<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02329
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 7, 1935
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02329

Full Text

g:P


~Ct.


,. .. .


Na 1m&A7


7% : .. :


C. .'
., .. '. '..: ? .;C.


. : .. 4' li l. Li. -



E BLOCKAUI"
A DANUT


UN HOMAGE MERITE

A M. L C. LHERSSON


SD'le lettre de notre tre. Je vous ferai un compete ren- m U.
teur 4 notre R&acteur etA du de cette belle seance par le
Cuthef Marceauc Dsir, nous prochain courrier, Sachez, en CE Q DIT UNE b di ti I
ditac"hon le passages a attendant, que le soir, le Plt- VICTIMEW P ie t d
cants, susceptibles d'int6re- sident du Jury, Ie Professeur C.G No. 828
ser toes les haitiens : Capitant, offrait ehez .lui un En. attendant de plus am- N.
diner de gala, auquel assiste- ples details st frlchauffoure PotauPince l 4 Janvier
vacancies de Noel h Pari4, en marque et en smoking. J'y ai medi soir, no*ous empres- -195.
compagnie de mes enfants, a- passe des moments delicieux sons de donnera nos lecteurs Prosper Chrisphon ils
fn de repondre aux invita- et j'ai pu saisir vaguement les renseignenrents suivants silent du .oConitk Fi
tios do plusleurs amis d'Hai- lu'a 1'occasion du Tricente- que nous a founis, une victi- Psiiennt Coite du
ti, entre autre Paul Re.boux, inaire de la Martinique, le Pre- me de la bag rre transpor- inquanten ti
et de tenir ma promesse d'as-, sident Lebrun compete voyager tee ici depuis hier. Mr. C. LhuWsson>
sister h la soutenance de la l'annee prochaine, et qu'il ne C'est Monsieur Preslair Eli-
thse doe Renaud. sur : gime Fonciei' en Ha{iti. J visitor Haiti, tete de point de: :Nous aurio en obtenir Monsieur Prsident
p. i favion pou.r eviter les Ia langue frangaise dans le davantage de lu mas a onsieue Prsi
us d roulis de a Manche : Nouveau Monde. En tout cas, tant souffert, a court du ve-
s: -&-sagrable cs ioursc I loes amis d'Haiti en France yage qu'il ne parole qu'avec J ai bien recu la ettre a
L'"te l brouilliard eneluait I poussent la roe, eeans m- des efforts inousdu Janvier en coursmpa Ia-
Satiosphnre m me w 1'altitu race, nou pourrorts-rovoir ee Voic comment ii noun aw quele vous m'informez qiue
: e ofl se fit la traverse' Je i- grand honneur. narre Ie drame: .(e Comite du Cinauantenaire
sai^ les deriiers: numiro dui J'ai reu ce matin un mLo Lorsqu'6 heures du de Monsieur I. C. Lhrisso
,lNouvetliste> hhaut dans les dIe Josephine Baker mettant I soir arriverent Blockaus a dcie place so mon
airs. Arrive a- Bourget, je sa loge au theatre Marigny a le Depute Laguerre, son pere, patronage le. mannestations
pensais encore ^ C raige et ma disposition et m'annon- M. Paul Laguerre et son on- dte &ympathiti auro. t lieu,
felton, que j'ai connus tries ant qu'elle serait heureuse cle, Eujin Laguerre, il y avat, en Fvrier prochaiml en Ilhor
bien, et quit dapres L&e'Nou- C de me rencontrer apres Ia re- deux Bals: TPun organism par neur du directeur du Collegc
ellisecri vent es, jot- presentation pour me parler l as d M Piere-Louis et overture.
c ir Haiti Mon fls Max de Zouzou et de a ghanson 'autre par coux de Laguerr, En vous remerciant d cet-
tait ven n it ta renontre -et 4Haiti>. Je vous ecrirai a ce mais separes par une vngtai- te marque attention, e vous
assionn6 te c h ia i avait i sujet. Ce midi, j'ai d6joeune ne de mttres.-C'est ainsi que assure qu l me sera agreeable,
en main edernier num6ro de chez M. et Mmine. Paul Reboux. des que Gaston Francillon si les multiples obligations de
Nolde NoI do Cin(.CJon d M eponQparleret
oisje urla couverture? Jo d ait mais eboux qui, a- en e dirigeant ver cui de d'assister personneuement
tphinoe Baker exhibant ses prs ses iv.re sur 4les plats Laguerre, on ptit"remarquer aux c ermonies que vious or-
cuisses c$b.res pou. .annonw.nouveaux et eles nouveaux d'autres individus qui s'ap- iganiselre pour fte" lea tc C
cuisses c1b e peri: aw n -o,: -sl
cer un film .Zouzoua, oil .no rigine., publie chaque ma- pritaient a Ie suivre. Et corn- quanf at ann cet inls abce
tre eongenere change :a chan- tin dans les journaux des re- me les rapports etaient de- profesorad pal ct ins apue
son photographie ajoutait qu'elle que des metsqu'il nousservait groups, Ponele du D6pute blique, man vieil ami Lhris-
jouait en meme temps & Ma- et des vins qu'on buvait. Et sa Laguerre, flairant une provo- i son. M P
rigny u ine operette intitule femme,,tout come les vinv cation, s'empressa de dire a keccvez, Mionsieur e Pre-
La Crole. I tes, apprenait Ia composition Gaston Francillon de ne pas j sident, I expression de ma con
S Tout cela m'intrigua. Et du menu- En arrivant quand entrer la ou dansalent les -a- sideration distinguI.,
comee le jour m me de mon: meme a sea amis d'Haiti, Re- mis de Laguerre.
arrivee, je devais assisted tla boua x m'a demandP des nou- Cette observation fyt sui- (Signe Stenio VINCENT.
conference de Mawuice Don- velles de Stephen Alexis. Sous. vie de paroles assez aigres en-
nay qui, s'il faut en croire la forme de boutade, jelui ai tre eux; puis, Francillon re-
tlgende, est... un des notres, pondu: dl fait de ,j'opposi. tourna au Bal les Pierre- M
j'eus tout just le temps d'. tion)>. Et Reboux de rire avec Louis T U DEPUTE
: crire un mot a Josephine Ba- n ecla.t malicieux et desap- Moins de dix minutes plus F. LAGUERRE
Sker a titre de journalist pour probateur. tard, nous dclara Pres-
.ui demander 'ce qu'etaient La srien est pas time, et lair, Quesnay Pierre Louis La tie nouv de la
' ti. J'allai entendre Mauri- plutot laboieus.S. Je dois tresindividus, fit irruption au m urt d je..eun tr dtigme r-
ce Donnay, dans la sarie des' voir l'auteur d'un roman ; milieu des anis de Laguerre, j Depute ns une ehauffoure
parlor de eLysistrata En don't le tVitre est voyant le tein tries, tropical me afiche porte des t.tes de une chanson electoral compo- vivement &u aosraon
d.u el.^ be acad6mieien, j'au- mort, des asquelettes, etc., cela se en 1'honneur de celui-cid I ier tua populatcomn
rais pu, croire, a la legende, Idott etre 'encore une histoire iSur ee, intervint Eujin La it Cat.ue odes ii n. com
mais quand j'ai remarqu6 sa dormir debut. J vous ten- guerre, qul fut reeu par un tai s quo des amis. veuve et
tignasse, aujourd'hui ben ca- seigmerat. violent coup de poignard au i Nous fronstre ra veuve etx
lamistr&,, j'ai comprs que lIa Et voil comment, a Ptran- dos. tone sis autrens parents i'ex
ealvitie, cette marque de fa- I ger, il est directement ou in- Naturellement, Ie regret pression d es plus sincere
brinue oui ju.stifieralt les ra- directement question de notre D4put6 Laguerre qui etalt lJ eondolanees.


qontars, 6tait absence, et que chere Haiti. Bien ou mal, cela une certain :ditance, so pre
la kegende peut se tromper..., prove que nous no sommlnes senta, mais iliavait a peme ....
-Hiev, jai a'st6 te a lsou pas tomb6s dans louhli; an tend. I. bras pour recevoir
tenance de Ia these de docto- contraire. 11 suffit de remon- son onele qui chancelait, qu'1l "f GAIY 0GA SEt
rat de M. Raymond Renaud, ter certain courants et de fa- fut cribl de balls son tour.
ur ti., Jamais" la. Faculty de mon cher < Droit de Paris n'avait vu une suis a I'affft de tout, et ren- brusquee que je requs ma bles-
telle affluence en une telle cir seignerai ses leeteurs. sure, termina-t-il.,* .
constance. D'ordinaire, pou1)011 ........................................ Et il nous montra sa main ,
des sujets aussi a 'id4s, I'audi& soigneusement bandee. > -
toire West jamais de plus d'u- Ernest G. CHAUVET. II ny a pas lieu, nous som- \
ne dizalne de personnel. Or ........ -- --- ---- mes-nous dit, d'entendre da- -
nous etions plus de 300, C'est FIAN(AILLES vantage de cet home qui sem
aussi la premiere foi q ue I'U bait porter dans sea yeux
'iversite de .Paris admet la Nous avons appris avee in# touted Ihorreur du crime dont
presence dans le jury de per- finiment de plaisir, les fian. il venait d'etre l Ia fois t6.
$mwingeO autres que les pro- ailles de la charmante moin et victim angoissoe. g'o .: 4
fenzeurs a la Facult6. Par fa- Mile Andr& e Rugn Roy y. :.
veur unique, M. Kernizan, d6- la distinguee fille de I Ex ----"^ :<11,." ," m K>
e6gue du Gouvernement Hai- President Roy, avec ,- Strop Day
tien. en' occurence, etait assist M, DmPI n Moraw. centre tlo grippe
Sa la droife du. President du -Nous envoys au distingue" ------ .--
"Jury, et prit a paro au couple, nos meileu'es flie- u. v le Ro um La Soite dke Autob ur
ourss dA co6r6moni;. ". ". '. f I point d tonber l'aIt
du a .. r o n 4,.p .. ,


A PROPOSE
D'ECHANGES
INTERNATIONAUX

rrir e No. tde Somedi)


11 convient d'exposer que Ia
r6percussion de tes en tr.a;s
de toutes stores oppoes k la
vente des denr&es d'Haiti at
causant l'effondrement de
leur valeur, aurait wntrain6
les finances du pays dans iue
situation extr6nmemrrt aJar-
mante, car environ 90 o0"o th
revenues de 1'Etat proviennent
des droits de douanes. Mais
grfce aux resources naturel-
les du pays, a a sagete du
Gouvernement et au stoicisme
du people, le danger a pu mtre
4eart. C'est par laceroise-
ment des taxes locales, Flinten
sification de la production de
certaines den r4e. propres a
remplacer d'autres autrefohs
imports. et a certaines me-
sures des plus 6nergiques que'
le Gouvernement a pi 6q&plui-
brer son budget, continue h1s
pavements r6guliers des intk
Sets et le remboursoment par-
tiel de sa dette publique ft
mainitenir ses finance. da-a
une situation exceptionnelle-
ment saine. En effet malgr6
lacuit6 de la crises &onoml-
que et sa repercussion dans Ie
pays, la Republique dt'Hait
don't la dette publique a dimi-
nu6 constamment deputi quel
quo. annef, s'dlevait n ltn
Aofit 1934 a des. 61.120.000;
et I'6tat de ses finances est
tel qu'au moment aetuel Ies
porters des titres de Iem-
prant am6ricain 1922 ont 0tO
pays par" anticipation, des
annuit6s jusqu'en 1938, tan-
dis qcgie le Gouvernement ra-
chiete peun petu ses obligt-
tions. Ce r&sultat a d6pas&s
tout espoir et rehausso par-
ticulieremnent Ie m6rite du
F gouvernement.quand on ienie
Lqu'aucune mes-ure restrlottN
n'a ete applique contre lea
importations de products et
los sorties de devise,


XXX
En oo qui concern les &-
changes de marchandides fran
co-haitiens: Dans le takbeav
des exportations frapigass,
Haiti jusqu'k ces tmrps de*
niers, prctdzait plua ersr E-,
tats europeens .t venait avrnt
treize pays d'Am&rIque. Sous
le regime dune ecmventJlo
commercial qui a toxjcurs
exists entree les deux pay.s ba-
se sur la olau. de aCgt. ?ta-
Lion la plus favorisees HaIti
vend en moyenne 52 o "o do sa
production consistentt en Ca-
6 le plus andcennement r6.
Spute du monde Coton, Miel,
Cacao, Sucre, Pite sisal, Bois
d'6b6nisterie, de teinture, A.
nanaszet autres fruits, Eh',
Sete,) qur le marchi fraee ?i;
nals les Importations franqai-
aes en Haiti qui na gure ut-
toignaient plus do a o,/o d la
totality sont par suits dc'unt
negligence et d'un abandon
Inexplicable de la, part de
industries et du commerce
francais, tbomb6s au plus has
pourcentage malgr6 la pref-f
V, Or OO ft NO).^


.... :... .. : -!!.< i .< .. .. .. .

*' ^ ... ... .F X.....I........ .. ...... !
. . .
011',4141'0
: ":.....; .. : ...."." ...- : .. ': i" ).. .. .. "-''-p


~> r +~


p


ummm


~~"-7r--"~ rrrrr~~~~~'~sl~rrr**~-~rrm


~~~--~~-~-~-~~~-~~I~I:I~- ~


. ,-'"^'-.'. v -.^i':
f:^..^- '<...
*. .,*? *^.*:.*^*. *;.:*.




.. ...
...... ...
.. .. ............
. :.. : : :. : ..- .. ...:..... ........... .. ........ ......... .....:. .
:: .. ... .. .. .. .. . .. .. .. .. .. .. .. .. .. . .. .. .. ... .... .... .. ...... .. ... ... . .. ... ............
... = : .': .i ,: .: =.; ;.. '.; ..N + : =.. ... :.: .: :,.' .. 3 .' : .. :.' .. ... :...'. :..= ,'-..-.


'" .. . . ... .. ... ---- --- ..'.., '.... .... .
. . :... .... .... .... .. .. .. ... .. .......... .................'... .
.: ~ ~~~. .. .- "" .'."" ".... "..... ." ...... ; "... . '"
~~~~~. .. ..:. .... '...' '. ,. ..... '. .. '
.. . . .. '7 ''':-'' -'''''..' .-' ". ... . ..v .. "" .. .. .' ...'.'. '-.. ... ..'. ..m-"a.. .. .


U l'FS c ar m s wrM


!| at f!ine 1* rit ptu

De4athol"que:, Xn reste, pro-i es s dieto le BNoes. .
.nem'ent .indstriel. Les ev "iW.eas les anit ti. .. .f.t
.......i.. ...... ...... ............. .. .. .... .....:.. -Al- .0 JF ... .



Straceti dbila honiller, 1a m




.ta.larg.e, t fabrication du A4 tempt uea i

venree Ie potem Oi o nlouee Oouvel j
iuodes mati lea Bibs '9i








CnemmentundnstoreL. Les acti u trtionnes im ilstapn
fadit parties de a oFrante deo- I OLY Ant eHur E
puis Na Rievolution d-z a 89 jus- (ne atrodu .
qu'a hra chute tie Napoie(on.t GDrun'KlRuphie, 13n9 i Ta u
Par le strait e denas 1815,e Porta, uEr -Proime e
usverre etr preo ts pour lau
tanoue pasviuerr4 ui Or ies di leur sortie ive

faiPrusse Part le trait e Ve- 'ole car prtir de a. Dm. d


Smiles, a I chute des Empires n outre des mati, es clasi-
Par le traitux, accord suivant ques traditionnellede Pas, en 181ap-



uad minister par tiea Soueete graduies suivant leur itell i
es Natioa B nsavi pendan et le 15 ans ; a Ste ds leur sortie de
pa France aurait entire et ab D e ogrfhie Ang! i e pra e
ue ossessitn des mt ines de- e oEW Eare n de mirc e, l
honilie pour la dedommager DewPub leSolfe et. (a par.
dsaples encoutrues dans Empireose ure a tme a Complain-









traite precipitee occasionnee Ordrei Strieux, Disci apine,
par la science ilitaire du ra Progrts.
rechal Foch. Un plebiscite fut E T URR IE
prevu pour le 13 Janvier 1935 eMODERNEli-
qu de ders Nations pendantlleeance ,
a France aurait eia eae a Tout en encorageant une i
politiquesson des habitants. Les pag. /praique, le





houitle pou d ommaer Dess initiativn, le tf mi tire, vousa
dearros qui a itaent le ter- ferez une bonne affaire en con
ritoire lors uinea signature du lita le tout, san adun pa e-
Trait de on terarioire, et U a roir des Dames de ,Assoiat
uont vint an- o pus au 13 tioPlan d'e St. Franois de Sales
Janvier 193, ron] t aptes a A Ia Teirnturerie oderne
voter sF Je> uuints suivants: tt es t rem te tissus
1) Statu aqu ou uontinua- tout est remis A neut ti&sus
tn ar es Ademration par prou vetements usages en m&me
oint d dA N.in actions 2a e temrps que nettoyage a see, re-
a oci rU 's i 'Natind Publiquge.
union ave u IAemagne. 3) U- ase rie D cipline
union avec a Francte A mcet ef- pasage, deaissage et re-
fet, un recensment non pres- Travaux e vannerie en tous
crit a eu bi et les fiche; a I^genres pour cadeaux de fin f
curnui'es raises sous scelles. e ttfnee 01
Line Commission executive IkUmIpLituXe tt ctaditiuns &
fupar dsigne par la Soiete du m tm r a~vntageus. .
Nations ,pus ouvrnr Tout en encourageant une
Sarre. li got vemp(n le ferez ne bonne ure L,e 31 ct n q
'itoire lo-s de la signature du fiant vos commander A 4'Ou- q














oembres tire p tot parmi i de St. 'Franois de Sal.
s pay utr o onrsi- emi neu ti
dent a etc change tn plusieurs vtements usage's en
G. l i> .; l ...


7-


,nn. ot.dU l e u Ue ffrAU- Mine. Etienne Bourand, U-
tenant, Mon-ieui (;eoffrey G. nrctrice du Centre d'Etudes
Knox, a 'u ses plouvoirs re- a
nuvel, pui s del i0e- Universitaires, announce au I'
nouv (. ,. dep4is pu
ans. 1 nationalite an- public qu'un registre est ou- A
a .. e de national an- vert au local de son Etabhlis-
glaise. I1-st ecfnde par Mon- i ll
aII t m-, ne I a II-sement, sis au Bois Verna, a
,ieur KorsmJann M arrois), touted les personnel qui veu- I
Mopsieur Jean Morize (fran- s'inscrire soi pour des q
cais) Monsieur D. Ehrnroot course classiques, soit pour des
(nlandais et MonsieurZ course facultatifs (Espagnol, ir
ricie (yougoslaveb. Cette Cor Anglais, Stenographi, Dac-
mission gouverne librement tygIaphie, tourdecoupe,
dans une souverainete press diction, hie. Cour de cou-pe D
qu'entiere avec obligation de element, d'arts managers; dei
se rfrer la Soeitie des Na- olfge, de piano ou de chant.)
tions pour les cas difficiles. Adresse, BoisVerna en face Ve
Ele *edicte ses lois, institute Ed. Este ve. PC
ses propre tribunaux. T m
Une Commission Sp6ciale T1&phone3773. i
pour le plebiscite a e&tfofmee AVIS PROFESSIONNEL
A Ia fin d'Octobre 1934. Elle
est compose de 4 membres, Les clients du Docteur Louis
don't une femme, une ameri- Hippolyte sont informs que
caine. Les autres sont respec- sa clinique, depuis le ler Jan-
tivement un suisse, un suedois vier en course, est transf6ree a lei
et un hollandais comme pre- 1'ancienne residence de M. F., m
sident. I Duvigneaud, a la Rue des Ca- pr
Le..commerce de a Sarre est series. de
-i Consultations: 2 4 4 heures dr
(voir suite en 5Sme page) p. m.
tr


.'7 at ,uryw-Ar.br, 1T4r *- ..e r 'i'btnwa tt t P-t., .U., L "i #.an'nfc S_ 1 L,Wlm'.--4" ,
EVUREUX

Jeureux qui comme Ulysse a fait UnZ beau voyage,
O-ih comme celui-f quim eonquit 1 btoison
Et puis-est retoUrne plein d'usage et de raison
vivre-entre ses parents le reste de son age.
- Mais, plus heureux encore celui qui comme le Dr. DAY
A decouvert de Quisqueya les secrets dela flore
Et piis dans-un dosage bilea done la goutte d'or
,Qui sappelle I Sirop onPeo, ral Day,
: : ) .... .'; ,4


Rt

DL
L7


l, ^ .^ ---- ----... ^ '' ^.a...
: ..... ..... .-.:: .. .. .... ... ...: ..... .......... .'"." -.. --- I---. ... .
. :..:. .;:-- : ... :: : "."... .. ..
..... ... ......... . ... . ... .. .



INE


- ---- --r ----


tw~M~v~t ~ r. 1.,tmr.~.L~~w t~WIUI~~* -NlMI~fli~ : k~~~~ai~i;


Devenez votre prodpre omptable en ovrant
Vompte 4& Ghbque a la Banque Nationale dci
e.epblique d 'Haiti


nau
la


COLLEGE


81IMON BOLIFVA.


E seignewent Primart
st Secondaire


nternat
Toutes
de la Me i


ti External
1% clasoesi
la Philosophic


~Mfa gny, /Vo. 131
(Petit-Four)
Tlikphone: 8
DItrsesma; A 3iin 3nrm ar


4.


Le College Sinbn Bolivar,
onde en Janvier 1v33. a dejih
u vingt gi cCs aux exarnaens
u Baccalaurcal. chi fre aisiz
emarquable I i-. considcr1
os difficult de tou, ordreS
ue confronte actueiiemtnt
Enseignemet i'iv &e. Ces sue
's sont dhs Ua a ,I rleux de eIE-
ablisseCrnert et a la corupe-
*nce des pro'es'eur&.
Dans les dilferentes classes.
preparatioPn deIs dlves est
objet ..'un soin ,'in ieux ,
ussi les e. 1:ats: s'averent-
s de plus en plus satisfai-
Lnts et les parents nont-ils
U'a s en lout r.
Leqons particutie res de Lei-
-es, de Sciences et de Lran
ets vivanier.
Course sieciaux de Sleno-
actylogruphie et de Comp-
tbilite.
Les inscriptions se recoi-
ant tous les jours ouvrabies.
our tous autres rejaeigne-
ents, s'adresser au College
nmon Bolivar, Tel. 3501
... .. ... ... ... ... ...... .... ..

IHEANTINE LVUMIERE
Specifique, efficace contre
s Blennoraghies, Ecoule-
ants. Maladies des Reins. Le
:oduit prdsente sous forme
dragwes est facile kpren-
e.
Ne necessite aucune precau-
on spkiale.
En Vente A la Pharmacie
y Rue du Centre.
Et Chez F. Lavelanet, C.
iplessis,, Suce.
38,Rue du Magasin de l'Etat
Telephone 34M6.


Coca*Cola


Usin.a Giace de
Port- auor n Ce


Fabrication do gI z
mailleure quality.
Livraiso, rapide effectu&e
quotidiennement par naoa ca
mionB pemnts en blanco danu
touts les directions de Port-
au-Prince et do PtionW-Ville

GLACIERES

Nous avona toujoura Ui
main lea derriers modele; de
glacieres en acier A partir df
or 25.00 et au-dessua, venda-
bleis ave facilithe de pais-
ment
-fLes glacieres ile plus 0
res et len plus &onomliquea-

CRIEME GLACER
SUPERLATIVE's

Un product nouveau, qui aB
le cede en rien aux meilleures
marques des Pays d'Eureof
on d'Ameriique est offert at
public haitien partI'sine
Glaee de Port-a,Prince. Goai,
tz eette d4iicieuse erenme, e
voua sergz convaineut
Faitea une agrdable snrprl,
si.a votre famille en appox-
tant de la tCreme Garie SC
perlatiaVe pour le denrt..
Tous en raffoilenL


ENTREPOT
FRIGORIJFIWJ

Nam eLambres froidem ont
tte rcemminent mies. a point
et penvent recevoir n'import.
quelle quantity de viande, de
poissona, de legemeg, dt
fruits, e te
Le Public est eordialement
Invite ? visitor notre usine et
a inspector nos modules de
glacibres et de sorbetiren
dans notre salle de vente.
Consommer de Ta glae-, r''ot
fair dt I4erornia

A VIS

Ce qui permit h Pierre Co-
.es d'avoir une si grande clien-
tele, c'est que sa coupd a une&
61egance parfaite.


Pierre Cole~


Tailleur,

Angle deg Rues rin Centre et
Bonne-Foi,

L'Institut Tippenhiuer
demeure une excellent eole
ave son irreprochable


-m


Riparez os ma
a terire, f eakcr
Phonographeswmha r
Chez Rodolphe MICH
spicialiste en la
I annkes d'ex tS
pSent. awcc ri
41 Ra Par4S. T7. 51
SAVIS MEDICAL
Clinique du Dr. Louis Hipp
SAr cienne maiscn F. Duvid
(Rue des Casernes) ".
('onsultations :
2 4 hs. m! pP. :

Machines A 4erire Reming
Mach.es a calculer Dali
RubanS, paper carbon. ..,
. Faitn vwo achata hez
CG. G

JOC1"TS JOUETS JOUL

V_ C)I,C : e z. e (: a a tIW
0Tch, Sour.nir Shop.
N ou or4,re ies v x A
vyeux NcL et Bonne Annea
*. V ; iur notre stock
f fIAV >atS et cadeaux P.

i, tv, A meuuneient dep
p -ees, clIvaux d(e bois. Cr
etc., etc., etc... Toutes de
bruication nationale).x Un i
choix de jq-ets imports.
Etrennes pour dames,.
,ne> fi.i-. ct Messieurs. Be~
C C s-f -, ,ancai es et marniaa
t, 1 :i1. i ites vos a1
u- 'uvenir -Shop rueI
zQmi A ainsi encouragezl
|u e i uwnunia ex, .


EI TREES AVX 1
CLIENTS
A\. tit:e d'"etrennes la In
c V;f ix Lavetanet, C.
iei. Suee. vondmra a des p|
'cessiRvrement oas inconfi
ju q i cii '"I
Des pyjnamn-z < plage
(Finterieur en soie, des kiN
no() de. robes sci iadide& dh.
teruiur, des carves, des chak
des mouchirs dte -oie. :.
Demandcz autsi les cheM
seS pure sie pour homn
Prix de concurru nce. ;
SPasse: au plus lot, les a-t
ei ct s'enthvent vu leur i
) prix. I "
En foule done chLez: ,
FYHx Larhet /..
C. Dup!esis. Succ.
S7Zi8 Rue du MA a.in de 'Eti
Telphone: .-,: .
I ".e
POMMADE 29
Grattelle, Deini ngeaisont
Eczema. T'ichees.
Phie. St-Franl ois
Dr. V. MATH URIN
Gd'Rue P.-aiu-Pce.

ME&DEMOISELLES, .
MESDAAMJS, .-
McSSIElUM
Avant d'aller ailleurs po
vos ehaussures :
une visited &i mposei
a laCordonneri.
r 'Mont-Carmel '3
SGrad'f, :N,- 721
T61. 21$2
H YPPOLITE JEUDY
.Propri6taire:i. i.
: :: .... .. 7-r.


USINES SDU RHONE"
-- PRODUCT FRAN" AIS -
Cemprim6 tOgntS T rbed o20 nmprn's
Etui ahmjnhm do 4 comprimbs.


- - -


m


.. .e n t fe...... .. ............... .. :.: .... y









tameiment ad d a e-
o de-.. ..........a .
SLalue, Phone *0
pour tor s rau
pas ains efMeldrA-Ph ne


metainermest ipas it,
.quleia. parPet s .....


tout de suite vomw...
Lalue, Phone ZOiaV:-'
Pour tous auatu

I .Aldd, Ph..t.Ef.-:-


0,












Sflt'ty dl :er. Son hufbien, Ic atut des italens r Serves alimerntaire4 u dW geinres. Dient quo
cbn e hrm er le a a- tt do. y qul nte4 tins fraeitaennes e tiver A Somalie et .Abys- me sur levee. me l .e autant .quo, en o e.. rn
affare indbergh, a fti dtaanir les difficult d i .......... .LAllemagne, ....a You- que possible. omun .... pa
de di W& ourna ql ope Centr..le.. go.lavie.... la Tehcoova; ...... .. i: 'Alemgnc f
l era rerintato : de .so: XXX" quie. o.ut 6t4 invite adh x .. le. :rue en r&'nim
timoignage, mae on eroit TOKIO.- Samedi est mort rer acc......ord. La Hongrie ...BATON .......... On n- a signl aun
qu'Ul identlftera HaupttAin ii 7T ars lamiral Shigetaro recevra une reconnaissance nonce que les employ64 de la grace u Pactivit4
comme lhomnme a qui il a reo Yoshimatsu, ancien comman- de se droits a lind4pendan- Standard Oil pourroti nr- internationales,
mis lesa SQOQO dollars dte ran- dant en chef d In flott japow ce. Le Ministre des Affaire3 pVfIndre lour trav;tI, un ae- .ur lurn^ garden.
S;on La D:toense e propose aie., .... Etrang.res. Teh.eolovaque .rd t.ant i..te.rv.n. entire la
S. de l'empicher de ddposer i n xxx Edouard Bens vis.iter :Rome compa.ni. et e & S.nate r -- X..
Pinculpant, car certaines de SARR'EBRUCK.--- D6men- en Janvier, et Tituleco en Hucy Lorn dietateur de la
sesa ctivit6s paraBsent assez tant ia nouvelle de l'empri- Fbvrier, podr adherer it ce Louisiane, au sujet d(la ntu- V-'S
louches E Fe a dit aussi qud- ispnnement d'une patrouille ci } pace general do s6curite eu- vlel taxe sur }e petroke. J
1. prepare un coup de .th re,. vile du Front allemand, la rop en..ne.. .-.SO 1 ..
et q'elle donnera lea noms do Gommission de Ia Sarre a d4- xxx .x
2 hoinmes et de 2 fexnmeosqui elar6 qu'elle n'a fait proc& BERLIN. D'apres des Amaueurl ds. ho
out effectivement enlev6 l'en- der it aucune arrestation, nouvelles non confirmees, SARB EBRUCK. BBin te& un tour t Js n.r
mtau xxx deux soldats de- troupes d's- que, devant .Yxcitation c.oi.- on A. .. Mc.uf
xxx BATON ROUGE.- Un sautoutessavde tuer Hitler, s.nt. li Comm. ion d i rn .uin acutuain


. ... . .
... .. ... .. .... .-. .-...., .. . ... ..... .* .

" ..... :... ..




......t


idu Front

tellmpr, oMA
frie gravA
de troupe
sans cnns







vuvel* Nxtb


LOSSIEMOUTH. Dans
une allocution radiodiffusae,
le Premier Ministre ainglais
Ramsay Mac Donald a dit
ou'il compete beaucoup sur les
heureux effects des conversa-
tions de Rome, et a exhorted
les nations A la paix,
ROME.-- ApriZs plusieurs
jours de n6goeiations intense
don't on ignore encore les re-
sultats, Laval a et6 requ offi-
ciellement par le roi d'Italie.
Puis, au course d'ungrand
banquet donn6 en son honneur |
au palgis Venezia, Laval a sou
ligne cbmbie) la paix est ins-,
table, quoiqu'unanimement de
Sire, en Europe. Mussolini a ;
prononce un discours bref,
mais impressionnant dans le-
quel il a dit qu'une entente
franco-italienne a et6 conclue,
qui deviendra la pierre angu-
laire d'une paix mondiale plus
slide et plus durable. Cette
entente ne sera pas exclusive
comme ceux de 'ancien temps,
mais tous les autres etats de
P'Europe pourront et devront


QUELLE


grand malaise regne en Loui-
siane depuis Fetablissement,
par Huey Long, de la nouvel-
ie taxe de 5 o/o sur la gaso-
line. La milice a ete mobilis6e,
et la loi martial peut itre
proclamee d'un moment a IPau-
tre. La Standard Oil, trouvant
trop lourd I'riMp6t, qui n'est
qu'un acte de represailles, a
d&idede transferer ses raffi-
neries dans un autre etat, et
les employes qui perdent par
ainsi leurs emplois, veulent
manifester violemment centre
Long et les fonctionnaires a
sa devotion.
xx
MOSCOU.-- La pressed so-
vietique accuse en toutes let-
tres une grande puisance eu-
ropeenne de complicity dans
P'assassinat de Serge Kiroff.
Elle ajoute qu'un consul d'un
petit pays est aussi implique
dans I'affaire.
ROME.- Aux dernieres
nouvelles, Mussolini et Laval
ont vide la question autri-
chienne, celle de la frontibre


DOULEUR


La CAFIASPIRINA ne fait pas seulcment dispa-
ratre la dotlcur, mais encore ellc relevo le moral et.
donne:uie sensation de came et de vigueur. Absolu-
ment inoffensive, dile peut ktre prise a tout moment.
Eje est excellent aussi centre les maux de the,.
ntvnalgies, migraines, rhumes, rhumatismes, maux de
dents et d'oreille, etc,




}FIISPII II



Le pr.odui do co afi nce
. . . ....-. .


a la Chancellerie, dans ]a nuit
du 31 Decembre. et out blessed
tin chauffeur, D'autres dissent
que le chauffeur a ete tue. La
nouvelle a 6te dementie dans
les milieux officials, mais on
'a not6 que Hitler a depuis
quelques jours un nouveau
chauffeur. Le motif du pre-
tendu attentat serait une reu-
nion secrete tenue a P'Opera.
Beaucoup de journaux fran-
gais ont e6t interdits en Alle-
magne pour avoir public la
nouvelle. D'apres d'autres ru-
meurs, le Ministere doe la
Guerre de Berlin a ,te ferme,
a la suite de Ia decouverte
r'un complot d espionnage
dans lequel sont impliquees
20 personnel.
XXN
JACKSONVILLE. Le
narire cHavane, de la ligne
Ward, s'etant choue sur un
Sr4eif, a 60 miles de la c6te do
Floride, tous ses passages
ont etY recucihis par le ba-
teau (El Oceano,> et le garde-
c cotesa . Un des pas-
Ssagers est mnort d'apoplexie
au course des operations doe
sauvetage.


XXx
ROME.- Les negotiations
franco-italiennes sont sur le
point de prendre tin, apres u-
ne conference doe 3 hereA 1 2
qui a eu lieu dimanche ent'r
Laval ot Mu.-ini. Eiles ont.
t tr v animi]&. et C 'ertains
moments, et ont donned lieu he
beaucoup de nlouveles con-
tradictcires;. L'accord( corn-
porte- parait-iI, trois instru-
ments, Le premi-er trait- dcts
concessions eoloniales fran-
eaises, le second est un p1cte
consultatif, et le troisieme un
pact- do non-intorvention.
xxN
BERLQIN. T' .n re..
dan It hornila,- 0t i'ad11ini1S-
t'at lon franc(ai o ,A Dr. pALul
J(T sh (.oobbo 1s et hRuidol(ph
-e.ts, .:it s,)iigne pc nhien 1u
retour de la Sarre t P'Alle-
inagne ameliorera .es re.a-

Sfanc eande.
* ^IO2COI P.u-- dt n. in-.n-


p


i . ... ... .. ... .. ..


nes ont assists aux services
de veille de Noel des .glises
orthodoxes greequ^es de Mos-
eou, tenus dimancIhe. par une
:mperature de ?N dogres F.
I{ANC{HOW-- Apres 5 anis
de famines et de desastres qui
out cot" l]a vie a prcs de deux
ffillo ans de personnel, les ha-
bitants de la province de Kan-
su commencent a reprendre
courage, le pronostics pour
la recolte de cette annee 6-
tant trst favorable.
MOSCOU.EPar radio, t'x-
pedition scientifiquie de. Ya-
mal, en Siberie, signal que
sos proviaions- ;sont ,enac& e
par une artnee de petites sou-
ris aretiques: asi :nombreuses
que.les ehiens :e s pi6ges -ne
peuvent rien co3ntr. elles. Les


S. I. N. ait examine s
meit I'op)0o't unite
netr le plebic< ,, i!
probable quoe Il' en
cette ext'renie, iDe n
seos mairifrsations o
dimanche, et pr 's :de
'arrois v ont attrap )


erieuse-
d'ajour-
lst pJ)u
.mbreu-
500.6000
des en-


LVf lpit i ,;% rtw -. i

8, ze fries. Oh ,'i, per .
J'-i;x dr. tl t u,"i -"
ee.


&Aw"


A


1# 1 111 t ( e 111 C (5
-oici un pneu qui se passe de prsenatflon en Iu? eu ,
Lesf grosCes sculptures mos.ir0'5 < et sailanics 4
tie rTUmt:.N, frent fermewnnit la routes, sart? cit
les ad.t -e2rik depnis les t dbuIt de i'anu, roU..
Mime ani cDour. des unntees t'udversile qui rpq~teyt
SecoulCr, S SV cenlis ont dpasse celies de ifnul arultr pe u,
qulow'c n fti le prix.


SOCWTEt HAlTi I IAS'AM BU
A IALL LRANCHRE, GE.NTIL, At C.
... V Portwurince, .RBaUit


~Gr~Lr~rlW~*~ eS aA~#iiN. '---Y~*' YI~m~ -I SLL~4 ~(IUC-rkb~i~


..~.. ...~~1..~2~-1 -.IC~LL.,...,,-..-,.,.~,~.-,--,,,,,--- --- ~-cl-----------r~--~---r--~~I---


Ao 0 00
AM6 I&&

prevsper Ite


* *




..h r .: ..7' : x::. : .. : : : .. .... :: .:x : . . . :
It.l .!B .:' *.: ;.i /. ..e f .. ...:: .:. .... ..'.' : r : : ta e e. : : .. .Y .... .. : : : . ... . ... .. . .. .
|7. .... ....r. t ,', a
1.. Z... ......1. .. ... ........... ....... .... .


... : :. .. .


.M..trw part.ttaW ... .. ; .. ..... .. ierr..ateheff ...... ....Satr6
es j eurs 4 t oisis.. ... .- I .... .............. n ... .... .
a vui splendides n i s ..:.e n r. :... ... -...Te
..ment ) helons blentres ..du a -, : .. rinee l .

Mo..e .ie I.HbpltaI et alter ...e.bre.1934 12 Premi es Parties
.. ". ... ... ..: ...... q .flo d.. : ... '. 'l *.* l i v V:,






I s'asseoir joyeuses an banquet Les Joueurs: Ce.Orgao & u E t
< r'frrn eane :des 4toiles. II a vi Kensoirt dant, Fritz Beo, Charis, Ch |les (3ud

C#W 4teriielle verdure S Ert rWoull&'y, A. |ran
...I a u payan et sa o r.au.............be beTu (i
te native, hto e et son ier .i. Pnell, P. Zenni, aig. SANS fAMILL
.. veilleux raffinement. ... ". hen -" .. --::- A -. Episode (4 partie.S.)




II a 'ix et ii est convaincu. (iP Chamapagne,, L ion Denis, .- E eT
Dims le but eae eIonner d C a u }e lo de I h- Susy Vernon
faei- its au p:res et aux : c .o mnen qu:e e-et .n.si- hs Membres: F. O igario -. S..
q.e .. Princ e a Ca. dien enent &.ferler u no. Larre P Liavois Willy Frit





pitale cit PCae latrrincerpu tre pays sont liduvre mai&n- Sertoni, Elip 4 Poul. (. Pa- dans
.. .... .. .. -banquet -, % '\&%.. m w^










I.. st u.teon de le uws enfan de. 1... i .t d la hain..... r .. ..
)ile. Qeorgetl e Justin, Nor-e ne ego suie enor *tie me Le tCoe a. :^ (8 Paf ties
e c Barreat rite d're esti ee sinon ai- .. Hrard ane Q5(a
I. ........ i: i













drit, a d4eid# d'ouvrir A Pert haIt le mensonge et ru in jus Oz- > -e A. 4u
]t* ce a jure a se ranger a pns
du Deparrement d IInstrue- eotes pour nous aider A mener t
tkg Publique, des It 15 Jan- a blue tcontre les forces ta FETE DE IHA RI TE

wt ne soinon -.:e jet u es Pwl n.brs Jes t.res .
lne da5t t de e n De jour en jouAr, ii se dhi.- A wc ict de Yoruneiinat
re le voile epais de mensonges t more A Tu6. Cu faD e


Ieztre; les plus illustres: Mw note pays. yres p. ml A 2 heuss a. d.

tLttabkisrement reeevra patient attend fivreusement Entree general 11k. 0'-



Sde families don't le principal tre tour,vers I eips de a-: L; PROFESSER DE HAITI COM E PARTOUT AILL
.ouci est t.e corner a leurs en- t.re tou. vers ie champde o *-Profe't \.^ .r D. 'ENERAL: OYT CO\QUIS LE
1dn1laP: par Pirstruetion, un e nru- paysd se.tinvo :eu r C' .onti d, Frir:fl I'R : ,N a:
:. :"":"": .. t .. Con t. r u *. I,,r Sa, EkS .t ,. .* ta


!... ...... :i....





.... .. .................. .^~p
.. ....... .... . .. ^ f s
...:. .....:........".?..*,.,T... ^
.. .: .... ...
.. ..... ...... ...: .
... .. ..... ...........
...-... .. .. ..
": : : ... .....
... .: '. : '. :' ..




. .. : ... .


.... ...... .
.. ....... ......... .
i "






: ... : ....
-- ... ........
.. ..' .- ,* .. .. ?- ;..
4.- A
: . ; *'**- :
:: : : : :7 ::: ::"::. : .".^ ^


i 7 1 7 i : ):;! : o
.. . ". ,. B.:

. "f
... .. .... ...
.. 1 ", ,
. .
4H
.- .. ..,.,..
iV

-. .. .. .. t

., .'. .


4 .-. -







G. ........:-S.-....LE S ..... ..
MA ...WII'JA


niNlJIim e miUora tUe. pouvatt
!eur, perme.tre d'etre utile a
leur pays.
L'inatruction eivique sera a
la base de 'er.:eignmerenT de
tabli sserment. Au-i bien
l Institution aLwe Archinr
Lsyq com7:te par 5a nmthode
d'enseoignement qu'eile adop-
tera, rxduire la duree des etu-
des preparatoire. au Certifi-
cat. rout em se eonformant au
programme officiel arrete par
ie Departclnent de lIns ruc-
tlon Publiquv.
,_ Inst'tutu n Luce Archin
Lay) avec ]e cLI eourS de Mai-
treUco- 'ioA- e: conmpetents,
Solcuiper-a egalement et spe-
caleurtent d" 1> prtparation
de( enfan.s qui vemuent tila-
va;illr pour I'obention de
Jeu- re&ve eeletentaiie e t de
ibuy cdrr.icat d aptitude; p&-
dago{iques dans un space tie
temps r4a2zvmlent -court. I1
.-era anne: xe a ietab issemenz
une division pour garcannets
de 3 5 $ an.
Un medeein ei une infirmie-
re seront attaches sp&eiale-
:net A E'tablissement pour
assure .et measures d'hygie-
no eo d!4proprete sans lesquel-
les ii et< imposshlbe de main-
tenir les enfants en parfaite
.n ansc .
Pour leb conditions d'admis
sion s'adresser, des mainte-
nant a Mile. Georgette Justin,
Grand' Rue. Port-au-Prmce.
No. 132, en face Miles. Dupe.
Pri&re aux parents de faire
Ain re PiS- enfants i par-
tic de cette date.
Iortau-r.inee, le 31 De
.. eemrbre 194.


(5) Georgette Justin, a.


PANAMA RAILROAD

STEAMSiHI11F INS

BULLETINNo.161.

9S. r. Panama Railroad Steamshp
Line arrivera de Gristobal C.
Z. le Merred 9 Janvier 15
Set partira.le m em.e jour di-
reetement pour New-York,
pregnant fr&t seulement: :

Sa I VCAN REW

ArF .ym m


I


Ren (CA RF-'


o-.

VIOLETTE ATHLETIC
CLUB.


rc~crzCdt cit tzhwJ i.s rncC. e


Communique


lo, Consid -trant iu' V,-
lette: 'qui a confront et c-
fronte enrcor- dC ,..: g
fceultes pour: c'.ev p
cleusement. r a fa .
son prestige. sa eb i: .-
une garantiP mra; ::. :S "
maintien de "& .-- .
haiienne.
20o. Consid6erst e
n Crt~esa-i1 0111. Th-
ceux aui on un in eret
dissolution de notre Cl(ub, ui.
sans marehandage, pru-a A,
pius large concurS aux (-
mit& de i. S.. S. F. 1 -
me do-t le- Mt n re ..

1927-2$' em-oyverent V r-
pos. leur eP4argne a faire r-
vivre Ie movement .pt ir
lachement a-bandonne par pa
Pontifes; et que ce; proD.;-
gandes; malsaines, e s man( ...-
vres interessees meriten t n-.
tre disavoeu par un d.fd pn -
blic.
3o. Considhrant qu'ii evt
pour nous important dIe fire
savoir au public que la plus
striete discipline lie joi- n er
et membres au Comit&eDirec-
teur du V. A. C.
Nous, soussignls;, d&el'
rons accepter dans leur for-
me et teneur les veux sui-
vants, que nous jurons sur
Phonneur d'observer religieu-
sement:


Vfu No. I.
Aueun Membre nest quai-
fe de preiter son concours phy
sique a .un autre Club, dans
un match official, san Ile con-
sentement du. Comit6 preala-
blement signifi6 a* Club, qui
en avat fait la demandeI En
, ecas de refuse le oU le joueuar;
;- nttres.i g eonformeront a
la measure enVisage d'ansB in-
tkret de la AV# A, C >
S*: :.- VmUv Na
S 11.. -reste entenduque le. E-
q ruipil dee la Violetteo>. e
ron toujours dispose a: pi
:; tr re :-.- c m habituelle wflt


(>7: PfCwP .1
VIRIlE? .-t A..
JiLAXCIJILhtt filL


.EUEIS Df*NE SECURITY INCOMPARABLE D U N
COMFORT VRAIMENT SUPERIEUR.
LES VOITURES OU ('CAMiO ,NS EQUIPES A VEL DES
( GENERAL D VU I E N T PLL'S LONGTE'lPS.
ESSA YEZ LES GENERAL ET VOUS LES ABOP-


TEREZ, GRACE A LEhR BAS PRIX, LEUR SUPERIO-
RITE, LEUR CONFORT ET LEUR SECURITY.


L A


4 '. .. -
.~ .
~t e'ri~ re
7< .4'- In T~
4tt., 2
4- 'e-- SWU
2.1 C
p,,, 7'~' 2<.



4-... 444


r 1


-- ---- .


If .niuiL / ipp-nhauer
ide mure une n I CCleUIte clc
a('Ur 0 ir eprcchable
pnwion stelaire.


Haitian Motors S. A.


Distributeurs,


Phone 2379.


7tt4 .-.soin- 'l'e


rice


228 Rue Roux Port-au-P
Vins Rouge et Blanc
BIlORDEAUX SUPERIEUR le galloi
BORDEAUX ORDINtAIR "
P'rix special par 5 gallons
V\en:e en {;ros par harrique .: demi-barrique.
RIecomnmand:
>>t tins Fin. en HouteUilis
Son \Vouvray Mousseiix id erie d'Orn
Se Champagnes. Liqueuri-
<& lBoubons en Boites 1,antaisie.
Granjl Assortiment d'Epicerie
'ar-fumerie, Biscuit., etc...


1I


. -. --. .... .- ^6, w #^ '1 P1
.e .----..... e
at j estincontestatble


HUM SA THE


9





meu
vas


s la quintessence des mieil


Ses variktes de -aimes d'u


te tertrioire reunissait Ies

S- : .. ..... :er r o ir s .:.:'-:.::;:: .


C esl e qifai son aromie


S- .. .. ... .... .. ... .. .. ... .. ... .... :: ... .i
A -L .: fI: .. ..........
^^r-fw- T:"":wr. *"- .a.. so -*****.. ...;.^.w^....^.....;._IW I&^ A ell|~ I ~ -:***-
:. . . . : -. & ." . .- .. : : .. .: .. : -.. :. : .- : .. .: :". .-.. :. .... ':.. ........ .^ : ^ ^ ^


6 Gourdes
,0


," -:~ >5~


. .


1-


....
:'*


~x


"L.


.. ........


4


v VM%

Lh-











I.G.i. . .*...
..:...T.. A.".-. .. :o.l -*d :r 'to n s rt ut ......





D?-R--Nf ORK AUIVA $ APA- N- f-aknn, preqani e --is d I-ir on A charge, se nt de .. .uoup .d
4 #e 1 &le 9 DA 1934 tAcit une veinua mime prix en pronmue. qu'ixs n'nuralent pa
x C e 1 k 19 1 .le f : 1984 m talent ratta.ch6
..R,.tWNO 11 19284, It 1! ))c.* 19.4 ..w n a..-..... .... ? ... tulle. i "
O............ :...
" ": : .. .. 'K m f f ::.":"v" :t........".*.*..."...:.". M"a" .... .." *""








A"n. le 18. JanD. 1936,. : 14 Jn 1 98 Allemagni e t

.., J;:- k 198 l- :l0 .-Ja 195~-.. C....-.n: Conuai:Hse. vousexa.eteflent. .eanit: .ii.x ents petite fran.s on France.
$4 1,cy? le 22 J an 1 le 28 Jan qu19 la lac que la Loterfe Natto. boucbe y trouvemt uaotidlen ministration et Ie vc
le 29 Jan. 1935, le S Fev. 19d5 n d'Haiti occupe dans I6 nement i .remms :conufortant ritoire est divise en
.^. t.a, I 6 "v., 198, le 11 F'v., 1985 conom national.? e. quo b.en A 13 v, 135, Ie 18 Fv., 1985 Vo imaginezvous quelle ne p........ y env........ent, d .. son direction
S$. tasw dil Je 19 Fev., 1985, le26 F~v, 1%5 est un bastion avanct contre cretement, chercher un p k.de tre; tuaien, 'uedoi
Joi?^l $6 F^vv 1936, Ie 3 Mars, 195 Ile ch6mage qui tend de ta- nohltrituref? norvegien, hollanda
$J.B4unaventura, ls 5 Mars 1936, le 11 Mars, 1936 gon alarmante? Qu'une scptiwmw canine est etc. La Ii e dcs vr
s.s. Anon, Ic 12 Mars 1985, le 17 Mars. 1935 Averrvous calcule que les entmnue u Cayes hbae sur elloe 6tab
$3. Gasptqui4 Jo 1%) Mars 1985, 19 25 Mars, 1931 bouze MUte Gonrdes de son Avezvuous ponse aussi qu el- tir dn 28 JThin 1919 e
... Criba, 26 Mars 19, le 31 Mars, 1935 ............. Gro Lot reprsentent e .e p..i.. un Service de Public nant ceux qui Sn
prix d'un pignon sur rue? tI, 2n Service Ide Reclame, un tres, manifest~at 1
PANAMA RAILROAD STEAMSRIP LINE, Savez-vous que Deux Cents Service de Propagande: au- de voter dans 15 a
p.. .res o soutins de famille tant dentreprises haitiennes tend quil y a eu m
SJ.X .. .. JS. agent leur vie a vendre se' a la march desquelles elle frauds : dupdic
S ..: .. t Ie? contribute? bulletins, personnel
.r An t. Que huit families du Per- Opoulle...vous d. tout es- .non habitantes .a
..- -.9 .1sonnel d, pendent d. souldpn eten sort? pit de partix-pris et vous corn- vue, nmilitaires. de
S. ... Qu'ell rpartit des subsi- prendrez qu'elle eonstitue arme d'occupation
.. des mensuels auxOeuvres ai- ne t re et un prestige na- di droit cxelus, etc
.. vantes: Criche d Port-au tional. Commission vot
A A, l. Prince, Dames d St-Franois Grce a tout cela, pourquoi ste essentie lerento
.e1d. Sales Port-aPrince Pu- nt e lui accordez-vous ps Ia tre-s, travailke avc







Spil d.e St-Antine, Port-au pr ence ur s teries exo de conscience et d
rseignant, Port-au-Prince, So- res c oupons n se vend hors ploveen, srtout pa
I: .it.. Histoire et Cographie d'Haiti. Ele se heurte, ail. e mand tjournant









atualit Scolaiyre Be> -Air, quement organist Notre or- Ie jour dn plibiscit
SPorta-au-Princ Cr the dl guil pt otique no ,ous co 35 quot .idiens sur ce.
..ortJcel i, COeug e N. Siloe>, flanI-t-il pas tie fire le me- ritPire consacr* s-
D. e gest n sa favur? propaganda chavi










SS., Cap-Haitien, Ecole des tins et Etrager ai mande. Des million
Sres d M 'Instruction Chr- ayons n I peuse ( 1uv pen es a ct ef et.
tierine, Cap-Haitien n Oeuvres pour a Lo eri e Nationaic ciation politique
tIe1isance, Fanfare Petit-Go- ont oxcus l5s soc
Quo six canines sur ruis Mo e cev GOIJRG U 1 group toutes les ant
Age ganede vlarits
162 pen In. p sosif-ed3anMar&sssati eWentenfourvov( das htatbt
A le12Mr-1-.67at 4st193 Ae ed S, -i-epI.IC V AN REE, aesrau p
de entu vie"axOeure ssai laorceeunprestiga- e ri lust


oellente mthtode d'enseignvemment, & as brnne et large or- aileus de e
-gaisation. Pensionnat incomparable, Pension pour T T LE DE SED VEL briques
tits de $ A 12, Cours classique 4nral, Leons particuli- UT E MONDESE I
res, Cotrs de St6no-Daetylo omptabilit, Anglais, ALACE OU tiner l aio <
pagnpl Allemand, Pr6paration a Eole de Gni.e. PALACE I UIt ngue le. raisn
L'etabllssement garantit tou see course et forme des La ra .n en est biensnim lea:I
ILa reason en est bien .simple let i' u, t u it., mauv
hommes forts et. monede ts, ompDtttts at courage"'L Des mets icieux n prix raisonaer .a Utrhn re (tous
SD... la iere gratuite A chaque repazl naux &tranrrs pti
-. Des glaces exquises et assorties. rtene.nt en >Srre)


Table de billard, prestige indiscuta a
Tout cc qui put procu rer une Si I Iarelable. pour o retour

jouisentu de IhtUCO




B i.C'st Ppaeitant, Mademoise'le, comment ht o is freut, ten ou.t o
.andriches; invites dpr dernier hal mona dn, sadle.sac indu
tais -l sujet do o utes les coiversations substiles. tallurgie t ds mi
hia Tante b Cirie4.m ndt brietier cn uAbv
..... ,.60:0.00 esu CYpeS de chine ,Ms0 at nimble. c for ]e netour
.... '. Bamboo et altre soieries, mes organdys guff, ce a rgion de a
STOUR D U M 0 N D hasP et lingeries ainsi quemes differences L- voit done qu les
Stpn& ird. rh. pouri Eau de Cologne, Poudre, etc. que ches : en tae o'une situ
t olinair so. g pour oy L ANTN I. SAA & L. ht plexe. D'un cAt&, i.
Sti lw n 4ken M m, putsque me cousin a conquis la beate sang, les coutunes

-fl ,ACOnaue USE ehezSaba. En s'habillant de Tissua Satn on se rend ch/tic, et inrieite Pcuniairm
So v surement le Bhon uer me sournrat aon, la situation p
La T '. ..: N ,Ma fille Ch.rie, a, e'est une ide Puisqu'il est un peu eeonomique en Alle
S I r tar, nous descendro de bonne here detain, voir les jlis On eloigeunt pour I
o U E RO: Y ALE Reo ns d pe inesse de Antoniea nSu& Co. Nest-ce-pant char de l0a direti
: ,RI VOS s Messieurs, it est sagy e que vous suiVtex ces chain Socit6 des Nations
D AN u. Ott netesab.jounes n illet' en acTdheti SABRA & Cos les observateure di
vs Casimirs Drill p: f. bla- C .,..avatts ha set snur me so ant d'avia qu'un
L________ .._ -___Mafille_ es- Chemises -, Chapeet une lane t paille etc.-,tc. nion avee Ia France
,Tout es ahsoi-ment FRAIS. bnfit ho depropos


Jetez un coup d'iOYilE hen:
cuRapons&deiI cwhde z AnionL Saba,& Co.Meste sdret



Ora7-:O .:sA!. 173 age dt Mapeqainde ieuql4 Suez CC.
.. .." .: .. ::. .. ....: ........ .... ...... .. .T l. one o er
': : i. :: .: i i:-: ,, : . .. .. ...J.. .... ..... ... .. ....... ... .... .. ..... O .. ....
S.:.:/:- -:...F. :. .. -. J- : ." .-..:" ... -.-.-.--, '- .: .- : :- .. ..


. ... ........ .. .... .....







nu-la 4
.t ........

ge et la
ois jOUis-
avantages
s s'il f-
I Allema-
5t annuel
70 frana,l
162 f rune
de 1460
'our I'Ad-
it. le ter-
8 Commp-
w est pla-
d'un neu-
s, danois,
is, 8ui554,
itantA est
lie it par-
t enreo^m
Yur d(lIr
s. On pr6-
aucoup de
.tion des
* inscrites
lat pre-
S'ancientn
qui ?ont
) mais Ia
e, compo-
de neu-
beaucoup
diligence.
ite e4t de-
r les aull-
dane 1a
er Ie vote
. II existed
petit ter-
rtout a la
niste allc-
s Sont dt-
UnW asso-
allemnandc
un>, d'ot
ialiste, et
mais qri
ut.rc amsz>-
est solide-
ciuau ffe
ct4ings, se^.
(de prcopa-
atriotisme
antdc la
.tr rh "- t'rn


on do fa-
iv itw4ruc--


,also pr^-
t-
()liS k* I

le-s jour-
n tra? nt li'
on r itt r'
Sont atle-.'
coutuues.
.r suite du
Ic de 'Al-
t voter 100
au sein ie
s 11 ne faut


Uile 110 lIl
o Vui Icnr
beaucoui>
e F Al ema
o s'il vo-
'^c Elle, la
1 de la me-
nfls va f
magne est
i pilef, ren-
Rhur, On
Lrr'Os sont
nation com-
langlue, le
, les Iien,
ttachent a
Utre, learns
i, leur reli*
oliique et
.mnagne les
es rappro-
on par la
s, ear tows
Ones de fi
te pour I'u
est tout A i

.... .
HRoMMMg,.:"::^:!












f toot




ea o4s series de eapitaux
aitea par vole de tourime,
H4Itiens rsaidant A ranger
6 : et placement de capitaux a
; l'tranger, '

1. .... .tivre)

L R'. THEBAUD.
. .. A 9-.1': nV "_ W.. .f

COMMUNIQUE

Les Abeilles de la Ruche
Ste. Therese ont l'honneur
Sde vous inviter .a visiter I'Ex-
position des oriements sacer-
dotaux et des objets du culte,
*qui seront remis a S. E. Mgr.
SLe Goouaze pour les eglises
pauvres de l'Archidiocese.-
L'Exposition s'ouvrira le
Ssamedi 12 janvier a 2 h. p. m.
et sera cloturbe le dimanche
13it 6 h. p. m. a l'Externat
S.(Rue du Peuple).
En la visitant, vous donne-
rez la h Ruche une preuve de
sympathie ct d'eneourage-
ment.
Outre umne grande tombola
ou vous pourrez vous procu-
Jrer un }joi souvenir, vous tyou
verez d(e nombreuses attrac-
.tions.vous vorrez si la toue de
la fortune vous sourit et si
vous n'avez pas pour des con-
6tis, vous serez se-Vi it sou-
hait.- Le tirage des raflles
terminera la journee.


BONNE OCCASION
S* POUR HIGUEY
REP. DOMINICAINE

David Lois(au announce a
tous ceux quig pour la fete de
la Vierg.e Altagracia du Hi-
Sguey, RPpublique Dominicai-
ne, veulent faire le voyage
sans connaitre de panne sur la
route, qu'ils peuvent s'adres-
ser, tous les jours, de 8 h. a.m.
a 5h. p.m., au Garage Chrysler
Place Geffrard. Tel. 3341, ou


.des conditions specials leur
i eront faites.
En outre, il fait surtout re- '
marquer laux passages qu'il
met a lew disposition deux
* chauffeurs connaissant dtja
Ia route, ainsi que son nou-
veau camion JDieu Partouts,
fmoteur Fargo, en service de-
Su s seulement hvit jours.


*i-/.^:/-.
: '^-:.i
:i.^\;. <
is-^


'V: a .karn %Va U1natt Aaiwt
^I : -,'. :' ^ ^.a ; ,. ^ .:.: ^'IT ....^^pflff'^f^:A 7..









annonvant A nos nombreux .rhunue empire.
lecture que I article eat ,de
notre ann le Dr. Garier,
& qui nous renouvelona nos 0
plus vita compliments. RrW Refr isemet
ui. .aa p r 1 :w sl .e-a ..:v ,


^^,m s ,s- ;. ,g.! a -,^ ^_,-.^. ,.o .. ,....... -, ,- *. -../..t... -.... ^.........


: / : .
,* ." : '. :.W..,/.
tti ilin
., S p ... . .:


a)<


B


A LWONNSVIR DANNONC!R AU PU*1

oVY'RIRA A PARTIR Vt 3 JAN VISm


K


THEQUS DR LOCATION.


DESA UJOURD'HUIE VEN EZCONSULTSA


LOGUE A LA


LIBRAIRIE NOUVELLE


1532 RUE WREPUBLICAINE


RA
'WA :


L'Ordonnance par excellence
T-suivre au coucher du soleil
Au coucher du soleild. apres une journ_'e de
travail assidu ou d'exercice violent, !'o:don
nance nla plus refraichissante est un grand
verre de White Horse Whisky b !'eu de
soda frappee.
Le'Whvitc Horse Whisky supprimrne la fatigue
et ressuscite I'6nergie ;anguissante. Ses qual
it6c r6paratrices et sa valeur digestive l orm
bien connues des sportsmen dans son pays
d'origifie aini qau' I'-tranger.


- ut ttr0.61


ACHAT D'ECAILLES DC (AR
; MANT PERLES ET PIERRES
I.LS Pi ECES ARGENT ETOR,
'iS NATIONALITIES, A DE'S
A VANTA(IEUX.


PRE
MON
PRIX


VIEIL OR, 0
CIFJEUSES. VIE
NAfE DE Ti
ABSOLUME


IueeestMagndues DentsI
| Ba ces Vous Avez,


'K d ro~ o Lh ^ > e t bi anch it h s d nt o ..
Sn'a r^,z pu' r'ecvi.urs aux arcience
g ")'. 4,,. ., r thnd1c anti-c-ntifiqn3ues.
Aueun autre produit connn d- &-4
:". !cincQ rie Manctnt fait briller l "
Sts te ,no s et )aunAtreq aus i rap-l-
Vm-nt que K iynus. Essayez *-y
osa ujou r fhuIdinU.I e. A'4
OLYNOoCitME
v ,- a :::


PROFI I~z


E iectrque


VOYAGEURS,
ATTENTION!

line occasion exceptionnel-
le est offerte au public et j'in-
vite tous ceux qui veulent se
rendre d(aws la fRepublique Do-
minicaine t retmen"r leur pa).
sage sur le superbe canyon
"Inmmacule( qul partira d'iei,
potUr la belle ville d'Hyguey le
18 Janvier courant. Les inte-
resass voudront bien s'adres-
ser sans retard au propiiedtai-
vrAM. R. Steel, No. 103 rue par
ve" oft 'les meilleures condi-
'tions lour seront faites.-


CAFE RESTAURANT
BERLINER HOF

Le Caf6 l restaurant Ber .
liner Hof,.: est..tranrpfrt.atu .
Champ de Mars derribre A'M
Garde d'Haiti. L'ouver:ure au
a lieu samdi. ..
Aceuell charmant, boissons
de choix, cuisine impeedble. I
: .' ..:.f. "^ '^ ": "-"*"" -" ;" ".''.!-. :' : ..... ..... ...:. .. : *..:!. .. .


VOUS OFFRE POl)I SUPPORTER LES FORTES CHA.-

LEURS DE CETTEfI Ak NEE EN VOUS PROCURANI

UN -


SVenl eur' Eec rI ue


N


LA COMPANIES MET SES


VEN'TILA TURS A


LA PORTEE DE TOUTES LES BOUISES ET ACCOR-
... ,


DE DES FACILITRS 0D PAiEMENT.


VISITRZ3


NOTRE


SALLE


b


0.T VOLUS.S-ERKZ CON VAINCUS.


V EX POSt OA


t. -.A


. . .. ..
:. ...- .: .- ..




m ...............
.. . . : : : :

.- : -. :: i- .- --- ----
..7 :. .: ~.... ... .: :.. :-.-.:i. ~
.. : :...:.:.~ ~. i ....:. ... i..-...: -- ii: _:
... ... ..iL ::. .... i. -: ..... .: %-......... ::


COMPACT/JR rD'CLA4RAGE ELtTRIQug


rORT-AU.R J ,-AP- I .......... i


PORT-AU-PRINCE


TELEPHONE: 2077


Am MI.-~ ~ ~ *f

C4-


Place di' la Paix


Rue Courbe et Ruedu lMagasin de l'Etal


N


4 '4"V44'*~ .4.44:.:::.. .: :
.4. c ~'4%".47
~
K


I 13 ms*~aspr


Fl


'' yLXs~~8Bhj~*b~k~iDn~-UY -(y--~TZI ~ ------ .....W~-~ C


,


it


^Ws
;.:^:::^-^
KWmiSf


I .*, 44


.. ..i;


ORSE


1


WHISKY


-M 6

des Occasion




0 m -a g n I e


itie lar