<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02285
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 13, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02285

Full Text













. ; .... A


ESo$NappriI
....quelques .



d ins i'ntentiw de
-mpaufles de Na-
duguntervlet t,
er mouvenwnt F ut
r e faith dans les
it ce journal, en at-
ion. du. Dpar-
f" finances s sur le
une : .le measure
a: enter dans no-
r dej ai t:profon-
.- Notre enr
'aissa pas le Cou-
indifferent, puEis
.s renseignements,
u: d Commerce
netle s reprseln-
ires.
suite, la taxes affIe
licence des (Cornpa-
I rues a det aug-
SCompamgnies, im-
| emme replique,
'u. partir du ler.
prochain, le taux
| a ugmenti de
ags.
en en etaient la
r k suite nous ne sa-
dimmarches, des
parent entrepr!s,
a une entente en-
metdes Finan-
Fiscal e les Corn-
: navigations. Mais,
4s, mble-t-il. ont
mime, leur po-
jnsqu'& ee ma-
,I:tune de ccs ("om-
navigation i la-
S ntous sommes a-
.. oir des rensei-
ier tlat de la ques-
"A nous a ripondu
e-tiean t ce qui a e
; e'est-i-dire qu'u
r Dciembre 1934,
awgmenti de quin-
gs. La licence des
m rme dans la
ok. elt.Ile a etd aug-
THsignitianie, comn-
nM d 'augmen.a-
iet que Ie preco-
Schairgeurs. C'est
I.e Gourernement
J'(teurs de denrtes


.nier leurs regards.
."nrtt du Commer-
IneM devoir revenir
ton d'augmenter le
SIde la licence des
2 de navigation,
.ic lazisse-t-on pen-
f'sion d'appliquer
t ler Dicembre de
i. augmentation

S, Si tle Gouver-
M1 qu'7 1tait n^l -
Sa stability de
e economique, de
e.tte augmenta-
mnpa grnes qui ne
Ia subir, n'au-
:..t prendre leur

A.: temps mainte-
omarenne n que le
haitien, d6ga-
tfraungre, doit
tfute ci rconstan-
Iit.tntgrae exeu-
a qu'I prend,
des rcrimina,

: .......a .ea r
....... .
u; ^F~^'"> ~ ff?


. . .. . .
.

Nougi avoNns :d j:
I'eho qugont en dan;
naux: :dominicain:
-organisees.. : Port-a
en Vhonneur : : :P
Trujillo. .Et nous.:.
sommes rveoul, en y
un indiee que ce n eest
element ai Port-au-Pr:
se developpait.. peniam
sermaine uhistorique, li
bre verdoyant qu'est
mttie haaitiano-domnin
Jusqu'au retour
Domingo du Prl'side
jillo, le Opinion, ont cornsa
leurs -leader>s a e
passait en Haiti. Etl
te-rendus enthousiast
out publics sont sir
ment details et cir
cies.
En remerciant do j
tension nos conifr'ees
cains en genera,. nou


s . .... . ... ... .. .
. . . .. . .



e :f.te de:Npe a :.eiion:du


u-Prince T. ib.. al. es af. .i.e..ur.: :l.
resident. f a. que: :lesa: int. es a:'tS'-C
nou- e a: e..pa d fit ole:M g .....ati. s :.tiwn.

epas jeu- danl qui a rend lafe jugen ~i
u-Pce nue :querell, e :'ont pase: prouv e
dejt 'a- te fairmalt q e.
nouse: e parait que: leCs grcat s Mi-.
Voyanto citairessu Gren d iter, etrib
pas eu nanftIin a rendv ie: jugemen:
1nt Tru- par conei uenot pasnt pluro de
t cette uLa greffe, ds dfoinetant o elle s
Sbel tau- expedient leup s decisions au-
461 i ta- *to fOrmalite..
Ii parait qne lIs. r-
tanto titaires cessent d'exister, et
.t Tru-i par consequent n'ont plus do
t~eve6 touu exp6dient leurs d~isions an
e qui se Commandant de la Garde,
Le comnp- pour retevoir tells modifica-
es qu'ils tions que ceiui-ci juge neces-
uiiuliere- sair'es.


constan-

eette at-
domivni-
is avons


note avee un pisi pa1'ticu-
lier que dans son numero du1
4 November, Ie ,Listin Dia-
rio, a public en grande man-.
chette des traductlions des
30urnaux haitions .i ry u.
J vOUl!,"IYUUX ilUvtbIsell ,-; l'.islu-
ment he n1 i eu x les co.n-
mentaires s o u 1 e vs clans
note presse par Ia visit duc
Generalissimne,.
Nous avons I'honneur d'ou-
vrir la serie, avee notr.e 6dito-
vial ,N'exag'eron pas,. Nou.s
somimes aussi represents pa1
note artilee .-Comnmune u
sur communiquib' 'Les autres
articles .s nt tires du .11 atin->
et d'Haiti-Journal, et Y'en-
semble. comment& en lhve pa-
fge sous un titre de S colonies.,
prend encore les de la dIer-
niere page ict nitre grand con-
frere,
Str tlioucie ',, t.'t: luL-
velle ni's ue (II -yVnlt]ahie
donnee par ii P'resse Domini-
caine n la ni ttr, n,.'us souhai-
tons uine fois de plus c.ue les
organ es es doux peupies. fr6-
res conttnuent t travailler a
leur rapprochement.
- f-- I

SOCIETY IDHISTOIRE ET
DE GEOGRAPHIC


Nous rappelons que c et
dimanche, 18 Novembre pro-
chain. dix hen res tdu matin.
que Me. Marcelin Jocelynv pro-
noncera au local de l'Amicale
du Lycee, sa deuxieme confe&-
rence sur
La Guerre de l'independance
dars le Sud.
Que personnel n'y manque.


don't et alugmeniee la taxe
des chargers, puisqzu'i en a
eit ainsi decide, ne devra se
fire qu'apres oue les Compa-
gnies auront officiellement a-
visd lI Departement du Com-
merce el celui des Finances
qu'ils ont renonee a I'augmen-
tation don't its memnaaitent les
chargers.
C'est, Melon now, ce que com-
mande la lopiq u-


UNE AMELIORATION A

LA STATION DE T. S. F.

Iaa D. Gl T. P. envisage de
mettn e la station de T. S. ,.
qu'elie a requ du Marine
Corps en mesure.de commu-
niquer avec Ie? points fixes,
(stations terrestres) et a cet
effet a command aux Etats-
U nis un transmetteur de un
kiowvat.T i hautes frequenees.
Le transmetteur est attend
ee mois-c'i.


A CCIDI)ENT
D'A U TOMORILE

Dirnanche soir, M. Guil-
laume- Nazon, aveugle par la
piuie au moment oui il faisait
la course de la rue Lamarre
an Champ de Mars, est alley
hou-:er tin des sabliers plan-
ts 'h la hauteur de la mai-
son Dufort. 11 n'a recu que de.-
cn1"usions., imas une dame as-
sise a cole de lii a 6et blse-
see par des eclat de vitre.
Nous somnmes heureu:,
d'apprendre que I'acciden :.
n'a pas ete plus grave.


TROCADERO


.eudi soir. Trocadero inau-
purera ses diners dansats a-
vec un menu de choix.
Entlree: 2 gourdes.
Samedi prochain, ('orches-
tre eSon or a donnera un
grand concert et ba! avee un
repertoire nouveau.
Une soiree inoubliable.
Entree: S gourdes.
La direction du TrocdMro,
apres Ie grand succs du the"-
dasant de dimanche dernier,
organize pwor dinmnehe pro-
chain ne grande f&te a partir
de 5 heures.
entree fibre pour les- en-
fards.. 1

Buvez le Rhum
Alix Roy

Sre en6e a to lisle des IU.
. r e laet IL iraier Nouvtle,


L[ IMonItcurI du t u.I
ire public un a-rr-t5 de -r'.
a:llouant 17.40 .urd.1 -n. '
-s appointement du per.. u --
nel et e- ane t es f rai, i -
:tion:nement du ly :. d l ::- n
Mare, 8-5.760.b gn riw pju' ]
appoihtenients tin p.ersineI
et es antie f-ais d tfnct.ion
emeIt (de.s ecoles nation ales
conreg'ganistes de l'A:eahlaie
et de la (Gtrande tivi.re du
N:Nord, et 6220 gourdes pour e
'mobilier, ie matter el Ie ls an-'
tres frais d'installationi des
tabisserments ci-dessds, soYt
au total une valour de 5.1440
g'ourdes-


LANE DELEGATION DES.

CORDONNIERS D'HAITIT

Ce midi, nous avons recu I
visit d'une dSelgatiorn do
CoIrdonniers haitiens, charg &e
de rerettro ha S. E. le Pre1si-
dent de la Republique la p ti-
tion par laquelle ic Syndicat,
des Cordonnies en aiti s pro-
teste contre 'LtablissemTen: de
la Societ, An ;nyme ((Rata

Cette I)elecra 'n s:. ,:n"-
po0Se des Mla, s C., ;n-
niers : 11:.: : .
Leon Sain.t-V. 2u. He".':-.mim
Gauth ier. M h:. t A ..: i: -ne
et Borel Claude,.
Nous avons e in ti
coinmtutnicati.n 1 -t-.. S a-
tuts.
Nou s .AT s<.unais D 1 1"i's
doleances rene'nt,'nt ia sol-
lieitude toujours' hi.ovciI an-
te du Chef (c 'i-tL ..


LES DIIFLO.MES hAI E.
GERARD) E A'i L.)
REVEAL'S )DE F.it.Cx(E

Nouis avof eu Ie p.i -i s '
recevoir ee nmati, la ulLs< de
deux intbressants j e u n e
compatriotes, .:: elt -
rard Ewald. I'lun .:.t pnOnQ,
de i'Ecole de- "r .
blics .Section do .\ U
nitaires u Y *.'V Ij -n _
de TEcole u Arch te i-:- ec
tion de '11T vban ime
lIs nous oat inm-se 'impres-
sion de deux jounes hon:me
- intelligent et act.it's, et 7 uu
souhaitons qu'avant long-
temps ils trouvenit occasion de
justifier leurs titres et quaii-
t6s en les mettant au service
du pays.
v a a w ,- j


EXPULSION


I1 se r6pete que le Repr esen-
tant de la Standard, Fruit
Company, doit tre. s'il ne
Fest de6ja expulse du terri-
toire de la Republique, en rai-
son de ses menees subversives.
Un confrere a meme public
aujourd'hui une note ou il
pretend tenir cetteL*nouvelle
de source semi-of icille.
Le prochain No. du Moni-
tour, si c'est exact, nous ren-
seignera.


de comnmencer leur crnisiere, :
rl' It pas d 'en trailnl:ent poI. ur
,Ouer'. Dans note conception
Psortive, ces rencuntres -au;
aoun's des croisieres, ne sont .- .
pas des matches c-lassiques, Ce -
.snt des parties entire cama-
rades qui permettent aux
spuorsmen indigenes de feter
des visiteurs accidentellement
de passage. C'est ainsi que
nous Iavons toujours comprise
et avec nous les:6quipes 6tran
gres. Les marines de la Jean-
ne d'Are n'ont-ils pas pour-
tant joue (internos) une par-
tie de foot-ball A Fort-de-
France? et non i Cayenne,
comme il avait et' annone6
par erreur.
Nous regrettons beaucoup
de n'avoir pu prendre con-
tact cette fois-ci avec la Jean-
ne d'Arc qui avait &te si cha-
leureusement repue tant & la
Jamaique qu'en Haiti par nos
sportsmen A leur voyage de
Decembre 1926.

Dimanche 18 Nmembre

(Grande fete Sportive pour
I'installation du Comite Na-
tional Olympique, Sous le


""'


, .- .-


114sr M s 6


: :


. WR .. .-AU.PRJINCE.. .HAIT


;.~~B~I~44~B~d~X~rtBBPPPPPPs~~ IrPPP~ll~rTs~saa~s


uREDTS
EXTRAORDINAIRES


N .. L.- -l .-------- ---:-


:' CIRONI- U' NPORT-


.... ......


Surwf d'Wan romp airweM t
4 Pa ris:.

i 10) Octob: dornierr -fui .
(j]ispctt a tiris, at Gyr nade
I.o0; t, I. e chH.pi.on.t d :
fLuts intui jidt e' halteF()PblEs
. francais et rangerss d: c ::
to' eclasse y prenaienLt part L e
jenne Rene Ambroise, par:ti"
ercernment pour France,4tait-.:
inscrit au programnme de la .
fete pour la categorie dei
poids mi-lourds. Quelle n, fut.:
pas la surprise de lassi tan
ce quand notre compat..rot::
apres seulement deux e :. a
realisa un total de 270 kilo :
et. ft classes premier .dvant
Giolina, Brun. Des applaud :
sements chaleureux saluerenLAit
Ie formidable exploit -de n
tre ami Jqui depuis ce ajour --
connut at Paris Iadmiraticn
des foules. 22 ans a pine, "e r -
n6 Ambroise, au dire de son..
manager, est un espoir pour -
e titre du championnat tu.a-.:
monde. 11 n'a qu'a maintenir.
sa forme, poursuivre srie:.
segment ses entrainemenu. et-,
dlici quelques mois, .to.nera-.
le monde sportif par ses per
formances. .
Nous nous rejouissons d.
suecs dIe notre carparade 4
nou- attendcons impariemitent.i
son reitour, 1 e 18 1 t. e ad I--
pour l i fair le plus chaleui
reux aceueil. .: ."..


Le match

Le public Port-au-PrincieLri
t- ppre tait a sister & 4. r- e :.
conta' Jeanne d'Are-Racia .'
I quand sanoedi arts- b e 1nid, e-,:.
tnatch dut etre decommande.
( dn re dceauption, Le oni :::
mi an ant de naeve laiir i o-...t .:
v'ir. nar I': n ttrm d i' Lire de la.
m gatlon de I raqul i 2 tir.- An- .-..-
Ja Chevaullier qoie le. hon>..-.:
me de la Jeanne d'Are venaCi: :.;




.: ... ,..{ .' ...."~ .. .+


... .. .. ..r Lf D ..

ft'''*^ .. .........







i, M Denis .est u sque .- ...:..
s son style. Ce stye sac .. ..... ... .... .
cad#, heu. hch6 e ar-.....
..'. ...: ".. .. ....: : ':: ..- : .. : .. .: : .

va.ies .heureuses. 11 use de '..
certaines phras6ologiea p- 171 1
dates.. d.o: .. ce ains:ef. ..: e e qui ::::::::.. .
visent trop epate et dontle::::: ::
.. ... ..... ... ... ...... .......













: : leeteur .souffre en son go. ~. :: .::: :::: :::::-:
L'6crivain a horreur de la sim Ptur reudre lee cheuzwas
plicjt qu'i coni fond peut-etre.: :pes dndtitez la- :: :
: avec la: ba alit :Er dehors *:-: 11 ..::: : : : : :*.: : -.:.:..: .: :.:-.-
mme diu temperament doe 1P : :"'"6- JBB /iK: ..: .
crivain, chaque genre a sonU



.tou ours cahoteuse. ... .N otre ...........in-. :. : ::.:: :: ::: .::
teressant essayist: a commit
la grande crreur deo e servir, i
u centre temps du rythme
d un chro iqu ur ...... ......... ...ilitaire... :
-.. .....-.-...... --..- ..e ..-..... .. .. .. . .. + : .... .. .. ...











iCes r serves le sonteles ............











pasle plus loquet t.moigna- R 121 ..

uvre et aux efforts ::he
toiquesi de ce jeune maitre? .- -*
Et lui :ai-je surffisamment :dit f ..presquagres:sif; :e se
e plaisir intense qu'l nd, couple, insinuant..... On..


procure? pourrait I:ongtemps poursm-
Le grave auteur du Dis- vre ce pueril jeu dantithese.
course de la method s'est don- I:Heureusement, la mime disci-.
ne a peine de codifier: une :ve- ipline intellectuelle les recon-
rite de M. de la Palice: JI ny eilie. Si M. Denis se fait run
a pas tant de perfection, ecrit- fervent Tainien, M. Duvalier
il, dans.les ouvrages eompo- se plie docilementa aa a gle.
ase de plusieuIs :pieces etfait :: aust&'e de 1'auteur des Juge-
.de ia'nain de divers maitres, ments,Henri Massis. Votil cer
quWpn ceux auxquels un seul tes, de belles, nobles, grandes,
a trivaille. Aussi les biti- aristocratiques relations: A-,
ments entrepris et achevts : prbs cela, allez done accuser
par un seul architect onteou-il la jeunesse de frivolity -.
tume d'tre mieux ordonnes Vest avec: emotion qcue M1.
que ceux que plusieurs ont t- :,:Duvalier esquisse la melanco-
che de racomffoder.> : lique silhouette de ses amis
A dessein, ma citation est- fauches, en pleine jeunesse ou
sllelincomplIte: cp!us beaux>> tente de nous interesser aux
ajoite le texte'cartisien. J'es- jeunes maitres de demain, < time que ce serait une supre- Ja poussee nouvelle., Et cette
meirnjustice et un intolera- emotion est communicative,
ble manque de goft de subor- je vous assure.
donner littdrairement la beau <

t4 a. une ordonnance math6- rent jeunes; ils sont aimes
matique come en architec- des dieux ..... Ou, a la condi-.
ture. J'ai ehtendu seutement tion de laisser apres eux des
mae'ipal. le a method, 1 esprit, j ompagnons d'armes qui se
le temperament divers des au- consacrent, genereusement
.. teurs d..s Tendances tne :Ge. raternels, au culte de leur
-nation..... mmoire. Ne trouvez-vous pas
......ete difference aboutit so pusbelles, les ceuvres ininter-
...... vent & une contradiction a- rompues ou meme A peine e- '
musante sur la faiblesse et le bauchees que Partiste, bruta-
: pewu de set d nos juge element brise par la Camarde,
ments critiques. Ah! si les ne pourra plus continue ou.
ocreateursv pouvaient, sage- parfaire? Et quand ceet artis.-
ment en fare leur profit! Et te nous apparait un bel ar-
i.......s, a ien 'efleehir, est-ce l change, aureole de jeunesse et
Sn: erime capital? Nebrilons- de reve, son reve se prolonge
m.. oue pas Ile so1;, 'euvre que indfiniment en nous et nous
........us avons exaltee, le matmin en portions le deuil jusqu'a no-
: :et vice-versa? Seul, le silen- tre dernier soupir. Que d'e
ce est motel. pis fauch6s tout le long de no-
Quelle preuve de vitalite tre voie douloureuse: Nathan
plus eloquente d'un ouvrage et Paul Hector, Etienne Obas
que deux: appreciations oppo- et tout pres de nous, Louis
:: : sde M. Denis et de M. D- Diaquoi, Robert Lataillade et
: valtper?4 p i :n t : combien d'autres... combien
: : Gi:s: appartiennent d'autres, aussi bien doues,
:: :: ::: teu euii a meme 6cole ou dont la post-rite ne conser-
plutat s'efforeenoft d'enrichir vera pas mene le souvenir!... I
Ia mme- collection, rarement Arribre touted preoccupation
se reneontrent esprits plus pdante et laissons-nous ga-
dissemblables: autant Tun est gi par i'emotion!
feugeuxe autant V-autre est
: itde ; le .:premier in...... (Vor suite on 4e page)
K .*. .. .. .. ........ ....... .. ... ... ... . .... .. .
.. .. ... . ..... . .


........... Rhu m A ix:oy


d:o:. .: : i : .: :. : : .. :.. : :: .: .: : : : .':. : : ':: : : : : ....
L##aisrn Ai 4p iao tenet&thcwefilante clien-
e. :::::rv E d ak benes min de eem- '
...... ....... .... ....... .. .
.. .. ...... ..... ..w.. : .. ..::::x .. aw W :*i .. \..



| :.; :: : =:::............ .......... .. ... ... .... ..............: A::'.:. :;::: ::::; *:

.i.i l r L 4 .... ..... ......e p o i e
.....
".w.. -00
on~~ .s .........e


ramsv siS U


A aasaa~~--. ~iflefl fl~;YY~~U flPSL L hb Y9~~PYI~ ll~t Ilrh~


. ...... ...- .


n --


-1


- -----------


IN 11 .. ..... ...
---- ------------- -- ------------
..........................
..... ..... ... --------- -- -- ----- -------- --- ... ........
. .. . .. . ........ ... ... ... ... ... ....
. ........ .. ..... ..... .......... .. ... ...........
.. ...... .. ... .......... .... . . . .
...... .. ............. .. .... .. ...... ... ... .... ......... ....... .............. .............
....... ...... .... .............. ........... .................... ....... ......... ........ .
.. .... .. .. ....... .......... ... ...... . ...
.. .. ... .. ............. ...... ... ...... ... .......... ...... ................... ... .. ..................
.. ... ....... .. ...... .......... .... .. ... ..... ........... .. ... ................ .......... ................ .
....................... ....... ...... ............. ......... .
.. .. .. ... ................ ....... ........ ....
. .. ... ........ .... ........... ...... ... .... ........ .................. ............ ..................... .......... ................. ..... ... .
... .... ...............
.... ... .
... ........ ... .. ......
........... ...........
.. ... ..
.. .........


--.-.................. .. ....... .......
i i~ . ..... .. ... .. ....-.- .... ...............if : : i :i
.... .. ... .. .. .... ... ... .






: :: :: : : : R :% ublhque:-d'H aitt '::' .;::."::::-
....... V. ....
... ... ... ... .
... ... .. i 1 7 7 7 1 . . . . ... ... .. . ......... .. ............ ... .. .. ..... ... .....

.. ... .. .. :. .. : ..... . ... . .. .. . ... ... ..... .. ... .... .. : .. .


. . . . .


(knIeignenn Irn rig r
e Seco r ndi, e
Internal et Eiternal
Toutes les class .
de la 12e a la PhilostpAhle
Iue. many, No. 1143
(Petit-Four)
T lMphone: 2897


Dtreeteur: Maurice


COermont


Prifet des Etudes: R. Chalmers

Admtinistrateur: C. de Catalune



Le College Simon Botliar.
fonde en Janvier 1933, a de&.a
eu vingt success aux examens
du Baccalaur al, chiffre assez
remarquable i l'on consider
les difficulties de tous ordres
que confronte actuellement
I Enseignement Prive. Ces sue
ebs sont dfis au enrieux de 1'E-
tablissement et- a la compe-
tence des profe-s'eu's.
Dans les differEites classes.


la preparation des elves est
P'objet d'un soin minutleux.
Aussi 1e0 results s'avaren'-
ils de plus en plus satisf i-
sants et les parents n'ont-i s,
qur' s'en !ouer.
Lecons pa. rticul ires de Le!-
tres, de Sciences et de Lan"


gues viranles.
Cours special':
Dactylographie et
tabilit.


de
Cie


Stino-
ComiP-


Les inscripptior:$ se recol-
vent tous les joiurs ouvrablet
Pour tous autres renseigne-
ments, s'adresser au C(ollege
Simon Bolivar. Tel. 2897.
-nm A


AUTOS-TAXI


Peur vos promenades et vo-
yages
SPur yes aptemes et Ma-
riages..
@a si vous d6sirez avoir une
Iscatin a la journee ou aui
meis
Adressez-vous toujours '
Mr. Paul Anson
pour avoir une bonne Auto-
mobile.
C'est le seul service organi-
se, pouvant repondre 'imm6-
diatement ii vos besoins, &a
n'importe queel hbeure du


jour et de la hiLt.
Pendant .e jour sonnez
No. 3237
et pendant la rnuit le I


4O.


.... .....
: :, : ::: ::... :.. ..4c (
Usi.. .. Glace .
. . .. . .. .. ... .. . . .. .
O...... Prt-au.ri
or .


Fabrication de


gla


meiillure quality. : _
Livraison rapid effe
quotidiennement par: :n
mions points en blane
routes les directions de
au-Prince et de Petion-
GLACIERBS
Noun avona toujoUn
main les derniers mode
glacieres en acier par
or 25.00 et au-desaudS '
bles avec facility de
ment
Les glacieres les ph
reA et les plus 6conDomi

CRESME GLACER
aSUPERLAT
Un produit nouveau,
le eide en rien aux meill
marques des Pays d'E
ou 4 Amdrique est offer
public haitien par 'Us
Glace de Port-au-Prinea
tez cette d6 icieuse crga
vous serez convaincusi
Faites une agr6able M
sedt votre famille en a
tant de la cCrime Glac
perlative pour le dem
Tous en raffollent.

ENTREPOT
FRIGORIF
Nos eLambres froide
Wt6 recemoaent mises A'
et peuvent recevoir i'in
quelle quantity de vian
poisons, de ligpmei
fruits, etc.
Le Public est cordial


invite a visitor no
a inspector nos x
lacieres et de
ana notre salle d
Consommer de Is
fain d- I'6.ouomt
...


AVIS


Ge qui permet 'a
les d'avoir une si g
tAle, e'est que .aa c
e*egane pa.fiteOr


Pierre Co

Tailleur


Angle des Rues di
Bonne-Poi; Phone


L'Instilut Tipp
demeure, u.e exeel
avec son irrspr
U.$.. w.


T.L -u quo lea parents
ine youltacer -PI.-
. Gofl- N hsitez.-. p!t
me, et -tout de suite vYe
S Lale, Phone 2:00I
urpri- Pour tous mutau I
)por* ments, adr3hesav
e S- Aleindor, Phoi&;:+:
erL .. .. .
Riparez ow
& crire, &
Phonograph
IQUt Chez RodolpheF
. onM specialist en i
point 13 annies d'ex
tportt Service 0M
de, de I3 Rwe Pari'
B, dt .
S PROP .RIE TM
. ..em..


itre usinee t D'AUTlOi
nodules de ATTENTf
sorbetire :
oe vente. Grande. rdtedtt
iglace, c'est sur les pie t4S
'pour automobile
chez PAU"
.-. 30 o/o d'escom/P
teurs sur toW&:!
i rants des p. ci
ierre Co-suivants:
Pierre-Co Re-ffortSil s
rande clien- C 4.
.oupe a une" B dix


les Klaeons,'
fleacing.
.. .f H.. ... 1""h''
.. :"." Batter .-

U Centre et 1 E lc..e.atE
2621. 1 EconoiM
: .. . .. .i.. ......
... .. ... ... . ..... ... ....' .
.enh......... :er :

..eiwe deal ...:,s. .

. . . .. "*- ^" : I





PNWF


~L~...z~:- ~-- -,:-~;,_..,. ,,,,-_,l..,c-.y ---I'Y' C1----2 --1 -~~~YL-~LI -------- ---- --


----------- - ^ v - ^ ^ *,
..... .. ..... .I. .....i.... ... .

........ .. P ibb.. .../..N .






***s*ee St acid*:e
.- r,- .... .. .... ...
I ... . o ..... 4 .. *. 9w"
~ ^~ ': -:i-: i: Nrrte pas I estomac :
: *.*. :* / : + .Ne.o.fatigue pas r.:-e. in
ew 4 :: Cmpm&sO 0 sotubgt. 0 wmplm i
r .... ___ .. Etu.. t a mi um 4. mor N t.
. . . .. .. . .


I


*: ti .. ..... d. 2.: ..

'. ....... ... ... .. .. g
iat
pOur .... e





:e "..... '... ..e '.:...c t ...... .. .:

.. : : : --. .
Ontro uVe,









. . . . S C

-t: [ iV ---



S.. .. . .
.. .. .... ..... ..... ..... .. ..... ......
... .. .. ... . .
............... .. .. .. .. .. .. .... ... .. '










... Machinee-- f

'.Ruba, papier ti.
. e F4t yo ..
. ,^-K .. ... .... .... ... ... .......... .. .






.......Vill ....: .. i
u...Le Coll M...





S ..... tru.. .......io ..
lea de position des 1

14.z enfwnts. :
Sa m6thode de
S* 'instt&r6e dea d
luet de ap6dagoglM
... .. ... .














pour &tre r
i pas m in e .........
e e d feeasears, jes-fa,
lea* d hues, d6vou6ir t.
'ro p tainement epatW


a


r_


|


... Iftanc parfalte.,





A :..T* .......



S...r. 6r .



-E-- La police croit t6rft tomb
c le nreud de la 2 o.o.
e ui se menait a?
sntre Ie Gouverne- LONDRE
$i. la semnaine qui se nis ont pris
1V.ienne centre le Gou mander au
ijt depuis la semaine en vue d'ar
SLa manifestation so- 6tablissant
:eoummuniste proje- national de
te"l6brer le 16eme an- empecher 1
r^de la proclama- Wilson, mei
I R.6publique n'a pu tion am:ei
tie principalement satio.us prel
des mi.lliers de lea- dres, :ren
ant ~t$- emprisonnes bassadeur '
"de la semaine, En ou- rah 'a amb,
pluie battante a de mime, et lu
"es autres. manifes- I te proposit
police avait inter4pt ce pacte, s'
.I'memoration, et :a, autant de f
:remonie n' a marque autres neg
-rsaire. ::::: raient. De s
.:-.-.-- : : .. nonce :que
Le Premier Beni- I daira sont t
lini doit recevoir le cus qu'il c
er Kurt Von Schuss- un traite d
fin de cette semaine. convention
conversation, qui ont armements,
-0nonc&es seuleement lun- par'ment, a
rteront sur le rappro- vention elle
t austro-italien et Ie serait pas.
&ndela paix dans l'Eu- que les Etat
icentrale. de Bretagne
::. xxx glementati
S,4- Un hydravion mi des arms.
trangais a fait une chu- d'un comit6
vide Cherbourg, Quatre que e 'e un
esont ete tuees et une cutif de la
e bless&e. diale. du d
travaux co!
.RADE.---Des secous- neve le 20 N
smiques qui, avee des in-
,nees, ont dure pres GIAS(GO
heure. out seme la pPa- tes am;rica
hans le village de Tray- presence, at
Wchemnines et des pla- no Hauptmn
:de maisons se sont e- f'infirmiere
,maisbien que toute la vallait the
ion se fut repandue lors de Fenl
TI rues a ce monment-lh, fart. II es
'signale aucune porte de aura i diepo
1^:: y. BRIX E
DRES.- Les experts voi la I dmi
lers ont dil lundi oue la suite d'
'blement,la Banque d'An solennel en
portera son taux d'in nan'es Gu(.


1~ pour cent, come du Budget
ence de .la .uppres- Von Z-eelai
Tar les Etats-Unis, de porte-feuill
go sur Ie exporta- que e Min
capitaux americains. Erangeres
ait a premiPre fois, de- me Ie nouve
Iafondation de la Ban- geant seuie
i.1694l, que le taux d'in- nistres.,
'I;; _:... ......


* P~~~i~


Saor Cfble. Rdio et Correspond nce Atdenn )


erait a moins de

S.-- Les Etats-U-
Sinitiative de de-
Japon son appuii
river a un trait
un control inter-
s. armementspour
es guerres. .Hgh
mbre de la deliga-
aine aux conver-
liminaives de. Lot.
du visite a I'A.m-
Tsunieo Matsudai-
assade japonaise
i a fait part de eet-
ioAt. II espire, q:u
il est eonclu, sera
ait, an eas o:i les
locations echoueh -
ourcete stire, on an-
Wilson et :Miatsu-
out a faith convain-
invient d'enigo.ber
c c ;ent;e dans la
gtntrale snr leos
et de le sig ner se-
iu e.as ol cette con-
-meme no se rdali-
On s'attend i. ce
:s-Unis et la Gran-
? proponent une re-
n rigide du trafiec
sous le conzt _le
international. d0s
lira Ie comite exe-
Conf'rence mon-
esarmement. Ses
nmnenceront i- Ge-
ovemnbre.
rxxx
,W.-- i.es autori-
inel unt requis la
Sjugen^iei c; B:i u-"
.1., de Beiy G;n)W,
eeossaise qui tr a-
.i leos Lindber'h
eveIUent de leur en
t pro:ahie qeielle
xxx
:LLES.-- On pre-
,,sion du c. biner, i._
5Sn 1Cfl fl:U ('i<1-K
tre le Mii'. de( Fi-

Incenble') t Paul
nri, mir.aitre sans
e. On s'attend a: ce
istre de. A- ai'es
Henri Jas]er for-
au (abiSn; e: chan
me.t On Alque- ,-


BERLIN.- Le Congeiller
de la Reichsbank Koeppen, em
prisonne la semaine derniere
pour avoir expulse un fermier
qui ne payit .pas ses arrera-
ges, s'est pendu dans sa cellu-
le. -

WI Iu HELMSHAVENcLe
: second...bateau de guerre doe
:poche;: de.: .Aemagne, lte
Scroiseur < .10.000 tonnes, a tte inserit of:
i ficidl.emient luridi dans s a Ma.
rine allemande. A cette.occa-
sian le Reichsfuehrer a envo-
ye le tlge ramme suivant :1
:socie de fagon insep arabie a-
vee la journ:e d'houneur qu.i"a
ete pour la: marine la bat a'n
d Judland. J'attcmds de i -,:
t quipage: qu'.il se: monte :dt;
p.-. de iPescit Yin 4tutlmnd.
AVALON, Gal.- Un ca-
mion gqui: transportait des ex-
plosifs a saute non loin d'ici
en tuant deux homes et en
en blessant sept.
e -r


WASHINGTON.- A Iepo-
que ou il venait d'abandonner
1 talon or, le Gouvernenen-t
amenicain avait 4tabli 1'em-
bargo sur les exportations de
capit-aux en especes ou sous
tout autre forme, pour em-
pecher une chute du credit a-
mericain. Depuis lundi, cet-
te measure de protection a ete
rapportee, la tresorerie ayant
estime que maintenant le ca-
pital a une tendance a ven.ir
aux Etats-Unis plus quia en
pa-R tir. Cependant, jusqu'a-
present, i'exportation de l'or
mttallique et des bonds du trI--
sor est toujours interdite..
xx,
ROME.- Le nouveau pro-
Lgramme corporatif de l'ettJ
it-alien rend le travail oblh ]a-
toire pour tous les homes
valides, y ecompris les rejeton,
des anciennes families; hi-io-
rines cue leur fortune n'obi-
ge pas a gagner leur pain.
Dans un diseours pron-nce a
]'inauguration du Conseil des
Corpr,"mvations. qui remplace la
Chambre des D4putes, Musso-
lini a dit que Ie travail est un
devu.' social qui s'impose a
toum home. Cependant. ii n'a


CUTBX


Velours Chiffe et Chapeaux z et CTropi-
Crep Saih Cal>cal>
:.: Poudre Crepe de Chine Uni eta fleurs
: avon Sacs main
Sd Cream Bracelets
:1l tions Colliers
\ ille et une Nsuveautt en I Broehes et boutong
Tissus -j Grand assortment do bas soie
A ir1ies en soie et fil
Serge Tropical en six nuances Sockets
:: Bretelles Caussettes pour enfants
.:.- J tires et Ceinturons Drill fi blanc et drill eouleurs
Chemises Gorqueror, Moran assortis.
a:: et Arrow Chaussettes en soie, fil et co-
Calete-ns et Chemisette ton.
S Chapeaux pour dams, Cravates inchiffonables
Sh a p eea ux Impermeable a. Mouchoirs Pyramid et <
I C":d haomme s etc...

:.. Service irreprochable Tel4phone M88s

ve o
@ :--.....-.


4,--.NGL,, DES RU DU MAGASIN DE LETAT ET TRAVERSIE
.....u..'... S CURSA E
.:: 1.; :--5: R edusi de .. -.


pas affirm quie eette obligaa-
tion de travailler va ktre irm-
medittement miie en prvtv-
que. U1 a voulu s eu i"nr-L i
iquer que I'talie doit fire
son possible pour liimniner
sans heurts~ 'oisivete minme dei
la part des gens riches.
xx'x
WASH IINTON--. La C, aur
Supreme des Etatst-.IUn I aua
bientit ha examiner Ie per<
le Thomas Mionney, In) lenv
der ouvrier eondamnie ait er',
pr ison nement p erp f1 n on
191-6, sons 'Faceusation <. -
VuOi comumis Un men vte pOem
dain utine,: maifestation. i.
.. ., ".:. ... ., *S ,. ,


hEJJERICIEM.EN TS

SMme. Vve. A s. Paulintre, r
- Mme.Vve 0 :Paultre,M. Volny (.1
Paultre et famille, le Sena- p
teur Paultre et famille, M. c
Hebert Paultre et family,
M Cesdemoiselles Nadine, Ceci- A
le, Fanny, Leonie et Angdle
Paultre, Messieurs Cl(ment,
Leon et Emile Paiutre, Mm..
Vve, George Angus et famill,-,
Mesdemoiselles Elvira, Cle E-
me et Furcina Chapelet, Mn .\
Vve. S. Philippe Augiuste
ses tiles, M. ue m lue. t-idoi-
L-aporte -t imi"le :
les families Fault re i :. ,
Chapelet, Laporte, Philipf.. i
Auguste remereient vivcrne:t
la population de St.,, A .c:, '
P refecture et la Mainie dv e S.
Mare, la Soci6tt Phi harmni- 1
unique, ainsi qie tous les amis t
de Port-au-Prince, Cap, Ver..-
rettes. Petit-Goave, Petite-Ri-
vi{,re de i'Artibonite, Dessali-
nes, qui leur ont manifest
lear sympathies a l'occasion d c
Ia mort ce
M. Ari m Paultre
leuI regretted ills, epoux, .f re-
res, neveu, cousin et .i -i, dA-
ced,. Port-au-i' nce ,t in hu-
me a Saift Mar' !(e -1 Oc-tore
dernier.
a/aes.""'" SBiBE ..fl-w.t.^^^~-~t ^v.ju


est toujours declare inno-.:
mt, et les organisationrs ra-
icales n'ont cesst de -mc.er
ampagne pour le fair.bel .

NEW YORK.-- Le marqu",I.uI
pagno d'Amodio a dciar -
unidi qu'une resurrection ''
ue amHleiorerait les Tliaie':I.
(I des !houtnes. II eIt Un
es mrailen'ns esc:rimeur du ":
ionde, et a explique que le..
I ae discipline les rnaniere--
eaucoup plul (ut 1tu eiutur.ntt
ia america ine ru co'i-u
wrps, 0en ohligefn- le v Ie
cn.,lV delifx foi o 'ant de 4I-14
O: oni d'agir.

A VIS
O uvean fbt "Tttamten
a envoy gratui temennt, u,"-u r
N le, a tout persanne r

S'adresnier LA MonsAiur J .
lifred Peareu Portd-Pu.t-.':


LA (OQU TTEIL

L. J. Michel, Me. TilleM ir

Proprilaire ..

le plaisir d'annancer &
iOmbreuset clientele que
tablissement est trans i'e::.:.::
aI rue Ferou No. 305.-- ToPu
es amios y trouverent le mI ,:
me mon accueil et une eI eodr
) faitet.' ";:. .
Ruwle'z-vnus done Ia Ce- .
uette i' Haitienne vi s- .vi .: :.
la i-ten-aissance (and o .:
:aison La Parisienn ). --.; ........:


Vms liuit Tippenhauer.:.'..
d mcurc un e -:'. .-c-x.l/-
ae son irr.prochahle ..
-.n.io- ok.laire'-.


S' ... ....
pv, -. ,
_. .
tj .


L 1ordonnance par excellence
a suivre au coucher du soleil
Au coucher du soleil apres une journee de
trvail assidu ou d'exercice violent, IPoidon
nance la plus refraichissante est un grand
verre de White Horse Whisky~ h 'eau de
frappee.
I WhIte Horne Whisky supprime la fAtigue
et ressuscite Il'nergie ilanguissante. Ses qual4
it6 r6paratrices et s- valeur digestive do.v
bien connues des sporcsmcn dans son payo
d'origine aini qu'h V'"cranger,


. .. --,- .


_


fwmsisBjh


asompomm


"'~" ''


M-


-'T


qouvell di de recuesce matin


Mes demo


WH-ls




-.\;\.\:.\\.''.\^.^ "l 0 ^ *M i '** ^ 1. ..... -". .. ,.. .. +,-.z : :f'.:"l" .. ........ .... . ..

.....t.e.. ARs do pS VICE NATIONAL .. .
; .; .. .. .. ... .......... ..-- ...---.. .a R. -.i -..-



.. t. .. . ..... . .. ... r C e .M a rd i ..
R.. .... .... ... .... ,". .... F"l" .... w" -. :. .. ... . =' ... ."


...... .. ....aibrt qu'u L.a Fontane -...
S.....:.dan:. Itou s. uvre, Racine NOTESDHYGIEN-E La S.ir-e de & -ill
... .. ..... ........... .% .. .* a v e e H: : :... c


dart ic. Plaideurs? Mais I. .. .. Claire cd ton .
."............ .... ..... ......... o do d r -t.rs

.rythme intArieur urs aete e-
fl tM vers nest jamais arbitraire; .. ...
ii obbit toujours -o use cause Sognns aft e ifs, MerDredi
..........P psychologique u est tique gient. .. .. .AM .VENG .:..::.
.qu'il :pest pas donna a tout E' (C L L 11 g: tritu". :ntr ea Q0tr5
LbS TENDANCES hUNt profane de saisii* L'excentri Les :.tahlissements de ven- Jeudi
... GENERATION que, trange. extravagant to d.. produ..s ali.ntaires Louie Lagn ..
.. .. ...... .'. :... ne constituent pas a versa m'a mach s. iceries caf tes. ....a.. .. :an..:-
euttO encore mos la ppeie-- de taurants etc ces product its u
m app cai igo eux- ....:n.es t e.. perso ne..-...- -.-.. . ...-..
Nous n'avons, du rest an"- reuse y es regiles classiques ne qui leii ersnv Uxeent.::..:. aux cient .1 ..: .eA-: .I.....
cun moyen d cont.r.le, Et conf.re pas .Ie don on le ta. dans I rus o. a.ieurs sont ... ......
pu.is,.aquoi bon? Plus: sage- lent: poi.tique. .. .sonis it.a I ..! du 26 vrie ::.:.:.vedr.................
nwment, attendons les heureux : ek-e -grantd defaut du -verli-: ..1919 s:.rr:sur oi. nigationsaqn :dRceDvi .....tio...h--
su.rvivants h P.euvre. Penut. bisme, a dit un Maitre verli.- Service d'Hygie ........ ................ .:;"..
&tre lJo dieu que nous atten- briste, Fernand G*regh, :st d- Tous les artice ali L oue E
dons si longtemps surgira-4- n avoir :pas rss ..eus jusqu .' me iaton de- nature atier veeA
II d la pouss6e nouvelle. presept a cr.. eer le ...chef-d'.u- ..les mouches seroaU prot.ge ave Aihn.ry......l. d. O hakaou
.. .Pourtant, ne laissons pas : vre qui s'impose-: a.:l'admn ra : .:aun m oyen d.. :tre il .is conven. e ..................... ......
M.: Duvalier sans: hi: deman-:. tion: au mme. .titre que: Ia -poe-- boes:: etc. paragraphe. :15 :.::.:de..::d:.:...: :.-. ........ ....l.. dI r Ie
dder une petite explication sur se t raditionnelle- Et sage- rglements-sanitaire. :en--: v--:- : f......... .. : :: :.: ::: i:":
e -verlibrisme et le modernis- meant les, Jammes, les de: e- gueu.' :-:::-:::::.: .::::: ::::-::
me don't lui.et ses arnis se font gnier, les Gregh, les V :e- : :2.- :Le: dbit par: #es rues..:.
les enthousiastes thMoriciens, ren et toute 'ardente phalan de viandes :et: de poison e:t ... .... .
Certainemen i en explique ge des revolutionnaies p iterdit. Les utres artil : : : :
ra dans son 6tucde sur Probus lyres: ont repri: omtil i.. : .iamlunentat ioni. peuvnt tra::::: ::: : :::: :: : : :::: :::::I:
Blot et Damocles Vieux. No- laire avec: leaquI.el l::s ..m.. i vendus par les tus :YoveIr%- I^. .:... .t.
tre fi reuse impatience ne ont s realiser de si behe u- nintt cu 'v sotentri de : a tc
saurait attendre jusquji cette vies. Ont-ib tortOt mOnt-srnucht tn'ie oi ma.-
e.he a n ce. l n ta in e, ... so n : .. . ..:.. .. .. m. p', e t ..-- .-.,. e.c, p .- i . ... .. .. .. ....... .. .. t-. .:... .^^ l.
6ch6aioe lointaine. son ? p etC WI 0 d c LI R
En quoi Co S .iste. e moder-: a : .te n e 17 en. .....
nisme litteraire? .. -a mode,. .::: :-:. :. :: ...a i I. n .
gout du jour et d'un jour, ...... ..--.. .a. .. ...
parfois laide et absurd, su..f- .i-.O U L .:. : :. : :.. :.. ......
Stit-elle a creerr le modeirnis .. HOMAGE. ... i ne pubi -,'- .. :
.. me? Ils sont s plaindre alors,:t:.. he d ne ampenu k- _.d, I.. .. .an.. 1 : ..
S les' adeptes du mode riisme:. .. gourdes -En cas d e t .I ... ... ... -" :.:-:--.
ils-vivent a peine une saison ... g-n .!'amende sera -on at ic."" 4 ... FS ...U.L.....
et ridieulses par la mode Marceau Dsinor, article 5 de la i uIn 26 Fe- I :-


nouvel]e. Direeteur du Journal vrier 1919.
Les conquetes scientifiques, < la vie trepidante du jour en- Monsieur le Directeur, (a) Achetez lepain, la vian-
gendrent-elies dautres falcons :Jai lu avec une satisfaction d le lait, e beurn, "ec. u.
de sentir en meme temps que intime 1'article paru dans le etab issements o- ces articles
d'autres modes depression? numero du 10 Novembre de sont proteges centre les nous-
Question encore en litige! Que ; votre cher Quotidien, sous la sieres, les mouches, les ma-
de modernes ont prematur-i rubrique 4Une Depense UtU nipulations des clients. le era
ment vieilli, alors que de lea. I1 y est announce un ere- chats, les products de ia to x
n> semblent de- dit de 6.000 gourdes pour Pa- et tde iternuement. chetez-
fier Ie temps: ne voit-on pas management moderne de la les des personnel aux c.orp et
d'enormes lezardes dans ci- nouvelle salle de la Section aux vetements propres.
tadelle co- o s s at e dime- Dentaire de lEcole de Mede- (b) Ne mangez pas dans un
suree d'Hugo, tandis qu'un cine. C'est vraiment beau et restaurant non tenu par un
Racine rest eternellement je souhaite du plus profound personnel soigne et ofu a h-'e
jeune? Quel prosateur d'au- de mon cceur d'haitien que i manger, les cou-erts. ]es us-
jourd'hui peut rivaliser d'au- des.mesures pareCi1es soient tensiles. les servietets, cara-
e avee-n :P:asca.l- --un--Bos p-rises en faveur de FHopita-ld fes, ve vei b hoire. etc. ne ou
.suet, un Saint-Simon? Ce quo General vu les se-ices q...-u'il offrent pas une eotiere SCLuri-
nous demandons a un ecri. rend a la Societe. Ce que j'a- te au point de vue de leur di-
vain, poete ou prosateur, 'est vance ici est d'une grande im- sinfection et proprete.
de traduire sous une for- portance 4tant done F'opi- (c) Demandecz vos enfan-s
: me .definitive des senti- mon premiere que j'avas; de de ne rien acheter Ia I'eole,
ments de tous les temps. l'Hopital depus sa national- dans les boutiques ou danms les
SMe sera-t-il permits n sou- satiom Jy viens de passer rues des personnes sales, ncn
Svenir personnel? Ii y a que- prs de 2mois et j'en suis sor- i ehaussees, en guenilles: leurs
: .... que vingtcinq ans deja! ti plein d'amour et de tristes- iglace, patisseriec ou sucr--
:: mon enhance fureteuse decou- se. Plein d'amour, pour nos ries peuvent cause des mala-
.. it une. coleetion d'une peti- hommes de science qui tra- dies contagleuses tres graves.
:.:.:.e Revue :.Capoise honoree de vaillent et qui peinent, plein (d) Rappelez-vous que la tu-
Sa prose de M. Mars des vers de tristesse quand je pense a berculose est la maladie qui
.. i.de. M. Probus Blot, entire au- la retribution de fortune que faith le plus de degats en Hai
tres. Un poeme de ce dermer: leur accord 1'Etat. ti
L' Autonme, me donna un choc J'ai et' fortement impres- (e) Aidez-nous a protegor
iqui ebranla ma sensibility sionne en decouvrant tant de la sante du people.
:toute, jusquA cette here. Je sciences en des cerveaux si
:n e :pus alors comprendre ce jeunes.,Leur d-vouement, leur >-
qui se pass en moi et depuis, amour pour le bien public sont I
j'ai sagement oublie routes les a touted epreuve,et je crois plus A VIS
r.gles dontt on a assombri ma que jamais aux possibility et
jeunesse: je ne recherche que au._.demain de ma race. En ve- Le Service lvdraulique
mon plaisir, dans luvre d'un rit j'admire un Docteur Hy- s'empresse de rappeler ai se
artiste, ::sa technique :fit-elle polite, un Docteur Maurice abonns que Ie dernier dlea
r~volutionnaire. Hall quand je les vois, sans pour Je paiement de' labonne-
Est-il besoin de dire que j: repugnance aucune, dans cet- ment des mois d'Octobre et
ne prends qu'un mediocre in- te. sa le otu j'ai failli rendre Novembre 1984 doit expiner Ie
tret a :la sterile querelle des .Iiametper les miseres de la 15 novembre en course. .
traditionnalistes et des ver- society. haitienne. Et ils ne En cons&quenee, tous les v-
libristes? Les arg ume n t sont pas seuls a I'Hopital a bones retardataires don't les
po.ur::et eontre sent: la por-. faire'. enficier la masse pro- praises aurtient ete suppri-
.t6ede tous. ::'erreurinitiale l6tarienne de leur science et m'es seront oblig6s de payer
vient de la confusion des deux de leur d&vouement. Ils ont l'amende de nze Gourdes
terms: vers et poesie. II est leurs eolltgues et les gentilles prevue par le; r.glements du
:facile de rencontrer des vers, demoiselles qui se sacriftent Service pour le r6tablisso-
mme de na vers, san-s pe pour notre pauvre humanity: I ment de la connection.
bie aucune et reciproquement s a e ri f i c e de leur sante,
.e West pas le versiqui sus sacrifice d ers plaisirs. Je Lu Direction.
:dnne toujours lixmage'iune sUhiaite, Monsieur e oDi-
po&ie neuve et originaleto recteur, que l'H6.ital G(n6- .
ti -et Barr~s- q-ui ant jaai.s ral soit objet -d'une meilleu,- --:
rit un semi versau. edurs de e attention du .Go uverne- .
:::toute eur eai::re nesnt- ment. Le plus grand, bien en pression de ma haute consid&
spa oon ideres comme .de sortira pour la cit& 1 ration.
::": grand te?.iLapreee --C. st 4adi ene sentiments
.:.un Gi s y ue no cn. .qu je vo.s. rtnouvelle lex- : Kleber Gorge" JACOB.


S.ce lnit7ag


SA.M1EDI itr DECEMBRE,


GRAND) BAL,


A L'HOTEL DZ VILLE
Al PROFIT DE LYEU VIZ E
DES ENFAXTS ASSISTES
Mesdames, Mesdlemoiselles,
Messieurs. Vous ne pourrez
paa voous empecher d'aller a
ee grand, bal sans perdre la
meilleure attraction de cet hi-
ver. Meme pour ceux qui ne
dansent pas, le coup d'ceil se-
ra un plaisir.


La carte d'entree
lemnent d'un dollar.


sera seu-


Alors, Messieurs, prepare
vos smoking blanc ou noir.
Et vous, Mesdames, et Mes-
demoiselles, vos jolies toilet-
tes.
Venez vous amuser en fai-
sant la eharit6 !


A V'IS COMMERCIAL


Selon les termed de son con-
trat d'Association en date du
11 Mai 1934, avec feu son Pe-
re, Monsieur F. Calisti, Mon-
sieur Yves Calisti a l'honneur
dIhnformer le Public et Ie
(Commerce qu il prend suite de
ia Maison F. (klisti & Fils,
suus la mem&e raison soeiale.
-Aux Cayes, le 2 Novembre
1934.

F. CA.LISTI & FILS.
-'-- -

666
LIQItIDE. TABLETTES, ONGUENT,-
GOUTTE.R POUR LE NEZ
Arretie a malaria en 3 jours,
leI rhumes en I jour
les maux de tate et les n'vralgie
en 30 minutes
TONIQUE T. LAXATF



.72~i


B ta!- C'est i
tout le mionde. I''t
apartment pour tou&
Voulez-vous que. vw.
soient bien chauss&i
Ia. -E t chose except
on trouvera des ':.
pour toutes oeeas$Io
qui est encore plus ".
c'est .que la qualitih.
rieure au prix.


PANAMA BAf 0Ap
STEAMSHIP ilAL
BULLETIN-No"i.
S. S. cGUAYAQUIla
Panama Railroad S.
Line arrivera de Cris
Z. le Mercredi 14.
1934 et partira ole- .-
directement pour Ne
pregnant fr&et seu lf e

Jas. H. C. VAN

......
:. ..:. .: : ..::

ORCHIESTRE S
CabaretKd Ir
Ptionvti
Tons les jeudia,l.-
... diman .c .-.
des9 heures41:



G rattelle.. D6 .e
*ma, ...Tseb&.
Dr.. V. MAT
. :.. .. . ... .. "
-G Rue. .%....

S. ........
Coca ..


41


V


. a .. .. .
nn....chef
.:. .* a .;:


A







K *I
-.Ol I N


ma Railroad Steamship Line a 'avaage
d1- esdparts suivants de New-York pour Port-au-
ait irectement, chaque Mardi, excepted le s
i, qui I era. Mercredi, le 5 Septembre, 1934,
atol&,te Mercredi,7 Novembre, 1934.
4 ts steamers sont pourvus de Chambre frigori

r DENEW-YORK ARRIVAGES A P-AU-PCE.
eui, le 7 Aofut, 1934. le 13 Aof-t, 1934


obal, le 14
entura, le 21
le 28
guit, le &5
6l, le 11
tentura, le'18
le:25
squil, le 2
pbal, Ie 9
entura, Ie 16
, : le 28
qu1, le 30
hbal, le 7:
ventlra,le 13


Aout,
Aotit,
Aotit,
Sept.,
Sept.,
Sept.,
Sept.,
Oct.,
Oct.,
Oct,,
Oct.,
Nov.,
Nov.,.


1 34.
1934.
1934.
9a4.
19341
19M4.
1934.
1934.
1934.,
1934.
1934.


1934.


lie
lie
lie

lie

I e.

lie


19
27-
2
11:
24-
30:
8"
14
22
28
:
192
19:


Aot,,
Aouit
Sept.,
Sept.
Sept.,
Sept.,
Sept,:
Oct.: :
Oct.,
.Oct.,
Oct.,
Nov.,:
No v.


1934
1984

1934
1934
19314
1934
1984




1934


Sle20 Nov., 1934. le 25 Nov.,:: 1984
aquil, le 27 Nov., 19'4. le 3 Dec, 1934

.AMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,
1- MA LLOYD.
SAcig. G..niral Agent



... .k t. ..
,, .!, ';,,, HV "'. -
:. .


!AWi 5


B


,A Th'MPS NOUV AV,


K


A J..


ou dr: e ros -erite


S -


: ;uic un pm-n qni se
Les grosses culptur
de r:uk n nt, tenant f
kg dr U I:If 4cde put s
.:: Mem an ourso dem c
d cooler, eses enieS on;
..: :|: .::. .l. : le.^ pr.x r






t- -- : i : i i i '
I .". .. .
. . . . .


Sasse de prtsentatihm en fous pays.
es mnaives et s ans de o bande
ermerwnt la route, sont des saymb-
les dbuts de VFautomobile.
ann es4'cdverrlede gi tiennent do
i dtpos cellos Jr tout 'anre mpon,


-i
~4444
4


A



b


u1nS7 Ru garn e -Ta .ihw e 8
1Adm n ions aux BACCALAUREAT
Rhitorique ae Philwp. h
Annees 197 A: `194

...ement doit es suee s a sa discipline, Ason exo
mithode d'enseignemment, A sa bonne et large or-
ktf. Pensionnat incomparable, Pension pour pe-
i5: 12, Cours classique general, Legons particu ie-
Ors de Steno-Dactylo, ComptabilitA, Anglais, ELa
k:Allemand, Preparation a I'Ecole de Genie .


IiSement garantit tous ses cours et forme dce
rfits et conscients, =omp6tent et courageux.















. .... . -



L:... E TOUR DU M NDE

"s,. ses go.0s pour le voyags. LeU
..... .... condition moyenne paueqt se
pe ce aioisfr Wc i'pogahg, Les
r d6p6ts, grdk' a iint6r{t ccas-
ontlt faith de constituer une reserve


SE R--O' A E
.... .... ..

U CANADA

.~...: co la ..4"V


SOCIETY HAITIENNE D'A AUTOMOBILES
MALLEBRANCHG GENTIL, BOGAT & (Ce.
PNrt-au-Prince, Haiti
..... ... -ggg gg :g . . .... ., -.-,


TUA N 'c & -3f -1t4,
TOUXIyIKP;Oi.." ,

- .a-'*~r'ts~- 4 I~ J.............~f ---..4


Z~i ~~s~a5 4'


r -r


4


A
Td.~


Ii~


t~4 ~
p: t!
.4445~


niinlessence tlkleQls
-8 P 9

Di~ets e C


ariaioe r


v i4r


LE


C- esf [a q

oures, va i


vaste Ierj
mel e tr
I I s


Serroi


C'este qii


t0all


~"s"~3S~i~i~'~~'"~w~k~i~~


._, ..... .


........ ..;. --j-


Pair tem s -d r.4


ORIL AVNTA TION
NOUVELLE!


Par les temps act.els. onr ne
congoit pas un j e e homme
mderne nec connaissant J),
la Slemnographle, la Dad : y .
graphite, la (Comptabili; -i
par'lan t pas convenaliement. :
iFAntflai et VEIspaqnl, wn -
rant le DeJlin ef qalleg
Confiez vos .'nfant-. To 'o '
ye P.lymathique ( u eJp"':-
7 15) ( toutes ce n T:

1 tintqigranni di t\4n :

u|t I I ait (I n i n m e e
| : nt rr 1ii ,lab-i r f "" r i *: '- """
A-i .I. ::,.- '.



;, .., :,. :1 .. 4r


























OI I1;NTA rION N ,, .., ..





4 ;. .-, I C .. .


iL A, Uiv


al'I gml


I a


. Goutez et


Comrparez





^ : : . .... ', .. '.'. .'.'. : .: ..' : .. i' *. .. : : .. "
. .... ...

laitPxt.ong ....
Vinent, oferte par leI F ^d4- Le Frirea de 1Instruction
S... rat.... ons .. ....... ....Athl6ti. ... e et do Chr4tienn nt ed h b t ur M.
Ballen a- la iMan Amateur3 perdre I' Fit'e AgarWthwnue, gn
Cette rEni sern notre pre- d 6 hier soir Hospce de'far
mii&rv preparation : pri-olym- TaemeL:. .ie tAte
pique Lo regrett6 Frere Agathan da,
So.-Mare BONCY;v, arriv6 en Haiti le 23 Fe- -mo
S: : vrier 1921, 4tait Directeur de ren
..... ... .e6eole dew Frieres La VallJe ve
.... : (Jacmel): II ttait decor de ont
TEMOINAGE Ordre National itonneur et I'o
MlPD r ONANr.AIQQANrR reffV


U. Vn. ..VY .... .


Nous les Leaders et les Pe-
res des enfants de Associa-
S tion des :Boy Sluts Natio&:
naux d'Haiti, ayant reconna
les immenses-&ervices du vail-.
I anm Pr6sident Fondateur et
Chef Executif de notre Asso-
clation M. Alphonse Saint
Cloud, pour les huit' annies
consacrees a notre ceuvre, a-
vons decide, it occasion du
Seme anniversaire de l'Asso-
ciation, le 14 Novemnire pro-
chain, de lui t.moigner notre
gratitude et notre admira-
tion, en lui decernant un Di-
plOme d'Honneur.
Nous saurons assez rendre,
homage a notre Chef, i.n-
fatigable Apotre qui se d&0


voue a nos jeunes haitiens en
leur inculquant I'amour de la
famille, de la Religion, le res-
pect de I'age mur, le culte du
brapeau et l'esprit de soli-
darite; en un mot, tout ce qui
neut ennoblir et grandir 1'-


me de lhaitien.

Quarter General, le 11
vembre 1934.


No-


Inspecteur General:
Alphonse Jean Joseph.
Instructeur General:
Andre Maignan.
Membres du Comite de la
Section Executive:
Riche Kenscoff, ler Leader.
Rodolphe Legros,2e. Leader
Archibald Leegros,2e. Leader
Ulysse Cabral, 2e. Leader.
Emile Lafontant
Andre F. Bistoury
M. A. Etienne
Andre Lamy.


DECJ ES

Nous avons appris avec pei-
ne la mort de
*-- ---------
time. Veure. PerictisTessier
nee Marie (Clmence Louise
Solages,


d6c-d6ee a 3 heures du
munie des sacrements


matin
de I'E-


glise.
L'enterrement aura lieu eet
apres-rnidi a 3 heures. Le con-
voi partira de la mnaison mor-
tuaire sis Bois-Verna pour
se rendre a l'Eglis du Sacre-
Ccour de Turgeau.
Nos sincere condolences
aux parents et allies de la d&-
Sfunte.
*xxx
Est d'cd&ee aussi avant
S h ie r ...........
Slme. Frank Mines.
Ses :obstques ont eu lieu hier j
martin en !'Eglise au Sacr- ,
Cceur de Turgeau.
S. Nos eondol ances a la fa-
S. mille de la dfunte
iZ: m : i::. :::i: : ( : i :* : : d: e : x .... ..: .. .

;.... Nou s venons d'a pprendre l
d ecs .de: .
M. Anttoine Duvivier,
ec.d ee:te nuit. -: d.
.... Les fu.ailles auront lieu
cet apres-midi A 3 heree4.
S Nos condol6ances -

E.. st mort eete nuit le capo-

:Le d6funt tait originaire du
SM6e-St-Nie ia ::
A sa f mile ous envoyons:;
:nos pls sineres :ondolian-
e....... .. .


Meruin. .
Nous presentons nos bien
sincroes condol6ances & ta
Congr6gation ainsi qu'a la
famille du :Frre Agathange., .
It


. -.. .. .. . .0 S




Le VapeurVoy :SJ N. :Be
retour des ports Colombiens.
de: Cristobai C. Z., :de: Kings.
ton Ja., est attend Prince le 15 Novembre: 1934,:
en route le meme jour a: 2 heu
res P. M. pour New York, pre-
nant fret, passagers et malle.


Lii
M..


e Vap MA . RTINIQU
":.LeVapeur: MARTINIQU 2,: lHll


- aaa.~ a W1UKS~ h.I#4MW. a 36


VISITEZ


~_1 .,;-. 'SM'


!


Voy. 1813. B. venant de N {w "e:nt' frem -
York et des ports duiNor:~est : : i ... ....
attendu- A: Port-au-Prie 1e .las H. 0. VAN RE
.15 Novembres1934 : he :re
P, M. et continuera: le meme .' Agent Garal
soir pour Petit-Goave et les
autres ports du Sud. '----


Le Vapeur COLOMBIA.
Voy. 35 S. B. partira de New-
York le 15 Novembre 1934 di-
rectement pour Port-au-Prin-
ce, ot il est attend le 19 No-.
vembre 1934, en route le me-
me jour a 4 heures p, m. pour
Kingston Ja., Puerto Colom-
bia, Cartagena et Cristobal C.
Z., pregnant fitrt, passages et
malle,
W. E. BLEO.,

Agent. GenitraI
4
,,,.- "t *- '* 4. i -, -- -' ,-^--


L'tlrtitut Tippenhauer
d-emere une exeeliente cole
ever son irreproehable
Swlna ton weolr r-


..ED .. .:..:.. .
Domino noir.
L m,.: .-..... .. .. .W .. . . . ..,.. .' ...:... ; ., ....

Geo. Simenon..
..:.....
A ne pas lire a n it .........,,.,.. .
--- A venture d4'Arsene Lupin...... V: ...:S
A ventures de Sherlock ReHoln s...... .
g" La galerie. criminm de .,,,........ ..... :...... .., P.4.4,.
(Criminels et polciers .......


AIM:.


Le Vapeurs Arratent
Us Rhumes
Ge ne sont que les vaIp
gji peuvent atteindre les rhub
nes directment. C'est pour-
1uoi le Vicka soulaze at r~pi-
iement.
Lorsqu'il eat frictiont6 an
moment do se voucher, iI est
olatilis4 par la Chaleur du
wrps et inhale dan les voiet
rmpiratoirem.
De plus, if agit eommnn un
staplasme, ehasaant lea don.


P -- t. -Z


rift A, -u Tn
otr TAEXTRAAPIDE
t ui lnstcntcrt6ment K.Synoais
JDioU. is rmicrobacs at Ies g .n.
,lrosz vog dent; avec Kolynot. VaSl
elles auront blanehi dd : ton: Ko8 .:ts.
lis v e qu'aucun autr U de.titriUdee a.
Sfin.. l| supprime les t.ehtijanunVt flte
rn : iim rnouss. dns li petits tiatwN.
a| ptzisant la cavite buceale tout eriti
KoXr | no nrc "deS r Ad I ruitftst des
--:--. 11.: .~ 1' technique :Ko 'tyt :~n ~ t
-, 1 r '. .t- e .re .i.. d .. ......
*:: 1; In t, h1 d Koly3 es a Uasit
e-an.- Jul


S


rsis peiales


ICompagnie


elEcigmaira


VOUS FFRE POUR SUPPORTER LES FORTES CHA-


LEURS BE CETTE ANNEE EN


VOUS PROCURANT


i *1ateur El trti


4
'C-.


LA COMPANIES MT SES


VENTILATEURS A
V ^4. 4 *a .r S .i j Sin ...


LA PORTEE DE TOUTES LES BOURSES ET ACCOR-

DE DES FACILITIES DE PAVEMENT.


ET VOUS SERMEZ CONVAIACUS. 'C, ..


: CM^PGNIKDEChA4I A(TE ELECTHIWIVR


. ...; .. .. .


QORT-AU-PRIN :. '*. -.-'"


D' E PO SI7' V


-*A H^*-. ..--.. ".


.&... .....



.. ...4... .







-4... .....




-:hI43


NOTRE SALLE


.~ I--Y.~~aa~rae~la~-W r ftw" A-11% 61i~


Liv:*.".w^a e


Aeu


i


fet MG m. urederwe [uvi |
mud et lturs enfants, le 1 |
miles lBonhon e, Carpen- 1 H . ...........
r, Latortue, Domond, Fre- A T |
Grant, Duqun R Aay
nd, et tous les autres pa- o' .s recommwnde seCktta bo&
mts et allis remertcient vi- "
nent tons Jeg amis quileu bulnh Critiqw (Cntemnorains '
Smarqu leur sympatchie .
easion d: e a moirt d ,e ule wb othl.qu Nels on::::.- e...
;rett6 $ectkcion illuastirne Caemann
s e. i ib l tu ........... ...,... ...

.s. les pient de e en .I litre de demin ........
s sentiment s...dentir. .........e Biloth que P......n relit .. ......,
titude.- Etudes sr L po ique r re de.... ....
Port-au-Prince, ie 1 No Culture moderne -- ... ...
br ide 9 L t r p a- t ioe r e ...W 0.. .e............
STEA,.U Les grander ventures (Pour LaJan.-i ..
i e N national .. .* .. .. .' ....*.:,:.;.;.......:.:
U T N 114 S.ct-C .le.. .tion ............. ....




nata Rai:r::: ad: : : teashi: L mn: a~tre diue rman L .pu r


n' arrivera tve Cristobal cf La Prrisienne
et partira .me jour
.p... mn.. t u.. J. .MANS r .P' L' C ...... .......
... V. -.. ..... .. . .. ............. ......,
.... .: .. .. : -f, .A : h v r e lm o d..n d : r .. ...:-.::, : :.-..... :, :. ..: : ;-
::S B LE :Nrm at e:1146:: :e I ::Sr:;: ,e^O :,: :..-:, *: ...... :' ; ;
... .. .. .... ... | ... . . ..."..: : :. .. .. .,
le t u .M ercr e e, 1 .. .e . .. .. ... .. ... ........:...,.
. . .. ... .a.... .. ..L..... a : : : : : : : : : :::: ....'.. :^ .. .r : ,:
'p f ^ .. .. .. . .. . ... ... .. 7V I .. . ... ? ? ':' ^ :. :


B


IU


AYIEZ 0 ES


I


dos


que


E'l-e