<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02047
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 15, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02047

Full Text


PAGES
Elxelusivlt
Dkapchfl


1,4


..... ....W..... .4<. .
.. : ., .. ............ . .






QUOTIDIEN FONDE ,EN flD..9... ... ..
. .. ..... . .... . . .


ILUNE

ritnnr l wm nWW-


SA15 JAN VIER 1934 :
. i'.......sss.... ...ss s


.No; 1 .? 7: :
. .. .......


Lira S curil: Fiii 1 -ie



e --nire le---s m ai-n-s

. .. .. .S.. .. .
... B 4
'i: ............. iillil:: .... iii l ............. :iii d lu .....S :; !... t t. a .. .... .........................


LE JEUNE DIESLA VDES

1) EVfUXCWUPS 0$
SRAS(OIR :II



Samedi apres-rtidi, siu I
tard, le jeuJIne Frederic Des-
Jandta tuait de deux coups de i
irasoi i Max Thjlma: 11s e-
.5 5 5 :


talent fIt .-tiux i)( S a s, elatntI.
S- ortis; ensemble) et avaient
p ris la route de Bizoton. D'"
"a : snurit6 future de la na- Usine s'installe quelque part, pr)s ce ue raconte Deslandes,
lion haitienne, a depart de en soryanisant une autre ne t ut eu en'
C1 U X u aprpos dp cigarette,,, -e t
OCtc piatrIo, reaide dans une peul jamtais venir lui barrier eux t pu cigatts, et
Garde d'Haiti ben discipli- t passage et etie Grande c s, yant trit D l
te, blen armee; et immndia- Usine ach te a matiere pre- ds O dnir lui o-
temenl aprrs ell est condi. miere au prix quelie a fix ,e pa I ca e dve un a-
is en quIll po.tait sur lu1i.
.ionu e par te Travail pour dlant seule, nus omme en -il q'i Pr i.
its M5$se. qquelque sorte dans ces cas 1ta II et I neralement alis
L'hailien le plus turbulent, en face dnonopole Qu'on Fr i Deslandes
::l: Hlal i jouit pas (le toutes ses facul-
nmme celi qu'`onr di tourmen- regarde les Usines de Hasco, ou
6 par pl .^...i tmo ~F^r -i ^ les Usines des. Ananas, les tes entales. ,
SMtn m t i P 1 En attehntaft tole'aiOttn a I
lionnaire, s'l a du tra- les Usines de Piles. ie sont i it
Wfintfttv, s^ urt~~ : v. C, un jeluine haitien e prfi-
rail pour subvenir aux be- lies pas seules a acheler, se- e fni.e (tn ep-ebr
i~ s s U ve tine famille d'un m-nemnbre
soins de sa famille, ne consti- on leurs prix? Ces Usines ve une anj un
tue plus un tlEment de dtsor- toit-eltet au weu ou du miI t a.l'me, affection M. hirna
dre.Qu'on aile i Fort Liberte, Unanimement I'opinion publi- t
11 d ioii iecu les coups-. Se- falel-
Croix Jsus,, Maribaroux,cons que repondra qutiees font du V\1i i'ecu lies aujou S h iii
later les Plantations de Pite-_ bi-en. irai1e ont liu a1j u d'hn ri.
de Petitgrew, aux foyers les Voi ik done ia question de F'dicmais on croIan est on e tat
plus intense des caeos de monopole d'achat qui se pra- stn, mis in eroit Pue son etat
e n n.ce ssite plutot Pont-Beudet.
jadis, on trouvera des popula- ique en faith, et nul nein ce ao-t- e u
,-s cI-'u^oncloieai]es aux fa-
tions laborieuses s'adonnant brna Nus conolaees ax
uniquement an Travail et ne IPour la Figue-Baanae, i m"ies eprouvees.
disirant que cela. pourrail en etre automatique- I n
Eh bien! quandle Senat de ment amnsi, Ct il n'y aura t le SCle'e (1ee genre -ies
la Rjiublique hesite ar donner Ctu 1, t'r itext' hesita tion. d' vo e samedi. aprts-tim A t
.r.. T homnazeau. La victim a t4e
du Travail ia I:O I paysans ,anir ita F'tig'ffue e ps transported it 'Hpital Gn-
haiiiens au moins, dan s se p S a I'Usin: etmme pour ra r
regions de I'Arcahaie et de te aile, ette est exported. un a
St. Mare, ce sont 30.000 bras atan twoi eviter justement ,_ n .~jr- "..la1. l
qu'il laisse oisifs et qu'il des- ce qui ar~ s'e r Ie ca~fel, -
tfne domain aux mille tenta- quand un bailleur de fonds a. UNE FEMME DE LA
timns dangereuses de l'oisivi. t ance 1.00 i gourdes aux plan- LEGA TION POLONAISE
te et de i-n faim n. ters et que ceux-et, pour a- A WASHINGTON
x voir encore 1.000 gourdesven- VISITE HAITI
xxN s a xn s es dent le cafei a un attre. Le
Nos avs des Pres Cons- baileur a perdu ses 1.000 gdes,
crits qui, grece 4 leur science le.planieur rese devoir. Ce Madae Bheskoska, attache
juridique, et 4 leur compten- e jeu qul est ne vast e cor- a la L'gation Pclonaise -le
" lt- jeu, qui et une vaste com:-
e ont et des defenseurs o plicion, se Washington, viote ces jours-
promoteurs de Grandes Com- i dcane faihl surne prase i Port-au-Prince. Elle pale.
palftnies Agritcoles ts sont i de oeie artio wie et pro- atrets bien le francais. Sa con-
pour atester que ce sont es it des operations sis vetrsation denote qu'elle est
pouor attester que c sont eesifitables. ui i ne fam s u'lte.
Companies qul ont perdu des Le contractant des Figues une femme tren s ultivee. i
millions, et laissp d'impor- aes e ve ps, aprs ane savons p ls rai-
tants profits aux Tlitiens. oir dtp e en irrigation, ra sons qui ont porte Madame i
Nous avons encore des Pbres ux agronomnqueen Bheskoska a venti jusqu'ici,
Conscrits qui, par le contact gr, en n mo Est-elle en min? est-elle
oifs ntqu, ar les coitsct azir fait lous les frais, puis simple tourist setignant du
qu'ils ont avec les fails de que le proprietaire n'aura pas im ouse an u
xrteirieur, sont- au courant 1m-tre et ^ aui froid? Nous ne savons.
Exlrieur, .sent- an .courant 4 uettre un sou dehors, que ce Nous souhaitons neaynmoins
des efforts les plus extraordi- de r com le te de u iton anins


L'annee passed, c'tait un de- amortir en 10 on 15 ars le te plus ae ble des s-
rni-mnilliard dhe dollars que le capital qui a permits dies ter- eni s ae ds
President Roosevelt avanait res de produire. venrs
(tax planters; ette annee, Pour se proteger, Ie Capital j __'
e'et un milliard de dolLars qui, aujourd'hui, plus que a- iier de feuns gens, ees .
pour La mtme destination, mais, est peureux, demand ce tirdees ar-d D"in,
rien que pour reduire le ch6- monoopole d'achat, c'et dire veinom eux pores tide Dn
'mage. i obligationn aux planters. ..e oinbre p
Sarhant tout eels, et con ,ainsi aids 4 Ianuancede lui nu Mesi' rs les Sen tei
tai-sant la cruise iconomqiue vendre ses Produrts en retour. hr en atr
montediae, Deut-n contrarier d ddtnssrZ f nnr s gez ue chaque rcoyen a


Iut plc ot t Ic Go uvern ement ";7.- cet r ~t ui vUo tons allrez pernis'UeC-tra- i
Ie P" a le G ernement F1 cet amorti~ement I
SrsupsuIsm vailler, c'est n tement de d
.aitien ne ru pas un cen- au minimum, pour que le plan aer, c s un eeme e
time; o les propri.taires et teur pIse tougher de belles ore que
planteurs haltiens ne risquent sommes eash, cheaquea, k pour remain, etc e s e p1a
P& non plus an sou. alors tout esf iceonnl si ne que vous donned a une famil-
: S a~P: :n !:-. ~- I .. :i lO :ao 1 [0 a6Ur eS ecnP~euO1 1 s utori_.. 1 1 .1 .e e i *.1
uon troupe un million de rode de 10 15- ai rien n le- a ., st iel. nture et enre

E:tars Mug :e 1. t -a n t HN .... : "; ,a u uutai e e
larns pe r ettia soural etre meux a tXOavanta- esskurs les .
dirriuer erre, s e dea colletivit nateurs. tre Co a.
later exporter nos e sysme n'estil me Ie t
products, en assurant du tra- leur quo elni des 1.000, des u t Brigeae pour savoiru
.i4 nos ma:heareux com, pa- 20.000 dollars avan ntre els doivent s'aenure
trote hypotque qnent Ar le rgion de Area
xxx fa~lf perdre la terre aux pro- he trMarc ce seront
Cetie question. de monopole prietaires? iks U d, de Port d e
dachat, pretexte-t-on, est la XXx Paix, etc.,I et e Pr
Aiserre d'aehoppement. L'ol. N
rEon publique ne doit. LP se Malgr cet vden avide ra La sc:urit6 future par le
,Ifiser induireI ea rreursu stage, .c 'est la ration 9ul sem- Travail travers la RdpubU.
ce mnot de monopole d'achat, ble server de preexte Fpour em. UtCSt, fwV la r, Mt-
en .tfir? ~e richer Gr: 15,0r jornatiers saieus ent Sfnatteu,
$nf ?vsa,: ,o .(Grandic frv.ellnt n in!. .u m..II ....
... .. :.. .... ... ... .. ..


POUR UN REAU
CARNA VAL


foutrnis par .s AS.i noels dI

iateaiux, i est p ..V it. (.e.*rtainc
que durant le-, doe. di (e'ier
jourPs lti CUartvall, 'Port-au-
Prince seat visit t pa, r dl' in, l
lre ux tou 'i st :;.
L an.'ivea d ,e cO trangri
ccibcidant avec ;nos fetes car-
hav.alet.ques qui, depuis quel-
qule temps, conQstituent de ve-&
ritablhs exhibitions des beau-
tes haitiennes, tant au point
de rvue deo Ielegance que dui
bon gouit, i est asti souhaiter que
chacun, dans .' sphere, con-
tribue i y anpporter du sien.
)jih, cert a ins comrnme rants
rle la Plae, ei vue lde secomn-
deir' les louabL s efforts de I'E-
tilitede la- (apitaI-e, 4--out of-
fert leur g6ne(reux con11cous;
it stffitra que d autres *mi-
tent Icur beau gwcst et que le
al: and public seconte son apa"
th!ic pour que. cette annde-ci,
par 1'crganisation du Carna-
val, nous offrions un splen-
dide spectacle de saine gaite,
de beauty et de plaisirs popu-
ai res.-
En avant! Sous le signe de
Ieblouissant et riche kclat des
fetes earnavalesques, mani-
festons notre joie, notre en-.
thousiasme, a occasion de la
prochaine Liberation Natio-
nale.

S15.00-- BTRANGERSI
SERONT INSCRITS
EN HAITI

L'heureuse int'tiative du Mi
nistre Lescot de remettrd an-
nuellement aux trangters qui
sont en Haiti une carte d'iden
title et un permits de sejour,
est a la veille d'6tablir qu'il
existe plus de 15.000 strangers
habitant la Republique d'Hai-
ti.
D'apris la statistique par-
mi les millniers d4ja ins-
crits, il se trouve que ee sont
les Jamaicains qui sont en
plus grand ncmbre en Haiti;
puis les Syriens.


UNJA PARTIES DE NOT RE
DELEGATION
A MONTEVIDEO
RENTRE MERCREDI
OU JEUDI


Nous croyons savoir qu'une
parties de la Delegation Hai-
tienne a Montevideo rentre
mereredi ou jeudi, via le Ca-
nal Zone, soit par #i .Pana-
ma, soit piar un Colombian.
Notre amni Picrre-Paul est
parmi ceux qui rentrent par
le Canal de Panama et M.
Barau arrivera par. New-
York.
Nous reverrons ces Mes-
sieurs avec plaisir. 118 auront
d(e hoses tres intdressantas
A ncus raconter.
- .*.... .y-''''''* .."*''* ^Jci"*Sf** '
RECEPTION CHEZ LE
PRESIDENT DE LA
CHAMBRE

A I'occasion du novel an,
M. Chitelain, President de la
Chambre des DAput6s reqoit
sos colleagues en ,a residence''
Lalue, le mardi 16 Jazvier de


LE MA TCH 1D'IER


oI .l e' aspires -mili :4s' (t jPul
au t'anC Let:onUflt, un formidua-
Il r match d'en iltainelment, ;n-
I trO do Ix (deu:x quip:i A et
1i, for? c.:( f.:S, l'.il cur: i i.- o
hballe ur- aiitien;

l, tl.h. (.ihaquici jut.Ie i:saya
-1 c I I t l ...1.... .... ......... ..
Sent;: car m( iatc h dvait
d-cidter de :la a:lection fIinal
I4 l. ...n.nt.. : i i l mi p l roni
lI'Equijii Na .t ional.
SNo internationatx Rs!oint o


t 'e .. I
-exeeluot&e finfer, et V' )ijiJi>ice
i a:point. h.tilG. ft apii -


De4 lavi. genr ,al, !,.- 1 .t;6
selectioLns etaieit ,1 pj n |rtip::
legal g .iorue cc (mlk' Jo uusIn


bu"s et f'Euipoe B 2 huts.
tui squ 'i en e.nt v)sne1(
temps, noius suggrt ns au Con.
seil de I'U. S. ,H. id, e faire
jouei, puur la premitrew run-
contre Ciuba-Baiti, i'Equipe
National suivante:
But: Smith.
Arrires: St. Fort, Cih. Ber-
rouet.
Demis: Jn-Joseph, G. Au-
|dant, F. Berrquet,
Avants: Chamrpagne, Segui
gnol, TourreauBCeauw ir, Ba-
ker.


LRS 'CUBA IN
ACCCEPTENT
MAINTENANCE
L'ARBITRAGE DE
M4 WILLIAMS


SApres avoir refuse l'arbitra
ge dle M. Williams cdans ls
matches Haiti-Cuba pour le
Championnat International
de football, l]s C.ubains f nt
ecrit qu'ils acceptent mainte-
nant.
Si nous avions un Conseil i
donner a I'U. S. S, H., nu,' lui
dirions insisteder pour qu'un
,arbitre des Etat'-Unis, iheon-
nu (les deux Equipes, vienne
arbiter les parties.
Les&Cubains se disaient que
M. Williams est en Haiti, a
joue plus d'une fois avec les
equipes haitiennes,et nest pas
I'arbitre qu'il faut. C'est
tries bien, Mais pour eviter de-
main tout joint a des pala4.
bres au cas .oa I'arbitre frap-
perait 'equipe cubaine, mieux
vaut pour nous refuser a no-
tre tcur I'arbfitre qx nous a-
vions propose et qu p a primfln
aboard on avait refuse.


LE Dr. HANS NAVUMANN
S'INSTALLE
A PORT-A U-PRINCE

Le Dr. Hans Nauimann, de
nationality allemande, diplb-
nm de Hambourg et qui vient
de-passer six annees a Jere-
mie, est arrive a Port-au-
Prince, opt ii s'iPstalle, I'fan-
cienne Legation Cubaine, au
Petit Four.
Nous souhaitons plein sue-
ces au Docteur Naumann, a
Port-au-Prince.


X;-.. .. r ^ e nhw :...."
r e la i ute denma r i en de-rai^ ro e.
-- -- -- -- '. '' < l* ^ :


6


__~__~__~_ . ... .~~~_





= XWIH.H".U,


rHWW~tfl^


4. -- Z' _,r -)- -I- T M-


gitfoomelat eid ni I
I^WlrQsrlw M m "l ^ IPM


L
i'4
E



i
i

rff


I


i
5
I



I








r
i
r



I
r






I


:I
::
j

j
j
I
:


j




i;..:..-:- ... :.- .- .- .... -. . . ... .. .'

V: des autre ... : .. portante vile de Arron(disse
....................... .. ment de:Nippes, ikcac a
.. .. .._ : ment de Nippes, reclame la
.UNE VIIY .I .:bi enveillante attention des au
INTERES: : : i lSANTE torl t6 competentes. Les rou-
: : ...: : i : : tesconduisantai .mervellIeux
Sste sonIt a rest aurer; car aux
S6: : I poqaues des averses periodi-
SParourant le Sud d ltuti, ques, lles constituent un dan-
F:obsetvateur attentif, fixe ger imminent pour les voitu-'
ses regards sur un point tres res. Absolument et'oites, elles
: attrayant. Une ville hospita- cffrent peu de garanties aux
S lire, aux verdoyantes monta- voyageurs. Aux periods de
gnes, celant abondamment de grades crues, les eaux gon-
multiples arbres fruitiers et fl-es de plues torrentielles
plants alimentaires, Le vcya servent toujours d'obstacles
geur franchissant le Portail aux visiteurs. iE consequence,
d'un si charmant site, obser- la , furieu-
ve m6ticuleusement le riant se, est traverses a dos d'ani-
panorama s'offrant a sa vue; maux. Un solid point, en unei
et evoquant en hui d'intimes tell occur'nce, aplanirait a-
S emotions. Ies maisons 6difi6es gtreablement cette considera-
en un style particulibrement ble difficult.
original, s'assemblent, pour Son Excellence, Monsieur le
former un seduisant cadre pit Pr silent Vincent 6pris d'un
toresque. Une magnifique ra- Idealisme et d'un Esthetique
de abrite aisement nombre de: conjugees, ajcuterait de plus
voiliers. L. spectacle est su" une .nouvelle pierre pfecieuse
tout ravissant, euand, le Msir, a 1eclatant diaderne que lui
1par un Ciel toile, un doux p'epare/la Patrie, s'il corm-
vent dans sa monotone chan- blait d- sa paternelle so.lici-
son, fait frissonnoer In nuque; tude, .Anse-a-Veau, ville a
quand une mer houleuse, dans haute portee historique et corn
son mouvementi de flux et re- merciale.
flux contrast t au majes-
tueux silence. de la nuit en- 1,5 iJanvier 1984.
chante. Et i est aussi splendid
de de c(ntempler les voiliers,1 Jeatr G. NAZAIRE.
munis de leurs fanaux aux f
variantes couleurs teintes, os- .
cillant aux caprices de cette IEMEIRCIMENTS
mer. Le matin on no. la .sse.. Madame -Av. D tcmaond,
jamais-d'bserver ces legere s ils, ses filles les parents
fumees sechappant des moin- et allies remercient vivement
tagnes, et le curieLx tableau Monsieur le Prisident de la
que pr6sente Ie soleil, quand Ripublique. MM. les Secretai
il darde la il e ses rayons IO 'es d'Etat. Ie Corps Medical,
lumineux. e C(onei! Coi(mmunal de Port-
D'abordi, un calme souve- le -neil Co eu Pn alte Pordes
rain dc mine la nature. L'as- -Prince les Pste s a-
tre du jour, lentement, eclai- ms de ia pitale et de la
re le toit des maisons, et fina- Province qui le' oC temoi-:
lenient, apparaith billant d'ar n leur svnupat1e a l'ccea-
S deur. Tout s'6veie alors, s'a- sin J l: mrit d e t r l egrt-
vive et le salue. -
L'Anse-a-Veau. puisqu'il Daniel Dm)ond.
faut en parler, offre au visi-: )Doctert-i Medeine
teur un viehe cadre pour t ra- A i w l' Ps dent de 1r Com
duire seS intmpr)esionS. Cette mnissiii ('ornmnunale de Port
S cit enohanteresse est divisee n
en daux parties: la haute et )ec& IG 1t Decemnbre der-
]a base ville. La premiere :ie
.._ partiederate sublimes I-au-P e, Ie 1 Jan-
S maisons faisant face a la vier I1
: T me4r. L'Eglise, victim du fa-


S meux cyclone cdCe 1928, -et ac- r-a
' tuellement en rparation. Fib- ie
recent jucheesur iun monticu Usie & lace de
e, ele montre lartistiu ortau n
mont soni clocher. pIotant i- rt.-au-Priice
nitiale de Ste. Anne, Patron- Fabrication de glace de
:, ne de a Cite. i eileure quality.
La bass ville n'offre pas Livraison rapid effectuk
S moins d'attraitr De geniales quotidiennement par nos ca.
S constructions, permettant nmions points en blame dans,
: : d'admirer de superbes ex-aus routes les directions de Port-
setients, en sont les reliefs. su-Prince et de P&tion-Ville
.i La neeropole jette aussi une GLACIERES
: note, particulire au char. Nous avons toujours et
Le. habitants des deux see- main les derniers modeles de
t:- tions vivent dans une exem- glacieres en acier a partir de
plaire harmonie:, et aceusent or 25.00 4t au-dessus, venda-
S fortement la raie vertu doe blues aveO facilities de paie-
confraternit6, devant carae- ment.
Striker les indigEnes d'un me- < me pays. I est riellment su- .res et les plus economiques.
blime de voir les Anse-i-Ve- I CREME GLACEE
: lais se reunir, et accepted d'un gSUPERLATIVEx
commun accord les ite es pre Un product nouveau, qui ne
conisees par- un group. La le cede en rien aux meilleures
:: ville au cachet aristocratiIue, marques des Pays d'Europe
. ;: poss&de de notables person- ou d'Amerique est offer au
: nalites affirmant de slides public haitien par i'Usine i
c cultures: et une Jeunesse, Glace de Port-au-Prince. Goe-
SiF:: pcurquoi ne pas le confessed, tez cette dMlicieuse creme, et
vritablemnent spirituelle. Les vous serez convaincus.
j:: eounes files, modernistes ave- Faites une agreable.surpri-
::- rees, se montrent ordinaire- se a votre famille en aiDPor-
ment a quiconque sait 6tudier, tant de la aCreme Glocie Su.
Sd'une courtoisie et d'une in- perlative~ pour fe dessert..
-:geniosite louables. L'Etran- Tons en raffollent.
:er vraiment conscient, ayant ENTREPOT
2 passee equeues jours a 1'Anse- FRIGORIFUE
av -Veau, ne saurit ne pas con- Nos chambres froides oat
riverr -unte Vivante empreinte 6te r6cemment mises i ipint
i:des4 t.moignages: de: sympa- et peuvent recevoir -n'ir crte
r :-::thi :et d'amabilit dont il a quele quantity de viande, de
&~t$I l'hemueux benefieiaire. poisons, de l1games, de
C l: tte parties du: Suda: fourni fruits, etc.
des;. figuiS assez interessan- Le Public est cordialement
t6::e; ayant toujours eu accee inite viwiter note usin et
mfaux fotctions publiques. A inspector nos modla :de.
iuxden is :s Chefs :d'Etat, lLdacires et:: e .sorbet~bres
s ia oire West fid41, asd nt. e....:-
I:. 4zii dat:ime M imn Wt: de 1'eo.oma


a j,4 NOUVLJ.JSTa. X


t~ .&~M ra r4hZf7


Institute Tippenhau

157 Rue Lamarre-- Tlbliphow 2801
-13 Admissions aux BACCALAUREATS
Rheiorique et Philosophie
SA nies 1 .927 .f 1.933 .- -
.. ---- ----- -- ............ .- 1 9 2 7 -
L'tabiitsement doit ses succes a sa discipline, A
Oellente mithode d'enseignemment, a sa bonne et Ia
ganisation. Pensionnat incomparable, Pension p
tits de 5 A 12, Cours classique general, Leons par
res, Cours de- Stenc-Dactylo, C.mptabilit6, Angla
pagnol, Allemand, Preparation a 1'Ecolee de Gnie.
L'etablissement garantit' tous ses course et for
hemmes forts et conscients, :ompetents et courage


. ..lg
I


Cevenez
Compte


1 1


Y~~_


me
ux.


.- ....C... ....... -. -


votre propre Comptable en ouvrant un
de Chique a la Banque Nationale de Ia
Republiqu c c'Hiuti.


at-;e uric


~lite


0lli


Le SS. POINT LOBOS, par l ortland le 27 Novembre
leNuer', se'ra Port-au-Prince i "7 )cembre courant, via
les ports suivants: Vancouver i. I[.. Seattle, Oakland,, Ala-
meda, San Franciico, Les An. I:tes, Piiertu Colormbia, Kings
ten, -- pregnant frtet t piassag L.
"l.e SS. POINT BONIT A, :i; ptrtiira de Portland le 38
Dleembre, est attend a Port-a ~i-Prl'ince le 27 Janvier 1.34,
via les ports suivants: 'ancouvLer. B. (., Seattle, Oakland,
Alameda, San Francisco, Los Angeies, Puerto Calembia,
Kingston. prenant r'4t etp i ssaiers. :.


A. / 1 WATTEIS & Co..


Agents geni.r


leX "
e,-


--r f--


LE CRESI VAL
est l'expectorant ayant fait
ses preuves dans toutesJes af
factions aigues et chroniques
'des voices respiratoires.
On trouve egalement : d :
Vaccin Antigrippal
Vaccin Anticalarrhal :...
Vaccine AiAlicoquelucheaux
qui donnent des resultats
prompts et suir
Contre la Malaria et le Palu-
disme servez-vous de
L'A TEBRINE et de la
PLASMOQUINE
qui donent des resultats
prompts et surs.
Pour combattre les crises de
foie eaushes par le paludisme
prenez de la
CHOLEFLA VINE.
Pharmacie W. :BUCH...

AVIS MEDICAL
ClUnique du Docteur
LOUIS HIPPOLYTB
Grand'Rue
Consultations: .
2 h.A 4 b. p. m.

ElIgants et EI6gantes, viiis
tez la cordonnerie :
HYPPOLITE JEUDY, COR
DONNERIE MONTH CAW.
MEL .
Qrand'Rue, No. 1721. A"
ST~T61phone: 2182


Machines b ecrire Remrington
Machines calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites vos achats chez
.7 G. GILG.
Reparez vos machines
a ecrire, & caleduer
Phonographes;~cash registers
Chez Rodolphe MICHEL,
specialist en la matiere
13 annes d'experience
Service accle're
412 Rue Pavee. TIl. 3497


D COLLEGE MODERNE
Direcitur: prnst Alcindor.

1e College Mode rne,utoris4
par :e Departement d i'ins-
truction Publique, est A Ia dis
[position des families gqui veW
S .tI l-ent voir progresser rapide-
,: -- .? :' .. .: .. . 'Ae -
ment et s6rieusement ... urs
~ **i : :" ^enfants. nur e
Sa, methode d'enseignemen t;
inspire tdes dernimers progr
de. a p:a6dagogie, assurera auxi:
.. ..l...ves une instruction, qui,
... ... pour etre rapid, n'en qsera,
.:.pas mons efficient. Ses pro-
DES RACINES PROFONDES fseurs, jeunes, sympathfi
l .ues, devoues, ne trahitrnt er::
Le frreeun:arbr knt ioe e r :aces tainement pas la cenfr ne.
qu;cct m oftrt&0n,,s'efonn rou PW I p e les parents auro bit ien

Ro..,npub e qao,,V Youlu placer en eux.
eat..n, oo t -ec un e:.progression N hsitez pasi Inrerives
Stforcr6side dons sonexperdanc, tout de suite vos entants.
t.: .-- Avenue Ducoste, pr s:de Me:
Stern. Phone 2087. ....
BA Q E RO YALE .t.s....see.
-- CANADA ..A ei.ndr-.Pho4el:2 .


. *. .. .. ....... . .. ..... .. ... .... :. ..... .. ..... .... ...... 1 1
. . .. .. .. ...... ... .. ........ ...... ..... .... 4
. .. .. .. .... .. .. ...- .... ... .. .... ....... . ... ..... ..;:.

:: : :: le: cai :'f: :: ::::l^^^Bm^^^^^^: :
. . . ... ... *di. ? ^ i -M ^ -. i o t o .- .. . . . .. ..:... .
n ucor t I'orgaistsne
VU. .t ti. ndiV n dI hl-.......
.. ..: p. t L. NEO 'Ii OPE ........ : ::: : : '
........ ..::......
. .. . .. . ... .....
.: :: :.. :0us : p, uveZ : t- s:: : .:.: ..:..
Con te Cancers TUmattu s

S.FVous vrOVZ iter les Uri
ques de i'inte rve tiin cti ru
gicale. Guerison possible. A-:::::::
mglioration Certaine.: :
I EMOGI!ENASE :
SPuissmnt Reconstituant
I Flixir et granule.
En Vente chez F. Lavelanet, :..
ter C. Duplessis Successeur.
ItE Et laI Pharmacie Roy et ::
l. Donmond RIue Pavee. .
T6etphone 3430 ::

'Pendant Ia saisbn de la
Griippe et des refruidisse-
ments serveO z vous dI Ia
A.FlA SPIlJNE........ -
pour' combattre :la Gri.ppe et -:
so ex- ses suites .Prenezd ....
rge or- PANFLA VVINE.: :
)ur pe- centre toutes inflammathins
ticulie- de lagorge, rianginle. et Ia
is. Es- toux irritante,


~aE~


.w ........ a


Ltd




......... ... ..... .. ..




ue Fuo.a
:... te Postale liS T616ph 22
QU:: OTIDIEiN NDE EN 189R
EIUNR CHAUVET & CHERAQUIT
..

.. .... . .. .
-t : .Di recteur t :.
& G. CHAUVET
Ridacteur en Chef:
MARCEAU DESINOR
Administrateur
EENEST BONHOMMB

i rot 4- It


I

-1


SMARI.AGE


Samedi 30
nier, eut lieu
de


Decembre
le marriage


der-
civil


Dieuijute Cuvivier


. . . ..
i ar t t"f r o


. . .
Unc d(peche du Cap"
tien fait part de la mort
Mm. Vve. Georges Si.
nee Louisina Pierre, surm
a Limonade le vender
Janvier courant a 1'ge
ans. ::
L'enterrement eit lie
samedi 13 Janvier.
Nos condoleances a M
cianas Jean-Baptiste, do4
d4funte fut Ia smur,
qu'a Mine. Alcianas Jean
tiste; a Minmes. Augustine
gustin, CAleode,-Antiope,
torine Jean-Baptiste, 'a
Ies autres parents et allit

-AVIS
A VIS


... .......


Marie Angdlique Alphonse,
au Bureau de M. Calixte Mar-
tin Ancion, officer de l'etat
eivil de hla section Sud.
Assistaient les conjoints,
0pour 'Fepouse: Joseph Vivens,
Louis Romulus, av, Juge de
Paix, et Emmanuel Rimpel,
mnecancicen, pour t ou x, Ed-
gard Bordes, F. A, Deverson,
av. Juge de Paix et Voltaire
receinet, av. Suppleant Juge


la henediction Nuptiale leur
a et donnee. en gl is. Sain-
,te Anne, Uls ont ett condutits
a lautel pamr Madame Vouve
Rend Blanc, scour du marir,
atl bras de -Me. Francois A.
Deverson. Aprbs la tournee,
les invites out 6te cordiale-
ment requs dans les salons de
M, et Mme. Fh. Deverson, sis
au Chemin des Dalles; aui
champagne, le parrain fit un
spiritual discours aux marines,
leur renouvelant tous ses sou-
haits pour le honheur et la
prosperity de leur famille.


EXAMENS
DACTYLOGRAPHIQUES
.SESSION-
EXTRAOR 0DINAIRE

Le Direeteur do PEcole Spe-
eiale de Steno-Dactrlographit
porte a la connaissaanee des in.
tresses et du public en gene-
ral que des examens officieh,
de Dactylographie sessionn
extraordinaire) auront lieti
en cet Ptablissement le Same-
S di 13 janvier courant a 3 heu-
res de 'apres-midi.
Le Jury, compose de M. W
Dauphin, Chef de Bureau at
Departement du Commoece
de M.- Montrcsier Dejean
Chef du Service de la Comp.
tabilite au DNpartement de:
Finances et de M. Justin Lau
rent, Stenographe au Senat dW
la Republique, itravaillere
: sous le haut contrble de FIns
section Seolaireo.
S Ces Ppreuves sont publi
- ues.


......LeS, N........ A.. e E. E R., au-
torise par le Departement de
I'Agriculture, avise le public
jue les voitures suivantes sont
mises en vente:
1 camion Dodge 11: T Mo-
dele 1926
1 camion G. M. C. 1, T. mo-
dele 1930.
1 voiture Austin module
1928.
voiture Buick 7 p)assag'rs
mncl dol> 1929.
1 voiture Oakland module
192S.
.......... s voitur peut nt ei tr
inspjcttcs au (arage de Da-

-in
Les offfres doivent Otre a-
dressees au Directeur (Gene-
ral sous pli cachete et recoim-
Smand(, poritant la mention
qOfffe pour Materielb. Ces of-
fros :'rent rceuts juSqt'auu
Esamedi 20 Janvier inclusive-
ment. Les piis sront decache-
tes le lundi 22 coulfant pa) leI
Directeur General. Le mon-
tant des vnoitures devra etre
paye avant livraison et dans
Iun deiai de 24 heures.
I Prt-au-Prince, le 13 Jan-
vier 1934,

La Direction.


S e.
REMETTEZ VOTRE
AUTO.A NEUF
Ne conduisez pas-une auto
sordide. Ce mois-ci, le Gara-
ge Kneer lance un nouvel e-
mail Devoe et Raynolds qui
donnera un air neuf a votre
auto et durera aussi long-,
temps que le fer. Pendant ee
mois, nous peindrons toute
auto t cinq passagers ouverte
ou fermee pour &18.00, et tou-
te auto ia deux passagers ou-
,verte ou fermee pour 815.00.
SLes prix pour les autres ty-
pes et models vous seront
fournis sur demand.
GARAGE KNEER,
Phone 2318-2234.
---
ELI.E NE SE REMETTAIT
UtE,1 I.EITEMVNIT!


1934.


r -
PANAMA RAILROAD
STEAMSHIP LiNE
BULLETIN No' i ;N 1
Les charge aovt prie 1-
nioter quo e S, J TOi


t-bal (anal Zat./ 1 AMtrcdi
17 J a n vier 13-
Ic s i L i. -- 6', .

o et dC n '_
..York t I'-


jou) (ll 11110c n^ K p I' t

Iassae rs.
I2. r an
pAgent (us .:-












T I'
REMEPR( '.IE ENT, "e





-- [ ---
parendt eCt atou-h d:;-: mar. ,






iques den syinc'pathi ui cLix
ti II te a 'occa ion d






d lee.s ;vr t
file. S(eu: ., bel.v'--,:u ', (.ecv-
dee I 26 1)4eunbu,e I, i'nninoe
derniere.
Port-au-Prince. Ie 12 Jan-
vier 1934.


REME$CJiEME-NTS
Monsieur- Asine Liouct,
profonde mep.1t t-ouche de.s mar
ques de sympathie qui lu. out
ete tenmoiges,'nee,_ Ioccaon(,
deces d(l s\o rge, t~e lLi
frinre:


et
po
mi

vi
yjl


COLOMBIAN STEAMSHIP
C M NS Une cruelle -maladie avalt clouk
COMPANY INC. au lit, pendant de longs moi, Ma-
dame N... de StrasbouLtg. La diete, I
(Ligne Coloxmbiene) hIs insomnies, F'avaient affaiblie A 1
T:.... h: : o l'extreme. Pale, yeux creux, -ele av
: T phone No. 2328 voyait so prolonger sa convalescen- va
ce et di.sesperait de retrouver ses o
Le vapeur &t'ASTORES> forces. R
.Vey 19:part' de New, Yor" C'est ahors que, sur le conseil d1- q
y 19 1janvier i9 dii ecte- nt amie, elle fit uLine cure de FOR-
S it 11 Janvier 1934 direete- I
t pour Port-au-Prince TIANE. D& ls premiers jour.
i et attend l 15 Janvir ee re.sentit les bienfaits des 66-
en. oute le mme jour ments particuli6rement actifa com-
Kinston Porto Colom- posant la FORTIANE. AprM un
bi- Cartagena t Cristobal, sel tacon. ie o ait ein! s
SZ, pregnant frt passagers lever et meme fair sans fatigue e -
.r ..... ... ..i- p....... e 4 1 ,.. t f v OR a *
.. ..a.l. o.Haiti J ,petites promenades. Jo tn
vapeur V V 19 est urdhU une feomr d
etour des Ports Colov vailnto, si active qu'on jurara
i" .....G... Q,, t K qu' il W jamais ete malade*
Wna estoattnd A Port-a- A vous aussi 1a FORTIANE,
ine le 18 Jnvi 194 Puissant- reconstituant,. donnera


.............. ................. ...-
'.,.oute : r ; forces novees :: -
...... ... mFORTUNAE -eat ausa un puis-
.... ..a. ... .p. sent A brifuge qui se trouve dans
...S ...... .....toute s bo e :pharmacies.et ".


Mifuel Torroella
Ne gociant
dans impossibitite d'y vre-
mndre, p>ie seo nombreux a-
is et connaissances de bien
uloir trouJer i es rt'-01er'-
emwnt-s et e expr'egsion idie :l
ve reconnaissance.
1e-tit-Gowave, le 7 Janvier
B4.



Deense de o:re
ant dtavoir visit la grande


rietP de Vinm, Whiskies, Ca
lacs, .Liqueurs, Sirops et le
humt d'Haiti
le vous offre la maison
Alfred N. Cooke
Vve. S. Archer
Successeur
1912, Rue du Magasin
de 'Et4t 1912
Phone 2104 -

..-. .. .
Enrayee des .

j .-^ I '4 Fri tionne vwotr re : ,.
poirtine nvcc Vicks
% 9- .avant que votre :
.rhume mpire .

^y. 9- S~urTo 'RerS :::..:.: .::


Yendredi l
La -Imale P :;ductic n Pa.dante .... .....F. A,
t c V.CUP-TI-A'A MEJLIE
avec iet.e Partunt et Jean Weber.
Entr e 1.00
-~ a4 ^ ^s.W-'-4 a
A ^1


W40Msl-An.isHPr msn.m 0W;-*


Is


etj
+

a +a + 1''..+.


s-s
(ie


^ 1 &I -C lI t-S U ~ I 't I~ %I'd
A I eo ipour

^ -S* d OR no ^
{u^I~isI^r.c


-- ~ -' .CZc.J..~. -


HerpZis
Eczemnas
Psorias s
B outoas
Va,,-ices
Uic-:es i


D~ezwe votre


n.n;;".. (i;..i ;t r"',; '' t."e-- ti<-iri.;,.,r, eit cs impu-,
retles so Iradiw. t fi. t n rri'i+: on,, e Ft. '.*1, iL', H'8ifdt ': 1' 1 flu V.i^M tr' ^ "etVfniut ; cieuis,
t i u) ( in 1 -'. ca-r':, t :> iurnc rms, ia
1i mn n tgoreu les
E iK t<' UT \. V i 0 -n ii r t0 M

J.'r t.sst' dk r -, ',. p0 r '4 'l"n:,, C .' iOtiAL.
(:U' 'H Ml A .ik .,;. -: ROiM i A:', i''", I. 1SUB i S' .|
e-ir *'. (-. f '. w is' .s! -!', q';t t I;i; ., ;..o. v/tt;P re pou A
P :K ; i tt -' !- i tit-i. ;i- i a t'i. t' .... .... i ,;.I { ,; hu .st,
CU' wOM A1, --- ; ['s : t-. -- ; S.-.:. ^',.mts,
th rirs-,. P.. t5k i ,' .. F4'4:,2'.+:/i -?, S'ro -


,e .,-- .pH r u u ^ ........ ;. :.. ... : ,- _,n .


chaque nrtisan, chaqu..,4 ..t'q--;e
menagere t cha. que Cnfar -nt
devraient pt en o re rL'guli i&re
meant la SCOTT'S EMUL :"
SION. Cre`atr'ice d force
qui maIrt eInt 1a 1, avi,,.
assure u n bonen sa elt
vous sauve des maladies.Jres
coflteuses.
Quand il faut economiser,
il vaut mieux achoter 'uni:. "-....
scule bouteille de SCOTT'S :/- -
EMULSION, don't Ia quality. ..
est .reconnue, queo deux '
boureilles d.'iiftations At~. -
prix moindr, iut ne sau- t"-,-
raient avoir ia m^iue valeur.r






......4hw.. .. d i -..eo not A ..... .



. .. . 7 = === === === == === == '. : :..... :. ... ... ..... ...... ... : ....... ... ... ... ..... ......==== .: :::


et


~~aisi


:H ai- S t V ve. .6.ii. an tn.........i............. ......
ou r m e t l s en n t et ...... ... ....... ..................







di 12 infants, 1M. Mentor Cantave, itt
............ ... ..... -" ....." :".= .." ...................... .. ........................................................





SAl- p uv S....... d .....ymp.athies o- .ercredi ...
nt EME IMa casin e a mort d ur t .. L'ENFAA T RO
ainsT g. g: : ............











Bap- te, ftree, I IMPF"CIA
Vi- Pierre .In-... ..aptis h....r...... ...
H a .. .. .. ... .. ... .: . .. : : : .: : : : : : .: : : : ... : : : : : .: : : : .: ::.....














tons Cantave Jeo..ii
de ve, M et nl e. Joseph T un" : : :::: : ::: : : : : ..: .: :. ...:::.:::::::
dcr mcete leur Janvier 1934, et P i e Bncha Mardi: : .













leo1rUprient de trcou eifi io%1ex- LA 1eAJWfi m SN PTIALE
ee Mm e Joseph Gadwr pfetodeurs ur demand t pour ia deir:fau














connaissance. _Ent-e 0"50
i 12 enfPant M. M-au-Prineto 13 Janvie ..
Je 96 tous.Ies autres.-parents et at-l. ..ACCU8.E I ZV S! .....
... li e m enw ,c nt les am iavet c Gaby -M ur!..y.etA ndr .... n.:......... .: ..; : *** :1: ..
.u le de la .capitale qu C de la pro- : .: : i: i ee :: ::* :::: ::,:: ::::
vinee quiu.leur out donnw des : Mercre& .... :' : .. .... :.......
, A!- Ipreuves de s-ympathies l'oc4 :- M :. ;::::: ...
nt la easidn de: la:mort de Ieur re, L VENFA TMRO ::::!.;...: *::- :
ainsi gretteepouIx, pere, grand. pe- et,
Bap- re, frere, 1MPVRIA A .
Au- Pierre Jean Baptiste" Ch16- : Entree 050 : : ....
;Vic- Perre Jn.-ftaptifs Chn ie .. -
tous 4 e V. Caiw_ ,ieudi ..
eS. decede.le let Janvier 1934, et i Piere Ba-nchard dan :
leur:.prient de trouve" iei Pce- LxA ARC.IE :UP7IALE
^ prOession de leur )profontde re- avee 1oi, La~rangce i
connaissanee. ERntre (0150
Port-au-Prince, 13 Janvier : _I,


... ....-



.........
. ........


. . :. .. .


1 b. o ez-voUs au

ouv [-MIL


a -vos parents


S'y aboner


Sang


E'n


. .







r"


Derni6res Nouvelles du Monde


reques ce


martin


Por C6ble, Radio et Correspondonce Aerienne )

ST-'W .^ .nTm'c^ta


DOORN.- L'ex-kaiser Guil
:laume Ii.garde la chambre de-
puiS hier, souffrant d'une at-
taque de rhumatisme d'une
certaine granite.
xxx
SANDRINGHAM. Une
automobile qui transportait
le Roi d'Angleterre, 'le Pie-
mier Mac Donald, le Due et
la Duchesse d"York et la Prin
cesse ElisAbeth e failli 6tre e-
cragse dimanche par la chute
;d'une branch d'arbre, tandis
qu ses augustes passagers se
rendaient i l'Eglise de San-
dringham.

LA HAVANE.....- En vertu
d'un dectet de circon stance
pris dirnanche, le GIuverne
'ment du President Grau San
Martin qui, ju*qu'l present
par les Etats-Unis, a pris le
cohtrole de la Cuban Electric
'Company, tirme au capital cdh
,194 millions de dollars, qui jap
partient a des americains, Cet
to decision a 6tS1.prise tapr 4s
ue des grevistes eussent pri-
Ye la ville de la Havane d'e-
lergie electrique pendant six
eures .
iD'apres ce decret, le Gou-
Eernement exploitera l'usine
dnformement aux reclama-.
ions des ouvriers auxquelles
fa compagnie avait refuse de o
faire droit. Tous les frais de
'exploitation sercnt a la char
gede 1'tat. Les lumieres de la
ille etaient restees eteintes
Dendant la moitie de la nuit,
zt.plusieurs parties de la cite
>nt e6t privees d'eau I partir
e 7 heures du matin, Les em-
ployes en greve avaient prive-
5u leurs chefs qu'ils ne se-
raient pas respcnsables de ce
pni arriverait apres 6 heures
lu soir, samedi. C'est seule-


ment vers midi que le courant
electrique a ete retabli et que
les pompes out recommence 4t
fontionner pour fournir de
['eau L la population. Des so]-
dats cubains arms de mi-
trailleuses out entour6 1usi-
ne et les employs ont repris
Ie travail sous le control et
la protection de 'autorite mi-
litaire. Le nouveau decret
pr6voit que toutes les usines
electri(ues de 1 lie et toutes
jeurs propriet.6s sont places
sous sequestre, jusqu'ha co
(lq'tne entente intervienne en-
tre leurs employes et leurs di-
recteur s.
xXX
SHANGHA1I. Les chefs
du minouvement revolutionnai-
re sont en fiite et ont aban-
(lonnl1 Fo(. Chov,', capital de la
province de1 Fukien. La situa-
tion est trs& grave, des mil-
liers de soldats de I'armkee re-
belle, liv'ys a euX,-nenaes, ont
envahi la ville. D'aprs cer'-
taines noJuvlle.s, ppu .tant,
celle-ci ser'it occupee plutot
par les troupes du Gouverne-
ment de Nankin. Mais le fait
est que beaucoup de quarters
sont au pouvoir des revolt&s
en deroute, et qu'un pillage
general est imrnmnent.
Un petit d6etachement de
marines c.hinois a e6t debar'-
que samedi et a apposetiun peu
partcut des placards decla-
rant que la paix est retablie,
mais ces proclamations ont 6-
te deChirCes par' les revolts.
Les bhateaux dC guierre japo-
nais ont deharqr.e 130 marine
qui ont pris garnison au con-
sulat jap`nais.
XXX
LONDRasD'aprbs des
d(epches recuis tde Hong"
Kong, des nbgodiations out


commence entire le Gouverne-
I ment chinois de Nankin et leh
Srevoltes qui cceupaient la
Province de Fukien,
x-xx
NEW-YORK.-- La Police a
commence une campaign, e-
nergique centre les masons
de jeu. 164 personnel ont &t6
arr tes au course d'un premier
raid.
xxx
BERLIN.-- Malgre les ex-
hort.ations de l'Eveque du
Reich Ludwig Mueller, chef
de I'Eglise Chretienne Natio-
naliste, les invitant a conclu-
Ire une trIve, beaucoup de pas-
teurs, s'opposant aux efforts
du Parti Nazi uour prendro'
le control de lEEglisq Evan.
gelique allemande, ont lu di-
manche des proclamations ex-
polsant et defendant l'attitu-
qu'ils ont adoptee. Les 6-
glises etaient remplies de fi-
dlees, mais aucun disorde
n'a td enr.egist'r'.
xxx
NEW-YORK. --- Jesse I.
Strauss, Ambassadeur des F-
tats-Unis en France, est par-
ti samedi pour Paris, a board
de V'Ile de France. II dtait en
1 Amerique depuis Septembre,
I ayant voyage A cette poque
pour subir une petite opera-
tion.
i XXX
xxx
VIENNE. La Heimwehri
Fasciste -a commence dans
toute tAutriche une campa-
gne c( otre les nazis. Le Prin-
cc Ern.t Von Starhemberg,
chef' de la Garde et bras drcit
ilu (liancelier Dollfus., a in-
teed it a tous les i memhres de
la Heimwehr d'entrer en ne-
gociations avec (des naziA ou
avOCe n'importe quel autre
gr ,OOpOment politique sans en


avoi '
lui.


xxx
NEW-YO RK. 1)ix huitdes
personlies arrretees au course
du premier raid de la police
dan.s les masons de jeu out
6et condaamnuees 'our conduit
(t1'sordc nn6e.
xxx
H ERT.FORD.1 Ulne chau-
dire de la <.Eastern Cotta.mn
Oil Company, a fait. explo-
sion if 'usine de la compuagnie,
a tue six homes, en a blevse
sept et a cause d(i degait quke..
Vo'n value a 100.000 dollars.
x:x
NE l'W-YORK. I'a6ropia-
noe et I'equipenent employs,
'ar le Colonel Lindbergh et
si fomme al (Ollrs de leur re-t
cent voyage ont et6 exposes
au Museuni National d('His-
toire Naturelle,
xxx
PARIS. La )promesse du
President du .Conseil Chau"-
temps de mettre fin aux scan-
dales financiers a eu son pre-
mier effect sinmeidi, le baniquikr
Albert Oustric ayant ietAO arre-
t6. Son nom avait et6 cit6 'a
plusiturs reprises au Parle-
ment A 1'occasion de I'affaire
du Credit municipal de Ba-
vonne. L'ayant appris, iI
s'est rendu de lui-meme a, la
police en disant : < clu dire que vcus me cher-
chiez>>. En 1930. ce banquier
avait 6te condamne a 1'ocea-
sion d'un autre scandal fi-.
nancier, et avait passed neuf
tmoistf. prison,.
xxx
SHANGHAI.-- Un i-iouve-.
ment de secession parait sumr
le point d'eclater dans la pro-
vince de Fukien. On anncn-
co que des marines du Gouver-


r.gu l'ordre exprb (do


I'a ~.




































Li:.


. 6, Ree


La Loterie Nationale est $
,' .. .. . . . .


Une institution hautement humanitaire par la multiplicity d"oeuvres qu elle

se propose d'aider.
Une chance de bien-setre offerte aux homes de toutes conditions -de fortune.
--.

Eploys, fonctionnaires, ouvries, artisans, salaries de tout ordre,

gens de maions domestiques sans grever leur budget.moyennant den

ffourardes. Deuvent aEnff er G. deux. mile.


mmerce, chefs d'industrie, parez aux asuffisances des ventes, par I'achat d'a
re do souci des icheaoces
I nienurs, Avncats, SinateursGrands Di gitaires de l'Etat; Repraseitants de
a stes, DONNEZ. I'EIPLE DE VOTE SDIDARITE SOCIALE.-
ig. capitalites, come an -jount, AUMENTE VOfRE AVOIR.
i eoite HaFiti, re-I i3,li .service. en actstat :le ilJot de la Aoterie NatinirtJ


bfilf,,


Alt
. *":


a-IW w --- vI
patrons de co
qui voyas ib
M, decins,
tialit, .Journ
'Re
*'."' A:'.": .1 1i


C.9
49$4


r-:*--.nc r *..---/*ea^-^I -rp -- ia^- 7 .LENO UVELUISTE Sssrmird


. .. ..".. ...





. ... ... ... ... .... .
. ... 7.........
. ... .
. .. .. .. .. ..



. .. ... .... .
. . .... ... . ......
.. . .... .. .. .. .....




..... .. .. .. .
.. . ... .. .. ...
. ..... .... ...
. ............




............. .
* s .i < 1 ..
:* ... ....


v-_.0am;nee e m8a 1111e m-,1 .


~dhbB~h~Fg$~Flb~B~~


neoment nationalistOes se wontt
empuares de Fouchow, capital
de la province vn rebel lion, et
que les rvoltks ont pris Ju
tuite, y comprise la iarneu-e
19&me ai rme. Des navires de
guerre anglais et japonaaI
out regu I'ordre de sw rendre
duans l port de cette vlle
pour y prot6ger leurs natio-
'naux. (n rapport que 300
autros tsarina j'aponais y ont
64t dtohbarques. On ignore le
(sort d(e 9 missionlmaires am6-
ricains quti Vresdaient 6 Foo-
chow.
xx X
P'ARLIS., L. France coin-
nence A evaijdVi' hbeatucoup la
.tabilisatin (u d olIlar, aprta
I 'avoir r6cian a i grands cris,
'nd(lant lonrgemps. (ieorger
Bonnet, ministre des finin-
c,s, et des ecn 'ni.stes rmui-
nents (olt dit uue a stabilisa-
tion du d dollar pIu-rrait avoir
des consequences .iveres pouv
les finances francaise, car
b.'auco.tup de capitaux p)our-
Paient etr 'e rap idement trans-
I'Qfs d(1e lra ce *n A m1fri(iltov.
/ xxx
WASHINGTON,. .On an-
nonce que le Comite Senato-
rial qui onquote sur Ie trants-
port de la malle airienne a
decide de faire une investiga-
tion sur les taxes sur Ie reve-
nu payees par le Colonel
Lindbergh et I'ancien Presi-
dtent Herbert Hoover.
xxx
NEW YORK.-- On annon-
ce la mort du' fameux agent
de change David.l Lamar, ig0
de 65 ans, et surnolme loup) de Wall Streets. On a
trouve son cadavre dans une.
chambre d'hotel, et les mede-
.ins ppensent qu'il est mort d'u
ne crise cardiaque.


MJ


rw% A
AMA V
las iNA
I lu L


L,A LOTER E





9LE COLLETt
.a.... ....0.n... .....


Iviatteis
-PiLACi kEb LA PAiX


-


La plupart des maux out leur
origine 'dc : :
,- a-:m:w:w:


MAGAS'iV DE L'ETAT


4terie, Bibehteric, Ar.l, ierie, Lunelterie.,
ht ecaies dt crdts.
exptionnel pour 'usagle dei ateliers de tout gen.'e,
jator, viex uiamanti, ,etrles d pierKs pre-
seS, v;iilIes pieces a tgen et monuaie de toute

unalite.
CIALITE DE LA lAISON: Confection d'aUtiances
dw to rates en or, 11 el 18 curats, sur command, repa-
an de4ous bij oux


PAGF


de


. N- -,"
... . .
.......... ....


DiretcuwAr Maurice lermont
Prvfet tde Eludesl Chalmer.
.\(dmnin .ratteutr: C. dte (Catala ne


1 (!olltfe Simon
r a plus i reminder
fasve conlflnce, 11
naintcanta "ttf


vis au Commerce

aPama 'Prodl SL't.uaiship Line a l vantage d'an-
tr les d",e);Irt suiv.anlsde NCwX York pour Pvrt-au-
nee, Haiti, dirciIte ent cha(tIU e Mardi, exxcptes e ..
ISTOBAL (iHi hiis i'a M rei'(Iedi, Ie I Janvier I19,4
rrivera it Poti-u-1'riiic, l( Lindi, I S Janvi. 1934; s
CONA, le Mt,' 'di, 11 1 iev i 1I34, ct 1 IN' e I'a a
. au-Prinnc, !0 <1'e i I, k v kn. r .i 34 i
o0uslessteamter.-sont pouiLrvISs de Chambre frigorifique:


PART DE ,1. >.


Cristobal,
Buenavfdttur
Aneon,
Guaaquil.
Cristobal,
Buenaventuro.
Ancon,



Guayaquil,
Cristobal.


* PAN AM.\


II' ~
ii' ~
If;
1 24
I .
ii. '4
6
it' 1.-I
N. 21~
I-
~1
1.1.
A'
I.


4.1tRRI AGES A PT-AUV PCE.


4 ur..
*l (ALl..
.1 ~AiI,,
.1
4 an.

1~, C
I eQ.
LI I
Mar.
I ~i F.


1931.
I C~ 1.

II
1981.
192k
iui I.
I! ~} I
I nt-I.
I s'4 ;.
it;.
~ ;
1 n;; ;,


A
15
21
.0 t
I
12
1.,
26
4
12
1
1i
t6


IA.\ Ilu()AD STEAMSHIP


Jan.,
San,,
Jan.,
VJan..
Fev.,
ev.,
Fev.,
Fev.,
Mar.

Ai a I"
Mar.
Avr.


1931
1981
19:4 1
1934
1984
1934
1934
1934
1934
1984
1934


LI NE


Jas. II. C. 'an rReed,
.4ent GHnroal.


IAide conser w la

3il ubrit de votre intrieui

"I A sal eti est dangereuse I Elle content des impuret&s
qui menacent la santd de votre famille. II est
_nc prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondante purifie, en mrnme
aitps qu'elle nettoie. Ptndtrant dans tous ies cotnI
SIla salete se cache, la mousse du Savon Carbolic
. Marigold aide i conserver la salubriti absolute de vote


aAL


LABor. Tomrs DU D: DEN MOIn
25 ,u a DAGORNO PARs iXiS U .



... ... .. -. .- ....-. ..... ."^ -


st -) [Is .6 I n e


tOtlII S


JioXipar4


par ffi 4es I, T a. M E.
Officiels, 'Toll" ks 41K


vt's (j u ,i1
14, 1 Ira t


d preqente au BI;cc-
(If .1t 3 u : o ti. brill nl1-


mrent rcu .i
Le (Iol IlIe S.imon lBolivar
done ax el ve [la maillue- ie
formation mori(ale t inteltlee
tuelle qu1 owrr puisse e-.perer,
Los corlditions de Ien eigne-
tnent moderne south. facile-
ment realisees en CCl EtabllIs-
sr cm t -quipqosdm une orga-
ni sati 1r s-uuperieure e t un
0co. doie jro)eJsseurs tres biern
etraine6. Les t.ois Sections
A, Bt, C du Progranunme 0fi-
ciel 50nt epre6senteefs :u ce
CollAge et out f ni leu con-
tilngent de succe; aux deniers
examens. Le College Simon
Bolivar est-d'aillrum s Ie seul
a donmnr co triple enseigne-
mnent et Ksanus lucunes, Ja diff6
11_t ic' le:_ trois 5:ections
c0i< H Pen un (ic sage diff -
vent I t ciat, le d'apcrs les ap-
titudes de &nacun des cni Tm is
sanees g6nheales,- litlateVire&
et scientifiuues, neeossaires
Ia condluite de 1- vie.
lAes (2 asses Pr'inmtai'es snt,
depu is la rentiee d'Otoere,,
I'objet d'tun soin tout parti-
culier e I a part du Conseil de
Direction.


'I nternat,


i rreprochable,


est Li base 4'hygine; de tra-
vail etf ,e discipline. I s, pa-
rents de la province nPmt. .ia-
niais eiu (l<'a s lotetr de s as
bienveillants prod igu s I
leurs fils.


I-ita tu,*'lle u


(OCA- COLA


i Co testa e


SAVON CARIOLIC


4d-r|eF. ?I -C)I


molbomat ~ Ifto UmAId LkwanHS, t*04 AW
'pwm Cm. wTribe ok& A.Pnsm.0*,A0


1db
I"


vaurese

V aS l


Vdl Iles

Serritoire


qiuntessence des


Ca lies(z.


oieil-


I lII

k's


le, s


Lerrois.


:'esl ce qui


hit soui aromeI


. "COffS AGREA tR,,-CONfSarq4TicON >ARF/A17T^r
.RHUME:,, TRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
.JOlT.A1'uPRINC; -*HAfft'i RT .RS PROVINCES.


*4 .- .-


'I:: .
H::iii';i;:


..nusUA.. ..:. ..
'i' ^- -:* . ... .. ^ ,: ** -* .. ....:* ** v v i .. j^ f;'


-V.





A:
4 -'.4-. .. ~ .. -


Goutez et COtmparez
VU&'Cju ^- .V*J|ae-*M4 *


7.


.'- .v i. ._... .... .


m.... .. .. ..


.. ... .. .. .... .. .........
..... .. --- -.-. :: :< (: :.......
,-,..,: *,, : -- __.-- --:2." : _J ___2 .... ,; ....: .... ..... ... ......... :......
. .r ...... ....A.f.-.. ..... ....
. .: : :. :_ i!.:. I :I: ; .. ...... : : .7 : <. i.... .. ; ., ,


es


e i -..


,~c-- 0


aad~r$ra~i~6~8~~' Y;i~Mb&i~s~d~~


V.


I. . .. -'


ir : : :..


SIMON lOLI VAR

d'A'nseifynement Primnirr
et Secondaire
C.uMally. Nib, i114t
(PelitFour)

'I hphoner 2897


I


do


t 1.
t'o f a,


M4-
ow


.. .. .
...... .....
. .........
.................
... .... .. .
. .. ........
. ... .... ...



.. .. ... ........
.. ............
............
..............


Ipp IF "T I," V E
coululh


Su premel


Bier


i s Is


UIS I"1


IL
A"M A age mm
APM IAA
-Irib

a q6
wo


LEB~RUu


-69~t


de. A


toeutiiss--itli


itllt3


A,




. .. . .


...... .:
.


- .LE NOUVELLIST "t


-%rW,


I: :ir


Nous rappelton A nos lee-
teurs que dtepui hier Ie de ai
est eeoul6 pour avoir lePrs
nouvelles plaques et licences
d'autos pour Fann~e 1934.
II en est de meme pour les
licences d'armes a feu. Same-
di prochain est le dernier
jour pour remplir ces forma-
Iites.

Me. EMMANUEL VOLEL
Ce matin nous est parvenue
la triste nmuvelle de la mort,
sur-vee Alj-a J-n,].acm{ld 1 Me. Emn-.
manuel Volel, ancien baton-
nicr de I'Ordre des Avocatsi a
Jacmel, ancient notaire, ancien
Senatoeur de la Rdpubl ique,
ancient Secretaire d'EPtat des
Relations Extl6rieures et des
Cultes.
Le deftint ltfu n1o (les p.r-
sonn aiiets Ies plus mtar.(.ian-i-
tes de sa ville.
A, tous ceux I: q(iue ce deuil
sineUBCes ccndoleances.


(7E lIERE fPRES DE TOI
lIos habitu. s' (tu Paramount
sont sortis ('et vei llo du
bleaui lilm (.e ehe hier soi.
Unei hrec pres de tlo est
line nerviOoVUl; jouttz |i.Ue la
piece cSt jouco P. V !.s at' rs '
j ft F IE l
Ide talent" M can cc Qhval i-,.r,
Jeannette Mac-Donald. Pier-
re Etebhe>ar t'.
Tous ,nos comnIpliments a Pa-
am.uIt qui du ceuste e gdra-
tiierFs n afi-able ct-ietroe de
ses films- de pr'emibre classes.

ERI"A T1 l
NiTmero de .-, samdi, an _t-:me
pagCea, d(ans 1a not e re de response i AM. le Speaker"
de I'Aetion Nationale>> lire se
serf de moi come eible, au
lieu (de me serf de cible.

CANDIO AU CONCERT
II ny a vaimet I que Candv
qui soit capable de parler a
la foule.
La belle manifestation (lont
le Beranger a et&1 Pobjet, hier
.. s.oir'. 'atteste g'randiokment.
Bravo! Can!dio et ( 1hran-
che la denuxiene
-*._. .- : ^ ,"-


.* .. .* .. ,_ .
PR-k'EZ VOS -
NOU VELiES PLAQUES
...S T. .. AUT S LES-.
SLICENCES POUR
ARMESWSA .E!


-W --dlI9w-fl. An.b&S.


Abonnez-vous


et


dites a


vos


au


Librairie


Nouvelle


Bi re Supreme

L pluIs samne, "


Pilus rairairuissaule,

La mneftilleunre


monde
la jeu.


- Les parliculiers peurent &'abonner direclement aux jour
naux onuretues de fFrance, par notre inltrmediaire, et ceta,
sans commission.
Ser vice special pour la Pr( vince.
i.i .. .. I -- "" ...... t t_, *'A
...***^ .*^ *: ,i^ .^^S. f tt ^L' ....... "


parents


S'y abonner


aissi,
Rlll5SI


c'est la seue f aon pour nous

de Yeussir.


Aide .............k.......C nserve-r la
salubrit6 de votre interieu
La salete est dangereuse Elle content des impuret6s
qui menacent la sant6 de votre famille. 11 est
donc prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondante purifie, en mnme
temps qu'elle nettoie. Penetrant dans tous les coiun
ou la salete se cache, la mousse du Savon Carbolic
Marigold aide conserver la salubritd absolute de otxe
MA60soE


L'ordonnance par
a suivre au cotc
Au coucher du solei a;
travail assidu ou d'exerc
nance la plus refraichis
verre de White lHorse
soda frappee.
Le White Horse Whisky
et ressuscite l'energie lan:
it6s reparatrices et sa v;
bien connues des sports
d'origine ainsi qu' I'Etra


ta..s


*-*wo 6- I I I P


C'.,w --


Hsawswt e a* sn LOa.= L-vapwn, nmsfcfeP
-0m i Tprjhme Ck .AL, Puwn*afL-ra


VImf'3,


COURSE DES CHANGES
La Banque ici vend le dol-
lar 2i 16 francs et la livre.ster-
ling est a 5.14.

L'ARTISTE SALNA VE
A SAINT-.MARC
Si la reprIsenttion offerte
a Ia population 10 mercredi, 10
courant, a et ecntrariine par
la pluie, par centre, la soiree
rcganisee Ie lendemain, sur la
ulace Philippe Ouerrier, sous
les auspices do MI Victor Guil
laume et de ses colleagues de
Sla Commission Communale, a
eu un success formidable. Une
foule immense a applaud,
avec dOlire. tous lis numerous
.:.. du programme. Salnave dut
S. en bisser quelqes-uns. L'en-
It.: :::. :::.:thousiasme a atteint son com-
......:; ble a 'audition de: 18 Mai
creationn du drapeau), le 18
Novembre (au Pr6sident Vin-
cent), aifisi que des propagan-
des en faveur des Services
Technique et d'Hygi&ne.
Laide du Doeteur Ed. De-
pestr n'a pas 6t6 etrangere a
la reussite.
De tells representation
ont Un caractere educatif qu'il
conviendrait de,..ne pas negIl-
ger-pour le-milieu.
A quAnd la pruchaine, avec
cinema? 9


E .core


R


Toui*5urs R CO


4.


excellence
her du soleil
res tune journee de
ice violent, l'ordon.
isante t-st un grand
W\Vhisky I'eau de
supj rime la fat igue
guisiinte., Ses qual-
aLeur di estive sont
men dans son pays
tnger.

















0 1

.:
.- I lm














I ^ r'' ...


SSocieutt1 nieiedAutoo


KCATA-PLUN*
* ASOGRONO COSOND> .
1CULEMBO TOCA LA CORN WA
(LAS MARACAS DE CUBA .
.ESAS NO SON DE ALLI4
JIA HPORINQUREN "
((M


M111 f1,1t rs .5,"e -


S N'OUBLIEZ PAS LES CELEBRES VAL-'..


gRAQUELt TORRES>
(NUIT Y'ENCHANTEMENA fl
vESPERANZAo
*f.:^ -"* *. 93 .


-h ODIA&S o .... .

Les dernires cre ations de aDon Azmazi.. > ELISNQO G SNE'c O,,srte t MaMin.

Accoure:z hez MALLEBRANCHE. GENTIL, BOGAT& r.o., et faiftes ootre hoix.
r -. .: : .,... .. ..


Society* Haittiene d.'Autoinohile


"':4~:~a; _______


"jMANDEZ LES SUCCCS DU JOUR A LA
*


3 ~


~si~n


01 I :.1


1532 RUE REPULI'AItNE, 1532
(A COTE DU TAl 4At1VR SJIITH)
Nous recevons des revues de !uns genres:
Cinema, Humour, Reportages, Fails Divers du
enter, Litleraire, Politique. Sciences, modes, pour
#1 a0a0


"


. .


u.


1 11


'wows
mm Air
Aff Im

N u-U.VELLISTE
---- -------------------- ---- -- .


amis dee


lif "


W


SAVCN % CAIRFCIIC
MOM


ei e


LOL '. l' .


: