<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02312
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 14, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02312

Full Text
I ... ... ....- .. .... .:. : ......... -1* ^ ^ .^ ^ ^ ^ ^..... ..... ... .....#1 . .. .. .. .. .... ....:... ::... .... .... .....


.. .... .......... .. .......
........ .. .,...... .. .. ... f ........ ................... -.......... .....
| -.. ....- ........ .. ^^... -.- ... .. .. .. ....... .. .....
....... ......... .... ... .... -- .. ... ... ... .. c ..... .... ........ ........... .







... ............. -. .... ... ........ .r.. .
.re .. E.-S e -r .O n .n..e...: t p : :
Sdi l un vil adag. Nu vn Ca u sobre d








....rr-e.da C'e.t absolument vra Le. 1 deembre 19 e.o dernier, une note r ive e frais mos de D cemb
.i .... d. ....e.. dans... le d arches :.que :font: imour.bi.t eme t .. Go' I.pe.teur d. Port :| d' par-de us ie.arch













squ teoV a releer, Les productesuNN Ne plai- H:red :la XXVII ViNieItureDJ ppetor 10 P. t de peei la maEm EMroiWE 1934 n ..137
-. On CO NR.hE Dt ................ ........... ...........






















;lrit, res iaxntieu/ nent de rent~orer des dif- Parnementel " rur afttribuwg tvit cult I pour embarquer p et- noble partisan et 44fenseur points avef cl'auSres *nhW t:e Syniiat: hobpitare d
r".di.tin a u..p..li. .n v ie il,"....a d





















t ur rdflaul danr- tc 'entee, fabte dnaheteuri des ideU s d14dre, de justice, gnedenetdei nie sUICote -Utain soit dfritn paT1ant5 I Doim db
Stand que dan d'autres re- de libertur et profonden.en. etaC.in i san nt qui avai :ag en: gnti.ho. .r.es s. vigt .
ifde de uge.S- daions t.utes d.o(rte s d'intri- eloi. dubi secta. .sme rvol-. vertu..es int... .io.. .. -. :freque...ent: d nandni








Mre miS Ie brillant gmue u ont dlirigues contre les tionnaire qui avaiy o ina la i- prieurs. mao ;sayis dunav* notre piuocuiatn ve d i ca
I0 L tenen4 Agrilor achstpeurs. ville does GonIX ves gt appau- ter d<: relies dP lu potli te-:. is rugiaitaluo Syni hunnt
j reus e wwnexwtitn pu" Sguen de bateau pouvait vPi sa famille Ie 2 fpvrier NotsI0 esperon? quG 7- en :; ti ur, ee Xtllenit V( pit
wat etcluiiemens at- charlieu touts Ie? figues-bar 1914 le docteur Raymond V, e hierarchi|uetiti'CSon. rlnier, $4ynje at:-it.lC1m;:
fia. e ,-bdnanu du te monde, derait satisfait. mais bre jusqu' n Iterventiona. ho e, av at. ..nd .t







t dela Republiquen. ce o'est pas possible: m-ricaine, -n -dehors de 1'or- --4 --. ----- '. pneb-e rss-so---- potitttuu :,
tarnent, i Ht eu un iNou souhaiton s que tr its 6 thodoxie ppliticienne A d stam- bi n i l\ iT IO g t rtivs iin e'< ur m i ,gt
....... '................'... '..... .... ... .. ..................-.......... .....d.... ......... ...... .. .













..A.r K. .u i.ea u. f a r n. e .. ..u. .o., p i. ... :. ..





tr.btadu toren ent. n- .inte sit d i toi. 4oig. in6ad aet a se pa.ri.otI ..i nt. o e f quet t fI.ir.i.o
o ./it ..b.ri.n t5a. u.urs t iac gets.. e t fna.r pas aionnt dr # sa I, e i ncii.. m -- > e ...... ~. ic e ;n .V de app




S...n Agg i- ac.nvatrie de Gnatie ar lep lor- .ou nt I neuf Ie re4 du tit du herot .. ..abelais, t----e
r.rlue ftung Pu- un se adatgea.. uu..a.s fam .. innaie am 2.rie Nous aero.n ..ien i. Aer -... IU:. dis Cate mes raLri,( I.bie




eeispUi L-eyn, dt CcI abtiucau a- hg ordoiots;aig e e dceu Rmod dhiaprhue reu ve, linee arr1(nt( onvo tie eTl qu
au r i A'C.DET ca nplu grande gruloirie .elu ta itathed Ce L Sainte ,ti les sien.. trahi.eatnt une s




e fi esut nsdan iteputi ddissionnaire, esle mnei it ..ti d iti.ati inbjs Inuitteia.
etif-t ^ d a c n m-tNno sha Jitans Muont- thd'avoir ete aux Etats-n nis, P Le sta--sonJP coJnAeI a c. Ln queluein rapides piop
S i^a ... [e e ora u .iota des c e..ana un ca- entreprendre, s.s frais per to pled cenonai. cvh e de la p...rip...ri. a.. c.



S....... et heu e ........contre un sonnels av son bneg tion .. e, le san ch, englou





me l'hntriti e Sba po- oiu .use la Compagnie ec- t lan campagne de redressement h< nf "* anLN une .;seglut.i:n i.tiv,



jip e abh tritint a la Geand'Rue- I et de liberation &insi quhe le sr ijauroceha a ('sphaer
iw tenr; .u. It.-..O ve..d. ud n pre er s blieii ci-deious- et d'avoir .( r T yam iiment sa chaise, i. fit, i
...ro.....on. ....... .............a... .... .t, ,.. ... ,,























........o. ns. T on etat, heureuSe- S..i. a..ou V.. R A c e hom m e V ,n O i sI
... .- t4. ... t -n < .. i.









du bo to ee. me iat .donneur national,. meueD ie t i iu it oid hoiu.
$goni pPprcn ldrutt 7' e urn.- accident, ae .i .o.ix Etasun is Les ais snt .' o



















plei de tbinaiRon uS i-an gui touhaitant une promps- Ii6x ais u inI' ha, ,,p. ae ruer t mangr.impn
tes dmi,,r fdat Tlu brfp an tesso .i le nt s prou.e di iaa ire a -u prie- a;. a'rd-e ntk a rir ter Ift
dT;ro in....... desee.l. Alsperimi er
.e : ..r...sa s ga.- tni. *l iAd fof. rde-,pat i ,1 i, .. t ...
... ..a -... ..L o r.ro -h ... .
ta vurunaefp nation u- ite,:i us -bana ne I sarin Sa aih neur naion. ,isu......... ro.... ..X.- ...la.e ...tny...i. t.;,- i

rN. d" pivem---ue,;accid:n 0noa stae,itin a-. h n .S t .t. it.. it

ttabemat, dribst p out 1 ciucI1t'6s l' thoarquet-ntbhodoble patCi!nnet stavIc' ,)1i V 10ot-i- Cf UflO i, et












.0 '. 1N,"`,-)p-t-r, :' cci en tritza rs V -n<'av


c dana FUUEYllJHLgaWlondz dfris r
rr- ,, ., -- .. ...............Nev -York le 65 Juin 14)d16ar o m u de.
..tu rMand, cn i- elke -" A Tlesa hbete. abs pour le rind r
Sa fcilit la cher Joachim fon de Nfa.ie. bl e t a d
.accri. ..e chcz ,'tu tDE PtL.4 TE ,i' ad :, M,. Gassior .=-..== jeu.nK lui-mns., ..st u.: (re
ni ul mhdisa.n c, .;. il e lei ve it 'appui i c;ttea tGiuoi i
:de gritf am:y c, d ''rsai- ; O' '"t ,a'u at.,.I,.i, l"a r"eu I .... I"" (h 1 ti ttse' ctl.
.... -...a :. ,.i i, i 'nione lu .ni'k avocAat ( Lu ppiece- en question, il m'a re. t age a tran l I Or H: pr.-m nc in
:: propJr- ,;' SI"tgui ,a 'riu.du Iete ',1in l Ct.
k.quirt, u. i's Psil1- -' ( Fe1 2, pondu navoir. jamais rien re- n bon d'ins&re' dan<. a noneV- : ('Ct -' iF- ';; n.ep"0
..asi I cidiont s p ius eKt- 1 ;te2 LKz M cu? Quel.l maladresse de la ie. Constitution un.. ch8ui co a. :I l qtall ri ld'r I imttnt
ies nihcinilions pou Jean t I aL:t ,, Iprq (, l ,,i. ... ,,; ,-,-: :,,:, tion.
an tm L eo.Tmf d1o. d k t L&Y4J1L


itlCe C I faveur dc.s
is d(e I',,ane S' n -
.kChef dtu VIEtat.
fpendant9 ctmrne ce stra it
f, all conttraire, (e r.-
-tre qu'l a., en y; plarani
.erdt A:Iricol', rendu ser-
Sisaque dedaignant le is
tes qu'il retaliseraif en
ant son habitation C.
fit personnel, il I'a mi-
wettsemenuit a la dispo-
du S. N.P.A et E. R.!
ide, diant donni noire
it, il ?.e'I paR possible
l mer justice meme en
de c .:i ft qui Justice

xxx
.': .. .. .t d .
aatre partie de )"Etu-
f. Burr-Reynaud., el
s::peat tre la plus inst-
de; a partic ulirement
.::otre attention: La
i d'tchat et de vente
r intecrdifft dans les
0. ruraux.
. .: quetques annees,
isn haitlen, qui West1
.ursuivi, trqque comme
fe" par le tyrarieau
uent un chef de see-
.|en train de faire, lui
experiencee de la liber-
| mmerce danrs a ques-
S:mare/h rural, acx .as
Sr.eet troublants :
Se U ; igne telle L


p .:Utin-ttS. ia.- .le hbut
d'evittr des adventure mal-
heureust- s. !. demandons
1ux I.ut, r,-it s co to. tes de
hie C-.) tir Iu)\ari i tIf yeux
ur ntne chbrr plopIiiation.
Pilao is.


u)l it pourra rendre ses den-
ree, [,anfto on lui interdit
to u bonnement de les ren-
dre 'a toute personnel autre
que le speeidateur tIabli an
bourg ou dans la ville.
Autant dire qu'il est obli-
gt. meme s'il doit Cexposer
aux pires accidents des rou-
tes, 4 la! haisse soudaine des
prix, de refuser les meilleurs
advantages qi'il trouterait
chez lui. en ne rendant sen
produits iquaux irreprocha-
bles confortablemeni instal-
lis devant leurs bureaux.
Et ce sont la les moyene
conditionnant le control des
denrees, pretend-t-on. Quelle
erreur! Si ce n'est pas plutat
une entrave la liberie du tra
vail de nos fr&res des campa-
gnes, nous n'y comprenons
plus rien.
. -,.-- y .mr-'_-_e .i T
Sirop Day
centre la grippe

Buvez le Rhum
AlixRoy -


expedite les pieces de ce genre
iU un .foctionnairev du G(ou-
vernemenrt
J'ai padres, iA lIa Soci.et5 do-
Etudes C(oloniales et Marit-
dnes dle F-ance Ie- protetS-ta.
tions des Chambres ainsi que
les reponses des Avocats.
Maintenant cest affreux d'as-
sister impuissants a ia ruined
d'un Pays par une poipriee
d'hommes nefastes. Mon cher
Joachim, tant que les bommes
de I'ancien regime auront le
pouvoir, pas d'espoir de sau-
ver le pays.
Je suis anxieux de savoir la
fin du conflict entire l'Executil
et le Corps Legislatif. La
Chambre a-t-elle enfin accep-
te d'etre transformee en Cons
tituante? Si oui, cette. Consti-
tuante s'est-elle mise a I'mciv-
vre?
La semaine derniere j'ai
ecrit a Poux. La:Iettre a ete
recommandee. Je lui ai dih
de s'opposer a t'abolition de
i article 6 de la Constitution
de. 1889. Avee la ratification
de la Convention. Haiti sWest
vu ravir sa souverainete. Avec
I'abolition' de P'article VI,
l'Haitien ne tardera pas a se
voir deposse6d de son sol.
L'article 6 a mon humble avis
n'est point un obstacle .a I'e-
volution economique du pays.
Le bail emP.hyth6otique ne.
donne-t-il pas d'amples avan-


ic n'ito n il-. t e. Ae G,,i .:-n -
rnent n pourra 1 d' pls U-
t 1iI-r la solda'e.qur t bnoran-
itiVF 5 a] iln (Ot HlUction D
p-mi nativess on e'm}nt nle. 'tt ......
Dieu nous venv? L.s (on-
ventionniStes 0:n verr-ont d
pires...
1M. de BeckkeIr un des 'reprO.-
ters de Eveninc-Po!f, frG;
i e vn.site de te]n') en e-;t ,.-,
m'a dit au corn's : n r', -
sation (du moment ou un
pays adnet le cotr'r ":E' c..,
finances. i n'est plw- ind(
pendant, il est sou: le protec
toratD.
Je viens de recevoi i- I'ins-
tant la lettre du Senateuri-
Chamberlain m'accusant r6-
ception de res me-ssag.. i I
ec-t question d'envoyer le Ca-
pitaine Young en Haiti pour'
continue 1'organisation d i
Corps Legislatif. LVon so rap-
pelle la conduite de Young en
- Haiti. .I serait bon qu'on eeri
vit dans les'journaux du Pay
contre une telle nomination.
On m expedierait des. number
cue je ferais parvenir au S6
nat Americain qui ratifie ot:
desapprouve les nominations
de fonctionnaires.
Je m'arrete, j'nttends de
toi les nouvelles de tout ce qui
se passe en Haiti.
Affectueusement tien.

Dr. Raymoid V. QABECHE.


.. ... .. ... ...
...... ..... ...

., ... .. ... ......

. .. .. ... .. .... ....









w
-.. .. ... ... .......


..... .. ...... ........






















x



r





I-



I-
. . ....















1-
ti
-e




le
.1-
1-
a,

ot
. . ::


s
f-
1-
,t~
el
'-
:-1


ASSOCA TION.\ MIXTE DE

L'(EU VRE (CHRETIENNE

Les memhVres (de.s }deix see-
tions et les amis de VA M. )0,
C. sont invites La s.anee re-
creative et litteraire qui sera
donnee a l'Asile Francais sous
te haut Patronage d-, Me. Ju-
vigny Vaugues le dimanche
16 du courant a it heures et de-
mie du matin 'a 1'oecasion de
la commemoration du 296met
anniversaire de la foundation
de 1'Oeuvre.
M. J6r6mie, Presideti et
Mme Justin Mad iou, vice Pr-.
sidente dh.onncur, preside-
ront la solennit6. .
Des places specials setont
reserves aux membres d'hon-
neur.
M. Lue Grimard, conseiller
d'honneur, prononcera un en-
tretien sur la devise du Cer-
dle: Dieu Union Pro ra

Le President,

Horatius LAVENTTU RE.


Lire'en 6e page ia lisle des i
ores de la Librakie Nou.e..
. . . .. .. ..... ......
. .. .. .................


F.



1



I

I
I





14
I
I


DE T T( I'IVK I ,










S...e bureau dtudes est t, t local de Ar
tr dans le creusef Lyede, .M. e.orgvs S6tJotn
technique .ds ingenieurs '" prononcera sons les auspices .
labor lea grande lignes de de la SoIeft6 d'Histoire et de f
ipparreiL i".I 4 .i". a hie sa conference sur
enependant. de .fantas. M. t -o i ''
inagprique dans cet enfante- c tde proprid an lende-
mentX fmtdnt de I'IPn d .
Le progres est quelque cho- C'est un sujet de grande im
se de continue, de lent, da a la portance qui attirera en
collaboration laborieuse de g6 rand nombre les membres et d
n4rations successives travail- es.amis de la Sei6t. I
plant sur des doctrines jsans
cesse en evolution permettant
de risoudre les problems cou MESDBMOISELLES.
rants, d'en entrevoir de nou- MESDAMES,
veaux. MESSIEBURS,
L'avion est congu pour re- Avant d'aller ailleurs p
pondre ia un problem don't les vos chaussurea
donnees sont imposes par iite impose
les conditions exterieures. a a Cordonnerie .'
Doit-on ent revoir un avion MoaniCarmel W
do "'itesse, um avion d e trans- Grand'RWe No. 172
port on unil apparcil pour sur- T61. 2182
voler de longs spaces ma- HYPPOLITE JEUDV
rins? Los conditions du pro Propritaire
beIme sont toutes diff -entes,
et C'est au bureau d'4tude <, -.. -.-..
que l'ingenieur en chef appor-
te les elementss don't depend ra POUR VOITRE SA TE
heureuse solution. i
Les donnies sont generale- Si vous souf f lez d ap -
ment: le1 poids ai emporter, la reil digestif. ou si vouIs so "te
vitesse a atteindre et le rayon une debilite quelconque dans
'd'action de ]a machine. A ceux f organisms ne rateZ par p oc-
qui travaillent pour amelio- casion de vous mettre a flu-
rer les qualities de nos avions sage de la Farine dQUISQUE-
de se fixer ces trois demands YA> (quintessence de la bana-
dans les limits eraisonna- ne Troglodytique) on banane
bles>> et les possibilities det Griand Vin .cen
La technique actuelle. Vou- 'ladamo. n'oubliee pas due
1oir s'echapper d'une envolbe la Iarine Quisqueya est n
trop rapid des donnees habi- agent actif qui excite la ci e.s
tuelles serait une folie. sance des os chez les Bbest.
...L'ingenieur en chef ayant En vente partout.
ainsi tabli < tient>, avant dchoisi le mode
de construction qui lui parait ===- -- === .
le plus rationnel, remet aloru
au bureau d' etudes, que dirn JOUETS JOUETS JOUETS
g' un praticien rompu !a I
construction aeronautique, cThe Souenir Shopa
lons cdments du probl&me. t
Celui-ci 6tablit un plan Vous offre ses vceux de jo-
d'ensemble. Puis les details, veux Noel et Bonne Ann6e
ceux qui presentent surtout Venez voir notre stock de
les points nouveaux sur les- beaux jouets et cadeaux. Pou-
qonues doivent porter les per- p ues nstiona!es. Paniers ou-
fectionernents qu'ion entre- vrages, Ameublement de pou- fu
voit sont etudies avec plus de ptes, chevaux de bois. Crches 'eu
milutie. Pluieurs solutions etc., etc., etc... Toutes die

s&nt-generalemen envisagees, i brication national. Un beau re
graduellement plus audacieu- choix de jouets imports le:
-ses. Chaeune d elles est envi- Etrennes pour dames, jeu- iu
sagee, et toutes font l'objet de nes filles et Messieurs. Beaux H
realisations partielles, qui cadeaux de toutes sortes pour e&
permettront de choisir celle fetes, fianqailles et marriage. ta
donnant la meilleure solu- Venez voir. Faites vos achats te
tion. au < Le project d'ensemble 6tant Quai et ainsi encourage l'In- la
alors etabli d6finitivement, dustrie Nationale>. i'C
un dossier des calculs est cons A A
titue afin de justifier aupres
des services offidels, les di- ETRENNES A UX S
mansions des 61&nents de Pap CLIENTS qu
Le ,I l AA H.
Les calculus permettant d'.- A titre (d'ctrennes la Mai- :i
ablir le project < q ~ -- sont ve'ifies pratique- ulessis Suce. vendra d: des prix ,
meit par 1'etude a la souffle- excessivemon: fhas inconnus .D
nie.d'une maque .e represen- jusqu'ici: .o
:: taunt 1:avion en reduction. es pyjamas dt, plag e
iPendant ce temps d'ail- .l'intrieur en snie, de kieno- s
leU. s, les dessinateurs de d-e nos des robes spleundide d'in- P i
tail executent les dessins qui L-rieur. des carries, de&s chales, m
permettront d'etablir chaeu- de.s mouchoirs de soie. Si
ne des pikees. Des ensembles Demandez aussi les chemi-
partiels permettent par des ses pure soie pour hommes. e
montages executes ainsi, au Prix de concurrence.
dessin, de se rendre compete P-ssez au plus t6t, les arti- A
A des erreurs qui pourraient a- ; cles s'nlbvent vu leur bas
voir e6t commises dans l'eta- prix. ,
"blissement des plans des pie- i En foule done chez: e
ces de details. Fdix Lavelanet \m
Puis, la liasse des dessins C. Duplessis, Succe. pr
qui ont ete calque's, tires sur 738 Rue du Maagain de lEtat e
des bleus, numerotes et class. T61&phone: 3430.
4s par P'archiviste, descend x. W ---' -
au (bu, eau .central de fabri- 6 6tic
cation. Le chef de bureau cen 999 ti
tral fait alors etudier cha- R
que habitu6 a la fabrication, et COUTTES POUR"E NEZ D
pour chacun d'eux, il est 6ta- Arite ia malaria a S our.
bli une -fiche de fabrication Ie rhpse on I Jour
de la piceq. Celle-.i compor- lea maux de ot e ks nDvralgies ._
te la nature de' la matiere em- a 30 mlWute
TONIQE TM W LAATIF
S f (Vlr suite en 4e page) EXCKLLENT


COLLEGE


SIMON BOLIVAR


StbliaUement
Raweisgnemeni Prr na. i,
et Seondaire
Internat et Exterru.a
Toutes les classes,
de la 12e & Ia Philosophie
Rue Magny, No. 1143
(PetiUtFe r)

Dareetsr: Maarlee Clarmant


Prefet desa E:deI: R. CthaLtm


- Ua"""


Le College Simon Bolivar,
nde en Janvier 1933, a de6ja
I vingt sured in\ 5xnmens
Baeealaurtal, chitfro assez
marquable si V'on considire
s difficult de tous ordres
le confronte actuellement
Enseignement Priv& Ces sue
s sont dius au serieux de 'E-
blissement et a la comp6-
nee des professors.
Dans les diff6rentes classes.
preparation des el'voes est
ibjet d'un soin minutieux.
ussi les resultats s'a ent.
s de plus en plus satisfai-
Lnts et les parents n'ont-ils
I': s'en louer.
I, n:i pa r tici l ib-res de Let.
es, de Sciences ft de Lan
res rirantes.
Course speciaux de Stnimo-
aelylographie et de Comp-
biliti.
Les inscI'iptions s, recoi-
nt Ltau lcs ours ouvrables.
tur tous autres renseigne-
ents, s'adresser an Cohttge
mon BJ~olir, Tel. 3301


MREANTINE LUMIERE
Sp6cifique, efficaee contre
Blennoraghies, Ecoule-
ents. Maladies des Reins. Le
eduit present sous forme
drag~es est facile a pren-
*.
Me n6cessi.te auenne precau-
n sp ciale.
En Vente'h la Pharmacie
y Rue du Centre.
Et Chez F. Lavelanet, C.
iplessis. Suce. '
8Rhe du M again de liEtat
T616phone 3430.
M -- 2 _J ------ 'r t',


Coca Co!a


Ssine a Glace de
Port-au-Prin


1 --.----
A .'k.. 2: ....:x,
.* :/ : ; :* .. .J f . : > . .. .


ice


aabric&tion de glace de
eiileure quality
Lv, .it&. rapid effjemt .
quotidiennement par nos ca-
mnior.s points e onL a
toutes lee directir-nr de P',r
. au-Prince et de P>on-Vill*
I GLACIERS8


Nusm avons tujourn en
main les derniers modIles de
gla cieres en acier A part:r .d
or 26.00 et au-dessus, ver .-
bles aver fteilitM de paik-

e .Lei glacibre le plus aft
rep et lee plus oenormiuues.
CREME GLAC E
cSUPERLATI, r;

Un produit nouveau. cpi ne
le ede en rien aux r.-l :,
marques des Pays d'Europe
ou d'Amrique est offert au
public haitien par 1'Usine &
Glace de Port-au-Prine. Gotu
tez cette d6ticieuse crimi, et
vous serez convaineut.
Faites une agrdable surpri-
fe.iA votrn famirlle en appor-
tant de li c(rer. GlmeG s So
perlwiive pour le dessrt...
'ous rtaffilleAn


FRIGORIFIQUE

Nos eLambres froides ont
:4 rveemment. miss te point
et peuvent recevoir n'ismnd-s
quelle quantity de viande, de
poissons, de 14gfmes, do
| fruits, etc.
I Le Public eat cordialement
invit6 & visitor notre usine et
& inspector nos modules de
flaelres et de sorbetihres
dans notre salle de vente.
Consommer de la glee, e'nt
fair d. A#eot^rnvl



AVIS

o qui permit a Pierre Co
,s d'avoir utine si grande lien
t&e, c'est que-sa coupe a une
e6egance parfaite..-

Pierre Coles
Tilleur,

Angle desB Rues du Centre et
Bonne-Foi,
.
L'Vntilut Tippenhauer
demeure une excellent eCfalf
avec son irr6prachable
penion colare.


D'AUTOS,
ATTENTION"-,

Grande ricdtion
Sles piees et aeco
'-,our Putomobiles ..-:
chl / rrTL ANS6ON.
30 o o ;i sc,:.pte aux
teurs sir tors les prix*
rants des principaux art
; suivants :
Ressorts avant et
Cables de batteries.
Bendix, Freins
Gaskets (toutEs esp
Klaxons, Bougi4 0.
facing. ."
Batteries de.
3 Westinghou
13 pl. charge .....
Economisez votre *rgqn
vous fournissant "
I taUTO PARTS& ""
ACCRSSQ.
hiue Dante De e .

STf. 3287 .

A UTOS-TAX

Pour vos promenade&
yages
Pour vos Baptames t
riages
Ou si vous disirez a
location la journde"
mois
Adressez-vous toUjoiU
Mr. Paul Awt k
pour avoir une bone' 4
mobile.
C'est le seul service
se, pouvant repondre:
diatement a vos
n'importe quelle he'
jour et de la nuit.
Pendant le jour so
No. ,237
et pendlant la nuii
324. .6.
-.
AVIS MUD W-
S gass 47






Machines a 6c."r
w Aw. l. X


Aa unines* Wacisl
Rubans, papR



a.SQUVE^r
qud come toutet
Sy aura deuxtfr
Loterie Nationah
mois de DcembIt
Toutemne ttiaiiA
et d'hetirePS
Spasser j
.ee.:A-chacUW
.. O_-.. .. t .


Son officac contre touten I"
ovrussl oam ns contr ts

DOULEUR
sont universellement reconnua'.
Comprlma b, 0 Sr. 50 Tube do20 compm |
S tu.SI aumMIum do 4 comprim4re .


Sarahft w.|
d dea p~dago
;4I4ves une.
pour tre n4
pas main ea
P.. ss ure, j6T
, hsed"vou4t
Stainement pf,.'i
Sque les parents
vowla cerenu
tout.-do -eufw
w Lalue, Phone
i Pour tous o I
ments adres
MAedner, Pr, t^
*- "- .
Et pare: eat
4 teire, 4
I eMnographn+
C'he Rtdlphe i
|' tuitiallt e ean
Service
Ifs Raue PaOne

PROPRlrTAM


A i .


Devenes votre propre Comptable en ouvrant un
Compta de o heque a la Banque Natiouale d Ia
Republique d'Haiti


:;i


-




.. .: .. . . ,.' .B. ...' ....... .......... "...'.......-. -..............'......................."............... ...

....ouvel.lee.d...Monde.reqns.ce.niatin.....
.' ... .. .. .... .... . ..... ... .. .; ". .......... ...... .... ..... ... . .... .. .. . .. .. ....... .".. ..... .."..". ...... .... .. .... ."... .. .... ."... .. .... ."..
.... : "."= '.. . ~ ~ ~~........ ... . .. .. .. ..... ...... .. ....... .......... .......... ... ... .. ............. i ..- ... ..... . .' . ..... ... ....'.. ..'. . ..
.y ... .. .. ....... .. ... ... ... ... .... ............ ............ .... ..". .. ....' ...
......ie.. ...l e.... ........ .......:.... ..... : i i: :e:;... .....:.... ........... .. ..... ......... C: ::.......
.. ....~-:.....' : .. ". ............: : i
. .... .... .. ...... .. .. ........ ...... ..-. ........... .......... ..... ..".. .'.... ... .......... .. ... .. ....


onnaissez-vous exactement
laee que la Laterie Natio-
df'Haiti occupe dans ['e-
Mo'mie national?
..Ious imaginez-vous qu'elle
M4 *un bastion avance contrCe
.:h6mage qui s'etend de ifa-
i.n alarmanate?
K Ave-vous calcule qie les
i te Mile Gourdes de son
. Gros Lot representent le
rix d'un pignon sur rue?
.Savez-vous que Deux Cents
:rs ou soutiens de famille
Pent leur vie i a vendre ses
ets?
Qu huit -failfles du Per-
e^lI dependent de son sort?
u'elle r6partit des subsi-
teiensue.l aux Oeuvres sui-
8.: Crche de Port-au-
Uee, Dames do St-Francois
. ales, Port-au-Prince, Pu-
die de St-Antbine, Port-au-
-..
gee, Association Corps En
il ait, Port-au-Prince, So-
l.istoire et Geographie
L. iti, Port-au-Prince, Mu-
tit Scolaire du Bel-Air,
tfau Prinee; Creche de,
.k.ePaix, Oeuvre Siloe,
el Collfte N.- ddu .
C.p-"Hai. en, Ecole des
.S. de. e .'Instruction Chr6-
;:Ca1.Ilaitien, Oeuvres
itals de In Cure de
ie.e, Fanfare Petit-Goi-

ix cantines alarms
anot c Port-au-Prin-
I'son compete: qu'* ..es


..'.'. "" : '
"" .. .


SNE< LLe Ministre de
Sautrichien, le Ma-:
i :Fey, a 66 condamn6
lpar uin group de fa-
Snazis. Le: eomplot:
rte des. activates ter-
s qui bouleversent l'Eu
jpurs-ci. C'est du
e :que-croient les auto-
iutr[chhiennes. Une ten
aussassinat a 6te faiP
lje lois dernier centre
:de Fey. Son auteur a 6t4
o nne ous I'accusation .
|ie d'avoir commis des
:d..espionnage dans un.
A:la heimwehr. 11 s'ap-
SJo.seph Niederd6rfer, t'
ie'avait consider pe. n
ongtemps comme tin na-:
6re. :11 avait recem-:
Sproduit une deman-
dadinission dan s la
wehr et y avait ett regu
de convert. 11 vintt
r rendre visit au Mi-
imais les gardes du
de celui-ci l'arreterent
uin salon d'attente et se


mirent examiner ses lettres
de recommendation. On d6-
couvrit:alors sos- son par-
dessus ne: bombe et un-.revol-
vetr. I flit immediatement em
prisonn6,:et on comprit que le
Major Fey avait &chapp6 de
justesse aux terrorists qui,
depuis le commencement de
Fannee, ont d6ja tu6 Ion Du-
ca, le premier ministry de.
Roumanie, Ie Chancelier En-
g'elbert Dollfuss, le Roi Ale-
xandre de Yougoslavie et. le

- res Barthou.

CHANGIHAL--- La Mission
interieure Chinoise announce
un'on- a d4erlovrt. .


rsingteh les- eadavres. de John
Stame, agede 27 ans, et de sa
emnme, Elisabeth, agree de 25
ani qui avaient tous deux
ete enieves par des bandits.
On ignore encore le sort de
leur enfant, Helen. Peu apres
avoir ete faits prisonniers.
les epoux Stam avaient envo-


cantines .ux cent. petites
couches y trouvent Quotidietr
nement udn ,repaz reeonfortant
et que bien cles families voisi-
nes pauvres y envoient. dis-
c'etement, chercher un p)u de

Qu'une sep)time cantiie est
entretenue aux Caves?
Avez-vous pense aussi qu'el-
le paie un Service de Publiei-
tL, un Service tde Reclame, un
Service de P'ropagande: au-
tant d'entreprises haitiennes
a la march desquelles elle
contribute?
D6pouuilez-vous de tout es-
prit de parti-pri, et vous comn-
prendrez qu'elle constitute
une force et un prestige na-
tional.
Grace a tour cei, pourquoi
lie lui accordei-vous pas la
preference -str le. loterios exo
tiques? Surtout que- pas un de
ses coupons ne se vend hours
d'Haiti. Elle se heurte, ait
beurs, au mepris sy'stemati-
quement organise. Notre or-
gueil patriotique ne nous conm-
mande-t-il pas.de fair le men
me geste en sa faveur?
Haitiens et Etrangers amis,
avons tine pensee du eceuri
pour la Loterie Nationale
d'Haiti.


Mbneey GOURGUE,

firectcu. i.


:v ..v......


accompagner, pendant les 12
jours qu'ils ont passe ensem-
ble, d'un .de ses amis, Muir-
ray Stern.
x x
TUNIS.- Les tribus du
desert de Sahara souffr-ent
beaucoup du minuvais temps.
De nombreuises tempetes e-
proJvent de1r5s regions qui, au-
pa1ravant, ne voyaient de
S'.ies. ou'une fois tous les
deux ou cinq ans. Les habi-
tants des oasis declarent que
leurs recoltes de dates sont
I perdues.


PARIS.--
dispos.er du s
co Lie de beI et
leuntrole des
cment a reuL
des Diput'es
Tiance de :3S7


xxyx
;ur son project de
urplus de la ro-
de mettre fin au
prix, le Gouver-
de la Chamb-re
un vote dCe con-
voix centre 175.


IIC LESTER, Oklahoma.-
800 mi!,'n urs en ehomnage ,se
soTt in."t ".. dans Ie loeal dun


change international en ita-
lie. II a explique que Ie lde'-
cret a ete pris dans Ie qseul but
de prot6ger la reserve d'or du
pays, et a exprime la convic-
tion qu'on y parviendra en em
pechant les speculations. Jung
a dit aussi que le decret est
destine A fixer et a cuontroler
les taux du change interna-
tional, et qu'il n'aura aucune
influence sur le course normal
des affaires regulierement
faites par des parties respon-
sables.

TEGUCIGALPA.--De nou-
veaux tremblements de terre,
d'intensit6 considerable. pnt
repandu la terreur dan:: le
Honduras Occidental. L-es po-
pulations en out e: s3i effra
yees que beaucoup de g-n so
sont rdfugi6s dans les mon-
tagnes, et d'autres au Gur.&,-
mala. Des grondements so.u-
terrains continues, accompa-
g-nant I'eruption d'un des


MAINTENANT, TOUT LE MONDE
TROUVE MARY CHARMANTE
Elle d6couvert la moyen de faire dispaoritre tes
viln ches es ches qui d6pdrent let dents-de
les rendre rapidemant blanches et brillantes.


Une arie, lui apprend que lei
dents terries et noIres t61o-
gnont ies hommes. On ui re- IMss I premier brossage at sec
command l'emploi dune avec Kolynos cUlle constate
pAte dentifrice qui rend ra- unL am6tioration. Lea dents
pidement aux dents lour sent plus brillantes. Elle re-
blancheur naturelle. mercie son amie du conseiL


Lee vilaines taches qui en-
laidLsaient sea dents ont dIe-
peru. Ellea sent maintenantt
brillantes et Eclatantea de
biancheur. Son sourire seduIt
Set la rend Irresistible.


Nouvelle m6thode scslnffique pour rendre aux dent tmrnes
et vnolrttres un 6clat Irralisablo parles moyens ordinalres


Vous,. don't ,le. dents ternme et
stri es -de june vous empaemhet dae
Sounre yous pouve. maintenant,
Srftoce a Rolynos, Ika rndrbrilaises
et 6olatantes. de blanher, parlles A
dem perles pr&Muae .....
tin welli broasage avee:KRalyno, selon .
le procd op.cial KoRlyn& -et vto.
otnapvodni J'1por-ae( -ce n'ea -
ply qu'une re ent anakan-
septique. Kolynos n'utilkie quae d.
ingredients de touted premiere quality
no tewnt auenm campta de g qu'lls
p -- .--- .- ..-t ___- -.


Avec une rapidit6 surprenante vos
d_-nts aequitrent un nouvel eIlat.
Elles sont bientOt de plusieurs tens
plus blanches plu* 6clatantes que
vous n'auriet oe 'esp6rer.
Constatez done par vous.-m&a
'eflcafcite superiure de XKolynst.
DPs aujourd 'hui, n'employea que


CRIME DENTIFRICE


lars pour unr tourney profes-
aionnelle. II fera partie dui
group de Tilden et jouera a-
vec Lester Stoeffen, contre
Tilden et Ellsworth Vines.

NEW YORK.-- Albert
Fish, Age de 65 ans, a avou6
jeudi a la police queen-1988, i1
avait enlev6 et Wis a mort la
petite Grace Budd, agree de 10
ans. II a conduit les agents
sur les lieux du crime, oul il
a deterrk le crine de la victi-
i me.
I xx
LOS ANGELES.- De for-
tee pluies tombent deputy ptu-
sieurs jours dans la z4gion de
Los Angeles, et P'on craiir
3u'elles ne causent une inon-
ation pareille a telle qui, P'un
n4e deirnire, avait coeut la
vie A 40 personnel. La zone ex-
pose est habit&e par beau-
coup d'acteurs de cinema. Les
Iquipes de la Croix Rouge o-nt
6et mobiliseea pour fair fact
aux 6ventualites.
JV a &- .S.A f lCS
AVIS

Ua Nouveau Testament se.
ra envy& gratuitement, sar
demanded, ta toute perscxue ne
poss4dant pas les Saintss E.
eritures.
S'adresser h Monsieur J.
Alfred Pearea Port-deZPaix.

REMERCIEMENTS

M. Viaux Icart et se en-
fants, Mne. Vve. Tertilus Ni-
colas et ses enfants, nee leart,
SMlles. Carmela et Thfirie
Scart, M. et Mine. Duchatelier
et leura enfants, ainsi que
tou9 les autres parents et al-
lies remercient les amis de la
Capital et de la Provinee qui
leur ont donnee des marquee
tie sympathie a occasion de
la mort de leur regrett6e 6pou
se, belle-scour, sour et paren-
te
.fme, Viaux leart
ddcedee le 22 Nbvembre 1934.
us les jri1.nt de eroire h
eur profonde gratitude.

A VENDRE

A vendre manteau de four-
rure (de Paris) ftat neuf. 60.
dollars. T6l. 2532. Cramer.


wa ... .....- -
A VENDRE

1hsovrolet coupe en banne 6tat,
rmodle 1981, s'adreastr- au
CoD"Iulat Am&icain eji tre
8:30 A. M.,et 1:30P. M. ...
.. .


---- ..-*.*-... 35~~*' --.lI ..


PAS DE ST------

PAS DE SECRET
As Au JJ J. f.; l


IC'est patant, Mademoise..e, comment tu fis fureul
g les invites du dernier bal mondain, sans le savoir. Tu
'it-e sujet de toutes les conversations substiles.
S--.Ah, ma Tante Cherie, ga se comprend bien, je n'achete:
Mes Crapes de chine Unis et imprimes, mes crepes
Bamboo et autres soieries, mies organdys gauffre.
mes has et lingeries ainsi que mies differentes Lo-
tions, Eau de Cologne, Poudre, etc. que chez .
ANTON I. SA HA & Co.
.Maman, puisque ma cousine a con quis la beaut.e par
teilettes aehet6es des Rayo is de Finesses de la mason
iATON I. SABA & Co., allo :s done fire nus emplettes
ezSaba. En s'habillant de Tissus Saba on se rend chic, et
it.rent le ilhonheur me sourira.
..Ma fille Cherie, ca, c'est une idee. Puisqu'il est un peu
i4, nous descendrons de bonne here remain, voir les jplis
iqns de Finesse de Antoni. Saba & Co. N'est-ce-pas?
amssv Messieurs, il est sae que vous suivez ces char-
.ipte~ eunes flles en acheL int chez SABA & Co.
|inagmnirs. Drill pur fil bl.inc- Cravattes CLau: t--
er- Chemises Ciapeaux de lainm et paille etc., etc.
:Tout est absolument FRAIS.
Jetes un coup d'ceil chez:
ANTON 1. SABA & Co.
t 1733 Rue du Magasin de 1FEtat
STeIiphe.e 2783


ILOTERIE NATIONAL AITI
s VL--u lin Ai iii..u &r~


~Q~H~s~B~s ~8~e~k~~


a -P~s~n~~PIL~c-a;rraa~r~ubul~i~---------


A.......... p o n. . .

yAi: mission une lettre an- tribunal :de dist et ont-iitroi grands voans de i
nongant qu'on exigenit d'eux: notie qu'is: y:resteront us:gion,:fot aindre : grand
une ranmon de 20.000 dollars. qu' ee:quoi: leurat d on6n dui ::saatrei: Gouvernement et
II semble qu'ils :fu rent nmi travail et des bonds d'pelie ei lea oranisaitions rZives coni
a: mort avant que: la: mission de S 5.00 i :chacun Te C>ni:. tinuent A envoyed. es .secours -
put entrer en:contact avec les tk d'Assistance: Publique: de ::::x sans abria de Pint&rieur
ravisseurs. Les bandits qui Pittsburgh se declare: dane vieti.mes des secousses :ai sm:
ont c6mmis ce crime font par- I'impossibilit6 de les satisfai-: ques intermittentes de cos 12
tie des hordes communists re. derniers jours. Pres de 15 >e-
qui avaienti envahi et pi le I :: :its villages ont 6te detruits :
village of iUs se trouvaient. WASHINGTON *. Pres- On ignore le nombre: :dei
x xx qu imnm6diatement apre& la mort. :: : .:
PARIS.- .H enri Paul Mo- declaration de Roosevelt sur .x.. ......
not, rarchitecte bien eonnu, a Ia suppression des profits de KOVNO, Lithuanie.-- O a
4te tue dans uin accident d'au- guLerre, e Comite des Muni- termini jeudi les pr6paratifs
tomobile gurvenu pres de tions du S6nat Amnricain 4i du jugement, part- une eour
Bourg-en-Bresse jeudi. UTne in rv616 que pendant la Grande martial, de 126 personnel ac-,
firmiere anglaise qui 1'accom- Guerre, 181 individual avaient tcusee de haute trahison, En-
pagnait a t 6(frafmnent tu- i des revenues annuels supe- viron 300 tkmoins ont et ap-
tandis que I echauffet: ct rieuras a 1.000.000 f .Mime. Monot talent seulement provenant directement des v1nus, tntus des habitants 4e:
bles, s. L'architecte :tait age furniture es (l'armes et de mnu- Memel, territaire internatiw-
de ,2 ans. nations. Un grand nombre de uale sur la c6te baute. lie sint
XX maisons avaient pu tirer de accuass d'avoir complot Uri.n
I.OS ANGELES. -Douze leur-s capitaux de< b4n6fices soulevement arm6 pour pa-
jours ars son marriage, Yac- de l'ordre de 362 o/o en une rer Memel de la !LithuaniC.
trice June Knight a introduit seule annee. $x
une d.nandre en divorce con- xxx NEW YORK. Georgt
tre s.on marL 1c rice sport;- ROME. ...-- Le Ministre des .Lott, veteran du tennis, qui
man Paul Ames. Elle se plaint Fiinances Guido Jung a auto- a appartenu trols fois a les
du manque d'intimite qui a rise Loutes les succursales des equipea proelam6es champion.
caract@rise sa lune de miel, banques 6trangvres recom- nes du monde des son maria s'etant toujours fait mencer leurs trnsaettions de signe un contract de 20.000 do-


.=*sa


I: i








^...:....... .. ........ ......

. .. ........ .... ..... '... .....-. .. ...r..o..

." .* .. .... ....... ... .. ...... ... ...... .... .... .. ..... .... .": '... .. *" *....a *
A. de'
point




S : . ..." p r
... " -. : 7:" ",,,; ."t.'




.- .. .. .... .. -. .i e n s q


LeUWY)


a,-..


ployee et les differentes pha-:
ses de. la construction.
Les pieces sontfiit en me-
tal,.soit en bois. Les atelier8
sent, repartis ainsi en plu-
sieurs categories, et chacune
execute les pieces demandess:
par Ia liasse des dessins selon-
les proeedes propres a chaque
fabrication. ,
Alors que les pieces me-
talliques sont assemblies par
rivetage, ou par soudure Iee-,<
trique, les pieces de bois sont
clouees ou vissees avec colle-.
ge complementaire. -
Pour les, ailesj.la fabrica-
tion des longerons metalli-.
ques ou en bois, necessite 1'as-..
semblage des semelles lamel-
laires profiless sur des ames
ipleines ou ajours.es qui- sont.
des feuilles sur champ assem-
blees.ecomme les longerons -de-
fuselage.
Les nervures d.'ailes sont
executees separement, puis.
assemblies .sur les longerons
et le tout est recouvert d'un
revetement don't la pose dif-
fere selon .Ie principe de cons-
truction pmopre a chaque fir-
me.


rain o


iveauite
encore


.i..n.it ..4i 4 r--.L'Orhestrc Sgnerv. ur, Dh ht0
i phot r eptIozmai-' L D Ta adb avec Gabriel brielGaboe Al Pren.
..la M aht on, qu hindib rr .e: pri #on a qb: .. :. .ie t ... : *-... -" *c i e...... ....
les derniirese misas au 1 artntr d*tF mahitenant Dimnanei .:: 5 :^. :
effectue-e Sa able pour As grind rAvdil' ii 4 )Aeues 80 1 At
construction aronauti- lon ie Ni iaroff dm ..: ::::::..::.
.l.e .voit, dff....re consi .. .L : ... CLAVE BLANC
ment de la construe- ... ..-. avec Rene Hribel et Ghara Vans
tomobile. Tout d'bord, .RTEMENT.:-.Entre Q .A S .. ...
pour gagner du poids I DEPAjRTEMET j heares 15 -
:e beaucoup plus d'in- D LA POLICE Un film d'une action p ulsamment dranimatiqUn
our les vehicules a&- SOUSL E SOLEJIMARCAI
ue pour.lea terrestres. Por.as.PrtneI Itia magistralement interpritt par de a.wteurs de.s.


utre, I'extreme nwow JJ Lvfn-Y
de sa technique, rend
impossible Ia fixation AVIS


quasi-deflnitive
peu prZs stand
ee laeronautique
prigres qu'un ap
mo6d longtemps

Enfin, la <(se
;prend, a P'encon
rie automobile,
de quelques diza
Quelle diff6ren
quand on sait
firmes amdricaim
pres de 10.000
journellement, d
-hicule.
-ir, Paris.
L'air, Paris.


d mn type a.
ird: la scien--. Le Chef de la Police rap-
fait de tels pelle qu'il e- t dffendu de ven-
pareil est d&- dre sir le territoire national
avant d'jyre des billets d'aueune Ioterit
Sd' | etranere ou n0non autoristt
rie nle corn- Un .premier avIs5a ce suiet
tre de la se- a et6 public en Fevrier 1983.
jamais plus Mais, malgre tout, certaines
lines d.'unitts. personnel se sont avisfs d'y
ce colossale passer outre en faisant en-
que certaines trer en Haiti des billets de lo-
nes out sort t-teies etrangeres non autori-
exemntlaires, S t.


'un meme v{-


COMMUNICATION
DU DEPARTMENT DU
COMMERCE
Par d6pkche en date du 13
D&cembre courant du Delig-u
des Finances de Port-de-Paix
a inform le Departement du
Commerce que le S.S. Nieho-
las Cuneo> a charge en ce
port: 1499 Regimes de Figues-
Bananes.
... Y w ,$


- U.S.S.H.


Les pieces comp6sant une
aile ou un fuselage 6tant fai- Dimanohe apres-midi. a 4
tes, on realise le montage dans heures prkcises, se jouera au
dcs ateliers ouf se trouve ras- Pare Leconte Ie 36me match
sembLee une main-d'ceuvre de championnat entire L'Olym
specialisee. pique et L'Etoile Rouqe.
Le train d'atterrissage s'- D'apres les dispositions pri-
tablit 6galement separement ses par les dirigeants des deux
et son montage neut s'effee- Clubs, le match promet d'etre
tuer en dernliet lieu. une sensation. Rendez-vous en
Les ateliers de voilures sent foule, amateurs du football,
sp6ciaux surtijtit quand il s'a- au Pare Leconte pour assis-
... d 'avions etoies.; .le ..re- ... ter -ii' la belle exhibition de nos
vetement d-ailviurs qi il soit jeunes gars.
en bois- contreplaque., en toi- Eltr&e general 025 ts.
le ou en mtz:l est fume d'un Voitures 0,50,
revetemtent d'6paisseur tires -
faibleqjui nJeessit de ls proce-- REMERCIEMENTS f
des d application absolument
partiuliers. Madame Gesner Guilion et
Entfn; dans les halls de men tous ses parents et allies re-
S tage, les appareils sont mon- mercient bien sincirement les
S tos completement. nombreux amis des Cayes et
S Le fxiseage sur ses roues re des autres Villes de a R4pu-
igoit.sn moteur qui est soi- blique des temoignages de re-
gneusement capote. rets et de sympathie qu'ils
'I Les mecaniciens ont place leur ont donnes A Foccasion de
toutes :les canalisations, tous Ia mort cruelle de
4e'[rcuits electriques, tous M. Gesner Guillou,
les instruments de bord qui Maire de eette Commune.
permettent le control de mar, Us experiment plus partisu-
cehe diamoteur et de Favion. ilirement leur reconnaissan-
e L'appareil. est prkt a rece- : ce a:
*| voir les ailes. Son Excellence le President
Celles-ci sont montees, les d'Haiti;
volets de gauchissement re- Aux Ministres de PIntA-
coivept leuirs commander, rieur et de l'Instruction Pu-
L 'aviion passe au reglage: i blique;_
V les angles -incidence sont ve- Au Clerge de I'Eglise Epis-
rifies, Je:f.uselage .etant .e li.- copale d'Haiti;
Sgne de ot.. La mise au point A Monsieur le Prfeot Beau-
Sdu plan fixe: de profondeur. vais Darbouze;
des volt: de:. gouverpail -de A Monsieur Nerva Lar-
directin, e&s terminee en ve- rieux et sn Conseil Munii -
| rifiant que les cotes donn4es pal;
Spar e bureau d'4tude sont res Au Service des Travaux
i pectees, :...,... Pu lic s;
Puis appareli est conduit Aux autres oncetionnaires
S.dans. les: anga s. d'o U. feral. du Gouvernmer t;
pson premier vol d'essailquand: Aux Loges M aoiwues;
i'usine estsw tee sur. son pro A la Musique ia usee;
pre :hamp :d:'aviation ::(Br A Cerle Caen; : .
guest, Potez, Lateoere1 etc.). Au Cerele m 'Union: ;
SQuand a fabrication s'effec Au Journal t4 Ga;rde*
::tue en .vUe la, :yoilure est-de- Doe leur cordiale assistance
|:-. rmonit-e *t effuselagEeatehar;- -n cotte triste circonstanee.


Ces personnes sont preve-
nues une derniere fois que des
measures de police sront pri-
ses centre ei.e's ilnsi que con-
ire tlus indivicdus r5ni auront
achet5 d!!es Ic, (HtS billets~
si e les prsi ent a io.kr ain-
ii la boi et 10 rL r enrts.

L. B. OR1OL,

Major. Garde d'Hi!i,
Chef de la Police.


PANAMA RAILRflA D
RTE A MsHiPtoN R

Pulletin No. 1156
Les chargers it pries de
noter que le S. S. < BAL> est attend a Port-au-
Prince. Haiti. venant de Cris-
toba (C. Z. le Me-eredi 19 D&-
cumbtre 1934.
Les permis d'emnbarque-
mennt seront dIlivIrs pour Ie
fnr t Icestination dl e New-
York et des Port Europeens
sur demand fate n ce bu-
reau.
Ce Steamer p, tit a Ile me.
me jour directcment pour
New-York pregnant fret, mal-
le et passages.

xxX%

Bdletin 1o. 1157
S. S. 4BUENAVENTURA>>
est attend a Port-au-Prince,
Haiti, venant de New-York le
lundi 17 Dteembrei 1934, et par
tira le mrme jour directement
pour Cristobal C. Z. pregnant
fretett malle.

Jas H. C, VAN REEl4

Agenr (4'nran/


~iP~ 9r~~"~~;~s~t~, ~ T


I

9


Los Vapoer AreM tat


aea dVrectent Cest pw
V4.le Vasw awlare ls Arop
,.n .
# par. la cha.mar 4d
ns st i1"6 da m tes v*
. w asit com.me as


. --. .--- ... ..--.---


#


Des mets delicieux i un prix raisonnable,
De la bibre gratuite a chaiue repas,.
Des glaces exquises et assorties.
Bibre it te pression, bien glacl e et proprement
Sandwiches -a n'irporte qUlei here.
Radio-Phonographe
Table de billarl,

Tout ce'qui peut procurer une soir-e agreable.


t


service ..


4


PALACE HOTEL


S. ... . . .. :. .


La Maisan Alix 'Ray annonce ja sa bienveillite gitn;
tle qu'ete trouvera, dans tolUes les bwans ma tia deStaI
merce de la place, son rkum aux prikx sutants:

3 itoiles La bouteille 2 Gdes. v.2".
a Coulie d'Or '" ..
La Reserve Speciale 7 "

La Maison, prenant les frais de livraison fh sa dor e:
le rhmn doit flre rendu au meime prix en provict.

*. de i atteis &C*. !..


A a. .t .. . :. .: :..._..-..... :.. .:-

Place de latlix .

&*e Courbe et Rue du Magasin de rlat

ACWAT ElCA ILLF DE CARET. VIBEL OR,: ak
L ALS. -TTIERRg PR.".-..
S PIEC $ARGENT ET OR, MOWNM
TS NATIONALISTS, A DES P I.X. .ASOLW
AVANTAGEUX. .. ............ ..


.... .. ..... ... ........;.. .

: : U. !


. ,. .


se Victor V arcon i, Joseph SThildkiaut et Jtri' 7a
.. ... .. --E..E ntrk L ...
.. . .. . . .. .. .. .. . ... ..!
lI:r: j:: O .. iF IJ4* .. [ .......... .... .... .... ." .. r .

Po ur: 1il do 9


" *.... ." :v. .V K k... ...... .. . .. . . .. ........ :. . :. :

Grand Rabais de so xante :pour mtilO

Afin de permettre a tous le- pr1opietaires de voitwn
Chrysler, De Soto, Plymouth, d- mettre a neuf leur voitr
pour les fftes de fin d'annee, !a mason FRANK IJ.MAJ
TIN accept a faire ine diminution de 60foeo suit It' N
des ailes et radiateur des su its mod les.. .

Nouie pas que ia mason vend ...
Pieces de reehange de toutes sortes pour voitu s 'hry- .
ter De Soto Plymouth et pour camions Fargo-J.ft
national, Peus dmHeavy Duty> Fisk pour camions et.auts
Peinture pour autde oSherwdin-Williams; Toile CapNte(%c
se At noire). Avertisse electi oute (klaxon). Sixnoni!
patch et accesoires divers.

FRANK J. MARTIN*

Rues Pave ept Magasin de PEEtat.
:. .. .... .... :'.'-'


-n
Tr-T LE MONDE SE DIRI fE VERS hrffhr f :

PALACE POURQ U0;

TL raison ar et bien lim .PAT




flmmmu .mw N .... .s
.. .. .. . . ..


. ... .. .. .. '!: .. .. .. . .. .. ... . .. .
aa 8iCmmerce
mS :Railroad Stealmshij Line a Iavantage
d6partsB ivants de New-York pour Port.au-
ti, directement, chaque Mardi, except6s le as.
fitQUtL, qui laissera Lundi, le 24 D6cernbre, 1984:
t-AL., leI Mereredi.2 Janvier, 1935, et S.S. tAN-
SMercredi, 13 Fvrier, 1935I
Neu lea steamers sont pourvus de Chambre frigori.


fi pre
pfe


.... "fi 'M .. :..:..:. 2.: .. .:.. :.:::rp s r


prosp eriti

bi 3 f d "o 001
incarouiSr


Vuici un pneu qui se passe de presentation en to
Lea grosses sculptures massive et saillantes de I
ai roumcownt, tenant fermement la route, sont des
ite de wcurirt depuis les dtbuts-de I'automobile.
MmA e au course. des annaes d'adversilt qui ie.m
s'derouler, ss venies ont depsud cltes de tout anti
qudlqu'n fI41 le prix.


. .1 1...


VINS!
MASON A. C. MCGUFFIE
Amateurs de bons vins, fa-
tes un tour t, la nouvelle Mal-
son A. C. McGuffit No. 18g5
rue du Magasin de l'Etat
a cot6 des 10.000 Chapeaux.
Vous trouverez les crude
Bordeaux les plus riput6k
surtout la grande Marque
S&ze freres. On vend par bar-
riques, gallons et bouteills.
Prix defiant touted concurrent
ce.
-;iiiiii~ii].^i bWM^ A(>N ,f4,*~?f^J^ ^J'*l> !!lln~^ *


bliasement doit lses succd a sa discipline, A son e
late methode d'enseignemment, sa bonne et large or.
6stion. Pensionnat incomparable, Pension pour po-
ide 5 a 12, Cours elassique general, Leons particulie-
:,Cur de Steno-Dactylo, ComptabilUt, Anglais, B Is
l,'Allemand, Pr6paration A 1Ecole de Gnie a
gblissement garantit sous sea course et formal do
ie forts et conseients, ompitent et o-rgeux.
to. w Aser as


Le & Vapeur PASTORS
Voy 04 N. B. de retour des
ports Colombiens, de Cristo-
hal C. Z., de Kingston, Ja., est
attendu A Port-au-Prince le 15
Decembre 1934, en route Ie
meme jour i 11 hrsa A. M.
pour New York, pregnant frE&,
passagers et malle.
Le Vapeur HAITI Voy. 36
S. B. partira de New York le
13 Decembre 1934 direete-
ment pour Port-au-Prince oii
il est attend le 17 Dfcembre
1934, en route le mime jour a
4 heures P. M. pour Kingston
Ja., Puerto Colombia, Carta-
gena et Cristobal C. Z., pre-
nant fret, passagers et malle.


,.
s~.t


SOCIFTE HAITIENNE 71 AUTOMOBILES
MALLEBRANCHE, GENTIL, BOGAT & Cie.
Port-au-Prince. Haiti


.W. E BLEe.,
Agt. G6neral


'I


POMMADE 29
Grattelle. Demangeaison,
Eczema, Taches.
Phie. St.-Franuwois
Dr. V. MATHURIN
Gd'Rue P.-au-Pce.

L'Insitut TippenAewr
demeure une excellence Mdo.e
avec son irreprochalMe
.pom~n eoolelre.


(,es cnes tables


SAReHE-
quiinesse ce des


11


J~e


leures vanitese


vaste


ill-i~leirsterrir9
ffl- tt fa at on a otn


K/


~rrrm~F*rc~l~~T. '~'Z~-I1OCI-~c, w~.~...l~"


0.
m h -S

duu

les


. .. : ....... .


ht s MmeSttna.VeBourand .
S rectrice du Centre d'BRatd
SUnvet^aie s: annos au
1 pubhie qu'un regstre est ou*
vert au local do son Etablii
SS segment, sis auBo s- Vernma, i4
lent s'inserire soat poor And
il g. e urs classique, soit pour des
IIC course tacultatifs (Rpagol,
Ang ais, Sthnographie, IDae
us pays, tylographie, Cour de coupe.
a band de diction, de dessian d'ameu-
symbo- blement, d'arts managers; die
solfbge, de piano ou de chant.)
nent de Adresse, Bois Verna en face
re pneu, Ed. Esthve.
ST416phone 3773.
bt 4 ~tamyff*f


.. .


LE-A


di


a,,j it e s'


, erri oire


Compare,


uoutez et






.: .... -.:...-...-:.....:.....
.Y ,... ; ... >... .:... '. ......... . ........ ....... *. .... ..






...... VISr ORTAN.

-- V.e ?QuaitierGener
a, Garthi d'Haiti, ayant
ls les nombreuses pla
qpu- dette contre Ies en
S:G.arde d'Haiti cou
le' pls souvent des abuse
S .i.ers informe lesinter
que, de ormais, pour ni
un frein a ctt cxploita
"i. e donnera suite ia lem
quotes qu'en se eonformai
mode die paierient pr
par la loai, c'est a dirt
ne. d i sposan t que
f -" 4.-i"! d a I -a i 11,1 X11 n r


LJCI cz
p V~l


tie I pule Un g l-uv
extinction, de ses obli-


gations, quels que soient le
nnmbre des; cr&anciers la va-
leur de la creance et les ap-
pointements du ddbiteur.



L'Institut Tippenhaner
detneurt uw excellent ,role
ade c son irreprochable
mnrsion coire.


Les Vapeurs Arriftent
Les Rhumes
C nme sont que lea vapesr
tui peuvent atteindre les rho.
nes direetement Cest pour-
pot Ie VicksB soulaze aI rlp-
l ement. e
Lorsqu'll eat frictionnu av
moment deo e coucher, 11 est
vrlatilish par la Chaleur du


................ .
".!,:.-,L~~~~~~~~~~~~ ~........... ........... .. :..' ...........,............... .. : ... ......... ...' ': : i. /.. '7.


T0
.. .. .... . .. -.....I....
.... ..... .' ..
.... .. :...... .. .. .. ........ '.. .... .. ... . =. ... ... .. .... . ". . . .


r .. ........'.


r 3. .....Q T.". .i l ..........
.. .. .. .. .. .. . .... .. ... ... ... . ... ...:.. : .: 2 !" ... .. .. :
.... . . ... .. ...... .. .. ..... .. .. . . .. ..






aide L
Son! rsrrivois :
intes
... ....~~~~~~~~~~~~. .. . ..... .. .. .. .. .. .. ..... .. ".. ..:.: : .. : =. .. ;
.. .. ... ... '" .. .... .. ... .. .. ... .. . .. ...."."....
... ... .. .. .. .. .. ... .. .. .. ... . ... .. .. .. .. .....







-oles I
d...* .L.... .--ATIOX AL... ... :
.. .. ... .. ................ .. ....... I
.... .. ... .. .... .
.. .. .. . . .. .- .-...- ..,..--/ ...) } .... ... ... .:. .....=
~~~. .. . . .;








ctre4
u4:
...; -.4.....L

in a rt es .. ....
I t e ~ . .. .. ...,....? .:


.4 *...?4..4(U.'.4.

4 4.'... ~ 4'-#'r~)a*


sewMA
nt au
scrit- -!, -, .
du sen ''v-,
(Idu


L'ordonnance
a suivre au


par excetLenc,
couc.her d- .


Au coucher du soleil. :res ne jc :"
travail assidu ou d'ro eie vic : r.:'
nance la plus ref" c-.:at- uL- .
verre de White ,torsn Wlh' k
voda frappee.
Le White Hor-' Xhkv .p -.. :'-::hsk
et ressuscite e'nergie Ml :
itr6s r paratrices et a c .-:, .:. ..
bien connuet des sports. '-. :.
d'origine aipsi qu'h 'etrang'-




H I


1 111:4110 ~ '4c~
* 44. --, 4. '$ #m41


corps et inhale dans les voief
trwpiratoires.
De plus, It agtt eonmme u
mtapasae, chhssant jes dout
tours


^^SSaaEi .js .ii" -a .. .. _^SE^


x .44.4


4 4


"- 0
444 4,
4 4.'~ .4


JX
IN


x-&e


~44 Th&
4 2y
Y ~


4. U'


S .? .


4., ., 4.


S ....... ... ......


. . .






....< 9 .....






4-...........






r. ..x..r.........


xins Rouye et Bimm
...-.. ,T,.R IE UR





S- : < erle d'Or
S "". ." "' .' .
S" taisie.
tin t d'Epicerie
: ,' .' '. .,i:iscu its etc...


.: **: ;
Ic gali 6 rn$
-.-* ^ -.*.;.... .. .... ,* .-=?;. =

t -U t. .... .. . ;
rr -
t.. .. ;'; .:. ..;.' ...^ .^ '..
S .U i .. .. : ..... .. ......


.?
4 ., 4.. '' :
S. ... ..... ^.. i-: ...= > :
... ---.---v :2 *^ '-. "-
'-t : .- :.. '?. *** -[


..... v >.,^
: :: .. ^~.. :: :::7 :i


A JI 1e CODEINE. IT'lLU ft FCAl
.-A

R UdNtZS .F3RONCHItES 'aENO
FLUiENZA. AFFECTIONS DES FOU
P ..;.. A "- 4A" AT, T L..S P -A
-, Co.l..r


.... ..... ..........


A.-" ,


b aieiue .parfuire. dents
charmantes quand vos
employee le Colgate ,

C OMME il est facile d'avoir de
belles dents blanches et bril.
antes et une haieine parfum&e
quand on emploie le Colgate!
Le Colgate nettiie les dents par.
faiternent-chaque fissure, chaque
crevasse. 11 les embellit parce
qu'il content la rnmme poudre de
polidsage quce Jes dentils em-
piient. La saveur a..du Igate est
dilicieusement ra ^
fralchiss nte -- elle
Slaisse : bouche
pure et parfumee. .
'Achete; en unm
tube aujourd'hui.
.Empi o ye-. 'e :t-La' Mauvaise
S -Col gae soir- t :aleine
matif,: fidement, tsouven cau
S. 4 pendant 5 jours. par de parcc. i
.. Voycz ensaite la vemletti n
v. ..t"-"s"t": "" .it. Colgete
VOR &018 em~dA ci't Jt.;


1' ) ii ~4g.4


tA


.4.4.44 4 444
4 4 ,~4



~

.~, 4\
K ~. '


.t44444 ~


I
1 .2
.4 '.4


. .. .


fr>' i "PPOR TER LES FORTES (C1-


4E EN4


VOUS


PROCURiAN


.d.. .-..'.

.-.
"7T: .


l A


I


:- Ar 1 .


' / ,._


L. (COP 2AG. IE MET S"SE


LA PORT'EiE- 1DE


l-'L\ 7' iLAT StE A


TOUTES L"S D)l SES ET ACCOK-


DE DES FAC7LITES DE PAVEMENT. *


VISIT EZ NOTRE SA LLE t P 0 S TI ON


ET VOUS SE,,-Z CO'VA.IN CS.


. .. .



4..........


14 *44


COMPANIES D'EC U1 i ALL,


VI] (71 lU/yin


PrJRTAJU-PRIN CB


:. ..... ... .- -.:. ... .... ?.i::~ ~;i:.. #: -'



'.< ; : .: !2::: --_...-------- --. ..i:........T~i;v:.:. :
.. ..-.4...
.~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~ ~. .. ........... '.:: ;j ..i ..-..: ii : ;:.!.i~ f.. :
" .. 7 .i-'4.t. ::.:; _!!.-.i::j :?!;:h
: .. ;: i:::]. ;;ii;.:i;-!;7;:.:t : : ; /44*:2


- Ur^' r~
ru
^".si;^ :'; nr ?


- A "4, x flfl4M-.S A


'PG


.4 .4 .


A


i W


!i


..


I


~C64~L~


,_ -- .-; J


. ... .... ..... ....

........


. .


. . ...-~: -~--:1 I I I: :


FALSLESISE
DIGILITt


iar1 61~


'IttS "Vite~


Ju


age


I~ ~ '


It A