<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02348
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 29, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02348

Full Text
: < ; : : : '. . : .' : . ..' ...' .. ..'" -. . . .. - . ..: ..'.: .:.'. .. ". ..'. !. .:.'..... '... .. ...
-............ .. .: "' '
.. .. -.- -- -..I
.. .... ..-. '. .-'.. '.... -..
.: .. :. ...... ...... ... .. ".% V } "v!....... .... ......... ....... ..... .. ...
......... ; i ... ...... -.... -......... .
........... ......-----
................ .-.....:... ..... .., .... .. ................ ....= ... ......... ........................................ ....... ... ,. ... ..... ..... ....... ...... ..... .:... .. ..... .:..:..... .... :..


'S'
.."......... ..... ... :'.. "".'. ...... .....:....


......... #VW ...t


...... ............ ..........................I......
. . ...... .......
2 :7!: :: : :. :: : : ; '.::.."..x : ..:...........,.".
.. ... ...-.. .... ... ... ...... I .
..................... ..... ......... ... .. .. .. .. . . . . .. . .. u rt, s


.-. .. .... ...... .... ..................... .. .. .. .. ... .. .... .. ..... .. . ... .... .. .. .. . .. ... ..
......... AR UNA.......N....... ... .. ......... .. ... ........ ......
..., ,.... .... ... .. ... ...,.. ......v."..".. ...".. ...... .... '.'
.. .. ... .. .. 'A L ..... ... .. ....-.:..:..:... ...... ... ,,
}: ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~ .... ...-........ "": ":..... -- -:-., ,i "
.. . . . .. .. : .. .. .. . .. .. . .. . .. ......... ... . .
.. . . .. ., .= .. ., . . . ... .
........... ..... ...... ....... ......... .. . ...... .. ....
.... ....................... ........................... ............
:: ..... .. . .. .. ...... ... .. .... ...--............ .
~~~~. . .... .. .. .. .... .. ... .. ... ..
:.. .. . .. . ... . .. : : : .: .: .. .
"":'"~~~~~~~~~~.. ..... .._'. .....-" ... 7'_:'':: "


- ~ rrr -~ .~ -


... .. ..


A QUESTION DUJOUR


La O vornti infllexibtle -
it de Md oifurt e PrIFi-
e la ReP iubliu C de confu-
la crise iconomikue i
iftint le Pays depuds dtit
trp lngtemps, a dr more
tree danl tous les proet du
Oriaernemnt, et dns le -s
dwours que Monsieur Vin.
eat a pronoiww& as course
se s different voyages
aters le Pays, et tout par-
ticulierement aut Cap-Hati n,
& it a netemeidt indiqwu Fe
roraumme don't it entend
our$uivrec la rialisation,
grnr l'obstruction q'll a
rene tree, malheureusement,
e a part dr ceux-1t m mes
Qui de par leur position de
mmdtaires du Peuple, e-
feant dans l'obligation de se-
ender ses patriotiques ef-


COMPLEMENTAIRES

Comment nou nous. y atten-
dions, e'est notre ami Chris-
tian Laporte, Ex-Secretaire
d'Etat des Finances qui a en,
lors de la discussion de la loi
sur le Rachat de ia Banque
National de la R6publique
d'Haiti, A faire montre de sa
competence et son habilete6
pour le triomphe de ce project
de liberation financiere du
Pays devant la Chambre des
Deputies, qui a 6t4 6Iu, a une
majority eerasante. D6pute
des Gonanves, en k'emplace-
ment de M. Yrech ChAtelain,
nomme Secretaire d'Etat des
Finances.
Nous envoyons notre ami
Laporte, nos meilleurs com-
pliments.
__ /e


---.. ,1- --. ...- - "-


QEj NIL IGNORE


EX TRAIT iU I SCOURS
PRRSID/ TIE L J

LES QUESTIONS
PLEItIfSC'TEES

Vofr le No. e Samedi)

TOURISTE

Initiatives du Goiberrwment
en vwe de e priimoutoir.


Tout Ie monde s'est rendu
compete de F'inteat evident et
croissant que, depuis deux ou
trois ans, I'on porte a notre
Patrie tant en Europe (qui
dans les deux Ameriques.
Sans doute, cettaines bon-
nes gens aftectdnt-elles de
croire que ce n'est'que le faith
d'un bienfaigant hazard do(nt


rfrts ;'-"------ .---- nous beneficions, comn
En e/fet, d.urant lea deux beauty de nos paysag
fernires Se.sgirm Ligislati- GRAND MEETING ]a clartd bleue de no
$, d'honorables Smtuteurs Eh!bien, non. L'atte
Ife& Republiqut, format n Nous rappelonsa la popu- plus en plus intense,
blo dt opposition, ont tor- nation de Port-au-Prince, que tout, de plus en plus
P1W. presque tous les projects c'est cet apres-midi, a 4 heu- thique que Von porte
huGouvcrncment vtts par la res precises, que se tiendra, contree, est Fun des r
7hambre des Deputes. El ~, dans les parages du sans-fil, patents de Ia politiqu
a a d( fail d'une facon telle. le grand Meeting annonce de- gr' s de mon Gouvern
eint sytJwmatique, qu'on se puis queques ours. J'ai toujourscompr
temanae quc! sort eit k fakt Les orateurs qui se front nous etions tellement
tux Accords excnutifs dnt entendre edifieront le public nus, ee nest que pl
st sortic rh iinisation de sur le vral sens du lReferen. nous n'6tions pas s
tirrs ScUic el de la G r4 dum par sequel notre presti- ment connus et que a
ai e uxChef deEtat s'adres- fs dansnotre vanit
oumis jr-aiablement a la se A la Souverainet6 Natio- gnite nous ne faisio
ntnion du Senat? nae, pour 1 e t e. Et c
On est d'autant plus autr" ._:..,, .... Ja aqui perm e tt a
6 a se poser cette Cdof o- commergants de 1
use question, qu'il e8t nette- POUR COMBLER LE me de se -taier de fan
nent eiabil que te pays e SIEGE VACANT tlts suecs de scan
ilt la presence actiuele des detriment d'un pays
uelques americains repri sn- Le 6 Fevrier prochain, en uffisait q(ue de couvri
wat encore ce qu'il reste-de vertu de la Constitution de omnies et de ridicu
Occupation #rangtre, qu'i 193, FExecutif prcndra son paraitreavoi (Lu tale
altitude intransigeante du Decret, convoquant les Elee- cela et blie fini. et j
nat qui refusia de statue tons de 'Arrondissement de dere ce rsultat. -.. b
e a principedupro- ainet, en ve de remplacei le apparence, --- comment
et de Rachat de la Banque, sympathique et regrettC D- plus heureuses rdalisa
Wmtonale de la Republique put Ferere Laguerre. mon Gouvernement
aitL op(raion u pla q,11se di que est e free de Des mn arrive
o, metitl fin au control fi- de cujus qui reunira les suf- von, j' tout mi eo
ier mrricain,e'est-izdire frages des electeurs dans la pour antirert parmi 1n
ieroit deflnitivement no/re deuxieme circonscription elee istes de bonon f
ays de toute ingerence torale de Jacmel, o, lui aussi, ime p)aye de ain pC
trangre, I jouit d'une grande populari- malgr6 mon itre de C
levant un tel tat de chose, .... tat, me disant que c'es
le de deux tiers des Depu- servir son Pays que c
aee aun admirable enti- -- W .- ... a son profit, abn6gati
nt d'abnxgation t an sens DECKS personnalite. t,
Soble de leurs responsa- Nous avons appris avec in- eroyant peut-etre me :
Ulis ri-.vis de le r finiment de peine la mort du Jure, on a voulu que I
t Rant, e sont tournes june to (e nmon d erni(:
es fx, en leur denandant Jacques Mathon, aux Etats-Unis, nl
re les Juges Souverains, survenue A board d'un chateau voyageur, on no s
le conflict latent entire de la Compagnie Transatlan- mpris dc beaucoup.
xecutif et le -btoc d'oppo^ tique; -eve nement a eu lieu tier d'avoir ete co con
o n, siqegan au S4nv ede la pr d Aores yageur qui a decuple,
. ublique.- A ses parents nous envo- e, centuple, le nombn
at alor# que 0e President yons nos sinceres condolean- siteurs .ympathiquer
Shla Rpublwue, fort de ces, particulierement a notre t-6esse par notro cli
roawtives rqai tient de la anm 'Ingenieur Leon Mathon, veilleuxet nos coutui
ntituton, en a appek a u son fils Edouard et a tous ginales, par nos pro
lple, par son Decret en da. lo autres membres de la fa- meme notre litteratui
d!i 1 janvier courant, et mille si erubllement 4prou. Aucune manifestat
ft u e n*iuuj .&n aa ....:.---_-- .--- -:- -eptib-led fairojYatse
c paur qutitll --lle le 10 T ne m'a trouve indi
frwr prochkin, exprimer sart ~:.-m. --- C est ainsi que j'ai
Leramie volon!#, en rtpono meilleur des accueil
Fa cette acute qwuestion : de a tuatimon conomisesu nombreux journalists
e :.. diteurs de Revues et
uniez.vo quo roient adoptki a tpons que v a fare gazmies qui, d6ja, on
'r v Rcprrsenfants lte mtesurs l'VniversaltIM des Citoyens a ere des etudes aussi, i
,N.s. par Ce President de a cette question, nmairq ura o que bienveillattes -s-
bIique, ,tatus le lDiseous du son adhe hn an programme Pays, de imeme queCj
'laPni du 37 Nver cre 194, .de retvemen t conomiqu dte to la proposition de ft
lie ..Mt n.nt d, libirer ie Prsen t Vincent, on sa .su- ticiper les products <
Sdo t.r Contr6:We. Financer balternisation UI& forces sol et de nos petitel


r1, et aw.urer, avec sa com- .mallaisnes dc mse. a r- :
i.: -iendan., fam6floration re. :a :: si :e :: : i : : .:: : :.
|. .:-: :: .:.: : :.


me de la
es ou d(e
tre cielt
nation de
et sumT-
sympa-
a notre
'esultats
e do pro-
em rent.
is que si
t mecon-
arce que
uffisam-
mmitou-
euse di-
)ns rien
S'e.t ce-
i t aux
fl^


-. . . .
K& U ( J : .. ...... .... .. I 1 2
: .. ... .. .... .. . .. ..... ..... .-.--i ..... ........ ... .... .... .-.:.-- .... ...'...... ... . .
7 .. .. ... ..
^tff f -- .... .... ... .... .. ..... ...... ....... .. .. ... .. .. .... ... .. -. -. .... ..... .... ...... ... ... ..... .. ... .... ....... .. .... ..... .... .. ...... .
...... ... -....... .- -.--.: .. .. ..- :. .. .......... .. .. .. :. ...... ..:. .... .. ...- .-. .-.-.. .......- ... ..- .
:".:". ..................:::.:.:..:.....:...."....:. :I
II
sa I#
... .. .. .. .. ... .. ... ..
.........
........ ..i z zi.. ..


4.:


. . . .. . .. ... .......


EMR 1985


CHRONIQUE

T"8urau

11 .


Ii


SICAL. ...


Lechud

4919


Music'en d'une !6gitime reputa-
tion, Toureau Leehaud se r6veh
toute sa vie un caractere indrpen-
dant, accueillant toujours Rum en-
tourage avec une bonhomie amica-
le et charmante.
Jusqu'a la derniere minute, sa
xerte viciPesse sut eonserver les
traditions ancestrales don't le fond
se rsumait en: savoir vivre t elci-
iitLd. Cette civ ite propre aux
homes dc son tcmps et qui, se:on
une rdexion heureuse du docteur
RItche GrelHier, :-Ait qualify c de
,pu'rne ct honnete >, mnis a iaquel-
!e c;on donami une si large part cdans
r'Euca .ni et qui s- caractrisait
par 0ee mnis: camarades, .."
Lorsque parvin la nouvenle de la
mort de 'auieur des Hirondel1es>,.
ses anciens e1yes iar^trent P'af-
felicon dc I faminmle, et 1on fut
unanimr, a rWc;an:nre 'il fut un
hommc d,-" .ien. un ar j',e t:mcrite.
Toureau iLechaud vii 'e jrur tt
i'Ar:.e.--Vcau 11 J uilet 1845.
L'Iann sulvan.e. sa fanmi e vint
s'etablir d.,fmi.tiiment a Fort-au-
Prince 6c clel nre tarda pas a con-
qurir une pace marquante dans ia
soci1,n
Les parents placrent !e future
artiste au collegee Bird. La, ii se r-
,41a un 6colier studieuN, toujour.c
affable et surzout obeissant.
Les &udes achevees, la vie s'ou-
tir f 't 4 f rin tn iii i- t n 'fvo nrldn tt n.


SNo. 135&6


CIRONIQU SPO



Le match Racing- Vertires.

Par sa victoire sur Vertie-
res, Dimanche au Pare Lecow-
te, le Racing Club Haidien a
inscrit 2 nouveaux points au
calendrier du championnal.
Cette marque levee de 5 buts
laisserait croire que le suce5s
fut facile et que le match fut
une simple formality. L .oin de
la pourtant. Apres la bril-
lante sortie du Racing qui
reussit un hut dans lea 72 pre-
mieires minutes, les equipiers
de Vertieres tinrent en res.
pect leurs adver.aires jus-
qu'a la mi-temps. Surprise de
quelque spectatteurs qui s'at-
tendaient a une meilleure
exhibition des champions,
Fouettes dans leur orgueil et
se souvenrnt idu prestige d
leur titre qu'il leur important
avant, tout de sauvegarder,
i1s se prentV'tecnt a ]a repri-
se sur Ie terrain (tans de meil
leures disp)o-: :ons. Aussi, la
parties chang a de deor et
devint plus s rieusc. La- dL-
fense de Vertieres, si bien for-
tifiee en premiSre mi-temps,
ne peut supporter longtemps
les assaults des Racingmen.
Litteralement assikgoe et su-
hitement de6squilibree, elie
encaissa 4 buts coup sur coup,
Nous nous ;ardons bien da
feliciter tC s ]:s cquipi.rs
du Racing cdont Ia plupart ot
fte au-dessous de leur- forme
habituelle. IUs nous ont ser-


ciles pe- .we anu dnt a route est sex vi un football moyen, qui nest
ciles pe- ble inc dont route St sem point a leur onneur. L -
dale, au de tant qu'iI no braser earrrmnent Ia atrrre mu:i- e l e ( ae pola i ps
1 d elements do valour, mais
1( d(a Ca- ca-C. cQ'IC (if:u repondati i pild a- f l(I P
Ie pour a euclu e pt id a leug grand (etau est de ,se
lt.e pour n tagepment rae se u attitude monter ents n face
re d'adversaires qu ils j)ugnt a
e c r. tort .incapables de lt.e vain-
)anal I, A (cite ito pt u, lu, fos. f lr I H ai, t '. .. S .it in i -
uine deL on s amusait. rIn Iva t. raisance f rn e D ine je l a io in d
tions de degaai leks f 'v-i-rs. Vivre,C eai c in ai a
joie, Phypcrisie nl atiit point it alo s Ianou t mone .
au Pou- mnnae currant e. ie ti ant cot01" i ho r nm
W dUVI 'e Or, comnme |e:i pianiste- ta'leant
n awuvr Or. comme Ie:, pianist. 4aieut co Vageix. tenac S, vo Ionuat
OUs (e-' pen v nombrut, le iKune foTure coi gwu 1.1 Ct0 Vo! .,,ai-
res. 11 fir t de ?' ,..
oi. J ai taiu. foru rch env, a h )ciiL* fI p
ersonne minine surtout sc le dispulait. malheur certainP :,
hef d]'j- On ra;pporie q inlc4rpor d ans t~ N-
t encore fameux corps des Tiraileurs. .i)UYIUII' 1 freier. ute x
,,c, "IATIOT-I U0 1 f it)n tiUUn d
ie fire, rcau no port; lt' 1usil quoe duranit ien n -t
iS *ftclavid nt. sIme ne itd
on de sa deux jourq.. A5sLaitli par leS Jiunes
0 ne s ^ a preoceupait moinS que fe
lorsque, 1 tie.; qtui n ienaieni joint h atre ParCuer i er ad ver(aIO t
faire in- priv6es d leurs poiis uve-picds-t" rae bu d ea"
leifu dit s f in ieet nul souci de realiser et
e fud u im, e e s (opfornor a la m.zthodv
I nej<3ul I tp e ^ s fhp e, f ..........
r s5jot'' a~c'n' ommi la service r a fense inspire con fiance,
tait pTis i ture-1il lPL'bniiidlit I'i Le' lire-
"tait as l.ur. t.,chu .. ,. 'r par eontrv la line inter'm-
Je sui mincr.si qui suivirent hits course dte Im- i e
nis-vo-. cole de Musique dt Monsieur Fer- diaire manque de coup II dcu
ot l'Prattatue a un jiu partie-
qjue dis- iCrrLe, directeur. Au ddpart d ierement diecousu : le rib.
re de vi- dernier pour France. L.chaud pra- ling. rToutefois, d6pensant u-
nent tiwaos la direction d M. e fole 6ner gie, sautpant sur
atn. Cen Lamt, cante a le balloon avee unad
s ori idrie. i duatr esprit de decision et (e sacri
iuits on rempat.y e( ft nromm6 professor fe brouillant le jiu de la
te, de musiquc a m itabeissment Vk maniere la plus compikte. !es
r- iiZ .. ii 'iiii n preuve do sublime dtlvoua

iffenet, slt6 d largir ses connaissances mu ment d
fait e eicaaes, en 1867. Paide decone Si le match ne fut r
e m de e *, ersonnelles. Toureau g.. intr.t passionnant .
s, a des Paris. 5alnhureusoment, son so.
Sdoe M-. iJour dan cette ville de Part Cut de (voir suite *n Mt pa)
t consa-t- l arie ie. Iun accident qui sen
?oui.4 jblai mentre.sa vie en pri, le can tono
ir notr-e draignit, a soun g'anud regret, dm roe- e l
daccep- toTnr $&o kwt
ire par. Ce(endant. durant sta court pas. sn t gripp


S.r. le khum
)(voir suite en '4e page) Alix Rag t`


~LI*


c;-cuc xr.-rr.. ~rtll Ir~rriCr* iarir~T*


_


.".~~~~ ~ .. .... . .. .7........:...........
. . .. ... ". . .... .:
....-..-. .. .... .... .. .
. . .. .. . .. ......--.--. ----. .. ..-.---.


_--_--~Z___u_______~-_~-~_~__~~cmrx-rr I ~W'


. .


-*


i


i
i





-- -- -- -- -- ---- -
...... ... r. .. .. -


... .-....... ...j .... .

Port-au-Prine,' le 29 #n2
Vier
M utr tlo Directeur
d otidlewnMJ Nowef44te,,
Pdrt-au-Prinee.
Monsieur le Directeur,
Je vous prie de publier,
dana les colonnes de votre in-
twresisant journal, les pikees
suivantes pour (iue le public
puisse savoir que depuis vingt
sept annees, je poursuis la
realization de I'entreprise de
la figue-banane sur une gran-
de #chelle pour i'exportatiuon.
L'organisation que j'ai far I
to dans la plane dee Logi-ne,
I-a popularity que j'ni acquire
dans eet arrondissement, la
bonhe de mn aemur petWi ceux
qui -me ressemblent taht, nme
donnent une autorit6 que ule
manque d'organisation et 'im
prevoyance des homes au
pouvoir pour amener les ea-
pitaux dans leur pays ont tou-
jours paralys6e, malgre cette
energie inconnue de ma race.
Cette organisation me permit
d'offnrr au Capital que j'ai
trouv, ine atTaire qui ne peut
se rencot tre-r dans aucune au-
tre pai-tie dc la Republique
oHgaiti.
SD'abori, au pint de vue se-
curite, la plain de LnogAine
est protegee a I'Est et au Sud
par une nchli e dce montagnes
ea fero,6e du pcte de ]a mer
par I'Il. 1- lI. (jonave, ce qui
paralyze c- :Tt cdesastreux
des gran.LK ,,t.n:ts. La plaine
die .eogi' a: est ;\ proximite
de la Caplitulo avee bonne rou-
te v\ 'ituvaU.c en t utes sa-
sons. -piuni u.t.mAobiles et ca-
mions; a.' 4, %Ae. de plus, un
port de ..': fi Lassale Petite
Place, ma ]U:j)pVi-te, pour le-
tablissement d'un Port Mo-
oerne pour I' mbarquement
dleS regi me. d<1 .. nes:-?.
La P' -* .":. lL.ogaine est
iehemea.t : i' ->e et presen-
te ,0e grahiLL" ui-faees de ter-
rains o, ; ..aianfe nia pas be-
.auin c(a :ri't gu.'_ i! y enr a me"
me iui m,-i'iteraient d'etre
d rainm6es.


'Pmgl nmumSUE~I~Iin


Une p.:piulation tires dense
de tr1vaiiiui,' que Fun peut
ovailuier. ,' i, cLJ ron Lexpj)e-
rienceC d t c! : annees, i n111
vingtainv 'h. rillir rs, asseZ
bienlj disLij.in .. la ij crYtva lit
de flim n t mne-chbant on gute-
nit.les, OxpN. itit.- cumrnt des
eseclaves.
Au <1ep..ii ; i" I'csiOnt. de
Ia RIe)pul.i,.l-- pour h Etattt
Unis aft; :.k' rdeir les affai-
res d'Haiti, un- propagande
malsainoe ,n tpri e par un
$Snateu, i1'av.-iPt inquietP 'a
I'gard rlu succK des (lEmar--
eheo e torpr'..i par le Pr6 dont SI1t'1 j(t Vincent auprtes
du G(ouvilrnitInlt,1t des Etatsi-
Unis, On rli.n-itu a des person-
ne.S d( rna connaissance que le
President Vincent allait ven-
d're te Ptvs i M. Roosevelt.
Sachant ItJ ci edit don't je jouis
it Washington j'ai oenvoy6 la
dpiphee suivante au Presi-
dvnt Roosevelt:


Port-au-Prince, Haiti 16-4-

Franklin Roosevelt .....
Washington D. C.
Illustre President, Haiti vous
- supplies aider President
Vincent pour developpe.
-ment agricole.
G6n ral -GEFFRARD,i
Planteur.
Chef Pro-AmfriCans

xxx

L,a veille de la reception du
President. a la Mai'on Blan-
che, le President Roosevelt
consulta e 'distinga4 Minis-
tre Armour sur importance
dte ettte.d6pche, venue de moi
surtout, et change la recep-


tlon:- challs at proohiJ

Main aPi'jldent Vinent ef t
xSe vberption extraordinaire
, t sympathiquo.
qques jours apr& I'ex-
plition de la sus.dite d.p&.-
che, j'ai requ la lettre suivan-
te, de la L6gation Amtricai-
Ml: i


Lgation of the United
State of America
Port-au-Prince, le 5 Mai
1934. ,
General Joseph Geffrard,
Port-au-Prince.
Mon cher G6n6ral;
Je vien8 de recevoir du D&-
partement d'Etat-des instruc-
tions de vous accuser r6cep-
tion de ia depiche que vous a-
vez envoyee au Pr6sident Roo-
sevelt le 17 Avril i l'occasion
de la visit du President de
Na R.publique d'Haiti A Was-
hington.
En meme temps, je vous
communique les p remercie-
ments du Presidert Roosevelt
pour votre d6p&che.
Je vous prie, mon cher G&-
neral, d'agreer mes saluta-
tions les plus cordiales.
(Sign&e Norman Armour.

jxx

Avec mes remerciementzs
anticip6s, je vous prie d'a-
greer, Monsieur le Directeur,
1'expression de mes senti-
ments distingu6s.

General GEFFRARD,

Plardeur.



N. D. L. R.- Vu ]'abondan-
ce de.& matiures, nous com-
mencerons remain la publica-
tion des documents en ques-
tion, qui ne manquent pas
d'interet.
ON -a


UNE PRSSE A LA

VAPRUR A LA


BLANCHISSERIE LUX

La Blanchebserie LUX fiwnt
d'introduire pour la premiere
fois en Haiti la Preuse & In Va
p'ur, qui remet ii neuf, pres--
qL'insttantanement, le corn-
plets de casimir et les robes de
soie. Plus de luisantes mar-
ques de repasage! L'etoffe
eot litt6era (ment remise a
neuf. et les plis ohtenu- uont
une dur' e pratii(ueimet ind6.-
finie.
E3gsayoz une fois le 3ressing- et ]e dAry-cleuningK,,
et 1Ous les autos prodce
vus (d6gofteront.
-r ^^~----saK~^ &



IfQ'n Te. TABIStiTYTS, ONCUENT,
QrOUTTK poun -E,x N4tZ
A rrte ln malaria en .*3 joarN.
les rhumes en I jour
les maux de ttie et li niovralgies
.en 30 minutes
TONIQUE ET tAXATIF
EXCELLENT


ExternatIlntermdl
A venue John Brown
SPhone, :-2.97


...* .. a. ....: ----- c o
.. ... I ... ....
Sm --OW an. ta froki, a
pour 6viter un trl .*
Pipdant te rhum .
pour 6viter la grippe, *
ze ud tquewms compdm6s de ontern t


RHODINE
"USImES DU PHONE" e Ta
-. ---- .I PRODUIT FRANQAIS ---
SComP comprimso 0 r. 60 Tube do 20 compri .
E tuIaluminlum do 4 comprlm6s.

.-a-4ia1I .nrw-wfr^ r -A- -*--- Prdeft des Etude. :


Atnitrante:r C. 4


table en ouvrant uan v
,nque Nationale de la
'Haiti

-a-

GabrcGlaceo de
rort-a u-PrrInfe


tFijlvure qualitA.
i Livrais63 raidt effectui
cuotidiennement par non ce,
mionei points en blarc dart
touts lee directions doe E'v
1Prince ?t .d, PAtihr- 1'


air ;e dernir r ne,;.do
aitj'eres on ?2icr A part'r ^
6r r.0 al au-dti8urP, 'Unb&
:bles ii d


S DFevunes votre prore Corn
O nmpto deo b~que la BM
_4 Republique d
~ .- _-- --

SERVICE NA TIONA L
DE LA PRODUCTION
AGRICOLE ET DE
L'ENSEIGNEMEN T
RURAL

y aura au C-HaIit;n, Ie
7 f6vrier proc!hai, 'i 10 a. m.,
un concours en vue r! recruI-
Vment d'institutrices rurale5
pour le district du Nord.
Lea personnr.es qui dsire .
p endre part a re conet'.,rs
6d ivent etri- munies du ceoi-
ficat de fin d( tuds primair.:
et d'un certificate de i'Iane;
moeurs signed du M.agi.,tra:
Communal et du Juge de Paix
de leur commune.
Pour tous reneignomenui
suppl nentaires, s'adrest: I-
M. Emmanuel Gabriel, Supe -
'viseur du District du o1.,
(Plaisance) ou au Djparte-
rment de I'Enseignement RI
n ral A Damien.


A-I'IS COMMERCIALL


Le public en general et le
commerce en particulier sont
avises que les maisons de com
mnerce H. Silvera et Aboudi&
Co., de cette place, se sont
confondues en une seule sous
la rnipnn nciale:
11. Sih/ra & Co.
et qu'i partir de cette date.
la nouvello raison soeiale
prend la suite des affaires-des
masons H. Silvera & Aboudi
& (Co.
Port-au-Prince, le 19 Jan-
vier 1935,
11. SIL VERA,
ABOUDI & Co.


Le College Sim on
fornt6 en Janvier I
eu vingtl uccsi au%
du Li accalauratl, chift
remarquable si Vfon.
los difficult de tough
que confront actl
I Enseignernent Priv6,'
c6s sont dfs au sarieux)
tablissement et A la:
tence des professeurs'l.
Dans les differente.
la preparation des 36
'objet d'un soin mi
Aussi les risultats
ils de plus en pils
sants et les parents n
qu. s'en louer.
Li-ons particulieresdJfM
Ires, de Sciences et de
gu g vivantles.
'Cours spe iaux de SIl
SDactylographie et de eC
tabilili
Les inscriptions se W
Sent touS les josr (ouvia
Pi .r t ., a i'ts v en&
nw.-nts, s Simon Bolivar, T[l. 351I

*Rtparez [.ls ,':acMhS
Secrire, a crYi;d
\'vonryrapheseadh rei
A h:. Rodolphe 'ICHIL
l listede enr la maf
n 4w "s d'e xri
Service aciaer- *cJ
', P Pargr T"I,. M

F AVIS MEDICAL..."
SCinqiiqe du Dr. Louis H i l
SAncienne maison F. Davi"
(Ruedes Casernes). .
('onsuitations : :
2 4 hs. p.m.
a-.---- *-4F
MAchinen a crire Re

Rubans, paper carbon.
s i'te von achast chat
Q...

POIM MA DE 3
(;rattetle, D6mange4
Eczema, Taches.
Phie. St.-FIir ttno:l
Dr. V. MATIIUBRI.
Gd'Rue '.-anvPep

.IiESI)E.olSIEI, LES,.
MESilAI 3IES, ;
I Avant d'aller ailleUt

unto visit s'inpe
a la Cordonnerl
Moni-Cfarnd.
G(rand'Rue NAo.


T61. 2t12
HYPPOLITE JRE
Proprietair&

ON DEMAND
DES VENDS
Occasion @ euptiuoin~ef
Agency -etclusive, par...
lekmen directs eprtT
de bouceks faiten r 0r
de, avec initialqe pCe:.,,
amblAfmte, et eeinttre.'..
Oce nis concurnr4nf .__
dant bien.. G nhrvvW'
missions eash paye .
co. Proftts rztpitks P.-
doura intoliMa&t. s.
detailba, criro en-
;orriaran & Mic ..t.. U
1feio cla n'tmpol.a
S Habana, Cba.


inarqciE. de. Pay? "wE'j' .
cu d'Amerique egt v;., '.
public haition par i'Usir'T
Glace de Port-au-Primce. GoC.-
tez cette dldiciuse criem:, m,
vous eerez convaincut
Fraites une agrkable a srpri
ie, votre famille en appear
tant de la a,('rnm Glacce Sw
perlatlves Ipour Ie desrt.
Toui en raftoll n.L



o u e.:i i t: a Alf uo I
t, EXT. ?R1POT


etcf rLtngntq.t rrints a pan
. eL p]e ;t t e,'v '.t: r n'2,port,
- qteli: Iuant, (UF de s1a-ne, d.
; poi .ton? ce ; mae u
IruitU. et c.W
; .E fu i Ie t t' (di alemen'.
invue. "i viieitr- n, re unine e-

;glaci,.-.- et U vorbof. ttr
d an.i nuirc nallt de venrv.
, (' ,fi ,,Ann ei r fh e d,}ate r -.,
. falb da 'l6tonomh.


1- *-*--* ---.r "- s

QUARTER GENERA L DLt
DISTRICT DE
PETION-VILLE,
GARDEN IYHAITL.

PHtion-VilU. RejA d'Haiti,
Le ?8 Jnmvier 193:5.

AVIS

SouR-Dietrict de 'Arcahair,.
sur la route de Cabaret, (Cai -
refour Vigny) un porte-feuii-
Ie contenant la some do.
ringt dollars (Or S 20M00).
IA proprietaire peut venir
le rpclamer au Qunrtier Ge
nfiral du District dr P6tionn-
Ville.>:

G(;eorgcs DIIPI.'Y

Capitaine Garde di'Haiti.
Commandant du District
de P6tion-Ville.


Directeur : rnst Alcindor
Licneie en Droit
Avocat. -


Est I'Ecole Secondaire id4ale d'enseignement classiqur
ou vous devez envoyer vos enfants si vous voulez lei' ldon-
ner une instruction slide eaefficiente avee tous les avan.
tagos voulus.
Les petites classes sont I'objet de soins minutieux rdo Ia
part du Directeur, car ellea constituent 1'aventr du Collbge.
Discipline s6rieuse, pension scolaire irreprochable, ins-
truction rapid,
tells sont les garanties que YouR offre le
Collg9 Moderne
Avenue John Brown
Phone: 2087. Port-au-Prince, -


LE COLLEGE MODERNE


gls--"l~d~Y-.-Y~--.-II~~~------:~~~ 7--~110---X__c~-1~sl~a~




{ 2L ....... ... .. ... ... .. ... ... ... .. ... ....... ............. ............. .. .......,.. .. .. ..": .. . .. .... ... .... ....... .. .. ..... ... ........ ... .. ..... .... .. ..... .. .. . ... . . .. . .
S:. :: ... --.. .. ...... :. -.. ... ....... -: .... .. "i : ......... .. .... ..... .... "; ........"."'.: ':..........'': .... .








FtWiEM$TON r NDRES2- Ayant trai sauvkes grace an coneours des notamment Her Sell
de d'iy daft on e demi dollars ont tA e remnier Ministre M- abroplanes. een diercteur de )l'Ar
proiun. W: 4te. myt .. .tfr.p,. .e- .Donald. d nltimanque a Zoitung vou.....it....
a"t lau tman, ment dan W.t St.reet a. co.ra .'une dis.eusion de la DETROIT.- .Le R6v. Co.- r une manifestatio
ittout son possibe P9our le iourd'hui mail on ro croit loi aur le chomage a la Cham- ghiin, qui mele tant de politi- cAlIbrer Vanniversaire
e. ..onvi. l.tt'd.- .T.. .as 4 .m .o., t on s4..ppos.e b.re de C......ommunes e repr- que ..........s sermon, a delar. rvolte socialist.
riune desplus drailat^is ti qu'il y a seulemient une er- sentant 4cossais Buchanan j hier dans un discours radio- ax
tout I pr e. Serr e p re. Charge d transporter t usi..................t jet dehor pa.... diffu. que. le. E.tats-Uni. DRECSEN.- On
bleme, suffoquant, iHaiwt- 2.300.0Q0 dollars en titres, un les amis du ininistre, bien quq n'ont pas hwwoin d'entrer f la menc6 Ite jugemnit de
mann a fa.bl a.plusiw .-messager decon e trou- celui-ci ne ft pas dana la sal- .. N., qui a montr6 qu'elle mes accu s. d.evoir
prises mala II :et Sesuda vb (son arrivee qu'il lui en Ie a 9e moment-li. n'a pas I'autorite u6cesaire tlonn& leurs marik t d
cheque Mois, en disant: 4o re manquait pour o0.000 dol- zxx pour maintenir la paix dans parents. Parmi les p
sens innocent et je si.s ifno. lars. rII envoy son garden du TKIOI. L'nmiral Osu- Ie monde. '.conviction se trouvent
eent, &est e qu1 re donor Ia corps a la recherche des va- mi, Ministre de la Marine, a xxx davtes exhumAs.
forte de ryassttrs IH a persis- leurs perdues, mais tandis i delarP au Parlement que4 fr WASHINGTON. Danms,
t# danw ses d6negations. 11 a qu'il avait Ie dos tournP, sa people japonais doit @tre un communique public hier, LONDRES.-L'Amnb
ni6 avoir ecrt le nom, Iadres- valise disparut avec les pret it s'enager dans n'impor- la Ligue Arnmricaine de la Li- roku Yamamonto, the]
se et Ie number de twI6phone 1.458.000 dollars de titres te quelue competition navale berte declare que I'allocation dPl6gation japonaise A
du Dr. Condon sur une poison quelle contenait, et qui ap- qui pourrai commencer, Bien de 4.800.000 adopt par les firence navale de L
do sa mason, ce qpa a amen partenaent a la Bank of quP1 n'ait fait aucune autrae Chambrc rendent possibhIh est parti lundi pour To
le Procureur a lid dire qu'il Manhattian Company. II y a precision, tout to monde a un changement tres irpor- il va faire au Gouven
Rvait menti 4 fois avant le deat semaines, I'United Sta- comprise que I'allusion visaiti taut du Gouvernernent, en li son rapport sur les po
procEs. L'acsus6 lui a crime : tes Bank and Trust Company les itats-Unis. vrant au President Roosevelt lers. I! voyage par 1
CTaisez-vous, a deux repri- perdit ainsi 250.000 dollars Is la disposition d'une some Orientale et la Sibrio.
ses. Et Ie Procureur ayant dans la rue. Mais malg-r6 ce- DOORN.- Le Prince Louisr plus grande que la totality
dit que toute la partie de sea la, les banquiers ne croientP Ferdinand, petit-fills de I'ex- des depenses publiques avant wa
declarations relatives A }a pas que 1'argent ait 6t6 pris $ kaiser, a dementi energique- la rise. Elle ajoute que cet- FLEMINGTON.--- S
rangon etait un tissu de men- avec intention, et c'vt seule- iment que I'ancien Empereur te measure est un pa~s vers la questions du Procurer i
songes, Hauptmann a repli- ment 4 heures aprep la dis- d'Allemagne ait et& victim forme ourop~enne de dictatu- ral Wilentz, Hauptmar
que : vez menti, ici mime, devant hattan Company a prevenu la son intendant principal, et a peine une entire. une bete traqudc, et M'i
ee tribunaL> police. I xx. sion generale lui a et4 t
C;OPENHAGUE. e CHICAGO.. nnr favorahb bii n I u il u


cretariat du Conseil des Mi-
nistres suedois a dementi of-
ficiellement la nouvelle des
fiangailles de la Princesse In-
grid de Suede avec le Prince
Frederic de Danemark.

GREENWOOD. -- Causk
par Ie mauvais fonctionne-
Sment d'une cuisine a gasoline,
i un incendie a d6truit un gara-
ge employee comme mason
d'habitation, en causant la
imort de 6 personnel. Les
flames ont eu le temps de
s'6tendre paree qu'on a duf
briser la glace d'un tang vof-
sin pour trouver'de 'eau" et
combattre le fleau.'
xxx
MARKS. D'apres la
Croix Rouge, 75 o/o du bhtail
des regions inond6es par le
Mississipi ont &te d6truits. 11
n'y a pas d'estimation offi-
cielle du nomobre des morts.
47 personnel refugees en dif-
Sferents endroits ont pu 6tre
.tSSr~ ff^ SB^ I'" < ^ tB ., *-. l. W&


I qui vend les pierres precieu-
ses de la succession de Mrs.
Edith Rockfeller, Me Cor-
mick, a demandc-6a permis-
sion do briser curtains bijoux
pour tirer plus argentt des
pierres separees. Beaucoup
des. joyaux proviennent de
]a couronne russe, et on eva-
Iue leur valeur total a deux
millions de dollars.

TSINAN.---On a appris au-
jourd'hui qu'apres l'execution
des epoux Stain dans I'Anh-
wei du Sud, on allait mettre a
mort leur file agee de 3 tmols,
'quand un prisonnier chinois
inconnu, qu'on venait de libe-
rer, offrit sa vie en change
a la sienne, et fut tu aussitbt.
xxx
VIENNE. Poursuivant
sa champagne centre les publi-
cations ill6gales social-d6mo-
crates, le Gouvernement a pro
ced' a I'arrestations de nom-
breux militants politiques,


vm ---I- 4


r e


pied a pied control I'a
tion. II s'est contredit
et mille fois, mais il n
ceses de tout nier, et a d
n avouerait rien, rneme
devait le tuer,


NEW
comminss
collision
~ateau,
man I'


e





Ir






r


YORK.- D'apr5s la
ion qui enquete sur la
du eMohawkx et du
norvagien ,a Talis-
accident a etc provo-


que par une confusion de si-
:'.aux. Le directeur du bu-
reau de Navigation de Was-
:'ington croit la confusion est
due ia la rdeente substitution
des terms che>> ceux de tribord-, et
IZt bo id


MARK.----
jusqu,'a preis
victims de
Mississipi.


xxx
On value a
nt, 10 n ,rnmbr
I inundation


(11


Xx N
MINNEAPOLIS. -- En-
trant dans une station termi-
inus de tramway au moment
ou 40 conducteurs venaient y
verser leurs rocettes, 4 ban-
dits renverserent deux hom-
meS, blessrent un t roisieme
i'in Coup() de feu e 'ernfuiireit
avec jlkishiurs minllier, de dol-


des Villes de Port-au-Paineeet du Cap-Maitiea pre"eate


UV NOUVEAU SUCCESS :

le nouveau mrnd4ke de Refrigeratcur 6lectiique


de Ia


POMMADI 299
G( rat(tlle, emange4i4a,
Ecz4ma, Tiches.
Phie. St.-Franeois
Dr. V. MATHURIN
Gd'Rue P.-au-Pce.


Elec # iv


"4 Geera


Moteur


SS, f." avoc tout ce qu'il peut y avoir de plus perfctionn& :

herm6tiquement ferme, a P'abri de la poussi-re,


4olide construction en acier.


Etageres ajustable~ A nauteur voulue.


Chambro rfrgi'ants I'abri de la rouille at pertLettant i nettoyag .faciDe.
4 ,,-..-..-..-... "---.. ......-- .
.. ..o-.trole uutomatique e tempe nature -


- .


Eclairage interteur. Porte ter-mtiquement fermere s'ouvrart a f'aide du. petit dolgt ou & l'aide du pied.

/ -u0 teses qualit6a vous mettent dans )impo~stillit4 d'nepas avoir un R$FlICA MW IR T-7 au prix modique de
.
$ 297.56 avee sa consom.mation insignifiante et la garantiede quatre annts donkie par lN


S"General Electric "

tOntre tout d6faut de eo40io te meanisme. ::


L~w Vaamm Ar0i-6
LCsRui
s-ikw dr n i







.I~toft




& M pbmot 4 M*i s.o- t


S
Ir


L


. -- --*


er, an-
bbeiter
organi-
n pour
de la

a cornm-
9 fern-
empoi-
ieces h
16 eC-

atl Iso-
t de ]a
la Con
>ndres,
Mio, oil

urpar-
Curope


ouM les

n s'eat
comme
mpret-
res d&-
t luttA
cculsa-
Smille
i'a pas
it cu'il
.Tl On'


:C


t'"P~$I


ME MMM91L~


Amobbbnni










-.. .t-----
qwm At u w on b







L lISe ANNIVERSAIRE
DUcTIMESy


Srwrmx .#"::


Le Times et txkteur

...Le style impersonnel qui
estadopte dans tous les arti-
cleu blies par le Times n'est
pIs :e rsultat d'un choix ar.
bitraire. 11 a 6te impose par
le 16ecteur lui-meme qui veut
juger en toute ind6pendance
de ce qu'il apprend et qui est
trop .age pour se laisser trom-
per ou flatter.
Le lecteur actuel est-il bien
diffPeent de celui qui lisait,
il y a un siecle, le Times, ins-
pir6 par Tiomas Barnes, au
nmmnent o~l ce grand journa-
.vte avait entrepris ]'Fduca-
i i collective de l'opinion pu-
Slique par l'information ac-
.',:pagnee de commentaires'?
Xbn, c'est toujours le morme
ecteeuri mai.gu-i se rend en-
core rnieux compete qu'autre-
. Ci d(0e ce qui lui eSt d( .
Le pIrmier: public du Ti-
mes et de ses concurrents se
cot.poait tout niatui'llement
es \ iItivurs de ( fcafs>_ .e re-
pafiaCnc: h'as rusmeIn-e du
jiL l. tcurs vy ttaicnt
e X (..1'.8.lf.l ties
aa tt rextression de;
1 -. tii'4+ Yattentt* des
;vl c ne des huitres
ta' it.,te de Ia maree>>.
ri t,- I .nt leur matinte a
ii ,, Times, et leur apris-
-. I I, C)i : c n iilm e r. Le jour-
f-;d v,;di- 7. i f pence, ptA^-
+.,:it m., ain (en mainn, r(lt, Lo,-
jki-
:",, ,t:-:{.1 aU sfln des carn-

ie p'ix lu Times a beau-
tup varI;U al couin dde .Son
h I 'toire- I.es abonnes le cO6-
(aient anu, a4ilteurS pour un
penny ,heure. En 180, Char-
les Lamn, Iessayiste et poet
bien connu, signa un accord
avee William Hone s'enga-
geant a verser it celui-ci L. 1
pour le pret du 7Times pen-
dant un an.
Le Times nA'a jamais cher-
che a s'assure unue categories
special de lecteurs. Au de-
but, il etait )>eut-itre destimn
aux hommes de la.Cit6. Plus
tard, vers 1830, il a pris le ca-
ractere homogene et libre des
asp)irat ions des classes mo-
yennes de cette epoque, C'estl
ainsi qu'il s'est conquis une
position dominante en Gran-
de Bretagne et ia l'6tranger
Le Times a des lecteurs
p)artout oh I'on desire tre


exactenient renseigne sur
tous les 6venements du mon-
de. To-ut Ie monde le lit, les
riches et les pauvres, les sa-
vants, les commergants, les
art-ites, les, militaires, etc.
Les hommes d'Etat de tous loe
pays 1isent le Times, tout
come il y a un ai cle, lors-
qu'ils, veulent connaitre hI
vraie opinion britannique.
Le lecteur du Tinwm, c'est
I'Ahglais omnipresent C'est
lui l'arbitre -auquel -ce jour-
nal sot-met, : depuis 150 ans
tout ea qu'il apprend veri ts, v6rittes gates et tris:
tes, terribles ou grandos vvri
ttk2tt


44ohn WosOtt 4 XwI wUpour
Se desti$n es de sa fotulle. pondu I ax n ssit& sie lPheu-
L'hiatoire du Times qui vient ire.
tie paraitre relate tons es d&- .4A. course de son existen
tails de son existence, de 1785 ee, le Thius adopt aueessi-
a nos jours. vement tous les perfeetionne-
Un sikele et demi eat un ments techniques qui S'impo-
laps de temps lorsqu'il s'agit safent, en indiquant souvent
d'un journal. Peu de journaux aux autres la voie A suivre. 11
peuvent s'enorgueillir d'une a cree toute une organisation
vie aussi longue et aussi bien. d'informateurs dans le mon-
Quels sont es les 6Iiments qui de entier, il a install chez lui
ont donned au Times cette vi- de nouvelles machines. II y a
T gveur extraordinaire? Quels de#j un sidcle, lors de la fon-
ont 4te les hommes artisanB nation de 'tObserver, on s'e-
de ce success? tait rendu compete de la ne
L/histoire du Times, en r6- cessitk de publier des illustra-
, pondant a ces questions, de- tions. Puis, il y a cu des heb-
' vient par cela m me Phistoire domadaires iliustres: le Gra-
(du journalism en general. phic, Pll'etrated, London
Sous John Walter II et Tho- New-^ etc. Mais la press
i nas Barnes, la press et 'o- quotidienne public toujours
pinion publique sont revenues de nombireuses photos qui ar-
Sune sorte de cour d'appel. riv-nt de tous les coins du
L'activith de Barnes et de ses monde avec une rapidity sans
successeurs a montre ouf r6- cease accrue.
side la vraie source de la puis- ...Les annonces constituent
\sance des journalists. Le Ti- une parties important du Ti-
mes a gagne la sanction de nes en ce sens qu'elles lui per-
I'experience par ses informa- mettent de rester libre de tou-
t lions completes et impartia- te influence poiitique, econo-
j les, par son attitude desinte- mique ou autre, venant de
ressee, par son sens de l'inte- I'ext6rieur. L'in dpendan:ce
ret general. Les lecteurs ap- du Times lui a value ie respect
precient dans le Times la ver- et le contours de tous ceux:
tu dynamique de sa bonne foi. qui ont a publier des :\nn En-
Les grands changements sur- ces, et les benefices qu'il tire
venusl depuis quelques temps des annonces lui assurent cet-
dans le travail de la press ne te i.d6pendance.
sont, en some, que superfi-
ciels; la vraie puissancedu (Fin domain
journalime reside dans le
fait qu'il sert le bien public, -- -.-
commrf Thomas Barnes P'a-
vait compris. SANS FAMILLE
Iht.ut c.)mn'e les premiers et
:tr.nphe.s du Times ont tel L'AIGLE NOIR
irO-po~rtes a IE11 certain mo- a Haitiana Jeudi Soir
ment de le'volution historique l.a pluie ayant contrarik la
du pLays. 1'appfarition du Dai- .se,-ice de dimance .-ir, la di-
ly Telegraph, vers 1850, pour rec'ion d'Haitianr repassera
n'ltre verdu q(u1u un punny, Lt jot li 1soir le m i' pogram-
celle (du Daily Mail vers la fin me.


-Klein Logger dayl
LI

ave. Willv Fritch.


Mercredi
Gaston Jacquet dans


i

4



~1
.4




~1

V


,1


L'indOtenddance du 4Times*

Le Roi a bien voulu honoH
rer le, Times 'd'un message
special te 61icitant l'o a-
mion de.-gon 150G anniversaire.
Le fondateur de ce journal,


_,m.
,,*, ...... -- ..... ***" '**/ ^ i :" :


ou de


prosperj
A^__ 4


ce pnet a toujoi,:


fail preuve Ie wij


okld Wn pneu ql se passe de presentation en
Les greases sculptures mm lves et aUillantesdi
de rouvment, tenant fermement la route, snt d
es de teuriti depuis les debuts de automobile. t
nime aun ours des annhe"d'adversilt qult vtIe
'de&uler, ms ventes out ddpasew celles de tit ou fta
qnlewfte 2ft le prix


CS ASF-'IONS


Etr e


LE BOSSu
3eme et 4eme Episodes.
Entree 0.50


Jeudi
Rudolf Valentino dans
VAIGLE NOIR
ET
Henri Baudin ; .
dans
Le beau film
SANS FAMILLE
4eme Chapitre ( Parties)
Entr6e OM

Vendredl
Arlette Marchal dans
LA CHIATELAINR DU LIBAN
avec Ivan Petrovich.
Entrfe 0.50
--^--- .. I -^' r*s .or.&


S l.'IETE HAITIEI'N.1 I'AI!TO"lMOtILES.
MALLEBRA.NCHE, (;ENTIL. HOGAT & Ciet.'
Port-au-Prince, Haiti


Ce que ceux qui emploient des
Accumulateurs veulent savoWi
LES B" r' '
.L4E S L i,_ <'.Ii Ru SONT SPECIAI.MENT;
ETABLIES E TTRE S l") ,N-EJM"NT VE1TRI F[1EEWB
DANS LE BUT t'ASSUER LEI'j l FONCTIONN
MENT IMPE:CCABEI, EN rTUTES CONDITIONS .


PRESENTEES TANT STIR LERt M, A Ii c HU ES ;:
ETATS-UNIS QUE SUlR C'EUX D'O TTIr.M ER,
BATTERIES f(THOR, ON)T PART T ACQU'IS UI
REPUTATION EXTRAORDINAIn. LEUIR QUA1
TE ET LES SERVICES QU'ELLES ONT REND)
FAIT QUE LES AUTOMOBILISTES ET LES ING
NIEURS DE L'AUTOMOBILE LES ONT ENDOSSSI
AVEC LES BATTERIES<< THOR >> ON N'A JAMA
DE PANNES QUELS QUE SOIENT L'ENDROITJJ
LES CONDITIONS DE LEUR UTILISATION.


I
- '4






4"


Station Generale .Aut0omobiles S

DOM INIQUE",. AKER
^^winiHV .'^:


Vsindbnaa kt~A.4-4:r.. VCYNfl~4$5 fl t~U**t I-%fC(% j~


Angle Grand- te ao.L6S ct Rue des M.iracl es

ait phoe r3754.
.....


':i


d*1LIYYlurYYvlrr~uara--~.l*IY~Mllrr~L~L CYYt--~1~-I-L~YIIY---------~e~l


-- ---- ,-------~l-rssp~8.g i$f~IC~B_~b~B~be~P~~ rZ~i~8B~i~i~s~j~P~i~4~~~a~6~3~


- 9


i


ip Wq. 6 ,,- -P- 0 t


t 1'1. H "14
















AWJ VAGSS A P.4A,-PCE.
S1984, le 9 De., 1984
1984, le 17 D&e., 11984
1934, le 28 D&e., 1934
19S4, 1la 3SO D ., 1934
S935, Is 7 Jan., 1985
, 195, le 14 Jan., 1948
1935, le 20 Jan., 195
, 198 le 28 Jan,, 1986
1986, ie 3 F6v., 1986
1936t le 11 Fiv,, 1S
, 1935, Ie 18 Fv., 159
1936, le 26 Fev., 1985
193r, le 3 Mars, 19
s 1935, te 11 Mars, ?1S$
s "1 I 17 Mars, 1I
si956, le .25 Marn, 1
s 19l, e31 Marsa, 19


PANAMA MRAILSAD STAiMSHIP LINE,


Lt ^ --^ --
.^


JAS. H. C. VAN REED,

fc Gara AP


- wii,


-W
.o,


CONSTRUCTION SOLID
Pierre par piefre, 6toge por 6trge, 'Mi&ve
svr Is roe I soWide 6dific. la Banque
Royatl a monrl oltn, donn6e eon ann.
So tablitt 4prouve explique ta poittlon
qu'e.Ie occupy pormi 1I$ plus grande
institutions bancelres do monde enter.
LA
BANQUET ROYALE
.tU CANADA


Imm.; &&ar*--^^e^ '- ? -

QUE PERSONNEL N I IGNORER

Avez-vousentendu que la Maison ANTON. I. SABA & Co
st transfer6e i l'ancienne Maison KAWAS HERMANOS
no. 1724 Rue du Magasin de 1'Etat, et que ANTON. I. SA-
BA & Co., a 'occasion de leur installation A ce nouveau L()-
CAIL vont. mottre un PRIX INDISCUTABLE sur leur
STOCK DE FINESSES les plus rare et de provenance Eu-
?opeenne & Am6ricaine.
Rellement, lours prixsont au delJ de toutes discussions,
vu la superiority des articles et leur fraicheur, tel que:
Crpep de. Chine imprim6e Parisette de soie im-
primbe Crepe chiffon imprimn e Cre de chi-
ne unie Crepe Bamboo Organdy gauffr Or-
gandy uni et imprime Pongee uni et imprim6 -
Simili tulle Poplin Toile A Drap pur fil, mi-fil et
cotton Nappe couleur et blanc Damasse pour
Matetas Drill fil blanc Drill eoton asi-
mirs-. Bas de soie-Chaussettes de soie et fil
Parfymerie Chapeaux, etc., etc.,
et noublUe pas. d'acheter le tissu Pearlisca pour lingerie,
et la Toile & Drap Chi well.-
--h, Oui *ut-4trar vous serez surprise .si je vous dis
que bienttt js e fwarier! en outre je dois vous remer, 4,
dior de naonaro ris IA ou se trouve actuellement la mawm-
60n ANTON. 8WS A & Co' eela me fait 6conomiser en I
&4vitant de fire trop de recherches, surtout que ae suis
vfnue specialement pour Uin achat de quelques articles de
ette mnaison, telsa ue ouronne, tulle illusion de s~oie,
Lngjrie, soierie,: B set autres, et pour.mon Fiane6: CasM
mir, drill pur fil, chaussettes, chemi0s, etc.
Eh bien ma Chbre, n'oublz pasadresso:.

SANTON SAA & CO
andietw HMaionI(a"u H.er n am s
1724 Rue df M4onasno de rtat
t o. :: .:: M n.......... .. ......... .. i
'": T"' 'lp-n e .. . .... :. .. .. ... .. .... :.. ..


*.. I ~P U.~;P E ** ..... ..


i .. AlIX Ro
ra Mifaow Afts -op amonce a "a bien m e cifen-
t.e .eUle tr tera, den. tots lea bones ma&# .ide cm
nanw de lIa. l, son rhaummx prix ivants:
So .. ..
a. *toatfr to -Hiutetle 2 Gdes..
uCoie dOr 4 ".
La b SpdatLe 7 "
La Malsont:prenant les trais de livratson a' sa charge,
te rhum dott

4K%9M--'Ul'j ppo .. -. 1.*


.J 4 Xn6


LOTERIE NATIONAL D'HAITI


PARTS DE NEWYO RK
8 GCrlatbd, to 4 k.,
tS.!le .18 M o,
S.Bu u le241 11 )C-1.,
, GrhAnceno, le 2 JA.,

gs a nasntura, le 8 Jan.
mon',An< le 15 Ja ,
$.$ GaWru..le I 22 Jan.,
SCrisfAtow, le0 2 Jan.,
.S&uwnawntural, I 6 F6v.
.3. 4Awon le 1i Fs6v,
8,. 6mars0ilt, le 19 F6v.,
S.S. Critso, le 26 F6v.,
8j.SXuventura, le 5 Mar
&m4 AacW, : It12 Mar
SS. Guat-quit, e I.19 Ma
&S. CrisIetl, le 26 Mar


cantinesl deux centI' petite
bouches y trouvent Quotidikn
nement un repas r6eonfortant
et que hien des families voiti-
nes pauvres y envoient, dia-
cretument, clhereher un pe deu
tlour iture?
Qu'uEne septieme canine est
entLrteinue aux Cayes?
Avuz-vous pens6 aussi qu'el,
le paie un Service de Publici-
te, un Service de Reclame, un
Service de Propagande: au-
tant d'entreprises haitiennes
a la march desquelles elle
contribute?
De)pouillez-vous de tout es.
prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'elie constitute
une force et un prestige na'-
tional.
G(I-ce a tout cela, pourquoi
ne liui accurdea-vous pas la
preference sur les loteries exo
tiques? Surtout -que pas un de
ses coupons ne se vend hours
d'Haiti. Elle se heurte, aili
leurs, au mepris syst.mati-
quement organism. Notre or-
gueli patriutique ne nous com-
mande-t-il pas de faire Ie me &-
jme geste en sa faveur?
Hlaitiens et Elrangers amiv,
ayons une pensee du cteui
pour la Lolerie Nativenah


.duflCcey ufUR;GUE
D)ireceur.


Plaede la paix J
Rau 6ea rbe et Rue du Magasin dc l'Etat

ACHAT D'ECAILLES DE CARET. VIEIl. OR, DJA-
MANTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSEg, VIEIL-
'LES PIECES ARGENT ETOR, MONNAIE DE TOUL
TES NATIONALITIES, A DES PRIX ABISOLUMENT
AVANTAGEUX.


- >44


I


Connaiasez-vous exactement
la place que a Loterie Natio.I
ae d'Haiti .otdupe dans &e-
404el1 d:natioaIe ?
Vous Imaginz-vous qu'elle
est un bastion avanen conttre
1e homage qu.is*tend (d fa-
von alarmante?
Avezvous calcule que les.
Domue Mide Gourdes de son
ler Gros Lot representent le
prix d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
w .nt lear vie a vendre ses
be huit families du Per-
sontel dependent de sen sort?
ftu'elle r6partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Criche de Port-au-
Prinee, Dames de St-Franois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ci4ti Histoire et Geographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
-tulite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre <>,
Jaemel, College N. D. du PT.
S., Cap-Haitien, Ecole des
Frtres de P'instruction Chre-
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de-
Pfaisance, Fanfare Petit-GoA-
ve.
%ue six eantimes scoliYree
tetioanent ua Port-au* in-
.*, sur son compte: qW'& ces


A VIS
Ce qui permet a Pi'rre. Co-
es d'avoir une si grande c.iem-
tile, c'est que sa coup a '&ie
16iganet parfaite.
Pierre Coles


Angle des Rues du Centr? vt

#.Wl iJ~lukM k ii^f4^


1'
p
I


Lm. vapeuxs Arrfetm
Les Rhumes
Os as et qucels vap1arm
pd prevent atteark la rtu
m direto emat C'^et prwr

Lem"at T a f^
namestt do as eoacer, i gt
etiliW par la Chaleur du
marps t inhawh dans Il voiE
mwprtmtiraL
Np Pi us ci Ao st ma
mtapbasm, chawM t 1a 40*9
teira.
V A^r&tt
v ^^W^ii~i^E^


-. ...u.......


. ...-.... ...-- .-' --. --- ---- --- --4--~ .v- ~ ---


fail estl nconitesta)le


'es a qui essence des

.eur:es va retes de .eda

vastet territoire rlliss
iii t 1.e elll:l t I siA st

nciiteui atrsu terrors.

C'esice qIu fail soit


Gou.tez compare
.. i / -... : ... . : "


les


Ie


JaS H. C. VAN I EEt,


A ur I de ( CQP r//'t' w? avern *
TOUX, RHUMEi &IRONCHIlES, ENROUEMENTS'
*l INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS ,,
P.ORT U-PRIN AiHTI,1 ET LRS PROVINCE,


ngIw-a-l -u--E~I wLiIi$lZwW-W_...}


............


, I 1.. 0018 MB im

M. Candelon Rigaud pro-
.nonera Dimanehe, 3 f6vrier
proehain, k dix heures du mar
tin, & la SoeIb6t d'Histoire et
doe G4graphie d'Haiti, an lo-
cal de la Bibliothbque de o'A.
micale du Lye&, une tni rea-
sante eonf6rence sur
La femone 6rie& dans e i S
citE de Saint-Dominge.
Les membre, lea anis de la
SSocit4 et de conf6rencier seut
invites y assister en grand
nombire.



STVAMS5I* FNN
BULLETIN No. 1167
Les chargers uont pri6 de
noter que le S. 8 A eANONr
est attend A Port-au-Prinee,
Haiti, venant de Cristobal C.
Z. Ie Mercredi 30 Janvier
ILes permit d embarque,
ment seront dilivrSp6dutr Ie
Sfret a destination de Nw-
York et des Ports Europ6en
sur demanded faite & ee bu-
reau.
Ce Steamer partira le me-
me jour directement powsr
New-York pregnant frt, mal-
le et paevagers,


%i. -- L --,e


- -- I-------- ---------


IN


*a^, ^


..,,. .:- ..- ,.. .. ..


AM


I^^Vff


t


domair W adr
21wav 'T
RM AWIn
almogor"
huM


,)ARTHE




...' .; : .. : ; : .: .' :: ....: : .: : : : .~. . : : . :~. .... .. ........^ .. .. :.. ....... :.::.
.... .. .. .. .. ... .. .. 7. .- ..- -.... ...k. .....I.. ....... . ".. ... . .
: *. .... y ... .. ... ... .. .... ... ... ................... .... ...... ...... ....... ..... ... .... .. .. .. ....... ................... ..... .. .. .. ...... "I w ......


qualityt d football fat .p.t ...m .oi. ... .... .....

.. a.po r :. de mo. e te,. f.ut reco............ ....aDeux.me, ln. hon-.



.. T... que ula.faute .x.en i .ombe pa. .arde .E. ellence... .....
aiai, fAo ll d ex Verti res% mal an Raring Yp : prirent part lc iJuige de Q UVRA
position qni reqoit,thaque an- qui eut dii mienx se compor- Paix M. Pelages Edouard, Ie
Slarilte depr e der ter reprsentant d la Garde, Dr. Apert La cr oin nce ........
. .! l .... j 1-p B -. = v : .: .i : . A :p: :l t, U <: O A V ... .... .. ...... ...... .... ..... .. .... ... ........ .. .... ...... .









milln da turites. Xenscoff, Monsieur .. D6classe U Dantec ..- L'Athd..me....... ...
.....'.. .. ....... .* .'...... .........." .... .. .. .... ... ...... ....... ......... .... ... ..... **,a, : *- '^^. : i".. .. .





Ueorgesra'ien- CLUB DES JENES Moise et Ie personnel (Id.e la Wite um4 er
IJ a radio della Tour Eif- DRAGON 'Commune; on se shpara aux Inluences a ra
S n serie de conferences cnisa de: .Vive Vince.nt. I Science et colsee ...... .....
sur Haiti. Je viens de 6I Sanuedi apr&s-idi, Ie Club. Ur Le .y e h.o.. e ti.dct.. n
guer in de nos priofesseurs, des Jeunes a b.attu Ie Dragon Evolutio .. ...d....-
MeAotVT Kwensr Dodteur Club pgr 4 buts a zro. LaM Dn sJieNT Dl EvolAti an de...a fce. s
en Droit de la Faeulte de Pa- paurtie n'a pas offer un grand IeeAREtleMperso de oie nes fe e ,....'
ris;dur as:istoer A e soute- intrt. La victoire a 6t6 fa- Bree e pa uxl t ees de tsa
naeet di a thie de fIM Re- ceie pour Club des Jeunes, L'AGRCViULTUE La Se et la mart du globe
naud, qui a choisi a cet effect, qui joua presque tout le FT D CM R o rih La ae dea fotmg e
un sujet. de droit Haitien match aver 10 joueus. -C u COMM -RC\ BouPaic La vcha ie dh dole d ,.
J d'aiIeurs pfac son La ret le
-beu travail. Je crois que cet- DIMANCHE PRCHAIN COMMUNIQUE Les ones heriienne ila S. F.
fe-aceptatin deinvitation 3 FEVRIER La luimre et les radiation in visi
O'ffiielle de n Iiversite de .Eisqu'd La date du 28 De- (Iavigny Psychologie de lhygi e ..
Pai.. a .LdIvert i d'Haiti Ce sra e tour de Louri rir 1935, an lieu d 15 ja- ewey Le !e de de i.......

ne peut qu'attirer advantage re et de Dragon. Les deux 4- vler date prdev nt xe, D rel Lad d- eIn orga ism ..
sun noLL latte .ntin des intel- quipes ont te quelque peu l'Ledrtation Remena es e Dr. ler tnard L e nyitdu leo .. .......
refftea' francais.. modifiees et sent prctes pour int.les dites frnemed ales et Dr. IIernurt Lhygiene moderne.
Les moen dont e di a renontre fruits ra detin- L maladies des aes ... ....
poLe snt ionsdi uest Mais e e ionommation, non muniu de 1. talames -h Philosophic de 'f:xperience
Te}e5p1itQj a ban escient. Et 2i'mc CATEGOIRE certficat d'originc ou sani- P. Lece L'tolulion de la chirurgie
Spom'O rendre la r6ciproque -tair privu aux articles 2 et Lombroso Hypnoisme c piriisrme .
a certain; avs de l'Amrienue Samedi 2, Louverture e 3 d 1 Arrete du 23 novembre Maxwell- L d aton ... .............. ..
Latino. jne pus encore a- mesurera a Petit Club. Tre pourra tre ree a la -- L crime et la i ... .............
&r6diter anrs d .eurs Gou- interessant match de 2eme coition express q u i Poincare Science et method ... ..
ver een pectifs eoue e public a aui- o' t reconnus indemncs din .J. Rostand Le chromosomes
Afion periuancntes, du moins re .se :snui'sibae et de maladies P LCa vie des erapads .
( I'e, et cela se fera in 3 tueus e par un agent I. Zolla L'agriculture modern ...........
to.t do suie, te confer une e'Ia eA TIOrVAL u Iifie du Service Netinal Zullier Psehanalyse 'eola e ......
misi- uI 'atrne volonta>e PHiTO RrEGNIE le 'a Production Agrrco e et
uP n do eux'Tiplomates Hai- de tEnseignement RuraL GRANDE BIRBLIOTHiEQUE DE LtCA
ti-ns anti so drendirnI r s frais de deplacement lso-
e dit ans Naous sommet heu eux d a. ee:. aonte a .i. c g D
oa -e Vdiues hellas capi- uoncer u public que As Na- 4 b 'a zee Lm --hi! i
ten .rm de, la baeuwi deva- pEt iie Wa pas nERt dnprpntg g













fl1;d cmrrana;ique Latine, ce tional du football haitien, le 3 t
Luace tci ,a, it cu 4 a notcre plus caomarad Phito RCiuie a t r9ra. grmeta oiB. ..






1n. ....__n:t- et vr- repris sa s entrainements. e Rendez rapidement aUx de
i eI ,U- n d (lequ,? gra- Tous e ux-lit qui et.aient Eau IU |Er La
a T- i jue, c inspie Panc Leconte mercredi apreIs- as /a a L rc L'dernu .
re beau Pays. miti ont pu admirer ses for- l UA 81i LS 'lei
midables shoots et lo brio de s II paa )uIo


CIHROXIQLU' TJl'SICALE

(suite)


meme ce e chance, de faire enten-
(dre et applaudir nos jolis airs to-
caux a 'Expo:;tica Universelle ou- '
vcrfe cite annae-*. sa
(ctte nativee hardie cut sa r4- co
percussion e de s ce moment, Tou- e0
reau L:ua crvns;amment entour6 rR
c':i uriste ds sa lns* D
C'est son ret'ur de France qu'il I
compousa s..c hu.ondcth.'.- en
De tru is Tnhi. rI';inspirtion est t,
s tUntenue, 'e-' :.:,rb 2e e[rl:lin:nflnt, lIc
style d( '' il fi u' avuir une vi
grande .s;rde dtc mains pour ex4-
eutcr es ,inrndelles>. A cause de
l' d'iea '(5e des rinuanrwes.
Ent ret mnp.s. I'artiste entreprit
une toturnie en province, et offrit
des concerts ;au Cap-laitien. Gonal-
ves, St. Marc.

EnrIrth ialp somnntrent. Et mal-
grr iage axanc6, lc femn vieux n'a-
handcnna pas lh, clavier. Ayatt per-
du la liu-pite ji it sut an monns conscrver une tech-
ni&qo p'rine d'expression et de
chat rmv.
Lc 20 O()tobre 1919, il mourut
p Et f0.a curieux. le m6me mols. In
nm6me date que sa digne m6re h la-
quet filia :. -. -.
Outre .le Hifondelles*t, II a 6rit
eValentinek, et mis en muaique des
po#,si~diverhe.".
-T.e i Leciud a droit A' Otr
;ndmTraticn. Sa vie fut h.iwn re-
pi:e. 11 appart.ent & Part.,.de d notre
pays ks ate, 6qhos. fldMles des
moIurs d'une nation,' ont 4it don-
ne a ihn ume, ecrit Ldon XIII.
pour dt!velopper autour de lui bron-
neste, I'uile et l'agrdable.

;ntCoant U.) VE .

St : a
--. .-.^-"_- t MjU -.V. :J- .IG..--


son Jei. I hito conserve tou-
jours sa belie forme d'antan
et fera bientat son apparition.

Mare BONCY.


A VIS


L.a Direction de la Reviue
Alliance porte L la connais-
inue de ses abonnes, agents,
)rrespondants et interesses
general qu'elle a install
finitivement ses Bureaux de
direction et Administration
ue e d lI Reunion No. 1246,
face du Palals des Minis-

PIort-au-Prince, le t J9n-
er 1935.

1o Directeur:


). N. RO0tUZEAU.,


L. Vapeur COLO()IB \ v.y
38. N. B. de retour de- o
Colombiens, de Cristobal C.
Z., de Kingston Ja., est atten-
du 'a Port-au-Prince le 31 Jan-
vier 1935, en route le mime
jour a 2 heures de I'apres-mi-
di pour New York, pregnant
f it, passagers et male.

Le Vapeur PASTORES
VOv 37 N. B. Partira de New
York le 31 Janvier 1935, di-
reetement pouw Port-au-Prin-
ce oul i est atvtendu le 4 Fe-
vrier 1935, en-.route le mgme
joGur l 4 heures de l'apres-rmi-
di pour Kingston Ja., Puerto
Colombia, Caitagena et Cris-
tobal C. Z., pregnant fret, pas-
sagers et malle.


W. SF. RLEO9.,


..s w *.. ES A -w -W. S i.


.tW-)AflImum 'WU9PflI-4U~fr


.: .. .,












4. 4
13










er.. :.i
R ..0?."1


I


UN ADVANCEE


Des method seert a do
manufacture d6e= t a &
"LAME BLEUr uso
Cbant prmque payable t
une doucur pirfait, Pak*
voume la pnm& do -a*



aujourdhiui


Poffk :. & .. -
"vs r#h,: :, Mk.


Ia s A p .. .


-IiSSSK


ia a


(a suivre)


hol 4 Pf D-A -


_II_~ II L_~~LI_


---------------


-
.--


..............


I :' J .' ... ..... 11 it i
:. ..
.~~ ~ .... --.-^r'


-.). .. :.... "