<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/01999
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 15, 1933
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:01999

Full Text
Ilk-
;.:.' ..'.. ............... ......:::.:.? .: . . .. ..,. ....... ... ... ... ... .-,.--...
.. .. :. .... . .. . . .. . : ".. ."." ".: : : ? : : : . .. ..

..... : ........... .. .
.... ......... ..... .. ...... .. .. .. .. :. .: :
...- ........ .

.... .. .. .... ... ... ......... ... .: ,. ' .... : : : :[:: : ... Z: : :
.....- .. .. ... ....... ... .... .................. ....." .."........, ...........,.,.. .. ...:......

. . ...... .... . .......
.. .......... ..........."..........
........- -.--.-.= ........ ..........:-.
....... ........ ....... ...... .
.. .. .. . . .. .. ..... ........ ....... ,. ........; : .; .;
: o. .. . .. .. .. ..... .. .. .. .. .... ..........,........... ........ ,.... .... .........! !':'.fl, '
h-... .... ....................... ..
A . .. . .. .. .. ..... ...../ i =. .... ... .._..... ..|| .. ... t v t V t : : r "
........................ ................................ ....... ... .... ...... ....... .
.... .... .. .. ............................. .... A.........i .::::...::.....:: .....
...' .................j........ ...........'... .
L -" ~ ~~~ ~~ .. . .. . . . . . . .... .... . . .. .... ... ... ..! .... . . . ......... ... ... ... ...... '.".
:':""''" "" .. . .. . ~ ~.. "......... '" "... ".. ".."..... . -....' ""." "".., ..-F i: .. ...: :-: :: :..... ........ ....
q....... ....... ... . ..... . . . -. . . .. .. . ... .. .... .. ... .. ... -.. . ... .. ... .. .... .... .... ..... .:".. :
k . . . . _. ., ...- ,.. . . . . . . . .. -. ..- . .. . . : : 2 .. .=.. .=. .=.=.=.= =.. .=. .= ==. .=. .=. .= = ==.=.:.:.. .".. ..-... ....
. . ...P N C I'.. .. ...." ..'. ... .......'....' ..'.'.','. .: ... ...... .... .. ... . .. .. ... .........
I'ATT -E4*RDI--I1- NVEU"


.......... ... ...............11.111..................................... ....
I ...PO.T.AU PRIN CI ......4.. .....NO V EM..
SIA~v-l N.... ...:1=$I&Z.8.
_____I______________________ IL'MiW .i.W. .f...*.....


'iI een est

Wore temps



Ad derni'rement le Sf
it an ied dans la.
,'e Nouvelwiste> sousS
. re: < :re temps> au risque
Iona itre ls effects
i$ t de Si ye, a regard
tif en face pour lui
801 ( opinion nette,
et disitertn~ae. El, t
le Miniire, bldameu
i l4it mai'nttir au


LE DISCOURS DE

... L'ANCIEN ... ...
MINISTER BELLEGARDE
. .I


. < dans son edition d'hier le beau
disecurs de Monsieur D)ant&s
Belelgarde, qui dclfraya, la se-
maine derniOre, la chronique
mondiale.
11 est evident jque les con-
frres d'outre mier avaient
exagere, en donnant aux pa-
roles de 'ex-Ministre ta Was-
hingto in un snems autre que co-


do


qu
va
K
ti
te

K
g
ni
nt


r:, Leg i vclPlsteS W l AiL it u qu elles comnportaient, it la ic
S :ouds ts ve'ritts neces. verit. K
it t Nous sommes oblig& .te re- er
Id la Minutei" o, finrale- collltre.1 que Mmsivur Dan- ch
M, l Cabinet d"miion- \tI B(legu:rle n'a p. as seule-
at renlrait dons la nme kt Ie ((.n du beau latig- i-'
L"e. EL comme Inoun sa- :. car i1 a fait preuve, en cl
que le Pr(sident de la l'ocu'rence, d'une habilet6 de nc
"ique ard! parfaitc- diplmate avis.
.ledroil d'appffter a nouL- 11n no pouvait J)parler fe
Stes membres du Minis- nuEimux.
m si nous avons iei de- Naturellement, apres Cavcir
i&,Chef de l'Elat de ne lu ce mo(rceau d'eloquence,
Firw ain., et de fire ap- nous avons comprise comment
&fiautres hommes. la pressed americaine en est
a eSon Excellence a fait arrive a interpreter, come J.
## lui semblait conform elle la fait, la pensee de no- m
.a. politique. 1 resort, tre M inistre. En faisant allu- d'
lars, de tout cela, qi la t in au moment ou il < pti1iti1e personnelle des parait de ses colleagues> et en dc
i^rres> iaient plus en disant qu';t < anue la voloni du Chef de vie privee:>, les journalists
M d'user de Ia plenitude americainS en ont d6duit que ti
tn droit Constitutionnel. Mr. Bellegarde demis-ion- u
neftions done en presence ait. Or, iI ne pouvait pas
situation qui revelait tout dite nleme raconter qu'il v
w._ieactre d'ordre prive ou, ve-nait d'etre revoque, ou rap- p
Wkladlicates;e des uns et p le, si on aime mieux.
As'res detail dicter la li- Le discours a etc public. On
p de conduite A suivre. 'Ia lu et cepmpris: i y a lieu, -
OaW point de vue politi- apres cela. de considered f'in-
I"4 au'point de rue parle- cident coimme clos.
wnlqire, constitutionnel, nul
ptVrien dire.n- Les Minis. -
a bldmts ont dimissionne. n
utun faith acquis. B
i: uvrel A rr^U du Presi- bre. I D
* de la kitpublique par Fe- Puhsquil en es! encore
li d for'# ;t notuvta temps, essayons de faire les
OWi a cu& ct'iquement chores come elles se font r,
-fin.t d o flit chez les peoples civilises; sui- c
te, lcs e- Tembresa de v:,ns les regles constitution
Neabinet qui se prisen- jelles, occupots-nous des inte'
t ourd'hui derant le Si- d rets du Palso, et gardens no.
aonti in esti de nouveaux Ire opinion sur certaines con-
HesCen'est pas nous qui dzites dulicates ou pas, en je-
p rons maux lecteurn que ote an roe swr le passe. Aeux
t .quc cela se pswte questions d'ordre personnel et
oft 'on volt souvent pr ,4 il serait antipatrioti- n
..... Ministre qui s'ef- cue de tubordonmer cells des r
fed ~ un vote des Cham- affairs publiques, de la Na- a
ovoir la mission de for- t0on en un mot. i v
itneore un autre cabinet. Si vous n'agissez pas avec


*h1ipeIs abli de la i s S+nateurs, mus eraignons d
eprrlementaire, ils a- fort que vous ne donniez- d
i S itmmediatemen. rous des homes en qui tle g& t
ftpleine di noblesse uprations monttties doivent e
"$4 esse le Peuple trodver des exemples les meU- r
o^n& pr tomber leurs, le spectacle de findis r
.. exatranons des ran- pline. t
r onwnels. j De 1r grace, Messieur, tvitez c
iat ehaotique a- cela! N'teoutez pas une cer.-
nde tier et tainei d e on epse surtmt I
4 ckpart de l'Occupa- d'individfl. qii pensnt plus s
tta-,ce des P&es eom. au fait de navcir pus trouWe
41$ doilvent donner Ie une plqest dana e Gouewrnw -
de nintransigeance, meat, qu'a dfendre les int-


Sdes :compleaic reUts de ce peupte qu& sounre
l esi dangereuses? et demand dui travail. d
ao qea se 18 an- J Mesers les a Sinateurs, i
.tUp.iti milimtcdre ontinfuez .e tre le Corps Pon-
tat msuffisamia. dirateur, et Wnieoutez que vo- d
Sde souffrances .re cancence dehnhnOtes hor
tphyques ax hat- mes etde vra Patrites, re
Swgfir e itea.- cherchant les solutions pro-
slest sentiments p mres an dtveloppemet de la
Et li s d bl Nation et au.ben-re
4 *Seres 5n fs. Cokettivi..... ..
...........-..:. M_. m.. .... m---- --.--..-..-...7 -..-.-..--.---.---..--.-.....-.-..---- .--.-... ..-....


IME. KING N'A PA PU Me. P.P, AGNANT




Nou avos app p Ma.......
ime de la Rue, que la femme Concernaut la petition
u Senateur King devait, en Syndicat des J P]anturs
fet, voyager pour Haiti, et I'Areahale que nous :vt


ing a PeRu une communica- re:
on telephcnique tdu Sna-: lo Quo quo. .ue. bure
r, lui pprenant a grave crates li et M. Paul Au.......
aladie de .nla pRu e. MaIdame is s ont aussi plante
ing a immediatement rega- ayant des jardins...
.6 Washington .our conti.. 2.. Qu Mr. cr.dotte
uer venar IUtah, avee e-: Sgrand p.ropriCusirf de Iu
teurt, o yagerpour. Ce voyage gion dAahaie A ahai, na as
, est pquet diffu br, ar Mine i gn( ie ppioer pour ndes
ing a .romisui de 'effectuer sons personnel: ::;i
iJanv icr ot u n tevrier po- 3:: Qu'e lixittoire de: ain, reat grav de nts vet signuifier
Toutefois, nous sommes au c inC
agret de onptate.r quun fMada- peris, cyclone ust aulare;
neux coashintemonps at po i Qu C'e. sI une tudete
us river de Ita joiec e re- non uhe petition. Endin, c
ier I op use de ceio i qui de c ut In lct "e daha M. Agpna;
mld tant notre Pays. : pt1 tioi1 oi Umon e.tute


M. J. IW. TURNER


Nous sons recu la visit de:
W. Turnier, qui nous a sou-,
is le dipl6me qui lui a et6
Pcern6 par la io Institutes- des Etats-Unis,
ont il a suivi les course jus-::
u'au degree de < C'e.t Ie seut et premier hai-P
,,n qui ait un diplo6me en cet-


en faveur du iContruti
Alors? termine Monsi.
Agnant.
Eh bkin! Alors? repeto
nous.


UNE COMMISSION
D'ENNQUETE

U LYCEE DE JEREK

La semaine derniere. 'e


No.s souhaitons qu'il trou- phistre Vaugues avait 1 in
e bientot a s'employer et lui tion de se rendre a Jer6r
r-cntons tous nos eompli- pour enquIter, personnel
ents. ment, sur ]e regrettable ii
:a;:dent survenu au Lycee N
S-- -- Alexis entire un profes.eu
NOMINA TION lIc Directeur.
Le mauvais temps ayant
Nous avons appris avec ::du les routes impratical
eaUnoupt de plaisir la nomi- dlans la presqulte du Sud
action doe notre ami Edgar point que meme I'avion po
lane comee comptable au:: ne pit att:rrir a J.ermioi.
department des Fmances. ::tif Secretaii d'Etat dit
."-t un excellent choix. noneer A son project de v
N(!uns Jprsentons nos since- go. Cependant, sur son ini
es compliments au nouveau tive, une commission d'em
ommnissionne, tte. a ete forme-, conmposet


EPR
PRK


2 A a


I'ILE ROUMER
ETE SERMENT
A JER MIEE


- Prefet, du Doyen du Tribi
Civil et du Commissaire
SGouvernement, pour regle
(qu, 1 tion.
:: Nous esp.rons que ces t
brandsands f(t etionnji res. j


Nous zons rUv ce Inatin ront les falts en teute imn
cre amni Emile Roumner, qui tialit6 et front leur rap:
n td Ja Fmie o Atcjileit 1 1 unIti,:-t ot-, ilz. ni p n
C~irUL- ut O3J't'~-%-' ~ A i-t.LbV A- 1AL4C Ut~ ~JJ..%4>J.. -t >~.4 .


lle prefer serment ccmme a- tement de l'Instruction Publi-
ocat. que.
La ce6rmonie qu course de
aquel let talentueux pote: ::
ut admig dans Ia confrerie: : LE GEOS LOT EST
es Defenseurs de la veuve et
e Porphelin eut un cachet par TOMBE A U CAP-HAITIEN
enuijer, et nombre de dames
t de jeutns filles de meilleu- Nous publions ci-dessous,
e societkyjeremienne se fi- Ies noms des ofraanant (du Ier
ent une fete d'y assisted. Inu- lros lot du 34mine tirage de
ile de dire si de beaux dis- .la Loterie Naticnale d'Haiti,
ours y furent changes. E j qui est tombe au Cap-Haitien.
Nous presentons tos meil- En province autant qu'a la
eurs compliments et voeux de :Capitale, Ion est unanime i
mcces a Me. Emile Roumer. r lendre homage A 'Adminis-
:: .tration de cette ceuvre huma-
...: :nitaire qui contribue dans un
COURS DES CHANGES large measure a soulager la mi-
Le franc est 'a 15 aujour- sere dans le Pays.
'hui ici; et la livre sterling: Voici les noms des heureux
56.32 gagnants:
Le dollar continue done sa .Jean .Baptiste Pierre, Ma-
3Igringolade. :: on; Georgtus Georges, Me-
... : uisier; Elv Jeian, Service
.: """"'" : Hydraulique;; Raclne GiGus,
.Linstitut Tippenhauer Cordonln 1i; L(one I.e 'roi. M &e
Une teole Iidale rantior Chavanneos,. Cordon- 1
Une penMowsieolir :nier; iDantes Briccurt; Ram.-
rriprocable.. :: : ses Castel peintre. .


TROCADERO

amedi nrochain grand bal.
Dimanche 19 courant, apres
les courses, rendez-vous chic
au Trccadero.
Mereredi 22 Novembre pour
60 cts. or Trocade6ro vOeU. ol-
frira un souper parisien.
Menu:
Garbure a 'oignon. Huitres
fraiches. Dessert.
bal organdi.
Samedi 25 courant grand


HA ITIANA PRESE NTE
MASON DE DANSE

L'excellent metteur en see-
ne, M. fMaurice Tourneur, a
r6alise d'apres le roman don't
Paul Reboux a dote les lettres
:Franais:s. in film parole re.m::..::
pl de qualhttes dont les prin-
cipales sont: la puissance, le
(V. orsuuteen e page .


.... .. .. ... .. .............. .. .. ....... ......... ......... ............ ....... .. ......................


....... t agea M ...... ... ..... ....... .............. ...... ....III


19%r~11


. :. : : ... ... ......... . . .. : : .!
. .. .... .. .... .. ........... ...............
K C hambre des .'W
.. .. ... .. ..... ... ..... .... .......
.P.u t. : :. : ...: .. t s .... .
S .. . . ... .. ......... ...
. .. .. .. .. .. ....... ......
SES.S.IONi...
de EXTRAOIWINAIREW .......
: : :l e : : P en ..... . .. .. :: .:: .:: .
A. Stance du Mer redi
di- 15 Nouvembre 1:933 .......


1 1 e d v . . . .
e j id .t.... ....a ..U ...t .. ..... .
Spe.er I.. D6put A........
'I : .clair m si g.... .......... d s 1 .
.-. t.s presque vjde-.. On fa.it Pap

qui etaOe nt: ta: : f;d gagn t : :: ::::
ups leourts places. 24 epute s t:::: : : :
ne pr eut, lt:a : ajorite. ,est : re : :::::::
e.m- g.ulihercmena t 1 on[!sta i 4e at;
s.ane e st ouverte .: ......
et Ie. point: Sanction d(:;41
S n- p e' ...:W a ut ......x. a0
nt, verbal e\-t I oS t a(o.t(i:,.oa
t 2emtde l t.: L.tuire i........
correespondmce. Le.s piaes..:.
eur suivantes son itues: une o es
sage-a ccus-reeption du I :du-
ns sident de ia Rpublique; let-
ptE du Ministre de P'Int6rieur
I invitant les D6puts auxexer-
cices et a !'evolution des Ca-
dets de J'Ecole Militaire; let-
Stre de Jolibos et certains pay-
lsats de PAraeshaie protestant
centre e prineipe mnne du
IE i Contrat de Figue-Banane, Bri

Mi- de3&me point: Rapports des
ten- Commissions. Les Depute&
mie., l3edy, Pion et Pierre-Lcuis
lle- lisent la formation des bu-
nci qreaux des commissions don't
ord its font, artie.
r et Le Den putd Estim6 done
lecture du project de response
ren adu Message Presidentiel.
bles Pus lte President parole de
, au ta dernierle sane ot certain
state d6put6s lI'avaient rendus res-
'ac ponsable de 'incident de pau-
re- t rae ionu parce oque e bureau
eva- avait port a 'ordre du jour
tia- a question d' p intet gnera.es
qui- Scn opinion e:t Ou'il y a dog
du questions d'int est g general im
unal portantes qui puavent d tre
(iu exanies d ns eesctte se.ision.
-lia I1 consulate l'Assemble sur ce
point. Mise aux voix. sa, pro-
rois position est adopted it luna-
uar-. L'ordre du jour 6puis& ce-
port mui de la prochaine lance est
arrete et la stance est Ievde.


)
!

1

t

t
t
(


t





d




i~ ...: ... ..... -----


PRESIDIMNTILL ".. .

(V" Nt.. d I"er)

(side fi n)


.e bien rural de fa mille i nsal-


La loi sur le bien rural do
famille insaisissable que, sur
la proposition de 'Ex6eutiff,
les Chambres L6gislatives a-
vaient votee Ie 5 Septembre
1932 ct qui avait e6t regulie-
rement promulgu&e n'a pas
produit l'effet heureux qu'cn.
attendait. Elle est restee ino-
perante par suite des inutiles
restrictions qu'elle comporte.
Nous avons ddi modifier Pen-
semble de ses dispositions, de
maniere a atteindre plus su'-
rement le but poursuivi, en fa-
eilitant de plus en plus 1'ac$s
des famnilCles vw,;ls une lL
propri6te fonciere insasissa-
bWe, pour la gai'anti (l0e ioFr-
Ire 6conomique et social dans
Saveni r.

Crdits exlraordinairet


Enfin le (G uv(enement vouW
prseanto deux projects de cr6-
dits ext'daodinae IS dev nt
s'apl Yqtner. Ie premier, aux
frais( ue va nflee Lfelr ie'*n
:~lement dbiiirit. en Vn' e
dans Von w1ne L Ie Guana nun-
the, de Ia t(u-,tit n de, i'ro -
tiOres, et Ie second, A une tu1
de a appo,'ter au Pet it Sem-
naire Col tI St. Martial .
Le Petit Seninaile (Coll-tge
St., Martial a .sliocit du -(; -
v(rne'lenlClt. I cllloncurs pour
I'achvenIent d'une cona6-)u-
tion et la r'paratil dee sIt
vicux batimentsq (qti daten"
dejo de pr.3 de trn;iC quarts
de sieele. Le Gouverinement
a accepted lu d de lt ConerO e -e ( i
c()Ol's 5ouS tome" (lunl pi't)
de 25..000 gourde sans intPe-
rets. L'urgence de cette me-
sure reside dans un:e aumnein-
tation d' effect if impre6vue.
sot pres de 100 o C i (o, i ren
bsoiutncnt. necessairz: .a eons
.uuttn dC'I }aiMLimeiY 50,(810
;*... tiiVl,-,Yie pcour ) a iter leI n. 1,
breux eleves nouveaux r(veus
0 ouis laI rentr, d',ctot r-'t..
Les services ieontestables
que cet etablissement d'ensei-
gnemnt sechdaiire a r'endus
et continue rendre au pays,
nous permettent d'esp.'er que
le Corps L6gislatif, qui comrp-U
te, dans son sin, tant d'an-
ciens 61eves du Seminaire,
approuveront la decision fdu
Gouvernement et voteront ]e
project de credit present a
eette occasion.

Vous vous rappellerez, Mes-
sieurs, au moment ou vous al-
lez d6liberer sur les projectss
du Gcuvernement, que le Pou-
voirs Publics se trouvent en
presence d'un people qui souf
fre, qui demand 'a travailler
parce qu'il veut vivre, et
que e'est de leur collaboration
objective, utile et onciliante
ou'il attend l'effort decisif qui
dolt amiliorer son sort.
Le problnme vital qui s'im-
pose aujourd'hui a nos de-
voirs eommuns et qu'il nous
faut border de front, reela-
me une solution immediate.
Que votre reunion extraor-
dinaire soit done g6ntratrice
d'actes qui, en rem6diant a un
eh6mage qui menace de se sta-
biliser, ouvrent enfin la voie
a une eertaine prospirit et
prepare ai notre cher pays un
avenir plus stir par l'augrnen-


station de sa capacity de- pro-
duction et 1'harmonie de tou-
tes les activities haitiennes, au
moment ouh nous aehevons de
.parcourir la route difficile et
douloureuse de la liberation
duterrifoire.
C'est dans ces sentiments-
que je vous renouvelle, ..Mes-


N'EFFRAIE PAS
DOROTHY MACKAILL
"C'est un iut bien conna des re-
deftes du theatre et de :'cran,'"
dit Dorothy Mackaill, 'tque c
charm n'est pas question d'age.
L'important est de garder Ie their.
frais dc la jetmesse. Comme dsc
ccntaincs d'autres vedettes, j'cfi-
ploic le Savwn de Toilette Lux et
jcletrouve excellent pour leteint.
Stir 691 grainde-s :ctrices d'Hot-
iy'wood. 6iS6 cnmpoient Ie Savon
de ToieCtte IMx. Cat un savon
fin, qui sent bun ct qui laisse Il
pcau douce, .fraihc, jin.uc. DI_)li
cat Ct dunet b!.nchcur superb,
aucun autrc sa'von 'e peut Iuil
&trc compare.
Pour vous Aussi, c'%et le moyen
.sur ct sanis danger de touiours
avoir le joli tcint freis dc la
jeunesec.
M).iR & LAUP t N
IByx M, rPORT-AL;U'iNCEI


SAVON DE


.--- -" ':-.:.--
Wo o. ..
.. ..{, .' ) ,N,' "
c I q.I .. ..,..:_.,,,:: ..a ::.-


t4t
K'


Ti


1537 Rue Lamarre Tedphor 2891
133 Admissions aux BACCA LA UREATS
Rheioriquc el Philosophie
Ann6es 1927 & 1933


I.etablissemen 'it doit ses suctces cellente methods d'ensftigt.,nun.' nt, i sa l.hYun1e (.t large
galnisationi. I% in.Kilniltt ncUimipavtbl, Pemnsion ?pour
tits de, 5 1, ', ,- (t'.S.ip,' g 1'n l,1 I.e res, (.ours do S ,,i" -) V ItyCt (0 n1pt, hilite, An1gaIis,
p)agrIol, Alleman'J, I'J. par: nation i t'Ecolr de (;niie.'
I etab! i S80(?1 t c niLtr I Otit ollS seOs c( et fouo11t o
htlnmes forts et conseients, CcompIltentt.s et courageux.


ex-


o:s-


deA


- -- A.---- -


:-- 1


TOILETTE
o' r v
tC lT aL X
t -'


,.,,,......... .. ... :;. (


REMERCIEMENTS
Mr. Hermann Dumay M1el-
lon et ses enfants, M. An-
dre Joseph et leurs enfants,
24m -illes. M11e. Perdantanllne
Jean et leurs ills. Mime. Eva
Rosalva et leurs enfants re-
merci-ent bien sincerement M.
PFrederic LDuvigneaud. Magis-
tra Comnmuna rde Port-au-
nri- c., le, Dr. Marcel Pet ion,
j. trV st :_Bonhonf,.. AdL-

\m iu v I \ 'tl. aiti-Jourai fl,
,on i ;'. Jo-eph C. \'aline,
I th.onacien, 3Mr. Marcel Au- I
tus-in, 1, et MmYe. Mzanrice
G;ourgtue. Mme. Fernand Be-
noit et tous ceux qui leur ont
d .i ni1' des .reuve s de sympa-
thie it ]ce:sion de ]a mort de
tleour tre r'egrettee
|Nladame Herman Dumary Mellon
n nee Lea Joseph
survenue le vendredi 3 Novem
bre 6eoule.
1Us les pfient de eroire 'a
leur- profonde gratitude.
Port-au-Prince, le 15 No-
vembre 1933.

COLOMBIAN STEAMSHIP
COMPANY INC.
(Ligne Colombienne)
Telephone No. 2323
Le Vapeur HAITI, vey. 16,
de retour des ports colom-
biens, Cristobal, Canal Zone
et Kingston, est attend 'a
Port-au-Prince le 16 Novem-
bre 1933, en route le meme
jour pour New York direct,
pregnant fret, passages et
malle.
Le Vapeur Martinique, voy.
118 part de New-York le 8
Noverfibre, est attend iei le
19 Novembre 1933, en rut
I le meme jour pour las ports
Sdu Sud, pregnant fret, passa.
gers et malleI
..B Lafc


sieurs Is Sinaturs> Messitur
les -Dputes, les assurances de
ma haute consideration.,

Stinio VINCENT.
......


Devetee v.t:-:r prcpret C.-p:table ion ou;ir;a.nt
Compte de Chfque a Ei L:;fiqu;e Naticnale det
R p'plbc'...,:. u i d "ti.


ln
la


A I110


a


Lj I(I


Le s. POJ.YT LOi(uS, p nri di Portiand le 20 Septem-
ire, sei' Ca i'ult-au- 'P rv ,6 Nuvue-n.brL' prouclain, via les
ports luivants VazncuLvelr, Seattle, Oakland, Alameda,
an FranUiL'co. Lc6 Algeli.,s, Balboa. Cristobal, Puerto Co.
lombia, Kingston,- prieianlt it : et passagcers.
Fort-au-Pi'inuc. ; 7 OUcubre.

.4. DE 11A TTEIS & Ce.,

Agents gineraux.
B -'s_


DES RACINES


PROFONDES


La force d'un arbre hIi vient de ses racines
qui, chdque ann6e, s'enfoncent plus pro-
fond6mont en terre. L'histoire de la Banque
Royole, depuis soixante-quatre ans qu'elle
est fondue, est cello d'une progression
sage. So force reside dans son experience.


LAN
BAN


QUE


D U CA A


ROYALE
4ADA "


'iacge


Nos chambrea froides o.t;
eta recemment mises & lpod:.
et peuvent recevoir n'imporit
quelle quantity de vian9e, 4il
loissons, de legames,
fru Ut9, etc. #
Le Public est co
invite & visitor notre dit'
a inspector nos modeies &.
glacieres et de sorbe :
dans notre salle de vent& ',7
Consommer de la glae, e'0i
faire de l'deonomie.


COLLEGE MODWEN
Direicur: Bra'i A ..
I f Cbllege Moderne, Reu
par :e Departement de 1W
truction Publique, est & is 4k
position des families qui V
lent voir progressed ra
meant et serieusement $Wt
enfants.
Sa methtke d'ensigt
imspirie des derniersf
de& a pidagogie, amssn '-
T eves une instructor ,:
pour 6tre raide, .# :.
pas meins of ente..
fesseurs, jeunes,
ques, divoufs,ne tr
tainement pas
quo les parents at4
voulu placerone. ;"N

tout de" suite vo0
Avenue Duepcte,.
Sterlih, Phone
Pour tous a"

Alcidor, P
,. 2'::


~8~g~gg;~a~g~- ---. ~B~- ------ --- ---~,Z;;g~s~Z~Q~FFEaTcsp~~e~as~Z~~F~FR


--G lf- V. iil,


~ r~


A V--


: ... : ." : .. ::".. :- ":...


Insti tut


,auer


tnmo nerovmxu
Petit i

contre C
Vons.ouvesdR
ques de f inter.
gicale. Gu6risol
m6lioration Ce

Puis&!nt R@
URN
Flixir e
En Vente
C. DupleSSai, .S '
Et A la Phafm
Domond Ruenp
Th41phone
A VIS M4DI 4
Clinitqe dIe
LOUIS HIPfj
GrandC8e
Connsalt par =.
-
El6gants et E 16grt
tes la cordoner oe:
HfYPPOLITE J)Uf
DONNERIE MONI
MEL
Drand'Rue, No,1i1M,


Usine a Glace dt


Fabrication de glusq
v.eilleure quality.
Livraison rapid effect
quotidiennement par nos
mions points en lane d'
routes les directions doe
*u-Prince et do P4tkion.Yl
LA CIERES "
Nous avons toujours 6.
main les derniers mod'lEes
glaeieres en acier partir
Ur 25.00 et au-dessus, vendiv
bles avec facilities de paime
ment. :
res et les plus economrqueu.;
'REME GLACEE
SUPERLATIVE&
Un produit nouveau,.quis.
ie cede en rien aux meilleus
marques des Pays d'Eursope
ou d'Am b fiquo et offe
Glace de Port-au-Prinee. GOot
tez cett~ dblicieusecrims,..
vous serez convaincus "
Faites une agrbable surpuir.
ie t votre famille en app

rlativew pour le dessert
ous en raffollent.
ENTREPOT :
FRIGORIFISU




><~**%


i 4d~r3~>~~: V : :
-, 7 Z~ SW~ ~ -f A' W~' A'?9, 9~ttff $Y'Z~P asa


"...tisre l di. .i... .......



Par C.beflodle. 4...e
...Ap. i...d... ..Grane Bretagne betato ts gvav.ut ..l- ds .dats et des:.. ineonua..'....... :



S vec le rpr6seri- Puriir ns te delr ter de:l'attitudetrise par Neat bombers ont faiL explo- plus q'h Litre br i
e ase tanrCnr quefl- pu Prtiteneox rop t^t pour Gouvernement amicain, itn a UHava; g attend; :m>
S' igr at, d. plebci Soviets, eig d garan- ditd seme d ury qu:: bleme
bed&ttleaddier at des elec- ties sur les points essentiels go Is 34:. so&dadts upques er6* fr: panigue panr4 ets
continue CflqU t d ricistag. en discussion, avant de rconw :ans :la.rvolte de a sa:maine habitants de cette yle sans
.s U :' '. .S ...... .... ........... ". prem ier com m entire office'"'. .......... .x.xx...... '"."."''.





S... i. t. : :..En.qute sovi.tique: pubi. depuis I CALLADES DE TUY, Es- ROME.- Premier M...
BEACH, Calfor- Bawaire a decouvert des pi& 'commencement des n6gocia- pagnc. On rappqrte (uoe Ie nist re -Mussolird a annone6
ier heure 30, une ces tabliant des e- tons .....nel Lidbrgh opte aujourd i a habre
sismique qu a dur prunt...................... .dont le total s'1ve i xrevonir Am6iu soit par de iplont:: e p
rondos a&6 res- Is do six millions de del- I PARIS.- Joseph Paul Bon la route du Sutl ou en taisat n ti on noe lui plat pas, sen rein-
Long Beach. Bien r WSant et6 consentis par Ia ccur, Ministre fraicais des un vAl san escape du Portu- place par Jo Conscil Naio-
Splus violence qu Chae National Bank, parti- Affaires Etrangeres a dela- gal aux Etats-Unis. Dns 0 nal d Crporati La d
enregistr&e dans ia lo- culierement en 1930, it deux rt it la Chambre des Depuths derimer ens, Mine Lindbergh cision sedi te6cut6e qaps les
jdetus e Octobre, elle (syndicats de la i~ee:ni bless6 personne. On Ine> parmi le&.quels figurait est effrayantn de p.ibilitesl bergh tentera sun exploit t ut: :br[:Wui 941 cho1i^I ^^t ^
Sun demi-miho de Harvey C. Couch, maintenant. aventureuses. L.a Chambre Seul.
to les de~gts don't elle a directeur de la Reccnstrue- des Deputs a doiunn un vote xxx 1 *or N t. -. to Thntu-
ecmpagnee. t Fance Corporation. En de conflance au Gouverne-: LONDES. .I..Amirut .....ONNE
-A xxx 1929, 49.00 dollars ont 6t6 mntt. (n ee qui coAicern.e -,: Anglaie a annonc. I qu't. ll v.i i:uit f
.....RE.- La nouvelle pr. a mi t'roiieme syndi- attitude .vis vis d.e .AI .lema- ntr e E .. .. : ni. P.i .
lee .... '. r.... .. c '"'n"." i % n d -'v ...................
;. ..... .. ,:: : : :7: 77 .............. : ........... ..................................... ... -..::,V. ...... ..A......., av.. ee .. .* :l :'> : :' z
....-- ...a.... ..t .i, ... .. ....% .. .-. -.d.e..., .. ....t .. ......--- ... ---- -- -4i :..... ..q:......._.... q ......i ~ii :: ::!i : .-ii: i ,i:{o:i


de adoptee
.retSLgne est


par la Gran-
qu'il revient


ifiagipe del( prendre une
native en vue de sauvegar-
rpaix de l'Europe. Ram-
dafe Donald a dit ? laI


ibre des (Communes que
le moment, la Grande


we marque Ie pas, mais
3st prte A signaler au


e totft pays qui aura at
ea responsabilite de
..de ses efforts vers la
i. Le part travailliste a
.t.une motion de censure
accuse Ie Gouvernement
.n'avoir pas suivi a la Con-
.ance du Di-armement de
NG.ve..une politique ccnfor-
itu desir (do desarmnment


cat. La plus grande de ces
trois organizations etait, sem-
hle-t-il, celle que Norman H.
Iavi.", super-ambassadeur a-
mericain en Europe, adminis-
trait pour le compete du (capi-
talist( new-yorkais S: Z. Mit-
chellj.

WASHINGTON.- On rappor-
te que dans s.es pourparlers
avec Litvinoff, Ie President
Roosevelt insisted pour que la
liberty religieuse scit garan-
tie aux am6ricains r6sidant
en Russie. Une depeche de
1'Agencre Tass date de New-
York a 6t& public nar les


principaux
COuL Eltle


journaux de Mos-
d4clare qu'une si-


gne, Nar 515 voix centre 11,
puis a done un iutre vote del
contiance en ce qui concerned
la politique d1( d(sur'"tliemelt.,:
par 391 voix centre i-1..
XxX
GAO, Afrique Occidentale
Fianeaise..- Tr'ent eini an-q
rI.lanes de <<1l Esd'rille N -i-
V( fvrancaise sont arrives i-
c(i veCirant (de B idrncin{e Troi
a'Ppn ils s-ont rest- s en cette
{lernN ,i-f lcalite 1 sur aidetr :


iun ,I 'O plane qui a
pan nic dle noteur.

LA HAVANE.---
tud,. -regn dclans a
d ('amau.cy. I1 y a
ccnane de coups de


va t


L'inq


0 1
u.i
uie-


province
e; un vilf
feu ent re


de deoux blteaux d(e gue1rr (:I.
.O.H() tones et d'un tr'oisibme
d(1 5,20.)0 tonnes. Sir Holton


I red itlh


p.it Nier lod d Cit aux co('nmunu s u18 ia (16 -
(i}{io, a t.I priis (.n raisin (des
p[i oa6r1c.)s tiuvals odes au-
tres pays.
I XX
: GENEVE.--~. Arthur Hoen-
iers-on, ,] Sil]) l'.t ie Il a Conf&-
n..;t int sa menace dte demis-

m1ion de 1 n1 pas vouloir c-,n-
(-i ia un accord de desar ni
n',nt. i)'api"s lui. on ne pelut
plu.- en faire, I'AlIlemagn'
z Stant retire des pourpar-


.. .. .......

4.. ... .. .








.......-.-.-.-.-........


d epuis le vote de la .prohib .
tion. Ell s :de 10.000 bot.: :: :
I t . . .
('I ( A G O. .. .. io.a p....e- ....
j fni- r i cnI s I: an tee : : : : :.: : :
I .'s fI I i (x.nt.., franca 'ai-.::
* tdoeii : l. Co tEpi t r (IotI.I r: : : : : : : :

( ]t hl.dsc in.
IJUI'JSVI! lL. ... tr non- :
, :nt le c e:iv't e discours dPc'un .
. tut '('e {Le 3.00) miles uu'it a
entreprise pour defendre Ie
Sprograrnmm de relevement in-
Sdustriel du President Roose-
Sveit, Ie GcnTral HuErh John-
son a dIlare que ]'applica-
tion des projets avait ,',ep.is-
s t ut ce a'jCn un attendait.>.


>*'


6L


r
I
we


. .


ns~-uimmfmMaaWhDftfrp-"v*-*


s41


Derriere le
CONTINENTAL FLYER


Seo f
de tou


a le p!us beaa moteur jamais construit


Le BEACON
Nod t ern s type
d'tuto t hbas prix


La partic la plus vitale de tou'Wl autcla,
oile est son mother. Et quand vous ach'e-
tez un Flyer CONTINENTAL, vous a-
chetez le pri vmoteurs avec 1'experiencev acquise pen-
dant 30 ann6cs dans lt constrfwct'i.n-dtes
famneut moteur. Rt, ed Sealp, gw-antissant
1'excellence mecanique de votre automo-
bile.
Le Flyer sera une rNvelation tour vou-.
Vous n'avez jamais espi'r- une telle beau-
tt. un tel confort et des caracteristiques
sI coitteuses, A un prix si modste. Voici
seulement (queIles traits tn peu de mots:
moteur Red S-.ai a 6i cylindr-.s, a durce
eprouvce. iont6 en 3 point sur caomt-
choue; rc-ssorts avant ri double cantilever,
poids non suppurte par les resw.urts dimi-
nu de 25 on/o; freins hydrauliques en
icier aux 4 roues; 4 absorbeurs de chncs
hydrauliques; rarosserie_ de sfiret* tout-
acier et pare-brise en vitre de sairete;
ornemcntation bt tapisserie riche; 20 a
25 milles au gallon et PUISSANCE
AILEE, cette sensation de douceur ex-
clusive au Continental.
Voytz le Flyer. Conduisez-le, Alors seu-
lement vous pottrrtz vous rerdre compete
ae ia vaste superiority du Fl.er sur les
voitures don't ies prix sont comparable
du sien.


.,Reprsentant pour Haiti:
"^ ANDRE LOUIS & Co.,
S, Station de r't viole Rouge
kte RpublIcaifl4


-a-



.
S:. '" .... .. ..... .... . .
... ... .. .. .................. ... ..

1 t ::; :'::;: :=>M ^i::!::7'':'::: l-: .... : "


4'GLE DES RUES M GASC is D, \ ,

ET TRA VR SIERE
PORT-AU-PRINCE, HAITI
tit le plaisir de porter ia cnnai-s-eance ,ui
tes les Ville de Province qu'elle tientt tujc


ivariel(s C
S% U


a


public
.urs -an


strck le plus 'mpiet assortiment (l'AlrtUiclY t rie i-is us (Ie
Ia dternicl noiveau. t.
IP Te rtO u v 1 m t Con sta nt i ( eo m n 'r-indes tent 1 c
stock toujours bion garni et tru' frais. Scs prix: Ah, ques-


L.tIn -secOnOiI a re
A votre prochain
lenment invites a je


voyage la .Capitatle vous tes cordia-
Ater un simple coup d'ceil, sur la varie-


t.-dIe ses Rayons.
D'autres articles s'y trouvent


Traitez Exiieurement les
Rhumes des Enfants
Les meres modernes pref&
rent le Vicks parce qu'il ne
d6range pas les esttornacs dAli.
cats-lorsque la gorge et ia rai.
trne en sont frictionndes, iD
agit immediatement de deux
fagons:
(1) Ses vapeurs salutairess
d6gag6es par la chaleur du
corps, sont inhales tout droit
dans les voies respiratoires.
(2) II soulage les douleurs
cornmme un cataplasme.

VAPVOwF:RUi
^^Wf -il---ifM e


ae iesl. ifn coasl sltsa lc


c'eskt


vaste
I e o
v 63s Il


men


la


lerritoire


leurs ....er

'est ce qeu


Goitez
...... ..... ..
. .. . .. .. .


4


reu iissa t


I


i fail son aroiie



et Compare

i. i i i... ." i.. .i i .. ~ l. i i l l i .i


...... ........ .. .. .. .. ..:.. .. .. ...... ... .... .. .


Si.W 1


Ty







.2.......


.9-


R Hut i SAR tfHE


quit essence des


II-~


' II

i(s


I'll E


~8~s~a~


1_C


r :1!: 1t ;


Pr *-


W-AVW


()S(. I


1- 1. .


.. .. ...... .......


. . . .1-.1. ... .. .... .. .. .. ..... .. .. ... ...... .. .........::1 1


LE


S-0-




..- -al- --- --

*- .R. '" "Q"


MINJI CRAUVkT & CHJCRAQUIT
.re-teur .
*- ,G. CHA UVE" ,
R4dacteur en Chei: '
MARCEAU DESINOR ,.
Administrateur : '
ERNEST BONHOMME
-:_ ?:: 'i : / : # / ... -/ -: :i" ii i< .... :: I <2: ::L :: k,_ _a


.. .: .. . .


L'ANNE 1934 SERA CELL
IYUNE GUERRE

EUROPEENNE



Detroit Times:
Jo cro0 quIe 1984 une g-er-
re 6elactera inevitahlernnt.
E'lle sL'anuionce pjar d12 sincS
precursiurs qui nc rappellent
que trop celux qiuon poulvalt
distinguer on Eu /J c, on 191 ",
La guerre aurait deja corn-


mence ii
n'etaient
facteurs
lo. L .-t


A


La proprete tait le charge
des dents
Es dents -propres, brillantesa-
L !haleine parfumse comme
ces choses sont prtcieuses A la
beauty !
Le Colgate netfloie les dents par-
faitement chaque fissure,chaque
crevasse. tI le embellit parce
qu i content la mome poudre de
pi>is pf (-it. La saveur du Colgate est
,_ i.',2 : _2's.. flnm t ra-
a,,sc Ia 1)out-che
un c.t pasmfure.


avant 4ar visi tj14a gnradi*
vari6t64 ,e# &, WhAAis Co
Unscat Liquetura, Sirors et It
MMum tHaitd .
quo vous Offre la naison
Alfred N. Cooke
Ve. S. Archer
Sueceeseur
1912, Rue du Magasin
de I'Etal 1912
Phone 2104

.A ,W .wv.

PANAMA RAILROAD


STEAMSHIP LINE
BULLETIN No. 1946


SS. <> de la
Panama Railroad Steamship
Line arrivera de Cristobal C.
Z. Vendredi 17 Novembre 1933
et partira le mrne jour direct
tement pour New-York pre-
nant frot eulenment.

Jau. H. C. Van Reed,


Agent Ganbral


U l S .1 1 11-101S
v a 1l i .i.ur^ -oig
intervtnu ics diux
, !I 1tioM v{odUIlent


faire rentur c's i6cnto- (12
cette aanne nt rea do so ttcn'r
dan; SIpreuve in-vit a!e1
2o. On a bseaucoufl p :';-' .s1
IresponfS bii dr 1 'se C 1t
Ie hommes titH:0 dii ve0 m
vt'I.II&Zt tvit&U. ;.1: i U -Uil


I) 't)i)~Xr f1L,\:Z, ~
A
U a~fcSs21lv. lit'


I Ocat :1


done ce 'ioIns po(iVirauft ap)-
p&eir la jusU1> ca('Oie .i l, ur
permettv'nit 10( fei: une> :ku -
re <<(i(dfensive ,
S (i 'etI' C .'t use auifla i
trcI VtU? l laIau Ciu bn C-
:", 2J'n C.'' ueO, PY
e cateera SUi -i:.--, I;: si.ua-
; O -,_ e-nte i -
,i^:-in nev. i'on a ir] pos.-ii] .
Au course de ces dernieres
anle, s. pieifle- d't 'in -,-u -.
IJe etats-majoris 081r p' '-
des plans pou' u" l ,io im-

t:&Ile d1 a vitI..i ,nS. Av i'. Ct
4 a n, I
t r .. i k v C-,:' i rn 01 ( i -ate'
-ne t; d i]I'" "
sun, e u~n len Ct :,
5s ?Se'O1Di (I" tOUtQ las kes

Le monde entier suultre de
llap} ir. le la haine, de I{ivie.
dtes ambitions cotrariees t
tie la 1 Cris CeonOfliquh 'SuII-
tat de quatrie anaen s de dvas-
tat ions-.
Nous, les Arn6ricains1, nous
avon s uin poin t de v1ue diffl-
rent. Nous n eon-0 i tenoi1 s pas
ies forces qui poussent les Eu-
ropeens se faire a1 gUE- o:F,.
Nous d(piensons des millions
pcir la pubicite, pour la cr6a-
tion des marches, pour Faug-
mentation du nombre des tra-
vailleurs. En Europe, depuis
des sibeles, les dirigeants,
des qu'ils voient leur commer
ce s'affaisser et apermoivent la
rise economique se profiler
a P'horizon, ont recourse a une
.
Leurs armies et leurs flot-
tes cherchent a eur assurer
une leil>: i s'agit d'acquerir de
nouveaux territoires, de nou-
velles voices pour le commer-
ce, de nouvelles colonies, ou
encore de prendre de haute lut
te une situation preponderan-
te dans quelque region impor-
tante pour le commerce mon-
dial.

Henri MORGENTHAU

Anien President de la d&-
l-gation americaine a la
Conference mondiale du
b1e et expert americain a
.a Conference economi-
que de Londres.


(& suivn)


ON' TROUVERA
In vented, au prix d'une gour-
dtc exoemplaire, la brochure
de M. J. Jolibois il :s < , l dI 7 A..out 193', la d(e-
-mccuptln so fLera IvYC 0ou
$,UH\. Ac&c',t'd>, lI Rue des
t sa s., No. 825, nau e(tuner
Hai e'-, i Ia Grandl Rue,
Morne' a Tf l dist.ilhie IL,-
nion; au portal St. Joseph,
'- : sviro Mentor, Ie rand
lu si;rate, i l: Saline, chez
,e ti:?s volein : a Palne, chez
M

COCA-COLA


&^ I estoma
S Vo & avez des m .

santeur A aetormac
apra-e Les repas. Vous
It rwaJ At aise, de
lttiauvaie hmeur.ca
vient de I estomac '
Sorigrez-vous, Prenez
Fortlant elie actite
La secretio3 gastnqwe.
stimole i s fonctzons
stomacales, ac:eltorr. regula-
rise ladigesticn c* a,.pprime
tons I.s troubles de la nutnt.on
Fortiane diminue La viicnce et la fre.
quence des accas febnics. Son employ
retabLt tres vite les fanct:oms orga.
iques aboltes par la ficvrc ct par la
chaleur. Lappetit et les forces succ,-
dent A la prostration ct a I'abattement.
Si vous vous i'tes des piqQres
aoniques, essayez FORTIANE,. 'ac.


tion sera plus bieliacuntc ei ptus ecn-
D an.i t,. Pl';, ,- -
A ir .,t .: N -
Gros: Laborateoire SONNAPr
TllEau Avoyron


2,GULATU. DOGA M


La grande 1* : *at4 Ov"I:?

avee Honry Ddfreyn et Alice Fi ld.
Entr.e 2 .00

FANFAN LA TU&LI*p
avec Aim6 Simon Girar4
et
MATMIASSANDOaW
avec Ramuald Junb6.
Entr 4e 0.50
Vendredt
La belMle comdle de Louis VerneW
LB FAUTTUIL 7
avec Andr6 Roanne et Doly Davia
Lntr6e 0.0 W


bonnez-vous


NOUVELUSP
0 s 1 4U -`m6 :I A <
~" ^ ^W : .*'5I


et dites


%


O parents


aft


amis de Sly abonner

c es ),a seilefaon pour


0% AA

11S11a,1,aic i ss g' i


.,.



I 4 AB de cCOiEINEO, LIVet ErUCArYPIOLs'
CU7 AGR --EARL.CONS0,R TION PA PFAIT?
'TOJX. RHUMErIGsRONCH ENROUEMNITS
| INFLUENZA AFFECTIONS DES POUMONS
gPORT-AV-PRINCV, HAITI, V? Lis ?*OvnCEg


I "1
P ~ ~~~ ~ ~ ,,,- : ,,,, #.w "q


'LA LO ',ERIE NA'




416, Re Bone F01





La Loerie ationle e-


se pr


. -





Une institution hautement humanitaire par la multiplicil d'oeuvres qu'e
opose d'aider.


Une chance de bien4tre offerte au, honunes de toutes conditios de tortUlP


Employes, fonctionnaires, ouvriers, artisans, salaries de tout oi

gens de maions domestiques sans grever leur budgetmoyenpat

gourdes, peuvent gagner G. deu mlle.
Patrons de commerce, chefs d'industrie, parez aux .usuffisances des vente, par Iachat ,
qui vous lbere du sou des echeance, .'
M4decins, Ing6nieurs, Avocats, Snateurs,Grauds Dignitaires de YIEtat; Repr6seutant 4
tualite, Journalistes, DONNEZ I 'FXEIPIE DE VOTRE SOIDARITE SOCIAL.
Rentiers.capitalistes, comme en jouant, AUGMENT& YOOI AVOIl
vstous tt qui iabi te Haiti, rei seice at de la eri

A -A


i r. .:"
m ** **^


2:'?

5/


4AP. Al


.


. /. il : .'jW


i;


1


fde ren.,


f '


1m; I


MO A.LE


phone 3358




~r tjtt~ ,1


""-. -. C O

P I t' LA PAtX

SVOL'IEI:SE L''W P DU HAGASIN DE L'TAT
,erie, Ribeloterie, Argenterie, Lanu~fre.,
Ik jeaf'es { .
S.cp l'nnel pour I'usage des atider de tout gre,
(dk ,or,., y '.aiAmlt, perle et pierres prt
,iIMites pl"ts a gtit et monnair de toute

ALITE DE LA MAISON: Conftection d(allaWes.
,tes sorte epo or, 4d el 18 carats, sur command, rdpa.
Se t 018 biJoux.



H au Commerce
:= Eanama Railroad Steamship Line a 1'avantage d'an-
00dcer l dpparts suivants de New York peur Portsau-
mije, Haiti, directement cziaque Mardi, exceptis le A/g
4YAQUIL, qui laissera Mercredi, le 6 SeptIem~te
et arrivera ,a Port-au-Prince, le Mardi, W1 Septem.-
1 1938; ,:s $ovembre 1933, et arrivera 'a Port-au-Prince, le Lundi, 1S
N1venbre 193 s
ou0s les steanfers sont pourvus de Chambre frigorifique:


'xRT DE N. y'.
Guauaquil, le 6
Cristobal, le 12
Buenaventura, le 19
Alrson, le 26
Guljlaquil, te 8
Srislobal, le 10
Buenarcnttura, le 17
ItAnn, Ie 24
$.Guayaquil, ie 31
y. Cristubal, le 8$
.S.Buenatentura, le 14
S. Ancon, Ie 21
$,.Guayaquil, le 28.


ARRIVAGES A PT-AU-FCE.


Sept.
Sept.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nov.


1933,
19.3,
1933,

19 1 ,
1933,

19 1 ,
I 9,53,
1983,

1933,
1933,
1933,


12
17




26
13
20
6
4


Sept.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Oct.
let.
Oct.
Nov.
Nov.
Nov.
Nov.
Dec.


1983




1933

1938


WA~


--- -- -- - --


.#..* W* ift fj.4AiI~. SW 4~ XWW U II -


a uwuagownsf* mf*s* nnsewungmseegleas***seasoSUbwatsSS
a -- POUR .COMBATTAtE -. "
G coutn e oRWS U -couuSQ S
0 HIPAnIQrt's Et NtPHftr4QuEs
PHU mTISMES 1

A'rtRtO.SCLtROSE, OltStt ::
FT TOUTS CONSQUENCS i
* "--- DE L'ARTHR)TISME '-
3EMPLOYER


Leplttu puisnpnt antiaeptiique tirnlire. le mcllitrn dialivn nt dn I'ACIDE ln- I-
i UE. doltS ona activiLt A ITcureuse asoeis ltiotn des ltJcuent% qui rentrent k
W aS 40 ompiaton.
S jNOR TOXIQUE --- NE FATIGUE PAS L'ESTOMAC "
A I doae d'une cuiftl-rd ,a soupT-e diians n lJcrg ct'eau vou, obteonre unt- excellent *
e *mu de abla qnl coristilte 1r j rivetitif le pitrs crtlain des affections cl-dessus. S
* l in. do Pha.rmaciens d. France, 129, Rue de Turnnre .-.a PAR/S
A 01i--U &rhs." k 1 l tkr5is. l $,b 1 .LCIt IQitsf th bumnnI pita m tt fl
4 a .,, :,,a r ."


Aide i conserver la

salubrita de votre intitieui

La salet eCst dangereuse 1 Elle content des impuretts
qui menacent la sant6 de vote famille. 11 est
danc prudent d'acheter toujours le Savon Carbolic
Marigold. Sa mousse abondantce purifie, en rnmier
temps qu'elle nettoie. P6n6trant dans tous Ies coin-?
o Ila salet6 se cache, la mousse du Savon Carbolic
Marigold aide i conserver la sdubrite absolute de vote
. .


-.PANAMA RAILRO AD STEAMSHIP LINE,

/as C. Van Reed,


eT eriphene: 289
SLe Colfl:ge Simon oiiv r

examens officials sont connwi,
t un des tabliement
seolaires les mioux organfrle-
do ea Capitale. Avec un ,orp1
de professeurs ccmpntent, ii
vase rwnetvtre ai lkeuvre po


ne College Simon r olinr
da ombint les suce6 aux derni m
examens officials st on onuss,








thode un dens etablmesnt ee
neglig. aucune branch de
olres leront deux types porgair-





de pritoeseurnt pr tent, pour
la ve raettrqe 'a oeuvre pour

former de nouveaux1men, rat
do point dusie edans la vetie
ii ne donne pau nnte plus de
rcpt reveurs, de ces idtterite*
t ncapables dactoertainen
Le College Simon Boliirr












Sne soide insleme tion eu t a m
hodens ot: tel eignet e nt et ne
nglige aucune boiranhe dee






ii quervous t des hrtypes par-
iIr de 16; etpreparer pour
mure pluttA de s vieen, Un rat&-
au poeignenet (derue irn.(Jfl e,,
Sie, a une done.os o ] wu: dei-
, t fs r Iveu rs, ade1 ces...I i.......
[ incapable d'action, .:......




'ntInsoellide inet qui ctiontend pas
relquetr a cs culture litteri:de-
(oItge Sin.o-n Bolivar.zf
Lue registt e d'lnseription est


c uveti tomes le t qui n'etend pas-


IL -ic s heurezs a. In.


Agent Gthndtral.


*-te a- I f P


VAPMJ S


myveant
Medosa

Cottica


L'ordonnance par excellence
a suivre au voucher du soleil
Au voucher du soleil apres une journee de
travail assidu ou d'exercice violent, I'ordon-
nance la plus refraichissante est un grand
Verre de White Horse Whisky h l'eau de
soda frfppe-,.
Le White Tiorle Whisky supprime la fatigue
etressuscite l'#nergie languissante. Ses qual-
itis t4paratrices et sa valeur digestive sont
bien copnues des sportsmen dans son pays
d'origine ainsi qu'I I'trranger.


DEPART DE NEW-YORK

DATES
10 Novembre
17 Nuvembre
24 November
1 Dcemrbre
i Decembre


DEPART E NEWYORK POUR TOUS LES PO.
La 17 Novembre
DAE POUe 8 Decembre

EPART POUR NEW-YORK


Cottiea
Van Rexsselaer
Oranje Nassau


Deuealion
Agamemnon
Un VaDniur


29 Novembre
20 Decembre
10 Janvier
DEPART DE L'EUROPE
de Hambourg d'Amsterdam
14 Octobre 18 Oct.
2S Octobre 1 Nov.
11 Nov. 15 Nov.
DEPART POUR L'EUROPE


: p .ar.ez r machines
a erire. a calculer
Phonographes, (Chez Rodolphe MICHEL,
specialiste en la matiTre
13 annees d'experience
Service accelere
41) P T" 7 p2v 51 T6 Ai 2Q"








Arrivee a Port-au-Prince
16 Novembre
22 Novernbre
30 Novembre
7 Decembre
13 Decembre
RTS HAITIENS


Arrivee a Port-au-Prince
15 Novembre
24 Novembre
8 D&eembre


'Il


Chaque semalne v apeur pour l'rarope.
.- i N.


-.. ..' bKY..4


Teti phonez au No. 3455.

C. F. MADSEN,


I t" -' -. t & ....;" Agent local.


-'4 _~- --- - - -. -

'1



A .a
4 4'. w u ar "


'pr


7


4.


- a. ~ ~ p'f -a-- .-...- -n.-. .._... __._. __.. _. __._._.


a ---.. ." .. ..


311i


. --- _


cocn~lol:r; ~


~p~m~&~et~E~.~~w~/aa~b~$ -- ---- --


mum-~ll~~ss151jS


hBb


---


A Sam Lkmhad LlvwvooL Amaletwra
S-A--


~-- --~sr~aa ------ :_~ly--rr~s~r~rn~*ol~~ ----~~ t -~~*PaRRC;rF11311PI~LIP~t C91111L~ILLLllllllrrIIP~ ~~


SAVON CAp.U()Llc


AIMM
ArRa
LuRst


Ir~


I


p


OEM


~I










..:'.U A ,.Lee o :ns P r ticuli. ''cres;"" U b 'r '"J '' ""'res' ; : |<'t 'U: 'r ::" "":"'T ".-'
... ..: .-... .: .... '' :. ..... .. ....." ...... .. ... '. '. . .. 1. .... ......... .. :
: .: .: .j r ^ fA . .. ... ................. . ... . ... .- :. .." .. .. .. .. . .. .. .
... .. ... ... ... ... .... .. -- ---- --- -- .- ...... -,7 W...
.. . . '" ...... .... .. . ... .. .. :.- .. .... ..... ........... ....." : .. ... .......... .. .. .. '.. : .' : : : .. : : :. ..'. : .; ;.*.
V-: .:... .i .. ... .. ...... ..... .. ....... ....... .. ..............." ............: )...... .......................... .... *":.. ... ..:"-.' .:'*..... ......... .. .... .:--.:-.:.::....:::::r': :...;" : :..:.. ....".":...; ..... :






te. apporte l ..l.... a.... r1.e dE... j.. al U.i. Cant. a.lvr e T.. (............
sa grace, son intelligence eta R mand..e Pr.1 .. La det s wkt, Gp Mw.etrf) Ar e .

sans ta sn -for, amsant ave e Mmoireude 9erre S eerde 9*t t#*.4
sure, Gaby ..Morlay obtiend a etur.. ...... .. .mp... .. ....... ..Co r ,:,
dans ce role ue composition le.. LeL I clen (n rd:, : ...;..l .O
suCCeS e plus meit... ec.. (. *. puIr a t...)



mme t1U e .. hrne d.artiste Mon pe.tit .trnzan .
puissant cunte a ut va L e u(c ouceie Afary,. SfS*?
rle t. Ui S . . ... . .... e Sout.. S avoi r *.. .... f
: :- : ........ ..N ...- : : : : : :". .. o B I... .. . S. i .... .. ... ..... . .. .. .. .... .... .... .. .. .. .. .. .. .
ot ........ ... .. ... ... ... il % c M ii J W v ,.. .-






J r.osle Age ro { Lusit'en- eor,(eope). ........









pI uis:ant i t'c"- Cdt apported:au rde. d"E$A I.JmernolsA l'mrdu-emn -..
....'... ae n ita i S.51 4 ![ Il. d t .rll paf l.. .Dwa ,. Jil. w':





; ^ s" -- n i i t E mSvn e .. mab t er, P is n .. ... ........ .... ........,,: :..



lesAs prrtau at avec.Ro -x I de Nueve Saor1e Vtvre.... ....
rne phyotrayphin<, Az... et duin -i er ls
e ,.et Ium. i-m "; I .i (- (E -.- --- j.-.S-. --.:--C--:-4',i


sltult C


I atlmosphI:he io' H l eat sen-
suelle de cette interessante
pr-oductiorn.


I)ANS LA GA RDE

Quarter (Ghntral,
(Garde d'Hnaiti,
Port-au-Priwce,
Rtpublique d'/aitti
Le 14 Noxve:mvbrc IEI


Ordre Special
No. 63

Le ler Nov- nbe 13., ie
lieutenant Arn d N. M`-rce
ron, Garde d'HIail, el Ie >e-
cond Lieutenan Amno nT
Kebr'eau, (G. d'H. .esten, d
teaches de leur post actual ac
District de la Garde du La-
lais, et se )prse:tero-t a[
Chef de Ia MaiscL tn ilit-r.
pour ]e s-er0vice.
D'Ordre du Gen&ral de D)i.
vision Vogel:

Thomas S. CLARKL.E

General de Brigade.
Garde d'Haiti,
Chef d'Etat-Major.


Pendant Ia s ison i( lao
Grippe et des r-froaidisse-
ments servoz vous de la
CAFIASPIHRIXE
pour combattre la Gr:ipe ei
ses suites. Prelioz de la
PANFLA VIAN
contre toutes in flannation>
de la gorge, lI'angine et a
toux irritante,
LE CRESI VAL
est F'expectorant ayant fani
ses preuves dans toutes es af-
fections aigues et chroniques
des voies respiratoires.
On trouve egalement du:
Vaccin Antigrippal
Vaecin Anticalarrhal
Vaccin Ant icoquelucheiu x
qui dcnnent des resultats
prompts et stir.
Contre la Malaria et Ie Pain-
disme servez-vous de
L'ATEBRINE et de la
PLASMOQUINE
qui donnent des resultats
prompts et stirs.
Pour combattre les crises de
foie causes par le paludisme
prenez de ]a
CHOLEFLAVINE.


1 U.4 SfE de CO E, TLU e ALYPTOL
IT.' 7 /.GRFA' L .--.CONISiRPTIO. ) PARFAtIT H
/ TOUX. RHUME:' BRONCHI ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
* PORT-AU-PRINCE, H.ifI, ET LRS HOVINCES[
M ll / M A/A77


Le Nouveau Modele de


OOV



. ......






4 *4


re w n ~ .....f ..


,La Compagniie dpsclairagl


Refrigerateur eieirique fabriqut ,r la


pour ceux qui disirent un apparel luxueux, nmderpe, prfecbtiMnnd dans out
teux (5 232 8. sculement)
c'est e I /t
10 '
wec ma 10 nuvucex rleat!iennementa :


Garintie @ficiete ae # nne e o tins
tion de I'appar:il.
SNomouelle Wte cCr niteur>n d'un b. fro
le mwlur, compltiement sitencioux. el f; t


l'p ri


de la pto ure.
SNVuweau Cawbinet vouti in acier ent~rw r n Iurt
de pwrodaine iant & l'intirinur qq' Ft' j e qul
lti done une solidile pour plusi ursi s.
Nouver ystme de tirirs pouwant itre aisemernt ires
an dehors & l'aide du doigt et diaposi dp 4en w e ie laS-
ser plus d'espace i l'interWer de l'appareil.
Nouvelle Chacnbre de rtfrigeratitn tat o ac .
sable et & l'abri de la rouile- Doennwat. ira-
tion plus rapide Compldtment s n, neit fe au
cune odeur des'agreable et facilgmentkwen.
Contrble automatique de temperature d e-
nwnt le degree de refrigeiradin 'rim, -eIW rulion.
SLclairage automatique a 'Fintrieur de que l plre se
trouve ouverie.
" Une petite pedale sert a overturee en y pre wa l
qgrenent le pied lorsque les mains int emarrets
SNouvelle porte a charnibres demi-cash ne oant e
ternir. Hermetiquement fermei, la pet paul s'ouvrir it
l'aide du petit doigt.
- Enfin avec tous ces perfectionnemeaf, apparell eat li.
vre avec un equipemnent complete: jolivs beuteilles pla-
teau en mail & salade panier'a& wufa et un jeu com
plet de plateaux en Larrt d'une beauty incomparable.


.. :..;,;3
.. .. ...."..


s.......









-..,.
dirt ten tri~ _,p pu e o:

















:; ..
.- .-$ -. ^ ,-.


Pharmaeie W. BUCH.


. .. .. .... ...... .

... ..... .... .... ...... ..
.. ............... ..
As.. ,.:-;
..v..:.-. .v-.-. 4w-:.-.
.. ." .........-...."....... .,:..:-'
..... .. ......=.---........."-.. ..
. . . . . . . . . . .,.. . .
. . .... .... .. .. . .. -"
... ............ .............. .....................
.. .. .. .. .. .. ... . ... : ,


A LOUER

Confortable Maison au bas de'
Babiole.
Eau, Bassin, Remise.
SS'adresser au telephone No.


I,--a2


Amb
TI


,,_ .X


La 1. 1us sa


sm la -p it