<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02310
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 12, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02310

Full Text
:-:: :::_% : ++:++:++_ ::+::+ :: --k :............ ....... .: .__ .+: _._ +_
..., i ::. j T: :: : :....... '- .. ... ............ .... .. .. .
. ..... ... ... ..... .......... ... ; -- : ... .. .... .... .. .. .. .
.. . ....::: .. .. : : : ..: : :. ... ..... :...........-...: .-.-.. .





(::i::):- .::;.: .- ........ ... 2 = ............ ... ..... .... .... :


-' t r~flph.a.III1mbuBuflInflhsU~s~mPwaf~4yjlin,.


.45aP&1I.U.tn arrr.... -..


... ...... ...
^ ,ANNE PORT-AU

' -; & &./' ii, bIW MMUAU~W L.............


wQUOTIBIENw OND IN 1M
... ..... --------.-------------- ..---------------------. -----


Saw


V2. r~~lj;~;~il;"""~' __ ________________ __ __ ____________;*klI;*&~*4 Jj ~~jbjj~-:i~~i


-mPRINCE, HAT


SMERCI


REDI 12 DECEMBRE 13..
,. .. .. .. . .: .. .- .


. .-.a . . .. .. ... ...i.. ......
. ........ i^.... ... x : .... ......kMi "au ~ ~ :..:.-..*'
. ... ...: ...:
..... . ... .......

.: .. '. . o W. J :|':
. :. ,.. .l. l, ,>- "/" .I
---. .,- r. ... .....
[ : K~i Nn" "1::::

s .... .. ...o I ......... ..


"O"... .-- -._ .. ..__.,,.,,,,, -- a


A,- A Al.* t. B


DEVANT
ICRO








e+i, Shaker, qui emn
": d:-:_ a l a en-,-.





Jikes cthlflnW$es ur Iet

Wne :itonne de
en paredWle posture
.-. .-.-. ;. i .. .







des Wirkus, deo-
pour les ans eneuhles





ns qu'on comnail
^^-Foir de mar cheruu
fi::in u, :e debi-
pr les finsmvenr le
{^ ffeupoe hatuCfi.


.. udem cher r



ii 3 sera quite pour
die -malveillante, car
.went Haiti est suffi-
i tnnue dans le imon-
que la oix d'un Sha-
idun tout autre energu-
qip jsentse fair fortu-
kfr dinigrant, n'ait d'e-
pe dens les milieu ne-
hou ils evoluent.
(a mauvaise foi et 'in-
bk de certain anciens
W uter aient fail perdre
SouIvenir de l'etat de
dans lequel ils
Ais chez nous et un
itde pudeur qu'ils
nct de garder pour
wnous obliger a le leur
, e'~est vraiment peni-

..s. voudrions non pus
r, mais taire nos s uf-
a.. apres avoir etc si
eW itt aides par les ho-
W defenseurs amtri-
4 ia Cause Haitienne,
lle beau geste du Pre-
Roasevelt. qui a fait
.x justes revendica-
ii peuple par l'organe
Sson Chef, M. Vin-
Smett ant tin a l'occu-
* di territoire par lea
d le Etas-Unis, en

.msres, tes ennemis de
pays eti de notre Race.,
consolant pas d'aroir
les avantages inespe-
is trout aient en Hai-
fp!r#sentent au dehors
i .- terre de prtdilec-
emalfaiteurs, esoerant


lire coup double: s'en-
en la dtnigrant. Mais,
ment, il existe des e-
m Que dominant de no-
ftiments, et qui sont
, -h. que les Craige
::Shaker, comme, par
AI'Pan.cien Ministre de
ktA de Sillac, pour re-
*e que notre dle en-
, est habitue par un
pile faible, mais ho.-
Stlaborieux, coura-
- possible, ayant les
ttles qualities d'une
Squi luitte depuis
si&8ele centre les plus
rjeugs don't dboer-
C-.wurs2 aussi mal
A _x des Shaker et
_Ce8 derniers peu-
:Continuer a distil-
tied, notire pays ne
Staut pas plus mat.
t ireaque jour pres-
des persoannages
simportats, oappar-*
: :s itftia :haute
'> .' : +.:. -.: ... ::.


UNE NT T TIVE

DIU CONSULATE





II nous est tombie sous les
yeux une feuille de..renseigne-
ments sur Haiti, editee en an-
glais par le Consulat Amori-
cain, et accompagnee de deux
cartes, qui nous parait de na-
Sture a aider beaucoup a la pro
pagande haitienne aux Etats-
Unis. Elle condense en deux
pages tout 'es.sentiel des ren-
seignements qu'on peut desi-
rer sur notre pays, et il est a
peine nece-saire de dire s'ils
sont exacts, etant donned Ie ca-
ractere official dIe la publica-
tion.
Le s- gen, (dif cile-s ti.u.Ve-
Sr1nt (quie no poJtYaiit n'y
est p:> asset: c L t eC .-is ute"
p ication de ce ne n'

e'? aLe- toute 1 autorite qu'
lui contfrte la p na.:te u,
(Con-liat AKmTericain, v cons-


ii la cainpacue us n 1,citane -n
tfavour d'Haiti.
Est-il besoin de souli'ner
I'amabilite du geste qui I'a
faith publier? Certes, c'esrt
role des consulate de travail-
oer a reser'rer et a ntensinr
;es relations commnerciales in-
i ternationales. mai> etant ton-
!ne que cette b;,churel qui ein-

Sageursamericains ur H
.aues u:rt autant que ee, de -
n' iers-, nuou- croyon> deViVr 1-
lieiter Ie Co(nsulat Amer cain
( Lavoir penJ e a e i(ter, alt -i
u'il aait pu, sans inanqutr
. ses devr'n s, laisser ce ,oin,
Tpar exeneplne. a ut re ( (i- lat h Nexv-York.


LE.JJBILE DIJ
Me. i.A1IEMIAR ':GUSTE

No S itjli iYn '. I n I Bar- :"
reau du CpH: Hi tFen sous la
direction de on h toPnier.
Me. Emmanuel Pau'O se pre-
pare, ie 16 Janvier vpochain.


a feter brillramment 1e ju-
bie6 de notr'e ami, Me. Adhb-
mai Auguste. qi comptera a
eette date cinquante annees
d'exervice de Ia piot esson d'a-
vocat.
On se rappelle Ile retentis-
santes manifestations aux-
quelles avait done lieu la ce-
lebr-ation, :a Port-a'8-Prince,
des jubiles die-Mes Luxen-
bourg Cauvin. Pir' e Eugene
de Lespinasse et Au utre Bo-
namy, sot:: Ic h to:u t ,e "Me.0
Stenio Vincent. II est a. pre-
voir que les ceremonies du
Cap n'auront pas moins .de-
tlat.

nous, visitent nos Clubs, nos
Hotels, nos edifices pdilics,
pareourent des dcparlements
entiers, se felieituIt de cou-
doyer une Societe distinguee,
une dite raffinee, des paysans
humbles, bons, serviableis,
tout eapables de plus gnC-
teux ilanms.
SE apres celaque peuvent
atloir e t lueubratMfn d'un
.Shaker ou d'un C raie?


CE UX QON DEVRAIT





Da.ns une page don t-certaivns
passages frisent I'epopee, M.
Jacques Laroche r a.e o n t ,
danrs V>. du Cap,
la vie du (tGa Josaphat Jean
Pierre, le defenseur du Fort
Riviere, qui perdit sa famil-
le, sa fortune. sasaantp, sa H.i-
berte mine pour avoir d(Cen-P
du sorr pays,contire I'envahis-
seur. et qui, en ce moment,
vii humblement au Cap, exer-i
cant le metiern. de magon.
Nous profiton die ette oc'-
easion pour dermandcr au GouL
Tvernement de penser mrainte-
n Want aux Vivants, apres, avoil
honoror. si pieusement, les
Mort- de la R:sistance Natio-
nale, :n personne de Char-
leniagne ialit(e. Smedley
Butl. a re.cu la Medaille du
( n pour 1a prise du I orI
', La medaille 01 on-
u Merite- ne ferait-eile

a," ,-a're, Josaphat Jean
1P >: celle de (her
Kmaun. et de" rares survi-
vnt ie no1 Cur compagnTnS
'a nIuS, en attendant la pos-
;ibilit. (a:uAcir leurs viu c,
iou rS coI4rne ITs 1c mPeritent?


S E,\'I HONNEUR DE
BOLIVAR

SLe Direeeeur du Collbge Si-
aon BIolivar a en I'heureuse
idee d'organiser le 16 Decem-
b 'e opr'chain, I Haitiana, a
ht'ur.'c (A, une matinee de
connt-orai1.on de la mort de
Simn_ Bolitvar. Cette, mani-
fe .tat ,n -era l:iresidee'par un
;:comii. comp^sue de Messieurs
SFranc J. Martin. Consul du
Penezula, Henri Large, Chey
de Division au Departeme11
de instruction Ptublique et
e Dr. J. C. Dorsainvill, Dieec

A ) pIS une all ocutic 1 d1 e 1 ,
NI Maur ice ('le rmont, Directo u
du College Simon Bolivar, Ie
tDr. Franpois Dalencour. Pre-
sident du Comite Alexand re
P6tion-Si.on Bolivar, pro-
1nocera unOe conference sur let
Libertador.
Nous conviuns Ie public a
- y pas manquer.


ANI)ERSON ET
FORSYTHE DEVA E.N 7
PARTIR DIMA NCHE

Les aviateurs afro-ameri-
cains Anderson et Forsvthe,
ayant reelu des Etats-Unis,
come nous I'avons announce,
]a piece deleur apparel qui
s'tait brisee, ont repare celui-
ci et ont. pu se rendre par
leun's propres moyens de Ia
Descubierta A Santo-Domin-
go Samedi. D'apres les der-
nieres nouvelles, ils comp-
taient Dartir dimanche der-
ier. 9 Decembre, pour Porto-
Rico, ou on leur prepare une
,haleureuse reception. Puis
ils gagneront Saint Thbmas,
eat ensuite les Petites Antilles.
. .


Sirop Day
Scontre la ogrippe


ee moment, le President Tru-
jIllo a command personnel-
lement une grande revue la
quelle ont pris part. 20 pomv
pag-nie de la to Guaril}aid, soilt
un peu p cos de mand honmnes,
II ent interessiant dre inter
quoe la Gar'de d'Inait i ne pour- -
'ait jamais concentrer 3.000(
homes en utn soul point flu
territioire, sans degarnir dan-
ge reusement presque tous ses
posteOs. Bien que son effec tif
ait etc augm.ente dans des pro-
portions que nou1 ne connais--
sons 1 pas e x acteinent, tI ne d oi
pas de passer :e beaneoup
-.0{0 honinimes


LEII MI17 TRh 'MA YARD,
A L'HON'EU R

Nou. avons appris. avec
])aisi (que notie dist ingue et
prlest.ieux coiupatriote Cons
tanti.d Ma. a'd, .lin. d'Waitu
aI Pa'I, vio nt d'et re docore
Grj:nd 'roix de i'Ordre de la
('Coutronn.
Nous CuVyons Savoi' quiul a
et. j'-jted.de cetL.e Iitaue dis"-
tctinr pour av(. 'epresen-
te 1e G ouUne0I, Haitieon
aux fun e"ie1& d1 rero t
i'-oi .dbet d Be e iq"" u ._
A.. i ntu en t.. oIu. SuS


pour n2 tr gran
lui pr sentons
coompliments,


\i Ui et Hnous
-S ,: :, Vif


- ----- --a--~,..,^ w y ,, ..ui w ...

I.YNC( ENDIE
A UX (;GONAI'VES

Samedi martin, aux Gonai-
ves, an. m e ,nt devore,
unLe u sonnet te s i e a
'Ai ,n e Chris t e, et de-
endant de la Halle Gef-
fran. Ie fieau a etc ('irconS-
eit race au (l\vouement (de
la population.


COURSES DE NXEW-YORK

Colon: Decembre 12.52:-
Janvier 12.-2.
Sucre: De)cembre 1.91 : Jan-
vil 1.75; Mars 1.,0.
Cafe (Santosj) Decenbre
10.51: Mars 10.7: MaLi 1 37.
Monnaies: Livre Sterling
1)5; 1Fri1c 0.0659 2
L- GN-AIN 'E SEL
LA GRAINVE SEL


SHAKER A.- MICRO
nLtE mrilUPni- p--n'-ed dc in'qYi'-. *e, eb .1-
Ha*uitiens, c's -4t 'wnm hommen cVime woi
a pt< tre h-cr chef lt peofice pendant dv.
atwne, et i q'ils ne WnaIt a's,, if hras
jli-cuno &Ouie jois.,


L :PIST


.. .. .. .....


Its etaient trois dilettanti
fo-rt uittement reunis, mis par
une idee commune, qui fi-
laient, joyeux come marine
en borde dans une hagnole .
mnunicipalte.
Le dessein marital qui tour-
mentait leur p)ens6e emue lde-
vait bientot se raliser : la
ihevrolet venait de stoAqper de
vant la poissonnerie du Fort
St-Clair. 11s en descendirent
dispose comme sort ant d('u
brain froid, et, ('une fire atl-
ure de prin(es0 en baIade, its
aborde'rent souriiants, les ae-
cortes poissonniere{s.
Le galbe, le divine galbe 4le-
v A la hauteur d'un princi-
Sp-... esthetique par V'un d'eux,
- un brillant journalist
specialist dans les questions
(d'investigations... oculaires,--
n'est pas uine chose rare dans
ce march empoisonnant o0
Ia puanteur du lieu corse le
sui generis de Peffirontee pro-
letarienne. Aussi, le poisson
n'eut-il pas la'primeur de eur
attention... lascive. Et n'6-
tait. arrive malencontreuse
d'une aimable americaine
chez nous avantageusement
connue, Ia marchande ect eu
plus de- uce.s quo la mar-
chandise.
Loorsque, un peu plus tard,
ils se preciipite rent au Grand
Cafe, automobile ceharg6 de
po.issons, ronronnant au de-
hors, une voux resonna a la
stupefaction des consomma-
eurs : < Le garcon interloque ouvrit
deux .ye.u.x....exorbites de mer-...
lans frits et servit. Debout,
face a une de ces jflies tables
f u mar'bre imitees, les trois
copains ingurgiterent 12 x 3,
coup) sur coup, le genereux li-
.uidle mousseux reparti en
"ouze chopes, pis, vivernent,
regag'nbrent la bagnole qui
den'arra en vitesse.
In iimaginable t- ce m- minimum
(de temps pour.c:e maximum de
consommat ion ("C'est que,
comme la figue-banane, le
I poison attend pa, suivant
le mot savoureux cde 1nemule


d'Euruipide et alors, cet appa-
reil 'frigorifique qui a nomi
frigid aire, ce precieux super-
flu de premiere n6ce.site n'est
pas d usage courant autant
que la chaudiere on la marmi-
te traditionnelle.
La distribution domiciliai-
re s'effectue sans conflict pres-
que et la cuisiniere, seance te-
nante,. Pcailla les fraiches
> sous I' 1e de pouse enehantee...
Naguere, un... symboliste
de notre doux pays traita cee
Sthbme ingrat' de 1'influenee
des queues de poisons sur les
ondulations de la mer, la mer
des. Caraibes, naturellement!
Outre les savantes possibili-
tes de sa queue, cet animal a-
quatique, localement, est le
passport des frasques mari-
tales, a preuve ce poison de...
decembre de ces pre'venants
messieurs. Que de choses tleur
seront donnees ou pardonnees
pour eette delieatesse de pen-
see a lendroit de la compagne

-(vo a pic 6e. pUgn)


....--------------- ------------------- -------.- .--------------------------------------------
. . 1 .. . .
...... .. .... .... . .
+ '. . ..:. . .:. .. .. .: .. :". : : : : : : .. :..:.. .

.! :: :. : .. .. ..-: .. .. .. .. ..:: : :..-. -:-- ....:.....:- . .. ..:. .. ..: : : ::.. .. : : : i :....
.a~ ~ ~ ~ ~ ~~. ..... ." .. ...... .... .. .. ...,+,, ..
.. .. ...... .. ..... .....
QUOTI..m..N FONDE. EN..
.... ........ ..... ......L e *to :AM o


*i


S ... .. .


"-- - -........-.-.--...-- -..--.. .


. . . . .


3


.~--~cc~-c-,----- -i-


I


.......


P




x ~ jTAURz7<-~-~ 'tj~.
'S


----------


0 'DC L~t~fiA ( W

.-ATIONALS .


L'irnmpbt sur la farine, on le
sait; est soums & certaines
fluctuations.: Suivant que
article est en hausse on en
brisse aux Etat--Unis, lea
d roits de douane dinminuent
on augmentent et vice-versa.
A notre humble avis, P'Agent
Fiscal ntaurait qu% fire une
simple regle, de melange, afin
de d6cider sur quell base il
lui faut taxer la farine 6tran-
gare. :.s: s et
En Attendant nous propo-
sons une series de measures qui
rappellent un peu leconomie
dirige e.
a) Imposer une taxe inter-
ne de 3 gourdes sur les 100 I
vres de farine de nais et &de
millet et une taxe de I g. 50
sur Ies 100 livr'es de farine de
niunmioc. (.1).
b) De ider qu( le i m lt"is et le
millet soint tpay au pro-
ducteur au moins t 8 ce1ntim. es-
Ia livre et le man ioc a 0,05.
Cette measure serit lun obsta-
tie a ]'ex )l(iitatio dces ( pa1-
saIns plutot qu'au jeu de ia i
COn rCIIIe lice.
c) Les armateurs ne recla-
mieront pas un pinix plus ele- "
v quei celui del 0i75 pour ]e
transport de chaque sac ;
Port-au-Prince, o0 1 y aura V I
IOlne minuterie ( dIe products
oaunifiables.
Enlin Ie VMii.tre du Conn-
merce ca-cuIerait t.ous lei
frai, v in fde so ren dre conpb-
te du .rix de revient de la fa-
rin indif ne. IWns Ic double
Int de prStiter I'agicZuILure
nati "Se Ut assurerr au tre-
sor ,es ece tts tiscales, Ie
Gouvernemont pourrait en a
usant de son droit, taxer a
trois dollars et meme plus les
.00 lives de marines etrange-
,s. Not's voudrions voir Ie
't n.m-ft intervenir afin
.. angerr les boulangers a uti-
' ixa.t ue prix du pain de fa-
con (quie ie. s;eneices a reall-
-- (jpeCndi t &r.eisement de
'enpl .-. uc.iitC :anes du
froment.Na uc:.iOlent,le bou
langer pratiu, e qui voudrait,
r'aliser de iros benefices


serait libre d'employer une
quantity plus grande de pro-
duits nationaux dans la pani-
fication. LEtat n'y perdrait
absolument rien, les produits
indigenes etant taxes. Pour
que I'Arrete gouvernemental
ait Ia vie tenace, nous sugge-
rons a nos dirigeants de comn-
rmencer pa r le commencement-
e'est-a-dire de ne pas prescri-
re d'un coup l'eniploi de 25 o o
do mais. Paris n'a pas etPe h-
ti en un jotiu ; Ji (.ontraire,
e'est petit U petit que l'oiseatu
fait son nii. 11 cst pjrefrc'able
-..eTrIe re I emploii de 25 o o
des produit-s !ationaux don't
10 o o de mai~s, o( de mil-
let e 5 o de mainioc, Ainsi la
measure gouvernementale ne
serait pa)s une mn.)esntre mort-
nde come celle praise en 1932.
L'application des measures
que nous preconisons serait
riche de consequences heureu-
ses. Nous en parlerons dans
notre prochain article. Nous
ne nous arreterons pas sans
rappeler ; au -Gouvernement
que ce serait une faute de sa
part .de n6gliger les interets
Haitiens au profit des interkts
strangers. Car il nous semble
qu'un government national
ne devrait' pas laisser aux im- '
provisations du hasard Ie aort
de :l'agriculture, de l'indus-:
trie et du commerce national.



(1) Dmas jn do e ditoriux
Le Mati a & sugar& uie ta
xe interne sur les u. acdanis du
fromen. .


SOCID 2yIfISTOMEB CT1
ZONOGRtAPHIBE

Dimanche prochain, 16 De-
cembre, A dix houres du ma-
tin, au local de I'AmieAle du
Lyc6e, M. Georges S6journe
prononcera sous les auspices I
de la Societ6 d'Hitoire et de t
Gogoraphie sa conference sur
U2tobtiasement de to famiUe
et de t.prp-ri t au lende-
main dee PIndtprnWdfiic
C'est uns ajet de grande im
portance qui attirera en
grand nombre les membres et
les amis de la Soci6tk.


AMESDEMOISELLES,
MESDAMES.
MESSIEURS,
Avant d'aller ailleurs pour
vos chaussures


une visit s'impose


A la Cordonnerie


Mont'Carmel
Grand'Rue No. 1721
T6e. 2182
HYPPO ITI-: IJE 1
Proprietaire.


POUR VOTRE SANTI

Si vous soufit.: e e ip-
reil digestif, ou si vouS sent
une debihlit& muel enque I as
'organisme ne rate pa as /v
casion de vous mettIe A
sage de la Farine YAv (quintessence de la bana-
ne Troglodytique t ,n binaz-e
Grand Vincent.
Madame, n'oubliez: a, iue
:a frin e Quisqueya est ur:n
agent aicti1 qut excite la co0S
sance des or chez les Beh,'s.
En vente partout.
Refuse';: ls imitationsF.


JOUETS JOUETS JOLETS

o The Souremir Shop>v

Yous. offre ses vceux die jo
yeux Nei1 et Bonne Annee .
Tene voir notr.e stock de
beaux jeuets et eadeaux. Pou-
6pees nationales. Paniers a ou-
vrages, Ameublement de pou-
pees, chevaux de bois, Creches
etc., etc., etc... Toutes de brication natianale>, U n beau
choix de jouets imports.
Etrennes pour dames, jeu-
nes files et Messieurs. Beaux
cadeaux de toutes sorts pour
fetes, fianeailles et marriage.
Venez voir. Faites vos acahats.
au > rue du
Quai et ainsi encouragee: l'IFn-
dustrie Na-tionale.


ETRE:NNES A.1 'X

CLIENTS

A titre d'6t enne. la Ma.u-
on FYlix Iavelanet ( i)Du-
ulessi4 SuceC. vendr'a k des p rix
excessivement bhas inIvoi iUs
jusqutic :i
Des pyjamans re plate et
d'intetieur en soie, des kimo-
nos des robes splendides d'in-
terieur, des carries, des chales.
des mouchoirs de saie.
Demandez aussi les chemi-
ses pure soie pour homes.
Prix de concurrence.
Passez au plus t6t, les arti-
cles s'enlevent vu leur bas
prix.
En fouled done chez:
Faix Lavelowt
C. Duples#, Suce.
i738 Rue du Magasin de PEtat
Telephone: 3480.


Ittti g t Tiypemnhdaer
demeur :une excellence &aole
avet son trrn prachable
sffmfrn ueolaoire.
.. l r ^ W ...


COLLEGE


SIMON BOLIVAR


Etablinsemen/
C "E ignenmend Primaire
rt Secwuuos-
Internat et External
Toutes les class,,
de la 12e a la Philosophie


Rue Magny, No.114
(Petit-Four)

rteur:o Mai Ce
D~r~et~A'


.e College Simon Bolivar,
funde en Janvier 19>3, a ,aeja
eu 1ingt sec0s ac w innns
SIdu Baccalaureat, c l<1i, asez
"remaraquable si Ion cons -'re
les difficulties de tous ordoes
que confront actuelenment
iEnseignement Pviv, {.'es sue
ceOs sont (ius au & ieux de ( 'E-
tablissement et a lC compe-


6,
tence des pfl-;seiirs.
Dan s diffeII CXa .



.n.ts I. p ,n nn_ is
'n tfero

v en', tVito'lds ti.
tre. tte Sel -nc .- de f Lo nO"
6P n' ra'ni ay.. itr
l)ac/ylogrrphir dl ('eomp-

L s inse''i]it ns se rect i-
'vent tonls O jilurs nvaP ieS.
Pour tous a.utres renseigne-
ments, S'adresser an Coll(ge
Simon Bolivar, TeI. 20S7.,


RHEANTINE LUMIERE

Specifique. efficace centre
l es Blonnoraghies. Ecoule-
ments. Maladies des Reins. Le
product presented sous f.orme
de drages est facile A pren-
dre.
Ne necessite aucune precau-
tion special.
En Vente A la Pharmacie
Roy -- Rue du Centre.
Et Chez F. Lavelanet, C.
Duplessis, Succ.
l738.Rue du Magasin de P'Etat
Telephone 3430.


Coca-Cola


4


CcmprmOs 0 0 grO 50 Tub e de 20 o mpim
Etuti aluminium de 4 eomprimtis


S" USINES DU RHONE"
PRODUCT FRAN9?AIS -.
t Soula raprd:Ponent
-oute s OU.eur
... "i P r e : : : :;i;: 'r-

:> 'fa.ti sans amertVum
/' Ne fatigue pas is rein


"3- :. .'4. 4 r *- -. ; ,. ..- "


1
1-
1*
t
.6


Rue Dante Desaouick#
Teil. 3237,

AUTOS-TAXI::

Pour vos promenades eti
yages
Pour vos Baptemes et l
riages
Ou si vous d6sirez av6
location a la journey el
mois i
Ad ressez-vous tojour0
SMr. Paul An wt
pour avoir une bonne A
mobile,
C(est Ie seul servicee-
se. pouvant re'pondre
d(iatement a vos 'beso
n'importe quelle heure'
jour et de Ia nuit. '4
Pendant Ie jour so M
No. 3237
et pendant la -nuit

.. .3246.. .-..
i *... ...4
p *-. ...





.. ...e K' W .
wle IP po4er ryA







.: i s .. .'. ". . ::-.
L .t. .4 .. b
Machines Adei
Machines h l







nu., ca::i-nWi to. .::!: ttS W t!:=:.:::<
n y .t r d eu til..-.:_. .. . .. -:::' ::_,:


Port- u-i iaie

.cr.;non d glae deo
meilleure quality&
Livraison rapide effectiwu
quotidiennement par aos eca,
mions points en blane dans
touts lea directions de Port-
au-Prince et de P tion-Villh


GLACIERES


Noup avon toujoura n
main les deniers modules de
glacieres en acier i partir de
or 25.00 et au-dessus, veadr-
bles avwc facilitW de pRai*
ment
ILee glacibres lea plus A-
rea et les plus 6canoqigue-a
R'JFU?1 GIACER
cSUPRELATIV's


Un product nouveau, qU Be
le cde an rien aur melleurc-
marques des Pays d'Europe
ou d'Am riuee st offer an
public haitien par lPUiae &
Glace de Port-au-Prince. Goft-
tez cctte d6licieuse erime, et
vous serez convaineu&s
Faites une agr-able ourpri-
' ^a votre farnilleo en appar-
tant de la Cr m doiadc S
relative pour le desart...
Tous en raffollent.

FRIGORIFIQUE


Nis eLambres froides otm
Wtt rtcemment mises a point
et peuvent recevoir r'imnort
quelle quantity de viande, de
poissons, de 16gnmes, de
fruits, etc.
Le Public est eordialemenit
invite visitor notre u*ine et
a inspector nos modeies de
glaciires et de sorbetibrea
dans notre salle de vente.
Consommer de la glace, e'elt
fairs do IFeornmtot


AVIS


Ce qui permet 'a Pierre Co-
.es d'avoir une si grande clien-
tele, e'estque sa coupe a une
e6lgance parfaite.


Pierre Coles


Tailleur,


Angle des Rues du Centre et
Bonne-Foi,

L instilut Tippenhau _r
demeure une excellent kale
avee son irrfprochable
8eake aMElae,


I




U 6
traction rlba
poaitioi des
::: tent v.ir pr



.. .. ..... ..-....
inements :i



gt sa 0 1in e m.e ......


4


Devenez votre pro}pre' Comptable en ouvrant un
Compete de h&que a la Banque Nationale de Ia
Republique d 'HaiL


v# V%;I,'eqW7 -


e... ... . .
..-" .. .....:.. ......... .... ... .. ...... ............. . ... .. ....... ............... .


.--:.-:. --.


que In parents
youlu aMerC eu y
SN 'h ites .........
zout. ea saut 9rqg
Lalue, Phoae Z087,
-our Wt. au
*pr. _. .-...::
Ai svhr. Phenn

a en on
"htnoirauhaih aeirh
..hez r adolphe .......
specialiste en I-
4Yany on n d'ex
Svrrkce are41tr A
..h..... W i -.

PROPRIETAI ,

IrAUTOs,
ATTENTION;-

Grande reduction ide
su:r les pieces et: acc
I onr automobiles :

30 o d'esc.-pte aux A:
teurs slr -tas les prix
rants des principaux:
s.ivants .-:
Ressorts avant et
Cables de batterie-
Bendix, Freinj ...
Gaskets toutss es i
KI axons. Bougiesitj
facing.
Batteries de gaatir'A
,,XWestinghousA |
13 pI. charge ........ ..
Eeonomisez votre arg t4
vous fournissant .-
V',AUTO PARTS &
ACCESSOIU


%"


i


Pra t d" ElwisR. \


i-


i




--------- -- ....... .
.. .. ........ ": :. .. .. .... .. ..... ...... ... ..... .... ....
... --------.. ..... .. .. .. ....... ..... ...... ..... .......... ............... ... ... ..

7 7! i~ i ... .. .. . .. .. .. . . ... .. .. . .. . .. . . ... .. . . ..
P r . .... ...IIJ LJ I .i.....r.-.. . .. .

... . . Y .'. .. ... L A.. .... . .. ...
V, ,m M*
PviUW oiivelesd Monde...te.iM. cut matin

.. ...... ..
... s.,....--.-~._ (Pr fbcRd at Cor#soodop Air..cone I 71I: '."" .".
...........
.... .. :: .. ... ." : .. .. . : ... ", ... ... .
Par 'Chle. Raio.,
u "' "'C od' eneon


0,: Michigan.Les: montes. Le Gal. Estrribia. 1I
herehent 'ans commandant en chefde lParw
f :nmantes: les cada: mee Paragutayenne, avait pou :
I 13personnes:dispa- se son alle droit vers le fort
S::ingento ij9 de iHo- depuis le 27 Novembre et de-
le tosm e la puis on consid6rait sa
S10w- autres don't :on prise comrme imminente. De
u-es corps. Cer-. rcentes victoires remport6es
imatons du nombre dans 1e Nord ont -permis i
s vont jusquA la cen- cette aile de commencer un
ais come les.:regis- mouvemnent denveloppement
Sdisparu dans 1micene- partle Nord Est vers Villa-
etimpossible de d6ter-: montes, deja-menaee par I'ai-
r chiff re avec precision le gauche, qui assilge le fort
-ee fait dragupr une ri- d'Orbigny. Le Gal. Estigarri-
passe derri&e I'ho- bia a announce que le Ministre
jns lequel peuvent se de la Guerre bolivien s'est en-
| d'autres corps. : fui dans les montagnes apres
S tfeu a commence apres la.prise de Pieuiba, il ya 3
| tries animee, au ours. jours, et que les colonnes pa-
fle les membres de la raguayennes, en s'avaneant,
-le legislature cele- ont trouve 3.000 morts sur le
.t fouverture de la ses- champ de bataille. Le Gouver-
19-5. Quatre depu- nement de La Paz dement les
.~tte bruiles vifs, et un victoires que les paraguayens
r a disparu. Environ pretendent avoir remportees
ipsonnes dormaient dans a Picuiba, et dit que malgre
'bres del 'hotel quand, Ia formidable concentration
E: avant 1'aube, l'incen- (e troupes qu'ils ont realisee,
i kfcouvert. Mais il se i n'ont remporte aueune vie-
a avec une rapidity tire de:uis que les boliviens
:qe peu de personnel eu- on: adopt cle nouvelles posi-
gitemps de s'6chapper. tions st'atIegiques.
xxx xX
_-ENOS AIRES. Les VIENNE. Combattant
sparag'uayennes Juttant tout ce qui peut tre conside-
s Gran Chaos ont con- r- cromme un obstacle A sa
lunmrouvement d'encer- tentative d'organisation d'un
ment de leurs adversaires, re gie semi fasciste,
Iieprent-ils, leur permet- le Gouvernernent autrichien
i: s'emparer de Villa- a procdle a Linz a i'ar-


restation de50 1communistes.
Commne le bruit court d'un
movement nazi imminent.
centre le Chancelier' Kurt
Von Schussnigg, i est proba-
ble que :de ; measures analo-
gues vonto tr.i :*prfsesi :gale-
ment centre e dernier grou-
pement politique. :
xx :
BERLIN, Apr'se avoir
pass des semaines en prison
sous iPaccusation d'espionna-
ge, Pameritaine Lillian.StPele
a eto expulse pour activitAs
anti-nazies, La police I'a es-
cortee jusqu:a Hambourg, ou
elle doit s'embarquer aujou r-
d'hui pour New York. Elle
n'a ete libe6re que sur linter-
vention des autorites consu-
laires americaines, apres etre
restie plusieurs mois en pri-
son sans jugement .

LOS ANGELES.-- Le Colo
nel Roscoe Turner a announce&
qu'il commencera au prin-
temps prochain un vol autour
du rmonde ex6euti dans la 4re-
gion equatoriale. 11 part ra
probablement de Panama
et ne fera en tout que six ar-
rets. Ii a annonc6 qu'apres ce
premier exploit, 'I entreplren-
dra de faire le tour du monde
en sur'volant les deux poles.
xxx
TOK10.--. Le Ministere des
Affaires Etrangeres ordonne-
ra ientot a I'ambassadeur


japonais i Washington., Jiro Kirov, ont 4t jugp wom-
ai Saito, do notifier officetu mairment par la Cur Supr.
liinent .aux EthS : .in.en-:: me sos .accusation de s'Str:
tion: du Japon d.de mettre introduitsde la Pologne enl
fin: au traits: de Iimitatipn h:na: Russie -avec d. & revolvers: et
vale de Wahington. Saito re- des bombers, dans intention.
mettra le message auI Depar- de commettre des aetes de ter-.
tement d'Etat le 20 D6cemo:'e.i rorisme.
"-l


Le ComitW special .du Conse5II
prive a approve mardi la de-
nonciation du trait$ et pr4pa-
re les conclusions du rapport
qui sera present au Conueii
si6geant au complete le 19 D6-
($fcfl -b


MONTGOMERY- Le ca
pitaine amerieain Audrey
Ballard et I le1r lieutenant
mexicain Ricardo Castaneda
ont etc tues mardi dans une
collision qui s'est produite au-
dessus du chamtl) a Aviat i'n 1e
cette ville. Tout deu:: etaient
etudiants a "Ecole de Tacti-
que aerienne. Batlard venait
de s'envoler et avait fait un
tour a droite pour revenir sur-
voler le terrain. Castaneda
partait just a ce lomenIt, et
les deux appareils seoheurth-
rent.

I)OSCO( O-U conunnUiqu,.
officie.l a ainonc q|ue 9 de
12 terroristes arretes a Mins.
ont 6te exeures. I.s eaient a-
onmbre des g ard, bInes bIanc>
autres anti-revolutionnaires
arr-tes apres Ie recent assas-
sinat de Sergei Maronovichn


ILOTERIE NATIONAL DHAI


&ilsaisez-vous exactement
a qe qu la Ioterie Natio-
d'Haiti occupe dans &e-
Sinie national?
VBus irmaginez-vous qu eile
xm bastion advance contre
thrnage .ui extend de fa-
alarmante?
Avez.vous calcule que les
-Milkle Gourdes de son
iGros Lot representent le
-dun pignan sur rue?
$avez-vous que Deux Cent:
I o u soutlens de famille
.nt leur vie a vendre ses
~le huit families du Per-
1 dependent de son sort?
A'dele repartit des subsi-
m:ensue]s tux Oeuvres sui-
*s: Crecjio de Port-au-
e, Dame- de St-Franacois
hles, Port-au-Prince, P"u-
...de St-Atntoine, Port-au-
Ae, Association Corps En
ant, Port-au-Prince., So-
Histoire et Geog:raphie
Sti, Poart-au-Prince. Mu-
t. Scolaire cu Bel-Air.
-au-Prince. Creche de
'-de-Paix, Oeuvre < el, College N. D. du F.
'Cap-Haitien, Ecole des
s de Instruction Chre-
-_. C h-
Ca ap-Haitien. Oeuvres
ssialt, de ]a Cure de
afnee, Fanfare Petit-Goa-
.8 six can t nes scolaires
--nAent Por't-au-Prin-
:tr son eompte: qu'A ces


cantines deux cents petites
touches y trouvent Quotidien-
nement un repas reconfortant
et que Lien des families voisi-
nes pauvres y envoient, dis-
creterment, ciercher un peu de
nourriture?
Qu'une sepieme cantine est
entretenue aux Cayes?
Avez-vous pense aussi qu'el-
ie pai. ue Service de Publici-
e. ui Se-, ice de Reciamne, un
- Se, ide Propragande: au-
a-et 'e"treprises haitiennes
a la marche dlesqueles elle

)epouiliez-vous lde tout es-
prit de parti-pris et vous conm-
prendIrez u'elle constitute
Ie fre et un pre"stige nIa-

TGrace Tut cela, pn'urquotl
ne :lu accor-de::-vous paes la
preference sur ies ivteries exo
t iques S urt t que pas; un de
ses coupons ne s.e vend hors
d'Haiti., Ele se heurte, ail
leurs, au meprs systemati-
quement organi se. Notre tor-
gueil patriotique ne nous com-
mande-t-il -pas de fair le me-
me geste en sa faveur i
1aitiens et Etrangers amis,,
ayons une pensee tLdu Cmturi
pour la Loteric. National
d'Hati.


JIN; 'ertnI',I~


de Mattei


A. Place de la Paix

Rue Courbe et Rue du Magasin de l'lat

0AT B'ECAILLES DE CARET. VIEIL OR, DIA-
f:PRLES ET PIERRES PRECIEUSES, V'E-
S ARGEN ET OR, MONNAIE
TIONALITES, A DES PRIX, ABSOLIMENT
[j~ll i~l. y:, '4
,- -- --> .- x-.. ,---. "
t :. .:-- .. .. .


sarfvegarde.

en\ prefn ecm
St S ||||



,0 5lCie






noi s e e c 0 e "

11 d nez vou 2Con
nont e 0 20 cm'"
'e art O~m


--- PASDE SECRE


..Cest epatant, Mademiois i.e comment tu ls furetn
pan-ni les invites du dernier lm! mr>ndain, sans le .'voir. Tu
tais le- sujet de toutes les conversations substiles.
..Ah, ma Tante Cherie, (:a (e ncmprend bien, e iacibtte.
Mes Crepes de chine Iiunis et inmprimes, mes crepes
Baniboo et autres soteries, mes organdys gauff'r1
mes bas et linfgeries :iinsi que mnes differences Lo-
lions., Enu d(I Colog -e, Poudre, etc. une che :
ANVTON 1.,.AHA & C(o.
...Maman, puisque nma cousine a conquis na l.ante n. '
ses tailettes achetes ess kRap.us de Finesses dIe la nai.o:
ANTON I. SABA-& Co., alitns done faire nos emn letet
chez Saba. En s'habillant de_' issues Saba on soe vend chi'r, I
' sfirement e10 Rhoheur me soitrira.
...Ma lille Cherie, ca, e'est une idee. Puisqu'il est un peu
tard, aous descendrons de bontie heure demain, voir les jobs
Rayon de Finesse de Anton I. Saba & Co. N'esf-ce-pas?
Et vous Messieurs,'11 est sage que vous suivez ces char-
m.ntes jeunes titles en achennt chez SABA & Co.
vos Casimirs, Drill pur T fJ blune'- Cravattes --. Chausset-
tes,- ~temises --- Chapeaux !:? line et paille etc., etc.
Tout est absolument FRA. S.
Jetez un eoup d'oeil chez:
NT QON I. SABA & Co.
4 ^ te du Magpsin de FElat
Tf phone 2783

... -st a, -oaeJ t--a.--.-rflWa---- r'-

AM A bO,
ifiLit r*.

PRESTA TION DE
SERMENT

Le jeudi 6 Decembre a eu
lieu la prestation de serment
de Mes. Willy Anglade et
Ludger Torchon come avo-
cats du barreau de I'Anse-a-
Veau. De beaux discours out
ete prononces, a cette occa-
sion, par le Doyen du Tribu-
nal, le Commissaire du Gou-
vernement et le Batonnier de
FOrdcre des Avocats auxquels
les impetrants ont r#pondu a-
vec bonheur. -
.Tous nos vteux de sucees ae-
eompagnent ceg jeunes avo-
eAts dans leur nouvelle ear-
riere.

SVIS

Un Nouveau Testament sap
ra envoy gratuitement, $Sur
demand. 'a toute perscnne no
possidant pas les Saintes Z-
eritures.
S'adreser ia Monsie UJ.
SAl4rN IeraM Port-d&4Pa


rr~9r~~


LONDRES. La repri s
des conversations navales enmi-
tre la Grande Bretagne, le Ja-:
pon et les Etats-Unis dipeiM,
de la question de savoir sq 0n:
pourra trouver une base pour
ui supreme accord. Les con-
versations actuelles seroni
suspendues peu apres la dd-
nonciation du trait de Wa-
shington par t-le Japon. La de-
legation americaine a entre-
pris des demarches pour ar-
reter des places sur un naviY
re qui part le 29 Decembre,
La Grande Bretagne et le Ja-
pon s*'entenlront pourtAjour-
ner les pourparlers jusqu'au
printemps. Mais les Etats-
Unis pr6ferent qu'ils ne soient
repris q :e dans Ie cas ,oi se-
ront soumises de nouvwlels
suggestions, creant une ha-e
pour un accord eventuel.
xxx
i WASHINGTON.-. Le eri
me est la plus grande indus-
trie national, et il eofite a
!tEtat amerieain 12 milliards
annuellement.t* Telle est la
declaration qu'a faite Lewis
Valentine, commissaire de po-
lice de New-York.
xx
JACKSONVILLE 1.- II r-
grne un froid intense sur tout
ie tiernitoire amenricain, et me-
i me la Floride. On signal deg
I teompetes de neige un pen par-
:6ut, et les meteorologistes
predisent que cela durera au
moins toute cette semaine.
Deux hommes sont morts ge-
14s a New-York.
xxx ... ..
WASHINGTON. Re
tant fidele a sa decision de
faire face a ses obligations, le
{ ouvernementi de Finlande,
par 'interme'diaire de son-
a;Ministre a Washington L.
SAstrom, a annonc au D6pa'-
tement d'Etat que le 15 Di-
Seembre. il versera 228.538 dol-
lars A la Tr6sorerie FPedrale.
xxx
CHICAGO. -- 300 trafi-
(juants de narcotijues ont ete
arretes a Chicag dernibre, et I'enquete menee a
cc -ujet a r6ve&l qu'environ
IJo rnilion-s dCe dollars sont de-
t)enses A (Chicago et dans la
region en vi'onnante en a-
/ chats die stupefiants.
-,


c;lr




S9~F Ie.


ail=us mii


.K.,.. : -' 4:;-"."A % .. ; .. j'" ..... . .. ': ........" : "


O..... : ..;t ......... ... ..s ... .
f m.mo tft.r que .es ?Itoyena.de


.Lp.. o... ...... : """. .: ,.-.-.:p ur. en:. deban asseir .
.....Etat Mai K.ng.sh. a ue
S ... .... .. ... ... ...... ..... bonne garden du eorps, aux
S.. .frais de IEtat, bisn entendu.
... : .L. RO. BLANC : .D LA M" '

S" "-LOU-!AN clown don't on a tant ri
...e.. ... st devenu le dictateur d'un
t .erritoire tra ts -.i s .. plus
grand que la Sisse. Quoiqu'il
Le public ambricain s'est ga se dise d6mocrate, il nest pas
et continue so gaussei r de W, soutenu par le gouvernement
csion de admirable histire de de M. Roosevet. La presse lo
Faust1n Wirkus, Bo lane a v de e i
tcale attaque Huey VIodm-

a (kniive. Mais Haiti n'est meent, mais ii riposte en lae e
seule republque de la terre oi E- naant d'imnpt special pro-
rencntre ds rois chaque ea- portnnel au tirage.
four. NOwS tirons d'un journal an. II ne faut pas croire que
glais une histoire qui so passe anx Huey Long n'a pas de parti-
Etats-Unis et qmi est aussi drle sas I 'en manque pa IIi
que celle de Wirkus, mais qui a fr y en a qui se proelament heu
ce t t e dermlre J'avantage d'tre reUX d'etre achetis par lui
vraie. La voici : comme cdes sacs de pomme r
de terre>, D'autres estiment-
Ies Anericains raillent qu'i a fait beaucoup pour
1uey-Long depuis deja long- Ie people~>, on lui doit la cons-
temps; on !appelle par son truction de 2.500 km. de. rou-
surnom: . I tes et 'organisation de course
II y a 12 ans, Huey Long i du soir pour les 79.000 illet-
etait un obscur avocat dans trs de l'Etat.
une petite ville de I'etat de L'Etat de Louisiane est com
Louisiane, Shreveport. II tait pletement ruin6 par les entre-
intelligent et ambitieux et un. prises de son gouverneur. La
jour, il declara a ses amis t dette publique y est monte,
qu'iW deviendrait l:ientot gou- en 6 ans, de 11 A 100 millions
erneur de Louisiane. de dollars, l'industrie aban-
On en sourit. II se present, done la Louisiane, pour Pvi-
eependant, aux elections, en ter \es imp6ts vexatoires, et
1924, et fut battu. Huey man- des employs inutiles, crbes
quait par trap de culture ge- pour les ehbmeurs, v pullu-
nerale. ii cviait trOp fort et lent.


lesf rnouvemennts de ses bras
r-appelaient irresistiblement
les ales d'un moulin. Mais en
1928. lluey fut elu senateur;
de Louisiane, aUi grand scan-
dale des aristoerates de cet E-
tat.

Bhtailtes darts les lavab s et
coup dEtat
C0U~ cC.t a


Partage de riewse.

Mais Huey ne se tient pas
pour battu, tant s'en faut. Un
reseau de 3.000 cJlubs>> pro-
page son id6e du < richesses>). Selon Huey, iI fau-
drait fixer un maximum aux
revenues et Ie surplus irait
anu tresor federal. p)our le


Au ebut, on ne parlait gue- fonds des travaux publics. ,
re de Huey Long. dans les
o urnaIx Ude NYew-York, que "
lorsquoin sc battait avec quel-
qu'un dan es toilettes du
Senate (o, que ses electeurs ie
bombar aient d'rufts pourris.
Sa renomnrnee ne commenca a
grandir 0n'en janvier 1934, a-
pres qu'il eft essuye un echee
SNew Orl&'ans, par lec etion
du maine Thomas S. Walms-
ley. RHabitue A etre patron po-
litioue de 'Etat. Huey a'en
fiacha tout rouge. Au mois
d'aouft, il essaya de reprendre owfm
la ville par la force des ar- 0 a
mes. Des hommes te la garde A
national entrerent dans la
ville, et des mitrailleuses fu-
ppn places dans les bureaux
de Vote. Les tribunaux inter-
vinrent pour faire eesser eet
emploi abusif de la force ar-
mee. Kingfish ordonna alors'
a son oblige, le sous-gouver-
neur Allen, de convoquer une
session sp6ciale des Cham-
bres, pour legaliser le scan-


CGontrkflfon d'Jitlern

'i Cette session eut un grand
retentissement dans te pays.
Dix-huit deputies de Louisia-
Si : publirent un manifesto oft
:::: ils traiterent Huey mLong de
:::::::....< :: sant qu'unie Cha mbre q.i vo
terait le project de: lo -de.
Hueyserait < sant au fuiet d'iin mepiisable
individual AprsM quatre jo0 s.
..de'dbats oui resseml-atent ,
S nefae Huey devio..nt i ..... ...
tateu-r 6l de Louiia ne.. : .
:H"* ue" 'Uy fit fimnkdiatement :, -: : : :
ter 27 ois de :purificati on.: ....
le gouv rneur T qut e. droit ..
': '"'......... .. ..... ... .' :.


I>Enulsion Sicot t cori-mm cn a-
bondance des Vitamines A e t U.
Lea Vitrmines A sont absolunment
n6essaires vour conserver sa bon-
no santk. C'est 1'e6ment e.ssentiel
de dAfense de 'orgamsme centre leas
.infections, celui qui aide la crois-
sance normal et qui maintient le
corps en bonne condition. Les Vita-
mines D sont -ssentieIes pour la
fornmatiorn \oUe' des os et des
dents.
ITEmWsm ion Scot cM, d plus, a-
greable prmndre et tr.s faeile a
digmrer. Voi enfAnts monoreront
rapidement ks r;r.:Tuts cuilts tire-
rent de oette Emul-i :,r. Elle leisC rn-
dra pleins de sante, vigoureux -t a-
-I res, VOius n Npo.u"ez pas commrprn-
cer trop t6t... et ne vtouLS laissez pas
tr omper par te.s siibstiruts bnit
march, les imitatic!, inf'rieues.
Demanded toujoukrs la marque
Scott.
Veuieez tA ce qui ,h nulrque dte
fnarique bien cmnt.ue, km honrme
ave- urn grt- poisso-..n sur le dos, a
LmVL ve sur chat e paquet.

-,d T .... ~ *" .


i


A VENI)RE

Chevrolet coupe en bonne elat.
modele 1931, s'adresser au
Consulat Amerricain entire
3(30 A. M. et 1:30 P. M.
a rp ',,,,, -,-


In film d'une action puissamment dramatique .
80(8 FE SOLEBIL MAROAIN ..........:
magistralement interpret6 bar deacteurs-d ...
se: Victor Varconi, Joseph -Shildkraut et Jetta
EntrM w


. ... ::. .s,
..ur. '1 ':o'" i' ti'e


'l't fj f. ... ....r-. ...... ^-,


Grand Rabais de soixante our

Afin de permettre a tous Ics proprietaires de v l
Chrysler, De Soto, Plymouth, de me I:-.- if leur:.
pour les ftite; de fin d'annee, la-maison IFRANCK il
TIN accepted a faire une diminution de GW ou usuli.f
des ailes t radiateur des sivu dits modules. ..

N'oubliez pys que ]a mason vend : .

Pices de reclangl de tuutes sortes pour v\oitules..:
/le De Solo Plymouth et !por' ca'mrns FPtrgo -:."
national, Pneus alleavy Dply Viskh pour camions, T
Peinture pour auto se et noire). Avertisseur eleetrique (klaxon). S i me
patch at accesoires divers.

F tA.YCK J. MARTIN .

Rues Pary el Magmin de l'ltat ,."..


.1


lis


VOUS OFFRE POUR SUPPORTER LES FORt

LBEURSKDE hTE ANNEH EN VOUS PRO


UN


Von~iiateur lectr


LA COMPAGNIE MET SES VENTILATE

A P.RTSEE DE TOUTES LES BOURSES ET ,

B9 DS FACILIfTS BE PAIEMENT.


* i. __~S.


TES CHA-

2URANT
... :...
....... ..



















........




URS A .

ACCORD


- ~4J


VISfM NOfQTB SALLE 'EX POS TIO N

sr VMvS SERM CON VAINGUS. ...


COMPAGNISE 'HCL4J.RAGE EL&'CT'IQUi


..RT-AU-PRINC


('AP HAITlIE


S" .. .: ...':
+ : ..... b ...



P. ... .. ... ..... :........
.... ......
. .. ...... .. ... .. ... ... '.....


.. .. .... .. ..... ..... . ....
.... .... "... T ". "
. . .. .. .% .
.. .... -... ..

.... .... .

.. .. .. . ... ..
..... . .. .
. .... ...
.. .. .. . .: .
., .. ....... ... .
................


d,


I *L


-A


-49


. .... .... .





L





etc.,
sor
ceu
tre
Ie
dies

led
d"es
lifs
. 7 .


"wi^ ^y^^yi^ ^^^ ryi~~~~~r-^ -;- "'" **/"": """. ---*-- *^^ ^ ^^ ---- ----- I
. ,. .. .... ... .. .... . ....... .... .. ..... ... ..
..... .. ........ .. .. .. .... ... .... .... :. ": :-.- = < l




.".....12 Pre .. Parti..
... ..- ; .: t...... ... .. .... .:... .. ; ...... : o. :.. .
IM PLA.A.L. ------- M;p ...........


::: ; ; .... Kate de Nag', datna z : ::.: w:i:;-?s
.... :"": '..... :..... .. ...... ^ I" : ,
S .. et e beau fim .parlant
A Nature Mt intlacabie dans SE T'ADOREl 4189A00 1
ten de- Ia persaitance des plus, avec Roger Y'revil e, Randal et -D)RN.4e1i:

dCtruitles plt faIblte... et l. .... ...-.

S.de ierfanco, teller que coqu f. ..Diana Karenne et Andr.e ba .yette .an.
.. ._ F. ,,2.. 1 | *t :*,. *.. J:. r .. .t...*. ........-..t.v:.... .........." ;. ..
.e, r. ugeole, rhumes conti e .F... .. ... .. BCONDf.... ..
pour ne pas mentionner s a- d avec Gabriel Gabrio et Albert Preijean -.::: .*^
x. .. r ~ ss a n c. ... ...-i-.. = : : : : ..... 0... ... .:.-......:.;^i].i^i.i. .....



ment de 'Emntusion Scott d'hui- a l ..r .ans
e fote de morue pjtrcSee q fm-:t : ... L SCLA VL BLANc :: :.
millions d'autres parents. intel- avec Rene H ibel et :Charle:s Vanel :: ..::

Ske re .:.:-


4 4&V-


PfIOIFIT-EZ


91 a

SI)ariales qti


S % I

E%,.o ai-ra
d. 4,1 ya


I-ie

















I
II

I'


Ii
p
IF
1,


Sart Commerce
*Wa Railroad Steamshjip Line 4 '
lss departs sulvants de New-York pour Port-at.
f, directement, chaque Mardi, exceptes le s.
IiL), q)u laisera Lundi, le 24 D6cembre, 1934:.
AL, le Mercredi, 2 Janvier, 1935, ct SS. < Mercredi, 13 F vrier, 1935.
jes steanmers sont pourvus de Chambre frigori-

P svENEBW-YORK ARRIVAGES A P-AU-PCE.
19 1Ie 4 Dec., 1934, Ie 9 De., 1934 f
sentura, le 11 D6c., 1934, le 17 De., 1934 -
le 18 Dec., 1934, le 23 Dec., 1934
a, lIe 24 Dec., 1934, le 31 Dec., 194
y le 2 Jan., 1935, lo 7 Jan.. 1935 ic
enftll, le 8 Jan., 1983, le 14 Jan., 1930
le, 15 Jan., 1935, le 20 Jan., 1935 I
aoil, le 22 Jan., 1935, le 28 Jan., 1935 ,
eual, le29 Jan., 1935, le 3 FJ., 1935
,aventura, le 5 Fev., 1935, le 11 Fev., 1935
e le 13 Fev., 1935, le Slb Fev., 1935
Ua9ll, lei 9 J v., 935, le Fev., 1935
a I, le 26 Fev., 193,. le 3 Mar.s. 1935
M Ientura, le 5 IMars 193., e11 Mars, 19:5 1
ron, le12 Marsi 9:*L\, IT Mus. 1:],
guii, le 19 Mars 19tis l 25 M)5i, 1.:'t
1gtfa, le 26 Mars 1935, 11 Mrss. :.1,

AMA RAILROAl) STEAMSHIP LINE,
JS. II, ('. VAN\ IFK, ,),
General Agent


.. . . . .






ott de prosperity

co poeu a toujours

l .preuve tie inlerite
Void tn pne qul se passe de prisentanion en lous payS.
LeU grosses sculptures massive et saillantes de sa bande
Sroldement, tenant fermement la route, sont des sImbo
s de security depuis Ies dibuts de automobile.
Mtme au cours- des annmes d'adversie qui viennent de
dcoulcr, se$ eeles ont dkipaut celles de tout attire pneu,
welqu'nw tfat prix.


yi '' V''

GA :-.
an '"' '''


I1itut 1 ppenhauer
1Fr Rue Lamarre elphonm S81
U Admissions aux BACCALAUREATE
S Sktorique Ct Philosop
-- A d 7 10V & 19S.
b.ement dolt Be@s suce(e a sa discipline, on ex-
aithode d'enseignemment, A sa bonne et large or-
O.. Pensionnat incomparable, Pension pour -
I6 12, Cours classique general, Legons particulie-
de Steno-Dactylo, Comptabilit6, Anglais, Ei-
Allemand, Preparation a l'Ecole de Genie.
wment garantit vtus ses course et former dei
1W forts et conscients, :ompitents et couragxou4
------ A k'


<" '* -7 *
' ,- --t
*l r


aIL.~ a.


SOCIETE HAITIENNE D'AU
MALLEBRANCHE, GECTIL,
Port-au-Prince,


TO MOB!LES
BOG AT & Cil
Haiti


m


p


A. P. BARTHELEMY
*--1
308, Rue des C(esrs, 308
qui se specialise dans les toin-
tures pour Cheveux, a actuel-
lement en stock les trois meil-
' leures marques, Mien connu-e
du public.
L'huile uvigitale mexicaine
Tablettes allemandes
Komol.


POMMADE 29
Grattelle, Demangeaison,
Ecz4mia. Teaches.
Phie. St.- rangois
Dr. V. MATHURIN
Gd'Rue P.-au-Pee.


YAI.? LQPe--,r incontestable


DU MONDE


SWes.t pas necessaire d'6tre rihe pour
satisfoire bes goats pour le voyc;e. Lee
gkns de cond;ticn r- anne neuvent se
permettre ce p'k A C ec i6ep:rqge. Lt
iVdriftvnrt ti arinA* otrfce 6 i'nt6refT coM-


po, ontIbt fait de cnst uer une resp
inte'ressante, traflsable ou beso


BANQUE ROY
-.. DU CANA1DA

^abs:-. "
..... coca -cola

*. .. .' -- .. 4 '. .


eres


vaste


FhUMS SA THE


AEbb:.,


-rve
in,

A


rrc----


vaeiees d,

lerritiirei


F 0,


A 0,


'est ce ui Sai aro ie
....f


:??.
Yl.


i
I


LE TOUR


es


S


.. . .





Mne. Etienne Burw$d, i'
rectrice du Centre d'4 u
Universitaireos aOne vI
public, qf'un registre t '.:
vert au locld de son Etabie
siment, sis au Boi Verna, .
toutes les personnel quiu veow
lent s'inserire soit pour des
course classiques, soit pur des
course facultatifs (EspagnoI,
Anglais, Stenographie, ac-
tylo~raphie, Cour de coupe,
de diction, de dessin, d'ameu-
blement, d'arts managers; de
sulftge, de piano ou de chant.)
Adresse, Pois-Verna en face
1 F Tlfphone 34773.-



OLO IAN

Le Vapeur PASTOR$
Voy 34 N. 1B. de retour des
, ports Colombien4, de Cristo-
bal C. Z., de KtingtonuJa., est
attend a Port-au-Prince le 15
Decembre 1934, en route le
mrnme jour h 11 Ihr. A. N.
pour New York, renant frkt,
passag'ers et ma le.
Le Vapeur MARTINIQUtE
Voy. 132 S. B. venant de New-
york via les ports du Nord edt
atlendu h Port-au-Prince le
13 Decernbre 1934 dans la Ma-
tinee et laissera immediate-
ment pour Petit-Gou've et les
autres ports du Sud.
I.e Vapeur HAITI Voy. 3-
S. B. partial det New York le
18 Decembre 1934 diregte-
Inent pour Port-au-Prince oti
il 4st attend le 17 D4eembre
1934, en route le meme jour u
4 heures P. M. pour Kingston
Ja., Puerto Colombia, Czrta-
gena et Cristobal C. Z., pre-
nant fret, passagers et tooale.

W. E. BLE0.,
AgnL. General


LA MASON


-~


LE


Fin e,.i I I e rrrs


Goutez et


Com .parez




~ ~ ~~~~ ~ ~~~ ................................ .... .. ..... ..-- -: "........ ... .......
..... ......... ..
l .- .-: ...-'-, --., .. -:---- -.. -t..... ............... ... ... ... .. t
.. .. .L .. ...> -. ..r~.'] ........ ........... .
. .... .. ....... .. ... .- .- .

tk...t....}i.... ____


nu il ..s:. ,
E Pousos adores, m:fiez-
n. .dspoissons ou bien ser-
-C on pour en extraire
. o) 'si utile. a Tobie, celii
..de ,stoiie sainte.
d" is vous qui vous plaignez
deC orages'du foyer, allez sans
tdr au Marche aux pois-
ncs! Lse calmne et Ie plaisir
anis l1 cohabitation, matri-
nmoidale valnot bien cela, et
puis vous y trouverez la gran-
de ,boeue, la mer et la efilie>
la grande bluffte si docile aux
ventures ou le eceur n'est
pour rien..
Les trois amis consciencieu-
sement liberes patr 'accom-
pisement facile d'un deli-
cieu- petit devoir conjugal
(Ia remise a domicile des poiss-
sons, s'entend) se rendirent a
T'rocadeio ca faee a de nou-.
veaux bocks incessamment vi-
ds, (1~s se plaisaient dans la
con te"mplation do Inotre mer
tranqtille (ui abounde en poLs-
sons.


DfET fECTI VE.
___ .l.. .. .

COMM( UNIQUE

Carlo Lilen i4 Haitiana

Nous $o lmmies houreux d'an-
,nf;' qu I Carlo Lfe enl donne-
ra vendredi prochain 14 4d-
cembre it 4 heures p .. ,un re-
cital UOe poe-ie aux ecoliers (e


Sa deposition p Mauame
i unv'ee: (LA) centuines






e a




1I. Emmanuel A fred.
Le dIstingue couple sera con
A


A'*K aien > -e aM auric Ehrei au-




Trieounal de.hIssation, Mae.
1. ;anuel l Be Alfred.
Le di llus coplime sera counts
(hti an^ pied de l'atel par
Madame Maurice Eth6art au
*bras du Vic'e-Prtsident du
Tribunal de assation, Me.
Emmanuel BIeauvoir
Nos meilleurs compliments.


REMERCIEMENTS

Madame Gesner Guillon et
tous ses parents et allies re-
mercient bien sincerement les
nombreux amis des, Cayes et
des autres Vilies de la Repu1-
blique des temoignages de re-
grets et de sympathie qu'ils
Agur ont donnes 't occasion de
la imort cruelle de
M. (;esner Guillou,
Maire de cettc Commune.
Its experiment plus partieu-
cca
lietiment :lelr P, -muul^n-
ce 1:1
Son Excellence Ie President
d'Haiti ;
Aux Ministres de V1Inte-
rieur et de Finstruction Pu-
blique;
Au Clergy de I'Eglise Epis-
copale d'Haiti
A MboilAeur' le Prfet Beaui-
vais Darbouze;
A Aonsieiut Nerva Lar-
rieux et :on Conseil Munici-'
pal;
S.Au:Servio e des Travaux:
::::.Pl: ..i b H i ; : .... ..;' .
Aux: autres fonctionnaires
du GQouvernement;:.
....... :Aux Loges Masonniques;
:;. ...;:. .': A .a M uique <1La MuseM ;
Au Cercle Cayen;
:: : Au Cerce <'.Utioni;
.. Au Journal 4La Garde>>;
SDe Icur cordiale assistance
en cette.triste circonstance.
..Cayes, le 11 Decembre 19S4.


.. ,^-.., ,-.,.., .-, --,.. ,, ----... ,. "'-" ..-."' =


AWde itiI
Idtbrit6 de votre intr eui


LA L et dangereuse Elke cme des impuretcs
qui menacent la sant. d votre famille. II est
prude d'acee. touiours Ie SavQn Carbolic
Marigold. Sa "uw- abocdante purifie, en merme
temps qu'e le e -. P6ntrant dans tous les coim
6 lsa salet6 se ca s a mousse du Savon Carbodic
MAarigOda& i cone r la sadubi absu
E

15
w -i I r


7 Tl &J- 4


Jeudi so r7. .;. .' ..'
stint a vec :' .'
Entree g c .ra:- .... .
Gourdes.
r Samedi, uan g ;:
seraa unique.

4ra des ai-s nourec:.x.
) La Directiwn iu : -..
'ro prie son aimbhic i:
de rser" er i -, a mc, i:',t:,.,:
les tables pour Ic {iran.I r- .
SIon de Noil.


ADMIINIS'T7RI. \ 'A
GENERAL Dj' j" .<.

Aris de )Deprn/

Les Depe.ch p .
York et- I'Europe i\ N ,; -
York direct) pa !e S. S.
je (-assau 'seront fte'rn' :.
Merceredi 12 et p:' '.. '-
Pastores ;le jeudi 1. iii ..
rant.
Port-au-Prinee. i. 1. .-
cembre. 19&4.
A 4 ..---- .- -
CONTRE A 1V'.;

Je, soussigne, declare au p -
blic que l'avis matrin1i,,',
paru dans < du 20 Novembre dernier .:-
eernant mon spouse, n&. -'-6
da Munder Desrouleiux., c:
nul et non avenue.
Port-au-Prinee, 12 D" e-
bre 1984.

Hermann DUJ" -:


Librairie o
..M. ..'.'..AT N A" V t &... K :...



m ItUAe J CPUJICAM4nAk;y|

A COTE OU TAIL/WiK


Soul arrives :

ALMANAC VERMOT .........

ALil-4ANACl I N A TIONA L ........ '. 4 *:1

Uachelte ......... .. .. .


/..' .fi.n; .i.ix lit, ilnnonce It a hienveiltai
r, ;t 2, /, r^,l.( 'f, tiais ifounicses bonnEc nruifsn
(1 h plcc, son hum a f prix uit'anui
(1 .,:
.: c,! nil '< la bouleilth ef,,;s .
. .' C -


:0~~~~r I~? 3frn t is c/t hurr
r4~ t/U Vilat/U (ill ''ue pixf


lTOtT LJE ,ONDE SE DIRIGE VERS L'

PALACE tPOURQL'OJ?
L i ; 2 ] a r!''" r HKT i C.' i aiT>\' -

i. ,e ,' 'atui: n aLit L c t O ft ipaI
" i3 a 1 et proptement
so YI nn :niporte qUL.Ie heure,
S .t raphe
Tout ce i a rocur, une e agr ble.
Tout ce qui put'..; mrocu'er une soiree agreable.


PALACE HOTEL


aleine parf mne dents
charmantes quand 'vous
employee le Colgate


C !A!I


---- -z-------^^^ -- -sa :

PASLESSE
Dtri LITE .. a


c reA +a'cr.-I:Ijo.nA 10cjcn r3tour du Sang. prescrit par trIPa
puio r:ojr a ,,n.la ,, r-, u. AAmis dans ti HM 4taSx


est face d' avoir dc
;ne h ',-: p ',.ce
emp6i e Ic Colgaey!


Le Coigate rJe&oi? kes denL; par-
faiternmcnt ch:aque ITssure,chcique
crevasse. II es embellI p.; c
qu',: conrtier. ;a mnme poudre de
poi-issage que ',-s deTItIstes erm.
ploient. La ,aveur du Colgail est
fraichissante le e I
haisse !a bouche
pure eet pariumee. % i -.)


Achete; en un
tube aujourd'huit.
Colgate soir et
maiin, rtdlement,
pendant 5 jours.
Voycz enruite }a
beauty nouvelic de
vos dents!


La Mauvaise

Slogemi enrtI eI.
e.t colgate
rer)tjdIf i ecl ci.t
de icho-se.


Parisianu .......... ..... ......


Vie de garnison ..............

in ir r .. ..........


-.1A


Pou(r htle jettunes:


Pierrol .. ..........


Pfr4


....I.~ll l~ll..~t~ ""9.;~;


1.isnLt.


:44
-*.".4..


A
~44>
4
I


N
? ~.'


C, .


It


rvi, 4


.4~
44
-%; 'A


es prduit BAYER s


....r ....isW "<,l -, sw rnaa .i -


~E~ ~E~t~8~da~b~


~ ~~~.4 1 IF'.' A


... ;


CA.


O'j 'Ir -i"j-1
VU A;k


SAVON CAFWIICI


Confre les maux. d'0'

0
et la grippe


Prenez de suite