<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02043
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 10, 1934
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02043

Full Text

PAGES
: xcusilvitt
(Idp^chee1S
~I
-tffott *C-&


~1
4~g
It

a


QeVTIDION Frokos MN 1
:


SU Qoood,, Hai
^ wqi^ JJ


S


agm-------------- svp 11 111111 gy y


Ed( otar d


PORT-AU-PRINCE, HAITI


Laroche


nous explique...


Tout le monde sait que M.
CKdortfrd Laroche est un spe-
ealiste de la question d'alcool
pour avoir mis la main a
ite depuis plus urs an-
mees, t twus a remis ce ma-
tin les notes suivantes:

La situation des Distilla-
leurs est un problme corn-
plexe qu'aucune loi haitienne
ne peut avoir la puissance ma-
gzque de modifier, quelque
favorable qu'elle veuille ttre,
pour les uns, et deliberhmnnt
SInjuste-pur-les antte&i .
Quatre t16ments sont abso-
lument indispensables pour
produire-aalcoot arec profit:
I.--Le distillateur doit etre
proprietaire de cqnnes.
2.-Disposer de moulins a
multiples r6les 6, 9, 12-a
forte extractibn.
;3- Pasteurises ses moits et
les trarailler ovee des iap-
pareils modernes a haut
rendement.
.-- A'oir en pital roulant
S lu, pcrmerttnt de stocker
ses alcools, en cas de ne-
rcrsite.
Or:
a) 9,. oa n des distillateurs
ne sont pas proprictaire& de
cannes.
b) En dehors de Dumai, de
Prinwe et de La Rue, dans le
Nord, tous les moutins en Hal
Ii son! id 3 broyeurs, el il n's-
xistc pas d'fUsines pouvant
travailler. en dehors des trois
plus haut cities, 50 tones par
24 heures, aree une extraec-
tion sup6rlenre i 30 o o. Lat
major it e&l constitute
de petits moullns trac-
tiona animate ou ai petits moo-
teurs extrayant & peine 30 o o
de jus de la eanne.
0) L'tat des distilleries et
Icur rrode d'opration est inex
primable. Une court visible
sur place idifierait vite celui
gut "oudralt se rendre comp.
te dc la situation vraie. Ii ter.
rait, i de rares exceptions, des
guildives eouvertes en chau-
me, cllsskeo, maconnies atec
de La bhue, d'une saleti re.
Ptussan e; des apuprerls cou -
certs de vert de gris, rapi dec S
e vieux de 50 ws, travwillant
unft movt compost de vidange
PUante, d'eou sale et de si-
rop sri, donnant & peeite
tO oo d'atool, au lieu de
o0 'o, de moyenne normal.


d) NAe disposant pas de ma-
tire premiere, le petit diatilla I
ter aeh&te le sirop ap terme du
producteur. Le manque de mo-
en de transport .es mtthodes
rudimentaires de fermenta-
tion ne lui permettent pam d'e
tre prft avant tro semaines.
Qans le deirmers jours du
tOi de credit, Palcool t
1rnW rtie en ville, et vendu
c15 A 2 points an dessous du
ursO LeU frL faitraux,- et
SexteUnce page i n luiire
k me Pas de quol rglerle
et c coat Ofe la maiiiret
mi e e .
ears de, Iro% mp
(a P ipr f nU kt0r des
.' "---' -"? : 5 :"" ;.. ....' t


pressed par ses creanciers ei
les Contributions, U ne lui
rest plus qu'd mettre la clef
sous la porte de la guildive
qui, la plupart du tempa ne lui
appartient mr9me pas, e qu'il
a lo'ue i 200 gourdes 'an.
Le tableau est noir, mais
incontestablement vra.
La Hasco, pritendent nean-
moins certain, seracit seule
responsible de la ruine de nos
distillateurs.
Bien organisie, disposant
de moulins ia forte extraction,
d'une distillerie moderne a
grand rendement et de capi-
taux li permettant de stoker,
ellc inonderait le march d'un
alcohol nuisible, product a' ban
march. Elle s'enrichirait aux
depens du pauvre peuple ex-
ploite et sanus defense. Trots
faillites suecensiveo et nme
perte annuelle de 350 mille
dollars sont des fais brdants
qui ne peuvent etre contre-
dits.
Les utw vulent prohiber
('alcuol de melaase, sous-pro-
duit nature et parfaitement
sain. base de tous les rhums
les plus reputtes du monde :
Baccardy, Martinique, Ste,
Croix,. th Mrhms certain
nement infiricwrs au nbire
invendable eeeAdwant sur les
marches ext rieurs par son
haut prix et son manque de
standdrdisation; lea autres
proponent de I rapper d'u.
ne taxe enorme rendant toute
fabrication Impossible.
La Hasco doit ktre icraske,
quand mime! Qu'importe quet
cinq mile traralleurs silent
jetlas ar le pav:e; qu'tmporle
que toulea les grades habita-
tions soient latasies en frtehe,
qu'importe en/in que les re-
celtes de I'Etat diminuent de
ce'nt pour cent: i faut ltuer
Hasco. quand memn, par ri-
cochet toutes les Usines hai-
tiennes qui ont easagi de vi-
vre sans rien demander sxuf
la protection a laquelle elles
ont droit, comme tout le man-
de.
Dans le mime ordre d'idCe,
ne pwzrraient-eltes pas die-
mnder que la rente deu sure
d'Hasco soil interdite mr Ie
march local ou tout au moins
frappIe.de droits prohibiltfs,
compensani leur inferiortd
en capitaux, en materiel et en
quality de product?


Comme *Le Nouvelliate* F'a
fort bien dit, le progris est en
march et, a mins que. qS l-
berement mnos vouions r-
tourner t 'fitat primnif, rien
ne peut arreter ol atdion
dans loules les branch ade
i activitte: ni is dtnajoi
ques, ni taxes xinophoNet-0n-
ire le capital etraniger, sans
lequel nous ne pOuvons rien.
Hier, c'itnit la culture du
tabae que 'on a ruin&, ma,
jourd'hui Cest l'aeool; de-
main ce seront les fignes bea
nanes, le four ou 5000 pageanst
conduits et souleves par des
meneurs bolchivistes iront d&.

(Voir suite en e paY) .


NI.


1DOMINICA I'S

SAU PA LA IS XA fONA L

Comme nous. l'avon annon1
ce, les Commissaires Donini-
cains ont 6td recuse ce martin
ar le Ministre des Relations
terieures qui. au norM du
: oouvernement, leur a souhai-
te4 la bienvenue an formulant
les vceux de pleins success aux
travaux de Ia Commission
Mixte, et A la prospe6rit6 de
la Rpublique Sceur. Le Mi-
nistre Melia a r6pondu dans
le mEme sens. Puis les Com-
missaires dominicains ont etc
requs par le Pr6side-tt de la
'R6publique. Entdrevue tres cor'
diale, mais-sans discourse.
Quand M. Ortega Frietes
mcnta au premier-6tage du
Palais et vit I'Ancre de la
Santa-Maria, il.,.JTmbrassa
pieusement. en disant que
c'est te plus ancien vestige de
la civilisation eurt peenne'
dans ]e nouveau Monde.
Dernain les Commissaires
haitiens rencontrerorit laurs
colleagues, et les travaux ccmn-
menceront dis vendredi. Le
salon des Buates au Palais a
e6t" assign4 la Commission
pour ses reunions.
Nos vreux d'entente parfai-
te accompagnrnt ees Mes-
sieur$,

IIre la asile de nos form.
f/onsen line, page.


MERCREDI I0 JANVIET 193.1


----- ...IV...S.J) U


LEuS ACTIVITIES DI
PRESIDENT 1D Efl.S.S.ff


POUR UN CARNA VAL

GAI


Ioun ait. dc6ji quo notre I'i
lite, desirant avoir une ,mein i-
gue locale tre' gate l:o' .
Carnival 34 a offer une ,.iie
prime de 50 dollars Air t,-!.i
don't la composition sera ju4gC1.:
la m:eilleure.
Selcn nor renseignen.-.n,,,
deux de no; meilleurs 8?,- -
tes, pour net pas dire I-es v i
grand, se proposenat dt. ptt.
Tre' un morceau or ginwa t.-.
tres gai, Mais on attend-ant
que cela soit fait. ncu- SU.L. -
runs au Maestro Jn. Baptistc
qu'il fasse executerl dcnaizi
par exemple. oiu marwi |*i'o.a-
chain si cest trop til. ie:
quelques belles merineut.ue (it
choix qu'il .a dan- son ieptr-
toire ; ne composer, en smoiric
le programme de ce soi"-lih,
que de ces numerous.
Par ailleurs, selon inforin-a-
tions personnelies, que&iqu'u
strangers qui avaient assisre
au carnaval de l'annee derni&-
re oat &eerit a des amis d'ici
annongant leur artivee. Bien
qu'il rest uin moi it pine
pour notre Camrnaval. nou
scmmes persuades iue ceux
qui y participant, et-particu-
lherement les firme4 et mai-
sons de commerce contribue-
ront encore cette annee a eec
qu'if soit aussi gai que l'an
dernier.
La.-Maison Estevel 'e grand
industries Pantal, la Societ6
Haitienne d'Automobile ch:ant> come d'habitud.
Pour ee qui est des prix
nous eroyons qu'il y aura des
surprises int6re;:santes.

f LES ?r)MMISA IR--E
LES r?)MM!SSAIIES


deplacetnen rt ec' (Sjour ainsi
que le salaire de arb0re sont
aussi & note c-Iar -. Nous
les estimons a ;00 dollars.
Sur i'initiativ- de Me. Sey-
mour Pradel; President de no-,
tre Comite d'Organisation et
grace au concourse de Son Ex-
cellence le President Stenio
Vincent, des travaux jusqu '"
concurrence de dix sept mril-
le gourdes et confines a la TDi
reaction G6nerale des Travaux
Publics, sont en voie d'ex4eu-
tion, en vue de rAndre le Pare
Leconte, digne d'une pareille
manifestation,
L'U. S. S. H,, sachant Fin-
t6ret que vous portez au sport,
vous prie d'etre son interpr&-
te aupras de vys lecteurs pour
leur announcer cc grant t event
sportif et les e'sourager a
venir A Port-au-Prihce. Tcute

(Veir sitde en Ge pae) .


i


No. 13203


Aux Ecoutes

a une Tentative


d'Interview


r.l'rt-, u-P t' ,, tt' ,!;hn -

.. .'n t ,1 Clitrt' te:L ',
L 0 (',0 il (C I l.' I C S. HI.
;u1i pCnwtu '.S ('( compli-




S,,[1 .uait ti e tIc eec,-l
I ap e la ientqu .'I

S.elat i 1s 0I 'o n isa t i (o, c.es
ietcoh'e.-Z Aus$1', est-il heu-



t 2 i iltc- :o r ie ,t c..t .
oi ks ot u'te r oes n.'m'e/q i ttra h-

1plaiti. >i c',IV.n itLJOD est l It'-
:ni fahle (. p~ uis u sellIs le x (3-
li )levs de Doh T h-'s tde S. ant ia-

a -It' ( haion i ll ( Ie t
,:. t a S.-liSof; dLI'n iiNVO, ont

eu I'huni ,cur de lh sn. election "Ie
demi gatuehe, ifonto et l'ailier
droit; Arguels Les autres
joueu rs aIpar iennent m.iaux
grands Clu bs ie lIaH avane ae
i nouns suffira de citer la Ju-
-ventud Oriental, la Juvenmtud
Asturiana et Fortuna pour
vous peormn.ttve d'1n juge r.
pNot pourI 01'n t V(_U..; rYn),Vei-
Sger d'avantage siur La valour
dI nT,.. pi'ochain.. visitou s et
Sfe'uer"p due fnous un vrai
Spl.aisii'; mai noeus craignone s
de VOLuts latig- 'e los yreux enl
dounant Anotre lettroe l'an-
Ileur 'tunoe t forence. Une.
proashaine fois,b v s tl evoz ser-
li a suhLftir.
Les ('uCLhin jutll':'o Itav(c
tu US til'is iutchies. ls 4
Janxvie- p'in ,' t tp ou al re
Fevne. Lva \intqeur du totur
noi dev n so )'enVi' o an Mt ex i
ide pou' itiiContrr el'ujpe v e
MN ixon ine. Si :'el lt honnew
nous dchdait, Ha t.i, t CR de
noumie e v ,r'e O rF e ao v .n'ti-
(tualitice pour clispp ter 0 to-
Ine la grande icialt Vet. l' :
!lat io een- P,'pn i 1),' ,i-
le, reIi w tzlti r sti l;d se t t.,
colunflnftflta s.
I e votyae t.t It1 S((jouLI' (1U
I fquip. (.ihain1c t-iltrf'hit a
IL'U. S H. 1LIM dollars tui
nt i u1t iejt exp ,liis i, ]a Ha-
van .t n arbitre e.range',
nents internationaux; vien-
.fra dc NW\ "orJ' po11' dciri-
.jwer ls parties. LIs frais de


sion dureront plus qu'une dou
zaine de jours?
a Cela depend, replique M.,
LIger, si elire doit travailler .
tous -les jours, o.u. deux ifos.
par jour, ou unn ou tdeux fois .
par semaine. En tout cas, con-
tinue M. Leger, 'ne serait-ce
que pour.- avoir le grand plai-
sir de la pr6senee de nos dis- .
tingues hotes dcminicains, il
serait a souhAiter ou'iJS rs. '
tent quelques jours avec nouts.
Sourires A P ert me droite
au centre, et A gauche.,.: ..
Alcantara attaque di 6 i"
tement at demand A 4Me. L,
ger:
epensee-OUS :p-P
tout va. biekny-i
* (Vosralty ad


41


37Tme ANNEK


Hi r, tandis que1, ncncha-
Slarnment, nous preuions Vuap-
peritif au Baza' du Champ r e
IA r avoc q1( III qti.-s an1s) .,I
tIn autres :M, A bel N. Ieg
Urrivi 1 journaii.-ste d mrtni-
cahi, Alcantarua, qui akccopa-
gne lh:--Co.nruissaire.; ,e Sto.
: )uingo. Notre distingut con
fr&re avait certainement vi-
le (ommissaire ILger, car
m nalgrc toute !'ad-rose qa'y
mettait le4 repK'eotttant di la
Press (dominlicviJleu, u:n sen-
tait qutil chJrchth it Lne inter-
\vi-w d'in (les m 'iemli'es lo s
&L .lu.s inj'portants d la Commis
q.ion Haitienne. Pour bien d&-
tourner U'attention de' M. L 1-
ger, netre confrere domini-
cain commenca par lui demand
det si, apres les travaux de [a
Commission, il lui accorderait
une interview.
J- J ne puis rien vous re
fliser, e(.pondit Me. IAger.
S('ei etabli, e'est-a-dirk. 'in-
terview 6tant fix6e pour apries
les travaux, la conversation
devenait plus facile; t e'est
alors qu'elle etat iikressan-
t te pour nous, q:i etions aux
ecoutes.
Nous sections bien qu'Al-
cantara cherchait sur 3e
champ son interview, et nous
c eonstatiwns que Me..L6ger, de
son e6te, voulait interviewer
X Alcantara.
Les voleurs dtaient vole.4!
i Mo. LOgo)r dolendo't A lean
tara J'apprends que M.
'I' TolscoS( de1. la (oncha est
IsoInI'ranLt, tr qCt.u e'est cela qtui
a nousi prive du plaisir 'le ds
pi't.s ,nce |tarni noutq?
a -.Alcantara expliutju..que la
Cone-ha est surttout tri a.ur-
nond, par :as affairlv;s prufes.
siomnelles, mais qu'il ne'.t pas
niial ede i, alitt.,
NMI, 1,6ger dnundtic a Al-
ctu tlrt s'i comptec roster
Itngtenl)5S a Port-au-'rinie.
Alcantara respond quo,
(ia prfs Son (t)iinion personnel-
le, son syjiOI ici ne necessite-
Ii-a pas plus d'un douzaine tie
jours.
Me. Lger, visiblement sn-
tisfeit de ce p'onostie opti-.
miste, soui'it dans sa mnousta-
che grisonnante, et tires une.
1bouffee de son ci~gre.
!XXX
Alcantara questionne:
Croyez-vors, M, L4ger,
que les travaux de la Commis-


- -- ------- ... ...


i




. . ..... ... .. :

i::: VQUE k.& A "LE
DU-JCANADA
0: A .., Zr*. A #" t n l -


SWjIge StcaJt t'# irVWrai ui*



Sir Herbert S. Holt, Pr6sident
Hon A. J. Br own, k. C. Vice-
Preaident; M. Wilson. Vice-
Prsdent etDirecteur Gene-
ral.
Resume du Rapport Annuel
an 30 Novembre 1933
ACTIF
Argent en mains,
en Banques et dans
ie:; R6-serves Cen-
trales d'Or ......-- $ 157,699,215,21
Garanties du Gou-
vernement, dez Mn
ntcipalit& et au-
..rea _obligations *t -at
ircs .......... 143,019,595.25
Pret' i Deminde... 61,752,834.98
.-Pr...e.ta-eomptes ...322,448.03a97...
imm ubles .......... 17,015.987,02
Dottes de CHilent-i
rar 'ettres de cre-
dit et au'res 27,824,812,01

$ 729,260,476,44

PASSIF
Capital, R6serve et


Profits non repar-
tis .............. .... .... 5 6.283,604,
Billets de la Ban-
que 'en eircut.'tion 29.349.,K .1
ep dts ...-..-...-. 60L 21 }>2 3
Lettrec de credit et
aVtres compue,..... 12,,./ 97.-8


S729,260..17 -.41


711 Suecursales au Canada.
85 Succurs'les oi strangerr, y
covmpVri Londre.. New: York.
Paris, Barcelone. La Havane,
Buenos Aires, Sao Paulo, Mon
tevideo, Lima, Bogota, Pana-
ma, Carac8s. B-.:ize, Nassau,
Porto Rico, Re!publique Do-
minicaine, Haiti. Martinique.
Guadeloupe, Barbados. Dt)omi-
nica; Jamaixquc. St. Kitt', TVi-
nidad, Guyane Angina.e .Cos-
ta Rica.



AVIS AUX A-IONES

Le Service Hdnraulihu
s'empresse de rapP)eler ses
abonnes que lec deier allaia
pour' le paienw.t do la taxes
d'eau coes mois le IDecoembre-
Janvier 33-34 doit expirer
15 du mois en colors.
En consequence, tons les a-
' -nins retardaaires et don't
-e pries sera-ent ecuUees
pour dette devrcnt payer^'a-
mende -de Onze Gourdes p. -
vue pour les rgleinents d1:
Servi e pour le retabiis-ement
de la connection.
Port-au-Princ:, le 10 Jan-
vier 1934.

La Direction.


n E-uss.... -mna._msm' ..._-.:.-.7..=.-.


Vous vcts dn eami
........intsdes bcftcs
e cMhalet, unat p .*
nsnteur A I'estomnc
aP1ts Its pttps. VonS
Atts n al A I'aixi td
mauvaise bmneur, *a
vtcnt d Ztstontmac
..Soigne... vott. Prenez
Fortane ; ele .active
la secretion gastriq a,
stimuic Ies tQDctiun *
stomracales, acctlere, rigula-
rise la digestion et supprime
tous k troubles de la nutrition.
Fortiane diminue la violence et la frt.
quence des actis Mbriles. Son employ
r6tablit trts vite l.e fonctiona orga-
niques abolie par la fitvre et par la
c.haleu. Lapp6tit et les forces sucA
dent A la prostration et A'abattement.
$ i vous vous faites des piqfres
toniques, essayez FORTIANE. I'c-
tion sera plus bienfaiaente et plus ten-
sile. *0
Dans toutes tes Pnarmcies.
A Port-au-Prince Phbrmacie BUCH.
oros: Laboratolre BONNAFtP


Uslne a Glace de


Port-au-Prince

I fabrication de glace de
r.eiileure quality
Livraison rapid effectu&ee
-tuo-tit4diemcment-p-- --nosea----
mions paints en blane dana
toutes les directions de Port-
iu-Prince et de Petion-Ville
GLACIERES
Nous avons toujours en
main les derniers models de
glacieres en acier a partir de.
or 25100 et au-dessts, venda-
bles avec facilities de paie-
ment
< res et e s plS econoniqueso l
C'REM.E GLACEE
aSUPERLA TIVEv
l. ;a -duil nouveau, qui ne
Sc. celie -cn ien aux meilleures
.:nuqus des IPays d'Europe
ou d'Am)erique est offert au
Public haitien par I'Usine D
', l ee dl' Port-au-Prince. Got-
tez LcetL deiicieuse creme, et
vouS Serl'z convaincus.
Faites une agreable surpri-
se a votre famille en appor-
Stant doe la SCreme Glacee Su,
perlaliveD pour le dessert.
Tous en raffollent.
I NTREPOT
FRIGORIFIQUE
Nos chambres froides ont
Set recemment mises A point
et peuvent recevoir n'importe
queole quantity de viande, de
poisons, de leg-mes, de
fruits, etc.
Le Public est cordialement
invite a visiter notre usine et
a inspector tos modules de
glacieres et de sorbetibres
dans notre salle de vente.
Consommer de la glace, e'est
fire de 1'economie.


'1

)


lnita


I nar


1537 Rue Lamarre --Ttelphow 2891

13 Admissions aux BACCALA UREA TS
Rhelorique el Philosophie
Annes 1927 1933

L'6tablissement doit ses succes- a.sa discipline, A son ex-
cellente methode d'enseigneImmnnt, sa bonne et large or-
ganisation. Pe nsionnat incmparabie, Pension pour pe-
tits de 5 a 12, Cours classique general, Leqons particuli-
rea Cours de S-inc-Dactylo, Ccmpt0bilit#, Anglais, Es-
pagnol, Allemand, Preparation 2, I'Ecole de Genie.
L'etab!issement garantit tous ses course et forme des
bommes forts et eunscients. :omp4tents et courageux.


-llW- r-m' 4


44,,


Devercez votre propre Comptable en oavrant
Comple de Cheque Ia Baique Natnioalo de
Reptbilque dHati


tin
la


- z--^^^^%l^i!W^


M-~al~


S


laI


Le S&. POINT I OBS, and ie 27 N-ovembre
lernier, seraa 2Porit-2. Pr.. Dc r= nibre courant, via
lesports suivants: Va:c,.; S C.. Seartle, Oakland, Ala-
meda. San Francisco., L.- s. Puerto Colombia, Kings
ton. penant i -a 's.
Le 55. POINT Ii)NIT A, qi partira de Portland le 2'
Dten : bre, e-st at, -d. a -.P"-au-Prince le 27 Janvier 1934,
via e.s p;rIs suivan-s: x'anc 'ver, B. C., Seattle, Oakland,
Alameda, San Fran,--: Ljs Angeles, Puerto Colombia,
Kingsrn prenan i et usagers. *

A. D MATTEIS & Co.,


Agents gentraux.


- ~-- -- .~ ~ -- -


6~ S


? A ~ 4-


U3 tBSBBBsNaIaaZWl3nfsta2SI amaBasaaesua0BaS*SSetOU
* POUR COMBAT RE : --
* GOUTT4, CRAVELU., COUQL,&S
SHiPATIQUES ET NEtH IWQU&

SAnTERIO.SCLgROSE, OBs5T 5
SFT TOUTES CONSEQUENCES U
--- DE LARTHRITISME ---
K tMPLOYER a
L i3
*t ttl
E h, .. Uibt~~ i .)ie' ur ice, na ne moimeur djis:,lvant de P'ACIDE UI* *
SQ.UE. qui aint swi active ircu'teusc asaociAtin idcs diemcnts qui rce)trelt S
Sd.a~n sa c-.lno nslion.
S.NON TOXIQUE NE FATIGUE PAS L'ESTOMAC I
si doc- tftor c.nt r'.t 5 sou.p: dm,:,; a -bMre d-.at -.; us obtcnr tine excellent
"to Oe ^^.- qt.i coi.t:;u e t< .c;i-v?;sii {c pde -..r an di.- fjli7s qi-dessu 1
t .e v -es e .. a F,-an ', 129. Rue de Tt ernnat PARIS
.- ... '.--* + C. : 0 t % i a Ft< $ji fl3ic 5


-- -- -- -- -- -- -- -- .. .. .. ,-- 4-f -W -


A -, I 4
'"AB dtAZ t *T4LVeH
(T P W....... i

.. .. -.... .INFLt A. W H.ONS D. -

S.-- -' .. .......... .---. :. .- .'- : .. .
- --......... ... --... .... .... -4-:.. ... .. ,-- -' -"-.. ...


DES RACINES PROFONDES
Lo force d'un orbre t' viont de ses racines
qui, ehoqu 'onnea, s'enfoncent plus pro.
fondcment on terre. L'histoire de laooftnqu
Royaoe, depuls soixonI-quIre ns qu'eltte
ee fond4&e, est cell a d'une progrtnsovt
sooge Sa force reside d3ons son experience.


B ANQUE ROYALE'
SDU .CAN ADA D


oftv W111*00


<


I
i
l
!









!i


- .


PhaJrmace W. BUCH.

A VIS MEDICAL
Clinique du Docteur
LOUIS HIPPOLYTE
Grand'Rue
Consultations:
th i 4 h V p. m.

Elgants et El6gantes, visl.
tez la cordonnerie :
HYPPOLI T JEUDY, (CO
DONNERIE MON3 r V
MEL
Grand'Rue, No. 1721
T4l4phone: 2182


Machines a &erire Remington
Machines a calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites vos achats chez
G. GILG.
a'-- nnc ni.W ii4


ieparez vo s machines
& ecrire, & calcuter
Phonographes,acash registers
Chez Rodoiphe MICHEL,
spkcialiste en la matiere
13 annees d'experience
Service accelere
412 Rue Pavee. Tel. 3497

COLLEGE MODERNE

Directeur: Ernst Alckndor.

1e College Moderne,eutoris4
par :e Departement de 'InMs
truction Publique, est a la dis
position des families qui veu-
lent voir progresser rapide- '
Smerit et serieusement leurs
enfants. :.::
Sa methode d'enseignement,
inspire des derniers progrZs-
de la pedagogie, assurerKaIx
el1ves une irstruc.tios Pfii:'
pour 6tre rap n'en sera-
pas molns effiSente. Se po-
,Iesseurs, jeunes, sympath--.
fues, devoues, ne trahisont ce
tainement pas la confianteas
Iue les parents auront bien-
voulu placern eux :-
Shie V \ps I Inserive
tout de suiite \vos efants,.
Avenue Dueost1' PrOrs de Mineme
Sterlin, Phone :O
Pourv tos. :utrs- re& ehY
:, n* ments adressez-vous A Erns
SAlaor, .:Phone: 23 ::


11-4411


P NEOTROPE
Contre Cancers Tummc
Kf tstes. l
Vous pouveZ evter ks rC
cues de I'intervention e.'u,
gicale. Gu&esonxi possbe
mniioration Cteridi
i1EMOG ENAS
Puissmtt Reconstituait
Flixir et granule4
EnVente eheh T ,, T
C. Dupesst -'
Et Ia 'iaihal-Rie Roy
Domond Rue Pavee.
Telephone 3430.


,., "2"


Revelmen-t: inindiat du: ~y~e
tome nerve Ionne de p.


Pendant la saistn de la
Grippe et des refroidisse-
ments server vous de 1a
VAFIA StPRINE
pour cornbattre la- Grippe et
ses suites. Prenez de la
PANFLAVINE
centre toutes inamnimations
de la gorge, i angine et ia
toux irritante,
LE CRESIVAL
est I'expectorant ayant fait
ses preuves dans routes les af
feetions aigues et chroniques
des voies respiratoires.
On trouve egalement du:
Vaccin Antigrippal
Vaccin Anticatarrhal
Vaccin A ntieoquelucheux
qui donnent des resultats
prompts et suir.
Contre la Malaria et le Palu-
disme servez-vous de
L'A TEBRINE et de la
PLASMOQUINE
qui donent des r6sultats
prompts et surs.
Pour combattre les crises de
foie causes par le paludisme
prenez de la
CHOLEFLA VINE.


I -. I I Is


.. . .


I-j I




41


Derni6res Nouvelles du Monde


reques ce


AmW


Par Cable. Radio et Correspondance Airlenne '


VIENNE.- En manibre de
defi aux declarations du Chan
celier. Dollfuss qu'il va mettre
fin aux actes de terrorism,
les nazis ont fait sauter des
bombers "a Insbruck, ia Bregenz,
a Alzburg, ia Vienne meme et
dnas nlusieurs autres villes.


arbres, a bris6 les reverbbres
et a paraly'se la circulation
sur une etendue d'un mille
earre.
Les journaux d'opposition
soutiennent que la police se-
crete a bless' mortellement
Stavisky, pour l'emxecher de


ment de Tokio declare 4ue le
couronnement de Henri Pu Yi
come emperevr de Mand-
chourie prouvera au mnilo.e
entier que le Japon n'a nulle-
ment Iintention de s'anrwex.r
2x AC.TL. '.OUAc:.O10


forces paraguayennes occu-
pent maintenant toute Ia r,-
gion (du Ch:co pour laquel-
ie le Paraguay t lai Bolivie
onti. aux pIriscs depuis 18
mtois. Elles so sont emparkese
hier du dernier fort qu'occu-
pient ennre les tl'tfItv hmbo


Des forces considerables de dire beaucoup de chc se au sum KABOUL, Afghanistan. -- i.innes.
la heimwehrk ont ekt mobi- jet du scandal de Bayonne, Quatorze personnel ont &e xxx
iusees pour fire face aux et declare ridicule la these executes mardi come corn- WASHINGTON..--. Le Di -
troubles, et lea chefs de ce qu'il se serait Ltu pour ne pas plices de Passassinat du roi partement du Travail a per-
corps ont reclame Pinstaura- etre arxrte. Le fait est quail Nadir Shah, ms lIn hdi A Emma Goldman,
tion d'un regime <400 pour est nort peu.de. temps. apres. dporte en Russie n 1919
V................ ........
.IOOf'ascit avoir recu ime balle a% la tern- WASHINGTON.- Daprns pou'r men6es anarchistes, a :
xxx pe, sans avoir reprise connais- une deposition faite devant Ie r'entrer aux Etats-Unis pour
HANG KONG.- Les trou- sance. Comit6 Senatorial qui enque- 90 jcurs. Elle avait demand&
pes nationalists continue'nt xx x te sur les contracts conclus en- cette faveur pour pouvoir
Savancer sur la capital des NEW-YORK.-- Arriv6e a a tre I'administration f0derale rendre visit at sos parents.
r6vclt6s, Foochow. On signal base de son exploration an- et les lignes aeriennes, le.s ar,- xxx
de lourdes pertes de part et tarctique, cLa. Petite Ameri- chives c fficiclles du D6parte- ANKARTZA.-- On va netti.l
d'autre. Las chefs militaires. que)). le Contre Amiral Byrd ment des Postes contenant flus 8 CxcUtlion un plan d'indus-
de l'armie loyal pretendent Pa trouve? dan le meme 4tat renseignements sur le;s u.si- tr'iaisation de !a ville 'Anf -
que leurs tftes de colonnes ne ou il I'avait laisli en 1930. Les des accords aux compagtniues xa, par I'xploitation du
sont qu'ai 25 miles de Foo- aeroplanes sent au'ssi en par- pour le transport de la mal c ar'bon, du cuivre. du petrole
chow. fate condition. aerienne et inter-continentale t I'eleetrification hydrauli-
xxx xx x ont etd brflmes sur I'ordre lu que (i:'1 toute t'Anatolie. Une?
PARIS, LDs royalistes CHICAGO.- I! est proba- Secretaire d ....AncienLai......attentin speciale..ar..
-ont--aiit-tmc-vritabtre-ri: e e ite mati projete en- ides Postes Brown, quand ii! f16 egaleiment aux industries
mardi soir dans les environs tre I'Allemand Max Schme- laissa le Departement en un cdton, de In lane, d, ia
de la Chambre des Deputs, ling, et King Levinsky, ne Mars dernier. 11 est probable sole et du fer,
pour protester contre ce qu'ils pourra avoir liu, selon tou- 'que 24. Brown sera cite i com- .,xxx
appellent la participation des to probability. La direction paraitre devant le cormnit' WASHINGTON.-- Le Gou-
hauts fonetionnaires du Gou- du X n'a pu pour expliquer sa conduit,. c'n.ment Sovictihue semble
vernement a la faillite du Crd- s'entendre avec !es managers On annonce que Charles A. jdii,6 5 faire une large part
dit Municipal de Baycnne t d ies deux boxers. La ren- Lindbergh aura aussi d4po- a is p.:ticizaticn industriela
a la mort de Serge Stavisky, centre devait avoir lieu le 16 ser, ccmme conseiller techni- aiLericame dan, son n)uveau
fondateur de l'institution. La Fvrier. Q' ue de plusieurs lines a6 plan d'industrialisation et de
foule a attaqu6 des homes xxx Crinnes. dveoppenent des voices d
de police, a demoli la bordure TOKIO.- Dans une procla- :- transport. Lo& rl6penses pry-
mjitallique qui protegeait les nation officielle, le Gouverne- BUENOS AIRES, Les V a C, prg'-.Unn e, qui se-


ra probablement
nal, s'ldvent 'A des
de dollars,


quinquen-
milliards


LONDRES.- Dans un dis-
cours qui a et6 radiodiffuse,
!H G., Wells, let ce1bre 4cri.
vain, historien et 6conomiste
anglais, a invite lea Etats-U-
nis et la Grande Bretagne,
come les deux plus grands
peuples de langue anglaise de
la terre, a prendre la tete d'ttn
ouvement d'enrmble pour
le smavetage economique du
me n (.le,
xxx
SAN FRANCISCO.--- Ven-
dredi, arrivera ai San-Fran-
cisco Je bateau a mottur russe
cSoyouzpushnina>, le premier
navire battant 1P pavilion so-
vidtiq(ue (qui visitera ce port.

xxx
WASHINGTON.-- La con.'.uct.iont' Finr .e Corpo -
ruatont, a demald-V au Con-
.'res A;in,'icain do prolonger
0'E 4 t' *- t' U s u '-


Si. -I
: i n u ,a'

fi^tV CCt^;
,e t u", p,.a .. .. -
.nt..ir d1 s sip. i J n.g
22 Janvier 1934.


-.er:'. \ > '

.::. us c'..
.4 .
. U.,'
40 C .. .
s. .... ..p ..... ... e.. ..


~~tK~2ThtJ4r ~


Une institution hautement humanitaire par ta Inultiplicite d'oeuvres qu'ele
oroDose d'aider.


Une chance de bien-etre offerte aux homes de toutes conditions de fortune.

Employes, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de tout ordre,

gens de maions domestiques sans grever leur budget,.moyennant deux


gourdes,'peuvent gagner G. deux mille.
patrons de commerce, chefs d'industrie, parez aux insuffisances des ventes, par I'acha
qui vas libre du, souid des eheances
Medecins, Ing6nieurs, Avocats, S6nateurs,Grands Dignitaires de fEtat; Representants
tualite, journalists, DONNED I'FXKFPI.E DE VQTRE.SOIDARITE SOCIAL.
Reatiers. vaust toi q ii habitez Hait., tedeudt i service. en achetant I Lillet !e a I oterfe Nati


t d'eu bilt,,,



nate ':,'


- >.;. **, twow -





K ~ K A ... ..... ..........


..... .....





4 4 *. f *
,.I+bI'.i..


* ~'' a0~


of"eq"


UW*,msmpM


TO"O :'-: Pat V b


"*** 4


%St"tl~r ~~NOUVItS h4 M~ fl 7 ~ i


VAW 44


matin


S


41 6, Rie Bionne Fo i,





La Loterie Nationale esl t


se


..' '
. : ^ ^ ^ : :? 1 .' "


.... ... ..... -- ----------


. .. ..
. . .. ...


. . .... ...
..... ... ..


. . .......... .... ......
..... .. .... ..... .....
... .... ..
.. .. .. .. ..... ..............
..........
. ...... ..........


. . .. .


NA-- lof


jam b.
W R
-91L I, t E
9 uk
.wm L
AL-M


&moo

o n e33'aft h'5 8-





; ,' t Ulli BOY 110 SCOUT NA'TIONVA tX (ChINE-PARA MOUNT
Rue F.roX No. 214 D'IIATI 1- .
]kite Posta4N 6. 135 T6Iph 2J32 'I t I)I J A N V IE!,
QUOTIDINN FONDE EN 1896 Convocatiou n 4.1 oirw popiuldire 8:15 h/.
PA d l'Extraordinaire Le Rui du Rire
MKnX CHAUVET a O3A QUIT Harold Llyod dans mne accu-
DIrecteur ; Les Membres du Conseil Na inflation de < RE G. CHAUVET. tional Ex6cutif, en vue de der- ratlbes
f laeteur en Chef: iorganiser l'As.oeiation des SILENCE... ON TOULRNE
MARCEAU DESINOR Boy Scouts Nationaux d'Hii- (Une pruducticin dte Laruld
Administrateur : ti sur unie lase s'liIe, ut pmri; Lloyd Crpoa) kvtiwj(t)
ERNEST BONHOMME Ia decision do coniVoq(Ur2 to ; DsUti'iu pTa:" Param4unt
les Mmhbre-s du 11aut ('owC:el.i ave Constance Cummings.
le Dimanche 14 Janvier cuu- ...La comedio sensationnol-
: A PE TAts r c rant a Dix heures pr6cise3 du Ie de l'annie...
": .PETIT OA : martin chez le. 3embre due ... n e t enptc de rire...
..'..*a t.:! Conseil .L IScS ulp teurI' .. .Le tRoi ie la Force dai-
:Ncrmil Ulysse C1a'Ires. Rue um l de ses pius ecatantes
.. i : de la Reunion. productions...
: La fte do i'inddpendance a Seront discuti.s a cctte reu I .Situa:iuos, effetl aussi
6t6 ce61ebreee avec beaucoup fnion :1s qutr dintbrt g6 in attndus qu'irr1sistibles..
d'apparat... La veile,: i y- a neralrelatives a la- f-o n VE \NDREDt 12 JANVIER
eut xkjouissances publiques, d'un coumite d diect.on, *ui En soirce populaire, & 8:15 hs.
carrousel,. irque, cinema et aura pour n-i;son de cCerles Fornand Gnivey 0t Ma'xie Glo-
ha Clu............... b, di tI int.r..ts de S'Amueiation. Le t a G',-ns
.. la nuit:. Comite 6)e loE. U des I > "'L .IS DUCIIESSE
A 'Eglise a .offici6 la aux Conseils d-e ne pas man- (un hin Paramount)
grand'messe Ie pere Louis quer a cette important riu- avec Andre Berley, Pierre
Charles, Plusieurs fonction ion Ethepare, scenario d'Yves
raires et petsonnages asis : ORDRE DU JOUR;: Ii i...
talent, A 1THotel de VIie,. 1--ecture de la orrespcn-" ... L ourpt:an d2 rire.
trois disecurs ont 6et6 pronon- I dance: ...e' -ra\ev dans s.n
ces par notre honorable Corn- 2- Rapport du Pr"sidnt r I +ur K.e.
missaire diu: Gouvernement 3.- Eledtion des membres du T...LUn pv:. c,'t d'euvre d'es-
Me. Emmanuel Trouillot, Ie coriite de direction pt.z e-r: fanc-is.
Maire de la Ville, Monsieur 4.- Questions d'ordre geiral
Louis Lemaine et Me. Ra- Port-au-Prince, I1e Janvier
phael Jasmin, Officier de V'EX 1934 1
LatCLKLSation. Sud Apr4s Le Comrtc
............. ......... .. ...
quoi, une brillante reception -: it
eut lieu chez les Qpoux Emma- --- ...- r-', ',' ier de cat-
nuel Trouillot. 1 1-r -e .-emnir" haues du
Nous. profitons de 'c cca- Defease de ...,it. ^.a .i-. r I'amphi-
sion pour reproduire ei-des- .hi, d'An t i_ de ,E-
sous le discourse de Me Jas- avant d'avoir visite-la t rande ', di +.. i.-. la reunion
rmin :.. va n W ki i 'r de la, -. L .


xxx
Messieurs.
Ncus commemorons, en ce
jour, une des plus imposanntes
de toutes les fetes de nctre
Pays; Si j'Yleve ma voix, en
eette circonstance, ce nest
..- ................pas--pour r6p-ond re" aux- vleil-
les traditions et prononcer
des phrases sonores; mais plu
t6t pour vous conseiller de re-
connaitre la nicessite de vous
conformer aux noble exem-
ples de nos aieux qui cnt eu
p..... our devise: L'Union fait la
Force,
Oublions la haine, la jalou-
sie, pour accomplir vaillam-
ment nos divoirs. C'est ainsi
que notre cliere Haiti sera di-
gne d'avoir smO rang d'hon-
n....... ........ e u r.
Pour me fair entendre da-
vantage, je me permets de
vous dire que le soleil de la li-
berti luit, dejb. ai 'lwrizon.
L'acccrd du 7 AoWt et l'Hai-
tianisation de tous les servi-
ces publics en sont la preuve.
-.P.tour la real'ison- e c r-
:.::.: ve, il faut avoir contiance enx
...:: e patriotisme d. eitoyen Ste&
..... nio Vincent qui ifait evoluer,
& tombre de Union, de la
Paix et de la coheorde, notre
Souverainete6.>
Petit-Goa've, 7 Janvier 1934.


FIAN(7AItLES
Nous apprenons avec beau-,
coup de plaisir les fiancailles
de


Mlle. Ena Lemaine
avec
AM. Stephen Ambroise.


Nous pr6sentons nos plus
vifs compliments au distin-
gue couple.


A VIS MATRIMONIAL
SLe soussign6, Paul LA"on
Coutarrd, net plus respoisa-
ble des actes^et actions, de s4
femme, n46 Inks Roe, une ahe-
tion en divorce devant lui. etre
Mintentke pour incompatibility
de, earact&e (et non pour .a-,
bandon du toit xnar tal, c m-
me il a 4t4 pre6demsfient ijm-
pm.:. m par.erretwW)., ...
?.:., .:i r ta ....... 10


gnaes, Liqueurs, Strops ci le
Rhum d'Haiti
que vous offre Ia mason
A Alfred N. Cooae
fVe. S. Archer
Successeut
1912, Rue du Mtagasin
...--...-...-.-..-..--.....-...de t'E at 1912
Phone 2w 10


*u r != L
:""i d e "'" ., ,i l
*.l^ t .l: ..O. T^L i .4..
." '.+ : p, enua"ion
e :a mkI:e qu Alliiance
i-rnea use .i run vuu orffr i
a 1I ;oc i (t '. .idCdCcine, ii st-
ra fait a I \AsSitance d'inte-
res ,antes c. '- ni d,-nne !ct .z du r .pport du
Trsurier,.


ItLI I S

ancien employee de Jules Gilb.rl. t i ala .. po1 S .:+,de
tous 'eux quivcult, I. .c... er la .C.upi el Cs
prix defient touted concuru-e.
Pour vot re complete de 1 u.ann1o cU pour v1su cowsun e
ordinalres, passez chez
PIERRE POLES
Angle des Rues du Centre et Bmonne Fot.
m l*-s -.-JggaJ .,g. .. ;:. u .....--........ .. -- z,, -" ,,, '- = 5SJ^^ *-'. g P


''4e


Laplussaine,

plus -afrai f inssanle,

La neillenre


COLOMBIAN STEAMSHIP
COMPANY INC.
(Ligne ColombienO c)
TUphone No, 2323


Le vapeur (COLOMBIA>
Voy 20 de retour des Ports
Colombiens, Cristobal, C. Z.
et Kingston est attend h Port
au-Prince lc 11 Jcnivier 1934
en route le meme jour pour
New York direct, pregnant
fret, passages et male.
Le vapeur MARTINIQUE
Voy 120 partira de New York
le 4-Janvier 1934 pcur le Cap-
Haitien et partira le, mmem
jour pour Port-au-Prince via
les Ports du Nord'oiu 1i est at-
tendu le 11 Janvier 1934 en
route le m6nme jour pour les
Ports du Sud, pregnant fret,
passages et malle.
S Wn. BLE'O
I a AeL


iLe fail es


c'est


LE


j1,61


leuroes

vasle


S.


illeu 's


avee HRina (de


et


dites


terroirs.


iMereredi
L/ENFANT ROI
et
IMPERIAL
Entrie 0.56
Jeudi
MESSWIL/NE


Siguo'fo


EntrIe ).O50


Vendredi
Sur demancie et pour la derniire lois, le


beau filmn parla


nt
ACCUSED LEVEZ- VOUS!
avec Gaby Morhiy et Andre Roanne.
Entr&e 0.50


a~flffiHSO~W


Avis


au


Commerce


La Panama Railroad Steamship Line a l'avantage d'an-
noncer les dpnarts suivantsde New York pour Port-au-
Prince, Haiti, directement chaque Mardi, excepts le s.s.
', qui laissera Mercredi, le 3 Janvier 1934,
et- arrivera a Port-au-Prince, le Lundi, 8 Janvier 1934; s.s,
xANCON>, Ile Mercredi, 14 Fevrier 1934, et arrivera a
Port-au-Prince, Le Jeudi, 19Fevrier 193-14.
Tous les steamers sont pourvus de Chambre frigoriflque;


DEPART DE A. IY.

S.S. Cristobal, le
S.S. Buenaventura le
S.S. Ancon, le I
SS. Guayaquil, le
S.S. Cristobal, Ie
S.S. Buenaventura, le
3.S. 4ncon, le I
S.S. Guayaquil, Ie
3.S. Cristobal, ie 2
S.S. Buenaventura, le
S.S. Ancon, t Ie,
S.S. Guayaquil, le 2
S.3. Cristobal, le


.. 4, -


j ARRIVAGES A PT.AU-PCE.


3
9
.6
30
6
14
20
6
13
20


Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Jan.,
Fev.,
Fev.,
Fev.,
Fiv.,
Mar.
Mar.
Mar.
Mar.


PANAMA RAILROAD


1934,.
1934.
1934.
1934.
1934.
1941.
193'1.
1934.
1934.
1934.
1934.
1934.
1984.


8 Jan., 1934
15 Jan., 1934 .
21 Jan., 1934 (
29 Jan., 1934
4 F6v., 1934
12 Fev., 1984
19 Fev., 1934
26 Fiv., 1934
4 Mar. 1934
12 Mar. 1934 ..
18 Mar. 1934
26 Mar. 1984
1 Avr. 1934


STEAMSHIP LINE,


Iz-ousau
ELLIS E .... .n
-VOUSall
11 . .. e :.

VOs parents et


amis de S'y abonner aussi,

Scest la seule fa on pour ntous

dereussir.
coca-.o

coca-cola


--:; .._i:= -. .. ".7 .. .....- -. .----.'. l... .._...__.....!.. _a

tIeo incoteslable .


RH UM SARTHE

quintessence des nteil-


d'unl

t Its


Ces cequifa sonaro e -

Goutez et ompa .
-- -:. -.,.-. --------------. ,-"-.-.-..


Ha ilian a


--
Jas. H. C. Van Reed,
Agent Gknrral.


vari6tes d

territoire


e canes

reUI issa i1


...........


kAUL, .4


-----------


Abonne,


NOUVI.


I .. + ...... ::::: ... :: --:-::::::="


Mokij~dS"-. ,I g N V t .


.14


">. .'"y
' :/*
>./


C.AA


If


I


It


buprem'






Aide conoserver I I

alubrite de votre int6rieui


.1* -ou-t;4----C i- *---- P- A---------
:: : : M ... .. ....... ... ....... ...... ....... .


a $aet6 est dangerous I Elle content des inpurctta
"U menacent la sant6 de votre famille. I) est
rc prudent d'achetcr toujours le Savon Carboic
Marigold, So mousse abondante purifie, 'en mcmer
tnps qu'dle nettoie. P ndtrant dans tous its coint
06 a1 salt so cache, la mousse du Savon Carbolic
Marigold aide & coserve la salubritd absolute de vote
-aooi.


SAVON CAEJCLIC


OdAI16UiL


..-w* 1 1


Em.hbt a & Sum.. UAuL Luwo4 Aat4ce
w2.t OW r C4 *L n& efAr-


4 *


-- -- I O
.."- :. ..


COLLkGE


4*


SIMN BOLIVAR
EtabU4wv nt
'EnsNeignement Primeare
et Secondalre
Rue Magny, No. 1143


(Petit-Four)

Telephone.' 2897


I Directeur: Maurice Clermont
! Prtfet des Etudes: R. Chalmers
A n. -",u.: C. de Catalogne
Le Collguo Simon Bolivar,
n'a plus a 'lemander qu'an lui
fassi eonfiance. I1 s'impcse
mainte.nant Ai Pattention de
tous par ses suuces au Exa-
mna2 Ofine ies. Tous les e
ves qu'il a presents au Bacca-
laureat de 1933 ont brillam-
mont reussi.
Le College Simon Bolivar
done aux 6leves la meilleure
formation morale et intellec-
tuelle qu'on puisse esp6rer.
Les conditions de V'enseigne-
ment moderne sont facile-
ment r alisees en cet Etablis-
sement qui possede une orga-
, niaation superieure et un
corps de professeurs tres bien
entratne Les trois Sections
A, B, C du Programme Offi-
.eiel~ont reprisentees en ce
SCollge et ont frnxni leur con-


!A de


Matteis
PLACE ovx LA PAIX


Co


tihigcn S d e S-u cc a ux derniers
S Ixarens. 1. ., C. .e SiA.J"n
Bulivuar est d'Uaillurs !, seul
1 I dinner < tripl. enseigne-
rence entl les trois sections
cons stan ~ 6n d (csagc diff6-
retit et calctul'd d1 apr%) les ap-
titudes de chacun tes connais
san .es gen et,,ls:, litteraires
et scientific ies. r s a i. rs .
hn conduit ,de Ia vie,
Les Classes Primaires scnt,
(lepu s la r'entr6e d'Octobre,
I'o)bjet d'ti( soin. tout parti-
culier de la part du Concseil de
Direction..
L'Internat. irreprochable,
st i1 ba e d'hygiene, (Ie tra-
vail e:r e discipline. Les pa-
ren s d' e la province n'ont ja-


mais au qu'A so loedr dose ains
* bienveillants prodigus A&
leurs fils.
Le College Sirmon Bolivar
price tcus s:$ a;ni aet Is family
les qui lui sont attachOea Ce
i recevoir ses mielleurR vWetZx
pour la NolI et pour la nou-
velle ann4e.
.. ... h n


Grippe
Enrayee des
Ie debut
Prictionner votar
Spoitrine avec Vkida
ovant que votre
rht ume c,,pire.


vt Re irok//dir ',


FillCWWVW


-~ U 444


4 AA A rfw S rb


r moi la Chesterf elai-


th.ours-et sans /esiter"

Tout, dans ;- Chester-fild tab-es, paper,
inmem e paquet-est Ie mieieur et Ie plus pur que
Pon puissc trouver.
Des tabaes tures et amn6ricains mieux miris, na .- .
turellement plus doux, sent soignsment con-
'didonnes et recoupes par des experts en vue
d'obtenir Ia fjmeuse saver Cwhestrfidd. C'ert
pourquoi Ies Chestifietds. semblent toujours
avoir le gocit correct-plus doux-meilleur.
Et Ie paper a cigarettes-non-seuiement ii est plus.
pur- m as c'c t Ie m lle r que on p iu er ............................. .....
De beaucoup le plus important, c'est que t:
peut st tir cette excellence er cette purete da. ;
rigarete. Allumez tine Chesterfield. Voyez comna. .
c'est bon-qud arome et quelle saveur! Toutes let
Chisterfields sont come ca. /Ele Sasfont!

...4..4j


Saindes en Ce?' *'
4tanche DEi P(
miro 300-la mt- .;. .,
qui teist#


DOUCES


MEILLEUR


A
GOU T


PURES -


nwqvstt ,;-s Lx rn A Mv;vs TolsACCO Co., U. 5. A. ,' S ,.A-a
'urn' .


.4 I


"F
f


-~ V 7 *. .~ ~:
~-weae'mw4 srq.C .,.. ~ v ~ -~- '-'wr~'~-r' -'


t '.
..," '
. '. ,' 2


1.


I -' 4,
t" .. 4 .':'

: -. __, .^ .::! ,.


&


rout


PLUS


.4.4 ~


--- .. ... ....
... ..... .


I
f
t
]

f


di


... ... ..........
... ..........
............................
.. .. .. .... ......
...............
... ... .......



.. .... ..............
...... .. ..


.... .................

... ................ .................
.. ... ..... .....
............
....... ........


SRUE CO URRE ET IRUE DL MAGAS.N DRE L'TAT
1 Bijouterie, Bibelolerie, Argt nterle, Lunetterfe,
AchQ i ai s c r a
Prix exceptionnel pour Lusage des atelers d tout en,
ch o o vi mx d tm:nts, irIle et p!e r p -
cieust s, v.eilies pie :s argetn et mx.. at de teote
nat ~toalit .
SPECIALITE DE LA AJAISON: Confection d'alliance
de routes sorles en or, 11 el 18 t.ar.is, stir commander. rpa-
rulion dce i oA i ;,,.




: !* ....'.:.. ..... .. ; .... .......... ........ ....... ..... .... .... ... .. .. .. ... .. .. .... M.. .. ... . ..


........ 0 6 1......fi er .k.a.t ..... ....
r:a:leiNq.tiona pour dem.n TFNTATIV PR IDENT .K .. ..fL
e. .. ..'..fiti qu lea. (suite): :.. :: :..:.: .. .. ..

Cl:n:l:en::: e: :rnUr :: ::::::: :: :: : :::::: : : provincee et eattardtuU LWuAN:E.:
:-:: I:.: :::: Ie tfl f t de 4 dnmeileu" l o Pare Leconte aux tdae :pr&:' (A tOTE 1 Tt4A h!biUR s-M!
.... e ^ ." .- .. .. .. ..... ...... .. ..... .... .. .. .... . ..... "





Gr andi dangerp rf v..ir.applau ....
. :.. ... . .. .......... . ... 0 .* w. ... .... . .... ..:.... ..:. ..., .. . . .


:. ::.:::d:.o:..:: bin atfr ugiri : e o ours i 1 b iux matches de '-ball:.:: :
-:: :--- :.: :n:-: :d ln w m ent t s- ts fouts *pon :s-: : : p- s: : : :,: : : :..: : & aient: jam ais: et a spu -- L ,e &-x (k a n -r l:::: :::::: -:-: :::::: ::::::i*
.q.gui o ent, n k.dpit.d toutn P., P, e t,.- t6 en Hmti depua rin rodut La. Cr.ndC ne maan d r fM Iraux.
... i..tea faillikes et lnsceu, O traire, les deux Commissaions .. dp. ui1.1.,..4.. .. Cond..ion ....... .......
se er ft dirs aurment pas en Ehouncur vt Non tononsa dcaponitise vr. Cibans aMs radi as e VIdstol
etprieer agrqeolh donse W r le plaisir do .o renecutroy dt de 6 r &daceteurs uv hes unigmes lhistMre
tPour conelure nou. esti ,iAlcautara .,comprit qu.e, .t$e officielle pou .a tribu. indic.ros de W.M.o.
Po.u 0....n stuatn des S.!. instant, i .y w -ait auce ne de la pr.ese. L rt m.trlnst, d. 1 '
illae et perdue, quees chFtance oa bten: IIR:er.e vo ren-
: e : :u: ..: :qzu ament lea ois : tees,.gadue i voudtait..dti....-:. ..... v..:elant. :t: : : : iemerie ments. C(:Iodrrnes:a L': : ..".absence
.... qe soit le montant des impo- e.- ..Au ,!i :. Isconv ey remerciements. vous prie Renmarque:. A ..Ouest.R t/ de. .....a
tions et leur adde d ereep satuin prYL une autlre oul'nu d'agrver, Monsieur 11 Dire h Ieno L Atttde
.o. Ul.liminatHon du re plus objective... On parla tetr, 'expr ssin de ses melt- ....... .. ......
f I (bldf pir te mleux -prpar es aute0u1r om na Ieu Aentim ets e g Lrr Lti, Chanteplure, Pt
eat unt lo! naturelle de silee hat A enu de qleuresn n ... vain, PDekob.ra, Marcde Tinwre, R. .Macha
n. .... laser ... .anmoins posee, ni d Iun -ote m au. de .. .- .,-- .
. .. s ei.t". .... .c c.. ... . .d e4..1:.. .
S......rir twue une clase : : Sectite Gener
ane de ravaileurs, sans Alcantara est parti, en re-: .:
S rien fairepour essaer de les nouvelant :sa demand du d. W- : r
e r pour ess ebut: VLA y10 FRANCAIS

on certainemenil Ncessl- Aprs les travaux do ia D'BENTRECASTEAUW
( f:fat a lot. Et en dehors e Commission, accorderez-ous SERA IC :
toun les principles: liberty du. une interview pour La Op- LiE 17 JANVIR .
commerce, ijberle dui rail, nKn, Me Lger. ::: :: .
I'Et a pour devoir d'~ier- .e ne pui en vous r L'aviso d'Entrecasteaude :
E anrntoildnerutlfefairear- fuser, r-!ita M. Leger. Ia Marine Militaire fran-ai- :. :
bitfrairement a san entente Pour notre part, tndis quc se visitera notrt uort te 17 ,
prdalable avec les inresss, tout cela passait et se di Janvier courant et passer "
be (Tuvernetnent devCrait sait, nous gardions attitude cinq jours dans nos eaux. Son; IF
o' entendre avee la Hao et de quelqu'un oui ne comprend port d'attache est Fort de E.
l. pro poser: p :. -.lEspagnol ...r ..-Fran..

1) Tous es alcohols servi- Et pourtant! Le d'Entvecasteau ne jauge .. ,
raient Ts a fabrication de que 2.500 tonne. Son Corn-
rhum, pour I'exportation, a. COR DES CHANGES mandnt se nomme Maistre. j
ec n certain cotingente- Notre apitae sera heureu
ment pour la consommatio Tse die saluer les c) lueurs fran- .. r--. .
interieure. Le &lar se .aftrmit en- raises et de feter ; officierf :.4..
2) Ceci aceptd, es droits core, 11 vaut New-York 18.42 de la France.
pe )Cp francs et I. ivr- sterling est ..
frappant la mlasse & 1'expor-. i 5.09. En Bavue ici le doI L a n p
t.f i 5 En Banq6e ici le dold sril**e*-- ra-im:w e .
action, seraent abolish et le la est vendu en fans A 18.2 4 Lordonnance par excellent
aleools de mlasse h exporter .et I Iiv sterli. est 1. 5 l
paie ieraicet at axe odale Le hcaf6 continue a augmen- La .union de la Soci6t, d sireu a ,o.uc h J
deiclairin vierge. tet. Los difficultes entire la Medecine. fixte au 10 Janvier Ai aucherssidu ol c Cue Cou
A4rs avoir Fexamin I, France et c Br.sil ne sont pas courant. aura lieu a i'Amphi-ava adu d xcc vh
oprts aoir ce.ramin 1- a encore apiaries., th6.itre d'A.natomie de I'Ecole nanee a pl;s rcraic dics an st i
ques t ion 4 n point t de Vu C ,/c- d o M 6Oec e i d v r e h it. c lt | .o -s c V i,' i1
nral, vous me prmer trez dc a e ecine, a huit heures, n s.ca trd. ppe.. ..r. .:. ".
signaler la situation dt.es- TROC4DERO ...e c res n 1 e hit e W ky p
treuse qui serait ftite auzx pe- t ete annonce et ressu e 6nergie innguis,. nti.
tiles Usnes szr'es, a ca Samedi arochin ouve-ture -- -- ---_ T C et s veur di
.. .t. rtpiritrice. et sn vn ur di .....

oit la fabrication d'alcool de de Ia saion die Crrnaval J onuj e a di s q.suImr ?n z.. .o
mtieasse srait anterd ite o" Des e....tillon a g ique

L Ha.f o produi t .en. .e n t di strihu aux .cl en ts r ay ......
I. ........... ....... H O R
ron chaque ann&, deux i/f1


iws ce gallons ae imelasse, Samedi 20 Jawier premier F I1 'otru
qu'elle expedialt par bateaux irn hal dg5' d In
citermes, avant la balse des nd al deguise de la iai- av que vot
pr.x. Au Ca" oi hls droits a m np ire
Vex po rta tio n era icn t lev s, ... ...* ....m... ;. ..
elle recommeneera sea unile, .
c!ZoSe COCAwCOLA Al^ b5 Porleili.ii.Bi.rii./ 1 S
Uti e&Lsies de Ddzaiffit et de la --7- rwot. .
Rue qui. u leur produelion C A Victor
peu inntrssante, seroad obli-
S.....g........ es de. dtba rrasser. &
grand frats, d'un produl t na- O o r I
turelde leur operation. repre-
: :ntant leur Seu-I Benefice, .
tous frais .pagy.s.
Je ene eo Ps Toujoars R. ( IT
..iateure W u illent ruiner ces I
I Usnes. La solution pratiques, u os .
en dA6espoir de cause, serait
de les contingenter et de pre.
.r a. cas Ue. entente e. DJFMANDEZ LES SUCCESS DU JOU LA
pourraif se fare agree la Has-
co, ear i. y. le principle de la ,
liberty du tramail, la taxes aim- So it
I ouir' les distilleries. irai
i Id.lat. me.ta:e.oe Hai ietmie .d'A tomb o irs
II te Usines sucriSret jusqtad
Soncurrencede 200.000 gallons ,. /
I I .e... .te guariw. .CYA.. ..i.. PA u C E B RI *' VAL
........ ... fae P le emble, au N'OUIBLIBZ PAS LEB ALBIE.
........ tSOGRONO COSONGON. AQUCL TORRE&S
............ .... ..... .: A C a.N U IT D' CHAN .T .

................. .....TEUR T .. LAS MARACA4 b CUM!R &S E jSP.ANZAP
.. .......... :.. .- .. ... .... .*S A S :N O $ O N B B A L.... ....... .. .. .. -.. .... ... .. .. ...
0.......... ........... .... SON DE ALL A. .
DECORE A .. .....
........... ........... .. 607 ^ *"^ 4^N w ^ : 'PA -, ": .....
d"VE GOT TNHMOON 0117 P S44,
Da:ns ta latliste des nouveaux aME ODIAS. .. .. .
....+ ..................... .. :... .
titafres Te lOrdrie Natio V
.......... d -. .... .. .. ... r.... .. ... :J:t-tW,.--.:..: '.:-....:. :'......:.:.:.:
." 5l ..... .. . . .. .. .. : ." :
'" .............. .. .. ::--..:...:::::-::::::. :t::: ::. .* *:. ..:l.. d .e, : :io ,.. ... .. .. :.. .. : ,.,s m:+. ,.-" .. w d- --t -*
......:.re.evcr. a.e plvaisir le nom Isdernlr crSA 4. a ALtSSO ONEND <
"'...du Dr. Jule. Th.. ..baud I...

..f -. \ :.-..- :." .. ... ' -- ... ".-...". .. ... .. .. .. .... . .. .... .. .. ... .. ...' .. .....' -..: '..'..... .....' .-.."'. ... .... ....: *.. . . ..,......*.. .. ...- .' ..- :, .-i ........ ..... .... '.. ... .
I I E e n.el-. e. neI Pr sid .. .. I ... ..... ..... .
. ... .: : .. '. ; .... : . .. .. . .. .. ... . .. "" .. .... ..... '. ..... M i ..... ... *: : ::.gi d. .... .. . *' -. .. -. :"
d. I..... R :..biee c n f,.a. .. ....r c. M AL.....S ..LR O A.:..-.e...L .... .....i... i..i. W.t .....

S pl s-m i t i u .-. .--... .-..-.. .. ...... ::. :... ... .. ... .

.. ...... .....
e.e t i ............. ......
...... ... ......) ... .. ...... .....


wk





. .. ..... ... .. ... .
r J ". : .----- -- -- .-:.-...
:: : : :......... .....P

. .: : : .. .: : ..: : .: .: :: .::::::




. . . ....: =

Ire .o ir -.-.:...







* :i:; q: t::;:.Y
S: :...:. .. ::.. .....
..... .. ........' ..



















so----l-.-eit --i;
... ......




... .............. : : .
. ... ... ... :.......
. ... ..... ... :.. :

.... ". ........ :...





.. ...... ..,...
.. : 1.........
..... ....... :..'
......." :..... .
..... .. ..........
S .. ....:..
.. ..... :.. ..



















:! : ii ue .:.:7
". "... "..... '



. ..- ... ..: -, .














Ye S0nt
, aO ...


. .t.......
...~..... .....
:::!
..'
. 4..








.....- .
: : .. .. ::...
. .. ...::
... ..... i


,. *
. ..
..'.'. .. .....










... ... ...
.... .. .........


. .. ...










......................... .......
... ..... ... . ..,.. .
. .. :. :.. : ;:. .









.. . ... .
.. .. ... ... .. .. .. ... ... .
. .....""' "' ...


.. ..... :

. .. .. ... ...
. ....-...--.-" ".. *..






.. ... ......
..; -. .. y < ,'4 |

- -.. ..- -
". .: :':.'



:""."..' i''.. .";..*."wy. ...... .-c..


^:;:::: ZF.:![
. . .r7 2
~,,r


leg:......j