<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02308
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 10, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02308

Full Text
..- . .. .' '
.. ......-..
:. ...'-" ...


4 4f' 4
B i ?:. a: -C: ; .:.--.-f;-.: ::ff; :: :..I:..N-::.....:- '-: '-. ::,.. ..;-"' ';.- .- ..
:; ^ at._-'~:.;t.^tij::.++F; :. :_. ... .^^ *l*F '^ E r ****\ ^ '1** ^ B
+,-->:_- :; .--: *j -' .*- :^: .:..:.^ ^ :. :.-.-. ..... .. .. ....^ B

:'-:--:";'':.::v : :. "; ; : : : *' : -*t M/s ..' ;.J. ^^ S "fv + ....I l"
i|i;M~~~i .1. ./ ..^S ^-^ ^^-.^
g B ^::1:.;:::# : .::.. ..... : p .' : : ': .'' ;..^ ; :. *'". :^ 'f
: ^ : -:. :-.. :.. : ;. ** * .. * *. .. .* *^
S --:i i = iii i "iL -, .' :. .......dIIl..i lfllI ll Wi i# ^ "*"iiw"^ ^ v^ -, .. .. ... ..... .. _


l m. ..".:. : ._._.
B B~M


.OTIDBN .F ONDS N. "'.


.. ......f.t..... ..... . .r 0... y ..
.. ............
^ ^~tliWC '1^**^; ^'^^rifl~W" ;^ Ml*^i^3^*:;il^^!.!^; 3***'*fKmi '**'* '^fii .{. t-~n ^^ EM ^l^^^ !^^ ^^- 4!^^ i^ ^^^ l^~1&^


S...N. . .
{AN....


i PIORT-. AU-PRINC RA-. .


0 DECEMRE 1934


. . . .


-I


. . .
S. . . . .
.. .
.: . .. . . .. ..
: :. : : .|
" : -'' : d lp :|:. -
.. . . : . :. ..
S. ... '. ... .. :.. ....


.... ..... ... I....... ..........I...... .. .. ... .... .... .. .. .. ._ ". ....Y....... .. ,..- N .. ....._


I malin, : 6 heures,
f taire de la ParoisW
tatwur, le PIre Au-
fw des plus belles
W;.:de notre Clerge
l:du haut de la Chati-
;-, langa ft adresse
des 8 verites qui me-
retvIes a tonUs.
e milieu, rien West
rien West plus
que le courage I
s paroles qui ne


ne rtsistons pas
i de rendre un public
Wace jeune prelat qui
|ls4f comme elles le
i .gd'ailleurs, les
itueltles, don't le reld-
oi nstitue veritable-
ian menace pour l'edu-
idenos enfants.
is.tuetlement, une tcu.-
'i 0ion 1sciale ai en-
e darts le pays, en
w du flot montant de
tion et des nom-
rices qi gangrfTinent
s eial, a Iravers leI
ity a pas sciWlement,
| tle pens e, les
tlev rmon1mns d-
ks drrages pornogra-
Wit fire du rmal aux
infants car, sotwrent',
it n'est pas suffisam-
tohi p)our approfondir
1:v trout de maunais.
We n'est poinl I Ila
tit La perversion. I
it remaoner a d'au-
S, danzs les mautalsi
offert/s par les aines
rlmgination. a leurs

Wn. en elife., conce-
kossibilit t de conser-
ifs enfants files oan
-Ide a 12 h arns, la pu--
flrianocenn lotrquoi
bfant dc levurs linrres,
rMie anx mil les et un
6des dames noderners,
[ mnaduisant dans I q

e part. pourquoi doit-
ndrris it des fillet!'ts
ti es, quelquefois,
sans se faire ac-
d un parent, dants
S01o restaurants, tom
Sit eltes sont su cep
_tendre mieux que

i enfin reut-on fai-
ase des prineipes
I falsaitient de nos
,ttrespectabtes mires,
tdes gardiennes de

|P-e pas loutes les
out caracteri-
^i:.e haitienue des
Stnoins instrumite,
naig mm moinm rt-
e. a mire d'aujour-
t ebic par des ef-
1et ridicules, vou-
r d'eltgance et de


us. lwisser tsom-
tubi du m-
tog ce sur quot re-
Itfleur t la digni.-
tfamile halt ifien-
:le respect de
w qun porte, cc
q nhefre, imw


T. -VI NCENT



Dans une interview au < tin Diario>>, le Ministre Les-
'cot a announce que de toutes fa-
gons, le voyage du President.
Vincent &a Santo-Domingo au-
ra lieu avant les derniers
jours de Fevrier. ans qui!
puisse en preciser la date.
Cette declaration confirm
done ce que nous avions dit A
ce sujet
Notre Ministre dans la R-4
:ubli)que 1-oiiine a aussi par-
Ie du isc_ r i's pronmnce par le
I' res Int Vincent dans le
No particulibrement en ee
qui c ncerne la question des
1ionti es 11 a souligne que
]es ( dx i ouvernements son
tou fat a d' a ccd. pour ce
qui eO de <.'i'rretactable cri-
t$ 0e d m .0-.dinicaint -
hiutile de (Hre s elte cl4-
Sa.r-,i- a eti bien uceueillie
cla Ja Aesse si.e,


A ACCIDENTT
I"A LTO31iOBILE AU
POT ST. GERALLT

l)i:iuncbe :qpes midiI vrS
: her r. u" can"ion des Giar-
de ( c ei-' C a toute vitesse, a
he --f v 'u ntnent une auto-
4 n;' s lou*isl e e tru-W

,T ie jt','e Angus Projetce
[. l: i 't in de i S nv ,ine,

vi1 & i ne plcue d fl oult
eIe a aet eai ique'et es
'_-estee le Vans 'ouse en
a'ir .- e ei bur uL,
Io Aucv. e e s occi
a tt ,;I re 0I. e ra el
,
U.. '-,- i'" i ;5K e "\ .
{Ie .b.l ,i:- 7lI 01.u 1 V (10 1
t- -" C c"1 i



e- .'\ : ^:i 'iude cbez
I ) p i .1 necessites
du iien pa.
1 <.' t. '" nas
iOS. Ut' i-C ; i' l'I QrI. i




Et COVERS ImASSISES

IL* e 19 D mhre courali se-.
ra juge pai' Jo Tribunal (1-
mine! de ce re.sot. SanS a-
sistance du Jury, le nomme
Emile Pierre, accuse de faux
en ecriture pri:ve, a pre-
judice de ML Emile Marcelin,
Notre arm Emnie REmusat
Pierre, tw' sympathiquerent
connu a Port-au-Prince0 est
pa4se en notre recIaction pour
nous an's I qmul n'' a au-
cun lien de parent entire lui
I et ce Monsieur.


macult, de generation en ge-
nerationn?
Ce sont ttoutes ces ques-
tions qu'a, avec ute tine psy-
,rhoqi, sipalkes Ie dI tn-
gue PPre, Augusttin.
Et i n'aura pas prch' daon
le desert, si tous ceux Qi ri'
-enliedu 'Pont bien compri


p centre 1 gorippe


Hier soir, en: maniere de pu-
blicit&, Cine-PAramount a don
ne a son public tn aperc-u du
fiIln de propagande sur HaM,1,
don't nous avvona deja einie-
tenu nos lecteurs. Le pen
quton en a vu et.I:ldein de pro-
messes. .
Le film en enier -sera p.r-
s (ent au Pr]sident de la e-
publique dans le courant de la
semaine, et sera exhibe au pu-
blie le dimanche 2. Decembi
prochain,
Nous avons deja dit ample-
ment tout ie bien que peut fai
Ire a note pays, si decrie., cet-
te propagande par Iimage a-
nimee el arl ante. Notre gou-
v'ernement ne pour'Iait-i pals
prendre d.es dispositions, avec
ie concourse de la Paramount
et de no0 representant, a '6-
r4'ang-er, pour monte un
grand i m doe propagande.
come le font tous les pays
Ssuucierx de eurf bonne r'epu-
Sta on.
Nou reviendron-


VAE PETITION AU
S PRESIDENT I'HAITI
. -

c.pite dune u :pettion adress&e
Su President d(Iaiti par 205
iaiti ns residant A Preston et
emplr).oyes par la United Fruit
Co.i Se paiginant des crm3es4
et atrocities conanis su.r la per
sonne de lean's concitoyens,
ie insulted et poursuites in-
1 quaifbioes clont Uis sont iob-
j'et:., 1 (demandent la nomi-
rnaton ldani Ua region, (I un
.consu hnaitien probe, d6sint.e-
r'es- t connaissant bien le
mile. Ils suggerent meme au
Gouvernement de nommer a
cette function 2d Joseph Si -
...'.. citoven hait-ien qui a
Sfait ses preuve., dissent ils, a
(-ep:('ue dfl (I(cI'et de :r'apa-
.-ie ,nent force .
N< s esp'ron> qu leu i' c.-
rtion r '(ece-va toute 1 'atton-
Kion qu'eln e mferite.


ARMI VEE
DL CONGRESSMAN
HOUSTON


iiek est arrive un vieil et
sincere ami d'Haiti. le Con-
gressman Houston, en voyage
de plaisance.
I! doit visiter le Cap-Hai-
tien, et fera huit jours chez

Tres probablement il pro-
fitera de son sejour au Cap)
pour aller visitor la Citadel-
le Laferriere.
Nous lui souhaitons d'a-
greables moments en Haiti.


RETOUR DI,
Mmne. H. W. IIPWELL
Parmi les pasIsagers arni
ves bier par le Cristobal, nou-
rvons appris le retour, apres
nme absence de six mois, de la
dame Hipwell, la charmante
spouse de I'actif Agent d'As-
surance H. W. Hipwell.
Nous lui presentons nos res-
pectueux hommages.


A..-



Hfier a d16file i P'Htel de Vil-'
le tout un public anxieux de
voir V'exposition d'un lot do>b-
jets d'art, de peintures, gravu-
'tes et de documents histori-
ques exposes p.ar les. soins ..
note prestige eux Ma-gistirat
(Communal, Fredab ric Duvi-
Sg.'neaud. dont les realisations
et les initiatives heureuses e
se comlpte1nt plus,
M. Edrnond Mangones,
President de la Croix .ouge
SHaitienne, amant passionne
des choses dpu passe, a bien
voulu Connier ai la communes
toutie une collection d'o bjets re
cueillis de nos gloires d.u pas-
Sobj;ets qui ont etA expos'.
dians la grande salle de fete-
Ieo la Mainie.
A cette fin, I, Magistra.
SDuvi, ;neaudl p)our donner s.a
tisfaction at la grande curiosi-
t1 du public, a bien voulu a-
journeis la (cloture de l'Expo-
sition,
En &onsequence, Je public,
amateur cd'art et de choses his
turiques, iur'a le loisir, jus-
qu'a dimanche 16 DIcembre,
tous its ju- 's, de voir et d'ad-
ni er ces choses qui consti-
t enIt le vt aies Reliques.
N.s ftlieitations au Ma-
Ma
S.istt Fr'ederic Duvigneaud,
t 41. I anglones.


Q( A 7'i" IANDS
SPERSO.NAGSCR
A'IfTTE)VN S


Au conl de ia senmam t d .'-
ni"re> une lo ttre t[ { fotttr. colr-
S 'tlesondant Iev XNe York,
Sous .annneait 'que, par le .IS.S.
:Colombia-. arrive ce matin,
: voxya eraUnt ou'tlre impor
tan~ts personnel g te l va haute
,- n ance americ aine. qiii sint,-

.. S, 1-
..C nt ... n nttf l a) i .lvevlopoa



tos lents cas, on: csli aurons.

etr tic herons e n r se i ne
plus amirpIement nosi lecteur.


LE 3fI./IST"RE 1)"
FRANCE
A SA NTO-DOMINGO

La %emaine cierniere, e.st
part pour Santo-Domingo AM.
Moraviecki-Moreau, Ministre
de France en Haiti, accredited
egalement aupres du Gouver-
nement Dominicain. II est al-
le dans la capital voisine
pour presenter ses lettres de
creance au President Trujil-
lo. Mais comme ee dernier est
en ce moment en tournee, il
est probable que la ceremonic
n'aura lieu qu'a son retour
surement la semaine pr-ochai
ne.


ATTENTION!
Le public apprendra avec
plaisir que, vendredi, Candi.(
sera au qradiot.

i B-uvez le Mum
1Alix Roy'


L'dOPITAL GENERAL



Plus4 de 2000 )personnes ol t11
assisted a a messe de l'HOpi-
tal Jeudi mnatin, A I'occasioS
de la fete patronale de P'Eta-
blissement.
On y a grandiosement e c1e
bre I'anniversaire de la Feth
de I':mmaeulte Conception.
La cour sufihait A peine ppur
contenir les fideles, qui I'a-
vaient pas trouve de places
dans la petite Chapelle.
Tant de de motion a 'PIma-
cul6e devait inciter les bonnes
Ames chrPtiennes a so dvouer.
en organisant des fe6tes, en
vue de J'agrandissement de la
Chapelle.
Toute a ville y pr6terait
s)n contours, car I'Hopital
General est ouvert a touted
les afflictions et par consse
quent, digne du contours de
tous.


LA CONFERENCE
D'A UGUSTE MAGLOIRE

Devant une salle comble,
notre prestigieux confrere
Auguste Magloire a pronon-
ee hier la conference que tous
attendaient avee une f6brile
impatience.
Le talent du Confe rencier
ne permettait aucun doute sur
le grand success qu'il a eu.
Aussi, le public a-t-il chau-
dement applaud M. Magloire
don't on a pu encore une fois
appreiier la. belle erudition.
Prochainement nous repar-
lerons plus implement de cet-
te interessante et nouvelle
c, conference sur Boyer Baze-
lais.
- --** ---- :. ....... .. ..............

NOTE CONGEK'NERE
AMERICAIN.
LE MILLIONAIRE
WRIGHT S'INTERESSE
A NOTRE CAFE

L on se rappelle qu'au com-
mencement do cet-te annee vo-
yagea ici un congenere ame-
ricain. le Capitaine Wright.
millionaire. Selon une cor-
respondance Pehangee entire
lui et un homme d'affaires de
cette place, il serait decide
L investor d'importants capi-
taux dans les affaires de caf6
haitien.
Nous souhaitons que ses
projects se realisent dans Fin-
t6r6t r6eciproque de notre con-
g6nere et de nos vendeurs.
Qui sait! ce pourra 6tre le
point de depart de'serieuses
relations cdmmerciales entire
S'negres americain' et haitiens.


M. ET Mme. B. VINCENT
SONT ARRIVES

Ce martin, par le 8.S. ^Co-
lombias sont arrives MA Ben-
jamin Vineent, notre sympa-
thique et actif Consul Gene-
ral it New-York, ainsi que sa
distingu6e spouse.
Nous leur souhaitons un a-
, gv4able s4jour. ,


S_, b b -Wtii t.Bllualm..^.steil^


... .... .^ .... -W


..-.. ,. . .. . ... .. .. -. . . .. -'.
. . ... .. . . . .. . .. . .. .. . . . . ... _WAR M .'
. .. -. % <^ .; : --. -:+ :*; .- -- .. '... .-. :- .. -- -.- -. : --- -: .. .- ..-.* .- ; : ; : :. : : : .. .. : --"'. : + : ." .' .-' ..'.- '. -. .'.--..' .-: *" V * :** '..-: -.. ..-. .- yi
... .. .. "">" '.": .""" *. :,:::,: ^ : : :. :- + / .. : :..,.::. : ":. .: :* : ":. .-.-. .., : .

.. .. .. ." -.. *. .. '--" .. ----.------ . ........ .... 'jl" .. . . .
.. .... ... i .-. B .. ... .. ..... :.... .....
........ .....,A . . ..
... ....... .. ...
*, ~. ... .,..... .. ... .. .. +..-
.... ............. ......


..:-."......


. . . .. .


. . ---. .- -- .- ... .. .. . .. ,,. ... . . .
. . ... ...... ..... ......
.. . .. ~ .. ... .- . .- . .. .
............ .... ..
. . . .:. .. . _... :.: ..' . ii,.. li. l. i .


W-*-


; --~-----


i-7tNtt -


m


k


. . .




16I Kl : '. .:..."O : ... : :.: .:.. : -:- t .-.. : l : l.
"'. .. ~" ". :". .". : :. '' : : '~" .' *" ".. ". . ...:....'."..' :' '-:....:.':" :':' -.'.'"
.......... .' ........ .. :..





.......Pour .tera. tr. .lo.
vouvertu.e prohaine p. R Osi.ti.ond
k- ..... ..., .- .. *:-- : : : -: ,. ........ .... .. ..-.-.:.l.. ...--. -- . 5:










-du .Canal dePanarn& et Ia sia w* CU .FRANHONS E Bapi6d
tuation g.ographique du M6- Comprim~s &O gr. 50 Tube du 2 comprimhs #dslp a
le S t. N icolas d o nt l ex cellen- .. ..-. .... ..com p r .. .. ---..:.:..
.ce du por. est incontestable; .o. .. .. ......
2 . . . -
.... .. ... .... .... .. .......












pa.ticiper a cons6queces ....

oc6anique. Pour r ndre le cheveux so -. quu: le pin
A propose,. g.e de andez la $ 0. .. ......

du d'urgence la Joi suivante: COMSBRUSHEN S tout de suite vi
.Art ler. D. s a promulgation Lalue, Phone
.....i"....... .











de la prfsente oi1 Ple vir a Pour tons aw


cement i port et do la yile Xuparn voi




an C: orps __. islatif par le Se- GT4 %XL_ e "'7.t
eu.. .I.. ... S.r i e


.c.6taire dEtat deo Travaux 1. .. O. ._ -- -...- ...........1 Ru. P a



Publics, des caiouvertur Tine -a a
cArt.2- En cas d rejet docu.es e POur VrOTRE v SANTE A A U -1






cont rats par sd Corps Legis-
latif, les fraifs dentudes preli- |oSi vous souffrez dIe 1'appa- AT TEl l
minae -tes (Ie lentreprie es- reil digestif, uu si vous entez riis
EI Corps Lgislati r01pe; Ae. Gi e
















tent a rea chae des sourvani- une dhiliOe qu iconque dans i .. P c e
dur l-pr D s lt omulgt i o g a's rade,









(xcureif)flelt auoUs jate% ps 1o oLE r r r ls s"e
raer ie mode mdes concessions sage de "a Fane -ISQUE.- TitCS z 4flJ.,
de Traitaux Public- (quintesnce bana- Port u






Ati. 3- La l)perScetQ Ioi a- nS Troglodytquez) on banane j'pfl- Vi1 tours eAr toTs
miaie toute lots one disposi- Grand Vincent. I i.in lgtai, A J4S rantsi res pI(
tlons de lmis |hi ei sont con- :yeidalice noublcez >u que ('Petie .. ivanrts
Lraires o eilt ceco pubiir et lo garis Quiquey tun ThD e o lessorts ava



cexut ae a la du iligtnce des Sou- 1 ageni et o excite la cruis- Inrna Jpl -e n murt ) cr r ables dtobia
Eurlt rodi des choetnt en c, sance des lus chiz rSpb t ute hqe-u? cU a no .. Bwe da I ix, rei-

Arit I. L a eentEn vont e pat-tout. *.. .- t>$ antogs (lrg
de se- Grla V6snct .o ,u 1 let desprPin
















IDonne isa Cbaila bre des Re- pReT usez ls imitations u 'r et d iLI -ud-. o .c.. .erm .-9 s-- ---a-" VA t A..:l ,
Pirers tanes er Pt-au-brdin- qu -, o facings-
Den ute ((112 desueentepeeus ei S ctr- bed
retaIe d A otate Whaun I Hne sAd des a K cheT !es B. e :uu^ ^ .- .n a Bend i
puihleline Poren et de lat Villeut -GPRet















I "0
du Mole S t., N. ------ -- A TT- ;







Laies plants. de, tau-es ii- i u snf e
mint rAsdel 1n envtreprise res-iu d sio n








Les Sec ta:hre es sig-nu A. eus offe ue. vunx ue dns- ,.- a vus fournissad ,1








Sambour. T. FranPois. Yeux NAl et enn Anniae-' e L 2e a lli e ,mo^n e .. LA ...A -"^ l.'<., AUTOPAR
Donne a laMaison Natio- Venez vir notiure ock a e f-e ,n Sani r Ys *d ou -euie dsLe Y t A


naie. ai Port-u *Prince, o 22 beaux jo11 et cadeux. Ei et m gin succa a \ ;.ens
A" "* i r : > Baccalaurt e '*sez 1914, prAIrIduit Iu've.,u,. qui a Rue Dants
Aout 1914 An illeme de F In- pees natiomnaes. Paniers ou- ,z r
dependance, vvages, Ametublement dte pou- remarqoa e '... .n .id .e rcde en Tien a m iil 'ureD
Le President signed) Sudi," pees, chevaux de bois, Creches les difhuit e ud o es marque des a d'urop T
Dartiguenave. etc., etc., etc... Toutes de < Les Secretaires P. Laraque. brication nationale. Un beau Enseignmew. 1r v.. (>-es sue cub. blio
F. NY Apollor. choix de joi ets imports, ces sont du? anu G-ieux de "E- Glace de Port-au-Princ. Goft-
Stablisseme.t a p- tez ette d6iicieuse erime, et Pour vos pro
Etrennes pour dames, jeu b I t t
es fleet Messieurs Beaux tence des professe vous serez convaneuB. ages
cadeaux ttes es Dans les f Faites une agrble surpr- Pour vs Ba
Au nom de la Republique fetes, fiancaiiles et manage. t a rroe0 1 e-e< re fa e Gen a Oisagvus d
Le President d'Haiti ordon- Venez voir. Faites v s achatJs ,i,,- .,.r O vous
ne que la loi ci-dessus du au rue du sui o --, v;e-.r pour, le de. t... location A la
-u8 an raffOilen regis
Corps Legislatif soit revetue Quai et ainsi encourage. I- '
du Sceau de la Republique, dustrie Nationale>. nt. ... et i.. ot i Adressez-vo
u,~n..


imprimee, publi&e et executed.
Donne au Palais National.
A Port-au-Prince. le 5 Deem-
bre 1914, an 111&mi de I'In-
dependance signede D. Th6odo-

Par le President
Le Secretaire d'Etat aux
D6partements des Finances et
du Commerce signn) Dagues-
seau Montreuil. -
Le Secr4taire d'Etat aux
Dp artements des Travaux
Publics et de 'Agriculture
signed ) Eribert St-Vil Noel.
Le Secretaire d'Etat au De-
partement de 1'Interieur .(si-
gn6) R. Bobo.
Le Secretaire d'Etat aux
D a]taements de la Guerre et
de laa Marine ;(Sign6"L. Vau-
gues. -
Le Secretaire d'Etat aux
D4partements de- l'Instrue-1
tion :Publiqie: et des Cultes:
signed ) Dr. Annual.
. Le Secretaire' d'Etat des
Relations Extrieures ::t de la
Justice par interim (sign),



(aM nit eu .. ..........
cembrel 1914. N ..#Rf et 1


AVIS IMPORTANT

Banque Nationale de la
Republique d'Haiti

Messieurs les actionnaires
de la Banque Nationale de la
R6publique d'Haiti, sont avi-
ses que I'Assemblee Gen4rale
ordinaire aura lieu le 8 Jan-
vier 1935, -a dix heures du ma-
tin, au siege social a Port-au-
Prince, rue du Magasin de
'Etat.
aidre du Jour:
1.- Sanction du proces-ver-
bal de la derniere assemble
general.
2.- Rapport du Conseil
d'Administration sur la situa-
tion de la Societe, sur le bilan
et sur les comptes.
3.- Discussion, si y a lieu,
et approbation des competes.
4.- Fixation des dividen-
des A repartir et des affecta-.
tions A fire auxK reserves.
5.- Renouvellement des
i-embreo du Conseil d'Admi-
nistration. Divers.

s :ign)e :
Joseih H: DURRELL.
.P.:r_ 'd:.. e n. .


1 a .s eon 2t.Let
Ire's, de iSci ? ,' cE i Law-
gutes civantes.
%tours ;ci-:Q d,'to >tno-
Datlylogra phie et e ('Comp-
tabilite.
Les intscripti nlS e-e regoi-
4,e-
vent tois tlesT j.,,> .-r:WU eW .
SPour tous autres renseigne-
Sments, u I Simon Bolirvar, Tel. 2087.


RHEANTINE LUMIERE

Specitique, efficnee contre
les Blennoraghies. Ecoule-
inents. Maladies des Reins. Le
s roduit pre)nt& souS formmc
ue dragees est facile a pren-
dre.
j Ne necessite aucune precau-
tion special.
En Vente a la Pharmacie
Roy Rue .du Centre.
r Et Chez F. Lavelanet, C.
Duplessis, S'ec.
i78,Rtue t Ma q nra, de 1'Etat
P eelejphoni 34,0.
4' a. .

1 CocafCo'a


F tIGORIF

Noe cLambres froides ontI
6t6 r6cemnaent mises A point
et peuvent re-evoir n'imrnnrtF
queule qua ntit de viandE, de

fruits. etc.
Le Public est corrJialemeni
invite K visiter notre ugine et
a inspeater noa mod"esle dI
glaciegee et do sorbetiert s
dane notre alle de veite.
Consoimmer de Ia glace, e'ef
fair. d. r eornmla


AVIS O.h.n4A4Ji
i /i5 L 1:1 1 .
Ce qui permet a Pierre Co- jah ., ere
,es d'avoir tine si grande ellen- Machi. ..
tele, e'est que sa coupe a une Machis 4.ie
elWgance parfaite. rPAs Px.

Pierre Coles .--- .-. .-. .
Taitleur, OUV K. U : _V
QQO, 9omme t**t04
Angle des Rues du .Centre et .i y aur. dex
Bonne-Foi, Lotrie Natn #

L'Institut Tip p u "er Toute e tA-.:
demeare une excellent kale et d'heteus
over son irrprochable "pas s r~ ufj
-sion 9olt0eU ne n'e,


#--^JcK"y .'^ w




.... .. i.:. :.



_; t:::$

















ete 4- a


tterie:':i
et. See



ns .'.






nt a..B

.- f -.S -:-
,. ;.: ...


DeSOn

3237

-TAXi.

pmenadi


sirez a
jous 0A

. An _-j
.. .




::" -. :. -.:. --.-. -.:., : .. .. ; .. .. .,. ... .. .. .. .. .-----.. . . ..---.. . . ..-. .--.-. .. ... . .
...... .. : ..-.. .....f...SE .... .... .. -Ij a.- u- r ... .. ... ..- ... .-.. ---. .. .. ..* +. .. -- .- ...... .....-. ......... .. ... -. -. ....

ton. .ae de oot: plus int.ressant,:- si: lea 6qut M .:fiiter::a.... distngue Pr .:Nou le .Commune.
......-...ar. .-:e ci.r.l. ..-. .a..tn.at-eln padres -vioin taDent Ds chocs tropi- dente d'Achdein- MUti t O' -4-pr Ia l re Lois
rerfe ni beou xddie violetinDeuthoiv troe s -drateho deoili s ae r1elle lannivers*
| | on,. i.n^ous s ... .. u*x-ique la ptus.trite sur- :bo conbinaiSoits et enie" bal. o"igani" par nos b-iidan- esf af" et, ce, grace au c
1,on matc es ieii vis Ppt s .... ...n.. ... ...... de 1 he re g e sdP. L c g ,tg r
gurer. de l'avyenr de oveil lnew-et.e eintle lepu verenttoute la beauty du j tes sports gr, .ne prit fin course du Doteur Rulx U
|mrt favori: le foot- erieux doivent entourer les Du c6t6 de Vertieres, le drib- qu'w 4 heures d matin, Oa se Direeteur du Service d'Hyj
|-iation. La parole eat athletes s~Ieconns pour la Ibing, inethode de6suite, em.pe separa, joyeux et enchantis, h ne, de :Mle. Msia. Vinc
U.eOur1 eux eulw ish6 rpf station & Berlin. Le cha aux avants de r4aliser, en proclamant eette reunion sour duR Prsident dte 1:
Ssi les rencontres Her. Fotball: Amateur n'a e4t ad- Le Capitaipe de cette equipe, P lune des plus I !cctes et des publique et'de Monsieur A
Py.pfe, arosetkes mis au programme des jeux note ami Robasson, don't Ie plus agreables de Ia saison. A se Francis, du Service T'
tvavoir lieu. Ds qu'ls qu'a cette condition, jd6evouement est sans limited, quand a p)rochaine! .niu
tparI IEtatMajor qui Les Fd.rations mettent les eut le tort de ne pas d6placer ...... ..... Commission es et
actuellement la PH&d terrains d'entrainement et le jeu. Profitons de l'occasion 1 Marc BONCY. cie done de cette preuve d
ide Foot-Ball de PU. S. leur mateiel a la disposition pour conseiller a nos footbal- courageante sympathies
aura fair son devoir. es sportsmen et -tout athl&- leurs, particulierement le jeu- """"' "+ "et de mettre ute on a"
ariera d'une fa9on s.- te a qui Phonneur 6choit de' ne Chtampagne qui serait ex- vit4, touted son 6nergieett
-, thodique, les differ representer son pays aux 'ellint, d'&tre moms person- L FT NICOLAS s dcvouement a renplir
.equipes devant se me- competitions olympiques, a le nels et plus attentifs. U1s A E.NS.OFF devoirs qui lui incomben
'.aL'Oiympia chain- devoir de se preparer physi- jouent aussi beaucoup trop en fin de meriter la confl
de la Havane dftment quement et intellectuellement chandelles. Le ballon doit e- ...dnt ouslui faites credit
i par les reg1ementsde pou1, cette noble tache, erit tre sewi a ras de sol et rapi- I Son programme est:
i2,F.A. Les dirigeants se Monsieur le President Eds- dement. Nos footballeurs ne voi(i le Dicours prononce lo.-i- Construction d'un
nt de nommer kn se- trom. | savent pas non plus se placer. i'r M. Andr6e Iamothe, Pre- meticre urban.
.ur pour la foiTation Ces considerations nou pour recevoir une passe. Le sident de la Commission Con- 2o... Captation des tr
JIw dte Port-au-Prince portent i demander a notre jeu de position imported et mIune petites Msources en un seu
fir plus de garantie a monde sportif, aux dirigeants c'e4t la me.illeure facon de de- < Toutes les dispositions de nos clubs surtout, de bien i outer 1'adversaire. Q jouP de joi! et fe bonheur, tio.
gt praises afin de r6parer appliquer les reglements et L nous snmnes heureux et ifiers creation d'ne p.i
ihante defaite de Jan- status de I'Amateur. '-st bien acquitti de s5 tiache. d(xprinier loutela recontais- publique.
premier et d'assurer eette C'eist un de ees jeunes sports sance que nous (Ldevons i Son a C(ommission salt qu'e
la victoire de nos cou-; LE MATCH CLUB men qui ne refusent jarnai: Excellence le President Vin- rencontrera paa mal d'obs
.VWilide grades jou- SPORTIF LOUVERTURE- son concourse riU. S. S. H. cent qui par une tries sage p)re- cle vu Ia modicit, de *s
portives en perspective. VERTIERES I Apres le match, Monsieur m vyance a 6oie Kenscol on vnus, mais elkl compt I
i icn'a qu' fair con- Pierre Dussek, le nouvel ap6- tommitne. vous pour lui faciliter la
^ a ceux it qui income C'est lier apres-miidi que tre du Sport haitien, l'incom- 11 n'est pa ernli aux horn chb estt I'aider a combler les
n4onsabilit6 des op6ra- ces deux vaillantes Associa- parablz)e Directeur du Club mes (ie IIe dans les cmurs, ce- sir-. du (onvernement i


tissue de ces matches
p est favorable, le Con-
ie ela Federation en saisi-
-TIpportunit4 pour fire
pirimmediatement le Ma-
rAutrichien qui d'ail-
a attend que le cablo-
me 1'invit.ant a rentrer
r-au-Prince. II sera loge
.t terrain dies entraine-
Squi se front sous sai
in'et auxquels ne se-
iadmis que les techni-
St les membres de la
Cette preparation
ue- devra nous donner
-eents aptes A repr&-
le football amateur
MiJeux Olympiques de
,Nos col!eurs ne seront
.ent handicapees, car la
eon olympique sera se-
excluera les profes-


tions se disputbrent leur pre-
mier match de championnat
de la saison, que le Racing
Club Haitien et !e Dragon
ont si brillamment inaug'ure
Dimanche 2 D&cembre.
Le Vertieres Club, bien con-
nu du public sportif, s'inclina
devant les jeunes premiers du
C. S. L. Apr-s la premiere mi-
temps of la parties demeura
indecise, cinq buts *-- quelle
surprise furent successive-
ment marquis a I'avantage du
Club Sportif Louverture.
Comme de vrais sportifs, a
qui il ne manque ni le coura-
ge et I'endurance, les 6qui-
piers de Vertieres encaisse-
rent admirablement et mirent
pa;' moment en p6ril le camp
adverse. Mais. fate de reali-
sateurs, ils n'arrivren: ja-
mais a marquer. L'ensemblei


Louvertu're. invita Ies equi-
piers de VertieVes a un vin
i'ho.nneur dans ies salons dut
Vice-President de la Federa-
tion de Foot-bail et de Mada-
me Rochefort Joseph. Cor-
dialement recus par la famil-
le cde notre camarade, nos
spr::,smen trinquerent, dan-
.seent et se separerent aux
c} de 'vive\ Vertieres, Vive
tcuverture, Vive le Vice-Pri
Silent Rochefort, Vive >
SSoo:rt. La charmante demoi-
selle RFenee Joseph, fille des
epoux R. Joseph, eut un mot
aimable pour chacun des in-
SCompli+e-t aux deux hn-
r.) do la jou"nee, Messieurs
Piri-re Du chk e: J A. A Err:
qui assurerent se success de la
parties.
Nous termnuiuns note chro'


I)endant nu tIs nSous sentonS
ltans la ve6ite en disant que
hI President Vincent eprouve
une reelle jouissance a Ia vue
ide ces montagnes superbes qui
s'echelonn ent vers les cieux et
qui prient pour liui. -- C'est
lui en effect qui a ouvert pour
KenscofT une ere de progress
et de prosperity. L'Nistoire
enr-egistuera son nuom sur une
page speciale de won grand
livre.
iM. e C. 6ure, M. le Chef de
District, sMesdames,Messieurs
Je ne .ais ou trouver des
mots pour vous exprimer les
Sen tiUments de profonde grati-
tule er le. since.es remercie-
mernt Que le Pr6sident et les
,e r.'m'V." .k1 (a Co:inx-ission
Communale de Kenscoff you.
doivent d'etre venus en s
grand nombre assister a la fe&


F019


inmment progres-iste de ce-
Iui quc I'histoire impartial
appellera le second liib#ra
teur de la Nation.
Vive le President Vincent.


DIFFERENTIELSi
par Max GidEan
Preface, du Dr J.C. Dareivil
En vente & la Librairie Nou-
velle.
Prix : G. 3
:1--wuua m wx-


Le vapeur Colominia Voy
South Bqund partira de New-
York le 6 Doeembre 1984, di.
rectement pour PGrt-au-Prin-
ce ot il edt attend le 10 D&-
cembre 19M4, en route le IEme
jour a 4 p. w. pour Kingstsn,
Ja., Puerto Colombia, Garta-
gena et Cristobal C. Z. pre-
nant fret, passagers et maRfe.


W. E. BLEO.,


NT' Iic srie


It~ llsli-valetit,~U


I


t'


. '-)


i i i, ublier ( u'.l i e -
S 33 0


II aIl/ ti aiona L,


%iIe, fle SoE C(@eacOup I) 30v1) es

itiite et u i eiltiesI I ese


LUNETTES
II a ete oublie au Bureau
du cNouvelliste>, au course de
cette semaine, une paire de
lunettes d'eeaille.
Le proprietaire peut les re-
elamer a l'Administration du
1our nal.

PS- N ,AE 29
Grte- --~ga5m
Phie. St.-Fran eis
i'Dr V. MATHRfIN
Gd'Rue P.-au-Pce.

Vte#tUut Ti-4nhaWr
den edt We esri tile #t
-em :: :,*:mdtir


Ilve'rs r t

Oi. r bolo es


El 1 t I(Ha


i isons


angers, acbetez done

.re 'b. i et.
....;. :.. ....


ni


vote 1)Pon0 Oi


.. .


a,'


id:
&ire
on,
gibe
ent,
jar
eh-
ir-
'en-
pro.
ctP
out
lesi
nce

ei-
~ois
et
ita-


lle
Ita
re-
ti-
mi-


4 ,


------ ----------~-~---~-"---i~~ ~f~


DHAITII


NATIOICNALE


.LUI'ER'IE


p hone 3,3 5


:81,Ruze IB me


Domze Mille uourdes


Os lot~O


~I g~i0


~Ei;aqn


squei -0r


1) t61


HelllV d. e.
0.1


it' 11


c~a e~s-~vierilt


RrRllllye


r. e,.4s,1




C S


. I ; .....




+. ., .. ........

R '.IM W. tEr CbS:


CRNIST BONHOMA
IN.- .... .
UNE INTERESSANTE


..LETTRE



Paris, 23 Novembre
M. Jean Caroiffa
20 rue Ernest ,Cresson
14e.


IS


34.aria
Paris


Monsieur le Directeur du

Port-au-Prince, Haiti.

Mon cher Directeur,


Rappelea-vous que l'annee
derniere je vous avais signal
un film americainm represen-
tant HAITI sous un jour de-
favorable. II est honteux
qu'un film aussi mensonger
ait ete.preprbsente a Paris ou
il est malheu'cusement diffu-
se dans tous les quarters.
(Cn ue 11 n'a aucun fond et
(ju c1 st d'unc tournure plus
(jU'ordinaii'e, le public fran-
tais, habitue A des doeumen-
taires repre-sentant les Nolis
sous un jou1 r plus pur et plus
caructerise n'est pas influen-
ce. En etfet, en France ou 1l'ni
eonnaiMt beanconup les Noirs,
c(ar 11s y son~ fort nUmbreux,
r n airme les voir, soit s )on
Itci' eCaletu re pr-intftif, soiit
alro C1 e civilise. Les autleuv.i
amui:ailns doe ce film preton-
du haitien (!) ont au contrai-
re fait uh melange de civili-
sos et (de primitifs qui 'in:te-
ese ip.> du tout Je publi
fl-at'ais, ItjjelC je le r~pc16 ,
connait ie- f noi-s. L.eos A-
n *&'icak ;":eL '. {'une 8'
i re et IL., n an s de ia -
tire..
Conside.e it-1 ue q ii les
Am ricains pouv'aent nous
representer avec des < teaux>>, ils le feraient avec-
plaisir. Bi-n que ce film soit
sans portee serieuse, il est re-
grettable, cependant, que no-
tre Gouvernement n'ait pas
present lui-meme un film do-
cumentaire destine A la pro-
pagande en Europe.
Puisque les films strangers
entrent en HAITI pourquoi
done. la reciprocite n'existe-.
rait-elle point? Cela serait
facile cependant de filmed
chez nous des documentaires
qui seraient accueillis en
France notamment, avec
bien.plus, de sympathie que
les films americains.
Je-viens justement de fire
avec mon ami Se:ge Bernard
uin scenario qui a ete accept
par la Sociit. des Auteurs et
qui interesse beaucoup HAI-
T I. ...
Si le Gouvernemeit haitien
acceptait de payer les frais de
metteur en scehe, operateur
et s eour des artistes, ce qui
nc depasserait. gu&re PFrs
12.000, il pourrait disposer
par ce moyen d'un documen-
taire de propagainde opouvant
etre diffis dcans 1'Europe en-


tire '" -
Dans le eas coritraie il y
a de fortes'chances pour que
le Gouvernement frangais
prenne cette affaite men mains.
Nous disposons- d'aillleurs
de fonds pottr filmetr a Paris,
et les sau mentions modiques-,
fque pourrait nou foumnir le
Gouvernement haitien no s.-
raient, come je l'ai dit-plus
haut, qu'imn complement des-
tin4 aux fan rs fede
en HATL ..: ..
Je vis a terafts oblitb ,
*; o.," ", ,* ; ? : ^


* +;.:.


Ave .. nmes rmmetrcementue
anticip6s, -
Je vous prie d'agrer, mon
cher Direeteur, mes saluta-
tions distinguea.

Poir Jean CAROIFFA.

J. FUREY.
r tilII l N 11 1 iiiiM ii inM m- ai-------I


A L'ASSOCIATION
DES ETUDIANTS EN
MEDICINE

Jeudi apris midi les 6tu-
diants en Medecine, en Phar-
macie et en Art Dentaire se
sont r6unis a l'amphitheatre
de l'Ecole pour proceder au
renouvellement de leur bu-
reau, apres quelques minutes
de deliberation et dans le plus
grand came le comitk sui-
vant a 4t4 dlu:
President: Dr. Gaston Ju-
melle, Vice-President : Max
Sam, Secr6taire: A. Bellerive,
Tresorier : Charles Hilton,
Conseillers: Marc Henrys,
G. Charles-Pierre, L. Pierre-
Paul.
Le president elu, dans .::e
brillante improvisation evt4ie-
coupee d'applaud i.-sementys
nourri, reme-re:. .i '1 gri 4 Li
veuaient i e lui coitoier pa- UFl
vote priesclqu'LUinitii e le.s eines
de l'Assouciation et lentuILre-
du meillieur de leur sympa-
thie.
Tou nL o esmn plimete .
*S ritSS. ^ *.*s~maa~Sssess~s^_j"S~Sa3h


1)E(C'ES


S Nout &nre ,?it-Ions aveC pei-
, de
ne I dlees .sui velu cPtte IuiL

M.arie louias,
AhgUe de tk> unsi
s funeIraiinf:.-a urtns r de -
main mar in, : h .'ii r, ,
i Cath6cdraae.

Nos sineei-w c*) oicance
aux famn-il1e eprouvies. no-
tamment $i note ami, lMe.,
Marcel Gein, ge:.idr-e .! l :a
d6funte,


ETRENNES A l'.,1'
CLIENTS

A tit re d'etir .nes la Mai-
0son Felix Lavelanet, C. Du-
plessis Suee. vendra h des prix
,excessivement has inconnus
S.us q 'ici. :
Des pyjamas de plage et
d'interieur en soie, des kimo-
Snos des robes splendides d'in-
Strieur, des carries, des chales.
des mouchoirs de soie.
Demandez aussi les chenmu-
sea pure sole pour hwmmins.
P, jix de concurrence.
Passez au plus t6t, les arti-
cles s'enlovent \u leiir bas
prix.
En foule done chez:
F6lix Lavelanet
C. Duplessis, Succ.
1738 Rue du Magasin de l'Etat
T616phone-: 3430.
e4JimA -<--^pWway4W^'B- t


LA MA ISON
A. P. BARTHIELEM Y


308, Rue des Cmsars, 308

qui se sp6cialise dans les tein-
tures pour Cheveux, a actuel-
lement en stock les trois meil-
leures marques, bien connue.s
du public.
L'hutle vegdtale, mexicaine
Tablettes allemandes
A. KomoL


IlInstitut Tippenhauer
demure nen exeellente cro r'
Savoe 'on irriprochable
peanow ecooi m .


voIc le programme que aon
nera Carlo Liten, au Cercle
Bellevue, mardi 11 Dbcembre
a 8:80 hs. p. mn.
Prix dWs place: S gourdes.
Billets A entreee.

Polyeucte (stances), Pierre
Corneille.
Le Cid (stances), Pierre
Corneille.
Lorenzaccio (sc6ne du 3e.
acte), Alfred de Musset,
Le Landgrave de fer, Ca-
Stulle Mend&s.
II --
Colloque sentimental, Paul
Verlaine.
Absence, Paul Verlaime.
La dure Epreuve, Paul Ver-

: Avant que tu ne t'en ailles,
Paul Verlaine.
Le Dormeur du Val, Arthur
Rimbaud.
Sensation, Arthur Rimbaud.
Les Aveugles, Charles Bau-
delaire.
Le Jet d'eau, Charles Bau-
delaire.
L's Hiboux, Charles Baude-
laire.
I4 Cloche ftele, Charles
Baudelaire.


. Ill --
I., l.o t;p et la (Ci;ogmne, La
Li. l,:';tii':rv t-a -,' 1''. aa
Lait. Ia F n-r U:ti -...
La Genisse, l- (h ri-c.' et la
Brebis en Socit( in& -c ic I.uvn,
La Fontaine.
Le Loup plaidant cL-it :e
1Renard par devant le Si,.e,,
La Fontainet
La .Mont:agne qui acctOuch,
I.a Fontaine.
L.,l (Geai par- des plumes 1n1
I'aon, I.a Fontaine.
LIAne portant des Reliquus
I.a Fontaine.
ILe Coc et e hena d. La
Sontaine.

!.e? 3Miniute, 'C miIIe M'-

Le- Mouiin-s ne Fiandhrs.
Ma.-oe: \Vyseu .
C(hanson pour ft're Lui. ie
Nodl, Marie Gener.a
1,e ('Cown, Paul Berliet.
11s ont tue trois petites fi-
les, Maurice Macteorinek.
Sur la Mer. Emile Ve:'hae-


r'en.


Le Navi-re, -:iie ;, rhae-


i


Cen.1


La grande Cha e,.,, Enmile
Verhaeren,
La Neige, Emilt \erhae.in.
Sur les (;-b',es, Emile Ver-
haeirevl.


* LE CENTRE IETLDES
UNIVERSITY IRES
SMine. Etienr.e ourand. Di-
rectrice du Centre d'Etude s
i 'n1versitnaires, announce ._--a
public qu'un registre est ou-
vert au local dce son Etabli s-
sement, sis au Bois Verna, a
toutes les personnes qui vei-
lent s'inscrire soit pour de:s
course classiques., soit pour de i
course facultatifs (Espagnol,
Anglais. Stinographie, Dac-
tylographie. Cour de coupe,
de diction, de dessin, d'ameu-
blerment. d'art.s managers; de
solftge, de piano on de chant.)
Adresse, Rois-Verna en face
Ed. Esteve.
T61ephone 3773.
S l-.'^ ,_ -.--- __ .
VINS!
F MASON A. C. MCGUFFIR
Amateurs de bons vins, fai.-
tes un taur A la nouvelle Mai-
ncm A. C. MeGuffie No. 1885
rue du Magasjn de l'Etat
Seft6 des 10.000 Chapeaux.
Vous trouvere.z Is crus dee
Bordeaux 1ps plusl re6p.t
surtout la grande Maue
Sbze freres. On vend p-arar-.
riques, gallons et boutetlles.
Prix defiant toute concurren-
ce.


mo cher Directeur, do ftlre, CB_ S BVUIB
isk6r daen votre journal 1U C
lettn qu je vous adreess&l
jourd'hui. ----""
J6i~ftl, ~t lI~~CI~lt


J
Kate


et le be

avec R


Brig

avec A.

Me


J! 4r w ,jj..aa~a ,~.nvnz...a... .. .


a~ a, .A --


PALACE HOTEL

TOUT LE MO,'DE SEDIRIGE VERS LH'TEL
rTEL ,


PALACE rOURQUOI?



La raison en est bien simple:
Des mets d6licieux a un prix raisonnable,


- C '


De la biere gratuite a chaque repas,
Des glaces exquises et assorties.
Bireo a la pression, bien glae&e et proprement service,
Sandwiches A n'importe qul'ie here. :
Radio-Phunographe
Table de billar-d,

Ttuct ce ui:i peut prucurer- une -i' ree ar-eakble. '
P .4 L.4 (1,,'0 T E L".;:
PA LAC HOTEL -'
*^^ 1'. -! .lt -;



C'es. epatant. MatlernmtIle. onn11 nt 'u is furis rg
par 'i !es invites inu erni:' bal mnodai., ui le esador,T'
eta;e le. sujt.t dc, t iu's !e. conversatioins sulbstih. s, '
AL. u:L6 Tante ('e Cu. -. cmrcnadl'ien, je n'acIhtt0
,M'-s C(tIpe1s deL cLhine L'jis et im) rnls, mes or
,:.rbo, i ,tur,- s. iei'ies. mes trgandys ga ,
:ies Li.:-. e ingeri-s a .ir i q u es diit'f rente a
tiots, 1K:,I (dL (uC ilo ne, Pi'oudre, etc. (Itle chez :
A.TO.V I. SALAB & (Co.
Man.j:L, piSque lIa c i uinf ;t lcojuis la beautA M
,eC& tu:i"{.,A < ta:i. .e'e s Je. kTh;i, t-s deb Finesses deIt la ni
AN T '"N 1. <\A" .& (e., aL. n.

Ma i- Ch" r;e, ca., e est ne. id ,. I'uitiesqu'il est tim pelt
arri. nVui s Y LlescL''ul rns Re I, :F;:n he,-,e remain, voir lea jik;
Ravous i.- Finesse ( d:' -In/g I. Suba & Co. N'esd-teepa?
E roa s Mesieurs, I! -.t e (qUte vus uivez cesea.
antes jeuIes filles en aclea. c.iez SABA & Co. i
v Cs CasInis. Dril! pur fil bhIn e- Cravattes Chanssa
tes,-- Che i-ses Clhapeaux : ,h Iin, et paille etc., etc.
Tout tabsolument FRAIS. :
.J 'e: i, coup I'ceil chez:
ANTON I. SABA & Co.
1733 Rue du Magasin de 'Eat
Telephone 2783
-----
..:iuir:-.


W4 I rt-N ,c- %! k -vqw i.,j'%


Place de la Paix /.


Rue Courbc et lRuer su Magasin de rEtat

ACHAT D'ECAILLE.S DE CARET, VIEIL OR. DIA
MANTS, PERLE F IT PIEFRES PRECIEUSES. VIEIV's
LES PIECES ARGENT ET OR, MONNAIE DE Tu
TES NATIONALITIES, A DES PRrX ABSQLUM
AVANTAGEUX. "K
r1


*~ *; (rJsp~flr


SOF'= M $L
iron le


228 Rue Roux Port-aum-Pr
Vins Rouye at Blanc
BORDEAUX SUPERIEUR le gallon 6
BORDEAUX ORDINAIRE 5
Prix special par 5 gallons
Vente en Gros par barriqueet demi-barrique.
Recommand6:
Res Vjns Fins en Bouteils ...
Son Vouvray Mousseux < Ses Champagnes, Liqueurs
Nes Bonbon en Boites.Fartaisie.
Grand Assortiment d'Epicerie .
Parfumerie, Biseuits etc...


Goo,

1A
../;


1:''


oea C i4 ,.- %'."".
.... :/


-----------~ ---- ----I-------


ICI~r""-~r~---u~ ~~'~~~ --~---- -~ ----


M ardi-
MANL AGORS.; ,*:
ndr6 Nox et Ivan Petro, ich. ,:,
n're0,t 0%oX
ircredi W : "."
L'AIGLONNE *
12 Premieres Parties
Entr6e 0 -.
eudi
de Nag,, dans '
LES FUGITIFS .
au film parlant
JE TA DORE! MA IS POURQUO?
,oger Treville, Randal et Daniele Parola,
Entrk 0.50 i '


~


r-w,,l


j


momi3


RE I


i!


1,. I


i


t


t


.







RPtailroadmSteamIshp me 1'vant ge a
parts suvantsdte ew- York pour PVt .- r
g:-directOment,: chaque Mardi, excpte&;,i*l .*s, o u
I quhilaissera Lundi, Ie 24 D4cembre 1934;
LJ le Me'crIedi92 Janvier, 1935, e S.S,. %ercredh, 13 F6vrier, 1935. e 8 (
a steafwrs sont-pourvus- de Chambre frigor- e p I-P

pitfW-YORKf AR RIVAGES A PAU-VPCE. l i.
Sle 4: Dec., 1934, ? le 9 Dec., 1934 f a:
N ,4 l "4- g- .' -. '


1934
1934
1934,
1935
1985
1935
1935
1985
1935
1935

1935
1935
! T (t
10 t_
tq,,-.


Voci un pneu qui se
Les grosses stulptures
de roulement, tenant te
les de scutite depuis h
: M4me au clurs des al
s'eouler, sea centers ont
quelqu'cn fit le prix.


PA-at d'-


:0 ase
lpse t : : t n







yrie adrste rit de
:dt ua de t o uto ursmil



menes d'adersit qui ,viencnnt de
dtpus cetlte de tout autri pneu,


jSgsUlI~OhS. iP~~D St*AUaq~Stt4'%4. P~v~k C~rLsr.~~ rvcg~r~ -~sYfdP ~ nwn .IFBI~~P~~n


r


-4


tT ienauer
W 17 Rue Lwalrre >i ;hw ;il
II Adrtisionrm ux EACCALALREAYL
Rtwilorique et fh'7dc-opkia
.:~~.A tit 7 is 1.. .
ll iement doit ses suc:es a -a discipline n ex
mtthode d'enseignemmient, a sa bonne et large or-
oi. Pensionnat incomparable. Pension pour pe-
Sa 12, Cours classique gne-iral, Legons particuiie-
"itV de Steno-DactyIo, Comptabilitt, Anglais, Es-
iAllemand, Preparation a t'Ecole de Genie.
ihssme.nt garantit to. cases course et forme deA
it forts et conscients, .ompetanti et courageux
Whab.a. a --- 9- i a a -- --rn t|var3


i.AVIS T S IMPORTANT: :.



-commerce, et en particul : : i 'r
.- : .. .:
Je, souwign6, Gkiyral tJu:
seph Fenelon Geffaird Pla ..
teur, informed d'une part a tou
t fin. utiles, le public, Ie t
commerce,, et en particulier ..
les :hanorables Pr6sidents et
Membres du Tribunal de Cas-
sation et des Tribunaux Cii
vils de la R4publique que j'ai
doinh6 Mandat 6crit h Maitres
,Seymour Pradel et Emmanuel
SS. Tribi, avocats du birreau
de Port-au-Prince, d'introdui-
re une action en reparation
civil pour des dommages im-
portants qui m'ont ete causes
'par le Dparternent des Tra-
vaux Publics, par consequent
l'Etat Haitien, sur mrues pro-
vriites Momance et Lassallet
Petite Place dans la Plaine de
Logaine. en extrayant des
pie-'re, gravier et sable pour
la eo.st'ulef tiov cline hab)o
Plstie de la routo publique et
reparation, quique possedant
a S (t c'6(ddit de fortes; alloca-
t 2Pns bl,{getair,: pour cons-
truct ion ct r6paration dr rou-
te-I
Et d'autre part, j'infor-
o t..e que J'ai actuelHement pen-
(ante devant le Tribunal Ci-
vil de iP'o: c-au-Prince une ac-
ti.lon con fite exclusiurment A
ilaitres Lu contre la Comnpagrne des Che-
nins de FNer de Ia Plaine du
('ul de Sa et de LeogaIne pour
incendie allume danu mer
champs sur l'habitation Las-
sale Petite Place par une des
locomotives de la dite Compa-
grnie, brulant une quantity COm
:--iderable de cannes a sure
pziantees sur une superficie de
pros de Cent carreaux de ter-
,e, laquelle locomotive gra-
\'is.ant une rampe inadmissi-
t ie dana la construction des
SChemins de Fer, sreme sur tout
ie pareours des escarbilles et
projette des flames & droi-
te et a gauche, etc., a la vue de
tuti.< les passants de Ia voig
puhiique.


Port-au-Prince,
bre 1984,


le 7 D4cem-


G4nenr GEFFRARD


Rues
las.


SOCIETY HAITIENNE D'AUTOMOBILES
MALLEBRANCHE, GETIL, ROG.4T & Cie.
I-ort-au-i!Prince, Haiff


T .w "IH ll. c .,.
TOCX, R-UM K *4V RONC!ITES. ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS E:s POUMONS p*
P 'O pAJP ;R' ", K,, i, -T i .0V, Nwf.S


Capois et


Joseph Nico-


PAINAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE
hulhUtin .Vo. I/15
SS. ^(11AYAVIL <1e la
Panama Pal' ad Stenanovhi p
,Line f''ivera de ('ristohal (C
Z. t1 .reme revel 1i-2 ))cem Ibre
9W^I et paUtiia me rnpme jour
(irectement pour New-York,
Spvrep at fret seulement.


Jas. H. C. VAN REED,
Agentf Ge.-neral


... .......
(4. rn-q ,rla


quinlessence des


S u a


vaste


terroirs'.


e[e q


tot I t SO H 4illouldh


.d'lun


les


..-w~awa~a~l~B~a~ ~ ~~-l~p~-~r*-~bdLa~dh~~L~b~~8~~1-Y ~Ld.C~BB~CBICL~I-~,.-1 ~ sr, .'-L-~l~q~l~l I.c- ~r.


,~,....


fi


,,,,


ANWOMIMM


LE


Fl,~4


SART HE


c e S 1


leuresvarieles..do...


c~a ig nos


ferritoire


in e el i to S


GGoutez et .,Comparez..




....... ... ... .... .. .. ... .. .. .. .. .. '.-.. .... .. ..... .
.7. -. .. .- : ... ."..e--l 'e' .
....... .. .






.i;.:RTf LANDv 3$ j tl 1$ HAVREC L'e xpr'si lii Mauverf ,i groise a d'menti' a novwelle dollars.. La lst"
u-nix moron bn et une .uie- det cuin Macbado, ec rn 4 e le Gouvernement auait .a p. 4. .ev.e ...
malades, tel estle bitan:d'un dant &hwbourg en trait.' : PAR18-- b'Tnion Interna expul4 des Yougoslaves edt- Schete4
e. ois.nnementcolletifpar ..ment ....fait escale au Hvi fitionale de .bo.e a reconnu e to semaie. eichs bank;
de Taleool denatnr6 sur l eil est aceompagne de ses deux titre de: Mhx $aer Elle a abi xx: total- de9r750
quel la police enqute .en *ce filles, e seas m6decins et de sout Ca.erade I'accusation SOF IA.-- Le e6lbre r.vo ..
moment: 1 deux amns peronomels. II a eu d'avoir pris part. A des mat- lutionnaire w.acedonien iv PARiISC. Le
le mal ie met* pendant 18 chess irxrguliers.. Mhailoff, et deux comphces Conit6 $6nator
, .: .. ... ...... .. ... ... ... ...... ... .. ... ... .. ... .. .... .. ... ...... .... .... ..7.! : .. .











SWASHINGTON. Com jour ur tlatque. Aynt... t jug pour e td
.. meneant une champagne de d.j& cherch6 refuge sueees..- .GENEVE&- A I S. N., tre d'un ar.hitecte nmme-n a cr..ation d7
grand style centre la vente cement aux: IEtatsdUnis, au Pierre Laval za dit quo Ia Marhieff Milhailoff eat en mandoment dOe
des narcotiques, la police Canada, et dans la R6publi- France so range aux cots te fmte, mais ses deux compa. a.rienne. On oi
derale a proc&de, sur tout l que dominicaine, I a rpondu la Yougoalavi dans e diff.e grnonmse mt son las vrroux a nmeut que :la F
territoire amricain, plus de A des reporters: Je su us rend auel, mais que nen n Seb tr surs
400 arrestations+ maintenant, peu m'importe ce prove la .rspoxnabhiith de xx ti e vue.
xxx qui se passe d&sormais Cu- la.Hongrie dna mIattentat de SINGAPOuv t.- Y. Nash- ..
GENEVE.- Sos les c.r& ba ou ailleursa; je ne cherche Marsel.e. .Anthony Eden, mura, marechand japonali, es.t :::MOSCO .:L
monieuses formules des notes- plus qu't regagner ma sante pour la Grane Bretatge. le mort vendredi a. cours d 'un: :v0ti-a dQ~e
diplomatiques, la France et eI perdue.n baron PompeneAiAe puic u i intIerroatoire a0tquel ei i t pa fp" p-r :
taie, tout en dtplorant Ie ter- ta de et Maxim tvinoff.pour soinmis par la pohee anglaise. gi^.... epar I
rorisme en en6ral, ont lch- WASHINGTON.- Les pro la Russie ont dit quiiU taut Depois quelque temps .les au1- t -X-J: dltion
cune pris parti dans Ie difft- prietaires dii cMorro Castle mettre Amau terrorisme, mais torites britanniques nt. prWs c e n dussie
rend des Balkans. La premie- oit touch 4.200.000 dollars omt observ .une certain r- ties mesures energiques pA: L Scrgei
re soutient la Yougoslavie, la pour leur bateau, d&ruit par serve en ce qi concerned les supprimer lespionnage japo- euanpnac ne te
seconde la Hongrie. La Rus- e n dramatique incendie, qui difficulty actuelle nais en cette ville. Pres de (pl C:mpromi
sie Sovittique a aussi pris po- a cot la vie a une centaine 3s000 cvils japonais, dont SfraIeA.,se, :
sitmen vux cotes de la France. de personnel. .BERLIN.- Danant oN beaucoup sohnt dtes photogra- de 1 -:- tabil
exx BIl3GLADJK.. (ompre- LONDRES.---Ladlegatbon 6.200.000 ch6reurs allemands, a Singapour. La nouvelle ba-
nant la e-ravite de la situa- americaine nux convrsat -na ler Ministra Goering et sa naval sefh tt.nminee 1'an- BIRMINGH.
tion, ia Sougoslavie sest on navales pr61iminaircs c nip- Gue-bes comnnencerent pci- ne. f u ch lain ainsi qu !Pae- louis unt et. t
cu relearie& de ia rigueur a- te former los nfgocia tions et sonnellement la collect de- r ndrons militaire t les no- collisiiion eatre
ver luuEcle alle expulse les repartirsla se:ain prochai- vad l:alWaI n ( uen Lin- veux empiacemnts de bat- v6 iet uni aropi
v.sidents hongrois. 2.000 ot ne, si le Japon no r~nonce pwe de si s ie t.. a m.il- teries. cement.
iN partir (ans les dernires .A sa demand dvaiite chrhm aier de |-.i: ony :.- E-den
4 t8 Lou ires. 60 duivent en fire plete. rent dani s 1. rwi pt i ,p PAR iJS. p 2 an iens combat SAR REB.UU
de- mime 'immediatement, |a- N porter leurs ca-t qu tat Dei t t hie 1e] s ,Iesa un meeting de 40
pre stune heurc do preavis. TOKI.--- nuean des- lsdeuxm nis e ,e la ueice. Depui PFront A lie
na>s beaucoup d'autres ont ob troyers svitiques, construs qin ver.. ..n.. e n 1Pn:un, '.s vi. .nn-f ., on Se.
tenu des dela isde10 a20 jou s en Ialie, ont quitt5e ha- e I .:m ur t- niafesir suer latio: e
eour mottre ordre a leurs au- gUhai pour Vladivostok. U ENEV. 1Meci, na s ere i.i er cPntrse meisen o. 10
xaireS. xSx un compromise dens p difue- la C ui n WIi leairs )en Janvic, .. .; -
v- SAN. FRAONCIS O- 4 a- r.en d i hEurot Cem0tranh, aieL nu.- Edenr-v i n u


LONDRES. Le Conseil dec
la S. ). N. a dOitd L I ins-
tigation deo Mussolini, d'eln-
voyer utne force de police in-
te1natit.onale daus la Sarre, a
in date du plebiscite, et consa-
ere maintenant toun ses suinms
. la qtiu .ion deis t: .kanas,

0a ms


ALMANAC VA TIONAL..L..

H achette ........ ...

Parisiann .. .. ........ ........

Vie de parnison ..... ..........
-'inbMiror .................
--4-
Pour les jeunes:

P ierrot ................................


viateur-s montamt 2 ap pare Is
de Ia MI;urine -ont tnfe.'- a-
e'eau ant- ioull r- t iht ninu1ituvIes
navales, i 3'" miller; i P'uest
de Santa Barbata. Grrce aun
dirigeable ,Maeoin, aide de
6 croigeurs et det 24 destru-
y on a p4 les r1trotelr Av


Laval et Aloysi ont e une en-
revue infructetise Tdiman c:e
aprI's-midi. D)ans ls znieu:.
t"hu 4ti s, on a st tibue tt 1 'ou
gIlavie aI d(elaration qut'ee
<;.V Ira pour Sun cuompitc' si l ~
. ). Nr nr hi donned pC:8 sa-
ti flac in ( ]1>vcasion do s;-

VASHINNGTON. -Malarc
d(pUilts plu$41u0R annees. l1m
, ^ t.adei-r de6 s Ittats-Ifls ia
lo,; eCt mo"t la Ilavanm -
'd ( 62 an-


S'"' -ONE.--- La France, Ia'Iu-
lie, a Belgiqu", la Hoilande et
i Suisse, re-t.e4 d"le, i a I'e-
talon-or, auralent entan6 des
negociations p.reiminaire as--
vec ie; Etats-Unis et i'Angle-
terre pour que ees pays stabi-
misent a nouveau leurs mon-
nate.


e... 3,0


S. . . .


tt.51

0. 5t


0.75
^ In -
u 1 7-3


I .. .. . t


0.40

0.10

0.75


... R a ..- '.r' .& ,v





La Maison Mix Roy annonce a6 I wewillante eflen
tile qu'elle roera, dona Ito fe tes bonn maasons de com-
merce e a pla son hu ax rix s ants

S tiles la houteille ? des.
..... .a me. .
La Reserve Spte 7 1

ILa Maison. prenram teI fraip di tIitsow f4 n chat *.
: e rhm :datt .ire vend nrinme prix sn province


BUENOS AIRES.--- Accu-
ICee par les dernieres victoirex
paragmayennes de Picuiba, de
Loma Visosa.-et d'Irindaguo,
la Bolivie a entrepris de mo-
- biliser ses dernieres reserves.
Les paraguiaypns croient ce-
pendant qu'elle ne peut plus
offrir aucune resistance se-
ieuse et que la guerre pren-
dra fin dans Iq(elques semnai-
neI Le. Les neuties estiment que
les paraguaens prendront
bientot Villa1 Montes, base
principal de., 'armee boli-
vienne. ,


ix\
TOKIO.- I*e Gab Takashi
Hishikari, ambassadeur du,
Japon-au Mandehoukouo, com
mandant en 4ef des forces
japonaises operant" dans cet
6tat, et pratiqm.ement le goun-
verneur de ce territoire, a 6te
replace par e.nerrgique Gal.
Jiro Minami, qui a 6te instal-
k16 aujourd'huil Son caractere
et les pouvoir.s eAtraordinai-
res don't il rest revwtu font r e-
voir que Ia pression de 'Far-
mee japonaise.our les provin-
ces limnitr6phi~ du Manehou-
kou, Chahar et flopei, va pro-
bablement augmenter.

i 'DAPES L'Agence
:1^yraphique Officielle hon-


\uX
:L. Ihi EnvoyL on avant-
de p Jv:ti, Ile Snuteurd
-,,' T B)-&nier, PIr'sident du
( .. nit de- Affaires EtrangP-
t 1 .* 4 .


.~#.-.>.?


d, d...>;<
id













~marj
tlmno (

cx *
.000


tmaP
U i ...
1--.i-^w --.."



.. .. : .. .- : :->:.--
.c .^i. ?-: : '

" pr

a;ri

en:m
it6...d
que.




u~n ai
a ni|

iwrx
., .,.,



maB
,, ,//. .f

CK.::

-.


( !Y ^ :i '<


C -''*. *-- .... 4f .t
lel n t- s d' c'e tue l
Ice U^ l^o i^deKomp
('U~ KiS o (4 r lRov
IC :t u rtu ti.(l iaeiV
Surro s:. ttet ch. -


f .--- --- ------
4'a







- -::: --:-







. Z. ..- r....-. .
-- p.
*$ ::'

fta J


d- vo >enat, est aTrr-v" C IO-
rno n r isSion die tbon vouloir. .. .....
Ii dtit ci'onfe"r avec Musso-
Siit au sujet du rapproche- 4 ---I
olnt f rnco-italoIn. 'n Nomviu Testae t
rn ,voyi g ratuitemllb&
liKRIN.- La journ'. d e dlOrnalnl:,. Lotute persc.nt
... flin nde f o :Ulk pa" s SIaiitnv
PP' ...........
pdanu I hiver, a rapporie S'adresser it
..,35,.8G5 nmaks, soi. 1.314.000( A Ifed Plearoea ortiea
e r 4 *,--e. .- -:
('OM IJNIQUE A LA TE NTWN
1DU CABINET -
PARTICULIER DE DIRECTEU/R DEM .
NON EXCELLENCE
LE PRESIDENT DOUANEI
DE LA REPUBLIQUE
Nous apprenons que:ce
L. e C(abinet Particulier de tin, ii y a eu un ccident
Son Excellence le President faillit avoir de gravesoll
de Ia Republique rappelle que Iions, entire un inspect*
les jours de reception demeu- iWharf, et quelqu un.q:i
rent fixes au Mardi et au Jeu- invite A board. '
di de chaque semaine de neuf La violence inutfWe 4
heures a midi. Le Mardi est Inspecteur, ses geste::
specialement reserve a MM. roles sont de nature *
les Senateurs et Deputds, en des scenes assez reg
dehors des rendez-vous sp&" Le Directeur de. Ia D
ciaux. doit le rappeler au sen_0
Les Lundi et Mereredi sont du respect ou de la pS
consacres aux seances du Con- tout au moins.
sell d es Secretaires d'Etat, et -
les Vendredi et Samedi a la si ........
nature de la correspondence Dr,.
avee les Departements et a ENCORE7 LE ..A
S'exp6dition des affaires cou- ..t...
rates II nous revient que
~nie-ci, le Dr. Basie"
-- -- -- .. ^ tifiera encore de se- iq
E. liqueurs qui firent fl
DECES. passe,et don't les amatot
servent jusou' a-pre~it4
Est decwd6 aujourd'hui a venir iextinguibMe.
. midi et demie Nous presentons ...s
Serge. Cambronne res compliments a i
SAge. de 6 mois le, don't la sublime ile
, Les funerailles auront lieu de- TTout poutle Paa
main apres midi a 4 heuroes. -----
Le convoi partira de la mai- ..... -: ...-
son mortuaire, sise Avenue
Muller (Bas Peu de Chose)
pour se rendre h l'Eglise Ste. POMfA.f
Anne. Grattel .. i


Nos sincerei condolbanees wo.'.6.a, _Yt
aux 6poux Stuart Cambronne. -e. St.:: i
et aux autres membres de la.. Dr. V. TT
famille. 4'Rue !P*4


153 KUE REPUlLI/CAINK, 1W

'A COTE vW TAIL-,EUtSR SIT )


Sont arris :

A LMA NA CH VERMOT ..........................


June France ................ ..... ...

Intrepide ............... .... ...... .,- -.... --


Lisfee ....................... ..


ib- - --~m~g~ r.


I
[


I


Nouvelle