<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02344
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 24, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02344

Full Text



.....~~ ~~~~~~~~ ........ .... ..... ..'....................
.... .... ........... '" ...... .. ...." ..... .,'..-..
......... ..............
:i. < :_; _; ::, | i:' .... ... ......... .i
:::....... .... .... :. : :. .....................
.. ......
... .................... ... .. ........ .. '.... ... . . . .
"................''.
...- :. .. .. .. ... .. .... .... .. .. ...... .... .... ... .. .. ...... ...... ..... . .. ....... ..... .... ..... ....... .
.. ...'. ..... .. . . . . ........ .. .... . . . . . .
.. ... ...
...... ..... .. ... ... "... ........." .. ...: .... ...... .... ...


. ... ... .... .... ... .. .
-- ---- --- : + ",' #i. .;, .i ,. ,# ,: .-=


..............................................................................No.1MG?


.. :.. """ ....n'' A:i" .. .
.~~~ ~ ..:s. ..:' .'. .............. .- ..:- .....
'~~~ ~~~~~~~~~ ... : ... : : : :..... ... ....... : .: ... ............. .. .....
...............
.. .. . .. .. .. .
. B- -.. ..ff.i i ..:.':. '.. .. ... .. .... .. .... ..


S.. .. .... .. .
.. ......... . .. ..... . . .


S...... .................... .: D E: T .. .......... ... .. .... .. . ....... x m m

GRANS RPS LETAT

Le dernieDpupnerodu &Mo-
niteuur publfe un arrktA sur
Ae wrmomencement .tde e. e .4Wfte note diacordante, sau, iFEcole de Drnit qui, paraitl,
Maine .n de nmos cnfrerrts, vdemment,: la protestation a faith beaueup deu bruit dans
irant dte at d&iaration des preomaur&e ecombien a.- le monde des e6tUdfant s. La
re qui difrage i Jow&-ti gnieatcive, qcnd on y pense ^ simple lecturer de Ice nous
*nversation, a annonafl es ure Contre te verdict a permis die nour iore comp
alits7 dtp sgnataires du mandai, dipittdre de la te qu'elle est d:?m inspira-

nateure, Vont Iprhne- tout powuvMir. Mats cete 4g* j force, dans le tens de la se&
ent r pondre aux pjres re inconvemmnee na pas en vrit% Yorganisation de Yeta-
scrdsit ee-mirnw grande importance. blissement, au point de vue de
Nouas ommes earriment t d'ailteurs, i :notre avia, le Ia discipline general, du tra-
ntre ce proc6di. ton digne et modr %e la .di- vail des professeurs, :de celui
f1 y a, dans cefe ripe &i aration. (auquel t4us ren- des Ltudiants, de Padnmision,
e r~mpone, uni air.de poltm. don hommage), raehte am- des examens, etc.
e quti notus diplatt surerai- plement, au point de rue for: Certaines- d-e ses. parties
inent et qui, nims semble+ met, ce qWelle a de dcplac et s ont critiquable; ViYai ue -
I est pas de mise entire d'illgique. En n mot, tlesOn ment inapplicables,, comm
Rzx grands corps de i'Mta!, ze font leurs reserves. 7Cela art. 27 qu- permet a.ux Pbu-
gme en admettfant, suivant n'empethera pes l -ine- diants de st6nographie.r e.
subtle distinction des On- ments de sutvre leur tours, co-urs pour leur usage peron-
Sque les membres de 'Iur 'il est normal, ill est Ioi- nel, sans qu'ils puissent los
oritt agismnt chae"ten j e, Ul et ldans Ia nature reunir en cahier pour ies pas-
gt que personnel prlAve des chases. La eararrte pas- sler a leurs camaradcs. N ais
,mprendra qui pourr). e... dans Fensemble. 'arrWte con-
ft eni extrimement regret- A quoi rimerat done une titue un progress et nest me-
te que les deux assmwbmtes noumee d&ctaration des cd- me pas aussi ?vVre que ce ui
i torment notre parlement patis? A provoquer peut-tire j de i'Ecole de Medecine.
nti en dsawcwrd wr e Une nouvee diecliaration des Nous ne craignons done pa,
etwion de Sdut nationaL Le Onze, puLs une nouvelle dcia- de dire meme en nous conen-
, come nous l rappeliona ration des 27 et aini de suie, tant de examen suae-rncme
nt-hier, eartdeo rordinire, la balte rebondlsawt indftini- que nous en avons faith, que si
'est une nouwle ra n, t ment, jusqu'au 10 FIvrier? les etudiants sen plaig-nerIt,
Sen aut enpore e sut .4u bon? I.'notagi paw est qu'ils sont bien. a.plain-
r Igtmer ap#ri q o Tirer tnsdini-ment ds dre eux-m enes.
rain, pubiscite on rifiren- ce sins avant an uge-
n, aeul moyen de so ft ire .me.La e .au.est plai- --d&,. l-t'-..
cette impasse sans prdt, ampleme at, dans Piopiun, ir r
0. Out, incontetablement, Les dipu d oant expos ler T OUJOU L TRAITE
fait sort de lordinaire, et point de vae, les anateurs le DE COMMERCE
rut, de toute evidence, uin leur. Le people va dire son HAITIANO-AMERICAIN
oeedu r e extraordinaire met?. Cke tadfit. Toute polk-
tr rancher ce nwaad gor mique et superflue, et dange-; On est toujours sans no
S re~ue, car elkl ne r qua'- velles du traits de commerce
faic jusquka present, la mietter le prestige du par- haitiano-americain, qui pour-
trovere, pour partilire element dan. son ensemble. Et tant devait etre conclu dans
dle soft, n'a pas entqmu'i e'e&d ce don't. nous arons e les premiers jours de Janvier.
stige des parties en pre- moain beoin ce ouret Quand on se rappelle qu'aux
Ke. Mandataires du pe'- Comme e...diit. le Sina. dernieres nouvelles, (de la
touites e deux, en diac- teur H uditurt c wne atowce press amneriaine naturelle-
c an sufet de teurs man- fameuse du Grand Corps, ment) tout &rait arrange, le
alles sont oblig t fue uier ou n mmes ps i pour retard ne provenant que du
deviant du mandant, lepens joer wa fot.bal. 'changement du cabinet hai-
en l'occurence, pour r i Attenons le verdict du Sou- tien, on se demand avec an-
dre le differend. Rien niest .era i -'il est pa arrive quel
nafturet, et cela Gn'ebrehe que aeeroe imprevu au der-
hat de dit d'aWcune Et tas de polmiue entre nier moment.
heu. Tod Nedti A amurte I t Chpure e le Seque! Notre chancellerie calmera-
Tod cl n eomorte a Clmbre cte Stnat t-elie notre inquietude?
.UAir .n'Arr 'iot. FX' C flif
C/ t .iil t _4 iil~ g Q


CHARGE WAFFAIWESA AL ECOLE DES t
IYALLEMAGNE CANTUJER MEURT
NOUS VISIT SCIENCES APPLIQUEES ANTLER MURT
E SOIF
ous avons regu ce martin Les etudiants de 1 Ecole ont
liable visit de M. Rudolf procede, mardi dernier, sous
.er, le Charge d'Affaires la-pr sidence du Directeur de' un ous slgnalie ue lia po-
Jemagne a Port-au-Prin- l'Ecole, au renouvellement du ; pu _, Ganthior .a ies
---- environs meurt de soW, et par
*" -bureau de leur association, e nv ieurt de goa-et Pa'
Yun aboard sympathique, aindsi compose suite d'ue secheiresse persis-
Muller parole un frangais 1 Pr6sident: E. Limousin; tante tie Ia rgo' q ci a i -
pur et nou-s a paru anime6 VicePrsident: Ls. Garde- i & a .o c i
raeilleures i ea re; deVe vue, i faut par-ouri- esd
meil.euresintenons ; -... ... ..distances 6normos pour ap-
r la mission quil eommen Seeretaire Gal: M.Dehoux; enorme. pou. sp
r Ha iti. T orier. A. Drouin. prOVrioifner, en eau. Les in-
ious lui r-. ntons nos Arehivi.te:A A. eher;- convenient cre.s par ieet ^ at
Jous lui presentons ties Arehiviste: Ar lcher; do chosesn on los devine faci-
leurs v ux et gadons :Conseilers: L. Badele;
oir quNl saura travailler M. Hilaire; G Samuel; FI lemen.
.e reell at hitiant.o-.; Ltvel .. i s habitants de Ganthier
aa e at -h ..ian- o .i. ,offrent mieme a dtaut .de
n oufond&S de travailler gratis
iande, fsndye --sr ..O- -.Tu. compliments. -gr*atis -- -,, '-a(-;,
conprehela!t$ont utAtAUe le
eompr i. ...: .....: es.. das e chantiers qui entre-
s- -, ... rendront d'aiener dans leur
localit icetoe I6ment indispen-
S.opB u.........le"m sable.la vie,
Scntre l atg ..r Ai o Le Service d'Irrigation, ou
cntre 1 p . AU XdpWp 1 R I R s A Ia vie
tous le .autres don't c'est le
,-, '.. ..:. -'...... .. ..n devoir de s'oceuper dela. ques-.
: :..- : ." : : : ::-.::: :::: ::: :::: :.": ...ne pourraient pas re-
en 4 #.e iiAft: Itfre la a4tM oe i aier &cette situation into-
t. t rati N ions n pp able?


I





















I


POUR QUE NiL. .

EN IGNORE

EXTRAIT DU DISCOURS
PRESIDENTIAL

LES QUESTIONS
PLEBISCITES

(ruir le mn. d'hier)


Et. cest bien ee que le Senat
de la R-publique a compril
lorsque, en me transmettant
ses suggestions votes ai Fu-
nanimito. Pour en tirer t' e
pa-rti que ,e jugerais conve--
nablhii, 11 a autorise le Gou-
vernement a : on.tendre avec
1 Co(nLJCi m n m IiFime (et
frui i-e qu- or rant es meil-
buys vintagess aux plan"
teur5. e chargerait d'acheter
et expsrnor tu,,te le figure ;

dCUi- ~ OCLu dO pa s' e'" t
acc twr, Cntre .A garantie
drun fret uor. lowogigation dc
cette Compa;nie d'acheter e
d .exporter la quauntitt de re-
jilnes standard de figues-ba-
nane quii se trouvermit a quai
d ans ro. condition; loyales et
in ar 'cI and ei5

n t.ic.,- m.; anmi, n e Dr. Pri-
ce I-. .. ieCvie n dare-dare
pour iteopr-tetr tout seul
rautorisation senatoriale et
en reveler esprit a ses Ilec-
teurs, iI me semble que son ha-
bitude (de se pencher sur des
textes e"t-eriques lui a fair


confondre style clair et pr
.s d conderantY et des arn
I tieleV libe!lei par se, honora-
bles c! llgue4 avoc quaique ta,
Ibette aristotelique. Preoccu
Ip, sans doute, d'effectuer,
cette occasion, quelques utite
rafraichissements de lisieres
le distingu- SenatQbr oubliv
d'eclairo., s-a lantern en indi-
quant lo. en vertu de quel1
mandate i! a cru devoi' parlet
au nom du S.hnat, et 2o. le-
clauses du contract syg ne pal
le Gouvernement avec la Hay-
tian Fruit and Steamshil
Company qai lui paraissent
en contradiction avec la deci-
sion formulae le 3 Septembnr,
de cotte annee par Ie Grand
Corps, et bientot suivie d'uMn
R tsolutio plus large encore
de Ia Chambre des Deputes.
Hu cu ement onr I onele
ne parla pus toujours ainsi et
(V a accouturne, depui,
ongtemps,. ses nombreux au-
diteur;s a des demarches plu.,
sereines de son esprit..
Une autre raison pour Ia-
quelle la production et le corm
merce de la figue-banane niv
peuvent pas echapper au con-
trole protecteur du Gouver-
nement, c'est la situation me-
me de ee p:oduit et les condi-
tions particulieres auxquel-
les sa 'production et son coPr
merce se trouvent assujetti-.
Troiss grandes Compagnie-
exploitent actuellement .90
o .a de Ia production mondialo'
de la banane : La Unitei
fruit, la Standard fruit et la
Jamaica Producers Associa-
tion. Les deux premieres ont
parties liee, et la troisieme est
Ind6pendante. Notre banane
ninteressecpas en ceImoment
ees Compagnies, je parole sur-
tout des deux premiered que


I LISCADRIIU
AMERICAINE

N'ARRIVE PAS

AUJOURDIUI


11 est inexact, come VYa-
nonce un confrkre, que Pesea-
drille americaine qui se rend
:h Porto-Rico soit attenduu i
Port-au-Prince aujourd'hui.
D'apris des informations que
nous devons a l'inlassable a-
mabilit6 de la LUgation Am&-
rieaine, son passage A Miami
n'avait pas encore ,t6 signa-
Ite jusqu'a cu. matin. Et ce5t
.seulement d'apres ie moment
de son depart de Miami qu'ez
pourra detcrminer approxi-
mativemeut i'heure 6e 0n o1'
rivre l Port-aU-Prince.
Nou le( manquerns p;a
d'en aviser UnoA Iectcuts, itN
moment vernu.


LA FA('ADE DE
L'HOTEL DES POSTS

Les travaux entrepris a
'H el des Poste_, et qtue nous
signalions iI y a quelque
temps, touchent h Ia fin de
1eur premiere parties. La fa.
cade est termin6e, et leA I4haR
faudages retires, notre tbu-
reau postal sera le plus bel
edifice de toute la Grand'Rue,
de ia Gare du Nord au Pur-
tail de LUogaine.
On va entreprendre main,
tenant les amrnagementB in-
t6rieurs, et nous souhaitons
qu'ils soient exkcuttSs avec
tant de gout que la mcnierni-
sation de ]a fayade.


UNy AFFAIR DW
FA USSE iMOA IK

Nos confreres du Noird an-
noncent qu'on a arrgtk au
(C ap-Haitien deux frariais ae-
cu4 d'avoir fabrique d la1
fausse-monnaie. Is ont 6~t
deferes au Jugxe dr'Instruotion
A touted fins.
Nous esperons qu'on n'aurM
aucune indulgence pour eux,
au eas ou& ib ~eraient recon-


nus coupables, 11 imported
qu on 6te toute vellStit, de ie-
surrection a cett- industrie
des temps passes, jadis m -
nopole des strangers, ainsi du
reste que cell o d courtiers
en revolutions.


come appoint, pour combler
Se vide ls 'A par deux ou
trois pays de I'Anierlq.. "CTr-
trale qui Thur fournifc^nt de
la ba.nane on grande quantity,
mals don't la production se
tvouve maintenant arret&ee
poar suite de cyclones, de gr6-
ves ou de panama disease.
C'eat dire ou'elles sonft inif-
f6rentes a toute production
organise ot permanente chez"
Snouset que la Standard. no-
tamment, n'avait fait irrup-
tion sgur notre mareh6,.hier
encore d6daign6 par elle. qwe
pour prendre, tout prix, Is
,figue-banane -disponible et
'noo laser en pla, la preI pt

(vort suite en df pagef ,


NYC


ii.............. '>;< :
...... .. <... .. .........
.... .....:.;:........ .... ..... ........ .. ... .
... ... ........ ... .. ... ... .. ... ,.C 4 2 ..... : .. .. :
........-...


. ... .. ... .. ..
.. .. ... .. .. .. ~ ~~.. .. ..; ..;.-..:.. ;... ;-.%. -.


:'i1 :A E -.9-. ..3-.. '"',.
.-.- ---.. : : ::
< ..:. ;.: .,:. :.... .. : ...... ... ... .... ... .......... ....:........


.. .... ......;... : .::' .
. .... u ;.....
.- ......... .;.f.[..f.
... ... .. ....... ... :... .. :
... .... ....
i . ... ... .7 ...._ 7 ......
... ..... .. .. .. ............. .

. ... .... .... .




. . . . ..
.. .. .. .1 ..



. . .


- fl& 1W flW
me


b
K


SBS^(B%?EPi~


_ ~~ ~~_~~__ _I~___~ _~~1_____~ -1111~-1--~-~1 ~- --- -~-1~~1-


. i :. ....












l: i-',l 4 .....W
.......... '.
... :. .. :....... -. : .:-..
.... :: ..i.... .... I:I

IEZ .:.......c .+..:..l..--. ii i G, '.i"; -':.+-- ... ": '.


n. 'W.... .. .......
.+. ........ e.d k...G e,,. A r ..... L ... ia6Ue 4 !-


c im aneh.+:":IQtr.r.iw... e..... .. .......ompd: I.s.i .
....... .. 0-:f-





p o r se- .:...... .. t4 .. .......... ... ..
L;. .... : ---.---'-...-..-.. ............... .- m .. ..........:.....




tio su iv p e :o n ... ..... -... .... .. .. :.:. :

. ... :. +. .. : .. .. .. . . ..
...... ...... .......^ .... ..da l I0 fai e c p -e m a^n n u n I .. i
eeJoameliorto qe solentua" s que sctent adoptees par

tiendront rnles proirnoione par torlesAio par me uresident
IeS-rmaeres La R&puhui qes' d e ei dans It die- alue Phoa
.. ...... 4 6 p.





.dk..e dis.ur s otin cap cL ...rs du Prsd n ...... .... / P r sou ni
-3e Burre de C i- .os d .. J.Cap-Haitien dio 27 Po t .
tien du 27 Novembre 1934, en No4embre 1934, en vue notam mentsh P|r ( it
Fue notamment .e lib.rer I. ment ie .Iliber le pays de tout .. .. .. M...


av a......... compl s..te -.. ...nd A ..... Vpendan- d penance Pam C .- .e ...... ...... ........


Ltierdront les opeationi>s Pelam
torales W cen sentdsi come n rCompto do 0bque A Ia Banque Natonale da Srit
n.s comme .i-apres: ler. Bureau e vote: i .Repub.qu? d Ha.t .
Corn u!a. 2- Bureau ..e vote: Ju i.e -. ...







-e. fBureau "Ie vote: 1Eco de Paix. LA R- M l
e du 27 tionale de Gar193ons. en e. BuNmbre:au, en vote: Bureau .- CO.+UNLE...







Se. Bureau de vote: le Tri- Postal. CO.61rl UNALE DE
Sbui al d e Paix. 4e. Bu reau e vote: Ecole BELLADERE
SFa.it a. lH6tel Communal do Nationale de Garons.. 2 .

Ia Gorfive, en s.eance extra- 5e. Bureau tie fnvote: 03,ispen- -. V$ ... o. e


ordina9ive--de ia commission,
ce 19 janvier 1935, an 1824me
de 1Indfpendance.
' Les Mernibres:
(Ss): Mexius Georges, Dus-
see: Saintus.
Le President de la Commis-
sion:
* j: LMathieu C, Louverture.


ARRETE
D.)c't et lFAr 't dp;
., ue lta Rpublique,
i.inx en: date du 12
Hiti, convoqun:i 142
Haitien Etf .ses comi-


Vu 1c
Pre!idIe
L2US. les
j.an vi~r
Pc'tuplt;


ce. en vue de ,9 prononcer
sur la question suivante:
<.Voulez-vous que soient adop-
tees par vus representants lesi
me.rWe, pt-ec6nise par le
Pvrei4.Mt deI alf Rpublique.
dans le discourse. du Cap-Hai-
tijer. du -27 ,nuvembre 1934, en
,ue notamroent de libkrer le
Pays de tout control finan-


.cier stranger. et d'assurer, a-
vec .s c&iomplEte I-ndependan-
ee,* 3'tr.Hoiiatiqn e la s2itua-


tion economique?
ARRETE :
-Art:' ,lier- La po
det la Cnommnune de


pulation
Thoma-


saire du service d'Hygiene.
Fait i'H6otel Communal de


Lascahobas, en seance e::t


r.


ordinaire du Conseil, ee
Janvier 1935, an 132m'e
"Independance.
Le Magistrat Communal:
(S) : Theagene Remry.
Vu et approve:
Le Secretaire d'Eta., ,
I Interieur:
Jh. TITUS.


a-
21
de


,. ".


xXX


LA COMMISSION V
COMMUNAL DE
KENSCOFF'


ARtRETE


Vu le Decret et lArrLt+ du
President de Ia TRepublique.
en date des 12 et 14 Janvier
courant.
Arrtons ee qui suit
Art. ler..-- La population
de Ia Commune de Kencofrf
est convoquee au Bourg, le tDi
manche 10 fevrier prochain
des sept heure.S du mating,
pour se prononcer sur la ques-
tion suivante: .-Voulez-vous


que soient adop-ies par vos
. representants 2le measures pr e
Sconisees par le President de
Sla Republique, dans le dia-
cours du Cap-Haitien du 27
U J4^ % .1 __


,' Q "m. '1.. .+" .
"'' + ^. -.i-
T\ 4 ..; U .. ... ... -.-
Prt .id- 1" "...
en ..tc .. .
enl -++ -' e B :.? 1 +- ; -. ;,::.-:-


courant

A .. -o ".. :+-
C~_


d~~s BUIJL .2... -~


pour se .. ..'::' .
i',( ~.;.L =h .,. (. .- .. '. .. ..
.uU il^ I. ..

m y .l d i} ,b + :' .. .. ....."-
ote f "'t"j '
.5 -_


i .

el d as. urt 1 e, .. .

p ,te 1nce|- t ,.
lioration le + a 9" ,. -


I
t I-c-nt d2
~' >ii

5.-
.*. .


N is. B n t .: A. ..

dte Paix.
F ait a t o:. : .:....: r,:. :

traordmae Be re o
sion, ee 21 janv-


4 >~*~


'.2~ a
5.'., #4. A S


,.. . . .... . ..... ........ . . .-,.x .v
&..,;


..,V ;- .. C, )


7 4 ..A '., ,


. . . . . . . . . . . . . . .
,' -"": (' .^ ... :. .- :-' -; """ "
; -', -, : ', ,: A / .3 ',f ./ i ^ .,"


.5.4 a,


''~~ 'H-
.2>.~
.5 a' ~ S


a..' 4. .4
S


45


T p :. T- irR,..
: ., \ '' "


T e 'Te 'nc -






S. 'rei I -0


I" n

%hztoux de van
f ; d Ia,,


;.:.;2 v\' .ntag use
4 C .'

rO: d l; d..a:






s .i -4
P: s~+[t5ALYi .4


zea-est convoquee, le dirnan- novembre 1.34, en rue notam.- iuLuC nuu.t. .--'. -, T
ehe.10.:vniar de cette ann'e, ment de libirer le pays de tout Les Membres ... T:- .
lde:1 :he, es du matin a 5 heu. contr&le financier stranger et (S) Rene S... ,
,res di- oir, pour se pronon- d'assurer, avec sa complete Modestin JO ? .. < 2,
.r.sur la question ei-dessus Independance I amelioration Le President (de 4, '..: : ... Ir d Ru
.ranscrite i de sa situation &onomique*. missionn: .'. :" "
Art. 2.- Lesseetions de.vo.- Art. 2.- Lesocaux ouf se (S) : Samuel RA -
;c sont ainsi d6signes: tiendront les operations elec- Vui et approuv6 ..1
Preminer..Bureau: L'H6tel torales i cette fin sont desi- Le Secretaire d'Etat A, gacirer ,;t de torbet- .. .Pr6p.
Communal du Bourg. gnes come ci-apres: I"Intrieur: dans n- lIte sail de ve.0 "
Deuxim&e Bureau: Le-Tri- ler. Bureau de vote: H6tel J. TITUS. Con w --.zr d .ia,.........
1ii de Pai dutBour :g. Communal .. ee
.Troisiehe Buireau' :. Bu- 2e. Bureau de vote:- Trib .. ..:.' .... ...
Co. ... --ntributions du nal de Banx. .- .. .HAM
Wg- .. .Se. Bureau de v-ote. Dispen-............. P .i .
.. .. .. .. . .... a -?. -. .s. .. .. . ....... .. .... . . ...... .- -
A LS&tsmea ..t, a drw, tsoire du Service .d'ygi&ne.. :DES... 1N EIJRS ~ ....
,pr es.approbation- u Se- F aitA lHtel Communal I
taire d'Etat deT't6riAur se- tp Kenscoff, en seance oxt ra pour re ou enta
ra, ,,ut.a la diligence de o'rdmare de la Commission, de. Psni~ 0pn Ow Mne a d ti6te quelconque dans -'-,l jo*
iAdyministratii communae flce janvierl 9S an 1~lme aneft:w1 Amtsm., Ie Morgarfme ne rater pas 6 :,%-: wi::_
:i :.M.U-. ..... ... .- : e Il n D.ee- ::'.. :...... : :..ion : e :V,. ^:.;: : tr+..t "r-:--:^fe .^
AeThomazeau -t MOM gft. r 0l i. A
.P..it : H .. tel communal Prsiden.t .e la Comjpis g: e a Frine ISQU .
te Tho-ma$Su, le 19 jialerr 810. van- ,1) tntence de Ia bara I w a' e
J:.: Au 43.&eme I r.poi ..:. :..(S).:.. An:dr LAMOTHE, ,.-.:.:-n-. :.: ne Trs+godytiqge):" baoe:- ::::::
S e .....e...:::e:::: .:"sM :e:n":':b:":: : .s i :: .... -.. ..- Grand : Vincen :.::.::::.
(te:::. : t Mu) Audi 'APT6Oit;E :'- f ..". I Madamnhoubez'basque. .

Ro ain ......... '.... ..+...p o. u. t a ouve: ... ....... _, i .....agent actif qul .. excite a91 ..i :
.... ...1e.Pr"ident doICe mi 1* S taired'Ktatd 1Esa Al ..es..s.hez des'b
..- :...-... :.. :.:-:r ..... .. .- .. ..:: :. v e n te ....o ut.

: ..: (:. :)::.:.. .. ::: .:: .:-. : .......M:::::::::: .::::: ::::: ::1 : ::::: ::: ::::::: ::::::: :: : :: .: TU. ..:: R ..e. : .io '.-....
Rom. "n~c" I: agent ...... :..


:-:. a:


~K..





,45.



4',
Sr




&
at*
A1
.5'.
~


XXX'


LA COMMISSION
COMMUNALE DE
THOMAZEA U


+.:::^
ues$






_--.


I=--:


C


o




.2~A~
.
4/:
K ~scj.


.. :*. : :. -. .. -o f ... .. X" .. ..
^ .. .. .. .. .... .. .,- .' :: "^ to v .' '.. ; '
'.'.. ~ ~~ ~~ -" ..."-----"---------"- .. .
.. ., -.". ; ,


a -'.--. ------ -' -- -



CR.tI... .UE .
NOTE NOUVEAU
R OMAN
DIA GNQSTICS
9DIFFERENTIRLSb
;(.i: r teno. d'bter)
Je remarqte ceci de parti-
culier en Haiti; du moment
qu'un jene. -hommne, q'u
monsieur a eu advantagee de
decrocher un papierAde fin d'&;
tudes classiques, du moment
qu'il' prblie .quelques lignes,
11 est tout de suite bom-
bard& homee :.istruit e
apte a remplir Wimporte quel-
le. functions. Le Peuple Hai-
tien a la manie des Waden,
disait bien Me. Suir.ard Vil-
lard; que le distingu4 M. Vil-
lard me. permette d'ajouter
ceci: bomber les gens, des fois avee
raison, des fois sans .raison
aucuner. "
Prenons le eas de M. G'
deon. On a peut-etre raison
de fire un vrai toll autur
de son roman, mais on a pour
sur un grand tort et Beran-


...t otre ch&re Hti dans
.tngt ~e que nous emprtn*
tons et 'est pour mol aujour-
dhuiM loccason de pr6esnter
Mes hommages A notre jeune
Ecole Littiraire qui malgr6
i eertaines mauvaises tendan-
ces, est locale, se cherche
dans ses d6cors, dans. seas per
ronnages, dans le terror, no-
tre doux terroir... Cultivons
1nos r6elles qualiths, elles se-
front, pour sur appreciees par
le vrai monde lettre. Travail-
lons-les.
Enfin, nous faisons des
vceux -sincres pour qqe M.
M.ax .G(d6on, nous apporte
pas trop vite surtout,:dana
quelques lustres eneQre-. uine
Ceuvre forte, fine et alors i
connaitra la gloire, la vrate
gloire et nous ressentirons a*
vee lui une joie vraie et no-
ble, .


meant
Clk-iena


22 1-3 I

BENOIT.


JUBILE DE
M. C. LHERIa iN


Archevech6 de
Port-au-Prince.
Port-au-Prince, le 20/1/35.
A Monsieur CI6ment Pothel
Secretaire G6nbral du Comitk
rn CinnmantenaireA A


g- me revient toujours aui: decourager personnel Cher Monsieur Pothel,
Certes, le roman avec son Au moment de partir pour
preieu titre, a des dessous une longue tournee pastorale
psychol giques assez remark dans nos paroises de o'Est, je
quable, des prtentios d'un vous renouvelle 'assurance
genre .que Von ne saurait trop que je vous ai dkj& donned de
ddfinir, une pretention qui a vive voix, dans es salons de
exactement tout te charm
d'une de nos marehandes 'Archevh d
tout ceur la pr6sidence d'hon
d'huile bien fardee... Mais ner de la eremonie religieu-
dire que ce roman ne mrit se que vous projetez d'organi
pas d'etre lu come 'affir- ser occasion du Cinquan-
itser & unoccasion d certain leCinquadln-
mait un certain ttltdioleD, tenaire de ce v6tbran de Pen-'
va, qu'on me permette do ei meant quest le d6vou6
crier: ^ L M. erisoni.
Ceci est evident, Gedeon me- Jaurai e tr vf regret
le a son enere un peude fie d're, le 17 F&vrier, loin de
II a subi de e mauvases ~ Ia Capitale. Mais, mon Vicai-
fluences qui.-Ynrit port A cere genral, M. le Chanoine
pessimism, a ces suggestions me replacera ie
de revolted, ges insinuations olin, me remplacera.
libertiries. Je defie qui lit son euiezsurane de grer, che
..mand..n ps r r a Pothel,.' Iassurance de mes
roman dene pas revenir avyee meilleurs sentiments.
ltes nerfs inquiets, Pimagina-me
tion troublee: Gdeon a beau- (Signej: JOSEPH,
coup de facility, pourtant il
s'est fourvoy6.
Son roman.est d une psycho Ach. de Port-au-Prince.
logie... d'_?-ronmnesque gros, -.. X -- -j
maladroit, je in'e suis easse la
tete a trouver, a retenir une AVIS
silhouette interessante, quel-
que chose, un jefne' sais quOI. Je, soussign6, Kl6ber Jour-
d'observe qin vous donne e dain, advise tous ceux a qui il
frisson de 'la vie, mais en appartiendra, d elare avoir
vain.., ma patience est at beo. renounce, par ee present a tous
Ii est un fait patent, Ge- mes droits, actions et preten-
deon dans ses peregrinations tons, tires d'htritage tant
a beaueoup viite, beaueoup mobmlier qu'immobilier du C6-
.tudi6, mas.i.l connait mal le e paternel du feu J&r6me
mPilieu. physique>dont if par- Jourdain Maignant, d6e6d6 Ie
1e ii connait mal Ie e lmati dimanche 1. Janvier 1935 en
psychologique~- de ses person- course.
nages. : ..Petite-Rvire de Nippes,.
Je souhaite que. M, Gedeon, le A Janvier 1985.
st personnel, rbedige un jour'
Un roman pour tout le:monda,- Sign6: KMber Jou ni
un roman ;ou il sera 1'amou-
reux de. nos beaux sites tropi-' 1--*0 *I .F ---
caux, uhirnmian ofu il s'appli-
quera a nOU. 4tudier, a tu- TROCADERO
ier nos paysans dans tours
moeurs, leurs passions, leur Samedi prochain, grand bal
rudesse ngre. II sera, Je veux. avse I'orchestre .Scottz .
Iibn le: croire; plus simple, Entrie: une gourde,
car nous ne parlons pas notre Dinanche, grand thrdan-
langue, nous &crivons dans, sant. au ben6fice de 'Orches-
une langue dorit nous n'avons tre Sott,.
pas le contrtle exact, Pexacte Po.r l'oecasion, a dlrestio
passion, il sait bien, potrquoi, du Trocadbro a d&e1d4 de bats
et cela pus conduit souvent ser ]q prix des consomma-
beaucoup d'extravagahces,. tions,.
Nous somnes r4llementan Entrie: unegourde.


'C' 'C.
FL ra C' '""
nra n ru~ C' C.


I


'4 1C. C. C


Jeutd
. Rogpr Karl t Emmy Lynn dans
LE VERTIGE
avee Jaque Catelain


e w,. ^ rw ".

LAL. C.A. VICTOR
-Nous 3Ei eretons bien sine
recent la .Maison Naud6 & I
Relber doe l rIclame gratuity
et d4sintf&ress4 qu'elle a eu*
Ia touchante amabilit6 de fai-
re autour --t notre post d'6-
miosson.- De toute ptrt on se
plaisait A nous dire que les r6-
sultats que nous avons obte-
nus talent des plus satisfai-
sants Et, nous n'avons tou-
ours cru voir dans ces paro-
les q u' u n encouragement. .
Mais, la memo opinion 6mise
par de si charmants concur-
rents, n'a-t-elle pas toute sa
valeur? A Aussl nous sommes
obli6s d'yajouter fol Nous
leur pritentons a nouveau
l'expresion de notre profon- i
de gratitude.I..
..ependarnt a Maison Nau-
d6 & Reiher nous permettra
de faire, iet, une petite rec-
tification pour son edification
et celle du public.
De son aveu nmee, el lea
reconnu le perfectionnement
de 1'enregistrement des dis-
ques joues a notre poste d'e I
mission du Rex. Or, nous, les
associs de la Societd Hai-
tienne d'Automobiies, pro-
pri~taires de ce poste du Thea
tre REX, n'avons done pu fai-
re jouer et ne ferons jamais
jouer que des disques VIC.
TOR don't nous sommes les re-
pr6sentants exclusifs en Hai-
ti
Par ce fait, la mason Nau-
d6 & Reiher a rendu un hom-
mage public et merit a la R.
C. A. Victor. Elle a confrmne
ce que nous avons toujours af-,
firm6 au public: La suprito-
rit Innontestable et incorte.
tie des Disqwq VICTOR.
Encore une fois nous leur
prisentons nos sinceres re-
merciment& ,

Matesbranhe, Gentl, Bogat
& Co.-
^V-fl -f^^^%^ea^
COLABG
S tIMO BLIVA

aga~isemea


SANS FAMILLE
3e Episode (4 Parties).
Entree 1.00
et Olga Tche-kowa dans
L'ENFER DE L'AMOUR
Entr6e


0.50


Par temps de cruise


ou


de


rosper,1
PI Obp%00


cc pneIu a tu oirs
fail preuve lIe ieri*e

Ieia un pnej qui se pssede presentation en Mus pays.
Lee grosses sculptures massives et saillantes de sa Siqhde
de roulement, tenant fermement la route, sont des symbo-
les de seurite depui. les debuts de l'automobile.
lemne au coura des annees d'adversite qui riennent de
se r, ses venles ont dipauss celle' de tnut anure pnvu.
oue en f it e prix.


: aSmslyrame.n Prisastre

Internal et Externat
Toatep les clas,
del 9 l ]td oPhMesphie
9=44 No.11Zi
Tm j~fiy^ SM


I


Le College Simn BRlivar,
Sfond* en Janvier 1933, a d j&
e enl t sm eis aux exameps-
Sremnaruable #i on ensid6re-
|le diffcultis de tous ordres
g. confrromte actuellement
MimEeignement Priv. Cea sue.
Sosbrit das an sgrieux de VES.
tenB ceds fetsAIrs. m
Dl lea- antes classes,
I dfun sOain mmUntioux.
Arni les rbaultts s'AVrent-
Silf de $pls en plus satataa-
&skts et les parents zj'ntfilsi
qu'& s'en loner.
Loos pa'rticwireea de gLea:
trg w9 Sete et d .Law,

sptdaux deo Stnw
pr l et de Comp-

vent tous tIas jours ouvie.
ftnr tons a;tes renseig-
rtAt, s'adressetr ati tik
Sims Bolivar, Til. 3501


O CIETE flAITIE> E AF A0TOMOtIHLES
r MALLEBRANCHE, GENTIL, BOG AT & Cie.
Port-ou-Prince, Haiti
- --. ,- . ................ -


UNE PRESS A LA
VAPEUR A LA


VIENT DE tPA RAITRK


RLANCHISSERIE LUX Le nouveau Dictionnaire de
j Eregistroment et des Hypo-
t LBlanchisserie LUXvient theques, suiv& de Ia lour
Sd'introduire pour la premiere 'Enregistrement du 4 Juillet
lfos en Haiti la Presme ta la V 193.-
Seur, qui remet .a neuf, pres-
qu instantanement, les corn-, Par Aug. A. Hdraux
plets do casimir et les robes de
soie. Plus de luisantes mar, Contentieux de l'Administiav.
ques de repassage! L'toffe tion G6nerale de I'Enregistre-
Set littteralement remris:e ment et des Hypotheques.
r"euf, et.les:plis obtenus ot -
,Une dur4e pratiquement inde- S'adresser. a&,la.-' ibrairie
fine. Nouvelle, rue R6publicaine,
s Es ay6z une fois le .steam- No. 1582 ou: a l'Avenue John C
.rOssings et le edry-eleaning, .Brown, No. 1255. .. .:..:
et tous les -autres.- procdes :. :..
vou degofiteront..: ... Prix Or. 100. ::-.
; .- : ; .:.i.' -C.. . : .. C... .: .


-


-- -- -.-.| !


X~,::


vendrers
Henri Baudin


* -s




*^ ; :.. ** v* .... : : .. .. *.
r. -- ... ...... ...- -----. .__ --, -.- .---
? :"i : ":'"' '** -- .. : Mf m ... a. *, . :-, *' 'i ', .**j. % **"* \ ^' ^ t 'M- f l* *.z I"=' Q : h ".; ', r ": '' "; '-,-, 2L .*.
*. .f. f: 'r ". '..-.." ". ..# "'* *L Y J "1 t, 'l W. 4 t M .^.f. ..< ;' ,'' .

SD en "' o v, u o"n d t .... at


MOSCOU.- Demain
r6unit a Moseo' le 7 mi.
grks pansovi6tique deTizt
trie. II s'tait rassemble6
. la derniere fois en Mars I
et e'est depuis que Stali
renforce sa diceature prol
rienne, en donnant ine
Selle et tr s irtile impuI
au second .plan quinquen
On a'attend &.. e que .le 1
delegu.s ou phis qui se re
ront domain et qui repre
tent topte: P-agriculture
Industries do PU. R. S. S
approyvent intkgralemen
politique.

BERLIN,- Le journal
ficie!du Reich, Ie Gesetzbl
public uine loi entrant en
gaeur: immediatement, qu
ganise tes m6tiers en co0
rations ou chambres de r
trises, en classant les ouvr
en trois groups suivant I
habilete, etc. suivant ioi
nisation qui existait au
yen age. Les chambres 5
sous Ie haut tontrole du
nistre de i'Ecoonmie.

INDIANAPOLIS.-- Ex
quant -on pj-': de loi con
les actions en rupture de p
mess4e de i'ariage'reduct:
alienation affection. N
Roberta Nicholson, mem


FUlEZ

taut que



S0 l6 &


se du corps legislatif de l'India-
,Ad na, aexpliqu6 que ces process
due-. donnent. lie trop souvent 'a
pour des extorsions d'argent. Bien
1981, que sa loi doivent surtout cau
le a ser prejudiee a ison se.te ei
6taq 4etablira, croit-elle, un etat de
nou.- hoses plus conforme a 'ega-
siMn lit6. avee I'homme que r "ev-
nal, me et que mirite la femme.

uni.. WASHINGTONI- On an-
sen- nonce que dans le rapport qur
et Aviation qu'il enverra au Ca
. R. pitole, }e president Roosevelt
t sa demandera la construction de
400X aeroplanes pour l'armee
et la marine, et d'un nouveau
of- dirigeable rigide pareil au
att, kMaeon>, qui pourra et-re loue
vi- pour des voyages transatlan-
i or tiaues et d'autres fins eommer
rpo- scales. TI reclamera aussi la
nai- construction d'un plus petit
iers dirigeable qui servira P en-
oeur trainement des aeronautes.
rfa- x xxx
mo- NEW YORK.- -- De violen-
ont tes temrpAtte nt balay&
Mi- l'Ouest des Etat-IUnis, et Ies
pluies d'orage nt caus de
graves ::inondatons dans D)lu-
phi- sieurs rebions do pays. Le
Atre mauvais ten'ps a cause laa
)ro- mort d'au moin, s person-
ion, nes.
Irs. :: P:I
bre P EtPING(; 0:: inaie


t.













2A
4
a
:4


.. LES BULLS D'0XYGN ENLEVENT
LES TACHES


nOux, i.^ : r don:rice sciTt1que et *
gr-e.,. le : r, c, v-e Is viai.ne; ta ch.
:e- t:otr toute Kcurit. (Cest cte
Cq '>r:tm % .tr d- ntLt, quajnd il nlettoie -,s
h_',ntu t 'i, l- tabact. Po>urqguoi': iparce
%.' ('AL (X -, : n.on' s _lemnat fficnact. mars

(nT a puri.n ,-t'- natYr.t r., h ui r r- cabtiU-

h tC, h l:l. l ..r *- 4e : tcs et puritint
Vhaleine. L" fje Ia hcr '1- et p>rotge I'rrtudi cds acides
nuisibl's. M .-ou :,'rV' surprise de son C c-ri
nmk4 -. -te bloite dure deux foi& pl t



Poudre

Dentdrice


Radio "tCorriespo dnce ron,-).

que 2-000 soldats japonais .t j. h t4pat4.d4 la evitle a nhpuc
'mandehuiox *oti gj par de reaetu1el, On 'n'a.aucune pr6-..
1'1artllerie, de. -6roplanes 'et decision sur le nombre ks
20-aautos bliidMe@& ont tfaver-' morts et des bless$ ;.;
s6 la frontjere ehinoise et ont x :
attaquh s~i:mutandment e ::- :LEMINGTON. Deux
villes de Tuhsikou, de Kuyan experts jen 'bois ont eaNiiU-
i ede Tuigchette, ituedans jouit qie ertain .
1'. province de: Chachar- tL ceauxt de boi, de. echelle qiu,
nouvelIe ven deR K-lga--i daaprbs ^iaccu.ition,: v-aent
S: -- servit a ..livef ent di bebe
PEIPING>.- La. population Lindbevrgh, provenaient de la
de cette capital est dans Pan- mason habitee a I'poque. par
xie4t et coifAqne de- grahnds Hauptmann. Et ils onut expo-
ev&nements vienrnent de comn- se an ju y, par des dtemons-
mencer avee- Ea-ssaut donned t- -atio, e.-perimental&s, corn
par les japoftais-a trois cites mrent f s 6taient arrives a cet-
fortifiees du Chachar, provin- e. conclusion. Les Ltmoins pre
ce de 'extreme Nord-Est de cedeni, ava;ent tabli aupa-
la Chine. 20 pieCes de campa- ravant quune pilaanche avaih
ne, 8 aeroplanes et beaucoup ete erievee a la mason 1e-
d'autos blindees soutenaient pque ea que Selon toute pro-
F'infanterie qti a attaque ces tabiliti(, etie n'vait pas ete i
viIleS. situees pres de la fron- reti re par une personnel au-
ti-re du Charchar et du Jehol. t'1- que Hau)tmann.
Les hostilities ont ete suspen- x:
dues mereredi soir1, maIns on 'ANXC_> ( VER.... Les 250.-
stte"ndait a elt voir recom- 0-00 habitants de Vancouver
mencer ce martin. L'invasion soant rests pendant 14 heures
avait et1 prc1edee d(declara- cnmpttiem0ent isol Cs du rest
Sions faites ali singkin, cap Ii monde. )par suite mau-
tale dt Manchoukou, (H le vi tmps. Toutes leS cor-
forces ehinoises r.aient .v- :.un:icationS routes, chemins
cue-r e Jehol. Un mesa Ae chi, phone, tulegraphe,
--: ~a:Tttfn -
fr. annonce que e-e f..c..j......i t ,.: ::- a : avi -a tion et la
p.onai se arrivaien, hie_- .i-_-"raphie ju -qu unm
Kuyuan,...e qui indique une '.n p.nl. :talent inter-
p) i2-bilit& quil se s.ient rid- -r U-. gA g suite (d n


hamepi onide r P.,.

'amedi 26. match de 2&me nr
tgorie Dragon-Clrtb des Je.
neR.
Entree gner.ale: 020 .eit
Dimanche 27. match de lr.
c t gorie Rac'ngVertir"a'
Pelouse d'honneur: G. 0,50
Pelouse est .......... 02
V oitures ............. ,
Deux rencontres qui pas.
Inneront more portif





cWd'avi v uine1i grr. edii*-
e'est ga top t



-- u::
Frj. r~ y' -- ....
p-?.:4 + RU -P.i JO $ *t .t e --


Plus ficace, Phis? Econounuqui -.
McKesAon & Robbin,. Inc. New Yark. E. U. A.
de ProduitN Chimiques depwis 101 ans.


Fahrican t


do tA


Laisez-no. t--nmr rotn- accumuati- r on hon 5-
tat. (^let should moyen d',en obtenir Ie s*erx ,c
qu'ii est capable do vwuP dinner.. XN.: pfCnu '
que le tenrm e- lons if'ns: signidfl e 'k: qu sim-
plement: ajouter de ni'eaUt to.e'. au .n' --,
oinC convenamsli par dos hommr e ^xpSriments
prolongoeron :f vie de votre acc urn ,Iate L'r.
Vnez no.-us--voir-et nIs \veiil.ierons. a ce que la gra-
it# spi4ciquectt cor .'"-.te dinm chaqu(e cellule.
qtu e-;'- connfintfs oIvlent bien serr.es, que ko e
bo mes Tawentmpa(I deio tille et-que les attaches
soient sohdes.IISlm eZ- nous: vous off rir e service
gratuit ttmt-les deix oih troi semaine -
.. w.. ... ..,. -


brillantes avec


V Tr,<.Fz.vous des dnem btsbn*
ance que votre hIioe estig y-
Li e Alors, emploQlftr 14 Odltga.
Lre Colgate neaflie.ls 4e t"T-

.'il rcontient 1. i*me= poudr dr.
,-<.T;:,,5aJge quie is dentitre, em.
r>,oi nk. La saveur du Ct.lgate.eC.
,-' liNre iqe. -. -
ft'a4ethisate el a
-a'^ i bouche
rue ci peifunye.,


LORSQUE

C'PST UN


..: .: . .
'* :" "" : .* -' : .'""k J1 :'_ : i-- : '* -- '. .-
leg pr duitse BAY.
-. ... .....-
.~~---- ..... .... .. ... .. ..../ -.


K *


pluie toirente d ta
pres det.ftt itd
geo, l)a teMPn tub
sid6rablementtt. 'I
formW Sme sur leit-t,
talliques en les brismant
beaucoup d'endroitt. -




II est rappel une derni4y
fois qu'en dehor des
officielles, la carte d'identi
(couleur verte) doit tre
yue dune photo. L h4nifeIaJ
re doit kgalement me fairt
parvenir une 2tme photo o
le control. (Ces formality s
vant rigoureusement qi gc l


Edg. ORLANDO,


"4:


*1


SARRZtR
.i ..


~BB~~B~Ba~)k~$44~I


~p"""~l~d~8srit~s~


s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~~;r~l~.'


jl~ill~llC~i~YY)(IBb~i~~~a~i~a~hbl~


WANAvok


.
!" .


" -., ...W .. ... ... .


'A


A--

V4
P.4


Contre


mauxUI


Sft
et g+rippe

Pronel- do.. ~











UGUAYAQUILJ, qt at7 i
WCRISTOBALyle Mred Wavler, 19
CON, Ie Mer To .. l st. .i :t .'a n .: ch
: fiqu.e: :


6OP4RTS DB NR
S.S, Crisatobt,
S.S.Buenaventwura,
S.S. Annon,
8,S. Guayaquil,
SpS. (Cristaa,
S.S.Buenarentura,
.S.S Aneon,
S.S. Guavaquil,
S.S, Cristobal.
.S.S.Buenat rwa,
S.S. As:eon, :
s.8. Guaynrqitl,
SS. Cristobad,
S,.Buenaventura,
S.S. An pon,
S.S. Guayaquil,
S.. C ridobal,


V-WYO&IK
le 4 Dfe,
le 1) Die.,
le 18 Dc.,
e 24 D6c.,
le 2 Jan.,
le 8 Jan.,
ie 15 Jan.,
le 22 Jan.,
le 29 Jan.,
le 5 F6v,,
le 13 FevP
le 26 Fevy
le. 5 Mars
e 132 Mars
le19 Mars
le26 Mars


AR1984,
1984,
19834,
1984,
1935,
1936,
1935,
1935,
19385
1935,
R1985,
1935,.
1935,
1935,


IA5C


..5. t .. .
S.' : .E er e S.. ....e .


AV. 7

SELa Mrnnt le f de i n hr

e. t S..... S.. 4N UAN .... '.. bm el 2 Cr '



9'A P A, AU'..4 La Maisbn. pren'nt lee (ra"s:de "Iwraanon'a. to -harge_
(I :M a ..I f M n af ; :, .. ..a.. ...:4. m. : a: I"N& '.:. w b


le 17
le 23
le 80
le 7
le 14
le 20
le 28
le 3
le.18
le 25
le 11 :
le 17
1e25
le31


Dvec., iw4
Dec., 1934
D&e., 1934
Dec., 1934
Jan., 1935.
Jan., 1935
Jan., 1985
Jan., 1985
FJanev, 19
Fev,, 1935
Pew, 19S5
F6v., 1935
Mars, 1935
Mars, 1935
Mars, 19385
Mars, 1935
Mars, 1985


PANAMA RAILROAD SrEAMSHIP LINE,
JAS. H. C. VAN REED,


- I o


.nunuma*flb&4we4brhfk6~PL~~..~h..r: r .pt.


LE TOUR


Gonr&I Agent


-I.











*


DU MONDE


e l rham douert4re vendRau aumetue rix en orovance.
-U
DHAI


Connaissez-vous exactement.
la place que la Loterie Natio.
noale d'Haitir occupe dans l'&
conomie national?
Vmos imagtinez-vous qu elle
est in bastimn a,:ance centre
le homage qui s'etend dA fa-
Oon alarmante?
Avez-vous calcule quie leS
Douze Mille Gourdes de so'n
ler Gros Lot representent :e
prix d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
gagnent leur vie a vendie ses
I Billets?
Que huit fa nill du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Creche fde Port-au-
Prince. Darner de St-Franyods
de Sales. Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antine, Port-au.
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
: ciete Histoire et Geographie
SIHaiti, ort-au-Prince, Mu-
tuaM _e Seiaire niu Bel-Air.
1Port-ao- Prince. (Creche (e
Pirt-de-Paix. Oeuvre SJvinet Col (i> N. D du t
,, Ip-Haitien, Ecole d(es

Par it-ines de lu Cure de
Plaianc.t-, Fanare Petit-Goa-
u ue six c'ntine scolaires
io> -n.-t Prwt-au-Prin-
Scc, sur son C.1mpt)e: qu' eces


catines deux cents petites
bouches y trouvent Qwutidle
i ement un repas reconfortant
et que hien des families voisi*
ines pauvres y envoient, dis
Scretement, cherierchei un peu de
nourriture?
Qu'uue septieme cantine et,
entiVuonue aux Cayes?
Avez-vous pense aussi qu'el
le piie un Service de Ptblici-
te. u" Service de Reclame, ur
Service de Propagande: au-
ant d'entreprises haitiennrs
ii la march desquelles elle
contribue.
SDupouillez-vous de tout es-
prit de parwi-prs et vous com-v
prenudre qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional.
f t a tout (la, pour(iUo
.* .e in aLccorde-vous pas .a
pr ferente "ur Ies ioteries exo
LiqueS;? Q4-t-ut que pas un de
s's coup-uns no se vend hour's
SHaiti. EHe -e heurte. ailt
.n. HU mipurtis svystemati-
Tjueni,: organism. Notre or*
guei _a t iotique ) nou.s com-
: nu-d-t-a pas de faire le me-
;=e use ,In a faveur?
S!iati"en,- ,jt Etirn'a gers amis,


~.JUS~ L*~
Wil aiti.


>.I p05c


du cc w
Nationnlie


PAY 8
f' POU LIEPAVS


yw -Mr


I


ncey (.OU1RClUE,
Director.


V nW st pos neeesttre d'6trf riche- po,-u
sotisffolra? Os gats powr 14 voy-ae. l-
gns ido conition M-r-;m porv"n- s
pormtadtz ce pisk .Le4is arngeh L
rointd-c. drni. ~rc 6 -nartr cor-n
pOsOnl tot faith de caznv tuer -ne r6srvye
1in-reS tine, iTretalsorTbur bz-esin.


LA-
BANQUE ROYALE
DU CANADA .,
..4 ---
. **'*^
' WIIA *t.'^f 111; t ....~i ~ "<, A --- --*- ..>;fj /'I~^...~l iiii* > -_-.';.'.'_'_ nr-_,U *^ iii'

Les

.4


A. GENERAL --

I *
L- ":<' ^-,i


Ex HAIT ('COMME PARrOUT A ILL E U R S LES
"PNS t'S IRERAL ONT CONQUIS LE MIAR(:E.
"NNES DffUNE SECURITY INCOJMPARABLE U' U N


_. ,,-- ... ;-., -.. --- "- .
A eM ttLo
e ,a ei

Place de la Pauix
Rue Courbe el Rue Itu Magusin dt tEPi!
A' -AF D'ECAILLES DE CARET.. IEl V1, O). DIA
TS, FT..RLES ET IERE .RE E..SE. V2IEIL-
IPTF P-S ARGENT ET (PFL 1Ni AIE I)K TO!P
AT "NALITES. A DES PRIX AIBU).}I4IM ENT





"OUT ACREA *L .r ..I. ? 'E
IFTOUX RHUME3,'aRONCHI ES, ENROUEMENTS
AFFECTIONS DES POUMONS
AVWT-A P--RNC,. I tlN !T LFS PROV*CS


Le Vapeur PASTORES
Vov. 36 N. 8. de retour des
Sports C('. ombiens, de Cristo-
Sbl C. Z., de Kingston Ja., est
attendu i Port-au.Prince le 24
Janvier 1935, en route le me-
me ,jour i 11 hs. du martin pour
New-York, pronant fr&t. pas-
S -gers et male.
SLo ~V apeur HAITI Voy :v37S.
part ira d New York le 24
I 'anvie'r 19-5 directement p(our
I'rt-au'Prince "4 ii est atte.n-
d F r, 2_ Ja-nvi(,Or 1i 5 on yotj-
... tem1 1our, 4 L,:. .cr: f "'

SCrish.bal C. Z.. prenant
frA-t. passa' r. t nl m&.


[


W. E BFLEO,
Ag -, Gw&6ral


; -. =-" vz. .-_-.- -....-----

'Le ai es incontestlable


~'oQNFORT E RAIMENT SUPERISRUR.
LES VOITURES OU CAMIONS EQUIPES A VEC DES
GENERAL" .D U R E N T PLUS LONGTEMIPS.
ESSAYEZ LERS GENERAL ET VOUSS ADO-
TEREZ, GRACE A LEUR BAS PRIX, LEUR SUPERIO-
RITf, LEUR COMFORT ET LEUR SECURITY.


Haitian Motors S. A.


.. w a :.. ,


.~* ..


i^ ::- joca-eoia .
.....-... : : ... .. ... .. .... .....


sl


LE

Ia-


leures


quintessence des


varieties de


vaste Ierri




. C'est ce
... ... .
: .-:"'"' .u t
....::.. .


it(


)ire


en 1aes


re uissan


nieil-

d'un

t les


"General"


vcQ~jj7
)At


terroirs.

qui fait son1 aronme


ez t Comparez .


----------- -- l l--t C--- -


J


f'i'" "Biis """p "


1Ic~aara~~assi~j9~a


Pik J


S. Ptroduita &,f
uwwreuttement apprjeia
Dipme et Medait,
xa. Int. de Pars. .
Baso-Caf6AspaiWne Basile.
Produit ap6al centre la
grip re, fvmre, migraineA
maux de dents, rhumatiamee,
douleurs catam6niales ou Rb.
gles doulourouses de jeunes
tilles ou femmes. Oui, mmes,
et Miles, plus de ces douleurs
atroces qui vous obligent a
garder le lit; vous pouvez
inaintenant vaquer A v..a f-
faires, durant la prioe0 liA-
naire, Le sachet de 2 comp. 15
cents.
Petor9 Basie. Le sol
qui ehawe en tno jourame,
Grippe, Toux, Rhumes, Bn-
ehites, Enrouement, (oquelu-
che, le fl 3 gourde. Pulmoe-t
rol Basile, Dix fois supmriettr
aux prtarationms crtsotbes,
contv Grippe, Rtefroidis -
inents, Enroutennt, Maladies
des Bronehte et Poumnns. Le
fl. 3 gourdes. *
Basophol BHa ..- Codtre
faiblesse de ce-rveau, Pho*-
)phaturie, Dyspepsies, Dibill-
t. general. Pert de mtmoi
rk', 4 gdes.
Hermo-Toni-Dp~~Wati
sie.,- Dix fois supriieur h
S1'huile d( foie de more oi
'Emulsion, centre faibless g6
re'a!e. maladies du sang et
d(., la poau, pertes Niancheo,
gangl-ions.
Demani. les glands vins
Basiie, t et i gde.
Le> products Bu-ia sont
d'une .supbriorit. incnto..ta-
hip.
SDroguerie Basil,
AIgle Rue de3 M irace-Ega-
I litt.


j


IAN


PHUM-


.. h

SAF 011W H M


.e,*




X'\C~C x P~ . .


camp! te atl if
vous montrer que, dans ctte
Saftre comme dans toutes les
*-'aite noun n'avons agi eti
.Ite agissons que dans fin-
t6rt de notre pays.
Lea simples individus sont
assur4ment exeusables de ne
'onsid6rer que leurs intrr&ta
particuliers, leurs interts du
moment, et d'y conformer
tous leurs Tnouvements ou touw
':tes esr a.tivites. MiMs un
Goiverpeient' a d'autres de-
voa. 11 est p-ate pour avoir
:de 'avenir dans I'esprdt, pt-P
vbir routes 1&s ealamites don't
S-peaup~e est su-seeptible
.d'tfre a victim t t xo tard
et le trotger centre lui-.m-
me, -eontre ses emballementa
mnconsidres ou ses incompr-
hensiorns wme aggressivesa
_,- .
(a suwre)


.LA. REVUE DE LA
SOCIETET D'HISTOIRE
ET DE GEOGRA PHIE
Nous amn:s recu aujour-
d'hui ie numonro de Janvier de
la 4Revue de la Societe d'H i-
toire et de Cteographie d'Hai-
ti>, li content d(-ux lettres de
M. Dantes Bellegarde sur le
vrai aom de-i e d'Haiti, la
conference de iM. Georges S-
journL sur ]'Etablissement de
la famille et de la propriety
au Jlendemain de 'indepen-
dance, celle du Docteur Catts
Pre'soir SJur I'historique de
I'enseignernent en Haiti, et
enfin Ja suite de I'etude d'Ur-
ban unr la giographie botani-
que d Hizspaniola.
Nous remercions pour le
gracieux envoi et recomman-
dons le numnero a nos lecteurs.
-'' -. *-
MESSE DE BOUT DE L'AN
A 'occza-iofl, du premier an-
niversaiie de la mort de M. A.
Bolte, un service eolennel se-
ra ehant6 ,i la Cathedrale,
pour le repf s de son Ame le
Samedi 26 du courant a 6.30
a: m.
tLe4 4n.- (u flt'unt qui you-


L'ordonnance par excellence
k. sui v ucher d5le
Auw voucher du solail. apriunee journ d
mvail U idu ou d'exercice violent, ordon.
nsaie Is plus refrain ante st l -un grand
ve de White Horse Whsky b uteu de
(oda frappfet
Le WhiR Hore Whisky suppri la fatigue
et rew ite Ptnergie r anguinte. Sequal.
it r6paratric et sa valetr dige te so
Wies cronnues des sportsmen dans son pays
d'origine ainai qu'k '6tranager.


Smpot-APV-RINCR
TBWf"PION:K:fW




Souis Francis B



Robert Francis La Ci
laa Maaison de
I :
eI 2Ivolvimt l



I Amanach Hach tter-1935
iAlmanach Vermot


-~ mc ~ -t-~~ a


4
K S


Vendreai
Henri Baudin et Olga Tche-kowa dans
L'ENFER DE L'AMOUR
Entree U.50
Dimanche
a 4 heures "
Ivan Petrovich etlAgnbs Esterhazz dans
LE LIEUTENA NT DE LA REINE
Entree 0.50


8 heures 1p
trudolf Valentino


dans
L'AIGLE NOIR


SANS FAMILLE

Entree


MINE
7
uqrw-


S.W
* $ :*
I fx i


IA
hule de


. . -... .. . .:. : _
.. ...... .......... ....::::
.. .- ..-.-.-.. .
I "..........
...... ...: ..:
4 .. .. i .",,..
.,, ..,.: ..


manufacttve a~ldm e aI a


BLEUES"


aujourd'hui


urt pveal de "LAMES
MES-G ILLETr7 i9= tWAn
pa I.te rnTi de Kig C.
G910,O -O J.,a CVW ,a


GzcsnzA IL49 ,,A CnN.,.


-- .z~$r~lrI.Zrm ut. -a *.riii--~,~ .it -..... .,--'. e-.p- DIfd4IMi


Rsrfmtur: Np aut e & iacter
Pa rn.aPrisce


0.50


-MM 110*1%


droni :ie aV iScter donnt-
ront ainmi unc pr cieuse mar-
que de --'v>-p.t-hie a Madame
Veuve A, B-Pt& et ses en-
fants.


A VIS (C OMJMER( IAL
iUe J).blic t:e general et Ie
comLnrce on[ partiuller gont
VISO lS qUt I lc J aisons de Cort '
mrnervc I. Silvera el Aboudi &
Co., df cfUp.t4 p lute, e sount
fi Yi.U li :4nl sousa
if. Srilra & C(o.
et (JIuL part ir de- cette date,
la n ouvelle raison s(-'ciale
prcnd lla duit de(' af:aires des
mai,.ons 11. Silvera & Aboudi
& Co.


CoGpagnie


d'Ec0aira


des Villes de l ort-au-Prince et du cap-Haition prei" nt
UN NOUVEEAIU SUCCESS :
le nouveau rv le de Refrigerateur e/ctrique



e 4e He IEIe c


*1l~l


avc( tout cc q11'il


otel a r


heIrmetiquemnent


peut y avoir de plus peri' fction1eL


fer nm, ai 'abri de Ila poutsieire.


19 Jan-


Solide ej struction en acier.


H" SIEfVERA.
*-^ *. .-ABIOUI)! & Co.


Etagres aju tables t hnauteur vouluti.
Chamnbre e tfrigerante it 1 'ari de la rouille et pirmettant


un nettozae facile


> -1 -< .*^ rf~ -- ~

: -- ,
Enrm





*AP
Ar ra d ? Ref r
,,, --i ','-" ,";i


-:- Control uutomatique de temlprature. ^ '-' :(N,!

Ojpp e Eclairage intdrieur. Porte nertnmtiquemont formr!e s'ouvrant a I'aId" di petit doigt on a l'aide du pied. ::::
ye ls e Toutes ces wqualitva vous mettent dlans t'impawtbilit tie r.epas avoir un RERICERATE UR 7 a prix odi:
S2950 avec sa consommation nsignifiantet la garantiede quatre annos donne par t:
it quc vctre
fc u v t:.. : .. ... .^ .. .. '..* -** :.. ... .. .:.::.:.:..
Ge6era InnrS -
. .. .. ..... .
o ld m nFtW.- ......... .......on tre. .. to u t d..u t ...... .. ...n. .. .. e e.. a. .. .. .. -.. ...... .... .s : ..........
/ :m : centre tout .faut ne:. .: u .
. .... ..- .. .. : : : .. . ... ... i ". .: .--- "" :" .: ::" "";: -"-.::-.".. .....-. .. -


* *+


4t


VPo-ier a P n t e
Svier 1935.


~g~rYV~Y~u.. .. .... ~BBlj~l~$a~B(li~K~J~~ ~RI~W


~P~R~ku~~AB~i~P~~~P~p~s~rw~crPe-3~pr~~


eC~Wd~b~bs~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~s~


i


.. .fei. i e ti' r'ii vimiiq(._.- ~


"" ""1;


IOS


ffE14


AvaNCE


WHISKY:


UN


Waili;911~


La


Elect-riqu,


Tam 7


-~-~-~--- ~-- -- -