<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/02001
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 17, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:02001

Full Text





























La nov Clle ut nosw avant
:aQtncc h!er, cecewrnant le
.-plan d'enthic cntre h4n im~-
prirateurs de tissues pour cx-
i. 'p4iter davanlage le peupe,,
:en augmified ntnt leurs prix
":.lps a d'auttant flus sur-
prim, que malgre l I secret con-
1.. Fa0, )us a1 vns pu percer les
tlaills de cettc grave affaire.
Laa runion clandestine a eu
echlez 31. Dayjan, el y ont
Sprs part la Maison Reinbold,
bag laison Silr ra, la Maison
'Aggerholm, I'Usine a Manlt-
..e de Port au Prince (qui
^f tt dans la loilerie) la Mlai-
itnDayan, la Maison Aboudi,
w maison Houez. Seuls les
F Frkres Zrike unt refuse de
marcher dens la combine, el
sat souienu qu'il etait inop-
portun d'augmenler les prix,
e' qifil fallaii laisser le corn-
Smerce likre.
Les sepi r:aismns dc:t nous
nwns de ciler Ifs nrms se
s.aidl done ri't;:nes arnt hier
.Sir, dans la rtidence prie4
M.k Dayan, et elles otf con-
m" u le pourcentage d'aug.-
.i.entation sur la loileric, Ut
.Gt sign. sons la foi dui sr.-
temnt, et en se prometiant
fen gardcr le secret, de res-
fecter fidblement la liste dc.
rix qu'ils out fix&s. Sur cer-
.taiwnes marchandises, le con-
:wrtium a fixt 100 pour 100o
fougmentation. Ce qui deno.
; davav::!.!tr an intention ;dr
fire (cracker) uniquement
I.. e o. n :, -. c'e f I,
eswa I'accord sig:e, i? cst pre-
. NQue tos -Ztixins, e'tre (.I
. peere" ," fa're drs prix
.,Ariab' ,' ,ion que bon leur
e:mble, mais dis es la mar-
:hand.is srtira du cadre du
;:Trus des sept, elle doit su.-
4f 1I'augmenIaiion fixe par
trusts.
S'&e plan est arrive 4 lai su
1 I'ext e:on de l'importa-
^ tldes marcehandises japo-
Les deux ou troai pre.-
res Maisons qui commen.-
t a affTaires avec let;
tnus, r#alisrent des bh-
eaeonasddrables, mi;s


tue routes le autres nmi-
S'approvisiones rcnt atry
tt, le libre feu de la con-
::ce fondciomn C'tai
e mp* *icher ceite liberty '
omm.erce qu"' I'exception
'Zrike et Bouez, on vol
lId, Brandt, Silvera,
irholm, Dayan, et Abou.-
# syndiquer et imposer
Prix au public.
sail combien totes les
du Monde font la
aux profiteurs,.
l. Etats.Unis, en dehors
.0i Shermann centre lea
i existed la lot Jone
nitde deix arnwes de
ceux qui *e rtuntssent
ndent pour agrugern
dns les prix:
o tas oilerie q u sert
tsw pawns est usti


pain et la vlande. Le Gouver-
wmoneni interviendra, nous en
soIirnme certain, car I'aclif
Minitre du C(omnmcre, M. Jo-
seph 'Titus., ne saurait rester
indifferent decani une affai-
re ansi scandaleuse.
Quiand M. Fanfan elait Mi-
nistre du commerce il cit a
conwoquer les nmeibre de la
Chambre du Commnerce, pour
riclamrnr des prec(Tons, apres
qtue nous crimes, sigNtale un.e
hitudse inju;tifihe sur routes
n s marchandises, quoiqu'ap-
p!qude librement, elon le bon
touloir des commerrants. Or,
nos sonrmmes en presence d'un
cas excessiverment grave :
c't s: une cnmbinaison complo-
ltee entre sept Maisons, dans
un but illicite, car elles ne peu
rent arguer de necessity ab.
cue, puisqu'il y a une ou
deux autres Maisons qui refu-
ufi d'imposer cette augmen-
f::u:. d nprix max cwomt'-f.la-

xxx
.Vous arons eu V'awantage
dv renucontrer ce midi le Mi-
nis/re drl Commerce, M. T-'
t; il uots ai donnme I'assu-
rn: -c' qu'il aliait s'occuper
iTmm;dialenment de la ques-
lion, et q(ue le Goutrerrnemcnt
fera ic nccessairc. En at ten-
dan I act ion gourernemenia-
le, ie public peitl ecsayer de
se d.ftendrc, en sachaunt o il
noil achelcr.
xxx
s" d )':1i1re Ihunre, Antoine
Tr.ianc: ,)!!s dit qu'il a re-
,".v d.- i.7U'r it' CaJc(eCt que
t. ou' prisftCe a:mix importa-
ht ur eit tdeUrs eIn lgros qui
n' f! pas assifde h la reunion
(: J 1)jn.
l ru- *!e ruinenant & savoir
s! wso, la pression qu'on devi-
no., Taianmis pourra persister
at refuier de signer, come
A-,;'., *: ,


LA SCENE QUJ S'EST
PASSELE HIER A 1RD )


Do; Amh'"icins ont trouve
I? moyen. :ier matin, de faire
monte a bord des tambours,
anppols (tambours-vaudou>,
et d'organiser, a la barbe des
autorti(s, des danses avec un
decor de feuilles, de eccotiers,
afin de prendre des vues cine-
matographiques.
Des paysans, requis a cette
fin, battaient les tambours.'-
Cette scene grotesque ayant
indign6 les h-aitiens qui e-
taient sur le wharf, le Minis-
tre Lescot fut prevenu par'
telephone. II passa immedia-
tement.l'ordre a la Police d'ar
ryter ce scandal et de con-
duire en prison les haitiens
que se pr&taient a un tel acte.
II est a-souhaiter que ces
malheureux devoilent les
nomrns de. ceux qui les ont en.f
gag6s dans cette vilaine aven,
ture. .. -.


amateurss


Jours a une heure ., conti-
nuera a ouvrir ses guiehet.s
jusqu'h 2 heures p. m. 11 pa-
rait que cette decision a et.C
prise d'accord avec le Minis-
.e des Finances et les prin-
KrIpaux commergants de la
Place.


LA CARTE D'IDENTITE
SERA POUR TOUT
LE MONDE
} Le proje-t de loi sur la car-
j te d'identite. n'est Das. conm-


me on le croit uniquement,
pour les strangers. II est aus-
si pour tous les haitiens. Le
montant de la taxe annuelle
ne seora pas tres 61eVe: On dit
deux gourdes pour les hai-
tiens et cinq gourdes pour les
Etrangers.


Une ncuvelle de presSe i-
gnale que le Gouvernement
Provisoire de Cuba a fait vo-
ter une valour de 5000 dollars
pour couvrir les frais de ra-
patriement des haitiens et ja-
maicains qui hahitent actuel-
lement I'lle.
Ie G(ouverneImnt G(hrau San j
Martin voudtrait houter d(e-
hors nos compatriots, soIus
pl'6texte quits ne re'ltent:
pas indifferent. aux trou-
bles qui continent a ensan-
glanter Cuba. Mais nous cro-
y.ns avoir tromuv6 les motifs
de a: ,'...nsu'e envisagee par
le Gouvernement proviso ir)e
dtans -in eontrefilet j)artu (dans
la grande revui hebdomadai-
r'e .<\l.,'ianne ou il est (lit
qu, malgre la cenure, on a
pu .av ir, de source sure, que
des tro'.ibles ouvri:rs tres gra
ves wiont eu lieu, ces'jours der-
niers, a l'interieur de I'lle de
Cuba, troubles qui ont peut-
etre fait des victims parmi
les travailleurs haitiens et ja-
maicains qui sont vivement
pris P. parties par -tes ouvriers
cubamins.
C'est l'occasi~on pcur nous
de demander au Departement
dcs Relations Extirieures do
Da i.' re'prseCntant Li la la avane,
|)pou1, qu'il s'occupe s5rieuse-
imeIt Idu hort de .os compa-
triotic etn attendant qu its
.soien: rapatries.

L'-!N.Yift'ERSA IRE DE
ELECTION
P RESIDENT TIELLE

Domain, 1S N(vembre, est
I'Anniversaire de 1'election dui
citoven )Stenio Vincent t la
Presidencei de la Republique.
11 v nrun- ce;rtainement dans
Ia soiree de grande rejouis-
san.cs, populaires. En un cas
pa):ti'.i, t1. s ies fonctionnaires
p urraiient bien souscrire 5
{ o de leurs appointments
]poLU cedi&:,'er cOmme il con-
vio't une d .te qui lc-ur est
chcr.,
- _V
LA BANQUET NATIONAL
OL'VRE SES GUICHETS
UNE DEMI HIEURE
DE PLUS

A parti.r d'aujcurd'hui, la
Banque Nationale, au lieu de
former ses portes tous les


ques-" en couleurI, eI v-nt dc si-
gnaux.
On a e. QeO:eI'a ment :*i-
tisfait dI r sultat d4, evo.u-
tCons, et do la bonne : p.ne d1es
Cadets qui n'ont sou!.mncnt
que trois mois d'entrainement.
A-u~;s'i n( Us adrie.dnsons nos
hien vives felicitations at leurs
Chefs, qui, il faut le reconnai-
i tre, ont aceompli une meuvre
du plus haut interest. moral,
social et politique en rendant
de plus en plus efficiente For-
ganisation de ce Cc rps qui,par.
sa discipline et sa prepation
mthodicjue, esf appelet as-.
.surer l'ordk'-e 'a 'intrieur et
. le respect du territoire en eas
Sd' evntualit6.


Lire la suite de nos inform.
tions en 6e page,


Ce niatin, a 9 hures p' Ci-
(s I OUt ut lieou uU Quattier i
(6Gen6ral de I'),colc Mii!itai t e
de la (ardle d(Hiaiti. apnrs,
I'Inspection de [a CGcm pagA ie
des Cadets (et cele des ,Btttl-
1 ments, par S E, e Pristhdnt ,
tde la RIepubjli(lqu d'int.'res-
6san te dbes.Inootnst iu ): a it:
par ces e .tlca t t .s"W la nuni n
clatur 1 do.montri a hi rI.,
montage des Fusi-V .1it n -
leinu s 'lihonI(son, de I'iu il-
l MitraUi.leurs B ('ru.A.jing e:t d(
la Iittailleo Ie D a, n ii':.. Y
/asis a ltnt lPs A iini.ti e-; dle i
I'1 nt erinur, d( la J iiu Iic, it i
Soin stu rlti'n I(ihUe b i(u1 t, let

Df6pit deI S nat(s', des
Journatlistes et ,:bea.cou) (Id'a-a
trees p1er7o0nna1lit hs.
Puis 'on se rendit an
Champ de ti-r o! eurent lieu.
les evolutions des Cadets: 's
lo. Tir du Mortior Stokes, ai
800 yards, sur une premiere
cible places 425 yard.., td doe
Stroi- projectiles, et sur un1e
deuxi'rne cihble a 575 yards, tir
&galement de trois projec-
tiles, te tout execute avec une
precision out sou!eva I'admi-
ration general.
Le tir dun canon l 37 r n n
S,') vya*-b cut ;nn1 i e ,,'r1e
success.
Success'vement, los Cadets

i 2 an" :.en ,. ? !I.tr' tiw o:, d_}
2()0 ballet av.c utF ,j .i 1:-.
nfinel s.e A chaCie cin(| baies,
, nontra;nt arc, ls deiLr'niiL-. s
50 balles l] nie'nees la tk'aeC
tcoire et l0 c6:Ie ( di d:censon;n
des mancmuv -'. riL: 4 u) yards
(tir au fusil 31 MitL ieur n -r w
nin:,) exe::C t r; 5 cadets
ti.an t cine haltiles (d' .sai pour
le ret:la t.' : i. 1" t 2' bal S,,
coup Cpal .p, on .1 .1.cInde-,
-t ,' cil ': d .- K. yar 1, .:u-.
jcurs an ',-.AlituMiBiur
Browning, par 4 c-afets, tir'ant
einq halles d'es-:.-i pour Jo re -
gIa:e du ti vt 20 bellles., cou)
par con), pn 4-0 3scondu ut 1en-
tn a1 eqini nto y c':is, (i'o 1 I
(Cadet tir" .2 hP.les, distri-
Sbuant 5 S : 1:!,.- cb]&e. Le
('coUp )fai a -t6 cmi du cadet
nqui execute Un': ra'fale do 20
balls au t ir an Ln atit ;le s: '
]a cibtl D).
i bL K il:c at }pa V'iS,'"'itl con
troler i' vx; .h des atteintes
sur les cibles, an moyen) d di s-


ponse au Message du Presi-
dent, ie depute Estim6 pro-
pose qu'on statue sur le pro-
[ jet. La proposition est combat
I tue par le depute Bredy qui
.dit que vu l'importance de ce
document il faut qu'il soit mit-
rement examine. La discus-.
sion est renvoyee a la seanee
de lundi. Le rapporteur de la
Commission Speeiale charge
d'examiner -le contract d'Eelai
rage electrique, le deputy
Piou, a lu un rapport preli-
ininaire suv le contract pour
loquel il a obtenu P'urgence et-
le vote imm6diat.
SPlus rien la s6ance est le-
vee,


t*..


t


10 h res 55.- ....... e P i-
dent. ordonn de fire appel.
24 (dIput. ssott prT:ent:t, la
-'" .e e:-,t ouvert(,
.Ire. pI: intL: Sanction dUs
'oV )-ver'~QIAux. (.8elui du 1.1
November 1"."3i eSt lu (t adop)-
te., Les Ministres Vaughes,
Laleaiu et Titus sont au banc
do 'Ex ut i f.
.erne pointt. I lecture Pde la
C(r7'- 'pond:ance, l.e Mit istre
l.;l(an ol tient !'i te'rv'itis.
,SOmnt de 1'ordre du jot,
( Upo:1;. 1 un project dc l oI1 (t cI .-
dtit exLiraordlinaire dte 0.(tyu
gouird.'s pour les frais qu'oc-
C(:a-ionn(irl ie re,'gle1ient de
it question des FrontiNres,-
denaunde l'urgence et le vote
irnmediat. Le Depute Piou ob
jecte qu'on ne peut voter im-
inediatiment cette loi sans la
connaitre. Le Ministre rega-
gne la tribune et la lit. La loi
est votee. Le depute Zamor
interrompant 1-e vote de-
mande au Ministre si les
..000 gourdes sun tiront a fal-
re les rai.i Le Ministre de
-." ila'a etant respond et le
i)epute Z-rmncr est satisfait;
et0 J vote a continue. Le Mi-
nistre Vaughes -- charge par
son collgue des Travaux Pu-
1lic qiui est souffrant de-
p o- un Inojet de loi qui au-
Lo ise 1'Execution du Pro-
, ramine des Travaux Publics
ies allocations 'ele&vent a
10.00.OO) de gourdes. Ce pro-
jet s ra envoy a l'examen
d'une Commc.vionn Specicle.
L' ML- Ministres. n'ayant plus
S. n L t u.:lnctt'e a l'Assem-
o:.., :-e remiePnt et l'ordr' du
jun CS r;ep'i.-. .e deuxieme
...cL ttaire--e.idacteur lit un
atirte1 p.'u&L'b.-ve'rbal qui est
ai':Ssi adcopte. A la lecture de.
la corre'spondaenee, les pieces
suivantes: Une petition des
pianternis et guiiiviers de la
ain;e du Nord; -ettre par la-
quelle i'Eglise St. Paul invi-
Sl t' d tpues a entendre une
cou.:tt 'nce qui sera prononc e
pa.r Jo Rev. Emnmanuel/.FI6-
ai:., l. U imanche 1,) ovein-
bre ai 6 heures du soir; lettre
u. 10o. P. P. Agnamt a propos
de la petition dtes pay-
sans de I'Areahaie lettre du
Syndicate des Planteurs de
I'arcahaie transnwttant a la
Cbabre et cpie de sa lettre au
Pv6s.-itdent de la IJ6publique.
A propose du project de re-










** .* courant mourut 4. Petit-GoA-f
ve lun des mepbres les plus
pr&edux, de nqtre. spcit et
^ Th~bbn1rOstiin6. t'Qu4e qdes
minutes auparavait, il 6tait
dapas sa -soute, achetant du ca.
f6e, et tandis qWil 6tait assis
sous sa galerie entoure de
quelques amis, la mort, com-
:un condor affame, fonja sur
lui et le foudroya. 11 n'eut le
temps ni de dire-une parole ni
d'embrasser sa femme et ses
nombreux enfiunts. Theobrun
Ostind t),ait justenment estim
dans tous les milieux: il etait
compatissant, affectueux,: sin-.
caretoujours prt h offrir lui:
mernme ses services aux autres,
dans leurs malheurs. II se cro-
yait le debiteou des pauvres
de la ville auxquels il assu-
rait une ration hebdomadai-
re. Monsieur Jer6mie, ancient
Ministre, cratcur et ecerivain
distingut, disait un jour quoe
c'etait A l'ecole d'un ebeniste

charity. Nuli donte qu'il ut
pris egalenennt Theobrun Os-
6 pour maitre, s'il I'eut con
A. Au moment ou I'on fer-
iait et descendait dans la
ambe le cercueil de ce vrai
honnate homnme, aIemotion fut
poigna nte Q(ue I assistance
entire, corn me adids Mcn-
'uP Condon1 pensa &'6-
voir. Pavement on effet
vait vu tant de pleurss
-. tant d'o.xpressions d'una-
;me: regret>. Ce simIple spe-
;iateur en degrees etait done
Ine puissance et il avait ae-
q cette puiSanflCe sur les E(
cmpurs par la seule vertu du
hien qu'i faisait autour de
lui. J'ai pen, que la vie et cee
]a mort de cet honorable ei- At
topn, ban anm et bun pere de tot
famille, meritent d'etre con- ce
n ues t medlitees dans cc pays ea
d'etoutfant egoisme et de hai- pa
ne invteroe, ntant d(cune au
au'elles ompl tent une gran- Gr
e loeon. lcest unduement en
tans oit esprit que je fas ce si,
r'it Ozn Cu die quoe a I'p- E
pulation a fait au defunt te ur '
arutheose. Sa famille qui a le Rs
droit d'en ?tre fiere remer- m


cie tous les amis-qui ont par- pr
tage son deui]l et les assure de v'.
, plus prof-iade gratitude, tat
J-*l*r


Oles LEGER, av.


HAITIANA PRESENT

GARY MORLAY (Estrella).

II n'est pas de comedienne
qui, dans le me personnage,
sache avec autantide souples-
se jolie passer du plaisant au
grave, de la grace gamine a
l'intense douleur. C'est la plus
parfaite mecanique d'emo-
tion qui soit, celle a qui on ne
a resiste pas:
Charles Vanel (Ramon)
TI est peu d'acteurs qui, sa-
--ent vivre comme lui, des
'~r'sonnages peu recomman-
dables et les rendre interes-
ant, voire sympathique.
C'est qu'il exclut de son jeu
tout ce qui dans le geste est
inutilement grossier, brutal a
1'exces, exager6ment napa-
chez.
C'est qu'il sait taire te6clat
de voix intempestif et voiler
dans un.rale de rage. le mot
trop couleur locale qui n'a-
jouterait rien 'a la valeur de
'ceuvre qu'il interpreted.
C'est qu'il sait composer
son visage sang etre pu6rile-
*: ment hideux et contractor ses
traits sans: tre jamais gri-
aant. -
: -~ .2. .-


SCOCACOLA
1. ..


te
en
de
la
Ies

VC
de
pr(
Sol
so
se


:v'


Y eaute. ..

N'EST PAS
QUESTION JYAGE
"Pour les &oiles du cinema, 'Age
n'a rien d'inqui&ant" dit IrWne
Rich. "Car, A Hollywood, avant
tout t par dcsus tout, on salt
soigner son teint. Personnelle-
ment, j'ai pu constater qu'un bon
savon accomplit des miracles,Voilta
d6 i des anm&cs que j'emploie le
Savon de Toilette Lux rcgulicre-
Incnt."
Sur lcs 694 granides actrices
d'Hollywood, en particular touteS
ies vedetcs; harder Wur beauIt dc teint, anI
Savon dc Toitlcttc Lux.
Confie, dc-s aujourd'hui, le
soin de votre cpiderme au Savon
de Toilette Lux. Dt.ormais, rien
A craindre des anne-s. Vous res-
terez jolie, tOujourS. captivante,
come Jes 6toiles du cinema.
MOMtR .& .AURIN
XOKIMN, PORT-AU-'IUNCE
SAVON DE TOILETTE


,4.W !oLUT 034



7HO DE L'ANSE-A-VEAU
Depuis les fortes averses de '
s jours derriers, la route
ise-vt-Veau-Miragoane est
talement dtfr(ne4e: partout,
sont des orniCres et des
sse-cou. P'inci'palement, le
ssage a gue qui permettait
x camions de traverser la
anmde Riviere de Nippes est
ti e ement inexistant; aus-
fl'ose-t-on pinIs s'v aventu-
-, nmeie (a.,s dt'a ainauix.
est ainsi qu',ni arrivant a
)uck, les passages des ca-
ons se voient obliges de
end re la voie de mei' pour
-.-,:r,- An.--L-Veau. Cet 6-
t de chooses entraine non seu
nent une grande irregulari-
dans Ie service postal, mais
core paralyse Ie mcuvement
s relations comnmerciales de
ville de 1'Anse-K-Veau avec
regions avoisinantes.
La population de l'Anse-a-
au, eonnaissant I'activite6
I'Ingdnieur en Chef, s'em-
esse de signaler ces faits a
n attention, afin qu'il y fas-
rem6dier au plus t6t.


REPRISE DES COURSE

A LA CROIX-ROUOE

Une assistance distinguee
applaudissait hier apris-midi
la belle conference du Doc-
teur Paul Tel6maque a la
Crcix-Rouge. Int6ressante
causerie sur la grippe qui ou-
vre la reprise des course de P'6-
cole de nos infirmieres bene-
voles, inaugures l'an dernier
par le Docteur Charmant.
C'est le Docteur Plaisance
Telemaque, vice-president de
la Croix-Rouge, qui a pris la
taeie dWlicate de la direction
de cette branche de la Croix-
Rouge. La reunion d'hier a
et6 un success.
Jeudi prochain le Docteur
Paul Telemaque parlera de la
Rougeole.
. : ;f: l.n f

S Iinstitut Tbpenhauer
Une cole idate
Une pension scolaire
Irr rocbabhe.


Tippenhauer


1537 Rue Lamarre Tiliphone 2891
133 Admissions aux BACCALAUREATS
Rhitorique f Philosophie
Annees 1927 & 1933


I/stabiissenment doit ses succcs a sa discipline, a son ex-
collente ndtethode d'enseignemment, a sa bonne et large or-
ganisation. Pensionnat inet mparable, Pension pour pe*
tits de 5 A 12, ('ours elassiue g6ndral, Leqons particuli&-
res, Cour's de Si en:-Dactyio, C(mpt.bilite, Anglais, Es-
pagnol, Allemanli, IPr 'pa.rtat'on it I Ecole de Genie.
L'6Lablissement. garantit tons ses course et forme des
hommes forts ot conscients, Jompetents et courageux.

.-- *...- -_. a a.- ~


ii


Deveine votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cheque 4 la Banque Nationale de la
Republique d 'HitL


1 cail


0e1


1ii*


Le ss. POINT LOBOS, parti d,
bre, sera &a Port-au-Prince le6 NC
iprts suivants: Vancouver, Seat
San Francisco, Los Angeles, Ball
lnmbia, Kipgston,- pregnant fruit
rort-au-Princ le 7 Oobre.


DES RACINES
La force d'un arbre fu
qu, 'chaque ann6e, s'
fond6ment en terre. L'
Royole, depuis soixan
est fond6e, est celle
sage. Sa force r6sideo
LA
B A NQ. U EC
D U CA


lnstitu


se & votre famille enan
e Portland le 30 Septem- tant de la WCreme
ovembre prochain, via les relatives pour le dessertL
ttle, Oakland, Alameda, Tous en raffollent.
boa, Cristobal, Puerto Ce- ENTREPOT .n-
et passagers. N FRIGORIFIQUl
SNos chambres froides g
Rtd recemment mnises & poa
A. DE MA TTEIS & Co., et peuvent recevoir n'impEU t
quelle quantity de viands
Agents gen.raux. s018sons, de 1igme% i..
fruits, etc....
Le Public est cordial'
invite it visiter notre..
& inspector nos me
glacires et de so
ans notre salle deo y
Consommer de la gl a;
faire de I'4eonomie.
Si COLLEGE MOD A
SDireceur: Brat
To College Moderne, A
par .e Ppartement .de
truction Publique, est &J
SF position des families
ent voir rogresse r
meant et sa rieusen..,..
enfants.
Sa m6thWode den
inspirWe des
dee. itpidagoie, A
Jleves une instruct&
pour Otre rapid,
pas moins efRfe .
PROFONDES esseurs, .jeunes;
.ques, d6vouds, e t'
4 vient do ses racines
iS :tainement 10
hdstoirede la Banque Q I arentOiI
re-qucare ans qu'eyua
d'une progressiono N'14
d ons son oxp4rience. toutdoe suIWk


RO YA LE ...
N A D A


~d~b~BpB D ~l~b~--~ia "U~w


~e~l~p~B~P~p~spp~l~p~ ~~ g~g~ggg~g~pgq~g~lsa-~(~I~~~P~Pl~bg~/a~CI


II,


d


. ... .. .. :


ques. d
gicale. Ottet
mnlioration::A

Puissantt l
Flixirr et t
En Vente cet

C. Diplessia
,Et A la h
Domond.
T616phon


AOYIS man

A 2 h. A 4 ,y
Ci que 4o..

W- -


$!igante st at
tew la corda
HYPPOLITE JEUP*
DONNERIZ MOd

Grand'Rue, No 121.
T06phoneigg
1 -- -- ------

usine a Glace de.


meilleure quality.
Livraison rapide effee
quotidiennement par noa
mions points en blane
routes les directions de?
au-Prince et de P6tion-YV
GLACIERES
Nous avons toujoursi
main les derniers modules:
glaciWres en acier a partir
or 25.00 et au-dessus, vend
blues avec facilities de paji
ment n
Lutes glaciedres les plus.
res et les plus eeonomiq-
CREME GLACEE
(SUPERLAYi
Un product nonveaua,o t
le cede en rien aux meil'
marques des Pays d'EtM
oui dAernique est offerWt:
publim haitien par PIUs
Glace de Port-au-Prinee.
tes cette d6eliecieuse cr&me
vous serez convaincus..'
Faites une agryable


a~rrlb I~i0 f 0i





:. : .V-4 ;?: ..i. : q.. ::- > 0f,: 4 -:


.NGTON.- Un con-
;t' a el6 accord au
Sd'nttj de la ,Tr) -
W cdin, qul souffTre
$::Ption chronique de
ui 'Favait meme por
fr sa demission au
R oosevelt. Celui-ci
et a decide que
le temps rQue durera
ie de Woodin, il sera
par Henry Morgen-
ta et nomme sous-
d'Etat de la Tr6so-
en replacement de
'Acheson, d6missionnai-
rnthau a deja ete pre
tde I'Administraticn du
tAgricole, et a fait par-
ucomite chal-ge de fixer
your les achats quoti-
Ador. Acht'eson a annon-
'il abandoonne la politi-
ur aller ?xeA'ceOI sa pro-
an d'avocI. lie President
velt a exprime sa satis-
on e 'i 'uvre accoml)lii:
'Acheson ( regre' t die
l&issjc ii (fijjf1 donnee.

ENEVE. Apris avoir
tinercredi Line declaration
avait et initerpretee com-
unedeimisioln incondition
Il, .Hendr1.Son. president
1t Conrfeh ce du Desarme-
4ta anunce bhier (que son;
e* t eu-,:nLment une me-
*ede dPm.i.ssion, faite en
V sion du( -'ts olui les Gran-
Puissancc- refuseraient
prolonged1 r-'ieusement la
Cofeence. buar 'emedier ita
ie..se qiii 0 tne it GenlveV
;Dui si loIQ.t ps. La de6-


Vn. ", Pa CbIcaea oet .Get an A. s ..



mission do Henderson met- tion d'uno des tait fin la Conf&rence du les)>qui s&ot privuesde Ils Londres c6mme ) comptait le xest a o 4
1 rmement, car elle serait projetsd'installationl e li f aire pour g'entendre avec le 61e ion-.:
. gnal de la admission do gneoaerienne transatlantique. Gouvernement britannique X
pi.auieurs hauts dignitais, Celle.dont. i s'agit sn une i"ur ie moyenA de r6agir con.- LON.DRE:S.-- Un runao
de lh Ligui des Nations,y com 'construction expri.metale, tre ls advantages commer- des dl,6gu6.s des d'iffitesi
pris tou! les membres de la wui aura seulernent un quart etaux don't jouissent les Etats puissantes a la I Conf6rence dati
S section du Desarrnement. des dimensions prevues pour Unis en raison de.1a baisse du Desarmemrnent qui se trouvent
On croit que Henderson va clles qui G'vront tre empl(o dteiar, en ee moment a# Genve a t
maintenant dresser un appel yke-'. iEll .4O-1: remplacue i X)x convoquee en toute hAte par Je
aux Grandes Puianccs pour 500 inilles de la coto A' Ata. LAI AV-ANE .- L'ambas pr s ident Henderson. On e cit
letir demander envoyer tiuL1n Si ieK'prieic t es eon.- sadieu des Etats-Unis a Cul- (qu'elle de ra de fire uno
leurs ministries des ailaire.; (na,1e, on :n pla(:ra d'au- a, S.uner iWelles, doit con- otff o(ficiele Jo i 'Alleinagne
etrange'res ou leur.; sco'ati- tyes, do dri-nuisn I)vu1 lroCH ditanlhe avCC le Presi- pour la porLer a revenir
reS d'Etat a une union d aun project, ie rd)0 en 500 niles dnt Roosevelt a Warmn Ueneve Le Premier Ministre
la conference du d6sarme- d a travIers 1'Allantiqlue jlus- ShiugsF, pAit( in q renSdra a anglais Ramsay Mac Donald
ieent qui aura lieu aux envi- qu'eln li.o). ti>. a;u'n ia Wa hington pour y voir le et d'autres .membres influents
uons du. 22 Novernhre iour de- l. o10 p'd 'e long.t ti uiurnt haul personneCl du DJpiarte- du 1 .ernen-ent aengl.aig i
cider deo la continmUeion ei'r'u- < u.t c.- n .nt pun '.u- tiatt d'FtLat. ialgre6 tout, pn issntit d(e lopinitin (iLI'auct I ac-
tivye d s i'a uix tI, la (In un f&- ine Iv- e(ti di! .' P .!' tX- III.V. (ui Sera nl S 1 1'0fiUll1.i a Cri. SiezuIX stilr jls a- ti-
,1 ,.cI.. Si le. puisaici vy jvdon]- pj) i k (* tH i:e d( Lu iva:ai. La Unt 1 ie 8tut 4tre conciu'
nect leur consent iemennt. Hen- (t de t (Imo n l .o u ni1 e u'(asone pla t aile it D .ar meein t a riiatlon en d.Al-
'drson (roistera e eson pot.e. rp. islatif cubaiii ) a doI- Itn agne. On prvot. que '1"-
Mel'crcdi, 1e ice 'iS(i) e t (10 1' 1 4llc=l1 IW ?' i'e -CIJih:Ti a OPivi Atei n"H.IA ssitera aux dances
la 'ontiu'ri'nci du It l atni(.'- hi. c'-;si it (ii .- 1n.' r3p1) (r : |raid* .i :n ju'(u'a c quio 1 Comit6e Ex-x
n1ltu t 1 (1(a tIa I ^'01 1 ;i I ; K :. '1.'I e ... I (:lpilahl c iti. Ie .r. unisse la s em aine
(auttt'r1n(int' I( puo1 iout It l l; ; (j'c: ^; L cihai xxx I.- ..h'tii i'" nee ll de n cit
dle r dot me. (y .i l -.i Ia ,*.': (t ,. ,st s.,-, st.. ,; ( ( t'il u (L,',iJ, sti ';nJ l om1 dan.
( 'iAelsOITes tde ( arniuii .'..nt, a.. .. ... :."d-. i.:t niIrJiie en ravisitJ t1 t..iN. .Ju Aiemaie,
Nonwfl. Qual4- ha Eil.', fl t 0: .; ... f o pitdk de xx .<
a gtribi t' s d1oui lix e u tsieh'tar i- t ', i ,haul. BERLIN..:- r tid iman i t


i's, out dKulis( Ia n85111 pu.s-
tale, cn pihin qui !tip.r e.s a)-
faic's. I I. < .It i -.ta ll id:- niI

t c'nFi t,. as i : iF Z L t;'L
(tc oI JiD s'L-f funir saw (*ur
infjuiL t, IV
WA'SIIINGTON.- 1e S.-
'rv : .i d'irta..,t T .p'.r a :tin-
noH ,c (jc' It" Iitpat'u 'mit '
1.5 ...t, v i<, lar a la cn', t "'uc-


F,::


* .* j.:,~ -


(XX
... -' v.3
~..h *.h '' at: i'u
4...'I ( t IL
I, *17\ 33.43 Wv

i ..*.' -C
* *. '44 .L
4".'~ Ii
'.3, 1 4.


XX
L.ISONNN L (NlonNel
p a r ,ii .-,
' .4 .. i i '.i ... 4 it r i -
\ \
." S.'. .1 i:L I. p .t n
H.\ -( H )I') ..- ]50 prison
7.'." i'hL' i. 'iD s [s cam ps
C l>.'i'D 3.1) ;nt et6 mIS
.. :' ". 11 :'.2 C'u : u L'. -


} (' t x (:c(uti la sentence doe
witol pront nce c'.ont.' u1 -
ic-, I' < 3'ln i('ltci a'rm .e au.,-
P'O-bfW 'eMit.+ 1(,hh c-)n
S*p o t( l.'
jl'i' (.- 8s)pionnag',. au pJrOfit de
i..x p Ll.iZ.1an1ee 6trang', re-,.
t


g. (WA CLN


*. ';r 4t*H~' r': ~ ;; -~


t~rZPiB~~ 8 &ns~~~ ian~A maneb~


z p


In I' V- .") INr


- P
ii ii


'-. 3


ei


B


LES BOSSES USEES NE


A
37. 71
a'


' 2


/ -A.3


'.4


r; 1
' K .


re-i


*"1
'4
t~
3.1.. 4-
\~.. 'k..


PLUVENT NETTOYER
IES DENTS

EFFECTIVEMENT

Acthetez une .


I.'.'


(by
03
'U


i O ~ S


I


r
s ewz GRd


.1


-loo


DISTULLJE;IUE DE PRINCE
ALFRED VTIEUX
R(' Dl) FORT PER
A LCO()OI. DIE SIROP
'JERGE
S'00 LL GA.LLOY.
E., GROSS ET EN DETAIL



Defense de Boire
,'.:'ni d'voir' visit' Ia grande
vaw.%i t.i 11 'ins, Whiskies, Co
f/(ia(s, Lqueu'rs, Sirops et le
-Rhum d'Haiti
q(ue vous uitre la maison
Alf red N. Cooke
V'e. S. Archer
Successeur
1912, Re di i Magasin
don i'Eu i 1912
Phone 2101


es il Col It, fittsal)lel


ecommandfe par les dentistes depuis 10 ans


La Maison


ve Joseph E Saie

ANGLE DES RUES MAGASIN DE L'ETA T
ET TRAVERSIERE

PORT-AU-PRINCE, HAITI
l-at le plaisir de porter a la connaissance du public
s les Ville de Province qu'elle tient touiours en
ItPlus comp;et assortment d'Articles et de tissues de
re nouveaut. ,
fouvellemient constant de ses commander tienqt le
ujours bien garni et tris frais. Ses prix! Ah, ques-
daire!
rochain voyage b la Capitale v6ius etes cordia-
t fvlit6s A jeter un simple coup d'eil. sur la varie-

Sarticles, sy truvet.


e'es


la


RHUen SRTe de


Secures viar kils ,i

vasle leS iloire
VHS I I 18


min i leuv6s


c( ;it iles


r Ulliissa I


to 4it( s.


2%

r~ ~4



3" m~


Ri
m i


l i*Il-

d'lun


t I s


'es1 ce qui kilt


SOn11 0 I1 e
/


Goutez et .Comparez
'p


~b~s~~8~sa~s8sJ~P~b~~ --


-~1'~1~30~b~~~sss~P1p~"*PBm~BIB8aB


X"~~~'~~~B~-~~~es4~~~


~i~o~k~


II


1X''ii-i---~ -


0'.


Ir r~a


i .


.~?a


NIL-, I'llo


'Am






F'MAOW


.? .v CC'H
";A G.O, A.. -' .- <
* R :.OUA. U fl 4OE AQ ULTr .


RaI.ore nChet:.
MARCEAU DESINORJ
SAdmijstratnear
ERNEST BONHQMME


C'


,n ~-w *-- A' F" ~


DANS LA GARDEN


Quariier General,
Garde d'Haiti,
Port-au-Prince,
publique. dii ait
: Le 15 Novembroe 1933
Orcire Special
e No.641
1. Ds r6coption de cet or0
dre, Ie Major Ienri'LI Cler-
mont, Garde d'Haiti, sera cd-
tache de son poste et de son
service actuel darts le Depar-
tement Militaire du Sud et
se rendra at Saint-Marc, otf, a
son arrive au plus tard Ie 0()
Novembre 1933 i1 en fera rap-
port au Commanda2t du 1De-
partement M11 i t a ir e de
I'Ouest par telephone, A tit're
de Commandant (u District
de Saint-Marc.
D'Ordre du General de Di-
vision Vogel:


Thomas S. CLARKL
( ,~Inr l de 1 Brigade,
(-ef' d'Ei at-Major.


SOCIETY IDHISTOIRE
ET DE GEOGIAPHIIE
Le Brevao de la SoRiete
r'Histoire et ce "Geogr'aphie a
Cdcid( de f.et. paer iln an-
quet. Ie Dixieme anniversail
re de la fondatiun de la So-
ciete, Je 10 Deccrmbre pro-
ch ain.
MM,. Je membr o et ieo a-
mis qui votudrai-lir y )prendre
part .nt ,,ri;s de -' adre r
au Treorier, Me. Henri A-
dam iche]


Le Secretariat.


P o r vWrEI T:f:.

Comme les maladies affair
blissent notre organismie et
lacheminent ainsi.plus rapi-
dement vers la mort, il semr,
ble tcut natural que pour vi-
vre vieux, il imported avant
tout de les 6viter. Les hygie&
nistea. s'4taient contents, jus
que ces temps derniers, d'idle
ter les measures convenables
pour prevenir les maladies
contagieuses et maintenir
dans l'organisme l'equilibre
des functions d'oil r6sulte la
sante. II n'y a pas longtemps
qu'ils se sont avises qu'en rai-
scn des rapports du physique
et du moral certaines passions
d4primantes deteriorent da-
vaitage nos organes que les
mic} -obes eux-memes.
Un chirurgien de r6puta-
tion niondiale, I Doeteur Ma-
yo affirme que la bonne sante
est incompatible avec les sen-
timents tels que la haine, la va
pear, l'envie ou certain 6tats
d'aime come I'ennui.
On savait, depuis long-
temnps, que certaines fa;ons
possimistes de consider la
vie predisposent aux depres-
sions nerveuses, ia a neuras-
thenie et i\ 'alienaticn men-
tale. Ce Que 1'on salt moins
p.eut tre, et qui est prouve
par des faits dIment contro-
les, e est que hypertension,
fe foitre exophtalmique, le
diabbie. les ulcers de l'esto-
mac et les affections cardiac.
ques trouvent leurs causes,
en parties, dans ces passions
tris-tes ou violentes. i
:n sorte qu'etre calmne et
,'aisonnable, tolerant et ser-
viable nst pas seulement
une vertu, mais un moyen de
se protege contre les trcu-
bles mentaux et organiques et
de vivr'e vieux.
O(n peut clever a la hauteur
d'un pvecepte d'Hygiene cet-
t manaxime d'Epictete: <1l est
preferable de mourir de faim
apres avoir v&cu sans cha-
grin et sans peur que de vi-
vre dans I'abondance avee un
esprit tourmentp.


ie ..ha ..ur .. a& ,..o
..RALs..est attend A Portwau-
Prinee; Haiti,t tenant deCOris"
Stobal Canal Zone le Meveredi
22 Novembre 1933,
Les permis d'embarquement
seront; ddlivres pour le fret a
destination de New-York et,
des Ports Europeens sur de-
mande faite A ce bureau.
Ce Steamer partira le m6-
me jour directement pour
'New-York pregnant fret, mal.
le et passagers.
BULLETIN No. 1048
S. S. BUtENAVENTURAx>
est attend ai Port-au-Prince,
Haiti, venant de New-York le
Lundi 20 Novembre 1933,
et partira le mnme jcur di-
rectement pour Cristobal Ca-
nal Zone, pregnant ret et mal-

s. if C.Vn .:id,
Agent GAn6ral
00NO W 4' ff4 -" i S:^.fk 'W_
S ON TROUVERA
en vente, au prix d'une gour-
de l'exemplaire, la brochure
de M., J. Jcliboi lls: ccrd du 7 Aoiut 1933, la d6-
soccupation so fera avec ou
sans Accords iA la Rue del
Cesars, No. 325, au Courrier
Haitien>; a la Grand Rue,
More a Tuf, distillerie 'U-
niion; au portal St. Joseph,
chez Sylvio Mentor, le grand
liquoriste; A Ia Saline, chez
Let rois Valein; A Lal ue, ciez
Mademoiselle (tie Lamnur;
a ]a rue des Miracles, au No.
710.


A LOVER
Confortable Mai-on au ba. dei
Babiole.
Eau, Bassir. ZRemise.
S'adresser au telephone No.
2908.

A LA PETITE MAISO
1637. Rue du Centre
Vente au rabais de: chau su-
res pour. homme7, dame ,-t
enfants:soieries de toute frai
cheur, etc., etc.
Jouets, jouets.


avec Nicola& RInsky
Entre 1,00. Enfants 0.50, Ba.con
SD..m.anche &f!." I
Une 6mouvante production. .
Pat P.tUs-NO ano
MASON DR DAN8 S
-d'apr" s le e616bre roman de Paul Rebo' n av;"
lay, Jose Nogu6ro, Van DaOel et Charles Variel. :,
Entr4e ge6nrale 2,00, Log et Balcon &0 0,
vees 8.00, .
C'est un Parlant Pathb-Natann.


* tW "


Aide i conserver la

salubritd de votre int6ic

La saleti est dangercuse .Ele conft des
qui menacent la santt de vote famille. 1
done prudent d'acheter toujours le Savon
Marigold. Sa mousse abondanre puritie, en "
temps qu'elle nettoie. PNntrant dans tous leg,
oi la saletd se cache, la mousse du Savon CaS.qk
Marigold aide A conserve la salubritd absolute de ow


SAVON CARBliC ...



-am Se a.. U-ir.. L A v.. Aae*...

a -
.. ..
"-~'C o r_ ".. !1
coca-.o.:


UNE ROANE NOV VELLE
L'Epidemie de (1n0 qui
sevit dans le pays ne-pargn-
que ceux qui fument les cI.a-
rettes (Eliphant>.
Aussi, Dames et junes fil-
los les reclament.

COLOMBIAN STEAMSHIP
COMPANY INC.
(Ligne Colombhienne)


T6lphone No. 2323


Le Vapeur Martinique, voy.
118 parti de New-York le 8
Novembre, est attend ici le
19 Novembre 1933, en route
le memem jour pcur les ports
du Sud, pregnant fret, passa-
gers et malle.
Le vapeur <>
Voy. 18 partira de New York
le. 16 Novembre 1933 directe-
ment pour Port-au-Prince ou
il est attend le 20 Novembre
1933 en route le meme jour
pour Kingston, Porto Colom-
bia, Cartagena et Cristcbal,
C. Z., pregnant fret, passages
eth.malle.
ti vapeur <
Voy 16 de retour des Ports Co-
lombiens, Cristobal, C. Z. et
Kingston est attend a Port-
Sau-Prince le 23 Novembre
1933 en route le meme jour
;pour NewYork direct, pre-
"n"liant fret, passag^r et malle.

Win. E. BLEO,
.'. -. : : : -."-i Agent-


Une institution hautement humanitaire par la multiplicite d'oeuvrEs
,, .1 a


se propose d'aider,
Une chance de bien-tre offerte au: homes de routes conditions de tor

Employes, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salari6s-de tout
ft. a U nslre-etu


gens de malons domesfiques sans graver leur budget,moyenna

gourdes, peuvent gagner G. deux mille.
patrons de commerce, chefs d'industie, pare aux inuffisances des venues, par ac

M&idecins, Ing6nieurs, Avocats, S6nateurGrands Dignitaires de IEtat; Reprqsezt A
tualite, Journalists, DONNED I'FXR'PLE DEVOTIa eDARITe SOCI LE
Reuiersralt, ae n AUl
osw tons qu Whtiattes H eaesti .a jacket ebild..:.L'

." ""k .:.v : d, : .


'0 -'.-


* :t =



, i"a1
S .6.:;
:*St<
h itWMf



. : -; !.


4116 Rue -,onne Foi,


V


U

xi
tF.

'AA~


C -.*


* f A


t-


I.. :


-,t,


hL OT"ER"I


,Aq-1IONALOE


pho~ne 335-b-


LaLoteirie INation e est




....t *.... ...


"* M:'x':. *^'..'"." ":, ""*. .. **" "
AC: '+ '. .. + .: . ; -
:j< ... a<'. '. .~


C
I:fk


. ": W r


C R#S' ff*AG ASINEN D l'TA T"
if4+ '


I


n*retolert&i A trieP eHe, Lanetterl it

A.gpljgijal Pour I' racgc les at eliers de tout gen.e,
or, Ut d U ah, !A sk t p e r p .-
i4tlWIp c atg ag t et o ait d o 0te

LI'TE D,7 LA SM1AISON: Confection d'alliances
sorieten or, 14 et 18 carats, sur command, rdpa.
de tous bijoux.
A..., A
is commerce

Panama Railroad Steamship Line a l'avantage d'an-
car kls departs suivants de New York pour Port-au-
ince, Haiti, directement chaque Mardi, exceptes le s/s
fcAYAQUIL, qui laissera Mercrtdi, le 6 ,Septembre
g, et arrivera a Port-au-Prince, lJ Mardi, 12 Septemn-
S1933; ss t'CRISTOBALx, qui laissera mercreti, ie .'
1embre 1933, et arrivera a Port-au-Prince, le Lundi, 1J
Oevembre 1933.
:Tous les steamers sont pourvus de Chambre frigorifique:


PART DE N. Y.
&t Guayaquil, le 6
a Cristobal, le 12
,Buenaventura, le 19
,Ancon, le 26
$, Guayaquil, Ie 3
Crlstobal, lc 10
nenaventura, le 17
M4neon, le 24
i8. Guaylauil, ie 31
&SCristobal, le 8
&Buenaventura, le 14
& Ancon, le 21
S. Guayaquil, Ie 2,


_. .
4. ._- .;:.


ARRIVAGEhS A PT-AU-PCE.


Sept.
Sept.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nuv.


1933,
193 3,
1933,

1933,
1933,
1933,
19:3,


1933,
1933.
1933,;


12
17
25
1
9
15
23
29
6
13
20
26
4


PANAMA RAILROAD STEAMSHIP

Jas. 11. C. Van Reed.
Agent General,


CC. .t I Iz.A_


Sept.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nov.
Dec.


193?
1933
193u3
1933
1933
1933
1933
1933
1933
1933

1933
1933


LINE,


- 4-C. r -4


*' ... V -' ./ \ .... .. 4 2:'(.












re de White Horse WC isky ,'eau de
'a frapp e. -.














Ssuigvae ainsi quh I'etranger.
"L 2 *
-j couchre au coucler du solely

4 travail assidu ou d'exercice violent, l'ordon-
Rr ice ia plhs refraichissante est un grand
>k.:t'e de White Horse Whiisky h I'eau de
eda frappee.
14 White Hore Whisky supprime la fatigue
- -ressuscite l'6nergie languissante. Ses qual-
.! i r~paratrice, et sa valeur digestive wont
connues des sportsmen dans son pays
gilgie ainsi qu'h eftranger.
++ |SKY

-" -: ; .. "V
n .5


- -- ------


DEPART DE NEW-YORK


VAPh U


Flora
Stuyvesant ......
Medea
Amor
Cottica

DEPART DR NEW-YORK


Luna
Astrea


.Cottica
Van Rensselaer
Orange Nassau


Deucalion
Agamemnon
Un VApeur


DATES


10 Novembre
17 Novembre
24 Novembre
I Decembre
8 Decembre

POUR TOUS


Arrivhee Port-au-Prtin
16 Novembre
22 Novembre
30 Novembre
7 Decembre
13 Dicembre
LES PORTS HAITIENS


17 Novembre
8 Decembre


DEPART PC UR NEW-YORK
29 Novembre
20 Decembre
10 Janvier

DEPART DE L'EUROPE
de Hambourg d'Amsterdam
14 Octobre 18 Oct.
28 Octobre 1 Nov.
11 Nov. 15 Nov.


DEPART PO ic L'EUROPI
Crque semaine a apear pour i'E ro p&

.... .. .
9',* -* /-', .... .
pPa


p


Arrwee A4 ort-au-Prince
15 Novembre
24 Novembre
-8 Decembre

,,

Tetphonez au No. 3455.

C. F. MADSEN,


Agent local..


. . .




.. .. .. ..
.. a............


. ...*.


w e


_______________L____m___________________


1_ 1 __ 1~_~1~~__ 1-11____1


1,, 11 -l 1 1 1 'l e .,


-- -- ----


---------- I ...... .. pipp -li--plim**mr


X:~~


J2LLt- M~J 1 ..


-f -_iip_.


bY~ib~ ~ffP~r~F~


*/


CM'+.


A. ,
.v...t m... ..."......: i
de Mes. ri ,gath et iemeur edoiaPow ..
em ura f.t." P o *ti 0 1. t'"1"
rn v.ertu: o, dne: a 0bliga. contr MoiUt.Ui.dqu+
tion hypothealre au .rappert. "he d6blttr ypoth"aire'

cll~gue, notaire+v Port-aw ., fl" "
Prince, n date du, dix Janl .Pour plus amples renoigne .
vie'r mil neuf cent dix^spt; ments, s'adresser aux avocats ie. Coltige *nnRI i :
2o. d'un commandement on da- dte la requeiante ou an Notai- don't les Isuc aux dernoi6s ii
te du onze Novembre mil neuf re, depositaire du caller des examens offcielsisont etucon a
cent trente trois, lequel est charges. eit fun des etablissement-::
demeure infructueux; ii sera solaires les mieux orgati s .
procede, le aamedi que 'on Georges N. LEGER. de la Capitale. Avec un corps
comptera vingt cinq .Novem- de professeurs cempktent, if
bre mil neuf cent trente trois, c-r -.. i va se remettre At I'muvre pour
a nef heures du matin, en former de nouveaux r14ments
I'Etude et par le minister de Pendant, la saison de la don't la reussite dans la vie
Me. Eustache Edouaird Kiwl,' Grippe et des refroidisae- est certain.
Notaire a Port-au-Prince, L meants served vous de la Le Collge Simon Bolivar
la vente aux encheres publi- i CAFIASPIRINE a oormbib6 les meilleures in-
ques, au plus offraxt et der- pour combattre la Grippe et thodes d'enseignernent et tne
nier ench6risseur, tion sucriere connue sous le PANFLA VINE l'activite intellectuelle. Sea
nom de Dumai, sise en la Plai- centre toutes inflammations 6eles seront des types par-
ne du Cul de Sac, Ccm:nune de la gorge, 1'angine et la .aitae gaiement prepares pour
dc la Croix des Bouquets, ar. toux irritante, a vie pratique et pour pour-
r(ndisseinent de Port-au- LE CRlESIVAL suivre les ideaux lea plus 6le-
Prince, de la countenance do USt l'.xpOctorant ayant fait vi6 de J'humanit6. S'il no .for-
Six Cents c'rreaux de ter-- 1s )pr'Cvest dains touteS les at nme pas de basinewsswn, uati-
re environ, born& au Nord elections oirgies :t clirc.riques au point de VU, into'ellettuc.
piar' un (Chemin PJublic qjui la d .s ..UYS c irne8. i *ne donine pa n3 pluh : le
S'.p)rIede IrHabitation LDrouil- On t!',v e 0aken1nt du: ces rveurs, de ces idool:0gucs
lard, u;u Sud par les nmoirne, V'acei A ,figrippal incapables d'action.
de Durnai et le chemin de Vaccin AAuticatarrhof Une slide instruction et un
T")Oi CO('cu, h 'Est par I'Ha- Vaccin Arlniicoqecwheux sons droit: tel eat ce qu'il in.
l i-". .'.'.: Turtb et a l'Ouest Qui (.,I(.tonC t (ies P d:uilt-ats cul(ue a ces hornmes de de-
pt n(ui de droit, telle flu rested t. rmpts Ct. str. main que vou.s le charge, fa-
(u11c cO.tl.t abitation sc pour- ( onhte ;i Malaria et 10 P'alu- miles, de preparer pour la
suit, c.mp.l.( rte et s'btend. Ii.\l Servez-vous de dure lutte de la vie. Un en-
La -unte aura lieu sur ia L'ATEIRIXE ct de la scignement classique irrepro-
mise prix ie ringi neuf mil. JPLASIMOQUINE chable, avec une dose suffi-
If sivx rent trenle deux dollars ( ] l doneint de(S resultati sante, necessaire d'ailleurs, de
tin quo:!c, c t un centimes r)1 'lrnl)ls et silur. f culture scientifiqtue; un en-
(, -9..2.t.5) montant en ecapi- Pour combattre les crises deo seignement moderne a base
tzl et int6r&ts dchus de la foi caus es p)ar Ie paludisme ationnelle etqui n'entend pas
snsdit.. obligation hypothe- prenez de la rejeter la culture litt6raire:
C;it,,, y compiis les honorai- (CHOLEFLAVIE. tel est ce que vous done le
re. lI- avoe'atlS poui sui\van t, College Simon Bolivar.
,is 1 on cmipAriS les charges Pharmacie IV. UCHII. Le registre d'inscription est
dco l'tncn-r'c. dcuvert tous les jours a par-
A lI riquete de la fl ytian -.- -.....-- tir de 8 heures a. m.
American Sugar Comnpany, I
soe bte anonyme ayant son .1 --"
siq.: social L Wilmington (E. U LUa Rdparez vo machines
I. A.) et ecn principal 6ta- ... Qua Otes Vomssomewnts 0 derire, & calculer
bh-i en< t Piort-au-Prince s :::: ps:: fcs G- Is en a jours Phonographeswash registers
, vHi. est irep's.ntee par M. O TTES SAP Chez Rodolphe MICHEL,
(C Elliott, pres ;lent de son .,;a":c / sp4cialiste en la mature
Conseil d'Adinistration, ide- Nofirxues.r jAc.ca'posiaireg 13 annees d'experienc&
men ,ant h PLiot-au-Prince, a- "P i|,fU+ PQRTAtkPR.3NcE Service ace61re
... + on2 vn:0ts Mes. Geor- : -, 412 Rue Pav4e. Tpl. 2"









............ :.d. -:- .
... ...... *... .. .: .*.-., ..-. .. .".: -........ ,:.. . .. .:. : .=.. .: .= .............. .. ....... ... .. ... .-
a .... ........ ... ....... . re m dee.....
.. ... '. .. .. ........ .. ". .. . .. .. . ... .. ^ ,i f. *..." i.^-" -








Voicl910 progrdame .e Ia I. .. ...ei.L. det D.am.e. Gg. ...


St .... .......... .. gi- ii e gaitek, dans son plem sue: R .aisatio'u e : Cap .A... n ur .. omp
... .. .: ...' .. : .. .es..id e nti: : :.A..L: :. '... .. .w -,





:"*:. .. qu......aceni.i s...... 1.. ....r tvle e oub ul t e 4 a t f .. o.e.ntnLn.... d f





SPHbal do Vi..e I-- IJ M p ar au ac e lis.c.. ..... ..Juv.ieh n lis.T.r
gisr at ...m.Ut ...i,.. .I u g.u le. F... public avee xvresse. .i ur e:SaintQraier .....son. ....-..k.....
desur LMvmrhmiesn& (1de l InMANCI{ 19 NOV. nentd Iibre m ours t font mer4Qnn Noir* (om an
1-> .-- -: ... .. .-.. ..l....- ,.. ..,. V .--- ": : ..... .. ..... ...... .. ... .. ... .......... .. .. .. ....... ..... .. .. ........ .....






edR:i. .. .. .. a 3 he. .re ..0 vle.. .. ......... jt.n. ntdrnwusd e DuA re 'sfeaa
. .. ..' ............. 6 ..... .". .. ..... :A .......... '... ......... ... ..... .... f. ....... .. .. ., .... .... ... .. ....





eiet t s rT. l r e i i .. p ... .AC. pnpul.. .. (

... :a :. ........ S. pP-- --.de tic]. p- ET H II AR S Z c
O c h std e la R .p .u a rd td a n? r sf T R.C A ... .... ., ..L .......... .... .
c.) Uiseohr du M.... ..t W P NE p....: nut .....
i,............... ........ .......I .oa cl.ii.............. .. .,l. i ka ( a n k.. .. (a o) :.::
MIinieurIe du rl eourat5 apr : Sctftwr, Puisanc -tin .:: .. !z;.,
',4,,) dIpou-e d S Eiqu do Sit nti 'c(;, Jrrthe. IrnaeL arVfl
.E d. ..... A .. .+ .









3 . .... .. .. ... ...... .. .. ... ... ......:
Voi7 lm I e la rt i ,. .". ::: :::t: :: I..iou Le Nouvec Sd lait..ttt.... .e........ '-
..e) Signature V ,ou ,.- ,a--, soV ., .. ...- -...-.-...




( ]a p:,'ce de,



de Rehux, e N
fl Up SOA


F vCe.Ial ({es
overture du
Ville.


i(1,01" de la


I S Ia A





44,c.> VT, 1
j'p 1.4t) t .. srit


k)flL L'u ..- .
--C. C-'


i ]i L .' [t ... .. ia i LI I ouril ,u t l -

1 ,MX A 19 NOV.
In sir.e, t lheures i (t i h.
: KlA 1 (I:', ;.A. N .I
antlt ilcur


A' s :t.51 t' ( e lIX lt .t:l .'OS


SAINT GRANIER


de
a-


aut ('I! '
<.i FEC ;'ASSURANCE)>
(an fi:n Paramount)


trles


sal rgafl -Sri


Machir-e. a 'c.rire RemR nirt
Machines A calculer );
HKubans ppiIr earbor
aitu avog ahats chr
G. G/LG


.. ... : i @. 1 ...
11 s sai ie,
. . .. ., .


. .. . .
u sa 1tia a lr


ai


.5 .....

.. .. .




..nv ..... ....... W A~~


** # I *7.'.-
*. ... :-. --S -:.
Elec~


.... . .
.. .... :... -.-;.-u :-. -.-,: .:-

S.. .. .. ....... ...
..;.:'s.' :?
dito., ..
.. a n.. : ..".....:': :.
.. . .. j, i .. ........
^Ti"^ ?. ^ ? K~w fs~~w ww w^/^. ^^ ^


om ag Prie.pr

Le Nouveau Modele de Refrigerateur eiccirique fabri ud par la
'Ge ,,el a- l Eec ric


pour ceux qui desirent un appareil tuxueux, modlr:c, prficctionne danis tou *s


ieux (S 282;00 seulement)
c'est le J'gdokp


_7~8.-P1~'C'r I~'~


10
UvC se s 10 nu::aux perfecttonnemeni


'4.


4o:
.. .

.1 .. ......


3F C


1,:. -


e-. eeC
C .
nYtIre imi RZs'r DJXnor
-No: ,,& -, )& ? :.


- ~. -C.r2


([-N -st i en15fic L3:wbti


qu 1rganise


FIGS )O~tV I .
QOtiH'e ~


ses, ballets, Gymkhana et exet'
cices de sport inddits.
La fete debutera immnundiate
ment apres les courses du Pou-
1o-Club.
Tout le monde s,1ra don.1
Stade Dessalines le dimanc,--
I 1A.
42 a t : tt


Garantie (thicketle ae 1 annees contre
lion de Papparr":
Yourelle lt*e e J'mwiteur) d'une bcani,
le moteur, complitement s-i!encieux. est
de la poiss&bere.


loute imnrfec-

fra.cppenic dlo
scell& ci & l'abri


Vouceau vCabinet> tout en acier Cntiermcnt recor'ert
de porcelain tant Fl'interieur qu'i l',xiuitnr, ce qui
lih done une solidity pour plusieurs anniii..
"o .iovertasysteme de liroirs pouzzan PtH're caism l tres
al.A dehors a l'aide du doigi et d(ispa$s de m. anitre a Lais-
ser phl d'es pace rt Finttrier de l'apparei,.
N Jouvelle Chambre de refrigeration tout en aeer, incas
sable el Fabri de la rouille.-- Donnunt une refrig ra-
i.on plus rapide Complt!ement sam, ne dgageant au
cune odeur disagreable et facilememtt lavable.
Control automatique de temperature donmant exacte-
ment le degree de refrigeration disjrt, sans interruption.
t clairage automatique a I'intirieur des que la porte se
trouve ouverte.
^ Une petite pedale serf I'ouverture en y preaswnm 1
gu'rement le pied lorsque les mains sont embarrasses.
n" uvelle porte charnieres demi-cachiees ne pouvnt se
rei nirl Hermit* i nSff t *iimf ^*u~ ji ?'.^.S^ ^--


CINE-PA RA


VENDREDI
En soiree popult
GEORGES
alias BOU.
dan
.LE R
DPS FESQU
(usne production

.Mise en scei .
.I cmbier. -:.
....une des proc
: matographiques

.. .. .. .
.l ... .
' : : 1 -',, ... .


nut.t ue I ii>. ".'" m..... *qI vimmJt-tt re rlnt, &a tP"'ote peu S OWUvFIr (a rv rp.'.I--.-.---
l'aide du petit doigt "... .................
"- .. ... .
Enfin avec tou cesa perfectionnernents, Fappareil est l.
iMOUNT vre avee un dquipement complete: jolies bouteiltes pla-
teau en mail & salade --punier'a waufs et un jeu corn .... -...


S17 NOV.
1 7 N O V . .. ....: 3. ," "'
'ire & ti8 m I ,4 '.

MTOULE 0\
U 8 .. . .. ...... ....... ........ : ^ *^


.I. ..
BOL LE RS. . . .. ... .
.. ... . .. .. ...... .. ..... .. .. .. ..... .. .... ... .. ...
. . .... .. .. .. ... .. .. .... .. .. ......... .... -. ..... ..... ...... ..





Iuctions cin4- ...........
les u plus vi '.....

n d a t a cte u r -.. ..... ... .
nr, -t ~ teu ............... .' .:3
..1>'1 : .,.. ....


k
41


tin2 *. .. ."


.........
...... ....... ......

.. ........ .....
W-1. I ,
... ... ... ... .......


N- t


appw~a~i


. .... ......


.. .. .. .. .. .. .. .