<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02282
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 9, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02282

Full Text



.,.!.i :": :: .:.. "-" -.... .... .
..^ "..... .. .. ,n if l M ". ". .. .. .
......

... ...... ... ... ..... Q iO T IB I N



-AN NE-'. --' F i . .
I I:" -- - '-" "- -- "-------"


VENDRED 9 NWVEMBiRE 1934


*. i :


I


No. 13441


i ilUEUJOOE


~~ictritk chlez.tS f m
tis, soS toides le
ea une chose teller
g epic lorsqu'en un
e donnte, an h..n
t, refovIlan! ot se t
:forueil on de pairt-
a .e a faiblesse de
e::a ie grandit dans
ratio et r reaped
Ie Stnateur' Bo-
ce que rappor-

a pe s lon, v ient de
,4sensationelle :ddela-
ivranite: (Le parti re-
doltt subir u.nt re-
I ftei ou mourir
:1ieheft politiquex.
( celte declaration,
pardepit, parce que
S.. des elections du
dtes Etats-Unis sont
ml! d&fatrables aun
pdicain, don't il est
principauiw leaders.
a: est bien possible,
tiurmain. Mais, is ne

1~:eux qui acceptent la
ie:: t Elegance et le
V ` .. .
da. Rbeau joueur.>
tns de notre hkdsoire,
t: de fails hero'iques,
iea de ridUhissements
derant ia fataRlie a-
E I 'on peu meme
notre long et dou-
:dvaire, les dix neuf
occupation du sol de
a ne f[nusse con-
des luies Plectorales
YIIncus.ont conslam-
ete d'accepter les re-
a:ec une serene rest
'-: eifohe-dire come
Sabt:ioiument norma-

doute, les echees, en
ma t itie, tiennent a
as* drerses, m ai s
tI..s n::!inuellement
s, efanta donni le but
SIte tiesir common
.. u n diffgnite quit
:$:servir, non pas son0
8s plu1t1 son Pays.
re, d'aileurs, off re
a examples de dt-
i de sublime abne-
Si les homes appe-
.psider aux destinies


A.ys sen inspiraient,
teur crar la hau-
Ssarifces qu'impose
tsere raiits sRe plie-
:aft I les realities,
:d anntes. qui ane.
leurs plus ldgitimes

rtg rc ce conduit
t "tf sirable pour
f ermes come le no-
et des epreuves,
ran -e toutes.sore
o Mt n rourrons ve-
i :pter avee fier-
:rfeil(: 'S"T NOUSm! que
4 ea vaincus d'une
.etor.zle, pourront,
eme franchise que
oralt, reconnai-
Sde eur ddfaite.-
L.

iTippenhauer
e excellente eeokU
.... ble
w ^ ^ W r e hv f


C Pmnn: als Pavions anno n,, +SPECF^ Vi -
Cm : :: :b ce, e'est demain quarrive k:
S.Comme mus ledision h.er, :Port.au-Prinee le croiseur-eco l
SePrsiden:Trujiioyeta su. e: Jeanne Are : d a Ma ..... ....
Ste, parti dePortf PriewP irine FratiiMse, -q.ti est pr-
entre 5 ei 6 hearetst traver- ; sentement *i ta:i- e t i'ie Yr stnnine di'r:i : I:t,-
*. la frontere 8 here ::auto:ur :du mondeu cr La smaine: dni,
Sminuties Continuant lc oa. re qui durea en tout neut :eien. president de Cab.a Gerar-
ge an meme train, le cortge moisl 1 est pati e Ocvtobre do Machado a ecrit a plu-
: pridenfeateie arri i: San. :::-et era: de retouri enutii-Jui:: :sieurs: jo:rnaux dominicains
-eDomingo quelques heures let. II a traverse ditboid 1'At- pour prote ~r centre une in-
aprs. : : antique; s'est arrete i Fort. formation qu'ils avaient pu
Voici les tilkgrammes qui de-France-et touchara Port au bli&e, aindi que. nous, et tous
t. leP ehanyg entire :e Pr8 Prince; :de: 1it ise ren:dra: les .joturnaux du monde des
Ssident Trujillo et le Prisident Colon, passer par le: Canai: servis :par. les agences .me+ ir
SVincent bier ; de Panama, remnontera: les:6- caines de press. On y racon
teos ambrieaines iusqu'a Van> tait, nos !cct-eurs so le rap-
(TRADU(CTION) cover, puis gagnera Extri{- lpellent, que Macehado avait de-
me Orient, redescendra ves inand6 protection au Gouver-
President Vincent le Sud, naviguera dans 1'O- nement dominicain parce qu-
Port-au-Prince. cban Indien, puis l'Atlanti- de ta Havane, on lui avait ad
11 m'est. t.res .greable .d ue. n-ote qu'ih co..plot se tra-
faire savoir V\otre -Excel- Commne il accomplit en ce Umat centre sa video. La mem-
lence que je su"s arrive sans moment un voyage d'entrai- .depche faisait allusion i Pa
encombre a ma residence of-" nement au profit des aspi-- fire des 86ttudiants de YA. B.
ficielle. Je renouvelle a Votre rants qui sont i son bord, son C. que, disait-elle, le Gouver
Excellence mrues sentiments de itin&raire comporte beaucoup nement dominieain conmside-
gratitude pour le-s deIieates d'arrets avee des stations as- rait comme les auteurs even-
Sattentions don't j'ai 6t& 'ob- sez prolongees. I1 passer un tuels de 1 attentat.
ijet de sa part. de eelle du gou- peu moins dune semaine a Dans sa lettre, V'ex-presi
veinement et du peupie hai- Port-au-Prince, et partira ven dent de la Republique Cubai-
tiens au course de ma visit en dredi prochain, 16 Novembre. ne declare qu'il n'a jamaJs de-
votre bele capitae. J'en 'ar- Le derai un souvenir inoubliable n viux navire, est de au Gouvernement dominieain,
Sde meme que les fonctionnai- jit venu a Port-au-Prince il y celle que e dit Gouvernement
res de ma suite. a quelques annies. it jauge dispense "t ses eitoyens et aux
6.600 tonnes, measure 170 me- strangers resident sur son tero
President TRUJILLO. tires de long, 17 de large et ritoire, et qui est si complete,
570 dr1 tiranr dcn,. s ma- lui suffisant implement.


XXX


Port-au-Prince, ce S Noven-
hve 194.
President ITruj i io
Santo Doming1o.
C'est avee plisi qiu j'v p--
prelnd, vote ar ri'IVe n plar-
faite sant, dans voie resid-
ce oficielle de Santo-Domin-
go et qu je jre.ins a nouveau
vos remercilements pour ac-
cueil don't vous avez e:re iob-
jet a Port-au-Prince. Je gar-
de un excellent scuvcnir de
v .tre seour on Hnaiti t la
certitude Q(U' vontI visited
sera des pilui fructueuses
'en resultats hieureux pour l
politic clt d'amiti e e 'fra-
ternite (,ue1 poursuiv, t nos
deux gouvernements,


President VINCENT.


FEMINISME EN

PROVINCE

On nous signalte, a propose
du project de reouverture de
I'Ecole de Droit des Gonalves,
aue trois jeunes files de i'en-
droit ont I'intention de L:.y fai-
re inscrire si les cou"s sont
reellement reprise.
Nous notons avec plaisir
que les jeunes filles de provin-
ce ne se laissent pas distanceer
par les port-au-princiennes,
et nous souhaitons que 'Eco-
le Libre de Droit des Gonai-
ves recommence a fonction-
ner, ne serait-ce que pour per-
mettre a ces trois gonaivien-
nes de suivre leur penchant
pour les etudes juridiques.


Buvez le Rhum
Alx Rbu


chines development 32.000 che-
vaux et peuvent le deplacer
une vitesse theorique de 27
uri"uds -8 dixiemes. 1I est ar-
I (Io d S canofs de 155 m. m, 4
to 7&, 2 ie o7. plus deux tu-:
.f lncv torpi;ies. II est mon-
t6 do cu0elques 500 matelots,
Li-) caOets ou aspirant-s, et 2'
officers. II est commander par
e cap laine Donval.


S. -. ..^a a...

L'AFFAIRE DE MARRIAGE
DES GONAIVES

A\' sujet de l'affahie do ma-
,ita:c ,ui fait tant de bruit
aux Gonaives, et que nous rap
portions nautre iour. on nouS
explique que l'Officier do FE-
tat Civil de Marmelade a et
apple au Parquet des Gonai-
yes non pas pour avoir cel4-
bre i'union en question, rnais
nour I'avoir fait sans,obseri-
: l. \,h formalities legales, pu-
biications, etc.
Le Commissaire du Gouver
nemnent etait done parfaite-
men7 en droit de le blamer.
On nous rapporte que le fone-
tionraire en faute a ete frap-
pe de sanctions disciplinaires,
amende et meme emprisonne-
nmen t.


L'ORCHESTRE SONORA
A PARAMOUNT

A partirde ce soir,i' Orches
tre Sonora jouera tous les ven
dredis au Cine-Paramount, a-
vant le (lever du rideau>, si
'on peut parler ainsi.
Les habitues de Para-
mount> apprecieront certai-
nement ce nouvel effort que
fait la direction, apris tant
d'autres, pour leur plaire da-
vantage, et surtout satis aug-
mentation de prix.


[LT PRESIDENT
TRL'JILLO CHEZ LA,
FA1MILLE CH ;. VALLIER

Pour I'hihtcoire, 2u.5s cro-
yons devoir Isignralc *--- et c'est
ltous qui avons ia primeur de
Ia nouvelie --- que parmi ses
parents qu'il a vi.itL'.s pen-
dunt son sejou, h Port-au-
Prince. le Pre'sident Trujillo
n a pas oublie note arni Ain-
d-re Chevallier. II ezt mnme al-
Ue an coquet chalet Lu Pont
Rouge le soir memec de son ar-
rivee, apr la tourn&e qu'il
fit au CIhamp dCe Mars et anu
cours de laquellc i fliut si en-
thousiastvnent app.laudi par-
Ia foule haitie-rne. On sait qiu
le Gene'ralissi'ne (lescendi, ui
aussi, de Jean-BIaptiste Lou i<
Cbevalier de Pui!horeau.

A L'ATTENTION DE LA
POLICE


Nous attirons attention de
la Police s.r le. mefaits trop
souvent repites d'une corpo-
ration de v-olours d'accessoi-
res d'automobile.
Ils operent, surtout les
soirs, devant les cinemas et
dans d'autres lieux ou0 il y a
de nombreuses machines, a
chines, a occasionn de maria-,
ge ou d'enterrement.
Ces malandrins ne se con-,
tentent pas d'enlever les bou-
chons de tanks a gasoline ou
de radiateur, mais ils enlI
vent jusqu'aux pneus des voi-
tures, exposant ainsi les occu-
pants de ces dernieres aux
plu, graves accidents. ,
Nous sommes convaincus
que la Police va mettre fin aux
aetivit6s de ces voleurs.


PRITR IRAV(IRI-q- A


L ETRAVAIL INDIGVENE

.......... ... i.-... ........ s. .


$ Dans 'arr?"th r'au torisa'"
tion d'une nouvelle $ociAt a-.
nonyme finanefe par le capi-.-:;
tal stranger qui vent dr corn-
inencer des affaires en Haiti,
Snow avons vu avee plaihir que
le Gouvernement haitien ne
I uii a donned" I'exist.ence e1galo .
que o/o du montant total ~es sa-
laires pays en Haiti devront.
etre repaitis entire les em:
plaoyes haitiens engages pr
la dite compagnlie>. :
Nous croyons just de si
gnaler cette innovation--et. de
r endre hommage a I'espritaui
Pa inspired. Elle manifesto
nettement la solicitude du
Gouvernement pour le travails.:
haitien, et vient reparer dans
Sune certain measure la non-
promulgation de la oi Cau-
vin sur le travail des -e.ran
gers, que nous ne ce.erons ja-::
mais de deplorer. ----
Nous avons distribute le bla-.
me lorsqu'il nous paraissait
merited, nous tenons aI signal:
ler aussi maintenant ce qu .
nous parait digne de lounge.
-""" "=="" '- --___

NOUVELLE SO CIET
.:s ..
ANONYM "..---..-.-

Le Moniteur du ler Novem:-
bre public P'arrete autorisalnt
la society anonyme <,Bata`-.':
Shoe Company>>, fondue au ca-
pital de 100,000 dollars, et a
yant pour repreentant :
Port-au-Prince M. Herbert -
Caleher, de natio(nalit -ch&-
coslovaque. .... ......
La marque de ehausiureS'
SBata, dont les usinrs se-it-,u -u
vent en Tehecoslo'aquiei, joit
d'une reputation 'rnondiale.
Nous la voyons avec plaisit "
1 prendre de I'extension eI-Hai--"
ti. ..


UNE SESSION.F :::':

EX TRA 0D/NA OIRE ?

On recummence .t parler,_
y ces jours-ei, de session extra-
Sordinaire, mais on fait per-
i sonne ne sait au just ou 'on -


en est. Les milieux goluver-


vernementaux ne jparais-eiT
pas beaucoup plus renseignes
sur ]a question que le public
tout court, et tout ee que l'on
sait de la session extraordi-
naire, e'est que 'on en parole,
voila tout.
Jusqti'A' present, nous som-
mes, sur la question, dans la
meme situation que tout le
monde, 11 semble, a consid&-
rer la chose en bloc, que s'a-
gissant de session extraordi-
naire, il y a autant de raisons
pour que contre.
II y a beaucoup de prob)-
mes politiques et administer.
tifs urgents, mais I'exp6rien-
ce de la derniere session n'a
pas d6montre que Paide legis-
lative acc6lere tellement leur
solution. Tout le monde sent
qu'il faut fire quelque cho-
se, mais est-il certain que les

. ff e on 60 page)


d~al -----------


_


vs


V


I


POND& EN Ino
^^llSF^'^^^^^^1^ ^^^^^^^^ i^^^^..
. ...- *-. ^
W XS ."




t... 1 I'lt ------.



.. f.ripj. .% ..
.....'...... .. ... .. ".-:...................--- .. ....................... ...................................,..::................:.. ............ .......................... ..... ..................................."
....... '. ": .t .. ..*... . ".... .... ..........i : .. .... ......Y.... *.:. .. . v ... ..... .... ....
....... ....... 2 l. . .. .. '. .. .*: .. .. ." ." .. .". ...
... -. -PROD r IT FRA.N..AI.S .S. i
-.- -.. --..............-iSon ..fficacit contr. to.tes ..
.. .. :: ........ .. ....::..............


vait-elle en Avoir "une plus snt univ-r...m t" reconus. ""re" "
..rande que ce.. l d.nt ... .... ,......... t \Comp da k gr..... ..... .....0.i lgv






: o :a -t -dhbite uoe: P our : : :::::: : -. ... ... .. ........ ..:. ..:... .... .:.::.......: :::I:::^ ..:...: .
4u. tMu. .s. t.. a ... .: : : tp parents? Son .'.A., t V'" .if A ,. ...
[re, theininot flu P.1.-Ma, a ets
- .a :e : ......... ......... ^ : -: .. .^^i^ : ..: .:::; ..: = ........ .. .......: r ""^ **.*.-.- -1^ 1, 3




e et,. m........... canieien
S -.. .; '- -- ... .. . i[ . t. ,--' n . j ............ .. --- Xi....... .... ...... .. .... ...... ..- .. ..... .. .... .. ....... .-------


bien not P ii condu.isait A -e ee -- ong
'o asion le.. train p iden .... ..... .. ...........
....,qh e.. n o ....l e t : ce,- -- .. .............. .. .p ............. .. ... .: : .... . ......... ...





et itio ens tres bourgeois des
180,000 fran.c. idmi.s ..



uartier Lati. .ne desaxee
"u n e d ci n e ... : a.. ..l ...: e.. .. r e .m.e ......... ......t.. .. .... ..... ...
Setapes sociales. La mnsre est, Compe de hque : : B....... .. qi .Nstin *
nous a-t-on ilt, tne neuras'- Zepubhqet LMlQL
th .ique. ta ojours triste. par- Q.nti.d'Ri.e .. ..
la. .d e ce e c ced en- .Tv..pone ..lt *. .
d' 0e n s -; "'. a :: : -: 'u---::-n-)i:, .-->l: ..: ...- .. -..,-..) .......!.... .. .. .. ". ... .....:.. .





Score, .aucune surveillance, au
un ab ord. q u r, tt en fditaeeU-;: : :::malaise.; J=e cr::is::qu -- : : ; : :: :::. ........... .:. .: ...........








cun conseil, aueune pro.te-:a r RGE .t a

dissipation ..de sa fl.e a 1.ai st uction. Certes Mie rf.'a rr.. Machine. A
.coup indices pernttent de Nozie pro.ona des paroles Eneignemr. r em .......................... .. pap t
rore qu'il nen etait ien d..... pardo..... ......t pourtant, pour.. ... .- t Seo dair abricaton g e do tes y
Faut- admetts ere a those d. tant. ce minute qui efit pu t e s t
tet pa ivrais or. rapd of .icat qn r a.p.
S t .. ... .... ... ....... ...P r u. . . . .. . .... ." .. .. .. .. .. .. ". ". ..... -_ .










tiat. tior nreu r dpregout fronterent nie m a pas pro- Ae la Ut ft a Philosoii quetidienneent pa' nos c COt r $l
yde ct quseAe evait supporter fondement emui Elleo n' plu- mions peints en lane danes
doe In j)t1 doe son pere? Et tf t caus6 un ind|finissable (te Magny, No11 oten 18 directions de Port. Dintboe
son p re Lien est vetn .Ia e.Alors? Alors avot.ons .........













des tudiants. au Quartier La- nou avons avan.e a tiftons: .Le. de p.s .. ... i i
tin. qie Noziere woubliait.par- <41 est minuit dans Ilame tie I Coll S Holic re* et les plus eonounques** e pedao^1
fois queelle etait sa fillen C'est Violette Noziere, a it Me. de .. ( e imon ar,...... .....e cno u dae i
astfonff en Janvier 1938 a 4#Ja CREASE GLACEE pour etre r
assezaon de st luest tou. Siunt uan s uett. eta s eut en viny sueets aux examens LSUPERLATIVM* p5 meins efflce
Pourquoiell sam phten dt n sNitr ptn fitie, pares U. dun Uacealaurea, hrl.ifFre sse Un product nouveaun qui xne n:o 3eU-U s
%-L O, 9t t. Lab l .. 1 1 cd l .... u wn. '. "t- ""


sa mere; Et cette question }
souleve celle des rapports de 1 la zone glawe
Mmine. Nozieve avee sa: fille .
Leur confrontation aurait pu Toutes.les empoisonneuses
anous .l airer..I ..en .est ..pas e41 res B invilliters, .h
'sortgrand chose. A l'instrue- Marie Capelle, -la comtesse
tionu elo e s'etait, chose sin- Tarnovska ont ete des mons
S guire, constitute parties ci- tres. Leurcaractere common
vile Mrne. Noziere, au course que nous retrouvons hez Vio
.i:..un. scene qui gaa d'epou- lette Nozi"re, est linsensibi.
.... .. i...vante tous leS assistants, n'a- lift& Elles ne connaissent n:
S. vait s1 r.pi.ter a sa fille que: I'amourni affectionn, ni
: ::: :. :dience, ie a un peuadouci larmes vraies. Leur cceur est
:.::::.::::..::..::.::i.:son attitude.ude: Notu laI ::vimes, :se&eC leurs sens sont umuets
encore jeune dalltires elle Elles se complaisent dans Il
ifa que 45 ans --. grande, min- mensonge, dans la comedie et
oe dans se voiles de deuil, un dans le drame Elles invent
visage suri lequel on relevait tent des mythes. menent par
.le straits d une certain beau- la pensee des vies imaginai
.. t6., File tendit vers Violette res. Est-ce que Violette ne se
sei main clans un geste de donnait pas pour la fille d'ur
suppliante qui part .un peu ingtnieur du P.-L.-M. et d'u
etudi6. et die pirla. iune demi- ne premiere de grand coutu
here durant, sur un ton mo- rier, pour la niece d'une tante
::::.n6.rde et: g6issant qui sen- immensement' rche?... Corn
tait lui autssi, trop 'apprt. me. ses pareilles, elle n'a pas
S. Certsi elle et sa file offri- de eeur. En presence de sa
reit plus le spectacle de de x merp; la voix du sang ne par-
::::emmes :etrangeres lune .a:: Pour Jean Dabin -
I"::: *:autre, se: heurtant -presque :"'- ** *
comme de rivates, '.




ihirnlAi Ry

S .... ..... .... ..... .. ... ... se
me t deli ^ .............
. :. : .... . ... .. .. : .






.:: .. ....:..::: ..::::: .: :.. .. e.m


les difficult de tous ordres
que eonfronte actuellement
I'Enseignement Prive. Ces sue
ees sont duis au serieux de I'E-
tablissement et a la compe-
tence des professeurs.
Dans les differentes classes,
la preparation des 6I&ves est
l'objet d'un sain minutieux.
Aussi les resultats s'averent-
ils de plus en plus satisfai-
sants et les parents n'ont-fls
qu'a shen louer.
Legons psrtieulieres de Let-
tres, de Sciences et de Lan-
gues vivantes.
Cours speciaux de Steno-
Doctylographie et de Comp'
tabilite.
Les inscriptions se reyoi-
vent tous les jours ouvrables.
Pnir tous 'aut re rensei nem.-.


ie cue en rmien
marques des Ps
ou d Am6rique
public haitien
Glace de Port-ai
tez eette d6licie
vous serez convi
Faites une ag
sen A votre famn
tant de la cCr&i
perlativew pour
Tous en raffolle

ENTREPOT
FRI
Nos el.ambrs
6tW recemrnent
et peuvent recev
quelle quantity
poissons, de
fruits, ete.
Le Public est
s__4-A X __--* A__-_- _


LUX mucaiuruts
ays d'Europe
est offert au
par I'Usine A
u-Prince. Goft-
;use creme, et
ainUCU
reable eurpri-
ille en apporn-
me Glhwe Sa
le desert..
ntn

GORIFi UA
e froides onut
missed a poini
roir n'importU
de viande, dt
14gumes, di

cordialemen' i


LgZ au LMl I;Z invite a visiter note usine e4
ments, s'adresser au zCotllge a inspector nos modbles de
SSimn Bolivar, Tel. 2897. glacierae et de aorbetibrem
Sdans notre ealle de vente.
Consommer de la glace, e'.t
SA UTOS-TAXI fair do I'6eonomlt
-.
Pour vos promenades et ve- -~
yages AVIS
Pour vos Baptemes et Ma-

Ous eus desire avoir une lesd'aqvi perr P e
_I0oetion la j.ournie ou au le, c'cst qu sa edupe a une
lmoais k- legaane parfaite.
SAdressez-vous toujours a .
Mt r. PauAnson Pierre Coles
pour ~voir une bone Aut. o-
mobile:. TaUleur
: CVest le seul service organic* .. .
s pouvant repordre mn-i Angle des Rues diu Centre et -
diatement i~ vos besoins, a BonnePoi, Phone 2621
*nqmporte qirlle iheuirea du: : A
:,:jou r:et: de la n i t : : : : :: ; : .... :: : :'
SPendant le, jour sonnez le : 1lnsIiliut Tippe r hower
No.73 el eme n Norewtne rxelleieWof
e: pendantt la riu it le' No;. aoe son mi.,
8 :." : :::.:i:;:::,L i: : .... .. .. ... .. -- --r
.. .*... ..


IM













711/0
r1 ri



















If|
mom


gJue uevoues,.e .
tainement :pas .".
que les parents
voulp placer-.en .
N'h6sitez pasT 1
tout de suite -voa-.*
Lalue, Phone 2OU
Pour ton auste i
ments, adrese .-
Aleindor, Phone
Ripared M.
Ste a.rire .-
PftonographeesteaW
Cihe Rotolph g
specialist en iI
13annies.d'.
Service ac.il.

SPROPRIET

ATTEI
T. .. ........... .:
Grande rede....
sur les pieces,
pour automobie. $
Ahez PAUL.:
30. o/ d'escotfi
teurs ssur toans.-
rants des- r:a
suiyants:.-:-
m Ress-orts a

SB di^, g ||

B iA' 0
E;;faein&m.


'co mr.ni$.. ,

vou .S....r
....AUTQ. P
......... >..
-. . .


: I '":
' I F
:..:. I?










. -- .-- -


i.- C'est Pierre E-
je.Flandin eune pu-
de gauche, qui a re,
ila succession de Gas-
.Qomergue. 11 a annon-
Sa reussi. a former un
.tde treve, en vue de rem
,-celui de Doumergue,
*e& Foccasion de ses
v de reforms constitu-
lse& et financiers. Flan
iapte presenter sa listed
i stres au President Le-
imm:diatement. Age de
j.Hl eat le plus jeune pre-
|du conseil de l'Histoire
nce. Leader des r6pu-
io.de gauche, il a fait
de plusieurs cabinets,
souvent comme minis-
k Finances. Dans celui
Mient de constituer, il ne
is aucun porte-feuille et
Qotentera d'exereer les
oens de premier minis-
t4ouard Herriot, radical
,{ste, ministry sans por-
ale dans Ie cabinet Dou-
C,eontinue ai faire'par-
Stnouveau gouvernement
Ia. mme quality. Louis
ha remplae6 ia un post
Iire Andre Tardieu, qui
m4 qu'il devait demis-
rv ave c Doumergue.
reLaval demenre minis-
ksAffaires Etrangeres.


-i.


MALMOE, Su""e.-- Trois
freres, don't on Wna pas donn6
les noms, se ,sont tues ensem-
ble 'jeudi, en se pendant au
meme moment dans une meme
chambre.

LONDRES. -- On announce
que le Japon compete rejeter
le plan de compromise britan-
nique destiny A remplacer les.
tumites navals de Londres et.
de Washington. La deI6ga-
tion am6ricaine. consider le
project avec fort, pen d'enr.
thousiasme, et tout indique
qu'il est voue A un 6ehee. ee
qui ferait renaitre une crise
capable de compromettre d6-
fifiitivement les negotiations.
Le plan britannique reconnait
tout a faith le droit des japo-
nais a I'6galit6 navale. II pre'-
voit que chaque puissance fe-
ra une declaration fixant la
limited a laquelle elle s'engage
Sa estreindre gos construe-
i tIm.s navales, et un tableau
I des .ajusternonts quantitatif..
et qualitatifs,' qu'elle uppor-
ter: it chzutue classe de ba-.
teaux de guerre et de prices
de marine. On a interpreted la
d(erni'ere clause commie n. in-
dice (que le Japon poMurait
aug-menter le tonnage de seos
so1 i --Imnarins, sans i 'ri' r de


- n -"-rn.


LA FEMM attrayante est celle d
conserve so-r. clat de jeun.
ferme et douce,. gr ce aur mrnan
d'olive et de palme du Savon PaI
Soir et martin, suivez ce traite
deux mains, faites une mousse
de Savon Palmolive et d'eau. Pi
I g6rement c tte mousse dans le
Svisaise, de la gorge et des 6paul
bien, Essuyez avec soin. Cela gai
peau fraiche, douce et belle.
Et le Palmolive, rnalgre ses p
gr6dients, est tr6s peu cofteux, Er
. copieus~ement pour votre shampoo
domadaire et vote bain quotidie
tout !e corps frais et dispos.
Achetez 3 pains d2 Palmolive
h bui. Suivez biernle traitemerit afn
Sales rsultats. Donnez-vous Ia pre
que v.ous pouvez acquerir la bea


t~4 &


CUTEX


Velours Chiffon et
SCrepe Saieih
Pudre
lvon
d Cream
,i.otions ,
lille et une Nouveaut6 en

,in*t ,ries en soie
.'er. f''ropical en six nuances
Bret, s : e
lJa" -i..ei. et Ceinturons
Choe: ise Gorqueror, Morgan
et Arrcw
Ca. cao-s et Chemisettes
hRapea.: poer dames
9p eaux mpermeable A
harn *^


compensation sou a forme J dollars de pensions aux emplo
d'une deduction de cette aug- y s am4rieains du Gouvme-rn
mentation dui tonnage total ment Philippinm qui perdront
des autres classes de navires. l"urs fonetions des la procla-
Le Japon estime que ce ne se- mation de l'ind.6pendance. 11
rait Ia qu'une amelioration in a pourvu aussi h la creation
signifiante de la proportion dun bureau de defense natio-
5-5-3. Aussi Va-t-il rejete. tale en provisionon de. 6poque
x :.i. aquele les iles seront li-
SANTIAGO*-- Des troupes viTr.s A leurs soules forces.
ont e envoyees A Guanitaa .. x
mo en toute hate par aeropla- 'LONDRES.-Le Gouvernc-
ne. On croit qu'elles serviront ment britannique a ditt quc-i
ai conibattre tine r6volte qui a n'a pas l'intention de refuiser
eclatV danrts le montagnes de die sanctionner 1ft emprun s
Guneira. Leos autoritos mil, faits au Japon ou au Man-
taires ont- refuse de donner choukouro La d..claration a
ldes details A ce sujet, mais le 4tt faite A la Chambre d;es
bruit court que les rebelles Communes par Nevoelle Cha;l
sent puissamment armf*. 1 berlin, chancel ,lr de PEchi-
%o quieter, Le parlement lit avait
BERLIN.- L'ouvrage d'A.- demand ,si la Tr<;orerle re-
dolf Hitler, eMein Kempbh ou fuserait de 1 anc.rIVo.er Ves
IMon Combat 6 a e6t place emprunti en |question. 11 a r-
sur la liste des livres de lee- pondu : mrn'est impossible de
ture de toutes les ecoles publi- fire une declaration genera-
quces d'Allnemagne, Ce sera. te de cette sorte. Chaque eas
dans les class es, Ie principal -e r: exai-, suivant ses a-
maniuel des el6ves pour Ia con antages-.
is anice dut monde exterieu ..... .:
et de a :philosophie raciale TOCKHOLM. Le prix
e: soc.ale. Nobel de ljtterature a ete at-
xxx tribune jeudi L Luigi Pira>-
MANILLE.- Le corps }e- dello, ecrivain et dramaturg
gislatif philippin s'est ajour italien de reputation mondic
n' jeudi, apres avoir vote une je. Pirandello 'a import. s *.
loi qui done un million de -.tne foule de tlitt.rateurs e.-
ropeens et am ieains, pamrt
lesquels Eugene ONe ill.

NEWARK.-- Le Capitaine
IEddie Rickenbacker a battu
i do jeuidi son propre record de tra
ry versee transcontinental, en al
]saint de Burbank, en Califor-
ont lapeau nie, a Newark on 12 heures 4
esse, rest minutes, Le record precedent
ge d'huiles tait de 13 heures 2 minutes.
imolive. Rickenbacker etait accompa-
:ment: Des gne de 2 co-pilotes et de plu-
crerneuse Sieurs passagers.
uis massez


s pores du
les. Rincez
rdera votre

r&cieux in-
mployez-le
ooing heb-
n. H garden

- aujour.'-
n d'obteni.r
uve du fait
utd.


I- I It e


KLEENEX


Service irreprochable


KOTEX


Chapeaux cal>
Crepe de Cnine Uni et ii fleurs
Sacs ai main
BrPacelets
Colliers
Broehes et boutong
Grand assortment do bas soie
et nil
Sockets
xussettes pour enfants
it ill fil blane et drill couleurs
assorti3s.
Chaussettes en sole, fil t co-
ton.
Cravates inchiffonables,
Mcuchairs Pyramid et <
etc...


Telephone 3880


o* ,


vet. aseph 41,E S aiie


1715 Rue d. M a s. ..in. I.- *.
: T "* ':'t : .. .".-. ... ." .. ,: '... ... .. '. '


COMM U31 ICA TIOk
DU DEPA RTEMENT
COMMERCE

Par dep&ehe en date
Novembre courant- ic P
au Ual-t1i1.aiien 3 orf.
Dapartenent dc ni ii
que le Stcan r e' *
Ligne HollandcLie a c
en ce por. 42
1 igie:-- BanancK.

Par deip-che c:. Ecv
November coirznt, K i)X
des inances (d Pu-d
a inform' Ic DepiarCc ii
Commerce que e S.Si .\
a charge, en ee pout. I,2
gimes de figues-bananes



LE FANTOME DI
MOULIN RB O

( 1ost urn B tu mnuvtn


,'i sort de ICordin-aire, plein;
tim e (vut qui voius ')'ern vi-
vre deux heures extraordinary
"es Diimanehe soir a Halitiana_
Joue i lan perfection par'
Sandra Milowanoff. Albert
Preiean, Georges Vaultur,
Jos4 Davert, il vous promone-
ra dans le grand Music-Ha!e
Parisien <
et vous fera assisted a la plus
effarante des ventures.


LIQUIDE, TASBLTTE$, ONGuWNT,
GOUTTES POUR LE NEZ
Arrte lam m rla en 3 jaoT
la rhumes en I jour
Iea ma s de tte etole avtalgi
en 30 minutes
TONIOUE E LAXATIr
EXCE LLNT


PU


WASHINGTON.- Le Pre-
sident Roosevelt est retournd
jeudi a la Maison Blar ',
heureux et confiant, pou ,-
prendre les travaux d-e:, a-.
tion de son programme de re-
1 evement.
WT ... .....
WASHINGTON.- Dapres
les derniers rezultats re.us
par lUnited Press, les Plec-
tions du Congrs unt dtfiniti-
vement reparti les s i es do
la facon suivante: Aa S.nxt; i
69 democrats' 25 rpubii:T-i
cains, un fermier travailliste;-
un progressiAte. A Ia Chain-m
bre des Reprbsentants, 320 d6'"
mocrates, 104 republicain1s
3 fermiers travailbftfes, 7 pru-.:
gressistes. ....
g x K -........................... :
CHICAGO.- Le SBateur:
William E. Borah a di't que le.
patti republican doft subir
une reforme complete, ou mou. -
rir < que>>. Se rendant a Washing-
ton, il a dit que cette reorga-:-..
nisation est possible mauis (queii;
tous les dirigeants du purti.
doivent tre rempluacs.


BOSTON Arthur Whi-,;s;
te"ide,. d(I Curnmi de Retlve;
1nU(.t Infdtlntriel National _a-
dit qu'il semble in vitable que
lzs gpratdes lig-nes du N. IR, A' .
deviennent une partie perina-
nente dI la l14ilation efuno-
mique amerieaine. ...

CARPENTER.- bna R R
ritP, une heure apr&s l'atten-.,
tat, un jeune home qui avait -
vole 400 dollars a la Banque
d'EpaI'gne de Carpenter. QueO
tionne par la police; ii a it "
qu' ii s us -, -r..
(, :.:. de 0 ;bhy FacE- Nlson,


- A


TROCA DERO


La direction organism .our -
samedi Sir un balt de Of l/ o -
du 8 LT cotl/ons pu" r -ir .
dfet ren/ryc de (forchcbcru 1;:r -.
S I. t





LEGCATIO ir .. .

,: .,. -. .

' p/ III, "le Char' deh
S( d^'Italie et iadarr- 4At
do Matteis recevr't iso
nie Italienne et l .. d i
Stal e1n ur domicile 00
Avenue John Brown e 11
novembre courant de 11 heu-
. i res A, M. A 1 heure P. M.
Port-au-Prince, le 7 novem-
enh bre 1934.


- -~ o~$~a


A VIS

Un Nouveau Testameot se-
ra envoy gratultemwrt, sur
demand, k touted& ~*t. -ar: m
possedant pas .j- Saint. k-
crituree. '
S'adresser a Monsiepr J
Alfred Pearee,a Port-de-Paix


tLImttut Tippenhoue-
demeure une excellence ec'
eee son t irtprachoble


^e~C^"o '-a


-~ntru~t~


- a-^s^ ^ a


Memo


Pour l




.. ..... ...... ..:. ... ..-:: :. : .... ... .. ....... ... .




..... .... frani.s, Ile amis de in Fran- vendrea. .
ON---. ... -.. N V. VELLI c "les membres d'HoHnneur et ita Rima dhn ....
.. .. . .. .. . . ........ ........ -. .* .. ..... .... . ... .. .. .. ".. ........

n n......a. H."... ....... .. . ". ":..... .. .. Miti -i PAlliance Franda avec Olaf o.. .. ...
.......,.......... ..... ......... ... ...... ..

so solt pri.s de bien vouloir $ntr.e 0.50
.. :o--.:.:.es.n ne assis-er a S ervic e Solennel Dimache :. :.. .
s n.... ..... ... .une home org.nis. en... nmoire de M. a 4 here 30 '
MA*C$. -. O- mod e --" -"ne conahissant pas Raymdnd Poincar"d membre Le beau film .-. .- ...:-.:
S .dmnl atm .. la St ograp le ia D i pit de l'Acad&mie Franaisei an- LA VEUI DES 18 S"01$ :
.. ........ ..... cien Presdent de la Re4publi ave Olaf Fjord, Angelo Ferari: et Hetha-
. .. .... pariant pas convenablement. quFr se, d .... . ..nr
,,-;-.--.g.. .-.. ...., i det -de. -VAl- an ee-. Fra ngaa e 8 he re .1 -..



rant De"ssin et a S fe. et de .. ouis Barthou,. me Une fim qui dp aside .im; gina.ion
(Jonfle yvs infants an Co as bre ade VAcdmie Franaisej L FNT W WOULIN 8Ot
..:, TRIBUNE PUBIQUE !ge Polymathique. (Rue Repu .i mthistre .des ffaires Etran- .admiratement oue par Sa dra Milowanoff,.
:,m e afr- ,Buse-blic:.:-::i:: "..aine 1319;, rTeliphone g es, nebre .-: i:du: Cons. i tier Albert Pren Paul ivier
.sont obligatoires. faisant parh e Frganase. d
tie intdgrante cu Programme La neause ergmonie urmxr- 4l
de Itablissemient, en sas,. a- lieu Gath dale, lundi.- rn.,ji e C a i
Quelle situatioP difficile t turellement, des matires cias prochainw 12' Novembre, A 7
Quelle misre afreuse! Tel siques traditionnclles Elles neares.
est le Icri qui frappe notre sont enseignees, Port-atrPrnceoea Novel
oreilie .tiM.tes les heures de SANS PAIEMEM.NT :bi.e 193:4....4 1 F .-.....
a joune Mais ......... r est-il SUPPLEENTAIRE
pronounce sans ason? Nous partir e la 9me, (sau a See ae-Gn is.
[oo c .^ a n s o f N O A : pr .. ... . .-... ..e.. M : ....-.^. ..... ...... ...... .
eroyons que non! (o *mplahitii qui corfimence h
'L -peuple haiien:s t : .. la e) par petites doses ua t c Chrisph.nte F : .:........:::..
re des suffranee' les plus facuIlte d'essimilation de cha- bqr 4 i t q

S ^. -l .. .- .... ^ .-.. .. ..... .. .. .. ;. .d.... ... ^.... ... .................. :. ... :. ...;.' .. .. .. ... ... .... .an a m a ...e.......es .... .. -.....: ....'..: ....'.....


p u-'enplus.ay. -. .. ..n.....~.Pol:m::h:u.,~te~ti.an .^ : :; \ l:.:~d:l:gmr:eelnP N MR I O D
plandre. On dirait meme qu'ii sog cement re p C
y pren d qucique plaisir.. Ft PEcole Speiale do Streno-Dte- AtWAeMSHW IlNE t r n u a Ia
qu"and ii lui arrive do dncler tylographie et approuct par I TPT 1N No. 1146
sps souffrances, e'est que loin I be' partement die 17n. rut- a ISTRGAYAUIL d :46

e ate... 1. < de voi se dessiner une lupur lon P btique.



Sd'osprance 4, i s'enf l e confrtabte, discipline, et, a tenduama Rairoad Steamship, 4 l : 1f :jl
plus n. plus das leos t.eneres Polymathique. -e travail ef Line arivera de ri tobal C. .



d'vitun de vie a situationte. fono- repos, de lcalue Itant, entire au Z. November 194 aNovembre: .. I? Tf 0( s ..
tiqueI a id Pheure qu im ny tires, anbsle absolumenth 1 M' eevet 1 partirsage e m mme diur 114 I'
aura pteus dojets tauxiaen- ue et les parents direetement pour New-Yorki, I, I
tia gran e ib-ne s,.a r sont automatique. .eh priv pregnant fr. .sotel e .t. 1-.



les appliquns le domaine mfin- du COLLdEs que POLYenfat nig'e BULLETIN Nge e ia
rA ttendez. attuenez, pnous cole tient aussi e pension S. SCR. STOBAL t :






ba me a 1a m -, (eer Ex i B'...........
11 taut piutot de & cmmedia. ^ / i Jas. Hr. VAN REND, .. .. ..
cht-on souvent, suns pneu les eonfortab& discipline, 1 a t -fl(Iu a Port-au-Prince4 Haii ra







eit ..,.'pld1 erenwde imS-- 3! fSS e T Supr0 0.r a.ia. an.e .r.e .t .uxf.errugin *-A,... ..... .da..<...
dia a al et souaite ue ce to s points e ue 715 e tout tenant lund FSSE

mique amliorea, et i ny tre absolument epreve 10 passagers...... ..... ........



.aut p. it. t .e Vimm.diat. ...
te people aux afftes de l-ago- Rue Republicaine, 1AmG r VH r-obtn. Rig&n'rateur du Sang. 0rSSCM4 P

tote, n ( nit des obstacles


qui seront mis a. son passage TEMPS NOIVEAU
par les privilzies de I'heure, ORIENTATION NOUVELLE.
aura ia vertl (i'ariver a" a- -
me de nos Gouvernants, ........- .....
Le Gouvernement a notre a-
vis-devrait, et dune fagon ef- j INS!
fi ienteai.augurer Pirelde lac ~..A ISON A. C. M GU[FFIE
tivite national par une im-
'oitation de machines pro- Amateurs de bonds vins. fai-
'-wres ai"tabhlissement de Pin- tes un tour A !a nouvelle Mai-
Sustrie dans les villes, ce qui son A. C. McGuffie No. 1825
soulagerait immrdiatement rue du Magasin de 1'Etat
!agonie des bourgeois et les A cote des 10.000 Chapeaux.
orait peut4tre renaitre a la Vous trouverez- les rus de
.... vie coviendrait en outre Bordeaux les plus reputes
id m ntrod uire dans:nos campa-. surtout la grande Marque
genes les instruments n6cessai- Seze freres. On vend par bar-
rs au. developpenent de Fa- riques, gallons et bouteilles.
geuiture, unimqe moyen de Prix dftiant toute coneurrcn-
S conjurer le homage de nos ce.
l : paysans. s .
:: .. Ce.. ..procelde, n'aurait-il pas
:petit -tre,. mieux que beaucoup
d'autres; la vertu d'obtenir ORCHESTRE SONORA
: ne prompted amelioration a I Cabaret-Kahl,
.I 1 l la ..situation economique du P tionville,
pays? Nous entendons d'ici Tous lesjeudis, samedis et
i...... ..cer.tains faisetirs d'embarras, dimanohes
S : nou retorquer que pour la des 9 heures du soir.
:l::::::.faut..des .fo nds: consid6rables
et que e capital e stranger seul -
:: : : peut :nous venir en aide. H.- tivite national.
las! les eapitalistes du jour, Conscients de nos idees et
ons. entirontils jamais a pla- heureux de les suggerer, nous
c'? lei.r fonds dans une en- nourrissons I'espoir que le
reprise, s'ils ne voient, pour Gouvernement accordera sa
: :I : :.:essibilit de nous lais- meilleure attention et y don-
:..:ser queles os :du plat que nous ne suite. .
aurons nou:-m:nes prepare ? Cette satisfaction apaise-
Ceci parait -tre en cfonetion rait les cceurs d'courag6s des
: memne deladoctrine eapitalis- (sans-travail) qui se sentent
: :: : et n les moins: caire mourir, et serait un reconfort
voyants peuveilvoir q u'un tel pour.ses esprits affaiblis par
proc- 6e l in6 ide id conduire -au a misere.. Is cesseront done
mieux-te no ferait qu p d're le disciples du pre-
ei ite enlisement -du pays. mier turbulent qui faith mi-
P." P- .. st:' done : roiter a lons yeux une ombre
:1'Etat chaitien qu-i revient le de salute dans. qelques actes
: s. d inaugu rer d so :res il ieites.- .
'W.:s" '"t J"""" e da :eques BALINCE.
q" u.. .... .__. '.o. e b... ... ...... . .... .. .. ... .. .


Ctest
kd


un signed de bon gout que dt
.. .. ... --.- :.:-. :.:... .

servir la Biere .CoU .
/ "-" -- .... .... -


tT# j% 1 1kjI ii


iLt


f i.


Vi


3J


Quand des convives s'amenent, vous ne pouvez mieux
lew souhaiter la bienvenue qu'en leur servant quelques
verres de la Bifre Couronne qui est delicieuse et saine.
Tout le monde aime Couronne
La Bire Couronne devient rapidement la boisson domestique
d'Hsj&ti.e" secret de sa popularity est implement eeci" pour sa
savour, pour ses qualities d6saltirantes, son gouit ain, la Biere
Couronne na pas dtgale. '
:... .
Essayei Couronne aujourd'hui
AVO d houblon r At .h :. .. .. .. .. .. ..... .....:-
Quedes quesonient es autres marques de bire que vous avez gou l
tIeayez ouroI. El aI diffente parve que fabriqu
ec hu t publn bafn& e du Tceslovaq'uie et du malt de Piles.en, 911 111l ..
sons la supervision d'un mattreqbrasseir qui est expert dans la -...B
preparation d'une bire qui gardera toutes seS preieuses qualit6s ....
son. cli mat local.
Rappekz vous ausi que 'est la Birer d'Haiti. Aucum irais d:a-
paditon nret conprio dans son c oit. Au contraire, tout ce profit
rt ompg Eao miur matires premires afif de
saire roane ntWMeilleuRE bire..
... : .. "....,m .^ : .i Z..: .^.:\ .I.' ._-./\ ^.:..
I *'....- l .....^a sa fe :~i o: S | : I I d : : I: I' 8 1 : l. it. E .... .......
2- v':ij :


....-*















::.-....^.. ,;%,
S
'-K-"" 'i










::!*- i;* *?;' i

'--4"^*"y ^


.:.;.;.:: :' ::.' :.". '^
l^:- _:* ::- ;.li~
KlllJI.... t 1: :. ?^





:-:..:--: _,.j

. *.:. ^.,:?. :.




:: .'-.?':! :' ; '



':--'7.". _, ': ,
a

A -












h"


er '
:..-: -J-'0 8 9-i


t .




.~.illlllllil.llll*Llllll|l*l.' *y :7|li:_LJlsl,^ ( .- : _.a i||-j ,/
ci Lomere


au ommere
tieyanamnaRailroad Steaznshi Line a ravaiitago
ver los departs suivants de New-York pour Port-au-
faiti, directemer nt, chaque Mardi, except6s le as.
0 0uilq. 'ulaissera Mercredi, Ie 5 Septembre, 1934t
Lcgietotbillfle Mercredi, 7 Novembre, 1934.
"TuS les steamers sont pourvus de Chambre frigori-


ASTS DE NEW-YORK ARRIVAGES A P.
g.qul, le 7 Aot, 1934. le 13 Ao
dtba, l 14 Aot, 1934. le 19 Ac
aICntura, le 21 Aoft, 1934. le 27 Ao
AAO le 28 Aouft, 1934. le 2 Se
ignuil, le 5 Sept., 1984. le .11 Se
0 lo 11 Sept., 1934, le 16 Se
aventura, le 13 Sept., 1934. le 24 Se
le 25 Sept., 1934. le 30 Se.
ilai I le 2 Oct., 194. ole 8 Oe
Wbal, le 9 Oct., 1984, le 14 Oc
fventura, le 16 Oct., 1924. le 22 Oc
In, l 23 Oact, 1934. le 28 Oc
rul, le 30 Oct., 1934. Ia 5 No
obal, le 7 Nov., 1934. le 12 Nc
ventura,le 13 Nov., 1934. le 19 No
AMOn, le 20 Nov., 1934. le 25 No
Qlayaquit, le 27 Nov,, 1934. le 3 Da
..tANAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,


1WM. M. LLOYD.
Acig. Gndral


.. I9 S -I-- --- -h V44AIS a


I .... a" t cruse







fail p'teuve e ea'i1c
Ikici un pneu qui se passde presentation en tona pays.
L"ts gress e lpftures nmrasves et saillantes deo s bande
de rouilemet tenan fermement la route, sati den symbo-
les de seuftle depuis les debuts de automobile.
MAme aru course des annees d'adversim qui viernnnt de
s'deQ er, ans ventfet ot dtpas# celle' de owut autr pnmau,
queIlen f6tt le prix.


1q34



1984
19S4


1984
194
1984
1934
1934
1934


)Ut,
mt,
)fit,
pt.,
pt.
pt.,
pt.,
pt.,

tt,
t.,
>e,
v.,
ov.,
)V.,
vC.,
A.,


Agent


t 40L9inwWAmM '* -


A


1557 Rue Lararre "'phor 28I
1U Admissions oux BACCALAUREATS
Rhitorique et Philosopo
Ann4es 1927 a 1933
olssement doit ses succs a sa discipline, A son ex-
tiwthode d'enseignemment, a sa bonne et large or-
aton. Pensionnat incomparable, Pension pour pe-
5Ik 12, Cours classique general, Legons particulie-
oUars de Steno-Daotylo, ComptabilitA, Anglais, Ea
, Allemand, Pr6paration 1 Eecole de Genie.
ftaliisement garantit tous ses course et forme dee
.e4 forts et conscients, ;omp6teats et eourageux.


A..

1.


SOCIETY HAITIENNE AUTOMOBILES
MALLEBRANCRE, GENTIL, BOGAT & Cie.
PSrt-au Prince, Haiti
Jft Jb_ w Iifl_..^M.4^ U ^^Ajt.lU fft~ fi t -\^_ ---


SAS? 54 CODELVE. TtLU tet EUCALYPTOL
TOUX, WRhUMES,' aO$NC-IfES, ENROUE ENI
INFLUENZA. AF @&TIONS DES FOUMONS
QR .AU-PRI.C.C, "iiLi, ET LPS PROVINCES


U.


''


A U.PCE,


19. ,-1 )11 IouLte P 0,n- 1
1 -a }n i PtS J lou Ki, ,N.J,
Sgt, {.,- ( 'ii ui: tI 7 jI'*^ :


W. E, B1ECO:.
S Agu:.nr. 4i .n ", .


['4
'





BA


LE TOUR DU MONDE
l1tnst pas n6::;saire d' re riche pour
satiofjire ses gOts pour le voyage. Les
alAe crditron moyenne peuvent so
Pe4nettre ce ptisilr ovec le'pargqv. Los
~DnWSC6p6ts, gr6ce 6 rit6ret com-
alnott6t .{it de canstituer une reserve
nreCssanti.r6alisoble au besoin.


N OUE


ROYA


DU CANADA


quintessOece des


dlauC


t I-


reulkissa n


LE


'esl cr qerroirs.


W...A. A 7 ca~ ,.e1&~ t1~T li -if i~m u~n ft ~ mIir "gzr


son pr6tendu .u'l .riv'W,.
elle n'a pa, memo un :eg.rT
lorsqu'il vient deposer. L'a-t-
elle jamais vraiment aimed?
Xen doute. Pourcette fille d6
sesptr6ment frigi-le, ce grand
mrour n'a ete pcut-4tre, li-
aussi, qu'une imagination de
son cerveau. Je parlaiq tout
a l'heure des romanis de M
Mauriac et j'tais sur le point,-
a propose de Vio1Pette, d'4vo-
quer cette aut re empoisinneu-e -
r.. Thcrese De, tueroux, V
vec ses pas de louve, sm ;ki,;:-
meehant et triste entire le "
barealnux tde cate fCarilil-:
F1i bien, non, (Ie t, L pas c)
iu, II y a encore, .chet z h-- r.-
sC, quelque chowo m 'hfu'fain f ti
qui 8alpit, p e-,t eu t \ .t tXou o .
nueun. < est son gr tlt de l Y-.Vf"
ltuptp (Celhe-i et pite, pdt..t
qu'elle est dpou iiie jIenemtf
ue ce iamblb-u ica leil qjUi a
rattacherait a nott. Elfe n'a
jamaris conu quj'une oeue.
jouie la phIs solitaire, la plu,
Iartride et la plus: m o r tle..-U
ide toutes, la joi de af "-
fabulation et du menson-.-...0
ge. Cette insen.sibilitk .. a
aye des etres de son espce;;
I cre, entire elle et nous, un d&
e ort, une zone glacie-de r&-
pulsion et d'horreur.
11 est heureux que, cette.:
f is, le jury l 'ait CTfnil .;
Abel MANOUV R:E...

POMMADE- 2"
Grattelle, Demangeais(o,
Eczena, Taehes.
Phie. St.-Franiys
Dr. V. MAT1HUR.1IN



-- .. .-3:. : ..

C PM A C\ ar .. c:>' K0 "*[?t :



Novembre I an route, le
rntme jou 2 Hevres P. 4L
pnur N\cw Vork prt 'ant ftrr.
pn; n'ipers et ms- "
: s. x, p _ma1 ,1 NT e .. ..":i


\ \ r p V Nfl\7 A 11 ; R :.----.;:.
. }.} p.lor til ;t .-hr o e \ ...


NI "-,;;- --Z.-..-


~b~id~f~'~.~birCb~"'~lr;a~E~B~166~f~;b;


- "-ud wlmwwp


L e e s tat I n co' I I'[ t


UM AR E


:r


~I


~c~~i=


PAGE 6
LNMONSTIR DEVA4NT
LE? JUt


C'e st


iesures -var~iet-s d-o


cca i--.n e


1'erritoire


aat~


Compa-rez


..otGze


.ocamsco -i





~4z ~ ~ C~4&JI~. 4>


ala- Jutau .t au r-*** 11--.11111111,11Hir.r111 54-.sontn< ;esWe^eplf


,aaflYY"~fl-~ O -fl14


(entt)


Cham-bres y aderont en quoi


que ee soit? I
- Si &n' laisse maintenant le
terrain des g6neralites, il res-
te que certaines questions spe-
diales pourrament bien fair
'Fob jet d'une convocation &
!extraordinaire. Telle est, en
premiremie l1igne, celle du con-
trat de banique.Mais 1H encore,
la situation est a pen pr's la
meme. La tendance i l'obs-
truction que nous avons dej'i
i marquee, ne se manifestc-
ra-t-elle ipas ,encre? Et alors,
ai quoi bon se presser?.., Peut-
ttre, dira-t-on, a-t-il 6te ap-
porte.des niodif .tltions au con
tratt? Mais ia plhis que par-
tout,, nolUS sOMimcs en pliine
obscurity. No n awvons publiC
*tout reemnment les declara-
tions, ou Iplutot 1c,' on-ddecla-
ratiot du Ministro Laporte.
Of: ne sait- done rien de ce
qti'est la situation i cet 6gard,
et on 'a par. con-scquent au-
cun indice pour faire quelque
conjecture q(ue ce soit.
Au total dClon, personnel ne
peut vien affirmer, et. il n'y a
qu'a atte. dre et voir venir...
11 est vrai (jue Ie maintien
de la majority democratique
.au (TCon z', (t Etats-Unis
peut et re jusq.u't un certain
point .c(nsiderie conmme un
nouveau facteur du problemne,
mais seulement du cte6 ame-
rtcain, semble-t-il..
Attendons done...


tVIRGINIA BAR))

M. Henri Roche oil're samedi
10 et dimanehe 11 Novembre
en cour deuox grand bals au
a Vir'ginia BaR Rue idu
Champ ide M1a'rs pour cloture
la series des fit-es organisees
pa' le G( u-rne'ment dLi Pre-
sident LVincen-t 1 I'occasion
du iou-' it P rr't-a1-P rice.
du Ge6neralis ine Truiillo,
President de la R6publique
JOlf0 illltiflO.
La Melody Fe ,Jazz se pre-
pare egayer tlout Ie monde,
(tansi I'o(dre lie ph i parfait.


"If i,1) W ) W v. I -
I MAINTENANT, TOUT LE MONDE
TROUVE MARY CHARMANTE !
Bile a d6couvert t moyen doe tfaire spiratre Ies
vilaines teaches nolhtres qul d6pnt# Ine dents-d -e
I les rendre rapidement blanches at brillontes.


lrir ie
rijP WIr&Te


No


* "'' /* 1 /


E CONOMIS:


S -) X 4-
Nouvelle m6thode scientiflque pour rernre oux @ ent tornes
et noir6tres un 6lact irr6alisable par lIs moyes ordinorles


Vous, don't lks dents ternes et
stripes de jaune vous empkchent de
sourire, vous pouvez mamintenant,
grhee 'a Kolynos, les rendrv brillantes
et 6elatantes d, blanc-hour, par'illes a
des petles pri-cieuses.
Un seu brossage avec Kolynas, selon
le proe&de spacial Kolynos, Et voas
c'mprendez 'impnirtanc- do "n'em-
ployer qu'une crtme dentifrice ant-
septique, Kolynos n'utilise que des
iigrdients de toute premiMre quality
ne teaafit aucun compete de ce quI's
puavent coter.


Avec une rapidity surprenante vos
dents acquairent un nouvel &lat.
Elles sons bient6t de plusieurs tons
plus blanches plus kelatantes que
vous r'auriez oe 1'esp&reT.
Constatez done par vous-ms me
l'etficacitt suptrieure de Kolynos.
Dis aujourd 'hui, n'employe que


COIME DENTIFRCE


Tout paquet di "LAMES
BLLES5-GiJiTTE" qui ait
pa It portra de King C.
Gidleae sra reputd contrefait.


0 Vca- pratiquez uane
-de tempsa et dCargentmqoajmaa
vou rasez avec la "LAi
Son tranchm dr osmq


que d'autre s ames


Rasez-vous avoc I1 "L
BLEUE" et i sN 4 S


C !'em v s.&t 4 t..U ,M P&N Saas J


Reprtnib pa rrNaudc &t
P. Box A-14-7
Port-au-Pn.. ce


LA COQUETTERIE
HAITIENNE


L. J. Michel, Me. Toilleur

Propritaire

A 1e plaisir d'annoneer a sa
noTpirleuse clieitZie que son
4tablissemient est transfer a
la rue Fe'rou No. 305&- Tous
les amis y trouper nt le m&
me bon accueil et une coupe
parfaite.
Rendez-vous done a Ia Co-
quetterie Haitienne vis-a-vis
de 1 a. Retais-sanuce (ancienne
maisoitiLa riuiitienne).
.. ... .. .. .... .^^.


a


de's O)casioll*


Speciales (I


VOUS OFFRE POUR SUPPORTER LES FORTES CHA-


LEURS DE CETTE ANNEE EN


VOUS


Ve '0 0aleui lectl I(It


Les Vapeura AUrTteInt

Les Rhumaes
ine seat que le vapan
pj peuvent attedre lea rha.
cses directement C'est pour
Lol 1:.. Vicks soulare ai rpi.
jaent, -
Lorsqu'Il est frictionn4 at
wmert deo so coucher, il est
wkltilik6 par la Chalear du
aWp et inh6 dans lea voier
' r w ratoirea
De plus, i agit conme un


'VI. 3
V .-,u
VA s a uUIHHlh II1111m'l'^^


LA COMPAGNIE MET SES


VENTILATEURS A '


LA P RTEE DR TOUTES LES BOURSES ET ACCOR-

DE DES FACILITIES DE*PAIEMENT.

VISITEZ NOTRE SALLE D EX POSI T I 0 V


ST VOUS -ERRRZ CONVA! NC US.


- I' .


SCO. MPAGNIE iEC4AIRAGE


?Q-Z !iBM'-fRLN;


IUN


PROCURAlNT


ELECT IQUl

SA l.Ai.J.


,,, WPVWC 4- -- -


P., --- ----- --- ---- ---- ----------------


*fr.


~B~i~A~i~~


t


153t RSU REP0ULICAINStR
(A COTE DU TAILLEUR SM fy

H. Ardel, Ainsi souffla ie vnt .........
M. Aym&, La Jument Verte ........... ....
R. Boucard, Les dessous de I'espionnage
Les dessous des prisons ce. femmes
Dekobra, La prison des rkva1 ....,........ '.
[1A. Ducasse, La puerre racontie e par le

J. Giraudoux, he combat ae ag .av ane
i M. Leblane, L'image de la femunw ue .....
A. lbndres, La Chine en file ..........
i Rt. Machard, Les deux balsers ....... *
M. Maeterlinck, La sageme ela dcltle Gin
M. Magre, Pirates, fllbustiers et rtenrs.,,
S. Maugham, L'arcIpet aux sirtes ...n
Ch. Maurras, Lee amants de Yente ....,
G. B. Means, La mort etrange tdu Prlisden4
S M. Pagnol, Topaze .... ..... .. ...,..
N. Sigur, Le rideau rouge....................
Af. du Veuzit, Mariage dori(,.........
Dr. HBellicand, Nouveau traitidde bridge pla
Dr. Ed. Locard, L'enqufte criminelle et lei
seientilques .. .......... .. ... ......
D. Zolla, L'agriculture moderne '. ........
: Dr. S. Freud, Ma vie et la p chaye ....se P.I
Introduction la psycha malyte .......
P. Frondaie, Cette femme qu fudivne ...
R. 41. Rernarque, A Pouest ri in de noueau
A. Viollij. Le JaMpon Intime. ..... '*
t- "-*"'*"-


Sn W,% 1. 0 k O AM W aIO


. . .. .


Ant,


~9:~3sD~ ~%~r~~r~ssr~i~L~a~t~ii~TB~ ~


-P-ttOFITEZP


Itle


Electrii