<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02335
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 14, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02335

Full Text








-A


imam
AN~II ft~fg j4LNP
...............: -----,.... -- -"---- ----- ----

,. i. W i .!i. A 4 .... -%4 ..... .. --- ...... "----
t .* S -;; .'. : *" .. :" ":.:. \ .:"' '" .'" \ _:: J -^ ::" .' i "* : : ...,'. .':: ,^:-': :. ". . <

,. ",", ,.. 2+u'" .. 4; : .".. ,A .
(: :.. ', ". .. *:. .' .^ '-'^:....:.... ^ ^ ^ :. + .'.:. :. ... ....
.. ~~-- -- -- -- -- -.. -- ."O' .: .WY 'A- .




LE PAS ISF .9t.0C
JIfl 0 Ct


i ,U. K. S.


LB? MI PLUE ITE -
De son voyage ei Russie so-
viktiqu6, M, Lou Fischer a
rapport des impl*ssions op-
. .. -. timistes qu'il expose dans
.... .... ......... ......... ... ...-- : : :: : E urope .w ve.tf L 'auteur
Coume it fallait privoir, pendance l'anlioration de sa ouligne d'aillet'ra qu'il a vu
Ie e)&nt du .12 aner 04- situation! conomrique? -ce ouil dqsiit v4ir, et non
rant de Son Excellence e Prs# Art. 2,- Le% serutin aura. pas ce qu'on monti aux tou.
sident de la publique, pres- lieu dana.chaque Commune de ristes trop cr&duler.
eri'ant q ,ur la demande do 7 heutresdu martin A 5 heures % L'Union -svi4tiihue debor-
plus des deux tiers des Repr& du oir. de d'nergie. Les b6lch6vistes
-sen ants directs de la Nation, Uhaque Conseil Communal on desagrg atme social
Ie Peu ple mn conmWte p er ou ehaque Commission Comrn- t libed un nombre illimite
gxkERENDUM, advant fe munale prendra en temps You d'elements energipiques qui
,made et dan le Condon Iun u arrt pour designer les ont "t' orients vets la sur-
d terminee par n o sub- eireonscriptions ou sections l4vation national. Le pays se
s6quent, a te eonidtrd cm- de vote, ainsi que les loeaux ot' developpe rap dement. La Rus
me un- pas dkeisif fait par le aura lieu le vote, sie se transformed vite en
Gouverwnwnt. vers la swe Par deux publications dans grande puissance 6ecnomique.
.aluionW'posW mr.pw ta rer la quinzaine qui preeedera la La population est "pleine de
le Prys de touitcontrrle finan- susdite date du 10 f4vrier confiance, d'entho-uiiasme et
tier 6trfanr et .asurer, avc 1985, faites de huitaine en de foi dans 'avenir ie la Rus-
s comply te Independance, fra- huitaine, chaque Conseil Com- sie... Sur la totalitA du terri-
melioration df wt situation t, munal ou chaque Commission toire, I'atmosphere vibre de
cono-wnque. Communale sera tenu de rap- vitality et d'esperance. Cha-
En effet, est & ces fins que peler avec le motif du refe- cun travaille. Des plans, conm-
le people vient d'ftre conv- trendum, la date de la reunion, portant des dcpenses de mil-
qu, ainml qu'n Ie verra pl"us lheure de l'ouverture et de la lions de roubles et de gigan-
loin, dans PArrit fixant la fermeture des operations, le tesques entreprises, ont 4t
question our laquelle lts cito local qui sera affected a chaque executes, sont en Cours d'e-
gens auront & se prononcer te bureau de vote. execution et sont traces. Rien
10 F erwr proehalA. Apr&s a- Ces publications seront af- nWest trop vaste. Rien ne pas-
voir vauement nfgoz, tent fichees aux portes principles se pour impossible. On se sent
tes meidleures eombinalste de PH6tel Communal et des au sein dun formidable pro-
possbles, an que rien ne Tribunaux de Paix. cessus cr6ateur.
put defntivement resulr Art.3-- Aux jours et heu-
dans tintrt. ntlna re fixs, Ls operations seront (Extrit).
Chef defBRtnt d .bre6 .-driges .dans- chaque circons- -
fance uI ays place en i n eruption oi u:-section de vote, ARRIVEE DE
patriotlsme etair, a timpu par un bureau qui ouvrira
avec lea hesitations qul fa1. FAssemblee, recevra 4es votes, Mlle. LUCIENNE RADISSE
silent de se plus uables tn procedera au d6pouillement
tiatives d'impissants et sti. et proclamera le r6sultat du Hier apres-midi, par l'avion
rites efforts. scrutiny. de la Pan-Amerian Airways,
L'tHitoire rapporte q'tax Proe's-verbal du tout sera est arrive -Port-au-Prince
heures les plus diffiiles, vers dcresse et signed, sans desempa- Mile. Lucienne Radisse, la
1837-1839, pour sa uve r la rer, par lessignataires. charmante violoncelliste fran
France, M. Molt seoit obligv Art. 4.- Chaque Bureau de gaise qui done mercredi un
den appeler au Peuple. vote sera compose d'un Pr&- concert au Cercle Port-au-
II faudra bien qu'on recon- sident, d'un Vice-Pr4sident, Princien.
naisse aussi chel ntus qutl d'un secretaire et deux scru- (Yest une artiste de grande
nest pas tujours possible de tateurs choisis par le Presi- classes, et elle vient de faire
fire enter certaines conast i dent ou celui qui le remplace- aux Etats-Unis une tournie
durations dane la rualiasatin !ra, au cours de laouelle IPes u-


d'un plan de sauvetage nati io
ntl, sanscompromettre, & tout j
jamonat, I'avenir m me du'
Pays.
L'essedliel alors est de se
onformer aux Inluctablea
ntmssit#a du moment. Voild
tot!?

ARRETE:
STENIO VINCENT I

President de.... Republique

Vu le D6cret du 12 Janvier
1935 prescrivant une consul-
tation Populaire par referen-
durn.
De Pavie du Conseil.des Se-
er.taires d'Etat.

ARRETE :

Art, let.- Le Peuple eat
roTWomu dans ses cornices, le j
'limanche qui sera 10 fevrier
de cotte annie pour se pronon-.
cer sur Ia que.tion'suivante :
VoTrleA-vous que poient.. a
doptoes par vos pren-.
tants, tes mensurs Vrmconiees,
par le President de, Ia Ripu-
blique dans le Diseours du
f 1iap-Haltien du 27 Novonre,
' .4, ex n ienotamment de li-
b6rw le Pays de tout control
te financier -tranger, et d'aas
Aurer avec ea corntp1 f4a


Les bureaux sont presides
par les Magistrats et les Con-
seillers Communaux, a leur
d6faut par les President et
Membres des Commissions
communales.
Dans les Communes divi-
sees en deux ou plusieurs sec-
tions de vote. la presidency
d'une ou des sections sera con-
fie, au besoin, au Juge de
Paix et la vice-presidence -a
son supplant. Le greffier
remplacera Ploffice de Secre-
taire et les deux scrutateurs
seront choisis par le Pr6si-
dent.
Art. 5.- A 5 heures du soir,
le President declare le scru-
tin close. Le bureau stance te-
nante, procede au depouille-i
ment des votes, proclame le re
sultat obtenu et dresse, corn-
me il est dit en Part. 3. ci-des'
aus, procks verbal du tout.,
, Le procks verbal sera im-
mrdiatement envoy au Pr&-
fet competent pour 8tre ache-
min sans retard au Seertai-
re d'Etat de l'Inthrieur.
Lo r6sultata du scrutin,
tels u'ils resulteront des dits
rost-verbaux, seront pu-
bi6s au. Moniteur Offieiel.
* Art. 6,- Le present ArrWt4
seraexkcut ,I la diligence.du
Serotaire d'Etat tde l'lnt&
rleur.
,on: iu hida Nation), I


blics les plus divers ne lui ont
pas menage leurs applaudis-
sements.
Nous lui souhaitons la bien
venue a Port-au-Prince.

le 12 Janvier 193$, an 132em
de ]'Independance.

Stenio VINCENT.

Par le Pr6sident

J.-Secr6taire d'Etat de In -
terieur et dIe la Justice :

Joseph TITUS.

Le Secr6taire d'Etat de.s
Finances et du Conunerce:


Yreck CHATELAIN.


Le Secretaire d'Etat des Re-
lationp Exterieures et des Cul
tes:

Lucien HIBBERT.

Le Seeretaire d'Etat des
Travaux Publics:
F6besmin ETIENNE.

Ihstm'ction Pbicme. $,l A-
griculture et du Travail:.

MLon LIAUTAUD,


u 4l .A V .. .. I.. F....... .. .-. .-.... -i
114 JANVIERI 1$3I


MORT DU PERE
SCHNEIDER

Nous venons d'apprendre la
triste nouvelle de la mort du
It. Pere Schneider.
de la Congregation .des Pere's
du St,-Esprit, survenue ee
midi a I'HOpital G6neral.
Ce savant 6ducateur, du-
rant de longues annees de Pro
fessorat dans notre Pays, a
contribute a former le caur et
l'esprit de plus d'une genera-
tionV.
En nous inclinant respec-
tueusement devant sa memoi-
re, tious prions les chers et
devoues Peres et Freres du Se-
minaire d'agreer I'expression
emue de nos sinceres condo-
leances et de les transmettre
aux parents du regretted Pre-
tre.
xxx
Les anciens elbves du S6mi-
naires et tous les amis de JE-
tablissement sont pries d'as-
sister aux funerailles qui se-
ront celIbrees remain apre's-
midi. a 4 heures ,ni la Chapel-
.e ldu Colibge St. Martial.


SAU STUDIO MODERNE
D'ELAINEx,

Hier aprbs-midi, sur l'invi-
tation de Miss Elaine Edna
Theobald, une assistance choi-
sie s'etait reunie au Studio
Moderne de Beaute qu'elle
vient d'ouvrir A Turgeau,
pour fet-er 'inauguration of-
fiielle de 1'6tablissement.
De nombreux congeneres a-
mericains, dc passage a Port-
au-Prince, v a sistaient et ee
fut, entire afiro-amrncain, et
haititen, une prise de contact
pleine de prom-es-, en menme
temps quI'ume ftte chalrmantt'
et onginale. Miss Theobald
fut une maitrest d( maison
si captivante ue 5 i 7a s Se
pr{olonge fort tard. II .sc ter-
mina '1)E" la visit, de :.n ate-
lier, 0 fi on dimnra lot p1!uA
recent pe'rifecti:,'ne .unts du
i8 techniou- modorne de Ia
Nonis lui rPdnouvelons no
n:' u, de slies,


LEB AL DU
((CLUB MILITAIRED
Le bal orianis, samodi pow'
inauguration du c litaire>, a. eu tout le success e&e-
comptc. Une foul immense s-'
nressait dans les luxueux s,,
lons du nouveau cerele, delai-
res a gforno, at aux sons en-
trainants de deux orchestre.s,
Sales couples tournoyerent lit-
' t6ralement jusqu'h I'aube. Si-
I gnalons aussi oue l'enthousias
i me general 6tait entretenu
par,des-'buffets d'une profu-
sion sans nareille.
Le President de la Repoubmi
que avait rehauss4-la fMte d'
sa pr.sence.
Nous presentons nos meil-
'lours compliments au distin-
gue president du < taire> le Colonel Lafontant.
Sirop IJtA
,contre la grippe
a- ,, -
Ruvez le Rhum
Alix Ro.


No 13493


%Chrotkmqu Mumsicale

NOS MUSICIANS



Seas cette rubrlque, cha wu
semaine, notre collaborator
Constamtin LwumrT, offrirtr
aet lecteurs du .NeNwllste
des pages ear nse atrtitet
Nous devons nous rappreer
quill y a quelque vint ra,
Dumerve await dfdJ, daOh Icl
Nouvelistel, pubUMi s onr ct
mmenw rubrique des chroniques
qui ttaient es avec intirfi:


Le 27 Dkcembre 1866, naie-
sait aux FondcParicins, -
section de la commune to
Ganthier,- Jean Zephyi-
Tres jeune, il laissa son mrw
deste foyer et se fixa a Port-
au-Prince oP ii fit ses 6tudes ,'
I'Etablissement des FrIres de
l'Instruction Chr6tiernne. It
debuta dans le monde avec as-
surance et foi. Et vraimcent,
ses bonnes disposition'n re.ju-
rent les encouragement,-. du
trsecher frere Hermiti. :u'
superieur general de St. Louis
Sde Gonzague. II 'envova en
J quality de professeur eollabo-
S vre cavw le frre Philippe, to
eeleneit musician
Comme Z4phyr avait du
gofit pour la musique, il cu!-
tiva --- en si bonne compagnie
.- le plain-chant et 'harmo-
nium. Cet instrument devint
dans Ia suite, son favor.
'est ainrii qfu'i ft 0 (.1
tard, chantre, organist d .-ns
diverse ptroisse,, professour
de piano dans nombre doe far
miles distinguecs de Port-au-
Prince, de Potrt-de,-Ax. A un
ce(ti'in moment an Lv tion.
Entre temps, Jean Zephyr
s'engag, a dcans la Musique die
IPais ofi i! j:a:sa htit ann 6es
conIMcutiveS. En 1" 7. corn-
mi Sione par TL Pr"sident
T'iresia. A. Simon Sam, pro-
fesseur de muisiou'. h VLcol,
(de Igartiois de Iort-t-ie Paix,
il s&,journa trni' 'nl %lan. ct-
te ville, et di'\'int I'ami de to:;
le monde,
De retour I'ort-au-Prinee,
il fit ses premiers essais avec
i) valso brillante.
d'une bonne allure, qui flit
hbion accueillie par les artis-
tes.
A I'occasion de.% ft.es d6i
Centenairo de I'Inde6pendance,
il cnmposn une Marche triom-
phalo <180h/. Les motifs srnt
assez vivants.
L'a.rtiste s'inscrivit h 1 Ew-
le National de Droit, ot tan-
dis qu'il suivait les course, il
regut une commission de sup-
pl6ant-juge au Tribunal de
Paix (Section Sud). Requ li-
cencie en 1006, il eut a.tse de
loisirs pour reprendre avee en
thousiasme ses 6tudes musica-
les.
Aux 41ections ci Janvi.r
1905, la Communp de Gan-


thier, fire a just titre drfn
sujet aussi disttnrud, 'Pnvo-
a singer la dCambre de
4epugs. Et en retour, i t fit
6riger le post mittairo an


(voir suite n ft pag),


* :


... . r.. .
oz ........ .....,,' ""^ y .. & .....,* .... .* *. ^ s y ^ ^ '*: ^ -^ -. ^ "


IU_


I'N ^ J^ '---'M ----- -


. .............


- 11 -l --- -- --- --- -- --- -- --- --- --- --


! jI~.I..I.r j.- ZZ--lZlI[Z I- ZZZZ Z 'Z


ii


A


qrff


JEAN ZEPHYR

1866-1922




.. ............... .. ..'.:.. ....:...:....:. :. "": .:.. ... ....
.1. . . . . . . .... . .
x ... .... .... .... ..
..............------- -.--------.:..--... ... :............::: : ...:.> .. .-...
.. / ~ ~ ~ ~ ~~~~~~.. ............. ... ........ .. ,.. ,.... ..,.... .. ..... ...... ... ...... .. ..,.. ... . ... .. .


.. ... ... .; :.. ....... ,...



.. r ..." l f...l: o J:- f.ants, .il
$J. .: :e : : e do t, Mm.. V
.. ..... .... ........... ... e t




Mr. le Secretaire general, Vales et ses
J'apprends vee le.. pl.us Mae. Favie
grand .plaisir par votre .lettre enfats, M
du Z 7 TO l'couk. qu'iJ a eth Grandoit et
decide par le Coinit4de einw Aurel LarrNi
risson quo e'est. ous ma pr- ses enfants,
sidence d'honneur qu'aura ward Bonnei
lieu en fevrier prochain la M. et Mme. J
conference qui sera pronon- families Gri
cee par Me. Prosper Chris. Bonneau, Va
phonte, au nom de PAssocia- Guillaume, (
t: ton des Membres du Corps vrde, Chariot
Enseignant. les autres
En vous remerciant de cet- trbs touches
te flatteuse communication, je de sympathi
'sisis cette occasion de vous manifestos i
renouveler, Monsieur le Se- mortt de
cr.taire g.n.ral, avec mes sen
timents les plus d&voues, mon Jacques-Ai
adhesion entire au but pour- n -
suivi par le Comit. leur re etUs
ce Prar Me. Prosponr Chris Bonneau, Va




Sre- frerf- enn


(S) H. P. SANNON.


DEP. DE LA POLICE

Port-au-Prince, Haiti.
12 Janvier 1935a


AVIS


Le Chef dce la Police invite
toun les d(Itentour-sde licences
poum, evolvec 5 soe presenters
;iu Bureau de la Police de cet-
te vile 1'ne i e do eurs licen-

Un dblai de trois (3) jours a
j)partir du 14- courant leur est
aeelr(lde A cet effet. Passe ce de-
lai ile seront apprehendes par
la Police et leuri armes con-

S1. ORIOLBDD

Major, Garde d'Hlaiti
Ch(f de la Police.
e- ,- ..... -W.
PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE

T]ILJ.ETIN Not ut16
S. S. tL ENAVENTLRAUt
ayant laissz Nelw-York jeudi
10 Jlanvier l1935 au lieu de mar
di -8 Janvier 1935 arrivera a
Port-au-Prince Mercredi 16
Janvier 1935 et partira le me-
me jour directement pour
Critobal (7. Z, pregnant fret
et maiN.

BULLETIN No, 1163
Les chargers sont pries de
noter que le S. S. S CRISTO-
BAL>~ esit attend a Port-au-
Prince, Haiti, venant de Cris-
tobal C. Z. Ite Mercredi 16 Jan-
vier 1935.
Loes ptermis d emrnbarque-
ment seount delivres pour Ie
fret A 'destination de New-
York et deo Ports Europeens
sur demand faite a ce bu-
reau.
Ce Steamemt partira le me'
me jour -directement pour
New- York pregnant fret, mal-
le et passagers;.


Jas&-. C. VAN REED,


ie. Numa iKnapp,

leurs infantss, M
andoit t et ses en
Joseph Octavius
ses enfants, M et 4
Milord,M. T6leU 4
s enfants, M. et
r Vales et lveurs
ne. ive. Clitus
es- infants, M.
ux et ses enfants,
4elchoir Bleck et
M. et Mme. Ed-
au et leur enfant,
Justin Fortier, les
andoit, Belisaire,
dls, Larrieux, Jn.
iibosse, Page. Se-
ainsi que tous
parents et allies,
des temoignages
e qui leur ont &te
S'occasion de la


arle Grandoit

a pere, grand' pe-
le et fo rnusin on-_


love a leur affection le 28 no-
vembre dernier, remercient
bien sincerement M. le Doyen
du Tribunal Civil des Cayes,
M. le Depute Etienne Morail-
les, M. Le&5old A. Roumer et
tous les autres amis tant de
la Capital que de la Provin-
ce et les print de croire a
leur profonde gratitude.
Tiburon, le 28 Decembre
1934.


REMERCIEMENTS


Les families Nau, Berthou-
mieux, Boisson, Haig, T.. -
manque,Conille, Camille et au
tres alliees, tries sensible aux
marques de sympathie qu'el-
les ont recues A I occasion de
la mort de leur regrettee Vve,
Aristheines Berthournieux
enlevee A leur affection, le
ler. Janvier courant, remer-
cient bien sincerement le Pir-6
sident de la Republique et
tous les amis qui les onut asii-
tees en cette occasion.
Elles les prient, en retour.,
de croire a leur profonde gria-
titude.


AVIS DE DEPART


Le 18 Janvier courant par-
tira pour Higuey (Rep. Do-
minicaine) un camion ayant
tout le comfort possible.
Pour tous renseignements
^adreoser A M. Zrike Nahra.
Angle des Rues Republicai-
ne et des Cesars.
wC'rV 4*fl riiMfl*** ** '


VINS!


lAISON A. C. MCGUFFIE

Amateurs de bons v4ns, fai-
tes un tour A la nouvele Mai-
son A. C. M iQue No. -1825
rue du M jq de I'Etat
a c&it des 10B C apeaux.
Vous trouverez Ies crus de
lordeaux les ~4g s ~pts
surtout la grande M gue
Be~~e frdre On-vend parbar-
noes,,, Ilons. t b iUteilles.
PT'nx defiant todte eoncurren-


HBUREUX

Heureux qui comme Ulygse a fait uo beau voyage,
Ou comme celii-hla qui conquit la toison
Et puis est -retourne plein d'usage et de raison
vivre entire ses parents le reste de son age.
Mais, plus heureux encore celui qui cornme.le JDr. DAY
A decouvert de Quisqueya les secrete de Ia flore
Et puis dans un dosage habileb a don$ l.a goutte d'or
Qui s'appelt le 8iroaTon Pec toral D ..


c.n WA ** .. *



t. iatepas Ieptomrc.

No fatigue pa leo rein
Cc mprkne & Ogr. o-Tub* do -2OCOMPf m*s
Etuto aluminram dn 4 comprimes


S" -
-. ~ ~ ~ ~ ~ : .


Devenez votre prdpre Comptable en ouvrant un
Compete de Gheque 4 la Eanqie Nationals de Is
, Republiquo d'Haiti

aw 0 -N fB^B-ir


(O"LL,&XC


BIMION BOLIVAM


Etablism ent
WEnwignement PriHmai
4t Secondanre
Internut et External
Toutes les classes,
de la 12e a la Philosophie
kRie [agny, No. 1164
(Petit-Four)
TUlphone: 2897
Diretear: Marice 4Cermanv

Pr6fet des Etudle: R. Cha.ulme

Adimigitrater: C. 4 CatatBw


Le College Sirnon Bolivar,
fonde en Janvigr 1933, a deja
eu cingi succiA aux examens
du !kaccalaur&e, chiffre assez
remarquable i l'on consid6re
les difficulties de tous ordres
que confront(o actuellem6nt
l'Enseignemen PrivG. Ces s!M
ces sent duAs au serieux tie I'E-
tablissement et a la compey-
tence des prof(sseurs.
Dans les diff erentes classes,
la preparation des eleves est
i objet d'un soin minutieux.
Aussi les resultats s'averent-
ils de plu- en plus satisfai-
sants et les parents n'ont-ils
qu'a s'en louer.
Lemons particulieres de Let.
tres, de Scences et de Lant-
gues Uiranles.
Course sp'eciaux de Steno-
Dactylographie et de Comp-
tabil e.
Les inscriptions se regoi-
vent tous les jours ouvrables.
Pour tous autres #nQeigne-
ments, s'adressefr au College
Simon Bolivar, Tl., 3501
-- --_ L tA& 4J "I

IMttA NTIN LUMIERE
Specifiqupe- efficace centre
los Brennoraghies, Ecoule-
ments. Maladies des Reins. Lbe
product present& sou.S forme
de drages est facile pren,
dre. >
Ne necessity aucune precau"
tion sp ciale. -
En Vente A la Pharmaeiq
Roy -, Rue du Centre.
- Et Chez F. Lavelanet, C.
Duplessis, SuecC
738,Rue du Magasin de PEtat
ST41phone 3430M
*. ma. W m: -..f

Coca-Cola


Usie aGlace de
port-au-Pri ce

fabricaLdor de gtais d,
meilleure quality
Livraison rapid effectu4
quotidiennement par no, cr
mions peintsB n blanco dana
tuutes lea directions de Port-
ui-Prince et do PtioA-Vilt


GLACiERES


Nout avons WouJourTs
main les derniers modeled de,
gljacires en acier a partir di
or 25.00 et au-desus, vevnd:-
bles avec fseilit#s d& p*
ment
CLes glacieres lea pit R
res et lea plus 6coionoaquef

CRSME GLAGCEE
%8tUPERLA TI V &

Un product nouveau, qui ne
le cde en rien aux meilleur-s
marques des ,Pays d'Europz
ou d'Amerique eat offer au
public hEitiun par FUsine
Glace de Port-au-Prince. Gofi
tez cette dkiicieuRs crime, ti
vous serez cGnvaineu.
Faites une agr6able surpri.
oe;i votre famille en appor-
taut de la Crene Glate S.-
perativen pour i dessart-
Tous en raffollent,

ENTREPOT
FRIGOUQWlFIQUA


Non eLambres froidea ont
Wti rcemmuent miises point
et peuvent recevoir n'importe
quelle quartit'de viande, de
poissot de Mgiamere, dl
fruits. ete.
Le Public est cordlalment
Invite a visitor notre usne f,"
4 inspector noz odlep -F
glacires et r torbetIerc i
dans notre Je de venve,
noa er do la glaes, eptu
fairo do 1'eonomt



POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de 'appal
reil digestif, ou si ,ous ,entez
une debilite quelconque dans
I'organisme ne rate pas Poc-
casion de vous mettre a Pu-
.age de l a. Farine YAs (quintessence de la bana-
ne Troglodytique) ou banane
Grand Vincent.
Madame, n'oubliez pas que
Ia marine Quiueya est 4'ni
agent getif quiexcite la i .,is-
t.anee des os chez: les B6bLs.
: n vente partout,
Reusez les itatioans.


...... .....
....... .... ..


AVJis MEDICAL :
C:inique du Dr. LouIR Hip.
SAnciene maiso.n F Duvi. -
S(Rue de Casar)ies-
Consultatlons.:
2 & 4 hs. % p i.;:

Mdachie~ l &r lrre Remi:'
M .?;.h i, caleuler DP
SRubaLS, paper carbon
Fait voe achat ehez
"- --"
TEINTURERIE
MOD
Tut en encoiurageant,
iiniative trtu meritoire,
ferez ulne bonne affaire eW:|
in ',t v : (?:)fm1fafdCR a ..
111 (Its ,ones de l'A ---

A aI Teirnurerie Mlod
toil cst rurmis I neuf, ti
on 'vtemcnts usages en il
tenmps (Itue nettoyage a seeA
; in F; i O. ..:;
passage, degraissage e
Truvaux de vanneric enV
genres pour cndeaux dt
( annee. :
Promptitude et condiQ
tr: nvantageuse. s.
S uiresser a Mine. Ture
(at ri, Arenue L, 731
iOuroir de It Ruet du tQ

POMMADE 29
SCrattele, Demangeaiso
S Eczema, Tiches.
Phie. St.-Franqois -
Dr. VMATHURIN
G d'Ruc P-au-cPee. s
.. .- -."... .- _
MIESDEMO ISILLES,
S IfESSIRMS
A rant d'afler aillcurs pdi
vo ehau ssnres
He visitPs5'impose I
u i rd(nneri ..i
Mon1-Carnrel
G(;rand'Ru o. /172/
TeI. 21.82 ,
H YPPOLI TE El DY
Propri@tai re. _


Les Vapeur SoU
es Rhmmes cr

ft e4Atzt&en
fndre dana die 1,'nauWE


roate.ent -.
.Pour d'autr -- 3 I: H
Sponerfl hs leY

.V.iC.KU


~9~p~-~- ------*---


~---


........ ..i. .
' ...:::. ::......... ........... .


..... ......... i


k11 deso ta
... .. ....., :. .
...... ......t..


e:.: i.nt.vr. l co.":
: laent Leriet.
...L. .U.........

e ..outa tpda o

:61Ives Pone n 7tt
pour :treo apirde r.*i
lpas moidreffiiet-,:-...
A leOinfr thexeat&
feseurs, jeunes, ayn

Tqu .los parents aron&
Soul p r en er : W
I Iadlte p past: IsE
tout de.site vo0 enfa
: laIue, Phone 20187
Pour tous autres rdni
Sment, adresrtAzvua&!_A-R
Acindor, Phones : .-

Rparez vtaon mt
Sc _rire, 4 a t -Mhle
honographetxcath regft
Chez Rodotlhe MIC R
OpecialWte en La matLw
1 3anniee d'expsrte
Service arielrciri
17Rw Perle TI. 1


i
!
f


A4WP ~Gt~n~ar













MAO P4,1St0 ?rtp 9sl est possible do fire face i an me a contrast rW reax do o eatm me cr bsldiar0, d
nera amen champion 44 agrosseur 1ten^^t de Nord yantes camp~gn pteedev ttdne, istes 'taitnt alph* itsultant du rana
monde d4e pdidkards, 4 mis t et de ddruite los ap- tes, XIs ont *4 Iiars hule hques beaucoup dsi Kup eyts out ':
knodk out iHnnresnihiecgin ptaels:ennemnis: tandis qu'fls Cecil Harris au tIme round svrvolent::core I'Atlantique :ion di.:aens de leur vottr main tour pedant 4es heurese be part :pour Londre
dunmatlrieth n rn l'cian arethque. i pidemnt q' midi, 600 calme des votaut4 nhtait pas tSimon, qul Vk fai
::X: xxx oVo des inscrits s.taient d&o moims remarquahseh Partout, au nmbin4t ritai
TOLEDE. Leh domte de MOSCOUW--- Ls journaux h*a .pronone6s, et qu'avant la los nazis avaaent appos4 des n6goelatons qu'll
RomanonoS, I'un des hormmes d~menten tavec force que des unit, Ia proportion 4tait d& placards: *Veneozen silence! vet Laval II devail
les plus riches:deo Espagne; airoplanes mtitiques^ ait jit do 90 t I cs rdvuLtal 3 sa Votez n: silence! Partez en jourd'hui4 Geflv
I. dt if enfuir en: chemise Ocd turvol6 Ie Nord d Ila Nouw& ront proclamis minrdi. be rna xilnice! Zidrtencz Ia disci- vre les travaux re
tw:it, ave sa farmille, de son go.. tin, une manifetation corn- piue! R&spectez la commirL Sarrt et preparer
p is de Buena Vista, I ; ... munis..te a caus qul...ue. d- si du plbiscite. .Toutes ces nations an.gl...ofr
feto ayait 6elatet be feu a d&- TRIPOLJL- Aujourd'hui a sordros, et on a procede h quel reconmnandation& out 6ti ob- la semaine.
truit beaucoup do tresors 6tk inaugur~e la plus longuc que& arrestations; A une cer- serve& litteialement. Grhco xx
d'art incomparables, et une canalisation petrolifere -du taine distance des bureaux de an .tact doe la commission, il BUDAPEST.-
des ailes de 1'6difice est pra- monde, don't la construction vote, maTi A part cela, on ne n'y a en |ue peh d'exhibition nBux hungrois de
tiquement t reconstruire, a co~te 50.000.000 dollars et a siwnale aucun incident. En oi troupes, celles-c etanit surx- a S. D. N. de He
6th e*dcdutee sous la direction i:omrme, 1a bataille pacitfiue tout maseaes c.ans les caser- sans d.lai sur .e
MADRID.- Sur la deman- d'inkHnieurs americains. Bile s'est livr6e entire C0; aiue- ncsw, pretes h intervenir, Ie eas Gouvernement hon
de de l'Acad6mie des Sciences, a une longueur de 1150 mille numanc qui veulent retoiurner &bheant. Le nombre des votes pos de V'enquite in'
be Colonel Herrera a renvoy6 et dessert des exploitudtons h *l umere pattie, eb d'autres annuldg est insig'nifiant. Dans le rtclamee A Pr
au mois cdAoOit I'asbension appartenant A 4 pays. EPle tra qui ailment umeux en rester s6- eertains endroits, 100 o; o des I'attentat de Mar
stratosph&rique qu'il comp- verse les deserts de Mesopota- i pares quelque temps plutdt insurits out vote, mais la pro" examen rapid, d4
tait faire ces jours-ci. L'Aca- mie et la Judde, pratiquement que de vivre soug le regime portion generale &ff# d'envi- mettra fin }e plus 1
demie desire discuter aupa" toute B'asie Mineure, et met A hitlerien. 900 fonctionnaires ron 98 o01o A la tension actuel
iavant avec lui certain 24 heures de la Mediterranee amdricains, hollandais, suis- Environ 100,000 votants no
................. .... -"::: ...: .... ..: ... ...". .. ..'.......,.:.... ........ ... .....! .. .. ....r ....F : : i< : : ? .... .. .. .. . .. ... .. .. ... : . . .. .. . ..
........ .. ..- ..- ... ...v..... :. ..- -. : : ... .-. ...-. ... .- .. . .....- .. .. .'-... .. .'. .. ." .. .' .... .. ... ." . . .. .. . .. .. . .. .. .


t ... ......




.a n t. .. .. ....



.., Sir Joh: ... .
re ..rapport
i ..... .q u d ...... ....
at s.es .**.

. revenir ad
e, pour ul-
latifa ia 1I
les ni r
nquiseis de


mandent 4
prononeer
rapport df
grois, 4 pro
ternatihma-
Ocasi km de
veillek Un
cIarent-i!s,
btt possible
le,


points important relatifs 'a
I'entreprise,
xxx 1
OSLO.- Le journal < dens Tegmn a d1clar6 que les
aeroplanes mysterieux qu'on
a vus survolant le Nord de la
Norvege sont des appareils
russes, et que leurs vols font
parties des mancouvre, d'en-
.semble sovidtiques. Les si-
gnaux radiotelegraphiques
uiP semblaient guider ces ae-
roplanes provenaient 6gale-
ment du cote russe de Ia fron-
tiOe russo-finlandaise. D'a-
prbU le journal, ces manreu-
vres avaient pour but de v-
rifier dans& quelle measure il


ACHTAT D'ECAILLES DE CAR
MANTS, PERLES ET PIERrES
LES PIECES ARGENT ETOR,
TES NATIONALITIES, A DES f
AVANTAGEUX.


les riches terrains petrolife-
res de Mossoul et de l'Iraq.
-xXX
SARREBRUCK.-Le Common sarrois), organisa-
tion anti-nazie, opposee A la
reunion de Ia Sarre A I'Alle-
magne, a reconnu virtuelle-
ment, dimanche soir, qutl a-
vait perdu la parties. Max
Braun, -on chef, a annonce
qu'il va protester aupres de la
S. D. N. centre les operations.
du plebiscite, qui n'ont et' ni
libres, ni exempts d'infiuon-
ces; ni secretes. Plus do 500.000
aliemands ont defile le silen-
ce et en bon ordre atux urnes
pendant la journey,. eou cal-


ET, VIEIL. OR,
PRECILU;SES, VI
MONNAIt DIE
PRIX ABSOLUMI


DIA
EI.L-

ENT


ses et luxembourgeois ont con
tr6le les operations.
:xx
FLEMINGTON.- Six au-
tres'experts en ecritures vont
corro'oorer aujourd'hui f'opi-
nion du premier, a savor cquo
c'est Hauptmann qui a 6crit
1les 14 billets invitant Lind-
bergh a payer la rancon de son
o{nfant. Ensuite, I'accusation
' ssayera (.e p'ouvr quo I'6-
( ichele Crui semble avoir s , eenlevement renferme de(s
c< ou, pareils A ceux du gara-
:'e de Bronx ecns2'uit par
aaupntmann... Ensuite. par le
.:moI1nage doe 3 alloimands
(ui arriveri'ont (cl.nain i N ew
orlh par ]<<]e de France:, en
:, 'npal- i4tI du (l tio,'tive Ar-
t hLl John son, e l e essayer a de

:,i nn quo "1.]('nt tioLv oen
.. pos: eS si:U 0 1 no'A :iCIt (je a
a -ccesCion e son aevocie is:?-
| ] P15ch, mort de tuber.or


SSARt RBIUCK.-. Le plG-
'Iscit de Ca 8arre a eei mar-
(uie deo iuSieurs scenes iim
S1re r sionntes. D'abord, la
population a brave tnI neig''


U : < "


g'agner los Lu-


sont arrives que fort tard, par
chemin de fer, beaucoup ve-
nant d'Allermagne. Des pay-
sans ont parcoiru desi dizai-
nes de miles A pied pour je-.
ter leurs bulletins. Certain
sont montes en auto, a cette
occasion, pour la premiere
fois dans Ieur vie. Une dame,
Frau Mordenach. venant de
Shan gh ai, a parcouru 8.000
mille: en bateau, on chemin
de fer et en aeroplane pour ve-
:ir voLer en faveur du retolur
iA 1 'A.in !!magno.

(EN EVE.'-Le principiux
o .nctiuonna'res d la i S. D. N.
.sunt i es a leur s bureau
toutC la jour'n-e d'hieo, en
(I mmuni:ation leitphonique
n.c.i aie'ite av&c la Sarre. Un
ix. o a i cur a t.i Ins tat le

S' .:Jie e po ur. ia ) proclama
to-n (U. r',uitats, 1 urd2, i. D'i-
r 'Srn '-i. la S. .).N. doil d(-


Y jt .,,,3>*ii j






Le Vapeurs Awrrte
Les Rhumes
Cs nm sont que les enpne
mi peuvent attetEdre le rha
nes directement. C'est pr
uoi Ie Vicks soulare i ra*p.
emenat. 0
Lomqu'll e t frktiotln* a
moment do so voucher, it e
VIlatiliah par la Qhaleur d4
iorps at inhaI6 dana lea voicm
respiratoirea.
De phi il a it comme a
mtapumne ehAaut le d.
tAr U
iBdw ^ j
is"O JS


SAtu., ,. l a :I C-
S titu ole tran1 t Sr, o. d-
vacutation do la hr iie, -Io de
::[ : :" :>! :!: dIt? ])[)i.volrs
(du WinevniO2n L starrois ac-
l t do luLi 2 queslionI


Electr que


des Villes de Port-au-Prince et du


Cap-IH aitin present


UN NOUVEAU SUCCESS :

le nouveau module de Refrigerateur' lectrique


Mo~teZur hevm~tiqu~xxemon


fermt, I 'fab-i de lia pouiere.


Solid construction en acier.


hEjtagore adjustable auteur voulue

Chambre refrigerante a Vabri de la rouille et, permettant un nottoyago facite,
4 a i e .... ...... .
Control automatique d temperature.
Iai 14. .ti.ur. r m '. vrant-
Eelairateg inteieur. ePoryte he-metiquinen-t feIr&Ie ouvdant a! aIdol du petit doigt


Gardez vos dents blanches...
votre haleine pure avee
le COLGATE ,

dInui blancst net brdsntrei
4.,. Ph 4zin pure ct parfuntld
>.. voici dres charms incmtimn
blues de ia beautit
Le Colgate nfltoie les dentts par-
taitement chaque iassure.cii (io
crevase.]. II ]e *mbtellt pa rc
qu't cottient) la tine pondrot de<
polisage qite ks dentietts cm*
ploicnt. 4a savcur du Colgate est
dd6lcieuscmennt ra-


'4 -


-, ,
/-


otu A Paide du pied~.


$ 297,50 avec ga consonimation insignifianto ola garantle e quatre anne donnee par 4



"G/eeneralElectrie"

Scontr tout dfaut de cunetiont do meanisme; ,


fraichissante elle
laisse la bouche
pure et piarfumtt.
Acehtez en un
tube aujourd'hui,
Employcz Ic
pt Water soir ct
ITftin, tidtlement,y
pIendant ou!.,
Voyez ensuite tI
vos decntiM:l


La Mauvaise
a Hatin#.
'45 tu ptwittn h C*4s44
paf 4*[ak
fa fttft -4r
1* fi ttnm. ri In1,i t
4uU^ Catltat.
do efta"t.


Place de la P'ai

Rue Courbe et Rue du Magasin de l'Etat


T-7


avec tout ce qu'il )peut y avoir de plus pierfectionnez


0 41-P 01 ,


-- .,-i-i l


r


... ... ... ..
. . .. .. .. .. .
...... ..........
.......... .. ............
. .. . . .. .. .. .. .. .. ... .. . .. .. . . .. .. .. .. .. .. .. .
. . .
.. . .. . . . .. .. .. .. . . .. . .. .. .. .. .. .. .


.,a
wit .sL J
[-Ad "V


de Ia


Gc Genijei,


~8ec~i8niaa ""




-.
IL :A:.:~:C\ 4 ~ p64K4u~ ~ ~ *.* ... 47.K:...\


. . ...... :: .. ..
i^ ;" ;';. .. :- : ....... ... .. .. .. .... ''." "'.'"''"' '"" "'.. .i
M IT0............
.l. g.:.. '. % '.':.^ f ........ .... ...... .. :". '...

B e eeat n&..-.- J.- .... :....
At: i' --.


.... '.:. B ..re a .....-. ..- A r :a .. .. E
"'-h:: .. :i: .: < : 'e "n :" :
..... .... .. . .... .. .

'... ... ... .. .. .- ... .::l : .- ^^ ..: .. r...s : .: l^ .. .. .. ...... ..........".. ... ... -. .. .: .... .....



eat doffif. in rcccourte ol raison e ee L0 beau -iln
.. ... ......... Its Uls tom ient tout autre jur d --NSFT.L
| graolAverone laen s cmmrne sfdioe (4 At)
.3 ft Maux ne s.a
SS .t ........ .lei ai .e eirs ..A esl A v a I v




lDnds League at supreare poura ml uso e s c p aux le jou danehe a ae 5 oL I E -



pour aider leur Gouvene- Grorienne' Journal, pour les conditions je -- ---
.. ...ts a developer ....entente a c per a f tion inermie d'admiaion.




international et la prospri- nale dsintresie de ces ......................................
......Tables d. ra s sl .A

tuelleen agie grasant de exeron gee Un Cour -ngla Com HnB u
article i ie p le So ue t n* Ia Lui f zefs i ercuzt Pri tiu offerti
-B. Cotswotth, Dir..t.r G& ateso .domi.il o u. au Leheat..f1.ilm










cert, edrider Grgegrien Qaarrii deer
Parmal tou facteurs hu-Fixed Au possb doe citer oann e h .ual .d'uNE PRESSE A LAdS I I










mains conqus pour realiser jalousie on opposition de race VAPEUR A LA V y
A I r 1. ...
:!.!:;::: i.:ii:..::::i:::i }: :!:::..i :: .m ~ tt n ;:: :" e ..: ~ t ..:: ... :. :: .-i.:i:": : .-:T-it .4 ...


cette entente cordiale et cette
prosperity, le Calendrier Gre-
gorien regne supreme. Saa
construction annuelle est in-
dependante de la politique. de
la finance et de touted les re-
ligions L'humanit6 entire
en ben6'icie journellement.
Les calcues internationaux
pour Ie Calendrier Grgorgien
constituent la base sur iaquel-
le reposent tous les autres
grand calendriers, tel que les
ealendriers lunaires employes
par les Bouddhistes, Confu-
ciens, Hindous, Juifs, Maho-
metans et autres qui compo-
sent ensemble 63 pour cent de
la population mondiale.
Ces calculs basiques sont
c< mmuniques gratuitement a
ces 63 pour cent de la famintle
humaine que les autoritAs re-
ligieuses revendiquent come
leurs adherents, ainsi qu'aux
autres 68 Gouvernements, les-
quels recoivent ainsi les pleins
advantages que les 5 nations,
qui defiaient le couit des tra-
vaux et de la production du
Calendrier Gregorien, met-
tent genereusement a la dis-
position de toutes les nations
et croyances.
Le Calendrier Gregorien
est produit, sans que les frais
prevus figurent au budget,
par les-.Gouvernements de la
Grande Bretagne, des Etats-
Unis, de la France, de l'Alle-
magne et de I'Espagne au b&e
n6fice de leura nationaux qui
en retirent des avantages
don't la valour d6passe plu-
sieurs centaines de fois son
coit annual.
Durant les 6 anUies pried..
dant l'entre err usage de cha-
que calendrier, sa composition
preparative exige le travail
constant d'astronomes, de


on de religion.
L'idee generalement pre-
conpue que le Calendrier Gre-
gorien est compile et contro-
le' par les autorites de l'Egli-
so Catholique RoTaite n'est
pas exacte. La seule par-tie du
Calendrier contr6lee par le
Saint Sitge est la date fixhe
seton la discordante course ir-
reguliere de la Lune, pour les
dimanches de P6ques.
A ce malencontreux flotte-
ment dans la date de Paques,
51 pour cent des chr6tiens des
Eglises orthodox et Protes-
tante font une si serieuse ob-
jection que le 29 Aofit 1934,
lors d'une Conference tenue
en commun au Danemark, ils
adoptkrent A l'unimith la r6-
solution que la date de Pfiques
soit fixe d'une facon perma-
nente.
Le SECRET No. 2 expose-
ra la semaine prochaine pour-
quoi, comment et quand le di-
manche de Paques a la quasi
certitude d'etre perpetuelle-


BlLA tNCHiV S RIE LJt

La Blanchisserie LUX vient
d'introduire pour Ia premiere
fois en Haiti la Presse a la Va
peur, qui remet a neuf. pres-
qu'instantanement, les coMn-
plets de easimir et, les robes de
soie. Plus de luisantes mar-
ques de repassage! L'etoffe
est ]itt6ralement remise a
neuf, et les plis obtenus ont
une duree pratiquement ind6-
finie.
Essayez une fois le < steam-
)ressing> et le et tous les autres proc6des
vous degotuteront,

AVIS

Ce qui permit A Pierre Co-
,es d'avoir une si gr'nd.s clien-
tele, c'est que sa coupc a tine
glegance parfait.
Pierre Cotes
Tailleur,
Angle des Rues du Centre et
Bonne-Foi,


.. ...


.. .. .. ..




... .....
.... .. .
.. .... ...




.. ...... .... ...


ce p)ne o lujo 0rs


fail prl e vt e e i ril


Voici un pneu qui se passe de presentation en to foi
Les grosses sculptures massive el saillantes deta.
de roulement, tenant fermemenit la route, sont des sy
les de sicuritl depuis les debuts de I'automobile.
fieme au course des annbes d'adversite qui viennent
s'dcoyler, ses venues on!t di pac cellea de tout auire
queltu'en ftt le prix.


-rn.~- ,~rrw- nme~'nww- ~ s~- -~ -~-.-----~-'--- attk.~ ~ -


f.ZL-S ? -


JbGI


exO


Six annees.avant cette en-
tree en usage, oe Hureau de
'Almwsack-nautique brdian.
unique procZde a un vaste nom-
bre decalouls a-stronomiques
relatifs au Soleil, A la Lune
et aux .Planetes. (utilis6saus~a
si pour les tables des mares)
L'Obseratoire Nanvl des
Elatts-Unis calcule, durant
'annee qui suit, d'apr6s ces
.renseignements britanniques
obtenus et imprimes, leas :eu.
res des evers et couchets du
Soleil. des levers at couehqrs
de la Lune, ainsi que des eipi.
ses dans. tout funivers. .Ob-
servatoire des ttat -Un$- cal
cule' des donnies relatives I
54 etoile ". ....
Pars aresurentw afr* le-r

convokl$iotit rd 6toilerpai
...::: : :e ..... .... :::...... :
itSl^h^


L'ordonnance par excellence
i suivre au coucher du soleil
Au voucher du soil, apres une journ e do
trvail assidu on d'exercice violent, lhrdon-
cance la plus refraichissante eat un grand
verre de White Horn Whiskyt r'anu ds
nit fra|ppM
Le White Horse Whisky mupprime fague
et reUscite lnergle languimante See qual-
itb rparatrices et us valeur digesdve seon
ben cpus de epoAmmea dan$ ton pays
t~dk1i slx4 qu'k '1&tranger-.


i- WHISKY

x. ;. a


IALLBrtANCIg GLVTIL &9GAT & I
S.l .. ... t..... .. .:..
S. ... o..e. .. .....c.........
:.. .... ...... ....: ....... ':
. .. . .. ;.. ... : ... : .-... .


.:- : : .. .:.-... ...


.T ; .: ....' ..-...:. .::...:: :. .._. -.. :. :.. .. .. ::.. .. ..... ..;


EN It.

"NVKUS



LEg V





RIrg LIj
. .:


computiates et d'watres
perts de ces 5 nations.


-//; M,


i:
..%:
::.-..


. .........


t_


.................. ...........
. .. . ..
.....................................


prosp erite


Aak
e


d)U











.. ...... .. ...,...
...'- ....-.........-.......
6 6 ....: ........ ...
fc .g^ Ete ^ ^ ^ ^le!A W., k.^..,^. ::'- : --... ............... ........... .. ....... ......... .... ......... .... : :' ...........

... ...... ..... ... ... .... ... ... .. .. .. .. .. ..... .... .. ..-. .. .. ... ... ..




n r : ...an,::: .le..4.. ... .. .....
...............................- ..-................ ............................. ......................................... ... ...................-......................................... ... .
OTERIENA TOIN .T AL D- Al.T

lennaJs., vots excitement can tines deux cents peties
Jaa place que }a Loterie Nata boehes y trouvent fiwlidich
s.S..: 4wn 13. ev., 11_6 1. 18 s.5 :dEe Haiti: occupe dans 1'&- n nent un repas rcmnfortant
" 2. .. ... .. l e 1. -. 1 ... .... ., -....
s... :s..s. G. l19 y.,, -13,- 1.. ^ : y, w9 conomie national? et que bien des families vowsJ-
-: .S, Crs .b 1"22 E ,:"- "13 1. 3 Mars, 193. .. .-Vous imaginez-vous quelle nes pauvres y envoient, dis
:..Jn. .SratnraI...,: 6 M s 1,:.., *1 Mars,: 1 :. est un bastion avaned centre e .retement, chercher un peu de
s&eS. w A..e,..e 51 Mars 19, 1... 1 Mars, 19.. le ch6omage .um .setend de fa- nourriture? : :
S.S; Ga.,... .e 1. Mars 193, le 17 Mars, 193o ala.mante? Qutune septime .cantine est.
r:.S; GMtatl, Ie l9 Mars 1935, ie2 Mars, 195 Avez-vous calule que les entre tmnue amix Cayses?
.. Crietol,: le lMaas le 31 Masi 15 iDouze Mie Gourdes de son Avezvous pens& aussi qu'l-
ler Gros Lot repr~sentent Je le paie un Service de Publeii-
PANAMA RAILROAD T AMSIP LIN prix d'un pignon sur rue? t", un Service de Reclame, un
S: ......... .. .. i.... . VANREEDSavez-vous q.e Deux Cents Service de Propagande: u-
: ....":* :-'.:::--:..A ...". VAN R. D, peres ou soutiens de famille. tant d'entreprises haitiennes
S. ..........nent leur vie a vendie ses a la march desquelles elle
S,. :"- ;A Billet? contribute?
.'-.:.-'-;^ -.__ -. __. Que huit families du Per- i Upouillez-vous de tout es-
I. ___________________sotwel dependent de son sort? prit de parti-pris et vous com-
: '- "-,des mensuels aux Oeuvres suib une force et un prestige na-
Svantes: Cr4che de Port-au- tionaL
% j


aL


LE TOUR DU MOND E
8 n'n pas nce-oir. tdr rfch# poor
sa$ofre s goG0s pour Is voy ., I.
s: ':.condition wr'. swe pv wt no
permere. c. pliiy5c Ipargn*te. tas
oind re d6p&tgr&c"" rce Itr14t corn-
post, oa;0fhiltdeoconfhtr une rierve
Intressartt*, rilisafble ou besoio.,


BANQUE.
D "U C


tAt --


..:.. ... -.--" G e.:ner l


'C OEME AL* t


Prince, uames ie t-r ranvois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prinee, So-
ci't" Histoire et Geographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tualite Scolaire du Bel-Air,
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre ,
Jacmel, College N. D. du P.
SS., Cap-Haitien, Ecole des
Freres de l'Instruction Chre-
tienne, Cap-iHaitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-GoA-
ve.
Que sh: cantines scolaires
fonctionnent a Port-aut-Prin-


ce, sur son compete:
~ ._ ,


qu'a ces


" k ajj ta ol lC a p1. .1 lUl
ne lui accordeA-vous pas la
preference sur les loteries exo
tiques? Surtout que pas un (de
ses coupons ne soe vend hors
d'Haiti. Ille se heurte, ail-


leu-rs, au mn.,pri s systemati-
querment organism. Notre or-
gueil patriotique ne nous com-
rmande-t-il pas de fire le me-
me geste en sa faveuri';
Haitiens et Etrangers amis,
ayons l une pen:se du ccur-
pour la Loterie Nationale
d'Haiti.


Money GOITCtJt
Iirecleur.


-t ~ Ic= Mtfl t ~I;;,~;,~~b';cv;~~;;; flt1 I'1~-'


:lharles Picon
" [ ^ -^ .:: .. .


228 Rue Roux


."":" : . ...

....... ....'.....: ..... .. ...N C
C" g .. .... F.. : .. .

4...i .... ... : ... .
................ : .. : .. .. .. .: ... -..

.................. .: .. :. :. : :. .: ............... ... .. ... .... .. .............
.*..*.* .. ...... ..

............. ...... .. .. .......... ..... ... ......... ....' .. .. .: .. .... ....... .. ...... .. .'.. ............



Let conditions tram tnrnne

u.. ....... ........ : ................. .............. .... .vi t e r d .. .

L:fisamment a6ries et mal &e!ai- :
Sre. les pieces humides, sales,
Nurchauffie' et oft so trouvt*
: beaueoup: de m'onde'. Common
a poussiere pneut cause bd
maadsrn ., 6vitez de tbalayer :
seee
L'eau puret- Buvez de l'ea
pure, au moins quatre verre.
par jour. Evitez de boire V'eau
des puts qui no sOnt pas pro-
fond. on qui ne sont pas p.o-
te6g's conre le, infiltration
superficielles du sol. Mtfiez-
vous de 1'eau des etangs et me-
me des rivieres, car on y lave
Ie linge sale et I'on s'y bai-
gne. Quand vous n etes pas sfir
de votre eau, faites-le houil-
hir.
Le hon ltMU.- Le lait est vo-
tre meilleur aliment. I1 faut
en prendre beaucoup car a lui
-seil i1 content toutes les subs
tances don't l'organisme a be-
soin. Etant susceptible de con
tenir des glermes dangereux,
ii est prudent, surtout pour .
les enfants, de le faire pas-
teuriser ou au moins bGm'illir.
L'exercice. Tele/ vou
droit, que vous soyez deanut
et au repos. que vout soyez as-
sis ou que vous marchiez. Tra-
vaillez dur, mais esthez a.sui
jouer et vous reposer.RespireI
par le nez et respirez profon-
dement. F tes du S-port en,
pein air, mais la encore en
g*ardant la-mesure et snhS Aur-
men age. /
La propre tt.- Un bain plu-
sieurs fois par senaine, en
usant ar g nment. tdu savoU. La
pjupart des malad(ies eon a-


gieuses


1


I irt


Port-au-Prince


Vins Rouge et Blanc
BORDEAUX SUPERIEUR Ie galloi
BORDEAUX ORDINAIRE
Prix special par 5 gallons
Vente en Gros par barrique et demi-balrique.
Recommande:


Ses.
Son
Ses
Ses


Vins Fins en Bouteilles
Vouvray Mousseux
Champagnes, Liqueurs
Bofnons en Boites Fantaisie.
-.randrl Assortimpnt .d'Er icerime


Parfumerie, Biscuits etc...


_'; ." : :..l:: .i.:.v -...: i: ... . ......... .---"-. ....... i !... .
EN HAITI, COMMEPARTOVT ALLEURS .ES
PEOvS ? QKUIRA-xA-HEONT o CONQUIS-f LA lMARC HE o
"NE S L.hNE fWCU'RITR INCOMPARABfE D' UN .
CONtFONT EMA llENT SUPflSURU
.. ... .. . .. .... .
. ... ....- .... ....,...r. L P* i UMR ....... :-"
LBS VOITJRES-OU CAMIONS EQUIPEs AVC DVSEX f ... .
S'GENFtdsAL:i/u BEN' PUS: LONGTEMPS. ( H q ill S
SAEZ. LS (G ENEt VO.WS L BS ADOil .. k.....
IsTEEZ, GRAC E A AS P. U SU. .. ..... .. .I. .
.. ... : .-.;.: ; t: ai :.:;:i.^ : .... :: :*;:;:;. ; 1 ;ii :' i ; i:, i ii i i i :ti i ^T I~lW:|y.l r r...
RITE LEURCONFORT SVrZLUR SECURITY. VtttS4

. . :. i l .. -...... .I .. .. .. .
S" t *" :. : : i ::: .i-: ; .. :.
I.v.....................eil r u.s.t r r
.. ..... .. ...... ... .j "...... :. ... ........... ...... .'..: ... .. ... -..
... ... .. .... .. ... .. . .. .. .. .. . ....... .. . . .. ....... .......... .. .... .... .. .. ... .... ... .
W . .... .... ... . ..:. ..:- : : .. .. : : .. . .. .... . .. . ..'
. . .. .... .... . . .. .
S.... .. .. :
KquiUf


.. .-.*.*.-.. ......... .. ... : : : --- ..... ..:: ::...::::.... ." -- .. -. : i.. .... . .. ... .... ..
.. ........................
.7 .7 to n eoia.......
. ........ ....... ...... ....... .. ............... .... .."..':." 7 ".......... : .. ... .. . .. .
i........ .- -:...... ...... Z. .. ............. ... ...; .: : :. : : ' .. : : : : ---: ....... .--. ... ... '- : -'... ..... ..... ........-:


....:. ." "..: . ..... ... ... : ...... .. .... :
. -.-.--: ..-,. .... ... <.-. .... .. .. .. .--. . ... "- . . . ..
4. .............-. .
. ........ ... .. ....... .. .. .... .... ... .. .. .. ... .......... .. ......... ... .... .. ...... .. ... ... .. .. .

.... .. .. .. ... ...."^ .:.: :" : *... ..." : < : : : :: : : : : : -


in 1 G(ourdes
5


s introduisent mdans


orlganisme par a bouche.


Aussi lavet-vouS les maintS u-
vant de toucher aux aliments.
Eloiginez de votre bouel Fa 'nr-
gei-, l paper, tes crayvnsU ot
rnine x'os doitts. Sirtout ie
lprnez ])aZ i a ting 'e.rem ho -
iniHII dIe ,tus III 'er !les on-

L'alinmentation. Mangez
dos alinments varies mangez
les lentement et en quantity
mod&rbe-- -N--'absor-beze pa-s cou x
(ti sont expose& aux mIouches&.,
a a poussiere et q(fiu ont et$
manipules par des mains sa-
les, a moins qu'ils soient sus-
ceptibles d'etre leaves.


Port-au-Prince,
Svier i0'



esta le



T'tB ^ Iym1 1


sence des


le caines-

reintiissa n t


le 1)0 Jan-


teil-


d'un

les


....................................
.... .. . .. ... .. . . .. . .
..~... . . ,. . .. . ... .. .


aiL son aromie
.ae ...... .. ... . .. .... ... .
Lunal roniez
...... ...,....... ... .. .. .' ... .. .. .. .
. .q." ."" .. . . .' .. .
;i. -.. : .. . : .. .. . ...." . .. .. ..
C o m a ~ e i .,... ."..-'..". .'.......: :ll: l l,


M,. -W ,,, _,. _,


ROYALE
A N A D A


-- """"~I


_. .. ...._ ... .,


:: :; : ,:::_


r


-ION


.."' .^ 4


-"'.


.. .... ..........
. ... ... .. .. .. ...........
.. .. ................





r ; .' ... *'. '.. q i 1 1 '. i.o I . .. r.
~~7 I S


..... c. ..dui le.bt.tid.*m
1W w ah : n a iian, lUL CpoiLx' La P It TwA do ^ C -V-k
.. '....... .:.-. :. .- # -,-. :--- ^ .V r .. .. .. ... . ... ..'.. .. '... .".


pon SM a xwurea^et 0er t ot. lPpecerctte Xe 26l San L' ainantd largcitiem

I'eonoa. pu ou mre omsne, k BoIeat L font dmurai ougt ehe aib Baolpitalt. .t.nat ry Role. .... .. ., : ,
.... .....es.. m.et oet -: :d .l a e*e ; .a.e d....r. -....- ... ;..-------A o.. :_e b ...
pU .ateu r e ....n.a.t. .en t ti r hreh :: ti apier or t I .'amo1m .


v eaongs pMa lh u reu en t l n :T Lu e ti a de*06a* it:eau-o com we n d I L eRo ie ...... .....
m. siqie audarisle por F.vartDperiv A Is Rue d- nM dan b.n e savirode i roete l s .'3.,,:
teacher aiii. na"siue. Centre. a n are... habit ub A .ette occasion, ses .. ..neve ....... ....... .........
so est aisi'on voyit Ls formality gales t Al et Paul Ad font Daude La police politique... .
san etdse faide sete de rempliesmren chanter ne inse en glise Drela& Une traigelit unS'aine en 2X
....e..t. .ondui ot aidn et now ptitemen da Saex4Cceur do Torgeam Ver.er Ping-Pong ..... ...
mitiereligiouses, teaumis de Ia Province et Poined Au service do Ia Pan
sent a Chorale des Homme d Poasion pour sggre d a Capitae.y sont onvi. Ldwig Napol on ... ..... ........ .
Ie. Persiranee, des M& A Ia police d'empbeher quo Lade Leinde saeree .. m .
..... res rtiennes : etc., etc on n'aille s baigner dant ;_6 .. O TVA b P r.






Sob jeu 61ait l sfr, doux, ex une certne zone du Fortds-; Mhinee A crre Remingtoz D p
........essif t sinere pas dexs. let. On dit quil existed par Macies cacuer Dao
auteur doe 4804:# voulait ||n 4&entnnoir> trbs dange- Rubano, paper carbon Psychologie de 'amour ..
vi re. Maiheureusement, Ia Jrux, r qui a dtj it beau- o aur& ea c |hatache, n M6thoede proatiqu.e dautsugg e
mpit inut attrister ia deinu- coup d: victims. :en E..D Education doe a parole e.2
r amiliale. En Iespace de j --- -:- ..:.. Le pouvoir dd Ia vo.out&.
.. ..ur d. Jean Z. phyr avait f.a.del Sapho l ......... .... ....







le. chagrin pour oreiller. Ce $S: Ba:delaire sgr:Les fleurs du: ma

me 4un reuv tesler, e, m:e n MS B:: Ahx flanes duivao



venait a peune dtenterrer un e n -ant les con, pRoger Verne! s e Capitaine Conan.....
demrnier Ais, lorsqu'v son tour es pre La Biblothque de Location esit oeerlae


Ie 22 Septembre 1922, Ia mort.
1'enleva IPaffection et de sa
famille et de ses amis. "


Ses funerailles furent im-
posantes. On pleura Fhomme
de bier doubl!ed'un artiste.
Un sens mutsisca natural ca-
ractirise la carrier de Jean
Zephyr. Ii ne cultiva pas les


clas$iWueN mais interprvtait a
peree tion esi >.auteurs les plus
author, S Ses compositions
on rent aueoup d'interet et
-re-ttn conforrnes aux exi-
gences de ia grammaire.
Pour 1'etre familiaris6 avec
f'Harmonium, il improvisait
facilement. D'autre part, il a-
vait l- don d'enseigner. Et, il
tut la con s>ante satisfaction
de voir m tonter hnmbre de ses
eleves.

(Constantin DUMERVE.

-- -l


0rirnts G


Cost dns e, Ut.

ion cae
Itsi


.. .
.... .. ... .
. -.. ........
:. .. .:: ..... : : i. .







... .. .... ...
vc.,.-.


TX ........
. .... .4:4. .:.'.


. .. ... 1 .
" .. ... .......'. "
.. ..... ; :......
-- -': :- :- :--- :- :---
.:.: ......
: '..:.. '-... ." ...:' .0i


"f -ni ; !*. !... ..:..i...-..




-l' .r.. i:.









11 ......
.:..:...-..


sad le dimnmcle et le lundi apr's-midi.
Almanach Hachette 1935 .. ... ......... .... ..
Almanach Vermo ..... .................... .....

-- --- - ------ --


I1,


A.B!ASE de OCODIEINF TOLL ,


LUCAL, Y


COUT AGRABSLS-Co SRfATIQx KPAFAT E
TOUX, RM UMEW aBRONCHItES. ENROUE
INFLUENZA, AFFECTIONS Des POUMO
PORT-A'J-PRTNCF, I WTnL LES fllvarVwsI


"'w ser' e..s...'r1


tin&


LA MATERNYITE ET

L' EFA NXCE

SnLmu"rtcttfl JournDal of
Public Health. M. Richard A,
BRlt affirni, ,chitres en main,
quoe 'Europe fait beanuoup
plus d'4Tfforts en favour de Ia
nmere-et fenfant que les Etats-
Unis.
-Un tfait qui frappe dans
'Europe actuelle, ces t la pre&
voyance et Irenergie avec les-
quelles les plans gouverne-
mentaux en vue d'assurer la
sante de. mtreo et des enfants
sont mY-I en pratique. Partout
dans IAngleterre demnocrati-
que, dan: la France bureau-
cratique. dans 1Italie fascis-
te, dans i'A llemagne national-
soci!iste, dans .'Autriche mi-
nazi et xhi-faciste, dans la Rus
sic conmmuniste et dans la Po-
logne dietatoriale, nou eons-
taton: les mnmnes phenomenes.
Quelle que soit la forme du
gouvernement, une lutte doses
pei-he pursuit' en ..vue d
preserver, :de .consolider. et de
defendre les services charges
de la protection des meres:ets
des enfarits. La detresse &o" -
nomique semble 6tre Eunique
facteur irihibitif. Dans tout.
cela, o l.peut d.iscerner:un. me-.
jange dte motifs humanitaires,
utilitaires, socialists et m'e
me.:militaristes, mais il en re-
suite, dan-s haque eas parti-
cuier, un su rroit de sllici-
tude a 1'egard de .la sant et
du bien etre des mres et des
.-enfants, a qui on prbdipe des
o- ins iAe. phi -en:plus-:genereu-
sement. :Voilia:une belle I:-on..
pour l.Ame..que ..


e esrfielt


L-cs fumcurs se raiient m us le> jours plus nombreux a I-
Chestertei parce qu'ele csr plus douce-ele a meilletlr
gou reo ia ip,.itt
Suis 1es plus fins, is mieux iulr*s des tabacs turcs eat
amercains sort achetes pour i Chesterfekld. Et on iesamiiiorte
Ce-itr par un swchage ct un conditmonnement confics a d es
experts Puis par u assortinment qui se diffrencXe de touti
autre issormenr pour -cicttes Ic R,.ou:zp C.i.esIrB.l i
Aoutons que kcpapier rettesemploe pour Chester-
field est meileur- chest eI plus pur ct e plus tin qui existed.
Eous c;;s cimrents conftituifs de ]a Chesterfied sent
eprouves eciverfies par des specialistes dans des teax


propres et saims.
Esasavez une Chesterticd aujourd'hui m-me,
plairont-Fies &attsfnl!


lles vous


Gainmes en Celho hane
tanche Du PONT Nu-
m6or 300- la mfilkure
.quaMit* .


. . .. .. ... ...... .. .. .

P::S UO UCES MEt IR GO .T

I ... .. &L : i : : : : : .- ....: .:: : : : : ; ::.. : . : : :: :.
L. ., ..: : : ::. .-:.. : : .. .: .. : :" ". ." : : :. ..,.T- 7.).n7.:.?:y- ':. ..i .- .-


- ------- i;---
.^*'":^- :........................


.. .. . .. .
..... .....
... ......... ......
. . .. . . .. .
. . .. .. . .. .

. . . .
.. .. .......
....... ...
............
....... ...
muwm rAjohi
P Uk-
..............
E S : .............. .. .... .............
............. -- -
...........
................. ........................................ ................. .............. ..
.. ............................................................................
. . . ... ....................... ..........


g"e~


--- Mi .


'q


I


I


.. .......
.. ..... .. .
............
.... .......... ............
. ...... ... ..... ....
. .....................
..................
..... ............................ .
............................


. . . .


comp-ie /- Ai