<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02319
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 22, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02319

Full Text
.'. . .. . ... ....... ....... .. ."........... ..'.'.......'......................... .................
> : : :: ::.". ::.'.;. .'J ... .. : .. .. .. .:: : .:.... -.... '... ... '....... '..... ... '. ..:. ...... '........ .. .. "..... .......... ....... : :................... .. .. ... ;. .. .... ... . .. .. .. ..
.......... .". .......... ...... ....... .. ,.,... ..... .. : ,i ]: i,........... .... .: ................. ........

.... ... ... ..... .... ............. ...,....
....... ... ........ ... .. ..........-... v : .-- -... .. .. v .. .
4 A ~ .. .... .... .
..'.... v "..... .. .. .. .... .... ... ..... .. ., : : : .. .. ......
......................... ............ .....,...... ....--- .-" ...... ... :. .... ................. ........... .....
. . .. . .. -.-- -. ..... .. ..-- -.. ..-- ... ..-.-. .... .. ... : - - . .. . .. ...- -:. .. .
....................
................ ...... ....-'....... .
.. :. .. .. .: :. .: : :, : .. : .. .. .. '" . .
... ....... '.:.>: i :...: :(. .'. ....................
...:.......'..................
........: ..... ::: ...... :% < .. .. ........... ......... ::
......... '.. ..... ...
.- ....... .. .............. ....... .........
... .. .... ..;; ..... .. .. .... / l"
........................... ...:..... .........:........ ::: = -.-. '......:................. ... ...............
!!....... ... .........................
.. . . ...'.. .. . ..... .. ... .. ....... .. .. .. .. .. ":..Y.... ::. .
:. .7. 7. .... ... ,. ............. ........: ..
..........................- .- ........-.,.-..... .......... ...-. '.. .....
,:.... .. : .... ... : : :: __ 7 .: ; : ::.. ...... ..: ...... .....:: ::
.TW ......................... .............. ..'. .....
.... ... ..% 7.. ............... . ,k .
.. . .. . ... : . :. . a.... ."." '... .... ...... .. ..'.. .. ........... .. .... ......... ..._...._._... _... ..... ....
.,-.-.: --'.--= ~~~~~~~~~~~ ~;' ...:.... ... ...... .. .. ..... .. ... ...- r--, ........ ...... .., ...... ....'.. ".'. .. ........
.. .............:.......... ............................ ... ....
... .... ... . .. ... .. .... .. .... ............ ... . :. ..... . .... ..
...... .........
.. . ". .... .. . . .. .. .. ..- ,. . .." -. -. : ,. .. . .. .. ..... .. ... ... .. . . .
.... ... .. .......
-' : : : :- : :- : : : : : : -: :- -.----------- ------------- --------- .- :--" .--...----: :-- ::::- :
> .: = : -'-- .---- .. ... ,- ... .. .... ...-- ---.-------_------_
?;-----.- : -. .'--- ..- -.- ... -- .. .... ".. .--.-- ----: .- .. .-..... ".... .-. ---- ---- i-- --+ -----:- :---:- :-- ... : i ii i (" '"( i~' ')") (f"ii.i ( i i )"i )( ..... "" if (:) ) i 7. i) (" i .. .. .."
{fff ":-:":-) ). ...': .: : : / 17 : -):T . .... ---. .:- -. ..... : : : ? :::)~ f i: :.:: .: ,...) -.7 ;. .. .. ... . .-. ..-.-.--.---. .. .....:-. :r..-:- ---.---. .-v -----.-.: -. ---. .. ..... -:-:----::::.-..:- .---: ----. .. .- . ...
%'.'... ... t m ='= ',kc ',.,6, ;..; ;.''..'.'.."".c .. ." .. . .. ... .. . ... .... ... .......t ..:..'" ". .... ,'..'. .'" ... .. .. ... .... ... ..... .. .. .. ... ... .. ... ........'".'""'."".. ..... .t ,tt t 1 Ild~ l/$ -Al Ul .. .. ... ...


: ... .... .. ... .





...... ..0
. ....i. .. .
--.e e ... .I..



|e ..: .:


irl--'.Di......
^ ^u. .. Dir ....


Ii


fil

i k
Sii



H


tt dne Midecin. de '
cxnce le President to
ublique, en 1910 m
suse occasion de- r.
te feeri qu'est la d,
0le-Saint-Nicolas. ,
d'admiration, j'ai
8 excursions jusqufl
gn apres awoir par-
ut le Carenage, le ie
ilais, le Fort Ale-
f:tR Baltcrie- Vallieres, -:
tille, qui danrs son
aussi interessm'nt Ic
CUiadclle Laferriret, .
Quarters, et cown i
Sloin. l ( Cap-it-Foux.
S i mposanie's aux' -
t '-injic du i em ,
.te la majest'. ou
| ere ;,en iWi acvdi -
| ult' s his!orript
tlpu n(IcaiVprier (ik,-

cio'wre, sa ai: c -

t mo;iner n;on c.'- -
Iewnc fi ce point d:
e auqucl e aift ichu :
t.f...e dc pr "t'r .,
t.out hl premier, arerc :
it soiLinnaire dc Ia
*on .ilderne, Co- s^'
&fJi 'amuiiionnC die -
tn l jCar uil mc r- r-


-La plus pittoresque
ortur de la razi1sante

Ioc acNWN droit dc cl-
U ^.,l.h- ain-Ntico!:.W. ,
#fquj v..sfifce la position
office, e' prends dtn::; a 2
de i'intvressanm pro-
O-en deba.
a dce pl1us simple a dm07
la Question du Mole :
k:Gomurerentf n'auai! l
ea mua nombre' des
enh Hidtoriques, 1tC

ree:sure atn :i i 'i? Pa
R [fait ,ur ,i, auirc
du P-;a:; if feraii l flo
P*ritlon Naional sur
Wi.es ediices resplendli -
tqe becr:!es antiqutB U?
nit aces par un quai
i..euxc-. Ensuite, il re-
fa jour,:de <(La Gor-
. mer, cette magnifique
SaS m&me nor,, en par-
due sous les alluvions;
Ira des routes reliant '
F$Ue les different sites
nts. redonnerait au
activity administra!
4t4crat an second pha-
.ur le Ctapt-FIoux iet
i#erait la Place d'Ar-
V l:e, ,:.
kit, des i.teres & s pro
ntle TOURISM!,
e viendrait de soi.
t vaut blen une rmes-
.M4leSa.nt-ANioIlas ne
tOinn F'atteniton e -
e strait imen pe,
.::ptoyer: Cct aMill: s
Kil ^t-';/4 '*'~.t / l -. Ttf 't ^


44




.4.
,,1
'LI


,E !NOUVEAU QIEFDII:p

CABINET PARTICULIER.
.U PRESIDENT D'HAITI
........ ............
. . .. . .
. .. . . ..


*Avant daunnoneer ha no.
kination du C:h e f du. Cabinet
articulier :de Son: ExcentCei
? PrisiIent de Ia RdpubliquP,
otte.estir,. ble :Co.r.V J i
o JIn. Pierre Audain, nous att
nd ions .Ia form-nto-i du no'
s::'u Cabinet.
M-iI, cr ,nie j I itusqu a cette
i 1 i p 'isite & .:ite:'r avec

".r C andidat., dL
oin. nous cro.,ons 'n -ou-
S('o ra~ enit'2 e-!': ]a- tar-
Ir dUh' tai '' (i -dref4er rn s
uk vi e-s 12'' ir entiC at noi-
n1 ( i'u( C1in.

t 4, -
I L.. e 't .

'... -. i i1 i e- e l i

"3e ''. clio, .-
-;^? .4
/)4 '4 ?.' 1 : 4 ,'_. .''g C, ,]


i( D I)L C('.


_ 4.4T (


'4


1'~





''4


/ '', fU .apo,
.. ." '--
4' 4, '
:'" :., 4 : 4'
'," "],. _-4" 9"

.i _,;_ ,- -, (.. 4
i ,-, .' .( 4 -


'4''47' D~
' '~
'4 (
(V ad
'' i
'-C '
4 U 5
I ~-- -


1 (~ j''~; R'"U,2 CXC>
L


. r


PAN'NE A LA STATION

H. H. K.

Hier soir, au moment on le
Sp:k:er, annonoait an radio,
I'ouverture du concert que de-
vait ;(onner l-e <.Jazz Scott>,
une panne W'st produite, uui
V a empeche 'audition. Dan:
cete mnGme soiree, Ie B ran-
frl. haitie&, Candio devait
a u:s i charmer auditoire
dans ses diff rents morceaux..
Nou.s regrettons c2 contre-
tnps q'ui I priv e e public de
i'ux bonns 1heurs. de dis .
tract ion elt d u plaisir denten-
:li' d' e:rainants inorceaux
- fmDpa.'nie de Candio et du
.Jazz Scott.
S.u4 aitonS (ue S:ient fai"
tes imntlaf iateent les repa-
ratic-n- n L ai: pour pe,-
mettle aux aunid-ateurs du
Jaz' Sc>L' e& ie ( aNdio de le it
a)pplaudi" bientot.


Rure: le Rlium
Alix Roy


r; .'.4:F


S .- -


*e -r n-c- nh'aeillnc ie

,tveP nitro chrmant co'nfreret
lc. fL aurice Liautfid.
Tous no. c.mplimen ::.


tclg "Ft ce ,,es davanrage.
Cbr \ loi: con.idrer ce se-
rail de 'rgent place it cent
foIc'n centt
dans Ia ptnsi" que ces sng-
r .'fe~i i:iirrant contribuer
4 l'intcfliytee a's u:dre En-
i j'. rus s'1e, Monsi0utr
I.e Dh'rc ?c'Ur..:e ,ne partat'
e ('tiUS e. .0'-

-Dr Em. JEANN)OT.


SWrop 1DaW.
centre la grippe


-' .
Ceoe femme petu t e ore r;pon-
sable d'un Beuil!nn Populaire, Et
-ous. Messieurs?
Tons enzemb'e.-- Former un Ca-
binet popujnair


"' "2 ~~ ~~..... -- -..-"--,-.- -. .. . ..-----. ..
.. .. .. ...... ,E D.'. ..... .

>S.r&'ir P hint tnt Mw*

t ... . ... ... h .m ; .m p... .. .. . .


- . . .' . . .. . . . . .. . .. .
.. JR .. E A R .... .S ri v Irnr. t 4ho
.1.. .. .


A
No el,


occasion des
une animation


fWt.es :e
assez vi-


*.* .. . .....









. influenceon idirab : dans.
tott le 1Darteite:dt dudNont
tant pour es riches ides tju'ii
exprim?: que pour bsa.ovne
. ..en. ue. a. pubi: ....... artticl tr
sens6 et bien doeumente sur
Sla aRcVIeision o'ns it uiinneb
We:S
II a, centre autrei .dt cUE
tortes verites: pout, de bonne foi, no pas ap-
prouver avoc nous qu'uzf Chef
dE. tat honnte, que le pe.e..
admire, qui a qbien merit 'e a
: a Pa tried peutU si bun ui sen-- -
: hie, solicitor a nouveau le
nienveililnt concourse de FAs-
semrblee Nationale, que, s-ui
determinera la chance ou ne
. ort. tant dponne que coux- e
s-nt. entiuremaent libres de

Sour diriger les Destine> e
rHouti. bonne oi en parties, ca
qui oxplique. dcune tagon lici-
SP'Eta vionne de la Cpnsetitu-e
ionrement libres ded 192>..

titan ~ ~ 0e 93.,A.


EG.LIS ,)ETHODPISTEA

RE D: (CENTRE


.e Cute( de V'eillv do No c
commencera Ie mundi 24 D6
eembre an .wn 0I hu.re-
p. m.
Une collect sea faite iI.
'fin du service.



.4A VS IMPORTANT

.Je, souiissine. Er't, Ro' -
homme. Administrateur dit
a tous les interesses qu'anucui-
r e I u, bordereau, quitance,
boen etc., n'engage valable-
ment! LE NOUVELLISTEi
sans ma signature, conform->
ment it I'Avis ci-dessous. ex-
trail du NOUVELLJSTE)
du 27 Seplembre 1934.

(Sigt) E. RONHOMME.



,Pendant l'absence de noire
Direecur Ernest G. (hauvet,
la Direction de la Rdadction
div Journal est confie 4 JI Mr.'
Maretenu Dtsinor et i'Admi-
nihsration GInerale du <(Non-
rellisite demeure entire les
pmuin exelusitres de M, Ernest
Bonhomme,..
PorI~wuPrince, 27 Septcrm-
bre fld.W,


ve .rgKe as :bo.rd-de-mer.: l.es
magasins regoivent la: vitite
des: acheteu s; le: a- e t-:vint
des camions:de la Provjnee a
redouble d'ardour.:: Dautre
part. les marchesabohodent de
vivres alinmenitaires. : :
II est certain que si la re-
colie (ie caf6 n'etait pas rate,
les affairs au aient: etc bien
plus brillante. :
En tous, cas, les unrs et les
autre's font de leur mioux
pour se tire' d'atTlaire'
Naturellement, tout It moon-
de dit q(ue la situation Ccono-
1nique est mauvaitse: Ce qui
est absolument vrai. Mais aus-
si tout le monde espe)re que ce-
]a chanigera, l'ann6e prochai-
ne, si les important projects
du (Gouvernement .se rAeati-
sent.
Voilh ce qui peirnet de re-
garder I'Avenir avee conilacn-
ce.


(. CAMPION.A\:IT 1DE
FOOTBALL

Qu',n u'oiIubl ie ];a. que c'e t
D)naince u' to S'i dlispUlt au
P.e l ,ucu ti 10 ," and .,.tcih
de footLblJ d(e lIa 8ai;on entreit e
Lv ('i b Sportif des Jteunes ve
Le Peait Club Iluitien.
Deux .ut.i-; .....-... -L.i l entraPI
n1es, en pn iine former et. qui
promticn dl'epa Itr le public.
En fu'e au Pare Le-unt. ,
Entree generaIe: 0,25 cts.
\'oi ures: ,0. -


pres la mort de Petion, a re-
cevoir de ses concitoyp.ns, la
plus haute mission qu un horn
me puisse tenir d'une nation:
Legiferer, organiser le statut
social et .politique, 1'ordre ad-
ministratif, c'est-a',dire pre-
parer la nation pour accom- ....
plir sa destine en- graduant
la civilisation. A-t-il ett In-
ferieur a cette tiche? -NTous
ne somines pas d'accord sur
les differences critiques de
cette administration do vingt
-cinq annees,mais nous connals
sons aussi le milieu, Ie dere
d'apprweiation, les tares co -
males,

LA VENTURE, a.:

S:: ( a w) : : : : ::


,.I'. .. ...... .-.-:^lti | l >


. : ... -- ..........'..r r. .i j_... "A -Olt


r-


A'


Pour bien aimer sa patri,. i:
Caut avoir souffvir avc el, :::
en: partageant collectivement
ses pernes, ses difficult le ::::::
plus atgoissantei; se, cnlia-
mit&s les plus grande et le.
plus terrihantes et, entia, vi-
vre avee elle touted se* douu
le u e, S ..ell kb ... . .
leurs, quein es que: le.. n ,.:oie f a .
D.ans 'sK piftres$ Ic citroye .
patriots: na qu'un1e '.i ; ~ t ".
tion. Elle est r elle; Ite t st
positive. Cette sat isfaction :
consiste se replierr sur soi, .....
non seulement pour question .....
ner I'histoire national, ai?,
pour 1'etudier profondement.
Dans certaines page. que les
ev6nements h6roiques nt d- ::::::
ja traces, le ecteur du citoyen
bat avec emotion. Aussi, a
connaissance parfaite des
grande periods de ln vie de
son people, remonte-t-elle le
sentiment. It courage etL 'he
roisme de I'Agglomeration.
Nous n'allons pas nous oe-
cuper de l'histoirte en general,
de notre chcre Haiti, mais
nous gallons faire revivre quel-
ques fortes pages d'oui chaeun
peut constater les efforts de6
ployes par ceux-ci dans leurs
missions eComine chefs de tou-
vernement et, par ceux-lka
dans leur faibtles.e comme
hommes d'Etat en presence
des situations difficiles et, d6.
licates. Quant aux ommes............ ...
qui ont c.ree de touted pice 1'in-
deJpendance national, nous
devons les consid(erer tous
come un tout, comme un
Bloc, parce qu'auecun d'entre
eu-x-ne doit- etre critique ;...au .................
contraire, tous doivent &tre
aimes et respects egalement
A tort ou a raison, Dessali-
nes, Christophe et >PAtion ont
tous trois donnf, ce qu'ils
pouvaient a la creation, ti la
formation de I'Etat haitien.
11s sont tous trois admirable
et non critiquables. Ils ont
rempli des r6le, doubles et
distincts. Crbateurs d'Etat et
Administrateurs. IIs peuvent
n'avoir pas tenu de .la m.me
forme le gouvernail; mais its
ont tous trois voulu d'une Hai-
ti ayant une place digne d'elle
parmi les Nations.
Le President Jean Pierre
Boyer qui, dans la guerre de
lIndipendance, $tait un sim-
ple oficier de l'armie, a eu as


Wr~w


f


_


l




. :. ...'" ..... ..........


IYASSISTA $E
V. PULIUQV&
SecttivM de LPnsegiwnment
et de k Propagande
Port-au Hace, Haiti
*-". : i '-

LEtude des Maladies
C ontagieaes.
Ceaitaines maladies contar-
gieuses, tells que la petite v6-
role, la fievre jaune, a peaste,
le cholera, etc., apparaissent
subitement dans les popula-
tions et se propagent vite.
C'est par centaines qu'il ftaut
computer quelquefois les
mortalities qu'elles occasion-
nent chaque jour. Alors on
s'affole ic measure que ces
fleaux #tendent Jeurs rava-
ges, les services sanitaires
ainsi que les autres services
publics sont debordes.
D'oti viennent ces epid&-
mies.. Comment expliquer la
spontaneity de leur eclosion et
la rapiditede leur developpe-
ment!.., Comment les combat-
tre, arreter leur propagation
ou mieux encore comment les
provenir, les empecher de se
prodluire 11 n'y a personnel,
aujourcdhui, ]parmi les peu-
pies conscients et organises-
qui ne sache a quoi s'en tenir
au sujet de ces questions cou-
rantes dl'hygine publique.
Ces maladies 6pidemiques
viennent en general du de-
hors. C'est pourquoi 1'Etat e
.ablnit ur les frontieres de ter
p- et 0e r -e m et ur -ies champs
iattUer s.ace des avons, des
service. "gulieV-s de control
pa Xl i a lee.
"I a "'""ut-re maladies con-
tagieuse. tells que a tuber-,
eulose. la fievre typhoide, le
paludisme, Ie pian, l.a dysen-
teri., ia iopre sont encore plus
redioutables, pauree que eur e-
Ce osion he se fait pas de loin
ei loin ct ave fracas, mais
chaque 7,.ur', sans a-rrt, silen-
eieusement, gagnant (de pro-
-ehe fPhtnie, ttCs* ,s couches
do la <.,c-itY, Aont Ie. mem-


bres s et pu a |eu frappis de
mort uu dle dhLeanceY physi-
ue er menItale. Ces dernieres
maladies enracinfles dans le
sein de notre peuple mettent
en danger la vitality m&me de
la race.
11 faut ap|:prendre a connai-
tre leur; CauSeS ut leurs ef--
fets, leur mode d'(closion et
d'extension. les numves indi-
viduels et nationaux tou-
jours couteux pr'pres i
nous en prleserver ou a Ves
combattre.
La diffusion des notions
d'hygiene dans les &coles el,
Jes masses populaires est un
de(jir social de la plus hau-
e importance sur lequel ii
convient cd'attirer fortement
attention des families, des i
corps.constitues et des orga-
nisations 6ducationnelles.


r -- ..' !S
TEINTURERIE
MODERNE

Tout en'-eneourageant une
initiative tres meritoire, vous
ferez une bonne affaire en con
fiant vos commands A I'Ou.
roir des Dames de PAssowa-
tion dte St. Franfois de Sales.
A la Teinturenie Moderne,
tout est remis a: neuf, tistis
Ou vetements usages en mome
temps que nettoyage a see, re-
Sma ilage. : .
passage, d6graissage !t res-
Travaux de vannerie on toWus
genres pour eadeaux de fin
d'annee.
Promptitude et conditions
tries avantageuses.
S'adresser 'a Mme. Turenm
CarrMi, Avenue L, 731 et a,.
I'Ouvreir de la Rue du Q=L I


Li


TAOCAFAMSJ
mmepour lea ftes d
fan tuInvec iOrcheatref
f.tnota* du Salvador
Un grand bal en organdi.
Entr6e: 3 gourdes.
Demandez les Huitres Am6-
ricaines
Dimanwthe 2 Deembre:
La direction organisera tih
Grand th6-dansant et uq con-
cours pour la plus jolie et ia
plus original toilette d'apr&s
midL
Grvandes personnel: 2 gour*
des.
LLudi 24D&embre:
Grand revefllon.
La salle du Trocadero sera
transformee. Des cotillons ;
magnifiques seront distribu 4 ,
a tous les eliehts. Rkservez C
vos tables.
Entree: Trois Gourdes. L
Mardi 25 DMeembre
Come l'annee dernire, la
direction organisera un grand
bal pour les enfants avec dis-
tribution de cadeaux.
Grandes personnel 2 gour-
des, enfants gratuits.
A partir de 8 heures tente,
entree sera de trois gourdes
pour un grand ba de gala
qui fera epoque
Spcialitis pour la Noedl
Assiettes froides a l'oie.
Punch au champagne. or
0.30.

POUR VOTRE SANTE
8i vous souffrez de l'appa-
reil digestif, ou si vous sent
une debilitP quelconque dans
1'organisme ne ratez pas l'oe-
casion de vous mettre a P'u-
,age de la Farine QUISQUE.
YA (quintessence de la bana.
ne Troglodytique) ou banane
Grand Vincent.
Madame, n'oubliez pas que
la marine Quisgueyu&at ,n I
agent actif qui excite lasi, a |A
sance des os chez les Beb4.
En vente partout.
Refuse les imitations.
,^ f, ^.


LE CENTRE D'ETUDES
.NIVERSITAIRES

Mme. Etienne Bourand, Di-
rectrice du Centre d'Etudes
Universitaires, announce au
public qu'un registre est ou-
vert au local de son Etabl{s-
sement, sis au Bois Verna, a
toutes les personnel qui veu-
lent s'inscrire soit pour des
eours classiqpes, soit pour des
ours facultatifs (Espagnol,
Anglais, Stenographie, Dac-
tylographie. Cour de coupe.
de diction. de dessin, d'ameLu--
blement, darts managers; de
solfege, de pian4p ou de chant.)
Adresse, Bois-Verna en face
Ed. EIsteve.
Telephone i773.


Le Vapeur PASTORES
Voy. 35 N. B. partira de New
York fe-20 Decembre 1934 di-
reetement pour Port-au-Prin
ce ou- il est atterlIu le 34 De-
cembre 1934, en route le me-
me jour & 4 hrs. P. M. pour
Kingston Ja., Puerto Colom-
bia, Cartagena et Cristobal C.
Z. pregnant fret, passagers et
malle.
Le -Vapeur Haiti Voy.'
N. B. de retour des ports Co-.
lombiens, de Cristobal C. Z.,
de Kingston Ja., et attend
a Port-au-Prince le 27 D6cem-
bre 194, en route le m me
jour a 2 hs. P. M. pour New-
York, pregnant frt, passagers
t Xtiale. ,
W. E. BLEOD.
Agwnt. U @n6ral


wm* auiwovsmunw


.RI





t




. .


I DINE
- USiN05 CU RHONR"
--- PRODUCT FRAN9AIS -$
soulage rapidement
toute douleur
La marque "RHODINE" est la
garantie d'une preparation parfaite
et dun dosage rigoureux.
CoMnprima .0 gr. 60 b Tub de 20 comprlm6ts
Etul alumndlum do 4 eomprlms


I


I


A ~
'4-
A
IF 4

41 4


Devene votre prcpre Comj
Comple de Sheque j Ia BS
Republique d
..


COLLEGE


SIMON BOLIVAR


Etabussment
'Enseignement Primasir
dt Secondaire
Internal et External
Toutee lee classes,
de la 12e d la Philosophie
Ru Magny, No. 114,
(Pefid-Four)

Dieetea*,MaRtee pamml


P
N


P.(A t


Ad sintrkte.r C. de Caiste


Le ClUige Simon Bolivar,
fonde en Janvier 1933, a d6jia
en vingt s es aux examens
du Bacealaunrat, chiffre assez
remarquable si l'on consider
les difficulties de tous ordres
que confront actuellement
I'Enseignement Prive. Ces sue
ces sont ds au serieux de I'E-
tablisaement et a la compe-
tence des professeurs.
Dans les differentes classes,
la preparation des 6Tlves est
I'objet d'un soin minutieux.
Aussi les i,:ePulItats staverent-
its de plus en plus satisfai-*
sants et les parents n'ont-ils
qu"' s'en louer.
Lecons particutlires de Let.
Iree. dle Sciences et de Lan-
gues vicanieas.
Course speciaux de Sleno-
adtylographie et de ('omp-
tabidlte.
Les inscriptions se revoi-
vent tous les jours ouvrables,
Pour tous autres renseigne-
ments, s'adresser aun cNetie
Simon Bolivar, Tel. 3501

C Z. -... -.
RHEANTINE LUMIERE
Speciftque, efficace centre
les Bslnnoraghies, Ecoule.
ments. Maladies des Reins. Le
product prisentI sous forme
de drag6es eat facile A pren-
dre.
Ne nt6cgsite aucune precau-
tion spMale.
.n Vente a 1a Pharmacie
Roy Rue du Centre.
t Cbhz E. Lavelanet, C.
Duple^, Suenc.
t88, du aasin de l'Etat
T416philoine


Coca-Cola


table en ouvrant aun
nque NationaMO de i A
'Haiti
-,.


1 Usine i Glace dI
f Port-au-Prince


Fabrication do gla do
meilleure quality
Livraison rapide effectu6s
quotidiennement par noas eCa
mions points en blance dans
touts lea directions de Port
au-Prince et de P tionVilla


GLACIERS
Nous avons roujourv o@
main les derniers modules de
glacieres en acier k partir d
or 25.00 et au-dessus, venda-
bles avee fcliti de pal-
ment.
tLes glacifrea lei plu fi-
res et lea plu s 6onomique"
CREME GLACBS
a(UPERLATIV u

Un product nouveau, qui ane
le cede en rien aux meilleures
marques des Pays d'Europe
ou d'Amerique est offer au
public haitien par 'Umine i.
Glace de Port-au-Prince. Gofi-
tez cette d6licieuse crime, et
vous serez convamcua.
Faites une agrtable msrpri-
ee;, votre famille en appor-
tant de la Crtme Gl aee Sm
perlali e pour le desert..
Tous en raffollent.
ENTREPOT
FRIGORIFIQUB

Nos eLambres froides ont
te6 r6cewnment mises & point
et peuvent recevoir n'mporte
quelle quantity de viande, de
poisons, de le6gmew, de
fruits, etc.
Le Public eat cordialement
Invite a visitor notre usine et
& inspector nos modules de
glacieres et de eorbetitrem
dans notre salle de vente.
Consommer de la gla, e'net
fair de I'mnnomis
AVIS

Ce qui permet a Pierre Co-
..e d'avoir une si grande clienn-
tWle, c'est que sa coupe a une
elegance parfaite.
Pierre Coles


Tailleur,


Angle des Rues rtu Centre el
Bonne-Foi,

LU/Instiut !Tippenhaqer
demented une excellent kole
avec son irr prochable


LOAIS MHOCA
c us, %. 9.




Machines A e 4rire
Machines a calculter Dill
Rubans, paper carbon
Faites vos ach ate esl
.. -. ... .. _:
JOUETS JOUBTS '
,The Souvmeir Shop
Vous off re ses vcux*
yeux Noel et Bonne AriB
Venez voir notre-.o l
beaux jouets et eada,;;l
pees nationals. Jtani
vrages, Ameublemftfei
pees, chevau-x deN ,..i-
etc., etc., etc... To .e....
brication nationaloe*Ol
choix de jouets impox6
Etrennes pour-AM
nes filles et Messieurs.ik
fetes, fianpailles et mai a
Venez voir. Faites vos
au < Quai et ainsi encourage
dustrie Nationaale. i
-. --


ETRENNES AUi
CLIENTS
A titre d'etrennes a
son Felix Lavelanet, Ci
plessis Succ. vendraadei
excessivemenwt has in. o
jusqu'ici:
Des pyjamas de .pl.
d'interieur en soie,. .de.s--
nos des robes splendid k
Sterieur, des carries, desd
des mouchoirs de soie.
Demanded aussi lets i
ses pure soie pour Ito
Prix de concurrfent.
Passez au plus tot, let
cles s'enlvent :v::li
prix,
En foule done chez:
Felix Lavelafet
C. Duplessis, ~i
i738 Rue du Magasingdle
Telephone: 3480. :-.
POMMAD 0.
Grattelle, Df'mang0a
LEczrimrAhO4



Ava t a ---- -- ---


s ch ..ss.. s....
une visAt s.m.. .

GOvnd'.R.e w.%t.
HY PPO ..I Ji T -D


~~~~_ ~~~~~~_~~____~ ~~


-II~~. ~ ~-.- -- ------- -I ~ --- ~ II


* ""


truction
Positions des.
Silent virt
meont et tr
enfants.
' 8a m6thodes.
infpir6e dde
1de li







Stout :odem ut-'ti
Lame, --Phons


. ^ A. .. .. -. -.. ; i -
re ~ lhcer e. .VOW
.I- .
mntsadreses
h eonographese ..
Chex R do.... ...phe ......i
Saunities d egx




**.;, ..... .. .. ... ... .... 5 .;...'... ...... .. ...... ... .. ....... ; ... .. .... --.. .:. : .. .. .. . .. '.---- . .. .. .. .. .. . .. ..... ..... .. .......... .
.......i.u. .i... .S.......:.
~ ~ ~ '. . .. -.. . ... . ... .. ." .. .... .. ... .: ... ... .' . . . . .. ... . ..... .. .... . .. ..... .... .. . ... .... ... .. .

ge tie Ciu.
.'.. .. .. :. ............... ... .. .. . ... .." n ** "'. .. .. .. . ;.. .. . .. . .. .... .. .. .. .....' ".. ..
*>f '- ;I ..-- .... ..: .- .. . .' '-." .. .-" .-.-. .-.- .--- ?<-.- *-.- ll -.-* .-:.- +.-.-,. --.." .- .-.-.- .-. -. -. . ... .f ..ff .. .-^ .-- .- .-.-- .-, .--.-.-. ---.-. --,-.- -.. ---. ,-.....". .. t. .. .v .. .:,.. : '.. :. +...... ... .^. .... .... .. . ... .. .. .. .. . . .. .......
, :-"-; ... .. .. ... ... .. . -.--" -.-;. ... ... ... ... ... I Ivo- o -o. ... --ffi l l .. .... .- --... .. .. ... ;, .. .. .....' ." :,:::, .. .. .. .'. ... .. .. . ... .... .... +' ... ... ....'... .. .. ... .. .. ... ." .... ... ..... .''... .. ..'- ... .. .. .. .. ... .. .... .... ... .... ..... .... .
.. . . .. .
..... ...... .. . .. .. . + +--- ... .. ... ....... .. ... .... .... . .. .

.-... . '... .. .. ... ..- .- ..- '. ..-. ..". .... . + _. ... .. ..... .. ..... . .-. v .+" +

, :::........... .... .. .... + + .. .... . ..I .. ,,* *".
.;-.-.-. .. .. ., ...---- .- ... ...... ..... ..... .. ...... u .. ...,
Vf> ~ .- . .w ^ t .~i .. .. ..
S... ..... .. . .. ... .
.-W . . ..i f


PA..- .-...G......GE..
. .. .. .. .: .- :.
- : : :


. . .. -' : .: '.?. . '... .


impAli(AMJN VOUS Court dan.Ai
alborateurs remer-w de, vo" roilE.'t s ia
^ "* -*.. .... V S ....
leurs aimables. -se I P+ftuts. y4S.tA-. fous cau
Presse de -ort-au yeurar il 6ve
tos aleurs amis pour tions deristiranI ,es voca
leur contours dp elesq grandioses specta-
:1tleut concoursdees qui .se d'rulent conti-
:eUws sympathiques. nduellement a la grotte ofi 1Im
mrents au course de man1 r ..


t.Poifi'cnt leurs vceux,
Is et les plus sin-
1 ,:,- -' -.. rn'-i




Nous prentoEs
JDI 25 I)ECEMBRE
Satre repretisentations
hs, a. I., 3:.0 s. h
*zet .9 1s., p. m.
ique toute la Presse de
- Prince vient de louer
|_serve
|~AfE.-DE LOURDES
--. et
MIAN( CHE 3( DEC.
i:- et 9 hw.. p, n.
iignant creation de la
irt[ emouiva:te artiste
TH CHAT ERTON
uni1 drame ptui.sant
fjSNNY FRESCO
I- ----


SDI : DFrE MBRI
Reldche c



I 25DECEMBRE
1 0:? hs.. a. m.
and Fiim d'Amnosphtre I
F,!, Cat> '...o?:01 C
.ME LO RDES P








I ^ ,-s P- -+ .c eur
I ;v .. .I -L,








"fslm sc! iL 1s 1 1

A.. le I' : '. i ,
.. fd e a U

tppan a : .,chc-.:a^










u-n di j+rg j oude+-sri .


ptl idn so .50 cen1i






iT-A f -PRI NCE



atce peuve petit ctr I
Sg.. 1e cen'ent I a pri--










IB^ n*: ^li^it qu ap? n
.. .... do. : u \ i.



















te a 2ourdes od es
tis al. eur de son
) ace a une foi sin-

B-: H aull-Journal.
4i :.. S et la mise en,


I'l+est e type par-

d re r qui, par les
ur de f foree.
ingadn is dpr-is de pi-























cide l'moton la
la g nme che lesj
'1 -.i..1& i (Ui.W
e a.or-esof.1
C:':: : llu ve o
4 ia-.-+e.r sn


r" A certain mo-
OVe vient si tra-
S Be v neut seod
petit frisson qui,


-' yu:puon apparut
a la bienheurtise Bernadet-
te sont d'une grandeur inima-
ginableD.
Le Matini.

K...Et on \se surprend en
voyant se derouler Ie beau
spectacle, ai murmnurer les
pneres de I enfance. qu'on a-
vait oublie-. .- cependant. que
les lannes sont: au seuil des
.eux -... Le climat de ce film
de grande clause, don't la car-
r1ee seTra chie; nous inegal&ee
plaila a tous: it ceux qui lont.
perdue. Et ceux-ci, houlever-
.es ipa. Ie dame. constate-
ront qu' ia in iite du posit.i-
\isT:- sciet(t.ifique. ii n'y a que
SInc-o:.Uiis:i>able, le merveil-
leux, Pt-it i ia fntis charmant
et at1 i nV i.;-.
A. G. T. (Le M3cdin)

SCe a:;n: rles Producteur;-
.ssoci. Rau cCor, duouei se
i-..ie e: se annuelles et
c-ra:~,i.s ceremonies de
Lou..'s, nous ement etrange-
i-ue, juq u'au meilleur deI
noui-is-eme .>
'. F. P. (L'Action Nationale)

.. que tou. peuvent-
,', u in him emouivant, bie
c, qui no faith vi-
v' l-e minute particulidre
]':tn: goi-ae qt au miheu
... e'o _-enfant, aveug- l
c it lir. tomae d'une fen6-
t d *ays la court! .


- b I
ce cu
ce o
nouni
ame
I res,


Ce iin qu, rou t Ie cler-
ei_ catholiques de Fran-
t vu et revu. sera un du-
"Kee-s de Cine-Para-
t. I, fera les devices des
pieuses, et meme des au-
ca'r il est extrememnent


't et varie. souLs cet-
a un: ui' fa:iriiale et cathr-
iL'! qui Ie baine, A la ma-
n b-, (se cette atmosphere a-
paisarte, tiranspa rente et pros
cue surnaturele Iu i'esp i
-' L ',. b -ds du Gave et da -
I _.,b. .. .t Wn e S i.a is :iitrT e s8 -

Le Temps.


I'D


)J R("'.lDI 23 DE ('
so'ree a(nflais, a 8:15
,J(AN ("RAWFOIRD
Ct'ARK GABLE,


hs


/AxcLr.;IG LAD Y
a tetro-G(otdwrryMayer
Picture
i ,eed ein Robert Z. Leonard
with


Rf)D ASTA RE
anchS t Tone, May Rob-on,
V' it'ic Lrcnrne, Ted Healy
oan Craw ford who sing>
and dances and excites,.. in
cious reunion with Clark
Gable in new sensational mu-
S-ical romance.
.' more t an just a musical
picture! a.ranma that tingles
I:itb excitement! soul-stir-
nni romance.., a wealth of
semnie and musical glory...
h hundreds of gorgeous sin-
ging, dancing beauties..- a
glittering pageant of riotous
color.-, with glamourous Joan
dancing straight into your
heart in a story that will elec-
trify you! it is Hollywood's
crowning contribution to film-
dom's fame and glory ...



JEUDI 27 ,.DE CEMBRE
En soirkrepWlkrta8 0tM


Germamie Dermoz acqutes
Gretillat, Frangois Rozet, Si-
mone Boitrday, Sanson Fain-
silber, Mona,: Goya, Fernan:
del dans
LA PORTEUSE DE PAIN
d'aprbs l'euvre de Xavier de
Montipin et Jules Dornay
realisation de A. Ren6 Sti
dialogues de Georges Bert
avec Madeleine Guitty, Roger
Dann, Jeanne Marie-Laurent,
Paul Cleiget, Paulais, Drean,
Daniel Mendaille.
une superproduction
des Films Albalros
distribute par la Comprnagnie
Universelle
Cinematographique
.u. ne cntuV\re poignante,
draonati(Ile, qu'inteip'retent -
des artistes viliyants, sensi-
ble:-, parmi lesqtels se deta-
chet Germaine Dermoz et t
Sinmne Bourday,..
.un imn qui comporte on-
ze des plus grande vedettes.
de I'ecran..
.un des grands success de la
saison...



VENDREDIR 2 DECEMIBRE
En soiree popidaire, a 8.:15 hs.
M!EG LEMONNIER
du T hait 'e des Bouffes Pari-
1 sien 4- dan
.'NE FAIBLE FEMME
un film Paramount
d'aprc- la pjece de Jacqueo
reafi.tion de Max de Vaui
cor4eil
avec Andi-& Luguet el Pierre
ide- Guing'and,
._.un match daune exquise
i4 oniC entire un artiste r veur
et sensible et un gargon athle-
tique qui, malgire la force de
ses points, reMt-ra sans defen
se devant le charme et 'a-
mnour d'une Faible Femme.
iune comedie d'une fine
psychologie.. une satire jo-
jeuse qui provoque irr6sisti-
ble ment Ie rire..



SAMEWI 29 DEC EMBRE
En sore populaire, i 8:15 As.
une sioree ultra-gaie

Deux grands films populaire
L'NE PETITE F L'ME
DANS LE TRAIN
un film Paramount
. alisatio. ,o (Cha -les Anton


avee Henry Garai. Meg Le-
monuer. Pierre Echelparie,
Leon Blii-es. Edw:ige Feuil-
l1 re. ,


mu ant a : ~ur e di-t
SnoU june femme blessee dans
i une catastrophee. qui nest
pas arrivee... H1ns un train.-.
iqu rle n'a pas pris.
TV SERAS DUCHESSE
un film Paramount
realisation de Rene Guissart
avec Andre Berlev. Fernand
Gravey, Marie Glory, Pierre
Etcheparee
m.une histoire merveilleuse-
ment joyeuse, menee tambour
battant, dans un rythme en-
-diable...


DIMANCHE 30 DEC. -
En matinee, 4 10:30 heures
Une euvre de premier ordre
un tire qu'aurokle encore la
gloire de I "r rrde Sarah
FEDORA
d'ap~s ,la piece de Victorien
Sardou
mise en scene de, Louis Gas-
nier
avec MARIE BELL. Societai-
re -de la Com6die Francaise,
Ernest Ferny. 'Henry Bose.
Paul- Anmiot, J. de Firaudy,
Jean Toulotit Edith Mers.


1)D11 AN CHE 0 DEC.
En" :mr (? r0 6 ,t 9 heures
RUTH -I CHATTERTON
danrs
JENN 'Y FRESCO
avoc Donald Cooc, James Mu-,l-
ray, L',uis Calhern, Hallam
Coolevy
mise en sci.ne de A. Welman
uan production
Warner Bros. First Vational
...un ,. .arne denirant... ,
...R.tth Chaitertn, dans ie
r0le le plus ardent. Ie plus vi-
brant doe outIe sa carriere...
..une _ceuvre+ Qci fait .r..r fi.-, ...
chin. : i e i .ro e e
ocur-,. .



QUFLQUFS OPjvIONS
I,' LA PRE SE
PAI JSIEXYL'

< t I e4t iniern'-. t& p r.
Ruth (hu t~-iot: 'n n an-
j)el'e .ut e Atlantinue -la
R{-.ia 1e tan 'a icaine.> -t don
les ,auait de com (dien ne ne


- ~ a


mAL noin(- oxcedents:".
Antoine (LU Journal)


F ...une c~uvre de grande puis f
sance motive et de r6elle for- f
ce drarmatique, bNntficq'nt
Sd'une distribution :etineejan- :
Stoe, comprenant des artistes de
classe...
-..truoitriomphes: au thea-'
tre, au muet, au parlant...
...Marie Bell, pretant son
visage 'bmouvant et son grand
talent au role admnirable quve j
cr6a jadis Sarah Bernhardt,
et (ui la tentait pr desu.s j
tout-.. ,
,..ne autre realisation sen-
sationnelie de Louis Ganu'r, I
createur ce ITopaze..



Di.)ANCH I-: DI:<,'.
,t^ mrlii:e. 2 ?:,30 h/war-s
Jh. SI'IS V I.VAItE
palr Iohelrt jElti:Ht u'ni i
avec FA:!L i'NT. GlendI I
Farrell, Helen Vinsun. PreI -

riali une super production
11arner cBros. Fjirt altionrl
...utl draU'-i (]oiloirO'ux.t
IIT!e create n et f ns11 t ir IZiD i
e( de Paul Muni.
Ui-i lli -.nL i'e .'i' ie
...de- scene diliirintes d'(F


sont pas enitetab)e... Brt.
inn film: It ir ear il estn .
marcuablement : compcsr : et ::
tr6s bien mis :en -c0ena par ':
W ellm ann : : : :: :-:. :.
I. P. Coutison (Comi o

<...Une avebnture dramatic
que poignante, 1r1lHli avMc :1
beaucoup d'exp6rimen ot d
sincerite. La reeonstitutiok
du tremblemnent de torre rde
San-Francisco a eta faite a-
vec habiletft d'une man ire t-U
droite et denu6& de toute exa- ,
geration. L'int.rirne e t admi-
rablement men.n&e flu commien-,
('cep n;it u: l:$ fin dr;u Pin; to(uu
les details sont pr,) i s1 :
u4anws la rninrdre l oungieur-
fttith Chatterton et s in-
ebre et inagpiique; hoBt jO u
proae, -anTh) I m nre nhi-
quo, etonne et /impose irris
tiblemrnent, C'ette artist, ique
n flf- voy(ns tuop rarwement,
poss(,dL le ble- dce sfurtt scefriique qui 1I
claIsenr, :u premrnir rang des
vdUtt.s dlu parlant., EllFe Ta le
rn ,'lT it fice ;i-'e oLveler un e'a-
t c'e' d t':wt :-ii litv cuiii d t
'L.ne i; ,.', c sinigu i&re>>.
Rci, (;Gordon
(LA'.uI at-i t de Paris)

.,..L'ation e.st v1igouruse-
rncnt et sobren2Yent mente. Le
r-q(,T i>iLoire de la fin e:t trsQ
Ihilement traeit6 par une sui-
tp de VuOS qut ,ous restitute
lP:mbiance du drame, et nous
en .appelle toujours le Rymb l]( profmjd,4 Le jeu *i patheti-
que et si s implement humain
de Ruth Chatterton danos Jen-
ny Frisco, contribue eerters
pcur Ilile large part & i rem pri-
Qe de ee filem.
Ycon ;Nory (La Votmtt)

En o m lO n vaste m-
lod rame pittoreK.Cue, V1ivnt,
fourmillant -e d Ib' t;et o, .
ri .uses, mettant-,n ae nt ------ -n .
pSersonnel considerablh: et n.o_
rnmie en scone enorme .
WGrande nouveaute: a court
d'assises ne resemble a au-
cune de cells que nous avions
vues jusqu'ici. La star. Mile.
Ruth (hatterton, une TV j-.
ne n:m->i a'" 'dizuP

:le- ^: Q-L."iit < V+ M ur-'-
ay et DIf).Ud (r'Ok. no .rent


I


i

!
!








S t W N f st 4patant, nt.isel comment At s fureur
S.. i. : pap~.lm les Avit4s du.dernier bal mondaln, m an sair. Tuk
"aat eCAVr onRAQeoTrr eitaisle sujet do toutas les conversations asubstles.
mxar ...Ah, ma Tante Ch6rie, ga so comprend bien, je n'achite:
S.L& C &OV. Maes Cripesde chine Unis et imprim6s mes croes
S. f, tBamboo et autres soieries, mes organdya ga fr6,
,,a MAcAU Di OB mes bas et lingeries ainai que mes adiff rent L--
Am. X. W1: floes, Eau de Cologne, Poudre, etc. quoe hez :
tRNST BONHODIE ANTON I.SABIA & C.e
: z ...Maman, puisque ma cousin conquis 1a baut6 par
ses toilettes achet6es des Rayofa de Finesse. de la maisfon
e I' r pu d ANTON I. SABA & Co, allona done fire nos emplettes
ue ner -pour deux cheaz S En s'habillant de WTsu Saba on red chi, et
: endant la pneriode sAremnent Ie Bhoneur me sounra
..Ma-file Chie, qa, 'est une idbe. :Pus u'ill et 71P
Saaiemeut tard, ous descendrons de bonne here dema voir lesa
F- Rao de Fn de Anton L S a &b C. N'et-e-pa
Lorawque I mere noutrit son en- Et N us qMesvieurs, il est sage que vowus vez es chatr-
fant selon les lois de la Nature, elle mantes jeutes es en achetnt chez SABA & .: .
a beani-nd'Emulsion Scott pour eOn- VO$ aeismis, Drill pur fil blanti- Cravattg -- auast-
tretenir au vitalite, rendre son lait' tesar- Chemises a Chapeaux de laine et pflle ete, ete
plus riche, et assurer nl crodissnce Tout est absolument FRAIS.
sahik' de son enfant, sans dangers Jetez un coup d'ceil chez:
d(i rachitisme ou d'a-utres former ANTON IfSABA & co.
d'alimentation imparfaite. 1"32 Rue du fSagih de PEtal
L'Imnudsion Scott a 1'avantage TtldepWfw 2783
d'etire,-ag6a e A prendre a ten-
wontre de tant d'auttres products a-
vec de 'huile, elle noccasionnme pai
de naus4es et se digbre facilement, ----i
meme avec des estomacs d1iicats
parcel qu'edle est 6nnIlsionnLe.
L'hplc, de foie de more norv&- lV gatr'
gienne pure que content I'Emul- o t
sion Scott est riche en Vitamines
A et D. qui assurent la sante. alns SS
ces prtcieux e1niments, il est im-
possible de6 se bien porter. L'abon-
dance de cus Vitamines dans I'E- COM
muision Scott favorite la vitlit, en preno s co
et done de 'ednergie et des forces,
tant a ia mere qu'i r'enfant. Toutes prim
IeS M(rces si aflaitent leur enfant

ment-toUnique chaque jour. Ayez
soin d'acheter la marqu-e veritable.
No risquez pas votre srante et celle
de votre enfant arvec de( imitations .e rne _rd ymO It
bon mn'rchc el sans valour. De- 5one retl ntiAlu n te yQ Iv&
randcz toujOurs eEmulsion Scott. 0lar ptoC^Ur mYT a I
VIilz a ce que la fameup-e mar- -, ores r*VK, .*fS


que de
un gros
ve tezur
achetez.


fabrique, un home avec
poison s'ir Ie dos, se trou-
chaque paquet que vous


rbes do1,0el -
' 2 too tes ^


N


.'.

reermennt ouvertle par nt ami .
S 0:..':LANGO.. 0 N :: .


avie sa bIeloIbtfte a M*ombreursflUcjt
requ par. 1 bateauax dCe4 Rttfa inotn mteil
m ent : .-..
Conerves ute eettsvireprennes et rmfir
janb' Fi"mages "
pour les palai lsplus d6licats,. .
Liq ueurs, B ultds divers, Bonbon., ChAe i
Boftes et Coffret pour dremnnes.
11 y a pour tous leas goits, pour les boures' Ie
games et les porte-monnaie !es plus modestes.


.& ..'*


wur.r 0~~~ -- -~ ~ ... .,......ZZZZst ZtZ4


Les


"GeneralI
a...oK

".. **' s f


GENERAL T...


v-%. A.:.. .


EN HAITI, (COMMAP PARTOUT AIL LER.
P.N\EUS <(GEA'ERAL, ONT CONQUIS LE 2fACl
'NEUS D'VNE SECURITY INCOMPARABLE DLPTV
COMFORT VRAIMENT SUPERIEUR.
LES VOITURES OU CAMIONS EQUIPES A VEtB
a GENERAL Dt R E N T PLUS LONGTEMP&.
ESSAY EZ LES ((GENERA L ET VOUS LES ADO4..
TEREZ, GRACE A LEUR BAS PRIX, LEUR SUPERIQ"
RITE, LEUR COMFORT ET LEUR SECURITY.

Haitia tos 5
4 .

Distributeurs, :

Phone .379. .



ruede reestint
E 2 S !.B


-.4


( Por. Cible. Radio et Correspondance A ienne


CHICAGO.-- Le jury dutri Ministre de la Marine Fran-
bunal qui jugeait Martin In- ois Pietri a a Conmmission
sull, le'magnat accus& du d& des AtTaires Etrangeres de la
tournament de :344.720 dollars, Chambre des Deputes. IIs out
a acquitted le vieux financier, fait cet expose en expliquant
apres 6 heures et demi de d'- I'attitude que prendrait la
liberations. 11 y a peu de France a l'egard du trait, en&
temps que son free. Samuel raison de sa denonciation par
Insull, a ete acquitted, avec 16 le Japon. Laval a dit que le
co-accuses, de la prevention trait# de Washington n'a ja-
de fraude fiscal execute par mais 6tw favorable A la Fran-
le moyen de la post. Apres ce, mais que tout en le consi-
le prononce du jugement, Mar derant comme venant a expi-
tin Insutill a t cite par devant ration, elle s'oppose nean-
le juge Harrington. pour re- moins aI la modification de la
pondre de Laccu'sation d'avoir 1 proportion actuelle des flot-
-dtforne 20.000 dollars de la tes.
Mississipi Valley Utilities xxx
Company. II1 sera juge le 15 VERA CRUZ, Mexique. -
Janvier, et s'il est encore ac- Une bande de maraudeurs qui
quitter, on le deportera au Ca- parcourt la portion septen-
nada comme sujet britanni- trionnale de I'6tat depuis quel
que. II avait ete extrade de To que temps a faith un raid sur
ronto au printemps dernier. un meeting qui avait lieu a A-
xxx gua Dulce et a tue 5 person-
-BARCELONE.- Le fa- nes, parmi lesquelles le chef
meux bandit Andres Aranda, de police de 1'endroit. II y a
considered come le plus dan- quelque temps, la mime ban-
gereux de toute FEspagne a de avait tue plusieurs person-
ete pendu vendredi. II n'a ma- P"es, parmi lesquell6s une fem-
c4est4 aucane #motion jus- 'me agree.
'u :dernier moment. En > rXX
montant sur.Pehaffaud, il aC| WASHINGTON.- Le Co-
remis au soldat qui le sur- tinit4 Senatorial qui enquete
veillai.t-un:.paquet de cigaret- sur les armements a ordonn6
tes destine a. un compagnon tune investigation qui, d'apres
de prison, puis a cri6, avant de son president, ,le Senateur
Smourl:.. Vivel'anarchie Nye, etonnera par les crises
S :xxx -.. qu'elle d6elenche.a, sur le
PARIS; La France va coSit des bateaux de guerre re-
bient&t annoncer qu'ellecon- eenmment construits, On pre-
sidere le trait naval de Was- tend qu'il y a eu collusion lors
hington comme devant pren- des adjudications,
dre fin en 1936, d'aprrbs les.de- .x xxx-
clarations du Ministre des Af JVIENNE.- A la site des
faires Etrangfres Laval et du menaces d'assassin't adres-


sees a Franz Von Papen, Mi-
nistre d'Allemagne, on a pro-
ced6 a l'arrestation de tous les
ancient chefs des troupes d'as
saut nazies de la Haute Autri-
chem On value a5 700 le nom-
bre Ut.al des arrestations o-


te 5. son chef, Andre Citroien,
une faillite force qui I'aurait
ermpeche de former une nou-
velle entreprise plus petite a-
vec les debris de la grande.
Trois sequestres sont charges
de administration de la mai-
son, qui continue A' fonetion-


Sx 1 ner comme a lordinailre. Les
* IVANOVO, Russie.-- Cinq ouvriers ont re.nu la garantit
employes des boulangeries d'e que leurs salaires leur seront
Stat et des magasins publics paytsjusqu'A la fin de l'anne.
ont t c eondamn4s a mort Mais on. leur a notified que les
pour avoir former une associa- operations seront suspendues
- tion destinee A frustrer e'4tat le 3 Janvier en vue d'un inven
de son bien. Avec 20 autres taire.
prevenus, ils ont ete declares xxx
coupables de s'itre appro- ROME.-- Le Premier Mus-
pries de forts stocks de pain solini doit recevoir aujour-
cuit, de sucre et d'autres den- d'hui, au Palais Venezia, 49
rees de premiTre necessity. meres de families parmi les-
Les autres accuses ont ket con queles se trouve cell qui
damnes 'a des emprisonne- doit etre designee comme la
ments plus ou moins longs. plus prolifique de la ville de
XX Rome. Ces 94 femmes ont un
HAMPTON.- Le Comman total de 912 enfants, soit une
dant E. F. Stone a etabli un moyenne de 9.7 pour chacune
nouveau record de vitesse de d'elles. Le Duce doit les feli-
191.76 miles a l'heure pour citer de leur patriotism et
les appareils amphibies. Le leur remettre une some d'ar-
chiffre n'a pas encore 6te offi- gent qui n'a pas encore et6 fi-
ciellement contr6le. xee.

CLEVELAND.-Trois horn SELBYVILLE, Tenn. A-
mes arms ont vol4 6 h 7.000, prts avoir ete repousse a
dollars a une filature locale coups de fusils par des soldats
au moment o ioion proe4dait qui voulaIent 'empecher de
au payment des employs. lyncher un n4gre accuse d'a-
xxx voir viol6 une blanche, une
PARIS.-- La liquidation foule d'un miller de person-
judicialre des entreprises nes a mis le feu au local du
d'automobiles Citroen a 6t4 tribunal de cette ville. L'edi-
ordonnie vendredi. En pla- fice a'et6 complktement consu-
&ant la gigantesue mason m&. Quatre citoyens avaient
frahnaise sous sequestre, le t60 tu's par les balls des gar.
Tribunal de Comrheroe a 4vi- i des nationauj, qui, ot regu


I'ordre de rester sous.
mes pour empecher 4
veaux troubles, avee
des paysans qui vienne
re leurs achats de fin,
nee. -:
*s "-


LONDRES.--- LeGou..vne
ment Britanniquevas
cer une enquite sur le
des armemnents. Elle,,embI
sera.tout le problemedana..
ensemble, et sera la8.
don't il sera tenu cMp
ficiellement. Telle est1 I-
claration que le Premier:.
say Me Donald a fait.-
Ohambre des CommUtj
moment ofi elle allait.a.
ner pour les vacancesd
Il n'a done aucuneO
tion de t1'tendue destat
qu'exigera cette enqaUt*
ref6re ceux qui le.
nalent A une dela*Ia
Sir John Simon,.
"d'Etat des Affaire
res, acceptee par leaIC
nes le 22 Novembre.4t
que le Gouverneaiwetn
serait attoute e m
tail sur les rumeuts
au commerce des'..
I conservateur .H arlt
liams lui demand
que le .Corps qu" "
te enquete aura -1-
ter devant lui ce r
lvent tout te$ PR.
cion centre Ile pyA
demanded deo st
. clarationss. i.
tre r6pondlt ::e.
I .olrn ...".
f4 [] '"cF :,'.&'..> ^'


~a~b~6~


x


~5~rrv~


fmmsss


Derni res Nouvel les du o M


r


%



t


- -




: : : : .. : : .. ...... .. . . .. .... ....





tLdWpartf a ivata de MwYork pour Pler aa t&.BTJS WAVENTURM
...... directemeS.td..t. daque Mow.r.di pexcpte M. d k .....g a. 4. .e .. Un .. ..an.... .iro.ad Sta..
Q Ls, qi laissembundi, Ie 24 Dfcembre, 1934: tte pett e BL, Ie Mercrodi,2 Janvier 1935, et as,. CAN- morn .e fa ,sn rthw WAx prit tvent : blb R %. C t metwUi 6 P4D
Mereredi, 13 F6vrier, 195. c n -- 1 -4 et partira e
Tea steamers sont pourvui de Chambre fritgorkot boutese i Gdn Newo. prerta.nt pt w..r
e :. .. 1 l... ... ............e .. K. p e an t fret L.
L. t..r.e Sp(t.iaLe 7 .... .I...t.
: ... .. .. .............. .... ........ .. .. ...... ........... ...... ..... ..... ... .. .. ... "l : .. .. ............ :..: : : : .. .










S DE N. .SW ORK ARM VAGES A P-AUEPC& .a.. BxLVN..1.
proEal,^ Ie 4 D6e, 1934, Ie 9 Dec., 1984 L AtfalMon, pregnant lea f&is de Iraw 6 m charge BULLETIN No. 119
gaventQra, le 11 Dde, 1934, Re 17 Dde., 1934 Ie rhum dfot Itre vendu as mime prix n province. Par aNCOU de r nparation, 1e
Ie 18 Dde., 1984, Ie 23 D.e. 1934 8. .d. 27,ANCONu Vern..d le8
.le.24 D6c., 1934, .. e 31 De-. 19M34 It r h ru .x t.a.T--vr edi nbr V19.ndred 28EDM-
eobnl, le 2 Jan., 1935, le 17 Jan., 1984 1 JA6 cembre 19x4, au ieu de I
vetubra Ie 8 Jazi, 1935, le 14 Jan,, 19354 LB f AI J II L P Al manche, 23 Deeembre, 1934.
lip .......3


le 29
wi wfltura, le 5
1 t le 13
Equilrr le 19.
rtetobud, le 26
iwaventura, le 5
icon, Ie 12
ict1. Il1e 26


IL, le 20U
1985, le 28
1983, le 3
1985, le 11
1935, le 18
1985, le 25
4985 tle 3
1935, le 11
1935, le 17
19 85, le 25
1935, le 31


JAS. H.. C VAN REED,


5tltu7 Stu Lmre-hSa
as Admastons au BACCALAUBAT


Rblissement doit es smu5Bb iS & edpline, A o at-
.ite method d'enseignemment, A as bonne et Il or-
hation. Pensionnat incomparable, Pension pour pe-
*-5 t 12, Cours classique gn6ral, Leons particurl-
Cours de t6no-Dactyl, Comptabill, Anglai, Ea
04 Allemand, Pr6paratwn A IBEcole de G6nie.
Itablissement garantit tous c m ours et formal doe
forU et conscients, omp6tents et s courage


~c ~-


6ma


LE TOUR D
: t' ast pos n6cessci
|otisfoire ses g0s

'ps6, t. co dfaitin

i- Inttreassnte, rr6I
:71 ,A "-U

SBANQU E
C -A


)U MONDE
re d'6e r riqho pour
pour le voytgt .Le*
r ,fl prevent S
ti^e. i'ipoTa- in. Ls
&4 6 in ttr&t coWrf-
anstltvr une r&wrve
15abe ov b***In.N
# .

ROYALE
St,A OA


Connaissezvous exactement
la plaee que la Loterle Natia-
,al cd'Haiti occupe dans I4e-
eonomie national?
Vous imaginez-vous qu.elle
.est un bastion avance centre
Ie ch6mage qui s'etend de fa-
con alarmante?"
Avez-vous calcul' que les
Donze Mille Gourdes de son
ler Gros Lot representent le
prix d'un pignon sur rue?
Savez-vou$ que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
gagnent tbur vie a vendre ses
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle rdpartit des subsi-


des mensuels aux Oeuvres sui-
vantes: Creche de Port-au-
Prince, Dames de St-Frangois.
de Sales. Port-au-Prinee, Pu-
pille de St-Antoine. Port-au-
Prince, Association Corps En
seignant, Port-au-Prince, Sli-
ciete Histoire et Geographie
d'Hai'i. Port-au-Prince, Mu-
tualite Sc.,laire dIL Bel-Air.
Prt-au-Prince. Creche die
Port-de-Paix, Oeuvre c. ,
Jacmeli, College N. D. dIu F.
S.. Cap-Haitten, Ecole des
Freres de l'Instruction Chre
tienne, Cap-Haitien, Oeuvres
Paroissiales^ de Ta Cure de
Plaisance, Fanfare Petit-Goi-

Que six cantilnes scplaires
fonctionnent A Part-au-Prin-


me. sur son compete:


qu'h ces


cantines deux cents petite,
touches y trouvent Quotldlen
nement un repas reconfortant
jet que bien des families voisi-
nes pauvres y envoient, dis-
cretement, chercher un pen deh
nourriture?
SQu'une septiCren cantine est
etnti'eteue aux Caye-s?
Avez-vous pens aussi qu'ej-
le paie un Ser'vice de Publ3iid
te, un Service de Reelame, un
Service de Propagande: au-
tiant d'enN'eprises haitiennes


contriDue r
Udpouillez-vouws de tout es-
prit de parti-pris et vous eem-
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional.
Grhee a tout cela, p.ourquoi
no Iui accordez-vous pas la
preference sur les lotertes exo
tiques? Surtout que pas un de
ses coupons ne se vend hors
d'Haiti. Elle se heurte. ail.
leur s, au mepris systemaLi-
quemiei7t organism. Notre or-
gueil patriotique ne nous com-
mande-t-il pas de fair Ie mr-&
me geste en sa favour?
Baitiens et EtrangerN artis,
ayons une pens4e du ceur
pour la Loterie Neanae
d'Haiti.


Msrcey GOUR(GUE,

Direetaer.


s'd-3881A~ -- r5"


Pourle e -





Grand Rabails de so xante pur cent

Afin de permettre a tous les proprietaires de voitures
Chrysler, De Soto, Plymouth, de mett re a neuf leur voiture
pour les fetes de fin d'ann6e, a liaison FRAN.K J. J MAR-
tlN-'accepte b. faire une dinunution dit' 60 o o. .ur le prix
d es ailes et radiateur des sus Uit. no&vesl.

N'oubliez pas |ue la maison vend :

Pieces de rechange de toutes sortes pour \vituiei' Chrys-
ler De So/o Plymouth et pour camnions Fargo Inter-
national, Pneus vHeavy DutyD Fisk pour camiont ,: &uIIt .
Pedniure pour auto < se et noire). Avertisseur electriqug ( kin xon S i rn ih i z,
patch et accessoires diver.s.

FRA .'K.J MARTIAL

Ries Pavte et Magasin de l'Klat.





TOUT LE MONDE SE DIRIGE VERS L'HOTEL


PALACE PJURQUOI?


La raison er est bien simple:
Des mets delicieux & it prix raisqnnable,
De la bhire gratuite i ehaque repas,
Des places exquises et assorties.
SImte la pres4ion, bi g.-ae et proprement service,
Sauqwiches a n'ixmporte qi#0e hoeure.
Rad o-Phonnonaphe
Table de billard,

Tout w qui peut procurer une soiree agreable.
...."-PALACS FOTEL "


. .'.. ..

t: : :: : l :

r, .

I." .".




) :
F"
01 ]


aL. it c. VAN Rgti,


'Aa ds Gnral)


REKMERAFMENTS

MN Victor G(uillaumu tt twr-
les autres memhbrxs dc kia t'
mille, adressent kIfurs; remer-
ciements Cmu; an p ferfonne.
qui leur ont t.moigni letr
ympathie, it l'waniorn df.4eir
grand demil.
Saint Marc, 18 DNcex.te
1934,


TERRACE GARDEN
PETIONVILLE


Grand tal demain soir, a\e
le Jazz Scott, qui feru & evttw
Occasion tn dabut ,zseatI -
ne].
On aura le pitisir d'ent.n-
dre un cornetist d(k promfs-
re clause.
Entrbe G. 1.00.
Le 24 D6embre, Grand Ror
veillon avec le mnene orche.-
tre. Super, assiettes grumi'z ,
cadeau, cotillons, tct
Entree G. 1.00.


AEMINGTON

Le coquet bar Paramount, vou- present ses
n meilleur vceux pour 198 et
vous invite .i jeter un coup
Sd'oQil vers les belles machines
a &erir* Reminviona gnui c ;t

vC onnu que i'u'ic- ea C% au da i!i
d'annsU'e est uO i machine a
Srire tREMIN (TON.



MAI SOX ,. *. M r(UFFllg

Am. tNSY de b y Vi flr.,-
tes un ton1 & 1a n a e Mi-
son A. C. MeGuffi No. ],,


rue du Ma.gin jde iEtat
a tote des 16.000 bhapecux,
Vous trouvero er er-u. 4e
Bordeaux les plus r pAutp s
surtout Ia grande M at-e
SRe frtres. On vmld par hIAr-
riques, gallons et bomeUties.
Prink dlefiant touted concurren-


Ce.


I.


LAW Vapeaur Ar.xtans
L*f Rhumes


Co a& sint que le apwn
ld peveu atteladrt 1rbA
ibis direstAnitt 'iest p VyM
ant h eit rap

ameat des toncher, it eas


ueSt pih 1m t Ghdsit ear at



8951.


Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fdv.,
F6v.,
Feiv..
F~v.T

Mars
Mars
Mars


A


Jan.,
Jan.,
FMv.,
Fev.,

Fev.,
Mars,
Mars,
Mars,
Mars,
Mars,


19385
1935
1985
1935
1935
1935
1935
1935


fANAiA RAILROAD STEAMSBIP LINE,


*.*~-* ~ ~ .#&)
1- v-


4.?.
.4....
'I.
14?
~$


Ginkral A gent


ANN *qBehM-.t.whs


>2


r


I


I


. -: .


f 114


I ~adR~b~BL~;Slbea~2;~&X ~~sa~~~~


K-


*44-wo-K-ve "..-YMM


l -v


- -I` .


:_ i- ;:..


" a'L'. ."-... ." --2' :2L::'"_:z.'-"




; ., .. ::.. ....... .... . -... ..". .". 1:....:.... ... ... .... .. .. t.... .. .... .... .. ..... :
: ................. .....




:obe. ..P.. 1J .. : es.xdu. Comit ,Ha.en ..A., a..x::bal..il organise. ... ..
...n............i tir ...au.......j.a .' .r. .. A' .; :: :
... .............



""' .;.ro."e.gr".- .. ... v...........e de ..anviervproca.... ... ..... ......
.. ........... ......... ..----?- ........ .. .... : ...... . '- .... .. 1. ............. .. ..... ......
tr. du t.ajet. Une eg4ipe : e deScienceA 1934.






...de scours e.t deux -ou. ers st dieting au cours de.... Cel..qui f.. .u. .rs p .. p, ..
tusen essayan de aemet- tudes, pour ses qualities: -

core prde la'station de Ro- fondeen 1931 par M. et Mme. A AIAA
' -" '.. ''.............s'r.'a r


















driglee Clara. Un autre traan Ln C' Lherisson en mhmoiree --- --------- a ---fO
I... ... ........- .... -... a ....v *tV ....








a d.rille entre Tre Valley e leur. beau ils et nnele. eo t Le sena~No de ce grand 3im ; -

uet San Cristrbal S V gesuBorno, ancien Eatve du aete tire de auvre de .
xx college Louverture Soldat au hnet demonre ombien la
d"A" 6't6i -dani.-.-e-l'Alliance franqaise aura chez-:to.usles. rs,"-pr ... -.-.-:
..OSCOU.-On a tte. na, usme RI4ment d'nfaPence rie pu Jsanvier prutouiesive peut









Ciar Suprtme oietique l'as- bat de M 'Aisrne, e 12 Oore Frane un h. Musmque toujours entra- To prdi' de la meiLe!e quL
ssi prsume de. Sergei Ki- 1914 le de 31 an. La mse en ne ne lase GROS ET DETAIL
StraiLeo draNicolaieffnt et 13po Un Prix eera donseront nahte nt uen a oesirer.et surprise .r.le es ri rvie tout
tan membt pete t-ndues dchrale de PriEcole posoli.- e film est admirabuement veilles de aortl et du Jlir de rtAnn









du groupeme4t antq-soviti que N. D. tant aise, prieciex de pardie- 6 terpet te bopar chocolate Pantal,
Sa police a done mis f tion fran isone; e Prix or ms aussi le Bouillon Dhea FONTAIN
a strain qute sur end'assassn at L fe e de Alliannce t Fra- puai fue avec toute Prson amei-
Tuict~las, a deraill-u kilon-& ann6e,- Un 6tudiant-de l'Eco- dent S. .Vincent, le 2 D6cem- Ca'es Ga cadeau ideaL, : .

trdu hau fonetionnaire sovipe lie sera detain brilnt eor Lonnes et Gustave

ti:tsen et. t e sp t .et a set pour un On ntendra Carlo Li Dany .l
trape plugement dy espar inculpea morales e p ulelest iV n ne suisiter nos ragons ou iman
finrs apres enquete, railla et e nieue intonation ce paix xa AM E INE



nit San Cristerroriebal. secrete ges Bornoae n a dc tie" E e tir de Ikeuvre de G. c1
















Centre de Leningrad. Le bit e fr:mncist ol u i'a g Yan- drade nSous Ie Sot H Courbe el RawedutMagaoin de
du roupe lltait desorange Louverture, S 1 dat nt er n obtenu a ....
Mser haute di on expdi 18me Rgient d'Infanterie puissance autosugg ce ACHAT DECAILLES DECAR I
erne miliire de a ort pour a rance, ene 'esprit et le LIQUEURS,LE ET PIERRER PRECTE









aCtes Seurorne sovitique las- bat d 'Aisne, 2 (-et hurdmme. TsL PIECES ARGENT ETleuOR. MONNAquit
re les i.pru dpaux Sergei Ki- 1914, I 4 de 31 ans. La. rn se TES NATIONALITES, A DES PRIX A
e 1 L id Nic eff, et 13 Pix sera donn i sluent n dsirer, et neTA surprise a est re
auti t mernbtes .prtendus Chorale do l'Eco.e, Apostoli- e -film ost, admirablement in- veilies de Nod! et du Jour de' An,
dpr i a roupemet an la -sovi6ti- ue N.D. tat app pa terpr par be
ente ponqute russe au pro- Pln ea te d 'Al iance ra oue avec --oute son -ie,
















rit de la plateiorme precond IS L 7 TtA I T
seee pr Zinoviev et T.prOky. U On A O tHdrMLeDS m
11 parnit fo.ne t ion ai de Zinn ,- r^ rd ais ) 'i'ar/ t Je~ .I-
aide jugemt en te ines t i p ui 1 no belle soire p ri-' diman
Dpr)ae&s lt rap)por t official d'6motion- gviace ; et- i H aitiana. 4 n
itL ess apres enque a 6te. ou tse ,a tonn, .- :. na.a nx -. ed e G
6tabli vne Nicolaieff a tu6 Ki- xxx Pouht e 'pondre mix nona-
~,' _nu, --Onau maii, .ne man&cs. iaotiana re


et o n: du gro pe Rt oyit (0 ,esor aniq s sot I ra haute direct B U (-iK- .1914x. 7aIag e.... ..C ACHAT D'ECAItILES Dr: CARnT VIE


-lgos i> pNaux r. .!titeadeNleadesdarJ(Y)U TES NATIONALITES A DES PPIX A
par.aipoli ce ain r.-river e Forz ltreea 0e AVANTAGEUX, .-

puiititqute s usse aE i it- VI I'j Jtiw -.. ..


vief-a- etc cit.One routes ete-
(I e Us In*e n 1t d es 0n cu IPe"S eyh/ e] leoirste Selnve 1)1imanaeh e

daurestat d i t' ( '.1B


4
I
r
4*







0-
>>



->4


IM- ta -


... ACTIVITIES DU
SERVICE NATIONAL
D'H YGIENE

Nous avons regu du Service
National d'Hygene et d'Assis
tance publiqae deux brochu-
res: a.1jre est le Servit'd'Hygit~mt&iuii parait
tous les -moisiifition de D&e-
cembr&d1934; la 26me traite
la q dqtidn de < ide FSygi.de, 'de.ys.est dicee
Putblique, de.,'Enseignement
et de t'Exercice de la Medeci-
.... *..-. An ; :*.%A n ,--. lraa ..* .* .;.
ai ti Fan.: 2---i-1840-

frlidtatioi3ens meW
.. leures au Dr,.ulx LOnmet-ses
p rincipatx I.. .,tU,
pour' ls. -:.-.aetivit$s qu'ils d.-

:::u r. --t-t: .. ..


niis on ne cana
1,_ t -
les u enlarc "i' 0 'e> .-

a, ron oit cen ,,' ',,uy1^;'
nant iu er 50 cen' -,
n'auroni pase u ,
grades per'onn,. >aiern'
une gourd& au >I e {'.-
quante cenIt ime. I.
de vous procure t- (.i,
aupres de(t nn
association


N'OUBLIEZ PAS '


N oubhic7 1as d.al. ;
ter lundi a l- tet, "k >c" -
sationnelle de ia fin a ',,
par Ia date )2$5 Decem ti '
local (TWien, Club U ni:, Ke
prix d'ent.Oe (0.5) et lA
l'cpuvre qu i organisee, ]'Ami-
cale des Anciennes Eleves de
Y'Institution Vve. Auguste
Paret.


CERCLE
PORT-A U-PRINCIEN
11 y aura un arbre de Noeld
pour les enfanst des membres
actifs, adherents et visiteur s
le mardi, jour de Noel, de 5
[ heures de 1'apres-midi a 9 hei
res du soir. On dansera.
Le Comitt.


ANTOINE3 M: TALAMAS
C'est au. e, que Ion trouve de reeIl
-avantages dans le bn nmarchde.
.Car tout y est- d'exeellentc
quality et A vil prix.
S n-e simple visit vous con-
-y "fe. -


. c' t ute d .. pan
-as de u
An~l1i dan r


.e i on ourblie
is que Ion au-
Pentendre en
ne conve'rsa-


A ATTENTION!
L>. 26 fX7c'mbre au soir. ve-
_< "Vir a iEcole Ste. Trinite
I' REtc> du Vieux Noel, des
ibie-ux 'ivUants de la Nati-
p oees et musnque

e l' G 1.H00
n diansera.


AVIS
U..n Nouveau Testament se
ra envoy gratuitement. stu
demanded, h toute peCfcnne nIe
po6sdant pas les Saintes E-
eritiues.
S'adresser A Monsieur J.
Alfred PaarceA Port-de-Paix,


Les Vapeurs Arriteti
La Rhumes
CG ne sont que les vapenw
gui peuvent atteindre les rho*
ties directemient O'est pour.
poi le Vicka soulane si rap
Loraqu'il est erictionn4 at
moment de os eoucher, i-. eat
.rlatfli par la Chaleur diu
corps t inhal danas es e.voie
respimrtoirea.
D plu, I agt eons an



..fu.. ..s


...












....., ..
... E .. .....












I'lk
.....:.. .
S. .. ..... .. ... .. .
E, .S











I E :s....
.. 4. ...



















,IL OR,.. P1,
.SES. VIS.'.4;U^


....... % ..t ...'
." -
.. 4.. .... 3


1aT-ec 4Aia UoriiS;t e nIOlich ueorge,
Entr6e
8 heurcs 1.i
France Dhelia et Georges Lannes clans une
tion muette,
LAME DE'PIERRE
avec Jacqueline Foraanne.
: _. Entire 1.00


I
I

.43'
4


Aid iH consaver .-

aluirit de votre it6tri

La saka -. i'eae I E"lleso.t-en Meesa.

s.,

qu'dk S-. P... c.rnt dans WaS ..tle1a |

'... ".. ..-.:..v. ".. .. ........ -,- .................
KH M ... ... .. -.,: : :.
JS 1 .A..


I. : :" '- ": .".
.... .

. .. .... .. ... .


.. "" ..... .................. ........................... .... ... ...."...... .. :~-. ., .... .,..


TOKIO.- Le Japon join-
dra une declaration exposant
q 11il pour'suit des tins na-
citfiues v sa denoneiation of-
ficielle du trait naval de Was
hington. .ui sera expediee of-
ticiellement aux intere-ses Ic
27 Decembre. Le Ministere
des Agfaires Etrang.eres pre-
pare en ce moment le docu-
m ient.
xxx
WASHINGTON, La Fe-
deration Americaine du Tra-
vail a declare vendredi qIue
I'indifstrie nest pas parvenue
a aiigmenter sa production
sous le regi ie diPu New Deal>,
et q&ie le Goivnernement conti-
nue& a-upporter la charge de
fturnir du travail aux ch6-
meurs de la nation. D'apri)s
se tatistiques, le nombre des
ch6iheurs 6tait de. 10.671.000
en-octobre- de ette annee, con-
tre -10.122:000 en Oetobrei 193S


At.








Wwpw -


I&


.4 ,* o


4
I,


'S


41M e


* 4
I,


t *


"N1^


CHAPELLE DE MILOT
restauree par le President Stenio Vincen.


r" .


0


I~


R


,* I *I


. I .. 4


* \*. ,
^


.'* *


ii


<.* ; ^


.NbA .


,-C


I I


l~s~


I I


I I I