<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02288
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 10, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02288

Full Text
I .- V


. hti wi t tS:-->,. i-^. .. . . .



S. ... M.



_ -.ii "... ...iif.. .. m . .., o:..^:Lf l ... .O. .... .. ." : ...
....................... .. --O N N 8


a plum Andtci


N ~


.kMW ,!


ff:f^ .... AU -PN... ...:i ..H..T... ..... -.. ... ...... :.. i-: --R- -, .
;' I~ POR:APWNC: R. HAiNitEOI J16 NOVEMBRE 1934


S. f .. .... ................ ... .. 2 ." ",." . - .. .. .
.. ... ._. ',d a_: .Z~ ... t... ... ...... ,,. ,, .. .... ..r::_. s ,,a, ,,, I


_. "^ .. .... _. ...
: : :. ... ..




4ant de q aest io 0
4ek surtoutl fore
i irapportef nt aun

Ues marchandisa t.e:
Iii yl::.A tr.b/m t

pftrieure, reques Wrun
tta.hte pasd e nous,
I 4ogi e tde proe- i

par: dcs. aligaw
Sarriver par des
'stiont 0 ,prouver
'asI..a verit. Dbans
..........ne out nous naa-
pir objectif que Fin-
ommerce National
es wconsommtnteursi,
jy sommes toujoursa
mapporter des chitf-
pp~~ui de notre aryu-
W:. Et si notre con-
"itatiDm veut Mben se
: i de revoir nos
ts sur la ques-
-rmarehandises japo-
g y .conM atera qu'it
imwtt nonus n'avns
4pedre du boycottage.
ae just compensa-
Sest die,u en regard a
.-:ce des achats que
*rants font au Ja-
wavons reclante, et
itns lfe faire en


tie Matino affir-
4 ci ga gure que leS
- r" constituer
W~ent notre com-
kFes Etats-Unis, il
-Wugne regrettable er-
rst statistiques pu-
kles Rapports Men-
Conseiller Financier
i. existai- et I'acwtel
fial, sont la pour le
| Malgrt le tlot des
..s japonamises qui
wnMtre place, 78 o/o
%e importation vien-
a -lats-inis, qu ont
i. course du dernier
*U0 o'o de nos pro-
4,.-
.Weconfrere oLe Ma-
quel est le pour-
Pl' exportation d'Hait

dione point vrai que
SbDenimu> ou < uqtue le 'asiam, ces
Sde grosserie,
&saul imports des

4ue peut tre ignm-
e confrere, les tissus
reM fabriquts au Ja-
...eu mme d'impor-
tltressant an Coma
iippong chez noun,
40ees egaler.- C'est
Tous. eeux quL,
.i. ref-usnt, f voir
station des mnar
Jiaponases un" gage
-et de prosptritt
c haitien, pen
"a.n raison, que
S tI.... e commerce
A .: ent inspire
CO::tdance, l ~it le
d^^e I reipro-
dcn sent e Jaonh
Swmamar-
monfat ache


tin):- sezdr a s
-n Wriele, en'


AMERICAINS
: .


Les aviateurs de couleur
americains A:nderson et For'-
sythe,: que. nous :avons.eu :i e::
plaisir :de rencontretr hier a-.
:pres-midi, en: :compagnie de:
:MM. Sabalat et: Rosemond,
:resteront ait Port au-Prinee
jusqu'dimanhe. : : : : :
Ils front cet apres mi-


id


quelquties


e xii ill t 1011$


tan


.Camp d'aviation en Phonmneur
du| public port-au-prineien,
A 4 heures, i. survo.leront
la ville, Puis it 6 heures, its
se rendront ehez le sculpteur
Normil Charles, olf une reep-e
tion aura lieu en leur hon-
neur. Ce soir, a Paramount,
ils diront leurs impressions
et le But de leur vol an pu-
blic.
Nous leur renouvelons nos
souhaits d'heureux sejour a
Port-au-Prince, et de success
dans leur belle entreprise.


NOS CONGENERES
LES A VIA TEURS "
AdMERICAINS
RE(US AU PALAIS

Quelques minutes aprs le
depart du Ministre Mexieain,
-le President Vincent recevait
aussi ce matin, en presence
de ses Ministres, les deux a-
viateurs negres americains
qui realisent un veritable pe-
riple a travers les Antil-
les. Le President Vincent
leur fit le plus cordial accueil,
en leur souhaitant un hen-
reux voyage.
V IP" -- -


LE MINISTRY DL
MEXIQUE .RE(QU A U
PALAIS NATIONAL


Ce matin. S. E. Ie President
de la Republique entoure de
ses Ministres a recu en au-
dience solennelle. Ie Minisr.re
du Mexique, avec tout le ce-
remonial d'usage.
La reception fut emprein-
t-e de cordialite et peut Wtre
considered come un indice
de relations profitable tant
au Mexique qu'h nous.
Nos meilleurs compliments
au distingue Ministre Mexi-
cain.
___-_______ DI .....

train, avec les Elats-Unis, of-
fre quelque chance d'arwnlio-
ration a notre situation eco-_
nomique el commercial.
C'est pourquoi nous avons
I'espair, quand sera pu-
blit le dit Trailte- d'etre
d'accord avec notre estimable
confrere, de mtme que nous
nous attendions a le voir de'-
ployer son intelligence adtivi-
ie, apres une tongue attitude
expectante, dans ia question
des marehandises japonaises.


Buavc te Rhum
.. .. A IT BO


. .. .{.. .. . .




On se rappelle que le S. N. I y a une &vidente nen flsk
:P A.,:ayan:t.I : h bone idI uen.c_ chez eeux qui aspiren t
de :renonce e:iexpioitat -r.l:: etrarier. ls initiatives
Si ()"n e p"ie "UV lFtat. 'i ans Je -ens de la prosperity
la:1aiterie mde :in: a. rationale .
:fini:par :affermer i iu p -:: Cest ainsi que, sans ,s don
ue:ir :e :: : ier a peine de se renseigner,
. .. .... .. .. : : : S -
: Ma I ip't l.et :des i:divim.us, travai les par
dant 1e mois de Septen.mbre. .e di igre-nIt, vou-
on dut s 1 i 1 r Ie .I.-on draient trdnver tdans la publi.-
trat tIpour violation de ss cation de a:cte on stiu tif d
elauses par le Lermietr.: El d Bata She Campany> une
puis.lors, on. ne palepls de menace centre idustdie de
la laiterie, equno porter i el ionner en Haiti. .es
croire ou bieIn ue Vo n'a pas i -.U (. ordn:ers eux-mer"
encore ouvert: es nouvelles ad- ies qui s Lament, n'ont pa
judications. ou bien que jus- e, para-lt-il, t1 so Oien pe-
qu'ia present, personnel n vent tre des textes d cet acte.
prendre la charge de cette exf- oas avonS prY iconmunic a-
ploitation. tion de leur p-)t'iti-. des Sta-
Nous ecartons la premie- tuts de leur Sv;,dicat.,. e
re hypothese, qui, evidemmen: D.a to11 es .O.. 005 tI5
denoterait beaucoup de ne~li- eConf.statof l u Us i. .-.
gence de la part du S. N. P. A.. conte .Etabissmen en
La deuxienme serait tout sim- Haiti une manneture -c
plement une nouvelle condam- able de ournir des cent-
tion. (s'il en faut encore d'au- nes de laepe. 1 de chauss e>,
trees de l'organisation am- quotidieOnnemTen ,
ricaine du Service Technioue C est en vain, u'in s se S-
de 1"Agriculture. Quelle est sent toumenter per- co t ,
alors la situation de I'Etat, p'ehenon.
'afflige d'une laiterie don't D am eurs, c(oni r.u::n -
personne ne vewt, et don't I'ex- e nnnant
ploitation ne peut-etre qu'un" te tte iNt, V( .- -
desastre financier? Faudra-t- so douvr._et fa.u-ns, i. \
il v mettre le feu? auTratt, pour >5' ..--_ fa
On se demand aussi .ce que bienveiiante sd i de h:.b-t
deviennent ces milliers de li- tueie de S. e 1i>' ,sit d
trees de lait (2.428 en Septem- 'a e16pu ., t
bre. exactement) que cnt- Ie htVe 'e:, --i-
nuent a produire les vaches., nmI_ e -0-e7 s. Als >11 ou
don't les contracts, eux, n'ont Oest )-et r .,
pas ete resilies. \ Shoe. ( p,. .. -, -
S / : .. ". .. . .. .


LES AVIATEURS
AMERICAINS A LA
STATION HI. H. K.

Ce soir, les aviatetfis ami-
ricains Anderson et Forsythe,
avant d'aller nu Cine-Para-
mount, ou ils ser ont. presents.
au public liaitien payr Golo
Lafontant, se front entondw
entire 8 et 9 heroes a la Station,
SH H. K.
Que tous Kes radiophiles
present uoretll e a ce que vont
dire nos congenbres, poneurs
d1un message (ie fraternity et
de bonne volonte des. noirs des
Etats-Unis aux noirs de 1'k-
n.6 rique Centrale et de l'Amei-
tique du Sud.


LE GRAIN OE SEL


-.. ....
-'- -


EmprLsone pour scandal noe-
Strne, un donneur de serinades en-
Stretient s former anum imbna
A


; acte on, ititui, qui .. .
(16m (2on1st i lle n1 v' (1< -,
Sir1de fabr.i e d: t a -" -,
* ,le en C :it ...
d16tA :il. en uSn n :
o J .re o ope ..alon.. i-
les et. non m 'S ie .- "-- .
tIce do cordonri c:.

L' n- nous objecterI u
nous aur-ans dt, en n4ara nt
de 1n visited da la Dnlegatio1
des (."rdonrie,'-s, ci.ardi;s de



Sparleos1) l g- cIn ol0ane1 d
gSyndicat a t ;-, de Il'Ett ,
donner ces prcsinions(





vcn .il 0,iOP, SCUleintC1t los (16
Nous ag e d asevons dpa, r:.:,
craignant, en nous etemu lan
chesavantage sur Zdina d: .-I
par les plus legers lemoi:.;,:
ges d'improbation, de ]ur
|donner 1'impressi.n (jue nous
voulions, non seulernent les de
courager dans leurs demar-
ches, mais diminuer les mo-
yens de success de leur tenta-
tive.
II nous semble, par ailleurs,
que dans cette question de la
Mason Bata Shoes Compa-
ny, attitude -la plus compre-
hensible serait de Petudier,
aun double point de vue com-
mercial et economique. Car,
une entreprise commercial,
don't le developpement est sus-
(-eptible d'entrainer une bais-
noe do prix, ne merite pas d't(-
tre combattue par xenopho-
bie ou un nationalism irrai-,
sonnt.
Et, au point de vue econo-
mique, il est de'la plus 1e-
mentaire prevoyance de con-
'siderer come un veritable
progress et une possibility
d'augmentation tde nos reve-


.I ...


i i k.. . .. :.





velles de Cuba, li re a la 4e.nme
lig-ne: les evenemenis de Cu- -
ba indiquent qu"is son t loi
d'avoir le denouement, etc.


nius douaniers- un Ptablisse-
meit de Fenveirn'ure de la ta Shoes Companyv>, vu l'im-
portance de ses operations.
Aux Etats-Unis, en France,
en Angleterre, darns l'Ameri-
que Centrale, jusqu'en Syrie,
cette entreprise industriele
est representee par des A-


gents.
Or, vu que
mons du t i-avail
ses former pourt
ch6mage dans le
rait malheuvreu\


nou recl a-
sous toutes
at tnuer Ie
Pays, il se-
de voir sus-


citer des obstacles P une ino-
vation progressiste qui en as-
sure,
Naturellement les opinions
sont partagees sur la ques-
tion; il s'agit done, pour ar-
river A une solution equitable,
de ne pas s'emballer,


i i


--f -t -- --v ---- ^ ^ ^ ^ .


^,,;.." ......'... 1--.------ .-.. ....--


-..-t...


d


No. 1344.





U S. ..*.. .4, :_

; : .
Nous appprenons que, : c .;hI
nilles propagent lurs meait:
I dans touted les sections rur.
es do ceAtte commune. 40MIh
g ons de ress.er jusqu'a i.-uaj(i
envahe "" ;
Nous dernandons iTivarn-.
ment nau Service National d:
lu Production AgricolW d( ,'
doubler de zele et d activity,,
)Xpour Sauver, d'un1 ft illike c' ;
Ntainejes. agrincultn': ui, ce-t-...;
to annee-ci, oint fait de gr -
Suacritce O i duranI daru: t '
plantations -de coton. ,n r :7:
dlou de (ructue.use rucoh,.ite, ". -"..:-i


LA RECEPTION IY.Hjt1.-:.::;
SOR A BORD) D
,.JEANNE IYARCs

L.s invites de u Cu, inar:.aInt
-d i Navuie Ecole e iJ 1 :,.-.
c (rca) on1 pa z<1 i11eF ,eir 4^

Les Oiciers et cadets on "t'
d'une utnmabliite qc d :. :-

(aitc ne se deent jo p'
Se Bateau 1a In .1V
tin, eU l)oursi% L I i ^rd t '^
(quj I t ,emine fa l ijl 4.:..
prochain, corner wn 'c ;
teu ad a laion(t:ctE, :
-.. !

j;(:r pit I J a ir Li .,-t "- ..- i:4


S-. .ulnm -je. :.

('rn a Jhonnm ti d 'i i
lons- uonnaires pi -, .
two i em nt- Pin^t-it -~-lPP-

('4 t -. : .. .. :- :-i :. : :-




.. ; e ( nk .;..:":: .






'A" CATION DIL.
CJHOMAGE. i'
SONT.ILS VNUS?


APb Aw


L'hiver est en chemin et les
rniserable- des Etats-Unis
lgnorent ce qu'on va faire
d eux.
M. Harry Hopkins, chef de
administration des secours
nationaux a fait cet et6 un vo-
yage en Europe pour y etu-
ier les syst emes d'entr'aide
sociale: les usages. L'alloca-
tion. de ch6mage fut d'abdrd
un mot tabou aux Etat-Unis.
11 suffisait de le prononcer
pour voir aussitbt des faces q Pour
consternees. On preferales pes,
plus cofiteux moyens de r&
munerer les, sans-travail: tra-
vaux publics, reboisement,
pr4ts A l'industrie, un battage
invraisemblable: pour stimu-
ler Pindustrie, pluto6tque doi .
miter 1'Europe et de fair pas
ser aux caisses federales les
ouvriers en mal demplo.
Mais l' s resultats obtenus


sont negatifs, En cette fin
d'octobre, la Federation ame-
ricaine du Travail avoue
12,834.000 chomeurs, tandis
que la production, par tete
d'habitant, est au-dessous du
niveau de 1899. Elle pense
que les frais de secours exi-
ges du gouvernement, et qui
gonflent sans cesse la dette fe-
derale, devront, pour finir,
etre couverts par des nou-
veaux imports; elle envisage la
necessity de. inflationn si Iin-
dustrie ne se relieve pas plus
rapidement que l'an dernier.
La Federation vent done
que soient augments la pro-
duction et le pouvoir d'achat
de la nation. Conclusion de M.
Green. c le supreme du mon-
de ouvrier am6'rieain: tren-
e heures de travail, salaire
integral. Dans cette solution
simpliste, ML Green voit le
seul remede constructif au
ch6mage qui ait jamais et#
envisage, ei i] se propose, dans
sa vi ite projetee au Presi-
dent, de convertiJ le chef de
I'Eta iP ice L, eette pana-

xxx


La question est dcun intgret *
brulant pour les homes au
travail ou desireux -de s.y met
-.tre, 1Elie laisse froids les in-
nombrables ch6meurs a qui
echappe depuis longtemps la
perspective de mettre la main
a la plate. Ceux-ci entrevoient
depuis peu les horizons does
d'un paradise: Ia Californie.
C'est vers San-Francisco ou,
le mois proehain, Upton Sin-
el air-.si 1 o en ceroit sa majo-
rite aux &lections du pre-
mier degree era elu gou-
verneur sous I'tiquette demo-
crate, que se hatent des popu-
lations entieres sur les routes
qui poudroient. L'imagina-
tion enflammee par les pro-
messes de Sinclair: oabolie, la
pauvrete des ateliers natio-
naux pour tous>, mineurs de
Pensyivanie, mecaniciens de
Michigan, fermiers du Mid-
die-West, negres du Sud, che-
mmeaux de tous les Etats,
charge s d'invraisemblables
(Voitr suite ena 4epa)
S. ...... ..


3 itoiles la bouteille 2.Gdes.
La Coule d'Or ," 4 ",
La Reserve Speiale 7 ".


- r t _. _1 1 ------------. .. ..- -


P~ma~ 1 1 ~ trr~C~


COPDONN I W ON?-

1 POMMADE GOLDEN
DROWN


4w '~*,~j
* ~


tUa ftubrvmN b S


r :* .
'.'..\


~sLIBB- -,-~ z~~;"f",~~-_pC".- L L- -*LICUY*_ _


. -.. .w..... .. .-..d" .


Si vous avez eu frold,
pour rviter un rhume, .


Pendant leI


. 4 .


5,

WI'


.MO.. O.... ... ..... .- ,.,.
_' .. _-_ r- ._p -


rendre les cheveux sou,
demanded la
COM.BRUSHS&h


Dvnne votre prdpre Comptable e o0vrant Iu
Compete 4do h&que & la Banque Nationale do la
6publique d'Haiti


Grand'Rue 1721.
T616phone 2182.


Usi.e a Glace de






qutidiennen-ent par-n- c
mions points en blane dansa
touts lea directions de Port
au-Prince et de ?Ptione-Villt


GLACIERSS


Neug avon toujours n
main les derniers modules de
glacieres en acier a partir de
or 25.00 et au-dessus, vendaf
bles avee facility de paie-
ment.
cLes glacires lea plums sW.
rea et les plus 6conomiquess

CIEfME GLAGEE
f8SUPERLATIVB

Un produit nouveau, qui ne
le c.de en rien aux meilleureo
marques des Pays d'Europe
ou Ambrique est offert au-
public haitien par 'Usine &
Glaee de Port-au-Prmee. GotM
tez eatte d6licieuse crfme, et
voup serez convaincus.
Faites une agra&ble surpri.
.eoi votre famille en appor-
tant de la KCrnme G SS.
prWative* pour le desert...
Tous n raffolent,
ENTBEPOT
FRIGORIFIQOUS

Nos eCmbres froides out
St6 r6eemient mises & point
&t vent recevoir n'importe
qelle qu'antit de viaade, de
poi0sons, de l6games, d
fruits, etc.
Le Public est cordialeamet
invite & visiter notre usine et
t inpeter os modules de
glaci&es et de sorbetiires
Wa notre salle de vente.
Cnsommmer de la glaee, Vet
faire de I'Aeonomb.
._ _


COLLEGE
~St M ve sUtL VAX

nasedngnnwnt Jbri hatsr,
ft Seco4 ire
Internal eit External
Toutes tle clauses,
de la 12e a la Philosophier
Rue Magny, No. 114R
(PettUFour)
T Phone: &1f
Dlrecteur: Mauric eCermoal

Prrfet des Eludes: R. Chalmers
Adminalatrnter: C. de atalfrge


Le Collge Simon Bolivar,
fon1de en Janvier 1933, a dejia
i en ring/ suces aux examens
du Baeealaurial, eh iffre assez
remarquable si I'on consider
les difficulties de tous ordres
que eonfronte actuellement
I'Enseignement Priv Ces sue
cts sont dis au si.-"x de I'E-
tablissement et 1:i compe-
tence des professeurs.
Dans les differences classes.
la preparation des 61ives e;-t
I'objet d'un soin minutieux.
Aussi les resultats s'av6rent-
ils de plus en plus satisfai-
sants et les parents n'ont-ils
Squ'i s'en louer.
Legons particulieres de Let-
tres, de Sciences et de Lan-
gus vivantes.
Cours spkciaux de Stgno-
Dactylographie et de Comp-
tabilift.
Les inscriptions se rejoi-
vent tous les jours ouvrables
Pour tous autres renseigne-
:meTits, s'adresser au CoUege
Simon Bolivar, Tel. 2897.
4,waWiL J.mb.


AUT@S-TAXI


Pour vos promenades et vo-
yages
Pour ves Baptemes et Ma-
riages
Ou si vous d6sirez aveir une
location hJa journ6e ou au
mois
Adressez-vous toujours &
Mr. Paul Anson
pour avoir une bonne Auto-
mobile.
C'est le seul service organi-
se, pouvant repondre imme-
diatement i\ vos besoins, A
n'importe quelle heure du
jour et de la nuit.
Pendant le jour sonnez le
No. 3837 .
et pendant la nuit le No.
;246 .. ,


A TEMPS NOUVEAU,
ORIENTATION
NOU VELLE!


Par les temps actuels, on ne
congoil pas un jeune home
moderne ne connaissant pas
la Stienographie, la Dactylo-
graphice la ('omplabilite; ne
p, arlant ps convenablement
'Anglais et I'Espagnol, igno-
rant le Dessin et Ia So/lfeige.
('ontfiez vos enfant au (CotI-
I fe Polmathique ( ue Refpu-
, blieaine, 1:19", tVT "ne
! 3715w oi touted es inaticres
Ssont obligatoires, faisant par-
tie inttgranle du Programme
*de I'etablissement, en sus, na-
turellement. des matiieres class
siques traditionnelles. Ells
sont enseignees,
-NS PAVEMENT
SI PPLEMENTAIRE,
a partir de la 9eme, (sauf la
Comptabilite qui commence it
la 6e) par petites doses sue-
eessiveO prc.portionnees a la
\ faculty d'assimilation de cha-
que enfant et suivant un plan
soigneusement elabord par
V'Ecole Speciale de Steno-Dac-
tvlographie et approuvt par
le Department de Pinstruc-
lion Publique.
D'autre part, au College
Polymathique, le travail ef-
fectif de chaque 1&eve est sou-
mis a un control absolument
m6thodique et les parents
sont automatiquement preve-
nus des que I'enfant neglige
une parties de ses etudes. L'E-
cole tient auesi une pension
comfortable, discipline, et. a
tous es points de vue, de vue, de out
repos, le local 6tant, entire au-
i tres, absolument a. l'6prouve
du feu.


College Polymathique
(Internat-. Externat)
Rue Republicaine, 1319,
Phone 3715


A TEMPS NOUVEAU
ORIENTATION NOUVELLE.


AVIS
Ce qui .permet A Pierre Co.
les d'avoir une si grande clign-,
tele, c'est que sa coupe a une
6l1gance parfaite.

Pierre Coles

Tailleur,
Angle des Rues du Centre et
Bonne-Foi, Phone 2621.


Machines a cal
'Rubans, paper
flit.. 'o achats


Directewr: "r

Le College Modrn
par ;e D1partemti
truction Publique,
position des familT:
vnt vo r progress
en et seriease'nd

\S methlode den
inspire des derAn
de la pedagoiae,
eweves une Inst
pour etre rapid,
pas moins effictente. J
kepqeurs, jeunes,,
fues, devoues, ne
tainement pas la
.e. les parents "auil
; vou placer en .enU-i
N'heasitez pas i
tout de suite vos .p'n
Lalue, Phone 2087>T
P Pour tous autrefr
ments, adressez-v.Ois t
4d a
Aleidor. Phe:
Riparez ves '
a crire, a c i'>
Phono.raphes.icash'.
Chez Rodophe MIC
specialize en la
13 anneiesd'exPd
Service aectiW,
lo Ru Parif P:
PROPRIETARY
DI'AUTO$S,
ATTENATO

Grande reiduetio |
sur les pieces et-'.
pour automobiles :
chez PAUL
30 o/o d'eseompte'.'a1
teurs sur tons lesJM1
rants des principal&.
suivants : .
Ressorts avaiW
Cables de bat$4= "
Bendix, Frehis.
Gaskets (touitO'.
Klaxons, .
facing '2
Batteries d&
c

13 pl: charge j.&":
Economisez vatot
vous fourniss .
l'AUTO PA


RueWDan


.h...um M.... ix R oyR ....
- .... .... :.. ". .:i .


La Mbison Alix Roy anntnce a sa bienveillante clien-
tele q telle trouvera, dans touscs les bonnes maisons de com-
merce de la place, son rhum aux prix suivants:


Ja MaItw rtenat le fail dee livrison & en charge,
le rhamwn gdlit et vendaau anMm e prix en provifce.


- -- -----------


rhume..
pour 6vlter Ia grippe, ,
prenez quelques comprim6s de


RHODINE
"USINES DIU RHONE"
--- PRODUCT FRANP'S -..
Comprimis 0 gr. 50 Tube do 2G'compridms
Etui aluminium da 4 comprim"s.
IA.... ..fl A.t





. i


GrippO et
hnutal rv e
CAp
ppor corubattre
-*8 suites. W,
Scontre touted
de lIs r, I
toux ,a
eat I'expect
se8a reuves d
fections aigu
des voies reap
On truonve
Vaein A i
S Vacct An
1 Vaer d A
prompts et t..,
Centre aI Msai
disme serye.v,
L'A
,qul. donent
prompts etsr rl
Pour combatnt i
fole cau i s
prene de !..:"...^




LOUSg











P1 at er Cible Rudio et Corrue )


g.. Le chanelier A ses droits ea 124 pour so sidents sarrois, et eoup"nt
Shussnigg project marier a une demoiselle de tous les credits aeeordes aux
tir vendredi pour condition non noble, Miss maisons sarroise-s Le doexu
une visit of- Lois Both, d'Ottawa, Ontario. ment critique I'intigrxtion de.
a :Premier Mussol I x la Sarre A l'union douanibr
taera..avee luiles mo- STOCKHOLM. Le prix frangaise, dclarant qu'il t
'40wrrer lesliens qum Nobel de Chimie,:pour Yannie urgent ,douvrir les front&
I~rItalie et lAutriche. 1934, a 6t. attributed au pro- res qui parent la Sarre de
;..:xxx. fesseur Harold Urey, de iU- PAllAemagne, en: We d'un 4
Le roi Ca- niverite de:.Columbia. 11 a... change de mar:chancdises cape
rat a session du par- meri t .ette haute distinction, bl:e I'asurer I'quilibre comn
.nnonce qu'en rai- pour Ia part important qu'il inercislentre les deux payt.
^jn#rite internatiow a praise. A la.. (lecouverted :Dans:la lettre :par laquele
wellme la Roumanie f%'eau Iourde i transrnet a6 petition an Con
.la ..i ...... .:.::: .:. .. ......: ::::::+. |I :t.^ in- e t la p ti o ( +
ugenter_.ses armed : ei'l de Ia Boi&t des Natio.ns,
Gaigre s lourds a2 GENEVE.- La Ligue des Geoffrey Know, le Commis-
'e lii imposera cette 4Nations a regu jeudi une peti- saire de la S. D. N. en Sarre,
:..:.. ... on...... ...... .km accusant la. Fran e....da-. admet.que les Fran as ont.
S:.- : :: vir conduit la rgioi de la diminuenou auprimu lew cr&6
tllK, Russie.- 0 LalSare, A 1u1e failhite &ono dits en. question, mais seule
gun ouvrier de chemin mique :om.plite. :Un grouped meant en :raison:::de: incertitu-.
|:mis an monde jeudi d'organisations commercials: de :dans laquelle: i: se: trou-
~gis et deux flles. dea i Sarre a ld&lare que la ent quant au statut qu'aurra:
tde i. 8livres. L'Ins region: fait face. lai -rufkne, du la: Sarre :aprIs: Ie pibiscite du
viZtique de protection fait doe epuisemnent : de son: 13 Janv.eir On Sait-que la po-
-aterniti et de l'enfan- credit, et a dit quo eles ache- pulation de ce riche:bassin
oscou. a envoye:un ex teursf trangais refusent de miner decidera, a ce moment-
tveiller.la croissance s'approvisionner en products la, si elle entend. :rattacher
gs.:-. sarroiss. 11 ajoute que S...... .... hommes d'affaires frangais re ou garder-son autonomie souS.
ONHAGUE.-Le Prin fusent Z la Sarre les facilities le contr&le de laigue des Na-
rinmeesse Erik ont dde- de credit habituelles, et sup- tions.
.roi de Danemark priment, meme cells deja ac- j T^"
ition de divorcer. Le cordees. Les banques francai- PARIS.- Jeudi, on a trou-
rik est un cousin du ses refusent. d'escompter les v more A sa residence de
il qui avait renonce billets emis par ou sur des r:- Paris Fartiste americaine
.:: .... bien connue Lucy Scott Bo-
B ,=. s,:- -..-, ., wer. agee de 70 ans. La poli-


. .. A ir.:: :_


-t


e *rr(-, pou*r a >s ,
--.


GUT RaK 2
:..,:'.Velours Chiffon et
Ci::?. ^ g rp alak
i Poudre
.: Saven
It 1 Cream
]Lotihi
|Mi"le et uma Nouveaute en
..Lingv-ies ean soie
rPe ropieal en six nuances
rIt le 3
A&tr .r"es et GeintuQns"
S........ es Corqueror Morgan
alwc ns"et Chemisettes
C-.haPeaux cDOwU dames
Shoaineam ux mpermeable a
.li--homme ,
: :i ^ :. '*: ': *' '. '. : .. .


KLEENEX


Service irreprochable


ce (lit qu'elle 6tait more d'as-
phyxie, sans precise s'il s'a-
git d'un accident ou d'un sui-
cide. -

LOS ANGELES.-- L'avia-
teur Charles Kingford Smith
qui vient de traverser le Pa-
cifique en trois etape4, pripa-
re un vol transcontinental et
transatlantique sans ariit,
qui ie conduirait de la Cali-
fornie a I'Europe. 1I n'a pas
done des maintenant les d6-
tails de ses projects, mais a dit
qu'il ferait des revelations in-
tiressantes d'iei quelques
i jours.
PARIS.-LtAeade.mi Fran
eaie qui. it la suite d'une s6-
rie do douils ne compete plus
quo 35 membres, a choisi hiar
ceux qui doivent oceuper
deux dms cinq fauteuils va-
Scants- is eluos ont It Mare-
Schal Franehet d'Esper_, It


RE- TEX


Chapeaux Sport>> et eTropi-
eal>
Crepe de Ghine Uni et a fleurs
Sae% a main
Bracelets
Colliers
Broches et boutons
Grand assortment i bas stie
et fit
Sockets
Ch:'ssettes pour emt s
DriL. fi1 blaac et drill duP d
asortit +
Chaussettes en soie, fl at ,-
ton.
Cravates inchiffonables
Mouchoi's Pyramid et <
etc...


Telephone 3380


V~Cve- -sem,)h El- Saieh


4 : .,


DU. MAGASIN DE JETAT ET TRA VRgSfWEP
SUCCU.S ../
171 RueduM Magagn defit .a.4
....


h'ros de lionique, qui ram-
ace feu le Ma echal Hubert
Lyaoutey, t .le Senateur Leon
Bfrard, qui replace Camille
Jul ian. s out req.u tous deux
17 vote- sur 30.O
LONDRES.-- Le Capitaine
Anthony Eden, lor du sceau
prit a repet' jeudi i' la
C ha.mbre des Sommunus que
les troupes britanniqey~ no
pourront aider la France a
maintenir Pordre dans I1 Ias.-
.in de: la Sarre pendant le
p: lpbiite du .14 Janvier.
..PAIS.- Le Ministre de
Affairs Et.rang4os de Fran-
e Phir'e Laval a dit A a raCom
mission des Affaires Etrange-
res 'de la Chambre des Dpu-
te' jeu-di que la France insis-
te-ra ::pour qu. le vote soit ab-
&I lunwnt ibrre et que toutes
es iIprescriptionS du trait de
Versailles soienrt respectees
lor:e du plebiscite de la Sarre,
AMSTERDAM-- Le jour-
nai .Le TiAegraphe; announce
que le Gouvernement compete
organiser line compagnie of-
ficielle d'exportation, qui con-
tr6ilera toutes les exporta-
tions et riguiariserla a pro-
luetion holianaise de teile
facon que *ie marchtehs inte-
rier et eteur etexteurs absor-
bent entlrement. Les impor'-
tations, crolt on comprendre,
sevont rgliem ntyes .palr u n
systAme de contingentemen,
sans augmentation des droits
de douane.
DALLAS.---L'Institut am6
rieain du Petrole a recom-
mandi jeudi qure industries
du petroie, dan's luquelie est
invest ie un capital estime a
14 milliards de dollars, soit
contro6i4e par nintermediaire
d'un systemre ,roupant to,.
les etaztL on 1n. conduitir,i a
ce point d vueo sont t peu pres
lee rnmes, II a fi'ut cAP. re-
eommandation peu apr:s v_.e
le Secretaire d'Etat de It.H-
: rieur eut annonce que ie (Gou-
vernement pourrait declarer
cette industrie dj'utili, publi-
que et la sourmetre tc un con-
trok plus ou LioQ> etryit,
Apc:'', I diseeous d'Hekes, in
,,,i:, Ze (1^_' ptinbip~iux rdlvec-
ter d' xp.oitf atin-.e it a i, .
firos a eth foun et II M f!aP


des recommandaat"e:1 qiui u iln
Ate adoptees par I'institut, a-
pr i une ihadie dislssion.
WASHINGTON.-- La Corn
mission Fedirale des Commu-
nieations a ordonne jeoudi un
enqu~ite sur -'Administratialr.
1de I'American Telephone and
Telegraph Company, qui a
rapport 1'ann1e dernis t
i 4.90r7.76.603 dollars. Les de-
positions publiques commem-
ceront en Janvier. On etudie
ra en particulier le tarif der
abonnements et des entretiemu
teilphoniques dans les differ
Tents Etats. Si la Commission
d'Enquete le juge necessaire,
elle pourra soumettre un rap-
Xoit special au Congres. On
pr6voit quo ses travaux du-
reront pr d'une'annee.
XXx .
WASHmINGTON.- Le BSe-
cretaire d'Etat: du Travail.
Miss Frances Perkins, et PAd
ministrateur du -Relevement
Econotnique Harry Hopkins
ont fait a la.presse des ddela-
rations qui viennent correbo-
rer cells de Roosevelt au su-
Sjet de son programme d'ac-
Stion soNiale. Dans le but de
dcmner le maximurn do c` cu-
rit# ioxale et matoeri.loe a V a-
ime.eain moyen, le Gbuverne-
mQnt va laborer toute une 1e-


".S .... d-.-on d
el' "" u


Alfred Pearce,h Port-de-".
"ir .1 w./iw:..'--. ...-.^ ^ ......!::-...,


SO V E A'NEZ- VOK,
que, come to1Ltes i ct ae '-

moAs de DeJcenr e .... "I:.2.
")ite uUt tinra 4I d( S1
et d'beu euses m U i. ce
passnri' nune juyefu' toi
te.eA chacut 0 o I bilI : .'


POMMADE 29
Gatt a le, D nem neii.n.
Eczema, Taches.
hit St.FraneUm
Dr. V. MjIN ATHUAINJ," : :.
Gd'Rue P,-au-Pee.





AqIee, TAB FTTS ONGU:NT,
OUTrTES POUR LE NE"Z
Arr te Is malaria, enn jo)r, .
Is rthumes en 1 joar
lea mau de tt ae nevrm.g.ied

TONIQUE ET LAXATIF


le debut
P Fritionne qvotre
P A.S poitdrpe averVickn
Ni d Ravant quo otre
rhume empire.
V^^^ P f^jSjS iSeSSh Q s.a-Hfta i
Oii^ Vy sf i^LvisI v R^ S! ,&3 ^
Fwur Tou Reroidi y vex 9 wv mSSn


atlatiinon ocia, comprent .
Passurance contre Ie ehmage
et la maladie, un systnme de
pensions de visillese, de par
ticipation aux bentict t fde
secours aux enfants priyIl.de
.o.utien. ...

STATESVILLE. ,: .
u juger Ice nomme Ial-ph.0)
vis, accuse l meilrtrle .-
htheriff G. C. Kimball, ":
ry, a la premiere consul .::;:
ton, se trouva ivie eveS d :.:..:
groupe "egiaux, opinan't" :".
pour I'acquitteinent al Y
pour la condemnation.' .
mit en priere, apres qu"80 S
se mrembres declareren t -
cuse innocent, 4 seulernenV' '
pronongant pour la culp.i-:-.--
lite. Apres plusiieur hurs .
de nouvelles prieres, e jury;
don't les membres arva:iyit ;:;
peut-eire hAte d'aller vaq:Ar
a leurs afiairet, declarae-
cuns coupable et le condana,
A 30 arnnees de primon.




Samedi pro'e ain, 1,ordeha
tre Rgeanor a dondierp s
Sgrandonc ,rt !et bl wae n
rperoire nouveau. -..:.:;

Lne soire inemlhIble.
Enitr: gou...:.rd es
La direction du Tm e ...
apres le grand ner a : du tfr.
Sdan s adn deimanche d.rner,
organize pour dinahe pr.:::
chain une grande fef a par:ir
A r5 .fibre pour te ,








eritpm it rln-z.:fle-.";..
chain res rnd a M oii ,. i J" }:! """


r~X6~PI~;P~C~C;~~


.-,... _,.


PI[RELLI





en1


re I Fa
Paur l~es e isdc n d Annee









';; .f- .. "D l
C-





Ogg& BOg


mli- U_.


~~1
I


LES TEMPS. DO
L'ALLOCATION WDU
CHOMAGE "
SONT-ILS VENUSY.


I(.isie)


-meh O esAVO


colis, conduisant d'antiques
v6hicules rritvent en groups
affamis a Los Angeles ou uls
campent sur des terrains va-
g pues. Les municipalities ne
songent qu'a carter ces 6mi-
grazits indesirables des urnes
de vote.
.Ces paves ne sont pas les
seules a &tre aveuglees par ces
promesses. Le pays est plein
de saints Jeans Bouche d'or,
qui lancent a la volee les pro-
messes de fonds et de faveurs,
Ce sont les candidates qui bri-
guent un siege au Senat ou i.
la Chambre. Certains. sont
partisans de la natiopalisa-
tion des banques, des mines,
des chemins de fer; d'autres
promeltent aux fermiers g aantie du gouvernement
pour les frais de productions,
la limitation des fortunes in-
dividuelles et (la distribu-
tion du surplus au people>.
xxx
M. Roosevelt voudrait bien
repasser a i'industrie privee
le fardeau don't il s'est char-
g&. Mais comment reculer a-
pres avoir declare que, lui
gouvelrnant. << p e r s on n e ne
souffrirait de la faim aux E-
tats-Unis?> Apres dix-neuf
mois de rlgne, on lui deman-
de autre chose que d'attri-
buer tuos les maux de la cruise
au v6ginme reiublicain,.
Pour I'assurance ch6mage,
S plusieurs plans ont a l'etude.
" On ne velIt pas avoir I'air de
copielr la Grande-Bretagne.
.On a uarle avee tant de m&-
pris de ces sans-travail vivant
aux crochets de i'Etat! On es-
time que 16 millions de gens
dependront des secours fede-
raux pour vivre cet hiver, que
eo gonvernement devra ache.
ter 10- millions de tetes de be-
tail et 5 millions de moutons
et de chevres.
Ce sont des millions de dol-
lays que la caisse de secours
agricoles devra fournir cha-
que semaine. Scs frais mon-
tent, jusqu'a present, A 6 mil-
lions de dollars par mois, et
depuis' sa creation elle a de-
pens- 50 milio s; de dollars.
Cette valse des deniers pu-
blics ira s'acelrant au coura
des mois dohiver, et pour I'ins-
tant les foi de hl4F. E. R.
A.,' comme aih.appelle, mon-
tent a 160 milfions de dollars;


oarmi. eeux qui. s'accrochent
a elle, figurent 100.000.tu-
diants: 40.00)0 instituteurs
sans emploi.
., Roosevelt qui, tresPru-
demment, ne veut pasjnettre
tous les- uf s: dans le-m4nme
panier, tend a l'adoption de
S'assuirande chmima-e dt g'
pensions de vieillesse, combi-
nees avec l conti mion d'*
ne
d'ur t a nt case
de s d4Ai kt tisbi s
*et 11re ,i a
* mieIs.. a le-
S blies. -jeij6 oue dt,

bIes&.


i


Tout fait prevoir que M.
Roosevelt, comme le public le
desire de plus en plus, va se
decider pour le dole oh!
rien d'anglais!-- mais il de-

(ovir suite en Smme page)


PANAMA RAILROAD
STEAMSHItfP INE
BULLETIN No. 1148


Les chargers sont pries de
-ioter que le S. S. CRISTO-
BAL> est attend a Port-au-'
Prince, Haiti, venant de Cris-
thbal C. Z. le Mereredi 21 No-
xvembre 1934.
Les permits d'embarque-
mrent seront delivres pour le
ft- 4it destination de New-
York et des Ports Europeens
sur demand faite a ce bu-
reau.
Ce Steamer partira le me-
me jour diretement pour
, New-York pregnant fret, mal-
le et passagers.
"'xx
BULLETIN No. 1149

S'S. BRUZNAVENTURA>
aet a9t duda & Ptau-Prinee,
I~titiL venant de New-York le
tmadi19 Ntovmbre i94,
e t partitra Ie tmpe jbour di-
r*Meete nt. pour Cristobal C.
Z. ptenant tf*ket mai e.
as, ft. G AN R aD,
? 4r::gr


Svedn dre
Rachel evyr.Is.
| a^estlant main de dans
toU'le, IonAe l y a un De- La Double Em rise
partement pour tous. avec Alphons Fryland et Chakgto.u9
pVb1tei-vnt $que vot enfants Entre <- 3
soienttien ehausses. Bata est Dimanche b -
la. Et chose' exceptionnelle: A i 4 heures 30
on trouv -a des chaussures imrCeele Albani et Sandra Milowanoff dans}
pour touted occasions. Et c MAQ-. LLAGE
qui est encore plus etonnant, avec Werner '..'auss, Alphors Fryland et Ch
c eat .que la quality est supe- ; Entreeo(
neure au prix. I heures 1


qu'|ie soient tansform&s en
ouvriers. Le ministry de I'In-
t6rieur, NM JIcha44e nu;f
sea fonctionas ave 8l0 d'at *
ministrateur des Travaux pu-
bfIs,. rttatn 4ustaht i lui,
100 millionA de dollars pour
la constriiction d'habitations
[ % bon march. DJS&, le geu-
vernement a fait achit de-ter
rains en masse potr couper
court aux speculations possi-
bles.
Ce beau plan, qui reeouvre
les plus iouables intentions
humanitaires, l'Administra-
tion voudralt ien que les ban-
ques et.Ie 0big buJsnes% en
fassent' leur affaire. Mais les
puissances d'argent se.gar
dent bien de [ldopter: tiles
n'ont pas conflanice et nee.
laissent pas ignorer. VL'a
gent se terre. M. Roosevelt
attribue la persistence de laI
cruise xa ces centaines de mil-
Hers d'hommes, de femmes et
d'enfants> :qui sont a la re-
morque du Treson. Aussi, a
ceux qui demandent Pequili-
bre du budget et ne le disent
possible que si les caisses -de
secours f6derales cessent 1-:
fonctionner, la reponse .Ie
I'Administration est que rai-
de aux matheureux est un or-
dre imperatif et qu'il vaut
mieux aventurer de grosses
sommes dans des entreprises
productive, imposables plus
tard, que de depenser de Jar-
gent en secours seulement.
Mais si les affaires ont aug-
mente de 7 o'o au course de
cette annee, l'embauchage n'a
pas enregistre tun acecroisse-
ment correspondent. En avril
dernier, 4.447.503 chomeurs e-
margeaient aux caisses de
se cou r s, d'ofu sortaient
112.527.000 dollars, tandis
qu'au mime mois de l'ann~e
1933, la some affected A cet-
te rubrique etait de -.73 mil-
lions de dollars.
M. Roosevelt est tenu d4a-
gir vite. Les Americains sont
un people impatient qui exi-
g'e des resultats rapides. Une
politique visant a l'ameliorn-
tion graduelle des affaires n'a
aucun attract pour lui. II lui
faut ce qu'il appel 11 est convaincu d'une chose,
maintenant, c'est que les au-
teurs du New Deal ne sent
pas infaillibles.


L'Institut Tippenhauer
demeure une excellehte cole
avee son irreproehable
pension scolaire.


Huguette


Dutlos dans
KOENI6tSM.


avec Jaque Catelain.


"K

Entree 050O
'N*^


-19- Af-
iL A.EC~r~
'C4


4 I .tifr t f. AA

MAISON A. C. MCOUFIE*J
Amateurs de bonds vins, fai-
tea un tour 4i la nouvelle Mai-
son A. C.- MeGuiffie No. 18.9
rue du. M.igasin de l'Etat
Sa t*t ,de iO.000 Chapeaux.,
Vous troVverez les crus de
Bordeaux les plus reput5s
surtout la grande Marque
Seze freres. On vend pa bar-
riques, gallons et bouteilles.
PrTx defiant toute concurren-
ce.
--

RHEANTINE LUMIERE
Sp6cifique. efticace centre
les Blennorvaghies. Ecoule-
ments, Maladies des Reins. Le
product preVIt ZZ sou, former
de dragees est fnce9i i h pren-
dre.
Ne necessity aucuni precau-
tion special.
En Vente a la Pharn:'Ie
Roy -- Rue du Centre.
Et Chez F. Lavelanet, C.
Duplessis, Succ.
L738,Rue du Magasin de l'Etat
Telephone 3430.


r-m


DEBILITt


pfg- DescI
a U H-mog!obwne. Rdgan&rateur du San9. pres.cnp
Su0&r'eur a 13 vtande crue aT aux ferrugineux. Admis dansN IN


70out le monde


* :^
A ..
r.^

t-;C5'
:Al


la pr'fere


J


.4.4
- -.


Biere COURONNE doit tire


La pr6ferense frappante pour la Biere Couronne vous dit com.
bien cette biere fine est meilleure. Mais cela ne dit pas pourquoi
elle est si bonne.

Une des raisons.est que la Couronne emploie 1'eau la plus pure
dans la fabrication de la Biere Couronne. Les procedis mo.
dernes employes consistent & extraire tout ce qu'il y a de meil-
tour des grains rehplis de saveur-du houblon de la Tcheco-Slo.
vaquie et du malt imported de Pilsen, le centre des productions
les plus raffinees du monde.

Vous aimeres la Bikre Couronne parce qu'elle est pre-
parke ici-meme, ce qui veut dire qu'aucun pr6servatif
artificial n'a ete employ e-c qui serait le cas, si la
biere avait 6te importee.


h'i


: 'i
4., ... '

'4 v
"" C :' ';


.:
'*^


sitRE
JROM~fr


TOUT iE MONDE SE DIIGE vYER
PALACE POU UQUor "

La ri-on en est bien simp: .::
Des mets deliciux i un prix raisonnable,
Dela bibre gratuite a chaque repas, ,
Des glances exqLises ot asso; ties.
Bire- A la pression, bien gleede et proprtem
Sandwiches a n importe que.le heure. .
RRadio-Phonographe A
Table tde billard, ''C"
Tout ceequ peut. procurer utie soiree agr6.ble.

PALACE HOTEL
:Aa


.c.-. .'..-- --


FAfI L PLeSS F


Lfaf-rrn *- r'...r[nrr.




I


~P~P~~b~~t t~~,*gp~c~~i;S a5P L~ I-~ji


PA


i


SDBE NEW-YORK
i.


venture


pvetur



"aquil,

ittobal,.


le 7 Aoit,
le 14 Aofit,
a, le 21 Aout,
le 28 Aouit,
Ie 5 Sept.,
Ie 1l Sept.,
, e I1 Sept,
le 5 Sept.,
Ie: 2 Oct.,
Ie 9 Ot.,
t, le 16 Oct.,
e 23 Oct.,
le 30 &?t.,
l*e 7 Nov.,


13 Nov.,
Atc : i e 20: Nov.,
aduOIt d l e 27,Niov.,


ARRIVAGES A P-AU-PCEI,


1934.
1934.
1934.


1934.-
1934.
1934.,
1934.
1934,
1934.
1934.
1934.
1934.

1934,


A .IAM RAILROAD STEA.MS


l e 13
Ie 19
le 27

le 16
le 24
le 30
Ie 3
S:le:
: e:: Ie:22
le 28
le. 5
Ie 12
Ie 25
Ie 3


Aoilt,
AoMt,
Aofit,
Sept.,
Sept.
Sept.,
Sept.,
Sept,
Oct.,.
Oct.,
Oct,
Nov.,
Nov.,: :
Nov,:
Nov.,:
De, :


1934 *
194
1934
1934
M _





1934
1934
1984
1934 1
1934
1934:
1934,
1934,


ifanama Railroad Steinabhip Line a 'avant;e
gleles departs sumvants de NewYoA pour Port-a-
faaiti, directement, chaque Mardi, exceptes le ss.
^gL, qui laissera Mercredi, le 5 Septembre, 1934,
rigtlbad, le Mercriedi, 7 Novembre, 1934.
Uales steamers sont pourvus de Chambre frigori-


quelou'en


hit


.l prix. .

............


P LINE,


WM. M. L4OYD,
A ig. Gintral Agent
---. -.. ...* n p .


S.......... .mrr. t T h 891

:: Ad sion aux BACCA LAUR fATS


lf$ement doit se. sucees a as discipline, & &on ex-
mthode d'enseignemment, A sa bonne et large or-
'on. Pensionnat incomparable, Pension pour e-
..i 12, Cours classique general, Legons particu il-
durse Stkno-Dactylo, Comptabilite, Anglais, Es-
AIllemand, Pr6paration a I'Ecole de Genie.
Itssement garantit tous sea cours et forme deg
forts et conscients, ,mptents et courageux.


WCnlll lIr~ 1 N1I~u J


LE TOUR DU MONDE
...... ll-Wei pas n-ce;?r d'a'ra ncha pour
soifsfoare &as goQ's pour le voyage. Let
|gns do Condition moyanno pauvent %
..... .. perm.t.re cc .P.i.ir av c I'dparrne. Les
....... ... ..oin res dep6ts grdlce 6 Vinteri cor-
........ ps6, onot fait de consituer une reserve
Interessante, realisoble 'ou besoinm
...... .. ... : .
.....NQUE YAL
ra U C A M A D A
i :.]' ... ;;'. ^ ^-n^ ^ -w- co dii n o en pa v nt


SOCIETY HAITEANE D'AU
MA&LLEBRANCIE, GENTIL,
Port-au-Prince,
iVJS. ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ &^io'~ & i^j^ j -^aA J J .^ & S L


TOU


TOMOBI
BOGAT
Haiti


LES
& Cte.


1 de CODEINE. TOL U et EUCA L YPTOL
.. .. . ,.


.X, RMUMl *RONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS:DES POUMONS
OPT-.A'J-PR I C:, ri,. t4'l. eT LES iPROviCSS,


la


~a!rnwer~wasww


t em. s]ecrise





de misde r



Soid rn pni zgut wp""de pr sensation en IoUn payR.
L roUlpureaillgrosses sulpres t antes de an bande
de roulement, tenant fermement la route, sont des symbnm
lete-$t sBcdurdlt depuis let $tie Vauteobile%
Mimane au course de an ftcsa 'adversif qui viennent de
vtceuicr,s:cen crtesron! of pat edtrtlas de tout aure pneu,


-siur Ernenst E. tiler ~ "
, Ita R. ( .4 (minuInica-;J .
I ions Inc. en Haiti et qu i -;pU, p
iandatI en date tu< ( -
rtee 1 -, 1fI -lo i( .E.In ..n
O( Deli a &td novnani Vro uu
teur de ladite I. C. A, -t
Smunications Ine. iiour Uite:..
ifaffaires genralernent iuei** .
conquest en Haiti :.. :,..:
Port-au-Prince, ie 114 No i
veinb e 1934. :;: ::, .:

R. C. A. Communica loA n
P ar "---.-,--
E. J. O'DELL,


5H9 SAR THE
qu+intesse ce des

0-,7
tiiel~es de ca ies.


ri oire


reun isa


*1 i14


laeur~es v,
vas'lele


terro ils .


~B~s~~


----------------


w6R


=,Vffl


..........

Le falol est, Incolliesitible


LSS TRNPS DR
ALLOCATION DU
CBOMAGE
SONT-ILS VENUS?
.
(Sw efet fin)


vra eamoufler adroitement...:-
son project pour faire adop-
ter par a vieiille rad ue-if
erie: e Socialisme!, a totu ies
projects du President.
La Fd4ration am ricnn-..r
du travail, qui fut loingtempsp
oppose au principe ..e I%&"
surance ch6mage, rendue obli ;.
gatoire par le Wisconsin de-
puis le ler juillet ]9$4, la r .
elame aujourd'hui come par
tie integrante du Netw ea._
-L.e travail, vi.it- de ..d
clarer Thomas Kenned'y, ,-"
cretaire des Ouvriers unis ~ .:
la mine, aest tourney t: riR
l'allocation de chomage; -...
s en dctournera pt. v:..
Et miss Perkins, m ininstrfe
du Travail, a (donnI i aux ou--
Svrieris 1 assurance fornnell-f'
* 'que cette reformed t itipre :vu
par le president du goverae-VC.
nient cde FEtat de Ncw-York.
Ml. Roosevelt n'av t...il. pa ..:
vrisjue cette prophLiet: 4Noug.
en viendrons fatalemrientA
I allocation de chOmager? Cn
telps sont venus ":

G. I. I TAC






Le Vapour COLOMBAE
2oy. :5 S. B. partira de Ne1 t
York le 15 Novembre 1934-.I
recLement pour Paort awnn
Sce, ou il est attend it 19 )-..
vembre 1934, en .leout e
S... J9ur u 4 h. ures m u

j I,. pregnant fre5, pa-e~rt ^t
inal It.
W:. E. BLEC.i




I l est po ate a ia-.In ..':".-!-.
ce du Public que C LeI D 's lait 14
t dlu 29 Sept1n-bh, e 29M4 e


!A qp


LEE


c"et%,


ri


C9 est ce qui- faith' son 4 6trome




i.:. ] ... .. .. ,:.. .' .L :..i .: ..-i. .- -( .- .. .. . ; .. .. ... ..t. '.... ..... ... .. .. .
: :.t... N am -a, ..: -




..-" a p r ndre .d.e .r! .. .r Nature.l ...e
.. ;. .... '. .. .. -.: -.'" ...... .:.-. v -.;... .. .- ... .. .- .-... .- .. .. ..... ..... ...... .

S ros, ... .. ... a ..e en .. ..-






S fondateur de natre confr e i la .... .
re dohinnicain en a pu prendre, .
connaissanee pendant son s&- -- : %
jou. Pot~.-aPrine. .




Cbmme on .4 voit, Ia visiteT
SPr6side, t Trujillon'a pase en
opere seulement un rappro-
chement politique et social .
haitiano dominicain; m&me oARl .M p -RCRRs D .- .
^ati on: -n o. Ivls.nt aint e-...ea.nne, cmnm. ent nnd ez '




ies Iettres haitiennes en nut I nant vraimont tfaltn-vus dence urn-
b.nefici6, pour si peu que c e lta-ntes avoir a sourir,. l Koynos

Quelles perspectives de col-. ; A
elaboration inte lectuelle ce 8 E .
j it






ennaisusa epaures dat 0ns. n -
par a o -aut riesc.
taut-dome on e voitt,-la visit




ptir-asidnt Trujilopas .di s ,b: a.. :.







oest sleutoment unde rappro- f .n.n nouveu on uu wom pn
pehlequ ll exite Un comite de wr' wndre de- r ultats sent .rapides. L.: .dents
i hi tn "tr eAurtlle. O moyen a hnt retrouv6 teur &ciatante bin-
relations cultuiales (? ) ai- bynM E. pria-t iiLtzntanimerneL cSear ratureI^, i sourirs aequiert
tiano-dominicain, et de me de- plis ... ents ordiuaire- ... charms qut-i s..t et ptve.
bmneficir, pourl sn s i- 't tu.- t. jauntru e sn at roir i tace Ko vmo
maie quees hersdonnestIssnci.- vacr et que vos ade 7vm
Vites. pn ddni spt c pAent de vuei .sotnre e.


BANQUET AU
Nous croyons savoir que ies$
Ing6nieurs des Travaux Pu-
blics organisent, a l'occasion
de I'anniversaire ie Ielection
du President Vincent, un
banquet don't i.e siteau moins
sera Uriginal.
II est en effect question de
faire 1'agape dans les btti-
men ts de a station du Sans
Fil. L'id&e ne se'rit pas mau-
v\aise, Car lIa 'region du bois St.
Martin est .'une des plus frai-
ches de la ville, et t part les
cahutes, on y a un beau coup
d'ciL


LA GRANDE FETE
SPORTIVE AURA LIE I
LE DI)IIA CHE 25
NOVEp HRE \

L Dirnanut 'V1 Nov> mbxc -
etant consaefD. h coninmemorer
l'anniversaire de I'election do
Son I.xcellence c resident
Stenio Vincent. la grande fe-
toe sportive (uJi devait avoir
lieu solas le Haut Patronage
du Grand Protecteur des
Sports et en l'honneur du Co-
mit6 National des Sports, est
renvoyee au Dimanche 25 No-
vembre 1934.
Ce retard nous permit d'a-
jouter au programme une
exhibition de Rene Ambroise,
champion de poids:| et halte-
res. qui sera ici le 19 Novem-
bre. Comme on le salt notre
camarade vient de triompher
glorieusenent en France en
gagnant le chan pionnat des
poids mi-lourds.


DEUX GRANDS BALS
AU . *

L'ttablissement Bar>>, don't le proprietaire,
Henri Roche, sait si bien fair
less chose, organise deux
grand -bals, :samedi 17 et di-
maneh-e :-18. :Novembre. en
course. pour fetor le 4e anni-
veraiir.e :de::.avenement au.
pouV6ir. de So6n Excellence le
::Prsident_.Stenio Vincent.
Il y aurP -aussi un grand
bouillon popular dimanche.
:::::::offrt par la Prfecture de.
: : Po."r: ... p. .t. au-Prince.
T.:,: ::: us les amis du Gouverne-
Sment. y snt convis. :
Le jazz Guignar et Cesar
se fera entendre dans dese
: morceaux endiabls.
....... Tout money samedi soir
la: Rue dUChamp de: Mars,
:.:: ehez H y- Roche, f:::.R"::


t Cvo:uproduit, us'iappelleo', lo,
on action est ise sur t. th&iL
oia sentittque entiZrem w ci2b-
rwnte. Ile supimine sains frd Ila
pelIieule qui endIaldcit les dent.
oynotn'utile qe des ingrtdient
de touts premiere qual't6 nO tenant


Jolynos, Vous on e;rez emervei ,


CRIME DENTIFRICE .,"


-------- --l- -- ,-a


'-'
UN FILM QUI ETREINT
PAR SON INTENSITY ET
SA VIE......
Bientot passer sur eecran
du Cine-Paramount, une rea-
lisation du Warner Bros.
First National, <,e suis un
evade. C'est l'histoire authen
tique du fameux bagnard eva-
de, Robert Elliott Burns.
Le public a deja applaud,
le courage, la tenacity, la for-
ce d'ame de Jean Servais dans
Criminel ot le jeu magique
de son partenaire Harry Baurn
sur I'eran du Cine-Para-
mount; cette fois-ci, Paul Mu-
ni, acteur nouveau pour nous,
incarne en lui seul, toutes les
forces psychologiques de ces
c.eux grande vedettes ei-de-
vlant nommeOes.
4je suis un evade&, est un
,im utonnant, sans legerete.
Un film ou dominant la volon-
te, la soif de liberty et 'A-
mour de Vivre sa Vie. 11 est
plein d'emotions poignantes
et angoissan tes.
Une vue saisissante des
, vrais travaux forces dans les
prisons de .Georgie, ou re-
g nent encore, la brutalit', la
barbaric que n'ont point effa-
cees les temps modernes et la
lvi lisation.
C'est un film a voir...
"w ""^r^ '"""''",a


PROGRAMME
du Concert qui aura lieu a la
Cite Vincent samedi 17 No-
vembre courant, A 7 heures du
soir.
1.-- Chant National
2.- L'activitO incontestable
du President Vincent -
Meringue.
3.- Preegon son Meringue
espagnole. ,
4.-oIj--Corps Mazambelique
Valse.
5.- Les Jeunes Filles port-
au-princiennes Merin-

6.- .l.ariposita de Primave-
ra Tango espagnol.
7.- La Libhration d'Haiti, a .
Gloire du President Vin-
cent Chansonnette.
8.- Femme qui ap f gAme -
SMringue. :
9.- Lovaton Bailahdo -- M.-
ringue dominicaine.
IO.I Guaracha Cub ana y
Rumba Panehita se va
Para Camaguey.
-A. w''.K'
. .. -. .:. -.:. _"... ... ... : ..- .-.- A. -. l .


UL.NE QUESTION


D'H YG I -E


Dans certain Etab!i ments Scolaires ou il y a de
nombreux pensionnaires. on
continue utiliser,.pour leurs
bams, I'eau.des bassins. Nous
pensons que ce n'est pas aussi
hygiwnique que si I'on y afee-
'tait des douches. Car, tort sou
vent le debit du reservoir d'a-
limentation est si r e duit
que certain etablissemenut
(nous nourrions dire les-
qu&: Sont forces de conser,
ver la mime eau, apres plu-
sieurs bains des pension nai-


iI y va de :a sante de ces
derniers qu'on cl:Iage d4 svye-
teme.
...... ...... ...... __" ._ *" .. ..


EMBELLISSEZ VOS
COURSE


Embellissez vos course et
vos jardins Zephirin Pro-
phete. horticulteur et expert
en greffe, ancient employee a la
Section d'Horticulture de Da-
miens vient 4'etablir une ;'o-
seraie de 112 variets conti-
gue au terrain de tennis du
Pare Leconte.
Amateurs de fleurs et de jo-
lis jardins vous y trouverez
des rosters 'tout greffbs et
d'autres p1antes ornementales
pour I'embellissement de vos
parterres.
II vous offre en outre ses
services prive pour d'autres
travaux tels que: greffage,
emondage, etc.
Cordial accueil vous attend.
Visitez et vous serez satis-
faits.



TROCADERO

Samedi proehain, 'orches-
tre o n o r a donnera un
grand concert etl ml avec un
repertoire nouveau.
Une soirke ino-u iable.
Kntree: 3 gourdes.
La direction du Troeadero,
apris le grand sueris du th-
'd nmwt'de dimanehe dernier,
.ernise pour dimanhe pro-
eOk itun grande fWe a'& partir
,de5 .
InA$i&brie p.:r les en-
fants. ..


ibrairie

(A COTE DU 11t AJ s$kflngt

Vous recommande se Coollectwions I

Collection Critique (Contemrorains et k
J.bitothique Nelson...
CoI1eCtion illustree Calmann MtLvy......
Cin .Biblioth q ....... ......... .
lier et: Aujourd'hui (JistWore-Bioaraphie ..'
Le livre moderne itustre ..........
Le livre de domain .... .......
BibliWthtque ion retie ........
Studes ur. la pot itique exht.ieure de a
La Culture moderne ...........,,,.......,, ...
Sio re poR iht re ...... ........... .... ... ..

odrnT t re e.d. e .,. ., .....
R it a e et lp ie >'-. '.,,
G r-oire4. .... .. ... "':

Lee grades adventures (Pour la Jewues)
S .et rCi dione..;. .. r.n.....
...e. Na t iona... .. .... ...
... .. . ... .. ... .. .... .... ,, ;; ;.^- .
:Mon pe1w rodrman. .. .. .
*/.. .. .. ... . .
. . .Parie .. .. ..."


ROMANS POLICIERS

(V oSjr nmno....... ,::....... ..-......::"4
, i i e SirN .on. .... ..

A ntie p as' re la nuit ...........
A entire d'Arene Lupin........ ............ .
Aenture. de Sherlock Holm...,....... ....
Ta galer e crimine lle........ ..........;
Criminels e policiers ... ... ..

r oROIrTT. SF4
S e e d o i l c t ~ o n , , , ., .. . ; .: ... .. ...1.S. ...


- .& travaux de tr
Caisses, Sacs on



BROUETTES A.
en fer..u










Pression de 150 Lbs. a 350 Lb.










Sr .. ...;. ..
.. : ..,- :,' -







... .2.. .. .


e rt A cur T
2..(::..:;r..,.


,,., ICCI- r~-l.ll~l.l~,~4


i"f. .S