<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02258
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 9, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02258

Full Text


4i7.




a-h


' Mo m
ii a^^ idle ^ ^Ali


No. 13.17


ro~ r~r~armr~mrbrff~bllll lllpnn ~~~~- awrr~bi;_*ym.~... 'a 91:1;p Y%_. 4cb~UjihtjIllnnfuh .aWwwt*MMWW~PU~bd~b -~~brdlr


aSU ft~ nfllPrlWS


r ----------* -...


- A. -5*~ -.AJO* p" -8Trr


S.Bananes


1'ArtiboDite


premiere fois, de-
FGz a. entrepris 'expor-
~4efiues-bimanes dans
le port de Saint-Marc,
Spar un bateau frui-
.ort-A lntonio), de la
tia Fruit and Steam-


7t.T. S. JBrignac qui
-e Port-Antonio. un
S ateau a me nage
f tyraw port des fruits.
est assiset de M.
Qtrdt, expert en figues-
et ayant quinze an-
e pratique. Dej, un
iu mouvement existed a
--, en fareur de la
India Fruits, son re'
offrani le maxi-
e confiance aux habi-
W toute la region. Les
et petits produeteurs
bananes compren-
u va de leurs inte-
renddr leuri products
n u don't h's activity's
rconstammer, l dirigees
traraux des champs,
r. rignac, et que nul
4i li c sauraiti ap-
t trleur des efforts
orur la culture des

Utstlion d'x port tion
taenouvelle denrc don-
d une concurrence qui,
agremenIve d'intri-
Sdeiotyates de toules
no sra paOs os; profit
p.eg producecurs. 1! s'a-
menwt (C' prtserver*
ers dc-h anoups clas-
*ecourtict, sans scru.
:.. pour ics proteger
at, h, Gourerne-
wettra jrrmais trop
te. Le's confreres
ct /du .Vord-Ouest
fesjours passes, a de-
la conduite indigne de
individus qui. n'e-
d'aucun mqndat.
e representants des
F ne se genaient
pour porter attein-
.ftirits des vendeurs,
*mnt tout en Ceuvre
lrfiser des bnefices
Ssur les prix qu'ils

h ideniable Que tout
1 Consequence du re-
ta striete majority du
Itt Contrat que, plein
dens lea possiblites a-
otre pdys. M. r-
-i pr*sentu au Gou-
t de Ia Republique.
*..ai, oubliant quils
< ants du Peuple,
Mission cornm por-
l5tes obligations,
ce moment -ia,
n! perdu de vue


Wt nest pas de
?:Pobstruetjon, maisI
S r le GOt. &a reer
r[ur les masses
Pour le peuple,
ceuxmia, disons-
lementyd laise li-
Sleurs paSions, at
crcmt, acf
tour de la ques-

e re'..-nrt
.e a~w


LA FLOTTE
SAMERICA INE
A UX GONA I VES


Avec la presence de la flot-
te amerieaine dans la trade
des Gonaives, la Glace est.
consommee en si grande quan-
rtit-6, que 'Usine- 6lect1ique
qui en product est oblige de
travailler nuit et jour, pour
pouvoi1 re pondre aux deman-
des des families et des nom-
breux caf6s instailes dans laa
ville.
Ces devniers, dIs 1 heuAre de
i'apres-midi. son. viisites par
le0 Marines dt- Etats-Unis,
et il y a. entire autres le mo-
deste pe tit eaf6 < \'irina
Bar,. de l'a ru du ('Cham:i de
Mars, qui, transfer. aux Go-
naives par son proprio, l'actif
et bien connu PeiLt Ro ches,e
est ?e principal rendez-vous
tde ces Amrnicaini,,
Et ce resutltat, nous a-.--on
ilit, est uarticulihtemenn: d a
unJ Riclame :rLs intelliente,
(du businessman u.3 a pourvu U
son &:ablisse ent, richement
deeore des co lcurs baittien-
nes et americaines, du(i fa-
meux jazz de Guignard et con--
A.1;?Is.
('onune (lit tn vieil adage,
cTout etde e f'effort'o!


PRI)OCHAINE


. IN4A GURA TIOA


tion d'hier. i -ous est nerrmis
C1trmr qui L Ly ,. S-io
Vincen d:, nori e.!rn :t T-n cc I
St. iMare com..n.ie" : t one-
t "inn-r luni i pci Ohain.
Lt chuix Ci' pir)S ntf i pCu 'XI
ia plupart, est bi, n appr, cid
par la population, par:iculie-
remon: celui de Directeur, no-
tre sympathique a.:. 1e Dr.
Clement Lanier.
En attendant cue, pour com-
pleter Son Oeuvrc, ie Gt..uver-
nement donnie "n local :a cot
lEtabiissement. celui qu'il va
occuper o fT.e touts les coin-
modites et oOI.cetaSn tu.- lops
points de vue aux besoitis d'u-
ne Ecole C'est la grande mai-
son de Madame Vve. D. Coli-
.non, trs spacieuse. aerde, et
situke loin des bruits des Usi-
nes et autres.
.. ......_ 4 ...

i sie insensees.
SLa perspective du divelop-
i ptment de intensificationn de
. la culture des gues-bananes
d tracers le pays, ne s'aecom--
mode pan de certaines, propa-
gandes malsaines.
SC'est done au Gouterne-
ment qu'il ichet le devoir d'y
i apporter loute la skeurite
tvoulue. El comme nous som-
i mes conmvainesw que cela n'&
Schappe pas a son attention,
c' eest ave confiance que nous
voyon% apres le Nord et le
* Nord-.uest, la vaste et ferti-
le plaine de l'Artibonite, s'in-
tiresser d la culture intensi-
ve de Figue-Banane.


VInstitut Ti penhauer
denmeure anu eoellente &ole
0 00 ohn irrdproceMble

ff* i (


LES PLANTATIONS DE
PITE A ST. MARC(


Ceux qui ne voyagent pas
par le train de la Compagnie
National des Chemins de
Fer d'Haiti, ne peuvent se fai-
re une idfe de l'itportance de
la vaste plantation de Pit&e
existant entire fTrou-Piatrv->,
et LA, sur une etendue de plus
d. dm.^.: centr carreaux de te:-
2 e. i w 1ud idmihe: Ie bel ef-
fort de M. Ililles qui. depuis
dIe n~mn-brtie.- annees, discr&i-
tement, sanfs publicitZe tapa-
geuse, se livre a la culture et
a Ia pr&pnaation de ce textile,
A part 1 personnel technique,
qu, tr: ntdil i'Ls fu ine, it t.i-
,.orl d cnt.atlt ines de jour-
nalie'rs, et ime. des mitliers
at:x epoques de recoltes, dans
la plantation Pour cos der-
nie'-rs, ont ete eonstuits de
braQuement dent la s ym-
trie Cde construction fhit de
I'Cndroit un veritable peoi.;
\illage.
Apres cela, il s I oIuvera.
des insensis pour exprimer
une soit disant rain to do e.-
pital ctranger... Americain!
Oh)! les faux bons-homme-s!
-t.. ....a ft


LE.PRESIDENT


S 4AC.HADO RE3MERCIE LE

PRESIDENT TRUJILLO

A ]occasion du refuse d'ex-
trader Machado que le Pr6si-
dcnt Trujillo a oppose h la
doenmancie diplomatique du
(.;nuvernement cubain, !e Lis-
tin Diario public en l ce pa-
ef. 1-&re et 25m? colonnes, en-
car;'"ti'i- une potographie de
JMacrha. une declaration de
celui-ci L cc 1 ujet.
Machado declare qu'il ne se
soucie pas des calomnies re-
pandues centre lui par des
journalists qui out et a sa
solde lorsqu'ii etait president
de la Repiblique, et qu'il res-
tea. rotIte sa vie le d6biteur
moral (du President Trujilko
qui, appliqut:intt les regles les
pi.ti stricter du droit inter-
national, lui a permits de r6-
sider en paix dans la R6pu-
blique Dominicaine.
-


DERRIERE HERE:


LE ROJ DE Y )GOSLA VIE


TUE ET -


M1. LOUIS B RTHOU

BLESSE A. MARSEILLE.

En derniere heure, nous ap-
prenons que tandis qu'ils al-
laient deooser une gerbe do
I fleurs suri le monument. aux
I marts de l'Orient, .le rol do
Yougoslavie et M. Louis Bar-
thou, Ministre des Affaires
Etrangeres de France, ont 't6
'un t.ue, et l'autre mortelle-
ment blessed a Marseille. I1 y
a plusieurs autros victims.
A domain details.

S. .
Lire en 6e pOae ta sle e
Tr" do e.1 WiriWNa te


SI CES FAITS SOTYNT


VRAIS...


t Le Cur e 'de Arcahaie, nous
(lit notre correspondent, a an.
nonce en prone, depuis des
mois, qnu'i n'administrera pas
le Ba;ptbint ux enfants natu-
els, les dimanches. Ouelqu'un
de i'endroit lui fit fdemander
sii ne d&rogera pas a cette .r&
g!e de condu~ite, mnme en pre-
sence d'un danger de mort.
Non, repondit-il. En a-u-
cune circonstanceje e no bap-
tisernai un infant nature, le
dimanche. ...
Eh bien, dimnancihe dernier,
ie cas.? pr&"v.U Sest presente: un
enfant natural, gravemernt
malade i'ut apporte I'Eglise
de F'Arcahaie, pour etre hap-
tise, ma ile Cure lui refusa
Ie sacrement, Sous pretexte
qu'il est un enfant natural, et
cdeux heures aprbs,. le cher pe-
tit dng i, rendit son dernicr-
sou pi}'.
LEt ee n'est pas tout, ajou-
ta notre correspundant: trois
infants naturels d'un alle-
nmand, habitant le bourg, ont
6te baptises le dimanche!
Si tous ces faits que nous
donnons sous reserve, verifi&s,
sont reconnus vrais, il fau-
dra que le Cure de I'Arcahae
Srevienne sur sa decision, pour
feviter hien des necomrptes.
^4


A PROPOS DE TARIFF


(CO.iMMUNAL


SA propose de la sugestionn
c:lu .m atinm d'aujocIrd'hui
Sno i e.n pre-nons cea s0in
pour informer le public et les
contribuables en general qiil
par'itra, cette semaine, a
i' mprimerie V. Valcin, une
brocriurette intitulte <(Ta-
bleau comparatif des Tanrifs
en Virueury>, dressed par Me.
H. Chancy, contentieux de
'Admninistration Communale
de Poirt-au-Prince.
Ce tableau, come on le
ve'rra, set (I'une utility pra-
tique aux C(ommunes de Ia
Republiiqe. Mettant ,en re
gard les montants des taxes
communales *il facilitera
mieux les contnibuables sur
S'e'tendue de leurs oblig-ations
fiseales, et. en mmoe temp-;
dispensera les Conseils Corn
munaux de toutes recherche
fastidieuses pour l'applica-
tion de ces taxes.
N ous en recommandons la
lecture a nos abonnes.
u .^--/^ "< t",^~ t ^AlI'_ --


T


Monsieur Andre Blanc.
Nous lui so-uhaitons agrea-
ble sejour et bonne besoine
en Haiti.
,


LE GRAIN DE SEL
r '


TROCADERO


Lu direction prepare deux
grades soirees danantes a-
tie le jazz de Billy Hieks,
nercredi et jeudi sair & par-
fir de 8 heures. Entree gene-
rate une gourde.
Samedi prochain, un grand

Pendant la ftte, Monsieur
Marino annoneera au public
une grande surprise.
- Dimanche proehain, grand
bal pour Ies enfantas, avec n-
miro de dwclses partir de'5
hearts.
SAtreie pour lea enfWs 50


*-2
.4.-... -


Rem' 1s dWune. dorawtion Ia p.
le port-"-princieae, pour am_
a.tltvi s & ... ....
.. a..... .


LES ACTIVITIES DE
LVING. DEPARTEMENTA L
DE L'ARTIBONITE



Bien qu'il pleuve cntinue!-
lement dans les regions de ST.
Marc, Verrettes, Petite 1h-
Svitre de 1'Artibonite et DCi-
salines, les routes grnt en
bon 4tat, et cela grace a IsIIhr
passable e'nergie de l'tng9-
nieur Departemental Sino.
On note d'une favon particu-
liere les important travaux
qui s'ex&eutent, depuis plu-
sieurs jours, depuia le Font
Sonde, jusqu'a l'endroit de-
nomm e Carrefour Grosse
'Chaudiere>>, afin d'eviter les
I graves consequences du debor
dement du fleuve. Cest ainsi
que cettb annee on n'a pas eu
1 a deplorer d'interruption de
communications entire Saint-
Mare et Gonaives, duI fait de
* crues de I'Artibonite, les tra-
;vaux d'endiguement ayant
&te entrepfrtg,assez A tempt
)our contenir les eaux dan s
leur court nature.
La D. G. T. P. ne peut que
se filiciter d'un tel resultat
obtenu par son representant
dans le Departement de ['Ar-
tibonite.


ARRIVE PROCHAINE
D'UN ARTISTE BELGE

I I nous est agrTahle d'an-
noncer que bientSt arrivera
ici le tragedien bel.re Carlo
Liten. Tres probablement,
Se'est vers le mois prochain
qu'il nous procurera Ie plailii
dcentendre ,iB recitals de>
posIe,. eonsacres- aux poete:
francAis, ciassiques et moder--
net.
Nos Iectcu's out gard6, saan
doute, le me lieu r soiven'ir ,ea
cet artiste, qui a visit ]e aic ,
en 1926.
_: .. ... .A .. -- -
LE NOUVEL A1TTiV'lHi
COOMME I RC.AL
DE FRANCE

Nous avons cu le plaieir do
receVh ce martin la visite do
Monsieur Pierre Lefurt, le
nouvel attache commercial dt
France, qui nous a etd pr-
sent# par son pridicesseur


* t


' 1


~~B~B~l~i$QS,




..^ x, ---. .. ..... .... .- -.-.. ';-. ;--. --. .... .. ... .. / .. ". .< ; ............ ** -*. ." .. -.. ... ^.-2 '.. "- --- '-- . . -- ,. . .y .,,. ..-" . ^ .^... .. .. .. .. .. . m ^ .;.
... ......... .. . '.^ :: : : :: : : : : : :^
" t .'. .C .' ..". ............. .. "
,.-.~ tA,44'. od-s+it
[..-....."o u ft......i..'.........J....
S"ii' '-: :: :: :, >:: ::::::i: :::::,; = :::


. : : : r .. : ..... .t... :
...... .... ..... .. .. .. .... .... ...... ..... ..... ... '. .. u r L .. ...

.. d .i .... ..*!, OW prenez q,

..rtre.en Ale n emawune, s1e.s le .m


; e! l i~ e de : .:: ^U ..::: ..: ... ... .... C IO
.ttt: La nfg ration .
l sn u e t .. ; .. .. ... .
taudevr, adicipa -d suir Its C. "; $'USINES
......nem ent d.....ri.................. ne v.;e
Anginaire, Ie bombardem.ent:campm '.
...Ie te inde.i trlelle. ". EW atumrn.I
..:: .e.,11... r 'l. v i q r: :, :ii .: : .Q ..i .

: -4; .. . -. : .: -ff.....
4k ... - ... . .
..ue nua.. N hI ........ .. ......... ... ..... .. ... .......I
Naphtadar rest pleinement, .
6clair6e... Trahquillit6 sur le Pour rendre les eheveux so-
front... La neige tourbillonne $& demandeza :I : a
en flocons drus2 et vous empA- ,
che dae voir dix pas devant CM RUSHE :
vouse Nulle crainte, par con- "
s quent, d'une attaque a.rien-
ajoute. Co de gr.
Aussi, pourquoi mettre es .

mentsle I voudraient; rnais ,d -
quj obseryv jamais tous les r- rDvtenet votre-ae: p" rne Oomptal
gU~eiepts? Compete deot eque \~ a Eanq
p nousAfaire une visit is sau- rd dee ... ...
ront bie nous trouver, no- _GrandRue. 2 .
nobst.ant Pobscurit6 ta plus T61phone 2182.
opaque.>>. L ;:q4i "' d TU nOLLEG& j '
Tele est. la r4ponse du corn- -*"g .cr.m SIMON : OL VAR |
mandant de place aux obser- cadilie .n.-i .. d
e afti leon seadle enemies, ude
atuhe: u ontfaites.I eletur nombre. de leur:altitUi-j Etrablisr aent
joue. de de Ia direction de leur vol Eneignment Primaire
:< Ias von, messieurs, et de leur vitesse. La station c Secondaire
n!l ne franchira le barrage recoit de mnime confirmation
aiien dnt nousavons ento- at alerte des rganes nterna Eern
e toute Ia rtgione industriel- I avi@e ainsi que tdes r eTodes Is c ses,
e. Soyez done sans eainte!" ares measures defensive. Les p de 'la Tui rac hilosophie q
-_Aussi, pleinement assure .ix ab e ces oise
pas sys] ededen --ieux o-.ud f s'abrit en ces instreu- cl a
par un systone de cndifense o- ments supersensiblo, se dissi- tRue dagny, No. 114t td
te e moys techniques les mulent dans un souterrain si- /(Petit-Four) a
us modernes, oh acun rentre .ue.na une grande profondeur. rliphone: 28; 7
se voucher. Seules. ks #qui- Audessus du so, se dre se m
pes occuerafinees, les feusines aS I'assemblage coordonne des flirecteur: Matice clermot t
les ateliers, continent dee tra payillons d'coute pivot. ifet dn Etude: Rt Chamers i
leulter s au men rv thnw q e Sacrebleu! kexcame f in- Admtinistratur: CX, de catalogne g
griller au .m&e rythme-eque u g~niur. Mais ils arrivent par o
e j... .entaines. et i. y en a de b
L ingejneur en chef des pos- g
t .e -on te a er l, giants !A 4 ,
instasdecoute super sensibtesus Un coup d'chil sur Je ta- Le C(oIege Simon Bolivar,
vient aie teulner sa ronde bleau de verve lui apprend fond en Janvier 1933, a d6ji. r
inspction Tout"paaitque les escadrilles appro- connu, grace a sa mthode
dispetltion. Tout ui parait' chent. venant de 1'est et du d'enseignement, de nombreux f
mPorq pendrait-il joas sud-est, voant, en ordre t&r n success quiluid ont value ia eat-
oune )itt hereade a disperse A des altitudes fort sidtration des parents tant de
uoraquet soudain. e P sireo e diffrentes. ]a Capitale que de ia Provin-
d'Aarme vienst in a steners II a comme te pressentament ce1. Deja, it a for-m6 quile
Sitr ien d jeter hors aque eedont Bnt menaces au- Bac-hiersee qui est un chift o
du lotrcombien deavemps a-t- jourd'hui Naph tadar et fre-assez refnarpuable pour r
dorm Une heur o dix WerhneUdsk, e'estune une eole de Londation si r&-
nts n sauait le dire., tempt telle qu'o n en aura center eu guardd aux difficult t
le5 t t *y 11 a] e.t. sa difc lt


A" "" Dants un ciel froid et clair .Le chef des escadrilles apo PEnseignementr Priv6. Sans
seintiflent te s ft o lfle s. A t'esi -
slb p i.nte jt. L naiset a d'ailleurs- d& b6nifi- defaillance, le Collge pour- s
Saube pointe.dseja. La neige cier d'informations m4etkoro. suivra sa tfche, ameliorant t
miroite sur leg mntagnes logiques particulierement pre : continuellement ses me6thodes r
trois longuesenrjal6ltsr cises. En effet, si le del s'est jusqu'a leur parfaite adapta- .
l ag g eCentral eletri soudainement eelairei dans la tion avec les conditions du mi
que, il s'empae des couteurs .
e spare des outeurs region dui lac Baikal et a rest lieu. n
Sd -de t'--,. ,, de celui-ci, i n'en eat pas de- Les inscriptiLns se recoi-
Auprs d.. l ui, des eplo, m me au sud, dana lesamon vent tous les. jours ouvrables
y.s manipulent sans h.te dos. tagnes, ou ia neige continue a partir de 8heures a. m.
boutons de attdn, font passer., de tomber. _es course particuliers se e
et repasser en sms divers des Les messages lanes pare d poursuivent p les eieves en q
-. gn~pLques transcs mentsCentras an es-u'ie p. I ..Js &1-ves en q
tt nCentral d'eCoute parviennenrt retard et les ajourns de juil
l enclsem ent hi-:res et si- egalement 'A 1aeroport d'Ur- let. f
genes' sr .l appareils d.e t- g distant, a vol d'oiseau, de tInscrivaz vos etlfats avant,
S legrap -ex rsl mi- 400 kilometres de Naphtadar la entree qui est fixee au ler. i
S ; neux,;ui rouge, lautre vert, Mais, poir des raisons Imys, Octobre a
silloihnent obliquement .a.pla- terieuses, elles ne sont pasim .
que de venre, sectionnee en pe-i mdiatement port-es la. n .-
tits. uadrihiter. et dispose naissance. de Bartz. ECOLE NORMALE
sur une grande table faible- ei, i neige toujours abon. D'lNSTITUTRICES
ment ~e1hriepa win dessonu. j damment: les aviateurs dor-. eat port a la connais-
A c.t4 de cette plaque -ye .ment sans doute encore tou. sance des parents qu'un course
grade carte se4ioiveencas- Serait-ce' pour. eela que les moderne sera ouvert aux jeu
tree da ta::l :e. .ne aigu mii-messag-es- tont -pas et&e e- ines fillies de&ieuses de com-
:: l ae,ghsanenzigzag, y avan^ transmit? Ce est. guere plter leur instruction. Ce '
ce lettemeint. Aehaque angle quune here plus tard, a la oours, qmu comprendra des le
de eete ligne ..risee, ele.s.ar- suite d'un appel emanant diu conferences s r: la littiratu-, te
nie bu- bref instant, declen- commandeinent gral.,que i'alet e cdnteaipcwaine, 1Phistoire l
.chant sr une sincee plaque te est donnee. N empeche que die la ivilisation, 'hygiene et
de verrP e i'appariton, en -,on ne pourrait plus songer Ja puericulture,les decouver-
trats o,.uges, de nomss, de l'envol immudiat des escadril- tes scientifiques, des travaux
S. .chiffre, de es .... les. En effect, malgre tous les Patiques managers, des lee-
C es apparels et ces man- dispositif pour vol aveugle, tures dirig-es, sera faith par
pulations trages intelh- se t ue entxepnse 'ar e. normaliennes des premie- A
er...... .t n pro....fane, n '.- p,' e,
itropriq o .^aneu e tqe que de lancer res promotions de Eeole Nori Bc
u :rebose ..que le syst& tosle: aef: travel male d'nstitutriees u:y ap-
me le plus flerfetionn6 d' eAe neige. 11 porteront te meilisur Joleur '=
...staton d~~-..eoute. O.~:ce m: 1. 4 erat:r a; qut l -s- "exp rience prdtessionnelle.

......-. e t .s...... e. d. .er ao..- .
W.... :. ................. I'.- .r .. ...., '.,e .. ..


... i.. .. ......... .

a gripped, i ie-. s:i
uelques comprnm6s do'-


DU RHONE"I
IT FRAN AIS .
so50 Tube do 20: Oomprims:
umr do 4 comprimes.
.. ...-----------


-Ij


ble en omivra uan
ue National de la
ati.


Port-au-Priiu

Fabrication de glaoe
neiileure qualit6
Livraison rapid effeett
uotiaiennement par nog .
aions points en blane da
outes les directions de Po
u-Prince et de Petion-Vii
rLACIERES
Noua avonn w.ujours
,ain les derniers modules
lacieres en acier ?i partir
r 25.00 et au-dessus, venC
ltes avec facilities de pa
Bent.
CLes glacieres lts plus
,(: et ies plus etonomiquei

: REME GLACEE
SJI1PERL A TI V
Un produit nouveau, uue
e cede en rien aux meilleuj
marques des Pays d'Euro
u d'Amerique est offert
Public haitien par 1'Usine
lace de Port-au-Prince. G
ez cette deiicieuse creme,
ous serez convaincus.
Faites une agr6able surp
e,a votre famille en app(
ant de la eCrnwme CLaee S
r.rlative pour le dessert
'Ous en raffollent


-. : .... : .. -.-- .. .. .....
opt Ferpetor
: a peuvos::: &


V. q etefoent







prompts et sr&
p i, trend lda:.

J::




-qui
~ ~ ~ ~ ---- ..... c e 'u ~ "p a r f


.. M .cine s: A e ..i...g.

. .. .. : ... .



S:Mach ines eat
Rubans, papierJ
do $ite vou atc a

a' COLLEGES.
rte, Ofreeteur:

Le College Mod.
par le D6parite..
Struction Publhq
de position ..des ..:f
de lent voir Paroa
ae meant et abrieuv
leR infants. pa'e-
Ssm6tbode de
." inspiree des dio.
.- .de1a p6dagope-.
el~ves u ne ...
pour etre radrp4ie
- pas moins effiie.t
4 f*-Ainspflurs dnenrti


res
>pe
au
h

et
ri-
or-
t.


NTREPOT
FRIGORIFIQUVI
Nos c, ambres froides ont
te recemmnent mises A point
t peuvent recevoir n'import#
ielle quantity de viande, de
oissons, de !.gar Ms, dE
ruits, etc.
Le Public est cordialemeni
nvite a visitor notre usine et
inspector nos models de
lacidres et de sorbetiires
arns notre salle de vente.
Consommer de la glace, e'est
airt de I'eonomla,


A VIS


Ce qui permet f Pierre Co-
s d'voir une si grande elien-
le, e'est que sa coupe a une
egance par faite.


Pierre Coles


Tailleur,


ngle des Rues du Centre
onne-Foi, Ph6ne 2621.


et


LmInstlu Tippenhner
emeure une excellente"cole
vet son irrn hage
-. ension 4.W.'- ulrt ;.---: --:


fues, devoueis neo
tainement pa. kI
que les parents::
vouln placer n eO*t
N'hesite pa....st.....
tout de suite vo.


I Sterlin, Phone:
, Pour tous adti
ments, adres..
Aleibddr. Phon.i.o

Reparez v69t'
&.terire,. .a.
Phonographes"gil
Chez Rodolphte
speciddiste en ;t
J. nnies d!.x0
$Service ait

PANAMA RAI..
SSTEAMSI
BULLETIN
SLes bcharget
tde noter que:l.. eS
est attendfti.
Haiti, venanrit
Z. le mer.redi
i .^ s :. ..: : .. .::. : -., .. .. ..i ..
Les. permit
meant "seront4firi
fret a de
York et .:de.s
sur demaiittda I
reau.
Ce Steamer
me. jour di
New-York p
le et passage
. .. .. .. .. .. ... .. ... ... ..: l


. ... : ... '... ........
M....-;.ll^^f^F ^ ^ ^ a


..:.. ..... .... .. : .. ..... .. ...:. ......


..... .. ... ....... .......


.,;7


.. .. .... .. ... ... .... : :i ::


B


_




.... .:... .. .... .. .... := 2"
^ ^.. : ... .. .. .. .... ... ...... .. .. .


SP.....- ..ouv l leM. du onde re ues e matin


Par iC ble. Rudio et Cotrospndance Atrienne)


It,


...- Le Gouverne-
^^J|._t'IJ^JiM*- ""
4)g0ol a ordonne
4tnne. here la mo-
.em ne. soldats, de
,ploy6s de chemmn
L4de 20 a 38 ans, en
ret fin ~a la grive
naiOre, qui a djeja
I vie a 400 personnel.
,. unistes et socialis-
:rie.pondront pas a
:nibbilisation :seront
-des course martia-
iine des d6serteurs -en
dog uerle, Cette. dci-.
tia manceuvre la plus
"que faite par le Gou-
uit pour arrOt er Ia
montante de la revolu-
.o'Uord doe F'Espagne: e-
d in. : etat chaotique
d:tandis que les forces lo-
svanaraient lentement
Sretranchements des
a dians les Asturies. On
rte qu'Oviedo est aux
S.des revoltds, et que des
. ux rouges flottent suir
ksedifices publics. On a
t.feu sur un regiment d'in-
itrie tout press d'une sta-
;:do chemin de for des en-
Nsde Bilbao, et il y a eu
lbmbreux combats dans


cette derniere lle. Les tr- -pendant qu'il dormait.
Spes loyales etlesi8 t sous xxx
'le commandement du gendraI CHANGIIAL- On T
` Lopez Ochoa, ont occupy Gi- te que le General Chia
jon, clans: Ia Biscaye, apres Shek, chef militaire d
une longue lutte avec les r6- vernement nationalist
volts. D'apris los nouveiles nois, a declarI lundi cq
semi-officielles, Ia ville n'a pu te tentative de Ia par'
Atre oeeup6e qu'apres avoir Chine de reconquerir 1
ete partiellement dfetruite. choukouo a heree pA
.. / euivaudrait aiun suiP
TOKIGO.- Le Manchou- a et e interview par
kuo et- a: Russie e sofnt en- nspondrant d'une age
tendus stir les trincipatls dis : novelles de presS.eCde
Positions a:prendre pour: la j ne: eptentrionna:le. II
Scession des soviets suY le Che- J en subsant e ue la rec
Sin de For Oriental ChMioi I to du Mancho-nkoiy e
d'aprbs un po: ie-parole du question qui n e po
I'Ministere des Affaires Etran..- Por i Y C..i. vant..
:geires de: :Tokio. Bien: qu'il tmps. 11: a dc.enti .
a it pas revie le details des i: dans p. .t- det
conversations relatives au4 Cvts i lad iuiC e::L en
chemin de fer.:ilia dit quelcs a C'he i rp .
marchent. frt b:ien.:II s'est d& :': i '
clar6 ncanmoins incapable de ,.- 4-^e c-eh
pe dire a queieI date i',acord 1 ,n n. -vps er
definitif sera sicsneii; ,<. (14 An f
dfxxx Ii, t .te
RICH: OND ItiOanU :n veiim.-nnI :fnon"i'i
STrouv nu da l uns ,un.;nuu c,,.:n u" teut. lev .t
bile, Benjamin LHani, d.- de L ticL rni"re Cu. e& I
38 ans, a de- are a la police par":vant au po iUvoir de
qu'il tait tombe aeciden.tele-
r ment d'un train en lna'ch'! xXX


L.aLi9! t at


Merveilles


du Monde


par album de Chocolat N ESTL E Chaque
tablette de Cho lat NESTLE continent une
merveille du monfe en forme de Timbre. Ldes
enfants les collectionment et contUI 100 Tinr
bres nous vous remettons gratuitement ,e su-
perbe Album: Los M.erveiles du Mos. dans
lequel vous trouvere" la description des tin"-
bre. que vous y collevre:. ;n pas.-,-'nps tres
instructif nour les amateurs e, Chc .lat anL
Lait NESTLE FUNNIES V\'ot0re picier vou1s
donnera tous les renscignements et vu1s y t.rou
verez toujours te nouveau ('h(wolat Funnies
Nestle. &

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co


Agents C neraux.


. .W. -Lf & -ow


"ALTUZ RKG Aut-.
SLe na:. Christian Str
-r g e d "2 is. a e
damRS e: d- pedaison.-
,,,,';,., et de...:., expiosif^,s


'appor-
rtg Kai
u Gou-
te chi-
ie tou-
t de la
e Man-
resente

un cor-
-nce de
la (Ci-r
a dit
onea -
r1 pa 1
iisqu-t
ucnsi ;













2'.
a- .'





o 4. --
'ui -




ti con-


"x<


.l- --
<-NDR --." d, (v6..e



CI TT(.' O. De tux band
Janr d e i 4,ex 2. une j0oat e-


e l za a II') les foatitunes
rie L' S c It; vile (1-ndI,


v A Cuba. Ls :gitateurs


: politiques et les .leaders ou-
vriers luttent de toutes leurs
forces pour e'tendre n tvut le
pays. Depuis dimanche -ait mi-
nuit, la violence et I" terro-
risme reg-nent dans toute la
republique. On signale de
nomibreiux incendies et explo-
sions de bombers. On est.inc'


que la greve
dans la iUle
-SOFIA.
fans, ayant
rne6taIlique -
Samtisait a


a reussi a iuie
de la Hlavane.

Un group d'en-
trouve une b1nlh
dans un .t. an-),
la fire 'roule eit


; juer avny elie, Cquand e1le
it explosion, m ecrabouilat
trois d'entre eIux et en bIAe( -
Sant I:iu-ieT)rs aulres CIuIl
-. 1 im--bo e de i -h OUrt a ie -n -
reX X x

M A ADRID.-.- Tanda ( qu9e Ie
- vernemeii de l hu
8, uour 111memI-nTI e v
i 4- d -4-,.
pWo 4 i}-urm, U B

pe r: on s on t ~1 ~ t ." + .. i' t -
I n. h'
'0s.. O fo 114"; iU L'- t' "( ,it' V.1. .



--. -CHICA Ot- .. ...nqu. t t.. .
4c-ul L4 01/ ap







K. ba t. c ene4 e : 8 1 tv. ie-
2' 1/k (a citCs (ounl
p na u ontn ae a ,- .a.-










Ci w-- i. ( ,


u, ce ta e de nitle o
me[a : uai tr.:lt:: a -


~,.. AC~~TTj4K('.rP(.~~ T --
4-I -- p
~1 -
(1 liFe K2U{0 14 ~ -


.1 -

- .. S. --


4' 'a..~
-lw-I


es Occasions Speciales


les cinq nouveaux directeurs
du N. R. A au sujet des pro-
blemes. auxquels ils auront a
fire face pendant la deuxiP-
me phase de la lutte q(ue me-
r:e le GCouvernenment pour le
relevement economique del E-
tats-Unis. 11 semble cepen-
(dant qu'ils *ne sont arr\1i 6
aueune conclusion sur la ques-
tion bru'ante de la fixation
(es prix et du control de la
production. II est possible que
administration du N. It. A.
t'enoneoe &irad u nIlenment et dis-
ertitoCBenet ee.(. dcux point, l

SA4N LANC(ISCO. L.
('cr_ -e ti i d( la tCelt ato.. n
.Cc 2n i1 (1i lc I viia a a-
dI pI lI I 11 u resolution
I(eca 'a, I,-' p Ilant les t12
rnoi- ni v toi it 'c tler ele
r e nm ..

v, .- ^ ^i *E ?1 i

'ji a ; ,'U,,in tint iAn tin e
ar c jndeant 1' litn de
oe1nat iion d (- emplo-
'>* .;' A1 ., e. s]atIa -


w-e


.: -~ '.i est en train d'e-
Vn_ '' une o'. ie qui lui a
f-n i eu rencontrr, Luis
.p- n n-'S Airs pour
." t. Ie m ch e-

:.44 (!a 0e1 reuondu defi-
)~.np. v a dit
<..... x I pour le.'
-- F- -




-t',- i ^uL-n, e. mmi, -j'ai 39
I; X
L- c '. j i i. \u i]
- >irand jvxy. er;-re fie 20
C i v '"-. ; t 3- V. ';a J I l i-j r
_, ;. '-^ 4-'.'; E ittaj to n de


dp o *rant
On '., a c i i ien ec. ain 9
-'- i- ',-" 4xt adition a. t
'- <' _' --e 9

1y I .' l a. dit quo
c. i .E." iJ .i 1e Dr Con-

S (dl d s I. cute-
.s (Ie B ro i,


; \V A ;I.. i N (;
|. ,p.cd it (iue la
- carco da~- c-ion
) :7 j), -
1 .. x 4' KW


ue


F, lectr"que.


ON. l'c I)o--
\ Aricuitune a
i-ucolte anmeri-
ne dcpasser:
'-, et e -"a ,a
:,il a;" vii ite-


: OUS OFFI POUR SL'PPORTER LLS FORTES CHA

LEURS DE CETTE ANNEE EN VOULS PROCuRAXT





Ventilateir Ele riqu


LA COMPAGNIE MET SES VENTILATEURS A

LA PORTEE DE TOUTES LES BOURSES ET ACCOR-

DE DES FACILITIES DE PAIEMENT.

........VISITEZ NOTE SALLE D' E P 0 S 1 T1 0

S- ET VOUS SEREZ CONVAINCUS.


| yCgOIPAGNIE D'ECIAIRAGE EtECTRIWQU
... ..
EO:T:.A--PRINGE C ITIEN
I .t ... . . .... . .
I ... .. .... .......... .. .. .. . .... ... .. .. ... .......... .. ... ... .. .


-NE" Y()i, (hi annon-
ce C 1 1
-es Pier'e, pTJop)ittniAc Ou



a Aoine (.'1r4o.
ora
AVIS

ra Dnvoye : atuit mk ;In 0 u
demand, a toute pcrsc n1' n,
possedant pas les Saintes E-
critures.
S'adresser a Monsieur J.
Al red Pearc, a Port-de-Paix.



Enrayee des
le debut
T L Frictionnezg votre
poitrine avec Vicks
V avant que votre
1 Nb.rhume empire.


S*orVAW odiRUI
Pur Tut Retridtfment


c:


~..~.


PROFIT Z


dfclairage


,ompa gnie




6 : '"," :" "* ............ ...... '" .... .. ^.. ': :"": : !:" : = :;:.:. : ... ... .. .... .... .. --- :.. .. .. .. .... .. ... .. ... ... --.- .-.-. .
"4 ....'"..... ". ". .... ..... .. "
.. ... ... .v. .... ... .i ...M ..
:, ... ....... .. ... .........-......... .. ........ ;....... ...... .. ... ... ........ .. N. .'. .. ... C b a t ue...:.s. .
.. L orchestra Sonora organ --.- -. -- ... ..
.. .':...' ...... ..... .. .. S'l .. ... ... ... '., ": 7 .. ...... . .".. ... ........
.......... ..... .. Ne -a son b nehfce. u n concert et
U II....P....... .x ..b..un .al le aj- ai nedi 27 Octohte 2 :: --:.
hhNRORAUvaw CRNLA T ai r a1u Cabaret KahL. Nons en put. ..
m:: l blerons prochainement le pro
t. G GCNAUVZF- gramme. Ce ont de chaussures der-
:ct r a O"tChef : esormals, un piano sera nier cri. :Ei .. :'ab
acAu s"N:::"' comprise parmi les instru- dans tous les pays du .monde.
M: :t:"e:.. i-- ments de .: Orchestre. On Leur quality est suprieure
: iIsT ONHOMMS pourra entendre aussi le fa- au .prix. .Faites un. tour a .la
.. .......meux quatuor de saxophone. Maison Bata Grand'Rue en
.. ... r face de la All Ame ica Cables
: .......:....... ..... .et vous serez pleinem ent sa- T. ,... j.
:E XAMENS STENO tisfaits. T I s
DACTYLOGRAPHIQUES AVIS MARITIME t grand bal it par
A Laoette A moteur Nan- -....


Le Directeur de 'Ecole Spe.
ciale de Steno-Daetylographie
porte a. la connaissance des in-
t6ress6s et du public en gene-
ral que les examens officials
de StWnographie et de Dacty-
lographie (session extraordi-
naire) auront lieu en cet 6ta-
blissement le mereredi 10, le
jeudi 11 et le samedi 13 octo-
bre a 3 h. de l'apres-midi.
Le Jury, compose de M. Vil-
fort Beauvoir, Docteur en
Droit, de Me. Action Lam--
bert, Avocat, de M. Maurice
Latortue, Prof. a P'Ecole des
Sc. Appliquees, de Me. Ber-
thony Malette, Avocat et de
M. Marcel.Perigord, Docteur
en Medecine, travaillera sous
le control de I'Inspection
Scolaire.
Le public ne sera pas admiis
aux epreuves 6erites de Ste--
nographie du 10 octobre 1934.


LE JAZZ SCOTT

Les amateurKvFart musical
ont vecu de trPs beaux mo-
ments en eoutant Ie concert
de vendredi sob' au Radio.
C'eAt quo Ile Jazz Scott eMt
compose de jeunes et bril-
lants musicians. Et cWest aus-
si pour nous lioceasion de de-
mander que Ion accord une
particuliere attention a a
troupe de Nl Scott.
II est bien temrnp que el'l-
ment indigene soit a 'hon
neurn Trop d'exoutsme tue a
person nalit.-e et- ne peut en -au-
cune facon servir d'exemple
aux generations montantes.
Aussi bien, tout en adres-
sant nos compliments aux .ar-
tistes de vendredi soir, nou.s
faisons les vceuix les plus ar-
dents pour que les entreprises
privees fassent bient6t appel
.... leur talent.


REMERCIEMENTS

M,.. et Mine. EugIne Deca-
trel et leurs enfants, M. et
Mme. ,.harles Fequiere et
leurs enfants, M. et Mmine.


EXTR


: : W

'Mardi
Derniere du beau film Parlant
SGaiumont Franco-Film Aubert
ALLO! MADEMOISELLE
avee Dolly Davis, Eierre de Rigoult
SFix Oudart et Lily Zevaco .
En tr'e 0.50
Mereredi
Maria Jacobini dans
L'ESPJONNE AUX YEUXNOIRS
... t*.f


avee Jean-Toulout
..-:-, .Entree 0.50 .
.... ............ .......... E0
.. rry Piel daiis
UN DRAME DANS iL TRAIN BLEU
... ... Entre0.5 -



i. .:::- : :E ..-. ...... : : ..... .. .. .. ..:. .' .. . ..
.Ir:: :a .:-: ....a gra e rprodT N e::ti: :
......................... P -SEDUCTION 1
. ... .... ... .... ". ..... .. .. .. .. ..... ... .. .......".. . . ".... .... .. '.. ... .. .
.......;., .... : ... ... ...... .- ....... ....... ...... .... .. .. .
............ ..... 1........... ......... .. ... : .. ... .:...:.. ...... ....
S... ...e..... ..... F o rd .......
." : .. i,_. ; _: -----,-:-- .-.....4:-


I


Le Vapeur PASTORS
Voy. 31 N. B. de retour .des
ports Colombiens, te A Crt
:hal C, Z., de Kingson Ja., :s:
attend a Port-au- Prince Ie 11
( Oeobre 19l1, en:route le mn.
me jour t: 1: heures A. A.
wu New York prenan t fi't,
Spassagers et mal.le-; .
.Le Vapeur HAITI Vov\ 2
S. B. partira de New York le
..11 Octobre 19. direcement
pour Port-au-Prince iou i est
attedu Ie 15 Octobre 193,. en
-route .e mIme. ju, pou
Kingston Ja., Puerto Colom-
bia Cartagena et Cri-toabl L.
Z., a 4 heures P. M. r'-nant
fret,. passagers e^ m!, ,


AORDINAIRE
-.._ _. 4 -m 7)~ :, .
-. :.*^ -


Aux Cayes le 27 Septembre
1934. -

LA COQUETTERIE
HAITIENNE
L. J. Michel, Me. Tailleur
Propritadire

A le plaisir d'annoncer a sa
nombreuse clientele que son
6tablissement est transfer a
la rue Ferou No. 305.- Tous
les amis y trouveront le me-
me bon accueil. et une coupe
parfaite, .
Rendez-vous donc Ia Co-
.quetterie Haitienne vis-a-vis
de la Renaissance ..(ancienne
maisoin La Parisine)n J

. .. .. 'i. ". 'i .. : : . ., .;


. ..... .. .. ...... ".. .:..%.
RCHESTRS.SONORA..........
... ..., :: ... ...- .. .. ... --- A '"""' '"* '"*'- "


'. ... .... 9 .....% :" ; -
. .. .. .... ... .. -. i : :
.. .. .. ...,. .. ^:.. j.. : : .: ..... :_. _;
.... ...... .... ... ... .. ... x .... .' ... .: -,
i-~~~~~~~ ~ <'\^;y^*^^ *.* ^ ^ ^








...... .... ...-.'-.. .. ...^':
samedi's -et dnanehes a a
Li a.:". heu'...du.so.-M
'tiv de 8 he ure",0- uair.::^
. .. .... ... ... ..'....'..'..'
i ^ *. . . ^ T '4 -*^ i .:


Pocus et cihaisi


. .....



Hul I *


netted ) I aissera! Port-au-Prin-
Sce le Samedi 13 couranot, pour
rmne, DameMarie Anse
d'Mainault pregnant : fret et:
passages.
.S'adresser pour tous rensei-
Sgnements a, MA, Fontainc,
. g ran.Rue ........... .
Grand'Rue.,
T6elephone 2.1 2.:

Port-au-Prince, 10 8 Octo-.
bre 1934,


Fleury Fequiere les Families-
Fe'qui&re, Decatrel et tous les
autres parents et alli6, re-
mercient profondement M. .le
President de ia Republique et-
Mile, RIsia Vincent, MM. les
Secretaires d'Etat, Sa Gran-
deur Mgr. Le Gouaze, le Pre-
sident et le Vice-Prsident du
Tribunal de Cassation. M. le
Ministre Plenipotentiaire :et
Mme. Garcia Mella, le Char-
ge d'Affaires Ameiricain, leI
Chancelier de la Legation
d'Allemagne, les P.res du.
Saint-Esprit, les F rers de
I'instruction Chret.ienne. M.
1'Ingenieur en Chef, les Inge'-
nieurs et le Personnel de ia
Direction Generale des Tra-
vaux Publics, le Direeteur du
Service de la Production A-
gricole et de tEnseignement
Rural, les S:eurs de Saint-Jo-
seph de Cluny et I'Associa-
tion des Anciennes elves du
Pensionnat Ste. Rose de Li-
ma, Ia lDirectriee et le Pe n
nel dce .Ecole Normale 11nI-
titutrices, lAssociation des
Anciennes Eleves et Institu-
tion. Vve. Aug :-P-are -ies DL
recteurs des Journaux. .ansi-
que les nombreux amis de la
Capital et de ia Province qui
leur out donne tant de mar-
ques de Sympathie a Pocca-
sion du idees 'deleur petite-fi
le, Fille, niece, cousine, et al-
liee:

S...... Janine Ftquitre

survenu le 25 Septemulre 1934
A 8 heures 30 du nimathi et les
I print de trouver iei lexpres-
Ssion de leur profonde recon-
'naissance.
Port-au-Prince, le 5 Octo
bre 1934.


.. . . .. .. .. .*- S .
.. .... ... .... .. ... ... .....
..... ... .. .
. .. .. Z .... .. .- .. .Z.:Z .-. : .
* *. ^ . . .. ... & a....... .;..... -
. ... .: . . .. .. ..... :...- *...
. .. . .. .... ..... .. ... ..... ...... ... .._._.. .-.:
. . . .. .. .. . I*- '*-

..c .................. A n
. .. . .. .. .. ...


. . .. . ..... .. ..

I^^:l:- rpl: .6Jk1.14^fc^
S ... .......
. .. . '. .. ...
.. . : : : --:: ; -:: 4 ;
rm 1011$ f 1
f. . .. .. .. .. ... .. "... ... ....
.. . ... . .... .
... . : .. .: : :. :.. .
m I O* .. ..S ... ........ ..?
*... ..... ... .
. .. . .

Mattei s&..
|_ .1 1 _/ .l..... .*:'*-* ,-


A AVIS-
AR Vmo l011
*'" V13LITJI


Viennet arir par e dernier va


K
- -U...
K~.
3. C..'...
1.>
-


.ues cont'i-nance 1v0 Ibs.
S' vides. En vente

L. 'REETZMANN-AG.;GERH


,,', 1 '1 1







OL & ('G.....

0 LN""il


S... ...........


es Pi ties Nesl

I El< 1- 11mp:, le nomY estle est familiar dan'|
Smiles haieinnes qui savent que tous les. pr
\ les...e n ....

("hcolA.at au Lair en tablettes et en boit'es d
..... .....
t.isie. .. .

'2.4: de 7 100 Lbs.
(L.,- ,'0. I.ait 1estle .-."

s:it Ies pr.iOduis de LouLe premiere quality qui ....
etrCe urpasSs par aucune autre fabrique dans8-1...
Le n(n, Xestle vous garantit quality, base. sur: :.:in
[,enre d(an,- es lignes depuis pres de 100 ans.-'s.

A Au jurd 'hiu Nestle offre les Primes Nestle:-et inot
prisons de ne jeter aucune Enveloppe de Lait Neskte
cune enveloprpe de Chocolat Nestle ou aucun Tih
vous truuverez emballe aveceles petites tablettfSi
Svenez les changer en nos bureaux centre votre:-::-::.
auquel vous avez droit. Quant alors vous avez coil
un certain nombre de coupons, vous pouvez choisi!::
bureaux le Cadeau qui vous est offert par Nestle...:.........

t'ous trouverez des petits Cadeaux de toute beaut*.
utile a partir de 20 coupons jusqu'a 150 coupogS.&
vous aurez de. Coupons, plus le Cadeau que N.A tke
fre aura naturollement de valour. Vous serez to.it
emerveille de cette nouvelle marque d'attentionf de-.
de Nestle et venez prendre votre Coupon ici ::
j : ; ..:. ..........
1 enve-loppe Lait Condense Nestl14 oz. ......
1. <- A Petit Lait Condense Nestle
1 envelope Lait Nestle evapore 6 oz. .
2 Lait Nestle 6vanor6e 14 oz. "
2 Chocolat au Lait Nestle 601ou0
S envelope ou timbres Chocolat au .Lait:I .te.
nies 611 -
:~ '---i'.
,, ,, .. .. .. ... .....
Vous avez done inteir&et A collectionner tout
pes ou timbres Nestle, nous vouS:les-e.hange:.
tre Coupon. .

L. PRETZMANN-AGGERHOLU


W. E. BLEO..
Agvnr. General


REMERCIE)t'.VE TS

Madame Veuve Lou.- T anil
et -enfants. Les famlies hRe-
gis. Tanis, rankip. Mar's.
Peacide et tous les aut!,s pa-
rentt esc allies ..merc en' t -"en
1 e t.,t..,Ie. I 1.A I
sneerement Son Excelle nce
Monsieurie Pre:sident d'Hai-
t.i Son Excellence Monsei-
eur lPichone Monsieur> 1 Mi
m store des Travalx Publics,
M ion .ieur t gii n ie ur en C C eI f,
3:iMonsieur le Chef du Service
d'Hygiene. Monsieur le C('orn-
rnandant de la Garde rHai-
U, iMonsieur PIng enieur I)-
part emen tal des Gonaives. .
corps des ingtnieui s IPm-
au- Prince, Artiboniet. Ca
Hait4 ien-- Nord-Qt-est,. Je rne m (
Petit-Goave, Cayes, les reli
gieux et rellgieuses Gonaives
et Caves, les autorites civiles
et militaires de cette vile, le
personnel des Travaux Pu-
blic.s: Gonaives, Port de Paix,
Verrettes, Petite Rivibre,
Gros-Morne, Arcahaie, Enne-
ry. St. Michel de PAttalaye.
Petit Goave, Cayes et tous les
amiss des Gonais, St-M.arc,
Jaemel, ainsi quo coux des
villes ci-desSus denomnieo
qui noIus ont manifest& let>
grande marque de sympathie.
a Occasion de irreparable
perte eprouvee en Ia personnel
de o
L'Ing. Louis Oscar Tanis
enieve a leur affection aux
Gonaive Ile dimanche 16 SeD-
tembre A Page de 46 ans.
Ils les prient de croire A
leur plus profonde gratitude
et A toute leur reconnaissan-
ce.


I.Wk- m 4. w _Z_ ... --P-


Ei~t


I


. . . . .. .: ] .


... .. .. .
... . .


A. de








Sauroad Cbmmerce


. .... laissera M tredi, le 5 Sep embre, 1934,
le M ....... .....ered ... ..... ..ove..bre ... 1934 ... .....


SNE ORK A.ACES A PUPCE ..............
.a :- : .3 A 1
, r aise lae 7e Metered" le5 ..Se nbre' :1934


Par
-.-. '. --- -
B j"l J. t '. .....


y^ "* .reT~~ns
OK* Hf 4^v u^
dw J aii%


1.Vo( ufiU tmfli qni se
Le s gr p t e .s:uplre

ies -H d e eridtU m


S 1:: :~U 1a demande.expreise des
< .r. d r -ons menae4es. Instruit
par .experience des dernieres
S: grande attaques des Japo-
Sal n ls, Ie general compete avec
la possibility d'une offensive
simultanee contre Urga.
W-" 4 r 4 Sur -ces entrefaites, on en-
:tend, ps du lane Baikal, cr&
: :- piter les premiers obus des ca-
wse de ;r.. n tafftn en tus fiays, nons anti-aeriens, tandis que
S..... .... s .de& sa bandc se development le&s engage-
:..-.-v rut~ nt des snmbo.- ments d'avant-garde qui met-
'.... Y... t Jile. tent aux Drises le,- d i x e, :s-


A...M.e .uco m de- &... A. .. .. id ricmwt de
'-ecuer, $ I .ti--t .... Jt, d Wf ul wiret piu,
qua.uefuln ( e ... ri :.. : .


drills de protection alver-
ese.
Le plus 6tonnant dians cet-
te attaque, ce n'est ni le nonm-
bre extraordinairement tiev6
des assailants, ni I'echolon-


.. .. .
.. .. .. .. ..
...........


lsaement doit sea success a as iscipline,.A Son e'-
t'thode d'enseignemment, A sa bonne et large or-
Pensionnat incomparable, Pension pour pe-
Si2 12, Cours Jlassique general, Le.ons particuli-
rs.de St6enl.Dactylo, Comptabilitke, Anglais, E%.
Ah.temand, Preparation A& Ecole de -Ginit
lissement garantit tous ses course et forme. des
:.forts et conscienta, .Ompetaets et courageux-


f, -....-. .- ...
......... ." u-.-.r'














-- ...


/. Ip
... .....-








A4
j3. ,...



.-ZT






A'
41,
1 4 1,-.-.


nement considerable en pro-,
SIOndeur, ni la precision .de
leur alignement; c'et bien
putt Ifaltitude exceptionnel-
le a lueieo (vol uent eKS pre-
mi rres formations. L'Vil nu
ne dIiscerne, de loin en loin,
(oe cotnIne des lueurs inter-
SmiLtentes en foime d'(.:har-
pe; ]'oreille ne pereoit qu'un
tout 16ger susurrement: e'eit
I Oennemi qui s'avance, It une
h autevr de pros de dix mille
m'e.tres.. Hours de la port'e ides
SanonIs de dfense, ou presque,
tr OI ha-t aussi pour ne pas
chaplper au barrage agrien,
- Vt tmire eseadre de com-
b .j.proch., devangant de
i-u..'oup, Ic os( des forces

(ul)ol-rena11nt les appareils
S.'.pulsI rapide_ et les mieux
i:- r -j:. ctt0e eseadrie parait a-
irT poir ,Mission de tomber,
eli coup de foudre irresistible,
-u U'aViii.e. ennemi, de fon-
i(Ir -sur les escadrilles de de-
fense, de les tixer,, et de les
fire deviev. On sait que de
Spareilles e-eadres japonaises
,Co neent aut cnen-nn d(e te-
t.'U. LLn n St-i] pas de
ayer v oic aux escadri]les
A UIemenIt, plus loutr-
dc10vr-ns ]eu'r sinistre be-
e,I o (n liter Ie detour a
do-'i.,pareiis qui represen-
tat ... 1 a biions diffici le-
V. t r t ttplacable:.? Ces es'


n .'es d C crto


NbL1; ,` '] '1/ A CH;L


34
:9..
''3' 7'
:.> .$~


-i-4
I ,~.t,~1rS~j?%iTS1
A DYU '7"" 't DNS-


4 Ig^


Cl
443: r
3:
'S,"


-. ,ont l u'unfe lt": se sac -
ic sans le moindre menage-
11 e-t 8 10,
l u. puissants telemetres
is al! ~ sur les hauteurs de
SW erchue dinsk, .n.1is-
1 Viint 9,4OO mM res Ifc- 'Ii u

gSie des 1ca i0le i cI Ie MaL
i enemies, alors que i-:; p ie
maximum des battvHes ::i d e d
fense ne depasse pas 0.&0tk


rn mi e-x


(a suirre)


/.'Insftilu Tippenhauer
demenur: une excellent cole
r'cc son irreprochablee
Dnsion seolaire,.


A lb
33~ "'4'3d I,
'4


'It


V


:RTHE


. .
9 ^


4 -


vfP


'-f


essence


es


es e


vast e.. :sa t
-A .. .. ... . .. :.. .... .... ..





i2011aronie
.. ....... .
.. .1


Les


e1


---- -.~---r~--'--~Y"~~"~~"~"~~II~ZII~~LLC~ ICIITCICIT~ ~~:~C~3e~$L~~r3


'V


F


ne con-


... ... ... ..... ..........
.. ... . .. .. . .. . .. . .
.. .. ... .... ... ... .... .... .....


..... ... ... .. ..
..... ... ...... ... ...... .... ...... ...... ... ... .. .


Le f4a


unil


C;~112CSe





'.%.x.;;- -i ;.-.... :. .. ........... ...... . **.. .. .. :' ..- .. .. -


... D M-:I:. ..... ,INIQC *A XR


MM. Dominiqe et Baker
-Vienneit de fonder a la Gd.
SRue,. imtr diatement aprMs
..ancienne cordonnerie Sepe, V
| une station pour la vente de
ia gasoline, de Phuile et de
tous-les accessoires d'automo-
biles. Chaque mois, ils-proce-
deront entire leurs clients, au '
ti-rage. d'une loterie don't le, 1
gagnant aura droit soit A un
pneu Michelin, soit a une bat-
Strie Willard 13 plaques.
-Comme on voit, en dehors
des avantages d'un service
impeccable et d'un cordial ac-"
eueil, les acheteurs ont tout i


int&ret a s'approvisionner dem
preference chez Dominique et
.Baker.


NOUVELLE ECOLE DU

SOIR DE ((LA MISSION

PATRIOTIQUE DES

JEUNES,>

Dimanche 7 courant a eu
lieu it Frere', sous le haut
Patronage du Magistrat Com-
mriunal de Petion Ville, linau-
guration dune nouvelle &cole
du soir par la < triotique des Jeunes>.
El e a et denommee du Soir Charlemagne Pn ral-
te> et est place sous la di-
rection et sous-direction d'hon
neur de Leurs Excellences
Stenio Vincent et Euone
Roy.
Le directclr titai 8 1
M. Hector Bl&}ti I As_
ciation rlenhegie bin. since "I.:
ment tous cux ui. ij a leu.
LConeours patriotique, I ont ai-
d e a 1a foundation de cette
ecole, I n rcmernP -.ent spe-
cial, k N. La 4 tc. l 't(unorable
Mai'e de ietionv il, et lMe.
.eide DoTce, r cti t pres.id nt
e 1' Associatio:n l ,ic Et0-
,.e.tc~. 01 )o .Jr it i
d ihnws en Drolt.


L'INSTITUTIO10
VIt. AU(G. PARENT

.Porte a ia connaissance dau
public quvtju1 a ouvert avec
le conconI's de nouveUiux pro-
.sseurs, membres de 4'ami-
,cale une section special pour
la preparation au Brevet Su-
.perieur. En consequence les
eleves munies de teur Brevet
Elementaire peuvent sinseri-
re a cet etablissement on tou-
tes les matieres du program-
me du Brevet Superieur se-
ront enseignees avec compep
tence, par des professeurs
Squalifies et h des conditions
tres raisonnable s.
Pour tous renseignements
s'dresser a Mine. A. Florez.
Phone 32294
-< ..* .* ,


A VIS IMPORTANT


Le soussign6 porte a la con-
naissance du public qu'a par-
tir de cette date,.-il ne signed
plus St phen Balince, mais
bien Jacques Balince.
Port-au-Prince, le 9 Octobre
1934 .


- A,


pour


S .. .. .. ... . -


pour emtarqet du Cal &
usage gInprdl lans touts
travau d& transport de
Caisses, aes-ou autre.
:"-, =._. =
'.:...* -- I -" --


BROVETTES


FAIRBANKS


en fer & une


Roue


pour tra.sporter du


Sgr:avi tr,
.etc..


aable,


etc.,


VALVES FAIRBANKS

Conduites d'EAU et vapeur.


Pression de 150 Lbs.


S350 Lbs.


Raccords
.w f ..


UNION.


Nous-invitons les interessks de venir nous consulter
pour autres details, dimensions, prix etc. II est temnps
maintenant de placer votre command pour ne pas man-
quer ees articles.

L. PREETZMANN.- AGGERHOLM & Co.

A gents Ginirauxt

-....... ...


Dauiet


Phone 2513.


Atohampeo__


r


i



If


se tent i
4 P. :M.


la disposition du public de 7 7a 10 A, :
IHet.es si'cQiales pour employes e-i


Avenue John Brown

face au Tril unal de Paix.


Al A )Ns de, COEIVNE, TOLU #t
Co0 7' AGOA. SX.-COflSelrOcc
TOUX, RH UMES,8 RONCHITES, I
INFLUENZA. AFFECTIONS DES
POPT. AW PR1NP EA, Ht R. ST LAs I


D'apres des deelaratios qui nous ont et4 faites recemment, i! parait qu'if existed dans esprit du puW
confusion au sujet de Yeffet que produirait te contract de vent-e de la Banque sur le bilan de cette derriere
31 aoft 1934.- Nous d4sirons faire compremre clairement que cette confusion doit .tre attribuee- a tine,
erronee de ce bilani et en consequenee nous soumettons le dit bilan tel u'll apparaitrait si le contract 6tai"t -
et le capital de la Banque redumt a S 1,000,OW.00:.

ACTIF PA SSF
SRserve contre billets) -Eneaisse ,. $ 1,824,859.73 Billets de banquet en circulation ............
de banque en circulation) Efffets Eligibles 231,831.47 Capital ................... .............. .. .
-- Depots Gouvernement d'Haiti $ 2,261,520A.S
S 1,556,691.20 Autres Depots.....-... $ 1,802,3.09ai
E nmais e ." -..... .. --... .. --,- -353,001.79 Reserves .. .. .............. .....
D6p6ts en Banques ............. ... .... 301,623.00 Effets reescomptes compete d'ordre ... ..
MfTVM^nih ?i4l41 Gotuvtrnemett$1 d4'Ha t 6 4'':0


Placements .......- .......373.598.6:
Im m eubles ............ ....................... .....- .. ,685
Effets aehetes et reescomptes compte d ordre 244,062.57
A utre A etif ..................... .......... .. ...... 133,019.98


Dans le bilan qui suit les dep6ts ont te e liaiinBs mais les antres. oemptes


Ian ci-dessus.


restent tels


qu'ils apparaissentd


Jacques BALANCE.
ACTIF PASSIF
r:..r-w-r -, ,-*-*' Reserve centre bilets de banque en circulation $1,556,691.20 Billets de banquet en circulation
-. R .Encaisse ........................... ......... 176,661.28 Capital ... .
A VEN AR K P a-F........P........ 373,598.63 D 6 p ts ........................ ......
OUR USE DE DEPART Immeuble et Mobiiers....................... 3,68575 Rserves .....,... ..
Autre Actif,. y compris commission due par Eftets r6escompt4s compete d'rdre
S . conduit int4iieu- le Gouvefnement d'Haiti $ K6,31L57 .......... 1,51998 -

perconforts M-ichelin en $,8401.1 '_ .ex -
celer- t tat. 40 ...719.41
'.. S'adresser: a M.- A ndr6 :!.. r-
lc. L:gation de France- -BAN UENATIONALE.DELAY
S ... 'e hone 277 et 340 "
--:- .:-: .....:--. ... h h n :.. .....:.- ---. : :.. ::: -. -- ; : .... ". ..- :-
.... ........... . .. ... . . ... '.' .... v "' t '' : ::" -- '- -


. . .
.. .. ......~.








--x:


La valeur nutritive d'un aliment est function de sa tie
neur en vitanmines. Le lail bouilli est un lait mort. Sous un
rmme volume, le Lait Pasteurise, qui conserve Itoes m vi-
famines, est dix fois plus nourrisent et I ne R co pat deux
ftos plus cher.
Butez le Lail de Damien. -'
LAIT A (XE ............................ ... G. 1.00
LAIT B (COM PLET) ................... .............. ...
LAIT C (ECREIE) ... ....................... 20
Control par lea h6pitaux.


vc~P~k; .~Q~Eli~i~


~.~Mb,~&t1bItbftIWfl I


- ~ :: :i___,, I, ,:.~;,,,-,,~,:;:,;;~::::'~:~ .:::: : ),I': i T'i:; i~


........ ...... ... .-. -.-.-' -s .

ibrairi lou


(A COTE DuA T&L4LCUS UN WE

TOUJOUIRSDU NOUVRA 1

Anthologie des Conteurs T iddisha :
AnquetMtle Satan conduit le. batl ....,
PI. BHARCLAY .Le i.re :..-....:.g
L. BlumR Let problimes c4 .................L u :
Ch. Dickens Vie de NS S- Chw .::,..t.
Funek-Brentano VIle de la Tort ue
P. Geraldy Toi et mnot.. ..

u r p e ... ..... .. ..: ........

Trader Horn -.:.. :.... ...
In Valery e tds steur .e monde a "tueS .
0. Wilde .- portrait-de Dor.a- Gry .:.i:.:
Dewey- Le tles ie dem.... .. .. .. .,..






Anat-.V -Agricultnure moderne .....
A. Ifernede La galere r ..im .in .lle ..:..:..r..-- t;e: e
S :& .. .. .. ...:.. -.. :-. ..
M Rose --Cent tao n t.l9 e, f^ W x ,,,. ++:.;^i;:.
t*" A ..









STidee L faculty mmee .0 p.es (tealie)
SD -- V Tdecine W hirn .ie Ae..couc. ens:. mJ
, B ren t -- L le d. ..Tori ee .....:.... .........
0. Wilde Teort r it d e : :- H : :G:::r:44
/ ./ K 0 ii y t fs -f xf w it w *T + +: .+ .:. ... .: ^ i.:... .:-..:...
g -- A ~i f f : ................ .. --*.... ,, .... t::
.a .... .- .- :-, .. .. ... .... m .._ .
I& IO Vre f--. i ue .oderne (u ) .. -


z


It


~


I


Modernei~


ailerio


Banque Nationale de la Re'O'pubique d'Ha)"to