<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02058
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 27, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02058

Full Text




26v r oU I
~I




.. .
.* *'
p.'..IUSI.... I
f.,.:.h.. .

a -' ':."


117 Mr,


frr
QVOTIjjw -PONDS .. N S


OlVOTIDSb FWNDS gy 8g6


fD^ PAGES ]
O .<* it!u# A~nt'Ki'f

"mum~r~.~wNA+~~A-44"U~t~laa~r'c


374mb ANNEIE


POJtTAU-PRINCE. HAITI


l Les voix aulorisees


; "V,,", ... -


JuJsqu'ici, dan la Presse, ce
wt les publiwcites, homes
itvlIle, qui opwient diverse-
ti sutr les Figues-Bananes,
jkmai-n ce seront....des ora-
ois, homes des villes aussi
-omie nous, q7i| epuiseront
outs les resources de la rh6-
tique. Mais ee nest pas en-
iule dernier mot. le mot de
rite.
. Les vrais intdresses, les
rais autorise( sont les plan-
tUrs et p)r('cpriOtai'reS de ter-
'Le principal, parmi eux,
t. Demosthbne'~ Bernadotte,
sidentdu Syndicat des cul-
vgeaturs de 'Arcahaie, files duu
jaireche bien c'onn de I'Ar-
ahJie, Murftf Bernadotte, a
u A erire des lettres privees
Ides amis ii Sur la question,
tqui sont d'une importance
pItale. Nul ne peut preten-
re etre plus farouche defen-
vur de sa terre et de sa cul-
ure que ce gr-and proprietai-
, uniquement preoccupe de
a culture. Or. voici ce qu'il
Serivit en date du 29 De-
mbrme 1933, son ami, Me.
oachim. Jean-Baptiste, an-
4en Depute au ('orps .Lgisla-
f:
Me. Joachim Jean-Baptiste
Port-au-Prince.
Mon cher Jean-Baptiste,
Je vous ai dejil entretenu
'nmies planlations de figue;s-
as. J'ai fait remplacer
ftde la figure hanane la can-
.A sure sur plus de trente
(reaux de trre. La distil-
*tin- est maintenant impos-
*Mle par la taxe sur I'alctol
et has prix du clairin.
Tous les grands et les pe-
planteurs d'ici front ce
3'1i deja fait. Ils atten-
St le vote du Contrat de Fi-
3es-Bananes par le S6nat
pr le faire.
Je.viens vous prier d'entre-
Oir les 8&nateurs qui sont
smis de ia ndeessite pour
TSintres planteurs de FI'Ar-
e de renplacer la canne
rc par de la figue-bana-

.ia hotroe proximity. La
stur P'alccol nous a rui-
Presque touted les distit-
kties de la commune 'sont fer-
:1., On ne peut pas payer
tiop acheti pour la distil-


Mt. Tout est pour le Bu-
des Contributions.
W1nWbus faut avoir des capi-
etrangers par 1'exporta-
d nos products,
'.4 figue-banane est un de
Protits. La commune de
hale autrefois florissan-
maintenar.t clans la mi-
1R C tlture de la Figue-Ba-
est lOtre seule planche

omepte beaucoup sur
our entretenir les S&e
1.h- qul sont vos amis de
-.POir de voir le S4nat
I1 Contract de Figues-

I Cordialement
X.. :ERNADOTTE.

.it du.7 Janvier cou-'
:ernaa otte, .qu do-
Usd"un an a envoy6 son
NgAltoa, ,tuaier n


culture des figues-Bananes,
ecl-it a nouveau:
core (que le (ontrat dti Figue1s-
,BItItLets est Ia seule planche
de salt de l'Areahaie. ,.Jo
compete fermement sur vous,
)pour meei unle ilbunne cam)pa-
gne ai cette fin. Apres Ik vote
du Senat, faitezs up voyage ici.
pour constatevt' enthousias-
me de la population.


Cordialemen t


SI). IBERNADOTTE.

Apres ces voix autor'istes,
In us c'iOVonls lIa etase j.ugRee,
*t cimn comprentldra difficile-
.ment (que .-tu.' preth:.xt e d(e -
fendre les pl lrietaire.s el onl
Stivatet'ur on comnbalfe ce qu'ils
Sreclament. ('e -rait alors du
Sparti:-pris manifeste, et nous
avons la conviction qutle dans
uun cas aussi special, intere.s-
sant 1e dtvenir nationaL, onr
n'en tnouv'eLra nulle p)art.
xxx
BON POUR 10
S HO. POUR 15

SParmi les iditiationS ap-
pl.tees par la C'cmmisiionn
; Senat il y en a unet qui
irend Ie cuntrat inexecutable.
C'est Io fait par' la Commis-
s1on dv'y avoir port la durlec
fdu monopole d'achat A 10 an,,
i au lieu de 15, demands par Ie
concessionnaire.
II.y va de Ia logique la plus
elementaire que. si le mono.
pole d'achat peut Atre accord
pour 10 an-, il pent aussi etre
accoi de pcui 15, puisque ce ne
wont pas leI 5 arS en plus, ou
plutot les 3 ans,-- car il faut
au momns deux annees de tra-
vaux techniques, de prepara-
tion de la terre et de culture,
avant de commencer A vendre
un vrgime- de figues-bananes,
provenant de 1'entreprise.
Ce nest done pas pour une
talI'ire de 3s ans tlu'o n contra-
iera A jamais uner entrepnise
agrieole auss-i important.
Le chiffre de 15 ans n'a pa;
te -ehoisi au ha-iard. Ce aont
des calculs precis, come
quand on travaille avec une
taibl de logarithmes.
Les capitalistss. a un sou
pre'. c cnsid rent les valeurs
qu'il. inve.ui.sent, le rende-
ment normal qu'elles vont don
ner, et fixont i\ un mos pres.,
la duree necesaire, suivant
la base la plus minime, pour
couvrir leos int&'vts et amor-
tissements.
Nous repetons, une fois de
plus, que ce monopole d'achat,
comme nous I'avons dIj. ex-
pliqu6, n'est obligatoire que
cpcur les propri6taires qui venu
lent s'entendre avec le conees-
sionnaire, ot quw tout un cha-
cun, planteur ou proprietaire,
est libre de negocier ou de ne
pas negoeier avec leo-contrac-
ta.nt ; et que, surtout, c, mo-


nopole est fait, pour protege
les propriktaires contre les
risques d'hypotheques qui
leur fcnt perdre lIurs terres
.-.xxx
Ron pour 10ans
Bon. ,pour 15 ana -

Consid&rons Hasco: bien


LA DELEGATION

HAITIENNE A

MO)I'tVIDEO FERA.

SON RAPPORt DANS


HiVIT 1JOURS


SN\ou>- av'cis r'neit'untrt .M.
4. Ba 'u, PIrQSident. dCe la 1)D-
Ic at 'ii Haitienne ai Monte-
videlo, et dr re.t. ur ici mcrC i'e-
di via N.e.v-Ym'tf k. 11 l(u-s a
Slt ui:.t Da tI)'gation reinet-
' lii. --,ii i'a ,'a r; ^t l (aouv ir-
neC' ntt d'iei huit jour'S, et
* quC toils jl s dIttafls dCes t' -
\'lux dt e l C.. D)dl6gation ni'oint
signals.
Nous esplr'tnS tiune .. Gtu-
veornemrInt publiera coe i a(-
pJm t in cxtenso.


i ES BEAUTES Dl
S YSTEME


La C'hamnhre des Doputes. a
Iunal-niit,, a vote Ite ('" ntrat
Br'igna. D'arpt'-. nos infor-
tmons, pibs do la moitit ritI s
..emn.Les rlu Senat se-ai; n..--
: '.-c e fa t., la tome ch(e -.
Dorni :-6 Dbput&e, plus 9 ou
1i. Senateurs, soit au moins -15
voi\x s-r 5 r6pre6ntan .s du
p 'upi&- r'cunnaiusent la nec.- -
site dc vot:--, Ie Contrat,. 3ai.<
. i laudr'ait. 6tant: donna e ,I --
teLr.e tel qu'il est. qu'un ou
deux Sdnateur e d6tachent
de Jaueltre molti diu Senat,
pYou-r que- le Contirat. Pt.d d&-
nit recentt sanetionne.
11 en re"ulte qu'il suffit
settlement de deux homes
pour s'opposer A la realisa-
ticn d'une entreprise d'int6-
rett general approuVwe et de-
sir6 par le ptuple haitien
tout enter, par la Presse et
par la pre.cqu'unanimit4 des
mandataires de la Nation.
Ce sont e.- beauty du tys-.
r tme.


qti' l el ait trouv6 dt's habita-
tions touted plantLes en can-
ies Ai sucre, et n'ayant pas eu
Cd grands travaux d'irriga-
tion, de wharf et autres, A
con truire. elL :. apres 21f
ans enciron, des. terre-s oQul ne
.ont pas encore defrichees, et
d(os hypotheque: non11 pai/ee
encore.


Xxx.


Que ferait, dans e s ccndi-
tions, la Banqne Ag'ricole que
tout ie monde Qreclame? Plus
elle fixerait dos taux mini-
mes pour les intferets et amor-
tissements, plu.eolle aurait
une sorte de monopole sur lesg
products des terres.
Cette Banque Agricole que
tout le monde reclalme offri--
rait services, que des oppo-
sants feraient de la politique
pcur lui fair doe 'obstruction,
et manifesteraient leurs ran-
cunes personnelles.
Heureusement qu'une gran-
de. majority l d'hcrmes do
coeur existent dclns ce pays!


FUNERAILLE DN
Mr. A. BOLTE


Live e sixieme pages "4e
Funerailles de M. A. BoltWd


A P'OoS : L'Accord
1) >,IA' lXFranco-Brtsiti n
. . . ..:.. .
o. .: _:D anger de .....re.
N(..S n....ns pui apreteli
lt.io ( e (itdr ) miirt r .1... oculIure
tio n de roit d I .hu .u
du la vecitt, dcs n,f-i : e.- 1 t f/r li iXd au


itit' It' pl Ko fJ>"( 'n.p
Cit'e' ni!.'!.et i' ', jy l. ith
Itt VS (lU I' i It. C'it ..
t(Iot i' n'LV it. (1 t M.. I
.* t ,i : i' .s ('h f si d(
Ltit tion r' ~lnc ('' i'

rtP.i it l :. C. ul t t' t


I.tur.ut1'il y aura .'
* I 1.zV i -I uX' Wi\ u 1un
Ilipp eilt'iiant 8 I !i. I
\Pu crruYCinent et V
I t i j.- it p s-, i Ite I
* !tiis tft.us les jiu- n
*'eI, afIic'Jves IJ. cpjY1 v
i.n t tlau 1i' tx ;ilt
PJis anx x nir &L
xS.-, on p' cdLr'1 a va
auix rn chives pub! iq
Sraura aucun elnucg
dcletin, et -)CIPme ttr
le< estchlersc et -u:
Prj L7'int ,'(i t d(c, I'F
Q(u'in y puuse -s-i
-
T"LJ.Ot'IS P)
HEAL d CA('i: A

I Le CGaragz K(neer
(disp)seS a proter 2'
* t tomen.< in:iat: -'
sites, va, comIm" I
SpreCe(Ientes, apport4
course pour le plum g
ces du carnaval
i 11 prpare un
ccchar?> qui, d'aprl
nou1 r'appoi'te, fera
tion d1e trns.
Ouf sont les aytree
re nos lectpurs.

S PAV RE ENF.

SA 1oecasion d(u \u
j -oune homin ,e (-1 -u,
i pine. queltu'up. no
Savoir vu piortn],
Spetit malheurtex',. l
Spres sa tentative.
mort, et (u'il a (le
'apporter a 1'Fiopi
iral. Mais coux qui
encore' la c- rl du i
re'fu>t de Iv t'rans
vailnt lacet)rnj)lissei
fornmalites legales
Mais ontre temn]).,
p6i'6r a expire.
Qui ait S'il n'nut
,urviecu A iRon doto?.


LE MIEL HAITJ'IE
CONTINGENT.
EN FRANC


I -


"Le Gouvernement
vient de dcecreter q
tingentement de 75 o
trves de miel etrang
corde aux paysans of
avantages a la Frai
le moment pour le C
ment Haitien de der
Cee q(e le contingent
nos miels soit un'
large. .
L'exportatic n du
rease des centaines4
apiculteurs qui ne
que de letras ruehers,
Un effort de notre
leur etre treat utile.


Iu IsJAIi.. ( ( j i.i'" t L-' ,_d 'coatnn ie i.
h+ jv:{. ? ]I t'ti;, nv itU"i'- ,,,,,, i- v h;
jiny^ on 1^ rii)?illi Nil?-TT / ier / of-
lt Ite .il t re l Frak# Ur l I' hJi-.i LDe
Ye f haifc ln c.11'is oit r; -i,,s
ri-ns voir ire-coups.,D tma ein tim+:.0.
,oiMiti, dt. conutnC et i P'" no/ 'oisUilvt
'A\dml nl. los ngn ers de n.ire Morno
tiihnitiv-e. ulture.
Stiinid(s Let dicx i vente tar p ge' 0un(i tIinttPnN[ pur t':;
1droits0 p1tr4t0- a ha sortitc d
I vendIre a n/tr' UnfI
e Ob ut Si l brm prhx. as A urds
it, Ion rd intermnationatx siu' In limtl-
pls- l\.mi- tim de ha production, it per-
' -)innon1Cr0 i6-- n---tt .-t .( Hw l re par
luix et sur iite it di(breloppewntl tde
J dans lv, 'impnrtatim., en France, doc
lies. caft clolloi X jui, d4nOw qua-
heIurei fIri on rgq. ans d'hci .1fVarnI;
Ia vente suffire a la consotnaition
Ies, ce (jui franeaise, e to,. aukre; fr, .
r c- LU > de mime tmnaure que .u- .',
a s-urtout Uons tout just le lemps dh
-.nchi.e., prvomir, m'rivcl l handsca-
',tat. per I commerce dS. noire un-
Cusiemnt. tqut denrt d'Exiprtatiion,
comment allons-nouw ortir
du pelr in (dnti nouts sonun.cia
I R LE menaces?
1 VAL Le mohin quei lon puisse di-
re fI ce tujilt, et'(1 que notre
toujour Icidget, ne pvonant plus s
Scone ur~ It'enrr fcbout, ayant perdu le
Sprogrt-S- eicil (tuilibre queW, raille quc
S anilleS rtails, e's droits s-'.r It cafe
el son con luit pjcrmnelaient de mainte-
rrand suc- nir, on nhevcol pu ri-n pour
emp cler, 4 breve &ecincwe, la
superb dtsoryanitdation de nos servi-
ce qu'on ces publics et de&lamwwr dans
I'admira- ce paas, toute une series de ca-
Ileits plus graves et plu
vont di- trcigiques es unew que les au.
trc.
*Pour 1bvier, dta m une me-
..---.... ue appreciable, (I ces som-
ANT!4 7 brt- inconveintents, il witus
faut done, 4dj maintenant,
i 'de d'uo n comnuenter at produire autre
nze ans a chose qte le lcaf, puisqut'l
\ aftirme c.t arrT que le caf1 ne pent
1-*emnt ee ccont mie nwtionale ni non
uttant a- plus servir dS" ni d no re
contre a plus, hIelas'! atx tressources dt
mnandc de jt si mtif/res de notre Tre-
tal Gene- so.
tenaient pidement b cei/e fmaclie mona
enldu out II runs fa-u nowu arrayther ra-
- ment des s<, dais Its conditions qiu
i'on .ult, depuish trip long-
I, l d.eo temps el y a.iouter, sinon lui
suttb4liteur, W'atur!s denms
rait pas d, bse dcs!inmes iS ougmen.

ter, Ie plus rite possible, Ie
volume de notre exportation,
~" """ ('est pourquoi tfoul le pays
N BT LE s'est t" cvomme iun teul mrn-


MIENT e, pour reclamer des Pou,
E toirs publics, organization
immediate de la production et
Francais du commerce de la figuewbana-
u'un con- ..
o des en- Le project, absolumeni poW
er est ac- puiatre, que e Gouvernement
frant deg aFprepare aCe e ujet, a edtAi vo
le. C'est i&e A unanmilet par la Cha-I
xouverne- bre de Deputl exactement
.andor a informee dcs besoini et des de.
ement tde sldev/la des populations,
peu plus Quo( qu'on putsse dire ftnaps
ci ol t, ne a5 e le SMnal dc
iel int- h, Rmnblique qut discutera
de potit bientIt les clauses du contral
vivent firignae, ne prendra, sous aw.
run ipr!etexl encore mol
part peut "
(Votr butte en Se -oi)


- -
- "*~c


--7


SAMEDI 27 JANVIER 193.


-am


N;, 13218


F'


~c -- ---- ------ C~~u


---------- --- --- --------- .-- --


!~ewvrf>*.nswwisp


I t I tAV-i-- ~-- f- ."A [ 4 -%Illmwll


i


-


.. .'





iIA*.....a..... .. t .E NO.JV.T...

::.: U RUGGESTION A v APPEL AUX A MES j .. "' ...M--"
CINEPA RjMOUNT
:.-.* ;:- .:..;. : ; :. :.: ; : :::::; : : i .: *: i .. : :. iG E N ER E U SE S ; : fr "\
: : Nous i''ethVyn: d'u:n doa no: : : "
lecteurs une suggestion que i .
S Mus transmettons avec plai- ''
.. ir ta direction :du Cine-Pa-' .Tandis que Ion depc re sans | '
'amnountt: No :pourrait-elle cease chez iout 1 iconstante .
S:tablir .en Vlle pendant du temperament, le manque
.urn, uTm bureau de ven. union qu i Ouent a la mort
te.o des tickets, qui ?erait ou. oute SOieti O'O pa" les ha-
vert a partir de 8heures a. ? tens, comment so d.smtces-
Clat evite a .t ceux q. l r.w ser d'une aIvre feminine, na-
tuennent leurs places aF avan- (W depuis a4 ," C'Ji
ce d'avoir a faire un grand a p fter ses noces d din-
d&2tour, t 2 heures de i'apris au sele ,,tan t au- 1p1 ari .
"i.d.. .om "Rs Y sont obli- eea COnuselle.auss i
midi, comme Is y sont obli- ,
s actue eniwnt. .et qu elle a su douminer Catte
..ac .--t. "ouvre, eelle des Dmes de St. "
On se plaint aussi de e qu1 eAeU vQcelleties D mos nIeCS.
OFran gis de Salks; vient faire
parfois, tandis que cee taine I
VA aujourd'hmi ll alpel pressant i
personnel font la queue, a I ourd h .nate1 )Vesat
fentr4e, les soirts des privi- ax5 f.m7s n se l 7 Rue
l gifis trouveUt: moyen d se i essent.i le contro-coup. de tla
faire admettr-darnt--saih ( c'e I.nnduile, I [.imblP ds -iAdmisa
chomeurs a inultiplit les (c lli- .,
sans tickets, at wJulice ts citations atdesdes a ses mem-
premiersi arrtveS. ..U. 8011 U1)1 (t pou la p foCs,
vent obliges de revenir chez t t piee L'
cux breddevant la i-s 4 6puise, ce L'eta l..:.is (i
Noux avns lassuranceames se ie,:t ,,Li lIo t coii en-t celiente m': .,Vd',, U'
JNot vows ,. assurance que IP 'S I.l nhcuVIx arif ,,ti1. 1',,
le Cin6-Paranmount, qui ne nuc re- -. dIms d gaoi.t. t 1. i
glige rien pour plaivre ses o. theu re. -t d 5 a L ( ..I'
clients, fern tout son possible ton01..e :At_ 1 h-, at t, _CurS ( t,
pour donner satisfaction A no- 'yeU, et 2u nx p o.,.1S pa gml, A,- I FJU..
Ire c rlrespondant, Ae t &tu-- "l t- L'_t.ie .6
l Lt1 iSA ASS 54. 4 Jan- 3 CS 1


viera Nou I;1: rH 'coma i(non o
ft i bi le -. t ttcntion (de:


Db


1 + f ,J ,,, 2' L J 2 ton i..us les e P't s I- t. i: >,. d

(1i n- .1n rontt Sil _ne en i y
M Max Ge(>d on, diont I: pu- p,- t N:. C.: t,+ i ... '
blic a pu (ajI .npprocietr I's v e-, i p :; n,.,,. ., .t 'iu
(jqualites par la coU elaboration le G( v\erCe;i:n n it a
appreciable qui a atppotUe. connue i(utiny:- pa n"'ll .
et continue a a)pporte'r a plu- A}pprj-_z a ,1 :
sieurs journaux, va public' au TeIve .e nt 1- ..---
prochaineienit un roman, < Ie \ u .- -i.i n.n2 0-;, o .i (1 |
Portefeuille>. L'T*uvre s te a..i -ii\ p t .
prefacee par M, Lecn Laleaun. pieu. ui en;: v -
Les lett:6s at:endront avec bi, :.-. h i
impatience ce premier roman i'HospicH St. Fran
d'lun jeune don't Ie coup d'es- ;s ), ,,
sai petit bien etre un coup de v\1r .
in a It yrc. x "
S'oA Lu iP.l|. p-.u' L ; 7
iALEw..IUS'-- -------1X '
IMICALE 1U SEMJIAIN EE \ iu s.< t


Session Anna clle


Le- members ,1t- Ic Arn,:. ,-
Iu S minute 4.$t l '
prendre purl at 1':-' A-
ruelle de Aj\ ac^''' qui "
tieindra l i v i-t tu-"":ncE "
Fau 5 F i4v'ior I:;t-, c19 i ,: -
rtnt tes p-unts 1 tVa1t1 :
I: SamrlieO 3 I'_v 'I h ?
he,1wes 80 P. M.,
Si-. nce I'eCIt ,ive Cnn ni ]
r S lves d Coll oege St
partial danm letr sailk- e e-
tu au profit de I+Etbli c-.
t1iernt,
11: Dimanche 4 FLvriea' i
10 heuves p:'"cises dtu nma in:
Assemblee G6n-e'rtale (t-, 1 'As-
soeiation,- wrc-Kprdre dui join
suivant:
3 01 a) Allocution du Prtident.
b) Rapport dut Sccrtai'e <.-
: neral,
... ) Rappom rt .u Tr ,,i .
d) Electio; n dcle men i, ,'.< ,.l
:1 Bureau 1 ot (qluitrl' nmemt- I
-.. brees du ('ons"1i d'Adinii,
Station.
e) Allkeution d(- R. P. Siupe-
rieur du Seminaire.
: II: LIundi 5 F6vrier I. 7
hK} h&tit 30 a. m.
S 1) Messe de requiem en la
chapoije du College St. Mar-
tial, a la memoir des meIm-
bres de ]'A ociAtion d~cd6ers
(epuis la dernitre Assemniblee
Generale, Savoir:
R.P Jean Lanove; Ed. C.
Abraham; Marc Arty: Mme.
Vve. J3 C. Dumont Bellande;
Edouard Blanchard; Albert
Carri6: St Germain Cham-
pagne: Alfred N. Cooke;
SFloury Lavelanet: Eug&ne
ti Tasay; Emmanuel Volel.
2) Banquet de ClOture.


Le President,
LUo ALEXIS.


U
It


(Pace


)fllflit'i tLnt~' C~ C"


LD ev?'; ""-1
C l.!.* ,^ C 1. "


I
I
t~i.;S


LA

BA A C
bu


STm v


i w 1- ft -7 .:.-.^. w jijj i,1,:'-#4,ir-f.-


/t.


Tippenhauer


Lamarre T6ltphono 2891


an_ au.tx lACCALA UREA TS
Onriquc el Pithilos6opTJ1 .e
Ann "es 1927 4 1933

,ilt ses succbs a sa discipline, a son ex-
LiIg.nemm'n&t, 8 sa bonne et large or'.
:'.t isci:',parMabie, Pension porur pe-
a rl;:s. .:-1)aictylo, (l mpitahllit, Anglais, Es-
'i'(i'pali'atiu, k I'Ecole de G`enie.
:_ian, it t,.O' c- l rs et fotrme (II
tci.nts., .omptents. et couragoux.,


ro',v-e Cc,-.ptable en nouvrant un
a:' A lat B-irnqtc Nai:onalc de la
la-publhquc U tl aiL.


* --


71


S)*


A III
6 8


StatU P P ce


,b iricat.ion de glace dt
tl ictlur qualie,.
L, ivraion rapide effectuiee
ln) id.nnmienuu-t par nos ca.-
IL us points en blanc dans
Iou:tes los direc('ons de PIon
tn-Prince et de Pe'6Lonn-V ille
;LA CIERES
Nenus avons toujours er
nain ies dernie 's modcics de
glaeiIres on ac0'r ;i p.artir de
r 25 00 et au-dessus, venda-
bles avee faclitibs de pale-
nent.
< 's et les p|lus ecoinomiques.A
('RE7ME GLACEE
iSUI'ELA FI VE)'
Un jproduit nouveau, qui ne
le cede en rien aux meilleure.:
marques dees Pays d'Euroup
uI d'Amnrique est offert at
public haitien par i'Usine i
QI;aee de Port-au-Prince. Goiu.
-Z cette delicieuse crtme. et
ous serez coavaincus.
Faites une agreable -urpri
e a votre famille en appor.
ant de la aCreme Giacee Su
ewrlativen pour le dessert
Tous on raffollent.
I. TREPOT
FRIGORIFIQUVE
Nos t 'Ambres froides ont
ete recem.-ient mises a .point
et pevvent ieeevoir n'importf
quelle quantity de viande, de
poissons, de legames, de
fruits, etc.
Le Public eat cordialement
'n"it 4 visiter notre usine et
a inspector nos modules de
rlaci-res et de sorbetires
hinn notre sMale de venteI
Consmimmer de Ia glace, c'est
fair de loeonomie.


N. B~-- Les parents de ..: :.- :
raembres .dflunte solt pris ---P--- ie
4a ttv Ji a hme-'?ce du 5 tf- -O.i A
w. er -. i C A LA


1 0 'i T LOt (~S, ];' li e 27 N temibrt -
i : r u -I"'V[tC." L l m'." X'Tc brl e co)u-ant, via
Its p j a.; t. : Vatu 'cuv, .. Si- tteLe. Oakland, Ala-
tU01 1edU -.n P i'.DCI- i,,. Au-' oI-o m'iilombia, King'
. a'," ':,o U 't i, l ,t .
S- S. 1OIN \ I t, 1A. .::r; a t I'ortland le 23
i).) ,, 1 l -I'in-,.a 1P 2"7 .Janvier 1934,
v .a K.- n;14.- K- ,i:. : Va"c : I- ., ieat te. Oakland,
AiaIn.la, S n : i :1:: L .- .., s, Puei no (M 0lumbia.


King Lun. pre ,a;tr lit et.


; :% :- 1' :s.


4, 1) I/ TTEIS & Co.,


Agents gierratux
wa s"' -- -- ..... -_ -


DES RACIN'ES


PROFONDES


;: ROYALE
CANADA t


274,.j


MEL '
Grand'Rue, No. 1721.
T616phone: 2182

Machines a crire Remi
Machines a calculer DaW
Rubans, papier'carbon
Faites vos achats chezsr -


i Reparez vos machi n.
I ecrire, a calerul !
Phonographes,acash reQ
\ Chez Rodolphe MICHI
specialist en la mnati..
13 annees d'exp6erile
Service acceledr
412 Rue Pavee. T41. 34

COLLEGE MAODF

Directeur: Ernest

Te College Moderne, Basu
par e Departement de1.t
traction Publique, est A.
position des families qTV.
lent voir progresser I
ment et serieusement :,
enfants.
Sa methode d'enselgn
inspired des derniers P
de ]a pedagogie, assure
6e1ves une instructiolY
pour etre rapide, n'n.f
pas moins fficiente.
fessea, jeunies, @8V
hues, divou&s, ne trahi.
talnement pas, la
que loaS parents UrQRI
voulu placer ene,.,
N'hsitez pas I
tout de suit vons 8V
Avenue Ducoste, prit
.Sterlin, Phone C0t
Pour 0on$ aptrpo..:.
ments, adressez-.oUl&
A lcindor. Phbne :.


r V P.R/ifA Vi irL


- 4
.1'


La ftrce d'un crbre ,' .cenM do sea racincs
qu., ch-iquo ann6e, s'enfoncent plus pre.-
fond6mont en terra. L'hib.tire dme lmanorquo
lyy4:,;:eptm71 so21rc.tk-quatreano qu'eile
act fo,,do. est cutle d'une progreWint
soVu. Soe forear6sido de anson 8xpurisanb,


~i4r~a*r\\'J~bl~8s;~~"'""~~"""---aw~a~ar rr~.


PLUOROFER +
FlowrVer-Mfanugcn ke
Le coup de fouet 'a lorgani
Relwveinent immediat du i
tkme nerveux Donne d(e
petit. NETR
NEOTROP ..i
Contre Cancers TuMe-
Kgstes.
Vous pouvez 6viter lea
ques de intervention chi
gicale. Guerison possible.'
melioration Certaine,
IIEMOGENASE
Puissant Recanstituant
Flixir et granul. ,
En Vente chez F. Lavel
C. Duplessis, Successenurtl
Et 4 la Pharmacie Roy.
Domond Rue IPavee. :
Tl4.phone 3430.

Pendant la saisun de Wd
Grippe et des refruidig
ment. serves vu-s.de la -
(CA IASPIRIANE '
pour combattre la Grippe i
ses suites. Ptenez de a
PANFLA VINE
centre toutes inu(lanmatim0
de la gorge, iangine et w t
toux irritante,
LE CRESI1VAL
est 1'expectorant ayant fa
ses preuves dans toutes les
fections aigues et throniq
dles voies. respiratoi'es. .
On trouve egalement du: I
Vaccine Antigripp ...............
Vaccin Anticatarrhal Th
Vaccin A nticoquelucheal.
qui donnent des resulttu
prompts et sur..
Contre la Malaria et le Pall
disme oervez-vous d
L'ATEBRINE et de ai
PLASMOQUINE
qui donent des result.
prompts et suirs.
Pour combattre les crises
foie eausees par le paludid
prenez de la "
CHOLEFLA INE.

Pharmacie W. BUC

AVIS MEDICAL -
Clinique du Docteur :
LOUIS HIPPOLYTR .
Grand'Rue
Consultations; : .:.
2b. 4h. V/ p.L '..

Elbgants et EI6gantes,
I tea la cordonnerie: -
HYPPOLITE JEUDY, 0
DONNERIE MONT


~j~gL~Bd~1~8~811~~


ft
fr


,_
at L


I1 -j I1 (I a


i




" .. .... N .... .. .. ...
.


. -.... 984
y .. .. -:-.- .... ...... .... .... ..
. .. .... ... .


::rede. reves fLus, de pro- tion unique reunie autour du Ia prestigieuse magic de amn-
Jets die es,ont dte berets grand com'dien John Barry. I biance africaine, irradi'e de
u: -thhe inbgal de la. ma-. more. ce soleil qui brt.ule les tetes et
ine rire Et n'est-il pas c;..ntt de penser que, par- tre ecran Lundi, en soiree an. ni ces reves, beaucoup se glaise, 6 8:15 heures. mis en sc&ne par Josef Van
snt ralise et que nombre -..... Sternberg et est interprit&e
doheSdactylos ont pfi quit- Le marriage a ceci de cu- par Mardne ietrich, la hm-
Ser:.tran-trani monotone du rieux, qu'iI peut etre une cho- me qui est a elle seule toute:s
:buraU pour deveir d1s. &toi- se grave, tendre. recueillie, ma les femnes, Gary 'ooper et
I's et briller dnsl le firma- je ttLeuse, ,mouvante... ou en- Adolphe Menjou.
nt costelle d'Iollywood?>> cori comique, ridicule, grotes- Cette productiOlr setsaUH-
Ainsi parIe.Genviva dans le que. fantaisiste. caricatura- nelle de Paramount sera don-
Ci Mii le ou pnible, sinistre, d ra-n en soirie populaire, Ven-
41" '- 1 rol' d :e
SEn effet, iionbr'euss; sont mati(Ue, larmoyante, paodi- edi 8:1 heures.
;i"! ,i..; ..::..ie. 4 ..__d~ t~y.Ix -q~a .-.l~ s ---a ..... .-... u...v~4.-t.--- -- ---,--d---.-.........................
c irttlement Untetitat de la la ce rI 11nie, Fage et Ialiure
..achie &erie et qui ont dos acteurs. le c( -tege, le sui|s-
fait du hlini i a l'ecran : Fi- se, e bedeau. etc. I JDimanche I 4 Ferier, en ma-
i-d'Orsa:y. Alice White, Bai' Au t d'L re et sur l'cran, .linee, a 3:30 whures, now:- re
si: S.tuCw ick. Clara Bow, : t ct rice. sauf dans les films passons cette comldie nu.i-ca-
Kay Francis. Ann Harding, d St 'rein, que le conjugo i le, legere. anusante, pline d4
'-hine Mar:-(': v Janet Gay. soit au re chose qu'un comr- charme et de tendresse- i;H-
nor, Nancy (.'arroil. I :o.c'. ri'tetxte sit situation a- (HEn don't les protag, ::: emaina nos deux soirees hut".-ante. h (1ulproquos inat- sent Suy Vernon. Robvri
i: gala, de 4:30 et de 9 hen- tc'rn.du on uu'un prnlude au di Burmier, Dranem et Mtarue-&
evous U v';rez Nancy Car-- \'trc- ui 'renettta tout d'a- rite Moreno. C'e t tn film Pa-
:olli tdas (L!IOM1ME QUE ploi' u mios quil no rumoufnt.
J'A.:TUE v \'lius pns1erez ,it I I i. -0noses au pire. Dimancht I F'vrier, en so'-
S ie se s a..ii...jI tit- -- -o i ---- i -A "jIO N S -NS N 0 t % ..,r e U ,J -31 )...e Iwr -. 4-
Sf'lt in Vot,. dI. P. e l?' f ti. t. ltn,:V tla t(, f: ,taisie qu'a plr 0.e entnt ne leSe110 e.-;ci lst ] -
Seommllent atri c nt-iIs 7.IPu I ve11 i, i,;M' Paramount, aux flctin de PalraUmount i
:travailler :n ac- de la dv a-:. tI- ,. Joinville, avijs vient p ir t pou ii elha-s I
.mique Nan-'ey? I inet,-n, e Cne Louis Mer- idees no;ites Cl0-\A (YEIUR
'IHOMME QUE J'Al canton, Alice ("ocra, Fernand BA LAN(CER. 'elt un rim i
TUE, die Maurice Rostand, Grau Pierre EtchPpare, a- lives Mirande, iauL- :,
t: une production d'un des vee Margucrile Moreno et Ro- Un TroTu dants l Mr, La
plus grands metteurs en sen Krt Hurnier, i'union qui sert Chance. Tv Meras Duchesse et
nle- actuels', ERNST LU- de base et de point Ce depart `min e:i Sc-1 (ar Ren# Guis-
BITSH, Ie (:Ilsateur du i lac,,on ..ra sans cloute en- sart.
WLmeuenard Souriant*, Ure pr#s de loi0. Aux coti s x' c- t us p conjoint; Ia fu- or.-n e ampane. ,,a
de Nancy (* 11,I ,se t Vouv&en 0 es-t une aut Y.., Lu" pO U j c' hnPn e1 1 F
1X tres gr,.nds artistesi tKie i. Surrise.. On s'- mo a pour int(leD tes Marrie
Lionel Barrymore et Philips p.1' 1, S n1brend. Et vous Glory,. Marguerite Moreno,
4olmes. z d.^e tou t caur en voyant Aquis/iaacete, rban, I-V in
iToute Yection de ce drame. c lm qui :-ovnt, aprs ne Perdrib'-e et Noel-No. La
r.tfonden6m. human cdar bri'iilante caV'ir&e au Cap-Hai- belle Mary t ir'y y est tI'pi-
SsimplictK'. i-_pose sur un tie sur ntre tocran Mardi, Iante, ensubii c: elle brule lit
nunoDv, '_ ,i.,-, ...;.. .. en .oir n rnoulaire. f 8: 15 I t(eralenent l Cran et ele sait
W4~ (14IJ411 kifkA JL AZ I c`


ceai d'un hornme qui, pen-
ant la guere-, a t e, au course
ane attaque, un soidat enne-
diont il a n- recueiilir Ie
n t.Et, haute i. Ie I souve-
.de l.Ihomme qu'il a tue, il
l..:expier ce qu il aPPelle
n crime et obtenir le par-
tn des parntfL et de la fian-
desavu aictip.
IIOMMi- QUE .I'A
Ec,..on ]I voi. comporte le
"veloppem->t (des sentiments
hbrfos do iUnl et les reac-
."...que va Irovoqu'er, dans
H mile de Its, sa ]n-O&once.
.C- analyse psychologlque
: tralu It) p'r Lubitsch,
.:ll11 art, une ivresse et un
1u'on no Peut qu'(adrni-

4'lVOMME QUE J'Al
U& iA estI pa un film de
MR-mais an film de paix!
iun film Paramount.


heures.

JTHE WHITE SISTER '
fut un immense success en
mnuet. 11 est n tiiomphe au
parlant. Un film qui atteint
ie soimmet dle la sensibilite.
1 ne euvre ardent", terrible et
Spure. La plnus lilies hstoirn
Sli:noui'ri tol, Is Iste- mp.
S,
ile F. Marion Crawford, qu'in
1 tei 'Ctetnt deux gloires de l'&-
cran americain, Helen Hayes
\t Clark Gable, passera a no-
tre th6Atre Mercredi, en soi-
ree anfglaise (i; 8:1 htures.
C(.st n mlin Melro-Goldyn-
Mayer.
Jeudi, 4 8:15 heures, nous
P f0r) -ntosl pour la dleuxieme
fo(is, en soiree populaire, Ie
d arne magnifique de la Me-
tro-Goldwyn-Mayer: <~AMES
LIRRES'. Un film d'un rea-
lisimt puisant. Un poignant
omrbrah'-t rl'm I 11 O'nala com-


exploiter avee une grace qui
fera io bonheur de beaucoup
toutbc los resources d'un sex-
ppeail incontestable.
1 -' ..' r^ w


4
9


MAE WEST


)PAZEg de Marcel Pa-. portat une des plus grades
-t unee oeuvre don't la re- distributions jamais reunies
etest mondiale. Tradui-i dans un programme : Norma
PusieM USrlanguescette Shearer, Clark Gable, Lionel'
Sete6 jope& sur es prin- Barrymore, Leslie Howard.
Scenes d'i monde. Elle
ieaffiche, a Broadway, <&CEURS BRULtES c'est
YoRk. douze mois. le rI man d'amcur de deux
4aptikn anglaise est de etreC que rien ne semblait des-
'. Levy. De cette adap- tiner 'un a 'autre: une fern-
: l-maitre-seonariste H. me, meurtrie par la vie, lasse
badie D'Arrast a pro- de tout et trainant apres ell?
our R. K. 0., un film I un d6eouragement profound.
x Etats.-Uk, pursuit Belle et combien charmeuse,
rlire triomnphale. Sa ele provoque un murmure
t.io' simple, directed, se d'admiration at de d"sir cha-
iue t vant un rythme que fois qu'elIe parait. Mais
ieu et alerte ete met aucun hommage ne saurait Ia
4 :r tout lh'u"our etg tougher, son creur rest inaIn-V
ti"e'. Topaei, ce chef- sible... j(isqu'au jour o ee .
r.de la. omdie sati dis-tinguo 1 plus humble de
*tenfporaine.-:. ses admirateur. un simple
bi^tit ivisme, perve' soldat. sat.S galons et SanS at-
e sont merve- gnt, pr4setient prce quo
texp1nimis dansl la ub-isernble rest rlo utai
gAWe dei'1'avre d- et distant.a -
Sinterpr4ta.-. .Et sur tout le dame plane
'; ,.......: ..;;; :.. ;.: ..... '
... .. _.".. ...... .. ..... .... ...
............ ... .


. . . .. . : .; i : . :
. .: : : .1 : : : : I . .. : : : -: : : -
'. .. .. . . .. ... ...: : .. .
l : :: : :: P '." ................... :' < .: i. : : .. ;. : i. . .
'. .-....' :. .. . .. .... .. . .. .. i.. ..... .. -...
: :.;? : ..... v .:: ... .. .
. .- . .. .. . :.... .- .. .: : . ..: ..: .: .: ..- . : . :.. : : .
: [ :. . . .' i i : .
.: : .. ... . . . .
.. .. .. ., .t : '




."..4,' ,.li21 l
.. .. .. -.. i .. .
,.r : .... ..... .... .... .: 'h.=.<. ....... n ... .. .... :. .
.. '. ... .. .






W -;e ,
'.".. ...... ...... ....:"' :









VVf 7 I
.. t..














'IT
.;-'.'' ,, 3 ,.4.. .


"'I' ~A',


... ...... T ...... ..... ;..." I ..,]r^, ......... .... a, K. **S. Vi H SH jLE-,,y UL tt'.. JC > ,-,,,,-, > -f -rs~ ,^f wl "VW ^'"'^~wvwl ~ l^W r~ I*
1" ~ ~-r:' uS 15; NOUV ELTASTE ~t=~t- ~ '' --~tn aPr
... L P g de C irm..... ...........o
... . . . . ,. .. . .
.. .. .. .... .. . . .. .
': La Pitge de" ...".""........."".... .....:
.. . . .... . . ,

,,,PIge' de Clln U ......................... .... ....
: .t : : :: i :( ,. .. :... ............. ......... ........... ..: ..i .:. .7
.. .. . .. . : -[ [ : : [ [ : : : : :. .. .


VAGCL


Gavin Gordon and Kay Johnson
in "American Madness"
A Columbia Picture
I col. Scene cutt ormat AM-S


Greater Than A Motion Picture!
A GREAT AMERICAN STORY OF TODAY
The.thunde'rins answer to the


--.
.)
.
. .: ::
-- ..: .





: i .'. : : ;. ':


Ad ad u A t ub. ..... ..
--. ... . .


7' '.7


1;1


. ... 5 '.
.. ....:..... :...
. . . . ... . .. . ..}- . .




...: ..... ..-. ..... ..

... ....... :. .. .. . ..


-Rie Phrou No.4
'.o-i eotaIe Nol 13$:Tt6ph 2
QUOTIDN PONDS EN 18

TE RI CHAUVIT & CHBRAQI
Directeur
-1 G*.CH-AUVET
.Rddacteur en Chet:


. ...... .......


LMARCEAU DES1NOR
Admti.A trateur ::
::: N :B


P CRSTATION DE
SEGMENT ..
Avant hier apres-midi a
lieu la prestation de serm
de M. Luc D. Michel, ba.
lier en droit, eomme gref
.en chef di tribunal de .
section N1oftt-57>Tbeaux
course cnt et6 pronone6s a
te occasidn uar le Juge De
son et Je nouveau greffier.
Nos mneilleurs complime
,.,ff4 ,-, -*k-- A-,-, .WtW W
ERRATUM

Dans la listed des jou
cubains que nous avons
bilee hier, nous avons omi
noms de trois d'entre eux
sont Pancho Socorro, du <4
tro Gallego -, Luis Casa-n
dce '< et F
vania, (de< Fortuna.>


_ -t- 4 4*K NOUVELLIT$T ^-

mour Pradel et 'David Jean- PANAMA RAILROAD
not,: le Pr&ident -de a (ham- STAMSHIiP LINE ....
s8 bre des DDput6s, la Magistra- : ::: : ::: : "
S:ture et le Barreau de Port.-au-. WILLETIN No. 1067
Prince, le Doyen du Tribunal Ls ..hnrgeurs .( nt pries de
ITT Civil de Petit Goave, les Ju- noter oue I: S.S. <>
ges du Tribunal Civil de Nip-. est attend ii Port-au-Prince, I
pes, les avocats du Barreau de Haiti, venant de Cristobal
i Anse-a-Veau, les Rev. Peres Canal. Zore le mercredi 31
i.du S6minaire Collge St.: Mar- Janvier 193-.
::tiMle Directeur de: 1'Ecole... :L: s. .perh (embrque-
1: Nationale de Droit, 1'ex-Pr&- meant eeront dkivrs0 pour le
..sident de la Commission CmCo frei& destination de .dNew-
P munale de I'Arse-.-Veau, la York et tdes Potts Europiens
Presse, PAssociation Christo- sur dImandefaite a ce bu-
phia,toute. les personnel tant reau ... ..
..:. e Portau-Prince.: que des vili .. e .Steamer prtira le me-
s les de la :province qui ont e me: jour d..irecteent pour :
S. .la bont tde leur temoigner de New York, prenut fret,.mal-
ent la sympathie, 'a 1'occasion! de te petiassagers.
ier h Jn.. Paul Alphonse ..::ULLETIN No. 1068
x iariei Pierre S.S elt at
dW \leur regrett6 fil. freve, p:eit- tendu a Port-au-Priie, HTaiti7
eet" ills, neveu et parent, enleve :a venant de New Yo:'k le Ilmudi
ver" leur affection le 3 du courant. 29 Janvier ):14
.t. ) rant, it I'age de 23 ans. etpartira leImImncjour direc--
nts. Ils les prient de croire ai eur tement pour Cristohal C. Z.
... profonde reconnaissance, pregnant fret et malee.
I Port-au-Prince, le 24 Jan-
vier 1934, sa1. Hl C. Van Rced,
eurs -- ---- .. Agent Gineral
pu-
s s.. A L'OCCASION DU .
.nr C .... r... I COLOMBIAN STEAMSHIP


khns,


REMERCIEMENTS
M. et Mmine. ,6on Pierre et
leurs enfants, Mme. Anatha-
lie Duperval, M. Deliodore
Lesperance, M. et Mine F]e-
chier Husscn, Mme. Vve. Au-
guste Hyacinthe, M,. et Mine.
Leonee Duroseau, M. et Mme.
LeAvque P6tion. M, et Mine.
Benoit Duroseau et leurs en-
fants, M. et Mime. Edmond
Daguerre, M. Dutervil Jules,
M. Antoine F'ortune et les
autres parents et allies remer
deent vivement Son Excellence
le President de la Republi-
que, le Ministre de la Justice,
]e Sous-SSeretaire d'Etat de
l'Interieur, les Senateurs Sey-


CENTENAIRE


A occasion du (Centenairve
des Dentifrices dku Dr. Pier-
re il a &te lance la Plte Denti-
frice du Dr. Pierre, dc Ia Facultb de
M6decine de Paris -.-- absolu-
ment inoffensive, gaaranie
sans Pierre Ponee.
Cette PATE de reputat h In
mondiale donne aux dents :n:e
blaneheur incompn)rable, tiut
en colorant les geneives et les
levres.
Demandcz en mlnu, temps
les enivraints.
Parf ur et Poudre FORVIL,
les plus apprecibs actueile-
ment dans le monde enter.
Les Fards FORVIL sont les
premiers.
En vente dar.s touted Vs.
bonnes Maisons dce la Place.

Georges Linstant de Pradine,
Agent Gener'al pour Haiti.


avec Iva



La belle

Svec Yettt:


S .h ures Prec es. .
LA (IIA TLAIE 1 DU LdBAN
n :Petovich: et Arlette marshal ::: .:::::
S Entree0:50 ::

iLimanche it 8 h. ....:.....
c' mi... . e


LAP
*Ari ,ll


N.ina Guralla dian.
vtree Jean Dehelly .


|


. 4.. ...
. .. .


E7TE FONCTIONNA IRE :::..
et Andr ine oa.- 'ne
et

GRAZIELLA 1 I
ntre 05 .
.. ... .. .- .. . . .
... ......
. . ..







M.
t.
,. .


A BON ENTENDEUR, SALUT ..
N'achetez pas des Batteries neuves pour vos Automobile
Faites r.parer voL; Batteries. quel que soit lmiur tat ete


C QN........ COMPANY INC. (igne Columbienne) angle Gand'-"ue -t Rue deMira~I~es, en faci~~li-en
I-ie ne,
Tel4phone No. 2323 L ivrais n immediate CX.'st Stupefiant : venez voui
&n convaincre. 1~~ travaux sont warantis.
L<- v\%)QMn' partirn'de New Yrk Ie 25 (Conflz vos Travaux de clackson, et chez .MILLIEN.i
Janvier 19- A I ii l-- en, pt i' V : arti' d(aujoui 'd'huiO :)4"


P~on IlP a t'te
1c. a ,,


"D(A 'IL~; I ~ .

4 '~f- a i~



U D!O1U I'


Wim, E. BLEO,


'1
*


S


CHA -IPIONX'4A T MONDIAL DE FOOT-BALL
DONT LA FIX.ALE AURA LIEU A ROME (ITALIE)R

Eprunts e* liminatoires des Antilles Cuba contre Mtulti
au Pare Leconted Port-au-Prince


itt V
tine
,OIVkA


NI k:1t-1


Dimaunclhe 28 Janvier 1934 a 3 heures ;:
,endi ler F&vrier 1934 a 3 heures 30
I)mmuncuhe 4 Ffvrier 1934 a 83 heures 0:


'uin:: f, Province a aCapitale.


Imatin


Par C ', Rod


b-


Corrfspoiiorce rienne


WASHINGTON.- On pre- PARIS.-- Les deux p'ion-
volt que la Chambre des Re- nages qui se sent battus en
prsentants approuvera des duel avant hier a I'occasion d(c
e debut de la semaine pro- 'affaire de Bayonn sont F'au-
ehaine la loi qui decide e pir cienwMinistre Andre Hesse -e
ter la; flotte amenricaine ia la I'avocat Joseph Denais.
puissance maximum prevue C
par le traitm naval de Lon- xxx
dres. Les constructions qu'el- BERLIN. CinquaI t e
le autorisera ne seront termi- deux communists ont 6t6 con
n6es qu'en 1940 oCu en 1941. damnes a la prison pour avoir'
Elles comprendront un por- participe It une rixe au courl
te avions, plbuieurs sous- de laquelle un policies et ,in
marines, et un certain nombre membre dn parti nazi avaient
de destroyers destines a rem- (te tues.
plac.r les modrles hors d'usa- xxx
ge. MOSCOU.- Les journaux
La Marine amenricaine pour sovi6tiques sont romplis dar-
..ra de plus avoir au total tides exprimant la defiance
..100 aeroplanes de combat, du people russe a I'6egard de
'de bomnbardement et d'obser- Ia politique japonaiie en Ex-
vation, atr lien des 1.000 qu'el- treme Orient.
Se poss&de .etuellement, xxx
...bLE HAVRE. Vendredi
..:........... :.- L E H A V R E ,
: xxx est parti du Havre le bateau
... AKRON.- tles principles manu.facturesde pneus d'A- trasporte ux Etdts-Unis un
kron ont annozee qu'elles aug- fcrt chargement d'or. Les au-
m enteront de:10 pour cent les -orit6e du port out refuse d'en
s :alaires: de tu-s: leurs emplc- precise hl montant exact,
V6s, A partir du: ier :vrier, mnais on rlvalue a environ 80
:: tte amnliorationr de salaire millions de francs.
profited. i 40,000 travailleus, xx
: WASHINGTON.-- Ie Gcu
N: :.:..:.N EW:. :YORK.- -"sLea: rap- vernement des -Etatiuis. a
:ports annusi de -ndusrios ..veconnu hier celui du.. Salva-
de ae r et de Pautomrnobile dor, don't le Pr4sident, M. Ma-
cons- tatent -: w m.lioration ximiliano.: Martinez, '6etait
S tble ds ai.res :-.-dans :es :mpar4 d. pouvoir 1a u ite.
'. "... ...'. ... .. . .. .. .
..n ... c... Iae ivit -u n ... ....e. .i .. .:'
.. ...... ... ......


1>05 (12


!". ':- ;. i'-, :T H '. h io -
i>'''420 :n! etc
h, nt Luntr" u-
.. de Fl'Eo'li-
;- m e e'etant ef-
I e d au cour< "
,I" d; ,E eI precil)itant
S.- i dles d'une hau-
u r d "5 l ]ieds sriii'une pla-
-x
0 i c;^ii, en I l el }n)ellt.

V ASHINGTON.- Le hauit
S' :(I du D6partement
:at a announce vendredi
~ .ir q (ue .ds products alimen-
tare-'s, cinmprenant principa-
icnt du bl4 de la farine,
du i't de Ta viande sales,
'"' tu- ne valour dec deux mil-'
lions de dollars, vont &tre en-
voye- irmmediatemnent a Cuba
paY Ie Gouvernemrent ameri-
cain. pour remedier a la rare-
tc des vivres. La declaration
a et6 fate .a la suite d'une de-
mande de secours produits
par Ie Gouvernement du Pr&
sid1Cal Carlos Mendieta. Cet
Sei'nvi est la l):' :.ere tranche
d'tun allocation de dix mil-
lions de dollars (1d provision :-
qui sera envc (Vy a Cun en
B tri ,-:ped.J N o 11r,. ti -
BERINit. V endredi, le
M viinisre do l: 'I ropaIgande.
a faith 3dvoir aux joutrnaux
:llemandA (liti, o ,s dno ient
I I .. ... i I


S\lelet 3 u1 ill4auu' .U i -[iei d..


'Iun, petite


note en


passant.
xxx
DO )RN, Hollande. .- La
villa dtie la Have a un air de
fite, les parents de fancien
empereur d'Allemagne Guil-
laume II s'y rassemblant en
vue de c6lbrevr, aujourd'hui,
1e soixante ct onzienc anniver
saire de celui-ci. L'ex-kais-er,
qui souffrait beaueoup ces
jours derniers d(le rhumatis-
mes, est presque complete-
ment retabli, et parait plein
d'entrain.
xxx
BE RTIN: Un pacte de
non aggression d'une duree de
dix annees a et@ conclu entire
I'Allemagne et la Pologne
vendredi.
xxx
BUFFALO.- Une explk-
sion de poussiere de froment
qui s'est produite dans une
minoterie a ente'rri vivant un
eapitaine de pompiers et a
bless6 plus d'une douzaine de
; homnmes. Un civil n etc
aufsi a ttiinlt asse gravem.net.
xxif
ATtI ENES. On announce
oue le millionaire an6ricaij
Samuel .InIull compete laisser
par:avi..n Ie. territoir e e la
Gr&ce. On ignore jusqu' pr&
sent dans quel pays il s re-
f P


WASHIN:;GTON.-- Lwj
jet de fusion de la line .
son avec la International
cantile Line semble'&trel
be L 'eau, M. Frank -
son et M. Henry Heimall
dernier directeur du Bir
de Navigation des Etats-U
n'6tant pas parvenu 8-t
ber d'accord au course
conference qu'ils ont euel

xxx

WASHINGTON.- _
nat amerieain a d6cid~ q
fond de stabilisation d'ef
milliards de dollars pre6
la loi mon6taire Roosevi4
ra plac6 sous le ccntr li"
que du Secretaire d'Et
la Tr6sorerie. I a .don.
te Pamendement propo.4
Ie Comite des. Finance4
voulait que ce fond. ft
ministry par une cornii
de cinq personnes. Le
teur de Pennsylvameli0.
combattu le project .&
tion du Pr4sident R...
en distant qu''il reduil#
pour cent les:-:SAaien
*. .. .....-...:....:: -;..
*vr ers, .... .: -

.. .. .... : M A Y....... : ... ........ ...... .. i --. W
.. .. .. .. .


. ... ... ..


~W.. ^~""lti2~s~ss~s~Be~sl~~i~s


- ------- ---------w p* W -W--
-Aow-- '0


_~j~B~~~~~a~Bb~h~dQ~d cjlr~r~~p...~dl~b~dlyylyylyylY~U1~~(~~dLa~L~a~all~


... . .. ...: A1 .if. ...~. C~.4





.... -. .. .. .- . .. ..... .... ... ... ... -- .. .. k .... .. ... ... ... -- .- .. ..............
. : -. .. .'... . .. / ."m":" : .: .l "." "...... ..." .". .. -" -. ."....... .. .." .-. .. .. ......: ....:-...'
.. . .. .. .. . .. .... ............. ,,,
:: : : :f : : : : ........... .: .
S . ............
.. . ..
...-iM A N CH R ..........
: : tM N H E :: : : ::: : : '.


. .. .. .. .. .. .. .. .
. . . . . .
. . . .
.. .. . .. . .


I


ImmumL 0 1 d'
Dernid- res Nouve les u Monde


41,,o,-eaes ce




...~tj 4.*Azdkbg--Art2 wn,-


.. ..... .. ..... .. . .
.................. PLAC. DE LAA AIX

CO HEI SVT RUVE lU MAGAS'W E LO'TA7
:: i: ibelterie, Arygeherie, Junetterie.

teetionnel pour 1'usage des atdliers de lout gcn.'e,
r........ veux diamant,, nerves C pie:res pre-
Sielltes pieces agent et mon al de toute
S. .. .. : ...

itMialite.
tIALITE &DE LA MAISON: Confection dalliances
. sWnoe en or, eU 18 carats, sur command, repa
4. .oe bij X.. ....
1:. ., -. .. ...........- .. .. .,. t .. *- ..,*- .,^ . ... f w ,
Y 7. . .. ..,.. .

vi au Commerce
'.........> .. .. . ,. .
Panama Railroad Steamlhi)p Line a Jtovantage d'an-
r e deprts suivantsde New Yoxrk pour Pirt-au
Haiti, directen.en cha"que Matdi, exceptes le .s.S
STOBAL>., qui laissera Mercre-i, 1 Ic Janvier 194
4riveraa I'Pot-ai-Pince, e L0undi, S Janvier 1931; ..
NCON~>,: le Mcrecedi, 1.4 Fevrier 1934, Cet :.rlivexr a
:.Pti tce, la Jeudi, 19 FevrCer 1931.
T6us les steamersic sont pourits de Chambre frigoriique:


SAT DIP NA'
.VCriotobal,
....avenlur. 1.

......toba.. ......
Ruenaventtnra, 1
Amon, I 1
::uaUiquil. Ie
5eCristobal, j
I:Buenaventu r,. It


. Ancon,
LGuayaquil,
SCristobal,


I(


ARRI VAGES A PT -A U-PCE.


e 3 Jan.,
* 9 Jan.,.
16 Jan.,
2 23 Jan.,
e 30 Jan.,
6 F6v.,
- 14 F6v.,
20 Fe\,%
e 27 FPv.,
e 0 Ma'r.
2 13 Mar.
e 20 M ar.
e 27 Mar.


PANAMA RAILIROA)D


, i.
19:31.
19.'.- 1.
1934.
1984.
1941.


1931.
1934.
1934.
193-!.


S
15
21
Iti

12
14
i.)j2;
4
1'?
1-4
26
I


J ian.t, 194
Jan., 19831
J an.. .84
Jan., 19: i
Fe'v.. .1931
'i., 1 93 1
F6v., 1934
F I v., 194

M? a, 193 -1
M ar.' 194
Avr, 1931


STA : 31: i


LE NOIJVEI,


. . .

i),tI1IS
IAI


et


I


re Sae



Sr Ir i
* ..... f f


lw Ip t'f- ,


-N


. .1 ......


Vs ~ ~ ~ ~ . .s . .i v . . . .
i. ............ ..............
.....................
'3S I IH i *' BB fS isl ^.-. . . ^


eut


I Bous
0f USAML


a d
amis ce,


c'est a tule


ee Aide


Aide


salubrit6 de votre inttrieu1

La salet6 est dangereuse Ell content des impuretis
qui menacent la sant6 dc votre famille. II est
done prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondante purifie, en rnmae


temps qu'elle nettoie. P'
out la salete se cache, la
Marigold aide A conserver
Saisom.


nitrant dans tous les coin!
mousse du Savon Carbolic
la salubritd absolue de vote


Jas. II. (, Van Reed.
Agent Genzhral.


. . .. ... . ... .. .. .



t dI',w.gnemen1 Primairt
.. ..... ......... S c ndaire
.... .. .e M a ...... .gn No1 1T 3


I.. .. I )L, I L L
Adnanh4.. ri.l.e.'. : 1.. d. .ataith...
SIMtON 103A .


.-I'.- 1.1".M."61 -"* lp


tLai 4k


L b 1ilaii IPJ


vw'zle LAIT hE D)A.1!IEN, 1 seu de la Ripublique
eLo! PASTEVRISE, REFROIDI ET LIVU E A 0DU-
LE dans des bouteilles STERILISEES ET SCEL.
.:.A .LA .1:ACHIXE. gfrdce a un outillal absolu-
derne cl qui en failt un produitl dc PREMIERE
AITE.eiuivalent aux produits similar" cos oI mio s
S :ts grands centres hraniers.
1T A (DE LU XE) ................. .. 1.00
S (CO. PLET)............................. ...
par les h6pitaux.
Phone 2513.





MEDECIN CH IRURGIEN
de la Faculte de Naples (ftalie)
i.. Accouchements, Maladies des Femmes,
Chirugie et Medecine Interne
'.:. Consultations
II,:: *-de 7 10 A. M. et-de 2 4 P. M.


7ILTATIONS


Aver
.-. -(En fat
. :..' : : ..
t....


tours les ours
GRATUITES POUR
tous les jeudis
de 2 a 4 P. M.


tue John rown No. 1107
ce du THi unal de Paix)
Tulephowe 2871


INDIERNTS
;,


t jAL _. AIL IJNES
LIMITED


4 '' Lim i I I


WAUN u~RBQLI

I- '


1:'i.'/ (;i.;r1 '-
"V 2".,'.... -lf l" .


estC I' .. i it I 1i te


c'est


I t6


leures

vaste


mteile u


q(ui essence (les


varied s e

erritoire r'


Is terroires.


' 0i


(l Ia es


l 1 Ie -
m ^tL.


I


ieuiissitof


uI n


(



S


il t son1 t0onie


c ocn -cola


-r -. 4k 4


... 4.. .. 4.......


....... .. ... ... ....... ... ...... .
.. ...... ..
............ ... ....... ... .......... ... ... .... ... .... ...... ...
... ... ... ..... ... ......... .
....... ... .. ... ..... .
.. ....... ..........
............. ... ............. .. ..... ... I
.............. ... ... .. .


a


. .. .. .. .. ..'



. K ,... .

... ........ .....


1.


.: ........4...
..... ......... .. .. .


V2-s "f r
^ ^ ^ ^ ^ D & f^ ^II.%


a conserver la


a~


. . . . . . .


k~C~ag


..


-


. ... ......... .. ...


. ..-- -


11t


. ..I --- --4 -,


Lv ((114 fitSLDUflihti -tWJ.

I1~l I It I Fl ia t t en'lt,6in
(1 flU tt'II' lug VIV

I ~e ( ~h Si :N1 ti 1i4. jr I I
I ~ ~ ...I' ..t. u il...4f




'v tc' l i~&'( j1A

\~~~ 01vIs ( t{ $ijt4iun
*.. ( j f Y '' r..... .... .... .... .... .... .... ...


141fa 1e
L11 ~'~ U %lI('l~4'I f('(fi~ttl



('1 ~ ~ ~ ~ ; t I X i, it'- n~cs*: I'S''


(I :A,(1.' L
0~~~ cI".t P U()t ijhn 'e

C, to41)10
k4 I I t,. pa 1I
.411*I L 4L

I V I i L'


~


Hamwimm a so= LbC B~smI P h. 5"PoL Aaaletwya


ov~Wa* 0n I P


I


It' .


. . . . . .
. . .
A. ..
b'Olllln.pzow-VOlJS
.. .... ......
. . .


i *A ,


o 41 e


tow


Asm AL
ar No V71" f
L
LJAK I HE


LE RHVUi


u ,ute-z et .,,mparez





-- 'e'--~ *


.f.. pjrtexles pohtliqit, que
ran prate & quelqdes-uns de
ses membres, que les autres,
Vicrtsante responsabiliti de
nt pav toter un contract que la
Nation tout entire attend a-
vec uime gitime et fibrile im-
patience, qui est appuyee par
toute la Presse haitienne, et
qui, en some, dijd sanction-
nie par runanimite d'une
branch du Corps LUgislatif,
eat encore soutenue par une
bonne moitid de nos honora-
tes Sinateurs...
a ''lui "' =" h. n--g


.7.7. J. = .,: AL' ," ...tR
L'ERREU/R D'UN


-A'.i l


ABONNE

On a adressi ce billet au Di.
reetwr-du-Nouve~ lste ..

Mqn cher Directeur,
Le D6partement de la Po-
lice vient de prendre une me-
sure tres utile, de security. II
exige qu'un chauffeur sache
aI moins lire. C'st bon: mais
11 ne faut pas seulement voir
in paillo (lui est dans Fceil-du


I


a Li. NOUVELU STU3.. ...N... r.a w. r ,+-- : 27


TROCADERO


Samedi prochain

grand bal

Limanche

-grand the-dansantf


COMPAGNIE GENERAL
TRANSATLANTIQUE

Le s a sMACOR1S>> venant
de Bordeaux vi:: les Antilles
Frangaises et Santiago de Cu-
ba est attend A Port-au-Prin
ce le 26 Janvier courant. 11
AtpatiuaJ_.2 7. anvier pour
les ports d( Norn, Puerto Pl
ta, San Juan de Porto Rico et
le Havre via les Antilles Frar.
raises, pregnant fret et pass
gers,


Ioi
11ell


voisin!
Pourluoi n'exige-t-on pas
,!4alenient que tout > sa
h (hIQIInt lire.. Ne pen-
S{: ) v t.1 Y s j ue (t c st aiussi,
sinn plu tiloe 1)ouV la seeu-
Vti' soeinle?


A bonnie,
xxx
N. I)D L. IL-. int6ressant
abonnb ignore on oublie qu'il
existe au Bureali de la Policee
une Eccle, oui i'instructionm
primnafre e-t dItnnee a tous les
gendarmes, si vrai que cer-
tains adults :tn alphabets
n'ont: appris I Iie qU0'U COUls
de leur service da.s in G. d'H,.


LE ,1MANEL DES SPORTS
DE MARC BONCY
Nous rectI'ommandons parti-
culilUre'ilent au Departement
de F'Instruction Publique,
ainsyiqu'V ses diverse bran-
ches, le S. N. '. A. et le S. N.
E. P., ie que vent d'dlitoer e Secretai-
re Ge6nral d l'rU. SS. HF M.
Marc Boney.
C'est un livr, qu'on1 a intet-
ret a re panire dans nottre nc
de scolaire.


CERCLE LITTERAIRE
ET MONDAIN

11 a et6 fonde I Port-de-
Paix, sous le vi ne: uLa
Sentinelle, un Ce cle Litt&-
raire et am ndain, don't on dit
le plus grand icn.
Comnplimen ts,


CARNET MONDAIN
Lundi soir. aura lieu dans
les s dlvos e.S 6poux Ciceron
Alexandre le manage civil dc
leur charmnante fille,
Renee (Ciceron Alexandre
avec le Lieutenant
Joseph Robert Goban
de l a G(arde d'Hait ;
iLa benediction nuptiale se-
ra donnee nu june et distin-
gvu couple le 31 Janvier en
COU s.
Nos meilleurs compliments.


A VIS
Nous dcairons employer un
jeune homme d'environ 25 ans,
pcur aider aux travaux de
comptabilith et autrei tra-
vaux de bureau an general. II
lui faut etre stenographe An-
glais et Fratcais. Le salaire
e debut est modest, mais
Femploi peut etre permanent,
. si le travail du candidate. est
satisfaisant. II doit fournir
d'amples details le eoneer-


SnaIt, et ecits de sa main.
Adresse: Compagnie, Ca-
sier Postal 18, Port-au-Prin-
. .. .. .. .. .


I'. M. AILTIER.
Agent G(;neral
te Postale A 174
phone No: 3220
Rue (in Quai,
PI t-a u-iri e. c.


I.


,+ pi -- r':_ li ,if^

Defense de olre
aviInt (1'av(ir visit01 la 'a.g "de
variety do einV W IIhiskies, (Co
gnacs, Liqueurs, S)irops el le
Rhum d'Haiti
que volus o lvre l.i m is(on,
A lfred N. Cooke
V'e. S. Archer
Snccesseur
91 .liHue du rtAl gasin
de I'Etal f9t2
Phone 210J


COCA-COLA
i-- |-ii> W -*t Utn-


vil


L'4ACCUMULATEUR DE LONGUE VIE
Distiibuteu. pour Haiti:
.xide StOrage Battery, Service Station
Gra 4 tue en/acr de Sep .
Phanne 3sM
F. W. WILSON,
S M ar a gepr . .






$*IjUME5 RORNCH-I @;TS


P.... u .va&-M h es, VT t i v


^ ^ ^ ^ !i ii8LiES ............. . ..........


r~ ~ r U- ~::r-:~-~I~IT~IIC-l-i---9


t
i
i


... ........ ----------
.777
................
.. ... .......
.............. ...... ....... ... ....... .... ....... .. .
....... ...... .........


J0


. .......... .. .....