<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02254
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 4, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02254

Full Text
'. .. I 7 T h


rr.


, ':: It' .:


iM-*'"j)- z'~w i 4-^-K-*-*'I:^B*^

-
.r...*.ifl y ..4 !..- ..
'i -r.. ".'.""i '. ..".' .Z ^ . .^ : i .<>. .. ^ V p ^ ^
.v ....... "** i, ... .. . ^ V Inf
'^ -'..'" .. '.. ... ." ._ ,^V \
. .; -. *" .. ... .

ss:t- -me. ANNEP i. ..... PORT-AU-PRNCZ

^*Sfd::M.M.'.4.... : ... *. .j ..


.^iw~~ft^ttjf ^*-*~),^'S l B


-^fflMIP r .1fl*b ...1.141ti m- 1?-


HAITI


JElDI 4 OCTOBRE IWU:


iuMM. v w wn"i"'". .- ..1 ..... ..f.. m I ........... -. l,
.. 1 .r 4' U il "l.n~wmkw.Mllll lll'*UlW ,,$llii ... ..*b...m ,. nf..l.. ...*I .,.nf.. ..... .


gs a propos
. .
ntrat
ie Banque



jditi.ngu confrere
na public hier tn
IatUk lo pd dkcede son inva
keiqu de jeter le
-t :Ia confusion dans
.a. pros dui Con-
Banque que le Sinat,
us de deux mois, n'a
devoir examiner, le
prHilimiraire ayant
rng et implement

Point exact, com-
rdtre confrere, que la
n Sinatoriale des
i f present un
dqnt le Printcipal ob-
ofajournement. Pour
h"ue Ia 'verite des
es affirmons que les
de la Commission
idu Senat ont tenu,
a justifier une aat-
,n :raison du repro-
renteur quon lear faith.
ment,
aSbide, an penu embar.
yo:r une conclusion,
| absence dants cc do"
* U.,it niiment, par
te :.son Bureau, ecar-
edisctus.sin de ce Rap-

kLa rerUi.
ine: c d'uw teIle si-
squelle pcut tire l'at-
d :ta Gourernewment A-
Usis derant a carence
iWi e- malqr Ite vrte
Cfhambre des D!puths-
hrt du Contrat de Ban-


:aUwcons nous per-
ktde p"nier. qu'ftant
-iFengenwnt pris par
SGouverncments qui
e Contra! de Bant
m..a.rtlent eux seals
/es measures qutils
I:iswnsatles pour
I.s bases essentiet-
C.rat qui les lie. -
le lat hmnbrc des
Seatwiement a u x
Uas que ce corps a
au Control impli-
Ndoptlion, quant a son
1.& quelques unes de
Gprincipales. C'est
Gouvernement hal-
Wticulierement, un
iQ appreciable, ea
:este opinion est
rw:. i d' agencement
fitsu'r le pro jet me-
Lai Ckcunbre des De-


lv


|


^ iiB'} rt ~ w w -inx1-wr *" ^

la question du C onitral de
RBanque, de la part dti GoCu-
tcernenwf Amnwriettain> -
rmises avee tant de parti-pris.
Mais rnalhereurseme.g if .
Scroit pas non p.lus que ces
Smimes suygestiqns, ces me-
ines suppositions peutcat jus
tifler les jugements de ceux
qui r'eant dans ses articles
sur le Contrat en question, le
Smeilteur aliment 6 'hostili-
6 t du Stnat.
S Et, comme on le verra, le
dernier en dule, c'est--dire ce-
lui d'hier, lahdi a -ain le Co(m-
munique ci-dessous de la Lb
pgation Amiricaine. Cest un
de ces tours que la loi inexo-
rable du bon sens et de la vu-
' tir sr hanrfe de inuer *


..UNE SUGGESTION.
A PROPOSE 0 E
L'A VIATEUR ANIf.NG .

S: Nous: avons pari:mns:
et minutes: fis:de a-antage
qu'iL: y autra:it: pour: Ie: Gou-:
vernement Li fair assurer Ie
transport de la mralle aerien-
ne mtmieure :pat : :aviateur
: Anding; :qu :expboite:dej.: un:
Sse.rice priv6 e de-pas ages .n
tre le Cap et Port-u-aPrince.m
Le service postal :a&er:ien en-
tre la: ceapitale et :L.es :priei-
Spales viilIes: de rovinee etant
Sd'une necessity incontestabie,
et la combination que noWis a
vons sugg4eree ne devant as;
eofut.er un ;ou a I'Etat. I lat-
xe poistale pouvcant payer larI
gement les frais de trans-
port, nous en -som;Ene redui:
a pense. qui'on a, pour mettre
notre idee de cote, des raisons
particulieires.
Nous tenons neanmoins. la
question de i'aviation haitien
ne etant de celle quon ne
saurait oublier un seul ins-
tant, a attirer V attention sur
un nouvel advantage que pre-
senteralt un arrangement a-
vec M. Anding, a defaut d'un
autre pilote: Le Gouverne-
ment ne pourrait-il pad s'en-
tendre avee hii pour que, en
deh'ors du transport de la
male postal, il donned es
lecons d'aeronautique an un
.ert-in !ombre d officers de
la Garde d'Haiib ehoisis en
raiSon de leuis altitudes?
Co:a ",e AFteratt rin, et ce
serait auan.. de f.iT, qud"
quo -leIt Ie rands plrojets
auxqiel, on s'arreera plus
tard pour la cri.atron l'"Une a-
viation nationaIe. La ques-
tion, nous le repetons ,?t. a-
l'poque o5 nous vir-ons. un:e
nbeessit, vitaie aussi bien au
point de vue commercial i
ou'au noint de vue militaire, ;


A.VON MAT POUR
Aj N )YMA T

Urne S)ote tc I polhmique est
engage a Hiprpos de la note
(ju nous avous publiee la se-
mainet dern ibre, concernant
Vattitudo des cou'rageux fr&-
res Mauclair, au d6barque-
merit *t avant le d6barque-
ment des Ameri cain a Jer" e-
nmie.
Notre confr'ere a public les notes d'un t&-


LES ACTIVITIES
SDbE LA GARDEN

" . . . .. .
D d :e: Tuin eti dnu:a Con
. eier finonier l:es onze: Ca-
du de; hcIn derniere .promo-
t lio de n~cule: Militaire qia
u: tent. enD: dispmnibilitt: :nt
i:CtL tti:ntgr#: (dans lhv :ta-
d ... .d .. Q.a.. e dl. .iti. a
i rD r.tt..i-s stagiaietsd..
. 11 :ont : eI ,. ta c: titre :placs
au 1hmilnt it iL BeQ:6 fftt
rents p.sie^s Tandonns- an
Guuverihicfnti haitien par le
Gouvernement des Etaus-Ui
n i: : : : : ;
Nus o tfomitS heureux dBe
eas measures qui recompen-
sent :es effort de ces jeunes
Officiers pour obtention -de
leur diplmne.
xxx
La meme publication nous
Sin'orme que au courn-s du
mois d'Aouta bcoule la < de d'Haiti a fait le pavage de
la court de ia Caserne de Hirn-
ch et differentes constru-
lions a la Marmelade et au
Quartier-Gpniral de ia Go-
nAve et aussi amenage une
nouvelle chaloupe rescue an
SQuartier-Maitre.
C(e sont des realisation qui"
Sate-tent le souci de cette or-
ganisationde s'organisev ?e-
-!on les regles les plus rigou-
reus-' de o hygiene et d'une
(iscip ine 'rationnelle et, qui
cont:ribueront i. donner la
Ia plus haute efiicience ia eec
corps et auquel est confine de
sorma.s, la responsabilite du
maintien de la paix publique.
xxx
Dans Ie district de Lasca-
hobas la vigilance de la Gar-
de d'Hail a permis d'arreter
la eont:e-bande de 8 charges
de tahsu eorde et dans le dis-
trict de Ouanarminthe 195 ki-
los de cafe.
Nos felickations a la Gar-
de qui second si efficace-
ment les e.nt.ibutions. Ce
sont les taxes qui condition-
felut 'eCunomie national.
Qu' I co en|rennle, onin.


ses japonaises qui commnan-
d~e; par te; CMiagnat:;:, out
benenicie d'un plus long cre-
dit: d'oA un prejudice i.e-
Sparable pour eux, et .Ia di-
- minution de nos revenues de
Doutane, )adr la I estriction
dans iimportation par les
petits commercants.,
Nous esp6rons, que Ie d4-
rart nde I4 Mis;ionn appartf -


g *g J 7 *-- a -
Sien considera- me aux hommes les rmieux moin, qui, quozque signres de ra s I question des Mari-
se apportent douts i Louis Degraff, ne demeurent chandises japonaises, toute
w1ntde per son- pas moins m &crit anonyme, a clarte du Soleil Levant,
del oa it routes xx|x puisque ce n'est qu'une aCo- i .
i de negociations I p jie conforme-.- e -.'.'-M-A' .. ..W
4oment pour nous Done, le 'eproche fait a notre
de la dfantai COMMUNIQUE correspondantc de s'atre ca-. L'ERMITAGE
es, terrain sur .\ch sous le voile de f'anony- {
.: saurions sui- Ltgation Amtrieaine mat ne se justifie pas, car on i Ce soir le jazz Billy Hickes
excellent confrere, ne redress pas une faute jouerae l' Ermitage i purir
I.C,: cLe Matin* Port-au-Prince, le 4 Octo- par une autre faute. fde 9 heures.
Its de vue en bre 1984. Entre gtnrale 2 (kurdes.
W :t avfec: beaU- La modification des vties -' -_ """ p Samedi grand in.ugura-
e: In :seberit du Gouvernement Amenri- i L'InstJ Tippenhaer tion duTroeaddro,. G d
a.te qwton is.- eain, dans la question du demeure we ex tetlt lt keole Entrte gnrate 3 Gourde.
atrn dut PIt~ centrle financier en Haiti, ave- son irrproekable Dimanehe premier tt dan-
ftggest.. .i,: modification envisagee par pension scolare. snt de a ison a-ec orcea-
r o-'tf:e :e L: Mdin du 3 Octobre en r...... : .. re Billy Hlike ,
cw eer ou..rsest $enu. de tout 1 Lire e e. ..-... j-. Entre gn n .e gourdS.
Nein 1- furnet# 14 ikl Neael. Mderen'e seo tatle&.
S- t-:gna,


L'S FAARCIIANDISES
4 .~ .r sfv S H w- \s-^S S4tsf^S4^ \f ^i
JAPONA fSES ET LE
COL IJER(E N ATI iONA LJ

: ... .- I II
:: : :w v m .1 1


t *' L negnobit in^: entre no
:: U nuvY erntwt et. a Inis-
S.sion:japoniseSMGt .eloP noS
Itntoraiionsd (i trce pri-
7v.e,: arri P i btr )hase la
p pintbr "mts^a-te, es :em-
:bet de la: M ,.Miion t: meant re-
partis depul doun uu u oU c
Sjours. ." : : : :
Naturelletienc los seerets
de Chancelleio, an sujet des
pourparlers qui out fait !'ob-
jet dos reunions ded officiels
et des membres de la Mission,
Ine oernt pas de sitG& rev&
lees. Mais i1 reste un fait pa-
tent, eest que rien, jusqu'iei,
Sn'indique que les japounaisn ne
vmnt pas nous envahir de
lieurs produits, en quantite ui
considerable ou'ils n'aurnonc
pas, pour longtemps en-
core, a s'occuper de notre
pays.
II ne s'agit pas sulement
d'engager des negotiations a-
vec un partenaire aussi a-
droit, aussi intelligent cue l
ni-.on.
Ltessentie. dans le uat uis
noup occupe. est d obtoni '
Ion a des S lpromees ia.
des notes ou i sdengage for-
mellement as achetera dansCi
une proportion respectable,
memne dix pour cent des den-
res nque nous piroduisons.
II y a encore quoe les p tit;s
commercants, cou me n:us le
faisicms remarquer hier, scant
A la veille d tre eerses pa
les gross importateurs qui re-a
coivent aleurs conideiraacus
stocks du Japon.
Et cela va de. so01 puisque-
l1 ne trouvent pas tse u epe-
tits, des credits de 90 aours
au Japon. a c c o r de s au
| grand,.
SOr), lorasiI il coin mandent L
jau: EtaUts-rLn, on France on
on Aslemagne, certaimes nan-
chandites, avee obligation deo
n~el~emet IQaIhter 1%ans









premises dans trente on tsb-
xante jours, ces petits coen-
imerIafnts sont forces d{ Iui- -
vre la eaisSe des marca. d i-


pondit simplement : e Mon a-
mi, vous lie me dovez- rient;
j'ai voulu vous g-uir -par a-
mour -de la science, Qu<,c":.
ques jours aprvs, on psuvait
Sadmirer a la salle d'attente de
la clinique du IDr. Bobo, une
magnifique Coupe en argent,
portant leo initials I. B. et
tui avait cout6 50 livres ster-
ling iA honorable Da Costa,
SN'est-il pias navrant qu'un
tel savant, meconnu chez !ui,
consider seulement comme
un vulgaire chef de Cacos,
pris de dgotit, fft oblige do
-s'expatrier et de mettre son
savoir au service de la eom-
munaute jamaicaine?
Socidt6 de M6decine d'Hai-
ti, qu'attendez-vous pour glo-
rifier le plus grand mendecin
haitien, en aecrochant sa pho-
tographie.au mrir principal
de votre salle de reunion 11f
Sest temps qu'en notre Pays,
on cesse de fair la conspire
tion du silence autour de tout
Sm.rite haitien.
I. S


A


*. .. -, . .


No. 1 :81


k.


*. .- ^^ll- ; "~~:Il*; ; ;-,- ^u- ^dUI~P~LM,W.BW^TUjIJIW*,>^ *1WHbi.- ia*WiH. -ft, warn. i^Mw~p~r*lK,!>BW..* *r *


...... .: ?


~iiiff


......~~~~~.~ ~ ,,.- ...,~ u.k 1 ~ b ~


S CINE-PARAMOUlN T
Ce soir :
SLE HARPON ROUGE
IL EST CHARMANT
i Demain
- LA FOLIE DES HOMES
-. ...- -
HONORABLE A L TAMONT
.DA COSTA
S Dr. ROSA L VO BO)

+-

Cet apr)s-midi, par un a-
vion (e la Pan American Air-
ways, est arrive it Prti-au-
Prinee, tHonorable Altamsnt
Da Costa, Maire a vie, Prfea
de Kingston, Mernbre du (Con-
seil Legislatif de la Jama>
que, Chevalier de Sa Maje;te
le Roi d'Angleterrc,
SA cette occasion, il n'est pa:
|sans interet de fare savoir
:au grand public haitien que
cet honmme, portant beau,
jouissant d'une sante robust
' et qui oecupe actuellement les
plus hautes fonetions dans
son, ne doit la vie qu'& la
science du Dr. Rosalvo Bobo.
- Paralyse depuis des an-
-nees, n'ayant plus tVusage de
ses members infe6rieurs., souf-
frant d'un tremblement ner-
veux des membres sup&-
rieurs, cloue dans une voitu-
rette, condamn6n par tous les
medecins de in Jamnaique,
Sl'honorable A ltanint Da cos
ta s'eteifnait lentement de de-
Ssespoi" et de chagrin. En An-
gleferre, en Allemargne, en
France, en Australie, partout
les grande : so:rnites medica-
les dd Monde s'<6taient decla-
res imals.n's a guenr si
maL
Or an beau jon', la nouvc -
;e des cures mierw: i--.
d'un medecirn aitien pv int
aux oreilles du paruaytique.
II vou!ut tenter une dernjire
chance et i'appela a son che-
vet. Apr.'c-s qelqueIO mois (ie
traitement, le utoriboni tait
sur pieds, avee Ia sante et lt
Imin,, quit t;n ui voit one: cc mio-
ment. Et Its< :mn c1ns .l anil:i
eains, au lie se ( dos oIuv: i'
devant It seinene d Bun conf re-
re, entrej;imrent di .e tor|OiI-
]er en le |resentant comment
un 1)0ugan l etin cearnatan.
Lorsq.ue lhonor:dse Alta-
mont Da Costa Claina sa no-
te au Dr. Bobo, celul-ei ye-









r. I


vants. Elle fit remarquer en
mWime tmps le.s possibilities
d'une gul-isi a long term,
prouvet, .elntiliquentent pai,
les derni res riecherches et
- microphotographi%8 de Ka-
plan et de sCs. eol1aborateurs.
- En (dehors des b)enfices,
qu'on peut tirer de eotte me-&
(voir suite rn Seme page)


.;.few..'
.",


Le. lende-nain, Samedi 2
Jini a iquatre heures de lFa-
pres midi, cette fois dans le.
grand amphitheatre de la Fa
eult4, une assistance plus nom
bitu W'suivit Ia deuxibeme op-
ration. Le deuxieme patient,
un ouvrler de 27 ans, presen-
tait une pyorrhee. quelque
peu diff6rente du premier
cas,' la gencive 6tait hyper-
trophiee d'une faeon consider
able et le recroquevillement ]
des dents 6tait plutot mar- i
que vers la parties post&rieu-
re de deux maxillaires. L'o-
peration de Zentler a ete pra-
tiquie d'un trait et avec les
mimes )precautions de la pre-
miere molaire superieure
gauche a la troisimrte molai-
re droite, re'sumant deux
seances operatoires en une
seule! La patient qui avait
et6 operee la veille fut intro-
duite dans l'amphitheatre et
apres avoitr et examineef et
interrog&e, elle rIpondit n'a-
.voir .ressenti aucune douleur
p()st-op6eratoi re.
Au moment de terminer sa
conferenie-cliniquL. le den-
tiste haitien repondit aux
questions qgui lui avaient 6tde
posees pendant qu'll operait
et profit de l'oceasion pour
sounmettre a 1p-'a.ciation
des congress ,es cetta S de-
tails techniques qu'il a eu a
ajOouter perionnellernent a ce
mode de traitemeni, tels que:
1.-- 1'emnploii d'unoe spatue
i eire ordinuM1ve miodifiee par
lui. de fac,,n -. remjP)laeer les
--ecarters q(i Sont Stouvent
trop ,pais et di n )prix pres-
i '. "Ia I. t lV.:s'- ion des
pitnt es die's ua a es ei : -k
". '.pplicatiouni locaie d(s
(nn>i'SQ Ide -solwiiton phy.
sio)glo ilue Cr-~a'uE VI'audes
su1 los p t t ic. upr 't'es.
i.a concilisi,,15 *1. i1 a confe-Q(
*;ne e 11rte ntion sur
1s mayVnf de c(-onjuguer cot-
te methode uvse celle e Dun-
lop de.Tiontrvbe q(uelques heu-
res auparavant! par le Dr.
Charpentier, les jets d'oxy-
cene charge de hoirate de
menthol et I'emploi des au-
tres proiduits antiseptiques
de Dunlop peuvent reelle-
ment Ltre de prCeieux adju-


sou-a

'


lsa a P N ,.ouo





fn SURn voult


1


49 N; .--....
A p
k


.
Deverez vIoe prepre Comptabl& en our-rat nn
.O6mpte dae In.: Ue la Banqva Nationale de la
tpu'.hque t"d'Hiti


Grand'Rue 1721.
Telephone 2182.


REMERCIEMENTS
Mine. Vve. Georges Ba- I
yard, nee Emilie Vilaire,
AMme. Vve Eugene Margron
nee Bayard et famille, Dr. et
Mine. Othello Bayard et la-
mille. Mile. Emilie Bayard.
M. et MIme. Marc Holland et
famille, Al. et MIme. Pressotir
Bayard et famille, lieutenant
Georges Bayard, 11. et Mine.
Jean Roumain, M1. et Mine.
Roger Larreur. Miles. Yvon-
ne, Lucie, Henriette, Odette
et Li.se Bayard. Mrs. Francuk
et Daniel Bayard. M. Fritz
Bayard. M. et 3nme. Char-
les Bayard, MM WiiHiam et
Vilaire Bayard, Mine, Vve.
Leopold Renaud et famrnille,
M. Malherbe Pressoir. M. et
Mme. Etzer Vilaire, M. et
Mine. J. Joseph Vilaire. Mlle.
Eug'nie V\ilaire. les familIes
Bayard, Renaud, Hollan.d,
Vilaire, Pressoir, M ars; M ar-
gron. Ledan. Clerit, Laraque.
Rocourt et les autves parents
et allies remercient les amis
des Cayes, de Jere'mie, des
Gonaives, de Port-au-Prince
et des autres villes, de la pro-
vince qui leur ont donned des
t4moignages de sympathie &
l'occasio de la mort de leur
regrett6 mari, pere, grand
pere, beau-fr&re et onele.
Georges Bayard.

survenue aux Caves le 26 sep-
tembre ecoule, et les p-rienr
de croire a leur sincere gra-
titude.


PPneus et Chaibllres

A Air

PIRELLI



.fabriq ues en Angle-

lterre pour autos et

4,.amions


Envoit chez
: .. ....."..... .
!. '. .' ? '

I J.


- -4 l


COLLE GE
SIMON BOLI VAR
Etabliseement.
dEnseignemert Primaire
Set Secondire
Internal .! !tcrna!
Toutes 1 ( :, %
de la 12c: la / hophi
Rue Ma n. 1Jd3
S(Petit- Four)
Telephom: 25,
SDrecteur: Mauri.: Cz',m:ua
Prifet des -Etude.. i' ChameIra
Ad.ministrateur: C. ad CataSlogne


Le Colliie Simnev 2 m ira
fond t'en Juiitv LtC1 **.
I oTu ,I .'ac n .'
i d'ensei une :. : .
sues qui 1:K '. ( . -
sideration t pies p*< a,
la Capitale (,ue de.
ice. Dejat, iI a L f t."r ih:
Bacheliers,. c. qui .
fre assez reminarsi,' z :.$
'une cole de fon .
center en -era rd a ; '.-.
de tous ordr'-s q-: :::e
| 'Enseignn ,nt I. ,. ,
i defailiance. Ie Ca' f : .:-
Ssuivr. sa e L : ".
continuefliinent s-. :.
jusqu'a leur parilA: .-
.tion av1 c les .eond ,un '
lieu.
Les inscriptio.' S :- ..,-
s vent tous les joui .'
a partir de S hu .
Les course p a- .-ulli, -l
poursuivent pour ls'" n
retard et i1s ajou: -
let.
Inscr te vos er .& .L
Ia c .tren.. qui est ::a v K.; "
Octobre.
I i~as-ammm


A VIS

WDix contest crais...


Ap-s. avoid' distribue t
rmes cheers souscripteurs leur
volume, je mets en vente < contest vrais, Chroniques par-
lees)t Sur les 750 volumes 6di-
t&s, il n'en roste plus qu'uner
centaine environ. Que les re-
tardataires s'empressent d'ac
querir, lee., ur -;a Librairie
Rene Max Augsts4 chez Sam
son .Rouchbp-.eaehez moi. a-
venue K.mnison ,Madame Ed-
mond Roumain, .,
V, W 7t3


Usine i Glace de


Port-au-Prince


Fabrication de gJia de
mreiileure quality&
L ivraion rapide effectue
quQoCdiennemenft par nos ca-
m ons points en blanco danw
toutes ps directions de Port-
au-tPrince et de Pktion-Villa

CLACIERES
Nous avons toujours eL
main les derniers modeles de
glacIeres en acier a partir de
o r 2.00 et au-dessus, venda-
l.es avec facilities de paie-
-cLe glacieres les plus gio-
.rt. et les plus economiques"

( RLUiE GLACEE
tSUPERLI4TIVER
..- produit nouveau, qlf nf;
cde en rien aux meilleures
:ues des Pays d'Europe
An.u dAmirique est offert au
".':ke haftien par l'Usine a'
.:,f de Port-au-Prince. God-
Laz cette dlicieuse creme, et
vous serez eonvaimcus.
Laites une agreeable surpri-
ae. a votre famille en appor-
t..nt deo a WCreme Glaeke So
perialti. pour le desgert...
STous en raffollent,


C. [TREPOT
f RIGORIFIQUB
SNos &..ambres froides ont
Sete recemaent mises a- point
et peuvent recevoir n'importe
.quelle quantity de viande, de
poissons, de -16gnmes, de
fruits, ett.
Le Public est cordialement
invite a visitor notre usine et;
a inspector nos mod les de
g-aeieres et de sorbeti&rei
dans notre salle de vente.
Consommier de la glace, c'est
fairE do o'economtl.

A VIS


SCe qCii perimet i Pierre Co*
Ies U'avuir une si grande clien-
tdie. 'eit que sa coupe a une
!&gnc'e parfaite. .


Pierre Coles

Tailleur,


Angle des Rues du Centre et -.
Bonne-Foi, Phone 2621. ",. -
T- 6 .. ... .. i a :Y ..
L'Institt Tippenha er .
demeaurteun exlkae &o4et
avec son irrrotlble. --
rm kn .... :4 .


PaP r indre les cheveux
s4, dcInandez la
COM.BRUSHE8


Le Collge,
par le Dip
truetion
sition di
lent voird 1*
meant et
enfant&.
. nIrbe des "
de &a p6dag
61Mvesune :
pour etre
pas moems
gues, divou
tamement:j
qu lesW




A .


- /


$4


- -


Souliers Satbt
mel,
Souliers Cham
dames.'
Souliers" B'an^
fillettes. :
Pantoufles ho:
Chapeaux d'e
fantaisie.
t Passeza now
t tht.


AT II
Al/X ./,ai.
Le vriteable
Laboratoires'
en vente exel
Pharmacie
ci!dessousb A
IMITATION'-
Felix LA
C. DPI
1738 Rue di




ents serves
CA--
sea sui tes.
jria t
Centre toutesv,.
de fMor14.g
toux iria
est 'expeetora
see preuv.esd
factions aigues
des voies rTsp
On trouve
Vaccin AnM
Vac, n A
qui donment '1
prompts et s~r.i
ontre la Ma'
disme servez .
L'A
PLASi
qui donent.,ii
prompts et sfir.
Pour combattre.
foie causes pat
prenez de la








Machines AL
Machines k
Rubans, papilt

C OLEG
C... 7 "- ":....:---:Z:<. ;
S .. LO :: ::: :




117


-.. : -I, ::.. :.. -- .- :. O- __-, "u m. 4-' n -- .. ..


srnires Nonvelles du Monde revues ce martin


Par .C ble, Radio et Correspondonce Atrienne )
Y^^^-A.rienn' )


S ... .


SLe pimier Mi-I
sgusolini est part, de
erre4di pour se ren-
iusieurs villes du
etalie, oU1 il doit a-
des discourse aux po0
fascists. Les obser
politiques croient que
r.ae ta une grande
o: au point de vue
: Des precautions
ot te pprises a Mi-
:proteger le Preniier
l :Iusieurs milliers
iers nt t envoyet
ille, et les autorit6s
Stous les suspects,
S plupart des commu-
on des socialhstes. D'a-
Se.irsonnes bien infor
aete veut reagir" on
reeiint mecontentement
q tues-uns des princi-
..rsonnages du Nord
iglie tel que l'ancien
retire d'Etat de
r Leandro Arpina-
[ purge en ce moment
A Lipari une con-
ion a 5 ans de prison.
t .
fRES.- Ranisay Mac
et.. part u Canada
du steamer Nova Sco-
aller reprendre ses
q-de premier minis-
aprys. de longues vacan-
IT en grande parties
Neuve. Quand il par
Londres, Veth dernier,
sler se reposer, suivant
seils de son medecin,
fatigue general et d'u
adie de t'ceil, beaucoup
..n.nes avaient cru
l-aissa i t Ie cabinet
de bon. Mai-is les mi-
:litiques en gindral
is menrcrei(i qu1il re-
ses functions et qu'il
era jusIu' aux pro-
elections zenerales.
Stanley Balwin, lord
i. ...j . .


president du Conseil, qui Pa-
vait remplac6 provisoire-
ment pen dant son absence.
: XX. : .:. x
NEW YORK.- Pris dans
une tempete a :700( milles de
la cote dUi Labrador dans la
nuit de mercredi, le cargo bri
tannique Millpool semble a-
voir disparu avee les 26 horn-
rues d'.quipage. Deux navires
qui: s'taient lands son se-
cours en relevant son SOS
n'ont pu retrouver:aucune tra
ce: de :luL : s signalent qu'a-
pres que la station de radio
du MillpooI eut 6t mise horts
d'usage par lia einpete, iis
ont: re u de lui,:grace a un:e
quipernent de fortUlme, un rmes
sage illisible, qui a t le e der-
nier. :Un autre bateau britan
unique, P'Ainderby:, avait :t:e
pris 6g'alementt par: ia tempe-
te, mais deux navires ont pu
le secourir h temps. II u'avait
'pas dailleurs d'avarie grave.
xxx
LA HAVANE.-- Le Gou-
vernement cubain avait a pei
ne resolu un problem ou-
vrier hier en mettant fin a3
une greve des conducteurs de
taxis qu'une nouvelle difri-
culte a surgi a a place. La
Confederation commune; r
du travail, peu de temps a-
pres que Ie cabinet eut ac-
quiesce a presque toutes "es
demanded des chauffeurs, a
decrete une greve general de
24 heures, qui commencera di
Smanche a minuit. pour pro-
tester centre les agissemeuts
du Gouvernement l' Fgard
du .travail.
XKX
CHICAGO. La premiere
journee du jugement de. Sa-
muel Insull et de ses 16 co-ac-
cusds s'est ternminee eur ie
choix du jury qui aura a con-
naitre de ,'afaire. Ils sont


privenus d'avoir utilise la
voie pestale. pour frustrer le
fise dans les transactions sur-
les titres. La second jour-
nee a commence par l'exa-
men des exceptions presen-
tees par Ia defense.-


rent prendre des measures im-
mediates pour donnr a man-
ger aux captdi.s.

WASHINGTON.-- Le E--
tat-UTnis vont chercher a col
laborer avec la Grande Breta
gne pour supprimer difiniti-


xxx vement la contrebande du
l: MOSCOU.- ne panne de rhum. Des conferences inter
:motetu a oblige t un atterri .nationales seront tenues ia ce
sage force: fn aeroplane corn- sujet,
mercial Sovit.ique dans le- :xxx
quel Georges Tinkham, re-: HSINGKING. L'eimpe-
:A ."se'it:tdI Ma asiehussett. reui r du iMalndehuk.uo, Kang
so endilit de Novosibirsk i, Teh, va fire nve tournee
Moscou :I! .a: t quite :1Pdan son Empire i la fin d'Oc
pour. 'emutioie. ..... itre., a dbid5. le Gouvero.e-
::::: ::. rm:eitt: i t Mercedi.: Kang ,Teh
SNEW:'YO:1K.-. La. vetid.u". tltdi'a dPi'aird ?I.oukde et
se do tickets d'un ThIihtre a:: Kyr, :puis: f era; unte: tuu-
identifi : .Bruno Haupima.,n de d'in-pectin.. :gturale
commi hImnnIme qui l'avait pv .ca.s. tort': i1 0ahi#::uo,
c ~ .l billets ;-:.i .:d to mt. n-gouverndeuuenis priY
L.415, Uii iu' l.,incdb-rgh le %2 temps (derier.
Noveubth'!e deriee-. Iie l'e :
tend uavuir. ,psitivement re-.. VVIENNNE. Le Dr. Frarz
connil. Au inument de szu ar SoInleith1e, a'eIenI co0nui
restation, Hauptmu nn av tt saire 4de poli id'Kun do fw-
dit a ia Police.que Iargen lui U bourgs de Vienne. aei, arre-
avaiz ete rermis dan.- un pa- te mercredi sos i.Faccu-satio
cuet pae r Isador Fish sans d tre un espion et un propa-
Su'il On sut la provenance, ni gmndi;te nazi. On 1.ecuse
mem e e contenu deu paq e. da'voir transis -v'. des messages codes da gou-
NEW YORK.-- Six alienis- vernement aux nazis Trois
tes vent examiner l'etat men- autres personnel out ete a"m-
tal de Bruno.Haupzmann. L'e- si arretees.
xamen aura lieu dans sa cel- xxx
lule. Sous resultai n'affecte- ANVERS.- Sept person-
ra pas la procedure d extra- rnes ont ete blessees mercredi
(Uiion commencee par les au- dans un incendie qui a rava-
rit e de New Jersey. ge les doeKs de cette vilde, a-
xxx I pre-- une explosion cauisee
ANTING, Manchukuo. par la rupture d'une cainai-
Des~ olclats out change' une a action de gasoline. 11 a fai-
chasse centre les bandits en
un i:que-:uilue aujourd'hti. ; --' -:..--. "
Les bandits, ia t'app:roche des
troupes, avaier:t abandoned :,
cent 6eohiers et trois profes-
seurs enieves dans la vile de: -o
Fengehen. Les soldats du-


lu faire appel a tous les pom-
piers d'Anvers pour combat-
LIe Ic fleau.
xxx
WASHINGTON.-La Mai
son Blanche a announce mer-
credi que Norman H. Davis,
ambassadeur special des E-
tats-Unis en Europe, et 'A.
miral William H. Standley,
chef des operations navales,
partiront Ie 10 Octobre a hord
du M4anhattan pour prendre
p.rt aux conversations nava-
les de Londres vec la Gran-
de Bretagne et Ite Japon.

DUBLIN.- I.e (GNn.ral
Eoin ()O'dtiffy a conunneice la
lult' pur pi-ridire la tte de
l n ph P.r'_nde fraction, si-
t I :u tt:t !ii t des ch'eises
) .'n du Yai tl d ile I Ir ndte
uni-, Lja con l tition a pris
lu a. t iK |) : gre]'iW I mer-
I. aitI BAetolun un chef
d r. ni 'h l-J anlais uyant
n ..de deanissionner se
0) % I 0 nt-I |)2s rin tCgi.
a '- oi ] .atc. OM'inffty avait
d K. :o:Ynn prtcklemrnmcnt
e mavilldit a constituer lui
r. a u, e ,-t rg'aniasatijn ind'-
pendrkut.


A VIS

Un Nouveau Testament se-
ra envoy b'atuitement, sur
demand, a toute persmnne ne
possedant pas les Saintes E.
critures.
S'adrcsser ai Monsieur J.
Alfred Pearce%, Port-de-Paix.


Articles de nali


ehez Vve Josephl E


ibralco


Drill blanc
sup.

Cou. .
w -we .... 'L -


lkapeaux


Chapeaux


pour


dames


San el


dC
t..i en lain
t t co ton


Chapeaux

<,Tropialm>

a homme


143 Brosscges dgas Ja nctite oitle


i



I
4


Voi de .oon. mit-! La rtit boitu dC ('A-
LOX eou:t ie r: nrime p "I\ U'' h tU (',d i -
to dentifr'c-.. .:-nis elle dure hien r l, s ',w r-






mi'lUIr et tites ble uss b a m 1 p-
,:ki."i ." 8 i'i t t ..i .. Si v( i.-< V{ .& : 1"o-s ip-. -

chi e m- I on per veit neit ent lIreux 'i-. piu..A


ni i,' .e pLailtlters bu Al.s d' a(" I.. ,, q-,ii \t
n 't,,n :^ daris Les iit-, rst 25ees ft (.,ta.vc1 le
d^U|oS. ailmentss purfiknt la uTh.cn, It,--
tar-. t it f.trrat ion r ,t-;:rt et Ku. bh in-
chisaenl merveitlku.ement Ite duniO'. ..-r
que I'eau eaicaire que ce tt.v. ;oudr .dcwa
protLge i'email centre ls attaqucs dc-s aci-
des.


,. P. ^


Poudre

Dentfrice


Organdis


unis


et cloques


Chaussettes
et bas
de tout prix
--- qual~
- grandeTr
$f


Plus Efficace, I Is Economique.

McRKesson & Robbins, i. e. New York, E. U. A. Fabricants
de Produi:s Chimiques epuis 101 ans.
--.-.. .--- --- ------------.--


...... ......
....... .. IF..... ....... .....
...........
--I
i!
!*

......... ..'. .......,.. ..... ..."y. .

....-

. .. .. ." 'T . . . . L. . .... .
......... .... ... ... ..... .......... ... .
. . .. . . . .. -.. .
. .. . . .... .... . . . .
.:
'


mom


. . . .


t "

*.:...-. : : ."


"' r~ "'


* ..... .


lzz


.. .. .. .. .
.. .. .. ....


I 8





' e assellist Uttram m, swamt *coiiii"
-,"NAT.NAL D'HVGJNE Pf tMATH mIQ
.-...ta.... ft. BT D'ASSISTANCE .
:U OT...N PON..D............ .. '. .. .. .


Sa . ...._
ii::" :...::: :.v *. : .. :.: :-. :::. :; :. *;" ;.. ..:." .:: : "- .::: ..: .-":":.::. m :. :": :::. ::...... ::: f .. -. ,- r .s .
!:- .. : ^~ .HB i I I "'.l I lr~O" "J yi, ~l~ tT P *,. _fM "* 4 '


--" -- .. ",- ...".-


xxx
(In met la un i la toiture
tle la nmaison d'3cole des
>erurs de Miraemn-e, et la
con.truetin sera probable-
nment ach-eve ti la in (le l'au-
n.e. Un bon point a ila D. G.
T, P., notaunnent a inge-
..... eur Mauie Boisette qui
dirige les travaxY avec com-
petence et l critee.
xxx
. ,.. ..... ...................... : ............................ x x x
.......................Les materiaux dui nouveau
service hydraulique de Mira-
goane s accumulent rapide-
ment. Les travaux s'effec-
tuent sous la direction de
'ing6nieur Louis-Jacques. I1
est bien temps de donner a
cette interessante population
S" ,i .. .


HAITIANA

Dimanche Soir


La Double Emprise que
donne Haitiana Dimanche est
en meme temps qu'une page
d'amour, un roman of t'hon-
neur joue un.grand role.
C'est. un film qui vous pas-
sionnera du commencement 'a
la fin.
L'Interpretation comprend:
Mme. Rachel Devyris, Chaka
touny, Enrique Rovero et Al-
phons -Fryland. Ces noms
seuls sont garant du grand
success qu'aura La Doubk Em
prze dimanche soi;r.


Sune alimentation same et ny-
gienique en en ea able par- "'"
ce quelle en est re4tee privee
depuis tDrop.longtemps deja. LA COQUETTERIE
.xx HA ITIENNE
On nous informed que les
travaux de voierie de la ville, L. J. Michel, Me. Tailleur
ne sont.p.as encore reprise fau- 1 Propriaire
to de fonds. JI est .a souhai-
.::..ter.que iEdi ite mi.agtanai- A le plaisir d'annoncer a .sa
e ne: sarr.te pas en si beau nombreuse clientele que son
....h.. ....emin. 11 est vrai que les tablissement est transf&r6 a
revenues communaux: sont en la rue F6rou No. 305,- Tous
:majeure parties engags au les amis y frouveront le ma-
remboursement de 1'emprunt me bon aeeueil et une coupe
Contracted pour la Ongstrue- parfaite. .
::iande: la maison d'cole des Rendez-vous done a la Co-
Seurs, mais la Commission quetterie Haitienne vis-a-vis
communale trouvera tou- de la. Renaissance.
jours un moyen, croit-on,
pour continue avee e eon-
cours de laD. G. T. P, son ., n -r-rwn : -w
beau programme. d'embellis-
:.ement de: appetite cit .--. CST L'IOTEL DES
es contentiux :prs des ...... .
communes ont et6 supprimes PALAS DELICATS
partout, mais les budget com ....... .... .
.....munaux ie sot -pr. pour ce- ...le:: so .de...mardi
,l iaallg&s des S qjo accords so tu Palace le amis
aupsravnt au oenti e uvet son: avaent oat.
S '? :-'un nouveau compete S l ae son hnneuti eit
S u but on encore ta n resion:
jet toijieus os 7a 1* st rh~t.1
Wqwid Le tte 4upr. j...... d... .. .ondit.
ten......... u x t ... ..... .... ... ....
... .. .. . ... .... .
........ -


'. aw ^in k Vr.aiK e a. a^ '.Pa.eaqwa"q" "* r
Direteur::
:.'.- &T. .L'HygisnerM Scolaire.
a 0. "iA :
Uidaete~r a V.ch!:
:.-."MAWA mloaa : La rentrie des classes est
Apanini.tratar :- certainement une excellent
RNai9ST BONOMN '.occasion pour considered ra-
..: : .:...:... ..: :::: i :. :.: pidem ent., les droits de l'hy
-:.-: W-: a giene ca lcole.
:- Pur le plus grand bien de
LA PROVINCE la santi des Acoliers il faut:
Que les locaux soient spa-
cieux,;ares, elaires; :
SQue Feat potable soit suf-
'Le local .de la Douane de fisante et de quality parfail
Miragoane attend toujours te;:
les reparations qui devaient' Qu'il y ait dans chaque
y etre apportees depuis plu. mason decole des latrines et
sieurs mois. Un devis avait des W. C. -en nombre suffi-
et6 dressed a cette fin, mais sant et tenus meticuleuse-
depuis, rien -n'est encore faith. ment propres,
On espere que l'Agent fiscal Que les course de recreation
ou Ia'D. G. T. P. voudra je- soient vastes et ensoleilles.
ter un coup d'ceil tde ec cc t, Que 'on ne balayenim :nes-
d'autant que ces reparations suie asee, pour ne pas repan-
sont- urgentes, et I'immeuble dre 'dans Pair les poussieres
date de 1912 i nocives,: mai qu'au contrai-
d 1 2re I'essuyage se pratique a
x xx I'aide d'un Iin-e humide et
Un movement se develop- le balayage avec de la seiure
pe dans le Sud en faveur de de bois mouillie,
la figue-banane. Un entrepre Que '6colier soit toujours,
neur-etudie la possibility de proprement mis, queo son ali-
faire de Mirag'oAne un cen- mentation soit assez abondan
tre d'exportation de ce pro- te et qu'il s'adonne dans une
duif a cause des facilites na- measure raisonnable aux exer
turelles du port pour 'aecos- cices physiques.
tage directeme'nt au wharf Qu'il evite le surmenage in
des navires de fort tonnage, tellectuel en se reposant en
ee qui 6vitera aux fruits la ternps voulu.
double manutention du pas- Enfin qu les maitres veil-
sage on -chaland, puis du cha- i lent A eloigner des classes et
land a board des bateaux. renvoyer dans leur famille
La plaine du Sud produit jusqu'h ce qu'il ne soit plus
do belles tigues-bananes et la un danger, tout enfant at-
station ag' iole des Fonds- teint de rougeole, coqueluche.
des-Neare-s n a eu de beaux oreillons, teigne, gale, tuber-
eehantiions Si Messieurts eulose pulmonaire et autre
Montll et D6jole voulaient maladie contagieuse.
proiouv it c e l t e culture L'essentiel de l'hygiene sco
(dn8 la 's.ion, cO serait du laire se trove dans Cee re-
1 1: L t r i^ !com mandations.


Rues Ferotiu et du Centre) de
7 H. 30 a. m. a midi et de 2 h.
A 6 heu res du soir, et, apr's le
ler Octobre, au Cfttige Poly-
mathique, Rue Republicaine
Sou Grand'Rue, No. 1319 (Mai- |
son Ed. Mevs, a cote de '-Eco-
le Dupe),
SProspectus remis prompte-
ment sur demand.
a V- a ..

A0------w


N
lo
di
bi

N

'V
Y
te
oi
Ic


le


Le Vapaur HAITI Voy. 31 1 | L0 d l
Le V apur HAITI Vov. 3 L'ordonnance par excelle
. B. de retour des ports Co-
nxrbiens, de Cristobal C.Z., a suivre au coucher du
e Kingston Ja., est -attendu
Port-au-Prince le 4 Octo- Au coucher du soleld. apres une j<
re 1934, en route le mime travail assidu ou d'exercice violent
)ur a 2 heures p. m. pour nance la plus refraichissante est
ew York, prehiant fret, pas- verre de White 'Horse Whiskykt
tigers et mall e. C soda frapp6e.
Le Vapeur COLOMBIA y; W white Ho Whisky suppHme
oy. 33 S. B. partira de N'ew et ressuscite energiese ianguissapte.
'dits riparatrice et ns valeur.digt
ork le 4 Octobre 1934 direc- bien on rinues det sportsmen dgan
,ment pour Port-au-Prince d connesdes ortrmen dane
i il est attendui le 8 Octobre dorigie an. qulrager.. ...
34, en route le meme jour
our Kingston Ja., Puerto Co
rmbia, Cartagena et Cristo-
al C. Z., a 4 hrs. P. M. pre-
ant fret, passagers et al ..
z ., s. :...
.. ... .... ... ... ... .. ..
:E ^ ; .. .. ..... .. .. ... ........... ..... .. .l&
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~. . .. .. ... -. ...... :. .... . . . .... .. ... ..... .... .. .. .. ............ .. ............ .......:.: ........ -


.. . .. .. .. 'n.. ..vv... *. *^ f'.'
--- La Maison du Maltaia
II est porti6 la connaissan- avec .. .........
ce des families qu'ane eo ale Sylvio de Pedreli .:..:.:
d'enseinement" essique pri- E -nree 0.50...
.. ..Je"n....n....e. -.. -
maire et secotndare s'ouvrira Vendredi
le lundi 8 0ctobre 1934 sous la a Jean Angelo .. ... --..-.*..
double direction de dans .g
M. Marmel ROBIN .. Potemkine .:
Direeteur-Fondateur de 1'E- avec
cole Sptciale de Stino-Dacty- Vilma Banky :.:...
to raphiei. T .....
Etablissement fond en .1913: VENFANT ROI
Autorise officiellement. :en: Entire
S1919 :Dianche
Reconnu d'mtilit4 Publique en. A eures .
S193: : : Gaston : Ja- quet- dans. . :.
Avantageusement con- n da.ns t .J..SSUS.
toutela Ri publique. pour le le et. 2 Chapitres (8 Par-ties)
s6rieux de son fonctionne- : : ntre 0: :.
:.ment et l'exeellenee de ses rs .... ..he.re: ..
s u lta ts . .. .. .. . .... .".. ..
ultats : : : : : : Racthe Dev:iy dians ne :C.omdie d.:ramtiqI.
Anen :Direeur de : n des pins :emouvants :rm:ans::dAmour: .....
SLA DACTLO ::: : :: : : DOUBLU:I 'MPRISE
LVune des loteries les plus av e (hakaounv et. AIphonsrland .-..
populaire qu'ait cones .. .. o .0

nale, et don't la parfaite orga- .. .. .. '.
nisation et absole ya"- .- .
sont encore dans tout ic .. .. .......:::, ...... ::
------ --- ---""-------- .... .

Me. Isnard RA YMOND S
Bacheiier s-cience et es.-et- 3 .
tres, Licenei, en Droit. Avo- :
cat, Ancien Subttitu' du Con-
missaire du Gouvcrnement I I
pres le Tribunal de Tere Ins- voacio s a one ..:
rance de Port-au-Prince, 01- .--*
ficier d'Academie.
SLe nouvel itablissee: d e- ra qe la AME
noMrm& MATHIQUE>, aur sun siP-
ge a la Rue R&public-ine. No. IK ia cet:;:i
1319 (Maison Ed. 3Mevs, a co po aeetvow
t (ie de Eole Dupe ).
Le College Polywmathique, aIt .aUir P Ce= am
qui recevra aussi de pension -..-"'''
rnaires et des demi-pensionnai .. .
s, acceptera, pendant sa lere *Vc ':::
annfle de Ionefl.tnn men, ls .
ei&vesde Ia tme jit a .Ime
incmusivement, se r-serv -' 7 To. '......ES:
Snaturel ement, d'ouvrir s 2 p\ A$ C. -
classes superieures aux :."- ngre o sfrc c. C-::
Snees subsequentes. repvu i at e swc.,
Inutile d'ajouter que e. n-: ,W, --:M. e
nme esprit d'Ordre, de Dl)isci- ,,: Nu& Rh ......
pline et (id progress qui a tu:t P. oB. Bo .A-47 :
!e success cmntinu -de l'Ecolh Portau-Prince ..:..:.:--
Spiciale de Stino-Dactylogra-, -r_. .
phie et qui caractehisa nacu, -_...
re ,LA. DACTYLO. sera en
complete honneur au Colltge
Pol ymart hique.
Les inscriptions sont request i-.
jusqu'au ler octobre 1934. &
P PEcole Sptciale de Steno-
I Dactylographie (Angle des .





Commerce

/ ama road, Steamship Line a advantage
r les departs suivants de Iew-York pour Port-au
ai~ti, directement,:chaque Mardi, eepts less,
tl .a di exceptes le 8s
0,,qui laissera Mercredi, le'5 Septebre, 1934l
oR bal, le Mereredi, 7 Novembre, 1934.
"s steamers sont pourvus de Chambre rigor-

SDNEW.YORK ARRIVAGES A PAU-PCE.
> il, Ie 7 Aofit, 1934. le 13 Aofit, 1934
a,- le 14 Aotit, 1934. le 19 Aotit, 1934
etgrgura, Ie 21 Aoutt, 1934. Ie 27 Aofit, 1934
le 28 Aout, 1984. Ie 2 Sept., 1934
u:ils e 5 Sept., 1984. le 11 Sept. 1984
le 11 Sept, 1934. Ie 16 Sept., 1934
unura, le 18 Sept., 1934. Ie 24 Sept., 1934
Ile 25 Sept., 1934. le 30 Sept., 1984
pgu, 'le 2 Oct., 1i i.e .8 Oct., 1984
,- le 9 Oct., 14. le 14 Oct., 1934-
6tentura, Ie 16 Oct., 1934. le 22 LOct., 1934
4 le 23 Oct., 1934. le 28 Oct., 1934--
rit, le 30 Oct., 1934. le 5 Nov., 194
l, e 7 Nov., 1934, le 12 Nov., 14
mventurale 13 Nov., 1934. le 19 Nov., 1934
len, e 20 Nov., 1934. le 25 Nov., 1934
gaqui4 le 27 Nov., 1934. le 3 De., 194
i"; & 4 4 41,


,,~_


ow


cai Pitenri*e
.

Voici un pne qui se posse de presentation en tous pays.
Les grosses s ulptures.massives et sailantes de sa bande
de roulement, tenant fermemeni la route, sont des symbao
le de rfcuriti depub tes debuts de Vautomobile. ,
Mme au course des cnmts d'adrcrsie qui viennent de
s'couler, ses venles oni dipatwse cells de Lout aure pneu,
queiu'en fut le prix.'


pNAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,
WM. M. LLO YD.


Actg. General Agent


*~W aN c. fD tW S uun nsrnA LM~na
-4 4- :'
Par re: ....",e ...
P ter :; t.:
.' -'a _
yi .-t ::%'>.*'*f. (': ')
oLU "de prosp, ere, '


--AN" dI-M4 1114tioMAIJ -


Kttt~ '~


"it
i~. A-'~


I IU/aYTM 'IE.tX 1N'S


Awl


I


t. .:


;titut Tipen.auer
157 Rue Lanmarrte -rimphow 2891
IU Admisions aux BACCAEAVREATS
RAtioriwue et Philosohi


te s ~ Annes 1fl 1a
it.bVlissement dolt ses su ces a sa discipline, A son
*_ te method d 'eseignemrment, a sa bonne et large
htion. Pensionnat incomparable, Pension pour
id05 i 12, Cours classique general, Leqons particu
#:C ours de Stcno-Dactylo, Comptabilit&, Anglais,
ppl, Allemand, Preparation A I'Ecole de Genie.
l.itablhsement garantit tous ses course et forme
forts et conscient, .Xompiteant et courageux.


rM-E, ar.


ex0
or-
pe-
Es-

des


SOCIETY ;HAITIENXE IT)'AI TO-MOILUES
MALLEBRANCITE, (.T IL, hOiAT & (Cic.
Porl-au-Printc, /Haiti
(. .-.
i".o


*1 wT -


I


AA .BSK e AUOWlE, ULvt tAtC ILYPLJLo %
OUT AGRR St -F o ,z A-'.A ATTE
TOUX, RNIUME3Z 3RONCHITES, ENROUEMENTSh
INFLUENZA, AFFECTIONS DLs POUMONS ,
S ...PO.T-AN-PRI: i FT LS PRoviNsS


i


Ilne. VN' iLtor Chevul-
U Her et sens tnintsK Mine. Vve
i ndr Ch('vallier ,t fAmilie,
r Vrne. Le, 'ir c vail)ier
S]tcuith t familln M. Ed-
unf1n Dcnnery et famille, M.
,-t Mmnc. DIesix DI)ennry v t
t. t':n ile, i. et Ml me, Henri
i Ho a~vth et famille, M. Char-
e, Doennery fils, M. et Mine.
Si.eranc ('evallier et famii-
; l-. M le.L. Lau I, T oresp et
e; i' ; .
SI. A -ert Dennery > t fa-
a ]e, Fern and
eT fatinE.
1 ,ef fmi tv, Hail ,u ,




.A dernier i ric r gr< ]-l

N 'icolafClharles- Victor
(Therallier,
plieI.l >K' .,eeU nece 1(& I'('.-
:- (,e ; iepubnique, Sa
Ul ,.IW,:K..'^' Mtv. i>P ihon, lc
i chcii-'(,. h_ (s'r-ng'e.ations ie-
1.- ,-k V'fsS, ,,yt (, u ut -
B rieK dIs n8utiPU localites
det tfuv'oV it i'expreQsif (it
titu1 sentiment d -ixv gra-
titude.


3. 9 1-.,


Caves, le 24


Sc1 4cpm ore


Lfa l4 o c t7e-..sW4-. t-


LE TOUR DU MONDE
tks'os? pas nbcessa;re d'erre rich pour
satisfaire sea gofts pour le voyage. Les
gent de condition moyennae event so
permettre ce plaisir avec I'poargne. Ltf~
moindras ddp6ts, grace iintiret com-
poe,ont tt faitdeconstituer une reserve
Int6rossante, reo0isoble au besoin.


LA' QU
BAN@UE


ROYALE


DU CANADA


-- A, "- .


coca-cola


/


Ark 9 -,


cqi-in essence des


I


veures :riCas de

vaste P(e'ritoi re


ell j n e


nieilleurs 'terroitrs.
.


'esi cequiiait son arone
:. : outez et Comparez


eil-


a


-mudsmrrt


CMhON 1(W9 St1S DcA
(suite;


thode chirurgicale, on doit
toujours penser au danger de
infection et .aux accidents
inesthetiques qu'elle compor-
te quand elle est pratiquee
par une main inhabile et ne-
gligente,
De plus, ces b6nefices ne
peuvent tre garantis m ine
par les meilleurs specialiste
du monde, ils sont limits, ins
tables parce que malheureu-
sement assujettis aux capri-
ces du terrain et a la hi cmpe-
xite pathologique du sy'-tie
entier, car la paradeniu ts
doit etre considered coinime I
manifestation locale et cnki-
(que d'un etat dyscrasiquc (du
sang.
Jules THEBAUD
o l g de ela K)pi" i
Dentaire lnternat iflani
de PIhiillphie oft au 2e
( 'onre. D)entaire de..
dentistes de La4 gW'ue 'Frain
caise de i'AmLrviquc du
Nord.


L -- --- - - 1%,s& -- - - - -


i;


L-


11 -4-kA .-W


~."m~


%- :..:.


LE


6~ffIJt~"


S-ARTHE




...;... -. .... ..



DIPLW$ DAMI RemtteznIa frean e
A.... i n do a ..ou.ve....... .. ... .
............ -. .. .. . .. .. .M c ol .7 -- .w i W. .

Sure des. classes, o I'Ecole
:: t" G 'entraie ::d'Agrculture tde, Quand vous aurez calcl6 vos frai sprits a- '
Damiens recommence a fone- chat d'un accumulateur hbou march&, vous.
itiner, On se.demande quels aurez une surri d&sagrae. Compare $ -
Ssont les pr- 4ts du S. N. A. E*. ...r 1Exide, raccumttlteur ed'c-
R..... et d Dpirfement :ide. V"A- de..p.s.mal coftteux..RBer.e.f- ....:
S griulture i I'endroit des jeu- t, roarations, arrts aux moments crlti-
Ses gens qui ont dej fait 1un quesh to t cela nest as avantage.. Tene O
San ounplusd'4tudes agricoles, vous survm gardes et munissez.vm. Ad'un
et a quim,en Juillet dernier, o Exide. Les meieunrs mat4taux, 46 ns- d'ex-
a-remis en grande pompe, a- a pience, reputation mondiale, ritt cotm
vee discours et flons-flons, plte. Questionnmes nm. des automobi .st
leurs dipl6mines ceintures de a tarms mfiions qui se servent d- Exide.
bicolor ". ..
Ou bien 'Etat compete les .
employer, et alors qu'attend-.. A: m -

t-on pour le fire? Ou bien a
ils no doivent computer que .... : .
sur les enterprises agricolest. .. BB e .E
prides (?), et alors on anu-v 4 *ti. 4 M -,
rait dpo lie leur_ dire. Ou ndu _.

moins qu'on le dise dcs main-
tenant, pour l'dification des ... a''-"; .
jeunes gens que don invite & i Vou PART i.: -.
venir commencer ou retmpen- L'ACCUMULATEUR D LONGUE VIE
idre des courts h Damins. -utsrhn,_ t r nr
prive~~~~ea (?) *et mnorna on auO-.f .. .


BENEDICTION) DU
COLLEGE
SPOLYMATHIQ"UE

Nous annoncons avec plat-
sir que le College Polymathi-
que (Rue Republicaine. No.
1319) serabeni Ie Dimanche 7
Octobre a i0 heures du ma-
tin.
A 1'issue de a cer6emonie,
les personnel cjui voudront vi-
siter letablissement seront
accueillies tris cordialement.


A VIS MA TRIMONIAL

Je soussigia, Wise Ie public
et le commerce que je ne suis
plus, responsible des actes
de Mime. Valmond Bouicicaut
nee eti ie Fanfan, pour in-
compatibflitt de caractere et
autre cho. eAn attendant qu'u
no action en divorce Iui soit
in ten tee,
St. M a le, e 0ctobAe 1934.

I almond baucicat.


PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LINE


Exide Storage Batter, ,Service Statlion
Phs Sa .
F. W, WILSON,
Ma,


AMICAL DU
PETIT SEMINAIRE

Conwocatiom n.

Les membres du Conseil
administration de l'Amica-
le du Petit Seminaire Colle-
ge Saint Martial, sont pries
de se reunir, dimanche pr>o-
chain 7 octobre courant a
dix heures du martin au
local de la Bibliotheque pour
une communication trees im-
portante.
Port-au-Prince, le 03 Octcr
bre 1934.
Ie Secretaire p. i.

S. CELESTIN.

LnImit ut Tip penhaue
demeure ue exetenteole
am son irr proehable
pesalon slaire.


(A COTE DU TAILLEUR SM

Anquetil Lamnt i ....dg, .......-
La maitresse lglirae ........
P. Chastes La vie de Lnine
Ed. Eerriot Orient i... ..
Mare! L eripuzseule adesian nches.
Thibaudet Physiologie de la.ciiq .,....e
F Porche Poes frangaisdepuis Verlaine
Johannet Leas mertwilleuses garisrons ttd
J.. FinaLt La science du bonheur.. ,,**.
Z. Daudel La police politigue ..
Th. Dreiser Une tragidiere ameiriaine
de Hauteclocque Pere police int .............
Rent aran La livre de la brwousse ..
Means La mort it range dui Prisiden l
R, Reecody Le Mnmo.ril .deFoc ....
J. Romaine Les homes de bone oo
A. Violis Le Japon infimre e ....
K bLef ere-Une here aver (5sieks),e.y 4
tLuz Puberle"
.. / ""'" ...... '. *-.-. ., w; .
fR. Martin du Gard 1 Thibal .f,
H. de Monfreid La cro i d re d, hachieI.. ..
Les secrets die la me Rou.ge...
Ad. Peytel L'hu m'ur a Pal ...... .............

Mary Webb Sar... .. AI VE. S

SMaitre du roman populaire (0.,0) ..
(pi3f Selecot -(leCn clon Pes ) Lie:Na
Lhire populaire (1.25) Maodern-ThA rea Ix
re mod -Erne (1,40) Le leeteur (140) Pl
Cinu Roman (1,60) Fantomas (.1,.)
A d b . .... .. . .. ... .....

(on00i La -- Laue (ci0) Nesion (., =" e

/. . .. ......." ...


. ..j.lPSd i
A dL P ey ku t^ .- 3aK b- r o u :a. --Pv ~i a .- i.i ^^ fHH^. .ia ...... ..... :,,,*: :. ,*: :.:-:.---!:-""-,., ...


--aet la beauty d'une peau. douce, veloutde,
attrayante A foeil, ferme, cependant soupla
au toucher-sauvegardse par ce melange
secret des huiles d'ohivc et de palme du
Savon Palmolive.
Soir et matin, suivez ce matement: Des
deax mains1 faites tnc mousse crcmeuse
de Savon Palmolive et d'eau. Puis massz
mernen cette mousse dans ts pores dLu
vimge, de la 4org4 et des epau 'es. Rincce
en. aEsuyez avec sose, Cci gardera vote
peau fradche, douce et bclW.
Et le Palmoinve, nalgr6 scs pr6cieux in-
grodnt es trs peu co itcux. Ermpoy-c:z-
Covieu.ement pour votre shampr tn hib- /
c ire et vote ha.n quoidicn. It garden ,
tout Is corps frais et dispose.
Achetez 3 pains de Pahmnove aujourd'-
hL Suivez bin tra.e m.nt afin d'obtenir
l-e r-sultats, Donrez-vous la preuve du fait
que vous pouvez acqu&.,r Is beauty.
P.233


BULLETIN No. 1137 .
Les chargers sont pries
de noter que le S. S. ANCON I
est attend ia Port-au-Prince,
Haiti., venant de Cristobal C.
Z. le mercredi 10 octobre
1934,.-
Le s -permis d'embarque-
ment seront delivres pour le
fret a destination de New-
York et des Ports Europeens
s ir.demande flte, a. ce bu-
-- .-----.- --- 'rea-u- ........ -- --- .. ... .. .. ........... .....
Ce Steamer partira Ie mn&
me jour directement pour
New-York pregnant fret, mal-
le et passagers.



BULLETIN No. 1138
S. S. < est
attend A Port-au-Prince.
Haiti, venant de New-York
le lundi 8 Octobre 1934
et part.i :a. le :mmem jour di-
reement pour Cristobal C.
Z. prenanit fret et malle.
....et. .Ci ra
'""' ."' : '" A g n ." i n ._ .. : '


JaB,


I. C. VAN.


birnw~' w-~ V M~i~S~44Pb4HU4fle


REED,
. .. ". ... .


A VENDRE
"" ........ .' ". : :: A "N.R.. .. .

jolie table ronde avec .ou
sans raflq s4,oui -is de dos r
rin.

.-on- ru -Dant. eDestoehOaL
.. ... t.... ... .... .. ..
: : . ". . ..'.. ...:. .'.... ........ "' ........... .. ... ......
i~ i : .i: i ....... .. .. .... .- ....... .... .. ...:::::: :: ::: ::: : 7... : .. ..: ":. ::. : :. ..: .:...... .. ......


D'apr-s des declaratios qui nous ont et faites recemrnent, I parait qu'il existed dans Fesprit du :pin
confusion au sujet de e effect que produirait le edntrat de vente de la Banque sur Ie bilan de cette dernier
31 aoutf 1934.- Nous disirons fire comprendre claireme. que cette confusion dolt etre attribute a Ue
errone de ce bilan et en consequence nous soumettons Ie ,l bilan tel qu'i! apparaitrait si le contract 6tait
et le capital de la Banque reduit & $ t1,000,(XM.o0,, .. ...
...... ...--.,.......-...... ...... .
ACIF PAS SIF "
Reserve centre billets) Encaisse ... 1,324,859.,7: Dilie t de hanque en circulation .......
de banque en circulation) Efffets Eligibles. 2831,83147 Cptal .. ... ...................................
---~.~ pLs Gouvernement d'Haiti $ 2,261,52042: :
1,556,691.20 Autres Deopts......... $ 1,802343.O f .
Encaisse .............................. 35..o01.79 erve ....-*
Dipots en Banqes .... ......... ..... 301621 Eet reeseompte .conpt d'ordre ....... -
Monnaie Nickel Gouvernement d'Haiti "., .....685 .90e0.) e .i'd:,.
Placements ............ ...... ...... .. ..... 373.5. 6 .. .......... 0
Immeubles ..................... 356,685, 75 .... 1
SEffets achetis et reescomptes compete dTordre.. 244,062.57 -.........
Autre Aetif .................. .. .... ...... 33,019.98 .

S 6,904,582.92 '. ........
. ... ... .. ,,::.
Dans le bilan qui suit les depots ont te 4limines mais les autres competes restent tels qu'ils app raissent.-
Ian ci-dessus.

I ACT! F
iseve cok rttfe bilets de banquet en eirculation $ i,56,691.20 Billets de banque en circulation.....
SEneaisse ............ ..... ....... 176,6628Cap......... 176,661.28............
p i l .......... ................ ....
Placements ,.. .................... ......... 373,598.63 D t .............................
Immeubles et Mobiliers...4..-............ ...... ... 8356,685.75 Rserves .. ... :. .::.::: :
Autre Actif, y comprise commission due par Efft rA .......
Hle Gouvernement d'Haiti $ 6,311.57 ........ 183.519.98
.Effets achetes et rees ompts compete d'ordre... 244,062,57 *


'.. .. : : : :... .. .. : .. .. ..... .. ..... ..
.I -. -.... ..i. .... .. :A..N p...


&..


-j


...........


. .. .. .


. . .. .



. .. .


Buqe Ntioalede a e-'pubioqe dHaot~


"nww"""mm


^^^^^^WWwffi


'g


-


l-3^


^


.. ... ..........
. .. .......
. ... ..... ... .
. .. .... .......

.. ........


. . . .


coe'amccola


11 S.Vft a& LV& Aft Mmj


~2r, 14