<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02296
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 26, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02296

Full Text
..... .....
.. % .4 4 ..
..*. r. .." r.
: ..,. ,. . .
,+ i: :-i at )x4


'*4
S


* .. >9
.4.:


'H...



WIN" ASE,


e ..t,


ferfveur, e, fqo
te point cwjd ea
si en troatwer wFm
ire confrtre, e M s
Sretrorpectvi f4, a
Se regard ar l I
S dus Gvt., et WS
le vaste domnum d
ie publique, queW ao et
mat&iraux a pied wfew-
It en est en train dl'&
omWdent les utiliner
eut suffi pour rendre
lmnt mdile tout ef-
I an la poursuie, avec
sergie virile qui se cons
*Pus quatre an*, de la
n du pays, ill n'Wy -
tromme un enwseigm-
u euite salutaire des
1 In manjeste des ruined
rn monuments historl-
Smsauris, at Milot, u
S la Petite Riviere de
'o etc., lesquels e
devant les yeux mer
du Peuple.
UmmPe si le symbol et
iW i de la verite tne pouw
janais etre que la ott,
eomdrbre Le Mar'm"
A* montre, iU illustre
ge attristante sa dt-
n n, en affirmant
qiselquews-amsOAfa
tn a ite inaugurwe, la
fea de continuity est in-
eet Von a conau tne
de chantiers aban-
Problem Agricole,
ie industrial, ensei-
primaire, enseigne-
professionnel, statut fi-
i .de la Republique, et
:PP tremblement, sont lit,
| dr, par I'ditorial du
edu jour, pour justi-
opinion, a savor que
est lI et attend les

S, que le d.faut de so.
a en ces initiatives qui
atoutes, pourqual n
dire, une apanne* en
tVexieution. nWest as Ie


Oa P irite dans Peffort

are cofrfrer$e 4e chera
*lexpliquer ce defasit.
.premier lieu, et dam
i*Mbre de cas, il L'attri-
40 choix (pourquot ne
*tter, mauvam, selon
bon nombre de cas,
4eats d'execution.
oartager entierement
iVpinion de notre con-
Mou nous refusons a la
pour la raison
que cola noius con-
a fire un depart ren
Agents d'exeaution
^. m e Gouvernement
SpEs ete touljare
la mnme ligne-de Is

&.deseus..
e.prendrons, an peu
cu.tte courtoise eri1
luetre confr&re, pgd,
U1wee fuL m onw eat
eou plath use o* i
le th f e de r'U-



Nw -
;It .


4'.- ''fl4n'nst4aQ~fr~4


9P);*~~~ir3k.. 9pt


LTNDI 26 NOVRMBiRE 19M4


No. 18455


.. .. -. .............-. ..... J W- -------------- ----i I i.. I


BRTN l CRAIGEf


11 y a ambricain et amrri-
cain, come il y a fagot et fa-
*t. C'est ainsi que tandis que
xo-Capitaine Craige, en mal
"de publicitY, essaye par tous
lea moyens de se tailler une
fortune en faisant paraitre
sur Haiti un livre rempli
d'inventions teridant a nous
ridiculiser et A nous denigrer,
son compatriote, le LtU Fred.
Belton, ancien officer de la
Garde d'Haiti, actuellement A
Parris Island, S. C., s'effor-
ce, parce que de bonne foi, de
se documenter sur les evene-
ments qui se sont accomplish
durant 'Occupation americai
ne, afin, dit-il, d'&crire quel-
que chose qui soit veritable-
ment une propaganda honne-
to et bienveillante en faveur
d'un pays don't il garde Ie
meilleur des souvenirs.
Dans une lettre adressee a
Fun de ses amis haitienrs, i] ui
demand de lui fournir des
renseignements sur tout ce
qui s'est passe depuis son de-
part, et qui est de nature ai
marquer les heureuses ten-
dances du people haitien.
Nous ne sommes nullement
6tonnes des bones intentions
maifestees par le lieutenant
Belton, qui a toujours ete
trbs correct avec nous.
Nous le remercions d'avoir
garden d'Haiti et des haitiens
la plus favorable des opinions.
V.


A ATTENTION DE
L'AUTORITE
COMPETENT


Les habitants des Cahos,
souls Eroducteurs du beau ca-
fe de t. Marc, se voient clans
l'impossibilite d'arriver au
bourg de la Petite-Riviere a-
vec leurs products, A defaut de
route. Ils prient I'autorit6
comp6tente en matiere de rou
te, d'rriver A la Petite Rivie-
re de l'Artibonite et de cher-
char it voir l'endroit ou ils
doivent passer pour entrer au
bourg precit6.
On n'y verra qu'une eten-
due de boue presqu'infran-
chissable sur un space d'au
moins 4 kilometres. L'etat de-
plorable de eette route est le
meme chaque annee de Mai
A D6cembre.


L& GRAIN OE SEL


"T


\ .i

Le Jacobin, en fausse vierge, ber-
s Res *polfl: 61ectOflm :


If


NEGOCIA TIONS
SPORTIVES
HA ITIANO-CUBAINES

Notre ami Chevallier et Ie
Chaixg6 d'Affaires C u b a i n
Galbo nous ont pr6sent6 ce
matin M. Jose Castro, du club
de foot-ball] Olympias, qui 1
est venu negocier des reneon-
tres entree son iquipe, l'une
des meilleures de I le voisine,
et PU. S. S. H.
Nous souhaitons du plaisir
a M. Castro dans son bref s&-
jour a Port.au-Prinee, et nous
esp6rons qu'il ne sera pas
moins heureux dans la mis-
sion qui lui a 6te confide.


NOYE


Samedi matin, do tres bon-
ne heure, un jeune home de
16 A 18 ans, Borel Simon. 614-
ve du Lycee Petion, et habi-
tant la Place Ste. Anne, s'ost
noye6 la Croix-des-Missiops.
Jusqu'a lhoure oua nous 6eri-
vons, les recherches faites
pour retrouver son eadavre'
ont Wt vaines.
Nous deplorons co malhour
at presentons nos eondol6an.%
ees a see parents.


LA LOI EST UNE


POUR TOUS


SCATOR DE TOUR

Notre ami Sylvib Cator, at-
tach6 Spfial 1atSection du
Tourisri du iDpartement dei
Relations Extiri*rea, qui a-
vait 6t6 aux EtattUWnis pour
promovoir le d loppement
du ToUrisme en H ti, eat reul
tre e martin par- o 8.S. Hai-
ti% de la Coloml tLine.
Nous n'avonw encores
rencontr6 ce trs RUetif repril-
sentant de notret&Ys, nais
un eminent eraiigN I le vice,
president de la jUojbmbian>,
arrived par le mtnie bateau,
nous a dit que le voyage de
Cator est un veritable success
pour Haiti: plusieurs ba-
teaux visiteront notre pays
au course de la pzvehaine sai-
son touristique.
Nous adressons nos sinc&-
res compliments a notre ami
Cator qui, des son retour, a
repris ses activities et est mon-
t4 A Kenscoff en excursion a-
vec Jea tourists arrives ce
martin.
Nous ne manquerons pas de
reclamer de lui une interview
A propos de son voyage.


GARE AUX FAUX
EGREEN'BACKSD!

11 parait que depuis quel-
ques jours,notre place est sous
le coup d'une veritable inva-
Ssion de fatux *gteen-backs..
Les billets falsifies sent le
plus souvent ceux de cinq et
de dix dollars, et la chose a
pris des proportions si inquie-
tantes que Pa Banque envisa-
gerait nmme de s'adresser au
Gouvernement pour une sur-
veillancre plus active des faus-
saires ou de ceux qui introdui
sent ces billets en Haiti.
En attendant, que chacun
soit sur ses gardes, et exami-
ne soaigneiusement tous les
billets de cinq ou de dix dol-
lars qu'on lui offre en paye-
ment.


Samedi soir est parti P board
du le BAton-
nier Luc Th&ard et sa famil-
le pour 'Europe.
La joie indescripLih le de
voir partir un arni pour Ie r&-
tabli.ssement eomplet de sa
santi 6branl6e par des tra-
vaux assidus et dees de con
tinues, la forte douleur de perj
dre pour quelque temps, un
bras, un eceur, un cerveau; tel-
les sont les imnlressions qui se
d6gagent de la belle manii'e;.-
tation de symnpathie (jtie le,-
nombreux .ni, fli.( Mo. t .r', n I
Ilui Out donnt1 ainsi q11 'a
ia distinguL : At nt-r'.a.tt
famille, A board samedi soir.
Le Conseil dtie l'ordre en en-
tier, offrit une getbe de flours
au brilliant Biitonnier.
C'est Me. Emmanuel Nazon
qui exercera la function de Ba&
tonnier, en l'absence de Me.
Theard, en vertu de Particle
21 de la loi sur 'Ordre des a-
vocats, 6eant le plus ancien
avocatparmi les Conseillers,
et Me. Em. B. Armand qui au-
ra la Direction de. son Cabi-
net.


~~F~-. .9


L'Instifut Tip h
demeure une exce e Acote
ravee son trrtproehable
Sension rdtlkl.r


Life en 6e paqe in lisle des II.
rre de la Ubrqirie Noawell*


LES AVIATEURS
AMERICAINS

A SANTODOMINGO

Nous avons igrnal6 bribve-
ment I'arrive a Santo Domin
ro, mercredi, des aviateurs
ream6ricaine Forythe at
Anderson. D'aprs los infor-
mations plus d6taillles que
nous venons de recevoir, c'eAt
en survolant le lae Enriquil-
lo qu'ils virent leur moteur
s'arreter net, par suite de(la
rupture d'unie valve. iUs pu-
rent atteindre en vol plan
l'endroit dit aLa D couvertep
et y atterrir sans encombre.
Prevenu par tel6phone de Ba-
rahona, le Commandant de la
Guardia envoya A ileur aide
I'aviateur Frank Felix, qui ie>-
amena a Santo Domingo A
bord de son dkellanca NC-2p,
tout en laissant leur apparel
aux soins du mecanicien
Frank H. Kimmens.
Nos congkneres sent done en
ce moment h Santo-Domingo,
ou l'accueil Ie plus enthou-
siaste leur a te reserve. Ils
y resteront pres d'une semai-
ne, le temps de recevoir des
Etats-Unis la piece de leur
Smoteur qui a 6te brisee, et
qu'ils ont eommand6e a la
dLambert Monocoupe Co.
Nous annoncerons la date
Sde leur depart, et tiendrons
nos lecteurs au course de tout
loe rste de leur voyage de bon



I LA CONFRERIE DE LA


Le droit h la vie, cc droit
que tous, grands et petite rs
element, implique d0e devoirs
auxquels nul ne peut se sous-
traire, d'autant plu8 que le
droit et le devoir aont corre-.
latifs. Nous avons, par exem-
pie, ces jours-i, untie question
brulante d'actualite : Le oomrn.
nwrce de detatl par les 6trat o
gers.
On a certainement le droit
de reclamer que la vente au
detail suit exclusivement re.
serve aux haitiens. Mvaiy'
parler rd'haitiens d'originc'.,
c est &tablire u distinction It
Ou la loi n'en faith pas.
Et pourtant notre devoir
notre premier devoir eet d:
nous suumettre A la loi.
De mnme que s'agissant
d'application des lois ii n,
doit pas y avoir de distinc-
tion entire les etraners, par
rapport a leur nationality, de
meme aussi tous les haitiens-
egaux devant la loi, benifi-
cient, sans consideration d'o
rigine, des privileges qu'elle
leur consacre.
Ce matin, nous avons eu
communication d'un tract,
concerant le Commerce de de-
tail Qui est en contradiction
avec a lot, encore que se5 au-
teurs rdclament un droit : ce-
lui qu'ont seuls les haitiens
tie vendre en detail.
* ..._ L I

MANIFESTA TION DE
S YMPA THIE A U
BA TONNIER THEARD


LE GAL MACHAIMO


C'est A bord du < Horni, et non d'un bateau ita-
lien que 'uneien president cu-
bain Gerardo 3 achlado s't-st
embarqu6, avec cinq compa-
gnons, pour gagner l'Europe.
Apres Puerto Plata, le navi-
re ne fait escale qu'au HAvre,
et e'est dans ce ernier port
que descendra I'ancien dicta-
teur, pour gagner l'I.die, oat
il va fixer de ormais sa r-si-
dence.

LA TRANSLATION DES
RESTES DE
C. PBRA L TE.

C'est aujourd'hui que doit a-
voir lieu au Cap-Haitien la
translation des restes de Char
lemagne Peralte, qui a 6te Poe
&asion du voyage du Pr6si-
dent Vincent dans le Nord.
Nous publierons bientbt le
compte-rendu de la ceremonie,
ansi que le grand discours po-
litique que- parait-il, le Pre-
sident de la R6publique doit
prononeer a cette occasion.


*


'9
4*


- % -V-


4" '


PERSEVERANCE

Conformement aux tradi-
tions, les filles de la Pers6v6-
rance ont fete avec dclat leur
anniversaire. Hier matin il y
a eu P la Cathedrale Messe
Solennelle et dans l'apres-rni-
di il y a eu procession au
course de laquelle la statue de
la Vierge flit portee triom-
phalement, et ensuite, la Be-
nbdiction du Saint-Sacrement
clotura Ia fete.
^ -" ._ t-^ .. -* '* %H B^ ^ a. !i^


.. ......
....... ........
.. .. ...
. . .. .
................
. .. ..
. .. ..
..............
. .. .. .


: -:. ... ." ,,"M^Ajuf^ *..**jtilk flllllIIHBBx^^^ f~ R



-.- f .. ....-'t^
.....~~~~~~~~~~~~~~~~~~~M 1":1. -. :'':"" ::"" :: :... "":'+" +"


.. .: :. :.. ".. :. '"F
,,4-, :




-, . ...* *.....*..
... .. ..... ......''. .... \ .. . ..." .,..'.... .. .. .. o. ..." . : : !, '. :
.-. Y -'. b: "-'...1.'.:. -, .... .1 1 -- ----- -.- ---- ... .., ..:......... s .. x .... .. . . .. ... .. .zz... . ... .:.... . . . .: .. ... .. ." .. .. .. . .. .. .. ... . . .. .., :. .
.J .. ..,..... .s 2 .
... .... W....... .... I..... .... ..... ...........t. ... ...... .. .....
%4T -M PR 21
.., ......" .... .. .. .. ..:.'""."...: ....:,.... '......-. .-- -: ; .. .. ..--.... .... '. .. .. -.. -- -- '. .. ..'.:. .. .. .. .. = .., .---...... . '. '. . .. .... ..... ....' -+ -* -
... .. ... ... .. ..... ..... ... .. .. . ... . . . ..... ..... .. 1" ... .. .. ....... ... . .. ..
".... .. . ... ., .. .. .. ... -, -... .. ... ... . '-... ... .. .. . .. .. ..l.. .




Je, ~soussign6, m'smpresse S W UROREtrSt
fire savoi Li tout .hai Lien yU OUS oil
bieh pensabt et Litout:6Atranm Y98
gar aniM 44 a Loterie Natiot /ot
nab d'Ifaitt que les notes flete nde
u s e ..a. ..n .. .. ......... .
. . ...IA.
, ,. . . . . . :. l . .... . : v . . . ... .... .. ... .. t. i. ... . . '.. A .... . . ... .. .. .. .. ..." . . . : :
..... ... ... ..... ... ......... ..... ., .. .. .- ... .. ...:-----.Z I
.. .. .. "a v..: .......




..... .. .. e .... .h i t --i f .... .._....


pour la-eplietivite que le Jour
nat HebdomadaireoLe Mouve-
ment>> chuchote con'tre notre
Institution de bienfaisance,
.sont toft implement dues -a
n' trefus de la Direction de
:s'abonner'au periode sus-citt
Maintenant, pour permet-
tre -ia: veut avoir d'yeux pour voir la
grande et noble V4rite qui,
tous les mois, emerge de son
puits, de laver le field qui trou-
ble son regard, nous lui indi-
quons, ci-dessous, la listed des
personnel qui pouriront 6di-
tier son enqucteur.
Ce sont:
MImnc. G. Sylvie, directriee
de la Cre&che de Port-au-Prin-
ce,


Mme. Pierre Hudicourt, pre
sidente des Dames de Saint-
Francois de Sales,
Mile. Renee F. Riboul, pr&-
sidente des Pupilles de Sant-
Antoine,
Sceur Igrnace, (Iu Pension-
nat Ste. Rose de Linma,
MM: L. C. Lherisson, presi-
dent Association Corps En-
seignant, Por't-au-Prince.
Adam i' ichel, Tresorier
Societ H-istoire et Geogra-
phie d'Haiti, Port-au-Prince.
Pasteur" Elie 0. Najac, di-
recteur Crwehe Port-de-Paix,
ReverTvend Pre L udo vic
BPierre. ex-cure des Barade-
res,
Pasteur' N. Neiwa Gousse.
directeur de l'Oeuvre
de feu Nosirel Lherisson, Jac-
mel,
P re Siguavyde Ia Goupilie-
re, College N. D. du P. (0.. Cap-
Hait ien.
Free Ce:saire, Ecole des
Frerees de I'nstruction Chr&-
tienne. C(ap-Haitien,
Pore c. ( Codada, cur-e de
PIaisance
Dervil Antoine, president
Fanfare Petit -Goave,
et. aux diretrices des 6 Can-
Stines (- Purt-au-Prince qui
sont
S Mine. Aurei Hirard, Bel-
Air, Mie. Origene, La Sali-
ne; Mmie. F. Desgrottes, rue
de l'Ente'remnent; Mine. Vve.
Dejoie, Lalue: Mile. Julie
Guerin, rue T Prversiere et
Mine. Israel Vieux, Gd. Rue
(PPee.) et. mines. Francois
Marescot et I,. Exhume des
Cayes. % -

Moncy Gk{.RGUE,

Directeur.
A ** .

SER VICE AA TIONA L
S ID'HYGIENE'
fT ASSISTANCE
PU'hLIQUE

SSection de l'Enseignement
etde la Propagande

Port-au4Prince, HaiBti

BULLETIN D'HYGIENE
Samedi Ql Novembre 19.
"' ., ..


Pour red~e les chevux
ples, demanded la


COM-BRUSHR&


Grand'Rue 1721
T6 6phone 2182.


sont l'Addks Aegypti, suseep-
tibles de tIransme2t:re :a den-
gue et la fire june ot Ie cu-
lex quinque tastiatus, capa-
ble de propauver la filariose,
Plus danrgereux encore que
le eulex et les Aedes, sont les
anopheles vecteurs habituels
du Paludisme. En Haiti, nous
en connaissons actuellement
deux especes: 'Albimanus et
]'A. Grabbamit.
Dans I'etat actuel de nos
connaissances. l'Albimanus
est le soeul qui transmette le
paludisme en Haiti. 11 est d'u-
ne importance capital de
pouvoir distinguer les Ano-
pheles des Culex.
Developpement et Mceurs
des Mousiques. Pour appren-
dre a detruire les moustiques,
il est indispensable d'etre an
courant de leur biologie et de
leurs mceurs.
Les mcufs, pondus ordinai
recent la nuit Ai la surface de
0'eum, eclosent en un ou deux
ours, si la temperature est fa,
vorable; si elle est basse, PIe-
closion peut i tre retard"e da-
vantage. Pour PA. Aegypti,
par example, les ceufs resis-
tent a la dessication pendant
des mois sans perdre leur vi-
talite.
De ces ceufs sortent des lar-
ves qui, apres avoir subi plu-
sieurs mnues, arrivent Tleur
complete developpement en
sept jours, dans les regions
tropicales, et se transforment
en nymphes.
La nymphe, aprbs une pe-
iode de deux a trois jours,
laisse s'echapper I'insecte par-
fait.
En somme, les anopheles et
les Culex, pour pa.ser de e6-
tat d'muf a celui de moustique
adulte prennent de 9 A' 12
jours. Cependant chez le pso-
rophora pygmae et l'Aedes
Tooniorynchus cette evolu-
tiogse fait seulement en trois
ou guatre jours.


VINS!

MASON A. C. MCGUFFIE


LES MOUSTIQUES Amateurs de bons vins. fai-
t u -thaur la nouvelle Mai-
Sllimporte de distinguer lea son A. C. McGuffie No. 1825
moustiques ggnantsaet l es rue du Magasin de PEtat
moustiques dangerpux. Parmii a t. des 1O00 Chapeaux.
les premiers nous connaissons Vsa touverez les crus de
pour en avoir support e0 46- Birdeauxi lts plus- reputes
sa&r6mnents, ..e:. e. 'a*X. Iartout la grande Marque
pyf me eot PA-.db To rnkr SM fr es. On vend pAr bar-
&p. n hus u r i.on u enW p riques, allons et bouteilles.
quent et contrarient rep~ Pri defiant toute concurren-
No mWoustiques 'dangereau t c* .


lon tube I
aluminium.......
de 4 comprims, trts pratique pour la poche et 1.. c.
.de4.o.. 6., !


sou


oqpre Oomptale en own t un-|
b~que d HaitL fletto
U .... ....e.as
:' : -: ". '.
.. .... .. .
M... .. .........


-o're comptabe en ourant un d


Devenez votre pr
Compete do gbhqu
t Re


COLLEGE i, r E A
SIMON BULLIVAR


E'tablae rment
Eas neignement Primna.s
st Secondaire
Internal et e .,na
Toutes les clau,. s
de la 12e d la Philosuop:.,.
Ruef agny, NAo. IM4
(Petit-Four)
Tliphone:2W7
Directemr: Maudrice Clerm t

Prftet des Etudes: R. Chalmetr


Amitistrnttr: C. de Catalogue


L be College Simon Bolivar,
f,,nd en Janvir 1P,.. a d ea
e i rfnt 8uccr b4 ePx 2rU e
dlu Baccalaura., ch tf re assez
i remarkable ron a oFvsidere
les difficulte- (1 .s ordres
' que confront actuel.ement
l'Ensei:nen'N: Privb. ( es se
ces sont dit n. SUieix de Ix '-
. tablissement a i 12 c(> e.,nie-
tenee des Pyofes eu ",
Dans -le (Iiffi 'ente classes.
Ia preparation des eleves est
l'ohjet d'u:: suin enu'etiex."
SAussi les ieisutat, s'av, ent-
Sis de plus en pls satlsta
saints et le;. pIrenetA fnt-i s
qu'A s'en

Lecons pai ticulires de Let-
tres, de Sciences "t de Lan-
:gueCS vivantes.
C( urs speciaUx de Steno-
I) rtylographic et de Comp-

he; infcrit ions s recoP-,
vent tous les jours ouvrables.
Pour tous autres renseigne-
ments, s'adresser an C(,egere
Simon Holivar, T6e. 2897.
..i#*J s.. .bt v t kt,^ ... 2 ~i '

RIIEANTINE LUMIERE

Sp&cifique. efficace contre
les Blennoraghies, Ecoule-
tmets. Maladies des Reins. Le
product presented sous former
de-dragies est facile A pren-
dre.
- Ne ncessite aucune precau-
tion spd eiale.
En Vente la Rharmacie
Roy Rue du Centre.
Et CChez F. Lavelanet, C.
Duplessis SueC.
StT73,Rue du Magasin de PEtat
T4elphon# 3430,


L atitut Tippenhagerv
densmewre ue excelUente kle
aoaf son trrtprochable
n .a..r-.. ,


P aricAntIon de glee d
medicare quality.
Livraisop rapide effecuiet
quotidiennement par nos -ca
mions peimte en blane dana
toules les directions de Port.
su-Prince et de Pition-VlOI


Noui avons uaojoufr et
main les derniers modeles d*
glacieres en acier A part s
or 25.00 et au-desaun, ven,.A
bl2s avec faciit& de paie
menL
eLes glacieree leo plus SA-.,
rew et les plus economiquess '


CRE1EGLACER
aSUPERLA TI V ED

(.n produit nouveau, qui ne
e cede en nen aux meilleurSa
maroues des Pays d'Europs
.u d'Anmerique eat offert au
public haitien par l'Vsine A


PROPiuj


.MAU:77

Grande d r6 !>
sur les pikes et;i
pour autmobil
chez PA (IL 4t
30 o/o0 teurrs sur. tot's. i,
rants des prhmiip
suivants:
Ressorts ava-tt
Cables de.battei
Bendix, Freinma
..Gaskets touteds
Klaxon.s, B/
facing. -
Batteries de g
1cWestinglo*
18,pl. chargeel..i
lEconomisez vOWt
vous fournissant
I'AlUTO PARTS
.ACC-

SRue- : a-in. lN


-AffTO-t


Glace de Port-au-Prince. Gofi Pour vos prom*0
Sez cette d'licieuse erme, et -yages- .
-ous erez convaincuas. Pour vos Bap*
Faites une agrable eurprk i riages
Svotre farnille en appr Ou si vousdirm
ant, de la .rw.I- p-our Ie desert. mo-i -
:oh -.; ra-ffole.6 Adressez-vous K
Mr. Paultk4
-T v pour avoir e b
.rGO.FIQ. mobile. --- .
C'est le selul I
Non e ambres froides ont se, -pouvant r-dpYJd
r&cem-ert mises h noint diatement a'giS
r0,vert reevoir n'imnorte n'importe quell e
tw,lil m fantite de viande, de 'nur et de la nui
reonn. de 1lgtmeS d Pendant te jod
frmits. f N-o. 3237 1 .....
Lt Publie est eordialement et pendant
ln it' A visitor notre uaine et 3246.
& inspeeter nos modules c de -
Sglacieres et de sorbeti4re A-I:: e'
dans notre salle de vente.
Consommer de la glae, P#st W.-- -"' -..
fired 'Aeownw .r It

A VIS

C0 qui penmet A Pierre g- Mm .......
,e d'avoir une si grande elien> seM!i
* te, e'est que' sa coup& a upe Rtubzas, P$
b16gance parfaite, Waits

Pierre Coleo'. e ,.. .

Tailleur, twill

Angle des Rues du Centre et N'IM
Bonne-Foi, Phone 2621. noLde
V.


Soca--- --e-- A ci


... : .. ... .. .


|


1 i n Gl ace de


Port-au-Princt


GLACIER 9




.....:,:. ; ::.;: y.;. P r C.bl.. ..i .t .a .: ... .



^~~~~~~~~~. .... .. . . .. .. t
: :: .. .:[_ .. [ :-- -: : ::-.-:- -.. :::---- .[ 5 [ [ i [ [ [ ---- :----- "--.. .. .
.......:... ... ...: .. .._..... ..... .... :_.. ... ,- ..... ..... .. 'I .
.. ........ .-. ..: ...- .... ... ....... ..j7 ::_ :!:!- 2 ::: -: :- :;: : :.: i :.i.:: ::: i:: :"i: : ::::: : -- JL : :: :-_ .. .. .. . .. . .. .. ..... .. :
"~~~~... . . ........." ..... .. ... .... .. ... .. . ... .... .. .. ... .. . . ...,
:_--:-..'-_-:: ~~~~~. ...-.:.-_.-....,.........-..:...... ..:..-.-.
A ~ ff ... .. . . . :: -' :" : .. ." : .. ... .. ........ .. ... .. ... ... .... .......
...... .. ...... .. .. ......... .. ......'... ... .. .... ... ... .... .... ..." .....".... .. .. ..
................... .. .v -l e ... .... ... .. .. .. . .. ... . ... .. .. . .... .. .
::::{--': :::"z : : !! :!- ": --:':"'<'" : .. .. .. . .. ... .. ... F '. .... : :
4 : '* : : / .. .... ... ... . . . ... . ... ...
.. .. .. .. .. .. :.. ."..o
:--_r.e.-- . .


-VATICAN. Le de son intensity.
a comment. dimanche xx
'tetra~te qi dvrera js.- LONDRES. Mr. Victor
S.le.. Decembre. I. passe- Bruce est part dimanche en.
t.:6 son tempS m-.tedter, autogyre pour se rendre au
Aer, et entendre des ser- Cap de Bonne Esp-rance.
-. Sa Saintet6a suspend CVest le premier vol de longue
its ses activities habituel- distance qui sera accompli par
^yeompris es audiences pu ce type d'aeronelf. Elle sui-
es et privees, A-part les vra la route occidentale, au-
ption.de nouveaux ma- dessus de i'Afrique, et espere
Svenant de tous les points arriver au Cap en une semai-
tde, que le Pape verra ie. apparelel a un rayon
vivement a midi, come d'action de 500 mNlles.
ravyant.
rva x .x ATHENES. La press
oGASAKI, Japon.- Les grecque a accueilli avec en(-
sde carbon de Mat4h- thousiasme I'acquittement du
a, qui s'etendent usque. millionaire Samuel Insult
: ia mer, ont 6t6 inondees des e har ges r&sul ant
di. On croit que 53 mi- de la faillite de deux milliards
si ont peri dans la catas- de dollars de ses entreprises
Se, commereiales de Chicago.
ri, .... Un journal ecrit: ARIS. Le minister tement montre la faussete des
ais de I'Air a permis a insultes et des calomnies de
rard Zucker, ingenieur al- certain journaux americains
nd, d'essayer un project concernant la justice grecque.
transport de la malle pos- Insull avait reussi a fire re-


le pat-dessus la Manche au
Wien d'une fusee. On tire
a Douvres. Elle con-
Jenun explosif liquid a-
r6e "lectriquement. Apres
s nombre determine de mi-
|e, un parachute s'ouvre,
|la male descend a Calais.
tVlENNE.- Malgrv les dG--
ots officials, le bruit con-
le a courier dans les mi-
? nazis, communists et
ialistes que des soldats au-
thiens ont etd envoys sur
frontiere yougo-slave.

:LONDRES.- -La Reine Ma-
ait savoir i Lord Cham-
hia quile desire que les
es qui assi-steront au ma
.de son -ils cdet, le due
_Kent, a la Princesse Mari-
de Grece, jeudi, portent
Probes 10ngues descendant
u'aux chevilles. En appre
cette nuuvelle, beaucoul)
personne- se sont precipi-
chez Ies modistes pour
-modi eIr leurs toilettes,
ue touts les robes de
.tant :i.se> courts de-
quelque I emps. Le proto-
de noces public samedi
it aux invites d'etre A.
e de i'Abbaye de West-
ra 10 h ures 35 (1u ma-

YASHINGTON.- Le Bu.
t.. Mdtorologique des E-
Unis signale qu'une tenm-
tropicale se trouve au
"-Est en perdant un peu


fuser-son extradition par les
autorit@s locales a cells des
Etats-Unis, et on nouis I'avait
reproche. Maintenant qu'il a
&ti arrete sur un bateau au
large de Stamboul et qu'on I'a
jug6 aux Etats-Unis, on re-
connait son innocence, et par
consequent, e es nous qui a-
vions raison,?>
xxx
NEW YORK. evenan:
d'une dramatique exploration
aerienne. le ceontre-amirai
Byrd-a declarO. a sa base de
la Petite An rique, qute la
te re ary i.rd.>, theitre
(des prermibres d(couvertes an-
tarcti.ues sensationnelles, s- .
continue d'un soul tenant ju-
qu'au pole Sud. et que ,r-
tenu passage tran s-artiqu
n'existe pas. L'etendue de ter-
ies que Bvyrt a de( uvertes.
et donr ir a rap port au PrT-
sident Rooseve!t a -' .-e deI
poSsession a, u non e to,.. _
nis-, est denvi "w .'Oj
m-V. u ve
,niiztt> Ci'yOS .
xxx
AQI'LA. Itali .
vert Kiruanc(u' a, U,'. ""

san: au Gran S( r ou ('and-
Roc. e ha. *m I-
Apenn'I. AnP- la rgi n die-
Abruzzes. II me ure 1ne a" t"-
etu1 .e 9..0 7 i : a
re e I 28 Octobr. i r pn> 'e-
f'une des cp.u audacieuses r'a-
iisations de. ing.nieurs ira-
liens. Ii met le sommet a 3
heures de -Rome, alor. que
asce- "i C -an R R"_s- n, -
i Cls; ** i ('~ ] ,i ^ :- i. t -1 ^- "i-


cessitait autrefois deux jourr-
nees, et encore en: pirtant
d'Assrgi:
LONDRES.- Le elIbhee
dramaturge, anglais Georgo
Bernard Shaw, ag6: de 78 ans,
a commence dimanehe A se re-
mettre d'une rise cardiaquza
Squ'au debut on avait. cru as'
sez S.rieuse. Mais ses mede-
cins declarent' que ien que
I humorist irlanuaIs sol, au
Sit, sous la surveillance per-
mnanente d'une infirmiere, son
eas inest pas grave#
xxx
SASBRUC K- Dee forces
de police sp&ciales ont dUi in-
teivenir pour prot6ger le34
homes de service contre leo
membres d'un groupement de
socialists et de communistes
du front common qui avaient
organism* un defile dimanche.
L'incident a augmented la ten-
sion chez les membres du
Front Allemand, les chefs de
celui-ci declarant que les
communists man&euvrent de
'maniCre a crer un incident
cqui aboutirait a une interven-,
tion des troupes franpaises
udans la Sarre, a la veille du
pkebiscite du 13 Janvier.
xxx
YU MA.- L'actrice de cine-
ma Margaret Sullivan a epou-
- s secretement dimanche Wil-
liam Whyler, un directeur de
rises de vue, avec qui elle s'--
tait enfuie en avion de Holly-
wood,
xxx
ROME.- Le Premier Boeni-
to Mussolini se prepare a do-
'ander une verification non
semueon-nt des accusations de
T Yougoslavie, declarant la
|[ varie complice de l'assassi.
cat du Rol Alexandre, mais la
nmise a la lumiere de tout le
pr'obeme des complots et an-
ti-complots secrets de l'Eur-
pe. II demandera probable-
i ent a ia Yougoslavie de se
montrer prudent dans sees
Charges contre la Hongrie eT,
de concert avec la France, I'I-
tatie e:-t;eprendra de d6cou-
'"r au public la diplomnatie
-europeenne d'apr&s-
g, erre,
\:;
WARM SPRING~& Le
SPresident Roosevelt a corn-
Sn r, n dresser le pog ram-
me i'gislatif de son gouverne-


'ment .pour 195. 1I a convoq1 6
A s atlidence temporaire le
Sknateur Pat Harrison, pr" !'
sident dti comit6des Finances:
dfi S6nat, et le S6nateur Jo
seph; un d'le Natleader de'a :
sembl#e. 1 aura plutieiurs c a
f6rences avee luI' : et autre
an course dte cette-semaine;
WASHINGTON.- D'aprmbs
les statistiques de la Tresore-
rie, le Gouvernement a d4pen-
a4 prs td'un milliard de dol-
lars cette annee de plus que
Fianne dernrifte, pendant lahi
meme p&riode. Prs (Ide a mnoi-
ti# de l'augmentation a etk
consacr6e au fonds de secours.
De juillet A Novembre, pen-
dant lei 145 premiers jours de
Vann&e fiseale courant, lea
d6penses totals ont 6t6 de
2.778.588 843 dollars, contre
1,729,066.090 dollars pour la
p&riode correspondante de
'ann&e derni&re.
LOS ANGELES.- Le deu-
xifme jour de la greve 'de la
circulation a e6t marque par
une collision de trols tram-
ways qui a cause des blessu-
res a une foule de passager;s
et d'empioyes. Fuyant des grdC
vistes, le conducteur d'uvn
tramway alia hourter un au m
tre qui stationnait apres eT.
avoir heurtk un troisieme de
son e6t&. Dans d'autres quar-
tiers de la ville, on a brise les i
portes destramways, et on a
battu leurs conducteurs.,

NEW YORK.- Le Dr. o-
bert Hutchins, president de
I'Universitt de Chicago, et du
Comite d'Enquete sur la po-
litique national et sur les re-
lotions economiques interna-
tionales, a etabhi un program-
n e destined a supprimer les
ba-rriores commercials du

monde aniu promouvoir Ie re-
lvemen t ocTnomiq(ue unfiver-
seit i prowp0e lt'adoption de
measures politiques teles que
la solution immedine (u,_ ,-
limtne des d(lettes de guerre.
pour clihnnuer la d .ancte et
Ia tension internationales, la
suppression des harri'rtes
douaniPres partout of clles
ne sont pas imposees par la
lutte contre le chomage, la
diminution des d(roits de ,
douane (danns tOUs les cas, ia
pronesse par le President


Roosevelt de n pa s e.::::
vir A P, !ftrdr' dsn droit de
modifr ld valure' en or d::I
dollar, octroii de plus large
pouvits ': In::Comrmission ds: :::
tarihs par le Congris, la sup-
presion.. de rs.trietions a :
porters aux empruntt prices
strangers a long term%, P
abandon le-plus.tot'prss-il e de:
routes les mesure*s tendant i :
restreindre exportation a-
gricole. Pour combattre 'in-
qui6tude international JI E-:
tatl-Unis devraient coop-tr .
autant. que psMible avec lai
conference du D4sarmement
et la.Ligue dos Nations.

MEXICO, ) Devant 7& )t
Mersonnes, Te Gal. Lazaro
Cardenas, Ag6 ds.a ans,a pri-
tC serment commnue 45meOpr&
sident du Mexique.
xxx 4
PARIS.- Les- vceat det.
epoux Switz, dktenus depui-
11 mois come espions, r&dla.
mnent Ia mise en liberty de
leurs cie nits.
xx
PRAGUE.- Une veritable
emeute, qui s'est 6tendue a
toute la ville, a mis aux pri-
ses 6tudiants alleriands et 6-
tudiants tch6ques, se dispu-
tant la garde de Pembl-me de
I'Universite de Prague.

WASHINGTON. Pour
la 4eme fois, les Etats-Unis
ont protested centre Ie trai-
tement des. poriteurs amer.-
cains d'obligations Young. et
Dawes.

CHANGHAL Le Gal
Chiang Kai.Shel,.dont la.eam
page de refoulement des
communists a cause une mi-
gration de centainea de mil-
liers de personnes, cherche
aupres des banquiers ou du
Gouvernement de Nankin un
emprunt de 10 millions po"t
pouvoir la continue.
xxx
LA HAVANE. Ramun
Vasconcelos, ecrivain du par.
ti liberal, eherehe a regr'ou-
per les groupements revolu-
tionnaires en un parti, en
provision des prochi:nes elee-
tions pi6sidentieiles.

(coir wile en 6e puge)


-r -


.de Co

Place de 'a Paix
?tRe Courbe oft ue du Magasin de IEtat

.AT r)'rP4ITTLLEDE CARET., VIEL OR, DIA-
S, PETRLES ET PIERRES PRECIEUSES. VIE1IL-
PtCCESARGENTETOR, MONNAIR W) TOIT-
'ULITES, A DES PRIX ABSOLUMENT
AWJJAGEUX.
...-.- ^^.^ r-




nai Alix Soy annonce' a sa bienveillante ctien
frogwra, ddn teoutes les bone masons de com-
SpIare, son rhum alx prix suivaits:
eL011e t4Ia ln-onille 2 Gdes.

siterve Spicatek 7
pt!renant les (froas de h vrdison a sacharge,
Etre vendu au mime prix en province.


Porb a ,-*Prirce


P r
a ~4 I~.4 ~4cVtt *.w.r~ fr"rS~~..~~-e4ri. ~ I


i

a~~


1 '


" :


*T


M. m..
.. . M..
..... ..


4r-A0


E:A


UX


p P riure


Poutr Hloinies,


da e. es,


Ciarcopnels ef Fi'lle~t;tes


rix ere$


4. 4b


TIpho 3i380




-1-- --- ..1-- .-1. 1 ..... .- .- / -.----- .....-o --- "-. : :.:; .:
......:........ ... .:..... ..-. -.. -......... ..... .. ........ ..... ..-...... ... .... ........................... ... ... ... ..........."........ .... .. .. ... ." ................ .' "


t, a a A owflcI.t ave.. ..n. .. :...
e me en
gu. m w wnw gp g-re-t it trtet pleu artci ulter .. t avi que l. 1 . ia:d


r. t l.nt.":" '.e .. .t r.a. .. tale .ur e de la province ou* vec Jean ou ............... .
. .. ... .. . '.. ..... .. ... J .. .. .. .



......:-" ,- e ^-r --.,i itnfi e itidn a d'e affai- A...eei ..r edan. ...e -, -
nC res(Phth 7 aun afinivrAMOURS E: NGOlI R
Di n .. .. ... e or. oo..u. R.i a ; a- R n d..a d ave Conrad Na e . .. ...... .. ..... ... ...-
.A W . "' .M.r, ;. pg.e ti.ny...t49 w4irmA -etlal ..... .
.... : .. A ... M. s a c.. ..actto u s z erered. ..

US e 6: CT-: .- .-. .- do. Capi: TIn: e d .NTOME *de. Oal D GO $


,:iectempoieai ,. : Prt-arne e Nl' avec Georgest Vaultier q d PieUv a oul

S.....ipo..yte .- ... dbat a res-inn e'". fu .. i 19 .. : .. tale i-.b e de A -r:I
we Ilist; in ddsa Xii sale ie 1.
ear. .li net r drvise'rudy b'Eurdpeotheliene> : C y'a drse l u I'^r





de e@ de lahes :uft Litm'initceute, aus dems Et ..
avri 98t au ,Asino> de 0t 4rzde toaunssent4, Moimrowage~ ips o La e N
2DeFis le& de.sla union -tdu6M;eie usuA re () AM OU Sf -
e timnnid --- w ere clarin eta-









NRu4tIOrneiDB' : que Eanrrie Laieelque te i~nsegnement ra e TOT LoMONwE SEmDRIGE VS I
".' CA.R) .ITEN.. V $ cool s effturont eomne par endredi
', ;?- fMesdan*dfesa Mesahroe un le pass &a iC are d er, andra Milowanof das
denss. -p inls- githr ik..t otr p Phione 27: -e t pr J eE FANTOME DMUaUN KOVI-





.oj..M...ieeur o ie t d d_ .....p.- tP g .. ...c ...e .eC h e. : i l_ .........
al3 Cs dSs aet nict Ntional de a


-l- la Reun,.o n :.u A., ite o hP *, .r .... : :j u A ,: :d :$d tA ieL C ....u...
-A isete, feconc iet bieHousde, n, tie dite do fm, p lane PALAC POU QUQI?






M essie". ? 4:'P; richessee intel tuel.eo d r te ,. t i. .._ .ann. : ": : .. ...... ....... :a.:..-.-..::.x:
,. e; l efitun hnnnrr ehvi &'c: oniiossip^u La raemon eUr dtRh ne eeimn1 e;i
ell e. _~~I ki-ie e ai


;-"Je. m~eWSc dee retarded de A ji proig
quelqfes- instant s leplahisir de poesie be
haitte qutAiA -que vouis atten- don't Fan
dez ete-"i v- m attend. Lex- tifi"e seu
cessive modn0:tie de M. Carlo tout natt
Liten eo est cause, qui lui a Liten:-Da
*fait^eroir tquie son --beau ta- gai es cor
.lent-_,ait 'besoin, pcmr conqu- denbach,
rir d:.'erible vos: suffrage un Maete:
d'aut-e tho.:'que de-se n mani- sont au i
feste. genies na
S'.rmohnsi-,je ainsi le plai- vec nous e
sir, au n- de- nbtre atademie, me I'onnt
locale au president de laquel- magnifiqu
Ie il a reserve c-at honneur, et front de I
si .vous me'le permettez, en avec les n
no.t, nomrr- tous, de le remer- beau de I
cier.: davoir. ..fait une place, M. Carlo
dant son itineraire mondial, front a,
au ,petit.- pays- qni faccueilie guire la
ce soir. Cette ite est terre au- ros. Souh.
thentique de po&sie et de beau- heures de
te. Ie ,avait' nous.esperons elle retien
bi-en qu'il aura Ia' prerne qu'y et allunme
sot fecrvemment et pieuse- mounr fern
mn.tl teout'eles voTN qui sa- de Ia Beai
vent fire prrndre atix beaux
pRoeYmes un harmomieux enroll -
hors des razes o, pour nous,
ji} dPe !Y ent t.rop souvenit et SEIRVt

Dibre die> v:.- [iLc gTrand pro Section
bin,,e. M.'cicn' et Me Section A
sieurs..... to ours discute, et! t Propm
p)assnnm ent. Songez done:
au"myt.i de dicetons qi'il y a de Confrn
P te--------- pee mai autant au-ssi -- Ci---
qu'il y'a de genres, et pout- A
etre de metres, et encore au- Mardi.
taint quiif y a d'interpretes, l heures e
chacun n'e.--ce jpas. ayant ses la Salle
dons particuliers, ses prf-e" cole de Me
rences son cemur, sa voix... co 4'Hygi
Or, c'est. incomparable m& projection
rite de M. Carlo Liten d'avoir cques.
dans, le.s eiuq parties du mon- Les Pa
de (eifderand 'voyade-r de ins1tituteu-
FlArt, il a port la flambeau que le Pt
deInotre poesie nation-ale sous s-nt cordi
tous les eiels) d'avoir rempor- P. S:- (
te" Iunanime admiration du te de la C
public; je devruis dire des pu- rents.
bWts: artistes, criii gue,, J-eu- ,
ne et vieux. elites I t fIuce-. -
C'est qu'avee tant' d'auttes
dops que vous apprecierez a PANAA
letr haute valeur: prestance >S. TEA
physique: mobiouf exprsi-- : 6
vd vi.. .uvsage; scbinet6 elegan-'. h_ L
: :..teu geste nature et mode- S. S. &B1


:::::: vo; M.. Carlo iet fa le don hal C:Z.
Spai excellence, celui qui seul vembre 19
:-pent interDretation fidel, me ourn.
' op :": arfait5 accord du po^ti&
du diseur, du prophet dS, t&nt
s^iorTf Dieu. Jentends qu'il dit '


ave~ tout son caur, avec une Js.
A: : q vibre aux souffles le4.:..-
plius varies, qui p6ntre '
be .tte des ceuvros si diverse
S: nt-ees, la :sent, Ia rend vi- A VIS Pi
va e pour nous...
une ariettsi R
-.-me ue, .di r te,
. fri*':on d'eau.sur.. n .)r
.: spled:ide: et fougueuse meme Ic
is-s^puisancefl-drnVnnV
S :. pa.. ..an t p r ... .... ... ..


4arnire de te soir Ia
lge tient uie place
pleur.n'est pas ju.:-
lement par le culte ;
trel que lui rend M
dis nos lettres fran-
iiemfpo:'amies dui Rb-
nn Van- Leri-berghe,
rliuck.un Verhaeren
emitir rang de nos
tionaux; ils sont a-
ct de chez nous, com-
:et ees humbles et-
tes soldats qui sur le !
l'Yser ont combattu
5tres pour 'un lam-
Patrie>. La voix de
Liten au th&rtre du
urnes, a soutenu na-
vaillanae de ces h- "
aitons qu 'ie, en ces
pacifiques loisirs,
mne, ravive chez nous
chez les jeunes F'a-
vent de la }oesie et
uti-


CE NA TIO.AL
H YGIENE

S'Enseignement de
tagtnde d'Hygiene

wnce d'Hlygi&ne et
ema Educaffif.


27 Novembre 1934, a
xactement aura Heu
d'Anatomie de I'E-
adecine la conferen-
mne accompagnee de
is cinematographi-

ents, les eleves, les
r-h PT.s_ a ii d
iblic en general y
alement invites.
3Tfy donnera la sui-
ausetie sur les Ali-


IA RAILKR AD
IMSHIP tINE

UENAVENTURA>
.pa Railroad Steam

le Merdredi 2 SNb-
)34 et partira le m.e-
directem'et V pour
t4 t aen tt eu-
-i .i : ..... *:
~ .


hier des Charges u pour
e-e wcon&ult Ia a% crat ir_.
ri d'Etat de VAgrieulture.
-Un exemplaire dte ce Cahier
des -Ch argues pour 1 etre a-
dres4 aux. intre-5 sur de-
mande a sla Diret. an #enera-
le dou S.N.PA. et E..
.L'adjudication aur4- lieu a
Damien le samedi lr D.cemn-
bre 1984, & 10 h. am.
Port au Prince, 21 Nov. 1934


LA DIRECTION


RHUM G. NAZON

La maison G. Nazon prie
sea nombreux clients de s'a-
dresser directement a ses re-
prseentants dans les differen-
tes villes.Elle les met en gar-
de centre la manoeuvre delo-
vale qui consisted a vendre du
rhum inferieur sous 1'#tiquet-
te G. NAZON. Elle avise tout
particulierement ses nom-
breux clients de Petit-Goive
ou des eas reitArbs de contre-
fagons om-nt te observes que M.
M, CHERIEZ a la represen-
tation de sa marque.

G. NAZON.


* '#~
4, 7,"


Des mets delicieux a un prix raisounable, : hI .n.i
De la biere gratuite A chaque repaIs,na.. !..7.l
Des glances exquisea et assorti. s ....... ..:. .
Biere a la pression, bien glacee et proprements~
Sandwiches ai n'importe quelle heure, : .....
Rdiro-Phunographe
Table de billard,

Tout ee qui peut procurer une soiree agr6able. :...

PALACE HOTEL ......

S" -






I IF .'.-'...''...: .


Le Vapour HAITI Vey. 34
&. B. partira de New York le
22 Novembre 1984 directe-
'tat por Port.ap-Prince oui
i at attfdu Ie Zi Novembre
e3, en rtut* l mine jour A
4 heurei P. mr Kingston
SJa, Puerto Col.mbia, Carta-
gena et Cri tebal C. Z., pre-
'niant fruit, pas~&rts et mr -

SW. E. BLEO.,

A n. ; G4nral
:" *S .f ,^ S^ -.y ^- ^


11 a Wet perdu use clef plate
_et pliante. Bonne reomipense
estirot e i o'elni oni la rap-
Dnottt eat Raovl Gnatjens,
Rulle IMDuncwnme Ioi-Verna.


* *


i
i




..........
.. .. .


6


*: .4.. .._l


.. .. : "o ..... .: . .. : ....... . .. .. : .


S" :. ... : .".: :,: .. .. ;" 1 1 :-, : :- :-. "* : :: : :. :": ** : .::. .....:.. ...:. : .:.. .. ...

ou de prosprntit


cc pneu a lo ujours

I i pretieuve de merle
Voici un neu ui at passed prisentation en touspp
b es groes semlptures masses et sllantes de sa bifede
de roulement, temant ferment la rte, soWt des symbol*
S ..de steurit deati s dbuts de rPatomtatk.
M-tme au e rs esannes d'adversi qui mvienent de
tcoutler, ses urtes ont detparn celler'de tout autre pneu,
quelqu'en taui lI prix.


si-ment ot t i a s.oin.
A tout figo, une cure d'Oka-
sa rend A la femme son par-
fait equilibre phyise-aepti-
mental, provoque ui r fte
missement deg chairs, ramfhe
Ia fraicheur du teint, la ja-
nesse du eor'pi. la beautie de
formes et la sveltefse.
Le produit Okaea eat o
vente a la Pharmacie Soeth-
ne Geffrard,
740 Rue F&rou.
Le salogue illustri, .
interessant, sera delivre a
touts celles qui an front la
demand a
Monsieur Ssthine Geffrrd,
Pharmacien
Agent exclusif pour Haiti.

$ESSE D'ANNIVERSAIRE
Madame Veuve Saint Ger-
main Champagne fera chan-
ter, a la Cathedrale Metropo-
litaine. le 11 Decembre pro-


chain, a, 6


heures du mafia,


une messe d'anniversaire en
memoire de son feu mari St.
Germain (Champane.
Les parents et let, asis du
(1efunt sent pries d'asi-rter a
eette imetg.
VAe prisen t avi; tienti lieu
d'invitation.
Purt'-au-Pinee., I 19 Nu-
vembre 14.
POMMADE 9
Gratttdle, Di nantM Iisfon,
E6im a, Ta^hes,
Phie. St.-Franvois
Dr. V. MATH URIN
GQd'Rue P.-au-Pce.


I.


Jsaement doit ses succes a sa disclplin s son e-
e mnthode d'enseignemment, a sa bonne et large or-
tion. Peppionnvt incomparable, Pension pour pe-
S a 12, Cours elassique general, Legons particuaibe
rutr de Steno-Daetylo,, Comptabilit4, Anglais, E%-
, Allemand, Pr6paration a I'Eeole de Genie.
ihn-er -t garantit tous ses course et forme des
ifIfrts et coascients, omp6t&ta et eourageux.


SOCKET HAITIN;NN\ D'AUTOMOBILES
.IAL.RRANCHEl, GEYTIL, BOAAT & Cie.
Port-au- Primnce, Haiti


-A BnSE dk CODEL E TULU et a UCA L PI *tOL
cOU7 A RFAB .-Co n .. r,~. ,I p 7 I
TO JX. RHUMF"jB RONCHITES. ENROUEMENTS1
INFLUENZA, AFFECTIONS SFO POUMONS ,
PORT-AU-PR!NCL, Utl ET L 'ROV4 2 SSS


st-.n o es~


L .. LE T J DR DU -0NDE

J se.. ga'tsu bpo I Vy s* Oue.





BAN UE 00 ROYAL

:o::..' .. 4 :-4" -4 .4
'- ... r' .tr "



_.. : 4" .- -. .


LE ij.M



eare-I


oie-


(t, In S,


. .. . .


i i


Etre une vraie femme avwe
tout c que els comporte de.
asIfwliea sentimental eSt
phys iques est uniqemtint
uestioa 4 watt d bt d ton-
tionnement do neo glandes ens
docrhies, ai pricieuses pour
notre &j[libwe gin6ral. -
A chacun des &ges troubles
de la femme: pendant I'ado
leseence, les premiers tam
du manage, apr.us u.g ::-
sesse, A l'epoque du reto{r-d' .
ge, toutes les fois que. a frv,
me est ea ieat d' t irt6t :
(tentance la nla .
a I'nembounoint, fri i iti.)
11 faut singer & 1'ia 4tieWpe ,
des scrdtions glanduitr et
entrepronudre tn tratitcnrt
(qui ,e vivifie.
Femrmeg qui sent Maisi
vot re quilibre, vwfte pnhYet4e
vous eehappcr, essays Is t?&i
tement < ,savant, le Docteur allefrnpi.
lahuten. Aveo Okadu, votr
itpporterez i vote organimine,.
Ipar simple absorption trace-
le, d'extrait de gtandes e.aenw
t ifilqnevent pr4parees, Ie
<.KcUA'p de fouet, te i;jeuni-


. .:.-.


P


I . 4. lrt~ f f w r ^ n ; ..^
-- --- --- L r r -- a ^ *- -^ ~ ,- '' '- : *

t c
14 *4.. .


SAPTHE

S-en c e d e's


c


c


v e- -.e
as r

ffil e I r-s',. '-terr. oirs;
:fa I t



U.tez et oi


mparez,,


,onk~




...... .. ..... .. .':. I :. .':.'. <....* .:. ^ ... :. .. :'.;... .. ... ..".. !.....- .. .. .. . .. t ..."..... .' .. ........... ..^ --'. ". .. .... ... .:: I .''


.. .. .. .- ... .. ... .. ... > .. -.. .. ....".. .. : : :. *., :' . . ............. .. . .




IIOWS c, MIs eW ? t aitia danomm6e tOpter js
O :" m...s, lasi dtttnigu-e et stg tre qui vient 4-
Opax le a eina4s ciouse filU e de M. et Mme. Hen jouter plus de vie A Plangle des t
lajjeuxrnere, -dtu debaft ry Jones et do M. Emile Esui Rues: 4publicaine ot Frou
IaHongre eet da Yougodslavie tre. .i.sdo Mue Anus Pau. (A ne Matson Sepej
S1'attentatedet Margseille trve at de Monsieur, d6cid6. La Ci coquet 6tablissement eui,
r laentateWde Marseille6rtmoniereligieuse se d IO Rlaparmi les antiques liturgj du pubIlcst dirIg pr notrt
LONDRES- aques qui montaent, comme charia et vieli ani Wate'r $stti .
ti oins tientdrsaux co une prikre etsemiaient peJ von Agenschwartz dent on
;tion de ndres:. tder utn sens: nouveau.. Lea con:iaitles manieres affables. Parishnm ....
A.. T.IENNEtow.P jenes 6poux furent conduit ... ...
YI ^NNE.-:Vonr Papen a a ,autel par.MMie. Henry Jo- esias y__ Vky,
dit quie I'Allemagne ne vent a uep He Jo
plus dX triche mais un accord harmo-
16a re Et comme une .poesie
nimeux su tous les terrains o tair de laF ernme ien met- poiedr 30 Novembre
trti tant soqn enivrement aux courant)ur lieu ao locaI I
CALISLE. On at rou tchar-t coe d4Jl Csth6drale Ste.
srtewontagne ol mutes qui fuyaient, char-
dog envir eons tcadavres do b gees de I'amour et dau bonbeur Prinitb Im te de charity au Pirrot .
des environs les eadavres de prfoft de hauvire.
,3 enfants blondes inconnue es Q df r Edles hois V rentes, tombola, lKe.rmes, Je Fran
de 0 et 13 ais. uan dlret 1los otir B Vne to bl vra, "a .,.
S8S f N. qua tenaient ]aumonieresplen attractions diverse.
GENEVE. S N a dides en leurs atours de vier' O sra. I ntrpid-e
laou nnuvpges 1candides et souriant de Entr6e C. 1.00
6labori -n nouveau plII de g .u r u
suppression de.s hoosiiit du leurs beaux sourires fins, -...
Jpleins de suavit(e, ce fut une
aco vision P .'drientale, somptueu- A f
o -.- se autant qile cells qu'evoqua,
si souvent, 1'impressionismd : Non, y .O .
.. .. .. ; : !_--.-i...:-_?::;... ..-:..- -:: .-:..: : .. -:o ........ v e... .. .T .. t .. .- t- ..... .A l... :a" : h. '..... ...o. a".... ...t.... ..A:..::.s a .:.n.d ..7


SOCIETE HAI TIENNE DE

PECHERIE

Comme nous favions an-
nonce, la Soeite-Hait.ienne de
Pecherie, a tenu Seance en
Assenribl6e Generale samedi
dernier.
Tous les actionnares enll
sont sortis satisfaits et
pleins d'espoir.. .li- .avenir de
cette nouvelle Industrie.
Des echantillons prlparbs
sur place ont It' prs entes.
ar la Socete et le resultat
a ete asez encourageant.
Le (C)nseil a (et- ensuite
renouvcl6. It est eompos6 de:
MM1. Luonce Borno, Pre-
sident;
Raph'el Brouard et Frean-
eis Sa gado. vice-Presidents;
Maiurice Fontaine, Treso-
rier;
Charles F ouiere. Secritai-
re:
Vict mr Castsgno Anton
e In.ee L:.uc orn, Leroy
Chassaing lax Greger,


miemb res
TouS UliS
Ia .Soci6-tu


vceux de succes a
IHaitenne de Pe-


cherie.



LASSOCIA TION DES
ANCIEKY.NES ELEVES
DE STE. ROSE DE LIMA

organise avec le contours dea
Jeunes awocie&~ une grande
vente d'ouvrages de lingerie,
de broderie et Ide peinture
pouvant 6tre oileTts come &
trennes, cadeaux de marriage,
etc., et millo'objets divers uti-
les et agreables, avec Kerme;-
se et attractioi.s diverse.
L'Association c ompte sur le
concours de tous les amis de.
l'Oeuvre, ds' Petits -et des
Pauvres po-'r assurer le sue-i
ce de cette Fiete de Charite
qui aura lieu au Pensionni i
de Lalue, Ie 9 Decembre pro-
chain de 9 heures a. a 7
heures p. m.
Etitree libre.


.PN Z- : SO.:V .

Pense: souvent au grand -
Sbqui aura lieu I V'6tel de-
Vlle 1e Samedi. ler Dcembre I
uw profit de3 Enfants asis-i
Ce ie Ae*-ra pas seulement
uno occasion de a.amuer. puis '"
que ceux qui na dnseron t pas0
pourront a reiouir d'avoirx
":ntribu0er A soulager nos p..:
iits teomvatrites.: en contr.
buant. su success ; de Uivre
.:......: -:.r ntQ tion "
.. ... ... ;.... ': : .. .. . : : ..- . ....; .


delicat de ce poete nuance qu v
tait Pierre Loti.
La note d'elegance don' rut


marquee la charmante reco-


A .-4
tion ajoutait au cachet part>
culler de la manifestation et
des pleurs retreat aux coins
des yeux, lorsque Etzer Vilai-
re fit de iart du xbonheur cette
esquisse, si pieine de diecre-
tion et de lyrisme, ou son ecuru
de poete, de'icatement emu,
chanta pour les epoux, un ve-
ritable hymne de Foi.


Heureux couple! car bientot
apres, sous a feriie du clair
de lune tropicaJ 1s partaient
en voyage de :-.es, a destina-
tion de Pive-rt, coin de verdu-
re v^ ui invite a I'a-
mon'. ou la beauty du pay-
sag:e ec ate vn chants d'alle-
gr-sse et iou lorehestre invisi-
h e des son ies Joue la musique
IiOee qui r'eient Ie bonfheur.
SEn ce nid fleuri ou furent of-
tert. es derniers veux de
Mime. H. cLones, de sa fille ct
de deux parents et de Mes, Re
ne Colimnc. n, v e Leger.
Frank Legendre, Noe Four.
an d fl s, Jules B neher, amis
de I'epoux, cet instant d'int
mite fut d'une plenitude si in-
tense que l'heure part s'eter-
niser. Qu'ils component la Ion-
g'ue chanson d'amour a I'om-
bre de laquelle s'abritera leur
. Bonheur.


st envoyi g-tuitemrnt. u
demand, Q tnute percnne ne
posedant pas- es Saintes E-
Sritures.
S'adrt'r & Y nvie'r J.
Alfred Pearu-, Po t-de-Paix.
' 4 ,r ...... a -


slutbnti de vote retilrt u

La Sale akti Mdauoen I we cnetdes imp-mest"
qwui mautce ulasmei de. vte mcuIlef -. est
danc predesWad'acew ramouse ic S&"msCarbuc
Marigoki. So saounseabomdamespwrdiel =e:mame
emps quldk ma& adm R%"leg wOM'
e IasalW04 as cockts In wc u s eSaven 0Coboc
Muipe= Noma isrVan
=WNWloc.


4


maitenant de laeer v s.........
u. .... artie ...
p o ._..f^*^, -- -


. .. :....


, ..'..........
. .. . .
. ; . .. ...: .. .. .
:. ':}/- Nl:::::


:A' A
*^^fl sf
^^ t4


. ..'.....-::'' ..




- ..t- -*. yC t:^^J--4
.... ...-... ...:.:.. .::
.... ....._. .
.........
.. ... .
................ ':Z Z.-_.:.
.... .....:.-.. ..:

.. .......-:. -. -.
... ::.. -.. :.... :
.......


S A- ... P -




44
wWe L^ ^^^%^^^^^^ 'v '"B


~i~P~F~l~i~.~


Laes Vapeurs Arri4ang
Les di taest

pol we awe soule Im apow
torss pvammt aibm W A D
nament do se coacher, it ea
widlespa is Chasasd

m p a" t tmcehasr d


MM=.
mtq~mma duun leeb^ !1
imm *4-
V V'f^^^ r!~APO R U^~a rM O "i./.M.


Coc oCola