti, au lo-
cal de la Bibliothbque de l'A-
micale du Lyc6e, une int6rw-
sante conference sur
La femme creole done la Sto
Sci e de Salnl-Domrn ue.
Lesa iombres, I s amis de la
Soci&te et de con f6rencier st
invite A y atsister en graf h
ri umbre,


IStaH


can tines deux cents petites
bouches y trouvent QImtidlere
';ment un repas reconfortant
1et queo ien des families voisi-
liess ptuv(res y envolent, dis-
crite n wnt, chercher un pen te
non i- tLurc?
Su e oseptirne cantine est
eCtcte (1ue atx CaLyes ?
Ave z- vou pense aussi qu el.
Ie paio un Service de Pubici-
: un Service de Reclame, un.
Service de Propagande,: au-
tant d'entreprises h aitiennes
o la m:riche desquelles elle
('contribue?
j)6Ipouillez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'elle constitute
une force et an prestige na-
(d e Ii I c e, Ie )r.te, al(i


n i [l A a 'dkous pa or-
S4, f -i a r s vend! lOi"

g d'iu j u ie e I eurteD aUl

MiandB-l-il pus de i 0e Ile n-
Inc geste en sa favec .u
HIlienset Etruvgers ami,
'yoUs unIe p0enu: du aew)
pour Ja Lutcric Nalional I
ad'll.4- (1i. I


A VI
(C1 Lpsi W E t aw I ierre CI-
a t* i I r i '{} l i

Pierre ('oes
Taillcur,
S -' ru s fl C ntre fit
Bonne-Foi,


-- --------------*--.***- a .


R e


LE a Al S S

c'es la quin tesse
L i-...eu r. ...........vr..
0e s d


vaste


0 tfr I pIFU/


I *-


ne e

C. 'lI"ne' s


r8u S a0


ineillieurs ierroi s


C'esce qu i a 111e
J .f, t ,


DR GEOGRAPHIC


**MAP" *-'i' g-v g-'-' -


: buutuez et


%,omparez


~hR~4bm~""pmm-~2~p~~-I~'~~


--r- ----- -------- --- -- ------------- -r----- --r*l. ^M--rrr -r-----r*rurr~r-C^r-----rp-I~II~I~---


~gB~


. . .


Connaissez-vous exactemen t
la place que la Loterie Natio.
me d'Hiaiti occupy dans F'
eonomie national?
Vous imaginez-vou{ s qu'elle
est un bastion advance centre
le ch6mnage qui s'etend doe fa-
gon alarmante?
Avez-vous calcule que les
Douze Mille Gourdes de son
ler Gros Lot repr4sentent Ie
pitx d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
gagnent leur vie a vendie ses
i lets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle r6partit des subsi-
, des mensuels aux Oeuvres sui-.
vantes: Creche de Port-au-
Prince. Damer de St-Franlois
de Sales, Port-au-Prince. Pu-
pille de St-Antoine. Port-au-
Prince. Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
cie6t H1istoih-e et Geogriapbie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualit6 Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre Siloes,
Jacnmel. College N. D. du P.
S.. Cap-Haitien, Eeole des
Fre.res de i'Instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisanee, Fanfare Petit-Goa-
ve. ,
Qpe six cantine. scolaires
tonctionnent a Port-au-Frin-
ee 3J1 Tur &b n (innt-A' LII 'a PAg


Le Vapeur COLOMBIA Voy
's. N. K. de retour des ports
Colorrbien~, de Cristobal C.
Z., de Kingston Ja., est atten-
du ,i Port-au-Prince le 31 Jan-
vier 1935, en route le rh6me
jour a 2 heures de I'apres-mi-
4i pour New York, pregnant
fret, pasagers et malle.

Le Vapeur PASTORS
Voy 37 N. B. Partira de New
York le 31 Jqanvier .1935, di-
rectement pour Port-au-Prirn-
ce ol il est attend Ie 4 Fe-
vrier 1935, en route le m e
jour A heurs de l'n rs-mi-
  • Cofombia, Cartagena et Cris-
    tobal C. Z., pregnant fret, pas-
    sagers et male.

    W. E. BLEO,
    Awent. Ge&tral


    VINS!
    MASON A. (. MCUG'FFFIE

    Amateurs de bone vjih, fai-
    tes tLintour i& nlOUVe'il e -
    son A. C. MWcG-uffie No. PJi%
    rue du Magasin de I'Etat
    a ctd dies 10.000 ChDueaux.
    Vous trouveroz les crus de
    Bordeaux les plusr rputeo
    surtout Ll grand Ma 4rque
    Sz .frores. O(n vend par bar-
    riques, gallons et Vucivc a
    Prix dc l alt t4 vctC Fu ll'
    ce.


    threce/er.


    I.Tul OaWL4 NIWAI.Ifjvvr M CA


    I


    WMIMM


    u


    ,,"a


    0 49
    territoire..










    .. ..... . .
    :" ".. *. :': "^ 7 ": '., N... 4 .... ...... .. .. .......... ....




    8, sace e eaA en
    S198, .son expo rtatit1n dAeva
    a 196.000 sacs. Done, dans Fe9 '
    paee de vingt ans, la RptUbli j
    que .voiine fit un bond de
    178.000 sacs, sot une ag
    ientation de 8.x0a s' aepar
    an Ce serait tin vrai bond si
    la chose n'etait pas trop belle
    pour etre vraie, Et quand on
    se rappelle 4que les annees
    se suivent, mais ne se res-
    semblent pas", meme en mati4e
    re de production eafeiIre, on
    demeure pour le moins per-
    plexe devant ce resultat. mer-
    veileux.
    Non, la cause est par ail-
    l]eurs, et Monsieur Maxi Jean
    Joseph 'a bien trouvee dans
    le course de son inspection
    dans les Arrondissements de
    Jacmel, de Saltrou et dans le
    quarter de Fonds-Verrettes.
    Pais plus qu'en Haiti, qu'en la
    Republique Dominicaine et
    qu'aille rs, la recoite du caft
    ne se pDf eente pas toujours
    sou. .emme aspect. II y a des
    an?:c, .na&res commees i y a
    de; aw Cee grasses pour nous
    Coinnle pour nos voisins de
    Yautre coL te ea frontier.
    Quo ru~i i' n soit, la preuve
    mate*1e eet :Ii e"n demontree
    qu'u:nc fortl partie de notre
    Preo0t7 de c'a^ trouve un (d-
    o Che nTosI voisins de
    r 4 J dCtournes.
    S Ant e Jac-

    Se eIets de 6as-
    A -;, ,> -. pu la ^ )f..

    tiz Ku row de AeS regions
    cif-i; .-o:' :: ) ^i o iudiciable aux
    ._ '
    poflrt.
    En fert:. c.t article,
    nous nou> faisons un devoir
    patriotiqute de presenter nos
    plus chal:ureux compliments
    ;' LStoidV Jean Joseph et a


    ^ons d V ri:n dans le but
    et tii notre collectivi-


    . .. ... ... .. .. ....... .... .. .. .. ........................... .... ...... ..... ............ ... . ...... .... ... .. .. ...... .... ,. ... ........ ....... .. .. .... .. .. .-... ..... .. ...... .
    .. ... ... .. .... ....... ........ .... ... ... .ll ............. .. . ................. ... .. .....
    ... : ...:.:.. .


    11 : ... .* .t ll.. .. .. .. 1 .. .. l...1..1..l.1.1111..ll...l. .. .l. .. .. .l .............. ......... ........... lll
    . . .... ............ ... ...... .. ... .... ........ : .... . .... .. ........ ........
    1. .. .. t. ........... m. ..iw^^ .. .... .......m. i'. r s w..M..



    .aeniellementnonTeau ett P N... .... .. .... ..T.:
    po:- .rte t Num ros .. ra.... ... ..fl :.:. .... .
    dinaires. Rin-^ fPA.AgSS SCIENTIFI
    l: l1 1 *' *l1 1 'l 11 1..... ... .. .. : l. l l .. .. l 1 l. 1 .... ...... .. .. .. .. .. .. .


    Gourdes pour Grandes per- .j f Si .T. ..*.. .Dr. Aped r L. .ra.san t .......
    sonnes et Une Gourde pour rapeuru pris tav Le Daall LAhime...
    infantt .. lu.. niversele.
    Prix d'Entre pour domain nEt C S rw t ires Influences anees tre
    Une Gourde. S i et.8 .. ..... .. ,, S. A
    Pe G-WW. V flB. Peu hut deWIP do tea* na r


    A la Soiree Anglaise il sera
    montr Jle dernier Film de
    Mae West: BELLE of The
    Nineties et demain JENNY
    FRISCO.


    muEik ftk~osn^
    s pteftdnsvnc V

    C.v
    AP'O
    *Th'w ..O


    H a liana

    Dimanche
    a 4 heure-
    Lil Dagover dans le beau film ,,nore
    RHAPSODIE HOU.1' ROSE!
    avee Willy Fritsch.


    Entree U.tA


    8 heures 11
    Aileen Pringle dans
    AMOUR DE REINE
    avec Conrad Nagel
    e(
    SA. NS IFATMflLE
    5e Chapitre (4 P.-:ies'.
    Entree 0, I


    A MMON *- AM
    f~ ,
    SFAISBIr r*SSz
    "tBL0T


    in. is otns rsy
    -- Psychologie de education ......
    .- Evolution de la maticre .
    Solution des forces .... ..
    Mn a Berget tes problkmes de L'Ocean .. .
    i J ..... ... Atd -F i n ....
    ...... ....L U rr_ ., re .. .. nun s / ./ .,... ,.


    La/ e ra m r u go e ..UIt, ..........
    Dr. Bohn La nalissce dte Vinlellience ,
    lHoutaric La vie des atomes .... .
    S- a chaleur el e froid ..........
    e- e ondes herlziennes et la F,,
    L La lumiere el les radimtions invisi
    S(haignty Psycholouie de hygienee ,. ..
    IDeley Les coles de remain ...... ...
    Dr. He relle La defense de 'organisme .....
    I r. Hlesnard L'individu et le sexe .
    Dr. Hericourt L'hygiene moderne .... ..
    Les maladies des socie'es .......
    i'. iJamet Philosophic de experience .
    P. Lecene L'ervoulion de aI chirurgie..........
    Lombroso Hypnotisme ct spiritisme ..... ,
    Maxwell a divination ..... ..... ---
    Le crime et la socielt .....,
    H. Poincor#i Science et methode ..............
    J,. Rostand Les chromosomes ........... ...
    La vie des crapad .....
    ). Zolla L'agriculture moderne ..
    Zulliger Psychao lyse i l'ecolc .. ........ .
    GRANDE BIBLIOTHPEQUE DE LOCATION

    oil:


    /0
    **0


    AS SIROP

    e eeschiens
    S',-:.-:.', '"rateur s arig. pre&sCrt oar t'ri te madcale.
    Sueeeur ,,i. -,- fc- r rnaux. Adrnis dans !as Hwo0taux d8 Paris.


    A F dSK Fde CoDEINE. TtLU ft SUCAL
    >^DsgUE yt~~a^^ -^ ^iM^ -n --11*iilfMa~ a


    COU'T G AGEF A-CDN .-F-;4trTJN PARFAXrT
    TOUX RHUME; SRONCHITES, ENROUI
    INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUM(
    nOrT-A41.pptcr fr At 'l T r we T ot

    Az~clne aute cgarete n me ati
    5"


    Ihesterfi


    en,. p.up v' lante sera
    C xe V U I If rO ndoits d1ip
    ne' : en vue de mcttre un
    ' l i : '.x ..pp. t i7t des contre-
    uandie .;. Qu 1 urgit Ie de-
    sordre, la liberte s'6 cipse et
    toutes les ticories liberals
    succombent. 11 fu reste plus
    debut que i. f 'rmui. sub lege
    libertas qui est seulc applica-
    ble dans 1'espuce.
    11 flaut f 'ire re:peter la loi
    du fisc.


    Les fumeurs se rul-ienr tous les jours plus nombret
    Chestertficd parce iu'ele est plus douce-elie a mT
    gou ;'e sa/s;.
    Seuls les plus tins, is mieux miris des tabacs tUf
    americai s sort achetes pour la Chesterfield. Eton lesdi
    rrhe par un schage et un conditionnement cont&ti
    cxpcrts, Puts par on assorniment qui se difference de
    autre 2ssortmcnt pour cigtrettcs-lc Recoupage Chtist
    Aloutons % ue It papi'r a cigarettes employed pourla Chi
    ed est meilleur-cest C pJ)IUS pur Ct Ie plus tin qf i
    Tom lt-s elements constitutes tie la Chesterfic
    cprouv-s et v;rifies par des snbcialistes dans des V
    propres et sans.
    lEssaxcz une Chestertield aijourd'hui meme. WEN
    p lairont Lis ats/4/ ;:


    P. J. MEXI LE,


    o Ao f


    14


    CI'V-!PARA MOUNT


    A VISE

    1. 1)iroct. ion de Cine-Para-
    mount nrie seI aimables
    Clie: s do modifier come
    suit -on) pr trPamme de Same-
    di 2 Y1vr, 1e cette semaine;
    Au Uion- d, WILTD CARGO
    e'est le. Film de Marlne Die-
    trich, fllou> Venus, (ni sera
    presented. Le SECRET DU
    DOCTEUR restera done a
    1i,0Ean pour ce qui a trait la

    me.
    ",' Ia demanded du public,
    re.produite par:la Presse, Pa-
    ramount deferant a leur re-
    u44te passer Dimanche Ma-
    tin a 10 hteures 80, Cantique
    d'Amnwur, avee M artene Die-
    trich.


    ii


    Sl PLUS^ DEUCES, MEILL(UR
    ,o .: .-........
    C ota (ola : A.. 4 4Ai4!#.. .S : A'.!L -
    C o e r o.a; I: : II*I- I ... .... : --i I I I I I II :I : I I I I I ....
    ... n r ... .. ^ ^ ^ i~ r ~ ~ i ^ T ^ x ~ ^ A : .:. .. .;.: :.... :.
    :t. V\ .~: ..** ^^ ^ ^^- -- M^ ...... "* n" ^ *'* : :- -^ K* .<-. :aa< n u ^ .:; -- .... ~f:


    ... ......
    . .........


    ...................
    ...... . .
    .........
    ... ........
    -C x -4*j -,.;
    ..........
    .. ......


    jf 4 4 4-.-*


    i


    !IIll


    Gaineis en Cellophane
    etanche Du PoN'Tr N
    minro 300 -- la meiLteure
    Qut existe


    <42


    GOUT PURES

    #PA :. i..T.t: f ,f t -.: _


    .... .....
    .............
    ....... ...........
    ........
    . .........
    ..........
    .. .........................
    .. ............ ......... .................


    -lk


    r .,. .


    .,t~


    10,


    IL m


    comnie