<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02336
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 15, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02336

Full Text












M8ibM. ANK wow RARN 15 YANVItR 1(o35
_9.. ..... ... .... .
... ......... .......... .. .. .... .. .: .....^ : .U ..^- ': ..
**-''', :*. *4* --- *^ -. .. '<,. %^ :. .. "' d .^.^, i ..... ..... .... ... .. ........^ ^:_ ^.:. .... ..... ...... .. ....
. .:.. :: : : :. .. "... .. : : :' ... .: ": -: :.. .. '.. ......... : : ...... : ..........









ATHEDt RE. SRCIER EN HAITI N
... .. ... ... ............... ......... .. ...... .. .... ....................................................................................












c stanc bre deLFrtrdt eaul flot n&d'loges aussi gnoYuvel et aut. gra, m.et, int. eligernment detou .
uwe awda fe de l Fwar de Mais 11 tient A tJi dire com- songer -i vtutoir aller trop te cette discussion ou ii etait II ya autour de
:r_ t Renaud a sautensrn thkie de iI en loue la clarth et la pr$- pulation r/al le temps do nisan parla de fayon remnar- magasins, une ce
doctorut en droat, dent le a- vision; et, d'une faqon ghn&! comprendre ea s4accommo-. quable, et cprtainement Ie femmes se distant m
Jet est: 4 rale, il approuve la sagesse de der: il :faut sser fair Ie Gouvernenent aura Ie text: publiques, mat qu
de Rtgime Fmwier en iai.. ses conclusions. -.. livre sera : temps. d .. e son allocation. t, vont provoqut
........ certaine.ent lu en aiti avec Ces obervatns nerales Rentrant Londres apre; cultes a ux com
Netre Directeur, M. rnest beaucoup d'int&rit et te prcr- tant faites, M.le Professeur demlifl e juai pas let tempz obliger ceux-e 0. Chauvet a ten & nrq#er, fit; ille sera aussi en France; Solus presented M. Renaud de voir Renaud pour lii en et- cussions avwe, ee,
tef frt qdi attache A tut ce et ce ne sera, eertes, pa& sans un certain nombre de remar- meander une copie. ls n vont p poW
qui conerefW UCU4 k L'EtrW'- motion que les lecteurs fran- ques, te portde lus restrein- Le Jury, apres deliberation plement vole. EtU8
ger,en enftsantper ektee- gais y trouveront le reflet do te, toneernant rEdit de Vin- secrete d'une ,a heure, re- saye de les &condu
tears du .Nouveiliustn, le Il'attahchment des Haitiens cennes de 1664, relatif a la prend la seance pour annon- poussent dies es, a:
compterendu Rideavr$ aux principles du droit franm Compagnie des Thdes, qui a- cer que la note trcs bien etait police k eur secou
Sqais vait accord auZ paiens con- donnee a la th&se de M. Re- tde compete, introdi
C'est le jeudi 20 Dcembre, (Apr.s avoir insists sur Vim- vertis la foi .atholique les naud. .- i.'inteymdiare
que Monsieur Raymond Re- portance capital que possede memes droits qilaux regnico- Applaudissements, felici- fondes de peu; or
naud a soutenu sa these de dans tout pays et surtout en les francais; concernant les stations. set, des actions en
Doctorat en Droit, dont le su- Haiti la question du regime nombreux pays qui. come Le nouveau Docteur en interests contre ceu
jet est dLe Bien Fonder en fancier, M. le Professeur So- Haiti, avaient interdit aux e- Droit, Raymond Renaud, le chezqui elles vont
HfaUh. M. Renaud que-tvais lus souligne les difficultis rangers d'y acquirir des ter- levres violacees par l'6motion, les histoirens
rencontr6 A Paris en 1981, et particuliUres que cette ques- res et qui, par la suite, ont a- avait un mot 2inable pou-. ..n
que j'avais pousst dans cette tion presente en Haiti. La holi cette interdiction; con- tous, et surtout nour Cicux qui A. iDeverson Urin
vole en repondant,--- grace au plus grave, ainsi qua Pont par- cernant la polygamie econo- : 'avaient aide. l)a'i1eurs, j5 naitre let ratagc
Contentieux du Bureau des iaitemnent mis en lumiere Son mique; concernant enfin les vous envoie i epreuve d wati eets (.
Contributions au long ques- Excellence M. Stinio Vincent, baux h long terme et le cor- 1'Avant-L'ropos de sa thmo quion design ce g
tionnaire qu'il m'avait re- Prisident deola Republique rectify qui peut &tre apporto a& ii 1emercc individuIlle- s'entoure dc ut
mis, est tres connu de notre d'H'aiti et M. le Professeur leurs inconvtnients du fait du merit Lous ceux qui ont facu;- C8t1PS C J U Bur I
public, ayant sejourn6 deux Clovis Kernisan, est assur6- cantonnement et tde la crea- .te sa tAcho. .dour1der Oans : e;
mois en Haiti. Quand ii me de- ment d'accommoder un r6- tion de reserves pour les abo- Le meme soi u, commoe p 1indu l .*
manda de voyager A Paris gime foncier fonde sur la pu- rigenes, toutes remarques qui Vouts 1 i dUQ>4 it, le Iiro1eC- u est.
pour assister a sa these, je blicite reelle ave 1'organisa- revelent Pint&r6t tr&s vif que I seur Capttant itait le sue- stoppe ccte pra
I'avais prie d'en faire coin4- tion familiale de la paysanne- M. le Protesseur Solus a e- ccs de Renaud, en offrant chez damnable.
der la date avee celle de mes rie haitienne, telle qu'elle prouv6 a la lecture de la the- Jui, Rue Gassini, un Diner d-e
vacanees-o ^Noel, ear nu ns r'#enetionne .-ew fait. Et, i- ne se tie M. Renaud. gala oP une cinquantaine te *
occupations officielles, je ne (aut pas se dissimuler que convives, femmes et hommesh. ENTRE CHAUF
pouvais passer que sept jours toute riforme reneontrera, xxx de l'Universit6 de Paris, ont
a Paris.- Ily acquiesqa. C'est dans cet ordre d'idees, des obsi parln avantageusement de no-
done ainsi que j ai assists a tackles tr&s serieux. M. le Pro- M. Renaud so tire habile- tre chbre Haiti.-- nCde ruod i en e
cette belle seance, au milieu de fesseur Solus en arrive meme (,. M-rie&v'' k
cet auditoire qu'on n'a jamais' ase demander si, prealable- b MATCH LW d'vionse ims a i a
vu a la Facult6 de Droit de Pa ment a toute reforme du re- LE MATCH DE d ian-on i ier nos actviWes a
ris, pour la soutenance d'une gime foncier ou concurrem- wve coiles un Gouvernemen t. Cr 1tU 1 ,o1-K r ,
thtge de Doctorat, comme ment avec elle, il ne serait pas VOLLEY-BALL nous puulsu;vc;- n m.e : ohb- ^;r ceiu : p ; u .


je vous P'ai deja ecrit. opportun d'une part, d'orga- jectit j .( le Ui U '
Le Jury, pr6sid6 par le Pro- niser suFdes bases solides &e- ACADEMIA-SYMPATHY nemi conmmun : le Pauperis- b ca.t:w.st' :I
fesseur Capitant assist des tat civil en Haiti, d'autre me.> Chritaven at on a
professeurs Ripert et Solus, part, de reamenager legislati- Des invitations ont ete lan- Nous souhaitons ongue vie C li t rp na i
avait endosse la robe rouge vement le regime de la filia- cubes pour le natch de volley- a notre vaiant confree.dent, mais es
des assises criminelles, et, sur tion et des droits successo- ball quii. dimanche 20 Janvier t moin rI s s
la poitrine de chacun des memr raux des enfants naturels. 4 heures de 1'aprbs-midi, op- pour teminE Ceo
bres, brillaient de nombreuses M. le Professeur Solus re- posera le club <(Sympath>, de TROCADERO a Ji ust ice, ce
decorations. grette d'ailleurs que M. Re- Jacmel, a <>, de onprouvons c.r ce
M. Clovis Kernisan, repr'- naud n'ait pas pouss6 plus a- Port-au-Prince. C'est au pare Samedi .19 Ccourant, inagu- apj rouvons., car i
sentant PtUniversit6 d'Haiti, vant ses i-mvestigations dans Chevallier qu'aura lieu cette raion de la saison d carna- Sha cui mar son
par faveur sp6ciale, 6tait as- le domaine de la I6gislation fete de famille. ra' a.e t'orchestrc Scott, qui -, n#: ,,atn
sis A la droite du Pr4sident, colonial frangaise. On peut, Ce sont de belelo heures en S 'e:hiMer l dcns s nourwe li d
et ii a parl6 le dernier. en effet, a certain egards, perspective, sous .10 signe do e riOeIr .. it tmin po-tr .
Le Professeur Capitant a compare la situation de la la plus franche et de la plus P'endant la .c la direction, e tpunsbiuit a
fait Ie plus grand eloge du paysannerie haitienne avec cordiale camaraderie sport- organisera une lateric pour pO
President Vincent, et, dans celle de-la population indige- ve. distribution de bouteilles
ses critiques et discussions de ne des colonies frangaises. Or, d'eau de Cologne, ofere par o. -
la these, le .Professeur Capi- si M.. Renaud s'est preoccupe i =_ ^ to la mason Ferd. Mulhens, re-
tant se solidarisait aux con- du regime foncier en vigueur presentee tb Port-auiPrince UN SYNDJ 'A
seils sages, pratiques et juri- en Tunisie, au Maroc et au LE FLAMBEAU par hLe Bon Marches. SPECULA TE
diques que contenait la Prefa- Cambodge, pays de protecto- Entree general: une gour
ce du President Vincent :-.Iat, ii a pas sous silence No avons reu le ler Nu- de. Au moment oi I
Le Professeur Ripert a aus euvre considerable et fort m ro de Le Flambeanft jour- Dimanche, grand ith da, nement envisage to
Si critique et discut certain instructive qui a 6et effectuee nal hebdomadaire, qui a paru nt aveW Urettre hcotS vens possibles pou
points de vue de M. Renaud au point de vue de 'immatri- le jeudi 10 Janvier dernier Entr e: une qourde. er et intensifier la
sur la Lagislation Frangaise culation eta du cadastrage des sous la direction de Me. Vil- 'exportation de r
dans le Pa il n riepas tIrres dans les autres elo- fort Beauvoir, Doeteur en cette denree, qui est
a compredr.e la vie paysanne nes. II aurait pu constater Droit. LA GAIN tiE ShA L 'nest notre prtcap
haitienne telle que la present. que si Pimmatriculatiof-sur I Notre eonfrre explique sa e ..enus, oest av
: Renaudi avecdesenfants .nar es.regi sres fonciers est fa- position, en. prrenant place .l -- pr que nou v
turels .et:legitimes respec-. eultative pour les indigenes, parmi nous : < tant la volonte exprimmee.par ceux-cis.'y soumettent de plus..dons..dans Iate dit-il, a n eulateur
]eur pore, pour le partake des en ptLu- raison des advantages: : oioent particulirement diw- F i O se sont reun
-tre,- -tl .u'iu fPa d.cded : qu'elle presnte. Ce mouve- ficeil de nihtre ie national, common accord, o
soh vivant. ment est sans doute lent :et .,a misbre grandissante.domi- :... syndicate .
:Le Professour Ripert con- .progiressif-. i reneontre, spd- e par la sombre perspet ie / b y nd cl
clut que si cet etat de fait est .cialement dans' les pays: mu-: des proehaines luttes 6leeto- : : endre leu.
plu respect par les.Paysans sulmans, un obstacle prove- rales, ne laisse: pas d nav r (oir suite-en e
l6tat de:droita, f syst me nant te ce que le roit musul- note anxi6t6 -.. .
:uridique tu'.on cherche, qul-. man, drit .religieux, o.eo nt .Ayant treee le tedat-. .... ---
Ie quo sera:sa perfection, se tne rglementation .du r-gi- moderees de notre journal a'
heurtera toujours A la per- me des terres:auquel leo mu- indique le.( moyens. nornaux 11 1 rO Da
p 6tuatio de.eet. ta de .falt. sulmais,. cla s conoit, sent qtie ous coptons.. emp loyer..,,.. r pr
e e eurS s n vent Tbt attaches en :raiso de: aire pour l aire pdoininetr,. .... ..
SpaS o lamiodestie M. R :eur religion else-mme. eMais noustenons en finissant, A af-. Et and on tu xn t RuveZ: le R
M.as ...oule "o.us un::no i..t .....aut pas, int r I- rmer qui. nous sera facile c t eval .est ter-i.in :- Aix R
... .. ... .... .. .. .... .. .. ... . .... .."..-. ..


...... ......,-
. .i1 I : i : ...
.... ... ...v.. ... ......


... .. .. .. .... .



m ..






UNABLE



s mareh6s
aleries des
Ut6gorie de
Larchandes
i, en rfati-
des diff -
ant p c-r
:ir dr; 1i13
quand C1
r tout sim-
squ'on eg.
zire, elles
ppellent a
rs, et enfin
Lisent, par
Squelques
sans cau-
donimmages
x-ii nmeme
p -ovoquer

ue le Juge
par recon-
Dne de ces
eOi ai)5i

Ks 103 en-

tenmpO de




"FEURS

du Maga-
lleric Ber-


GtU' heurt4
SNo. 2256.
< \{r"


it dLbat, de
it& de ]ac-
mbreux te-
ont orYertTs

que nous
ne se pout
fois qu'un
inha: biletl
Ise un. dodm
e l'absenee
&luder ses




T DES
'URS
t Gouver-
us 1os ma-
r develop-
culture et
iotre cafe,
l'une, si co
ale &rurce
eec un rdee
nons d'ap-
r Cinpaux
us et, (d'un
. former un

ree dans le
rs interkts
page)





um
",4,,, ^ r. :-


- .. : ..........

. .4 *- . ...
: ...... . . .




uiI~~ ~.U~.FI*Wt *,.* .* r~ ~'; **: *. 'r:~- : .* > 1.. .i.~.t..I. ~I** 4,., ~ H *..**. '~ *~ 'Q.* *I~~* *I~i~
~ ~ ~ ~ .r jo.., .yjH .9. U
* ,. **.**NI~* ';:r ~ 'iui{~'~iz~ ~ 1w~.* ,,i ,,


S* : : .

S Non content d'avoir orga-
nis8 se milices, S. A. (See-
tion d'Amut) et S. S. (Eche*
Ions de sauret6)-, auxquellds
centre toute evidence il denie
tout earactbre militaire, le
gouvernement nazi pousse ae-
tivement la preparation mili-
- tae delay jeunesse. II camo4i-
fle d'ailleurs cette pr6para-
tion'qui est qualifiTe de jeu
et de sport poptndWre. C'est
dans la press allemande elle-
mrnme que nous allons cher-
cher la preuve de cette mili-
tarisation de IHitler-Jugend
(jeunesse hitlerienne).
eices, nous dlit la revue
D ...... Vfolkskraft (La for-
ce du people allemand) no. 4,
qu'embrasse Ie sport populai-
re, nous no nous occupons que
de ceux qui development un
esprit de collectivit6 et exi-
gent de la discipline et de la
subordination. En premiere
ligne viennent les Ordnungs-
ubungen (exercices a rangs
series). Ts sont un moyen en
vue d'un but, et non un but
en eux-memes. Us doivent ser-
vir de fondement aux mar-
ches et aux jeux en terrain va
rie et permettre la presenta-
tion biern ordonne en public
dunites se pre&sentant d'une
manure uniformed. A I'ins-
truction individuelle succede-
.. ra le plus t6t possible celle
dans le cadre de la Kamerads
chaft (escouade) et du Schar
(section) en ordre ouvert et
dans Ie terrain, pour 1'execu-
tion de petites missions qui en
augmenteront I'intertret.
L'emploi des signaux opti-
ques et de l'alphabet Morse
faciliteront Ia transmission
des ordres.
L'etude du terrain ne com-
porte pas seulement la de -
cription de celui-i, mais aus-
si cl'appreciation de sa va-
leur et son utilisation qui per-
mettront d'ex~euter une mis-
sion sans deceler la presence
du dctachement. I1I s'y join-
dra dtes exereiees de rampor,
d'observation a la vue et a .'e-
coute dans 'obscurite et en ,
f. foret. L'emiploi des jumelles, [
Ie camouflage ne sunt pas per-
dus de vue. ,La pejle sera em-


ployee rationnellement pour
ereusev de1 trous de protec-
S ton (Wehrloch) dans touted I
les positions du corp>41> Bien
entendu, on no n4glige pas la
lecture de la carte, 1'emploi de
la boussole, les exerCeices d'o-
rientation, I'execution de cro-
,quis, d vues panoramiquet4,
et la redaction de competes
rendus.,
Quand 'instruction indivi-'
duelle des enfants est termi-',
Sne on passe & des exercices
eollectifs bases sur des situa-
tions simplesfTOn donnera
des themes d'avant-postes et
de suirete en march, de dis-
simulation et de recherche, de
jeux de movementt par deux
parties, de surprise, de fuite et
de poursuite. Des preselip-

(Voir suite en le page)


iau::!es ,de i tam 4rs deenee -
00e6.. u renter

te vile" mUnfe de leurs lieen-
eeas at armes.
Un d lai.detris (8) jours
partir du 14 courant leur est
accord L ecet effect, PasM6 ce d6-
lai ils seront appr6hend(s par
la Police et leurs armes con-.
fisquiet

L. B. ORIOL,

Major, Garde d'Hatit
Chef de le Police.
gtl '


PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINK

BULLETIN No. 1162
S. S.SBUENAVENTURA
ayant laisse New-York jeudi
10 Janvier 19365 au lieu de mar
di 8 Janvier 1935 arrivera a
Port-au-Prince Mercredi 16
Ja ier 1935 et partira le m&- I
me jo'ur directement pour
Cristobal C. Z. pregnant fret
et malle.

BULLETIN No. 1168
Les chargers sont pries de
noter'qte le S. S. rCRISTO-
BAL> est attend ~i Port-au-
Prince, Haiti, venant de Cris- !
tobal C. Z. le Mercredi 16 Jan-
vier 1985.
Les permis d'embarque-
ment seront delivr6s pour le
fret a destination de New-
York et des Ports Europbens
sur demand faite a ce bu-
reau.
Ce Steamer partira le me-
me jour directement pour
New-York pregnant fret, mal-
le et passagers.

Jan. H. C. VAN REED,

Ae'us GVnral


A VIS DE DEPART

Le 18 Janvier courant par-
tira pour Higuey (R6p. Do-
minicaine) un camion ayant
tout le comfort possible.
Pour tous renseignements
s'adresser a M. Zrike Nahra.
Angle des Rues Republicai-
ne et des Csars.


AVIS


Ce qui perrnmt i Pierre Cv-
.en d'avoir une si grande clien-
tle, &est que sa cutape a une
AeEgance parfaite.
Pierre Coles
Tailleur,
Angl'e drs Rues du Centre et
Bonne-Fi,


66
.,tQIDE, TABLETTIS, ONUEGtJN',
GOLrTTES POURi LS NEZ
Arrnte la malaria en 3 Jours,
lea hapets en 1 Jeur
letu maus dea eft It ea ivrlgies
-en 3b minutes
TONIQUEB T LAXATIF
EXCELLENT


Ja~w;~.,...~mflflh-- ~RtflWWSI--


RgrREIX


Heureux qui comme Ulysse a faitM beau voyage,
Out come celui-le qui eopqpit ja tcison
Et puis est retourn6 pi$ei d'uePe ot de raison
vivre entire ses parents le rest deson ige
Mais, plus heureux encore coli qui come lt Dr. DAY
A d4couvert de Quisqueya lesaecros de la Stre
Et puis dans un dosage habile a doinne la goutte d'or
Qui s'appelle le StropTw*P ral Day.


..m. ...t.. .s. w


I
r
4f

4>


0 (s w -- 0


Devenez votre propre Comptable en ou-vrant un
Compte da Cheque & la Banque Nationale de la
Republique d 'Haiti


~~cpy.;ur ~~_ F. -Lsr" *


COLLEGfE


IMOUN BOLI V A/s


Etablissernnt
CE wignement Primire
at Secondair
Internal et External
Toutee lee casses,
ds la 12e d la Philosophie
se Atagny, .o. 11)/
(petiU-Foowr)

Lkrectanr: Miansze IJerm"

Prdfet doe s iAev: R.. Cta!me

AMiNistratetr: k. 'z Cmalgtsr


Le College Simon Bolivar,
fonde en Janvier 1923, a dejia
eu vingt success aux examens
du Baccalaureat, chiffre assez
remarquable si l'on cansidare
les difficulties de tous or s
que confront actuellem t
1 Enseignement Prive. Ce.s sue
ces sont duse aa serieux de 'IE-
tablissement et a la compel.
tence des professeurs.
Dans les diifferentes classes,
la preparation des elves est
I'objet d'un soin minutieux.
Aussi les 'reiultats s'averent-
ils de plus en plus satisfai.
sants et les parents n'ont-ils
qui'a s'en louer.
Legons, particuiieres de Let-
tres, de Sweences et de Lan-
gues vivantes.
Cours spciaux de Stino-
Dactylographie eti e Comp-
tabitUe.
Les inscriptions se regoi-
vent tous l4s jours ouvrabies.
Pour tous. autres renseigne-
ments, s'adxese' au C folUge
Simon Bolivar, Tml. 3501
1-'Ajk'--- I-


RWEANTINE LUMIERE
Speifique, efficace centre
les Wf nnoraghies, Ecoule-
ments. Maladies des Reins. Le
produit present sous forme
de drag6es est facile a pren-
dre. -
Ne n6cessite aucune precau-
tion spciale.
En Vente a 1a Pharmacie
Roy Rue. du Centre..
.Et Chez F. Ltvelanet, C.
mpl*sis, Sl e .
t7RuezJ du Mgasin de PEtat
Tel6phonen..
.. ,,w :,, ... ._ -..... .


Coca-Cola


9 %
Us ae w ace de
i Poft-asPrinuce
y
Fabricatuon 4o a a dds
meifleure quality
Livraison rapid effectuOs
quotidiennement par nos ces
mions pemints en blanc dana
routes lea directions de Port-
au-Prince et do PtioI-V il I.


NOUR avons toujoura W
main lea derniers moddlea de
glacibree en acier A partir d&.
0or 25.0 et au-desBus, venda-
Sble avee failit. di pali
meant.
CLes glaei6rei 1le plui ta'
eag et lee plum economiquea.s

CREME GLACEE
taUPEIRATIV6k1

Un product nouveau, qui ne
le c~de en rien aux meilleureo
marques des Pays d'Europe
ou d Amerique est offert au
public haitien par l'Usine 4
Glace de Port-au-Prince. Got.
tez cette delicieuse creme, ,e
NTous serez convaineuma
Faites une agreable surpri
0e8A votre famille en appear
tant de Ia tr 'rn Glacie Sf.
perliative pour le df sert
STous en raffollent.

SNTREPOT
FXW GOMnits pi

Nom eLambres froide I ow
6tv r6cernment miseB A point
et peuvent reeevoir n'rmport;
quell quantitA de viande, de
poisons, dt !6irnme, d
fruits. etk-
Le Public est cordlalement
Invite A visiter notre uuine et
& inspector nos mod&les de
glael6res et de sorbetiMres
dane notre salle de vente.
Consommer de Ia glace, e's
rsirN do I'eonomwk.
t *


POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de I'appa-
reil digestif, ou si vous sentez
une debilite quelconque dans
1'orgpisime ne ratez pas l'oc-
casion de vous mettre ~a 'u-
age de la Farine RQUISQUE-
y'4 (quintessence de la bana-
nge Troglodytique) ou banane
Grand Vincent,
Madame, n'oubliez pas que
Ia famine Quisquea est ,n-
agent actif qui excite la cr..s-s
asance des os chez les B9bs.
En vente partout.
Refuse lea imitations.


..


JESDAI )IS, ;i
MESSIR
.-\vant (' allc' nilleurs
vos ciaussures
unc visit s'im nise-;:
1 a la C ,rlonnerie
' Motz-(.'arml
Grand'Rue No. 17tM1:
Tel. 21js2
'1YP.PO1.IT JEU$
PropriOt ire,


V yrp..,
LeAS Vapeirrs
le6Rhumej de' t
Reniflez un pen de
1* ne t oi. 14en i-
fondre da.de I'Vea&i

Stement...
V'S
Pour d'antrt"



Amo


pour Otre ra ie,
pas mmoms efte
fesaseurs, jeunes,
gjues, dvou64, tr
tainement p la I
I quo l0e parents
youluplacer en eux.
SN'h6ite pa I
tout de suite vos, n
Lalue, Phone 2O 1~
Pour touz :autree
ments, adreseas-ousb
Aleindor, Phone:

Rdparez y ae
j i ecrire, ia catpe
PIhonographea,ceash re
Chez Rodolphe MIC
specialist en la mat
13 anndeC d'exp i
iService ac r",:4
usM RM PawTit. r.:..
AVIS MEDICAL
C'inique du Dr. Louis Hipl
Ancienne maison F. DuYi
(Rue des Casernesi)y.:
Consultations :
2 ihs. /2 p. m.

Machines a ecrire ReaN
Machines A caleuler fa
Rubans, paper carbon -
Eatet you sebtz dhes

TEINTLRERIE
MOD
To-. t en encp4 rVAgQ
initiative tries rm6ritoir
ferez une bonne affaire'i.
fiant vts commander **
rroir desI Dames de ItA
lion de St. Francois deo
A la Teinturerie MA
tout est remis Ia neuf,'
ou vetements usag6s en
temps que nettoyage a
Smaillage. .
passage, d6graissage
Travaux de vannerie e
geJries pour cadeaux.-
d'annee.
I'rolnptiLude et cund-
treis avantageuses.'
Sact dresser ia Mme.
('arirW, Avenue L, 7
l'Ourroir de la Rue dui

POMiIIADE 29.0
( attelle, D6mangeai
Ecz6ma, Taiches.o
I'hie. St.-Francois i
])r. V. MATHURIN
(;d'Rue l.*au-Pce, !:
D- '. ..
.U I;SDI,

~P~sl~B~J~ '~I


--------- .... i -"--- -~I--~~IIII---


.

- .. . ..













ggg B folqT'urletrornerr am rien idit a
lon 4'bommiea4s Perant& loio ftat..de Virgi..ie p.i ni.sation anti-r6v.lutionnaTre mon 4.v .r d..
d'enfants C^uIV conwt6AP ti pour 6tbt nb Vae proporton- te rushes blanes, et que sea pe^ndbt; e'st
verse? la frontinex: .:at le transport des re nele da dollars sun ls agen- :membres out ete arretes. [Is Procureur0 Ge
de la Sarre, a ant asa hse 6tait ipe esde veite isolies, et deo 2 ol sont accuses d'avoir entrete- cer uagrand e
pr.sai.es.. .it p.rob ne wair.e en ...a.lars a les chinesd'a- fu des apport. av.c lea fas. guerre centre
eemenfeyvictoire nude du me do Ia population. g e ebmiprenant plus tie ti eistes strangers et les gardes effet, si Pique
plhbtscite de dimanche L'i6m1 unit&If est probable que les blanws ukrauiens6 coupable, ii se
gration a comment Iepuls ; iLXMINGTON.-La jour- autretats 4tahblront une1- Permi les hauts fonction- 2 ans de prison
qu'une estimation off 114 e diehiMerza* 4t&Ist plus terne gisliaou analogue. naires en disgrace, as trouve lars d'amende.
es votes a indiqu4 qu'envi- de tout Je proees Hauptmann M. Golendko, vice president
ron 80 o/o des 540.000 votflta be t6moignage le plus sensa& T T du Conseil des Commissaires ROME. -
se sont proonSes pour Je re- tionnel a dtA eelui d'une in- WASHINGTON.- Le So- du Peuple, et President de la Emmanuel a
tour k lAllemagne Les aubsl-e $re tie New York, qui a di- nat a commencp a 6ttdiwe? Commission des Projetc d'E- ,de omte au C
ates offlels seronit kdSidit- pos4 avoir vu Hauptmann nfi- principe de l'entree des Etats tat. On attribue sa chute a ses e sco Guarda
Lfuss par la S. D. ^N A2hen- ler Condom une nuit do Mara Unis A a -S. D. N. Les ora- te-drmees trotzkistes. Malgr( charge de p1u
res, an m. Lea urne& tfitf6t 1932, A la station de Fordham, teurs maseits sur la- question routes ces measures, les auto offiielles aux
transportees dans les rues con pen de temps tpris fen1yve. sont le sAnateur Robjnson et rit&4 expliquent que les grou est maria& a u
vertes de neige jusq'a P44- menit. Le rest du temps a t le snateur Nye, ce dernier pements d'opposition nont
ee central nt doit-lei&dpouiI- occupy par des "depositions president lucomnt denquete exerce aucune innuence pro -
ler la commission f4u plebis- d'experts en critures, qui sur les munitions. Parimni1 fonde sur le people dans sot DE
cite, contr6le par des juges ont confirm Popinion du pre- nombreux projects soumis a ensemble.
neutres tir&s des pays' vt- -mkr. P Passemblte, se trouve une re- xxx Est d{edde
sins. Les scrutateurs ne peu- xxx solution du 'Representatt FLEMINGTON.- Le Pro Vage de 62 anr
vent quitter la salle, qui est WASHINGTON. Apres 1 Dies. du Texas, demandant cureur G tneral Wilentz a an- Mine Mrai


garden, avant la fin des opera-
tions. Des millers de sarrois
sont aux abords de 16difice,
et i]s ont salute les urnes des
cris de < a measure qu'elle arrivaient
Les tanks italiens et les autos


~a ;.'Jz4r+-tz- a%4..$.** IV


avoir aecorde un advantage con
sid6rable aux companies pe-
troliferes en decidant que la
legislation du N. R. A. relati-
ve a cette branch de 'fiddus-
trie est inconstitutionnelle, la
Cour Supreme leur a port un


IzrzY ~z~ rr


fitt
twnVoft" ,1,207ra
Ietfl tog'1'2


une enqueie sur ies entrepri-
ses du Gouvernement pour res
treindre la liberty de la pres-
se.
x'IN x
AKRON. Les employs
Ssyndiques de la Firestones
Tyre and Rubber Co. ont an-
nonce qu'ils ne vont pas faire
Ja greve, mais qu'ils veulent
priver la compagnie du droit
d'arborer Faigle bleu du N. R.
A., puisqu'elle n'observe pas
les reglements que lui a impo-
s6s le President Roosevelt. Is
Sont envoy un comite a Was-
' hington pour obtenir de l'ad-
ministration central une de-
cision dans ce sens.

MOSCOU.- Continuant sa
vigoureuse champagne pour se
debarrasser de tous les enne-
mis du regime de Staline, le
Gouvernement sovietique a en
voye en exile, Gregory Zinc-
viev, andien diteur du puis-
sant organe dPravda>. Depuis
.',ass-assinat de Serge Kirov,
non seulement on a proc&de at
i, noimbreuses executions,
nmais beaucoup de fonction-
naires ont teP r6voqu6s, et,
hbeaueoup d'autres envoys A,
i'etranger. Lejournal < tias, organ du part co mml-
niste, announce aujourd'hui


noneA qu'il ne s'occupera pas
d'un eb6niste de Bronx qui pre
tend avoir confectionne pour
Hauptmann et la boite ou fut
trouve I'argent de la ran9on,et
IIehelle qui a servi a I'enleve&
ment. Wilentz a explique qu'il
y a des centaines de person-
nes qui demandent a t6moi-
gner pour faire condamner
Hauptmann, mais qu'il ne ci-
tera que celies don't les depo-
sitions sont absolument irre-
futables. L'avocat principal
c e Hauptmann, Reilly, est a-
lite, souwffrant de laryngite,
mais cela ne retardera en au-
eune fagon les debates.
xxx
CHI'CAGO.-- Le jury a
commene6 a delibe rer sur le
cas de Louis Piquet, accuse
d'avoir donned asile a John
Dillinger., de Favoir aide a e-
ch.ppe'r aux recherches de la
justicee, eL peut--tre de lui a-
miir s g"re 1'.prution chi"
ru igictiec dcti tee it cian e i
sa ph ',:i;' onJie. A'd res.s n l
Mr, e
le m-Lina L : iJ- n'ai pa vt. l
ies v(n in '. ti 'robe de\' .
fonils pJb(ic _. J1 t ai pa<.I pii-
ic leS v euve& et iS (iI )!helins,
je n'ai tuP personnel. Je n'ai


.. : . ... ..... : .





mon client quo
avtcat Et cE
sUirt mol que le
neral veut tra-
xemple dans a
le crimes En
t eat dkclar6
ra condamnt6
n et 10.000 dol1

xx;
Le Roi Victor
iccord6 le titre
apitaine Fran-
bassi, qui fut
sieurs mrssions
Etats-Unis et
ne am6ricaine.


CES

le 3 Janvier A

nte Bernard
- J 1 1 I r


Lenterrement a eu lieu je
lendemain a I'Eglise St-Jo-
seph.
Nos condol6ance a iux fa-
milles prouvees, particuli~ -
rement a sa sceur Tulia Bea -
nard.
3- "










Les Rhumes
) Co ne sont que les vapoar
gui peuvent atteindre lea rhu
nes directemet C'est pour-
taol Ie Vicks soulase i aii
lement .
Lorqu'u eat frictionnD ao
amenut de s ecoucher, il esM
laOtilisA par Ia Chaleur d
orpas t mihadl dan lea voiW
aspinatoirk.
De plas, a agit womme Io
mataplamean, ehwaant lea dou,


V A mVApoER uM


4. *


tecriqque


t -


I t


des Villes de PoTatauPPrince et du Cap-Haitien presente

'UN NO V-AU SUCCESS :
6 i e:a s De e rigerateur sied rique


Solide construction en acier.

Etagires ajustables A nauteur voulue.


-~ *--r-~


Chambre rifrigerante l'abri de la rouille et perttettant un nettoyage facie.
-'^ty ,..


C f -


Gardez vos dents blanches.,.
votre haleine pure avcc
le COLGATE
'L dents blanche.q et brillanmre
haleine pure et parfumte
Svoic des charnmes incstima-
bles de la beauty I
Le Colgate nettofe les dents par-
faitement-chaque fissure chaque
crevasse. 11 le embellit parcel
qu'il content la meme poudre dc
polissage que les dentists cm-
ploient. La saveur du Colgate eest
dtlicieusement ra-
fraichissante elle r
alisse la bouche .
pure et parfumre,


Control automatique de temperature.


- -^ a


Eclairage intorleur. Porte hemni6tiquement fermee s'ouvrant A l'aide du petit doigt oua aide du pied.

Toutes te qualit6s vous mettent dans himpsstbiliti de nepas avoir tin REFRIGERATHUR T-7-iu prix modique de

$ 87.S avee sa consommation insignifiante et la garantie de quatre-ann&s donn par A


General Eleetric

... .. .. .. . ..


Eie~c~L~ic S


~ ;avee tout ie qu'il peut y avoir de plus perfectionne :

Moteur hermitiquement farmer, Aii abride la poussiere,


-- -M. wm-aw-ow-L


L-LYIL~~~-


-


*llP~Y4-


co M--pap.i


La


d'clairage


d-iv i~igri


..IN.C-%O
6 6
ueiieisal




stm. .v.~.


.. ^ ... .. .:........ -
,.: .. . ."." ..".. ...... .. '
n-., ---- -- .. l r l .. ..
... : '-....... .......................* J. ". ... .... ...... ... .....


...... .. .
":. . ..... : ... ... .... ... .-[ .....-.....;...; ....:.;. .






4. ...... .. ... .. -5. .r. .. .. I
. ... ... .............. .... ...... ......... ....









.. e ta .mr e .l
.dt p r.....t
^:?: : I: a ta!^rtt dan-e des
Li^m r dex pati..t ..

dispenuer on eza I eara e ^
..' Tot.. ." .' .. dol '4 :" r a Fr
-- + :.:.


13 6sw. de 4 aA-. 't ..*
.fe-. .-- a...^-d .+ .. ii -
chett,. et ru t 4rTros









Puj, 4tr" .. y yr




CCeflfz4r.. a -.*: t 1ar1 gs w >:. -



c ..t di ,++ a n ..J e r -



ra vn : i it iac er ne ;

4. 9. d : f r
++-li~ -,. :f. a:, f 't .Sy. .4 +







p t vsa-r- ;:are agteu Cusat
L" e,., +: r1 ....... i "" I -' '"'s.. ++ .






i ( t i r-.ir
j^-nd jau.- r- t':'
.^ ..-- ... i "f r-.


p : ." ~ d. t. t*a i;h. C, t

i de la ..'r nean.ei, dere i
-o,-r'& p-ar -"to desina "
.. J li i. Y., &. i ,4 d -t? I*t
nr=^r .'r :try d-etprit at I
vi. ,. / r 1 W .r jyt ,_ 5 '- 1 I-












.>7 i "w +' ,--u.2rgrn^ I :, .. de la


nmie revu nou. trouvon. des
iconstiIA p_-,r eux ur I'orga-
niatiorln a t a conduit de eeI
jeux, -1 e citerai textuelle-

qLa j'tuation de. partiP
doit 4trt claire et court. It
: 'ett m.ontr{ avantageux de la
donner tin jour avant, ee qui
pertmet aux th.f h dt Utut rang
d'tudir Ia carw- a P avance,..
Elle don n t J ,igfneS diftin-
tif. deo dtux parti, Itheure
d'arriver au point de depart
la pWla-ce s rusrnmblement V
la fin dou jeu, ete.- -
4IPe directteur du jeu a be
ioin d'aide; capable de lui
rendre compto dez dputail d'e-
xeeution. Ceu x-ci doiveni
offri r Ut)tite garantie qu'ill
sauront transmettre aux par
ti sle indications et les or
dress de la direction, et inter
venir dans executionn. IM
nont ses organes de liaison el
de surveillance, Une intervene
tfion judicuse et un appui ra
tlohnil .ddan6 auX chefs de
pati e. :tas de fatss gros
s1re& .aurent i un dtroule
ment sans i-coups diu jeu pr,
vIE 11 eaSt bon qu le nectou
r6uni : a i iavance see ad
joiqts pour leur vxposer h
-marche de; elui-e tell qu'i
la congoit.
D'autres aide sont les ar
...bitres (SIdcrfekhterO Ils rf
voivent des inafrutiaons de"1
4re Ation mais sont ind6pen
.... .. .. ... .n


tr er, te n.t. .. ........ ...



...ch.) ..ts t.cw.:..st .. 0." tra t



t ...tir..r ljtt T u i.. .-SN ns I. l' -



Smet, femi mta commeisa, -la d -etr e" t

. E Te --. r, e-art r.


terr'im e. j.e. ToIx .e f.it." tM desgla qu -od o -
;de ee i-ei e"i -Asemer& l"rge:t rtef"e
e e rsue p pr e pr Hie d ir A
cen arqres qe adfr:ot TOrt- ut Figr qrCeafibiar
eIes personn a, p&tr Ict pluper |ovemponde

a

euxem-serretrnltiarrees. L iex ei JOrcIs pDE LA VIE
mteur el devin utes rIssit a ter
t| 'ea n'tt de .reetu t s Ane en uen ce

trrrte amtl p 2 an an maVeCAP othDaznce '4e-
Sonnement des jWeux de ful rI I te des grades c a.wnemn
itueS de (rrebi inrantenat mu _n. lo-_ l
rfemarquouys que dans qtTuti Tt afrg atTaib' fatiorre
ait expose on a ? etfei e pax pritv de gl mades, l-. u-r
xt Cusvemeant mla tarede L ~& '.eles fore physiqu- e
raian ur de- nT ou t ea. Un mta N nAnt luiua c ern





It, e jetit nsmre de t t raes t ranimj r en uis aeu sLcTnio a.
nvint -emmun aveo a lanue dnternes de ses elaxdes.

critique, Schiedcrietrr (arbir e1t mainftnanb conmnu e appr-
xtait impo imble de faire au- d'extrait de glandes, le s-
tremente it pment dnormotne dont cr a
r *J'at peFu tre esprct mbat, i absoiument sm a4in,
jaet, ou jels ae Au trot bLe profdesaseur Latsn o en
par meP po ev en rt, I pai si effet r4 eria moler. eus hore
S'ava u des conreils V donner mone-, tles dxer' sous ue





a de jeunes officers sr da forme stable, commode, e r-
conduiwre de tientrution de ierant ]n traeement com-
eur troupeit nome vu du combat, pe r panir esimpleabsorption
ne es libel eris pas autre- buccte. L es r u te obenus





meant, car e'est en m'inspirant o nt 6t merveilleux. Aussi ce


Sde ces pnncipes que j'a procer traitement nouveau connait
de pendant rnesquarante-sept atuellement sons Ie num
Sar de vie militaire. d'Okasa: un extraordinaire
Je ne 4ajs ce qu'on peut pen- success. On peut dire qu'* tout
s#, ,r a Geneve i(u en Angleter- &ge une cure d'Okasa rend i
re, de ce .genre de jeux de la Ihomme ou a la femme sa jeu-
Sjeunes9e. Je souhaite *ule- nesse, son parfait quilibre
ment qu'en France on sache physico-mental, ramine les
n apprtier .ainement le but: joe$ du eorps et de 'esprit.
S.t la vuleur. Chez I'homme la sknilit6 pre-
ce-e, toute faiblesae physique
General A. NIESSEL. et mental.
Chez la femme: Neurasthe-
(Extrait). nie, 1'embonpoint, I'age criti-
S. ......, L que t le fltrissement prema-
S' turee chairs peuvent etre
k' traitAS avec une effieacit- et
Su a unsuccs par Okasa.
b- IEL Le product e9- vente a la
i '- pharmacie Sosthene Geffrard,
StDistributeur pour Haiti
t Le Vapeur HAITI Voy, 36 740 Rue F6rou,
R N1 B, de retour des port Co- Port-au-Prince, Haiti.
- lombiens, de Cristobal C. Z.,
- de Kingston Ja., est attend 4 :-- -- +'+ '--' ^
- Port-au-Prince, Ie 17 Janvier
s 1935, en route le mnme jour A A VIS-Z4AT IMONIAL
t 2 hours PM, pour New York,
- irenant frAt, passagers et La soussign4e, Mme. Ma ri-
t Putt f _b r_ <


St
* *
- f
r
^.


4-
*..
a
1'


mall. <
le Vapejr COLOMBIA
Voy. 38 S. B. partira de New
York Ie 17 Janvier 1985 direct*
tement pour .Portalu-Prince,
.o II Cst attend Ie 21 Janvler
10, en route le mmne jour A.
4 heures P. M s ur Kingston
Ja., Puerto Coombia, Carta-
gena et Cristobal C. 1., pre-
nant frt, passagers et mnlle.
W. ..... BLEO.,.
4pn. '$nr4l I


ce rneagene, nee n ana -Boi-
leau, announce a*wpublic et au
commerce en general qu'elle
West plus responsible des aea
tes et actions g46ntalnement
queleonques deo mon maria, e,.
en attendant qtfune action en
divoreelu aoft, intent&
Port au Prinee, le 15 JI -
vierlO5..

Mine. Mewriee Tdn$hM
S e .Mar. Betleau. .


5... ... .. .......
:. ..... .- .... .. .... . ... ................. K. ...
..... .. :. .. :. : : : :.: : : ....... .. .... ..... ......... -....

... v .. v v ..v : :.. ... .... .. ..... ...... .. '.v v v ..... .. .. ". ....... ..' *' '
^ .......i.. li : -. % "'-i-. -- .. ....".. ....... ** r...


'. ....... .. ... .. ........
. '.. .: ... ... : :.. i.:..

. v.... .. ... .. .. ... .. ..... .. .. ... ... .. ... ..........: : + ,"
". .' .. ... ... ... ... .:... ... .....". "
... .. .... .."...
........ ... .. ... .. .. ...... ... ........... ....... ...:., :+.
S. .-. ." . ... .". . .. . .. ." .... ''. ......
..A. ........


Let "e fi lm
.....- .. : .. ... .- : ..: ..
pi Episode (4 Part ... : i
Entr.e.U.5&.0.


LE LIECTENANT DE LA REIVE
Entree 050
-w w w wirW e n- :.:.: r-:" ndf .-=wWa
A -y. .
^.gyr S [" + }? ^ v e +"+ X = '.:-- :-A---+ ... ...... ......... .. ..........

... : :. -.: ::: . ..- .. .
.. ..... .:


Se e tItouiorsi7
ai e ve uten ri:.



V- ici an pan qui pas, p de presentation en
ea gosse ptures n vma es et saillantes de so
de roakule m tenantferemend la rule, sant des
lo de A ritw depainsles dats de l aUdombiln
Wfm acoats des annesdaderit ui enmet
e, senesont diass cels de t it atre p
.t^aaen F f~ff't ^^f3 y^^ ^ Sprjix.


'... .. .
.- . 4 .. ....:.' -.'...

S-CITE BAITIE.NIV A-TOMPILB..-

.. . .H -


* ........ .. .. ., f.... .. .i- ..i i^
+.' :":: :! ;: -:: : ::-' :" .'.'''. k h . .... : ..................'^.. -
,:;:,,,, ,...... ...O.. a.. .....o ,ai....
............ ..


~u~i


or


pro- er* eit


-...


de


OZB





.... .. : : ..



e resqAfatoJL jjn j: S7 7 Attlnt clien
..... ..... .. .- -- .P: ....:.,.. ,.,*.. i t
'. ............. .. ............ .... .









1351 P&, 1rA -r- u
p. .qu. '.a k o. ..te.ieN. .o..es yt u.. .
...... .



s. I'# I Y.. 198.. 1. n m if lv....oi.












a5 Mars 19367 it 11 Ma. 1w s on alarmante? Q cau'uneseptit6 can LitU est
l An n-,.. le 1-2.Marn 1985, le 1C M ar. 19s5 Aveoz .s .cul6e q. le. L it en.ue aux Cav ? .





5:G ,spi4 le 19 Manr 1936, ie 25 Mars, 1936 L)ouze M gikUvusrde cle son Aveuvrous ponsie n tus qdi
.*.. . .. ... . .i .. . . i ..^ : i ".i -














x d un pit o p surc -n t r un ......... .e rv ce d R ecla....e, un .

.A :AN AMA .A.L A .s.TE.AMSI L INE Sa.vez~vous Deu. Ce lu %. : Svie.e d Iro.pagande: au-
.S. '4.. .. .. J. "-. Mf ..pr.u uesn, s. d.... f.. .. .t Ati s' ,. .. .
:.. ..!. .... .peres ou sout.e..ns de fa. ll .t .. entrepr.s n. .nnes.


K .~.' ft


JAS. i, C, VAN REED


*.,' -,


e-
LI .E.TOU R DU M ONDE

$r4a9t 44*I"zflnr I na oi4or to
sinltTasn" tS ieowT # w P **fIto
pAWs.r. :. m par ww..t


gagnent leur vie a vendae ses
Billets?
Que huit families du Per-1
sonnel d4ponendt de son sort?
Qu'elle r.partit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Cr4che de Port-au-
Prince, Dames de St-Franeois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, So-
ciete Histoire et G4ographie
d'Haiti. Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre <.Siloe,
Jacmel, College N. D. du P.
S., Cap-Haiten, Ecole des
f-eres de i'Instruction Chr&e
tienne, Cap-HAitien, Oeuvres
Paroissialez de la Cnre de
Plaisa.nce. Fanfare PetitU-Goi-
ve
tie six catnes --reoIaires-
fanctionment a Port-au-Print


ee, sur son compete:


qu'a ces


a ma murlene (esquelles elle
count ribue?
- DepouilIezvous de tout us-
prit de parti-pnrs et vous com-
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional,
(;GiAce tout cola, p)Ourquoi
ne lin accordez-vous pas a
p)reference ur les loteries exo
tiqiueS? Surtout que pas tn ide
se coupons nO, se vend hours
d'Haii. Ell soe heu te, ail
e1001-I. an rIouIs systniat. '
queneni orgarnse. N otre or-{
SmUande-L- pas de faie Ie me-
me geste en sa Iaveur?
h Hations et Etrangers ami-
ayuns une pouSte du cemtur
pour la Loterie N\ationale
d'Haili4

Money -GOU RG U E,
i)irec/eur,.


..... PU. L.."Q..U..
St '........ ..letin d e ............
..... T .... ...........


L'"es


I .


.i ._r;YV .tA: s: f -: w,4 7. n- .
A. ce Maes & Ad


Place de la aix

Rue Courbe t Rue du Magasin de VEtal


ACHAT D'ECAILLES DE -CARYKT.
MANTS, PERLES ET PIERRES PRil
LES PIECES ARGENT ET O()R, MN
TES NATIONALITES, A DES PRIX
AVANTAGEUX.


VIE1l
SIF:V' I

ABS-


ORf, D[IA
0 ,L VI Kll.-

OLU UENT


BM8e"iA BR de JE0iWTALP tF 4 EUCALY PTO. 6
'UT AGRCADL.-C0-C ,AT dA PATF Ar4
TOUX, RHVME, 'BRONCHItES, ENROUMENTS'
| INFLUENZA.. AFFECTIONS DEs POUMONS ,*
PORT-A J-PR'Ui C, iHnsr' ET LEKS rOVin C


conditions tww bon.
santt


Vuir Pu.,- Eviter del .s-
journer dans les pieces insu.-.
fsamment a6res et mal 4elai-
r6es, ls pieces humides. sales,
surehauffees et otz se trouvt,,
beaucoup :de :monde. Coinme
la poussiere peut causer d&s
maladies, evitez de balayer :
see.
'eau pure,-- Buvez de tI'eaz
pure, au moi0n quatre verre'
par jour. Evitez de boire ltau
des puit: qui ne sont pas prt-
fonds ou qui ne sont pis pro-
t6ges centre les infiltrations
superficielles du sol. Mtfiez-
vous de l'eau des etangs et me-
me des rivieres, car on y lavr
le line sale et I'on s'y bai-
gne. Quand vous n'(tes paR sgr
de votre eau. faites-le bouil.
lit.
Le bon lait..- Le lait evt vo-
tre meilleur. aliment, 11faut
en prendre beaueoup ar it lui
seul it content toutes kls subs
dances don't I'organisme a be-
soin. Etant susceptible de con
t.emni des germes dangereux.
il est prudent, surtout pour
jle enfants, de Ie fair pas-
teuriser ou au moins bouillir.
L'exercice. Tenez-vouE
droit, que vous soyez debut


et au repos, .ue vous soye a,
s. is ou que vous marrchie. Tra-
vaillez dur, maii sachoz aussi
jouer et vous reposeri.Rospirez
par le nez et respirez profen-
dement. Faites du sport en
pliein air, mais la encore en
gardant la measure et sans sur-
menage.
-h uroprete.- Un bain plu-
sieurs fois par semaine, en
usant lar ynent du savon. La
plupart des maladies conta-
gieuses s'introduisent dans
l'organisme par la boucbhe.
Aussi lavez-vous les mains a-
vant de tougher aux aliments.
Eloignez de vote iche F'ar-
gent, Ie paper, le tn-ayons et
merme vos doigt', Surtout nt
p)eneZ pas 1a dtangerote hba-
,U Julo ("t VoU nu manor !o- On-


Lies.
F~ aIiincIPlahh 1$, -
40-4 01 imot1tz~ vgpj4'-~


Ia g11o


des len Vrrerit CL 011 CIiILJIt Itt'
i*n{~}derut N' r1b3rh:i.: p~4:; (:CUX


("lU! SOOt oxpos> fllfllCntt
P. l:t ~ >150 et UUl (ml
flntnityui{' pci: oct '~" leA, P. moms na us
ceptibles d'&tre IavPs.


Povt-a u-Prince,
V 19~ iPt.


10 10 Jan-


h*J.II *dIIb4MWU.


..............L


&4V 1fAlT1 LVViNtL Mt'AKtWVU AlLS V I-I-' 4 A
t EweS .GEWRAL, #NTr CON VIS LE MARCIE. -e i t S 0 S
: :... .. .. ... . . :
*VWNS irUxi SKCURITELNYCCMPAB EALE In U N
CONFORT VAIMRNT SUPERIOR. LE
LES VOITU OCU gCAfINS HQUflES AIVEC DES
SGKNRALt VDUB. FwN' PLUSLONGTKMPS&
RS$4. LES 1 KCNERA. ET VOUS L-S ADOP
WS'GRAC A LRR JASPRILLEUR UPERIG' l evi r 1
/ 1 h^.^4t T.''"t'' .T.^ Ir. tX /'^-1^/ ^.e.^ / B%. mv m ^


RITF, LMUR CONFORT MT rlU t SKCURITrE.


Haitian Motors SA.

........ ............
.. '..... :- &D ...
..' .'' / ^ V ^^ p.. .. .' .: .


vaste :erritoire


metelietirs terroirs.


s


PO@ t I SSSa Il


nleil-


d'un


t ies


C'es ce qui faith Son arome


.. ... ... o u te z e t .... .. .. .. .ez. . .. .; .
~~~ .. . . .. . . . . .. : : .: .. ....... ...: ...: .. .


:._.. .
. ... .. ... ..... .. ...... .. .. . . .. . .. .. .
. .. .. ...". .. .. ......... ..... .... .. ..... .. ... .. .... .. .. ........... ... .. .. .... ... ... .. .. ... . ......... ... .. ......
..... .. .. ..... ... .... ..... ..... ........ ... ... .. .... .. .. .. ... .. .. ... '.... . ..


LA *
BAN. QUE


ROYALE


DU CANADA


Les


_ 1-


GZNIZRALt
^.a.44' tn"i


TC~ ~LbBASC;:-DI~C~C~ak~Fd~lf~ yyp-~p~P~r r~i~j~h~Ci~q~


`AgW


~ib~i~-~E~ '~


I


. ........ ..... . .
m
.. ........... ........ ...................
. ... . .
. . .. . .
. .. .. .. .
. . . ...


." .' .'


\.


!"


~Ot~sDi~f




K : 4~Z* ~ ~ :ti~ijP~


quemener J


haitons aussi qu'ils regoivent
.de.. lui de drit .l.s encou ~. _
ments qu'ils miritent..
.. ..e. CONGRES..
INTERNATIONAL
'D'EPUCATION MORALE
v-- -- t..-


Notre charmant pote Jus-
tinien Ricot, nous a po
1adresse: de Madame Frani.
9ois Sokal, Warsawa, Hoza
"88, Pologne, seer6taire. du
Congress sus-nomme,
Nous envoyames une carte
a Mme. Sokal lui demandant


le prix du compte-rendu des"
seances. En response, elle nous
fit savoir que notre Pays etant
si eloigne, elle nous envoyait
le compte-rendu A titre gra-
eieux (cout ordinaire ; 10 zlo-
ty,. Un zloty vaut a peu press
8 0.22 a Port-au-Prince) en


nous demandant seulement
d'en parler dans la press lo-
cale. Nous avons entretemps
recu deux magnifiques volu-
mes de 200 page- Ai peu pros
chacun, impime s ur tr&s
teau paper, contenant les re&
sums des communications
pr6sentxes au Con gres tenu A
raeovt du 11 au 15 Septem-
bre e'" u 73 r4&umes de
commion-s pubinees en
ar-emrand. en anglais et en
fiancS- nous aveons pense
oi e rait nie' oien enoisir
10, qui rice a 'obligeance de
notre directeur p. i., M. Mar-
ceau Desinor, seront bient&t


publish dans dans Fordre suivant: t
1. La joie et son importan-
ce dans l'ducat:on morale
2. L'Edueatlon est olus ir- I


portante que instruction.
3. A sect zs:-dao, i s


et


3 te Centre ...
......Prt.au.PrIne. *.... .
t o ":.:.:'........' ........: :' ."," .' .. ".
... ... ... . .... ... ... . ... ... ...... .. ....... .. -.. ..
.. .. ....... ..: ... : . ... ... :.. ........ ............... ....... .... ... .. ..... .... ... .v ........ .. ..




I *I--I-1111 111(1 11 III I-I-I 11 1 11111111 I .I ....II.III.111.1.1.111:11 1 III ..- l -l-7=l ... ::II-II!BPMM l -lll-l.....lll--11.11--* II ..I ..


M d. .... ....

.. :.-

lubrit de Vortte iiteriui

La e t & dS erem inpareas
qwi aMensot la sete de & eobra T-iull- Ie est
aMC & eaC'r tejurm Ifa G Carbolic
mi gOO nMBb G aoIdfat e png ibeW k a m
At It It )eac h a.msg x de worse
M~~Ak iMc^~ea^i


-...... Satan conduit le.bal ....,;. wr e
...... La maitresse. g time ..........
...M amant l... .....e... ..

.C. ... r..... a.....,. t ...


He rage be savoir-vivre et les usages dmind
*.....- .:. L e ro don. ......... ... .-..a;s..
ude La police: politique. --.-... ...-. -.- .....
Oteiser Une tragddie ambrieaine en 2 vols:
Ve roger Ping...ong .....
SPoii... Au service de la France. ....TX
Ludwig Napol.on .......... ......
.......... .......... d e d e s a cree ............... .... ..... .. .



....... .......... .................Psy c .....ho log ie d e .....am ou r ......... ............
Methode pratique d auto-sugg&stionf
Education de a parole ..
Le pouvoir de la volonte ......

EDITIQNS DE LUXE

de. Sapho .. ...... ...... ... ....
aire Les feur.. du mal......
Samain-- Le chariot d'or Syn p oni e hroique-
Aux flan s du vase ..........
.. ... ... .. .



















Rogtr Vercel ser Capite ina canen ...T.. 2 .......
La BJibiitheq u de Lou:ion esd ouuurie tons le J
sruf le dimancohe l l undi ..prc midi. :, ...
Almanack e ch e .. 19.3 .......... ....


Alma i nch T~" .r m


III


bAO ha~dti


wommam. a IP e*=Mr


SEASK de CODEIN. TOL r -EUCALyM

TOJX, RHUMEi, ThRONCHITES, ENROGEI
INFLUENZA, A-FECTIONS DES POUMON
FOPT-Am -. Nm -". .T TLrS eOVi^CS ^


jbmvwm~- -ip. A IA i-A


A,-Ylcz(,ne autre cigaretle ii e nz.i st


sociaux doe 1'dueation morale.
4. Rapport sur la Croix-
Rouge de la Jeune-sse.
5. La coeducation des sexes.
6. La regeneration rnationa-
le comme faeteur de la rege-
neration morale.
7. Necessi- de la lutte con-
tre la demoralisation publi-


que,
8. le cinr maa


' ed ucation


morale.
9. La Croix-Rouge de la
Jeunesse el education mora-
le.
10. La valeur de la coeduca-
tion e.n face de la necessitO du
relevement du niveau moral
de I'individu. de la famille et
de la SoeleiLt
Nous attirons specialement'
attention du Departement
de l'lhtruction-Publique, de
l'Ecole Normale, des filles et
des gargons, du Service de
I'Enseignement rural, du Ser-
vice de l'Enseignement Pro-
fessionnel sur I'importance
des travaux de ee Congres,
actue'Memert et pour 1Pavenir.
xxx
Les question; de morale et
d'honneur nous int4ressent
beaucoup. Nous avons remu
dernibrement de la Librairie
Alean les lives suivants que
Snousnuavbns pas eu le tiem
de lire exceptt FArrivim).
Nous en :parlerons peut.etre
de& qu'il .nous. en seraa -possi-
ble pour les aimables lecterm
du.o Nouveliste ...
Ce : s nt ::.
rrivim, par Oip U
rio.
g ~ : .. .. .. .
Lt morrale politique par .
L em ari .:::.. : : : .....
:: La moraleprive parO-.Lee -

'': .:: -:La morale de Phonneur, par.


IL. h ur75 sc ral:t'r rot V1s ours plus nombreux
Ch.c.... .. p cc q _u'c -: p7us doucc-elce a milk
gout < !", ..
S es p us~Ui, is mt:eux mnris des tabacs turcs f
ameC-r snt acheres pour ha .:hesterield. Et on lessm i
e:nre parT n sechage et un condjinonnement confis d.
exp:rr;. Puts par un assort:nnt qui se di1Terence de .._to
autre ts-ormnent potr cNAtes-le I.,,pa~r- Chsterfielt
Au:onu -lep; eriacarettes emplove pourIChestei
tel SIt m i:ur- c 'cst Ic p_ p tr c !c plus fin qu existS
Trous ks ae n t z c ut:is de la Chesterfield S
eprouves et v-&en+s :T- des specialists dans des loax
propres e t s :m;.
Essayez une Chesterield aujourd'hui meome. Eles vou
platrunt-Els &- />; ::

Grmin-s s Ce han :
inches DU PONT N a.
S300 la meii ure _
.qi t -' w "i..


Ro-

'-Ct-^


. . . .

. . .


. . ... .;.. .

PLUS DOUCES MitLtEUR GOUT

. .. ...... .....
.. ~~~~" "k ..: ..... .. :.. & .. ..


PURES E.-.
Inman- ..


WOMEN/"


-^- Mfr


.;


4


. . ~ ~ l~~~~~. .. *


..._..,.._......., ..._..... ......
2: .:.( h::.+:--'.-;.-::. <:.L:;)::h::,


ullesterfi-.e...i