<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02290
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 19, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02290

Full Text
4 .. .. ....'. -- ",4 .. ... -.. .. .. ,.






..--..-.. .......VU N. ... P ..O N D S. N -. .




Prow POJ^ALT-P NCE, A *41.T ND! 19 NO.EMB..931 N 1A49 ..
0 ..,


.. .... ...
ANN. ..............................
i: ,.,,!: e, PQR fAU- PR ... "AII.LUND[t 9 4NOVE.MBRiU.,1913-.1.

i ,.< ""....... ... <... ^ -^-"; ":^.:.: 3S .'' *V .->r^ M..: ^Z ...^ ^ ^ ^ ^ .. ... .. .... ___,_L^ ^^.'^ ^ ^ ^^----.<_.WWS
'( ,-fl M 6^ w .... ..

-t


4 .. .. .



: Le :jours se suiv.ent et ne
-se. r ssemblent.:pa : : ::: :-:
: Le: Banquet auss .. ..
En effect : eei :que ing -.
nieur :en .Chef ses p:Srinci
:,:paux: assistants:: a: :::Dire-:
tion Gn&:ale ...s.. : Treaux
Publies ont offert hier t Son
Excellence Ie Pr6sident Vin-
:cent i I'occasion du 4&me a.n-
niversaire de son election n'a
.pas eu de precedent.
II a revetu un (ca'act-re a,
la fois agreste et :intine.
Les organisateurs out chi-
Ssi pour lIoffrir, le site mer-
veilleux du Bois St-Martn a-
vee tout ee que ee coin sub-
Surlbain comiporCt de verdure,
de tranquillity et de repois
pour lesI sens et pour 'esprit.
Et Ia salle du festin,. .- qui
n'avait rien du umute et du
va-et-vient d'un salon d'hoel,
avait &t- amenrage avec u'n
gourt sobre, mais visible u Pi-$
tage de Ila mason 'principa-
Ie du Sans-Fil.
Le nombre i- estreint ,es in-
vites et Pabsence de t.ut dis-
cours donnaient a cette ftte
u.n caract-ere touchant d'inti-
mite. Une ambiance de con-
fiance et (datfectueux respect
regnait sans effort et. i'on sen-
tait q.u'un lien tenu desvm-
pathie rattachait chacun des
invites a celui don't on cC 1e-
brait la fete.
Monsieur Dereix qui avait
prepare et fait; servir le menu
s'est vraiment surpass. Du"
cocktail an efe .con' :s
S'excellent Bourgogne mo u-
seux, ce fut un enchantemen't.,
Si ,nous avioni le' senS pjsl
dceveloppes, nous aurions so-
rement pergu les fe licitat-ions
que, du fond dle son 6ternit&,
Brijllat-Savar a sar.SSeeS 2
Dereix.
Cotte fete tfu un sueceS
pour 'Ingernieur en C('hef qui
a repu dignement I'lIngnieur
honoraire qu'est Son Excel-
lence le President Vi\cent.
Etaient pr.S-ents : Suon Ex-
cellence le President S:&nio
Vincent, Monsieur Fouchard
Martineau, Prisiden. du Se--


nat; Edgard Pierre-Louis.
PrLsident de la Chambre; le
Secretaire d'Etat de I'lnte-
rieur, Monsieur J. Titus: le
Secretaire d'Eta: des Tra-
vaux Publics, Monsieur Th.
Brutus: le Secretaire d'Etat
des Relations Ext.rieures.
Monsieur L. Laleau: le Secre-
taire d'Etat des Finances,
Mr. Ch. Laporte; le Sous-Se-
cretaire d'Etat, Monsieur L.
Alfred; le Secretaire d'Etat
de 1'Instruetion Publique, Mr
J. Vaugues, Messieurs Mon-
fils, R. Leon, Francois Geor-
, ges, le Colonel Calixte, le Ma-
jor Armand, le Capitaine
Merceron, les Lieutenants Ke-
breau, Villedrouin, Dascy.
Entouraient IVingenieur en
Chef : les Ingenieurs Roy,
Aubry, Champana, L s. E-
thdart, P. Etheart. Sixto,
Martin, Sales, Tippenhauer,
Pereira, Cauvin, Celestin,
Azor, Fequiere, M6nos, etc.

Lire en Ge page Ifaiate des li-
vres de q La riyqle. NoU1U e .


Tradu ie d pt r{P m n
*..-. ".'. .' .".".'."..". .... '.'.'.V.'.. '.-< * i

pressionql wgagequiogagdes ma
.. . .... ..
nifestations .. hier a .1-t- h- a S. t.t..n -
sion .... 4::d q-eae ivr.su'e d, ,hot .r, l.es aviateurs ai',>-a-
l eletion .tPre.-sidt-: mbciitencarins Foraythe et Ander-
.Vin ..ent a ,-S--. it n h m. arts h.ier martin pour
Pe .tSl l. D .l n... II..^ .i.i.. .. -....:: ... . ,-
Sprsu ..... .e,:..: -o buoninm,, ont ait oin at
A 1.heure :a._.o (i-..v,, t.errissage fio e dans les en-

d nin"hb --.ieu' t granrie de e aucun mal. et leur t|p.a-
il e. ... ... -.. g.....- u. r.e- d . .. .? -

:S coiresp nauants de la Pr. rel na aS non pilu souilert
vince, .nous: infoImant que. ;de: accident .
(d1n .. s loc.lit. respec.ti- :ur intervention du Minis
... .* -ne. u -, tre Armour, Ia Pan-Ameri-
ves, spo.tanemer.t unfann.te- Amu.
ment les populations: urbai- en Airways, don't un des a-
mis tZ :ruiales ont brganuve 1(v n commneriaux partait
M, "t .San., f .^ <'p- e^ -iiiii*/n |ou.: to Iomnin-
deesf`tes sp.le i is .. c i po ano omm-
le.r Ie 4eme a.fnn:iversairE du Mgo,. lur a prete 1e secours nT-
rand vnei .t du 18 No\- LesSaire, et il est probable
vembre 1930, pa des tn u' heur m P nous c-rivon
gnages ineivoi Q es d. recon- doivent etre dej d ans la
*aisance et d att chemknt-au capital> votsme
Pr -ident Vincent. -- ... leu renouvelons no
C d ,done c s-timent Xe t vtx de bon voyage, et no-
i \at"on, ndans ee &u'ele appiandssns au geste du i
cmte de citoven consiens, itreur pour tre
de atriotes siInceres, Aui s. de;t. ee ^mauvais pat. II parait
.ifete hier, et la incIa- memo qu'i sapp.retait a par-
tio n 'en a echapoe a -Eson- tir personnellement potty Ba-
Se. rahona, quand on vint Iui ap-
eNouns allon cene( a, ra-l | p1endre que tout etait arran-
ler h trvement e iut.z e d!ge. <


'ette re- onfortante journey' ,
dan note Capitate.
Des b heures, un bataillon
dle la Garde, Musique en tetc,
"issiait e Palais National,.
* pour aller occuper 'esplana-
i de la I Cathecdale, ou deja
une Lou!e enthousiaste, cotm-
pos6e d'hommes, de femmes et
Sd enfants de toutes los clas-
Sses, attendait ie President,
pour t 'acclame'r.
En effect, quand, a 9 ieures
II. a'r iva a I'Eglise, acecn.-
-pagn6 n.e embre- du Cabi--
,nrt et et ci'autres foneionnaies>,
Se'est Sous un Lonnerre d ap-
plaur..d3sements qu'il fut recu.
L'E:ise etaUi: remp!ie.
Apres Ie TE DEUM. es
no l,,breuse puerslonialitits qui
e trouvaient darns le Chneur,
eurent touted les pines du
monde a se fray-er un passage
a travelV5 la fbule qui Stilian-
nait aux abords de l'Eglise, a-
in de saluer, d'aeclame.r son
bien-aimC Chef.
Doe rEglise 1'on se rendit au
Palais ou. avec leur invaria-
ble courtoiv'\, :es Officioes do
la Maison Militaire introdui-
Sirient les amis du President
.ui avaient tenu 5 1ui 'renou-
S-Cr assurancene de leum dee-
vouement, a itoccasion de
S'heureux anniversaire de son
Election, et a lui presenter
leurs vceux de success continues
dans I'accomplissement de sa
tache.
Apres une cordial recep-
tion, I'on se separa, pour so
'retrouver encore autour du
Chef de Ia Nation, l'apres-mi-
di a l'Htel de Ville, ou un
Comite lui offrait un Vin
d'Honneur.
II etait .5 heures quand
arriva a la Commune, le Pre-
sident, accompagne de ses Mi-
nistres. Les honneurs lui fu-
rent rendus par un bataillon
de la Garde, et recu par
le' Magistrat Duvigneaud, il
fut conduit a la place d'hon-
neur qui lui 6tait reservee.
Tous ceux qui avaient tenu
a marquer leurs sympathies
au President de la Republique
en assistant a la f&te, ont ete


LRAS A VIA TEURS,
NOS CONGENE S SOT
PAR7 7IJ

Hier'n~iatin, ver" 8 heurls
les aviateurs Anderson et
Forsythe. snt pa'tis, aprie
avoir survole vin.t et une
fois :e Palais National, exe-
cutant les plus emouvantc. .',
crobaties, rendant par aiII.
les honneurs au Chnef de I'E-
tat.
Nouts leur renortvelns nors
souhairts d'heureux voyage, ,-.
de. success dans leur' belle et
peril leuse ent reprise de pno-
pagande en faveur de note
Race.


agreablement irre o 'nn
en constatiant attention tou-
te spEciale qu'a eue Sen Ex-
cellence pour' les delegations
des quarters populaires de la
ville : Bel-Air, Cit&-Vincent,
Fort Touron, Croix-desIis-
sions, Morne i Tuf.
Aussi, apres le discourse du
Magistrat Duvigneaud, que
nous publions plus loin, celui
de M. H. Piquant, au nomr du
Comite d'Organisation de la
Fete, plusieurs dele6gues de
ces quarters suburbains eu-
rent a presenter des vrux an
President. Et 5 eux tous, il
r pondit en une energique al-
locution ou se preise sa vo-
lonte de travailler au bien-
gtre du Peuple, qu'il aime et
qui le lui rend bien.
L'on passa ensuite au co-
quet salon de 'Hotel de Ville.
Sou le President rebut tout Ie
monde indistinctement, avec
un mot aimable pour chacun.
La Fete se poursuivit toute
la nuit.
- La population a vecu hier
de grandes heures,
Honneur au Chef qui a sA
par sa bontd et son patriotis-
me s'assurer ainsi le respect
et Pestime du Peuple qu'il de>
Ige.


Monsieur le Preidn ..

11 y a de el a exate-
.rn nt u -v a..nc, t..
menTe sal e, a .t.. nme -. pl.I
mc( rjeus le 1rand honne-ur, au
nomr de ae ville de Port-au''
Prince, de Vous remtrntre une>
medaille commemorative-, d
SAecord du 7 Aouqui ma
quait la liberation du terri n.
re. A uce e occasion, certteain
gens, dans la pensee d'arnmoM
drhI la valour dl lo.irnmage.
(Piu Vdue &tait rendu et uinm
portanee du rem Itat que Vou-
uviet ac(quib, trouvereatt que;
nous n'etions queo des tbhurtin
rairyes prostern s. Le ConAill
Communal de Port-Pu-Prinei
'qui Vous est san.i doute 'inl:
fectiblement attache, et :t .,-
quel Vous n'avez jamais man-
qu6 egalement d'accorder.des
temoignages recon fotan.ts de
Votre inalterable estimee.t
particulierement heureux tdi:
s'effacer aujourd'hu*i de.vant
le Comite d'organisatioini..des.
ftes du 18 Novembre..4934
pour mieux onnneir "l-
quoC a aceux ,_L 'i ma .
que 'on lie eut coulIaoD .a-
vec un Che1 ervh, ir qu,
' vernement aut recent '
dans cettc attitude doe.
'ternation. Aujourd hui. eorm
nme hier, ce sont (1de notabili
tes de Puit-an-Prin e...q.
tlennent a Vous 'einde hom-ii
Smage, parce que 'impleni-io
n honuage Vous est id-: :::
A la veille i^tu. ',. : -
venements uin .ta 0eronUt
pas, i1 falt ail :ar'qie. c
poi it, et Wous diJ MonrKiettr
1e President, qplc. VoJittu
verez a vos cOttes, comnme c-
jours, domain, t ..... aureto, It
|Conseil Communual quoe j'a
]honneur do presided ::
C'est la seule.: excuse .iue
f'ai, MM. du Comite, d'a'o-ir
tarde & vous passer la"paro
]e-. '*'-- ":-:


2S


-'K..>..


Le mtn sur le Massacre, ou le de-
saccord i rrtrac table.


i '" ";'.:..

L'nstitut Tippenhaer
demeure une exe lente to
mgen oil


f


''




.N. J
,m m .... m m m '" "m m m. m mm m m m m '.mm m mmmm.. .... .. ..... .. .. .. ... . .. .. .. ..... .. .. .. ... --1 m m m m .. m. .m. .m.



.ss j t ; e :- ...... .-

.:.a.e.t.i.e d.. U W W ... r ap.d.m e n t A. ....
"" ".....m'........"..." ........ m m' mm m m m .. m .. .. .. ... .. .. ... .. ...... ..... .m.








:mT Direteur- de ll outs dompule u
* T m 'm'*. .... .... .. ..... .. .. .... .... .. ... ... .... ... ... .. m .. .. .... m m








presionin.uted mes in- 'ir t mac: :
4. : .dem nit es.. d ir e.ne .i ::. N. f t..e .i ...
Co- m cimune do I'Areahaie corn- d l-
ADS' aui UeIu deNtous cons


..... ervir .. l.augnntation ";de

r .qu ..n'est. .autre que:s6n ?s rn adr 7'..... .c e...u.. ..... c

titue une veritable injustice. S E
tat, vous l. save mi0ux que t -as4

vent, conduit aux paSsions ls 4in
plus basses, los plus viles, it A.... I
la degradat ion et d'autres -I.n0I

Vest ainsi que 'e4 sieur :s Ij9. ova t p:*- plr"l* C knR::.:: m .........
morin Guilbaud, dit Timo, te- -W.Cdompt
nancier de gaguere, a ete ar-m ;..p:.;; S s n : teNs e f"amab
damnedn e bier par Tri-bunal de Grand -:Rue" 171 ; 2 .2...2 11.1 I-I '. :.:III -.:......- ..-
paix deola dite Commune sous T4pho 218 : : .- ... ..
p:m texte d'evoir tenu sa ga- m A m m rmL TEMPS NOUV U
gutra sus s'Cre mis en r-gle ...... ... ..A
avec les Contributions. t ... m .. .mm ..... .. ..
Les faits: Timo se rend ma Usim e &maCed. mm m mm m m mm..... .. .. ..m
.. ..i. .. .. ... .mm m.. ...











la Commune cherchant sa pa- tt g tn r NOUVELL! 4 A
tente pour aouv gu&ae. *Pr a Pr. anc e nm :: me a mmmmmmmm .. mmm m::::: i:m7..mm
*L. M a tis-trat, a n : a respect :: ..... mal .... ..... .. .
daucun pour9 ar.te Tr.Gdurad .r er .... .:. ...: .. .. es.


dent de a -R4ublique don-. Fabrication de giaee d#
nant droit.a:ux Co.nt"ribumtions meilleure quality.
de- pereevoir les taxes pour- Livraison rapid effectu6e
les Communes, delivre au quotidiennement par nos e
malheureux Timno un regu prions points en blane danu
quittance de cent gourdes a- touts les directions de Port-
vec ces expi ications:: :Je suis: uPrine ei d P6tio.VUil.
Magistrat Communal, je os s
autorise a ouvrir votre gague- GLACIEREBS
re, rien ne vous fera Timo :
se sentant fort de: la, declara- Neu avens toujours en
tion du Magistrat, otivre rel-, main les derniers modules de
element sa gaguere sans crami- glaciares en acier a* partir de
te aucune, ce Dimanche onze or 25.00 et au-dessus, vend-.
ecoul. bles avec facility de palem
L'Inspecteur des Contribu- ment
,tions se .epreente iS- T-- n e- -:eLes- glaeir. lea plus oaf-
lui reclamne I'autorisation. Ce re et lea plus economniquesa


Jui-ci respond qu.l. est en re-_
gle avee les Contributions, vu
qutil a paye dejA cent gouP-
des.


I


CREME GLACER
SLUPERLATI VBS


C[onnaissant les sentiments Un product Douveau, qui
de justice qui vous animent, 1e cde n rien aux meizeures
Mneur le Sec....... etae d'E- majues des Pays d'urope
tat, je. views vous defender ou 4 Am6rique eat offert au
d'appliquer centre ce Magis- public haitien par l'Usiae &
trat pen honnate une sane- Olaee de Port-au-Prince. Goft.
.. on; o. pour avoir enfreint te cette dliieuse crnme, et
1'arrete du President relatif ous serez convaincus.
aux taxes; 2o. profit e e- Faites une agrhable surpri*
tat d'ignorance de. Timo et a- Mt votre famille en app.er
Svo emnpoche t argent indti- tant de la cCreme Gtae S
ment. Ce sont ces faits qui ptrIativn pour le deagert..
t valu.. la prison hu pauvre Tous en raffollent.
S Dns attente que pleine et RNTRSPOT
entiree satisfaction sera don- fRIGORIFIQS
n. iee a la Commune de l'Arca- .
haie, je vous renouvelle, Mon- Nos ehambres froides ont
sieur le Secr 'tai-e d'Etat, l'as *t6 r6cemient mises & potint
surance ..de mes sentiments et v r voir m
e.uvent reoevoir n'maorte


respectueux.

m.miCyriaque CELESTIN

Arpendeur,


quelle quantity de viand9, de
blueoas, de l6gsmes, do
ftmitasete.
Le Public est cordialesaat
invit- & visitor notre usine et
& inspector nos modules de
gles4res et de sorbetl&rn
dane mitre salle de vente.
Coneommer de la glan, c'ntO
Fair1 6A I"eomPO4
. n..


... -.... -...... ...... ......... ........... ......-.... -....... .. ...... .... ....... :....... ... .. ... ..



l:: Troer, :::::has f e:t:i le: bw:nes maisons tde com :
72:7kuaboute^la mGdest


:. ::i:i:. : ': : : ... . K 4


j.... .s*4. ....n r4 .. en p..
g'1'I% ^t-


T u- tee le, i/as. ,s^s : '.
de la tie & la Piilos.ue
Hue lam am o. n114
(Pett-Fowr)
TiUphone: 2807
flrctnr : Mauriee CiLe uion

Prfet d. Etmodes: R. Chalisems

Admiuistratevr: C. de Catalos.


Le College Simon Bolivar.
fond, en Janvier 1988, a d1jit
eu Iingt srer's aux examens
du Baecalauril, chiffre assez
renmarquable si 'on conrsidcre
les difficulties de tous ordresg


que conflonte aetuellement
I'Enseignement Priv&. Ces sue
Sces sont dfts au serieux de I'E-
tablissment et i la conipe-
tenee des professeurs.
Dans les diff6rentes classes,
la preparation des lives estt
S'objet d'un Aoin minutieux.
Aussi les risultats s'averint-
ils do plus an plus satisfai-
sants et les parents n'ont-ils
qu'" s'en louer.
Lemons paiticulieres de Let-
tres, de Sciences et de Lan-


gues vivanftes.
Cours spekiaux de


St no-


Daetylographie et de Comp-
labililt.
Les inscriptions se regoi-
vent tous les joufs ouvrables.
Pour tous autres renseigne-
ments, s'adresser au Coltege
Simon etwivar, Tel. 2897.


RHEANTINE


L UMIERE


Specifique, efficace centre
les Blennoraghies, Ecoule-
ments, Maladies des Reins. Le
product presented sous forme
de drag6es est facile a pren-
dre.
. Ne necessite aucune precau-


tion special.
En Vente Ai la P]
Roy Rue du Cent
Et Chez F. Lave
Duplessis, Suee.
1738,Rue du Magasin
Telephone 3430.


Par


les


temps actuels


conceit pas un jeunle homme
moderne ne :connaisant Pa:
la Stenographle, la Da tWfl-
graphic, la Coomptabiliti.; ne I
parlant pas convenablementll i.
1' 4ngais et I'Epugnol, igno
rant le Dessin et 1a Solf ge
('onfiez voS enfant? au Collk-':
ge Pollynathique i ue Repu-
blicaine. 1319; Tel6phonem
S 15) o'i toutes ces matiere:
sont obligatoires, faisant par-
tie integranle du Programme
de l'&tablissement, en sus, na-
l


turelleraent, aes mauiLreIOVC us
siques traditionnelle. ElliOf
Ssn enseignOes,
I SANS PAVEMENT -
SUPPLEMENTAIRE,
a ptrtir de la $Mme, (sau lfa
Cemptabilitu qui commence "a
la W) par petites doses sue
eessives proportionnees i la a
faculty d'assimilation de chai-
que enfant et suivant un plan
soigneusement ilabor6 par
l'Ecole Speciale de St4no-Dae-
tylographie et approved par
le Dipartement de 'Instrur-
tion Publique.
D'autre part, au College
Polymathique, le travail e-i
feetif de chaque elbve est sou-
mis A un contrble absolument -
methodique et les parents
sont,automatiquehent preve-
nus d&s que l'enfant n6gl1e
une parties de ses etudes. L'E-
cole tient aussi une .pension
comfortable, discipline, et, h
tous les points de vue, de toutr
iepos, le local etant, entire au-
tres, absolument a l'6preuve
du feu


All.


harmaeie
tre.
planet, C.
de PEtat


L'Inuitut Tippenhauer
demeure we excellte .e
avec man rg e ho e


... ..... .... .. ... .. .
CollUge Pwlymathique

(Jnternaf-Externat) *
Rue ft ublicaine, 1319,
one 3715




.. . .......... 1. 1 1...1 1
e d.TavoTr u NOesigraude clie ....-- *n... ..*
m, m : M mm inm:me



tle, e'est que sa coupe a u-ne SO ..
61.ganee parfait. qu4.e "com'i-
: -. .; ... : : .. .. .". A.........: ..
S: Pierre Cole I ter ti~:N I
Taille ...r Tout ie: :u
... .. . ; -a--:".
Angle .-des Ru. du Centre -t PW""sser:1MiW
o e .F o 4I: ..L 7 f t ...: .: : nA::::::. :::L.:....:... :


i i i
:lls,'


I


.. .. .4 .............

:A... ...... . .. ....... .. .. .
|7 r ilL i ii ii"i- ir i |' :"~ l I


I
42


-----r -- -n ---- Ig r--~


1
1
j


|
ii


14
ii






E:. .4..-... .... .
::.......: ...... .. .. .. .I .. ... .

..:. .... .. ... .......... .
:... ..'. .




................. ....VATICANE. Le sident d
jal Pietro Gaspari, age Manuel
lans, pendant un quart Washig
: e 'une des plus puis- vec le Se
s figures de I'Eglise Ca- Guerre e

rite d'etat papal, est mort
sa:he de pneumonie, a- LOND
g'ute court maladie. A- di due c
di-e tomber.pour la dernite maentee >
-is dain le.coma, il a dit an apis
m...edins qui essayaient: Pri nces.
ereconforter en lui repe- vemblre.,
'gil so tirerait de lI:: entemei
:is de cop honmmes ,ui environ.
fOe n t des illusions
autresu m a i qui TA
reoivdEnt pas d'eu i ae .do:
I iildemissionna. en LV@ tiv penu
"re i -l29 lcomle i SecrTtai tant (V t
'Et0t papal, i :etait to1 d'rA :r
ax comme Vhomme d'egli- SOIA
Ae $us:progrt'ssiste, le di- do's pyut
l$iat:e I:plus entreprenant es d ava
thomn 'ie dtat le pluS sa- doiv.ente.
:des temps modernues. II chaineim
-.le premier sereta ire exam inei
tat depuis le cr-dinal Hi1- 1 msique et
ng.d, au excrcer ses fonci- omTre 'A
0Issousdeux papet. Sa pxu pension
j.ide:victoire diplomastq e, LVC e
Ia T signature du concor- touh& Ie,
de 1929 avoe le royaume

xxx Reich MU
BRUXELLES. Georges t, rester
mnis a annonce qu'il comp EvanOSiI
:terminer lundi la forma- I: oe c
.de son cabinet, qui aura realiseE.
repolitique de mainten tr co. n ega
parite en or hI bolga. On StoiO
Squ'il a remplace com me "n: :
mier ministry lecormt.ie ea uine
mequevi] e. .: et
tX* NN o ;
MANTZIG. Dans les fele- qiuL a '
tnsdes conscid s des d(CuX pas.
ions de la ville libre dt
itug, les hitleriens ont eou tAS :
Seajorit s de 79.4 et de 78 pa r par
cent respectivement. vaaent r it
xxx en derom
.KOCDISH. Afrique.- Ac- Pileoma:
par des centaines d'in- front ann
e| le Roi Victor Emma- des p: .
&sest embarque pour I'.- que ceux-
avee la tIete d'un grand i ..-'rv -
int abattu par li u a ini


:die ses ehasses dans la
tie italienne(. 11 a tue Ia- l BI Nk
vendredi press de Mo- nazl <'-
11 en a ofrert la queue ofli--
4indigenes. I.e roi a pas- est 1.
Bljours a cnasser et a ins- t c.
rtle& possessions italien- t'r L 11.1,
defAfrique. S LiP: .c

.ASHINGTON.- Le Pr e:t Pru 1


yz ~

C


I U3t'
42<4 :~. 23 iL'S
4.424 '. 44' 4,4 '4
4 *44.'~.'' 44. 44 .3.


i c *' *
*.: 5 '.

: i, i, .",


L',i.I i\'ui


3.... "F. 4-ItI L2II .tii


PAGES8


N vue-ou~velles Monde re ati


Iu Snat Philippin,
Quezon, est arrive a
,ton pour conferer a-
cretaire d'Etat de la
Brn au sujet de ceer-
iestions politiques.
xxx


RES.-.
ie Kent
ie 75 .00

e Marin
Si liste
It .de 5


v 4W
Les reve'as
Sero.n.t n up--




. .. ........
0.090) dollars


possible pour emp-cher 1'en-
tre' de eur:s troupes sur le
ter ritoire argentin. ee qui
pourrait entrainer des echoes
entire elles et les forces ar-getf
tines.
'x xx
BI tDGEPORT.On et e
train A.]^sstvy \ 9<.-, h- :_ -
iA r ican A .I ,t .
.e r : .:".u n^V:,U: -.i e .
. n u....... v -....


u. .. ..:. ....- :..... .v .
. : n t : ....i... : S p .. .
c i .. .. ..
.. ... _" ; :
IV. %a{ t-1t .r?I; it i~ i t ran-ena-YI:I .D i
C ,.11U U. S...:! .. .... ." ...- !" .! .[. ': Z --


VL T~ TA
[(U '~ '~~x .1. C ai-
~'irlrc a..........&




L et ..........e a n ;




don~ie 1'Cfimn Fr.

>44 *4' 'Q V

.i~t.,..,~ 4 '4,.4 t.4i
'1U












11 11li F >44'
43 4 L i T1 T


d4i e ho "1' 4'Q ,l.y>a u


Votze~rPu to mh"' T "F('III
A lh m n n cI 11S- i4'" fljjon
i i ..lot 10 1--e' 1 e ti w
top Jt. i ru'att 210 1:1 ax anv




par Ia 48' icul ill q t 4.' 10







Sys4.0 N&TSmad

3 s .Sly u
4 1 vx 4 i

v.3kVOW3


im 'o''.4


' Commissaire de l'Agrnieltu-
re Walter Darr a requ Re ser-
mont de fidelite de 93 mem-
bres du Conseil National de(-1
PIaysans. 11 a declare: Le san.'
et la race ,n5 t nos cone 1'..
tions fondamentales. En pro-.
nant le p)'ouvtrni oIus avoP,: n.-
dit a1x agricu te 10 n ,Z
sarui& pri'n'l !P4 :.\4 t i ',E3:

f : FN I Vit",
r Ie de la S. i). N. it tfen(ent d
ip .u anK la hluy' slat\ie. de-
1n 1,i anim (Co.n'"eil de la i ig.iie-'
-. ur1 Ciner la situation cree.
|p)r Fa 1inal d roi Ale
:andr?. Cot ette cintn'Ie.r
kJn. < ous la forUK i r; :
AU'' Ia floa. H.
;L. Ido. n e pur t, ,_i riti K
: 'en rl .ri1, youi da/t ve^, -. ::".:-;


A VI S

Urt N'ouveau Tfta



1.,1 u r essra dn


4" ~ .''( 4.'. [. C. 4



I ia~,.' t~t' k Li~"~ 3j4 ..i .:
. .* . ..-
. *. .'. .4

44.. ... .. ..4.t.C . .
A T
4 4' I e~
434 44 44ffl.'4'
4'V.'~ ~ (r.~ AZi1.
~ 4, '4''.'." A '44--4"


L44 L "444.3.-4..tLU



X'73







ILII -if






711
At'-' 'V4


I)
p


- '." .. : .4 '-, -*.-. *- *_
..... .. .- '
p L.-. .. ... ,.. .. ; t i l.i.^ ^(
^' t-sti !'"'_..^3S4 ,-4'4,'


P-, RIAT


ent se ..-i
nt, sur,
,n e no :,:-i



e-Paix
Nt--- -- ------

4i u 11. 4'



N ._: -. .
-P .,_-::,:


1,. K Q U .


Ur


.,'


ne s



F'l-e es


a r n
..........
..... .
.. .. .


.......


343r4u


Cse


r 'W r' -


t.-> 1"4' -44SalL4I3 ,.A ;.a 0 Z''t a C4 YIT
41-.: "', "-I 44V f~'ATbCN PA.RF-A(Y
A <4~44,~. '~ 'o>: TES. EcN4CUEMI
&'4~i D4 -SFL"OOS'r'csPOUMON15
A' ~ i1~ 1,FTL R S PROVIN CFS-


~ jl;g~g~p


~f~g~


aCCm~BYBPipe~X)V~~"^


x ~$7~f~~T;"i~,


P For Co"ble, i Radio et Correspoodaonce Aeorienne


C H A


EB


UX




fIs-
_ . ... ..... .. . ... . .. .. ...

: M.. a. N o. ... ".T.. .. .
.... . ....: .... ...... ..... ... -..'. : i J ... j. ; .... .. i .. .... .... ' .... v..;.
:" .. ..... .. . ...... .... .. ... f .
W ..' .. ...:.":' :.'-- 'v.. ":." .""" .-.".' :. ....: ...... ... "..'. ..


I:t : : : HrT ; u: I


w AniMm .: oA

S .' .. ... .... .,....... A .. '... .. .. .. ...r .
.. . .... ...... .. ...

LE MONDE A QUATRE
... DIMENSIONS



C..e ..ut.. Mikowski, p rofes-
u ..u^, :ethplus tard disciple
d'Ein stein, qui, premierie, d&-
veloppa laconception de 'es-
pace-temps, qui fait entrer en
ignede co:mpte, en dehors des
trots xh dimensions de l'espace,
le ^.temps* :D loris Je temps
.Y.
lui-mCme avait en quehue soro
te une place dans Itespace,::.:
Le comte Coudenhove-Ka..
el .gi, qu.n'est pas seulement
un sociologue distingue et le
createur du movement pan-
europeen, mas aug i un phi-.
losophe. averti, vient, dans iun
recent ouvrage, de traiter de:
cette :n ouvelle eonceptionl du'

L'application de la theoriede-
l'espace a:quiatre dimensions,
a pour premiere repercussion.
en philosophie une coneep-tl
tion plus large du monde.
eautre.: part, jusque-l a ::
Ssyt.ime' de 'e s.ace .tait une'.
chose rigide. de mrnee que le
passe. L'avenir avec ses mile
possibilities restait libroe. :De-
sormais I'avenir devient tout
aussi d6fini et inchangeable
-que le passe luit-meme et le
,.monde a quatre dimensions
est pour ainsi dire petrifie.
Ce monde pie peut ainsi di-
re petrifi6. .c,
Ce monde ne put changer,
car, au lieu d'etre contend
dans le temps, il content ce-
3ui-ci. C est pourquoi, alors
que clans lmdemonde a trois di-
Ioen si on s. i ernouve ment et l a
dispantion des hoses sont
0es ph6nom-nes r-eels, dans le
monde a quatre dimensions
tout rest immobile et inchan-


B..........ua.t.... It"tt.

... .. .. .. .. . .


g.&..._ ge, Rien ne se e6e, rien ne.,
se perd. Certes, le temps sem-
ble ................ ....passer, inais uniquem ent
.................... parce.q.ue nous ..le...regarrdons
toujours d'un autre point de


son axe. Ce
sent. MaTis


point e'est le pre-


c'est


notre point


.. ...... .. ...... ':, .. ... : ..:


.DRNR ..ED..


. ... . .. .... ... .. .. .. ... .. ... .. ... .. .... ... ... .. . *... .
"" e ..... ...e . .. .. .... .. .. .... .. .. .. .. .
do..A c. olfl..it toubhtft oOtot estaii
XA"at d ent ave aagOese,S- comment repondre. .m .
et... Ia grippe ..

""et don'tt la -r6percussion, produira, a n'en padas -
: p bienfaisanteffet pour les classes: ncessiteut
... .... . .. ..- .. ... .. :: ... ..... :...... p o u r I e s e le g a n t s .... : ..: : : : ... .. S:: .:, .: -' -...
pour les 1eegants.
*G: '.: ........ ". Cet evenement, he.reux,- s'st pr-odunt"i .aet
...prenr, d- ..pathique commercant: ........ .
S-: .:.:: :.:-:-.-:-: :::. .. .. ...... ........ .: .. .. : :: :....: :.:A M A D O R M O U R R A .
.q ... ...u a .ete6 W : eme..dans les centres les pus~
: tudier la souion du. prob me complee qu
: : :. ... . .. :. : .
d'h I dt '1 '
.d hua cruise economique qui svit dans tou ..
.FApI ....mo..nde.
ais, heureusement qua pour Hi 'y
:-: A: : : :: : ... : : : ": : : : .-: : .'. -..i U : u se : a-e:., p ur :a ft :- .."......:
d..nquietude.



.... ... ......... ...negat e. r. w


. ....... . ......... ........ ....... .Or a u n.e.p a o t a eru q
.. : : : : -:. ... "- -... ...... .... ............ .......... .............. .....: ........ .. : "e. .Ie ::,.. t ... .. .






0 :- .. LA M ON. .. .TEE VER ..... A .ROPOL.. ..u '. -ptr ii, : d t-S -; --e e:- d o.Thti-e A-.
.. . .. . . . . . .. .... . .... ....... .. .... .:... .. .... ... ..a ......... .. ... ....:.. ... .. ...... .t.. .






*LA FEMME A U. 1.Y. ER-. S pereaejusu'au zephyr aux. dessins etcoue |
avee Maryse M6a tidont leet est des plus raviSants, la cretonni
S. . .. .. .. .. : : .. . ... ... ... ... .: p.. -. ...:. .. .
SM ... ............. ... ....................... ........ .....




M......... .. ..Des ba.s d. .fi des has d. oe, de h ............
..... .. Ti. I- JO DES GOSSES qualit.. n s. t...uve nul e pa ,:-M..
ave Jeant .... : ..De jarrete s de :soe: ,:des Kmo-noae ai-
S. ..... ............... ..50 .t aux ho eu. rayon es.t :r
S. .... e. he A ad r ...a .. ....
i t A .. . y, t r . ... . ... ... : O n .. "..... ...... .. .. .. ..... ....... "







L1 gra nd d social soucieux de ?on elegance pestccoisal les
Le : g a n d .. .. .... .. .. n o n n r e ne ft p .... ........ ..:... ..... .







S .LES J.ESHERI TEN E LA VIE parent et font des jalouses.
SS rbe J 5 yrChaussettes cotton morerieeges, ehaussette
S.... : : set.tes de soie de touted o.ule.urs et d des......
v .endred .. Tius pour costumes de fantai e.-
Maria Jacobini dansB AI Ca!epons. pantalons, eravatOS, dern ier c p
I !r.IIE ,E w f\50 couleurs extasiantes, de toute beauty de'!s 0
................... .





r.. . .. -. .e.. ..-:...:..1.
M .fet :: :.. I:,: i e u ..... .5 ; : : : : :: : :t : : : :.. ..::.J S '"











.Pyjamas t.. coton et sole.......
......M.r.iw. ...... H. ..... .r Tailes A ch emises de touted quality. jarrete--:::
.mouchir fi poche, anglais
. . .. . . .. . .. . . .. .. .. .


BROI.

S. .sa
. ..
trav
C~ai


ETTES FAIRBANKS
r embarsOuer d(Iu (Cafe &


e gient-ral


dans tous


,aux de transport des
sse;, Sacs ou autres.


BROTETTES FAIRBANKS


en f er a


ue e


Rou e


pour trasporter du


gravier,


sable, etc.,


etc.


de vue qui varie et non pas
F'axe. En fin de compete, le pour Conduites d
changement nest qu'une illu-our Condu
sion d'optique. Le passe lui- Pression de 150 I.
mime .est une realite, aussi
actuelle queo le present.
: i on compare le monde ai
.trois. dimensions a! une ima-
.. ge, le monde a quatre dimen-
...:::...:....sions sera un film: ou l'avenir
est tout aussi bien inserit que
le passe. Le spectateur volt
............le hros du film h iter avant
: entre..prendre une action et Nous inviton les interess s
son avenir lui semble ineer-' pour kutres details, dimension.,,
tainn alors qu'il est bel et ien maintenant de placer votrecom
determme : quer ces articles
:Bien. entendu, dans un mon r
de pareil, chaque individu et L. PRESTZMANN AG(
chaque action participe de I'e-
ternite. ( :ji:ion, :ie comte Coudenhove- .
: Kalergi, doift constituer une :. ..
base morale de conduite que 1 I PO
ceux qui expliquent mal le "
d. terminisme du:: monde U qua .: .. ..
tre dimensions n'apercoivent
Spas> La Manufacture, du. Grand Indu
En effet, I'acceptation de et soin pour complete son personnel,
.:te conception n'implique au- Lundi 19Novembre 1934.
:-cunement: le fatalism. Si Pin-
:. :idiu. nimiet ine. belle :ac r .
:..".. e.st parcequ'l devait
agir ainq-et so conduit de propre 6te hitt,.Mais, en L
i:ma e'est parce fui deva t-nt. oue philosophe, i1 peut demr
n.. t al Ntanmori ver fatalste .. et,. comme:
l.di.:vi .. .:: agi:r. comme* t:ei ii s ieine: humblement
S. ii .-ettiY e:-. .: .. devant le.- mystere de son

agisst' teie, epliqu
S ...... ........... ... .......... T ...... .....B ud..a pe..... ........ .. ... .... .
................ B.ap.t .......... .... .. ........... .. ...


ALVES FAIRBANKS
'EAU et vapeur.a
.bs. a ;1550 Lbs. Raccords


Union,


Prix, VttkeI


consulter
e.t t2mps


imantlde pur ne pas man-


GERHOLM & Co.

Agents Generaux
. ..*,- -. ..


TANT

striel> Pantal, aura be-
de 40 demoiselles.

.


'Instilut Tippenhauer
eure une excellent ecote
we soon irreprochable
wnainn tcot/hire.
J W'" i .' y -: **e .

CocaiCoa
o .-..
.. .. .


Chapeau de pauile, chapeaux de lane, chemie
mes. chebnisettes de soie, chemisettes. tricot. ;
Couvertures de lit.
Toutes sorts d'articles pour enfant: Costumne


costume de tissue I6ger di, la derni&re coupe. a
Chaussettes de toutes s :tes pour enfant:.:s de,
quel Age.
SMachines 'a coudre Set rondes.
Corsets a femmes, lits en fer, costumes et roJbe4
a hommes et a femme, pomdre et lotions de tou .te::
P Fils pour coudre dce toutes caualites et de touted .. f
ce>.
Bas de soie, marque < vendus avec garantie.
Que voulez vous de plus pour ietr heureudx?. .
Seu!e une visit a' la maison-do commeree--'. "
AMADOR I. MOURRA
pourra vous convaincoe de la quality de ses artii
Vous n'en sortirez pas quelle que soft vot.re 8 .
C'est done le dernier Cri du Jour. :
Ne manquez pas de visitor AMADOR I. MO.
Rue du Magasin de I'Etat No. 1717, en f.ace
Laureent,


... .. ...



Placede.la:PaIx

Rue Courbe et Rute d Magasisdeis 'E
.AVANTAG. .........EUX..
... : -.-... --..-.; --.; :-.- .- :







TES .NAT.NAI-TE-S, Al ES PRIX..... ....
.AVANTAGEUX. d...:::........
... .. ... j.'.. .


PALACE-li H-n01

TOUT LE MONDE SE DIIGE VERS
... .... .... -.

PALACE FOIRiOVUo

La raison en est bien simple:. .
'Des mets d.lieieux a un pnix raisonnable,.
De la biere gratuite a chaque re.pas,::
Des glaces exquises eqt assorties.
Bi-re a Ia pression, bien glaede e.tp ro ....
Sandwiches A n'importe quele heure...
Radio4Phonographe
Table de billard, .



. ..
..A.. .


;I
-..2


1..




PA.s 5


wmnama Railroad Steamashi Line a advantage
er kles d6parts sivants .de New ork pour Port-au-
g-ti; directement, chaque Mardi, except' le as.
.qUi, qui laissera Mercredi, le 5 Septembre, 1934,
C bltotba,le-Mereredi,7 Novembre, 1934.
5uires steamers sont pourvus de Chambre frigori.-


4 S DE NEW-YORK ARRI


g yaqui, Ie 7 Aout, 1934.
tobald le 14 Aout, 1934.
Wventura, Ie 21 AoUt, 1934.
go,^ le 28 AoMt, 1934.
a, le Sept., 1934.
t ba le 11. Sept., 1931:.,
entura, le: 18: Sept., 1934.
o, n le 25 :Sept., 1934.
aqiqui, le 2, Oct., 1984,.
tObal ie 9 Oct., j193.
: :.entura, le 16. Oct., 1934.
S ~ le 2 OctL, 1934.
g la, : le 3 Oc. 1934.
obal, le: 7 Nov: 1934.
ementiura,' 13 Nov., 1934,
.c.n. le 20 Nov.. 1934..
a i,. ie. 27.Nov., 193"4.
..' ..- ..- .. ..:.


AGES A P-AU-PCE,


le 13 Amot, 1934
le 19 Aout, 1934
le 27 Aout, 1934:
le 2 Sept., 1934
I : .11 Sept. 1934
le 16 Sept 1934
I6 24 Scpt., 1934-
le 30 Sept, 1934
le 8 Oct., 1934
:l 14 Oct., 1934
le 22 Oct., 1934
it 28 Oct 1934
Ie 19 Nov., 1934:
e.! 25 Nov.,: 1934.
-:le 3 De..., 1934:


WMIA RAILROAD STEAMSHIP LINE&I


L- : M. LLOYD

.::.Ac G.nral A
....... ....


.. r... ....... B
........A tg. G "n
. -......... ..... .
. .. ::: .. .. : ..i : -.
. .. .. ..


ce, Pllcu a loUulIiS&
i-.-r~ti-v t-e me* l


Void an rpne qui wpase de presentation en tons a
Les grosses sculptures maive et aillant1 e de I
. e rlement, tenant fer 1n la route, intde s
ies *de tcuriti depuisnle ddhutecde 'automobiLe.
.e u court de annees d'adversi qum viennent de
: c: YuleKr, s centes dtpeel .eles. de tout itro Pineu,
quelqn'en fiut Le pri ..


igent


'M Aftfimons a= ACCALAUlREAT


ment doit ses suees a sa discipllne, & con &
m& metode d'enseignemment, a sa bonne et large or
Pensionnat incomparable, Pension pour e-
--2, Cours classique gen4raI, Legons -particulil-
Sde Stno.-DactyIo, Comptabilit,6, Anglaia, E&
SiS&Allemand, Preparation 'Ecole de Genie.
idsement garantit auns ses course et former. des
O forts et conscients, ;om tents et eurageux.


-'S


M4-


SOCIETY. HAITIENNE D'AUTOMOBILES
MALLEBRANCIE, CGENTIL, BOGAT & Cie.
Port-au-Prince, Haiti
<"H *( ..........**. ...' ..a fe .'*; At -. ,.,f.. -" ^t-*r ^ k tm >> S Aa


A -BM S di CODEINE, TOLU et KUCA L YPTTOi

INFLUENZA, AFFECTIONSf-s POUMONS
!OPT-AU.PRIN i. H i n, ET LN? PROVINCES.


i::i::.:::
._-_..-.._


Bordeaux les pius reput
| srtout la grand" Mawue
Seze freres. On vatnd.pa.T!
rigpes, gallons et b- t i.
Prix dfflant toubte > ka
ice. I :-l'.. "
lo w.""s ". ."
:, :. ... ,.. ... :.. ), :,'M


G


rat t D. -_..i .
R u .u .P. e ... -- .. ...
.. ...... .

hie. St.-Fra n.@a'. "..
Dr. V. IM ATRTN. :'.
wRue .-au-Poe.:.::;
--. ..q .::,' 2


LE TOUR DU MONDE
It:n'est pas n6cessoire d'etre richly pour
sotisfair es g90ors pour le voyage, .Le
gons da condlit n royenne peuvent e
permettre C0 p sir ovec !cpargne. Les
moindres d6pots, grace a 'intfre& com-
pose, onHt 11fait de consftuer une reserve
int6eressante, reoiisobte ou besoin,


lAN


ni e,0


Le faev-f esl, eI* es le
L E F UM SAFT


"'es q-ijinsseiice'd

Secures varietes d-e,, a

vaS~te 'erril'o r


d'u0
I e


terroirs0


DU CANADA


ra-- __________~


.. Y ,: --' '- : L ..- v ': :i : -- --
,.-..- ,":^ > .... -", _*' *;& ....* "
. .. .. < ... .r .'- ~ S. t.'. r
SY ... ..
.. .Ta ; i .
':2), .- "'9 : -. ,'.. .. .,,.r


~~~~~.~~~~~..~~..~~~~~~~OWN";~~


<. s.n W S SS 9


arltemps e crise


.-*T-K** .,"*<-


.. .. ..


.................


es.e


.}


..........


IMUSIFQUR~8


IIIIIII~II


de Prosperitc,


ou


Fleurs... Danse... Un payea-
page de reve. Tout I'echan-
texnent des lies Hawai........
C'est ce qu'on goutera le 8
Decembre prochain la fe..l
que done la Ligue F6mininm
d'Aetion Sociale au profit de
ses 6eoles du soir, inaugu i
depuis le 15 Octobre dernie!.
Le Comite cormpte.-nr a
cueil enthousiaste du publici
Port au Princien .tou jou
friend de specteka~o s .
mants et inedit5s.


LIGU FEMI ML
Les mrermbrrm :,. i' ,-.-
S. f.>nt pri{s de ,- rnrh -, a
le jeudi 22 Nove.rn"' '. -. ,
Mason Bellega rd e., ::::::




IJ .U ". A! L IN Nt 11
Les chargers ewnt pre
noter que le KS. 8: CRIST U
BALs est attndu a t0 1 u
Prince, Haiti, vt nant deC
tobal C. Z. le Mtrowii '1N
vembre 1934.
Les. permit d'era 1 u.
meant aeront dehevv& o{Th
frbt t dentinat an I.-.
York et des Ports Lurop n
sur dem n ,de iatte v. 4 ._..-:
Ce Steamer pe' l.t a' *^
me jour directbine.r,
New-York prenavt .re&t-.:
le et passageri. -
xxx
BULLETIN .;.
S.S. < BUENAVYN
est attend a Port aU-il-...
Haiti, venant de NeN- v.kX
ILundi 19 Novembnr 9.:-.
et partira le memr .i-
rectement pour Cir A ...
Z. prenart frt : tn riO... .:.
UCVAIN R E,....._..




SASON A. C. ""
Amateurs do bAeis. i>',-
tes ui tur At da no .v.eileT".'h.)
son A. C. MeGuffiP No. VRs
rue .lu Magasin de PAaEt
a e6t4d des 10.000 Chae au.::.
Veum trouv erez -les c'" "


,o sa


SY AP


C'.e st c, e' qui -fait-.,soi aromel


..Goutez~ et


Gaompar~e


-~; oCH eia






v$F tA. .MMt ..
....:.... ..... ...'.. ... ....... :*. :^. ";i| ... .. .. .. .. .. ..... .




N. S .ONGEN.. tout ee que cela comporte de
possii itis sentimentales et
-...\ physiques, est uniquement
...: : .'''.:....... ::.qu t. o n : e san d, -e on -
:: Samecdi ? fridi, kGx Cn- tionnement de nh glandes en- D
quen, dans ee eharmant coin OcrmiWs, si preeieuses pour le1
de notre Station d'EtV, chez note 6quilibre g6 ral -Pr
Maurice Bute-ai, ii y eut un A chacun des ages troubles enti
grand banquet eh 1honneur de la femune pendant 'ado- ne
udes aviateurs .-gres amr lesenee, les :.'.premiers temps; re.
a, Andersonef Forsythe, du miriage, apres une groes Po0
:qui en ont Ct .nchant:s.. sesse, a l'6poque du retour d'a train
Assistaient ai' banquet les ge, toutes les fais que la fernm-
S.rptaires d'Ztat Titus, Bru- me est en e6tat d'inf riorite Tri
tus"et Laporte, le Chef du Ca- (te ndanee a la neurastheBie, r
binet particulier du President a 'enbonpoint, frigidit6, etc. I er
de la' 6publique, les Colonels il.faut singer ai l'insuffisance. ie
Clermont et Andre, Me. Pau-' det sneretions glanduaires et er
l6us Sannon, Ie Docteur JI C. entrepirend-e un traitement fi e
Dorsainvil, M. Rosevi6nd, le qui-i les vivifie. en p
Doeteur Rene Salomon, le Di- Femmes qui sent c ainsi t ie
recteur de oL'Aetion Nationa- votre 6quilibre, votre boheur a
le>, M. Julio Jean-Pierre Au- vous 4chapper, essayez Ie tArai ad
dain, Franek W. Wilson, Re- tement :0kasaD: du: au grand e r
prsientaiit de la Eixednn savant, e Docteur alletoand .ne
Jean Mary N oise, et Andrt Lahusen'. Aveo Okasa, v;.US 'tie d
Louis, Rept&sentants du Con apporterez a votre orgghismTe, tine
sil Communal de cttet Ville par simple absorption bucca- ce d
et de nombreuses autres per- le, d'extraits de ghlades scien- 'a d
sonnalites. tifiquemene t prepares, 1 vil.e,
Nous en publierons bientot cou p dfe at> le rajeumni" al
un compte-rendu detaille. seTnent don't: i a besomin. qu
La ftue se porsuivit fort A tout Age, une cure d'Oka- que
tard dans la nuit ih travers sa rend a la femme son par proe
tout Kenscoff. Quant A la court fait esquilibre physico-senti-: tion
de PHOtel Communal, elle. ne mental, provoque un raffer- qu',
d6semplissait pas. jusqui ce missement des chairs, ramine dem
martin. la fraicheur du teint, la jeu- dai
M. Lamothe merite des fi e nesse du corps, la beaute des le u
limitations. former et la sveltesse. a .....


OUVERTTURE DES
ASSISES CRI HNELLES

(e m atin a u iieu au Tri-
bual Civil dappel- des jures,
devant s.i.ger dans la presen-
te session crtimwnelle. Nom-
breux sont ceux qui ont rreponi
(hi f l'appel.
Les assises criminelles ne
dureiont que quince jours,
neuf afTaires seulemnent smnt
port.ees au rle. Elles ne sont
gunere intpressantes, dit-on.
Apres cela le tribunal eri-
minel entendra les affairs
isCerites sans assistance' du
Jury.


GRA VE ACCIDENT
CHEZ LE .IHNISTRE
VA LG CES


-, -... -- ---------------- ". -- .- .-.-.--.------------------ -- --- --- -----------
II est arrive ces jours der-
niers un grave accident, chez
notre sympathique ami, le Mi-
nistre J u v i g ny Vaugues.
L'un de ses enfants en bas
age, est- tombe du palier su-
p6rieur de I'escalier de la mai-
son an rez-de-chaussoee (d'une
hauteur de 12 .pieds environ)
et a ete releve avec ,de graves
blessures, particulibrement
atl mention.
Heureusement. quavec leI
soins empresse.: qu'il regoit
son etat tend: A s'amel iorer.
Nous deplorons 'accident 1
et formulons des vceux pour
la prompted guerison de I"en-
fan t.

-. :r""'---. f-. *.

VLAFFAIRE DU
CRkI DES NEGRRES
EN .SECTIONS RELVNIES

Pao"l'intermediaire de Mes
Rigal e-t Emile Cauvin, lea
eondamn&b dans 1'affaire, di-.
te du Cri des Negrest1 ont at-
taqu6devant les Sections Reu-
:: ies Ttari:t :dat. Tribunal de
: assatio.n .les I 4ica-ant d
chus de eur premier pourvoit
. ... .. . .
POMMADE 12
Grattelle: Dmanigzison,


G e P au-Pe.
""- '.Br;-.MATHII:UIN ". '

.....:.:.:**.:.: : .. .:? ^ ^ ^


Le produit Okasa est en fend
vente a la Pharmacie Sosthe ce ie
ne Geffrard, serve
740 Rue Ferou. D-
Le catalogue illustr, tires ...Bar
interessant, s&ra delivre a vil
touted cells Pqui en front la pub]
demand n 1934
SI
Monsieur Soslthene Geffrard. quoi
au-t
Pharmaeien


Agent exclusif pour Haiti.

MIESSE.D'ANNIVERSAIRE
Madame Veuve Saint Ger-
main Champaone fera chan-
ter, A Ia Cathedraie M itropo-
litaine, le 11 D&cembre pro-
chain, a 6 heures du atin,
une messe d'annRiv&r aire en
nmemoire de son feu mari St.
Germain Champagne.
Les parents et les amis du
-defunt sont pries d'assister a
. e t t e m e s e .... ................................
Le present avis tient lieu
d'invitation,
Port-au-Prince, le 19 No-
vembre 1934.


m ,AT RT: U

Avis de DJiv rce


'un jugenmelit vendu' par
tribunal Civil de Port-au-
ice le huit Novembre 1934
-e Ia Dame Wiener Bordes,
Carman: Elie, proprietai-
lemburanit et domicilhee a
t-au-Prince, il a ete ex-
t ce qui suit:
ar 'ces.caus.es et. motifs, l.e
bunal dit queo 1ordonnan-.
envvoyant les poux Wie -
Borde & -I'audience publii-
du Vinyt Cinq Octobre
derf nayant pas ete signi-
S-a -partie defenderesse
jersonnn et que cette par-
iyant fait defaut la di-
udiente,: iI:: echet,: avant
.mett$e'- a demand, fixer
iouveau delais et: ordon-
quWoh: la diligence d(e la:par-
iemanderesse, un Avis:des
: a porter a ia cqnnaissan-
e 1A paartie defenderessq
emande introduite contre
.soit ihas&e dani uin Jour-
de .la o:: alit4, '-en conm -
ice .,fixe Yaudience publi-
dtu Vint deux Novembre
lhain: jour .la comparu-
.des artist et ordonne,
la diligence doe Ipouse
anderesse, il suit inser&e
Sin jbf9nai de la' Capita-
n Avis destine it porter ia
mnaissance de i'epoux d-
leur la demand ln.divor-
ntroduite con.t- c Wi; re-
e les depens,
onne de& Nous, Rodolphe
au, D)oyvidu Tribunal Ci-
de ce 'reort en audience
lique di KHuit Novembre
etc.
est ordonne etc. En foi de
4etc. Eare.istre it Port-
Prince etc.


444 -: ~,,: 11._


(A COTS lU TAltb61r



Collection Critique (Contemporains fl
.. .......... .. .
..4. ... ". v ... v, :?"" '





j. ibliothB i s t. ...... ..:....
ast btion e mn evU .

fHier et Aujourd'hui (fwitoiBtSiragkh
.Le livre moderne itusr. ..... '...
Ut.e ire de demain .......,......
Rt hflotique Plan rIei it *
Etudes str o poitique exiriere de Eteg fg'
La C ..ure moderne .. .... ... .
Le ireppaire.......... .
iodern-riblitAirque ...... .
.M odern-Th atre ...... ...., ,,4 .. ..
Ramans de cape ie d' pe
CGringo ire .. ........ .. .....
L"a grandes ventures (Po-.ur InaJewea )
Le: livre Nati...onal. .. .... "...
Sele..-C collect n ..... ... ........ .. ... ..........
Mon ptdit roman .
Les moUrns dIu roman po'pdir
Lu Frisienne ....4..44,.,,.., !4.; ... ....
a At tre d'oubti ...t.r ":...

ROMANS POLICE Sg
a qu e ....... .......... . ...*
.Detet :, ....\. .^ '.: ...1 .. : :. :...::::... :;
SLe m a sqde : .. ... .. ...:. ...... : 7
Domin noir ...... ..
Ge". "Smenon .,. .... ......
D o m. ing o e .. .., ...,,.... ...n. .,... ....... .. ..... ....... .

A t pas lire la nu it ........ .,,:
A venture d.Ars4ne Lupin..... ..,
A ventures de Sherlock lo17. e's .
La galerie criminelle ..,.............
(rim i et pot er ..... .. ...........
.. t *.- .. : .' :. .;.' :


Pour copie conform

Christian LATORT.E.


Enrayee, des
le ddbut
?rictionneg evot-re
S pitrine avec Vick?
avant que--- vote
rhume empire.


Sur ou* Refroidissemen
pp~~* **-,ygyp


LA sAlke esdangerese I E ic cmtded=impuretls
qui menacetla sa6de v oe famille. 11 est
done prudew d'achfter suj It Savan Carbolic
MigkL So mouneast abnaem purifie- een cbime
temps ",PC& *. P*adi da sum, les -coin
ks a acehsmoe-de Savon Carb.lic




blu aitde evoa boe she de m:,


.. j .I .. .


A.


n .N. m

.. ...... : .. .:-._. A 4

..... .... ...