<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02318
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 21, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02318

Full Text
.. . ... ... ... .. ... . .. .... ..........-. ......... ............:..: .:.. ". ....-.. .' : .:"... ... ... :. .. ... .... .. .. .
.. .. ......... .... .. .
."": .. .. .. .. ....*. ..... . ....... .... ............. . .
..... ................ ............................................................. .. .................... .... .. ..... .... ...... . .
ri > 4:^ :.*:.-"; < ;:; : :. -


...... ..... .. ....... ..
.. ... ....... .

........-... ... . .. ...............- ...... ,......... ....... ....
...j.......... .- ... .. ...-.... W -
~~..f<..J ;EK < KT r i:N fiEC.RE%. 1Q.....W.. .
.. .... ........ .






. .A% A r . . P-;


All POINT SON EXCELLENCE

,isfre~re Matin- A M.OUANR
Ac ses breve# Aos
re'AE:: :: .e M a.:.i...:::--::-.:. : ^ ?.: : $. Nt \:: 0' R
No Ehos.:a par DECORE...............
eatatiOn d as ...a..........
pOit.Goave,, par tdes6
SPaWys qu1jpr- ,
Sles Hjournalrers Hier, a dix heures d( martin,
.A:rr P. T. P :otre Ministre desa Relations:
zone Ware qte a xtriures ion L ateau,
-......... .. :.r et.tait au. distingue.t sy-m
I e renweigne nts ..pathique :Repr~sentant onu
Sfourndas nre awr Urouvernement des Etats-Unis
l dePetit-Gof.ei: l: n Diplome de Gran: Crotx
A qu'elkle Wt o '- d oe .Orare National fttonneur
inotre excellent eon. et 3rienft
M".atin est inxae-. Quelques minutes apres;
......... Monsieur et Madame Norman
........ Armour etaient recus par Son
erdt ii arrtk.de txce: #enee e. President. de a
extraordinaires pris 1iepublique, qu'ils ont reiner-
befde IEtat, pour les Ie avec clusion ae eetthe hia
publics a travers le te marque ae ctldunetion.
eI a Ct privu, au Janais decoration ne mlu plus
Se ta repartition, meritee; aussi, esperons-nous
Aeiur tde dix mille que Inonoraoe ,ministre Ar-
,affectee aux traaux nour qui a ctonne tant uce preU
nwent de la Riviere ves non Cquivoques de sa sym-
S.Petit-Godre. pathie pour noire pays en a
rlviere don't les dc comprise la portee et. ia sign-
e annie, durad la ti cauon, cominmn brand A-IM
uvieuse. sont une a tHait,
retentissantes et in- Nous prions e distingie e
es doelances, la D. I)Iplomae e trouver mci ex-
adt sarimsdorde y son- pre.don ae nos plus cnaieu- '
.premier lieu. Cest reuss teicitations.
W#?le a designed, pour
S. don't I'importance -
aux profar e, des iAl CRIMNEL
t des Chefs d'qui. A U M L
entrain s dans ce Les prevenus Hermann
wrrae. y e P. N p1 L
tavai pas tenir Paut St. Pierre Noet Le-
de ait qu'en pen jeune Ceyoute out compare,
c... e matin, sur la selette crimi-
fitre sa esponabdite nelle pour repondre du meur-
.t.re sa responsabie
a G, pour tre du voieur appeie < la D. I I) T P., pour
. de d traaux reque l e
A laau e Aa defense se tirouvaien
non [ la technique, us L Agnant Lug. Le-i
ain s une certai-
s gros et Arsene Coicuu. AprI-(5
tique, et pour de- ,
ithoisir des personnel 1xSalnaveu ne ,
so...l.d.j. p.- eats de Ia defense, Me. Legros.
..s sent dbjii& prou- PPi P,, lPl' CU.P ia coie de
-r -..ma..- e ue. couple -- -


Ik 1aiat absolument nc'-
f, damn Ie cas de l'endi-
. tide la rivibre de Pe-
0e, de, faire le dipart
: nourelles recrues
tk chantiers, et les an-
remen, qui oni acquis
Mraine experience de ces
"-- C"est done parmi
ledrs que furent choi-
* Personrnes contre laI
t lesquelles des cita-
lPetit-Gore., et non
fVtms, ont protest. et
W sCulement au nom-
A :it. tous, les majors,
4 Petit-Godve.
n de niotre editorialt
mbre^oeourane, en
ant justement des
Wins in j uses -
gwns.: ~Cest certaine-
la patriotique pen-
tvailler et au d -ve
d Economique et A*
Pays et a rattinuam
Situation de plu-
'ers de eitogens' qui
t:du travail, que le
.Btat a prinv dans
iCrdits E xtraor.
...rtain fravaux de
ci onvient avnt
( rsagr un emploi
utile des valurs
....ffe. ee :. :.
Sfble~~n seraient
4nuti"es, lee -dpen
: "I -^"'tfea: tlra
^g^ewtSelezi


f ordonnance ne portant pas
ie nom de Lejeune Ceyoute, iat
signification est nulie et con-
c[ut au l\envoid (e ,on client
hors des debaus o:u sa mise eil
.liberte provisoire. Me. ILegros
est combattu par le Ministe-
re public. Le Tribunal apres
dteliber6 et les formalities le-
gales, renvoie l'atfaire A I'an-
inee prochaine,


nieur qui en est charge de-
vait avoir comme aides des
individus inaptes. q*i ne se
recommandent que par leur
droit de cidt?
Certes, nous sommes d'awis
que les citoyens d'une ville,
d'un bourg, qui ont besoin de
travailler sent employees
dams les travaux qui s'y effec-
tuent, mais bien entendu, li
oft its peuvent donner un aren-
dements efficient.
1 faut qu'on finisse par le
comprendre partout oi il est
question d'ouvrir des chan-
tiers de la D. G. T. P.


Strop Day
centre la grippe


t


.CORRE.DANC


t .. . i ... . . .
r .. --. ......-. . .
Port-au-Print 21 DKemr-
Sbre 1984::: i : : : : : : : : : : :
M Monsieur Mafteu Deinor
SDireeteur du ,N.uveI!iste:,
En son mbu. eau.
Monsar # leieteus\:.
J'?a~i-l: da ^fHNouveUii


dUIne nouveile f-ovine de dn;l i
Sgrement4> et of it Na maison Ide
commerce : est"
prise A parties. On I'a accus-e
d'avoir mis en vente des puou-
pes .noires> dont.:Ia mnalfa]on
gale Ia hduleur.
Haitienne de naissance, je
tiens i dcl6clarer, une fois pour
toutes, qu'il n'est pas da:uts
mon intention de deniru' r
mon pays, ce. en aucune fac;ol8
< simnplemnent induit en erreur,
Je ne po.scbde chez moi aucu-
nie c.poupce nuireu->
En vons saluant respecti-
v'e11m&1nt, je vous prie, Mon-
sieur le Directeur.de bien vou
loir publier cette lettre, en ma
niere. de rectification. Mille
mercis d'avance.

Madame CONN,

Proprietaire de Variety Shop.
LAA
N. D. L. R.-- Nous donnon
h Madame Conn acte do sa.
d6 claration.
Toutefois, nous sommes
heureux qu'elle ait mis tunL
d empressement a rectifier n -
tre note, qui a certainement
fait disparaitre les 4hideurs)?
Iqu'on avait euectivement slir
les ktageres d'une mason de
la rue du Quai of l!'on vend .
des cituriosites>), pour les tou-
ristes, dans Ie but evident de
rendire Ia tache facile h ceux
uui nl.u denizre:tt.


7TLIMOLEO EST GRA(IE

l .ArriiCt3 de r n Excel-
letnce le 1rVCSidet d'Haiti,
grace plewi& -1 e tire est. ac-
cordee au sieu,' Ti nolt'on Ro-
bert, cofildamni i )! mois d'em-
prisonnenent par jugement.
du Tribuhal CorrecLionnel de
Port-au-Prince le 29 Octobre


6cble, les droits des tiers r4-
servs~l 5> aucuns sont.


RADIO H H K


Les amateurs doe bonne mu-
sique apprendront avec plai-
sir, que > one di-
rige avec tant de maitrise le
maestro Louis Scott done ce
soir un concert a La Station H.
H K avec un repervuire entie-
rement nouveau.
Radiophiles, soyez aux ecou-
tes!
Ajoutez a son beau program
me les amusantes chanson-
nettes de Candio.
a ^_
Lire en 6e page la liale des li-.
rre de in LIFhraire Now elte.


L'nstil u Ti ppenhaner
demure une excellent ecibl
afe$ son irdrproehabte


. . ... ... ..... .. . ..' '


I1 Ef


s.'irnxy; inliniine-nt

cIia~v. lIt iVi2UL~ 1~~ i~ ciiai'lr&jn-


31 Ut.


F '~e -li t i


Dr. r:'i? !.
du Seie ;e r de..

(sti > eCi'ra d](nn10 .iiC ,
(decez ,:i 'e \\ '.t ,;
l L.e Ni.i V ,: ; ,,.

> pt iu vs r;': ,;ii
distiugu& cviplv.


o rio?
(If' It Cut

fl iii) LI (i~ U
3


illlOiit$ a::


CHA MP]0\AT 1)4
FOQTBA LL

Qu'on n'oubie p0 .
Dimanche que sCer dispute, acu
Pnre T.econte ,' ,rand n1i r4t
dce ioo ball doe In s;asron eFti.
Le Club Sportif des ,Jfunes ec
Le Petit Chlb haticn.
Deux equipes bu'n LC't: -
nees, en pleine fmorne, et ,.
promettent dOeptter ]e pQubi .
En foule au Pare Leconte.
Entree generate: 0:25 ct.
Voitures 0.50.


Qu'a-t.il done?
Indispos6! il nest pas nom
Minstre...


1 ouverture du canal inter-
oceanique va nous entrainer
bon gre mal gre a prendre
part a la course 6chevel6e de
la concurrence rnndiale au
double point, de vue du com-
merce et de l'industrie. La
question nest peut ,tre pas
de savor quelle place, nous
occuperons danrs I'apre nrulee
oui nous serons jets, mais
comment rendre notre posi-
tion moins p'rilleuse pour la
vie mwime de notre people.
(Car i va de soi lque l'exigui-
to de notre sol, la density de
nos populations, la non-pre-
paration de nos ouvreri, Pli-
gnorance de nos masses, lim-
puissance et la veulerie des
Slashes divigeantes, notre pro-
pension a la turbulence poll-
tique, notre malaise 6eonomi-
que sont autant de causes eof-
ficientes qui nous mettent
dans unr tel 6tat d'inf6rioritt
qu'i( nous est interdit de pen-
ser a occuper les premiers
rangs dans cette rude ba-
taille A laquelle va nous pous-
ser le gene inquiet desv horn-
mes.
Mais si modestes que doi-
vent 6tre nos aspirations,
nous avonSM des avantazes oui


Srsultent de .notre situation
insulaire stir la nouvelle rou.
te maritime don't nous avons
le devoir imperieux de tirer
de large et legitimes profits.
i Des lors, il income que nouts
Sayons un sens pratique tres
net de nos obligations afin de
coordonner nos efforts, de
,grouper les mnoyons qui nous
Sparmissent les. plus propres :
A reinplir notre tache avrec
succ6s. Etant donn6es ces con-
siderations, il me semble qut

( oir nite enu e page) :
. .. . . .. .... ... ...........


A


..........

..........
..........
..........

..........


ire .de : a n . .
... ... ... .. .... . .






.Voici De r el t4tn oud Rponf dit Alt trite Mars
chant ce grand jour et i'n
...' ....... .. B ulletn .. de .. .... ... ... .....


Q ae hi 1 i e.e br. : : : : .:
COU OUs h i : S g> : : -::::: : N:.::::: o. n. p: : tilon. t:inft re
G: ::. : .:.: :. ::: : :::: ,: arA.dek: suiva t. de nm tre.
:...NT.u ptnl:on-, no.: tou j :I e?, te ytiu pa hiqu Saleur
aucsI,.Cnue r ullie. iPlu Price Mw's, touwhant la que*
Ie Dieu:Q ut.nous up:."r.ita, :tion d'aimnamen'. do ,,.le:
l tnut de Xoi, s I ra|pipI'che- N. Nicolas, tur laqudle eas
ra de no1$, patit2I) { nos r avo ouvert use nqu#tr:
is gou era au calic .de. . .
nos douleur*s: plus ili ;wr<-: '< Messieurs, :
ire, 'e>--de .i* nsui Jt U fF
sauGon. r. d6tre venu :et a litn'avez faitL 'hornnur
bius Aous .* U.ih 8i'o t .3U (ICde m' deroand(r: quell s ^moi
alppliqueinns. a Ie fair co.(0- :e:s mesures naitroe 4t. ch i .u.r 8ut1 <.. de pretidre : pr jque note:
nous. pays tire !e plus d'aisC du p)r-
J.lnai. la ''per.-u .tIiT. di1 cement du. Canal de i'anama.
?Chriist rn ct' I Sn .i'A'o (. st UT une question de la
aux amdes :mu1 a p1 U.1- ef plus haute iinportlance et l'on
diffdrent.s ii' u,: :, cur' ,,. ne i.aurait trop vous .ftliciter
nous vivonl, son .:e<'tualit. 1- d'avoir ouveWrt une einquett
s'impose 5i tous Ies cspri:,: r.'ui sur elle.
r6fichiss-rent, mri:ne si I fri Je suis mal propre a y r#-:
chretienne leur demau'e <:,an pondre. II me manque l'auto-
_ere, parce que sa dCc-ti inoe da rite technique n6eessaire pour
mour et la seule ai< puLi.S-e resoudre un si grave et si com
empecher la civilization mn- plexe problem. Quoiqu'il en
derne de s'abimer dans ac.de soit, je m'en vais essayor de
cadence irrmCftiblce. Ai- supplier, par ma bone volen-
mons et serv'vns cLt cn fcant si t6, a l'insfffisance de rumes mo-
play.tir,;1t"p4 t-,A, 1 '! t'* .... "
frel4 y*agis nt cd pleurant (n yens.
tre he- bIas do sa M.re Marie- D'abord, il convent de pr-
sous o .: e! si son bre des nu- ciser les donnees du probl6me.
es nmoce1': et m n .;ants PlacPe a 1'entree du goIfe du
I1 es. or d.enu., iain:.-. Mexique, dans les eaux ad-
r1 uni f e .:I v :.i ss: ,.:- ventives de l'Atlantique, en
c 1 e- t --- --e- face de Vlsthme de Panama,
i ct.tehnique ee.s-, pott


...... ----- --


i
I


.: :.: : Ali R o ''




. t .5 ...;:': ...'. ... .- .
:- ". ... ."!: .'" -' .
: .. ..4*H. 8mL0VKW.1.I


S" OFFICM'ILLK


C'est a4s unique pays du
monde ae, e Liberia ok les
'Noirs aomi i ndpendants.

La caxeri e de
M. Augiute Viatte

fooir le no&, ler)
(suite etfin)


0o


se demande si ee qui a 6t6 fait
dans ce sons ne pourrait pas
s'tendre? si le group cana-
dien-frangais qui repr6sente
l'16ment le plus considerable
de langue frangaise au nou-
veau monde xn pourrait pas
devenir une sorte de centre ofu
s'orienteraient tousi es ef-
forts jusqu'ici incoh4rents?
Apr6s sa causerie M. Viat-
te a 'montr4 stur: eran des
photographies de son vooyage
a Haitv


r


sant la liberty, ils n'ont eu tn vente partout.
rien de plus pressed que de con Refusez les imitations.
server leur culture franaise. .
.Cea signile que dans cette
culture il y a quelque chose LE CENTRE JYTUDES
d'universl1 qui. d6borde la
question de frontier, et me- UNIVERSITAIRES
me la question de race. II me
serhble que ce tnmoignage Mme. Etienne Bourand, Di-
prouv la valeur spiritueile reetrice du Centre d'tudes
de I civilisation que nous re-j Uversitaires, announce au
pr senton. et voilt pourquoi public qu'un registre est ou-
les Haitiens me sont chers. vert au local de son Etabliq-
SM. Viatte: ajoute qu'en de- segment, sis a Bois Verna,
hors de la France, en dehorg routes lea personnel qui veu-
de toute relation politique a--. let s'insere soit pbur des
vec l France, il y a plusieurs course classique soft pour de
pays de langue frangaise don't course faculjtlifs (Ea-aol,
les interests, les luttes, les as-9 Anglais, Stnographle, Dae
pirations sont communs et qtu tyioahie, 6ur de coupe,
ignorent: Haiti, la Louisia- re detibn, de dessiu, d'azei-
ne, i.'Ile Maurice, la Belgique, blement, d'arts mnagena ; de
lan Suisse, its s'ignorent cau- .olhfge, de pgane ow de cha-.)
se de, cet individualism qui Adresse, Bois-Verna en face
est ut trait de la culture fran- : Ed: Eastevw.
gaise, Le confirencier dit qv'il.. Tlbphone 8 7


I


COLLEGE


8tMON BOLIVAR


A U JL IxI A l J .AAA
Les groups de culture M. Pierre Dagenais, E. S.
frangaise sont nombreux et C., a present le conf6rencier.
actifs. Toute une serie de jeu- M. Victor Barbeau, president
nes homes secondent cet ef- d'honneur de la soiree:ta re-
fort d'autant mieux que plu- mercies. M. Barbeau a dit quell,
sieurs ont souvent regu leur ques mots sur notre situation
instruction en France. II y a au point de vue de la culture
de tres jolies choses dans Ia franqaise: il voit l'avenir avee
literature de ce pays. Elle est quelque apprehension; il con-
moins-riche en prose, mais il sidere que Fetude des auteurs
y a toute une literature de frangais devrait constituer la
poesie. Cela s'explique; pres- base de notre enseignement,
que tout dans ce pays est poe& que nous devrions entretenir
sie, tout inspire: Ie ciel, la un commerce plus intime, plus
mer. la v6egtation, les mon- frequent avec Ia littkrature
tagnes. A part ia litterature fL'anaise.
d'expression francaise il y en Mile. Gabrielle Marcotte,
a une de langue creole, patois soprano A qui on avait confie
du people qui dailleurs d1- la parties musical du pro-
pend du francais:; 'est du gramme, a &t& fort applau-
francais ll peu simplified, a- die. Ellektait accompagnee
vec des toiurnures infinitives; au piano par Mile. Georgette
en quel1ues jours on y est fa- Paradis.
miliarise6.
M. Viatte lit alors une cou- n ,- --"..-.*
pile de poemes en langue creo- A4 VIS
ie en y ajoutant la traduction
lorszque c'est necessahre, puis Le Secretaire d'Etat de tIn-
d'autres en francais -- pieces terieur invite les strangers re-
tort jolies qui ont tour a tour sidant en Haiti qui desirent
amusa et touche I'auditoire. laisser le Pays et les Haitiens
Ces poemes francais, a dit le qui veulent voyager pour F&e-
conferencier, ont une valeur tranger, a pres enter dans un
de naivet, naivete qui s'ac- delai de vingt qutre heures
compagne d'un art verita- au moins, les piecest6cesai-
ble. Je ne dis pas que Haiti ait res, a l'appui de leur 'dman-
donne encore un grand poe- de de passeport.
te, mais elle a donn quque1ques Aucune demand de passe-
poetes exquis. 11 y a des poe- port ne sera prise en conside-
mes inspires par le paysage ration si les interesses ne so
ou Ia vie haitienne; j'ai pre- conforment pas au present a-
fer6 en citer qui evo(quent des vis.
sentiments communs a nous Fait a la Secretairerie d'E-
tous, mais ne croyez pas pour tat de lIntkrieur,
cela que cette litt6rature n'est le 17 DNcembre 1934.
pas regionaliste.
Les ambitions d'Haiti peu- J. TITUS.
vent etre justifies lorsqu'el-
les visent a faire de ce beau "f-i -
petit pays un centre de cultu-
re franpaise au nouveau mon- POUR VOTRE SANTE
de,a nmi-chemin entire les cul-
tures anglo-saxonne et espa- Si vous souffrez de 1'appa-
gnole. Ce temoignage haitien rei diestif, ou si vous sentez
est particulirement pr& une debilite quelconque dans
cieux. Le Canada a temoigne l'organisme ne rate pas loe-
plus d'une fois dun grand h& casion de vous mettre a t'u-
roksme, mais les Canadiens ,age de la Farine sQUISQUE-
franyais sont de race frangai- YA> (quintessence de la bana-
se. Les Haitiens ne sont pas ne Troglodytique) on banane
de race frangaise: ils ont con- Grand Vincent.
' quis leur ind6pendance contre Madame, n'oubliez pas que
Ia France. fa marine Qulsqueya est un
E.t des que Charles X ett si- agent actif qui excite la el a.
gn6 le trait leur reconnais-j sanee des os chez les Bobos.


IID H -u .. *, 1 .-. ; .. -.- -: ....
77"_____________________


.. --.-.--------.. : -
Si vous ave ou frold,'
p.t r po6 er un: rhuiw, .m
Pendant le rhu'me.
pour 6viter la grippe, .
prenoz quelqueo comprim6o do

RHODINE
\"USIuES DU RHONE"
'- PRODUCT FRAN9AIS ---
- Comprlmi* m 0 gr. 80 Tube do 20 omprim#e
a Etuil aluminium do 4 comprim**.


Port-au-Prince

F&brication do gla do
meilleure quality&
Livraison rapide effectu-&
quotidiennement par nos cfe
mions points en blanc dan
toutes les directions de Port-
au-Prince et do P tio-t-VUOI


Le Colikge Simon Bollvar,
fond6 en Janvier 1933, a d6ji
eu vingt succe aux examens
du Bacelurial, chiffre asw
remarquable si Yon consider
Ils difticult s de tous ordres
que confront aetuellemnit
'Enseignement Prive. Ces suc
Cos son dfid au esrieux de PE-
tablissement t a la comp6-
torte des professeurs.
Dans les differentes classes,
la preparation des lb6ves est
1'objet d'un soin minutieux.
Aussi leo resultats s'av6rent-
its de plus en plus satisfai-
sants et les parents n'ont-ils
qu'a s'en louer.
Legons particulieres de Let-.
free, de Setences et de Lan-
gues vivantes.
Cours sp6iaux de Steno-
Daetylographie et de Comp-
Les inscriptions se regoi-
vent tous les jours ouvrables.
Pour tous autres renseigne-
ments, s'adresser au QOpetge
Simon Bolivar, TeI. 3501
. -,.._ ... _-- -

RHEANTINE LUMIERE
Spicifique, efficaee centre
les Blennoraghies, Ecoule-
meonts. Maladieos des Reins. Le
produit presents sous forme
de dragees est facile a pren-
SNe naeceaite auctne precau-
tio ant ki ale
Z Veate la Pharmace
Roy -- Rue du Ceatre.
Et Che; F. Lavelanet, C.
t7; du M asn de I'Etat
T e phone h 3W.


1 wwr)eq t t. :


*11 *1*


CocCojla


JOUETS JOUETS o10
((The Souvenir Shop
Vous offrI ses'Ve vcx fe:
!yeux Noel et Bonne Anme
Venez voir notre stock'
beaux jounes ets et eadeaux. P
pees nationals. Panie.,"
vrages, A meubliemnt dI .
pees, chevaux de bCr
etc.. etc., etc... TouteS de 4
brication nationalest, thnS
choix de jouets import&..'i.
Etrennes pour damees
nes files et Messieurs. Ba
cadeaux de toutes sortes
fetes, fiangailles et maria
Venez voir. Faites vos a
au < Quai et ainsi encouraged
dustrie Nationale>. :
SETRENNES .AUX.
CLIENTS
A titre d'6trennes la 1.
son F6lix Lavelanet, C
plessis Succ. vendra Adespr..
excessivement has incoWM
jusqu'ici:
Des pyjamas de plf
d'int6rieur en soie, des) i
nos des robes splendides d.
Sterieur, des carries, des ec
des mouchoirs de soie.:',
i Demandez aussi les
ses pure soie pour hoe
Prix de concurrence.
Passed au plus tot, les
eles s'enlevent vu jeur
prix. "
En foule done chez:
Felix LavelanetI
C. DuplessisSU.
i738 Rue du Magasin de U
T6l6phone: 3430. .
POMMADE.2 -.l
Grattelle, D~mang&U
Eczema, Taches ;
Phie. St.-Frango '
Dr. V. MATHUJRIN .
Gd'Rue P.-au-Pce 0
MESDEMOISELUSS, ,:
.,.. MESS!

Avant d'aller altleuls
vos chaussureY .
une visited' SrUP9*0
a la Cordonnlerl0



...oprl .t i -


GLACIERES


I Noun avons toujoursn n
main lee derniers md ilea de
glacieres en acier h partir de
or 25.00 et au-dessua, venda-
bles avec facility& de pale-
mentL ....
cLes giacieres lea plus ft-
,re et les plus 6conomiquu?

CREME GLACEN
aSUPESLATIVEt

Un produit nouveau, qm ne
le tede en rien aux meilleures
marques des Pays d'Europe
ou d'Amerlque eat offert an
public haitien par 'Uaine &
Glace de Port-au-Prince.- oA"-
tez cette d6ficieuse erfme, et
Vous serez coBvaVicua.
Faites une agr6able surpri-
seA votre famille en appear.
tant de la aCreme Gla 8e S
perlived pour le de ri.-..
T Tous en raffollent.
'NTREPOT
FRIGORIFIQUE

Nos eLambrea froides ont
t4 reexnmment mises a point
et peuvenjt recevoir n',mporte
quelle quantity de viande, de
poisons, deo 14gumes, de
fruits, ete.
Le Public e t cordialement
InvitA A visitor notre usine et
& inspector nog modles de
glacieres et cde eorbetimres
dans notre sailed de vente.
Consommer de la glace, e'ea.
fair. d 4ofeonopr*
.

Ce qui permit A Pierre Co'
.es d'avbir une si grande dien-
tIle, e'est'que sa coupe a une
elegance parfaite.


rwrre cotes


Angle des Rues du Centre et
:Bonne-Foi,

L'Institn* Tippenhrnwr
demeure une excellent .role
aveeeon*irprechable
F'W'9te $*t0.


0tablissAment
'Enweignement Primaire
si Secondaire
Internet st Externat
Toutes te clasees.
de la 12e i la Philosophie
aueagnu, No., 11i
(Pedtt.Four)

Oihroer: Manee tOrmat

PrMot d"s MAIM; R, Cwhme"
:CE.UaWw


_Na_- -i -f 7 U.f w.- A. '-


.. . .. . . .
S.... .... ......: ... .. .. .
... ..... . . :
. :.. :.. .. .


r


Devens vowre propre Comptaebe s ouvrant Tn
CompSe de Sokque la Banque National de bI
UBpublique d'H*aitL

.. .


Pour tr "-
pas moie
fesmurs, jeame,
Laues, Phonet ZaOi
tainPort poug
qu leparent o
Youlu Placer en
A iteire, pu
toChet dodo ite 1t
Lalue, Phone
P1 artounes etrs
Alete dr, Pho.":



Service aedf
.1 .rrex,, V f08
Machines ll rire en la






SRubans, paper carbon


Machines A arire Re
Ruban!, papi:er ab
Faites voa achato ches
1 Rbaepaiercab~-G,-


. . .
!.. ..... .........
.. .. ...... ...
.. . . .
. . . : .


lv ir


4


i.


S. .. .. :




. ..


if8A~~


.. .. ......e.. ... e .e "s ..


S'Wouvelle s du Mosse rreue. ce matin


( Por Cble, Rodio et Correspondodnc Atrlenne


BEBRUCK-- Lhosti-
ique a visiblement
depuis larrivee de
Sd'occupation interna-
ui doit maintenir For
Ia Sarre pendant le
to du 13 Janvier. La
e division de troupes
est arriveie apr6s
mamiesa anglais, A quil
t faith mercredi un ae-
!des plus froids. La co-
.italhenne, compose de
4fciers et de 40 soldats,
dans les rues de cette
et a executA le salut fas-
g sabre en passant dee
le s autorites. On attend,
la fin de la semaine, de
yfles troupes anglaises,
les contingents suedois
llandais, ce qui porte a
lPeffectif des forces qui
ent 90 jours ou plus ,
le bassin de la Sarre '
y maintenir l'ordre.
lescafes, les restaurants
I-a rues, on ne remarque
ide la camaraderie entire
population civil et les sol-
ttqui se constatait aprets
Naristice. II est cependant &
pposer que cela viendra


noviev, leader d'opposition
dans le part communist, a
Wt comprise dans les arresta-
tions d'anti-bolehevistes fai-
teas pr& assassinate de Ser-
gei Moronovitch Kirov t Le-
ningrad. %L'Evening Stan-
dards public une d6pache de
Moscou qui consider 'arres-
tation de Zinoviev come 1'&-
vrnement le plus capital de la
politique bolcheviste depuis
'exil de Leon Trotsky et Pa-
vinement au pouvoir de Josef
Staline.
PHILADELPHIE. Les
polices de 5 4tats recherchent
6 bandits commandos par Ro-
bert. Mais qui ont vole en
plein jour 48.500 dollars au
ureau de payment de la
< pany>. Ils obligerent 60 em-
ployes a se coucher sur le plan
cher pendant qu'ils prenaient
I'argent, renverserent sans
connaissance trois hommes
qui voulaient leur resister, et
s'enfuirent apres avoir tire
une volie de coups au hasard.


ttrd. I BALTIMORE, -- Le plus
xxx grand hydravion des Etats-
1STOCKHOLM.- Le deta- Unis a fait un vol d'essai cou-
nt de soldats suedois de ronnd de success jeudi. Appar-
force international de po- tenant a la Pan-American
de'la Sarre est parti jeu- Airways, i] a ete baptise le
-de Stockholm. Le roi Gus- . 11 est proba-
lea a passes en revue, et ble qu'on lui fera fair une
lfule les a acclame s au pas- croisiere d'essai.
de leur train. xxx
I axx PARIS.- La Chamhre des
W08 ANGELES. -- Sir D'putes, par 52S centre 7. a
arles Kingsford Smith, a- vote une loi prorogeant ceile
*aur transpacifique\comp- de Fevrier 1934, qui donne au
iprtir vendredi pou eta- pouvernement le droit de nmo-
ir.un record de vitesse pb r/difier par decret les tar.ifs
trajet Los Angeies-New- douaniers. La prorogatiun s'e
Tt 11 a un rinis qu'il a ac- tend jusqu'au 15 Novemnbie
pli pour la second fois la 1935.
oversee du Pacifique de I xX.
st I'Etit. L 1M1A, Pv-rou. Le cabinet!
I xxs en enter a de missionn' je ie-
ILONDRES,-De.puis jeudi, di, A ia suite d'un desacuord
le bruit que Gregori Zi- entire le Congres et Ie sei'-


taire d'Etat de la Tr4sorerie.
xxx
NEWTOWN FORBES, Ir-
lande.- On announce le maria.
ge, pour la Noel, de la jolie
lady Moira Forbes, igke de 24
ans, fille de feu Ogden Mills,
avec le comte franqais Louis
de Brantes.
PORTO.- On a commence
des travaux pour renflouer le
bateau hollandaise 40rania
qui avait sombre h V'entree de
Ice port A la suite d'une colli-
sion, et qui jusqu'A present la
bloque dans une certain
measure. Beaucoup de ses 280
passages, qui avalent tous 6-
te sauvds, etaient rests Ai
Porto, los uns parce qu'il.s
&etient bIesses, les autres
fate d'argent pour continue
leut voyage.
% Y\
BARCELONE. ---- Le bour-
reau official de Barcelone a
decide de mettre fin a sa greve
de la faim, qui a dure 24 heu-
res., Plusieurs condamnes a
mort attendaient ses bons of-
i fices, mais sans aucune im-
patience.
CHERBOUIRG.-. Le trans
atlantique KNew York> est ar
Srii a ( herbourg avec 17 homr
m de equipagee du < recueillis par lui au moment
ou leia.- navire s'englouti-ssait
dans iAtlntique. Le Capitai-
l.u .J;l,,ouin Reinerstein a fait
iun recit dramatiqu e dehe-
roique exploit du Capitaine
Kuso. commandant du ba-
t -au (< sauvetage qui alla au
seco(ri des naufrag&s, et mal-
L r .e- p'. oestations de ce de"
:ier: li C'hmbre de Comme:-
ev di Ch-rbourg lui a dkcerne
urn ,UtIIaiillte et un bou1uet
v\
PA IIS.- Le Premier Mi-
rnistrl Pierre Etienne Flan-
Kin faiZ tou. s ses efforts pour
'.t'envr I.sistance tinancit-re


! n6cessaire pour sauver de la
falllite la grande mason d'au
tomobiles d'Andre Citroen.
De hauts fonctionnaires ont
exprim6 l'appr6hension qu'u-
ne faillite Citroon n'ait des
repercussions sur toute la
structure economique du pays.
Le Premier Flandin a dit
qu'on devrait trouver des ca-
pitaux prices pour revnflouer
la compagnie, le Gouverne-
ment ne voulant pas mettre
l'argent des contribuables ai
la disposition de o'industrie
priv6e.
xx ,
BELJGRADEY, Yougoslavie.
-[La Y(oug,S>lavie (et San
cabinet, une con f6rence poli-
tique entre- certains- leaders et
Bogolyub Yovtich n'a pas per
mi.- d' arrivoer ai une entente.
Le Pri'incc Paul. president du
Conseil de regence, a eharg6
Yovtich, don't la demission a-
vait ontraine celle des autres
ministres, de .former un gou-
SAVIS
Un Nouveau Testament se-
ra envoy? gratuitement, sur
demand, A toute perscnne ne
poss&dant pas les Saintes E-
critures.
S'adresser A Monsieur J.
Alfred Pparpe,a Port-de-Paix.


vernlement tde ailnentratio
national.
SIDNEY, Australia.-Fred
Perry, champion internatia-
nal de tennis a 6t4 battu jeu.
di dans un tournoi Franeo
anglo-australien par Vivian
Me Grath, qui Pa emporth pay
6-1, 6.8, 11-9.
CHICAGO. Inaugurant
un nouveau service de pasn-
gers entire Miami et Chicag,
un appareil de la gEasteri ,
Airlines,> a 6tabli un nouveau
record de 7 heures 40 minutes,
(jui hat do prbs de 3 houre le
record pricrdent .
A "- *V r,*-. 'I4, :
TI'ERRACE GARDEN
PETIONVILtLE

4Irand al (ldrmain oei1, V A
Ic Jazz Scott, qui fer a ? rette
occasion tn d6but s nsatirm :
notL
On aura lc plaifir denttf 1
dre un cornetiste do prtm'rnl
re classes.
Entire G. 100.
Le 24 D cenibre. Grand Re-
eillon avlc le n&me orchI-'
tre. Souper, assittes eatrni
eadeau, cotillons, etc.
Entre G. 1.00.


I r-2 Irr np, wrw vw v t iw


- ~ -u


1w. K


-Ji


L -. :,'n ~ iO n)'uv au, u1n
-. ; ',', -', r 'i i xcr s tde '
.r r ..tU I'n mo', et
".'- .'.. .. r -. ,te irstantar.c'm nt
d .- r -. ints ordinairr-
rn: ".: t' i:.,ur.tres. Des u .i-
r* nE- .ni 'rTt (hs anei-hn-
rn v"'ut- l..t t ,.ri' pour adopter le
:,uvCau produit. 11 'appelle Kolynros.
Son action est. .- ,e sur une th&-
otrie scientiique entli-rerne-nt diff--
rente. Elle supprime sFans rttnrd la
Sellicule qui enlaidit les dents,
oalyno3 n'utilise que des ingrMlienta
d0 tout. premrire quality no tenant


nucun corcpte deo k r p' Len
r&iulat sont. r' pidi., Le dmtL
ayant rctroiuv lejur telntanre bla:-
rhur naturello, Io so:ur.rt accqier.-
un chtrme cqui siduit t captive.
LaLssez an miroir th tecbh de r-ou
onvaincre et quu vos amis ,You
parent do votre tourimr. E e-,
Kolyno. Vous oen serea -miterwill-T

K9MLYNOS
CME DENTIFRICE


Tel est l verdict sur la Bibre COURONNE


Tout 1 mod& pare do -is Bi.re Couronnl oa la disc ucte at
I boit -"Is biire la plus exquarf que j'aie jmais gou d t
teux qui nvent I'sppr it.f-
ILt ourquoi no le difit-on pa? La Bire Caoronne est fite nve
du umit et d h. ou lonh-- ,oneu dupur Ievan; e et ite
1s in t gt m Iupervision d'urgrad
maitre brmour- qui wt I plus important -t Is ra
,am do smI gtio tconet Si nttisfgfint. Cette breexq uie eat
merramt. eonvessblen te 0L oonSeryee pendant des mols danmdu
sw@tiag wooC jusqu'& c qu'OleI atteigne as paAsite quality.
Lte Ww J oe fabrw c en Haiti. Ii ny a pas de frais
k eu x edition, do frais do mautentit onu des droits in-
lw dRW soP prnx. Dmae, touted aette imc .t et ems
&t faire do Is Bifr Couroin Is Plus ciquibc
D ,m qu. voutS ,g oi b ,teres.
Mme Si vow n'avez jsu ii bh do Ix bf",resslaYs- un
boUteille do Bibre CQoroone m ujourd'hui. Vous 'aO-
o teUemqat quo votw It a retore jana s9" i

.%*iU N
7l 1 _s


9


- *


les


et


ndkaux


la


de


grippe


prenez de suite




PIRINk


Los products BAYER sont les mellfeurs

ii^^ IM>W-ga~l~lllil,"i.|i~ '""II~lllll ~aMIIMIII^IM~yiMMa


4aft.


apbus xquw "S

4e j ae jamais gomte"


V>r~--SZV,----vs -v-w--u------~,n^* -aa


-~\;~7I-B'M~Pi~C~~JW~tP--~C~P~P9~YLII~~


~6.~bY*~;~MIY;U~~e~L~k~ I-~ -'~-~--~~~~-~~ ._LC~B~


- k


i


~9~L1~31~11


.,._.


i


,t


ontreI
Loss H B B rewp


tete




.. .. ..... .- '.. *.* . .. ...........'... .. .. .. :,2. .. .... . . .. . .. ... ;. . ...




n:.ww ronn .e to ie q test hit. 4 ns BUl fLETIN No. 1158 e ..red par.l,::
Du- enne doit donner S. S. ANCGOi -eat atten- Le grand fi-- Rp ON S ..
% -"M... -- i -145 :' .... .. .. .......-.-.. i ...... .... .. .... ... .. ....... ^ w \4r .. *f.^..:....-.. ...V^S:x:"y.V-'....'.*.i:.(^.:.:.;..ri.... .:.: .* ".."' .i.: ......-....


0=... ....... ......... .....kf i : G. vA ;.: D u f re ;n -d ot ... ..-8.. ..s t ... . ........ .. .. .....r.. :.-. -KA CT. A ^ .... ,. .. i ; .;


."..".." .I..' U .....M ..-done, vous tous qu'agitele sou vbnant & Nw-York e Diman- avec Andr6i Beaugfi et Francine uey.
:.v :..-...:. de la grandeur national; che 23 D6cembre 1934 avec: .. .-..: ..:.:.:.
:: R t M....e :" c"f V"Cf w to:-".".tes, I XevaIs, sa '8 passages Dnanche '... :- : :....: : :.:::;::
"RAU DEsiN0t vants; venezw-yformertout un 38 sacs de correspondence h 4 heures 30 :;: :.: ::;::: ::
.... --..-.-..... ..... ....L .-... ... ... .. .. .. .... .-..- N e a L --
AdRinUAtrateJr O bouquet, vous aussi, 6i6gan- et partira le neme jour direc- Maria Jacobini dans
EMN*:87I'ONHQO $ te Genes files de notre par temnent pour Cristobal C. Z. BIGAMIE
i. ...,..- .. terre; enfants plus belles que pregnant fret, malle et passa- avec Anita Dorris t Henrich George
I..oiseau-mouehe, plus frai- ges.-
c ,' hes, que la bruise de La Go- 8 h.r 1.....
S : nave, a.c: r-- iexxx! France Dhl6Iia et Georges Lannes dais une bi
... .-- Du sacrifice! Le bien de la tion muette.
SVox des Autre. Nation le denmande. BULLETIN No. 1159 LAME DE PIERRE
At~rt nr S' SS. SBUENAVENTURA> avec Jacqueline Forzanne,
AUT OUR DE LA V*SITE Rena CARg F. de la Panama Railroad Steam En tr 1i,00
M... '' -bi ship Line arrivera de Criston- ..
-- -' ba C Z. le merredi 26 De- ___. ..
*cembre 1934 et partira le m&- -". .
Cura abe de bone nomi- UNE TAX URGENTE me joour directement pouric r
Curam habe debone nomi- New-York, prenant fret seu ra i IK
ne,--Aie soin .de ton bon re- lemnent A. W. LJL*V .....A
nom, recommande l'Esprit- ..C'est Cpatant, Mademioiselle, comment tuu
Saint. L'exportation ne peut qu'en' a. H. C. VAN REED, parmi les invits du dernier bal mondain, sans
C'est la une obligation mo- richer un pays. Cependant il tais le sujet de toutes les conversations subst
ale qui s impose aux entities y a des products qui nuisentf A G tnt G r.ral .Ah, ma Tante Cherie, ga se comprend bienm
sociales avec la mneme inten- plutOt au lieu deafaire du bien Mes Crepes de chine Unis et imprimes,
site qu'aux individus isoles. i un people, suivant l'usage nn' --^-r .+w-w Bamboo et autres soieries, mrues organd
Qui peut nier en effet que la que lotranger ei. fait ines has et lingeries ainsi que mes diff

les peoples come pour les ce au Tourisme, certain ar- MODERNE ANTON I. SAHA & Co
hommres pris 4s.parmnent un ticlesont pris une valeur mar- ..Maman. puisque ma cousin a conquis la
bhien plus precieux que For, chande assez estimable, soient Tout en encourageant une sos toilettes acheties des Rayons de Finesses d*
plus precieux que le plus pr- comme souvenirs, soient comrn- initiative tris meritoire, vous ANTON I.-SABA & Co., allons done faire -no
cieux des joyaux, me curiositis, ee qui serait ferez une bonne affaire en con j chez Saba. En s'habillant de Tissus Saba on s r
Notre pays maiheureuse- pour le mieux. fiant vos conimandes a POu- surement le Bhonheur me sourira.
ment est rested longtemps iso- Si nos campagnards se plai- t roir des Dames de 1'Associa- ..Ma fille Cherie, ya, c'est trime idee. Puisqu'il
le du reste du monde par je sent aux jours de distractions tion de St. Frangois de Sales. tard, nous descendrons de bonne heure domain,
ne sais quel reseau de preju- deux sous de leurs pittores- A la Teinturerie Moderne, Rayons de Finesse de Anton!l. Saba & Co. N'e
ges interesses et de haines in- ques tambours, beaucoup de tout est remis a neuf, tissues Et eous Messieurs, il est sage 'que vous suiv4
justifies. On a aujourd'hui ceux qui nous visitent ne les ou vetements usag6es en mime mantes jeunes filles en achetant chez SABA &
senti chez nous la necessity de acquierent que dans un but de temps que nettoyage a see, re- vos Casimirs, Drill pur fil blanc- Cravattes
dissiper ce0 prevention et de d enigrement maillage. te,--- Chemises Chapeaux de line et paille
nous monlrer au dehors tels Assez de contempteurs passage, dcgraissage et re- : Tout est absolument FRAI$.
que nou s sonmes r ellemeent pour un si petit pays: nous ne Travaux de vannerie en tous Jetez un coup d'ceil chez:
"Non sumn adeo informish voudrions pas que les cher- genres pour eadeaux de fin ANTON I. SABA &C p.
Notre pcupie a ses defauts, cheers d'or, en quute de mo- I d'annee. 1733 Rue du Magasin de l'Etat
des (iauts qui lui viennent vens faciles ne viennent chez Promptitude et conditions .' Telphone 2783
d(es condition defavorables nous qu'a cette fin: tres avantageuses. ,
de -a gestation et de s-on d Ac-u6rir un g os tan- S'adresser Mine. Turenne .-. ...s... *s, .-.. .-
velopp. t. r-ais ii a aussi bour, se barbouiller de soir et Carrie, Avenue L, 731 et a
sOs quanlOs et ses qualities, so faire filmed en mile ti- t Oucroi r de la Rue du Qu.9ai
grace a Dieu, lui viennent du tudes plus ou moins niais8
ji)U_ prufond do son etre. La pour figurer une soit disant -- L .
sociabihite de 1'haitien, par bacchana!e en Haiti.
exemple. frappe et retient I'e- Considerant le deveioppe-
tranger. .e ne st p. s oir- ,, mnt (de ctte branch d'acti-
tar e .-ipF Iu L de eau- vites, ce n'et pas sans un soer- G E ERAL-'
catein. cac e ide to rencontre meant de -eur que nous vo-
Sdair- ti'.le comjeo nlan es ns srtir n ouve artile se Vapeur PASTORES
masses os pn s arr res p 'exportation dans le but que Voy. 25 N. B. partiNa d New
Ulne croisadie de note pa rt a des So,,,tC At. I. Ati zu vece mo r..e. v.i


.s'poait done pour projetr : York le 20 Decembre 1934 di-
s imposait done pour projeter Le Departement du Commer rectement pour Port-au-Prin
queique jour sur notre pays et ce et ceuii des Finances ne
parmi les glorieux confbat- pourraient-ils pas etablir une cembre 1 l m EN AT, COMME PARTOUT A I
tants, 1i nous est vraiment a- taxe spciale, taxe presque me 1934, -n route me m& E AU COMM PARTOU AI LL
greable de note en premier prohibitive pout cette exptr- nt T u e t P .EUS UGENERAL ON) CyI-quIS LEA
rano- -noti ami P p Can- m.^tgsi\ ,\ Kingston J.A, Puerto ColomT1-
ang note ami Phiippe Can- station disons cent dollars par bin, Cartagena et Cristobal C. VNEUS tYUNE SECURITE INCOMPARAB
tave. tambour et une surveillance Z. enan fret passages et
Le veritable patriotisme s ,i .r7 1,.n Z Z. preruin: /flLflD Vi Ai hAJl'CONF


fait connaitre par ses actes
plutot que par le bruit tapa-
geur de son verbe. Notre ami
Philippe Cantave Pa coom-
pris ainsi, et, sans parler, il
rend au pays les services les
plus signals.
Grace a uli, Haiti a pu par-
"t*V1r aux I le et IVe Con-
couts Internationaux de com-
position francaise et conque-
I'i dans ces joites de l'espri T
l'une des premieres places, si-
non la premiere. M. Cantave,
avec un zele inlassable, tra-
vaille a interesser de plus en
plus a notre pays ses grands
amis d'outre-mer et ee nest
pas IA peu de chose, si o'on
veut considerer qu'ils sont par
mi lesr matres de la pensee
frangaise, parmi les diri-
geants de P'opinion mondiale.
Grace encore a M. Cantave,
: ::ous avons l'honneur de voir
-pour la seeonde fois dans nos
m murs un professeur de Laval,.
la grande Universit4de dQue-
b ee. n ... .
SM Viatte, de retour de son
voyage en notre pays, a telle-
merit vant6 le eharme do no-
tre erel et de notre people que.
M. Dufrenne,.saas meme nouws
connaitre, s'est senti invinci-
blement port A.inous. aimer.
Aussi ne pouvant 96sister
plis longtemps au desire de
voir de plus pres Iobjet de son
amour, profit de s's Vaean-


sortie en franchise, car ceux
qui veulent rire a nos depends
doivent payer et bien payer
leur fantasies grotesques.
D'autant que par toutes les
autres Antilles on doit fabri-
quer de pareils tambours mais
on ne desire en acquerir qu'en
Haiti, tandis qu'on ne fait pas
de menme pour notre cafe ou
note ga'iae qui se vendent Ic
plus souvent sous des nons
empruntes de moka ou de bois
des Indes.
Nous croons qu'il serait
necessaire d'etudier la ques-
tion et qu'une taxe prohibiti-
ve %srait urgent, pour met-
tre fi-t cette nouvelle faqon
de desservir le pays.:


HAVONAC.


VINS!
o MAISON A. C. MCGUFFIE
Amateurs do bons vmins. fai-
tes un tour h la nouvelle Mail
son A. C. MeGuffie No. 185
Nu -du Magasin de i'Etat
:t1i des 10.000 Chapeaux,
i V .us trouverez les crus de
$ordeaux les plus r6put6s
surtout la grande Marque
iS.e frres, On vend par bar-
nques. gallons et bouteilles,
Prix defiant toute concurren-
ce .


manle.
Le Vapour Haiti Voy. 35
N. B. de retnour des ports Co-
lornbiens, de C'ristobal C. Z.,
de Kingston Ja., est attend
a Port-au-Prince le 27 Decem-
bre 194, en route le meme
jour 2 hs. P. M, pour New-
York, prenant fret, passagers
et male.


W". E. B LEO.,
Agent. Uenirai


tREM RCIEMEN TS


M. Victor Guillaume et tous
les autres membres de la fa-
mille, adressent leurs remer-
ciements emus aux personnel
qui leur ont temoigne leur
ympathie, a occasionn de leur
grand deuil.
Saint Marc, 18 Decembre
19S4.





LIQUJEt, TA-LETTES, ONGUENT,
coUTTES POUR Ln Nzz
Arrate la malaria en Jours,
en rhujes en 1 Jourm
les maux de tAe et les a-vralgies
en 30 minutes
TONIQUE ET LAXATIF
EXCLLENT, ., -


.. es. *. .

.he. .
-- : :.....:....

















s emplette...



'end ehiet<

est tnart ||
ioir lesaifsr
it-ce-past?
.. ..... ....;. ...























eZ ces inha ;
.. .. . .. .... ..:: ..:..


















. C o ..... ......
- Chaussetl
etc., etc.
. .. .. ....





n .A..... ...:.:
S e. '..- ... .... .







. .. ..... ..


URS LES...
..........
MARCH.
LE D'UN


It Vlt'~rulT V LtViIAaiM T StUrrnIriUa.
LES VOITURES OU CAMIONS EQUIPES A VEC DE:ES
( GENERAL D U RENT PhU"S LONGTEMPS.
ESSA YEZ LES GENERAL? ET. VOUS LES ADOP,:
TEREZ, GRACE A LEUR BAS PRIX, LBUR SUPERI-I
RITE, LEUR COMFORT ET LEUR SECURITY.
.. .. .

aitian motors- A.

Distributeurs,

Phone 2379.

'-- ---ICERIEDC-E .






LANGENSCHWARZ
a l'Angle des Rues Ferou et Grand' Ra eU
avise sa bienveillante et.dejanombreuse clin1lqU
regu par les bateaux de cette semaine unf milU?
meant de :
Conserves de touteR sorteseureamenwa et wnrk
Sauciawne JmboFrom" ge:
ror les palais le' .pIuNs dclicat e
q ueu.Wrs B..it..divr
Boiteset Coffrts por trr enne
11 y a pour tous les goits, our les -bourseS
garnies et les porte-monnaie fes plus modestes:.









Mpeamts suivants do NdYo bre Port. .....


DE NEW.YORI ARP! AGES A P.AotJ.P..




at1 4 D M.. 1934, 9D 19
t, 0ra I as1 D6e, di, 2e 1 i D bre, 1984






aa 1e 8 D&, 1934, le 17 Dbc., 19834
l a, 2 Janer6.2,2 Janvier, 1985, et S, 1









uira, Iea 8 Jan., 1936, 8e 14 Ja9., 193 5
I, 1 Jan., 193; le 2 Ja., 193$
., Ie 1. 2Jd ., 1935, le 3 DvW, 1935
S le4 FD&., 1935, le F ., 1935
ra, le 2F 6v., 1935, le F a., 1935
lnt e 18 DWe., 19345, le 23 FDa, 1934

rra, e 24 Mars 1934, lea Mars. 1935
le 12 Jan., 1935, le 17 M Jan., 1935
venura, le 8Jan., 1935, le 14Jan., t935
le 15 Jan., 1935, iel2 Jan., 1935
(, le 22 Jan., 195, le 28 Jan., i935
i/, le 29 Jan., 19315, le25 F 193
ventura, le 5 F6v., 1935, tell Fars. 1935
,- -ie 13 ars 1935, le 19 Far.; 1935



uil, le 19 Mars 1935, le 25 Mars, 19353
Sle26 Mars 1935, le 31 Mars. 1935


S Sit Lamat ipp S8

k W&rique et Phoisphie

tlBeneent doit e eucA I S disclplin, -

meithode d'enseignernment, A sa bonne et large or-
-of. Pensionnat incomparable. Pension pour p-
*4 12, Cours classqklue general, Legons particuie-
Sun de Steno-Dactylc, Comptabiiitt, Anglia, Ea-
-Allemand, Preparation h I'Ecole de Genie.
tLoissement garantit tous ses course et former dea
,W forts et enscients1 tompeantua t eourageux.


LE TOUR DU MONDE
.I nest pas n6cessaire d'trre riche pour
sotsfaire ses goods pour le voyuge. Les
i;.- gms da condition rr--,nne peuvent o
Sparmirte ce ploisi $ec '6pargne. Los
.. nndres d6p6ts'gr6ce 6 nt6ert corm-
Spsk, ontt foait da consttuer uns reserve
Intbressfnt0, r6clisabie Co besoin.


BANQ UE RO YAL E
:-" U C A NA D A
....... .. .


... .. .. .
-mf ....

1.o..gnu
6 :: ... -= '..4


I


W U .. '. .. -

S .... . ... .... -' -' .. .. .. .. ... .. .. . ..
.. ... .. .... .. ..'... .. .... . . .


a.:d... .




L a t. .e .... ...... ...
La.. rve .Sp.ciak7 .... ... .


S mati son, prenan tes frais de lwvrOson Sa i.charge,
le rhum dott tre vendu a m me prix en province.



LOT NA NAL. i' J'


Connaissez-vous exactement
la place que la Loterle Naxto-
rmk d'Haiti occupe dans l'e-
conomie national?
Vous imaginez-vous qu'elle
est un bastion advance centre
le chomage qui s'etend de fa-
*on alarmante?
Avez-vous calcule que les
Douze Mitle Gourdes de son
Jer Gros Lot representent le
prix d'un pignon sur rue?
Savez-vous que Deux Cents
peres ou soutiens de famille
gagnent leur vie a- vendre 5se
Billets?
Que huit families du Per-
sonnel dependent de son sort?
Qu'elle repartit des subsi-
des mensuels aux Oeuvres sui.
van tes: Creche de Port-au-
Prince, Dame de St- Francois
de Sales, Port-au-Prince, Pu-
pille de St-Antoine, Port-au-
Prince, Association Corps En
J seignant. Port-au-Prince, So-
iete His.toire et Geographie
d'Haiti, Port-au-Prince, Mu-
tuale6 Scolaire du Bel-Air.
Port-au-Prince, Creche de
Port-de-Paix, Oeuvre ,
.Jacmen. Collbgge N, D. du F,
S., Cap-Haitien, Ecole des
Freres doe instruction Chre-
tienne, Can-Haitien, Oeuvres
Paroissiales de la Cure de
P'Iaiance. Fanfare Petit-GoA-
Ve.
Que six cantines scolaires
' fonctionnent a Part-au-Prin-
ee, S@ur son compete: qua' ces


cantines deux cents petites
couchess y trouvent Quotidieur
nement un repas reconfortant
{et que bien des families voisi-
nes pauvres y envoient, dis.-
evretement. chercher un peu de
nourriture?
Qu'une septieme cantina est
entretenue aux Cayes?
Avez-vous pen;6 aussi qu'el-
le paie un Service de Publici-
te, un Service de Reclame, un
Service de Propagande: au-
tant d'entreprises haitiennes
a la march desquelles elle
contribute?
0epouillez-vous de tout es-
prit de parti-pris et vous com-
prendrez qu'elle constitue
une force et in prestige na-
t inn a !.
GrAce U tout cet, pourquoi
"cn ili accord-eZ-vous pas la
ipr&feronce sur los le oteries exo
Liques? Sirt.out quo pas un tde
ses coupons ne se vend hours
d'Haiti. Elle se heurte, ail.
leurs, an m pris systimati-
Quement organism. Notre or-
gueil pat riotique ne nous com-
rnande-t-il p s de faire le m&-
me geste on ;a faveur?
Haitiens et Etrangers amis,
ayons une pensee L tu catir
pour la Loterie .Naionale
Sd'Haiti.


Muoncey GOURGUE.

Direceur.


Grand Raba1s de s ixante pour cent

Afit de permettre a tous les proprietaires de voitures
Chrysler, De Soto, Plymouth, de meri" a Pneuf ieur voiture
pour les fetes de fin d'annec, I a ,naison FRA;V( A .. MAR-
fNI" accepted a; faire uine dimnunL.on dc ii o u e Ie priix
des il'es et rajiateur des susdit'- miodlees.

N' ouhbli z pas que la maiso veind :

Pieces lde rechange de touted sorts pour voit.ures C'hrys-
ler De Solo PlYmouth et pour camions Fargo Inter-
national, Pneus Fisk pour camions a :uto>..
Peinlure pour auto ..Sherwin-W iiliams, Toi!e Capole (g-I
se et noire Avertisseur dlectrique (klaxon). S i m o n i Z
patch et aeessoires divers.


FRA '( J. MA RTI

. Rues Pav& t .Magasin de PEtWa.


PAL ACE HOTEL

TOUT LE MONDE SE DIRIGE VERS L'HOTEL

PALACE POURQUOl?

La reason en est bien simple:
Des mets delicieux a un prix raisonnable,
De la biire gratuite chaque repas,
Des places exquises et assorties.
Ryiere A la pression, ben gicee et proprement serve,
SRanowiches I n'importe quele heure.
Radio-Phono.raphe
Table de bailard,

Tout ce qui peut procurer une soiree agrvable.

PALACRw4s W^OJy? Sw


j


d(un accord diplmatique.
C) Les Mcnem a (u Cle
(oncordataire.
d) Les strangers travnil-
lant pour te (Gnuvernemont
Spar eontrat.
e) Ceux qui voyagent en
Haiti comme tourists. NaB-
moms, ceux-ci, ajout.rcnt ?
j leurs fiches d'in cl t- num-ru
I de ]eurs passepo- Il : II py.-
qui los a delivr, .. 'iL:c dci i-
rent passer plus rV. i4b1i-e
(15) jours en Hahti, i: ,ront,
rdans ce cas, tenus doe -e fare
delivrer un permis .de sour
Un delai de deux moil, a
partir de cotte date, est a -
cord6 aux int\resse& pour .-
conformer au preseni- a ti r
Passe ee delai, un arr'&t
d'expulsion sera pr < centre
tout stranger qui sra t rove.
sur le territoire hai ion sar.
un permits de s6jour.
Sans pr6judicier aux dispo-
sitions des lois rgemincn n'
I'arriv6e des strangers on lHai
ti, tout strangerr d6barquant
sur le territoire doit !e nr-
senter, a Port-au-Prince, ai
Secretairerie d'Etat de J'fn-
t6rieur, en province au Bu-
reau de la Prefecturedns ies
15 jours de son arriv&a aver
les pieces pouvant &tablir > _,o
identity# pour relam-or son
permits de sejour sons pait
d'expulsion.
Le Present avis kera affi-
ch6 dans toute la Ropubliqua,
A la porte principal deo Pr6-
fectures, des Tribunaux Ci -
vils, des Tribunaux de Paix,
des Parquets et. des HOtels
Communaux.
Poirtau-Prince, le 15 D4cem'-
Sbre .4.


~~r4*b~rPr~i~ur;rc~bk


. .. .. .



AVIWIMPORTANT


Le Seert.aire d'Etat- d.e n
t6-reur donAe avis" aux 6traa"
S a rAs ridant en Haiti ou qx !:.: q i
6srent y rester pour un sA .
Jour de plus de quinze jousx
lr'ils dovent obtenir eet f-
et t permit :do: sjour qui.t.::.:
ieursera d6livr6 par la Seer
tairerie d'Etat de I ntirieur,
apres examen dtys picee suo :
vantes:
lo.' Leur extrait de nailn-
ee ou certificate d'identit4 poYm
vant en tenir lieu.
2o. Tout passport ou',ate
Squelconque 6tablhisanit ]a da-
te de leur prenmire arrive en ,
Haiti.
I 3o. Tous ,rctes ou pikts g&6
Snralement q eilcorjoies epaf -
bles d'aider a une ident'fica-
tion compklte.
4o, Un certificate atte;ta .n
une immatriculation rY(u7i&
re dlans une tlgation co nui
Consulat en Haiti.
S5o. Quatre eXempi;ires$dv
leur photographic type ,pas--
seport,
Les strangers qui ont obt,-
nu re6gulierement leur permit
Ide sdjour pour rexercice 19331-
19 doivent. en vue d(I s fiut-
re d6livrer un nouvnfu pk-'r
mis pour I'exerkici C n cour<,
commurniquer au IDaparte-
I ment de I'Intirieur coIuii de
l'exercice perimn qu'il> accom
pagneront de quatre (4, nou-
veaux exemplaires tie Teur
photographic (type past-
port).
En consequence, le. intbres-
eas sont invittH a se presenter,
en personnel, le(s iundi, rnercte
di et vendredi, de 10 heures du
: matin A 1 heure de prices ml-
di, a la Secretaireri d'Etat
de l'Interieur, en province an
Bureau de la P fvtct;ure, avc
es picee requires. /
Sont exempts de Iatc'C.-
plissoment des formalites ci-
dessus prevues:
a) Les Agents DipiomaQi-
ilques et Consulairts ac- rdi-
tes en Haiti.
b) Ibes 6trangers vivant t
Haiti en vertu d'un trait6 on




' :-..y. :. ;S :=- -. "... .i.......:.. ............ .
:dk ...G. ,
guidero ro h0rthes he insla -
. realsation de l'oeuvre A fair. Pr
D'abord, nouse devons -evi sa tin
ger lea measures imm6diates
qul, dans deux oun trols ans,
'nous rendront ben6fleiaires
du travail colossal poursuivi
dans l'Ame i4ue central et
ensuite cells qui, entreprises ric
avec virility et m6thode, et
conduites sans d6faillance,
pexrmettront aux ge6nrations g
nouvelles, dans un avenir pro- co
chain, de faire un emploi plus pl
rationnel de leurs energies. mi
C/est pourquoi je vous deman- ---- ,,
de la permission de serier les de
questions. La pr'emiere et laL COMLATE las I'hale de
plus urgente de toutes, c'est partusme ... les dents
mon humble avis, l'outillage charmante
moderne de nos ports. Asu Rz.vous de la proprete tr)l
Certain d'entre eux par et de ] blarncheur de vo! mi
leur position topographique dents, voyez a cc que vor ha-
... 4, "plu re- tine sont parfumn e en enployant
rivalisenLt avec ls plus r- k Coigate chaque jour. VOQ
nomnles du mondie. Le Colgate nelloie les dents par-
Splendidement situs, le pluS faiternent-chaque (issure,chaque
souvent, danls los 6chancrures C-cevaSse. In les embellit parce (
de nos an-es4 ouverts sur Ic qi'Il content la mcm e foudre dc c.i
large port piar des can aux ohliage qau ks dentist e,. cmb
lar port p 1 poient. La avcrur dui Colgate Cest ba]
spacieux et pro'onds, peu on 0 dliciesement ra- tri
proud frequentes par les raz de fraichissante elle (
maree et les holes de fond, inisse la bouche (e
ils forment d'excellentes sta- :re c parfur
tions naturelles de reltiche on Ac cte- en on l'e
d'entrepjot. do carbon. Mais t, a ourd'h. uu po
YIt'iip1I 7e La M.1uvsh1c tO1
si la nature OuS a mervel!- colat-e soni et Haline I qui
leusement git^es a ce point ie t ain. feicrnmcnt, -,TW.. ,- ---,
vue, la main (e I'homme a et6 c -n .i s 'our. p, :t ..,.,I:- :
jusqu'iei impui.sante a tire Vo,. o enue Ia ,r.-.
parti de ces advantages. I1 fau- ,.,t rvr1 d c;" ,
dIrait done entreprendre 1 tou- i,,
te une serie de travaux pu-
blies pour fire jC)uer ub r-

Dragage des rmades, cons- -
tructions de d(ocks, dle cale Is,
de quais, de bassins de radoub,
de hangars, enfin, pourvoir
nos ports de toutes les corn-
mrodites molderno. pour le ra-
pide chargenment. et dechar-
principaux tr;.vaux i y effect tA B4SJ de COVEt
tuer pour attiret- les navires i -
COtrr ^^RBa..-cO
de fort tonnage. Erection de TOU, RHUMEA$ 'BROP
nouveaux pn)Ures sir Ves co- INFLUENZA, 'BO
tea et nouvclles regl4menta- I por-AUpZrA e
tions de ce service: meilleure
entente du servvice rdes doua-
nes etl ic piloUtage. reorgani- -" ---- --------
.ation du service d'inspee- ,
lion sanitair'e n;aritimne eta-

Sisolemnent des nv.;r'cs us-


T O a flmO
TSOCADSBO


pects; org nisitif S .,ii fun sy" -
t &me c *ihyvki-ne mIIque] p .UrI'
la propr.ett d.s rues, assai-
n-ssement ds quartiers insa-
Iiubires, .1' leO t-hem( ent des
inau ais, ai lutte centre i 'inva-
1si011 eventuei'lle tlus Htaux tells
title Ie holtL et peste que
note contact avec Vextremne
Orient ptut nou:t s otamene |
vila le -me.tie imned iates ; V I
q(Ut nous devons prendre aftin
de profiter, par ricochet, du
formidable movement com-
mercial qui sera cree autour C' l
de nous...
Ma I si nous devious nous
arirter lia, nous n'aurions
.gaz qu'une attitude expec-
tante, ihfiniment dangereuse
poUr affronter les forces con-
currentes (|ui vont nous cou--
doyer.,


(6 suivre)


ATTENTION!


Le 26 ODeembre au soir, ve-
nez voir .'Ecole Ste. Triniti
Le Rve du Vie ux Nodl des
tableaux vivan-t de la Nati-
vit, avee potsies et m-iue
appropriees.
4Entree Gale: G. 1.00
On dansera.
r... .: .... .. .



LeCOulte de Veille de Nb,1
eommencera le lundi 24 DA.
cembre au soir, :at 10 heures
V m.
Une collect ser faite a Ia
fin 'du service. :


,asSal e s


VOL'S OFFRE POUR SUPPORTER LES FOR'

LEURS D CETTE ANNE EN VOUS PRO


Uv


/4
7,-,


* ..-.-. A,


LA COMPAGNIE MET SES ENTILATEM

LA P RTEE DE TOUTES LES BOURSES ET

DE DES EACILITES DE PAVEMENT.

VISITEZ NOTE SALLE D EX P 0 S I


BT VOUS SEREZ CONVAINCU&S


COGPAGNIE D'ECl3t4RAGE ELECTI'i


PORT- UW PRINCE


- ,


CAP-HA


- **4*I L~ 4~Ita;B bf;Ul~hfljAIAAI.' I .


rogramme pour les ftes de
d'annde avec 1'Orchestre
Sononra> du Salvador
Sajidt 22S Diembre.
Un grand bal en organdi.
Entr"e: 3 gourdes.
Demandez les Huitres Ame&-
caines
DimeachTe 23 Decembre:
La direction organisera uni
and the-dansant et un con-
urs pour la plus jolie et la
us original toilette d'apres]
di.
Grades personnel: 2 gour-

Lundi 24 Decembre:
Grand riveillon.
La salle du Tracade'ro sera
Lnsform6e. Des cotillons
Ign ifiques seronit d(istribu6e
tous le; clients. R&servez
s tables.
Entree: Trois ,ouP:.
Mardi 25 D.&embre
Come p'annet dernIi'e. la
section organ ise.ri un .ran.
I pour les enfants ;a"ec dis-
bution de cadeaux.
Grandes personnel& 2 g aou
infants gratuitu .
A partir de S heuies trente,
tree sera de :.oivs gu 'des
ur un grand .l rie galta
i fera 6pequ1e
Spicialiths pour la NoW ;
Assiettes froide~ A t')ie.
;nchi au c' anmaneT1. Qo e

-- -- -
L'Institu T ppenhou.er
meure une ,xcellente cole
aoec son irrcprochable
eionclair
^ ^T-^ ^


L br: aie
g ,ir grl =


Grand as


pet it.


UPS C/IA-
.. . ...'..'.








.R .... ......
...........".:;






S. .. .. ......
.. .. ........ .
....... .



.........






... ..




. ... ..
.. : ...: .
.- ... -.. '.'.:.'. ''.'...





ITIE .. .... ....
.. .. ... !.



.. .. .. ....
!. .. .. ... -: ......." -





.. . .. .. ...... :


:4..:,
2


. :
* :a ..M:


("est le adeau wdal.

Celui qui failt toujour pla'sir,


Vener ziSH tr nisS rapons.


LIQT 'EURS, SIROPS, BA Y RUM, VINS, Cil.
Tous produidi de la meilleure quatitj
GROS ET DETAIL
.'ne surprise agreable est riser#e iout
veilles de Xoel et du Jour de' An.


.AM


acat


31. FONTAINE, G?


Place de la a ui
1 $ 1$

Rue Courbe et Rue du Magai de fi t de."E

A CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL
GIANTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES;:
LES PIECES ARGENT ETOR. MONNATE DP
TE'S NATIONALITIES, A DES PRIX ABSOLU
AVANTAGEUX.
'* -'~ -


FAIBLESSE
DtBILIT'


Td:phe .."".' .:. i
MRt Mu WU"B"LICA INN



NOEL/ NORL.

sortiment de lives d'4trenes POur i


WsERIanTIcV PARFAfTE
NCHLTES, ENROUEMENTS
TIONS DES POUMONS5
AQ'Lr, T LRS ROV1,'NCE.&.


5A 'H'bogiobne. Rdg6&erateur du Sang. present ar
DupIr- a aa ;a vrade cruo at ux ferrug.noeu. -- Admis dansla H6


Desh'


'~;P~k~


~d~Y~~


Ar- -f 40-* ;v


ft


I


44 HA PI.


4


9


RHUM


PflBOFITINZ-


(I "


Ecelairage