<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02235
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 12, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02235

Full Text









MA.I.. .QVOTWLUN..
"v" ." ,* ^ .. .. "ur ... a ' .. ... "- -
.. '...... .- . ....... .... .... .. .... ..... . ... '. .... .... ...









...INIT ::I V .. i::.MAXIMUM .
... -.-N : "OrW W -N 18M l .








P Am lSe10B : ::. ... : Dg GONmiVEa .' 1 .e ': : :M: Audience du, mardi apr mdi 1Ii Septembre 1934

: ..- .. . ... ... .... ...... -. ..... . D ep m :. :. u b h ato : -. ...
--- Vrtrardinart--



N so.ne... .....lp Nou d. avens oie l a nomen la tur des i a n ulAn. u E t c ll m n i
re. a discowrurs de cltur irencontrer ier ort de i int p is des dispositions rner apresntuauii, l ea i t. tt Psdru env"fj"
aide Sessio, M. t1'te de Vii note char- onceernat es marcandises ax de Ia (ur Pr toale Su- talent ctylgraphee
Martin. .P ni m: ant ar i h. C era.,in ana p ise" :epubic atten: : pmeureout sulit u t dans ur. ne 17]I ont adtsse- a 1
MH de-e-utP rilant Maie kqe c ou Ct de4 oererne sse tnph e ne t lai ;ia mn i qu
.,r. ..... ., .^ "f, M .~ W ... 0 0 19a .. ... ......L .t .0 $. .. . ..... . .. ..... . O . ** ... .


itl d'une Ses!i: Inarpdnduance. IJ viens ux lun Hueit rtdress& toutes pes env
j.n.ire.. .i.eel. c -a Wvertez de propose ,n d e s,-c um', ",- tOS ot xt t



.. ro g til fl-U Trc lt j s antan- p.aI a v a nt!: i .... n vigveu r de s. .on t surtou t les p rvev z tienetdcte
,tS T ,- e i .( ..A ^ ,pn .....'., q, ,,nt,-. p ^ e ,. .... Ln dec rant l entl'o,
... .de .s su.te. ...eux.. .u eeta, nou& a t j .e. .e m e ure, -s .. .. l ,! .. ... l ,, ,

-dwz .a vie des ind, i r, iponcu. Je viens de lui :i urett tour e : -i qe I u'iI ost ?atig6e de prer
Sdas cd n soumettre une ide qjue. a: I .. :' :,dre la prison et que malgr
Sten.tatives ute enue, ur laquelle i. est em- e prevent (alard: Mon- eela, on continue A lu ern
entatrives tnrles. hballe: nous allons done.. col- LE PRESIDEN.T VINCENT ieur le gffier, veuillez d- yer ces tracts.
I conoquer laborer. INSPECTE LE mtnder pour Imoti au t[eoin. : Commentl ces propose sor
pour afaire e Et peut-on avoir...? QARTERAL i e r r m parvenu u prft
Lles Sateurs te Au contraire, vous allez E LA GAR DE IHAIT nm dis s. Cmmandmen Jo les a appris par nr


Snume co moratif de la Quartier General a Maan J ai appris ici
I- principe da Plan contribute 5 fire dresser a -I ,de Ia""Garde....s/ti \r la dmePsuffvnealoade me (ilie......n...cai
M w~~e, ou en le mcd"- Port-au-Prince un petit m.-..serlsdffet setvic ( .- foe e


p~re.es cendeurs et Seconde Ind6pendance. Elle tenue magTfic.ue tant par la i 't la parole. Quel est. a vote connai
wesde tires. vaut bien cela pronrete du local aue ~ aV ex- Deomndoz pour moi au "ane. distributeur hab
t ete question qu'on a Et nous aussi, nous nous cellence des offcirs, ..a crta-. teCr"in. Sil a 3u articlelo pa- tuel des tracts de Jolibo
peer, en haut lieu, et sommes emballs. L-e Maire, nement bien inmprt'esini e rI tdans ]. fri des Ntgrea aux Cayes?
"out, hier, une reu- des Gonaives a eu ita une bel- Preident Vincent : Int :ui a parl6e A g Pichon. C'st. Monsieur Benldic
amembres du CvGamt le et intelligence initiative et N eonimnts. Non, parce que Mgr. Pi- 11 me Pa avou6 lui-meme, pa
fiances d Sinat, riu- nous nous sommes mis tout de C fenoP Out a meI parlor do eet ce qu'un tract avait deja e
,.lqauelle prenait part suite A lui fire nossXgges- vt] s (m. x- =a article aprei mon rapport au trouve entire ses mains. Et
nLaoorte. A la sm tons: .. uver lnt our: sans pr on aucune
approbamstion et autres -.- Faites faire le monument M VALME.RETROUVE A propose de quie affai- vint la pre fectura me r
par Assemble d en bronze, et avec l bronze de -v fait rapport? ttr ue lettre autograph
ires, Dimanche der- nos vieux canons heroiques. On nous rappor-te que I A. propo. s tracts qu. de M. Jolibois. Cet t lettre
a.-l de laqu le le Sena l Mettez-en le de.ssin, ou la j Dates Valm, don't :n aait nt avtf e ,:t a1..6 distri- 3tI expedi e au Departeme4
ditpendre son opinion, maquette au concourse en Hal- sig-nal a disparition ce.s us daans mon conimando- de linterieur.
|t&^ i de savoir si ulie ti. On aura quelque chose de jours dernie rs, a e6t ret..ru- nut. --- Monsieur B.n6dict, apr
tF Extraordinaire Vut tr&s bien, v" dans les enviroms de Mira- -- Au r momentt r r.tourner ...a mesaventure, continua--
S non d'etre teniee. Nous sommes persuades, gone, t qu'il est depui hier ces tract. ai-vs pnS diStribuer des tracts?
.Conmit. des Finances du nue le Maire de Port-au-Prin- dans sa famille. -enveyr Le jiou *nal d.Cr:e des -co J'ai enu a trendr-e des m


fest done reunE hier, ee epaulant note ami Chate- Tout est bien qui finite bien. NUire,. dnt oi tract est un.. sure pour que M. B.ndi
cithauge de vues avw lain, le petit monument de la reproduction? n fut pais inquieti e st
.Lporte, opinion Seconde Independance ne tar- ^'-t -- J'ai deja (lit. 'ue pp', triai de ne plus continue sc
ur Martineau ex- dera pas a sortir de terre. avait ete fait. eu. Dtans Iintervalle, j'ava
d& ns son dic.................. ......ours de.. qu i trn..oin n'a oyag Port-ai-Prinee, et
C:a ei encore soutenue V n vait-il as p- wnse iaire ache- mon retour, j'appris que
a:coursde la reunion Dans la deposition dcu Pr- mtine. au Gouverneie l I. mime Bentdict avait et eiu
pr l A t ALASILE COMMUNAL et Leconte, t4noin, note lre- i al en m(..-nis lue It prisonne parce qu'il coni
Yon Ol me w mwoir I porter a great que le journal J..I ot nuait istribuer mi
i demandede au S tMI -Un hommage bien mrilte Cri des Negres et les tracts V0t.i pus ct nuoaa tract.
r, Iu-meme, comren Ce martin, simple et tou- avaient ete remis au prefe re d, le tair-e, paree que j'a- -- At moment of les track
it iCrs souvent, et change eeremonie4 'PA-sile P Monsieur Carmilus Bis- vai la rtprod'ctuion de I'iti- actuels sont arrives aux C
fn secret, une Com. Communal. Le Magistrat Du- sainthe. Nous prions nos lee- ete par Ic tract. yes, M. Btnddict exertait
bpiciale de sept mem- vigneaud remettait A -a Sewur teurs de live plut6t que. seu -- Vc-uiez demEder pour i toujou- cet office d1 dist
ifudieront le project St. Eien qui diige l'Asile ment le na-
e- depuis sa foundation son di- vait 4te&remis par M. Bissain- qe t it-il ar- Je cro- quo oa repot
St col, a Ses- pme de Chevalier dans the au Pr4fet Leconte. Pour 0 e tic> public -dans 1e Cri des le temoin.
rordinaire est dans l'Ordre Honneur et Merite. qui est des tract ce snt N Avezvous appris, M.
des faits possibles. Assistaient a cette petite destinataires eux-mmes qu L cour fit ?objection A P ref ue ja s, voya
faudra rvoir pour fete Son Excellence Ie Prsii- Ies ont fait parvenir l Ia Pr -. eette ouestioO.t p1ur t Cayes darns le hn
qdes Senateurs Hai- dent Vincent Ie Ministre Ti-i lecture. Voulezvou.s poursuit au eours duquel les tratt o


It denta *contriarert tus, les Conseillers Commu-
..... que que qut a naux Qualo et Lafontant, le
!.outiss"ent nrAbroga- Dr. Leon, Directeur du Servi-
ets der~frs engage- ce d'Hygiene, e Dr. Pierre
ti v a des Ef Noel, le Chef et Sous-Chef de
) la Garde, les Colonels Lafon-
/A tant et Perez et de nombreu-
l ,M A VOS POSTES! ses bonnes Sceurs.
: Le Magistrat Communal fit
i:va naitre bient6t ce un petit speech de circonstan-
~- Ims a lalitteratu- -e .pour la remise.-du diplbme,
ane. Dix conte et .aux remerciements de la
flt.m. es parM/en, ce Steur St. Ellien, le President
SiNfievreusement, si Vincent, don't la sollicitude
Imnent attend, fera pour V'Asile Communal s'est
r lt, affirme-t-on, par- manifested d'une fagon parti-
...... uvre sincere et culire ces jours derfiie's pr
!U talent merveilleux. l'annexion A cet 6tablisse-
Sxtraordinaire!... i- merit de bienfaisance du ba-
livre neufL.. i- timent ofitait log .l'Ecole Mi
A. tivre 6blouis litaire, dit quelques mots de
I qu seditt: ieitation a a divouee di-
..os. i' du public reetrice, tant en son nom per-
on. Paroxysme de < aoinel qu'en celui du Gouver-
.... ..... IIIIIIIIIIIIIIIIII I .. .. .. -.... ....... .
N : mileur comliments.
S '' .......1. .....I .. eS r St l: .
.............. ... ..... .....................=== = ........


VInstitut Tippenlrauer
demure une excellent 6eole
nrec son irriproehable
pension scolaire.

LE GRAIN DE SEL


S f



.. .. .... ... .

'.In ..ii 4,o *Ier I
<~~ ~~~~~~~~ ** *''* --^,:


Massante, me dire si a parcel
ees tracts remis u aux amis di.
Gouve2 na-mc nt, d'autres per-
sonfnes, adversaires du Gou-
vernemnent, en avaient recu

J'ai d 3a signaI quoe
Monsieurw Bnecdict en avait
recu.
-- Monsieur Ben&dict est-il
un adversaire du Gouvcrne-
mnent?
-.. T o e 1o>sil.-v2 tel. (T"est
un habitue, il recoit continue!
element et trop souvmnt ccs
tracts.
Veuilez demanded pour
moi au temoin, si les tracts
ont 4te signs par moi ou ces
autres prevenus?
Les noms dles auteurs se
trouvent portes a-u bat des
tracts. Je l'ai. deji dit.
Le privenu Henriqfuez ob-
tient la parole.
to- Veuillez demander pour
mo; Au temoin, si les sus-


4-

a
i

C



-
6
'4
't

?s
*^-














ie



4-
i-
is

:t.
1r-
t4
ca
ii
e-
he
a
nt
Cs

C-
et


ct
le

*xs


n-
ti-
rie





gto

It

si
nl


ete dis untt A-i-
-- Non.
S- Pou "-voIus dire s'il est
a votre connais-sance que moi,
Henriquez, j'ai eu a expedier
des tracts aux Cayes ou si je
suis un coutumier du faith?
-- Non.
Le prevenu Saturnin Fran-
cois a Ia parole.
-Veuillez Mopsieur le gref-
fier, demander au temoin s'il
est a sa connaissance que min
ou P'un des prevenu_ arsis Ia,
avons en A fair ab utir der
tracts aux Caycs?
.. Je ne puis pas i affirmrey,
ear ces tracts sont arrives
sans lefttre d'envoi.
Ces tracts.,ont it4 exp.
dies.a%,qui? .0. t ,
C- e sont des ripe titjon
ennuyeuses,.repond Ie thmoin;
impatient. J'ai de6j& 4it.
- Alors Me. Sabalatf inter., :

(Voirsllwtwe to4.4


b rs




^- ; i :.. '...; .; E r /F.. ... . . ..... ... . . . . .. .... . .
S:'. ...... -. *--......- ,: ......... -.. -.-. ... ... .. ... ... .- .- ....-: .. .
: ; .:: b !i t .e .... ... .




a .n..... Haiti Mnme. Mi.l ....
> .':;.7 :,4>::.. :..:::..::^ ll. -.. --.. --. .:. .. .. :. .







6 4& ioan de A diff6ren
tes personnalitis haitiennes
par Mr&. Weed, et qui ivait
::;.:; ....' k. *....... ... .. .. **: q ,. .:_.. ... ... : .s. .. ....... ...C..". ---. _iA il'l .- i l .l-K--tB -......









President te Ila kepubli
au S6nateur Hudicourt ea al
notre directeL.r. .

sions de voyage dans les nunm '
ros duo Bidimb mieritca A A W
des 12 et 26 Aofit Ele dit Pour rendre Les cheveux soup
beaucou.....p de bien e note demand la
pays, et fait une description
admirativ.de 'notre Palais COM BRUSBB8
National Racontant son ..in.
teView du Prsident Vincent, ;-

MOn ne doit pas se iepr6sen-
ter le President Vincent corn-
.me Ie politician typique que
les amr:- -.in e sont habit .. ..
A voir accrohant aux hau-
tes fonctions publiques. Au f
Slils de la ses manieres ranum
qmsdlle. aiiiablet et extreme.:
meant courtoises rappellent un Grand'Rue 1121
des ho12 es d'26 at europlen T Pourhide 2eusu
de' a vicille bcole, du tem ps e
ott les diplomats naissazent nw- l n,
tels et n'etait pas fabription.s
de toutes pieces par les 4gros- La Vie Internaiwonile.
sas girtumesvde trla politique
C'eN t o n a el home, et son :: DA LE MON E
etait nmpeceablement vItu d D: P CRI.ME
blanc. Sa bienvenue fut si cor-
diale, son enthousiasme en, Le mystere de la malle san-
parlae let dpoltia tyiodque qur n e gante d Brighton a pas en

teller ameintc voains sentir cheza assassn re:, poule m
vous' ad milieu d'une telle r ment, impunt Ce crime
mptentdeuo qu'on rappeinnes- un elle un 1autre,. a eut ie
sion.,eh tut part, de tonver- z Londres, en 1534. er dtnr
5e1 vcc uC 0 e1 k :. 1a teur une temme Dar-
dNous nous senton teut a a ou a h
tfat capable de nous gsuvernt ment-
nels teun' maintenants Noufab Une ferime ua un home
Ctons C-p2ceppC le se.iS et < le gs e acheta ensute n petit
gotit du i on ouvernent ent tonneau, le rempEit de sauu-
chez nos ditoyens La fiert4 na- Fe et y mit le cadavre. Kite ne
tiolatle ? mainten a a pa, a aon; a n-
dime, sSn entl-huiasme ten Le mysteaque dejour le aslan-







parnu avnt s un- u oiice net Sn traVaiI 'air serein, corn
un" otrcc mnlit eu dpndl.e t me ni d n C tait. Chaque
SI 2 -our te emcoupait


puv,. .n a.,nistrr UO- pro- u on morceau ou corps ie sa viC
pres affaire. avec beaucoup time et I emportait, empaque-
d'crdre, La chose principal t-, avec elle, pour sen debar-
laqulhe nous avon, a pren- ra.sser quelque part.
lie -garde est d'empnpher Vim Au bout de plusieurs mois,
portation des armes. 11 ii ne testa plus que les os. La
pevt wy.''avoir -doe... ivoluti-on, meurttrire dteida de les e ter
gans armes. Nous comptons dans la Tamise. A cet effet,
proteger ave le. maximum de elle acheta un sac de voyage,
soin nos ports de mer contre y mit les os et les enveloppa
p'arrivte des munitions, ainsi dans des vetements.
que des armes a feu-. Ves minuit, elle ise rendit,
Parlant de ltat social des avec sa lourde valise. au Wa-
femmes en Haiti, elle expri. teloo Bridge. A eettep poque,
mr, d'a.preIes declarations on payait un droit de page a
du President Vincent, du Se- ientr6e du point. Le fonction-
na;urjHudicourtvet de Mine. naire vit arriver une femme
S Pi'rre Hudicourt, P sidente en noir, au moment oil le Big
de la plus ancienne asso-cia- Ben sonriait mindit. 11 encais-
* 6n feminine haitienne, des a la monnaie et aida la ferm-
v.iN wii noui paraisent trs ; me a soulever sa lourde vali-
judic epe. Elie avait et6 in e.
vlte de4 et Mme. Hudicourt Au milieux du point, incon-
a un deji er, a Kenscoff. nue se pench pardessus le
S Comp nrat 1itu.ati- n et Ia parapet et laissa tomber la
-.mentait. des s mrmes. ds valise dans la riviere. Puis
pays qu.e le a vihit7s, ile di- elle sen fut; personnel le 1 a-
clare ue e'est ai la Jamaique, vait vue
,en Hati et & Panama qu'elle I Mais Ia valise .e tomba pas
a not le plus de'progrs. dans 'eau'; elle s'acerocha,
Nous remercions Mme. Mil- par hasard; a I un des piers
dr dd Kahler Geare de ses ai- du pont.. Le lenidemain, deux
males applications, qui la eunes bateliers ty trouv.rent
lacent au premier rang des et la porterent au commissa---
.ri.ains qui out it" tnotre natde police.
pays oit .crit .n sujet. Le meme soir, tout le pays
.-. ... -. A. apprt le crime. Des affiches
:" -' -"" ..-- eouvrirent les murs de Lon-
.. .... VND dres,. invitant les citoyens a
Propri4t Ptentre de Kes- -aider la police dans ses re-
e of ontea ec 14 de. arn eherehes. Au course d'une ssu-
.surlaquel tconsttuit- u le matinte, 7.000 personnel
S mai-son m Conrire i*vi.nrent & la morgue, exami-
: an: ambreet neles: est:ey de :-la viectime, .et
a in n t la:police decidad'.liminer tes
I... a. .. ..reux.pour -tra.ailler-das

oer r lee eaci le calm.
.;eefe anxit pas s"n. a Vi
-....- (.....-mp. ... I


;;.,:':- ~ -- ^ B i------.

S ... .... '. .. .. : ^ K L ^ .. .. . ..



tou


N'irril
-- Ne fa
c'-mprimi IO gr.t S
s- Etul alumlnIu


4 *


it


rapedidment
te douleur

isa gebit aside

to pas i'estomac
itigue pas eI rein.
. .Tube de 20 .cmprims
m de 4 comprimis


... .i .... r .r -.. .. .. -. .


. . .. ..
. . . .
. . .. .


Devenez votre prpre Comptable en o-vrant un
Compete de GShtque la Ba.nque Nationale de Ia
R.publiqae d'Hai.i ..


~~~~~~~S A-- ~ ~ jj*-*-~r;~i.A ~ l


COLLEGE


81MON BOLIVAR


tBablissement
t"Eneignement Primaire
et Secondaire


Internal
Toutes
de la 12e a


et External
les classes,
in Philosophic


Rue Aagny. No. 1143
(Petit-Four)
Telephone: 2897


IL


Directeur: Maurice Ctlermont
.f4fet d# Esludes R. Chalmers
Administrateur: C. de Catalogne

Le College Sinon Ioli'ar,
fonde en Janvier 19-3. a dejh
connu, grace a sa mnethode
denseign.ement. de nombreux
succ&.s qi liui ont value la con-
sid.ration des parents taxn d("
la Capital que de la Provin-
ce. Deja, 11 a fornme quinze
Bacheliers, ce qui est un chif-
fre assez remarquable pour
une &eole de foundation si rle-
cente eu regard aux difficdltes
de tous ordres que confronte
1'Enseignement Prive. Sans.
defaillance, le College pour-
suivra sa ti he, ameliorani
continuellement ses' nwthodes
jusqu'a leur parfaite adapta-
tion avec les conditions du mi
lieu.
Les inscriptions se reoi
vent tous les jours ouvrables
A partir de heures a. m.


-~ -.. asJLA..la


UsJine


a Glace de


Port-au-Prin
: .


Fabrication de
meilleure quality ,
Livraison rapide
quotidiennement paj
mions points en bl
toutes les directions
au-Prince et de Pet:

GLACIERS

Nous avons touj
main les derniers mi
glaciers en acier a
or 25.00 et au-dessu
bles avec facility i
menit
'Les glacieres les
res et les plus econo

CREMIE GLACEE


gSUPERL


-. :--, .. .'*'.'.'.{, ...... c" v






fantaisie.. .
t.... .... .i. ....

Souliers Beaz


: Chapeari.i




Le I
Santais .



i tfdan- A4

S ..s a..iG

e dsu I le p r ads


" 'i. -'- "-..... .-r .
;." .,: ... : ..: D.. :- .............






. .. .... .. d ,
:" :s::ea:: | tUe !

-'rdses sotese:sig




:C: :i tr :touZ


.i ..c e ,:.. L .
: .- -: .. n". . .


. .. .. .......
glace deo Veein A

effeetue qi d" doamwt
r nos c* prompts ets&.
ane dans iCntre la Ml
de Port, disme: servet4
ion-Vill a VA TRBXI2
PLASMO$I
qut donent i:
prompts et sflra2
ours en.Pour conbatt
od.les de f61e cause. p
partir de prenez de la
s, venda- CHOLF L
de paie-". Ph _i

plus .t.. AV I MRi
miques" Cnhai wd :



A TI:VE.s _-4,


Un produit nouveau, qui ne
le cede en rienaux meilleurea
marques des Pay3 d'Europe
ou d'Ambriquc est offert au
public haitien par I'Usine a
Glace de Port-an Prine e Gof-
tez cett d-cie--u crm>,r et
vous serez c'n va,- -u4
Faites une agr' dble iurprit
se.a votre family en .:pptr.
tant de la 'Crem C1are 4
perolive pour le. de-ert
Tous en raffollent


' it TP --' 1


atZeVDSs, papivr
attes ~vos *&9
.....
COLL .........
... -.: ... :.- : .- W .
*- w A. .. : : .7-7 :


DirA



tflci~t


) Les course particuliers se ENTREPOT :
, po-ursuivent pour les 616ves en FRIGORIFQHt r, at
retard et les ajournes de juil- No b enf'an
let. S Nos e..ambras froides o.. ai
Inscrivez vos-enfants avant t recemnen, misea a point i-
41 Prente cqui est fixee a lel.- et peuvent recevoir nimpor; e
Otob.e, quelle quantte de vian-aed, 1de6&I
poissons, de legaimes. de o-"r
fruits, etc. -
tLe Public eat cordialement j
invite' visiter notreusine._ett -un.
A.4 ISA UX ABONNES inspect.er nos. rodlee
glacieres et de. sorbetibre ..que
Le Service Hydraulique das notre satetde e heti-ra qu
sempresse de raipeler a ses ConsonIer dIe .vn
abonn&e que le dernier delai tfte do ge a e. c-nt
pour le pavement de la taxes tut
d'eau des mois d'Aouft-Sep- e
tembre 1914 doit expirer le 15 -. ._ .
Septembre en course. .-- -... .: tl
En consequence, tous les a- :.:,; m.. nH
bones retardataires et don't A paritir dule. Se tembie ..AI...
les praise. auraient et# cou- 1934, M. Jas. H. CVan eed
peeKpres cette date devront Agent Gei6*al de la Panama-...
payer amnendeti. Onze. Gour- Railroad Stiamnship inea: ..- -
des privue par les reglementa Poit-au-Pnince qui a ..i en .
du Service .pour le retahhsse- vacance aux Etats-Unjs; ren- Phor
ment de la connection, dra la direction d. a Compa
Port-au.Prince,le 10 Sep- .gnie : --
tembre 19 4.

.' .. .- i .. ..- .....o.A.. .


ion. a-ll

voir .9

i .. -

reede:Ae





ses,
'm9en pal
e rent.3|


DA


>4> $)~


.m [ [


...... ............. .
. . . .
. . . . . ...
. . . .


. .. .



. . . .
. . . .
. . . .

. .. .. .
.. . .


... ............


I








Dernires Nouvelle Mi onde rescues ce mati


'V.
41


WASHINGTON.- En pre-
ece 'des nombreuses et ener-
gues protestations diploma-
,e. etdemandes d'explica-
donS auxquelles donnent lieu,
de Ia.part de plusieurs gou-
vernements strangers, les re-
v ations faites devant le co-
it6 d'enquete sur le traffic
des armes et des munitions, le
e rktaire d'Etat Hull a pris'
initiative de discuter la ques
tion mardi avec le comite se-
jatorial. Mais le r6sultat de
frntrevue a ete-que l'enquete
suivraso on ours. a conferen-
ce entire le Secretaire d'Etat
etlaComnission a eu lieu peu
apris que le nom d'un autre
chef d'Etat, le president me-
S cain Rodriguez, eut ete mis
or le tapis. U:n representant
& la Curtiss Wright Airpla-
ne Company a declare qu'il
#ait me'le a tous les achat.s de
materiel d'aviation faits pour
tg pays. Dans un cas particu-
tier, il aurait meme recom-
mande que toutes les transac- I
tions fussent fait.es par son,
intermrndiaire. Quelques minu
tesauparavant, on avait par- i
)4du Mexique comme d'un
pys ou la corruption politi-
iest. monlllai coulrante. l
Le DNpartement d'Etat a
dijirequ une protestation of-
ficielle de la Re'publique Ar-
gentine, A I'occa iun d'une a]-
lnion faite par on fonction-
are de Ia Marine, et Corde11
Iall a dit que tlusieurs au-
Irepays avaient dIemande des
eplications au s ujet d'appre-
iations emises a propos de
Imrs hauts fonctimnnaires.
sait que le Chili est d i nom


bre de ces pays.
xxx
SLONDRES.--Un courtier en
armes et munitions a declare'
que l'enquete qui se pour'suit
en ce moment a Washington
essaye tde soulever la vase du
puits de la verit6 en y agitant
le baton de la suspicion>>. Le
part travailliste britannique
a announce qu'il demiandera au
Gouvernement anglais d'en-
queter sur le traffic interna-
tional des armes. Le capitaine
John Ball, Directeur irlan-
dais de la <-Solely Armament
Company>, a dit que les d&e
clarations sensationnelles au
sujet des ventes secretes d'ar-
mres aux revolutionnaires du
monde entire ne sont qu'un
trompe-Ikcel, mais le par'ti
travailliste a demand Quarnd
..mine la suppression dle tou,-
t-es les manufactures pri'iv1es
et. da tout ie commerce privc6
des armes.
xxx
WASHINGTON.--- Le Co-
miie Presidentie! de AMdia-
tion continue ses eff orts n-
vue de r&tabli.' la paix dans
l'induItrie des textiets, mais
jtlsqu'h present, son action
S- bl t II 'avoir p 'i i ;t mt.iui,
effect. De nouvell.S vii iltIce.'
ont eu lieu, ce qui a prno:.tou
!a .miobiisation de forces nIi-
litaires encore plus imp1n-,"
teo. Deux honmmes -i: une fin-
me out CtI bless.s ia sa.vies--
vilk, dans le Rhode Island, nu
Cours d'une tentative faire
par 2.000 grvis-tes pour fl-r-
mer unic usine de vive 'force.
Des bagarres ont t-u lieu ,a-
lement dans la Nouvell- A,-


44 Wi- --k


Ses plus heureux

moments

C'EST an mtlange secret et adoacissant
des huiles d'olive et de palme du Savon
Palmolive qu'elle doit sonteint irrdprochabe.
Soir et martin, suivez ce traitement' Des
daux mains, faites une mousse crmetuse
de Savon Palmolive et d'cau. Puis massez
ldg6rement cette mousse dans les pores du /
visage, de la gorge et des 6paules. Rincez
bien, Essuyez avec soin. Cela gardera votre
peau fralche, douce et belke.
Et le Palmolive, nmalgr6 ses pr6cieux in-
gr6dients, est trts peu cordteux. Employez-le ,
cepicusement pour votre shampooing heb-
dormdaire et votre bain quotidien. 11 garde
tout le corps frais et dtspos. -
Achetez 3 pains de Palmolive aujourd'-
hui. Suivez bien le traitement afin d'obtnir
les r6sultats. Donnez-vous It preuve du fait,
que vousa ouvez acqubrir la beautC$. re


A~rienn


gleterre, te, Connecticut, le giants. Pour obtenira nou-
Maine, la Pennsylvanie et- la velle preparation, les c hois-
Caroline du Nord. William tes doe institutet ont empl ye
Green, pr-sidkint da la fdera- de l'optochine, .un.medicame t
tion americaine du travail, a connu des midecinrs depuis d-e
dit uu'il avast recu des autres annees. On le savait t rb& puis-
fderations internationals as sa-nt centre les .germes de la
sez de promesses de fonds pnetumonie, mais il &tait pen
pour fire face au. besoins fi- employee, pouvant rendre aveu
nanciers actut.l .de la greve gles ceux i qui il est adminis-
g4nrale des textiles. On a de- tre. Le nouveau product tue
eldt do tenir A San Fracisco tles rmInes pIus radicalement
une reunion des representant que_ Fanci-n -, est tout a fait
des I08 unions cuIvi.eres ,.. inoffensif.
, Liwntdes Ut interIationalds, .xx x
a xxIs NEW Y OR-K.-- Apres une
SGEN EVE. -- Le Prinie'r Jojnee d'.etnnantes revela-
Mini;tre du Canada R:. B. ttons s ur. le.dsastre dIn Mor-
Be nnet dit rnardi a'.I ro .Castle0C sIe, l procurer Mar-
Vail Z-UP .... ..-. q........ .... t .t e.e -
yait .ra-nd:me-t. ag : ....! tinl Con.oy, a cit..comme te-
nou:en ie dr' areas lauuel iun> moins le adioteidegraphiste
hoinme arrte A Ot.taw-.. a re-: AIagna et u.n pasager, Ie Dr.
vee5. un nco-mpiot: aviant p,.- Morris Phelp._ i a et revele,
i.t. d:e Tienlev. course de l nquete du DeJ


3iardi, d:,ux homes ont fo>
Ct: El .K. Sagc, riche e6Hba-
: J *e de 'o an ti monter da:ns
., -0.pre au o;mobile, 0nt -ri-

e ans nouvelle Sa.e e
Sl.- 4 deux incot nnn<.

C LEVEL LAND.- Le s.
:.5 de rinstitor M:llon d
Oilh t5oi8 nms un rap
S- Amercan Chia" I
"-;: e y au 2ujet cin nL i i\'o-u iu
i ica... t prepare e ivec -o'
;',uinine', pour iv tra:te en~' t
S o "neumoni' e. 11 a8 t. ex'-
p, 'in"ntf ur S. (eS taninirau a-
9 deS cy nsultats PimarXi-
S et Siu> des .etre< 'main41:
;.C (es cfets tr c ncour -


~l*I~L~~ll"4,


tUUR LA RE TREE


.. C


- ':Prieur
it. prix
'. d..-'.


DES Tobraloo i flours

BASSES Zf Bazin blane
-- ,' Crepon a fleurs
/ .(garanti lavable)
Soisette imprime
S / oiSette uni
/ .' to blane sup. et inf.
/ Drill blane


-4'
/9


-'3*


A D cill coeur ,/
Tete d'indien bi. et could ToUJQuF5"
Pate dentifrice / Tojourst
-r" Bretelles Prate
"/ Chaussettes a
2.- Demi-bas / ous
7" Ceinturons // laire
) Cherni.ettes .
Peignes /
Chernises
etc...



/ I', "ve Josepli EL SAILH


partemeo t du Commr. :e quo

taint parties &v. eu-raent.
i >pa S5ers a1 leur bord.
n p- ~-n A.] Alagn' a avail
Bn"e- 'pWQ smedi u m n sage{
S4navie vo'a-eant dans la
,,me region. que le Morro
Cae t de'Qdant t'"] y a-"
Y, ,x
t. utn Imcend ea ;bor-, une

ni-i1c avl aL 1i8n-
ar- .Y..V or Y-
: ,, V ..-u La u t. t. t ar -.
ot 1 u in f ,isait r,^, -u. i:s
]Aoms du ...:";,, ('a-st! ''ous
],'s I) tt~ P-, Ir_'CL IHenIt n'a-
vo entenrsd t -itnt i ReEnor 'ni.,,.cv die.
XXX
VERA CtRUZ, Mexique. -
In -ipptaeil tle Ca Pananeri-
can Aiways ... uI so rend dans -


'nord (e Ua p>ointe ZapotitJaV.
en-e Puerto Mexico et Va '
C(ruz. On suppose qiUe cO'eSt uni
naviie qui sv rendait ;i ,Mina-

.)'iB f1e i. f-1 i .t 'Ol .


Gardez vos dents blanches...
votre haleine pure avec
le COLGATE


tES dents blanches et brillantes
L..., haleme pure et parfumce
,. voici des charms inestima-
bles de la beautet
Le Colgate nettoei les dents par-
faitement- chaque fissure,chaque
crevassei II ks embeiht parce
qu-i content ia meme poudre de
olissage que les dentises em-
ploient. La saveur du Colgate est
deiicieusement ra-
fraichissante ele
laisse la bouche
pure et parfumne.
*: U i A ?^ ^


.. -

I PORTLAND,- Le.Gomver-
-neur du Maine. Louis& J.
Brann, un democrat don't les
r6publicains e4cmaient a
grands cris la d6taite. lteto-
'ale; come symbol de la
ctndamnation du s pa\ son etat, a 6tk reelu et a
batfti de 33.000 voix son ad-
versaire.


xxx
GENEVE&.- La Ligue des
Nations nest pas encore fixee
au sujet de la redaction de
I'invitation 2a adresser & 'U-
nion Sovi6tique. Certains de-
legues ayant refuse de signer
Ie document, on a decide de
supprimer du project original

J'assurance que la Ligue don
nait a la Russie que clle-ci
a rempli et continuera a remn-
plir ses obligations interra-
tionales. Les delegues ont sou
tenu qu'une invitation sincere
et directed doit suffire. La
France, principal avocat du, la
-i.ussie a Geneve, a dit quoe l'es-
sentiel est de rassembler le
plus grand nombre de signa-
tures Ie plus tot possible.
XXX
BUENOS AIRES.- La Pa-
ra.guay liutte du(ement pour
eniU1'oVr d(u Fort Ballivian,
-i principal position bolivien
ne du Chaco. Sans s'oceuper
de: exuberantes manifesta-
Sions (iai ont eu lieu Pi La Paz
i la nouvelle (qu2 tennemi a-
vait ete mis isn doroute dans.
1 s>ecteur de Carandavty, le
Ministere d( lia GUer d'As-
aomption a announce la prise
d C deux forte- positions boli-
Svin,).s. fILe communi-que pa-
i aguayn pr)t(nd oqe 1.s bo-
'i s out su i de lourdUe
3uVi1 2 '- C u>VI:'i 1 ui<}-


A VIS


ra env voye 4F^a".- temnent, ..i
'W'^1 UDO alute perstnjue nO
edant pas jc3 Saintes E-

SarL'esr & Mousieur J.
.Alfed Puarcec- PYrt-de-Pa'ix.


A 'VENDRE:

I taa (omn pli our la
Fabicati(n des
Rois onWs Gazuses
SS'adre,-ra M. SCHULTZ,
SPhoy',2059.


L' nsitut Tippenhauer
d 'ncure une exceltenfe *cole
CrTcc son irreprochable
pension .colaire.
-, -- -., a


Le- Vapeurs Arretent
Lea Rhumes
Ce ne sont que lea vapeaor
jui peuvent_ atteiudre les rhu.
nes directemcent Cest pour-
uoi -le Vieks soulaure.ui rapi.
Stement. a -
Lorsq'fil est frictiorn6 .au
-zoment d se scoucher, il -aet
-rolatilist par la Chaleur du
sorp ,et inhaI4- dis' les voiea
rtpiratoiri ;. .-"
De plus-, agit come utn
cataplasme, chassant' les .-dou

,_-. .


( Por Cble. Radio et Correspondonce


.f 4 .1


I~I~U*;~GIP~r~PF~;PL~~


*sit r-2AkA M





. . . . .


'. .. pp .: Y..... -.


a
" : .

:. "": .
V ."


A" .:.. s&-a. .'j---- .-- m- -
COUR PRBVOTALE
SUPERICUE .
y. w r r -. '
(anile> ala inT tare nun')


.vient et pose la question sui-
vante an temoin.
Est-ce comme tkmoin a'
charge, M. le Pr6fet, que vous
avez 64 appel6 e a conrparAitre
devant la Cour?
OuI
Je prie legreffier de de-
mander pour moixau t6moin a
charge de nous dire d'une fa-
9on claire et precise, quelles.
charges il peut Apporter aux
dbats contre ces pr6venus?
Le Piisident intervient:-
La question n'est pas claire,
M. l'avocat. Posez-la sous une.
forme plus precise, car c'est
un temoin,' i] nest pas appe-
1 a jugenr
-- Voulez-vous demander au
temoin, pourstuit Me. Sabalat,
tout ce qu il sait des faits re-
latts dans l'acte d'accusation
.rproche aux piwvenus?
Je sais tout implement
que ces -Messiers sont eon
cause,,par}. qute Jeur; neroes sE
tZ/ouv nt, 1. i C Ci tl 'atr c
e sont ces Messieut's qti o t
apposd leurs noims an has du
tra't?
S'ils no'ant point protes-
t, leur slienct- denote :t p
I'ont sign e rzellement.
-- Demandez au temwin si
ces Messieurs avaient eu con-,
naissanc-e de ces tracts avant
leur arrestat ion?
SCeo sntr ltes hoswt-.s
je ne puis pas sa'oi.
--- Demandez pour.' niti au
temoin, tance que Jean Brierre se ren- r
dant a Jer mie mdans la pre-
mieie quinzaine du moisa
.......Aoist syetit arrete aux Ca-
yes.
-J- sais que Brierre a pas-
st aux Cayes en se rendant a
J6rkmie.
S( ives....prMotestatio.n de..
3ean Brierren). Et Me. Sabalat
de &6crier: Monsieur Jean
Brierre n'a pas voyage via Ca-
yes, il s'tait rendu i J&remie
par bateau!4
Le pr6venu Jean Brierre a
Slaparole.
Est-l a votre connais-
sance Monsieur le t4moin,
que j e3s A passer une numt
dans la prison des Cayes?
SJe sais qu'il y a un Brier-
re aui avait ete anit4 t J6r&-


mie et a pass une nuit en pri-
son, aux Cayes.
Demandez pour moi au te
moinx, si les tracts out prece-
d ou suiim le pr6venu Brier-
re. .
Les tracts etaient aux
Cayes ava.nL
SQuelle date?
Je ne me rappelle pass.
Me. Rigal intervient. Je
prie le rapporteur de la Cour,
puisque on a parle d'une
lettre le. Jolibois accompa-
gnant un trect de preciser
dquel tract il s'agit.
C'est d'un autre tract
auipi n nger que le der-
nier,. pond le pr6fet-timoin.
$ emprisonrier les
e Cuba, paree que
I /lnvoulait. servir d'eux
/mme man festants lors du
passages ux Cayes du P-


. r .

i rotegez vos
iB Enfants tontre le
". r .ew,: ai, & IllllO
::" : e : A. ca saUr ::::: .
RACHITISME
i : Jambes arques, ,os .d6formi
.MIaU --" nmauvzaises dents, sent causes p
-', -a lW r. ': le manque de chaux (phosphat
-W-i-ARM NBM ce calcurm) dans le sang,tant ava


u'apres la naissance Lorsque le
hg manque de chaut, le rachitis-
me se dbvdioppe et se manifesto
par le retard de la dentition, les
mueuts de la tete et phis tard, s iI
n'est pas coeg:, par 5a d4formia-
tion des jamtbes et do mauvaises
de nts. L, Emulsion Scott dhMie deo


I,


I. J. BIGIO

Agent Gintralt Pour


-- ----
.. :. .. ....
A VENDRE.
S-)- : : ^
i Qutelques ineubles, un bu-
reau, un frigidaire ekctrique,


....... -ad. o R .. nd" es 1 n-
foie de more content non- seue- U
ment tes phosphates du calcium, :ue et cou.tes
mais encore une grande quantity de p a i, ,etat.
Vitamines A et D qui sont s ne- a.ise. : .
cessaires. Les Vitamines D trans-: aison V.. ,BLEO, .
foment raliment el l nt ue 4 Avenue N., T phone
puissant potur la iformation c( os 2 : "5
Les V itamines A donnent la force Jl. -... -
et la resistance aux maladies. Au-
camn enfant ne peut .grandir conve* '
nablement et avoir des o; droit et.: A VENDRIJ
forts et des dents saines sans une .
I serve alondant, de chaux et de | e pa:eius ( in r
Vitamins A O:t D. Towues les fern- (dont (eIx pour Dame et un
imLs enceinte-s et les meres qCui ai- pour ho 1m'lme. .
laitnmt leur infant devraient pren- S dresser n N 1315)
(the e Emuasion Scott d'huil de C GidRue, en face de a mt-.
fote de more, parce qutelle doit tZ do teu le DrI Lam tnL .
fournir la chaux: i Fenfa.nt et en l amil.e.
tmeme temps en consRrvxer une
qua ntit- snffisa.te pwour proteger
s pr)pres dents centre la cuf.ni:.
(.-t aliment tonique connu dans a', filI


.s dm -it. t -orts -.U- ..... -. Vapeour H A ITI V\ :- ,:
.Xsurt'--vonu -iViJ vc ;uzttiLt N B. dV retour des Inrt;I (';-
a44Ki 1
b'l, Em4 44444 9


P -1S"- u IaN) Tta'. 22 ,
1bih 'on maitnar 5 E m sIoi S I
4.. .1


BLUREAL CENTRAL
IE LA POLICE
PORT-A4 I '-PRINE. HAITI
LE 12 SEPTEMIBRE 1911

AVIS

11 a etc dej recommande
par les different avis pubblies
dans les journaux de la capi-
tale que les chauffeurs pour..
n'etre pas en contravention a-
vec les reglements de la poli-
ce, doivent faire reparer leurs
autos laissant entendre des de
donations par leur tuyau d'e-
chappement.
II est constate que malgre
les avertissements reiteres de
I la police, certain chauffeurs,
par negligence coupable, con-
tinuent a trouble la tran-
quillit6 publique,-
Desormais quiconque a une-
auto de ee genre est avise qu'il
doit la faire reparer sans re-
tard, et il lui est formellement
Sdefendu de circuler avec elle
a partir de 6:00 heures p. m.
L' Police. gardienne de For
dre et de la paix publique, en-
tend faire son devoir striete-
ment en def4rant les contre-
venants A la justice aux fins
desanctions.
LUC B. ORIOL,
Major, Garde d'Hait,
Chef de la Police.
.. .. ... .... -
nous dire si l'un des prevenus
a sciemment, volontairement,
deliberement tolIre o" obte-
nu la publication d'un article
paru dans le aCri des NA-
gres?
Je ne puis pas l'affirmer.
Plus de question a poser au
prefet Darbouze, et vu l'heu-
re avancee, la Cour Prev6tale
Sup4rieur 1&ve la seance. Elle
sera rgpie mereredi matin a
netirf heures.


. ..-- '. ^ -! -^ Il ..' .
Ie 1;4 St A t n-'.- t" "i l.et-'-

br") l }:>, "n :::, i(:-Yo mnu
our 4 '. our
iu c t ,, 4 Nt ci -




a_ t E. tBLEOi.

Agent. General


REMERCIEMENTS

M\me. Vve. E. Cords remer-
cie sincerement ses amis de
Port-au-Prince .et de la pro-
v since qui lui ontiounne des te-
moignages de sympathie a
l'occasion de la mort de son
regretted 6poux
Ernst Cords.
Elle les prie de croire a sa
profonde gratitude.
Port-au-Prince, le 10 Sep-
temnbro 1934.


A LOVER

entire Turnreau et Bois-Verna
Une grande villa et une mal-
son moyenne a tages avant
touted deux belles galleries,
garage et bassin.
S'adresser a M. Camille J.
Leon oiu plans la liaison a eo5-
te deo Me. Hubert Alexis.
at = ._. : .- ^ ... .... ,
AVIS

Ce qui permit a Pierre Co-
les d'avoir une si grande clien
tele, Cest que sa coupe a une
elegance parfaite.
Pierre Coles
Tailleur,
Angle Qles Rues du Centre et
SBnne Foi, Phone. 2621.


Haiti


Haiiliila3


.rc


ROYAL MAIL LINES
LIMITED
Le 'S. CULEBRA venant
dce Londres via Kingston sera
ici le 18 couruanee route pou'"
I'Europe pregnant du fret.

Royal Mail Lines Limited


L'ENFA A!\T ROI
4 Parties
Entree: 0.50 Loge:.


- -I..


Bi6re


Supreme


La plus saimie,1

plus rafriichissa

I a meilleure


... e.s e t.
Pne4 1


(h au, br
A @ .-


a Air


PIRELI I


Lll


'in


terre pour i os.


En veie c hez


*de: Mtteis & C

Aw M

r. arcello Casab
de la facull de .uaples (Italie) ..

Medecine ('hirurgie Accouchement'.


se tient a la disposi-on du public de .7. a.10 A.
4 P. M. Hleur'es su.ials pour employes a


Avenue John Brown


. face au Trib mna de Paix.


wn4.


"'.'4


r ANG UE
,-c^ TE USE w
L tj e At v: L.;,-. s I nt rnc d
..,t:O I- m i s otl t ?!.
<:Ut Nit .iu a i't;, i L' s i or; IdT ri itctS vo
prter 'era des mrisrcs dc C .Astipltion. Une
cuiilere Ai ca:'e dan: un vcrre c',;au martin et wio

ENOs

FRUIT SALT
Achete:-en une bourcille au- -
jourd'hui-mais exige ENO
14 irold F. K;;Tcif & C. Zr-:
Lnndrc. -New York


.l


4.44
.44'-
''4%


Mi----- .t' :4-


'I


A8M 8E tI NcocE. W
ACOT AGRSABE.dCONtD*
TOUX, RHUME4,BRONCHItE
INFLUENZA, AFFECTIONS,)
PORT.AU-PfiINCn. HAs iLt st


~'-~-m-mn~---~ smmuuw.~-~~~l IY


*'s
ar
es
nt


Mercredi


Jeudi
Reprise de :
Arlette Mareha
LA


fabrics
Chbiiqi(jII (S


~~~"1~~1~~1 ~ --~------------; r ,


LE FILS )DE LA NUIT
12 premieres parties.
Entr4e 0.).X


I dans *
i CABANE D'AMOUR
ir ,. .


----- ---'--


)


S :'.x


^


I


. *":,t
. *.[*"*.^











,.aiti, direc.temeit, chaque Mardi, excepted s... ..
pqe S, qui laissera Mercredi, le 5 Septembre, 1934, I
.fobulww ,le Mereredi,7 Novembre, 1934.
le steamers sont pourvus Chambre frigori


7
14
21
28
5
11
18
25
2
9
16
23
30
7
13
20
27


Adfit,
Aofit,
Aofit,
Aoiut,
Sept.,
Sept.,
Sept.,.
Sept.,
Oct.,
Oct.,
Oct.,
Oct.,
Oct.,.
Nov.,
Nov.,
Nov.,
Nov.,


1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
193.1
1934.
1934.
1934.
1934.


le 13
ke 19
Ie 27
S le:: 2
le 11
Ie 16
le 24
le 30
le : 8
Ie 14
le 22
le 28.
le 5
le 12:
Ie 19
ie 25
Ie %3
A .
itc/


P-AU.PCE.

Aout, 1934
Aout, 1934

Sept, 1934,
Sept. ;1934
Sept., 1934
Sept, 1934
Sept., 1934
Oct,, 1934
Oet., 1934
Oct., 1934:
Oct., 1934
Nov., 1934
Nov, 1934
Nov., 1934
Nov., t1934
Die., 19384


-1



-1-
.1-.


- .[. -


4444u~Q~0~4&Ew 'nan~


. .. .. .. .9.
PAG


loll


XI


U 9 d>Il l 4 I t1IJt:IRU.

fait preutive e dmerite-
Voi ciu pneu qui se passe detpresentation en tons pays.
Les grosses sculptures massives et saillanies de sa bande
de riemenCt, tefant: feirmement la fihdi smnt des symbo)-
h: de: security. depui ks debUts de I'automobile.
.:: Mmer an courts des anm.es d'advcrsil6 qui rirznent de
s deouler; ses ventes o:nt dCpass cetles de lout dure pneP,
quelu'en ful prix. :: : : .. .


.4 NAMA RAILROAD STEAMSHIP LINE,


WM. M. LLOY.D.


Acg. General A gent


ti'.. "














ftht
,',':4d;': "'-.

















,7 !A


ippenhauer
Lamarre-T?'ttphorn ISOi
ns aux BACCALAUREATE
orique et Philos phif
nntes1 4 19 IM


Ilb nment doit es sues a sa discipline, a son ex-
_mthode d'enseignemment, A sa bonne et large or-
o5. Pensionnat minomparable, Pension pour pe-
6 12, Cours elassique g6n ral, Legons particulie-
de Steno-Detylo Comptabilite, Anglais, Es
Allemand, Pr6paration A I'Ecole de G6nie.
IsMemnt garantit tous ses course et forme des
fats et eonseients* _omptents et courageux.







-. ..... :
.. ^IT f^^ ilW iiinm ii. p SfM~


---------


NI LES
T & Cie.


tAr tV ft WP


S A f E- (le (.' S .. V:- .- _, TIC' v ?P ARFAJTE
T .. R.HUMF-a., -RONCHITES. ENROUEMENTSh
I NLUENZA, A'F-CTIONS DES POUMONS
O-i'TP-AU-?R.,C2. i-V ,t LET LES PROVINCES.


.. .. .. .. .
LAL VM'
INTERNATIONAL
(suite)

crime fut oubli&, et on class
'enfin cette affaire. Lameur-
trire ne fat jamais inrui4tee,
si ce n'est pas sa conscience. -
Everybodyg Weekly, Londres
',xx

a crime peu common vient
dtavol4 lieu h Calcutta. Un.
Hindou ppartenant A la cas--
te des brahmanes tua 4on de
mi-frere, don't il convoitait
lhe&itage, en ayant recouirs'a
un moyen vraiment diabbli-
qu.,
Amarendra et -Benoye.dra-
6taient co-proprietaireg d'un
vaste domain. Mais Benoyen*
d(ra souhaitait en devenir le
soul maitre. Voili comment il
s'y prit:
Wi'burd, il a.it: a ron frire
SIur ai vit. p1our i.e fOs(1mme de
2;00.000 franes. Ensuite, il
charge a trois m6decins de re-
cheIher iun poison subtil. Les
(iocteu4rs trouverent bient6t
deo germes du t6tanos. Beno-
y endrt en enduisit lts lunet-
tes d'Amarendra qu'il &'ar-
ran gea entsuite'de casser stur
la figure de son frtre. Ama-
rend ra tomba malady, mail


guer6it.
Benu end att.
Por41 battle.


Ie tint pas


LA co jur-es d rob1 r Int, t
jli'eHpital Municipal de Bom-
bay, un tube avee des bacillts
(d a peste. Des rats blanes,
sur lesquels Benoyendra ex-
per ni enta Ia culture des ha-
eilles, mourunrnt au bout de
124, heures.
Un jour ou Amarendra.at-
tendait le train, en gare de
talcutta, un petit home
bun Ile bouscula. Soudain, A-
,-,!lendra sentit qu'on P'avait
p .. .. au r-, &S 1en!Ce d1-a
s empressa autour dc son fre-
re et ui massa Je br:a. i me-
me jour, Amarendra eut ure
forte il&vre, son bras enna, sa
lan'ue nourcit,.et iA m inouu deie
la peste bubonique.
On recherche les assassins.

Time :Xew-York.

SERVICE NATIONAL
I)'L YGIENE
LET D'ASSISTANCE-
PUBLIQUE
Ecole NaStionalr de
M6edeeine et de Pharmacie
AVIS


La Direction de I
tiona2i'- de M6dec


'Ecole Na-
ine et de


Ph mniacie avise les intern-,-
seis que Ie registry d'inscrip-
tion sera ouvert du 10 au.'*
Septembre 19 3 4 inleusix^w-
ment, de 9 heures ai midi.
mw La Directi.o.


~F* ..... ..vrAi'r .................

f


LE TOUR DU


MOND


C't


It n'est pas n/cessire dcetre rich pour
stalrsfair seo gouts pour Ia voyage. Let
gens de condition moyonne event so
permet.re ce plaisfr avec t'6prgne.. L#s
rolndres d6p8ts, grce -6 fintmr4t om-
po&s, ont tbffait do constih ur une reserve
Intkressante, r6alisable 'au besoin.


4 QU E


OYAL E
D A .-..4-!: .: .


q q uintessence des


's


leu~re.S- vari-es o


vaste


rnelleu rs


t un
iiles-
941


reuntissan


lterroirs.


O i


. .


C est ce qui fail son arome


o utez et Comp e ,
...... .. : -.. ...... : : :. ::. .. .. ..:....... : ... : : '*
'" '* ~ ~~~ ~ ~ ~~~~. .: \ ; Y: ..^ ..: :. ......:; 'f. ^ :. ;'* s ; *."* 8 8.. .': .


#r sDE NEW.YORK ARRIVAGES A


gi, le
Ile
itura, le
le
til, le
a, le
itura, le
Ie
til, Ie
le
itura, le

nil, Ie
I, Ie
?tura,1e
le:
iL. le


,corir 'T / /7I.T/: b D'.1aTONO)
MALLEBRANCH GLNT1L, HOG-I
Port-au-Prince, Ilaiti


J rA :-' /
;.,....... .. ..... A
....... B A
: .: .. .. .
^^ ^ :.:%.: .... : .....
W^R W^ .-.*.-',*r-:--:-.---. : ~ / l. .


S :c .


2'


r rr "4~L -- I~~LL~L~C~~


:"'- _I


.. . . .
. .. .. .. . .. .. . . . . . .. .. .. .. .. .
.. ... .. .... .. ..... ..... ......
. . . . . .. . .
.. .. ........ ... .. .. .... .. .. .. .... ... m d i .
....... .. ..


. . . .

14,


"~:~-


""""" "


PH~d SARmAM


LE


If~ll ll1eS


leerritoire


R (





0.A..... sto m es c n ::ournl L WR.I PL. ..
i: .:r : ... ..... = ::=,: = :: ': '. .. .. ....... ......... .. .. ... .. .... .. .. '....


.2S:e... ..nb 2::.. .ae z ;::.vous .i..: .. est a cette d.s.positio. qeo

.1-:" : -.-. :;. Sep.e.m :- *- ,- U.e.Evous co...mu...... ..p. .en.t u ...h..er ta t .ta .. .. TAiLL.E. .

Va .-udiencede la Cou. Pr6- *!' -' Oui je l'ai communiques au q disavaiL u'pll (i" ,AIL
vtaleSup6rieure, suspondue -. certain amis, m.is quel- n'etait pas bien de I partt 'un.. ....... .i .., .utears .-
hier apr& m.idi, a reprise ce ques. jours plus tard, des haitien de dimrnine le pres- cti.Anlwloge e Aueurs gal..
.xaftin 4neuf heures pr6dses,.. bruits ont cireul6 que je pos- tige du PrStidont Vincent au Marcel Ayme,.e Nam i .
1e rapporteur-greffier M. s:dais .un journal contenant moment oft il 6tait a l'etran- C. Agmard, L'ap pe de lkh. and ..
Kerby done lecture du pio un article s6ditieux. Peur met ger negoeiant en faveur du Viek Baum, Ule
verbal de i'audience prc tre ma responsabilit6 c- Pays. Trtan Ber rd, s I, rnes
dent : vert, jeme.suis debarrasse die Callard.alrsse.Eve et dit. ReineBeurnitr, Arites CR.main e.
Le Docteur Paul Cirn ee journa que 'est maintenant I r. Sem Bird La vie des es
Dsimag les, Directeur de Major Armand. Corn- lepeloton que chacun dot Joseph Cadlaux, Men pris. s .......
I'Hda Justinien du ap, niemnt avez vous pu vous en sonner Ie stiuve qu-I peut et :po; mi, rve elasaneres... .
pntre dan- .. asal. debarrasser? se tes questions au st6moin Fran tiw Careo, Memnotres d .we attr

Tmoin, fl prte le segment. Je ai expedie au Prsei- Chauvet pour savoir si pai- EI.icen Champ.aur, I a.t de .
d'sg- dent de la Republique. ni les rumteurs qu. eu citaient ore .. a e
l- resident de la Cour j- e vois que vote lettre I oms tde ceu .qui ..vaxent .,,.. :
p. r riele avocats d: noe point est datee duu. 27.. Conmbien e te pas: sign. I.artice, l to-..... i .. -... .. ... : ... .ora, a ueno
S s':carter des chefs d'aceusa- jours 1'aviez vous garden, a- mioin n'avait pas entendu au s- me .-:. ; ";
tion, de poser :des questions vant de l'expdier au Prsi- si. son norm. Andri (orthis. e printempso. ..
prices d s'absteirde dent.? A ....... s ut 6t5 quest .mn Ed., Drummont, De lor, de ta boueet
ommentaires. Jeoai reu cuing ou x x pr u os les prvenu A d. Ducasse, La guerre rac e
Le Major Armand-Connais-. jours avant, autant que .je c. hurs avota~- (our po.a .nt .
.-Vous, .tomoin Desmangles im'en rappelle .:...... .. .K que\tiOs ..u u temun .Dumot m, F re du e ps
Sprvenus? Me. Hudicourt,- Je pr Ie Ciiet qu fut invite nsuC e St Gangier, QQugwd t tas n gr.er .
"-J connais-Henriquez et Pr6sident :de .:.la Cour de fai.re i sretire: defensee avant: Douglas, Oscar Wilde i: q.ue que ts
Saturnine Fragois. s sont de doner leture de la lettre. i..: a die ...i ..oi. p us .. At. D.mas, O.u.. c e ..: .C ot me
ma region, de Port-de-Paix.: : Le Major Armand en donned d' Autre a demantuer. P. Frondme, ( cete femme qduFi din.
.Je vouts soumets ces pa- lecture. : ais la deuxinme ques- F. Funck lrenlano :Lc drame den
piers. Veuilez m dire s' i:s Me.. Hudicourt. (I est cu- tn du Major Armand, a ....... Lgends et are
ont'.pass entre- vos m ains:? 1 ricuX .queo routess Ies lettres>' v -i. s ]es rumn eurs di.3aient: i ti* i le ............ : '.. ....... .. ..
(Le temoin les examine) portent, Ia..m me date). ,." c eer-aIns : p|) -wenu n'a- | ............ La ^r ft faire
Oui! [ :I Rigal. Demnandez au v .it pass ign&; d:ataieut da- | .. .. Vaffai: ed ...c.
..- Pouvez-vous dire A la temoin, s'il a requ le journal vant on apr leur carresta- I C Hoovtr. Allemagne I.1merempire
Cour dans quelles circonstan- directement de P'tranger? tiu ,-Ia defense protest, se- H Lar edan, Leso marinennls: .
ees ces Messieurs ont ete en-. J'ai recu Ie Cri des Ne- meuta.etfait revenir Ie temoin Liszt, C'orrespondance aree Mmi fD'A
voys ici? gres sans bande. Je n'ai p:.- Chauvet a qui toute uine s- Raymonde Machard, Oeures, Ie vol.
S.- Le 27 Aofit en decache- teu la presence d'esprit d'en vie de questions est. de nou- M. Maeterlinek, Oeuvres ..... ...:.
tant uone envelope, j'ai trou- rtchercher la provenance. A eau posee. A la suite d'un col P. Mc. Orla. Files d' nouret Port
6ee paper. Apres Pavoir Iu, }Ia suite de question po- e.. loue entre..e. avoca s eux- L. Maugham, L'4Archipel auxSirenes
..... je. l'a retourn6 par .mrnc paf Mes. Rigal et S: C mi: e nI.f re:s, personnel n'a eu a po- *M. Ashendam gent S
courier a mon chef hierar- pr6veenu Callard obiejt- l a e-" i'autres questions. Ch. Maurras, Les amnts de Venise
chfque-a Port-au-Prince, role. eAprs avoid' prete serment. Lettres d'amour de (Catherine I ( P&
S Me. Rigal obtient la parole, Demand': z pou.r .n aT u l ..: s grandes irnes de la M. Prost, L Don Juanes......
-. Je: prie Ie greffier de la moin, s'il est it sa cnaiSn- r sition de nt otre Direc- Les Demin- Verges .
Court de bien vouloir deman- ce que Ie Cri des NtgrT'c; is.- .ur:, R. Recouly, Le Mtmorial dcFoch F .
dar ntt mni s t(mnin u rp- side une Acenee en .Hai...? L. F. Romuuette. L'Epow e Blanche.


lon-lui, FIun d sces Messieurs
ou ces Messieu-ts, auraient vo-


lontairement,


d liberIment,


sciemment tolere la publica-
tion d'un article paru dans Ie
<, outrageant
le President de la Republi-
que et signed par eux tous?
Non!
Je prie Ie greffier de.de-
mander au tkmoin si, a sa con-
naissance, fun de ces Mes-
sieurs a introduit dans le
pays, Ie journal gres>?


Non.
Je demand au t6moin
S'il est personnellement abon-
ne au Cri des Negres-
Jen Won connais pas Ie-


Je ne sais pas.
SMe. Hudicourt. Dematn-
dez pour moi au t:emoir si a-.
deposition a trait cs\ M('C -
sieurs particulierement. a .M.


Max Hudicourt.
Elle concerned
prevents.


touLS e(s


-- Avez-vous vu I'originag 'i-
goi dde es Messieurs?
SJai vu leurs noims.
-- Faites vous une ee entire signatures 't w3s-
port6s ?
Certaineinent. ie fais unc-


difference.
La Cour au temoin.
Etes-vous abonne
des Negres?
-Non!


au Cri i


ietence. Vous pouvez vous retire.
S Save vous qui vous a a-i is t6moins A charge ayant
dressed ce-tract? fini .e deposer, les temoins ai
Non. decharge vont etre entendus.
Le tIract est-il signed? Deux temoins eites ont e-
S s. : :: :l- daetytographie, cit une lettre collective i la
...r:. .: .. te e nom de ces Messieurs, Cour Prvo6tale Sup6eieure. ce
mais rfest'pas signe.- i porte sont les Senateurs Pradel et
::::: : d n David Jeannot. Les lettres
Avez-vous ommunique le sont blues.
......' tact a .neoun plusieurs per- Les Senateurs protesters
." sonnes? centre les formes employees
-:--Ou et declarent qu'ils ne se pre-
Queles Lont ces person- senteront pas, Le Ministre de
:.nes? IInterieur., Me. Titus, cite.
..........::: .: Aque ques memb res de prie la Cour Priv6tale Supe-
mapersonnel. rieure, de se' conformner aux
.:..:A..:::.quelle date prcis qa-.: forces prescrites par la loi
f.. :: .. .n + mmn Notre TDirecteur Ernest G.


(, s.uicre)
- -- -- ..


ALLO..!
ZNGE7 TUn


AZOR


'. :t....- fltention de
r e ui. n A" r tat de
ln Ru Du ; IL Biois-Ver-
no'a t, (? ... :uie. C'est un
,ri Bourbier en pdeine Capi-
,:a ,. [L..s m.: 1 et. canions y
1 7"', n" LLtrts CUP
r.S i' coinme autrefois au
if'on: de( N -gres. Allons, Ings
itur' Azor, un bon geste...


ORCHESTRA SONORA


Jeudi 13, bal de 8s
1 heure. Terrace
Ption-Vine, entree


heures A
Garden,
Gourdes


2:00,
Samedi 15, do 8'heures 30 i
2 heures 3.. It Terrace Garden,
Prdtion-Ville.
Dimanche 16, de 4 heures 30
- "11 heures du soir, A K-ens-
ol-t. H1tel Dereix, bal, ur la
demand du public.


r r4 f,. w fl -tfflflb*'A4 W IIV'UUWJ
NAISSANCE

Monsieur le Dr. et Madame
Apollo Gamier ohit le plaisir
d'annoncer ia leur amis Ia nais


sance dete


leur fils -
.l % / ...I


v..... ... Vt UU. .: r. ,v. ** .- J n U L -.. tuuI e.
.......cation? m-- a Chauvet, port sur la liste de Lta mbre et enfant se por-
Ie jour meme de sa re- temoifns appeals par la defen- tent bien.
c : option, se, figure le premier: cest Ie
S- fDemandez au tmoin, s'i Mminstre de rinteeur que fi-
::: -est nn: & Haiti-Journal, gtre en dernier sur la lite
d- : i :: des emoins a recharge A VS DE DEPART
:. .: n, : : I Le temoin Chauvet a eu a re
.. :::Me,. Presoir pose quelques pondire aux questions de pres- Les depeche. pour New-
u"Ations ainsi que Henriquez que tous les accuse, et de York drect pat le S.S. HAl-
Sle ..oi. s.. retire. tous les avocats, et ensuite du TI seont fermes le Jeudi 183
.. timoin Almonacy pen&- Tribunal. Le temoin etait piu- du courant.
t.. d...ti sae I1 prete e tt consider& comme un ex-- Port-au-Prince, le 12 Sep-
: Benvielit^ 4' r pert specialiste: dans la pra- tembre 1934.
Coai vous tique du journalism, et les
...... ---:-A- questions qu'on lui posait,.sol- -A f ^W^^ fn
... .. ...... .. ;'v jc ? / . ... .... .. '., g .. ," .... ..
:: Jo.h:i:::s C itaieut p lutbt on opinion
........................ .t signage, ussi Ia A VENDRE:
- ...... .. .. .... .... ........ I . ..... .. .. .
x .............. .........aer opposa a pluseurs de
F .... ............. A ,..
S.::.: :ces q..tions qu n tetndaent Installation compT pour a
it eaion Iqu' une opiron personnelle Fabrication des
n-.. ........ .I pr....atique du journals- Boisrons Gazeuses
Sn....... .. S'adresse M ......... ........... ...... ... ............. a. M SC H U L T Z ,

?out"v' e :, tauvet expU Phone 2059. :


La bete errant .
La b te blue ...........


4 .. ... ....
'. ".. ...'.......
.. ... ......... ......
* Z i 7 : .. .... :.:..


.... :.. .. '
.. .. .... .....


. ".. -.-. '.. ?.. '.'. .










ier 4.s
. ..--...... i..
1. 4 ... ..*... .... .. .. .
.* ...*.... .:... .^


r t.-:.,..





......


" . .. .... .. '.. .....
.-.. .........
.. .... ....
..- -. ..... ...: :
..... -'- .t



".'.'.' .'..7 .....Kt
............ :':
. .....
temkine.

-- --.-

: < ^ ^ -_. _.L -ji."(


Get Simenon, Le locataire...................
Les suicide s.......... .-.. ,,,t
Titayna, c'ne femme chez les chasseurs de ::i
Michel Vaucaire, Toussaint Louverture .-..


~


*:.

L'ordonnance pr erxcelle4
suivre au coucher
Au coucher du soleil. 'pres une' u
travail assidu ou d'exercice viotent,1 i...
nance la plus refraichissante east ..
verre de White Horse Whisky r.
soda frappe. '-
Le White Horse Whi ky msupriipe
et ressuscite P nergie ianguissaunt!
ite reparatrices et sa valear dige.
bien connues des sportsmen adani .
d'origine airsi qu'& I'etratgerl. I


'I


n-u

.. . . . .

.'F -~ "~' % ...........%
- -- -- --- -


S" : ......... ............. '.. ............
j b~...........
. ... .. ... ... .... .

"." .... ... . . .. ..:.. .." ".. ....... '
S. .C.0


. ..........
:004


. ... ....


F


--flr~