<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02306
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 7, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02306

Full Text






..i : -!: .. .. .. .. ...
.................... ......
i: ? :ii: :~ i .. ... .....".......
:.: : : :. -. :: ... . .. ".. .. .... ..."
........ ........,-,: . ... .. . . : .. .
! :I. '.: :' : ." "... . .. .. . .-- ; "' "


%-" -:-; -:.-ig5'!g


.Wt......N .rwow


._. : .. .. :.::.. ...... .......... . . .. . ... .. ... .. .. ..
. .. .. ... .............. .... .N i : :.. ----------.. .. . .. .. .----- .


7 DECEMBRE .1934


-4


:O<. T n ..... hr '.I :..Vsa -. ,..'.. .tS "S.. Thm. .V&r. .I r. ..j--I I:. .j-f:... .--tM. :- -- .. -W."Wf. .-I


. .. .. ... ... ..


.. ....., .... ..... .. .. ... .. ,. .... .. ... .. V -vr
*w~~~w~~ww~~fS~~~se^^-.4 V"^^ pp^^ ^ ^'"r ^^ -sfM ^ Ao'ttt -^ a w -^r ^ A j~Ht


: ." 'EM P LO.





n awogs promise de fare
.e. rermarqW s ur lt -
4a.n CrWdt Extraor
te un million deux
patre vingt neuf mil-
; cents gourdes, ow-
spIqarfemeflt des Tra-


94*flfoiteurt du lundi 3
pe pii to i-
SimpMoPrtants trawaux a
:at les valeurs affee-
l caerwt eux, nous al-
jir certaites. sugges-
i s no n ounsW bien
..r etliendront 'atten-.
la D. G. T. P.
Bw out d'dbord, de Pin-
e FEtat, de considrer
ide la plpupart de
ex, eu egard aux con-
es plus n U m di
|?s ades pluies dans cer-
rigions du pays. Ainrei,
etlles que nous rece-
imescorrespondantsdu
et confirment cellek
n0aux de ces deux De1
|ent, coneernan fdtatl
*sWable de eurs routes
presqu'impratiea-
:i:..a suite des- dernihres
t canne les mois 'de

sont tres pluvieux
s regions, iH serait so-
pas entreprendre des
de construction on de
ation de routes, at rex-
Sde ceux qui sont re-
mwrgenia.
.1 ces deux Deparie-
::_ exposes durant les
weiites aux intempiries
a -dtsasires des pluies
N ees, il y aura & pren-
st fous les autres, des
Uns pour que ne
f:iutes en pure perte,
Oirfes pour les repara-
ie. ieurs routes ou la
Etttion de nouvelles.
Ie tIravcaux ordinaoi-
Wldretien sont indispen-
Sme seraui-cc que pour
wr des accidents, et les
utitisables, jusqu'i ce
It.pse.ible de faire u'-
unt des reparations
Me des constructions de
S routes, telles que
inidquees damns Farretd
ui extraordindaire sus-


ttrte de reconwaire
t qe la plupart de
d aa r example, celle
de-Pax, Jean Rabel,
ecu est indispensa-
StIransport des den
motrnwid de la figue-
Ti:y est cultivWe sur
r grande :ehelle que
Plaprte quell autre
S.Pl-- Mais it~iden
iwme de certaines

reendre aetile-
I eparatiog, soMi
ln- sane courir
voir dtsparcd'
ure Its tro-
ite Janvier et

WrtemRL ddnas la
P-ensate de tra,4val*
:al diu prays, a.
Sdeoa situation
millters deo IW


Les pourentag'es des. ex-
!.portations d'Haiti pris par
divers.pays de destination,
pendant Ie mois d'Octobre 6-
Scoule, d'apres Ie dernier Bul-
tin Mensuel public par le
Bureau du Representant Fis-
cal, sont donnes dans un ta-
bleau ou le Japon figure avee
-un signed : (-) qui signifie
neant tandis qu'au tableau
des importations, il est class ;
se au 2eme rang, apr6s les E-
tat-s-Unis, avee un pourcenta-
ge de 22,00 o o. Comme il est
annonc que vers la fin de la
semaine prochaine arrivera
ici un Agent Officiel du Gou-
vernement Nippon, pour la
conclusion des negotiations
commercials en course depuis
plusieurs mois, nous esp6rons
que, si F'on arrive a n resul-
tat satisfaisant pour les deux
parties contractantes,. e Ja-
pon occupera, A lavenir dans
notre tableau d'exportation.
une place digne de lui.
Attendons!


M. *LVC~N LA ONTANT
CO-DIRECTEUR DE LA
PARAMOlUNT EST
RENTRE DE FRANCE


Notre estimable ami, Lu-
cien Lafontant, Co-Directeur
de la Paramount. est rentre
avant-hier, 5 D)eemrnbre, de
France (via New York) sur
un batetau de la line Hollan-
daise.
Notre aiLi nous est 'evelnu
avec une ,rie de ojolisilms,
les uns aussi se1sationne]s
que les autres.
Les habitit, die Par..a-
mount au pInt ie:tot I ptlai-
sir de les voir su1 r ideran,
Nos ('compimeits a Luci eC
Iatfontant ut(. pourl donnerP
sutisfaction a S. title cliien-
tele. sest expressement depla-
ce du pays.


LA CHAMBRE DE
COM MERCE DE FLORIDE
NOUS VISIT
La Chambe de Commnerce
de Floride sera ici Ie 11 du
courant.
On ne salt pas encore si Ia
Chambre de Commerce d'Hai-
ti va organis-er des fetes en
son honneur, dans Ie cas qua
son passage ici dure plus
ou moins.



eMnre t orippe

Rurez le Ratum
A lix Roy
mW C-E. 0e. A


yeas qui demandent du tra-
val, w le Chef de FEtal a
pri#v dane FArrit6 de Crkditl
certain travaux de route,
wil conient, a tout,
'envisgermn emoloe efnma-.
ce, ile,: des vak -rdquiV y
kffeet6n.


C T-C

.XTRAO"N .



Nous avons deja announce,
au debut de cette sernmaine, quoe
des credits extraord min -4 C die
70.000 Gddes et d ,2203.00
gou rdes avaient: et-e- a rdv h
respectivement au 8 .. N P. A.
et E. R. et iala D. G. T. P.
Le dernier nnmmWi-A" o4.t o-
niteurnt public tes" i:rts
afferents. Le credit du Service
de la Production Agridole doit
servir a '6tablissem-ent de pC-
pinieres et de plantations de
figues-bananes dans I'Artibo-
nite (Verrettes),. dans lOuest-
et dans le Sud. Quand au cre-
dit des travaux publics, en
voici la r.partition :


e loo Extension du Systeme
d Irrigation de la Riviere
Bois 400,000.00; (2o) Erection.
Point Guavamouc et Travau:\
de maconnerie. (2ome Tran-
che) 76,000.00; S3o) Rpara-
tions du Pont de Jrermie,
(2.me Tranche) 15,&.00.0
(o- Coinstruction de la Rou-
toe Iort-de-Paix-Jean-Rabel-
Port-h-]'Ecu (2&me Tranche)
75,000.00; (5o0 Construction
d'un point militaire a la Ri-
viere des Barres, entree Saint
Louis du Nord et Anse-a-Fo-
leur 10,009-.00; (o) Endigne-
ment Rivieres Rouillonne et
Corniers, (2eme T r a nc h e )
45,000.00; (7o) Amelioration
Rue Larnarre et voies d'acces
au Reservoir de Bellevue
31.200.00; (80) Amenagement
Casernes Dessalines 37,0YX.-
0); (9o) Construction Route
Jer--mi- Pestel. i2tme Tran-
he) 2._ X)0.J0}; (10o) Tra-
vauix (' thedrale du Cap-Hai-
tien. 2rime T ran c-he )
:t30,0 0.; m11o) Travaux Ca-
thedr ae des Cayes (2eme
T anche 30.000.(00 (12oj0
('onstu action RoIute Mtorn .
Rouge Plaine du Nord. L2emte
Tranche) 18,000.00; 130o
Construct ion Route C(hambe -
Jan, Dame Marie. (2me Tn t'
cheo 20,00,00; (1ol Io mtR
Carrefour Menard Dondonm
20..0.00,;1 (150- Ecole dees
S(Purs de Mirago'ane 20,000.-
00; {16) Route Limbe-Port
MIargot-Le Borgne, par la
Route Coloniale 20,000.00-


(17o) Achevement drainage
Duplas et amelioration Roiu-
to Quartier Morin-Madeline
19,600.00; (18) Reparation
Route Port-A-Piment-Cayes-
Chardonnires 1 0.4 00,00 :
(1,%9) Route Limb'-Bas Lim-
b. 18,000.001 (20o) Avance ia
la Commune des Verrettes
our la construction du Pres-
ytere 15,000.00; (21o) Cons-
truction Sentier Asile-Anse-a-
Veau. (2eme Tranehe) 20,000.
00; (22o) Construction Grand
Emissaire Trou Ca!man
20,000.00; (23o) Amelioration
lit Riviere Caiman 10,000.00;
(24o) Construction d'une par-
tie de la Maison Centrale
d'Arts et M6tiers de Port-au-
Prince 125,000.00; (25o) Con.s-
truction du BAtiment devant
srvir au Lycee des Gonaiveis
(16re Tranche) 50,000.00;
(26o) Travaux urgent et ex-
traordinaires. sur R.ou t
Grand'GoAve-Cayes 50,000.00;
(27o) Travaux de protection
de la Riviire La Quinte (2inne


"EXPOSffION
TA. IEA UX' ET m0rJETS
Pt [NTOA t


Beaueoup de persoties out
eu tt visitor llexposition de
portraits et tableaux histori-
ques ouverte il y a queixues
jours dej iI..6Hotel de ViPe,
et out t morign b-eanuen p
d'inti-r6t aux diverse pieces.
C'est eet inte6ret pour nos
choses historiques qui a deci&
de F'Administration Commu-
nale a demander a nos Collee-
tionneurs de contribuer i cet-
te exposition en y envoyant
quelques objets precieux et
rave.s touchant notre passes
M. Edmond M"ang-onTs, qgu
possede, croyonS-nous, la pi:.:
riche collection, a bien voulm
confier i 'Adminit ratio.
Communiale quelques piece.
ex tremement interessante
que I'o1u pou1rra admirer di-
maneine matin tdIs 10 heureb
dans la grande salle de 1'H6-
tel de Ville,
Au cas ofi d'autres person-
nes voudraient contribuer a
cette >, I'Admi.-
nistration Communale sera
heureuse d'exposer, avec tou-
tes les garanties necessaires,
ce qu'eiles voudront bien lui
confier,
". .. .. a- _

LE BAL DES
UPETITS LITS BLANCS'>

Le al des - Blanc., era"is la semaine
deornie a I Hotel d.oj1 ile
par M ile. 'sia Vincu ., a
rap)porte 95i dollars, a pt
une k 'al r o ) 0 du llas)r re-I
cueiil, par uine t subscription
fate ian p]ersc nnel des
Irax Publics et ceuLi de
I)ncin 0 :1vie Technique.
Nous nous rejotui.Ssons a la
en- e dce V ut le hien (ful
OourrIa etre- fUit aux d4ishe-i-
tIs dIe Ia vie avee cet te \'vale ut


< KE('SClOFF DAI S L.I
a WEST !\/DIAX REVI'! W


Dan e n urri ro de Decern-
bre d(e ina West Indian Re-
viewb, ecnrivain Esther Hy-
man publhe sos le tit re cKen
c f :> uin teit enthousiaste
d'un sejour cquelle fit tout i-6
eemment, a Fepooue du earna-
val, dans notre delicieuse sta-
tion d'ete.
Nous recommandons a nors
lecteur-s de langue anglaise
: ces pages fraiches et sinceres,
:et nous en remercions celle
qui les a ecrites.


Tranche) 15 000.00; (28o) Res
tauration des Casernes de
Hinche (16re Tranche)
26,000.00; (29o) Travaiix de'
protection de la Basse Ville de
Jeremie (l4re Tranche;
85,000.00: (30o) Aprrandissse.
ment de la propridte de PEeo-
le des Freres 10,000.00; (31o)
Avance a ]a Commune des
Roseaux pour travaux ur-
gents A 1'Eglise 5,000.00.
Total .....Gdes, 1,289,200.00.

Lire en page la liste des Ii.
pry tdeI a Librarie Nonele,


DA -S -.E-..' L
-BULLMTR 1 AGENT

FINAL.


RETOUR DE


Me. AM. A. LA FONT'AIT
.- o -, ^*" \^". ,. rfl"4.
Nous avons recu ce matin,
la visit de notre charmantt a-
mi, Me. Mare Aurele Lafon-
tant, qui vielat de passer, ai
Kingston, quatre mois, afin de
se perfectionner dans ila lan-
gue anglaise,
Nous lui renouvelons nos
sympathies.
s ^^S~a<-w.sa -


COURSE DE NEW-YORK

Coton: Decemhre 12.4647;
Janvier 12.49.
Sure: Decembre 1.83; Jai-
vier 1.74, Mars 1.79.
Caf (iSad) : Deembve
10.49; Mars 10,35; Mai 10.34.
Monnamies: Livre sterling
4.96 1, Franc 0.0659 3VS.




Dans notre article de mer-
credi: Pour fe Tourisme, par-
tie parlant de l'am6nagement
-du -M6le-St-Nicolas, au lieu
de: un Bar, lire un Ber, etc,


TROCADERO

Ss 4di, ure oiree exe
tinmw ever Forekewrg eSo4
. ...... .. .
.. .. ... . .. .


5- .... : .I .


I%


~~ ~. :~.~ ::::'.~..~~~.: ~. ...~~~. ~ ~..:. .~_.~.. .~......~. ~. ...~. .~. .~. :. ::.. ~..~. ~ :.... ........... .~.~. .~ .~.. .'


rw--- -m r~.,,.rrrrrr..l.r~l ~*r~L.~P---s-..P~aan~i\~


,.,,


_ P '._IV


-. .:..;~ ~ ... ... ... . . .. . ... .. .. . .. .... . .. . .. ..
-- ---
... ... ..
:?: ~~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ... ..'.'.....'_'..'. ....... ....""_" .."""'. . .. ".."... .. ..' ". .. .. .... ... . .. ...
.. ... ... .. .. . .... .. .... ... .. .....
.. ..... .. .. .. .... ............ ........ ... ..
: :-" :!:i.? !F... .. . . ..... ..... .. ..... . .. ..... ..... ..- .. .

..~~. .'... : .. ,,,,....... f--.o ... ,
4..... ...... ........ .....

~~.. .. ....... ..m ,z '.. ... .. "... ........ ...... .1i. ... ... .. .. ... .
.. .
.. . .. .. .
.... .. .. .. ... .. . .
..h r....
... .I. .I.J


. .. ..


.:_ I -1!- _-1 -1111 1-


. .. .


. .. . .. .. .. .. .. .. . .
.. .. .. ....:... : W .. : .
:. :. .. :. :... .
. .. . .


""' "'


.. .. ....... ... : :
: .... .. : A N N E E -: ::: :i::: : ^: ; : ::


'~" '


_. .


--1


NC .-ORE-.. UE......

CONT AT.. ........

S:BANQU

Notre confrrte Le Matin>I
a consacre deux colonnes plebi
nes et plus A deux ou trois
phrases seulement du di&
cours de Son Excellence le
President Vincent, o(m il est
question du Contrat de Ban-
que.
Cependant, 11 serait si intP-
ressant de voir reprodirre in-
t6gralernent cette parties du
discour, qui est, lIa fois, un
acte de courage et de sinceri-
te,
11 faiu, qu'on le veuille otl
non, qu'un jour la vwrit6 lutie
i sur la veritable cause du sO
saccords don't notre confrder*
se rejouit si visiblement.
Mais un fait demeurera :
Ssi, ce qu'a Dieu ne plaise! Ie1
manceuvres des adversaires
du Contrat de Banque, arri-
vaient jamais a faire triom-
pher leur point de vue, le Pays
ne sera que mieux edifie sur
le sentiment qui a anime Mon-
sieur le President, en recla-
mant la participation d'e&6&
ments haitiens dans le Conseil
d'Administration de cet Eta-
blissement, et le mobile, au-
Squel ob4issent ceux qui ount d-
clar6 i' Washington que cette
Thntitution, meme devenue
proprite de I'Etat Haitien,
devra confier son Administra-
tion, en permanence, a la Na-
nal City Bank.
Comme les n6gociationes se
poursuivent, cela peut s'appe-
!er: malentendu, divergence
Sdopinion, etc. Mais sile Con-
trat est definitivement rejete,
ce sera plus qu'une faute,
_- -






...... ....... ... .......... . .... .-.. ..... -. '."-" : .. ... .. ...-t ... .. ....... SA.M ..:.... .... .. .. .. ... .. ... .."- .
.....' .....t ... .... .... .... .. ..... .. .. .... ......... ... ... .. .. ...... ... .. ... ... .. .
:...:::.. i* d 1ttrate : MO:N RI.- MON-.
..* 6eern Luigi ir del, .. CA & AMR
on IcraStion h
.1 ncifs pirandelliei s' r 1a- POGL
ifiCld4A. t dituWJer. Ta r6a O.W.
it de la fctiol, Ie reve de la .....
veille, sur la diversit6 des -
....-.. ehac u v"rit 6

-..sur le masque que les con-
ventions sociales, la vanity on .
la passion pose nt sur notre
vrai'visage, en meit.... s : *
qu un bandeau sur nos yeux,
ur. '#eroulement de toutes
!es raisoni de vivre qui Mue-
ccdent au moment ou, Ie ban-
deau qui nous aveugle etant I
qrtache, nouts ne tardons pa; Pour rendre les cheveux Uofr
&a- #ous debarrasser de notre pies, demanded la
masque et a apercevoir notre
visage sans cesse changeant, COM-BRUSHES
sans cesse vieillissant de con-
damn6 A mort.
Ce seeptiesime, ce relativis-
me vient de loin, du plus pro-
fond de la Grece et de la Ju-
dlee, de Pyrrhon aussi bien
que de 1'Ecclesiaste et ce se-
rait peu de l'avoir donned corn-
ine fond A une .euvre litt6rai-
re a fait Pirandello, si, en Ie
faisant, il n'uvait pus obei h
une exigence int6vieure a une rand'Rue 172 .
impulsion vitale. Ce )irandel- T&cphone Z
liume. 1ui a)piaraIt t tant -- '- -- n -
d'obserx'ateu's miatift, Coflme
un jeu d'esprit, I'irandello l'a green Pur-anghetlos mmessager
v6eeu, F'a so tTert et e'est pour- du feu L qui s'etait dtabli a
1,uoi son am vre diramatique a Palerme pour y faire ie comn-
toujours. en dehors de sa reso- merce du soufre et des agru-
nainee intetlectuelle, un accent mes. 11 mourut du cholera en
hiumnain. Cst, c-t accent hu- 1 18. laiant a ses enfants
main. ce sentiment tragique une important fortune: 2 mi]
di1 vl, O qui lui a value son sue- lions de lies. L'aine des vingt
ces universel aupres du pu- quatre. Felix. qui avait alors
blic. moins habitue que les vingt-six ans, garda trois
antiquess a chercher derribre ours cache A tous la mort de
Ie tonurmnt de- personages son pere et fit main basse sur
qu'on lui present Ie scn6ma- tous les biens-. Droit d'aines-
tisme d'une pensee abstraite. se. Apres quoi il aleva et dota
Personne encore n'a etudie tous ses freres et seurs. C'est
serieusement les rapports de ainsi qu'apres avoir combattu
Pirandello et de son pirandel- pour la liberation de P'ile sous
liame ni suivi la genrse de Garibaldi, Stefano, pere de
I'euvre de lhommne-vivant a Luigi, devint ndgociant en sou
'homnme-ccrivant. II ne sau-. fre a Girgenti, Plusieurs fois
rait er6tr'e question de tenter pa condamne par la maffa, il su-
eiC e ':1nn dar s un simple bit cino agressions a main ar |
-.,, ,ui la simple evoca- mee sans trop de dommage.
S..1. ,e a aai e Po irandello Et i ne so passait pas d'annee
'.,- ..lairer ses ou- qu'il n'eut quelue duel.. Rui-
i.C- es (1 r u n ibre nouvel- no en 1!T5 par la malhonnete-


.e. Un iiv:e Je Federico Nar- te de quelques entrepreneurs,
delli. L'or.ow Segreto, consa- il refit rapidement sa fortu-
(S a lia biographies de 1'au- ne.
Itur do Six Prsnnnages et, Du cote maternel, I'ascen-
pour n pluns grande parties, dance de Pirandello n'est pas
compose d'apres ses confiden- moins pittoresque. Son grand-
ces directed, nous fournira pyre, avocat des plus renom-
pour cola, en meme temps que mes, avait pris la tete de Iin-
des precisions, In possibility surrection de 48 contre les
d'aborder les chapitres parti- Bourbons. Exclu de l'amnis-
culierement delicats ou dou- tie. il dut se refugier a Malte
Joureux de la vie de Pirandel- avec sa femnme et ses sept en-0
lo puisqu'iT n'a pas hesite lui- fants, don't la future mere de
meme (peut-etre a titre d'e- Pirandello. Le jour ouf il s'em-
xemple) it les laisser rendre barquait, son frere, chanoine
publics. et le4ltimiste, chantait un T,
xxx Deum pour le retablissement
*Pirandeilo est ne non pas a des iou.rbons. L'exile meurt
Girgenti men6me1 l 28 ijuin 1867, prdmuture ent .A Malte, oti i1
mais dans o ne i i s aon vivait des subsides que lui en-
de' c am pa n entree la voyait. son frbre eI chanoine,
mer et les bois dv ch enes et et coest encore le chanoine qui
d'oliviers oU sa mere s'etait recucille et prend a sa charge
r6fugiee pour fuir le cholera :,a heHle-seur et sei neveux. 11


q ui tsvi-ssait ai Agrigen-
te. Le pore 6tait rest e
en ville et iI no tarda pas
a etre frappe. 'Sa consti-
tUtion -de fer et une medica-
tioi energique le tirerent de I
ee-rmauvais pas et, a peine sur
pied, it partit retrouver 'a la
campagnesaemme qui ne sel
do e t ie ien. Quand elle le
vit apparaitre;, .amaigri, le
visage vert elle fut prise de
dogleur, et o'est ainsi we- le
choIgra )it an :monde '-nLti1
Pit antdell. uelques semai-
nes..avant term e, -an ne-
maaisop de campagne .ppele
: Stefano Pirandello, o'b
re, 6tait .u rude gaillard:
deux metres dse haut, large on
pro portion. 11 -tait le 0rnier-
no eed ig1.quatre .urts
d'Adrea Pirandello, lig re
d'origine, maigr4 son nprm


y a lt quatre garcons qui Bui
en font voir des dures: tons
los quatre, en effet, se font ga-
ribaldiens et 1:un d'eux, Roe-
to ? ici fut avec. Cairoli
un des martyrs d'Aspro-
monte, ou il connut Stefa-
no Pirandello. Rocco sor-
ti des prisons genoises, revoit
Stefano, lui present sa semur
Caterina. Manage conclu.
On retrouve dans les nou-
velles siciliennes de Pirandel-
lo mille allusions a cette p-
riode- du risorgimento en Si-
eile et, plus encore, aux
moeurs de ce temps. On y re-
trouve plus encore (au sons
propre) Podeur du soufre,
ans r les carries et sur lea
quais de :PortoEmpedocle, et
aussi les violence, les impul-
sivit6s du pere opposes a la
(V sui en .e page)


. .. ... . -- .-- -.- -.-- -- .
.. : .:. ..,r .. .. ... ....... :..i... ." :,
.n......... -........
......... .. .....
'. ...... .. ~~~~'oi .... ... .. .. ....... .. .: :<"b :. . :- .- : .. ...:. :
. .. .. .. .... .. + . ...... .... ., .. .. .. : -: .,. .... ..:o :
.. .. .


. n rr v.:.....


TOUJOURS
SwR. VOUS


son tube.,
aluminium


ti


de4 otnoprim trs pratique pour la
<.- ---------


. -,.---- --


Deveaes vote propre Corn
Compte de Qh'que a la Ba
Republique d


rAr-


COLLEGE


SIMON MCLI VAP


Et blia ment
s gaeignement Primatrr,
gt Secondaire
ternalt et Externalt
Touls les ctla ,
de la 12e di La Philosophie
Em hiagny, No.114J
(Pedt-Foud R)



Pri&et des Etudes: & ChaimersS


Le College Simon Bolivar,
fond% en Janvier 1983, a iejh
en vingt saccs anx examenrA
du Baccalauria, chiffre asse
remarqua~le si 1 'o con id^re
les difficulties de tOus ordres
que confront actuellement
1Enseignement P'riv-t Ce KueC
ces sont dus au s6rieux de ITE-
tablissement et a la compe-
tence des professeurs.
Dans les diff6ren tes cl-;sses,
la preparation des elevs est e
I'objet d'un soin minutieux.
Aussi les r&sultat s' its de plus n pius -at isfai-
sants et les parent- n -nils
qu'h S'en louer.
Lemons part iculibres (e Lel-
fres. de Sciences et de i an-
gues vivantes,
Cours speciau.x de StenS -
Dactylographie et de -omp-
tabilit,.
Les inscriptions se recoi-
vent tous les jou-s ( LUUables.
Pour tous autres rensigne-
ments, sadressoer nu (olge
Simon Bolimar, T 1. 2897.
% ',A A *. V

RitRANATINE LUMIERI ,

Speifique, efficace centre
les Blennorghies, Ec ule-
ments. Maladies des Reins. Le
produit presented sous former
de dragees est facile a pren-
dre.
Ne aQsgite aucune prieau-
tion S ale.
En Vente A la Pharmacie
Roy -] le du Centre.
Et Chez F. Lavelanet, C.
.ipfesis, Suec,
TlhJ du Magsin de PEtat
Telephone 3430.


Coca-Cola


--..


table en ouvrant un
nque Nationa.e de I I

----------I

U sin Glace de
Port-aua-Prince

Fabrication de gi doe
meilieure quality
Livraison rapid effectUn4
quotidiennement pa nos. Cea
mions points en blanc dana
touts les directions de Port.
au-Prince et do Phtion-Villk


I GLACIERS


Nowu avons toujoura s
main les derniera models d,
glacibres en acer a partqr d
or 25.00 et au-deasus, v. I* i
bles avee fac-iit4, de p4'e- '
ment
eLes glacieres lea pl ns -
rep et lea plus.geonomiqlue@
CR(EI? GLACIER
/UPERALATISVX

U n product nouveau, qui no
Ie cede en rien aux-meilleurea
marques des Pays d'Europe
nu d'Am6rique eat offert an
public haitien par l'Usine
Glace de Port-au-Prince. Goft-
taz cette d6licieuse crime, et
vous serez convamcut
Faites une agre&ble surpri-
seA votre famille en appcrr-
tant de la aCrime Gl ae Sw
terlWin pour le dessert-
Tous an raffollean
RNTREPOT
SERI GORIFIQUE

Noe eLambres froides ont i
Att rcenmment mises i point ,
et peuvent rcevoir n'importe
quelle quantity de vianda, de 1
poissons, de 16gime', de
fruits, ete.
Le Public est eordialement
invite a visitor notre usine et
& inspezter nos modbles de
glac9ires et de sorbetibres
dans notre salle de vente, .
Consomimer de la glee, e'- t
fair do j16W9qntS,
AVIS

Ce qui per.met a Pierre Co*
es ('avoir une si grande .en:-
t^Ie, 'eest que s coupe a une
e41gance parfaite.


Pierre Coles


Tailteur,


Lalue, Phone




St ... .........
.: ... .: :. ..::.:..- ..^ _..._. l
-- w-" ',"I.'. :.t4




A .. .. .. ... _,..
Chezr WOdO & I








G rande r&e1tf1n
siir lem pieces ---
pmur automobilesi:-
chez P4 L-A
30 o'o JTcrmpte
teurs sutir tous] 1
rants des princ'ip'-e
suivants : -' :
Ressorts avant :el
Cables de battei
Bendix, Freint
Gaskets (toutes
Kiaxons, Bouge
fating de p
Batteries debagi

13 pl, charge S
Economisez votire r
vous fournissant fA;
le'AUTO PARTS &
ACCESS'
Rue Danieas Dte

K 'T 32$7-
.. ..... -
AUOS&TAM

Pour vos promaM,
yages .......
Pour vos Bapt
riages
Ou si vous dsgfrezt
location a la jourfnl
m ois '. '_
Adressez-vous- tou

pour avoir une ie
mobile.
C'est Ie seul servi
s. pouvanft vrpoir
di tement a voL
n'importe quelled,
jour et de la nuit7
Pendant le jour_


No. 3237 Ai%
et pendapt :la ~-A
-2 -4. --.




papI,


.' -- :.-. -?: ; i -'-. ".... :: .-..:;-;^iL i
SI....
py-.~Sf
jttie


Angle des Rues du Centre et- l gy_
.'Bonne o -'i "* :: : A

V'Institut Tippenkwh r Tote unle
demure mne excellence de o et W.dl$Ut
aver son frrfproeoble. ps JW U.
FM R cl ai:":":"r'u...A 4:,:


. .. : ... ..... ....... .. .. : 7 ... : h.........." ".
:: .; ^ ^- t. .:.::.. : .... ....... ...: :::: ..." ...... :::::.:.:......


...... .posit.on u #p





a t :. .. .. e -.. ......... .



..... ... ... .


f p" unrwjf
, ^; :?

ecembf:^





- On rapport que commencement des n g cia-
erche avoirne tons trilatkrales. 11 a aussi
- le minstre repM'le de reductions substan.
jt:t :de la politique tielles et totales dans lea ar-
Seelux-ez te t.ram menments navais, suivant a
t- vue d'une entente :.proposition du Prisident Roo-
SC 'Allemagne. Cette sevelt On a annonce peu a-
- tendance s'est mani- pres que la d6lgation amiri-
S(fa;on. evidence par caine a pass toute la semai-
ri.donnee a la ques- ne a essayer de porter le Ja-
lj arre par le Comit4 pon a renvoyer a 1935 ou plus
i qupi s'etait r6uni a, tard sa denonciation des trai-
t par la surprenante tes. Malgri tout, le Gouvemre-
on tde la France, fai- ment de Tokio maintient fer-
oir qu'elle n'enverrait moment sa decision d'abroger
roupes dans la region les pactes navals d'ici au 20
Novembre.


RADE.-La Yougo'w
prepare ta expulser
quelque 27.000 hon-
uireSiidint stir son ter-
.-tout en dementant a-
gnation que les expul-
t: ete soumis a des
i traitements. Un por-
Ale du Ministare des Af-
SEtrangeres a dementi
.lpelle que les deux na-
ent rompu les rela-
Aiplomatiques a la sui-
-glette nouvelle rise.
rirapports sont tendus
W que la xYougoslavie a
i la Hongrie dans as-;
|at du Roi Alexandre.
liaines de hongrois ont
Itravers lIa frontiere
lapressio(n des autorites
slaves. Ces dernieres
plique ees expulsions en
Ienrdisant que les 27.000
i-s ont vecu 16 ans l ur ,
rirtoire sans changer deI -
alit, et que par con-
Itil est temps pour eux
pgner leur pays. Dans
tterview. M. Purich,
&ervtaire d'Etat des Af
IkEfangeres, a declare
hi-histoires d'apres les- I
-s les expulses auraient
iatraite' sont fausses.

ICUTTA. Le Comite
tif du Parti nationalis-
tdo a adoptle une resolu-
ebligeant ceux de ses
b.es qui font parties du
eau corps legislatif a re-
|leprojet d'autonomnie de
rilabore par le Comite
mtentaire Britannique.
..-. XXX
INOLULU.- Les hydra-
i4e la Marine Americai-
atinuent i rechercher en
t lieutenant Charles T.
m et ses deux compa-l
i austraIiens, disparus
|mardi. et les autorites
inonce quie I'on n'aban-
ra pa, les efforts faits
.e d:e les retrouver, bien
ltait plus aucun espoir.
Iq'apres trois jours de
rhes infructueusves, on
&e le trio comme vi'-
ent perdu, mais on a
4e-Sir Charles Kings-
tith un message recon-
M disant que l'appareil
i pour $t bien flotter
.rs jours. (

0nsg le- recherches que
(ilne restera plus aucun
-lui a repondu le Corn-
int W. Tod, 'a qui le
p avait et. remis.
: xxx .
IRESC.-- Devant 1 ina-
ofrts faits pourpor
ni renvoyer sa de.
Ba du trait# de Was-
d19-22, No-rman H.
siden t de la dele-
ricaine aux convert
/r rimina1ires de Lon-
WtavY fOrce que I'a-
.d^es traits naval
ait des conditions
i" de suspicion in-
ale et de eofiteuse
tout a fait regret
tit la -premiere die
ait:. sur'la- politi-
stt$IJrnis depuis le


ASSOMPTION.- Les for-
ces paraguayennes dans le sec
teur du Pileomayo, dans le
Chaco Boreal, ont pris jeudi
le fort Cururenda, importan-
te position protegeant la prin
cipale base de l'armee boti-
vienne, sise a Villamontes, a-
t-ij te, announce officiellement
hier soir.
xxx
BERLIN. Le Secritaire
d'Etat Gottfried Feder a de-
missionn i,, ce que q 'on considle-
re dans les milieux d'affaires
comnme un triomphe definitif
de la politique economique du
Dr. Hjalmar Schacht sur les
plans des 6conomistes radi-
caux nazis. L1e Reichsfuehrer
Adolf Hitler a diecidP cque Fe-
der sera temporairement mis
A la retraite, avec perte de la
moitie de ses emsiiements,
poUr: ses fonetions de Secre-
taria Foncier, C'est lui oui a-
vait redige les 25 points duo
programme economique (de
Hitler, et il etait jusqu'i ces
jours derniers i1'conomiste at
titre' du part.

SANTIAGO DE CHILL--
On attlibue A la reprise de
l4activit- du volcano
le tremblement tde terre du
nord du Chili, yui a coutt :a
vie A 6 personnel. On dit a,,-
si que 2 infants on' dispar .

TEG UCIGALPA. Hundu-
ras.- La ville de Santa Rosa,
chef lieu d la. province de Co-
pain. a pas t1e detruite, mais
fortement eprouvee par une
Series de secoussts SIs-mhues
echeiounnes -sur 48 heues.
Plusieur's liaisons s se ont ef-
ondre's. Santa Rosa est une
ville d 'nviron 12,000{ habi-
tants.t

MA DR I1D. .Judi, le ;ou-
.-er erentt a a8nnoncet' qu0 le
travail sera repris la semaineI
prochaine dan- ies mines de


charbon des Astriies, qui a-
vaient etk le theatre de tant
d'activit4s insurrectionnelles
au course de la derniere revo-
lution. De nouveaux rele-
Sments tr4s striets .rvont etre
Spris pour emyecher que Ia dy-
namite laissee aux mains des
* ouvriers ne puisse ~tre emplo-
yee come ihstrPment de rie-
bellion.


I:


VIENNE. ----- Le Dr. Car!
Seitz, ancient membre du par-
t socialiste, maire de VienneV
est toujours prisonnier dans
sa maison, bien que Ie Gou-
vernement ait announce qu'il a-
vait quitter la prison depuis-
mercredi et qu'il etait enti're-
ment libre. Deux detectives.
garden son appartement, et
deux autres su vei! ent 1ex-
torifuri do sa maItsn. D'autres
policieies statiomient aux en-
coignures des environs. Seitz
est en prison depuis Fevrier.
Sa femme a 6te frappee de sa
paleur, de son effondrement
physique et moral apres ses
10 mois de detention.
xxx
SZEGED, Hongrie.- La
croyance, fort repandue, que
les troupes yougoslaves peu-
vent attaquer cette ville-fron-
tiere hongroise, est venue a-
jouter la terreur i I'indigna-
tion --Soueve par l'expulsion
de Yo ugosl avie -ds re rsiden ts
hongrois. Des fouled de refu-
gies d ebouchent de toutes les
routes venant de la fArontiere,
des s:ldats remplissent les
rues, et entourent les locaux
des ecoles, ou les expulses doi'
ment sur des capotes militai-
'es. Les sources yougoslaves
declarent que les troupes dui
pays campent pres de la fron-
ti:re et sont relev es tous les
quatre jours, pour etre pretes
a marcher de& que l'ordre ar-
-ivera. Les autorites de Sze-
Ced, tout en demmentan t que la
vil]e doive ,tre attaquee, pour
raassurer 1n population, ajou-
tent"eepeilant qu'elle est en
measure dt so d6fendre. Ie eas
Ocean:


LOS ANGELES.-


d'apres le titre d'un c61ebre gre qui les aceorpagnait L
roman d'aventures, on appe!- quatrime ietime est le Dr
..l e Mystte des Tles Gala- Frederick: Ritter, philosophy
pagms_, s'paiCsit dei:p:us e: allemand en. exil, nudite t .
plus. Leoxpeditio1du 4<3imith- f naturiste Qui et nmort proba:
sonian. instit ute dilig"e pa bement d:ie oc: nerveux que
le Capitaine G. Allan Han-: lui a donn6ei"a tragodie sur la-:::: i
cock, a'6tabli qu'en tout 4 ha- quelle on cherche A projeter
bitants de ees ies deseries du la lulniire, et qu'il avait pro-
Pacifique sont morts, et qu'un mis a Hancock de lui racon-
einquieme, une femme, a dis- ter avant sa mort. Un autre
paru sans qu'on puisse savoir mystere, et outn West pas le
ce qu'elle est devenue. 11 y a moindre, consist dans la dis-
19 jours, on avait trotuve 'aI parition, de 1'ile Charles, le 5
file Marchena deux eadavrc'- Juillet, de la baronne Eloise
identifies comme ceux ('Al- Bousquet de Wahener, tine
fred Rudolph Lorenz, de Pa- viennoise, et de son compa-
ris, et de Nuggrud, un itavi- gron Robert Philipson.
gateur norvegien, parties ii y W w
a queique temps de 'ile Chan-I L' ntiln TippeaMuer
les. Une troisieme victim, demeure une extelente eei
don't le corps n'a pas 6te r- avee son trrdprochaWe
trouve, est -un domestique i puion sRC0olaire.



Mattis & Co


Place de la Paix


3 Ploiles la bouteille 2 G;de.
,La Coulie d'Or "4
La Reserve Speciale 7 o


Ia Mlrisn,.. prenani h's frals de lirraiton sa charge.
le rhum dotll re endu au mnme prix en p rovine,.
.V-1" 1 i,


(I uo


AVIS


Un Nouveau Testament se-
ra envoyv g-rattUiteient. sur
demand. a u oute perstniie re
posse critureS.
S'adresser a Monsieur J.
Alfred Pearce,a Port-de-Paix.


SA--CBs A Nr' -TTAPA#E-


N'ous voOs offi'onS Mesda-
mes, MesdemoisIes et Mes-
sieurs, leo toues derniberes
nouveauefs parisiennes, ita-
liennes, tch6eoslovaques, vou-
goslaves et autrichiennes re-
cues. C(e rtt die pnres meI-
veilles de h!ute 6 d'une ele-
gance raffinee, dos couleurs
aristocratique qui vo ai-
ront tries certainecment.
Venez nous voir et eCst un
tres grand plaisir pour nous
de vous monteer ces nouveau-
tes.
Voici la nomenclature des
articles regus:
Velours frisson Une ten-
tation!
Cr lpe de chine cloque (20 eou-
leurs).
Une pure mearveille:
Crepe gympa (15 eou-
leurs) d'une beauty inouie!
Crepe cascade (15 couleurs)
luxe sans pareil!
Crepe de chine Lyonnais
pure sole (50 coulourS) --


IUn enehantement!
( 'vepe satin j)pure soie
(20 couleu's) quelque ch.Aose'de
trees chic.
Crepe ondule ()10 couleurs)
finesse in galabie.
Crepe de Chine imprimes
02 dessins) --- Tres chic.
Parisette de soie .- nuance
de choix.
Nos rayoun de Bonnetteries
sont les plus assortis de la
place.
[tne visit, une toute peti-
te visit vous convainclra
Vous ne perdrez rien en nous
la faisant.


TOUT-VA-BDIEN

LOUSSI FRERES

e. rendlez-vous du mondeI
chic.
1727 Rue du Magasin do oE.
tat. ..... .
,9 ., ..


Produit de la INationale


.'est stpiatanit. Mamlemnoistlie., comment tu fIs f.t1rtl
,arni los invites (d dernier hal mnodain, sans le saoir. Tu
taiss le suliet de tfute les e -nv-ersatiops substiles.
A. m Tnta ChT~irie, ca o ecomprend bien, je, n'achte:
Mes Crepes de chine Unis et imprimes, mes crvpe:s
,BamI.hoo eat autre; so series, mes organdys gauftre,
lines ha t lin'eries : insi que nies difftr'entes Lo-
lions, Eau de ('olog e, Poudre, etc. que che :
.1A'TON 1. SABA & Co(.
.Maman. puisque ma cousine a conquis la beauty. ptr
ses toilettes aehetie. des Raytns de Finesses de la mai on
ANTON IL SABA & Co., allins done faire.nws empleit
chez Saba. En s'habillant de 7 iaus Saba on se rend chict,
suirement le Bhonheur me sr0 rira.
..Ma fille Cherie, ca, c'est i ne idee. Puiaqu'il est uti peI
tard, nous descendrons de bm me heure demain, voir les J-I i.
fRayons de Finesse de Anto.r L Saba & Co. Aed-ce-pu i?
li vous Messieuir. il est s ge que vous suivez cA char-
mantes jeunes files en ache ant chez SABA & Co.
ves Casimirs., Drill pur fil b ane-- Cravattts Chaumiet-
t.es,-- Chemises Cuhapeaux de line et pailte etc,, tc.
Tonut est absolument FRA 8. .S.


Jetez un coup d'ceil chez:
ANTON I.SABA & Co.
17S3 Rue du Magpin de lEtat
_.9,. T.lUephone 2783 -


-
r -
A?
S


i 'T : ::i:'::}:::!-;:: :: :- ................ ... ......... .......... .. :: ::--;: + : ............ -!::T.:--:--.--::- .--.-. .... .. . . .. .. . .. .. .... . .. .. .'... . ... ...... .. .. .. ..... .. .. .. ..,... .. ..

:... .: !...-.- SXS'.-................. ....... ....... ....r^^ ^ ikkX ^ -^ -^L r- J L L r L. k B .. ..... ...^ u U .' ~ h u w r '~ i i ~ i f r ~ i~~
"5; ") '; '. *.4 ": --'. '- :- '- .' ." --' _''--:- ...--:-'---" .:'- .. ". ". ": -':.. ". -" " ":. . ... '-". . .. . .. . .. .. . . .. .. . .. . . .. . . *' *-'i .. . . r . . .. . .. . . . .. . . . .. .... ..... ... .. ....... .... ... ... ... ... .... *
> v .: -, f x-: : :. o :..; :., .o --, o _- .._. : % -: 4 .: -: : .: .T .-. ..!. : r -... . : : : :} ';.- .: *- .:: _: : : : : ^ .. . . . . .. .... ... *. ..' ".. .. ".. . .'. '.: .'... -'f..* .-* '. *-. '... . . .'. '.. .' '. '... .. ... .'* '....... ..........'. '
:; :: !. .. .. .. .. : .," ........." .. ... "f r : "n ..... ".
:. ........................... ...
............... ...... ....... ....an.. ........... ...... .......u.. ...

'- i._- :_ -' ....... '- : .: : . : : . . . .. . .


., - ~ -' 'I


o -: :* :i

. .... .. .. ...
. . .. .
:+.* /i 7 j

*. / : .


Rue Courbe el Rur lit Magasin de ('Etot

ACHIAT ID'EAIIES DE CARETT. VIEWll OR0, DIA
MANTS, PERI ,1LS ET PIERCES PR-ECI SES. VI LU
iLES PIECE AR{;ENT ET R, MONNAIE DE TOU)
TES NATIONALITES. A D :S PRIX ABtSOI.1MENT
AVANTA(G1EKVX.





La Mason Alix Roy announce 4i s( bienuctiliant, cien-
le. qu'elle trouvera, dans (uten les b nmneS malsos de conm.
merce de la place, son rhum aux prix sutvants:


/ fl cr

s
[


11 *


_ i .




"~~~~ ..... ----- --- --" -i." #

............... leest jalouse de totes le fils. Maage de la tille. La
..m. .4e son mari femme, det un pnin !re, ;o r10
.... :::.::- 1 te preuve.de son tire dan3'une Lma.on do sante
.... UOTI..iN FON gi inno.n..ce, :.i. ne, Sprt plus Le vieillard awnrt le .suCC&,
.qu.'avee dIx s1ous n poehe (Six est .venu. Pim-ilei so fw fat
.L.. .: cn uvzra aSAQUI. pour son paquet de cigarettes, biir.: ue vilhl. It io le 'bite-
D.. .-." O ter :" deux pour le'train aller, deux ra point; II sest lanc, dans
.AG. CHAIUV T pour .e retour), il se fait ac- une ontreprise th6atrale d&-
R ft. : teur q Qd: I compagner partout de ses en- sinteress6e, Ie theatre des On-
A.AR IEAL DRSINOR fants. :La alousie pe tai quo ze (onze-jeune antuars dra-!
S'' minMrtea croitre; Sa femme se compo: matiques italiex:) qui tourne
SRNKST BONHONMS se de mi uine idee qui n'a an- mal. l ila sontient de ses de-
S- ...cun rapport avec celle qu 'il ies 11 devient metteur en
S:"- '::* : ....: ~: :':a de 1ui-meme. Et les faits n'y scene, F1our salver I'entrepri-
S. peuent rien. On comprend se, il cnduit des tourne. a
VJ C..DE PIRANDELLO :maintenant ce trait qui re- l'4tranger. En vain. L'habitu-
vientcinq ou six fois aans ses de est prnse, 'i ne savrrctera
d fl ceuvres sous la meme Wdrme: plus, il est devenu un 6ternel
([uetet nn) < 'est notre pensee qui les rem- sauf son sejouir a Bonn, n'a
resignation maternelle. A 14 plit.> plus quitt6 ome que pour des
ans, Prandelio estemem a un Les enfants grandissent, la vacances en Siile. On Ie volt
drame familial, assez sembla- manie de la perseution-s a Berlin, a Paris. A New-
blead celui que Duhamel a rap tend a eux. El les croit d'ac- J York, a Buenos-Ayres. 11 e- it
porte.dans la Chronque des cord avec leur pere pour 1'em- dans des appartements V.-u-
Pasquier: son pere a retrouve poisonner, oblige sa petite fil- bls. Domain 1i ir. ,..
veuve.une couine.aimee ja- le a gouter aux mets a.nt kholm recevoir son prix No-
ds; i a.avec elle une liaison. elle. Unjour, enfin, en vacan- bel
ro te led gan et, ces en Sicile, elle a une crise Puis.,. Comprend-on main-
ort vietorieuvx de laenea on- caracterisee de folie. Ses fre- tenant sur quel touimnnnt inu-
tie: aouve- enceite.est res veulent P interner. Piran- thentique est fonde I piran-
te et remari6e. C est un th dello refuse. Pendant dix ans dellisme?
me constant dans les romans encore i vivra ave eco
et I nouvees de Pirandellome si, au lieu d'^tre dmente, Benjamin CR i IE X.
(Ic celui de ces brusques elle vivait implement dans
coups de folie suivis d'infinies a a i -
,,e :une autrerealite aussi legiti ..............-- ----- -- ...-----
c,., allphea.ons. "
comnicaeons, me. La guerre 4elate, son f Is
Nnturellement. le pere veut aid est fait prisonnier, t-_ns COMMANDEZ
faio e (e .iici son successeur. fer6 en Boheme dans un camp j vos earte de visit :i ]'Iripri-
Mais !non:ant, ii, vent- etu- d represailles. n il tombi meie (du Conmmerce ile lo in
d;. I valin d cause. On graveent maade. Son s- de ecvoii un s : r ,
L .-talHe Palerme. ofu i s'- e- ond fils, envove x ta-j to T al .v, -
ti~ A 15 a. U e JCU1 chCes an l olemain Fu (fa u 4 4
i.i lde 20 as, v'vec aquele n
o fi-ance ofiCieellement er (e .o. E lee p -
I e ;f 1) 'nis Le mar1age hluWriho- Le Ition 0 a /OI) IJA1
.n 0 t 10 Cl. H e toie p U '-' ) -etnt,- 1u ,c e '

\l 01 Kor:1 t a mKl' sq7ren e S u' 1^ Wi:' l/.t'2 I'
-CiV St- o O.-. .... .. .... -. *. !-- ,

'; '1 u ie1. "' u 'd S


", ,, .O v1iuOh- .( ul^^ .rte sO.^ .<..1. V 1 1 ,t .
.e vo -e en 191 Son .ere
4ent 1 i e\0 ( C t 4 i( I- '.e-', ea ,a-e;..e 4 'n- r 4 S.. A




I.'.* t x .i i ;-w ;or l ,1 o: C I r '. r : i'-.

(In- j : "t- [eN I i & 1."f | ;.'l i. ,.. ,


N'employez que cette pate denti
riece special qui suppime
les vilaines taches jaunes


-W-1- '%NAP
Loas -ui craiez d- souriwe, ap- ( ualitG ne tenant nuim
irenep que lei dents ternes tt strike~ ce qtl'ils peuvent coaster. -.
tie jaune r e transformrnt rapide- A..v uner meant en dent deatant d bl- dntprendront un nouveI _6, ..
'haur, en vrritaublh pee., grc ncneur, un itantsaS.
,-"'vncs. .Constatez par vous-m6m P1, : i
Les re&ultats sont rapides eit6 superiture de Kolynm Dj :4
U'n Fsld brossage nu Kolyns elffectu6 juurd'hui n'ernployez q .


_,s inegdets ri-, tou, hr.oi CRME D-IEENT -IIC-IiuP. ,,:-


r "E""" 'F




TOUT LE MONDE SE DIRIGE VERS LHOT

PALACE FPOURQOl?


ILn A-A1 .



1< I e hI u~eh


t; I. pu: p,-'uer' une soiree agr6able.

PA LAC-E HOTEL


I ne A t 'a P-orn4 I t
no est -.-mante. Le
lme ig- a I c '1 I n 1^97. ut e
e bean ch U de cartes s e-
croule. En t6tegramme de
Stefan Ip].f)e0pd Qu'il r ui- d e-
ne par le speculations im- e
prudentes. des inondations de
mines aussi. Antunietta tom-
be raide en ouvlrant Ie tele-
gramme. Elle resta sept mois
entire Ia vie et la mort. II a
deja un enfant 1 lever. Pi-
randello commence a courir le
cachet. Le professeur de sty-
listique a-l'Institut de magis-
tere feminine de Rome vient
d'etre elu deputy : il obtient
sa suppleance, 91 lies par j
mois. Mais les amis ne restent
pas inactifs: les Orvieto, di-
recteurs de Marzocoo, patient
a Pirandello tous les articles
que deipuis cinq ans il four-
nissait- t tire gracieux. Le ro-
mancier Qapuana veut l'ai-
guiller vers tle theatre. mais
ce nest tu'un faux depart.
Pendant vingt ans il sera uni-
quement professeur et con-
teur. .
Dures annees jusqu'en 1904,
ou Le Feu Mathias Pascal est 5
un success qui lui vaut de nom-
breuses collaborationn. II est
devenu titulaire de sa chair
(250 francs par moist Bient
tOt il hritera de son beau-p&'
Ire Mais- Isa.raiedie familial
succde aux difficulties mat-
, rieiles.Sa femme no ie.st ja*
S mais remise moralement de
S: branlement cause par la
ruine. S iuntise prend la fo.
: me d'une jalousie mrbide. .
-.


V OUS OFFRE POUR SUPPORTER i

LEURS DE CETTE ANNEE EN VO

U/v

Ve tia eu A0


la


LES FOI

US PR





eeyl


LA COMPAGNIE MET SES VEl.7TILA T'

LA PORTEE DE TOUTES LES BOURSES ET

DE DES FACILITIES DE PAVEMENT.


VISITEZ NOTRE SALLE


D EX POS


ET VOUS SEREZ CONVAINCUS.


COMPAGNIE YECL AIRAGE ELECTIi


iORT-AU-PRINCE ,


IQANA


RTES CHA-

'OCURAL .








EUC RS A

ACCORD .
.f... .. ....... c...


TIMON


."-:-'--"


-,P ?.
?
' o. #
-p ,

'..
t*^ f..-.^
. .* : '.
... ,.


A ^2Qw:wJ* A!' 4w


--4


smjMpt J --rv


I


(luee




'. :. -'..... .. ..... ..... ................... .. .... .. .



.b..... Railroad St M ihl Line a vantageae
"lari d tper ..Mivant de wYork- pour Port-au-
itt drect.nent, .aque.Mardi, except-es s.
^UIL qx lalssera Lundi, le 24 Dtcembre, 194;
oA le e1tMeIcr-i,2 Janvier, 1985, et SS. < X Mortreli 1 f6vrtoer, 1i9s
*les steamers-- sont pourvus de Chambre frigori-

I NE1 NEWYORK ARRIVAGES A P.AU.PCE.
L I.,,- Ie 4 Dc,. 1934. le 9 De 1W4 C


ventura, le
le
r t le



: 1Mba, le
1.wventura, le


~~con~
~$WAy6QWI*
~~~~tebaI.

nra,
t


NAt, ZA KA


2j'''.. ,
r .
r-, ~ : 1 '


4


le
le
le


11
18
24
2
8
15
22
29
5
13
19
26
5
12
19
26


Dde.,
Dec.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev.,
Fev.,
Fiv.,
Mars
Mars
Mars
Majrs


1934,
1984,
1934,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
198.5,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,
1935,


17
23
31
7
14
20
28
11
18
25
I3
11
17
25
31


D.e.,
Dde.,
Dde.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,

Fev.,.
Fev.,
Mars.
Mars,
Mars,
Mars,


19,34
1934
1934
1935
1985
1935
1985
1935
1935
1935
1935
1935

'1985+
1935


S . .. .. .. . . . . .
.. .. ... . . . .





ou de prospernte

C o:en.-I.e a o uouiirs

fail preuve tie inrite
Void un pneu qui se passe de prisentateon en toue pug,,
Le grosses sculptures massives et saillantes de so bande
de roaleWent, tenant fermement la route, sont des symbol.
les de saucwrit depais les debuts de automobile.
WMme au course desan ndes d'adversite qui viennent de
s'eouter, sas ventes out dpassi cells de tout autre pneu,
quelqu'cn fit le prix.


PAGZl i


ILROAD STEAMSHIP LINE,


JAS. H. C. VAN REED.


I


Gnkral Agent


r a n-L 61-IY~


PwVO


. . . .. . . .. .
AtSA bg FB -ETE
S.. HA WA NE
G.r.... f. hawaiex.e .tI

t roft.des6coles du wapr :i. J
e tminmmine d'Aetion :$
cei e. TJn tour .A WakikL.......
SDansees hulahula, Orebstre
Swhaie... Attractions diver-
Ses... Grand bal de nut asn
-sons d'unjazz haitien-,. : : ;
ApporteZ votre eoneours: &
cette c uvre intkressante d"'(-
ducation populaire en vous
rendant en foule a a Villa
Lue-Thard, Avenue John-
Brown, le Samedi, 8 D1)eem*
bre, & partir de 4 heures de I'a-
pr&e-midi.
Entr6e genecrale: Une gour-
de.
Enfants: 0,50 centimes,


POUR VOTRE SANTE
Si vous stuffrez de I'appa-
reil digestif, ou si vous sentez
une debilif e quelconque danA
organisnme Je rate pas I'oc-
casion de voUs mettre a l\u-
sage Cde la Farine QUASQUE-
YA 1 (quintessence de ia bana-
ne Toghldytique) ou banane
i Grand Vincent.


Madame, n'oubliesz
la faring Qul qzeyu
agent actif qui excite
sance des os chez tles


pas que
est uin
la crois.
Bibe.


En vented partout.
IRefusez Ies imitations


JOUETS JOUETS JOUetTS


((The Souvenir Shop*


Veus offre
yeux Noel et


stitut i
.. I ue pmrre -hue
M3 Admisio on ax BALCCM
Bhitorique It Phi7 o IM

ent doit Pes eaet a n, on x
mi hode denseignemmant, A a ionne et large or-
on. Pensionnat inomprble, Pension pour pO-
5is 12, Cours 4assique fral, Legon partacuhe
tours de Stno-Dactylo, omptabilit, Anglais,
ol. Allemand, Pr6paration I Ecole doae,
Vaissemeat garantit t a sea ours et fore de
asea fortse at eoments jomp6tents et couraeux.
l..,...i T1^^-^ ^ ^^^. ^- ~


-I"


<444
N
4'


SOCIETY HAITIENXE ThAUTPIU1?HII h
MALLEBRANCHE, GENTLE, B WG AT & C
Port -au-Prince, Hait


e[ail es, inco nesl, -lle


soe vaux d4e j,-
Bonne Ann&e.


Venez voir note stock ie
beaux jouets et cadeaux, Peu-
pes nationales. Paniers a a o
ages., Ameublement de pu-
pees, chevaux de bois, Creshes
etc., etc., etc... Toutes de brication nationale. Un beau
choix de jouets imports.
Etrennes pour dames, jeu-
nes titles et Messieurs. Beaux
cadeaux de toutes sorts pour
fetes, tiangailles et marriage.
Venez voir. Faites vos achats
au < Quai et ainsi encumragez l'n-
s&trite Nationale>.
'-._ ^...... ,_ s
LOy



Le vapeur (ilobhia Voy :;
South Bound part iru de New-
York le b6 Decembre 19:4, di-
reetement pour Port-au-Prin-
ce on il est attend 1^ 10 DT-
Scemhe 193.4. en 1oute Ie 10I-ni
jour a 4 p. 1n, pour Kingstur
Ja., Puerto C(.lombia, Carta-
gena et Cristobal ('. Z. pre-
nant fret, passagevr. et malle.


47 L


W. E. BLEO.,
Agent. Gedradl


J-La


LE TOUR


DU MONDE


Bn't pat nkcessirFs d&tre riach' pour
so$dtrSo ses goOts por te voyage. Lae
s de condi on r 'n peuvent a
t r.a e vrtw/- rpcrgna, L
rordre dp6ts,; g6ce O tTn &# Iom-
ontttt foat de con!rier une rTserve
int esventa, r~afisabte oj besoif.


(l


vaste


R YALE


Vr
I SW B'SS ^ ~ e h ~'W


0i es


e cat ies 'lii


Ies


Uerroi ls.


ANADA


uoca-cota


est e it soIl arome


I


.._- :
...:.. ..:. :* -.




.: ...
.......
g:' :: "- i
p..... ::
,' ^:.:.. i ,. .''*

ii-.- : '.


. i : U C ,


E l: : : : .... ... ... . ..


- i j i-i~


.~~......~~._.....L..... .1~~-~ ~~~.


--~- ~~~-~L-- s ~ I A~-~~-~AI1UJI~,I~Lllb~


.-L- doddla


Mb~.ll---Lb


--


J


- 1 0


ce~ ~g~k~p-~6~~


...... ......
..............
... .......


L.E


Pliumai


e'es


reunissisaul


di in M -
uieilleurs


Compare


.tiou-tezett




.......:.-" '. ) : : :.J:-:. : ... .'-.. .'. ...: : .....
01 .... ... 7.7-777 .77.77i '
i''-. : ..,.:.... ........... ._: ,.: .' :....... .. ... .... .=..:'o ,.. .. .. ::.::' ^-i^ ^f
.. 4'. OfI.. LM TI VI ..... .....
.t .c..;..T .. t ..A ,...:.r.. a s te.-...l. :.....: .. .. ... .. .. .. ... .. ..... s ..... .... .. .. ... ..

S ao bur
W t SrM s k Tetaweft iur



tes fins ut les'le public, lo e6e, eat renvoyee au Diman- jdzrsset S Mpnsior J.
commgerce, let e 1particuler the 16, pour permettro 4 X Aifrud ?nroe4 Port.d (A CO
le6 honorae Prsideuts et Augste Magloire de poumur.
Memnbress du Tribunal de Caa vre Ia 4ie ade s on San aL_ tY .:r e
station et des Tribunaux Ci .. ces sur .... -. .. .. ....
vils de Ia Republique que j'ai LepurilrLb ral f eon motion,
drinn Mtndat 6critaMaitre 1870188. ALMANAC] VERMOT-.
Seymour Pradel'et Emmanual MI Confrencier en profit.-
S.Tribi, avbcats du barreau ra, pour dormer la rtplique ALMANACH NATIONA
det Port-att-Prince, d'introdusi- qulques proposition expri-
re tmne action" en reparation meew Dimanche -deniuer par .a : .... i te,
civile pour de dommaaes M. Charles Moravia, au coura
portants qui nm'ont &t& cause& de'sa Conference sur 4a faius farihaa .
par !e Departen'rwt de` Tra- lite du parti libhrali.
Svaux Publics, par consequent Cette seance aura lieu a Vie dc garnison.
l'Etat Haitien, sur mes pro- Haitiana, a dix heures preo ? d hr ci t- -C---.
prit6sA Momance. et Lassalle ses. (cn-J ur.ir -
Petite Place dans la Plaine de Que personne n'y manque. -
Iogane, en extrayant des -
pie4ie, gravier et sable pour -r e <
]a conetruetion d'une bonne CS.
parties de Ia route publique et ECS P. It .............
i paration, quaique posedant Garde vas dents ncIe...
rparationquoiqude ifossed ait- Nous apprenons avee peme .ffU? vrct
a son crit do forte lcmA de 82 %. e vre hane pare avt
tions budg6taires pour cons- J
truction etoreparation de rou-, 4I me.. "** Msl.. "..Jl "n' eCO AE
e. -nee Aessfile Ren&
"' "-u- r~i r r .o..t r p r-t gtm. 'a ue: i. Al? L y-t .. -, ,
Et d autre part, j'intore- Nous l0 d s a nes p 5re ronet -,, ,
me que j'ai actuellement pen- I6ances a Moniiuv er t MaP. s a rtn-% p-r
dante devant le Tribunal Ci. me Maxilien Cyriie. ..... ..
vil e Port-au-Prince une ac- rM)nsel et .lo n -. ... .-
r e d u' r .. ... -. .. .. .. .. ... ,W .. ...... o.-n...... '....r.h.-.;. .. a .
tion ccedne excuTrivnwnt emo* uor t .... ,.. ... I, I e I C "
Maitres Luc Th6ard et Rigal 0V0 IVi CA. w
centre la Cornpagnie des Chm C n &> 6 .. C: --
rmins de Fer de la Plaiane du n- I ra.d Uc IS d Andr $
Cul de Sac et de Leogane pour r --. 5 LA -WNDt- uS -
incenclie al. ume da.ns ?es ur e i -:a iu cy Leon e an c nre ,N]
chanips sur I enbitation bas- mi C eoravra, : u ... .
eale Petite Place par -.ne 1ies 3 Nos m. n- .t
a P.comotives e a die Compa-
S ,, a ormianteune antit con Lents. .paom n -/i ,ple 7 a M..... .... ;n
.C C c u Cu c. a s-n'. a, A j f f i -. '.A C .r 0kit-:
,. K (1 puA r.. t.-r ..
Iogintn construyan de .... iOr C a, gderare'u;<.i pv. .. ..... 1 & ,

st uer.pe inadmissi- NECROLOGa n i c, ,
tae oint na cons n fiction IeS "s "" .....

hemins(de Fer, sdme sur tout Nous avons aunrxs 5a m-r. Ln -and ratn ^r'
Sparecu d de eserarbilles et ir Petit-Goave. de CL u
parat~1ion,/ fuoiqu Ta. t Af ~,..(-


prolciie ues names a aroi-
to et a gauche, etc,, a la vue de
tous les passants de la voie
pubiique.


Port- riu Prince, ]e 7 Decem-
Ure 192.

Gnra F' F 'R A RD )

Plan tLur

1ues Capois et Josel)h Nico-
las.


PANAMA RAILROAD

RTEAMStHP LINE


htlletin
S.S. .GU AY A


Na. 1154


Panama TRail coad
Line arriv-era de (
Z. le mereredi 12
1934 et partira le
directement pour
pregnant fret se-hle
Bulletin ,.
S.S. CRISTORAL
h Port-au-Prince,


Steamsh
rirstobal
Dcemb

meme jo
New-Yoi


est attend(
Haiti, v


Mile. Vicoire emiha-.
Ancienne D .irect."rie _co-
2e Nation de D "no -"s


soil,
i O.5A4'.; ..: -- _


Scl'a n ; e e


Le Lieut -. I'
e*U^ieun Finc


Lit. Lao t, -
,,aud, a ,
D\svamiiX


- 'A
C 3-
.5


Ic
- u
M,1


Sen

* ~ -A V

445:4 ''
:K~Ui~ k .~
.4 1'-'
NI&be':


DI.AGNOSTICS
A DIFF7RE "T1K"LS
Ia par Max G;dawi
i irt!face (h Dr J.U IDohrainlH
C( un vente S i Librairie NEi-
re .elle.
uL Prix : G. 3.00


1-


lilA


nant de- New-York le diman-
che 9 Decembre 1934 avee
11 Passagers
24 Sacs de correspondan-
ce
et partira le meme jour direc--
tement pour Cristobal C. Z4
pregnant Fret, Mala et passa'
iers ", ..... T A ..R .-

SJas C. VAN R EED,.
A ..t- G #ne rnt -.... ....


lhn L.-h -I t: M W 'i. vw MfE ....
-A pAS
LtLITEn


I II a &ti oublie c m u:e
du cette &emaine une paire de
!unette3 d'ecaille.
Le proprietaire peut le e'-
-awirr P 1Adminisbt'ailon du
journal.

CPOMMADE 0
Grattelle, Demanreaison,
eczma, Taches.
Phie. St.-Francois
Dr. V. MA THURI N
Gd'Ruie P,.-au-Pce,


rc-a-d~aa pl;~ua~MI~-r~n~* ~^d~A Ak,4b: 8~gtg g~" 7.44


~csaS'


Desc
.- ... .. *

totue Rg arpteur du:. -.9- rw ece per i't' psIgo
.. ..r.iJd, .. i.. ..e... %...x s : u -.Ad.s dens t 40 4 v a ri0
..F T". .. .- ... . .. .. E- ,, ,
-.- ... -- tf.... _... '.... -*'f-H ^ - ~ .-2--....- -". .-- ---... .- .-.-- -.....^^ ^^ ^^ ^ '- ^ I : ; .:. : B BB~
.... *P, *^r^^ "- ',VK ,^ w ^^^^ :^_*,: *'nr~ : ls:: *:

, ... .*... ;.... ... ...... .................;^ .^ tn. R g n r t u ju :~ t.. ,ry ftt "ar y ttt ~r i^