<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02338
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 17, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02338

Full Text







S ......... ......
i~-'Kj ;;:-g-i t*--:^0 '.'i : .f-^ i.^ "I :^^^ ^^^ ^^^^^^ ^



S. ..... ... .. .. ... .. .. .. .. ..
...:... -:* ,: :. .. .:. ..-^ : :-.:. :-. .- ..^ J. g. ..:.
. .. .. .
^ :. : ":' -': i^ ^^: B ::" :^ ^ ^7 ^::
..,. .. -..... ...... .. ., ......,...... .......


....... .. ... ... ... .. ... .. .' ... ... .. .... .. . ... .. ...... ........ -. .. .. . .
.. ... .. ...... .... ... .. .. ...,...... ....... :

....... ...'
....."+ :...... .:
.. .:. .: .. ..... ... '. ..' ...!.. ......... ; : ..... .. ......... .. .. .. .
.. ......... ......... .. .i : : : : !::. : ... ... : ... .. ,
....... ... .. .... ...:'."' "..'.......: "."..... .. ....." ."...." ......'..': : : : ....
.. ..: .. . .. .. . ... .. ........ .'...... ... .. .
4. -... .- ....-...: 7 .. : ..: ... .i: ::. ---( -:{: :--:7 .-- --..:--- -...-:. .. ... .. "....'..-. ... .... .. . .. -
.':~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~~~~~~~.. ....... ...."". '."'""" ".?, ,. :: :- .,. -:
.. .. .. :. ......--o--:- -!....v.... ............... .....', .....-"
C ''' .''' ". ." v~ '..v U ..'. .. { '. :.".. ".. "'''' .. ". ..vv .v. .. .:- ... .
.. .. . .. .. . .. .. . .A N.. .. . .. .. .I : 1 "P ..R ?- .. .. A U. .


.... ... .. ...


.. .. .. ..... .. ... ....... -




O w ..'jz....p.. ........JANV.. 193&. ?" 0..4





-- -- --.. .


^ RI Dans uaD entreaiet untitule

THMat a e r i en faire, en at- .
tirant 1'attoution' du Gouver- Clhque jour, none public

pour votre travaih -a.n pa. xant les co"htti0R du Pbis- rdgaration, des extraitsi du 'ar
Cher Monsieur Renaud, t4h tout i faRi intu 1e, pufqauiIl ita- cite: la tenue tie reris tres discourse prononc6 le 27 No* ten
bit .n faith que, personneement, d'inscription et 4 eartes d'i- ..embre 1934, par Sn Excel ma
11 n'est peut-re p. trop trd .j> eu constater: Ie sud d'exac. dentit6 des votati fence fc President Vincent, an rt
r quo je m'aequitte envers vous titude qui vous constamment- ai- i nous ne no s abusons, CJap-Hfitien, et oft sot expo- t.iel
m double devoir: des remerde mne d-ans la preparation de votre on lors du Pl6biseit& dcrit6 le saes le measures qu'IL prkeo- d
ents r voyes priscnter; ine pro- vrage. eL fajoutle qu e n'est pas i g Mi 1918, ote e excellent nise, ret rr adoption des, trend
ease tentr. serement avee. votre intelligence confrire et ami, OQkment Ma- quelles il a convoqu lne peu< c-m
Les remerdements vous snt dus que, pendant votre s6jour de doeu "Ioire Directeur lu Matin> pie darns ses Cornices, le 10 fail
retour du sentiment qul me vaut mentatic, parnd nous, vous avez 4tait Membre de ia Commis- Fvurier proehain. sou
avoir 6t4 pr4far6 a tout autte approforndi ntre Histoire, note sion Communale ded Port-au-rm ce
en mieux quahlfi6 pour la PRE. Geographie, notre LgisIation, nos Prince. ACE vore thyse. ceutumnes, nos problmes, nos an- En ces temps-lA, dans les mauvaise habitude de roman- pas
Cette partle de ma tache m'es xidtes et. mime ns angoisses: il me r memes conditions qu'aujour- cer come ff plaisir nos affai- ont
utot aiste : je n'aP pour la rem- semble que vous y avez mis aussi i d'hui, le Peuple -fut convoqu res en course pour que 0e Gou- oJ
ir, qu' laissor par-er meor Ceur. un Pu de votre coeur. Toutes oas dans ses cornices, et sans re- vernement ne s'emploie pas, deo
Qu e regretted de ne pouvoir en dcmarches. outes eos activity& en gistres d'inscription ni cartes quand i] en a occasion, 5 fai. trej
e autant de lautre devoir --- P t6moignent. identity 'e iapenetrer t dans vos espnitd dro
eque chose come un autre dan- Cela meritait bien d'tre signal, Et puis, dans t'esp ce, ce un peu de lumisre et de veri- coll
r- : erire une PREFACE!... el, pcur ma part, e'est avec un r6el nest pas une carte d'identite te en ce qui les concern. Et h la r
Et votre cuvrage, encore!... paisir que je le proclame id. qu'on exigerait du votant, ce point re vue, ce qu'on ap- a ci
A mon avis, ce travail de prpa- mais bien sa carte 6lectorale, pelle Ie contract de Banque no ma
tion du lecteur ne peut avoir tou- car Ia premiere est appelde a diffre pas beaucoup, ma foi, au
sa raison d'etre que s'l partici- jouer, dans routes les mani- de la figwte-bananc. On y a difi
d'une fason ou d'une autre, au A en jidger par Faperqu analyti- festations de la vie de celui faith pr6dominer lo meme es- reu
evaJl qu'il prede, l' clairant eu que que vous m'avez communique, qui en est porter, tandis que prit de confusion et d'erreur, et i
csW 'es an ouvrage considrab'e que la carite electorale n'et deli- e ll ress -" QUI ne me
Dpars ua et 'autre cas, i impor- cclai que vous vous &tes props& II yrvre que dans un but determi- sont peut-tre pas tou ours en
par on.quen., que houvrage &a appor:-e d'abhrd, au point de rue g.- ne, par example au moment ceux qu'on pense ont ap- du
Lfaer alt et cnsder, exami- j ndra, epcontridn button fcrt interes-d d'elire un mandatire. port ici uni telle rnaitrise et
approfondi, T-ute chose qpi de- r an:e a 'etudfe emparde des divers Evidemment, i existe une une telle subtilte dans 'art cul
dde-d temp, feretment. .'.nmsy fnkers, des mecanismes lacune dans notre 16gislatfion dtmbrouiller les choses que tes
Or, deputy notre conversation d. ces. insitutions juridiques, d I quant a la carte d'identitk, -le grand public parait encore re,
chant 'objet de votre actuele letur evolution historique, de lers qui, d'ailleurs, a ete envisage n'y ren comprendre. d
marche, testt peine, en v4rit-t, r&percussins conomiques et soda- en 1932 dans un project ayant L'un des heureux resultats pou
jfa pu disposer d'un moment !es; aist la tAche diffie je ne plut6t une 6conomie fiscal, de men voyage iaux Etats-U- cri
m'oteeiper d'autre chose que dis pas four un e ranger, ear un vote par la Chambre, mais que nis, c-n avril de(rnier, c'est, forl
s questions urgentes, dblicates, Frania nl'est jamais un stranger le Sdnat, encore cette fois, a vous le save, d'avoir trouv& lul
plexes -~ don't ma function de parmi nous mais pour un jetune etouff#. avec Ic President Roosevelt, a fau
ief de Gouvernment est trou- jursie qui n'avait jusqu'alors sur De mPme que pour le P16- la faveur de circonstances leu
Sarticuirement surcharge, Hai que s fraon bisite des informations e biscite d e 1918, celui du 10 speciales et dans ides condi- et d
mnois derniers, et maintenant vagues --a tiehe diffieice 4tait de& Fe vrier prochain, dolt se fai- ions particulieroe don'tt il v
rr. 'r tudier, sols ses divers aspects, la re sans registres d'inscrip- convenait de proniter avec un litt
Sy a lit cependant, qui m'at- lgisIation immz'Yi-re haitienne. tion, puisqu'il ne s'agit ni d'e- patriotique empressement, u- pir
d... ette fametnse promeesse... d'y apeprtcr uel m thode si sgre, election communale, ni d'e6ee- ne solution sat isfaisante du lais
t, aussi, votre intention ma- et de parvenir a dgager, des riali- tion legislative: C'est i'univer- probl&me que !e control'e f- vre
este- denepas mr n librer!... 16a d'rdre eionomique et politique salit6 des citoyens qui va ex- nancier Cxer)ce (ldan notre a p1
,. prpres a notre milieu et leur primer sa souveraine volon- pays par le Gouvernement des dee
'I, e qui est de beaucoup p ias compIexite est 4vidente tous les te- Etats-Unis posait, avec ses ir- end
ve, i! y a sur.out la date qui ap- inconvenien s de notre actuefe or- reductibles donnees, devant cro(
he, oh it vcus faudra remettre ganisation fonciiere et la neessit -- -- -- -] l'opinion mondiale et devant deo
re manuserit a votre president d'une refermequis'adapteaux nou, oceup4neGouvernements, Elle est la conscience d(e deux Chefs seig
thkse et tenir vo engagement relies conditions de I'activit gnd- intimement 1ipe a deux autres ques- d'Etat. aninies du sincere d- table
ver votre &diteur. ra!e du pays et assure, notamment, tions palpitan:cs d'actualit: celtes sir dV'yi e met e fin, d'un co01- <
}ie fire, dans ces eonditions?... Ie dceloppemnint normal do sa pro- du credit agrico:e et dJe ?impbt feon- nun accord, ot d'abroger 1 pPr:
eut c nsiddr& Ite plut simple e.t | duction azricote. Vcus vy tes oar- eiero Mai.e mnent, rier de credit Traite (1 1915. i 1


re de s*ex4cuter, venu avoee tne aisance qui mrite agricole dans Petat de equasi.anar- En principle, cette solution ec
7e& ce que je fais, reigned, mais tous les eloges. Et e'est bien la pre- chief fonciere qui sevit encore en comportuit la renoneiation du b er
flant dans votre bienveillance I mL re fois, il fault te dire, que les Haiti? Et l'impt fancier Iul-meme Gouvernement des Etats-Unis N'er
h bien que dans celle de vos lec matieres immobilihres et hypoth- ne doit-il pas etre condition par a son control financier de 0 5
Sabres specifiquement haftiennes un nouvel aminagement de ag-ri- caractfre politique, moyen- ifact
ont ie traities avec la belle unite culture nationate, arrachant notre nant qu'un controie techni. diP4
gseientifque don't temoigne la com- production aux conditions de prd- que, juge suffisant pour la ga I
position de votre ouvrage et qui carittiiin1irre oi etle continue de ranti> contractuelle des por0 s
leeure de la thise n'est pas in- permit d'avoir disormabs une vue v4ter? Et te cadre viciou s'lar- tours de l'emprunt de 192 nm.
nsable, affirmez-vous, pour en d'ensemble do notre Droft immobi- Rt ainsi sans cesse, puLsque Ia mise ffit organism dans I'intr- qui
ger Pexorde..., sur la fti d'un 1ler et des rapports nbeessaires de en valtur des terres par irrigation commun des parties en caus i f 1
.., Se diverse parties avec nos parti. et par la technique nest possible jusqu'au remboursement ot ev
!A qui est dneourageant pour cu'ar natinalesque aveos qu'au moyen de nouvelles ressour- au rachat anticipd de cet oe quel
si hien mise en relief. Cs de l'Etat qui ne peuvent prove- plUnflt. r
no faudrait tout de m"mne pas Quil s'agisse, en effet. de r isto nir pr.cisment que d'impts non- .t
ter, par une declaration impr- rique de notre propni*ti foncire, de icaux et, n despece, d' s inpt (a sure) a I
i le Icherheur b qul apprte-* la situation spie de la payan- fondcer solidement et ultablement Ce
Snus border, dn esrpol de tere haitienne, de notre probltme ss, et destin & remip-aer es ta- -. -r f
tiues renselgnements substan- agraire, de la question a ompl- xoesmell-rteetm isnsees que nous ACCITDENT A UTO
-t profltabNes. Car une PRE* qn4edu cadastre, on ne pet quap- aintnon encore maelm a nous r,,, h u -
Swapr st toieA a doit avoir son 1 plaudr ir IA pA4Atration, la pon-, .JCUr! m ac le a a ,i is d d
Sd. : .. .. .. :-etn et VimpartiaE a. l- cipals.edtrs... De tellsorae Iaroutee do Ptionvi. L'a ju
Mais, .ty pense, nestw.e rint, ique es vo avet su apprltder et out M e dvproblmte ..a ta d. Side Dor eat or des
tre .ile qu-, dan. .e. qnes oinonsa et: es thp6er .tunet en,6 ndltive. d erttorl rae .tre en collision ave. cello de Con
Sdreoastanee, dlvrer er-..sans jamas vous c carter de IobJ-. mnoblHire que vcus prontsez et t, dit n
it do si ncriti. par exemiple? tvtite necessaire &la dart et i r t i a taito h det i jal tde-uss a g e
Spolat Stre encore tile xactitude de ves explications. beao ns dvo M. La fille otr ami SEid. ver
d'apporter, dan tele contro- Voa reeherches sur k catdastre Dored a n une paule fraetauf chea
eVfnthelle, son attestation sr m'ont particulibrement Fatress, '( < t demaln). D ca
Nrobit -intifiqutie P.,i a parce ua question d W A.tabls St4nlb VINCENT NOUs ploros e maler par
d.es: parties. .ncaus... tent d.u eadastre haltien eAt tne de: .........p. .... s.. .... Nous, dploron-s famiale Sud par
.4 .. c^:rai u e qu'k a s id r : les : qi tre, e esWs viqveoatt epre rp $v es n- tCi004...4i.- :tijui ..4 -ap .
jaft .:-P4: ,:. t4#j~ j M o-rce_.


-- --r.r-~-r-..r.-T--r7-i-Pr----n-m~Y~


In, pensez-vous, pour on
i comprendre Ia lecture.
ni.! Lauteur ui-mtme ne
t pas. Cependant, pour Ia
ture de son roman, i a. &tu-
et, surmontant I'ariditt.-
'incomnprehensibilit6 pour
profanes des terms tech
aes. a part quolques-uns
ont. grandement concouru
Iffet de N production, il a
floppe sa theories scientifi-
de 'avortement dana un
e tellement facile quo la
ecine se trouve mi so aini
portee de tons.
tte methode lui a-il r6us,

. Max G6deon n'en doute
une minute, et se pique au
et developpe par Porgane
i de ses personna-sc& ne
1e fille eomme une autre,
theories de Taine et do
dillae. Pas*e encore, sil
aisait pas voisiner ces -nas
,s qui sont vraiment,d'en-.
fure avec d'autres qui tou*
t: de trop pros la: banale
it de lav..ie, etprtisentts
Ila mpie jeune 'fille dana
Vwoi suite en U par)n


DIFFERENTIEIS

De Mr. MaxG&W

-.-

,e movement littkraire do
in.e dermere don't on at-
dait encore beaucoup. s'est
Iheureusement helas! ar-
6 a s* de Mr. Max Gedeon,
Ses amateurs de belles let-
s deplorent encore ce court-
uit dit, peut-etre a un af-
blissement du courant, et
haitent en meme temps que
petit accident demure sanI
sequence et ne decourage
Sceux de nos ecrivains qui
deja fait leurs preuves.
'ai cite plus haut Max G&-
n; a peine, un moins de
nte, plus eourageux, plus a-
it, et moins timide que sea
&egues qu'il a devances par
rapidite de ses productions,
charge a fond les difficulties
terielles, si nombreuses
hommes de Ia carriere,
ficulets autrement dange-
ses que des moulins a vent,
fait imprimer.fort propre-
nt son < tiels, ouvrage au service
spiritualism.
e n'ai pas parl6 des diffl-
tes morales et intellectuel-
; M. Max Gedeon les igno-
tellement, qu'il lui a suffi
quinze jours exactement
ir inventer, agencer, et 6
re son volume. C'est un ef-
t titanesque que nul avant
n'avait ose, voire reussi. 11
t done louer l'auteur cha-
reusement de son courage
le sa reussite.
Iais depuis, l'indiffcrence
hraire, une sort de ccns-
ation du silence, semble
ser dans I'oubli, cette ceu-
qui meriterait eependant,
us ('iun titre d'tre regar. -
de plus press. La critique,
ormie, ne montre plus seos
:s, et Monsieur Max G&-
n, attend encore d'etre ren-
e,-- sur la valeur vert-
le de son livre,
Diagnostics 'difiirentie&a
face par, le Docteur J. C.
"sainvil. II taut tre me-


. . .
.. :. .. .. .
. 7 i .: i .. .. .. i..













-'- -.-- : c-: *';-- ? ':-: '. "" :-" ... ' ..... .......
.... .. .. .... .. .... .. ..
u..4...w .s. det



. : i a b e........u .. ..........
.eu : -:..ne :.i .. .ir ss taif le r::- ett ..a
Ien nodu- sen dthe na de hat onur tend
.... dtver ses. ..a tre d' sein g people
)t U y -] e O d e O dimen




le mention ratreci et qui jouit gement pour la creation de fa-
dfWiegande vbputation d'hon milles saines et fortes. Par
ndtet6 et de morality. II faut isne vulgarisation intense de
noter que dans ce cas le signe Ia physiognomaonie, permettre .
de 1'instinct religieux eat trcs wou futur conjoints de chrp '
l4ll 1 pe ainsi que 1Pintel i sir e.ux ou toeus qui r6uni.s-
&nec ue ia persoine, dos sent les meilleures qualites de r
". jeune. e, aAt us i T n conscience et aitres.
lhierP ue a unmebiane reli Come tout se creant dans le
giete tres intense, ce qui a corps social, i faudra pour- .
contrebalance victorieuse. wir aux moyens pour que ce
xhent par les manifestations people puisse avoir de quoi
ektrieures motales, limper vivre loin de la gene et en
feetion de conscience native. paix.
M ai come les caract&res Lien uest imposn se da in
Ateris ne se transmettent que i peupe squand it e pet rd'me
dains une minime parties aux fa.on u euirse, scientii&que :
eifA tse il est probable, corn- tous les points d ne.
e nous e constatons d'ail-et
fleris que ss infants n'rient Robert BONHOMME
point a mae conduit quo le puisse avoir de quoi
ct-Nous avons observe aussi ve.RO pa

trMs large, mais au nea pointru Sien 19est m iba u
et ans trop dsmeducation qui e ade qu d de m" n
Sdats mntr trsni repalcitran va aveon t'erchestre Scott, i i
pots, est probable, congag- I touesk# Points de oue
mnts En regl e generaton d'aile,
leus, que ses infants et ale nt Robert BONHOMME




i nte I ondurga iser t une latere pour la
comun-jeune homme ai du menation de



et sanstrucIpon revues. d'ean de Cologne, oferdtes par.
mentions larges ret de citrante Prt Pin
fiVainine, cave nest q Lorhestre St, ui
pofr- lesjecter a es engage-








que nous rommes tombg e preasL Dimanh e gan son nouveau-
enPendant la fte, deviant dreti
gnest tro acnouses et occasion le






st Ia fin d'une tude g& ET DE GEOGRAPIIE
nerale sur la physiognomonie
et a lrnoogie, par dans d'eau de Cologne, off2 Janviertes pro-







et 3 Septembre 1931 et eerite Haitiana, la nouvelle srie
spcialemsen pour Haiti mais e Conferences bi-mensuelles n
qe nous sommes tomb res- Dnce be le


(Uon-t eLs appicalois euden a $.So~iete6 sera reprise.
s fire h- Ihumanite en gne- M. Auguste Magloire d6velop-
al :< teur, par ia citation que vous Le, independances nationa-
venez de -lre que mres vuies ne I sos It rsoime de L'expoi-
son't pas si os6es, que dans no- station ftrangwre. Faits con-
tre Cheve et petite Haiti, qui temporains.,
est I'espoir et la tete de line Les Membres et les amis
de la -Race Noire, nous po- sont priea d'y assisted en
vons des .maintenant commen- gand nombre. e
cerV appliquer a nous. memes
par la 'simple selection {que -
nriaT enseigneront Ia phr6nolo-
gxe et la physiognomonie ce
choix raisonmne, et nous arri- L
verons au meme but que cette
sbleetion men elienne avant
rtii6e qu'ella Tit precisee sa Le Vapeur HAITI Voy. 36
techniqtuee qui silrement sera s po
Scomplique et non .a laomB. de retour d, p o
tes yep u t te e com mbens, de Oristobal C. Z.
p hetsion de tous cormmecel de Kingston Ja., est attend tA
S 1honneur de Port-ausPrince, le 17 Janvier
le pre j ai e onneur 195, en route le m me jour.
S0ter, que depuislor 2 huresM pour New York,
-Anoter, lque depuis lors u p passagUrr et
lir intresant sur la phy- remnant frt, passages
siognomonie(que nous n'avons .
pas :i) par en Pranrice. xa
yant come auteur Monsieaur :.. .
oiis GCortma-n et' dont un --.Le Vapeur COLOMBIA
compte-reridu syinpathique a Voy. 38.8. B. partira de New
t. fa-it par Monsieur Robert York le 17 Janvier 1936 diree-
Keinp dans Ile Courrier des tement pour Port-au-Prmnce,
tEs-Unis di 5 Juin 1982. ouil est attndU le 21 Janvier
S1935, en route Il mfne jour &
XX 4 heures P.M. pour Kingon
Ja., Puerto Colombia, Carta-
11 et temps qu'en Haiti Ia gena et Cristobal C;: Z. pre.
conscil nee nattonale s'eveflle nant fr8t, passages et malle.'
Sp...rspiTdei ed refnidier a- ... : : .: : BLEz,
bis nt des conscience .
Des homes que eiurs posiw- Asnt. GEnral l


P O Ti. iiF RAN9iAi .. ...-:F 4..:' .v ean',
.. : .. ..: .. .. .... .. .. ...... .. '... .. . . ..






.a. al..um 4 com t.
..V.. ...W... ... ... .... ....... ......a r.







X t ......tou t do ..uite.
., .^ ....^.... . .,. .. ..".." .." ... .. ... ... : ""... ... .... .-.-.-- .-.--- .-.-.-- .-.'.-.-.-.-.



















Ui %&rire, ft1



e votre prdpre Compta.e .. ouvrant an !. anntes d'Xt
Compete de Uhj a n i Banque National. de la | Service
pab....ique d~ .ai. ... .Ru .
-j-













. r.r.. k -r -.'. AV.IS M P....
L L Cliniquc du Dr. fgf
'OLLEGE 11g am Ancienne mason P.
l lf (Rue des casa

St( n isgeme t P ..n 7r'..4 glane de ---- 0.

Stire so "rapide effeetu6 Machines A cakul
Internmf et Externat quotidienflement par aoe eCS Ruban?, paper ear1
Toide. Its classes. mions points in blanc dana Fkates vow achat. e
Ie aIn t fstla Philosophit toutes les directions de Portaf
S. u-Prince et de Ption-Vil -
".. S.aga., No. 1 ...--, I \ TEINTURERIE
"I + "--L alu; Fh Ae-:


.. .. . . .r.. .h.. .


(Petit-Four)

Drietnar: Masertce eGrars
Prfet des tnus: R. Chahmse

Aidmaitra er; C. It Cataterse



Le Collige Simon Bolivar,
fonda en Janvier 1933, a deja
eu vingt 8ucces aux examens
du RacaaLreat, chiffre assez
remarquable si I'on consider
ltes ditfficults de tous ordres
que confront actuelleme nt
'Enseignement Prive. Ges sue
v s sont dus au s"rieux de l'E-
tablissement t a la eompe-
tence des professeurs.
Pans lesAdiffrentes classes,
la preparation des eleves est
iobjet d'uh ,oin minutieux.
Aussi les rdsultats s'ayerent-
its de plus- en plus satisfai-
sants et les. parents n'ont-ils
qu'at s'en iouer.
Lesons particuliere de .bet-
tres, de Sciences et de Lan'
guts vivante.
Cours speciaux de Stino
acUtylographie et de Compy

Les inscriptions se regoi-
vent tous les jours ouvrabies,
Pour tonu autres renseigne-
monts, 4sO aer au ColUOe
Sion ol Tr, Ti. 3601
Sinwn o-liva


- k 1, -1 1
RtEANTINE LUMIER
Sp6cifique, efflcace con
les -Bennoraghies, Ecou
meats. Maladiei des Reins.
product preisMt6 sous for
de dragees eat facile a pr
dre. .
Ne neceasite aucune prece
tion sp4ctle.
F- Vnte a ila Pliarma
Roy Rue d :: Centre.
Z.t C. c F- Iavelanet,
*uplnuis, Su
l BUMeduiMag~in de I'E
T6elphone 348. _

Coca. Co
toca-tola '


GLACISERS


Nous avona tou jourts
main lea derniers modiles tde
glacibres en acier A partir de
or 25.00 et au-dessus, venda.
blues avet ftailit de pmit-
ment
cLes glaciArea lae plue s US
rep et lea plus eonomimque1(U

CREME GLACGEB
,sUPERLATI Vt6

Un produit nouveau, qui ne
le cede en rien aux meilleures
marques des Pays d'Europe
ou d Amnrique eat offert au
public haitien par iUsine b
Glace de Port-au-Prine,. Gofi.
tez cette delicieuse cr&me. elt
VOUS serez conv&incl&.
Faites une agrfeble surprli
seei votre famille en appar-
tant de la aCrvnme Glacte 8S
pertalive pour Ie tde rt.
Tous en rtffolenL

ENTRHPOT

Noz et ambree froides ont
6t6 recemntient miseij A point
et peuvent recovoir n'importe
quelle quantity de viande, de
poissons, de !iutames, d4
traits. etc,
Le Public eat coraialement
nvit4 6 visitor notre naine Nt
t inapeeter nose modesti de
rlacitres et de sorbetiPres


Tout en encoura
initiative tres merino
ferez une bonne aff..
flant vos commandi
rroir des Dames de.S
tion de St. Frangoi
A Ia Teinturerzj-
tout est remis a n
ou vetements usage
temp s que nettoyag|
mai age.,
passage, d6graissf
Travaux de vanned
genres pour cadeab
d'annee.
Promptitude et f
tres avantageuses.
S'adresser A Mmei
Carrie, Avenue 4
tOuvroir de la R e
POMMADEm1
Grattelle, Derman:
Eczema, TchA.
i Phie. St.-Fran--
Di6 V, MATE

J1 ESDEMOISELIA
SMESDA M.S
MESI
Avant d'aller ati-e
| vos chaussuri
S une -visite s'iri
a la Cordonni
Mont-Carn w
Randd' Rue N-.
Tel. 2I182.
HIYPPOLITE J|
SPropribtaitt


w *Wans notre salle de vented ..... rr
Consommer de la glee, .. .."
E fair. d Vw ono.amt.
tre --. ..
Ile-
Le POUR VOTRE SANTE
en- ...Si vous souffrez de I'appa- -V .
reil digest, 8 olt si vous sentez L V.e
au-> use debilit6 queleonque d ,s Its Rhum...
P organism ne rate pas 'roe-' R.mez :; R iM :
ie casion 'de vous. mettre. t :: i .'u- :: t.i: l i
e deJa Farine tQUISQUE. VP
S l.,: (qumte...ence de la bana-
neo Trogledyique) ou banane 1nlelll 1i
tat Grand Vincent, :..:.: :':
Madame, n'oublie pas que -.u -*4 a.w
la marine Quisqueya est mOW .......MtI
ag: ent actif qui excite he, "sc. *I S I
sanee .des os chez le-r b~s.
En vente partout ... -ii
Ref uez les imita'tions- ....... 1 '- ----


.... *^s^,
B"^P*^






'5


meant -au au moment oit un travail
important ttait fairaL-Si vous
voulez un cilraige SUR en tout
temps, au lieu de counir des ris-
Qpes, remplaeez Imm&diatement
vw accumulateurs us6s par im des
accumulateurs EXIDE. No vous
aiassez pas temper par des accu-
nualateurs td'occasion.qui vous re-
m.endront plus chers on definitive.
EXIDE repr&,ente la s6curit6 et
I'aoaomlet 45 ann6es d'exp&rience
dans'la fabrication d'actumulateurs
- que pouvez-vous aeheter de
mieux ?


Aetumulatur p tr
4*BNrzne


L'ACfUMULAT&UR DR LONGUS VIA
ftIstribaeut pour lHail;
kxide St-rage Battery, Service Station
VUnd Rw ent eyee do Saw
F. W, wMsOf
MSswr


, FLEMINGTON. Deux
Aouveaux experts, respective-
ment le 36me et le 4eme des 8
cites, ont declare que les bil-
lets de rangon recus par Lind-
bergh sont de la main de
Hauptmann. L'avocat de la dei
fense, Reillys, a dit qu'il pro-
duira bientot un temoin a qui
Isadore Fisch avait une fois
demand de aiderer a ecouler
de dl'argent chaud>>.
I I
ASSOMPTION.- Le Para-
guay projatte de d6mission-
.nor A 'a S. D. N. si Iembargo
mondial est level pour favori-
ser la Bolivie, annonce-t-on.
On explique que le Paraguay
consider comme une injusti-
ce de la part de la S. D. N., dif
ficile a concilier avec le pacte,
le fait qu'on veut surtout pu-
nir la nation attaquee, et que
jusqu'a present, officielle-
ment, on n'a pas determine
quel est I'agresseur dans I'af-
faire du Chaco.


stationn de Ia zone, cequi em-
pecherait les chemises brunes
nazies et les troupes d'assaut
Sd'y sojourner. Ce dernier
t point souleve certaines diffi-
C ul te, sar i l'Alemagne re-
tire les chemises brunes d'un
territoire demilitarise, elle
i admet implicitement qu'elle!s
k constituent une organisation
Ssemi-militaire, ce que Berlin
a toujours nie dans toutes les
estimations de ses forces ar-
me sQn croit comprendre
que cette stipulation franwai-
se est la sulex raison-du re.-.
tard apporte au retour de la
Sarre au Reich. On pretend
que Sir John Simon, Ministre
des Atfaires Etrangeres bri-
tanniques, partira aujour-
d'hui de Londres pour Gene-
ve, avec des instructions du
cabinet lui preserivant d'in-
sister pour que la Sarre de-
meure une zone demilitarisee.
BERLIN.- Les milieux po-


'Ra iue
0


des Villes de Port-au-Prince et du Cap-Raitien present
UN NOUVEAU SUCCESS :

Sne nouvel monwfe de Refrrieraeur i Meerique


avee tout ce qu'il peut y avoir de plus perfectionne


I4oteur herm6tiquement fer m6, iA 'abri de la poussiVre.
"b I. .. .
Solide construction en aeter.. -. ......
id n a ....... ... .. .
Etageres ajustables i nauteur voulue.

Chambre refrigrante a 1'abri.de la rouileo et permettant un nettoyage facile. (
ran 'brt 1-a rut 1


.4 ? 9


- 'I


w,. *. ... .. .. -. .. .. ... ". : :. : .. -




SAN QUENTIN,.- Qutre ERooeveIt a demand. au 86 dfaneV. htr enticement FLtMINGTON.- LxIer litiquea sent tr indi
.dtenus se sent 6vadE, de la nati ami4ain de, ratifer Va1- amricatfne. J pre que blen- ter des experts en heritures retard apportb au re
prison de $an Quentin aprt% dh&6eou 'des Etativauiis & la t6t:e S staeOpsellera et ap- its par Faccusation a dbpo- la Sae au Reich. L
avoir battu & mort n deIstw Cour Mondiale. tUne mere prouversa adhesion des Etatsa mereredi. Tous sont d'ae- naux quahfient cette
gardens, et en emnmenatft 8 destine A rendre la justice in Unts au protocole de signatu- iord pour d6elarer que lea bi- de sabotage, et dimen
garden et 8 poleiier ave Out ternationale applicable et pro re du statute de la Cour per- lets relamant la ranon sent prolongation du r6gir
comMre otages. LWnutomobile fitable West pas soumise A desi manente de justice internatio de la mrtn de Hauptmann. D. N. dans la Sar
dans laquelle ils s'enfuyafent considerations partisanes, a 'nale dat6 du 16 D(cembre S O. qu au ler Mars est i
a cern6e par la police A dit. Pendant des annes, 1120 e rotole pour la r SALZBOURG.- Aujour ble.
Ford Valley, et apr6s un ra- lea administrations r4puli- v vision du statute de la court per d'hui est dec6d6e, et dans une ma
pide change de coups de feu, caines et d6mocrates se sont uganente de justice internatio auvret6 relative, la Grande SARREBRUCK. -
un des kvadfs fut tu6; lesaw- prononeces en faveur d'une nale date du 14 Septembre Duchesse Alicel zis sont entrbs rapid
tries so rendirent. L'un des cour de justice & laquelle les 1929, et le protocol pour Pad- action centre les
gardens a &t6 bless6 & la jam- nations soumettraient volon- mission des Etats-Unis a la GENEVE.- Le Com.ite on qu'ile ont dans la 8
he. tairement leurs diff6rends en algnature du statute de la Cour sultatif de la S. D. N. a d.eid$ les comunistes ainsi
ax e d decisions judiciaires.e Permanente, date du 14 Sep- mercredi de lever Pembargo socialistes ont df
WASHINGTON.- Dans un Pour donner une realisation tembre 1929, tous documents sur les armes en ee qul con- leura quartiersgnvr
message sphial, Ie Pr6sident coonertte & cette politique 4vi- soumis ai 86nat Ie 10 D6cem- cerone la Bolivie et de Ie ren- nombre dea juis qu
bre 1930. Je demand au Senat former en ce qui concerne le chent refuge en Fran
dans une forme de nature a 4ontinuation de la guerre du lat franais n'a pai
/b *O Cne as empecher ou retarder 'haco. mons de 2.000 vis
rah&sion, Cette measure n'al- tkrera ni ne diminuera en rien GENEVE. Le Comite que des membres de I
la souverainetW des Etats- Special de la Sarre de la Li- ritt aient &t maltrai
Unis. A la pr4sente period gue des Nations a decide de dant ia cMlbration 4d
des relations international, rendre le territoire a 'Alle- tire nazie. Ls &d
RENOUVELEZ tout acte qui tend a assurer la magne le ler Mars prochain. rouvert leurs porter
*o 'u- pLES E LEMENTS : paix future du monde est op- La proposition va tre soun miners ont reprise h
t USES portun, et les Etats-Unis ont se au Reich, qui protesters vail.
IMMEDIATEMENT! une nouvelle occasion de fire si recent, son vceu 6tant de t
Nresetl jamais arrive dvans votre uelque chose pour la cause recuper la vallee de la Sar- BERLIN.- Le Ga
ferme que Its lumirea s'obsearcis- d oe la paix. i re ds le 15 Fevrier. La Fran- Von Steuben, dearie
sent ounaenme s4teignent compslte I xxx ce a demanded la demilita- teur de 'Acadrmie d
FordV~ll,.et aresun r- le a~mmtrtmn repbl!- vsiondu tatu de a cur pr dhu4 st dc1de,9e dow un--%


re allemande, est decede mer-
credi & 79 ans.
xxx


FORBACH. De nom.
breux refugies sarrois, juifa
pour la plupart, ont commen-
ce a arriver en territoire fran-
;ais. 4 ont racont# que des gar
des-frontieres ont fait feu sur
eux comme, apres avoir at-
teint le territoire frangais, ils
avaient change d'idee ot essa-
yaient de revenir sur leurs
pas. Des balles auraient &te
effectivement trouvees en ter-
,tritre franeuis 'a 'endroit oil
se serait pass incident. II
n'y a eu cependant aucun bles-
xxx
WASHINGTON,- Le Si -
nateur Johnson a combattu la
ratification par les Etuts-U-
nia du pacte de a S. D. N. II
a recommand4 oue i'Amri-
que n'entre pas I la Cour In-
ternationale et ne :e mle p]as
a I'internationalisme hysttri-
que don't I'Europe ne se las-
sera jamais. D'apr's lui, in-
tervention des Etats-Unis no
servira ni a prserver la paix,
ni 'a resoudre des questions in.
teressant I'Amerique. II a dit
Sen terminant que c'est une ai-
faire qu'on ne peut consid6rer
a ]a legre, et qui no peut que
faire du tort a5 la Republique
Etoilee.
CHICAGO.- On pretend,
sans que la chose puisse Atre
verifiee, qu'Arthur Barker, ac
i cus, avec Alvin Karpis, d'i-
voir enleve le iche bra:,cur
L(lxvard BIremer, ltannee dcr-
niere, a ete arrott. Ce qui est
certain c'est que son fr6re et
sa mere,ag#e de 65 anw, ont 6t&
tues dans une lutte de 8 heu-
res, a coups de mitrailleuses,
avec des policies, Cest plus
tard seulement qu'on saura en
definitive s'il est en liberty ou
non.


A ., r


Con-r6e -automatique de temp rature .
Etlairage intdieur. Porte hemtitiquement fermo &ouvrnnt 'Paide du petit doigt ou A 'aide d ped.,
Toutes cs qualit4s vo m- met'ent ians 1'impossibilitk de nepas avo- un IR IGERATE-UR T au prTimo

$ 297.0 avec a consommation insignifiante et la garantiee quatre annees donnee pa.


Gen er-.al Elee' .. -. trie." :." .

entre .ut.d6taut der c.nfectiofetduem6ea.unime... d ..
: ; ... .. .: : .. : : : : ::* : :: :: / i : ii:: i::i4 :::S : : : : : ..


hdique do


t aGrippe
Enrave jas
S .l:aeo dbut

"ara'ant qu: vatre
i rh nb empire.


gnhs du
tour de
es jou
decision
t q(P 'a
ne de ia
re jus.
ntoi6ra-

Les na.
ment en
ennemis
arre, et
quoe le
former
ux, Le
i cher-
ice aug-
e con"u*
a donna
x en 43
pendant
a minor
ts ren-
la vie-
oles ont
s, et les
ur tra.

LI Kune
r direc-
e Guer-
1 11


4asW


La


...
-.* -


S


T


-7 de la


",,r


" General


w NA X


Cle


!::_ :


--C O )rnie


T ~1J~II~II g


I L~




I~ *...rrr~~* .*L 1111 I' Ii Ii .1 ~ I** ItI
.PI.JILr.. I] n..lflIhh ,iI.I. Ii.'. I A [1.*1**.i -I Mi I U. IL --


.....,... W:;.. ..... ...



.... ...... I A CTE ...
...-....... 'CONFRA'NIT





voyer ses ves, .........ocasion
des funerail:es dui R. P. Sch-
. neider, a r endu i. juste hom
mage A ce digne professeur:
e Corps .. .. En..seignan, a dit
Mr.Lherisson, vient de perdre
un de ses membres les plus
brilliant. Le R. P .re Schne i-
der, professeur de Philosophie
au Petit Seminaire College St.'
ON







Martial, la sse Ie souvenir,
d'un..... maitre competent et d.
voue. 11 fut a la fois a un esprit
judieleux, une Ame com'patisi-
sante, un excellent et fideP.le a-
mi d'H aiti et uin dfenseur e:.
thousiaste de notre race.
des Tisserand, des Lilermann
ders Levasseur, de appartient
au group remarquable de ces
nobles strangers qui rendent
des services inestimables A no-
tre cher pays.
Paix a sa belle Aime.p


A UTOMOBILISTES


ATTENTION!


M ardi 15 Janvier courant, A -
3 heures de I'apres-midi, a eu
lieu a la station Centrale d'Au
tomobiles Dominique-Baker,
le deuxienme'tirage de la WCoo-
perative).L'Heureux gagnant
a ete Monsieur Rene Bance
qui a recu un pneu Michelin
4.75 x 19.
Proprietaires d'automobiles,
vous voyez quels avantages
vous aurez en achetant votre
gasoline, huile et vos articles
divers a la station Centrale
d'Automobiles Dominique-Ba-
ker, angle Grand' Rue No.
1536 et la Rue des Miracles ouf
un accueil charmant vous est j
reserve. 1


NAISSANCE


Ce matin vers les trrois
res, Madame Dr. Vertot


heu-
Du-


merve a mis au monde un
gros garcon :- Eugene.
La' mere et t'enfant se por-
tent bien.
Tous nas compliments aux
families Dumerve et Dauphin.
*.... .. ... ..- .. --- ...nl- A -i

SERVICE NATIONAL
ffH YGIENE
ET 'ASSISTANCE
PUBLIQUE


9... .. .. ..... ........ ... ..:. .... ... .. .. ..
... .............. .......... .
: : ..: -.'.'..-. '.. -... -.... ...... !.:... .....".i...... ............ ..
. .. .. . .
. ""..........-.-.


I


....*-AMm a tr- .... ""W -"". *"" -:: -






Sirfldevk t pdreCsbon
pair t-"i ri- tf-ieet "r-

Portman-Prixnq 16 Janvier WflAhfn '-I


.. .Pierre Hwei ourt. ... 666.....
(Iu LQUU>Z, TABRETTESI ONGUENT,
e:] ." o m-- ....s r. a wou. z. NEZ :-.



S ..:.WR ....... LAXATIP
BULLETIN No. 1164 e SX BLENT
S. S. < "ANCGOMN est attend "
.A P.-. t "- P n it.. / +"..: ..."..mi..-..".. -.-T.. ... .


aor- n teawJ 4a ,ve
nant de New-York le Diman-
che 20 Janvier 1935 avec :
3 passagers
12 Sees de correspondence
et par ira le meme jour diree-
tement pour CRISTOBAL C.
Z. pregnant fret, malle et pas-
sagers.

xxx

BULLETIN No. 1165
S. S. de la Panama Railroad
Steamship Line arrivera de
Cristobal C. Z. Ie Mereredi 23
Janvier 1935 et partira le me-


me jour
New-York
ment.


directement pour
pregnant fret seule-


Jas. H. C. VAN REED,


Agent GentrVsl


Le Vapeurs Arrntsl
Les Rkumes
aO 2 0sent que lesrapeam
Pd attaibdre lea rbu
M" di(r7tp:nnt. Cost pour-
I* Vick& solagte ad raph
LIaqull. eat a dtionn6 as
ne i sd osuoher, i- eat
eltile ~par l Chteur du
ps inhlali dans jl voics


DV p s, a comme us
^tatoxft ^tSAMtlsda
VJCam
V~~ w~~~m


11 ~ ~ ~ ~ ~ ~ 'l tJAL VwI4IsIh.7 P -.. Var-rn '** )


..........T. ...'.-



.. :.% ...... ^
.. .., *":''e ~ b ^ s ife "hi.^.n ^ M :<@;. .*.' .' : .* ............ ,

Sendred ...... .. .:.-
S' . .. .' .'.. .. ... .. ... ...... .... .... '* .... ... . -
.. ....... .. : .. .. : M .. .. : .. .











.Agnw' Estherazy Ivan Fetrovic dan ...
SLIU.:.. .TENANT ... DE. LA R'EJ... N
...:.... u 7 .. ........ ...... ... .













D im an he .... : : : : .. "..:. "'
.... . . ..... ... ....... ................












... A --M. :. ... E DE PIERRE ....

Entree 0,.5
i. .. .... ...... .... . .. .. .... ..... .... .. ..... ... .. ,














S khnre IS
Roger Karl et Emmy Lynn dans
......... .... ... VER TI GE
avec aque Catelan ...
SANS FAM ......LE
S3e Episode 4 artie..............s).
Entire 1.00 :
Entre~e 1.00 ".-


SISOSMW~ ~P~s


atem.,. s ecri


p ;# ::


IC


0 1.1 Sx:


Void un pneu qui se passe de presentation en to.j
Les grosses sculptures massi3 res e saillantes de S
de roulement, tenant fitrmenwn! la route, sont des syni
lesdf security depvi.s n. ibu!x de autlomobile.
Meme au course des udvi dudrcversile qui viennefit
ie'touler, es rventes oni dipusP cells de tout autre p
qutitcn fit le prix.


PEAU TENDRE


Teot Paquet de ULAMBS
DUUES-GILfLTFY" si eA*
paw k pre dt i f d k C.
Gillette sera repwitt ostreail.


* Si VwoIt fzgree est tendre vous
appricwrea plus peatluilar me t
la qualit6 Cvidetne de la "LAME
BLEUE" See bords-de beam-
coup plus ds que s centre
flexible aont spCciaement
salgisus pour votre comfort.
iyea "LAME BLEMUE
e voyez par vous nw


c4GASsf s*wy tsee. C.Mp,7. Bonzte, LtV.A.


..... ....... ......------- -:------ :::::::::: ::::::::::::::::::: -- :-: :I : c- --: '

JIf#*teur)B NAud & Reibt4
a6^oxA.147
P-r waPnce *


Section de LErignement et loseti
de la Propagande d'Hygiene 5 conaipadonctla;
nrsa6. Evitea-A Cn pre
Cinema Populaire, c E, a ca
dENO's *Fruit
23 Janvier 1935.

Mercredi, 23 Janvier 1935, ilv
aura une grande sance de d Fi-
nema 4liatif a Penier (Plai
ne d:u Cu de Sac). ... .
Nous demandons :le co: n ..
course de tous pour le plus : A
grand tues de eette propa- :. :.. : Hu
gande en 'faveur de .a swnt4 e. :
publique.:..
Gmm- mie aoJ Us;rs.e sfim--
seront.expiquet an reore p ar -
Ptartiste Th.Salmw ,: : ..- ::.-.V.. :- :
.. . .. .. ..... . . .. .. . .. . .. . .: . . .


.. ... .


r-ca Una il
Naen au ourW
..... ... .... .




::.- ... ......Prin ce
,.: :. ," : ,. .: : .. .. ..r ;. .. .. ...... .


W), ---mmE


""""'~'~' -~~" ~-


_.--- ----I-----1--L


~ -:~


'.''1


AW T 4


ce 1)[ICII




Pri" .,. :x! -. a.. .. :... K. c.. ._ ....... ..







*'R t i l 1 l *p, h r, 1-5 -e 19S4 AN i dB m a maye
q e. ..... .e.a


....g A TtA..)e. M.'v .:: :S .. .. ...:. .. .'o n..... ..... ... ...".... i; .: .


Io iif 1$st ke W8 pou. 1n34i l Ire., rg98ors-a df t O en a e pri _k,- o.e. ;Por .r..en
t Le Boni atOAloMnAI0s




102 e4 D&, 1934 le 31 19c1 VoI imagine u vou TIA'T A I p r- y Anve dextrmItait do glra
I. :: .'. ; .: ;. 2 Ja1;, 1935,'. .......... I'st T I I noi .u u..1 abl ue nt. besor
.. ..: ... .... .. ... .. ....Ml *.I~ u. ........ .. ....... .... ..... ...... ...............




s.BAntaonc JManr, Ie 21 J1arn., 1936 .Connaissea-vousnexacternent cinttinQu &ux vents petites Lio profesaeur I





8$. Aneon, I 12 Mars 1935 Ie 17 Mars, 195 Avez-vous calcul6 que les entretenue aux CayesT traitement nouve
$05. Guyaqud, it 19 Mars 198$ 1e25 Mara 193$ Joine Mille tkgourdes de sun Avez-vous pens6 sussi quA actuellement sc
ss.CrIata, I 26 Mr 1935 I 31 Mar, 18 b r Gros Lot representent le lie paie un Service de Publici- sd'Okasas un ex
7.S. pr ixars p d'un pignon sur rue? i t6, un Service de Reclame, un succ~s. On peut d
PANAMA AILBOAD STCAMSHIP LINE, Savez-voup que Deux Oents Service de Propagande: au- age une cure d'O
PAreA A R outitens die famille tant d'entreurises haitiennes l'homme ou A la f


":-.4
-. .
.( ,s.f--. 3........


LE TOUR


JAS. H. C. VAN REED,
- Efl Amt
^ 7' ^Gevdred Agfent


DU MONDE


Sn'West pas n4cesscire d'Otre rich* pour
saisf6rife set goStO pour Ie voyage. Lee
gn s do condition rr'sonne pouvent s*
permmetre ce plaitw;4ec i'kpargne. Les
moindres d6p6ts4grace 6 rint6rft corn'
pos6, ont t fait cide constituer une reserve
interessante, raolisable ou besoin.


RO YALE


gagnent leur vie a vende ses
Billets? '
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle r1partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Creche de Port-au-
Prince, Dames de St-Francois
de Sales, Port-au-Prinee, Pu-
pille de St-Anteine, Port-au-
Prince, Association Corps En
~ seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et Geographie
, d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualit4 Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre <4SiIoe)>,
Jaemel, College N. D. du FP.
S., Cap-Haitien. Eeole des
jr'.res de l''nstruction Chre-
S. .p-ji4aitibn, Oeuvres
rSsiales de la Gu.re de
Pl'ance, Fanfare Petit-Go*-
ve-
Que six cainties s aires
fonetament A Pnrt-au'Pi$-
ee, sur son eompte: qu'a ee's


A la march desquelles elle
contribute?
Depouillez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional.
Grace a tout cela, pourquoi
ne lui accordez-vous pas la
preference sur les loteries exo
tiques? Surtout que pas un de
ses coupons ne se vend hors
d'Haiti. Elle se heurte, ail
leurs, an mi pris systemati-
quement organise. Notre or-
gueil patriotique ne nous comn-
rnande-t-iI pas de fair Ie me-
me geste en sa faveur?
Haitiens et Etrangers amis
ayons une paeae du COPY
ppur la Loterie Natiendle
dIlafti.


Moncey GOURGUE,
Directeur.


Place de la Paix
Rue Courbe et Rue du Magasin de l'Etatl
ACHAT D'ECAILLES DECARET, VIEI. OR, I)DIA
MANTS, PERLES ET PIERRES PRE(TI,',US, VIEWll_
LtS PIECES ARGFOT ETOR, M()NNAIE DE TOU-
TES NATIONALITIES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AVANTAGEUX. .


74 GENfERALsa z


-127 -,* -t


....^. ^ ..;.. ..... .: ...



.o e::: p:. :s :..::::::.


gI, taUp.,
vie de f :O --":'
Iq.dst nin

eas eerti:on "



ides, le1 sup
aes don't il a
1.
.ahusen a en
learn cb hor-
im sous une
mmode, per-
:ement corm
absorption
tats obtWnus
ux. Aussi e.
:au donnait
)us le nor
traordinalre
ire qu'a tout
lkasa rend 4
emme sa ieu.


nesse, son parfait 6quilibr
physico-mental, ramkne lee
joies du corps et de l'esprit.
Chez l'homme la s4nilitk prA-
coce, toute faiblesse physique
et mental,
Chez la femme: Neurasthe-
nie, 1'embonpoint, 1'age criti-
que et le fletrissement pr6mat
ture des chairs peuvent 6tre
traits avec une efficacitA et
un success par Okasa.
Le produit est en vente a la
pharmacie Sosthene Geffrart,
Distributeur pour Haiti
740 Rue Ferou,
Port-au-Prince, HaitL
IraIM 'Iv- wIAI
A VIS
Ce qui permet i Pierre Cer
,.s d'avoir uno- i grande e4iie-
tWle, etst que sa eoupe a tms
616gance parfaite.
Pirre Cot"


Angle des Rues du Gentre et
Bonne-Foi,
-:-


4 VIS MA TRIMONIA L
Ia sousilgn e. Mime. Maluri-
ce Th6agMen, nri Maria Boei-
wleau, announce aij public et au
commerce en genera] qu'elle
Sn'et plus ,'esponsable deAs ac
tes et actions gineraloment
queiconulus t3e sor U-tarI, CP-,
etn attendant qu'ane a.Ciun sh
div4ore Iti .jRt intenWt,.
Port au 1'rint-e, IS 1I Jin-
vier 1t : .
Mime. Maurire Thwg4ne,
n e Maria otcleau.


EN HAITI, COMMEKPARTOUT A- ILL EU R S LES
PNEUS %GENERAL* ONT CONQUIS LE MARCH.
'"NRS IVUNE SRURITE INCOMPARABLE B'U N
CONFORT VRAIMWNT SUPERIKUR.
LES VOIfTURS OU CAMIONS EQUIPS AVEC DES
. GENERAL ..DR N 7"PLUS sLONGTEPS. -
ESSAY KZ LES .GENERAL ET VoUS LES ADOP-
ES ,GRACE A LEUR AS PRIX LEUK .SUPERI-
MITR. LEUR CONFORT ET LEUR BCURITE.


H atian M0t irs S. A.-


-~
''


Thk -..


. . .:.
Distrlbudeurs,

Phone S279.


:. esa '.."u. __, ... r, p.' -" ( + ^ !^ ...... o' iW *<- ..s a s r
. .
-*. . . .. .... ...at .. ...... ..
S.... ...... .............. ...
.. ....- 4,. -.. .
1"111......... .
: ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ .... .. ... ..:.....'. "-. .... ...
. .. . . . . .. .. . .


Le faith est incontestB Ile


LE.


PHU SAFTHE


e'est la quinles
leures ariMtes



lvaste t.eritoire

neilleurs erro

C'est ce qui I


SGouteze


;sence des u

de cai nes

reut issant


AIWPJW)Rv


d'un

les


LtA-
BANQUE


D U CANADA
-.-'f -L, --' -.. .. ..... .


L Les


"General"
.._x "/, Ik


ius. ar

alt son arore


'*^"A~~~m ~ l..A. *-';1--.. -:....
Comnparez
. . .. .. . .. ... .. ... .. .. .. . .. .. *. .. . ...k


. jm &.-&69


.. ... .....


:.... .1. ..


r


.. ......
.. .. .. ....... ...........
. . . . .


........_..







.11.1 ~ ~' L~)I:hii~1a:~Th ~'~~ ~* ~ 'I I~.I I V I .1 LI hI II I .1


..- ^ ^ ~.. .' '. ..... ... .... ..... ..... ...............i N
.u .N. .. a e .n.t :l o.. rv d s... a nt, .. ..... ..




... .. .-.. .. ........ ... .. ., I" .'..
.. nom;.m .A s te .son.t e e n eui ? I
AlA&At.... ..... IIE.t.iJI)O.I
......... .. ... .... .... .
.w..a..o..ti..d.. wm fl.. v.i.. Idu math.
.;.a.....t .. ...... esi upi : I P.m. e ls P .t. .im.s .... ... .I. r i : ...alab.e.e.t hom11
..... .. .... ... ... .. .. i. DI :i.i.? .. 1 Wu F ra:

edist et or fa tirop: gz pas qu.e,.aors mmeequ'0n e'a 1 .w Rapport Annuel du Co-
den ilra de Yauteoeu ta a bout du fil, on refuse de se. mit
dei L ina fire conuattre, om cIm 2) Electio o fbet FaR c LaC
Max Gido ifl et arrive ce mat.., entr- 1e. mit.s d direction, de discipli-
s.i. s. b" at deont lea Magistrat Deverson et un je net deletion pour exercise
s illies orioles, trop eruespar no avocat qui, sprts avor re 193936.
fO.. W oS A prOpOe fuse de Iui donner son no auI
ehailent rr s stiblement : e telephone, s'est present& au Le Pr6sident: 2l"
Sriref ? A lire, au milieu d'"t tribunall ae Paix, pour lui ap
e"anitre, ces injures de bou- prendre que les t6lepbones des Ab"i NaLEGER. IC 3O i
a iue M. G6deon fait direba Bureau publcs sont destines
u fet .. rue" a" recevoir des communica-,-r. wk --t'0t Aima k Hachette I935
je n -rapp rte pas Mi de pur tons, sans autres details. Si na flat
(Ogelles .neabmilent ces pages, cela pouvait etre admis, n'im- DECES Almanch Vemu
jeIne pulis rn empceher de pen- porte quel mindvidu appelhe- *
sewque son observation et sa rait un chef administration Ce matin, vers six heures,
psythologie lui ont fait d&- au tbliphone, et, 6tant dispen- eest d&ed --. -
faut. Cela d(tonne et fait se de se faire connaitre, lui a- ,f. Carmnonte p ierre-Pierre,
iscandale come une pierre dresserait les pires grossire- fond6 d pouvoir, g de 32
des. u-cmr uxgetu- Les funerailles auront lieu Ih
On pardonnera bien, certai- ( -- remain martin .a 8 heures.
LZt L itUI Li"t ud loi


nes, improprietiset a tiermes.
certaines tournures un peu le-
geres a 'auteur de tics Diffitentiels>>, qui n'est
encore qu'i ses debuts. Tout
le monde n'est pas un Radi-
guet. On ne lui en voudra pas,
de n'avoir pas fait.de son li-
vre un chef d'Tuvre. M. Ge-
d4on se cherche encore, i n'a
qte 25 an. I se trouvera bien-
tot, son flair jeune et sur, Je
met sur la bonne vo'e. Son
coIurage (-ui fera sUrement en-
trcprendre de plus grande
chose encore. Et la confiance
en soi, :n-cessaire dans -la
ca --i' deh lives, alliee a sa
passion de 'etude lui front
sans doute une place dans no-
tre lit terature.


Pierre MAYARD.


* -4V-4 1
LE RECITAL DE
_1l4e. RADISSE.

'ls sent peu nombreux, les I
artistes strangers qui ont
jou6 en Haiti devant une aus-
si bel_, salle que Mile. Lucien-
ne Radisse, hier soir, au au PrincieuIC -, .
C(rvs,. aS success cinema-
tographiques y ont beaucoup
aid6. Mais aussi, de quel har-
monieux 6oquiIibre, si complete
qu'il deconcerte I'analyse et
appielle invinciblement 'idle
de perfection, n'a-t-elle pas
ji.4ti1fi eette affluence! Ii sem
ble vrarnent que Mile. Radis-
se a atteint ce septieme ciel
du talent artistique ou la teeh
unique .'abolit par son impec-
cabilite meme. ouw les proues-
:ei t ie oit I fuun jeu, et f'exe-x
cution qu'un mode nature
d'expression. Grande, merveil
leusement blonde dans sa ro-
be verte. maajestueuse av1
simplicity, Mademoiselle, Ra- ,
disse, ab 1 mn e Pdans son,
t&te-h-tdte avec le violoncel-'
Sl les joues legerement enm-
pourpre s par I'insapiration,
est une apparition surnatu-
relle, une Sainte Cecile de vi-
trailen. transe mystique.
Une mention sp eiate, au
programme, pour les1 'VarHa-
tions symphoniques* deBoell-
mantn, dJ Malod ie de Masse*
net 4,$erceuse et PlElgie de-
Gabriel Faure, et surtout Vin-
comp ut0le mjnuet de Mo-
zart, qui transpbrta .lassis-"
tance. NotonM aussi quelques
indices de fatigue dans Pin-
terpretation du, 4Cygne>. de
Samt Saena, d'ailleurs trop
_ connL, .
Mile. -Georgette Moliere,
don't P Iloge nest plus & fai-
re, eut 1honneur d'aecom:ia-
:..gner au piano ia grande srt-


SR VICE NATIONAL


iYH YGIENE


ET ASSISTANCE

PUBLIQUE


J ,C:. i ulpt a-Lir a UlaM Ia l- m
son mortuaire, sise rue des
Pucelles, pour s rendre a laa
Basilique Notre.2Dame.


Nos sinceres condoleances a
Ia famille eproavee, particu-
lierement aux p$re et mere du
defunt,

G 8- LO -i- *L ml A


CC.L


Section de 'Enseignement et
de la Propagande d'Hygiene.


*


r-


Conference d'Hygiene
et Cinema Educatif.


Mardi 22 Janvier 1935, a 5
heures p. m. aura lieu 'a la Sal-
le d'Anatomie de 1'Ecole Na-
tionale de Medecine, la confe-
rence mensuelle d'Hygiene ac-
compagnee de projections ci-
nematographiaues.
Le Docteur Charmant se fe-
ra entendre au public.
Les Instituteurs, les Eleves
des Ecoles et leurs parents, la
Presse ainsi que le Public en
general y sont cordialement
invites.


Le Vapeur COLOMBIA
Voy. 38 S. B. partira de New
York le 17 Janvier 1935 direc-
tement pour Port-au-Prince,
ou il est attend le 21 Janvier
1935, en route le meme jour a
4 heures P. M. pour Kingston
Ja., Puerto Coloimbia, Carta-
gena et Cristobat C. Z., pre-
nant fret, passagers et malle.


W. E. BLEO.,

A&gnt. Gn6eral


Le public est cordialement invite a venir admire
NOUVELLE FORD V. qui sera exhibee les Jeudi
Vendredi 18 Janvier 1935 dans les Magasins de la Hi
Motors S. A. Grand'Rue.


Style et Beaut6 Incomparables
Plus Confortable
Lignes Impeccables
Interieur Cuir
Conduite Facile
Nouveau systime de Ventilation
Silencieuse
Plus Grande,


Nous dernandons h tous les prjpritaires d'AutoW
les, de nous faire la faveur d'accepter une demonstr
avec la Nouvelle FORD afin d, p .uvoi ensuite comr
Nous serons it votre dispositin des le samedi 1e


vier 193b.
Essayer c'est fladopter.


Grand'Rue


La conduire c'est la dtsi


Phone 2379


7r .Ae *~S4* -a- otV0I


$


.... .... y..


... 'TV :: ..... .. .
.................

. ...... .. --......
.... ....- .-:-. .::
... .' : .'.: ..... I

- it
. .. ..' .. ...... ..... .




IA^
-. -. -.-.-.-...........





. ... '.;.:.. .
3-i :.: ...... ....]









... .. ..
........





Dryi
- :. ..


...... .:.
i.--:.;-::^j
..4 .
S '::'"!


3;i~


L'ordonnance par excellence ,
? suivre au coucher du soleil
Au coucher du soledl, aprs unte Journ6o de
travail assidu ou d'exercice violent, rordon-
naunce la plus refraichissante est'un grind
Vpf de. White Horse WWhisky b Pen t
soda tfrappfet.:. .:. ;:
La Wht. HoA. e Whisky upp.i te la fatigue
et remsaote inergi.e in&gu tesa S.. qpal. -
it.s "rtpai .ce et aU vaIeur digesdve sonm
W conouef des sportsmen dan. son p ya







S. .. ... .. . .. . .
4 'N ', v h, a "- .*,n -wr LIP. ...:: ...


1 IXII


~ap L r- ----- I I I ~w[B~


--


: "": "f "" "


4 ::! 3. _*


.. .. .. ... .. .......
. .. .... ..... ..... ...
.. ...... ....
............
.... ... ...

----- ------ 2


I.


. ... ..... .
. . . . .
. . . . .
.... .. .......
. .............


. .. ......


a


9 3


us aL a e ee


'o
alliall


moloras,